Вы находитесь на странице: 1из 26
JSK De nos envoyés spéciaux à Agadir Hannachi «On recrutera deux joueurs au mercato, pas
JSK
De nos
envoyés
spéciaux
à Agadir
Hannachi «On recrutera deux
joueurs au mercato, pas plus !»
«Je veux un stade
plein face à Sétif»
«Aït Djoudi aura tous les
moyens à sa disposition»
Ebossé a failli rater le vol
JEUDI 10 OCTOBRE 2013
Reportage
Alger-Casa-
Alger-Casa-
Alger-Casa-
Alger-Casa-
Alger-Casa-
Alger-Casa-
Agadir, comme
Agadir, comme
Agadir, comme
Agadir, comme
Agadir, comme
Agadir, comme
www.lebuteur.com
si vous y étiez !
si vous y étiez !
si vous y étiez !
si vous y étiez !
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2431 PRIX 20 DA
si vous y étiez !
si vous y étiez !
Burkina Faso-Algérie
De nos 5 envoyés spéciaux
J-2
Ils arriveront à Ouaga vers 14h
Pour les Verts, le match
a déjà commencé
Paul Put
veut nous
endormir
Kadir
«Les
Algériens
«Nous n’avons
peur de rien !»
sont
favoris»
«J’ai quitté l’OM pour
jouer ce genre de match»
MCA
Blessé à une cuisse
Bellaïd
risque de
rater le stage
Vers un
partenariat
avec l’Atlético
Madrid
CRB
Gana «Les actuels
dirigeants ont recours à
des procédés illégaux»
Emmanuel Clottey,
un attaquant ghanéen
sur les tablettes
USMH
Le CA rejette la
démission de Laïb
Metref «Je serai de retour face à la JSK»
02
02

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup d’œil équipe nationale
2013 www.lebuteur.com Coup d’œil équipe nationale Adlène Hamza Nedjmeddine Kamel Chouial Rahmouni Sidi
Adlène Hamza Nedjmeddine Kamel Chouial Rahmouni Sidi Athmane Cherif
Adlène
Hamza
Nedjmeddine
Kamel
Chouial
Rahmouni
Sidi Athmane
Cherif
Burkina Faso-Algérie J-2
Burkina Faso-Algérie
J-2
Rahmouni Sidi Athmane Cherif Burkina Faso-Algérie J-2 La température est remontée hier Après la fraîcheur
Rahmouni Sidi Athmane Cherif Burkina Faso-Algérie J-2 La température est remontée hier Après la fraîcheur

La température est remontée hier

Après la fraîcheur relative qui avait caractérisé la journée de mardi, la température est remon- tée hier à Ouagadougou, dépas- sant largement les 34°. Il a fait chaud et le temps était lourd, même si le taux d’humidité était relativement supportable. En somme, la température d’hier a été conforme à la moyenne sai- sonnière.

Des policiers se sont installés au Laico Hotel

Des policiers burkinabés et quelques soldats étaient visibles hier à l’entrée du hall du Laico Hotel, lieu d’hébergement des Verts. Ils se sont installés sur les lieux, en prévision de l’arrivée au- jourd’hui de la délégation algé- rienne. Instruction leur a été donnée d’empêcher tout intrus d’y entrer à partir de cet après- midi.

Burkina Faso 2 Algérie 3

Le Burkina Faso a été battu par l’Algérie 2-3. Non, il ne s’agit pas du résultat du match aller des barrages pour la qualification au Mondial-2014. C’est juste le score du match amical disputé, hier en début de soirée, entre les suppor- ters algériens et des fans burkina- bés. Les nôtres se sont montrés plus adroits et plus efficaces. Ga- geons que ça donnera des idées aux Verts.

Les supporters enflamment l’avenue Houari-Boumediène Beaucoup d’Algériens ne le savent sans doute pas, mais il
Les supporters
enflamment l’avenue
Houari-Boumediène
Beaucoup d’Algériens ne le savent
sans doute pas, mais il y a une ar-
tère à Ouagadougou dénommée
avenue Houari-Boumediène (au
nom du défunt président Houari
Boumediène). Elle est située au
centre-ville, pas loin de l’aéroport.
Quelques supporters algériens déjà
présents au Burkina Faso s’y sont
rendus, hier, créant une ambiance
de feu qui a amusé et surpris les
Burkinabés dont les plus jeunes ne
comprenaient pas le lien entre les
Algériens et Houari Boumediène.
Sankara, le «Che» de
l’Afrique, admirait
Boumediène
En fait, c’est le défunt président
omas Sankara qui avait donné au
pays son appellation actuelle (Bur-
kina Faso) et supprimé le nom co-
lonial de Haute-Volta, et qui a
baptisé cette artère. Durant la
courte période où il avait été chef
de l’Etat (entre 1983 et 1987), il
était connu comme un révolution-
naire invétéré qui chérissait les lea-
ders qui tenaient tête à l’Occident
et, pour lui, le défunt Boumediène
en était un. C’est en signe d’estime
que Sankara, le «Che Guevara» de
l’Afrique, avait fait ce geste envers
l’Algérie.
A. C.

De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou

Farid

Aït Saâda

Les détails du séjour

des Verts réglés

Aït Saâda Les détails du séjour des Verts réglés chambre pour faciliter la tâche aux pratiquants.

chambre pour faciliter la tâche aux pratiquants.

L’arrivée des Verts prévue à 13h30

L’arrivée de l’avion trans- portant les Verts est prévue à 13h30, heure locale, soit après trois heures et demie de vol. Ce sera donc un vol plutôt court, sachant que le Burkina Faso est situé dans l’Afrique subsaharienne.Il faut savoir qu’il a été dé- cidé que la sélection arrive 48 heures seulement avant le match. C’est une option qui a déjà fait ses preuves les mois passés, car deux jours est une période d’adaptation suffisante pour la sélection nationale, sans qu’elle ne tombe dans la routine.

Le déjeuner

dans l’avion

Détail important : les joueurs prendront le dé- jeuner dans l’avion. En effet, depuis plusieurs jours, il a été décidé que tout ce qui sera consommé à Ouagadougou doit être acheminé par les Algé- riens. Les ingrédients pour préparer les plats de la dé- légation seront transportés dans l’avion des Verts, les cuisiniers n’auront pas le temps de préparer le dé- jeuner. Ce n’est qu’après la séance de décrassage que les membres de la déléga- tion pourront déguster les plats préparés par Farid, le cuistot «officiel» des Verts.

Les formalités de police seront allégées

Un accord a été également trouvé avec les autorités du Burkina Faso pour que les formalités de police à l’aé- roport international de Ouagadougou soient allé- gées et se fassent avec célé- rité. Le hall international étant relativement exigu, les joueurs ne vont pas y rester longtemps. La vérifi- cation des visas et l’apposi- tion des cachets d’entrée se feront collectivement. Le scannage des empreintes biométriques sera sup- primé pour les joueurs. Les carnets de vaccination se- ront, en revanche, récla- més et contrôlés.

Impossible d’utiliser la Salon d’honneur de l’aéroport

En fait, la question d’ac- cueillir la délégation algé- rienne au Salon d’honneur de l’aéroport avait été évo- quée à un certain moment, mais elle a été abandonnée

pour deux raisons. Primo, ce salon n’est pas très grand, car réservé généra- lement pour le président de la République et pour les chefs d’Etat en visite au Burkina Faso. Secundo, la délégation algérienne vien- dra avec beaucoup de ma- tériel (équipements, matériel pédagogique, nourriture…), ce qui ne peut être acheminé dans ce lieu. Ainsi, il a été décidé de faire sortir les Verts par le hall des arrivées.

A l’accueil, l’ambassadeur, le président de la FBF et… les supporters

A l’accueil des Verts, il y aura Son Excellence l’am- bassadeur d’Algérie à Oua- gadougou et ses proches collaborateurs, des repré- sentants du ministère algé- rien des Affaires étrangères dépêchés dans la capitale du Burkina Faso pour pré- parer l’arrivée des suppor- ters algériens et le président de la Fédération burkina- bée de football (FBF), M. Sangaré. Evidemment, les supporters algériens déjà présents à Ouagadougou ne manqueront pour rien au monde l’arrivée de la sélec- tion nationale.

Pas plus d’un quart d’heure de l’aéroport à l’hôtel

De l’aéroport international de Ouagadougou au Laico Hotel, lieu d’hébergement des Verts, la circulation est souvent dense à la mi- journée, surtout que le parcours se fait par le cen- tre-ville. Cependant, le bus des joueurs sera conduit sous escorte avec consignes données aux services de sécurité d’ou- vrir la voie suivant la prio-

rité. La Fédération burki- nabée s’est engagée à ce que le trajet ne dure qu’un quart d’heure, un délai rai- sonnable, si la police balise le parcours.

Une sieste

à l’arrivée,

un décrassage

à 16h45

Une fois arrivés au lieu d’hébergement, les joueurs rejoindront directement leurs chambres, puisque des enveloppes contenant la clef et le code d’accès à Internet leur seront re- mises de suite. Ils feront une sieste d’une heure à une heure et demie pour récupérer du voyage. A 16h45, ils passeront au ter- rain situé à une centaine de mètres de l’hôtel pour une séance de décrassage qui ne devrait pas excéder une heure et demie. Ce sera surtout une séance destinée à s’adapter aux conditions climatiques qui prévau- dront à l’heure du match.

Protection

rapprochée

pour éviter

les supporters

«collants»

Bien entendu, la délégation algérienne sera mise sous protection policière par mesure de sécurité. Le peu- ple burkinabé est très paci- fique et il est à écarter toute tentative répréhensive à l’encontre des Algériens, mais la protection est desti- née surtout à éviter que les joueurs soient déconcen- trés par des gens qui vou- dront s’en approcher de trop près. Ce sera aussi et surtout pour empêcher les supporters algériens de se montrer trop «collants», alors que l’équipe prépare un match capital. F. A.-S.

L es derniers détails sur l’arrivée et le séjour de la sé- lection al-

gérienne de football à Ouagadougou ont été ré- glés, hier, entre les émis- saires de la Fédération algérienne de football, Djahid Zefizef, vice-prési- dent de la FAF, et Walid Sadi, responsable des sé- lections nationales, d’une part, et les responsables de l’hôtel Laico et de la Fédé- ration burkinabée de foot- ball, d’autre part. A leur arrivée aujourd’hui dans la capitale du Burkina Faso, tout sera prêt pour leur prise en charge efficace.

Dernière vérification des chambres à 11h

Ainsi, les chambres qui se- ront mises à la disposition

de la délégation algérienne, composée des joueurs, des membres des staffs tech- nique, médical et adminis- tratif, du président de la FAF et des agents de sécu- rité affectés à leur garde rapprochée, ont été identi- fiées et réquisitionnées. Deux heures avant l’arrivée des Verts, soit aux alen- tours de 11h, une dernière inspection sera effectuée dans les chambres pour vé- rifier leur état (pro- preté, climatisation,

télévision, Inter- net…) Même la qibla (direction de La Mecque) sera indi- quée dans chaque

preté, climatisation, télévision, Inter- net…) Même la qibla (direction de La Mecque) sera indi- quée dans
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup d’œil N° 2431 Jeudi 10 octobre 2013 03 Burkina Faso-Algérie J-2
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup d’œil

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

nationale Coup d’œil N° 2431 Jeudi 10 octobre 2013 03 Burkina Faso-Algérie J-2 «Tchoco Tchoco, on
03
03
nationale Coup d’œil N° 2431 Jeudi 10 octobre 2013 03 Burkina Faso-Algérie J-2 «Tchoco Tchoco, on

Burkina Faso-Algérie

J-2

Burkina Faso-Algérie J-2 «Tchoco Tchoco, on va gagner» , c’est leur «One, two, three ! Viva

«Tchoco Tchoco, on va gagner», c’est leur «One, two, three ! Viva l’Algérie !»

Les supporters algériens ont «One, two, three ! Viva l’Algérie !» Les Burkinabés ont également leur slogan fé-

tiche : «Tchoco Tchoco, on va gagner». Il sera scandé tout au long du match par les supporters membres de l’Union na- tionale des supporters des Etalons (UNSE), une organisa- tion étatique des supporters de la sélection du Burkina Faso.

Rouamba ne joue pas au RC Lens, Koffi n’est pas au FC Zurich Dans la liste officielle des joueurs convoqués pour le stage des Etalons, Florent Rouamba est présenté

comme étant un joueur du RC Lens, alors que Mohamed Koffi est indiqué comme sociétaire du FC Zurich. Or, ce n’est pas tout à fait la vérité. Rouamba s’entraîne à Lens, mais il n’a pas encore de licence pour jouer au sein de ce club, alors que Koffi n’a pas signé à Zurich. Même la presse locale s’étonne de cette présentation erronée de deux joueurs qui, officiellement, sont actuellement sans club.

Tentative d’agression contre l’équipe d’Ennahar TV

L’équipe d’Ennahar TV a fait l’objet, hier en fin de journée, d’une tentative d’agression de la part de

quelques supporters burkinabés. Alors qu’elle se trouvait à proximité du stade du 4-Août, au moment où la sélection du Burkina Faso y effectuait son entraînement, quelques ex- cités - peut-être envoyés exprès - se sont présentés à eux en tentant de leur enlever leur matériel, mais l’équipe s’est vite éclipsée, évitant une attaque certaine.

Toujours peu d’engouement à Ouaga

L’engouement pour le match de samedi entre le Bur- kina Faso et l’Algérie est toujours aussi tiède à Ouaga-

dougou. Peu d’indices montrent que ce match est proche. Peut-être que l’ambiance montera ave l’arrivée aujourd’hui de la sélection algérienne.

ave l’arrivée aujourd’hui de la sélection algérienne. Bance, Pitroipa, Dagano, trois attaquants arrivés… en

Bance, Pitroipa, Dagano,

trois attaquants

arrivés… en retard

Pitroipa, Dagano, trois attaquants arrivés… en retard L’ ambiance n’est pas au mieux au sein de

L’ ambiance n’est pas au mieux au sein de la sélection du Burkina Faso. Alors que le match décisif qui doit l’op-

important) alors qu’on prépare un match à domicile qu’il faudra ga- gner, c’est comme ne pas en faire du tout. Difficile de travailler les auto- matismes dans une situation pa- reille. Une partie de la presse burkinabée a relevé ce fait, sans pour autant le dramatiser.

poser à son homologue algérienne approche, pas moins de cinq joueurs ont pris du retard pour re- joindre le stage. Le plus intrigant - et aussi incompréhensible- est que trois des cinq retardataires sont les attaquants sur lesquels compte beaucoup le sélectionneur, Paul Put : Aristide Bance (Fortuna Düssel- dorf), Jonathan Pitroipa (Rennes) et Mamouni Dagano (Al Siliya du Qatar). Cela fait que le coach ne dis- posera de l’ensemble de son effectif que pour trois séances d’entraîne- ment (hier, aujourd’hui et demain).

Kadir «trahit» Pitroipa Cela ne sera pas «gobé» facile- ment pour autant par Paul Put, sur- tout que les joueurs sont protégés par la FIFA qui a arrêté le début de la semaine internationale à lundi dernier. Ils auraient pu venir ce jour-là au plus tard. Celui qui a le plus irrité le coach est Pitroipa. Ce dernier joue dans le même club que Foued Kadir, Rennes, mais l’atta- quant algérien a rejoint le stage d’Al- ger dimanche, alors que son coéquipier burkinabé n’est arrivé à Ouagadougou que mardi. De là à

Un entraînement sans attaquant n’en est pas un Il semble que Put en a été très ir- rité. Effectuer une séance d’entraî- nement en l’absence des trois principaux attaquants (auxquels il faut ajouter Nakoulma, le joueur de Bologne, qui joue un rôle offensif

dire qu’il y a du gaz dans l’air au sein de la sélection du Burkina Faso…

F. A.-S.

Les tickets pour les supporters

«indépendants» au bureau d’Air Algérie

L a question de la distribution des tickets aux supporters algériens qui viendront à Ouagadougou a été tran- chée hier, suite à une réunion de coordination entre les représentants

de la Fédération algérienne de football et des cadres de l’ambassade d’Algérie au Bur- kina Faso. Ainsi, les supporters qui vien- dront à travers les vols charters de Touring Voyages Algérie (les fameux 1000) se ver- ront remettre leurs tickets d’entrée à leur dé- barquement à l’aéroport international de Ouagadougou. Il faut rappeler que lesdits tickets sont inclus dans le package du voyage organisé.

responsables ont trouvé que c’est un point de collecte le plus pratique, vu qu’il se situe à mi-distance entre l’aéroport et le centre- ville.

Le siège de l’ambassade est trop éloigné Au départ, il était prévu que les tickets soient distribués au siège de l’ambassade d’Algérie à Ouagadougou. Cependant, l’éloi- gnement du l i e u

par rapport au centre-ville a été un facteur dissuasif. En effet, il y a environ une dou- zaine de kilomètres entre l’aéroport et Zone de bois, le quartier résidentiel où se trouve l’ambassade, ce qui fait un peu loin pour des Algériens étrangers à la ville et démunis de moyen de transport.

Les tickets disponibles dès ce matin Les 500 tickets en question seront dispo- nibles à partir d’aujourd’hui vers 08h30, au bureau d’Air Algérie. Seuls les Algériens pourront en bénéficier (le cas échéant, il sera demandé le passeport) afin d’éviter toute déperdition et, surtout, tout tra- fic de ces tickets, surtout que la FAF a dû insister auprès de la Fédéra- tion burkinabée de football, afin d’obtenir ce nombre relative- ment important de tickets.

20 bus réquisitionnés pour les supporters Les supporters algériens qui effectueront le déplacement à Ouagadougou
20 bus réquisitionnés pour les supporters
Les supporters algériens qui effectueront le déplacement à Ouagadougou
pour assister au match Burkina Faso-Algérie seront mis dans les meil-
leures conditions possibles. A cet effet, 20 bus ont été réquisitionnés pour
les transporter de l’aéroport au stade, puis du stade à l’aéroport. Ces bus,
équipés de toutes les commodités, ont été triés «au volet» par un mem-
bre du ministère des Affaires étrangères. D’autres bus sont mobilisés
pour parer à tout imprévu.

Un lieu à mi-distance entre l’aéroport et le centre-ville Reste le quota des 500 tickets destinés à la communauté algé- rienne résidant au Burkina Faso ainsi qu’aux supporters qui sont déjà là et ceux qui viendront par leurs propres moyens, que ce soit d’Algérie ou d’Eu- rope. Il a été décidé qu’il sera vendu dans le local du bureau d’Air Algérie à Ouagadou- gou, situé à la sortie de l’aéroport international. Après concertation, les

200 tickets pour les invités de la FAF Comme nous vous l’in- diquions hier, la FAF a éga- lement obtenu 200 tickets supplémentaires. Ils sont destinés aux familles des joueurs, au personnel de l’ambassade d’Algérie à Oua- gadougou ainsi qu’aux invités de Mohamed Raouraoua, pré- sident de la FAF, comme c’est l’usage dans pareils matchs offi- ciels.

F. A.-S.

De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou

De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Farid Adlène Hamza Nedjmeddine Kamel Aït Saâda Chouial
De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Farid Adlène Hamza Nedjmeddine Kamel Aït Saâda Chouial
De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Farid Adlène Hamza Nedjmeddine Kamel Aït Saâda Chouial
De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Farid Adlène Hamza Nedjmeddine Kamel Aït Saâda Chouial
De nos envoyés spéciaux à Ouagadougou Farid Adlène Hamza Nedjmeddine Kamel Aït Saâda Chouial

Farid

Adlène

Hamza

Nedjmeddine

Kamel

Aït Saâda

Chouial

Rahmouni

Sidi Athmane

Cherif

Le tirage au sort a renvoyé Oulad-Daoud à Ouaga

Bakir Oulad-Daoud avait cru en avoir terminé avec

le Burkina Faso, le 31 août dernier. Après 5 ans de

bons et loyaux services en tant que second de l’ambassa- deur en poste, il avait été rappelé à la centrale pour occu- per d’autres fonctions. Mais voilà que le tirage au sort des barrages a tout changé ! Avec le Burkina Faso comme ad- versaire et la décision prise par les autorités algériennes d’organiser un déplacement de supporters à Ouagadou- gou, il a été choisi pour coordonner l’opération sur place, du fait de sa très bonne connaissance de la capitale du Burkina Faso et ses relations privilégiées avec les autorités locales. Arrivé lundi dans la nuit à Ouagadougou, il est en train de coordonner l’opération arrivée des supporters et distribution des tickets. «Les autorités burkinabées sont très coopératives», tient-il à souligner. Si le match se terminait par un score avantageux pour l’Algérie, il pourra rentrer définitivement au pays avec le sentiment du devoir accom- pli mêlé du bonheur de voir l’Algérie proche du Mondial.

Une tribune de presse de 200 places sera inaugurée

A l’occasion du match Burkina Faso-Algérie, le stade du 4-Août, qui ne disposait pas d’une tribune

de presse, verra un espace aménagé à cet effet et pour de bon, paraît-il. En effet, une tribune de presse d’une capa- cité de 200 places sera inaugurée. Des tablettes y ont même été installées pour faciliter le travail des journa- listes. L’accès s’y fera exclusivement sur accréditation.

Des militaires gradés dans le football burkinabé

Décidément, il y a beaucoup de gradés dans le foot-

ball burki-

il y a beaucoup de gradés dans le foot- ● ● ball burki- nabé. Ainsi, le

nabé. Ainsi, le Directeur général de l’Office de ges- tion des infra- structures sportives (OGIS, l’équivalent de l’OCO à Ouaga- dougou), Boukary Ouédraogo, est un commandant, alors que le secré-

taire général ad- joint de la Fédération burki- nabée de football, Frédéric Oué- draogo, est un lieutenant.

Joyeux anniversaire Mesbah ! Après Madjid Bougherra, c’est au tour de Djamel Mesbah de fêter
Joyeux
anniversaire
Mesbah !
Après Madjid Bougherra,
c’est au tour de Djamel
Mesbah de fêter son an-
niversaire. Le gaucher
des Verts a fêté ses 28
ans dans une très belle
ambiance, hier à Sidi-
Moussa.

Ultime séance tactique, avant le départ Le dernier entraînement à Alger effectué, hier mercredi au Centre technique national de Sidi-Moussa, s’est dé- roulé dans une parfaite ambiance. Les joueurs, tous conscients de la mission qui les attend, ce samedi au stade du 4-Août face au Burkina Faso, s’en sont donnés à cœur joie aux différents exercices proposés par l’en- traîneur national, Vahid Halilhodzic, la veille du départ des Verts pour Ouagadougou. Les joueurs sont désor- mais prêts pour ce rendez-vous.

Maintenant, cap sur le match ! Vahid Halilhodzic a tout prévu, avant ce déplacement d’aujourd’hui en direction de Ouagadougou. Sur le plan purement technico-tactique, les choses ont été bien claires et chaque joueur sait ce qu’il doit faire, une fois sur le terrain, samedi contre le Burkina Faso. Le driver des Verts a tout expliqué à ses capés lors de cette ultime

séance tactique, exécutée hier en fin d’après-midi. M. A.

04
04

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup d’œil équipe nationale
Burkina Faso - Algérie
Burkina Faso - Algérie

Kadir «Ça va se jouer au mental, nous n’avons pas peur du Burkina»

en notre faveur, donc, il faudra être mé- fiants et bien se préparer.

Certains de vos camarades n’ont pas assez de temps de jeu, donc ils ne sont pas si compéti-

tifs qu’on le sou- haite, cela ne risque-t-il pas de vous jouer un mau- vais tour ?

