Вы находитесь на странице: 1из 53

‘La Bourse du livre’ dans la ville de Yaoundé

Une analyse de l’offre informelle de livres scolaires dans la ville de


Yaoundé.
Sommaire

RESUME MANAGERIAL

I- LE CONTEXTE

II- LE PROBLEME

III- LES OBJECTIFS

IV- LES BESOINS EN INFORMATION

V- METHODOLOGIE

VI- ECHANTILLONNAGE

VII- OUTILS DE COLLECTE DE DONNEES

VIII- TIMING ET ORGANISATION

IX- PRINCIPALES CONCLUSIONS

X- ANALYSE DES DONNEES

XI- RECOMMANDATIONS

2
XII- STRATEGIES ET PLANS D’ACTION

XIII- LIMITES

XIV- SOURCES ET REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

ANNEXES

3
Résumé managérial

Objectifs Informations
-Connaître les motivations d’achat -la vente des livres scolaires d’occasion à
des Parents d’élèves par rapport aux Yaoundé est une activité saisonnière.
livres scolaires d’occasion à Yaoundé -le choix des lieux d’achat par les parents
en 2008. est d’une certaine manière influencé par la
- Evaluer le degré de satisfaction des présence des enfants.
parents d’élèves par rapport aux livres -le revenu ne justifie pas la raison d’achat
scolaires d’occasion à Yaoundé en (prix bas…).
2008. -les hommes sont plus sensibles aux
Problème variations de prix que les femmes qui, elles,
Observer le comportement du marché s’intéressent plus au local.
des livres scolaires d’occasion afin de -le revenu est significatif du mode
savoir s’il est porteur ou pas pour que d’acquisition des livres scolaires
TEJE BIZ puisse s’implanter. d’occasion.
-les bourses du livre et les « librairies du
Méthode utilisée poteau » se retrouvent majoritairement dans
-Etude documentaire (Internet…) les quartiers populaires
-Eude qualitative (entretien libres,…) -les parents acquièrent régulièrement les
-Etude quantitative (questionnaire, tris livres scolaires d’occasion appartiennent
à plat, tris croisés, graphiques, A toutes les catégories socio- professionnel
SPHINX) les.
-les « librairies du poteau » jouissent
Echantillon d’une plus grande notoriété que les bourses.
Constitué de 200 personnes. Stratégies
-communication institutionnelle
-couverture totale du marché
-stratégie d’alignement par rapport à la
concurrence

4
Plan d’action
-Octroi des bourses
-journées portes ouvertes
-spots audio
-ouverture des agences dans les quartiers
populaires

I. Contexte

Le thème de cette étude est le marché des livres scolaires d’occasion. En effet, le
groupe sud-africain TEJE BIZ spécialisé dans la vente des livres d’occasion a fait part au
cabinet d’étude Cellule Conseil son envie d’implanter une centrale d’achat en Afrique
centrale en général et au Cameroun en particulier.
Les livres d’occasion sont des livres déjà utilisés et qui sont revendus (à une autre
personne) à moindre coût. Le marché de ces livres, qui est l’ensemble des opérations de vente,

5
d’achat et d’échange des livres scolaires d’occasion, est surtout l’apanage des bourses du livre
et de « librairies du poteau ».

II. Problème

Le problème est de savoir si le marché des livres scolaires d’occasion pour parents d’élèves au
Cameroun en 2008 est porteur pour permettre à l’entreprise TEJE BIZ d’implanter une
centrale d’achat de ces livres en Afrique centrale en commençant par le Cameroun.

III. Objectifs généraux et spécifiques

* Savoir quelles sont les motivations des parents d’élèves par rapport aux produits et
services qu’offre le marché des livres scolaires d’occasion à Yaoundé en 2008.

Le marché considéré est celui des livres scolaires d’occasion pour parents d’élèves à
Yaoundé en 2008.

-déterminer les produits et services ou services qui intéressent les parents d’élèves
Sur ce marché en 2008.
- Savoir combien de produits ou de services achètent les parents d’élèves dans le marché
des livres scolaires d’occasion à Yaoundé en 2008.
- Savoir où les parents d’élèves vont s’approvisionner
- Savoir à quelle fréquence ils y vont.
- Savoir avec qui ils y vont.
- Evaluer combien les parents peuvent y dépenser pour un service ou un produit.
-Identifier quel est le profil des parents consommateurs des livres scolaires d’occasion à
Yaoundé en 2008.
- Evaluer l’intervalle de revenu auquel les parents qui s’y approvisionnent régulièrement
appartiennent.

