Вы находитесь на странице: 1из 27
MCA 6 joueurs accusés de complot ! Geiger hausse le ton «Aucun joueur n’a le
MCA
6 joueurs accusés de complot !
Geiger
hausse
le ton
«Aucun
joueur n’a
le droit de
discuter mes
décisions»
Absence
prolongée
de Metref
MERCREDI 9 OCTOBRE 2013
Burkina Faso-Algérie
www.lebuteur.com
J-3
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2430 PRIX 20 DA
De nos envoyés spéciaux au Burkina Faso
Brahimi appelle
à la mobilisation
«Ce match est l’affaire
de tous les Algériens»
L’adjoint de Paul Put
fait dans la provoc’
«Les joueurs algériens
peuvent cracher sur
l’un de nos joueurs»
«Les Arabes provoquent
de l’aéroport jusqu’au
stade»
USMA
Les Kabyles aujourd’hui
chez leurs cousins d’Agadir
Un attaquant
émigré sur les
tablettes
Benlamri : «On fera en sorte d’honorer l’Algérie»
CRB
Le démenti
de Gamondi
«Je n’ai jamais
songé à partir»
JSK
02
02

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup d’œil équipe nationale
Burkina Faso-Algérie J-3
Burkina Faso-Algérie
J-3
Coup d’œil équipe nationale Burkina Faso-Algérie J-3 Brahimi «Ce match est l’affaire de tous les Algériens»

Brahimi «Ce match est

l’affaire de tous les Algériens»

«Tout ce qu’on a réalisé jusque-là n’aura pas de valeur si on passe à côté samedi»

Comment se déroule la préparation de ce match aller face au Burkina Faso, dernier écueil avant le Brésil ? On essaye de se remettre en question. Le plus important sera de rester concentrés. De ne pas se focaliser sur l’adversaire. On a tous conscience que c’est un tournant dans notre vie. Une Coupe du monde ne se joue pas tous les mois ! L’Algérie voyage bien, croyez-vous que cet état de fait vous donnera plus de confiance avant ce match ? C’est bien de s’appuyer sur nos statistiques à l’extérieur, mais gare à l’excès de confiance. En tout cas, on a un coach qui ne cesse de nous rappeler ça (rires). La meilleure manière de préparer ce rendez-vous est d’oublier les bons et les mauvais résultats enregistrés jusque-là. L’important est de répondre présents, samedi à 16h. C’est ce jour-là qu’il faudra gagner. Ce match aller à Ouagadougou nous donnera plu- sieurs réponses à nos interrogations Pour vous, ce match sera celui des joueurs ? Des supporteurs ? ou…. (Il nous coupe) Ecoutez, c’est le match de tout le monde. C’est celui des joueurs, du coach, de toute l’Algérie ! On est tous concer- nés par cet objectif. Certains de vos camarades manquent de temps de jeu, cela ne risque-t-il pas de poser problème ? Avec la détermination et la rage, il y a des choses qu’on peut surmonter dans un match comme ça. On a le devoir de se surpasser, sa- medi, on n’aura pas le droit de passer à côté, c’est le match qu’il ne faut pas rater. La diffé- rence, on la fera en restant ensemble, com- pacts et collectifs pendant 90 minutes. Ne rien lâcher jusqu’au bout ! Vous côtoyez Jonthan Pitroipa, connais- sez-vous d’autres joueurs du Burkina ? Je connais bien Pitroipa et je connais aussi trois ou quatre autres joueurs qui évoluent en Europe. Après, c’est sûr qu’ils ont de très bons joueurs. Ça reste une bonne équipe, mais l’im- portant, c’est de ne penser qu’à notre jeu. Rolland Courbis a dit que le groupe algé- rien est supérieur à son homologue burki- nabé en matière de talent intrinsèque, est-ce votre avis ? Je ne dirais pas qu’on est largement supé- rieurs aux Burkinabés, maintenant si c’est le cas, on le montrera sur le terrain, samedi. Ça

Yacine Brahimi parle comme un ancien. Bien qu’arrivé presque au même moment que tous les
Yacine Brahimi parle comme un ancien. Bien qu’arrivé presque au
même moment que tous les autres «bleus», le milieu offensif de
Granada CF a ce recul nécessaire qui fait qu’il a la lucidité
d’analyser un aussi important Burkina Faso-Algérie, comme s’il n’en
était pas à son premier du genre. Ses déclarations mesurées
restent, néanmoins, empreintes de l’ambition d’écrire une autre
page de l’histoire du football algérien, comme l’ont fait les Ziani,
Yahia, Matmour, Gaouaoui… avant lui.
«C’est un tournant important
dans notre vie, un Mondial ne se joue
pas tous les mois»

ne sert à rien de parler comme ça, avant un match. Une chose est sûre, on ne pourra dire qu’on est supérieurs au Burkina que lorsqu’on aura réussi à se qualifier. Physiquement, ils sont supérieurs, non ? On sait que les équipes africaines sont im- pressionnantes physiquement, mais lorsqu’on est déterminés, on peut aller les chercher. Quelle est votre état de forme actuelle ? Personnellement, ça va de mieux en mieux. J’ai connu une petite période difficile, après ma blessure à la cuisse, mais là je reviens bien. Le fait de savoir qu’il y aura beaucoup de supporteurs qui seront du voyage avec vous au Burkina doit vous réconforter… Bien sûr. Lorsqu’on entend dire qu’il y aura

beaucoup supporteurs à Ouagadougou, forcé- ment on est réconfortés. On a des supporteurs magnifiques. Ça va nous pousser à être plus déterminés , ça nous donnera plus de motiva- tion à nous surpasser. Parmi vous, il y a encore des joueurs qui ont vécu la qualification de l’Algérie en 2012, est-ce qu’ils vous transmettent cette expé- rience? Oui, c’est normal, ils essayent surtout de nous parler du match barrage qu’ils ont joué contre l’Egypte et des moments fantastiques qu’ils ont vécus. Les anciens nous ont surtout expliqué qu’une qualification en Coupe du monde est quelque chose d’inoubliable qui ne se produit pas 10 fois dans une carrière. Petit à

«Les anciens nous parlent beaucoup de leur Mondial, on a envie de vivre le nôtre»

petit, on prend conscience de ce qui nous at- tend. Cette jeune génération dont vous faites partie a-t-elle pris conscience de la respon- sabilité de la mission ? Notre responsabilité se limite à la qualifica- tion. Donc, c’est sûr qu’on est conscients de cela. On sait aussi que disputer une Coupe du monde, ça reste dans l’histoire. C’est quelque chose d’énorme, mais pour réussir ces deux matchs, il faudra tout donner. Le fait de recevoir à Blida arrange certai- nement vos affaires ? A mon avis, c’est un petit avantage qu’il fau- dra valoriser sur le terrain. Il va falloir d’abord sortir un gros match à Ouagadougou. Il faut gagner là-bas. C’est vous dire que le match re- tour chez nous ne sera décisif que si l’on re- vient avec une bonne performance de là-bas. Tout le monde dit que vous êtes les favo- ris, cela ne risque-t-il pas de vous mettre plus de pression ? Nous restons sereins. On a une bonne équipe, ça on le sait bien, mais dans des matchs comme ça, le favori se vérifie sur le ter- rain. Comment est l’ambiance au sein du groupe ? Tout le monde est arrivé aujourd’hui (lundi, ndlr). On rigole tous ensemble, on travaille tous pour le même objectif, l’ambiance est ma- gnifique. La sélection, c’est notre seconde fa- mille. Concernant l’état du terrain, avez-vous des appréhensions ? Non, sincèrement, on ne le calcule même pas. On est tellement déterminés que quel que soit l’état du terrain, on va se bagarrer. C’est vrai qu’au niveau du jeu, ça va nous pénaliser un peu, mais on est prêts à tout pour relever le défi. Avez-vous revu les matchs de votre adver- saire, avez-vous une idée sur sa manière d’évoluer ? Ah, ça je ne peux pas vous le dire, c’est au coach de voir. Nous les joueurs, on est là pour exécuter ses plans. On n’est arrivés qu’hier, on n’a pas encore eu le temps de voir ça, franche- ment. Maintenant, c’est sûr qu’on va le faire, comme dhabitude.

Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

t u d e . Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali La séance du vendredi
La séance du vendredi au stade du 4-Août Vendredi, les joueurs de l’Equipe nationale effectueront
La
séance du
vendredi au stade
du 4-Août
Vendredi, les joueurs de l’Equipe
nationale effectueront une seule
séance. Ce sera sur la pelouse principale
du stade du 4-Août de Ouagadougou,
comme le stipulent les règlements de la
FIFA. Du coup, on peut dire que l’EN
n’effectuera au Burkina Faso qu’une
seule séance d’entraînement qui ser-
vira pour effectuer les ultimes
réglages, avant le match.
Sadi
et Zefzef depuis
lundi soir à
Ouagadougou
Le vice-président de la FAF, Dja-
hid Zefzef, ainsi que le président de la
commission des équipes nationales,
Walid Sadi, sont depuis lundi soir à
Ouagadougou. Ils ont pris le vol régu-
lier d’Air Algérie. Les deux hommes se
sont rendus au Burkina Faso en
compagnie du cuisinier de l’EN,
Farid Nemiri, pour préparer
le séjour de l’EN.

Séance de visionnage lundi soir Comme nous l’avons sou- ligné dans une de nos pré- cédentes livraisons, Vahid Halilhodzic a programmé une séance de visionnage

vidéo, lundi soir. Le vi- sionnage a commencé, après que le groupe se soit complété. C’était une occa- sion aux joueurs de constater les points forts et points faibles de leur adversaire.

Une autre prévue hier… Par ailleurs, une seconde séance de visionnage était pré- vue hier
Une
autre prévue
hier…
Par ailleurs, une seconde
séance de visionnage était pré-
vue hier soir, après le dîner, au
centre technique national de Sidi-
Moussa. Cette séance devrait
permettre aux joueurs et au
staff technique d’avoir des
idées plus précises sur
l’adversaire.
… et
aujourd’hui
Avant le départ de l’Equipe
nationale pour le Burkina Faso,
ce jeudi, Vahid Halilhodzic profi-
tera de la soirée d’aujourd’hui pour
programmer une troisième séance
vidéo, puisque le staff technique a
prévu de visionner une se-
conde fois, avec les joueurs,
l’équipe burkinabée.

Décrassage jeudi après-midi

Travail spécifique pour les gardiens de but Au cours de la séance d’entraînement d’hier, les gar- diens de but ont eu droit durant une partie de la séance à un travail spécifique sous la houlette de leurs entraî- neurs Hassan Belhadji et Michael Booly.

à Ouagadougou La sélection nationale algérienne ef- fectuera jeudi après-midi, éventuelle- ment à 18h (heure locale), une séance de décrassage sur le terrain situé juste à côté de l’hôtel Laico où l’EN élira domicile. Cette séance sera effectuée, après que les joueurs aient effectué une courte sieste pour se reposer du voyage.

Halilhodzic a mis en place l’équipe type hier Bien que nous ayons décidé de ne pas dévoiler l’équipe type, pour l’intérêt de l’Equipe nationale, nous tenons quand même à informer nos aimables

lecteurs que l’équipe type a été essayée hier au cours de l’entraînement. En effet, Vahid Halilhodzic, au cours d’un exercice technico-tactique, a essayé le onze qui va commencer la rencontre de samedi prochain, à Ouagadou- gou face à la sélection burkinabée. Seulement, une source

Le choix de l’horaire étudié Selon une source bien informée, le choix de l’horaire du décollage de l’avion d’Alger vers Ouagadougou a été étudié, afin de mettre les joueurs à l’aise. Ainsi, c’est Halilhodzic et les responsables de la FAF qui ont pris cette décision.

Vers la programmation d’une autre séance jeudi soir à Ouagadougou Le staff technique national dis- pose de sept matchs de l’équipe burkinabée, entre autres le match amical disputé entre les deux sé- lections à Alger, en juin dernier. Raison pour laquelle Halilhodzic envisage la programmation d’une

bien informée nous a révélé que le sélectionneur natio- nal tranchera aujourd’hui, à l’occasion de la dernière séance d’entraînement précédant le départ à Ouaga- dougou, la question du onze rentrant. Il devrait rées- sayer cette équipe encore une fois, ainsi que certaines variantes qu’il a en tête, après avoir vi- sionné les Etalons du Burkina Faso.

Après le petit déjeuner, les joueurs rejoindront l’aéro- port d’Alger, quelques mi- nutes avant le départ

puisqu’il s’agit d’un vol spécial. Après quatre heures de vol, l’EN

Aucun blessé jusqu’à présent Le seul point positif de ce stage, c’est qu’il n’y a eu aucun blessé. C’est peut-être la première fois depuis

quatrième séance de visionnage, seu- lement elle devrait avoir lieu à l’hôtel Laico de Ouagadougou, jeudi dans la soirée, ce sera la dernière puisque Halilhodzic va laisser ses joueurs décompresser un peu la veille du match.

atterrira à Ouagadougou, en début

d’après-midi. Les joueurs auront droit à une sieste d’une heure et demie ou deux, avant de s’entraîner, l’après-midi même.

des années qu’il n’y a pas eu de blessé. Vahid Halilhod- zic, qui s’est souvent plaint de ce syndrome des blessures, va sans aucun doute être content. Pourvu que ça dure !

www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil N° 2430 Mercredi 9 octobre 2013 03 Slimani rassure Burkina
www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
équipe nationale
Coup d’œil

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

03
03

Slimani rassure

Burkina Faso-Algérie J-3
Burkina Faso-Algérie
J-3

«Je ne joue pas beaucoup,

mais je suis en forme pour le Burkina»

Transféré vers la fin du mercato estival au Sporting Lisbonne, Islam Slimani peine à s’imposer au sein du club lisboète. Relégué au rang d’éternel remplaçant, l’ancien sociétaire du CRB demeure tout de même confiant et ne s’inquiète nullement de sa situation. Rencontré dimanche à l’aéroport d’Alger, le joueur a tenu à rassurer les supporters des Verts, qu’il est bien prêt à tenir sa place samedi prochain et retrouver, du coup, son efficacité.

Comment va Slimani ? Je vais bien, merci. Physiquement, je me sens bien et là, je suis très motivé à l’idée de rejoin- dre le lieu du stage et commencer le travail en perspective de ce match face au Burkina Faso. Justement, comment voyez-vous ce match aller à Ouagadougou ? Ça sera un match très compliqué, bien évi- demment. On aura face à nous une coriace équipe du Burkina Faso qui cherchera à nous mettre en difficulté et à nous battre. On sait que notre tâche ne sera nullement facile, mais on compte bien tout donner pour ramener un ré- sultat positif, qui nous permettra d’envisager le match retour à Blida en toute tranquillité. Avez-vous des appréhensions par rapport à ce match aller (grosse chaleur, taux élevé

d’humidité,

etc) ?

On n’a aucune appréhension et on n’a peur de rien. On sait que les conditions là-bas à Ouaga- dougou ne seront pas à notre avantage, mais qu’importe. Le plus important, c’est de rester concentrés et de ne pas trop donner d’impor- tance à ce qui se passera autour de nous. Un match à l’extérieur, c’est toujours compliqué, mais on saura, inch’Allah, bien répondre pré- sents.

Beaucoup estiment que l’Algérie part favo- rite face aux Etalons. Qu’en pensez-vous ?

Moi, je pense que c’est du 50/50. Per- sonne n’est favori. Pas mal de gens peu- vent croire que le Burkina est une équipe facile à manier, mais je peux vous assurer que ce n’est pas du tout vrai. Si le Burkina est arrivé à ce stade des éliminatoires, c’est qu’il a une bonne équipe dont il faudra se méfier. Quelles sont donc les chances de l’EN pour se qualifier au Mondial ? Il faut tout d’abord bien négocier ce match aller et on verra après. Il est clair que si on parvient à revenir avec une victoire de Ouagadougou, on aura eu un certain avantage, avant le match retour, mais on n’en est pas encore là. Sur le plan personnel, votre cas inquiète de plus en plus. Hier (Ndlr, samedi) en- core en champion- nat, vous n’avez pas joué la moindre minute avec le Sporting. Com- ment expliquez- vous ça ?

Vous n’avez pas à vous inquiéter. Certes, je ne joue pas beaucoup, mais croyez-moi, physiquement, je me sens bien. Vous savez très bien que le fait que je ne joue

pas beaucoup jusque-là est surtout dû à mon arrivée tar- dive au Sporting. Si le transfert s’était effectué un mois avant, j’aurais effectué la prépara- tion estivale avec l’équipe et j’aurais

certaine-

ment

cumulé davantage de temps de jeu. Donc, prêt pour ce match face au Burkina ? Oui, je le suis. Comme à chaque fois, quand il s’agit de l’EN, je me donne à 1000 %. On va bien préparer ce rendez-vous et on tâchera d’être prêts.

«Pour la qualif’, ce sera du 50/50»

Ne regrettez-vous pas votre décision de ne pas avoir signé au FC Nantes. Là-bas au moins, vous auriez joué plus souvent ? Peut-être que j’aurais plus joué à Nantes, mais croyez-moi, je ne regrette pas du tout mon choix. Le Sporting Lisbonne est un grand du Portugal et c’est un honneur pour moi de jouer pour ce club. Chaque jour à l’entraînement, j’ap- prends et mon heure de gloire viendra bientôt. Avec Montero qui claque but sur but, ça va être compliqué, non ? Montero marque beaucoup de buts, oui. Tant mieux pour lui et pour l’équipe surtout. L’essentiel est que l’équipe gagne ses matchs. Entretien réalisé par Saïd F.

«Peut-être que j’aurais plus joué si j’avais signé à Nantes, mais je ne regrette pas
«Peut-être que j’aurais
plus joué si j’avais signé à
Nantes, mais je ne regrette
pas mon choix pour autant»
Halilhodzic
Halilhodzic insiste
encore sur la
discipline
Vahid se méfie
du Burkina
se serait entretenu
avec Ghoulam
Vahid Halilhodzic est toujours fidèle à ses ha-
bitudes. A chaque début de regroupement, il
tient un discours aux joueurs pour leur commu-
niquer le programme du stage, les encourager et
surtout leur donner des conseils. Ce fut pareil
cette fois, puisque le sélectionneur national
s’est entretenu avec l’ensemble des
joueurs. Selon une source bien infor-
mée, Halilhodzic a insisté sur la disci-
pline et le respect des consignes du
staff technique surtout, comme
c’est le cas à l’occasion de chaque
regroupement.
dité du jeu offensif des Burkinabés. Malgré
l’absence du stratège Alain Traoré, le jeu of-
fensif des Burkinabés sera quand même une
sérieuse menace pour les Verts. L’expéri-
menté Moumouni Dagano en pointe de l’at-
taque, le redoutable Aristide Bancé ainsi que
le maestro Pitroïpa font quand même peur et
obligera les Algériens à être très attentifs. Du
coup, la ligne offensive du Burkina Faso sera sur-
veillée de très près, afin d’éviter d’encaisser des
Le sélectionneur insiste
sur le physique et le mental
Les joueurs ont saisi
son message
Alors qu’on est au troisième
jour du stage de l’Equipe natio-
nale qui se déroule au centre
technique national de Sidi-
Moussa, Vahid Halilhodzic a en-
tamé la dernière ligne droite à
partir de lundi, soit depuis que le
groupe s’est complété. Seule-
ment, ce qu’il faut savoir, c’est
que le sélectionneur national
a décidé cette fois-ci d’être
très méfiant pour ce
match. Pas de conférence
de presse, ne pas dévoi-
ler l’équipe ni la straté-
gie de jeu et éviter tout
contact avec la presse.
Pas seulement, Vahid
Halilhodzic affiche une
certaine méfiance par
rapport à l’adversaire.
Vahid Halilhodzic sait que
l’équipe du Burkina Faso
ne sera pas facile à manier,
surtout chez elle en pré-
sence de ses supporters. Le
sélectionneur est, en effet,
conscient que les Etalons ont réa-
lisé de bons résultats durant la der-
nière CAN et lors des éliminatoires de la
Coupe du monde.
A en croire une source bien informée,
Vahid Halilhodzic se serait entretenu avec l’ar-
rière gauche de l’AS Saint-Ettienne, Faouzi Ghou-
lam. Nous avons essayé de confirmer cette
information, mais aucune source n’a pu le confirmer.
Mais selon les informations en notre possession, Halil-
hodzic aurait discuté un longuement avec Faouzi Ghou-
lam. La même source indique que le sélectionneur
national avait expliqué à Ghoulam qu’il n’avait pas du
tout apprécié son comportement au cours du match
amical Algérie-Guinée du 14 août dernier qui s’est
déroulé au stade Mustapha- Tchaker de Blida. De
son côté, Ghoulam aurait présenté des argu-
ments. Finalement, tout est rentré dans
l’ordre entre les deux hommes.
buts, notamment durant les vingt premières minutes,
du fait que les Burkinabés marquent souvent dans les
premières minutes.
Le
sélectionneur
a discuté
brièvement avec Kadir
En tout cas pour ce match aller des barrages
face au Burkina Faso, Vahid Halilhodzic mise sur
deux points très importants. Le premier point,
c’est le physique. L’entraîneur national sait que
pour réaliser un bon résultat à Ouagadougou, il
Selon une source bien informée, Vahid
Halilhodzic a discuté brièvement avec Foued
Pour leur part, les joueurs ont
saisi le message du sélectionneur
national. Selon une source bien in-
formée, ils sont décidés à se don-
ner à fond pour la sélection. Ils
savent que pour réussir cette qualifi-
cation historique pour la Coupe du
monde, il va falloir se donner à fond. Un
point positif qui permet d’être optimiste par
rapport à cette double confrontation en aller-
retour face au Burkina Faso.
Kadir. Aucun détail n’a filtré sur la teneur de
cette discussion, mais on croit savoir que l’atta-
quant du Stade Rennais, qui a retrouvé son meil-
faudra être costauds physiquement, afin de ga-
gner la bataille du milieu de terrain. Aussi, pour
faire face aux conditions climatiques très difficiles,
il faut aussi être forts sur le plan physique. Le
deuxième point, c’est le volet mental. Halilhodzic
mise aussi sur le volet psychologique. Pour le coach
national, le mental est très important dans ce genre de
rencontre.
leur niveau, aurait donné quelques informations
au sélectionneur national sur son coéquipier en
club, Jonathan Pitroïpa, un élément clé dans
l’échiquier de Paul Put. D’ailleurs, au cours
de la dernière CAN, il a été la révélation
de ce tournoi, en ayant été pour
beaucoup dans l’excellent par-
cours des Etalons.
Hamza R.

Ils savent que c’est un match différent des autres

Néanmoins, notre source nous a révélé que les joueurs ressentent une certaine pression. En d’autres termes, ils savent que cette rencontre n’est pas comme les autres. Les joueurs savent que le match est important et qu’il sera difficile pour deux raisons. La première, c’est qu’ils affronteront une équipe très solide du Burkina Faso qui a réussi à atteindre la finale de la dernière CAN en Afrique du Sud. La seconde, c’est que l’EN affrontera une équipe qui joue les barrages de la Coupe du monde pour la première fois de son histoire et essayera de se qualifier au Mondial. Du coup, ce sera tout un peuple qui sera derrière les Etalons.

Entraînement puis récupération

Pour avoir des joueurs frais sur le plan physique, Vahid Halil- hodzic insiste beaucoup sur la récupération. D’ailleurs, les joueurs qui s’entraînent actuellement d’arrache-pied à Sidi- Moussa et juste après les entraînements, ils sont soumis à la récupération. L’entraîneur national a même insisté sur la sieste auprès des joueurs pour pouvoir récupérer.

H. R.

Il a fait plusieurs constats, après le visionnage

Selon une source bien informée, Vahid Halilhodzic

a fait plusieurs constats, après avoir visionné des

matchs des Etalons. Il a, en effet, tout d’abord vi- sionné les matchs du Burkina Faso disputés au cours des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, à Oua- gadougou. C’était face au Gabon, le Niger et puis le Congo. Par la suite, Halilhodzic a décidé de superviser les matchs des Etalons durant la dernière CAN. Au cours de cette opération, Vahid Halilhodzic avait fait plusieurs constats et établi des rapports sur l’équipe

de Paul Put pour pouvoir la contrer. Ainsi, Halilhodzic

a décidé de se méfier du Burkina Faso, après l’avoir supervisée, en relevant surtout ses points forts.

La ligne d’attaque des Etalons sera surveillée de près

Parmi les points forts constatés par Vahid Halilhod- zic, après avoir supervisé son adversaire, c’est la rapi-

Joseph Ged rend visite aux Verts Lundi en début de soirée, les joueurs de l’Equipe

Joseph Ged rend visite aux Verts

Lundi en début de soirée, les joueurs de l’Equipe natio- nale et le staff technique ont eu la visite surprise du direc- teur général de Nedjma, Jo- seph Ged, qui était accompagné de Mohamed Raouraoua, au Centre tech- nique national de Sidi Moussa. Joseph Ged a encou- ragé les joueurs et souhaité bonne chance à l’Equipe na- tionale dans ce rendez-vous important.

