Вы находитесь на странице: 1из 35

ENQUETE DE SANTE BUCCALE, BELGIQUE 2007

- ETUDE DE FAISABILITE –

GUIDE ILLUSTRE POUR L’EXAMEN CLINIQUE

Joana Carvalho mandatée par la

Cellule Interuniversitaire d’Epidémiologie


- CIE -
Dr. Joana Carvalho
Chargé de cours invité
Ecole de Médecine Dentaire et de Stomatologie
Université Catholique de Louvain - Belgique
joana.carvalho@patd.ucl.ac.be

Cellule Interuniversitaire d’Epidémiologie (CIE) :

Prof. Peter Bottenberg VUB -Tandheelkundig Instituut


Coordinateur du projet
Prof. Dominique Declerck KULeuven - School voor Tandheelkunde,
Mondziekten en Kaakchirurgie

Prof. Jackie Vanobbergen UGent - Vakgroep Tandheelkunde

Prof. Astrid Vanden Abbeele ULB - Faculté de Médecine

Prof. JP Van Nieuwenhuysen UCL - Département de Médecine Dentaire


et de Stomatologie

© 2007 Joana Carvalho


Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction par tous procédés pour tous pays.
Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit,
des pages publiées dans le présent ouvrage faite sans l’autorisation de l’auteur, est illicite et
constitue une contrefaçon.

Guide illustré pour l’examen clinique


TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION 2

METHODOLOGIE DE L’ECHANTILLONNAGE – COMMENT LES 3


INDIVIDUS SONT-ILS SELECTIONNES ?

CONDITIONS D’EXAMEN, INSTRUMENTS ET FOURNITURES 4

C EXAMEN CLINIQUE 5

1. Données d’identification 5

2. Anomalies dento-faciales 6

3. Anomalies de développement de l’émail 11

4. Usure dentaire 14

5. Indice de plaque 15

6. Dutch Periodontal Screening Index 17

7. Etat dentaire 20

8. Etat prothétique 27

9. Contacts occlusaux fonctionnels 29

BIBLIOGRAPHIE 30

ANNEXE
Formulaire d’examen clinique

Guide illustré pour l’examen clinique 1


INTRODUCTION

Ces directives ont été conçues pour guider les dentistes lors de l’examen
clinique réalisé dans le cadre de la mise au point d’un système d’enregistrement
de l’état de santé bucco-dentaire de la population belge.
Ce système est développé en collaboration étroite avec l’Institut Scientifique
de Santé Publique. L’institut possède une expertise dans la collecte de données
épidémiologiques sur la santé générale de la population belge. Ces données sont
collectées par interview, tous les 4 ans, à partir d’un échantillon représentatif
de la population belge.

En 2008, les groupes d'âge sélectionnés de l’échantillon verront l'interview


complétée par un module concernant la santé bucco-dentaire. Ce module
comporte un questionnaire à remplir par les personnes sélectionnées et un
examen bucco-dentaire. Les groupes d'âge sélectionnés sont 5-7, 12-13, 15-16,
35-44, 65-74 et > 74 ans.
La faisabilité de l’application d'un tel module dans la population belge doit être
testée préalablement dans tous les groupes d'âge avant la mise en œuvre du
système d'enregistrement des données.
C'est pourquoi, il est demandé, aux dentistes acceptant de participer à l'étude
de faisabilité, d'enregistrer les informations suivantes lors de l'examen clinique.

1. Données d’identification
2. Anomalies dento-faciales
3. Anomalies de développement de l'émail
4. Usure dentaire
5. Indice de plaque
6. Dutch Periodontal Screening Index
7. Etat de la dentition
8. Etat prothétique
9. Contacts occlusaux fonctionnels

La section suivante sera consacrée à une brève description de la méthodologie


de l'échantillonnage, afin de s'assurer que le dentiste suivra rigoureusement pas
à pas la méthodologie proposée. Ensuite, des instructions détaillées et une
description des critères d'enregistrement seront développées. Les critères à
respecter seront illustrés par des images cliniques.
Le formulaire d'examen clinique est reproduit en annexe.

Guide illustré pour l’examen clinique 2


- METHODE D’ECHANTILLONNAGE –

COMMENT LES INDIVIDUS SONT-ILS SELECTIONNES ?

