Вы находитесь на странице: 1из 23
L’attaquant du Burkina Faso avertit Dagano «Dans un stade plein à craquer, l’Algérie n’a rien
L’attaquant du Burkina Faso avertit
Dagano «Dans un stade
plein à craquer, l’Algérie
n’a rien à espérer !»
Aoudia
marque un
but et
des
points auprès
de Vahid
DIMANCHE 6 OCTOBRE 2013
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2427 PRIX 20 DA
ESS 2 - MCA 1
Le chef-d’œuvre de
Hachoud
n’a pas suffi
Hachoud
«Ça risque
«Ça risque
«Ça risque
«Ça risque
«Ça risque
«Ça risque
Kaci-Saïd
défend Geiger
de nous
de nous
de nous
de nous
de nous
de nous
plonger dans
plonger dans
plonger dans
plonger dans
plonger dans
plonger dans
la crise»
la crise»
la crise»
la crise»
la crise»
la crise»
«Ce n’est pas à
cause d’une défaite
qu’on le limogera»
ASO 1 - JSK 1
L’ASO égalise à la 90’+5
La minute
de trop !
Aït Djoudi «C’est à s’en
mordre les doigts !»
Hannachi «L’arbitre aurait
dû siffler à la 94’ tapante !»
Ighil «Ça s’est joué sur un rien»
CRBAF 1 - USMH 2
(match arrêté à la 76’)
Jets de projectiles,
joueurs malmenés, un
policier évacué à l’hôpital
Graves incidents
à Aïn M’lila
USMA

Courbis en remet une couche

«On est devenus l’équipe à abattre, pas à battre !»

Courbis en remet une couche «On est devenus l’équipe à abattre, pas à battre !» CRB

CRB 2 - JSS 1

Allez Chabab zoudj !

Courbis en remet une couche «On est devenus l’équipe à abattre, pas à battre !» CRB
02
02

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup d’œil Équipe nationale

Il a frappé de nouveau hier

Aoudia, l’autre solution d’Halilhodzic en attaque

hier Aoudia, l’autre solution d’Halilhodzic en attaque Matmour cumule déjà 1052 minutes ! Le FC Kaiserslautern,

Matmour cumule déjà 1052 minutes !

Le FC Kaiserslautern, qui reste sur 3 matchs sans défaite, a signé avant-hier son deuxième succès de suite face Arminia Bielefeld. Vain- queurs 3 à 0 en déplacement, les camarades de Karim Matmour amorcent leur retour dans la course pour l’accession en Bundesliga. Mat- mour, qui aligne aussi une série de matchs comme titulaire, a joué l’intégralité de la rencon- tre, avec un rendement plus que correct.

Kosta Runjaic (ent. Kaiserslautern) :

«Je ne peux m’en passer de Matmour et Idrissou»

Le coach du FC Kaiserslautern, Kosta Runjaic, est un adepte du turn-over, mais pour Karim Matmour et son cama- rade international camerounais Idrissou, il n’est pas prêt à appliquer ce principe. En effet, dans l’une de ses déclarations d’avant- match, l’entraîneur des Rouges de Kaisers- lautern a avoué : «Matmour réalise de très belles choses sur le couloir droit, c’est le cas aussi d’Idrissou. Je ne peux pas m’en passer de ces deux joueurs actuellement.»

Moumen A. Harek rejoue avec Bastia L e Dinamo Dresde s’est imposé hier en début
Moumen A.
Harek
rejoue avec Bastia
L e Dinamo Dresde s’est
imposé hier en début
d’après-midi face à
Aalen sur le score de
2 buts à 0. Ce succès a
Ses statistiques plaident
pour lui
les jambes, demeure
un élément en
forme actuelle-
Ghoulam et Saint-Etienne
tombent à Monaco
Il revient fort à la compétition !
été rendu possible grâce d’abord
à une ouverture du score signée
par l’international algérien Mo-
hamed-Amine Aoudia. Affûté
depuis quelques journées, Aou-
dia, qui a en un laps de temps
gagné l’estime de son entraîneur
Jansen, a récidivé. L’ex-Belouiz-
dadi, qui a déjà secoué les lets
face à Saint Pauli et Paderborn, a
marqué ce samedi son 3e but de
la saison contre Aalen. Par ail-
leurs, après avoir tout donné
pendant plus de 68’, l’ex-barou-
deur de l’ES Sétif et de la JS Ka-
bylie a dû laisser sa place à son
coéquipier et compatriote algé-
rien So ane Benyamina. L’autre
Algérien du Dinamo Dresde,
Idir Ouali, a, lui aussi, participé
au succès de son équipe, en pre-
nant sa place d’entrée.
Mohamed-Amine Aoudia est en
réussite ces derniers temps. Ses
productions, jugées intéressantes
par son entraîneur au Dinamo
Dresden, soulagent à plus d’un
titre le sélectionneur national,
Vahid Halilhodzic, très inquiet
devant le manque de temps de
jeu et de réalisme de ses atta-
quants en sélection. Ainsi, bu-
teur hier face Aalen en
championnat d’Allemagne de se-
conde division, Aoudia, qui -
gure dans la liste rendue
ment.
Cette fois, il a
marqué… du
Eloigné des terrains pendant deux se-
maines, en raison d’une blessure contractée au
genou, le défenseur polyvalent du Sporting de Bas-
tia, Fethi Harek, a retrouvé avant-hier le chemin de la
compétition à l’occasion du match gagné à la maison
face à Lorient 4 à 1. Harek, qui a commencé la partie sur
le banc de touche, a effectué son apparition, en seconde
mi-temps. Il a remplacé son camarade et son concurrent
sur le flanc gauche de la défense, Julian Palmieri 85’.
pied
Connu pour son jeu
de tête reluisant, Mo-
hamed-Amine Aoudia a
prouvé qu’il sait aussi
être adroit du pied.
Hier, l’Algérien du Di-
namo Dresde a fait
preuve de beaucoup
de réalisme dans cette
ouverture du score. A
la déviation d’un centre
de son camarade Ouali,
Retour
reporté pour
Halliche
L’AS Saint-Etienne, malgré
un bon match fourni contre les
joueurs de renommée mon-
diale de l’AS Monaco, a été dé-
faite par 2 buts à 1. Faouzi
Ghoulam a commencé le
match d’entrée. Il a encore
une fois joué l’intégralité de la
rencontre. Toujours aussi pré-
sent dans les duels sur le flanc
L’Académica Coimbra a chuté de nouveau à do-
micile, vendredi soir, en match d’ouverture de la
7e journée du championnat portugais. Les Universi-
taires se sont inclinés sur le score de 1 but à 0. Rafik
Halliche, le défenseur central de l’EN, annoncé de
retour à la compétition, n’a finalement pas été re-
tenu pour cette em-
poignade.
gauche de la défense stépha-
noise, l’Algérien a écopé d’un carton jaune en pre-
mière mi-temps.
Sans Guedioura, Palace
sombre à Liverpool
Liverpool FC a dominé
publique par le coach national, il
y a quelques jours, lui offre une
Belkalem
relégué sur le banc
solution en attaque, avec bien
entendu Islam Slimani et Hilal
Soudani. Avec 3 buts marqués
en 6 matchs joués dont 4 titula-
risations d’entrée, Aoudia, qui
cumule aussi 350 minutes dans
Aoudia, qui a bien suivi
l’action, a pro té du bal-
lon renvoyé par le gar-
dien d’Aalen pour
placer un joli plat du
pied droit. Moumen A.
Essaïd Belkalem, qui avait disputé l’intégra-
lité de la rencontre de la semaine dernière face à
Blackburn, n’a pas participé à ce succès ramené hier
par son équipe de l’extérieur, chez Huddersfield, 2 buts
à 1. Pourtant brillant lors du dernier match, Belkalem
semble avoir fait les frais du retour du défenseur Doyley
dans l’axe de la défense. Ceci étant, l’Algérien de Watford
possède un assez bon temps de jeu qui lui permet de ré-
pondre prêt pour la bataille de Ouaga, prévue dans une
semaine contre le Burkina Faso.
Buteur et passeur décisif
assez nettement Crystal Pa-
lace, hier après-midi, en
championnat d’Angleterre.
Les Reds l’ont remporté par
2 buts à 1, compliquant
ainsi la situation des cama-
rades d’Adlène Guedioura,
passés à l’avant-dernière
place du classement. Gue-
dioura, qui était jusque-là
régulièrement utilisé, n’a
pas été aligné par son entraîneur. Arrivé cet été en
provenance de Nottingham Forest, Guedioura a été
convoqué mais sans jouer la moindre minute.
Boudebouz : «C’est pour des prestations
comme ça que je bosse dur à l’entraînement»
Cadamuro
n’a pas de
nouveau joué
Auteur d’un match plein avec
Granada
L e Sporting de Bastia n’a
laissé aucune chance à
son adversaire du jour,
Romaric, a sorti son meilleur
match depuis l’entame de la sai-
son. Des performances qui se
veulent comme une réponse à
La Real Sociedad regrettera pendant long-
temps d’avoir laissé filer une multitude d’occa-
sions de marquer face au Rayo Vallecano. Les
Basques ont été battus après avoir encaissé
un but à la 89’. Liassine Bentaïba Cada-
muro, s’est contenté d’une place sur le
banc des remplaçants.
avant-hier soir, en l’étrillant sur
le score sans appel de 4 buts à 1.
Yebda : «Je n’ai pas com-
pris pourquoi j’ai été
écarté après le match du
Real»
Un succès fort mérité, qui a vu
l’Algérien Ryad Boudebouz se
distinguer de fort belle manière.
tous ceux qui ont remis en cause
le talent de ce joueur, donné ni
et démotivé, après avoir choisi
de quitter Sochaux pour Bastia :
A la nition d’un très beau
mouvement offensif de son
équipe, Ryad, qui a marqué son
premier but sous le maillot de sa
nouvelle équipe, a sorti une
prestation éblouissante. A la ré-
ception d’un bon ballon en dé-
viation de son camarade Gianni
Bruno, Boudebouz a repris ins-
tantanément de volé le cuir, ne
laissant aucune chance au por-
tier lorientais : «On entame bien
«Sur mon but, je ne me suis pas
posé de question, je frappe di-
rectement le ballon et la suite
est heureuse. Ça fait plaisir,
pourvu que ça dure !»l
«Il faut se calmer et ne
pas se prendre pour les
autres»
Avant de clore son intervention,
Ryad Boudebouz ne se prend
pas la tête. Il affirme que l’objec-
tif du club est d’assurer d’abord
Un
Bougherra
rassurant avant
le Burkina
Revenu dans le onze de base du coach Alcaraz, l’ancien mi-
lieu de terrain de Naples, Hassan Yebda, a sorti un match
plein. Contrairement à son camarade Brahimi rempalcé
à la 57’, Yebda est allé au bout de cette rencontre.
Hier, il s’est exprimé à la presse espagnole sur cette
lourde défaite qui vient plonger Granada CF dans le
Lekhwiya a arraché le point du nul face à Al
Khor, hier samedi, en championnat du Qatar
(QSL). Le défenseur central de l’EN, Madjid Bou-
gherra a encore une fois disputé un match
complet. Toujours aligné d’entrée, Bougherra
arrive bien physiquement. De bon augure
pour le prochain déplacement des
Verts à Ouagadougou
doute : «On a bien joué, mais le Villarréal a été très
fort avant-hier soir. Je pense que même le Real Ma-
drid a souffert contre cette équipe. Je dois dire que
le score est sévère par rapport bien sûr
à notre prestation. Maintenant, il faut
oublier cet échec et penser au pro-
chain match.»
«J’estime avoir rendu une
bonne copie face au
Villarréal»
le match avec un but marqué
dans le premier quart d’heure.
Après, on met la détermination
pour gérer le match. Ce soir, on
a la réussite, j’espère que ça va
continuer comme ça.»
«Sur mon but, je ne me
suis pas posé de question
et la fin est heureuse»
De l’avis des analystes des diffé-
rents médias français, l’ex-mi-
lieu de terrain sochalien, qui a
été aussi passeur décisif sur ce
troisième but bastiais inscrit par
sa survie en Ligue 1 et prendre
le reste comme ça vient : «On
travaille à l’entraînement pour
ces matchs, je viens d’arriver et
quand je vois la mentalité du
groupe, je me dis qu’on ira loin
en championnat. Il ne faut pas
se prendre pour les autres, il
faut d’abord assurer les 42
points du maintient et essayer
de faire mieux.»
Il refuse toujours
d’évoquer la sélection
En dépit de son match plein
fourni contre Lorient, vendredi
soir, et sa forme actuelle, l’Algé-
rien de Bastia, Ryad Boudebouz,
préfère toujours ne pas évoquer
l’Equipe nationale. Par respect à
ses coéquipiers en EN, Boude-
bouz est à présent concentré à
fond sur ses performances avec
son club. C’est en tout cas ce
qu’il nous a avoué lors d’un bref
échange avec lui.
Moumen A.
Hassan Yebda n’a, semble-t-il, pas
digéré sa mise à l’écart, la se-
maine dernière. Yebda, qui s’est
retrouvé écarté des plans de
son entraîneur, après le match
perdu face au Real Madrid,
déclare à ce sujet : «Sur le
plan personnel, je pense avoir
fourni un bon match. J’ai été
écarté de l’équipe après le
match du Real Madrid et je n’ai tou-
jours pas compris pourquoi. Cela ne
m’a pas empêché de continuer à
travailler. Et lorsque j’ai été écarté
des 18 la semaine passée, j’ai aussi
continué à bosser plus.»
M. A.

Paulo Duarté est un technicien connu des Algériens pour avoir été un ancien joueur portugais. Aujourd’hui, il travaille au Gabon. Il a été sélectionneur des Etalons du Burkina Faso pendant cinq longues années, soit entre 2007 et 2012. Paulo Duarté connaît parfaitement l’équipe du Burkina Faso. D’ailleurs, même étant au Gabon, il a rencontré à deux re- prises les Etalons lors de la phase de poules des qualifications de la CM-2014. Joint par nos soins, hier au téléphone, le Portugais a ac- cepté de s’exprimer sur les Eta- lons, futurs adversaires des Verts lors des barrages de la Coupe du monde, dont le match aller aura lieu le 12 de ce mois à Ouagadou- gou. En parlant du Burkina Faso,

www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
équipe nationale
Coup d’œil

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

03
03
Vous allez affronter l’équipe d’Algé- rie lors des barrages de la Coupe du monde. Le
Vous allez affronter l’équipe d’Algé-
rie lors des barrages de la Coupe
du monde. Le match aller aura lieu
Moumouni Dagano
nabé attend la victoire, ce sera une
pression sur vos épaules, n’est-ce
la
semaine prochaine à Ouagadou-
gou. Que pensez-vous de cette ren-
contre ?
Je pense que cette rencontre sera
vraiment très difficile, car on est à
180’ de la Coupe du monde. Je pense
que ce sera difficile pour nous, ainsi
bien que pour l’équipe d’Algérie. Il
faudra désormais bien négocier cette
première sortie, car elle est détermi-
nante.
«Je promets aux Burkinabés
de marquer face à l’Algérie»
pas ?
Oui, c’est vrai. Tout le peuple burki-
nabé attend une victoire, mais je
pense que ce sera une pression posi-
tive sur nous. Ce sera tout le peuple
qui sera derrière nous, ce n’est pas
facile de le décevoir. Après, pour le
match retour, on sera beaucoup plus
à
l’aise.
L’attaquant d’Al Sylia du Qatar, Moumouni Dagano, estime que les Etalons doivent
impérativement battre l’Algérie, le 12 octobre prochain, s’ils veulent se qualifier en
A
votre avis, la qualification au
Coupe du monde. Très sportif et loin d’être provocateur, le meilleur buteur burkinabé
de tous les temps pense que le moment est venu pour lui de renouer avec les filets
avec la sélection, dès ce match face aux Fennecs. Joint par nos soins au téléphone, le
joueur a bien accepté de nous accorder cet entretien.
Donc ici en Algérie, vous serez à
l’aise ?
Personnellement, je suis beaucoup
plus à l’aise lorsque je joue à l’exté-
Mondial se jouera sur quel critère ?
Je pense tout d’abord que ça se
jouera surtout au niveau de la vo-
lonté. L’équipe qui aura eu plus de
volonté passera. Les deux matchs
ressemblent beaucoup plus à ceux
d’une phase finale de Coupe
d’Afrique. Parfois, la finale d’un
grand tournoi se joue sur un match.
Donc, il faudra donner le maximum
pour aller au Mondial.
rieur. Ce n’est pas facile de faire face
à
la pression.
Parlons de ce match aller ; pensez-
vous que la présence du public sera
un atout important pour vous ?
Oui, bien sûr. Je suis persuadé que
nos supporters vont nous pousser
vers la victoire. Ce sera un atout très
important pour les Etalons. Une fois
au stade, quand on voit le drapeau
national qui flotte, un stade plein à
craquer, je pense que ça donne
chaud au cœur.
Ce sera aussi un rendez-vous histo-
rique pour vous les Burkinabés de
jouer un match barrage pour la
Coupe du monde, qu’est-ce que ça
représente pour vous ?
Par le passé, on n’arrivait pas à at-
teindre ce stade de la compétition. A
chaque fois, on se faisait éliminer au
premier tour. Je pense que cela dé-
montre aussi que nous avons beau-
coup progressé et que nous avons
fait un excellent boulot durant les
dernières années.
D’aucuns pen-
«C’est la volonté
qui fera la
différence dans
ce match»
sent que par rap-
port à votre
statut de finaliste
de la dernière
CAN, ce sont les
Etalons qui sont
les favoris pour
«Bougherra
«Bougherra
«Bougherra
«Bougherra
est un grand
est un grand
est un grand
est un grand
joueur»
joueur»
joueur»
joueur»
se
qualifier en
Coupe du
monde. Etes-
vous d’accord ?
Non, je ne suis
pas d’accord.
Ecoutez, en foot-
Côte d’Ivoire. Finalement,
nous nous sommes battus et
on est arrivés en finale. Même
moi, je voyais l’Algérie en fi-
ball, il faut savoir
qu’il n’y a jamais de favori. Prenez
l’exemple de la dernière CAN en
Afrique du Sud, on n’était jamais fa-
voris pour arriver en finale. Avant le
tournoi, c’est tout le monde qui par-
lait du Nigeria, du Ghana et de la
nale du tournoi. C’est comme
pour un grand joueur, s’il n’a pas la
volonté de gagner, il n’ira pas loin.
Est-ce que le groupe a cette envie
de réussir ?
Oui, bien sûr. On a cette envie de
réussir et de se qualifier en Coupe
du monde. On va affronter une
équipe respectueuse qui est l’Algérie,
qui a disputé trois Coupes du
monde. Nous, on veut décrocher
une première participation.
Optimiste de battre l’Algérie ?
Oui, mais on n’a pas d’autre choix. Si
on veut se qualifier en Coupe du
monde, il faut impérativement battre
l’Algérie. Tout d’abord, chez nous,
avant de penser au match retour.
Depuis la dernière CAN, nous avons
un autre statut. Nos supporters sont
désormais habitués aux succès, il ne
faut surtout pas les décevoir. Pour
ma part, je promets à nos fans de
donner le maximum pour battre
l’Algérie.
Justement, tout le peuple burki-
Vous avez une idée sur l’équipe al-
gérienne ?
Evidemment ! Je suis le football al-
gérien. Je connais certains joueurs,
comme le grand Bougherra que j’ai
croisé ici au Qatar, avant le tirage au
sort des barrages. Maintenant, j’ai
constaté qu’il y a plusieurs jeunes
joueurs qui jouent, notamment en
Italie et en Espagne, ils ont une
bonne réputation. la preuve ils évo-
luent dans les plus grands clubs
d’Europe.
Nous les Algériens, on appréhende
beaucoup les conditions clima-
tiques…
Ça ne sera pas un problème pour
votre équipe. Les joueurs vont finir
par s’adapter. Nous par exemple, ça
nous est arrivé de jouer dans cer-
tains pays à 14h où les conditions
climatiques sont difficiles, mais on a
fini par s’adapter. Vos joueurs sont
des professionnels, je pense que ce
problème ne se posera pas.
Dernièrement, le sélectionneur a
préféré vous laisser sur le banc de
touche et au vu de votre grande ex-
périence, on s’attend à votre retour
parmi le onze…
Oui, c’est vrai, je n’ai pas pris part
aux derniers matchs, mais je pense
que je jouerai ce lui-là. En tout cas, il
faut savoir que le dernier mot re-
vient au sélectionneur.
Au cas où Paul Put vous aligne,
vous allez avoir un duel avec Mad-
jid Bougherra…
(Rires…), oui le grand Bougherra.
J’ai un grand respect pour lui parce
que tout simplement, c’est un grand
joueur. J’espère que ce sera un match
dans le fair-play, car il ne faut pas
oublier qu’entre l’Algérie et le Bur-
kina Faso, il y a d’excellents rapports.
En tant qu’avant-centre, vous pro-
mettez au peuple burkinabé
quelque chose…
Je leur promets un but. Ça fait déjà
longtemps que je n’ai pas joué avec
la sélection, je vais tout faire pour
contribuer au succès de mon équipe.
Entretien réalisé par
Hamza Rahmouni

Paulo Duarté parle du Burkina Faso

«La force des Etalons, c’est le collectif et la volonté»

Paulo Duarté a cité leurs points forts. «Le Burkina Faso est une équipe solide qui a beaucoup pro- gressé ces dernières années. Je pense que face à l’Algérie, ce sera un match très difficile. C’est une équipe qui revient en force. Le point fort de cette équipe, c’est la volonté et le collectif. C’est une équipe très courageuse qui est en totale confiance.»

«Pitroipa et Dagano sont dangereux alors que Kaboré est l’architecte de leur jeu»

Paulo Duarté n’a pas manqué de parler de l’individualisme de

certains joueurs du Burkina Faso qui constitue un point fort non né- gligeable. Pour le Portugais, il s’agit de joueurs qui sont capa- bles de faire la différence à eux seuls. «Les Burkinabés ont d’ex- cellents joueurs. Il y a tout d’abord Jonathan Pitroipa, un joueur très vif et rapide. Il a aussi une bonne technique qui lui per- met de faire la différence. Regar- dez son niveau durant la dernière

CAN en Afrique du Sud. Puis, il y a l’attaquant Moumouni Dagano. C’est un renard des surfaces. Il rate rarement des occasions de buts. Je trouve en lui un atta- quant assez complet qui peut faire la différence à n’importe quel mo-

ment.» Par la suite, Paulo Duarté parle de Charles Kaboré, l’ex-mi-

lieu de terrain de l’Olympique de Marseille, qui joue en ce moment en Russie : «Charles Kaboré est l’architecte du jeu burkinabé. C’est la pièce maîtresse des Eta- lons. Le jeu passe par lui. En plus, je trouve en lui un vrai capitaine.»

