Вы находитесь на странице: 1из 13

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Solutions pour logements et lieux d’image

1. Lot n°1 : Electricité �������������������������������������������������������������������������������������������� 2


1.1 Description des ouvrages ���������������������������������������������������������������������������� 2
1.2 Gaine technique logement ��������������������������������������������������������������������������� 3
1.3 Distribution ��������������������������������������������������������������������������������������������������� 5
1.4 Eclairage ������������������������������������������������������������������������������������������������������ 6
1.5 Chauffage ���������������������������������������������������������������������������������������������������� 6
1.6 Volets et stores �������������������������������������������������������������������������������������������� 7
1.7 Pilotage et commande de scénarios ����������������������������������������������������������� 7
1.8 Réception ���������������������������������������������������������������������������������������������������� 8

2 Lot n°2 : Communication ���������������������������������������������������������������������������������� 9


2.1 Description des ouvrages ���������������������������������������������������������������������������� 9
2.2 Coffret de communication �������������������������������������������������������������������������� 10
2.3 Câblage ����������������������������������������������������������������������������������������������������� 10
2.4 Prises ��������������������������������������������������������������������������������������������������������� 10
2.5 Cordons de brassage et de raccordement utilisateurs ������������������������������ 10

3 Lot n°3 : Sécurité & contrôle d’accès ������������������������������������������������������������ 11


3.1 Description des ouvrages �������������������������������������������������������������������������� 11
3.2 Portier �������������������������������������������������������������������������������������������������������� 12
3.3 Alarme intrusion ����������������������������������������������������������������������������������������� 12
3.4 Alarme technique ����������������������������������������������������������������������������������������13
3.5 Sécurité incendie ��������������������������������������������������������������������������������������� 13
1. Lot n°1 : Electricité

1.1 Description des ouvrages

Questions pour rédiger :

 De quel type de logement s’agit-il ? Un immeuble ou une maison individuelle ? Quelle est la
surface du logement ?

 S’agit-il d’une installation dans un logement existant ou dans un logement neuf ? La distribution
sera-t-elle apparente et/ou encastrée ?

 Quelles seront les différentes applications prévues ? Chauffage, chauffe-eau, éclairage


extérieur, motorisation des stores et des volets roulants… ?

 L’installation dans un logement existant doit-elle se faire sans dégât sur les murs ou peut-il
s’agir d’une rénovation lourde ?

 Quelles seront les conditions de réalisation des travaux ? Quel est le délai de livraison ? Les
travaux se feront-ils dans des lieux déjà occupés ?...

 Les usagers, souhaitent-ils bénéficier de solutions domotiques pouvant s’associer dans des
scénarios afin d’adapter les fonctions électriques à leur mode de vie ? Par exemple : en partant
éteindre toutes les lumières, baisser les volets roulants, réduire le chauffage et activer l’alarme…

 Quel est le degré d’évolutivité de l’installation ? L’utilisateur souhaitera-t-il faire des


réaménagements ultérieurs ?
1.2 Gaine technique logement
La GTL sera située soit à l’intérieur du logement, de préférence à proximité d’une entrée (principale ou
de service), soit dans un garage ou un local annexe.
Si la GTL comporte un dispositif de coupure d’urgence, elle devra être directement accessible à partir
de l’intérieur du logement.
Le départ et l’arrivée des câbles se feront sous goulotte.

1.2.1 Gaine technique logement


Point de convergence de toutes les arrivées et départs des courants forts et courants faibles, la
GTL permettra des extensions de l’installation électrique aussi aisées que possible et facilitera les
interventions en toute sécurité.

Accédez à la fiche GAINE TECHNIQUE LOGEMENT

Remarque : En réhabilitation, la GTL ne sera exigée que dans le cas d’une rénovation totale avec
redistribution des cloisons des locaux d’habitation.

1.2.2 Tableau électrique


Le tableau électrique supporte l’appareil général de commande et de protection (AGCP) et le
compteur électrique.

Accédez à la fiche TABLEAU ELECTRIQUE


 Voir le descriptif sur le coffret de distribution

Remarque : Les coffrets courants forts et communication seront fixés de préférence directement sur
la goulotte pour faciliter la distribution des conducteurs et les isoler parfaitement du mur.

