Вы находитесь на странице: 1из 27
Il a mentionné dans son rapport : insultes, intimidations, jets de projectiles Houasnia s’acharne sur
Il a mentionné dans son rapport :
insultes, intimidations, jets de projectiles
Houasnia
s’acharne
sur la JSK
Remache
s’explique
Hannachi «Pas question
qu’il arbitre un autre
match à Tizi !»
«Sur l’action du
«Sur l’action du
«Sur l’action du
but, je n’avais pas
but, je n’avais pas
but, je n’avais pas
LUNDI 21 OCTOBRE 2013
assez de temps
assez de temps
assez de temps
pour dégager le
pour dégager le
pour dégager le
ballon»
ballon»
ballon»
ESS
www.lebuteur.com
Khedaïria «Nous aussi, on
a été privés d’un but valable»
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2440 PRIX 20 DA
USMA
Hachoud frappe
aux portes
de l’EN
Geiger
Evra tire sur
Courbis
«Il mérite d’être
sélectionné»
«C’est un
tournevis»
Metref
out face
à la JSK
Courbis «C’est un
joueur moyen avec
si peu de qualités»
Equipe nationale
Pressenti pour être
rappelé en sélection
Boudebouz
«Si Vahid a
besoin de moi,
je répondrai
présent»
Torino 3 - Inter 3
CRB
Slimani
«Je dédie mon 1 er but
avec le Sporting aux
deux supporters
décédés»
Belfodil
et Taïder
passeurs
décisifs
02
02

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil Équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup d’œil Équipe nationale
2013 www.lebuteur.com Coup d’œil Équipe nationale Etincelant hier face à Lorient Djebbour muet face

Etincelant hier face à Lorient

Djebbour muet face Trabzonspor ● ● Pour le compte de la 8 e journée du
Djebbour muet face Trabzonspor
● ● Pour le compte de la 8 e journée du championnat turc, la for-
mation de Sivasspor est allée hier obtenir le match nul sur la
pelouse de Trabzonspor (0-0). Remplaçant au
coup d’envoi, l’attaquant algérien, Rafik
Djebbour, a été incorporé par son en-
traîneur, Roberto Carlos, à la 64’. Une
entrée qui n’a rien donné puisque le
score est resté inchangé. L’ancien
pensionnaire de l’Olympiakos
manque encore de rythme et ne
paraît pas tout à fait à 100% de ses
moyens. Notons que le club de Si-
vasspor occupe actuellement la 8 e place au classe-
ment, loin derrière
le leader Fenerbahce.
Ghoulam continue
son ascension
Contrat prolongé
pour Bentaleb à Tottenham
L’ AS Saint-Étienne s’est offert hier une grosse bouffée d’oxygène en rem-
portant une précieuse victoire devant le FC Lorient (3-2), à l’occasion
de la 10 e journée de Ligue 1. Titulaire une nouvelle fois, l’internatio-
nal algérien, Faouzi Ghoulam, a de nouveau sorti une excellente pres-
tation, contribuant grandement à ce succès étriqué, mais amplement
mérité. Faouzi a tout d’abord failli marquer le 3 e but de son équipe à
● ● Selon le site spécialisé,
footmercato.net, la
direction de Tottenham
a récemment fait si-
gner une prolonga-
tion de contrat au
jeune Franco-Algé-
rien, Nabil Bentaleb,
qui évolue actuelle-
ment avec la réserve de la
formation londonienne. Ce
jeune prometteur milieu de
terrain relayeur, qui pourrait
intéresser les Verts dans les
prochaines années, est
désormais lié jusqu’en
2018 avec l’actuel cin-
quième de Premier
League.
la 26’, si son superbe coup franc botté des 45 mètres n’avait pas trouvé la barre
transversale. Très entreprenant sur son couloir gauche, le joueur a dis-
tillé plusieurs bons centres à ses attaquants, mais tour à tour,
Brandao et Mollo, n’ont pas su bien en profiter. Au retour
des vestiaires, plus exactement à la 72’, le rentrant Max
Gradel combine parfaitement avec le joueur algérien
sur le côté gauche, qui lui remet instinctivement le bal-
lon à l’intérieur de la surface. L’Ivoirien idéalement
placé ajoute ce précieux troisième but. Une nouvelle
passe décisive pour Ghoulam, qui confirme encore
une fois son excellente forme depuis maintenant
plusieurs semaines. Défensivement, Faouzi
a tout aussi assuré et voilà qui va don-
ner à réfléchir au sélectionneur
national, avant le match re-
tour face au Burkina
Faso, prévu dans un
peu moins d’un
mois maintenant.
S. F.
prévu dans un peu moins d’un mois maintenant. S. F. Halilhodzic pas du tout content de

Halilhodzic pas du tout content de ses gardiens !

O n a rapporté dernièrement sur ces mêmes colonnes que le

sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, était très déçu

par la prestation du gardien numéro 1 des Verts, en l’oc-

currence Ouhab Raïs Mbolhi, lors de la rencontre aller

disputée face au Burkina Faso la semaine dernière. Hormis le pe- nalty stoppé, Mbolhi n’a pas montré grand-chose et n’a nullement été décisif. D’ailleurs, les deux premiers buts encaissés, l’actuel portier du CSKA Sofia, en est quelque peu responsable, et cela a fortement déplu au coach national. Toutefois, et selon nos informations, il n’y a pas que Mbolhi qui inquiète Halilhodzic. Les autres gardiens qui

composent le groupe, à savoir Cédric Si Mohamed et Azzedine Dou- kha, déçoivent eux aussi le sélectionneur, même s’ils n’ont pas pris part à ce match face aux Etalons.

La méforme de Doukha et Si Mohamed

A vrai dire, c’est surtout la méforme affichée par les deux portiers dans le championnat na- tional qui commence sérieusement à inquiéter Vahid. Ce dernier et à l’issue du dernier stage a confié à ses collaborateurs, notamment les deux entraîneurs de gardiens de but que compte la sélection, qu’il a constaté que le niveau de Dou- kha et Si Mohamed avait considérablement ré- gressé, ajoutant que ces derniers ne faisaient plus les efforts nécessaires, comme cela était le cas il y a quelques mois. Halilhodzic a surtout remarqué une certaine stagnation de ces deux gardiens notamment et pour cela, il compte bien les faire bouger.

notamment et pour cela, il compte bien les faire bouger. Granada s’est incliné à domicile Brahimi,

Granada s’est incliné à domicile

Brahimi, une sortie contestée

L a formation de Gra- nada s’est de nou- veau inclinée hier

en début d’après-midi à domicile devant son ho- mologue de Getafe 0-2 et cela pour le compte de la 9 e journée de Liga. Réduit à dix au bout de la 30’ suite à l’expulsion de son capitaine Diakhate, le club andalou a sombré en seconde période, encais- sant les deux buts en seu- lement huit minutes de jeu. En l’absence de Has- san Yebda, non convoqué, l’autre Algérien, Yacine Brahimi a débuté cette partie en tant que titu- laire. Très entreprenant, l’ancien Rennais a réalisé une très bonne prestation, bien que ses bonnes passes devant n’aient pas été suffisamment bien ex- ploitées par ses parte- naires. Cette nouvelle défaite complique davan- tage la situation de Gra-

nada CF qui flirte avec la zone des relégables.

Le public n’a pas compris le changement et a sifflé la décision du coach

Malgré son bon rende- ment, Brahimi n’est pas toutefois allé au bout du match. Son coach, Lucas Alcaraz, a choisi en effet de le faire sortir à la 64’. Un changement que les nombreux supporters an- dalous présents au stade n’ont pas vraiment com- pris. Ces derniers n’ont pas manqué d’ailleurs de le faire comprendre à l’en- traîneur en accompagnant tout d’abord la sortie de l’Algérien avec des sifflets, avant de l’applaudir au moment où il s’apprêtait à s’asseoir sur le banc. No- tons que Brahimi est sorti très énervé du terrain. On ne sait pas si cela était en

relation avec son change- ment ou bien avec le ré- sultat du match, en défaveur de son team.

l’entraînement après la fin de ses obligations en sélec- tion, le joueur aurait re- trouvé son club que mercredi. De quoi énerver l’encadrement technique de l’équipe.

S. F.
S. F.

Le retour en retard de Lacen, raison de sa non- convocation

Du côté de Getafe, et comme annoncé dans notre édition d’hier, le mi- lieu de terrain Medhi Lacen n’a pas été convo- qué pour cette rencon- tre par son entraîneur Luis Garcia. Selon certains médias espagnols, la rai- son principale de cette non- convocation est due au retour assez tardif de l’ancien capi- taine des Verts aux entraîne- ments de son équipe. Attendu lundi dernier à

Ghilas n’a pas vraiment saisi sa chance Ça ne s’arrange pas pour Mesbah Une nouvelle
Ghilas n’a pas vraiment
saisi sa chance
Ça ne s’arrange pas pour
Mesbah
Une nouvelle fois, Djamel Mesbah n’a
● ●
pas été aligné par son coach Roberto Do-
T itulaire pour la
première fois de
la saison, avant-
nadoni, hier après-midi, lors de la rencontre
de championnat face au Hellas Verone. L’an-
cien Milanais s’est contenté de chauffer le banc
durant l’intégralité de la partie, qui a vu le club
hier soir en Coupe de
la Ligue face à l’équipe
de Trofense, l’attaquant
algérien de Porto, Nabil
Ghilas, a raté une belle
occasion de se mettre en
évidence et marquer les es-
prits. En effet, l’ancien bu-
teur de Moreirense, et
même
s’il a réalisé dans l’en-
semble un assez bon match,
a toutefois manqué d’effica-
cité devant le but et laissé
passé ainsi sa chance en
l’absence du buteur habituel
du club, le Colombien, Jack-
son Martinez, son principal
concurrent. Face à un adver-
saire d’un moindre calibre, le
champion en titre du Portu-
gal l’a emporté que petite-
ment sur le score d’un but à
zéro. Ghilas peut se satisfaire
néanmoins d’avoir joué l’inté-
gralité du match, ce qui de-
vrait l’aider à retrouver le
rythme de la compétition, lui
qui s’était contenté jusque-là
que de quatre petites minutes
avant cette rencontre.
S. F.
parmesan concéder la défaite sur le score de 3
à 2. L’entraîneur italien a décidé encore une
fois de faire confiance à Mas-
simo Gobbi au lieu de
l’international algé-
rien. Une situation
qui n’arrange pas
le joueur, qui s’est
jusque-là
contenté que
d’une seule titula-
risation en huit
journées de Serie A
disputées.

Du changement attendu pour le prochain stage

Toujours selon nos informations, Halilhodzic songerait à ap- porter un peu de changement en faisant appel à un ou même deux nouveaux portiers à l’occasion du prochain stage. Des noms, tels Khedaïria Sofiane ou bien Malik Asselah, sont cités pour intégrer probablement les rangs de la sélection. Par là, le sélectionneur national entend pousser les autres gardiens à véritablement concurrencer Mbolhi et faire comprendre à Doukha et Si Mohamed que s’ils veulent réellement jouer et surtout aller au Mondial, ils ne doi- vent pas s’endormir sur leurs lauriers et croire que les dès sont déjà jetés. Doukha et Si Mohamed pourront toujours se défendre en disant que malgré tout ce qu’ils pourront faire, ils savent pertinemment que c’est Mbolhi qui sera titulaire. Vahid devra faire réel- lement les bons choix, avant qu’il ne soit trop tard. S. F.

c’est Mbolhi qui sera titulaire. Vahid devra faire réel- lement les bons choix, avant qu’il ne
03
03
www.lebuteur.com N° 2440 Équipe nationale Lundi 21 octobre 2013 Coup de main arbitre de 27
www.lebuteur.com
N° 2440
Équipe nationale
Lundi 21 octobre 2013
Coup de main
arbitre de 27 ans, international depuis
2011, qui accompagnera le trio. Pour ce
qui est du commissaire au match, aucune
information n’a filtré dans ce sens.
Un arbitre
qui fait peur !
En tout cas, l’arbitre Diatta
Badara fait peur. Il faut
dire que l’Algérie risque
d’être encore une fois
victime de l’arbitre, tant
que ce referee est aux
portes de la retraite,
puisqu’il ne lui reste
que quelques mois
avant de raccrocher
le sifflet. En d’autres
termes, il n’aura
rien à perdre s’il
prend partie. Un
autre fait important,
c’est que Badara
Séné, l’ancien referee
sénégalais qui est
un membre in-
fluent au sein de la
commission d’arbi-
trage de la CAF,
peut défendre
Diatta Badara.
C’est pour dire
que la mission
des Verts sera
vraiment très
difficile.
Hamza R.

La FIFA valide la désignation de

Slimani marque son premier but avec le Sporting

Diatta Badara

H ier en Coupe de Portugal, le Sporting de Lisbonne a écrasé la formation d’Alba (seconde division portugaise) sur le score de 7 buts à 1. L’internatio-

S elon une source bien informée, la Fé- dération internationale de football a procédé à la désignation des arbitres qui officieront les matchs retour des barrages de la Coupe du monde

nal algérien Islam Slimani qui a fait son appari-

tion à la 68’ n’a pas raté cette occasion qui lui a été offerte par son entraîneur Leonardo Jardim pour marquer son premier but de la saison avec le Sporting de Lisbonne. Une per- formance qui remettra certai- nement en confiance Slimani.

2014, de la zone Afrique. Il y a quelques jours, nous avions indiqué que la commission d’arbi- trage de la CAF avait retenu l’expérimenté arbi- tre sénégalais, Diatta Badara, pour officier la rencontre Algérie-Burkina Faso, prévue le 19 novembre au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Seulement, il fallait que la commission d’arbi- trage de la FIFA étudie les propositions, avant de donner son verdict final. Selon la même source, la FIFA a maintenu cette idée, en dési- gnant le Sénégalais Diatta Badara pour cette rencontre importante des Verts, où l’EN devra s’imposer impérativement pour se qualifier au Mondial-2014, prévu au Brésil, l’été prochain.

«Ce but est pour les deux fans du Chabab décédés samedi à Béjaïa»

Très fier de sa performance réalisée hier, l’Algérien du Sporting de Lisbonne, Islam Sli- mani, que nous avons pu avoir hier au téléphone, a bien voulu nous livrer ses premières impressions après son premier but marqué en Coupe de Por- tugal. Slimani n’a pas oublié les deux supporteurs du CRB décé- dés avant-hier dans un accident de circulation survenu lors de leur déplacement avec le Chabab à Béjaïa: «D’abord, je dois rendre hommage à mes anciens supporteurs du CRB qui ont péri dans cet accident malheureux à Béjaïa. Ce but, je veux le dédier à leurs parents ainsi qu’à la grande famille du CRB.»

Il sera assisté de Camara Djibril et Samba El Hadji Malick

Diatta Badar est âgé de 44 ans. Il est interna-

tional depuis 1999, soit à la même année que le Béninois Bonaventure Coff Codjia, bourreau des Algériens lors du match contre l’Egypte en

2010.

bitre international en Afrique. Il sera assisté de Djibril Camara, 30 ans, international depuis

2009.

Malick, un autre Sénégalais de 31 ans, interna- tional, lui aussi, depuis 2008. Ce trio dirige les matchs ensemble depuis un bon moment. D’ail- leurs, il se trouve actuellement aux Emirats arabes unis pour officier des matchs de la Coupe du monde des U17.

Diatta Badara est ainsi le plus ancien ar-

Le second assistant est Samba El Hadji

«Maintenant, je dois m’imposer pour donner raison à Halilhodzic»

Islam Slimani n’oublie pas son entraîneur en Equipe na- tionale, Vahid Halilhodzic. Il faut dire que le driver des Verts qui a tout le temps renouvelé sa confiance à Slimani a été pour beaucoup dans cette réussite de l’ex-Belouiz- dadi. Il dira en substance : «J’ai eu une chance pleine, je suis rentré dans des circonstances favorables et j’estime avoir bien saisi cette opportunité. Cette réalisation n’est pas une fin en soi, je vais encore tout donner pour confirmer et m’imposer afin d’être utile à la sélection et rendre la pareille au coach Halilhodzic.»

Moumen A.

