Вы находитесь на странице: 1из 26
MCA 2 Hachoud, «Prochain objectif : RCA 0 battre la JSK» l’arme fatale du Mouloudia
MCA 2 Hachoud, «Prochain objectif : RCA 0 battre la JSK» l’arme fatale du Mouloudia
MCA 2
Hachoud,
«Prochain objectif :
RCA 0
battre la JSK»
l’arme fatale
du Mouloudia
Yachir
suspendu
Geiger : «Ne me
parlez plus
de l’excuse
de Bologhine !»
DIMANCHE 20 OCTOBRE 2013
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2439 PRIX 20 DA
JSK 1 - ESS 1
HouasniaHouasniaHouasniaHouasniaHouasniaHouasniaaccuséaccuséaccuséaccuséaccuséaccusé!!!!!!
Hannachi : «Un
arbitrage minable»
Hammar
«Oui, il a privé la
JSK d’un penalty
valable»
reconnaît
MOB 1 - CRB 0
2 supporters
du Chabab
décèdent dans
un accident
USMH 3 - JSMB 0
MCEE 1 - USMA 0
Belkaroui
«Cette victoire
est pour nos vrais
supporters»
Ce n’est pas
aussi difficile
de battre l’USMA
Courbis : «Il fallait
bien perdre un jour
à l’extérieur»
02
02

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup franc Équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup franc Équipe nationale

Le président de la Fédération burkinabè de football calme le jeu

Sangaré

«Le Burkina a été

aussi victime d’erreurs d’arbitrage»

Le président de la Fédération burkinabè de football, Sita Sangaré, s’est exprimé vendredi en fin d’après-midi au Buteur. Le premier responsable du football burkinabé a répondu à nos questions concernant l’arbitrage et l’accueil froid réservé à la délégation algérienne. Pour Sangaré, les Algériens n’ont pas à crier au scandale.

«J’ai d’excellents rapports avec Raouraoua» «Halilhodzic aurait pu lui aussi être expulsé»
«J’ai d’excellents rapports avec Raouraoua»
«Halilhodzic aurait pu lui aussi être expulsé»

On aimerait vous poser quelques questions à propos du match Burkina Faso-Algérie… Enchanté. Je suis prêt à répondre à vos questions. Allez-y… Quelles sont les conclusions que vous avez ti- rées, après la victoire des Etalons face aux Fen- necs ? Je suis très content, tout d’abord, de la victoire qu’on a remportée. Comme tout match de foot- ball, notamment un barrage pour la Coupe du monde, il fallait s’attendre à ce que la tâche des deux équipes soit difficile. Elles se sont battues sur le terrain et le destin a voulu que ce soit le Burkina Faso qui remporte cette rencontre. Tout le monde en Algérie, dirigeants, joueurs, entraîneurs et même supporters, conteste le penalty sifflé en votre faveur et ayant ramené le troisième but. Qu’en dites-vous ? Je pense qu’à bien regarder le match, on verra que nous aussi, nous avons le droit de nous plaindre de l’arbitrage. S’il y a bien une sélection qui peut se plaindre de l’arbitrage, c’est bien le

Burkina Faso. Vous avez tous vu durant la der- nière CAN à quel point nous en avions souffert. L’arbitre tunisien (Slim Jdidi, ndlr), qui avait di- rigé Burkina Faso-Ghana, voulait à tout prix que le Ghana soit en finale, mais Dieu en a décidé autrement. Cela dit, ce ne sont pas les arbitres qui sont en attaque pour marquer des buts. Cependant, même la presse a critiqué l’arbitre zambien de la rencontre… Oui, je sais que la presse algérienne l’a critiqué. Je pense que les critiques ont dépassé le cadre spor- tif. A mon avis, les confrères algériens s’adonnent à un jeu dangereux. Il faut bien analyser le match. Nos deux premiers buts marqués ne souf- frent d’aucune contestation, mais pour ce qui est du penalty, de la place où j’étais assis en compa- gnie de Son Excellence l’Ambassadeur d’Algérie au Burkina Faso, j’ai vu la faute. Il y avait bel et bien une main du défenseur algérien à l’intérieur de la surface de réparation. En plus de ça, c’est l’arbitre assistant qui a signalé la faute, avant que l’arbitre central ne décide d’accorder le penalty. Je

«Il y avait bel et bien penalty en notre faveur»

pense que le juge assistant était bien placé pour voir. Les spécialistes pensent que ce match était trop grand pour le Zambien Janny Sikazwe. Quel est votre avis ? Je peux vous dire que pour ce match, il aurait pu y avoir un autre arbitre, car l’arbitre zambien est très jeune, sachant surtout que c’est un barrage pour la Coupe du monde. Sur ce point, je peux être d’accord avec vous. J’ajoute un autre point important. Lequel ? Le sélectionneur algérien, Vahid Halilhodzic, au- rait pu être expulsé par l’arbitre. Je pense que ce dernier s’est montré très tolérant à l’encontre de votre entraîneur qui a passé son temps à gesticu- ler tout au long de la rencontre, en quittant la zone technique à maintes reprises. Même vos remplaçants, qui étaient derrière le but du Bur- kina Faso, ont passé leur temps à déconcentrer notre gardien de but, mais l’arbitre ne les a pas expulsés. Il y a eu aussi un penalty non sifflé par l’arbi- tre, suite à une faute sur Feghouli en première mi- temps… Revoyez le match et faites votre constat. Peut- être que l’arbitre a jugé qu’il n’y avait pas faute. Les joueurs algériens simulaient des fautes sans pour autant être avertis par l’arbitre. Moi, je vous dis que le penalty qui a ramené le troisième but du Burkina Faso est valable. Permettez-moi aussi d’ajouter que l’arbitre de la rencontre s’est montré très indulgent envers vos joueurs, alors que beaucoup d’entre eux méritaient des cartons. Il a pris des décisions que nous respectons. Vous savez, même si c’est tout le monde qui donne son avis, le plus important est celui de l’arbitre. Comment voyez-vous le match retour ? Tout d’abord, permettez-moi de m’adresser aux journalistes algériens. Ce n’est pas la peine d’am- plifier les choses. Ce n’est qu’un match de foot- ball. Ici au Burkina Faso, des amis sont venus me voir pour me dire ce qui est écrit à Alger par les confrères algériens qui nous promettent l’enfer. C’est vraiment désolant car nous avons été très accueillants envers nos amis et frères algériens. Le peuple burkinabè est un peuple accueillant,

on n’a jamais eu de problème sur ce plan. Le mé- tier de journaliste est un métier noble. Il faut que les journalistes algériens comprennent que les Etalons ont remporté le match sur le terrain et que l’équipe algérienne doit se battre sur le ter- rain au match retour pour nous battre. C’est un match qui se déroule sur le terrain, c’est tout. Je me demande pourquoi on crée des problèmes alors que les deux pays se trouvent sur le même continent. Moi, personnellement, j’ai d’excellents rapports avec votre président, Mohamed Raou- raoua. Les deux fédérations ont d’excellents rap- ports. Du coup, la presse algérienne doit contribuer à ce que les relations entre les deux pays restent bonnes. Qu’en est-il du match en lui-même ? Nous viendrons à Alger pour nous qualifier. Nous allons démontrer à nos amis algériens que notre victoire ne souffre d’aucune contestation. La meilleure preuve, c’est le terrain. Nous devons prouver à Alger. Nous sommes sereins et confiants pour le match retour. Nous allons nous battre jusqu’au bout. Les Algériens estiment que l’accueil qui leur a été réservé a été plutôt froid, avec surtout l’obligation faite à tous les joueurs de passer par le scanner et satisfaire aux formalités bio- métriques. Qu’avez-vous à répondre ? Je suis vraiment surpris. Celui qui a dit ça est vraiment malhonnête. Je me demande en quoi le passage par le scanner serait humiliant. Je suis colonel dans les forces armées et ces mesures sont juste une mesure sécuritaire de routine. Donc, il n’y a pas de problème. Vous Algériens, êtes les mieux placés pour le savoir de par ce que vous avez vécu ces dernières années. Vous dites qu’on vous a mal accueillis. C’est faux ! La délé- gation algérienne a eu droit à un très bon ac- cueil. Vos supporters, venus en grand nombre à Ouagadougou ont été bien accueillis. Ils ont jeté des bouteilles sur nos supporters, mais nous avons donné des instructions fermes pour qu’ils soient protégés et pour que nos forces de sécurité ne cèdent pas à la provocation. Nous avons été très corrects avec vous. A mon tour, je vous dis merci si vous pensez que nous n’avons pas été corrects avec vous.

Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

Kadir frappe face à Valenciennes Medjani sur le banc, l’Olympiakos cartonne ! Le Stade Rennais
Kadir frappe face à Valenciennes
Medjani sur le banc, l’Olympiakos cartonne !
Le Stade Rennais a été tenu en échec par la lan-
terne rouge du championnat de Ligue 1 française, Va-
lenciennes FC (2 à 2). L’international algérien Foued
Kadir, qui a enchaîné par une autre titularisation avec
son club, a frappé fort contre ses anciens camarades.
A la finition d’un joli mouvement offensif orchestré par
son camarade et futur adversaire pour une qualifica-
tion au prochain Mondial, le Burkinabé Jonathan Pi-
troipa, Foued, qui était en position hors-jeu, a profité
de cette erreur d’arbitrage de l’arbitre assistant pour
battre de près le gardien de but adverse d’un maître tir
du droit, envoyant le cuir sous de la transversale. En
seconde période, Kadir, en pleine course, reprend vic-
torieusement un centre parfait au point de penalty de
son complice… Pitroipa, signant son doublé
de la soirée.
L’Olympiakos le Pirée n’a fait qu’une bouchée de son adversaire,
Platanias FC. Les champions de Grèce en titre l’ont remporté sur le score de
4 à 1. Carl Medjani, qui reste sur un match complet joué avec la sélection na-
tionale à Ouagadougou, s’est contenté d’une place sur le banc de touche.
C’est son deuxième doublé
de la saison
Non retenus par leurs coachs respectifs
Double buteur face à Ajaccio, le milieu of-
fensif du Stade Rennais, Foued Kadir, a donc
récidivé en inscrivant son deuxième doublé
en 4 matchs joués en championnat de
France. Arrivé cet été en provenance de
Marseille sous forme de prêt, Foued qui est
en train de donner raison à ses dirigeants du
Stade Rennais, porte son capital buts à 4
réalisations.
Ça se complique pour Lacen et Yebda
Getafe se rendra ce dimanche à Grenade pour affronter Granada CF. Si le mi-
lieu de terrain de la sélection nationale, Yacine Brahimi, est concerné par cette
rencontre, l’autre Algérien de Granada, Hassan Yebda, a été, lui, écarté des 18
retenus pour cette rencontre. C’est aussi le cas du milieu récupérateur de Ge-
tafe, Medhi Lacen, non retenu pour ce déplacement en Andalousie. Un état de
fait qui n’est pas sans susciter l’inquiétude du coach Halilhodzic, toujours obligé
de faire avec le manque de temps de jeu de
joueurs importants de son dispositif.
Il est pressenti pour être
convoqué lors du prochain stage
Mandi supervisé face à Toulouse
Aïssa Mandi a été titularisé, à l’occa-
sion de la dixième journée de la Ligue
1, lors de la réception de Toulouse FC.
Aligné sur le flanc droit de la défense
du Stade de Reims, l’Algérien a fait un
très bon match. Il a été presque intrai-
table sur le plan défensif tout au long
de la rencontre. Ce match n’est pas
passé inaperçu pour le staff technique
de l’Equipe nationale. A en croire une
source bien informée, un des assistants
de Vahid Halilhodzic a suivi cette ren-
contre avec beaucoup d’intérêt, sur de-
mande du sélectionneur national. Ce
dernier veut, en effet, avoir une très
bonne idée sur le joueur, avant de le
retenir parmi le groupe des Verts, étant
donné qu’il cherche toujours un arrière
droit. Selon la même source, Aïssa
Mandi est pressenti pour le prochain
stage de l’EN précédant le match re-
tour des barrages, prévu le 19 novem-
bre prochain au stade Mustapha-Tcha-
ker de Blida. Reste à savoir maintenant
si Halilhodzic le retiendra pour ce
match qui sera capital, ou il le mettra à
la disposition de son club pour lui faire
appel à l’occasion de la prochaine date,
au début du mois de mars 2014.
tisser large pour trouver un autre
joueur. Le choix est fait sur l’Usmiste
Naceredine Khoualed. Ce dernier a
donné satisfaction face à la Guinée et
au Mali, puis il n’a pas joué à Ouaga-
dougou, cédant sa place à Mehdi Mos-
tefa. Désormais, une seule solution
reste pour Halilhodzic, c’est celle de
Aïssa Mandi.
Il constitue
une solution à droite
le passeport algérien, au cas où le sé-
lectionneur le convoquerait. D’ailleurs,
tout le monde s’attendait à ce qu’il soit
retenu pour le match aller, finalement il
ne l’a pas été. Halilhodzic, qui a revu le
match de Ouagadougou, a
constaté qu’il lui faut à tout prix
trouver une solution sur le flanc
droit de la défense, étant donné
que Mehdi Mostefa est beaucoup
plus à l’aise en milieu récupéra-
teur.
Aïssa Mandi reste, en effet, la seule
solution sur le flanc droit de la défense
pour le sélectionneur national. Ce der-
nier, qui a essayé au départ Mehdi
Mostefa, a décidé de donner sa chance
à Liassine Cadamuro, avant d’opter
pour l’actuel arrière droit du Mouloudia
d’Alger, Abderahmane Hachoud. Les
trois joueurs n’ont pas donné ce que
voulait Halilhodzic. Cela l’a obligé à ra-
Halilhodzic
à la recherche d’un
joueur de son profil
Hamza R.
Halilhodzic a déjà suivi une ou deux
fois Aïssa Mandi. Il n’a pas caché sa sa-
tisfaction par rapport à son rendement
avec son club. Face à cette situation, la
Fédération algérienne de football a de-
mandé au joueur d’entamer les dé-
marches administratives pour obtenir
Fédération algérienne de football a de- mandé au joueur d’entamer les dé- marches administratives pour obtenir
  Équipe nationale www.lebuteur.com N° 2439 Coup de main Dimanche 20 octobre 2013 03 Yahia
 

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2439

Coup de main

Dimanche 20 octobre 2013

03
03

Yahia «Zidane et Eto’o sont bien revenus en sélection, pourquoi pas Belhadj ?»

A nthar Yahia a accueilli favorablement la dé- cision de Nadir Bel- hadj de se mettre de nouveau à la disposi- tion de la sélection

nationale. «Il y a beaucoup de

joueurs qui avaient annoncé leur retrait de la sélection de leur pays, avant de revenir quelque temps plus tard. On pourrait prendre notam- ment l’exemple de Ziné- dine Zidane et Samuel Eto’o. Je me demande donc pourquoi on dé- nierait à Belhadj le désir de défendre à nouveau la sé- lection de

son pays. C’est son choix et il faut le respecter. Il ne faut pas le juger. Il s’est mis à la disposition de la sélection et la décision fi- nale doit revenir au sélection- neur», nous a-t-il déclaré.

«Ce n’est pas un opportuniste, il ne s’est pas découvert algérien hier»

D’autre part, il regrette les quelques réactions négatives qu’il a constatées sur les réseaux so- ciaux, notamment les voix qui ac- cusent Belhadj d’opportuniste, à l’approche de la Coupe du monde : «Non, Nadir n’est pas du

de la Coupe du monde : «Non, Nadir n’est pas du tout un opportuniste. Cela fait
de la Coupe du monde : «Non, Nadir n’est pas du tout un opportuniste. Cela fait

tout un opportuniste. Cela fait presque dix ans que je le connais. Il ne s’est pas découvert algérien hier. Il est venu en sélection alors que le football algérien était en train de se reconstruire, à une époque où l’Algérie était dans le bas du classement FIFA. Il a déjà participé à une qualification à la Coupe du monde et a joué un Mondial. Il n’a donc rien à prouver.»

F. A.-S.

Ziani marque avec Al Arabi Belhadj et Al Sadd étrillent le Qatar SC Al Arabi
Ziani
marque
avec Al Arabi
Belhadj
et Al Sadd
étrillent
le Qatar SC
Al Arabi s’est fait accro-
cher, hier, par Al Khor, 2 buts
partout. Titulaire tout comme
son compatriote Boualem Khou-
khi, l’Algérien Karim Ziani, qui a
inscrit le premier but de son
équipe, quelques instants
après la reprise de la se-
conde période, a joué
toute la rencontre.
Al Sadd s’est imposé lar-
gement, hier, en championnat
face au Qatar SC. Un succès
qui permet aux coéquipiers de
Nadir Belhadj, titulaire en la cir-
constance, de se hisser à la
3 e place du classement, à
un point seulement du
leader.
Match
Ouali
rentrant, Aoudia a
joué une mi-temps
complet
pour
Belkalem
En Bundelsiga 2, Le Dinamo
Dresde a bien résisté, hier en début
d’après-midi, contre Sandhausen. En dé-
placement, les coéquipiers de Mohamed
Watford s’est incliné à la maison,
hier, face à Derby County. Les co-
équipiers de l’international algérien
Essaid Belkalem ont été défaits sur
Amine Aoudia sont revenus avec un bon
point. Titulaire, Idir Ouali est resté sur le
terrain jusqu’au coup de sifflet final. Quant
à Aoudia, fatigué par ce long voyage fait
le score de 3 buts à 2. Aligné d’en-
avec la sélection nationale, samedi dernier
trée dans une défense à trois ar-
rières centraux, aux côtés de
à Ouagadougou, sans jouer bien sûr, il a
Angella et Ekstrand, l’ex-Kabyle, qui
été préservé par son entraîneur. Laissé
sur le banc, le buteur du Dinamo a fait
a écopé d’un carton jaune à la 59’, a

joué l’intégralité de la rencontre.

son apparition à la 46’. Il a joué toute une mi-temps sans pour autant se montrer efficace.

Mostefa relé- gué sur le banc

Krol (sélectionneur de la Tunisie) : «Belaïli est un super joueur»

Le sélectionneur tunisien, Ruud Krol, s’est montré élogieux envers le jeune atta- quant algérien de l’ES Tunis, Youssef Be- laïli. Interrogé par la presse sud-africaine à propos de l’ex-joueur du MC Oran, l’an- cienne légende du football hollandais et de l’Ajax Amsterdam dira : «Belaïli est un joueur important de l’ES Tunis, c’est vrai- ment un super joueur qu’il faudra bien surveiller.» Une déclaration reprise par la presse tunisienne d’hier.

Palacio et Icardi sont revenus fatigués d’Argentine

Belfodil annoncé titulaire contre Torino !

L’Algérien de l’Inter de Milan, Ishak Belfodil, pour- rait bien commencer au- jourd’hui la partie face à Torino FC d’entrée. L’entraî- neur Walter Mazzarri compte lui accorder une seconde chance, après celle accordée contre Ca- gliari. Belfodil pourrait aussi profiter de l’arrivée tardive des deux internatio- naux argentins, Icardi et Palacio, certainement fati- gués du dernier match qu’ils ont livré mercredi face à l’Uruguay. C’est le cas aussi de Saphir Taïder qu’on annonce comme titu- laire. Taïder, qui n’a pas trop convaincu lors du dernier match de son équipe, demeure toutefois un élément sur qui l’entraîneur de l’Inter compte beaucoup. Ceci dit, sa titularisation n’est pas acquise à 100%.

Ceci dit, sa titularisation n’est pas acquise à 100%. La situation de Mbolhi se corse avec

La situation de Mbolhi se corse avec le CSKA

Le CSKA Sofia a largement gagné son derby hier face au Levski Sofia sur le score sans appel de 3 à 0. Ce duel entre les deux clubs de la capitale bulgare a connu la défection du gardien de but de la sélection nationale, Raïs Mbolhi, non retenu pour ce duel. Utilisé une seule fois en Coupe de Bulgarie, l’Algérien du CSKA ne figure plus dans les plans de son en- traîneur. Il faut dire que la forme éblouis- sante affichée par son concurrent direct dans le but, l’international tchèque Tho- mas Cerny, rend la situation de Mbolhi très délicate en prévision des prochains matches de la sélection nationale.

L’occasion de convaincre Halilhodzic

Ecarté de l’effectif de la sélection nationale, juste- ment en raison de son manque de temps de jeu, Ishak Belfodil attend avec impatience sa chance de prouver au coach Halilhodzic qu’il mériterait bien de figurer dans son plan de bataille, en prévision du match re- tour qui attend les Verts contre le Burkina Faso. Cela va sans dire qu’une bonne production ou une belle en- trée en jeu contre Torino augmenterait les chances de Belfodil de figurer dans la liste de l’entraîneur national.

M. A.

Halilhodzic dans l’embarras

La peu reluisante situation sportive de Mbolhi avec son club qui lui a joué, du
La peu reluisante situation sportive de Mbolhi avec
son club qui lui a joué, du reste, un mauvais tour lors du
dernier match joué contre le Burkina Faso, met le sélec-
tionneur national, Vahid Halilhodzic, dans l’embarras, lui
qui a tout le temps défendu le gardien de
but formé à l’Olympique de Marseille.
En manque de compétition, le
keeper numéro 1 des Verts n’a
plus cette sérénité qu’on lui
connaît. S’il ne parvient pas
à retrouver du temps de
jeu, cela risque encore de
le pénaliser en sélection,
surtout qu’il demeure le
choix numéro 1 du
sélectionneur.
Boudebouz
et Bastia
atomisés
par le PSG
Le Paris Saint-Gerlmain a écrasé
le SC Bastia hier sur le score sans appel
M. A.
de 4 à 0. Ryad Boudebouz, qui a aligné une série
de matchs comme titulaire, a joué l’intégralité du
match. Isolé au milieu des stars du Paris-Saint
Germain, Ryad ne pouvait rien devant un début
de match fulgurant des Parisiens. A l’image de
leurs deux grands buteurs Ibrahimovic et Ca-
vani, les gars de la capitale française ont
été impressionnants et ont réussi à
Feghouli
plier le match en l’espace de 13
minutes seulement.
titulaire,
Valence
chute
à domicile
Le FC Valence est re-
tombé dans ses travers, en
concédant une défaite inatten-
due face à la Real Sociedad, (1-2). Le
milieu de terrain de l’EN, Sofiane Feghouli, qui a
commencé le match comme titulaire, a tenu
sa place plus d’une heure de jeu, avant de
céder sa place à son camarade Canales.
Liassine Bentaiba Cadamoro, le dé-
fenseur de la Sociedad, n’a pas
été convoqué pour ce
match. Ghezzal joue, Latina gagne De retour dans l’équipe-type de son nouveau club, l’attaquant algérien
match.
Ghezzal
joue, Latina gagne
De retour dans l’équipe-type de
son nouveau club, l’attaquant algérien de
Latina, Abdelkader Ghezzal, a dis-
puté un match complet, hier en
déplacement, face à Pescara.
Dans ce duel gagné par La-
tina 1 but à 0 à l’extérieur,
Ghezzal a été intronisé en
attaque. Il s’est beaucoup
donné et il a pu aisé-
ment aller jusqu’au
coup de sifflet final de
l’arbitre

En se faisant battre 1-0, l’AC Ajaccio a subi la loi de l’équipe en forme de la Ligue 1 le FC Nantes Atlan- tique. Alors qu’il de- vait commencer la rencontre d’entrée, le milieu de terrain d’Ajac- cio, Mehdi Mostefa Sbaâ, s’est contenté de suivre la défaite de ses camarades à partir du banc des remplaçants.