«Les Algériens doivent s’estimer heureux qu’Alain Traoré ne jouera pas»

Pour Paulo Duarté, les Algériens doivent s’estimer heureux qu’Alain Traoré sera absent lors de cette première manche, pour cause de

blessure. Il parle de ce joueur qui évolue au FC Lorient : «Je pense que les Algériens doivent s’estimer heureux. J’ai appris que le milieu de terrain de Lorient, Alain Traoré, sera absent lors de ce match pour cause de blessure. Il faut savoir

que ce joueur est très important dans l’échiquier des Etalons. C’est un joueur qui rend d’énormes ser- vices à la sélection du Burkina, no- tamment sur le plan offensif. A cause de son absence, les Burkina- bés seront carrément diminués.»

«A Ouagadougou, nos adversaires évoluaient sans pression aucune»

Avant de conclure, Paulo Duarté parle de l’ambiance qui règne au stade du 4-Août de Ouaga. Il a vécu cela dernière- ment lorsqu’il était sur le banc du

Gabon. Pour lui, il n’y a rien à voir avec d’autres pays. Il déclare à ce propos : «A Ouagadougou, les équipes visiteuses ne se plaignent jamais. Il n’y a jamais eu de pres- sion sur l’équipe adverse. Le peu- ple burkinabé est très respectueux. Je suis resté cinq ans là-bas. Même lorsque je suis revenu, il n’y a pas eu de change- ment. C’est un pays que je res- pecte beaucoup.»

Hamza R.

L’EN U23 disputera la Coupe arabe des nations

Depuis la décision du sponsor majeur des compétitions de l’Union arabe de football de se retirer, suite à la situation que vit actuellement certains pays arabes, on ne sait toujours pas si la Coupe arabe des nations, prévue en décembre pro- chain, en Arabie Saoudite, aura lieu ou non. Mais dans les couloirs de la Fédéra- tion algérienne de football, on chuchote que cette compétition aura lieu. Le prési- dent de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui est aussi vice-président de l’Union arabe de football, aurait reçu des garanties, quant au déroulement de cette compéti- tion. Seulement, si on sait tous que ce ne sera pas l’équipe A qui participera à cette Coupe arabe des nations, du fait qu’elle ne rentre pas dans le calendrier de la Fifa, on pense que ce sera l’équipe nationale A’ qui participera à cette compétition. Mais comme les A’ ne sont même pas qualifiés à la phase finale du CHAN prévu en Afrique Sud et qu’ils sont même éliminés de l’édition de 2016 prévue au Rwanda, la FAF a pris la décision de participer à ce tournoi, mais avec l’équipe olympique. C’est une source autorisée auprès de la fédération qui nous l’a confié.

La FAF officialisera la décision prochainement

Cette décision a été prise par le prési- dent de la fédération lui-même, Mohamed Raouraoua. Ce dernier, au cours d’une discussion avec le DTN, s’est rendu compte qu’il faut donner les moyens à cette équipe olympique pour réussir son

objectif : la qualification aux Jeux Olym- piques de Rio de Janeiro en 2016. Donc, Mohamed Raouraoua devrait évoquer ce sujet prochainement avec les membres du bureau fédéral, pour ensuite l’annoncer officiellement.

L’EN A’ n’existerait plus

Cette décision de participer avec les U- 23 à cette Coupe arabe des nations, après avoir renoncé à sa participation, la saison passée, veut tout simplement dire qu’offi- ciellement, il n’y a plus d’équipe A’. Du coup, Taoufik Korichi restera uniquement à la disposition de la DTN dont il est l’ad- joint de Saïd Haddouche. Tandis que pour les autres, à savoir Belloumi, Cheradi et Branci, ils ne sont plus à la FAF. Ce sera un bon test pour les Olympiques avant de commencer les éliminatoires des JO En tout cas, on peut dire que cette décision sera carrément bénéfique pour l’équipe nationale algérienne olympique. La FAF procédera tout d’abord dans les prochains jours à la désignation d’un sélectionneur national et tout le staff, avant qu’il n’en- tame son travail. Le fait de disputer la Coupe arabe face à de bons adversaires, sur le plan technique, permettra à l’équipe de bien se préparer en prévision du coup d’envoi des JO-2016, qui devrait être donné d’ici le mois de mars 2014.

Hamza R.

04
04

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1
6 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1 Les Kabyles piégés dans le temps additionnel !

Les Kabyles piégés dans le temps additionnel !

L es Lions du Djurd- jura, qui tenaient la victoire face à l’ASO grâce à un but de

Madi inscrit dans le premier quart d’heure de la rencon- tre, se sont fait rejoindre au score dans le temps addition- nel, grâce à Farhi (90’+2).

Madi ouvre le score et enflamme Boumezrag Les Kabyles ont été les pre- miers à annoncer les hostili- tés. A la 5’, Yesli adresse un tir qui frôle la transversale. Les Jaune et Vert ont dominé les dix premières minutes. L’attaquant kabyle Ahmed Messaâdia, qui a retrouvé le onze, a eu une belle opportu- nité d’ouvrir la marque, mais sa frappe a été dégagée diffi- cilement par un défenseur chélifien. Les assauts de la JSK se poursuivent jusqu’à cette belle action menée à partir du milieu de terrain qui apportera du changement en faveur des Kabyles. Le re- venant Aouedj adresse un joli centre en profondeur à Ebossé qui, très intelligem- ment, laisse le soin à Madi de

se charger de la finition. Le jeune Kabyle a trompé la vi- gilance de la défense adverse pour mettre le cuir au fond des filets (15’).

Asselah prive Messaoud de l’égalisation Après l’ouverture du score, les Chélifiens ont vite tenté de revenir dans le match. Après un travail collectif, le renard des surfaces, Mes- saoud, adresse un tir que le portier Asselah, au prix d’une belle parade, dévie en corner.

Daham rate l’immanquable Poursuivant leur pressing dans l’optique de revenir dans le match avant la pause, les locaux auront une autre occasion nette de scorer. Le jeune Badarou, incorporé dans le onze à la dernière mi- nute, adresse un tir fou- droyant que le portier Asselah a dû repousser en deux temps. L’attaquant Daham, sur qui le cuir est re- venu, a manqué l’occasion de revenir dans le match, au

grand désarroi du public local (31’). Les gars de Me- ziane Ighil tenteront le tout pour le tout dans le dernier quart d’heure de la première partie, mais c’était compter sans la vigilance de l’arrière- garde kabyle et de la très belle forme affichée par Asse- lah.

Ighil incorpore Ali Hadji et Djaâbout En deuxième période, l’en- traîneur de l’ASO, Meziane Ighil, n’avait pas d’autre alter- native que de renforcer son compartiment offensif, pour égaliser d’abord. C’est ainsi qu’il a fait appel à Ali Hadji et Djaâbout qui ont fait leur entrée en deuxième mi- temps. Une nouvelle alerte est signalée dans la surface des Kabyles ; sur un centre de Zaouche, Daham reprend de la tête, Asselah est à la parade (58’). Le moins que l’on puisse dire est que l’attaque de l’ASO était loin de consti- tuer une menace pour cette bonne défense athlétique de la JSK composée de Rial et Benlamri, dans l’axe, Re-

mache et Mekaoui, sur les couloirs.

90’+5 : Farhi remet les pendules à l’heure Toujours à la recherche du but égalisateur, les Chélifiens continuent d’exercer une grosse pression sur la défense kabyle. Tour à tour, Mes- saoud et Daham butent sur le portier kabyle Malik Asselah qui a su tirer son épingle du jeu. Alors qu’on jouait les cinq dernières minutes, l’atta- quant camerounais, Albert Ebossé, s’est offert une très belle occasion de tuer le match, son tir est difficile- ment repoussé par le portier Salhi. Deux minutes plus tard, Ebossé, encore lui, rate lamentablement un centre de Bencherifa. Alors qu’on se di- rigeait tout droit vers une victoire des Kabyles à Chlef, l’ASO réussira à égaliser par Farhi. Les Kabyles regrette- ront beaucoup les deux points perdus, en attendant de recevoir le leader, l’ESS, dans quinze jours à Tizi. A. A.

Aït Djoudi : «C’est à s’en mordre les doigts !»

L’entraîneur de la JSK était très déçu à la fin de la rencontre, suite à cette égali- sation survenue dans les toutes der- nières secondes de la partie qui fait perdre à son groupe deux précieux points. «C’est dommage de terminer ce match sur un tel score de parité. Nous te- nions la victoire entre nos mains jusqu’aux ultimes secondes de la rencon- tre. Malheureusement sur une action anodine, nous prenons un but. C’est vrai- ment dommage de terminer ainsi, c’est à s’en mordre les doigts !»

«Nous avons mal géré la fin de match» Commentant la réaction inattendue de l’adversaire, Aït Djoudi avoue que son équipe n’a pas bien géré la fin de la rencontre : «J’avoue que nous n’avons pas su gérer la fin du match. Mes joueurs étaient trop passifs, laissant l’adversaire se montrer dangereux jusqu’à réussir l’égalisation.»

«Le manque d’efficacité me fait mal au cœur» Le seul but marqué par Madi n’a pas suffi aux Kabyles pour remporter leur troisième victoire à l’extérieur. Cela dit, ce ne sont pas les actions qui ont man- qué dans ce match et Aït Djoudi déplore toujours ce manque d’efficacité : «Nous nous sommes procurés de nombreuses oc- casions de but par Aouedj, Ebossé et Mes- saâdia entre autres, malheureusement nous ne les avons pas bien exploitées. Je dirais que l’efficacité nous fait toujours défaut.»

«Je ne vais pas polémiquer sur les secondes qui ont dépassé le temps additionnel» Concernant le retour de l’ASO dans le temps additionnel, Aït Djoudi n’a pas souhaité polémiquer sur l’arbitre Ama- lou qui est allé au-delà des quatre mi- nutes, comme l’a si bien indiqué le tableau d’affichage : «Je ne vais pas polé- miquer sur le fait que l’ASO soit revenue

dans le match dans le temps additionnel. Je pense que tout le monde a vu que l’ar- bitre n’a pas sifflé au bout des quatre mi- nutes ajoutées.»

«Nous avons un bon effectif, il faut le soutenir» Concernant son effectif, Aït Djoudi estime : «Nous avons un bon effectif composé de joueurs de qualité. Je suis persuadé que nous allons réaliser de bons résultats à l’avenir, pour peu que l’équipe soit soutenue.»

«Le combat face au leader aura lieu dans 15 jours à Tizi » Enfin, Aït Djoudi a parlé de l’affiche de la 8e journée qui aura lieu, dans 15 jours à Tizi, face à l’Entente de Sétif :

«Le combat pour la place de leader aura lieu dans 15 jours à Tizi, avec la venue de l’ESS. Nous allons préparer ce match convenablement avec l’objectif de le ga- gner et s’emparer du fauteuil de leader.» A. A.

JSK

1 Stade : Boumezreg (Chlef) 1
1
Stade : Boumezreg
(Chlef)
1

Affluence :

moyenne

Arbitres : Ama- lou, Azrine, Bou- noua

Buts : Farhi (90’+5) (ASO) ; Madi (15’) (JSK)

Avertissements :

Daham (27’), Zazou (47’), (ASO); Sedkaoui (42’), Yesli (52’) (JSK)

ASO

:

Salhi,

Nass

Laraba,

Zaoui, Badarou, Zazou, Zaouche, Meliani, Hadouche (Djaâbout 46’), Daham, Messaoud (Farhi 83’), Cherchar (Ali Hadji 46’) Entraîneur : Ighil

JSK : Asselah, Remache, Mek- kaoui, Rial, Benlamri, Sedkaoui, Yesli, Messaâdia (Chibane 77’), Aouedj (Merbah 90’+2), Madi (Ben- cherifa 64’), Ebossé Entraîneur : Aït Djoudi

ASO

   

LE CHIFFRE

 

Ighil

«Ça s’est joué sur un rien !»

Ighil «Ça s’est joué sur un rien !»
 

1

Premier but du meneur de jeu kabyle, Aymen Madi. L’ex-Nahdiste qui brille d’un match à l’autre, a débloqué, hier, son compteur buts. Une réalisation que le joueur a préféré fêter avec les supporters.

 
 
 

TOP

 
 
 

L’ASO arrache le match nul dans le temps additionnel

 

Lentraîneur de l’ASO, en l’occurrence Meziane Ighil, s’est montré plus ou moins satisfait : «Je retiens beau- coup de satisfactions de ce match face à la JSK. Après une situation difficile, mes joueurs ont su réagir et prouvé leur force mentale. Je retiens beaucoup de points positifs, la JSK est une équipe coriace et le match nul est équitable, même si je dois dire que ça s’est joué sur un rien. Nous n’avons pas à rou- gir de notre prestation de ce

Menés au score depuis la 15’ de jeu, les poulains de Meziane Ighil n’ont pas ab- diqué croyant toujours en leurs chances de revenir dans le match face à la JSK déterminée plus que ja- mais à remporter sa vic- toire à Chlef. Les efforts des coéquipiers de Zaoui ont fini par voir leurs ef- forts récompensés dans les dernières secondes du temps additionnel lorsque Farhi parvint à inscrire le but égalisateur.

 

FLOP

soir. Ce match nul va peut- être soigner quelque peu l’état psychologique de mes élé- ments et la suite sera certai- nement meilleure.»

 
 

Amalou

 

bombardé de

projectiles

Les supporters solidaires de leurs joueurs

A la fin de la première mi- temps, l’arbitre Amalou a trouvé les pires difficultés pour rejoindre les vestiaires. En effet, certains joueurs de l’ASO ont tenu à s’expliquer avec lui du moment que, selon eux, il favorisait beaucoup plus la JSK. Un geste qui a provoqué la colère des supporters qui commençaient à jeter toutes sortes de projectiles. Il lui a fallu d’ailleurs plusieurs minutes pour rejoindre le tunnel.

Même s’ils ont regretté, à l’instar des joueurs, les deux précieux points perdus dans le temps additionnel, les supporters kabyles, qui ont été nombreux à avoir fait le déplacement à Chlef, ont exprimé toute leur solidarité avec leurs joueurs en fin de match. Les fans de la JSK ont tenu à soutenir les ca-

marades du portier Malik Asselah, tout en leur de- mandant de préparer conve- nablement le prochain

 

Madi : «Ma joie n’est pas complète»

match qu’il faudra impérati- vement gagner à Tizi face à l’Entente de Sétif.

Hannachi et Aït Djoudi à leur secours

Au coup de sifflet final de la rencontre, les supporters de la JSK ont eu toutes les peines du monde à quitter le stade. Aussitôt informés, l’entraîneur Aït Djoudi et le président Moh Cherif Han- nachi, sont vite intervenus auprès du service d’ordre pour protéger les supporters de la JSK.

A la fin de la rencontre, nous nous sommes rapprochés du bu- teur kabyle, Aymen Madi. Très déçu du résultat final de la ren- contre, l’ex-Nahdiste estime que son équipe aurait pu repartir avec les trois points et que sa

joie n’était pas complète : «Sin- cèrement, je suis très content

d’avoir inscrit mon premier but à la JSK, mais ma joie n’est pas complète. J’aurais aimé que ce but soit celui de la victoire. Mal- heureusement, on a encaissé un but dans les toutes dernières mi- nutes. Désormais, on doit se ra- cheter lors de la prochaine journée face à l’Entente. Ce sera un match entre les leaders.»

 
 

A. A.

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup de gueule
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup de gueule

N° 2427

05 7 e journée ASO-JSK Les Kabyles arrivent au stade à 16h30 Dans le but
05
7 e journée
ASO-JSK
Les Kabyles arrivent
au stade à 16h30
Dans le but de préparer conve-
● ●
nablement cette rencontre, la di-
rection kabyle a décidé de rallier la
ville de Chlef, 48 heures avant la ren-
contre. Comme rapporté par nos
soins, la délégation kabyle a réservé des
chambres à l’hôtel Al Hadaf. Un éta-
blissement qui se situe près du stade.
Pour preuve, les Canaris sont arrivés à
Boumezrag, une heure seulement
avant le coup d’envoi.
Equipe type : Le Buteur
avait vu juste
Pour ce qui est de l’équipe
● ●
type, Azzedine Aït Djoudi n’a ap-
A. A.
porté que deux changements par rap-
port au derby face à la JSMB. Le
milieu de terrain, Sid-Ahmed Aouadj,
et l’attaquant, Ahmed Messaâdia, ont
retrouvé leurs postes à la place de Be-
ziouen et Belakhdar. D’ailleurs, c’est la
même formation qui a été annoncée
par nos soins lors de notre précédente
édition.
Beziouen et Maroci
sur le banc
Titulaire lors du derby kabyle,
● ●
face à la JSMB, le jeune Farid Be-
ziouen a été de nouveau relégué sur le
banc des remplaçants. Pour sa part, le
brillant milieu récupérateur, Tayeb
Maroci, qui souffrait d’une blessure
aux adducteurs, a été laissé sur le banc
des remplaçants. Il devrait patienter
avant de récupérer sa place de titulaire.
Confiance renouvelée
à Madi
Remplaçant lors de la pre-
● ●
mière journée de championnat,
face au MCEE, le meneur de jeu,
Aymen Madi, qui a connu sa pre-
mière titularisation face au nouveau
promu, le CRBAF, a su en l’espace de
quelques journées, convaincre son en-
traîneur, lequel a compté sur ses ser-
vices, hier soir, face à l’ASO. Il faut
dire qu’Aymen accomplit convenable-
ment son rôle à chaque rencontre.
Asselah et les joueurs
ovationnés
Dès leur apparition sur le ter-
● ●
rain, les supporters de la JSK,
qui se déplacent en masse avec
l’équipe à chaque rencontre, ont tenu
à réserver un accueil très chaleureux
aux joueurs. Un geste qui a fait énor-
mément plaisir aux coéquipiers de
Malik Asselah.
Environ 300 supporters
kabyles à Chlef
● ● Cette saison, et contrairement
à l’année dernière, les incondi-
tionnels kabyles sont déterminés à
soutenir à fond leur équipe. Ces der-
niers qui se déplacent en masse au
stade du 1er-Novembre de Tizi
Ouzou, à chaque rencontre, se sont
rendus hier, à Chlef pour assister au
match de leur équipe devant l’ASO. Ils
étaient environ 300 fans sur les gra-
dins du stade Boumezrag.
Espoirs
U21 : ASO 2 – JSK 0
En lever de rideau, les es-
● ●
poirs de la JSK, qui enregistrent
un bon début de championnat, se
sont inclinés, hier, face à l’ASO Chlef,
deux buts à zéro. Les Canaris, qui
ont pris un premier but sur penalty,
ont largement contesté les décisions
de l’arbitre, qui selon eux, étaient in-
justifiées. Renseignement pris, les
jeunots kabyles n’ont pas assisté au
match des seniors. Très affectés par
la défaite, ils ont préféré rentrer di-
rectement à Tizi Ouzou.
A. C.

Dimanche 6 octobre 2013

Hannachi : «On a raté une victoire»

6 octobre 2013 Hannachi : «On a raté une victoire» Prolongation des contrats des joueurs C

Prolongation des contrats des joueurs

C omme nous l’avons déjà rapporté, le président Hannachi s’apprête à at- taquer un dossier im- portant dans les prochains jours, celui

de la prolongation des cadres de l’équipe en fin de contrat. Pour cause, pas moins de 7 titulaires seront libres de tout engagement cet été. Cela concerne en premier, Asselah, Rial, Mekkaoui, Remache, Sedkaoui, Ma- roci et Messaâdia. Les joueurs en

question restent des éléments clés dans l’effectif kabyle et devront à nou-

A l’issue de la rencontre ASO-JSK, nous

nous sommes rapprochés, comme à

chaque rencontre, du président Han-

nachi pour qu’il nous livre ses impres-

sions quant au match nul que son équipe a enregistré devant les Chélifiens. Très déçu, le premier responsable du club kabyle estime que son équipe ne méritait pas d’être accrochée vu les nombreuses occasions créées tout au long de la partie. Hannachi a déclaré que l’ASO n’était pas supérieure à la JSK, qui, selon lui, mérite lar-

gement les trois points : «Aujourd’hui, nous avons raté une victoire certaine. On a eu d’énormes occasions qu’on n’a pas su concrétiser. Toutefois, je tiens à dire que l’ASO ne nous a été pas supérieure. Vraiment dommage !»

«L’arbitre aurait dû siffler à la 94’»

D’après le président Hannachi, le directeur de jeu, Amalou, n’était pas mauvais dans ses déci- sions, mais, selon lui, il aurait commis une er- reur, d’autant plus que l’ASO a remis les pendules à l’heure à la 90’+4 et 14 secondes : «Je n’ai rien à dire à propos de l’arbitrage d’Amalou qui a été à la hauteur. Seulement, il aurait dû sif- fler la fin de la rencontre à la 94’.»

«Aït Djoudi doit trouver des solutions»

Poursuivant ses déclarations, le patron du club kabyle estime que son entraîneur doit sta- biliser son équipe et opter pour un onze constant : «Aït Djoudi doit trouver des solutions dans l’équipe type à partir de la prochaine journée.»

«On doit gagner face à l’ESS !»

Selon Mohand Chérif Hannachi, la JSK n’aura d’autre choix que de battre l’ESS et récupérer sa première place : «Nous devons nous racheter lors de la prochaine journée, à domicile, contre l’En- tente de Sétif. Je pense qu’on n’a pas le droit à l’er- reur. Les trois points resteront à Tizi Ouzou.»

«Les joueurs vont se refaire une santé au Maroc»

Avant de conclure, Hannachi est revenu sur l’invitation du club marocain d’Agadir, à l’occa- sion de l’inauguration de son nouveau stade :

«Effectivement, nous allons nous rendre au Maroc ce mercredi pour affronter l’équipe d’Aga- dir. Les joueurs vont profiter de cette rencontre pour se refaire une santé.»

Hannachi débutera les négociations

avant la fin du mois

veau passer à la table des négocia- tions. D’après la même source, Han- nachi n’a pour l’instant qu’une seule préoccupation en tête, celle de main- tenir la stabilité au sein de son effectif, surtout si les choses marchent bien d’ici la fin de la phase aller du cham- pionnat. Le boss veut prolonger les cadres d’une saison supplémentaire, avec peut- être au final une participa- tion africaine la saison prochaine. Aux yeux de nombreux observateurs, le président de la JSK pourrait convaincre ses joueurs de rester, à condition de leur promettre une aug-

mentation de salaire et un meilleur challenge la saison prochaine. Ce qui est certain, c’est que le premier res- ponsable du club n’attendra pas la fin de la saison pour le faire. S’il trouve un arrangement avec certains, il leur fera signer des avenants.