Le quatrième arbitre serait Maguette Ndiaye

Pour ce qui est du quatrième arbitre, notre source nous a révélé qu’il serait Maguette Ndiaye. Cette information n’a pas été confirmée officiellement, mais à l’en croire, c’est ce jeune

Alors que le staff technique a supervisé Mandi

Hachoud, la solution idéale à droite

Passeur décisif face au Torino

Le signe fort de Belfodil à Vahid

Linter de Milan a raté de peu la victoire hier soir à Torino. Les Nerazzurri qui ont mené 2 à 3 ont concédé le nul lors du temps additionnel de cette partie qui a connu la participation de Saphir Taider d’entrée et l’incorporation d’Ishak Belfodil en se- conde période. L’Algérien formé à Lyon a bien saisi sa chance en se montrant dan-

gereux dès son premier ballon. Intronisé à la place de son compatriote Taider, Belfodil, qui a été positionné comme ailier droit, s’est distingué en offrant la balle du troisième but à son ca- marade international argentin Palacio. Parti en dribble sur le flanc droit, Ishak a fixé trois défenseurs de Torino avant de servir sur un plateau Palacio bien embusqué au milieu des défen- seurs turinois.

C omme nous l’avons indiqué au cours de notre précédente livraison, Vahid Halilhodzic est à la recherche d’un arrière droit. Le sélectionneur na- tional n’a pas été satisfait du rendement du sociétaire de l’AC Ajac-

Taider n’était pas en reste . Hamza R. C’est la rentrée des classes à «El
Taider n’était pas en reste
. Hamza R.
C’est la rentrée des classes à «El Djazaïria Foot».
L’émission phare de la
chaîne 100% DZ a repris hier avec Redouane
Bouhanika à l’animation. Notre
confrère a reçu Azzedine Aït Djoudi, entraîneur
de la JSK, et Mahfoud Kerbadj,
président de la LFP à l’occasion. Avec Kamel
Kaci-Saïd et Lynda Chebbah, ils
ont décortiqué l’actualité foot de la semaine. Aït
Djoudi est revenu sur son
passage d’opposant à Hannachi à l’entraîneur de
la JSK, sur le comment du
pourquoi de ce ménage à deux que personne

cio, Mehdi Mostefa, qui a été aligné sur le flanc droit de la défense, au cours de la dernière sortie des Verts à Ouagadougou face au Burkina Faso. Halilhodzic préfère ainsi utiliser Mostefa en tant que milieu défen- sif. Cela a contraint le Bosniaque à donner des instructions à ses assis- tants pour suivre des joueurs évoluant dans ce poste. L’un d’eux, Nordine Kourichi, a suivi vendredi dernier la rencontre du Stade de Reims-Toulouse FC, pour voir Aïssa Mandi, afin d’avoir le plus

Il revient à son meilleur niveau

maximum d’informations sur lui, éventuellement pour le convo- quer au prochain stage des Verts qui coïncide avec le match retour des barrages face au Burkina Faso. Comme par hasard, il y a un joueur qui s’illustre depuis l’entame de la Ligue 1 algérienne et qui évolue dans ce poste justement, Abderahmane Hachoud en l’oc- currence. Le natif d’El Attaf est incontestablement le meilleur joueur du championnat algérien actuellement. Il a contribué aux quatre succès remportés par le Mouloudia, depuis l’en- tame de la compétition. Pas plus tard qu’avant-hier, le joueur avait offert à lui seul la victoire au Mouloudia, en inscrivant un doublé face au nouveau promu, le RC Arbaâ. Avec cette forme éblouissante, le Mouloudéen frappe aux portes de la sélection nationale, pour effec- tuer un retour mérité, après un an de passage à vide. En tout cas, Hachoud reste, à l’heure actuelle, l’unique solution pour Halilhodzic, qui risque de se voir obliger de faire appel à lui, puisque les statistiques, le rendement et la forme plaident en faveur du défenseur mouloudéen.

Par ailleurs, on le disait hier, Ishak Belfodil n’attendait qu’une chance pour séduire et prouver qu’il était bien capable de donner un plus au compartiment offensif de l’EN, lors de la prochaine confrontation décisive pour une qualification au prochain Mondial. Vahid Halilhodzic qui a conditionné le retour de l’attaquant de l’Inter par un retour en forme de ce dernier a certainement apprécié cette che- vauchée de Belfodil, nettement mieux physiquement.

De son côté, Saphir Taider a répondu présent à la confiance renouvelée en lui par son en- traîneur Walter Mazzarri. Titularisé d’entrée dans ce duel joué hier soir à Turin contre le To- rino FC, Taider a réussi son match. Omniprésent durant les 61 minutes qu’il a passées sur le terrain, Saphir a été aussi à l’origine du deuxième but de l’Inter marqué toujours par Palacio. L’ancien Grenoblois, auteur d’un joli travail sur le côté, offre un bon ballon à son camarade ar- gentin, qui a été au passage dévié par Guarin.

M.A.

Aït Djoudi et Kerbadj hôtes d’ «ElDjazaïria Foot» n’attendait. Mahfoud Kerbadj est revenu, lui, sur
Aït Djoudi et Kerbadj hôtes d’ «ElDjazaïria Foot»
n’attendait. Mahfoud Kerbadj est
revenu, lui, sur le deuil qui a
secoué le CRB, samedi, avec
le décès de deux
supporters (que Dieu ait
leurs âmes), et l’arbitrage, un
sujet qui a fait
couler beaucoup d’ancre
et de salives, notamment
lors de JSK-ESS (1-1). En
somme, un menu assez croustillant à consom-
mer sans modération.

Défenseur et meilleur buteur du championnat ! L’autre point qui attire les esprits, c’est que Abderahmane Hachoud est le meilleur buteur du championnat en compagnie de l’attaquant du CSC, Hamza Boulemdaïs, avec cinq buts à son actif. Le comble dans tout ça, c’est que Hachoud évolue en défense. Meilleur buteur tout en étant défenseur est un exploit, et c’est ce fait qui va attirer sans doute l’attention de l’entraîneur national. Même lorsqu’il jouait à l’ESS, Hachoud était aussi le meilleur buteur de son équipe. En outre, c’est un élément qui évolue en défense, mais à caractère offensif, surtout avec ce sens de but qu’il a. Du coup, ce sera la cerise sur le gâteau pour le technicien franco-bosniaque.

04
04

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup fatal JSK
www.lebuteur.com
Coup fatal
JSK

Houasnia rédige un rapport accablant et complique la situation !

rédige un rapport accablant et complique la situation ! E n plus d’avoir privé la JSK

E n plus d’avoir privé la JSK de pas moins de trois penaltys lors du dernier match face à l’ESS, l’arbitre direc-

teur Houasnia, selon une source crédible, a rédigé un rapport acca- blant sur tout ce qui s'est passé à la fin de la partie. En effet, nous avons appris que Houasnia a men-

tionné sur le rapport qu’il avait été malmené par les dirigeants de la JSK en plus d’avoir été menacé. Selon notre source, Houasnia a même mentionné sur son rapport les jets de projectiles et autres fu- migènes sur la pelouse par les sup- porters locaux. Houasnia a aussi cité, ajoute notre source, les pro- pos qui lui ont été tenus par les différents membres du staff tech- nique ainsi que le premier respon- sable du club, Mohand Cherif Hannachi. Reste maintenant à sa- voir la suite que réservera à cette

S candaleux, honteux, mé- diocreLes qualificatifs ne manqueront pas pour qualifier le niveau d’arbi- trage de M. Houasnia qui a

eu le privilège d’officier l’une des plus belles affiches de cette phase aller qui a opposé le leader, l’ESS, à son dauphin, la JSK, samedi soir, au stade du 1er-Novembre. Fair-play total entre les 22 acteurs, autant que sur les gradins avec ce stade plein comme un œuf malgré la retrans- mission en direct du match, l’arbitre Houasnia a tout simplement gâché la fête en passant complètement à côté, comme en témoignent ses mul- tiples ratages au cours de cette ren- contre. Si l’homme en noir avait été contesté par tous les dirigeants ka- byles, les supporters et tous ceux qui ont suivi le match en direct à travers le petit écran, c’est parce qu’il avait tout simplement privé l’équipe locale d’une victoire certaine en «refusant» de siffler pas moins de deux penaltys valables, et les images télé peuvent le confirmer.

Des arrêts de jeu à répétition, des erreurs d’appréciation, le scénario de fin de match était prévisible

Tout le monde s’attendait à ce que cette rencontre JSK-ESS soit des plus serrée tant l’enjeu était de taille, à sa- voir la première place. La JSK qui re- cevait le leader, avait l’occasion de prendre la première place n’était l’ar- bitrage scandaleux de Houasnia et ses assistants. Le scénario de fin de la rencontre était tout de même pré- visible dès le début de match sachant que Houasnia avait à maintes re- prises coupé l’élan et le rythme des

affaire, la commission de disci- pline, qui se réunira ce mardi.

Les Kabyles restent confiants

Devant la menace de voir leur stade du 1er-Novembre suspendu pour le prochain match de championnat, les Kabyles se montrent, le moins que l’on puisse dire, confiants. Selon un

dirigeant avec qui nous nous sommes entretenus dans la matinée d’hier, la JSK ne risque rien et la direction fera valoir les droits de son équipe. Notre interlocuteur nous a expliqué que tout ce qui s’est passé est la

match, Medjiba, présent, pourra confirmer lors de la séance de la commission de discipline. En cas de huis clos prononcé, nous avons appris de notre source que la JSK introduira un recours à la LFP. Lyès A.

Hamened : « C’est grave qu’un travail de toute une semaine soit détruit par un
Hamened :
« C’est grave qu’un
travail de toute une
semaine soit détruit par un
tel arbitrage ! »
L’entraîneur des gardiens de but de la JSK, Omar
Hamened, à l’instar des autres membres de la barre
technique, était très déçu au coup de sifflet final de
la rencontre. Selon lui, Houasnia a tout fait pour que
la JSK n’atteigne pas son but, à savoir la première
place : «C’est honteux ! Ce que nous avons vécu ce
soir est inacceptable. L’arbitre a privé la JSK d’une
victoire certaine. C’est grave que le travail de
toute une semaine soit détruit par un ar-
bitrage médiocre. Les responsables
ne doivent pas fermer les
yeux».

conséquence d’un arbi- trage médiocre de Houas- nia et que le commissaire au

Hannachi «Ce sont des arbitres comme Houasnia qui incitent à la violence dans nos stades»

T rès furieux contre l’arbitre Houasnia, Hannachi n’est pas allé avec le

dos de la cuillère pour dé- noncer l’arbitrage scanda- leux dont a été victime son équipe face à l’ESS, et qui a failli conduire à l’irrépara- ble : «C’est grave ce qu’a fait aujourd’hui l’arbitre Houas- nia devant les caméras de la télé. Tout le monde a vu les penaltys sauf lui, et je peux vous assurer qu’il a fait ça exprès, rien que pour priver la JSK de la victoire. Ce sont des arbitres de ce niveau qui incitent à la violence dans nos stades».

ce niveau qui incitent à la violence dans nos stades». réunion avec la FAF, et je

réunion avec la FAF, et je deman- derai des explications sur le niveau de nos arbitres. En tout cas, Houas- nia ne va plus diriger de matchs de la JSK à Tizi», a martelé Hannachi.

« Je suis un nationaliste

et je défends les droits de tous les clubs »

Enfin, Hannachi a tenu à préciser qu’il n’a pas réagi uniquement dans l’intérêt de son club, mais pour dénoncer l’arbitrage dont souffrent tous les autres clubs du pays : «Je n’ai pas réagi car mon club a concédé un match nul, moi je suis un nationaliste et je défends les intérêts de tous les clubs. Tant que je suis président de la JSK je vais toujours dénoncer ce qui ne va pas et ce pour un seul et unique ob- jectif : le football national».

L.A.

de projectiles avant même le coup de sifflet final. N’était la présence des éléments du service d’ordre, qui, faut-il le signaler, ont joué un rôle très important, les choses allaient encore mal se passer. Les éléments du service d’ordre ont évité le pire à Tizi.

Les Kabyles ne veulent plus de lui à Tizi…

À la fin de la rencontre, le trio arbi- tral conduit par Houasnia avait trouvé les pires difficultés à rejoindre son vestiaire. Les dirigeants ainsi que tous les proches du club lui ont fait savoir qu’il n'était venu que pour casser la JSK. Le premier responsa- ble du club, Mohand Cherif Hanna- chi, a eu une discussion à bâtons rompus avec le commissaire au match, en l’occurrence l’ex-arbitre international Medjiba, à qui il a fait savoir en termes très clairs que la JSK ne voulait plus de Houasnia à Tizi.

… et appellent Belaïd Lacarne à réagir

Le match nul au goût de défaite concédé par la JSK sur son propre terrain a provoqué l’ire des diri- geants de la JSK, en particulier le président de la SSPA Mohand Cherif Hannachi qui a profité de la pré- sence des médias pour interpeller le responsable de la commission d’ar- bitrage au niveau de la LFP, en l’oc- currence Belaïd Lacarne. Hannachi a même lancé un appel à Lacarne pour qu'il soit présent ce mardi à la réunion présidents de club FAF à Sidi Moussa. Il faut dire que la JSK n’est pas la seule victime de l'arbi- trage.

Lyès A.

« Nous n’allons pas

nous taire et la JSK sera rétablie dans ses droits »

Concernant les suites atten- dues, Hannachi est catégorique :

«Evidemment que nous n’allons pas nous taire devant un tel arbitrage. Les droits de la JSK seront préservés et nous saisirons qui de droit pour rétablir la JSK dans ses droits».

« Je vais le dénoncer

lors de la réunion avec la FAF et il n’officiera plus jamais un match à Tizi »

Aussi Hannachi a juré devant toute l’assistance que l’arbitre Houasnia ne reviendra plus à Tizi pour officier un match de la JSK. «Houasnia est connu, il n’en est pas à sa première contre la JSK, à chaque fois qu’il est désigné à Tizi, il prive notre équipe de ses points. Nous n’attendons pas qu’il soit de notre côté, nous demandons seule- ment qu’il arbitre correctement, je vais le dénoncer ce mardi lors de la

Retour sur l'arbitrage partial et scandaleux de Houasnia

sur l'arbitrage partial et scandaleux de Houasnia Kabyles en sifflant beaucoup de fautes, ce qui a

Kabyles en sifflant beaucoup de fautes, ce qui a négativement influé sur ces derniers.

Les Sétifiens perdaient du temps, Houasnia ne bronchait pas !

Autre reproche fait à Houasnia par tous les présents au stade du 1er-No- vembre plein comme un œuf, c'est le fait qu’il n’a à aucun moment averti les joueurs adverses suite à leur comportement sur la pelouse. Les Noir et Blanc perdaient beaucoup de temps sans être avertis par Houas- nia, et cette situation a duré jusqu’au coup de sifflet final de la partie.

La faute sur Benlamri, la mascarade

Si les Kabyles avaient fermé les yeux

sur toutes les erreurs d’appréciation commises par Houasnia pendant la rencontre, il n’en demeure pas moins que sur l’action du deuxième penalty refusé, à savoir la faute commise sur l’axial Benlamri est une mascarade sachant que l’arbitre directeur était à moins d’un mètre de l’action et aura tout vu.

« Habès el match ! » la phrase qui a soulevé l’ire du staff de la JSK

Les Kabyles qui sont revenus de loin grâce à ce précieux but de l’attaquant camerounais Ebossé, qui a inscrit le but égalisateur en fin de partie, étaient le moins que l’on puisse dire déterminés à corser l’addition. Le staff technique kabyle s’est alors évertué à donner les toutes dernières

consignes, poussant les joueurs à as- siéger le camp adverse. Malheureu- sement, le 4e arbitre, en l’occurrence M. Ben Braham, aura provoqué la colère du banc kabyle en ordonnant, via l’oreillette, à l’arbitre directeur Houasnia d’arrêter le match alors que le temps additionnel n’avait pas encore été consommé. «Habès el match !», lui disait le 4e arbitre, et cette phrase aura mis les Kabyles en rogne.