Ghoulam sera titulaire face à Lorient

L’AS Saint-Etienne recevra le FC Lorient cet après- midi. L’international algérien de Saint-Etienne, Faouzi Ghoulam, de retour avec son club, après son dépla- cement avec la sélection nationale à Ouagadou- gou, est annoncé titulaire ce dimanche dans son poste de latéral gauche. Ghoulam, qui ne veut plus se contenter d’être confiné le banc de touche en sélection, entend confirmer son retour au premier plan et montrer qu’il est bien prêt pour la bataille de Blida.

Première titularisation de Ghilas

M. Koffi «Le plus fort ne fait pas de tapage, il agit sur le terrain»

plus fort ne fait pas de tapage, il agit sur le terrain» Le latéral droit du

Le latéral droit du Burkina Faso, Mohamed Koffi, a déclaré à la presse burkinabè que ses camarades et lui

sont prêts à tout pour revenir avec la qualification de leur déplacement à Blida le 19 novembre prochain :

«On a gagné la première bataille, maintenant il nous reste celle qu'on livrera chez eux à Blida. On est suffi- samment armés pour revenir avec la qualification de là- bas. On ne fait pas attention à ce que disent les Algériens, cela fait partie de la guerre psychologique. Ils font ça pour nous intimider mais soyez sûrs qu’on ne va rien leur céder. On n’a pas peur d’eux.»

«Mes camarades vont se battre à Blida et fêter la qualification à Ouaga»

Soudani et le Dinamo défaits à Split Le Dinamo Zagreb a concédé une défaite surprenante
Soudani et le Dinamo
défaits à Split
Le Dinamo Zagreb a concédé une
défaite surprenante hier en déplace-
ment chez le RNK Split. Les coéqui-
piers de Hilal El Arbi Soudani n’ont
pas pu répondre à l’ouverture du
score subie en première mi-temps,
s’inclinant au final 1-0. Titulaire, Sou-
dani a joué toute la rencontre.

Le FC Porto a assuré l’essentiel en Coupe du Por- tugal, en s’imposant par la plus petite des marge face à la modeste formation de seconde division, Trofense. L’Algérien Nabil Ghilas a été, comme attendu, incor- poré d’entrée par son entraîneur Fonseca. C’est sa pre- mière titularisation en match officiel, depuis qu’il est arrivé à Porto en provenance de Moreirense

Loin d’être impressionné par la détermination des

joueurs de l’EN résolus à faire la différence à Blida, le 19 novembre prochain, Mohammed Koffi, qui sera ab- sent pour cette confrontation retour, titille un peu les Al- gériens, il leur donne rendez-vous pour la bataille de Tchaker : «Nos 23 guerriers iront arracher la qualifica- tion le 19 novembre à Blida et revenir la fêter à Ouaga- dougou, inch’Allah. Nous sommes vraiment capables de le faire. Le plus fort ne fait jamais de tapage, il agit au bon moment.»

plus fort ne fait jamais de tapage, il agit au bon moment.» Un bon Abdoun face

Un bon

Abdoun face

à Bournemouth

Nottingham Forest regrettera pendant longtemps d’avoir laissé filé une victoire qu’elle tenait jusqu’à la 90’+2. Les Diables rouges ont bien géré leur avance acquise, avant d’être rejoints au score dans le temps additionnel. Après quelques semaines d’adapta- tion, le milieu de terrain algé-

rien de Nottingham, Djamel Abdoun, retrouve du temps de jeu. Hier, l’ex-joueur de l’Olympiacos Le Pirée a disputé tout le match, avec un rende- ment sur le plan technique irréprochable, comme indiqué sur le site internet Sky Sport. L’Algérien a distillé de bons ballons, mal- heureusement mal exploités par ses coéquipiers.

«Dieu a un plan pour nous !»

Revenant sur le parcours extraordinaire des Etalons durant

le second tour des éliminatoires où ils ont réalisé un sans faute jusqu’à la fin, après un début raté, Mohamed Koffi rappelle que ses coéquipiers négocient bien les déplacements : «Nous étions derniers du groupe, et nous sommes allés chercher 12 points pour être là, donc sachez que Dieu a un plan pour nous durant cette année 2013.»

Moumen A.

04
04

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup manqué
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup manqué

JSK

ESS

octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 1 Coup manqué JSK ESS Ebossé sauve les meubles mations afficheront des

Ebossé sauve les meubles

mations afficheront des intentions ré- solument offensives. Après une alerte de Gourmi, Yesli décochera un tir des vingt mètres qui rasera le poteau de Khedhaïria. Ce dernier effectuera une belle horizontale sur ce coup (48’).

Des Sétifiens plutôt prudents

C’est une stratégie plutôt attentiste que celle qu’adopteront les Sétifiens après la pause. Pratiquement tous les joueurs avaient pour souci premier de défendre, laissant seul Touahri errer comme une âme en peine en attaque.

56’ : il y avait penalty, monsieur l’arbitre !

La première action de cette deuxième période aurait pu être la bonne pour la JSK. Benlamri, très re- muant, sera «descendu» par Benab- derrahmane et cela en pleine surface de réparation (56’). L’arbitre fera signe de poursuivre le jeu alors que la faute paraissait indiscutable. Le pressing de la JSK se poursuivra et, à la 63’, Ebossé reprendra sans contrôle un service de Rial, obligeant Khedhaïria à se détendre. Le jeu se durcira quelque peu et, coup sur coup, les deux récupérateurs sétifiens Karaoui et Delhoum écoperont chacun d’un avertissement.

70’ : Aouedj écaille la peinture de la transversale de Khedhaïria

Suite à une faute de Karaoui sur Ebossé, les Kabyles bénéficieront d’un coup franc. Aouedj, qui exécutera la sentence verra son tir percuter la

transversale de Khedhaïria, battu sur ce coup.

75’ : le coaching gagnant de Lang

On jouait la 75’, quand Delhoum servira Djahnit, qui venait de faire son entrée sur le terrain. Ce dernier effectuera un slalom au sein de la dé- fense kabyle avant de décocher un centre-tir que le malheureux Re- mache déviera malencontreusement dans ses propres buts (1-0). Ce but, survenu au plus fort de leur domina- tion, portera un coup au moral des joueurs de la JSK. Ces derniers réagi- ront, mais en confondant vitesse et précipitation. Leurs adversaires se dé- fendront bec et ongles pour conserver leur précieux acquis.

90’, Ebossé remet les pendules à l’heure

Toutes les velléités offensives ka- byles resteront vaines. Les Sétifiens résisteront au siège des locaux qui ré- clameront un penalty suite à une faute sur Benlamri. On jouait l’ultime mi- nute du temps réglementaire quand suite à un mauvais renvoi de la dé- fense de Sétif, Ziouane servira, de la tête Ebossé totalement démarqué. L’attaquant kabyle fusillera Khedhaï- ria de près (1-1). Même s’ils se sont fait remonter au score en toute fin de match, les Sétifiens ont pris ce qu’ils sont venus chercher du côté de la ville des Genêts, c’est-à-dire le point du nul dans un match somme toute agréable à suivre, et c’est là l’essentiel.

Lyes A.

L’ affiche de cette journée de championnat a finalement tenu toutes ses promesses. La rencontre qui a opposé

les joueurs de la JSK à leurs homo- logues de l’ESS fut palpitante de bout en bout et cela malgré l’enjeu.

Rial donne le ton

Ce sont les Kabyles qui allumeront les premières mèches par le remuant Aouedj qui a failli tromper Khedhaï- ria d’un tir enveloppé dès la 2’. Trois minutes plus tard, Rial, monté en at- taque, ratera de peu le cadre suite à un lob judicieux. Le même Rial trou- vera le portier sétifien à la parade à la 19’. La pression des joueurs de la JSK se poursuivra et Aouedj sera contré in extremis par Benabderrahmane (22’). Sentant le danger, les Sétifiens sorti- ront de leur camp et, sous l’impulsion d’un Karaoui époustouflant, seront tout près de scorer par Gourmi (32’).

C’était «fort Alamo» !

A partir de cet instant, on assistera à une véritable bataille des tranchées pour la conquête de la zone intermé- diaire. Gourmi inscrira un but qui sera refusé suite à une faute de main de Delhoum au départ de l’action. La toute dernière occasion de la pre-

mière période fut à l’actif de la JSK. A la 40’, Ebossé, idéalement placé ratera lamentablement le cadre. La pause sera sifflée sur un score blanc malgré les offensives menées par les deux équipes. Dès l’entame de la seconde période, les deux

Lang, un non- événement au 1 er -Novembre for- Finalement, la présence de l’ex-en- traîneur
Lang,
un non-
événement
au 1 er -Novembre
for-
Finalement, la présence de l’ex-en-
traîneur de la JSK Jean-Christian
Lang
est passée sous silence du côté des sup-
porters kabyles. Le public kabyle
était
beaucoup plus préoccupé à encourager
les joueurs que de se focaliser
sur l’adversaire.
Benlamri-
El Ogbi, les
retrouvailles
Le défenseur central, Dja-
mel Benlamri, a retrouvé
son ex-partenaire de la
sélection, El Ogbi. Le
milieu de terrain
sétifien a aussi re-
trouvé par la même
occasion l’ensemble
des membres du staff
de la sélection olym-
pique, à savoir Aït
Djoudi, Gassi et Hamenad.

Lang : «Un nul équitable»

«Je pense franchement que le nul est équitable. Vu la physiono- mie de la partie, les temps forts et faibles des deux équipes, nous repartons amplement satisfaits. On se dit… oui, on aurait pu faire mieux, mais il y a eu quand même quelques flottements, puis cette

erreur de marquage qui a amené l’égalisation. Mais on ne va pas s’attarder sur ça. On savait dès le départ que le match allait être dif- ficile. Ça s’est joué entre le lea- der et son dau-

phin. D’où ma satisfaction.»

le lea- der et son dau- phin. D’où ma satisfaction.» 1 Tizi-Ouzou, stade du 1er Novembre
1 Tizi-Ouzou, stade du 1er Novembre 1
1
Tizi-Ouzou, stade du 1er
Novembre
1

Affluence :

nombreuse

Arbitres : Houasnia, Hamou, Doulache

Buts : Ebossé (90’) JSK Remache (csc 75’) ESS

Avertissements :

Mekaoui (55’) (JSK) ; Legraa (27’), Delhoum (67’), Karaoui (69’) (ESS)

; Legraa (27’), Delhoum (67’), Karaoui (69’) (ESS) Longue discussion entre Hannachi et Hemmar ● Avant

Longue discussion entre Hannachi et Hemmar

Avant le coup d’envoi, les présidents des deux

clubs se sont longuement entretenus à l’entrée des vestiaires. Hannachi a évo- qué avec son homologue Hemmar la prochaine réu- nion des présidents de club avec les responsables de la fédération. Hannachi a souhaité que l’ensemble des

présidents de Ligue 1 de- vraient se mettre d’accord pour essayer de trouver des solutions à leurs pro- blèmes.

pour essayer de trouver des solutions à leurs pro- blèmes. Forte présence des dirigeants ● Les

Forte présence des dirigeants

Les dirigeants kabyles n’ont pas voulu rater ce

rendez-vous. Pour preuve, ils étaient présents en force hier après-midi au stade du 1er-Novembre. Ils ont tenu à être près de l’équipe en compagnie de Moh Chérif Hannachi. Il faudrait dire que, cette saison, les diri- geants se déplacent avec

l’équipe même lorsqu’elle évolue à l’extérieur.

Ziti et Boukria ont salué Hannachi

En plus d’avoir re- trouvé l’ambiance du

1er-Novembre, le latéral droit, Mohamed Khoutir Ziti, et le latéral gauche, Lyès Boukria, ont salué le président Moh Cherif Han- nachi, avant le coup d’en- voi. Les 2 ex-joueurs de la JSK semblent ne pas avoir

gardé rancune au président kabyle.

Le public kabyle a répondu présent

Comme il fallait s’y at- tendre, le public kabyle

était très nombreux hier au stade du 1er-Novembre pour cette grande affiche entre la JSK et l’ESS. Même si la rencontre était télévi- sée, les supporters kabyles

ont choisi de faire le dépla- cement au stade pour sou- tenir leur équipe.

Benlamri

rétabli

Finalement, le défen- seur central, Djamel

Benlamri, a pu reprendre son poste dans l’axe, après avoir raté quelques séances d’entraînement. Le staff médical lui a signifié qu’il pouvait jouer sans aucun risque. Ce qui a rassuré le staff technique, qui a pu aligner à nouveau sa paire axiale habituelle.

qui a pu aligner à nouveau sa paire axiale habituelle. LE CHIFFRE 200 Environ 200 supporters

LE CHIFFRE

200

Environ 200 supporters sétifiens ont fait le dépla- cement dans la journée d’hier à Tizi Ouzou pour soutenir leur équipe. Les premiers sont arrivés tôt dans la ville des Genêts. Toutefois, ils ont dû at- tendre le début de l’après-midi pour pouvoir acquérir les billets d’en- trée au stade. Et ce n’est que vers 15h30 qu’on a ouvert les portes.

TOP

Maroci

de retour

Après plusieurs se- maines de convalescence, le milieu récupérateur Tayeb Maroci a pu renouer avec le goût de la compéti- tion hier soir face à l’ESS. Le natif de Maghnia s’est fait un plaisir de rejouer en occupant le poste de mi- lieu de terrain, aux côtés de Yesli et Sedkaoui. Il faudrait dire aussi que c’est la première fois que Azzedine Aït Djoudi aligne les 3 joueurs d’entrée de jeu.

FLOP

56’, Houasnia prive la JSK d’un penalty

On jouait la 56’ lorsque Benlamri a été fauché dans la surface de réparation adverse. Et contre toute attente, l’arbitre central Houasnia a refusé d’indi- quer le point de penalty, alors qu’il était très proche de l’action. Une décision qui a soulevé la colère des joueurs et du staff tech- nique kabyle.

Hemmar en colère contre le service d’ordre

Le président sétifien a piqué une crise avant le match, après un accrochage avec le service d’ordre. En effet, le président de l’Entente reprochait à certains agents de police d’avoir empêché un dirigeant du club de rester de- vant le vestiaire des arbitres. Les responsables chargés de la sécurité des officiels lui ont expliqué qu’ils n’ont fait qu’ap- pliquer les consignes.

JSK : Asselah, Remache

(Chibane 78’), Mekaoui, Ben- lamri, Rial, Sedkaoui, Maroci, Yesli, Aouedj (Ziouane 72’), Madi (Messaadia 46’), Ebossé. Ent. Aït Djoudi

ESS : Khedhaïria, Ziti (Bou- kria 90’+4’), Legraa, Benabder- rahmane, Demou, Delhoum, Ferrahi, Karaoui, Zerrara, Gourmi (Mellouli 86’), Touahri (Touahri 73’). Ent. Lang

Benabder- rahmane, Demou, Delhoum, Ferrahi, Karaoui, Zerrara, Gourmi (Mellouli 86’), Touahri (Touahri 73’). Ent. Lang
www.lebuteur.com Coup de massue Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup de massue
Ligue 1

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

05
05
8 e journée JSK-ESS AïtDjoudi «L’arbitre nous a scié les jambes !» «Je n’ai pas
8 e journée
JSK-ESS
AïtDjoudi
«L’arbitre
nous a scié
les jambes !»
«Je n’ai pas pour habitude
de contester les décisions de
l’arbitre, mais ce soir, Houas-
nia nous a scié les jambes. En
nous privant d’un penalty fla-
grant, mes joueurs étaient
complètement déstabilisés.
Nous avons largement do-
miné l’ESS ce soir et nous mé-
ritons vraiment de gagner.
Dommage, car l’arbitre a
faussé la partie.»
match face au MCA qui sera
très difficile. Je suis fier de
mes joueurs ce soir. Nous es-
sayerons de poursuivre notre
travail et mettre en place une
équipe compétitive.»
«On doit coller
au podium jusqu’à
la fin de la phase
aller»
«Je suis fier
de mes joueurs»
«Je n’ai vraiment rien à re-
procher à mes joueurs qui ont
eu le courage de revenir dans
le match. Ils ont été hé-
roïques. Avec un meilleur ar-
bitrage, je sais qu’on aurait
empoché les 3 points de la
victoire. Maintenant, nous de-
vons penser au prochain
«L’objectif est de rester col-
lés au podium jusqu’à la fin de
la phase aller. Nous aurons
par la suite la chance de ren-
forcer l’équipe au mercato
pour essayer de poursuivre
notre ascension. Pour l’ins-
tant, nous n’avons rien à nous
reprocher. L’équipe fonctionne
bien et je suis très satisfait.»
L. A.

Pagaille générale en fin de match

Après avoir privé la JSK de 2 penaltys dans ce match, il était prévi- sible que l’arbitre Houasnia soit contesté en fin de partie. C’est ce qui s’est passé au coup de sifflet final. Les dirigeants ainsi que les membres du staff technique s’en sont violemment pris à l’arbitre en l’accusant d’avoir privé la JSK de la victoire. Reste à sa- voir maintenant si le directeur du jeu rédi- gera un rapport sur les Kabyles ou pas.

Le président kabyle charge l’arbitre

Hannachi : «Houasnia

est un minable !»
est un minable !»

E n fin de match, le président Hannachi ne s’est pas

empêché de s’attaquer violemment à l’arbitre de la

rencontre. Il dira à ce sujet : «Ce n’est pas possible de

continuer comme ça. L’arbitre Houasnia est un mina-

ble. Il nous a privés de 3 penaltys valables. Je me pose des questions ; pour quelle raison refuse-t-il de siffler en faveur de notre équipe ? Ce n’est pas la première fois que nous sommes pénalisés à Tizi Ouzou. Je suis écœuré !»

«Avec de tels arbitres, on boycottera le championnat»

Avant d’ajouter : «Avec de tels arbitres, on boycottera le championnat. Ce n’est plus possible de jouer des matchs avec un niveau d’arbitrage aussi faible. Ça parle de professionna- lisme, mais côté arbitrage, c’est scandaleux. Nous devons tous évoquer ce problème. Les présidents de club doivent parler du niveau faible des arbitres qui freine l’évolution de notre football.»

rencontre, on ne m’aurait pas cru. Mais ce soir, le match était télévisé. Tout le monde a vu cette mascarade en direct. C’est scandaleux. Je ne sais pas pourquoi pénalise-t-on la JSK ? Il va falloir trouver des solutions, car les choses ne peuvent plus continuer comme ça.»

«Benlamri et Asselah ont leur place en sélection»

Pour la première fois cette saison, le président Hannachi s’est exprimé sur la non-convocation de Benlamri et Asse- lah en sélection. Il dira à leur sujet : «Benlamri et Asselah méritent amplement leur place en sélection nationale. Ils sont compétitifs et restent sur une courbe ascendante. Je pense qu’avec leur niveau actuel, le sélectionneur devrait leur faire appel. Je souhaite les voir porter à nouveau le maillot de la sélection.»

«Halilhodzic devrait faire confiance

à Rial» «Lacarne doit assister à la réunion de mardi et rendre des comptes» Par
à
Rial»
«Lacarne doit assister à la réunion
de mardi et rendre des comptes»
Par la suite, Hannachi a appelé le premier responsable
de l’arbitrage au niveau de la Ligue, en l’occurrence La-
carne, à prendre part à la prochaine réunion de présidents
Concernant Rial, le président kabyle dira : «Je pense
aussi que Rial mérite sa sélection. Il a prouvé qu’il a le ni-
veau. Le sélectionneur Halilhodzic devrait lui faire confiance
dans l’axe. Ce n’est pas pour perturber l’équipe, mais Rial est
lui aussi compétitif. Il est très en forme en ce début de saison
et il peut beaucoup apporter à la sélection.»
«En tant que premier supporter
Ebossé
de club pour donner son avis sur la question. Il dira à ce
sujet : «Lacarne doit assister à la réunion de mardi
prochain entre les présidents de club. Il doit rendre
des comptes. Qu’il nous explique ce qu’il fait
des Verts, j’apporte mon soutien
la sélection nationale»
«Il ne faut pas
accabler Remache»
Rial
réellement avec les arbitres. Où est la forma-
tion des arbitres en Algérie ? C’est grave
que nous ayons des arbitres d’un niveau
aussi faible.»
à
«Le match aurait pu se terminer sur un autre
score. Il y avait de la place pour une victoire. Mal-
heureusement, on n’a pas su concrétiser notre domi-
nation. Cela dit, l’essentiel est d’être revenus dans le
match. Un nul nous satisfait. 1-1 c’est mieux que 0 à
1. Cela pour dire que le petit point
est bon à prendre. Maintenant, il
va falloir se projeter vers
l’avenir. Nous avons un
match à préparer. Il faut
vite se ressaisir.»
«L’arbitre nous
a fait perdre !»
«Toute l’Algérie
a vu la mascarade»
Ali Rial était très remonté
contre l’arbitre à la fin du match.
Le capitaine de la JSK ne mâche
Avant de conclure : «Si j’avais
parlé de l’arbitrage dans une autre
Au passage, Hannachi a tenu à souhaiter bonne chance à
la sélection, en prévision du match retour face au Burkina
Faso : «La sélection a toute ses chances d’aller au Mondial. Il
faudra assurer la victoire au retour. En tant que premier
supporter des Verts, j’apporte mon soutien à notre Equipe
nationale, aux joueurs et au staff, en prévision du match re-
tour. Je souhaite vivement que l’Algérie aille au Mondial.»
L. A.
pas ses mots : «L’arbitre nous a pri-
vés de la victoire. Il nous a refusé
au moins deux penaltys flagrants.
C’est trop ! Sans ces deux déci-
sions arbitraires, on aurait plié
le match. Ça ne peut pas
continuer comme ça. Avec
un tel arbitrage, c’est toute
une semaine d’efforts qui
Les recrues vont
toucher le jackpot
part en fumée».
Pour que son club domine
le championnat et fasse le meil-
Hemmar
«Houasnia a
privé la JSK
d’un penalty»
pu vérifier que les éléments en vue brillent durant une saison
ou tout au plus deux, pour disparaître totalement des feux de
la rampe. Nous avons, certes, recruté certains joueurs, mais
cela ne s’est pas fait au hasard… Ils trouveront, à Sétif, le cadre
idéal pour s’épanouir et je suis certain qu’ils rendront service
au club lors des matchs à venir.»
En toute sportivité, le président sé-
tifien, Hemmar, a reconnu que l’ar-
bitre de la rencontre a privé la JSK
d’un penalty valable. Il dira
sujet : «Houasnia a privé la
d’un penalty valable. Il faut
à ce
leur parcours possible en coupe,
Hammar veut mettre le paquet. C’est
ainsi que contrairement aux années précé-
dentes, il veut que le comité chargé du recrutement
dispose de moyens plus importants que ceux qui ont été
mis à sa disposition à pareille époque. Les nouvelles re-
crues du club l'auront compris et ils comptent en profiter
pour négocier de confortables salaires. Dans l'effectif
déjà en place, les joueurs ne seront pas en reste. Le tout
est de justifier son salaire et cela passe obligatoirement
par des succès sur le rectangle vert.
Sortir de l’anonymat
JSK
dire
ce qu’il en est. Bien évidemment,
ce nul nous arrange quelque
peu, car nous avons affronté une
bonne équipe de la JSK. C’est
toujours rassurant d’avoir gardé
notre 1 re place au classement.»
La «méthode expérimentale»
de Hammar
«Comment peut-on parler de cadres, de joueurs indis-
pensables ou je ne sais quoi d’autres, des joueurs qui évo-
luent dans notre championnat… Le niveau de notre football
est ce qu’il est et lors de ces dernières années, tout le monde a
Pour les joueurs ciblés au prochain mercato, ce sera pour
certains une véritable chance, pour eux, de sortir de l’anony-
mat. Pour ce faire, ils doivent confirmer tout le bien que ceux
qui les feront venir à l’ESS pensait d’eux.Du côté de Sétif, on
part d’un simple principe : le joueur algérien est au départ
doué techniquement et qu’il peut se bonifier si on lui offre le
cadre idéal pour apprendre la rigueur tactique et une certaine
hygiène de vie propre au sportif de haut niveau.
S. B.
06
06

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

Belakhdar «Personne ne m’a parlé de ma libération»

N’ayant pas été autorisé à s’envoler avec ses co- équipiers au Maroc pour participer à l’inaugura- tion du nouveau stade d’Agadir, le milieu de terrain offensif, Fayçal Belakhdar, n’a pas été, encore une fois, retenu parmi les 18 joueurs concernés par le match face à l’ESS. L’ex-Eulmi ressent toujours des douleurs au niveau de la cuisse. Interrogé par nos soins hier, Belakh- dar s’est dit prêt à re- prendre les entraînements progres- sivement à partir de mardi prochain. Autre- ment dit, il se pourrait qu’il soit prêt pour le match du MCA. Tout d’abord, quelles sont vos nouvelles Fayçal ? Je vais bien merci. Actuelle- ment, je suis chez moi. J’ai bien profité des quelques jours de repos que la direc- tion nous a accordés pour rester auprès des miens. Vous n’avez pas été encore une fois convoqué pour le match de l’ESS. Ressentez- vous toujours des douleurs ?