1.2.3 Equipement de protection contre la foudre


Un parafoudre sera installé en fonction de la zone géographique, du type d’alimentation du logement
et de la présence ou non d’un paratonnerre.

Accédez à la fiche PROTECTION CONTRE LA FOUDRE

Parafoudre pour protection de tableau d’abonné


Pour protéger des courants de surcharges et des courants de court-circuit jusqu’à 4,5 kA, il sera
installé au tableau d’abonné, un parafoudre Lexic de marque Legrand, alimenté par le haut par un
peigne d’alimentation verticale et permettant le repiquage haut pour association avec un interrupteur
différentiel Lexic Legrand de tête de tableau ou de rangée (63 A maxi)

Parafoudres pour lignes téléphoniques


La protection des lignes de transmission de données, lignes téléphoniques et de courants faibles est
aussi fortement recommandée en présence de parafoudres sur l’installation électrique.
Un parafoudre de type LEXIC de marque LEGRAND assurera en complément des parafoudres basse
tension la protection des équipements raccordés sur la ligne téléphonique intérieure.

Parafoudres de proximité
Pour compléter l’installation, on aura recours à des dispositifs de protection intégrés à l’appareillage
de type Programme Céliane ou à des blocs multiprises de type rallonges multiprises parafoudre de
marque LEGRAND.
1.2.4 Equipement de protection des personnes
Tous les circuits de l’installation devront être protégés par des différentiels 30 mA.

Accédez à la fiche TABLEAU ELECTRIQUE


 Voir le descriptif sur le dispositif différentiel résiduel

L’installation sera protégée par les interrupteurs différentiels suivants :


- Pour un logement dont la surface est inférieure à 35 m² :
1 x 25 A – 30 mA type AC
1 x 40 A – 30 mA type A
- Pour un logement dont la surface est comprise entre 35 m² et 100 m² :
2 x 40 A – 30 mA type AC
1 x 40 A – 30 mA type A
- Pour un logement dont la surface est supérieure à 100 m² :
3 x 40 A – 30 mA type AC (ou l’un des inters différentiels sera de calibre 63 A en cas de
chauffage électrique de puissance supérieure à 8 kVA)
1 x 40 A – 30 mA type A

Les circuits d’éclairage et les prises de courant d’une même pièce seront protégés par des inters
différentiels différents.
L’ensemble des circuits chauffage (y compris le fil pilote) sera placé sous un même inter différentiel.

1.2.5 Equipement de protection des biens


En aval des différentiels 30 mA, les circuits seront répartis judicieusement et protégés par des
disjoncteurs.

Accédez à la fiche TABLEAU ELECTRIQUE


 Voir les descriptifs sur les dispositifs de protection

Circuits prises
Le nombre de prises de courant non spécialisées sera limité dans un même circuit :
- 5 prises si le conducteur a une section de 1,5 mm²
- 8 prises si le conducteur a une section de 2,5 mm²

Protection d’un circuit prises de courant :


- avec conducteurs 1,5 mm² : disjoncteur 16 A
- avec conducteurs 2,5 mm² : disjoncteur 20 A

Circuits éclairage
Un logement d’une surface supérieure à 35 m² comportera au minimum 2 circuits d’éclairage.
Le nombre de points d’éclairage alimentés par un même circuit sera limité à 8.

Protection d’un circuit d’éclairage avec conducteurs de section 1,5 mm² : disjoncteur 16 A ou fusible 10 A

Remarque : les spots ou bandeaux lumineux correspondent à un point d’éclairage par tranche de
300 VA dans une même pièce.

Circuits spécialisés
Pour le gros électroménager l’installation comportera au moins 4 circuits spécialisés :
- un circuit pour l’alimentation cuisinière / plaque de cuisson sur prise (ou boîte de connexion)
- protection en monophasé : disjoncteur 32 A
- protection en triphasé : disjoncteur 20 A
- 3 circuits pour l’alimentation d’appareils du type lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge, four
indépendant et congélateur : protection par disjoncteur 20 A
D’autres circuits spécialisés seront à mettre en œuvre si les applications sont prévues :
- Chauffe-eau, chaudière et ses auxiliaires, pompe à chaleur, climatisation
- Appareil de chauffage salle de bains
- Piscine
- Circuits extérieurs (alimentation d’une ou plusieurs utilisations non attenantes au bâtiment : éclairage
de jardin, portail automatique…)
- Alarmes
- VMC lorsqu’elle n’est pas collective

1.3 Distribution

1.3.1 Conducteurs
La canalisation de chaque circuit comportera 2 conducteurs actifs (phase et neutre) et un conducteur
de protection. Ces 3 conducteurs devront avoir la même section, en fonction du courant maximal dans
le circuit. Un même conducteur neutre ne sera pas utilisé pour plusieurs circuits.

