Вы находитесь на странице: 1из 5

DOS

dos -'':-"'-irl

I

o

'lltltr

Les douleurs dans cette région du

,"f*lé"t que ie traîne comme un boulei --:

attentes face aux autres' mals I a' : --

srandes

si bien que la colère ': :r*lr

;)

-:*':l::lillt

-"

le dos au monde ql' ::

-lttr

lt

litt'lllllllll

iàiiiuur.t émotions,

manque

tout

;t

nlus envie de tourner

àn croyant être

ri .on.ntourage

de support affectif apparaisseni.': , '"

d'avoir tout à faire' Mon niveau

incapable de me soutenlr z:1:

::' '

::-::'

me témoignait plus d'amour

:ii:

Jllrl

mieux. On peut

tèra ou un père de famille dévoué' mais

retrouver ce genre d'attei:=:

'

-

.t

-

,

,.pota sur mes épaules.

.

-r_,

lourd à

-l

I_^*ag

que ie aàis à

À partir

Je me sens alors resp':llsroiru

peux meme :''

fanorrwmôntp,,,

Je

Le corps tt

pour garder;: -'

_ lii:JIlll

"llllilll.

.- ':-

t--

un'

-lÏl

-.

ceia devient

de mes proches soit en danger'

porter'

présent écouter

de maintenant, i'accepte-! ?- t'

t:

c': :'

:

iuger lt de me critiquer constamment I Te.

ôirefoulé tel que mes ambitions' mes

.*.î"t-lt

ma capacité

à les réalise-r -';=

i)us'à ,, Iuffieï le dos o

ou < faire dos " a *-=

::-:;:lll,,

- 'ï"irililllllllllltttttq

75)zs.".vzDszDzùe+ue)'."y":!li:::!YT2i--,,

é72;i;;;;;; f;.rzzti-273,aè.rttenrdem'{2anourÎp';-",l'mltrtil

n' e s t p a s s u rpr en an t q' i- i' a'iiï u î : !: !:* :li: :

ffi:#Ëi:.'';;;;iirioi_^e^e

celles de mon cæurt.

I;;;;;

au lieu de

refouler.l'u.ttpit+v

il ;hr;;;irs à demander. Je

:' i iï,t:' :Y:5 i"nf:

res porfes

de

.'.:' ï

m,ouvre à. critiquer et i'apprends

d'avoii b5s9i1 de

routes grandes.

ta'"':

:'

à m'exprimer.libre:=:

t?]9:,*:::i::::i::T:::t"

respecte ainsi davantage la personne que le s- r.

J

- MILIEU DU DOS (12 vertèbres dorsales)

DOS tmaux

Le milieu

de

du dos représente la grande région thoracique du corps Con-}r: j,:

.ntt. t. cæurT et les vertèbres lombaires'

C,estunerégiondeculpabilitéémotionnelleetaffective.Les12vertèbreg

prlncipalement

à cette région :

dorsalesl s. ,apportunt

Dl=LapremièrevertèbredorsaleDlpeutréagirfortementlorsqueie_*

pousse a Uort

at"t Àon travail' dans ie sport'

bref dans toute

je vais au Uort auïutJoices

mentales'

n'apprécie p., nàn-plu'

drogue, quell.

q"Ëri.i"ii.

fe suis angoisré

un <

À ce moment,

;"i.;-;";struis alors

situaticr : '

physiques ou émotionnelles l ' '

boost o' qué ce soit sous forme d'alcool c - :-

sa sensibilité sera à fleur de pe. -,

des moyens d'autoprotection -="

demeprotégerdemonentouÏagepouréviterd'êtreblessé'Celapeu::.

manifester notamment

tends à Otoigne,Tts-à't'àt put

En me retirant, l;àtitt àu'on

dans més

gestes ou

dans mes paroles' Ains' ''

ma fioideur ou par des paroles'blessan:''