04
04

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
équipe nationale
Coup d’œil
De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Burkina Faso-Algérie L’adjoint de Paul Put a entamé «l’assaut
De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou
Burkina Faso-Algérie
L’adjoint de Paul
Put a entamé
«l’assaut final»
de la provocation
Farid Aït Saâda et Adlene Chouial
J-3
Les Etalons
du Burkina confinés
au huis clos
A première vue, rien n’indique que
l’hôtel Joly, situé dans un coin plutôt
retiré du centre-ville de Ouagadougou,
Deux policiers nous
chassent de l’hôtel
Brama Traoré
à quelque 200 mètres du siège de la
A ce moment-là, deux policiers se
sont présentés à nous et nous ont de-
Présidence de la République, héberge
la sélection du Burkina Faso qui se pré-
pare à disputer une confrontation déci-
«Les joueurs algériens
peuvent cracher sur
l’un de nos joueurs»
sive pour une qualification à une phase
finale de Coupe du monde. Aucun sup-
porter aux alentours, aucun bus aux
couleurs de la sélection, aucun va-et-
vient tape-à-l’œil. Tout ça est voulu,
car la Fédération burkinabé de football
mandé ce que nous cherchions. Ils
étaient assis discrètement en retrait et
ont réagi en nous voyant parler au
joueur. En apprenant notre qualité de
journalistes, ils nous ont priés poliment
de quitter les lieux. «Le huis clos a été
instauré et nous sommes chargés de le
respecter. Nous avons reçu des
consignes strictes : aucun journaliste
a pris des mesures strictes pour que le
stage des Etalons se déroule sous
black-out médiatique, sans aucune
perturbation étrangère.
L es Burkinabés n’ont pas donné
pour rien le nom de «Ouaga-
Mandetiguiri voulait
nous parler, mais…
Alger, l’assaut final» à la dou-
ble confrontation qui opposera
les Etalons du Burkina Faso
aux Verts d’Algérie. Déjà, ils
ont commencé par un assaut médiatique,
celui de Brama Traoré, l’adjoint du sélec-
tionneur Paul Put. Dans une interview ac-
cordée à une radio locale, il a déjà
commencé à faire monter la sauce de la
guerre psychologique en plaçant ses
joueurs d’ores et déjà dans la peau de la
victime avant même que le match aller se
déroule.
tu n’es pas préparé pour ça, tu peux ripos-
ter et, quand tu ripostes, l’arbitre te voit et
te donne un carton rouge. Nos joueurs doi-
vent donc faire beaucoup attention à la
provocation.» On pourrait cracher une in-
sulte à la face d’un adversaire, on ne ferait
pas mieux.
«Le
match
peut être
serré, mais nous pouvons
marquer 3 buts en 10
minutes»
ne peut approcher les joueurs jusqu’à
la conférence de presse de vendredi»,
nous ont-ils expliqué. «Même les rési-
dents de l’hôtel ne peuvent pas com-
muniquer avec les joueurs», a assuré
l’un d’eux. En plus clair, les journalistes
algériens étaient indésirables.
Les joueurs confinés à
l’hôtel
Il parle déjà du match de
Blida, car il a déjà
«gagné» celui de Ouaga
Excepté deux ou trois officiels costu-
més, croisés à leur sortie de l’établisse-
ment, l’hôtel donne l’air d’un endroit
plutôt peu fréquenté. Le vigile de la
sécurité ne s’est pas opposé à notre in-
trusion dans le hall, croyant sans doute
que nous étions des touristes. A notre
(bonne surprise), un joueur était assis
avec un monsieur venu lui rendre visite
En tout cas, les joueurs burkinabés
semblent être confinés dans l’hôtel. Ils
n’en sortent que pour aller s’entraîner
sur le terrain principal du stade du 4-
Août à l’heure du match, soit à 16h
heure locale. Ils ont droit également à
C’est que l’adjoint de Paul Put est très
sûr de lui. Il ne sous-estime nullement la
force de son équipe, bien au contraire et
n’hésite pas à l’affirmer clairement :
: Madi Mandetiguiri. Après qu’il eut ter-
«Les Arabes provoquent
de l’aéroport jusqu’au lieu
d’hébergement et, surtout,
au stade»
«Sinon, pour le match en lui-même, et
étant donné la manière dont les joueurs
sont soudés, on peut très bien jouer parce
que nous sommes très efficaces à l’exté-
rieur.» Il parle là du match retour, prévu le
19 novembre 2013 à Blida, soit dans… un
mois et demi. Pourquoi ne parle-t-il donc
pas de la confrontation aller qui aura lieu
dans trois jours ? Parce que, selon lui, il est
déjà dans la poche car les Etalons «peuvent
s’affirmer à Ouagadougou en gagnant le
match».
Ce qui est sûr, c’est qu’il n’écarte pas
que le match soit serré jusqu’au bout et il
ne manque pas de préparer les supporters
burkinabés à se montrer patients avec leur
équipe jusqu’à la fin de la partie. «Ça peut
être serré pendant 60 minutes, puis le
match peut s’ouvrir et on pourra marquer 3
buts en 10 minutes. Quelle que soit la si-
tuation, même si le match est serré au
début, on doit continuer à jouer sérieux et
appliqués. Tant qu’on n’encaisse pas, on
doit se créer des occasions de but, surtout
que nos joueurs sont vifs, techniques, mo-
biles», a-t-il insisté.
miné avec son interlocuteur, nous
l’avons abordé poliment et, après nous
être présentés, nous l’avons sollicité
pour une déclaration sur le match. «Je
n’y vois pas d’inconvénient, mais le fait
est qu’on nous a interdit toute déclara-
tion si on n’a pas d’autorisation du ma-
nager de l’équipe. Si vous obtenez son
autorisation, il n’y aura pas de pro-
blème de mon côté», nous a-t-il af-
firmé.
quelques séances physiques qui ont
lieu sur un terrain qui se trouve non
loin du siège de la Fédération burkina-
baise de football. En somme, la sélec-
tion refait le coup de la préparation de
la finale de la CAN-2013 où elle était
entourée par un black-out médiatique,
excepté pour les médias détenteurs
des droits.
D’ailleurs, il a commencé son assaut très
fort en affirmant : «Le match retour ne
m’inquiète pas. Le seul point que je peux
donner comme conseil est surtout de ne
pas se laisser entraîner par la provocation
parce que, dans les pays arabes, lorsque
vous partez pour des matches retour et
qu’ils savent qu’ils sont perdants, ils vont
tout faire non seulement depuis l’accueil à
l’aéroport, mais aussi à l’hébergement et,
surtout, au stade, pour créer des provoca-
tions. Donc, il faut que les jeunes soient so-
lidaires, qu’ils restent serrés et que
personne ne réponde aux provocations.»
Autant dire qu’il prépare déjà l’opinion pu-
blique à une éventuelle défaite à l’extérieur.
F. A.-S.
Le Laico beaucoup plus
huppé que le Joly
«L’entraîneur prépare
deux ou trois scénarios»
Les Algériens diabolisés
Brama Traoré pousse plus loin la «diabo-
lisation» des Algériens en les soupçonnant
même d’avoir recours à une forme précise
d’agression : «Ils peuvent arriver qu’à un
moment donné, des joueurs algériens cra-
chent sur un de nos joueurs sur le terrain.
Donc, si tu n’arrives pas à te maîtriser et si
Pour la manche aller de ce samedi, tout
semble être prévu sur le plan technique, si
l’on en croit M. Traoré. Des variantes tac-
tiques ont été préparées suivant la tournure
que prendra le match. «L’entraîneur pré-
pare le match avec deux ou trois scénarios.
On va commencer avec le premier et, si ça
marche, on peut continuer avec. Si ça ne
marche pas, on passe au deuxième scéna-
rio que l’entraîneur a inculqué aux joueurs.
Donc, il y a plusieurs scénarios que l’entraî-
neur donne à ses joueurs. Un match peut
se jouer même en dix minutes s’il y a un
changement approprié», assure-t-il.
Ce qui est certain, c’est que l’hôtel
Joly, lieu d’hébergement des Etalons,
n’est pas un modèle en matière de
luxe, bien qu’il soit classé 4 étoiles.
Son principal atout est qu’il est situé
dans un quartier calme et retiré. A
titre de comparaison, le Laico Hotel,
lieu d’hébergement des Verts, est
beaucoup plus grand et plus huppé,
avec toutes les caractéristiques et
commodités d’un établissement hôte-
lier international. Cet élément est en
lui-même suffisant pour montrer à
quel point la différence des moyens
est grande entre la sélection algé-
rienne et celle du Burkina Faso. Raison
supplémentaire qui met les Verts dans
l’obligation de se qualifier pour le
Mondial.
F. A.-S.
Les autorités cassent les prix des
tickets pour remplir le stade

Y a-t-il vraiment un match qualificatif pour la Coupe du monde qui aura lieu dans quatre jours à Ouagadougou ? On est en droit de se poser cette question somme toute absurde, mais ô combien pertinente au vu du calme plutôt ordinaire qui régnait hier matin dans la capitale du Burkina Faso. Rien, vraiment rien, n’indiquait qu’on est à l’orée d’un tel événement. On ne sait pas si c’est parce que les Burkinabés ont d’autres priorités dans leur vie ou bien parce qu’ils pensent que l’essentiel est de s’activer le jour J.

Indifférence la matinée, un peu plus d’intérêt dans l’après-midi

Toujours est-il que la vente des tickets a débuté hier dans une quasi-indifférence. Si on devait mesurer l’engouement populaire autour du match à l’aune de l’affluence vers les guichets du stade du 4-Août, le résultat serait surprenant : c’est nul. Jusqu’à l’après- midi d’hier, il n’y avait que quelques dizaines de supporters à avoir acquis des places parmi les quelque 35 000 mises en vente. Certes, il y a eu un peu plus d’affluence l’après-midi, mais le rythme des ventes n’a pas encore atteint la vitesse de croisière. Ce n’était que le premier jour de vente, mais l’importance de l’événe- ment laissait supposer un plus grand empressement auprès de la population.

«Je peux vous certifier une chose : le stade sera plein»

Le guichetier chargé de la vente au niveau stade du 4-Août ne s’inquiète pas pour autant. «Je peux vous certifier une chose : le stade sera plein», nous a-t-il affirmé d’un ton très rassuré. Et de poursuivre : «Ici, les gens n’ont pas pour habitude d’acheter tôt. D’habitude, ils achètent les tickets le jour du match, mais comme

ils achètent les tickets le jour du match, mais comme Sangare (Pdt de la Fédération du
Sangare (Pdt de la Fédération du Burna Faso) : « La pression sera sur l’Algérie
Sangare
(Pdt de la
Fédération du
Burna Faso) : « La
pression sera sur
l’Algérie au retour»
Le président de la fédération burkinabé de Football,
Sangare a commenté longuement le prochain Bur-
kina Faso-Algérie. Grosso modo, ce dernier estime
que « L’Algérie est favorite sur le papier. Mais
nous allons tout faire pour nous qualifier pour la
Coupe du Monde pour la première fois de
notre histoire. Je suis satisfait que le
match retour se joue en Algérie, car
la pression sera sur notre adver-
saire»
en Algérie, car la pression sera sur notre adver- saire» Kaboré : «L’Algérie est une bonne

Kaboré : «L’Algérie est une bonne équipe, mais nous ne devons penser qu’à nous»

Dans une interview accordée au journal burkinabé Sidway, l’ancien milieu de terrain de l’Olympique de Marseille, Charles Kaboré a donné

son avis sur la rencontre face à l’Al- gérie, prévu ce sa-

medi pour le compte de la manche aller des barrages pour le Mondial 2014. Ka- boré n’a pas tari d’éloges sur la sé- lection algérienne, assurant toutefois que le Burkina Faso avait tous les moyens pour se qualifier pour la première fois de son histoire à une

Coupe du Monde. «Il n’y a pas de commentaire à faire présentement sur l’Algérie. C’est une très bonne équipe qui a déjà participé à des coupes du monde. Mais nous ne devons penser qu’à nous. Nous devons nous dire que ça sera notre pre- mière participation à cette compéti-

tion et que la chance est de notre côté.» A t-il dit. S. F.

il s’agit d’une confrontation à guichets fer- més, la majorité des supporters vont ac- quérir les tickets la veille du match, soit vendredi.» Cette prédiction a été confir- mée par des habitués du stade.

500 CFA le ticket pour les Burkinabés, 5000 CFA pour les Algériens

Une chose est sûre : tout est fait pour susciter un engouement populaire. Même les prix des billets ont été étudiés de manière à ramener le plus de gens possible. Ainsi, si l’accès à la tribune principale est logique- ment le plus cher (10 000 CFA la place, soit environ 15 euros), celui des gradins est à prix bas, voire symbolique : 500 CFA seulement, soit moins d’un euro. Autant dire que c’est gratuit ! Reste que les autorités burkinabaises ont surfé sur l’en- gouement des Algériens autour des tickets d’entrée en ven- dant les places qui leur sont destinées à 5000 CFA (environ 7,5 euros) l’unité.

Des points de vente partout

Pour permettre aux Burkinabés de tout le pays de pou- voir acheter des tickets, les points de vente ont été multi- pliés. Ainsi, outre le stade du 4-Août, les points de vente sont les hôtels Indépendance, Palace et Splendide ainsi que les agences agréées de Artel, l’opérateur de téléphone mobile

étatique. Autant dire que cette politique de casser les prix a pour but de contrecarrer la présence des supporters algériens. F. A.-S.

Le Buteur s’abstient de publier des informations d’ordre technico-tactique

Depuis que le tirage au sort des barrages pour le Mondial-2014 a mis l’Algérie sur leur che- min, les Burkinabés cherchent à obtenir le maximum d’informations sur les Verts. Pour les journalistes, la Fédération burkinabée de football et le staff technique, la principale source est Le Buteur devenu l’un des supports les plus consultés ces derniers jours dans le pays. Les Burkinabés essayent de grappiller le

plus d’informations possibles sur l’adversaire et c’est de bonne guerre. Cependant, nous ne tenons pas à être complice dans cette «bonne guerre». Etre complice, c’est être quelque part traître, toutes proportions gardées. Au Buteur, on est patriote - au sens noble, sans pour au- tant être donneur de leçon - et on connaît la valeur du sentiment d’appartenance au pays. Un sentiment qui supplante toute autre consi-

dération commerciale ou mercantile. Alors, nous avons pris une décision : nous ne publie- rons plus aucune information d’ordre tech- nico-tactique qui puisse donner des indications à notre adversaire des barrages. C’est un choix plutôt qu’une obligation (nous avons donné la preuve à maintes reprises que nous pouvons donner le onze rentrant de la sélection ainsi que le plan de jeu qui sera mis

en place). Un choix que nous avions déjà fait et appliqué en 2009, avant Egypte-Algérie, et nous le faisons encore cette fois, à l’orée de la double confrontation entre l’Algérie et le Bur- kina Faso. Quand l’intérêt suprême du football algérien le commande, nous savons tout met- tre entre parenthèses.

Le Buteur

www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil N° 2430 De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Farid Aït
www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
équipe nationale
Coup d’œil
N° 2430 De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Farid Aït Saâda et Adlene Chouial
N° 2430
De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou
Farid Aït Saâda et Adlene Chouial
05
05

Mercredi 9 octobre 2013

Burkina Faso-Algérie J-3
Burkina Faso-Algérie
J-3

Les Algériens débarquent à Ouaga, les Burkinabés leur promettent 3 buts

connaissance hier avec la ville, ne manquant pas de sympathiser avec la population locale. D’ailleurs, des supporters burkinabés ont même invité les Al- gériens à assister à la séance d’entraînement des Eta- lons, mais le service d’ordre les en a empêchés. Tant pis, c’est le geste qui comptait ! Cependant, tout gentils qu’ils sont, les Burkinabés n’en sont pas moins ambitieux : ils croient dur à la qualification de leur équipe.

Elle s’est donné le mot :

«Nous gagnerons 3-0 !» D’ailleurs, il est curieux de retrouver, sur les lè- vres des habitants, presque le même pronostic :

«Nous gagnerons 3-0 !» Rien que ça ! On dirait qu’ils se sont donné le mot pour dire la même chose. A moins que ce soient les joueurs ou les responsables de la fédération qui avancent un tel pronostic pour le plus grand plaisir de la population. Les résultats réalisés par le Burkina Faso en 2013 les ont poussés à croire à même aux miracles et éliminer l’Algérie, Mondialiste en 2010, en est un, à leurs yeux.

Un match entre supporters algériens et burkinabés aujourd’hui Le match Burkina Faso-Algérie aura un prélude ce soir puisqu’il y aura un match entre les suppor- ters algériens et d’autres Burkinabés sur un terrain de football situé pas loin de l’aéroport. L’initiative est très sympa et pourrait constituer une tradition pour les futures confrontations panafricaines. Que le meilleur gagne ! Pour peu que ce soit les nôtres… F. A.-S.

gagne ! Pour peu que ce soit les nôtres… F. A.-S. L es Burkinabés de Ouagadougou

L es Burkinabés de Ouagadougou qui ne le savaient pas encore sont à présent avertis :

il y aura un match contre l’Algérie samedi prochaine. Une trentaine de supporters algériens, qui ont débarqué dans la capi-

tale du Burkina-Faso dans la nuit de lundi à mardi à bord d’un vol régulier de la compagnie Air Algérie, se sont chargés de les en informer. «One, two, three ! Viva l’Algérie !» a fusé dans le ciel de Ouaga avant même les aurores, tel un coq annonçant un nouveau jour.

Même le commandant de bord y est allé

de son «Viva l’Algérie !»

Dans l’avion transportant les supporters, on avait déjà un avant-goût de l’ambiance qui règnera sa- medi sur le vols charter. D’ailleurs, on s’y croyait presque, puisque, outre les supporters, il y avait aussi des responsables de la FAF, dont Walid Sadi et Djahid Zefizef, ainsi que Farid, le cuisinier des Verts. Même le commandant de bord s’est pris au jeu en souhaitant, lors de son message de bienvenue aux passagers, «que la fête soit à Ouaga». D’ailleurs, en annon- çant l’atterrissage lors de l’approche vers la piste de l’aéroport de Ouaga- dougou, il ne s’est pas empêché d’y aller d’un «Viva l’Algérie !» de cir- constance.

La population locale déjà charmée Après une nuit de sommeil répa- ratrice, les supporters ont fait

Les supporters vont souffrir samedi à l’aéroport

L’aéroport de Ouagadougou a beau être inter- national, il n’est pas aménagé pour accueillir 5 vols charters successifs durant une matinée, en sus des vols réguliers que l’aérodrome accueille durant la première partie de la journée. En effet, le hall de la zone international est plutôt exigu – et c’est logique vu que le trafic à l’aéroport n’exige pas un hall plus grand - et le nombre de guichets de la PAF réduit (3 au rythme habituel, quoique c’est aménagé pour fonctionné avec 7 guichets à plein temps).

sie sur ordinateur des coordonnées de chaque passager, les empreintes digitales de chacun sont également scannées (les deux mains y pas- sent). Dans certains cas, on prend même la photo du passager. Avec au bas mot 150 passa- gers pour chaque vol (ne parlons pas des vols sur avions gros porteurs qui peuvent faire débarquer jusqu’à 250 passagers en même temps) et un in- tervalle virtuel d’une demi-heure entre deux arri- vés des avions des supporters, on a à craindre, pour ces derniers, de passer une bonne heure – sinon plus - à l’aéroport pour les formalités.

Les organisateurs des vols charters doivent prendre leurs dispositions

Pas d’odeur de l’Aïd à Ouaga

homme qui a ramené un mouton sur sa… moto. Il l’a couché de biais sous
homme qui a ramené un mouton sur sa…
moto. Il l’a couché de biais sous le guidon et
conduisait le plus normalement du monde
avec sa bête qui faisait preuve d’une docilité
incroyable. De plus, il s’agit d’un mouton au
crâne noir, suivant la sunna. Preuve qu’au
Burkina Faso, quand on en a les moyens, on
applique les préceptes de l’islam de la meil-
leure des manières.
Les
supporters à
la tribune 18
C’est la tribune portant le nu-
méro 18 qui a été réservée pour les
supporters algériens. Elle se trouve à
la droite de la tribune principale. Le
seul inconvénient est qu’elle n’est
pas couverte, ce qui pourrait poser
un problème en cas d’un orage
ou de fortes averses.
F. A.-S.
Aucune
circulation à 200
mètres à la ronde
Le jour du match, un dispositif de
sécurité spécial est prévu. Entre au-
tres mesures, toute circulation de vé-
hicules de particuliers sera interdite
dans un périmètre de 200 mètres.
Seules les voitures de police et
les véhicules officiels seront
admis.
La
sélection du
Burkina s’est
complétée hier
La sélection du Burkina Faso
s’est complétée hier par l’arrivée
des quatre derniers joueurs convo-
qués pour le match face à l’Algé-
rie. Hier, Paul Put a pu disposer
Le directeur du
stade craint… la pluie
pour la première fois de l’en-
semble de son effectif.
Le directeur du stade du 4-Août est
très content ; la pelouse est en très
bon état et il fait son possible
pour l’entretenir. Il a une seule
crainte : la pluie. En effet, un
changement de climat est an-
noncé par le service de météo-
Une
mendiante
endormie
à l’entrée du stade
Rien n’indique, au stade du 4-
rologie local. Par expérience, il
sait que des averses impor-
tantes peuvent abuser le ter-
rain. Leur 4-Août, c’est un peu
notre 5-Juillet à nous.
Août, qu’un match important s’y
prépare. Pour preuve, une pau-
vre mendiante s’est même
permise de faire la sieste à
proximité de l’un des
portails d’entrée.

Contrôle sanitaire, fiche à remplir, saisie des coordonnées,

scannage des

empreintes…

Jusqu’à hier, il n’y avait pas d’odeur de l’Aïd El Adha à Ouagadougou. Alors qu’à Alger, la vente des moutons et les défilés des enfants avec les bêtes bat son plein, c’est loin d’êre le cas au Burkina Faso où la majorité musulmane (plus de 63 % de la po- pulation) n’a pas toujours les moyens de satisfaire au rituel du sacrifice. Pourtant, l’Aïd est un sacré dans le pays. Pour preuve, le date du match Bur- kina Faso-Algérie, initialement fixée pour le 15 octo- bre, a été changée justement pour que la sélection burkinabaise ne joue pas durant ce jour de fête.

Les organisateurs algériens du déplacement des supporters sont donc avertis. Déjà, pour ac- célérer les formalités, il serait intelligent de transporter à Alger, par le prochain vol régulier d’Air Algérie Ouagadougou-Alger, une quantité suffisante de cartes de débarquement pour qu’elles soient distribuées aux supporters dans l’avion le jour du voyage et qu’elles puissent donc être remplies avant même l’arrivée à Oua- gadougou. Les autorités algériennes peuvent aussi s’entendre avec leurs homologues du Bur- kina Faso pour que tous les guichets soient ou- verts afin de réduire les délais d’attente des supporters.

F. A.-S.

Le plus grand problème est que les procédures sont plutôt assez lentes. Il y a d’abord un contrôle du carnet de vaccina-

tion (on ne badine pas avec ça au Burkina Faso). Après, il faut remplir une fiche de débarque- ment avec une seule table pour agglutiner autour. Le passage au contrôle de

Un bon mouton coûte environ 75 euros

police en lui-même peut durer plusieurs minutes car, en plus de la sai-

Il faut dire que le mouton est cher au Burkina Faso. Le plus «basique» coûte aux alentours de 30 000 CFA, soit l’équivalent de 45 euros, ce qui est déjà une somme importante ici. Un bon mouton coûte 50 000 CFA, soit presque 75 euros. C’est loin d’être à la portée des Burkinabés. Dans le pays, c’est plutôt le poulet et la dinde qui sont la viande des pauvres.

1 500 tickets + 200 pour les Algériens

Walid Sadi, responsable des sélections nationales, et Djahid Zefizef, vice- président de la FAF, sont à pied d’œuvre depuis hier à Ouagadougou afin de pré- parer l’arrivée des Verts jeudi ainsi que celle des supporters samedi dans la capitale burkinabaise. A cet effet, ils ont tenu deux réunions importantes hier.

Un mouton

transporté sur

une… moto

La cuisine du Laico Hotel mise à la disposition des Verts

Le seul indice de la proximité de l’Aïd El Adha que nous avons notée est un jeune

La première a eu lieu la matinée au Laico Hotel avec la direction de l’hôtel. Il était question des modalités organisationnelles pratiques du séjour de la sélection algérienne et de ses ac- compagnateurs dans l’établissement. Les mesures de sécurité à adopter ont été arrêtées, ainsi que le plan de répartition des chambres. De même, il a été décidé que la cuisine de l’hôtel soit mise à la disposition de la délégation algérienne afin que Farid, le cuisinier, et son assistant puissent préparer eux-mêmes les plats pour les joueurs. Il ne reste plus qu’à attendre l’arrivée des ingrédients dans le vol spécial ramenant les joueurs pour qu’ils commencent à travailler.

ramenant les joueurs pour qu’ils commencent à travailler. Il a fait seulement 29° hier Les tickets

Il a fait seulement 29° hier

Les tickets seront remis ce matin à l’ambassade

La température a baissé hier à Ouagadougou. Elle a été de 29° l’après-midi, avec un taux d’humidité faible et un peu de fraîcheur à certains moments de la journée. Le so- leil s’est même fait plutôt rare. Si cette température persis- tait jusqu’à samedi, ce serait très bon pour les Verts.

Dans l’après-midi, une autre réunion a eu lieu avec le ministère burkinabé des Sports, en pré- sence des cadres de l’ambassade d’Algérie à Ouagadougou. Il a été question de l’organisation du match dans le stade ainsi que du quota de tickets qui sera mis à la disposition des supporters al- gériens. Il a été décidé de remettre à la FAF 1 500 tickets, plus 200 autres en réserve. Les tickets seront remis ce matin à l’ambassade d’Algérie qui se chargera de transmettre le quota des 1 000 tickets qui reviennent au ministère de la Jeunesse et des Sports pour les vols char- ters des supporters. Un procès- verbal de réception sera signé par les deux parties.

La distribution débutera aujourd’hui

Du matériel attendu de Bamako pour la pub de la FAF

Un représentant de la boîte de publicité chargée de dé- velopper l’image de marque de la FAF à l’étranger est à Ouagadougou pour placer les panneaux publicitaires au stade. Il attend un matériel qui doit lui être acheminé par route de Bamako.

Quant aux fans algériens déjà sur place ou qui viendront par leurs propres moyens, ils pour- ront récupérer les tickets en se présentant au siège de l’ambassade. C’est aujourd’hui, dans

l’après-midi, que la distribution des tickets destinés aux Algériens devrait débuter. Elle durera

jusqu’à vendredi en fin de journée.

A .C.

06
06

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup double JSK
www.lebuteur.com
Coup double
JSK

A près deux séances

d’entraînement

au stade de Tizi

Ouzou, les Lions

La JSK dès aujourd’hui

à Agadir

Burkina-Faso.

Une distinction particulière pour Hannachi Le président de la SSPA/JSK Mohand Cherif Hannachi sera présent ce matin à l’aé- roport Houari-Boume- diène. Il est le chef de la délégation. Selon les in- formations en notre possession, une distinc- tion particulière lui sera réservée par ses homo- logues marocains qui ont beaucoup insisté pour qu’il soit présent à l’inau- guration du nouveau stade d’Agadir.

