Вы находитесь на странице: 1из 24
JSK : fin de mission pour Lang SANDJAK : «Prêt à prendre le poste» Le

JSK : fin de mission pour Lang

JSK : fin de mission pour Lang SANDJAK : «Prêt à prendre le poste» Le quotidien

SANDJAK :

«Prêt à prendre le poste»

Le quotidien 100 % foot JJ --1133 Dimanche 1 e r novembre 2009 N° 2307
Le quotidien 100 % foot
JJ --1133
Dimanche
1
e
r
novembre
2009
2307
prix
20
DA
FRANCE
1.6
EURO
-
ISSN
1111

LE GRAND DÉRAPAGE DE SAMIR ZAHER

«Assiégez l'hôtel des Algériens !»

Il afficheuneformeéblouissante GAOUAOUI : «JE NE CRAINS RIEN»
Il afficheuneformeéblouissante
GAOUAOUI :
«JE NE
CRAINS
RIEN»
LARBI : «Faites-lui confiance»
LARBI :
«Faites-lui
confiance»

BOUGHERRA :

«Ziani est un battant, il sera là» «Je ne quitterai pas les Rangers»

MEGHNI : «Le 14, on ira au Mondial»

pas les Rangers» MEGHNI : «Le 14, on ira au Mondial» WAT 2-MCA1 C'est la marche

WAT 2-MCA1

C'est la marche arrière

Alain Michel :

«Il ne faut pas douter»

USMA1-USMB0

Dziri je t'aime, Dziri je t'adore…

USMA1-USMB0 Dziri je t'aime, Dziri je t'adore…

MCO2-USMH1

Benomar : «On leur aoffert

2cadeaux»

JSMB2-NAHD1

Biskri

démissionnaire

MCO2-USMH1 Benomar : «On leur aoffert 2cadeaux» JSMB2-NAHD1 Biskri démissionnaire CRB Le Chabab réanimé

CRB Le Chabab réanimé

MCO2-USMH1 Benomar : «On leur aoffert 2cadeaux» JSMB2-NAHD1 Biskri démissionnaire CRB Le Chabab réanimé
2 Compétition édition du dimanche 1 er novembre 2009
2
Compétition
édition du dimanche
1 er novembre 2009
IL RÉINTÉGRERA LE GROUPE LUNDI OU MARDI Meghni : «Le 14, on emmènera l’Algérie au
IL RÉINTÉGRERA LE GROUPE LUNDI OU MARDI
Meghni : «Le 14, on emmènera
l’Algérie au Mondial»
Entretien réalisé par
Saïd Fellak
Comme nous l’avions
rapporté dans notre
édition d’hier, le milieu
de terrain des Verts,
Mourad Meghni, a
repris jeudi dernier les
entraînements en solo.
Afin d’éviter une
éventuelle complication
de sa blessure, le
sociétaire de La Lazio a
préféré suivre un
entraînement léger,
basé essentiellement
sur du footing et des
étirements, avant
d’intégrer le groupe
lundi ou mardi.
Confiant, le sociétaire
de la SS Lazio tient à
rassurer les Algériens
qu’il sera bel et bien
présent lors du décisif
Egypte-Algérie du 14
novembre et qu’il fera
en sorte de mener
l’Algérie vers le
Mondial.
Ceci dit, j’espère vraiment
qu’ils pourront se rétablir
d’ici la rencontre face à
l’Egypte et qu’ils soient
bien prêts pour cette diffici-
le partie.
Zaher à ses
compatriotes
- Cette cascade de blessu-
res qui touche les joueurs
de l’EN depuis quelques
jours ne vous inquiète-t-
elle pas ?
«Encerclez
l’hôtel et
perturbez
-
C’est sûr que les blessu-
les Algériens»
complication à ma blessure.
échéances à venir.
ne sais pas si cela s’avérera
res pour un joueur de foot
restent toujours embêtantes,
mais il faut accepter la
chose et savoir aller de l’a-
vant. Bougherra et Ziani
sont des éléments impor-
tants de notre sélection, ça
on ne pourra pas le nier,
mais ça reste qu’il y aura
toujours des joueurs qui
pourront les remplacer s’ils
devaient déclarer malheu-
reusement forfaits face à
l’Egypte. On a un groupe
bien soudé qui renferme des
- Vous vous entraînez en
solo, c’est ça ?
-
Suivez-vous
un
pro-
gramme d’entraînement
-
Tout
à
fait.
spécifique ?
suffisant pour que je prenne
part à une telle rencontre de
coupe d’Europe. J’en discu-
joueurs de talent, et nul
n’est indispensable.
- Vous pouvez rassurer
Actuellement, je m’entraîne
en solo, en attendant de
réintégrer le groupe d’ici
peu. Mes coéquipiers sont à
l’heure actuelle en plein
regroupement, afin de pré-
parer le match de champ-
ionnat face à Sienne, prévu
pour demain après-midi.
J’aurai bien aimé jouer cette
partie, mais le destin en a
voulu autrement. Je dois me
contenter de m’entraîner et
essayer de retrouver le plus
rapidement possible ma
forme en prévision des
-
Non, je ne suis pas un
les Algériens que vous
programme particulier.
Comme je vous l’ai dit, je
cours en solo en attendant
de retrouver mes coéqui-
piers de La Lazio, peut-être
ce lundi ou bien mardi.
terai avec mon coach et on
verra.
- Tout comme vous, deux
autres joueurs de la
sélection souffrent de
blessures, à savoir
Bougherra et Ziani. Les
concernant, vous serez
prêt pour cette rencontre
face aux Pharaons ?
FIDÈLE à sa réputation de
fauteur de troubles, Samir
Zaher le président de la FEF a
continué sa campagne visant
un mauvais accueil le jour de
l’arrivée des Algériens au
Caire. Il avait déjà montré son
mécontentement vis-à-vis du
lancement de l’opération «Une
fleur pour chaque Algérien», et
il a continué hier ses attaques
en suppliant ses compatriotes
de tout faire pour perturber la
sélection algérienne dès son
arrivée au Caire. «Allez à l’hô-
tel, faites du bruit, chantez et
dansez jusqu’au matin, suppor-
tez dans le stade de toutes les
façons que vous voudrez
comme ils nous ont fait à l’al-
ler, évitez juste de lancer des
-
Ce que je peux leur dire,
c’est que même si je ne serai
pas au top de ma forme face
- Vous avez repris les
entraînements jeudi der-
nier. Comment s’est
effectuée cette reprise ?
-
Pensez-vous être prêt
à l’Egypte, je serai néan-
pour la rencontre de
l’Europa League prévue
ce jeudi face à Villareal ?
aviez-vous eus au télé-
phone pour avoir de
leurs nouvelles ?
- Oui, j’ai su qu’ils ont
moins bien en mesure de
tenir 90 minutes et de mener
l’Algérie vers le Mondial.
- En effet, j’ai commencé
à courir avant-hier (Ndlr,
entretien réalisé hier après-
midi). Je débute tout douce-
ment, afin d’éviter toute
-
A vrai dire, je ne sais pas
trop. D’ici ce match, j’au-
rais dans les jambes deux à
trois séances d’entraîne-
ments avec le groupe et je
contracté eux aussi des bles-
sures, mais je n’ai pas pu les
avoir au téléphone, pour la
simple raison que je n’ai pas
leurs numéros de portable.
On est conscients de ce qui
nous attend, et si Dieu le
veut, on sera bien au ren-
dez-vous le 14 novembre.
S. F.
projectiles en direction du ter-
rain, pour éviter les sanctions
de la FIFA, j’ai besoin de
80 000 soldats dans les gra-
dins qui feront trembler la terre
sous les pieds des Algériens, je
ne veux aucune campagne ni
initiative, je veux juste que
l’Egypte gagne », a-t-il déclaré
avec conviction.
S. M. A.
IL A ÉTÉ MENTIONNÉ SUR LA
FEUILLE DE MATCH
ESS/ASO POUR INSULTE
APRÈS AVOIR RÉUSSI À MUSELER SUAREZ…
Chaouchi
risque gros
LAÏFAOUI : «Aboutrika et Zidan
ne m’impressionnent pas»
Entretien réalisé par
Amirouche Boudjedou
Il fera partie des joueurs convoqués
par Saâdane pour le match Algérie-
Egypte. Abdelkader Laïfaoui est
appelé à remplacer Bougherra, qui,
malgré les soins intensifs qu’il a
reçus à Saint-Rafaël, demeure
toujours incertain face aux
Pharaons.
vite. Madjid est une pièce maîtresse
dans notre équipe. Le malheur des
uns fait le bonheur des autres. Mais
dans ce cas, c’est différent. On a
besoin de tous nos atouts le 14
novembre.
Cela prouve que nous avons
une bonne équipe.
-
-
Discutez-vous
du
match
Algérie-Egypte ?
-
On essaye de ne pas trop y pen-
ser. Il y a assez de pression comme
-
Suivez-vous les nouvelles de ce
joueur ?
ça. En parler ne nous servira à rien,
on sait ce qui nous attend, on sait ce
-
Oui, bien sûr, comme tous les
Algériens, et j’espère qu’il sera
rétabli le jour J.
qu’on a à faire et c’est le plus
important.
nous intéresse, c’est le match, c’est
la qualification, tout ce qui se dit
autour de ce rendez-vous ne nous
-
On dit que les joueurs locaux
intéresse pas. Il faut rester concen-
-
Etes-vous
prêt
pour
ce
-
Saâdane vous a rappelé pour
match ?
ressentent cette pression plus
que les pros. Etes-vous d’ac-
trés sur notre sujet et ne pas prêter
attention à la presse égyptienne.
OUTRE Nabil Hemani expulsé
pour insultes, nous avons appris
que l’arbitre de la rencontre
ESS-ASO Bouali a également
mentionné sur la feuille du
match un autre joueur sétifien
pour la même raison. Il s’agit
du portier Faouzi Chaouchi qui
risque, nous dit-on, d’être lour-
dement sanctionné. En tout cas
une chose est sûre, le duo en
question ne sera pas de la partie
mardi prochain pour le derby
des Hauts Plateaux en attendant
le verdict de la commission de
discipline de la ligue nationale
de football.
le match du 14, vous êtes sur-
pris ?
-
Bien sûr que je le suis. Surtout
cord ?
- Votre mission, vous les défen-
que je traverse une très belle pério-
-
C’est évident. Les Algériens qui
seurs, sera très difficile face à
-
Et pourquoi le serais-je ? Je
vais peut-être vous surprendre,
mais je m’y attendais. J’avais un
pressentiment que j’allais être
convoqué pour ce match. Je ne sais
pas pourquoi, mais j’étais presque
sûr d’être du voyage au Caire.
de. Je suis au top de ma forme, et si
jamais Saâdane me fait confiance
en Egypte, je tâcherai de ne pas le
vivent ici ne parlent que de ce
match, la presse en parle chaque
jour, il n’y a pas un jour qui passe
sans penser, ne serait-ce qu’une
des attaquants comme
Aboutrika, Motâab et Zidan…
-
Ecoutez, ces noms que vous
décevoir.
-
On vous sent enthousiaste…
minute, à cette rencontre. J’estime
-
Oui, je le suis. Et je suis sûr que
tous les joueurs de l’EN le sont.
Même avant la blessure de
Bougherra ?
-
Après tout, c’est une qualification
pour le Mondial qui est en jeu. Et
- On vous sent sûr de vous…
-
Oui, même avant cela. Je pense
tous les joueurs algériens veulent y
participer. Alors quand à savoir si je
que les Egyptiens, qui comptent
plus de joueurs locaux dans leur
effectif, en souffrent aussi plus que
nous. Surtout que le match se
déroulera chez eux.
venez de citer ne m’impressionnent
pas. J’ai réussi à museler Luis
Suarez, le buteur de l’Ajax et de
l’Uruguay, alors Abou Trika et les
autres ne me font pas peur.
-
Je pense que tous les joueurs de
que ma convocation n’à rien à voir
avec la blessure de Madjid.
-
En parlant de l’Egypte, que
l’EN le sont. On est leaders avec
suis motivé et enthousiaste, je
pensez-vous des dires et des écrits
-
Mais vous avez plus de chance
réponds oui.
des journalistes égyptiens ?
trois points d’avance. On est les
favoris et la pression sera sur eux.
de jouer ?
-
Vous êtes 4 joueurs ententis-
-
J’espère qu’il se rétablira très
tes, ça doit vous faire plaisir…
- Je ne sais pas ce qu’ils racontent
et je ne veux pas le savoir. Ce qui
A. B.
F. R.
3 Compétition édition du dimanche 1 er novembre 2009 DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE EN FRANCE
3
Compétition
édition du dimanche
1 er novembre 2009
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE EN FRANCE : ASMA H. A.
Dans cette deuxième partie de
l’interview que Madjid
Bougherra nous a accordée en
France dans son hôtel, il évoque
le match face aux Egyptiens le
14 novembre estimant que ça
serait une grosse erreur de se
cantonner en défense. Le
défenseur du club champion
d’Ecosse affirme aussi qu’il ne
jouera pas la rencontre de Ligue
des champions mercredi, mais il
précise qu’il finira la saison aux
Glasgow Rangers. Entretien.
tat de Roumanie.
- Revenons à l’équipe nationale,
nières prestations et vous avez bien
vu que les résultats étaient là.
d’abord, personne ne nous voyait
écarter le Sénégal au premier tour,
et là, on surprend tout le monde,
puisque nous ne sommes
qu’à un point ou une
défaite par un but d’écart
du Mondial. Rendez-vous compte
de l’exploit que vous avez réalisé
jusque-là ?
- Après le match nul 0 à 0 à Kigali
face au Rwanda, vous étiez tous
abattus, car vous estimiez que
vous aviez raté la victoire. A
quelques jours du match face aux
Egyptiens, ne regrettez-vous pas
ces deux points perdus ?
- Vous savez dans le football, la
pire des choses, c’est d’avoir des reg-
- Et bien, notre force c’est tout
notre groupe, car tous les joueurs se
battent et se donnent à 200% sur le
terrain et c’est ce qui explique notre
première place actuelle. Maintenant
pour ce qui est de la rencontre de
- Depuis votre blessure, les
l’Egypte, la chose est simple : avec
Glasgow Rangers encaissent
beaucoup de buts, et Walter
Smith ne cesse de déclarer que
sans vous, sa défense perd tous ses
repères, ce discours doit vous
faire certainement très plaisir ?
ou sans moi, nous irons au Caire pour
jouer notre jeu, et Incha Allah, ça va
bien se passer. Je dirai aussi que
comme lors du match aller, je suis cer-
tain que cette confrontation sera très
fair-play et que tout se passera bien
sur le terrain ou même en dehors. En
tout cas, pour notre part, on donnera
tout ce qu’on a dans le ventre pour
arracher cette qualification.
rets. On peut refaire le match 50
millions de fois, on n’y changera
absolument rien, c’est le mektoub.
On verra bien qu’est-ce que le Bon
Dieu aura décidé : est-ce que ça sera
nous ou est-ce que ça sera
l’Egypte qui passe-
ra ? On ne le
saura que le 14
novembre.
- Ces derniers jours au niveau de
- J’aurais aimé que ça se passe
mieux pour mes coéquipiers, mais
bon, il est clair que ça me fait super
plaisir, même si j’avoue que je suis
assez gêné d’entendre ce genre de
compliments, car je pars du principe
- Juste après la rencontre du
votre club des Glasgow Rangers,
une information dit que votre
club rencontre de grands soucis
financiers, et qu’à cet effet, vous
seriez certainement transféré au
prochain mercato, vu que vous
êtes l’un des joueurs les plus chers
du club. Le confirmez-vous ?
qu’il faut toujours penser à l’équipe. Il
Rwanda, vous nous aviez déclaré
que deux buts dans un match de
- Mon discours n’a pas changé par
faut savoir aussi que si
football, ça va très vite…
rapport à la saison dernière, à savoir
ça
ne marche
pas très
que je reste à Glasgow et que je fini-
rai la saison au sein de ce club…
fort
«C’est sûr, je
pour
- Malgré les problèmes finan-
ciers du club ?
nous
- Oui, bien sûr, une
rencontre de foot-
ball, c’est 90’et
deux buts ça
peut aller
- Personnellement, je suis très bien
finirai la saison aux
a u
cours
de ces
Glasgow Rangers»
très vite. En
fait, il fau-
dra tout sim-
aux Rangers et je suis certain qu’ils
trouveront un investisseur, et les
choses s’arrangeront. Comme je
derniè-
plement jouer
semai-
qu’on peut à n’importe quel moment
du jeu faire la différence avec la qua-
lité des joueurs dont nous disposons,
et cela au niveau de tous les compar-
timents du jeu. Tout ce que je souhai-
te, c’est qu’on soit tous présents et que
nous puissions récupérer à temps pour
cette rencontre. Après, sur le terrain,
ne vous inquiétez pas.
fait qu’on dispose de six jours pour
préparer cette rencontre, alors que les
Egyptiens auront deux semaines ne
change absolument rien du tout pour
une rencontre aussi capitale. C’est la-
dedans (il fait un geste pour nous
montrer qu’il fait allusion à la tête)
que ça se jouera.
viens de vous le dire, je me sens
res
nes, c’est
parce qu’on a eu
beaucoup de blessés, notamment des
cadres dans les différents postes. On a
donc été rarement au complet et c’est
ce qui explique un peu le déséquilibre
au niveau de nos trois lignes.
notre jeu et sur-
tout ne pas changer
notre façon de jouer…
- Beaucoup d’anciens joueurs,
super bien à Glasgow, et en plus, il
- Justement, pour ce qui est des
notamment ceux qui
blessés, c’est vraiment la poisse,
ont
disputé le
- Vous pensez donc qu’il faudra
car il y a d’abord Meghni qui se
blesse, vous, Ziani et récemment
Mansouri qui ressent un point au
niveau du mollet…
fameux
me faut de la stabilité, car
c’est l’une des clés de
la réussite et de la
adopter le même système de jeu
que lors des précédentes rencont-
res, c’est-à-dire 3-5-2 ?
match de
«Surtout jouer
1989,
esti-
- Pour ce qui est du schéma tac-
- Que voulez-vous, c’est le mek-
ment
notre jeu et ne pas
se cantonner en
défense»
progression,
surtout à la
veille d’une
CAN et
- En fait, c’est en Champions
tique, c’est au coach d’en décider. M.
toub, on ne peut absolument rien y
faire. Peut-être que c’est dû au fait que
nous avons beaucoup enchaîné les
saisons sans oublier que cette période
que si
d’une
League
que
vous
peinez
Saâdane est un entraîneur qui a beau-
coup d’expérience et franchement, là-
dessus, je ne me fais aucun souci.
o n
beaucoup ?
tient
- En championnat, je dirai que ça va
bon
Coupe du
monde Inch
Allah.
un peu, car on arrive quand même à
rester collés au Celtic. Nous étions
premiers, mais bon, ils ont réussi à
Maintenant pour ce qui est de l’attitu-
de, je le redis encore une fois, il ne
faudra absolument rien changer, car
ça ne serait pas normal d’évoluer
toute une année d’une certaine façon
et lors du dernier match, changer ça.
Franchement, on ne peut pas se per-
mettre de le faire. Donc, il faudra
jouer pour gagner et non pas se dépla-
du mois d’octobre et novembre est
toujours très délicate.
Personnellement, en ce qui concerne
les autres joueurs avec qui je suis en
contact, notamment Karim, j’ai
confiance en eux et je suis certain
qu’ils seront présents. Mais bon, on
n’est à l’abri de rien, notamment
d’une rechute, c’est pour cette raison
qu’il faudra se préparer tranquille-
ment chacun dans son coin et on verra
durant
les
20
premières
revenir. Mais il est vrai que c’est en
Ligue des champions qu’on a fait un
peu n’importe quoi. Ce mercredi,
nous disputerons une rencontre
importante en Roumanie et il faudra
impérativement s’imposer pour gar-
minutes, la qualifica-
tion sera à notre portée. Etes-vous
du même avis ?
- Justement, on
parle beaucoup de
la Coupe du monde,
mais pas assez de la CAN qui
reste une compétition très
importante ?
- En coupe d’Afrique, il faudra
der
nos chances et espérer nous quali-
cer au Caire pour défendre en restant
fier
au prochain tour.
cantonnés derrière.
aller pour réussir quelque chose. Je
ne vais pas jusqu’à dire que nous
allons gagner la CAN, mais faire
tout pour essayer d’aller le plus loin
- Allez-vous jouer ce match ?
-
Tous les spécialistes estiment que
- Non, il m’est impossible de dispu-
bien le jour du match qui sera là et qui
ne le sera pas.
ter cette rencontre, car comme je vous
la grande force de notre équipe
actuellement, c’est que le danger
l’ai déjà dit, une entorse exige au
- Justement, l’avantage des
Egyptiens, c’est qu’ils peuvent se
permettre d’arrêter le champion-
nat comme ils viennent de le faire
et se préparer pendant quinze
- Il est vrai qu’au fur et à mesure
que les minutes défileront, on acquer-
ra de la confiance, mais vous allez
voir que ça va se jouer sur tout le
match. Comme je vous l’ai déjà dit,
deux buts ça va vite. Dans les arrêts
de jeu, on peut tout prendre et c’est
pour cette raison qu’il faudra rester
super vigilants de la première secon-
de jusqu’au coup de sifflet de l’arbit-
re…
possible. Au minimum, passer le
premier tour et une fois les quarts de
finale, ça peut aller très vite. A mon
avis, finir au moins parmi les quatre
minimum quatre semaines de repos,
et là, j’en suis qu’à ma deuxième
semaine. Donc, je peux vous dire que
je ne serai pas du voyage pour la
Roumanie, car je ne récupérerai pas à
temps. Mais je serai de tout cœur avec
mes coéquipiers et j’espère vraiment
qu’ils reviendront avec un bon résul-
peut venir de n’importe qui, les
défenseurs comme vous, Antar et
Belhadj, bien sûr les attaquants et
aussi les éléments du milieu de
terrain…
premiers.
A. H. A.
- Mais on a les moyens aussi de
marquer au moins un but ?
jours, chose qu’on ne peut pas se
- Il est clair que nous avons un
groupe très homogène. On est dange-
reux sur les coups de pied arrêtés et
aussi dans les phases de jeu, puis-
permettre de faire, vu le nombre
de joueurs professionnels. Qu’en
pensez-vous ?
- Oui, bien sûr, c’est pour cette rai-
son que je dis qu’il ne faudra pas
changer notre façon de jouer. Aussi,
garder le même esprit de combativité
- En toute franchise, j’estime que le
dont on a fait preuve lors de nos der-
Pour des raisons indépendantes de
notre volonté, l’édition d’hier n’a pas
été distribuée au Centre. Voir notre
site www.competition.dz pour la
première partie de l’entretien.
4 Compétition édition du dimanche 1 er novembre 2009
4
Compétition
édition du dimanche
1 er novembre 2009
J'ai été dans le coma pendant 9 heures. Et ce n'est qu'après que j'ai appris
J'ai été dans le
coma pendant
9 heures. Et ce
n'est qu'après
que j'ai appris
notre élimination.
qu'il ne parte au Caire. Il ne faut pas
oublier que c'est grâce à moi qu'il a
retrouvé l'EN lorsque je l'entraînais
à la JSK. Je lui tire chapeau, car il
avait fait beaucoup de sacrifices
pour faire son come-back en équipe
nationale. Lounès est un bosseur et
je l'estime beaucoup. Il ne rechigne
jamais sur l'effort et il pourra faire
un grand match le 14 novembre
prochain.

