Вы находитесь на странице: 1из 26
Ghoulam montre la voie «Si on doit mourir à Ouaga pour le pays, on le
Ghoulam montre la voie
«Si on doit mourir à Ouaga
pour le pays, on le fera !»
●●«Quand je vois
Ibrahimovic et Falcao
jouer, je me dis qu’il me
reste du travail à faire»
●●«Je suis passé
par des moments
très difficiles, mais
je n’ai pas lâché»
Début du stage, hier
Taïder : «Belfodil ? C’est un choix
du coach, on doit le respecter»
LUNDI 7 OCTOBRE 2013
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2428 PRIX 20 DA
JSK
Ebossé se défend
MCA
Geiger
reste en poste
«Moi égoïste ?
Si je l’avais été,
je n’aurais pas
servi Madi»
Boumella : «On n’a contacté
aucun entraîneur, il a toute
notre confiance»
Un attaquant et
un milieu de terrain
sur les tablettes
«Il y a des personnes
qui manipulent les joueurs»
Djemili : «Dans ces
moments difficiles,
on doit rester soudés»
Aït Djoudi prépare
déjà le mercato
La piste Salif Ballo
relancée
JSMB
Djabour,
nouvel entraîneur
En dépit de l’opposition des joueurs
Le Mouloudia continuera
à recevoir à Bologhine
«C’est un honneur
de travailler enfin
dans mon pays !»
Exclusif
N° 2428 www.lebuteur.com 02 Lundi 7 octobre 2013 Coup franc Voici les 26 guerriers de
N° 2428
www.lebuteur.com
02
Lundi 7 octobre 2013
Coup franc
Voici les 26 guerriers de Vahid
l’avions mention-
nés dans l’une de
nos précédentes

C omme nous

livraisons, Vahid

Halilhodzic a dé-

cidé d’emmener avec lui, au Burkina Faso, plus de 23 joueurs, pour ce pé- rilleux déplacement à Ouagadougou. Ainsi, pour ce match aller des bar- rages de la Coupe du monde 2014, il voudrait avoir 26 joueurs, afin d’évi- ter toute mauvaise surprise, dans ce match capital. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y a pas de grands changements dans cette liste. Hormis la mise à l’écart énigmatique de l’attaquant de l’Inter de Milan, Ishak Belfodil, il n’y a pas eu vrai- ment de nouveaux visages.

4 gardiens de but

Dans les bois, Vahid Halilhodzic en ramènera avec lui quatre gardiens au lieu de trois. Il y a une semaine, il hésitait sur le nombre, quatre ou trois. C’est le portier harrachi, Azze- dine Doukha, qui était en ballotage. Raïs Mbolhi a été retenu et sera comme prévu le gardien numéro un des Verts dans ce match. Celui des Rouge et Noir de Soustara, Moha- med-Lamine Zemmamouche, est of- ficiellement convoqué, ainsi que celui du CS Constantine, Si Moha- med Cédric. Il est à signaler que Raïs Mbolhi se trouve au Centre tech- nique national de Sidi Moussa de- puis quelques jours où il est soumis à un travail spécifique.

En défense, Ghoulam de retour et Rial préféré à Halliche

En défense, il n’y aura pas de

grands changements. Sur le couloir droit, Halilhodzic veut re- nouveler sa confiance au capitaine usmiste, Nacereddine Khoualed, en compagnie de Mehdi Mostefa de l’AC Ajaccio et de Liassine Cada- muro de la Real Sociedad. Les deux joueurs seront utilisés dans divers postes, vu leur polyvalence. A gauche, l’habituel Mesbah sera là. Seulement, cette fois-ci, et contraire- ment au précédent match face au Mali, on va noter le retour de Faouzi Ghoulam. Ecarté face aux Aigles pour manque de compétition, le Sté- phanois est de retour, car il affiche une excellente forme en ce moment. Dans l’axe, on notera la présence de trois défenseurs habituels. Bougherra de Lekhwiya, Medjani de l’Olympia- kos et Belkalem de Watford. Par ail- leurs, comme nous l’avions annoncé en exclusivité, Rafik Halliche a été écarté de la liste, suite à sa blessure et au manque de compétition, lui qui traverse une période très difficile. Halilhodzic lui a préféré le défenseur de la JS Kabylie, Ali Rial.

Au milieu, Karaoui est la seule nouveauté

Au milieu du terrain, la compo- sante est la même. On aura Adlane Guedioura de Crystal Palace, Medhi Lacen de Getafe et Saphir Taïder de l’Inter de Milan. Ce sont, d’ailleurs, les trois milieux de terrain habitués à la titularisation. Yacine Brahimi de Granada a été retenu dans cette liste, au vu de l’excellente forme qu’il af- fiche en ce moment. Idem pour son coéquipier de club, Hassan Yebda. Ce dernier, malgré son irrégularité

dans le jeu, le Bosniaque a dé- cidé de le retenir, après sa belle pres- tation au précédent match face au Mali, à Blida. Sofiane Feghouli du FC Valence a été lui aussi convoqué, même s’il est pressenti pour jouer sur le couloir droit de l’attaque. Enfin, ce compartiment enregistrera une nouveauté en la personne de Amir Karaoui. Le milieu de terrain de l’ES Sétif accompagnera le groupe qui se rendra à Ouagadougou.

En attaque, retour remarqué de Kadir et Aoudia

Dans ce secteur, la surprise vient de la mise à l’écart énigmatique de l’attaquant de l’Inter de Milan, Ishak Belfodil. En pointe, Islam Slimani, le meilleur buteur de l’Equipe natio- nale lors de ces éliminatoires, a été retenu comme prévu, tout comme le second buteur des Vers, Hillal Sou- dani. L’attaquant du Dynamo Zagreb affiche, lui aussi, une forme éblouis- sante, tout comme Abdelmoumen Djabou, le meilleur joueur du cham- pionnat tunisien. La nouveauté, c’est le retour en force de deux joueurs, Foued Kadir et Mohamed-Amine Aoudia. L’attaquant du Stade Ren- nais, écarté lors du match contre le Mali, a retrouvé son meilleur niveau depuis qu’il a rejoint ce club. Donc, il reprendra automatiquement du service en sélection, à l’instar de Aoudia, qui fait en ce moment les beaux jours du Dynamo Dresde.

Hamza R.

Première séance de décrassage hier Aussitôt arrivés, les joueurs de l’Equipe nationale, qui ont rejoint,
Première séance de décrassage hier
Aussitôt arrivés, les joueurs de l’Equipe nationale, qui ont rejoint,
hier, le Centre technique national, ont commencé la préparation
du prochain match aller des éliminatoires CM-2014, prévu le
12 octobre à Ouagadougou contre le Burkina Faso, par
une légère séance de décrassage exécutée sous la
houlette du préparateur physique, Cyril Moine. Ce
premier entraînement a été ponctué par un
match d’application.
19 joueurs ont pris part
à l’entraînement
Pour ce premier rendez-vous de prépa-
ration, les joueurs qui sont arrivés hier
dans la journée au Centre technique na-
tional de Sidi Moussa ont tous pris part
à cette séance d’entraînement. Ainsi, ils
étaient 19 joueurs à s’entraîner
ensemble.
Aujourd’hui, séance
ouverte aux médias
durant 30 minutes
Les choses sérieuses commen-
cent aujourd’hui pour l’Equipe natio-
nale. Ainsi, après la séance de
décrassage, le coach national, Vahid
Halilhodzic, a prévu une séance d’en-
traînement aujourd’hui durant laquelle
il compte mettre en place le programme
tracé avec ses collaborateurs. Cette
séance, qui commencera à 16h30, sera ou-
verte aux médias pendant une demi-heure.
Raouraoua a rendu visite aux joueurs En mission au Maroc où il a présidé une
Raouraoua
a rendu visite
aux joueurs
En mission au Maroc où il a présidé
une réunion du Comité de préparation du
Championnat du monde des clubs qui aura
lieu en décembre dans ce pays, Mohamed
Raouraoua est rentré hier à Alger. Il s’est
rendu en fin de journée au Centre tech-
nique de Sidi-Moussa afin de saluer les
joueurs qui sont déjà arrivés pour le
stage de préparation du match
contre le Burkina Faso de sa-
medi prochain à Ouaga-
dougou.

Aoudia

Équipe nationale
Équipe nationale
Belfodil pas retenu pour le stage Halilhodzic devrait renoncer à annoncer des critères Comme pressenti,
Belfodil pas retenu pour le stage
Halilhodzic
devrait renoncer
à annoncer
des critères
Comme
pressenti,
Ishak Belfo-
dil n’est fi-
nalement
pas convo-
qué pour le
match de
Ouagadou-
gou face au
Burkina
Faso. Même
si, au mo-
ment où
nous met-
tons sous
presse, la
liste des
joueurs
convoqués
La liste des 26
retenus
Gardiens de but : Raïs
Mbolhi (CSKA Sofia),
Azzedine Doukha (USM
El-Harrach), Cédric Si
Mohamed (JSM Béjaïa),
Mohamed-Lamine Zem-
mamouche (USM Alger)
Défense : Mehdi Mos-
tefa (AC Ajaccio), Cada-
muro Liassine (Real
Sociedad), Ghoulam
Faouzi (AS Saint-
Etienne), Djamel Mesbah
(FC Parme), Nacer
Khoualed (USM Alger),
Madjid Bougherra (Lekh-
wiya), Ali Rial (JS Kaby-
lie), Essaïd Belkalem
(Watford), Carl Medjani
(Olympiakos du Pirée).
Milieux de terrain :
n’a pas été
rendue publique par le site officiel de
la FAF, l’identité des joueurs arrivés
hier et devant arriver aujourd’hui ne
laisse aucun doute sur le fait que l’at-
taquant de l’Inter de Milan n’a pas été
sélectionné par Vahid Halilhodzic.
Saphir Taïder est arrivé hier à Alger
et a intégré le Centre technique de
Sidi Moussa, mais son compatriote
de l’Inter n’est pas venu. Ça veut tout
dire !
Suivant sa déclaration
en août, Belfodil
aurait dû être convoqué
Que les choses soient claires : le sé-
Medhi Lacen (Getafe CF),
Adlane Guedioura (Crys-
tal Palace), Amir Karaoui
(ES Sétif), Yassine Bra-
himi et Hassan Yebda
(Granada CF), Saphir Taï-
der (FC Inter de Milan),
Sofiane Feghouli (FC Va-
lence).
Attaquants : Abdel-
moumen Djabou (Club
Africain), Foued Kadir
(Stade Rennais), Hillal
Soudani (Dynamo Za-
greb), Nabil Ghilas (FC
Porto), Mohamed-Lamine
Aoudia (Dynamo
Dresde), Islam Slimani
(Sporting Portugal).
lectionneur est libre de ses choix. Il a
sans doute des données que nous au-
tres, observateurs, n’avons pas entre
nos mains et choisit peut-être ses
joueurs suivant des profils qui corres-
pondraient au plan de jeu prévu face
au Burkina Faso. Cependant, une re-
marque doit être faite et dite : Halil-
hodzic devrait arrêter d’énoncer des
principes qu’il ne respecte pas. Après
avoir déclaré, comme fondement de
sa politique, qu’il ne ferait jamais
appel à des joueurs en manque de
compétition, il avait fait entorse à
cette règle en convoquant à plusieurs
reprises des joueurs qui ne jouaient
pas. En août dernier, il avait affirmé
devant un parterre de journalistes
que sur les cinq avants de pointe qui
figuraient dans sa liste (Djebbour,
Aoudia, Slimani, Ghilas et Belfodil),
il en choisirait seulement deux ou
trois suivant le critère de la compéti-
tivité. Or, les statistiques sont favora-
bles à Belfodil qui est, des cinq, le
deuxième ayant joué le plus souvent
en club compétition officielle et
même en compétition tout court, ce
qui le rend, suivant le critère énoncé
publiquement par Halilhodzic, éligi-
ble à une place dans le groupe des
convoqués.
Mieux vaut expliquer
a posteriori que s’engager
a priori
Le coach national peut évoquer
tous les arguments qu’il veut –et il en
trouvera certainement- pour justifier
son choix. Comme souligné plus
haut, il est souverain dans ses choix
et personne ne peut lui contester
cette prérogative. Il faudra juste qu’il
pense à ne pas avancer des engage-
ments qu’il ne pourra pas tenir. Ce
sera plus simple de donner des expli-
cations a posteriori, une fois les choix
faits, plutôt que d’énoncer des critères
a
priori tout en ne les respectant pas.
Il
y va de la crédibilité de la sélection
et de la sensibilité des joueurs à qui
on donne de faux espoirs.
F. A.-S.

«Fier de retrouver les Verts, mon rêve est de jouer la Coupe du monde»

Dans une longue déclaration accordée à un journal allemand, l’Algérien, Mohamed Aoudia, est très content de recevoir la convocation pour le pro- chain stage de l’EN. Aoudia qui sera donc, sauf imprévu de dernière minute, du voyage avec l’Equipe nationale à Ouagadougou avance : «Je suis très fier de retrouver les Verts. Mon rêve maintenant est de jouer la Coupe du monde avec la sélection de mon pays. Figurer parmi les joueurs retenus par le sélectionneur na- tional est une excellente chose. Maintenant, je dois confirmer avec mon club et travailler dur pour rester performance avec Dresde et rendre service à la sélection.»

Soudani et Djebbour ont marqué

Le Sivasspor a éprouvé des difficultés à bat- tre la formation de Genclerbirligi (2 à 0). Rafik Djebbour, qui a commencé la partie comme rem- laçant, a été incorporé à la 63’ à la place de son camarade John Utaka. Il n’a pas raté cette occasion pour marquer son deuxième but sous ses nouvelles couleurs à la 88’. De son côté, le Dinamo Zagreb a éprouvé les pires difficultés à battre Rajeka pour le compte du championnat de Croatie. Il n’a dû son salut qu’à l’opportunisme de Hilal Soudani, auteur du seul but du match u bout du temps additionnel (90’+3).

  www.lebuteur.com Équipe nationale N° 2428 Coup de starter Lundi 7 octobre 2013 03 Les
 

www.lebuteur.com

Équipe nationale

N° 2428

Coup de starter

Lundi 7 octobre 2013

03
03

Les Verts depuis hier à Sidi Moussa

La préparation pour le Burkina Faso débute plus tôt que prévu

Séance de visionnage aujourd’hui

Le Franco-Bosniaque a déjà une idée sur l’Equipe nationale du Burkina Faso. Il a suivi, en effet, presque une dizaine de matchs des Etalons, que ce soit lors des éliminatoires du Mondial ou durant la dernière phase finale de la CAN. Seulement, à en croire une source bien informée, Vahid Halilhodzic a prévu pour ce soir une séance de visionnage vidéo, en présence des joueurs. Halil- hodzic profitera de cette occasion pour expliquer à ses joueurs les points forts et faibles des Etalons.

Deux autres séances sont au programme

Par ailleurs, la même source indique que le sélectionneur na- tional a programmé trois séances vidéo, en prévision de ce match important. La première aura lieu aujourd’hui, après le dîner, tandis que les deux autres sont pro- grammées pour mardi et mer- credi. C’est pour la première fois que le coach des Verts visionne trois séances vidéo. Par le passé, il programmait avant chaque match une seule. Cela confirme l’importance de cette rencontre.

Medjani gagne 90 minutes de plus

Carl Medjani a retrouvé la compétition, hier, à l’occasion du match de l’Olympiakos du Pirée face au PAE Veria, au cours duquel, l’équipe locale s’est imposée sur le score de six buts à zéro. Medjani a gagné 90’ de plus, une bonne nouvelle pour Vahid Halilhod- zic.

Kadir épate face à Guingamp

Foued Kadir ne cesse de monter en puissance. Depuis qu’il a rejoint le Stade Ren- nais, l’Algérien est de plus en plus en forme. Dernièrement, il a fait un match plein face à Guingamp, malgré une défaite 2-0

un match plein face à Guingamp, malgré une défaite 2-0 L a préparation du match contre

L a préparation du match contre le Bur- kina Faso commence plus tôt que prévu. Alors que le coup d’envoi du stage était programmé pour au- jourd’hui, Halilhodzic a décidé de ras-

sembler ses poulains avant la date fixée. Le sélectionneur se souci beaucoup plus du manque de temps pour préparer cette rencontre de sa- medi au stade du 4-Août de Ouagadougou. Les Verts ont ainsi entamé le stage depuis hier, au Centre technique national de Sidi Moussa. Le staff technique de l’Equipe nationale se trouve d’ailleurs dans ce centre depuis quelques jours, pour planifier le programme du stage d’avant- match.

Après Mbolhi, les locaux ont rejoint Sidi Moussa

Le premier joueur à avoir rejoint le lieu du stage est le portier Raïs Mbolhi. C’est sur de- mande du sélectionneur national qu’il a rejoint le CTN avant ses coéquipiers, car le manque de

compétition au sein de son club, le CSKA Sofia, lui fait défaut. Samedi dernier, deux Usmistes, le gardien Zemmamouche et le défenseur Khoualed, en ont fait de même, étant donné qu’ils avaient joué avec leur club vendredi. Hier, le défenseur de la JSK, Ali Rial, et le milieu de terrain de l’ESS, Amir Karaoui, ont rallié Sidi Moussa.

13 professionnels hier à Alger

Quant aux professionnels, il faut savoir que la majorité d’entre eux ont rejoint Alger hier. Tout d’abord, il y a les deux milieux de terrain de Gra- nada CF, Brahimi et Yebda, qui ont atterri à Alger en provenance de Paris. Après avoir joué avec leur club face à Villareal, vendredi soir, ils se sont dirigés vers la capitale. Par la suite, c’était au tour de l’arrière gauche de l’ASSE, Faouzi Ghou- lam, de mettre les pieds les terres de son pays, très heureux de son retour. Les deux joueurs évo- luant en Angleterre, Guedioura et Belkalem, sont arrivés avant midi, en compagnie de Mehdi Mos- tefa et Foued Kadir. Madjid Bougherra était aussi

Mesbah, Slimani ey Lacen n’ont pas été alignés

Pour le match face au FC Parme d’hier en milieu de journée, à l’occasion de la ré- ception de Sassuollo, Roberto Donadoni a décidé de ne pas aligner l’arrière gauche des Verts, Djamel Mesbah. Ce dernier a suivi la partie à par- tir du banc de touche. Islam Slimani n’a pas été aligné lui aussi au cours de la rencontre du Sporting face au Vitoria Setubal. Idem pour Medhi Lacen qui s’est contenté de suivre le match entre son équipe, Getafe, et le Betis de Sé- ville à partir du banc des remplaçants.

Taïder a joué 57 minutes Saphir Taïder et l’Inter de Milan ont chuté lourdement au
Taïder
a joué 57 minutes
Saphir Taïder et l’Inter de Milan ont
chuté lourdement au stade San Siro de
Milan, face au leader de la Serie A, la
Roma. Au cours de ce choc tant attendu,
l’Inter de Milan n’a été que l’ombre de lui-
même. Une lourde défaite à domicile a
été concédée par les Nerrazzuris sur
le score de trois buts à zéro. L’Al-
gérien Saphir Taïder a été titu-
Belfodil
sur le banc
Par ailleurs, l’autre Algé-
larisé par Walter Mazzarri et
n’a quitté le terrain
qu’à la 57’.
rien de l’Inter de Milan, Ishak
Belfodil, n’a pas été aligné au
cours de cette rencontre face à la
Roma. L’entraîneur de l’Inter de
Milan, Mazzarri, a jugé utile de le
laisser sur le banc, surtout qu’il
n’est pas habitué à ce genre
de pression.
qu’il n’est pas habitué à ce genre de pression. «Jouer le Burkina l’après-midi ne me fait
«Jouer le Burkina l’après-midi ne me fait pas peur, on doit s’adapter à toutes les
«Jouer
le Burkina
l’après-midi ne
me fait pas peur,
on doit s’adapter
à toutes les
situations»

l’équipe et le coach a besoin de tout le monde. La saison est très longue et il y a encore beaucoup de matchs à disputer. On est tous unis pour porter le club en avant. Revenons au match face au Burkina. Le fait que celui-ci se déroule en plein après-midi avec la chaleur et l’humidité ne risque-t-il pas de pénaliser l’EN ? Il ne faut pas penser à tout ça. On doit s’adapter à toutes les situations. Cela ne nous fait pas peur, car le plus important, c’est de se concentrer sur nous-mêmes et sur notre jeu aussi. Comment doit-on aborder ce match selon-vous ? Jouer l’offensive ou bien se cantonner derrière en défense ? Il y a un coach en place et c’est lui qui voit. Il a eu le temps de bien analyser le jeu de l’adversaire et on n’aura qu’à res- pecter ses consignes. On peut faire confiance à Vahid. Entretien réalisé par Saïd Fellak

au CTN, hier. Enfin, Saphir Taïder de l’Inter de Milan a été le dernier à atterrir à Alger, vers 16h. Par ailleurs, Mohamed-Amine Aoudia, l’atta- quant du Dynamo Dresde, aurait rejoint Alger hier en fin d’après-midi.

Ghilas, Feghouli, Soudani, Mesbah, Medjani, Lacen et Djabou attendus aujourd’hui

Par ailleurs, sept joueurs sont attendus pour aujourd’hui, entre autres l’arrière gauche du FC Parme, Djamel Mesbah, l’attaquant du Dynamo Zagreb, Hillal Soudani, l’attaquant du Club Afri- cain, Abdelmoumen Djabou, le défenseur de l’Olympiakos, Carl Medjani, les milieux de terrain de Valence et de Getafe, Sofiane Feghouli et Mehdi Lacen et, enfin, l’attaquant du FC Porto, Nabil Ghilas. Ces joueurs ont tous pris part, hier, à des matchs de championnat.

H. R.

Taïder «Restons concentrés, jouons notre football habituel et tout se passera bien à Ouaga

Arrivé en fin d’après-midi d’hier à l’aéroport d’Alger, en provenance de Milan, le milieu de terrain de l’Inter, Saphir Taïder, a gentiment accepté de répondre à nos questions, bien que fatigué par le voyage et le match de la veille disputé face à l’AS Rome. L’ancien Grenoblois nous a parlé de ce match aller qui se profile face au Burkina Faso qu’il juge complètement différent de celui livré par les deux sélections, en amical, au mois de juin dernier. Questionné sur la non-convocation de son équipier en club, Belfodil, le joueur a affirmé que ça restait des choix du coach et qu’il fallait, par conséquent, les accepter. Entretien !

«La non- convocation de Belfodil ? Un choix du coach qu’il faut accepter»
«La non-
convocation
de Belfodil ? Un
choix du coach
qu’il faut
accepter»

Le match face au Burkina Faso ap- proche à grands pas. Comment se pré- sente-il pour vous ? C’est un match très important, on le sait très bien. On se doit de bien le préparer, comme on l’a toujours fait par le passé. On a conscience de l’enjeu de cette partie et on est prêts à se donner à fond pour ramener un bon résultat. Le début du stage était prévu pour de- main (NDLR : aujourd’hui). C’est le coach qui vous a demandé d’avancer votre arrivée au pays ? Ceux qui ont joué hier, comme moi, et qui ont eu la possibilité de venir au- jourd’hui l’ont fait. Cela ne me dérange pas de venir plus tôt, car ça me permet de bien me préparer à ce match contre le Burkina, surtout que le temps est assez réduit quand on vient en sélection. On profitera de cette journée de plus pour mieux se préparer et discuter davantage avec le staff technique.

L’EN enchaîne depuis plusieurs mois maintenant les bonnes performances. Pensez-vous que l’Algérie part favorite pour ces barrages ? Honnêtement, pour moi, il n’y a pas de favori. Ce sont des matchs difficiles et toutes les équipes se valent à ce stade de la compétition. Toutes les équipes quali- fiées méritent d’aller au Brésil et cela veut tout dire. Vous avez une idée sur cette équipe du Burkina ? On les a affrontés au mois de juin dernier en amical. Ça s’est

plutôt bien passé pour nous ce soir-là.

Pensez-vous qu’on assistera au même match samedi pro- chain ? Pas du tout ! Aucun match ne ressemble à un autre. Il y a d’autres

paramètres qui entrent en jeu, désormais. Ce ne sera plus un match amical. Quelle sera la clé de ce match aller, selon-vous ? Ah, si j’avais la clé du match, on serait tous tranquilles ! Le plus important, c’est de nous concentrer sur nous-mêmes et préparer le match sereinement. On est en confiance et on doit profiter de notre bonne dynamique. Inch’Allah, tout se passera bien.

Pour ce match, votre coéquipier et com- patriote à l’Inter Milan, en l’occurrence Ishak Belfodil, n’a pas été convoqué. Un commentaire ? Ce sont les choix du coach. Nous, on est là, on se donne à fond au sein de nos clubs et le sélectionneur fait tout simple- ment ses choix. Il faut les respecter. Avez-vous parlé de ce match ? Ishak n’est-il pas déçu de ne pas être retenu ? On n’a pas spécialement évoqué cette rencontre lui et moi. On avait surtout un match impor-

tant à préparer en club, celui face à l’AS Rome, et on devait se concentrer uniquement sur cette partie. Justement, en évoquant ce match de la Roma, ça a été dif- ficile pour votre équipe qui en-

caissé trois buts à domicile… Oui, c’est vrai, ce fut très compli- qué pour nous. On a affronté une très bonne équipe à qui tout réussit en ce

moment. POur notre part, on a surtout man- qué de chance. La Roma était plus réaliste

que nous, sachant qu’on n’a pas été beaucoup in- quiétés dans le jeu. C’est ça le football.

Vous en êtes déjà à votre quatrième titula- risation avec l’Inter en sept journées de cham- pionnat. On vous sent très à l’aise dans cette équipe et c’est comme si vous y jouiez depuis plusieurs années… C’est vrai que je me sens bien à l’Inter. J’ai eu droit à un très bon ac-

cueil de la part de tout le monde et le coach me fait confiance. J’essaye de lui montrer durant chaque week-end que je suis prêt et qu’il peut compter sur moi et pour le moment, je dois dire que ça se passe plutôt bien. Je l’ai toujours dit, pour moi, c’est

«La défaite face à l’AS Roma ne doit pas tout remettre en cause»
«La
défaite face
à l’AS Roma
ne doit pas tout
remettre
en cause»
«Me faire remplacer systématiquement à l’heure de jeu à l’Inter ne m’agace pas»
«Me faire
remplacer
systématiquement
à l’heure de jeu à
l’Inter ne
m’agace pas»

une chance de jouer dans un grand club comme l’Inter. Ça me per- met de progresser davan- tage. D’autant que le club réa-

lise un assez bon début de championnat… Oui, ça se passe plutôt bien. Seule- ment, il ne faut pas tout remettre en cause, suite à cette défaite face à la Roma. On a très bien travaillé durant l’intersai- son et il faut se dire que la saison est en- core très longue.

Le fait d’être remplacé systématique- ment à l’heure de jeu ne vous agace-t-il pas ? Comment gérez-vous cela ? Pas du tout. Le coach fait ses choix et je me dois de les respecter. N’oubliez pas qu’il y a de très bons joueurs dans

04
04

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup raté JSK
www.lebuteur.com
Coup raté
JSK

Les Kabyles ont craqué à la dernière seconde du match

Un scénario qui aurait pu être évité !

yeux de nombreux observateurs, ils doivent me- surer l’importance de ces points à l’extérieur, sa- chant que le titre se joue sur un détail.

