Вы находитесь на странице: 1из 4
Discours de Paul Hawken Anne-Sophie Bertrand ( annesophie@rede-verde.org 01/2010 Mots-clé : Paul Hawken, futur,

Discours de Paul Hawken

Anne-Sophie Bertrand (annesophie@rede-verde.org

01/2010

Mots-clé : Paul Hawken, futur, Humanité, Nature, le Monde, civilisation

Voici l’inoubliable discours promulgué par Paul Hawken à l’Université de Portland en 2009.

par Paul Hawken à l’Université de Portland en 2009 . Lorsqu e j’ai été invité à

Lorsque j’ai été invité à donner cette présentation, on m’a demandé si je pouvais donner une courte présentation qui soit « directe, dénudée, concise, honnête, passionnée, épurée, émouvante, saisissante et élégante ». Pas de pression du tout.

On va commencer avec la partie qui est saisissante. Classes de 2009 : vous allez devoir déterminer ce que cela signifie d’être un être humain sur la terre à l’heure ou tous les systèmes vivants sont en déclin, déclin dont la vitesse accélère.

pourtant pas un article scientifique au

Ça ressemble à une situation édifiante

cours de ces trente dernière années ne peut réfuter cette affirmation. Simplement, la civilisation a grand besoin d’un nouveau mode de fonctionnement, vous êtes les programmeurs, et nous avons besoin de ce

nouveau système d’ici à quelques décennies.

Cette planète possède des instructions, mais nous semblons les avoir égarées. Des règles importantes comme « ne pas empoisonner l’eau, le sol, ou l’air, ne pas créer une surpopulation sur la planète, et ne pas toucher au thermostat » ont été brisées. Buckminster Fuller a dit que la navette spatiale Terre était conçue si ingénieusement que personne n’imaginait que nous étions dans cette navette, volant au travers l’univers à des milliers de kilomètres/heure, sans aucune nécessité de ceintures de sécurité, très

spacieuse, et avec de la très, très bonne nourriture

mais tout ça est en train de changer.

Il y a un texte invisible écrit sur le revers de votre diplôme, et au cas ou vous n’avez pas apporté de jus de citron pour le décoder, je peux vous dire ce que cela dit: « Vous êtes brillant, et la Planète embauche ». La planète ne pouvait pas se permettre de vous envoyer des recruteurs ou de limousines à votre école. Elle vous a envoyé la pluie, les couchers de soleil, des baies mûres, du jasmin qui éclot la nuit, et cette personne incroyablement adorable avec qui vous sortez. Ouvrez les yeux. Et voici le deal :

Oubliez l’idée que cette mission de sauvetage de la planète n’est pas possible dans le temps disponible pour le faire. Ne vous laissez pas démonter par les gens qui savent ce qui n’est pas possible. Faites ce qui doit être fait, et vérifiez par vous mêmes si c’était impossible une fois que vous aurez terminé.

Lorsqu’on me demande si je suis pessimiste ou optimiste par rapport au futur, ma réponse est toujours la même : si vous regardez la science sur ce qui est en train d’arriver sur la planète et que vous n’êtes pas pessimiste, vous ne comprenez pas les données. Mais si vous rencontrez les gens qui travaillent à restaurer la planète et la vie des pauvres, et que vous n’êtes pas optimiste, vous n’avez pas de pouls.

Ce que je vois partout dans le monde, ce sont des gens ordinaires, ayant le courage de confronter le désespoir et les chances incalculables pour restaurer un peu de grâce, de justice, et de beauté dans ce monde.

La poète Adrienne Rich a écrit « Tellement a déjà été détruit que j’ai mis mon sort entre les mains de ceux qui, époque après époque, à contre courant, sans aucun pouvoir extraordinaire, reconstituent le monde. »

Il ne pourrait y avoir de meilleure description. L’Humanité est en fusion. Elle reconstitue le monde, et l’action a lieu dans les salles de classe, dans les fermes, dans les jungles, dans les villages, sur les campus, dans les entreprises, les camps de refugiés, les déserts, les pêcheries, et dans les ghettos.

Vous avez rejoint la multitude de gens qui prêtent attention. Personne ne sait combien de groupes et d’organisations travaillent sur les sujets les plus délicats d’aujourd’hui : réchauffement climatique, pauvreté, déforestation, paix, eau, famine, conservation, droits de l’homme, et plus encore. C’est le plus grand mouvement que le monde ait jamais vu. Plus que le contrôle, ce mouvement cherche la connexion. Plutôt que la dominance, il s’efforce de disperser les concentrations de pouvoir. Comme Mercy Corps, il fonctionne derrière les scènes et réalise le travail.