Et une autre pour Aït Djoudi L’entraîneur de la JSK Azzedine Aït Djoudi est lui aussi très attendu à Agadir où il a gardé cer- tainement de beaux sou- venirs de son passage à la barre technique du HUSA lors de la saison sportive 2007/2008. Les dirigeants d’Agadir ont également prévu une autre distinction pour Aït Djoudi qu’ils ont re- mercié à travers le site officiel du club pour avoir accepté l’invitation.

Le match face au HUSA ce vendredi à

16h30

du Djurdjura s’envoleront aujourd’hui au Maroc. Sur une invitation du club ma- rocain en l’occurrence le HUSA d’Agadir, les Ka- byles vont livrer une joute amicale ce vendredi après- midi sur la pelouse du nouveau stade d’Agadir, à l’occasion d’une cérémo- nie d’inauguration. L’en- traîneur en chef Aït Djoudi, qui a été à la tête de la barre technique de cette équipe d’Agadir par le passé ainsi que l’ensem- ble des dirigeants kabyles, ont répondu favorable- ment à cette invitation afin de consolider davan- tage des relations déjà très étroites entre les deux clubs. Ainsi, la JSK qui jouit d’une très grande po- pularité au royaume ché- rifien, particulièrement à Agadir, va se produire ce vendredi tout en pensant à son match face à l’ESS comptant pour la 8e jour- née et qui aura lieu juste après l’Aïd.

20 joueurs du voyage C’est hier, après la séance de la matinée, que l’entraîneur Aït Djoudi a communiqué la liste des 20 joueurs concernés pour le déplacement. La déléga- tion est également com- posée de plusieurs dirigeants, membres du staff technique et médical.

Oukal, Lamhene et Amara avec le groupe Concernant les jeunes du cru, le choix d’Aït Djoudi a porté sur le portier Mohamed Amara et les deux milieux de terrain, Lamhene et Oukal. Ces jeunes auront l’occasion de faire partie

et Oukal. Ces jeunes auront l’occasion de faire partie de l’équipe qui va jouer en amical

de l’équipe qui va jouer en amical et pourront ainsi faire valoir leur talent.

Rial en sélection nationale Le capitaine de la JSK Ali Rial va manquer à cette sortie internationale de son équipe en terre marocaine. Et pour cause, Rial est convo- qué en sélection nationale qui jouera son match bar- rage samedi prochain face à la sélection du

Selon le programme établi par la direction d’Agadir, la JSK jouera ce ven- dredi en ouverture face au HUSA à partir de 16h30. La seconde rencontre internationale amicale qui op- posera la sélection du Maroc à l’Afrique du Sud est programmée le même jour à 20h.

Lyès A.

Belakhdar ne sera pas du voyage

Le milieu de terrain offensif canari, Fayçal Belakhdar, n’ac- compagnera pas son équipe ce matin à Agadir. Touché à la cuisse lors de l’avant-dernière séance d’entraînement avant le match de l’ASO, Belakhdar a dû être ménagé pendant toute cette période par Aït Djoudi. Entre temps, le staff médical a prescrit une échographie dont les résul- tats ont détecté une élongation à la cuisse. Voilà donc une blessure qui privera Belakhdar du dépla- cement à Agadir mais d’une belle opportunité de prendre part à une joute internationale en ami- cal face à la formation de HUS Agadir.

Il est forcé au repos total jusqu’au retour de l’équipe

Non retenu par Aït Djoudi sur la liste des 20 joueurs kabyles concernés par le voyage à Agadir, Belakhdar s’est vu informer par le médecin chef du club en l’oc- currence Djadjoua qu’il est forcé au repos total d’ici le retour de l’équipe d’Agadir. Belakhdar devra donc prendre son mal en patience jusqu’à son rétablisse- ment total.

Il est incertain pour l’ESS

Concernant la possibilité de voir Belakhdar revenir à la com- pétition avant le match suivant face à l’ESS, un membre du staff technique nous a fait savoir qu’il est impossible de le récupérer d’ici là. Belakhdar est donc offi- ciellement out face à l’ESS et devra multiplier ses efforts pour espérer revenir avant le MCA. L.A.

Sedkaoui s’est entraîné en solo

Ménagé lors de la séance de reprise en raison d’une légère douleur à l’adducteur, le milieu de terrain récupérateur, Kaci Sedkaoui, s’est en- traîné en solo hier matin. En effet après avoir été examiné par le médecin Djadjoua, Sedkaoui a effectue des tours de piste avant de rejoindre le vestiaire. Son état de santé ne suscite par d’in- quiétude et sera présent vendredi face à Agadir.

Madi et Benlamri ont repris avec le groupe

Absents à la reprise des entraînements, les deux Canaris, Eimen Madi et Djamel Benlamri, ont repris le travail avec le groupe hier matin. Madi et Benlamri sont également du voyage ce matin à Agadir.

Absence autorisée pour Mekkaoui

Le latéral gauche Mekkaoui s’est absenté à la séance d’hier. Renseignements pris, le joueur a été autorisé par l’entraîneur Aït Djoudi pour régler une affaire personnelle avant le départ au Maroc.

Aït Djoudi a dirigé le début de la séance seulement

L’entraîneur kabyle a assuré seulement le début de la séance d’hier avant de confier la tâche à ses collaborateurs, Karouf et Gaci. A la veille du déplacement à Agadir, Aït Djoudi s’est excusé et ce pour régler quelques affaires per- sonnelles.

Du physique au menu

Après une reprise légère lundi soir, les Canaris ont ef- fectué hier matin une séance physique. Le staff technique prépare déjà son équipe pour ce match amical face à Agadir qui sera une bonne préparation pour le match face à l’ESS.

RDV ce matin à 6h30 à Amraoua

A la fin de la séance d’hier, le staff technique a demandé à communiquer aux joueurs le programme du déplacement à Aga- dir. Ainsi, les Canaris sont informés que le RDV aura lieu à 6h30 devant l’hôtel Amraoua. L.A.

le RDV aura lieu à 6h30 devant l’hôtel Amraoua. L.A. Beziouen «Pour moi, le match de

Beziouen «Pour moi, le match de Sétif est déjà très important»

A deux points de l’ESS, votre prochain adver-

saire à Tizi, il va sans dire que cette affiche sera des plus attrayantes et la JSK est condamnée à gagner pour reprendre son poste de leader, quelle est votre opinion ? C’est vrai que nous ne sommes qu’à deux points de l’ESS et le match que nous jouerons à Tizi sera très important. Nous devons bien le préparer avec comme seul mot d’ordre : gagner. Aussi, il est à souligner que ce n’est pas que l’ESS qu’on doit bat- tre, toutes les équipes doivent toutes passer à la trappe pour rester collés sur le podium. Au fur et à mesure que la compétition avancera, les rencontres deviennent âpres et à nous de savoir bien les gérer. Tout l’entourage du club, du président Hanna- chi, les dirigeants ainsi que les supporters sont unanimes à dire que la JSK a les moyens de re- nouer avec sa tradition, à savoir remporter le titre, êtes vous de cet avis ? Ce qu’il faut bien rappeler, c’est que la JSK est un club connu de par son riche palmarès, un club qui joue au moins un titre chaque année, donc si au-

jourd’hui les gens parlent du titre, c’est tout ce qui a de légitime. L’équipe est composée de joueurs de qualité et déterminés à réaliser une grande saison. Je pense qu’on est sur le bon chemin, notre bon début de saison est encourageant, il ne faut pas perdre cette dynamique et continuer toujours à travailler dur pour réaliser ce rêve qui est le déro- cher un titre cette saison.

Et sur le plan personnel, après sept journées de

championnat, comment évaluez-vous votre rendement ? Pour ne rien vous cacher, je ne me préoccupe pas beaucoup sur le fait que je ne joue pas souvent. Personnellement, je me donne à fond aux entraîne- ments pour être prêt au moment où le coach aura besoin de moi. Une chose est sûre, à chaque fois que je serai appelé dans le onze, je ferai de mon mieux pour contribuer à la bonne marche de l’équipe. La saison est longue, nous avons un effec- tif, un groupe et il faut respecter toutes les déci- sions.

Entretien réalisé par Lyès A.

Alors Farid, après deux séances d’entraînement, comment trouvez-vous l’am- biance qui règne au sein du groupe qui reste sur un match nul au goût d’une dé- faite face à l’ASO ? Je tiens à vous dire que ça ne sert à rien de revenir en arrière. Il faut vite oublier ce revers et penser à l’avenir. Le groupe se porte bien sur le plan psychologique et nous travaillons sereinement en prévi- sion de nos prochaines sorties. Il nous reste beaucoup de matches à jouer, et la saison n’est qu’à sa première moitié. A mon avis, il faut rester mobilisés pour récupérer les points perdus. Peut-on dire que le dernier faux pas est mis aux oubliettes et que cela ne vous freinera pas dans votre dynamique ? Certes la manière avec laquelle l’adversaire est revenu dans le match nous a beaucoup fait mal sachant qu’on tenait une victoire certaine entre nos mains. Toute- fois, je tiens à vous dire qu’il ne faut pas baisser les bras, nous continuerons à travailler pour être plus performants et, bien entendu, corriger nos erreurs. La JSK est invitée à se rendre au Maroc pour jouer un match amical face à la formation d’Agadir cela vous permettra certainement pour bien préparer le match de Sétif, non ? Tout à fait, nous allons nous rendre à Agadir aujourd’hui sur une invitation offi- cielle à laquelle le club a répondu favorable- ment. Nous irons donc honorer dignement les couleurs de la JSK très respectée au Maroc. Ce match amical, bien qu’il reste entre deux clubs amis, nous servira beaucoup pour préparer l’ESS.

www.lebuteur.com JSK Coup d’œil
www.lebuteur.com
JSK
Coup d’œil

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

07
07
Le staff a déjà tracé le programme de préparation Week-end chargé pour les Kabyles à
Le staff a déjà
tracé le programme de
préparation
Week-end chargé
pour les Kabyles à Agadir
du cham-
C’est ce matin que les Kabyles s’envoleront pour Casablanca
avant de rallier par la suite la ville d’Agadir par route. Afin de ne
rien laisser au hasard, le staff technique a d’ores et déjà tracé son
programme d’entraînement. Une fois arrivés, les joueurs effectueront
une séance de décrassage. Le lendemain, une première séance tech-
nico-tactique sera effectuée sur un terrain annexe du nouveau stade.
Quant à la journée du vendredi, elle sera consacrée à la rencontre, où
les joueurs affronteront la formation de Hassania Agadir en nocturne.
Mais aux dernières nouvelles, le staff prévoit aussi un travail plus ou
moins intense le lendemain. En effet, les joueurs qui n’auront pas
bénéficié d’un grand temps de jeu face à Agadir seront soumis à
de grandes charges de travail samedi, avant de rentrer au pays
dimanche. Quant aux titulaires, ils effectueront une simple
séance de décrassage. C’est dire que les Kabyles auront un
week-end plus ou moins chargé, avant de rentrer au pays.
pionnat à do-
micile. Il n’y a
rien d’anormal à
ce qu’on pense à ce
match. On doit main-
tenant bien le préparer,
un point c’est tout. Je pense
aussi que l’adversaire va aussi
Lundi
matin, séance
à Tizi
faire des calculs, car ce sera
difficile pour les Sétifiens
aussi. Mais je reste persuadé
Toutefois, de retour du Maroc, les
joueurs n’auront que quelques heures de
repos devant eux, puisqu’une séance d’en-
traînement est prévue pour lundi matin.
D’après nos sources, l’entraîneur Azzedine Aït
Djoudi donnera des consignes à ses joueurs
pour qu’ils rejoignent la ville de Tizi Ouzou di-
que si on prépare ce match
convenablement, il n’y aura
aucun souci.
Le fait de savoir que vous
avez une nouvelle opportu-
nité de passer devant au classe-
ment ne constitue pas une
pression pour l’équipe ?
Bien évidement que c’est une
pression, mais c’est cela qui nous
motive à donner encore plus.
Aujourd’hui, nous sommes à la
2e place avec un total de 14
points, soit 2 points de moins
que l’ESS. Je pense que pour
jouer les premiers rôles, on doit
être capable de battre le leader
manche. Il est donc fort probable qu’aucun
joueur ne sera libéré dimanche à l’arrivée à
Alger. Celui qui veut rentrer chez lui sera
libre lundi à midi, soit juste après la
séance mati-
nale.
Dimanche
journée de
repos
Les Kabyles quitteront tôt la ville
d’Agadir dimanche prochain, ce qui em-
pêche le staff technique de programmer
une séance d’entraînement. Il a donc été
convenu que la journée de dimanche
sera une journée de repos pour tout le
groupe. De retour en fin de journée à
Alger, les camarades de Malik Asselah
pourront en profiter pour prendre
chez nous. C’est une obligation.
Ce qui est certain, c’est qu’on ne
laissera pas filer une nouvelle occa-
sion de passer devant.
Entretien réalisé par
quelques heures de répit avant
de se remettre au travail.
Reprise
H. B.
mercredi soir
La JSK au
Palais des Roses
Conviée à livrer un match amical ce
vendredi à 16h30 face à la formation de
HUSA Agadir à l’occasion de l’inauguration
du nouveau stade de football d’Agadir
(Maroc), la délégation kabyle sera logée à
l’hôtel le Palais des roses, sis au centre-ville,
nous a indiqué un responsable du club d’Aga-
En prévision du match de
championnat de samedi pro-
chain, les joueurs ne pourront bé-
néficier de plus d’une journée de
repos. En les libérant lundi matin, le
staff a fixé la séance de reprise pour
mercredi soir. Tous les joueurs seront
concernés par la séance en ques-
tion. Les joueurs ne passeront
qu’une journée de l’Aïd avec
leur famille avant de pren-
dre la route pour Tizi.
dir, joint par nos soins dans l’après midi d’hier.
Notre interlocuteur nous a aussi confié que
toutes les dispositions sont prises en vue
d’assurer un séjour agréable à la déléga-
tion hôte. Pour rappel, la délégation ka-
byle conduite par le président de la
A. A.
Le staff veut tester
Maroci ce vendredi
SSPA Mohand Cherif Hannachi est
composée de 33 membres,
dont 22 joueurs.
H. B.

Laissé sur le banc des remplaçants samedi dernier face à l’ASO, le staff technique voulait lancer à nouveau Ma- roci dans le bain de la compétition, mais cela ne s’est malheureusement pas fait. Le jour du match, le staff médical s’est entre- tenu une nouvelle fois avec le joueur avant de faire un nouveau diagnostic. Au final, il a été préférable de ne pas prendre de risque avec le milieu récupérateur de l’équipe. Tou- tefois, et d’après certaines sources, il est fort probable que Maroci soit à nouveau testé vendredi prochain face à Agadir. Aux yeux du staff, c’est le match idéal pour en savoir davantage sur l’évolution de l’état de santé des joueurs. Bien évidement, le joueur ne sera pas aligné durant les 90 minutes de jeu, mais pourra tout de même fouler la pelouse durant une bonne trentaine de minutes. A travers ce test, l’entraîneur kabyle sera défi- nitivement fixé sur le cas Maroci.

Tout pour le récupérer face aux Sétifiens

Il est clair que l’objectif du staff est de ré- cupérer Maroci avant le prochain RDV en championnat. Si le joueur parvient à repren- dre sa place de titulaire face à Sétif, ce sera une grande victoire. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle les staffs technique et médical ont géré le cas Maroci avec beaucoup de prudence. Pour sa part, Azzedine Aït Djoudi souhaite vivement que son joueur puisse re- prendre son poste, surtout pour cette grande affiche face à Sétif, où tout se jouera au mi- lieu du terrain. Le coach compte mettre en place un dispositif solide pour espérer stop- per l’attaque Sétifienne. A. A.

Quelques heures avant de prendre place dans le vol Alger- Casablanca, le défenseur central Djamel
Quelques heures avant de
prendre place dans le vol
Alger- Casablanca, le
défenseur central Djamel
Benlamri nous a parlé de
l’ambiance qui règne au
sein du groupe, après le
nul de samedi dernier
face à l’ASO. Benlamri
nous a fait savoir aussi
que l’équipe ira au
Maroc pour bien
préparer son RDV face
au leader dans un match
qu’il ne faudra pas rater.
Samedi dernier à Boumez-
rag, vous étiez le dernier
joueur à avoir quitté
la
pelouse. Peut-on en
connaître les raisons ?
J’étais tout simplement
très affecté par le résultat
de la rencontre. Encaissé
un but dans les dernières
secondes du match a été
fatal. Ce qui m’a le plus tou-
ché, c’est que nous avions l’op-
«Pour
capable
portunité de revenir à la
maison avec les 3 points de la victoire.
On s’est créé plusieurs occasions de-
vant. On a été largement supérieurs à
notre adversaire mais malheureuse-
ment, on n’a pas été récompensés
comme il se doit. C’est ça qui m’a af-
fecté en fin de match.
Et aujourd’hui, peut-on dire que
vous avez oublié ce scénario cau-
chemardesque ?

Benlamri

«Représenter

dignement l’Algérie

à Agadir»

Oui. N’oublions pas aussi que nous sommes tout de même revenus avec un point de l’extérieur. L’impor- tant est de ne pas avoir perdu ce

match. L’entraîneur nous a parlé et je trouve qu’on doit réagir lors de la prochaine journée. Nous avons aussi la chance d’avoir un bon groupe ca- pable de gérer une telle situation. Vous vous apprêtez à quitter le pays pour prendre part à un match amical ce vendredi face à Agadir. Que signifie-t-il pour vous ? Ce match n’est qu’une pré-

jouer les

premiers rôles, on doit être

de

battre le leader chez nous»

rôles, on doit être de battre le leader chez nous» paration pour nous en prévi- sion

paration pour nous en prévi- sion de la 8e journée du championnat face à Sétif. Nous allons jouer face à une

bonne équipe marocaine qui n’est plus à présenter. On pourra avoir une idée sur notre niveau après 7 journées. souhaite seulement qu’on

puisse représenter dignement le football algérien. En cas d’une bonne prestation, on reviendra avec un bon moral à Tizi à quelque jour de la re- prise du championnat.

Sous entendez-vous par là que vous y pensez d’ores et déjà au match face à Sétif ? Bien évidement qu’on y pense. Je considère même que c’est un tournant important de cette phase aller du championnat. On affrontera le leader

Il composera l’axe central avec Benlamri

Merbah : «Je relèverai le défi»

E n l’absence de l’international Ali Rial, c’est Merbah qui oc- cupera l’axe central en compa- gnie de Benlamri. Même s’il

ne joue pas beaucoup en ce début de saison, Merbah ne semble guère in- quiété par son statut de remplaçant. Il reste convaincu qu’il s’imposera tôt ou tard dans l’effectif kabyle. Et pour le match international de vendredi pro-

chain, l’international militaire nous dira : «Je suis impatient de jouer le match face à Agadir. C’est un bon test pour nous tous. C’est ce genre de ren-

contre qui nous permet de progresser dans le jeu. Pour ma part, je relèverai le défi dans l’axe. Cela fait un bon mo- ment que je n’ai pas joué à ce poste, mais ce n’est pas un problème pour moi.»

«Je reconnais que Benlamri et gique que l’entraîneur veuille

Rial sont impériaux en défense» Pour ce qui est de la paire axiale Benlamri-Rial qui compose l’axe cen- tral depuis le coup d’envoi de la sai- son, Merbah nous dira : «Je ne vous

cache pas que j’aurais tant voulu bénéficier d’un statut de titulaire en ce début de saison. Mais je ne suis pas trop inquiet à ce sujet. Je dois aussi reconnaitre que la paire axiale Benlamri-Rial est impériale en défense, et il est lo-

maintenir la stabilité de son com- partiment défensif. En tous les cas, je ne baisserai pas les bras. Je vais at- tendre ma chance.»

ne baisserai pas les bras. Je vais at- tendre ma chance.» Aït Djoudi : «Cette rencontre

Aït Djoudi : «Cette rencontre amicale est un bon test avant l’ESS»

L’ entraîneur Aït Djoudi, qui est en train

de réussir un bon début de saison

avec la JSK, deuxième au classement

général, après sept journées du cham-

pionnat, à deux points du leader l’ESS son pro- chain adversaire à Tizi, estime que ce déplacement à Agadir pour le match amical que disputera la JSK ce vendredi face au HUSA constitue un mini-stage pour la préparation de l’affiche de la 8e journée JSK-ESS, programmée pour le 18 octobre. Interrogé par nos soins, il nous dira : «Nous irons à Agadir suite à une in-

vitation officielle qui nous est parvenue de nos amis du HUSA, à l’occasion de l’inauguration de leur nouveau stade. Certes, c’est un match pure- ment amical, toutefois, il sera pour nous un bon test avant de recevoir l’ESS à Tizi, dans moins de dix jours.»

«Notre présence à Agadir vise à consolider les relations entre les deux clubs»

A propos de cette invitation et du choix

porté par les responsables d’Agadir sur la JSK, le coach des Jaune et Vert explique :

«Notre présence à Agadir vise essentiellement à consolider les bonnes relations existantes entre les deux clubs. Nous allons partager la joie avec nos amis d’Agadir, à l’occasion de l’ouverture de leur nouveau stade. Nous ne pouvions décliner une telle invita- tion, et je tiens d’ores et déjà à les féliciter, tout en espérant que cet événement sera une fête to- tale.» L. A.

08
08

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com MCA Coup d’œil
www.lebuteur.com
MCA
Coup d’œil

Le stage de Tlemcen, une aubaine pour recharger

les batteries et remobiliser le groupe

La direction détient les noms des six joueurs qui complotent contre l’équipe En affirmant qu’il
La direction
détient les noms
des six joueurs
qui complotent
contre l’équipe
En affirmant qu’il y a des
joueurs qui sont manipulés, le
président Boudjemâa Boumella a
bien pesé ses mots, et il semble
bel et bien qu’il n’a pas eu tort,
puisque les pensionnaires d’El
Achour détiennent les noms des
six joueurs qui sont en train de
comploter contre leur propre
équipe, ce qui est vraiment un
grave impair. Ainsi, les joueurs
en question ne méritent donc
nullement d’endosser le maillot
de ce prestigieux club,
lorsqu’on sait qui lui ont porté
préjudice. A en croire une
source digne de foi, on laisse
entendre qu’au niveau de la
direction du club, une réu-
nion a été tenue pour discuter
de la situation de l’équipe, et
le sujet de ces joueurs a été
débattu. Toutefois, en diri-
geants responsables, les pen-
la concurrence.
La balle est dans le
camp des joueurs
sionnaires d’El Achour ont
tenu à taire les noms afin de
ne pas perturber le groupe,
car l’heure est à la mobilisa-
tion. Pour preuve, un stage
de préparation de courte
durée a été organisé pour
que l’équipe rattrape son re-
tard, mais aussi pour éva-
cuer les tensions dans le
groupe. La direction du
club détient des preuves et
n’hésitera pas à sévir si
c’est nécessaire. Ainsi
donc, les joueurs en ques-
tion doivent savoir que
leurs responsables sont au
courant de leurs agisse-
ments et risquent même
gros s’ils ne se contentent
pas de faire leur travail au
lieu de vouloir semer la
zizanie dans l’équipe,
comme ils l’ont fait
jusqu'à présent. O com-
ment expliquer que
l’équipe qui a entamé
son parcours d’une très
bonne manière, se re-
trouve subitement à la
recherche de son équili-
bre ? De toute façon, la
direction du club a pris
la décision de prendre
les mesures nécessaires
à l’avenir et à la moin-
dre incartade, ceux qui
sèment le vent finiront
par récolter la tem-
pête. A en croire la
même source, parmi
les six mis en cause
peuvent y figurer
ceux qui seront libé-
rés au mercato.
K. M.
Bouguèche
reprendra les entraînements
jeudi
Hier à l’entraînement, Hadj Bouguèche s’est pré-
senté en tenue de ville où il a rendu visite à ses co-
équipiers. Soumis à des soins intensifs, il reprendra
les entraînements ce jeudi et sera présent face au
RCA à l’occasion de la prochaine journée du
championnat. Le joueur a eu une discussion
avec le manager général du club, sur lequel il
compte au même titre que les cadres de
l’équipe pour remobiliser le
groupe.

convenablement au risque de se retrouver définitivement en de- hors des calculs du coach qui

tient une fois de plus à relancer

Maintenant que la direction du club a fait de son mieux pour que l’équipe puisse retrouver un bon état d’esprit, la balle est dans le camp des joueurs qui doivent se racheter en se concentrant uni- quement sur leur travail et essayer de faire valoir l’esprit du groupe et mettre l’intérêt du Mouloudia au dessus de toute autre considéra- tion. De cela, tout le monde s’at- tend à voir le MCA avec un nouveau visage et qui n’a pas dit encore son dernier mot. Kamel M.

et qui n’a pas dit encore son dernier mot. Kamel M. H ier en fin d’après-

H ier en fin d’après-

midi, le Moulou-

dia a rallié la

ville de Tlemcen

pour effectuer

un stage de pré-

paration de courte durée qui s’étalera jusqu'à la veille de l’Aïd. La direction du club et sur proposition du mana- ger général de l’équipe a jugé utile de programmer ce stade non pour éloi- gner les joueurs de la pression contrairement à ce que pensent cer- tains, mais afin de leur permettre de changer d’air et travailler dans un cli- mat serein. Une manière de les faire sortir de la routine et se concentrer uniquement sur leur travail. Toute- fois ce stage de courte durée sera une aubaine pour remobiliser le groupe et ressouder les liens entre les joueurs. De cela, on pourra dire d’ores et déjà que le Mouloudia pourra se présenter avec un nouveau visage à partir de la prochaine journée du championnat. En effet, les coéquipiers de Belaïd au-

ront l’occasion de se remettre en forme et se remobiliser à l’occasion de ce stage pour lequel le manager général mise beaucoup au même titre que Geiger et le président Boumella ne ménage aucun effort pour mettre tous les moyens à la disposition de l’équipe afin qu’elle soit dans les meil- leures conditions.