Les éléments du service d’ordre ont évité le pire

La tension sur les gradins est montée d’un cran. Les nombreux supporters présents sur les gradins se sont levés pour contester de vive voix l’arbi- trage partial de Houasnia. Ce der- nier a été bombardé de toutes sortes

www.lebuteur.com N° 2440 05 Lundi 21 octobre 2013 Coup de grâce JSK Remache se défend
www.lebuteur.com
N° 2440
05
Lundi 21 octobre 2013
Coup de grâce
JSK
Remache se défend
«Sur l’action du but de l’ESS, je n’avais pas
assez de temps pour dégager le ballon»
A la fin de la rencontre ayant opposé la
JS Kabylie à l’Entente de Sétif, nous
nous sommes entretenus avec l’«au-
teur» du premier but de la rencontre,
Belkacem Remache, qui a inscrit un but
contre son camp à un quart d'heure de la fin de
la partie. Très déçu, l’ancien joueur de l’USMAn
estime que le ballon ne lui a pas laissé assez de
temps pour le dégager du moment qu’il l’a ef-
fleuré avant de prendre la direction des filets.
Par ailleurs, il a tenu à dire que ce résultat
n’empêchera pas les joueurs de se donner à
fond à l’avenir et que la JSK finira par dire son
mot cette saison. Entretien !
Qu’avez-vous à nous dire sur ce
deuxième nul concédé à domi-
cile cette saison ?
Tout d’abord, je tiens à vous dire
que le match face à l’Entente s’an-
nonçait déjà difficile car on savait
qu’on allait affronter une bonne
équipe. Je pense qu’on les a domi-
nés du début jusqu’à la fin. Mal-
heureusement, on a pris un but
vers la fin de la rencontre. Heureu-
sement qu’on n’a pas lâché. On a
encore redoublé d’efforts pour re-
venir dans la partie et inscrire le
but égalisateur. Je pense qu’on doit
se montrer très entreprenants à
domicile à l’avenir pour ne pas
tomber dans le même piège.
Vous avez réussi à vous créer
plusieurs occasions en pre-
mière mi-temps, mais aucune
n’a été mise dedans. Pourquoi ?
Tout à fait, on a eu deux ou trois
occasions nettes en première pé-
riode mais comme à chaque fois,
la réussite nous a fait défaut. On
doit se montrer très solides à l’ave-
nir pour ne pas connaitre cette
désillusion. Il faut apprendre à ins-
crire plusieurs buts et profiter de
toutes les occasions pour ne pas se
mordre les doigts en cas d’échec.
En seconde période, et
contrairement à ce qu’on at-
tendait, vous n’avez pas été
entreprenants. Peut-on dire
que vous avez eu des difficul-
tés devant une solide défense
sétifienne ?
Non, ce n’est pas parce que l’ESS
possède une défense solide, mais
parce qu’ils sont restés regroupés
derrière pendant toute la rencon-
tre. Malgré cela, on a remis les
pendules à l’heure quelques se-
condes avant la fin de la rencontre.
Pensez-vous vraiment que l’ar-
bitre vous a privé d’un penalty
valable ?
Oui, ce n’est pas seulement moi
qui le dit, mais tous ceux qui ont
suivi la partie. L'arbitre nous a pri-
vés d’un penalty valable en se-
conde mi-temps. S’il avait sifflé, le
résultat aurait été différent.
Revenons sur l’action du but,
que s’est-il passé au juste ?
Je ne sais pas trop. L'action a été
tellement rapide que je ne me sou-
viens pas trop. Je sais bien que
j’étais seul devant Asselah et que je
n’avais pas assez de temps pour dé-
gager le ballon, lequel m’a touché
avant de se diriger directement
vers le petit filet.
Sincèrement, si je pouvais faire
mieux je l’aurais fait. Je n’ai pas
inscrit ce but exprès.
Aït Djoudi vous a-t-il parlé à la
fin de la rencontre ?
Non, personne ne m’en a parlé.
Comme je viens de le dire, je n’ai
pas inscrit ce but exprès.
C’est le ballon qui m’a touché, et
je n’avais pas assez de temps pour
le dégager. Lorsque je rentre sur le
terrain, je me donne à fond et je
mouille convenablement mon
maillot. Je pense que même les
supporters sont conscients de tous
les efforts que je
fournis à chaque
fois.
Comment
voyez-vous
le prochain
match face
au Moulou-
dia d’Al-
ger ?
Ce sera un
match très
difficile du mo-
ment que nous allons
jouer en dehors de nos
bases. Comme ce fut le
cas lors des derniers
matchs que nous avons
livrés à l’extérieur, on
doit rester très solidaires
et profiter de la moindre
erreur de l’adversaire pour
ouvrir le score. J’espère qu’on
sera à la hauteur et qu'on se ra-
chètera.
Entretien réalisé par Saïd D.
Le but égalisateur
été inscrit par….
supporters
a
Il a été averti pour avoir réclamé un penalty…
les
Les Kabyles devaient introduire un
Chapeau ! Les supporters de
la JSK sont incontestablement
à la hauteur en ce début de sai-
recours concernant Mekkaoui hier !
son. Ces derniers qui ne se ren-
daient plus au stade lors des
trois dernières saisons, rem-
plissent à chaque rencontre les
gradins du 1er-Novembre. A
l’occasion du choc entre la JSK
et l’ESS, les inconditionnels
kabyles étaient tellement nom-
breux que les gradins affi-
chaient complets une heure
avant le coup d’envoi. Les
amoureux des Canaris ont
convenablement soutenu les
équipiers d’Albert Ebossé
jusqu’à la dernière seconde de
la rencontre. Alors qu’ils
avaient mis une pression terri-
ble sur l’arbitre, lequel a privé
la JSK d’un penalty valable en
seconde période et sur l’En-
tente de Sétif, qui ne se conten-
tait que de défendre pendant
les 90’, les supporters de la JSK
étaient restés derrière leur
équipe même après le but en-
caissé à la 75’. En effet, les sup-
Un malheur ne vient ja-
mais seul. En plus de
n’avoir pas accordé le pe-
nalty flagrant aux Kabyles
suite à la faute commise
sur l’axial Benlamri à l’in-
térieur de la surface de ré-
paration, l’arbitre
international Houasnia a
brandi un carton jaune à
Mekkaoui. Sur la feuille de
match, dont une copie a
été transmise juste après à
la JSK, Houasnia avait
mentionné l'avertissement
pour contestation de déci-
sion. Cette sanction, si elle
venait à être confirmée
lors de la séance de la
commission de discipline,
ce lundi, privera automa-
tiquement le latéral
gauche Mekkaoui de
prendre part au prochain clasico MCA-JSK. Très
furieux contre ce traitement ré-
servé à la JSK, les diri-
geants comptaient déposer
hier un recours à la com-
mission de discipline que
préside Haddadj, pour ex-
pliquer les circonstances
exactes qui ont amené
Mekkaoui à réclamer de
qui revenait de droit à son
équipe. Un membre de la
direction nous a confié que
le recours devrait aboutir.
tion complexe
sachant qu’il
possède une solution de rechange pour le clasico.
Certes, Mekkaoui devient indispensable au vu de
tout ce qu’il fait sur le terrain, néanmoins en cas
d’absence, Aït Djoudi rappellera sans doute Walid
Bencherifa, totalement rétabli et prêt à reprendre
la compétition.
Mekkaoui : « J’ai juste réclamé un
droit ! »
Aït Djoudi pourrait
rappeler Bencherifa
en cas de
confirmation de la
suspension
Jusqu’à hier, les Kabyles
étaient optimistes de voir le
recours concernant Mek-
kaoui aboutir. Néanmoins,
en cas de confirmation de
la suspension automatique, l’entraîneur Aït
Djoudi ne devrait pas se trouver dans une situa-
Le latéral gauche Mekkaoui était dans tous ses
états en fin de partie face à l’ESS. En plus du ré-
sultat qui n’a pas plu aux joueurs ainsi que l’arbi-
trage vicieux de Houasnia, Mekkaoui déplore le
fait qu’il ait reçu un avertissement injustement, ce
qui le privera du prochain match du MCA. Inter-
rogé pour nous livrer son point de vue concernant
cette sanction, Mekkaoui nous dira : «Franche-
ment, je suis scandalisé. Je n’arrive pas à compren-
dre pourquoi l’arbitre m’a averti alors que je n’ai
réclamé que notre droit. En voyant Houasnia fer-
mer les yeux sur une erreur qu’il a bien vue de ses
propres yeux, je suis allé lui dire qu’il y avait faute
et penalty. À mon avis, ce n’est pas une contestation
de décision».
porters ont soutenu à fond les
joueurs dans les dernières se-
condes. Leurs efforts ont été
vite récompensés par un but
égalisateur ô combien pré-
cieux, par l’intermédiaire d’Al-
bert Ebossé. Pour preuve, le
Camerounais s’est directement
dirigé vers les gradins pour
fêter cette réalisation avec les
fans, qui faut-il le dire, mérite
un 10/10. Au coup de sifflet
final, et malgré le nul concédé
Hannachi et Aït Djoudi ont encouragé les joueurs dans les vestiaires
Reprise
aujourd’hui à 16h
Après la
fin du match face à
«Vous avez été bons, c’est l’arbitre
qui nous a fait perdre »
l’ESS, l’entraîneur Aït Djoudi a ac-
cordé aux joueurs une journée de
repos seulement. La reprise des en-
trainements
est programmée pour cet
après-midi à partir de 16h. Les Cana-
Une grosse déception était perceptible sur les visages des joueurs de la JSK au coup
de sifflet final. Le match nul avait le goût d’une défaite pour les Canaris qui avaient
misé sur ce match pour gagner et s’emparer du poste de leader. Leurs efforts dé-
ployés pendant toute la semaine et au cours de la rencontre sont partis en fumée
et ce à cause d’un arbitre qui a pour nom Houasnia. Les dirigeants étaient égale-
ment frustrés ainsi que les nombreux supporters repartis déçus. Hannachi et Aït
ris auront en tout cinq jours pour bien
préparer le
big clasico face au MCA
prévu samedi prochain à Bologhine.
à
domicile, ils ont tenu comme
un seul homme à applaudir
tous les joueurs, sans excep-
tion. Encore bravo !
Saïd D.
Aït Djoudi axera son travail sur
l’aspect psychologique sachant
que les joueurs ont quitté le
terrain, samedi soir, abat-
tus.
Djoudi ont tenu à encourager les joueurs au vestiaire en leur faisant savoir qu’ils
n’avaient rien à se reprocher et qu’ils avaient donné le meilleur d’eux-mêmes sur le
terrain. Malheureusement, l’arbitre directeur en avait décidé autrement. Dans un dis-
cours commun, Hannachi et Aït Djoudi ont félicité les joueurs en fin de match tout en
les appelant à ne pas baisser les bras et à continuer sur cette dynamique pour rester
collé au podium : «Vous avez été bons pendant toute la partie. On a été victimes d’un arbi-
trage incorrect et partial qui nous a fait perdre les points du match. Vous devez vite oublier ce
semi-échec et penser à la suite du parcours. Nous avons d’autres échéances à préparer, d’autres
matches aussi importants. Vous êtes tenus de rester mobilisés et faire preuve de solidarité entre vous.
Nous avons une bonne semaine pour préparer notre match du MCA, on doit vite nous remettre au travail».
06
06

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

www.lebuteur.com JSK Coup dur
www.lebuteur.com
JSK
Coup dur

Benlamri : « Je ne réalise toujours pas que

Benlamri : « Je ne réalise toujours pas que

Benlamri : « Je ne réalise toujours pas que

Benlamri : « Je ne réalise toujours pas que

Benlamri : « Je ne réalise toujours pas que

Benlamri : « Je ne réalise toujours pas que

Je ne le pense pas seulement, j'en suis même convaincu. On ne joue pas de
Je ne le pense pas seulement, j'en
suis même convaincu. On ne joue
pas de la même manière que lors de
la première journée de champion-
nat. La preuve, face à El Eulma,
nous avons encaissé 3 buts. Au-
jourd’hui, en encaisse de moins en
moins de buts. L’attaque aussi
marche parfaitement bien. Je pense
que c’est très rassurant pour l’avenir.
J’espère qu’on va progresser davan-
tage.
Beaucoup disent que vous avez
réalisé face à l’ESS votre meilleur
match de la saison. Est-ce votre
point de vue ?
C’est difficile de parler de soi sur-
tout à la fin du match. Je pense que
les gens voient mon rendement sur
le terrain et c’est à eux de juger.
Tout ce que je souhaite, c’est d’avoir
donné satisfaction. En tous les cas,
ça fait toujours plaisir de savoir que
les gens apprécient mes prestations.
C’est encourageant. J’espère mainte-
nant rester sur cette courbe ascen-
dante, car le plus difficile est de
maintenir son niveau.
Entretien réalisé par
Lyès Aouiche

Benabderrahmane-Ebossé, un duel de titans

L'attaquant de la JSK, pourtant dans un bon soir, n'aura eu

Benabderrahmane, malgré a plutôt bien tenu la baraque

derrière. On pensait bien que ce duel serait l'une des clés du

match. Le défenseur sétifien a dominé le jeu aérien devant Ebossé, même s’il n’a pas pris de risques avec sa relance, se

contentant le plus souvent de passes courtes vers ses laté- raux. Ebossé a attendu le dernier quart d'heure pour refaire surface et inscrire le but égalisateur.

que peu de ballons exploitables. le point perdu par son équipe,

Résultats et classement de la 8 e journée de Ligue 1 USM El Harrach CABB
Résultats et classement de la 8 e journée de Ligue 1
USM El Harrach
CABB Arreridj
JS Kabylie
3-0
JSM Bejaia
1-3
ASO Chlef
1-1
ES Sétif
MC
Alger
2-0
RC
Arbaa
MC El Eulma
1-0
USM Alger
CS Constantine
2-1
CRB Ain Fekroun
JS Saoura
3-1
MC
Oran
MO Bejaia
1-0
CR
Belouizdad
Classement
Prochaine journée
CR Belouizdad
MC Oran
USM El Harrach
CABB Arreridj
CRB Ain Fekroun
MC El Eulma
MC
Alger
JS Kabylie
ES Sétif
CS Constantine
ASO Chlef
USM Alger
RC Arbaa
JS Saoura
JSM Bejaia
MO Bejaia

l’arbitre n’ait pas sifflé le penalty »

l’arbitre n’ait pas sifflé le penalty »

l’arbitre n’ait pas sifflé le penalty »

l’arbitre n’ait pas sifflé le penalty »

l’arbitre n’ait pas sifflé le penalty »

l’arbitre n’ait pas sifflé le penalty »

«C’était le tournant du match»
«C’était le tournant du match»
«Pourtant, il était très près de l’action»
«Pourtant, il était très près de l’action»

Ce nul est-il satisfaisant à vos yeux, ou pas ? Non, malheureusement. Il est vrai que nous n’avons pas perdu, mais je reste convaincu que les 3 points de la victoire étaient à notre portée. Dommage, car on termine ce match avec beaucoup de regret ! Je pense aussi qu’avec un meilleur ar- bitrage, le score aurait été différent que celui de ce soir (entretien réa- lisé samedi, Ndlr). Je fais bien évi- demment allusion à l’action où j’ai été fauché dans la surface. En évoquant cette action de jeu, dites-nous ce qui s’est réellement passéComme tout le monde l’a vu, mon pied est resté accroché au pied du défenseur adverse. Je n’ai pas si- mulé une chute. Je pense que l’arbi- tre aurait dû siffler le penalty. Je ne réalise toujours pas qu’il ne l’ait pas fait. Pour quelle raison Houasnia a-t-il refusé d’indiquer le point de pe- nalty ? Croyez bien que je ne trouve au- cune réponse à cette question ! Pourtant, il était très près de l’ac-

tion. Dans ce genre d’action de jeu, il y a toujours un sifflet, soit un pe- nalty soit un avertissement pour si- mulation. Le fait que Houasnia ne m’ait pas averti, confirme qu’il a réellement vu que j’avais été fauché. Dommage, car ç'aurait pu être un tournant dans ce match. On était abattus par l’arbitrage. Ça nous a scié les jambes, ce qui explique le but encaissé. Ne craignez-vous pas que ce semi- échec influe négativement sur le moral du groupe en prévision du match du MCA ? Non, du moment que nous sommes parvenus à revenir dans ce match. La catastrophe aurait été de perdre le point du nul. Le fait d’avoir réussi à revenir à la 89’ prouve que cette équipe a du carac- tère. On sait qu’on doit poursuivre notre ascension et ne surtout pas perdre confiance. Nous avons un bon groupe et nous tenterons de réaliser un bon résultat à l’extérieur, samedi prochain, face au MCA. Pensez-vous que le jeu de l’équipe s’améliore depuis la première journée ?