- Pouvez-vous nous donner un pronostic sur cette ren- contre ?

- Comme je vous l'ai déjà dit, avec un arbitre correct, on l'emportera au Caire. Je

pense que le match se terminera sur

le score d'un but partout et c'est nous qui marquerons les premiers. On a un meilleur effectif que l'équipe

égyptienne et je ne doute nullement

de nos capacités de revenir avec la qualification. Je crains seulement l'arbitrage, car après ce qui s'est passé lors du match précédent face

au Rwanda, il faut s'attendre au pire.

- Selon vous, l'arbitre qui a offi-

cié Algérie-Rwanda était-il sou- doyé par les Pharaons ?

- On aurait pu éviter de se retro-

uver dans la situation si on avait gagné par un score large face au Rwanda. L'arbitre nous a refusés

deux buts valables et tous les

Algériens étaient choqués par ce qui s'était passé ce jour-là à Blida. Les Egyptiens sont forts dans les coulis- ses.

- Et si la FAF vous invite à assis-

ter à ce match, allez-vous faire le déplacement au Caire ?

- Je me rendrai sans aucun problè-

me en Egypte pour soutenir nos joueurs. En 1989, on était partis

avec un esprit de commandos pour

revenir avec la qualification. Malheureusement, on s'était inclinés par un but à zéro. Ce qui va me faire mal est qu'on va inviter des joueurs qui n'avaient même pas joué face à l'Egypte. Le plus important pour moi est que l'EN aille au Mondial.

- Que faites-vous après votre départ de l'USMAn ?

- Eh bien, je suis l'entraîneur de

l'équipe de Bordj El Bahri depuis

quatre jours et mon objectif est de

jouer l'accession. En 1994, les diri- geants d'El Biar m'avaient contacté pour entraîner leur équipe, mais j'a- vais refusé, car mon seul souci était de former des gardiens de but. Malheureusement, chez nous, on néglige les compétences et on fait

beaucoup plus dans le social.

N. B.

«Les policiers ““ égyptiens m'avaient agressé» Entretien réalisé par Noureddine Boumali Larbi
«Les
policiers
““
égyptiens
m'avaient
agressé»
Entretien réalisé par
Noureddine Boumali
Larbi El Hadi faisait partie de
la campagne algérienne de
1989. Il raconte avec
beaucoup de précision ce
qu'ils ont enduré au Caire.
Avant, pendant et après le
match. Pour le match du 14,
l'ex-gardien international
reste confiant quant à voir
Gaouaoui étaler toute sa
classe comme il l'a si bien fait
en Zambie.
genou et ils l'avaient fait avec d'au-
tres de mes équipiers. Ils sont
malins et ils ne frappent jamais au
visage. Ils savent que si un joueur se
blesse au visage ou à la tête, l'arbit-
re le découvrirait et c'est pour cela
qu'ils préfèrent frapper au genou. Je
sais que ça dépasse tout entende-
ment et toute imagination, mais il
faut être là-bas pour y croire. Je n'in-
vente rien et je n'ai aucune raison de
le faire. Ceux qui doutent encore de
mes propos verront le 14 novembre
que j'ai bel et bien raison de ce que
je dis.
1989. Comment pou-
vait-il être plus en
forme que moi, alors
- Le but que vous aviez encaissé
«A la CAN 1990, j'ai
refusé de servir de bouche-trou pour
prendre ma revanche sur eux»
que c'est moi qui avais
en 1989 a été différemment com-
menté par ceux qui avaient joué
““

joué tous les matches. J'avais fait un grand match face à l'Egypte à Constantine et j'avais fait plusieurs arrêts décisifs. J'avais fourni aussi une belle prestation lors du match face à l'Italie qu'on avait joué avant

de se rendre en Egypte. J'étais au top

de ma forme et je ne vois pas pour- quoi on dit 20 ans plus tard que mon remplaçant était plus fort que moi.

- Que vous inspire le match

Egypte-Algérie ?

- Ce sera un match très difficile,

vu que c'est la qualification pour le Mondial qui est en jeu. Les Egyptiens sont très forts dans la pro- vocation et ils useront de tous les moyens pour déstabiliser nos joueurs. Ils ne les laisseront pas tran- quilles et nos joueurs doivent garder leur sang-froid pour ne pas tomber dans le jeu des Pharaons.

- En 1989, le match retour

entre l'Egypte et l'Algérie a été émaillé de graves inci- dents, pouvez-vous éclairer l'opinion publique sur les méthodes utilisées par les Egyptiens pour vous déstabi- liser ?

à vos côtés, la plupart ont affir-

mé qu'il y avait une charge cont-

re vous, mais certains ont avan-

cé que le but était valable, qu'a- vez-vous à leur répondre ?

- Celui qui a affirmé que le but

était valable est un fou. Si j'étais de

sa région, il aurait dit qu'il y avait

- «Seul vous appris Rogov me titularisait, les autres sélectionneurs faisaient dans le régionalisme et
-
«Seul
vous
appris
Rogov me
titularisait, les autres
sélectionneurs faisaient
dans le régionalisme
et le social»
l'Algérie ?
-
une charge sur
le gardien.
Mais c'est ça
l'Algérie, l'esprit
 «Ils ne
frappent jamais
au visage»

du régionalisme est ancré dans nos mœurs et c'est vraiment grave. Celui qui tente de travestir l'histoire n'a qu'à consul- ter le journal d'Al Ahram du lende- main de la rencontre où il y avait une photo prouvant qu'il y avait bel et bien une charge sur moi. J'étais resté 9 heures dans le coma, et aujourd'-

hui, une personne malintentionnée veut jeter le discrédit sur moi en déclarant que la réalisation des

Egyptiens était limpide. Elle ne s'est

pas arrêtée là, puisqu'elle a ajouté que certains ne veulent pas que l'Algérie aille au Mondial. C'est du n'importe quoi, mais il faut être fou pour avancer des choses pareilles.

- On avait même affirmé que le

deuxième gardien, à l'époque Osmani, était plus en forme que

vous et qu'il était plus judicieux

de le titulariser à votre place…

- Celui qui a déclaré ça aurait dû faire jouer Osmani au Caire en

Vous avez été évacué à l'hôpital

après le but encaissé au début de la rencontre, comment aviez-

de

l'élimination

J'étais dans le coma pendant 9

heures et c'est Tikanouine qui m'a- vait appris la triste nouvelle de notre élimination. Il m'avait accom-

pagné à l'hôpital, et aujourd'hui, je ne comprends pas pourquoi on dit qu'il n'y avait aucune charge sur moi, alors que j'a- vais failli laisser

ma vie en Egypte.

- Comment

se présente pour vous le rendez-vous du 14 novembre face au

Caire ?

- Sincèrement, je crains énormé-

ment l'arbitrage, car je sais de quoi sont capables les Egyptiens. Je suis persuadé qu'avec un bon arbitre, on pourra gagner au Caire. Ils évolue-

ront chez eux et ils useront de tous les moyens pour décrocher le billet qualificatif pour le Mondial.

- Est-il vrai que le staff tech- nique avait voulu vous aligner lors de la CAN 1990 organisée en Algérie face à l'Egypte et vous aviez refusé de jouer titu- laire ?

- Effectivement, l'entraîneur vou-

lait me titulariser face à l'Egypte, mais j'avais refusé et il s'était rabattu sur Kadri. Il m'avait dit que c'était une occasion pour moi de prendre

ma revanche sur les Egyptiens.

- Et pourquoi vous aviez refusé

-

Pour les Pharaons, tous les

moyens sont bons pour atteindre leur objectif. Je me rappelle qu'en 1989, dès notre arrivée à l'aéroport international du Caire, ils nous avaient fait poireauter pendant plus de trois heures. Ensuite, ils nous avaient emmenés dans un hôtel où on célébrait des mariages. Il était impossible de garder sa concentra- tion, mais ils ne se sont pas arrêtés là, puisque les services de sécurité nous ont même frappés au tunnel. Je dirai à nos joueurs de faire très atten- tion et de ne se concentrer que sur qui les attend sur le terrain. La ren- contre ne sera pas facile, mais on a les moyens de revenir avec la quali- fication.

- Vous avez accordé, il y a

quelques jours, un entretien au Soir d'Algérie, dans lequel vous aviez parlé du fameux tunnel du Cairo Stadium. Etes-vous cer- tain que les services de sécurité usent de la matraque pour faire perdre aux joueurs leur concen- tration ?

- Moi-même, j'ai été victime des

agissements des services de sécurité égyptiens. Ils m'avaient frappé au

de jouer ce match ?

- Le staff technique ne me faisait

pas jouer auparavant et je ne suis pas

un bouche-trou pour qu'il fasse de moi ce qu'il voulait.

- Vous étiez parmi les meilleurs

gardiens de votre époque, mais

vous n'aviez pas joué beaucoup

de matches avec les Verts, peut- on savoir pourquoi ?

- En Algérie, on fait dans le social

et le régionalisme. Lorsque Rogov

était à la tête de l'équipe nationale, je

jouais titulaire. Avec un entraîneur étranger, il n'y a que le meilleur qui joue, mais quand il s'agit d'un entraî- neur local, beaucoup de paramètres entrent en jeu.

- La presse égyptienne s'en est

prise au gardien Lounès Gaouaoui en rapportant que c'est un keeper limité et que les équipiers d'Aboutrika doivent exploiter ses sorties hasardeu- ses, ne pensez-vous pas que c'est une manière de déstabiliser Gaouaoui à quelques jours du décisif rendez-vous du 14 novembre ?

- Le gardien Gaouaoui a beau-

coup d'expérience et il ne va pas être affecté par tout ce que disent les Egyptiens sur lui. Il est en équipe nationale depuis bien longtemps et il sait ce qui l'attend au Caire. Maintenant, il doit travailler ses insuffisances à l'entraînement et s'il réédite la prestation qu'il a fournie en Zambie, il découragera tous les Egyptiens.

- Quels sont ses points forts ?

- Il a de bons réflexes et il est très

fort sur les face à face. Il a d'énormes

qualités et il est capable de faire face

à toutes les offensives des Egyptiens.

- Allez-vous lui donner des conseils avant qu'il ne se déplace en Egypte ?