Le biquotidien au menu et le staff renforcé par un préparateur physique

Au cours de ce stage de prépara- tion de courte durée, Alain Geiger a programmé deux entraînements par jour. A l’occasion, le staff technique a été renforcé d’un préparateur phy- sique, afin de mettre l’accent sur ce volet et permettre aux joueurs de re- charger leurs batteries. En effet, tout le monde est unanime à dire que les joueurs du Mouloudia accusent un certain manque sur le plan physique, ce qui ne leur permet pas d’imposer leur rythme à l’adversaire. Ainsi, la

nécessité de remettre les joueurs en forme s’est fait ressentir, et le groupe sera donc bien pris en charge par les deux préparateurs physiques qui se- ront avec l’équipe à Tlemcen. Ce tra- vail va sans aucun doute apporter ses fruits, et les joueurs vont se présenter à la reprise du championnat avec une meilleure fraîcheur physique.

Les remplaçants auront leur occasion

Après sept journées du champion- nat, Geiger a essayé plusieurs joueurs et certains n’ont pu donner ce qu’il at- tendait d’eux. Ce stage de préparation où des oppositions seront program- mées entre les joueurs vont lui per- mettre de revoir tout son effectif, et il représente ainsi une bonne occasion pour ceux qui ne demandent qu’à avoir leur chance de montrer de quoi ils sont capables. Cette ultime opportunité, ils doi- vent donc la saisir

Metref sera absent face au RCA Alors que tout le monde croyait que Metref fera
Metref
sera absent
face au RCA
Alors que tout le monde
croyait que Metref fera son
retour à la compétition à
l’occasion de la prochaine
journée du championnat,
le milieu de terrain du
Mouloudia manquera le
match prévu face au RCA
au stade de Bologhine. Ce der-
nier devra subir un contrôle
médical la semaine prochaine,
à travers lequel il sera fixé sur
l’évolution de son état de
santé.

Kaci-Saïd

«Ce stage permettra à l’équipe de changer d’air et de se remobiliser»

Fort de son expérience que cela soit celle de joueur de haut niveau ou de technicien, Kamel Kaci-Saïd a jugé utile de programmer le stage de préparation de Tlemcen. A ce sujet, il nous dira : «Ce stage permettra à l’équipe de changer d’air et au groupe de se remobiliser. Nous avons choisi

de plus qu’aucun entraîneur n’a été contacté pour remplacer Geiger. «Les noms avancés pour entraîner le MCA, c’est du n’importe quoi ! Il y a un en- traîneur en place, qui a notre confiance et ce qui se dit au sujet d’un changement au niveau de la barre technique est de la pure manipulation

partage leur point de vue, car l’équipe ne pourra que se renforcer par de bons joueurs.»

«En sa qualité de cadre de l’équipe, Bouguèche a un rôle dans le groupe»

les hauteurs de Tlemcen, car l’équipe a besoin de travailler dans un bon cli- mat et l’établissement sélectionné offre les meilleures conditions pour effectuer une bonne préparation et une concen- tration. Je tiens à vous dire aussi que le groupe va se remobiliser et retrou- vera son bon état d’esprit. Je suis per- suadé que l’équipe retrouvera sa forme et nous allons réaliser de bons résul- tats à l’avenir.» Et d’ajouter : «L’équipe travaillera en biquotidien et je pense que ce stage de sept jours sera la meil- leure manière de gérer cette courte trêve.»

«Les noms avancés pour entraîner le MCA, c’est du n’importe quoi !»

Toutefois, le manager général du Mouloudia a tenu à préciser une fois

et de la déstabilisation» nous a confié Kaci-Saïd.

«Les supporters ont le droit d’être mécontents et d’exiger les noms qui méritent de porter les couleurs du MCA»

Quant à la réaction des supporters qui se sont présentés hier à l’entraîne- ment, ils ont sollicité Kaci-Saïd pour exprimer leur mécontentement d’une manière correcte. A ce sujet, le ma- nager général du MCA nous dira : «Je me montre compréhensif envers les supporters qui aiment leur équipe et ils ont le droit d’être mécontents pour les trois derniers résultats. Je dirais aussi que les supporters ont le droit d’exiger les noms qui méritent de por- ter les couleurs du Mouloudia, et je

Présent en tenue de ville à l’entraînement, Hadj Bouguèche a eu une discussion avec le manager général du club. «En sa qualité de cadre de l’équipe, Bou- guèche a un rôle dans le groupe qu’il aura à accom- plir et je pense qu’il va bien encadrer ses coéquipiers et ce au même titre que les ca- dres de l’équipe», conclut Kaci-Saïd K.M.

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

09
09
MCA

MCA

Bouguèche

«Ce stage est bénéfique et on va se parler pour relever le défi»

Vous n’avez toujours pas repris le chemin des entrainements ; qu’en est-il au juste ? Non, il n’y a rien de grave et il n’y a plus de pro- blème à craindre au sujet de mon état de santé. Je vais reprendre les entrainements ce jeudi pour me prépa- rer avec mes coéquipiers au reste de la compétition, je souhaite donc être prêt face au RCA et aider mon équipe à se surpasser. Justement l’équipe est entrée en pé- riode de doute et un stage de pré- paration a été programmé pour que le groupe puisse se remobiliser et travailler dans de bonnes condi- tions… Ce stage de préparation est béné- fique dans la mesure où il nous per- mettra de bien gérer cette trêve et se préparer pour le reste de la compéti- tion. Bien que les résultats n’aient pas suivi, je ne pense pas que le doute s’est installé dans l’équipe, même si on tra- verse un passage à vide. C’est donc une occasion pour nous afin de se re- mettre en cause et repartir du bon pied

Absence autorisé de Zeghdane Hier à l’entrainement, tout le monde a constaté l’absence du jeune
Absence autorisé
de Zeghdane
Hier à l’entrainement, tout le
monde a constaté
l’absence du
jeune Toufik Zeghdane.
Rensei-
gnement pris, le joueur a été auto-
risé à rentrer
chez lui en France
pour régler une affaire personnelle,
où sa présence
était indispensable.
Toutefois le joueur sera présent au
début du stage de préparation à
Tlemcen, car il ne
veut en aucun
cas manquer ce stage qui repré-
sente une
afin de recharger les
aussi pour gagner
bonne aubaine pour lui
batteries mais
la confiance de
son entraineur qui lui a donné la
chance
la plupart
des
matchs
de jouer jusqu'à
présent.
Il a recadré certains
joueurs
jusqu'à présent. Il a recadré certains joueurs Vous avez déjà traversé pa- reille situation par le

Vous avez déjà traversé pa- reille situation par le passé ; à quoi l’attri- buez-vous ? Nous sommes ha- bitués à y faire face, mais je pense que c’est logique lorsque les résultats ne sui- vent pas. Il faut maintenant profiter de ce stage pour mieux se préparer au reste de cette phase aller du championnat. Après avoir réalisé une bonne entame de championnat, il est in- concevable qu’on laisse filer des points qui étaient à notre portée. Il faut donc qu’on se parle entre nous pour essayer de relever le défi, à commencer par le match du RCA à travers lequel on va débloquer la si- tuation Ne ressentez-vous pas une cer- taine pression qui pèse sur l’équipe et qui risque d’avoir de néfastes conséquences à l’avenir ? Nous sommes habitués à gérer la pression, et elle fait même partie de notre quotidien. Ainsi on va prendre les choses du bon côté et se remettre en cause, car nous n’avons plus le droit à l’échec.

K. M.

Le CSA/MCA n’a pas les moyens de payer les dettes

Hier matin, le président du CSA/MCA, Ammar Brahmia, et les membres de son bureau ont animé une conférence de presse au siège du club, à Cheraga. L’ordre du jour s’est étalé sur plusieurs points, dont la relation du club sportif amateur avec la SSPA/MCA, les dettes du club, et la villa. Le président du club a tenu à préciser que le CSA/MCA a hérité d’une dette de 8 milliards de centimes et refuse de payer pour les autres, d’autant plus que le club n’en a pas les moyens. Ce dernier estime que Sonatrach doit s'acquitter de cette dette de la sec- tion football du fait qu’elle a racheté la société sportive commerciale.

La villa appartient bel et bien au club amateur

Dans leur intervention, les responsables du CSA/MCA crient à qui veut les entendre que la villa appartient bel et bien au club, exhibant pour cela les documents nécessaires. Ils infor- ment les présents que la décision de justice de mettre la villa aux enchères le 21 octobre est irrévocable, à moins que le club paye Hammadou. Comme il y a 12 autres affaires pen- dantes, la justice pourra trancher en faveur des créanciers et mettre de nouveau la villa aux enchères, ce qui explique l’inquiétude des pensionnaires de Cheraga. Ces derniers estiment aussi qu’ils ont toujours prôné le dialogue avec Sonatrach et ont même sollicité la haute hié- rarchie de la firme pétrolière par écrit, sans pour autant recevoir une suite favorable.

Les jeunes ne s’entraînent plus !

Les jeunes du Mouloudia sont à l’aban- don. La politique de la starmania prônée par les dirigeants leurs a fait oublier les jeunes catégories, qui constituent pourtant l’avenir du club. Cela fait des semaines que les mi- nimes et les cadets ne s’entraînent plus. Pourquoi ? Faute de stade, le terrain de Fer- hani ne pouvant plus accueillir les diffé- rentes équipes jeunes du MCA. Un cas très urgent sur lequel devraient aussi se pencher les dirigeants du MCA, plus préoccupés par l’équipe senior.

Les entraîneurs soumis, pourtant, à l’obligation de résultat !

Le plus «drôle» dans cette histoire, quoiqu’il n’y ait rien de drôle à ce que des bambins ne trouvent pas où s’entraîner, est

que les dirigeants exigent des entraîneurs des résultats. «Atteindre au moins les quarts de finales en Coupe d’Algérie et la deuxième

place au minimum en championnat», nous a révélé une source sous le couvert de l’ano- nymat. Il est vrai que les dirigeants moulou- déens ont demandé à écouter l’avis des

entraîneurs sur les objectifs à atteindre, mais l’urgence est d’abord de trouver un ter- rain d’entraînement digne de ce nom, per- mettre à ces gamins de reprendre les entraînements, puis tracer des objectifs sans pour autant en faire une fixation là-dessus, la formation devant passer en premier.

Où sont les contrats des jeunes recrues ?

Autre cas à régler, celui des jeunes recru- tés cet été. Ces derniers ont été ramenés sur la base de contrats dûment contractés, faits de promesses de toucher un salaire et autres avantages, dont la salarisation et l’hébergement. S’il est vrai qu’ils sont bien pris en charge de ce côté, il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont pas payés et n’ont jamais reçu une copie de leur contrat, comme dit la réglementation. On devrait prendre plus soin de ces jeunes. Inutile de rappeler qu’ils sont tous nos enfants et re- présentent l’avenir du pays. A bon enten- deur, salut !

A.Y.

Geiger : «Vous n’avez pas le droit de discuter les décisions de la direction» Alors
Geiger : «Vous
n’avez pas le
droit de discuter
les décisions de
la direction»
Alors que la direction du club
essaye par tous les moyens de
mettre les joueurs dans de
bonnes conditions, en program-
mant un stage dans un endroit
idéal afin que l’équipe puisse re-
venir en force après cette courte
trêve, hier matin, et lors de la
séance d’entrainement, certains
joueurs n’ont pas trouvé mieux
que de se plaindre auprès de
leur coach, pour lui faire part de
leur mécontentement de la pro-
grammation de ce stage de pré-
paration qui ne s’achèvera que la
Ils ont exprimé leur mécontentement dignement
veille de l’Aïd. Ainsi, les joueurs
en question voulaient bénéficier
de deux à trois jours de repos
pour préparer cette fête en fa-
mille. Toutefois, Alain Geiger n’y
est pas allé par quatre chemins
pour les remettre à leur place :
Les supporters présents
à l’entrainement sollicitent Kaci Saïd
«Vous n’avez pas le droit de dis-
cuter les décisions de la direc-
tion. Un stage a été programmé
et vous devez vous plier aux exi-
gences de la conjoncture ac-
Hier matin, une cinquantaine de supporters étaient présents à l’entrainement,
venus pour exprimer leur mécontentement au sujet des résultats enregistrés par
l’équipe jusqu'à présent, bien que les coéquipiers de Belaid aient disposé de tous
les moyens nécessaires pour réussir. Toutefois, ces supporters n’ont provoqué
aucun incident, au contraire ils ont sollicité le manager général du club pour lui
faire part de leurs doléances.
tuelle». Ainsi, les joueurs doivent
comprendre qu’ils ont un devoir
à accomplir, eux qui touchent des
dizaines voire des centaines de
millions par mois. Et s’ils avaient
réussi de bons résultats lors des
trois derniers matchs, la direction
du club n’aurait pas pensé à pro-
grammer ce stage pour remédier
à la situation.
Ils veulent des joueurs capables de donner un plus à
l’équipe au mercato
Dans la discussion qu’ils ont eue avec Kaci Saïd, les supporters ont exprimé leur
grande déception, accusant les joueurs de ne pas mouiller le maillot et ne parler
que d’argent. Ils ont aussi réclamé que l’équipe soit renforcée par des noms au mer-
cato, du fait que certains joueurs ont montré leurs limites. De son côté, Kamel
Kaci Saïd leur a tenu un langage rassurant lui qui a déjà déclaré que seuls les
joueurs qui méritent de porter le maillot du MCA seront recrutés au mercato.

Daïf

reprend en solo

Une bonne nouvelle pour l’équipe et les supporters, c’est le retour du portier nu- méro un, Amara Daïf, qui a repris hier où il s’est en- trainé avec le ballon, mais en solo, selon le programme établi par le staff technique et qu’il suivra durant toute la semaine avant de rejoin- dre le groupe, la semaine prochaine. Ce retour a fait plaisir aux joueurs et aux supporters vu l'importance de ce gardien dans les plans d'Ighil, qui croit fort en lui surtout après les trois matches qu’il a disputés. Daïf devra être un renfort de qualité pour l’équipe lors du match face au CABBA, il aura deux semaines pour s'apprêter et reprendre la compétition. Le joueur a été examiné par le médecin de l’équipe qui lui a donné le feu vert pour reprendre. Daïf qui était absent dans quatre matches, veut se rat- traper et retrouver son vrai niveau, un pari difficile mais pas impossible pour un gar- dien comme lui qui a beau- coup de volonté. Le retour de Daïf devra donner plus de confiance à ses cama- rades et devra tranquilliser aussi Ighil qui n’aura plus de soucis pour ses buts.

ASO Tedjar et Lakhdari toujours Daïf : "La compétition me manque" convalescents Vous êtes de
ASO
Tedjar
et Lakhdari
toujours
Daïf : "La compétition me manque"
convalescents
Vous êtes de retour,
comment vous por-
tez-vous ?
Quel commentaire
faites-vous sur les
derniers résultats de
l’équipe ?
On a bien travaillé
durant les premiers
matches mis à part les
deux derniers où on n’a
pas pu gagner chez
nous à cause des bles-
sures et la fatigue
puisqu’on a joué trois
matches en une se-
maine, mais ce n’est pas
grave, on a le temps
pour se rattraper, la
course est encore
longue et je suis
convaincu que l’ASO
reviendra très fort dans
les prochains matchs.
L’équipe est revenue à la
dernière seconde face à
la JSK, pensez-vous
qu'elle pouvait faire
mieux ?
Il ne faut pas oublier qu’on a
Tedjar et Lakhdari n’ont pas pu re-
prendre les entrainements hier avec
l’équipe, ils sont toujours convalescents.
Les joueurs se plaignent de blessures mus-
culaires qui nécessitent un maximum de
repos pour éviter la rechute. La trêve leur
permettra d’avoir plus de temps pour se
retaper et revenir à la reprise.
joué devant le leader et avec des
absences, malgré ça on a été supé-
rieure à l’adversaire durant tout le
match et on s’est créée beaucoup d’oc-
casions. Je crois que si on avait éga-
lisé plus tôt, on aurait gagné, mais
dans l’ensemble mes camarades y
ont cru jusqu’à la dernière se-
conde du match et ont pu arra-
cher un nul, et c’est mieux que
rien en attendant de meilleurs ré-
sultats.
Reprise hier
à 18h
Entretien réalisé par Ahmed Fek-
nous
Les camarades de Zaoui ont re-
pris le chemin des entrainements
hier à 18h avec une première séance de
travail où Ighil a pu parler à ses joueurs
et évoquer les deux derniers matches et
les fautes commises avant de commen-
cer un travail d’ateliers. Ighil n’a pas
voulu charger la séance, les joueurs
ayant fourni beaucoup d’efforts
la semaine dernière.
ayant fourni beaucoup d’efforts la semaine dernière. J’ai pu reprendre les entrainements, mais en solo pour

J’ai pu reprendre les entrainements, mais en solo pour rester en forme. Je suis rassuré car cette blessure fait partie du passé car je ne ressens plus rien, chose qui m’a incité à reprendre les entraine- ments surtout que j’ai pris tout mon temps afin de guérir. Mainte- nant, j’ai un autre chal- lenge, celui de retrouver ma forme habituelle et reprendre ma place dans le onze, il faudra paraitre avec un bon niveau et aider l’équipe lors des pro- chains matches.

C’est dur de vivre ces matches loin du ter- rain, n’est-ce pas ?

Certainement, j’ai eu du mal à rester loin de la compétition durant tout ce temps, mais je n’y pouvais rien. Il vaut mieux perdre quelques matches et reve- nir, que perdre toute une saison si ça s’était aggravé pour moi. J’ai pris mon mal en patience et j’ai suivi le parcours de l’équipe avec beaucoup d’espoir que mes camarades soient à la hauteur.

Vous devrez rester à l’écart durant cette semaine, n’est- ce pas ?

C’est vrai, j’ai besoin de m'entraîner en solo, avec un travail physique en plus de quelques exercices avec ballon avec mon entraineur, Sid Rohou, qui m’aide beau- coup pour reprendre ma forme et mon niveau habituel.

La pelouse et les tribunes de Boumezrag inquiètent

Attention à la vie des supporters ! La pelouse du stade Boumezrag est devenue un vrai danger pour les joueurs qui se blessent à chaque fois à cause du mauvais état de cette pelouse installée depuis 12 ans déjà. Les autorités avaient promis de la renouveler à l’intersaison mais rien ne s’est fait. En plus de ça, les supporters qui ont assisté au match face à la JSK ont remarqué au dessus d’eux plusieurs fissures au niveau des tribunes, ce qui représente un vrai danger. Les supporters craignent d’assister à un autre drame comme celui du 5-Juillet si les autorités n'entreprennent pas très rapidement des travaux pour rénover le stade.

10
10

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com USMA Coup d’œil
www.lebuteur.com
USMA
Coup d’œil
9 octobre 2013 www.lebuteur.com USMA Coup d’œil Pas de compétition internationale d’arrêt pour les Rouge
9 octobre 2013 www.lebuteur.com USMA Coup d’œil Pas de compétition internationale d’arrêt pour les Rouge

Pas de compétition internationale d’arrêt pour les Rouge et Noir

même s’il a affirmé son souhait de voir son équipe disputer la C3 pourrait ne pas voir son vœu s’exaucer puisque la décision a été prise et l’USMA ne fait pas partie des clubs concernés par une participation internatio- nale.

La décision finale sera prise après le retour de Haddad du pèlerinage Actuellement en Arabie Saoudite, les di- rigeants de l’USMA n’ont pas encore réagi aux déclarations de Kerbadj, mais ils ne de- vront le faire qu’une fois Haddad rentré à Alger puisque c’est à lui que le dernier mot revient. Si à l’issue de la réunion qui sera tenue les responsables décident de disputer la C3, ils reviendront à la charge pour ten- ter de trouver une solution qui leur per- mettra de participer à cette compétition.

Courbis a toujours affirmé que la Coupe de la CAF ne l’intéressait pas Cette nouvelle ne fera pas que des mé- contents puisque le premier responsable du staff technique ne le sera pas. Lui qui a dé- claré à maintes reprises que cette compéti- tion ne l’intéresse pas et qu’il préfère soit jouer la Ligue des champions soit ne pas

participer tout simplement à une compéti- tion continentale. Dernière dans la hiérar- chie des compétitions derrière la Ligue 1 et la Coupe d’Algérie, les protégés de Rolland Courbis pourront donc ne se concentrer que sur deux compétitions nationales. Un pari difficile à réaliser. Kerbadj : «Nous avons conseillé aux équipes de ne pas y participer» Joint par nos soins, Mahfoud Kerbadj nous a confirmé cette information en nous déclarant : «Pour nous, tout est clair. L’USMA et le MCA ne participeront à au- cune compétition internationale après que la prochaine édition de la Coupe Arabe ait été annulée. Seuls l’ESS, l’USMH et le CSC peu- vent disputer des tournois internationaux, mais nous leur avions conseillé de ne pas y participer afin qu’ils n’accusent pas de retard par rapport aux autres équipes de la Ligue 1», avant d’ajouter : «Ces trois clubs peuvent ne pas participer à ces compétitions interna- tionales, mais s’ils le font ils n’ont qu’à assu- mer parce que nous ne comptons pas leur faire de cadeau en leur reportant leurs matches. Ils n’ont qu’à jouer avec les U21 ou les juniors».

Adel C.

L’USMA serait sur les traces d’un attaquant émigré !

Contrairement à ce qui fut le cas en été, les res- ponsables de l’USMA se- ront actifs lors du mercato hivernal pour tenter de dénicher des joueurs dont la mission sera de renfor- cer le groupe en prévision de la seconde moitié de la saison. Ayant préféré miser sur Abdelmalek Ziaya et quelques jeunes, les attaquants n’ont pas convaincu et les peines trouvées lors de la der- nière sortie de leur équipe à domicile a prouvé les grandes difficultés sur le plan offensif. Une situa- tion qui a poussé les diri- geants à penser sérieusement à recruter dès maintenant même si le mercato n’ouvrira ses portes que lors du mois de janvier. Conscient qu’il va falloir entamer la prospec- tion dès maintenant et ne pas attendre jusqu’à la der- nière minute pour exploi- ter toutes les pistes, nous avons appris d’une source digne de foi qu’un avant- centre émigré serait dans le viseur. D’ailleurs, à ce sujet, c’est Rolland Cour- bis qui suit de près ses performances et aurait même recommandé à ses employeurs de faire le né- cessaire afin de l’enrôler en début d’année. Ce Franco- Algérien dont le nom n’a toujours pas filtré ni été dévoilé évoluera en Natio- nale et a porté par le passé les couleurs d’une équipe de Ligue 2. Actuellement en France, certains ont af- firmé que le retour tardif du coach a un lien direct avec cette piste puisque c’est lui qui a pour mission de le superviser, mais aussi de négocier un éven- tuel transfert dans les mois à venir. Voulant in- jecter du sang neuf dans le groupe, le fait de vouloir s’offrir les services d’un nouvel attaquant poussera les membres du staff tech- nique à dégraisser l’effec- tif, ce qui veut dire que la libération d’un ou plu- sieurs joueurs n’est pas à écarter.

Adel C.

Ziaya

dix jours

qu’il a contractée lors de

L ors de l’exercice précédent, les Rouge et Noir ont parti- cipé à deux compétitions in- ternationales en prenant part de l’UAFA Cup et la Coupe

de la CAF. Cette saison et alors qu’ils espéraient défendre leur titre en Coupe Arabe, les Rouge et Noir ont été in- formé que la prochaine édition de cette compétition a été annulée et du coup ils se sont tournés vers la C3. En étant le vainqueur de la Coupe d’Algé- rie, l’USMA a le droit de disputer la Coupe de la CAF, mais finalement tout porte à croire que les coéquipiers de Meah ne pourront pas représen- ter l’Algérie se dirigeant ainsi vers une saison blanche sur le plan inter- national du moment que les respon- sables de la Ligue Nationale de Football n’ont contacté que les diri- geants de trois clubs pour confirmer leur participation. Il s’agit de l’ESS, l’USMH et du CSC. Les deux pre- miers disputeront la Ligue des champions, tandis que le CSC jouera la Coupe de la CAF. Ne dis- posant pas assez de temps pour changer la donne, Haddad, et

Ferhat : «On doit récupérer les points perdus contre le MCEE et l’ASO»

Avec du recul, qu’avez-vous à nous dire sur le faux pas concédé à domicile contre le CSC ? A l’image de tous mes coéquipiers, le résultat final m’est resté en travers de la gorge. Ça n’a pas été facile de digérer un tel faux pas, surtout que nous aurions pu espérer une meilleure opération. Nous avons fait le plus dur en prenant l’avantage dès la première minute de jeu, mais malheureusement, nous n’avons pas su gérer la partie. Perdre deux points sur notre terrain nous déçoit. Seulement, je crois qu’il faut tourner la page, parce que la vie continue. Les regrets ne serviront à rien, donc le plus important, c’est de se remettre au travail afin de repartir du bon pied dès notre prochain match. Selon vous, qu’est-ce qui vous a manqué pour remporter ce match ? Peut-être un peu plus de réussite devant le but adverse. Je profite de cette occasion pour rappeler aussi que nous avons affronté le CSC qui est un grand club. Cette équipe a réalisé un bon début de saison. Cela fait 23 matchs qu’il n’a pas perdu en championnat. Nous avions en face de nous un adversaire coriace. Vous avez bénéficié de trois jours de repos, vous en aviez vraiment besoin… Oui, bien sûr. Personnelle- ment, j’avais besoin de souf- fler un peu. Nous avons fait un long déplacement à Bé- char, ensuite nous avons joué le week-end passé, donc ces quelques jours de

repos nous ont fait du bien. Ils nous ont permis de faire un break. A présent, place au travail pour bien préparer nos prochaines sorties. Vous allez disputer vos deux prochaines ren- contres à l’extérieur, pensez-vous que cela constituera un tournant pour votre équipe ? En effet, nous jouerons deux fois en dehors de nos bases. Il va falloir bien gérer cette situation. L’idéal serait de prendre six points, mais empocher quatre ne sera pas une mauvaise opération pour nous. Ce sera difficile, mais rien n’est impossible. A nous donc de montrer ce que nous avons dans le ventre. Vous évoluez au poste d’arrière latéral droit

avec un certain Meah comme concurrent. Qu’avez-vous à nous dire ? La présence de Meah ne fera que me booster à redoubler d’efforts. Chacun de nous fait de son mieux pour gagner des points et espérer débuter les matchs du week-end. Mais comme vous le savez, c’est au coach de prendre des décisions. La concurrence est rude, seul le meilleur jouera. A nous donc de faire le nécessaire pour prouver qu’on mérite la confiance de l’entraîneur.

