Вы находитесь на странице: 1из 53

Lambillionea, CIL 4, Décembre 2002 381

CONTRIBUTION A L'ETUDE DE LA BIODIVERSITE


DES COLEOPTERES TENEBRIONIDAE
DE LA REPUBLIQUE DU BENIN:
PREMIER INVENTAIRE.

par Gérard ROBICHE*, Philippe LE GALL** et Georg GOERCEN***

* 1, Chemin des Chaineaux, F-78540 Vernouillet, France. E-mail: entomotene@aol.com


** Institut International d'Agriculture Tropicale, IRD / IITA, O8 BP 0932 Tri Postal, Cotonou,
Bénin. E-mail: p.legall@cgiar.org
*** Institut International d'Agriculture Tropicale, IITA, O8 BP 0932 Tri Postal, Cotonou,
Bénin. E-mail: g.goergen@cgiar.org

Résumé: un inventaire faunistique des coléoptères Tenebrionidae a été conduit en République


du Bénin durant plusieurs années. Cette famille était restée jusqu'ici relativement peu étudiée
pour la zone géographique considérée. Les récoltes éffectuées dans diverses localités
représentatives des zones phytogéographiques ont permis de recenser, à ce jour, 197 espèces,
dont 5 nouvelles et d'apporter quelques renseignements biologiques et écologiques sur
certaines d'entre-elles. Près de la moitié des espèces répertoriées sont illustrées. Les espèces
Argobrachiurn barrei sp. n., Oncosoma girardi sp. n. et Strongylium beniniensis sp. n. sont
nouvellement décrites.
Summary: Contribution to the study of the hiodiversity of Tenebrionidae coleopters of the
Republic of Bénin: first inventory. A faunistic inventory of Tenebrionid beetles was carried
out over several years in the Republic of Benin. Until now this family remained relatively little
studied for the geographical area considered. Collection efforts conducted in various
representative sites of the phytogeographic zones led presently to the census of 197 species,
among which 5 are new and allowed to obtain biological and ecological information about
some species. About half of the listed species are illustrated. The species Argrobachiurn bairei
sp. n., Oncosoma girardi sp. n. and Strongylium beniniensis sp. n. are newly described.

Key words. Coleoptera, Tenebrionidae, biodiversity, inventory, new species, Republic of


Benin.

INTRODUCTION

La famille des Tenebrionidae est un élément très important de la faune


coléoptérologique de l'Afrique intertropicale. Elle est représentée par de très
nombreuses espèces qui colonisent l'ensemble des milieux depuis les forêts pluviales
jusqu'aux déserts. Les Ténébrions jouent un rôle écologique et économique essentiel.
On y rencontre aussi bien des ravageurs importants des denrées stockées que des
prédateurs des œufs d'orthoptères dans les milieux savanicoles.

Quatre pays d'Afrique de l'Ouest ont fait l'objet de travaux faunistiques


concernant les ténébrions: la Guinée et la Côte d'Ivoire (ARDOIN,1969: 1972: 1980),
le Niger (ROUCONet ARDOIN,1976) et le Nigeria (MEDLER,1980). Les autres pays
de la sous-région n'ont pas fait l'objet d'inventaire systématique de leurs
Tenebrionidae.
Le Bénin, petit pays de la zone côtière d'Afrique de l'Ouest. est très mal
documenté pour ce qui concerne sa faune entomologique. 11 forme avec le Togo et
l'est du Ghana la région du "Dahomey Gap", zone éco-climatique et biogéographique
très particulière (LE GALLet al., à paraître). Cet article relate la première tentative de
récoltes systématiques et réalisées en continu sur une longue période de temps (de
1995 à 2001) des Ténébriondidae au Bénin. Le matériel ainsi collecté était
suffsemment abondant et représentatif de la faune pour être décrit en totalité.
382 Lamhillionea, CII, 4, Décembre 2002

L‘inventaire précise pour chaque espèce les captures effectuées au Bénin,


ainsi que la répartition géographique telle qu’elle est connue actuellement. La moitié
des espèces inventoriées est illustrée sur des planches couleurs. Les tribus et genres
appartenant à la famille des Tenebrionidae n’étant pas tous encore clairement définis
en ce qui concerne leur rattachement aux sous-familles actuellement connues (WATT,
1974 ; DOYEN, 1982), ces dernières ne seront pas indiquées dans cet inventaire.
Abbréviations :
IITA : Muséum d’Insectes à l’Institut International d’Agriculture Tropicale (Dr Georg
GOERGEN)
MCG : Museum Civico di Storia Naturale di Genova. (Dr Robert0 POGGI)
MHHN : Museum Hongrois d’Histoire Naturelle de Budapest. (Dr Otto MERKL)
MNHN : Muséum National d’Histoire Naturel de Paris. (Dr Claude GIRARD)

MILIEU ET METHODE
Pays côtier de l’Afrique de l’Ouest, le Bénin a des frontières avec le Nigeria
à l’est, le Togo à l’ouest, le Niger et Burkina Faso au nord. De relief peu accentué, le
pays s’étend sur une superficie de 112 622kmz, dont 23 220km2 de terres à vocation
agricole. Seuls quelques lambeaux de forêts primaires subsistent. Sur le plan
pédologique, les sols sont à 85% de type ferrugineux. Le Bénin est un petit pays
longiligne qui fait front au sud sur les eaux de l’Océan Atlantique du Golfe de Guinée
sur 124km et s’allonge du nord au sud sur une distance d’environ 672 km. Le relief
est représenté par la chaîne montagneuse de 1’Atakora au nord avec une altitude de
800 m. D’une manière générale, le pays peut être subdivisé en trois grandes zones
agroclimatiques étalées du sud au nord:
1) Une zone subéquatoriale qui couvre le tiers Sud du pays. Celle-ci connaît
deux périodes de pluies, la première de mars à fin juillet, la seconde de
septembre à mi-novembre.
2) Une zone guinéo-soudanienne au centre avec une seule saison de pluies
allant d’Avril à Octobre.
3) Une zone de type soudanien à tendance semi-aride. Elle s’étend de la latitude
de Parakou au nord du pays. Dans cette partie du Bénin, les pluies tombent
entre mai et septembre.
Les localités prospectées sont représentatives des différents districts
phytogéographiques du Bénin (HOUINATO, 1995). Elles sont situées depuis le sud,
sur la côte de l’Atlantique, Cotonou, Ouidah, jusqu’au nord, dans le massif de
1’Atakora (Tanguiéta) (Pi., 16 : photo 6), proche du Burkina Faso, ainsi que la localité
de Malanville (Pi., 16 : photo 5 ) à la frontière du Niger, puis à l’ouest la localité de
Pénéssoulou (Pi., 15 : photo 1 et 2), proche du Togo et à l’est les localités d’Aguigadji
(Pi., 15 ; photo 3) et Pobé près du Nigeria.
Les auteurs ont prospecté de 1995 à 2001 les divers milieux situés dans ces
localités. Les méthodes de récolte employées sont le piège lumineux, le battage,
l’ouverture de termitières mortes, la recherche dans les denrées alimentaires
entreposées, l’écorçage et la chasse à vue.
Lambillionea. CIL 4. Décembre 2002 383

Liste des localités

1.- Abomey-Calavi (IITA) 06O.27" - 02".22'E


2- Aguigadji 07O.29" - 02".26'E
3- Attogon 06O.43" - 02". 1 O'E
4- Bohicon 07". 1 O'N - 02".40'E
5- Cotonou 06O.22" - 02".22'E
6- Dassa 07O.46" - 02". 11'E
7- Djougou 09O.42" - 01".40'E
8- Kétou 09".20'N - 02".38'E
9- KOSSO 10O.36" - O1".18'E
10- Lama (forêt de la) 06O.57" - 02".08'E
1 1- Malanville 11".41'N - 03".22'E
12- Nanébou 10O.38" - 01".19'E
13- Natitingou 10".20'N - 01".40'E
14- Niaouli (Attogon) 06O.43" - 02".10'E
15- Ouidah 06O.26" - 02".09'E
16- Parakou 09O.20" - 02".38'E
17- Pendjari (Parc Nat.) 06O.43" - 02".10'E
18- Pénéssoulou 09O.14" - 01".33'E
19- Pobé 06O.57" - 02".40'E
20- Sérou (Djougou) 09O.42" - 01".40'E
2 1- Tanguiéta (Kosso) 10O.36" - 01".18'E
22- Tanougou (chute) 10O.48" - 01".26'E
23- Zangnanado 07O.12" ~ 02".20'E
384 Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002

BURKINA FASO

BENIN

TOGO NIGERIA

'i
JHANA
GOLFE DU BENIN
'4

-
CARTE 1
Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002 385

LISTE COMMENTEE DES ESPECES

Tribu ERODllNT
Diodontes porcatus Solier, 1834.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 3: 5 19. (Pi. 1; fig. 1)
1 exemplaire, Malanville, 25.VI11.1995; 2 ex., idem, 21 .IX.1995; 1 ex., Nanébou,
Atakora, VI. 1997; 1 ex., Tanguiéta, VI. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Niger, Sénégal.
Présent dans la partie nord du pays. Cette espèce est la seule représentante du genre
en Afrique Occidentale, le genre Diodontes Solier, 1834, regroupe principalement
des espèces connues de l’Afrique Orientale.

Tribu ZOPHOSINI
Zophosis (Hologenosis)puella Deyrolle, 1867.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 7(4): 120. (Pi. 1; fig. 2)
13 exemplaires, Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Niger, Sénégal.
Toutes les espèces de ce genre ont souvent été capturées durant les heures les
plus chaudes de la journée en terrain dégagé, leur tégument est parfois recouvert de
terre après les pluies. Ce sont des espèces très véloces.
Zophosis (Oculosis)parallela parallela Miller, 1861.
Wien. Ent. Mschr. 5(6). (Pi. 1; fig. 3)
Zophosis longula Fairmaire, 1893.
Zophosis mutilatu Gebien, 1910.
Zophosis subcylindrica Gebien, 1914.
4 exemplaires, Parc Nat. de la Pendjari, 111.1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Rép. Centrafricaine, Soudan.
Zophosis (Oculosis)fernandezi Pierre, 1974.
Bull. Soc. Entomol. Fr. 79: 118. (Pi. 1; fig. 4)
4 exemplaires, Tanguita-Kosso, 12.V.1996; 3 ex., Tanguiéta, 10.V. 1998; 1 ex.,
Pénéssoulou, III. 1997; 4 ex., Niaouli, 04.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso.
Zophosis (Oculosis) quadrilineata (Olivier, 1795).
(Pi. 1; fig. 5)
Erodius quadrilineatus Olivier, 1795. 3. Paris: Lanneau.
1 exemplaire, Parc Nat. de la Pendjari, III. l 997; 4 ex., Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mauritanie, Niger, Sénégal,
Tchad.
Ce rencontre souvent avec Z. (H). puella Deyrolle.
Zophosis (Oculosis)bocandei Deyrolle, 1867.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 7(4): 107. (Pi. 1; fig. 6)
16 exemplaires, parc Nat. de la Pendjari, 111.1997; 10 ex., Tanguiéta, 10.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Gambie, Guinée, Niger, Sénégal.
Zophosis (Septentriophosis) posticalis Deyrolle, 1867.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 7(4): 199. (Pi. 1; fig. 7)
Zophosis lapruni Chatanay, 1914.
Zophosis niegeri Peyerimhoff, 1929.
3 exemplaires, Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Egypte, Mauritanie, Niger, Soudan, Tchad.
386 Lambillionea, CII*4. Décembre 2002