Exactement, je n’ai pas été retenu pour le match de l’ESS à cause des douleurs. Au début, je me sentais bien. Pour preuve, j’ai même repris les entraînements mercredi soir. Le len- demain, et lors du match d’applica-

mercredi soir. Le len- demain, et lors du match d’applica- tion, j’ai ressenti de nouveau des

tion, j’ai ressenti de nouveau des dou- leurs. Donc, j’ai préféré interrompre la séance pour ne pas aggraver mon cas. Donc, l’entraîneur a pris la déci- sion de ne pas me convoquer, ce qui est tout à fait logique. A présent, je

suis chez moi. Je rallierai la ville de Tizi Ouzou à la re- prise des entraînements. Quand reprendrez-vous les entraînements ? Comme je viens de vous dire, je serai présent à la reprise, lundi. Seulement, je ne sais pas si je vais di- rectement réintégrer le groupe. Tout dépendra de l’amélioration de mon état de santé. Je dois d’abord consulter le médecin de l’équipe. Le dernier mot lui revient. Serez-vous d’attaque pour le prochain match ? Je l’espère bien. J’aimerais bien rechausser mes cram- pons le plus rapidement possible. Je vais essayer de redoubler d’efforts pour pouvoir reprendre rapide- ment. Je sens que je suis capable de donner un plus à mon équipe. En tout cas, je ne veux pas rater le match du Mouloudia. Si vous permettez, j’aimerais ajouter quelque chose. Allez-y… On parle d’ores et déjà de ma libération. Je tiens à vous dire que personne ne m’en a encore parlé. Je suis tranquille à la JSK et je ne manque de rien. Je suis prêt à donner le meilleur de moi- même pour prouver à tout le monde que Belakhdar n’est pas fini. Entretien réalisé par Saïd D.

8 e journée JSK-ESS L’attaquant guinéen Moussa Diakité proposé S elon des indiscrétions, le jeune
8 e journée
JSK-ESS
L’attaquant
guinéen Moussa
Diakité proposé
S elon des indiscrétions,
le jeune attaquant gui-
néen, Moussa Diakité, a
été proposé par son manager à
un membre du conseil d’ad-
ministration. Né le 15 décem-
bre 1992, Diakité évolue
actuellement à l’Atletico Co-
leah (Guinée Conakry). Il a
été élu meilleur buteur de son
club lors du précédent exer-
cice. Selon nos informations,
un CV détaillé du joueur et
des vidéos de matches ont été
transmis à la direction du club
kabyle pour mieux connaître
le joueur et prendre une déci-
sion.
Un milieu défensif
ivoirien aussi
Toujours dans le cadre des
propositions qui atterrissent
sur le bureau de la JSK, on a
aussi appris qu’un jeune mi-
lieu de terrain récupérateur a
été proposé tout récemment
aux Kabyles. Cela dit, l’entraî-
neur Aït Djoudi et le prési-
dent Hannachi évoqueront
toutes ces pistes lors de leur
prochaine rencontre et pren-
dront conjointement une dé-
cision.
L. A.

Les Espoirs s’imposent

Excellente opération des hommes de Kherroubi, hier après-midi, face à la redou- table formation de l’Entente de Sétif. Les Kabyles se sont imposés sur le score de 2 buts à 1. Les deux buts de la JSK ont été ins- crits par Sahnine et Rayeh. Avec ce succès précieux à domicile, les Kabyles prépare- ront dans les meilleures conditions leur prochaine sortie face au MCA qui se jouera à Alger.

Kherroubi : «C’est très bon pour le moral»

Pour sa part, l’entraîneur des Espoirs nous dira : «Mes joueurs ont fait le match qu’il fallait. Je les en félicite. C’est un très bon résultat que nous venons de réaliser. Cette victoire aura un bon impact sur le moral des joueurs. Désormais, nous devons gagner à l’extérieur. Nous aurons un match difficile à jouer la semaine prochaine. L’important est d’être constants.»

Forte présence des dirigeants

Les dirigeants kabyles n’ont pas voulu rater ce rendez-vous. Pour preuve, ils étaient présents en force hier après-midi au stade du 1er-Novembre. Ils ont tenu à être près de l’équipe, en compagnie de Moh- Chérif Hannachi. Il faudrait dire que, cette saison, les dirigeants se déplacent avec l’équipe même lorsqu’elle évolue à l’exté- rieur.

Le commissaire du match a exigé des chasubles pour les chercheurs de balles

Avant le coup d’envoi de la partie, le com- missaire du match a exigé à ce que tous les chercheurs de balles soient vêtus de chasu- bles. Comme ils portaient tous des survête- ments aux couleurs de la JSK, cela pouvait induire en erreur les officiels en cas d’inci- dents durant le match.

erreur les officiels en cas d’inci- dents durant le match. Alors que les managers se bousculent

Alors que les managers se bousculent et proposent des noms à la JSK

Imminente réunion Hannachi-Aït Djoudi pour arrêter les priorités du mercato

A l’approche de la période des trans- ferts d’hiver, de nombreux joueurs sont annoncés à la JSK et la plu-

part sont des Africains. Plusieurs mana- gers profitent de cette période pour proposer leurs joueurs aux responsables du club kabyle dans l’espoir de leur décro- cher un contrat solide avec les Lions du Djurdjura. Et à l’heure qu’il est, l’entraî- neur en chef Aït Djoudi affirme n’avoir pas encore ouvert ce dossier sachant que son groupe se concentre uniquement sur la compétition et les matches qui restent à jouer lors de cette phase aller. De nom- breux noms reviennent quotidiennement à travers les médias. Ni la direction ni le staff technique n’ont dévoilé officiellement les pistes ciblées. Par ailleurs, nous avons appris d’une source crédible que le prési- dent Hannachi et son entraîneur prévoient de se rencontrer incessamment afin de dis- cuter justement du plan à suivre pour réussir un bon marché hivernal. Selon les informations que nous avons recueillies à propos de cette rencontre, l’ordre du jour ne portera pas uniquement sur les nou- velles recrues attendues cet hiver mais aussi sur les joueurs qui n’ont pas donné satisfaction lors de cette phase aller et qui devront quitter le groupe au 31 décembre prochain. En d’autres termes, Aït Djoudi dévoilera officiellement la liste des joueurs à libérer, suite à quoi les postes à pourvoir seront mieux définis.

Après le MCA, les choses seront encore plus claires

A propos de la date exacte de la réunion entre le président Hannachi et Aït Djoudi, une source proche de la direction nous a confié qu’elle pourrait avoir lieu après le match du MCA programmé pour la se-

avoir lieu après le match du MCA programmé pour la se- lent pas faire dans la

lent pas faire dans la précipitation afin d’éviter les erreurs du passé. Recruter pour recruter ne servira à rien. Aït Djoudi veut réussir cette période car il sait que s’il ra- mène un joueur, c’est pour qu’il soit d’un grand apport pour l’équipe et non pas venir pour qu’il ne soit même pas dans les 18 comme ce fut le cas par le passé. C’est dire que les deux responsables du dossier, Hannachi et Aït Djoudi, veulent prendre tout leur temps pour opter pour les meil- leures pistes.

L. A.

maine prochaine. Et pour cause, les Kabyles ne veulent pas perturber le groupe à quelques jours d’un autre Cla- sico dont le résultat sera aussi important pour les Canaris.

Aït Djoudi veut d’abord terminer la phase aller sur le podium

Pour sa part, l’entraîneur ne semble pas inquiet concernant l’opération de renforcement hivernal. Selon ses dernières déclarations, la priorité est pour la compétition pour l’instant et son groupe doit impérativement terminer cette phase aller sur une bonne note. Aussi, Aït Djoudi, qui s’est fait une idée bien précise sur les éléments dont il dis- pose, connaît bien les joueurs qu’il ne retiendra pas dans son effectif et quels sont les postes à renforcer. S’il évite de s’exprimer publiquement sur le sujet, c’est dans le but de ne pas perturber son groupe. Aït Djoudi veut tout d’abord terminer la phase aller sur le podium, après il aura tout son temps pour renforcer qualitative- ment son groupe, nous a confié un mem- bre du staff technique.

Il ne ramènera que ceux qui apporteront un plus

Pour la JSK, le prochain mercato hivernal sera une occasion pour se renforcer. Et le secteur concerné est l’attaque. C’est une certitude. Néanmoins, les Kabyles ne veu-

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1
JSK-ESS
JSK-ESS

Plusieurs joueurs seront libérés

C’est une petite révolution qui sera faite au sein de l’effec- tif sétifien lors du prochain mercato. Plusieurs joueurs qui n'ont pas donné satisfaction seront libérés. S’il est trop tôt pour savoir si tous ces départs auront une incidence sur le rendement de l’équipe lors de la deuxième phase du cham- pionnat, une chose est cer- taine, la trésorerie du club

Les supporters montent au créneau

Après avoir appris que leur équipe pourrait ne pas s’engager à prendre part à la prochaine Ligue des champions, les sup- porters ont exprimé leur désac- cord. Il n’est pas question de les priver d’une épreuve qui leur tient à cœur. Pour rappel, c’est pour suivre une recommanda- tion de la FAF que les clubs qualifiés pour les joutes afri- caines pourraient faire l’impasse sur les différents challenges continentaux.

Une réduction considérable de la masse salariale Après le départ de plusieurs joueurs qui, pour
Une
réduction
considérable de la
masse salariale
Après le départ de plusieurs joueurs
qui, pour la plupart, percevaient des sa-
laires supérieurs à 100 millions de cen-
times, la masse salariale versée
mensuellement sera considérable-
ment réduite. Elle est actuelle-
ment de 2,5 milliards de
centimes.

se trouvera grandement soulagée. En effet , selon les prévisions, si on déduit les salaires des nouvelles recrues, le club sétifien économisera un milliard par mois.

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

07
07

Hameur Bouazza

° 2 4 3 9 Dimanche 20 octobre 2013 07 Hameur Bouazza Hameur Bouazza, la nouvelle

Hameur Bouazza, la nouvelle re- crue sétifiennne, est toujours en at- tente. En effet, quinze jours après son engagement, il n'est pas encore

s'impatiente

officiellement qualifié. Hammar nous a dit que le dossier de Bouazza se trouve depuis plusieurs jours au niveau de la Fédération algérienne de football pour qu’il soit qualifié au sein de l’ESS et que jusqu'à l’heure actuelle, la situation est toujours bloquée. Hammar profitera de la prochaine réunion qui regroupera les présidents de club avec les res- ponsables de la FAF pour saisir Raouraoua sur cette affaire. Ha- meur Bouazza ne nous a pas caché qu'il était impatient de renouer avec la compétition, tout en espérant avoir droit à la dérogation que doit lui délivrer la FAF, en sa qualité d’ancien international.

Doit-il attendre le mois de décembre ?

Mahfoud Kerbadj, le président de la LFP, n'a pas caché, dans l’une de ses interventions, qu’aucune déro- gation ne serait délivrée avant l'ou- verture du prochain mercato hivernal. Cela veut dire que Ha- meur Bouazza ne pourra pas profi-

8 8 e e journée journée
8
8 e e journée
journée

ter de son statut d’ex-international. Un autre joueur souffre de la même situation, Amri Chadli en l’occur- rence, qui vient de s’engager pour deux saisons avec le MC Oran, mais il est également en attente de sa qualification. Il est utile de préciser que par le passé, la FAF a souvent accordé des dérogations aux joueurs ayant porté le maillot national. L'objectif visé est de donner du temps de jeu aux joueurs qui pour- raient être rappelés en sélection à tout moment.

Bouazza et Ze Ondo joueront-ils la Supercoupe ?

Le vœu de Lang est de voir à l'œuvre, le plus tôt possible, les deux recrues sétifiennes, Ze Ondo et Ha- meur Bouazza. L'occasion de la Su- percoupe, qui se jouera le 16 novembre prochain contre l'USMA, est propice pour eux. Il reste à sa- voir ce qu'en pensent les responsa- bles de la Ligue.

S.B.

ce qu'en pensent les responsa- bles de la Ligue. S.B. Belkaroui Retour sur ce qui s’est

Belkaroui

Retour sur ce qui s’est USMH-JSMB passé la veille du match plan sécuritaire. L’USMH est
Retour sur ce qui s’est
USMH-JSMB
passé la veille du match
plan sécuritaire.
L’USMH est victime
de son environnement
Alors que les responsables du club,
en collaboration avec le comité de
supporters, font tout pour donner
une meilleure image des supporters,
il s’avère que certains d’entre eux ne
suivent plus le mot d’ordre lancé
d’entre eux ne suivent plus le mot d’ordre lancé C omme nous l’avons rapporté dans notre

C omme nous l’avons rapporté dans notre édition d’hier, les joueurs de l’USMH et les membres du

staff technique ont été victimes d’une agression par un groupe de voyous qui assistaient à une ren- contre de quartier qui se déroulait sur le terrain annexe du stade La- vigerie. Des provocations et des intimidations à l’encontre des joueurs harrachis se sont termi- nées par des agressions caractéri- sées. Ces derniers, qui étaient en train de terminer la séance par des tirs au but, ont été surpris de voir Charef se faire agresser par un premier groupe de voyous se di- sant supporters. Hendou et Belka- roui, qui avaient tenté de défendre leur entraîneur, ont subi le même sort. Attaqués par une soixantaine d’énergumènes, les vingt joueurs se sont défendus comme ils pou- vaient. Ils n’ont dû leur salut qu’à la présence de certains sages qui les ont sauvés du massacre. Censés

encourager les joueurs à la veille d’un match aussi important, ces pseudo-supporters, si l’on peut les qualifier ainsi, ont préféré l’usage de la force. Les vrais supporters sont ceux qui viennent encourager et apporter leur soutien incondi- tionnel à leur équipe du début jusqu’à la fin de la rencontre, tout en respectant aussi l’adversaire. Ceux qui viennent pour accueillir les joueurs par des insultes et toutes sortes d’injures n’ont pas le droit de se proclamer amoureux de leur équipe.

Les joueurs ont failli déclarer forfait

Après ce geste regrettable, la veille du match, au stade Lavigerie, les joueurs devaient rallier directe- ment l’hôtel Boufayet. Mais comme ils étaient très touchés mentalement, ils ont refusé de monter dans le bus qui devait les transporter vers le lieu de leur mise au vert. Les plus déçus ont même décidé de faire l’impasse sur

la rencontre face à la JSM Béjaïa, avant de changer d’avis, suite à l’intervention de Charef qui a tout fait pour les convaincre d’oublier ce fâcheux incident.

avant chaque match. Au contraire, ces irréductibles, si on peut les qua- lifier ainsi, au comportement de voyous, ont montré, à la veille de la rencontre contre la JSMB, un visage qui n’honore nullement le club har- rachi. L’USMH est un club histo- rique, fondée par des hommes de culture ayant une grande éducation et qui, pour défier les colons, ont choisi le vert, blanc et rouge de l’emblème national comme couleur officiel du club. Il serait donc impé- ratif que ces jeunes comprennent une fois pour toutes que l’USMH est un club prestigieux, dont la réputa- tion de meilleure école de football a dépassé nos frontières. Alors, mes- sieurs les perturbateurs, de

«Je dédie ce but à tous les supporters»

Auteur d’une des trois réalisations qui ont permis à son équipe de rem- porter une victoire, Boumechra, le milieu de terrain que nous avons ap- proché à la fin du match, semblait tout heureux d'avoir contribué au succès de son équipe : «Je suis content non seulement d'avoir marqué, mais surtout de cette victoire qui a été diffi- cile et longue à se dessiner. Après avoir réussi à secouer les filets et en voyant ce public exploser de joie, j'étais aux anges, parce que, c'est pour eux qu'on doit gagner. Quant à la manière dont j’ai tiré le penalty, j’ai pris un risque certes, mais ce n’est pas la première fois que je réus- sis une Pa-

Meddahi à la baguette nenka.» grâce, cessez de manipuler ces jeunes Harrachis et de les
Meddahi
à la baguette
nenka.»
grâce, cessez de manipuler ces
jeunes Harrachis et de les
pousser à la violence dans
les stades ! C’est le club qui
est le grand perdant.
N.R.
Mebarakou
à la
récupération, une
première !
Auteur d’un bon match face au
MCEE, Meddahi Oussama s’est vu
confier hier la mission de mener le jeu de
son équipe. L’ancien joueur du PAC a es-
sayé tant bien que mal d’alimenter en ballons
Bangoura et Mebarki, qui ont évolué seuls en
pointe de l’attaque. Il faut dire aussi que
jusque-là, Meddahi reste l’une des meilleures
recrues de la JSMB cette saison avec un ren-
dement régulier sur les huit matches qu’il a
joués.
Comme annoncé par nos soins, le
nouveau coach béjaoui, Kamel Dja-
bour, a testé avant ce match face à
l’USMH, le jeune Mebarakou dans la
récupération au milieu de terrain.
Satisfait de son rendement dans ce
nouveau poste, Djabour n’a pas hé-
sité donc à l’aligner aux côtés de
Neyati hier à la récupération.
Pour rappel, c’est la première
fois que Mebarakou joue à ce
poste depuis le début de sa
carrière.
Bangoura
et Mebarki de
nouveau associés
en attaque
Pour le match d’hier face aux Harrachis,
Djabour a aussi évolué avec deux atta-
quants. Il s’agit de Boubacar Bangoura et
Bilel Mebarki qui avaient pour mission de
mettre en danger la défense de l’USMH.
C’est la seconde fois que les joueurs
jouent ensemble cette saison du fait
que lors des dernières rencon-
tres, c’est Chalali qui a été
souvent titularisé.

Laïb a rendu visite aux joueurs à l’hôtel

Laïb, le président de l’USMH, qui était au moment de l’incident en pleine réunion avec les actionnaires, s’est rendu directement à l’hôtel Boufayet pour s’enquérir de la situa- tion et des joueurs, après l’incident auquel ils ont fait face quelques heures auparavant. Après le dîner,

il a rencontré Charef et ses pou- lains avec qui il a eu une longue discussion. Le boss harrachi a promis de déposer plainte contre les agresseurs et de les poursuivre en justice. Avant de quitter l’établissement hôtelier, le premier responsable du club har- rachi a tenu à rassurer tous les joueurs et les membres du staff technique quant à une meilleure prise en charge du groupe sur le

08
08

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup d’œil
20 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 1 Coup d’œil Béjaïa craque, El Harrach en profite ! E

Béjaïa craque,

El Harrach en profite !

E n appel hier au stade de Lavi- gerie, les Béjaouis qui res- taient sur un faux pas à domicile, n’ont pas tenu leurs promesses en concédant une

défaite amère, la quatrième depuis le début de saison contre l’équipe de l’USMH qui a réalisé par la même occa- sion son troisième succès de suite après un début de saison très difficile. Les deux équipes sont rapidement entrées dans le vif du sujet. Mais ce sont les pou- lains de Charef qui se créeront la pre- mière occasion de but. A la 12’, le jeune attaquant Sylla, qui a repris du pied gauche un centre venu de la gauche de Hendou, a failli tromper la vigilance de Kacem. A la 19’, Younès sur la droite prend de vitesse Chehaïma avant de ser- vir Sylla, devant les bois, qui ouvre le score à la grande joie des supporters de l’USMH. Piqués au vif, les Béjaouis réa- gissent. A la 31’, le gardien Limane va se montrer intraitable sur la première ac- tion de la JSMB par l’intermédiaire du défenseur Zafour. Deux minutes plus

tard, Sylla tente un tir lointain qui passe légèrement à côté de la cage de Kacem. La domination des coéquipiers de Hen- dou se poursuit. On joue la 36’, Sylla, en- core lui, d’une tête croisée, a failli tromper la vigilance de Kacem qui capte la balle en deux temps. Les Béjaouis re- culent, se contentant uniquement de se défendre, devant les assauts répétés de cette équipe accrocheuse de l’USMH qui a failli faire le break par Amada (38’). A la 41’, suite à un travail individuel, le jeune Mebarki aura l’occasion d’ouvrir la marque mais son tir des dix-huit mètres n’était pas assez puissant pour inquiéter le gardien Limane. La mi-temps est sif- flée sur un score de 1 à 0 pour l’USMH. Au retour des vestiaires, les deux équipes reviennent avec une plus grande déter- mination. Mais ce sont les Jaune et Noir qui se montrent plus entreprenants. Menés au score, les poulains de Djabour ont, dès le début, pris la direction du camp harrachi. Mais sur un contre dan- gereux mené par Younès, la balle atterrit sur les pieds de Zafour qui a failli trom-

per son propre gardien. Une occasion en or pour l’USMH d’aggraver la marque. Dominateurs, les locaux poursuivront leur travail de sape. Et, fort logiquement, un penalty bien tiré par Boumechra a permis à son équipe d’aggraver la marque à la 61’. On s’attendait à une réaction de la JSMB mais il n’en fut rien. 66’, Sylla se distinguera par une jolie tête qui est passée un peu à côté après un joli centre de Azzi. On joue le dernier quart d’heure, quand Chehaïma commet une main sur sa ligne alors que son gardien est battu. Carton rouge, penalty. Belka- roui a réussi son tir au but de manière magistrale. Très serein et surtout calme, le défenseur harrachi a trompé le portier de la JSMB, Kacem, d’une jolie Panenka. La JSMB enregistre ainsi sa 4e défaite de la saison et continue sa chute libre et l’USMH réalise l’essentiel sur son terrain en remportant une précieuse et large victoire historique qui lui permettra de mettre fin à plusieurs années de disette. A.R.