La présence du sélectionneur vous a-t-elle mis sous pression face au CSC ? Non, parce que je ne savais pas qu’il était présent. Je l’ai su que pendant la pause. De retour des ves- tiaires, j’ai continué à donner le meilleur de moi- même, comme je le fais à chaque fois que l’occasion se présente à moi. Pour conclure, un pronostic concernant le match de l’Equipe nationale ? Personnellement, je crois en eux. Les Bur- kinabés voudront tirer profit de l’avan-

tage
tage
indisponible Le verdict est tombé, Abdel- malek Ziaya sera indisponible pendant dix jours. Souffrant d’une
indisponible
Le verdict est tombé, Abdel-
malek Ziaya sera indisponible
pendant dix jours. Souffrant d’une
blessure
la dernière rencontre de son
équipe face au CSC au niveau du
genou, l’attaquant des Rouge
et Noir observera un
repos de dix jours.

de jouer chez eux, pour

prendre option, donc j’imagine

que ce ne sera pas facile de les accrocher à Ouagadou- gou. Toutefois, je suis convaincu que les joueurs de l’Equipe na- tionale sont capables de revenir au pays avec un bon résultat. Entretien réalisé par

Adel C.

www.lebuteur.com Coup d’accélérateur CRB
www.lebuteur.com
Coup d’accélérateur
CRB

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

11
11
Gamondi «Je n’ai pas l’intention de quitter le CRB !» U ne rumeur circule depuis
Gamondi «Je n’ai pas l’intention
de quitter le CRB !»
U ne rumeur circule
depuis l’entame des
entraînements cette
semaine selon la-
quelle le technicien
agent, je l’ai vite mis au parfum.
J’aime travailler dans la transpa-
rence, c’est ce qui m’a permis d’avoir
cette bonne relation avec
le premier
responsable du club. J’ai un contrat
argentin du CRB, Gamondi, serait
en passe de quitter le club pour
une offre alléchante en provenance
de Chine. Le bouche-à-oreille a
pris de l’ampleur et certains jour-
naux ont repris l’information an-
nonçant même que le coach du
Chabab profiterait de ces quatre
jours de congés afin de faire une
virée à Pékin. A cette histoire, le
premier concerné, qui a animé
une conférence de presse hier à la
fin de la séance d’entraînement, a
tenu à balayer d’un revers de la
main toutes ces spéculations,
montrant même un certain agace-
ment sur cette affaire mise en
place par certains afin de déstabili-
ser le club à peine sortie de la
crise. «Je n’ai à aucun moment
pensé à quitter le CRB ! Cette pro-
position du club chinois, cela fait
bien longtemps que je l’ai refusée.
Ce n’est pas la première, depuis que
je suis à la tête de la barre tech-
nique du club, trois clubs m’ont déjà
approché, mais on peut faire toute
une montagne d’une offre d’un ma-
nager, on vit ça tous les jours quand
on est entraîneur. Pour ce qui est de
cette histoire, je tiens à préciser que
je n’ai aucunement donné mon ac-
cord à un club chinois ou un autre.
Je suis au CRB, j’ai des projets dans
ce club et j’ai l’intention d’aller
jusqu’au bout de mon travail.»
moral avec Malek avant qu’il soit
officiel. Sur mon contrat
nous
bonne chose de voir que cela porte
ses fruits. Aussi la progression est
d’ordre technique. On remarque
une nette amélioration dans la pro-
duction collective. Le retour en
forme de certains éléments nous
aide beaucoup.»
n’avons même pas évoqué une
clause de résiliation. Nous sommes
tous deux de fervents supporteurs
du CRB et on voudrait donner à ce
«Bourekba doit savoir
que ce qu’il a fait ne
sert pas l’équipe»
club une nouvelle dimension. Fran-
chement, cette histoire m’agace un
peu car c’est une atteinte
putation.»
à ma ré-
«Hier c’était mon
permis de travail et
aujourd’hui c’est cette
offre de Chine»
Pour le coach, cette histoire d’offre
chinoise n’est qu’une tentative de
déstabilisation du club tout
comme celle du permis de travail
au lendemain de la rencontre face
au CABBA. «Je commence à croire
qu’il y a des gens qui ne veulent pas
du bien au CRB. C’est la
deuxième
Sur le sujet de la suspension de
Bourekba pour le prochain dépla-
cement au MOB en raison d’une
contestation de décision, Gamondi
ne s’est pas empêché de blâmer son
joueur une énième fois. «Quand je
suis dur avec un joueur c’est que
j’attends beaucoup de lui, c’est ce
qui m’arrive actuellement avec Bou-
rekba. Pour moi, c’est l’un des meil-
leurs avants-centres de Ligue 1.
Mais il doit savoir que cela va dans
le sens contraire de l’équipe. Ce qu’il
a fait ne va en rien nous arranger,
je sais bien qu’il le regrette mais il
faudrait qu’il arrête un jour avec
ses bourdes.»
fois qu’on vit cela en deux semaines.
Au lendemain du match
de Bordj,
on m’avait sorti cette histoire de
permis de travail de je ne sais où, et
maintenant on m’annonce que je
suis en partance pour la Chine. Je
voudrais comprendre pourquoi ces
«Nous espérons
récupérer Meghout
avant le MOB»
gens-là ne montrent leur
bout du
nez qu’à cette période, où le club
commence à relever la tête.»
«L’équipe est en
constante progression»
Après cette petite mise en point,
«J’ai un contrat moral
avec Malek avant qu’il
soit officiel»
La raison qui pousse Gamondi à
poursuivre son projet avec le club,
c’est principalement cette relation
qu’il entretient avec le nouveau
DG du club, Redha Malek, qui,
comme nous le dira le coach, était
au courant de cette histoire d’offre
en provenance de Chine en tout
un autre sujet a été abordé par le
coach, il a trait à l’état de forme de
son équipe ainsi que la marge de
progression du groupe depuis le
début de la saison.
Sur ce point, Gamondi s’est dit très
satisfait, car son groupe
constante amélioration.
dressait un schéma de ce
est en
«Si on
début de
début de saison. «Malek était au
courant de cette offre d’Asie, le jour
où j’ai reçu l’ap-
saison, on verrait l’équipe en
constante progression. Cela est dû à
la stabilité psychologique du
groupe. Depuis cette défaite face au
MCA, nous nous sommes basés sur
ce point, c’est une
Cette trêve internationale permet-
tra au club, selon le coach argen-
tin, de récupérer quelques cadres
avant le déplacement à Béjaïa dans
deux semaines. Il fait référence ici
au milieu de terrain Meghout qui
souffre d’une blessure au genou.
«Nous tenterons de profiter de cet
arrêt du championnat pour récupé-
rer les joueurs blessés. Jusqu’ici, seul
le cas de Meghout nous inquiète.
Nous avons décidé de lui laisser en-
core du temps de récupération car
après lui avoir fait passer des ana-
lyses nous avons constaté qu’il souf-
frait d’un déséquilibre musculaire.
Il aura droit à un programme spé-
cial afin de le préparer pour le pro-
chain match du MOB. C’est un
joueur important dans l’équipe,
nous aurons besoin de son expé-
rience dans ce genre de situation.»
Lamine Amimi
pel d’un
Abdat
souffre d’une
tendinite au genou
Hadjadj
toujours absent

Les comptes du CRB encore une fois bloqués

Quelque temps seulement après avoir pu trouver un accord avec l’agence de voyages afin de
Quelque
temps seulement après avoir
pu
trouver
un
accord avec
l’agence de voyages afin de
pouvoir débloquer les
comptes du club, Malek,
se trouve encore une fois dans la même position. Cette
le DG du CRB,
fois-ci c’est l’ancien premier responsable
du club qui vient
mettre les bâtons
dans les roues. En
effet, la direction actuelle
du Chabab vient de recevoir
une convocation afin de comparaitre devant la justice et c’est bien entendu
joue le rôle du plaignant. Ce dernier s’estime toujours comme
Gana qui
le président du CRB.
Malek menace de partir
T rès irrité par la tournure
que prennent les choses, le
DG du CRB Redha Malek
avoue à ses proches qu’il n’a plus le
goût de continuer son travail. De-
puis sa nomination à la tête de
l’équipe, le premier responsable du
club n’a pas cessé d’être confronté à
des entraves. Cette histoire serait
pour lui la goutte qui ferait débor-
der le vase.
«Ce n’est pas à moi
qu’il fait du mal, c’est
au CRB»
C’est en début d’après-midi que
nous avons pu joindre le DG du
CRB par téléphone, Redha Malek.
Ce dernier loin d’avoir décoléré
suite à cette nouvelle nous dira :
tend de nous, que je sache il est pré-
sident démissionnaire, et donc il n’a
plus le droit de se mêler des his-
toires du club. Je veux juste qu’il
sache qu’avec cette attitude, ce n’est
pas à moi qu’il fait du mal, c’est au
club du CRB. Il est en train de dé-
truire le club.» Le DG du CRB ne
s’arrête pas là, il décide de s’adres-
ser aux supporteurs afin de clari-
fier les choses. «Je veux que nos
supporteurs sachent que cet homme
est en train de nuire au club. Il nous
a caché pas mal de choses et au-
jourd’hui nous sommes en train de
réparer ses erreurs. Je pense qu’il a
bien étudié son coup, car il a choisi
de déstabiliser l’équipe quelques se-
maines seulement après avoir re-
dressé la barre.»
L. A.
«Je ne comprends plus ce qu’il at-
Meghout reprend les
entraînements en solo
A près avoir entamé les
soins en début de se-
maine suite à une bles-
sure au genou lors du déplacement
à Bordj, Ahmed Meghout le milieu
relayeur du CRB a repris
hier dans la matinée en
solo. Ce dernier a été sou-
mis à quelques tours de
piste ainsi qu’à un petit
programme de renfor-
cement physique. Le
staff médical,
comme nous l’a
annoncé Ga-
mondi en confé-
rence de presse,
est en train de
faire de son mieux
afin de récupérer
le joueur avant le
match du MOB.
Meghout nous a fait savoir que son
état s’était beaucoup amélioré de-
puis quelques jours ce qui est une
très bonne nouvelle pour le staff
technique qui mise gros sur le
joueur cette saison. «Pour
cette séance de reprise je me
sens très bien. J’ai fait
quelques tours de piste et je
vois que ma jambe résiste
bien. C’est une bonne
chose pour moi, cela
me donne l’espoir de
participer à la pro-
chaine rencontre
du championnat.
Reste maintenant
à retrouver ma
forme physique.»
«Pour une
séance de
reprise, je
Le CRB
affrontera l’USMB
lundi en amical
me sens
bien»
Approché
par nos soins
en fin de
séance,
Durant cette trêve internationale, le staff
technique du CRB serait tenté de mettre
ses joueurs à l’épreuve dans au moins une
joute amicale la semaine prochaine. Déjà
un rendez-vous est fixé pour les coéqui-
piers de Ammour, ces derniers seront
confrontés lundi prochain à la
formation de l’USMB.
Abid et Adidi, deux nouvelles têtes à l’entraînement Au cours de cette semaine, Abdat, le
Abid
et Adidi, deux
nouvelles têtes à
l’entraînement
Au cours de cette semaine, Abdat, le
défenseur central du CRB, auteur d’une
très bonne performance dernièrement
face à la JSS, s’est blessé au genou. Ce
dernier, après des examens approfon-
dis, souffrirait d’une tendinite. Une
blessure plutôt fréquente ces derniers
temps dans les rangs du Chabab qui
a pour raison principale le piteux
état de la pelouse du 20-
Août.
Attendu pour reprendre les en-
traînements avec le groupe après avoir
manqué le début de semaine pour une
blessure au dos, Hadjadj ne s’est pas pré-
senté hier à la séance d’entraînement. Ce
dernier, selon certains de ses camarades, ne
se sentait pas apte à reprendre la prépara-
tion, il a donc à la demande du méde-
cin de l’équipe, prolongé ses jours
de récupération.
A la séance d’entraînement d’hier, le
groupe du CRB s’est vu injecter deux nou-
veaux joueurs de l’équipe espoir. Il s’agit
Un match ferme
et une amende pour
Bourekba
Même si le joueur s’est montré optimiste quant
à
la décision de la commission de discipline suite
du gardien Adidi qui été pris en charge
par l’entraîneur des gardiens, Bentalaâ,
avec les trois autres portiers, et l’attaquant
Abid, très en vue ces derniers temps avec
l’équipe espoir, a pris part à la prépara-
tion physique menée par Ga-
sa contestation de l’avertissement reçu face à la
JSS, Bourekba ne sortira pas indemne. En effet, le
buteur du CRB se trouve une seconde fois sus-
pendu par la commission de discipline pour
une rencontre ferme ainsi qu’une
amende de 30.000 DA.
à
mondi
.
N° 2430 1 2 Bouziani Mercredi 9 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup d’œil JSMB «On se

N° 2430

12 Bouziani

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil JSMB
www.lebuteur.com
Coup d’œil JSMB

«On se battra jusqu’au bout»

Pour le milieu de terrain de la JSMB, le dernier faux pas face au MCEE ne va en aucun cas influer sur le moral du groupe, car en son sein il y a des joueurs expérimentés qui peuvent faire face à cette situation, pour relever le défi. Farès Bouziani estime que lui et ses coéquipiers sont déterminés à renouer avec la victoire dès la prochaine journée face à l’USMH.

«Espérons que la venue de Djabour provoquera le déclic»

Un commentaire sur votre dernier faux pas à domicile face au MCEE Je dirais que nous ne méritions pas un tel sort. On a très bien joué, no- tamment en deuxième mi-temps où on a vraiment dominé les débats. Malheureusement, on n'a pas eu de chance. Dommage, le football est ainsi fait. Il faut dire qu'on a quand même réussi un bon match dans l'en- semble. Qu’est-ce qui a manqué à la JSMB pour remporter sa première vic- toire ? Franchement, je ne sais pas. On est dans une situation très embarras- sante. Je pense qu’il faudra un peu de temps pour connaître les raisons. Personnellement, je ne comprends pas ce qui nous est arrivé. C’est dur à accepter, surtout que nous n’avons pas été mauvais durant les derniers matches, notamment celui face au MCEE. Nous avons bien joué, mais cela n’a pas suffi pour gagner, c’est dur à digérer. Selon vous, quelle est la solution pour surpasser cette période que vous êtes en train de vivre ? Il faut de bons résultats. C’est l’unique façon de retrouver la confiance. Il faut que nous soyons plus solidaires à l’avenir. Il n’est ja- mais trop tard pour réagir. La meil- leure façon est que nous nous serrons les coudes tout en espérant des jours meilleurs. On comprend bien que cette contre- performance est déjà oubliée… Après le match, on s’est parlés entre nous pour oublier cette contre-per- formance. Il est vraiment important de noter qu’il ne sert à rien de revenir sur une rencontre déjà jouée sauf pour retenir des enseignements utiles. Pour être plus précis, je dirais que ce n’est pas le moment de fléchir, c’est n’est qu’un faux pas et on doit se remettre en cause pour nous racheter prochainement. Vous aurez plus d’une semaine pour pré- parer

votre prochain RDV. Comment allez-vous gérer la situation ? Je pense que nous avons tout le temps qu’il faut pour bien préparer notre prochaine rencontre. On va gérer notre forme physique, tout en améliorant notre jeu pour éviter les erreurs commises par le passé. L’im- portant est de retrouver la confiance en soi et poursuivre le travail dans le calme et la sérénité. Justement, votre public attend de vous une réaction positive face à l’USMH. En êtes-vous conscients ? C’est clair, nos fans en ont assez des mauvais résultats. Ils veulent coûte que coûte que nous gagnions ce match. Je sais que nous n’avons pas le droit à l’erreur surtout que nous al- lons jouer devant une bonne équipe qui revient en championnat. Ce sera aussi très difficile devant l’USMH, mais on doit faire avec pour réaliser un bon résultat si on veut retrouver la confiance. Comment voyez-vous ce match alors ? Personnellement, je considère que cette rencontre est une étape très im- portante pour la suite de la saison. C’est un véritable tournant pour nous. On ne doit pas rater ce match. Ce sera difficile mais on fera tout pour revenir à Béjaïa avec le meilleur score possible. Pour conclure, qu’avez-vous à nous dire sur la nomination de Kamel Djabour ? Je n’ai rien à dire à ce sujet, car c’est la direction qui s’en occupe. Mon travail se résume sur le terrain. Toutefois, je tiens quand même à souhaiter la bienvenue à notre nouveau coach. On fera de notre mieux pour lui faci- liter la tâche, afin qu’il puisse travail- ler avec nous dans un climat empreint de sérénité. Espérons qu’avec lui, on pourra provoquer le déclic tant attendu.

S.A.

Quatre joueurs manquaient à l’appel Cette première séance de la semaine a été caractérisée par
Quatre
joueurs
manquaient à
l’appel
Cette première séance de la semaine
a été caractérisée par l’absence de pas
moins de trois éléments. Il s’agit de Meba-
rakou, Laribi, Tatem et Neyati. C’était une
séance légère qui a duré au maximum une
heure. Après plus de 50 minutes de foo-
ting, les joueurs se sont adonnés à
quelques exercices d’étirements,
avant de rejoindre le vestiaire.
poursuit les
soins
Souffrant d’une blessure depuis
quelques jours à la cheville, le milieu
de terrain de la JSMB, Islam Tatem, n’a
toujours pas réintégré le groupe. Hier, le
joueur s’est contenté seulement d’une pe-
tite séance de soins. Il doit poursuivre un
programme de rééducation spécifique
avant de rejoindre l’entraînement col-
lectif vers le début de la semaine
prochaine.
Biquotidien au menu d’aujourd’hui et de demain Après une première séance effectuée hier au stade
Biquotidien
au menu
d’aujourd’hui
et de demain
Après une première séance effectuée
hier au stade de l’UMA, le staff technique bé-
jaoui a décidé d’augmenter un peu la ca-
dence, en programmant deux autres pour
aujourd’hui. Elles sont programmées unique-
ment pour aujourd’hui et demain, avant de
revenir à la normale à partir de vendredi.
Une option qui permettra sans aucun
doute aux joueurs de préserver
leurs moyens physiques et sur-
tout techniques.
Tatem

Fin de mission pour Talah

et sur- tout techniques. Tatem Fin de mission pour Talah Le scénario catastrophe vécu samedi passé,

Le scénario catastrophe vécu samedi passé, à l’oc- casion du match face au MCEE, n’est pas passé sous silence. Comme il fallait s’y attendre, le coach intéri- maire Hamid Talah, qui a succédé à Saâdi, n’a pas ré- sisté plus longtemps que ses prédécesseurs. La loi des résultats a été impi- toyable pour cet entraîneur qui, en deux matchs, n’a réussi à récolter qu’un seul point. Un bilan jugé insuffi- sant non seulement par les

supporters, mais par les di- rigeants qui ont fini par céder à la pression. Quelques jours seulement après le départ de Saâdi et les autres membres du staff, c’est autour de Talah de subir la furia des respon- sables béjaouis. En effet, hier, alors que le coach en question s’apprêtait à assurer l’en- traînement de la matinée, un dirigeant l’infor- mait que la direction a décidé de mettre fin à ses fonctions.

Hakim Younsi

assure

l’intérim

En attendant l’arrivée d’un nouvel entraîneur,

Kamel Djabour, qui est attendu demain matin à Béjaïa pour signer son contrat qui le liera à la JSMB jusqu’à la fin de la saison ac- tuelle, c’est le coach

des espoirs, Hakim Younsi, qui assure l’intérim pour le

moment. L’homme en question, qui a dirigé la séance d’hier, fera de même au- jourd’hui et demain avant de re- mettre les clés à Djabour qui devra lui aussi entamer son travail cette semaine.

Salah Kamel pressenti comme entraîneur des gardiens

Après le départ en bloc des autres membres du staff de la JSMB suite au limogeage de Noureddine Saâdi, la direction béjaouie sera donc contrainte de former un autre staff, en prévision des prochaines échéances. Selon nos informations, le nouveau staff technique de la JSMB sera installé la semaine pro- chaine par le président Tiab. Il sera certainement renforcé par un entraî-

Il a perdu la maîtrise du groupe

Reprise hier matin C’est dans la matinée d’hier que les Vert et Rouge de la
Reprise hier
matin
C’est dans la matinée d’hier que
les Vert et Rouge de la JSMB ont re-
plongé dans le bain de l’entraînement au
stade de l’Unité-Maghrébine, comme
prévu. Après deux journées de repos, cer-
tains joueurs ont rejoint le domicile fami-
lial pour se reposer. Ainsi, après avoir été
soumis à un rythme de travail très in-
tense avec au bout un faux pas contre
le MCEE lors de la dernière journée
du championnat qui n’a pas
encore été oublié.
Laribi out 15 jours
Hocine Laribi ne peut plus s’entraîner normalement,
à cause des douleurs qu’il a ressenti samedi dernier à
la cuisse, face au MCEE. Ainsi, après une première
consultation, le staff médical lui a suggéré de passer
une échographie. Un examen clinique qui a été suivi
d’une échographie afin d’être fixé sur la nature exacte
de sa blessure. Ce joueur sait qu’il vra s’astreindre à un
repos total de quinze jours. Il ratera de ce fait l’USMH et le
MOB.
de quinze jours. Il ratera de ce fait l’USMH et le MOB. La trêve tombe à
La trêve tombe à pic La mini-trêve qu’observera le championnat cette semaine est tombée à
La
trêve tombe
à pic
La mini-trêve qu’observera le
championnat cette semaine est tombée à
pic pour la JSMB qui a concédé encore une
contre-performance. Le staff technique bé-
jaoui aura en effet une dizaine de jours devant
lui pour revoir sa copie, remonter le moral à
ses joueurs et essayer de trouver les solutions
adéquates pour redresser la barre dans les
plus brefs délais. D’autant plus que deux
prochains rendez-vous attendent les Bé-
jaouis qui croiseront le fer avec
l’USMH, avant de recevoir le
MOB dans un match derby.

Des indiscrétions laissent croire que ce li- mogeage est lié à un problème de communi- cation avec les joueurs, ce qui a fait que le fossé se creusait de jour en jour entre les deux parties. Les joueurs sont arrivés jusqu’à remettre en cause les qualités de Hamid Talah qui a perdu totalement la maî- trise du groupe et le vestiaire aussi. Même si cet argument tient la route, puisqu’on a souvent assisté dans les clubs algériens au même scénario, il semble que le remercie- ment de l’entraîneur intérimaire a été fo- menté depuis ce qui s’est passé aux vestiaires, samedi dernier, lors du match face au MCEE. Il faut dire donc que cette issue était inévitable, compte tenu de l’impossible cohabitation entre le coach et certains joueurs, en conflit depuis quelques jours.

neur des gardiens de but pour succé- der à Boukhalfa Branci. Ainsi, on croit savoir que c’est Salah Kamel qui est pres-

Mebarakou en tenue de ville Ayant ressenti des douleurs à la cuisse, l’axial béjaoui, Mebarakou
Mebarakou
en tenue de ville
Ayant ressenti des douleurs à la
cuisse, l’axial béjaoui, Mebarakou Zi-
dane, ne s’est pas entraîné hier matin
avec le groupe. Le joueur, qui a effectué
une échographie dans la journée, bénéficiera
de deux jours de repos, avant de reprendre,
demain, l’entraînement. Sans doute, le joueur
sera d’attaque contre l’USMH. Rappelons
que même s’il n’était pas concerné par
l’entraînement, Mebarakou a tenu quand
même à se déplacer au stade pour
suivre de près la première
séance de la semaine.

senti à ce poste. A noter qu’il est à l'arrêt depuis son départ du NAHD. Pour le mo-

ment, rien n’est encore fait, mais selon une source généralement bien informée, Salah Kamel a été appro- ché par un intermédiaire, en atten- dant d’officialiser la démarche.

