Вы находитесь на странице: 1из 12

060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 1

Le TDAH et les
traitements
médicamenteux
Manuel de
l’éducateur
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 2

INTRODUCTION
On estime que 4 à 12 % des enfants d’âge scolaire souffrent du trouble
déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)1. Le TDAH est une
affection neurobiologique du cerveau pouvant causer de l’hyperactivité,
de l’impulsivité et de l’inattention2.
Il nous arrive tous d’avoir de la difficulté à rester immobiles, à nous
concentrer ou à contrôler un comportement impulsif. Toutefois, chez la
personne présentant un trouble déficitaire de l'attention avec
hyperactivité, les symptômes sont si persistants et envahissants qu'ils
perturbent la vie quotidienne à l'école, au travail et lors des interactions
avec les amis et la famille.
Les symptômes principaux du TDAH, à savoir l’inattention,
l’hyperactivité et l’impulsivité, peuvent compliquer la vie de l’enfant au
niveau de ses activités scolaires quotidiennes. Il est particulièrement
important de former un partenariat entre la famille et le personnel de
l’école lors de :
◗ l’établissement du diagnostic du TDAH
◗ l’évaluation de l’efficacité d’un médicament
◗ l’élaboration de programmes de modification
du comportement
◗ l’évaluation des besoins éducatifs
◗ la coordination des devoirs à faire à la maison3.

2
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 3

DIAGNOSTIC DU TDAH
Il n’existe pas de test qui permettrait, à lui seul, de déceler le TDAH. Pour
établir un diagnostic, il faut procéder à une évaluation complète, écarter
les autres causes possibles et déterminer s'il existe d'autres affections
concomitantes.
L'évaluation de l’enfant comprend la collecte de renseignements
détaillés auprès de diverses sources, en particulier les parents, les
médecins et les enseignants, en utilisant des échelles d’évaluation
standardisées. Elle fait également intervenir l'observation et
l’interrogation de l'enfant.

TRAITEMENT DU TDAH
Il y a deux options principales pour la prise en charge et le traitement des
symptômes du TDAH :
1. Modification du comportement
2. Traitement médicamenteux
L’association de ces deux options permet d’en faire un emploi optimal. Les
médicaments aident la personne atteinte du TDAH à mieux se concentrer
et atténuent son impulsivité et son hyperactivité, alors que la
modification du comportement aide à remplacer les habitudes
indésirables par des habitudes constructives. Cette technique se fonde sur
un programme d’encadrement et de surveillance dans lequel on fixe des
objectifs et des récompenses.

MODIFICATION DU COMPORTEMENT
Les techniques de gestion du comportement sont utiles aux parents et aux
enseignants, c’est-à-dire à la maison et à l’école. La thérapie
comportementale joue un rôle important dans la prise en charge globale
du TDAH. Voici des exemples de techniques comportementales :
◗ Laisser aux enfants la liberté de choisir l’endroit où ils travaillent le mieux
◗ Dresser des listes de vérification quotidiennes
◗ Mettre l’accent sur le succès
◗ Renforcer l’estime de soi de l’enfant et les comportements louables.

3
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 4

TRAITEMENT MÉDICAMENTEUX
Le TDAH est une affection chronique pour laquelle les enfants doivent
parfois prendre un médicament d’ordonnance pendant les heures d’école.
Dans ce cas, l’enseignant peut jouer un rôle important en apportant ses
commentaires sur les éléments suivants :
◗ Performance de l’élève avant la prise du médicament
◗ Performance de l’élève après la prise du médicament
◗ Commentaires sur l’efficacité du médicament
◗ Durée de l’effet du médicament.
Pour déterminer l’efficacité du médicament, il est nécessaire de
communiquer vos observations sur la performance scolaire de l’élève, son
comportement et ses relations avec ses camarades3.
D'après les études effectuées, les enfants qui reçoivent un traitement
adéquat pour le TDAH ont moins de problèmes à l'école et dans les
relations interpersonnelles, sont moins portés à la toxicomanie et
manifestent un meilleur fonctionnement global que les enfants ne
recevant aucun traitement4,5,6. Lors d'une étude importante menée par
le National Institute for Mental Health, la pharmacothérapie, seule ou
associée à une thérapie comportementale, a significativement amélioré le
comportement de l'enfant, ses résultats scolaires et ses relations avec ses
camarades et les membres de sa famille5.
Il y a plusieurs types de médicaments d'ordonnance sur le marché pour
traiter les symptômes du TDAH. Vous devriez être au courant du
médicament d’ordonnance que prennent vos élèves.