J-2 Foued Kadir revient en sélection avec d’autres ambitions. Dans cet entretien, le buteur du
J-2
Foued Kadir revient en
sélection avec d’autres
ambitions. Dans cet
entretien, le buteur du
Stade Rennais met en garde
contre les conditions
climatiques et promet que
ses camarades et lui sont
prêts à laisser leur vie sur le
terrain pour garder leurs
chances intactes, avant
cette seconde explication
prévue le mois de
novembre à Blida.
Kadir, en confiance
depuis quelques
matchs avec
Rennes, se dit prêt
à
prendre sa place
à n’importe quel
moment.
De retour en sélection, un mot sur
cette convocation ?
Je suis très heureux d’avoir retrouvé
mes camarades et ma famille en sélec-
tion, il ne faut pas oublier que si j’ai
quitté l’Olympique de Marseille, c’est
pour justement bénéficier d’un meil-
leur temps de jeu pour pouvoir
retrouver mon niveau et du
coup ma place en Equipe na-
tionale. J’ai eu une discus-
sion avec le coach avant
ma sélection et il m’a ex-
pliqué qu’il fallait re-
trouver du temps et
du rythme de jeu, et
voilà, je suis à
Rennes et je réalise
tout ce qu’il a
exigé pour reve-
nir.
Vous avez joué
contre le Mali à
Ouagadougou,
des appréhen-
sions par rap-
port à cette
pelouse du
stade du 4-
Août…
à
«Si j’ai
C’est surtout
par rapport aux
conditions cli-
matiques qu’on a
des appréhensions.
quitté
l’OM,
c’est justement
pour vivre ce
match contre le
Burkina»
«L’idéal
serait
de ne
pas prendre
de but avant
le match
retour»
On sait que ça va
être assez compliqué.
On a joué face au Mali à
19h et il faisait super chaud et
là, on joue à 16h, assurément
qu’il fera aussi chaud. Ainsi, c’est
surtout par rapport à cela qu’il fau-
dra être attentif et bien savoir gérer
ses efforts.
Vous vous attendez à un match si-
milaire à celui livré contre le Mali à
Ouagadougou…
Pas vraiment, parce
que cette fois, on aura
en face de nous une
équipe du Burkina
assistée par son
grand public,
donc la pression et
la gestion du
«Pitroipa
est quelqu’un
de réservé, on
n’a pas beaucoup
parlé de ce
match»
«On a joué
contre le Mali à
19h, on avait
souffert de la
match ne seront
pas comme face au
Mali.
Comment se déroule ce
stage de préparation ?
On se prépare sereinement. Le
groupe s’est complété aujourd’hui
chaleur à Ouaga,
qu’en sera-t-il
donc à 16h ?»
(lundi) et on est tous conscients de
la mission qui nous attend dans ce
match aller contre le Burkina Faso.
On est tous motivés et il
à
«Charles
Kaboré est
connu,
je n’ai
pas besoin de le
présenter à mes
est connu, je n’ai pas besoin de le présenter à mes Les Verts dès aujourd’hui à

Les Verts dès aujourd’hui à Ouagadougou

l l Après s’être bien préparée ici à Alger, l’Equipe nationale se

rendra aujourd’hui à Ouagadougou où se jouera le match

aller de la double confrontation face au Burkina Faso, décisive pour une qualification au prochain Mondial 2014. Les Verts, dé- cidés à revenir avec un résultat probant, à même de leur permet- tre d’entrevoir la seconde manche à Blida avec plus de sérénité, rallieront la capitale burkinabée à bord d’un vol affrété par la compagnie aérienne Air Algérie. En plus de la délégation algé- rienne, 15 gardes du corps seront aussi du voyage avec eux, pour sécuriser le séjour de l’EN au pays des hommes intègres.

Halilhodzic se contente de 2 séances tactiques

l l Afin de préparer comme il se doit cette bataille de Ouaga-

dougou, le sélectionneur national a axé le plus gros de son

travail sur l’aspect psychologique. C’est ainsi qu’il s’est contenté

de 2 séances tactiques seulement, exécutées à Sidi Moussa pour peaufiner la stratégie de jeu qui sera adoptée, ce samedi, face au Burkina Faso.

au vice-champion d’Afrique. A partir de

là, l’important est de ne pas trop penser

notre adversaire ; à mon avis, le

mieux serait de bien canaliser nos forces pour être prêts le jour J, inch’Al- lah.

«Jouer 5, 10 minutes ou rester sur le banc m’importe peu, l’essentiel est que l’Algérie
«Jouer 5,
10 minutes ou
rester sur le banc
m’importe peu,
l’essentiel est
que l’Algérie
gagne»

Vous évoluez en France, cer- tains joueurs burkinabés jouent aussi en Ligue 1, que connaissez-vous de cette équipe ? On sait déjà qu’on aura affaire au dernier finaliste de la CAN. Après tout, le

Pour ce match-là ? Non, je ne crois pas, parce que ça va se jouer sur 90 minutes. On connaît tous l’im-

Burkina Faso est une solide équipe avec de bonnes indivi- dualités. Il faudra donc faire très at- tention. Je connais Charles Kaboré qui est un peu la star de cette équipe, on a évolué ensemble à Marseille. On res- pecte le Burkina, mais on n’a pas peur de cette équipe.

Vous connaissez aussi Pitroipa qui évolue avec vous à Rennes, vous allez certainement donner des

tuyaux à vos camarades sur cet atta- quant…

C’est normal, je vais les conseiller, c’est sûr, mais je pense que tous mes camarades connaissent un peu la qualité des joueurs, comme Kaboré ou Pi-

troipa, et leur rôle dans cette sélection du Bur- kina. Même le coach a aussi une bonne idée sur eux.

Et avec Pitroipa, ça se chambre un peu ? Pas du tout. Pitroipa est quelqu’un qui ne parle pas beaucoup, il est un peu dans son coin, et qui préfère s’exprimer sur le terrain donc voilà, on a eu certes une petite occasion pour en parler, mais pas plus que ça. Quel est pour vous le scéna- rio idéal pour cette rencontre aller ?

Le top, c’est d’essayer de re- venir avec une victoire mais bon, l’important dans ce genre

de match serait de ne pas prendre de but. Si on ne prend pas de but, on aura effectué la moitié du chemin. L’équipe se comporte bien à l’exté- rieur, avec cette bonne campagne du

mois de juin et ces deux succès arra- chés face au Bénin et au Rwanda… Ces victoires-là nous ont été très utiles. Elles nous ont fait gagner en confiance et en expérience. Les matchs

l’extérieur étaient un peu notre point négatif en Equipe natio- nale, mais depuis

portance de ce match, on est prêts à tout donner, le mental va faire la différence. Pensez-vous que c’est le match des joueurs ? Oui, il y a une Coupe du monde au bout qui va se jouer en plus au Brésil. Personnellement, j’ai déjà disputé un Mondial en 2010, et j’aimerais tant jouer un autre au Brésil. C’est le rêve de tout joueur de participer à une Coupe du monde. Vous avez joué une Coupe du monde sans prendre part aux quali- fications, c’est l’occasion cette fois pour vous, Mesbah, Medjani et les autres de connaître cet exploit… C’est exactement ça. On a à cœur d’offrir au peuple cette joie de qualifier l’Algérie au Mondial 2014. Ça s’est passé comment les retrou- vailles avec vos équipiers ? (Rires) Tout s’est passé naturellement, je reviens dans un groupe que je connais, je ressens exactement ce que peut ressentir quelqu’un qui retrouve sa famille. Il n’y a aucun souci par rapport à ça. Le coach Vahid est certainement content d’avoir retrouvé un joueur compétitif et en confiance, vous a-t- il touché un mot ? C’est sûr que c’est toujours bien de rallier la sélection en ayant beaucoup de matchs dans les jambes. Ça rassure tout le monde quoi, mais on n’en a pas encore parlé. Êtes-vous prêt à prendre votre place ? Si je suis ici, c’est que je suis prêt à prendre ma place. Tout comme mes ca- marades en stage, je ferai de mon mieux pour convaincre le coach. Après, jouer 5, 10 minutes, une mi-temps ou un match complet, cela m’est égal, l’im- portant est que l’Algérie revienne avec une victoire de Ouaga.

Le public algérien sera en nombre important à vous soutenir à Ouaga- dougou, cela sera-t-il un atout ou une pression supplémentaire ? C’est toujours bien d’être soutenus par ses supporteurs. On connaît les Al- gériens, ils ne lâchent jamais leur équipe, et croyez-moi, leur présence va nous transcender et nous pousser à puiser au fond de nous-mêmes pour les rendre heureux.

règne une excellente am- biance au sein du groupe qui vit très bien ensemble. Ce
règne une excellente am-
biance au sein du
groupe qui vit très
bien ensemble.
Ce match aller se
présente comment
pour vous ?
C’est un match très diffi-
cile. On s’attend à une
confrontation très costaud face
quelques mois, ça
marche bien, on arrive à
gagner et à enchaîner les
performances en dehors
de nos bases. On a fran-
camarades»
chi ce cap là, mais ça
reste un match très diffi-
cile d’autant plus qu’on va
jouer à 16h, donc les condi-
tions climatiques ne seront pas
Entretien réalisé par
Moumen Aït Kaci Ali

L’arrivée à 13h30 (heure locale)

l l Le départ du vol spécial d’Air Algérie

qui transportera les coéquipiers de Mad-

jid Bougherra est prévu ce matin à 11h, heure algérienne. Le voyage durera au moins 3 heures et demi. Les capés sont donc atten- dus à l’aéroport de Ouagadougou vers 13h30, heure locale, 14h30 heure algérienne. Ce qui permettra aux joueurs de l’EN de s’acclimater aux conditions métrologiques qui règnent au Burkina Faso, avant cette empoignade cru- ciale qui les attend samedi à partir de 16h (heure locale).

Séance de décrassage cet après-midi l l Comme cela est de coutume, le sélection-

neur national a prévu une séance de décrassage ce jeudi. Après leur long voyage, les joueurs vont se dégourdir les jambes durant quelques minutes sur un terrain gazonné, situé non loin du lieu d’hébergement des Verts, à l’hôtel Laico.

Plusieurs séances vidéo pour décortiquer le jeu des Etalons

l l Le driver des Verts a surtout préféré

bien expliquer l’aspect technique à ses

capés, en visionnant plusieurs fois quelques séquences des matchs des Etalons. Convaincu que tout se jouera au mental, comme l’ensem- ble des joueurs de l’EN interrogés à propos de ce premier match qui aura lieu à Ouagadou- gou nous l’ont signifié à travers leurs déclara- tions, Halilhodzic ne rate aucune occasion pour les motiver et les exhorter à bien appli- quer ses consignes sur le terrain.

www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil N° 2431 Jeudi 10 octobre 2013 05 Aucun joueur blessé
www.lebuteur.com équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
équipe nationale
Coup d’œil

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

05
05

Aucun joueur blessé parmi le groupe

Halilhodzic aborde

Burkina Faso-Algérie J-2
Burkina Faso-Algérie
J-2

le Burkina avec sérénité

Cela s’est passé lors de la séance de mardi B ien que le sélec- tionneur
Cela s’est passé lors de la
séance de mardi
B ien que le sélec-
tionneur natio-
nal n’ait cessé
d’afficher sa
grosse inquié-
tude au sujet du
manque de compétition ac-
cusé par la plupart de ses
joueurs, la préparation pour
ce match aller face au Bur-
kina Faso se déroule dans de
parfaites conditions. Le
moins que l’on puisse dire
est que Vahid, n’a pas trop
de tracas. En effet, mis à
part l’enjeu du match qui
peut mettre sous pression le
technicien bosnien, le fait
que ses joueurs (les 26
convoqués) soient en bonne
santé et qu’il n’y a aucun
blessé à signaler constitue
Vahid a essayé
deux variantes et
hésite toujours
Ouagadougou aujourd’hui, les
joueurs de la sélection nationale
un avantage considérable,
lorsqu’on sait que l’EN avait
souvent été pénalisée par les
blessures de ses meilleurs
joueurs, avant chaque grand
rendez-vous et autres compé-
titions internationales. Halil-
hodzic a eu la chance de
convoquer tous ses joueurs
habituels abordant, du coup, la
rencontre de samedi avec une
certaine sérénité. Un facteur
important qui permettra aux
Verts de garder toutes leurs
chances de revenir avec un
bon résultat de ce périlleux
déplacement à Ouagadougou.
En 2009, avant le
match face à
l’Egypte, la moitié
des titulaires étaient
blessés
Il devait trancher
hier sur son onze
L’on se rappelle qu’à l’époque
de Rabah Saâdane, et avant
chaque match important, la
liste des joueurs blessés ne ces-
sait de s’allonger. Les Algériens
se souviennent de la frénésie
qui avait précédé la rencontre
face à l’Egypte, au Caire, le 14
novembre 2009. Ce match, le
dernier de la phase des poules
des éliminatoires, avant celui
du barrage, avait été préparé
dans des conditions très com-
pliquées. En effet, la moitié des
joueurs titulaires souffraient
de blessures et n’étaient pas
certains de tenir leur place lors
de cette rencontre décisive. On
citera Bougherra, Antar Yahia,
Ziani, Matmour et Meghni. Le
staff technique de l’époque
avait eu toutes les peines du
monde pour travailler sereine-
ment lors des séances d’entraî-
nement. Tous ces joueurs
avaient été contraints de suivre
des entraînements spécifiques,
et cela avait mis dans l’embar-
ras Rabah Saâdane. Ce der-
nier, contrairement à Vahid,
ne pouvait pas réellement se
targuer d’avoir un effectif de
qualité très riche. A cette
époque, l’EN avait fait avec les
moyens du bord, mais surtout
a joué avec beaucoup de cœur
et de volonté. Ce samedi, le
peuple algérien espère voir le
même état d’esprit sur la pe-
louse du stade du 4-Août.
S. F.
Paul Put : «L’Algérie part avec un avantage sur nous, mais
je suis convaincu qu’on réalisera un bon résultat»
P eu bavard dans les médias
depuis quelques semaines
maintenant, le sélectionneur
que la partie sera prise au sérieux,
comme ça a été le cas pour celles
d’avant. «Pour être honnête, nous le
du Burkina Faso, Paul Put, s’est lon-
guement exprimé sur le site de la
Confédération africaine de football,
cafonline.com, où il a essentielle-
ment parlé de la rencontre entre sa
sélection et celle de l’Algérie. Le
technicien belge a affirmé, une nou-
velle fois, que pour cette confronta-
tion en barrage, c’est bien les Verts
qui partent favoris, mais sans pour
autant sous-estimer son équipe qu’il
considère assez forte capable de dé-
crocher le billet qualificatif pour le
Mondial brésilien. «L’Algérie est une
grande nation de football qui a déjà
participé à la Coupe du monde et à
plusieurs CAN, dont une victoire en
1990. C’est une équipe qui a l’expé-
rience des grands tournois et possède
des joueurs évoluant dans de grands
clubs européens. Alors que nous
étions à notre première finale d’une
CAN qui s’est jouée cette année en
Afrique du Sud, nous nous retrou-
vons aujourd’hui à postuler à une
qualification en Coupe du monde.
Nous devons être honnêtes en recon-
naissant que c’est un avantage pour
l’Algérie. Mais je peux affirmer que
j’ai confiance en mon groupe pour
réaliser quelque chose de positif.»
«Mes joueurs sont motivés
mais sereins»
En dépit du cachet spécial de la ren-
contre de ce samedi, Paul Put, se-
rein, a assuré qu’il ne procédera pas
à des changements au niveau de la
préparation de son team, affirmant
préparons dans le même esprit que les
précédents matchs. Nous sommes des
professionnels et nous prenons tous
les
matches au sérieux. Nous savons
que si nous nous qualifions, ce sera
historique. Ce qui fait que tout le
monde est conscient et concentré et
les
joueurs sont très motivés mais se-
reins.»
«Il faudra gagner
sans encaisser»
Comment aborder cette première
rencontre face à l’Algérie ? A cette
question, le patron de la barre tech-
nique des Etalons a répondu : «C’est
un
peu difficile pour toute équipe qui
joue d’abord chez elle, alors qu’on au-
rait préféré se déplacer à l’aller, mais
nous n’avons pas le choix. Cela signi-
avons aussi notre petite expérience
pour avoir croisé de grands pays de
football, comme le Ghana, le Nigeria,
la Zambie et cela me met en
confiance et également mes joueurs
qui savent qu’ils doivent réussir un
bon résultat à domicile.»
«La clé du match ? La
patience»
Pour ce qui est de la clé de cette ren-
contre, l’ancien sélectionneur de la
Gambie a révélé que c’est la patience
qui fera la différence. «La clé du
match ? Je dirais que c’est la patience.
Dès que vous vous énervez, vous pre-
nez un risque. La patience est notre
message et je suis convaincu que nous
allons réaliser un bon résultat.»
«Ça me déçoit de voir
qu’il n’y a pas
d’engouement de
nos supporters
dans la grande
rencontre»
Pour conclure,
Paul Put a tenu
à lancer
un appel aux supporters burkinabés,
les appelant à se rendre en masse au
stade, ce samedi, pour encourager
leur équipe, lui qui a constaté que
même à l’approche du match, il n’y a
pas du tout d’engouement de la po-
pulation dans les rues de Ouaga-
dougou. «Je voudrais demander au
public burkinabé de se déplacer mas-
sivement pour soutenir leur équipe
nationale parce que nous sommes
aux portes d’une Coupe du monde. Je
suis un tout petit peu déçu parce que
je ne sens pas l’esprit des supporters à
quelques jours du match. Je ne vois
aucun drapeau dans les rues ni au-
cune image qui montrent qu’il y a un
match important. Dans mon pays, la
Belgique, il y a une forte mobilisa-
tion et beaucoup de publicité au-
tour de l’équipe nationale dans
tous les médias et tout le monde
ne parle que des Diables rouges.
Je ne sais pas si c’est dans la cul-
ture du Burkina, mais les gens doi-
vent se mobiliser.»
ce
samedi.
Vahid met en garde
son
groupe
fie
qu’il faudra faire très attention et
pour cette
ne
pas encaisser tout en cherchant à
gagner. C’est un match toujours spé-
cial, parce qu’il faut faire des calculs.»
«Le fait d’avoir rencontré
de grandes sélections
comme le Ghana, le Nigeria
et la Zambie nous aidera à
contrer l’Algérie»
Et d’enchaîner : «Il faut qu’on reste
très concentrés, surtout sur les
contre-attaques. Et comme ils ont
des joueurs qui évoluent dans de
grands championnats, ils peu-
vent faire la différence à ce
niveau. De
S. F.
o
f a ç o n ,
t
u
t
e
Faso, a
n
o u
s
eu lieu hier.
S. F.

A vant de prendre le vol à destination de

continuaient leur préparation pour ce match barrage, au centre technique national de Sidi Moussa. Avant-hier après-midi, une nouvelle séance d’entraînement s’est tenue sur la pelouse principale du centre. Durant cette séance, le coach national a axé essentiellement son travail sur le volet tactique, mettant en place plusieurs ateliers. Un match d’application a été pro- grammé vers la fin et a permis à Halilhodzic de mettre déjà en place son probable onze qui dé- butera ce samedi. Selon les échos qui nous sont parvenus, le sélectionneur national a essayé deux variantes de jeu durant ce test d’applica- tion, ce qui signifie qu’il n’est pas encore fixé de manière définitive sur le dispositif tactique qu’il mettra en place lors de la rencontre.

Par ailleurs, et comme la dernière séance, à huis clos, était prévue pour hier après-midi, Vahid en a profité pour trancher quasiment sur le onze qui débutera face aux Etalons et le schéma tactique à utiliser. A 90%, le sélection- neur national a dans sa tête son plan de bataille. Reste à espérer que d’ici à là, il n’y aura pas de joueurs blessés qui pourraient compliquer da- vantage la tâche aux Verts. S. F.

Les joueurs ont encore supervisé les Etalons

Après une première séance de vi- sionnage de l’adversaire effectuée

lundi soir, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a de nouveau re- groupé ses joueurs, avant-hier soir,

salle du centre tech-

nique de Sidi Moussa, afin de super- viser deux autres matchs des Etalons. L’occasion pour les Verts de connaître davantage leur futur adversaire et se fixer de manière plus précise sur ses

points forts et faibles. Halilhodzic, qui accorde une grande importance à l’étude du jeu des Burkinabés, dispose désormais d’une plus grande idée sur l’équipe, de quoi l’aider à mettre en place son meilleur dispositif tactique

Lors de cette séance de visionnage, Vahid Halilhodzic ne se privait pas d’arrêter presque systématiquement la vidéo pour expliquer à ses poulains le jeu des Burkinabés. Le coach national a tenu une énième fois à mettre en garde ses joueurs contre tout relâche- ment qui pourrait coûter très cher à l’EN lors de cette manche aller. Il a aussi donné beaucoup de consignes. Rigueur et concentration seront donc les maîtres-mots au stade du 4-Août de Ouagadougou, ce 12 octobre. Sou- lignons, enfin, qu’une nouvelle séance de visionnage, la dernière sans doute avant le déplacement pour le Burkina

06
06

De nos envoyés spéciaux au Maroc

De nos envoyés spéciaux au Maroc Lyès Aouiche Hamza Berkaoui

Lyès

Aouiche

De nos envoyés spéciaux au Maroc Lyès Aouiche Hamza Berkaoui

Hamza

Berkaoui

N° 2431

www.lebuteur.com Coup d’envoi JSK Tout sur le départ pour Agadir ou Les moins Kabyles logue,
www.lebuteur.com
Coup d’envoi JSK
Tout sur le départ pour Agadir
ou Les moins Kabyles logue, sont marqué depuis par hier un à long Agadir, voyage après d’Alger une journée vers Casa- plus
blanca, par
avion. Puis de là pour Agadir par route.