Désormais, la victoire face à Sétif est impérative Beaucoup pensent qu’il sera difficile pour les

Jaune et Vert d’oublier ce nul au goût de défaite. Mais aux yeux des dirigeants, cela est possible, du moment que l’équipe s’envolera ce mercredi pour Agadir afin de prendre part à un match in- ternational, dans le cadre de l’inauguration du nouveau stade d’Agadir. Cela permettra au groupe de faire le vide, tout en faisant aussi le point sur ces 7 premières rencontres de cham- pionnat. Les Kabyles devraient revenir à Tizi avec un excellent moral, afin de préparer conve- nablement la prochaine rencontre face à l’ESS.

A

présent, tout le monde connaît l’importance

de

cette confrontation, car au moindre faux pas,

ça se compliquera pour les Kabyles. La JSK jouera pour la première place, et ce duel entre

leaders s’annonce palpitant.

A. A.

D ominer son adversaire à l’extérieur durant 90’ de jeu avant d’encaisser un but dans
D ominer son adversaire à
l’extérieur durant 90’ de jeu
avant d’encaisser un but
dans les toutes dernières
secondes de la partie est un
scénario difficile à digérer
pour les Kabyles. Ceux qui suivaient la par-
tie sur les chaînes radios n’avaient pas cru
au score final. La JSK, qui est parvenue
à ouvrir le score en première période
par l’intermédiaire de Madi, n’a, à
aucun moment, re-
culé. Les
Déçu du résultat final, le
président Moh-Cherif Hanna-
chi n’a pas affiché ses regrets
devant les joueurs. En quittant
la tribune d’honneur, il est allé
s’entretenir avec certains ca-
dres de l’équipe. Par la suite, le

Sedkaoui «Des regrets,

mais pas abattu»

Vous avez dominé votre adversaire durant 90’, avant de craquer dans les dernières se- condes de la partie. Que s’est-il passé ? Nous avons fait preuve d’un manque de concen- tration dans les dernières minutes. C’est bien dom- mage, car on tenait les 3 points de la victoire. Je pensais vraiment que nous allions revenir avec ce précieux succès. Malheu- reusement, on s’est fait surprendre dans les arrêts de jeu. C’est beau- coup plus une er- reur d’inattention qu’autre chose. Ce nul a vraiment un goût de défaite, car on s’est fait rattra- per sur la dernière action du match. D’aucuns pensent que l’idéal aurait été d’inscrire un second but au vu des nombreuses occasions. Parta- gez-vous ce point de vue ? C’est clair qu’un 2e but nous aurait mis à l’abri. Je partage ce point de vue, car nous nous sommes créés de nombreuses occa- sions. C’est très frus- trant. Mais je dirais

que ce n’est pas cette ren- contre qui va nous stop- per. N’oublions pas que nous avons joué à l’exté- rieur. Ce n’est pas catastro- phique. Pensez-vous trouver les ressources nécessaires pour rebondir ? Oui, je le pense vrai- ment. Actuellement, nous sommes seuls à la 2e place avec un total de 14 points. C’est notre meilleur début de saison depuis 2 ans. Il faut maintenant rebondir au plus vite, dès la pro- chaine journée à domicile. Nous avons une bonne occasion pour nous ra- cheter et nous replacer de- vant. La saison est encore longue et il faudra être le plus régulier possible. Nous n’en sommes qu’à la 8e journée, et c’est déjà le match choc face à Sétif pour la place de leader. Quel est votre sentiment ? C’est vrai. Le hasard a fait que Sétif soit leader et nous second lors de cette journée. Ce sera à mes yeux un combat pour la première place. La victoire est très précieuse à nos yeux. De même pour l’ad- versaire. Je pense qu’il fau- dra préparer convenablement cette af- fiche, que ce soit sur le plan tactique ou psycho- logique. Nous n’avons pas

A l’instar de ses partenaires, Kaci Sedkaoui était déçu du nul ra- mené de Chlef. Aux yeux du mi- lieu récupérateur des Canaris, c’est la JSK qui a perdu 2 points dans ce match, surtout que la victoire lui tendait les bras.

besoin qu’on nous rap- pelle l’importance de ce match. Il faut gagner, un point c’est tout. Peut-on considérer le match face à l’ESS comme étant le tour- nant de la phase aller ? Difficile de vous répon- dre, car après cette ren- contre, il nous restera 7 autres à jouer avant la fin de la phase aller. Au risque de me répéter, l’équipe la plus stable et régulière en matière de résultats pourra aller loin cette sai- son. A mes yeux, toutes les rencontres sont impor- tantes. Il n’y a plus de match facile à négocier. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

à négocier. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi hommes de Azzedine Aït Djoudi se sont créés de

hommes de Azzedine Aït Djoudi se sont créés de nombreuses occasions en attaque et avaient largement les moyens de doubler la mise. Tou- tefois, personne ne s’attendait à cette fin de match. Les Kabyles, qui tenaient les 3 points de la victoire, se sont fait surprendre dans le temps additionnel. A la JSK, tout le monde est una- nime à dire que ce scénario aurait facilement pu être évité, si les attaquants avaient été plus réa- listes devant. La JSK ne peut plus se permettre de perdre autant de points, dans des rencontres qu’elle domine du début à la fin.

Un but, ce n’est jamais suffisant Le moins que l’on puisse dire est que cette ren- contre servira de leçon pour les joueurs, à com- mencer par la prochaine journée face au leader, l’ESS. Dans son discours, l’entraîneur Azze- dine Aït Djoudi a toujours expliqué à ses hommes qu’un but n’est jamais suffisant, surtout à l’extérieur. Lorsqu’on a l’op- portunité de marquer, il ne faut pas la laisser filer. A présent, les joueurs ont vécu cette mésaventure. Aux

Hannachi a encouragé les joueurs

boss a eu une brève discussion avec les membres du staff tech- nique pour faire une analyse du match. D’après la même source d’indiscrétion, Hanna- chi a demandé à son entourage de ne pas dramatiser la situa-

tion, même si son équipe avait les moyens de revenir à Tizi avec les 3 points de la victoire. Il souhaite seulement que son équipe se ressaisisse face à Sétif pour se relancer.

Il a été époustouflant face à l’ASO

Messaâdia assume pleinement son nouveau rôle

L’ attaquant Ahmed Mes-

saâdia était à la hauteur

samedi soir face à l’ASO.

Pour preuve, dès les pre-

mières minutes de la partie, le Bat- néen affichait une grande forme, car c’est grâce à lui que la JSK s’est créé la première action dans ce

match. Rapide sur les côtés, vif et très percutant, le buteur de la JSK la saison dernière semble s’adapter parfaitement à son nouveau rôle. En effet, il ne joue plus en pointe comme ce fut le cas la saison der- nière. Sous l’ère Aït Djoudi, Ahmed est aligné beaucoup plus sur le côté droit et parfois sur le côté gauche. Aux yeux de

breux observateurs, le fait qu’on ait confié au joueur un nouveau rôle l’empêche d’être efficace devant. Toutefois, Messaâdia accomplit parfaitement sa mission. En face, le latéral gauche Zazou et l’axial Zaoui ont eu des difficultés à le stopper. A présent, il ne manque qu’un but à l’attaquant kabyle pour reprendre confiance.

Il était abattu au coup de sifflet final

Affecté par ce nul, Ahmed Mes- saâdia était abattu en fin de match. Il a eu beaucoup de mal à rejoin- dre les vestiaires. Et à sa sortie, le joueur a refusé de faire le moindre commentaire préférant aller pren- dre place dans le bus. Messaâdia, qui a été remplacé en fin de match, aurait souhaité que son équipe maintienne son avance au score jusqu’au coup de sifflet final. D’ailleurs, c’est ce même senti- ment que partagent les joueurs. A. A.

ce même senti- ment que partagent les joueurs. A. A. nom- Reprise aujourd’hui à 16h C’est
nom- Reprise aujourd’hui à 16h C’est aujourd’hui que les Kabyles reprendront le chemin des entraîne-
nom-
Reprise
aujourd’hui à 16h
C’est aujourd’hui que les Kabyles
reprendront le chemin des entraîne-
ments au stade de Tizi Ouzou.
La séance
est prévue en fin de journée,
vers les coups
de 16h. Les hommes de Azzedine
Aït
Djoudi s’exprimeront à nouveau sur la
rencontre de samedi dernier, avant
d’évoquer le prochain déplace-
ment à Agadir, ce mer-
credi.
www.lebuteur.com JSK Coup d’accélérateur
www.lebuteur.com
JSK
Coup d’accélérateur
N° 2428 05 Lundi 7 octobre 2013 Revenu à la compétition, après une blessure, l’attaquant
N° 2428
05
Lundi 7 octobre 2013
Revenu à la compétition, après une
blessure, l’attaquant de la JSK, Sid-
Ahmed Aouedj, s’est dit frustré d’avoir
raté deux précieux points face à l’ASO.
Après avoir tenu la victoire, les Canaris
ont été rejoints au score dans les
derniers instants de la rencontre. Selon
Aouedj, c’est regrettable mais il ne faut
surtout pas perdre cette mobilisation du
groupe, en prévision des prochaines
sorties.

Aouedj «Il faut garder cette dynamique»

L’équipe vient de rater sa troisième vic- toire en déplacement. Une grosse décep- tion se lit sur les visages de tous les joueurs et membres de la délégation de la JSK à Chlef. Quelle est votre analyse ? Je peux vous dire que tout le monde est dégoûté par cette fin de match qui a vu l’ad- versaire revenir dans le match dans les toutes dernières secondes. Nous tenions la victoire entre nos mains jusqu’à cette fati- dique minute. Personnellement, je suis frus- tré mais j’estime qu’il faudrait ne pas se démobiliser. Nous aurons d’autres occasions de récupérer ces points perdus. Votre équipe s’est créée d’autres actions nettes de scorer, après l’ouverture du score, ce qui aurait pu vous mettre à l’abri d’un retour de l’adversaire. Qu’avez-vous à dire concernant ces nombreuses actions ratées ? Effectivement, nous aurions pu tuer le match très tôt. Tout le monde a vu avec quel état d’esprit nous avons entamé la rencon- tre. Nous étions supérieurs sur l’adversaire et nos efforts ont porté leurs fruits très tôt. Après l’ouverture de score par Madi, de nombreuses occasions se sont offertes à nous, malheureusement et encore une fois, le manque de réalisme devant nous a fait défaut. Vous personnellement, vous étiez à plu- sieurs reprises sur le point de corser la mise… Exactement, j’ai failli doubler la mise à plusieurs reprises. C’est vraiment dommage que la réussite n’ait pas été de mon côté face à l’ASO. Je ne vais pas baisser les bras, je vais continuer à travailler jusqu’à retrouver toutes mes sensations de buteur. Les responsables et l’ensemble des sup- porters pré- sents au

stade de Boumezrag ont été solidaires avec les joueurs à la fin de match. C’est encourageant, n’est-ce pas ? Oui, beaucoup même, dans la mesure où nous avons apprécié les propos des respon- sables en fin de match par lesquels ils nous ont soutenus. Dans une telle situation, on avait besoin de soutien psychologique. Les supporters aussi nous ont fait preuve de leur compréhension et on leur promet de nous racheter lors de la prochaine sortie. Une partie des supporters de l’ASO vous ont pris à partie, vous per- sonnellement, pourquoi cet ac- cueil selon vous ? Franchement, je n’ai pas com- pris pourquoi une telle atti- tude envers ma personne, je ne sais même pas pourquoi toutes ces insultes. Ceux qui m’ont insulté ne représentent pas les supporters de l’ASO que je respecte. Je suis habitué à cette pression, je tiens à vous dire que ça ne portera pas un coup à mon mental, je suis suffisamment préparé pour ça. Vous recevrez dans deux semaines le lea- der, l’ESS, un match qui polarise déjà toute l’attention. Comment allez-vous préparer ce match ? Même s’il est encore trop tôt de parler du match de l’ESS, sachant qu’il aura lieu dans deux semaines, je peux vous dire qu’il sera pour nous une occasion de récupérer les points perdus et nous n’aurons aucun autre mot d’ordre que celui de gagner. Je sais que ça va être un match assez dur entre les deux clubs qui se disputent déjà la première place. Nous allons le préparer convenable- ment pour reprendre le fauteuil de leader devant nos chers supporters. Entretien réalisé par Abdelatif A.

Le départ pour Agadir confirmé pour mercredi via Casablanca Comme tout le monde le sait,
Le départ pour
Agadir confirmé pour
mercredi via Casablanca
Comme tout le monde le sait, la JSK est
conviée par la formation marocaine d’Agadir à
se rendre au Maroc, pour jouer un match amical,
à l’occasion de l’inauguration du nouveau stade de
la ville d’Agadir. Depuis que l’invitation officielle
de la direction d’Agadir est parvenue à la JSK, les
responsables kabyles, qui tiennent à répondre fa-
vorablement à cette invitation qui ne fera que
consolider les relations entre les deux clubs amis,
ont préparé le déplacement sur le plan admi-
nistratif. Ainsi, nous avons appris hier de la
direction elle-même que le départ de la
JSK est confirmé pour ce mercredi
matin à Casablanca.
La
JSK ralliera
Agadir par bus
Selon le plan du voyage ar-
rêté pour l’occasion, on a appris
que la JSK ralliera Agadir via Casa-
blanca. Une fois arrivée à la capitale
économique Casablanca, la JSK sera
reçue bien évidemment par son ho-
mologue d’Agadir qui mettra un
bus à la disposition de la dé-
Entraînement
à l’arrivée et une
autre séance jeudi matin
légation kabyle.
Maroci sera
d’attaque
face à l’ESS
Pour ce qui est du travail technique, il
va sans dire qu’à travers cette joute amicale
internationale que va livrer le club le plus
titré du pays, c’est la préparation du match face
à l’ESS prévue pour après l’Aïd qui est au pro-
gramme. Aït Djoudi a déjà tracé son plan de tra-
vail qui sera poursuivi au Maroc. Les Canaris
prévoient une séance d’entraînement à l’arrivée
de l’équipe à Agadir, pour permettre aux
joueurs de se dégourdir les jambes. Une
autre séance est prévue jeudi matin,
soit la veille du match.
Match
amical face à
Agadir vendredi
Et pour ce qui est du match
Retenu dans les 18 joueurs qui ont fait le
déplacement à Chlef le week-end dernier, le
milieu récupérateur, Tayeb Maroci, n’a pas
joué la moindre minute. Certes, la blessure
de Maroci aux adducteurs fait partie du
passé et il s’est préparé avec son groupe tout
au long de la semaine dernière, néanmoins,
l’entraîneur en chef Aït Djoudi n’a pas jugé
utile de faire appel à son récupérateur par
souci de le préserver encore et lui permettre
un total rétablissement. Maroci qui a suivi
le match depuis le banc des remplaçants
avait vraiment les fourmis dans les jambes et
tenait à faire partie de l’équipe qui a affronté
l’ASO. Selon les informations communi-
quées par un dirigeant kabyle, Maroci a été
ménagé et sera d’attaque pour le «big match»
que la JSK jouera dans quinze jours face au
leader, l’ESS.
non-titularisa-
tion de Ma-
roci. En effet,
il est impor-
tant de souli-
gner que les
staffs technique
et médical se
sont beaucoup
amical face à Agadir, il aura lieu
vendredi en ouverture du match
Maroc- Afrique du Sud à l’occasion de
l’inauguration du nouveau stade
d’Agadir. La présence de la JSK à
Agadir fait déjà toute l’actualité à
travers les réseaux sociaux et
l’on prépare un accueil cha-
leureux aux Cana-
concertés avant de
trancher sur le dispositif
à mettre en place dès l’entame
du match et la non-participation de
Maroci est venu quelques heures
avant le match et ce pour la simple
raison que les Kabyles n’ont pas
voulu prendre de risque inutile, sa-
chant que les gars de l’ASO allaient
opter pour un jeu dur au milieu et
toute rechute de Maroci privera en-
core l’équipe de ses services pendant
des semaines.
ris.
de Maroci au milieu du terrain s’est fait res-
sentir. Aït Djoudi a même confié à ses assis-
tants qu’il mise énormément sur le retour de
son poulain. Avec le retour de l’enfant de
Maghnia, le coach aura de nombreuses solu-
tions et le rendement sera meilleur.
Retour
au pays samedi
ou dimanche
Il a beaucoup manqué au milieu
du terrain
Le staff technique n’a pas voulu
prendre le risque de l’aligner à
Chlef
Pour ce qui concerne le re-
tour de la JSK au pays, on a appris
d’une source proche de la direction
que les Canaris seront de retour sa-
medi ou dimanche au plus tard. Il
faut savoir que le staff technique
souhaite rentrer bien avant l’Aïd,
car juste après, l’équipe prépa-
rera le match contre
l’ESS.
Pour de nombreux observateurs, l’absence
Les présents au stade Boumezrag se sont,
au départ de la rencontre, interrogés sur la
L. A.

Hannachi «Les 3 prochains matchs seront encore plus durs, on doit bien les préparer»

Au coup de sifflet final de la rencontre JSK-ASO, le prési- dent de la SSPA/JSK, Mohand-Chérif Hannachi, était très déçu que ses joueurs aient raté une belle opportunité de reve- nir avec la victoire. Tout en demandant à son entourage les

autres résultats qui ont sanctionné les matchs de la 7 e journée, notamment en ce qui concerne les concurrents directs de la JSK, le président s’est exprimé sur les trois prochaines sorties face respectivement à l’ESS, MCA et le RCA. A ce propos, il a déclaré : «L’ESS a fait une bonne opération chez elle

en s’imposant face au MCA. Cette victoire la pro- pulse en haut du tableau. Le match prochain sera très difficile et nous serons, bien entendu, tenus de réagir. Deux autres matches, non

des moindres, nous attendent face à des équipes qui réalisent de belles perfor- mances, à savoir le MCA et le RCA. C’est des matchs très durs qu’il va falloir bien préparer. Je fais confiance au staff technique et les joueurs qui vont donner le meilleur d’eux-mêmes pour rester toujours en haut du tableau.»

A. A.

technique et les joueurs qui vont donner le meilleur d’eux-mêmes pour rester toujours en haut du
06
06

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup d’œil
7 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 1 Coup d’œil JSK La piste Salif Ballo relancée Q uel

JSK

La piste Salif Ballo relancée

Q uel dommage ! La formation kabyle, qui s’est rendue à Chlef avec la ferme intention de re-

venir avec les trois points, a été tenue en échec dans les toutes dernières secondes de la partie. Le rentrant Farhi a réussi à remettre les pendules à l’heure, à la 95’. Une réalisa- tion qui a scié les jambes aux coéquipiers de Djamel Benla- meri, lesquels voulaient re- partir avec les trois points. Un résultat qui placera les Jaune et Vert à la seconde place avec 14 unités devant l’Entente de Sétif, qui retrouve sa place de leader après la victoire ac- quise à domicile devant le Mouloudia d’Alger. A la fin de la rencontre, le premier res- ponsable de l’équipe, Mo- hand-Chérif Hannachi, n’a pas manqué l’occasion de dé- clarer que son entraîneur doit impérativement trouver d’au- tres solutions tout en appor- tant des modifications dans l’équipe type. Ainsi, le club du Djurdjura attend avec impa- tience le prochain mercato hivernal pour se renforcer. Selon une source bien infor-

hivernal pour se renforcer. Selon une source bien infor- d’un milieu récupérateur et d’un attaquant de

d’un milieu récupérateur et d’un attaquant de pointe. Les

blessures à répétition de Tayeb Maroci et l’inefficacité de l’attaque inquiètent désor- mais la direction, laquelle es- père se renforcer avec de grands noms prochainement.

La piste Ghilas tient la route

Concernant l’international algérien Ghilas, une source fiable nous a confié que les dirigeants de la JSK sont plus que jamais intéressés par le profil de l’attaquant qui, selon eux, sera d’un grand apport au compartiment offensif. Comme révélé précédem- ment par nos soins, le mana- ger officiel du joueur est prêt à étudier l’offre des Kabyles. Affaire à suivre.

A. A.

mée, les Canaris sont

sur les traces d’un mi- lieu offensif malien, qui

a été déjà proposé l’an

dernier. Il s’agit de Salif

Ballo. L’international malien de 25 ans a failli rejoindre les Jaune et Vert à l’entame de la saison, avant que cette décision ne soit désac-

tivée. Quelques mois plus tard, le nom du joueur circule

à nouveau dans l’équipe. Ap-

paremment, le président Hannachi est prêt à casser sa tirelire pour l’avoir, d’autant plus que les supporters rêvent d’ores et déjà du titre.

Un récupérateur et un attaquant, la priorité de la direction

Après sept journées de championnat, la JSK, qui en- registre un très bon début avec 14 unités glanées jusqu’à présent, attend avec impa- tience l’ouverture du marché des transferts pour entamer les négociations avec certains joueurs ciblés, pour les enrô- ler et renforcer l’effectif. A en croire une source officielle, l’équipe est à la recherche

Ebossé «Moi égoïste ? Si je l’étais, je n’aurais jamais servi Madi»

Au lendemain du match nul entre l’ASO et la JSK, nous avons joint l’attaquant Albert Ebossé, auteur d’une passe décisive à Aymen Madi, qui s’est retrouvé seul face au gardien chélifien et a ouvert le score. D’après le Came- rounais, il aurait pu et sans la moindre diffi- culté ouvrir la marque. Seulement, il a préféré offrir la balle à son coéquipiers sur un plateau à cinq étoiles : «Moi égoïste ? Si je l’étais vrai- ment, je n’aurai jamais servi Madi. Per- sonnellement, je joue d’abord pour le groupe avant de me concentrer sur mes objectifs personnels. J’ai lu aussi que j’ai raté le but du K.O. C’est faux ! Certes, j’ai eu une occasion, mais ce n’était pas si facile d’aggraver la marque. J’ai fait de mon mieux, mais le gardien a bien réagi.»

«J’ai beaucoup inquiété la défense adverse»

Revenant sur sa prestation face à l’ASO, Albert Ebossé estime qu’il a été bon en inquiétant à plusieurs reprises la défense adverse qui a eu du mal à le contrôler : «Je n’aime pas parler de mes prestations, mais je pense que j’ai été plus ou moins bon. J’ai beaucoup in- quiété la défense adverse. Même si je n’ai pas scoré, j’ai quand même servi mon coéquipier Madi. L’intérêt de l’équipe passe avant tout.»

«Notre place au classement signifie tout»

Avant de conclure, le Camerounais est revenu sur la performance de la JSK, depuis l’entame de la saison. Pour lui, le fait que son équipe soit deuxième au classement prouve que le groupe fonctionne bien et que son équipe finira par s’imposer : «Actuelle- ment, nous sommes deuxièmes au clas-

sement avec 14 points. On doit désormais battre coûte que coûte l’Entente. Personnellement, j’aime ce genre de match entre le premier et le deuxième. Le fait qu’on soit à cette position prouve qu’on a une bonne équipe. Nous allons faire de notre mieux pour nous racheter et re- trouver notre première place, dès la prochaine journée.»

S. D.

notre première place, dès la prochaine journée.» S. D. A S O Deux points sur neuf
notre première place, dès la prochaine journée.» S. D. A S O Deux points sur neuf

ASO

Deux points sur neuf

L’ASO face à la réalité du terrain

U ne semaine difficile pour l’ASO avec ses trois matches qui ont freiné le groupe qui n’a réussi à prendre que deux points en trois rencontres. Même si le

match nul face au Mouloudia était une belle performance pour les camarades de Tedjar, leurs deux autres matches n’ont pas été à la hauteur, surtout que l’équipe vient de rater l’occasion de se classer parmi les trois pre- miers. Si elle avait remporté les deux derniers matchs, elle s’est heurtée à deux grosses cy- lindrées de la L1 qui ont réussi à la piéger. L’ASO a trouvé les pires difficultés à mener le jeu. Le staff technique a pu voir le réel niveau de l’équipe qui a besoin de renforcement en attaque et au milieu du terrain offensif où l’équipe souffre le plus. Cette réalité était un choc pour certains mais une logique pour d’autres qui savaient déjà que cette équipe n’est pas celle de 2011 et ne pourra pas être au même niveau. C’est pour cette raison que les ambitions des supporters seront plus lo- giques dans l’avenir afin de laisser à cette équipe le temps de murir.

Toujours des erreurs derrière

Le groupe a encaissé un but sur une erreur banale où les défenseurs n’ont pas su appli- quer la ligne du hors-jeu, ce qui a permis aux attaquants adverses de se retrouver devant le

gardien de l’ASO et marquer sur une action facile. Une erreur monumentale qui prouve toujours le manque d’automatisme entre les joueurs, surtout qu’il y a eu des changements au niveau de la charnière centrale lors de ce match.

Une bonne réaction est attendue

Lors de ce match, l’équipe a eu une bonne réaction, après avoir encaissé un but et a mené le jeu durant tout le match. Une deuxième mi-temps nettement meilleure que celle face à l’ESS où l’équipe a coulé physi- quement. Cette fois, l’équipe avait plus de vo- lonté pour revenir au moins au score et a maintenu la pression jusqu’à la dernière se- conde du match où elle a eu ce qu’elle voulait, chose qui prouve l’orgueil de ce groupe qui refuse de baisser les bras.

Premier but en deuxième mi-temps

L’ASO a réussi lors de ce match à marquer son premier but de la saison en deuxième mi-temps après sept matches disputés. Ce but de Farhi prouve que le rendement de l’équipe s’est amélioré par rapport aux der- niers matches joués.

A. F.

amélioré par rapport aux der- niers matches joués. A. F. Ighil «Je suis satisfait de la

Ighil «Je suis satisfait de la production, pas du score !»

«On a affronté une autre grosse cylindrée aujourd’hui, trois jours seulement après le match contre l’Entente. On n’a pas bien récupéré sur le plan physique, mais je suis satisfait de la pro- duction de mes joueurs qui ont joué un meilleur match et qui ont eu la volonté d’aller jusqu’au bout, afin de changer le cours du match. On a eu un but qui est venu beaucoup trop en retard, mais qui a quand même permis de prendre un point. Mais vu les circonstances et la qualité de l’adversaire, on a un groupe ca- pable d’évoluer avec le temps et les matches.»

«Une réaction positive de mes joueurs»

«Ce qu’on a pu retenir au- jourd’hui et la forme de l’équipe en deuxième mi-temps, les joueurs

ont tenu le coup cette fois, malgré la fatigue des deux premiers matchs de la semaine. Il y a une amélioration sur le plan offensif, car on s’est créé plus d’occasions et on était supérieurs à l’adversaire qui était obligé de battre en re- traite pour sauver son avance. Je crois que c’est une réaction posi- tive des joueurs qui sont revenus en deuxième période.»

«Cette équipe n’est pas celle de 2011»

«Il faut savoir que cette équipe n’est pas celle de 2011 et les gens doivent comprendre ça. On recommence à zéro, c’est une nouvelle équipe qui est en train de grandir et nous avons besoin de calme et de temps pour tra- vailler. Notre objectif reste de construire une équipe capable, dans quelques années, de re- jouer le titre, mais il ne faut pas

presser l’équipe maintenant mais il faut l’encourager malgré les mauvais résultats.»

«On ne peut pas demander plus à ce groupe dans l’immédiat»

«Je lance un appel aux sup- porters pour rester derrière ce groupe et les encourager. On ne peut pas leur demander plus. Les supporters veulent que leur équipe soit la meilleure, mais il faut être aussi réaliste, on a un groupe qui commence juste de retrouver son profil et ne peut pas figurer avec un meilleur vi- sage pour le moment. Il ne faut pas fexercer de la pression mais de laisser les choses se faire avec le temps, on s’améliorera au fil des matchs.»

