Вы находитесь на странице: 1из 34

Initiation à l’Économie

2 L ’entreprise et ses comptes

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 1
Plan

• Les comptes de l’entreprise: bilan et


comptes de résultats
• L’analyse des comptes

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 2
• Les comptes de l’entreprise: bilan
et comptes de résultats
• L’analyse des comptes

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 3
• Nous allons suivre, à travers ses comptes,
l ’histoire d ’une entreprise nouvelle dans sa
première année d ’existence:

• Cette entreprise a été crée durant l ’année 0


• Elle commence son activité le 1/01 de
l ’année 1

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 4
L ’entreprise et ses comptes

• Une entreprise dispose de stocks de moyens de production


(matériels: bâtiments, machines et immatériels:brevets,
logiciels)
• Elle transforme (à l ’aide de ce stock et de services de
travail qu ’elle achète ) des « intrants » ( consommations
intermédiaires) en biens et services qu ’elle vend
• Sa situation et son activité sont donc décrits par deux types
de comptes articulés:
• Des comptes de stock, établis à un instant donné
• Des comptes de flux, établis pour une période donnée

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 5
Création de l ’entreprise

• Un groupe de jeunes entrepreneurs crée une


entreprise sous forme de société par actions
• Ils émettent 100 actions au prix de 10, en achètent
une partie eux même et en vendent le reste à des
amis et à des fonds de capital risque
• Ils obtiennent, de plus, un prêt bancaire de 1000
• Ils utilisent ainsi les 2000 dont ils disposent:
– Investissement de 1800 en équipements
– Constitution d ’une réserve de monnaie(une trésorerie)
de 200
31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 6
Bilan à la création

• Le bilan est un compte de stock, établi à une


date donnée
• Il comptabilise:
– Dans une colonne « passif » ce que
l ’entreprise doit
– Dans une colonne « actif » ce qu ’elle possède

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 7
Bilan fin d’année 0
Actif Passif

Immobilisations 1800 Fonds propre (actions émises) 1000

Trésorerie ( monnaie) 200 Dette ( emprunt bancaire ) 1000

Total 2000 Total 2000

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 8
Les comptes de résultats de l ’année 1

• Ce sont des comptes de flux ( annuels ou


trimestriels)
• Ces différents comptes établissent des
« soldes intermédiaires de gestion » qui
vont progressivement décrire les activités de
l ’entreprise durant la période considérée

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 9
La valeur ajoutée

CA :Chiffre d’affaires : 2000

VA :Valeur ajoutée :1600 CI :400

CI : Consommations Intermédiaires

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 10
L’excédent Brut d’Exploitation:EBE
(EBITDA)
CA :Chiffre d’affaires : 2000

CI :Consommations
VA :Valeur ajoutée :1600
intermédiaires :400

Salaires+charges
EBE :710
Taxes : 890

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 11
L’amortissement des
immobilisations
• L ’EBE est appelé « brut » car il ne tient pas compte de
l ’usure des machines
• Pour calculer un « bénéfice imposable », l ’administration
fiscale autorise une « provision pour amortissements »:
– elle est censée refléter la dépréciation du stock de moyens de
production de l ’entreprise et calculée de manière forfaitaire
– exemple: 20% de la valeur d ’achat pendant 5ans
– soit dans notre cas:360 en année 1

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 12
Le résultat d’exploitation ( EBIT)
E B E : E x c é d e n t b r u t d ’e x p lo ita tio n ( E B I T D A ) : 7 1 0

R E :R é s u lta t d ’e x p lo ita tio n ( E B I T ): A M O :3 6 0


350

A M O : A m o r tis s e m e n ts

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 13
Calcul de l ’impôt sur les bénéfices
• On définit alors:
– Un Résultat Courant Avant Impôt qui est le « bénéfice
imposable »:
RCAI = EBE - AMO – INT = RE – INT
Avec INT: Intérêts payés sur la dette
Soit, avec un amortissement AMO de 360 (20% de
1800) et un taux d’intérêt sur la dette de 5%,
engendrant des intérêts INT=50:
RCAI = 710 - 360 - 50 = 300
• Si le taux k d ’impôt sur les bénéfices des sociétés
est égal à 33,33%, l ’impôt IS est de 100
31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 14
Le résultat( ou bénéfice) net
E B E : E x c é d e n t b r u t d ’ e x p l o it a t io n ( E B I T D A ) : 7 1 0

R E : R é s u lt a t d ’ e x p lo it a t i o n : 3 5 0 A M O :3 6 0

R C A I : R é s u lt a t courant IN T :5 O
a v a n t im p ô t : 3 0 0

R N : R é s u lt a t IS :1 0 0
net : 200

A M O : A m o r t is s e m e n t s IN T : In té r ê ts

I S : I m p ô t s u r le s s o c ié t é s

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 15
L’affectation du résultat net
Le résultat net se repartit en dividendes et réserves

Résultat net: 200

Dividendes: 100 Réserves: 100

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 16
A l ’issue des opérations décrites jusqu’ici:

• L’entreprise ne doit plus rien à personne.


• Elle a payé:
– ses fournisseurs,
– ses salariés,
– ses banquiers,
– l ’État
– ses actionnaires
• De combien dispose telle exactement pour
financer ses projets?