Un membre des Ultras Kabylie Boys sera présent

8h, Yarichène et Ali Azzouaou s’occupent de l’enregistrement des bagages

Jeudi 10 octobre 2013

Maroci «Je serai d’attaque ce vendredi»

Q uelques minutes avant de pren- dre place dans le vol en direc- tion de
Q uelques minutes
avant de pren-
dre place dans
le vol en direc-
tion de Casa-
blanca, le milieu
vous cache pas que ça n’a pas été fa-
cile pour moi. Mais depuis que le
staff médical m’a rassuré, je suis
vraiment soulagé. Le médecin m’a
donné son feu vert et je sais que je
peux jouer sans prendre le moindre
risque. Cela me réconforte.»
Afin d’être à jour sur leur
page officielle, les Ultras Ka-
bylie Boys seront représen-
tés par un de leurs membres
Contrairement aux habitudes,
Yazid Yarichène et Rachid Ali Az-
zouaou se sont déplacés tôt à l’aé-
à Agadir qui effectuera le
récupérateur Tayeb
Maroci nous a fait savoir qu’il sera
d’attaque ce vendredi pour le match
amical face à Hassania Agadir. «La
bonne nouvelle, c’est que je serai d’at-
déplacement au Maroc. Le
jour de la rencontre, les fans
de la page pourront suivre
sur facebook le match en
direct.
taque ce vendredi. Je vais rechausser
mes crampons pour cette rencontre
qui me tient à cœur. Même s’il ne
s’agit que d’un match amical, cela me
permettra de gagner du temps de
jeu. L’ambiance de la compétition me
manque terriblement et j’ai vraiment
besoin de retrouver mes sensations.»
«Ce match nous sera utile,
avant Sétif»
Pour ce qui est de cette rencontre
amicale, Maroci estime que c’est un
bon test, en prévision de la pro-
chaine grande affiche face à l’ESS.
«Ce match sera bénéfique pour nous.
D’une part, cela nous permettra de
changer d’air et de casser la routine
des entraînements, en se déplaçant à
Agadir. En second lieu, je dirais que
c’est une bonne chose, en prévision
du match de Sétif. Ce sera une pré-
paration pour nous. On doit corriger
certaines lacunes dans le jeu pour ef-
fectuer le moins d’erreurs possibles,
dans 10 jours, à Tizi Ouzou.»
L. A.
roport pour entamer les
démarches administratives liées à
l’enregistrement des bagages. Une
fois que les joueurs sont arrivés
sur place, ils n’ont eu qu’à déposer
leur sac et récupérer leur carte
d’embarquement.
Les supporters
encouragent les
joueurs
Ebossé : «On
a une réputation
à défendre»
C’est vers les coups de
8h30h que les premiers
joueurs kabyles ont com-
mencé à arriver à l’aéroport
international Houari-Bou-
medine. L’enregistrement
des bagages a coïncidé avec
l’arrivée de certains suppor-
ters. Profitant de la présence
des joueurs kabyles, plu-
sieurs fans du club ont sou-
haité bonne chance aux
joueurs lors de cette ren-
contre amicale internatio-
nale de vendredi prochain.
8h30, arrivée d’un
premier groupe
de joueurs
«Le staff médical
m’a rassuré»
Concernant sa blessure aux adduc-
teurs, Maroci estime qu’elle fait par-
tie du passé. «J’ai vraiment souffert
des douleurs aux adducteurs. Je ne
C’est vers les coups de 8h30 que
nous avons aperçu les premiers
joueurs de la JSK. Asselah, Madi,
Merbah et Bencherifa ont été les
premiers à récupérer leur carte
d’embarquement. Par la suite, le
second groupe est arrivé 15 mi-
nutes plus tard composé de
joueurs venus de Tizi Ouzou.
9h30, tout le monde
à la salle
d’embarquement
«Les dirigeants de Hassania Agadir ont
choisi la JSK, cela prouve que c’est un
grand club. Nous avons donc une réputa-
tion à défendre, même s’il ne s’agit que
d’un match- gala. On se donnera à
fond dans cette rencontre pour
honorer le football algé-
rien.»
30’ de retard
sur le vol
Les supporters
veulent savoir si le
match sera télévisé
«On préparera
la suite du
championnat»
Prévu initialement à 9h55,
le vol de la compagnie Air
Algérie en direction de Ca-
sablanca a connu un retard
de 30 minutes environ. Les
Kabyles ont quitté Alger
vers 10h30 et sont arrivés à
destination, après près de
deux heures de vol.
Après avoir achevé l’opération en-
registrement des bagages, les
joueurs ont pris place au niveau
de la salle d’embarquement. Il était
9h30 lorsque les camarades de
Malik Asselah ont récupéré leur
passeport au niveau de la PAF.
Certains en ont profité pour ache-
ter quelques magazines.
Bencherifa :
10h30, place dans
l’avion
Les quelques supporters de la JSK présents hier
à l’aéroport international Houari-Boumediène se
sont renseignés auprès des dirigeants sur la re-
transmission du match amical de vendredi pro-
chain, opposant Hassania Agadir à la JSK, à
partir de 16h. Les dirigeants n’ont pu donner de
réponse, du moment qu’il faudra attendre de
connaître le programme de la chaîne ma-
rocaine Arriadia qui pourrait retrans-
mettre le match.
La cafétéria,
Le latéral gauche Walid Bencherifa, qui re-
trouve petit à petit la compétition, fait lui aussi
de ce match l’occasion de retrouver ses sensa-
tions. «Ce match est une bonne préparation.
On n’ira pas seulement pour se balader à Aga-
dir. Nous avons un autre RDV important en
championnat qu’il ne faudra pas rater. Je fais
aussi de ce match amical l’occasion de gagner
en temps de jeu. J’en ai besoin pour re-
trouver ma meilleure forme.»
première
destination
En attendant de prendre
place dans l’avion, certains
joueurs se sont donné RDV
C’est vers les coups de 10h30 que
l’ensemble des membres de la dé-
légation kabyle ainsi que les pas-
sagers en direction de Casablanca
ont pris place dans l’avion. Une
fois à bord de l’appareil, les
joueurs discutaient avec plusieurs
passagers qui ont demandé à en
à la cafétéria de l’aéroport.
Quelques minutes plus tard,
les dirigeants les ont appelés
savoir davantage sur le déplace-
ment de la JSK à Agadir. Ils ont
bien évidemment souhaité bonne
à prendre place au niveau
de la salle d’embarquement.
chance aux Kabyles, même s’il ne
s’agit que d’un match amical.
Le
père de Bencherifa
au côté de son fils
Comme à ses habitudes, le père de Walid
Bencherifa a tenu à effectuer le déplacement avec
l’équipe pour suivre les prestations du club kabyle mais
aussi celles de son fils. Apparemment, c’est une habitude
chez le papa de Walid qui ne rate presque plus aucun match
de la JSK.
«La JSK est un club
que j’apprécie beaucoup»
Profitant de sa présence, nous nous sommes entrete-
nus avec le père du joueur qui nous dira : «Je ne suis
pas les matchs de la JSK uniquement pour Walid.
J’aime bien suivre les performances de mon
fils et aussi voir la JSK jouer. C’est un
club que j’apprécie beau-
coup.»
Hannachi
très sollicité
Le
retour au pays
prévu dimanche
Une
délégation de 33
personnes
A l’aéroport Houari-Boume-
diène, le président Moh Cherif
Hannachi était très sollicité par
les nombreuses personnes qui
l’ont reconnu. Les supporters de
la JSK ont longuement discuté
avec le président, tout en lui de-
mandant de faire de son mieux
pour que l’équipe reste sur cette
courbe ascendante jusqu’à la fin
de la saison.
Gassi
n’a pas été du
voyage
La délégation kabyle sera de
retour dimanche prochain à Alger,
soit 48 heures après le match
amical face à Hassania Agadir.
D’après le staff technique, il y
aura une séance d’entraînement
lundi, avant de libérer les joueurs
pour la fête de l’Aïd prévue
mardi.
Les Kabyles se sont déplacés à Aga-
dir avec une délégation de 30 personnes
seulement qui comprend 20 joueurs, 3
membres du staff technique, 2 membres
du staff médical, 1 garde- matériel et 7 di-
rigeants dont le président Hannachi. Par
ailleurs, voici les noms des joueurs retenus
: Asselah, Mazari, Amara, Remache,
Oukel, Merbah, Benlamri, Mekkaoui, Ben-
cherifa, Sedkaoui, Yesli, Maroci, Aouedj,
Lamhene, Madi, Beziouen, Messaâ-
dia, Ebossé, Chibane et Fer-
gane.
Heureux papa, il y a une se-
maine, l’assistant d’Aït Djoudi, en
l’occurrence Salem Gassi, n’a pas
été du voyage à Agadir, hier. Il a pré-
féré rester auprès de sa petite fa-
mille. Une décision qui a été
acceptée par les dirigeants du
club. Gassi reprendra donc
son travail ce lundi à
Tizi.
Une décision qui a été acceptée par les dirigeants du club. Gassi reprendra donc son travail
Une décision qui a été acceptée par les dirigeants du club. Gassi reprendra donc son travail
www.lebuteur.com JSK Coup franc
www.lebuteur.com
JSK
Coup franc

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

JSK Coup franc N ° 2 4 3 1 Jeudi 10 octobre 2013 07 Hannachi «Un
07
07

Hannachi

«Un ou deux nouveaux joueurs au mercato, sans plus»

De nos envoyés spéciaux au Maroc

De nos envoyés spéciaux au Maroc Lyès Aouiche Hamza Berkaoui

Lyès

Aouiche

De nos envoyés spéciaux au Maroc Lyès Aouiche Hamza Berkaoui

Hamza

Berkaoui

H ier matin, quelques minutes seulement avant l’embarquement de la JSK à desti- nation de Casa-

blanca d’où l’équipe ralliera Agadir,

à l’occasion du match-gala JSK-

HUSA, en ouverture de la cérémo- nie d’inauguration du nouveau stade d’Agadir, nous nous sommes entretenus avec le premier respon- sable de la SSPA, Mohand-Cherif Hannachi, qui a conduit la déléga- tion algérienne. Ayant été très solli- cité par nos voisins du Maroc, Hannachi a tenu à marquer sa pré- sence. Invité par nos soins à nous livrer ses impressions, il nous dira :

«Suite à l’invitation officielle qui nous est parvenue depuis plusieurs jours de la part de nos amis et frères d’Agadir, nous avons vite répondu favorablement. Nous considérons l’événement important pour cette ville d’un pays voisin, donc nous te- nons à partager avec eux ce moment de bonheur. Notre présence à Agadir répond, à mon sens, à un devoir de renforcer les relations fortes déjà existantes entre la JSK et le club de Hassania.»

«J’ai tenu à accompagner l’équipe, vu l’importance de l’événement»

Etant le chef de la délégation de la JSK à Agadir, Hannachi veut montrer à nos voisins toute l’im- portance qu’il a accordée à cet évé- nement : «J’ai tenu à être moi-même chef de la délégation de la JSK à Agadir, pour la simple et unique rai- son que le rendez-vous est très im- portant et que les dirigeants de HUSA ont beaucoup insisté pour que je vienne. En plus de l’invitation adressée au club, le président de Hassania, qui est un bon ami, m’a envoyé plusieurs messages pour que j’accompagne l’équipe.»

un plus, je vous le promets.»

«La JSK s’autofinancera d’ici à la fin de la saison, c’est un projet qui nous tient à cœur»

Et pour étayer ses propos, Han-

nachi rassure que même sur le plan financier, l’équipe devrait trouver une nouvelle formule pour assurer ses différentes charges de la saison, en concrétisant quelques opérations

au bénéfice du club : «L’argent reste

le nerf de la guerre et la JSK, à l’ins-

tar de tous les autres clubs du pays, nécessite des moyens colossaux pour assurer ses opérations et ses diffé- rentes dépenses de la saison. Nous sommes derrière un projet, celui de concrétiser des opérations qui per-

mettront au club de s’autofinancer d’ici à la fin de la saison.»

«Quand notre stade sera ouvert, Tizi sera, inch’Allah, la destination privilégiée des Verts»

L’achèvement des travaux du nouveau stade de 50 000 places de Tizi est le souhait le plus cher de tous les supporters du club kabyle. Hannachi dira à ce propos : «J’es- père qu’on aura la chance d’inau- gurer notre nouveau stade. Je vous assure que c’est un vrai bijou, meilleur que celui d’Agadir et plus grand. Nous l’attendons avec impatience. A son ouverture officielle, il sera la destination privilégiée pour notre sélection nationale.»

«Les joueurs ont oublié le faux pas de Chlef»

Pour ce qui est de l’ambiance qui règne au sein de l’effectif, notam- ment depuis l’amer match nul concédé à Chlef, Hannachi en-

chaîne : «L’équipe a repris cette se- maine les entraînements à Tizi dans une bonne ambiance. Les joueurs ont oublié le faux pas et ne pensent qu’à récupérer les points perdus. Nous leur avons beaucoup parlé, en mani- festant notre soutien. A eux mainte- nant de trouver les ressources mentales nécessaires pour renouer avec la dynamique de bons résul- tats.»

«Je veux un stade plein lors de JSK-ESS»

À une semaine de l’affiche JSK- ESS qui polarise déjà toute l’actua- lité, Hannachi dira : «Depuis le début de la saison, les supporters sont derrière leur équipe. Ils sont mobilisés et leur retour en force au stade apporte un plus à l’équipe. Pour ce prochain match contre l’ESS qui nous distance de deux points, je les appelle à remplir le stade du 1 er -Novembre.»

«Notre parcours est bon, le meilleur est à venir»

Quant au bilan qu’il dresse après huit journées du championnat, Hannachi semble plutôt satisfait :

«Le championnat a consommé la se- maine dernière sa 7 e journée. Il faut qu’on continue à gérer notre bon par- cours. Evidemment, cela ne viendra que grâce aux efforts supplémen- taires des joueurs. Notre parcours, jusqu’à présent, est positif, et je suis même persuadé que le meilleur est à venir.»

«Le wali de Tizi n’est pas satisfait du retard accusé» A propos du retard considé-
«Le wali de Tizi n’est
pas satisfait du retard
accusé»
A propos du retard considé-
«Le staff technique n’a pas
à s’inquiéter, la direction
mettra tous les moyens»
rable accusé dans l’avancement
des travaux, Hannachi inter-
pelle les responsables, à tous les
niveaux, pour intervenir auprès
«Je remercie les dirigeants
de l’HUSA d’avoir choisi la
JSK»
du groupement d’entreprises
chargées de sa réalisation de re-
doubler les effectifs pour rattra-
per le retard : «Les travaux
avancent toujours au ralenti. Il n’y
Pourquoi le choix de la JSK,
Hannachi dira : «Tout d’abord, je
tiens à remercier vivement les diri-
geants de l’HUSA d’avoir pensé à la
JSK. C’est vraiment gentil de leur
part. Comme tout le monde le sait,
la JSK a une bonne réputation en
Afrique et au Maghreb.»
a aucun changement. Je me rends au
stade presque tous les jours et j’ai le
regret de vous le dire que ça n’avance
pas.»
«Nous sommes de tout
cœur avec la sélection
et je souhaiterai une
victoire à Ouagadougou»
«La JSK se porte mieux,
que les supporters
maintiennent leur
mobilisation»
«L’ESS ? Nous y penserons
une fois de retour à Tizi»
Interrogé sur les objectifs de son
club pour cette confrontation, sa-
chant que dans une semaine, son
Lors de cette intervention, Han-
nachi s’est également adressé aux
supporters de la JSK à travers les
équipe va recevoir l’Entente de Sétif
Toute réussite nécessite la conju-
gaison des efforts des membres du
staff technique et des responsables
de la direction, pour pouvoir attein-
dre les objectifs fixés en début de
saison. Ainsi, pour cette nouvelle
saison, tout le monde aura remar-
qué que la JSK réalise un bon début
et Hannachi promet de ne pas lési-
ner sur les moyens pour améliorer
encore plus la situation : «Le staff
technique peut être rassuré, la direc-
tion ne lésinera pas sur les moyens
pour réussir une bonne saison.»
Quant au renfort attendu au pro-
chain mercato hivernal, Hannachi,
qui s’abstient pour l’instant de citer
les compartiments ciblés, laissant
Aït Djoudi décider à la fin de la
à Tizi, pour le compte de la hui-
tième journée du championnat, le
boss kabyle ajoute : «J’estime que le
moment n’est pas propice pour parler
phase aller, dira toutefois : «Il reste
encore quelques journées à jouer, et
d’ici la fin de la phase aller, Aït
Djoudi aura une idée sur les joueurs
à libérer au prochain mercato. Seule-
ment, je peux vous dire que nous ne
ferons pas de folie. On recrutera un
ou deux joueurs capables d’apporter
quatre coins de la Kabylie, pour les
appeler à maintenir cette mobilisa-
tion dynamique afin de pousser le
club encore plus haut : «Je tiens à
rassurer tous les amoureux du club,
En conclusion, Hannachi a évo-
qué le match Burkina Faso-Algérie
qui se jouera à Ouagadougou,
comptant pour les barrages du
Mondial brésilien, en disant : «Nous
sommes de tout cœur avec la sélec-
tion nationale. Ce match face au
Burkina Faso est très important
pour notre sélection. Nous sommes
tous derrière elle, tout le peuple algé-
rien va être derrière les Verts. J’es-
père une victoire ce samedi à
la JSK se porte mieux cette année et
de l’ESS. Ce match face à Agadir
s’inscrit dans un cadre purement
amical, pas plus. Nous penserons à
l’ESS une fois de retour à Tizi.»
nous veillerons toujours à la bonne
marche de l’équipe. J’appelle les sup-
porters à maintenir cette mobilisa-
tion, car les joueurs ont besoin de
leur soutien.»
Ouagadougou, afin de préparer le
match retour dans de bonnes condi-
tions. Le Mondial est un événement
très important, on doit se qualifier.»
L. A.
08
08

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com JSK Coup d’œil
www.lebuteur.com
JSK
Coup d’œil

De nos envoyés spéciaux au Maroc

De nos envoyés spéciaux au Maroc Lyès Aouiche Hamza Berkaoui

Lyès

Aouiche

De nos envoyés spéciaux au Maroc Lyès Aouiche Hamza Berkaoui

Hamza

Berkaoui

Ebossé a failli rater le déplacement au Maroc

n n Le club marocain d’Agadir qui s’ap-

prête à inaugurer son nouveau stade, ce samedi, a décidé de partager ce moment tant attendu avec la JS Kabylie. D’ail- leurs, les responsables ka- byles n’ont pas hésité la moindre seconde à ré- pondre favorablement à cette invitation. Pour preuve, les coéquipiers de Djamel Benlamri se sont tous présentés hier matin, à l’aéroport Houari Bou- mediene. Seulement, l’un des éléments kabyles a failli rester en Algérie. Il s’agit de l’attaquant Al- bert Ebossé. Le Came- rounais s’est, en effet, déplacé à l’aéroport sans sa carte de séjour, la- quelle a été laissée à Tizi Ouzou. Comme tout le monde le sait, chaque étranger qui exerce en Algérie doit avoir un titre

de séjour délivré par la wilaya de résidence et ce, pour pouvoir se déplacer.

Les Kabyles à pied d’œuvre à Agadir

M oins d’une se- maine après le match nul à l’ex- térieur devant l’ASO Chlef, un but partout, la

formation kabyle a repris le chemin de l’entraînement lundi soir, au stade du 1er-Novembre. Une séance mar-

quée par l’absence de quatre joueurs à l’image de Rial, qui a été convoqué en équipe nationale, Madi, Ben- lamri, Sedkaoui et Belakhdar. En effet, le premier responsable à la barre technique ne voulait pas aug- menter la charge de travail à moins de 48 heures du match gala face à Agadir, prévu ce samedi. Comme révélé précédemment par nos soins, la délégation kabyle s’est envolée, hier matin, à destination du Maroc avant de rallier la ville d’Agadir l’après-midi. Après une heure et demie de vol, l’avion trans- portant les Canaris a atterri sur le tarmac de Casa à 12h30. Les joueurs kabyles n’ont pas trop tardé pour ac- complir les formalités doua- nières et rejoindre le hall de l’aéroport.

Des fleurs pour accueillir la délégation kabyle

A son arrivée à l’aéroport, la délégation kabyle a eu droit à un accueil très chaleureux de la part des dirigeants d’Agadir. Un geste qui a fait beaucoup de plaisir au prési- dent Hannachi lequel était aux anges.

sente sur les lieux. Elle a, en effet, couvert l’arrivée du club kabyle.

Plusieurs personnes ont discuté avec Aït Djoudi

Comme tout le monde le sait, Az- zedine Aït Djoudi est bien coté chez nos frères marocains, lui qui a exercé pendant plusieurs saisons au Maroc. En plus, la saison dernière, Azzedine Aït Djoudi a déjà drivé l’équipe d’Agadir lors de la saison 2007/2008. L’ancien sélectionneur de l’équipe Olympique s’est entre- tenu avec plusieurs personnes à la sortie de l’aéroport. Ils voulaient tous prendre de ses nouvelles et celles de la JSK.

Les joueurs se sont tous procurés des puces

Comme c’est le cas à chaque dé- placement, les joueurs de la JSK ne ratent pas l’occasion de se procurer des puces et ce, pour pouvoir contacter leurs parents et leurs proches. Toutefois, ils ont même profité pour faire le change.

Un bus a transporté l’équipe à Agadir

mis à la disposition des Canaris. Il les a directement transportés à la ville d’Agadir.

Le déjeuner au restaurant Oasis

Quelques minutes après leur arri- vée, les joueurs de la JSK ont tous été invités dans le beau restaurant Oasis, à Casa. Les joueurs en ont profité pour prendre leur déjeuner avant de poursuivre leur route.

Hannachi : «On remercie nos frères marocains pour cet accueil»

A la sortie de l’aéroport, nous nous sommes entretenus avec le président Hannachi, lequel était très content de l’accueil qui leur a été ré- servé : «Sincèrement, nous avons été chaleureusement accueillis. On re- mercie nos frères marocains. Que la fête soit totale samedi.»

Aït Djoudi : «Que la fête soit grandiose»

Pour sa part, le premier responsa- ble à la barre technique, Azzedine Aït Djoudi, qui est très estimé chez nos voisins, pense que son équipe est prête pour cette rencontre et que la partie s’annonce d’ores et déjà plaisante : «Tout d’abord, je profite de cette occasion pour remercier nos frères marocains pour l’accueil cha- leureux qui nous a été réservé. Tou- tefois, je tiens à dire que mon équipe est prête pour ce match, qui s’annonce d’ores et déjà plaisant. Que la fête soit grandiose.»

d’ores et déjà plaisant. Que la fête soit grandiose.» Une journaliste d’Al Magharibiya présente En plus
Une journaliste d’Al Magharibiya présente En plus des responsables du club marocain d’Agadir, une journaliste
Une journaliste
d’Al Magharibiya
présente
En plus des responsables
du club marocain d’Agadir,
une journaliste d’Al Magha-
ribiya, qui répond au doux
nom de Djamila, était pré-
Selon le plan de vol qui nous a été
communiqué dernièrement, la for-
mation kabyle allait rallier la ville
d’Agadir par bus. Seulement, et à la
dernière minute, les responsables
kabyles avaient essayé de trouver
des places sur le vol Casablanca-
Agadir et ce, pour mettre les joueurs
dans les meilleures conditions. Mal-
heureusement, le vol affichait com-
plet. Les responsables d’Agadir
avaient tout préparé à l’avance. Un
bus de leur équipe se trouvait à
la sortie de l’aéroport. Il a été
L. A.
trouvait à la sortie de l’aéroport. Il a été L. A. RCA Fofana débarquera après l’Aïd

RCA

Fofana débarquera après l’Aïd

Nous venons d’apprendre, d’une source digne de foi, que les négociations avec le joueur guinéen, Bobakar Fofana, sont passées à la vitesse supérieure. En effet, Amani, le président de la SSPA/RCA, se- rait très intéressé par le profil de l’atta- quant. D’ailleurs, il a même décidé de rencontrer le joueur, sans doute après l’Aïd. En attendant, il est en contact avec Merabit, l’agent du joueur, qui vient de demander le numéro de passeport du buteur qui évoluait la saison passée au Portugal, pour lui envoyer une invita- tion.

Merabit : «Fofana sera là après l’Aïd»

Afin de confirmer l’information, nous avons pris contact avec Merabit, l’agent du joueur, qui s’occupe de cette transac- tion. «Amani vient de me demander le numéro du passeport de Fofana. Ce der- nier devra venir dans les prochains jours, sans doute après l’Aïd. Il entamera des tests avec le club et si tout se passe comme prévu, les deux parties se mettront à la table des négociations.»

Un match amical aujourd’hui face à l’USMH

La formation du RCA disputera, au- jourd’hui, une rencontre amicale face à

l’USMH, au stade Smaïl-Mekhlouf. Cette rencontre, sans enjeu, aura pour objectif de peaufiner le volet tactique de la prépa- ration du club durant cette période de trêve. Ce sera aussi l’occasion pour Ché- rif El Ouazzani de superviser les rempla- çants.

Noubli : «Je me sens mieux psychologiquement»

Titulaire indiscutable, la saison dernière, dans l’effectif de Boudjaârane, Noubli, l’attaquant des Bleus, a dû mal à trouver ses repères cette saison. Pour le moment, le meilleur buteur du RCA la saison der- nière n’a pas trouvé encore le chemin des filets, ce qui lui a coûté sa place dans l’équipe de Cherif El Ouazzani. L’atta- quant ne désespère pas, bien au contraire. «Depuis quelques jours, je me sens nettement mieux sur le plan psycho- logique. Je suis passé par des moments dif- ficiles en ce début de saison, mais je pense que cela fait partie du passé, surtout après ma bonne performance avant-hier en match d’application. Cette fois face à l’USMH, je vais confirmer et prouver que je mérite d’avoir une chance pour la pro- chaine journée de championnat.»

Mohamed Arab

Hannachi

intervient à

temps

n n Devant cette si- tuation, il a fallu

l’intervention du prési- dent Hannachi. En effet, le premier responsable du club kabyle s’est porté ga- rant pour que son joueur soit de retour avec

l’équipe dimanche.