S. A.

Chalali ne s’est pas présenté

Comme annoncé par nos soins, l’attaquant de la JSMB, Mohamed Chalali, qui a résilié son contrat avant-hier ne s’est pas entraîné hier avec le groupe. Ce qui confirme d’ail- leurs l’information parue dans ces mêmes colonnes. Le joueur, qui se trouve toujours à Béjaïa, attend juste de régler quelques détails avant de regagner la France ce week-end.

www.lebuteur.com Coup ferme USMH
www.lebuteur.com
Coup ferme
USMH

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

13
13
Younes Les cinq prochains matches à Alger Irritée par les déclarations de Hamdouche, la famille
Younes
Les cinq prochains matches à Alger
Irritée par les déclarations
de Hamdouche, la famille
Laïb dépose plainte
«Il faut éviter
tout relâchement
qui pourrait nous
être fatal»
Voulant ainsi tirer profit
au maximum de cet arrêt du
championnat, l'entraîneur
Boualem Charef qui dispose
El Harrach veut faire
le plein avant l’hiver
de la totalité de ses joueurs à
l'exception de Doukha, re-
tenu avec l'EN, essaye tant
bien que mal de gérer cette
période de la meilleure
façon possible et apporter
les correctifs nécessaires à
son dispositif en prévision
de la suite du championnat,
«On a saisi
la justice pour
accusations
graves»
à
commencer par le rendez-
vous de jeudi prochain face
à
la JSMB. Boualem Charef
consacre essentiellement son
travail sur le plan psycholo-
gique en insistant auprès de
ses joueurs sur la nécessité
de rester concentrés sur la
compétition. «Je crois que
cette trêve est une arme à
double tranchant. Certes,
cela nous aidera à récupérer
certains joueurs blessés et ap-
porter les réglages nécessaires
sur tous les plans. Notre en-
traîneur a axé notamment
sur la concentration. Il faut
Si le président de l’USMH n’a pas daigné
répondre à son opposant, les déclarations
d’El Hadi Hamdouche dans notre édition
d’hier ont fait réagir la famille Laïb qui a
décidé de porter plainte contre cet ex-diri-
geant. Touché par les propos de Ham-
douche, le frère de Mohamed Laïb,
Norredine, que nous avons joint hier nous
dira : «Les déclarations de Hamdouche sont
graves. C’est une atteinte à la toute famille
Laïb. Nous sommes connus pour être une fa-
mille noble. Même s’il s’est attaqué à mon
frère mais en citant le nom, il a atteint toute
la famille.” “Pour cela, on ne peut rester in-
sensibles à de telles accusations. Pour cela,
nous, la famille Laïb, avons décidé de porter
plainte contre ce Monsieur. A l’heure où je
vous parle, j’ai rendez-vous avec le procureur
de la République près le tribunal d’Alger»,
nous dira Norredine, le frère de Mohamed
Laïb
Doumi en grève de la faim
nous éviter tout relâchement
qui pourrait nous être fatal.
Les choses sérieuses ont com-
mencé et il va falloir rester
sur ses gardes et vigilants»,
nous dira Younès.
La JSMB en point
de mire
E n consultant le
calendrier du
championnat de
Ligue 1, on re-
marque que
l'USMH n'aura
pas à faire de longs déplace-
ments avant la fin de la phase
aller. En effet, les Jaune et
Noir joueront les cinq
matches restants à Alger
avant qu'ils se déplacent à
Bordj pour affronter le
CABBA pour le compte de
la treizième journée. Mais
avant cela l’USMH devra re-
cevoir sur son terrain respecti-
vement la JSMB, l’ASO, et la
JSK. Entre ces trois rencontres
les Jaune et Noir auront à se
déplacer au 20-Août pour le
match contre le CRB et à
Pour bien préparer son pro-
chain rendez-vous prévu face à
la JSMB, l'USMH a disputé hier
matin un match d'application
qui était au programme établi
par Boualem Charef. Cette
confrontation aura permis au
staff technique d'avoir une idée
précise sur la forme de chaque
élément en perspective des pro-
chaines échéances. En effet,
cette confrontation, considérée
comme une préparation pour
le match contre la JSMB, a per-
mis au staff technique d’adapter
son schéma tactique en prévi-
sion du match contre Belouiz-
dad. Une confrontation qui ne
s'annonce pas de tout repos.
au lendemain de cette trêve. On
essaye surtout d'entretenir le
rythme de l'équipe. On aura à
disputer des matches amicaux
qui permettront aux joueurs de
travailler sur tous les plans et
apporter les correctifs néces-
saires aux carences que nous
avons constatées pendant cette
première partie du champion-
nat», nous confie de son côté
l'entraîneur adjoint, Nacer Be-
chouche.
Par ailleurs, on apprend que Mustapha
Doumi, ex-président du comité de suppor-
ters de l’USMH qui se présente désormais
comme un des plus extrêmes opposants au
président Laïb, vient d’entamer une grève de
la faim pour marquer son opposition au
maintien du président actuel dans son
poste. Hier, l’ancien représentant des sup-
porters a pris place devant l’entrée du Parc
des sports où il a accroché une banderole où
il est mentionné : «Je suis en grève de la faim
jusqu’au départ de Laïb.»
Une aubaine pour les
remplaçants
Le comité de soutien à Laïb se
mobilise
Reprise des
entraînements hier
Deux matches amicaux
pour corriger les
carences
Après avoir bénéficié deux jours
de repos, les joueurs de l’USMH ont
repris les entraînements hier au stade
Lavigerie. Boualem Charef avait de-
mandé à ses joueurs d'être tous
présents et les avait mis en
garde contre toute ab-
Bologhine pour le grand
derby face au MCA. En
attendant, la majorité des
supporters harrachis pen-
sent que durant cette phase
aller l’USMH a une bonne
occasion pour faire le plein
sence.
étant donné que le calendrier
lui est très favorable. C'est en
tout cas le vœu de tous les sup-
porters de l'USMH qui pensent
que cette éventualité a des
chances de se concrétiser.
Dans cette perspective, les
deux matches amicaux contre
le NAHD et le RCA, pro-
grammé pour ce jeudi, consti-
tue en fait un véritable test
pour le staff technique de
l’USMH qui aura l'occasion
d'évaluer le travail effectué
jusque-là et apporter quelques
retouches avant la rencontre de
la prochaine journée face à la
JSMB. «On est en train de conti-
nuer le travail qu'on a entamé
Sachant que le parcours est
encore long et difficile, beau-
coup de joueurs remplaçants
qui n'ont pas eu l'occasion de
jouer en compétition officielle
ou n'ayant effectué que de rares
apparitions auront l’occasion
d’être alignés et de prouver à
l’entraîneur qu’il peut compter
sur eux. C’est le cas de Sylla,
Amer Yahia, Limane, qui au-
ront l'opportunité de convain-
cre et séduire Boualem Charef.
Une bonne opportunité pour ce
dernier qui aura une idée plus
précise sur les capacités et les
moyens de chaque élément que
renferme son effectif. «On a
entre les mains 23 joueurs avec
qui on travaille actuellement, et
chacun aura sa chance pour
prouver. De prouver ce dont il
est capable», ajoute Bechouche.
Nous avons dans une de nos précédentes
éditions annoncé que les pro-Laïb envisage-
raient de créer un comité de soutien au pré-
sident pour contrecarrer les agissements de
l’opposition. Finalement, ce projet s’est
concrétisé et ses membres ont commencé à
activer. Du moins, c’est ce que l’on on peut
déduire après la lettre qui nous a été adres-
sée dont voici un résumé : «Depuis l’avène-
ment du professionnel, le président de
l’USMH, Mohamed LAIB, a consenti beau-
coup d’efforts pour permettre à l’USMH d’at-
teindre le niveau qui sied à son envergure. Il
est utile de rappeler qu’avant le retour de cet
homme, le club était confronté à de sérieux
problèmes et une désorganisation avérée. De-
puis la prise du club par le président LAIB en
2007, les résultats réalisés durant son règne à
la tête du club prouvent que cet homme est
un élément essentiel dans cette réussite. Mais
malheureusement la stagnation de certaines
mentalités est restée au point de départ. Le
supporter reste le maillon fort de ce système
et les acquis doivent constituer sa fierté. Il se
N.
R.
Charef remercie ses joueurs
Lors de la reprise des entraînements effec-
tuée hier, l'entraîneur, Boualem Charef, a tenu
un discours à ses poulains dans lequel il est re-
venu sur leur dernière victoire réalisée à Aïn
M’lila contre la formation du CRBAF. Le tech-
nicien harrachi les a remerciés pour leur pres-
tation et les a exhortés à continuer avec la
même détermination. Charef n'a pas omis de
leur parler des deux prochains matches qui
les attendent en les invitant à travailler da-
vantage pour récolter le maximum de points
sur les six mis en jeu.
Il redoute l'impact de la trêve
sur leur forme
Le championnat observe une trêve de
deux semaines en prévision du match de
l’Equipe nationale contre le Burkina
Fasso. Ainsi, Boualem Charef avait déjà
établi un programme qui permettra à ses
joueurs de rester compétitifs. Pour l’entraîneur
en chef, cette trêve est une arme à double tran-
chant pour son équipe car si elle lui permettra
de récupérer ses joueurs blessés et remettre en
forme les joueurs qui n'ont pas encore le rende-
ment escompté, elle risque de freiner l'élan de
l’USMH qui est sur une phase ascendante,
après un début de saison raté et caractérisé par
des résultats catastrophiques. Pour bien prépa-
rer son équipe pour la suite du championnat,
Charef a sollicité ses dirigeants pour lui déni-
cher des matchs amicaux. Il aurait demandé à
ce que les sparring-partners soient de bonnes
équipes, afin qu'il puisse apporter les correctifs
nécessaires à son groupe, mais aussi essayer
d'autres variantes tactiques. En d’autres termes,
Charef veut des adversaires de taille lors de
cette trêve pour qu'il puisse mettre en œuvre le
programme de travail qu'il a élaboré.
doit de préserver ses réussites avec vigueur et
jalousie, loin des voix de ceux qui veulent ré-
gler leur compte personnel aux dépens de
l’intérêt du club. Par conséquent, le comité
de soutien regrette les agissements de cer-
tains qui, profitant de ce léger mauvais dé-
part, veulent destituer le président d’une
manière totalement illégale. En conclusion,
nous supporters de l’USMH (liste en annexe).
Tous les résultats bien que satisfaisants ne
doivent pas nous détourner des défis qui res-
tent à relever, parmi lesquels la prise en
charge du club par un investisseur solide. A
la veille de la compétition africaine, qui est
un événement majeur pour le club, le public
harrachi est à féliciter pour l’attitude exem-
plaire affichée durant l’exercice 2014/2013.
En conclusion, nous supporters de l’USMH
(liste en annexe) soutenons Mohamed LAIB,
car nous considérons qu’il est à l'origine,
parmi tant d’autres grands hommes, de la
réussite de notre grand club d’El-Harrach.»
N. R.
N.
R.
14
14

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com ESS Coup risqué
www.lebuteur.com
ESS
Coup risqué

Chelghoum Laïd, au menu des Sétifiens dimanche prochain

l l

rain de ce dernier, à partir de 15h. Il est important de noter qu’il

Les Franco-Algériens seront concernés

Le wali de Mila veut honorer l’arbitre Achouri

l l

de Mila, Abderrahmane Kadid, pour prendre part à ce match, car

Toumi, Dhanit, Amokrane, Ze Ondo, Belamri, Madouni, Ogbi bien d’autres joueurs.

Dernière séance lundi, la veille de l’Aïd

l l

Comme indiqué plus haut, les Franco-Algériens seront dispensés cette séance, dans la mesure où ils doivent partir en France. Ça

Reprise le 17 octobre

ll Cela dit, les joueurs de l’ESS n’auront que deux jours

Les Sétifiens se sont remis au travail, hier, après deux jours

de repos, avec un programme plus ou moins spécial durant

cette mini-trêve où le leader du championnat devra recharger les

accus et revoir tout ce qui n’a pas marché jusque-là. On savait que le staff technique n’avait pas prévu de match amical durant cette pé- riode, il était même contre cette idée, mais aux dernières nouvelles, on apprend qu’une confrontation amicale pourrait être au menu des Sétifiens dimanche prochain, face au HB Chelghoum Laïd sur le ter-

ne

s’agit que d’un premier accord, en attendant l’officialisation de ce ren- dez-vous. Il faut savoir aussi que le HBCL, qui évolue en division Amateur, sera appelé ce vendredi à entrer en lice pour les élimina- toires de la Coupe d’Algérie. Cela n’a pas empêché l’entraîneur Bou- zidi de donner son accord pour l’organisation de cette rencontre.

On a appris, également, que tous les Franco-Algériens de l’ESS se- ront concernés par cette rencontre. Il s’agit de Khedaïria, Zerara, Toumi, Belamri et Gourmi. Le staff technique sétifien tient à ce que ces joueurs prennent part à ce match amical, pour pouvoir les libérer juste après, afin qu’ils puissent rejoindre leur famille en France, pour passer les fêtes de l’Aïd. En revanche, tous les joueurs qui ne seront pas concernés par cette rencontre, c’est-à-dire les éléments qui sont souvent utilisés ces derniers temps en championnat, resteront à Sétif. Ils s’entraîneront le plus normalement du monde, au moment où leurs autres coéquipiers prendront part au match amical contre le HBCL.

Ce qui aurait incité davantage les Sétifiens à disputer cette

rencontre, c’est l’invitation qui leur a été envoyée par le wali

ce

dernier compte honorer lors de cette rencontre l’arbitre Achouri qui est originaire de Chelghoum Laïd. Aussi, d’après ce que nous avons

pu savoir auprès du staff technique, ce sera l’occasion de faire jouer tous les éléments qui manquent de temps de jeu, à l’image du gardien Belhani, Mellouli, Aroussi, Boukria, Benchadi, Aouina, Aoulmi,

et

Le programme tracé par le staff technique prévoit une der-

nière séance d’entraînement, la veille de l’Aïd, c’est-à-dire

lundi, le lendemain du match amical contre Chelghoum Laïd.

de

va

être une séance de décrassage pour ceux qui auront joué le match amical de la veille, et pour les autres, il s'agira d'une séance ordi- naire.

de

repos, soit les deux jours de l’Aïd, les 15 et 16 octobre. La reprise des entraînements est prévue donc le jeudi 17 octobre, soit deux jours avant d’affronter la JSK, pour le compte de la huitième journée du championnat.

A. F.

Le 8-Mai-45 échappe

au huis clos

du championnat. A. F. Le 8-Mai-45 échappe au huis clos L a commission de dis- cipline

L a commission de dis- cipline de la Ligue de football profession- nel, dans son dernier PV publié, hier, sur le

site officiel de la LFP, a rendu pu- bliques les sanctions prononcées contre les clubs et les joueurs de la Ligue 1, à l’issue de la septième journée du championnat. Finale- ment, ce que craignaient tous les Sétifiens, à savoir une sanction d’un match à huis clos, n’a pas eu lieu. Il y a eu des sanctions contre l’ESS, mais le pire a été évité de justesse. L’on se rappelle que durant le der- nier match contre le Mouloudia, un supporter a fait irruption sur le ter- rain, provoquant un arrêt de quelques secondes. Ce qui a pu sau-

ver l’Entente, c’est le rapport de l’ar- bitre et surtout le terme employé pour décrire cet incident. L’arbitre de la rencontre, monsieur Gherbal,

a mentionné irruption, pas envahis-

sement de terrain. En plus, le match était retransmis en direct et tout le monde a pu voir qu’un seul suppor-

ter est entré sur le terrain. La com- mission de discipline a considéré cela comme faisant partie de la mauvaise organisation autour de cette rencontre et a décidé d’infliger

à l’ESS une amende de cinq mil-

lions de centimes. A cela, il faut

ajouter une autre amende qui s’élève

à 4 millions de centimes, en raison

de l’utilisation des fumigènes par les supporters sétifiens. C'est ainsi que le club a écopé de 9 millions

d’amende. Les Sétifiens ont été donc soulagés d’apprendre que le 8- Mai-45 a échappé au huis clos, car le prochain match dans l’antre de

l’Aigle noir est très spécial, puisqu’il verra la venue d’un des concurrents directs pour le titre, le CSC. Il s’agit, en effet, du grand derby de l’est, prévu le 26 octobre, pour le compte de la neuvième journée de Ligue 1. Cela dit, ce qui vient de se produire devrait alerter les responsables du club et les supporters, car la pro-

chaine fois, la commission de disci- pline ne laissera certainement pas passer cela et c’est l’équipe qui

payera les pots cassés.

S. B.

Djahnit : «Je me suis rétabli et je suis disposition de à la l’entraîneur» prévue
Djahnit :
«Je me suis
rétabli et je suis
disposition
de à la l’entraîneur»
prévue pour le 17 octobre, ce n’est pas en-
core officiel, car il se pourrait que la 8e
journée soit décalée. Dans ce cas, il est pro-
bable que le repos accordé aux joueurs soit
prolongé d’une journée et que la reprise
soit fixée pour le 18 octobre. Si la date de la
huitième journée est maintenue pour le 19,
la reprise aura lieu comme prévu initiale-
ment, le 17 octobre.
Gourmi
rejoint l’infirmerie
Djahnit s’est complète-
ment remis de sa blessure
du
et serait prêt à reprendre
L’infirmerie de l’ESS n’est pas prête de
chômer. Il ne se passe pas un jour sans qu’un
nouveau joueur y fasse un tour, comme c’était le cas
au lendemain de la confrontation contre le Mouloudia où
elle a vu l’arrivée de Khaled Gourmi souffrant d’une élon-
gation musculaire. Le joueur s’est blessé au même endroit
que la dernière fois, c’est-à-dire à la cuisse, une blessure qui
l’avait privé du match face à l’ASO. Selon le staff médical, ces
récents ennuis de santé de l’attaquant sétifien sont dus à la
multiplication des matchs depuis l’entame de la saison. Gourmi
est, en effet, l’un des joueurs les plus utilisés, car ayant un
rôle important sur le terrain. Sur les 13 matchs disputés par
l’Entente cette saison, il n’a raté qu’un seul, celui face à
Chlef, à cause justement de la même blessure. Le joueur
service. C’est lui-même
qui
le dit dans un entretien à
paraître aujourd’hui sur les
colonnes de notre confrère
El Heddaf. «Je me sens très
com-
bien, je me suis remis
plètement de ma blessure.
J’ai recommencé à m’entraî-
ner depuis vendredi
avec un programme
passé
spéci-
compte six buts à son actif, quatre en championnat et
deux en Coupe de la CAF.
fique. J’ai pu, par la suite,
réintégrer le groupe, à l’occa-
sion des deux
dernières
séances, et maintenant, je
Deux
séances de
soins par jour
me sens prêt pour la
compé-
tition et je suis à la disposi-
Afin de le remettre sur pied à temps, le
joueur doit se soumettre à deux séances de
soins par jour, jusqu’à jeudi prochain. Bien en-
tendu, Gourmi était absent, hier, à la reprise
des entraînements. Il ne pourra reprendre le
travail que jeudi prochain, certainement en
solo. De toutes les manières, cela lui fera
beaucoup de bien, dans la mesure où il
pourra souffler un peu, tout en soi-
gnant sa blessure.
tion du staff technique»,
fait-il savoir. Concernant le
dernier match face au
Mouloudia, Djahnit le
considère
comme «notre
meilleur match à domicile,
et même depuis le début du
championnat.»
A. F.
et même depuis le début du championnat.» A. F. Aujourd’hui, deux séances au menu L es
et même depuis le début du championnat.» A. F. Aujourd’hui, deux séances au menu L es

Aujourd’hui, deux séances au menu

L es Ententistes ont donc repris le chemin des entraînements, hier, avec un programme qui

s’étalera jusqu’à la veille de l’Aïd. Après les deux jours de repos accordés aux joueurs, au lendemain de la victoire contre le Mou- loudia, et l’entraînement d’hier qui s’est dé- roulé au stade du 8-Mai 45, les camarades

de Gourmi seront soumis, aujourd’hui, à du biquotidien. La première séance aura lieu ce matin et sera consacrée à de la mus- culation, tandis que la deuxième séance, qui est programmée en fin de journée, à 18h, est prévue pour des tests physiques.

Le programme de jeudi prochain pas encore arrêté En ce qui concerne la journée de de- main, le programme de travail n’a pas encore été arrêté. On ne sait pas s’il y aura deux séances ou une seule. Cela dépendra, en effet, du programme de la journée de sa- medi prochain, car Jean-Christian Lang compte tenir une seule séance

durant cette journée, en raison du match de l’Equipe nationale contre le Burkina Faso. Cela devrait être fait dans les heures qui viennent.

Une seule séance vendredi Si on ignore le programme de la journée de demain, celui de la journée de vendredi est fixé. Il y aura une seule séance seulement, car selon Madoui, les joueurs ont toujours du mal à s’entraîner le vendredi. Ça va être certainement le cas samedi où il n’y aura qu’une seule séance, à cause du match bar- rage des Verts face au Burkina Faso.

Le programme de l'après-Aïd pas encore élaboré Même si la reprise des entraînements est

Nadji rétabli Comme nous l’indiquions hier, Rachid Nadji a entamé son programme de rééducation. Selon
Nadji rétabli
Comme nous l’indiquions hier, Rachid Nadji
a entamé son programme de rééducation. Selon
ses premières impressions, le joueur n’a rien
ressenti durant les exercices auxquels il était
soumis. C'est dire que Nadji s’est débarrassé
de ses douleurs à la cheville qui l’ont fait
souffrir durant plusieurs semaines. Il est à
rappeler, en effet, que le joueur s’est blessé
à l’occasion de la première journée du
championnat face à Aïn Fekroun.
«Je ne ressens plus
rien et j’attends
de réintégrer le
groupe»
Contacté hier par nos soins,
Nadji s’est dit soulagé de
constater qu’il n’a rien res-
senti au moment où il
s'adonnait à une séance de
vélo. «Dieu merci, je ne ressens plus au-
cune douleur. Je vais donc poursuivre ma
rééducation et je n’attends qu’une seule
chose : réintégrer le groupe et reprendre la
compétition», nous a-t-il confié.
www.lebuteur.com Coup d’œil MOB
www.lebuteur.com
Coup d’œil
MOB

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

15
15

Amrani «On a besoin d’un renfort

de cinq joueurs au mercato»

A yant dirigé son premier

match à la tête de la barre

technique du MOB face

au MC Oran samedi der-

nier et perdu sur le score

de (2/0), le nouvel entraîneur à sa- voir Abdelkader Amrani a tenu à faire son premier constat sur sa nouvelle équipe en marge de la séance de la reprise effectuée avant-hier lundi au stade de l’Unité-Maghrébine. D’ailleurs, il a déclaré qu’un grand chantier l’at- tend pour tenter de redresser la si- tuation du club tout en ajoutant que le club a besoin d’un renfort lors du prochain mercato hivernal. «Je ne suis pas satisfait du rendement du groupe» D’emblée, le coach du MOB re- vient sur la prestation de son équipe face au MC Oran et dira «Franchement, je ne suis pas satis- fait de la prestation fournie par mon équipe dans ce match dans la me- sure où nous sommes passés à côté dusujet surtout en première période. Pourtant, je m’attendais à mieux vu le travail que nous avons effectué tout au long de la semaine, mais dommage que cela n’ait pas été le cas puisque je n’ai pas reconnu mon équipe dans ce match pour diverses raisons». «J’ai hérité d’un effectif limité» Evoquant les raisons de cette piètre prestation face à la forma- tion du MC Oran où l’équipe n’a pas donné le résultat escompté, Amrani semble avoir reconnu que son effectif est limité mais sans pour autant le dire ouvertement, il dit : «Ecoutez, vous savez bien que j’ai hérité d’un effectif avec lequel je dois travailler en attendant l’arrivée

du mercato pour pouvoir trouver des solutions. Cela dit, je crois que nous devrons travailler pour amé- liorer encore le rendement de l’équipe et je dois assumer mes res- ponsabilités car j’ai accepté de pren- dre l’équipe actuellement». «Un grand travail nous attend et les dirigeants sont des connaisseurs» Toutefois, vu les résultats enre- gistrés jusque-là et la prestation du groupe, le coach Amrani semble être conscient qu’un grand travail l’attend à l’avenir. De ce fait, il dira :

«Je ne vous cache pas qu’il y a un grand travail qui nous attend sur le plan mental, technique, physique. On a constaté plusieurs lacunes et on doit travailler pour les corriger. Cela dit, la chose positive est que les dirigeants se soient montrés compré- hensifs quant à une telle situation et sont des connaisseurs, ce qui nous permettra de travailler à fond pour sortir le club de la situation dans la- quelle il se trouve actuellement ». «Les joueurs doivent évoluer et améliorer leurs prestations» Sur un autre plan, le patron de la barre technique du MOB a dit : «Je crois que les joueurs doivent évoluer et améliorer leurs prestations, car ils continuent de jouer avec la manière qu’ils ont apprise lorsqu’ils étaient jeunes. D’ailleurs, ils doivent fournir des efforts pour tenter d’améliorer leur rendement, car le football a beaucoup changé. D’ailleurs, je ne vous cache pas que j’ai tenu une réu- nion avec eux pendant une semaine pour les écouter et voir ce qu’ils pen- sent et je ne vous cache pas que j’ai constaté des choses positives». «Les joueurs ont un

constaté des choses positives». «Les joueurs ont un blocage sur le plan mental» Par ailleurs, le

blocage sur le plan mental» Par ailleurs, le coach béjaoui n’a pas raté cette opportunité pour faire un constat sur les joueurs en déclarant : «Je crois que les joueurs souffrent sur le plan mental puisqu’ils trouvent des difficultés pour débuter un match et cela est dû pour le fait qu’ils ont peur de mal faire. C’est la peur et le doute et on peut se débarrasser de ces deux choses que si on est bien mentale- ment. Les joueurs doivent faire face à une telle situation et chasser le doute afin d’espérer être encore mieux à l’avenir et de réaliser les ré- sultats escomptés». «Le stage de Tipaza sera bénéfique pour nous» Evoquant le stage que son équipe effectuera à partir d’au- jourd’hui au niveau de la ville de Tipaza, le coach Amrani affirme :

«Effectivement, nous allons effec-

tuer un stage d’une semaine à Ti- paza afin de peaufiner notre prépa- ration et surtout profiter de cette trêve pour recharger nos batteries. Je ne vous cache que ce stage sera bénéfique pour nous dans la mesure où il sera une belle opportunité pour moi de mieux connaitre l’équipe et avoir une bonne idée sur les joueurs, comme les matches amicaux que nous allons disputer sur place vont nous permettre d’apporter les cor- rectifs qui s’imposent afin que le groupe puisse livrer un bon rende- ment à l’avenir et sortir de la mau- vaise situation dans laquelle se trouve actuellement». «Les trois prochains matches seront un vrai tournant» A propos des trois prochains matches qui attendent l’équipe face respectivement au CRB, la JSMB et l’ESS, Amrani estime que : «Les trois prochains matches qui nous at-

tendent à domicile sont un vrai tournant pour nous dans la mesure où on doit bien les négocier afin d’es- pérer d’amorcer le déclic et de sortir de la mauvaise situation dans la- quelle nous nous trouvons actuelle- ment. D’ailleurs, si on arrive à bien négocier ces matches, je suis per- suadé qu’on va quitter la zone de turbulence et cela sera une bonne chose pour nous». «On a des manques en attaque et en défense» Cela dit, le nouveau coach du MOB a reconnu que son équipe accuse des problèmes que ce soit sur le compartiment offensif ou dé- fensif et dira : «Nous avons des pro- blèmes en défense avec 12 buts encaissés en sept matches. Ce qui est beaucoup pour une équipe qui es- père jouer pour le maintien, ajou- tant à cela le compartiment offensif où on trouve des difficultés pour ar- river au camp adverse. Cela dit, je pense qu’on doit trouver des solu- tions d’ici au mercato». «On a besoin de cinq joueurs au minimum» Evoquant le mercato hivernal qui approche, le premier responsable du volet technique du MOB dira : «Vu les manques que nous avons constatés jusque-là, je peux dire que nous sommes dans le besoin d’un renfort durant ce mercato hivernal avec le re- crutement d’au moins cinq joueurs pour espérer être encore meilleurs et réaliser les objectifs tracés. De ce fait, le renfort va toucher tous les compar- timents et nous sommes dans l’obliga- tion de chercher les joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe». Synthèse Yugurtha A.