< pénètre chez moi >' qu'on utilise tror

:'

l

vertèbresdorsales:lafaçond'identifierchacuned'ellesestDarlalettreDquidésignedoru'=

suivie du numéro séqu.,ii;i ;.'tr il;;ùr

Ëii'ni;i;;;;-;àLiË'

tro'o'iques' ce

ïn.

irtt. façon âussi est d'utiliser Ia lettre

qui revient au même'

T: -

796

e\

pi

dr

o

p

à

c

I

LE GRAND DI

f 'accepteJ V de me faire confiance et i'apprends

à voir la beauté .:

moi et autour de moi. f'ai le courage de demander de I'aide. f'assur

pleinement mes responsabilités et je reprends la maîtrise de ma vie.

Dll = Les anomalies à la onzième vertèbre dorsale Dll se retrouve:

généralement quand mon système nerveux a de la difficulté à fonctionne:

Ma très grande sensibilité à tous les niveaux amène Dl1 à se défornti:

car je déforme aussi la réalité afin de moins souffrir. Je la change .

mon gré pour qu'elle soit comme ie le veux. fe me perçois comme ui.:

personne laide, pas attrayante, pleine de défauts. Cette image de mc,- même, qui est très négative, fait en sorte que j'ai de la difflculté à étab :

des relations durables avec mon entourage, car la peur du reiet e,.

très grande. fe me < coupe > volontairement de mon entourage car i .

I'impression qu'on m'envahit et je ne sais plus ce qui m'appartient c - pas. Mais cela ne peut durer qu'un certain temps et ie dois tôt ou ta.:- faire face à la réalité. À ce moment-là, une tension intérieure aura pr. j

place et j'aurai de la difficulté à transiger avec elle. Cela peut deven :

tellement insupportable que ie peux même avoir des idées suicidair., puisque ie vis dans I'incompréhension et que j'ai peur de I'avenir, car .

me sens impuissant à changer des choses dans ma vie. fe me considè:=

< victime >, blessé dans mes sentiments. fe ne suis pas à la hauteur c=

f image parfaite et idéale que ie veux donner. f e rumine le négatif et je fa,,

peu d'efforts pour me tirer de cette situation. Je dois apprendre à bor-rg= et à alier de l'avant au lieu de stagner dans un état d'être comateux et n-.= morfondre dans la passivité. Des maux à D11 s'accompagnent souve:

de malaises aux reins ainsi que de maladies de peau (eczéma, acné, etc.

|'accepteJ T de changer des choses dans ma vie et ie dois être pr. à faire des efforts et à demander de I'aide. fe reprends contact avec Ir.:

force intérieure et je laisse circuler mes énergies créatrices.

Dl2 = La douzième vertèbre dorsale D12 est affectée notamment lorsqu= ie vis dans un vase clos, replié sur moi-même. f 'ai tendance à critique,

iuger, sauter facilement aux conclusions, non pas parce que i'ai vérif =

mais seuiement parce que mes observations peuvent me donner c=

fausses impressions et que je ies interprète à ma façon. Cela m'amèr.= à vivre beaucoup de colère qui me < ronge de f intérieur >. Mon ment.

est très actif. Ma sensibilité est < à fleur de peau >. fe me construis d.,

châteaux en Espagne. |e m'invente toutes sortes de scénarios, évita:

ainsi mes responsabilités. Comme i'ai de la diff,culté à transiger ar'.:

mon entourage, je vis beaucoup d'insécurité et ie suis perfectionnist.

fe peux entretenir des idées morbides, n'étant plus capable d'absorb

quoi que ce soit dans ce que je vois, dans ce que je sens ou dans ce que :

perçois et enviant ce que les autres ont. fe suffoque à cause de toute cel:= agressivité, ce chagrin, ce sentiment d'abandon qui m'habitent. |e por:= un masque pour me protéger contre d'autres déceptions ou désillusion'

notamment dans mes relations affectives. Une affection au niveau c.