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 17
Le cash flow
E B E : E x c é d e n t b r u t d ’e x p lo ita tio n : 7 1 0

C ash F lo w (C a p a c ité D IV : IS : IN T
100 100 :5 0
d ’a u to fin a n c e m e n t):4 6 0

IN T : In té r ê ts

I S : I m p ô t s u r le s s o c ié té s

D I V : D iv id e n d e s

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 18
Le cash flow

• Le « cash flow » ou capacité d ’autofinancement:


• représente donc l ’argent dont l ’entreprise peut
disposer librement dans la période: 460 dans
notre exemple
• comptablement, il est constitué:
• D ’une provision pour amortissement AMO de 360
• Des réserves de 100

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 19
Le financement de la croissance

Notre jeune entreprise veut croître en


investissant 1000 de plus en équipements
• Son cash flow de 460 ne lui permet pas
« d ’autofinancer » cette croissance
• Elle va donc emprunter à nouveau, cette
fois en émettant des obligations pour: 600
• Elle paye alors ses investissements de 1000
et sa trésorerie augmente de: 60
31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 20
Bilan fin année 1
Actif Passif

Immobilisations Fonds propres

(1800 – 360) + 1000 2440 Initiaux 1000

Réserves 100

Trésorerie Dette

200 + 60 260 Emprunt bancaire 1000

Obligations 600

Total 2700 Total 2700

Variation /année 0 700 700

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 21
Commentaire sur la modification du bilan

• À l ’actif:
– Les immobilisations ont été réduites des
amortissements et augmentées des nouveaux
investissements:-360+1000 = + 640
– Le stock de trésorerie a augmenté: + 60
• Au passif
– La nouvelle dette de 600 est inscrite
– Les réserves de 100 (qui aurait pu être distribué aux
actionnaires) sont inscrites dans les fonds propres

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 22
• Les comptes de l’entreprise: bilan et comptes de
résultats
• L’analyse des comptes:
» Situation nette
» Ratios de rentabilité: ROCE et ROE
» CMPC ( WACC)
» EVA

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 23
Situation nette de l ’entreprise

• Définition:
Situation nette = actif – dettes

• C ’est ce qui reviendrait aux actionnaires si on


« liquidait » l ’entreprise en vendant tous ses actifs à
leur prix au bilan et en payant toutes ses dettes
• Si la situation nette est négative, l’entreprise est
déclarée en faillite

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 24
Situation nette de l ’entreprise
• Dans l ’exemple, la situation nette en fin d’année 1 est de
1100, en augmentation de 100 par rapport au bilan de fin
d ’année 0
• Elle est donc de 11 par action ( au lieu de 10): les
actionnaires ont touché 1 de dividende par action et la
valeur nette de l’entreprise a augmenté de 1 par action
• Remarquons que si les réserves de 100 avait été
entièrement distribué en dividendes, l ’entreprise aurait du
emprunter 100 de plus
• La situation nette serait restée de 1000, soit 10 par action,
mais les actionnaires auraient touché un dividende de 2 par
action

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 25
Les ratios de rentabilité
• L’entreprise se procure deux types de fonds:
– Les fonds propres: E (Equity)
– La dette : D
• On a:
Actif du bilan = A = E + D = Capitaux Engagés
• Deux ratios principaux décrivent le
rendement des fonds levés par
l ’entreprise:le ROCE et le ROE

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 26
Le ROCE

• ROCE :Return On Capital Employed

ROCE = (RE-IS) / A = (RE - IS)/( E + D)


ROCE = Résultat d ’exploitation( après impôt)/
Capitaux engagés
C’est un ratio de « rentabilité économique » de
l ’entreprise

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 27
Le ROE
• ROE: Return On Equity:

ROE= RN/ E
ROE: Résultat Net/ Fonds Propres
Ce ratio mesure le « rendement » des fonds propres
investis par les actionnaires dans l ’entreprise

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 28
Effet de levier de l ’endettement
• Posons e=ROCE, f= ROE, i= l ’intérêt
moyen payé sur la dette de l ’entreprise, on
a donc: INT= iD
• f= RN/E = (e ( E+D) - iD)/E soit:
f = e + (e-i) D/E
Quand e > i, f est une fonction croissante de D/E, ratio
d ’endettement, quand e < i, une fonction décroissante:
C ’est l ’effet de levier de l ’endettement sur f, la rentabilité
pour les actionnaires.

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 29
Effet de levier de l ’endettement
Exemple

Montant coût Revenus du


capital
FP 1000 10% 100: dividendes et
réserves

Dette 2000 5% 100:intérêts


Total: 3000 6,66% 200
« capital
engagé »

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 30
Effet de levier de l ’endettement
Exemple

FP Dette Revenus Intérêts Rendement


totaux du des FP
capital
1000 2000 200 100 10%

500 2500 200 125 15%

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 31
CMPC ( WACC)

• Soit fm le rendement minimum exigé des


actionnaires, compte tenu du risque de
l ’investissement dans les fonds propres
d ’une entreprise donnée
• CMPC = Coût Moyen Pondéré du Capital
d ’une entreprise = WACC = Weighted
Average Capital Cost:
CMPC = WACC= (fmE + iD)/ (E+D)

31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 32
EVA ( Economic Value Added)

EVA= (ROCE- CMPC) (E+D)

RE-IS = iD+fmE =
iD
ROCE(E+D) CMPC(E+D)

Si EVA > 0
fmE
ROE > fm
EVA
31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 33
EVA ( Economic Value Added)
• Une entreprise dont l’EVA est positive a un ROE
supérieur au rendement fm attendu par les
actionnaires
• On dit qu’elle « crée de la valeur » pour ses
actionnaires
• Réciproquement, une entreprise qui a un ROCE
inférieur à son CMPC « détruit de la valeur »
(EVA négative) du point de vue de ses
actionnaires. En effet cela entraîne que le ROE
réalisé f sera inférieur à fm, rendement minimum
attendu par les actionnaires.
31/01/2005 Pierre- Noël Giraud/ Ecole des mines/ Cours d'Initiation à l'Economie 34