Titularisation surprise de Abid Abid, le jeune attaquant harrachi, a connu hier sa première titularisation
Titularisation
surprise de Abid
Abid, le jeune attaquant harrachi, a
connu hier sa première titularisation
depuis le début du championnat. L’incor-
poration du jeune espoir de l’USMH, hier,
face à la JSMB, a surpris plus d’un, car de-
puis quelque temps Hanitser occupait le
poste d’avant-centre, comme cela a été le
cas face au CRBAF. Il est à rappeler que
la dernière apparition de Abid dans le
onze de Boualem Charef remonte
à plusieurs mois.
Aït Ouamar
retrouve le banc
Après avoir participé aux trois der-
nières rencontres comme titulaire, Aït
Ouamar, le milieu de terrain, a retrouvé
le banc de touche. Tactique oblige, Cha-
ref, qui était contraint de renforcer le
compartiment offensif par un troisième
élément, en ajoutant Abid, a dû sacrifier
un milieu de terrain. C’est Aït Oua-
mer qui a fait les frais de ce léger
remaniement dans le onze de
départ
les frais de ce léger remaniement dans le onze de départ Djabour : «Un grand travail
les frais de ce léger remaniement dans le onze de départ Djabour : «Un grand travail

Djabour : «Un grand travail m’attend»

«Rien à dire, l’USMH mérite amplement sa victoire au- jourd’hui. D’ailleurs, je tiens à féliciter cette équipe pour son succès. On a joué devant une équipe très bien en place. Cette défaite m’a donné des idées. Cela veut dire qu’un grand travail m’attend. Désormais, on doit d’ores et déjà oublier ce match. Ainsi, je peux vous dire qu’on garde toujours l’espoir de mettre fin à cette mauvaise série. Ce sera difficile, mais on fera tout pour redresser la barre.»

Bechouche : «Cette victoire est celle des joueurs»

«Je ne peux que féliciter tous les joueurs qui ont appliqué comme il se doit les consignes qui leur ont été données et qui se sont bien battus. Leurs efforts ont été récompensés par une superbe victoire. Sincèrement, le score reflète la physiono- mie de ce match que nous avons totalement contrôlé. Il y

a une certaine maladresse devant les buts et c'est dans ce domaine que nous avons à nous améliorer. Cette victoire est bonne à prendre devant une bonne forma- tion de Béjaïa.»

Redjradj présent

Le directeur général de la SSPA/JSM Béjaïa, Rachid Redjradj, qui a déposé le mois dernier sa démission auprès du conseil d’administration pour protester contre «l’ingérence de la rue» dans les affaires du club, était présent hier au stade de Lavigerie. Cela dit, l’homme en question est toujours en place et n’a pas l’inten- tion de quitter le club pour le moment.

n’a pas l’inten- tion de quitter le club pour le moment. USMH JSMB 3 Stade :

USMH

JSMB

3 Stade : 1er-Novembre (Mohammadia) 0 Affluence : USMH : Limane, Belkaroui nombreuse Arbitres :
3 Stade : 1er-Novembre
(Mohammadia)
0
Affluence :
USMH : Limane, Belkaroui
nombreuse
Arbitres : Achouri,
Amri, Bougherara
Avertissements :
Hendou (34’),
(USMH) ; Mebara-
kou (11’) Agoune
(55’), Coulibaly
(58’) (JSMB)
Expulsion :
(Ziane Cherif 81’), Belkhir, Azzi,
Mazari, Hendou, Amada, Bou-
mechra, Sylla, Younès (Belaroussi
72’), Abid (Aït Ouamer 55’)
Entraîneur : Charef
Chehaïma (71’)
(JSMB)
Buts : Sylla (18’),
Boumechra (61’)
(sp), Belkaroui (72’)
(sp) (USMH)
JSMB : Kacem, Chehaïma,
Agoune, Coulibaly, Zafour, Me-
barakou (Boukmacha 78’),
Neyati, Aït Fergane, Meddahi,
Bangoura (Bouyoucefi 68’), Me-
barki (Hamouche 46’)
Entraîneur : Djabour
LE CHIFFRE
Deux
changements
dans le onze
béjaoui
7
L’entraîneur béjaoui,
Kamel Djabour, qui a di-
rigé, hier, sa première ren-
contre officielle avec sa
nouvelle équipe, a opéré
deux changements dans
son onze de départ par
rapport à la dernière ren-
contre face au MCEE à do-
micile. Ahmed Chehaïma
et le Malien Boubacar
Bangoura ont fait leur re-
tour aux dépens de Laribi,
blessé et Mohamed Chalali
qui a décidé de résilier son
contrat après ce qui s’est
passé lors du match face
au MCEE, il y a de cela
deux semaines à Béjaïa.
Invaincue au stade La-
vigerie depuis plusieurs
années, au point d’être
considérée comme une
bête noire, la JSMB s’est
inclinée hier face aux
Jaune et Noir de l’USMH,
sept ans après sa dernière
défaite à El Harrach, qui
remonte au mois d’avril
2006. Il aura fallu à
l’USMH sept ans pour
battre la JSMB.
TOP
La Panenka
Kacem reconduit
dans les bois
de Belkaroui
Très correct lors des deux
matches qu’il a joués face à
la JSK et le MCEE, le jeune
gardien des espoirs, So-
fiane Kacem, a été recon-
Rassurés après avoir mené
2-0, les joueurs de l’USMH
se sont permis quelques
fantaisies, à l’image de Bel-
karoui qui a botté le pe-
nalty à la manière de
Panenka, l’ancien milieu de
duit hier dans les bois face
à l’USMH. Le gardien
franco-algérien, Farid
Messara, quant à lui, a dé-
buté le match sur le banc,
comme prévu. Ce dernier
n’a pas convaincu jusque-
là et c’est pour cette raison
que le staff lui a préféré le
jeune Kacem.
la Tchéquie, qui avait sé-
duit le public en finale de
l’Euro 1976, lors de la
séance de tirs aux buts.
Coulibaly retrouve
son poste
En l’absence de certains
joueurs, à l’image de La-
ribi, Kamel Djabour a ap-
porté quelques
changements dans son dis-
positif. Moussa Coulibaly
FLOP
Le 4e arbitre
a été appelé à évoluer cette
fois-ci dans l’axe aux côtés
de Zafour, laissant le côté
droit à Chehaïma qui re-
trouve une place de titu-
laire après plusieurs
semaines d’absence. Pour
rappel, c’est Coulibaly qui
sans panneau
d’affichage du temps
additionnel
Le seul fait anormal qui a
caractérisé cette confron-
tation, c’est l’absence du
a été appelé à jouer arrière
droit lors des dernières
rencontres de son équipe.
panneau d’affichage du
temps additionnel chez le
quatrième arbitre.
Première
El Harrach
apparition de
s’accroche au
Bouyoucefi
leader
Retenu pour la première
fois cette saison, à l’occa-
sion d’un match officiel
hier face à l’USMH, Hi-
chem Bouyoucefi a enre-
gistré aussi sa première
apparition sous les cou-
leurs de sa nouvelle
équipe en seconde pé-
riode. Il a été incorporé à
la 68’ à la place du Malien
Boubacar Bangoura.
● ● La JSMB, leader in-
contesté depuis le
début du championnat des
U21, a été rejointe par son
poursuivant direct, l’USMH,
qui l’a battue (3-1). Malgré
leur belle prestation, les
jeunes Bougiotes sont tom-
bés, hier, au stade Lavigerie.
Désormais, ces deux clubs
partagent le fauteuil de lea-
der.
www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

09
09
Le cameraman
Le
cameraman

du club

interdit de

filmer le

match

Comme fut le cas à chaque fois, le cameraman du club ne rate aucune occasion pour fil- mer les matches des Rouge et Noir mais à El Eulma il a chômé puisqu’il a été interdit de faire son travail. Yacine Belhadj a été donc contraint de ranger son matériel après avoir été informé de la décision prise par les responsa- bles du MCEE. Même s’il n’a pas pu filmer ce match, Haddad et les membres du staff technique pour- ront l’avoir en solli- citant Dzair TV dont le propriétaire de cette chaine n’est autre que le pre- mier responsable du club.

Ce n’est pas ainsi que l’USMA

jouera les premiers rôles

C e match qui a opposé le MCEE à l’USMA a été un peu spécial. Spécial dans la me- sure où l’équipe locale

n’avait toujours pas gagné chez elle depuis le début de saison alors que les visiteurs, eux, n'avaient toujours pas perdu en déplacement. Ayant le même ob- jectif qui n’est autre que rempor- ter cette confrontation, c’est en fin de compte les protégés de Iaïche qui ont eu le dernier mot en bat- tant les Rouge et Noir par la plus petite des marges. Un but donc suffisant pour faire leur bonheur.

Une première période équilibrée

Le coup d’envoi donné, les deux équipes tentent de sortir de leur camp pour menacer les buts adverses. Il a fallu donc attendre cinq petites minutes pour voir la première tentative lors de cette rencontre. Une tentative signée Benmoussa. Le gaucher usmiste

tente de surprendre Mahses sur un coup franc des 22m, mais ce dernier a pu repousser le ballon des deux poings. Derrardja ré- plique dix minutes après, mais son tir n’est pas cadré. A la 25’, Belkhiter lobe Zemmamouche après qu’il s’est présenté seul face au gardien, mais son geste a man- qué de précision. Du coup, les Usmistes s'en sont bien tirés. Im- pliqué dans l’action précédente, Hemmami lance Bourzema à la 43’, ce dernier tire, mais le cuir passe à quelques centimètres du poteau droit de Zemma. Dans le temps additionnel, Hamiti tente sa chance en dribblant avant de tirer, encore une fois sans succès. C’était tout lors de cette première période.

Zeghidi met l’USMA KO

De retour des vestiaires, les lo- caux passent à l'attaque, ce qui leur permet de prendre l’avantage à la 55’. Zeghidi trompe la vigi- lance de Zemmamouche, après

avoir repris un nouveau coup franc botté par Derrardja. Ce but a permis aux Eulmis de mener pour la première fois chez eux.

72’, Belkhiter rate l’immanquable

On s’attendait à une forte ré- plique des visiteurs, mais au final rien ne s’est produit. Au contraire, Belkhiter a failli doubler la mise, n’était son manque de réalisme et de concentration. Suite à un bon travail collectif, l’arrière droit se présente une nouvelle fois face à Zemma et encore une fois il perd son duel. Le score en restera là malgré les tentatives de Seguer et Ferhat en fin de match. En s’incli- nant, les Rouge et Noir ont mon- tré toutes leurs limites. Pour une équipe censée jouer les premiers rôles, Courbis doit vite revoir sa copie car à un tel rythme, son équipe se contentera de jouer le milieu du tableau, pas plus !

Mossaab K.

Mehdi Benaldjia ne s’attendait pas à ce qu’il ne soit pas retenu pour le match
Mehdi Benaldjia ne s’attendait pas à ce qu’il
ne soit pas retenu pour le match d’hier ayant
opposé le MCEE à l’USMA, et c’est pour
cette raison qu’il n’a pas hésité à aller voir
Rolland Courbis, après la fin de la séance
d’entraînement du jeudi, afin de lui faire
part de son mécontentement. Une in-
formation que nous avons révélée
sur ces mêmes colonnes dans
notre précédente édition. Joint par
nos soins, l’attaquant des Rouge et
Noir a accepté de revenir sur ce
qui s’est passé après avoir su qu’il
n’allait pas être du déplacement
avec ses coéquipiers en nous dé-
clarant : «Tout le monde sait
que je ne suis pas un joueur à
problèmes. C’est vrai que
j’étais déçu de ne pas être
retenu pour cette ren-
contre contre le
MCEE, et c’est d’ail-
leurs pour cette
raison que j’ai vu
le coach afin de lui
demander des expli-
cations. Je n’ai pas été mé-
chant et à ce que je sache
demander des explications à
l’entraîneur pour qu’il m’ex-
plique ses choix est mon droit»
avant d’ajouter : «Je n’ai eu droit
qu’à une dizaine de minutes de-
puis le début de saison, à pré-
sent je ne demande qu’à avoir
d’autres chances pour montrer

Benaldjia «Je n’ai fait que demander des explications»

ce dont je suis capable», a-t-il dit pour finir.

Courbis lui aurait signifié qu’il ne comptait pas sur lui

Par ailleurs, nous avons pu apprendre que Rolland Courbis s’est contenté de répliquer à son joueur qu’il n’a pas été à l’origine de son retour au club. Des propos qui, s’ils s’avèrent vrais, montrent clairement que le premier res- ponsable du staff technique n’a pas l’intention de compter sur Benaldjia. Prêté au CRB, le n°7 de l’USMA a accepté de revenir au club, après avoir été convaincu par Haddad. Le responsa- ble du club a fait tout son possible pour lui ar- racher son OK, mais aussi à Mazouzi alors qu’ils étaient prêts à relever un nouveau défi loin de Saint-Eugène et au final il a eu le der- nier mot puisque les deux internationaux es- poirs ont fini par réintégrer le groupe une nouvelle fois.

L’ESS entre en course et veut l’enrôler dès cet hiver

Aligné une seule fois depuis le début de sai- son, et ce fut un cas de force majeure, puisque Courbis voulait incorporer Boudebouda, mais c’est Benaldjia qui s’est présenté faisant ainsi sa première apparition officielle face au CSC. La situation que vit ce joueur prouve qu’il ne fait pas partie des plans du Français. Les dirigeants d’autres clubs veulent le recruter. Après le CRB, ce sont ceux de Sétif qui ont pris attache avec lui par le biais de Hammar pour lui pro- poser de rejoindre l’ESS. Une proposition pour laquelle Benaldjia n’a pas donné suite, préférant patienter jusqu’au mercato.

Adel Cheraki

MCEE USMA 1 Stade : Messaoud- Zeggar (El Eulma) 0 MCEE : Mahses, Bourzama, Affluence
MCEE
USMA
1
Stade : Messaoud-
Zeggar (El Eulma)
0
MCEE : Mahses, Bourzama,
Affluence :
nombreuse
Arbitres : Ghorbal,
Serradj, Cherchar
Avertissements :
Berchiche, Zeghidi, Belkhiter,
Oussalah, Hemami, Gherbi, Che-
nihi (Benachour 78’), Derrardja
(Bentayeb 78’), Hamiti (Mebara-
kou 90+4’)
Entraîneur : Iaiche
Belkhiter (90’), Ze-
ghidi (90+4’)
(MCEE). Khoualed
(18’), Koudri (45+2’)
(USMA)
But : Zeghidi (55’)
(MCEE)
USMA : Zemmamouche, Fer-
hat, Benmoussa, Chafaï, Khoua-
led, Koudri (Meah 74’),
Bouchema, Feham, Djediat (Chet-
tal 58’), Gasmi (Andria 58’), Se-
guer
Entraîneur : Courbis
LE CHIFFRE
Kettaf
«C’est notre vrai
départ !»
1
«C’est notre premier succès
à domicile, bien sûr que nous
sommes contents parce qu’une
telle victoire ne pourra que
nous faire du bien pour la suite
du parcours. Nous avons perdu
beaucoup de points jusque-là,
mais il faut savoir que c’est
aussi notre quatrième match
sans défaite. Je pense qu’après
une telle performance, nous
pouvons dire que c’est notre
vrai départ.»
Cette victoire a été la pre-
mière du MCEE au stade
Messouad-Zeggar, cette sai-
son. Il a fallu donc attendre
la quatrième rencontre à do-
micile pour voir l’équipe
d’El Eulma gagner, après
avoir perdu huit points en
concédant deux défaites et
un nul.
TOP
Courbis
«On aurait pu
espérer un
meilleur résultat»
Hemmami a
éclipsé les stars
usmistes
«Le MCEE n’avait pas en-
core gagné chez lui alors que
de notre côté, on n’avait pas en-
core goûté à la défaite en dé-
placement, aujourd’hui c’est
fait et c’est tout à fait normal
que nous soyons déçus. On au-
rait pu espérer un meilleur ré-
sultat, je pense.E
S’il y a un joueur qui a
brillé lors de ce match, c’est
bien Hemmami. Le milieu
de terrain du MCEE a volé
la vedette aux stars usmistes.
Derrière tous les bons coups
de son équipe, l’ex-joueur de
l’AS Khroub a montré qu’il
est un élément important
dans l’échiquier de Iaïche.
300 supporters
usmistes ont fait le
déplacement
FLOP
Des Usmistes
Ils étaient 300 supporters de
l’USMA à être présents hier
soir dans les tribunes du stade
d’El Eulma pour le match
ayant mis aux prises l’équipe
locale à leur club favori. Fi-
dèles à leurs traditions, les
fans de la formation algéroise
ont créé une belle ambiance et
n’ont pas cessé d’encourager
les coéquipiers de Zemma-
mouche. Une présence qui a
surement fait du bien aux
joueurs dont la plupart nous a
confié que la présence de leurs
fans ne faisait que les booster
pour réaliser à chaque fois le
meilleur résultat possible afin
de ne pas les décevoir.
décevants
Décevants sur toute la
ligne, les Rouge et Noir n’ont
pas séduit à El Eulma. Pour
une équipe dont l’objectif est
le titre, perdre la où un
concurrent, la JSK en l’oc-
currence, a gagné, prouve
que cette équipe est limitée.
La date de la
Supercoupe
changée ?
A en croire une source
Les U21 alignent
une nouvelle
victoire
Les espoirs de l’USMA ont
aligné hier dans l’après-midi
une nouvelle victoire en allant
battre leurs homologues du
MCEE chez eux. En effet, les
protégés de Bourzag, Zegh-
doud et Benhaha ont pris
l’avantage en première période
par le biais de Derflou. L’ex-
pulsion de Khelifi n’a pas
empêché les U21 usmistes
de faire le break, après la
pause grâce à un nou-
digne de foi, le match de la Su-
percoupe opposant le cham-
pion en titre au vainqueur de
la Coupe d’Algérie lors du pré-
cédent exercice pourrait bien
être changée. En effet, à ce
sujet, nous avons appris que
cette rencontre qui devrait
avoir lieu dans un premier
temps, le 16 novembre, à
Constantine, pourrait bien
être avancée au 11 ou bien le
12. C’est en tout cas ce qui a
été décidé lors de la dernière
réunion des membres du Bu-
reau fédéral.
Cinq
titulaires face
au CSC relégués
sur le banc
veau but signé Derflou.
Tiyeb a clos cette dé-
monstration de force
avec une troisième réali-
sation. Ce nouveau suc-
cès permet aux U21 de
remonter à la seconde
place qu’ils occupent avec la
JSMB.
Tous alignés dans le onze de dé-
part face au CSC, Rolland Courbis,
et pour ce match contre le MCEE,
s’est passé des services de cinq élé-
ments qu’il a préféré laisser sur le
banc des remplaçants, hier. Il
s’agit de Chettal, Laïfaoui,
Meah, Andria et
El-Orfi.
10
10

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup double
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup double
20 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 1 Coup double Hachoud chasse la guigne de Bologhine T enu

Hachoud chasse

la guigne de Bologhine

T enu par l’obligation de ré- sultat, le Mouloudia a réussi à renouer avec la victoire après trois matchs sans succès. Un résultat qui

provoquera sans aucun doute le déclic pour les poulains de Gei- ger qui ont réussi, à l’occasion, à vaincre le signe indien à Bologhine. D’emblée, les locaux ont essayé de faire pression sur la défense adverse dans sa zone, mais c’est le RCA qui a ouvert les hostilités à la 5’, suite à un coup franc obtenu à l’approche de la surface de réparation, Amari qui s’est chargé d’exécuter la sentence a bien enveloppé sa balle, obligeant Djemili à étaler toute sa classe pour dévier la balle en corner. Deux minutes plus tard, le Mouloudia réplique par Ouali qui s’infil- tre dans la surface de réparation, il est fauché par Cherfaoui, le directeur de jeu a surpris plus d’un en sanctionnant l’atta- quant du MCA qui a été privé d’un pe- nalty flagrant. Poussés par leurs supporters, les Mouloudéens ont acculé les visiteurs dans leur zone, réussissant même à marquer un but à la 18’ sur coup franc par le spécialiste maison Hachoud.

Toutefois, l’arbitre siffle une position de hors jeu qui a soulevé le courroux des joueurs du MCA. Se sentant menacés, les coéquipiers de Meklouche ont avancé d’un cran, monopolisant même la balle, et l’omniprésent Amiri a failli même ou- vrir la marque à la 23’ d’un puissant tir à ras de terre, n’était la vigilance du portier mouloudéen qui dévie la balle difficile- ment en corner Alors que le doute com- mençait à s’emparer du MCA, Yahia Cherif s’engouffre dans la surface de ré- paration avant d’être descendu par Nem- dil. Cette fois-ci, Benouza n’a pas hésité à désigner le point de penalty à la 27’ et Hachoud le transforma en deux temps trois mouvements, et donna l’avantage à son équipe. Cette réalisation a libéré les joueurs de la forte pression qui pesait sur leurs épaules, leur permettant à la fois de reprendre le monopole du jeu. Et c’est sur le score d’un but à zéro en faveur des locaux que le directeur de jeu siffle la fin de la première mi-temps. A la reprise du jeu, Yahia Cherif avait la balle du break à

la 48’, mais il rate lamentablement, alors qu’il était dans une position idéale de scorer. A son tour, le joueur du RCA Bougueroua manque une belle opportu- nité de remettre les pendules à l’heure à la 60’. Alors que les visiteurs croyaient en leurs chances, Hachoud qui s’est re- trouvé dans la position d’attaquant et suite à une déviation de Yachir, de la tête, reprend le cuir en force et double la mise dans un stade en délire.

Herrouche échoue à faire revenir son équipe dans le match

Bien que le Mouloudia ait réalisé le break, deux minutes plus tard et sur une faute de Zeghdane sur Meklouche dans la surface de réparation, l’arbitre accorde un coup de pied de réparation au RCA, mais Herrouche n’a pas réussi à transfor- mer son penalty face à un Djemili bien inspiré. Les visiteurs, qui ont manqué une belle opportunité de revenir dans le match, ont presque baissé les bras pour le reste de la partie et le MCA a géré son avantage jusqu’au coup de sifflet final. T. Che

 

Le Mouloudia

 

pistache

en

Le nom de Babouche scandé

à léchauffement

 

l’équipe

Il était 17h45 lorsque

La rumeur selon laquelle le joueur Réda Babouche pourrait être gracié prochainement s’est répandue comme une traînée de poudre, et c’est ce qui explique la réaction des Chnaoua, hier à l’occasion de la venue du RCA, et qui ont longuement scandé le nom de leur ex-défenseur, suspendu deux ans pour les raisons que tout le monde connaît. Rumeur ou non, on le saura le 1er novembre.