Tribu TENTYRIINI Pachycera


(Hyperops) tugenioides Eschscholtz, 1831.
Zool. Atlas. 4. (Pi. 1; fig. 8)
2 exemplaires, Tanguka,’ 12.V.1996; 2 ex., Pendjari, 2.1V.1997, 6 ex., idem,
4.1.1998.
Répartition géographique: Bénin, Niger, Sénégal.
Mesostenu (Mesostenopu)piceu occidentulis (Fairmaire, 1 89 1).
(Pi. 1; fig. 9)
Mesostenopa occidentalis Fairmaire, 1891. Ann. Soc. Entomol. Fr. 60: 249.
4 exemplaires Parakou, V. 1996; 25 ex., Tanguiéta, lO.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Niger, Togo.
Certains individus ont été trouvés par des paysans dans leurs habitations.
Rhytinotu (Rhytinotu) plicutu undulutu Kraatz, 1880.
(Pi. 2; fig. 10)
Rhytinota undulata Kraatz, 1880. Dtsch. Entomol. Z., 24: 95.
1 exemplaire, Ouidah, V.1996; 12 ex., Parakou, 14.V.1996; 4 ex., X.1996; 2 ex.,
Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Niger, Tchad.
Cette espèce semble moins commune au Bénin que la suivante.
Thulpophilodes (Thulpophilodes) schweinfurthi curinifrons (Fairmaire, 1891).
(Pi. 2; fig. 11)
Thalpophila cavinifrons Fairmaire, 1891. Ann. Soc. Entomol. Fr . 60: 247.
5 exemplaires, Tanguiéta-Kosso, 14.V.1996; 6 ex., Malanville, 2 1.IX.1996; 4 ex.,
02.X11.1997; 2 ex., Parakou, 10.V.1996; 2 ex., Natitingou, 13.V.1996; 9 ex.,
Pénéssoulou, X. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Mali, Niger, Nigeria,
Tchad, Soudan.
On retrouve cette espèce aussi bien dans la région sahélienne, que dans la région
soudanienne.

Tribu MOLURINI
Sous-tribu Sepidiina
Vietu senegalemis (Klug, 1835)
Sepidium senegalemis Klug, 1835. In: Evmans Reise, Atl.: 40.
4 exemplaires, Malanville, 24.IV. 1995; 2 exemplaires, Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Egypte, Kenya, Sénégal, Soudan, Tchad.
Sous-tribu Molurina
Phrynocolus (Phrynocolus) dentutus (Solier, 1843).
(Pi. 2; fig. 12)
Cryptogenius dentatus Solier, 1843. Mem. Acad. Sc. Turin (2)6: 250.
3 exemplaires, Djougou, VI. 1996; 6 ex., Parakou, V. 1996; 9 ex., Parakou, X. 1996; 1
ex., Sérou, V, 1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée, Niger, Sénégal, Soudan,
Tchad, Togo.
Les espèces appartenant à ce genre ont souvent été capturées en présence
d ’Oncosoma gemmatum (Fabricius) sous des débris de végétaux et parfois sous des
bouses sèches.
Phrynocolus (Phrynocolus) spinolui spinolui (Solier, 1843).
(Pi. 2; fig. 13)
Cvyptogenus spinolai Solier, 1843. Mem. Acad. Sc. Turin (2)6: 25 1. (= P. culiratus
fairmaire. 1891).
22 exemplaires: Parakou, VI. 1996; 18 ex., Djougou, VII.1996; 16 ex., Pénéssoulou,
07.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée, Niger, Sénégal, Soudan.
Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002 387

Phrynocolus (Phrynocolus) spinolai emarginatus Koch, 1951.


Atti Soc. Ital. Sei. Natur. (Milano) 90: 88.
10 exemplaires, Djougou, V.1996; 12 ex., Parakou, VII.1997; 8 ex., Parakou,
V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Guinée.
Psammophanes (Psammophanes) becarii sudanicus Koch, 1952.
Ann. Hist.-Nat. Mus. Nutl. Hung. III (N.S.): 169. (Pi. 2; fig. 14)
7 exemplaires, Djougou, X.1996; 1 ex., Parakou, VI.1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Tchad.
Cette grande espèce semble peu commune et discrète, elle a été capturée au
Burkina Faso en nombre. (D. Camiade leg.). L’holotype est décrit de Kandy (Dahomey),
récolté par L. Chevalier en 1903, I’allotype a été récolté au Tchad par J. Decorse en 1904. Cette
sous-espèce qui appartient au genre Psammophanes Lesne, 1922, est la plus
occidentale.
Tribu EPITRAGINI

Himatismus (Curimosphena)senegalensis Haag-Rutenberg, 1870.


Col. Hefte 6: 89. (Pi. 2; fig. 15)
2 exemplaires, Parakou, 1 1.V. 1996; 6 ex., Natitingou, VIII. 1996; 1 ex., Abomey-
Calavi, (IITA), 24.111.1997; 5 ex., Forêt de Kétou, Aguigadji, 11.1997; 1 ex.,
Abomey-Calavi (IITA), 30.111.2000; 2 ex., Niaouli, 29.1V.2000; 3 ex., Niaouli,
07.VI.2000; 2 ex., Pobé, V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Nigeria, Sénégal.
Himatismus (Curimosphena)variegatus Fabricius, 1871.
Spec. Ins. 1: 323. (Pi. 2; fig. 16)
2 exemplaires, Parakou, V. 1996; 2 ex., Pénéssoulou, IV. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Sénégal, Togo.
Ce sous-genre est représenté par un nombre important d’espèces et mériterait
une révision. Le sous-genre Himatismus Erichson, 1843 est propre à l’Afrique du
sud-ouest et compte très peu d’espèces.
Tribu ADESMIINI

Adesmia (Macropoda)variolaris togonica (Kuntzen, 1915).


(Pi. 2; fig. 17)
Macipopoda togonica Kuntzen, 1915. Arch. Naturg., 81, A7: 130.
79 exemplaires, Djougou, V. 1996; 57 ex., Parakou. V. 1996; 20 ex., Tanguiéta,
V.1996, dont 6 exemplaires sous un tas de pierres, les uns sur les autres; 27 ex.,
Pénéssoulou, 08.V. 1998; 6 ex., Malanville, 17.V.1998; 6 ex., Djougou, V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Togo.
Cette espèce est très commune, principalement dans la moitié nord du pays.

Tribu EURYCHORINI
Herpsis rugosus (Gory, 1829-38).
(Pi. 2; fig. 18)
Adelosroma rugosum Gory, 1829-38. In: Guevin Icon. Règne anim. ns. 28: 113.
2 exemplaires, Parc de la Pendjari, 03.1.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Nigeria, Sénégal.
Pogonobasis (Pogonobasis) rugulosa (Gory, 1829).
(Pi. 3; fig.19)
Adelosiroma rugulosum Gory, 1829-38. In: Guerin. Icon. Règne anim. ns. 28: 113,
pl. 28. fig. 12 a-c.
1 exemplaire, Parakou, 16.V.1996; 1 ex., Parakou, X.1996; 1 ex., Pénéssoulou,
08.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Sénégal.
388 Lambillioneu, CII, 4, Décembre 2002

Tribu PIMELIINI
Pimelia (Pimelia) senegalensis Olivier, 179.5.
Ent. III, 59: 7. (Pi. 3; fig. 20)
6 exemplaires, Malanville, 24.VIII. 1996; 5 ex., Malanville, V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Maroc, Nigeria,
Sénégal.
Capturées aux abords de la ville. Le genre Pimelia Fabricius, 1775, ne se rencontre
qu’à l’extrémité nord-est du Bénin.
Polpogenia granocostata (Fairmaire, 1893).
(Pi. 3; fig. 21)
Ptevolasia granocostutu Fairmaire, 1893. Ann. Soc. Entomol. Fr. 62: 148.
5 exemplaires, Tanguiéta, 14.V.1996; 4 ex., Parakou, 10.V.1996; 1 ex., Abomey-
Calavi, 09.V.1996; 1 ex., Djougou, 12.V.1996; 25 ex., Tanougou, X.1996; 1.5 ex.,
Pénéssoulou, XII.1996; 20 ex., Parc de la Pendjari, Batia, 02.VIII.1997; 2 ex.,
Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Niger, Sénégal,
Togo.
Se trouve sur une large partie du pays. Toujours recouverte d’une couche
terreuse. L’espèce la plus proche que l’on retrouve plus à l’ouest est P. usidiodes
Solier, 1836 qui est l’espèce type du genre.
Tribu PLATYNOTINI

Zidalus servus (Mulsant & Rey, 1853).


(Pi. 3; fig. 22)
Oputvinus (Zidalus)semus Mulsant & Rey, 1853. Mem. Lyon .: 3 17.
8 exemplaires, Ouidah, 06.V.1996; 20 ex., Abomey-Calavi (IITA), 24.111.1997; 33
ex., Cotonou, arrière plage, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burundi, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire,
Ethiopie, Guinée, Kenya, Madagascar, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda,
Ruanda, Sénégal, Sierra Leone, Tanzanie, Zambie.
Zidalus latipes (Sahlberg, 1823). (
Pi. 3; fig. 23)
Opatvum (Zidalus) latipes Sahlberg, 1823. In: Thomson. Arch. 2, 1: 13.
Opatvum latipes Sahlberg, 1823. In: Thomson. Arch. 2,l: 13.
3 exemplaires, Tanguiéta, 17.V.1996; 8 ex., Parakou, 1O.V. 1996; 1 ex., Natitingou,
10.V.1996; 1 ex., Attogon, 07.V.1996; 17 ex., Ouidah, 07.V.1996; 33 ex., Abomey-
Calavi, V. 1996; 11 ex., Bohicon, II. 1997; 2 ex., Pobé, 12.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Bioko, Botswana, Burkina Faso, Burundi,
Cameroun, Rép. Centrafricaine, Congo, Côte-d’Ivoire, Ethiopie, Gabon, Ghana,
Guinée, Kenya, Mozambique, Ouganda, Sénégal, Sierra Leone, Tanzanie, Togo.
Espèce très commune du sud au nord du Bénin.
Zidalus burakowskii Iwan, 1995.
Genus 6 (3-4): 374.
3 exemplaires, Tanguiéta, 12.VI.1996.
Répartition géographique: Bénin, Guinée.
Cette espèce récemment décrite de Guinée (IWAN, 1995) a une répartition
élargie par la capture de ces trois spécimens récoltés dans le massif de l’Atakora
dans le nord Bénin, environs proches de Tanguiéta. Cette espèce semble bien plus
rare que les précédentes au Bénin.
Phallocentrion wanati Iwan, 200 1.
Annules Zoologici 5 1 (1): 62.
12 exemplaires, Tanguiéta, 17.V. 1996; 8 ex., Parakou, 10.V. 1996; 1 ex., Abomey-
Calavi (IITA), 09.V.1996; 1 ex., Djougou, 12.V.1996; 16 ex., Attogon, X.1996; 25
ex., Pénéssoulou, 07.V. 1998; 5 ex., Malanville, 17.V.1998; 183 ex., Djougou,
VII.1999; 10 ex., Kosso, VII.1999.
Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002 389

Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Ghana, Guinée, Nigeria,


Togo, Tchad.
Cette espèce se rencontre sur tout le territoire, du nord jusqu’au sud, prêt de
la côte. Elle se trouve souvent dans les amas de végétaux morts et dans la litière.
L’espèce la plus proche, P. gussmannae Iwan, 2001, n’est pas présente au Bénin. Ce
genre récemment révisé (IWAN, 2001) comporte des espèces appartenant à
l’Afrique de l’ouest et centre.
Ectuteus luevistriutus (Fairmaire, 1897).
(Pi. 3; fig. 24)
Selinus luevistriatus Fairmaire, 1897. Ann. Soc. Entomol. Fr. 66: 122
1 exemplaire, Parakou, V.1996; 4 ex., Djougou, VII.1996; 1 ex., Attogon, X.1996;
61 ex., Kosso, VII.1999.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Guinée, Sierra
Leone.
Selinus striatus (Fabricius, 1794).
(Pi. 3; fig. 25)
Helops striatus Fabricius, 1794. Ent. Syst. 4, App.: 440.
2 exemplaires, Attogon, X. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée, Togo.
Tribu LEICHENINI
Leichenum cunuliculutum vuriegutum (Klug, 1833).
(Pi. 3; fig. 26)
Opatrum variegatum Klug, 1833. Abh. Ak. Berl.: 88.
1 exemplaire, Abomey-Calavi (IITA), V. 1996; 41 ex., Cotonou plage, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Madagascar, Togo,
introduit aux USA (Alabama). Récoltés par tamisage du sable où poussent les
végétaux.
Tribu MELANIMINI
Cheirodes (Anemiu) villiersi (Ardoin, 1971).
(Pi. 3; fig. 27)
Anemia (Anemia) villiersi Ardoin, 1971. Ann. Soc. Entomol. Fr. (N.S.) 7(2): 366.
12 exemplaires, Natitingou, 11VIII.1996; Pénésoulou, III. 1997; 5 ex., Djougou,
XII. 1996; 3 ex., Bohicon, II. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Ghana, Mauritanie,
Sénégal, Soudan, Tchad.
Cheirodes (Anemiu)grunulutu (Laporte de Castelnau, 1840).
Anemia (Anemia)granulata Laporte de Castelnau, 1840. Hist. Nat. h s . Col.: 21 8.
3 exemplaires Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger,
Sénégal, Soudan, Tchad.
Ce genre (anciennement Anemia Laporte) est présent sur les continents,
d’Amérique, d’Asie, d’Australie et d’Europe méridionale (ARDOIN,1971).

Tribu TRACHYSCELINI
Truchyscelis uphodioides Latreille, 1809.
Gen. Crust. Et Ins. 4: 379.
13 exemplaires, Cotonou, IV. 1996.
Répartition géographique: Algérie, Bénin, Canaries (îles), Corse, Maroc, Sardaigne,
Turquie.
Ces exemplaires ne diffèrent en rien de T. aphodiodes Latreille, si ce n’est
par leur coloration plus claire et une taille légèrement inférieure. Il ne nous a pas été
possible de la séparer d’une autre façon de la forme nominative.
390 Lambillionea. CII. 4, Décembre 2002

Tribu OPATMNI
Philhammus villiersi Ardoin, 1976.
Bull. Soc. Ent. Fr. 81 : 150.
1 exemplaire, Dassa, XII. 1996 ; 1 ex., Zangnanado, 16. IV. 2000.
Répartition géographique: Bénin, Niger, Nigeria, Sénégal.
Prodilamus brevicollis parallelus Ardoin, 1961.
Mem. Inst. Fr. Afr. Noire 62: 258.
1 exemplaire, Malanville, 14.VIII. 1996; 1 ex., Pendjari, 4.1.1998; 1 ex.,
Pénéssoulou, 11.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Mali, Sénégal.
Pachypterus crenulatus Fairmaire, 1893.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 62: 151.
1 exemplaire, Malanville, V.1998; 2 ex., Pobé, 12.1V.2000; 1 ex., X.2001,
Pénéssoulou.
Répartition géographique: Bénin, Sénégal, Soudan, Tchad.
Au Bénin, cette espèce a une large répartition.
Trachymetus humerangcllus Ardoin, 1974.
Nouv. Rev. Ent. 1: 201. (Pi. 4; fig. 28)
8 exemplaires, Ouidah, 07.V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Nigeria.
Mesomorphus pellitus Gebien, 1920.
Archiv Naturg. A 86 (6): 256.
15 exemplaires, Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Guinée,
Guinée Bissau, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo.
Mesomorphus tschadensis Kaszab, 1963.
Rev. Zool. Bot. Afr. 67(3-4): 382.
11 exemplaires, Malanville, 17.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Nigeria,
Sénégal, Soudan, Tchad.
Mesomorphus apterus Kaszab, 1963.
Rev. Zool. Bot. Afr. 67(3-4): 364.
1 1 exemplaires, Tanguiéta, V. 1996; IO ex., Pénéssoulou, 09.V. 1998.
Répartition géographique: Arabie Saoudite, Bénin, Gambie, Nigeria, Sénégal,
Somalie, Soudan, Tchad.
Mesomorphus ardoini Kaszab, 1963.
Rev. Zool. Bot. Afr. 67(3-4): 365.
3 exemplaires, Tanguiéta, V.1996; 50 ex., Pénéssoulou, 111.1997; 60 ex., idem,
07.V.1998; 3 ex., Pendjari, 1.1998; 25 ex., Attogon, V.1998; 3 ex., Abomey-Calavi,
11.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Guinée Bissau,
Nigeria, Sénégal, Soudan, Togo.
Mesomorphus royi Kaszab, 1963.
Rev. Zool. Bot. Afr. 67(3-4): 368.
3 exemplaires, Tanguiéta, 12 V.1996.
Répartition géographique: Bénin, Guinée, Mauritanie, Nigeria, Rép. Centrafricaine,
Sénégal, Sierra Leone, Tchad.
Mesomorphus fernandezi Ferrer, 2000.
Linzer biol. Beitr. 3211 : 496. (Pi. 4; fig. 29)
5 exemplaires, Tanguiéta, 12.V.1996; 1 ex., idem, 19.1X.1996; 2 ex., Djougou,
VI. 1997; 1 ex., Pénéssoulou, III. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Ghana, Guinée Bissau, Togo.
Mesomorphus hiekei Ferrer, 2000.
Linzer biol. Beitr. 3211 : 498.
1 exemplaire, Pénéssoulou, V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Éthiopie, Kenya.
Lambillionea, CU, 4, Décembre 2002 39 1

Mesomorphus kaszabi Ferrer, 2000.


Linzer biol. Beitr. 3211: 504. (Pi. 4; fig. 30)
3 exemplaires, Natitingou, 12.V. 1996; 2 ex., Tanguiéta, V. 1996; 7 ex., Pénéssoulou,
111.1997; 9 ex., Pénéssoulou, 09.V.1998; 16 ex., Pobé, 12.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Éthiopie,
Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Nigeria, Rép. Centrafricaine, Sénégal,
Sierra Leone, Soudan.
Mesomorphus pauper Ferrer, 2000.
Linzer biol. Beitr. 3211 : 485.
9 exemplaires, Parc de la Pendjari,,IV.1997; 1 ex., idem, 04.1.1998.
Répartition géographique: Bénin, Ethiopie, Ghana, Ouganda.
Le Bénin abrite donc 9 espèces de Mesomorphus Seidlitz, 1893, FERRER
(2000) a révisé ce genre proche des Gonocephalum Solier, 1934.
Gonocephalum (Gonocephalum) proxilum (Erichson, 1843).
Opatrum proxilum Erichson, 1843. Arch. Naturg., 9: 248.
1 exemplaire, Djougou, VI. 1996; 1 ex., Pénéssoulou, 08.V. 1998.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte-
d’Ivoire, Ethiopie, Gabon, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Centre Afrique, Kenya,
Mali, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Rép. Centrafricaine, Sierra Leone,
Soudan, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe.
Gonocephalum (Gonocephalum) yelamosi Espaiiol & Viiïola, 1983.
E.O.S, Madrid: 59. (Pi. 4; fig. 31)
17 exemplaires, Tanguiéta, V.1996; 8 ex., Cotonou, V.1996; 2 ex., Pobé, 12.V.2000.
Répartition géographique: Algérie, Bénin, Côte-d’Ivoire, Espagne, France, Ghana,
Maroc, Nigeria, Portugal.
Gonocephalum (Gonocephalum) gebieni Gridelli, 1945.
Atti. Mus. Civ. Stor. Nat. Trieste, 16(1): 10, 21. (Pi. 4; fig. 32).
5 exemplaires, Parakou, V. 1996; 2 ex., Tanguiéta, V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Nigeria,
Togo.
Gonocephalum (Gonocephalum) condamini Ardoin, 1963.
Bull. lnst. Fr. Afr. Noire (Sér. A) 16(4): 1379.
1 exemplaire, Tanguiéta, V. 1996. Piège lumineux.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Ghana, Nigeria, Sénégal, Tchad.
Gonocephalum (Gonocephalum) inaequale inermipes Gridelli, 1945.
Atti. Mus. Civ. Stor. Nat. Trieste, 16(1) 2: 26.
1 exemplaire, Djougou, VI. 1996; 9 ex., Djougou, IV.1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Éthiopie, Tchad.
Gonocephalum (Gonocephalum) sculptithorux Gridelli, 1948.
Atti. Mus. Civ. Stor. Nat. Trieste 17: 15
3 exemplaires, Natitingou, 09.V. 1998; 4 ex., Pénéssoulou, 08.V.1998; 2 ex.,
Niaouli, V.1996; 5 ex., Parakou, V.1996; 3 ex., Tanguiéta, 12. V.1996; 1 ex.,
Tanguiéta, 10.V 1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée, Nigeria, Sénégal.
Gonocephalum (Gonocephalum) dentitibia Gebien, (1920) 1921.
Arch. Naturg. 86 A: 19 f.4. (Pi. 4; fig. 33)
11 exemplaires, Ouidah, 07.V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Centre Afrique, Gambie, Guinée, Niger, Nigeria,
Soudan.
Gonocephalum (Gonocephalum) duplegranulatum Gridelli, 1948.
Atti. Mus. Civ. Stor. Nat. Trieste 17: 30.
20 exemplaires, Tanguiéta, V.1996; 12 ex., Parakou, V.1996; 17 ex., Ouidah,
V. 1996, sous les palmes de cocotiers tombées à terres.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Gambie, Guinée Bissau, Sierra
Leone, Soudan.
392 Lambillionea, CIt 4, Décembre 2002

Gonocephalum (Gonocephalum) inquinatum inquinatum (Sahlberg, 1823).