* Evaluer le degré de satisfaction des parents dans le marché des livres scolaires d’occasion
à Yaoundé en 2008.
Le marché considéré est celui des livres scolaires d’occasion à Yaoundé en 2008.

6
- Déterminer ce qui les satisfait et ce qui ne les satisfait pas sur le dit marché.
- Déterminer ce qui entretien leur fidélité à ce marché.
- Savoir ce qu’ils aimeraient voire changer dans ce marché.
- Evaluer leur sensibilité par rapport au prix.

IV. Besoins en information

Les types d’informations permettant de répondre aux objectifs généraux et spécifiques


et les formes d’études requises sont classés dans le tableau ci-dessous :

Objectifs Sous – Type Forme d’étude


objectifs d’informations
Document Qualitative Quantitative
aire
Savoir quelles - Savoir Fréquence X
sont les combien de d’achat des
motivations des produits ou parents et en
parents d’élèves services quelle quantité
par rapport aux achètent les
produits et parents
services qu’offre d’élèves
le marché des dans le
livres scolaires maximum
d’occasion à des livres
Yaoundé en 2008 d’occasion

Savoir où Connaître les X X


les parents lieux
d’élèves d’approvisionne
vont ment
s’approvisio
nner

7
Savoir Les jours et les X X
quand est ce heures
que les d’approvisionne
parents ment
s’approvisio
nnent.
Identifier ce -Savoir quel X X X
que les type de livres
parents scolaires ils
achètent en achètent ? X X
plus de ce -En quelle
qu’on y période ? X
propose -Pourquoi ?

V. Méthodologie

Pour atteindre les objectifs qui ont été fixés, on a jugé important de mener des études
documentaires (Internet, documents venant de la CAAP), des études qualitatives et des études
quantitatives à travers l’élaboration de questionnaires qu’on a administré aux parents d’élèves
qui achètent régulièrement les livres scolaires d’occasion.
Pour le traitement des données recueillies, l’utilisations des graphiques tirés de l’analyse des
données obtenues après l’administration des questionnaires, des verbatim, des photos, le
comptage des termes et expressions récurrents, des tris à plat, tris croisés et analyses de
liaison (Khi-2) se présente comme incontournable. Le principal outil d’analyse des données et
le logiciel SPHINX.

8
VI. Echantillonnage

Base de sondage

Une base de sondage est l’ensemble des personnes à interroger selon des critères bien précis.
Dans le cadre de l’étude, il fallait remplir les critères suivants :
-être habitant de Yaoundé
-être parent d’élèves
-acheter régulièrement des livres scolaires d’occasion

Taille de l’échantillon

Deux cents (2OO) parents d’élèves ont été choisis comme répondant. il ont été interrogés
dans la ville de Yaoundé en fonction des critères cités ci-dessus et aussi en raison des
contraintes financières, de l’indisponibilité de notre cible et du temps qui a été imparti.

Méthode de l’échantillonnage

Pour établir l’échantillon, la méthode des quotas qui est une méthode extrêmement répandue
en marketing à cause de son faible coût des recherches, de sa représentativité en pourcentage
à des caractéristiques qui ont été jugé comme déterminants a été employée. Elle apparaît
quasi-fiable car certains instituts arrivent à déterminer des intervalles de confiance dessus.

9
VII. Outils de collecte de données

Dans le cadre de l’étude documentaire, les outils de collecte de données employés sont les
médias (Internet) et les documents administratifs.
Dans le cadre de l’étude qualitative, les outils de collecte de données sont les
entretiens libres et l’observation.
Dans le cadre de l’étude quantitative, l’outil de collecte de données c’est le
questionnaire et l’outil d’analyse c’est le logiciel SPHINX ;

VIII. Timing et organisation


1) Chronogramme

Le plan de travail était organisé comme suit afin d’éviter les surprises et les aléas :

05/10 06/10 07/10 … … 10/10 … … 13/10 … … 16/10 17/10


Brief +
Répartition de +
L’équipe
d’intervention
Etude +
documentaire
Etude qualitative +
Synthèse des +
études
documentaires et
qualitatives
Projet d’étude ; +
contexte,
objectifs…
Et élaboration du
questionnaire
Validation, du +