Bensalem sacrifié

d’Alain Geiger a fait son apparition sur

le terrain pour l’échauffement. Mais ce

présents,

qui a attiré l’attention des

des

c’est la couleur vert pistache

maillots avec lesquels les Mouloudéens

s’échauffaient. Cest apparemment la tendance cette saison où on voit cette couleur un peu partout en Europe, et l’équipementier du MCA tient, semble- t-il, à être à la page.

Ouali s’en sort à bon compte

On jouait la septième minute lorsque Ouali s’est vu brandir un carton jaune pour simulation dans la surface selon l’arbitre Benouza. Quelques minutes après, plus précisément à la 13’, Ouali a touché la balle de la main lors d’un duel aérien. Cela devait lui coûter un deuxième carton qui aurait été syno- nyme d’expulsion. Mais l’arbitre Be- nouza n’a pas bronché et Ouali l’a échappé belle. D’ailleurs, les supporters n’arrêtaient pas de lui crier dessus en lui rappelant qu’il avait déjà un carton et qu’il devait faire très attention.

Comme on le sait, Alain Geiger avait retenu 19 joueurs pour la mise au vert à la veille du match et il ne devait en retenir que 18 le jour du match. Le joueur qui a fait les frais a pour nom Zineddine Bensalem dont le technicien français a préféré se passer des services.

Les supporters de l’Arba en force

Pour le RCA, en plus du fait que ce match contre le Mouloudia constitue un évènement, cest aussi un match historique entre les deux clubs qui se croisent pour la première fois en championnat. Deux bonnes raisons

pour que les supporters du

nouveau

 

Les Chnaoua ont répondu présent

En dépit des mauvais résultats qu’a enregis- trés le Mouloudia ces derniers temps, ses sup- porters ont tout de même répondu présent hier en venant en nombre soutenir leurs favoris.

Deuxième titularisation de Yahia-Cherif

en force

promu fassent le déplacement

à Bologhine. Ils nétaient pas très nombreux, mais leur nombre était suf-

toute la tribune

fisant pour occuper

des visiteurs. Ils étaient environ 800

Djeghbala, la seconde surprise de Geiger

fans à avoir fait le déplacement.

Aksas, la surprise du chef

Détrôné par Belaïd dans l’axe cen- tral de la défense mouloudéenne,

Le match d’hier a été l’occasion pour Sid-Ali Yahia-Cherif de signer sa deuxième titularisa- tion de la saison après avoir figuré une pre- mière fois dans le onze de Geiger lors du derby face à l’USMA. Il a été aligné à la place de Djalit mis sur le banc à l’occasion.

depuis le début

Amine Aksas a hérité

sur le

de la saison d’un nouveau statut

Il hérite du brassard de capitaine

banc des remplaçants. Mais hier, à l’occasion de ce match face au RCA, l’ex-Belouizdadi a figuré pour la pre-

type dAlain

mière fois dans l’équipe

 

Geiger. C’était la première surprise du

 

technicien français

En plus d’Amine Aksas, le coach mou- loudéen a aligné d’entrée Djeghbala dans l’entrejeu à la place de Karim Ghazi, blessé. Geiger avait le choix d’incorporer d’autres éléments, à l’image de Moumen ou Daoud, mais il a préféré Djeghbala, sans doute celui qu’on n’attendait pas.

En plus d’être titularisé, Djeghbala a hérité du brassard de capitaine en l’ab- sence de Besseghir mis sur le banc, et de Metref et Ghazi, tous deux blessés.

MCA RCA 2 Stade : Omar- 0 Hamadi (Alger) MCA : Djemili, Hachoud, Affluence :
MCA
RCA
2
Stade
:
Omar-
0
Hamadi (Alger)
MCA : Djemili, Hachoud,
Affluence
:
nom-
breuse
Arbitres : Benouza,
Oumari, Bouhassoune
Zeghdane, Bachiri, Aksas
Gherbi, Djeghbala, Kacem, Ouali
(Sayeh 67’), Yahia Cherif (Djalit
85’) Yachir (Belaïd 81’)
Entraîneur : Geiger
Buts : Hachoud (27’
S.P, 63’)
Avertissements :
Djeghbala (4’), Ouali
(7’), Yachir (58’),
Yahia Cherif (75’) MCA
Cherfaoui (8)’, Me-
klouche (11’), Nemdil
(27’) RCA.
RCA : Kara, Nemdil, Belaïd,
Cherfaoui, Zeddam, Abbès
(Rayat 56’), Mechamgama,
Amiri, Herrouche, Meklouche
(Abdelbeouag 69), Bougueroua
Entraîneur : Chérif El Ouazzani
LE CHIFFRE
Geiger «Mes
joueurs ont bien
réagi, on peut
maintenant
penser à la JSK»
4
«Je suis heureux pour cette vic-
toire qui nous fera beaucoup de
bien, car on a réussi à mettre fin à
une série de trois résultats négatifs
et je ne veux plus entendre parler à
l’avenir de l’excuse de Bologhine.
Le plus important pour nous au-
jourd’hui était le résultat car ce
succès nous permettra de préparer
le reste de la compétition dans de
bonnes conditions et on peut pen-
ser maintenant au match de la
JSK.»
Cherif El Ouazzani
«La trêve a freiné
notre élan
et les joueurs
ont manqué
de réussite»
Hachoud n’est pas seu-
lement le spécialiste nu-
méro un de l’effectif
mouloudéen sur les balles
arrêtées, mais c’est aussi le
buteur de l’équipe. Le dé-
fenseur mouloudéen a
inscrit hier, sur penalty,
son quatrième but en
championnat, aucun
autre joueur n’a fait
mieux. C’est aussi le qua-
trième but sur balle arrê-
tée après les trois coups
francs déjà transformés.
TOP
«Je peux expliquer cette défaite
que nous avons concédée par la
mini-trêve qui a freiné notre élan,
car on était sur une bonne lancée.
Aujourd’hui, la réussite nous a aussi
fait défaut et on a même manqué
le penalty qui pouvait nous faire re-
venir dans le match. Maintenant, il
faut penser à l’avenir et réagir dès
le prochain match.»
Accueil
chaleureux
pour Zeddam
Hachoud «C’est la
victoire du cœur
et on doit
confirmer face
à la JSK»
Un accueil chaleureux a
été réservé hier à Hamza
Zeddam par les Chnaoua
qui ont longuement scandé
son nom avec le célèbre re-
frain «Djeïch, chaâb, maâk
ya Zeddam !». Les suppor-
ters mouloudéens n’ont pas
oublié tout ce que Zeddam
a donné au club des années
«C’est la victoire du cœur au-
jourd’hui et nous avons réussi une
belle partie. Bien que j’ai marqué
les deux buts de la rencontre, le
mérite de la victoire revient à tout
le monde, et je tiens à remercier
les supporters pour leur soutien in-
conditionnel. On saura leur rendre
le sourire à l’avenir, et on doit
confirmer ce résultat lors de notre
prochain match face à la JSK.»
durant et ils ont tenu à le
lui faire savoir. Cela l’a
beaucoup touché et en
guise de remerciement, il
les a salués à son tour.
FLOP
Boumella «Je dédie
cette victoire
aux supporters»
«Je suis satisfait de mon équipe
et je remercie les joueurs pour les
efforts qu’ils ont déployés lors de
cette rencontre où ils se donnèrent
à fond pour rebondir et remonter la
pente. Je tiens aussi à remercier les
supporters qui sont à féliciter pour
leur soutien. L’équipe a toujours be-
soin qu’ils soient à ses côtés.»
Les Chnaoua
comparent
l’assistant de
Benouza à celui
de Janny Sikazwe
A la 18’, Abderrahmane
Hachoud bénéficie d’un
coup franc qu’il réussit à
transformer, mais l’arbitre
assistant a levé son dra-
peau pour une position de
Kaci-Saïd «Cette
victoire
est un déclic
pour l’équipe»
«Je pense que cette vic-
toire est méritée,
comme tout le
hors jeu. Benouza a dû sui-
vre en ne validant pas le
but. C’est à ce moment-là
que les supporters du
MCA ont commencé à
scander «Burkina !
Burkina !», fai-
monde l’a
Zeghdane
constaté, et les
joueurs ont
affiché une
grande dé-
termination
sur le ter-
rain pour la
réaliser. Je
pense
qu’elle va
nous servir
de déclic et on
préféré
à Besseghir
Un des nouveaux choix de l’en-
traîneur, à l’occasion du match d’hier
concernait également le comparti-
ment défensif. En plus d’avoir incor-
poré Aksas d’entrée,
laissé le capitaine
ghir sur le banc
il a également
Amine Besse-
en lui préfé-
sant allusion à
l’assistant de
Janny Si-
kazwe qui
a dirigé le
match
Burkina
Faso –
Algérie.
rant Zeghdane.
doit confirmer à
l’avenir.»
www.lebuteur.com N° 2439 Ligue 1 Dimanche 20 octobre 2013 Coup de vent 8 e journée
www.lebuteur.com
N° 2439
Ligue 1
Dimanche 20 octobre 2013
Coup de vent
8 e journée
MCA-RCA
Aujourd’hui,
jour de
vérité pour
Metref
Contraint de dé-
clarer forfait lors
des trois der-
niers matches
de cham-
pionnat en
raison
d’une
blessure
du genou,
Hocine Me-
tref, qui a été
soumis ces der-
nières semaines à des soins intensifs,
devra passer aujourd’hui un contrôle
médical. C’est à l’issue de cet examen que
devait a priori profiter du
le milieu de terrain devrait obtenir l’aval de
son médecin traitant pour réinté-
grer le groupe.
Zeghdane
salue M’changama
Il devrait
reprendre
demain
avec le
Avant le coup d’envoi, le défenseur
mouloudéen, Zeghdane, est allé saluer le Co-
morien du RCA, Youssouf M’Changama, avec le-
quel il a échangé quelques mots. Les deux joueurs
se connaissent apparemment. Ils ont dû se croiser
sans doute sur les terrains de France.
groupe
Sauf revire-
ment de situa-
tion, Hocine
Metref devrait,
selon toute vrai-
Yachir suspendu face à la JSK
Bien que le Mouloudia ait réalisé une belle victoire face au
RC Arba, l’équipe sera tout de même privée des services de
Samy Yachir pour le prochain match du championnat face à
la JSK, pour cause de cumul de cartons, ce qui représente un
semblance, réin-
tégrer le groupe
demain à l’occa-
sion de la reprise
des entraînements.
Mais ce retour reste
toutefois suspendu aux
résultats du contrôle
médical.
coup dur pour le MCA et un casse-tête pour Geiger.
Djalit victime de son inefficacité
C’est la première fois de la saison que Mustapha
Djalit laisse sa place de titulaire pour s’asseoir sur
le banc. Muet depuis quatre journées, Djalit a
fait les frais de son inefficacité. Son dernier
but remonte, en effet, au match face au
MC Oran, à l’occasion de la 3 e jour-
née du championnat.
T. Che

A lors qu’il affichait une forme

éblouissante, Billel Moumen

forfait de Hocine Metref et

Karim Ghazi pour un retour au pre- mier plan. Deux forfaits qui viennent s’ajouter à celui de Hadj Bouguèche, toujours indisponible. Des défections qui auraient dû assurer à Moumen au minimum une place sur le banc des remplaçants. Mais à la surprise gé- nérale, le joueur n’a même pas été retenu parmi les 18 pour le match face au RCA. C’était le coup de grâce assené au demi défensif. Dépité, Moumen avait même dé- claré à l’issue de la séance d’avant-hier que cette mise à l’écart était de la hogra car elle n’est fondée sur aucun critère sportif. Constatant qu’il ne fai- sait plus partie des projets d’Alain Geiger, Moumen aurait décidé de quitter son club for- mateur au mois de décembre. Après treize ans passés au Mouloudia, le plus ancien joueur du club pourrait suivre le chemin de Koudri, Bou- chema, Amroune, Chafai et

Slimani qui ont à un moment ou un autre pris cette déci-

K. M.
K. M.

Des échos favorables pour Babouche et Chaouchi

déci- K. M. Des échos favorables pour Babouche et Chaouchi S uspendus depuis la finale de

S uspendus depuis la finale de la Coupe d’Algérie, le ca- pitaine du

Mouloudia, Réda Babouche, et le por- tier, Fawzi Chaou- chi, attendent avec impatience de béné- ficier d’une grâce à l’occasion du 59e anniversaire du dé- clenchement de la Révolution. Au ni- veau de la direction de l’équipe, le prési- dent Boudjemâa Bou- mela a promis aux deux joueurs de les réintégrer dans le groupe au mer- cato hivernal s’ils sont graciés. Leur présence à ses côtés lors des deux précédents derbies livrés face au CRB et à l’USMA est une preuve irréfuta- ble qu’au Mou- loudia on veut bénéficier de leurs services, d’autant plus qu’ils évoluent dans des postes où le be- soin s’en est fait sentir. Le retour de Ba- bouche sera même d’une grande utilité pour le groupe qui a besoin d’un leader, et sa présence à Tlemcen pour encoura- ger ses camarades atteste que ce dernier jouit toujours du respect de ses coéqui- piers. A en croire une source bien infor- mée, Babouche et Chaouchi ont eu des échos favorables au sujet de leur avenir.

En effet, il se pourrait qu’ils bénéficient de la grâce tant attendue, le mois prochain.

De nouveaux

contrats leur

seront établis

Si Babouche et Chaouchi sont de retour au Moulou- dia, les anciens contrats qui les liaient au Mouloudia ne seront pas re- conduits

qui les liaient au Mouloudia ne seront pas re- conduits tacite- ment. Ainsi, ils seront contraints

tacite-

ment. Ainsi, ils seront contraints de passer à la table des négo- ciations. Toute- fois, il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils signent pour la fourchette financière qu’ils percevaient la saison passée. A pré- sent, ce qui intéresse les deux joueurs, c’est de retrouver la compétition qui leur manque tant et de relancer leur carrière. Une source proche du club nous a confié qu’ils attendent avec impa- tience la fin du mois en cours pour être fixés sur leur avenir. Il est à rappeler que même Djamel Menad attend à ce qu’il soit gracié, lui aussi, à l’occasion de cette date historique, le 1 er Novembre.

11
11

Après sa mise à l’écart

Moumen bien

décidé à partir en décembre

sion de partir vers un horizon meil- leur. Connaissant les qualités du joueur, ce ne sont certainement pas les propositions qui manqueront lors du mercato hivernal. D’ailleurs, nous avons appris que quelques formations de l’élite pistent déjà le joueur qui n’aura aucun mal à trouver preneur.

Bensalem pourrait lui emboîter le pas

Souvent convoqué mais jamais ali- gné, Zinedine Bensalem est confronté lui aussi à une situation très com- plexe. Alors que Réda Babouche a toujours considéré Bensalem comme son digne successeur, le gaucher mou- loudéen ne parvient plus à gagner la confiance d’Alain Geiger qui le fait passer en troisième position derrière Toufik Zeghdane et Abdelkader Bes- seghier. Cette situation met dans l’em- barras Zinou, comme on le surnomme, qui pourrait lui aussi franchir le pas et quitter son club for- mateur. Et tout comme Moumen, Bensalem n’aura pas de mal à trouver un club qui répondra à ses attentes car dans la vie d’un sportif il n’y a pas que l’appât du gain, l’aspect sportif a son importance.

T. Che

Dernier délai aujourd’hui au CSA/MCA pour payer Hammadou

L’ affaire du

joueur

Hamma-

dou a

connu un nouveau rebondisse- ment la semaine pas- sée. Après avoir donné son accord de principe aux responsables du CSA/MCA pour établir un échéancier et régulariser sa si- tuation financière, le joueur a surpris ses inter- locuteurs en exigeant d’être payé rubis sur l’ongle avant la date butoir fixée par le tri- bunal. En dépit des efforts de tierces personnes dans le but de trouver une solution qui ar- rangerait les deux parties, Ham- madou a confié à ses proches qu’il veut en finir avec cette his- toire qui remonte à trop long- temps, en ne réclamant que ses droits, sans nuire au Mouloudia. Ainsi, les res- ponsables du CSA/MCA sont en train de collec- ter les fonds néces- saires pour payer Hammadou au plus tard ce dimanche,

afin de ne pas perdre la villa le lendemain, car le tri- bunal a décidé de mettre en vente le siège du club le 21 octobre, si le joueur n’est pas réglé d’ici-là.

Tout pour préserver la villa de Chéraga

Confronter à une situation le moins que l’on puisse en dire délicate, les pensionnaires de Chéraga vont avoir recours à leur apport financier personnel et à l’aide de certains proches du club dans l’espoir de récolter les 400 millions de centimes pour régu- lariser Hammadou, afin d’annuler la vente aux en- chères de ce siège, fixée initialement à 9 milliards de centimes. A en croire une source digne de foi, Ham- madou aurait refusé un chèque de garantie, car il ne veut plus patienter pour récupérer cet argent qui lui revient de droit.

Le problème est loin d’être réglé

Toutefois, et même si les responsables du CSA/MCA parviennent à payer le joueur avant l’ul- timatum fixé par le tribunal, le problème de la villa de Chéraga est loin d’être réglé. En effet, d’autres créanciers ont déjà porté leur affaire devant la jus- tice, exhibant des pièces justifiant leur droit d’être payés par le CSA/MCA. Si le tribunal tranchait en leur faveur, le club sportif amateur sera appelé à ho- norer ses dettes, sous peine de voir la villa de Ché- raga mise aux enchères. Sachant que les dettes du club s’élèvent à plus de huit milliards de centimes, et que ses caisses sont vides actuellement, quelle sera donc la solution pour le CSA/MCA qui a vingt-cinq sections en charge dans différentes disciplines ?

K. M.

12
12

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1
Saoura dompte les Hamraoua D ans l’obligation de réa- gir, la JS Saoura n’a trouvé
Saoura dompte
les Hamraoua
D ans l’obligation de réa-
gir, la JS Saoura n’a
trouvé aucune peine à
infliger une sévère dé-
faite aux Oranais qui
n’ont rien montré de bon
au cours de ce match. Les deux
équipes ont mis un peu de temps
pour entrer dans le vif du sujet. Si les
gars de la Saoura étaient condamnés à
gagner, il faut dire aussi que les Ora-
nais étaient à la recherche d’un résul-
tat probant pour confirmer leur
regain de forme. Il fallait attendre
plus d’un quart d’heure pour assister
à la première occasion de ce match
par l’entremise de Zaoui dont la tête
sur un centre de Toubal n’a rien
donné (19’). Une minute plus tard,
Beldjilali subtilise le ballon à Dagou-
lou mais sa frappe des 25 mètres n’a
pas trouvé le cadre. Ce n’était que par-
tie remise, puisqu’à la 23’, belle com-
binaison des gars de la Saoura,
Beldjilali dépose le cuir sur la tête
d’Aoudou qui n’a trouvé aucune peine
à le mettre au fond des filets, laissant
pantois Dahmane. Libérés par cette
ouverture du score, les gars du Sud
ont commencé à dérouler à leur guise
et ont failli aggraver la marque sur un
coup franc de Beldjilali qui a vu le
cadre se dérober de quelques centi-
mètres. La domination territoriale de
la Saoura a été couronnée par un se-
cond but par l’entremise de ce même
Aoudou qui a repris de la tête un cen-
tre bien travaillé de Toubal (38’). Im-
puissants, les Oranais n’ont pu
réellement mettre en danger cette
équipe de Béchar, usant de tirs loin-
tains de Aoued qui n’ont pas fait
mouche surtout que Amrane était es-
seulé au milieu de la défense de la
Saoura. Après la pause, les Oranais,
menés au score, tentent de sortir de
leur coquille et porter ainsi le danger
dans le camp de la Saoura. Dagoulou,
qui a avancé d’une cran au cours de
cette seconde période, a adressé un tir
puissant des vingt mètres, obligeant le
portier Sefioune à se servir de ses
deux poings pour écarter le danger.
Quelques minutes plus tard, c’est le
rentrant Naït Slimani qui a repris un
centre de la droite, mais qui verra
son tir passer au-dessus de la trans-
versale. Sentant le danger venir, les
locaux sont allés à nouveau vers l’at-
taque avec l’espoir de «tuer» le match.
Belkheïr bien lancé sur le côté droit
de la défense du MCO a failli porter
l’estocade n’était l’intervention
de Dahmane qui a sauvé la baraque.
Mais il n’a rien pu faire sur le
corner de Beldjilali lorsque Bakayoko,
au niveau des 6m est venu catapulter
le cuir dans la cage des Hamraoua,
pliant ainsi le match. Le but inscrit
par Amrane à la 85’ sur un centre de
Aoued n’a pas changé grand-chose
dans l’histoire, puisque c’est sur un
score de trois buts à un en faveur de
la Saoura que s’est soldée cette
confrontation.
Sofiane B.
JSS 5 - MCO 0
Mechiche « Avec l’art et la manière »
(U21)
● ● L’entraîneur de la JSS, Mechiche, pense que le succès des
siens ne souffre aucune contestation : «Je pense que notre
Solinas met un
terme au black
out
La JS Soura n’a pas fait de
détails face au Moulou-
dia d’Oran dans le
cadre de la huitième
journée du championnat
de Ligue 1 des U21.
Après une première pé-
riode qui s’est soldée par
un score de parité, les
Oranais ont complète-
ment craqué en seconde
période, en encaissant
pas moins de cinq buts. Il
faut dire que les Rouge et
Blanc ont été très handi-
capés par la chaleur de la
mi-journée de Béchar,
puisque le coup d’envoi a
été donné à 11h. Par
contre, les responsables
de la section et les mem-
bres du staff technique
ont fortement critiqué la
prestation du referee en
seconde période qui,
selon eux, a subi des
pressions de la part de
Zerouati.
victoire face au MCO est amplement méritée. Nous avons domi-
nés la majeure partie de la rencontre. Nous aurions pu l’emporter
sur un score plus lourd si mes joueurs avaient fait preuve d’effica-
cité et de concentration. Je dirais que le MCO mérite tout de même
le respect, c’est une bonne équipe qui a les moyens de se surpas-
ser».
Haddou « Saoura mérite son succès »
● ●Le manager général du Mouloudia d’Oran, Haddou Mou-
lay, visiblement très déçu par la défaite de son équipe, pense
que le MCO est passé complètement à côté hier après-midi. «Je
pense qu’on n’était pas dans notre jour. Chose qui arrive. Je n’ai
pratiquement rien à dire au sujet de cette défaite. Je dois recon-
naitre aussi que Saoura mérite son succès», se contentera de dire
Haddou Moulay.
La fin du match a été mar-
quée par la présence de
l’entraîneur du MCO,
Gianni Solinas, qui a mis
un terme au boycott de la
presse qui a duré trois se-
maines. Le coach italien
s’est expliqué devant la
presse sur les raisons de la
défaite de son équipe esti-
mant que les deux pre-
miers buts encaissés au
début du match ont coupé
les jambes de ses éléments.
Il pense également que
seul le travail permettra à
l’équipe de se remettre
d’aplomb.
Saïdi « On était dans un jour sans »
Berradja
L’arrière droit du Mouloudia, à l’image de son équipe, a
● ●
reprend le
raté complètement son match et pense que l’équipe est pas-
brassard
sée à côté : «Que voulez-vous que je vous dise ? Il y a des jours
comme ça où rien ne va plus. La Saoura ne nous était pas supé-
rieure. Nous aurions pu l’accrocher dans d’autres conditions. En
tous les cas, nous sommes désormais appelés à oublier cette dé-
faite et nous projeter sur le prochain match. Je suis néanmoins dé-
solé pour nos fans qui sont venus en nombre, pour nous soutenir
au cours de ce match».
Pour sa première titulari-
sation cette saison, le me-
neur de jeu, Seddik
Berradja, a récupéré le
brassard de capitaine que
portait auparavant Belab-
bès puis Mohamed-Amine
Aoued.
JSS MCO 3 Stade : 20-Août-55 (Béchar) 1 Affluence : JSS : Sefioune, Toubal, Terbah,
JSS
MCO
3
Stade : 20-Août-55
(Béchar)
1
Affluence :
JSS : Sefioune, Toubal, Terbah,
moyenne
Arbitres :
Zouaoui, Bitam,
Aouina F.
Avertissements :
Bakayoko, Sbaï, Bousmaha, Bel-
kheïr (Sayeh, 78’), Aoudou (Amri,
83’), Zaoui, Bendjilali, Hamzaoui
(Barbari, 60’).
Entraîneur : Mechiche
Zaoui (90+2’) JSS
Buts : Aoudou
(23’ et 38’), Ba-
kayoko (79’); JSS
Amrane (85’)
MCO
MCO : Dahmane, Saïdi
(Bourzama, 72’), Nessakh, Belab-
bès, Bouterbiat, Dagoulou, Aoued,
Kouriba (Naït Slimani, 46’) Am-
rane, Benyettou (Mokhtar, 81’),
Berradja
Entraîneur : Solinas
N’ayant pas trouvé de
terrain pour s’entraîner
LE CHIFFRE
Les Hamraoua
accusent Zerouati
1000
Très remontés ont été cer-
tains membres de la déléga-
tion oranaise contre le
premier responsable de la
JSS, Mohamed Zerouati, sous
prétexte qu’il a tout fait pour
empêcher l’équipe de prendre
part à une séance de décras-
sage à la veille du match. En
effet, les Oranais qui sont ar-
rivés en début d’après-midi à
Béchar ont trouvé toutes les
peines du monde à dénicher
un stade pour effectuer une
légère séance d’entraînement
en guise de décrassage. Re-
foulés du stade principal de
Béchar, les coéquipiers de
Benyettou ont dû parcourir
une vingtaine de kilomètres
pour rejoindre Kenadsa mais
en vain puisque même là-bas
le terrain était occupé. De re-
tour à Béchar, les Oranais ont
réussi à trouver un terrain
libre mais ils étaient
contraints de le libérer après
un quart d’heure pour un
match de quartier. C’est avec
une colère noire que les res-
ponsables du MCO ont dû
apprendre la mésaventure de
leur équipe à la veille du
match face à Saoura, pointant
ainsi un doigt accusateur sur
le boss de l’équipe adverse,
Mohamed Zerouati, qui,
selon eux, a tout fait pour af-
fecter le moral des troupes à
la veille de la confrontation.
Ils étaient à peu près mille
supporters à avoir par-
couru plus de 800 km
pour soutenir leur équipe.
La plupart des fans oranais
ont rallié cette ville du Sud,
avant-hier soir, par train,
alors que d’autres sont par-
tis dans leur propre véhi-
cule. En tous les cas, les
fans oranais qui entretien-
nent d’excellents rapports
avec ceux de Béchar ont
créé une belle ambiance,
hier.
TOP
Premier but
pour Amrane
Hichem Chérif :
«Je préfère être à
100 % face au
CABBA»
Bien qu’il ait repris le chemin
des entraînements avec le
groupe depuis quelques jours
déjà, l’attaquant Hichem
Chérif a été finalement mé-
nagé par son entraîneur. Il
faut dire aussi qu’il était en-
tièrement d’accord avec cette
décision : «C’est vrai que j’au-
rais aimé prendre part à ce
match contre Saoura pour
aider mes coéquipiers sur le
terrain car il s’agissait d’un
match important pour nous,
mais il fallait que je me pré-
serve pour la prochaine ren-
contre au stade Zabana contre
le CABBA qui s’annonce plus
importante. Je ne voulais pas
prendre de risques inutiles et
m’exposer à d’autres blessures.
Je préfère être à 100 % de mes
moyens contre le CABBA, que
prendre des risques face à la
Saoura.»
Le transfuge du MO Béjaïa,
Farès Amrane, vient d’ins-
crire son premier but sous
le maillot des Rouge et
Blanc. Un but qui ne vaut
rien, puisque son équipe
venait de subir une vérita-
ble correction à Béchar. Le
joueur aurait certainement
voulu ouvrir son compteur
dans d’autres conditions. Il
aura ainsi l’occasion d’ajou-
ter une autre réalisation, la
semaine prochaine, face au
CABBA.
FLOP
Bouaâzza
écarté
A.L.
Si Megherbi n’a pas fait le
déplacement avec le
groupe pour avoir séché la
dernière séance d’entraîne-
ment qui a précédé le dé-
part, Bouaâzza a dû être
écarté de la liste des 18
joueurs retenus par le
coach le jour du match. Le
jeune arrière gauche du
Mouloudia a suivi les dé-
bats de la tribune.