L. A.

son joueur soit de retour avec l’équipe dimanche. L. A. CRBAF Saïbi : «La situation critique

CRBAF

Saïbi : «La situation critique de l’équipe me rend malade»

Tout d’abord, quelles sont vos nouvelles ? Sincèrement, après tout ce qui s’est passé samedi der- nier, je ne vais pas bien. J’ai appris que même les res- ponsables comptent dépo- ser une démission collective. Je ne sais pas comment sortir de cette si- tuation très délicate à mon avis. J’espère que tout s’ar- rangera bientôt. Qu’avez-vous à dire sur cette situation critique ? Vous savez, la situation s’est dégradée de manière in- croyable. A ma connais- sance, le geste immature des responsables ne sera jamais une solution. Au contraire, la situation a empiré. Je suis déçu. Que voulez-vous dire au juste ? Les supporters croyaient qu’interrompre la partie

était la solution, mais la vé- rité, c’est qu’ils ont tout raté. J’ai appris qu’ils avaient même souhaité voir les joueurs et l’entraîneur ren- trer chez eux. Les gens qui connaissent bien le football, ne diront jamais ce genre de truc. Il ne faut pas oublier que l’équipe a été l’une des meilleures lors des précé- dentes saisons. Quelle serait la solution à cette situation ? Je pense que tout le monde est responsable de ce que l’équipe traverse, que ce soit nous les joueurs, la direc- tion ou même les suppor- ters. Je pense qu’il est grand temps de mettre la main dans la main pour sortir le club de cette crise qui pour- rait lui être fatale. Les joueurs sont-ils prêts à revenir ? Tout à fait, les joueurs sont

tous prêts à revenir, honorer leur contrat et sauver leur club de la relégation. Qu’avez-vous à dire concernant la démission des membres de la direc- tion ? Il n’y a rien de nouveau jusqu’à présent. Il est vrai qu’on a appris, à travers les journaux, que les membres de la direction comptent se retirer, mais il n’y a rien d’officiel pour le moment. On vous laisse le soin de conclure… Tout d’abord, je vous remer- cie pour tout le travail que vous accomplissez. J’espère que vous allez nous aider à sortir de cette situation. J’es- père que tout reviendra comme avant. On doit se sacrifier pour sauver ce club. Entretien réalisé par Samy

www.lebuteur.com Coup de vent MCA
www.lebuteur.com
Coup de vent
MCA

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

09
09

Il est le meilleur buteur de la Ligue des champions

Emmanuel Clottey,

un Ghanéen sur les tablettes

A lors que le recrute-

ment d’un chas-

seur de buts figure

parmi les priorités

du MCA, le club

s’intéresse à un at-

taquant ghanéen dont on dit beau- coup de bien. Il s’agit de l’international Emmanuel Clottey qui était tout simplement le buteur de la Ligue des champions 2012, et qui pourrait atterrir au Mouloudia lors du prochain mercato. Ce der- nier a débuté sa carrière avec le Brazil Academy, avant de rejoindre Mighty Victory Sporting Club, et atterrir par la suite au Great Olym- pics. En 2007, Emmanuel Clottey a été le meilleur buteur du cham- pionnat ghanéen, et le club autri- chien FC Wacker l’a recruté pour un prêt de six mois, d’où il a rejoint ensuite la formation de DBU Poka- len. Le joueur est ensuite retourné au Ghana en optant pour le Bere- kum Chelsea FC, Emmanuel Clot- tey a connu un grand succès avec son équipe et a été sacré meilleur buteur de la Ligue des champions.

L’Espérance sportive de Tunis qui a bien suivi le parcours du joueur n’a pas hésité à mettre le paquet pour son recrutement moyennant la

Metref

«Je souhaite être prêt face à la JSK»

Vous n’avez toujours pas repris l’entraînement, qu’en est-il au juste ? Je commence à me rétablir, mais il faut que je passe un contrôle médical pour être fixé sur l’évolution de mon état de santé et obtenir le feu vert pour reprendre l'entraînement. Bien que je serai absent face au RCA, je sou- haite être de la par- tie face à la JSK. Personnellement je veux être prêt à 100 % pour aider mon équipe sur le terrain, car je sais qu’on attend beaucoup de moi. Tout le monde est una- nime à dire que votre ab- sence s’est fait ressentir… Je ne vous cache pas qu’en début de saison j’avais des appréhensions au sujet du nouveau rôle que le coach m’a confié par rapport à l’année dernière où je jouais sur le flanc gauche. Je pense donc avoir réussi en ce début de saison dans l’animation du jeu, et cela me fait plaisir d’entendre que les suppor- ters sont satisfaits de moi, mais en même temps je suis affecté du fait que je ne peux aider mon équipe sur le terrain à cause de cette bles- sure. A quoi est due cette situation

que traverse le Mouloudia ? Il n’y a pas le feu à la maison, mais il faut mettre fin à cette série de trois matchs sans victoire, car il est inconcevable qu’on perde d’au- tres points. Les supporters doivent nous soutenir pour remonter la pente, comme ils l’ont fait par le passé. Le fait de traverser un pas- sage à vide n’est pas un problème, et je reste persuadé qu’on va se res- saisir. La saison dernière, nous avons bien perdu la finale de la coupe d’Algérie, mais les suppor- ters nous ont encouragés, et ils doivent donc une fois de plus être à nos côtés. On laisse entendre que le pro- blème réside dans le groupe où certains joueurs ne s’adressent pas la parole… Lorsque les résultats ne suivent pas, il est évident que certains pro- blèmes font surface, je pense tou- tefois que le groupe est formé des joueurs de la saison passée, et les nouveaux éléments qui ont ren- forcé notre effectif cette saison sont des fils de bonne famille. On doit mettre la main dans la main pour remonter la pente et c’est la personnalité des joueurs qui nous permettra de redémarrer du bon pied. Nous avons une bonne équipe, et ce ne sont pas trois faux pas qui vont tout remettre en cause, car le Mouloudia a des ar- guments à faire valoir. Entretien réalisé par K. M.

somme de 1,5 million de dollars, et en juin 2013, il a été prêté au club émirati Al Dhafra. Riche par son expérience, le joueur représente le pro- fil recherché par le Mouloudia, et il sera suivi de près pour s’as- surer qu’il s’agit de l’at- taquant qu’il faut pour donner un nouveau souffle à la ligne d’at- taque.

On pense aussi à un milieu défensif camerounais

Le Mouloudia ratisse large et parmi les CV qui ont été proposés à la direction du club, il semble bien que le profil d’un mi- lieu de terrain défensif camerou- nais intéresse le MCA. Bien que rien n’ait filtré à son sujet, on laisse croire que le joueur auquel s’inté- resse le Mouloudia est un élément qui a de bonnes qualités. Toutefois les pensionnaires d’El Achour pourront superviser d’autres milieu de terrain s’ils ont un profil meil- leur que celui de ce milieu défensif camerounais. De cela, on pourra

celui de ce milieu défensif camerounais. De cela, on pourra dire que le MCA pense à

dire que le MCA pense à épuiser les deux li- cences des joueurs étrangers autori- sés à être recrutés à l’instar des autres formations. Quant au me- neur de jeu, les pensionnaires d’El Achour peuvent prospecter la fi- lière des joueurs émigrés. K. M.

Le Mouloudia est arrivé à Tlemcen mardi à 22h

Yalaoui, Besseghir, Yahia Cherif… La trêve, une occasion en or pour les remplaçants ! Partis
Yalaoui, Besseghir, Yahia Cherif…
La trêve, une occasion
en or pour les
remplaçants !
Partis très loin de la capi-
tale pour profiter de cette
mini-trêve afin de recharger
les batteries mais aussi et
surtout vider les têtes, et
pour un stage d’une
semaine
dans l’hôtel Renaissance situé
dans la forêt de Lala Seti à
Tlemcen, les coéquipiers
de
l’attaquant Sayah auront
aussi l’occasion de se distin-
guer et notamment les tradi-
tionnels remplaçants, à
l’instar de Yalaoui, Yahia Che-
rif ou Besseghir, avec l’espoir
de gagner de nouveau la
confiance de l’entraîneur
Gei-
ger, en prévision des pro-
chaines rencontres…
L’équipe type ne
donne plus
satisfaction
Incapable de gagner le
moindre match depuis trois
rencontres déjà, le onze mou-
loudéen tarde à confirmer le
probant début de saison,
ce
qui nécessite forcément
quelques réglages. Et pour-
tant, le MCA peut se targuer
de posséder
un effectif assez riche, en ayant des rem-
plaçants capables de s’imposer
dans n’im-
porte quel club de l’élite.
Geiger songe à des
changements
Conscient qu’il devra trouver des solu-
tions pour permettre à son équipe de re-
nouer avec le succès dès le
prochain
match face au RCA, l’entraîneur Alain Gei-
ger devra suivre attentivement les
presta-
tions des traditionnels remplaçants
avec la
durant ce stage d’une semaine,
possibilité de faire appel aux meilleurs
d’entre eux dans le onze de départ pour la
prochaine journée de championnat.
Les traditionnels remplaçants
vont tenter de chambouler la
hiérarchie
Si certains cadres de l’équipe sont
quasi
indéboulonnables dans le onze de départ,
de
d’autres éléments ne sont plus certains
durer dans l’équipe
type, vu leurs ré-
centes prestations assez moyennes, en
laissant donc la possibilité
à d’autres en
saisir
manque de temps de jeu, de vouloir
cette opportunité durant ce stage bloqué
d’une semaine.
Comme cela a été rapporté exclu- sivement par Le Buteur, le Moulou- dia a entamé
Comme cela a été rapporté exclu-
sivement par Le Buteur, le Moulou-
dia a entamé hier son stage de
préparation à Tlemcen. Après avoir
effectué mardi dernier une séance
d’entraînement au cours de la mati-
née, les joueurs du Mouloudia ont
été autorisés à faire des achats avant
de se retrouver à l’hôtel du 5-Juillet
où le départ pour la ville des Zia-
nides a été fixé à 15h. Après quatre
heures de route, la délégation du
MCA a fait une halte à Relizane,
pour ensuite reprendre leur che-
min.
cueil chaleureux au MCA. Il est à
rappeler que les joueurs, origi-
naires de l’Ouest du pays et qui vi-
vent à Alger, ont été autorisés à
faire le déplacement en voiture
avec leur famille et rejoindre le
lieu de regroupement, du fait que
le stage ne prendra fin qu’à la
veille de l’Aïd.
Les joueurs n’ont pas
tardé à aller se reposer
Un accueil chaleureux
pour le MCA
L’équipe est arrivée à l’hôtel de la
Renaissance à 22h où le personnel
de l’établissement a réservé un ac-
Une fois à l’hôtel, les joueurs du
MCA ont pris leur diner et, sans
tarder, ont regagné leurs cham-
bres respectives parce qu’épuisés
par ce long voyage, mais aussi
pour récupérer et se préparer à
entamer le travail qu’ils avaient
débuté hier, étant soumis au bi-
quotidien.

La Sonatrach mettra le paquet pour un bon recrutement au mercato

Avant l’entame du parcours, le Mouloudia avait clairement affiché ses ambitions de jouer le titre et de redonner au club la place qui était la sienne par le passé. Toutefois, et après sept matchs disputés, il se trouve que l’équipe a besoin d’être renforcée par des joueurs de qualité pour qu’il puisse frapper fort lors de la phase retour. Le manager gé- néral Kamel Kaci Saïd n’a pas manqué de rassurer les supporters que seuls les joueurs qui méritent de porter le maillot du MCA se- ront recrutés au mercato. Afin de réussir cette opération, la Sonatrach ne lésinera pas sur les moyens financiers et sera prête à mettre le paquet pour effectuer un recrute- ment de qualité, qui répondra aux besoins de l’équipe, mais aussi à tous les Moulou- déens qui veulent voir leur équipe gagner un titre cette saison. Il faut s’attendre à ce que le vieux club algérois réussisse un ren- fort de choix, contrairement à ce qui se fai- sait par le passé.

Plusieurs dizaines de CV de joueurs chez Kaci Saïd

Avant même qu’on affirme du côté mou- loudéen l’entame de l’opération de recrute- ment, plusieurs dizaines de CV de joueurs ont atterri chez le manager général du MCA. Parmi les noms qui lui ont été proposés, il y a même des joueurs latinos-américains,

mais aussi des joueurs qui n’ouvrent pas le droit de jouer dans le cham- pionnat algérien du fait qu’ils ont dé- passé l’âge autorisé par la législation qui régit le championnat profession- nel. Par son expérience et son tissu de relations, Kamel Kaci Saïd a choisi d’étudier soigneusement tous les CV qui lui ont été adressés, et il semble qu’il a déjà une idée sur les joueurs qu’il va recruter pour ce mercato. Il mise notamment sur le recrutement d’un avant-centre de pointe de grande qualité et qui pourrait concrétiser toutes les occasions créées, ainsi qu’un milieu récupéra- teur, car le besoin s’est fait aussi sentir au niveau de ce comparti- ment. Ce qui est certain, c’est que le choix sera fait d’une bonne ma- nière, et le Mouloudia ne pourra que montrer un autre visage lors de la phase retour du championnat. Toutefois et avant le mercato, il faut s’attendre à ce que le MCA réus- sisse un sursaut d’orgueil facer au RCA pour mettre fin au doute qui risque de s’installer dans l’équipe et terminer la phase aller au moins sur le podium.

K. M.

Les Mouloudéens sous le charme de «Renaissance» ! Alors que certains joueurs n’ont pas trop
Les Mouloudéens sous le charme
de «Renaissance» !
Alors que certains joueurs n’ont pas trop apprécié le fait de program-
mer ce stage bloqué à Tlemcen, à quelques jours de la fête de l’Aïd, la ma-
jorité d’entre eux ont totalement changé d’avis au moment de découvrir
l’hôtel Renaissance, en ayant à leur disposition toutes les commodités né-
cessaires pour le bon déroulement du stage bloqué, vu l’excellent empla-
cement dans la forêt de Lala Setti, mais aussi la possibilité de s’entraîner
sur des terrains à proximité de l’hôtel.
Kaci Saïd : «Les clubs algériens ne devraient plus
partir à l’étranger»
Séduit par l’hôtel de renommée mondiale, Kaci Saïd, qui a l’habitude
des stages et des regroupements à l’étranger, nous a confié qu’il est surpris
de constater que le MCA est le premier club en Algérie à effectuer un
stage bloqué à Tlemcen, vu qu’il a tous les atouts pour réussir un travail
de qualité, en écartant d’ores et déjà la possibilité de programmer à l’avenir
des stages à l’étranger et en tenant à revenir dorénavant dans le même
hôtel.
Le MCA de retour dès décembre ?
En plus d’affirmer que le MCA effectuera bel et bien son prochain stage
estival à Tlemcen, Kamel Kaci Saïd, songe aussi à la possibilité de revenir
dès le mois de décembre prochain, lors de la trêve hivernale, en évoquant
plus tard ce projet avec la direction et l’entraîneur Geiger, lui aussi satisfait
des conditions d’hébergement et de travail dans la forêt de Lala Setti.
10
10

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil MCA
www.lebuteur.com
Coup d’œil MCA

Afin de profiter pleinement de ce stage bloqué…

Deux matchs amicaux au menu des Mouloudéens !

V oulant profiter à fond de ce stage bloqué d’une semaine à Tlem- cen, le
V oulant profiter à fond
de ce stage bloqué
d’une semaine à Tlem-
cen, le staff technique,
en collaboration avec le
manager général Kaci-
Hennaya, qui évolue en Interrégions, à
partir de 16h30.
Un seconde face aux U23
widadis samedi
Saïd, a tenu à programmer deux ren-
contres amicales, afin de donner le
maximum de temps de jeu aux joueurs
durant cette mini-trêve.
Une rencontre dès
aujourd’hui face à
Hennaya
Alors qu’un match amical était prévu
le dernier jour du stage, à savoir durant
la matinée du lundi, le programme a été
modifié par la suite, vu que le MCA dis-
putera un second match amical, durant
la matinée de samedi, au stade Akid-
Lotfi, face aux U23 widadis. A noter
que l’heure de la rencontre a été étudiée
afin de permettre aux joueurs d’assister
tranquillement à la rencontre de l’EN
face au Burkina Faso l’après-midi.
match de Coupe d’Algérie, le coach
Neghiz a donné son aval pour ali-
gner aussi ceux qui n’ont pas pris
part à cette rencontre avec les
U23, ce qui permettra au MCA
d’affronter un adversaire de
qualité, afin que le coach Gei-
ger puisse constater l’actuel ni-
veau de ses poulains à
quelques jours d’un match ca-
pital en championnat face au
RCA.
O. R. B. A.
Après une seule journée d’entraîne-
ment à Tlemcen, les Vert et Rouge vont
disputer dès l’après-midi d’aujourd’hui,
un premier match amical au stade Hen-
naya, face à l’équipe locale du CRB
Des séniors du WAT
seront alignés
Vu que le WAT jouera ce vendredi un
Souffrant d’un problème
musculaire à une cuisse…
Djemili, Djalit, Bachiri et
Yalaoui chez eux
S’ils font actuellement le
l l
bonheur du MCA, quatre élé-
Bellaïd entame
mal le stage !
É lément important dans le onze de
départ du MCA cette saison, le dé-
Il a rejoint
Bouguèche et Metref
à l’infirmerie
ments mouloudéens ont fait leurs
débuts dans la cour des grands avec
le maillot bleu et blanc du WAT. Il
s’agit du portier Djemili, du défen-
seur Bachiri et des deux éléments of-
fensifs, Yalaoui et Djalit, qui ont
beaucoup apprécié le retour à Tlem-
cen, tout en saluant les responsables du
stade, dirigeants et joueurs widadis, sur-
tout les plus anciens, à l’instar de Ben-
moussa, Dif ou Tiouli.
fenseur central Habib Bellaïd n’aura
pas la chance de prendre part à l’in-
tégralité du stage bloqué avec le reste du
groupe, lui qui souffre d’une douleur à une
cuisse qui l’empêche de s’entraîner normale-
ment. Il a été contraint de se contenter de
soins sous la coupe du staff médical.
La DJS a facilité la tâche
des Mouloudéens
En plus des dirigeants widadis,
l l
qui ont tenu à mettre à la disposi-
Il s’est entraîné normalement
hier matin
Si le coach Geiger peut compter
sur la présence d’environ vingt élé-
ments durant ce stage bloqué à
Tlemcen, il fera, néanmoins, sans la
présence du défenseur Bellaïd qui a
rejoint l’infirmerie où l’on compte
déjà deux cadres, à savoir le milieu
de terrain Hocine Metref, ainsi que
l’attaquant Hadj Bouguèche.
Le défenseur du Mouloudia, Bellaïd, qui a
raté la séance d’entraînement d’hier après-
midi, a participé normalement à la séance
matinale, avant de ressentir des douleurs.
Ne voulant nullement prendre de risque qui
pourrait aggraver sa blessure, le défenseur
central s’est contenté d’une séance de soins à
l’hôtel La Renaissance, en compagnie de l’at-
taquant Hadj Bouguèche, blessé lui aussi.
tion du Mouloudia d’Alger un bus pour
permettre aux joueurs de se déplacer
dans la ville et prendre part aux séances
d’entraînement au stade Akid Lotfi, le
manager Kamal Kaci-Saïd a tenu aussi à
remercier les responsables de la DJS de
Aksas associé à Bachiri
en match d’application
la wilaya de Tlemcen.
Durant un match d’application
disputé hier après-midi à l’annexe
du stade Akid-Lotfi, le coach
Alain Geiger a aligné l’ancien dé-
fenseur du CRB, Amine Aksas, en
compagnie de Redouane Bachiri,
dans l’axe de la défense, afin de
pallier l’absence de Bellaïd. A
noter aussi que le Suisse a testé
Moumen au poste de défenseur
central, lui qui a l’habitude d’évo-
luer au mi-
lieu du
terrain aux
côtés de
Djerbala.
O. R. B. A.
Le MCA attire les
convoitises
Vu la grande popularité du MCA
l l
dans les quatre coins d’Algérie,
Il a bénéficié de trois jours de
repos
quelques supporters widadis ont tenu à
suivre la séance d’entraînement des co-
équipiers de Ghazi, tout en tenant à pren-
dre quelques photos souvenirs avec les
joueurs phares du Doyen.
Même s’il ne s’agit guère d’une grave bles-
sure qui pourrait l’obliger à rater le prochain
match face au RCA en championnat, Bellaïd
ne prendra pas part, néanmoins, aux deux
prochains matchs amicaux durant ce stage
bloqué, lui qui vient de bénéficier de trois
jours de repos.
Hadjaoui n’a pas oublié
Geiger
S’il a pris sa retraite sportive, l’an-
l l
cien portier international, Samir Had-
jaoui, qui a porté les couleurs de quelques
grands clubs, à l’instar du WAT, CRB, ESS
ou JSK, a tenu hier à venir assister à la
séance d’entraînement du MCA, en saluant
ses anciens coéquipiers au WAT, entre autres
Djemili, Yaloui et Djalit, mais aussi et surtout son
ancien entraîneur à la JSK, Alain Geiger et l’entraî-
neur des gardiens Berarma, qui a travaillé
Retrouvailles entre Kaci-Saïd et
Kherris
l l En plus de la présence du manager général
du WAT, Kamal Hebri, son homologue du
MCA, Kaci-Saïd, a eu aussi l’occasion de rencontrer
son ancien coéquipier en Equipe nationale, Khei-
reddine Kherris, qui ont porté ensemble le maillot
des Fennecs durant quatre années, de 1994 à 1998.
A noter aussi la présence de l’ancien attaquant inter-
national Hami Brahimi, actuellement entraîneur
des jeunes catégories du WAT.
l’Entente de Sétif.
sous sa coupe à
www.lebuteur.com N° 2431 USMA Jeudi 10 octobre 2013 Coup mou Un «prospecteur» de l’Athlético Madrid
www.lebuteur.com
N° 2431
USMA
Jeudi 10 octobre 2013
Coup mou
Un «prospecteur»
de l’Athlético
Madrid a visité
hier Bologhine
Un début de parcours similaire
à celui de la saison passée
L’USMA étudierait la possibi-
lité d’un partenariat avec l’Athlé-
tico Madrid (Liga, Espagne).
Dans cette optique, un «pros-
pecteur» du club espagnol a
fait une virée, hier au stade
Omar-Hamadi de Bologhine,
pour sans doute s’enquérir de
l’état des lieux. A en croire nos
sources, le club espagnol a
reçu plusieurs propositions de
partenariat de clubs algé-
riens, mais il a préféré don-
ner la priorité à l’USMA,
compte tenu des échos favo-
rable qui lui sont parvenus.
Echange de
maillots en
guise de
premier
accord ?
L’émissaire espagnol se
serait, naturellement, lon-
guement entretenu avec
les dirigeants de l’USMA
sur un éventuel partena-
riat portant sur la forma-
tion. Les deux parties se
seraient quittées sur la
promesse de se revoir
pour concrétiser ça sur
le terrain. En guise de
premier accord, les
deux dirigeants se
sont échangés les
maillots des deux
clubs. Symbolique,
certes, mais qui a du
sens.
C urieuse-
ment, le
parcours de
l'USMA en
ce début de
saison ne
collés au peloton de tête.
Mais cela risque de ne pas
diffère pas trop de celui de
l'exercice précédent. Il y a
même des résultats qui sont
une copie conforme de ceux
de la saison passée, comme le
match nul concédé vendredi
contre le CSC (1-1) ou la dé-
faite face au
Vendredi entraînement
Contrairement à ce que nous
avons indiqué hier, il n’y aura pas
de repos le vendredi. Une séance
d’entraînement est au programme
la matinée, mais la charge dimi-
nuera considérablement par rap-
port à la journée de jeudi.
considérablement par rap- port à la journée de jeudi. CABBA (1- 3). L’équipe avait perdu cinq