Opatrum inquinatum Sahlberg, 1823, in Thoms. Arch., II, 1: 12.
8 exemplaires, Ouidah, 07.V.1996; 2 ex., Tanguiéta, 14.V.1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Niger.
Gonocephalum (Gonocephalum) simplex microphtalmus Ardoin, 1965.
Bull. Inst. Fr. Afr. Noire (Sér. A) 27: 1318. (Pi. 4; fig. 34).
30 exemplaires, Cotonou, 05.V.1996; 2 ex., Pobé, 12.1V.2000; 40 ex., Niaouli,
02.v.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Togo.
Gonocephalum (Opatropis) affine Billberg, 1815.
Nov. Ac. Ups: 275, t9.f4a,b. (Pi. 4; fig. 35)
Opatropis hispida Brullé, Webb et Berth., 1823. Ins. Canar, p. 68.
15 exemplaires, Pénéssoulou, V. 1996; 20 ex., Parakou, V. 1996; 2 ex., Niaouli,
lO.IV.1998.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Canaries (îles), Côte-d’Ivoire, Crête,
Espagne, Madère, Niger, Rhodes (île), Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Togo.

Onze espèces de Gonocephalum Solier, 1834 ont été récoltés au Bénin. Ce


genre peut être abondant dans la région afrotropicale et nuisible aux cultures
(DRINKWATER, 1999).

Polycoelogastridium decellei Ardoin, 1969.


Annls Mus. R. AJi.. Cent. (go, Zool.) 175: 200. (Pi. 4; fig. 36)
5 exemplaires, Niaouli, 1O.IV.1998; 2 ex., Abomey-Calavi (IITA), 08.V. 1998; 5 ex.,
Niaouli, 05.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Tchad.
Caedius franzi Kaszab, 1963.
Rev. Zool. Bot. Afr. LXVII, 3-4: 349.
3 exemplaires, Malanville, X. 1995; 1 ex., Dassa, II. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Tchad.
Caedius atlanticus Pierre, 1972.
Ann. Soc. Entomol. Fr. (N.S.) 8(4): 965.
15 exemplaires, Cotonou, IV.1996; 2 ex., Cotonou, arrière plage, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Mauritanie, Sénégal.
Récolte effectuée par tamisage près de la plage où la végétation est clairsemée. Cette
espèce avait déjà été capturée par M. Waterlot en 1912 à Porto-Novo.
Caedius latipes (Mulsant & Rey, 1859).
(Pi. 5; fig. 38)
Adavius latipes Mulsant & Rey, 1859. Opusc. Ent.: 110.
1 exemplaire, Ouidah, Ol.V.1996; 1 ex., Abomey-Calavi (IITA), 24. 111.1997; 2 ex.,
Pénéssoulou, 7.V.1998; 7 ex., Malanville, 17.V.1998; 6 ex., Dassa, 11.1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Niger, Sénégal, Soudan, Tchad.
Cyptus halli (Kaszab, 1949).
(Pi. 5; fig. 39)
Neocaedius halli (Kaszab)
Caedius halli Kaszab, 1949. Ann. Mag. Nat. Hist. 12, 2: 779.
1 exemplaire, Attogon, VI.1996; 3 ex., Abomey-Calavi (IITA), IV.1997; 3 ex., Parc
du W. XII.1996; 4 ex., Parakou, X. 1995; 2 ex., V. 1996, idem; 2 ex., Pobé, X.2000.
Déjà connu du Bénin, Parakou 1904 (Dr. Ferlus, Mus. Paris).
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Sierra
Leone.
Cyptus alternatus (Fairmaire, 1894)
Neocaedius alternus (Fairmaire, 1894)
Caedius alternatus Fairmaire, 1894. Ann. Soc. Ent. Belge: 32 1.
3 exemplaires Abomey-Calavi, 12.XI. 1996; 1 ex., Malanville, X. 1995.
Répartition géographique: Algérie, Arabie Saoudite, Bénin, Cameroun, Mali,
Sénégal, Soudan, Tchad, Tunisie.
Lambillionea. CII. 4. Décembre 2002 393

Scleron orientale (Fabricius, 1775)


Opatrum orientale Fabricius, 1775. Syst. Entom.: 76.
3 exemplaires, Malanville, X.1995; 1 ex., idem, 2.VIII.1996; 1 ex., Tanguiéta-
Kosso, V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Égypte, Érythrée, Israël, Soudan.
Cette espèce semble moins commune que la suivante.
Scleron undulutum Gebien, 1920.
Arch. Naturg., 86, A, 6: 13. (Pi. 5; fig. 37)
15 exemplaires, Parakou, 09.V. 1996; 3 ex., Natitingou, 11.VI. 1996; 1 ex.,
Pénéssoulou, X. 1996; 11 ex., Djougou, IV.1997; 70 ex., Pénéssoulou, 09.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Gambie, Niger,
Togo.
Quelques jours après un fort orage, cette espèce pullulait sous les lumières du village
de Pénéssoulou, nous avons pu les observer par centaines avec quelques
Mesomorphus Seidlitz.
Tribu HETEROTARSINI
Heterotursus longipennis Chatanay, 1913.
Bull. Soc. Entomol. Fr.: 339, Fig.1.
1 exemplaire, Djougou, V.1996; 1 ex., Bohicon, 11.1997; 3 ex., Pénéssoulou,
III. 1997; 2 ex., Abomey-Calavi (IITA), 24.111.1997; 1 ex., Pobé, 10.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Burundi, Cameroun, Congo (Brazzaville), Congo
(Tanganyika), Guinée, Ghana, Nigeria, Togo.
Heterotursus bogosicus Marseul, 1876.
Ann. Soc. Entomol. Fr. (5)6: 128. (PI. 5; fig. 40)
1 exemplaire, Attogon, X.1995; 2 ex., Djougou-Sérou, VI.1996; 3 ex., Parakou,
V. 1996; 1 ex., Natitingou, XII, 1996; 5 ex., Bohicon, II. 1997;
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’ ivoire, Erythrée, Guinée, Sierra
Leone, Soudan.
Bon voilier, ce genre vient facilement au piège lumineux.
Heterotursus ghunuensis Kaszab, 1976.
Acta Zool. Acad. Scienc. Hung. 22(1-2): 58.
14 exemplaires, Cotonou, arrière plage, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Ghana.
Espèce décrite du nord Ghana mais également de la région Ashanti, Kumasi. La
localité de Cotonou élargit fortement la distribution de cette espèce.
Tribu CRYPTICINI
Ellipsodes (Microcrypticus) metullicus (Gebien, 1920)
Microcrypticus metallicus Gebien, 1920. Arch. Naturg. 86, A6: 8.
3 exemplaires, Cotonou (plage), IV.1996.
Répartition géographique: Bénin, les deux Congo, Mozambique, Tchad.
Les exemplaires ont été récoltés par tamisage du sable près de la plage avec l’espèce
Caedius atlanticus Pierre. 1972.

Tribu DYSANTINI
Dysuntes camerunus Ardoin, 1958.
Bull. Soc. Entomol. Fr. 63: 196. (PI. 5; fig. 41)
1 exemplaire, Pobé, 05.V.2000; 9 ex., Niaouli, 11.2002.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire.
Un spécimen mâle a été capturé au battoir. Connu en peu d’exemplaires dans les
collections. Toutefois ils ne sont pas aussi rares que l’on pense. 9 exemplaires ont
été trouvés dans des troncs d’arbre en décomposition en présence de fourmis et dans
les mêmes conditions que la cétoine myrmécophile Lissogenius simplicipes
Bourgoin, 192 1.
394 Lambillionea. CIL 4. Décembre 2002

Tribu DIAPERINI

Platydema brevispinum Thomson, 1858.


Arch. Ent., 2: 85.
1 exemplaire, Pobé, V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire,
Ceropria romandi Laporte & Brullé, 1831.
Ann. Soc. Nat. 23: 403 (79). (Pi. 5; fig. 42)
3 exemplaires, Attogon, VI.1996; 2 ex., Parakou, V.1996; 6 ex., Pénéssoulou,
07.V.1998; 2 ex., Attogon, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centre
Afrique, Congo-Brazzaville, Congo (Katanga), Côte-d’Ivoire, Erythrée, Ghana,
Sierra Leone, Soudan, Togo.
Se trouvent comme beaucoup d’autres Ténébrions sous les écorces des arbres morts,
espèce très véloce.
Tribu ULOMINI

Latheticus oryzae Waterhouse, 1880.


Ann. Mag. 5(5): 148.
3 exemplaires, Abomey, 28.VI. 1998.
Répartition géographique: cosmopolite.
Gnathocerus (Echocerus) maxillosus (Fabricius, 1801).
(Pi. 5; fig. 43)
Echocerus maxillosus Fabricius, 1801. Syst. El. 1: 155.
1 exemplaire, forêt de la Lama, 1.1997; 12 ex., Forêt de la Lama, 111.1997; 11 ex.,
Abomey-Calavi (IITA), 21 .X.2000.
Répartition géographique: cosmopolite.
Espèce psichophage des denrées stockées. Elle a été retrouvée dans les cossettes
d’ignames attaquées par d‘autres insectes et sous l’écorce des arbres.
Gnathocerus (Gnathocerus) cornutus (Fabricius, 1798).
(Pi. 5; fig. 44)
Trogosita cornuta Fabricius, 1798. Ent. Syst. Suppl.: 5 1
Uloma cornuta Brullé, 1838, in Webb et Berth.: 70.
Cerandria cornuta Wollaston, 1854. Ins. Mad.: 490.
6 exemplaires, Abomey-Calavi (IITA), 22.VI. 1999.
Répartition géographique: cosmopolite.
Tribolium (Tribolium) castaneum (Herbst, 1797).
(Pi. 5; fig. 45)
Colydium castaneum Herbst, 1797. Kafer, 7: 282.
1 exemplaire, Cotonou, 28.VIII.1999; 3 ex., idem, 1.1998; 60 ex., Abomey-Calavi
(IITA), 22.111.2002.
Répartition géographique: cosmopolite.
Cet insecte des denrées alimentaires entreposées se retrouve très fréquemment en
grand nombre sur les couches d’insectes morts entreposés et dans les collections
d’insectes.
Tribolium (Eusernostene) confusum Jacquelin du Val, 1868.
Gen. Col. d’Eur. Cat.: 181. (Pi. 6; fig. 46)
3 exemplaires, Cotonou, 14. III. 1997; 45 ex., Abomey-Calavi (IITA), 22.111.2002.
Répartition géographique: cosmopolite.
Cette espèce occupe la même niche écologique que la précédente.
Alphitobius lamottei Ardoin, 1963.
Mém. Inst. Fr. d’Afrique Noire, 66: 232. (Pi. 6; fig. 47)
2 exemplaires, Djougou, V.1996; 3 ex., Niaouli, X.1996; 2 ex., Djougou, V.1996; 1
ex., Parakou, X.1996; 5 ex., Niaouli, V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Cuba, ,
Ghana, Madagascar, Nigeria, Soudan.
Lambillionea, Cll, 4, Décembre 2002 395