PUBLICITÉ

www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

13
13
Le Buteur du 20-10-2013
Le Buteur du 20-10-2013
14
14

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1
20 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1 Le CRB absent, le MOB en profite… C

Le CRB absent, le MOB en profite…

C ette première période de la confrontation entre la for- mation du MOB et le CRB a été dominée du début à la

fin par les locaux qui se sont procurés de belles opportunités de but. Cepen- dant cette domination n’a pu se concrétiser puisque, en dépit des ten- tatives enregistrées, le score de la se- conde partie de jeu s’est soldé par un 0-0. La première occasion franche pour les gars d’Amrani est survenue à la toute première minute. Bénéficiant d’un corner bien botté par Rahal, les Béjaouis n’étaient pas loin de l’ouver- ture du score par la tête de Chibana repoussée difficilement par le gardien Ouadah. Dix minutes plus tard, Bou- lainceur lance Yaya. Ce dernier, sans se poser trop de questions, arme une frappe superbe qui frôle la transver-

sale du portier du CRB. A la 35’, en- core une fois, Rahal fait profiter son équipe d’un nouveau centre qui trouve la tête de Bouamria qui, bien placé pourtant, bute sur la transver- sale. La dernière occasion de la partie n’était pas loin de faire mouche. Yaya à l’entrée de la surface, reprend une balle aérienne avec une volée qui en- core une fois passe à quelques centi- mètres des buts de Ouadah très chanceux en cette première mi- temps. En seconde période, on s’at- tendait à un retour du Chabab dans un match qui tournait à sens unique. Néanmoins encore une fois ce sont les Béjaouis qui se montrent les plus dan- gereux. Quelques minutes seulement après le coup d’envoi Boulainceur ar- rive à lancer Akrour, seul devant le gardien Ouadah. Ce dernier se la joue

trop altruiste et décide de redonner la balle à Boulainceur qui est arrivé en pleine course. Malheureusement, à bout de souffle, il n’arrive pas à re- dresser la balle. A la 69’ le danger vient d’un coup franc. C’est le rempla- çant, Dahouche, qui s’y colle. Sa frappe, pourtant bien armée sera boxée par Ouadah. La délivrance des locaux vient à un quart d’heure du coup de sifflet final par l’intermé- diaire de Rahal qui reprend un centre d’Akrour d’un retourné qui se loge dans les filets du gardien belouizdadi. On se dirigera ainsi vers la fin de la partie sur ce score de 1-0 pour les lo- caux. C’est la seconde victoire en championnat à domicile pour les gars de Neghiz.

L.H.

Neghiz «Une victoire qui nous permettra de relever la tête»

●● Ainsi, à la fin de la rencontre, nous nous sommes empressés d’avoir les impressions du coach béjaoui après cette victoire de ses poulains contre la formation du CRB : «C’est une très belle victoire qui nous permettra de sortir de cette mauvaise posture en cham- pionnat. Je tiens aussi à remercier le groupe de cette prestation hé- roïque. En dépit de la difficulté de la tâche ils se sont montrés responsables, ça va bien les booster moralement pour la suite.»

Gamondi : «Nous étions déplacés»

●● Du côté du Chabab, le technicien argentin de l’équipe, Gamondi, est quant à lui sorti très déçu de cette quatrième victoire concédée en championnat. «Nous étions déplacés pour revenir au minimum avec un point. Mais certaines erreurs d’appréciation ont fait que l’équipe soit menée au score. C’est ça le foot, on ne peut pas gagner à tous les coups.»

Deux supporteurs morts et trois autres blessés lors du déplacement à Béjaia

Nous venons d’être alertés par une bien triste nou- velle. Deux supporteurs du CRB ont trouvé la mort dans un accident de voiture hier alors qu’ils étaient en déplacement vers la ville de Béjaia afin d’assister à la rencontre du Chabab face au MOB. Ce tragique événement s’est déroulé à l’entrée de la ville. Selon les témoins présents, la Peugeot 207 de couleur blanche avait heurté un bus de transport public et un autre véhicule causant ainsi la mort des deux jeunes hommes. Trois autres supporteurs du club à bord du véhicule ont été envoyés en urgence vers l’hôpital le plus proche. En ce moment même nous ne connaissons pas la gravité des blessures des trois survivants. Nous tenons ainsi au nom de toute la rédaction du Buteur ainsi que El Haddaf à présen- ter nos condoléances attristées aux familles des deux victimes.

Le wali de Béjaia présent

Dans les gradins

officiels du stade de l’Unité-Magrébine nous avons remar- qué la présence du wali de Béjaia, Ahmed Hamou- Touhami, qui a ho-

les

noré

dirigeants

du

club

en accep-

l’invitation.

tant

Malek «C’est un coup dur pour nous ainsi que tous les fans du club»

A

cette nouvelle nous avons vite pris contact avec

le

DG du club, Redah Malek, qui était en déplace-

ment à Béjaia : «Oui en effet, je viens juste d’ap- prendre la terrible nouvelle. C’est un coup dur pour nous ainsi que pour tous les fans du club. Je tiens à informer les familles des défunts que le CRB s’occu- pera des obsèques des deux victimes. Aussi je profite de cette occasion afin de présenter mes condoléances au nom de tout le club du CRB aux familles des deux jeunes hommes.»

Berrefane de retour dans la première équipe

Pour cette rencontre face au CRB, le staff technique béjaoui a décidé de placer sa confiance en la per- sonne de Berrefane. L’ancien portier de la JSK re- vient dans l’équipe type après 6

journées. Kherbache remplace Vers une réunion des actionnaires dans les jours à venir L’objectif est
journées.
Kherbache
remplace
Vers
une réunion des
actionnaires dans les
jours à venir
L’objectif
est de revoir la
gestion du club
Bourekba
Ce n’était pas vraiment une surprise.
Après la suspension de Bourekba lors
du dernier match face à la JSS, le
coach Gamondi a décidé pour cette
rencontre de titulariser Kherbache,
auteur d’une très bonne presta-
tion lors de la dernière sor-
tie du club à Bordj.
Ainsi, loin des terrains, nous venons de sa-
voir par le biais d’un membre proche de la
direction qu’une réunion serait en vue dans
les prochains jours. Celle-ci réunira tous les
actionnaires du club, nous affirmera notre
source. Une demande aurait même été en-
voyée à l’ancien président du club, au-
jourd’hui actionnaire, Azzedine Gana,
afin d’éviter cette fois tout malentendu
comme lors de la dernière réunion.
Cette réunion programmée dans les pro-
chains jours aura pour objectif de revoir
une nouvelle fois la gestion du club. Sur-
tout, la rencontre entre actionnaires per-
mettra de crever l’abcès avec Azzedine
Gana qui sera du rendez-vous. Ce sera
aussi l’occasion pour le DG du club,
Redah Malek, de revoir l’ancien prési-
dent du CRB une première fois avant
d’un rendez-vous en tête-à-tête prévu
prochainement.
MOB CRB 1 Stade : de l’Unité- Maghrébine 0 Affluence : MOB : Berrafane, Bahri
MOB
CRB
1
Stade : de l’Unité-
Maghrébine
0
Affluence :
MOB : Berrafane,
Bahri (Se-
nombreuse
But : Rahal 73’
(MOB)
Arbitre : Abid-
Charef, Tamen,
Zid
Avertissements :
mali 60)’, Bouali, Bouaâmria,
Chibana, Ferhat, Rahal (Mesbah
90’), Yetou, Yaya (Dehouche 68’),
Akrour, Boulainceur
Entraîneur : Amrani
Yetou 45’ (MOB)
Khoudi 56’. Bou-
kedjane 69’, 74’
(CRB)
Expulsion: Bou-
kedjane (74’) CRB
CRB : Ouadah, Kerrar, Bou-
kedjane, Khelili, Khoudi, Anane,
Hadjadj, Kherbach (Attafen 46’),
Hanifi, Ammour, Rebih (Dehar
86’)
Entraîneur : Gamondi
Yaya, Bouamria
et Bouali
titularisés
LE CHIFFRE
30
Comparativement au der-
nier déplacement au MCA
perdu 0-2, le coach Amrani
L’agréable surprise de la
soirée d’hier était la pré-
a effectué quelques change-
ments dans son équipe de
départ. Outre la titularisa-
tion de Berrefane dans les
buts béjaouis, on remar-
quera le retour de Bouamria
et de Bouali afin d’apporter
plus d’équilibre dans le sec-
teur défensif du club. Aussi,
afin d’apporter plus d’impact
au jeu offensif le technicien
béjaoui avait pioché la carte
Yaya.
sence de quelques suppor-
teurs du Chabab qui ont
fait le déplacement jusqu'à
Béjaia afin de soutenir leur
équipe favorite. On dé-
nombre une trentaine de
fans dans les gradins de
l’Unité-Magrébine.
TOP
Les supporteurs
du MOB, en force
Le retour en
forme de Bouali
Cette trêve internationale
aura en fin de compte fait du
bien à tout le monde, même
aux supporteurs du MOB
qui ont visiblement par-
donné à leur équipe cette
dernière défaite face au
MCO. Pour ce match nous
avons enregistré une af-
fluence nombreuse des sup-
porteurs des Crabes qui,
comme chaque semaine,
nous ont impressionné par
leur amour inconditionnel
aux couleurs du club.
Il était l’un des meilleurs
hommes sur le terrain au-
jourd’hui avec le buteur de
la soirée Rahal. Bouali, le
milieu du MOB, a fait taire
toutes les critiques qui se
sont acharnées sur son
début de saison en dents
de scie. Pour ce match il a
grandement contribué au
succès des siens.
FLOP
Les Espoirs se
sont neutralisés
sur un score
vierge
C’était
vraiment le CRB
hier ?
Quelques heures avant le
coup de sifflet de la rencon-
tre, nous avons assisté à la
rencontre des Espoirs des
deux formations. Celle-ci
s’est soldée sur un score
vierge entre les deux
équipes.
Si du côté du club béjaoui
nous avons assisté à un
match plein, on ne peut
pas en dire autant des visi-
teurs. Ce club du CRB
n’aura tout simplement pas
été au rendez-vous. C’était
la grande insatisfaction de
la soirée.
Kerrar fait ses
débuts avec le
CRB
Gamondi veut un
attaquant pour le
mercato
L’entraîneur, Gamondi, nous
Bien que le mercato soit encore
loin d’ouvrir ses portes, la for-
a habitués à voir de nou-
velles têtes à chaque se-
maine dans le banc du CRB.
Ce dernier, afin de faire le
point sur l’effectif espoir du
club, pioche chaque semaine
le meilleur élément pour le
match des A. Cette fois c’est
le jeune latéral, Kerrar, qui
gagne le ticket du voyage à
Béjaia. Le jeune espoir avait
tapé dans l’œil du coach ar-
gentin lors de la dernière
rencontre amicale face à
Blida. D’ailleurs il a même
décidé de le titulariser pour
cette confrontation à la
place de Naili.
mation du CRB songe déjà aux
nouveaux éléments susceptibles
d’apporter ce plus à l’équipe. En
effet, après 8 journées de cham-
pionnat, le technicien argentin
de l’équipe, Gamondi, a relevé
quelques lacunes, ce qui le
pousse, ne trouvant pas une so-
lution interne, à décider de se
tourner vers le marché des
transferts. Outre le poste de la-
téral droit le coach voudrait
aussi renforcer son attaque avec
un nouvel attaquant qui tentera
de se faire une place parmi le
duo Bourekba-Hanifi qui comp-
tent à eux deux 7 réalisations en
ce début de saison. Une source
du club nous parle d’une piste
africaine.
www.lebuteur.com Ligue 1 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup d’œil

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

15
15
Ligue 1 Coup d’œil N° 2439 Dimanche 20 octobre 2013 15 L a confrontation entre le

L a confrontation entre le troi- sième et le dernier du classe- ment semblait mission facile pour le CSC sur le papier, mais la réalité du terrain était

tout autre hier, malgré une domination quasi totale des locaux sur le débat en première période. Les copains de Zer- dab se sont procurés de nombreuses oc- casions, même s’ils n’en ont cadré que quelques-unes, à commencer par le joli coup franc botté par Bahloul à la 8’ qui passa juste à côté des cages de Boultif. Huit minutes après, sur un contre col- lectif alors que les hommes de Garzitto étaient en surnombre, Bezzaz sert une bonne passe pour Boulemdaïs, le tir cadré de ce dernier termine dans les bras du portier Fakrouni. On jouait presque la 20’ de jeu, c’est là qu’a inter- venu la première réaction du CRBAF. L’attaquant de pointe, Amroune, exé- cute un coup franc des 25 mètres qui termine dans les bras de Cédric. Le CSC poursuit ses assauts offensifs

Le match a commencé avec 5 minutes de retard

Le coup d’envoi du match entre le CSC et le CRBAF a été donné à 18h05 au lieu de 18h, un retard de cinq mi- nutes causé principalement par des détails d’organisation au niveau du terrain et de la main courante.

Belaïli titulaire à la place de Douadi

L’entraîneur en chef du CRBAF a voulu donner leur chance aux jeunes pour com- pléter certaines absences. Amir Belaïli a été titularisé hier dès le départ en attaque, précisément dans le poste de milieu offensif, un poste oc- cupé d’habitude par Douadi qui a débuté le match d’hier sur le banc des remplaçants.

Retour de Boultif dans les bois

Après une longue absence, le portier, Boultif, est revenu aux cages du CRBAF hier. Un retour qui coïncide avec la blessure de l’autre gardien ti- tulaire, Khiri, victime d’une intoxication alimentaire contractée la veille du match. Khiri été hors des 18 hier.

CSC CRBAF 2 Stade : Chahid Hamlaoui (Constantine) 1 CSC : Si Mohamed, Affluence :
CSC
CRBAF
2
Stade : Chahid
Hamlaoui (Constantine)
1
CSC : Si Mohamed,
Affluence :
nombreuse
Arbitres : Arab,
Dilmi et Bazine
Avertissements :
Boulahia (Derrag 63’), Allag,
Barthé, Maïza, Gil, Bahloul,
Zerdab, Houri (Naït Yahia 91’),
Bezzaz (Sameur 76’), Boulemdaïs.
Entraîneur : Garzitto
Maïza (93’)
(CSC), Taïbi (14’),
Boultif (55’), Ziad
(84’) (CRBAF)
Buts : Sameur
(84’ p.n) (89’)
(CSC), Kara (93’)
(CRBAF)
CRBAF : Boultif, Taïbi,
Daïra, Ouakriff, Griche, Ziad,
Chouaib, Sâaidi, Amroune
(Mouasse 66’), Sahbi
(Kara 60’), Belaïli.
Entraîneur : Hamouche
LE CHIFFRE Benattia, baptême du feu reporté 2 La malchance poursuit le milieu du terrain
LE CHIFFRE
Benattia,
baptême du
feu reporté
2
La malchance poursuit
le milieu du terrain
Majid Benattia, attendu
comme titulaire pour le
match d’hier pour com-
bler l’absence de Bouche-
rit, mais une blessure
contractée à la cheville a
privé Benattia de la par-
ticipation. Le joueur va
encore rendre visite à
l’infirmerie et son bap-
tême du feu est reporté.
Gaouaoui hors
des 18
Deux joueurs du
CRBAF avaient la chair de
poule hier au moment de
leur entrée au stade Ham-
laoui. Il s’agit de l’ancien
défenseur central, Adlane
Griche, et du milieu du
terrain, Chouiab, qui ont
porté le maillot vert du
CSC dans un passé récent.
Les deux joueurs ne gar-
dent que de bons souve-
nirs à Constantine et ont
eu droit à un accueil cha-
leureux de la part des Sa-
nafir.
Un seul joueur en
forme a assisté à la ren-
contre de la tribune, le
gardien, Gaouaoui, qui
ne fait pas partie des
plans de Garzitto, un sta-
tut de troisième gardien
mal géré par Gaouaoui
qui compte changer d’air
dès le prochain mercato.
Abdou H.
TOP
Retour gagnant
de Bezzaz et
Bahloul
Le coach italien, Diego
Garzitto, a apporté deux
changements dans la com-
posante de départ par rap-
port à celle qui a affronté
l’USMA il y a de cela 15
jours, Naït Yahia et Bou-
cherit ont été remplacés
par Bezzaz et Bahloul qui
ont récupéré leurs anciens
postes.
FLOP
Des absences
à la pelle au
CRBAF
Le club vit une situation
délicate en championnat,
avec une crise de résultat
sans précédent et une der-
nière place. L’autre pro-
blème qui mine le club
fakrouni ce sont ces ab-
sences qui donnent des
cauchemars au staff tech-
nique. Les Benharoun,
Benhamla, Bouhafer et
Amrane et Khiri sont res-
tés chez eux.
Résultats et classement de la 8 e journée de Ligue 1 USM El Harrach CABB
Résultats et classement de la 8 e journée de Ligue 1
USM El Harrach
CABB Arreridj
JS Kabylie
3-0
JSM Bejaia
1-3
ASO Chlef
1-1
ES Sétif
MC
Alger
2-0
RC Arbaa
MC El Eulma
1-0
USM Alger
CS Constantine
2-1
CRB Ain Fekroun
JS Saoura
3-1
MC
Oran
MO Bejaia
1-0
CR
Belouizdad
Classement
Prochaine journée
CR Belouizdad
MC Oran
USM El Harrach
CABB Arréridj
CRB Ain Fekroun
MC El Eulma
MC Alger
JS Kabylie
ES Sétif
CS Constantine
ASO Chlef
USM Alger
RC Arbaa
JS Saoura
JSM Béjaia
MO Bejaia

Sameur, héros de la soirée

comme la frappe tentée par Zerdab à la 23’ qui ne dérangea pas Boultif. Étran- gement, l’occasion la plus chaude est venue de la part des visiteurs. A la 27’, avec cette contre-attaque bien menée, la grosse frappe de Sahbi trompe Cédric. Heureusement pour lui, l’intervention énergique de Maïza derrière a éloigné le danger. 34’ Bezzaz adresse un centre millimétré qui arrive à la tête de Bou- lemdaïs, pourtant superbement servi mais sa tête n’est pas cadrée. 45’, une autre action de la même manière entre Boulemdaïs et Bezzaz mais qui se ter- mine avec un scénario identique. La première mi-temps s’achève, les deux équipes se quittent sur un score vierge de 0-0.