Aït Djoudi «On a joué mieux que l’Entente, mais l’arbitre à tout faussé»

barre technique, Azzedine Aït Djoudi, pour qu'il nous parle de cette rencon- tre et du rendement de ses poulains, qui, de l’avis de tous, ont été irrépro- chables : «Aujourd’hui, je pense qu’on a été meilleurs que notre adversaire qui s’est contenté de défendre pratiquement tout au long de la partie. Les Sétifiens jouaient le contre. D’ailleurs, ils ont réussi à inscrire un but grâce à cette tactique. Je pense qu’on a été irrépro- chables. Les joueurs ont fait ce qu’il fal- lait depuis le début. Malheureusement, l’arbitre a faussé la partie. A mon avis, il aurait dû siffler un penalty sur l’action de Benlamri, d’autant plus qu’il était près de l’action. Si l’avait sifflé, le score aurait été diffé- rent».

«Le penalty était pourtant flagrant»

Revenant sur l’action du penalty qui n’a pas été accordé au défenseur Dja- mel Benlamri, l’entraîneur kabyle es- time que le directeur de jeu était proche de l’action et que le penalty était flagrant : «Je me demande com- ment l’arbitre n’a pas désigné le point de penalty alors qu’il se trouvait près de l’action. C’est vraiment bizarre !»

«Je n’ai pas l’habitude de critiquer les arbitres, mais cette fois-ci c’est trop !»

Selon Azzedine Aït Djoudi, contester les décisions de l'arbitre n’a jamais été un moyen pour lui d’atteindre le direc- teur de jeu, mais Houasnia a été, selon lui, totalement out : «Vous savez, je n’ai pas l’habitude de critiquer les arbitres, mais cette fois-ci, c’est trop ! On a été

privés de la victoire».

«Il faut oublier cet échec et aller de l’avant»

Après chaque mauvais résultat, le meilleur remède c’est d’aller de l’avant. D’ailleurs, c’est ce que Azzedine Aït Djoudi a déclaré après le semi-échec concédé samedi soir, devant l’Entente. «Nous avons un match très important à préparer contre le Mouloudia d’Alger. On doit coûte que coûte se racheter pour rester collés en haut du tableau».

«Je remercie les joueurs pour les efforts fournis»

Même si la JSK n’a pas pu surclasser l’Entente de Sétif, le premier responsa- ble technique n’a pas manqué l’occa- sion de remercier ses joueurs, qui, selon lui, ont été tous à la hauteur :

«Certes, nous avons été accrochés à do- micile, mais je tiens quand même à re- mercier les joueurs pour les efforts fournis. Ils avaient vraiment la rage de vaincre. C’est rassurant».

«Un grand merci à nos supporters»

S’il y a bien des personnes qui méri- tent un bravo, ce sont les supporters de la JSK. Ces derniers, et malgré le but encaissé dans les dernières minutes de la partie, étaient restés solidaires avec les joueurs jusqu’au but égalisateur d’Albert Ebossé, à la 90’. Interrogé sur l'apport des fans, Aït Djoudi conclura : «Je remercie nos sup- porters qui sont incroyables. Je leur tire chapeau pour tout ce qu’ils font pour leur équipe. J’espère qu’ils resteront der- rière nous tout au long de la saison». Saïd D.

der- rière nous tout au long de la saison». Sa ïd D . D e l’avis

D e l’avis de tous, l’arbitre Houasnia a volé la JSK, samedi soir, contre l’Entente de Sétif. Alors que tout allait bien, le

directeur de jeu, pourtant bien placé, a refusé un penalty flagrant à Benlamri, lequel a été accroché dans la surface de réparation. Des décisions d’arbitrage qui n’ont pas laissé les dirigeants de la JSK indifférents. D’ailleurs, ils s'en sont tous pris à l’arbitre l’accusant d’avoir saboté la JSK. Dans le but de connaitre ses impressions, nous nous sommes approchés du premier responsable à la

www.lebuteur.com Coup osé JSK N° 2440 Lundi 21 octobre 2013 07 Apr è s 8
www.lebuteur.com Coup osé JSK
www.lebuteur.com
Coup
osé
JSK

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

07
07

Après 8 journées de Ligue 1, l’entraîneur assistant nous livre son analyse

Karouf : «L’équipe développe un jeu convaincant, c’est rassurant»

Lentraîneur assistant, Mou- rad Karouf, nous a livré son analyse sur le match de samedi dernier face à

l’ESS. Tout comme l’avis de l’ensem- ble des observateurs, Karouf estime

que les décisions de l’arbitre central ont beaucoup influé sur le résultat final. Toutefois, il reste très opti- miste quant à l’avenir de cette équipe, du moment que le groupe progresse après 8 journées de Ligue

1.

«Les décisions de Houasnia ont faussé la partie» Dans un premier temps, Mourad Karouf dira à propos de l’arbitrage :

«Les décisions des arbitres influent en grande partie sur le résultat des matchs. Ce n’est pas la première fois que cela nous arrive. Cette fois-ci, tout le monde a bien vu que l’arbitre nous a privés d’un penalty valable. En le sifflant, le match aurait pris une autre tournure. Dommage, car ces décisions influent négativement sur le rendement des joueurs. C’est dur de fournir de gros efforts et ne pas être récompensés à la fin suite à des erreurs arbitrales.»

«Il y a une bonne progression dans le jeu après 8 journées» Mais ce qui laisse le coach kabyle optimiste pour la suite, c'est de voir que l’équipe progresse dans le jeu. Il est vrai que la JSK développe un jeu de plus en plus convaincant. Karouf nous le confirme : «Azzedine Aït

plus convaincant. Karouf nous le confirme : «Azzedine Aït Djoudi avait déclaré il n'y a pas

Djoudi avait déclaré il n'y a pas long- temps que le vrai visage de l’équipe se- rait visible vers la 7 e , voire la 8 e journée. Cela se confirme au- jourd’hui, puisqu’il y a une bonne progression dans le jeu depuis notre premier match à El Eulma. C’est ce qui nous laisse très optimistes pour

l’avenir.»

«On veillera à ce que l’équipe termine la phase aller sur cette dynamique» Toutefois, Karouf insiste sur un pa- ramètre extrêmement important, celui de préserver cette dynamique :

«Les joueurs travaillent bien à l’en- traînement, dans le calme et la séré- nité. C’est ce dont nous avons le plus besoin en cette période. Nous veille- rons à ce que cela dure le plus long- temps possible. Je dois dire aussi que le président Hannachi a mis tous les moyens de son côté pour que les

joueurs ne manquent de rien. Le mé- rite lui revient aussi, ainsi qu’aux membres du staff technique. Tout le monde travaille en groupe et c’est ce qui fait notre force cette saison. On doit essayer de poursuivre sur ce rythme afin de terminer cette phase aller sur une bonne note.»

«L’objectif est que la JSK retrouve sa grandeur» Karouf ajoutera dans la foulée : «Je ne vous cache pas qu’il est difficile de parler d’objectif après 8 journées. Lors de la réunion avec l’entraîneur en chef, l’été dernier, on s’était fixé un seul objectif, celui de bâtir une grande équipe afin que la JSK retrouve sa grandeur. Aujourd’hui, cet objectif n'a pas changé. On maintient les grandes lignes de notre projet et pour- quoi pas terminer dans le haut du ta- bleau en fin de saison.»

«Nous avons de la chance d’avoir ce merveilleux public» En conclusion, Karouf n’a pu évo- quer le match de samedi sans parler des supporters kabyles. il nous dira à leur sujet : «La note complète, je l’at- tribue à notre merveilleux public. J’étais joueur de la JSK et je connais l’engouement des supporters. Ce sont de vrais connaisseurs du ballon rond et nous avons vraiment de la chance de les avoir. Ils sont derrière l’équipe depuis le début de saison et, grâce à eux, les résultats sont là. Pourvu que ça dure le plus longtemps possible.» A.A.

Pourvu que ça dure le plus longtemps possible.» A.A. JSS I l a marqué son premier

JSS

Il a marqué son premier doublé

Aoudo répond aux critiques

E nfin, l’international béni- nois Mohamed Aoudo a trouvé le chemin des filets

à l’occasion du match face au MC Oran. Aoudo, qui a marqué son premier doublé en championnat

d’Algérie, lui qui jouait la saison passée au COD Marrakech du Maroc, s’est finalement adapté à son nouvel environnement. Son doublé contre le MCO est la meilleure réponse à ses détrac-

teurs qui l’ont accablé de cri- tiques. Certains ont même dit qu’il sera libéré au mercato, chose qui a été niée par la direc- tion du club à la fin du match. B. G.

«J’ai bien fait de rejoindre Saoura»

L’attaquant béninois de la JS Saoura, auteur d’un grand match contre le MCO, se dit fier d’avoir inscrit son premier doublé de la saison et promet d’en marquer d’autres.

Un commentaire sur cette belle victoire acquise face au MCO ? On voulait cette victoire coûte que coûte, car on voulait confir- mer qu’on est forts dans notre jardin et surtout répondre aux critiques concernant nos der- niers résultats face au CSC et l’USMA. Dieu merci, nous avons réussi notre coup. Nous avons en outre fait taire ceux qui croyaient que notre victoire était un pur hasard. Nous avons démontré que Saoura est un club qui se respecte et qui a son mot à dire. Vous avez été époustouflant avec à la clé un joli doublé. Quel est votre sentiment ? Je suis très fier de ce doublé que j’ai inscrit avec ma nouvelle équipe. C’est la première fois que je marque sous ses couleurs en

la première fois que je marque sous ses couleurs en championnat algérien, j’espère que ce but

championnat algérien, j’espère que ce but en appellera d’autres. Votre famille au Bénin est contente de vous, n’est-ce pas ? Oui, toute ma famille au Bénin était contente de ce dou- blé que j’ai marqué face au MCO. Elle suit le championnat d’Algé- rie et surtout mon équipe, Saoura. J’ai reçu beaucoup de fé-

licitations de la part de mes amis et proches au Bénin, au Maroc aussi, cela fait du bien. Vous qui avez joué au cham- pionnat marocain, que pen- sez-vous du nôtre ? Franchement, je ne m’atten- dais pas à ce bon niveau. Le championnat est très disputé et la concurrence est très rude entre les clubs. Il y a une adver- sité sportive entre les équipes. L’ambiance des stades est for- midable. Sincèrement, j’ai bien fait de rejoindre le champion- nat algérien, plus particulière- ment la JSS. Pour votre prochain match, vous affronterez le RCA en déplacement, un commen- taire ? Un grand match nous attend. On jouera contre le nouveau promu, un club qui a un grand public. Nous allons bien le pré- parer et, inch’Allah, on sera prêts pour ce match qui ne sera sûre- ment pas facile pour nous, sur- tout qu’on le jouera en déplacement. Entretien alisé par Billel G.

CABBA Belhout limogé B ien qu’il n’ait pas voulu démis- sionner de son plein gré,

CABBA

Belhout limogé

B ien qu’il n’ait pas voulu démis- sionner de son plein gré, à la suite de la catastrophe de sa-

medi dernier, acte qu’il n’a jamais ac- compli auparavant avec les équipes qu’il a entraînées, Belhout a été li- mogé, hier. Cette décision était prévi- sible, depuis le premier revers de la saison face au RCA et surtout le fait que l’équipe de Belhout n’a pas réussi à gagner le moindre match au stade du 20-Août. Avant le rendez-vous contre l’ASO, l’administration du club lui avait accordé une dernière chance qu’il a complètement grillée avecl’art et la manière puisque sur le plan purement technique, le revers portait clairement son empreinte. Il avait même promis une surprise, seulement son départ n’a été guère surprenant. Désormais, la page Belhout est tour- née et les membres du CA ne veulent à présent qu’évoquer l’avenir de l’équipe qui est appelée à se ressaisir dès son prochain match contre le MCO, même à l’extérieur, avec ou sans entraîneur. D’ailleurs, même si un coach est installé d’ici là, il ne prendra nullement la responsabilité de diriger l’équipe, car il ne se contentera que du statut de simple observateur. Le match contre le MCO sera, par conséquent, celui des joueurs.

Il accuse la presse de ne pas l’aider Lors de la conférence de presse d’après-match, le désormais ex-entraî- neur du CABBA, Rachid Belhout, a pointé du doigt la presse locale qu’il accuse de ne pas l’avoir aidé dans sa tâche. «Vous les journalistes, vous ne faites rien pour aider l’équipe, encore moins le coach en place. Pis, vous don- nez de mauvaises idées aux responsa- bles de l’équipe pour les dresser contre moi. Moi par contre, je joue le jeu. La

preuve, un de vos collèges a proposé que je mette en place un système basé sur le 4/4/2 et je l’ai essayé aujourd’hui.» Sans commentaire ! Il ignore sans nul doute que le travail des journalistes se limite à rapporter objectivement l’in- formation et éventuellement procéder à analyser une situation donnée sans parti pris. En réalité, Belhout était pris de panique au cours de la conférence de presse car à son insu, 3 membres du conseil d’administration ont im- provisé une réunion pour décider de son sort, et il savait au fond de lui- même que le divorce était dores et déjà consommé.

Senouci : «Démission ou limogeage, Belhout n’est plus l’entraîneur du CABBA» Le président du CSA a déclaré, hier sur les ondes de la radio locale, que la page de l’entraîneur Belhout est désor- mais tournée : «Après le revers face à l’ASO, notre devoir en tant que respon- sables de l’équipe est de veiller sur l’in- térêt de l’équipe qui passe au-dessus de toute considération. Je ne suis pas bien placé pour juger le travail effectué par Belhout sur le plan technique, mais je dois dire que ses résultats, surtout à do- micile, ne plaident nullement en sa fa- veur. Nous avons trop patienté avec lui. Il devait comprendre qu’il avait échoué dans sa mission et s’il ne décide pas de démissionner de son plein gré, il sera tout simplement limogé. Donc limo- geage ou démission, ce n’est pas le plus important, car il s’agit maintenant de lui trouver un successeur et préparer le déplacement à Oran. Ce ne sera pas fa- cile de dénicher un entraîneur valable. En tout état de cause, nous allons nous réunir aujourd’hui (dimanche soir ndlr), pour voir les noms qui nous se- ront proposés.»

A. B.

N° 2440 www.lebuteur.com 08 Lundi 21 octobre 2013 L a ligne d’attaque, qui était la
N° 2440
www.lebuteur.com
08
Lundi 21 octobre 2013
L a ligne d’attaque, qui était la force de
frappe du Mouloudia la saison passée,
notamment lors de la phase retour du
championnat, n’affiche plus la même forme
depuis l’entame de cet exercice. Elle est
devenue même le maillon faible de
l’équipe, ce qui s’est répercuté négati-
vement sur les résultats techniques
du vieux club algérois. Jusqu'à pré-
sent, les cinq attaquants, Yachir,
Djalit, Bouguèche, Yahia-
Cherif et Sayeh, n’ont pas
donné satisfaction et
connaissent une certaine
baisse de forme. Une si-
tuation qui a fini par
soulever l’inquiétude de
Geiger, qui affirme être
déçu du rendement de
certains d’entre eux, et
attend vivement le mer-
cato pour renforcer sa
ligne d’attaque.
Une baisse de
forme
inexpliquée
a
a
L’ex-Montpelliérain,
qui fait trembler les dé-
fenses adverses, n’a
réussi qu’un doublé
face à la modeste for-
mation de Aïn Fe-
kroun, à l’occasion
de la deuxième
journée du
championnat.
Depuis, le
joueur s’est
montré muet, en
Hammadou devait percevoir hier ses 375 millions La justice reporte la vente aux enchères de
Hammadou
devait percevoir
hier ses 375 millions
La
justice reporte
la vente aux
enchères de la villa
Bien que la vente aux enchères de la
villa ait été reportée, les responsables du
club sportif amateur devaient payer, hier, à
Hammadou la somme de 375 millions de
centimes, par le biais d’un huissier de jus-
tice, et entamer ainsi les démarches néces-
saires auprès de la justice pour annuler la
décision de vente. Reste à savoir quelle
sera la solution du CSA/MCA pour
régler les autres dettes qui
avoisinent les 8 milliards
de centimes.
Après avoir fixé la vente aux enchères
de la villa de Chéraga pour ce lundi si le
CSA/MCA ne parvient pas à payer l’ex-
joueur Yacine Hammadou, le tribunal a pro-
cédé au report de cette opération à une date
ultérieure. En effet, l’avocat du CSA/MCA
s’est déplacé, hier, au tribunal pour entamer
les procédures nécessaires à l’annulation de
cette opération, car les responsables du club
ont réussi à procurer l’argent nécessaire à la
régularisation de la situation financière du
joueur, avant d’être informé par l’ins-
tance compétente que la vente
aux enchères a
portée.