- Je l'appellerai au téléphone et je

lui donnerai quelques tuyaux avant

5 Compétition édition du dimanche 1 er novembre 2009
5
Compétition
édition
du dimanche 1 er novembre 2009

AUTEUR D’UN GRAND MATCH À SÉTIF FACE À L’ESS

2009 AUTEUR D’UN GRAND MATCH À SÉTIF FACE À L’ESS GAOUAOUI assure et rassure Par Farès
GAOUAOUI assure et rassure Par Farès R.  Le portier titulaire de l’équipe nationale, Lounès
GAOUAOUI
assure et rassure
Par Farès R.
 Le portier titulaire de l’équipe
nationale, Lounès Gaouaoui, affiche une
forme éblouissante ces derniers temps,
en témoigne sa belle prestation fournie
vendredi soir face à l’ESS, avec son
club de l’ASO Chlef (1-1). A moins de
deux semaines du match choc et tout
aussi décisif que livrera l’Algérie au
Cairo-Stadium devant l’Egypte,
Gaouaoui paraît bien prêt et surtout
bien déterminé à tenir sa place et à
stopper les tentatives des
Aboutrika et autres Zidan. Habitué
aux grandes rencontres
internationales, que ce soit avec les Verts
ou bien avec la JSK, dans laquelle il
évoluait il y a quelques saisons de cela,
Gaouaoui compte bien se montrer décisif
le 14 novembre prochain et prouver une
fois de plus qu’il est actuellement et sans
contexte le meilleur keeper algérien et le
mieux indiqué pour occuper ce poste de
gardien N° 1 de la sélection.
Ayant affronté à plusieurs reprises des
équipes égyptiennes au cours de sa
longue et riche carrière, l’ex-Annabi ne
semble craindre aucunement leur
pression ni même leurs méthodes de
déstabilisation. Bien conscient de la
lourde tâche qui l’attend, Gaouaoui
rassure aussi qu’il sera bien au rendez-
vous et qu’il fera en sorte de garder sa
cage inviolée pour mener l’Algérie au
Mondial 24 ans après.
La campagne de déstabilisation menée
dernièrement par les médias égyptiens
contre sa personne ne va, en réalité, que
le pousser à se surpasser et à sortir le
grand jeu comme il l’a toujours su le faire
par le passé.
S. F.
Beaucoup d’espoir repose sur Lounès Gaouaoui
pour le big match du 14 novembre. Sa longue
expérience des terrains font de lui actuellement le
numéro un dans son poste. Il a déjà prouvé son talent.
Contre la Zambie, par exemple, à Chililabombwe, il
était l’un des acteurs principaux du succès des Verts. Il
compte rééditer cet exploit dans le chaudron du Cairo-
Stadium. Le keeper de l’ASO, qui a découragé par ses
arrêts les attaquants de l’ESS lors du match qui les a
opposés samedi passé, affiche un optimisme mesuré
quant à ce très attendu Egypte-Algérie. Pour lui, rien ne
lui «fait peur», tant qu’il est sûr de ses capacités et des
forces de la sélection algérienne.

«Faites-moi confiance au Caire»

- Vous avez fait souffrir les atta-

quants sétifiens qui n’ont réussi à

vous tromper qu’une seule fois…

- Je pense que nous avons réussi

l’essentiel en ramenant dans nos bagages le point du match nul, chose qui n’est pas facile à réaliser devant une équipe comme l’Entente. Le plus important à mon sens, c’est que nous avons réussi à confirmer notre récent succès face au CRB. J’estime égale- ment que cette performance nous met dans de bonnes conditions pour préparer au mieux notre prochaine sortie face à l’USM Alger. Notre équipe est en nette progression après un début de saison quelque peu diffi- cile. On fera tout pour garder cette dynamique.

- Vous avez personnellement joué

un grand rôle en étant un vérita- ble rempart devant les avants ententistes

- Je n’ai fait que mon travail. C’est

mon rôle d’empêcher les attaquants de marquer. Le mérite revient à tout le groupe, à mon sens. Je pense qu’a- vec un peu de chance on aurait pu repartir avec les trois points de la vic- toire sans que personne ait trouvé à redire. C’est en tout cas un résultat qui va nous motiver davantage. Nous sommes sur la bonne voie. On espè- re enchaîner d’autres résultats posi- tifs à l’avenir qui vont nous permett- re d’améliorer notre classement.

- On a craint le pire pour vous

après votre télescopage avec un joueur sétifien…

- Ce n’est pas grave en fait. J’ai vu

le médecin de l’équipe durant la pause-citron pour voir si je pouvais continuer à jouer ou non. Il n’a rien constaté de grave. On a décidé alors que je continue le match. El

Hamdoullillah, tout va pour le mieux pour moi. Et puis, je vais vous dire une chose, si mon équipe n’avait pas

besoin de moi, notamment dans ces

moments, je n’aurais peut-être pas joué ce match et celui face à l’USM Alger.

- N’est-il pas préférable que vous

soyez ménagé afin d’éviter toute mauvaise surprise pouvant sur- venir avant le match face à l’Egypte ?

- Je suis tout à fait d’accord avec

vous sur cette question, mais hélas, je

n’ai pas trop le choix. Vu la situation actuelle de mon team, je dois être avec mes camarades. Si ça ne tenait qu’à moi, je vous assure que j’aurais pris la décision de ne pas jouer.

- Passons maintenant au match

qui vous attend avec les Verts le 14 novembre au Cairo-

bon résultat et se qualifier à la Coupe du monde. C’est le rêve de tous les Algériens et on fera de notre mieux pour y parvenir. Je pense, qu’au vu de notre parcours, on est les mieux placés pour aller au Mondial.

- Certainement, vous êtes au cou-

rant que contre l’Egypte beau-

coup d’espoir repose sur vous. Comment prenez-vous cela ?

- Que voulez-vous que je vous

dise, je suis conscient de ce qui m’at-

tend au Caire. Je vais me préparer

comme il se doit pour être prêt le jour J. Vous ne pouvez pas imaginer combien sera ma joie d’offrir au peuple algérien une qualification au Mondial. C’est le vœu également de

l’ensemble du groupe qui veut aller à

la Coupe du monde. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous comptons défendre jusqu’au bout

nos chances. Je pense que nous avons les atouts pour y arriver. On a

Stadium.

«Le Cameroun est un de mes matches références»
«Le Cameroun
est
un
de
mes matches
références»

Comment

voyez-vous

cette

confronta-

tion décisi-

ve ?

déjà prouvé qu’on

- Ce sera sûre-

est capables de tenir tête à n’importe quel adversaire. Moi, en tout cas, je reste confiant quant à nos moyens pour négocier au mieux cette sortie.

- Lors de la CAN-2004 où vous

aviez pris la place de Mezaïr, alors titulaire, c’était face au Cameroun et vous avez fait un grand match. Ce genre de match vous aide-t-il à préparer les chocs comme celui du 14 novem- bre contre l’Egypte ?

- Chaque joueur comme chaque

équipe, d’ailleurs, a son match réfé- rence qui lui permet d’aller de l’a-

ment un match difficile pour les deux équipes. Cela dit, pour le moment, nous, les joueurs interna- tionaux, on est concentrés sur nos sujets avec nos clubs. On va faire en sorte de préparer convenablement

cette rencontre face à l’Egypte le

moment opportun. Le plus important pour nous, c’est de rester concentrés.

Il est vrai que l’enjeu est très impor-

tant, cependant, on va le jouer comme n’importe quelle rencontre qu’on a livrée jusque-là. Nous allons, en tout cas, faire le meilleur de nous-mêmes pour ramener un

tout cas, faire le meilleur de nous-mêmes pour ramener un vant. Pour revenir à cette rencontre

vant. Pour revenir à cette rencontre face au Cameroun, je vous dirai tout simplement que lorsqu’on est venu me dire que j’allais y prendre part, j’étais prêt sur tous les plans. Et je reconnais que le discours de Saâdane m’a beaucoup aidé durant cette période. Concernant l’Egypte, je vais me préparer le plus normalement du monde comme le reste du groupe. J’espère de tout cœur que d’ici là, je serai apte à remplir mon boulot tout comme le reste de mes partenaires.

- Tout le monde sait que les

Egyptiens vont tenter par tous

les moyens de vous déstabiliser. N’avez-vous pas des appréhen- sions sur ce plan ?

- Je pense que nous, les joueurs, on doit surtout rester concentrés sur notre sujet et éviter par tous les moyens de tomber dans leur piège.

Le plus important, c’est de faire en

sorte de préparer convenablement cette rencontre sur tous les plans. Ce qui nous intéresse, c’est le terrain et

c’est là, à mon sens, que la différen- ce se fera. Et puis, je pense que notre staff technique est conscient de tous ces paramètres. Donc, il n’y a pas lieu de se faire des soucis.

- Alors que craignez-vous le plus ?

- Franchement, rien.

- Vous êtes trop confiant…

- Quand on un groupe solide, uni

et très déterminé à mener l’EN au Mondial, on ne peut rien craindre. Moi, j’ai confiance en mes capacités, en celles de ma défense et de toute l’équipe. Donc, on ira au Caire pour chercher le billet du Mondial.

- Un dernier mot au public algé- rien…

- Je tiens seulement à lui dire qu’il

faudra qu’il nous fasse confiance. Nous comptons jouer jusqu’au bout nos chances pour lui offrir cette qua- lification au Mondial. Comme tout Algérien, je serai très content si on parvient à réaliser ce rêve.

F. R.

6 Compétition édition du dimanche 1 er novembre 2009 «EGYPTE-ALGÉRIE comme Algérie-Tunisie 77» Par
6
Compétition édition du dimanche
1 er novembre 2009
«EGYPTE-ALGÉRIE
comme Algérie-Tunisie 77»
Par En-Nems
MMUUSSTTAAPPHHAA
KKOOUUIICCII,, l’ancien
international du CR
Belouizdad, a eu une
réflexion pertinente sur le
débat en cours
concernant l’empoignade
du 14 novembre au Caire.
A la radio Chaîne I, il a
rappelé un scénario
enregistré en 1977 qu’il
voit bien se reproduire
dans quelques jours.
«L’Algérie et la Tunisie se
sont affrontées en
éliminatoires du Mondial
1978. A l’aller, les
Tunisiens l’ont emporté 2
à 0. Tout le monde a
prédit ensuite une
victoire éclatante de
l’Algérie au match retour,
d’autant plus que le
grand Mustapha Dahleb
allait y participer», s’est
souvenu l’ex-latéral
gauche aux trois
poumons avant de
poursuivre : «On disait
que les Verts allaient
gagner 3 à 0 allègrement.
Finalement, on a souffert
et la partie s’est achevée
sur le score de 1 à 1. Voilà
ce qui pourrait encore se
produire au Caire.»
««GGuueezzzzaannaattee»»,,
rraaddiioo-ttrroottttooiirr eett
ttuuttttiiqquuaannttii……
B onne nouvelle les amis ! Il
paraît que l'infirmerie de
l'équipe nationale est en
train de se vider à mesure
Slimani:
Aymen
de la Younès
(membre
««JJoouurrnnaalliisstteess,,
vvoouuss ttrraavvaaiilllleezz
ppoouurr SSeerraarr»»
Fédération
égyptienne
de
football)
LLEE CCOOAACCHH de l’ASO Chlef, Sid-Ahmed
Slimani, verse dans la provocation. A la fin
du match ESS-ASO, il s’est écrié devant les
journalistes pour leur dire : «Vous êtes des
supporters, vous travaillez pour le compte de
Serar.» Une déclaration qui a provoqué l’ire
des journalistes. Le président de l’ASO,
Abdelkrim Medouar, a tenu, par le biais d’un
responsable du club, à présenter ses excuses
aux différents titres de la presse nationale. «Il
ne représente que lui-même», nous a dit celui
qui parlait au nom du boss de l’ASO.
MMEEMMBBRREE de la Fédération égyptienne
de football (FEF), Aymen Younès a
appelé les femmes à rester chez elles le
14 novembre prochain, date du décisif
Egypte-Algérie. «Nous voulons 80 000
supporters, tous des hommes, le jour
du match. Nos joueurs n’ont pas
besoin d’entendre des voix féminines
pour les encourager», a-t-il dit, avant
d’ajouter : «Ce n’est pas du
machisme, mais l’Egypte a besoin de
ses hommes.» Aymen Younès a
ensuite évoqué les préparatifs pour
l’organisation de cette rencontre. Il
s’est voulu rassurant à l’égard des
Algériens : «On accorde une
importance capitale à la sécurité des
Algériens. Celui qui essayera de
provoquer les supporters ou les
joueurs algériens sera jeté en prison.»
«Femmes, restez
à la maison
le 14 novembre»
LLaanngg ppeerrdd
sseess oonngglleess
HHIIEERR,, peu avant le début de la rencontre
CRB-JSK au stade du 20-Août, Jean-
Christian Lang, l’entraîneur français des
Canaris, a pris place seul dans un coin.
Concentration ? Pas vraiment, c’est sur-
tout un indice qui renseignait sur l’isole-
ment dont ce technicien souffre au sein du
grand club du Djurdjura. Il était aussi très
stressé. Il n’arrêtait pas de se ronger les
ongles. Après le match et la défaite, il ne
devait plus en avoir.
Bilal Ahmed Âllam,
un Egyptien pas comme
les autres
BBEENNAAÏÏSSSSAA
ssuussppeenndduu,,
que le rendez-vous fatidique (on ne
sait pas encore pour qui) du 14
novembre approche. En tout cas,
des infos rassurantes
concernant surtout Bougherra
et Ziani sont parvenues au
cours de ces dernières 48
heures laissant l'espoir intact de
voir ces deux jokers de Rabah
Saâdane prendre part au match du
Caire. Autrement dit, tout est à
refaire pour les " guezzanate "
(chiromanciennes) égyptiennes qui
ont, semble-t-il, jeté un sort
maléfique en direction de notre
équipe nationale au point qu'en
l'espace d'une semaine nous avons
assisté à une véritable avalanche de
blessures de nos professionnels. En
tout cas, elle doit être vachement
experte cette sorcière car même
certains joueurs locaux comme Ousserir
n'ont pas échappé à la scoumoune
échafaudée quelque part sur les bords
du Nil. C'est en tout cas ce qui se dit
sur les ondes impénétrables de
" radio-trottoir " puisque hier mon
voisin déjà vêtu du maillot " vert-
blanc-rouge " m'a confirmé ce
scoop : " Attention ! m'a-t-il dit,
les Egyptiens sont des
spécialistes des " â'qaqer " et
dans tous les cafés d'Alger et
de Navarre on en parle ". Une
source, en effet, on ne peut plus
autorisée surtout par les temps
qui courent, puisque dans tous ces
milieux-là le match a déjà
commencé et depuis belle lurette
croyez-moi : pronostics, composition
de la meilleure équipe d'Algérie qui
soit, tactique infaillible pour contrer
les Pharaons, ruses, ficelles et tutti
quanti… Tous les Algériens sont
devenus des érudits en football à tel
point que même ma voisine m'a
chargé la dernière fois de transmettre
un message à Saâdane. Il s'agirait,
selon elle, de la meilleure stratégie pour
battre l'Egypte au Caire. Et pourtant,
croyez-moi, ce n'est pas une
" Guezzana ".
«Algériens,
cchhuutt
!!
n'écoutez
LLRRFF OOrraann :: ttiirraaggee ddee llaa CCoouuppee dd’’AAllggéérriiee
LRFA : AG
ORDINAIRE
LE 18
NOVEMBRE
LLEE CCOOMMMMEENNTTAATTEEUURR vedette d’ART
Sport, Bilal Allam, est Egyptien. Il a du
respect pour l’Algérie. «L’histoire nous a
appris que les deux peuples ont toujours
été solidaires. Il ne faut pas que les
chiens nous séparent. Chers Algériens,
SVP, n’écoutez pas ce que disent les
chiens. Laissez-les aboyer. Ils se
rendront vite compte que personne ne
les entend», a dit Allam en précisant :
les
chiens pas
qui
LL’’AARRBBIITTRREE BBEENNAAÏÏSSSSAA a
été suspendu,
LLaa lliigguuee rrééggiioonnaallee dd’’OOrraann aa pprrooccééddéé aauu ttiirraaggee aauu ssoorrtt ddeess
ddeeuuxx ddeerrnniieerrss ttoouurrss ddee llaa ccoouuppee dd’’AAllggéérriiee qquuii ssee jjoouueerroonntt
llee 1100 eett llee 2244 nnoovveemmbbrree LLee pprrooggrraammmmee eesstt ccoommmmee ssuuiitt ::
cela n’a pas
été notifié sur
le
site Internet
aboient»
savoir pourquoi on
de la FAF. On croit
a été
désigné
s’est abstenu de le faire. Benaïssa
pour accompagner Benouza lors
de la finale
11- RC Relizane (IR) - ESM (D2)
22- KS Oran (R2) - ZSA Témouchent (IR)
33- CRB Aïn Türck (IR) - O Arzew (R1)
44- AB Chabat (R2) - US Remchi (IR)
55- OM Arzew (D2) - IRB Fornaka (R2)
66- NRB Béthioua (R1) – MBS Chahmi (R1)
77- ES Araba (R2) - IRB Maghnia (IR)
88- RCB O. Rhiou (IR) - CRB El-Amria (R1)
99- ASM Oran (D2) - WA Mostaganem (IR)
1100- IRBS Med Benali (R2) - GB Aïn Tadlès (R2)
1111- MCB Hadjadj (R1) - ICS Tlemcen (R1)
1122- CR Témouchent (D2) - CRB Sfisef (R1)
1133- CRB Hennaya (R1) - GS Sidi Khaled (R2)
1144- USM Bel Abbès (D2) - SCM Oran (IR)
V 9 – V 6
V 13 – V 12
V 2 – V 4
V 3 – V 11
V 14 – V 8
V 10 – V 1
V 7 – V 5
retour de la Champions
La Ligue régionale
du Centre tiendra
son assemblée
générale ordinaire
le 18 novembre au
cercle des finances
situé à la rue
Asselah près de la
Grande-Poste.
L’ordre du jour
comprend la lecture
des bilans moral et
financier de
l’exercice précédent.
e
League africaine
en tant que 4
arbitre. Si
on se hasardait
à publier l’info sur le site
CAF consulte
régulièrement,
cela ferait vite
de la FAF que la assure-t-on,
«Je parle de ces journalistes égyptiens
qui ont fait honte à la nation. Je parle de
ces pseudo-nationalistes qui ne ratent
aucune occasion pour tirer sur tout ce
qui est Algérien.» Le commentateur
égyptien a aussi rappelé que c’est le
défunt Mohamed Faouzi qui a composé
la musique de l’hymne national
d’Algérie avant de lire toutes les paroles
de Qassaman.
désordre. Et le nom
de Benaïssa serait
vite retiré du
quatuor algérien retenu
pour la
grande circonstance.
7 Compétition édition du dimanche 1 er novembre 2009
7
Compétition
édition du dimanche
1 er novembre 2009
COUP DUR POUR L’EGYPTE
COUP DUR
POUR L’EGYPTE

C’est désormais fait, la FEF a procédé, avant- hier, à l’installation de la commission d’organisation du choc Egypte-Algérie.

de la commission d’organisation du choc Egypte-Algérie. LES EGYPTIENS SAISISSENT LA FIFA «Les Algériens doivent

LES EGYPTIENS SAISISSENT LA FIFA

«Les Algériens doivent perdre des points, si…»

Drôle de réclamation que celle faite par les Egyptiens qui ont décidé de saisir la FIFA pour tenter de gagner la bataille de la qualif’ au Mondial sur papier, sans aller sur la pelouse le 14 novembre prochain. En effet, des voix se sont élevées au sein même de la Fédération égyptienne de football, par le biais d’Aymen Younès, membre du conseil d’administration de la FEF, qui a demandé à son supérieur, Samir Zaher, en l’occurrence, de se plaindre auprès de la FIFA par rapport aux dépassements enregistrés, d’après lui, de la part des Algériens à travers les vidéos disponibles sur Internet. Pour appuyer ses dires, il a cité la vidéo diffusée récemment sur Modern Sport dans laquelle le maillot de la sélection est brûlé à l’aide d’un fumigène. Pour lui, cela ne serait jamais passé inaperçu si c’était en Europe :

«L’Angleterre et l’Ecosse ont

pu le vérifier à leurs dépens, ils ont été sanctionnés par une défalcation de huit points à cause du comportement antisportif de leurs supporters. Aussi en 1993, un match entre nous et le Zimbabwe a été annulé à cause d’un projectile qui a atterri sur la pelouse, et même le Danemark s’est vu infliger la même sanction à cause d’un de leurs supporters qui est entré sur le terrain pour contester un penalty sifflé par l’arbitre», a-t-il précisé à Al Massa et d’ajouter : «Je ne comprends pas le silence de la FIFA, ils continuent à ignorer les pays africains, pourtant de tels actes sont dangereux. On demande à ce que le match face à l’Algérie soit supervisé et que les Algériens soient surveillés de près. Notre pays est menacé par les pays nord-africains et on doit faire très attention, et la FIFA aussi», dira-t-il. S. M. A.