Les conducteurs seront en cuivre et isolés :


- conducteurs rigides H 07 V-U ou R, isolés par du PVC et conducteurs souples H 07 V-K pour
distribution apparente sous moulures, ou encastrée sous conduit.
- Câbles rigides FR-N 05 W-U ou R, U 1000 R2V, ou souples A 05 W-F ou H 07 RN-F, isolés au
PVC, pour distribution apparente sous conduit.

1.3.2 Distribution apparente


Plinthes et moulures ne devront pas être noyées dans la maçonnerie, le couvercle devant rester
apparent et accessible. Equipées de couvercle solidement fixé, elles seront autorisées partout dans
l’habitation, sauf dans les volumes 0 et 1 des salles d’eau et à l’extérieur.

L’appareillage en saillie, sera jointif aux moulures et plinthes.

Accédez à la fiche DISTRIBUTION SUR LE MUR

Accédez à la fiche DISTRIBUTION DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS


 Voir le descriptif spécifique à la rénovation

1.3.3 Distribution encastrée


Les canalisations électriques encastrées dans les matériaux de la construction (plâtre, ciment,
béton) devront être constituées par des conducteurs isolés ou des câbles protégés par un conduit.
L’encastrement direct des conducteurs, ou des câbles sans conduit sera interdit. Les conduits ne
devront pas comporter de raccord sur leur parcours encastré, à l’exception de ceux nécessaires à la
jonction avec les planchers.

Il sera interdit d’exécuter des encastrements dans les parois des conduits de fumée.

Les boîtes d’encastrement destinées à recevoir l’appareillage devront être appropriées à la nature et à
l’épaisseur de la paroi.

L’encastrement en tracé oblique ne sera pas admis. Les saignées d’encastrement seront pratiquées
en suivant l’alignement des éléments constitutifs de la cloison (briques creuses).

Accédez à la fiche DISTRIBUTION DANS LE MUR

Accédez à la fiche DISTRIBUTION DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS


 Voir les descriptifs spécifiques à la distribution encastrée
1.3.4 Distribution dans les locaux humides
La distribution au niveau du garage, sous-sol, buanderie et en extérieur, sera soit encastrée sous
conduit, soit apparente sous conduit ou profilé.

Accédez à la fiche DISTRIBUTION DANS LES LOCAUX HUMIDES

1.4 Eclairage

1.4.1 Commandes standard


Accédez à la fiche COMMANDES D’ECLAIRAGE STANDARD

1.4.2 Commandes par courant porteur / infrarouge


Les commandes permettront de piloter l’éclairage indépendamment ou en association avec la gestion
du chauffage et des ouvrants.

Accédez à la fiche COMMANDES D’ECLAIRAGE - DOMOTIQUE SIMPLE

1.4.3 Commandes par bus ou par radio


Les commandes permettront de piloter l’éclairage indépendamment ou en association avec les
autres fonctions domotiques : gestion de la température, des ouvrants, alarmes intrusion, détecteurs
techniques, portiers, diffusion sonore… Ce système évolutif pourra suivre les nouvelles attentes
de l’utilisateur (compléter une installation sans dégrader l’intérieur en cas d’aménagements
complémentaires).

Accédez à la fiche COMMANDES D’ECLAIRAGE - SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET

1.5 Chauffage
Les puissances des appareils sont définies par l’étude thermique à la charge du présent lot.

1.5.1 Calcul des besoins calorifiques


L’installation de chauffage doit permettre de maintenir à au moins la température intérieure au centre
des pièces pour la température extérieure la plus froide de la région considérée.
La puissance installée des sources de chaleur est déterminée en fonction de cet écart de température
et de la déperdition des murs.