Les cadres pas contre l’idée de rester

D’après nos sources, les cadres de l’équipe ne sont pas contre l’idée de prolonger leur contrat au profit du club. Pour certains, cela ne servirait

blessure

LFP, l’entraîneur ché-

côté, les supporters de été affectés par

D’ailleurs, les Canaris

après l’effort fourni

famille pour passer

Tedjar absent pour

Côté ASO, l’international, Saâd Tedjar,

n’a pas été retenu pour cette rencontre.

Selon nos sources, le joueur souffre d’une bles- sure qui l’a empêché d’affronter son ancienne équipe.

Daham et Zazou retrouvent la JSK

Deux joueurs de l’ASO ont affronté,

hier, leur ancienne équipe. Il s’agit de l’ar-

rière gauche, Zazou, et de l’attaquant, Daham. Ce dernier, qui a passé plusieurs saisons à l’USMA, a rejoint l’ASO, cette saison.

absolument à rien de changer d’air juste pour le plaisir. Le fait de béné- ficier d’un statut de titulaire à la JSK est amplement suffisant à leurs yeux. Sur le plan financier, il est clair qu’ils souhaitent être augmentés à nou- veau avec un meilleur challenge en main la saison prochaine. Du côté de la direction, on ne semble pas très inquiet à ce sujet. Les dirigeants savent que la plupart des cadres ne diront pas non à une prolongation d’une saison supplémentaire, surtout que les choses fonctionnent bien. A. C.

Belakhdar passera

une échographie

aujourd’hui

L e milieu de terrain offensif Fayçal Belakhdar n’a

pas été retenu dans l’effectif qui s’est déplacé à

Chlef, pour cause de blessure. Touché à la

cuisse, Belakhdar a été ménagé par Aït Djoudi qui a rappelé à l’occasion Aouadj et Maroci, rétablis. Par ailleurs, le staff médical, a prescrit à Belakhdar une échographie afin de connaître la nature de la blessure. Belakhdar se déplacera aujourd’hui dans une clinique pour être fixé.

Avec la trêve de quinze jours qu’observe le championnat natio- nal, le milieu de terrain Belakhdar profitera pendant toute cette période pour se rétablir. Selon un membre du staff technique, Belakhdar fera bel et bien partie de l’effectif qui se déplacera à Agadir mer- credi prochain et sur place il suivra un programme spéci- fique avec Dr Djadjoua.

Regrettant de n’avoir pas été du voyage à Chlef, Belakh- dar nous a révélé qu’il fera tout pour revenir très vite : «Je ressens encore des douleurs. Je vais effectuer une radio ce di- manche (aujourd’hui) puis je la remettrai au Dr Djadjoua qui me tracera un programme à sui- vre. Je ferais tout pour revenir avant l’ESS»

Le manager officiel de Ghilas prêt à négocier avec la JSK

C omme nous l’avons rapporté dans notre édition d’hier, la JSK

Il ne veut pas rater le match de l’ESS ● ● L. A.
Il ne veut pas rater
le match de l’ESS
● ●
L. A.

«J’espère revenir avant l’ESS»

serait très intéressée de ren- forcer son compartiment of- fensif dès l’hiver prochain par les services de l’ancien atta- quant international, Kamel Ghilas. En effet, l’information de la probable venue de Ghilas fait déjà l’unanimité dans l’entourage où elle a déjà fait des heureux, en témoignent les différents commen- taires postés sur les réseaux sociaux. Cependant, il est important de préciser que jusqu’à hier, le manager of- ficiel du joueur, Farid Ayad, n’a pas été approché offi- ciellement par les dirigeants de la JSK ni par aucun

Ighil a suivi le match depuis la tribune

Suspendu par la

lifien, Meziane Ighil, a suivi le match de-

puis la tribune. Rappelons que l’ex-coach de la

JSK a écopé d’une suspension de six mois. Les supporters chélifiens absents

D’un autre l’ASO, qui ont

l’amère défaite essuyée à domicile face à

l’Entente, ont décidé de boycotter le

match de la JSK.

étaient très à l’aise avant même l’en-

tame de la partie. Ighil leur a donné trois jours pour récupérer

le staff technique a donné trois jours de repos aux joueurs

pour se ressourcer

la semaine dernière où ils n’ont pas eu le temps de récupérer, trois jours seront certainement suffisants pour les joueurs afin de récupérer leurs moyens physiques. Les joueurs ont rejoint leur

ville natale et leur

ce congé, le retour au travail sera mer- credi prochain pour reprendre les en- traînements avec le groupe.

des proches du club kabyle, avons-nous appris d’une source digne de foi. L’agent de Ghilas n’a eu aucun contact, mais selon les informations en notre posses- sion, il serait prêt à dialoguer avec les Kabyles et en- clencher bien entendu les négociations dans le but de concrétiser le transfert l’hiver prochain.

Il ne reconnait pas le recours à des intermédiaires

Aussi, à l’approche de la période des transferts d’hi- ver, de nombreux agents se bousculent pour proposer des joueurs aux présidents de club. Pour le cas de Kamel Ghilas, son agent ignore la présence d’un autre intermédiaire qui l’aurait proposé au club kabyle. Farid Ayad est le seul agent officiel de Ghilas et c’est d’ailleurs lui qui l’avait transféré à Hull City il y a quelques années, puis au Stade de Reims il y a deux ans. Si la JSK veut vraiment entrer en négociations, il exige d’être son seul interlocuteur, sans aucun autre intermédiaire. Affaire à suivre.

06
06

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup bas
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup bas
Sétif, un cran au-dessus L ’équipe du Mouloudia est apparue sans âme, même si les
Sétif, un cran au-dessus
L ’équipe du Mouloudia est apparue
sans âme, même si les joueurs ont
montré, hier à Sétif, qu’ils avaient
du cœur, mais cela n’a pas été suf-
vingt mètres. Khedhaïria étant archi-
battu sur ce coup. A la 29’, ce sera au tour
de Djallit d’inquiéter Khedhaïria.
34’, quel but de Hachoud !
fisant devant une formation sétifienne au
mieux de sa forme.
Départ en trombe
des Sétifiens
Il n’y eut pratiquement pas de quart
d’heure d’observation, et ce sont les
joueurs de Lang qui vont, d’emblée, por-
ter le danger dans le camp mouloudéen.
Ils en seront récompensés à la 4’.
Gourmi, après un joli travail sur l’aile
gauche, démarquera Ziti qui devancera
la sortie hasardeuse de Djemili pour pla-
cer une tête victorieuse (1-0). Cinq mi-
nutes plus tard, le portier du MCA sera à
la parade pour repousser le cuir qui pre-
nait le chemin de ses filets, suite à une
reprise de Touahri.
20’, Karaoui
comme à la parade
Les Sétifiens ont pris les choses en
main et exerceront un pressing terrible
sur la défense du MCA qui parera au
plus pressé. Ce sera peine perdue,
puisqu’après une chaude alerte signée
Gourmi à la 16’, les joueurs de Sétif dou-
bleront la mise par Karaoui. Ce dernier
reprendra de fort belle manière du plat
du pied un caviar de Ziti pour mettre le
cuir hors de portée de Djemili (2-0). On
jouait la 26’ quand Hachoud verra son tir
percuter la transversale suite à un tir des
Les rushs mouloudéens se succèderont
et à la 33’, Yachir ne profitera pas d’une
bévue d’un défenseur sétifien et perdra
son duel face à Khedaïria. Une minute
plus tard, ce qui devait arriver arriva.
Hachoud enverra un missile suite à un
coup franc légèrement excentré pour
loger le cuir dans la lucarne de Khedhaï-
ria archi-battu (2-1). Les Sétifiens conti-
nueront à subir, et les joueurs du MCA
auront une superbe opportunité à la 42’
par Yachir, dont la reprise passera très
près de la transversale de Khedaïria. Les
joueurs regagneront les vestiaires sur une
avance au score des Sétifiens après une
première mi-temps palpitante. Au re-
tour des vestiaires, le jeu ne baissera pas
d’intensité, et le scénario de la première
mi-temps se répétera. On jouait la
50’quand Gourmi mettra à contribution
Djemili. Une minute plus tard, ce dernier
déviera en corner un tir lointain de Le-
graa. A partir de cet instant, les anima-
teurs sétifiens tenteront de poser le jeu.
Djemili ? On aurait dit
Buffon !
Les tentatives, surtout du côté de Sétif,
se multiplieront et les Mouloudéens
éprouveront beaucoup de peine à se rap-
procher des bois gardés par Khedaïria.
Coup sur coup, à la 59’, Djemili sauvera
deux situations périlleuses, suite à des
tentatives de Gourmi et Touahri. Zerrara
ne profitera pas à la 62’ d’un tir contré de
Delhoum pour corser l’addition d’un tir
à l’entrée de la surface, Djemili étant
masqué sur ce coup. Côté mouloudéen,
Ghazi a failli réduire la marque à la 68’.
Son tir croisé sera difficilement détourné
par le portier sétifien. La réplique sera
fulgurante et instantanée. A la 75’,
Gourmi effectuera un centre millimétré
que reprendra de volée Zerrara, et en-
core une fois Djemili sera à la parade. Le
jeu s’équilibrera par la suite et se canton-
nera au milieu du terrain. A partir de cet
instant, on assistera à une fin de match
assez tranquille au cours de laquelle les
Sétifiens dérouleront devant des Mou-
loudéens qui n’avaient que leur cœur à
opposer aux velléités des locaux. Les
joueurs de Geiger qui, visiblement, n’y
croyaient plus, tenteront quelques incur-
sions qui resteront sans lendemain. Une
seule tentative à leur actif cependant, qui
aurait pu être la bonne dans les temps
morts. Ce sera cette tête de Hachoud que
captera difficilement Khedaïria. La fin de
match sera toute sétifienne, au grand
bonheur des supporters de l’Aigle noir.
Les choses en resteront là et le moins que
l’on puisse dire est que l’ESS mérite am-
plement sa victoire devant une valeu-
reuse équipe du MCA qui est tout
simplement tombée sur plus fort.
K. M.
Un chef-d’œuvre applaudi
● Face à la ténacité de Hachoud, les supporters
sétifiens ont fini par s’incliner sur le but
mouloudéen. Un peu chef-d’œuvre qui a été suivi
par les applaudissements des supporters locaux
qui ont apprécié la frappe de l’enfant d’Al Attaf.
Lang : «Nous avons fait preuve
de sérieux et nous méritons cette
victoire»
Il n’a pas fêté son but
● Par respect aux supporters de Sétif, Hachoud
a contenu sa joie, après avoir signé un but
sur les terres de ses exploits.
Khaled Adnane invité
de l’Entente
● L’ancien président de section du Doyen,
Khaled Adnane, était président, hier, dans la
«Ne croyez surtout pas que ça a été facile face à une bonne équipe du
MCA. Mes joueurs ont très vite trouvé leurs marques sur le terrain et
cela nous a permis de marquer les deux buts de la victoire… Mes
joueurs voulaient un succès et c’est pour cela qu’ils ont fait preuve d’un
esprit de corps qui leur a permis de contrôler la partie et de marquer des
buts à des moments importants. Nous avons fait preuve de sérieux et
c’est dans cette voie qu’il nous faut persévérer. Il est vraiment trop tôt
pour parler de titre.»
K. M.
tribune officielle du 8-Mai. Renseignement pris,
l’ancien homme fort du club était l’invité du pré-
sident d’honneur de l’Aigle noir. Cette présence
est un événement en somme, car cela faisait un
bon moment qu’on n’avait pas vu Khaled Adnane
assister à une rencontre des Vert et Rouge.
Hachoud : «Cette défaite
nous plonge dans la crise»
Madouni, Nadji et Djahnit,
les grands absents
● Les trois joueurs de l’ESS, Madouni, Nadji et
Djahnit, étaient, hier, les grands absents
pour diverses raisons. Nadji, qui vient d’ôter son
plâtre, entamera très bientôt sa rééducation.
Leur retour est prévu
face à la JSK
● Par ailleurs, nous avons appris que Madouni,
Nadji et Djahnit devront faire leur retour à
«Nous sommes très déçus, car
nous avons perdu un match, alors
qu’on aurait pu prétendre au par-
tage des points. Nous avons man-
qué les vingt première minutes
qui nous ont été fatales. J’aurais
préféré ne pas marquer et rame-
ner un point du 8-Mai. Il faut re-
connaître que cette défaite nous
plonge dans la crise.»
«Nous demandons le
soutien des Chnaoua
face au RCA»
la compétition lors du rendez-vous choc face à la
JSK.
«Le prochain match face au
RCA sera crucial. Nous devons
absolument le gagner, si nous
voulons nous réconcilier avec nos
supporters. Nous demandons
d’ailleurs leur soutien pour sortir
de cette crise.»
K. M.
ESS MCA 2 Stade : 8-Mai-45 (Sétif) 1 ESS : Khedaïria, Ziti, Le- Affluence :
ESS
MCA
2
Stade : 8-Mai-45
(Sétif)
1
ESS : Khedaïria,
Ziti, Le-
Affluence :
nombreuse
Arbitres : Ghorbal, Fer-
radj, Cherchar
Buts : Ziti (3'), Karaoui
(20') (ESS) ; Hachoud
(34') (MCA)
graa, Benabderrahmane,
Demou, Karaoui, Delhoum,
Ferrahi (Ogbi 66'), Gourmi
(Mellouli 90'+3), Zerrara,
Touahri (Lamri 80')
Entraîneur : Lang
Avertissements : Ziti
(4') (ESS) ; Kacem (74')
(MCA)
MCA : Djemili, Hechoud,
Zeghdane, Bellaïd, Bachiri,
Ghazi, Gherbi (Daoud 80'),
Ouali, Kacem, Djallit (Yahia-
Cherif 65'), Yachir (Sayeh 60').
Entraîneur : Geiger
Les maillots de l’ESS et du MCA vendus par JOMA LE CHIFFRE A l’occasion de
Les maillots de
l’ESS et du MCA
vendus par JOMA
LE CHIFFRE
A l’occasion de la venue du
Mouloudia à Sétif, l’équipemen-
tier ibérique, JOMA, partenaire
des deux formations, marketing
oblige, les maillots des deux
clubs ont été exhibés et ven-
dus dans différents points de
vente.
3
Zeghdane
préféré
à Besseghier
A la surprise générale, Ab-
delkader Besseghier n’a pas
été aligné, hier, sur le côté
gauche de la défense. Ayant
été destitué de son poste de
latéral droit face à un Hachoud
indiscutable, Besseghier a dû
suivre la partie sur le banc.
C’est la deuxième fois depuis le
début de la saison que le natif
de Mascara se retrouve relégué
au second plan.
C’est le nombre
de buts inscrits
par Hachoud
depuis le début
de la saison.
Les trois
réalisations ont
été inscrites
sur des coups
francs face
respectivement
à Aïn Fekroun,
au CRB et à
l’ESS.
TOP
Ziti fête son but
dans l’hystérie
La saison dernière, au même
stade de la compétition, Khoutir
Ziti a inscrit le troisième but du
MCA qui lui avait valu un accro-
chage verbal puis physique
avec Fawzi Chaouchi. Hier, Ziti
fut l’auteur du premier but qu’il
a célébré dans l’hystérie. Le
joueur a ôté son maillot pour
faire le tour du stade torse nu.
Inutile de vous préciser que ce
geste lui a valu un avertisse-
ment, après trois minutes de
jeu seulement.
Six arrêts
de Djemili
en seconde
mi-temps
La réalisation
de Karaoui crée
la confusion
chez les joueurs
Après une première mi-
temps en demi-teinte, à
l’image de son équipe,
Houari Djemili a sorti le
grand jeu lors du second
half. Il a été tout
simplement époustouflant
en repoussant six tirs en
l’espace de vingt minutes.
Gourmi, Karaoui, Touahri
et Zerara se sont tous
essayés, mais à chaque
fois, ils ont buté sur un
dernier rempart nommé
Djemili.
A la vingtième minute de
jeu, Amir Karaoui a profité de la
passivité de la défense moulou-
déenne pour s’engouffrer et
planter un but assassin. Une
réalisation qui a créé la zizanie
chez les joueurs du Mouloudia
qui se sont chamaillés.
FLOP
Première
titularisation
Jets de
projectiles
par des
Sétifiens
de Ouali
Dans le souci de renforcer le
milieu de terrain, Geiger a ali-
gné Billel Ouali qui fêtait, hier,
sa première titularisation de-
puis le début de la saison. L’ex-
Béjaoui avait pour mission de
donner de l’impulsion à la ligne
avant totalement aux abois ces
derniers jours.
Ghazi, capitaine
d’équipe En l’absence de Besseghier
relégué sur le banc et Hadj
Bouguèche blessé, c’est Karim
Ghazi qui a hérité du brassard
de capitaine.
Bien que leur équipe ait
entamé le match tambour
battant avec deux buts
inscrits en vingt minutes
de jeu seulement, les
supporters de l’Entente
méritent le carton rouge,
en raison de leur attitude
antisportive. En effet, une
partie du public du 8-Mai a
commencé à lancer des
projectiles de toutes sortes
sur les joueurs du
Mouloudia, surtout
Abderrahmane Hachoud
qui a reçu trois bouteilles
d’eau, au moment
d’exécuter un corner.
Le MCA arbore
le maillot vert
et rouge
Kacem et Djallit
épargnés
C’est une première pour le
Mouloudia qui avait pour habi-
tude de se produire à l’exté-
rieur tout vêtu de blanc. Hier,
c’est avec le maillot vert et le
short aux couleurs rouge que
les hommes de Geiger ont af-
fronté les Sétifiens.
Kacem Mehdi et Mustapha
Djallit, qui ont porté tous
deux les couleurs de l’En-
tente, ont été eux épargnés
par cette hostilité affichée par
le public du stade du 8-Mai.
www.lebuteur.com Ligue 1 Coup neuf
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup neuf

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

07
07
7 e journée ESS-MCA Ze Ondo pourrait retourner à Bitam Une pluie diluvienne s’invite au
7 e journée
ESS-MCA
Ze Ondo pourrait
retourner à Bitam
Une pluie diluvienne
s’invite au match
La direction de l’ESS n’a pas
réussi à qualifier Ze Ondo. Ce
contretemps est dû essentiellement
aux différents blocages de la part
des dirigeants de Bitam et de la Fé-
dération gabonaise. Après le recru-
tement de Hameur Bouazza, les
dirigeants sétifiens pensent sérieu-
sement à mettre Ze Ondo à la dis-
position de l’US Bitam et ce, pour
les deux mois à venir.
Au coup d’envoi de la se-
conde mi-temps, une pluie di-
luvienne s’est invitée lors de
cette affiche. Les supporters du
Mouloudia n’ont pas hésité à
ôter leur tee-shirt qu’ils ont
brandi, en guise de soutien à
leur équipe. La pelouse du 8-
Mai devenait très glissante, ren-
dant ainsi compliquée la tâche
des 22 acteurs.
Pas nouvelles
de Madou
Longue discussion
entre Delhoum
et Hachoud
Le visa qu’il avait en sa posses-
sion ayant expiré, Franck Madou
était dans l’obligation de se rendre
en France. Il s’y trouve depuis
maintenant une dizaine de jours
pour entreprendre des démarches
pour régulariser sa situation admi-
nistrative. L’Ivoirien a raté pas
moins de quatre matches et il reste
injoignable par les dirigeants.
Reprise ce mardi
A la fin de la première mi-
temps, Hachoud et Delhoum,
jadis partenaires à Sétif, ont eu
une logue discussion, au mo-
ment de regagner les vestiaires.
Malgré la rivalité, cela n’a pas
fait oublier l’amitié qui existe
entre les deux joueurs.
Après le match d’hier face au
MCA, les joueurs de Sétif ont eu
droit à deux jours de repos. Ils re-
prendront le chemin des entraîne-
ments, mardi prochain.
Deux changements
dans l’équipe
Un tifo exhibé
au début du match
Juste avant le coup d’envoi de
la partie, les supporters de Sétif
ont exhibé un très beau tifo aux
couleurs du club. De quoi ren-
dre jaloux les Chnaoua qui ont
été confrontés à cette interdic-
tion formelle de faire entrer
leur tifo dans l’enceinte olym-
pique.
Lang a titularisé deux joueurs qui
étaient absents lors du match précé-
dent contre l’ASO. Il s’agit de
Gourmi et de Touahri qui ont rem-
placé Amokrane et Lamri.
Yachir retrouve
ses ex d’El Harrach
Une pluie de
fumigènes rend la
visibilité difficile
On jouait la 72’ minute,
lorsque les supporters de l’En-
tente et ceux du Mouloudia ont
lancé des fumigènes qui ont
rendu la visibilité très difficile.
L’attaquant mouloudéen, Samy
Yachir, auteur de deux buts depuis
le début du championnat était tout
heureux de revoir ses ex-Harrachis.
Ils étaient quatre joueurs de l’En-
tente à avoir porté les couleurs de
l’USMH. Il s’agit de Mohamed Le-
graâ, Farès Benabderrahmane, Ab-
delghani Demou et Amine Touahri.
Hier soir, Yachir a mis ses senti-
ments de côté, ne faisant aucun ca-
deau à Benabderrahmane dans un
duel de costauds.
Geiger foule
l’enceinte
de ses exploits
Ghazi et Besseghier
saluent Belhani
C’est avec beaucoup d’émo-
tion qu’Alain Geiger a retrouvé,
hier, le stade du 8-Mai. L’en-
ceinte de ses exploits, lui qui a
remporté le doublé avec l’Aigle
noir. Le coach suisse a été bien
accueilli par le public sétifien
qui n’a pas affiché son ingrati-
tude, comme il l’a fait avec Ha-
choud. Geiger a retrouvé, par la
même occasion, Kheirredine
Madoui, son ancien bras droit.
Au moment de fouler la pelouse
du 8-Mai pour l’échauffement,
Karim Ghazi et Abdelkader Besse-
ghier ont tenu à saluer l’entraîneur
des Espoirs de l’ESS qui n’est autre
que Belhani, l’ancien gardien de but
reconverti en technicien.
Les Espoirs
du Mouloudia
prennent l’eau
Djallit à côté
de la plaque
Une nouvelle fois, Mustapha
Djallit n’a pas pesé lourd sur la
défense de Sétif. Le joueur n’a
jamais été en mesure de mettre
en difficulté l’arrière-garde ad-
verse. Il a été remplacé, à
l’heure de jeu, par Sid Ali
Yahia- Cherif.
Décidément, rien ne va chez les
Espoirs du Mouloudia qui ont bu,
hier, le calice jusqu’à la lie. En effet,
les jeunes du Doyen ont été battus
sèchement sur le score de 3 à 0. Une
défaite qui devrait interpeller les di-
rigeants du club qui avaient fait de
la formation leur cheval de bataille.
Après un début de saison toni-
truant, les Espoirs du MCA n’arri-
vent plus à gagner le moindre
match en championnat.
Daoud retrouve
la compétition
Mokrane, un nom
à retenir
Farid Daoud a dû attendre le
déplacement à Sétif, pour re-
trouver la compétition. Le
joueur a été incorporé en lieu et
place de Sabri Gherbi. En 2010,
il était titulaire en contribuant
au match nul ramené avec brio
du 8-Mai-45.
Le jeune centre avant des Espoirs
de l’ESS, Mokrane, a été le bourreau
des Mouloudéens, en ayabt inscrit
un triplé. Il faudra retenir le nom
de ce jeune prodige qui fera sans
l’ombre d’un doute le bonheur de
l’équipe fanion, surtout avec un
technicien comme Kheirredine Ma-
doui qui n’hésite jamais à donner
leur chance aux jeunes talents du
cru.
K. M.