Cette espèce ce trouve régulièrement, au Bénin et en Côte-d’Ivoire, dans les


termitières mortes de Macrotermes.
Alphitobius viator Mulsant & Godart, 1868.
Ana. Soc. Lin. Lyon, 16(2): 290.
3 exemplaires, Ouidah piège lumineux, 05 .V. 1996.
Répartition géographique: cosmopolite.
Alphitobius diaperinus Panzer, 1797.
Faun. Germ.: 37. (Pi. 6; fig. 48)
2 exemplaires, Pobé, V.2000; 1 ex., Pobé, X.2001.
Répartition géographique: cosmopolite.
Alphitobius laevigatus (Fabricius, 178 1).
(Pi. 6; fig. 49)
Opatrum laevigatum Fabricius, 1781. Spec. Zns., 1:90
Helops piceus Olivier, 1792
15 ex., Abomey-Calavi (IITA), 12.111.2002,
Répartition géographique: cosmopolite.
Bon voilier les Alphitobius viennent souvent à la lumière.
Palorus subdepressus (Wollaston, 1864).
(PI. 6; fig. 50)
Hypophloeus subdepressus Wollaston, 1864. Cat. Col. Ins. Canaries: 499.
Palorus bifoveolatus Baudi, (nec Duftschmidt) syn. Teste Champion, 1896.
Entomol. Mon. Mag. 32: 27.
Palorus (Circomus)subdepressus (Woll.) Fleischer, 1900. Wien. ent. Zgt. 19: 236.
2 exemplaires, Abomey-Calavi, 22.VIII.1997; 10 ex., Natitingou, X. 1997; 25 ex.;
Parakou, 28.XI. 1997.
Répartition géographique: cosmopolite.
Ce prédateur facultatif est souvent rencontré dans les greniers de mais et stocks de
cossettes d’ignames en présence du curculionide Sitophilus zeamais Motschulsky.
Palorusficicola (Wollaston, 1867).
(Pi. 6; fig. 51)
Hypophloeusjcicola Wollaston, 1867. Col. Hesperidum: 205.
Palorus subjlum Fleischer, 1900. Wien. ent. Ztg. 19: 237. Syn.
Palorus deserticola Sahlberg, 1913. Ofvers finska Vetensksoc. Forh. 55(8): 5 1. Syn.
3 exemplaires, Parakou, 18.IV.1994.
Répartition géographique: cosmopolite.
Eutochiapulla (Erichson, 1843).
Ulomapulla Erichson, 1843. Arch. Nat. 9: 253.
2 exemplaires, Ouidah, V. 1996; 30 ex., Abomey-Calavi (IITA), 24.111.1997.
Répartition géographique: Afrique du Sud,, Asie tropicale, Bénin, Burkina Faso,
Burundi, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Congo, Ethiopie, Ghana, Ethiopie, Madagascar,
Nouvelle Calédonie, Soudan, Yémen.
Vient parfois en grand nombre au piège lumineux.
Peltoïdespolitus Chevrolat, 1878.
Pet Nouv. 2: 237. (Pi. 6; fig. 52)
6 exemplaires, Abomey Calavi (IITA), 28.111.1997.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Ghana, Sénégal,
Togo.
Sitophagus hololeptoides (Laporte, 1840).
Adelina hololeptoides Laporte de Castelnau, 1840. Hist. Nat. Ins. Col. 2 : 220.
2 exemplaires, Abomey Calavi (IITA), 13.IX.1997.
Répartition géographique: cosmopolite.
396 Lambillionea. CIL 4, Décembre 2002

Tribu COSSYPHlNl
Cossyphus (Cossyphus) moniliferus Chevrolat, 1829.
In Guerin. Icon. Règne unim. 44: 12. (Pi. 7; fig. 55)
1 exemplaire, Abomey-Calavi (IITA), 21 JI1.1994; 4 ex., Malanville, 16.V.1998.
Répartition géographique: Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Canaries (îles),
Egypte, Erythrée, Ethiopie, Kenya, Niger, Sardaigne, Sénégal, Sicile, Soudan,
Tchad, Tunisie.
Capturée au pied des réverbères de l’auberge, elle fait partie des espèces
ailées. Ce genre a fait l’objet d’une révision par A. SCUPOLA (2000).
Endustomus senegalensis (Laporte, 1833).
(Pi. 6 ; fig. 53-54)
Cossyphus senegalensis Laporte, 1833. Silb. Rev., 1: 34.
1 exemplaire, Parakou, V.1996; 4 ex., Abomey-Calavi (IITA), 4.111.1997; 7 ex.,
Pendjari, 2 . N . 1997; 3 ex., Tanguiéta-Kosso, V.1997; 6 ex., Pénéssoulou.
08.V.1998; 4 ex., Natitingou, 09.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Rép. Centrafricaine, Côte-d’Ivoire,
Congo-Brazzaville, Guinée, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo.
Bien adapté pour se nicher sous les écorces et sous les pierres.
Tribu TENEBRIONINI

Taraxides crenatostriatus (Imhoff, 1843).


(Pi. 7; fig. 56)
Nyctobates cvenatostviatus Imhoff, 1843. Vevh. Nat. Ges. Busel, 5: 174.
2<exemplaires,Attogon-Niaouli, 19.V.1996; 2 ex., Parakou, X. 1996; 3 ex., Niaouli,
x.200 1.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Guinée, Sénégal, Togo.
Argobrachium barrei sp. n. (voir description).
(Pi. 12; fig. 100)
1 exemplaire, Niaouli, IV. 1996.
Répartition géographique: Bénin.
Temnophthalmus ivoirensis Pic, 1946.
Bull. Soc. Entomol. Fr. 5 1: 150.
1 exemplaire, Niaouli, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana.
Amenophis (Derelis)transversalis (Westwood, 1842).
(Pi. 7; fig. 57)
Nyctohutes trunsversalis Westwood, 1842. Pvoc. Zool. Soc. London: 119.
3 exemplaires, Parakou, 09.V. 1996; 5 ex., Parakou, VII. 1996; 2 ex., Niaouli, 1.1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Tchad,
Togo.
Derosphaerus morosus (Motschulsky, 1872).
(Pi. 7; fig. 58)
Notiolesthus morosus Motschulsky, 1872. Bull. Mosc., 45(2): 34.
1 exemplaire, Abomey-Calavi (IITA), 4.X. 1994; 3 exemplaires, Parakou, V. 1996; 4
ex., Attogon, X.1996; 3 ex., plage de Cotonou (dans un tronc de palmier mort),
04.V.1996; 2 ex., Pobé, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire,
Ghana, Guinée, Sao Tomé (île), Sénégal, Togo.
Derosphaerus globicollis Thomson, 1858.
Avch. Ent. 2: 100.
3 exemplaires, Attogon, 05.V.1996; 1 ex., Djougou, VI.1996; 1 ex., Pobé,
12.IV.2000.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Rép. Centrafricaine,
Congo, Côte-d’Ivoire, Gabon, Madagascar.
Lumhillioneu, CII, 4, Décembre 2002 397

Derosphaerus inaequalis Gebien, 1920.


Arch. Naturg. A, 6: 73.
2 exemplaires, Pénéssoulou, III. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Rép. Centrafricaine, Congo, Côte-
d’Ivoire, Guinée.
Achrostus atripes Pic, 1928.
Mél. Exot. Ent. 5 1 : 25.
1 exemplaire, Pénéssoulou, VII. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée.
Le genre Achrostus se trouve dans les Termitières mortes de Mucrotermes
(ou Bellicositermes) ce sont les récoltes du Dr Claude Girard dans les termitières
mortes de Mucrotermes qui ont permis la description de nouvelles espèces. La
répartition est très large puisqu’une espèce A. usiuticus (Masumoto et Girard ; 1998)
a été décrite récemment du nord de la Thaïlande.
Achrostus girardi Ardoin, 1972.
Bull. Znst. Fond. Afr. Noire Ser. A. (S.N.) 34(4): 902. (Pi. 7; fig. 59)
60 exemplaires, Attogon, 09.V.1996; 1 ex., Abomey-Calavi (IITA), 9.VII. 1996; 110
ex., Attogon, V. 1998; 11 ex., Abomey, IX. 1999; 97 ex., Djougou, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’ivoire, Congo, Guinée,
Togo.
Achrostus elateroides (Harold, 1 879).
Tenebrio eluteroides Harold, 1879. Col. Hejte 16: 119.
1 exemplaire, Pobé, X.2001.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Côte-d’ivoire, Rép. Démocratique du
Congo.
Espèce toujours peu commune, capturée au piège lumineux.
Achrostus laticollis Ardoin, 1 972.
Bull. Inst. Fond. Afr. Noire Ser. A. (S.N.) 34(4): 904. (Pi. 7; fig. 60)
70 exemplaires, Djougou-Sér0u.V. IX. 1996; 40 ex. Aitogon-Niaouli, 19.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Achrostus amariformis Fairmaire, 1894.
A m . Soc. Ent. Belg. 38: 666. (Pi. 7; fig. 61)
50 exemplaires, Djougou-Sérou, 1X.-X.1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée, Tanzanie, Sierra Leone.
Achrostus legalli Robiche, 2002.
Bull. Soc. Entomol. Fr. 107 (3):257-263. (Pi. 7; fig. 62)
6 exemplaires, Abomey, 11.1997; 13 ex., idem, IX.1999; 24 ex., Djougou, 1X.1996;
9 ex., Niaouli, V.1996; 30 ex., Niaouli, 23.V.1998.
Répartition géographique: Bénin.
Achrostus goergeni Robiche, 2002.
Lnmbillioneu, CII, 2,: 149. (Pi. 7; fig. 63)
17 exemplaires, Djougou, IX.1996; 6 ex. Abomey, 11.1997.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Achrostus ardoini Robiche, 2002.
Bull. Soc. Ent. Fr. 107 (3): 257-263 (Pi. 8; fig. 64)
2 exemplaires, Niaouli, 23.V. 1998; 2 ex., Niaouli, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Menephilus quadriplagiatus Fairmaire, 1891.
A m . Soc. Entomol. Fr. 60: 255. (Pi. 8; fig. 65)
3 exemplaires, Niaouli, X.2001; 1 ex., Cotonou, 11.2002.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Congo (Brazzaville).
Togo.
Tenebrio (Afrotenebrio)guineensis Imhoff, 1843.
Verh. Nat. Ges. Basel, 5 : 147. (Pi. 8; fig. 66)
63 exemplaires, Djougou, V. 1996; 25 ex., Attogon-Niaouli, V. 1996: 1O ex.,
Abomey-Calavi (IITA), X.1997; 10 ex., Pénéssoulou, 08.V.1998; 17 ex.. Tanguiéta,
12.V.1998; 18 ex., Natitingou, V.1998; 1 ex., Pobé, lO.V.2000.
398 Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002

Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Congo,


Gambie, Niger, Togo.
Récoltés dans les habitations en brousse et dans les réserves de nourriture, très
commun.
Tenebrio (Afrotenebrio)gebieni Gridelli, 195 1.
Act. Co$ Inter. Afr. Occ. Bissau. 3-2.
1 exemplaire, Tanguiéta, V.1997; 3 ex., Pénéssoulou, III. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Congo (Katanga).
Beaucoup moins commune que l’espèce précédente.
Tenebrio (Afrotenebrio)grandicollis (Fairmaire, 1897).
(Pi. 8; fig. 67)
Tenebrio (Ajrotenebrio)quentini Ardoin, 1959. Bull. Soc. Ent. Fr. 64: 210. Syn.
Ozaenirnorphus grandicollis Fairmaire, 1897. Ann. Soc. Entomol. Fr. 66: 128.
2 exemplaires, Attogon, V. 1996; 2 ex., Parakou, 09.V. 1996; 3 ex., Pénéssoulou,
III. 1997; 1 ex., Pobé, 10.V.2000; 3 ex., Niaouli, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Guinée, Togo.
Sous des écorces et au pied des arbres en savane.
Villiersicl clypeata (Gebien, 1920).
Tenebrio clypeata Gebien, 1920. Arch. Naturg., 86, A6: 94.
1 exemplaire, Pénéssoulou, III. 1997; 1 ex., Parc Nat. de la Pendjari, 04.1.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Nigeria, Sénégal,
Soudan, Togo.
Tribu TOXICINI

Cryphaeus taurus Fabricius, 1801.


S’st. Eleuth. 1: 153. (Pi. 8; fig. 68)
1 1 exemplaires, Attogon, 09.V.1996; 2 ex., Abomey-Calavi (IITA), 25.111.1997; 5
ex., Pénéssoulou, 08.V. 1998; 9 ex., Parakou, 09.V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire,
Guinée, Madagascar, Nigeria, Sao Tomé (îles), Sénégal, Togo.
Se cachent sous les écorces et ont des mœurs nocturnes. En Afrique de
l’Ouest cette espèce est variable et se compose certainement de formes et de races
qu’il faudrait étudier.
Cyphaeus sulcipennis Ardoin, 1972.
Bull. Znst. Fond. Afr. Noire Ser. A. (S.N.) 34(4): 906.
2 exemplaires, Abomey-Calavi, 18.111.1997; 2 ex., Pénéssoulou, 1l.V.1998, sous les
écorces d’un arbre mort.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire.
Cette espèce, plus petite et bien différente que l’espèce précédente, est moins
commune.
Tribu CNODALONINI
Alcyonotus violaceipennis Champion, 1890.
Proc. Zool. Soc. London: 640. (Pi. 9; fig. 78)
2 exemplaires, Attogon-Niaouli, 1.1997; 1 ex., idem, IV.1997; 3 ex., idem, V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Guinée,
Sierra Leone.
Ce genre se cache dans les feuillages et leur capture se fait le plus souvent au
battoir, toutefois, les grosses espèces viennent à la lumière.

Alcyonotus iridescens Pascoe, 1882.


Ann. Mug. (5) 9: 35.
1 exemplaire, Attogon-Niaouli, V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Rép. Centrafricaine, Côte-d’Ivoire.
Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002 399

Alcyonotus excitus Gebien, 1920.


Arch. Nat. 86,A6: 114.
11 exemplaires, Attogon-Niaouli, V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Congo, Guinée.

Tribu LUPROPINI
Anaedus explanatus Pic,
(voir 1917Mél. Exot. Ent. 24:20)
1 exemplaire, Ouidah, 07.V. 1996;3 ex., Niaouli, 26.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte d’Ivoire, Gabon, Nigeria.
Anaedus decellei Ardoin, 1969.
Annls Mus. R. Afi. Cent. (SO,Zool.) 175.
1 exemplaire, Parakou, 10.V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Luprops armitagei Pic, 1917.
Mél. Exot. Ent. 26:24.
1 exemplaire, Parakou, VI.1996.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Togo, Sénégal.
Luprops badius Müller, 1887.
Ent. Tijdschr. 30:303.
2 exemplaires, Djougou, IV.1996;5 ex., Ouidah, V.1996;1 ex., Bohicon, XII.1996;
1 ex., Niaouli, 27.1V.2000;2 ex., Pobé, 12.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Togo.
Luprops rugatulus fainnaire, 1894.
Ann. Soc. Belge 38:325.
7 exemplaires, Pénéssoulou, 111.1997;3 ex., Tanguiéta, ll.V.1996;
6 ex., Tanougou,
VI.1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Mimocelius pubescens Ardoin, 1969.
Ann. Mus. Roy. Afr. Centv. 175:237.
3 exemplaires, Attogon-Niaouli, 15.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire Bénin, Kenya.
Bien plus rare que M. trechoides Wasmann.
Mimocellus trechoides Wasmann, 1904.
Jaegersk. Exp. Col., 13:12,f.1.f.5.(Pi. 8; fig. 69)
32 exemplaires, Attogon-Niaouli, 15.V.1998; 5 ex. Tanguiéta, 10.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Sudan.
Ce genre devrait être révisé car il recèle de nombreuses espèces nouvelles.
Tribu PYCNOCERINI

Chirosceiis digitutu digitata (Fabricius, 1801).


(Pi. 8; fig. 70)
Tenebrio digitatus Fabricius, 1801.Syst. Eleuth. 1: 145.
23 exemplaires, Attogon-Niaouli, 15.W.1996;45 ex., Attogon-Niaouli, 25.W. 1997;
9 ex., Niaouli, X.2001.
Collectés à vue sur des troncs d’arbres.
Répartition géographique: Bénin, Bioko (île), Burkina Faso, Cameroun, Congo,
Rép. Centrafricaine, Côte-d’Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée, Nigeria, Togo.
Prioscelis serrata serrata (Fabricius, 1775).
(Pi. 8; fig. 71)
Tenebrio serratus Fabricius, 1775.Syst. Entom.: 255.
15 exemplaires, Attogon-Niaouli, 15.V1.1996; 9 ex., idem, 25.1V.1997.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte-
d’Ivoire, Ghana, Guinée, Libéria, Nigeria, Rép. Centrafricaine, Sierra Leone, Togo,
Uganda.
400 Lambillionea, Cli, 4, Décembre 2002

Pycnocerus sulcatus sulcatus (Fabricius, 1792)


Tenebrio sulcatus Fabricius, 1792. Ent. Syst. 1 : 110.
1 exemplaire, Abomey-Calavi (IITA), 29.VII.1994; 1 ex., idem, 13.X.1995; 1 ex.,
idem, 3.X1.1995; 1 ex., idem, 16.XI.1995; 1 ex., idem, 21.X.1996.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Nigeria, Togo.
Pycnocerus sulcatus viola Koch, 1954.
Expl. Upemba, 24: 41. (Pi. 8; fig. 72)
1 exemplaire, Abomey-Calavi (IITA), 27.X. 1994; 63 ex., Niaouli, 15.VI.1996; 22
ex., idem, 25.1V.1997; 3 ex., Pénéssoulou, 08.V.1998; 6 ex., Niaouli, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana, Togo.
Odontopezus cupreus cupreus (Fabricius, 1792).
(Pi. 9; figs. 73-74)
Tenebrio cupreus Fabricius, 1792. Syst. Entom. 1: 110.
7 exemplaires, forêt de la Lama, 17.111.1995; 123 ex., Niaouli, 15.IV.1996; 1 ex.,
Abomey-Calavi (IITA), 28.VIII. 1996; 23 ex., Pénéssoulou*, IV. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Bioko (île), Burkina Faso, Cameroun, Rép.
Centrafricaine, Congo, Côte-d’Ivoire, Congo, Guinée, Sénégal, Tchad, Togo.
* Cette localité située près de la frontière togolaise abrite des exemplaires verts (fig.
73) que l’on retrouve également au Ghana. Le O. togoi (MAL, 1985) découvert de
l’autre côté de la frontière au Togo n’a pas été retrouvé au Bénin. Cette espèce
semble donc bien endémique au Togo.
Calostegia crassicornis (Westwood, 1842).
Prioscelis crassicornis Westwood, 1842. Trans. Zool. Soc. London : 117.
1 exemplaire, Niaouli, VI. 200 1.
Répartition géographique : Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Gabon, Rép.
Démocratique du Congo, Rép. Centrafricaine, Sierra Leone, Togo.
Très commun en Rép. Démocratique du Congo, il devient beaucoup plus rare dés
que la déforestation est importante.
Metallonotus metallicus metallicus (Fabricius, 1801).
(Pi. 9; fig. 75)
Helops metallicus Fabricius, 1801. Syst. Eleuth. 1: 157.
150 exemplaires, Niaouli, Vl.1996; 35 ex., Aguigadji, 18.X.1997; 1 ex., Pobé,
12.1V.2000; 15 ex., Djougou, V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte-d’Ivoire, Ghana,
Guinée, Sénégal.
Metallonotus cariosus Fairmaire, 1897.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 66: 130. (Pi. 9; fig. 76)
2 exemplaires, Pénéssoulou, V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Centre
Afrique, Gabon, Ghana, Guinée.
Plus commun en Côte-d’Ivoire et au Ghana.
Metallonotus denticollis (Gray, 1832).
(Pi. 9; fig. 77)
Lagria metallonotus Gray, 1832. In: GrifJ:Anim. Kingd., 2: 35, fig. 4.
Metallonotus denticollis Gray, 1832. In: Gr@ Anim. Kingd. 2: pl. 80.
70 exemplaires, Attogon-Niaouli, V.1996; 32 ex., idem, X.1997.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Cameroun, les deux Congo, Côte-
d’Ivoire, Guinée, Togo.
Les genres appartenant à la tribu des Pycnocerini ont l’habitude de vivre
quelques temps regroupés par dizaines d’individus sur les troncs d’arbres, souvent
sous des écorces ou dans des cavités. Il nous a été possible d’observer un
regroupement de larves dans une très grande cavité d’un Baobab à environ 5 mètres
du sol. La tribu des Pycnocerini est propre aux forêts; pour cette raison, les différents
genres récoltés au Bénin l’ont été le plus souvent dans les localités de Niaouli et Pobé.
Lambillionea. CII. 4. Décembre 2002 40 1

Tribu DROSOCHRINI
Sous-tribu Oncosomina

Oncosomu hirsutulum (Solier, 1801).