La présente étude est une étude de faisabilité pour préparer l’enquête de santé
bucco-dentaire en Belgique en 2008.
L'échantillon de l'enquête de 2008 sera constitué par un modèle à
stratifications multiples, dans lequel la Belgique est divisée en 12 strates
formées par les provinces, dans les régions de Bruxelles (n=1), de la Flandre
(n=5), de la Wallonie (n=5) et le district d'Eupen Malmedy (n=1).

Les unités primaires d'échantillonnage dans les strates sont les municipalités,
les unités secondaires sont les ménages et les unités tertiaires les individus.
Une sélection dans chaque municipalité enrôlera 50 individus, avec un maximum
de 4 par ménage. Pour les ménages comprenant plus de 4 personnes, la personne
de référence et son/sa partenaire sont toujours sélectionnés. Parmi les autres
membres, la sélection est faite en fonction de la proximité de leur date
anniversaire avec la date de l'examen.

Il est important de souligner qu’un remplacement n'est jamais autorisé au sein


d’un ménages1.

En pratique, cela signifie qu’un individu refusant, soit de répondre au


questionnaire, soit de participer à l'examen clinique, ne peut être remplacé par
un autre membre du ménage.

Pour l’étude de faisabilité, 25 municipalités ont été sélectionnées : 5 à


Bruxelles, 10 en Flandre et 10 en Wallonie, en espérant une participation de
1250 individus à l'interview et à l'examen clinique.

Guide illustré pour l’examen clinique 3


CONDITIONS D'EXAMEN, INSTRUMENTS ET FOURNITURES

Dans l'étude de faisabilité, la moitié des individus sélectionnés seront examinés,


au cabinet dentaire, par leur dentiste traitant et l'autre moitié, à domicile, par
un dentiste désigné par la CIE.

Position d'examen et éclairage

L'examen réalisé au cabinet dentaire se fera dans les conditions habituelles,


patient dans le fauteuil et éclairage par le scialytique.
L'examen à domicile se fera avec la personne assise sur une chaise et
l'examinateur se tenant debout derrière la chaise. L’éclairage sera fourni par
une lampe d’examen portable.

Instruments et fournitures

Les instruments et fournitures suivants seront utilisés pour l'examen clinique:

• Miroir
• Sonde parodontale
• Précelles
• Plateau
• Compresses
• Masques
• Gants
• Lunettes de protection
• Récipient pour instruments usagés
• Savon et gel désinfectant
• Papier essuie-mains
• Crayon

Les dentistes examinant à domicile doivent s'assurer qu'ils disposent d'assez de


matériel avant de démarrer les examens dans un ménage. Le dentiste est responsable
du contrôle de l’infection et de l'élimination des déchets selon les recommandations
standards. Les individus doivent être interrogés à propos d’un quelconque état de
santé pouvant contre-indiquer l’examen clinique.

Guide illustré pour l’examen clinique 4


EXAMEN CLINIQUE

Afin de garantir que toutes les conditions cliniques sont diagnostiquées, il est
recommandé que l'examen clinique respecte scrupuleusement la séquence établie
dans le formulaire d’examen clinique. Si l’une ou l’autre condition clinique n’est
pas diagnostiquée ou n’est pas applicable au groupe d'âge examiné, les cases non
utilisées du formulaire seront barrées par un trait en diagonale (/).
Le formulaire d’examen clinique contient les conditions cliniques écrites en gras,
suivies des critères à appliquer. Un soin particulier sera apporté au remplissage
des cases du formulaire par des chiffres et des lettres. Celles-ci doivent être
écrites clairement pour permettre une lecture par ordinateur.

Ex.:

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0

A B C D E F G P T

1. DONNEES D’IDENTIFICATION

Cette partie du formulaire sera remplie avant d'aborder l'examen clinique lui-
même. Un seul chiffre est autorisé par case.

Numéro de registre national de l’individu (cases 0-10)


Il s'agit du numéro d'identification au registre national.

Nom de l’individu
Le nom de l’individu sera écrit en lettres majuscules, en commençant par le nom
de famille, suivi du prénom.

Date de l'examen (cases 11–16)


Le jour, le mois et l'année seront successivement notés au moment de l’examen.

Examinateur (case 17)


Chaque examinateur se verra attribuer un code à un chiffre: 1 = pour le dentiste
choisi par l’individu, 2 = pour le dentiste désigné par la CIE.