Yahia Cherif

dépit de ses qualités qui pouvaient bien lui per- mettre de faire la diffé- rence. Le buteur du championnat de l’exercice précédent

n’arrive plus à se

MCA Coup de frein
MCA
Coup de frein

Aksas

une nouvelle solution pour

Geiger Samedi dernier, et malgré le fait que le match contre le RCA était vital pour son équipe, Alain Gei- ger a surpris plus d’un en titulari- sant Amine Aksas à la place de Habib Belaïd, rétabli de sa blessure

à la cuisse. L’ex-Sedanais, qui est

considéré comme le patron de la défense du MCA, était prêt à pren- dre sa place sur le terrain, mais le coach a préféré le ménager, en fai- sant confiance à Aksas qui était, la saison passée, un titulaire indiscu- table dans l’échiquier du vieux club algérois. Ce dernier, qui n’était même pas convoqué, lors des deux rencontres qui ont précédé ce match face au RCA, a réalisé une très bonne performance, samedi dernier à Bologhine, et confirme qu’il reste un élément sur lequel Geiger pourra compter à l’avenir. Aksas offre ainsi une nouvelle so- lution pour Geiger, dans l’axe cen- tral de la défense, et il s’est montré intraitable dans toutes ses inter- ventions et n’a trouvé aucune diffi- culté à s’entendre avec Bachiri, avec lequel il formait un bon duo la saison précédente.

Il relance la concurrence

Cette bonne prestation qui plaide en faveur d’Aksas relancera la concurrence au niveau de l’axe central de la défense, et cela pous- sera sans aucun doute Belaïd et Bachiri à redoubler d’efforts pour améliorer leurs performances à l’avenir et préserver leur place. Aksas, qui est un défenseur axial polyvalent, n’est pas prêt à baisser les bras pour retrouver sa place de titulaire dans la défense et saisira la moindre occasion qui se présen- tera, comme il l’a fait samedi der- nier à Bologhine.

K. M.

Hachoud sauve la mise à chaque fois

Les attaquants appelés à se remettre en cause

montrer décisif, se contentant de transformer deux coups de pied de réparation. Ce manque de réussite de Djalit, sur lequel Geiger misait beaucoup, a fini par pousser le technicien suisse à le mettre sur le banc face au RCA, pour le secouer. Ce dernier songe même à ré- server le même sort à Yachir s’il ne retrouve pas le chemin des filets à l’avenir, lui qui man- quera à l’appel face à la JSK, pour cause de blessure. Ces deux joueurs sont appelés à se remettre en cause, au risque de perdre leur statut de joueur titulaire, lorsqu’on sait que le MCA fait du recrutement d’un bon attaquant une priorité au mercato. Quant à Bouguèche, et même s’il se montre généreux dans l’effort, lui aussi manque de réussite, même s’il n’a joué jusqu'à présent que cinq rencontres, du fait qu’il s’est blessé au cours du match contre l’ASO, contraint de céder sa place au début de la seconde période de jeu. L’ex-attaquant du FC Istres, Yahia-Cherif, tarde à retrouver la

forme qui était la sienne, et il ne jouit pas sou- vent de la confiance de son coach, qui a tenté même de lui confier la tâche d’animer le jeu. Réda Sayeh, qui crie à qui veut l’entendre qu’il

sa place dans cette équipe du MCA, lui aussi

raté l’occasion que lui a donné Geiger, à la

grande déception du technicien helvétique qui attendait une réaction de son joueur.

Ils n’ont inscrit que quatre buts sur huit rencontres

Pour prouver que le rendement de la ligne offensive du MCA a déçu plus d’un, ses atta- quants n’ont inscrit jusqu'à présent que quatre buts sur les neuf réalisations du Mouloudia, dont deux par Djalit sur des coups de pied de réparation. Alors que Hachoud à lui seul a marqué le même nombre de buts que ses co- équipiers qui évoluent en attaque, et Kacem Mehdi, qui joue au milieu, a inscrit un but face au CRB. Ainsi, Geiger attend un sursaut d’orgueil de ses joueurs à l’avenir, en essayant même de trouver les solutions nécessaires pour assurer une forte présence devant les buts, à commencer par le match face à la JSK. K. M.

Le CSA/MCA tiendra l’AG le 2 novembre prochain

été re-

Afin de débattre de la situation actuelle du club sportif amateur, qui est confronté à une énorme dette, et se pencher sur d’autres affaires, le CSA/MCA, et suite à la réunion de son comité directeur, a décidé de provoquer une AG, le 2 novembre prochain, dont l’ordre du jour sera, d’une manière bien précise, communiqué prochainement.

mani è re bien précise , communiqué prochainement. «Cette victoire va nous libérer» Le Mouloudia a

«Cette victoire va nous libérer»

Le Mouloudia a réussi à mettre fin à une série de trois résultats négatifsNous sommes très heureux d’avoir réalisé cette victoire qui nous a permis de nous libérer de la pression qui pesait sur nous, car nous étions un peu perturbés par les trois derniers résultats négatifs que personne n’attendait. Cette performance aura un impact po- sitif sur le moral du groupe et cela nous aidera à réaliser d’au- tres bons résultats.

l’équipe n’avait plus le droit à l’er- reur et nous avons bien saisi la trêve pour nous remobiliser. On était donc décidés à gagner ce match, et je pense que notre vic- toire est méritée face à un adversaire qui n’a pas démérité, et je dédie cette vic- toire à nos

porters. En parlant des supporters, ils vous ont encouragé d’une bonne manièreLes supporters du MCA sont toujours fidèles à leur équipe, et on savait qu’ils allaient nous soutenir dans ces moments difficiles. Leurs encouragements nous ont motivé davantage, et ils nous ont aidé à ga- gner ce match. Vous avez aussi réussi à vous li- bérer de la pression de Bolo- ghineJe pense que ce succès constitue un déclic pour nous à Bologhine, car il est difficile de jouer sur un terrain réduit, qui offre l’avantage aux équipes visiteuses de

jouer en contres. Maintenant qu’on a gagné, cela va nous réconforter psycho- logiquement. Sur le plan person- nel, vous avez réalisé votre meilleur match de- puis l’entame de la saisonLe fait qu’on soit satisfaits de mon rendement est encourageant, et je promets de revenir à mon meilleur niveau au fil des rencon- tres et donner ce qu’on attend de moi cette saison. Ce- pendant, je suis déçu que la réussite ne soit pas au rendez-vous, car j’aurais pu marquer un but. A quoi attribuez-vous cette situation ? Il se peut que je manque de confiance, et il me suffit de mar- quer mon premier but pour que la réussite re- vienne. Je remercie

sup-
sup-

Nous avons constaté que l’équipe a joué avec une grande dé- termination

On a toujours joué pour la gagne même si nous avons traversé un léger pas- sage à vide, mais face au RCA, on savait bien que

une fois de plus les supporters qui m’ont applaudi et cela m’encourage

à donner le meilleur de moi-

même sur le terrain. Le Mouloudia a réalisé l’une des meilleures opérations de la journée et cela vous rapproche du leaderLe MCA ne peut que jouer les premiers rôles en championnat, et même si nous avons raté quelques points lors des précédentes jour- nées, nous avons les moyens de revenir en force. Maintenant, il faut qu’on oublie ce match du RCA et penser à notre prochain adversaire, la JSK, qui sera aussi difficile.

Entretien alisé par K. M.

www.lebuteur.com MCA Coup d’œil
www.lebuteur.com
MCA
Coup d’œil

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

MCA Coup d’œil N° 2440 Lundi 21 octobre 2013 09 Geiger «À présent, il faudra confirmer
09
09

Geiger «À présent, il faudra confirmer face à la JSK»

A la fin de la rencontre qui a signé le

quatrième succès du Mouloudia

depuis le début de la saison et sur-

tout mis fin à cette série noire à

Bologhine, Alain Geiger affichait

un sourire qui en disait long. Sous

pression depuis quelques semaines, le coach suisse s’est voulu satisfait de la réaction de ses joueurs, même s’il reste des lacunes à corriger. «C’est sûr que je me réjouis de cette victoire qui nous fait énormément de bien sur le plan psycholo- gique et comptable. Nous avons fait la bonne af- faire du jour, car on est revenus sur les équipes de tête. A présent, il est important de confirmer ce re- gain de forme le week-end prochain face à la JSK. Ce sera un match très compliqué entre deux équipes du haut de tableau.»

«Par sa prestation, Aksas a relancé la concurrence en défense centrale»

De l’avis de tous, Amine Aksas a été l’un des meilleurs joueurs de son équipe. Intraitable sur les balles aériennes et dans le jeu au sol, Aksas a, sans l’ombre d’un doute, gagné des points, en ar- rachant une place de titulaire dans un registre où la concurrence fait rage. «C’est sûr qu’Aksas a pré- senté une copie quasi parfaite. Il a su répondre pré- sent. Je l’ai d’ailleurs aligné car je ne voulais pas prendre de risque avec Bellaïd qui revenait de bles- sure. Et je peux vous dire que par sa prestation, Aksas a relancé la concurrence dans l’axe de la dé- fense.»

«Le penalty repoussé par Djemili a été le tournant du match»

consorts. «Ouali a bien débuté le match en don- nant le tempo. Mais par la suite, son jeu s’est effrité au fil des minutes. Il a eu beaucoup de déchets dans son jeu. Et c’est pour le ménager, de crainte qu’il soit expulsé, que j’ai préféré le remplacer par Sayeh.»

«Je ne comprends pas l’attitude du public, car Yachir a été bon»

Une nouvelle fois, Alain Geiger est monté au créneau pour défendre Samy Yachir, qui a été bombardé d’insultes par une frange de suppor- ters, au moment de son changement. «Je ne com- prends vraiment pas l’attitude du public ou une frange de supporters, car j’estime que Yachir a été bon. Il a su faire convenablement son travail de fixation, en gardant le ballon. Il a su aussi provo- quer quand il le fallait.»

choix du sélectionneur. En revanche, ce que je peux vous dire, c’est qu’il mérite d’être supervisé par le sélectionneur national.»

«Dorénavant, je ne veux plus qu’on me parle du syndrome de Bologhine»

Cette victoire du Mouloudia qui met fin à 18 mois de disette à Bologhine a fait réagir Geiger, qui ne veut plus entendre ces inepties. «Après cette victoire, nous avons tourné la page. Doréna- vant, je ne veux plus qu’on me parle du syndrome de Bologhine et de cette guigne qui colle aux joueurs.»

«Il nous manque un attaquant de grande envergure»

«Yahia-Chérif a produit son meilleur match depuis le début de la saison» Questionné sur la
«Yahia-Chérif a produit son meilleur
match depuis le début de la saison»
Questionné sur la prestation de Sid-Ali Yahia-
Chérif qui a été titularisé à la surprise générale à
la place de Mustapha Djallit laissé sur le banc,
l’entraîneur helvète a encensé son poulain. «In-
contestablement, Yahia-Chérif a produit ce soir son
meilleur match depuis le début de la saison. Il est
sur la bonne voie et je suis persuadé qu’il montera
en régime au fil des matches. Il suffit de lui faire
confiance. Et c’est comme ça qu’il pourra retrouver
le chemin des filets, car il lui manque ce zeste de
réussite devant les buts.»
Auteur d’un match solide sur sa ligne de
but, Houari Djemili confirme au
fil des semaines qu’il est le digne
successeur de Chaouchi. «Il est
évident que le penalty repoussé
par Djemili a été le tournant
du match. Si le RCA avait ré-
duit le score, on aurait eu
une fin de match assez
stressante.»
«Hachoud devrait être
supervisé par le
sélectionneur»
«Ouali a eu
beaucoup de déchets
dans son jeu»
Et que dire de la perfor-
mance de Abderrahmane Ha-
choud qui est en train de voler
la vedette à tous ses coéqui-
piers devenus dépendant de
ses performances. A la ques-
tion de savoir s’il méritait
N’ayant toujours pas conjuré le sort, l’attaque
mouloudéenne n’a plus inscrit le moindre but de-
puis la troisième journée du championnat. Un
problème devenu récurrent qui ne surprend nul-
lement Geiger. «Vous savez, la saison passée, l’at-
taque du Mouloudia fonctionnait à la moyenne
d’un but par match. Ce n’est que vers la fin de la
saison que l’équipe a carburé à plein régime grâce à
la Coupe d’Algérie. Il est évident que face au RCA,
on avait l’opportunité de marquer plus de buts,
mais nos attaquants continuent à pécher dans le
dernier geste. Il est certain qu’il nous manque un
attaquant de grande envergure qui donnera à
l’équipe de la puissance et de la percussion.»
«J’ai choisi Djaghbala car il était le
seul capable de bloquer Harrouche»
L’autre surprise de Geiger était l’incorporation
dans son onze type de Abdelmalek Djaghbala qui
a remplacé Karim Ghazi. «J’ai choisi Djaghbala
car il était le seul joueur du milieu de terrain à ma
disposition qui pouvait bloquer Harrouche. Et ma
foi, j’estime qu’il a atteint son objectif, en contenant
les mouvements des joueurs adverses.»
Devenu le dépositaire du jeu
mouloudéen, Billel Ouali a
connu le bon et le
moins bon lors
de ce match
face à Zed-
dam et
«Moumen doit se plier à mes choix
avec professionnalisme»
Le joueur qualifiant de hogra sa mise à l’écart
par le staff technique, Alain Geiger n’a pas voulu
polémiquer avec Billel Moumen, en se contentant
de nous dire : «Ecoutez, je n’ai aucun problème
avec Moumen. Seulement, j’ai des choix que je dois
faire. C’est aussi simple que cela. Le joueur n’a qu’à
se plier à mes choix avec sportivité et professionna-
lisme.»
«Il a mérité le brassard»
Le fait de confier le brassard de capitaine à Ab-
delmalek Djaghbala aura surpris tous les obser-
vateurs. «Les absences de Besseghier, Ghazi et
Bouguèche m’ont contraint à choisir le capitaine.
J’ai finalement décidé de léguer cette responsabilité
à Djaghbala, qui réunit toutes les qualités d’un lea-
der. C’est un combattant qui ne lâche rien.»
d’avoir une seconde chance de
jouer en Equipe nationale,
Geiger s’est voulu prudent
pour éviter qu’on l’accuse de
s’immiscer dans les affaires du
sélectionneur, Halilhodzic. «Je
peux vous dire que j’ai retrouvé le
Hachoud de l’Entente de Sétif.
Il a été une nouvelle fois déci-
sif. Il a le vent en poupe.
Comme je vous l’ai dit,
Hachoud, c’est 13 buts
par saison. Et je
pense qu’il est en
adéquation avec
ses statistiques.
Maintenant,
je ne peux
«J’espère récupérer Ghazi et
Bouguèche pour le Clasico»
m’immis-
cer
En conclusion, Geiger n’a pas caché son envie
de récupérer Bouguèche et Ghazi pour le Clasico.
«J’espère récupérer au cours de cette semaine des
joueurs comme Bouguèche et Ghazi.»
dans
Propos recueillis par T. Che
les
Reprise cet après-midi au 5-Juillet C’est cet après-midi, à 16h, que les gars du Mouloudia
Reprise cet
après-midi au
5-Juillet
C’est cet après-midi, à 16h,
que les gars du Mouloudia de-
vront se remettre au boulot
toujours à l’annexe du 5-
Juillet. L’objectif : mettre
le cap sur le Clasico
qui sera capital pour
le Mouloudia.
Bouguèche
et Ghazi
reprendront
aujourd’hui
Yachir et Metref
out pour le Clasico
Absent face au RCA pour cause
de blessure, Hadj Bouguèche et
Karim Ghazi devront reprendre cet
après-midi le travail avec le
groupe afin de préparer le Cla-
sico.
Le
Doyen vient
de mettre fin à
551 jours de disette à
Bologhine
Depuis le 14 avril 2012, qui corres-
pond à la dernière victoire du Mouloudia à
Bologhine, c’était face à l’ASK sur le score
de 3 à 1, les Vert et Rouge n’ont jamais
plus goûté aux joies du succès. Il aura
Samy Yachir qui sera suspendu pour cumul de
cartons.
fallu un coup d’éclat de Hachoud
pour mettre fin à 551 jours de di-
sette dans l’enceinte deve-
nue maudite.