A. F.

Lakhdari blessé à la jambe

Lakhdari a été malchanceux lors de ce match puisqu’il s’est blessé à la jambe lors de l’échauffement, avant le début de la rencontre. Ce qui l’a privé d’y prendre part. Il a été remplacé par le Béninois Nana Badaro. Malgré les soins, les dou- leurs ont persisté, chose qui l’a obligé à déclarer forfait pour ce match. Il devait passer des tests médicaux, hier, pour connaître la nature de sa blessure.

Medouar «Je félicite les supporters»

«On a bien joué aujourd’hui, malheureusement, il y a eu la pression, la fatigue et aussi l’arbitrage. Mais je suis satisfait du rendement de l’équipe qui avance de match en match. Je tiens aussi à féliciter les supporters, surtout les Ultras Polina qui sont restés derrière l’équipe jusqu’à la dernière seconde et ça a beaucoup aidé les joueurs à revenir dans le match. Voilà une réaction qui encourage et qui fait baisser la pression sur les joueurs qui reconnaissent que leurs supporters ont bien joué leur rôle aujourd’hui dans les moments difficiles.»

www.lebuteur.com USMA Coup risqué
www.lebuteur.com
USMA
Coup risqué

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

USMA Coup risqué N° 2428 Lundi 7 octobre 2013 07 Khoualed, Koudri et Djediat ont purgé
07
07
Khoualed, Koudri et Djediat ont purgé
Khoualed, Koudri et
Djediat ont purgé

Tous les trois absents face au CSC à cause de la sanction qui leur a été infligée pour contestation de déci- sion contre la JSS, Necer Eddine Khoualed, Hamza Koudri et Miloud Djediat ont purgé et, du coup, seront d’attaque pour le prochain rendez- vous de leur équipe prévu pour après l’Aïd lorsque l’USMA ira défier le MCEE chez lui.

Deux joueurs arrivent en retard au diner jeudi

A en croire une source digne de foi, deux éléments se sont présentés en retard par rapport à leurs coéqui- piers, pour le diner la veille de la rencontre face au CSC sans que per- sonne ne réagisse, que ce soit les membres du staff technique ou les dirigeants. Ce qui n’aurait pas été du goût du premier responsable du club, s’il l'avait su. Les deux joueurs n'ont même pas été rappelés à l’or- dre. Cet incident ne semble pas avoir dérangé le coach français et ses assistants qui semblaient ne pas vou- loir perturber le groupe quelques heures avant l’un des chocs de la précédente journée. Toujours selon notre source, cette affaire n’est pas close car un rapport sera établi et remis à la direction dans les jours à venir. Actuellement à l’étranger, c’est donc au retour de Haddad que ce cas sera étudié. Affaire à suivre.

L’attaque ne convainc plus !

F ace au CSC vendredi, les Rouge et Noir ont concédé leur premier match nul à domicile cette saison, n’ayant pas pu s’imposer

face à leur adversaire du jour qui est un concurrent direct pour le titre de champion. Ce résultat a déçu les supporters et c’est compréhensible. Présents en force au stade Omar- Hamadi, ils ont vu les coéquipiers de Farouk Chafaï rater l’occasion d’ajouter de précieux points à leur actif, même si ces derniers ont do- miné leur vis-à-vis surtout en se- conde période. Supérieurs à la formation qui occupe la troisième place au classement, les Usmistes au- raient pu l’emporter mais au final ils n’ont pas pu ajouter un autre but après celui inscrit par Chettal lors de la première minute, ce qui leur a coûté cher. Moins bonne dans les dernières 30 mètres, comme l’a re- connu le premier responsable du

staff technique juste après le coup de sifflet finale de l’arbitre Haïmoudi, l’attaque de l’USMA n’a plus brillé depuis le match face à l’USMH, ce

qui commence à inquiéter. En effet, depuis ce derby qui s’est joué à Lavi- gerie durant lequel les protégés de Courbis ont marqué deux buts lors

de la seconde période, ils n’ont rien

montré offensivement, se contentant

d’une réalisation sur penalty contre

le MCA avant que les attaquants res-

tent muets à Béchar. Le week-end passé, c’est Chettal qui a montré la voie aux siens, mais en fin de compte les Andria, Gasmi ou encore Ziaya n’ont pas pu trouver le chemin des filets, ce qui poussera sûrement Courbis et ses adjoints à chercher lors des jours à venir la meilleure manière pour mettre fin à cette si- tuation. Surtout lorsqu’on sait que l’USMA jouera à l’extérieur lors des deux prochaines journées. Ce qui veut dire que les Usmistes ne peu-

vent pas se contenter de défendre, s’ils veulent revenir avec les meil- leurs résultats d’El Eulma et Chlef.

Renforcer le groupe lors du mercato

Ne disposant pas d’un attaquant ca- pable d’enchaîner les buts, les respon-

sables du club doivent donc revoir

leur copie et songer à renforcer leur secteur offensif dès cet hiver s’ils veu-

lent être meilleurs. Reste à savoir si Courbis reviendra sur sa décision, lui qui avait préféré faire confiance aux éléments dont il dispose, mais jusque- là certains de ces éléments tardent à lui donner raison, ce qui l’obli- gera à trouver d’autres solu-

De nouveau titularisé lors du match contre le CSC, Andria Carolus que nous avons sollicité,
De
nouveau
titularisé lors du match
contre le CSC, Andria
Carolus que nous avons
sollicité, revient dans cette
interview sur ce semi-échec à
domicile, le second depuis le début
de la saison après la défaite essuyée
à Bologhine face au CABBA. Le
Malgache a tenu à rassurer les
supporters en nous affirmant qu’il
n’y a pas de crise à l’USMA et
que son équipe finira par
revenir en force lors des
prochaines
semaines.

Andria

Encore un nouveau faux pas à domicile, quel est votre senti- ment ? Franchement, je ne sais pas quoi dire. Je pense que nous sommes tombés dans le piège tendu par notre adversaire. Nous avons bien entamé la partie. Nous avons pris l’avantage dès la première minute, mais malheureusement nous n’avons pas su le garder. Le CSC a égalisé juste avant la pause. De re- tour des vestiaires, nous avons cherché à inscrire un second but, mais toutes nos tentatives ont échoué. C’est tout à fait normal que nous soyons donc déçus. Vos supporters n’ont pas appré- cié ce nouveau faux pas… (Il nous coupe) Nous aussi nous le sommes. Croyez-moi, ce n’est pas facile de laisser filer des précieux points surtout que nous aurions pu prendre le meilleur face à notre ad- versaire du jour. Des fois, ce genre se situation arrive et du coup nous sommes obligés de gérer en atten- dant que nous nous rachetions dès que l’occasion se présente.

Ferhat séduit à droite et envoie des signes à Halilhodzic

Ce n’est un secret pour personne, Vahid Halilhodzic s’intéresse de plus en plus à Zinedine Ferhat, et le match qui a opposé les Rouge et Noir au CSC a été une occasion pour le sélectionneur de superviser une nouvelle fois le jeune joueur us- miste. Aligné au poste d’arrière laté- ral droit, Ferhat qui s’est imposé depuis plus d’un an comme étant un élément clé dans son équipe a saisi cette nouvelle chance pour envoyer des signes forts au Bosniaque en fournissant une belle prestation. Même s’il a habitués les supporters de l’USMA à mieux, Ferhat a tenu son rôle comme il se doit. Très en vue sur son couloir droit qu’il a oc- cupé, le n°47 de l’USMA a donc prouvé une nouvelle fois qu’il pourra être une solution pour les Verts lors des mois à venir. Reste à savoir si Vahid Halilhodzic a été to- talement conquis. Une réponse que seul le concerné pourra donner.

El-Orfi a été irréprochable dans son nouveau rôle !

Faisant lui aussi partie de ses plans, Hocine El-Orfi, et même s’il n’a pas été retenu pour le prochain match des Verts, il demeure toute- fois sélectionnable comme le prouve la liste des 36 joueurs dévoilée sur le site de la FAF dans laquelle figurent tous ceux qui pourront faire partie du groupe de Vahid pour les pro- chains rendez-vous de la sélection. Le joueur a eu l’occasion de montrer ce qu’il a dans le ventre. Bien qu’il ait eu un rôle qui n’est pas le sien, puisqu’il a évolué beaucoup plus comme un milieu offensif, le natif de Boussaâda a réussi à mettre tout le monde d’accord en rendant une copie propre montrant qu’il est pré- cieux dans l’entrejeu. Un constat que le sélectionneur a dû sûrement faire.

Adel C.

Laïfaoui «Si tout se passera comme prévu, je serai présent à la reprise» Joint par
Laïfaoui
«Si tout se passera
comme prévu, je serai
présent à la reprise»
Joint par nos soins, Abdelkader Laïfaoui nous a
confirmé l’information parue hier sur ces mêmes co-
lonnes. «Face au CSC, j’ai été obligé de céder ma place à
cause du coup que j’ai reçu sur l’action du but égalisateur.
J’étais un petit peu déboussolé après avoir reçu le ballon
en pleine tête, mais à présent je me sens beaucoup mieux.
Nous avons eu droit à trois jours de repos, je pense que
c’est suffisant pour que je m’en remette. Donc, si tout se
passera comme prévu, je serai présent à la reprise.» Une
reprise qui sera marquée par l’absence de Khoualed et
Zemmamouche, puisqu’ils ont été convoqués en
Equipe Nationale afin de pré-
parer le prochain match
des Verts face au
Burkina Faso.

tions pour que son attaque soit plus performante à l’avenir.

Adel C.

vrai dire, c’est une arme à dou- est un peu tôt pour parler de
vrai dire, c’est une arme à dou-
est un peu tôt pour parler de

force. La suite du parcours est en- core longue, il ne faut pas donc pa- niquer ou laisser le doute s’installer. Le championnat observera une halte. Sera-t-elle bénéfique pour vous ?

A

ble tranchant. Nous aurions voulu enchainer avec d’autres matches, mais il y aura une trêve à cause des matches internationaux. Nous al-

lons donc faire en sorte de profiter de cette halte afin de recharger nos batteries pour pouvoir repartir du bon pied lorsque la compétition re- prendra. Vous irez à El Eulma lors de votre prochaine sortie, est-ce un match décisif ?

Il

cette rencontre, mais si nous vou- lons retrouver le sourire il va falloir le remporter. Ça sera difficile pour nous d’aller chercher une victoire à El Eulma, mais nous n'avons pas d’autre choix. Si nous voulons récu- pérer les points perdus à domicile, il faut gagner cette confrontation. La rencontre sera difficile pour les deux clubs, mais nous ferons en sorte de la négocier de la meilleure des manières afin d’offrir un bon résultat à nos supporters. Entretien réalisé par Adel C.

«Pas de panique,

l’USMA reviendra en force»

Contrairement à ce qui est le cas lorsque vous êtes rem- plaçant, cette fois-ci vous n’avez pas brillé comme d’habi- tude. Pourquoi ? Je ne vois aucune raison précise. Je me suis donné à fond, mais cela n’a pas suffi pour que notre équipe s’impose. Que voulez-vous que je vous dise ? Pour moi, je n’ai pas de préférence, remplaçant ou titulaire, le plus important à mes yeux c’est que l’USMA s’impose au final, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Je suis à la disposition du coach, s’il voit que je suis apte à jouer dans le onze de départ, je fais le nécessaire pour ne pas décevoir, dans le cas contraire je fais aussi de mon mieux pour apporter un plus à chaque fois que j’ai l’occasion. L’USMA pointe à la cinquième place. Comment voyez-vous la suite du parcours ? L’USMA est un grand club, donc le club doit toujours jouer les pre- miers rôles. Nous occupons la cin- quième place, mais nous ne sommes qu’à quelques points du leader. C’est vrai que le résultat de notre dernier match n’est pas celui que nous avons souhaité décrocher, mais que nos supporters se rassu- rent, nous finirons par revenir en

08
08

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup de maître MCA
www.lebuteur.com
Coup de maître
MCA

«Quand Djallit est en méforme, c’est tout le Mou- loudia qui est pa- ralysé.» Cette phrase était de-

venue, la saison dernière, l’ex- pression consacrée du vieux club algé- rois. Depuis, la situation a beaucoup changé avec le retour au premier plan de Abderrahmane Hachoud qui a re- trouvé toutes ses qualités de buteur qui faisaient sa force au Bordj et à Sétif. Décisif face à Aïn Fekroun sur balle ar- rêtée puis contre le CRB avec un but d’anthologie, Hachoud est devenu l’arme fatale du Mouloudia. Marquant tellement de son empreinte ce début de championnat à telle enseigne que celui-ci en a développé une véritable dépendance. Comment peut-il en être autrement lorsqu’on sait que le natif d’Al Attaf a inscrit 3 des 8 buts de son équipe depuis le début de l’exercice. Une performance qui traduit par la même occasion toute l’impuissance de la ligne avant qui n’arrive plus à ins- crire le moindre but. Evidemment que c’est bien de compter sur un joueur comme Hachoud qui avait tant été cri- tiqué l’année passée, mais il faut aussi reconnaître que cela fait désordre dans un club aussi ambitieux que le Mou- loudia de s’en remettre à chaque fois au pied droit de Hachoud. La preuve par les chiffres, Hachoud a fait gagner six points sur les onze décrochés par les Vert et Rouge. Et lorsque le latéral droit reste muet, aucun autre élément ne parvient à endosser ce costume d’homme providentiel. Et cela s’est rapidement traduit de façon négative sur les performances de l’équipe qui a essuyé deux défaites face à l’USMA et l’ESS et un match nul concédé face

Il a inscrit 3 des 8 buts de son équipe en championnat

Il est sur les traces de Djallit avec ses 13 réalisations Lors de l’exercice précé- dent, le Mouloudia était à

La Hachoud-dépendance

précé- dent, le Mouloudia était à La Hachoud-dépendance à l’ASO. Dépendre uniquement de la précision de

à l’ASO. Dépendre uniquement de la précision de frappe de Hachoud, voilà une donne qui devrait laisser songeurs les pensionnaires d’Al Achour qui doivent revoir absolument leur copie lors du mércato hivernal. Et pour cause,

malgré tous les moyens mis à la disposition du club, la formation mouloudéenne n’à ni l’en- vergure ni la profondeur pour espérer rempor- ter un titre cette saison.

deux doigts d’arracher une place qualificative pour la Ligue des champions n’était le refus de jouer au 1er-Novembre face aux Harrachis. Atteignant même la finale de la Coupe d’Algérie, cela a été possible grâce à Mustapha Djallit auteur de 13 réalisations qui lui ont permis de terminer meilleur baroudeur du championnat. A cette période, le MCA était déjà dépendante des performances de Djallit malgré les présences de Yachir et Bouguèche. Cette saison, alors que Djallit est en train de nager dans des eaux troubles, Hachoud navigue lui sur les bases de son camarade puisqu’il en compte 3 unités après 7 journées de championnat. A ce rythme, il est évident que Hachoud atteindra la barre fatidique des 13 buts qui reste son re- cord personnel établi sous les couleurs de l’En- tente de Sétif.

Il frappe aux portes de l’Equipe nationale On sait tous que le sélectionneur national, Halilhodzic, a un gros souci avec le couloir droit, au point d’aligner Khoualed dans un re- gistre qui n’est pas le sien. Dans le cas où Ha- choud parviendrait à garder ce rythme de croisière, il est évident qu’il frappera dès lors aux portes de l’Equipe nationale. Hachoud avec ses frappes lointaines est un atout majeur dans le football de haut niveau. Le natif d’Al Attaf mérite qu’on lui donne une seconde chance de briller sous le maillot des Verts. Mais pour y arriver, il est primordial pour Ha- choud de rester régulier en terme de perfor- mance tout au long de la saison. C’est une condition sine qua non pour caresser de nou- veau le rêve de porter le maillot des Fennecs. T. Che

Mention bien

pour Ghorbal

Sous pression avant le match, l’arbitre de la ren- contre, Ghorbal, s’est mon- tré cette fois à la hauteur de l’événement, ce qui n’était pas le cas auparavant. Suivi à la loupe par la commis- sion d’arbitrage, suite à la volonté de le récuser par le Mouloudia, Ghorbal s’est acquitté convenablement de sa tâche. On aimerait que ce referee dirige toutes les ren- contres avec une telle auto- rité et justesse ce qui lui éviterait à l’avenir bien des critiques et de désagré- ments. Cette fois-ci, l’équipe du MCA n’a qu’à faire des reproches à elle-même après avoir produit une piètre prestation face à des Séti- fiens plus volontaires et plus compacts collectivement.

Une reprise sous haute tension cet après-midi au 5-Juillet

C’est cet après-midi, à 17 heures, que les joueurs du Mouloudia doivent repren- dre le chemin du travail. Très marqués par ce par- cours en dents de scie, les camarades de Ghazi devront pourtant se remobiliser pour la suite du parcours même si la mini trêve devra leur faire le plus grand bien. Face à la colère des Chnaoua, il est certain que cette reprise aura lieu sous haute tension même si la di- rection du club veillera à ce que rien ne vienne entraver l’entraînement du groupe. Un gros travail sur le plan psychologique attend le groupe car c’est dans ce do- maine où tout semble coincé au point de créer un blocage qui explique en parti la série noire des Vert et Rouge. T. Che

Djemili : «Dans ces moments de crise, il est impératif de rester soudés» Avec pas
Djemili : «Dans ces moments
de crise, il est impératif de
rester soudés»
Avec pas moins de sept arrêts
décisifs, Houari
Djemili a sorti un gros match qui a évité à son équipe
de sombrer en seconde période.
S’affirmant comme
le portier numéro un, Djemili sait qu’il aura fort à
faire lors des deux prochaines journées qui seront
rant le second
half avec pas
moins de sept
arrêts décisifs
déterminantes
pour le Mouloudia.
C’est la grosse frustration, après avoir
essuyé une deuxième défaite, cette
fois à Sétif ?
C’est sûr que nous sommes très déçus
de ne pas avoir réussi à bien négocier ce
périlleux déplacement. On savait que
Sétif allait être transcendée par le soutien
de son public. On savait aussi que l’En-
tente revenait en force après la victoire
décrochée à Chlef.
Que s’est-il passé au juste durant les
vingt première minutes où vous étiez
à l’agonie ?
Nous avons pris ce but trop tôt dans le
match. Vous savez, quand vous encaissez
au bout de trois minutes de jeu de sur-
croît au 8-Mai 45, il est très difficile d’y
revenir. Il y a eu ce but assassin de Ka-
raoui qui nous a coupé les jambes. A ce
moment du match, nous étions au bord
de la rupture. Mais le but de Hachoud
nous a remis sur les rails. Nous étions
même à deux doigts d’égaliser avant de
rejoindre les vestiaires.
Vous avez été époustouflant du-
suite aux frappes
toutes aussi puissantes que précises
des joueurs de l’Entente.
Je n’ai fait que mon travail. J’ai tout fait
pour garder l’équipe dans le match car un
troisième but nous aurez mis sur les ge-
noux. Je savais qu’en restant à 2 à 1 on
pourrait à tout moment revenir dans le
match. Avec un Hachoud en état de
grâce tout devenait possible.
Vous étiez justement à deux doigts
d’égaliser n’était l’arrêt spectaculaire
de Khedairia qui a sauvé les meubles.
Personnellement, je voyais le coup de
tête de Hachoud au fond des filets mais
un arrêt réflexe de Khedairia a sauvé son
équipe d’une égalisation certaine. C’est
vous dire à quoi peut se jouer un match.
Cette défaite vous relègue à cinq
points de Sétif solide leader du cham-
pionnat.
Il va
falloir réagir très vite faute de quoi
vous risquer de perdre toute chance
de jouer le titre, non ?
Nous devons remporter coûte que
coûte notre prochain match face au RCA
puis le suivant contre la JSK. Il nous faux
les six points si nous voulons rester dans
la course au titre. On n’a pas d’autre alter-
native.
On peut dire que cette mini trêve
tombe vraiment à pic ?
Elle va surtout nous permettre de re-
mettre de l’ordre et de se souder derrière
un seul et même objectif qui est de re-
nouer avec le succès. Nous allons aussi
récupérer Metref et Bouguèche dont leur
absence s’est fait ressentir. L’heure est
vraiment à la mobilisation. Il faut aussi
que nos supporters nous soutiennent
dans ces moments difficiles.
Justement, les Chnaoua présents à
Sétif vous ont bombardés d’insultes…
Il faut les comprendre. Ils étaient dépi-
tés. Ils venaient de faire presque 4 heures
de route en bravant la chaleur puis la
pluie diluvienne pour nous encourager.
Et au bout du compte, leur équipe s’est
inclinée. C’est à nous d’agir grâce à leur
soutien indéfectible pour leur rendre le
sourire.
Entretien réalisé par
Tarek-Che

Berarma s’est accroché avec le directeur du stade du 8-Mai

L’entraîneur des gardiens de but, Azzedine Berarma, a eu une friction avec le direc- teur du stade du 8-Mai. Le technicien n’a pas toléré à juste cause que le responsa- ble du stade l’oblige à pendre place au milieu des suppor- ters au lieu de s’asseoir dans la tribune officielle. Ayant déjà un contentieux, les deux hommes ont une expli- cation très franche avant et après la fin du match.

La délégation est arrivée à 22h30 à Alger

Dès la fin du match, la dé- légation mouloudéenne a pris le vol spécial affrété par la Sonatrach pour rallier Alger. C’est donc à 22h30 que l’équipe du Mouloudia a atterri sur le tarmac de l’aé- roport international Houari- Boumediène.

Ouali : «Le but de Ziti était entaché d’une faute»

Titularisé pour la pre- mière fois de la saison, Billel Ouali a voulu revenir sur ce premier but signé Ziti qui n’est pas valable à ses yeux :

«On ne méritait certaine- ment pas de perdre ce match. Nous avons manqué de réus- site sur certaines séquences de jeu. Je veux revenir sur le but de Ziti qui était entaché d’une faute. Il y avait une charge sur moi, c’est ce qui m’a déséquilibré. Ayant mis ses coudes sur moi, Ziti m’a empêché de sauter pour dis- puter la balle aérienne. On peut voir clairement à la télé- vision ce que j’avance.» T. Che

www.lebuteur.com Coup ferme MCA
www.lebuteur.com
Coup ferme
MCA

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

09
09

Boumella

renouvelle sa

«Je n’ai contacté aucun entraîneur»

confiance à Geiger

A lors que beaucoup de choses ont été

dites au sujet de l’avenir du techni-

cien suisse Alain Geiger, notamment

«Les joueurs qui ne méritent pas de porter le maillot du MCA seront libérés au mercato» Bien que la défaite ne soit pas la fin du monde pour le MCA, c’est beaucoup plus la manière avec laquelle le Mouloudia a évolué qui a fait mal aux supporters, parce que certains joueurs marchaient sur le terrain. A ce sujet, le président du MCA n’est pas allé avec le dos de la cuil- lère pour dire : «Certains joueurs ne méritent pas de porter le maillot du MCA et ils vont partir au mercato pour être remplacés par de bons joueurs.»

«Je demande à ceux qui manipulent les joueurs et sèment la zizanie de laisser le Mouloudia tranquille» Connu pour son franc-parler, Boudjemaâ Boumella a adressé un message à ceux qui veulent saboter le Mou- loudia et dira : «Je demande à ceux qui manipulent les joueurs et sèment la zizanie de laisser le Mouloudia tran- quille. Nous sommes en train de bâtir un grand club et cela nécessite l’apport de tout le monde, notamment les supporters qui doivent soutenir leur équipe.» «Le club est endetté, celui qui veut parler du Mouloudia n’a qu’à ramener 70 milliards» Le président du Mouloudia n’a pas mâché ses mots en- vers ceux qui veulent s’immiscer dans les affaires du club et dira ouvertement : «Les gens doivent savoir que le club est endetté et celui qui veut parler du Mouloudia n’a qu’à ramener 70 milliards et je pense que ces personnes feront mieux de nous laisser travailler, au lieu d’essayer de nous perturber. Il faut savoir que nous travaillons d’arrache- pied pour subvenir aux besoins du club, car le MCA est ac- tuellement SDF.»

Kamel M

La commission de discipline va délibérer au sujet des nouvelles sanctions

l Comme nous l’avions déjà rapporté sur ces mêmes colonnes, cinq joueurs du Mouloudia sont passibles

de sanction, suite à leur mauvais comportement lors du second stage de préparation au Maroc. Une source digne de foi nous a confié que la commission de disci- pline va délibérer aujourd’hui et prononcera les sanc- tions qui leur seront infligées. Il est à rappeler que

quatre joueurs de la catégorie Espoirs vont comparaître devant la commission de discipline. Le CSA/MCA tiendra ce mardi une conférence de presse

l Le CSA/MCA animera, ce mardi à 10h30, une conférence de presse au siège du club, sis à Cheraga,

pour débattre de certains points relatifs à la vie du club et les difficultés qu’il traverse. Le président du Moulou- dia, Amar Brahmia, et les membres de son bureau vont même apporter des preuves tangibles sur certaines af- faires et on annonce même de graves révélations.

af- faires et on annonce même de graves révélations. après la défaite à Sétif, le premier

après la défaite à Sétif, le premier

F inalement, Alain Geiger continuera sa mission

conseil d’administration a pris la décision

responsable du club, Boudjemâa Bou- mella, s’est exprimé sur ce sujet pour apporter un démenti catégorique et dira : «Geiger a toute notre confiance et a fait ses preuves à l’ESS et la JSK. Ce n’est pas à cause de deux défaites qu’on va tout remettre en cause. Les gens doivent savoir que

au Mouloudia, puisque le président du

de renouveler sa confiance à Geiger,

convaincu que le problème est loin d’être celui de l’entraîneur qui n’est plus à présen- ter. Boudjemaâ Boumella est persuadé que certains joueurs ne méritent pas de por- ter le maillot du Mouloudia, eux qui ont choqué plus d’un par leur rendement sur le terrain. Et c’est pour cette raison que des changements s’imposent au niveau de l’effectif lors du mercato. C’est ce qui a motivé, d’ailleurs, sa dé- cision de maintenir Geiger en poste, convaincu que le MCA sera meilleur à l’avenir lorsque l’équipe sera renforcée au mercato. Ainsi Geiger pourra continuer sa mission en toute quiétude et préparer le prochain match face au RCA dans de bonnes conditions, lorsqu’on sait qu’il aura toute la trêve pour remobiliser le groupe. Il a opté pour la stabilité En responsable aguerri, il a évité de faire de Geiger un bouc émissaire. C’est pour cette raison qu’il a opté pour la stabilité, car il est inutile de changer d’entraîneur, alors que le problème est tout autre. Cette confiance affichée envers Geiger le récon- fortera sans aucun doute et lui permettra de travailler dans un climat serein. A croire une source digne de foi, on laisse en- tendre que Geiger aura une réunion avec le premier responsable du club pour débattre de la situation et prendre les décisions qui s’imposent. A leur tour, les joueurs seront mis devant leurs responsabilités, car il est temps que les choses changent au Mouloudia, avant qu’il ne soit trop tard. A voir le rendement de l’équipe face à l’ESS, il semble bel est bien qu’il y a anguille sous roche au sein de l’équipe. K. M.

le Mouloudia est un club structuré et qu’il faut tirer un trait sur les pratiques du passé. Geiger restera donc l’entraîneur du MCA et continuera le travail qu’il a entamé.» «Même le Barca et le Real perdent» Le premier responsa- ble du Mouloudia, à tra- vers l’entretien qu’il nous a accordé, a tenu à pré- ciser qu’il n’a contacté aucun entraîneur. «Je suis vraiment étonné par ce qui se dit dans la rue. Personnelle- ment, je n’ai contacté aucun entraîneur, avant ou après le match de Sétif, car ma confiance est totale pour Geiger. Même le Barca et le Real Ma- drid perdent des matchs. Est-ce que le fait de perdre un match est une raison suffisante pour changer d’entraîneur ? Je crois que c’est vraiment ab- surde», affirma encore Boumella.