Stimulants
Les stimulants sont les médicaments les plus prescrits pour traiter le TDAH
et ils agissent en faisant augmenter la concentration de certaines
substances chimiques dans le cerveau7. Le médicament peut être instauré
pendant une période d’essai en commençant par une faible dose suivie
d’une augmentation posologique graduelle. Pendant cette période, vous
pourriez être l’une des personnes à qui le médecin demande de fournir des
commentaires pour déterminer si l’enfant répond au médicament

4
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 5

(Le médicament maîtrise-t-il les principaux symptômes? Avez-vous


observé des effets secondaires?). Les résultats d'études indiquent que les
stimulants exercent des effets bénéfiques chez 70 à 90 % des personnes
atteintes du TDAH en aidant à maîtriser les principaux symptômes, soit
l'inattention, l'hyperactivité et l'impulsivité7.

Quel est le mode d’action des stimulants?


Vous vous demandez peut-être pourquoi un stimulant est efficace pour
traiter le TDAH. Des études cliniques récentes ont montré que certaines
des régions du cerveau qu’on croit importantes pour se concentrer, songer
aux conséquences de ses actes ou se comporter avec retenue et
prévoyance ne sont pas suffisamment activées chez les personnes
atteintes du TDAH8. Les stimulants activeraient ces zones cérébrales,
aidant la personne à mieux se concentrer tout en atténuant son
impulsivité et son hyperactivité8.

Types de stimulants
Dans ses énoncés de principes, la Société canadienne de pédiatrie (SCP)
recommande comme premier principe de prise en charge médicale du
TDAH de choisir un stimulant, d’ordinaire du méthylphénidate9. Les choix
de stimulants sont les suivants :
◗ Méthylphénidate (p. ex. CONCERTA , RITALIN® IR, RITALIN® SR)
◗ Dextroamphétamine (p. ex. DEXEDRINE®, DEXEDRINE® SPANSULES)
◗ Sels mixtes d'amphétamine (p. ex. ADDERALL XR®)
Au Canada, le méthylphénidate est prescrit plus souvent que les
amphétamines10.

5
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 6

À quelle fréquence l’élève doit-il prendre son médicament?


Les stimulants sont répartis en trois catégories générales d’après leur durée
d’action après la prise21 :

À courte durée d’action À durée d’action intermédiaire À action prolongée

DEXEDRINE® DEXEDRINE® SPANSULES ADDERALL XR®


RITALIN® IR (à libération immédiate) RITALIN® SR (à libération lente) CONCERTA*

La réponse de l’enfant à un médicament permettra de déterminer le


schéma posologique. Les observations que vous formulez en tant
qu’enseignant(e) sur la productivité, la performance scolaire, le
comportement et les interactions sociales de l’enfant sont nécessaires pour
évaluer l’effet du médicament. La réponse de l’enfant à un médicament
permettra de déterminer le schéma posologique. Les observations que vous
formulez en tant qu’enseignant(e) sur la productivité, la performance
scolaire, le comportement et les interactions sociales de l’enfant sont
nécessaires pour évaluer l’effet du médicament.

Quels sont les effets secondaires les plus courants des stimulants?
Certains stimulants pour le traitement du TDAH ont été étudiés depuis
plus de 30 ans11. Les stimulants entraînent effectivement des effets
secondaires, les plus courants étant l’insomnie, la perte d’appétit, le mal
d’estomac, les céphalées et l’agitation extrême12.

Autre médicament15
Un autre médicament approuvé au Canada pour le traitement du TDAH
est STRATERRA® (atomoxétine). STRATERRA est un inhibiteur sélectif du
recaptage de la noradrénaline (ISRN) et un médicament relativement
nouveau17. Il se prend en général une à deux fois par jour.
Les études cliniques ont montré l’efficacité de Strattera dans le traitement
des symptômes du TDAH. Les effets secondaires les plus courants chez
l’enfant et l’adolescent sont : estomac dérangé, perte d’appétit, nausées
et vomissements, étourdissements, fatigue et sautes d’humeur.

6
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 7

Comment vais-je savoir si le médicament est efficace ou non?


Les stimulants devraient améliorer la capacité de se concentrer et
d’accomplir les tâches, et atténuer les comportements perturbateurs et
hyperactifs7. Il faut signaler aux parents ou au tuteur tout changement
que vous observez dans les symptômes de leur enfant. Les effets positifs
que vous pourriez observer sont les suivants13 :
◗ Diminution de la distractivité
◗ Moins de comportements étrangers aux tâches
◗ Impulsivité réduite
◗ Parle moins souvent excessivement/fait moins de bruit
◗ Attention plus soutenue
◗ Augmentation de la quantité et de l’exactitude du travail
◗ Amélioration de l’estime de soi
◗ Amélioration des interactions avec ses camarades.