LES DERNIÈRES MESURES DE SHEHATA ENTRENT EN VIGUEUR

«Pas de mobiles ni laptops durant le stage»

Après le black-out mis en place par Shehata à Assouan et le huis clos instauré, une nouvelle mesure a été prise par les responsables de l’EN égyptienne, il s’agit de l’interdiction aux joueurs d’utiliser les téléphones mobiles et les micros portables durant ce stage. Shehata veut que ses poulains soient isolés du monde extérieur et éviter de lire la presse et de voir les émissions télé et tout ce qui s’ensuit. Le stage de préparation a débuté hier à Assouan, il sera conclu par un match amical face à la Tanzanie le jeudi prochain à 19h30, heure égyptienne.

la Tanzanie le jeudi prochain à 19h30, heure égyptienne. U 17 Algérie-Corée du Sud HHOOSSNNYY AABBDDRRAABBOOUU

U 17

Algérie-Corée du Sud

HHOOSSNNYY AABBDDRRAABBOOUU SSEE BBLLEESSSSEE eett ppoouurrrraaiitt rraatteerr llee mmaattcchh ffaaccee àà
HHOOSSNNYY AABBDDRRAABBOOUU SSEE BBLLEESSSSEE
eett ppoouurrrraaiitt rraatteerr llee mmaattcchh ffaaccee àà ll’’AAllggéérriiee
llee mmaattcchh ffaaccee àà ll’’AAllggéérriiee  Le milieu du terrain des Pharaons, Hosny Abdrabou,

Le milieu du terrain des Pharaons, Hosny Abdrabou, s’est blessé hier soir avec son club du Ahly Dubaï lors d’une rencontre de championnat émirati face à Sharjah. L’international égyptien s’est écroulé tout seul à la 17e minute de la partie souffrant de douleurs atroces à la jambe droite (le genou ou la cheville). Sa participation au match du 14 novembre face aux Fennecs pourrait donc être sérieusement remise en cause surtout que le

joueur a quitté le terrain sur une civière avant d’être transporté en urgence à l’hôpital, d’où la possible gravité de la blessure. Les sites internet égyptiens spécialisés ont aussitôt rapporté l’information, le nom de Hossam Ghaly, le pensionnaire du Nasr d’Arabie Saoudite, a même été avancé comme éventuel remplaçant en sélection de l’ancien joueur du RC Strasbourg.

S. M. A.

LES VERTS POUR… L’HONNEUR ET PLUS… QUALIF’ ?

MEDANE : «Honorer notre foot face à la Corée»

Aujourd’hui, c’est l’heure de vérité pour les Algériens, car ils sont appelés à réussir le rendez-vous coréen s’ils veulent espérer aller au prochain tour. Même si la chance est minime,

il faut tenir et la saisir, car

comme on connaît les Algériens, c’est dans les moments très durs qu’ils réagissent bien. «Nous avons manqué de réussite lors de nos premiers matches en raison notamment du manque d’expérience de nos joueurs. Face à la Corée du Sud, qui reste à mon avis l’équipe la plus forte du groupe, nous

allons essayer d’honorer le football et jouer notre va-tout»,

a

la

Chaîne I. Medane était visiblement très déçu, en quittant la pelouse du stade Kanuda, jeudi dernier, quand sa troupe s’est inclinée pour la seconde fois consécutive. Toutefois, le coach algérien n’a pas mis bien longtemps à se ressaisir. Interrogé sur la situation de son équipe, quelques minutes après la défaite (0-2) concédée face à l’Uruguay, l’entraîneur s’est adressé à son groupe qui devra faire le maximum aujourd’hui, s’il tient à garder quelques chances pour passer au prochain tour. Car il faut savoir que les Algériens sont condamnés à gagner, puis attendre le score de l’autre rencontre Italie-Uruguay. Si nos capés battent la Corée, et la

déclaré l’ancien capitaine de

JSK, vendredi, à la radio

déclaré l’ancien capitaine de JSK, vendredi, à la radio Céleste s’incline devant les Azzurrini, Medane pourrait

Céleste s’incline devant les Azzurrini, Medane pourrait souffler un grand coup. On n’est pas encore à ce stade-là, car il faut savoir que l’adversaire du jour n’est pas

une mince affaire. Le staff

technique devra jouer l’attaque à outrance. Ça sera le seul mot d’ordre dans cette partie. Alors que lors de la partie contre l’Uruguay, on avait noté que le staff avait mis un seul joueur en pointe et on a longtemps constaté que le jeu était plutôt défensif, cette fois, il faut changer de plan. Il faut jouer son-va-tout aujourd’hui. En somme, que ce soit Ibrir ou Medane, les deux hommes savent que l’erreur est fatale dans ce genre de rencontre. Il faut avoir des nerfs d’acier et

imposer son jeu vaille que vaille pour que l’Algérie réussisse cet examen haut la main. L’Algérie veut encore croire au prochain tour. Pour cela, ses jeunots sont appelés à faire un grand match et trouver la faille pour mettre K.-O. les Coréens ce

soir.

A. Z.

TOULAÏT : «On a les

nerfs solides»

Le Canari croit dur comme fer que l’Algérie battra la Corée. Il pense que cette équipe mérite amplement de passer au prochain tour, car elle comprend dans ses rangs des joueurs capables de défier n’importe qui.

- Comment se porte la

troupe à quelques heures seulement du rendez-vous coréen ?

- Certes, on a été touchés

psychologiquement après les deux défaites concédées face respectivement à l’Italie et l’Uruguay. On voulait pour- tant faire un bon résultat, mal- heureusement, le manque de réalisme était flagrant. C’est

une épreuve qu’on doit pas- ser même dans la douleur.

- Comment voyez-vous le

match contre la Corée ?

- Un match difficile pour

nous, car on n’a pas le droit à

l’erreur. On va faire le maxi- mum et même plus pour sor- tir de cette empoignade glo- rieux. On n’a pas envie de sortir par la petite porte. On

veut battre les Coréens, et si on n’aura pas validé notre billet pour le prochain tour,

se dira qu’on maximum.

- Les Verts sont mous devant les buts. Ne croyez- vous pas que l’absence de Bendahmane a pesé sur l’attaque ?

fait le

on

a

Je ne pense pas que l’ab-

sence de Bendahmane est

derrière quelque chose. On a tenté par tous les moyens de faire honneur à notre patrie à

chaque fois qu’on foulait un

terrain, malheureusement, on n’a pas su comment concréti- ser les occasions qu’on a eues à chaque rendez-vous.

- Croyez-vous l’Algérie passera second tour ?

- Dur, mais pas impossible.

Il faut battre avant tout la

Corée, puis penser à l’autre

match. Je pense que les

Italiens sont capables de batt-

re l’Uruguay. Il faut faire ce qu’il faut et attendre, car dés- ormais notre destin n’est pas entre nos mains. Si Dieu veut qu’on passe au deuxième tour, on passera. En tous les cas, on a les nerfs solides pour tenir le coup. A. Z.

que

au

-

La commission d’organisation du match Egypte-Algérie installée

MAHMOUD TAHAR aura la dure mission de gérer cette commission qui se chargera de tout ce qui a un lien avec cette partie. Il est membre du conseil d’administration de la FEF

et a été choisi pour mener à bon port cette mission par rapport à son expérience et ses compétences en la matière. Cette commission renferme aussi d’autres membres qui sont : Salah Hosny, directeur exécutif de la FEF, Amro Wahby, le coordinateur général de la fédération et directeur commercial au même temps. Comme première intervention après son installation à la tête de cette commission, Mahmoud Tahar a réaffirmé l’inten- tion de la FEF de faire le

nécessaire pour que le grand rendez-vous se déroule dans de bonnes conditions. «On s’occupera de l’accès des supporters égyptiens et algériens au stade et de celui des journa- listes. A cet effet, je lance un appel aux différents organes de presse qui n’ont pas encore eu leurs accré- ditations pour ledit match de se rapprocher de nous avant la fin des délais, car l’accès au stade sera sur- veillé», a-t-il tenu à préci- ser.

S. M. A.

EN CAS DE QUALIF’ AU MONDIAL

LE CONTRAT DE SHEHATA sera prolongé de deux ans

D’après des articles de la presse égyptienne, la FEF aurait pris la décision de prolonger le contrat de Shehata de trois mois, et ce, jusqu’à la fin de la prochaine CAN qu’abritera l’Angola du 10 au 31 janvier prochain en cas d’élimination de la sélection de la course à la Coupe du monde. Dans l’autre cas, c’est-à-dire si l’Egypte parvenait à passer l’écueil des Algériens le 14 novembre prochain, le contrat d’Al Moâallim sera prolongé de 2 ans «à blanc», aurait décidé Zaher, comme un signe de confiance aveugle à son entraîneur. Une réunion dans ce sens est prévue entre les deux hommes à l’issue de la partie face à l’Algérie. Il est utile de rappeler que Shehata a pris ses fonctions de sélectionneur des Pharaons en 2005, il a été deux fois champions d’Afrique, en 2006 et 2008, champion arabe en 2007, et a réalisé un bon parcours en Confédérations Cup en 2009, avec à la clé un succès (1-0) devant les champions du monde italiens.

IL N’APPROUVE PAS LES CHOIX DE SHEHATA

MIDOU : «Ce n’est pas normal qu’il convoque Zidan»

N’ayant pas apprécié les choix de son entraîneur après sa non-convocation en sélection égyptienne, Ahmed Hossam Midou continue de tirer sur

Hassan Shehata. Cette fois-ci, il

a choisi un journal koweïtien

pour étaler ses relations tendues avec Al Moaâllim au grand public. «J’ai fait d’énormes sacrifices pour revenir en sélection, je suis revenu au pays pour avoir plus de chance de

taper dans l’œil de Shehata, mais ce dernier s’est illustré par des choix inexpliqués. Je me demande pourquoi il a fait appel

à un joueur comme Zidan qui a

tourné le dos à l’EN. Aussi, la convocation de Motaâb qui est

longtemps resté inactif à cause d’une blessure et se retrouve du jour au lendemain en sélection A, avec seulement un match et demi dans les jambes !» a-t-il déclaré et d’enchaîner : «J’ai

vraiment voulu jouer cette partie, d’autant que je suis le dernier joueur à avoir marqué un but aux Algériens dans une campagne éliminatoire de Coupe du monde, lors du dernier 1-1 chez eux, avant qu’Aboutrika ne le fasse en juin dernier. Les matches face à l’Algérie m’ont toujours stimulé, mais dommage, la sélection ne

profitera pas de mes capacités», conclura-t-il son intervention.

8 JS KABYLIE Compétition
8 JS KABYLIE
Compétition

édition du dimanche

1 er novembre 2009

FIN DE MISSION pour Lang Par Abdellah Haddad Selon une source autorisée, Lang sera relevé
FIN DE MISSION
pour Lang
Par Abdellah Haddad
Selon une source
autorisée, Lang sera
relevé de ses
fonctions aujourd'hui
ou au plus tard
demain. Le président
Hannachi ne veut
plus de lui à la JSK.
LA DÉFAITE de vendredi
devant le CRB a été celle de
trop. Les responsables kabyles
,qui ont préféré, à chaque fois,
accorder une autre chance à leur
entraîneur, ne vont pas rester les
bras croisées. Les dirigeants des
Jaune et Vert, qui ont critiqué
les choix de l'entraîneur, ont eu,
par la suite, le soutien des sup-
porters. Ces derniers réclament
le départ de Lang. “Avec lui, on
jouera le maintien, ce n'est pas
un entraîneur, quatre défaites en
cinq déplacements, il ne faut
pas qu'il oublie que le club qu'il
entraîne s'appelle la JSK. Il faut
qu'il parte point final", nous
dira Ahmed Rachedi, un chau-
vin de la JSK, à l'issue de la
défaite de vendredi passé. En
plus des dirigeants et des sup-
porters, les joueurs sont montés
au créneau, eux aussi deman-
dent le départ de leur entraîneur.
Les déclarations de Hamiti et de
Berchiche sont les meilleures
preuves. Ni les joueurs, ni les
supporters et ni les dirigeants ne
veulent plus de Lang à la JSK,
mais, lui, il préfère rester enco-
re, devinez pourquoi ? Parce
qu'il aime la JSK…
APRÈS LA DÉFAITE DE VENDREDI DERNIER DEVANT LE CRB
La JSK touche le fond !
Il veut une
séparation à
l'amiable
Ni les critiques ni autres insi-
nuations n'ont dérangé l'entraî-
neur de la JSK, ce dernier veut
rester à sa place ou bien se met-
tre autour d'une table de négo-
ciations. Oui, de négociations,
car le Nordiste veut négocier
son départ. Dans le cas où ce
dernier déposerait, de son prop-
re chef, sa démission, il ne
bénéficiera pas des indemnités
de ses salaires restants. Voilà
donc pourquoi il s'accroche à
son poste. Mais dans le cas où
les dirigeants kabyles limoge-
raient leur entraîneur, ils
seraient appelés à lui payer le
reste de son dû. Voilà donc le
hic dans cette histoire. La solu-
tion de cette affaire ne pourrait
être qu'une séparation à l'amia-
ble, comme le souhaite l'entraî-
neur en personne. A. H.
LLeess ddiirriiggeeaannttss
ddeevvaaiieenntt rreennccoonnttrreerr
LLaanngg hhiieerr ssooiirr
Quatre défaites, deux
matchs nuls et quatre
victoires, tel est le bilan de
la JSK en championnat. Le
moins que l'on puisse dire
du parcours de la JSK en
cette phase aller est qu'il
est catastrophique.
Encore une défaite
tactique…
 La situation de la JSK est devenue plus que critique. Un
changement au niveau de la barre technique est plus qu'une
urgence. Pour cette raison, les responsables kabyles
comptaient convoquer leur entraîneur hier soir pour tirer les
choses au clair avec lui. Les dirigeants des Jaune et Vert
comptaient demander d'abord des comptes, voire des
explications à Lang sur la défaite de vendredi dernier devant le
CRB, surtout que l'équipe a perdu son match tactiquement. Par
la suite, les deux parties aborderont le sujet de l'avenir de Lang
à la JSK. Enfin, la réunion devait se tenir hier, à défaut, elle
aura lieu aujourd'hui.
LES RESPONSABLES kabyles,
qui ont mis le paquet l'été écoulé
pour enrôler les meilleurs joueurs
du championnat, croyaient dur
comme fer aux chances de leur
équipe. Pour les dirigeants jaune et
vert, leur équipe comptait jouer les
premiers rôles en championnat.
Les supporters, de leur côté,
rêvaient du titre. Cependant, la
JSK rate complètement son
premier objectif. Au moment où
les autres rivaux de la JSK
caracolent en tête de classement,
les Canaris collectionnent les
défaites. Quatre défaites en cinq
déplacements, c'est du jamais vu.
C'est la catastrophe. Le club le
plus titré du pays a été incapable
de battre une équipe en pleine
crise, une équipe qui a joué
amoindrie par l'absence de
plusieurs de ses titulaires et
handicapée aussi par l'absence de
son public. En résumé, les Kabyles
ont touché le fond.
Le principal responsable de cette
énième défaite n'est autre que le
premier responsable technique des
Canaris. Ce dernier n'avait pas le
droit à l'erreur devant le CRB.
Cependant, Lang a failli, une autre
fois, sur le plan tactique. Malgré
l'incorporation de pas mois de
quatre joueurs au milieu du terrain,
ce compartiment n'a pas
fonctionné. Pis encore, il n'y avait
aucune liaison entre le milieu et la
ligne d'attaque. Le placement des
joueurs était anarchique, et puis,
des changements au pif qui n'ont
rien apporté. Une autre fois, la
JSK a perdu tactiquement.
…Lang doit assumer
ses responsabilités et
démissionner
APRÈS L’ÉCHEC FACE AU CRB
"Cette équipe a besoin encore
d'une année pour mûrir."
Désormais, c'est la célèbre phrase
de Lang. Après chaque défaite, le
Nordiste sort cette phrase de sa
bouche, on dirait qu'il y a un truc
automatique dans la langue de
Lang. Non, on ne peut pas cacher
le soleil avec un tamis. Au lieu de
remettre en cause, à chaque fois, la
qualité de l'effectif et son jeune
âge, il faut être courageux et
affronter la réalité, il faut tout
simplement démissionner et laisser
tomber les autres choses…
CC''eesstt ttoouutt llee ssttaaffff
qquuii vvaa ssaauutteerr
L'avenir d'un entraîneur est tout le temps lié aux résultats.
D'ailleurs, c'est une règle universelle. Ainsi donc, les jours,
voire les heures de Lang à la JSK sont comptées. Son départ ne
sera qu'une question de temps. Cependant, Lang ne sera pas le
seul à quitter son poste, c'est tout le staff qui sautera. Les
mauvais résultats ont été enregistrés ensemble, la
responsabilité sera donc assumée ensemble. Et puis, le nouvel
entraîneur de la JSK choisira en personne ses adjoints.
S. T.
A. H.
QUATRE DÉFAITES EN CINQ DÉPLACEMENTS
CONDOLÉANCES
L'autre record de Lang…
Tout le monde se souvient de la longue série de plusieurs matchs sans
défaite de la JSK la saison passée. Le pauvre Ifticène n'a pas dormi durant
tout le mois de Ramadhan. En effet, après le départ de Moldovan,
Hannachi avait fait appel à Ifticène. Ce dernier a refait toute la
préparation. Par la suite, l'ex-entraîneur de l'USMA est parti. Lang prenait
sa place, il récolta les fruits du travail d'Ifticène. Bref, le mérite reviendra,
bien sûr, à Lang, et tout le monde parla du record de 21 matchs sans
défaite. Aujourd'hui, il y a un autre record, celui de quatre défaites en cinq
déplacements, là, personne ne parle de ce record…
Très attristés par le décès de Si Ammour, ancien vice-président de
la JSK sous l'ère du défunt Benkaci, le président Moh-Chérif
Hannachi, les membres du comité directeur et les joueurs présentent
à la famille du défunt leurs sincères condoléances et l'assurent de leur
profonde sympathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retour-
nons.
REMERCIEMENTS
La famille de Nacer Sandjak remercie tous ceux qui ont compati à
sa douleur et ont témoigné leur sympathie suite au décès de son père.
A. H.
99 édition du dimanche 1 er novembre 2009 Compétition JS KABYLIE
99
édition du dimanche
1 er novembre 2009
Compétition
JS KABYLIE