Aussi gros qu’il soit, personne ne sait sa taille. Ce mouvement fournit de l’espoir, du soutien, et une signification à des milliards de gens dans le monde. Son influence est dans l’idée, pas dans la force. Ce mouvement est fait de professeurs, d’enfants, de paysans, de businessmen, de rappeurs, de producteurs biologiques, de religieuses, d’artistes, de travailleurs du gouvernement, de pêcheurs, d’ingénieurs, d’étudiants, d’écrivains incorrigibles, de musulmans éplorés, de mères préoccupées, de poètes, de médecins sans frontières, de chrétiens désespérés, de musiciens de rue, du Président des États-Unis, et, comme l’écrivain David James Duncan dirait, le Créateur, celui qui nous aime tous d’une manière si grandiose.

Il existe un enseignement rabbinique qui dit que si le monde est en train de mourir et que le Messie arrive, d’abord, plante un arbre, et ensuite, vois si l’histoire est vraie. L’inspiration n’est pas rassemblée par les litanies de ce qui pourrait nous arriver; elle réside dans la volonté de l’Humanité à restaurer, redresser, réformer, reconstruire, récupérer, ré imaginer, et reconsidérer. "Un jour, vous avez finalement su ce que vous vouliez faire, et vous avez commencé, malgré les voix autour de vous qui continuaient à crier leurs mauvais conseils”, telle est la description de Mary Oliver au sujet de l’éloignement des profanes vers un sens profond de connexion avec le monde vivant.

Des millions de gens travaillent au nom d’étrangers, même si le journal du soir est généralement à propos de la mort d’étrangers. Cette bonté envers les autres (= les étrangers) a des origines religieuses, et même mythiques, et très spécifiquement des racines au 18 ème siècle.

Les abolitionnistes sont les premières personnes à avoir créé un mouvement national et global pour défendre les droits de ceux qu’ils ne connaissaient pas. Jusqu’à cette époque, aucun groupe n’avait clamé de grief, excepté envers soi-même. Les fondateurs de ce mouvement étaient largement méconnus -- Granville Sharp, Thomas Clarkson, Josiah Wedgwood – et leur objectif semblait absurde à l’époque ou trois personnes sur quatre dans le monde étaient réduites à l’esclavage. Réduire l’un l’autre à l’esclavage, c’est ce que les êtres humains ont fait pendant des lustres. Et le mouvement abolitionniste a été reçu avec beaucoup d’incrédulité. Les orateurs conservateurs ont ridiculisé les abolitionnistes, les qualifiant de libéraux, de progressistes, fouineurs, de bon Samaritains, ou encore d’activistes. On leur a dit qu’ils allaient ruiner l’économie nationale et conduire l’Angleterre à la pauvreté. Mais pour la première fois dans l’Histoire de l’Humanité, un groupe de personnes s’est organisé pour aider des gens qu’ils n’avaient jamais personnellement connus, et de qui ils ne recevraient jamais de bénéfices directs ou indirects. Aujourd’hui, des dizaines de millions de personnes font ça tous les jours. Cela s’appelle le monde des sans buts lucratifs, des sociétés civiles, des écoles, des entrepreneurs sociaux, des organisations non- gouvernementales, et des compagnies qui placent la justice sociale et environnementale au sommet de

leurs objectifs stratégiques. L’envergure et l’échelle de cet effort est sans précédent dans toute l’histoire de l’Humanité.

Le monde vivant n’est pas quelque part ailleurs, mais dans votre cœur. Qu’est-ce que nous savons à propos de la vie ? Selon les mots de la biologiste Janine Benyus, « la vie créée les conditions qui sont propices à la vie ». Je ne peux pas penser à un meilleur slogan pour l’économie du futur.

Nous avons des dizaines de milliers de maisons qui sont abandonnées sans personne vivant dedans, et nous avons des dizaines de milliers de personnes abandonnées, sans maison. Nous avons vaincu les banquiers qui conseillaient de vains moyens de sauver des vains actifs. Nous sommes la seule espèce sur cette planète sans emploi à temps plein. Brillant. Nous avons une économie qui nous dit que c’est moins cher de détruire la planète en temps réel plutôt que de la renouveler, la restaurer et la maintenir. Vous pouvez imprimer de l’argent pour dépanner une banque mais vous ne pouvez pas imprimer la vie pour dépanner la planète. A l’heure d’aujourd’hui, nous volons le futur, nous vendons le présent, et on appelle ça le produit intérieur brut. On peut aussi simplement avoir une économie basée sur soigner le futur plutôt que de le voler. On peut aussi bien créer des actifs pour le futur ou prendre des actifs au futur. L’un s’appelle restauration, et l’autre, exploitation. Et lorsqu’on exploite la planète, on exploite les gens et on cause d’incalculables souffrances. Travailler pour la planète n’est pas un moyen de devenir riche, c’est un moyen d’être riche.