Alors qu’il avait bon espoir de retrouver la compétition face à la JSK, Hocine Metref devra repousser son retour d’une semaine au minimum. C’est ce qu’a révélé le contrôle médical effectué hier après- midi par le joueur. Le médecin traitant de l’ex- Usmiste lui a prescrit encore une semaine de soins, avant de pouvoir reprendre les entraî- nements en solo puis avec le groupe. Un coup dur pour le joueur et pour Geiger qui sera dans l’obligation de composer sa partition sans l’un de ses meilleurs atouts offensifs qui a une très grande influence sur le jeu de son équipe. En plus de Metref, il faudra faire sans

Djemili «Ce penalty repoussé me donne de la confiance avant d’affronter la JSK»

Vous avez dû quitter Bologhine avec le sentiment du devoir bien accompli

Nous étions tous très heureux d’avoir atteint notre objectif qui était de re-

nouer avec le succès. Nous avons su nous montrer très combatifs tout au long du match, même lorsque nous étions en

difficultés. s le début du match, vous avez été mis à contribution,

démontant tout le po- tentiel de cette équipe du RCAOn savait que cette équipe

Auteur de quatre arrêts décisifs, dont l’un sur penalty, Houari Djemili s’est affirmé comme un élément indétrônable. Le dernier rempart mouloudéen espère rééditer cette performance, pour permettre à son équipe de revenir sur le trio de tête.

qui a été brillantissimeC’est le terme qui sied à la performance de Hachoud. Le deuxième but était de toute beauté. C’est extraordinaire de pouvoir comp- ter sur un joueur comme Hachoud qui peut faire la différence à n’importe quel moment. Votre futur adversaire n’est autre que la JSK, qui est aussi dans une bonne dyna- mique. Cela promet pour le week-end pro- chain, n’est-ce pas ? Ce sera un match du haut de tableau où l’en- jeu n’est autre que cette deuxième place. Nous devons montrer les mêmes vertus de comba- tivité et de solidarité afin de poursuive sur

notre lancée. Entretien réalisé par Tarek-Che

du RCA était redoutable. Elle nous a posé énormément de problèmes tout au long de la rencontre. Mais grâce à Hachoud, nous avons pu faire la différence. Ensuite, il ne nous res- tait qu’à gérer cette avance jusqu’au coup de sifflet final. De l’avis de tous, le tournant du match a été ce penalty de Harrouche que vous avez re- poussé avec brioCertes, si Harrouche avait marqué ce but, le match aurait pu prendre une tout autre tour- nure. Je me suis dit qu’il fallait que je re- pousse ce penalty pour assommer l’adversaire. J’ai donc anticipé le côté où Har- rouche allait placer son essai. Et Dieu merci, j’ai eu la main ferme pour repousser le ballon. Un mot sur la performance de Hachoud

N° 2440 10 Lundi 21 octobre 2013 Le portier de l’ESS, Sofiane Khedhaïria, dans l’entretien
N° 2440
10
Lundi 21 octobre 2013
Le portier de l’ESS,
Sofiane Khedhaïria,
dans l’entretien qu’il
nous a accordé, nous
a expliqué pourquoi
il considère que les
chances de voir
l’ESS accaparer le
titre de champion
d’hiver restent in-
tactes. Il émet ce-
pendant une
condition, que l’état
d’esprit général qui
règne dans le club
persiste.
Tout d’abord, qu’avez-vous
ressenti au coup de sifflet
final du match face à la
JSK ?
Surtout un sentiment
de frustration et de dé-
couragement. Nous
venions juste de ne
réaliser qu’un nul to-
talement immérité
et tous nos efforts
et nos sacrifices ve-
naient d’être ré-
duits presque à
néant. C’est un
www.lebuteur.com ESS Coup par coup
www.lebuteur.com
ESS
Coup par coup

Khedhaïria «Nous aussi, Houasnia

nous a privés d’un but valable»

de nous imposer. Nous avons développé du jeu et nos at- taques étaient variées. Ce qui a manqué, c’est ce dernier geste. Il y a des raisons à cela, ce sont les absences de certains joueurs importants et cela pour di- verses raisons. Nous avons aussi manqué, il faut le dire de chance. Cela a été aussi le cas lors des derniers matchs. On pense, du côté de la JSK, que votre victoire est due à la partialité de l’arbi- trage. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ? Tout simplement que l’arbi- tre nous a privés d’un but par- faitement valable. Sur le but inscrit par Gourmi, il n’y avait pas de faute au départ de l’ac- tion. Je pense par ailleurs que plusieurs joueurs de la JSK mé- ritaient au moins d’être avertis sur certaines phases de jeu. Maintenant, ce match s’est ter- miné sur un score nul et nous devons accepter ce résultat. Est-ce que les conseils de votre entraîneur vous ont été bénéfiques ? C’est certain. Il trouve à

chaque fois les mots justes. Il nous faut aborder les prochains matchs avec un tout autre état d’esprit. Nous ne devons abso- lument pas subir. Il nous faut arriver à imposer notre jeu et renouer avec la victoire. Vous aurez à le faire dès le prochain match contre le CSC. Ce match est un derby et il a un cachet particulier. Il nous faut être à cent pour cent de nos moyens pour espérer gla- ner les trois points de cette ren- contre. Il s’agira aussi de mettre à mal un concurrent direct. Même s’il reste éloigné dans le temps, vous pensez donc que le titre de cham- pion d’hiver est jouable, c’est cela ? Absolument même si les équipes de tête se tiennent très près au classement. Aucune d’elle, et à plus forte raison l’ESS, n’a hypothéqué ses chances de remporter ce titre de champion d’hiver.

Entretien alisé par Samir B.

match que nous aurions dû ga- gner au vu des très nombreuses occasions que nous nous sommes créées et aussi suite à notre totale mainmise sur le jeu. Ce match fait maintenant partie du passé. Il a été joué et ce sont ceux qui viennent qui sont importants. Oui, mais faire match nul à l’extérieur n’est pas aussi grave que certaines dé- faites. Qu’en pensez-vous ? C’est un tout. Bien sûr, le fait de perdre des points nous a fait très mal et quoi que nous fas- sions, les choses ne s’arran- geaient pas. Bien sûr, ce match contre la JSK s’est joué chez l’adversaire mais il y avait lar- gement la place pour planter un ou deux autres buts. Nous n’avons pas réussi à le faire et cela est pour nous difficile à di- gérer. Notre adversaire a fait preuve de beaucoup de volonté et c’est pour cela que je dirais que ce résultat nul est logique. Qu’est-ce qui n’a pas mar- ché samedi passé ? C’est surtout ce manque de réussite qui nous a empêchés

Du pain sur la planche pour Lang et ses adjoints

Du pain sur la planche pour Lang et ses adjoints P our ce qui est de

P our ce qui est de l’avenir de l’équipe, Kheireddine Madoui nous dira qu’il dépendra de beau-

coup du mental des joueurs : «J’ai dit à mes joueurs que dès le prochain match, ce sera un tout nouveau championnat qui débutera pour nous et il faut faire abs- traction des rencontres disputées jusque- là. Les choses sont claires et tout le monde sait ce qu’il lui reste à faire. Il y a un cer-

tain nombre de points à engranger avant la fin de la phase aller et ce sera là notre principal objectif.»

Apporter les correctifs nécessaires

Pour ce qui est de la manière qui sera utilisée pour atteindre cet objectif, Ma- doui nous dira : «Il nous faut apporter des correctifs et débarrasser l’équipe des nom-

breux défauts qui l’ont empêché de réaliser les résultats escomptés. Il y a aussi un cer- tain état d’esprit à installer chez les joueurs qui auront à reprendre confiance en eux.» Le coach de l’ESS espère que tous ces conseils seront bénéfiques : «L’une des qualités de nos joueurs est qu’ils sont ré- ceptifs et je suis convaincu que mon mes- sage est passé

Madouni, retour probable contre les Constantinois L’attaquant sétifien Madouni fera probablement son retour à

la compétition, lors de la réception du CSC, et cela après avoir fait l’im- passe sur les quatre derniers matchs joués par son équipe. Il aura pour cela à avoir le feu vert de son méde- cin, ce qu’espère fortement Lang. «Cette longue absence m’a laissé comme un sentiment de frustration. Ma blessure est survenue au mo- ment où plusieurs de mes coéqui- piers sont aussi forfaits pour cause de blessures. Je ne ressens plus au- cune douleur et cela même en cas

d’effort intenses. Je fais les sacrifices nécessaires à l’entraînement pour re- trouver au plus vite Quand la défense retombe dans ses travers

Au cours du match qui l’a op- posé à la formation kabyle, la dé-

fense sétifienne allait, comme cela est devenu une habitude, re- tomber dans ses travers, en se contentant d’admirer le

travail préparatoire des attaquants adverses.C’est

ce qui s’est passé lors de la fameuse 90’ du match contre la JSK. Ebossé reprendra vic- torieusement un ser- vice de Ziouane pour égaliser. Heureusement pour les fans sétifiens, Aouedj et ses coéquipiers

n’étaient pas spécialement inspirés, samedi passé.

Gourmi, une

prestation

exceptionnelle

Encore une prestation exceptionnelle pour le

milieu de terrain Gourmi qui n'en finit plus de briller à Sétif. Si les Sétifiens redou- taient ce match contre la JSK, ils ont été vite rassurés par la qualité de jeu des Noir et Blanc qui ont fait le spectacle en première période.Incontes- tablement le meilleur sétifien

été Gourmi. Il a été le joueur

le plus en vue et a réussi, en- core une fois, un match de très grand niveau.

Un nul et des regrets !

Incontestablement, le nul concédé à Tizi va

laisser d’énormes séquelles, sur le plan moral, dans les rangs sétifiens. C’est tout au moins ce qui apparaît dans les propos des joueurs avec qui nous nous sommes entrete- nus. Comme à son habitude, le président Hammar a réagi

très vite et a tenu des propos qui sont loin d’être alarmistes.

a voulu trouver les mots

qu’il faut pour encourager ses joueurs à redoubler d’efforts et de ne pas céder au doute.

Le sacre passe par le titre de champion d’hiver

Les six fois où l’ESS a été sacré champion d’Al-

gérie, les Sétifiens avaient ter- miné sur la plus haute marche du podium à la fin de la phase aller. Au grand jamais, l’équipe de Sétif n’a pu décrocher la couronne nationale quand elle n’a pas pu s’octroyer le titre de champion d’hiver.

K.L.

S.B. a Il
S.B.
a
Il

Karaoui suspendu face au CSC

C ontribuant par son énorme abat- tage aux bons résultats de son équipe, Karaoui est devenu indis-

pensable dans le dispositif de Lang. Un tout petit bémol, cependant. La fougue fait qu’il se trouve tout le temps sous la menace d’un avertissement. Justement, il s’est vu brandir un carton jaune contre la JSK, soit le troisième consécutif à son actif et c’est ce qu’il lui vaut de rater le derby contre le CSC.

Il fallait jouer tous les coups à fond

Les camarades de Ziti n’ont pas cru en leurs chances, samedi passé, devant une équipe de la JSK qui était somme toute prenable. Jean-Christian Lang a adopté une tactique plutôt prudente durant une bonne partie de la pre-

mière période et la quasi-totalité de la seconde. Ce n’est que lors des vingt der- nières minutes de la première mi-temps que l’équipe de Sétif a montré des vel-

léités offensives et là, elle s’est créé de réelles occasions de scorer, comme ce tir de Karaoui qui a rasé la barre ou ce face-à-face de Touahri manqué devant Asselah. L’opportuniste Ebossé frappera

à

l’ultime minute du match et ruinera

tous les espoirs de la troupe de Lang de s’en retourner de Tizi avec une victoire. Incontestablement, les Sétifiens n’ont pas fait le match qu’il faut samedi

passé. Il leur fallait jouer tous les coups

à

trop prudents, ils l’ont payé très cher et ont encaissé au pire moment du

match un but assassin.

Khallil L.

fond et surtout oser. A vouloir être

Le rêve est permis Un sentiment de délivrance était palpable chez les joueurs de cette
Le rêve est
permis
Un sentiment de délivrance était palpable
chez les joueurs de cette équipe de Sétif quand
l’homme en noir mettra fin aux débats. L’ESS ve-
nait de réaliser un nul qui allait lui faire l’économie,
tout au moins pour quelques temps, du doute qu’au-
rait engendré une contre-performance. En plus de la
confiance et le point qu’il venait d’engranger, les Séti-
fiens ont conforté leur place de leader. Ce résultat
nul somme toute acceptable leur permettra d’ap-
préhender les matchs à venir, dont celui
contre le CSC, avec des rêves de
conquête plein la tête.ma forme»,
nous a dit Madouni.

La date de la Supercoupe reportée

L es mem-

bres du

Bureau

fédéral ont pris la décision de reporter la date de la Super-

pion en titre. Ce match pour- rait se jouer à la fin de la phase aller.

Hammar entre le marteau et l’enclume

Comme ses pairs de l’USMA et de l’USMH, Hammar a donné son accord pour que son équipe fasse l’impasse sur

la prochaine Coupe d’Afrique des clubs. Cette décision, mo- tivée par un calendrier démen- tiel, n’est que moyennement appréciée du côté de Sétif.De son côté, Boulahbib est catégo- rique. Le CSC participera aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des clubs.

S.B.

coupe qui doit op- poser le vainqueur de la Coupe d’Algérie, l’USMA, à l’ESS, le cham-

des clubs. S. B . coupe qui doit op- poser le vainqueur de la Coupe d’Algérie,
www.lebuteur.com Coup difficile USMA
www.lebuteur.com
Coup difficile
USMA

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

11
11
l’USMA en
l’USMA en

A ce rythme-là, vous jouerez le maintien !

se contentera que de jouer le maintien.

cinq points du leader

cinquième journée lorsqu’ils ont battu le

Avant d’aborder la huitième journée, l’USMA restait sur un match nul concédé à

domicile face au CSC. La rencontre d’avant- hier soir contre le MCEE au stade Messaoud- Zeggar a été donc une occasion pour se racheter et tenter de récupérer les points per- dus à Bologhine, mais en fin de compte les Rouge et Noir n’ont pas pu faire mieux qu’es- suyer une nouvelle défaite. La première à l’ex- térieur et la deuxième depuis le début de l’exercice actuel. Une défaite qui leur a été in- fligée par une formation qui n’avait pris qu’un point en trois matchs chez elle. Incapable de s’imposer là où des clubs comme la JSK ou en- core la JSS ont fait le plein, ce résultat prouve que Rolland Courbis doit revoir sa copie et au plus vite afin d’espérer remonter la pente, mais aussi que cette équipe qu’il aime, définie comme étant difficile à battre, n’a pas l’étoffe d’un futur champion ou même d’un dauphin, vu le parcours réalisé jusque-là. N’ayant pu prendre que douze points sur les vingt-qua- tre, les coéquipiers de Zemmamouche n’ont pas séduit samedi. Pire, ils n’ont rien fait pour revenir au moins avec un nul et c’est ce qui est inquiétant pour une formation dont l’objectif est de jouer la Ligue des champions en 2015. Un objectif qui sera vite revu à la baisse, si la situation ne changera pas dans les semaines à venir du moment où à ce rythme-là, l’USMA

ne

A

et… du 1 er relégable !

