Вы находитесь на странице: 1из 3

Retard intellectuel

Le retard mental, ou handicap mental, est une déficience, à divers degrés, de l’intellect, des
facultés mentales, de la perception et du comportement. Il peut être associé à d’autres troubles
physiques ou mentaux ou survenir isolément.

Ce handicap de la personnalité combine différents aspects :

• médical (génétique, infectieux, intoxication, traumatisme crânien,...)


• social (notre environnement détermine la façon de voir le handicap, par rapport à la
société dans laquelle on vit)
• cognitif (quel est le QI de la personne ?)
• psychologique (développement affectif).

Terminologie [modifier]
Les termes utilisés pour définir les personnes présentant un retard mental ont beaucoup évolué
au cours du temps. Au XIXe siècle, les personnes ayant un retard moyen ou grave étaient
qualifiés d'idiots ou débiles, alors que celles qui présentaient un retard léger étaient appelées
imbéciles ou débiles légers. Le terme mongolien, en lien avec les caractéristiques physiques
associées à la trisomie 21, a également été utilisé jusqu'à une période récente.

Il n'y a toujours pas de consensus clair sur le (ou les) terme(s) à utiliser, à ceux de « retard
mental » et de « handicap mental » s'ajoutent par exemple les termes d'« arriération mentale »
ou de « déficience intellectuelle ». L'Organisation mondiale de la santé emploie néanmoins le
terme de retard mental (mental retardation en anglais)1.

Le terme retard mental ne peut s'appliquer qu'au moment de la scolarité; avant cette période
on utilise plutôt l'expression retard du développement, quand l'évaluation du quotient
intellectuel est possible. Cette évaluation permet de préciser le degré de retard mental.

Définition [modifier]
L'Organisation mondiale de la santé, dans sa Classification internationale des maladies (CIM-
10), définit le retard mental comme un arrêt du développement mental ou un développement
mental incomplet, caractérisé par une insuffisance des facultés et du niveau global
d’intelligence, notamment au niveau des fonctions cognitives, du langage, de la motricité et
des performances sociales1,2.

Degrés [modifier]

L'OMS distingue 4 degrés de retard :

• le retard léger : QI entre 50 et 69, personnes connaissant des difficultés scolaires mais
capables de s'intégrer à la société de façon autonome à l'âge adulte,
• le retard moyen : QI entre 35 et 49, personnes connaissant dans l'enfance des retards
de développement importants mais de bonnes capacités de communication et une
indépendance partielle, avec, à l'âge adulte, nécessité de soutiens de différents niveaux
pour s'intégrer à la société,
• le retard grave : QI entre 20 et 34, personnes ayant besoin d'un soutien prolongé,
• le retard profond : QI inférieur à 20, personnes ayant peu de capacités à communiquer,
à se déplacer et à prendre soin d'elles-mêmes.

Le test standard pour évaluer le quotient intellectuel est le test de Wechsler3:

• le Wechsler Preschool and Primary School Scale of Intelligence (WPPSI-R de 1995)


pour les enfants de 2 ans 9 mois à 7 ans
• le Wechsler Intelligence Scale for Children (WISC III de 1996) pour les enfants de 6
ans à 16 ans et 9 mois.

Cependant, l'échelle de Wechsler pour adultes (WAIS III pour sa dernière version) ne permet
pas de mesurer un QI inférieur à 45. Le QI "normal" (norme statistique, soit 50 % de la
population) est compris entre 90 et 109.

Causes de retard mental [modifier]


Cet article ou cette section ne cite pas suffisamment ses sources.
Son contenu est donc sujet à caution. Wikipédia doit être fondée sur des sources fiables et
indépendantes. Améliorez cet article en liant les informations à des sources, au moyen de
notes de bas de page (voir les recommandations).

La liste des causes est importante. Mais la plupart du temps la cause restera inconnue. Sa
recherche nécessitera souvent plusieurs consultations pour suivre l'évolution de l'enfant et de
pratiquer les examens en fonction des constatations cliniques.

Causes Fréquence

Anomalies chromosomiques 4-28 %

Syndromes dysmorphiques 3-7 %

Maladies génétiques connues 4-14 %

Anomalies morphologiques du système nerveux central 7-17 %

Complications liées à la prématurité 2-10 %


Retard mental culturel-familial 3-12 %

Facteurs environmentaux et médicamenteux 5-13 %

Causes endocriniennes 1-5 %

Inconnues 30-50 %

Environ 30 % des cas de retard mental sont attribuables à des facteurs prénataux (infections,
consommation d'alcool) et troubles chromosomiques. 20 % des cas sont quant à eux liés à des
facteurs environnementaux (stimulation) alors que 15 % sont expliqués par des troubles
périnataux (anoxie) et postnataux (maladies). L'hérédité est en cause dans environ 5 % des
cas. Toutefois, environ 30 % des diagnostics de retard mental demeurent de cause inconnue
(Morrison, 1995).