10
questionnaire et
test.
Administration + + + +
du questionnaire
Dépouillement + +
Du questionnaire
et analyse
Analyse des +
données et
conclusion
Rédaction du + +
rapport final et
recommandations
Aléa +

2) Equipe d’intervention

NOMS POSTES FONCTIONS COMPETENCES


KAMDEM T. Chef de projet -planifier, Bonne maîtrise des
Ludovic coordonner techniques
superviser managériales, un an
- Evaluer, contrôler d’expérience sur les
le études de marché,
travail dans son bon niveau
ensemble intellectuel, bonne
-définir les tâches santé physique,
-préparer le rapport dynamisme
final
YAMBA GAELLE Chargé des -Planifier les - Amour poussé pour
recherches recherches et orienter les recherches, la

11
les collègues sur les lecture, adepte
sources d’Internet, de la
d’informations. bibliothèque, très
cultivée

YANKAM Stéphane Chef terrain -planifier les - dynamique, bonne


mouvements sur le santé physique, a
terrain. grandi à Yaoundé,
-Définir les tâches de bonne maîtrise de la
ses collaborateurs sur ville, a effectué un
le terrain stage dans un cabinet
-superviser, contrôler d’étude de marché
et évaluer le travail pendant les vacances
terrain.
-Dresser le bilan des
travaux effectués sur
le terrain à partir des
comptes rendus de
ses assistants.
Les autres : Assistants terrain Chargé de la collecte -Savoir écouter,
MBOE des données sur le bonne tenue
NGASSA terrain au près de la vestimentaire,
NSENGUET cible ressource et de vaillants, souriants,
les faire remonter dynamiques.
chez le chef terrain.
TCHOUTA Corinne Chef analyste -chargé de la - Bac C bonne
planification des maîtrise des
tâches analytiques et statistiques
du l’organisation, du - Très posée, bonne
contrôle des travaux maîtrise de l’analyse
dans ce secteurs. des chiffres.

12
Les autres : Assistant analystes Chargé de l’analyse - Très posés
MBOE des données - bac C ou D maîtrise
NGASSA recueillies à l’aide des mathématiques et
NSENGUET des questionnaires des statistiques
sous le contrôle du - dynamiques
chef analyste.

3) Déploiement sur le terrain

Le travail sur le terrain a débuté le 08/10/08 par l’élaboration du questionnaire qui a


été testé ce même jour et validé le 09/10/08. Le chef terrain YANKAM S., sous la supervision
de son chef de projet KAMDEM L., a planifié les mouvements sur le terrain, en définissant
les tâches de ses collaborateurs, en créant une parfaite communication entre les enquêteurs
dans le but de savoir si les objectifs sont remplis d’un côté comme de l’autre. Le déploiement
sur le terrain s’est effectué de la manière suivante : les assistants terrain à savoir MBOE L. ;
NSENGUET M. ; NGASSA W. sont allés respectivement au marché MVOG-MBI,
MOKOLO, ESSOS, CITE-VERTE afin de recueillir le maximum de données à partir des
questionnaires. L’administration des questionnaires s’est déroulée du 10/10/08 au 13/10/08
mais pas sans embûches lesquelles auraient pu freiner notre travail.
Comme difficultés rencontrées sur le terrain il y a eu l’incompréhension des répondants sur
les questions 10, 11et leur réticence à l’égard de la question 16 parlant du revenu.
L’indisponibilité des répondants a été aussi l’un des problèmes, cela a causé l’annulation de
04 questionnaires (…) et la reformulation d’une question (n°10). Le 14/10/08 le chef de
terrain a dressé le bilan des travaux effectués sur le terrain à partir des comptes rendus de ses
assistants. Il est cependant bon à noter que les objectifs ont pu être atteint dans les temps.