Guide illustré pour l’examen clinique 5


Age de l'examinateur en années (cases 18-19)
Age en date du dernier anniversaire.

Sexe de l'examinateur (case 20)


Les codes sont 1 = masculin et 2 = féminin.

Raison pour ne pas examiner l’individu sélectionné


En cas de refus de l'examen, la raison doit être précisée.

Le patient aurait-il coopéré s'il avait dû se rendre chez son dentiste pour
l'examen clinique ? (case 21)
Cette question ne s'adresse qu'aux patients examinés à domicile.
Les codes sont 1 = non et 2 = oui.

2. ANOMALIES DENTO-FACIALES ANTERIEURES

Dans cette catégorie seront répertoriées les chevauchements et les


malocclusions les plus fréquemment rencontrés dans le secteur antérieur chez
les individus de 12 ans et plus. Un seul chiffre par case est autorisé. Les codes
et les critères sont repris dans la liste ci-dessous.

Espace dentaire disponible2 (case 22)

Les segments antérieurs maxillaire et mandibulaire seront examinés pour


évaluer le chevauchement. Le chevauchement est une situation dans laquelle
l'espace disponible entre la canine droite et la canine gauche est insuffisant
pour permettre un alignement normal des 4 incisives. Si le chevauchement est
supérieur à 2 mm, il doit être enregistré.

0= pas de chevauchement
1= chevauchement dans 1 segment (soit au maxillaire, soit à la mandibule)
2= chevauchement dans 2 segments (au maxillaire et à la mandibule)

Guide illustré pour l’examen clinique 6


ESPACE

PAS DE CHEVAUCHEMENT

CHEVAUCHEMENT

Guide illustré pour l’examen clinique 7


Malocclusion

La mesure de cette condition se fera uniquement dans le segment antérieur à


l'aide d'une sonde parodontale. La malocclusion horizontale sera enregistrée
dans la case 23 et la malocclusion verticale dans la case 24.

0= non
La relation normale et le bout à bout entrent dans cette catégorie

1= Overjet (surplomb) maxillaire antérieur (égal ou supérieur à 6 mm) (case


23)

La mesure de la relation horizontale des incisives se fait en occlusion maximale


des dents. La distance entre la face vestibulaire de l'incisive maxillaire la plus
proéminente et la face vestibulaire de l'incisive inférieure correspondante est
mesurée avec une sonde parodontale orientée parallèlement au plan occlusal. La
valeur est enregistrée si elle est égale ou dépasse les 6 mm.

Guide illustré pour l’examen clinique 8


2 = Overjet (surplomb) mandibulaire antérieur (> 0 mm) (case 23)

L'overjet mandibulaire sera enregistré quand l’une ou plusieurs incisives


inférieures sont inclinées en avant ou en position vestibulaire par rapport aux
incisives supérieures antagonistes (classe III d'Angle).

3 = Overbite (recouvrement) antérieur (égal ou supérieur à 5 mm) (case 24)

La mesure de la relation verticale entre les incisives se fait avec les dents en
occlusion maximale. Un crayon est utilisé pour marquer d’un trait le
recouvrement vertical de l'incisive maxillaire sur la face vestibulaire de
l'incisive inférieure.
La distance entre le trait marqué et le bord incisif de l'incisive inférieure est
mesurée avec une sonde parodontale et enregistré, si la valeur atteint ou
dépasse les 5 mm.

Guide illustré pour l’examen clinique 9


MESURE D’UN OVERBITE

4 = Béance antérieure (> 0 mm) (case 24)

En cas d'absence de recouvrement vertical entre les paires d'incisives opposées.

Guide illustré pour l’examen clinique 10


3. ANOMALIES DE DEVELOPPEMENT DE L’EMAIL

L'enregistrement d'anomalies de développement de l'émail se fera chez les


personnes de 12 ans ou plus. Un seul chiffre est permis par case.

Hypoplasie4 (case 25)

Seules les faces vestibulaires des incisives maxillaires seront examinées pour
l'hypoplasie. Un seul chiffre est permis par case.

0 = Non
La surface amélaire montre une épaisseur et une translucidité normale, ainsi qu’une
surface intacte. Eventuellement, une altération de la translucidité de l’émail peut
être présente, sous la forme d’une opacité bien délimitée, mais sans réduction
localisée de l'épaisseur de l’émail.