Les Tortues ont cédé dans les cinq dernières minutes

Après la pause, le CSC enchaine les occasions dans l’espoir de trouver la faille et mettre fin à cette sécheresse of-

fensive qui poursuit le CSC à domicile, alors que les Tortues tenaient bien leur match nul. La pression des coéquipiers de Gil porte ses fruits dans les dix der- nières minutes de la rencontre, l’arbitre Arab siffle un penalty logique aux lo- caux. Un joker nommé Sameur que Garzitto a incorporé en seconde pé- riode, exécute le penalty et libère les milliers de Sanafir présents dans les tri- bunes. Un but en forme de coup de massue sur le moral des coéquipiers de Griche. Fragilisés, ces derniers cèdent et encaissent un second but dans les ul- times minutes de la rencontre. C’est ce même poison de Sameur qui arrive à tromper Boultif une seconde fois. On joue les temps morts, l’attaquant du CRBAF, Kara, réduit le score, un but qui ne sert pas à grand-chose. Le CSC sort vainqueur et s’offre trois précieux points qui le propulsent à la deuxième place au classement général.

Abdou H.

Garzitto «Bon pour

le moral»

général. Abdou H. Garzitto «Bon pour le moral» C’est un entraîneur heureux qu’on a rencontré après

C’est un entraîneur heureux qu’on a rencontré après le coup de sifflet final de l’arbitre, Arab. Pour le coach italien, son équipe a réussi l’essentiel, à savoir la victoire devant un adversaire qui pratique un joli football et qui est venu jouer le nul pour requinquer son moral. Gar-

zitto a déclaré ce qui suit : «Cette victoire est bonne pour le moral. Après les deux mauvais résultats enregistrés chez nous précédemment, ce succès fait notre bonheur et va nous aider à bien préparer la suite de la compétition. A présent, on pense déjà à l’ESS, une rencontre importante qu’on doit coûte que coûte rem- porter.» Voilà qui promet un duel chaud entre le leader et son dauphin la semaine prochaine.

Hamouche «Le penalty a été le tournant de la rencontre»

Hamouche était abattu, car il a cru aux qualités de son équipe et au match nul. Le CRBAF tenait bien son match nul jusqu'à ce malheu- reux penalty sifflé à la 85’ de jeu. Hamouche nous a déclaré juste après le match : «Notre prestation n’était pas si mauvaise, c’est ce pe- nalty sifflé qui a été le tournant du match. Cette défaite ne signifie pas qu’on est plongés dans la crise. Malgré notre mauvais classement, on essayera de refaire notre retard, le par- cours est encore long. Avec le travail et les efforts de tout le monde, on redressera la barre et on améliorera notre si- tuation.» Abdou H.

Avec le travail et les efforts de tout le monde, on redressera la barre et on
16
16

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup fatal
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup fatal
CABBA ASO 1 Stade: 20-Août 3 (Bordj) CABBA : Benkhodja, Che- Affluence : moyenne Arbitres
CABBA
ASO
1
Stade: 20-Août
3
(Bordj)
CABBA : Benkhodja, Che-
Affluence : moyenne
Arbitres :
Necib, Boutaghane,
Boudebouz
Buts :
Zaouche (53’), Mes-
saoud (68’), Boussaid
(78’) (ASO), Bendah-
mane (62’) (CABBA)
Avertissements :
bira, Charef (Saâdi 67’), Hamda-
dou (Ali-Guechi 53’), Dahmane,
Djerrar (Benai 78’), Mosrati,
Yaya, Ammour, Hammiche,
Tiaiba
Entraîneur : Belhout
Djerrar (68’),
Ammour (73’) (CABBA)
; Yessaâd (78’) (ASO)
(78’) (ASO) ;
Bendahmane (62’)
(CABBA)
ASO : Salhi, Charchar, Lakh-
dari, Zazou, Zaoui, Benyenni,
Zaouche, Bentocha (Boussaid
60’), Messaoud, Badarou (Yessaad
46’), Ali-Hadji
Entraîneur : Ighil
Belhout :
“Tchico” dans
la tribune pour
espionner
les Chéliffiens
Le calice jusqu’à la lie
«Je ne
démissionnerai
pas»
L’ équipe de
Bordj pouvait
terminer la
première mi-
temps avec un
avantage au score, sans que
personne n’ait à crier au
scandale. Une domination,
malheureusement stérile,
malgré toute la bonne vo-
lonté et le désir des cama-
rades de Bendahmane
d’ouvrir le score. C’est pour-
tant Chlef qui est à deux
doigts d’ouvrir la marque. 11’,
Chebira renvoie le ballon de
la tête vers son gardien. Mes-
saoud, à l’affût, rate l’oppor-
tunité de marquer pour son
équipe. Chebira a eu le
temps de revenir dans son
camp et de sauver ses buts en
dégageant le cuir. 28’, action
individuelle de Hammiche,
l’attaquant du CABBA réussit
à s’engouffrer dans les dix
mètres de l’ASO, avant d’ajus-
ter sa frappe. Un défenseur
de Chlef sauve ses bois en
dégageant le ballon. 35’, la
frappe de Mosrati, des 25
mètres, passe légèrement à
côté. Les attaques du CABBA
se multiplient. 39’, Bendah-
mane frappe de loin, Salhi ne
réussit pas à capter le ballon
qui atterrit dans les pieds de
Yaya. Ce dernier tire dans les
décors.
45’ : Zaoui proteste
à la suite de la
blessure de Badarou
Quelques instants avant la
fin de la première mi-temps,
Badarou se blessure, suite à
un duel avec Yaya. Zaoui se
précipite vers «Rivaldo», l’ar-
bitre du match. Le défenseur
central de l’ASO proteste au-
près de l’arbitre et réclame
un carton jaune contre le
joueur du CABBA. L’arbitre
du match fait signe de jouer
et oublie de sanctionner le
protestataire. Les deux
équipes rejoignent les ves-
tiaires. Badarou ne reviendra
pas sur le terrain, il sera rem-
placé par Yessad.
Bendahmane
donne l’illusion
Contre toute attente,
Zaouche, à la 53’, parvient à
ouvrir le score pour son
équipe. Bendahmane ne tar-
dera pas à remettre les pen-
dules à l’heure, à la 62’. Le
défenseur du CABBA frappe
en force dans la lucarne de
l’infortuné Salhi. A un but
partout, le CABBA se porte
résolument en attaque. Les
coéquipiers de Mosrati veu-
lent y croire.
Messaoud et Boussaïd
assomment les
Bordjiens
Mais quand on joue contre
l’ASO, il ne faut jamais ou-
blier de marquer Messaoud
de près. Et c’est l’attaquant de
Chlef qui va refroidir les
supporters du CABBA qui
ont cru à la première victoire
de leur équipe. Un contre est
rondement mené par les
Rouge et Blanc, Messaoud
hérite du ballon et se pré-
sente seul face au gardien du
CABBA qu’il n’a aucune
peine à le battre. Tout est à
remettre à zéro pour les lo-
caux qui vont devoir courir à
nouveau derrière le résultat.
Et c’est un autre contre qui va
mettre les coéquipiers de
Chebira KO. 75’, Boussaid,
qui venait juste de faire son
entrée en jeu, marque un
troisième but pour Chlef,
après une belle combinaison
de jeu. Boussaïd, dernier
possesseur du ballon, place
le cuir dans la lucarne de
Benkhodja.
Fin de match houleuse,
tout le monde à l’abri,
sauf Belhout
La fin de la rencontre a
connu une confusion géné-
rale. Les supporters du
CABBA ont bombardé le ter-
rain de divers projectiles. Les
joueurs du CABBA sont res-
tés près du rond central, en
attendant que ça se calme
pour pouvoir rejoindre le
vestiaire. Belhout n’a pas
bronché. L’entraîneur du
CABBA, les bras croisés, a
fait face aux supporters qui
l’ont traité de tous les noms
d’oiseau.
Le staff technique de
l’USMA a envoyé un espion
pour la rencontre CABBA-
ASO. C’est Mahieddine Mef-
tah, plus connu sous le
sobriquet de “Tchico”, qui a
fait le voyage à Bordj. L’ex-in-
tenrational de l’USMA a pris
des notes, en attendant la
prochaine sortie des Noir et
Rouge, à Chlef, contre l’ASO.
Faible affluence,
les Criquets
boudent
leur équipe
L’entraîneur du CABBA n’a
pas l’intention de démission-
ner, il l’a dit clairement aux
journalistes venus recueillir
ses propos : «Je ne suis pas
responsable de la défaite. Je ne
pouvais quand même pas ren-
trer sur le terrain pour mar-
quer des buts ! En première
mi-temps, on avait la possibi-
lité de marquer au moins un
but. Aujourd’hui, j’ai utilisé
une autre variante de jeu,
dans l’espoir de gagner. Je suis
déçu par le comportement
d’une partie de notre public
qui s’est mis à nous insulter. Je
n’ai pas vu le même comporte-
ment du public à Bologhine.»
Une fois n’est pas coutume. A
l’occasion de la visite de
l’ASO, les supporters du
CABBA sont restés à la mai-
son. Les Criquets attendent
en vain une première vic-
toire de leur équipe et qui
tarde à venir. Pourtant les
fans du CABBA sont connus,
ils assistent en masse aux
matchs de leur équipe. Déjà,
trois rencontres à domicile et
sans la moindre victoire,
avant la venue de l’ASO.
CABBA 0 - ASO 1
A. B.
Ighil :
Belhout a réuni ses joueurs
la veille du match
Daham
purge
Haddouche
et Maâmar toujours
convalescents
«On ne
doit pas
s’enflammer»
En match d’ouveture, les U21
de l’ASO ont battu leurs ho-
mologues du CABBA sur un
score d’un but à zéro. C’est la
première victoire de l’ASO,
dans cette catégorie, à l’exté-
rieur. Les locaux ont eu droit
à des sifflets de leurs suppor-
ters. Les jeunots du CABBA
ont quitté le terrain sous un
tonerre de sifflements.
La veille du match contre l’ASO
Belhout a réuni ses joueurs à l’hôtel
Tergui lieu de la mise au vert de
l’équipe. Au cours de cette réunion
d’avant-match, le coach a tout fait
pour motiver le groupe et a beau-
coup insisté sur la nécessité de gla-
ner les 3 premiers points. «Nous ne
pouvons plus nous permettre de
laisser filer d’autres points à domi-
cile. Vous devez prendre très au sé-
rieux ce match en ne laissant
aucune chance à l’adversaire pour
s’exprimer» ; leur a-t-il déclaré en
substance. Il est clair que si l’empoi-
gnade face aux Chélifiens est im-
portante pour l’équipe, elle est
capitale pour Belhout. En effet, en
cas de faux pas ou même de match
nul, son limogeage ne fera pas l’om-
bre d’un doute.
pas le bonheur ?
Mosrati,
Chebira et
Benkhoudja
de retour
Ces trois joueurs
ont été alignés
d’entrée par le
coach. Pour la cage,
Nassim Benkhoudja
L’avant-centre de l’ASO Nour
Eddine Daham n’a pas pris part
au match d’hier parce qu’il avait
écopé d’un quatrième carton jaune
face à la JSK, chose qui lui a valu une
suspension automatique. Il ne s’est pas
déplacé avec le groupe et devra re-
prendre le service la semaine pro-
chaine face à son ex-club,
l’USMA, dans un match très
spécial pour lui.
Les deux jeunes Mâamar
Youcef et Zakaria Had-
douche sont toujours
convalescents. Le pre-
mier a ressenti enfin de
la semaine dernière de
nouvelles douleurs, chose
qui l’a obligé à prendre
Charef remplace
Mameri à la
dernière minute
qui avait été écarté à l’oc-
casion de la réception du
CRB et le déplacement du RCA
Tedjar
reprend lundi
plus de repos, tandis que le
deuxième souffre d’une bles-
sure au niveau de la cuisse.
Ils sont donc incertains
face à l’USMA le
week-end pro-
en raison du boycott des en-
traînements pour revendi-
quer un appartement
remplacera Hassan Toual
qui avait joué ces deux der-
niers matches. Mosrati,
Le meneur de jeu de l’équipe,
Saad Tedjar, devra reprendre
lundi le travail, surtout qu’il a eu le
feu vert du staff médical. Convales-
cent depuis deux semaines, il reviendra
lors du match de l’USMA comme l’es-
père le staff technique qui
chain.
Medouar
Charef a pris la place du dé-
fenseur Mameri, à la der-
nière minute.
L’ex-Belouizdadi a contracté
le virus de la grippe la veille
du match. Belhout a dû se
dispenser des services de son
joueur. Ce n’est pas la pre-
mière fois que la grippe
frappe un ou plusieurs élé-
ments à la veille d’une ren-
contre. Mosrati et Mesfar ont
dû faire, eux aussi, l’impasse
sur certains matchs de leur
club.
a rejoint
le groupe
hier
quant à lui, a pris la place
de Saâdi souffrant du
genou. Le Tunisien a
été aligné au milieu
du terrain récu-
Le président de
l’équipe Medouar
a rallié hier matin
L’ASO vient d’enregistrer sa
première victoire de la saison
en déplacement. Une perfor-
mance que fait remarquer
Meziane Ighil à la fin de la
rencontre : «Je suis content
d’avoir gagné. C’est la première
victoire à l’extérieur. Mais on
ne s’enflammera pas. Mes
joueurs évoluent mieux en dé-
placement. Ils se regroupent
bien et appliquent bien mes
consignes. On a vite marqué
un 2 e but, juste après avoir en-
caissé le but du CABBA, ce
qui nous a mis à l’aise et nous
a permis de marquer un troi-
sième. Le CABBA a bien joué,
mais a dû courir après le ré-
sultat. On aurait pu encaisser
trois buts. On a été réalistes
cette fois.»
Le conseil
d’administration a
tenu une réunion
dans le vestiaire
Prime de 8 millions
Vu l’importance du match contre
l’ASO, l’administration du club a
annoncé à ses joueurs la veille du
match la mise en jeu d’une prime
de 8 millions de centimes. La grille
du règlement intérieur prévoit
dans de telles circonstances la
somme de 3 millions de centimes
mais l’importance de l’empoignade
qui intervient après une série de 3
matches nuls à domicile a poussé
les décideurs à en rajouter 5 mil-
lions. Qui a dit que l’argent ne fait
Deux
jours de repos
veut le récupérer
pour ce choc à
Chlef.
pérateur en
compagnie de
Djerrar. Enfin
Chébira qui
était suspendu
à la suite de
cumul de car-
tons jaunes a re-
trouvé le flanc
gauche défensif.
Le groupe est revenu hier
très tard de son voyage à la
ville de Bordj Bou Arréridj. Les
joueurs ont eu deux jours de repos
suite à ce match afin de reprendre
leurs moyens physiques, la plu-
part ont préféré rentrer directe-
ment chez eux pour se
ressourcer après ce
match.
le lieu d’héberge-
ment de l’équipe pour
rester près des joueurs et
leur donner plus de confiance.
Leur ayant promis une prime de
10 millions en cas de victoire, il
a tenu à leur parler avant le
match pour les motiver et les ras-
surer plus surtout qu’il voulait ab-
solument que son équipe réalise un
bon résultat.
Il y avait quatre membres du
conseil d’administration de la
SSPA-CABBA qui avaient
improvisé une réunion à la
suite de la rencontre. Selon
des sources crédibles, on en-
visageait une séparation avec
Belhout, mais en le poussant
à démissionner. Chose qui
n’est pas près d’arriver. Bel-
hout a très rarement présenté
une lettre de démission à
chaque passage dans un club.
A. B.
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2439 Dimanche 20 octobre 2013 17 NAHD Le Nasria
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

17
17
Ligue 2 Coup d’œil N° 2439 Dimanche 20 octobre 2013 17 NAHD Le Nasria retrouve son

NAHD

Le Nasria retrouve son jeu mais ne gagne plus

2013 17 NAHD Le Nasria retrouve son jeu mais ne gagne plus L es coéquipiers d’Aliouane

L es coéquipiers d’Aliouane n’arrivent plus à gagner depuis plus d’un mois et enchaînent ainsi les mauvais résultats. Au-delà du revers concédé vendredi contre l’USMAn, les protégés de

Younes Iicen ont réussi une honorable prestation et auraient pu aisément gagner n’avait été l’ineffica- cité des attaquants, ou au moins, la chance qui leur avait tourné le dos. En dépit de ce constat amer, les Sang et Or ont retrouvé partiellement leur équilibre, ce qui a rassuré les fans husseindéens qui ont perdu confiance de voir leur équipe sortir la tête de l’eau. Sur le plan du jeu, les joueurs du NAHD ont fourni leur meilleure prestation depuis l’entame du cham- pionnat. Les coéquipiers de Benyahia, meilleur Nah- diste sur le terrain, ont eu un bon rendement et surtout ont démontré une grande volonté. Ils étaient plus hargneux et combatifs, contrairement aux pré- cédentes rencontres. Ce revers contre Annaba est positif puisque l’équipe a retrouvé son vrai jeu. Dés-

ormais, le NAHD est condamné à gagner avec la ma- nière…

L’efficacité refait surface, la défense encaisse toujours

En parallèle, les staffs technique et dirigeant de- meurent inquiets dans la mesure où leurs protégés affichent toujours cette stérilité inquiétante. En effet, les attaquants sont toujours en panne et ne parvien- nent pas à mettre le cuir au fond des filets. Durant les trois derniers matches disputés, le NAHD comptabi- lise deux réalisations uniquement. Une moyenne très faible pour une formation qui recèle de «bons atta- quants» qui créent souvent le danger. En plus, la dé- fense prend de l’eau et encaisse à chaque match au moins un but. Seulement, l’équipe alignée face à l’US- MAN vendredi dernier a su remettre de l’ordre dans les deux compartiments, en attendant un nouveau sursaut d’orgueil contre l’ABM, vendredi prochain. Youcef M.

Benyahia «J’aurais aimé mal jouer et gagner»

D’abord, peut-on connaître vos impressions sur le revers concédé contre l’USMAN ? Vous savez, cet échec est resté en travers de la gorge. Les deux équipes ont entamé la rencontre avec les mêmes données même si une victoire était obligatoire pour notre formation qui traverse un passage à vide. Ainsi, la pression était de notre côté. Nous avons entamé le match avec la peur au ventre au risque de perdre un autre match mais nous avons pu sor- tir le grand jeu. En dépit de notre ho- norable prestation, nous avons échoué à réussir un bon résultat. Sur le plan du jeu, nous sommes satisfaits de notre rendement et nous avons fourni notre meilleure prestation. Les joueurs se sont donnés à fond et on tenu à présenter un meilleur visage. Sur le plan comptable, nous avons laissé filer trois précieux points. Mal- heureusement, la chance ne nous a pas souri et l’équipe se retrouve dés- ormais dos au mur. Comment expliquer ce revers ? Sincèrement, je ne trouve pas quoi dire. Nous avons fourni notre meil- leure prestation depuis l’entame du championnat. Malheureusement, nous n’avions pas été récompensés. On va se concentrer sur les prochains matches et faire en sorte de remédier à ces lacunes et enregistrer ainsi les bons résultats. A mon sens, il ne faut pas baisser les bras et continuer à se donner à fond jusqu’à l’ultime jour- née. Croyez-moi, si nous évoluons à l’avenir comme on l’a fait contre An- naba on pourra aisément redresser la barre et renverser la situation. Le groupe demeure affecté après ce résultat ? C’est une défaite amère mais il faut

positiver les choses dans la mesure où

il ne faut pas mettre trop de pression

sur les joueurs. Il nous faut seulement de provoquer le déclic qui tarde à venir pour retrouver nos sensations

et la dynamique des bons résultats. Il

faut nous faire confiance car on saura relever le défi. A présent, c’est aussi la défense qui prenne de l’eau et l’attaque n’arrive plus à retrouver ses marques… La responsabilité est collective et les joueurs essayent de mettre tous leurs moyens afin d’assumer leur rôle convenablement sur le terrain. Il ne faut pas se focaliser sur un comparti- ment car c’est toute l’équipe qui est passée à côté vendredi dernier. Il faut tirer les leçons et penser à l’avenir. Dans quel état d’esprit allez-vous aborder votre prochain match face à l’ABM ? Nous allons entrer sur le terrain

avec l’intention de réussir une belle opération et pas pour autre chose. Il y

a une très grande motivation chez

nous, les joueurs. Nous allons faire preuve de beaucoup de solidarité et d’application dans le jeu. On fera en sorte de confirmer aussi notre belle prestation contre l’USMAN avec au final, les trois points.

Sur un plan personnel, vous avez confirmé votre ascension en réus- sissant une belle prestation… J’aurais aimé mal jouer et gagner contre l’USMAn. Ma joie n’a pas été complète. Malgré cela, je resterai au service de mon équipe et je me don- nerai à fond pour honorer mon contrat et être à la hauteur de la confiance placée en moi. Entretien réalisé par Youcef M.

placée en moi. Entretien réalisé par Youcef M. USMB Le collectif a failli… L e collectif

USMB

Le collectif a failli…

L e collectif a failli, et rares sont les individua- lités à s'en être sorties.

Inquiétant pour la suite donc, d'autant que l'absence de cer- tains joueurs va contraindre Be- chouia à un nouveau schéma. Celui de vendredi passé n'ayant, à l'évidence, pas donné satisfac- tion. Quand deux ou trois joueurs passent au travers, cela met en péril tout l'effectif. Les Blidéens ont manqué de rigueur et d'impact dans les duels.

Une nouvelle

réorganisation

en vue

A chaud, l’entraîneur avait refusé d'évoquer l'absence de plusieurs joueurs importants comme cause du naufrage bli- déen face à Merouana. Un peu plus tard, il a reconnu l'évi- dence. Il est certain qu'avec les joueurs qui étaient absents, tels que Mellika, et le poids qu’ils ont dans l’équipe, l’équipe de Blida aurait peut-être été diffé- rente, dans l'état d'esprit comme dans l'organisation. Les nombreuses blessures ont obligé le coach blidéen à remo- deler son équipe d'une façon qui n'a clairement pas apporté les mêmes garanties que lors

des rencontres précédentes. Certains joueurs qui ont été ti- tularisés n'étaient pas encore prêts.

Avoir la tête et surtout les jambes

L'USMB va sans doute tra- verser l'une des crises les plus délicates de sa saison, après le revers cuisant sur le terrain du stade de Merouana vendredi passé. Naamani, le fougueux défenseur de Blida, ne pouvait que constater les dégâts à l'issue de la rencontre : «Vendredi, on n'avait pas les jambes et surtout la tête au niveau. J'espère que c'est un accident et qu'on va réagir.» Un autre cadre de l’équipe glissera l'une de ces pe- tites phrases sans appel : «Ce qui me dérange le plus, c'est que ce sont les joueurs qui vont en- core être visés en premier, alors que tout le monde au club doit se regarder en face. Cet échec re- garde tout le monde dans l'échelle du club. Il n'y a plus aucun sens du jeu dans l’équipe. Tout le monde se cherche, alors que les matchs s’enchaînent. En raison de toutes les erreurs ac- cumulées, il est normal qu’on en soit là.»

S. B.

La reprise aujourd’hui

Juste après la fin de la rencontre face à Me- rouana, Bechouia a informé ses joueurs qu’ils

avaient une journée de repos. La reprise se fera cet après-midi au stade Brakni.