En amical : MOB 4 – USOA 0

Les attaquants réagissent bien

l lProfitant de l’absence de la compétition officielle à cause de la trêve observée par

le championnat, les Crabes du MO Béjaïa ont disputé une joute amicale hier mardi devant la formation de l’US Oued Amizour évoluant en division de DNA (Division nationale Ama- teur). Un match qui s’est soldé par la large victoire des poulains du coach Amrani sur le score de (4/0) suite à des réalisations de Yaya (doublé), Yettou et Semani. D’ailleurs, cette rencontre a été une occasion pour le nouveau coach Amrani d’avoir une bonne idée

sur le groupe et d’apporter les correctifs qui s’imposent d’autant plus que l’équipe enta- mera un stage d’une semaine à Tipaza à partir d’aujourd’hui.

Yaya, Baâouali et Guejdali retrouvent la compétition

Pour ce match amical face à l’US Oued Ami- zour, les trois joueurs à savoir Yaya, Guejdali et Baâouali ont retrouvé la compétition après n’avoir pas pris part aux dernières rencontres du championnat. Soit une occasion pour eux

de gagner la compétition dans les jambes en prévision de la suite du parcours.

Buts : Yaya (doublé), Yettou, Semani.

Equipe alignée : Berrefane (Zaidi), Bahri (Ferhat), Guedjali (Benjenine), Che- bana (Bouaâmria), Baâouali (Kheddis), Yet- tou (Benhocine), Akrour (Dehouche), Rehal (Betrouni), Nemdil (Boulaincer), Yaya (Bou- nechada), Semani.

Y. A.

Les Crabes se préparent dans la sérénité

C’ est lundi dernier que les Crabes du MO Béjaïa ont repris le chemin des

entraînements au niveau du stade de l’Unité-Maghrébine et ce, afin de se pré- parer pour la suite du parcours. La reprise s’est effectuée dans de bonnes conditions où le groupe se prépare dans la sérénité afin de sortir de cette mauvaise situation dans laquelle il se trouve et surtout amor- cer le déclic tant attendu. Le staff tech- nique sous la houlette du coach Amrani a tracé un programme spécial pour cette période de la trêve afin d’apporter les cor- rectifs qui s’imposent et trouver les solu- tions pour espérer livrer un meilleur rendement à l’avenir. Mieux encore, afin d’avoir une idée bien précise sur le groupe, le staff technique a programmé un stage d’une semaine dans la ville de Tipaza qui débutera aujourd’hui mercredi et qui sera une belle occasion pour bien se préparer pour la suite du parcours.

Amrani a eu une discussion avec les joueurs

Avant le début de la séance d’entraînement d’avant-hier lundi, le coach Amrani a eu une longue discussion avec les joueurs en leur de- mandant d’oublier les faux pas réalisés jusque- là et de se concentrer sur l’avenir. Mieux encore, Amrani a misé sur le volet psychologique en donnant la parole à chaque joueur pour donner

en donnant la parole à chaque joueur pour donner son avis et voir l’état d’esprit du

son avis et voir l’état d’esprit du groupe pour prendre les mesures nécessaires et leur permet- tre de sortir du stress dans lequel ils sont plon- gés depuis quelques journées déjà en dépit de la victoire arrachée lors de la sixième journée face au CRB Aïn Fekroun. Les joueurs quant à eux se sont montrés compréhensifs en décidant de travailler à fond pour sortir de cette impasse et retrouver leur sérénité lors des prochaines journées.

Des supporters ont interpellé les joueurs

A la fin de la séance qui s’est déroulée avant- hier lundi au stade de l’Unité-Maghrébine, un

Deux matches amicaux au menu,

face à la sélection militaire et au RCA

Au cours de ce stage qui débutera aujourd’hui, les Béjaouis auront à affronter la sélection militaire ce samedi avant de croi- ser le fer face au RC Arbaâ lundi prochain. Le coach Amrani a émis le vœu de programmer un autre match pour demain jeudi afin de bien profiter de ce stage et de bien se préparer pour la suite du parcours.

Mesbah, le seul absent

La séance de la reprise effectuée par les Crabes du MOB lundi dernier au stade de l’Unité-Maghré-

Yaya reprend en attendant la sanction Contraint de s’entraîner avec les Es- poirs après la
Yaya
reprend en
attendant la sanction
Contraint de s’entraîner avec les Es-
poirs après la sanction qui lui a été infli-
gée par la direction du club, l’attaquant
Fawzi Yaya a repris avec le groupe lundi der-
nier après avoir été autorisé par la direction
et le staff technique à s’entraîner en atten-
dant la sanction qui lui sera imposée par les
dirigeants dans les jours à venir. Amrani a
déclaré que ce cas pourrait bien pousser
d’autres joueurs à se montrer discipli-
nés pour éviter de telles sanctions
qui n’arrangent pas leurs af-
faires.
tion.

bine a été marquée par l’ab- sence de l’attaquant Mesbah pour des rai-

sons qu’on ignore. Sinon, le reste du groupe était pré- sent et tous les joueurs se prépa- rent avec le pro- gramme mis en place par le staff technique pour assurer une bonne préparation pour la

groupe de supporters qui ne semblent pas être satisfaits du rendement fourni par leur équipe face au MC Oran mais aussi par les résultats enregistrés jusque-là, ont tenu à interpeller les joueurs en leur deman- dant de bien réagir lors des prochains matches à commencer par celui de la pro-

chaine journée face au CR Belouizdad au stade de l’Unité-Maghrébine. Les joueurs de leur côté ont promis aux supporters de fournir le maximum d’efforts pour réagir et renouer avec les résultats positifs afin de met- tre un terme à cette mauvaise série et par la même, aborder un nouveau départ.

suite de la compéti-

Yugurtha A.

16
16

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com MCO Coup d’œil
www.lebuteur.com
MCO
Coup d’œil

Deux victoires, trois nuls et deux défaites

UnUnUnUnUnUnUn bilanbilanbilanbilanbilanbilanbilan trèstrèstrèstrèstrèstrèstrès moyenmoyenmoyenmoyenmoyenmoyenmoyen
UnUnUnUnUnUnUn bilanbilanbilanbilanbilanbilanbilan trèstrèstrèstrèstrèstrèstrès moyenmoyenmoyenmoyenmoyenmoyenmoyen pourpourpourpourpourpourpour leslesleslesleslesles HamraouaHamraouaHamraouaHamraouaHamraouaHamraouaHamraoua

F inalement, c’est un bilan moyen que le MCO vient de réaliser durant ces sept premiers matchs. Alors qu’on redoutait beaucoup ce début de championnat à cause de la qualité

des adversaires qui leur ont donné la réplique, les Rouge et Blanc ont tout de même réussi à sortir indemnes de ce premier virage. A l’image du match contre le MO Béjaïa, la suite du championnat s’annonce moins compliquée. Il faut reconnaître que le mérite revient en pre- mier lieu à l’entraîneur italien, Gianni Solinas, qui a réussi à inculquer un nouvel état d’esprit au groupe lui redonnant confiance tout en res- pectant à fond les adversaires du Mouloudia. Une méthode qui a donné ses fruits dès le coup d’envoi du championnat.

Chlef, la victoire de la confiance

D’aucuns estiment que la victoire lors du choc contre l’ASO Chlef, a eu pour effet de mettre da- vantage en confiance les Rouge et Blanc. Une victoire réalisée avec l’art et la manière pour les Hamraoua qui ont d’emblée gagné l’estime du public. Un match qui a également permis aux supporters de découvrir la qualité des nouvelles recrues, à l’image du buteur Bouaïcha Djamel auteur d’une prestation de tout premier ordre, et aussi les autres joueurs qui n’ont pas déçu, à l’image de Heriet, Saïdi et Aouamri auteurs d’un rendement honnête. Rassurés par une victoire lors du premier match de championnat, chose qui ne leur est pas arrivée depuis deux saisons et auteurs d’un rendement très appréciable, les Oranais donnaient l’impression d’avoir soif de gagner.

Imbattables face au MCA et l’ESS

Sur leur lancée, les Hamraoua ont réussi à confirmer leur bonne santé respectivement face au MC Alger et à l’Entente de Sétif. Face au Doyen, les Hamraoua étaient menés au score contre le cours du jeu et en infériorité numé- rique. Loin d’être découragés par une situation qui semblait insurmontable, les Oranais ont re- trouvé les ressources mentales et physiques

pour niveler le score. Trois jours plus tard, les gars d’El Hamri sont allés confirmer tout le bien qu’on pensait d’eux du côté de Sétif, en tenant en échec le cham- pion d’Algérie en titre l’ESS auteur de deux succès à l’extérieur. Après trois jour- nées de championnat, le constat est là : le MCO est en bonne santé.

pic pour cette équipe oranaise qui aura l’occa- sion non seulement de récupérer certains bles-
pic pour cette équipe oranaise qui aura l’occa-
sion non seulement de récupérer certains bles-
sés à l’image de Bouaïcha dont l’absence s’est
fait douloureusement sentir durant ces trois
dernières matches, et aussi Saïdi et Aouamri.
Le déplacement de
Béchar, un casse-tête
pour la direction
On attend la confirmation face
aux gars du Sud
Se hissant à la neuvième place du classement
avec autant de points au compteur, les Oranais
contrairement à la plupart des équipes de la
deuxième moitié du tableau seront en déplace-
ment. Du coup, un résultat positif s’impose du
côté de Béchar, afin que l’équipe garde ses dis-
tances par rapport à ceux qui ont été reléguées
derrière elle la semaine passée. Il faut dire que le
MCO a réussi à s’imposer dans des conditions
plus extrêmes, la saison passée du côté de la
Saoura, sur le score de trois buts à deux.
Un périlleux déplacement comme celui de la
Saoura qui survient après deux jours seulement de
l’Aïd, n’est pas du tout facile à programmer. En plus
du fait que l’équipe doit se rendre jusqu’à Alger
avant de rallier Béchar. Les Oranais qui débarque-
ront à midi à l’aéroport Ahmed-Benbella, devront
arriver à leur destination finale à minuit presque.
Les coéquipiers de Benyettou devront patienter
pendant cinq heures à l’aéroport d’Alger avant de
prendre le vol vers Béchar. Outre la fatigue mentale
due à une attente de plus de cinq heures, un pro-
blème de restauration risque de se poser, que ce
soit à l’aller, puisque à deux jours après l’Aïd tous
les restaurants risquent d’être fermés. La déléga-
tion oranaise doit se ravitailler avant son départ
d’Oran avec des plats à emporter.
Amine L.
CRBAF - MCO à huis clos
brassard de capitaine. Peut-on
connaitre les raisons ?
Après le match contre le CSC où
j’ai été expulsé pour contestation
de décision, j’ai décidé de renon-
cer à ce brassard de capitaine. Je
ne vois pas comment un capi-
taine n’a pas le droit de discuter
les décisions de l’arbitre. Bousse-
ter a vu autrement. En tous les
cas, cette expulsion m’a fait re-
noncer au brassard. Mon enga-
gement ne me permet pas de le
porter.
Bonne nouvelle pour les Rouge et Blanc: la rencon-
tre prévue contre le CRBAF devra se jouer sans la
présence du public suite au huis clos imposé par la
LFP à l’encontre du nouveau promu en Ligue 1, le
CRBAF, après les incidents ayant émaillé la rencon-
tre face à l’USM Harrach. Deux matchs à huis clos
ont été infligés à Aïn Fekroun qui devra accueillir
le MC El Eulma et le MCO au stade de Aïn Mlila,
sans la présence de leur public. Chose qui va
constituer un avantage de taille pour les Ham-
raoua, lesquels seront appelés à jouer à deux re-
prises à l’extérieur, respectivement contre le CRBAF
à Aïn M’lila et face à la JSM Béjaïa au stade de
l’Unité Maghrébine.
A.L.
JSS-MCO reporté de 24h
Votre décision est-elle irrévo-
cable ?
Oui bien sûr ! J’ai un tempéra-
ment extrême sur le terrain, cela
ne me permet pas de porter le
brassard. Un capitaine doit être
beaucoup plus calme, ce n’est
apparemment pas mon cas
(rires).
Un dernier mot pour clore cet
entretien ?
Je félicite Benyettou pour son
but et le fait d’avoir chassé le
doute. Pour moi, il demeure
un élément important dans
l’échiquier du Mouloudia. Je
remercie également les sup-
porters pour leur dévoue-
ment pour l’équipe, on fera
de notre mieux pour leur
faire plaisir à l’avenir.
Selon la direction du Mouloudia
d'Oran, le match devant mettre aux prises
les Hamraoua avec les Sudistes sera re-
porté de 24h. Prévu initialement le ven-
dredi 18 octobre afin d'être diffusé sur les
ondes de l'ENTV, le match se tiendra fina-
lement le 19 du même mois afin de per-
mettre aux Oranais de mieux préparer ce
derby après les fêtes de l'Aïd.
Hichem Chérif, Dagoulou et
Bouaïcha ratent la reprise
La reprise des entraînements d'hier a été
marquée par l'absence de trois éléments
que sont Hichem Chérif qui souffre des
adducteurs, de Djamel Bouaïcha encore
convalescent et Dagoulou.
Anniversaire
Entretien réalisé par
Sofiane B.
Ce jour est à inscrire
sur une pierre blanche.
Faiz Meziane fête au-
jourd’hui sa quator-
zième bougie. En cette
heureuse circonstance,
ses parents, Yasmina et
Mokrane lui souhaite un
joyeux anniversaire et
une vie pleine de bon-
heur. A tes cent ans,
inch’Allah !

La JSK, le CSC et l’USMH sèment le doute

Trop en confiance et gon- flés à bloc, les Oranais ont enregistré leur premier re- vers de la saison à Tizi Ouzou. Jouant pour la gagne, les poulains de Soli- nas ont trouvé devant eux une équipe de la JSK qui a parfaitement lu le jeu du MCO et qui a pris les me-

sures nécessaires pour contrer cette équipe considérée comme la révé- lation de ce début de championnat. Plus volon- taires et surtout plus réalistes, les Kabyles ont réussi à infliger au MCO sa première défaite du championnat mais surtout faire douter les Ora- nais qui se sont contentés d’un match nul face au CSC au stade Zabana. Le fait que l’équipe ait bien joué sans gagner, n’intéressait apparem- ment personne. Battue le plus logiquement du monde à El Harrach, l’équipe s’est retrouvée dos au mur à la veille du match contre le MO Béjaïa.

Succès important face au MOB

Heureusement que le calendrier s’est montré plus clément à partir de la septième journée, pour le Mouloudia d’Oran qui a réussi à s’impo- ser dans un match considéré comme le moins compliqué de cette phase aller. Comme l’aurait souhaité tout le monde, le MCO a réussi à s’ad- juger les trois points de la victoire sans trop se soucier de la manière. Une victoire qui tombe à

Belabbès : «J’ai dû renoncer au

brassard de capitaine à cause de

mon engagement sur le terrain»

Le stoppeur des Ham- raoua, Farid Belabbès dit avoir lâché le brassard de capitaine à cause de son engagement sur le ter- rain, qui lui vaut à chaque fois d’être averti par les arbitres. Le joueur préfère ne plus porter le brassard et se contenter de son rôle de solide stoppeur.

On suppose que la victoire face au MOB a soulagé le groupe… C’est un succès qui tombe à point nommé pour l’équipe, car après une série de cinq matchs sans la moindre victoire, il fallait qu’on récolte les trois points. Cela nous a permis de reprendre confiance, car on était à deux doigts d’être gagnés par le doute. On comprend que vous avez joué ce match sous pression… Oui, on peut le dire. La série de cinq matchs sans victoire a semé un brin de doute au sein du groupe. On savait qu’on n’avait pas droit à l’erreur face au MOB. Il nous a fallu ce succès pour qu’on reprenne confiance. Finalement, le match s’est dé- roulé comme vous l’avez sou- haité, non ? Je dirais que le match en lui-

même était difficile. Le MOB

nous a compliqué la tâche du- rant la majeure partie de la pre- mière période. Il a fallu ce but de Nessakh afin qu’on rejoigne le vestiaire plus ou moins à l’aise. Même en seconde pé- riode, le MOB n’a pas donné l’impression d’avoir baissé les bras. C’est le but de Benyettou qui nous a définitivement rassu- rés. Peut-on dire que ce succès re- présente le déclic pour le MCO

?

C’est notre souhait, car depuis le

début de la saison les gens pen- sent que le MCO produit un beau jeu mais les résultats ne suivent pas. Cette fois-ci, on a réussi à gagner. J’espère que cette victoire sera synonyme de déclic psychologique. Cette mini-trêve sera-t-elle bé- néfique pour le groupe afin de préparer le déplacement de Saoura ? Cet arrêt nous arrange beau- coup, car cela va nous permettre de nous reposer un peu et aussi aux blessés de se refaire une santé, à l’image de Bouaïcha, Aouamri et Saïdi. Je pense que nous aurons le temps de prépa- rer bien comme il faut ce dépla- cement de Béchar. On a remarqué face au MOB que vous n’avez pas porté le

www.lebuteur.com Coup d’accélérateur Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’accélérateur
Ligue 1

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

17
17
Ligue 1 N° 2430 Mercredi 9 octobre 2013 17 CSC Le coach souhaite affronter le CRBAF

CSC

Le coach souhaite affronter le CRBAF le 22 octobre

Le programme anarchique de la Ligue stipule que la prochaine journée de championnat est pro- grammée pour le 19 octobre, soit trois jours après l’Aïd. IL semble que Kerdbaj and Co s’en foutent éperdument de la qualité du spec- tacle sur les terrains, car la pro- grammation des matchs ne pas être prise à légère. Du côté du CSC, on espère le décalage de cette journée pour le 22 octobre au lieu du 19, cela arrangera tout le monde, pas seulement le CSC, au moins les clubs auront le temps pour récupérer leurs joueurs dans les temps et préparer leurs matchs convenablement.

CSC-CABBA

en amical

L’occasion aux remplaçants de prouver

Belhout est maintenu à la tête de l’équipe Bordjie, ce détail est im- portant pour le CSC. Pourquoi ? Le match amical programmé ce jeudi entre le CSC et le CABBA ne sera pas annulé. Une rencontre dont Garzitto souhaite tirer profit pour garder ses éléments compéti- tifs lors de cette mini trêve qu’ob- servera le championnat. Mais avec le nombre important des joueurs blessés, le staff technique fera cer- tainement confiance aux rempla- çants qui n’ont pas eu assez de temps de jeu. L’occasion pour eux de marquer des points pour se faire une place de titulaire.

Trois jours de repos pour l’Aïd

Tout le monde trouve son compte durant cette période de repos. Alors que Garzitto père et fils seront en France pour se res- sourcer auprès de leur famille, les joueurs seront libérés pour trois jours, à partir de lundi prochain. Le coach a prévu la reprise la se- maine prochaine.

Les blessures, l’ennemi

n° 1 de Garzitto

A près le dé- roulement de la 7e journée, cer- tains clubs

près le dé- roulement de la 7e journée, cer- tains clubs dénominateur commun est que les

dénominateur commun est que les joueurs du CSC contractent généralement les mêmes bles-

sures : élongations et mini déchi- rures musculaires. Le genre de soucis a un lien avec la qualité des entraînements et les exercices programmés par le coach juras- sien. Ce dernier, qui connaît son métier, essaye d’appliquer un pro- gramme de travail européen lors des séances quotidiennes, mais la charge imposée serait mal sup- portée par les joueurs du CSC. Il ne faut pas oublier que l’Algérien est de nature fragile, quand il s’agit de se mettre aux normes eu- ropéennes, il y a aussi cette se- maine de matchs au rythme à l’anglaise joués précédemment. Ce qui a laissé des séquelles sur les joueurs du CSC. Ajoutez à cela, ce problème du terrain d’en- traînement dont souffre le CSC.

A force d’utiliser différentes sur-

faces de mauvaise qualité, cela in-

flue sur la santé des coéquipiers de Zerdab. Garzitto n’a pas d’au-

tre choix que d’alléger le pro- gramme de travail.

Boulemdaïs et Maïza rejoignent l’infirmerie

L’attaquant de pointe du CSC, Hamza Boulemdaïs, vient de contracter une blessure due cer- tainement aux efforts fournis. Selon nos informations, le buteur de l’équipe souffre d’une élonga- tion musculaire à l’arrière de la cuisse. Le joueur, qui a raté la séance d’entraînement de lundi, va rater aussi celles de toute la se- maine. Boulemdaïs aura droit à un congé de maladie. Cela dit, son retour est programmé pour la semaine prochaine, en principe face au CRBAF. L’autre joueur souffrant est le défenseur central Adel Maïza. Ce dernier qui a as- sisté à la séance de lundi en tenue de ville, ressent des douleurs au

niveau du dos. Cela signifie qu’il bénéficiera de quelques jours de repos.

Abdou H.

ont fait un premier bilan, d’autres comptent leurs blessés, comme c’est le cas du CSC. Le match contre l’USMA a bien laissé des séquelles sur le groupe constantinois. Même si le score final est positif et ras- surant, c’est le staff médical du Chabab qui payera le prix des efforts et de la grosse débauche d’énergie des coéquipiers de Houri, vendredi passé. La séance de reprise qui s’est déroulée lundi à la forêt El Baâraouia a connu l’absence de six éléments, quatre d’entre eux (Benattia, Boulem- daïs, Belakhdar, Sebbah) pour cause de blessure, alors que les deux autres. Parmi les joueurs présents à cette séance, certains étaient souffrants, comme Gil N’gomo qui a essayé de ne pas

trop forcer sur ses muscles, mal- gré l’intensité des exercices. Cela constitue déjà un handicap pour le staff technique qui devra éla- borer son plan de travail avec un effectif réduit.

Il doit aller mollo avec les joueurs

La réalité de la situation est que le club constantinois n’en finit pas avec les blessures. Après les réta- blissements des Sebbah, Houri, Naït Yahia et Derrag précédem- ment, certains viennent juste de rechuter alors que d’autres ont in- tégré l’infirmerie pour la pre- mière fois de la saison. Le

l’infirmerie pour la pre- mière fois de la saison. Le CABBA Suite à la réunion du

CABBA

Suite à la réunion du CA…

Les joueurs pointés du doigt

L a direction du conseil d’administration s’est réu- nie sous la présidence de

Hocine Messaâdi, avant-hier pen- dant 5 heures, afin de débattre de la situation qui prévaut au sein de l’équipe et éventuellement trouver des solutions, à même de lui per- mettre d’éviter la crise, à la suite de la succession des résultats né- gatifs à domicile ainsi que la der- nière défaite concédée en déplacement contre le RCA. Cette réunion durant laquelle quelques membres ont brillé par leur ab- sence a permis au moins d’éclair- cir certaines choses et surtout de ne pas prendre des décisions trop hâtives qui risquent de porter préjudice à l’équipe en ce début de saison. Après avoir passé en revue les raisons qui ont conduit à l’échec face au RCA et l’absen- téisme des joueurs, les membres du CA sont passés ensuite aux choses sérieuses.

Belhout sera maintenu, mais…

La totalité des membres du conseil du conseil ont jugé que le mini bilan du coach, après sept journées, est en deçà de leurs es- pérances, vu les moyens déployés pour réussir une bonne entame de saison. Même si l’équipe n’a perdu qu’un seul match, il n’en demeure pas moins qu’elle n’en a gagné aucun à domicile, le coup d’éclat réussi à Bologhine est l’ar- bre qui cache la forêt. D’après le constat, le quart du parcours du coach a paru mitigé. Certains membres ont élevé la voix pour son départ immédiat, persuadés qu’il a perdu la maîtrise du groupe et qu’il est temps d’agir, avant qu’il ne soit trop tard. A ce propos, si l’on décide de le limo- ger, l’opération coûtera près de 200 millions au club, donc on a décidé de lui accorder une der-

nière chance, à l’issue du pro- chain match pour le contraindre à déposer sa démission, en cas de résultat négatif. En effet, même

un nouveau match nul à domicile

contre Chlef le poussera inélucta- blement vers la porte de sortie contre son gré. On sait que dans

pareille situation, le coach est mis dans une position de faiblesse qui

le contraint toujours de jeter

l’éponge.

Les joueurs avertis

Belhout n’est pas le seul responsa- ble de la situation. Les joueurs eux aussi ont leur part de respon- sabilité. Contre le RCA, la plupart paraissaient accomplir une for- malité. On se demande d’ailleurs à quoi est dû ce revirement. Gé- néralement, une telle situation est générée quand les joueurs ne sont pas payés, mais ce n’est pas le cas, selon Belouahri. «Les joueurs ont perçu leurs primes de matchs, avant le déplacement à Blida», a

déclaré le directeur sportif de l’équipe. Ce dernier tiendra une réunion avec l’ensemble de l’effec- tif pour mettre les points sur les i

avec eux.

Certains seront libérés au prochain mercato

Toujours lors de cette réunion, le comportement de certains joueurs dont l’identité n’a pas été

divulguée et qui jouent assez ré- gulièrement a été jugé inaccepta- ble, car ils se considèrent au-dessus du lot. La seule solu- tion, afin de préserver la sérénité du groupe, sera de les libérer au prochain mercato. Ces derniers seront avisés au moment oppor- tun pour trouver des clubs pre- neurs. Avant le passage à cette opération chirurgicale, les salaires de certains joueurs seront revus à la baisse, selon leur rendement sur le terrain.

A. B.

à la baisse, selon leur rendement sur le terrain. A. B. MCEE Face à Aïn Fekroun

MCEE

Face à Aïn Fekroun à huis clos

Le match de la 9 e journée du championnat national de Ligue 1 contre le CRB Aïn Fekroun aura lieu à huis clos, annonce la Ligue de football professionnel (LFP). Cette décision intervient, après les jets de projectiles des supporters de Aïn Fekroun lors du match face à l’USMH, arrêté par l’arbitre. Une occasion pour l’équipe d’El Eulma de conserver son invincibilité à l’ex- térieur et, pourquoi pas, enregistrer son deuxième succès hors de ses bases. Mais avant cela, la bande à Abdelkader Iaïche doit songer au prochain match à domicile contre l’USM Alger et espérer remporter sa première victoire devant son public.