1 = Oui
Un défaut entreprenant la surface de l’émail associé à une réduction localisée de
l'épaisseur d'émail. Elle peut se présenter sous la forme de puits, de sillons, voire
par une absence partielle ou complète de l'émail. L'émail atteint peut être
translucide ou opaque.

9 = Non enregistré. Dans le cas où la dent ne peut pas être examinée (couronne,
brackets…).

Guide illustré pour l’examen clinique 11


Fluorose dentaire3 (case 26)

Seules les faces vestibulaires des incisives maxillaires seront examinées pour la
fluorose. La fluorose dentaire se caractérise par la présence d'opacités
diffuses réparties symétriquement dans la dentition.
Les prémolaires et les 2èmes molaires sont les plus fréquemment atteintes,
suivies par les incisives maxillaires.
Les aspects cliniques des signes précoces de la fluorose dentaire sont décrits
ci-dessous en (1), (2) et (3), qui montrent les degrés croissants de la sévérité de
la fluorose. Si l'un de ces scores est observé, la fluorose est enregistrée comme
présente (1 = oui).

0 = Non
Translucidité normale de l’émail blanc crémeux brillant persistant après
nettoyage et séchage des surfaces

1 = Oui
(1) Les signes les plus précoces de la fluorose dentaire apparaissent comme des fines
stries blanches traversant la surface amélaire. Les fines lignes opaques suivent le
dessin des perikymata et ne peuvent être distinguées qu'après nettoyage et séchage
des surfaces dentaires. Dans certains cas, un léger aspect neigeux est observé au
niveau des cuspides ou des bords incisaux.

(2) Les lignes blanches opaques sont plus marquées, et confluent souvent pour former
une zone nuageuse sur toute la surface.
L'aspect neigeux des cuspides et des bords incisaux est fréquent.

(3) Les lignes blanches sont confluentes, les zones d'aspect nuageux couvrent toute
la surface, avec éventuellement présence concomitante de stries marquées.

9 = Non enregistré. Dans le cas où la dent ne peut pas être examinée (couronne,
brackets…).

Guide illustré pour l’examen clinique 12


FLUOROSE

Guide illustré pour l’examen clinique 13


4. USURE DENTAIRE5

L'usure dentaire se mesure chez les sujets de 12 ans ou plus. La présence ou


l'absence d'usure dentaire sur au moins deux dents est enregistrée sans
mesure précise. Plus d'une manifestation peut s'observer chez la même
personne, mais une seule notification sera utilisée par case.

0 = pas d'usure anormale

1 = Erosion (case 27): usure dentaire d'origine chimique, par exemple par
dissolution des tissus durs par des substances acides telles que les boissons
acides, ou les acides gastriques.

2 = Abrasion (case 28): usure dentaire d'origine mécanique, classiquement


associée à un brossage trop énergique, une mauvaise technique de brossage
ou encore l'utilisation de dentifrices abrasifs.

Guide illustré pour l’examen clinique 14


3 = Attrition (box 29): usure d'origine dentaire, par usure occlusale avec
l'antagoniste, souvent associée au bruxisme.

5. INDICE DE PLAQUE6 (cases 30-35)

La présence et la sévérité de la plaque dentaire dans la dentition sont


évaluées pour tous les groupes d’âge, pour des dents sélectionnées : 16 (55),
12 (52), 36 (75), 32 (72) et 44 (84). Une seule valeur par case est autorisée.
Si les dents temporaires et les dents permanentes sont présentes, la mesure
sera réalisée au niveau de ces dernières.
Les cases correspondant à des dents absentes seront annulées par un trait
en diagonale (/).
Les dents et la gencive doivent être légèrement séchées. Les rouleaux de
coton ne devraient pas être utilisés pour éviter d’interférer avec les dépôts
mous. La face vestibulaire de chaque dent sélectionnée est évaluée pour
mesurer l’indice de plaque de la dent.

Guide illustré pour l’examen clinique 15


Les critères d’indice de plaque sont les suivants :
0 = pas de plaque
Pas de plaque détectée, même après passage de la sonde sur la surface de la
dent.

1 = Présence d'un film de plaque adhérent au bord gingival libre et sur les
zones adjacentes de la dent. La plaque n’est uniquement détectable que par
le passage de la sonde sur la surface dentaire.