Plusieurs attaquants étrangers proposés

du cru. K. M. Plusieurs attaquants étrangers proposés D epuis l’entame de la sai- son, au

D epuis l’entame de la sai-

son, au Mouloudia, on

n’a jamais caché l’envie

de recruter un atta-

quant de pointe capable de déblo- quer la situation. A peine la moitié de la phase aller du championnat achevée que les pensionnaires d’El Achour se sont vu proposer les services de plusieurs attaquants étrangers, dont un Ghanéen, un Nigérian et un Latino-Américain qu’on annonce comme des perles rares, sans pour autant parler d’au- tres attaquants qui évoluent dans les différents championnat afri- cains. A croire une source digne de foi, on laisse entendre que cer- tains des noms proposés ont été déjà retenus par les responsables du Mouloudia, mais il faut atten- dre l’approche du mercato pour qu’une décision soit prise, et on tient à ne pas dévoiler l’identité de certains de ces joueurs, au risque de faire monter les enchères, lorsqu’on sait que le Mouloudia n’est pas le seul club qui est à la re- cherche d’un attaquant de qualité qui pourra conclure les occasions créées.

Un meneur de jeu est aussi une priorité

Le recrutement d’un attaquant ne constitue pas seulement la seule priorité pour Mouloudia, car celui d’un meneur de jeu s’est avéré une nécessité. Le Mouloudia compte se renforcer lors du mercato hivernal afin de donner une autre dimen-

sion à l’équipe lors de la phase re- tour du championnat qui sera plus difficile. Le Mouloudia, qui compte décrocher le titre, sera confronté à des équipes qui soit jouent pour le titre, soit luttent pour leur survie parmi l’élite. Ainsi, la mission du Mouloudia

fense, mais aussi au recrutement d’un gardien but, voire d’un milieu défensif, du moment que certains joueurs ont déçu plus d’un. Ce- pendant, la FAF ne compte pas changer de décision au sujet des dispositions réglementaires régis- sant le mercato hivernal, autori- sant les clubs à recruter trois joueurs seulement. Reste à savoir pour quel poste sera réservée cette troisième licence. K. M.

Geiger et Mihoubi refusent toute déclaration A la fin de la rencontre, Geiger et son
Geiger
et Mihoubi
refusent toute
déclaration
A la fin de la rencontre, Geiger et
son bras droit Mihoubi se sont refu-
sés à toute déclaration. Les deux
hommes avaient le masque des
mauvais jours.
Les joueurs
quittent le stade
sous les insultes
Les joueurs du Mouloudia ont
quitté le stade sous forte escorte.
Les hommes de Geiger ont essuyé
la furia de leurs supporters qui
les ont traités de tous les
noms d’oiseau.

ne sera pas facile cette saison et l’équipe doit être prête sur tous les plans si elle veut offrir à ses supporters le titre qui lui fuit depuis quatre années.

Le Mouloudia a le droit à trois recrues seulement

Même si le MCA accorde la priorité au recrutement d’un attaquant et d’un me- neur de jeu, les responsables

du club avaient pensé au renfor- cement du flanc gauche de la dé-

Yalaoui écarté de la liste des 18

Ayant fait le déplacement avec 19 joueurs, Alain Gei- ger a décidé d’écarter Nabil Yalaoui qui a dû suivre la partie à partir des gradins. Un autre coup dur pour Ya- laoui, même si celui-ci a payé la séance d’entraînement manquée à cause d’une intoxication.

6 ans après, Berarma retrouve le stade du 8-Mai

Ayant monnayé ses talents à Sétif sous les directives de cheikh Rabah Saâdane, en 2007, l’entraîneur des gar- diens, Azzedine Berarma, a retrouvé hier le stade du 8- Mai-45, six ans après l’avoir quitté. Son dernier match dans cette enceinte, Berarma l’a vécu face au Mouloudia d’Oran.

Un millier Chnaoua à Sétif

Malgré les mauvais résultats enregistrés par leur équipe favorite, ils étaient presque un millier de fans à avoir fait le déplacement à Sétif. Ils étaient entourés par un cordon de sécurité assez impressionnant, pour éviter tout risque d’affrontement avec les supporters ententistes.

Le 8-Mai a fait bonne recette hier

Absent lors de la rencontre face au RCA, les fans de l’ESS ont répondu présents, suite à l’appel lancé par le Comité de supporters. Une grosse mobilisation a eu lieu via le net pour que le 8-Mai affiche de nouveau complet. Et ce fut le cas puisque la citadelle, qui est restée deux saisons durant une muraille infranchissable, avant la victoire historique du RCA, a fait recette, hier. Il faut dire que toutes les rencontres entre les deux formations ont toujours drainé la grande foule.

Kaci-Saïd «Ce n’est pas à cause d’une défaite que nous allons renvoyer l’entraîneur !» Fai-
Kaci-Saïd
«Ce n’est pas à cause d’une
défaite que nous allons
renvoyer l’entraîneur !»
Fai-
sant allu-
sion aux
rumeurs
concer-
nant la
venue
qu’on se ressaisisse.
Nous sommes un club
qui prône la stabilité.
Ce n’est certainement
pas à cause d’une dé-
faite que nous allons
renvoyer
pro-
l’entraîneur.»
chaine
«Nous allons
de Velud
nous
en lieu et
place de
Geiger,
Kamel
renforcer,
c’est une
certitude»
Kaci-
Saïd dira
: «Il y a
un
conseil d’administration
qui est là pour prendre des
décisions. Ce soir, nous
avons manqué de réussite,
après une première mi-
temps assez timide. Il faut
«Il est certain que
nous allons nous
renforcer au mercato
hivernal, car le Mouloudia
est un grand club qui doit
posséder des joueurs à la
hauteur de son standing.»
K. M.
08
08

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup double
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup double
CRB JSS 2 Stade : 20-Août (Alger) 1 CRB : Ouaddah, Naïli, Affluence : huis
CRB
JSS
2
Stade : 20-Août
(Alger)
1
CRB : Ouaddah, Naïli,
Affluence : huis clos
Arbitres : Arab,
Dilmi, Baâziz
Buts : Bouregba (29’),
Hanifi (50’ sp) CRB ;
Mebarki (56’ sp) JSS
Avertissements :
Abdat, Khelili, Boukedjane,
Anane, Hadjadj, Ammour, Reb-
bih (Dahar 89’), Bouregba (Be-
naldjia 89’), Hanifi (Attafen 70’)
Entraîneur : Gamondi
Bouregba (28’), Khe-
lili (55’), Ouaddah
(77’), Hadjadj (85’)
CRB ; Zaoui (32’), Sa-
bouni (50’, 80’) JSS
Expulsion : Sabouni
(80’) JSS
JSS
:
Sefioune,
Tobbal,
Djilali, Sabouni, Bagayoko,
Bousmaha, Belkheïr (Sayeh 88’),
Zaoui, Hamzaoui (Amri 60’),
Aoudou, Soltani (Mebarki 46’)
Entraîneur : Mechiche
LE CHIFFRE
Le CRB
garde un œil
sur trois
joueurs
8
étrangers
P our le prochain mer-
cato hivernal, la for-
mation du CRB
compte élargir son réseau de
recrutement, vu la difficulté à
trouver des joueurs libres du-
rant cette période. En effet, au-
jourd’hui, le club garde un œil
sur trois étrangers. Gamondi
est en train d’étudier ces dos-
siers, en espérant trouver la
perle rare qui pourra donner
un autre souffle à son attaque.
Il nous dira : «J’ai reçu trois CV
de joueurs étrangers qui pour-
raient nous intéresser pour le
prochain mercato. Je vais profi-
ter de cette mini-trêve pour me
renseigner un peu plus sur eux
et prendre avec mon staff une
décision finale.»
C’est le nombre de buts
inscrits par le CRB du-
rant cette saison. Salim
Hanifi pointe en tête des
buteurs avec 5 réalisa-
tions. Il est talonné de
près par son compère en
attaque, Hamza Bou-
rekba. Le 8 e but fut l’œu-
vre du jeune Dahar.
TOP
Hanifi retrouve
ses appuis
«Etranger
ne veut
seulement pas
dire africain»
Salim
Hanifi
retrouve
son élan
et son al-
lant. L’at-
taquant
du Cha-
bab,
passé en
Le technicien argentin n’est
pas favorable au recrutement
de joueurs africains. Pour lui,
cela constitue un risque pour le
club : «Les joueurs de l’Afrique
noire ne réussissent plus comme
avant. On les compte sur les
doigts d’une seule main. C’est
pour quoi d’ailleurs nous avons
décidé de ne pas en recruter en
début de saison. Après, s’il y a
un bon joueur, pourquoi ne pas
le prendre pour la suite ?» Pour
ce qui est de la nationalité des
trois joueurs, Gamondi ne se
montre pas très bavard :
outre par
la JSK et l’USMA, a ins-
crit, hier, face la JS Saoura,
son quatrième but de la
saison. Il est, du coup, le
meilleur buteur du CRB.
Incontestablement, l’atta-
quant, après avoir passé
quelques moments d’er-
rance, est en train de re-
trouver son meilleur
niveau.
«Quand je dis un joueur étran-
ger, cela ne veut pas dire auto-
matiquement africain. Il peut
être aussi argentin. J’ai un bon
réseau en Afrique et en Amé-
rique du Sud qui travaille pour
moi. Sincèrement, ce n’est pas
facile de trouver un bon
joueur. Cela dépend de beau-
coup de facteurs, notamment
son état de forme et sa situa-
tion avec son club. Je ne veux
pas me précipiter.»
FLOP
Les U21
dos-à-dos
«On voudrait
renforcer
l’attaque»
Les U21 du Chabab n’ont
pas fait mieux contre la
Saoura, en réalisant seule-
ment un match nul. A la
mi-temps, les Rouge et
Blanc menaient par la plus
petite des marges. Le club
de Béchar a égalisé en se-
conde mi-temps. Le but du
CRB a été inscrit par Hed-
doune.
Pour cette recherche, les di-
rigeants du CRB se sont focali-
sés sur un poste bien précis. A
la demande de Gamondi, le
club est à la recherche d’un at-
taquant de pointe, c’est le poste
le plus pressant : «Le plus pres-
sant, c’est de renforcer l’attaque.
Il ne faut pas oublier qu’on ne
peut recruter que trois joueurs,
donc il ne faut surtout pas les
rater. Il faut bien étudier le pro-
fil et les qualités de chaque
joueur.»
Chouieh
toujours blessé
●●Chouieh ne figure tou-
jours pas dans l’effectif. Le
gardien a perdu sa place au
profit de Ouaddah. Il a raté
trois matchs, à cause de la
tendinite au genou.
L. A.
matchs, à cause de la tendinite au genou. L. A. ➩ «Allez Chabab zoudj !» de

«Allez Chabab zoudj !» de retour !

L e match se joue sans public, suite à la suspension du terrain du 20-

Août. Le Chabab écope d’un match de suspension par la commission de disci- pline, après les jets de fumi- gènes lors du match contre la JSK. Le match démarre sur les chapeaux de roue. 1’, la frappe de Belkheïr passe à côté des buts de Ouaddah. 6’, celle de Rebbih inquiète Sefioune qui dégage en cor- ner. 14’, un autre coup sans contrôle de Bouregba, mais le ballon n’est pas cadré. En- suite, la partie a connu des moments de lassitude et de monotonie. L’am-

biance des stades étant nulle, car le public n’y était pas, à tel enseigne on en- tendait même les joueurs se parlaient entre eux.

Bourekba marque et libère le Chabab

Les Rouge et Bleu ouvrent le score à la 29’, par Bou- regba. L’attaquant du CRB hérité d’une bonne passe en profondeur de son coéqui- pier Ammour, et Bourekba se débarrasse de son vis-à- vis en arrivant à ajuster Se- fioune pour voir le ballon finir au fond du petit filet. Ce but a le mérite de libérer le Chabab.

Hanifi corse

l’addition et

redémarre son

compteur buts

La deuxième mi-temps dé- marre de la meilleure ma- nière pour les locaux. Une attaque sur l’aile gauche et un centre retrait de Rebbih dans la surface de répara- tion de la Saoura, Sabouni glisse et touche le ballon de la main. Arab désigne, sans hésiter, le point de penalty. Hanifi marque et améliore son classement de buteur. La Saoura sort définitive- ment de sa coquille et tente de revenir à la marque ou du moins la ré- duire. A la

55’, la frappe de Bakayoko

rebondit sur la main d’un défenseur de l’équipe de Be- louizded. C’est le deuxième penalty de la journée. Il

sera tiré par Mebarki qui

venait de faire son entrée en

jeu en deuxième mi-temps.

Le match est relancé. A dix

minutes de la fin de la par-

tie, Sabouni, qui venait

d’écoper d’un carton jaune à la suite d’une main dans les

dix mètres de son équipe,

va recevoir un deuxième carton. La Saoura terminera le match à dix. Ce qui com- pliquera davantage ses af- faires. Le Chabab va de

mieux en mieux. «Allez Chabab zoudj !» est de re- tour !

Gamondi : Mechiche: Lamine A. «Le 2 e but nous a scié les jambes» «C’était
Gamondi :
Mechiche:
Lamine A.
«Le 2 e but nous
a scié les jambes»
«C’était le match
de la confirmation»
L’entraîneur de la Saoura, dans sa dé-
claration à la conférence de presse, met
Le parcours de Gamondi et de son équipe va cres-
cendo. La défaite contre le Mouloudia dans le derby a
Samy
Mostefa : «Le
CRB m’intéresse»
l’accent sur l’absence du pilier de l’équipe
et estime que le CRB était difficile à manier
: «On a joué de malchance. On a joué
contre une équipe assez expérimentée qui
renferme des joueurs capables de faire la
différence. L’absence de Beldjilali nous a
énormément amoindris. On a encaissé un
2e but qui nous a scié les jambes. Il était
donné un coup de fouet à la troupe de l’entraîneur ar-
gentin. A la sortie du match, Gamondi était tout
content de parler des dernières performances de son
équipe : «C’était le match de la confirmation. Après
les derniers résultats enregistrés contre la JSK et le
CABBA, il fallait absolument confirmer face à la
Saoura. C’est fait, je constate un net progrès de
mon équipe, surtout en début de match. C’était
notre souci depuis le démarrage de la saison. Je
Un joueur émigré, Samy Mostefa, le frère
de Mehdi Mostefa, l’international algérien, se
trouve à Alger depuis quelques jours. Défenseur
polyvalent, il peut jouer sur le flanc droit comme
sur le flanc gauche. Il évoluait dans un club
suisse, Belbienne, de Ligue 2. «Je suis inté-
ressé par une expérience en Algérie et le
CRB est une bonne opportunité pour
moi», nous confia-t-il.
difficile de revenir à la marque. Nous allons
nous remettre de cette défaite et conti-
nuer à travailler pour améliorer
nos résultats.»
suis content de fêter l’Aïd, en Algérie, sur
une note assez gaie.»

mais son nom est porté

auxquels sont habituées

La forêt du Maqam

Retour de Messaoudi dans la liste des 18 Ce joueur a «disparu» depuis la défaite contre le Mouloudia. La ti- tularisation de Naïli avait donné satisfaction à son entraîneur. Ce dernier n’a plus perdu son poste. Quant à Messaoudi, il retrouve le championnat et la compétition,

sur la liste

des 18, en débutant la partie sur le banc de touche. Le bâtiment derrière la

2 e tribune surchargé Huis clos oblige, le grand bâti- ment qui se trouve derrière la 2e tribune affichait complet. Une fois n’est pas coutume, les balcons étaient archicombles. On pouvait assister à la rencontre en famille sans soucis. Plus de gros mots

les fa-

milles habitants les environs du

stade du 20-Aout de Ruisseau.

aussi

La forêt du Maqam Echahid était envahie par de nombreux supporters du Chabab. Ainsi, c’est devenu une habitude, les sans bil- let se mettent sur le flanc de la montagne de la forêt pour assister au match.

Annane jouait d’entrée

●● Merouane Annane était porté sur la liste des titulaires. En fait, c’était sa première titularisation depuis le début de la saison. Il a pris la place de Meghout au milieu du terrain. Anane avait perdu sa place de titulaire au lendemain de la défaite contre le MCA.

Meguehout blessé

●● Ahmed Meguehout n’a pas joué contre la JSS. D’ailleurs, le coach ne l’a même pas convoqué, suite à sa blessure.

Gamondi préfère Rebbih à Dahar

●● Rebbih, qui était remplaçant contre le CABBA, a joué dans le onze rentrant. L’entraîneur du Chabab a préféré ce joueur à Dahar, pour des raisons tactiques.

Khoudi suspendu, Abdat assure l’intérim

●● Abdat a fait sa réapparition dans le onze titu- laire, en prenant la place de Khoudi, suspendu pour ce match. Abdat a perdu sa place de titulaire, suite à la défaite de son équipe contre le MCA.

Affaire

Angan,

la

direction

décide

de

passer

à l’action…

Comme annoncé, la FIFA vient d’accorder la qualification provisoire

au milieu de terrain Angan, pour rejoindre la

béninois

formation

de l’Ismaïly qui est décidée de s’at-

tacher les services

du joueur du

CRB. Une vraie douche froide pour

les Belouizdadis qui ne sont pas

prêts à fermer les yeux

sur cette af-

faire. En effet,

selon une source

proche de la direction

du Chabab,

celle-ci est en passe de préparer un

nouveau dossier en appel de

la dé-

cision de la

Fédération internatio-

nale de football.

…elle veut prouver qu’elle ne lui doit plus rien

Le dossier qui sera envoyé dans les bureaux de la FIFA contiendra,

selon la même source, des

preuves

qu’Angan avait reçu tous ses arrié-

rés lors de son passage

à Alger en

juillet dernier. Ainsi, afin d’appuyer

sa position, la direction

du Chabab

enverra aussi une copie de la déci-

sion de la

commission algérienne

de football qui stipule que le joueur

béninois sera attaché au club

jusqu'à la

saison 2014-2015.

www.lebuteur.com Lgue 1 Coup multiple
www.lebuteur.com
Lgue 1
Coup multiple

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

09
09
CRBAF USMH 1 Stade : Frères-Demene (Aïn M’lila) (Partie arrêtée à la 76’) 2 CRBAF
CRBAF
USMH
1
Stade : Frères-Demene
(Aïn M’lila)
(Partie arrêtée à la 76’)
2
CRBAF
:
Kheïri,
Taïbi
Affluence :
nombreuse
Arbitres: Aouïna S,
Aouina F, Benaïssa
(Chouïeb 68’), Daïra, Oukrif,
Griche, Benhamla, Ziad, Saïbi
(Sahbi 51’), Belaïli (Mancer 46’),
Kara, Douadi.
Entraîneur : Hamouche
Buts : Oukrif (12')
(CRBAF) ; Bumechra
(8’), Hanitser (22’)
(USMH)
Avertissements :
Griche (16’), Oukrif
(47') (CRBAF );
Amada (70') (USMH)
USMH : Doukha, Boula-
khoua, Belkheïr, Azzi, Mazari,
Hendou, Aït Ouamar, Amada,
Boumechra, Younès, Hanitser.
Entraîneur : Charef
Amada revient
parmi le onze
Le CHiFFRe
On croyait qu'il avait
l l
perdu définitivement sa
2
place après avoir été relégué
sur le banc des remplaçants,
et voilà qu'il reprend sa place
parmi le onze, il s’agit
d’Amada, le milieu de terrain
attaquant qui a été titularisé
après avoir gardé le banc de
touche face au MCO.
Deuxième but
pour Hanitser
Les Kawassir
étaient là
Toujours fidèles à
l l
leur équipe et, comme à
leur habitude, les Kawassir
ont marqué leur présence
dans les gradins du stade des
Frères-Demène. Ils étaient
quelque 300 supporters de
l'USMH à avoir pris place
dans les gradins, mais par la
voix ils ont donné une plus
grande motivation à leurs
joueurs. A noter la grande
sportivité sur le terrain et
dans les gradins. C'est le
moins que l'on puisse dire.
En effet, le match s'est joué
dans un grand fair-play.
L'attaquant harrachi, So-
fiane Hanitser, a inscrit hier
son deuxième but de la sai-
son, contre le CRBAF, pour
le compte de la 7e journée
du championnat de Ligue 1.
Cet attaquant avait déjà
marqué son premier but
face à l’USMA lors de la
quatrième journée. A l'issue
de ce succès, l’USMH oc-
cupe la 12e place.
TOP
Mazari commence
à s’imposer
Appa-
L’USMH en 4-5-1
Le schéma tactique
l l
mis en place par le staff
technique hier reposait sur
un 4-5-1. Charef, qui a pré-
féré renforcer le milieu du
terrain, a vu juste. Il faut
préciser que c’est avec cette
même tactique que l’USMH
a évolué à El Eulma, il y a
deux semaines.
CRBAF 1 - USMH 3
remment,
Mazari
tend à de-
venir un
élément sur
lequel le
coach har-
rachi
compterait
beaucoup
cette saison. Cet ex-joueur
de l’ASMO et du MCO, qui a
repris en retard la prépara-
tion est à sa troisième titula-
risation depuis son retour à
la compétition au MCEE
puis contre le MCO. Hier,
Charef a décidé de le titula-
riser contre le CRBAF. Cela
prouve l’intérêt que porte
l’entraîneur à ce joueur.
(U21)
l l Dans la rencontre
entre le CRBAF et
FLOP
È
l'USMH, comptant pour le
championnat des U21, les
jeunes Harrachis se sont im-
posés, remportant une large
victoire par un score de 1-3.
Tenus en échec à domicile
par le MCO, les Jaune et
Noir se sont rachetés en in-
fligeant une cinglante défaite
au CRBAF, chez lui. Avec ce
succès, les poulains de Salim
Sebaâ reprennent leur place
en haut du tableau.
Le CRBAF risque
deux matches à
huis clos
L'affaire CRBAF-USMH
est sur la table de la commis-
sion de discipline de la Ligue
nationale de football
(LNF).Le refus de reprendre
le jeu a provoqué le courroux
des dirigeants de CRBAF. La
commission de discipline va
se baser sur les rapports des
officiels (arbitres-délégués) et
des deux clubs pour statuer
sur cette affaire. Le CRBAF
risque de perdre le match
conformément à l'article 69
du code disciplinaire du
championnat de football
professionnel (jets de projec-
tiles, jets de fumigènes et/ou
de pétards), alinéa 4 (jets de
projectiles entraînant l'arrêt
définitif de la partie) qui sti-
pule : match perdu par péna-
lité au(x) club(s) fautif(s),
deux matches à huis clos,
cent mille dinars d'amende
pour le club.
È
clos, cent mille dinars d'amende pour le club. È El Harrach vainqueur dans un enfer score,