202

D12 s'accompagr

articulations, d'ut

d'affections aux tr

personnes afin d'i

plus clair dans m:

-es malaises au milie

lavie etlessituation

je suis constammen ;,:e région du dos corr

de vivre qui pas

.:

,

-'

=:

s

rgie

-:.:ieure (lorsque ie prr

.

.

. .iance, I'amour, le dt .: affectif) sont mises

-

,

:ri

'ent

signif,er plusieu

ie n'ai pas à me senti

liées à une vie que I

: *3\'oir bien gérer la str

- - on est touiours sur

:= dos, cela dénote un

::.sente difficile à traite

--.ment me positionne

. -i souvent vivre de l'an

:-i autres avant les mie. ,. *ésespoir peut appara lfectif et je souffre ausr

. -s beaucoup dans le I -,:ab1e et anxieux. |'ai . ::.s une expression plus

-accepteJV

d'avoirb

s r'éhiculer les sentin

-.aintenant " calme et

' :.rcher avec mon être

- :.ne des signauximpoft . :-i: un signe d'intelliger -.s l'importance de ma 1

, .,.rs. f 'apprends à comm

, .:.:emplation : j'y trouvt

- - r être intérieur,

c'est c

DOS (maux de

)

-

Br

=::e région, souvent co

:al

de reins, est située r

, -.utien. Le bas du dos s

Fallope, Gabriel : anatomi

-: nombreuses découverter ' donné son nom.

I lors: -:

:ritiq,

ri r'ér--.

)nnei -:

r'ame :,=

n mel::-

truis i=,

i, érita:. iger a'' = :

.ionn.s:.

'absor:=:

Ce qUt :

)ute ce: -.

. Je pc:-. illusic:-.

riveau :=

N4ALAISES ET MALADIES DE A À Z

DOS

D12 s'accompagne souvent de malaises intestinaux' de douleurs aux

articulations, a'un. ciicutation lymphatique

d'affections ,u* tià*p.t de Fallope'' f

f.rronnu,

plus ciair

"nn

a'Ài.i

déficiente et.aussi parfois

'apprends à communiquer avec les

m'habitent. je vois ainsi

f. doute et iinsécuiité qui

dans ma vie et le calme s'installe en moi'

Lesmalaisesaumilieududossontaussilesigneclair.d'unere.lationdifficile

prendre,

constamment en doute face à celles-ci et face au fait de les assumer'

les situations J. Àon.*irt.nce. |'ai ùuvent des décisions à

i- =c 1a vie et

:

is

je suis

-.:erégiondudoscorrespondégalementaumouvementd'extériorisationde

de vivre qui ptttài tt"ueis

piànà, de

=rergie

::érieure (lorsque l. :,:fiance, I'amour,

moi' Cela signifie qu'en périod.e de maturité

qualités divines tels la

libre-arbitre, surtout sur le

I'expérience)-plusieurs

(c'est-à-dire le

l. ;ài;;l;;.nt

:":raffectif)sontmisesàl'épreuve'Mesmauxdedos'ledoscourbéinclus'

,";r.;aridifler

plusieurs chôses telles

que de la culpabilité-dans des

situations

, -i. ,,"i [as à me sentii coupable, de

:noi liées à une vie qr.l. r

r

ttJs

- l.rài, Ui.n

-.r'on

gérer la rt*;t*. qui est touiours t;;;;;.;

:e dos, cela dénote ""

l'âmertume ou une faible confiance en

lourde à porter' Je crois devoir être le pilier

est déià en place. Je peux avoir I'impression

'' que i'e suis seul à tout faire' Si i'ai un mal

srrra ,.niir.ni d'impuissance

,"

i'aurais

besoin d'aide. Ne

face à une situation sachant pas touiours

éertaines situations i'ai à faire des choix, ie

:i:sente difficile a traiiei ei

--:lment me positionner dans

s

souvent vivre de f

itr*.

:=s autres

1ésespoir peut apparaître,

-.