L’ESS met à nu les carences d’un Mouloudia sans âme

L’ESS met à nu les carences d’un Mouloudia sans âme S amedi passé, les quelques sup-

S amedi passé, les quelques sup-

Le Mouloudia à court physiquement face

les joueurs du Mouloudia n’ont rien

porters du MCA qui ont effec- tué le déplacement ainsi que les milliers de Chnaoua qui ont

suivi le match de leur équipe à travers le petit écran ont été choqués par le niveau de leur équipe. Le Mouloudia était tout simplement une équipe sans âme, effacé sur le terrain, et qui va de mal en pis. Même si l’équipe a bénéfi- cié de tous les moyens nécessaires et que la direction a motivé les joueurs en leur promettant une prime de 20 millions de centimes en cas de vic- toire, le MCA s’est montré impuissant au stade du 8-Mai-45, misant sur de deux à trois joueurs qui se donnaient à fond sur le terrain, contrairement à la majorité des joueurs qui donnaient l’impression de marcher. Ainsi, le Mouloudia a été incapable de réagir. Pour preuve, l’équipe n’a joué qu’un quart d’heure, suite à l’exploit de Ha- choud, tout en essayant de pousser dans les dernières minutes du jeu, après que les Sétifiens eurent essayé de gérer le reste de la partie.

à une équipe qui a joué 5 matchs en deux semaines

Alors que le Mouloudia devait faire valoir ses arguments sur le plan phy- sique, du moment que l’équipe ne joue qu’un seul match par semaine, ce sont les Sétifiens qui ont affiché une meilleure fraîcheur physique par rap- port aux joueurs du MCA, malgré le fait qu’ils soient à leur cinquième match en l’espace de quinze jours seu- lement. Les poulains de Christian Lang se sont montrés très volontaires, en étant les premiers sur le ballon, af- fichant leur détermination à gagner. C’est ce qui a fait la différence entre les joueurs du MCA et ceux de l’ESS, samedi passé. Les Mouloudénes doi- vent même s’estimer heureux, car n’était la fatigue qui s’est faite ressentir chez les Sétifiens en fin de partie, les camarades de Karaoui pouvaient même marquer d’autres buts. Ainsi,

fait pour revenir avec un bon résultat. Dire que la direction du club a mis un vol spécial à leur disposition.

L’ESS amoindrie de quatre joueurs

D’autre part, le Mouloudia ne peut en aucun cas justifier sa défaite par l’absence de Metref et Bouguèche, du moment que les Sétifiens étaient pri- vés de quatre joueurs, à savoir Ma- douni, Djahnit, Nadji et Franck Madou. Toutefois, ces absences et le manque de fraîcheur physique n’ont pas empêché les Sétifiens de dominer les débats et de gagner. Par ailleurs, ce qui illustre la mauvaise période que traverse le Mouloudia, c’est le fait que Djemili soit le meilleur joueur sur le terrain du côté mouloudéen, en dépit des deux buts concédés dans les 20 premières minutes seulement. Cela nous renseigne parfaitement sur l’état de forme du Mouloudia actuellement.

K. M.

Kaci-Saïd

«A défaut du 5-Juillet, on recevra le RCA à Bologhine»

«A défaut du 5-Juillet, on recevra le RCA à Bologhine» l’équipe restera à Bolo- ghine, aucun

l’équipe restera à Bolo- ghine, aucun changement n’est envisagé», dira Kaci- Saïd.

«On recrutera quatre joueurs, c’est certain !»

Bien avant ce match face à l’ESS, on savait qu’au Mouloudia, ce n’était pas parfait au ni- veau des trois comparti- ments. A ce sujet, le manager général du club confirme que l’équipe se renforcera par des élé- ments de qualité. «Je tiens à vous dire que le Mouloudia recrutera bel et bien quatre joueurs et qui méritent de porter le maillot de ce grand club. L’heure est à la mobilisa- tion et l’équipe saura remonter la pente. On aurait aimé récolter un grand nombre de points, mais la si- tuation n’est pas aussi alarmante et il faut penser à notre prochain match de championnat», a conclu Kaci-Saïd.

K. M.

Affectés par la défaite à Sétif, les Mouloudéens se sont vite remis au travail. Ainsi, on pense d’ores et déjà au prochain match que les co- équipiers de Bel- laïd disputeront face au RCA. Alors que la do- miciliation a été évoquée, du fait que les joueurs souhaitent évo- luer ailleurs qu’à Bologhine, en homme respon- sable, le manager général du Mou- loudia estime que l’équipe restera bel et bien à Bo- loghine :

«Il faut rester sereins et penser à l’avenir»

«Cette défaite est amère, mais il faut bien se remettre au travail. Pour ce qui est de notre prochain du championnat, si la fermeture du stade du 5-Juillet est maintenue,

10
10

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com ESS Coup fort
www.lebuteur.com
ESS
Coup fort

C’est qui le patron de la Ligue 1 ?

P our le premier grand choc de la phase retour, les Sétifiens, appli- qués, ont im- p r e s s i o n n é .

Avec un Karaoui inspiré, ils ont battu assez difficilement, faut-il le signaler, la fantasque équipe du Mouloudia pour s’emparer ainsi du fauteuil de leader. Après la tête rageuse de Ziti, Karaoui a conclu un mouvement collectif lumi- neux, offrant la victoire aux siens, avec l’aide de Gourmi étincelant. Le but d’anthologie inscrit par Hechoud n’aura qu’une valeur anecdotique.

Gourmi-Karaoui, un duo de feu

Gourmi, c’est le maître à jouer de cette équipe de Sétif, avec en prime un talent fou. C’est un orfèvre du beau et du subtil football. Un petit conseil aux puristes au pas- sage. Il faut se rendre sur les

stades de Ligue 1, le week-end

où l’ESS se produit. Ils y ver- ront l’un des plus grands joueurs de notre cham-

pionnat, toutes pro- portions gardées, de ces dernières années. Son compère Karaoui est à l’origine un milieu récupérateur. Balle au pied, et il faut l’avouer, il a une belle allure, il illumine le football en général et le jeu de l’ESS au passage. L’ar- tiste peut rester tapi dans le faux rythme d’un match, même se faire oublier un mo- ment, mais il ressurgit toujours au bon mo- ment, et là, ça fait mal… très mal. N’est- ce pas Djemili ?

L’horizon

dégagé

Avec de tels joueurs, l’ESS voit l’horizon se

dégager. Le club des Hauts- Plateaux s’affirme chaque jour un peu plus comme l’un des

potentiels candidats au titre. Avec le retour de ses blessés, principalement en attaque, un

secteur qui tangue à Sétif, l’ESS peut même prochaine- ment s’échapper au cas où il viendrait à bout de

l’un de ses princi- paux rivaux, à savoir la JSK. Mais ce sera là un tout autre match.

Aborder les

prochains

matchs en

conquérants

Tous les observa- teurs s’attendaient à ce que les choses soient compliquées pour les Sétifiens lors du match qu’ils ont joué face au Moulou- dia, il n’en demeure pas moins vrai que personne ne s’atten- dait au scénario pro- posé par les joueurs du MCA. Ces der- niers se sont défen- dus comme il se doit

après avoir encaissé deux buts dans les vingt premières mi- nutes de la rencontre. Mieux, si les protégés de Lang avaient frappé plus fort en début de match, personne n’aurait crié au scandale, tant ils étaient armés d’une volonté de bien faire et d’aller de l’avant.

L’essentiel pour l’Entente

Et, dans ce contexte, le coach de l’ESS dira que son équipe avait fait l’essentiel au cours de ce match car le plus important était de gagner. Il affirmera que de toutes les fa- çons, cette victoire est ample- ment méritée. Il ne s’arrêtera pas là et il précisera que ce ré- sultat est un autre départ. Cette performance, car c’en est une, va permettre aux joueurs de reprendre confiance pour aborder la suite du parcours sous de bons auspices.

S.B.

aborder la suite du parcours sous de bons auspices. S.B. Hammar : «Un public en or
Hammar : «Un public en or !» l l «Je suis fier de mon équipe
Hammar : «Un public
en or !»
l l
«Je suis fier de mon équipe
et satisfait pour ce qu'elle a
fait. On a su gérer le match après
l'ouverture du score. Ensuite, après le
but du MCA, nous ne nous sommes
pas désunis. Cette victoire montre
que malgré les nombreuses absences,
l’ESS se porte bien. Il faut savoir que
nous n'avons pas les moyens finan-
ciers de certains clubs de L1. Notre
richesse, ce sont nos supporters car
nous avons à l’ESS un public en or.»
Madoui : «Ce fut un
match tactique»
l l
«Je suis très content, c'est
un grand bonheur pour
l’ESS. Je suis très content pour le club
et les joueurs qui se sont bien battus.
On a voulu cette victoire et on l'a
eue, c'est tant mieux pour nous.
Nous avons bien géré notre avantage
après l'ouverture du score. Ce fut un
match tactique face à une très bonne
équipe du Mouloudia. Je souhaite
que cette détermination demeure et
que je retrouve au minimum cette
détermination lors des prochaines
échéances. Je remercie les supporters
de l’ESS à qui je dédie ce succès du
fond du
cœur.»
Les chaînes de télévision privées interdites d’accès l l Pratiquement toutes les chaînes de télévision
Les chaînes de télévision
privées interdites d’accès
l l Pratiquement toutes les
chaînes de télévision pri-
vées ont délégué une équipe pour
couvrir la rencontre qui a opposé
l’ESS au MCA. Elles ont toutes, sans
exception, été empêchées d’accéder
au stade. Un dirigeant nous donnera
l’explication suivante : «Il n’est pas
dans notre intention de pénaliser les
téléspectateurs. Il faut savoir que les
responsables de ces chaînes n’ont dé-
légué leurs équipes que lors la venue
du Mouloudia à Sétif.»
Rien de grave pour
Ferrahi
l l Le jeune milieu de terrain
sétifien Ferrahi a demandé à
quitter le terrain en seconde période.
Il a ressenti de fortes douleurs au
genou. Un premier diagnostic fait
état d’une blessure légère, qui n’a rien
d’inquiétant.
Bouazza débutera les
entraînements après
l’Aïd
l l Hameur Bouazza, la nou-
velle recrue de l’ESS , a eu

L’optimisme mesuré de l’entraîneur

enjeux ne dispersent pas les Aigles.

Il faut confirmer, maintenant !

Cette formation sétifienne ren- ferme certes des joueurs de talent, mais ceux qui vont au charbon et qui font cet indispensable travail de fourmi qui consiste à récupérer des ballons et à empêcher l’adversaire de développer son jeu, sont peu nom- breux. Tout le mal que l’on souhaite aux Sétifiens est que leurs joueurs aient ce coup de rein salutaire qui permettra à l’un des clubs les plus prestigieux du pays de réussir le meilleur parcours possible en com- pétitions nationale et surtout conti- nentale.

La bonne santé des Sétifiens

Même si le match contre la JSK est assez éloigné dans le temps, l’équipe qui sortira vainqueur de ce duel aura beaucoup gagné et cela se verra au classement dès le lendemain sur l’une des pages du Buteur, au vu du programme de cette journée.Les Sé-

L a victoire contre le MCA (2- 1) du week-end dernier a prouvé que l'ESS savait l'em- porter quand les conditions

étaient difficiles. Principaux soucis pour les troupes de Lang, ce sont les traces laissées par les rudes batailles que son équipe a livrées à un rythme infernal. Des séquelles physiques puisque même si un turn-over a été effectué, les organismes sont touchés comme l'attestent les bobos consta- tés chez certains joueurs.

Avoir maintenant, les ressources nécessaires

Autre danger pour le club sétifien, c'est que les esprits soient focalisés sur le championnat uniquement alors que d’importantes échéances ne tarderont pas à pointer du nez. Les membres du staff y songent déjà, même si les Sétifiens ont démontré leur capacité à jouer sur plusieurs fronts. A Sétif, les résultats, mais aussi et surtout le jeu, sont au ren- dez-vous. Aux joueurs de prendre les choses en main pour que cela dure. Espérons simplement que tous ces

tifiens restent sur une excellente série en championnat. Cela dénote leur bonne santé à quelques enca- blures de la fin de la première manche de cet exercice. Seulement la tâche s’annonce compliquée car un autre enjeu viendra se greffer, celui de la suprématie entre les deux clubs les plus titrés du pays.

Les joueurs savent à quoi s’en tenir

L’euphorie de la victoire n’a pas empêché le coach sétifien d’émettre certaines précisions. Lang dira que les critères pour titulariser tel ou tel joueur sont purement techniques. Il dira qu’un joueur ne sera pas sur le terrain parce que le public le réclame ou parce que cela lui fait plaisir… Chacun doit mériter sa place et le montrer balle au pied. Lang prendra le temps d’expliquer, dans un cadre organisé, ses choix et répondre à toutes les questions qui lui seront posées par les joueurs dans ce do- maine. Ceci est très important pour la stabilité du groupe. S.B.

l’autorisation de se rendre en France pour régler des problèmes person- nels. Il sera de
l’autorisation de se rendre en France
pour régler des problèmes person-
nels. Il sera de retour à
Sétif après l’Aïd pour
débuter les entraî-
nements avec le
reste du
groupe.
L’ESS première partout En plus d’occuper le fauteuil de leader, le grand club des Hauts-Pla-
L’ESS
première partout
En plus d’occuper le fauteuil de
leader, le grand club des Hauts-Pla-
teaux possède la meilleure ligne d’at-
taque avec 12 buts inscrits. Sa
suprématie ne s’arrête pas là,
puisque la défense sétifienne est
celle qui a encaissé le plus petit
nombre de buts de toutes
celles de la L1.

Touahri «Je commence à trouver mes marques dans l’équipe»

réaliser une belle performance ce jour-là. Peut-on dire qu’un faux pas vous est interdit ? Pour atteindre nos objectifs, il faut engranger des points là où ils sont mis en jeu. Par ailleurs, un suc- cès à l’occasion de ce match nous permettra de ga- gner en confiance pour la suite du championnat. Justement, parlons-en de l’avenir… Il nous faut être optimiste et nous avons des rai- sons pour cela. L’équipe a beaucoup gagné en cohé- sion en multipliant les matchs. Il ne faut pas oublier qu’elle a été presque totalement remaniée. Même s’il y a de bonnes équipes, nous n’avons aucune raison de ne pas croire en nos chances. Revenons à votre victoire face au Mouloudia. Qu’est-ce qui vous a permis de faire la différence ? Pour espérer réaliser un bon résultat, il fallait tout d’abord faire en sorte de priver notre adver- saire de ballons. Cela est primordial. Cela nous a demandé une grande dépense d’énergie, et c’est ce

Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Tout va pour le mieux, Dieu merci. Nous avons joué quatre matchs en onze jours et croyez moi, cela n’est pas du tout évi- dent. Je pense que mis à part l’échec face au RCA, le bilan est plutôt positif. Le match que vous aurez à jouer contre la JSK prend maintenant des al- lures de petite finale. Qu’en pensez-vous ? Ce match est assez éloigné dans le temps. Je vous mentirais si je vous disais que nous n’y pensons pas. Comme tous les autres matchs. Il n’y a pas de rencontres faciles. Bien sûr, nous aurons à affronter une équipe qui elle aussi cherchera à ga- gner. En ce qui me concerne, j’ai hâte de jouer cette encontre. Nous avons d’excellentes raisons pour

qui ex- plique la fa- tigue en fin de

match. Je pense par ailleurs que nous avons été supérieurs à nos adversaires, tactique- ment et techniquement. Disons que notre jeu s’est amélioré au fil des rencontres et nous sommes plus libérés, nous les joueurs. Et en ce qui vous concerne, quelle appréciation faites-vous de votre prestation ? Ce n’est pas à moi de juger. Je me rends compte que je commence à prendre mes marques dans l’équipe et que la période d’adaptation est terminée. Que promettez-vous à vos supporters… Au vu du soutien qu’ils nous ont apporté samedi dernier, ils méritent qu’on se sacrifie pour eux. Je voudrais par ailleurs du fond du cœur faire en sorte qu’ils soient fiers de leur équipe. Entretien réalisé par Akram F.

www.lebuteur.com CRB Coup multiple
www.lebuteur.com
CRB
Coup multiple

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

11
11

Une séance de décrassage programmée hier au 20-Août

Vu que le champion- nat observera un arrêt de 15 jours afin de laisser place aux matches internatio- naux, le groupe du CRB, exceptionnelle- ment, n’a pas bénéficié d’une journée de ré- cupération qui suit chaque rencontre de championnat. Les co- équipiers d’Ammour se sont entraînés hier dans la matinée au stade du 20-Août. La séance de décrassage était assez légère.

Une autre

pour aujourd’hui

Selon le staff du club, une autre séance d’en- traînement sera pro- grammée pour aujourd’hui. On s’at- tend pour cette fois-ci à ce que la charge aug- mente d’un cran. Ce qui permettra au groupe de préparer les prochains jours qui s’annoncent plutôt corsés.

La conférence

de presse

avancée

pour mardi

Le secrétaire de l’équipe, Haddouche, nous a informé der- nièrement que l’habi- tuelle conférence de presse sera tenue ce mardi au lieu de mer- credi. Et cela en raison du départ du premier responsable de la barre technique Ga- mondi au Maroc dans la soirée de mercredi, où il devrait retrouver sa petite famille pour quelques jours de congés.

Gamondi : «Nous devions

confirmer notre bonne forme»

Le Chabab redresse la barre

Le Chabab de Belouizdad est arrivé avant-hier à se dé- faire de la formation du Saoura (2-1), dans un match à huis clos. Une victoire qui vient donc appuyer le club dans sa démarche de redres- sement. En effet, après un début de saison loin des es- pérances de tous les passion- nés des couleurs du club en enchaînant trois revers face à l’ASO, l’ESS et le MCA, le club du CRB semble avoir repris du poil de la bête. De- puis cette fameuse 5e jour- née face la JSK, les poulains de Gamondi se sont débar- rassés de toute cette pression du début de saison. Un nou- vel esprit s’est installé au sein du groupe qui se reflète même sur le terrain. Une se- maine après, l’équipe a réussi à arracher un match nul lors de son déplacement à Bordj. Samedi dernier le groupe ré- cidive devant la JS Saoura.

La bonne forme se reflète aussi sur le jeu

Si nous nous permettons de parler d’un retour en force de l’équipe en cham- pionnat cela n’est pas du seu- lement des bons résultats enregistrés dernièrement. Un autre facteur vient lui aussi confirmer cette bonne forme. Nous parlons ici des prestations de l’équipe. De journée en journée, les co- équipiers de Hanifi affichent des rendements de plus en plus convaincants. Le match face à la JSS est une preuve de plus. L’équipe a pu se dé- barrasser d’un de ses grands soucis de ce nouvel exercice 2013-2014 : la mauvaise en- tame des matches. Pour une fois, ce sont les coéquipiers de Hanifi qui maîtrisent le jeu dès le coup de sifflet. Mieux, ils arriveront à trou- ver le chemin des filets dans une période de jeu qui les a vu plus d’une fois s’effondrer, comme face à l’ASO, le MCA ou la JSK.

C’était un but qui tombait à pic. Nous avons long- temps souffert de nos dé- buts de matches ratés. Mais pour une fois, c’est nous qui avons le mono- pole de la balle, nous avons donc profité pour tenter d’ouvrir le score. C’est votre troisième but en championnat… Oui, cela m’a fait plaisir de retrouver cette sensation de marquer des buts. Pour nous les attaquants, c’est notre seule satisfaction dans un match. La joie au- rait été encore plus intense si les supporteurs avaient été présents. Qu’avez-vous à nous dire sur votre avertissement suite à la contestation d’une décision de l’arbi- tre ? C’était dans un moment où je me suis laissé un peu aller. D’ailleurs à la mi- temps et en fin de match, j’ai pris soin de présenter mes excuses à l’arbitre principal. J’espère qu’il les prendra en compte et que ma sanction sera allégée.

Entretien réalisé par La- mine Amimi

L e premier sou- lagé après cette victoire devant la JSS est sans doute le techni-

cien du CRB Gamondi. Ce dernier, dans une rencontre à huis clos, craignait la réac- tion de ses gars, surtout en début de match : «Pour moi, c’était un match crucial. Nous sortions d’un bon ré- sultat du Bordj, et là à domi- cile nous devions à tout prix confirmer notre bonne forme. La rencontre n’était pas facile, devant nous il y avait une bonne équipe du Saoura, en plus le huis clos ne nous arrangeait pas du tout. En gros, je suis très sa- tisfait de ce que j’ai vu au- jourd’hui.»

très sa- tisfait de ce que j’ai vu au- jourd’hui.» ser maintenant à autre chose.» «On

ser maintenant à autre chose.»

«On pourra entamer la trêve dans les meilleures conditions»

Maintenant que cette vic- toire de la JSS s’est concréti- sée, la formation du CRB devrait passer la mini-trêve et l’Aïd dans la sérénité, c’est que nous dira Gamondi :

«C’était notre objectif. En deux matches, on voulait au minimum récolter quatre unités. Cela s’est plutôt bien passé pour nous malgré les difficultés. Maintenant, on pourra entamer cette mini- trêve dans les meilleures

conditions, je parle ici de l’es- prit dans la maison du Cha- bab. Aussi, il ne faut pas oublier les fêtes de l’Aïd on devrait en profiter pleine- ment.»

«Il est temps de reprendre les points que nous avons perdus en début de saison»

Le premier responsable de la barre technique est revenu sur cette nouvelle saison du club qui semble retrouver des couleurs depuis peu :

«Cela n’a pas été facile, nous avons laissé filer pas mal de points bêtement. Maintenant, on se retrouve dans la mis-

sion de récupérer ce que nous avons perdu. Quand je vois les résultats des autres clubs, je dis à mes joueurs d’en pro- fiter. C’est l’occasion ou ja- mais de se faire une place en haut du tableau.» Et de conclure : «Nous avons ré- colté 10 points en 7 journées, j’avoue que c’est loin de mes espérances pour ce début de saison. Mais je pense qu’il se- rait inutile de s’attarder la dessus. Je suis très heureux de voir mon équipe reprendre confiance en elle. Nous tente- rons de profiter de cette bonne dynamique pour récu- pérer le maximum de points perdus.»

Lamine Amimi

«On a enfin pu commencer un match à notre faveur !»

Ce qui réjouit le plus le tech- nicien de l’équipe, c’est que ses poulains se sont enfin débarrassés de ce complexe de début de match. Il ren- voie d’ailleurs la victoire à cette bonne entrée en jeu :

«Si je suis satisfait ? Plus que ça, je suis heureux. On a pu enfin commencer un match à notre faveur. C’était notre plus grand souci, cela nous a coûté beaucoup de points en ce début de saison. Il a fallu un grand travail tactique et psychologique pour s’en dé- barrasser, je suis très content de voir que cela a pu enfin porter ses fruits. On peut pas-

Bourekba risque un match de suspension E ncore une fois, l’attaquant Bourekba risque d’être sanctionné
Bourekba risque
un match de suspension
E ncore une fois, l’attaquant Bourekba
risque d’être sanctionné par la com-
mission de discipline en raison de
contestation d’une décision d’arbitrage.
L’attaquant du CRB avait écopé d’un aver-
tissement après avoir utilisé le coude alors
qu’il disputait la balle avec un adversaire.
Bourekba malheureusement ne s’est pas
contenté de l’avertissement pour reprendre
sa place dans le jeu. Au bord des nerfs, il
s’est lâché sur l’arbitre principal qui ne s’est
pas empêché de le noter sur la feuille de
match. Comme face au MCA, le buteur de
l’équipe a de fortes chances de manquer le pro-
chain rendez-vous face au MOB prévu dans
deux semaines.
Le coach furieux contre son joueur
Sur le banc de touche, Gamondi est sorti de
ses pompes. C’était contre son joueur qui ap-
paremment n’a rien retenu de sa dernière sus-
pension lors de derby face au MCA qui lui a
valu un match en championnat. Bouregba
risque de rater la prochaine rencontre
contre le MOB.
Gamondi : «Je suis énervé contre
Bourekba»
Interrogé par nos soins en fin de rencontre,
le technicien du CRB était loin de décolérer
quant à la réaction de Bourekba : «Je ne sais
pas ce qui lui est passé par la tête. C’est la
deuxième fois qu’il nous fait ça. Franche-
ment, je suis énervé contre lui. Il faudrait
que je lui reparle encore une fois sur ses
agissements sur le terrain. Il doit compren-
dre que cela n’est pas un avantage pour le
groupe.» Lamine Amimi

Bourekba : «J’espère que ma sanction sera allégée»

en début de saison. Comment vous vous êtes sentis en jouant en huis clos ? C’était bizarre de voir ces gradins du 20-Août com- plètement vides. Cela vous déstabilise un peu, mais au coup d’envoi, nous nous sommes concentrés sur notre sujet. Seule la victoire comptait pour nous et cela en dépit des circonstances.

Pensez-vous que cette mini-trêve vous sera bé- néfique ? Celle-ci nous servira plus pour recharger nos batte- ries. Après sept journées, il nous faudra un peu de fraîcheur pour entamer les prochains rendez-vous avec panache. A mon avis, finir cette première phase sur une bonne lancée nous sera tout aussi béné- fique car durant ces 15 jours, le groupe travaillera avec un esprit très dé- tendu. Parlons de vous mainte- nant. Vous avez inscrit un très joli but face à la JSS. Que pourriez-vous nous dire sur ce point ?

Pour com- mencer, par- lez-nous de cette vic- toire face à la JSS… C’était un match très dif- ficile. Heureu- sement pour nous, nous avons entamé cette ren- contre sur les chapeaux de roues. Cela nous a vite mis en confiance pour la suite de la ren- contre. C’était un match très impor- tant pour vous n’est- ce pas ? Certainement. Nous étions dans l’obliga- tion de confirmer que le CRB est bel et bien de retour après la vic- toire de JSK et le match nul décroché contre le CABBA. Aussi, il fallait garder à tout prix cette bonne dynamique qui nous permettra de ré- cupérer nos points perdus

12
12

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com JSMB Coup neuf
www.lebuteur.com
JSMB
Coup neuf

Kamel Djabour, nouvel entraîneur

A la recherche d’un entraîneur de-

puis le limogeage de Noured-

dine Saâdi, les dirigeants de la

JSMB sont déjà fixés sur leur

nouveau coach qui dirigera

l’équipe pour le reste de la sai-

son. Comme annoncé par nos soins, la direc- tion qui pistait plusieurs entraîneurs locaux et étrangers a pris attache entre-temps avec l’ex- sectionneur du Congo-Brazzaville, le Franco- Algérien Kamel Djabour. Après les premiers contacts par téléphone, les deux parties ont en- tamé les négociations avant-hier dans l’après- midi. Après quelques heures seulement, le président Tiab a pu convaincre Kamel Djabour qui a accepté l’offre des Béjaouis. Après donc une période de suspense, l’entourage du club, notamment les supporters de la JSMB, étaient très contents de la nomination de Djabour comme entraîneur en chef de leur équipe. Qui est Kamel Djabour ? Kamel Djabour est un entraîneur franco-al- gérien d’origine kabyle et plus exactement de la région d’Akbou à Béjaïa. Joueur, il a évolué en tant que défenseur, notamment au Racing de Paris, où il a fait par la suite ses premiers pas comme entraîneur et formé des joueurs à l’image de Ziani, les frères Cheyrou et Ciani. En 2011, il a drivé le Stade Malien, avec lequel il a remporté la Super Coupe du Mali. En octobre de la même année, il était l’adjoint du technicien français, Jean-Guy Wallemme, à la tête de la sé- lection du Congo-Brazzaville avant de prendre les commandes de cette sélection durant la même période après le départ de Wallemme avec qui il a travaillé à l’AJ Auxerre. Ayant échoué à qualifier le pays au tour de barrage des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2014, Djabour n'a pas reçu de proposition de prolon- gation. Il est attendu cette semaine à Béjaïa pour la signature du contrat Après l’accord trouvé entre les deux parties, le

Chalali demande à résilier son contrat

Très agacé par les insultes des supporters lors du dernier match face au MCEE, l’attaquant de la JSMB, Mohamed Chalali, qui n’a pas vraiment été à la hauteur, ne veut plus continuer l’aventure avec la JSMB. Selon une source autori- sée, le joueur béjaoui souhaite déjà résilier son contrat avec son club. Notre source ajoute que l’an- cien joueur d’Aberdeen aurait de- mandé aux dirigeants de la JSMB de lui remettre sa lettre de libéra- tion. D’après la même source, Chalali s’est montré prêt à payer l’argent qu’il faut pour récupérer ce fameux document. Pour rappel, Chalali est sous contrat avec la JSMB jusqu’au mois de juin de l’année prochaine.