El Harrach vainqueur

dans un enfer

score, les poulains de Hamouche se ruent en attaque. Ils se créent quelques occasions dont l’une d’elles sera concrétisée par Oukrif qui remettra les pen- dules à l’heure. Nulle- ment découragés, les poulains de Charef re- partent en attaque. S’en est suivie une nette domination des camarades d’Aït Oua- mar qui reprendront l’avantage par Bou- mechra. Bien servi par Amada, le meneur de jeu harrachi n’eut au- cune peine pour battre le gardien Kheïri. Af-

fectés, les poulains de Hamouche n’arrivent pas à coordonner leurs actions. Cela fera l’af- faire des visiteurs qui gèrent leur acquis avec une grande maîtrise. La mi-temps est sifflée avec un score positif pour les Harrachis. Au retour des vestiaires on s’attendait à un ré- veil de l’équipe locale mais, il n’en fut rien. Au contraire, ce sont les Harrachis qui se montrent dangereux. D’ailleurs, après cinq minutes de jeu les Jaune et Noir ont failli corser la note suite

une belle combinaison entre Boumechra et Boulakhoua ponctuée par une reprise de la tête par Hanitser. Ce dernier verra sa balle repoussée par le po- teau. Maîtres sur le terrain les Jaune et Noir dominent co- pieusement les débats mais n’arrivent à ag- graver la marque. Dans les vingt der- nières minutes les lo- caux décident de mettre la pression dans le camp des Har- rachis. Ils iront inquié- ter la défense de l'USMH. Sentant le

Comme pour montrer leurs inten- tions de l'emporter, les Harrachis se

montrent, dès le coup d'envoi, très ac- tifs par Boumechra, Younès et Amada. Vi- gilants, les locaux se regroupent dans leur camp et procèdent par des contres dangereux. Voulant coûte que coûte concrétiser leur domination, les cama- rades de Hendou se précipitent devant le but et ratent toutes leurs occasions. Les Harrachis continuent de harceler la défense du camp adverse et ar- riveront finalement à ouvrir le score par Boumechra. Menés au

danger, les Harra- chis reviennent en arrière pour conser- ver leur avantage.

Cette façon de jouer a failli leur coûter cher. En effet on joue la 75’ de jeu, le CRBAF ob- tiendra un penalty gé- néreusement offert par l’arbitre. Doukha s’en charge et dévie le cuir. Furieux les supporters bombardent les joueurs de projectiles.

La partie est arrêtée. Les joueurs tentent de se sauver mais l’arbitre demande aux 22 ac- teurs de se calmer et rester sur le terrain en attendant que le calme revienne. Mais il n’en fut rien.

Ghrib Z.

Haniched : «C’était un cauchemar» Haniched, l’entraîneur des gardiens, joint après les inci- dents, nous
Haniched : «C’était
un cauchemar»
Haniched, l’entraîneur des gardiens, joint après les inci-
dents, nous dira : «Franchement, je n’ai rien compris. On
menait par 2-1, l’arbitre a donné un penalty aux visiteurs et
Doukha a sauvé sa cage et tout d’un coup, on a assisté à un
bombardement des 22 acteurs par des projectiles lancés par
les supporters adverses. Les joueurs ainsi que l’arbitre ont dû
courir vers les vestiaires pour éviter d’être attaqués. On avait
l’impression de vivre un cauchemar. On ne s’attendait pas à
un coup pareil de la part du CRBAF.»
Hanitser
«On a vécu l’enfer»
«Franchement, j’ai rarement vécu de
tels incidents. Je savais les supporters du
CRBAF dangereux et réputés parmi les
plus agressifs des clubs de la Ligue 1, mais
je n’ai jamais pensé qu’on allait vivre un
enfer pareil. Déjà, dès le second but que
j’ai marqué, les hostilités ont commencé.
A la 67’, on a remarqué des échauffourées
dans les gradins et par la suite, il y a eu
des jets de projectiles. Je voyais tout le
monde courir vers les vestiaires. Au mo-
ment où j’allais rejoindre mes coéquipiers,
j’ai reçu un projectile dans le dos. C’était
probablement une pierre. Je ne peux vous
décrire ce qui s’est passé, j’avais l’impres-
sion de vivre l’enfer.»

Bechouche

«Cette victoire est celle des joueurs»

De son côté, Bechouche a insisté sur le fait que cette victoire est celle des joueurs : «Cette victoire est celle des joueurs en premier lieu. Car c’est eux qui se sont battus sur le terrain. Malgré la pression adverse, mon équipe a su tenir et même dominer. Cela étant, cette victoire n’a été réali- sée que grâce au travail et aux sacri- fices des joueurs. Ce succès est une preuve qu’avec le travail et le sérieux, on peut faire des miracles. Donc dans l'ensemble, tout le groupe est à félici- ter pour les efforts fournis dans un match que chacun appréhendait. Notre victoire ne souffre aucune contestation, elle est amplement mé- ritée et c'est tant mieux ainsi. Dans ce match, l'équipe a fini par évoluer de façon convenable sans baisser de rythme ni donner l'occasion à l'ad- versaire de revenir”.

L’arbitre a tout fait pour éviter l’arrêt de la partie Il restait quinze minutes de
L’arbitre
a tout fait pour
éviter l’arrêt de la partie
Il restait quinze minutes de jeu quand la
partie a été arrêtée. L’arbitre a dû attendre près
d’une demi-heure pour permettre aux dirigeants
et aux agents de sécurité de rétablir l’ordre. Les in-
cidents et les jets de projectiles n’ont pas cessé.
Plus d’une vingtaine de minutes sont passées et
l’arbitre n’a pas daigné siffler la fin de la par-
tie. Il voulait que le jeu reprenne mais les
incidents n’ont pas cessé. Un de ses
assistants a été d’ailleurs
touché.
Cherfaoui, Zoubiri et Madour, les seuls dirigeants présents Dans son déplacement à Aïn M’lila la
Cherfaoui, Zoubiri
et Madour, les seuls
dirigeants présents
Dans son déplacement à Aïn M’lila la dé-
légation harrachie a été accompagnée de
Zoubiri, Cherfaoui
et Madour, les seuls diri-
geants officiels qui ont été du voyage au côté
des joueurs. Malgré son retrait, Rebah
Salim, en tant que proche des diri-
geants, a tenu à marquer sa
présence.
10
10

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup de pioche
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup de pioche
JSMB MCEE 1 Stade : Unité- Maghrébine (Béjaïa) 1 JSMB : Kacem, Aggoune, Za- Affluence
JSMB
MCEE
1
Stade : Unité-
Maghrébine (Béjaïa)
1
JSMB : Kacem, Aggoune, Za-
Affluence : faible
Arbitres : Bachir,
Abid, Hadj Saïd
Avertissements :
four, M. Coulibaly, Mebarakou,
Aït Fergane, Meddahi, Mebarki
(Aribi 46’), Laribi (Bouziani 65’),
Niati, Chalali (Boukemacha 46’)
Entraîneur : Talah
Bentayeb (33’), De-
rardja (58’), Belkhei-
ter (86’) (MCEE),
Mebarakou (37’), Za-
four (66’) (JSMB)
Buts : Coulibaly (34’
sp) (JSMB) ; Hamiti
(38’ sp) (MCEE)
MCEE : Ousserir (Mahsas
46’), Belkheiter, Oussalah, Zeghidi,
Berchiche, Bentayeb, Hemmami,
Derardja, Hamiti (Ibeche 45’),
Chenihi, Y. Coulibaly (Kadri 80’)
Entraîneur : Iaïche
LE CHiFFRE
Talah
«Un point, c’est
mieux que rien»
7
La descente aux enfers
Ç a ne s’arrange pas pour la JSM
Béjaïa qui continue à manger
son pain noir avec ce sep-
tième échec en championnat
après avoir concédé hier le
match nul en accueillant le MC El Eulma.
Désormais, la situation est critique pour
Yemma Gouraya où le club semble à
l’abandon suite à la démission du prési-
dent Tiab et du DG Redjradj. En ce qui
concerne le match, il fallait attendre la 16’
pour voir la première alerte de la partie si-
gnée Laribi, dont le tir fut repoussé des
deux pieds par Ousserir à la manière d’un
gardien de handball. Les Eulmis répli-
quent à la 24’ par Chenihi qui a obligé
Kacem à intervenir en deux temps pour
capter le cuir. Les gars de Talah essayent
de réagir, et à la 31’, Meddahi tente une in-
cursion dans la surface mais il sera fauché
par Bentayeb. L’arbitre
Bachir n’hésitera pas à désigner le point
de penalty. Le spécialiste en la matière a
pour nom Coulibaly. Ce dernier s’en
charge, mais son tir est repoussé par Ous-
serir qui n’arrive pas à se saisir du ballon
pour autant. Le Malien suit et pousse la
balle au fond des filets (34’), donnant ainsi
l’avantage à son équipe. Un avantage que
les coéquipiers de Brahim Zafour auront
du mal à préserver, puisque quatre mi-
nutes plus tard, Hamiti remet les pendules
à l’heure, également sur penalty, suite à
une main de Mebarakou dans la surface
(38’). Peu avant la pause, les Béjaouis vont
rater une occasion en or pour passer de-
vant. Chalali, lancé en profondeur, voit sa
frappe repoussée par le poteau. La balle
revient dans les pieds de Mebarki qui la
renvoie à son tour, mais Berchiche était là
pour sauver sur la ligne (45’). Si la pre-
mière mi-temps était équilibrée entre
les deux formations, la deuxième fut plu-
tôt dominée par la JSMB, mais une domi-
nation sans danger pour les Mouloudéens
qui ont préféré préserver leur petit acquis
et opérer par des contres dangereux. On
citera toutefois cette panique dans le camp
eulmi à la reprise du jeu lorsque Mahsas
avait eu du mal à se saisir d’un ballon qui
prenait le chemin du but (46’), puis ce
centre de Chenihi repris par Yahia Couli-
baly, mais dévié par Kacem (68’). La ten-
tative la plus dangereuse en cette
deuxième période est survenue à la 78’.
Une tête plongeante de Moussa Coulibaly
sur un centre tendu de Aït Fergane est dif-
ficilement déviée par Mahsas. Il n’y aura
plus rien, si ce n’est une autre tentative de
Chenihi qui a failli tromper Kacem n’était
la vigilance de ce dernier (88’).
«Nous avons mal débuté
la partie, mais on s’est ressai-
sis par la suite. On a essayé
de donner du tonus à l’at-
taque, mais encore une fois,
l’efficacité nous a fait défaut.
J’ai remarqué un relâche-
ment en deuxième mi-
temps sur le plan physique,
mais je crois que ce point est
bon à prendre, c’est mieux
que rien. Il ne faut pas se
décourager, il faut continuer
à travailler.»
La JSMB est en train de
vivre l’un de ses pires dé-
buts de saison parmi l’élite.
Les Béjaouis espéraient
mettre fin hier à une série
de six matchs sans victoire,
en vain. Ils ont concédé
hier leur septième échec de
suite et restent sur 7
matchs sans la moindre
victoire.
TOP
«Si Tiab me
renouvelle sa
confiance, je reste»
S. A.
Redjradj
Les supporters
boudent
absent
La direction renonce
On ne sait pas
si Rachid Redj-
radj a officielle-
ment
démissionné de
son poste, mais
hier, comme
prévu, il était ab-
sent, à l’instar du
président Tiab. Le
DG de la JSMB,
pour rappel, avait
annoncé sa dé-
mission la veille
du derby kabyle
contre la JSK où il
avait fait savoir
qu’il officialiserait
sa démarche dans
les jours qui al-
laient suivre ledit
derby.
«Concernant mon avenir,
je ne peux rien vous dire
pour le moment. Je suis
venu pour deux jours et j’en
suis aujourd’hui à mon
dixième jour. J’ai rendez-
vous demain avec le prési-
dent Tiab, s’il me renouvelle
sa confiance, je poursuivrai
mon travail avec les se-
niors.»
Lancé dans le bain lors du
derby kabyle face à la JSK, le
jeune gardien Kacem avait
réussi à attirer l’attention au
stade du 1 er -Novembre de
Tizi Ouzou. Hier, face au
MCEE, la confiance lui a été
renouvelée et le moins que
l’on puisse dire est qu’on ne
l’a pas regretté. Kacem a
sauvé son équipe d’une dé-
faite certaine, surtout en se-
conde période où il a été
décisif.
On s’y attendait, les
gradins du stade de
l’Unité maghrébine
étaient presque vides
hier à l’occasion de la
venue du MCEE. Même
si les joueurs espéraient
que leurs supporters
viennent en nombre les
encourager, on n’a pas
été vraiment surpris par
leur absence. Les résul-
tats catastrophiques en-
registrés depuis le
début de saison expli-
quent cette indifférence
des fans de la JSMB.
au recrutement de Bouali
FLOP
Fattah
Coup de théâtre! La di-
rection de la JSMB s'est
officiellement rétractée
concernant le recrutement
de Fouad Bouali pour
prendre la barre technique
du club et succéder ainsi à
Noureddine Saâdi. Selon le
chargé de la communica-
tion au sein du club bé-
jaoui, il a été mis fin aux
contacts entamés ces der-
niers jours et ce suite aux
dernières déclarations de
Bouali qui a conditionné sa
venue à Béjaïa par l'enga-
gement de la direction à lui
payer ses arriérés de sa-
laires de la période durant
laquelle il a été entraîneur
du club en plus du fait qu'il
n'a toujours pas compris
comment il a été limogé
alors que la JSMB occupait
la deuxième place au clas-
sement. Ces déclarations
n’ont donc pas été du goût
de la direction qui a décidé
donc de renoncer à son re-
crutement d’une manière of-
ficielle alors que le dernier
round des négociations était
prévu pour aujourd’hui.
Coupe d’Algérie devant la mo-
deste équipe de MB Hessasna
qui évoluait à l’époque en divi-
sion régionale deux sur le
score de 2-1. Une élimination
au premier tour qui a poussé
donc la direction à se séparer
des services de son coach qui
mettons sous presse notam-
ment après la rétractation de
la direction à l’engagement de
Bouali, le nom du nouvel en-
traîneur de la JSMB n’est pas
encore connu. La direction du
club n’a pas encore fait son
choix et n’a même pas entre-
«Nous ne
sommes pas
satisfaits»
a failli à sa mission. D’après la
direction, c’est la seule et
unique raison de son limo-
geage et elle affirme qu’à
cette époque il n’existait
aucun problème avec l’entraî-
neur en question.
La déception hier avait
pour nom Chalali. Le néo-
attaquant béjaoui, sur lequel
reposaient tous les espoirs
cet été, n’a apporté aucun
plus à l’équipe. Pis, il est
l’ombre de lui-même,
comme c’était le cas hier où
il a dû essuyer les insultes
des supporters, ce qui a
obligé son entraîneur à le
laisser dans le vestiaire à la
mi-temps.
Oussalah
retrouve
Béjaïa
Le défenseur eulmi
Oussalah, ex-joueur
du MOB et natif de
Béjaïa, est retourné à
l’occasion du match
d’hier dans sa ville na-
tale. Toutefois, cela n’a
intéressé personne.
Chalali
«C’est à lui
de rembourser
59 millions au club
et non pas
le contraire»
pris des négociations avec
d’éventuels prétendants pour
remplacer Noureddine Saâdi à
la barre technique de la JSMB.
Des noms sont cités ici et là,
mais jusqu’à présent, il n’y a
rien de concret. Toujours selon
le chargé de communication
du club, le futur entraîneur
sera connu dans les tout pro-
chains jours en explorant les
différentes pistes à l’échelle lo-
cale surtout.
«Franchement, nous ne
sommes pas satisfaits de ce
match nul, car il y avait bien
une place pour une victoire,
surtout en seconde période
où nous avons raté beau-
coup d’occasions. Ce n’est
pas pour diminuer de la va-
leur de l’adversaire, mais
nous pouvions bien gagner
ce match.»
Hamiti sort blessé
conspué
Mohamed Cha-
lali a passé hier
une sale soirée.
Dans ses dernières déclara-
tions à la radio, Fouad Bouali
prétend que la JSMB lui doit
encore de l’argent. D’ailleurs,
l’ex-coach du CRB a même
conditionné son retour à Bé-
ifticen s’ajoute
à la liste de Tiab
5’, Kacem assomme
Mebarakou
Première
convocation
Insulté et traité de
tous les noms
d’oiseaux par les
supporters bé-
jaouis, l’attaquant
de la JSMB est
presque sorti du
match et n’arrivait
pas à se concen-
trer sur son sujet.
Talah avait d’ail-
leurs prévu son
remplacement en
première mi-
temps en en-
voyant Aribi
s’échauffer, mais il
«il a été limogé
suite à
l’élimination
humiliante face
au MB Hessasna»
jaïa par sa régularisation. Tou-
tefois, la direction dément
catégoriquement les propos de
Bouali. La direction béjaouie a
tenu ses engagements par le
passé envers son coach.
Néanmoins, la direction a tenu
La stabilité est loin d’être
retrouvée au sein de la
JSMB, en ce début de sai-
son. La direction du club, à
sa tête le président Tiab, n’a
fait aucune déclaration
concernant le nouvel entraî-
neur de cette équipe, qui
aura pour mission de la diri-
ger pour le reste du par-
cours. D’autre part,
On était à la cinquième mi-
Peu après avoir transformé
le penalty et égalisé pour son
équipe, Farès Hamiti s’est
blessé à la cuisse et avait du
mal à terminer la première
mi-temps. Il a dû céder sa
place à la 45’ à son coéquipier
Ibèche.
nute de jeu, lorsque le jeune gar-
dien béjaoui Kacem intervenait
pour dégager une balle aé-
rienne. Mais dans son engage-
ment, il toucha violemment son
défenseur Mebarakou l’envoyant
au sol. Le défenseur béjaoui, en
raison de la vio-
lence du choc, a
Troisième but
sur penalty
de Coulibaly
de Aribi
à rappeler aussi que Bouali a
È
Le match d’hier
face au MCEE a été
l’occasion pour le
jeune Aribi de signer
sa première convoca-
tion avec l’équipe
première. Le jeune
espoir béjaoui fait
partie des U21 mais
s’entraîne quotidien-
nement avec les se-
niors.
touché tout son argent et que
c’est lui qui devait rembourser
59 millions au club. Ainsi, le
chargé de communication
nous a fait savoir que la direc-
tion compte bien saisir qui de
droit pour se faire entendre
dans cette affaire.
l’entourage du club parle
d’une liste d’entraîneurs sus-
ceptibles de succéder à
Saâdi, le désormais ex-coach
de la JSMB. A la JSMB, on
parle déjà de Fergani et Ifti-
cen. Pour le moment, rien
n’est encore fait, mais cela
n’a pas empêché les diri-
geants d’avoir les premiers
contacts avec certains d’eux,
histoire d’avancer les
choses, avant de concrétiser
avec le coach souhaité au
plus tard cette semaine.
U21
mis quelques
Moussa Coulibaly est le bu-
teur de cette équipe de la
JSMB dont les atta-
quants n’arrivent pas
encore à se mettre
minutes
JSMB 2 – MCEE 1
avant de
repren-
Ainsi la direction par le
biais de son chargé de com-
munication n’a pas hésité
donc à répondre à Bouali et
lui expliquer les vraies raisons
de son limogeage lors de l’hi-
ver de la saison 2011-2012.
Pour ce qui est de son limo-
dre
Les espoirs de la JSMB,
contrairement à leurs aînés,
continuent à dominer leur cham-
connais-
pionnat en conservant la tête du
sance,
classement, suite à
leur victoire
Le nouvel
suite à
d’hier, contre leurs homologues du
entraîneur
l’inter-
MCEE par deux buts à un. Les
en évidence. En
ouvrant hier le
score pour son
équipe sur pe-
nalty, le Ma-
lien a inscrit
son troisième
but cette sai-
vention du
sera connu
a
changer
geage donc, d’après notre in-
terlocuteur, cela est dû à
l'humiliante élimination en
staff médi-
dû d’avis.
cette semaine
cal.
deux réalisations béjaouies
ont été l’œuvre d’Aroul
et Benameur.
Jusqu’à l’heure où nous
S. A.
son. Les trois
buts ont été tous
inscrits sur penalty.
È
www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