13
IX. Principales conclusions : résultats de l’analyse.

1) Résultat de l’étude documentaire

De cette étude il ressort que le marché des livres d’occasion pour parents d’élèves bénéficie
de l’attention de toutes les couches sociales. Sur ce marché, sont proposés des services
(l’échange de livres déjà utilisés, et/ou recyclés) et des produits (la vente des livres) par tous
les acteurs (les vendeurs du « poteau », les parents, les bourses de livre…). Ce marché est
entretenu par les moyens financiers très limités des parents, mais il n’est en forte activité
qu’en période de rentrée scolaire. Ces informations proviennent du site www.afriquenligne.fr
et du rapport de l’exposé des inspecteurs pédagogiques de l’enseignement secondaire et
perspectives pour l’année 2008- 2009 fourni par Messieurs SOH Jean-Philippe et Benjamin
NKWANUI, inspecteurs pédagogiques nationaux détachés à la Cellule d’Appui des Actions
Pédagogiques.

.2) Résultat de l’étude qualitative

De cette étude, il en ressort plusieurs données obtenues grâce à l’utilisation des techniques
individuelles et d’observation. Pour ce qui est des techniques individuelles, les différents
entretiens avec les vendeurs et les stagiaires des bourses du livre et des « librairies du poteau »
nous permis de déterminer les types et les catégories de livres vendus dans les différents lieux
d’achat et les raisons multiples qui amènent les parents d’élèves à aller vers ces lieux et la
provenance du stock de vieux livres. Il a été également recueilli au cours d’un entretien avec
Mlle Suzanne NGO EONE qu’ «en principe pour acheter un livre d’occasion, on réduit le
prix de son équivalent neuf de 30%. Mais qu’en réalité, ce n’est pas toujours le cas. »
De notre entretien avec Mr TCHAMI Berthollet du service études du ministère du commerce,
il en ressort que la vente des livres d’occasion aux parents est une activité illicite c'est-à-dire
qu’il n’a pas de réglementation régissant cette activité. Aucune étude n’a jamais été faites sur
cette activité par ce que « Le problème n’a jamais été soulevé… » affirme Mr TCHAMI. Il

14
ajoute : « il suffit que les libraires qui eux agissent dans la légalité s’insurge contre cette
activité pour que le Ministère du Commerce mette fin à cette anarchie… ».
Par les techniques d’observation, il a été constaté que les bourses du livre se trouvent pour la
plupart à proximité des marchés tandis que les « librairies du poteau » s’entassent en bordure
de route. Observé également que les livres sont classés en catégories : catégorie A constituée
de livres neufs, catégorie B les livres déjà utilisés mais encore en bon état et enfin la catégorie
C, les livres recyclés, les photocopies…etc.

3) Résultat de l’étude quantitative

Tris croisés liés aux motivations des parents d’élèves par rapport aux produits et
services qu’offre le marché des livres scolaires d’occasion :

Tableau 1 : raisons et revenus

Tableau 2 : mode et revenu

15
b
Tris croisés liés à la satisfaction des parents d’élèves par rapport aux produits et services du
marché du livre scolaire d’occasion :

Tableau 3 : typologie des livres et problèmes

16
Tatleau4 : problèmes et quartiers

Tris à plat liés aux motivations des parents d’élèves par rapport aux produits et services du
marché du livre d’occasion

Tableau5 : typologie des livres

17
Source : La Cellule Conseil
Tableau6 : mode d’achat

Source : La Cellule Conseil

Tableau7: raisons d’achat

18
Source : La Cellule conseil

Tableau8 : lieu d’achat

Source : La Cellule Conseil


Tableau9 : accompagnement des acheteurs des livres d’occasion

19
Source : La Cellule Conseil
Tableau10 : période d’achat

Source : La Cellule Conseil


Tris à plat liés à la satisfaction des parents d’élèves par rapport aux produits et services du
marché du livre d’occasion

Tableau11 : prix

20
Source : La Cellule Conseil

Tableau12 : problème

21
Source : La Cellule Conseil

Tableau13 : améliorations

Source : la Cellule Conseil

22
4) Plan d’analyse

Types d’analyse

Il serait bon à noter tout d’abord que toutes les analyses seront effectuées sur le logiciel
SPHINX.
Les données recueillies à partir du questionnaire seront traitées dans un premier temps à partir
des tris à plat ( 15 tableaux pour 15 questions) effectués sur l’ensemble des questions et en
particulier sur les questions directement liées à nos objectifs. Ensuite, des tris croisés seront
employés entre les questions liées aux objectifs et celles liées au profil sociodémographique.
Enfin le khi-2 permettra d’évaluer le lien de dépendance entre les variables croisées

Objectifs de l’analyse

L’analyse menée dans la suite de ce travail permettra à La Cellule Conseil de :