La première cellule vivante est apparue il y a presque 40 millions de siècles, et ses descendants directs courent dans notre sang à tous. Vous êtes littéralement en train de respirer les mêmes molécules que Moïse, Mère Teresa et Bono. Nous sommes infiniment interconnectés. Nos destins sont inséparables. Vous êtes ici parce que le rêve de chaque cellule est de devenir deux cellules. Et les rêves deviennent réalité. Dans chacun de vous, plus de quatre milliards de cellules, 90 pourcents desquelles ne sont pas des cellules humaines. Votre corps est une communauté, et sans ces autres microorganismes, vous péririez en l’espace de quelques heures.

Chaque cellule humaine contient 400 milliards de molécules qui réalisent des millions de processus entre des trillons d’atomes. L’activité cellulaire totale dans un corps humain est étourdissante: un septillion d’actions à chaque instant, un 1 avec 24 zéros derrière ! En une milliseconde, notre corps a réalisé dix fois plus de processus qu’il n’y a d’étoiles dans l’univers, ce qui correspond exactement à ce que Charles Darwin avait prédit lorsqu’il a dit que la science découvrirait que chaque créature vivante était un « petit univers, formé d’un organisme hôte et de d’organismes adventices, incroyablement minuscules et aussi nombreux que les étoiles des cieux ».

Donc j’ai deux questions pour vous tous:

- Tout d’abord, pouvez-vous sentir votre corps? Arrêtez-vous un moment. Sentez votre corps. Un septillion d’activités se réalise simultanément, et votre corps fait cela donc vous êtes libre de l’ignorer, et vous demander, à la place, quand cette présentation va terminer. Vous pouvez le sentir. Cela s’appelle la Vie. Cela est qui vous êtes. - Seconde question: qui est responsable de votre corps? Qui dirige ces molécules ? Heureusement que ce n’est pas un parti politique. La vie créée les conditions propices à la vie à l’intérieur de vous, exactement comme dans la nature. Notre nature innée est de créer les conditions propices à la vie. Ce que je veux imaginer, c’est que collectivement, l’Humanité manifeste une sagesse profonde et innée qu’ensemble, nous allons soigner les blessures et les insultes du passé.

Ralph Waldo Emerson a demandé un jour ce que nous ferions si les étoiles sortaient une fois tous les mille ans. Personne ne dormirait cette nuit-là, bien sûr. Le monde créerait de nouvelles religions

subitement. On s’extasierait, en délire, sidérés par la gloire de Dieu. Á la place, les étoiles sortent tous les soirs, et on regarde la télévision.

Cette époque extraordinaire où nous sommes globalement conscients des uns des autres et des dangers multiples qui menacent notre civilisation n’était jamais arrivée, ni durant ces mille dernières années, ni durant ces dizaines de milliers d’années. Chacun de nous est aussi complexe et magnifique que toutes les étoiles de l’univers. Nous avons réalisé de grandes choses mais nous sommes allés complètement hors sentier dans notre manière d’honorer la création.

Vous allez obtenir le diplôme pour le défi le plus surprenant et stupéfiant légué à une génération. Les générations avant vous ont échoué. Ils ne sont pas restés debout toute la nuit. Ils ont été distraits et ont perdu de vue le fait que la vie est un miracle à chaque moment de l’existence.

La Nature vous fait signe pour que vous soyez à ses côtés. Vous ne pouviez pas rêver d’un meilleur patron. La personne la moins réaliste dans ce monde est le cynique, pas le rêveur. L’espoir ne fait de sens que lorsqu’il ne fait aucun sens d’être plein d’espoir. C’est votre siècle. Prenez-le et agissez comme si votre vie en dépendait.

Paul Hawken est un entrepreneur de renom, visionnaire, activiste environnemental, et auteur de plusieurs livres, le plus récent étant « Blessed Unrest: How the Largest Movement in the World Came into Being and Why No One Saw It Coming. » (Malaise béni : comment le plus large mouvement au monde s’est realisé alors que personne ne l’a vu venir).

Оценить