CABBA (1- 3). L’équipe avait perdu cinq points à domicile lors des six pre- mières jour- nées, soit le même nom-

bre de points que Courbis a perdus jusque-là, de surcroît contre les mêmes adversaires, à savoir le CABBA et le CSC. Le coach Ga- mondi avait gagné un match à l'ex- térieur face au CA Batna (0-3) et le Français en a gagné un également contre l'USMH (1-2). Et comme le hasard fait bien les choses, Ga- mondi avait remporté le derby contre le Mouloudia (1-0) ce que Courbis a réussi à faire cette saison avec le même score. Donc, l'USMA ne fait pas vraiment mieux que la saison passée en termes de résul- tats. «Lorsqu'on perd autant de points à domicile après sept matchs, il est imprudent de parler de titre», déclarait Courbis à son arrivée à l'USMA en novembre dernier pour répondre à une question de savoir si la direction lui avait fixé le titre comme objectif. Que peut-il dire

aujourd’hui ? Curieusement, il vient juste de reporter ce débat pour la fin de la phase aller où il sera peut-être mieux fixé sur la question. «On en reparlera à la fin de la phase aller», nous déclarait-il récemment. A ce stade la compéti- tion, l’USMA comptait dix points la saison passée, contre douze cette saison, et avait six points de retard sur le leader, l’ESS, contre quatre aujourd’hui. Pas une grande diffé- rence, constate-t-on. La seule diffé- rence, c’est que la saison passée, les Rouge et Noir avaient perdu déjà trois matchs, avant cette septième journée, c’est ce qui avait précipité d’ailleurs le départ de Gamondi. A la place des deux défaites de Ga- mondi, Courbis a fait deux matchs nuls, soit deux points de plus, et c’est ce qui a plus ou moins permis aux Usmistes cette saison de rester

11 Du biquotidien aujourd’hui Après la séance de reprise de mardi dernier, puis celle d’hier
11
Du biquotidien
aujourd’hui
Après la séance de reprise de
mardi dernier, puis celle d’hier
après-midi, le staff technique des
Rouge et Noir va élever la cadence
pour cette journée de jeudi, en
programmant deux séances. La
charge de travail va être plus im-
portante, en effet, avec une
séance basée beaucoup plus sur
le volet physique dans la matinée.
Pour le deuxième entraînement
de l’après-midi, il sera probable-
ment axé sur le volet technique.
Une seule séance
samedi
Il y aura également une
seule séance le samedi, mais
celle-ci aura lieu dans la mati-
née et non l’après-midi. C’est
en raison du match barrage
des Verts contre le Burkina
Faso que l’entraînement du
samedi aura lieu le matin
afin que tout le monde
puisse suivre ce match déci-
sif pour la qualification au
mondial sur le petit écran.
Repos le 1 er
jour
de l’Aïd
Durant toute cette
mini-trêve, hormis les
trois jours de repos dont
ils ont bénéficié, au len-
demain du match face
au CSC, les Rouge et
Noir n’en auront pas
d’autres, avant le match
contre le MCEE, sauf
pour le premier jour de
l’Aïd, c’est-à-dire mardi
prochain. La reprise
des entraînements est
prévue, en effet, le
mercredi, c’est-à-dire
le deuxième jour de
l’Aïd. Les Rouge et
Noir vont disposer
de deux jours pour
bien préparer le
match du MCEE
puis ils s’envoleront
vendredi en direc-
tion d’El Eulma

durer si le retard déjà ac- cusé n’est pas très vite rat- trapé. Les choses risquent en effet, de se compliquer davantage avec les deux prochaines journées qui ver- ront les Rouge et Noir effec- tuer deux déplacements de suite, à El Eulma puis à Chlef. Attention, il faut le dire dès maintenant, deux points supplémentaires risquent de ne pas suffire pour rester au contact des équipes de tête. En plus clair, les hommes de Cour- bis se doivent de revenir au moins avec une victoire de ces deux déplacements au risque de voir l’écart qui les séparent au- jourd’hui du leader augmenter

davantage. M. Z. Seguer «Les matchs contre le MCEE et l’ASO ne sont pas décisifs,
davantage.
M. Z.
Seguer «Les matchs contre le MCEE et l’ASO
ne sont pas décisifs, mais on doit les gagner»
Mohamed Seguer a bien débuté la sai-
son en gagnant la confiance de son
coach, mais une blessure face au Mou-
loudia est venue freiner son élan. Le
joueur s’en est remis aujourd’hui et
espère profiter de cette mini-trêve
pour retrouver tous ses moyens.
«La trêve va
nous permettre
de nous
remettre en
question et de
nous corriger»
Où en êtes-vous avec cette blessure qui
vous a contraint dde faire l’impasse sur
les deux derniers matchs de votre
équipe ?
Je vais beaucoup mieux, mon état s’est
amélioré et j’ai pu reprendre les entraî-
nements, avant le match contre le
CSC, mais il m’était impossible de
prendre part à cette rencontre. J’ai
donc profité pour bien me reposer
avant de reprendre les entraîne-
ments cette semaine avec le groupe.
Je ne ressens plus rien, je suis bien
rétabli et je vais préparer la reprise
du championnat le plus normale-
ment du monde avec mes coéqui-
piers.
Cette blessure a dû freiner votre élan,
vous qui avez bien débuté la saison,
non ?
Exact, mais il faut savoir que tout joueur
est exposé à ce risque de blessure, même s’il
ne joue pas, car on peut bien contracter de
graves blessures à l’entraînement. Comme on
dit, c’est le destin et il faut faire avec.
Comment vous êtes-vous blessé ?
C’était lors du derby face au Mouloudia.
J’avais ressenti des douleurs à la cuisse et après
avoir effectué les examens nécessaires, il s’est
avéré qu’il s’agissait d’une élongation muscu-
laire qui allait me contraindre au repos et aux
soins. J’ai dû rater deux matchs, celui contre la
Saoura et le dernier face au CSC. C’était dou-
loureux, mais la victoire contre le Moulou-
dia m’a fait oublier ma blessure.
Pour vous, cette trêve ne pouvait
pas mieux tomber, non ?
J’ai été très déçu d’avoir raté les deux derniers
matchs, mais je me suis dit que c’est destin et je l’ai
accepté. Et comme vous le dites, cette trêve est bien
tombée pour moi. Ça va me permettre de reprendre
tranquillement mes moyens et je suis sûr que je ne
raterai pas plus de matchs.
Avez-vous suivi le match contre le CSC ?
J’étais en route pour rentrer chez moi et je n’ai pu
voir que la deuxième mi-temps. J’étais très content
quand on menait par un but à zéro, mais ma dé-
ception était grande quand j’ai appris que le CSC
avait égalisé. C’est difficile de l’accepter, surtout que
nous recevions sur notre terrain. J’ai vu en
deuxième mi-temps que le CSC s’est contenté uni-
quement de défendre, c’est ce qui lui a permis de re-
partir avec le point du match nul.
En sept matchs, l’USMA a pu engranger cinq
points à l’extérieur, mais elle en a perdu autant
à domicile. Un commentaire ?
Personne ne s’y attendait. On n’imaginait pas
qu’on allait perdre autant de points sur notre ter-
rain à ce stade de la compétition. Croyez-moi, cela
nous a fait très mal. On doit éviter de trop calculer,
surtout en cette période, car il reste beaucoup de
matchs à joueur et je pense qu’il est encore trop tôt
pour calculer. A présent, il ne faut pas se poser trop
de questions, il faut aller récupérer des points à l’ex-
térieur, ces points que nous avons perdus et faire en
sorte de ne plus en perdre à domicile.
Cette trêve semble aussi bien tomber pour
votre équipe qui doit se remettre en question
après cet échec, n’est-ce pas ?
C’est toujours bien de faire une halte pour se re-
mettre en question, de se corriger et de revoir beau-
coup de choses. C’est une trêve qui sera bénéfique
pour les joueurs pour souffler un peu et reprendre
leurs moyens en prévision des prochains matchs. Il
faut oublier ce dernier échec face au CSC et penser
à redresser la barre dès le prochain match contre El
Eulma. Il ne faut pas oublier que nous avons deux
déplacements à faire à la reprise, et c’est pour cette
raison qu’on doit bien les préparer.
Justement, certains pensent que ces deux
matchs constituent un virage décisif. Quel est
votre avis là-dessus ?
Non, je ne le pense pas et je ne suis pas d’accord
avec ça. Comme je viens de vous le dire, il ne faut
pas calculer. Il faut juste jouer match par matche et
faire en sorte d’aborder chaque rencontre pour la
gagner, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Dire
que ces deux matchs seront décisifs alors qu’on est
qu’à la moitié du chemin de la première phase du
championnat, c’est un peu exagéré. Il ne faut pas lier
le destin d’une équipe à deux matchs à ce stade de
la compétition.
L’USMA occupe actuellement la cinquième
position au classement, à quatre points du lea-
der, l’ESS. Comment voyez-vous cette situa-
tion ?
Je le répète, il faut éviter les calculs. Quatre
points, ce n’est rien. Il suffit de gagner un match et
que l’ESS en perde un pour que les deux équipes
soient au même niveau. Ce qu’il faut éviter en re-
vanche, c’est de perdre des points à domicile, c’est
ce qui risque d’accroître la différence de points entre
deux équipes.
Pour votre prochain match, il va s’agir d’une
équipe qui revient en force ces derniers
temps…
Ce qui caractérise le championnat de cette sai-
son, c’est qu’il y a beaucoup d’équipes qui gagnent à
l’extérieur. Cela nous pousse en effet, à gagner le
plus de matchs possibles en dehors de nos bases.
Mais qu’il s’agisse d’El Eulma ou d’une autre équipe,
il faut être très prudents aussi.
La dernière question concerne l’Equipe natio-
nale qui affrontera, ce samedi, le Burkina
Faso. Comment voyez-vous ce match ?
C’est un match qui sera très difficile pour l’Equipe
nationale, car il s’agit de la dernière étape avant le
Mondial. Donc, il ne faut pas s’attendre à ce que le
Burkina Faso nous fasse de cadeau. Ils vont tout
faire pour nous barrer la route, et c’est à nous de sa-
voir comment passer ce cap pour aller au Brésil. Je
pense que la qualification se jouera ce samedi.
Entretien réalisé par M. Zerrouk
12
12

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil JSMB
www.lebuteur.com
Coup d’œil JSMB

C’est Djabour qui choisira son staff

L e nouvel entraîneur de la JSMB, Djabour Kamel, devrait être ce matin à Béjaïa comme convenu. Il sera pré-

senté à la presse lors d’une confé- rence aujourd’hui où il abordera les négociations avec la JSMB, ses objectifs et aussi beaucoup d’autres dossiers qui ont besoin d’être éclaircis. Aujourd’hui sera aussi son premier jour de travail car il devrait commencer la préparation du reste du parcours. Cette réu- nion avec le président Tiab sera une occasion pour lui de parler du staff technique qui travaillera avec lui après le départ des autres mem- bres du staff qui ont travaillé avec Saâdi. Djabour, qui n’a à sa dispo- sition aucun autre assistant, devra composer un autre staff qu’il choi- sira lui-même ou par la direction et il devra choisir parmi les noms qui lui seront proposés. On devra connaître dans les prochaines 48 heures le staff qui travaillera avec Djabour pour ce projet sportif.

«On ne peut pas lui imposer ses adjoints»

Ainsi la direction béjaouie, par le biais de son chargé de la commu- nication, a tenu aussi à apporter certains éclaircissements sur ce sujet : «Djabour devra donc arri-

Neyati a repris hier Absent lors de la première séance de travail effectuée avant-hier dans
Neyati a repris
hier
Absent lors de
la première
séance
de travail
effectuée
avant-hier
dans la matinée,
rain de la JSMB,
le milieu de ter-
Neyati, a
repris
hier à l’occasion de la première
séance. Selon
nos informations, le
joueur a été quand
risé par la direction
même auto-
à s’absenter
pour régler une affaire d’ordre fa-
milial.
Mebarakou
marge
du en groupe
Blessé légèrement lors du
match
face au MCEE, le
défenseur axial
de la JSMB, Zidane Mebarakou, a
repris le travail,
hier dans la mati-
née, en solo.
Il a donc été soumis
à
quelques tours de piste et à un
travail spécifique.
Un
programme
qu’il devra
poursuivre au moins
pour quelques jours avant de ré-
intégrer le groupe dès qu’il aura
qui l’a
le feu vert du staff médical
pris en charge.
En tout cas,
le
joueur sera d’attaque pour
le pro-
en dé-
chain match de son équipe
placement face à l’USMH.
Kacem sera
reconduit face
à l’USMA
Le
jeune
gardien
de
la JSMB,
So-
fiane
Kacem,
a beaucoup
séduit
lors
des
dernières
rencontres
qu’il
a
jouées face à la JSK et le MCEE.
Son rendement jugé positif par
les présents, lui a valu de mar-
quer de précieux
points chez les
membres du staff technique.
Cette prestation
lui a valu
les
éloges des membres
du staff
technique,
sables de la
le prochain
mais aussi des respon-
JSMB. D’ailleurs, pour
match face à l’USMH,
les Béjaouis ont déjà pris une dé-
cision
: Kacem sera
reconduit
dans le onze
comme gardien nu-
méro un de cette équipe.
ver ce jeudi à Béjaïa où il a une réunion avec la direction. Lors de
ver ce jeudi à Béjaïa où
il a une réunion avec la
direction. Lors de cette
réunion, il sera question
de régler les derniers dé-
tails. Pour information,
Djabour est «libre
de choisir le
staff avec
lequel il va
travailler».
«La direc-
tion,
ainsi,
n’a
contacté aucun
entraîneur pour le
moment. On attend
l’arrivée du nouvel en-
traineur pour évoquer
ce sujet. On ne peut pas
lui imposer un adjoint.
C’est à lui seul de choisir
son staff», précise-
t-il.
S.A.
Debeka : «Si ma situation ne change pas, je partirai au mercato» Il semble bien
Debeka : «Si ma situation ne change
pas, je partirai au mercato»
Il semble bien que vous soyez in-
quiet au sujet de votre situation à
la JSMB…
Je ne comprends plus rien à ma si-
tuation. Je travaille dur aux entraî-
nements et j’affiche toujours une
très bonne forme, mais le coach ne
me fait pas confiance. Je ne com-
prends plus rien. Saâdi ne m’a pas
donné ma chance. Ce que je peux
dire c’est je vais le laisser à sa
conscience car je pense qu’il m’a
marginalisé. C’était le cas aussi
avec le coach intérimaire qui n’a
rien voulu savoir.
Vous êtes donc déterminé à
changer d’air, n’est-ce pas ?
Je suis de nature ambitieuse et je
vais même demander ma lettre de
libération si ma situation ne
change pas d’ici au mercato hiver-
nal, car je veux opter pour un club
où je pourrai m’exprimer. Je ne
peux rester toute une saison sur le
banc en sachant que je peux don-
ner un plus à cette équipe. Person-
nellement, j’ai toujours respecté les
choix de mon coach, bien que je
sois lésé, car je connais bien mes
qualités.
Vous pensez être capable de
jouer au sein de cette équipe bé-
jaouie ?
Sans aucune prétention, j’ai ma
place à la JSMB et je jouis actuelle-
ment de toutes mes qualités. Par le
passé, j’ai joué en tant que titu-
laire, même si la concurrence était
très rude en présence de plusieurs
bons joueurs dans l’équipe. J’ai
participé aux matches de Ligue
des champions et j’ai eu un rende-
ment correct. Je connais mes qua-
lités, donc je peux vous dire que je
peux jouer sans complexe dans
cette équipe.
Avez-vous discuté de votre situa-
tion avec le coach ou la direction
?
Oui, j’avais évoqué ce problème,
du moment que je voulais jouer et
je n’ai demandé qu’à avoir ma
chance, comme tous les autres
joueurs. J’ai parlé avec Rachid
Redjradj qui m’a rassuré. Il m’a dit
de patienter encore car ma situa-
tion pourrait connaitre un chan-
gement avec l’arrivée du nouvel
entraîneur. Personnellement je
peux apporter un plus à mon
équipe. Mais ne plus être convo-
qué, cela m’a vraiment affecté.
On croit savoir que vous étiez
contacté par certains clubs ces
derniers temps ?
Tur-
Je ne veux pas parler de ça mainte-
nant car je pense que ce n’est pas le
moment mais ce que je peux vous
dire c’est que deux clubs de Ligue
1 ont pris attache avec mon agent
mais pour le moment rien n’est en-
core fait. Je dois attendre le mer-
cato pour y voir plus clair.
Convoité l’été dernier par plu-
sieurs équipes, regrettez-vous de
ne pas avoir répondu favorable-
ment à leurs avances ?
Je suis adulte et je ne prends
jamais de décision à la lé-
gère. J'ai bien réfléchi
quie ;
qu’en est-
il au juste ?
Je pense que
mes contacts avec
Borsaspor sont tom-
bés à l’eau. Le manager
qui m’a supervisé la sai-
son écoulée avait l’inten-
tion de revenir me voir
encore en ce début de sai-
son. Toutefois, je ne
jouais plus. Comment
voulez-vous qu’il le fasse ?
Je n’étais même pas convo-
qué. C’est dur pour moi.
C’est pour cette raison que
j’ai déjà dit que si ma situa-
tion ne change pas, je n’hé-
siterai pas à demander mes
papiers pour aller voir ail-
leurs.
S.A.
Hamouche
«Je ne suis pas le seul
avant de prendre la déci-
sion de rester à la JSMB.
Sincèrement, je ne le
regrette pas car, à la
JSMB, j'ai tous mes re-
pères. Maintenant, je
reconnais que je suis en
train de vivre une situa-
tion délicate. A moi de
à avoir critiqué les choix
de Talah»
Non retenu lors du dernier match face au MCEE, le jeune milieu
offensif de la JSMB, Larbi Hamouche, qui n’a pas apprécié sa
mise à l’écart comme nous l’avions indiqué dans ces mêmes co-
lonnes, a décidé de sortir de son mutisme pour nous dire : «Je
ne comprends pas ce qui l’a poussé à ne pas me convoquer.
J’ai joué les derniers matches comme titulaire et à son arri-
vée, il n’a pas trouvé mieux que de me mettre hors des
dix-huit. Même moi j’étais très étonné. C’est pour dire
trouver la solution pour
m'en sortir. C'est aussi cela
l'esprit professionnel.
Beaucoup de choses ont été
dites au sujet de vos contacts en
seulement que ce qu’a fait Talah lors du dernier
match est inacceptable. D’ailleurs je ne suis
pas le seul à critiquer ses choix.»
S. A.

Même après sept matches joués

Le staff technique n’arrive toujours pas à dégager l’équipe type

B ien que les Béjaouis aient déjà disputé sept matches en championnat, dont trois à l’extérieur, il n’en demeure pas

moins que le staff technique est toujours à la

recherche de l’équipe type dans la mesure où

il n’aligne pas souvent le même onze, procé-

dant à des changements à chaque match. Ce qui n’est pas pour arranger les affaires du club dans la mesure où le staff technique doit avoir une ossature sur laquelle il faut se baser lors des matches de championnat. Pourtant, le staff a eu l’opportunité de bien

booster son équipe à l’occasion de la prépara- tion d’intersaison où l’équipe a disputé quelques joutes amicales mais sans qu’il puisse avoir une idée précise sur le groupe. Cela l’a poussé à apporter à chaque fois des changements dans l’équipe type comme cela

a été le cas lors de la dernière rencontre dis-

putée mardi dernier face au MCEE où il a modifié la composante du groupe sans pour autant réussir à réaliser un bon résultat en dépit des occasions créées.

20 joueurs titularisés en sept matches

Pour l’exercice actuel et même juste après sept matches seulement joués, la JSMB a battu un record en matière de joueurs utili- sés comme titulaires, atteignant le nombre de 20 éléments qui ont tous pris part aux der- niers matches joués par le club phare de la Soummam. Vu que certains joueurs n’ont pas été à la hauteur, l’ancien staff technique a dé- cidé de tester d’autres variantes lors des der- nières rencontres de championnat pour trouver l’équipe idéale qui sera en mesure de réaliser les résultats escomptés et par là même atteindre les objectifs tracés. D’ail- leurs, en dépit des différents changements ef- fectués jusque-là, il semble que l’équipe type ne soit pas encore dégagée.

Des changements qui n’ont servi à rien

Au final, plusieurs joueurs ont été alignés dès le départ. Toutefois, les résultats de l’équipe ne se sont guère améliorés puisque l’équipe n’est pas encore arrivée à atteindre son objec- tif qui est de sortir de la zone rouge. C’est dire que tous ces changements n’ont finale- ment servi à rien. L’idéal aurait été de choisir une équipe et la laisser travailler dans la sé- rénité au lieu de la chambouler à chaque match. Ce qui n’a arrangé ni les joueurs ni le staff technique qui n’a pas pu évaluer le ni- veau de ses joueurs. Cela dit, après sept matches, la JSMB se trouve toujours sans équipe type. Une première dans les annales du club béjaoui qui est en train de vivre des moments difficiles en ce début de saison.

Djabour devrait trouver la bonne formule

Il faut dire aussi que l’équipe type connaitra

aussi d’autres changements avec l’arrivée du nouvel entraîneur, Kamel Djabour, qui devra lui aussi tester ses joueurs pour avoir une idée précise sur l’ensemble de l’effectif qu’il a sous la main. Le staff technique, qui est tou- jours à la recherche de l’équipe type avec la- quelle il abordera les prochains matches, est appelé à opérer quelques changements à l’oc- casion des prochaines rencontres. Désor- mais, les joueurs sont appelés à redoubler d’efforts et surtout à être plus efficaces afin de se permettre de regagner la confiance du coach et éviter de se retrouver sur le banc. S.A.

www.lebuteur.com ASO Coup de vent
www.lebuteur.com
ASO
Coup de vent

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

13
13

Zaouche : «Nous saurons nous ressaisir»

Comment s’est déroulée la re- prise ? Après deux jours de repos, on est revenus pour préparer les pro- chains matches, on aura cette fois-ci une bonne période pour se ressaisir après ces derniers échecs, qui nous ont fait très mal. On a repris avec l'ambition de se racheter. On vous sent un peu démoralisé après les deux derniers matches… C’est vrai et c’est tout à fait natu- rel, on a arraché un point chez nous après deux matches à domi- cile, on vient de laisser passer une grosse occasion de monter en haut du tableau. Les séquelles de ces revers sont toujours pré- sentes, mais heureusement qu’on est en début de saison et qu'on peut se rattraper. L’équipe pourra-t-elle récupérer ces points perdus à domicile ? Tout est possible, si on arrive à retrouver nos force et notre confiance, on peut arracher de très bons résultats, c’est pour cette raison qu’il faut penser à ce qui nous attend et vite oublier ce qu’on vient de vivre. N’est-ce pas un passage à vide que vous traversez ? Je ne pense pas, on a joué face à trois grosses cylindrées et on a tout donné face au MCA, ce qui nous a amoindris face à l’En- tente, où on est passés à côté sur

face à l’En- tente, où on est passés à côté sur le plan offensif. Je crois

le plan offensif. Je crois que si on avait tous nos moyens beaucoup de choses au- raient changé lors des deux derniers matchs, mais maintenant, il faut penser à l’ave- nir. Deux semaines seront-elles suffisantes pour retrou- ver votre meilleur ni- veau ? On l’espère bien, ça sera une occa- sion pour combler nos lacunes, ré- cupérer les joueurs bles- sés et aussi re- prendre des forces. Le staff technique a éta- bli un pro- gramme spécial pour nous remettre en forme et on es- saye de communiquer beaucoup entre nous, pour trouver les solutions et retrouver notre solidarité et surtout notre confiance. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

On recharge les accus

Lors de la reprise de mardi, Ighil a commencé la séance par une discussion avec les joueurs, communiquant avec ses poulains pour situer le blocage, sachant que pas mal de joueurs sont encore loin de leur niveau. Le coach sait très bien que le côté psychologique est très important, c’est pour quoi il mise beaucoup cette semaine sur ce volet car ses joueurs sont en manque de confiance et sur- tout ont le moral au plus bas suite au nul face à la JSK et la défaite de Sétif. Un grand travail l’attend afin de recharger les batteries des joueurs qui veulent absolument gagner le prochain match face au CABBA afin de se racheter de leurs derniers échecs à domicile, eux qui culpabilisent surtout que les supporters n’ont fait aucune pression sur eux. Au contraire, à la fin du match face à la JSK, les supporters se sont montrés compréhensifs et ont applaudi tous les joueurs, ce qui a un peu réconforté les joueurs qui craignaient une réaction hostile des fans qui veulent pousser leur équipe cette saison et savent bien qu'il est difficile d'en rebâtir une nouvelle en si peu de temps

A.F.

benchouia opte pour l’USMb

l lL’ex-entraineur adjoint de l’ASO, Mohamed Benchouia, vient d’op- ter pour l'USM Blida où il tentera une nouvelle expérience pour le

reste de la saison. Un nouveau challenge pour lui afin de vivre de nouvelles sensations.