 Savoir quelles sont les motivations des parents d’élèves par rapport aux
produits et services qu’offre le marc é des livres scolaires d’occasion à
YAOUNDE en 2008
 Evaluer le degré de satisfaction des consommateurs des produits et
services proposés sur le marché des livres scolaires d’occasion à
YAOUNDE en 2008

23
Objectifs par rapport à chaque outil utilisé

Le tri à plat permettra de déterminer les mouvements du marché dans chaque question
abordée mais l’on attardera principalement sur celles relatives aux objectifs de notre
étude c’est-à-dire les motivations et le degré de satisfaction.
Le tri croisé, il s’effectuera en 10 croisements :
• Le croisement de la question n°3 (à quelle période achetez vous généralement
les livres d’occasion scolaires?) avec la question n°16(quel est votre revenu
mensuel?) nous permettra d’évaluer la fréquence d’achat .
• Lhe croisement des questions n°7(avec qui vous rendez vous le plus souvent
dans ces points de vente ?) et n° 6(où achetez vous vos livres scolaires
d’occasion le plus souvent ?) permettra d’identifier l’influence sur les
comportements d’achat.
• Le croisement des questions n°8(quel type de livres scolaires d’occasion
achetez vous?) et n°6(où achetez vous vos livres scolaires d’occasion le plus
souvent ?). Ce croisement permettra de déterminer les raisons d’achat.
• Le croisement des questions n°12(dans les lieux où vous achetez régulièrement
les livres que souhaiteriez vous voir changer?) et n°14 afin d’identifier les
préférences des parents.
• Le croisement des questions n°8(quel est le type de livres achetez-vous ?) et
n°16(quel est votre revenu) permettra de déterminer les types de produits qui
intéressent les parents d’élèves.
• Le croisement des questions n°9(quel est le principal mode par lequel vous
obtenez les livres le plus souvent ?) et n°16(quel est votre revenu ?) permettra
d’identifier les lieux d’approvisionnement des parents d’élèves
• Le croisement des questions n°6(où achetez vous vos livres d’occasion le plus
souvent ?) et n°13(quel quartier habitez vous ?).
• Le croisement des questions n°14(quel est votre sexe ?) et n°6(où achetez vous
vos livres scolaires d’occasion le plus souvent ?).
• Le croisement des questions n°12 (dans les lieux où vous achetez
régulièrement vos livres que souhaiteriez vous voir changer?) et n°6 (où
achetez vous vos livres scolaires d’occasion le plus souvent?).

24
• Le croisement des questions 16(quel est votre revenu mensuel) et 5( quelle est
la principale raison qui vous pousse à achetez les livres scolaires d’occasion)

X. Analyse des données

Les tableaux statistiques montrent que les parents d’élèves ont différentes périodes
auxquelles ils achètent les livres scolaires d’occasion dont les principales sont :
-la rentée scolaire (90,4%)
-les vacances (3%)
De plus, le croisement entre la variable période d’achat et la variable revenu montre
qu’il y’a une forte liaison d’après le Khi2 qui est de 27,59 avec un intervalle de confiance de
88%.
On aurait pu négliger cette information compte tenu du fait qu’elle a un intervalle de
confiance inférieur à 95%. Mais étant donné que l’étude qualitative montre combien l’achat
des livres scolaires est une lourde charge pour les parents faute de moyens financiers et qu’ils
ne perçoivent la liste définitive des livres au programme qu’à l’approche de la rentrée
scolaire. Cette activité serait donc essentiellement saisonnière.

Les parents d’élèves s’approvisionnent beaucoup plus au « poteau » (62,9%) que dans
les bourses du livre (29,9%) et dans les librairies. Et à 63,5 %, ils se rendraient plus seuls
qu’avec leurs enfants.
En croisant dans un premier temps l’accompagnement et le lieu, on obtient un Khi-2
de 24,48 et un intervalle de confiance de 94,26%. Il y a donc un fort lien entre les deux
variables. Ceci pourrait donc expliquer le fait que quand les parents sont seuls, ils achètent
plus au poteau que dans les bourses.
En croisant ensuite le type de livres et le lieu, la valeur du Khi-2 est de 50,42 et un
intervalle de confiance de 99,99%. Cette forte liaison démontre clairement les raisons qui
amènent les parents à acheter en bourse qu’au poteau. Cela pourrait être le fait de la sécurité,
de la qualité des livres et des infrastructures qui caractérisent les bourses du livre.
De ces deux croisements, il en ressort que le choix des lieux d’achat des parents serait
d’une certaine manière influencé par la présence des enfants