Température extérieure de base


Zone climatique : H1 (zones froides au nord-est, Massif Central, Alpes), H2 (zones moyennes, le reste
de la France sauf le Midi) ou H3 (le Midi).

1.5.2 Appareils de chauffage


L’installation du chauffage électrique fera principalement appel aux matériels suivants :
- convecteurs avec sortie d’air frontale,
- panneaux rayonnants,
- plancher ou plafond rayonnant électrique,
- appareils à accumulation,
- chauffage thermodynamique…

Tous les matériels porteront la marque NF électricité catégorie B (ou ATEX pour les planchers et les
plafonds rayonnants électriques).
1.5.3 Commandes standard
Accédez à la fiche COMMANDES DE CHAUFFAGE STANDARD

1.5.4 Commandes par courant porteur / infrarouge


Les commandes permettront de piloter le chauffage indépendamment ou en association avec la
gestion de l’éclairage et des ouvrants.
Accédez à la fiche COMMANDES DE CHAUFFAGE - DOMOTIQUE SIMPLE

1.5.5 Commandes par bus ou radio


Les commandes permettront de piloter le chauffage indépendamment ou en association avec les
autres fonctions domotiques : gestion de l’éclairage et des ouvrants, alarmes intrusion, détecteurs
techniques, portiers, diffusion sonore… Ce système évolutif pourra suivre les nouvelles attentes
de l’utilisateur (compléter une installation sans dégrader l’intérieur en cas d’aménagements
complémentaires).

Accédez à la fiche GESTION DE LA TEMPERATURE - SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET

1.6 Volets et stores

1.6.1 Commandes standard


Accédez à la fiche GESTION DES OUVRANTS STANDARD

1.6.2 Commandes par courant porteur / infrarouge


Les commandes permettront de piloter les ouvrants indépendamment ou en association avec la
gestion de l’éclairage et du chauffage.

Accédez à la fiche GESTION DES OUVRANTS - DOMOTIQUE SIMPLE

1.6.3 Commandes par bus ou radio


Les commandes permettront de piloter les ouvrants indépendamment ou en association avec
les autres fonctions domotiques : gestion de l’éclairage et de la température, alarmes intrusion,
détecteurs techniques, portiers, diffusion sonore… Ce système évolutif pourra suivre les nouvelles
attentes de l’utilisateur (compléter une installation sans dégrader l’intérieur en cas d’aménagements
complémentaires).

Accédez à la fiche GESTION DES OUVRANTS - SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET

1.7 Pilotage et commande de scénarios


Les commandes permettront, à distance ou en local, à partir d’un seul point de commande, de piloter
et contrôler un ensemble de fonctions (éclairage, volets, chauffage…).

Accédez à la fiche COMMANDES DE SCENARIOS – DOMOTIQUE SIMPLE

Accédez à la fiche PILOTAGE – SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET

Un écran d’affichage permettra la surveillance centralisée des consommations d’électricité d’eau et de


gaz.

Accédez à la fiche GESTION DES CONSOMMATIONS – SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET


1.11 Réception
Dès la fin des travaux, les points suivants seront vérifiés :
- le nombre de circuits et leur fonction,
- l’emplacement des points de commande et d’utilisation,
- le parcours des canalisations.

A la mise en service, la vérification portera plus particulièrement sur :


- la nature des câbles, le nombre de fils par conduit, les sections,
- la valeur des isolements des différentes installations,
- le contrôle des circuits de terre,
- le contrôle des calibres de protections fusibles,
- l’équilibre des phases.
2. Lot n°2 : Communication

2.1 Description des ouvrages

Questions pour rédiger :

 L’habitat concerné est-il une résidence principale, une résidence secondaire ou un lieu de
travail, ?

 Quels seront les équipements informatiques et multimédia à connecter ? Plusieurs PC sont-ils à


prévoir ? De nombreux périphériques ?

 Quels seront les types de réception TV ? Antenne hertzienne, TNT, câble, satellite ou ADSL ?

 Des niveaux de débits et de performances élevés seront-ils nécessaires ? Des applications


spécifiques sont-elles à prévoir (partager une imprimante entre plusieurs ordinateurs…) ?

 Comment se structure l’établissement ? S’agit-il d’un seul ou de plusieurs bâtiments ? Combien


y a-t-il d’étages ?...