(Pi. 9; fig. 79)
Amatodes hirsutulum Solier, 1844. Mem. Accad. Torino 2, 6: 267.
15 exemplaires, Parakou, VI.1996; 15 ex., Tanguiéta, 11.V.1996; 10 ex., idem,
V.1997; 7 ex., Djougou, V1.1996; 25 ex., Pénéssoulou, 08.V.1998; 8 ex., Nanébou,
VI. 1997; 3 ex., Malanville, 17.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Guinée,
Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal.
Cette espèce semble remonter bien plus au Nord que l’espèce suivante.
Oncosoma gemmatum (Fabricius, 1801).
(Pi. 9; fig. 80)
Pimelia gemmata Fabricius, 1801. Syst. Eleuth. 1: 132.
1 exemplaire, Abomey-Calavi, 13.VI.1994; 25 ex., Parakou, VI.1996; 12 ex.,
Djougou, VI. 1996; 5 ex., Pénéssoulou, 08.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Rép. Centrafricaine,
Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée, Niger, Sénégal, Togo.
Largement répandue en Afrique, cette espèce semble plus commune que la
précédente. Ce genre est en court de révision par l’un d’entre nous (R. G).
Oncosoma girardi n. sp.
(voir description), (PL. 13 ;fig. 104 a 109).
Oncosoma tuberculatum Ardoin in litteris.
6 exemplaires, Parakou, 1V.V. & VI.1996; 5 ex., Djougou, IV. -V.1996; 1 ex., idem,
IX.1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Ghana.
Tribu RHYSOPAUSSINI
Stemmoderus singularis Spinola, 1842.
In: Guérin Mag. Zool. pl. 12, fig. 91. (Pi. 9; fig. S i )
2 exemplaires Attogon-Niaouli, O1 .V. 1998; 1 ex., Pénéssoulou, 15.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ruanda, Sénégal, Togo.
Décrit du Sénégal, S. singularis semble être peu commun. Cette espèce très
particulière a une couleur de tégument rappelant certaines espèces termitophiles.
Malgré le très important matériel examiné qui a été récolté par le Dr C. Girard en
Côte-d’Ivoire et en Guinée, un seul exemplaire a été récolté dans les termitières
mortes de Macrotermes. Les exemplaires du Bénin ont été capturés essentiellement
au piège lumineux. Cependant il reste à vérifier si ce genre peut être myrmécophyle.
Tribu AMARYGMINI
Sous-tribu Megacanthina

Megacuntha dentutu (Fabricius, 1801).


(Pi. 10; fig. 82)
Megacantha dentata Fabricius, 1801. Sysi. Eleuth. 1: 160.
1 exemplaire, Attogon, X. 1996; 3 ex., Niaouli, 04.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Rép. Centrafricaine, Congo, Côte-
d’Ivoire, Ghana, Guinée, Gabon, Nigeria, Togo.
Sous-tribu Amarygmina.

Oplocheirus striatus (Guerin, 1834).


Hoplonyx striatus Guerin, 1834. Magas. Zool. 24: pl. 112. fig. 6.
1 exemplaire, Attogon, 18.V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Rép.
Centrafricaine, Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée, Niger, Sénégal, Togo.
402 Lambillionea, CU, 4, Décembre 2002

Ciiulcoplonyx viridis Kraatz, 1899.


Dtsch Entomol. Z. 1 16.
1 exemplaire mâle, Pobé, 111.2001.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Gabon.
Neoplonyx camerunus Ardoin, 1963.
Bull. Inst. Fond. Afr. Noire (Sér. A) 25(2): 197.
1 exemplaire mâle, Pénéssoulou, III. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun.
Etait connu jusqu‘à présent que du Cameroun, l’aire de répartition de cette espèce
doit être plus étendue.
Hoplonyx (Nemoplonyx)fahraei Ardoin, 1963.
Bull. Inst. Fr. Afr. Noire (Sér. A) 25(3): 261.
2 exemplaires, Niaouli-Attogon, 18.V.1996; 3 ex., Attogon, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée,
Nigeria, Sierra Leone, Togo.
Hoplonyx (Nemop1onyx)pilipes Gebien, 1920.
Arch. Nuturg., 86, A6: 132.
2 exemplaires, Parakou, V.1996; 1 ex., Ouidah, 07.V.1996; 1 ex., idem, 16.V.1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire,
Guinée, Niger, Sénégal, Soudan, Togo.
Hoplonyx (Nemoplonyx)subopacus Fairmaire, 1882.
Le Naturaliste 2: 192. (Pi. 10; fig. 83)
2 exemplaires, Parakou, 13.VI. 1996; 7 ex., Pénéssoulou, III. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Rép. Centrafricaine,
Côte-d’Ivoire, Ethiopie, Guinée, Kenya, Niger, Ouganda, Sénégal, Soudan, Togo.
Hoplonyx (Hoplonyx)alleculoides Thomson, 1858.
Arch. Entomol. 2: 99
2 exemplaires, Aguigadji Kétou, X. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Congo, Guinée,
Ouganda, Togo.
Hoplonyx (Hoplonyx)densatus Pic, 1935.
Mil. Exot. Ent., 654: 24.
1 exemplaire, Pobé, 12.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Sierra Leone.
Hoplonyx (Hoplonyx)lutifons Gebien, 1920.
Arch. Nuturg., 86. A6: 127.
1 exemplaire, Pobé, 12.1V.2000.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Cameroun, Congo, Nigeria.
Les espèces de ce genre ont toujours été capturées au piège lumineux.
Gonocnemocistelu lutea Pic, 1935.
Mél. Exot. Entom. 65: 22. (Pi. 10; fig. 84)
1 exemplaire, Attogon, VI. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Côte-d’Ivoire, Tanzanie.
Gonocnemis rufescens Pic, 1935.
MéI. Exot. Ent. 65: 23.
60 exemplaires, Attogon, X. 1996; 1 ex., Bohicon, IX. 1999.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Guinée.
Le genre Conocnemis Thomson, 1858 comprend des espèces essentiellement
termitophiles, elles viennent peu à la lumière mais se trouvent en grand nombre dans
les termitières mortes de Mucrotermes, où larves et adultes s’alimentent sur les
meules à champignon.
Gonocnemis legalli Bremer, sp. n. (in litteris).
(Pi. 10; fig. 85)
35 exemplaires, Djougou, IX.1996; 1 ex., Abomey, 11.1997.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Nous l’avons également obtenu en nombre de Côte-d’Ivoire (P. Moretto leg). au sud
du Parc de la Comoé.
Lambillioneu, CIL 4. Décembre 2002 403

Gonocnemis saegeri Ardoin, 1964.


Bull. Inst. Fr. Ayr. Noire (Sér. A) 26(1): 103. (Pi. 10; fig. 86)
4 exemplaires, Niaouli, V.1996; 7 ex., Djougou, IX.1996; 2 ex., Sérou, X.1996; 1
ex., Abomey, II. 1997; 1 ex., Niaouli, VII. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Congo.
Gonocnemis nodieri Fairmaire, 1893.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 62: 153.
3 exemplaires, Djougou, V.1996; 12 ex., Attogon, X.1996; 6 ex., Sérou, X.1996; 3
ex., Niaouli, VII. 1997; 45 ex., Abomey, IX.1999; 34 ex., Allada, 1.2000.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Éthiopie,
Gabon, Guinée, Kenya, Mali, Niger, Sénégal.
Gonocnemis gravidus Gebien, 1920.
Arch. Naturg., 86. A6: 139.
4 exemplaires, Djougou, IX.1996; 1 ex., Attogon-Niaouli, V. 1996; 1 ex., Natitingou,
13.VI.1996; 1 ex., Ouidah, 07.V. 1996; 1 ex., Parakou, 11.V. 1996; 5 ex., Abomey,
II. 1997; 1 ex., Niaouli, 05.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Côte-d’Ivoire, Guinée, Nigeria, Togo.
Le type est de Guinée, l’espèce a été également prise au Togo et au Nigeria
(G. Goergen leg).
Gonocnemis incostatus Fairmaire, 1893.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 62: 262.
10 exemplaires, Attogon-Niaouli, V. 1996; 5 ex., idem, lV.1996; 1 ex., Djougou,
IX.1996; 1 ex., Pénéssoulou, III. 1997; 1 ex., Niaouli, 05.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Niger, Sénégal, Togo.
G. incostutus est une espèce limitée à l’Afrique occidentale. L’holotype est une
femelle. Nous avons obtenu plusieurs individus dans une termitière morte de
Mucrotermes, l’organe copulateur est bien différent de l’espèce précédente.
Gonocnemis royi Ardoin, 1964.
Bull. Inst. Fr. Afr. Noire (Sér. A) 36(1): 425.
1 ex.. Aguigadji, VI.1996; 2 ex., Attogon, VI.1996; 5 ex., Djougou, IX.1996.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Sénégal.
Gonocnemis hirsutus Pic, 1936.
MéI. Exot. Entom., 68: 18. (Pi. 10; fig. 87)
1 exemplaire, Niaouli, V. 1996; 1 ex., Pobé, 12.1V.2000; 1 ex., Niaouli, 03.VII.2000.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée,
Togo.
Gonocnemis aeneipennis Pic, 1919.
Mél. Exot. Entom., 30: 1. (Pi. 10; fig. 88)
2 exemplaires, Niaouli, VI. 1996; 2 ex., Pénéssoulou, XII.1996.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Guinée, Rép.
Centrafricaine, Rhodésie.
Gonocnemis agrestis Peringuey, 1896.
Truns. Ent. Soc. London: 178. (Pi. 10; fig. 89)
1 exemplaire, Attogon-Niaouli, VI. 1996.
Répartition géographique: Afrique du Sud, Bénin, Congo, Côte d’Ivoire, Ghana.
Gonocnemisfairmairei Gebien, 191 1.
Col. Katal. Junk.: 570.
1 exemplaire, Djougou, V.1996; 1 ex., Dassa, IX.1996; 1 ex., Djougou, VI.1997; 1
ex., Pénéssoulou, 111.1997; 2 ex., Djougou, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Ghana, Kenya, Mali,
Niger, Nigeria, Ouganda, Sénégal, Soudan, Togo.
Gonocnemis reflexicollis Fairmaire, 189 1.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 60: 261.
1 exemplaire, Ouidah, 07.V.1996; 3 ex., Attogon,V. 1996; 10 ex., Attogon-Niaouli,
19.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Sénégal, Sierra Leone.
Les exemplaires d’Attogon proviennent des termitières mortes de Mucrotermes
404 Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002

Gonocnemis sinuuticollis Kolbe, 1883.