25
La principale raison qui pousse les parents à acheter les livres d’occasion est le prix
bas (80,2 %).
Cette affirmation ressort de l’étude qualitative et est appuyée par l’étude quantitative.
En effet, 80,2% des parents d’élèves achètent les livres d’occasion à cause du moindre coût.
Ceci aurait pu s’expliquer par le faible revenu et les nombreuses charges auxquelles font face
les parents d’élèves. Ce pendant, le tableau croisé revenu et raison donne un Khi-2 de 27,10 et
taux de fiabilité de 70,4%, ce qui traduit une faible liaison entre les deux variables. Il serait
donc difficile voire impossible de justifier la raison par le revenu.

Le tri à plat de la variable raison montre que très peu de personne à 0,3 % achète les
livres scolaires d’occasions par curiosité.
Cela pourrait s’expliquer par la grande notoriété dont jouit le « poteau » auprès de
parents d’élèves.

Le local et le prix sont les principaux domaines sur lesquels les consommateurs
aimeraient voire des améliorations : local 23,4% prix (29,1%. Par ailleurs, en croisant la
variable amélioration et la variable sexe, la valeur du Khi-2 est de 19,42 et le taux de fidélité
est de 94,60% .Ce croisement montre que les hommes sont plus tirés vers le prix tandis que le
homme vers le local. Donc, les hommes seraient plus sensibles aux variations de prix que les
femmes qui elle s’intéressent plus au local.

Les points de vente sont caractérisés par les différents modes d’achat qu’ils proposent
aux consommateurs : achat (49,7%) échange (50,3%).
Le croisement des variables mode et revenu donne un Khi-2 de 9,61 et un taux de
fiabilité de 95,25%. La réalité qui en ressort est la forte dépendance existante entre les deux
variables. Le mode d’acquisition des livres d’occasion pourrait donc se justifier par le revu.
Aussi, l’étude qualitative a permis de savoir que certains parents d’élèves préfèrent
échanger les livres au lieu de les acheter ceci par souci financier. De ce fait, le revenu est
significatif dans le choix du mode d’achat.

On constate, d’après l’étude qualitative que les bourses du livres et le poteau se


retrouvent majoritairement à proximité des marchés (Mvog-Mbi ;Mokolo ; Biyem-assi Cité
verte).

26
Le croisement des variables lieu et quartier donne un Khi-2 de 42,78 et un taux de
fiabilité de 93,88%.
Ceci nous montre la forte dépendance qui existe entre les deux variables. Vient
appuyer notre affirmation le tri à plat de la variable quartier qui, elle, nous montre que 29,4%
de bourses du livre et du poteau se trouve à Yaoundé VI et 25,9% à Yaoundé IV. Les bourses
du livre et le poteau se regroupent majoritairement dans les quartiers populaires de Yaoundé.

Les tableaux statistiques montrent que les principaux livres scolaires d’occasion
généralement achetés par les parents d’élèves sont les livres utilisés et réutilisés par les élèves
(65%) et les livres neufs (35%).
En croisant la variable type de livres et la variable revenu, on obtient un khi-2 de 28,21
et un taux de fiabilité de 99,96% ce qui explique une forte liaison entre celles-ci. On constate
aussi que la majorité des personnes qui achètent des livres neufs se trouvent dans la tranche de
revenu [75000 et plus [, ceux qui achètent les livres recyclés se trouvent dans la tranche de
revenu [25000-50000[et on retrouve une répartition presque égale des différentes tranches de
revenu des personnes achetant les livres utilisés et réutilisés avec une légère hausse des
personnes ayant un revenu de 75000 et plus. Ceci pourrait s’expliquer par le fait qu’ils sont
confrontés à des contraintes financières dues aux multiples charges qui sont les leurs.
Les parents choisiraient donc les livres neufs, utilisés et réutilisés ou recyclés en
fonction de leurs revenus et de leurs contraintes financières.