11
11

MCO

MOB

Précieux succès L Moulouia d’Oran e centimètres seulement de la a renoué hier avec le
Précieux succès
L Moulouia d’Oran
e
centimètres seulement de la
a
renoué hier avec
le succès en s’im-
posant sur le score
de deux buts à zéro face au
MO Béjaïa. Le moins que l’on
puisse dire est que les gars
d’El Hamri ont dominé la
première mi-temps de cette
rencontre. Fidèles à leur
façon de jouer, les hommes
de l’entraîneur italien Solinas
ont monopolisé la balle. Il a
fallu jouer sept minutes seu-
lement pour assister à la pre-
mière occasion de ce match.
Suite à un coup franc bien
tiré par Aoued, l’ancien
joueur du MOB et actuel cen-
tre-avant du MCO, Amrane,
barre transversale de la cage
gardée par Zaïdi. Deux mi-
nutes plus tard, Nessakh, bien
servi par Aoued, a failli d’un
centre-tir tromper la vigi-
lance du portier du MOB,
mais la balle de l’ancien
joueur de l’ASO est passée à
côté du cadre. La domination
des Mouloudéens s’est pour-
suivie. A la 10’, l’attaquant Be-
nyettou a placé un tir
puissant qui a été dévié de la
tête par Amrane, mais sa
balle est allée s’écraser sur la
barre transversale. A la 24’,
Benyettou, seul face au gar-
dien Zaïdi, a raté son
contrôle, se privant du coup
a vu sa tête passer à quelques
de l’ouverture du score. La
domination du Mouloudia
d’Oran a été récompensée à la
39’ par Nessakh. Ce dernier,
bien servi par Hichem Cherif,
n’a pas trouvé la moindre dif-
ficulté à placer le ballon au
fond des filets, à la grande
joie des supporters du MCO.
Ayant constaté que son
équipe avait beaucoup de dif-
ficultés à tenir face au MCO,
l’entraîneur du MOB, Am-
rani, a procédé à deux chan-
gements dès le début de
seconde mi-temps en incor-
porant Yettou et Semani à la
place de Bahri et Rehal. Ce
sont d’ailleurs ces deux rem-
plaçants qui ont failli remet-
tre les pendules à l’heure
pour leur team. A la 57’ et
suite à un centre de Yettou,
Semani, bien placé à l’inté-
rieur de la surface de répara-
tion, a raté sa reprise. La
réplique des Oranais est in-
tervenue à l’heure de jeu par
Amrane, qui a profité d'un
cafouillage au sein de la dé-
fense du MOB, mais sa balle
n’a pas inquiété le gardien
Zaïdi. Le Mouloudia d’Oran
est parvenu à inscrire le se-
cond but à la 84’ par son atta-
quant Benyettou. Ce dernier
d’un coup franc direct tiré des
20 mètres a soulagé les sup-
porters du Mouloudia qui ont
fêté convenablement le se-
cond succès de la saison de
leur équipe.
Amine L.
Amrani
: «Un grand
chantier nous attend»
Zéro point pour le MOB à l’extérieur
l l La mauvaise série du MO Béjaïa hors de ses bases se pour-
suit. En effet, les Crabes n’ont pas encore récolté le moindre
L’entraîneur du MO Béjaïa, Amrani, s’est montré
déçu hier après la défaite concédée par son team face
au MCO. «Je suis naturellement déçu par cette défaite
dans la mesure où nous avons fait le déplacement à Oran
avec la ferme intention de réaliser un résultat positif.
Nous avons encaissé deux buts dans des moments cru-
ciaux de la rencontre», dira le premier responsable de
la barre technique du MOB, et d’ajouter : «Cela
étant, nous allons devoir continuer à travailler
pour corriger nos lacunes. Un grand chan-
point à l’extérieur. Les coéquipiers de Nemdil ont concédé quatre
défaites hors de leurs bases face au RC Arbaa (1-0), le CS
Constantine (2-1) et l’USM Alger (4-1).
1er succès de la saison pour
les U21 du MCO
Il a fallu attendre la septième journée du championnat
l l
pour assister au premier succès des U21 du Mouloudia
tier nous attend.»
d’Oran. Les poulains de Cherif el Ouazzani Moulay se sont imposés
hier sur le score d’un but à zéro face au MO Béjaïa. Les jeunes Moulou-
déens comptent 5 unités dans leur besace.
Nessakh ouvre son
compteur buts
Saïdi : «J’aurais bien aimé
Le défenseur du Mouloudia
jouer contre le MOB»
d’Oran, Nessakh, a ouvert son
compteur buts hier face
au
L’arrière droit des
MOB. L’ancien joueur de l’ASMO
a
réalisé une bonne prestation en
inscrivant le but de la victoire.
Aoued capitaine
Malgré la présence de Belabbès,
c’est le milieu de terrain, Aoued,
qui a porté le brassard de capi-
taine hier face au MOB.
Il faut
Rouge et Blanc, Lyès
Saïdi, a raté l’occa-
sion de jouer contre
l’équipe de sa ville
natale, le MO Béjaïa,
dont il a porté le
maillot dans les ca-
dire que l’ancien joueur
du CRB
parfaitement assumé cette res-
ponsabilité.
a
Benamar et
Megharbi hors
des 18
Fidèle à ses habitudes, l’entraî-
neur du Mouloudia d’Oran, Soli-
nas, avait convoqué 20 joueurs
pour le match d’hier. Le techni-
tégories jeunes. Le
joueur, qui ne s’est
pas rétabli à 100%, a
été ménagé par le
staff technique qui
veut le récupérer
pour les prochaines
rencontres.
cien italien était, donc, obligé de
se passer des services de deux de
ses joueurs, Benamar et
Me-
gharbi, contraints de suivre le
match à partir de la tribune offi-
cielle.
Peut-on connaître les
raisons de votre absence,
hier, alors que vous étiez
pressenti pour jouer
d’entrée face au MOB ?
Sincèrement, je me suis
bien senti lors de la re-
prise des entraînements,
mais je ne suis pas encore
à 100% de mes moyens.
J’étais prêt à faire des sa-
crifices et jouer ce match
contre le MOB, finale-
ment, tout le monde, que
ce soit le staff médical ou
technique, a décidé de me
ménager pour ne pas
prendre le risque de me
voir rechuter au cours de
ce match.
Avouez que vous voulez
bien jouer ce match qui
s’annonçait un peu spé-
cial pour vous
Disons que je voulais sur-
tout aider mes coéqui-
piers sur le terrain, car il y
avait des absences hier.
J’ai tout fait cette semaine
pour jouer le match, mal-
heureusement, mon état
ne me le permet pas.
Vous allez être au repos
pendant deux semaines.
Comment allez-vous
gérer cette période ?
Je vais bien me reposer et
me soigner également,
afin d’être prêt pour la re-
prise du championnat. J’ai
hâte de reprendre ma
place, après avoir raté
deux matchs.
Comment voyez-vous la
suite de la compétition ?
Des matchs difficiles nous
attendent, d’ici à la fin de
la phase aller. Notre ob-
jectif est de récolter le
maximum de points,
pour terminer cette pre-
mière partie du cham-
pionnat dans une
position honorable et
confortable.
Entretien réalisé par
Amine L.
Stade : 2 Ahmed-Zabana 0 (Oran) MCO : Dahmane, Hichem Affluence : moyenne. Arbitres :
Stade :
2
Ahmed-Zabana
0
(Oran)
MCO : Dahmane, Hichem
Affluence :
moyenne.
Arbitres : Achouri,
Bougherara, Zid.
Buts : Nessakh (39’),
Benyettou (84’)
(MCO)
Cherif (Bourzama 70’), Nessakh,
Belabbès, Bouterbiet, Aoued,
Heriet, Dagoulou, Kouriba (Ber-
radja 73’), Benyettou, Amrane
(Mokhtar 86’).
Entraîneur : Solinas.
Avertissements :
Heriet (71’) (MCO) ;
Nemdil (54’), Bend-
jenine (62’), Yettou
(83’); Dahouche
(87’) (MOB).
MOB : Zaïdi, Bahri (Yet-
tou 46’), Bendjenine, Khedis,
Chebana, Rahel (Semani 46’),
Dahouche, Ferhat, Akrour (Ba-
trouni 74’), Nemdil, Boulaïnceur.
Entraîneur : Amrani.
Le chiFFre
Heriet suspendu
face à la JSS
Le milieu de terrain du MC
Oran, Heriet, a écopé, hier,
face au MO Béjaïa de son
quatrième avertissement.
Du coup, il sera suspendu
pour le prochain match de
son équipe face à la JS
Saoura.
5
Accueil
chaleureux pour
Berradja
Pour son retour à la compé-
tition, le milieu de terrain
du Mouloudia d’Oran, Ber-
radja Seddik, a été chaleu-
reusement accueilli par les
Hamraoua. Ces derniers ont
longuement scandé le nom
de l’ancien joueur du CRB.
Pour rappel, Berradja a été
hier convoqué pour la pre-
mière fois de la saison, après
s’être rétabli d’une blessure
qui l’avait éloigné des ter-
rains pendant plusieurs se-
maines.
En s’imposant hier face
au MO Béjaïa, le Moulou-
dia d’Oran a mis un
terme à une mauvaise
série de 5 matchs sans le
moindre succès. Les
hommes de Solinas
n’avaient pas gagné le
moindre match depuis la
première journée du
championnat face à l’ASO
(1-0). Depuis, ils avaient
perdu deux rencontres
face à la JSK et l’USMH,
et ont concédé trois nuls
contre le MCA, l’ESS et le
CSC.
TOP
Les Hamraoua
renouent avec
le succès
Les Crabes
présents au
stade Zabana
Tout auréolé de son premier
succès de la saison réalisé le
week-end dernier à Béjaïa
face au CRB Aïn Fekroun, le
Mouloudia de Béjaïa s’est
déplacé hier à Oran avec la
ferme intention de réaliser
un résultat positif face au
MCO. D’ailleurs, une cen-
taine de supporters du MOB
étaient présents dans les tra-
vées du stade Zabana pour
encourager les leurs.
C’est un précieux succès
qu’a réalisé le Mouloudia
d’Oran hier face au MO
Béjaïa. En effet, les Ham-
raoua, qui restaient avant
ce match sur une série de 5
rencontres sans succès, ont
renoué avec la victoire. Les
coéquipiers de Heriet de-
vraient confirmer ce résul-
tat positif lors de leurs
prochaines rencontres en
championnat.
FLOP
Hichem Cherif,
arrière droit
En l’absence de Saïdi, blessé,
l’entraîneur du Mouloudia
d’Oran, Solinas, a reposi-
tionné son attaquant, Hi-
chem Cherif, au poste
d'arrière droit. Hichem Che-
rif a essayé de donner le
meilleur de lui-même pour
aider son team. Toutefois,
Solinas a jugé utile de le
remplacer à la 70’ en incor-
porant à sa place Bourzama.
Pas
de déclaration
de Solinas
Les journa-
listes pré-
sents hier au
stade
Ahmed-Za-
È
bana pour
couvrir le
match MCO-
MOB ont été
surpris par la
Première
titularisation
de Amrane
L'attaquant Amrane a connu
hier sa première titularisa-
tion de la saison sous le
maillot rouge et blanc du
Mouloudia d’Oran. Ce
match a été spécial pour lui,
après avoir affronté son an-
cienne équipe du MO Bé-
jaïa.
réaction de l’entraîneur ita-
lien, Solinas, qui a refusé
de faire la moindre décla-
ration à l’issue de cette
rencontre. On pensait que
certains techniciens refu-
saient de parler aux jour-
nalistes que lorsque leur
team perdait. Ce n’est fina-
lement par le cas de Soli-
nas qui, même lorsque son
équipe gagne, préfère gar-
der le silence.
È
N° 2427 12
N° 2427
12
www.lebuteur.com USMA Coup d’œil
www.lebuteur.com
USMA
Coup d’œil

Dimanche 6 octobre 2013

«Je m’attendais à ce qu’on soit l’équipe à battre, mais je constate qu’on est l’équipe à abattre !»

score aurait pu être donc 2 à 1 voire 2 à 0 parce qu’un penalty peut être raté. Contre la JSS, nous sommes revenus avec un bon point, mais aussi avec trois suspendus…». Même avec tout ce qu’ils ont vécu jusque- là, les Rouge et Noir comptabilisent douze points, ce qui leur permet d’être parmi le peloton de tête.

«On ne gagne plus à Bologhine, mais on n’a pas perdu non plus»

Face au CSC, l’USMA a concédé son deuxième faux pas de suite à Bologhine. Interrogé à ce sujet, le premier responsable de la barre technique nous a dit : «On ne gagne plus, mais on n’a pas perdu non plus. Il y a des jours ou ça se passe ainsi. Je crois que le CSC ne s’est pas créé des occasions comme les nôtres. L’occasion de Ferhat et celle de Ziaya, je n’ai pas vu les joueurs ad- versaires créer les mêmes».

«Je ne ferai pas de commentaire sur la déception que El-Orfi a connue»

Courbis a parlé des absents, mais aussi

d’El-Orfi dont le nom ne figurera sûre- ment pas dans la prochaine liste de Halil- hodzic. A ce sujet, le technicien français a dit : «Je ne ferai pas de commentaire sur la déception que El-Orfi a connue. J’ai passé les 24h d’avant match à lui expliquer que ce n’est pas grave de ne faire partie de la liste des 25 après avoir été pris dans celle des 36. Que l’USMA ait un joueur démoralisé ce n’est pas grave puisque le plus important c’est l’équipe nationale algérienne se qualifie pour la Coupe du monde.»

Courbis aux journalistes :

«Est-ce que j’aurais pu jouer à la place de Zemma en seconde période ?»

Avant de conclure, Courbis a posé une questions aux présents : «Est-ce que j’aurais pu jouer à la place de Zemma en seconde période ?» La réponse fut affirmative, ce qui l’a rassuré : «Vous me feriez confiance même à mon âge…» Une manière de met- tre tout le monde d’accord quant à la pres- tation de son équipe, mais aussi à propos de ses choix.

A. C.

A u lendemain du match dis- puté par son équipe à do- micile face au CSC, Rolland Courbis est revenu sur le résultat de cette ren- contre mais aussi sur le fait

marquant lors de cette rencontre qui n’est autre que l’action du but égalisateur des visiteurs : «Pour moi, il n’y a pas de doute, ce but est entaché d’une position de hors jeu. J’ai revu les séquences, et

c’est ce que j’ai constaté. Il n’est pas va- lable et je ne comprends pas com- ment il a été validé. Je savais qu’on allait être l’équipe à battre, mais à ce rythme-là je dirai que nous sommes l’équipe à abattre à cause de tout ce que nous avons vécu depuis le début de saison. Face au CSC, il y avait l’expulsion de Bou- debouda. A El Harrach, celle d’An- dria. Face au Mouloudia, l’adversaire a été privé d’un penalty, d’accord. Mais nous aussi, on nous a refusé un

but valable. Le

Ziaya rejoint l’infirmerie Abdelmalek Ziaya a quitté le stade avant-hier en boitant. Incorporé en se-
Ziaya rejoint
l’infirmerie
Abdelmalek Ziaya a quitté le stade
avant-hier en boitant. Incorporé en se-
conde période, l’attaquant des Rouge et Noir
avait pris un coup au genou suite à un choc
Le coach sera
de retour à Alger
vendredi
avec Berthe et du coup il a été obligé de rejoindre
l’infirmerie du club pour se soigner après avoir
ressenti de fortes douleurs. Ayant bénéficié de
trois jours de repos à l’image de ses coéquipiers,
le natif de Guelma continuera donc de se soi-
gner tranquillement avant de passer de
nouveaux tests au milieu de cette se-
maine pour savoir s’il pourra réin-
A l’image de ses joueurs,
Rolland Courbis a profité de
quelques jours de repos. Sa-
chant qu’il n’a rien à faire à
Alger, le coach n’a pas tardé à
rentrer chez lui pour passer
quelques jours auprès des siens.
Il ne sera de retour que ven-
dredi. C’est donc en son ab-
sence que la reprise
s’effectuera, mardi. Ses ad-
tégrer le groupe à la reprise.
joints auront donc pour mis-
sion d’assurer l’intérim.

Un nul au goût de défaite, n’est-ce pas… Oui, exactement ! Nous ne pou- vons pas dire qu’un tel résultat nous arrange puisque nous venons de perdre des points lors de cette jour- née. C’est toujours difficile d’accep- ter un tel scenario. Nous avons fourni une bonne prestation dans l’ensemble, mais au final nous n’avons pas pu concrétiser les nom- breuses occasions que nous nous sommes créées. Quelles sont les raisons de ce faux pas ? Je ne crois pas qu’il y ait des rai- sons précises. Nous nous sommes donnés à fond tout au long de cette rencontre. Nous avons dominé nos vis-à- vis-dans la plupart du temps de jeu, mais en fin de compte ça n’a pas suffi pour que nous décrochions une nouvelle victoire. Selon vous, l’USMA a manqué de quoi pour remporter cette ren- contre face au CSC ? Peut-être avec plus d’efficacité nous aurions pu réaliser un meilleur résultat qu’un nul. Le CSC est une bonne équipe, mais je pense que nous aurions mérité mieux vu la physionomie du match. Tous les deux concurrents pour le titre, ne pensez-vous pas que votre adversaire a pris, vendredi,

une sé- rieuse option dans les confronta- tions directes ? Non, je ne pense pas que ce soit le cas. Nous ne pouvons pas parler du titre actuellement vu que la suite du parcours est encore longue. Per- sonne ne peut savoir ce qui arrivera à l’avenir ou lors du match retour. Donc pour le moment il ne faut pas trop donner d’importance à ce sujet. Un nouveau faux pas à domicile, est-ce une confirmation que l’USMA joue mieux à l’extérieur ? Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous avons abordé cette ren- contre avec une énorme pression sur le dos. Nous savions qu’on n’avait pas le droit à l’erreur, c’est ce qui a compliqué un peu plus notre mission. Nous avons tellement voulu bien faire qu’au final nous n’avons pas su faire la différence. Vous avez pris l’avantage dès la première minute, mais en fin de compte vous n’avez pas su garder votre avantage. Pourquoi ? Tout allait dans le bon sens jusqu’à ce que l’équipe adverse re- vienne au score grâce à un but qui a été inscrit suite à une action qui a créé la confusion puisqu’on avait un coéquipier à terre. Ils ont égalisé juste avant la pause, ce qui a été un coup dur pour nous. Pour eux, reve-

Benaldjia a été incorporé accidentellement

Mehdi Benaldjia a fait sa première apparition vendredi en prenant part aux dix dernières minutes face au CSC. Une participation qui était im- prévue pourtant au départ puisque, contrairement à ce qu’il a pensé, les membres du staff technique ont rappelé Boudebouda, mais c’est lui qui s’est présenté. Voyant qu’il avait une grosse envie de participer à cette rencontre, Rolland Courbis a décidé de l’aligner alors qu’à la base il vou- lait que Boudebouda remplace Gasmi et c’est en fin de compte le joueur prêté au CRB la saison passée qu’il a pris la place du n°8 de l’USMA. Une rentrée qui a fait du bien à son équipe puisqu’il a pu apporter un nou- veau souffle offensivement au moment où les Andria & Co ont trouvé à se montrer dangereux.

Bouchema

«A Bologhine, nos adversaires défendent facilement et c’est ce qui nous met en difficulté»

Promu capitaine après la sortie de Lifou, Nassim Bouchema, et pour son premier match cette saison à Bologhine, a été avant-hier l’un des meilleurs joueurs de son équipe. Au four et au moulin, le mi- lieu de terrain que nous avons croisé à sa sortie du vestiaire revient sur ce nouveau faux pas concédé à domicile dans cet entretien qu’il nous a accordé. Ecoutons-le.

nir dans le match à cet instant leur a fait un énorme bien. Après la
nir dans le match à cet instant leur a
fait un énorme bien. Après la
pause, nous avons continué à
pousser en exerçant une pression
sur eux, mais ce n’est pas tous les
jours que nos efforts sont récom-
pensés.
Ne pensez-vous pas qu’à Bolo-
ghine vos adversaires
n’ont pas beaucoup de
mal à défendre et
c’est ce qui vous a
mis dans une
situation
difficile ?
Oui, je
suis
d’ac-
cord avec vous sur ce
point. A Bologhine, tous
nos adversaires jouent la
défensive et au fur du
temps cette situation les
arrange puisque c’est les lo-
caux qui doivent faire le jeu
et chercher à prendre l’avan-
tage. Une situation qui les
arrange beaucoup plus et les
scénarios que nous avions
vécu jusque-là le prouvent.
Entretien réalisé par Y. K.
rité
l’après- La note complète pour les supporters midi. Présents en force pour soutenir leur équipe
l’après-
La note
complète pour les
supporters
midi.
Présents en force pour soutenir leur
équipe favorite dans les tribunes du stade
Omar-Hamadi, les supporters de l’USMA ont mé-
une fois de plus la note complète. En effet, grâce
à l’immense travail qu’ils effectuent avant chaque
rencontre, les membres de Ouled El Bahdja, et grâce
à leur dernier tifo qu’ils ont confectionné, ont
prouvé qu’ils sont l’une des meilleures galeries si
ce n’est la meilleure en remerciant cette fois-ci
tous ceux qui les ont soutenus suite à la tra-
gédie qui s’est produite lors du grand
derby de la capitale ayant mis aux
prises leur équipe avec le
MCA.
www.lebuteur.com Coup fort CSC
www.lebuteur.com
Coup fort
CSC

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

13
13

Le Chabab n’a-t-il pas

raté une victoire ?

en deuxième période, les Algérois ont quasiment disparu de la circulation. Les copains de Gil avaient le monopole du ballon et il y avait large- ment de la place pour un deuxième but.

L’USMA a vu le ballon se promener

Sans dévoiler tous les plans du coach marseil- lais, Courbis a une méthode bien spéciale pour entamer les matchs choc, l’USMA a fait endurer au CSC le même scénario que celui du MCA, ça veut dire une vingtaine de minutes infernales, avec un pressing haut, étranglant et à une vitesse d’exécution étonnante, tout cela mixé à une rage de vaincre qui a facilité l’arrivée du but marqué très «tôt», c’est à partir de là que commence le plan Garzitto, le CSC a compris qu’il fallait ab- sorber l’énergie des Usmistes, histoire de les fa- tiguer pour pouvoir les titiller après. On n'a jamais senti d'affolement chez les Verts qui ont trouvé des espaces par la suite. Dans le match, le CSC a fait circuler le ballon en pro tant de la lar- geur du terrain, on avait comme l’impression que Garzitto avait découpé l’effectif usmiste en

24 matchs sans défaite pour le CSC Le Chabab a réussi son troi- sième match
24 matchs
sans défaite
pour le CSC
Le Chabab a réussi son troi-
sième match nul d’affilée ven-
dredi passé, après ceux
enregistrés face au MCO et au
MCEE précédemment. En l’ab-
sence de victoires, ce qui veut
dire que le CSC n’a récolté sur
les trois matchs que trois points
sur neuf possibles. Le Chabab
est en route pour devenir le
champion des matchs nuls cette
saison tout comme l’année
passé, c’est le seul point com-
mun entre Garzitto et Lemerre.
Mais le seul côté positif de ces
matchs nuls est que l’équipe
constantinoise reste sans la
moindre défaite depuis décem-
bre 2012, le CSC a atteint le
chiffre de 24 matchs sans dé-
faite. Un sans-faute étonnant
qui fait bien des jaloux un peu
partout en Algérie. Espérons
juste que Courbis a eu les ré-
ponses à ses questions sur les
qualités du CSC.
Le record
d’invincibilité était
détenu par le CRB en
1965-1966
En cherchant bien dans les
statistiques de notre champion-
nat algérien, on a trouvé que le
CSC tient à présent le record de
tous les temps en matière d’in-
vincibilité, alors que l’ancien re-
cord était de 23 matchs, détenu
par le CRB durant la saison
1965-1966, la seule différence
entre les nombres des deux
clubs, est que le record du CSC
est le fruit de deux années sans
défaite, alors que la perfor-
mance du CRB est le fruit d’une
seule saison.
Abdou H.