La direction a déjà accepté la demande du joueur

Bien que le joueur ait signé un contrat d’une année en faveur de la JSMB, l’été dernier, la direction de Tiab semble prête à libérer Mo- hamed Chalali qui ne veut plus rester à Béjaïa surtout après ce qu’il a vécu, notamment avant- hier. D’après nos informations la direction aurait déjà accepté cette demande. Il faut dire aussi que les responsables de la JSMB n’ont pas été satisfaits de son rendement, ce qui les a poussés à accepter de ré- silier le contrat de cet attaquant qui n’a inscrit aucun but depuis le début de saison.

Son manager est attendu incessamment à Béjaïa

Ainsi, on croit savoir que l’agent de Chalali, Yahia Hamri, est at- tendu cette semaine, au plus tard la semaine prochaine à Béjaïa pour entamer les négociations avec la direction concernant la let- tre de libération de son joueur. Bien qu’il soit contre le départ du joueur, le manager en question était obligé d’écouter son joueur qui n’a plus la tête à Béjaïa. Après donc Salim Mezriche, qui a déjà résilié son contrat, Chalali est dés- ormais le second joueur franco-al- gérien qui demande la résiliation de son contrat avant même la pé- riode des transferts de l’hiver.

technicien franco-algérien devra rallier Béjaïa au courant de la semaine pour signer son contrat de manière officielle. La direction a voulu d’abord que Djabour dirige l’équipe jusqu’à la fin de saison avant de penser à la sai- son prochaine. C’est ce que lui ont proposé les dirigeants de la JSMB, à leur tête le président Tiab. Une proposition qui a été acceptée par l’ex-coach des Diables Rouges du Congo qui sera en principe le nouvel entraîneur des Vert et Rouge pour le reste du parcours, à compter de la date de sa nomination. Cela ne signifie nulle- ment qu’il quittera la JSMB au terme de son contrat au mois de juin prochain. Il pourrait en- core négocier un nouveau contrat dès l’été pro- chain pour la saison suivante. La direction lui a fixé le maintien comme objectif Avant la signature du contrat, le président et le coach Kamel Djabour ont évoqué l’avenir de la JSMB qui a réalisé un parcours catastro- phique en ce début de saison avec quatre points récoltés seulement sur les sept matches déjà joués, dont quatre à domicile. Le chairman bé- jaoui, qui ne veut plus voir son équipe dans le bas du tableau, a exigé du nouvel entraîneur le maintien de la JSMB le plus vite possible. Dja- bour était toutefois très optimiste et a accepté les exigences du président car il a estimé que la JSMB possède un bon groupe qui peut faire mieux lors des prochaines journées. Il est libre de choisir son staff Le nouvel entraîneur, qui sera annoncé au plus tard cette semaine à la presse, devra choisir son staff. Ce point sera discuté lors de la pro- chaine rencontre entre la direction et le coach qui sera installé. Tiab veut le mettre à l’aise et ne refusera pas si l’entraîneur ramenait un nouvel adjoint et son préparateur physique du moment que les postes sont déjà vacants depuis le départ de Tribèche et Kacem Salim. Tiab ne veut pas trancher maintenant et attend la prochaine réu- nion avec Djabour pour parler de ses adjoints.

réu- nion avec Djabour pour parler de ses adjoints. «Le challenge sportif m’intéresse beaucoup» Contacté

«Le challenge sportif m’intéresse beaucoup» Contacté par nos soins hier par le biais du fil, le nouvel en- traîneur de la JSMB, qui est origi- naire de la wilaya, s'est montré très ambitieux pour le challenge sportif qui l'attend mais avoue aussi qu’il n’a pas encore signé son contrat du fait qu’il reste encore des détails à régler dès son arrivée à Béjaïa. «Je me suis entretenu avec le président Tiab qui m'a fait part de son projet, et il faut avouer que je suis tenté par l'expérience. Certes, on a déjà trouvé un accord avec le prési- dent sur le fait de prendre en main cette équipe de la JSMB mais je tiens à dire aussi que pour le moment rien n’est fait. Tout se règlera dans les tout prochains jours, soit, dès mon déplace- ment à Béjaïa.» « C’est un honneur pour moi de travailler en Algérie, notamment à Béjaïa » Kamel Djabour s’est dit très content de travailler enfin en Algérie et surtout de prendre en main la barre technique de la JSMB : «Cela me fait énormément plaisir que les responsables de la JSMB, à leur tête le président Tiab, aient pris at- tache avec moi. C'est un honneur pour moi de prendre en main une équipe de mon pays, notamment la JSMB, car cette équipe suscite un engouement des supporters qui attendent toujours des résultats», a-t-il dit. Le nouvel entraîneur de la JSMB a rendez- vous avec le président Tiab cette semaine, afin de signer son contrat. Ce n'est qu'après le paraphe de son contrat que l'on pourra dire que Djabour est officiellement installé à la tête de la barre technique du club. S.A.

L’équipe a joué avec un seul attaquant type en seconde période Les choix de Talah
L’équipe a joué avec un seul attaquant type en seconde période
Les choix de Talah ont été critiqués
La manière de jouer de la JSMB n’a
pas échappé aux critiques des Bé-
jaouis, lesquels ne comprennent pas
pourquoi leur équipe insiste sur les
longues balles à destination de Me-
barki, esseulé en attaque, comme cela
a été le cas lors de la rencontre face au
MCEE. D’autres n’ont pas hésité à cri-
tiquer l‘incorporation de certains élé-
ments et la sortie d’autres aussi en
seconde période. Même s’ils ne veu-
lent pas évoquer ces erreurs monu-
mentales de leur entraîneur, les
dirigeants de la JSMB reconnaissent
qu’il n’assume pas à lui seul ces der-
niers échecs. Toutefois, la direction du
club a décidé de convoquer son coach
hier afin de lui demander des explica-
tions.
qui a créé une certaine tension dans
les vestiaires de la JSMB entre les
joueurs et leur coach.
son acquis en première pé-
Aourès et Hamouche n’ont
pas apprécié leur mise à
l’écart
Une attaque en berne
Pagaille générale à la mi-
temps
Après avoir donné quelques
consignes aux joueurs à la mi-temps
aux vestiaires, Talah a demandé à Me-
barki et Chalali de céder leur place et
de ne pas revenir sur le terrain en se-
conde période pour être remplacés
par Aribi et Boukmacha. Des change-
ments jugés inopportuns par l’ensem-
ble des joueurs qui ont demandé au
coach Talah de revoir sa copie avant
l’entame de la seconde période. Une
demande qui a été refusée malheureu-
sement par le coach intérimaire. Ce
Les deux jeunes joueurs de la JSMB,
Mohamed Lamine Aourès et Larbi
Hamouche, n’ont pas du tout apprécié
le fait qu’ils ne soient pas convoqués
samedi par Talah contre le MCEE. Les
deux joueurs ont laissé transparaître
leur colère en apprenant que leurs
noms ne figuraient pas sur la liste des
dix-huit. Ils n’ont ainsi pas hésité donc
à aller demander des explications à
Talah. Une altercation s’est déclenchée
entre les deux joueurs et le coach à
quelques heures donc du match face
au MCEE. Selon une source sûre, c’est
l’un de leurs camarades, qui a dû user
de toute sa diplomatie pour les conso-
ler.
riode, ce qui l’a obligée à mon-
ter pour marquer en seconde
période, mais elle était exténuée
physiquement. Ainsi, les
joueurs ne pouvaient pas reve-
nir après chaque attaque, chose
qui a permis à l’adversaire d’opé-
rer par des contres. On se pose
une seule question : l’équipe est-
elle saturée physiquement ? Ou
bien c’est juste ce volet qui n’a pas
été bien travaillé lors de la période
d’intersaison ?
La forme physique des
joueurs remise en
question
Lors des dernières rencontres,
l’équipe de la JSMB ne joue qu’une mi-
temps, comme ce fut le cas face au
CABBA et au RCA où elle a fait le
plein en première mi-temps, avant de
baisser de régime et se contenter de
gérer seulement, en défendant. Mais
cette fois-ci, elle n’a même pas pu gérer
L’autre lacune constatée ces der-
niers temps, c’est la ligne d’attaque
qui n’arrive plus à faire sensation.
Depuis le début de l’exercice actuel,
la formation de la JSMB n’a pas
montré grand-chose au niveau de
l’attaque aussi. En deçà de sa valeur,
le compartiment offensif n’a pas eu
le rendement souhaité. Malgré la
bonne volonté des attaquants, l’artil-
lerie béjaouie n’a pas été en mesure
de créer un équilibre avec le reste des
compartiments et certains imputent
cet état au fait que l’effectif est dé-
pourvu d’éléments efficaces. D’autres
affirment que le départ de certains
joueurs a laissé un grand vide. Mais les
spécialistes diront que le rendement
laisse à désirer.
S.A.

Bejaïa entre dans le rang !

Comme il fallait s’y attendre, la JSMB a chuté encore une fois face au MCEE. Que s’est-il passé ? Pourquoi ce recul et pour- quoi cette démotivation ? Les raisons de ce camouflet sont nombreuses, mais la plus importante demeure aux yeux de tous cette démotivation des joueurs qui avaient la tête ail- leurs, malgré leurs efforts. Les joueurs, notamment ceux qui ont participé aux dernières rencontres de leur équipe, ont du mal à chasser de leur esprit certains problèmes qui ne concernent toutefois qu’eux. Sauvée lors des dernières jour- nées la saison écoulée, la JSMB n’a gagné aucun match de- puis le début de saison et se retrouve aujourd’hui à l’avant-dernière place avec quatre points seulement en compte. Sept matches sans victoire. Une éternité selon les supporters. Néanmoins, le "mea culpa'' des joueurs et du staff ne semble pas satisfaire les inconditionnels des Vert et Rouge qui gardent une lueur d'espoir, pour un sursaut d'orgueil, force est de reconnaître que le problème est beaucoup plus crucial et que les véritables raisons sont à chercher ailleurs.

Et dire que Saâdi était le problème

Evidemment, un coaching n’est pas une panacée et chaque coach ne produit pas tous ces effets miraculeux à la fois. C’est le cas d’ailleurs de l’entraîneur intérimaire de la JSMB, Abdelhamid Talah, qui a remplacé depuis presque deux semaines maintenant, Noureddine Saâdi, qui a été remercié par la direction suite à l’insuffisance de résultats techniques. Après son départ, tout le monde pensait que les choses allaient s’améliorer mais ce qui ne devait pas arriver arriva finalement. La JSMB n’a pas gagné un seul match depuis le départ de Saâdi. Où est donc le vrai problème de cette équipe ? Les sup- porters ne savent plus qui accuser, ne comprennent pas ce qui se passe dans leur club ces derniers temps. Cela dit, Saâdi n’était pas le seul responsable de cette situa- tion car, comme dirait l’autre, le mal est plus profond.

Une remise en question s’impose

La ville de Béjaïa est dans l’angoisse et on n'arrive pas à en croire ses yeux, la JSMB est toujours mena- cée de relégation alors qu’il n’y a pas si longtemps elle visait le podium. Cependant les choses ont mal tourné. Les Béjaouis avaient cumulé les contre-per- formances, avec en prime une place au classement des plus inquiétantes. Ce sont là quelques indica- teurs de la mauvaise santé de cette équipe. Il faut dire donc que le dernier faux pas face au MCEE a laissé apparaître un certain malaise dans le vestiaire béjaoui. Au sein du club, on redoute une "tempête" en cas de nouvelle contre-performance, prochaine- ment. Quelque chose ne tourne plus rond. Le mer- cato estival a peut-être laissé des traces dans les esprits, les changements tactiques opérés par Talah, aussi. L'heure est donc à la remise en ques- tion dans les rangs béjaouis. Et à tirer les leçons pour vite redresser la barre

www.lebuteur.com Coup d’œil USMH
www.lebuteur.com
Coup d’œil
USMH

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

13
13
Coup d’œil USMH N° 2428 Lundi 7 octobre 2013 13 El Harrach continue son ascension D
El Harrach continue son ascension D epuis quelques semaines, le onze harrachi semble avoir retrouvé
El Harrach continue son ascension
D epuis quelques semaines, le onze
harrachi semble avoir retrouvé
sa verve et la grande forme qui
part de leur équipe, dès ce samedi face à la JSMB
où une éventuelle victoire permettra à l'USMH
de remonter encore au classement.
terrain.
Boumechra
Younès en véritable patron
le caractérisait la saison passée,
C'était du grand Doukha
en témoigne cette série de bons
résultats, dont la dernière vic-
toire à Aïn Fekroun où il a crânement défendu
ses chances pour arracher une victoire. Mais les
Jaune et Noir, grâce à leur volonté, ont réussi, en-
core une fois, à s'imposer. Les hommes de Charef
ont tout fait pour s'assurer une victoire qui leur a
permis de s’éloigner de la zone rouge. Les Jaune
et Noir sont, désormais, conscients qu'ils ont les
capacités de faire mieux que d'assurer une place
au milieu du tableau. Mais comme le parcours est
encore long et parsemé d'embuches, ils vont de-
voir se battre pour une place honorable, ou se
mêler à la course pour une place sur le podium.
Cette ascension au classement n'a pas été sans
provoquer un certain engouement chez les sup-
porters, qui, dorénavant, exigent plus, en termes
de résultats. D'ailleurs, ils attendent une confir-
mation de la
Auteur d'une excellente prestation, Doukha a
été pour beaucoup dans la victoire de son équipe.
Par ses interventions, il a découragé les atta-
quants adverses. Il aura ainsi confirmé que son
statut d'international n'est pas le fruit du hasard.
S'il y a un joueur dans le onze de l'USMH qui
a réussi à s'illustrer de fort belle manière, c'est
bien Sofiane Younès. Connaissant parfaitement
ses qualités, Charef lui a confié une nouvelle
mission, celle de meneur de jeu. Un rôle où il
s'est fort bien acquitté de sa tâche. Sa très bonne
condition physique lui a permis de faire bonne
figure tout au long de la rencontre.
Mazari-Azzi, l'assurance derrière
Quelque peu fébrile lors des premières rencon-
tres du championnat, avec pas moins de neuf
buts encaissés en quatre matches, la défense de
l'USMH s’est resserrée. Malgré le but encaissé, la
charnière centrale s'est bien comportée face à des
attaquants très dangereux à l'image de Belaïli et
Saïbi. Il faut dire que la titularisation, dans l'axe
défensif, de Mazari aux côtés de Azzi a été salu-
taire. La présence de ces deux derniers dans le
compartiment défensif a donné une plus grande
assurance à l'équipe qui s'est
mieux exprimée sur le
Hanitser en progression
Par ailleurs tous les observateurs s'accordent à
dire que Sofiane Hanitser a beaucoup progressé
et pourrait encore être plus performant dans les
jours à venir à condition qu'il sache gérer ses ef-
forts. En plus de sa belle prestation, l’enfant
d’Oran a été l’auteur d’un des deux buts, contri-
buant ainsi à la victoire de son équipe. Pour un
retour à la compétition après une absence de
près de trois ans loin des terrains, Hanitser ne
pouvait espérer mieux.
N. R.
«Je suis
beaucoup
plus
satisfait de
la victoire
que de mon
but»

Auteur d'une excellente prestation contre le CRBAF, le milieu offensif Boumechra semblait satisfait par la vic- toire de son équipe et aussi par son rendement durant le match. C'est ce qu'il nous a confirmé au moment où nous l'avons approché en fin de partie pour recueillir ses impressions : «Je suis beau- coup plus satisfait de ce succès que de ma prestation person- nelle. Les trois points d'au- jourd'hui sont très importants. Certes, cela a été difficile vers la fin de la par- tie, mais il ne faut pas oublier qu'on a été supérieurs en pre- mière mi-temps. Après la pause, on a parfaitement géré notre acquis.»

De la joie dans l'air Une prime de 6 millions Haniched : «On y cru
De la joie
dans l'air
Une
prime
de 6 millions
Haniched : «On y cru jusqu'au bout»
a
Au-delà du résultat flatteur réalisé
par les Harrachis face à une équipe qui en
voulait terriblement, c'est surtout la manière
qui a grandement fait plaisir aux supporters
de l'USMH. Dès le coup de sifflet final, la joie
s'est emparée des joueurs et des dirigeants. A
l'intérieur du stade, les supporters chantaient tous
en chœur. Une fois à l’extérieur, des cortèges de
voitures se sont formés sur le chemin du retour
Après leur succès à Aïn Fe-
kroun, les joueurs devraient em-
pocher dans les jours à venir une
prime de l'ordre de 6 millions de
centimes. En fait, cette somme
est conforme au barème établi
par la direction après ac-
cord avec les joueurs
Interrogé au lendemain du match contre le CRBAF, Mohamed
Haniched, l'un des adjoints de Charef, nous a dit : «C'est une vic-
toire amplement méritée et à laquelle nous avons cru jusqu'au bout.
Après un début de match en notre faveur,
mon équipe a, par la suite,
cédé du terrain. Mais notre défense a tenu le coup jusqu'à la fin du
match. En seconde mi-temps, et
après avoir étudié le
jeu de l'équipe
locale, on a opté pour un système de jeu qui a finalement
porté ses
fruits. Ce succès a été acquis aussi et surtout grâce à la volonté de tous les
joueurs qui ont appliqué à
la lettre les consignes de l'entraîneur
en chef.»
entre Aïn M'lila et Alger, car l'équipe d'El Har-
rach venait de confirmer ses capacités à re-
trouver ses véritables qualités après un
début de saison caractérisé par des
résultats catastrophiques.
Hanitser : «Désormais, tout devient possible»
La situation actuelle du
club nécessite la pré-
sence
Plusieurs ex-dirigeants qui étaient
en retrait
plusieurs mois se sont manifestés par
une présence permanente autour du
club. Selon nos sources, ces responsa-
bles ont décidé de reprendre leurs ac-
tivités au sein de la direction. En fait,
il s'agit

de tous les enfants d'El Harrach

des affaires du club pendant

principalement d'un groupe

avec beaucoup d'impatience supporters de l'USMH. Cer-

le CRBAF. Leur présence en

passée inaperçue. Ils avaient

de cinq personnes qui s'étaient retirés pour incompatibilité d'humeur avec d'autres dirigeants. Leur retour aux affaires du club était d'ailleurs at-

tendu

par les

tains ont même fait le déplacement à Ain M’lila pour assister au match

contre

force dans la tribune officielle n'était

pas

même félicité les joueurs à leur sortie des vestiaires.

Vous devez être aux anges, après cette victoire en déplace- ment face au CRBAF… En effet, cela fait toujours plaisir de gagner, mais pour ce succès, notre joie est plus grande dès lors qu'il a été acquis à l'extérieur. C'est le meilleur cadeau qu'on pouvait offrir à nos fidèles supporters. Vous attendiez-vous à ce suc- cès ?

Sincèrement, non, car il faut pré- ciser que battre le CRBAF chez lui n'est pas une évidence tant cette équipe est en quête de points pour quitter la zone rouge. Il fallait donc se montrer costaud pour empocher les trois points de la victoire. Désormais, avec ce succès, on peut entrevoir l'ave- nir avec une certaine sérénité. Comment qualifiez-vous la prestation de votre équipe durant ce match ? Disons qu'on a parfaitement su gérer ce match. En fait, on savait dès le départ que notre adversaire allait d'emblée attaquer pour nous cueillir à froid et réussir une vic- toire qui lui était impérative. De notre côté, il fallait opter pour la même stratégie. Des l’entame du match nous avons accéléré et nous sommes parvenus à inscrire dès le premier quart d'heure. Malgré l’égalisation qui est venue contre le cours du jeu, on a continué à do- miner jusqu’à reprendre l’avantage. Par la suite, cela a été plus facile car notre second but a perturbé l'ad- versaire.

Après cette victoire, vous devez accueillir la JSMB lors de la prochaine jour- née. Un mot ? Je ne veux pas parler de ce match maintenant. Lais- sez nous d'abord savourer ce succès et dans deux ou trois jours je m'exprimerai concernant cette confronta- tion. Sur le plan personnel, vous vous êtes illustré face au CRBAF en étant l'auteur du se- cond but qui a permis à votre équipe d'asseoir sa victoire. Comment expliquez-vous cette réussite ? Je ne vous cache pas que j'ai beaucoup travaillé avant de connaître cette réussite. C'est le fruit de plusieurs mois de sacri- fices. Mais une grande part de ma réussite revient à l'entraîneur et aux supporters qui n'ont jamais cessé de m'encourager. Cela fait qu'à chaque fois que je suis sur le terrain, c'est à eux que je pense. Au départ, personne ne s'at-

ten-
ten-

dait à ce que vous soyez titularisé vu que sur le plan moral vous n'étiez pas à 100 %… C'était en effet difficile de re- prendre après une absence de plu- sieurs mois. Mais grâce à l'aide de tous, j'ai pu retrouver le moral. D'ailleurs, vous me donnez là une bonne occasion pour dédier ce but à tous ceux qui ont cru en moi et en mes capacités à un retour en forme sur les terrains de football après une absence qui a duré plus de deux saisons. Entretien realisé par Nacered- dine RATNI

14
14

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com MCO Coup par coup
www.lebuteur.com
MCO
Coup par coup

Mehiaoui à La Mecque

l l L’ancien P-DG de la so- ciété, Tayeb Mehiaoui s’est

envolé hier pour les Lieux saints pour accomplir une Hadja. Un monde fou parmi les personnali- tés sportives et politiques était présent hier à midi et avant-hier soir à la veille du départ, pour souhaiter un bon voyage à Me- hiaoui avant son départ pour La Mecque.

La prime du MOB fixée à 5 millions

l l Alors qu’il avait affirmé en fin de match que les

joueurs toucheront une prime ordinaire, c'est-à-dire selon le barème qui est de trois millions de centimes en cas de succès à domicile, le président du MCO a finalement fait une rallonge de deux millions à ces éléments. La raison ? Le boss oranais a décidé de gonfler la prime à l’occasion de l’Aïd El Adha. Une augmenta- tion qui devra faire plaisir aux joueurs qui peuvent se permet- tre un mouton digne le 15 octo- bre prochain.

Deux jours de repos

l l Les coéquipiers de Bourzama ont béné-

ficié de deux jours de repos, après le match contre le MO Bé- jaïa. Ils ne reprendront les en- traînements que demain après-midi au stade Zabana. Ils devront également se reposer pendant deux ou trois jours du- rant les fêtes de l’Aïd.

Le Mouloudia réapprend

à gagner

les fêtes de l’Aïd. Le Mouloudia réapprend à gagner jours est-il que le Mouloudia est ap-

jours est-il que le Mouloudia est ap- pelé à ne pas perdre le 18 octobre prochain face à la JSS, au risque d’être rattrapé par les équipes du bas de ta- bleau qui auront l’avantage de jouer à domicile.

La manière n’était pas au rendez- vous

Aussi bizarre que cela puisse paraî- tre, le MCO a renoué avec le succès en fournissant une prestation très

S ans avoir réalisé un grand match, les Hamraoua ont réussi à l’es- sentiel, c'est-à- dire la victoire

moyenne. En tous les cas, les présents à Zabana étaient unanimes à penser que l’équipe a joué avec un cran au-dessous par rapport aux précédents matchs. Il faut dire que la manière n’avait pas d’importance dans ce genre de matchs, puisque les suppor-

ters ainsi que les dirigeants du club cherchaient avant tout le résultat après cinq matchs sans le moindre succès. Une série durant laquelle le MCO

a pourtant montré de belles

dispositions tactiques, mais les résultats n’ont pas suivi.

Certains faisaient la fine bouche

Certains proches du Mou- loudia ayant pris place dans la tribune officielle n’ont pas ap- précié la manière avec laquelle l’équipe s’est produite avant- hier contre le MO Béjaïa. Si les Oranais ont dominé la majeure partie de la première mi- temps, il faut reconnaître que les Béjaouis ont été plus dange- reux en seconde période ratant

quelques occasions pour re- mettre les pendules à l’heure. Il

a fallu ce coup de génie de Be-

nyettou sur coup franc direct à cinq minutes de la fin pour as- surer le succès des Hamraoua. Les proches aux dirigeants dont certains se trouvaient en fin de match dans le vestiaire faisaient la fine bouche.

face au MO Béjaïa. Un suc- cès qui a surtout mis un terme à cinq matchs sans le moindre succès par l’équipe. Chose qui va per- mettre aux Oranais de res- pirer pendant deux semaines afin de passer les fêtes de l’Aïd sous de meil-

leurs auspices, car ce succès

a hissé le MCO à la neu-

vième place avec cinq points d’avance sur le pre- mier non relégable. Il faut dire que les Rouge et Blanc ont pleinement profité de la faiblesse de cette équipe du

MO Béjaïa qui a prouvé, si besoin était, qu’elle éprouve toutes les peines du monde

à s’habituer à la Ligue 1.

Sans avoir sorti le grand jeu, les coéquipiers de He- riet ont assuré l’essentiel.

Une victoire qui fait du bien

Le Mouloudia n’avait pas droit à l’erreur, samedi passé au stade Ahmed-Za- bana. Fort heureusement pour les Oranais, l’adversaire du jour avait pour nom le MO Béjaïa car une autre contre-performance aurait pu être lourde de conséquences pour l’équipe qui s’est éloignée momentanément du danger à la faveur de ce succès. Tou-

A. L.

Berradja «Je veux travailler dur pour

reprendre ma place de titulaire»

Le milieu offensif des Ham- raoua a fait une entrée fra- cassante hier. Très présent au milieu du terrain, le joueur a réussi à apporter ce plus qu’on attendait de lui. Il a d’ailleurs provoqué le coup franc qui a scellé le sort de la partie.

Votre équipe a réussi à mettre un terme à cinq matchs sans le moin- dre succès. On suppose que vous êtes soulagés, non ?

Oui, bien sûr. On sentait la pression monter après cette série. Le fait de bien jouer et ne pas gagner ne suffisant pas, car il fallait récolter des points. Vous savez que le début du championnat est le moment idéal pour gagner le plus de points possibles. C’est pourquoi, c’est la victoire qui nous intéressait hier plus qu’autre chose.