2 = Accumulation modérée de dépôts mous dans la poche gingivale, sur la


dent et la gencive marginale et/ou sur les surfaces dentaires adjacentes,
accumulation visible à l'œil nu.

3 = Abondance de substance molle dans la poche gingivale et/ou sur le bord


gingival et sur les surfaces dentaires adjacentes.

Score 0 Score 1

Score 2 Score 3

Guide illustré pour l’examen clinique 16


6. DUTCH PERIODONTAL SCREENING INDEX7

Cet indice est enregistré pour les individus de 15 ans et plus (cases 36-47).
Trois indicateurs de l’état parodontal sont utilisés pour cette évaluation : le
saignement gingival, le tartre et les poches parodontales.

La bouche est divisée en sextants définis par les numéros des dents. Au
maxillaire, les numéros des dents (sextants) sont : 18-14 (droit), 13-23
(central), 24-28 (gauche). A la mandibule, les numéros des dents (sextants)
sont: 38-34 (gauche), 33-43 (central) et 44-48 (droit). L’examen doit se
faire selon cette séquence.

La pointe de la sonde parodontale doit être insérée délicatement dans le


sillon gingival ou la poche, sur les faces vestibulaire et linguale et la
profondeur totale du sillon ou de la poche est explorée. Trois mesures seront
prises pour chaque face linguale et vestibulaire (mésio-, médio- et disto-)
pour détecter le saignement, le tartre sous-gingival ou les obturations
débordantes et la profondeur des poches avec ou sans récession gingivale.

Toutes les dents d’un sextant sont examinées et la dent présentant le score
le plus élevé sera enregistrée pour ce sextant. Notez que le score donné au
sextant possède un ou deux chiffres, alors que le numéro de la dent en
présente toujours deux et devra être inscrit comme tel dans la case “ dent ”.

Dans le cas où aucun élément naturel n’est présent, le score du sextant sera
indiqué avec (/).

Les codes et les critères sont les suivants :


0 = Sain

Guide illustré pour l’examen clinique 17


0 = Sain

1 = Saignement au sondage (profondeur de sulcus de maximum 3 mm)

2 = Tartre et/ou obturation débordante (profondeur de poche de maximum 3 mm)

Guide illustré pour l’examen clinique 18


3- = Profondeur de poche égale à 4 à 5 mm sans récession gingivale

3+ = Profondeur de poche égale à 4 à 5 mm avec récession gingivale

4 = Profondeur de poche égale à ou plus de 6 mm.

Guide illustré pour l’examen clinique 19


7. ETAT DENTAIRE4 (cases 48-111)

Les examinateurs devront adopter une approche systématique pour


l’évaluation de l’état de la dentition dans tous les groupes d’âge. L’examen
devra être effectué méthodiquement d’une dent à la dent voisine. Une dent
est présente en bouche si l’une quelconque de ses parties est visible. Si une
dent permanente et une dent temporaire occupent le même espace, seul
l’état de la dent permanent sera pris en considération.
Des lettres et des nombres seront utilisés pour enregistrer l’état de la
denture. Les codes pour l’état de la dentition les dents temporaires
(couronne) et pour les dents permanentes (couronne et racine) sont donnés
dans le tableau ci-dessous.

Score pour les dents Score pour les dents


Etat de la dent permanentes temporaires
Couronne Racine Couronne Racine
Saine 0 0 A 9
Cariée 1 1 B 9
Obturée avec caries 2 2 C 9
Obturée sans carie 3 3 D 9
Absente pour caries 4 7 ou 9 E 9
Absente pour d’autres raisons 5 7 ou 9 / 9

Scellement de sillons 6 9 F 9
Bridge, pilier, couronne ou implant 7 7 G 9
Dent incluse (couronne) / racine non
exposée
8 8 / 9

Traumatisme (fracture) T 9 T 9
Non enregistrée 9 9 9 9

Les mêmes cases sont utilisées pour enregistrer les dents temporaires et
permanentes. Une inscription doit être notée pour chaque case se
rapportant à l’état coronaire et radiculaire. Dans le cas d’enfants, pour
lesquels l’état radiculaire n’est pas évalué, le code “9” (non enregistré)
sera indiqué dans la case se rapportant à l’état de la racine. Les critères
de diagnostic et de codage (dents temporaires codes entre parenthèses)
sont décrits dans le paragraphe suivant :