CONCERNANT LE NOM DU FUTUR ENTRAÎNEUR DE LA JSK

 

BBEERRCCHHIICCHHEE ::

 

SANDJAK en pole position…

«Lang a fait beaucoup de mal à la JSK»

Entretien réalisé par Smaïl M. A.

Il n'a pas été retenu dans la liste des 18 pour la seconde fois consécutive. Le défenseur des Canaris, Berchiche, tire à boulets rouges sur son coach. Pour lui, ce dernier a fait beaucoup de mal à la JSK.

pas que Lang ne vous connaissez pas assez parce que sa venue l'année passée

coïncidé avec votre blessu- re ?

a

Par Salim T.

mêmes colonnes lors de nos précé-

joueur et entraîneur de l'équipe nationale à la tête de la barre tech- nique de son équipe. Vu la jeunesse

 

-

Non, je ne pense pas, il me

Lang va sauter d'une heure à l'autre. Son départ ne sera qu'une question de temps. La défaite de vendredi dernier devant le CRB est celle de trop.

dentes livraisons. Profitant de son dernier séjour en France, Hannachi

rencontré Djadaoui. Les deux per-

sonnes ont parlé foot, ils ont abordé plusieurs sujets. D'ailleurs, l'ex- sélectionneur national n'a pas hési- té à proposer un émigré à Hannachi. Mieux encore, Djadaoui

avoué à Hannachi que ce n'est pas

a

a

connaît très bien. Il m'a vu à l'œuvre dans sept matches. J'ai fait mes preuves à l'EN militai- re, et puis, comment se fait-il qu'il connaît un junior qui est venu récemment et ne connaît

de l'effectif kabyle, mais aussi le talent et les qualités des joueurs que renferme ledit effectif, Hannachi veut engager un entraîneur qui saura comment exploiter ce poten- tiel. Djadaoui est l'homme idéal

donc pour prendre les commandes du navire kabyle. Ceci dit, entre Djadaoui et Sandjak, le choix est difficile, mais la JSK engagera l'un de ces deux entraîneurs. En atten- dant, il faut attendre d'abord le départ de Lang. S. T.

-

Une

nouvelle

fois,

votre

pas Berchiche ? Il me doit des

été supprimé de la liste des 18…

nom

a

explications.

-

Qu'allez-vous faire mainte-

LES DIRIGEANTS, qui ont renouvelé à chaque fois leur confiance à Lang, ne vont pas res- ter quand même les bras croisés cette fois. Après le départ de Lang,

normal qu'une équipe comme la JSK s'entraîne une heure et demie par jour. Bref, les deux hommes sont restés un bon moment ensem- ble, et le plus intéressant dans leur

-

Je ne comprends pas ce qu'il

nant ?

 

est en train de faire. Sa décision m'a vraiment étonné. J'étais sur-

pris que mon nom ne soit pas sur la liste de la rencontre.

Sincèrement, je ne sais pas.

D'un côté, c'est mon entraîneur et je dois le respecter tout en évitant de déstabiliser le grou-

-

 

-

Même

le

président

s'est

pe, de l'autre, je vais croiser les

les dirigeants kabyles seront appe- lés à lui trouver un successeur. Pour

cette raison, c'est le nom de Sandjak qui revient beaucoup plus sur toutes les lèvres. Les dirigeants kabyles pensent à lui pour plusieurs raisons. Il a fait déjà un passage à la JSK, il connaît donc parfaitement la maison. Il a fait déjà ses preuves ailleurs et il jouit d'une grande popularité chez les supporters kabyles. En cette période très sensi- ble de la compétition, engager un entraîneur qui ne connaît pas le club, ni son environnement serait risqué. Pour cette raison, les responsables kabyles pensent dans

premier temps à Nacer Sandjak,

surtout que ce dernier s'est montré

toujours prêt à revenir à la JSK.

un

discussion était cette proposition de Hannachi. Ce dernier veut voir l'ex-

proposition de Hannachi. Ce dernier veut voir l'ex- …Et Djadaoui en seconde position En plus de

…Et Djadaoui en seconde position

En plus de Sandjak, le nom de Djadaoui est coché aussi sur le

calepin de Hannachi. D'ailleurs, on

a rapporté l'information dans ces «Je suis prêt à revenir»
a
rapporté l'information dans ces
«Je suis prêt à revenir»

Par N. Boumali

montré étonné…

-

Ce n'est pas normal, c'est la

doigts pour qu'il parte. Il a fait

beaucoup de mal en faisant des

deuxième fois consécutive qu'il me fait ça, il préfère un junior que de faire appel à moi, ça veut tout dire. Je ne sais pas ce qu'il attend de moi. S'il n'a pas besoin de moi qu'il me le dise direc- tement.

choix qui n'ont pas fait l'unani- mité, et c'est à lui de les assu- mer.

S. M. A.

-

Et

votre

avenir

dans tout ça ?

Que voulez-vous

que je vous dise, je ne m'attendais vrai- ment pas à vivre ça. Berchiche est lié par un contrat à la JSK. Je vais patienter en espérant que la situa- tion change.

-

-

le coach ne change rien, cela réconfor- te votre position, n'est-ce pas ?

L'équipe perd et

Oui, bien sûr, tout

le monde a vu qu'il y

a

quipe. La JSK est malade et elle doit être soignée, il n'y a pas trente six mille chemins pour cela.

un malaise dans l'é-

-

- D'autant que cette situation ne vous arrange pas, vous et votre équi- pe…

Exactement. Puis,

même les supporters,

la

et toute la direction veulent tous la même chose.

plupart des joueurs

-

-

Ne

pensez-vous

Puis, même les supporters, la et toute la direction veulent tous la même chose. plupart des

Pressenti pour succéder à Jean- Christian Lang, l'entraîneur Nacer Sandjak se dit prêt à prendre la barre technique de la JS Kabylie.

porte toujours la JSK dans mon cœur et je vous confie que j'ai même assisté au derby face à la JSMB. Je suis prêt à revenir et si les dirigeants me contactent, on trouvera un accord", a-t-il indiqué.

avec le président Hannachi, Sandjak a de fortes chances de prendre les rênes de l'équipe. Il n'attend qu'une offre officielle pour rentrer au pays afin d'entamer les négociations avec la direction kabyle. Il ne reviendra pas cher aux dirigeants kabyles, surtout lorsqu'on sait que Lang perçoit une mensualité de 120 millions de centimes pour des résultats aussi catastrophiques.

N. B.

IL SOULIGNE, néanmoins, qu'il n'a reçu aucun contact de

«Les supporters m'ont

part des dirigeants kabyles

jusqu'à maintenant. Ayant entraîné déjà à deux reprises

les Canaris par le passé avec lesquels il a remporté une Coupe de la CAF lors de son premier passage, l'ancien

la

demandé de revenir lors de l'enterrement de mon père»

S'étant rendu à Beni Ouartilane la semaine dernière, lors de l'enterrement de son

 

AAKKKKOOUUCCHHEE :: «La chance m'a tourné le dos»

 

sélectionneur national avait laissé une bonne impression sur les supporters. Il connaît bien

père, Sandjak a été assailli par les fans lui demandant de revenir à la JSK. "Vous êtes le

IL EST L'ATTAQUANT le plus en forme de son équipe ces derniers temps. D'ailleurs, le coach des Canaris comptait beaucoup sur lui lors des précédents matchs de la JSK en championnat. Akkouche avait promis, avant le match du CRB, de marquer. Cependant, le Béjaoui de la JSK n'a pas tenu sa promesse. "Certes, j'ai promis à nos supporters de secouer une autre fois les filets devant le CRB, d'ailleurs, je n'ai pas lésiné sur les efforts pour le faire. Toutefois, la chance m'a tourné le dos. Sincèrement, je n'avais pas de chance vendredi dernier, car avec un peu de réussite,

j'aurais pu au moins marquer un but", expliquait l'attaquant des Canaris. A propos de la défaite de son équipe, Akkouche nous avoue :

"Cette défaite nous a fait beaucoup de mal. Avant la rencontre, l'ensemble des joueur était décidé à gagner

responsabilité de cette défaite, l'enfant de Béjaïa conclut : "Pour moi, la responsabilité est collective, on ne peut pas fuir la réalité. Le plus important, c'est l'avenir de l'équipe, pour cette raison, d'ailleurs, il faut qu'on retrousse les manches

la

que du bien à l'équipe. Déjà, avant que la direction de la JSK ne contacte Lang l'année dernière, après le départ de l'entraîneur Younès Ifticène, elle avait pris langue avec le coach de Noisy-le-Sec, mais pour des raisons qu'on ignore

jusqu'à maintenant, elle a porté son choix final sur l'entraîneur français. Joint par nos soins pour confirmer ou infirmer les informations le donnant de retour à la JSK, Sandjak précise : "Jusqu'au moment où

maison et son retour ne fera

seul qui êtes en mesure de mener l'équipe à bon port", lui ont-ils dit. Certes, les circonstances n'étaient pas appropriées pour lui parler de son éventuel come-back, mais cela nous renseigne sur la popularité de Sandjak que ce soit à Beni Ouartilane, à Béjaïa et à Tizi Ouzou. "Plusieurs fans n'ont pas cessé de me demander de revenir à la JSK. Ils sont très déçus par les résultats actuels et ils souhaitent mon retour. Je leur ai dit que je suis disposé à le faire", a-t-il

et

à revenir à la maison avec

et qu'on pense à notre prochain rendez-vous en championnat."

A. H.

les trois points de la rencontre, ça n'a pas marché, on demande pardon à nos supporters." Sur la

HHaannnnaacchhii aassssiissttee àà ll''eenntteerrrreemmeenntt ddee SSii AAmmmmoouurr

 

je

responsable ne m'a contacté. Je

vous parle, aucun

conclu. Entretenant de bons rapports

Le boss des Canaris a assisté hier matin à l'enterrement de Tahar Si Ammour, l'ex-président du comité de supporters de la JSK.

10 DIVISION UNE Compétition édition du dimanche 1 er novembre 2009 11 e journée WAT
10 DIVISION UNE
Compétition
édition du dimanche
1 er novembre 2009
11 e journée
WAT
2-1
MCA
SSEELLOONN UUNNEE VVOOIIXX AAUUTTOORRIISSÉÉEE AAUU DDOOYYEENN
Changement radical
au Mouloudia en 2010
Par M. Zerrouki
C'est peut-être la fin de la
direction actuelle. Les problèmes
qui n'en finissent jamais étaient
l'une des causes qui a poussé les
grands décideurs de ce club de
revoir leur copie envers cette
direction.
nière, les grands décideurs du Doyen ont
créé le Conseil d'orientation et de sur-
veillance (COS) qui se chargera du projet
SPA pour le MCA et aussi le nettoyage de
COMME TOUT LE MONDE le sait, ce
sont le président d'honneur du Doyen et le
président du GSP qui font la pluie et le
beau temps au Mouloudia.
Il faut rappeler que n'était le soutien de
ces deux hommes, le camp d'Amrous
n'aurait jamais gagné contre Zedek.
L'intention des grands décideurs du
Mouloudia était pour la stabilité. Chose
qu'on trouve logique, vu ce qui s'est passé
depuis plusieurs saisons dans le vieux
club algérois.
A chaque fois, certaines personnes
demandent des changements du président,
ce qui a mis les deux hommes forts du
Mouloudia dans tous leurs états quand
Zedek s'en est pris à Amrous.
Selon une source au Doyen, on a appris
que l'homme fort du Mouloudia a pris une
décision juste après sa rencontre avec le
la composante de l'AG pour mettre en
place des gens qui ont le savoir-faire et les
moyens financiers pour aider le club.
L'AG du Mouloudia ressemblera à un
conseil d'administration qui va s'occuper
de la politique financière du club qui a
souffert ces dernières années, puisqu'à
chaque fois, on entend les entraîneurs,
joueurs, hôtels, les bouchers, les vendeurs
de légumes… réclamer souvent leur
argent. Ce qui ternit l'image du vieux club
algérois à cause des bras cassés qui se
sont succédé à la direction des Vert et
Rouge. La sonnette d'alarme a été tirée et
le changement est plus que jamais impor-
tant pour que le Mouloudia retrouve son
lustre d'antan. Les purs et durs des sup-
porters du MCA vous diront que si le
Mouloudia revenait sur la scène interna-
tionale, c'est le football national qui
reviendrait aussi.
ministre de l'Energie et des Mines, il y a
une quinzaine de jours. Cette décision
touchera la direction du club phare de la
capitale où pratiquement tous les memb-
res du bureau vont être remerciés. La rai-
son est simple pour le patron du doyen
On parle de Belkhiri
comme président
Ce n'est un secret pour personne, depuis
des clubs algériens, c'est que certains des
dirigeants actuels ne sont pas à la hauteur
pour gérer un club du standing du
Mouloudia.
plusieurs mois, on a parlé d'un change-
ment à la tête du vieux club algérois.
Beaucoup de noms ont été cités, Djouad
et Belkhiri. Pour le président du GSP,
Changement dans
la composante de l'AG
Parmi les points qui seront revus par
les grands décideurs des Vert et Rouge,
la composante de l'AG : "Le mal du foot-
ball algérien, c'est les membres de l'AG",
nous a confié le président du GSP il y a
quelques semaines.
Une réflexion logique, car en regar-
dant ceux qui composent l'assemblée
générale, ça fait mal au cœur, des person-
nes qui ne contribuent jamais financière-
ment, des illettrés, opportunistes pour ne
citer que ceux-là. Certains des membres
de l'AG barrent même la route à certains
hommes d'affaires qui peuvent donner le
plus escompté. Cela dit, un changement
radical de l'AG du MCA verra le jour à
partir du premier mois de la nouvelle
année.
Mohamed Djouad, a décliné l'offre pour
des raisons de santé : "La présidence du
club ne m'intéresse pas. Mon état de santé
ne me permet pas de driver un club
comme le MCA", nous a confié Djouad.
Pour Tahar Belkhiri, ce dernier a été
contacté par le président d'honneur du
MCA pour lui proposer de prendre la tête
du vieux club algérois. Cette proposition
a été faite quand Belkhiri était en France
avec les anciens joueurs pour un tournoi
de football. Les contacts n'ont jamais été
interrompus puisque, selon une source
digne de foi, Belkhiri fera partie de l'AG
du MCA, il sera même le futur président
du MCA, puisque ce dernier fait l'unani-
mité chez les grands décideurs des Vert et
Rouge.
En somme, l'avenir du MCA sera cer-
tainement meilleur si ce projet connaîtra
le jour, car le MCA a besoin des hommes
Le COS s'occupera
du nettoyage de l'AG
Comme nous l'avons annoncé dans
l'une de nos éditions de la semaine der-
avec un grand H pour que ce club retro-
uve son lustre d'antan et surtout revenir à
l'échelle internationale comme c'était le
cas dans les années 70.
M. Z.
Racha a un an
Talbi Rihem Racha vient de souffler sa première
bougie. En cette agréable circonstance, son papa Azzedine et sa
maman Nadia lui souhaitent un joyeux anniversaire et prient
Dieu de lui donner une longue vie pleine de bonheur et de
prospérité.