Tedjar reprends la semaine prochaine

Saad Tedjar a bénéficié d'une semaine de repos pour se remettre

de sa blessure. Il devra reprendre au début de la semaine prochaine,

préférant prendre tout son temps et profiter de la trêve cette semaine. Ighil espère son retour pour le match du CABBA.

l l

10 jours pour Lakhdari

Lakhdari a eu 10 jours de repos suite à sa blessure à la cuisse, il

devra attendre la fin de la semaine prochaine pour reprendre. Ses

chances de revenir à la compétition lors du match face au CABBA sont nulles, c’est Nana Badarou qui assurera l’intérim surtout qu’il a montré un bon visage face à la JSK.

Hier, biquotidien

Le groupe s'est entraîné deux fois hier, la première à 9h dans la

salle de musculation et la 2e séance a eu lieu à 18h au stade Bou-

l l

l l

mezrag. Ighil s'active à recharger les batteries des joueurs. Il devrait reve- nir à une séance dès aujourd’hui pour travailler le côté tactique.

pUb

Le Buteur du 10-10-2013
Le Buteur du 10-10-2013
14
14

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com USMH Coup tordu
www.lebuteur.com
USMH
Coup tordu
Les actionnaires rejettent Hamdouche la démission de Laïb «Je n’ai rien contre la famille Laïb,
Les actionnaires rejettent
Hamdouche
la démission de Laïb
«Je n’ai rien
contre la famille
Laïb, j’ai critiqué
le président de
l’USMH»
I nitialement prévue
lundi, la réunion des ac-
tionnaires s’est tenue,
avant-hier, dans un cli-
mat houleux, mais riche
en débats. Elle a débuté
moral a été adopté.
Mise en place d’une
commission
vers 18h, soit avec une heure de
retard, et a duré près de trois
heures. La démission du
président Laïb a été au
cœur des débats et a pris
la part du lion, lors des
différentes interven-
tions des présents.
Soucieux de préser-
ver la stabilité, les
actionnaires ont
dû s’opposer au
retrait de Laïb
en rejetant sa
démission. Ce
dernier, qui avait
d’emblée remis à cha-
cun des actionnaires
une copie de sa démission pour
éviter le doute d’un maintien à son
poste et pour ne laisser aucune
place à la confusion, a été dès le
départ très clair : «Lors de la der-
nière réunion, je vous ai déjà an-
noncé verbalement ma démission.
Aujourd’hui je tiens à confirmer
mes intentions. J’ai rédigé ma dé-
mission et la voici. Je vous dis que
je n’en peux plus. Si quelqu’un
parmi les actionnaires pourrait me
succéder je serai soulagé. Cela dit,
j’espère que la situation du club
s’embellira sur le plan financier
avec la probable intégration de
nouveaux investisseurs», dira-t-il.
Toutefois Laïb, qui reste déterminé
quant à son retrait, a donné ren-
dez-vous aux actionnaires dans
trois semaines pour entériner sa
démission. Il aura, d’ici là, à pré-
parer la deuxième moitié de son
bilan financier, puisque le bilan
Après avoir fait le tour de l’ac-
tualité du club et les raisons qui
l’ont contraint à jeter l’éponge,
entre autres la crise que vit le club
actuellement, et ce malgré les ré-
sultats caractérisés par une se-
conde place au classement et une
qualification à la Champion’s
League, les présents ont pris
conscience de la nécessité de voir
loin et ne penser qu’à l’intérêt du
club. Tous ont rejeté la démission
du président. Une bonne partie
des actionnaires ont fini par trou-
ver un consensus autour de la
mise en place d’une commission,
composée de trois membres entre
autres pour aider le prési-
dent dans plusieurs
tâches.
Après la sortie médiatique de
El Hadi Hamdouche dans notre
édition de lundi accusant Laïb
de certains faits et la réaction
de l’un des membres de la fa-
mille du président en l’occur-
rence Norredine le frère cadet
du boss harrachi. L’ancien diri-
geant et adjoint de Laïb nous a
joint hier en milieu de journée
pour une mise au point : «Lors
de mon intervention dans votre
journal j’ai effectivement criti-
qué le président de l’USMH pour
sa gestion tout en lui deman-
dant de clarifier les bilans finan-
ciers à l’époque où il était
président du CSA. En tant que
successeur de Mohamed Laïb au
poste de premier responsable du
club sportif Amateur, j’ai
le droit de deman-
Doumi
sa grève
N.R.
met fin à
de la
faim
Charef veut un 3e match amical
Doumi l’ex-président du comité
der des comptes
sur les antécé-
dents finan-
ciers du
des supporters de l’USMH qui avait en-
technique et
tactique, du-
rant les
matchs ami-
caux. C’est
aussi l’avis de
Bechouche qui
nous dira à ce pro-
tamé une grève de
la faim mardi pour
demander le départ de Laib a décidé de
rompre son jeûne qui a duré 24 heures.
On ne connait pas
les raisons qui l’ont
poussé à revoir sa décision, mais le re-
nouvellement de
sident Laib par
confiance au pré-
les actionnaires
en serait probablement
la cause.
club. Mais
à aucun
moment
je n’ai
porté at-
teinte à la
famille Laïb
que j’ai tou-
jours respec-
tée.»
Comme nous l'avions rapporté
dans ces mêmes colonnes, le coach
harrachi, Boualem Charef, sou-
haite jouer au moins trois matchs
amicaux, durant cette trêve, avant
le match contre la JSMB à El Har-
rach. Il en a eu déjà deux et il veut
encore un autre match pour être
en conformité avec son pro-
gramme. C'est ainsi qu'il a de-
mandé à ses adjoints, de lui
trouver des sparring-partners. Be-
nomar a déjà pris attache avec plu-
sieurs équipes pour des joutes
amicales. Il a eu l'accord de plu-
sieurs clubs qui ont accepté d'af-
fronter l’USMH durant cette
période. Aussi, il faut dire que la
direction préfère des clubs de la
capitale afin d'éviter de faire des
déplacements. Avec la multiplica-
tion des rencontres amicales, le
coach harrachi qui, jusque-là, n’a
pas pu donner la chance aux réser-
vistes, de prouver leur capacités
en équipe première, notamment
les jeunes issus de la catégorie des
U21, à l'image d’Abid, Medane
ainsi que d’autres. Cette trêve lui
permettra de les faire travailler en-
core plus et d’avoir ainsi un peu
plus de volume de travail pour
pouvoir les évaluer sur les plans
pos : «C’est durant
cette période de trêve qu’on
doit multiplier les matchs amicaux
pour que le staff technique puisse
avoir la possibilité de passer en
revue tous les éléments de l’effectif,
notamment ceux qui n’ont pas eu
assez de temps de jeu. En tout cas,
si un jeune s'illustre durant cette
période, l’entraîneur en chef n'hési-
tera pas un moment à lui donner
une chance de jouer plus souvent
avec l’équipe première.»
«Une grande charge de
travail attend les
joueurs»
«C'est vrai que notre préparation
a été intensifiée, durant ces deux
derniers jours. Mais il convient de
dire aussi que ce ne sera pas comme
durant la préparation d’intersaison
ou durant les stages bloqués.
Durant cette trêve, le programme
est un peu moins chargé. Il sera
appliqué à la lettre. Les joueurs se-
ront soumis à une certaine charge
de travail qui diminuera au fur et
à mesure. On aura l’occasion de
travailler tous les volets et on profi-
tera aussi pour apporter les correc-
tifs nécessaires avant la reprise de
la compétition officielle», dira l’ad-
joint de Charef tout en insistant
sur la récupération et la remise en
forme : «Comme je viens de vous le
dire, on aura besoin d'effectuer
quelques réglages nécessaires, du-
rant les matches amicaux pour per-
mettre aux joueurs de garder leur
niveau compétitif.»
N.R.

Abid «Cette trêve me permettra de travailler plus pour rebondir»

trêve me permettra de travailler plus pour rebondir» Abid, le jeune attaquant de l’USMH est op-

Abid, le jeune attaquant de l’USMH est op- timiste, quant à l'avenir de son équipe. Ce joueur, qui a participé aux dernières rencon- tres par des brèves apparitions, avoue que l'équipe est sur la bonne voie et sera encore plus forte lors des prochaines rencontres. Il affirme qu'il fera de son mieux pour, non seu- lement s'imposer dans l'échiquier des Jaune et Noir mais aussi contribuer à la réussite de son équipe dont l’objectif n’est autre que le podium, et une participation honorable dans la Champion’s League africaine.

Avec du recul, qu'avez-vous à dire à propos de la prestation de votre équipe face au CRBAF? Je pense qu'on a réalisé un bon match dans l'ensemble. On est très heureux de cette victoire qui nous a fait beaucoup de bien. Elle était très importante aussi pour nous. Après ce succès le groupe commence à prendre goût à la compéti- tion. Après trois jours de repos, comment vous sentez-vous à présent ? Je tiens à préciser que ces trois jours de repos nous ont permis de souffler et de récupérer un peu des efforts fournis depuis plusieurs se- maines. Désormais, place au sérieux et au travail. On a encore du boulot à faire afin d'être au top à

la reprise de la compétition. Donc, vous êtes à entamer la préparation… Oui, on s'est très bien reposés. Donc, on a in- térêt à retrousser les manches pour assurer une bonne préparation, en vue de la suite du par- cours. Je pense que c'est la continuité dans le tra- vail, à dix jours de la reprise. C'est dire qu'on a suffisamment de temps pour préparer la suite du parcours et de procéder aux réglages nécessaires que nous devons effectuer durant cette période. Je pense qu'on doit jouer le maximum de matchs amicaux, car il y a toujours des réajustements à opérer, avant la reprise. Mais cet arrêt risque de casser votre rythme, n'est-ce-pas ? En effet, moi aussi je crains cela. J’ai remarqué qu'à chaque arrêt du championnat, on constate une cassure dans le rythme de la compétition. Il ne faut surtout pas oublier que la compétition est nécessaire à l'organisme. Nous espérons que cet arrêt n'influera pas sur notre rendement de façon négative. D'ailleurs, on va bien travailler durant cette période pour assurer la meilleure prépara- tion possible, afin d'éviter un éventuel fléchisse- ment. Revenons à vous maintenant. Comment

analysez-vous votre rendement lors des quelques minutes que vous avez jouées ? Il m'est vraiment difficile de porter un jugement sur mon rendement, alors que je n'ai joué que quelques minutes, durant les- quelles j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même et d'être à la hauteur. Il me reste encore du temps et cette pé- riode de trêve me permettra de rebon- dir. Donc, je dois travailler encore plus afin de mériter ma place parmi le onze harrachi. Je suis encore jeune et je me mets à la disposition du coach qui reste le seul maître à bord. Entretien réalisé par Nacered- dine Ratni

et je me mets à la disposition du coach qui reste le seul maître à bord.
www.lebuteur.com CRB Coup de feu
www.lebuteur.com
CRB
Coup de feu

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

CRB Coup de feu N° 2431 Jeudi 10 octobre 2013 15 Gana «Les dirigeants actuels ont
15
15

Gana «Les dirigeants actuels ont recours à des procédés illégaux !»

A fin de bien éclairer l’affaire Gana, nous avons jugé utile d’avoir l’avis de l’ancien président du CRB accusé

d’avoir l’avis de l’ancien président du CRB accusé c’est un conflit interne entre dirigeants.» «Malek a

c’est un conflit interne entre dirigeants.»

«Malek a eu une attitude irréfléchie»

Azzedine Gana s’est dit, par ailleurs, outré par la réaction de Malek. Le premier cité s’est dit of- fensé par les attaques de son successeur dont les déclarations ont été rapportées ici même. «Com- ment s’autoproclamer président d’un aussi pres- tigieux club et se comporter de cette manière ? J’avais une grande estime pour Malek, j’étais le premier à avoir soutenu sa candidature auprès du conseil d’administration, car je le croyais ca- pable. Mais voilà qu’il me poignarde dans le dos.

Son attitude est vraiment irréflé- chie.»

«Je n’ai pas libéré Angan»

C’était l’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur l’af- faire Angan, un dossier que les actuels dirigeants ressortent à chaque fois pour s’attaquer à l’ancien président, l’accusant d’avoir signé la lettre de libéra- tion de l’attaquant. Des accusa- tions que Gana réfute catégoriquement. «On me re- proche d’avoir libéré Angan. Comment peuvent-ils dire ça, alors que la FAF avait tranché en notre faveur ? J’ai tout fait pour garder le joueur. Quand je suis parti, j’avais confié l’affaire aux membres du conseil d’adminis- tration. C’était à eux de suivre l’affaire et défendre les intérêts du CRB. A ce que je sache, Malek n’a jamais réussi à convaincre Angan de revenir.»

d’avoir entrepris une action en jus- tice contre le club qu’il dirigeait il y a à peine quelques mois. Ce der- nier, joint hier par nos soins, nie en bloc cette histoire. «Ce sont des mensonges, je n’ai jamais déposé plainte contre le CRB. Cette idée ne m’a même pas frolé l’esprit. Avant d’être attaqué dans les journaux, je dirais à Malek de vérifier ses sources. Ce que j’ai fait, c’est m’op- poser, en tant que gestionnaire du club, aux activités de l’assemblée du conseil d’administration. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’ils font usage de procédés illégaux dans la gestion du club», et d’ajouter : «Je ne suis plus invité aux réunions qu’orga- nise le conseil d’administration, alors que je suis un membre à part entière, donc ma présence est obligatoire. En tant qu’action- naire, je dois prendre part aux décisions de cette assemblée.»

«Personne n’a bloqué les comptes du club»

Si l’ancien président n’a pas déposé plainte contre le CRB, cette histoire de compte bloqué de- meure une énigme. «Je ne sais pas d’où ils tiennent ça, mais je n’ai pas bloqué les comptes du club. Pre- mièrement, parce que je n’ai pas déposé plainte contre le club, comme ils le prétendent. Deuxiè- mement, je ne peux pas bloquer les comptes, car

«Je n’ai jamais signé de lettre de démission»

Azzedine Gana ne lâche pas prise. Annoncé démissionnaire, sur la foi d’une lettre de démis- sion dûment signée de sa main que les actuels dirigeants promettent de montrer, l’ancien pré- sident nie tout en bloc : «Encore des mensonges ! Je n’ai signé aucun papier qui stipule ma dé- mission de la direction du club. Si quelqu’un évoque le contraire, qu’il ramène ses preuves. Je suis prêt à l’affronter en public.»

N. B.

Redouane Bencherioui dirige les entraînements

l l En absence du premier responsa- ble du staff, c’est son adjoint, le Ma-

rocain Redouane Bencherioui, qui dirige les entraînements du groupe. Il a entamé son travail, hier, en programmant une troisième séance de préparation à son équipe.

Dehmane Sayah ne s’est toujours pas présenté

l l Le préparateur de l’équipe, Deh- mane Sayah, n’a plus donné signe

de vie depuis le match face à la Saoura. Selon ses proches, il souffrirait d’une forte grippe. Il était d’ailleurs censé assuré la préparation du groupe, avant que ce léger contretemps l’en empêche. Par consé- quent, c’est l’adjoint de l’équipe, Benche-

rioui, qui suit seul les entraînements des joueurs.

Le MCA le veut pour cette saison

l l D’après une source proche du MCA, il semblerait que ce club

songerait sérieusement à s’attacher les ser- vices du préparateur du CRB. D’ailleurs, un premier contact était établi avec l’homme en question, pour l’enrôler dès

cette semaine afin d’assurer la préparation du Mouloudia durant cette trêve.

Une dernière séance aujourd’hui

l l Le staff technique a programmé pour aujourd’hui une dernière

séance d’entraînement aux coéquipiers d’Ammour. Celle-ci sera consacrée au physique, en compagnie de Bencherioui.

Deux jours de repos pour les joueurs

l l Après une première semaine de préparation axée sur le physique,

les gars de Gamondi auront droit à deux jours de repos, le vendredi et samedi. Le groupe reprendra la préparation dès le re- tour du premier responsable technique du club.

mondi, a pris, avant-hier, après la conférence de presse animée au stade du 20-Août, un vol à destination de la Bulgarie où il passera ses quatre jours de congés auprès de sa petite fa- mille. Son retour aura lieu à la séance de reprise de dimanche, pour préparer le prochain dé- placement à Béjaïa.

Khoudi

«Le plus dur est passé,

aujourd’hui, nous sommes

arrivés à redresser la situation»

Avec du recul, comment analysez-vous ce début de saison de votre équipe ? J’avoue que ce n’était pas le début de saison qu’on imaginait, surtout lors des quatre premiers matchs. Mais le plus dur est der- rière nous, car comme vous le voyez, nous sommes arrivés à redresser la situation ces der- niers temps. Un retour en forme que vous avez confirmé face à la JSS, la semaine dernière… Très juste. Cette rencontre nous a permis de prouver notre retour. Après ce match nul face au CABBA, il fallait à tout prix enchaîner la semaine dernière. Cela s’est bien déroulé pour nous. Maintenant, il faudrait garder cette dynamique pour la suite du parcours. Comment avez-vous vécu cette rencontre, après votre suspension ? De la même manière que mes coéquipiers. Je me suis donné à fond aux entraînements, j’ai res- senti la même pression et cette détermination de gagner. Mal- heureusement, en raison de ma suspension, je n’ai pu aider mes coéquipiers sur le terrain, mais j’estime qu’ils ont fait du bon boulot. 7 points en trois rencontres, c’est un assez bon résultat, n’est-ce pas ? Bien sûr, c’était un peu l’objec-

tif que nous avons tracé avec le staff. En revanche, il faut savoir que cela n’est que le début. Même si aujourd’hui nous avons réussi à tourner la page du début de saison, il faut savoir que nous accusons un certain retard, suite à nos faux pas, car certains ont pris de l’avance sur nous. C’est pourquoi nous devons conti- nuer sur cette lancée pour ra- masser le plus de points possible. En parlant de continuité dans les résultats, ne crai- gnez-vous pas que cette trêve freine votre lancée ? Oui, d’un certain point de vue, c’est tout à fait sensé de rai- sonner de cette manière, c’est d’ailleurs ce que nous a révélé le coach à la reprise. Néanmoins, il faut aussi se dire que cette mini- trêve pourrait aussi avoir des ré- percussions positives sur le groupe. Grâce à cet arrêt, nous pourrons peaufiner notre prépa- ration et cela nous permettra aussi de recharger les batteries pour la suite du parcours. Pour votre prochaine ren- contre, vous allez affronter le MOB chez lui. Que pour- riez-vous nous dire à ce sujet ? Pour le moment, on n’y pense pas trop. On se contente de peaufiner notre travail à la pré- paration, notamment sur le plan physique. Evidemment, cela

entre dans le cadre de la prépa- ration du prochain déplacement au MOB ; j’estime que c’est une rencontre très complexe, car elle se jouera hors de nos bases contre une équipe qui cherche la stabilité. Un mot pour conclure… Je remercie tous ceux qui on cru en nous, en dépit de notre mauvaise entrée cette saison. On est toujours soutenus, c’est l’avantage d’évoluer dans un club comme le CRB. Maintenant, il est temps pour nous de rendre la pa- reille.

Entretien

réalisé par

Lamine

Amimi

16
16

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup sûr MOB
www.lebuteur.com
Coup sûr
MOB
2431 Jeudi 10 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup sûr MOB Après le carton réalisé face à l’US
2431 Jeudi 10 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup sûr MOB Après le carton réalisé face à l’US
2431 Jeudi 10 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup sûr MOB Après le carton réalisé face à l’US

Après le carton réalisé face à l’US Oued Amizour

Les attaquants rassurent Amrani, avant le CRB

en DNA. Aussi, les joueurs se sont permis de corriger leurs erreurs pour éviter de les reproduire, sur- tout qu’ils n’auront pas droit à l’er- reur.

Amrani s’est fait une bonne idée sur sa composante

Ayant rejoint la barre technique du clu, la veille de la rencontre à domicile face au CRB Aïn Fekroun, le nouveau coach, en l’occurrence Abdelkader Amrani, semble avoir une bonne idée sur le groupe, après la joute amicale disputée mardi der- nier face à l’US Oued Amizour. D’ailleurs, après avoir dirigé la der- nière rencontre face au MC Oran en championnat, voilà que le coach Amrani a bien voulu tester tous les joueurs pour s’arrêter sur leurs ca- pacités songer aux correctifs à ap- porter, afin de permettre à l’équipe de livrer une meilleure prestation lors des matchs à venir. De ce fait, le staff, qui a débuté son travail hier à Tipasa, pourra désormais cerner les

insuffisances qui bloquent les joueurs, afin de travailler et permet- tre au club de réussir de bons résul- tats lors des prochaines rencontres et quitter la zone des turbulences, d’autant que les camarades de Nas- sim Dehouche n’ont pas le droit à l’erreur.

Le compartiment offensif rassure, en attendant de confirmer

Toutefois, la grande satisfaction de la joute amicale disputée mardi dernier face à l’US Oued Amizour est certainement la réaction du compartiment offensif puisque les attaquants ont réussi à inscrire qua- tre buts. Ce qui est de bon augure, en attendant que Semani et consorts confirment cette presta- tion, à commencer par le prochain rendez-vous, à domicile face au CR Belouizdad, pour le compte de la 8e journée du championnat. Mieux encore, les attaquants doivent im- pérativement être à la hauteur lors des prochaines rencontres, afin de

donner un plus à l’équipe et lui per- mettre de réaliser les résultats es- comptés. Cela dit, le staff technique attend beaucoup de ses joueurs pour surmonter cette période diffi- cile et espérer quitter cette zone des turbulences.

Des lacunes au milieu et en défense

Par ailleurs, si le compartiment offensif a bien réagi avec quatre buts inscrits par Yaya, Semani et Yettou, ce n’est pas le cas pour la dé- fense et le milieu de terrain où des lacunes ont été constatées lors de la joute amicale disputée avant-hier mardi devant la formation de l’US Oued Amizour. Ce qui va pousser le coach Amrani à chercher les so- lutions et apporter les correctifs qui s’imposent, afin d’espérer livrer un bon rendement et être à la hauteur des attentes. D’ailleurs, le staff tech- nique aura du pain sur la planche pour tenter de redresser la situa- tion, avant qu’il ne soit trop tard. Yugurtha A.

Les Crabes à pied d’œuvre à Tipasa

C’est hier mercredi que les Crabes du MO Bé- jaïa ont entamé le regroupement d’une semaine, dans la localité de Tipasa, afin de se préparer pour la suite du parcours, avec notamment le prochain match à domicile face au CR Belouizdad. Ainsi donc, les Béjaouis ont rallié la ville de Ti- pasa dans la soirée de mardi dernier, juste après la rencontre amicale face à l’US Oued Amizour, en prévision de ce stage d’une semaine qui permet- tra au staff technique d’apporter les correctifs qui s’imposent et être à la hauteur des attentes. D’ailleurs, les Béjaouis ont entamé les choses sé- rieuses depuis hier et la préparation s’étalera jusqu’à lundi prochain suite à quoi, les joueurs bénéficieront d’un repos de deux jours, avant de reprendre le travail pour préparer le rendez-vous face au CRB.