Guide illustré pour l’examen clinique 20


0 (A) Couronne saine

Pas de signe manifeste de caries cliniques traitées ou non traitées. La


couronne peut présenter :
- taches blanchâtres ou crayeuses;
- taches discolorées ou rugueuses qui ne sont pas molles au sondage;

- puits ou fissures colorés ne présentant pas de signe d’émail miné ou de


ramollissement du plancher ou des murs détectable avec une sonde
parodontale;
- Zone sombres, brillantes, piquetées de l’émail montrant des signes de
fluorose;
- Lésions qui, sur base de leur distribution ou de leur histoire ou de leur
examen visuel ou tactile, paraissent dues à l’abrasion.

Guide illustré pour l’examen clinique 21


0 (9) Racine saine
Une racine est considérée comme saine si, lorsqu’elle est exposée, elle ne
montre pas de signe de caries non traitées.

1 (B) Couronne cariée


Les caries sont enregistrées comme présentes lorsque la dent montre une
cavité indubitable, de l’émail miné ou un ramollissement perceptible du
plancher et des parois.

Guide illustré pour l’examen clinique 22


1 (9) Racine cariée

Les caries sont enregistrées comme présentes, lorsqu’une lésion présente


une consistance molle ou coriace au sondage avec une sonde parodontale.

2 (C) Couronne obturée, avec carie

Une couronne est considérée comme obturée, avec carie, lorsqu’elle présente
une ou plusieurs obturations permanentes et une ou plusieurs zones cariées.

2 (9) Surface radiculaire obturée, avec carie

Une surface radiculaire est considérée comme obturée, avec carie,


lorsqu’elle présente une ou plusieurs obturations permanentes et une ou
plusieurs zones cariées. Aucune distinction n’est faite entre caries primaires
et secondaires.

Guide illustré pour l’examen clinique 23


3 (D) Couronne obturée sans carie

Une couronne est considérée comme obturée, sans carie, lorsqu’elle présente
une ou plusieurs obturations permanentes et aucune carie à un quelconque
endroit de la couronne. Une dent qui a été couronnée précédemment pour
carie est enregistrée dans cette catégorie.

3 (9) Surface radiculaire obturée sans carie

Une surface radiculaire est considérée comme obturée, sans carie, lorsqu’elle
présente une ou plusieurs obturations permanentes et aucune carie à un
quelconque endroit de la racine.

4 (E) Dents manquantes pour caries.

La dent extraite pour caries est enregistrée dans l’état coronaire. Pour les
dents temporaires manquantes, ce score est enregistré seulement si l’enfant
est à un âge pour lequel l’exfoliation normale ne constitue pas une explication
suffisante à l’absence. L’état radiculaire pour une dent qui a été enregistrée
comme manquante pour caries sera codée “7” ou “9”.

5 (/) Dent absente pour d’autres raisons.

Ce code est utilisé pour les dents permanentes jugées comme absentes
congénitalement ou extraites pour des raisons orthodontiques, parodontales

Guide illustré pour l’examen clinique 24


ou traumatiques,…
L’état radiculaire d’une dent scorée “5” doit être codé “7” ou “9” pour les
dents permanentes et “9” pour les dents temporaires.

6 (F) Scellement de fissures

Les scellements de fissures ont été placés sur la surface occlusale ou la


fissure occlusale a été élargie avec une fraise et un matériau composite y a
été placé. Si une dent avec scellement présente une carie, elle devra être
codée “1” ou “B”.

7 (G) Bridge, pilier, couronne spéciale ou facette, implant

Ce code, qui est appliqué à l’état coronaire, est utilisé pour indiquer une dent
appartenant à un bridge et constituant donc un pilier de bridge. Il peut aussi

Guide illustré pour l’examen clinique 25


être utilisé pour des couronnes placées pour d’autres raisons que les caries
et pour les facettes et les stratifications recouvrant des faces vestibulaires
de dents ne présentant ni signes de carie ni signes d’obturation.
Remarque: les dents absentes remplacées par les éléments intermédiaires
d’un bridge sont codées “4” ou “5” selon l’état de la couronne et “9” selon
l’état de la racine.

7 (9) Implant

Ce code est utilisé, pour l’état radiculaire, pour indiquer qu’un implant a été
placé comme pilier.