V endredi soir, le CSC a assumé son statut d’ex-leader et actuel dauphin, en allant stopper l’USMA dans son ef de Bolo- ghine dans une rencontre d’un niveau très acceptable. Sans au-

cune exagération, on a assisté a un bon duel entre les deux meilleures équipes du champion- nat, deux formations qui regroupent les joueurs les plus chers du marché algérien. Ce duel était aussi celui des deux ex-coéquipiers Diego Gar- zitto et Rolland Courbis, les deux entraîneurs qui ont joué ensemble à Ajaccio pendant leur jeunesse se sont rencontrés vingt ans après en Algérie, mais ce qui a donné du charme à cette rencontre ce sont les déclarations du coach us- miste avant le match qui ont pimenté la rencon- tre, cette dernière s’est soldé en n de compte sur un score nul (1-1). Une égalité qui fait le bon- heur des Sana r et des joueurs du moment que la rencontre s’est déroulée en déplacement. Mais dans le foot moderne, regarder toujours le verre à moitié plein n’est pas bon aussi, le CSC a certes mis du temps pour entrer dans le match, mais

deux parties, grâce à la force de son milieu de terrain formé de joueurs très techniques et ha- biles avec le ballon, après il ne fallait pas s’éton- ner de voir le but égalisateur venir d’une manière si facile.

Quand Zemma encaisse, c’est toujours hors-jeu !

C’est avant la pause que la défense usmiste volât en éclat, et dire que le but est venu d’une position de hors jeu est ridicule, pour commen- cer, l’arbitre assistant qui a signalé trois hors jeu avant l’occasion du but du CSC, était bien placé sur l’action de l’égalisation, preuve de cela, il n’a pas levé son drapeau, quant au tir de Allag, il a été repoussé par l’un des défenseurs de l’USMA, le renard Boulemdaïs ralentit sa course et se re- trouva tout seul dans la zone de réparation, il en pro ta pour marquer, pendant ce temps Zem- mamouche jouait le rôle de spectateur et com- mit une faute de débutant en restant sur sa ligne et commençât son cinéma de protestation habi- tuel, comme à chaque fois qu’il encaisse. Abdou H.

habi- tuel, comme à chaque fois qu’il encaisse. Abdou H. Bounaâs «Il y avait de la
Bounaâs «Il y avait de la place pour une victoire» aussi, l’USMA reste l’USMA, une
Bounaâs
«Il y avait de la place
pour une victoire»
aussi, l’USMA reste l’USMA,
une équipe très respectable
qu’on vient de bloquer chez elle.
Ce point précieux aura de l’effet
sur le moral de nos joueurs qui
ont été déçu la semaine passée
après le nul face au MCEE».
«Le but est valable
grâce à l’instinct de
Boulemdaïs»
L’ entraîneur adjoint du
CSC qu’on a joint
hier, n’a pas caché sa
satisfaction après ce

point du nul ramené d’Alger, «C’est une bonne opération qu’on vient de réussir face à une bonne équipe de l’USMA. On a bien dominé les débats et on s’est créés pas mal d’occasion de scorer. A un certain moment on ne jouait que dans le camp ad- verse et nos joueurs ont eu la possession de la balle plus que l’adversaire surtout en première période. Sans la moindre exa- gération, je pense qu’il y avait même de la place pour un se- cond but et une victoire après notre but égalisateur, mais on ne doit pas faire la ne bouche

Le coach usmiste Courbis veut faire croire à ses fans que le but du CSC est entaché d’une position de hors-jeu. Pour Bou- naâs, ce n’est pas du tout le même avis, il nous a déclaré ceci hier : «Le juge de touche du côté droit a passé son temps à nous siffler des positions de hors- jeu presque imaginaires. Sur l’ac- tion du but, Boulemdaïs avait tout le temps pour démarrer sa course et sortir derrière les dé- fenseurs usmistes pour inscrire son but. En plus de cela, Zem- mamouche qui est resté sur sa ligne a facilité le travail de Bou- lemdaïs qui grâce à son instinct d’attaquant a senti le but venir, il n’y a pas de postions de hors-jeu, le but est valable et clair, il fait largement notre bonheur». Propos recueillis par Abdou

H.

Du grand Si Mohamed Cédric O n l’habi- tude de voir de bons arrêts du
Du grand Si Mohamed Cédric
O n l’habi-
tude de
voir de
bons arrêts
du gardien
du CSC, Si
Mohamed Cédric, mais la
performance de ce dernier ce
vendredi était supérieure par
rapport à celle de son vis-à-vis
Zemmamouche, avec des pa-
rades sensationnelles et des réac-
tions de ré exe qui ont évité au CSC des
buts sur les rares occasions de l’USMA. Cé-
dric s’est montré rassurant et bien présent
dans sa zone, il était le maitre derrière
Maïza et Berthé, il a donné de l’assurance
et la con ance à toute l’équipe, heureuse-
ment qu’il y avait un certain Vahid Halil-
hodzic dans les tribunes de Bologhine,
le sélectionneur n’aura pas besoin de
compte-rendus des journaux ou des
images de télé pour voir la prestation
de Si Mohamed très régulier dans
ses performances depuis le début
de saison. Cédric a fait gagner à
son équipe un point et a gagné
des points en sa faveur, cela
le placerait peut-être
dans une position de
doublure numéro 1 de
l’inamovible Raïs
M’bolhi en EN.
avant un match. Le Jurassien nous a habi-
tués à des choix et des titularisations inat-
tendus, mais incorporer trois joueurs en
même temps qui ont presque le même pro-
l dans un seul match, c’est le pari fou que
vient de tenter Garzitto, personne n’a parié
sur la titularisation de Houri, Zerdab et
Naït Yahia. Ce trio s’est régalé sur le tapis
vert de Bologhine, le cuir a bien circulé
entre eux et le jeu était très uide au milieu
du terrain, avec quelques gestes très tech-
niques, histoire de régaler la galerie, tant
mieux pour le spectacle. Avec le temps et
l’enchaînement des matchs, ce trio de
charme va gagner plus en cohésion et en
entente sur le terrain, Garzitto qui est du
genre exigeant en termes de jeu, s'attend à
plus de la part de ses trois joueurs à l’avenir.
Mention «moyen» pour
Boucherit
Houri, Zerdab et
Naït, le trio de
charme du milieu
Il faut être un divin pour savoir ce
que compte faire Diego Garzitto
Le jeu collectif du CSC était bon, la pres-
tation générale très acceptable, mais le ren-
dement individuel diffère d’un joueur à
l’autre, en prenant l’exemple de Boucherit
qui a été la fausse note du milieu, vendredi
soir. Antar qui avait l’habitude de jouer des
matchs de bon niveau a abusé d’individua-
lisme dans le jeu et perdu certaines balles
au milieu du terrain, Boucherit a même
une part de responsabilité sur le but de
l’USMA, son manque de concentration et
sa passe ratée vers Gil N’gomo ont provo-
qué le but du jeune Chattal. Le pire est que
le joueur a usé de contestations sur les dé-
cisions de Haimoudi, ce qui risque de lui
coûter une sanction cette semaine, qui le
privera du prochain match face au CRBAF.
Abdou H.
14
14

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup de pioche
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup de pioche
RCA CABBA 2 Stade de Brakni (Blida) 0 RCA : Fellah, Nemdil, Affluence : moyenne
RCA CABBA
2 Stade de Brakni
(Blida)
0
RCA : Fellah, Nemdil,
Affluence :
moyenne
Arbitrage :
Bichari, Gourari,
Salaouadji
Buts : Zeddam
(39’), Abbas (67’)
RCA
Averts : Nemdil
(53’), Cherfaoui
(85’) RCA,
Chebira (59’),
Mesfar (37’)
CABBA,
Belaid, Cherfaoui, Zeddam,
Machigama, Abbas, Amrfi,
Harrouche (Lazaref 86’),
Meklouche (Chaoui 81’),
Bougaroua (Rait 76’).
Entraîneur : Cherif
El Ouazani.
CABBA : Toual, Djerrar
(Saâdi 57’), Mameri, Chebira,
Hamdadou, Mesrati, Mesfar,
Bendahmane, Oudni (Ferhat 76’),
Yaya, Tiaiba (Bennai 64’).
Entraîneur : Belhout
Quatrième victoire
pour le RCA depuis le
début de saison
Le chiFFre
L e nouveau promu,
le RC Arbaâ, a
réussi une belle
opération lors de
la septième jour-
inscrire le deuxième but.
Une réalisation qui va
couper les jambes aux
poulains de coach Bel-
hout. Ce dernier va pro-
Après avoir enregistré un
début difficile, les gars de RC
Arbaâ qui ont réussi une ac-
cession historique en Ligue 1
semblent avoir retrouvé leurs
repères en n’enchainant que
des résultats positifs depuis
l’arrivée du nouveau coach à
savoir Cherif El Ouazani. De
ce fait, ils viennent d’enregis-
trer leur quatrième succès de-
puis l’entame de la saison et ne
cessent de confirmer leur
bonne santé au fil des jours, ce
qui leur permet d’occuper une
place dans le haut du tableau.
3
Le nouveau promu
confirme
née disputée hier en arra-
chant une belle victoire qui leur a
permis de remonter dans le classe-
ment et surtout de rassurer quant à
leur bonne santé. En effet, décidés à
arracher les trois points de la victoire
en bénéficiant de l’avantage du terrain
et du public, les gars de RCA ont
pressé dès l’entame de la partie sur le
camp adverse et se sont permis de se
procurer plusieurs occasions. Néan-
moins, la meilleure occasion de cette
première période a été celle de but à
la (38’) lorsque Machigama adresse
un tir puissant à l’entrée de la surface
de réparation, renvoyé par le gardien
Toual avant que Zeddam suive la
balle, parvenant à mettre la balle au
fond des filets et libérant les siens.
C’est ainsi que se termine la première
période. De retour des vestiaires, les
Bordjiens tentent de revenir en se
procurant quelques occasions mais
mal exploitées par les attaquants à
cause du manque d’efficacité. Cela
semble avoir donné plus de motiva-
tion aux locaux qui vont essayer de se
mettre à l’abri par une deuxième réa-
lisation à la (66’) par Abbas qui pro-
fite d’un bon travail de son camarade,
Meklouche, qui le sert, et pénètre
dans la surface de réparation pour
céder à quelques
changements afin de donner un sang
nouveau au groupe. Cela dit, il se per-
met de créer quelques occasions dans
les ultimes minutes de la partie mais
en vain, puisque le score ne changera
rien au tableau d’affichage avec cette
troisième d’affilée pour les gars de
Cherif El Ouazani qui a permis à
cette équipe de retrouver ses repères
et d’enchainer les bons résultats en re-
montant dans le haut du tableau, au
moment où les Bordjiens viennent de
concéder leur première défaite de la
Les supporters du RCA
en force
saison après six matches.
Arab
Suite aux bons résultats réa-
lisés par leur équipe, les sup-
porters de RC Arbaâ ont tenu
à marquer leur présence en
force hier à l’occasion de la
rencontre face au CA Bordj
Bou Arréridj. De ce fait, ils
étaient nombreux à avoir as-
sisté à ladite rencontre qui a
opposé leur équipe face au
CABBA. Ce qui semble avoir
encouragé les joueurs à four-
nir plus d’efforts et d’enchainer
par un autre succès qui fera le
bonheur des gars de RCA
pour la suite de la compéti-
tion.
Les gars de RC Arbaâ
viennent d’enchainer leur
troisième succès d’affilée
lors de ces trois dernières
journées après ceux déjà
réalisés face au MOB à
domicile et l’ESS au stade
de 8-Mai-1945. Soit une
belle opération pour les
poulains de Cherif El Ou-
zani qui vient de redres-
ser la situation et de
permettre à cette équipe
de retrouver sa sérénité
puisqu’elle occupe une
place dans le haut du ta-
bleau avec 13 points. Ce
qui est de bon augure
pour la suite du parcours.
TOP
L’effet Cherif
El Ouazani
booste le RCA
Résultats et classement de la 7 e journée de ligue 1
CR Belouizdad
MC Oran
CRB Ain Fekroun
USM Alger
2-1
JS Saoura
Cherif El Ouzani «C’est une
belle victoire pour la suite»
2-0
MO
Bejaia
1-2 (Match arrêté)
USM El Harrach
1-1
CS
Constantine
ES Sétif
2-1
Une cinquantaine de
fans du CABBA dans
les gradins
MC
Alger
ASO Chlef
1-1
JS
Kabylie
RC Arbaa
2-0
CABB Arreridj
JSM Bejaia
1-1
MC El Eulma
Classement
«Je crois que ce succès est amplement mérité dans la mesure
où nous avons dominé notre adversaire où nous avons pro-
curé beaucoup d’occasions en réussissant à mettre deux d’en-
tre elles dans les bois et arracher une belle victoire qui sera
très bénéfique pour la suite de la compétition. Nous avons
aussi confirmé notre bonne santé et nous tâcherons de main-
tenir cette bonne dynamique aussi longtemps que possible
afin de réaliser notre objectif bien que nous sommes
conscients que notre tâche ne sera pas facile».
Belhout «On méritait mieux»
Décidemment, l’arrivée
de Cherif El Ouazani à la
barre technique a donné
du sang neuf à l’équipe
puisque les gars de RCA
ne cessent pas d’enchaîner
les bons résultats. Hier en-
core, les poulains de Cherif
El Ouazani ont confirmé
leur bonne santé en s’of-
frant un bon succès qui va
les motiver davantage pour
la suite du parcours avec
notamment le prochain
déplacement à Bologhine
pour affronter le MCA.
È
«Je peux dire que nous méritons un meilleur résultat que
de concéder une défaite car on aurait pu mettre au moins
deux buts si nous avions bien exploité les occasions dans les
ultimes minutes de la partie mais dommage que cela n’ait
pas été le cas à cause du manque d’efficacité. Je crois que
nous devrons penser à l’avenir et se ressaisir afin de sortir
de cette mauvaise situation et retrouver nos repères».
Voulant soutenir leur
équipe à l’occasion de ce dé-
placement à Brakni pour af-
fronter le RCA, les Criquets
ont tenu à faire le déplacement
puisque pas moins d’une cin-
quantaine de supporters ont
été présents dans les gradins
de stade de Brakni en créant
une ambiance particulière
comme ils ont soutenu leur
équipe mais sans pour autant
réussir à revenir avec un résul-
tat positif.
FLOP
Les Bordjiens
Fin de série pour les Borjiens
Prochaine journée
Après avoir enchainé six matches sans défaite que ça
soit à domicile ou à l’extérieur, les Criquets viennent de
concéder leur première défaite de la saison à l’occasion
de la défaite concédée hier face au nouveau promu, à
savoir le RCA, sur le score de 2/0. Soit la fin de série
pour les Bordjiens qui sont désormais appelés à réagir
afin de renouer avec les bons résultats et de sortir de la
mauvaise situation.
Les supporters du RCA
et de l’USMB côte à
côte
sans âme
USM El Harrach
CABB Arreridj
JS Kabylie
MC Alger
JSM Bejaia
Belhout est-il menacé ?
ASO Chlef
ES Sétif
RC
Arbaa
MC El Eulma
USM Alger
CS Constantine
CRB Ain Fekroun
JS Saoura
MC
Oran
La défaite concédée par le CA Bordj Bou Arreridj
hier face au RC Arbaâ pourrait être fatale pour le
coach, Rachid Belhout, dans la mesure où les derniers
résultats enregistrés n’ont pas été du goût des dirigeants
qui lui ont accordé un sursis. N’ayant pas pu revenir
avec un bon résultat de Brakni, Belhout est-il déjà sur la
sellette ? Réponse dans les jours à venir.
Les Criquets n’ont pas pu
faire beaucoup de choses
hier à l’occasion de leur dé-
placement face au RCA en
concédant une défaite
amère qui n’arrange pas
leurs affaires pour l’avenir.
D’ailleurs, les Borjiens
n’ont rien fait hier pour as-
pirer à un bon résultat
dans la mesure où ils se
sont contentés d’occasions
sans grand danger en lais-
sant filer ainsi une bonne
occasion pour réussir un
bon résultat.
MO Bejaia
CR
Belouizdad
Contrairement aux rencon-
tres précédentes, nous avons
constaté lors de la rencontre
d’hier entre le RC Arbaâ et le
CA Bordj Bou Arreridj la pré-
sence des supporters de
l’USMB dans les tribunes où
ils ont été présents aux côtés
de ceux de RCA. Ce qui a
poussé les nombreux présents
à dire que les deux galeries se
sont bien réconciliées et cela
se confirme par les supporters
des deux clubs qui ont assisté
au match côte à côte.
Arab.
È
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2427 Dimanche 6 octobre 2013 15 ASMO Les Asémistes
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

15
15
Ligue 2 Coup d’œil N° 2427 Dimanche 6 octobre 2013 15 ASMO Les Asémistes montent en

ASMO

Les Asémistes montent en puissance

6 octobre 2013 15 ASMO Les Asémistes montent en puissance M ême si on refuse de

M ême si on refuse de s’enflammer du côté de l’ASMO en refusant d’évoquer l’accession, d’au-

cuns estiment que les hommes de Mouassa sont dans la bonne voie. Et les chiffres sont là pour le confirmer. Après sept journées de championnat, la for- mation de M’dina J’dida n’a perdu qu’un seul match face à l’USMBA. Les Asé- mistes ont fait le plein à domicile en em- portant leurs trois précédents matchs match face au CAB, l’USC et l’ASK. Les coéquipiers de Boudoumi sont égale- ment allés chercher 5 précieux points hors de leurs bases chez l’USMB, l’OM et l’USMMH. Certains diront que le championnat est encore long et qu’il est encore tôt pour tirer des conclussions hâtives. Cela dit, d’aucuns s’accordent à dire que l’ASMO a de fortes chances de réaliser le rêve de ses supporters s’ils

parviennent à maintenir ce rythme.

Même en infériorité numérique, ils ont bien réagi face à l’ASK

Avant-hier face à l’AS Khroub, les Asémistes ont éprouvés beaucoup de difficultés pour décrocher les trois points de ce match. Il est clair que les coéquipiers de Mezaïr n’ont pas livré une grande prestation. Cela dit, ils ont fait preuve de beaucoup de détermina- tion pour décrocher les trois points de

ce match. Après avoir livré une presta- tion tout juste moyenne en première mi-temps, la mission des gars de M’dina J’dida s’est davantage compliquée en se- conde période après l’expulsion de Zi- dane à la 50’. Même en infériorité numérique, les hommes de Mouassa ont bien réagi. L’entrée en jeu de Ben- tiba, Mellal et Ousmail a apporté un plus à l’équipe. D’ailleurs, c’est l’ancien joueur du Mouloudia d’Oran qui a pro- voqué le penalty. Ajoutez à cela, la grande détermination des joueurs à sur- passer cet obstacle et empocher les trois points de ce match.

Troisième succès de suite

En s’imposant avant-hier face à l’AS Khroub, la formation de M’dina J’dida a décroché son troisième succès de suite en championnat. En effet, les hommes de Mouassa restaient avant cette ren- contre sur une série de deux victoires consécutives. Les coéquipiers de Ben- saci avaient battu l’US Chaouia au stade Habib-Bouakel sur le score d’un but à zéro avant d’aller décrocher une autre victoire à Hadjout face à l’USMMH. D’aucuns estiment que les Asémistes sont en train de réaliser une bonne en- tame de saison. Après sept journées de compétition, les Vert et Blanc de l’ASMO n’ont perdu qu’un seul match contre l’USMBA. En revanche, ils ont décroché quatre succès et trois nuls hors de leurs bases. D’aucuns s’accordent à dire que les Asémistes joueront sans aucun doute l’accession s’ils parviennent à maintenir ce rythme. Riad O.

Décrassage hier aux andalouses, repos aujourdhui

Comme ce fut le cas ces derniers temps, les gars de M’dina J’dida ont effec- tué hier une séance de décrassage sur les sables de la place des Andalouses. Aujourd’hui, les coéquipiers du jeune Mellal seront au repos avant de repren- dre le chemin des entraînements ce lundi au stade Habib-Bouakel pour pré- parer leur match de coupe face au CRB El Amria.

Benamar : «Nous avons discuté avec les parents de deux joueurs émigrés»

C omme annoncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, le manager général de l’ASMO, accompagné du bailleur de fonds du club,

Moumoh, ainsi que du conseil du président du CSA, Dob, se sont rendus le semaine dernière en France afin de rencon- trer certains joueurs émigrés. Rencontré avant-hier à l’issue du match de son team face à l’AS Khroub, Benamar nous a dit avoir pris attache avec deux éléments : «Nous avons pro- fité de notre présence en France pour discuter avec les parents de certains joueurs émigré. Un de ces joueurs évolue dans le centre de formation de Montpellier. Un second joue dans un club de la région marseillaise.» Et d’ajouter : «Les parents de ces deux joueurs sont très intéressé par notre proposition. Ils veulent voir leurs fils évoluer dans le championnat algérien. Mais, pour l’heure, il n’y a encore rien d’officiel. Tout devra s’éclaircir dans les prochains jours.»

«Ils pourraient venir à Oran très prochainement»

Selon le manager général de l’ASMO, ces deux joueurs pourraient se rendre très prochainement à Oran pour s’en- traîner avec le groupe : «Il est fort possible que ces deux joueurs viennent à Oran très prochainement pour s’entraîner avec l’équipe. Il est important que l’entraîneur les voit à l’œu- vre avant de les faires signer. Mais on n’en pas encore là.»

R. O.

ASMO-CBEA pourrait avoir lieu à Bel Abbes

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, l’ASMO affrontera le CRB El Amria los de l’avant-dernier tour régional de la Coupe d’Algérie. La LRFO n’a pas encore annoncé le lieu de ce match. Mais selon les informations en notre possession, il est fort pos- sible que ce match soit programmé à Bel Abbes.