C ontrairement aux matchs officiels du championnat où ils éprouvent souvent des difficultés pour arriver

dans le camp adverse, les atta- quants du MOB ont bien réagi lors de la joute amicale disputée, avant- hier, devant la formation de l’US Oued Amizour, en se montrant à la hauteur des attentes avec à la clé quatre buts d’inscrits. Ce qui est une bonne chose pour Semani et consorts d’autant plus que cela a permis au nouveau coach Amrani d’avoir une meilleure idée sur le groupe et de songer aux correctifs à apporter, pour permettre à l’équipe de livrer une belle prestation lors des trois prochains rencontres et de faire le plein. Ainsi donc, bien qu’une joute amicale ne soit pas une référence pour juger des quali- tés de l’équipe, il n’en demeure pas moins que les Béjaouis se sont bien illustrés lors de ce match en se per- mettant d’infliger une sévère défaite à cette équipe de l’USOA évoluant

Amrani veut donner un nouveau souffle à l’équipe

Après que l’équipe béjaouie eut livré une pres- tation juste moyenne face à une équipe de DNA, le coach Abdelkdader Amrani n’aura pas la tâche facile, puisqu’il doit travailler à fond pour assurer une bonne préparation et surtout espérer être à la hauteur des attentes. De ce fait, ce regroupe- ment d’une semaine s’annonce comme une belle opportunité pour les camarades de Dehouche pour corriger leurs erreurs et permettre au staff technique d’avoir une bonne idée sur le groupe pour trouver les solutions nécessaires et espérer être à la hauteur lors des prochains rendez-vous pour livrer un bon rendement et récolter le maxi- mum de points pour quitter cette zone des turbu- lences. Le staff technique semble être conscient de la tâche qui l’attend, après le constat qu’il a établi au lendemain de la rencontre face au MC Oran.

Première séance hier à Hadjout

Après leur arrivée tard dans la soirée de mardi dernier au lieu du stage, à savoir l’hôtel Le Grand Bleu à Tipasa, les Béjaouis ont effectué leur pre- mière séance d’entraînement durant ce regroupe- ment, hier mercredi à Hadjout, sous la houlette du coach Abdelkader Amrani. D’ailleurs, le staff technique a déjà mis en place un programme pour effectuer une bonne préparation. Aussi, deux matchs amicaux sont prévus respective- ment face à la sélection nationale militaire, ce sa- medi, et au RC Arbaâ, lundi prochain.

Yugurtha A.

Yettou marque son deuxième but Arrivé au MOB l’été dernier, le milieu de terrain du MOB, en l’occurrence Nassim Yettou, ne cesse de s’illustrer actuellement avec son équipe. D’ailleurs, il a réussi à ins- crire son deuxième but lors de la joute ami- cale disputée mardi dernier face à l’US Oued Amizour. Ce qui lui permettra de gagner plus en confiance pour tenter de marquer encore lors des matchs du championnat.

Yaya s’illustre par un doublé Ayant été autorisé à reprendre sa place avec les seniors, après un court passage avec les Espoirs, l’attaquant du MOB, Yaya, s’est illustré mardi dernier, à l’occasion de la ren- contre amicale face à l’US Oued Amizour. D’ailleurs, il s’est permis d’inscrire un doublé dont l’un sur penalty. Ce qui permettra aussi au coach de compter sur son joueur qui est appelé à se montrer encore plus efficace à l’avenir, surtout en matchs officiels et per- mettre à son équipe de réaliser de bons ré- sultats.

Amrani : «Ce match face à l’USOA m’a permis de découvrir Yaya» La belle prestation de l’attaquant Yaya n’a pas échappé au coach Amrani qui a ainsi dé- couvert les qualités de son joueur. Le patron de la barre technique dira : «Franchement, le match amical face à l’US Oued Amizour a été bénéfique pour toute l’équipe, surtout pour moi qui me suis fait une bonne idée sur l’équipe. Cette joute m’a permis aussi de dé- couvrir les qualités de Yaya qui s’est bien illus- tré lors de ce match.» Yugurtha A.

Betrouni «Le stage de Tipasa sera très bénéfique pour nous»

L’attaquant du MOB, en l’occurrence Betrouni, affirme dans cet entretien qu’il nous a accordé que son équipe traverse une situation difficile, mais estime que lui et ses coéquipiers tenteront de bien profiter de cet arrêt du championnat pour recharger les batteries, grâce au stage d’une semaine programmé à Tipasa, afin d’être à la hauteur pour la suite du parcours.

afin d’être à la hauteur pour la suite du parcours. Vous avez arraché un large succès

Vous avez arraché un large succès face à la formation de l’US Oued Amizour en amical, un commentaire ? Je crois que ce match a été très bénéfique pour nous, dans la mesure où ce fut l’occasion pour le staff technique de se faire une idée sur le groupe et d’ap- porter ainsi les correctifs qui s’imposent pour être encore meilleurs lors des prochains matchs. Bien que la formation de l’USOA ne soit pas une ré- férence pour juger nos ca- pacités, ça a été bénéfique pour nous. Le compartiment offen- sif a bien réagi… Comme vous venez de le dire, bien que ce ne soit qu’une joute amicale, je peux vous dire que le fait que nous ayons inscrit quatre buts prouve que les attaquants ont bien réagi lors de ce match, ce qui est une bonne chose pour nous les joueurs et le staff

technique. Toutefois, on doit travailler encore da- vantage afin de répondre aux attentes de nos fans. Vous aurez une belle opportunité d’effectuer une bonne préparation, après la programma- tion d’un stage à Tipasa ; un commentaire ? Bien évidemment, le stage prévu à Tipasa nous sera très bénéfique, dans la mesure où il nous permet- tra de corriger nos erreurs et combler les lacunes qui ont été constatées lors des précédentes rencontres. Mieux encore, le staff technique aura une belle opportunité de bien connaître l’équipe et d’ap- porter les correctifs qui s’imposent, grâce aux deux matches amicaux que nous allons disputer au cours de ce regroupe- ment. En tout, ce stage sera très bénéfique pour nous. Nous avons constaté que vous respirez la

forme actuellement, peut-on en connaître le secret ? Je ne vous cache pas que le secret de tout cela, c’est que je travaille à fond aux entraînements, sans pour- tant être sûr de jouer d’en- trée. Cela m’a permis de m’améliorer sur plusieurs volets. Dieu merci, le fait que le staff technique me fasse confiance est une preuve que je travaille sé- rieusement. Un message pour vos supporters ? Je demande à nos sup- porters d’être patients et de nous soutenir lors des prochains matchs. Pour ce qui nous concerne, nous allons faire de notre mieux pour leur faire plaisir, car c’est de leur droit d’afficher leur colère quand il y a de mauvais résultats. Nous tâcherons de faire le maxi- mum pour être à la hau- teur de leurs attentes. Entretien réalisé par Yugurtha A.

www.lebuteur.com Coup bien calculé ESS
www.lebuteur.com
Coup bien calculé
ESS

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

17
17
Hammar Ferrahi «Je suis totalement rétabli» «Aoudia paiera 3 milliards à l'ESS en guise de
Hammar
Ferrahi
«Je suis totalement rétabli»
«Aoudia paiera 3 milliards
à l'ESS en guise
de dédommagement»
Ferrahi, l’un des hommes en forme de l’équipe de Sétif,
nous a accordé un entretien au cours duquel il nous
parle des matchs à venir. Il nous dira que lui et ses
coéquipiers ont l’intention de tout donner afin de
faire honneur aux couleurs du club.
N ous avons cru bon
d’avoir une
longue discussion
avec le président
permettra de bénéficier des
services de notre nouveau
joueur bien avant le mois de
décembre.»
sétifien, en cette
période de re-
«Certains doivent
restituer les médailles»
mous et de profonds changements.
Il est revenu sur le départ de Velud
et les résultats enregistrés par son
équipe. Il n’a pas hésité à associer
les plus mauvais d'entre eux à une
campagne de déstabilisation qui est
menée contre le club. A aucun mo-
ment, Hammar ne fera l’amalgame
entre les vrais supporters et ceux
qui ne veulent pas que l’ESS
connaisse une réussite.
«Nous aurions dû mettre
fin aux fonctions de Velud
bien plus tôt»
Hammar a abordé en premier
lieu le cas de Velud et le moins que
l'on puisse dire est que cette affaire
lui a laissé un gout d'amertume.
«Nous aurions dû mettre fin aux
fonctions de Velud bien plus tôt
car manifestement, il n'avait pas le
même engouement pour mener à
bien la mission qui lui a été
confiée. Cela nous aurait fait l'éco-
nomie de certaines erreurs comme
le départ de certains joueurs
comme Belkaïd. C'est lui qui a in-
sisté pour le recrutement de
Franck Madou qui, jusqu'à présent,
n'a pas été à la hauteur de nos es-
pérances. Cependant, je suis cer-
tain que ce joueur, qui est pétri de
qualités, sera l'attaquant de pointe
qu'il faut à l'Entente.»
Le boss sétifien insistera sur
l'ingratitude de certains joueurs. Il
dira que ces derniers étaient d'il-
lustres inconnus avant de connai-
tre la gloire sous les couleurs de
l'ESS. «Il y a des joueurs qui étaient
de parfaits inconnus et pour qui
l'ESS a été un véritable tremplin.
C'est avec beaucoup d'ingratitude
qu'ils ont déposé des plaintes
contre le club. Une liste a été éta-
blie et ces joueurs doivent restituer
les médailles et distinctions qu'ils
ont reçues sous les couleurs de
l'ESS. Tout simplement, ils ne les
méritent pas.»
Avant
toute chose, quelles sont
les nouvelles ?
Elles sont excellentes, Dieu
merci. Je suis totalement ré-
tabli et j'ai repris les entraîne-
ments avec le groupe. C'est
ce qu'il y a de plus important.
Battre le Mouloudia, c’est ce
qu’il pouvait vous arriver de
mieux en cette période de tur-
bulence, n’est-ce pas ?
Croyez-moi, nous avons fêté et
savouré cette victoire comme il se
doit. Elle est venue mettre un
terme à une période de doute.
Maintenant, nous n’avons que le
prochain match en tête.
«Les joueurs seront payés
à temps»
A propos des salaires impayés,
le premier responsable du club,
Hassan Hammar, nous dira
ce qui suit : «La direc-
tion du club remue
ciel et terre pour ren-
flouer les caisses du club. Dieu
merci, les choses sont sur la bonne
voie et notre priorité est de régula-
riser les joueurs qui sont en attente
de leurs salaires. Ce sera fait à
temps.»
«Nous jouerons à fond la
Ligue des champions»
condamne tout ce
qui s’est passé et
cette minorité qui
veut la destruction de
l’ESS. Je n'ai pas voulu poursuivre
la personne qui m'a insulté et tenté
de m'agresser pour ne pas compro-
mettre son avenir vu que c'est un
universitaire.»
Justement, dans quel état d’es-
prit allez-vous aborder ce ren-
dez-vous contre la JSK ?
Avec beaucoup d’abnégation et
une énorme envie d’arracher un
bon résultat. Il n’est pas question
de rater ce match. Cette rencontre
est importante pour la suite de
notre parcours en championnat.
La volonté de bien faire et la moti-
vation sont là et c’est le plus im-
portant.
Quelles sont vos chances dans
ce match ?
C’est un match difficile pour
nous, comme c’est le cas des ren-
contres où il y a obliga-
tion de résultat et c’est
Un autre challenge attend les Sé-
tifiens cette saison, c’est celui de
faire bonne figure en Ligue des
Champions africaine, une compé-
tition que le club disputera pour la
énième fois. Réussir sur le plan
continental fera également partie
des plans sétifiens. «Ça va être
quelque chose de fabuleux. On sait
que ça va nous charger le calen-
drier, mais c'est comme ça, on la
jouera sans peur, on ne va pas bâ-
cler cette compétition. On y est, on
a bossé pour la décrocher», ajou-
tera Hammar.
«L’équipe se
Muscu,
«Aoudia doit
dédommager l'ESS»
trouve entre de
bonnes
mains…»
le matin…
Le président sétifien a aussi évo-
qué pour nous le cas Aoudia. Il
dira en substance : «Ce joueur a
quitté le club bien avant que ne
s'achève son contrat. En plus de
cela, il s'est attaqué à tout le monde
à Sétif, en oubliant que c'est grâce à
l'ESS qu'il a pu relancer sa carrière.
De toutes les façons, les intérêts du
club seront défendus comme il se
doit dans cette affaire ; d'ailleurs
nous avons demandé la somme de
3 milliards en guise de dédomma-
gement.»
Les camarades de Del-
houm ont effectué, avant hier,
deux séances d’entraînement.
Celle de la matinée s’est dérou-
exactement le cas.
Il nous faut l’abor-
der avec beau-
coup
d’intelligence. L’adversaire va tout
faire pour se replacer, c’est surtout
cela qui va compliquer notre
tâche. Il nous faut par ailleurs
garder notre sang-froid, car
nous sommes capables de
marquer à n’importe quel
moment de la partie.
Qu’est-ce qui fait la force de
votre équipe cette saison ?
Incontestablement notre
force est le collectif. Nous
jouons nettement mieux et
chaque joueur de l’équipe, quel
que soit son poste, est capable de
faire la différence.
Et pour ce qui est du titre de
champion ?
Nous n'en sommes qu'à la phase
aller. Pour le moment, nous
n'avons pas à faire de calculs et
nous prendrons les matchs comme
ils viennent.
Craignez-vous certaines
équipes du championnat ?
Nous respectons tout le monde.
C’est nous les premiers au classe-
ment, à ce que je sache.
Les matchs ne se ressemblent
pas et tout est possible en foot-
ball.
Il ne faut surtout pas se mettre
de pression supplémentaire.Pour
le moment, nous sommes totale-
ment concentrés sur ce match face
à la JSK.
Il y a cependant des points fai-
bles dans votre équipe. Un com-
mentaire à ce sujet.
Notre entraîneur va apporter les
correctifs nécessaires et les choses
iront beaucoup mieux et dans
tous les domaines. Pour ce qui est
de notre défense, même si nous
encaissons des buts, nous arrivons
presque toujours à en marquer
plus que l’adversaire et cela est l’es-
sentiel.
On vous laisse conclure.
Que nos supporters envahissent
les gradins du stade du 8-Mai et
soient avec nous là où nous
jouons. Nous ferons le reste !
Entretien réalisé par Khallil L.
Hammar a évoqué
pour nous la venue
de Lang. «Lang, au vu
de ses qualités, a le
profil de l’entraîneur
que nous voulons pour
notre équipe. De toutes
les façons, nous ne
lée à la salle de musculation de
l’OPOW. Elle a été totalement
consacrée au travail foncier.
La séance de sa-
medi à 10 heures
Pour permettre aux joueurs et aux
membres du staff de suivre la ren-
et
travail avec
ballon l’après-
Après leur
victoire face au
Mouloudia, les
Sétifiens avec les
«pieds sous le
canapé» !
contre qui opposera l'EN au Burkina
Fasso, la séance de samedi com-
mencera un peu plus tôt que d'habi-
tude. Les joueurs auront à être sur
ménagerons aucun
effort pour que
l’équipe et les
membres du staff
ne manquent de
le terrain à dix heures.
midi
Vers quinze heures, l’ensemble de
l’effectif s’est retrouvé à l’annexe pour
une séance technico-tactique. Le moins
que l’on puisse dire est que la journée
Nadji et Gourmi
reprendront au-
jourd'hui
a été chargée pour les poulains de
Lang et cela pour préparer comme
«Le président de la Ligue
ignore les textes qui
régissent la FIFA»
«J'ai retiré ma plainte car
le supporter qui a tenté de
m'agresser est un
universitaire»
il se doit le choc contre la JSK.
Après avoir disposé du
Mouloudia (2-1), le club
de Sétif a accentué son
avance en tête du cham-
pionnat, il faudrait désor-
mais un improbable
concours de circonstances
et surtout un effondrement
pour que le titre honorifique
Selon Kerbadj, Hameur Bouazza
ne sera qualifié à l'ESS qu'après
l'ouverture du mercato hivernal.
C'est ce qui a valu cette précision
de la part du président de l'ESS :
«…Il est facile de se rendre
compte que les personnes qui ont
incité des enfants à proférer des
slogans et toutes sortes d’insultes
sont guidées par des gens mal in-
tentionnés. Ces derniers ne veulent
pas que l’ESS connaisse la réussite.
Les meneurs ont été identifiés et ils
sont connus à Sétif. Il n’a jamais été
question pour nous de faire l’amal-
game entre les vrais supporters qui
dans leur grande majorité
rien et c’est ce que je
peux promettre à nos
supporters…» Pour ce
qui est du renforcement
de l’effectif, le boss séti-
fien nous dira :
Demou,
Delhoum et
Ferrahi ont repris
de champion d'hiver échappe
aux joueurs de l’ESS. De toutes
les manières, la formation séti-
fienne va devoir regarder
dans son rétroviseur,
Nadji s'était vu octroyer une pro-
longation, en ce qui concerne sa pé-
riode de repos. C'est ainsi qu'il ne
reprendra le chemin des entraîne-
ments qu'aujourd'hui. Il en sera de
même pour Gourmi qui, lui aussi, re-
vient de blessure.
«Comme toutes les
autres équipes, la
nôtre a besoin d’être
renforcée et elle le
sera par des joueurs
de qualité, selon les
besoins qui seront émis
par l'entraîneur.»
Trois joueurs qui étaient ab-
Chelghoum Laïd en
amical
sents lors de la première séance
d'entraînement après le match
Pour donner du temps de jeu à
«Tout porte à croire que le prési-
dent de la Ligue ignore les textes
qui régissent la FIFA. L'article 6 du
paragraphe concernant la qualifi-
cation des joueurs est des plus pré-
cis. Son application nous
joué et gagné contre le MCA ont
même si elle est conforta-
blement installée dans
son fauteuil de leader.
Cette saison, les places
qualificatives pour une
compétition internatio-
nale sont chères. L’ESS
ses joueurs lors de cette trêve, Lang
repris. Il s'agit de Demou, Del-
houm et Ferrahi qui souf-
fraient de petits bobos. Ils
sont maintenant totale-
ment rétablis.
a programmé un match amical. Cette
s'est positionnée en haut
du podium, et de surcroit a
les moyens de prendre le
S. B.
large sur ses poursuivants.
rencontre se jouera ce dimanche
face à Chelghoum Laïd. Les joueurs
non concernés par cette joute ami-
cale seront mis à la disposition du
préparateur physique, Leben.
18
18

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil Ligue 1
10 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1 MCO JSS NAHD 1-1 JSS Mechiche convaincu du

MCO

JSS NAHD 1-1 JSS Mechiche convaincu du rendement L a formation de la JS Saoura

JSS

NAHD 1-1 JSS

Mechiche convaincu du rendement

L a formation de la JS Saoura a

joué avant-hier une

deuxième rencontre amicale.

Le coach Mechiche a voulu

programmer un autre match pour les

joueurs titulaires de l’équipe. C’est ce qu’il a fait hier en profitant de la trêve imposée par la Ligue profes- sionnelle. Les Vert et Jaune de Saoura ont joué leur deuxième ren- contre amicale sous la houlette de Mechiche, au stade Zioui face au NA Hussein Dey, après la joute amicale disputée et remportée avant hier à Kouba face au Raed local sur le score de 4 à 1. Dans ce match amical, l’homme fort de la barre technique des Sudistes a incorporé l’équipe composée des joueurs titulaires qui ont joué le dernier match face au CRB. Les Aigles étaient les premiers

à ouvrir la marque par le meneur de jeu Hamzaoui d’un tir foudroyant des 18 mètres qui ne laissa aucune chance au portier adverse. La pre- mière période s’est donc achevée sur le score de un but à zéro en faveur des Sudistes. De retour de la pause, les locaux ont essayé d’égaliser. Ainsi, sur un corner bien botté, un des joueurs adverse se trouva à la bonne place pour remettre les pendules à l’heure. Le reste de la rencontre ne donna rien de nouveau, et c’est sur ce score de 1-1 que le referee envoya les 22 acteurs aux vestiaires.

Satisfaction totale du rendement

Le staff technique et les responsa-

bles de la JSS sont sortis à la fin de la rencontre satisfaits du rendement de leurs joueurs, surtout en deuxième mi-temps où les attaquants ont raté pas mal d’occasions. Malheureuse- ment, le manque d’efficacité se pour- suivit et les camarades de Mebarki Sid Ahmed trouvèrent des difficultés

à arriver dans les six mètres du gar- dien adverse. Le staff technique de Saoura, composé de Mechiche, Moussouni et Tifoure, devra essayer de trouver la solution rapidement, avant de reprendre la compétition officielle.

Billel G.

Equipe alignée :

Sefion (laouti), Tobal, Terbah, Mebarki O., Bakayouko, Berbari (Ameri), Bousmaha, Hamzaoui, Zaoui, Belkhir, Mebarki S.

Beldjilali reprend aujourd’hui avec le ballon

l l Après une longue période d’absence, en ratant même le

dernier match de son équipe face au CRB, la semaine passée, le meneur de jeu et capitaine de la JS Saoura, Kedour Beldjilali, va reprendre les entraînements avec le ballon à partir d’aujourd’hui, avant de joindre le groupe dès le retour à Béchar pour préparer le match du MCO.

Saoura jouera face à El Biar aujourd’hui

l l Après les deux tests ami- caux, hier matin, face au

NAHD et avant-hier face au RCK, le staff technique de la JSS a pro- grammé un troisième match amical contre El Biar, à partir de 10h. Cette fois, ce sont les remplaçants qui au- ront la chance de jouer ce match pour avoir plus de temps de jeu par rapport aux titulaires qui ont joué hier face au NAHD.

Objectif : terminer la phase

aller avec 21 points !
aller avec 21 points !
au NAHD. Objectif : terminer la phase aller avec 21 points ! lieu en fin de

lieu en fin de saison.

Cinq joueurs

passeront en

conseil de

discipline

cordes des Rouge et Blanc. Djebbari veut faire le plein à domicile, en récu- pérant les quatre points perdus, dont il n’a récolté qu’un seul jusqu’à présent, contre l’Entente de Sétif. Pour le mo-

ment, les dirigeants du MCO ne sou- haitent pas mettre la pression sur le staff technique, lui laissant l’embarras du choix concernant le onze rentrant, car l’heure des bilans, selon eux, aura

L ors d’une réu- nion entre l’entraîneur et les dirigeants, ces derniers ont fait savoir

à leur coach que l’objectif de l’équipe est de terminer avec 21 points la phase aller. Comptant neuf seu- lement, les Oranais auront besoin de 12 autres pour atteindre cet objectif. C’est le président Youssef Djeb- bari qui a affirmé à ses proches ce qui était exigé de l’entraîneur Solinas. Ainsi, cela paraît raison- nable, sachant que le plus dur est déjà passé avec un premier virage jugé comme dangereux par le coach Solinas. Avec huit matchs dont trois à domicile, face au CABBA, l’USMA et le CRB et cinq sorties contre la JSS, le MCEE, la JSMB, le CRBAF et le RCA, le but fixait semble à première vue dans les

A en croire toujours une source proche du prési- dent, cinq éléments et non des moindres risquent d’être traduits en conseil de discipline à cause de leurs absences répétées aux en- traînements. La direction du Mouloudia d’Oran n’at- tend que le rapport de Gianni Solinas pour les convoquer et leur infliger les sanctions qui s’impo- sent. Selon notre source, des amendes financières seront prononcées à l’en- contre de ces éléments qui ont généralement pour habitude de sé- cher les entraînements sans justifica- tion.

A. L.

L’infirmerie commence à se vider

Aouamri et Saïdi de retour !

L a reprise des entraî- nements d’avant- hier a été marquée par le retour des

deux défenseurs, Moha- med-Amine Aouamri et Lyès Saïdi. Par contre, Dja- mel Bouaïcha, qui souffre de la cheville, ne s’est pas présenté au stade Ahmed- Zabana. En tous les cas, l’état de santé des deux dé- fenseurs ne sera pas remis en cause, en prévision du déplacement de vendredi prochain à Béchar. Les deux joueurs reprendront bel et bien leur place parmi le groupe. Bien qu’ils se soient entraînés en solo, il devaient réintégrer hier le groupe au travail pour pré- parer le match de la Saoura durant lequel le MCO va certainement compter

beaucoup plus sur son sec- teur défensif.