 De combien de prise l’installation sera-t-elle constituée ?...

 Comment vont principalement cheminer les câbles ? S’agit-il d’une installation dans un
immeuble déjà câblé et en réhabilitation, en périphérie (plinthe, moulure…) ?

 D’autres prestations sont-elles à inclure ? Matériel actif réseau, onduleurs devront-il être mis en
place par le titulaire du lot ?...

 Quelles seront les conditions de réalisation des travaux ? Quel est le délai de livraison ? Les
travaux se feront-ils dans des lieux déjà occupés ?...
2.2 Coffret de communication
Dédié aux courants faibles, le coffret de communication est placé à proximité immédiate du tableau
électrique, situé dans la gaine technique de logement.

Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA BASIQUE


Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA MIXTE
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM MANUEL
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM AUTO
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA TRIPLE PLAY
 Voir les descriptifs des coffrets de communication

2.3 Câblage
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA BASIQUE
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA MIXTE
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM MANUEL
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM AUTO
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA TRIPLE PLAY
 Voir les descriptifs sur les câbles

Les câbles seront connectés aux prises en respectant la norme de câblage EIA/TIA 568 A ou EIA/TIA
568 B. Elle devra être identique sur toutes les liaisons du logement.

2.4 Prises
Chaque prise devra être desservie depuis le coffret de communication.

Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA BASIQUE


Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA MIXTE
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM MANUEL
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM AUTO
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA TRIPLE PLAY
 Voir les descriptifs sur les prises RJ 45 et/ou prises TV-FM-SAT

2.5 Cordons de brassage et de raccordement utilisateurs


Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA BASIQUE
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA MIXTE
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM MANUEL
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA OPTIMUM AUTO
Accédez à la fiche RESEAU MULTIMEDIA TRIPLE PLAY
 Voir les descriptifs sur les cordons de brassage et les cordons de raccordement utilisateurs

Remarque : Le système réseau basique n’offre pas la fonction de brassage (faculté de connecter des
sources différentes à une même prise).
3. Lot n°3 : Sécurité & contrôle d’accès

3.1 Description des ouvrages

Questions pour rédiger :


 S’agit-il d’une installation dans un logement existant ou dans un logement neuf ? L’installation
dans un logement existant doit-elle se faire sans dégât sur les murs ou peut-il s’agir d’une
rénovation lourde ?

 Comment est agencé le logement à protéger ? S’agit-il d’une maison de plain-pied (ou d’un
appartement en rez-de-jardin), d’une maison à plusieurs niveaux, d’un ou plusieurs appartements
en étage ?

 Combien de personnes utiliseront le système d’alarme ? Un animal domestique est-il présent ?


La protection intrusion doit-elle se faire en présence des occupants ?

 La protection intrusion doit-elle être totale ou partielle (par zones différentes selon les pièces à
protéger) ?

 Les usagers, souhaitent-ils être avertis à distance en cas d’alerte ? Ont-il besoin de
l’intervention d’un service de télésurveillance ?

 Les usagers, souhaitent-ils intégrer l’alarme dans des scénarios de confort, de sécurité et
de communication ? Par exemple : en partant éteindre toutes les lumières, baisser les volets
roulants, réduire le chauffage et activer l’alarme…

 L’installation nécessite-t-elle la surveillance de certaines anomalies ou défaillances techniques


(fuite de gaz, présence de fumée, inondation, arrêt d’un congélateur) ?

 Quelles seront les conditions de réalisation des travaux ? Quel est le délai de livraison ? Les
travaux se feront-ils dans des lieux déjà occupés ?...
3.2 Portier
Portier audio

Accédez à la fiche PORTIERS – SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET


 Voir le descriptif sur portier audio

Les éléments du système seront raccordés par câble 2 paires torsadées. Possibilité de rajouter des
postes intérieurs audio supplémentaires au poste intérieur principal.

Portier vidéo

Accédez à la fiche PORTIERS – SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET


 Voir le descriptif sur portier vidéo

L’emplacement choisi pour l’encastrement de la platine avec la caméra ne devra pas être en contre
jour.
Les éléments du système seront raccordés par un bus 2 fils. Possibilité de rajouter des postes
intérieurs vidéo ou audio supplémentaires au poste intérieur principal et de commander des scénarios.

