Вы находитесь на странице: 1из 2

Transformations de phase à l’état solide, donner des exemples dentaires

1. INTRODUCTION

• Transfo S->S , changements (micro)structure, composition chim des phases


• utilisées pour améliorer propr méc, électrochim, variations dimensionnelles
2 processus:
• Germination croissance: compos chim ≠, fction tps fction t°
• Displasive par cisaillement: compos chim =, ≠ tps fction t°

2. TRANSFORMATION ALLOTROPIQUE

• changement de structure de composés ou éléments purs en fction de la t° ou de la p.


Martensitique (contr, cis, déplct atomes sur petites distances) ou réarrangement d’atomes au
niveau de la maille.
ex: aciers, diagramme FeC, 3 variétés allotropiques du Fe avec chgt de volume et de p

2.1. SILICE SiO2


http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/dossiers/doc/t/geologie/d/au-coeur-de-la-silice-
du-silex-au-wafer_567/c3/221/p2/
• amorphe= verre, céramique dentaire
• cristalline, 3 formes allotropiques=quartz,tridymite (1000°C),cristobalite
(1500°C)
• cristobalite: ∆V 3 à 7%, α=quadratique-> 220 à 270 °C->β=cubique métastable
(cad stable cinétiquement mais pas thermodynamiquement)->1430°c cubique
stable
• incorporé dans revêtement compense,avec l’expansion de prise, 1,4 à 2,2%
rétraction de solidification de l’alliage qd coulée cire perde
2.2. TITANE
• ∆V, α HC->882°C->β CC
• nécessité d’utiliser des céramiques basse fusion 700°C
2.3. ZIRCONE ZrO2 pure
• ∆V 3 à 8%, Monoclinique->1170°C->tétragonale ou quadratique->cubique

3. TRANSFORMATION EUTECTOIDE α (à hte t°) β+ɣ


• par germination croissance
• ex de l’acier: ɣ α+Fe3C, aciers hyper et hypo eutectoides, pas d’applic dent

4. TRANSFORMATION PERITECTOIDE α+β (à hte t°) ɣ


• par germination croissance
• pas d’applic dent

5. PRECIPITATION α α+β
• par germination croissance (diffusion atomique), consiste au franchissement d’une
limite de solubilité
• nbre germes, vitesse de croissance fction t°, tps
• à l’int des grain ou aux joints de grains
• Diagramme microdureté en fontion tps de recuit: diminue qd précipités deviennent
incohérents, dim én

5.1. ALLIAGES DENTAIRES


• fondamental, ➚propr. méc: limite élastique, dureté par blocage des disloca-
tions
• ex: NiCr, ajout d’Al et Si
6. TRANSFORMATION MARTENSITIQUE

• au refroidissement à p. t°martensite start->martensite finish


• cf ɣ acier: Fe CFC→ Fe quadratique centrée (cf position des C qui écartent atomes
de Fe var. vol. 1 à 6% ➚propr.méc)
• n’intéresse que certains domaines (manière de dissiper énergie)
• réversible au chauffage à p. t°austenite start->austenite finish
• transfo. brutale, instantanée (v son)
• par cisaillement: fct° t°, pas temps, même compos chim, ∆x des atomes petites ||

• Chgt de structure ➚volume ➚augm contr int ➚augm propr méc


• Contrainte peut l’induire (mémoire de forme, superélasticité)

6.1. ➚propr. méc.: aciers ɣ austénite (CFC) ɣ martensite (quadratique)

6.2. EFFET MEMOIRE DE FORME: NITI ARCS ORTHO (aciers)


• NiTi Ms= -200 à 120°C fction compos
• fils orthos: E<, déformation réversible NiTiCo Ms=32°(mise en forme), 37°
• cycle de l’effet mémoire SCHEMA

6.3. SUPERELASTICITE: INSTR ENDO


• Déformation réversible importante SCHEMA
• instr endo: limité par fatigue, v rot max, stérilisation (disp martinsite par diffu-
sion)

6.4. ZIRCONE

7. TRANSFORMATION ORDRE-DESORDRE
• ordonnancement génère déformation des réseaux→contr→➚propr méc (parois
d’anti-phase)

7.1. ALLIAGE PRECIEUX AU-CU


• durcissement structural des alliages précieux SCHEMA (la diminution de tem-
pérature met en évidence la différence de rayon entre les atomes et la structure
s’organise différemment).