PENSÉE
Cela fait 1 an, le 1 er novembre 2008, que notre chère fille, épouse, mère, grand-mère, sœur
et tante, Mme Issiakhem Saliha, nous a quittés à jamais. La douleur est forte, la peine est très
grande, ton absence nous pèse et tu nous manques énormément.
En ce triste souvenir, sache que tu resteras toujours vivante dans nos cœurs. Repose en paix.

édition du dimanche

1111 1 er novembre 2009 Compétition DIVISION UNE 11 e journée
1111
1 er novembre 2009
Compétition
DIVISION UNE
11 e journée

Stade Akid-Lotfi de Tlemcen, temps ensoleillé, affluence moyenne, arbitrage de M. Zouaoui assisté par MM. Megrah et Berouane.

MCA : c'est la marche arrière

 

WAT

2-1
2-1

MCA

 

Si le Mouloudia a perdu hier à Tlemcen, c'est à cause des dirigeants qui n'ont pas mis les joueurs dans les meilleures conditions à la suite de la semaine très difficile qu'a vécue le vieux club algérois sur le plan financier où il a peiné pour se déplacer à la ville de Tlemcen. Une défaite très attendue par les supporters du Mouloudia qui commencent à douter de cette équipe.

attendu longtemps pour revenir à la marque, puisque quatre minutes après le but mouloudéen, l'excellent atta- quant Mustapha Djallit s'é- chappe sur le flanc droit et fait un joli centre qui a été mal intercepté par Zemmamouche, Ghazali, à l'affût, ne trouva aucune dif- ficulté pour remettre les pen- dules à l'heure. Ce but a donné plus de confiance aux Bleu et Blanc qui ont domi- né les débats de cette pre- mière période. Alors qu'on attendait la fin de cette première mi-temps, encore une fois, le jeune Ghazali ajoute un deuxième but à la suite d'un bolide des 20 mètres qui ne laissa aucu- ne chance à l'international gardien de but du MCA. C'est sur ce score de deux buts à un que l'homme en noir renvoie les deux équi- pes aux vestiaires. Après la pause-citron, les Vert et Rouge de la capitale étaient obligés de sortir de leur coquille pour revenir au score, ce qui a poussé les locaux à se regrouper derriè- re et jouer les contres qui étaient très dangereux. En effet, le diable de Ghazali a failli marquer à la 59' et sur- tout Djallit à la 63 qui a raté un but tout fait. Afin de reve- nir à la marque, l'entraîneur

et sur- tout Djallit à la 63 qui a raté un but tout fait. Afin de
 

Buts :

But :

Ghazali (19' et 44')

Bouguèche (15')

Averts : Ghazali (57'), Djallit (73'), Hadji

Averts :

Bouchama (68')

(89')

Djemili 3

Zemmamouche 2

Boulahia 3

Besseghier 3

Benmoussa 3(Hadji 74')

Khedis 2(Attafen 55')

Habri 3

Zeddam 3

Bachiri 3

Coulibaly 3

Boudjakdji 3

Bouchama 3

Belgherri 3

Bensalem 3

Abdelaoui 3

Boumechra 3

Laâlaoui 3

Bouguèche 4

Ghazali 4

Derrag 3 (Hamrat 85')

Djallit 4 (Fellahi 89')

Amroune 2(Belkheir 69')

Total : 35 étoiles

Total : 29 étoiles

Ent. : Bouali

Ent. : Alain Michel

330000 ssuuppppoorrtteerrss

 

dduu MMCCAA

àà TTlleemmcceenn

Malgré tous les problèmes que vit le vieux club algérois, les supporters fidèles du Mouloudia ont fait quand même le déplacement à Tlemcen pour soutenir les camarades de Derrag. Ils étaient environ 300 fans dans les gradins du stade Akid Lotfi.

LA RENCONTRE entre le WAT et le MCA a connu une demi-heure de jeu palpitante entre deux équipes qui prati- quent le même style de jeu, c'est-à-dire, jouer en contres. En effet, le début du match a connu un pressing très fort des locaux qui ont assiégé le camp moulou- déen, mais comme le MCA est une équipe très forte dans les contres, ses joueurs ont réussi à donner des frayeurs à la défense du WAT. A la 15', le buteur de l'équipe, Hadj Bouguèche, d'une belle tête, ouvre la marque à la suite d'un corner botté par le jeune Bensalem. Touché dans l'amour-propre, les poulains de Bouali n'ont pas

Un accueil

 

chaleureux du

public tlemcénien

Les joueurs du Mouloudia ont eu un accueil chaleureux de la part des supporters du WAT à leur rentrée sur la pelouse du stade Akid Lotfi à Tlemcen.

Bensalem

 

pour donner la supériorité numérique au compartiment offensif, la seule action dan- gereuse du Mouloudia était celle de Bouguèche qui, d'un tir puissant, rate l'égalisa- tion. Durant le dernier quart d'heure de cette rencontre, on a assisté à une domina-

tion des visiteurs qui ont créé beaucoup d'occasions, mais l'efficacité des atta- quants mouloudéens a fait défaut, ils ont raté beaucoup d'occasions devant le but du gardien Djemili. C'est sur ce score de deux buts à un que l'arbitre siffla la fin du match

par une victoire méritée pour

la bande de Bouali. Après neuf matchs sans défaite, les gars de la capitale sont fina- lement tombés dans la ville des Zianides. Une défaite qui laissera des séquelles au sein de la famille des Vert et

remplace

 

Alain Michel a fait rentrer Attafen à la place de Khedis

Rouge.

H. Z.

Moumen

L'œil CCoach DU
L'œil
CCoach
DU
 

Après avoir contracté une blessure lors de la séance de jeudi mercredi dernier, le jeune international Bilel Moumen a déclaré forfait pour le match face au WAT. Alain

BOUALI :

 

BOUGUÈCHE :

 
 

«C’est une belle victoire»

«On a vu aujourd’hui deux équipes bien préparées sur le plan physique et même tactique. C’est une belle victoire pour nous, car on est la première équipe à battre le MCA qui est resté intraitable depuis le début de la saison. J’avoue qu’on a rencontré une très bonne équipe du MCA qui nous a beaucoup gênés dans le développement de notre football. En ce qui concerne mes joueurs, je pense qu’il ne faut pas leur mettre beaucoup de pression. Il ne faut pas oublier aussi que le WAT est une petite équipe avec un petit budget. Notre objectif reste toujours de construire une équipe d’avenir et, pourquoi pas, terminer parmi les cinq premiers.»

«On doit tourner la page»

Michel était contraint de titulariser le jeune Bensalem à sa place.

Cinquième but

titulariser le jeune Bensalem à sa place. Cinquième but   chaque fois que l’équipe perd, ce
 

chaque fois que l’équipe perd, ce sont toujours les mauvais résultats qui s’enchaînent…

-

C’est vrai que lors des

pour Bouguèche

Ayant inscrit un but lors de la rencontre face au WAT, suite à une jolie tête, Hadj Bouguèche a inscrit son cinquième but de la saison qui le place parmi les meilleurs buteurs du championnat.

saisons précédentes on trou- vait des difficultés pour

revenir, mais cette saison, on

a

un groupe très solide qui

peut revenir en force lors des prochaines journées, à com- mencer par le match face au MCO.

Une chaleur torride à Tlemcen

 

ALAIN MICHEL :

«Il ne faut pas

tomber dans le doute traditionnel»

- Aujourd’hui, vous avez réussi à marquer votre cinquième but de la sai- son. Quel est votre senti- ment ?

L’entraîneur Alain Michel aurait aimé que le match de

son équipe face au WAT se joue en nocturne, vu la chaleur torride qui fait à Tlemcen.

Mon but n’a aucun goût,

puisque mon équipe a perdu. Je préfère rater le titre de meilleur buteur mais que mon équipe gagne beaucoup de matchs.

-

Auteur du but du MCA, l’homme en forme du Mouloudia explique les raisons de cette défaite. Il promet que son équipe reviendra en force face au MCO lors de la prochaine journée. - Quelles sont vos impres- sions après cette défaite ?

- C’est une défaite très amère. On aurait pu éviter de perdre ce match qui était vraiment à notre portée. Si nous étions restés concen-

trés après notre but, le gain du match aurait été en notre faveur.

     

JUNIORS

WWAATT 11-MMCCAA 11

 

«Je pense que tout était prêt pour qu’on réalise un bon match. Il faut reconnaître qu’on était pour la première fois fragiles à l’extérieur. C’est une défaite tout à fait logique, car le WAT mérite amplement sa victoire. Maintenant, on doit oublier ce match et surtout éviter de tomber dans le doute traditionnel, car c’est juste notre première défaite depuis le 2 avril dernier. Le retour de nos suspendus et blessés nous permettra d’avoir un groupe au complet qui va nous donner un plus lors du match face au MCO. En tous les cas, il fallait s’attendre à notre première défaite qui va nous permettre de travailler davantage pour régler nos lacunes.»

- Vous ne craignez pas que cette défaite laisse des séquelles néfastes ?

- Comment voyez-vous le match face au MCO ?

 

-

C’est un match difficile

match douverture, les

Pour le

 

- Non, je ne pense pas. Ce n’est pas après cette défaite qu’on va baisser les bras. On doit tourner la page et prépa- rer notre prochain match face au MCO qu’on doit gagner, coûte que coûte.

En

-

joueur

tant

du

qu’ancien

à

MCA,

pour nous, mais on est obli- gés de gagner ce match pour rester parmi le peloton de

tête, car si on ne gagne pas,

doute va s’installer chez

les joueurs et là, ça va faire

mal. Alors une victoire face au MCO et le train se remet- tra sur les rails. H. Z.

le

juniors du MCA ont réalisé une

revenant avec un

bonne affaire en

point de leur déplacement à

ont

Tlemcen. Les Mouloudéens

à lheure en alors que les

remis les pendules

deuxième mi-temps,

Tlemcéniens ont ouvert la marque

en première mi-temps.

1122 CR BELOUIZDAD Compétition
1122 CR BELOUIZDAD
Compétition

édition du dimanche

1 er novembre 2009

ELECTROCHOC FACE À LA JSK AAlleexx aa pprreessqquuee ffaaiitt oouubblliieerr BBoouukkeeddjjaannee Le Chabab
ELECTROCHOC FACE À LA JSK
AAlleexx aa pprreessqquuee
ffaaiitt oouubblliieerr
BBoouukkeeddjjaannee
Le Chabab
réanimé
Par Mustapha Memmoud
C'est une victoire qui
vient à point pour
soulager les supporters
et aussi faire revenir le
calme après une terrible
tempête qui aurait pu
avoir des conséquences
néfastes sur le club.
plus sereinement, depuis que le pré-
sident a notamment revu sa déci-
sion de démission irrévocable. A la
sortie du stade à la fin de la partie,
les supporters du Chababs privés
de cette empoignade et qui se sont
rassemblés sur les balcons et les toits
Reconverti en la circonstance en
arrière latéral gauche, Alex a su
répondre favorablement sur le
terrain. Boukedjane, suspendu, la
place était vacante d'où la nécessité
de reconversion d'un joueur qui était
la seule option pour Iaïche. Alex n'a
pas déçu, du pied droit comme du
gauche, il a la maîtrise technique qui
lui a valu d'être un rempart de poids
sur son flanc, participant même au
travail offensif de son équipe, et ce,
vu son potentiel physique
conséquent et son endurance.
Comme quoi, un professionnel doit
pouvoir jouer à tous les postes, et
Alex en a fait une belle
démonstration face à la JSK faisant
même oublier l'absence de
Boukedjane.
LLEE CCHHAABBAABB a battu la JSK avec les
honneurs, la volonté et la détermi-
nation affichées par les joueurs sur
le terrain l'attestent bien. Une bouf-
fée d'oxygène, avec à la clef trois
précieux points qui remontent le
moral pour entreprendre l'avenir
ont tenu à féliciter leur équipe,
comme quoi cette victoire aura eu
son effet sur le CRB. Un nouveau
départ pour l'équipe, et comme
nous le confia le président à la fin de
la partie : "N'oubliez pas qu'on a
battu une grande équipe, c'est la JSK
qui n'est pas à présenter." Ce qui
veut dire que c'est une victoire qui
aura, sans doute, le mérite de
requinquer à fond les troupes qui ne
BBeennddaahhmmaannee
aavveecc lleess ttrriippeess
sont que trop touchées. MM
MM
BLESSÉ AUX ADDUCTEURS
MMeebbaarrkkii oouutt uunnee sseemmaaiinnee
La révélation Chabab, Mebarki, été blessée au cours de la
du
a
seconde période face à la JSK. Cela a nécessité
son changement par le
staff technique par
Maâziz. Le médecin du club, que nous avons joint
pour
nous éclairer plus
sur son état,
nous dira : "Ce sont les
Comme rapporté précédemment,
Bendahmane n'est pas totalement
remis physiquement de sa blessure
aux adducteurs, et il a joué tout un
match face à Sfax avec des
injections. Face à la JSK, il a été
fidèle à lui-même. Il a été derrière et
à l'avant-garde, avec à la clef une
balle qui percuta le poteau sur un
coup franc des 35 mètres. Une prise
de risque pour le staff technique qui
expose l'un de ses plus performants
atouts, mais comme le joueur est
consentant, il a préféré compenser
avec les tripes et ne pas laisser
tomber son équipe pour laquelle
Bendahmane est toujours
indispensable.
adducteurs, et il sera au repos et aux soins au moins une semaine.
Il va
probablement rater le prochain rendez-vous de l'équipe." Mebarki, qui
a été une fois encore à la
face au CABBA.
hauteur, manquera certainement à l'équipe
HHeerriiddaa eett FFnniieerr
rreepprreennddrroonntt cceettttee sseemmaaiinnee
SSeeccoonnddee
ttiittuullaarriissaattiioonn
ddee llaa ssaaiissoonn ppoouurr
GGhheerrbbii
Blessés, l'un aux entraînements et l'autre face à Sfax,
Herida et Fnier respectivement reprendront au cours de
cette semaine. C'est de bon augure pour Herida, qui a
souffert du dos, qui retrouvera ses coéquipiers pour la
préparation du prochain rendez-vous face au CABBA. Fnier
est, quant à lui, poursuivi par la guigne cette saison ou du
moins en ce début de saison, et pour sa première
titularisation, il avait contracté une blessure
malheureuse à la cheville. Cela ne lui fera
encore que plus mal au moral, lui qui
semble perdu cette saison.
Incorporé d'entrée de jeu face à
la JSK, Gherbi a été choisi par
Iaïche pour épauler Saïbi et
Younès sur le flanc droit de
l'attaque. C'est la seconde
titularisation de l'attaquant, qui
a, certes, été bien pris au
marquage, mais qui a toutefois
effectué un travail collectif
remarquable en récupération. Il a
profité ainsi du schéma tactique
d'Iaïche, qui aura mis Younès en
alternance au milieu.
M. M.
KERBADJ :
«Aucune équipe ne sort du lot actuellement»
Intervenant sur les ondes de la Chaîne I, le président du CRB s'est étalé non seule-
ment sur son équipe, mais aussi sur le championnat et son évolution jusqu'à maintenant.
D'après son analyse, le Chabab est l'une des équipes qu'il faudra attendre au tournant,
mais il faudra néanmoins attendre la fin de la phase aller pour faire le bilan. Pour le pré-
sident, le championnat est encore long et aucune équipe n'est favorite. "Sincèrement,
aucune équipe n'est favorite pour l'heure, exception faite pour l'USMAn qui est sur une
bonne série. Le championnat est encore long et aucune formation ne sort véritablement
du lot. Il y a un certain équilibre entre toutes les équipes qui fait que toutes se valent.
L'ESS, l'USMA et le CRB auront à faire certainement leur retour gagnant à l'avenir et
auront leur mot à dire", déclarera Kerbadj.
FELLAH :
«Petite victoire, mais trois précieux points»
 Il a sauvé son équipe à plusieurs reprises, et c'est sans doute ce qui a effacé son
manque d'assurance à certains moments. Fellah a pu laisser ses bois vierges malgré les
nombreuses tentatives et pense que la victoire et surtout les trois points étaient primor-
diaux, tout heureux de l'issue de la partie. Ses arrêts réflexes étaient d'ailleurs détermi-
nants. En attendant, il a encore du travail à faire pour trouver le meilleur équilibre. "Je
crois qu'on mérite la victoire au vu de l'évolution de la partie. L'équipe a démontré aujour-
d'hui qu'elle avait des ressources et ce succès nous fera le plus grand bien. C'est une peti-
te victoire, mais très précieuse, elle va nous permettre de travailler plus sereinement et
préparer l'avenir dans de meilleures conditions. Ce qui arrive au club est regrettable, mais
comme nous avons essuyé la saison précédente six défaites de suite, on saura se ressaisir
et nous allons apporter encore plus de joie à nos supporters qui se sont impatientés", dira
Fellah à la fin de la partie.
PUBLICITÉ 13
PUBLICITÉ
13