,m.Jif àt ;e souffrà arurl

].i

car ie vais très souvent faire passer les besoins

et cela m'amène à me refermer.

me.sens pas assez soutenu sur le plan

avant les .i;;;. Je suis susceptible

car ie ne

a'intOérrité. J'ai tendance à retenir mes émotions et

reste attaché, je tourne en rond' fe me sens

U."r.oup dans le passé. J'y

àes

remârds de conscience. Le but à atteindre réside

_-,.:abie et anxieux. I,ai

:::'rs une expression

plus active de l'énergie divine'

i.accepteJïd'avoirbesoind'êtreclairentout'avecmoi-mêmeet]esautres,

f.r runtiÀ.n1t d'un passé boiteux pour,faire place à un

< ici et

.".::s véhicule,

:naintenant

> calme .l t.i.it. J'ai

être intérieur

prop,.

besoin d'aide et d'encouragement' de me

qui veille sans cesse sur moi. Mon corps me

,î.fr.r-r".c mon

: _ :re des sign"u*

i-pàrtuntr. Demander de I'aide n'est pas honteux.Au contraire,

puisque

cette aide me permet d'aller de I'avant' Je

idèntité et je suis prudent avec mon ego et mes

mon être iniérieur put"l"-Tldll"tion ou la

solutions et réponses' Etre en contact avec

, --* "" tigtî a'int.fiiæn *""

-., l;i*pJtttnce

de

:r:rs.

- - .,

J'apprena,

pi"tion

:

a.o*ïuÀiqu.itutt

i'y trouverai maintes

_:nêtreintérieur,c'estchoisirdemieuxviwelessituationsdelavie.

DOS (mauxde

)

- BAS DU DOs

-=::e région, souvent confondue avec les reins et communément associée au

de la ceinture au coccyx : elle fait partie du système de

ty.Uolise ma sécurité, mon assurance et ma conflance

mal de reins, est située

ioutien. Le bas a" aos

Fallope, c"lri.i

-: nombreuses

, anaromisre et chirurgien italien (1523 -1562).

ao.ouuuriË,iàt;;iq;;;;"* celle des trompes

: donné son nom.

rl professa à Padoue et fit

de l'utérus' auxquelles on

203

DOS

LE GRAND DICTIONNAIRE DES MALAISES ET DES MALADIES

en la vie. Des douleurs dans cette région dénotent la présence d'insécuriter

matérielles(travail,argent,biens)etaffectives.<f'aipeurdemanquerde

u Ie n'y arriverai jamais ! o, u Ie ne pourrai jamais réaliser cela l> expriment b-e les sentiments intérieurs vécus. Je suis tellement préoccupé pas tout ce qui

=:; matériel que je ressens de la tristesse, car il y a un vide et ce vide me fait ma-. ,

y a une non-cohérence entre mes désirs et mes actions. fe peux môme baser :.;

valeur personnelle sur le nombre de biens matériels que je possède. Les douleurr à ce niveau apparaissent souvent à la suite d'une perte d'emploi, d'une retrai:.

dualité, c.:

je désire avoir autantla < qualité ) que la < quantité >, tant par rapport à me.

relations interpersonnelles que par rapport à ce que ie possède.

du départ d'un enfant, d'une séparation, etc. Je vis une très grande

|'ai tendanc"

à en prendre trop sur mes épaules et à éparpiller mes énergies. Je tente ct tout faire pour être aimé et je m'attarde sur ce que les autres pensent de mc-

fe me sens le pilier, ne pouvant compter que sur moi-même. fe peux voulc-:

aussi m'approprier ce rôle pour me donner de I'importance. Il peut aussi s,ag-:

d'inquiétude face à une ou des personnes. fe m'en fais pour elles et j'ai peu:- être tendance à u prendre les problèmes des autres sur mon dos > et à voulo-:

les sauver. La lombalgie risque d'apparaître dès lors. Mon impuissance fac=

à certaines situations de ma vie me rend amer et je refuse de me soumettre

car i'ai peur. ce sentiment d'impuissance (vécu parfois dans ma sexualité

qui peut me conduire jusqu'à la révolte, pourra me provoquer un < lombago , ou << tour de reins >. |e ne me sens pas soutenu dans mes besoins de base e:

affectifs. f e me sens incapable d'assumer la dimension matérielle de ma vie. Le, rapports entre les choses et les personnes sont conflictuels. J'ai de la difficul:=