Justement mis à part la victoire, votre équipe n’a pas convaincu face au MOB…

Le plus important face au MOB était de renouer avec le succès, on avait un seul mot d’ordre : gagner avec n’importe quel moyen. Pour moi, notre mission est accomplie. Nous avons gagné le match, chose qui nous a permis d’ajou- ter trois précieux points à notre capitale. Ce succès nous a permis de grimper à la 9 e place et va nous permettre d’aborder très à l’aise cette mini trêve et, surtout passer de bonnes fêtes de l’Aïd.

Est-ce que vous pensez que cette victoire va servir d’un déclic psy- chologique ?

Ça va nous permettre surtout de pas- ser à l’aise ces deux semaines de repos. Il faut avouer que les conséquences d’un autre faux pas auraient pu être fâ- cheuses pour l’équipe. Maintenant, nous allons aborder les prochains matchs avec moins de pression. Mais toujours avec l’obligation de réaliser un résultat

Solinas boude la presse

Sur le plan personnel, vous avez joué vos premières minutes avec l’équipe à l’occasion du
Sur le plan personnel, vous avez
joué vos premières minutes avec
l’équipe à l’occasion du match
d’hier. Comment vous vous êtes
senti sur le terrain ?
P our des raisons qui restent
obscures, particulière ou
évidente, l’entraîner
Gianni Solinas a décidé de
toujours respectueux à son égard
n’a plu à personne.
carrément bouder la presse. Cela
fait pratiquement deux semaines
que le coach du Mouloudia ne
s’adresse plus aux journalistes,
sans pour autant leur expliquer
la raison d’une aussi surpre-
nante décision. Pire, même les
membres de la direction du
club n’ont pas la moindre idée de
la volte-face du coach italien qui,
pourtant, entretenait dans un
passé si proche d’excellents rap-
ports avec tous les journalistes.
Il se met la pression
pour rien
Il
y
a
des cas, où
l’on peut
(peut-être) comprendre ce genre
d’attitudes de la part d’un techni-
C’est sur un coup de tête que l’Ita-
lien a décidé de ne plus s’adresser à
cien. Généralement, c’est à cause
d’une série catastrophique qu’on
souhaite éviter la presse où
lorsqu’on soit sévèrement critiqué
par la presse. Or, aucun de ces
deux cas ne s’est pour le moment
produit. L’entraîneur en question,
contrairement à certains d’autres
mieux classés, n’est nullement me-
la presse. Avant-hier, le coach qui
refusait par le passé de faire des
nacé par sa direction qui lui a d’ail-
leurs renouvelé confiance juste
déclarations d’une manière subtile
après la défaite face à El Harrach.
a laissé les journalistes, pourtant
Est-ce que vous
seriez capable
d’être titu-
laire à
Saoura ?
pris par le temps, attendre plus
d’une vingtaine de minutes du côté
du vestiaire avant de faire un geste
de refus de la main sans pour au-
tant les saluer encore moins leur
lancer le moindre regard comme il
avait l’habitude de le faire. Il avait
beau dire à ses proches qu’il n’avait
aucun problème avec la presse,
comme on l’avait toujours pensé,
mais la façon avec laquelle il a «re-
poussé» les journalistes pourtant
En plus, aucun organe de presse,
notamment la presse spécialisée,
n’a remis en cause les choix de l’en-
traîneur. Du coup, Solinas se met
tout seul de la pression, alors que
les conditions de travail qu’on lui
procure sont nettement meilleures
que celles durant lesquelles ses
prédécesseurs avaient peiné.
A. L.
Ils voulaient formuler des réserves à l’encontre d’Amrane
Les Crabes déboutés sur-le-champ
Avant le début du match, les diri-
geants du MO Béjaïa ont voulu apporter
un coup psychologique à leur adversaire
du jour, en formulant des réserves à
l’encontre de leur ancien joueur, Farès
Amrane. Loin d’être suspendu, puisque
le joueur qui avait honoré sa première
titularisation samedi après-midi n’avait
aucun carton à son compteur, Amrane
ne faisant également pas usurpation
d’identité. Deux raisons sur lesquelles le
MO Béjaïa pouvait émettre des réserves.
Finalement, le secrétaire du MOB
contestait la qualification du joueur. Un
mode de réserve vieux comme le
monde qui a été rayé depuis quelques
temps déjà de la carte de la LFP et
même de la FIFA. Surpris par ce genre
de réserves, le délégué du match ainsi
que l’arbitre auraient refusé sur-le-
champ la requête des Béjaouis, la ju-
geant d’irrecevable dans le fond et la
forme.

probant, notamment lors du prochain déplacement à Béchar.

Personnellement, je n’aime pas trop parler de mon rendement. Je laisse le soin aux spécialistes de juger mes prestations. Pour ces quelques mi- nutes passées sur le terrain, je dirai que je me suis bien senti que ce soit sur le plan tactique ou physique. C’est vrai que j’ai joué un quart d’heure seule- ment, mais le fait de bien en- trer alors que je n’ai pas pris part au moins match offi- ciel depuis quatre mois est de bon augure pour la suite.

Ecoutez, mon objectif personnel est de travailler d’arrache- pied pour retrouver mon top sur le plan physique, car c’est cet aspect qui me fait défaut jusqu’à présent. D’ailleurs, je ne

vais pas prendre ces deux jours de repos que l’entraîneur

avait accordés au groupe, car je vais continuer à travailler mon volume physique sous la coupe de Paulo Miranda. Deux se- maines nous séparent du match de la Saoura, d’ici là on verra dans quelle forme je serai.

Entretien réalisé par Amine L.

nous séparent du match de la Saoura, d’ici là on verra dans quelle forme je serai.
www.lebuteur.com Ligue 1 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup d’œil

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

15
15

CSC

Ligue 1 Coup d’œil N° 2428 Lundi 7 octobre 2013 15 CSC MCEE L capitaine e

MCEE

L capitaine e d’équipe du CSC, Antar Boucherit, a été l’auteur d’une piètre prestation face
L capitaine
e
d’équipe du CSC,
Antar Boucherit,
a
été l’auteur
d’une piètre prestation
face à l’USMA, peut-
être l’un de ses plus
mauvais matchs, depuis
son arrivée à Constan-
tine. Cela s’explique cer-
tainement par le fait
qu’il soit sous la me-
nace d’un quatrième
Boucherit out
contre le CRBAF
Confiance
renouvelée
au coach
carton. D’où l’absence
de cette fougue habi-
tuelle qui le caractérise
à chacune de ses sor-
ties. Boucherit a même
Zerdab de reprendre leur
souffle et de se ressourcer au-
près de leurs proches. Le staff
technique profitera de cette
mini-trêve, pour améliorer
certains aspects. On a appris
que Garzitto compte organiser
un match amical, cette se-
maine, face au CABBA. Il faut
dire que les Criquets entre-
tiennent de très bonnes rela-
tions avec la direction du
Chabab. La rencontre aura
lieu peut-être ce jeudi, proba-
blement à Bordj. Ce qui per-
mettra aux joueurs
constantinois de rester com-
pétitifs.
protesté une décision
de l’arbitre Haïmoudi
qui l’a mentionné sur la
feuille de match.
Comme le règlement
est clair, une contesta-
tion est synonyme d’un
match de suspension.
Autrement dit, Bouche-
rit ratera le match du
18 octobre contre le
CRBAF. Contrairement
El Bahari sera
présent aux
entraînements
à ce que pensent cer-
tains, cette sanction
n’effacera pas les trois
cartons jaunes que
comptabilise le joueur depuis le début de saison.
Boucherit ressentira la même pression lors de la 9 e
Comme annoncé par nos
soins, les dirigeants constanti-
nois ont déjà réussi à avoir
l’accord de l’ex-attaquant du
MCO et de l’USMBA, El Ba-
hari, qui se trouve sans club.
Après avoir négocié la se-
maine passée, le joueur sera
présent, ce soir, sur le terrain
annexe du stade Hamlaoui.
L’Oranais débutera les entraî-
Des rumeurs ont circulé sur
l’éviction de l’entraîneur Abdel-
kader Iaïche, après le nul ra-
mené de Béjaïa face à la JSMB.
Celles-ci ont été avancées suite
au mécontentement des res-
ponsables du résultat qui a
sanctionné la rencontre de sa-
medi. Mais selon une source
bien informée, la direction a
décidé de renouveler sa
confiance au coach, estimant
que le résultat enregistré ne re-
lève pas de la responsabilité de
l’entraîneur, mais des joueurs
qui n’ont pas su profiter de la
faiblesse de l’adversaire. Cette
décision ne peut être que béné-
fique pour l’équipe qui a besoin
de stabilité et de continuité
dans le travail pour redresser la
situation et réaliser de meil-
leurs résultats.
48 heures de repos accordées
aux joueurs
nements avec le CSC au-
jourd’hui et sera soumis à un programme spécial.
La direction
journée face à l’ESS. Un autre carton jaune le
contraindra de ne pas prendre part au choc face
au CRB.
Les salaires seront versés
avant l’Aïd
Après les gros efforts fournis vendredi dernier,
Garzitto a bien récompensé ses joueurs en leur ac-
cordant un repos de 48h. Ce qui a fait plaisir aux
camarades de Naït Yahia qui en avaient vraiment
besoin. La reprise des entraînements est prévu ce
soir, au stade Hamlaoui.
Ce renfort de choix a été bien accueilli par les Sa-
nafir qui seront présents comme d’habitude à la
séance d’entraînement, pour voir la nouvelle re-
mécontente
crue de l’équipe.
Abdou H.
Les joueurs du CSC n’ont touché, jusqu’à ce
jour, que les primes de matchs, alors que la majo-
rité sont dans l’attente de trois mensualités. Tassili,
l’actionnaire majoritaire, songe à trouver une so-
lution à ce problème qui irrite certains joueurs
dans le besoin. Cela a poussé TAL à envoyer deux
dirigeants à l’hôtel où était logé le CSC à Alger,
avant la rencontre contre l’USMA. Ces derniers
ont rencontré Garzitto et Boucherit. Le capitaine
d’équipe a expliqué la situation aux émissaires de
TAL qui ont promis de régler les salaires des
joueurs avant la fête de l’Aïd. Une bonne nouvelle
pour les coéquipiers de Hadiouche qui devront
juste patienter une semaine au maximum, pour
toucher leur argent.
Si Mohamed sera absent
Le seul international du CSC ratera la séance de
reprise de ce soir. En effet, Si Mohamed, après le
match contre l’USMA, est resté à Alger pour re-
joindre ses coéquipiers de la sélection au centre
d’entraînement de Sidi Moussa. Le gardien de but
du CSC sera du voyage à Ouagadougou avec les
Verts.
Les joueurs
rejoignent
Constantine par taxi !
Match amical
face au CABBA ce jeudi
Le championnat de Ligue 1 connaîtra un arrêt
de 15 jours. Cette trêve internationale verra le dé-
roulement du match barrage de notre sélection, le
12 octobre prochain. Suivra la fête de l’Aïd le 15
de ce mois, ce qui permettra aux coéquipiers de
CABBA
Entendre nos dirigeants parler de profession-
nalisme dans notre football fait parfois rire, surtout
que certains clubs de Ligue 1 continuent de fonction-
ner avec un esprit d’amateur. Prenons l’exemple du
CSC qui est pourtant parrainé par la grosse entreprise
de transport aérien, Tassili Airlines qui, un an après avoir
pris le Chabab en décembre dernier, n’a pu transporter
les coéquipiers de Houri à destination de Constantine,
vendredi soir, après la fin du match contre l’USMA. Le
comble est que le club a bien son joli bus peint en vert
offert par l’opérateur de téléphonie mobile, Nedjma.
On se demande à quoi sert un autocar laissé garé à
Constantine, alors que les joueurs ont fait le che-
min du retour Alger-Constantine par taxi. Les
dirigeants du CSC font du n’importe quoi
parfois, car ce genre de pratique ne de-
vrait pas exister dans une équipe
professionnelle qui se
respecte.
La direction du club des
Hauts-Plateaux est mécontente
du résultat obtenu par l’équipe
face à la JSMB, samedi passé
(1-1). Les dirigeants sont ren-
trés directement à El Eulma
sans rencontrer les joueurs et
l’entraîneur, à la fin du match.
Les dirigeants s’attendaient à
un résultat meilleur, surtout
que toutes les conditions
étaient réunies et l’équipe ad-
verse était dans un jour sans.
Un dirigeant nous a avoué que
«l’équipe avait raté une belle oc-
casion pour empocher les trois
points de la partie, car l’équipe
adverse était dans un jour sans,
ce qui a irrité les responsables».
Hamiti
et Ousserir blessés
Attention à l’entrée
du tunnel !
En concédant sa première défaite cette saison, la
formation bordjienne vient de mettre un terme à
une période d’invincibilité au goût d’inachevé,
puisque elle n’a gagné qu’un seul match c’était face
Belouahri : «Cette semaine,
nous prendrons les décisions qui s’imposent»
à
l’USMA à l’’extérieur. D’ailleurs, ce qui inquiétait
Les joueurs paraissaient perdus
le plus, c’était cette série de matchs nuls à domicile
qui présageait le pire et celui-ci est arrivé avec
ce revers amer concédé de surcroît devant un
Première
titularisation
pour Mosrati
L’attaquant du MCEE, Ha-
miti, et le portier Ousserir ont
été blessés face à la JSMB, en
écourtant même leur partici-
pation. Ils ont été remplacés à
la fin de la première mi-temps.
Selon le premier diagnostic,
Hamiti est victime d’une dé-
chirure musculaire et le se-
cond touché à la cheville. Les
nouveau promu sur terrain neutre. Avec ce
résultat négatif, les Criquets craignent que
leur équipe soit entrée dans un tunnel
dont le bout serait alors difficile à entre-
voir.
Belhout
dans l’œil du cyclone
Juste après le nul concédé face au
CRB à domicile avant le déplacement à
Blida, les relations se sont quelque peu
détériorées entre Belhout et les diri-
geants de son club employeur à cause des
résultats réalisés devant ses supporters,
une situation qui devenait de plus en plus
embarrassante pour eux. En effet, ces der-
niers ont tenu avec lui une réunion pour lui
demander des explications sur le fait que son
équipe n’arrive plus à gagner à domicile. Mainte-
nant, on va certainement lui demander pourquoi
celle-ci a commencé à perdre à l’extérieur. Ils l’ont
même mis dos au mur en lui demandant les 6
points des matchs contre le RCA et l’ASO, qui sera
joué samedi prochain. Des membres ainsi que des
supporters qui avaient accompagné l’équipe à Blida
se sont rapprochés du président pour l’exhorter à
limoger Belhout avant qu’il ne soit trop tard car s’il
reste, selon eux, les lendemains seront encore plus
incertains. Il ne serait pas du tout surprenant que
l’on apprenne d’ici la reprise des entraînements des
nouvelles à ce sujet.
sur le terrain et j’ai remarqué
qu’ils jouaient sans motiva-
tion. Nous n’allons pas
rester les bras croisés
devant cette situa-
tion et, nous pren-
drons des
décisions impor-
tantes au cou-
rant de cette
semaine. Nous
avons consenti
beaucoup de sacri-
fices dans tous les do-
maines, notamment le
Majdi Mosrati a été titularisé
pour la première fois cette saison à la
place d’Ammour qui a été sanctionné,
puisqu’ il a gardé le banc des remplaçants
suite à son absence aux entraînements au
courant de la semaine qui a précédé le
match. A l’instar de ses coéquipiers, le Tu-
nisien a paru émoussé. Oudni lui aussi a
joué d’entrée à la place de Saâdi, écarté
pour les mêmes raisons que Ammour.
deux joueurs ont passé une
échographie (IRM) pour
être fixés sur la nature de
leur blessure et la durée
de leur convalescence.
Ils espèrent avoir une ré-
ponse favorable, afin de
reprendre la compétition
le plus normalement du
monde.
La reprise
volet financier afin de met-
tre le groupe dans les meil-
leures conditions possibles.
mercredi
Les Espoirs
sauvent la face
Juste après le match, le direc-
teur sportif Radjeh Belouahri
était déçu non seulement par la
première défaite de son équipe
mais aussi et surtout par la ma-
nière peu convaincante avec la-
quelle les joueurs ont évolué sur
le terrain. «Avec un tel rende-
ment, on ne méritait que perdre.
Donc, nous n’accepterons
jamais qu’il n’y ait rien au
retour», a déclaré Be-
louahri qui tiendra une
réunion avec le staff
technique et les joueurs
dès la reprise des entraî-
nements afin de mettre
ainsi chacun devant ses res-
ponsabilités.
En s’imposant face au RCA
(2-3), les poulains de Zohir Bena-
niba ont signé leur second succès
cette saison et sortent ainsi du ventre
mou du classement. Avec cette victoire
acquise à l’extérieur, on peut dire
qu’ils ont sauvé la face eu égard à la
défaite sans gloire concédée par
leurs ainés.
A. B.
Après le match contre la
JSMB, l’entraîneur Abdelkader
Iaïche a profité de la mini-trêve
du championnat de Ligue 1
pour accorder aux joueurs
quatre jours de repos. La re-
prisé est fixée à mercredi pour
préparer le prochain match
contre l’USM Alger, que
l’équipe espère mettre à profit
pour décrocher son premier
succès à domicile.
S. H.
16
16

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com MOB Coup mou
www.lebuteur.com
MOB
Coup mou
2428 Lundi 7 octobre 2013 www.lebuteur.com MOB Coup mou Les Crabes voyagent mal D écidément, les

Les Crabes voyagent mal

D écidément, les Crabes du MO Bé- jaia voyagent mal en ce début d’exer- cice où ils n’arri-

vent plus à rapporter le moindre point de leurs différents déplace- ments. En effet, pour leur dépla- cement dans la capitale de l’ouest de pays, les Béjaouis n’ont pas pu faire mieux devant le MC Oran que de concéder une défaite amère (2-0) et de confirmer par là même leur fragilité à l’exté- rieur. Pourtant, tout le monde a cru que les camarades de De- houche allaient réussir un bon ré- sultat après leur dernière victoire à domicile face au CRB Ain Fe- kroun, mais voilà que ça n’a pas été le cas dans la mesure où les Crabes n’ont pas été à la hauteur face au MC Oran en se conten- tant d’une piètre prestation qui n’est pas pour autant encoura- geante pour la suite du parcours. Chose qui a fait qu’ils étaient in- capables d’aspirer à un bon résul- tat d’autant plus que leur situation les pousse davantage à faire le

maximum pour éviter la défaite et espérer quitter la zone de turbu- lences. Mais en vain, puisque Rehal et consorts doivent attendre encore les prochaines journées pour espérer un sursaut d’orgueil et retrouver leur sérénité afin de sortir de la mauvaise situation dans laquelle ils se trouvent ac- tuellement.

Quatre points en sept matches, c’est très peu !

Ainsi donc, les Béjaouis viennent d’enchaîner leur septième match de championnat en ne récoltant que quatre points, ce qui est très

en ne récoltant que quatre points, ce qui est très peu pour l’équipe qui espère jouer

peu pour l’équipe qui espère jouer des rôles importants et assurer le maintien en Ligue 1. Désormais, les Béjaouis doivent réagir et vite, et ce, à partir de la prochaine journée face au CR Belouizdad au stade de l’Unité Maghrébine de Béjaïa. Cela dit, occupant une place de reléguable actuellement au classement, les Crabes sont plus que jamais tenus de récolter des points à l’extérieur et surtout éviter le moindre faux pas à do- micile afin d’espérer quitter la zone de turbulences.

Les trois prochaines rencontres seront décisives

En attendant de ce que feront les Béjaouis lors du reste du par- cours, voilà que les trois pro- chains rendez-vous face

respectivement au CR Belouiz- dad, la JSMB et l’ES Sétif s’annon- cent décisifs d’autant plus que les Crabes évolueront à domicile. Ce qui s’annonce comme une belle opportunité pour faire le plein et quitter la zone de turbulences. De ce fait, les joueurs semblent conscients de la tâche qui les at- tend, et sont même décidés à gla- ner le maximum de points lors des trois prochaines rencontres au stade de l’Unité Maghrébine et ce, bien que la tâche s’annonce diffi- cile devant des équipes telles que le CRB et l’ESS, et le match à ca- ractère derby face à la JSMB.

Un grand chantier attend Amrani

Néanmoins, vu le rendement fourni par les coéquipiers de Nas- sim Dehouche jusque-là avec une énième défaite à l’extérieur face

aux Hamraoua du MC Oran, un grand chantier attend le nouvel entraineur Abdelkader Amrani dans la mesure où il doit apporter quelques correctifs et surtout trouver les mécanismes néces- saires pour permettre à son équipe de réussir de bons résultats et sortir de la mauvaise situation dans laquelle elle se trouve actuel- lement. La trêve sera une belle opportunité pour le staff tech- nique pour procéder aux réglages nécessaires et par là même, reve- nir en force pour la suite du championnat, et ce, bien que la tâche s’annonce difficile surtout lorsqu’on sait que les Béjaouis se- ront appelés à croiser le fer avec le CRB, la JSMB et l’ESS. Soit trois matches qu’il faut bien négocier pour sortir la tête de l'eau. Yugurtha A.

Boulaïncer a retrouvé l’équipe type

Ne l'ayant pas aligné lors

de la précédente rencontre à domicile face au CRB Ain Fekroun pour cause des

le coach

Amrani a préféré titulariser Boulaïncer à la place de Se- mani qui a effectué son en- trée qu’en deuxième période. Malheureusement pour le staff technique, ce coaching n’a pas porté ses fruits puisque les Béjaouis se sont inclinés (2-0).

Cinquième match

Zaïdi

Le portier Zaïdi semble

avoir assuré sa place puisqu’il a été titularisé encore une fois face au MC Oran, sa- medi dernier. C’est le cin- quième match consécutif pour l’enfant de l’Ouest en ce

il conti-

nue de gagner la confiance

du coach. Berrefane, quant à

matches

jusque-là. Le staff technique semble avoir décidé de miser sur la concurrence entre les deux portiers.

Benhocine devrait être de retour face au CRB

N’ayant pas encore repris

toutes ses forces, le défenseur Benhocine continue de tra- vailler dans la sérénité afin de reprendre ses forces dans les meilleurs délais et être

la com-

pétition. Benhocine qui a été loin des terrains pendant plus d’un mois pourrait bien marquer son retour à la com- pétition lors de la prochaine journée face au CR Belouiz- dad pour le compte de la 8e journée du championnat.

dad pour le compte de la 8e journée du championnat. Bahri : « Nous nous rachèterons

Bahri : « Nous nous rachèterons

lors des prochaines rencontres »

N’ayant pas réussi à revenir avec un bon résultat de leur déplacement à Oran face au MCO en concédant une nouvelle défaite, le dé- fenseur du MOB, Hamid Bahri, affirme dans cet en- tretien qu’il nous a accordé que la défaite était amère dans la mesure où ils ont misé beaucoup sur un bon résultat tout en estimant qu’ils doivent bien gérer les matches restants, et ce, à commencer par celui de la prochaine journée face au CR Belouizdad où la victoire demeure impérative.

Un commentaire sur la défaite que votre équipe vient de concéder face au MC Oran ? Je crois que c’est une défaite amère pour nous dans la mesure où nous avons misé beaucoup sur un bon ré- sultat afin de confirmer notre réveil et espérer quitter la zone de turbu- lences, mais en vain, puisqu’on vient de concéder une autre défaite qui n’arrange pas nos affaires et qui nous pousse à réagir avant qu’il ne soit trop tard. Pourtant, on a effectué le déplacement avec un moral au beau fixe et surtout avec beaucoup de mo- tivation, mais dommage que nous n’avons pas pu confirmer le succès face au CRBAF. Qu'est-ce qui ne marche pas pour votre équipe ?

Franchement, je ne vous cache pas que nous ne comprenons pas ce qui nous arrive car on s’incline souvent à l’extérieur sans pour autant trouver les raisons. Pourtant, on se déplace à chaque fois avec le seul objectif de réussir le meilleur résultat possible, mais ce n’est pas le cas jusqu’à pré- sent. Cela dit, on tâchera d’être en- core à la hauteur lors des prochaines journées et surtout fournir une belle prestation afin d’espérer réaliser de bons résultats. Exactement, vous aurez l’opportu- nité de disputer trois matches consécutifs à Béjaïa, soit une au- baine pour faire le plein, n’est-ce pas ? Effectivement, je pense que le fait de disputer trois matches consécutifs à domicile devant respectivement le CRB, la JSMB et l’ES Sétif sera une belle opportunité pour nous afin de faire le plein et, par là même, en- granger le maximum de points pos- sibles pour remonter au classement. De ce fait, nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et sur- tout décidés à ne pas lâcher cette op- portunité pour réussir un véritable départ et sortir de cette situation. Mais, il faudra commencer d’abord par le CR Belouizdad, comment s’annonce ce match ? Ça sera un match difficile pour les deux équipes dans la mesure où cha- cun de nous tentera de réussir un bon résultat. Pour ce qui nous concerne, je crois que nous n’avons pas droit à l’erreur étant donné que nous allons bénéficier de l’avantage

fixée

pour aujourd’hui

du terrain et du public et on doit fournir le maximum d’efforts pour engranger les trois points de la victoire et quitter la zone rouge. Le championnat observera une trêve de deux se- maines, ce qui sera une belle opportunité pour re- charger les batteries, n’est- ce pas ? Bien sûr, je crois que cette trêve de deux semaines que va observer le championnat sera une belle opportunité pour nous afin d’apporter les correctifs qui s’imposent et recharger nos batteries en prévision de la suite de la compétition. Le staff tech- nique aura aussi une belle opportunité pour apporter les correctifs qui s’imposent et permettre à l’équipe d’afficher un meilleur visage à l’avenir. Et comment s’annonce la suite du parcours ? La suite du parcours ne sera pas facile, car, on est appelés à dis- puter des matches importants, à commencer par celui de la pro- chaine journée face au CR Be- louizdad. De ce fait, on doit bien travailler durant cette trêve afin de sortir de cette mauvaise situation et espérer réussir de bons résultats afin de faire plaisir à notre public et réaliser notre objectif. Entretien réalisé par Yugurtha A.

A l’issue de la rencontre

disputée samedi dernier face au MC Oran, le coach Am-

journée

de repos aux joueurs afin de leur permettre de reprendre leurs forces. De ce fait, la re- prise est fixée pour au- jourd’hui lundi à partir de 16h au stade de l’Unité Ma- ghrébine de Béjaïa où le coach Amrani tentera de tra- cer son programme pour se préparer pour la suite de la compétition d’autant plus que le championnat obser- vera une trêve de deux se- maines.

Les espoirs

Oran

Encore une fois, les espoirs

n’ont pas réussi à revenir avec

leur dé-

placement à Oran en s’incli-

nant (1-0). De ce fait, les

racheter

journée

face au CR Belouizdad, mais

aussi de faire le plein puisqu’ils disputeront trois matches consécutifs face au

et l’ESS.

Yugurtha A.

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup multiple
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup multiple

N°2428

Lundi7octobre2013

17
17
Ligue 1 Coup multiple N°2428 Lundi7octobre2013 17 RCA Fellah, 270 minutes sans encaisser de but La

RCA

Fellah, 270 minutes sans encaisser de but

La bonne forme du club en ce début de saison ne s’explique pas seulement par les bonnes prestations des joueurs offen- sifs. En effet, il faudrait aussi reconnaître le mérite de cette défense, à sa tête le gardien de but Fellah qui reste sur 3 matchs sans avoir pris le moindre but. Cette bonne série intervient au moment où les défenseurs étaient cri- tiqués au début de la saison.