7
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 8

ÉTABLIR DES OBJECTIFS DE TRAITEMENT


Pour obtenir les meilleurs résultats possibles dans le traitement du
TDAH, on recommande un programme de traitement total comprenant
des techniques de soutien au niveau parental et scolaire ainsi que
l'administration d'un traitement pharmacologique bien adapté16.
Le but est d'arriver à une « rémission » des symptômes ou, en d'autres
termes, à ce que l'individu suivant un traitement n'éprouve qu'une
forme très atténuée des symptômes du TDAH17. Si on parvient à une
rémission, il est important de continuer le traitement pour que la
rémission des symptômes se maintienne. La meilleure façon d'atteindre
les objectifs du traitement est de collaborer étroitement avec votre
équipe de professionnels de la santé et vos enseignants.
Se fixer des objectifs de traitement est important car les individus
atteints de TDAH courent le risque de redoubler une classe, de ne pas
finir leurs études secondaires, d'avoir des problèmes de toxicomanie,
d'être impliqués dans des accidents graves ou de se faire renvoyer de
leur travail18, 19, 20.

8
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 9

MÉDICAMENTS ET ESTIME DE SOI


Les stimulants à courte durée d’action peuvent causer des problèmes
d’observance thérapeutique, étant donné que ces médicaments doivent
être administrés 2 à 3 fois par jour et donc pris à l’école. La non-
observance du traitement peut être attribuable à plusieurs causes,
notamment le manque de personnel à l’école pour administrer le
médicament, la possibilité que l’enfant oublie de prendre le médicament
ou la peur de l’enfant d’être ridiculisé par ses camarades7.
Les suggestions suivantes ont été fournies par C.H.A.D.D. (Children and
Adults with Attention Deficit Disorder), important organisme au service des
gens atteints de troubles de l’attention. Elles indiquent plusieurs méthodes
à utiliser par les parents et les enseignants pour aider les enfants à
considérer leur médicament comme un élément positif :
◗ Comparez les pilules aux lunettes, aux appareils orthodontiques, aux
médicaments contre les allergies utilisés par d’autres enfants de leur
classe. Expliquez-leur que le médicament est tout simplement un
outil pour les aider à se concentrer et à faire attention.
◗ Faites-leur remarquer que leur problème peut heureusement être
traité. Encouragez-les à remarquer les façons dont le médicament
leur permet de faire plus facilement des choses importantes, comme
se faire des amis, réussir à l’école et jouer14.

9
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 10

RESSOURCES UTILES POUR LES ENSEIGNANTS


Websites of Interest
◗ www.adrn.org - Attention Deficit Resource Network (en anglais)
◗ www.ldac-taac.ca - Troubles d’apprentissage - Association
canadienne
◗ www.chaddcanada.org - Children and Adults with Attention
Deficit Disorders (en anglais)
◗ www.addsupport.org - Soutien en matière de TDAH (en anglais)
◗ www.aqeta.qc.ca - Association québécoise des troubles
d'apprentissage (AQETA)
◗ www.associationpanda.qc.ca - Parents aptes à négocier le déficit
de l'attention avec ou sans hyperactivité
◗ www.allkindsofminds.org - Institut à but non lucratif cherchant à
mieux faire comprendre les différences au niveau de
l’apprentissage (en anglais)
◗ www.cpseminars.org - ADHD/ADD Counseling and Education
Centre (en anglais)
◗ www.nichq.org - National Initiative for Children’s Healthcare
Quality (en anglais)
◗ www.sandrarief.com - Sandra F. Rief, M.A. est l’une des
principales conférencières, auteures et conseillères sur les moyens
d’atteindre et d’éduquer les enfants éprouvant des difficultés
d’apprentissage, d’attention et de comportement (en anglais)
Livres
On trouvera sur les sites Web susmentionnés des suggestions
de livres et de vidéos sur le TDAH et des questions connexes.
◗ How to Reach and Teach Children With ADD/ADHD.
Sandra Rief
◗ Attention Deficit Disorder Strategies for School Age Children.
Clare B. Jones, Ph.D.
◗ The Attention Deficit Disorders Interventions Manual.
Stephen McCarney
◗ School Strategies for ADD Teens. Kathleen Nadeau,
Ellen Dixon et Susan Biggs

10
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 11

Vidéos
◗ ADHD: What Can We Do? Russell Barkley
◗ ADHD: What Do We Know? Auteur : Russell Barkley
◗ F.A.T. City Workshop—How Difficult Can This Be?
Auteur : Richard D. Lavoie
◗ Learning Disabilities and Discipline with Richard Lavoie
Auteur : Richard D. Lavoie
◗ Odd Kid Out réalisé par Karen O’Donnell