Large succès des U21 contre les Khroubis

Les U21 de l’ASMO n’ont pas trouvé la moindre diffi- culté avant-hier pour surpasser l’obstacle de l’AS Khroub. Les poulains de Zehaf ont battu leur vis-à-vis sur le score net et sans appel de trois buts à zéro. Les trois réalisations de la formation de M’dina j’dida ont été l’œuvre de Afaifia, Masmoudi et Hedjar. Grace à cette victoire, les U21 de l’ASMO occupent désormais la 6e place au classement gé- néral à égalité de points avec l’AS Khroub et le MC Saïda avec un total de 11 unités.

R. O.

Khroub et le MC Saïda avec un total de 11 unités. R. O. USMBA A la

USMBA

A la faveur de sa victoire sur son rival direct

C’ est une équipe de l’USMBA p l e i n e d ’ a s s u -

rance et de confiance qui a réussi à venir à bout du WAT (1-0). Une victoire qui a été accueillie avec une satisfaction inouïe. Cependant, du coté des inconditionnels, on es- père que ce succès va agir comme un «tapis» et constituer le signe tangible d’une équipe à l’allure de Ligue 1. L'instant est fort et n'a pas échappé aux 40 000 supporters qui ont garni les travées du stade 24- Février-56 où l’ambiance était in- tense et colorée. Dès le coup de sifflet final, dans le cercle vert et rouge, on a ainsi refusé de se proje- ter plus loin dans l’euphorie et ré- clamé un peu de rémittence afin de «savourer» les trois points de la vic- toire. Plus qu'une simple victoire qui ouvre grande les portes de l’es- poir de l’accession. Il s'agit en effet d'une assertion pour une équipe qui restait sur une série patente de bons résultats qui ont fait de l’USMBA un juste leader de Ligue 2 en attendant d’autres perfor- mances. Conscient de l’importance des points de cette rencontre face au WAT, l’entraîneur Bira n'avait d'ailleurs pas hésité à rappeler cette

Bel Abbes en vrai leader

statistique à ses joueurs et à leur fixer comme simple objectif de ga- gner le derby. Il est vrai que les prouesses réalisées jusqu’ici ont exhorté les Bel-Abessiens à revoir à la hausse les ambitions sous la pression des dénombrements en matière de résultats et de points à glaner.

Mettre le turbo pour s’assurer

Alors qu’une frange de fans af- firme que le travail accompli par le staff technique a eu sa suite psy- chologique, les plus avisées et même les plus radicaux, en re- vanche, souhaitent qu’il y ait une répercussion sur le plan capital points. En effet, des matches à risque attendent la formation bel- abbésienne d’ici le baisser de ri- deau sur la phase aller. Après avoir réussi à passer l’écueil du WAT, pré- sentement, il faudra songer à d’au- tres performances dans la foulée en glanant de précieux points, notam- ment en déplacement, à commen- cer par la rencontre face au MSPB. C’est là tout le mal que souhaitent les supporters à leur équipe. Les

joueurs eux-mêmes abondent dans la même logique. Si tel est le cas, l’USMBA «renversera des mon- tagnes». Toutefois le football cruel, le patent d’aujourd’hui n’est pas for- mellement celui d’hier. Cependant, l’USMBA doit forcer son destin en apprenant à gagner à l’extérieur et faire le plein à domicile.

Les résultats sont là, mais pas les moyens

Abdelkrim Bira considère que son équipe a le potentiel pour sur- monter les obstacles. Il est parfai- tement conscient de la difficulté de la mission qui l’attend du fait que l’USMBA aura droit à d’autres «plats» bien tant le plus dur est à venir. Mais cette situation ne fait semble pas outre mesure accabler le driver de l’USMBA qui se lance dans un nouveau défi pour peu que les moyens financiers suivent et que chacun dans l’entourage du club mette du sien. Les rencontres livrées par l’USMBA depuis le début de l’exercice ont montré l'étendue du chemin à parcourir pour récupérer ce qui a été perdu. Ce n’est pas comme par hasard,

cette équipe aguerrie et expéri- mentée était parvenue à se libérer. Il y un travail de fond qui se fait.

L’équipe sait se comporter face aux grands du groupe

En guise de match référence, les Vert et Rouge de l’USMBA avait jusqu'ici que trois succès devant l’ASMO, l’OM et l’ESM à faire va- loir. Celui arraché au WAT vient opportunément de s'y ajouter. Ce fameux cap psychologique désor- mais franchi et tous les rêves de l’accession sont permis. «C'est, d’ailleurs face à des formations ré- gulières et aguerries et en livrant des prestations comme celle produite face au WAT qu’on sait de quoi est capable l’équipe et qu'on acquiert de la maturité», a estimé l’entraîneur de l’USMBA. Et de préciser : «Pou- voir gagner ces matches-là, cela peut nous donner du tonus et beaucoup de confiance pour la suite.»

Garder les pieds sur terre

Avec la défaite face à l’USC et le nul contre l’ABS, le staff technique, notamment Bira, était tout de

même resté sur sa faim un certain temps mais n’avait pas de doute sur le potentiel de ses hommes. Il avait donc demandé à joueurs se de «se lâcher» dans les matches et de se comporter en tant que tels. Tout compte fait, il a eu gain de cause. «Il fallait leur faire comprendre qu'il fallait qu'ils jouent, qu'ils dépassent leur fonctions», a martelé Bira. Tout comme leurs entraîneurs, les joueurs étaient autant convaincus que cette réussite peut agir comme un détonateur pour la suite. «Ga- gner contre le WAT, ça peut être un tournant», a-t-on signalé du côté des joueurs. Pour eux, «cette vic- toire du cœur est les prémices d’un vrai départ en vue de l’accession». Pourtant le staff technique par la voix de Bira refuse de verser dans l'irréalisme et tant que l’USMBA n’a repris sa place parmi les grands. «On est heureux d'avoir gagné le match mais ça s'arrête là», a-t-il dé- passionné. «On a battu le WAT, c'est bien mais il y a encore beau- coup de choses à faire. Ne perdons pas l'objectif qui est de glaner le maximum de points pour conforter notre statut, et notre objectif est de se projeter plus loin encore», conclut-il.

M. O. Noureddine

16
16

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil
6 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil NAHD Retour à la case départ ! L
6 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil NAHD Retour à la case départ ! L

NAHD

Retour à la case départ !

Ligue 2 Coup d’œil NAHD Retour à la case départ ! L es Sang et Or

L es Sang et Or étaient incapables de rester sur leur lancée et d’enchaîner avec un troisième bon résultat de suite. Vendredi dernier à domicile, le NAHD a frôlé la défaite face à une

bonne équipe de Boussaâda qui a amplement mé- rité son nul. Pour revenir au match NAHD-ABS, qui s’est soldé sur le score de parité, zéro partout, on peut d’ores et déjà avancer que le Nasria avait bel et bien gagné un bon point puisque ses joueurs n’ont pas mérité le partage des points. Face à une coriace formation de l’ABS, qui a bien défendu et surtout laissé filer trois précieux points, le NAHD est revenu à la case départ. Tout le monde croyait que l’équipe avait retrouvé son rythme de croisière et la spirale des bons résultats, mais le rendement des Husseindéens est venu vendredi infirmer cette donne. C’est le retour à la case départ et cette mini trêve tombe au bon moment afin d’essayer de rec- tifier le tir.

Des joueurs, surestimés, limités

C’est le moins que l’on puisse dire sur certains éléments qui ressemblent chaque week-end à des épouvantails. Ils sont présents physiquement sur le terrain mais perdus et impuissants. On com- prend parfaitement le boycott des supporters qui boudent leur équipe à cause de la qualité du jeu présenté par le Nasria et surtout la limite des joueurs. Et pourtant, la direction du club les a «gâ- teés» et ne manquent de rien. Leurs salaires dé- passent la norme et sont payés au dernier sou. La

preuve, ils ont perçu la veille du match la coquette somme de 10 millions, comme prime des deux matches gagnés contre l’USMMH et l’ESM, ainsi que le nul ramené de Tlemcen. Le comble, c’est que le président leur a promis le mouton de l’Aïd. En parallèle, les dirigeants ont leur part de res- ponsabilité puisqu’ils ont surestimé les joueurs et n’ont pas su gérer certains joueurs. Donc, la res- ponsabilité est partagée.

Arbitrage litigieux

Le NAHD a de nouveau perdu deux précieux points à cause des joueurs et l’arbitre aussi. En plus du mauvais rendement des poulains de Lafri qui est mis à l’index, c’est aussi le comportement scan- daleux de l’arbitre de la rencontre M. Boukhalfa. Ce dernier est allé défier tout le monde et s’est il- lustré de fort belle manière avec son arbitrage liti- gieux. Nous n’avons qu’à faire le bilan de la rencontre pour se rendre à l’évidence et confirmer les mauvaises appréciations de Boukhalfa. Le re- feree de la rencontre NAHD-ABS a fermé l’œil sur deux fautes dans la surface de réparation en pre- mière période au profit du NAHD. Il ne s’est pas arrêté là puisqu’il a sifflé la fin de la première mi- temps à la 45’ sans ajouter la moindre seconde alors qu’il y avait pas moins de cinq arrêts de jeu pour soigner les joueurs des deux camps, sans citer le changement prématuré de Bessaha suite à une blessure. De retour aux vestiaires, Boukhalfa a complètement perdu le contrôle de la rencontre et même ses assistants ne l’ont pas aidé à bien s’en sortir, notamment son premier assistant Halem. Ce dernier n’a pas cessé de lever son

drapeau à chaque montée des Husseindéens. Il s’est contenté de siffler la touche sans pour autant s’impliquer dans ce qui s’est passé sur le terrain entre certains joueurs hahdistes et boussaâdis. Pour son premier match en Ligue 2, le trio, qui passait son examen vendredi dernier, ne mérite pas passer à un palier supérieur. Ce qui est sûr, l’arbitre Boukhalfa n’est pas chargé de mission mais il est tout simplement… limité ! Youcef M.

Bessaha touché aux adducteurs

L’arrière gauche Yazid Bessaha a été contraint de céder sa place à la 23’ à son coéquipier Rafik Boussaîd. Le joueur souffre des adducteurs et aura besoin de repos pendant une semaine.

Brinis suspendu face à l’USMAN

L’attaquant Bilel Brinis ne jouera pas le prochain match contre l’USMAN. Le joueur est suspendu pour contestation.

Deux jours de repos

Profitant de cette mini trêve, le staff technique a accordé aux joueurs deux jours de repos. La reprise est fixée pour lundi matin.

Alors qu’Ifticen est pressenti

Les choix et les changements remis en cause

P our la deuxième fois cette saison, les Sang et Or ont laissé des plumes à domi-

cile et se sont fait stoppés nette- ment par l’ABS. Et pourtant, toutes les conditions ont été réunies pour que les coéquipiers de Bouharbit enchaînent avec une deuxième victoire consécutive at home. Comme de coutume, les dirigeants étaient présents en force vendredi au 20-Août. A la veille du match, Mahfoud Ould Z’mirli avait régu- larisé les primes des matches et chaque joueur avait touché 10 mil- lions de centimes. Donc, la balle était dans le camp des joueurs et du staff technique. Finalement, l’équipe n’a pas été à la hauteur. In- terrogé à la fin de la partie, l’en-

traîneur Faouzi Lafri nous a dé- claré que son équipe manquait d’efficacité et ses changements ont apporté le plus escompté. L’entraî- neur nahdiste n’a pas relaté toutes les raisons de ce nouveau ratage. Tous ceux qui ont suivi la rencon- tre vendredi dernier étaient una- nimes à dire que le staff technique n’a pas bien géré son match. D’abord avec l’équipe incorporée le jour du match. On s’attendait à ce que le même groupe qui a affronté le WAT, il y a dix jours, soit recon- duit. L’un des joueurs qui méri- taient de figurer dans le onze de départ, en l’occurrence Youcef Zer- guine, n’a pas joué la moindre mi- nute. Et pourtant, il était l’un des meilleurs joueurs à Tlemcen et

s’est illustré en ouvrant le score. Un autre joueur qui a bien tenu son rôle à Tlemcen s’est retrouvé ven- dredi sur les gradins. Il s’agit de Chérif Abdeslam. En plus de ses choix, Lafri n’a pas bien géré son match et a échoué à effectuer les bons changements. Certes, on ne doit pas remettre en cause le tra- vail accompli par le staff technique jusque-là mais l’équipe alignée contre l’ABS et le système de jeu prôné ont facilité la tâche à l’ad- versaire. La question du coach de- vrait être tranchée rapidement et ce ne sera pas n’importe quel tech- nicien. Il faut que le futur entraî- neur du NAHD soit respecté et autoritaire ! On parle de Younès If-

ticen.

Y

.

et autoritaire ! On parle de Younès If- ticen. Y . USMB tite goutte qui a

USMB

et autoritaire ! On parle de Younès If- ticen. Y . USMB tite goutte qui a

tite goutte qui a fait dé- border le vase. Ce qui a fait en réalité prendre à Iicen la décision de quitter le club est sur- tout sa mésentente avec certains dirigeants qui ne cessaient de critiquer ses choix. Iicen quitte donc ce club de Blida, dont il a pris les rênes de l’équipe en tout début de saison. Il avait été appelé par Zaïm pour faire retrouver à l’USMB sa place en L1. Lounès Iicen, tout comme plusieurs de ses prédécesseurs d’ailleurs, n’aura passé en tout et pour tout que quelques mois à Blida.

S. B.

Et ce qui devait arriver arriva…

Fin de mission pour Ifticen

C ’ est juste après la fin du

match contre l’ESM qu’en présentant sa dé- mission, Iicen a mis fin à ses fonctions à la barre technique de l’équipe de Blida. Zaïm, qui se trouve à l’étranger, nous a dit qu’il n’avait rien reçu et qu’il aviserait dès son retour au pays. Il n’est pas certain que le président de Blida oblige son désormais ex-entraîneur de reve- nir sur sa décision. Ce dénouement était en fait attendu et cela après certains échecs de l’équipe. Le nul réalisé à Annaba est la toute pe-

Ifticen : «Pas de souci, nous nous sommes quittés à l’amiable»

En réalité Lounès Ifticen, le désormais ex-coach de l’USMB, n’a pas voulu trop s’étaler sur les raisons qui ont entraîné son départ du club. Il nous dira, ce- pendant, que le divorce a eu lieu, comme on dit, à l’amiable.

Confirmez-vous votre départ de l’USMB ? Absolument depuis vendredi passé, je ne suis plus l’entraîneur de l’USMB. Comment cela s’est-il passé ? Cela, je pense que cela n’a aucune espèce d’importance. Je ne suis plus l’entraîneur de l’équipe et c’est

tout.

Avez-vous

donné des

explica-

tions au

président

cela qui est le plus important. Il faut un déclic pour que l’équipe se remette à gagner et moi, si après mon départ, les bons résultats sont là, j’en serais très heureux. N’y a-t-il pas, chez vous, un peu d’amertume ? C’est certain et je ne suis pas du genre à trouver des justificatifs. Il y avait un effectif en place avec quelques forces et beaucoup de faiblesses. J’as- sume totalement mon parcours à la tête de l’équipe. Plusieurs facteurs, plu- tôt extra sportifs, nous ont fait perdre énormément de points. Qu’allez-vous faire main- tenant ?

Un nouvel entraîneur avant la fin de la semaine Le moins que l’on puisse dire
Un nouvel
entraîneur avant la
fin de la semaine
Le moins que l’on puisse dire est que
Zaïm ne veut pas perdre de temps pour
trouver un remplaçant à Lounès Iicen qui
a cessé ses fonctions à la tête de l’équipe,
avant hier. En effet, selon des sources
sûres, le boss blidéen a activé plu-
sieurs pistes pour trouver un
nouvel entraîneur.

Me reposer et prendre beaucoup de recul par rap- port aux choses du football. Croyez-moi, j’en ai bien besoin. Un dernier mot. De tout cœur, bonne chance à l’USMB. Entretien réalisé par S. B.

? Pas en- core et la sé- paration se fera à l’amia- ble. La situation

vécue par l’équipe sera évoquée et c’est

Des problèmes d’ordre «relationnels» Belhocine et Hamia ont du «coffre» ! Voilà Iicen est parti,
Des problèmes d’ordre
«relationnels»
Belhocine et Hamia
ont du «coffre» !
Voilà
Iicen est parti, vic-
time de certains mauvais résultats
de l’équipe et suite aux multiples
problèmes relationnels. Enfin,
c’est ce qu'on dit. Cette décision
va sûrement être entérinée, et il
est le premier technicien que
l'USMB aura «consommé» cette
saison. On se rappelle qu’Iicen a
participé activement au recrute-
ment lors de la trêve hivernale,
qu’il a effectué toute la prépara-
tion d’intersaison, qu’il a libéré
des joueurs et surtout qu’il est,
qu’on le veuille ou non, directe-
ment responsable des résultats
enregistrés, lors d’une bonne par-
tie du championnat, par l’équipe.
L’histoire est connue, ce sera l’ad-
joint qui drivera l’équipe en atten-
dant la venue d’un nouvel
entraîneur. Celui qui doit prendre
la place d’Iicen doit être prêt à
relever le pari et cela n’est pas du
tout une mince affaire.
S. B.
n nSi la formation blidéenne a do-
miné presque totalement la ren-
contre face à l’équipe de Mostaganem,
elle le doit en grande partie à ses deux
hommes du milieu, Belhocine et Hamia.
Ils ont, chacun dans sa zone, fait la loi
en ratissant tous les ballons qui pas-
saient alentours. Un véritable travail de
fourmi qui montre que les deux
hommes ne sont pas très loin de leur
forme optimale.
Rassurant pour l’avenir
n nDébarrassé des tâches défensives
et avant qu’il ne sorte sur blessure,
Mellika a pu jouer le rôle qui lui a été dé-
volu par Iicen à la perfection, celui
d’être le dépositaire du jeu de son
équipe. Quand on sait que deux autres
spécialistes du harcèlement du porteur
du ballon adverse ont été laissés sur la
touche, on peut dire que le coach qui
prendra en main l’équipe de Blida n’aura
que très peu de souci à se faire en ce qui
concerne ceux qui, selon les spécialistes,
occupent le poste le plus ingrat dans une
équipe.
S. B.
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2427 Dimanche 6 octobre 2013 17 ESM Après sa
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2427

Dimanche 6 octobre 2013

17
17
Ligue 2 Coup d’œil N° 2427 Dimanche 6 octobre 2013 17 ESM Après sa lourde défaite

ESM

Après sa lourde défaite face à l’USMB

Mostaganem est prévenu

sa lourde défaite face à l’USMB Mostaganem est prévenu M osta continue de manger son pain

M osta continue de manger son pain noir. Ce vendredi, l’équipe chère des Haouata a essuyé sa quatrième dé- faite de la saison face à

l’USM Blida sur le score lourd de quatre buts à zéro. Une défaite qui aggrave les maux de l’Es- pérance de Mostaganem, dernier au classement général. Après avoir connu en début de saison

les pires difficultés dans la gestion administra- tive et un changement d’entraîneurs (Akli Nasr Eddine à la place de Latrèche), l’équipe éprouve les pires difficultés à se positionner dans le groupe de tête. Pire, ils pointent à la dernière place, synonyme de relégation. Les dirigeants qui se sont impliqués dans le sauvetage du club s’étaient donné des moyens modestes pour lui assurer un éventuel maintien. D’une journée à

l’autre, son niveau se dégrade dangereusement. Aujourd’hui, les fervents défenseurs de l’équipe constatent que cette formation donne l’impres- sion d’être abandonnée et qu’elle joue sans conviction et sans ambition. Sans ressources so- lides, l’ESM se débat au fond du classement qu’elle tente de quitter pour échapper aux affres de la relégation. Ce sera difficile car avec un nombre impressionnant de revers (quatre dé- faites, une victoire et un nul), on voit mal com- ment l’ES Mostaganem, en mal de points, va s’en sortir. Il est désolant de voir un club supposé être un représentant de poids de Mostaganem est livré à lui-même et dans l’indifférence totale des autorités de la wilaya dont on attend une réaction avant qu’il ne soit trop tard. L’ES Mos- taganem est désormais prévenue. A bon enten- deur salut !

Grosse surprise au stade de Blida

Grosse surprise au stade de Blida avant-hier. En effet, les poulains d’Akli Nasr Eddine ont laissé des plumes devant leurs supporters en s’inclinant face aux Blidéens sur le score de qua- tre buts à zéro.

Une défaite inattendue

Une défaite inattendue du moment que les camarades de Kechairi se sont déplacés à Blida pour se racheter et renouer avec un bon résultat au stade Tchaker face à l’USM Blida. Les cama- rades d’Aït Ali ont raté une belle opportunité pour quitter le bas du tableau. Les Espérantistes qui voulaient se racheter se sont fait piéger par

les hommes de la ville des Roses. Une situation qui va mettre dans le doute les Haouata à cinq jours du choc face à l’ASM Oran, un autre gros morceau.

Une équipe qui ne peut pas enchaîner deux bons résultats…

De petites données qui prouvent clairement que l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi n’est pas capable d’enchaîner deux bons résultats de suite, ce qui est vraiment inquiétant et ne ras- sure guère. En tout cas, le prochain match prévu ce week-end à Mostaganem contre l’équipe d’ASM Oran dans le cadre de la huitième jour- née s’annonce d’ores et déjà décisif pour cette équipe mostaganémois appelée à réagir dans l’immédiat pour éviter toute mauvaise surprise.

Un autre faux pas face à l’ASMO est interdit

Un autre match difficile attend les coéquipiers de Gherbi ce week-end au stade Bensaid- Mo- hamed de Mostaganem. Une autre contre-per- formance ne sera pas tolérée et les joueurs sont conscients de la lourde tâche qui les attend face au voisin l’ASMO qui voyage bien en ce début de saison. Les Espérantistes de Mostaganem sont donc avertis et doivent faire très attention aux attaquants asémistes qui peuvent leur créer des problèmes. La défaite est strictement inter- dite pour les hommes de la ville de Mimosa ; la balle est dans le camp des joueurs. Ettaoui Wassim

; la balle est dans le camp des joueurs. Ettaoui Wassim MCS Après sa première victoire

MCS

Après sa première victoire à domicile

MCS Après sa première victoire à domicile

Saïda met fin à sa mauvaise série

V endredi passé, le MCS a accueilli l’USC dans une rencontre où le faux pas était interdit pour les Saïdis