8 (/) Couronne incluse

Cette classification est limitée aux dents permanentes (incisives, canines et


prémolaires) et utilisée uniquement pour un espace dentaire avec une dent
permanente incluse mais sans dent temporaire.

8 (9) Racine non exposée

Ce code indique que la surface de la racine n’est pas exposée, c’est-à-dire,


qu’il n’y a pas de récession gingivale au-delà de la jonction cémento-
dentinaire.

Guide illustré pour l’examen clinique 26


T (T) Traumatisme (fracture)

Une couronne est considérée comme fracturée si, suite à un traumatisme et


en l’absence de signes de carie, une partie de sa surface est absente.

9 (9) Non enregistré

Ce code est utilisé pour toute dent permanente, présente sur l’arcade, ne
pouvant être examinée pour diverses raisons (ex. : appareillage
orthodontique, hypoplasie sévère). Ce code utilisé dans l’état radiculaire pour
indiquer qu’une dent a été extraite ou que la présence de tartre est telle
qu’elle rend impossible l’examen de la racine.

8. ETAT PROTHETIQUE4 (cases 112-113)

L’état prothétique est enregistré séparément pour le maxillaire et la


mandibule dans tous les groupes d’âge. Un seul chiffre par case est autorisé.
La présence ou l’absence d’une quelconque prothèse est enregistrée comme
suit:

0 = Pas de prothèse

Guide illustré pour l’examen clinique 27


1 = Bridge 2 = Plus d’un bridge

3 = Prothèse partielle 4 = Bridge et prothèse partielle (non illustrée)

5 = Prothèse amovible complète

Guide illustré pour l’examen clinique 28


9. CONTACTS FONCTIONNELS OCCLUSAUX8 (cases 114-117)

Cette situation est enregistrée chez les individus de 15 ans et plus. Le


nombre de paires de contacts occlusaux des prémolaires et molaires, de 0 à
5, qui sont présentes du côté droit et du côté gauche de la bouche, est
enregistré. Une différence est faite entre les individus portant et ne
portant pas de prothèse partielle. Pour les patients sans prothèse, ajoutez le
score (/) dans les cases 116-117. Un seul chiffre par case est autorisé.

1
1

Guide illustré pour l’examen clinique 29


BIBLIOGRAPHIE

1. Demarest S, Tafforeau J, Van Oyen H et al. Health Interview Survey


2001 – Protocol for the sampling design – Brussels, Belgium.
2. Kurol J & Rasmussen P. Occlusal development, preventive and
interceptive orthodontics. In Pediatric Dentistry – a clinical approach –
Koch and Poulsen eds. Blackwell Munksgaard, Oxford, 2001: 321 – 349.
3. Thylstrup A, Fejerskov O. Clinical appearance and surface distribution
of dental fluorosis in permanent teeth in relation to histological changes.
Community Dent Oral Epidemiol 1978, 6: 315-328.
4. Oral Health Survey - Basic methods - 4th ed., World Health Organization
(WHO), Geneva, 1997.
5. Bartlett DW & Smith BGN. Definition, classification and clinical
assessment of attrition, erosion and abrasion of enamel and dentine. In
Tooth wear and Sensitivity – Clinical advances in Restorative Dentistry -
Addy, Embery, Edgar & Orchardson eds. Martin Dunitz Ltd, London,
2000: 87-103.
6. Löe H. The Gingival Index, the Plaque Index, and the Retention Index
Systems. J Periodontol 1967; 38: 610-6.
7. Dutch Periodontal Screening Index. Leaflet of the Belgian Association
of Periodontology.
8. Kanno T and Carlsson E G E - A review of the shortened dental arch
concept focusing on the work by the Kayser/Nijmegen group. J Oral
Rehabilitation 2006 33; 850-852.