édition du dimanche 1 eerr novembre 2009 Compétition

PUBLICITÉ 13 édition du dimanche 1 e e r r novembre 2009 Compétition
14 DIVISION UNE Compétition édition du dimanche 11 e journée
14 DIVISION UNE
Compétition
édition du dimanche
11 e journée

1 er novembre 2009

Stade Omar Hamadi (Bologhine), beau temps, affluence faible, arbitrage de MM. Hadada, Kentache et Doulache.
Stade Omar Hamadi
(Bologhine), beau temps,
affluence faible, arbitrage de
MM. Hadada, Kentache et
Doulache.
USMA
1-0
USMB
BUT :
DZIRI JE T’AIME,
DZIRI je t’adore
Dziri (35')
LLaa ttrriibbuunnee ooffffiicciieellllee
pprreessqquuee vviiddee
AVERTS :
AVERTS :
Rial (59')
Djahel (12')
Ouznadji (67')
Oussaïd (25')
Par Ahmed Ifticen
Kraïmia (64')
Le plus important pour les gars
de Noureddine Saâdi pour ce
match contre l'USMB était de
récolter les trois points de la
victoire, surtout qu'ils
n'avaient pas droit a l'erreur à
domicile.
Ghalem 3
Oussaïd 3
Chebira 3
Zemmouchi 3
Defnoune 3
Boumsong 2
Djahel 2
(Khelaf 46')
Un fait inhabituel était
remarqué dans la tribune officielle
du stade Omar-Hamadi. Cette
dernière, habituellement
surchargée par les abonnés et les
fans du club, était cette fois à
moitié vide pour la simple raison
que la direction de l'USMA n'a
pas distribué des invitations pour
cause de travaux de restauration.
Kraïmia 3
Guessoum 2
(Tilbi 46')
LE PLUS IMPORTANT a été jus-
tement réalisé grâce à un but du capi-
taine Dziri, qui était au bon endroit
lorsque le gardien Ghalem de Blida
avait payé cash son erreur.
La rencontre était dans l'ensemble
toute juste moyenne. Les Vert et
Blanc de Blida n'ont pas trop osé
pour créer le danger, leur jeu s'est
limité au niveau du milieu de terrain
en essayant tout juste de stopper
leurs adversaires dans leur camps,
les coéquipiers de Herbache ont
réussi tout de même leur mission,
puisque les Usmistes et malgré leur
dominations légère n'arrivaient par à
avoir beaucoup d'occasions de but, si
ce n'est les essais sur des balles arrê-
tées de Rial (31' et 33').
Les poulains de Saâdi avec un
nouveau dispositif avaient essayé de
dominer au maximum les Blidéens,
avec une défense composée de Rial
et Khoualed dans l'axe, Ghazi sur la
droite et Aouamri sur la gauche ont
pu maîtriser la situation surtout avec
un Khoualed époustouflant qui a
gagné tous les duels et Rial qui lui
essayait d'aider au maximum au
niveau de l'attaque. Les Usmistes qui
ont pris les choses en main dès la
deuxième période n'arrivaient pas à
doubler la mise, même avec plus
d'occasions qu'en première mi-temps
mais avec moins de réussite comme
ce fut le cas sur le tir de Dziri à la
Herbache 2
DDeess ssuuppppoorrtteerrss ddee
BBlliiddaa àà BBoolloogghhiinnee
(Abed 74')
Djemaouni 3
Total : 29 étoiles
Ent. : Mouassa
Film du match
9' Joli coup de tête de Rial qui
rate le cadre.
13' Coup franc direct de Dziri
qui a failli tromper Ghalem.
31' Coup franc direct, très
puissant de Rial des 30 mètres,
oblige Ghalem à dégager d'un
coup de poing.
33' Encore Rial, spécialiste
des coups franc de loin, qui a
dresse un bolide bien cadré qui a
obligé Ghalem à étaler toute sa
classe pour dévier en corner.
35' Sur un corner, Ghalem
lâche la balle devant sa cage,
Dziri sur place profite de l'erreur
du gardien pour mettre le cuir au
fond des filets.
61' Tir puissant de Dziri qui
rate de peu le cadre.
64' Très joli contre mené par
Ouznadji et Achiou, ce dernier
lance en profondeur Hamidi qui
tire, mais l'intervention in
extremis d’un défenseur blidéen
sauve son équipe d'un but tout
fait.
88' Tir croisé de Khelaf, la
transversale sauve le gardien
Abdouni et l'USMA de
l'égalisation blidéenne.
Une centaine de supporters de
Blida ont fait le déplacement au
stade de Bologhine pour soutenir
leur équipe. Ils ont pris place juste
derrière le tunnel des vestiaires où
était logée leur équipe.
BBiilleell BBeennaallddjjiiaa
ttiittuullaaiirree
61', puis celle de Hamidi lorsqu'il se
retrouva presque face à face avec
Ghalem, n'était un défenseur blidéen
qui sauva in extremis. Puis sur deux
actions litigieuses où les Rouge et
Noir ont réclamé un penalty sans que
l'arbitre réagisse.
Au moment où tout le monde s'at-
tendait au coup de sifflet final de la
partie, Blida s'est créé une occasion
en or, mais la transversale refusa le
changement du score dans le temps
additionnel. La magistrale frappe de
Khelaf sera repoussée par le cadre, et
ainsi s'acheva la rencontre sur une
victoire des Algérois face à une équi-
pe de Blida en construction. A. I.
L'œil
CCoach
SAÂDI :
Le milieu défensif, Bilel
Benaldjia, était titulaire à
l'occasion de cette rencontre. Il a
pris sa place habituelle comme
récupérateur aux côtés d'Aït
Ouamar. Il faut dire que Benaldjia
avait laissé une bonne impression
lors de la dernière rencontre face
à l'USMAn, ce qui a poussé
l'entraîneur Saâdi à lui renouveler
sa confiance.
«On a marqué au
moment où on jouait
moins bien»
MMoouuaassssaa
DU
ccooppiieeuusseemmeenntt
iinnssuullttéé
BBeenncchhiikkhhaa
Les Harrachis veulent Toual
ééttaaiitt pprréésseenntt
Un accueil très hostile a été
réservé au coach Mouassa dès la
sortie des vestiaires de son
équipe. Tous les supporters
usmistes l’ent insulté. Après
l'ouverture du score, le même
phénomène a été remarqué. Cela
était prévisible si on se réfère à la
façon dont Mouassa avait quitté le
club de Soustara il y a de cela
quelques mois, où il a laissé
beaucoup d'ennemis.
Le sélectionneur national de
l'équipe nationale A',
Benchikha, assisté à la
rencontre. Rappelons qu'il a
convoqué trois joueurs de
l'USMA, à savoir Rial, Aït
Ouamar et Ouznadji pour le
prochain stage, et à l'occasion,
il a voulu les superviser de près
et dénicher d'autres joueurs
pour l'avenir.
LLeess UUssmmiisstteess
rrééccllaammeenntt uunn
ppeennaallttyy àà llaa 7777''
On jouait la 77' lorsqu'un
défenseur de Blida, en essayant
de dégager le ballon dans la
surface de réparation, voit le
ballon heurter sa main sous les
yeux de Hadada, mais ce dernier
refuse de siffler le penalty pour
les Rouge et Noir.
LA DIRECTION de l'USMH vient
de contacter le portier blidéen
Hassan Toual, qui a été mis à l'écart
par son employeur, en l'occurrence,
Zaïm. A cet effet, l'un des dirigeants
du club Harachi s'est déplacé au
domicile de Toual à Hussein Dey où
il a tenté de le convaincre d'endosser
le maillot de son club lors du
mercato hivernal. En revanche, le
portier blidéen a demandé à ce
dirigeant de lui octroyer du temps
pour réfléchir et prendre une
décision finale et aussi pour informer
son employeur de cette offre. Ceci
laisse dire que Toual n'a pas encore
perdu espoir de revenir de nouveau à
son club surtout que le public
blidéen insiste toujours sur son
retour. Toual : «L'USMH
m'a contacté»
"J'affirme que la direction de
l'USMH m'a contacté de nouveau et
elle insiste toujours sur mes services
en prévision du mercato hivernal.
Mais malgré tout cela, je ne peux
prendre aucune décision et je
laisserai mon employeur décider à
ma place, surtout que je suis encore
lié par un contrat avec l'USMB et
pour être plus clair, je préfère
réintégrer le groupe blidéen de
nouveau, et ce, en trouvant un terrain
d'entente avec le président Zaïm",
nous a dit Toual.
"On a réalisé le plus
important dans cette rencontre,
nous avons gagné mais je dirai
qu'on avait la possibilité de
sortir avec un score plus large.
Je ne comprends pas ce qui
s'est passé en début de match,
on n'a pas bien joué, mais on a
réussi tout de même à marquer.
Mais en deuxième mi-temps
lorsqu'on s'est créé des
occasions et qu'on jouait bien,
on n'est pas arrivés à marquer.
Il faut souligner aussi que
l'USMB n'a fait que casser le
jeu, sans essayer de construire
et c'est ce qui a mis mes
joueurs en difficulté."
……IIll aa ddiissccuuttéé
aavveecc SSaaââddii eett éévviittéé
AAlllliikk eett DDzziirrii
MOUASSA :
«Je ne pardonnerai pas
à certaines gens, je
ferai tout pour qu'ils
finissent en prison»
A. D.
BBeelloouucciiff rreellaannccee sseess
nnééggoocciiaattiioonnss aavveecc llee NNAAHHDD
HHaarrkkaatt
ppaarrmmii lleess 1188
Ayant profité du retour du Camerounais
Boomsong qui a purgé sa suspension, le
coach Mouassa n'a pas manqué de
faire l'impasse sur la convocation de
l'autre joueur du milieu de terrain, à
savoir Beloucif, cette réaction a irrité
l'enfant de Mila qui a décidé de
relancer ses négociations avec la
direction du NAHD, laquelle l'a déjà
contacté et insiste toujours sur ses
services.
L'ancien latéral droit de la formation de
la ville des Roses et actuel joueur du
MCA devra se présenter devant la
justice le 8 novembre prochain. Et ce, à
"Je n'ai pas fait attention au
public, je sais qu'il est
manipulé, et je vous dis
aujourd'hui que les mêmes qui
m'ont demandé d'écarter Dziri
et certains autres joueurs
étaient ici aujourd'hui pour les
encourager, Abdouni a réalisé
une excellente partie. Mais je
vais dire, ces gens-là je ne les
lâcherai pas jusqu'à ce qu'ils
finissent en prison (Mouassa
parlait des supporters qui se
sont accrochés avec lui à Batna
lorsqu'il était entraîneur de
l'USMA). Pour ce qui est de la
partie, je dirai qu'on n'avait pas
la réussite, l'USMA a marqué
sur une balle mal repoussée par
notre gardien, alors qu'on
n'avait pas la même chance
lorsque le tir de Khelaf heurta la
transversale. On n'a pas à rougir
de cette défaite puisqu'on est
une équipe jeune en phase de
construction."
Mouassa avait évité beaucoup
de monde sur le banc de touche de
l'USMA. Seuls Tchicou, le joueur
Benchaâbane et le D r Ladj l'ont
salué. Mouassa avait aussi
échangé quelques mots avec
Saâdi, mais il a évité de croiser
Dziri et Allik, qui était déjà dans la
tribune d'honneur avant qu'il
n'aille prendre place sur le banc.
coach Mouassa a préféré prolonger la
période de repos du stoppeur Sebaï,
cette décision a été mal interprétée par
l'enfant d'El Amria, surtout qu'il est
rétabli de sa blessure.
LLeess ddiirriiggeeaannttss
SSeennoouuccii
ddeevvaanntt llaa jjuussttiiccee
llee 88 nnoovveemmbbrree
bblliiddééeennss ffuurriieeuuxx
Après avoir limité le nombre
de places à quatre dans la
tribune d'honneur réservées à
la délégation blidéenne, cette
dernière a préféré boycotter et
prendre place avec les
supporters blidéens, venus en
nombre pour suivre leur
équipe.
Le défenseur central, Harkat,
même s'il n'était pas concerné
par la rencontre à cause de sa
blessure, avait été néanmoins il
était convoqué par le coach pour
prendre place sur le banc de
l'USMA. Harkat n'a pas voulu
prendre de risque, il a préféré
patienter pour reprendre sur une
meilleure forme.
MMoouuaassssaa ooccttrrooiiee uunnee aauuttrree
sseemmaaiinnee ddee rreeppooss àà SSeebbaaïï
Alors que tout le monde attendait son
retour lors de la rencontre d'hier, qui a
mis aux prises son club avec l'USMA, le
cause de ses déclarations dans l'un des
quotidiens sportifs, où il avait critiqué
ouvertement et lourdement son ex-
président Zaïm, ceci a amené le
président à attaquer son ancien joueur
CChheekkllaamm eett SSaayyaahh
ddaannss lleess ttrriibbuunneess
en justice.
A. D.
Les deux blessés Cheklam et
Harkat ont assisté à la rencontre
de leur équipe face à Blidaà partir
de la tribune d'honneur.
1155 Compétition DIVISION UNE 11 e journée
1155
Compétition
DIVISION UNE
11 e journée

édition du dimanche 1 er novembre 2009

Stade Ahmed-Zabana, temps chaud, affluence moyenne,

arbitrage de M. Necib assisté par MM. Salhi et Redjati, bonne organisation, service d'ordre

impeccable 2-1

MCO

arbitrage de M. Necib assisté par MM. Salhi et Redjati, bonne organisation, service d'ordre impeccable 2-1

USMH

BUTS :

BUT :

Berramla (17'sp)

Aïssaoui (62')

Daoud (29')

AVERT. :

AVERTS :

Bengoreine (14')

Aouameur (17')

Djabou (37')

Mezair 4

Limane 2

Boussaâda 3

Gherbi 2

Bengoreine 3

(Touahri 65')

Sebbah 3

Aouameur 2

Kechamli 3

Naili 3

Zmit 2

(Hendou 82')

Benatia 2

Mebarkou 3

Mezouar 2

Briki 3

El-Bahari 3

(Benahmed 80')

(Kaid 65')

Djeghbala 3

Berramla 3

Aissaoui 3

(Medahi 71')

Hanitser 3

Medjahed (Daoud 24') 3

Benabderrahmane 3

Djabou 4

Total : 31 étoiles

Total : 31 étoiles

Ent. : Mansour Hadj

Ent. : Boualem Charef

Film du match

 

02' Benatia lance El Bahari qui tente un lob, le ballon passe au-dessus de la transversale. 17' Longue transversale de Sebbah pour Medjahed qui cherche El Bahari, au passage le cuir est détourné de la main par Aouameur, l'arbitre siffle le penalty qui sera transformé imparablement par Berramla. 29' Le rentrant Daoud double la mise en exploitant une passe lumineuse de Benatia et la passivité de la défense de l'USMH. 43' Hanitser met dans le vent son vis-à-vis, heureusement pour les Oranais son tir n'est pas cadré. 45'+01 Daoud manque une occasion incroyable. 59' Mezaïr gagne son face- à-face avec Hanitser. 62' Bien servi par Djabou, Aïssaoui, qui se trouvait dans les six mètres, réduit d'un tir le score. 91' Mezouar offre une balle de but à Daoud qui ne saisira pas cette aubaine.

L'œil CCoach DU
L'œil
CCoach
DU

LES ORANAIS intraitables chez eux

L'œil CCoach DU LES ORANAIS intraitables chez eux  Par M. Stitou Défaits la semaine dernière,

Par M. Stitou

Défaits la semaine dernière, les Oranais, qui étaient dos au mur avant ce match, ont dû puiser dans leurs ressources pour venir à bout d'une tenace équipe harrachie. Cependant, les locaux ont, dès le coup d'envoi, affiché leurs intentions en exerçant la pression sur la défense harrachie.

UNE DOMINATION qui porta ses fruits puisqu'au bout de la pre- mière demi-heure, ils menaient déjà par deux à zéro, c'est d'abord

Tayeb Berramla qui a eu l'honneur d'ouvrir la marque, en transformant un penalty (17'). Au passage, c'est le premier but inscrit par le transfu- ge de la JSK cette saison, alors que le duo Djabou-Hanitser tente de sonner la charge mais peine per- due, puisque profitant des largesses de la défense visiteuse, les Oranais confortent leur avance au score par le rusé Daoud, qui ne laissera aucu- ne chance à l'infortuné Limane (29'). Tout juste quelques instants après leur entrée après la pause citron et sans doute sermonnés par leur entraîneur, les Banlieusards redoublent les efforts et jouent avec plus de détermination, ils seront récompensés juste à l'heure de jeu. Aïssaoui, idéalement servi par Djabou, redonna espoir aux

siens causant du coup, des frayeurs aux Oranais, qui perdirent leur football. Ayant constaté que toutes les actions dangereuses de l'USMH passaient par le remuant Djabou. Le coach mouloudéen décide d'incorporer Kaïd avec pour mis- sion de museler le stratège harra- chi. Evoluant avec une tactique basée sur le contre avec souvent des attaques menées par les rapides Medahi et Daoud, une tactique qui aurait pu donner ses fruits n'étaient les ratages notamment, de Daoud. L'essentiel à la fin a été acquis, le MCO confirme sa suprématie à domicile en battant l'USMH mal- gré que cette dernière ait fourni une bonne deuxième mi-temps. M. S.