Abbas et M’changama, la nouvelle force de frappe du club

C’est un joueur plutôt discret sur le terrain. Abbès, le mi- lieu de terrain du club, arrive tout de même à s’affirmer au fil des matchs. Le joueur émi- gré est arrivé à trouver le che- min des filets, pour la seconde fois de la saison, après le match contre l’USMH. Cela est aussi le cas pour M’changama, le nou- veau maestro du club. Ce jeune joueur comorien, pas- seur décisif dans ce match, a encore une fois confirmé tout le bien qu’on dit de lui.

Les supporteurs pensent déjà au MCA

Rien ne les empêchera de rêver dorénavant. Les sup- porteurs d’Ezzerga ont déjà la tête à la prochaine journée du championnat qui constituera un choc devant la formation du MCA. Ces derniers se préparent à faire un déplace- ment historique à Alger.

M. A.

Meklouche : «Nous avons

prouvé que notre succès à Sétif n’est pas le fait du hasard»

Que pourriez-vous nous dire sur la victoire face au CABBA ? Cette victoire a été l’occasion pour nous de confirmer que ce que nous avons réussi à Sétif n’était pas le fait du ha- sard. Le RCA est un club à prendre au sérieux. C’est votre deuxième ren- contre en tant que titulaire, mais vous n’arrivez toujours pas à trouver le chemin des filets… Il n’y a pas d’explication sur ce manque d’efficacité. Tout ce que je peux vous dire, c’est que la chance ne m’a pas en- core souri. Au début du match, je me suis bien appli- qué devant le but, mais je ne sais pas ce qui s’est passé, la balle n’a pas voulu aller au fond. Quelle est la solution, selon vous, à ce problème qui se pose aux attaquants ? Je sais bien que certains com- mencent à s’impatienter, mais je demanderais à nos supporteurs de nous laisser encore du temps pour trou- ver nos repères. Le championnat devra ob- server une trêve dans les jours à venir, ce qui pour- rait se répercuter sur l’équipe, non ? Je pense que ces quelques jours de repos tombent à point nommé. Il est vrai que cela va nous freiner dans notre dynamique. Mais en ce

qui me concerne, je vois en cette trêve plus de bien que de mal. Vous savez, une série de bons résultats met aussi les joueurs sous pression, car ils seront appelés à confirmer à chaque rencontre. Concernant la prochaine confrontation, le club jouera le MCA ; un lot sur ce match ? Ce sera sans doute une ren- contre très complexe. Le MCA sort d’une défaite et sera donc obligée de se ra- cheter devant son public. En tant qu’ancien joueur du MCA, auriez-vous des ap- préhensions par rapport à l’accueil des supporteurs ? Je garde de très bons souve- nirs du MCA, un club que j’ai dû quitter à cause de quelques soucis avec le staff. Depuis, je suis passé à autre chose. Je suis heureux de constater que je suis en amé- lioration constante. Pour ce qui est des supporteurs, je pense que ça se passera bien, car j’entretiens d’excellentes relations avec le club. On ne connaît pas encore le lieu de la rencontre. Que pourriez-vous nous dire ? Je ne pense pas que cela est vraiment important. La ren- contre gardera toute son in- tensité, malgré tout. Pour ma part, j’ai un petit penchant pour Bologhine, un stade qui m’a vu grandir. Entretien réalisé par Mohamed Arab

qui m’a vu grandir. Entretien réalisé par Mohamed Arab CRBAF Bakkouche : «Je suis très déçu»
qui m’a vu grandir. Entretien réalisé par Mohamed Arab CRBAF Bakkouche : «Je suis très déçu»

CRBAF

Bakkouche :

«Je suis

très déçu»

thode la plus pourrie

pour nous

déstabiliser. Je suis dégoûté.»

Le président du CRBAF s’est montré très déçu, après la défaite de son équipe face à l’USMH et de la réac- tion de certains pseudo-supporters qui ont foutu la pagaille, à 20 mi- nutes de la fin de la rencontre : «Je suis vraiment déçu, après tout ce qui s’est passé contre l’USMH. Même si

on a raté plusieurs occasions, il res- tait encore 20 minutes à jouer. Donc, tout était possible. Seulement, cer- tains supporters ont choisi la mé-

Vers la suspension du stade Demène-Debbih

Après tout ce qui s’est passé au cours du match CRBAF-USMH, on croit savoir que la formation de Aïn Fe- kroun n’aura, désormais, plus le droit de recevoir au stade Demène-Deb- bih. En effet, le directeur du jeu a tout mentionné sur la feuille de match. La commission de discipline, qui devrait se réunir cette semaine, prendra certainement les mesures qui s’imposent pour sanctionner le CRBAF.

Vers une démission collective des membres de la direction

Rien ne va au sein de l’équipe du CRBAF. En plus des mauvais résultats enregistrés depuis l’entame de la saison, les incidents qui sont survenus sa- medi soir, lors du match face à l’USMH, ont été la goutte qui a fait déborder le vase. Les supporters, qui ont toujours soutenu l’équipe, commencent à en avoir marre. Pour preuve, ils n’ont trouvé aucun moyen d’expri- mer leur mécontente- ment que de foutre la pagaille qui pourrait coûter cher à la direc- tion. Selon une source bien informée, et comme nous l’avons rapporté par nos soins, les responsables du CRBAF comptent déposer une démis-

sion collective dans les prochaines heures. Apparemment, ils ne peuvent plus conti- nuer à travailler dans des conditions ex- trêmes. Par ailleurs, il est utile de signaler que le président Bak- kouche traverse une période très délicate depuis quelque temps, surtout après les actes de violence dont se sont rendus coupables certains pseudo-sup- porters.

Benhamla

agresséà

l’armeblanche

Après trois saisons passées avec Aïn Fe- kroun, le joueur Ben- hamla pourrait ne plus rejouer avec son équipe. Ce dernier, qui a raté un penalty

face à l’USMH, a failli mourir sur le terrain, après avoir été agressé

à l’arme blanche. Ap-

paremment, certains pseudo-supporters ont vite oublié tout ce qu’a donné ce joueur au CRBAF lors des précédentes saisons.

«Jene

remettraiplus

lespiedsà

AïnFekroun!»

Afin de connaître son état de santé, lui qui a été agressé par des supporters, Benhamla, qui a accepté de ré- pondre à nos ques- tions, a décidé de ne plus remettre les pieds

à Aïn Fekroun, après

tout ce qu’il a vécu à

l’issue du match de- vant l’USMH : «Tout

d’abord, je tiens à dire que je vais bien. Je n’ai rien de grave. Heureu-

sement que certains sages sont intervenus pour calmer les es- prits, car la situation aurait été plus grave. J’ai pris la décision de ne plus remettre les pieds à Aïn Fekroun, après tout ce que j’ai vécu samedi soir. Les supporters ont oublié tout ce que j’ai donné à cette équipe. A pro- pos du match, je pense que nous étions meilleurs que l’USMH. Nous avons eu plusieurs occa- sions. Dommage, l’ef- ficacité devant nous a, encore une fois, fait défaut.»

T. Lammouchi

devant nous a, encore une fois, fait défaut.» T. Lammouchi JSS Saoura crie au scandale Depuis

JSS

Saoura crie

au scandale

Depuis le début de la saison, la JS

Saoura a été plusieurs fois victime de l’arbitrage. La dernière fois, c’était avant-hier au stade du 20-Août- 1955 à Alger, face au CRB. L’arbitre Arab a fait tout ce qu’il pouvait pour détruire la volonté des Sudistes et donner l’avantage à l’équipe locale du CRB. La preuve, le penalty trans- formé par Hanifi était imaginaire d’après les responsables, le staff tech- nique et même les joueurs de la Saoura. En plus de cela, le défenseur axial Sabouni ne méritait pas le pre- mier carton, puisque le tacle était dans un cadre sportif et ce dernier n’a pas dépassé les limites. La direc- tion du club compte envoyer une plainte à la commission d’arbitrage pour ne pas désigner l’arbitre Arab une autre fois quand il s’agit des matchs de la Saoura. Tout le monde sait qu’Arab n’a pas sifflé un penalty valable pour la JSS face au MOB, comme aussi il a annulé un but vala- ble pour les Aigles la saison écoulée

à Sétif. Donc, la direction du club sudiste va demander à la commis- sion de Lacarne de ne pas encore nommer Arab pour arbitrer les matches de l'équipe à l’avenir.

Mechiche :

«L’arbitrage nous a volé un point»

Après la fin du match face au CRB, nous avons rencontré l’entraî- neur Mechiche qui était dans tous

ses états. Il n’a pas hésité à accuser l’arbitre Arab de briser la volonté de ses poulains. Il nous dira : «Pour ceux qui ont vu le match, ils savent très bien qu’aujourd’hui on mérite de sortir avec un point, mais comme

à chaque fois, l’arbitrage nous le

vole. Mes joueurs ont donné beau- coup sur le terrain, mais l’arbitre n’était pas à la hauteur. Le comité d’arbitrage doit absolument revoir ses décisions envers la Saoura, puisqu’on est à chaque fois victime du mauvais arbitrage.»

B. G.

L’USMB demande un match amical

l l La direction de la JS Saoura a reçu une demande avant-

hier de la part de la direction de l’USM Blida pour jouer un match amical durant la trêve du mois d’oc- tobre. La JSS est depuis vendredi passé à Alger pour effectuer un mini stage de préparation du 6 au 14 oc- tobre. Pour le moment, seuls l’IRB Hadjout et le NA Hussein-Dey ont confirmé leurs rencontres face à la JSS. La direction de la Saoura attend la confirmation du coach Mechiche afin de donner son accord pour jouer face à l’USMB.

Beldjilali continue les soins à la cheville

l l Comme nous l’avions déjà annoncé dans notre édition

de vendredi passé, le meneur de jeu de la Saoura, Kedour Beldjilali, n’a pas joué la rencontre du CRB. L’en- fant d’Oran souffre d’une petite en- torse à la cheville. C’est pour l’entraîneur Mechiche l’occasion de le ménager pour cette rencontre du CRB. Le joueur va poursuivre les soins durant la mini-trêve en atten- dant son retour pour le match du MCO, le 19 octobre prochain.

18
18

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil
7 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil WAT Neghiz : «Si on doit perdre, autant
7 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil WAT Neghiz : «Si on doit perdre, autant

WAT

Neghiz : «Si on doit perdre, autant que ce soit avec la manière»

N ommé à la tête du club phare des Zianides après la relégation du WAT à l’étage inférieur, le coach Nabil Neghiz est en train de réussir

des débuts assez convaincants, après sept jour- nées de l’entame du championnat. Après son premier revers cette saison face au club voisin de l’USMBA, le natif de Jijel a accepté de faire un petit bilan, tout en évoquant les prochaines échéances que ce soit en championnat ou en Coupe d’Algérie mais aussi le mercato hivernal qui sera très important pour atteindre les objec- tifs du club.

«L’expérience a fait la différence face à l’USMBA»

Battu lors du derby de l’ouest face à l’USMBA, le coach Neghiz n’est nullement en colère contre ses troupes qui ont livrée une très belle presta- tion face à l’actuel leader de Ligue 2 : «Il ne faut nullement rougir après cette première défaite de la saison, face au leader sur son propre terrain et devant ses supporters. Nous avons manqué de réussite dans le dernier geste, en montrant une qualité de jeu assez séduisante, sauf que l’USMBA a su faire la différence grâce à l’expé- rience de certains éléments individuellement et non sur le plan collectif.»

«Qui n’aime pas gagner avec l’art et la manière ?»

Assez critiqué et cela malgré les résultats po- sitifs enregistrés en début de saison, Nabil Ne- ghiz a tenu à se défendre concernant le jeu affiché par les Widadis : «Il faut que tout le monde sache qu’avant d’être un entraîneur je suis un grand amoureux du jeu spectaculaire, mais je n’ai nullement de baguette magique pour tout régler en quelques semaines. Après la mau- vaise passe de la saison dernière, il fallait chasser le doute, en gagnant les matchs au détriment du spectacle. Mais je ne suis nullement un adepte du jeu purement défensif ou agressif, en accep- tant même de perdre comme c’était le cas face à l’USMBA mais en livrant une prestation de haute qualité.»

«Le niveau de jeu de l’équipe s’est nettement amélioré lors des deux derniers matchs»

En plus d’être contraint de venir au chevet d’une équipe au fond du trou et sans la moindre identité dans le jeu, après une phase retour cala- miteuse la saison dernière, Neghiz promet néan-

moins un meilleur visage des Widadis : «J’ai juste besoin de plus de temps pour améliorer les points faibles de mon équipe, car il faut bien re- connaître que le niveau de jeu est en nette amé- lioration, comme c’était le cas lors de nos deux derniers matchs. L’équipe a été remaniée à 70% cet été, et c’est impossible de former la bonne mayonnaise en l’espace de deux ou trois mois seulement.»

«On manque d’un véritable «tueur» en attaque»

Comme c’est souvent le cas en ce début de sai- son, le WAT peine toujours à finir ses actions, ce qui a privés les Bleu et Blanc de revenir au moins avec le point du match nul face à l’USMBA. Pour Neghiz, son équipe manque cruellement d’un véritable attaquant de pointe : «Même si les at- taquants actuels sont en train de faire les efforts nécessaires pour marquer des buts, nous man- quons cruellement d’un vrai attaquant de pointe, capable de peser dans la surface de réparation et profiter de la moindre occasion qui se présente à lui. Vu que nos attaquants sont plus des joueurs de couloir.»

«Rester attaché au peloton de tête à la fin de la phase aller»

Malgré la perte du statut de leader au profit de l’USMBA, depuis le match nul concédé à do- micile face au NAHD, l’ancien entraîneur du CRB Ain Fekroun refuse de donner trop d’im- portance au classement en ce début de saison :

«Etre leader après quatre ou cinq journées, n’est nullement un gage de sécurité pour assurer à coup sûr l’accession, mais il faut s’accrocher au peloton de tête jusqu’à la fin de la phase aller. On aura à ce moment-là le temps de faire un pre- mier bilan, avant d’entamer la seconde moitié de saison.»

«Il faut recruter deux éléments au minium en janvier »

Même s’il reste encore deux mois avant l’ou- verture du marché des transferts hivernal, le coach Neghiz a une idée assez précise sur les postes à renforcer en janvier : «Je pense que même le public tlemcénien a constaté l’absence d’un véritable numéro 9 dans l’équipe actuelle, et c’est pour cela qu’il faut au minimum recruter un attaquant de pointe mais aussi un milieu axial offensif, capable d’amener le danger der- rière.»

axial offensif, capable d’amener le danger der- rière.» «Les remplaçants auront leur chance en coupe» Avant

«Les remplaçants auront leur chance en coupe»

Avant la rencontre de coupe qui se déroulera vendredi prochain au stade d’El-Amria à partir de 15h30, l’entraîneur widadi promet d’aligner une équipe remaniée, en donnant la chance à certains éléments en manque de temps de jeu :

«C’est une bonne occasion pour eux d’avoir du volume de jeu, tout en préparant en contrepar- tie la réception du CAB en championnat le week-end d’après.»

«Le WAT retrouvera à coup sûr l’élite, si…»

Vu le niveau actuel en Ligue 2, le WAT a lar- gement le niveau pour postuler à une place sur le podium final, sauf que le coach Neghiz espère plus de soutien autour de l’équipe : «Nous avons certes les moyens pour accéder à l’élite, mais pour cela il faut que toute le monde rame dans la même direction, que ce soit, dirigeants, entraî- neurs, joueurs mais aussi les supporters. En res- tant unis même dans les moments difficiles, ce qui va nous permettre de remettre le WAT de nouveau dans la cour des grands.»

Othmane Riyad Baba Ahmed

nouveau dans la cour des grands.» Othmane Riyad Baba Ahmed USMBA Bira : «Bien amorcer le

USMBA

Bira : «Bien amorcer le restant du parcours et faire face aux aléas»

Apparemment cette victoire vous met du baume au cœur ! Je peux dire que tout le monde est satisfait de cette victoire à laquelle nous tenions car que le résultat a son incidence quant à nos ambitions. Pour nous, il était indispensable de gagner pour des considérations statistiques et morales car il s’agit d’une course pour l’accession. Votre équipe a, d’emblée, imprimé son rythme… Il faut dire que les joueurs font d’énormes ef- forts pour répondre à nos attentes et la démons- tration a été faite. Cependant, il y a des paramètres qui dictent la gestion de telle ou telle rencontre. Notre objectif premier était d’abord d’assurer les trois points de la victoire mais à aucun moment nous avons omis d’allier l’art à la manière. C’est la première victoire face au WAT de- puis bien des années. Vous y teniez… Absolument. Nous nous sommes donnés le mot pour gagner cette rencontre au-delà de l’ad- versaire et autres aléas. Notre objectif premier était d’assurer les trois points de la victoire. Nous avons réalisé un succès qui récompense notre prestation et surtout confirme notre ascendant en plus, dans un derby, et de surcroît face au dau- phin, ce qui est important et motivant pour la suite des échéances. Donc satisfait… Assurément ! L’état d’esprit du groupe devait certainement nous permettre de bien gérer la si- tuation. Je dirai que mes joueurs sont, dans l’en- semble, à créditer d’un match correct. Le plus important c’est d’avoir réussi à garantir une vic- toire qui conforte notre première place au clas- sement et cela nous permettra certainement d’entrevoir la suite de la compétition avec séré- nité et confiance… Qu’est-ce qui vous a permis de prendre le dessus sur votre adversaire ? C’est surtout grâce à l’opiniâtreté des joueurs.

C’est vrai qu’on avait à intervenir durant cette rencontre pour orienter et exhorter les joueurs afin de ne pas laisser place à la déconcentration et erreurs. Les joueurs étaient assidus et très dis- ciplinés sur le terrain. Face au WAT, nous avons bien joué le coup en usant de solidarité et en étant armés d’une grande volonté pour arracher la victoire. Pourtant votre mission n’était guère aisée… Effectivement. Nous avons joué devant une bonne équipe qui devait réagir après son faux pas sur son terrain. Dans l’ensemble, je dirai que nous avons bien géré nous efforts. La preuve, c’est qu’on a pu marquer et su garder le score… Avec cette victoire, on peut dire que l’USMBA est bien partie pour accéder ? C’est vrai que cette victoire est importante pour la suite du championnat mais on doit abso- lument garder les pieds sur terre et persévérer car le plus dur est à venir. Je dirai quand même que l’USMBA a toutes les chances d’accéder. Il suffit seulement de croire en ses moyens. Cela dit, on peut aussi dire que le niveau est assez relevé cette saison et de ce fait notre équipe peut aussi aspi- rer à l’accession d’autant que nous occupons la première position au classement général. Pensez-vous avoir les moyens de jouer l’ac- cession ? Jusque-là, nous avons répondu aux attentes des supporters. L’équipe est dans les prévisions . Maintenant, il faut bien amorcer la dernière ligne droite et, par conséquent, enchainer d’autres per- formances notamment en déplacement. Tout ce que je peux vous dire, c’est que l’USMBA aura son mot à dire sauf que les moyens financiers doivent suivre. C’est le leitmotiv qui exhorte les joueurs à donner le plus d’eux-mêmes. Expliquez-vous… En matière de résultats, les joueurs ont ré- pondu favorablement aux attentes et l’équipe a retrouvé son niveau habituel. Cela est de bon au- gure pour la suite des échéances pour peu que les

joueurs se mettent au rythme soutenu qui nous attend. Pour y parvenir, il faut avoir les moyens de sa politique. Cependant, l’accession sera notre rabâ- chage… En effet car outre l’accession, je suis porteur d’un projet très ambitieux pour l’USMBA et Bel- Abbès .On doit aller jusqu’au bout de notre mis- sion. Certes notre mission sera difficile mais pas impossible. Nous devons croire en nos moyens car il s’agit là d’un objectif noble. Il reste encore des virage à négocier et si les moyens ne suivent pas tout peut basculer d’une rencontre à une autre. On vous sent quelque peu perplexe… Je suis plutôt réaliste. Je persiste à dire que nous jouerons l’accession à fond. Cependant pour réussir notre objectif, il est impératif de réa- liser beaucoup de performances. Pour ce faire, les joueurs doivent croire dur comme fer en leurs capacités d’aller jusqu’au bout de l’aventure. Il sera indispensable de hausser la cadence pour se surpasser. L’enjeu, autant que les moyens et les responsabilités, sont de taille. C’est pourquoi tout le monde doit s’impliquer. En tant qu’entraineur ma responsabilité est importante. Il est de mon devoir de mettre le groupe dans des conditions favorables et faire en sorte que les joueurs gar- dent l’envie de la gagne. Il ne faut pas que les joueurs se contentent de ce qu’ils ont réalisé jusqu’à présent, mais ils doivent chercher à sou- tirer le meilleur d’eux-mêmes afin de se surpas- ser. Si, en fin de compte, nous ne parvenons pas à notre but, on aura quand même le sentiment du devoir accompli. Cela est d’autant plus valable pour les dirigeants qui sont appelés à être au che- vet des joueurs en mettant les moyens néces- saires à la réussite du club ainsi que les supporters qui doivent, désormais, s’organiser autour de leur équipe. Entretien réalisé par MO Noureddine

de leur équipe. Entretien réalisé par MO Noureddine MCS Mekhazni : «Il reste encore beaucoup de

MCS

Mekhazni : «Il reste

encore beaucoup

de travail à faire»

A près avoir mis fin au signe indien à domicile, en gagnant son premier match, l’entraîneur Mohamed Me-

khazni ne s’enflamme pas, en nous confirmant que son équipe n’est pas encore au top sur tous

les plans. Ainsi, avec le travail et les sacrifices,

le club finira par redresser la barre.

«Psychologiquement, l’équipe est libérée»

Depuis ce résultat positif face au CSC, nous avons eu un entretien avec le nouveau coach de cette équipe de Saïda, Mekhazni, qui nous a livré son point de vue et son plan de travail pour la semaine prochaine. Il tenait à rendre hommage à ses joueurs : «La victoire face à l’USC était impérative pour mon équipe, et avant cette confrontation, je me suis beaucoup basé sur le moral, pour éloigner au maximum la pression. En plus, j’ai changé la tactique de jeu de l’équipe. Cela a porté ses fruits. Psychologi- quement, on est débloqués et on pourra pour- suivre notre parcours avec moins de pression.»

«Les joueurs sont à féliciter»

La victoire face à l’USC a réjoui M. Me- khazni, et il tenait à rendre hommage à ses joueurs : «Cette confrontation face à l’USC était très difficile, vu la solidité de l’adversaire. Mais les joueurs étaient héroïques en accomplissant leur mission. Même si l’équipe de Chaouia est revenue au score, la mienne avait trouvé cette énergie nécessaire pour aller chercher cette pre- mière victoire à domicile. Les joueurs sont à re- mercier pour leurs efforts.»

«Il y a encore du boulot à faire»

L’entraîneur affirme que Saïda est très loin de son niveau : «Certes, le succès nous a libérés sur le plan mental, mais il reste encore du travail à faire. Ainsi, on ira doucement pour améliorer nos capacités.»

«La défense devra jouer sans pression»

Le coach évoquait le compartiment défensif : «Certes, la défense n’encaisse pas beaucoup de buts, mais ses erreurs de débutants de- vraient disparaître. Désormais, je voudrais que mes défenseurs jouent sans risque, notamment dans la surface de réparation. D’ailleurs, même dans les marquages, il y a du travail à faire. Avec les joueurs d’expérience et le travail, le secteur défensif progressera davantage.»

«Le milieu ne m’a pas convaincu»

Depuis l’entame de la compétition, ce com-

partiment ne joue plus son rôle, et l’entraîneur Mekhazni devra se contenter de ce qu’il a sous

la main pour composer son équipe. «Le milieu

du terrain ne joue pas son rôle comme il se doit, mais je dois composer avec l’effectif que j’ai sous la main. A mon avis, les joueurs de ce compartiment peuvent donner plus à l’équipe. En redoublant d’efforts, les joueurs de ce mi- lieu donneront plus de rendement.»

«L’attaque s’est réveillée, mais…»

En dépit des deux buts marqués, l’entraîneur semble insatisfait de cette ligne d’attaque :

«Certes, l’attaque a marqué deux buts, mais il

y a eu beaucoup de ratages. Certains étaient

égoïstes, et ce genre de comportement ne se pardonne pas. Les attaquants devraient s’ap- pliquer aux entraînements.»

«La trêve tombe à pic»

Mekhazni disait que l’arrêt du championnat est venu au bon moment : «Les deux semaines de trêve nous permettent de mieux nous orga- niser. Je voudrais d’abord découvrir l’ensemble de l’effectif pour préparer le reste du cham- pionnat dans une grande sérénité.»

«Le stage bloqué pour régler nos lacune»

«La victoire nous aidera à travailler sans pression et durant ce stage, qui a commencé hier à la station thermale Hammam-Rabbi, on règlera les lacunes dans le jeu de mon équipe, car il y a des choses à revoir. On axera notre travail sur le plan technico-tactique. Ce re- groupera verra deux matchs amicaux pour voir les joueurs à l’œuvre et avoir une large idée sur la progression de chaque élément.»

AMAR B.

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2428 Lundi 7 octobre 2013 19 NAHD Ifticen, nouvel
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2428 Lundi 7 octobre 2013 19 NAHD Ifticen, nouvel entraîneur A

NAHD

Ifticen, nouvel entraîneur

Lundi 7 octobre 2013 19 NAHD Ifticen, nouvel entraîneur A près un entraîneur consommé et un

A près un entraîneur consommé et un in- térimaire depuis l’in- tersaison, la barre technique du NAHD

a été confiée à Younes Iicen. L’an-

cien nouveau coach des Sang et Or avait rencontré avant-hier les res- ponsables du club pour un premier round de négociations, puisque le contact remonte seulement à ven- dredi soir. Les deux parties se sont

brièvement entretenues par voie té- léphonique avant de se donner ren- dez-vous pour samedi soir. Un terrain d’entente a été trouvé entre le président nahdiste et le techni-

cien et, qui permettra à Iicen de diriger l’équipe husseindéenne pour le reste de l’actuel exercice. Sauf re- virement de dernière minute, Younes Iicen devrait entamer sa mission aujourd’hui et sera présent sur le banc lors de la prochaine

journée pour diriger l’équipe contre l’USMAn. Cela est lié à la rencontre d’Iicen avec le prési- dent de l’USMB, Mohamed Zaïm. En effet, le nouveau coach nah- diste devait se déplacer hier à Blida pour la résiliation de son contrat et l’officialisation de son départ de l’USMB. Est-il arrivé à le faire ?

Auteur d’une accession et d’une relégation avec le NAHD

Ce n’est qu’un retour au bercail pour le coach Younes Iicen, qui connaît parfaitement le club. En effet, il a déjà réussi l’accession en deuxième division lors de la sai- son 1995/1996. Par ailleurs, Iicen garde un mauvais souvenir puisqu’il a échoué à maintenir l’équipe en première division en début de l’actuelle saison. Pour sa troisième expérience, Iicen réus- sira-t-il l’accession ? Réponse en fin de saison.

Lafri et Boumaâchouk maintenus

Le staff technique du NAHD ne subira aucun changement, puisque la direction du club a décidé de gar- der l’entraîneur adjoint, Faouzi Lafri et l’entraîneur des gardiens, Ibrahim Boumaâchouk. Ce duo a été reconduit vu le travail qu’il a ac- compli.

Youcef M.

