Вы находитесь на странице: 1из 45

SBM 1001

APPAREIL DIGESTIF 1
ETAPES SUCCESSIVES DU PROCESUS
D’ALIMENTATION

• INGESTION

• FRAGMENTATION
• DIGESTION
• ABSORPTION
• ELIMINATION DES PRODUITS DE DEGRADATION
APPAREIL DIGESTIF

bouche
pharynx
œsophage
TUBE DIGSTIF estomac STRUCTURE
intestin grêle GÉNÉRALE
COMMUNE
côlon
rectum
canal anal

glandes salivaires
ORGANES ANNEXES pancréas
foie
BOUCHE - MUQUEUSE L’os du plancher buccal

Chorion (lamina
propria) : tissu
conjonctif lâche,
sous-jacent à
l’épithélium

Épithélium :
stratifié,
pavimenteux
en général
non
kératinisé;
tendance de
kératinisation
dans les
points de
friction

MUQUEUSE = ÉPITHÉLIUM (E) + CHORION (C) S – Sous-muqueuse (tissu conjonctif


lâche dans les zones mobiles et dense,
fibreux sur l’os)
La muqueuse de la langue

Papilles :
filiformes (Fi) (aspérité, sensation tactile)
Structure générale fongiformes (Fo)
bourgeons du goût
Ch – chorion CG – glande salivaire séreuse caliciformes (C)
M – muscle (strié) GM – glande salivaire muqueuse
PAPILLE CALICIFORME

Bourgeons du
goût (nature
neurale)

S- sillon

Glande de von
Ebner
(séreuse)
LES GLANDES SALIVAIRES

A. GLANDES SALIVAIRES MICROSCOPIQUES


B. GLANDES SALIVAIRES MACROSCOPIQUES (en paires, à
l’extérieur de la bouche)
- glandes parotides
- glandes sous-maxillaires
- glandes sublinguales

CLASIFICATION SELON LA NATURE DE LA SÉCRÉTION


A. Glandes séreuses (parotides et certaines linguales)
B. Glandes muqueuses (palatines, sublinguales et certaines linguales)
C. Glandes mixtes (sous-maxillaires, labiales et jugales)
LES GLANDES SALIVAIRES
MACROSCOPIQUES

STRUCTURE GÉNÉRALE
séparés en lobes et lobules par des
cloisons conjonctives
vaisseaux, canaux excréteurs et nerfs
acheminés par les cloisons
conjonctives
partie sécrétoire acineuse

Structure des canaux excrétoires :


canaux intralobulaires
canaux interlobulaires
canal excréteur principal
GLANDE
PAROTIDE
GLANDE
SOUS-
MAXILLAIRE
GLANDE SOUS-
MAXILLAIRE :
acini séro-muqueux
GLANDE
SUBLINGUALE
LE PHARYNX

Relie la cavité buccale à


l’œsophage

Contient :
- un épithélium stratifié pavimenteux
- tissu conjonctif dense avec des glandes muqueuses
- forte accumulation de fibres élastiques
- couche musculaire (muscle strié)
STRUCTURE GÉNÉRALE
DU TUBE DIGESTIF

QUATRE COUCHES
CONCENTRIQUES:

1. MUQUEUSE
2. SOUS-MUQUEUSE
3. MUSCULEUSE
4. ADVENTICE ou SEREUSE
MUQUEUSE – caractéristiques générales

A. ÉPITHÉLIUM prismatique, simple (sauf l’œsophage où il


est stratifié, pavimenteux, non-kératinisé)

B. CHORION tissu conjonctif lâche


vaisseaux sanguins et lymphatiques; nerfs
leucocytes, plasmocytes
accumulations lymphocytaires (follicules
solitaires)
glandes

C. MUSCULARIS MUCOSAE limite mince entre muqueuse et


sous-muqueuse; muscle lisse
MUQUEUSE- intestin grêle

chorion

muqueuse

sous-muqueuse
muscularis mucosae
Tissu conjonctif plus dense que le chorion
SOUS-MUQUEUSE Support pour les vaisseaux de taille plus
importante et les glandes
MUSCULEUSE (œsophage)

En général la tunique la plus épaisse

Contient deux couches concentriques de muscle


- couche interne circulaire
- couche externe longitudinale

Muscle lisse (à l’exception d l’œsophage supérieur


et du sphincter anal)

Responsable du péristaltisme
ADVENTICE ou SÉREUSE

ADVENTICE – au niveau de l’œsophage sus-diaphragmatique

SÉREUSE - dans la cavité abdominale


- correspond au feuillet viscéral du péritoine
- couche mince conjonctive revêtue de mésothélium
SÉREUSE (Sr) – intestin grêle

Sr : Mince couche de tissu conjonctif recouvert de cellules mésothéliales (feuillet


viscéral du péritoine)
ÉLÉMENTS NERVEUX DE LA PAROI DU TUBE DIGESTIF

A. COMPOSANTE INTRINSÈQUE (système nerveux entérique)


cellules ganglionnaires interconnectées, sous forme de réseau
(plexus nerveux)
- plexus sous-muqueux (de Meissner) – dans la sous-
muqueuse
- plexus myentérique (d’Auerbach) – entre les deux
couches de la musculeuse

B. COMPOSANTE EXTRINSÈQUE
- éléments parasympathiques et sympathiques ayant un rôle
modulateur sur l’innervation intrinsèque
- nerfs sensitifs des noyaux crâniens ou spinaux
PLEXUS SOUS-MUQUEUX (DE MEISSNER)
PLEXUS MYENTÉRIQUE (D’AUERBACH)
TISSU LYMPHOÏDE ASSOCIÉE À L’APPAREIL
DIGESTIF