Quelques sursauts d’orgueil et c’est tout !

Vendredi passé, les joueurs de Blida ont joué par à-coups. Ils ne feront les efforts nécessaires pour venir menacer le gardien de Merouana que spo- radiquement, comme s’ils se rappelaient par moment qu’ils avaient un match à gagner. Tout cela en usant d’un jeu décousu et, sommes toutes, sans grand dan- ger pour l’adversaire. Il y a eu ce but encaissé suite à un penalty pas du tout évident transformé par Ounes. Il restait à ce moment-là un laps de temps au cours duquel l’équipe de Blida montrera toutes ses li- mites. Elle n’arrivera à aucun moment à réellement emballer la partie et mis à part quelques alertes sans suite, les joueurs de Blida sont apparus plutôt timo- rés. L’USMB a perdu des points dans un match qui a mis à nu toutes ses carences, et elles sont nom- breuses.

Se donner les moyens de réagir

Une autre raison de la déconfiture de l’équipe blidéenne, vendredi passé est incontestable-

ment l’extrême naïveté des joueurs qui la compose. Ces derniers se sont certes battus mais la plupart du temps, ils n’ont pas réussi à canaliser leur énergie. Lors du prochain match, les joueurs de Blida ont, même si cela s’annonce très compliqué, une magni- fique occasion pour se racheter. Belhocine, Hamia et consorts ont les moyens de redresser la barre, mais pour cela ils doivent arriver à oublier au plus vite ce vendredi noir et se remobiliser. Ils ont les qualités pour négocier ce match contre l'ASK et ceux qui sui- vront.

S. B.

Belhocine : «Se ressaisir au plus vite !»

Battue par Merouana, l’équipe de Blida a enre- gistré un autre revers. Pour Belhocine, son équipe a complètement déjoué et devra vite se remettre en question pour réaliser un résultat probant lors du prochain match face à l'ASK.

Comment avez-vous vécu cet échec face à Merouana ? Ecoutez, si nous avons perdu ce match c’est que nous avons failli quelque part. Je ne dirais pas que les joueurs de Me- rouana ne méritent pas les trois points mais ils ne nous ont pas été supérieurs et le ré- sultat s’est joué sur un rien. De notre côté, nous n'avons pas su jouer ensemble et avons couru après le ballon. On s'est cher- chés les uns les autres. Forcé- ment, c'était très difficile contre une équipe qui a fait preuve de beaucoup de maî- trise et de volonté. Pour nous, c’était un non match qui doit être mis aux oubliettes. Pourquoi l'USMB a-t-elle été aussi amorphe en pre- mière mi-temps ?

Nous n'avons pas défendu ensemble et nous avons gas- pillé beaucoup d'énergie à cou- rir derrière le ballon. Nous avions du mal à poser notre jeu parce qu'ils ont mis en place un gros pressing. Le moral est-il atteint avant le match face à l'ASK? On avait envie d'enchaîner et de garder la dynamique que nous avions depuis plusieurs matchs. Il faut voir ce qui n'a pas marché lors des trois der- niers matchs et c’est ce sur quoi a insisté le coach à l’entraîne- ment. Face à l'ASK, ce sera un autre match. Il va falloir se re- mettre très vite de cette sortie de route. Cette mauvaise série est- elle inquiétante ? On s'inquiète toujours après des mauvais résultats. Surtout quand l'adversaire est prena- ble. Cette contre-performance devait arriver mais elle tombe au mauvais moment. Nous de- vrons mettre tout ça de côté et vite se remettre en question. Entretien réalisé par Slimane B.

18
18

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil
20 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil USMBA A cause de la crise financière Bensenada
20 octobre 2013 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil USMBA A cause de la crise financière Bensenada

USMBA

A cause de la crise financière

Bensenada annonce sa démission

de la crise financière Bensenada annonce sa démission L a démission du président de l’USMBA, Djillali

L a démission du président de l’USMBA, Djillali Bensenada, est au centre de toutes les dis- cussions. Dans le Tout-Bel Abbès cet événement a volé la

vedette à l’équipe qui domine pourtant en maître la Ligue 2 après sa victoire vendredi face au MSPB à Batna même. Bensenada, qui gère les affaires de la SSPA USMBA depuis dé- cembre 2012, devrait présenter sa démission écrite au wali, rapporte une source sûre dans le cercle de l’USMBA. C’est ce qu’il fera lors de la réunion du conseil d’administration de la SSPA et ce sera très certainement la toute dernière décision que le président de l’USMBA aura à prendre en convoquant les membres du conseil d’administration de la so- ciété pour une assemblée extraordinaire.

Il n’est plus en mesure d’assumer les charges

S’estimant ne plus être en mesure de pour- suivre sa tâche à la tête du club, faute de moyens financiers, Djillali Bensenada vient de mettre à exécution ses menaces en annonçant son retrait des affaires de l’USMBA. Ce der-

nier avait déjà tiré la sonnette d’alarme et lancé des SOS aux pouvoirs publics. Ne voyant rien évoluer, cela l’a poussé à démis- sionner après épuisement de toutes les tenta- tives de persuader les autorités à assister financièrement le club. Pour le désormais ex- président de l’USMBA, ces difficultés finan- cières sont le prélude d’une démission irréfutable. Il a insisté sur la situation pénible et délicate qui perdure au sein le club à cause du blocage de toutes les subventions et en l’ab- sence de soutien financier. Les conditions fi- nancières du club ne s’étant pas améliorées, Bensanada a annoncé officiellement sa dé- mission.

La situation financière du club est à l’origine de sa décision

La situation actuelle ne l’encourage pas à continuer sa mission. Plusieurs fois, le prési- dent de l’USMBA a mis en exergue le rôle né- gatif des pouvoirs publics en avançant l’absence d’un minimum d’aide financière, pour reprendre ses déclarations. Pourtant, le wali s’est engagé à assister l’USMBA et n’a pas lésiné sur les moyens. La situation interne n’est

pas aussi rayonnante que qu’on le pense et la crise n’a cessé d’approfondir le fossé entre une administration impuissante de trouver des fonds pour résoudre, même temporairement, cet embarras des arriérés des joueurs qui sont montés au créneau, au début de la semaine dernière pour récla- mer leur régularisation. Djillali Bense- nada, qui comptait sur une aide des pouvoirs publics, s’est rendu à l’évidence que la situation devient de plus en plus dif- ficile à gérer.

Bensenada a déjà signifié aux membres sa démission

Djillali Bensenada s’est réuni avec les membres de la société. Ce fut lundi dernier et cela pour mettre au point les modalités dans lesquelles se déroulera la réunion du conseil d’administration et, éventuelle- ment, débattre de l’ordre du jour, à savoir la démission.

Elle doit être présentée par écrit

Même si Djillali Bensenada avait an- noncé qu’il se retirait des affaires du club et qu’il n’était plus le président de l’USMBA, officiellement il était considéré

comme étant toujours en exercice. Sa dé- mission ne peut être effective que si elle est transmise par écrit aux membres du conseil d’administration. C’est ce qu’il envisage de faire lors du concile qui réunira les membres de la SSPA jeudi prochain, a-t-on appris.

«Ils ont voulu que je parte ? Voilà c’est fait !»

Les prouesses réalisées par l’équipe n’ont pas pour autant suffi pour faire face à ces levers de boucliers. Une frange de supporters et des opposants lui ont même imputé son incapa- cité de réunir les moyens financiers néces- saires pour la bonne marche du club. Bensenada a, finalement, cédé et annoncé qu’il était démissionnaire de son poste de pré- sident de la société sportive. Supplié pour re- venir sur sa décision, il restera impassible. «Je confirme une nouvelle fois que je suis démis- sionnaire. Des personnes ont tout fait pour que je parte, c’est fait maintenant. Ils peuvent être satisfaits», a lancé Bensenada qui, jusque-ici, est resté de marbre devant toutes les tentatives de le faire revenir sur sa décision à moins d’un forcing du wali. M. O. Noureddine

décision à moins d’un forcing du wali. M. O. Noureddine WAT Les grands clubs ne meurent

WAT

Les grands clubs ne meurent jamais

C e fut une grande bouffée d’air pour le club ainsi que tous les fervents supporteurs de la forma-

tion du Widad. Cette victoire enregistrée avant-hier devant la formation du CAB pour le compte de la 8e journée de cham- pionnat vient mettre fin à une série de quatre matches sans victoire pour l’équipe – sans compter le match de coupe. Un suc- cès qui permet aussi à la formation du WAT de rester accrocher une semaine de plus à cette 3e place, seul cette fois-ci après la défaite de l’USMB à la même journée. Pour la plupart, ce bon résultat face à une autre équipe prétendante à l’accession vient redonner l’espoir au gars de Neghiz de croire à toutes leurs chances pour réali- ser l’objectif de la montée un an seulement après avoir quitté l’élite.

Neghiz : «La victoire du CAB nous mettra sur les rails»

Ce n’est pas le technicien du club de Tlemcen qui va nous contredire. Joint par nos soins à la fin de la rencontre, il nous dira : «Quel soulagement ! Nous avions grand besoin de cette victoire du CAB, cela va nous mettre sur les bons rails. Le club depuis un moment vit une situation très dé- licate, notre élimination en coupe contre une équipe du palier inférieur nous aura enfoncé encore plus. C’est pourquoi il fallait se reprendre après cette trêve, sinon la si- tuation se compliquera encore plus pour l’équipe.»

«Le retour de certains cadres nous fera du bien»

Neghiz, le coach du WAT, le sait bien. Certes, c’est une victoire bonne pour le morale, mais cela reste que le WAT n’est encore qu’au début de son chemin vers le redressement : «C’est une très belle victoire dans le sens où l’équipe a pu se reprendre en dépit de cette crise de mauvais résultats et la pression que nous subissons depuis un bon moment. Après, je sais bien qu’il y a beaucoup de choses à revoir, le retour de certains cadres nous fera beaucoup de bien prochainement. Je tiens cependant à préci- ser que ce n’était pas facile de battre une équipe comme le CAB qui joue, elle aussi, pour la montée avec un groupe démuni de ses cadres mais surtout qui ne vit pas la meilleure période de sa saison.»

B. M.

qui ne vit pas la meilleure période de sa saison.» B. M. MCS A près avoir

MCS

A près avoir raté son début de saison, no- tamment à domicile, Saïda commence à se réveiller, après avoir battu l’USC.

Ces derniers temps, elle assure aussi de bons ré- sultats à l’extérieur. En effet, vendredi dernier, l’équipe a arraché un précieux point au Khroub face à l’ASK, elle aussi à la recherche d’une vic- toire. Ainsi, les Naïli et Cie ont su comment gérer cette confrontation et arriver à ramener un précieux points à Saïda. Ce score retapera le moral de la bande à Mekhazni, qui commence à montrer de bonnes choses. Ce n’était pas facile de partager les points avec l’ASK dans son fief. La bonne série continue pour les Saïdis. Est-ce là le vrai départ de l’équipe ?

Deuxième sortie réussie pour l’entraîneur

L’effet Mekhazni commence à donner ses fruits au sein de cette équipe de Saïda. Ainsi, depuis son arrivée, les Saïdis ont pu déblo- quer la situation, en empochant trois points sur leur terrain et négocier bien leur sortie au Khroub. Les camarades de Motrani ont fait un match plein. Ces deux derniers succès re- donneront plus de confiance au nouvel coach pour poursuivre le parcours sereinement et sans la moindre pression.

Une première mi-temps réussie

Face à l’ASK, Saïda est entrée directement dans le vif du sujet, en faisant une mi-temps ho- norable. Les joueurs étaient bien éparpillés sur le terrain, en ne laissant le moindre escape pour

La bonne série continue

ne laissant le moindre escape pour La bonne série continue l’ASK de développer son jeu et

l’ASK de développer son jeu et de s’approcher du gardien Naïli, ce qui a beaucoup gêné les locaux. Cette première mi-temps s’est terminée sur un score vierge. N’avait été le manque de réussite chez les attaquants saïdis, l’équipe aurait pu re- venir avec un résultat probant.

En seconde période, l’équipe a subi le match

La deuxième mi-temps n’a pas été du tout bonne pour les Saïdis, car l’équipe s’est repliée

en défense en subissant la fougue de l’équipe ad- verse. Ainsi, les Khroubis ont pu inscrire le pre- mier but, à dix minutes de cette mi-temps. Le MCS a réussi à égaliser, mais son jeu n’était pas d’un bon niveau. En effet, la fraîcheur physique a pesé lourdement sur le groupe, après trois jours de repos et le voyage par route jusqu'au Khroub. Heureusement pour les Guenifi et Cie, lesquels ont pu préserver le score jusqu'au sifflet final de l’arbitre.

Zahzouh a montré de belles choses

Bekhtaoui est une pièce maîtresse dans la défense saïdie. Comme il était blessé, il s’est abstenu du déplacement au Khroub. Le staff technique ne voulait pas s’aventurer avec lui, mais son remplaçant, le jeune Zahzouh, était à la hauteur de cette mission qui lui a été confiée, en réalisant une grande prestation, en

compagnie de Belahouel. Ainsi, pour sa pre- mière titularisation depuis le début de saison, Zahzouh a su tenir son rôle convenablement. Ainsi, Mekhazni doit dorénavant compter sur

le lui.

Motrani se réveille au bon moment

Timide depuis plusieurs matchs, l’attaquant

Motrani s’est réveillé vendredi après-midi, en parvenant à débloquer son compteur buts, qui

a permis à son équipe de revenir du Khroub

avec un bon point. Finalement, il a mis fin au

mauvais sort qui le suit.

Naïli confirme

Si Motrani a réussi à donner à son équipe un précieux point de ce déplacement au Khroub, le gardien Naïli a, lui aussi, fait une grande partie, en sauvant son club d’une dé- faite sûre, notamment en deuxième mi-temps où l’ASK a exercé une grande pression sur cette équipe de Saïda. Naïli a arrêté trois oc- casions nettes de but.

Amar B.

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2439 Dimanche 20 octobre 2013 19 ASK Q uatrième
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2439 Dimanche 20 octobre 2013 19 ASK Q uatrième match d’af-

ASK

Q uatrième match d’af- filée sans victoire, avant-hier au Khroub, l’ASK n’a pas profité de la chance de

recevoir une équipe du MCS loin d’être un rouleau compresseur. On le sait à présent, l’ASK a des joueurs ordinaires incapables de procurer de la joie à leurs fans et à tenir leurs promesses faites juste avant l’Aïd. La situation ne fait que s’empirer et on s’éloigne d’un match à l’autre de l’ob- jectif tracé, à savoir l’accession en fin de saison. Avant-hier encore, l’attaque khroubie n’a pas pu trou- ver la faille malgré un nombre im- portant d’occasions créées, alors que les visiteurs ont réussi à mar- quer leur unique occasion franche. Cela s’explique par le doute qui ha- bite les Askistes ces derniers temps qui sont incapables de tenir leur avantage au moins pour dix mi- nutes. La réalité est là, l’ASK a perdu deux précieux points, elle est 12e au classement avec huit points au compteur, le même nombre de la première équipe relégable, à savoir l’USC. Avec une autre sortie qui se profile à l’horizon, cela veut dire aussi que l’ASK risque fort de se re- trouver avant-dernière au classe- ment d’ici la semaine prochaine.

Khezzar, baptême du feu raté

On dirait que le sort s’acharne sur cette formation askiste, la vague des

Mince, ça s’empire !

formation askiste, la vague des Mince, ça s’empire ! changements qui a touché la barre technique

changements qui a touché la barre technique n’a pas encore donné le déclic tant attendu par les Diables rouges. Pour sa première aventure avec l’équipe, le nouvel entraîneur Khezzar n’a eu droit qu’au rende- ment habituel, le visage non rassu- rant qu’on a pris l’habitude de voir depuis quelques temps, le départ de

Zekri n’a pas donné encore ses fruits. Khezzar a vu de ses propres yeux les lacunes et le niveau de cer- tains éléments. En tout cas, un sacré travail reste à faire pour le nouvel entraîneur. Prendre le train en plein marche n’est jamais facile pour n’importe quel coach. Khezzar va juste improviser pour le moment et

essayer de recadrer certaines choses

en attendant la trêve hivernale. C’est

chantier.

4 journées sans victoire

Les statistiques de l’ASK ne ras- surent pas et restent décevantes. La dernière victoire des Rouges re-

son

qu’il

pourra

commencer

monte à la 4e journée face au NAHD (3-0). Depuis, l’ASK galère et rame dans le vide, avec des

matchs nuls à domicile et des dé- faites à l’extérieur. Le parcours reste loin des attentes et l’ASK s’est éloi- gnée trop de la course à l’accession.

A

ce rythme, l’équipe risque de finir

la

phase aller dans l’une des trois

dernières places du classement, c’est malheureusement une vérité qui s’impose et qui se confirme d’une journée à l’autre.

7 points gâchés à domicile

L’ASK voyage mal, cela on le sa- vait déjà. Tout comme l’année der- nière, l’ASK n’arrive toujours pas à ramener le moindre point de l’exté- rieur en ce début de saison, si ce n’est malheureusement ce nombre de points perdus à Abed-Hamdani. Sur les trois derniers matchs dispu- tés au Khroub, l’ASK a perdu un

total de 7 points, ce qui reste beau- coup. Avec un calcul mental très simple, l’équipe comptabilise ac- tuellement 8 unités, si on en ajoute 7. Le total de points perdus jusqu'à

la chez elle, ça nous donne un total

de 15, ce qui aurait pu propulser l’ASK à la 3 e place, mais entre ces chiffres et la réalité, il y a une grande nuance. L’ASK perd trop de points à domicile et se prive du bonheur de la troisième place. Abdou H.

et se prive du bonheur de la troisième place. Abdou H. CAB Une défaite et des

CAB

Une défaite et des regrets

troisième place. Abdou H. CAB Une défaite et des regrets L e Chabab de Batna regret-

L e Chabab de Batna regret- tera longtemps la défaite

contre le WAT par la plus petite des marges, certes, mais une défaite qui l’éloigne un plus du fau- teuil du leader. Une pres- tation somme toute honorable face à une équipe qui n’arrivait plu à s’imposer sur son terrain depuis quatre journées du championnat. Le WAT en proie au doute a trouvé toutes les difficultés pour disposer de son adversaire. Prodan déclarait à la fin de la rencontre que beaucoup de travail attendait son

équipe. Propos que le nou- vel entraîneur des Rouge et Bleu tenait à la fin du match amical disputé par son équipe contre le MCEE et qui s’était soldé par une défaire par deux buts d’écart. Le CAB se laisse distancer depuis quelques semaines par ses concurrents à l’accession. Le CAB occupe la 10e place au classement géné- ral et ne totalise que dix points. A neuf points du leader qui est allé faire une bonne affaire à Batna en disposant du MSPB sur un score de un but à zéro, les Rouge et Bleu sont à seule- ment cinq points de la 3e

place. Une place occupait par le WAT. Il faut dire que les problèmes que le club a vécus sont en partie une conséquence de ces mau- vais résultats. L’ex-entraî- neur et son président ne se sont pas fait de cadeau par presse interposée. Cela a dû très probablement in- fluer négativement sur le rendement de l’équipe.

Fezzani toujours indisponible

Amine Fezzani n’a pas fait le voyage à Tlemcen. Le demi défensif du CAB est indisponible depuis trois semaines en raison de sa blessure à la cheville. Le

joueur se plaint de dou- leurs au niveau du tendon de la cheville. Un examen médical par IRM devrait se faire incessamment, confie le joueur, avant de déterminer avec exacti- tude la nature de la bles- sure du joueur.

Merazka poursuivi par la guigne

Ce début de saison ne sera pas plus brillant pour Hichem Merazka que ne l’a été la saison dernière. Une nouvelle blessure à la suite d’un duel dans un match amical va éloigner l’attaquant du CAB de la compétition de nom- breuses semaines. Me- razka se dit poursuivi par la guigne. C’est sa deuxième blessure depuis le début de la saison. L’at- taquant du CAB, un but, contre le MSPB, n’aura en fait joué que deux matchs et des bribes d’apparitions en championnat.

Ziad a purgé son premier match

Hamza Ziad était absent contre le WAT pour sus- pensions. Le milieu de ter- rain du CAB avait écopé de trois matchs fermes, à la suite de l’échange de coups avec Bacha. Ziad sera de retour à la compétition à la 11e journée contre l’US- MAn

M. B.

la compétition à la 11e journée contre l’US- MAn M. B. MSPB Osmane à la tête

MSPB

Osmane à la tête de la barre technique

L Mouloudia de Batna vient de trouver un accord avec Os-

mane. L’ex- entraîneur de l’ESM devrait entamer son travail

e

à

partir de dimanche. Le Mouloudia de Batna était à la re-

cherche d’un technicien depuis le départ d’Aziz Abbès, au lende- main du match nul concédé au MCS, c'est-à-dire la 6e journée. Abdesmad avait dirigé les Noir et Blanc contre le CAB, en compa- gnie de Hachemi Zender. Et c’est Zender qui est resté seul à la barre technique, à la suite de la décision d’Abdesmad de retourner à son rôle de DTS.

Badri, seul sur le banc de touche contre l’USMBA

C’est Badri, l’entraîneur des gardiens qui était seul sur le banc de touche, vendredi dernier, contre l’USMBA. Zender n’a pas de li- cence, il n’a pas le droit de suivre le match sur le banc.

Zender était dans la tribune…

Comme il fallait s’y attendre, Zender a pris place dans la tribune d’honneur aux côtés des dirigeants et d’autres proches du club. Zender n’a pas encore signé son contrat et tout porte à croire que la direction du club ne va pas proposer à l’entraîneur de signer un contrat. Il faut d’abord attendre l’arrivée d’Osmane. Ce dernier va- t-il accepter de travailler avec Zender comme collaborateur ?

… et menace de ne s’occuper que des U17

Hachemi Zender n’est pas content de sa situation et c’est le moins que l’on puisse dire. L’entraîneur veut que sa situation soit plus claire. Pas de contrat, pas de licence. Zender risque de ne plus s’oc- cuper que des U17.

«On avait la possibilité de faire la différence en début de match»

Beaucoup de regrets dans le discours de Hachemi Zender. L’en- traîneur du MSPB regrette les occasions manquées par ses joueurs surtout en première période. «On a raté l’opportunité de faire la dif- férence en première mi-temps. Mes joueurs on eu des occasions de marquer. Comme cette action de Gheribi qui n’avait qu’à mettre son

corps pour que le ballon le touche et dépasse la ligne de but. On a fait

le jeu et par moment on était à deux doigts de marquer», explique

l’entraîneur.

«Mes jeunes n’ont pas réussi devant l’expérience de Bel Abbès»

Selon Zender, l’effectif de l’USMBA constitué de joueurs d’expé-

rience à l’image de Belkaïd et autres Achiou a fait la différence : «On

a péché par manque d’expérience. Les jeunes du Mouloudia de Batna

ont fait une belle partie. Mais ils avaient en face une équipe truffée de joueurs d’expérience, tels que Belkaïd.»

M. B.

www.lebuteur.com Coup d’œil Clubs de Kabylie
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Clubs de Kabylie

N° 2439

Dimanche 20 octobre 2013

19
19