L’analyse de l’étude qualitative a permis de constater que le lieu le plus fréquenté en


ce qui concerne le marché des livres scolaires d’occasion. En effet, 62,9% du marché est
dominé par le poteau.
En croisant les variables âge et lieu, on obtient un Khi-2 d’une valeur de 31,54 et d’un
taux de fiabilité de 95,16%. Il serait donc possible ici de souligner l’influence de l’âge sur le
lieu d’achat. Les parents âgés de 35 à 45 ans (tranche d’âge sensible) fréquentent plus le
poteau.
Ici on constate que les parents aimeraient qu’à l’avenir on effectue certaines
améliorations dans les différents points de vente des livres d’occasion parmi lesquelles
l’amélioration de l’état des livres (41,6%) et du prix (38,6%).
Le croisement entre la variable améliorations et la variable lieu d’achat donne un khi-2 de
142,87 et un taux de fiabilité de 99,99% ce qui explique la très forte liaison entre les variables

27
et une assurance à 99,99% de la fiabilité des informations. Aussi, il en ressort de l’étude
qualitative que de nombreux problèmes rencontrés par les élèves à cause des livres d’occasion
sont dus au mauvais état des livres. C’est dans cet optique que les parents d’élèves qui
achètent les livres au poteau (62,9%) aimeraient qu’on améliore l’état des livres scolaires
d’occasion afin d’accroître les chances de succès de leurs enfants.

XI. Recommandations

Les produits et les prix proposés sur ce marché sont déjà connus par les
consommateurs qui ne sont plus curieux de savoir ce que vous leurs proposé comme produit,
ou prix.
En effet, sur 200 personnes interrogées sur les lieux de vente, une seule personne y
était par curiosité, 80,2% y vont motivées par les prix bas, les parents attendent aussi bien
voire les prix baisser que le l’amélioration du local.
Il est donc recommandé à tout promoteur de ce secteur de faire en plus de la
communication commerciale une communication institutionnelle de proximité. Ceci pourrait
aussi se justifier par le besoin de voir les prix toujours bas et un meilleur local. Pour donner de
plus de valeur à son produit, il serait bon pour lui de jouer sur le

La vente des livres scolaire d’occasion prend de l’ampleur en période de rentrée


scolaire. En effet, sur 200 personnes 178 achètent les livres à la rentrée scolaire et 6 pendant
les vacances.
Il est donc conseillé à tout promoteur désirant intégrer ce secteur de s’implanter
pendant les vacances pour prendre du pas et se positionner en période de rentrée scolaire.

La principale raison pour laquelle les parents s’orientent vers ce secteur c’est pour les
prix bas qui y sont pratiqués. Les hommes contrairement aux femmes son plus sensibles au
prix.
Selon les données statistiques, 158 parents sur 200 sont motivés par les prix bras.
Les hommes sont sensibles au prix tandis que les femmes sont sensibles à la qualité des lieux.

28
La majorité des parents sont près à payer au plus 1000fcfa de différence en plus par rapport à
la librairie pour l’acquisition des livres neufs au poteau.
Il serait recommandé à tout promoteur désirant intégrer le secteur des livres scolaires
d’occasion de fixer le prix des livres neufs à une différence d’au moins 1000fcfa rapport à la
libraire. Il est impératif de mentionner que la qualité des locaux est un fort avantage
concurrentiel étant donné que les femmes.

XII. Stratégies commerciales et plans d’action

Stratégie de communication
Stratégies de communication institutionnelle
Il est recommandé à tout promoteur désirant intégrer le secteur des livres scolaires d’occasion
de faire une campagne de communication institutionnelle.
Pour son implantation, elle doit se dérouler des vacances jusqu’à la fin de la fin de la rentrée
scolaire (30 novembre).

Stratégie de communication commerciale


Tout

Stratégie de distribution
Stratégie de couverture
A tout promoteur qui aimerait intégrer ce secteur ou qui s’y trouverait déjà, il est fortement
recommandé de créer des agences dans les quartiers populaires de la ville de Yaoundé telle
que Mokolo, Essos, Mvog-Mbi, Biyem-Assi, Cité- verte.

Stratégie générique

A tout promoteur qui aimerait intégrer ce secteur ou qui s’y trouverait déjà, d’adopter une
stratégie d’alignement par rapport à la concurrence et ceci dans tous les champs du marketing.