3.3 Alarme intrusion


Sa mise en œuvre permet de garantir la sûreté des personnes et des biens.

Système d’alarme
Alarme intrusion radio
Un système d’alarme radio permet d’équiper des logements en rénovation et de disposer d’un
système évolutif pour suivre les attentes de l’utilisateur (compléter une installation, sans dégrader
l’intérieur, en cas d’aménagements complémentaires).

L’entreprise devra la fourniture, la pose et la configuration d’un système d’alarme intrusion radio.
L’alarme intrusion pourra participer à des scénarios de confort, de sécurité et de communication dans
le logement.

Accédez à la fiche ALARME INTRUSION RADIO


 Voir le descriptif sur le système d’alarme radio et la centrale
 Voir le descriptif sur les détecteurs
 Voir le descriptif sur les sirènes
 Voir le descriptif sur le transmetteur téléphonique

Alarme intrusion filaire


Un système d’alarme filaire permet d’équiper les logements en construction ou en rénovation.

L’entreprise devra la fourniture, la pose et le raccordement d’un système d’alarme intrusion filaire.
La configuration du système d’alarme intrusion sera à la charge de l’entreprise : reconnaissance des
éléments entre eux, temporisation d’entrée et de sortie…

Accédez à la fiche ALARME INTRUSION – SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET


 Voir le descriptif sur le système d’alarme filaire et la centrale
 Voir le descriptif sur les détecteurs
 Voir le descriptif sur les sirènes
 Voir le descriptif sur le transmetteur téléphonique
Les organes de détection, de commande et de dissuasion seront raccordés à la centrale par un bus 2
fils. L’alarme pourra être pilotée à distance et s’intégrer dans des scénarios avec les autres fonctions
domotiques installées.

3.4 Alarme technique


Afin de détecter et de signaler certaines anomalies ou défaillances techniques, l’entreprise devra la
fourniture, la pose et le raccordement d’un équipement d’alarme technique.

3.4.1 Détection technique seule


Des détecteurs d’élévation de température/d’inondation/d’ouverture ou fermeture, des détecteurs
de fuite de gaz et des détecteurs de présence de fumée de marque LEGRAND seront installés
aux endroits stratégiques du logement (cuisine, arrière cuisine, chambres d’enfants, garage…). Ils
pourront fonctionner seuls ou être associés à des scénarios (éclairage, carillon…).

Accédez à la fiche ALARME TECHNIQUE


 Voir le descriptif sur les détecteurs techniques

3.4.2 Détection technique associée à un système d’alarme intrusion radio


Lorsqu’une alarme intrusion radio multiservices est prévue dans le logement, on y associera des
détecteurs techniques. C’est la centrale d’alarme intrusion qui informera des déclenchements des
détecteurs techniques. Les détecteurs de gaz, de fumée, d’inondation et d’élévation de température
seront installés aux endroits stratégiques du logement (cuisine, arrière cuisine, chambres d’enfants,
garage…).

Accédez à la fiche ALARME TECHNIQUE


 Voir le descriptif sur le système de surveillance technique associé à une alarme intrusion

Accédez à la fiche ALARME INTRUSION RADIO


 Voir le descriptif détaillé sur la centrale d’alarme radio

3.4.3 Détection technique associée à un système d’alarme intrusion filaire


Lorsqu’une alarme intrusion filaire est prévue dans le logement, on y associera des détecteurs
techniques. Les déclenchements des détecteurs techniques seront relayés par la centrale d’alarme
pour déclencher un scénario et/ou envoyer un message via le transmetteur téléphonique. Les
détecteurs de gaz et d’inondation seront installés aux endroits stratégiques du logement (cuisine,
arrière cuisine, chambres d’enfants, garage…).

Accédez à la fiche DETECTION TECHNIQUE – SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET


 Voir le descriptif sur les détecteurs techniques associés à une alarme intrusion

Accédez à la fiche ALARME INTRUSION – SYSTEME DOMOTIQUE COMPLET


 Voir le descriptif détaillé sur la centrale d’alarme

3.5 Sécurité incendie


Chaque immeuble collectif doit comporter un éclairage de sécurité permettant aux occupants de
quitter les locaux en cas d’incendie.

Accédez à la fiche SECURITE DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS

Вам также может понравиться