Bouaïcha

toujours

incertain

Djamel Bouaïcha, en re- vanche, risque de rater le quatrième match d’affilée, après avoir fait l’impasse sur les rencontres face au CS Constantine, l’USM Harrach et le MO Béjaïa. En effet, l’enfant de Mef- tah, qui a raté la reprise des entraînements et la séance d’hier, ne donne pas l’impression de pou- voir se remettre d’ici le match contre la JSS. Même le staff médical compte le soumettre à des soins in- tensifs. Sentant que la blessure du joueur est un peu délicate, l’encadre-

ment médical du Moulou- dia a décidé de donner le temps qu’il faudra à Bouaïcha pour se soigner. Il ne pourra donc retaper dans le ballon que lorsqu’il guérrira. Au train où vont les choses, il serait presque impossible qu’il soit de la partie, sachant également que sur le plan physique, il risque d’être sérieusement amoindri, après un repos de plus de trois semaines.

Plus de peur que de mal pour Hichem Cherif et Nessakh

Même Hichem Cherif, qui a dû sortir sur blessure face au MO Béjaïa, ne risque rien. Soupçonnant une blessure aux adduc- teurs, le joueur qui a effec-

tué des examens pour connaître la nature de sa blessure, pour savoir sur- tout s’il sera prêt pour le match de samedi prochain, ne souffre finalement d’au- cune blessure apparente. Admis comme arrière droit lors du précédent match, le joueur devra re- prendre son poste de pré- dilection face à la JSS, puisque le MCO qui devra jouer les contres aura be- soin de la vivacité et de la rapidité de Hichem Cherif. Idem pour Nessakh qui s’est plaint de petits bobos, mais en final, il n’a rien de grave. Le joueur conti- nuera à s’entraîner le plus normalement du monde avec le groupe, pour prépa- rer le match contre la JSS.

Solinas était à Alger

l l L’entraîneur en chef des Rouge et Blanc, Gianni Solinas, se trou-

vait hier du côté de la capitale pour ré-

gler une affaire personnelle. Le coach qui s’est dirigé à Alger tôt le matin n’a pas dirigé les deux séances d’entraîne- ment. C’est Ricardo San Giuliano qui a assuré l’intérim, car même Paulo Mi- randa s’est envolé après le match, vers l’Italie. Le coach devra reprendre cet après-midi ses fonctions.

Dagoulou partant au mercato ?

l l L’avenir d’Eudes Dagoulou fait ces derniers temps l’actualité au

Mouloudia d’Oran. Si certaines ru- meurs persistent que le joueur est en phase de quitter les Hamraoua cet hiver, des sources autorisées tiennent à démentir formellement l’info en ques- tion sous prétexte qu’aucun club ne s’est manifesté à son encontre. Mais il faut reconnaître que le MCO ne veut pas le laisser partir en fin de saison sans contrepartie. Soit l’équipe veut lui trou- ver un club en Europe ou en Tunisie, soit on décidera avant l’ouverture du mercato de le convaincre de prolonger au moins d’une saison. En tous les cas, on saura plus sur le cas de l’internatio- nal centrafricain durant le mercato hi- vernal.

A. L. journée face à l’équipe de Saoura et ré- cupérer les joueurs blessés qui
A. L.
journée face à l’équipe de Saoura et ré-
cupérer les joueurs blessés qui ont raté
les précédents matchs.
Quel jugement portez-vous sur
votre rendement durant ces sept
premiers matchs du champion-
nat ?
Je pense que c’est au staff tech-
nique de juger mes prestations,
à leur tête l’entraîneur en chef
et celui des gardiens de but.
Me concernant, j’essaie de
donner le meilleur de moi-
même au cours de chaque
match. Mon objectif est de
convaincre tout le monde, y
compris nos supporters pour
qui nous sommes en train de
faire tous ces sacrifices.
Vous êtes l’un des premiers
joueurs ayant félicité Benyet-
tou après son but inscrit face au
MOB…
Benyettou est un gentil garçon
de bonne famille, je pense qu’il mé-
rite cette réussite. J’espère que ce
but contre le MOB en appellera
d’autres.
Entretien réalisé par Sofiane B.

Dahmane «C’est les trois points qui nous intéressaient face au MOB»

Le portier des Rouge et Blanc pense que c’est les trois points qui comptaient face au MO Bé- jaïa, afin de reprendre confiance et surtout grimper au classement. Qu’avez-vous à dire à propos du succès réalisé contre le MO Béjaïa ? C’est un succès qui tombe à pic pour nous, car on avait grandement besoin d’une victoire pour mettre un terme à une série de cinq matchs sans le moin- dre succès. Cela nous a fait du bien sur le plan mental et nous a délivrés d’une terrible pression qui pesait sur nos épaules. Mais cette fois-ci, la manière n’était pas au rendez-vous… Ce qui nous intéressait le plus, c’est les trois points de la victoire face au MOB. Peu importe la manière. Par le passé, on réalisait d’excellentes presta- tions sans parvenir à gagner. Ça ne servait à rien. En plus, je dirais qu’une terrible pression était exercée sur nous. C’est pour cela qu’on a perdu en quelque sorte notre football. Donc, vous préférez le résultat au détriment de la manière… C’est vrai qu’on souhaite joindre la

manière au résultat comme ça a été le cas lors du prologue du championnat contre Chlef, mais si on a un choix à faire, personnellement, je préfère qu’on gagne même si la manière ne suivra pas. Cette victoire devra libérer le groupe en prévision des prochains matchs, n’est-ce pas ? C’est sûr, car je reconnais que la série de cinq matchs sans succès a failli nous faire perdre confiance. Dieu merci, ce succès contre le MOB nous a fait dissiper le doute. Cela va nous per- mettre d’aborder les prochains matchs à l’aise, mentalement parlant. Peut-on dire que la victoire de Bé- jaïa sera synonyme du vrai départ du MCO ? C’est ce qu’on souhaite le plus. J’es- père que cette victoire réalisée contre le MOB sera celle du déclic. Notre souci primordial est de confirmer notre regain de forme en enchaînant par d’autres résultats probants. L’arrêt du championnat a-t-il ar- rangé les affaires de votre équipe ? Oui, je pense que cette mini-trêve va nous permettre de préparer comme il se doit le match de la prochaine

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

19
19
Coup d’œil Ligue 1 N° 2431 Jeudi 10 octobre 2013 19 CSC Garzitto, un coach spécial

CSC

Garzitto, un coach spécial

M éconnu du grand public et de l’Al- gérie du football, le Franco-Italien Diego Garzitto a régné deux se-

maines avec le CS Constantine sur la Ligue 1, avant de perdre cette place de leader la semaine passée, après sept journées de championnat. Avant la suite de la compétition, et le match amical de ce soir que jouera son équipe face au CABBA, voila un por- trait d’un coach à part entière, dont le parcours a connu plusieurs zones de turbulences.

Discret, différent et évasif

Comme la particularité des Médi- terranéens, Diego, l’Italien de Lestizza, préfère l’ombre, refuse la lumière et les sollicitations. Il n’est pas du genre à chercher les petits projecteurs des ca- méras dans les zones d’interviews comme le font la majorité des techni- ciens de notre championnat, question de tempérament et de tranquillité aussi. Derrière sa carapace de grand- père, avec son air bienveillant, celui qui fait rêver les Sanafir est avant tout un homme d’expérience, ancien dé- fenseur et milieu de terrain dans sa jeunesse, à la différence de son fils An- tonio. Garzitto père n’a jamais fré- quenté le championnat italien, ni ses clubs. Son grand bout de chemin de joueur a vu le jour en France, c’est en 1983 qu’il débuta sa carrière d’entraî- neur dans ce même pays, après il a vite changé de continent, où il a coaché les équipes du Soudan, Maroc, RD Congo, Togo, Ethiopie avant d’atterrir chez nous en Algérie. Une expérience rare, alors que les techniciens italiens

Une expérience rare, alors que les techniciens italiens de naissance sont souvent emmurés dans leur Calcio

de naissance sont souvent emmurés dans leur Calcio et leur schéma rigou- reusement défensif. Le CSC a bien un côté offensif qui l’aide à ramener des scores étonnants hors de ses bases. Cela démontre le mélange de culture de son entraîneur qui semble à contre- courant du catenaccio italien.

Direct, ne le comparez à personne !

Regarder les séances d’entraîne- ments de Diego Garzitto n’aide pas à avoir une idée bien précise sur sa façon de jouer pour les matchs, pour ne pas dire trompeur ou menteur. Il est du genre très évasif dans ses choix de joueurs. Personne n’est titulaire d’office avec lui, pas très fan non plus des vedettes dans son effectif. L’épi- sode de Dahman reste la meilleure preuve, avec Garzitto, il n’y a pas de place pour l’hypocrisie. Les vérités, re- marques et reproches se disent en face. Mais il reste un adepte de la ma- nière douce aussi dans sa manière de

faire. Les camarades de Boulemdaïs adhèrent et le respectent a un degré inimaginable. Par contre, pour titiller un Garzitto, comparez-le à autre en- traîneur, ce qu’il n’aime pas trop en- tendre, ce qui démontre sa forte personnalité.

Des choix assumés

Ambitieux avec une intelligence tactique, Garzitto a vite trouvé la so- lution pour sa ligne défensive qui en- caissait vraiment trop dans les matchs de préparation, les blessures et le manque de doublures dans certains postes au CSC avant les matchs im- portants ne l’a jamais inquiété, sûr de lui, même un peu trop parfois, dans son jargon et vocabulaire quotidien, on entend souvent les «on verra bien», «on fera avec les moyens du bord», même si rien n’est garanti avec lui en matière de temps de jeu. Bezzaz, Ha- diouche et Derrag sont bien là pour en parler. Ces trois-là doivent pour l’ins- tant prendre leur mal en patience, tan-

dis que Garzitto préfère les Naït Yahia, Sameur et Henaïni, des choix parfois contestés et tranchés, mais parfaitement assumés dans un ves- tiaire très riche. Enfin, Diego est du genre très calme de nature avec une manière de management basée sur la collaboration collective, tout son staff technique travaille au même rythme et temps. La langue française, utilisée seule au départ, est accompagnée de l’arabe avec l’arrivée de son nouvel adjoint, Bounaâs, qui l’utilise lors des entraînements du CSC.

L’Afrique lui réussit bien

En France, Diego Garzitto n’a pas l’aura d’un Aimé Jacquet ou d’un Roger Lemerre, tout simplement

parce qu’il n’y a jamais remporté un titre majeur, avec un 16e de finale en Coupe et un parcours mitigé avec des clubs de D2 et D1. Mais la modeste salle des trophées de Garzitto a été remplie par des consécrations aux couleurs purement africaines. On peut trouver une Ligue des champions avec TP Mazembe 2009, un cham- pionnat et une Super coupe, en plus d’une participation en Coupe du monde des clubs. Un maigre butin pour un manager de son expé- rience, par contre il collec-

pour un manager de son expé- rience, par contre il collec- MCEE Reprise avec plusieurs absences

MCEE

Reprise avec plusieurs absences

par contre il collec- MCEE Reprise avec plusieurs absences L a reprise des entraî- nements effectuée

L a reprise des entraî- nements effectuée hier au stade Mes- saoud-Zeggar a vu l’absence de plusieurs

joueurs pour diverses raisons, à commencer par Ousserir et Hamiti qui sont blessés et auto- risés à prolonger leur convales- cence. La séance a été également marquée par l’ab- sence des deux émigrés Mehsas et Keffi qui ne sont pas encore arrivés, ainsi que le défenseur Belkheiter pour des raisons in- connues. L’autre latéral droit, Naâmane s’est présenté en tenue de ville mais ne s’est pas entraîné car il n’est pas totale- ment rétabli de sa blessure, tandis que le milieu de terrain Gherbi souffrant d’une angine a préféré faire l’impasse sur la séance d’hier. Même le coach adjoint Kettaf a raté la séance

pour des raisons personnelles.

Iaïche réunit ses joueurs

L’entraîneur Abdelkader Iaïche a réuni ses joueurs en marge de la séance d’entraîne- ment d’hier qui a été très lé- gère, en raison de l’absence de plusieurs joueurs. Le coach eulmi a fait le point de la situa- tion avec ses joueurs et leur a dit qu’ils ont raté la victoire à Béjaïa, bien que le nul est bon à prendre dans de telles situa- tions. Il leur a demandé de se concentrer sur le travail et ne pas écouter les supporters car le MCEE dispose d’une bonne équipe en mesure de faire un bon parcours. Il a surtout exhorté ses poulains à se concentrer sur le prochain match contre l’USM Alger, dans l’espoir de réussir le pre- mier succès à domicile.

Herrida à l’écart

Le président du club toujours mécontent du match nul contre la JSMB, a préféré se mettre à l’écart et ne pas parler aux joueurs. Il a assisté à toute la séance d’entraînement sans prononcer un mot à l’égard des joueurs, laissant le soin à l’en- traîneur de faire son bilan avec eux et les pousser à travailler davantage. Le boss eulmi ne compte pas récompenser les joueurs et attend un sursaut d’orgueil contre l’USM Alger, ce qui s’annonce difficile dans l’espoir de remporter le premier succès à domicile.

Derrardja : «Il ne faut pas s’alarmer»

Le meneur de jeu de l’équipe d’El Eulma, Walid Derrardja estime que l’équipe est en train de faire de bons résultats à l’ex- térieur, il ne manque qu’une victoire à domicile pour amor- cer le déclic. Il demande au pu- blic de ne pas s’alarmer car l’équipe a les moyens de faire un bon parcours. «Je demande au public de nous soutenir dans ses moments difficiles, car l’équipe joue mieux à l’extérieur et elle a juste besoin d’une vic- toire à domicile pour amorcer le déclic.»

S. H.

vic- toire à domicile pour amorcer le déclic.» S. H. Le CSC doit confirmer sa participation

Le CSC doit confirmer sa participation en Coupe de la CAF

l l Dans un fax arrivé au club constantinois, la FAF attend la

décision finale des dirigeants du CSC, concernant la participation africaine cette saison. La direction de Ferssadou doit confirmer sa participation en Coupe de la CAF, qui débutera le 7 fé- vrier 2014. Une compétition qui tient très à cœur aux Sanafir, après cela, la direction devra préparer une liste des joueurs qui prendront part à cette compétition pour l’envoyer à la CAF.

Dahman approché par le CRB

l l

Apparemment, Mohamed

Dahman veut compliquer la vie

au CSC, le joueur qui a déposé deux plaintes contre Garzitto et le prépara- teur physique du club Toni, serait dans la préparation d’un lourd dossier acca- blant la direction du CSC. Le joueur compte déposer ce dossier sur le bu- reau de la Ligue pour réclamer cer- tains droits. La même source affirme que Dahman serait proche du CRB. Kerbadj aurait rencontré le joueur pré- cédemment à Hydra où il lui a insufflé l’idée de porter le maillot rouge dès cet hiver. Wait and see…

Abdou H.

CSC-CABBA en amical Le match à Hamlaoui vers 16h Les fans du CSC ont un
CSC-CABBA en amical
Le match à Hamlaoui
vers 16h
Les fans du CSC ont un rendez-vous amical
ce soir au stade Hamlaoui. Les coéquipiers de
Derrag affronteront le CABBA, en amical, à partir
de 16h. Un test qui sera important pour les rem-
plaçants des deux équipes qui manquent de temps
de jeu. Qui aura l’avantage dans la bataille entre
Belhout et Garzitto ? Réponse ce soir

tionne les démissions en tout genre. Ses expé- riences, en majorité, se terminent sur des dé- parts précipités. Le mo- ment est venu pour Garzitto d’inverser la tendance.

Abdou H.

CABBA

Lourdes sanctions financières

pour les retardataires

Malgré les mises en garde de l’administration, la reprise a été marquée par l’absence de six joueurs, ce qui a profondément ir- rité les membres qui ne veulent plus rester éternel- lement les bras croisés. Ainsi, une amende de 10 millions de centimes a été adressée à Ammour et Benaï, et les 4 autres, Ham- dadou, Ferhat, Hammiche et Saâdi écoperont d’une somme plus lourde. En agissant ainsi, l’administra- tion veut remettre de l’ordre dans la maison et la meil- leure manière pour y par- venir est de mettre un terme au phénomène de l’absentéisme considéré comme la principale cause des résultats mi-figue mi- raisin enregistrés jusque-là.

des résultats mi-figue mi- raisin enregistrés jusque-là. Ils risquent le banc face à l’ASO En plus

Ils risquent le banc face à l’ASO En plus de la sanction fi- nancière, Ammour, Benaï, Hamdadou, Ferhat, Ham- miche et Saâdi risquent aussi d’occuper le banc pro- chainement. L’entraîneur Belhout se retrouverait pé- nalisé, puisque 4 éléments, entre autres Amour, Saâdi, Hamdadou et à un degré moindre Benaï, sont consi- dérés comme des joueurs essentiels dans sa stratégie, sachant qu’ils étaient titu-

laires depuis l’entame de la saison, à l’exception du der- nier match face au RCA. D’ailleurs, leur mise à l’écart, pour absentéisme durant ce match, a porté préjudice à l’équipe qui n’a pas eu le même rendement, et ce n’est pas par hasard si elle a concédé sa première défaite de la saison, vu les chamboulements de sa composante. Seulement, pour se faire respecter, le coach n’aura d’autres choix que de sévir.

CABBA 1 – CRB El Achir 1

Les hôtes méritaient de l’emporter

El Achir, une équipe de Régionale, a dé- voilé le mal qui rongeait la formation bord- jienne, passée complètement à côté au cours des 90’. On dirait que les joueurs accomplis- saient une simple formalité, laissant l’initia- tive à leur adversaire qui a dominé la partie, et méritait de l’emporter. Ce sont d’ailleurs les pensionnaires de la Régionale qui ont ouvert la marque à la 25’, sur penalty. Le reste de la rencontre a été dominée par El Achir et c’est grâce à un sursaut d’orgueil que le jeune Hamimid a égalisé contre le cours

du jeu, à la 77’. En somme, on peut dire qu’avec un tel rendement, cette équipe risque de vivre des lendemains très incer- tains, et pour éviter ce scénario, il faut pro- fiter de l’arrêt du championnat pour traiter le mal.

L’équipe qui a été alignée

Souiche (Djebri 46’ ), Charef, Mansour, Mebar- kia (Bouguerra 46’ ), Benhamine, Ali Guechi (Me- barkia de nouveau 70’), Bouflih, Mosrati (Hammiche 72’ ), Ammour (Ferhat 62’), Benaï, Ha- mimid.

20
20

N° 2431

Jeudi 10 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil
10 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil USMBA La coupe pour consolider son statut B
10 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil USMBA La coupe pour consolider son statut B

USMBA

La coupe pour consolider son statut

2 Coup d’œil USMBA La coupe pour consolider son statut B ien que le staff technique

B ien que le staff technique et les dirigeants fassent de l’acces- sion leur premier objectif, il n’en demeure pas moins qu’ils gardent tout de même un cer-

tain espoir en coupe. Pour cela, il lui faut d’abord passer l’écueil du RCR. Il est vrai que ça ne paraît pas très facile en coupe, mais les chances demeurent tout de même. Il faut dire qu’une fois un tour franchi, l’envie et la déter- mination provoquera un désir fou de vouloir

continuer l’aventure dans cette compétition où la donne est complètement bafouée. Il faut dire qu’avant ce match de coupe, les dernières performances de l’USMBA en championnat plaident en sa faveur. Aussi, les Vert et Rouge essayeront, tant bien que mal, de poursuivre les bons résultats à l’occasion de ce tour ré- gional. L’équipe aspire jouer ses chances à fond et se défend bec et ongles afin d’arracher la qualification pour le prochain tour, dans une saison durant laquelle les Bel-Abbésiens

ne relayent que le bon. Toutefois, la coupe reste la coupe et tout est possible à ce stade de la compétition la plus populaire où les équipes se valent par leur ambition et leur vo- lonté, mais aussi où la chance et la surprise ont leur place.

Atténuer l’atmosphère

L’USMBA jouera son avant tour régional de la coupe face à un sérieux client et socié- taire de la régionale. Il s’agit là du RCR, une formation en pleine ascension, donc en pleine confiance contrairement à l’équipe bel- abbésienne en proie au doute pour des consi- dérations financières. Cependant, les Bel-Abbésiens paraissent avoir les faveurs des pronostics dans cette compétition où toutes les équipes se valent et c’est pour cela que les Vert et Rouge doivent croire sérieusement en leurs chances. Une qualification face au RCR permettrait aux hommes de Bira de se récon- forter. Cette saison, les dirigeants unionistes avaient tracé comme objectif l’accession qui est en cours mais qui augure d’un avenir in- certain à cause du problème financier, c’est pourquoi les plus radicaux pensent que sortir de ce tour accentuerait la crise. Toutefois, conscients de l’impact, les joueurs d’El Kha- dra savent pertinemment que cette rencontre est celle de la remobilisation.

L’USMBA veut jouer à fond ses chances en coupe

Même si le staff technique et les dirigeants estiment que la coupe est un bonus, voire une compétition aléatoire, il n’en demeure pas

moins qu’ils en font une certaine priorité. Cela étant, et selon certaines indiscrétions, dans le cercle du club, on compte mettre tous les atouts de son côté en alignant l’équipe- type à l’occasion de ce match de Coupe d’Al- gérie qui sera une aubaine pour les Bel-Abbésiens pour aller plus loin dans cette compétition.

Vers une équipe remaniée

Du côté du staff technique bel-abbésiens, on n’écarte pas l’idée d’apporter des change- ments au sein de la composante qui affron- tera la JRSB. Cela dit, on croit savoir que l’entraîneur Bira aurait décidé des change- ments notables au niveau du onze présomp- tif qui se mesurera à l’adversaire du jour. Bira devrait prendre en considération les défec- tions de certains éléments, pour composer son puzzle mais sans trop chambarder sa stratégie de jeu. Autant d’indices lesquels de- vront donner matière à réfléchir à l’entraîneur des Vert et Rouge.

Des absents face au RCR

Il se trouve que Bira est, cette fois-ci, confronté à des défections face au RCR dans le cadre de la Coupe d’Algérie. En effet, qua- tre éléments, et pas des moindres, rateraient cette rencontre pour diverses raisons. Ainsi, l’équipe sera privée des services des joueurs sous la menace d’une suspension automa- tique à l’image de le centre avant, Ghazzal et Ouznadji ainsi que Saim, blessés. MO Noureddine

Ghazzal et Ouznadji ainsi que Saim, blessés. MO Noureddine MCS Une trêve du champion- nat est

MCS

Une trêve

du

champion-

nat est venu

au bon moment pour cette équipe de Saïda. En effet, cela lui permettra de se refaire une meil- leure santé. Un déficit criant affecte son groupe. Le nouveau staff a besoin de cette période pour se faire des repères. Les ca- marades de Belahouel négociaient difficilement les matchs, car physique- ment ils sont limités. Du- rant cette trêve, l’équipe pourrait recharger ses batteries, du moment que le staff a programmé des biquotidiens pour rattra- per le retard dans ce do- maine. Corriger les lacunes

Depuis l’entame de la saison, Saïda ne convainc pas sur tous les plans. Le nouveau coach est appelé

L ’

arrêt

tous les plans. Le nouveau coach est appelé L ’ arrêt à régler les lacunes dans

à régler les lacunes dans le jeu de cette équipe, car après sept matchs joués, elle patine. Il est impéra- tif de solutionner ce volet. Jusqu’à présent, l’équipe n’arrive pas à dé- velopper un bon jeu. Le rendement du groupe dé- çoit les plus optimistes. En effet, il y a laissé des plumes à domicile. Heu- reusement, la dernière victoire a replacé l’équipe au milieu du classement. L’arrêt du championnat constitue une aubaine pour Mekhzni, car cela lui permettra de décou- vrir tout son effectif. La sérénité, la priorité du coach Il aura assez de temps

pour préparer son équipe au reste du parcours. Il compte réorganiser le

système de jeu de son team. Durant cette cou- pure, il pourra travailler sereinement, en rectifiant l’organisation du groupe. Vendredi dernier, Saïda a mis fin à sa mauvaise série en battant l’USC.

Elle compte confirmer ce

réveil face à l’ASK, en dé- placement. Durant ces

dix jours de repos, l’en-

traîneur peut assurer une

meilleure préparation.

Depuis le dernier succès,

le staff aura tous les

atouts de son côté pour

que son groupe revienne

d’El Khroub avec un autre bon résultat. AMAR B.