Cette défaite concédée à El Eulma a fait per- dre, en toute logique, des places aux Rouge et Noir qui se retrouvent du coup à la septième place du classement. Une place qui n’honore guère une équipe censée jouer les premiers rôles. A cinq points du leader, mais aussi du premier relégable, les Usmistes et avec tous les moyens qu’ils disposent doivent faire le né-

cessaire pour mettre fin à cette série de résul- tats. Eux, dont la dernière victoire remontre à

la

MCA sur le score d’un but à zéro au stade du

5-Juillet.

Courbis sous pression !

autre que ses nombreux aller-retour en France, compte revoir le match d’avant-hier avant de se réunir en tête à tête avec chacun de ses joueurs afin de leur faire sa critique. Cette initiative sera également une occasion pour lui de remobiliser ses troupes avant que les membres de la déléga- tion se rendent en fin de semaine à Chlef où les coéquipiers de Seguer affronteront l’équipe locale. Une équipe qui a été la seule à avoir gagné à l’ex- térieur en allant battre le CABBA au stade du 20- Août sur le score de trois buts à un. Affichant une belle forme, contrairement aux Usmistes, l’équipe entraînée par Ighil attend de pied ferme l’USMA. Les retrouvailles s’annoncent prometteuses

Quelle sera la réaction des Haddad ?

Que ce soit Ali ou Rebouh, les Haddad ont tou- jours soutenu juCourbis. Mais la question qui se pose à présent est de savoir si les résultats réalisés ne vont pas faire changer la donne. Pour le mo- ment, les frères Haddad n’ont pas encore réagi, après cette défaite concédée à El Eulma, mais si tout se passe comme prévu, c’est aujourd’hui ou au plus tard demain que le n°2 fera un saut à Bo- loghine. Ça sera la première fois qu’il aura l’occa- sion de parler aux membres du staff technique et aux joueurs depuis son retour du pèlerinage sa- medi. Va-t-il apporter une nouvelle fois son sou- tien à son coach ou bien tiendra-t-il un autre discours ? Telle est la question qui se pose actuel- lement.

Adel C.

N ommé à la tête du staff technique de

novembre 2012, Rolland

Courbis vit probablement la période la plus difficile depuis qu’il est en poste

depuis presque une année. En effet, le parcours que les Rouge et Noir effectuent jusque-là le met sous pression, et c’est ce qui est tout à fait normal puisque disposant d’une carte blanche, il est le premier responsable des résultats. Des résultats

qui n’ont pas été trop convaincants, en tout cas pas pour une formation dont le principal objectif est de jouer les premiers rôles. Sous contrat jusqu’au mois de juin prochain, le technicien français aura du pain sur la planche les jours à venir. Ayant sous la main un groupe composé de plusieurs éléments d’expérience ainsi que de quelques jeunes talentueux, celui qui oc- cupe en même temps le poste de consul- tant à RMC doit trouver la bonne recette pour que ses protégés réappren- nent à gagner. Une mission qui ne sera pas facile à réaliser mais qu’il doit réus- sir s’il veut que son avenir au club ne soit pas remis en cause.

Il compte se réunir en aparté avec les joueurs

Présent à la séance de décrassage, hier matin, contrairement à ses habitudes, Cour- bis, dont l’un des reproches qu’on lui a faits depuis qu’il est entraîneur de l’USMA n’est

Traité de «tournevis» par Evra, le coach de l’USMA dégaine

Courbis : «Je suis un tournevis qui peut préparer pas mal de choses»

Ménès, Jean Fernandez et Rolland Courbis. Celui-ci taille à tout va ! «J'ai la prétention de connaître ce que doit faire un arrière gauche. Evra, pour moi, est un ailier gauche moyen, qui se rap- pelle de temps en temps qu'il joue arrière gauche. Il accompagne ses adversaires sans les empêcher de centrer. Il parle de lui en disant que c'est un guerrier et il tourne le dos dès qu'il y a un tir, de peur de la prendre dans la poitrine ou sur le visage. Il n'a au- cune connaissance de son poste.»

«Depuis ce matin, Evra est devenu mon idole !»

Alliant ironie et critique ciblée, le coach de l’USMA taille l’ar- rière gauche comme pas possible. «Evra, c'est le seul arrière gauche au monde à être de temps en temps hors-jeu, c'est un exploit. Arriver à faire une carrière de défenseur avec aussi peu de qualités, sans jeu de tête, sans vitesse, sans marquage, c'est une prouesse que je salue. Depuis ce matin, c'est devenu mon idole. Je suis un parasite ? À partir du moment où le gars ne comprend pas la chance qu'il a d'être devenu millionnaire avec si peu de talent, que voulez-vous que je réponde ? »

Patrice Evra aime bien jouer avec les noms. Ainsi, Rol- land Courbis, le coach de l’USMA, a été nommé «tourne- vis» par le latéral gauche de Manchester United, dans une interview accordée ce dimanche à Téléfoot. La réaction duc coach de l’USMA ne s’est pas faite attendre : «"Une inter- view d'un footballeur qui parle à la troisième personne, qui se moque de Rama Yade, ça égaye ma journée. Moi, je n'ai pas de problème avec Evra en tant qu'homme. Je parle de l'arrière gauche. Je ne suis qu'un petit entraîneur. D'ailleurs un "tournevis" - comme il m'a nommé en faisant un jeu de mots avec mon nom - peut réparer pas mal de choses.»

«Je sais ce que doit être un arrière gauche»

Patrice Evra s’est trompé de cible parce qu’il s’est attaqué à de grosses gueules. Des mecs à la gâchette aussi fine que Lucky Luck, du style Pierre

à la gâchette aussi fine que Lucky Luck, du style Pierre Du biquotidien demain Aujourd’hui, entraînement

Du biquotidien demain

Aujourd’hui, entraînement dans la soirée La séance d’entraînement de ce lundi aura lieu en fin
Aujourd’hui,
entraînement
dans la soirée
La séance d’entraînement de ce
lundi aura lieu en fin d’après-midi. Les
coéquipiers de Farouk Chafaï devront en-
tamer la préparation de leur prochain
match de championnat, dès ce soir. Un
match qu’ils disputeront, encore une
fois, à l’extérieur, plus précisément à
Chlef où ils défieront l’ASO qui
compte le même nombre de
points que les Rouge et
Noir.

Ali Haddad se réunira avec Courbis aujourd’hui ou demain

La semaine débute doucement pour les Rouge et Noir, mais la ca- dence sera vite augmentée demain, puisque le premier responsable de la barre technique a décidé

Comme il fallait s’y attendre, Ali Haddad, le pre- mier responsable du club, a informé Rolland Cour- bis qu’il compte s’entretenir avec lui.

Cette réunion devra soir, au plus tard

de programmer deux séances. La première

de ce tête-à-tête, le président

elle aura lieu dans la matinée, tandis que la seconde se dé- roulera le soir. Si tout se passe comme prévu, il y a aura au menu de la musculation le matin, de travailler le volet technique, à

de la SSPA/USMA deman- dera des explications au coach qui sera appelé à

défendre ses choix, mais aussi expliquer ce mau- vais résultat enregistré par son équipe avant- hier. Nous reviendrons sur ce qui s’est passé lors de cette entrevue entre les

leur retour à Bologhine en fin d’après-midi.

deux hommes dans nos pro- chaines éditions.

Les joueurs ont-ils été punis ?

avoir lieu ce demain. Lors

Les membres de la délégation usmiste n’ont pas attendu longtemps, avant de prendre la route sur rentrer à Alger, à la fin du match disputé avant-hier. Après plusieurs heures de route, ce n’est que vers 1h qu’ils sont arrivés à destination. Même si le voyage a été long, les coéqui- piers du capitaine Khoualed ont été tenus au courant qu’une séance de dé- crassage était prévue hier matin. Une dé- cision qui a surpris plus d’un, surtout lorsqu’on sait que la plupart du temps, ils ont droit à une journée de repos, après chaque rencontre joué hors d’Alger. En réagissant ainsi, les membres du staff technique ont peut-être puni les joueurs à leur manière, préférant enchaîner les séances de travail plutôt que de les laisser ré- cupérer leurs forces.

Ils ont sorti leur plus mauvais match jusque-là

Pour revenir à la prestation fournie à El Eulma, il faut dire que la plupart des joueurs

alignés, pour pas dire tous, ont fourni une prestation en dessous de la moyenne. D’ail- leurs, d’après les échos qui nous sont parve- nus de cette ville, les Rouge et Noir ont réalisé face au MCEE leur plus mauvais match jusque-là. Hors sujet, les Usmistes ont cédé à la pression exercée par les protégés de Iaïche et ont fini par craquer. Dépassés, même après l’ouverture du score, ils n’ont pas pu inquiéter leur adversaire du jour, c’est dire qu’ils ne pouvaient pas espérer meilleur scé- nario.

Ils étaient tous présents au décrassage

Les joueurs de l’USMA, même s’ils sont rentrés chez eux à une heure tardive de la

nuit, étaient tous présents à Bologhine, le lendemain de la défaite concédée à El Eulma face à l’équipe locale. Même ceux qui n’ont pas été convoqués ont effectué quelques exercices programmés par les membres du

staff technique.

A. C.

Condoléances

Suite au décès de deux supporters du CRB survenu, hier, dans un tragique accident de la route, alors qu’ils se rendaient à Béjaïa pour assister à la rencontre de leur club, la direction de la SSPA/USMA, à sa tête le prési- dent Haddad, présente, en cette douloureuse circons- tance, ses sincères condoléances aux familles des deux défunts, à la direction et aux supporters du CR Belouiz- dad et les assure de sa profonde compassion. Puisse Dieu Le Tout Puissant accorder aux deux dé- funts Sa Sainte Miséricorde et les accueillir en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

«A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.» Félicitations Le foyer de notre confrère Hamouche
«A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.» Félicitations Le foyer de notre confrère Hamouche

Félicitations

Le foyer de notre confrère Hamouche Benslimane a été égayé par la nais- sance d’un joli poupon a qui on a donné le beau prénom de Amir. En cette occasion, toutes nos féli- citations aux parents et longue vie au petit.

on a donné le beau prénom de Amir. En cette occasion, toutes nos féli- citations aux
12
12

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

www.lebuteur.com Coup raté JSMB
www.lebuteur.com
Coup raté
JSMB
Lundi 21 octobre 2013 www.lebuteur.com Coup raté JSMB Rien ne va plus à Béjaïa ! C

Rien ne va plus à Béjaïa !

C omme il fallait

s’y attendre, la JSMB a, une nouvelle fois, essuyé une

contre-performance à l’ex- térieur, une défaite, une de plus, qui complique davan- tage la mission des Béjaouis en ce début de saison. De- meurant sur une série de mauvais résultats depuis la première journée, d’aucuns pensaient que la JSMB allait subir l’affront à Lavigerie. Pourtant l’espoir était grand et l’optimisme était au ren- dez-vous avant cette em- poignade, mais comme toujours, le manque de réa- lisme et surtout d’efficacité a, une nouvelle fois, fait dé- faut aux Béjaouis qui ont vu leurs offensives stoppées par un duo défensif adverse très solide. Pour une équipe qui aspire à se maintenir le plus vite possible, le bilan est maigre et même catas- trophique. Il faut dire que pour ce déplacement à El Harrach, côté

JSMB, on avait prévu de

rentrer à la maison avec au

moins le point de nul, sinon mieux.

Les coéquipiers de Zafour ont été incapables d’assurer Dans ce match, certains joueurs ont montré leurs li- mites. Loin de nous l'idée de vouloir enterrer ce jeune groupe, mais une brève halte s'impose pour un constat sur ce qui a été fait jusque-là. L’entraîneur sor- tant avait fait savoir que si ça ne tenait qu'à lui, il au- rait recruté d’autres élé- ments de valeur. Pour lui, la capacité de certains joueurs était limitée et la suite des évènements lui a donné rai- son. Il faut savoir que les responsables de la JSMB n'ont pas ciblé les postes à pourvoir par rapport aux déficiences de l'équipe. Et cela se voyait lors de chaque match sur le terrain. Les défenseurs ont péché par un placement

approximatif, laissant beau-

coup d’espaces aux atta-

quants adverses, tant les Chehaïma, Agoune, Laribi

et les autres étaient souvent

dépassés. Les hommes du milieu, eux, avaient des problèmes à se positionner dans un schéma tactique

qui paraissait obscur et les Neyati et Laribi ou Bouk- macha, appelés à soutenir

la charnière centrale

avaient du mal à concilier entre la couverture et la construction, sans parler de l’attaque qui ne veut plus se réveiller de son sommeil profond.

Djabour a-t-il raison d’ouvrir le jeu ?

A la fin du match, le coach-

adjoint, Bechouche en l’oc-

currence, nous a fait savoir que la JSMB est la première équipe qui s’est déplacée à

El Harrach pour jouer le

jeu et l’attaque aussi. Ce dernier affirme que cette si-

tuation a permis à son équipe

notamment à ses attaquants

à l’image d’Amada et Bou-

mechra, de trouver les es- paces et les brèches pour

prendre de vitesse les dé- fenseurs de la JSMB et ins- crire trois buts dans ce match. On comprend par ses dires que c’est plutôt la JSMB qui a facilité la tâche

aux joueurs de l’USMH qui ont dominé la rencontre de

bout en bout. Certes, le coach de la JSMB n’avait pas trop le choix, notam-

ment en seconde période. Il

a essayé de jouer le tout

pour le tout afin d’égaliser au moins, mais cela a coûté encore deux autres buts à son équipe.

Oublier les lacunes et penser plutôt au derby Désormais le compte à re- bours est bien enclenché du

côté de Béjaïa, à J-5 du match prochain contre le MOB pour le compte de la 9e journée de Ligue 1, les Béjaouis doivent im-

Les joueurs ont regagné Béjaïa par route Au travail dès aujourd’hui Les Béjaouis ont quitté
Les
joueurs ont
regagné Béjaïa par
route
Au
travail dès aujourd’hui
Les Béjaouis ont quitté Alger à 18h pour rejoin-
dre la ville de Béjaïa par route. Il fallait donc pas
moins de cinq heures avant d’arriver à leur des-
tination finale à 23h. Les joueurs étaient
épuisés de ce voyage harassant surtout
après une défaite amère qui leur est
restée en travers de la
gorge.
Après la dernière rencontre qu’a livrée son
équipe samedi dernier face à l’USMH, le
coach béjaoui a accordé une journée de
repos, soit hier, pour ses capés afin de récu-
pérer des efforts fournis lors de ce match
raté et surtout du voyage. Toutefois les gars
de Yemma Gouraya reprendront ce matin
comme d’habitude à 10h au stade de l’Unité ma-
ghrébine afin d’entamer la préparation pour le
derby prévu ce vendredi contre le Mou-
loudia de Béjaïa.
derby prévu ce vendredi contre le Mou- loudia de Béjaïa. Le match sera retransmis en direct

Le match sera retransmis en direct Vu l’importance de ce match, l’ENTV a décidé donc de le retransmettre en direct sur ces deux chaînes A3 et Tama- zight. Une occasion donc pour les supporters des deux équipes, qui n’auront pas la chance d’accéder au stade le jour du match, de suivre ce match en direct sur le petit écran.