à faire face aux changements et à la nouveauté qui se présentent

j'aime me sentir en sécurité dans ma routine et dans mes vieilles habitude. cela dénote souvent que je suis inflexible et rigide et que je voudrais êt:= soutenu à ma façon. fe ne peux pas être pleinement heureux : il y a toujou:.

une < ombre au tableau >, il y a quelque chose de caché.

Si j'accepteJT que les autres puissent m'aider à leur manière, je vai. découvrir et prendre conscience que j'ai tout le soutien dont j'ai besoin. le deviens ainsi plus autonome et responsable. fe me défais des fardeaux qu- appartiennent aux autres. Je dois reconnaître ma valeur afin de m'épanouir a-

lieu d'attendre la reconnaissance extérieure. J'ai à arrêter de me forcer à fai:= des choses pour donner une belle image de moi, car je veux ainsi manipuier l.l

autres et ie n'agis pas avec mon cæurT. s'il s'agit de pincement des

lombaires, je mets probablement trop de pression sur moi-même à faire c=:

disquer

à moi, c-

choses pour me faire aimer. Puisqu'une période de repos est nécessaire, i'.

prof,te pour regarder ce qui se passe dans ma vie et redéfinir mes priorii.,

Comme ie ne me sens pas soutenu, je deviens rigide (raide) envers les aut:;,

Ai-je tendance à blâmer les autres pour mes diff,cultés? Ai-ie pris le ten:'.

d'exprimer mes besoins ?

|'accepteJ ? que mon seul soutien vient de moi-même. En repren":,:

contact avec mon être intérieur, j'établis un équilibre dans mes besoins

reioins toutes les forces de I'univers qui sont en moi. ces forces me donne confiance en moi et en la vie, car je sais qu'elles m'apportent tout ce dont j ,

e: =

204

t, - in physir

.::s I Les 5

Ll=La1

sentin

convie

le sub

sur de

Prennl

apparr

des as

àceqr

n'est I

que je

aussi r

que je

en

fait m

durcisr

dela,

au niv

(const

I'ar

mienn

énergi

L2 = lléta

flexibi.

SOUVEI

imporl

ne sacl

vives e

puisse

tellem

des drr

qu'on

et à vi, suis da

changr

événer

lnA SUI

d'impu

amer fi

alors q

ou par

besoinr

que je

impuis

est à nr

rce d'insécurités

manquer de

l

>,

> expriment bien )as tout ce qui est

ide me fait mal.ll

x même baser ma

àde. Les douleurs

oi, d'une retraite, rande dualité, car lar rapport à mes

:de. J'ai tendance rgies. fe tente de i pensent de moi.

:. |e peux vouloir

1 peut aussi s'agir elles et i'ai peut-

dos>etàvouloir

mpuissance face

de me soumettre, ns ma sexualité),

rr un < lombago ,

resoins de base et

elle de ma vie. Les

'ai de la difficulté entent à moi, car

deilles habitudes.

: je voudrais être

x:ilyatouiours

manière, ie vais

ont j'ai besoin. |e

des fardeaux qui de m'épanouir au

: me forcer à faire

insi manipuler les

ment des disques

-même à faire des

st nécessaire, i'en

rnir mes priorités.