1. Brown RT, Freeman WS, Perrin JM, et al. Prevalence and assessment of attention-deficit/hyperactivity disorder in primary care
settings. Pediatrics 2001;107(3):e43.
2. American Academy of Pediatrics, AAP Parent Pages. October 2001.
3. U.S. Department of Education, Office of Special Education and Rehabilitative Services, Office of Special Education Programs,
Identifying and Treating Attention Deficit Hyperactivity Disorder: A Resource for School and Home, Washington, D.C., 2003.
4. Barkley RA. Attention-deficit hyperactivity disorder: A handbook for diagnosis and treatment. New York: Guilford Press; 1998.
5. Jensen P, Arnold L, Richters J, et al. (MTA Cooperative Group). A 14-month randomized clinical trial of treatment strategies for
attention-deficit/hyperactivity disorder. Arch Gen Psychiatry 1999;56:1073-1086.
6. Wilens T, Faraone S, Biederman J, Gunawardene S. Does stimulant therapy of attention deficit/hyperactivity disorder beget later
substance abuse? A meta-analytic review of the literature. Pediatrics 2003 Jan;111(1):179-85.
7. American Academy of Child and Adolescent Psychiatry. Practice parameter for the use of stimulant medications in the treatment
of children, adolescents, and adults. JAACAP 2002;41:26S-49S.
8. Zametkin AJ, Nordahl TE, Gross M, et al. Cerebral glucose metabolism in adults with hyperactivity of childhood onset. New England
Journal of Medicine 1990;323:1361-1366.
9. Société canadienne de pédiatrie. The use of stimulant medication in the treatment of attention deficit hyperactivity disorder.
Paediatrics & Child Health 2002 Dec;7(10):693-696.
10. IMS Health. The Treatment of ADHD - A provincial Comparison, 2004. www.imshealthcanada.com/htmen/3_1_44htm, consulté le
31 mars 2006.
11. Greenhill L, Pliszka S, Duncan M, et al. Practice Parameter for the use of Stimulant Medications in the Treatment of Children,
Adolescents, and Adults. JAACAP 2002;41:26S-49S.
12. Goldman LS, Genel M, Bezman RJ and Slanetz PJ. Diagnosis and treatment of attention-deficit/hyperactivity disorder in children
and adolescents. Council on Scientific Affairs, American Medical Association. Journal of the American Medical Association 1998;
279(14):1100-1107.
13. Texas Department of Mental Health and Mental Retardation. Tips for Teachers: Medication and ADHD. Disponible à
www.dshs.state.tx.us/mhprograms/43A.pdf
14. National Institute of Mental Health, Attention Deficit Hyperactivity Disorder, 2003 (rév.).
15. Monographie de Strattera, Eli Lilly Canada Inc., 22 mars 2006.
16. MTA Cooperative Group. National Institute of Mental Health Multimodal Treatment Study of ADHD Follow-up: 24-Month
Outcomes of Treatment Strategies for ADHD. Pediatrics 2004;113:754-761.
17. Steele M, Weiss M, et al. A Randomized, Controlled, Effectiveness Trial of OROS-Methylphenidate Compared to Usual Care with
Immediate-Release Methylphenidate in Attention Deficit-Hyperactivity Disorder. Can J Clin Pharmacol 2006;13:e50-e62.
18. Barkley RA. Major Life Activity and Health Outcomes Associated With Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder. Journal of Clinical
Psychiatry 2002;63(suppl 12):10-15.
19. Barkley RA, Murphy KR, et al. Driving in young adults with attention deficit hyperactivity disorder: Knowledge, performance,
adverse outcomes, and the role of executive functioning. Journal of the International Neuropsychological Society 2002;8:655-672.
20. Wilens TE, Biederman J, and Spencer TJ. Attention Deficit/Hyperactivity Disorder Across the Lifespan. Annu Rev Med
2002;53:113-31.
21. Biederman J. Practical considerations in stimulant drug selection for the attention deficit/hyperactivity disorder patient—efficacy,
potency and titration. Today’s Therapeutic Trends 2002;20(4):311-328.

RITALIN® est une marque déposée de Novartis Pharmaceuticals Canada Inc.


DEXEDRINE® et DEXEDRINE® SPANSULES® sont des marques déposées de GlaxoSmithKline Inc.
ADDERALL XR® est une marque déposée de Shire Biochem Inc.
STRATERRA® est une marque déposée d’Eli Lilly and Company.

11
060270_01f CR ADHD EdGuide 8/4/06 2:22 PM Page 12

Ce dépliant contient des renseignements qui étaient à jour en mai 2006.

19 Green Belt Drive


Toronto, Ontario M3C 1L9

*Tous droits afférents à une marque de


commerce sont utilisés en vertu d'une licence
© 2006 JANSSEN-ORTHO Inc. CJPT060270F