LLee sseeccrrééttaaiirree

ddéémmiissssiioonnnnee ppuuiiss

rreevviieenntt

Le secrétaire Houari Bouzid avait déposé sa démission en fin de semaine, une démission qui a été refusée par le président. En effet, après une éclipse de deux jours, le secrétaire a réintégré son poste vendredi. Enfin, on ignore les raisons qui incitèrent le secrétaire du club à songer à partir.

EElliimmaamm iinnvviittéé dduu qquuoottiiddiieenn EEll WWaassll

Lundi matin, le président du club sera l'invité du forum du quotidien arabophone El-Wasl à partir de 10h.

MMeeddjjaahheedd jjoouuee ddee mmaallcchhaannccee

Pour sa première titularisation de la saison, Sofiane Medjahed qui a été à l'origine du penalty sifflé par l'arbitre n'a pas dépassé la demi- heure, il fut contraint de quitter le terrain à la suite d'une blessure musculaire apparemment, dommage pour ce sympathique garçon.

DDaaoouudd nnee mmaannqquuee ppaass dd''iiddééee

Après avoir dédié son but contre le NAHD au défunt Lahmar (JSMB). Hier, le buteur oranais fêta son but en mettant sur la tête un bandeau coloré avec l'emblème national, en le voyant le public de Zabana entonnera le fameux refrain "One two, three viva l'Algérie". Décidément, Daoud ne manque pas d'idée.

LL''aarrbbiittrree eexxppuullssee

HHaaddjj MMaannssoouurr

On jouait la dernière minute de la première mi-temps lorsque l'arbitre expulsa le coach du MCO pour, semble-t-il, des contestations, Mansour Hadj fut obligé ainsi de suivre les débats des tribunes durant le reste de la partie

MM

SS

BERRAMLA : ««CCee bbuutt eenn aappppeelllleerraa dd''aauuttrreess»»

- Vous avez réussi enfin à ouvrir votre compteur buts

- Effectivement, je suis très content de cette réalisation qui m'a fait énormément plaisir. Je pense qu'on a bien géré ce match en assu- rant les 3 points de la victoire.

- Avez-vous eu peur avant de tirer le penalty ?

- Non, je n'ai pas douté un instant, car j'ai l'habitude de tirer les penal- ties. J'espère que ce but va m'ouvrir la voie pour marquer d'autres.

- Le MCO a prouvé qu'il est

intraitable à domicile ?

- C'est bien qu'on soit intraitables

à domicile, car notre public est très

exigeant.

- L'entraîneur a relevé que l'é-

quipe manque de condition phy- sique, quel est votre avis là-des- sus ?

- L'entraîneur a raison, car on doit

encore travailler pour espérer conti- nuer sur notre lancée.

M. S.

pour espérer conti- nuer sur notre lancée. M. S. HANITSER : «Les joueurs ont insisté pour
HANITSER : «Les joueurs ont insisté pour que je joue» - Personne ne s'attendait à
HANITSER : «Les joueurs
ont insisté pour que je joue»
- Personne ne s'attendait à ce que
vous jouez aujourd'hui, finale-
ment vous avez tenu votre place.
Un commentaire ?
ses ne se sont passées comme on
l'espérait. On est bien revenus en
seconde période, mais la chance ne
nous a pas souri. L'essentiel pour
- Ça a été une surprise pour moi,
nous, c'est que la partie s'est déroulée
car je ne pensais pas jouer, mais les
joueurs ainsi que le coach ont insisté
pour que je joue surtout que le méde-
cin du club m'a donné le feu vert une
fois qu'il m'a ausculté.
dans le fair-play.
- La victoire du MCO est méritée
au vu de la physionomie du
match ?
- Je crois que le MCO nous a battus
- Votre équipe a essuyé une troi-
sième défaite d'affilée. Quel est
votre avis sur cet échec ?
grâce à son expérience, car il possède
des joueurs plus expérimentés que les
nôtres. Nous avons une équipe jeune
- Sincèrement, on a tout fait pour
qui manque encore de maturité, mais
réaliser un résultat positif.
Malheureusement pour nous, les cho-
je demande à nos supporters d'être
patients aves cette équipe. M. S.

HADJ MANSOUR : «L'essentiel est la victoire»

 "La partie dans l'ensemble a été d'un niveau moyen. On a réussi une bonne entame du match en inscrivant deux buts, on avait la possibilité de mar- quer d'autres, mais on n'a pas été inspirés. En seconde mi-temps, les joueurs ont fléchi physiquement à cause d'un certain laisser-aller de certains joueurs qui trichent aux entraînements. Ceci dit, la victoire est bonne à prendre, car elle va nous permettre de travailler dans la sérénité. Concernant mon expulsion, je dois dire que l'arbitre a jugé que j'ai beaucoup réclamé, il n'a pas hésité à me faire sortir. En tous les cas, je respecte sa décision."

BENOMAR : «On leur a offert deux cadeaux»

"Je crois qu'on leur a offert deux cadeaux à cause d'un manque de concen- tration de nos défenseurs en première mi-temps. On a essayé de revenir en seconde période, mais on a manque d'inspiration. Devant cette défaite, on ne doit pas se décourager, car le chemin est encore long. On essayera de corriger nos erreurs pour se rattraper à l'avenir."

CHAREF SURPREND TOUT LE MONDE ET FAIT APPEL À HANITSER

Alors que tout le monde croyait que Hanitser était out pour ce match, du fait de sa blessure au visage et de son absence aux entraînements durant toute la semaine, l'entraîneur Charef en a décidé autrement, en faisant appel à son joueur quelques heures avant le début de la rencontre pour jouer contre le MCO. L'objectif de Charef était de jouer sur le psychologique des Oranais car le joueur avait une revanche à prendre sur les Hamraoua en raison des démêlés qu'il a eus avec les dirigeants du MCO lorsqu'il portait les couleurs rouge et blanc.

LE BUS D'EL HARRACH TOMBE EN PANNE

Le bus d'El Harrach, qui devait transporter l'équipe de l'hôtel Eden au stade Zabana, est tombé en panne en route, il a fallu l'intervention des dirigeants du club de Sidi Chahmi pour venir au secours des Harrachis. En effet, le club de Sidi Chahmi a mis à la disposition de l'USMH un bus qui a amené les Harrachis jusqu'aux portes du stade Zabana.

1166 DIVISION UNE Compétition édition du dimanche 11 e journée
1166 DIVISION UNE
Compétition
édition du dimanche
11 e journée

1 er octobre 2009

Stade Messaoud Zeghar d'El Eulma, temps printanier, terrain en bon état, affluence nombreuse, arbitrage de
Stade Messaoud Zeghar d'El
Eulma, temps printanier, terrain
en bon état, affluence nombreuse,
arbitrage de M. Amalou assisté
par MM. Boudiba et Azrine.
MCEE
3-0
USMAn
BUTS :
ANNABA TOMBE
pour la 2 e fois à El Eulma
Bourenane (25' sp)
Hadiouche (39')
Bekrar (75')
AVERTS :
Zazou (24')
Mansour (59')
L'œil
CCoach
Sahraoui 4
Ouadah 3
Mahfoudi 3
Benchergui 2
CASTELLAN :
Renane 3
Zazou 2
Boudjelida 2
Fadigua 3
Mellouli F. 3
Maïza 2
«Aujourd'hui,
on a été jusqu'au bout»
Khaoua 2
Abdeslam 3
(Laâmèche 69')
Gasmi 3
"On a fait une bonne première mi-temps. On
Bourenane 3
Rebih 2
a
faibli en seconde période, ce qui a donné
DU
Belhamel 2
Boudar 2
(Karaoui 78')
Hemami 3
Camara 3
(Bensaïd 62')
Bekrar 3
plus d'occasions à notre adversaire. Il faut
dire qu'Annaba est une équipe solide et
athlétique qui mérite la première place. Pour
Hadiouche 3
(Mellouli I. 92')
Mansour 3
(Hafid Rabah 70')
ce qui est de la non-participation de Mangolo,
je
dirai que je n'avais pas le choix. J'ai besoin
Total : étoiles
Total : étoiles
Ent. : Castellan
Ent. : Amrani
Film du match
2' Gasmi monte sur le
côté gauche, Sahraoui sort
en corner.
9' Tir puissant de Camara
des 30 mètres qui passe au-
dessus de la transversale.
25' Contrôle de la main
dans la surface de
réparation par Zazou,
l'arbitre ne se fait pas prier
pour siffler le point de
penalty à la 24'. Bourenane
offre le but à son équipe.
39' Un travail personnel
de Hadiouche qui
enveloppe son tir, Ouadah
ne trouvera pas
d'échappatoire.
75' Hadiouche sert
Bekrar dans les 18 mètres,
ce dernier ajoute le 3 e but.
de Camara au milieu et comme la loi impose
un seul étranger sur le terrain, je n'avais pas le
choix. Je regrette vraiment Mangolo. Cela dit,
Hadiouche nous a fait beaucoup de bien.
C'est une victoire bonne pour le moral. Il faut
savoir que lors des derniers matchs on ouvrait
la
marque, mais on se faisait rattraper par
l'adversaire. Aujourd'hui, on a été jusqu'au
bout et c'est bien."
AMRANI :
La partie a commencé sur
les chapeaux de roues pour
les deux camps. Les
Annabis étaient les
premiers à créer le danger.
10 minutes, le jeu se concentra
dans le milieu avec une petite
domination des locaux. Les visi-
teurs tentèrent de revenir au
score, mais en vain. On assistera,
certes, à un pressing annabi, mais
à la surprise générale, ce sont les
locaux qui corsent l'addition 14
minutes plus tard. Hadiouche ne
laissera pas Ouadah se position-
ner, en lui lançant un bolide qui
le met hors d'état de nuire. Du
retour des vestiaires, le leader,
voulant vaille que vaille revenir
au score, tente par tous les
moyens de mettre en difficulté
les Eulmis qui se sont contentés
de préserver le score, mais
Hadiouche trouve Bekrar en
bonne position, lui sert un caviar
qui le met dans la cage de
Ouadah sans soucis. Un troisiè-
me but qui aura l'effet d'une
bombe sur les têtes des Diables
rouges. Une seconde défaite pour
les Annabis. Même score que
face au MCA lors de la 1 re jour-
née. Néanmoins, un échec qui ne
détrône pas le groupe de Menadi.
A. T.
«L'arbitrage nous a lésés»
GASMI a failli tromper
Sahraoui, mais la défense dégage
le cuir in extremis. La réaction
des visiteurs fut immédiate.
Camara a tenu à répondre à
l'USMAn avec un tir puissant,
mais la balle passe au-dessus de
la transversale. Pendant plus de
"3-0, c'est un peu dur pour nous. Ça passe
difficilement dans la gorge. Cela dit, il faut
savoir qu'on n'a pas joué comme d'habitude
face au MCEE. Malheureusement, le terrain a
posé problème. L'arbitrage nous a lésés aussi.
Certes, les joueurs n'étaient pas en forme,
mais on pouvait revenir en seconde période. La
possession de la balle était pour nous plus que
pour l'adversaire. On n'a pas su exploiter nos
chances. Cependant, c'est une défaite à
mettre aux oubliettes, car elle ne va pas
affecter notre parcours. On se rachètera." A. T.
Stade Abed Hamdani, pelouse
très bonne, temps ensoleillé.
Arbitres : M. Achouri assisté par
MM. Tamen et Benmouloud.
Khroub trahi par… Bourahli
ASK
0-1
CAB
Par Rabah Gattouche
BUT :
AVERTS :
Bourahli (26' sp)
AVERT. :
Azzioune (25')
Rasmel (51')
Belhadef (33')
Douadi (77')
Azzioune 3
Babouche 4
Talbi 3
Souilah 3
Bendridi 3
Daïra 3
(Charmat 85')
Frioua 3
Arar 3
Aribi 3
Ziad 3
Kerboua 3
Gil 3
Rasmal 2
Belhadef 2
Boukhenouf 2
Naït Yahia 2
(Naâmoune 56')
(Bouraoui 92')
Benhacène 3
Douadi 3
Bourahli 2 (Kab 63')
Mehdaoui 3
Fezani 3
Zerrouki 2
(Ziouar 83')
Dès le début de la
partie, les Chaouis, très
bien répartis sur le
terrain, se sont montrés
très entreprenants mais
c'est l'ASK qui se
montra la plus
dangereuse par
Mehdaoui qui traversa le
terrain et servit Douadi
mais le tir de ce dernier
a été capté facilement
par Babouche (9').
Total : 30 étoiles
Total : 31 étoiles
Ent. : Hamouche
Ent. : Bouarrata
Film du match
12' Centre de la droite de Souilah,
Benkhenouf reprend la balle de la tête mais
Azzioune se détend et la capte.
20' Coup franc qui renvoie la balle dans les
pieds de Belhadef. Ce dernier reprend la balle
et la met lamentablement dehors.
26' Bourahli reçoit une longue balle, il s'in-
filtre et se présente face à face avec Azzioune
qui plonge dans ses pieds. C'est le penalty,
Bourahli le tire et prend à contre-pied
Azzioune (0-1).
33' Belhadef pénètre dans la surface de véri-
té du CAB et au moment d'armer son tir, il est
bousculé. "Penalty" crient les Khroubis.
"Non", leur répondit l'arbitre tout en sanction-
nant Belhadef d'un carton jaune.
45' Zerrouki, excentré à gauche, centre : la
balle heurte Kerboua et revient en jeu. Second
penalty non accordé à l'ASK par Achouri.
73' Mehdaoui sert impeccablement
Zerrouki qui, en position idéale, rate l'intercep-
tion de la balle et une occasion en or d'égaliser.
90' Charmat, bien servi par Douadi, tire et
rate le cadre. Dommage, il était idéalement
placé.
Juniors
ASK 4 - CAB 1
Depuis leur prise en
main par Lazhar
Redjimi, les juniors de
l'ASK sont invaincus
depuis cinq journées.
Ils ont gagné deux
matches en battant le
MCA, à Alger, et hier le
CAB par 4 buts à 1.
Mesfar a, à l'occasion,
inscrit un hat-trick et
Derdani le quatrième.
LA RÉPLIQUE du CAB ne se fit
pas attendre et Boukhenouf par
deux fois faillit ouvrir le score si ce
n'était la vigilance de Azzioune
(10' et 12'). Mais la meilleure occa-
sion de but fut à l'actif du Khroub
quand un coup franc joué à trois
mit en difficulté Babouche qui dut
coup sur coup renvoyer le tir de
Douadi et mettre en corner celui de
Belhadef (21'). Et alors qu'on
attendait le but de l'ASK, Bourahli
servi en profondeur, se retrouva
face à face avec Azzioune. Ce der-
nier plonge dans ses pieds et l'arbi-
tre Achouri n'hésite pas à accorder
un penalty à Bourahli qui se fit jus-
tice lui-même et ouvre le score
(26'). Piqués dans leur amour-pro-
pre, les Khroubis se ruèrent vers
les bois de Babouche mais ni
Mehdaoui (31'), qui rata sa bicy-
clette, et ni Belhadef (33') qui au
moment de tirer fut abattu, ne
purent niveler la marque. Ce der-
nier, au lieu de bénéficier d'un
penalty, récolta un carton jaune.
Forts de leur avance, le Batnéens
se replièrent et laissèrent le champ
de jeu aux locaux qui tentèrent
l'impossible pour égaliser mais en
vain. Dès l'entame du second half,
les Khroubis acculent leurs adver-
saires dans leur camp et obtiennent
plusieurs corners et coups francs
mais sans résultat. L'ASK eut
encore une dizaine d'occasions
pour niveler la marque, mais les
Douadi, Belhadef, Zerrouki et aut-
res Naâmoune (incorporé en
seconde mi-temps), les ratèrent
toutes. C'est que Babouche,
Kerboua, Frioua et Aribi veillaient
au grain. Et après avoir ajouté 5
minutes de temps additionnel, l'ar-
bitre Achouri, très contesté, siffla
la fin de la partie sur le sore de 1
but à 0 pour le CAB. R. G.
BOUARRATA :
BOURAHLI (LE BUTEUR DU JOUR) :
Les fans du
CAB en force
"Nous avions bien étudié le jeu de l'ASK. Cela nous a
permis de bien la contrer. Notre victoire est méritée bien
que notre adversaire a été très coriace. "
"J'allais tirer quand Azzioune m'avait obstrué. J'ai exécuté
le penalty avec sang-froid car j'étais sûr de le mettre
dedans (ndlr, Bourahli a pris à contre-pied Azzioune).
Environ 500 fans du
CAB ont accompagné
leur équipe au Khroub.
Ils ont été trop
bruyants et bien
boosté leur team.
HAMMOUCHE :
AZZIOUNE :
"Nous avions tout tenté pour gagner, mais l'inexpérience et
l'excès de précipitation nous ont été fatals. Il nous reste
beaucoup de travail à faire."
"Je jure que c'est Bourahli qui m'a heurté et non le
contraire. Il n'y avait pas penalty."

édition du dimanche

1177 DIVISION UNE 1 er novembre 2009 Compétition 11 e journée
1177
DIVISION UNE
1 er novembre 2009
Compétition
11 e journée
UNE 1 er novembre 2009 Compétition 11 e journée Stade de l'Unité maghrébine, temps ensoleillé,

Stade de l'Unité maghrébine, temps ensoleillé, affluence moyenne, terrain praticable, arbitrage de Menamara assisté par MM. Mekmous et Benskroune.

JSMB

2-1
2-1

NAHD

BUTS :

Zafour (54')

Boulamdaïs (75')

AVERTS :

Habache (18')

Gana (45')

Siouane (64')

Boulamdaïs (64')

BUT :

Bouhafs (63')

EXP. :