29
Plans d’action

Pour tout promoteur, la stratégie communicationnelle comportera :


-le mécénat qui consistera à octroyer des bourses aux établissements scolaires situés à
proximité des différentes agences
-les journées portes ouvertes qui auront pour but de faire visiter aux parents les locaux de
l’entreprise
-les spots audio afin de faire une communication de masse et de toucher une cible plus
importante.
Pour ce qui est de la couverture totale du marché, il s’agira d’ouvrir des agences dans les
quartiers populaires de YAOUNDE.

XIII. Limites

Il est question dans cette partie du rapport de faire part des différents auxquels la Cellule
conseil a fait face et qui justifieraient les insuffisances du dit rapport.
De prime abord, il faudrait noter l’indisponibilité de certaines informations au niveau du
Ministère du Commerce et de l’Enseignement secondaire. En effet, le secteur des livres
d’occasion étant encore informel, ils n’ont véritablement aucune information sur ce secteur.

En suite, il faudrait mentionner la réticence des parents d’élèves, voire leurs mauvaise
foi à répondre aux questions portant sur leurs âge ou leurs revenu. Ce qui ne fausse certes pas
les statistiques obtenues mais ne les rend pas à 100% fiables.
En fin il faut signaler que la répartition de la population en fonction du revenu que l’on aurait
pu trouver à L’INS (institut nationale des statistiques) aurait précisé certains aspects de cette
étude telle que la conclusion proposée au niveau du lien existant entre la raison d’achat et le
revenu

De manière pratique, après le croisement entre les variables raison d’achat et revenu, si on
avait eu la covariance, cela aurait permis de déterminer si elles évolues dans le même sens ou
pas. Ceci permettrait donc d’affirmer avec certitude que si les parents se dirigent au poteau
pour les bas pris, c’est principalement à cause de leur revenu

30
XIV. Sources et références bibliographiques

- Internet : www .afriquenligne.fr


- Rapport de l’exposé des inspecteurs pédagogiques de l’enseignement secondaire et
perspectives pour l’année 2008-2009 fourni par messieurs SOH Jean Philippe et
NKWANUI Benjamin, inspecteurs pédagogiques nationaux détachés à la Cellule d’Appui des
Actions Pédagogiques.
- Le Mercator
- Monsieur SOH
- Monsieur NKWANUI
- Monsieur TCHAMI
- Mademoiselle NGO EONE
- les vendeurs des bourses du livre L’EDUCATEUR, LA REFERENCE, LE SAVOIR, LA
REUSSITE.
- les vendeurs des « librairies du poteau »
- les parents d’élèves
- la Cellule Conseil

31
Annexes

Accompagnement et problèmes

Source : Cellule conseil

32
Accompagnement et sexe

Source : Cellule conseil

33
Lieu d’achat et problèmes

Source : Cellule Conseil

34
Type de livres et accompagnement

35
Source : Cellule Conseil

Quartier et lieu d’achat

36
Source : Cellule Conseil

Raison de lieu ou revenu

37
Source : Cellule Conseil

38
Revenu et type de livres

Source : Cellule Conseil

39
Type de livres et problèmes

Source : Cellule Conseil

40
Accompagnement et lieu d’achat

41
Source : Cellule conseil

Amélioration et lieu d’achat

42
Sources : Cellule conseil

43
TRIS A PLAT

statut

Source cellule conseil

Habitude

Source cellule conseil

44
Source cellule conseil

Raison

Source cellule conseil

Lieu d’achat

Source cellule conseil

45
Accompagnement

Source cellule conseil

Typologie des livres

Source cellule conseil

Raison de lieu

46
Source cellule conseil

Prix

Source cellule conseil

47
Problème

Source cellule conseil

Amélioration

48
Source cellule conseil

Quartier

Source cellule conseil

49
Sexe

Source cellule conseil

Age

Source cellule conseil

Revenu

50
Source cellule conseil

Habitude

Source cellule conseil

51
VERBATIM

Mon fils c’est pour le moins


cher

Messieurs, le Ministère du
Commerce reconnait cette
activité comme étant illicite
mais jusqu’ici il ne se
prononce pas à ce sujet étant
donné que les librairies qui
eux pratiquent dans la licéité
ne se sont pas encore
prononcées sur ce sujet

Nous vendons les livres


déjà utilisés. A la
rentrée nous ne
manquons jamais des
livres secondaires parce
que nous les plaçons au
premier plan

52
53

Оценить