Changement dans le programme de préparation

Il y aura un léger changement dans le programme de préparation de l’équipe pour le prochain match contre l’USM Alger, prévu au stade Messaoud-Zeggar. Ce changement intervient à cause de la trêve qu’ob- servera le championnat suite au dé- roulement du match Burkina Faso – Algérie et les fêtes de l’Aïd. En effet, l’équipe reprendra les entraînements aujourd’hui à 11h jusqu’à lundi pro- chain, ponctué par un match amical contre le CA Batna. Ensuite, les joueurs bénéficieront de trois jours de repos et reprendront les entraî- nements jeudi pour la dernière ligne droite en prévision du match contre l’USMA.

Hamiti et Ousserir absents à la reprise

Contre toute attente, la reprise, prévue aujourd’hui s’effectuera sans la présence du portier Ousserir et l’attaquant Hamiti. Les deux joueurs, blessés contre la JSMB, vont bénéfcier de quelques jours de repos pour mieux se rétablir. Le re- tour d’Ousserir à l’entraînement était prévu pourtant pour au- jourd’hui après le diagnostic qui n’a rien décelé de grave, mais le méde- cin de l’équipe a préféré éviter toute éventuelle complication en prolon- geant la convalescence de l’ancien gardien de but de l’Equipe Natio- nale. Les autres joueurs tels que Naâmane et Keffi seront présents, apprend-on de source proche du club.

Kadri : «On veut notre première victoire à domicile»

L’attaquant Kadri affirme que le moral de l’équipe est au beau fixe, après les deux nuls ramenés de l’ex- térieur contre le CSC et la JSMB et que les joueurs vont se préparer convenablement pour enregistrer leur premier succès à domicile. «Face à l’USMA, le match s’annonce difficile, mais nous avons les moyens pour les battre. L’équipe s’exprime bien à l’extérieur, nous devons désor- mais faire le maximum pour enregis- trer notre premier succès à domicile. Le moral des joueurs est au beau fixe après les deux nuls ramenés de l’exté- rieur et, nous allons préparer conve- nablement le prochain match. Nous comptons sur le soutien de notre pu- blic.» S. H.

18
18

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup d’œil
Hadji et Bouchouk ratent la reprise RCA La reprise des entraînements a connu l’absence de
Hadji et Bouchouk ratent
la reprise
RCA
La reprise des entraînements a
connu l’absence de Bouchouk et
On ne parle que du Mouloudia
de Hadji. En ce
qui concerne Bou-
chouk, ce dernier explique son re-
tard par des soucis familiaux.
D ans les
fiefs
de
Hadji a-t-il boudé la
l’Ar-
reprise ou
est-il blessé ?
baâ,
Hadji se dit blessé, mais dans
trompettes, a gravi les
marches du classement,
les unes après les autres
pour se retrouver à une
confortable troisième
place.
l’entourage du joueur on laisse en-
tendre qu’il n’est pas du tout
content de sa situation. Le joueur
veut avoir plus d’occasions de
jouer, ce qui
ne semble pas être
Garder les pieds
sur terre, leitmotiv
de Cherif El
Ouazzani
son cas. Des sources concordantes
laissent entendre que Hadji envi-
sage de quitter le RCA au mercato.
Il pourrait réintégrer son club, la
JSMB. Le joueur est à titre de prêt
à l’Arbaâ. Dans
une brève conver-
sation téléphonique, Hadji nous
confiait qu’il
était blessé et qu’il
avait demandé l’autorisation de
son président, Djamel Amani,
pour se soigner à Tlemcen.
on ne
parle, désormais, que du
Mouloudia. En réalité,
on a commencé à parler
du match contre le
MCA, dès samedi der-
nier. Victorieux du
CABBA, par deux buts à
zéro, les poulains de
Cherif El Ouazzani ont
le vent en poupe. Dans
les gradins du stade
Brakni de Blida, on
chantait «Mazal Moulou-
dia». C’est donc dans un
climat très détendu que
la reprise a eu lieu. Le
RCA, sans tambours ni
L’entraîneur du RCA a
réuni ses joueurs à la re-
prise. Cherif El Ouazzani
a demandé à ses joueurs
de garder les pieds sur
terre. Il a félicité ses élé-
ments à la suite de la
dernière victoire méritée
contre le CABBA. «Je
sens que la pression
monte crescendo à l’ap-
proche du match. La ren-
contre contre le MCA est
tout ce qu’il y a d’ordi-
naire et prenez-le comme
les autres rencontres», a
notamment martelé l’en-
traîneur. MCA-RCA se
jouera à Bologhine, un
stade que l’Arbaâ a
connu très souvent la
saison dernière, puisque
cette équipe y recevait. Et
comme le déplacement
est très court, moins de
cinquante kilomètres, les
joueurs ne vont pas se
sentir dépaysés.
situation du Doyen peut
avantager le nouveau
promu. Mais comme le
soulignait CEF à ses
joueurs à la reprise, la vi-
gilance est de mise et il
faut garder les pieds sur
terre. Il y a certainement
un bon coup à jouer. On
n’en est pas encore là, il y
a deux matchs amicaux à
disputer avant la pro-
chaine journée de cham-
pionnat.
Cherfaoui en tenue
de ville à la reprise
Profiter de la crise
du Doyen
Le Mouloudia ne va
pas bien et c’est le moins
que l’on puisse dire. Est-
ce une aubaine pour les
jeunots de l’Arbaâ ? La
Cherfaoui était présent
mais en tenue de ville,
lors de la reprise. Il s’est
expliqué avec son entraî-
neur. Le joueur se plaint
de douleurs au dos, des
suites du match contre le
Le 10 octobre
contre l’USMH et le
14 face au MOB
Le staff technique a décidé de pro-
grammer deux rencontres amicales
avant la reprise du championnat, prévu le
19 octobre, un samedi. Ainsi, ce jeudi 10,
le RCA rencontrera l’USMH. Le match se
jouera dans la matinée et se déroulera à
l’Arbaâ, au stade Chahid Hadj-Smaïl. Un
autre est programmé face au MOB, le
14 du mois courant, un
lundi. Face
au MOB, le match se jouera
dans la matinée dans le
même stade à l’Ar-
baâ.
Cherif El Ouazzani : «Prendre les deux matchs
amicaux au sérieux avant le MCA»
Le staff technique du RCA a prévu deux matchs amicaux durant cette trêve qui coïncide
avec la rencontre de l’Equipe nationale contre le Burkina Faso. Il dit toute l’importance
qu’il veut donner à ces deux matchs amicaux. «Ces deux matchs amicaux vont nous per-
mettre de rester compétitifs. On va donner l’occasion aux joueurs qui ne jouent pas sou-
vent en championnat, d’avoir plus de matchs dans les jambes.»
CRBAF

Le Chabab lourdement sanctionné

dans les jambes.» CRBAF Le Chabab lourdement sanctionné L e CRB Ain Fekroun vit une crise

L e CRB Ain Fekroun vit une crise sans précédent. Ayant multiplié les faux pas depuis le début du championnat et oc- cupant la triste dernière place au clas- sement avec un total de deux unités

seulement, le Chabab risque de connaître des mo- ments encore plus difficiles à l’avenir, notamment après la démission collective des membres de la SSPA. Et comme un malheur ne vient jamais seul, le club a été lourdement sanctionné par la com- mission de discipline de la LFP. En effet, cette ins- tance a décidé de sanctionner la formation de Ain Fekroun de quatre matchs à huis clos, dont deux avec sursis, suite aux graves incidents qui ont émaillé la dernière rencontre du club face à l’USMH. Cette rencontre, qui avait été arrêtée à la 70’, avait connu de graves dérapages de la part de certains pseudo-supporters du CRBAF qui avaient bombardé le stade, les joueurs ainsi que les poli- ciers de projectiles. En plus de la sanction de quatre matchs à huis-clos infligée à l’équipe, le CRBAF devra payer une lourde amende de 300 000 DA et sera également privée de l’indemnité due au titre des droits de télévision. D’aucuns estiment que le

CRBAF aurait pu se passer de telles sanctions, si certains de ses pseudo-supportes avaient fait preuve d’un peu de calme. Cette lourde sanction va compliquer davantage la mission des poulains de Hammouche qui seront contraints d’accueillir le MC El Eulma et le MC Oran sans leur douzième homme.

Les supporters demandent à Bekkouche de revenir sur sa décision

Aussitôt après avoir appris la décision du prési- dent du CRBAF, Hassen Bekkouche, de jeter l’éponge, les supporters du club multiplient les dé- marches pour le convaincre de revenir sur sa dé- cision. Les inconditionnels du Chabab savent pertinemment que le départ de Bekkouche est une vraie perte pour le club, lui qui avait beaucoup donné au CRBAF en parvenant à le mener en Ligue 1 pour la première fois de son histoire. Les supporters du CRBAF espèrent que le président ainsi que les autres membres de la SSPA vont re- venir sur leur décision et continuer leur travail au club. Reste maintenant à savoir si Bekkouche va

accepter de faire machine arrière et revenir sur sa décision ?

Kara et Benhemla démissionnaires

A en croire une source digne de foi, les deux joueurs du CRB Ain Fekroun, Kara Ahmed et Benhemla Faouzi ont décidé de quitter le Cha- bab. Selon notre source, ces deux joueurs ont été très affectés moralement après les événements qui ont suivi le précédent match de l’équipe face à l’USMH. Selon les informations en notre pos- session, certains pseudo-supporters ont essayé d’agresser ces deux éléments qui s’apprêtaient à regagner l’hôtel «Les frères Bouali». Les deux joueurs se sont sentis touchés dans leur amour- propre, d’autant plus que la scène s’est déroulée devant certains membres de leurs familles. Les deux joueurs attendent l’éclaircissement de la si-

tuation au niveau de la direction du club, pour réclamer officiellement leur lettre de libération. D’aucuns estiment que les dirigeants du CRBAF doivent convaincre Kara et Benhemla de rester au club au vu de leur qualité et de leur importance au sein de l’équipe.

Vers un stage bloqué à «El Mehdi»

Alors que les joueurs du Chabab n’ont toujours pas encore repris le chemin des entraînements, il est fort possible que la direction du CRBAF, si elle décide de revenir bien évidemment, programme un stage de quelques jours à l’hôtel «El Mehdi» afin de permettre aux joueurs de s’éloigner de la pres- sion que vit l’équipe ces derniers jours et surtout de bien préparer le prochain match face au CS Constantine. Ce match s’annonce d’ores et déjà im- portant pour les hommes de Hammouche qui vont devoir tout donner pour espérer réaliser un bon résultat, afin de se ressaisir en championnat. Pour rappel, et après sept journées de champion- nat, le CRBAF court toujours après son premier succès en championnat et occupe la triste dernière place avec un total de deux unités seulement. Sami

JSS

JSS

RCK 1 – JSS 4

Saoura joue les gros bras!

La formation de la JS Saoura s’est imposée hier matin face à la formation du RC Kouba lors du match amical qui s’est déroulé au stade Ben Haddad. Les poulains de Mechiche n’ont pas trouvé de difficultés à s’imposer (4-1). Les buts de Saoura ont été inscrits par le défenseur axial, Sebaie, qui a se- coué les filets du RC Kouba à deux reprises, Sayeh et Aoudo. Le staff technique des Vert et Jaune a ali- gné lors de cette rencontre les remplaçants, laissant les titulaires se reposer avant de s’entraîner l’après-midi à Koléa.

Une deuxième rencontre face au NAHD

Après le premier test hier matin face au RC Kouba, le staff tech- nique de la JSS a programmé ce matin une deuxième joute amicale face au NA Hussein Dey. Cette fois, ce sont les titulaires qui seront alignés. B.G.

Moussouni nouvel adjoint

Comme tout le monde le sait, la direction de Saoura était en train de chercher un adjoint pour Me- chiche. Ainsi, le président, Moha- med Zerouati, a fait appel à l’ancien joueur de la JS Kabylie, Fouazi Moussouni. Après le départ de tout le staff du MOB, il a été ap- proché pour épauler Mechiche. Zerouati l’a appelé pour lui propo- ser le poste et, sans hésitation au- cune, il a accepté sa nouvelle mission avec les Aigles de Béchar.

«Je viens pour apporter un plus»

A la fin de la rencontre de Saoura face au RC Kouba, on s’est approchés de l’ancien champion d’Afrique avec les Canaris pour avoir ses impressions et ses objec- tifs avec Saoura. Il nous dira : «J’ai eu le président au téléphone, il m’a proposé de rejoindre le staff tech- nique de Saoura. Sans hésitation, j’ai accepté de relever le défi et ten- ter une nouvelle expérience avec les Aigles. Pour ma part, je viens pour donner le plus attendu de moi, et je suis prêt à aider ce club ambitieux avec mon expérience surtout que le président me fait confiance.»

Ameri blessé au pied gauche

Le milieu de terrain Ameri Mahfoud a continué la partie d’hier face au RCK en difficulté. Et pour cause, ressentant des dou- leurs à l’orteil gauche, il a demandé à être remplacé. Comme les titu- laires de Saoura n’étaient pas concernés par la rencontre, le staff technique l’a contraint à terminer la partie sans forcer.

Beldjilali en solo

Le meneur de jeu de la JSS, Ke- dour Beldjilali, continue à s’entraî- ner en solo. Souffrant d’une blessure à la cuisse, il suivra le programme spécifique qui lui a été tracé er ce jusqu’à la fin de la se- maine. B.G.

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2430 Mercredi 9 octobre 2013 19 USMB USMB 0
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2430 Mercredi 9 octobre 2013 19 USMB USMB 0 – ESMK

USMB

USMB 0 – ESMK 0 (match arrêté à la 80')

Une bonne revue d'effectif

arrêté à la 80') Une bonne revue d'effectif L' équipe de Blida a donné la réplique

L' équipe de Blida a donné la réplique à son homo- logue de

Koléa, avant hier, sur la pelouse du stade Brakni. Mekhalfa a donné du temps de jeu à tous les joueurs va- lides. Ce fut un match assez musclé et les occasions de but des deux côtés furent assez rares. Cette ren- contre n'est pas allée à son terme, après un échange de coups entre Challali, l'attaquant de l'ESMK, et Benacer.

Soins intensifs pour les blessés

Mellika et Belabidi, qui souffrent de divers petits bobos, sont pris en charge comme il se doit par le staff médical du club, afin qu’ils soient remis sur pied dans les plus brefs délais.

Mekhalfa, qui assure l'intérim après le départ d'Iicen, veut dispo- ser de tous ses joueurs pour qu’il puisse préparer convenablement les prochains rendez-vous. «J’ai res- senti sur le coup une forte douleur au genou et j’ai tout de suite pensé à une entorse… Dieu merci, il n’y a rien de grave et je peux m’entraîner normalement», nous dira Belabidi.

Place à la coupe !

A l’instar des autres équipes, la formation blideenne va jouer ce vendredi pour une qualification au prochain tour régional de la Coupe d’Algérie. L’USMB, qui occupe une des premières loges, s'est donnée comme principal objectif le retour en championnat. L’écart de points avec les poursuivants est loin d'être une garantie pour les coéquipiers de Belhocine qui risquent gros en cas de nouveaux faux pas.

Le Widad Boufarik au menu

Le match de coupe de ce ven- dredi face à un adversaire de régio- nale, le Widad Mitidja de Boufarik, pourrait, en cas de dénouement heureux, ramener un peu de confiance au sein du groupe. C’est à quoi ont justement l’intention de s’appliquer les joueurs de Blida. Ils ne veulent, comme nous l’a confié Khelladi, laisser passer aucune oc- casion pour se refaire le moral : «Il y a vraiment trop de risques à cou- rir pour attendre les toutes der- nières journées de championnat et récolter les points qui nous man- quent pour être tranquilles. Nous aurons d’abord à nous qualifier pour oublier la pression du cham- pionnat.» L’heure est donc à la Coupe d’Algérie ; A Blida, on ne veut absolument pas perdre sur tous les plans.

Le vainqueur du match OM-IRON au prochain tour

L'équipe de Blida doit, en prin- cipe, sauf surprise de dernière mi- nute, passer sans encombre l'écueil boufarikois. Le futur adversaire sera d'un tout autre calibre. Il s'agira du vainqueur du match qui opposera les deux voisins du Titteri, l'O Médéa et l'IR Ouled Naïl.

Benchouia, c'est (presque) fait

Il se pourrait que le futur entraî- neur de l'USMB soit Bechouia. Ce dernier a occupé pendant plusieurs saisons la fonction d'adjoint à l'ASO. Benchouia a rencontré Zaïm, hier en début de soirée, pour régler les tout derniers détails.

S. B.

Benacer : «D’abord ce match de coupe»

Avant toute chose, que s'est-il passé entre vous et un joueur de l'ESMK, lors du match amical ? Même si je regrette que nous en soyons venus aux mains, je ne suis pas du tout fautif. Le ballon allait sortir tranquillement en touche quand ce joueur m'a violemment poussé sur la piste. Ce geste, tout a fait gratuit, m'a fait perdre mon calme. Est-ce que les choses se sont arrangées par la suite ? Absolument. Nous nous sommes revus après le match et tout est rentré dans l'ordre. Etant légèrement blessé, se- riez-vous dans l’équipe lors du match de coupe de ce ven- dredi ? Le dernier mot revient à mon entraîneur. En ce qui me concerne, je suis prêt à tenir mon poste. J’ai hâte de renouer avec la compétition qui m’a terriblement manquée. Je veux être utile à l’équipe et l’aider à gagner des matchs. Si je dois rester sur le banc et que mon équipe gagne, je le ferai avec grand plaisir. C'est un match assez facile face à une équipe de régio- nale, qu’en pensez-vous ? C'est un match de coupe qu’il faut gagner. Nous voulons cette qualification et nous nous battrons

Nous voulons cette qualification et nous nous battrons avec toutes nos forces pour l’arra- cher. Il

avec toutes nos forces pour l’arra- cher. Il nous faut pour cela être dans le match de la première à la der- nière minute.

La volonté à elle seule peut ne pas suffire. Ne croyez-vous pas que vous devez développer un

tout autre football que celui qui a été le vôtre ces derniers temps

?

Je ne suis pas tout à fait d’ac- cord avec vous, depuis quelques matchs, notre rendement sur le terrain s’est nettement amélioré et les résultats aussi. Ces derniers au- raient pu être nettement meilleurs avec un peu plus de réussite. La meilleure preuve est que nous avons réalisé nos meilleures per- formances face à des équipes qui ont l’habitude d’occuper le haut du tableau. Quelles sont vos ambitions cette saison ? Il est impératif de gagner les prochains matchs que nous au- rons à jouer et quel que soit le lieu de leur déroulement. D’un autre côté, nous avons montré que nous pouvons prendre des points chez l’adversaire. C’est avec cet état d’es- prit qu’il nous faut jouer, désor- mais. Quels sont vos objectifs per- sonnels ? Mon objectif est de continuer sur ma lancée et réaliser une bonne saison. A partir de là, nul ne sait ce que peut bien nous réser- ver l’avenir.

Entretien réalisé par Slimane B.

réser- ver l’avenir. Entretien réalisé par Slimane B. NAHD Semaine chargée pour les Sang et Or

NAHD

Semaine chargée

pour les Sang et Or

par Slimane B. NAHD Semaine chargée pour les Sang et Or L es Sang et Or

L es Sang et Or continuent leur préparation sous la houlette du nouveau coach Younès If-

ticen. En effet, profitant de cette trêve de deux semaines, le staff technique husseindéen a mis en place un pro- gramme spécial pour pouvoir remé- dier aux lacunes constatées au sein de son équipe lors du début du cham- pionnat. Ainsi, l’entraîneur a, comme premier constat, relevé un déficit sur le plan physique, c’est ainsi que la trêve est tombée au point nommé pour le staff technique qui, tout au long de la semaine, devrait astreindre ses joueurs à une certaine charge de travail pour refaire un tant soit peu le déficit accusé sur ce plan. Le biquoti- dien devrait accompagner l’équipe jusqu’à jeudi. Les coéquipiers de Gha- lem devront, en parallèle, effectuer quelques séances de musculation. Ce n’est que vendredi que les joueurs au- ront droit au répit, puisqu’ils bénéfi- cieront d’un jour de repos. «On veut bien se préparer pour la reprise du championnat. Nous allons forcer la dose durant cette première semaine de trêve et axer notre boulot sur le volet physique. Ainsi, on doit assurer une bonne assise physique pour les

joueurs. A partir de la semaine pro- chaine, il y aura relax ou plutôt on re- trouvera le micro cycle normal. On se penchera sur la préparation technico- tactique du match face à l’USMAN», nous dira l’entraîneur-adjoint, Faouzi Lafri. Cette première semaine chargée sera clôturée par deux joutes ami- cales, mercredi et jeudi.

La normale, dès samedi prochain

Le staff technique nahdsite veut éviter tout relâchement et continue à appliquer son programme de travail avec tout le sérieux voulu. Le premier jour de la semaine prochaine, soit le samedi, devrait connaître un travail de moindre intensité, puisque le coach baissera considérablement la charge. Le travail sera essentiellement basé sur le plan technico-tactique avec plus de récupération. Les atta- quants seront très sollicités durant cette deuxième semaine de trêve. Le staff technique du NAHD veut tirer au maximum profit de cet arrêt forcé de la compétition officielle. Un énorme chantier attend Iicen et sa bande

Youcef M.

Deux matchs au menu aujourd’hui et demain

90’ pour convaincre Ifticen coach

Comme il l’avait souhaité, le nou- veau coach nahdiste a eu ses deux matchs tests face à deux sérieux ad- versaires. En effet, le NAHD affron- tera aujourd’hui, à Zioui, l’équipe de la JSS. Demain, l’équipe hussein- déenne croisera le fer avec l’USMH au stade de Lavigerie. Deux adver- saires de taille qui permettront à If- ticen d’avoir une première idée sur l’ensemble de son effectif. Le groupe sera scindé en deux équipes. Celle qui jouera aujourd’hui contre Es- saoura sera exemptée face à El Har- rach. Iicen veut donner à

l’ensemble des joueurs un temps de jeu conséquent pour montrer ce qu’ils ont dans les jambes. Ainsi, chaque élément jouera 90 minutes et aura largement le temps pour s’exprimer aisément. A la fin des deux joutes, l’entraîneur hussein- déen aura un premier constat qui lui permettra d’établir sa feuille de route pour le prochain match du championnat contre Annaba. A noter que le coup d’envoi pour les deux matchs est prévu à 10 heures. Y. M.

Boussaïd gracié

Les dirigeants du NAHD se sont montrés cléments envers le milieu Rafik Boussaïd. Ce der- nier, qui risquait la mise à l’écart suite à son mauvais com- portement vis-à-vis d’un confrère, a été gracié. Il s’en sort avec un dernier avertisse- ment…

Trois jours de repos pour Mograni

Après l’échographie passée, il y a trois jours, le gardien Sed- dik Mograni souffre d’un héma- tome sanguin à la cuisse droite. L’ex-Koubéen sera contraint au repos durant trois jours, avant de reprendre le chemin des en- traînements avec le groupe.

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2430 Mercredi 9 octobre 2013 19 USMBA E n
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2430

Mercredi 9 octobre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2430 Mercredi 9 octobre 2013 19 USMBA E n raison d’une

USMBA

E n raison d’une crise financière des plus aigue, l’USMBA vit au- jourd'hui ses moments les plus tristes. Pire encore, cette situa- tion donne l'image d'un club

qui a tout simplement touché le fond du puits, pour des causes réelles ayant trait au nerf de guerre. L’USMBA est, effectivement, arrivée à une situation de non-retour, à telle enseigne que le club, porte fanion de toute une wilaya, risque tout simplement de s'ef- fondrer et provoquer une onde de choc dans ses principaux fiefs. C'est vers une situation de chaos total et à tous les niveaux que se di- rige le club. Et pour cause, le début de se- maine a été marqué par plusieurs événements qui risquent de faire replonger davantage cette équipe dans une crise, au terme de la- quelle la consternation a gagné les milliers d’inconditionnels. Un état de fait qui inter- vient au moment où l’équipe collectionne les performances et caracole en leader de la Ligue 2.

Bensenada dans l’embarras

Les responsables de l’USMBA ne seraient pas en mesure de couvrir les frais de l’héber- gement des joueurs. L’information pourrait surprendre plus d’un, mais c’est l’évidence même. D’ailleurs, le directeur de l’hôtel Beni- Tala a signifié au président de l’USMBA qu’il chasserait les joueurs de son établissement s’il n’était pas régularisé. Le président de l’USMBA se dit exaspéré par cette situation. Une thèse qui trouve son origine dans la crise financière que vit le club. D'ailleurs, Djillali

La genèse d’une crise

le club. D'ailleurs, Djillali La genèse d’une crise Bensenada continue de clamer haut et fort que

Bensenada continue de clamer haut et fort que seule une bonne âme sauverai le club. Le président de l’USMBA a encore effectué der- nièrement un passage très remarqué à la radio locale, pour dénoncer la situation de crise et par la même tenter de sensibiliser les bienfaiteurs à aider le club en ces moments cruciaux.

Il aurait décidé de vendre ses actions

La crise qui secoue l’USMBA en l’absence d’argent a poussé Djillali Bensenada à réagir pour sauver cette équipe. Selon une source sûre, une réunion avec les membres de l’as- semblée générale du CSA serait prévue pour discuter de la démarche à entreprendre afin

d’atténuer un tant soit peu cette situation iné- dite. Notre source précise qu’à l’issue de ce concile, on déciderait d’organiser une assem- blée générale pour proposer la vente des ac- tions du président. En effet, ce dernier aurait décidé de retirer ses fonds et de mettre en vente ses actions. Cette assemblée générale devra avoir lieu dans l’urgence, c’est-à-dire dans les prochains jours pour permettre au CSA de mobiliser les fonds grâce, éventuelle- ment, aux mécènes et autres potentiels acqué- reurs pour répondre aux besoins actuels du club. Cependant, point de repreneur digne de ce nom pour l'instant, et le pire est envisagea- ble dans les jours à venir. En réalité,