Mograni : «Il y a blocage psychologique»

D’abord, vos nouvelles et sur- tout cette blessure contractée à la cuisse ? J’ai contracté une blessure à la cuisse qui ne cesse de me faire mal. J’estime que l’attaquant de Bous- saâda l’a fait intentionnellement alors qu’il pouvait aisément m’évi- ter. J’ai effectué dimanche une écho- graphie et j’attends de voir le médecin pour être fixé sur la nature de ma blessure. Vous avez pris le risque de ter- miner la rencontre étant blessé mais vous avez sauvé votre équipe d’une défaite certaine lorsque vous avez gagné votre duel contre l’attaquant de l’ABS en fin de match… Je n’avais pas d’autre alternative, surtout que le coach avait déjà consommé deux changements. Donc, je ne pouvais pas laisser mon équipe amoindrie. Pour cet arrêt décisif, j’avoue que c’était surtout un coup de chance. Plutôt, c’est aussi mon sang-froid qui a fait la différence et qui a obligé le joueur à placer son tir au milieu. Contre toute attente, le NAHD a concédé vendredi un nouveau faux pas à domicile. Un commentaire ? Que voulez-vous que je vous dise

Cette contre-performance nous a fait beaucoup de mal. Nous avons beaucoup misé sur cette rencontre pour rester sur notre lancée. Sur le plan psychologique, un succès contre l’ABS nous redonnera plus de confiance et nous permettra de se réconcilier ainsi avec nos sup- porters. Malheureusement, l’équipe est passée à côté et nous avons laissé filer deux précieux

?

points qui auront leur pesant d’or au décompte final. Mais, il ne faut pas faire la fine bouche, car ce n’est pas la fin du monde. Il nous reste d’au- tres chances pour rectifier le tir. Certains, incombent ce faux pas aux attaquants… La responsabilité demeure collec- tive. J’estime que l’attaque a fait de son mieux. Les Boussaâdis se sont bien appliqués et surtout bien dé- fendus. A mon avis, on ne peut pas viser un joueur ou un comparti- ment car le football est un sport col- lectif et chacun dans l’équipe doit assumer ses responsabilités. Il faut tourner la page de l’ABS. Comment peut-on expliquer cette contre-performance ?

A mon avis, le problème n’est pas d’ordre technique. J’estime que le problème demeure psychologique plus qu’autre chose. Les joueurs sont bloqués mentalement et n’arri- vent pas à se libérer. Je pense que seule une victoire à l’extérieur nous permettra de retrouver notre équi- libre. Les supporters ont perdu pa- tience et ne croient plus en vous… Sincèrement, je ne sais plus quoi dire. Tout le monde a besoin de ré- confort et nos supporters semblent abattus. A mon sens, il faut avoir un mental d’acier et résister dans ces moments pénibles. Nous nous ex- cusons auprès de tous les Hussein- déens, même si nous sommes déçus d’être arrivés à ce stade de la décep- tion. Croyez-moi, nous avons be- soin de leur soutien et de leur présence à nos côtés. On promet de se ressaisir dès le prochain match du championnat. Justement, votre prochain ad- versaire sera l’USMAn. Com- ment voyez-vous cette empoignade ? Nous avons encore du temps pour ce rendez-vous. La trêve tombe au bon moment pour notre équipe. Les blessés auront le temps pour se soigner. Donc, il faut bien préparer cette rencontre qui s’an- nonce difficile pour les deux équipes. De notre part, on doit se ressaisir face à l’USMAn afin de récupérer quelques points per- dus. Désormais, la balle est dans notre camp, nous les joueurs. J’es- time qu’aucun autre faux pas n'est toléré. La défaite est inter- dite contre Annaba. Entretien réalisé par Youcef M.

Boussaïd sera écarté La direction du NAHD songe sérieusement à sanctionner sévè- rement le milieu
Boussaïd
sera écarté
La direction du NAHD songe
sérieusement à sanctionner sévè-
rement le milieu Rafik Boussaïd.
Auteur d’un comportement indigne à
l’égard d’un collègue à la fin de la ren-
contre NAHD-ABS, Boussaïd sera
écarté temporairement du groupe.
Les dirigeants comptent même
s’en débarrasser lors au pro-
chain mercato hivernal.

En amical :

NAHD-JSS, jeudi prochain

Le NAHD disputera jeudi matin au stade de Zioui un match amical contre la JSS. Ce sera l’occasion pour le nouvel entraîneur d’avoir une première idée sur l’équipe.

entraîneur d’avoir une première idée sur l’équipe. USMB Benacer «Se battre jusqu’à l’ultime seconde» Le

USMB

Benacer «Se battre jusqu’à l’ultime seconde»

Le défenseur de l’USMB, Benacer, nous a dit dans l’entretien qu’il nous ac- cordé, être plus préoccupé par l’avenir de son club que du sien.

Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Tout va très bien sur le plan phy- sique et du point de vue santé. J’ai totalement récupéré de ma blessure. Les choses vont beaucoup mieux sur le plan moral, après notre vic- toire face à l’ESM. Votre entraîneur a décidé de démissionner. Qu’en pensez- vous ? Permettez-moi de ne faire aucun commentaire à ce sujet. Et pour ce qui est de la place que vous occupez au classe- ment? Savoir ce que nous réserve l’ave- nir est notre seule préoccupation et croyez-moi, nous vivons des mo- ments très difficiles. Il est vrai que nous avons gagné des places au classement, mais cela reste insuffi- sant. D’après vous, qui est responsa- ble de cette situation ? Les responsabilités sont parta- gées. Il y a d’abord nous les joueurs, qui sommes sur le terrain et qui, il

faut avoir le courage de l’avouer, n’avons pas fait ce qu’il y avait à faire, lors de certains matchs où nous sommes passés complètement à côté du sujet. Il y a aussi ces in- compréhensibles passages à vide chez nous. Plusieurs équipes ont en profité pour prendre des points contre nous. Est-ce que la place que vous oc- cupez au classement reflète exactement la valeur de votre équipe ? Sûrement pas car je suis per- suadé qu’avec de la stabilité et un peu plus de réussite, l’USMB serait mieux classée. Il aurait fallu aussi un plus grand nombre de joueurs d’expérience dans l’effectif. Vous jouerez votre prochain match contre Merouana. Quelles sont vos chances dans cette rencontre ? Nous ne jouerons que pour la victoire. Cela nous fera le plus grand bien. De toutes les façons ce match est assez éloigné et nous au- rons tout le temps de le préparer comme il se doit. Et pour ce qui est de votre ave- nir ? Je suis plus préoccupé par l’ave- nir de mon club que par le mien. Entretien réalisé par Slimane B.

Vite… un entraîneur !

J uste après le match joué et gagné face à l‘ESM à Brakni, Iicen a surpris tout le

monde et a déposé sa démis- sion. Un peu plus tard, Zaïm fera part de son étonnement, sans pour autant dire qu’il entreprendra des démarches pour faire changer d’avis

Iicen. La démission d’Iicen était en fait assez inattendue et cela après l’embellie qu’a connue l’équipe ces derniers temps. Il y a certes eu des échecs qui ont fait grincer des dents

et le tout dernier, à Médéa et c’est

peut-être la toute petite goutte qui

a fait déborder le vase. Ce qui a

provoqué, en réalité le départ de l’entraîneur c’est surtout un certain climat qui régnait ces derniers

temps. Iicen quitte donc ce club de

Blida,

quelques mois.

Boudjemaa pour assurer l’intérim

Après le départ de l’entraîneur en chef, Iicen, ce sera le préparateur physique, Boudjemaa, qui prendra en main l’équipe. On se rappelle que Boudjemaa est au club depuis le début de la saison et qu’il avait pris ses fonctions en même temps qu’If-

que

il

n’aura

passé

ticen. Ce sera lui, avec l’aide de l’en- traîneur des gardiens de but, qui assurera les séances d’entraînement

jusqu’à la nomination d’un nouvel entraîneur.

S. B.

Le onze de départ est-il le meilleur du moment ?

Cela est devenu une tradition, quand les résultats ne sont pas ceux espérés, le premier à être montré du doigt est l’entraîneur et celui de Blida n’échappe pas à la règle. Ce qui a d’ailleurs entraîné sa démission. Avant cela, l’ex-coach de Blida a voulu répondre à quelques-uns de ses détracteurs qui se demandent pour- quoi face à certaines équipes, il a ef- fectué certains choix précis. Pourquoi, aussi, pour un match «d’hommes» comme celui disputé à Médéa, il a titularisé des jeunes joueurs alors que d’autres qui sont restés sur le banc, auraient pu répon- dre au duel physique. «Vous devez sa- voir que ce sont les meilleurs du moment, les plus en forme et les plus motivés qui sont titularisés» a-t-il ex- pliqué. Celui qui aura à le remplacer doit très vite faire les meilleurs choix en ce qui concerne les hommes et aussi la stratégie de jeu.

5 jours

de repos

pour Mellika

Blessé contre l’ES Mostaganem, Mellika a dû quitter ses coéqui- piers en première pé- riode. Le médecin qui l’a examiné lui a prescrit un repos de cinq jours. Vu que le championnat ne reprendra que dans une dizaine de jours, Mellika sera fin prêt pour le dé- placement à Merouana.

Boudina opéré du ménisque

Boudina a été opéré avant-hier du ménisque à la clinique dirigée par le professeur Aït Belka- cem. Il sera indisponible pendant près de trois se- maines.

S. B.

20
20

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Clubs de Kabylie
www.lebuteur.com
Coup d’œil Clubs de Kabylie
2013 www.lebuteur.com Coup d’œil Clubs de Kabylie Régionale 2 Division nationale amateur USO Amizour 3 E

Régionale 2

Coup d’œil Clubs de Kabylie Régionale 2 Division nationale amateur USO Amizour 3 E Sour El

Division nationale amateur

USO Amizour 3 E Sour El Ghozlane 0

La promenade des Unionistes

round d’observation puisque les Unionistes se sont rués vers l’attaque, et la récompense fut immédiate, à la 8’, le virevoltant Akkouche réussira à débloquer la situation en donnant l’avantage à son équipe, après avoir mis dans le vent deux défenseurs ad- verses, puis adressa un tir à ras de terre qui ne laissera aucune chance à Louafi, le gardien de Sour. On s’atten- dait à une réaction des visiteurs, mais ce furent les locaux qui ont failli ajou- ter d’autres buts, sauf qu’il fallait compter avec la maladresse et parfois la malchance. C’est sur le score mini- mum de 1-0 que s’acheva la première mi-temps. Au retour des vestiaires, on a eu droit au même scénario que celui de la première période, puisque l’USOA était largement supérieure à son adversaire du jour. La domina- tion des Unionistes sera récompensée par un deuxième but, œuvre du bu- teur Nasri (50’), suite à un joli retrait de Azzoug, face à une équipe de Sour El Ghozlane méconnaissable. Et comme les Amizourois étaient plus déterminés, ils ont enfoncé le clou dans les dernières minutes du temps réglementaire, par le biais du rentrant Hamouche, qui profitera d’une bévue défensive de Sour pour planter son ballon au fond des filets du malheu- reux gardien Louafi scellant ainsi le sort de la rencontre. C’est sur ce score de 3-0 que la rencontre se terminera avec comme prime les Rouge et Noir qui prennent la tête du classement en compagnie de la formation de l’ex-Pa- lestro après la défaite du RC Kouba à Koléa.

M. Mustapha

SS Sidi Aïch 2 - CRB Kherrata 0

Plié en première periode

Stade : Larbi-Touati d’Amizour Affluence : faible Arbitres : Boudina B, Bou- ras, Chihab Buts : Sedaoui (25’) Achiou (39’) SSSA

SSSA : Yasri, Cherfi, Temam, Mouloudji, Selmi, Achiou, Ferguene M (Sekri), Fer- guene N, Messafri, Sedaoui (Keciri), Sekouchi (Atmane) Entr. : Oudjani et Atmani

CRBK : Azzi, Messar, Berah (Laidani), Mohiédine, Ab- deli, Boudjellal (Talbi), Ait Abdeslam, Manadi (Louahche), Redouane, Bou- ghelou, Saou Entr. : Djamel Louahche

C ’

est devant des gra- dins presque vides et sous une cha-

leur torride que les Diables Rouges et les enfants de la ville- martyre se sont donné la réplique au stade Larbi-Touati d’Amizour puisque le stade de l’Amitié n’est pas homologué, donc la galère qui reprend comme en 2005 pour l’équipe chère aux Sidi Aichois qui ne sont pas près de voir leur équipe revenir à la maison. Les Diable Rouges n’ont pas manqué l’occasion d’empocher les trois points du match comptant pour la deuxième journée, et ce, devant la jeune et fougueuse formation de Kherrata. Ce sont les coéqui- piers de Messafri qui ont été les premiers à porter le danger de- vant les buts de Azzi. Sekouchi adressera le premier tir qui pas- sera à quelques centimètres de la cage. Kherrata répondra tout de suite après par Boudjellal qui ti- rait sur la transversale. Le portier des visiteurs, Azzi, a été inquiété à trois reprises durant le premier quart d’heure, un pressing qui a

fini par porter ses fruits à la 25’, lorsque Selmi lançait Ferguene, ce dernier remit instantanément à Sedaoui qui logea le cuir au fond de la cage de Azzi. Le jeu s’ani- mera encore plus après ce but, les Diables Rouges hausseront le ton et à la 39’, le petit lutin Ferguene, à la faveur d’un contre bien tra- vaillé, servait Sedaoui qui adressa un centre précis sur Sadaoui, ce dernier d’un tir croisé aggrava la marque. La partie s’équilibra et la majeure partie de la seconde pé- riode s’est déroulée au milieu de terrain. Les camarades de l’excel- lent Manadi n’ont pas manqué d’audace, mais la défense des Dia- bles Rouges, bien menée par son capitaine Mouloudji, ne laissera rien passer. Les poulains du duo Oudjani - Atmani ont su gérer in- telligemment le reste de la partie jusqu’au coup de sifflet final de la rencontre.

H. Tahar

Stade : Larbi-Touati d’Amizour Affluence : nombreuse Arbitres : Tizizoua, Saidani, Lasmi Buts : Akkouche (8’) Nasri (50’) Hamouche (87’)

USOA : Hamdaoui, Bouchetta (C), Kherraz N. (Bakli), Chah- rour, Dahou, Kherraz S. (Ha- mouche), Akkouche (Larbi Bacha), Chabane, Nasri, Azzoug, Larabi Entr : Hammouche

ESG : Louafi, Rahmani, Djerbir (Mezilekh), Abdelhak, Hamza, Said, Saadaoui (Abid), Chellali, Souama, Ziani, Boulainceur (Dergham). Entr : Ouaddah

M algré une chaleur torride, le public amizourois était nombreux comme à l’ha-

bitude pour voir son équipe infliger une petite correction à l’Entente de Sour El Ghozlane. L’USOA s’est donc offert une balade de santé à l’occasion de la réception de l’ESG, dans le cadre de la 5e journée du championnat de la division nationale amateur groupe Centre. Les protégés d’Ahcène Ha- mouche se sont imposés avec l’art et la manière sur le score sans appel de 3 buts à 0, face à un adversaire qui ne rassure plus. Les deux équipes débu- teront la partie sans passer par le

Rabah Oudjani (ent. SSSA) :

«Content de la manière»

«Je tiens d’abord à féliciter les 22 acteurs pour leur comportement exemplaire durant les 90’. On a su comment gérer ce match, mes joueurs ont respecté les consignes à la lettre, et je suis content de la manière et du résultat. On a plié le match en première mi-temps devant une très jeune formation de Kherrata qui fera par d’elle dans un proche avenir».

Djamel Louahche (ent. CRBK) : «Ils ont su profiter de notre naïveté»

«Je n’ai pas reconnu mon équipe durant la première période où on était complètement à côté. L’équipe adverse à profité de la naïveté de mes joueurs. En seconde période on a apporté quelques réglages, mais on n’a pas su trouver des solutions malgré quelques occasions qu’on a eues, car mes joueurs étaient assommés déjà par les deux buts encaissés».

HC Ain Bessam 1 - ES Bir Ghbalou 0

Le Hamzaouia au forceps

L e derby bouiri ayant mis aux prises le Ham- zaouia de Ain Bessam avec le voisin Bir Ghbalou s’est terminé en faveur des locaux

par la plus petite des marges. La partie fut très ser- rée entre les deux rivaux, avec une forte pression des supporteurs bessami sur leurs invités. Les deux équipes ont fait preuve d’une grande prudence, no- tamment en première mi-temps où le jeu était fermé et s’est axé en milieu de terrain. Il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour voir un peu le jeu s’ouvrir notamment suite à l’ouverture du score par intermé- diaire de H’mimiche Hocine à la 65’ de jeu suite à un mauvais dégagement de la défense de Bir Ghba- lou. Ce dernier d’une reprise de volée inscrit l’unique but de la rencontre. Par la suite, l’équipe de Bir Ghba- lou quitta son camp en quête du but égalisateur et a

failli remettre les pendules à l’heure à deux reprises, notamment lorsque le tir de Laala des 18 mètres obligea le jeune portier bessami, Rafaa Walid, à éta- ler tout son talent pour sortir le cuir d’une belle cla- quette en corner. A quelques minutes du coup de sifflet final, l’équipe de Bir Ghbalou a longuement ré- clamé un penalty, lorsque un de ses joueurs fut fau- ché à l’intérieur du périmètre de réparation, mais ce dernier écopera d’un carton pour simulation, la dé- cision de l’arbitre Benouadheh a irrité le camp de Bir Ghbalou. La rencontre reprit de plus belle, mais sans grand changement, ni les actions de Djallil seul face à la cage vide, ni celles des frères Lahouazi Youcef et Djamel n’ont apporté de changement à l’issue de ce match.

Adjaout

Ahcène Hamouche (ent. USOA) :

«Une victoire méritée»

«Je ne peux que féliciter mes joueurs qui ont appliqué comme il se doit les consignes qui leur ont été données et qui se sont bien battus. Leurs efforts ont été récom- pensés par cette large victoire qui est des plus méritées. Ils ont bien fait leur boulot. Ce succès nous permet d’entrevoir l’avenir avec beaucoup de sérénité.»

Ouaddah (ent. ESG):

«Mes joueurs ont perdu tous leurs moyens»

«La victoire de l’USOA est méri- tée. Les buts se sont enchaînés après des erreurs individuelles et mes joueurs ont perdu tous leurs moyens. La moitié de l’effectif était absente en raison des problèmes financiers qui secouent le club. Je lance à cette occasion un SOS aux autorités de Sour El Ghozlane, l’équipe est en danger !»

de Sour El Ghozlane, l’équipe est en danger !» Honneur Tizi Ouzou uzou DC Boghni 1

Honneur Tizi Ouzouuzou

DC Boghni 1 USM Draa Ben Khedda 0

Le choc n’a pas atteint les sommets

est dans un stade de Boghni archicomble qu’a eu lieu, samedi, la

rencontre phare de la 2e journée du championnat de la division d’honneur. Un match ayant opposé le DC Boghni à son homologue de l’USM Draa Ben Khedda. La rencontre s’est achevée sur le score d’un but à zéro en faveur des lo- caux, après une première période mo- rose à en mourir. Les hommes de Chebbalah ont su comment frapper au bon moment, en parvenant à inscrire ce but de la victoire en deuxième pé- riode par l’entremise de Amhis à la 57’ sur un coup franc direct qui surprit le gardien Djemaa. Les visiteurs se sont contentés de défendre, recroquevillés derrière, en essayant de rentabiliser par des contres furtifs les quelques balles

C ’

récupérées dans le couloir central, mais force était de constater que les Ciel et Blanc n’étaient pas au meilleur de leur forme ce samedi. En témoigne ce jeu décousu affiché tout au long de la par- tie et le nombre d’occasions ratées à l’image de ce magnifique retrait de Haddad à la 65’ de jeu que Maghrici n’avait plus qu’à pousser dans la cage vide de Meghari, mais au lieu de cela, l’attaquant de l’ex-Mirabeau laissa filer le ballon en touche. Des occasions, les locaux en ont également lamentable- ment raté, et ont manqué plusieurs fois d’aggraver la marque. C’est sur le score d’un but à zéro que cette partie insipide se termina dans un total fair-play mal- gré tout.

B. Antar

Boualem Hamadache (ent. HCAB) :

«Victoire difficile, mais méritée»

« L’adversaire ne nous a pas faci- lité la tâche en se regroupant der- rière. Mes joueurs étaient aussi stressés par la pression du public et n’arrivaient pas à poser le ballon et faire le jeu, ils ont procédé par de longues balles, ce qui a joué en fa- veur de l’adversaire. L’essentiel est que les trois points de la victoire res- tent à Ain Bessam, une victoire bonne pour le moral et la suite du championnat.»

Loucif Amar (Pdt ESBG) «Un nul aurait été plus équitable»

Loucif Amar (Pdt ESBG) «Un nul aurait été plus équitable»

Loucif Amar (Pdt ESBG) «Un nul aurait été plus équitable»
Loucif Amar (Pdt ESBG) «Un nul aurait été plus équitable»
Loucif Amar (Pdt ESBG) «Un nul aurait été plus équitable»
«Au vu de la physionomie de la rencontre, on mé- rite amplement le match nul,

«Au vu de la physionomie de la rencontre, on mé- rite amplement le match nul, mais l’arbitre a fait la différence et en a décidé autrement en cédant à la pression. Mes joueurs ont joué la peur au ventre après les jets de pierre et les insultes près des vestiaires. Je tiens toutefois à dénoncer le manque d’organisation ainsi que l’arbitrage scandaleux. Sur le terrain, il y avait du fair-play entre les joueurs, il n’y a pas de pro- blèmes entre les deux équipes, sauf de la part de cer- tains énergumènes qui continuent à semer la zizanie et le trouble et cela ne joue en aucun cas en faveur du sport-roi dans la région. Malgré cela, juste après la fin de la rencontre, on a discuté avec les joueurs, la ren- contre est désormais oubliée et on songe déjà au pro- chain match».

on a discuté avec les joueurs, la ren- contre est désormais oubliée et on songe déjà
on a discuté avec les joueurs, la ren- contre est désormais oubliée et on songe déjà
20
20

N° 2428

Lundi 7 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil
7 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil ASMO Bentiba : «Je veux gagner la confiance
7 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil ASMO Bentiba : «Je veux gagner la confiance

ASMO

Bentiba : «Je veux gagner la confiance du coach»

Incorporé à la 79’ du match de vendredi der- nier face à l’AS Khroub à la place de Benkablia, le joueur milieu de terrain, Bentiba, a livré une bonne prestation en contribuant à ce succès. L’ancien joueur du Mou- loudia d’Oran s’est dit content d’avoir aidé son équipe à décrocher les trois points de cette ren- contre. Il affirme être motivé pour gagner la confiance du coach.

Tout d’abord, un mot sur votre succès réalisé diffici- lement face à l’AS Khroub… Comme vous l’avez souligné, cette victoire a été difficile à ar- racher dans la mesure où nous avons affronté une solide équipe de l’ASK qui s’est rendue à Oran avec la ferme intention de réaliser un résultat positif. Nous avons éprouvé beaucoup de difficultés pour surpasser l’obstacle de l’ASK. En seconde

mi-temps de ce match, notre tâche s’est compliquée davan- tage suite à l’expulsion de Zi- dane. Mais malgré tout, notre détermination à empocher les trois points de ce match a été payante et nos efforts ont été récompensés dans les toutes dernières minutes du match. J’estime sincèrement que notre succès a été amplement mérité. Mais comment expliquez- vous les difficultés que vous aviez rencontrées face à l’ASK ? Comme je vous l’ai déjà dit, l’AS Khroub est une équipe so- lide qui nous a créé beaucoup de problèmes. En plus, l’expul- sion de Zidane a faussé nos plans. Nous étions donc dans l’obligation de terminer le match à dix. Heureusement, nous avons réussi à trouver le chemin des filets du gardien de l’ASK. Votre entrée en jeu a été fructueuse pour vous et vous avez apporté un grand plus à votre team…

Je suis satisfait d’avoir ap- porté un plus à mon équipe et l’avoir aidée à décrocher les trois points de la rencontre. J’essaye toujours de mettre mon expérience au service de l’équipe. Je suis vraiment heu- reux d’avoir contribué à cette victoire qui va nous permettre d’aborder la suite de la compé- tition avec beaucoup plus de détermination et de confiance. Après sept journées de championnat, votre équipe est en pleine forme. Un commentaire ? Nous sommes naturellement contents d’avoir bien entamé le championnat. Nous n’avons perdu qu’un seul match depuis le début du championnat. Tou- tefois, il faut reconnaître que le championnat est encore long et que nous devrions continuer à travailler pour rester sur la lan- cée et enchaîner avec d’autres succès. Pensez-vous que l’ASMO a les moyens de jouer l’acces- sion ?

Bien sûr ! J’estime que les autres équipes qui veulent atteindre cet objectif ne nous sont pas supérieures. Nous avons une solide équipe qui peut prétendre à accéder en Ligue1. Mais comme je vous l’ai déjà dit, nous devrons continuer à travailler pour être encore plus performants à l’avenir. Sur un plan personnel, comment vivez-vous votre statut de remplaçant ? Je pense que le champion- nat est encore long et que j’ai encore le temps pour décro- cher ma place de titulaire. A chaque fois que j’entre sur le terrain, j’essaye d’apporter un plus à l’équipe et à l’aider pour gagner ses matchs. Je travail très dur à l’entraîne- ment et j’essaye toujours de donner le meilleur de moi- même pour gagner la confiance du coach. Entretien réalisé par Riad O.

la confiance du coach. Entretien réalisé par Riad O. El Bahari proposé à l’ASMO A en

El Bahari proposé à l’ASMO

A en croire une source autori- sée, l’ancien attaquant du Mou- loudia d’Oran, El Bahari, vient d’être proposé à la direction de l’ASMO par un manager. Sans club actuellement, l’ancien joueur de l’USMBA n’écarte pas la possi- bilité de rejoindre la formation de M’dina J’dida. Notre source ajoute que cet attaquant est égale- ment convoité par d’autres clubs.

Reprise aujourd’hui des entraînements

Les Asémistes reprendront aujourd’hui lundi le chemin de l’entraînement en prévision de leur pro- chain match qui va les opposer ce vendredi au CRB El Amria pour le compte de l’avant-dernier tour régional de la Coupe d’Algérie. Les coéquipiers de Bensaci avaient effectué une séance de décrassage sur les sables de la place des Andalouses. Hier, les Vert et Blanc ont bénéficié de un jour de repos avant de reprendre ce matin à partir de 10h le che- min de l’entraînement au stade Habib-Bouakel.

R. O.

Hadj Merin : «Voilà pourquoi nous n’avons pas convoqué Othmani face à l’ASK»

Vendredi dernier, le staff technique de l’ASMO n’avait pas convoqué son jeune at- taquant, Othmani, pour le match face à l’ASK. Une source autorisée nous avait in- diqué que le joueur avait été sanctionné par la direction suite à une altercation verbale qui l’avait opposé à son coéquipier, Zidane. L’entraîneur adjoint du club, Hadj Merin, a évoqué le sujet : «Non, nous n’avons pas

sanctionné Othmani» dira le jeune techni- cien asémiste avant d’ajouter : «Ce joueur (Othmani) avait été très affecté sur le plan mental après le match de l’USMMH. Nous avions constaté qu’il n’était pas de bonnes conditions pour prendre part à ce match face à l’ASK. Nous avons donc préféré le ménager en prévision des prochaines rencontres.» R. O.

ESM

ESM

Lahmar aux

Un match choc :

soins

US Mostaganem-ES Mostaganem