Guide illustré pour l’examen clinique 30


ENQUETE SUR LA SANTE BUCCO-DENTAIRE, BELGIQUE, 2007
FORMULAIRE D’EXAMEN CLINIQUE – ETUDE DE FAISABILITE

1. DONNEES D’IDENTIFICATION
Jour Mois Année

NUMERO DE REGISTRE NATIONAL DE L’INDIVIDU DATE DE L’EXAMEN / / (11-16)

(0-10)
EXAMINATEUR
NOM DE L’INDIVIDU 1 = Choisi par l’individu (17)
…………………………………………………………………………………………… 2 = Désigné par la CIE

PRENOM DE L’INDIVIDU AGE DE L’EXAMINATEUR en années (18-19)


……………………………………………………………………………………………
SEXE DE L’EXAMINATEUR 1 = Masculin (20)
2 = Féminin
Raison pour ne pas examiner l’individu sélectionné:

..........................................................................................................................................................................
Réservé uniquement au dentiste désigné par la CIE:
Le patient aurait-il coopéré s’il avait dû se rendre chez son dentiste? 0 = Non (21)
1 = Oui
2. ANOMALIES DENTO-FACIALES ANTERIEURES (âge ≥ 12)
ESPACE MALOCCLUSION
(22)
0 = Non (23)
0 = Pas de chevauchement 1 = Overjet (surplomb) maxillaire (≥ 6 mm)
1 = Chevauchement dans 1 segment (>2 mm) 2 = Overjet (surplomb) mandibulaire (> 0 mm)
2 = Chevauchement dans 2 segments (>2 mm)
0 = Non (24)
3 = Overbite (recouvrement) (≥ 5 mm)
4 = Openbite (béance) (> 0 mm)
3. ANOMALIES DE DEVELOPPEMENT DE L’EMAIL DES 4. USURE D’AU MOINS DEUX DENTS (âge ≥ 12)
INCISIVES MAXILLAIRES (âge ≥ 12)
0 = Non (27)
HYPOPLASIE FLUOROSE 1 = Erosion: usure chimique
(25) (26) 0 = Non (28)
0 = Non 2 = Abrasion: usure mécanique
1 = Oui 0 = Non (29)
9 = Non enregistré 3 = Attrition: usure entre dents antagonistes
5. INDICE DE PLAQUE (tous les âges) 6. DUTCH PERIODONTAL SCREENING INDEX (âge ≥15)

Dents sélectionnées
SEXTANT
DPSI
55 52 64 Droit Central Gauche
16 12 24 (30-32)
MAX (36-38)
(33-35)
Dent (39-41)

44 32 36
MAND (42-44)
84 72 75
0 = Pas de plaque
Dent
1 = Plaque uniquement détectable au sondage (45-47)
2 = Plaque visible à l’œil nu
3 = Abondance de substance molle 0 = Sain
(/) = Dent absente 1 = Saignement au sondage (≤ 3 mm)
2 = Tartre et/ou obturation débordante (≤ 3 mm)
3- = Poche de 4-5 mm sans récession gingivale
3+ = Poche de 4-5 mm avec récession gingivale
4 = Poche ≥ 6 mm
7. ETAT DENTAIRE (tous les âges)

55 54 53 52 51 61 62 63 64 65

MAXILLAIRE
18 17 16 15 14 13 12 11 21 22 23 24 25 26 27 28
Racine

Couronne
MANDIBULE

Couronne

Racine
48 47 46 45 44 43 42 41 31 32 33 34 35 36 37 38
85 84 83 82 81 71 72 73 74 75

Score pour les Score pour les


dents permanentes dents temporaires
Etat de la dent Couronn Couronn
Racine Racine
e e
Saine 0 0 A 9
Cariée 1 1 B 9
Obturée avec carie 2 2 C 9
Obturée sans carie 3 3 D 9
Absente pour caries 4 7 ou 9 E 9

Absente pour d’autres raisons 5 7 ou 9 / 9


Scellement de fissures 6 9 F 9
Bridge, pilier, couronne spéciale ou facette,
7 7 G 9
implant
Couronne incluse / racine non exposée 8 8 / 9
Traumatisme (fracture) T 9 T 9
Non enregistrée 9 9 9 9

8. ETAT PROTHETIQUE (tous les âges)

0 = Pas de prothèse
1 = Bridge
2 = Plus d’un bridge
MAXILLAIRE (112) MANDIBULE (113)
3 = Prothèse partielle
4 = Bridge(s) et prothèse(s) partielle(s)
5 = Prothèse amovible complète
9 = Donnée non enregistré

9. CONTACTS FONCTIONNELS OCCLUSAUX (âge ≥ 15)

Nombre de paires de contacts Côté


occlusaux droit gauche
sans prothèse partielle (114-115)
amovible
( / ) = Individus sans prothèse amovible (116-117)
avec prothèse partielle amovible

Оценить