) envers les autres,

ii-fe pris le temps

me. En reprenant mes besoins et je orces me donnent

:it tout ce dont i'ai

MALAISES ET MALADIES DÊ A À z

:'=soin physiquement, émotivement ou

:.rps ! Les 5 vertèbres lombaires sont ioncernées arn,

spirituellement.

|e

suis soutenu en tout

it"

réS;;;^;

L1 = La première vertèbre

sur des choses

prennent alors des.

rombaire Ll est atteinte rorsque je vis un

quelqu'un ou à querque .nâs" qri n. m.

peux rien chàg., o, qr. Ju doiu.

dépense ràr.oup-à,onergie

f 'amprifie tellemËnt qu,elles

faire

p.riÀère

sentiment d'impuissance face à

convient pas, avec l,impression que je ne

le subir. Je deviens alors inerte,ians vie. fe

souvent mineures, mais que

proportions catastrophiques, ce qui

apparaître un sentiment de

désespoir. fe peux vivre de I'insécurité face à

n'apas sa raison d'être. Je m,attends

tout contrôler, alors que ce

Jeïux

.oÀpi.-J., ,utr.,

liieitË. y.

pur"

des aspects de ma vie même si elie

à ce que I'on me fasse des vacheries.

n'est humainement pas possible. fe tiens teilement

que ie mets complètement de côté mes besoins et ma

aussi vivre des

que je ne me le

en même temps,

fait monter en moi frustration,

durcissent mon cæurT si je ne

de la vie. une vertèbre au niveau des fonctions

conflits intérieurs concernant ce que je veux faire alors

permets pas. J,ai besoin d,être piocÉe A.,

i'ai

geîs, mair,

cet,

égarement besoin de moments ae ,àtituà

agressivité et colère. ces sentiments

À'en

ribère pas et Àu i.na.nt

r.u,

Lr. en mauvais état peut amener des malaises

digestives (intestin èt côron; ou ajàiiÀrnation

(constipation, dysenterie, etc.).

f'accepteJ T le pouvoir que i'ai de changer le cours de ma

vie, et la

seulement! fe refais mes prioritér"rfin d. bien canalis", mes

mienne

energles.

L2 = I-état de la deuxième

vertèbre lombaire L2 dépend beaucoup de ma

aux autres. La soiitude et l,amertume,

prononcée, sont aussi a", lr.t.u*

suis prisonnier de mes émotions :

exprimer, celles-ci étant parfois

;t éuità, qu,on

flexibilité face à moi-même et

souvent causées par une timidité

lmportants qui peuvent affecter L2. ie

ne sachant pas comment les vivre et les

vives et explosives, je mets un masque poui,. piotOs

puisse voir ce qui se passe à

l'intérieur de moi. Màn ma"laise p.ut à.uuni,

engourdir > mon mal avec dô la boisson,

alors au secours. fe ne veux plus

noi,

ca,

à passer à l,âctiôn et

'e à

tellement grand que.je veux <(

des drogues, le travail, etc., et L2 iriera

qu'on me rabaisse .et qu,on m'humilie. |,ai tendance a troy

et à vivre dans un état

suis dans un rôle de,victime qur ne m'oùiige pas

dépressif que j'appré.i. un ;;;ip;iii;;ti

ïu

changer des choses dans ma vie. |e peux bù,n;r;.; ;;r."r, o, .àrruin,

événements de mon enfance pour-mes malheurs

amer face à la vie parce que alors que je ne me le. permets

,Ëtrulr.

.Ài, qr.

1.

ma survie dépend de l,amour des autres. Tout comme

d'impuissance et aussi beaucoup de tristesse vont affecier L2. |e suis

l,t, un sentiment

ie suis supposé profiter a.r prriri.r àÉ ra vie

pas souvent, a .rur. à. rn.I ,,

oUrffiion, ,

à .e,

le bon exemple. Je dois ,rbuunÏi

d,autres

personnes. Je dois apprendre

p".foir ,n. r.ntri itr.â'plfr. ou

à la.r,uip.rr

il

ou par devoir afin de montrer

besoins et souvent aussi à^ceux

que je n'ai pas à être parfait. /e peux

impuissant face à une. situation, ayant âe la difficurtâ

est à noter qu'une vertèbre L2 en mauvaise condition peut m,ameïer des

205

DOS