A. LYMPHOCYTES ISOLÉS

B. LYMPHOCYTES EN AGGREGATS
(FOLLICULO-NODULES)
Particulièrement présents dans:
LES AMIGDALES
L’APPENDICE
PORTION TERMINALE DE
L’ILÉON (plaques de Payer)
ŒSOPHAGE : STRUCTURE GÉNÉRALE

Adventice
MUQUEUSE OESOPHAGIENNE

Épithélium pavimenteux,
stratifié, non-kératinisé, épais

Remarquez le trajet sinueux de la


jonction épithélium - chorion
GLANDES MUQUEUSES DANS LA PAROI DE L’OESOPHAGE

A. GLANDES OESOPHAGIENNES
tubulo-acineuses
dans la sous-muqueuse

B. GLANDES CARDIALES
glandes tubuleuses
localisées dans le chorion
situées à l’extrémité distale de l’œsophage (vers l’estomac)
GLANDE
OESOPHAGIENNE

Éléments discrets de la
muscularis mucosae

Sous-muqueuse
MUSCLE STRIÉ (S) ET LISSE (L) DANS LA MUSCULEUSE
OESOPHAGIENNE
L’ESTOMAC : PARTIES
ANATOMIQUES
Cardia - sécrétion muqueuse
Fundus Histologiquement
Corps identiques

Pylore - sécrétion muqueuse et


entéro-endocrine
(gastrine)

sécrétion : mucus
acide
pepsine

La muqueuse de l’organe vide présente


des replis longitudinaux qui
s’aplatissent en état de plénitude
JONCTION ŒSOPHAGE - ESTOMAC : changement du type des
cellules épithéliales

EO- épithélium œsophagien; EEG- épithélium gastrique; L- follicule lymphoïde; GMO – glande muqueuse œsophagienne
cryptes

LA PAROI DE
L’ESTOMAC

glandes gastriques
(tubuleuse)

La forme des tubes


et la relation
dimensionnelle
crypte – glande
diffèrent d’une
région à l’autre
LE CORPS DE L’ESTOMAC

M: muqueuse
CG – cryptes
gastriques
MM- muscularis
mucosae
S- sous muqueuse
O- couche
musculaire
oblique
C- couche
musculaire
circulaire
L – couche
musculaire
longitudinale
MORPHOLOGIE DES
GLANDES
GASTRIQUES SÉLON
LA LOCALISATION

Glandes cardiales :glandes tubuleuses


ramifiées,enroulées;
sécrétion : mucus
Glandes fundiques (et du corps)
glandes tubuleuses droites
sécrétion :
- mucus
- HCl
- facteur intrinsèque
- pepsinogène
Glandes prépyloriques : glandes
tubuleuses ramifiées;
sécrétion : mucus
CORPS DE L’ESTOMAC : structure des glandes

chorion

muscularis mucosae
CRYPTES GASTRIQUES

Coupe transversale
et longitudinale
GLANDES GASTRIQUES
région fundique

Glandes tubuleuses droites


Types de cellules :
a. cellules mucosécrétantes M
b. cellules bordantes (pariétales) B
c. cellules principales P
GLANDE FUNDIQUE

CP

CB
CELLULE BORDANTE
(PARIÉTALE)

Plus nombreuses dans la


zone supérieure de la
glande

Sécrétion de
a. HCl
b. Facteur intrinsèque
(important pour
l’absorption de la
vitamine B12
(cobalamine) dans
l’intestin grêle

C : réseau extensive de
canalicules
M : population très
nombreuse de
mitochondries
(pourquoi ?)
TRANSPORT DE LA VITAMINE B12 (COBALAMINE)
Cobalamine – essentielle dans la synthèse de l’hémoglobine et dans le métabolisme des acides
nucléiques. Déficience en Vit B12 – anémie pernicieuse.

Le Facteur Intrinsèque (glycoprotéine) lie et protège la Vit B12 et agit en ligand pour le
récepteur qui assure sa captation par les entérocytes dans l’iléon. Les entérocytes libèrent
à leur pôle basal la Vit B12 conjuguée à la transcobalamine (TCII). Celle-ci favorise
l’endocytose de la Vit B12 par les différentes cellules
BASE DES GLANDES FUNDIQUES Un nombre plus élevé de cellules
principales

P : cellule principale (sécrète la pepsine)


B : cellules bordantes (sécrétion de HCl)
E : cellule endocrine
GLANDE GASTRIQUE : muqueuse cardiale
MUQUEUSE PYLORIQUE

Sécrétion dominante : mucus

cryptes

Glandes tubuleuses, muqueuses


anastomosées

Cellules endocrines (gastrine); à la


base des glandes, invisibles ici.
MUQUEUSE PYLORIQUE :
cellules à gastrine

Gastrine : contrôle de la
sécrétion de HCl, de
pepsine et de la
motricité gastrique
JONCTION GASTRO-DUODÉNALE : le sphincter pylorique (SP)
Notez le Estomac (E) Duodénum (D)
changement Projections de la muqueuse (villosités)
de relief de la dans la lumière
muqueuse

Invaginations
(cryptes et
glandes
pyloriques)

SP :
épaississement
de la couche
musculaire
interne (MC)

G : glandes duodénales (de Brunner); ML : couche musculaire longitudinale (externe)