Chehaïma suspendu face au MOB Apparemment, le staff technique de la JSMB n’aura jamais l’occasion de reconduire la même équipe au moins deux fois de suite, car après les défections connues face à l’USMH, la JSMB sera privée encore d’un autre élément face au Mouloudia de Béjaïa, cette semaine. Il s’agit donc de Chehaïma qui a reçu un carton rouge avant-hier face l’USMH. Ainsi ce dernier risque même de rater le match d’après face à la JSS pour le compte de la 10e journée. Coulibaly pour le remplacer Moussa Coulibaly qui a joué dans l’axe face à l’USMH, oc- cupera un autre poste face au MOB, vendredi prochain. En effet, le défenseur malien de la JSMB sera appelé à rempla- cer Ahmed Chehaïma sur le côté droit de la défense. Me- barakou qui a joué aussi dans la récupération lors du dernier match retrouvera son poste de prédilection cette semaine et composera la charnière centrale comme d’habi- tude avec le capitaine Zafour. S.A.

pérativement mettre de

côté le dernier revers. Certes, hier à l’entraîne- ment, l’heure était au bilan de la dernière rencontre qui doit être mise aux ou- bliettes mais l’équipe doit entamer sa préparation pour ce match. Un match important qui intervient malheureusement après une défaite amère pour les Béjaouis, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Vert et Rouge auraient cer- tainement préféré un autre

adversaire que le Moulou- dia de Béjaïa pour digérer cette contre-performance et pour avoir la chance de re- nouer avec le succès. Mais les gars de Yemma Gouraya ne pourront pas l’éviter et seront contraints de jouer ce match et essayer de réali- ser une première victoire. Les Béjaouis se retrouvent au pied du mur et devront cravacher dur pour réussir leur pari, vendredi pro- chain.

S.A.

La préparation du derby loin de Béjaïa Afin de fuir la pression qui est montée
La
préparation du derby
loin de Béjaïa
Afin de fuir la pression qui est montée d’un
cran, à quelques journées seulement du derby bé-
jaoui face au MOB prévu ce vendredi au stade de
l’Unité-maghrébine, la direction béjaouie, en collabora-
tion avec le staff technique, a décidé de délocaliser les
entraînements loin de la ville de Béjaïa. La direction du
club veut donc mettre les joueurs dans de très
bonnes conditions, loin de la tension, afin qu’ils
puissent aborder ce match important
avec leurs meilleurs atouts.

La défense en chute libre

A vant-hier aussi, la

prestation des dé-

fenseurs a été en

deçà de la moyenne autori- sée, notamment l’axe qui commence à inquiéter sé- rieusement le staff tech- nique qui nous a dit que plusieurs erreurs défen- sives ont été commises du- rant cette rencontre. Sur le second penalty, par exem- ple, Boumechra n’a fait qu’exploiter le moment d’inattention des défen- seurs qui étaient très avan- cés avant de bénéficier d’un penalty après une belle contre-attaque bien orches- trée par Hendou qui a mis à profit les boulevards ou- verts par le manque d’orga-

nisation de défenseurs qui à force d’être désorientée n’ont pas pu arrêter ce contre. Cela prouve que la défense se cherche encore depuis le début de saison où beaucoup d’erreurs ont été commises par ce com- partiment qui commence à inquiéter plus d’un dans l’entourage béjaoui.

L’attaque toujours en berne Depuis le début de l’exer- cice actuel, la formation de la JSMB n’a pas montré grand-chose au niveau de l’attaque. En deçà de sa va- leur, le compartiment of- fensif n’a pas eu le rendement souhaité. Mal-

gré la bonne volonté des attaquants, l’artillerie bé- jaouie n’a pas été en me- sure de créer un équilibre avec le reste des comparti- ments, certains imputent cet situation au fait que l’ef- fectif est dépourvu d’élé- ments efficaces. D’autres affirment que les change- ments fréquents y sont pour beaucoup. Mais les spécialistes diront que le rendement laisse à désirer. Ainsi, il est temps que cette ligne se réveille pour se mettre au service de l’équipe et des autres sec- teurs, qui en ont grand be- soin.

S.A.

et des autres sec- teurs, qui en ont grand be- soin. S.A. JSMB-MOB, vendredi à 17h45

JSMB-MOB,

vendredi à 17h45

La JSMB qui a joué sa dernière rencontre en déplacement, recevra le MOB cette semaine pour le compte de la 9e journée dans un match derby. Contrairement à la dernière rencontre qu’a jouée la JSMB à 15h, le match face au Mouloudia de Béjaïa est déjà pro- grammé pour ce vendredi à 17h45.

Béjaïa est déjà pro- grammé pour ce vendredi à 17h45. Les changements de Djabour n’ont pas
Les changements de Djabour n’ont pas été judicieux Afin de donner un autre visage à
Les changements de Djabour
n’ont pas été judicieux
Afin de donner
un autre visage à
son équipe, l’en-
traîneur de la
JSMB n’a pas hé-
sité à faire
quelques change-
ments et d’autres
conversions de
certains de ses
joueurs face aux
Harrachis. Malheureusement pour lui,
ces changements n’ont pas porté leurs
fruits. Même si l’équipe s’est créé
quelques occasions de scorer, que les
joueurs ont manquées, la manière n’y
était pas. La stratégie de jeu prônée par
Djabour, le choix des joueurs et les
changements opérés ne pouvaient en
aucun cas permettre aux coéquipiers
de Bangoura de gagner ce match. L’ad-
dition aurait même pu être plus lourde
n’était le jeune Kacem qui a sauvé son
équipe d’une raclée. Ainsi, tout le
monde est unanime à dire que l’échec
était tactique aussi.
Mebarakou milieu
récupérateur, l’étrange choix
du coach !
En l’absence de
Laribi, toujours
en convales-
cence après sa
blessure à la
cuisse, le coach
Djabour a dé-
cidé donc de
faire appel au
jeune axial bé-
jaoui, Zidane Meba-
rakou, qui n’a pas vraiment l’habitude
de jouer dans ce poste. En tout cas,
c’est ce que nous a fait savoir le joueur
qui n’a jamais eu l’occasion de jouer
dans ce même poste. Même si le club
possède un véritable récupérateur, à
savoir Nassim Boukmacha, Djabour
lui a préféré quand même Mebarakou
qui n’a pas vraiment brillé, comme
d’habitude. Quoique cela a été logique
du moment que ce dernier n’a pas vrai-
ment l’habitude d’évoluer dans ce
poste. Un choix qui semblait vraiment
étrange du moment que Boukmacha
était quand même apte à jouer.
Bangoura et Mebarki n’ont pas
eu le rendement escompté
Bien que ce soit toute l’équipe de la
JSMB qui est passée à côté, il y a deux
joueurs qui ont manqué complètement
leur match aussi, notamment en at-
taque, il s’agit des deux avants-centres,
Bangoura et Mebarki. Djabour comp-
tait beaucoup sur eux, mais ils ont
déçu plus d’un. Tout le monde aura at-
tendu que ce compartiment retrouve
l’efficacité, notamment avec l’incorpo-
ration de ce duo avant-hier. Or, le
spectre de l’inefficacité semble se pour-
suivre encore.
La mise à l’écart de Bouziani
et Belgharbi suscite beaucoup
d’interrogations
Lors du match de la dernière journée
face à l’USMH, le nouveau coach bé-
jaoui n’a pas jugé utile de convoquer
les deux joueurs, Khaled Bouziani et
Belgharbi Abdelwahid, qui étaient
souvent présents, soit dans les dix-huit
ou bien dans le onze. Cela dit, c’est la
première fois depuis le début de saison
que cela arrive à l’ex-duo de l’ES Mos-
taganem. Bien qu’au sein du club on
explique cette mise à l’écart par des
choix purement tactiques du staff
technique, certains supporters ne l’ont
pas cru, du moment que les spécula-
tions vont bon train. S.A.
www.lebuteur.com MOB Coup de chance
www.lebuteur.com
MOB
Coup de chance

N° 2440

Lundi 21 octobre 2013

13
13
Et de deux pour Rehal ! En étant l’auteur de la seule réalisation de son
Et de deux
pour Rehal !
En étant l’auteur de la
seule réalisation de son
équipe face au CRB samedi
dernier dans le cadre du
match comptant pour la 8e
journée du championnat,
voilà que l’attaquant Rehal
vient de marquer son
deuxième but de la saison
après celui inscrit face au
MCE Eulma lors de la 7 e jour-
née. Ainsi, il est devenu le bu-
teur de l’équipe et de ce fait un
élément indispensable dans la
bande à Amrani.
Nemdil toujours
convalescent
Ayant contracté une blessure
inattendue lors du stage effectué
à Tipaza la semaine dernière, l’at-
taquant Nemdil est toujours
convalescent. De ce fait, il n’est pas
encore fixé sur la date de son re-
tour à la compétition officielle,
alors que son équipe a besoin de
ses services. Il devra attendre les ré-
sultats des analyses pour voir plus
clair.
Le retour gagnant
de Berrefane
Le portier Mourad Berrefane a ef-
fectué un retour gagnant avant-hier
samedi à l’occasion de la rencontre
face au CR Belouizdad où il a fait un
arrêt exceptionnel alors qu’on jouait les
dernières minutes de la partie lorsqu’il
fait renvoyé un tir de Hanifi en corner.
Une parade qui a donné plus de motiva-
tion à ses joueurs pour aller chercher ces
trois points de la victoire et par la même
se motiver davantage pour les matches à
venir.
L es Crabes du MO Béjaïa n’ont pas raté
l’occasion de la réception de la forma-
tion de R Belouizdad pour le compte de
la 8 e journée du championnat pour ar-
Deuxième victoire
pour les Crabes
En s’imposant contre les Belouizdadis,
les Crabes, qui ont été confrontés à une
mauvaise série, viennent d’arracher leur
deuxième victoire de la saison après celle de
CRB Aïn Fekroun il y a de cela plus de deux
semaines. Les Béjaouis comptent dans leur
escarcelle sept points avec deux succès et un
nul concédé devant la JS Saoura lors de la
deuxième journée du championnat.
racher une belle victoire et surtout de se moti-
ver pour la suite du parcours en s’imposante
1-0 sur une réalisation de Rehal à un quart
d’heure de la fin de la partie. Un succès qui
vient au bon moment dans la mesure où il a
permis aux poulains du coach Amrani de se
ressaisir de leur dernière défaite concédée à
Oran face au MC Oran. Soumis à une grosse
pression suite à une série de mauvais résul-
tats, les camarades de Berrefane ont bien
réagi sur le terrain en dominant leurs ad-
versaire. Ils pu se créer de nombreuses oc-
casions et l’une d’elle a fait mouche à la 73’
grâce à Rehal qui profite d’une passe lumi-
neuse de son camarade Akrour pour met-
tre la balle au fond des filets de fort belle
manière. Ce qui a permis à son équipe
d’empocher trois précieux points qui se-
ront importants pour la suite du par-
Reprise aujourd’hui à
cours.
18h30
Appelée à disputer un match important ce
vendredi face à la JSM Béjaïa dans le cadre du
derby de la Soummam, les Béjaouis reprendront
le chemin des entraînements aujourd’hui lundi à
partir de 18h30 au stade de l’Unité Maghré-
bine afin de se bien préparer pour la
suite du parcours et réussir un autre
bon résultat. Le coach Amrani aura
ainsi à apporter quelques correctifs
sur la composante et combler les la-
cunes constatées afin d’enchaîner
par un autre succès et par la
même remonter dans le classe-
ment.
Amrani
Yugurtha A.
A la fin de la rencontre qui a opposé
le MOB au CRB et qui a vu les Béjaouis
l’emporter 1-0, le coach Amrani a tenu
à afficher sa grande joie après ce succès
salvateur qui a permis à son équipe
d’amorcer encore
le déclic
devant
une
Professionnalisme,
dites-vous ?
Au moment où la corporation à Béjaïa s’attendait à
l’installation d’un nouveau chargé de communication
pour mieux diffuser l’information officielle du club et per-
mettre aux journalistes d’éviter la spéculation, voilà que la
nouvelle direction du MO Béjaïa n’a pas trouvé mieux que
d’interdire aux joueurs de faire des déclarations à la presse
sans aucune raison. En effet, certains joueurs que nous
avons sollicités pour des interviews se sont excusés poli-
ment en déclarant que les dirigeants leur ont interdit de
s’adresser à la presse où ils risquent une amende de dix mil-
lions de centimes. Une pratique que nous avons cru révolue
mais qui est encore monnaie courante chez certains diri-
geants des clubs pour faire cacher la vérité aux supporters
et aux lecteurs. Pourtant, la presse est vue comme un par-
tenaire, dans les pays qui se respectent, pas comme un
ennemi, comme cela se passe en Algérie. A l’heure du
professionnalisme, on continue d’interdire aux joueurs
de faire des déclarations à la presse. Professionnalisme,
dites-vous !
Y.A.
Une victoire qui vient au bon moment
Une victoire
qui vient au
bon moment

Le rendement du groupe en nette amélioration

au bon moment Le rendement du groupe en nette amélioration amical respectivement face à la sélection

amical respectivement face à la sélection nationale militaire et le RCA ont été une motivation de plus pour les poulains de Amrani qui ont été à la hau- teur des attentes en arrachant une belle victoire fort méritée qui sera d’un grand apport pour la suite du parcours avec notamment le rendez-vous de ce week-end contre la JSMB dans le cadre du derby de la Soummam. Une certitude, le coach a injecté du sang neuf au sein du groupe en atten- dant de confirmer cela lors des deux prochains matches à domicile devant notamment la JSMB et l’ESS.

Maintenant, il faut confirmer !

Personne n’ignore que le succès de samedi der- nier face à la formation de CR Belouizdad est d’une extrême importance pour la bande à Am- rani étant donné que cela a permis aux Béjaouis de reprendre confiance et se motiver pour la suite de la compétition, à commencer par le prochain match face à la JSMB où une victoire demeure im- pérative pour quitter la zone des turbulences et remonter dans le classement.

Yugurtha A

Contrairement aux précédentes rencontres, les changements apportés au niveau de la barre tech- nique avec l’engagement du coach Abdelkader Amrani à la place de Mourad Rahmouni semblent avoir donné ses résultats dans la mesure où nous avons constaté que le rendement du groupe s’est beaucoup amélioré où les joueurs ont fourni une belle prestation en dominant toute la partie et en se créant beaucoup d’occasions. Les Béjaouis au- raient pu s’imposer avec plus d’un but si les occa- sions créées avaient été bien exploitées par les attaquants. Cela dit, cette amélioration sur le plan du rendement semble satisfaire le coach Amrani en attendant d’apporter encore d’autres réglages sur le groupe au courant de cette semaine.

Le stage de Tipaza a donné ses fruits

Ayant décidé de se préparer à Tipaza durant une semaine, le stage effectué par Akrour et ses camarades a donné ses fruits dans la mesure où les Béjaouis ont été les auteurs d’une belle presta- tion. D’ailleurs, les deux victoires arrachées en

«Unsuccèssalvateur»

grosse cylindrée et surtout de se motiver pour la suite du parcours. «Je remercie les joueurs qui ont été à la hauteur» D’emblée, le patron de la barre technique

«On doit engranger le maximum de points pour pouvoir sortir de cette mauvaise situation» A une question sur le prochain match face à la formation de la JSM Béjaïa dans le cadre du derby de la Soummam, Amrani reconnaît : «Tous les matches restant sont importants dans la mesure où nous sommes appelés à faire le plein et récolter le maxi- mum de points qui nous permettront de sor- tir de cette mauvaise situation, car on n’a pas le droit à l’erreur puisqu’on est mal classés.» «Les supporters ont été d’un grand apport» Amrani a reconnu que la présence des supporters a été d’un grand apport pour les joueurs : «Je ne vous cache pas que les sup- porters nous ont beaucoup aidés dans ce match puisqu’ils ont soutenu les joueurs du- rant toute la rencontre et cela les a poussés à fournir beaucoup d’efforts pour arracher les trois points de la victoire.» «On tâchera de combler les lacunes» Enfin, estimant qu’il reste encore quelques lacunes à combler, le coach bé- jaoui dira : «Nous allons profiter durant la semaine pour apporter d’autres correctifs sur la composante afin d’être encore mieux à l’avenir et réussir d’autres bons résultats. Certes, on a constaté des améliorations, mais il y a encore des lacunes à combler et on va travailler davantage pour que nous soyons à la hauteur des attentes et réaliser les objectifs

tracés.» Propos recueillis par Yugurtha A.

du MOB dira à propos du succès de son équipe en déclarant : «Je tiens d’abord à re- mercier les joueurs qui ont été à la hauteur en livrant une belle prestation sur le terrain. D’ailleurs, on s’est procuré de nombreuses oc- casions notamment en première période où nous avions l’occasion d’inscrire beaucoup de buts. Malgré cela, on a continué à croire en nos capacités avant de marquer ce but li- bérateur dans les ultimes minutes de la partie et qui nous a permis d’empocher trois précieux points qui seront d’une