Berl. Entomol. Z. 27: 24.
1 exemplaire, Tanguiéta, 1O.VI. 1996; 1 ex., Djougou, VI. 1999.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Guinée, Nigeria.
Gonocnemis angustutus Pic, 1915.
Mél. Exot. Entom, 12: 12.
1 exemplaire, Tanguiéta, 16.V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée, Nigeria, Sierra Leone.
Gonocnemis rugosus Ardoin, 1964.
Bull. Inst. Fr. Afr. Noire (Sér. A) 26(2): 475.
1 exemplaire, Djougou, V.1996; 1 ex., Pénéssoulou, XII. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Côte-d’Ivoire, Togo.
Gonocnemis senegalensis Fairmaire, 1894.
Ann. Soc. Entomol. Belg.: 673.
3 exemplaires, Attogon-Niaouli, 23.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Côte-d’Ivoire, Kenya, Nigeria, Sénégal.
GonocnemispubescensPic, 1922.
Mil. Exot. Entom., 37: 25.
4 exemplaires, Niaouli, V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Congo.
Gonocnemis subangustatus Pic, 1937.
Rev. Zool. Bot. Afr. 30(2): 309.
2 exemplaires, Niaouli, IX. 1999.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Côte-d’Ivoire, Guinée, Nigeria, Soudan.
Cette espèce était déjà connue du Bénin de Porto Novo, 1910, Waterlot leg.
Paragonocnemis (Puragonocnemis) foveicollis Fairmaire, 189 1.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 60: 261.
1 exemplaire, Niaouli, 03.VII.2000.
Répartition: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Gabon, Sierra Leone, Soudan.
Parugonocnemis (Microgonocnemis) trapezicollis Ardoin, 1969.
Annls Mus. R. Afr. Cent . (SO, Zool.): 245.
2 exemplaires, Abomey-Calavi, 18.11.1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Crypsinous acutispinu Fairmaire, 1891.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 60: 263.
1 exemplaire, Natitingou, 10.V. 1996; 1 ex., Niaouli, 22.V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Guinée, Kenya,
Mali, Tanzanie.
Cette espèce a déjà été prise au Bénin à Porto-Novo (1909). Elle se trouve parfois en
nombre dans les termitières mortes de Macrotermes.
Crypsinous d u r d i Ardoin, 1964.
Bull. Inst. Fr. Afr. Noire (Sér. A) 26(3): 845. (Pi. 10; fig. 90)
6 exemplaires, Ouidah, 09.1V.1997; 10 ex., Attogon, Niaouli, 22.V. 1998.
Répartition géographique: Benin, Congo, Côte-d’Ivoire.
Garambanus verschureni Ardoin, 1964.
Bull. Inst. Fr. Afr. Noire (Sér. A) 26(3): 567.
1 exemplaire, Niaouli, V. 1998; 1 ex., Niaouli, 03.VII.2000.
Répartition géographique: Bénin, Congo.
Poducamptus ruficolor Ardoin, 1964.
Bull. Inst. Fr. Afr. Noire (Sir. A) 26(3): 569.
1 exemplaire, Attogon-Niaouli, V. 1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Congo.
Poducamptus girardi Bremer, 1995.
Rev. Fr. Entomol. (N.S.) 17(3): 85.
1 exemplaire, Abomey-Calavi (IITA), 18. II. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002 405

Eupezus minor nitidus Pic, 1922.


Mé1. Exot. Entom., 37: 32.
2 exemplaires, Attogon, 05.V.1996; 1 ex., Attogon, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée, Togo.
Eupezus longipes longipes (Fabricius, 1781).
(Pi. 11; fig. 91)
Helops longipes Fabricius, 178 1. Spec. Insect., 1: 326.
1 exemplaire, Attogon-Niaouli, V. 1996; 6 ex., idem, VI. 1996; 1 ex., Pobé, X.2001.
6 ex., Niaouli, IV.1997.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée, Nigeria, Sénégal,
Sierra Leone, Togo.
Cette grande espèce apprécie les cavités dans les troncs d‘arbres. Lorsqu’on
la déloge de la cavité d’un arbre, son attitude n’est pas sans rappeler une araignée.
Paramarygmus (Paramaygmus) femoralis Imhoff, 1843.
Verh. Nat. Ges. Basel, 5: 26.
1 exemplaire, Attogon-Niaouli, 111.1997.
Répartition géographique: Angola, Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Gabon.
Paramarygm us (Meracanthoides)senegalensis Fairmaire, 1894.
Ann. Soc. Entomol. Belg. 38: 670.
2 exemplaires, Natitingou, VIII. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Rép. Centrafricaine, Côte-d’Ivoire, Guinée,
Sénégal, Sierra Leone.
Paramarygmus (Meracanthoides)curvipes Gebien, 1920.
Arch. Naturg., 86 A6: 152.
2 exemplaires, Abomey-Calavi, 04.XI.1994; 1 ex., idem, 15.XI. 1995.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée, Sénégal.
Tribu STRONGYLIINI
Sous-tribu Strongyliina
Strongylium tripartitum Fairmaire, 1891.
Ann. Soc. Entomol. Fr. 60: 264.
1 exemplaire, Zangnanado, X.1997; 1 ex., Pobé, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana.

Tous les Strongylium Kirby, ont été capturés à la lumière ou au battoir; ces
insectes semblent essentiellement vivre dans le couvert végétal. Leur biologie est
inconnue. Environ plus de 230 espèces africaines sont connues; il est probable qu’il
en reste un grand nombre à découvrir sur le continent africain.

Strongylium deloni Ardoin, 1973.


Bull. Soc. Entomol. Fr. 78: 114.
1 exemplaire, Djougou, IV. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun.
Strongylium cyanipes cyanipes (Fabricius, 1801).
Helops cyanipes Fabricius, 1801, Syst. Eleuth. 1: 185.
1 exemplaire, Forêt de la Lama, 2 1.IV. 1994; 1 ex., Attogon-Niaouli, III. 1997; 1 ex.,
idem, 111.2000 ; 1 ex., idem, V. 1996; 1 ex., idem, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Congo, Guinée.
Strongylium melanopus Gebien, 1920.
Arch. Nuturg., 86. A3: 181.
1 exemplaire, Niaouli, 22.XI. 1997; 1 ex., idem, IX.1999.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire.
406 Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002

Strongylium kolbei Gebien, 1920.


Arch. Naturg., 86. A3: 166.
1 exemplaire, Pobé, 19. IV.2000; 1 ex., Niaouli, 04.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire.
Strongylium cribripenne Imhoff, 1843.
Stett. Ent. Zeit. 56: 360. (Pi. 11; fig. 92)
4 exemplaires, Niaouli, V. 1996 ; 1 ex., idem, X. 1996; 5 ex., idem, XI. 1996; 6 ex.,
idem, XI. 1996; 4 ex., idem, V. 1996; 4 ex., idem, IV. 1997 ; 1 ex., idem, X. 1997.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire,
Guinée.
Strongylium cupripes Imhoff, 1843.
Verh. Nat. Ges. Basel, 5: 175.
1 exemplaire, Niaouli, 1. 2000; 2 ex., Attogon, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana, Guinée, Togo.
Strongylium costatum Ardoin, 1972.
Bull. Inst. Fond. Afr. Noire Ser. A. (N.S.) 34(4): 91 1. (Pi. 11; fig. 93)
1 ex., Djougou, V.1996; 1 ex., Natitingou, 1l.VI.1996; 1 ex., Pénéssoulou, 111.1997.
Répartition géographique: Bénin, Guinée.
Stongylium fraternum Kolbe, 1894.
Stett. Ent. Zeit., 55: 373. (Pi. 11; fig. 94)
2 exemplaires, Parakou, 10.V.1996.
Répartition géographique: Bénin, Togo.
Strongylium coeruleatum Fairmaire, 1894.
Ann. Soc. Entomol. Belg. 38: 672. (Pi. 11; fig. 95)
2 exemplaires, Niaouli, V. 1998; 1 ex., Niaouli, 07.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire, Guinée.
Strongylium irregulare Pic, 1932.
Echange, 48: 28.
1 exemplaire, Niaouli, 29.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Côte-d’Ivoire.
Strongylium legalli Robiche, 200 1.
Lambillionea, 4 (2): 65 1.
1 exemplaire, Pobé, 07.V.2000.
Répartition géographique: Bénin.
Strongylium breveplicatum Pic, 1932.
Echange, 48:28.
1 exemplaire, Abomey-Calavi (IITA), 03.V. 1996; 1 ex., idem, 07.V.1998.
Répartition géographique: Bénin, Côte-d’Ivoire.
Strongylium geniculatum Thomson, 1858.
Arch. Ent., 2: 96.
9 exemplaires, Pobé, 05.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Congo, Côte-d’Ivoire, Gabon, Guinée.
Strongylium diverseimpressum Pic, 1953.
Echange, 534: 15.
1 exemplaire, Kosso, 13.V.1996.
Répartition géographique: Bénin, Congo (Katanga), Côte-d’Ivoire, Sénégal, Togo.
Strongylium beniniensis sp. n. (voir description) (Pi. 12; fig. 101)
1 exemplaire, Forêt de la Lama, 28.1V.1995; 1 ex., Niaouli, 23.1V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Ghana, Nigeria, Togo.
Sous-tribu Praeugenina

Dysgena caerulescens Fairmaire, 1893.


Ann. Soc. Entomol. Fr. 62: 153. (Pi. 11; fig. 96)
2 exemplaires, Parakou, 05.V. 1996; 4 ex., Natitingou, 8.XII.1997; 1 ex., Niaouli,
16.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Rép. Centrafricaine, Côte-d’Ivoire, Sénégal.
Lambillionea. CII. 4. Décembre 2002 407

Dysgena aenipennis Fairmaire, 1893.


Ann. Soc. Entomol. Fr. 62: 1.53
1 exemplaire, Abomey-Calavi (TITA), 02.V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Guinée Portuguaise, Nigeria, Sénégal.
Praeugena jlavolimbata jlavolimbata Maklin, 1863.
Acta. Soc. Sci. Fenn., 7 : 578.
5 exemplaires, Dass, X.1995; 12 ex., Attogon, V.1996; 1 ex., Djougou, V.1996; 1
ex., Parakou, V.1996; 3 ex., idem, X.1996; 10 ex., Abomey-Calavi (IITA),
3.111.2000; 1 ex., Niaouli, 04. V.2000.
Répartition géographique: Bénin, Botswana, Burkina Faso, Côte-d'Ivoire, Éthiopie,
Ghana, Guinée, Mozambique, Nigeria, Ouganda, Tanzanie, Tchad, Togo, Zambie.
Praeugena illustris Dohrn, 1886.
Stett. Ent. Zeit., 47: 316. (Pi. 11; fig. 97)
1 exemplaire, Niaouli, X.1995; 1 ex., Djougou, 11.1996 ; 1 ex., Parakou, X.1996; 1
ex., Niaouli, IV. 1997; 2 ex., Niaouli, X.2001.
Répartition géographique: Bénin, Cameroun, Congo, Côte-d'Ivoire, Guinée,
Ouganda, Togo.
Praeugena marginata (Fabricius, 1792).
(Pi. 11; fig. 98)
Helops marginata Fabricius, 1792. Ent. Syst., 1: 118.
1 exemplaire, Djougou, V. 1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte-d'Ivoire, Guinée,
Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tanzanie, Tchad, Togo.
Praeugena beniniensis (Beauvois, 1813).
(Pi. 11; fig. 99)
Helops beniniensis Beauvois, 1813. Ins. Afr. Amer.: 124.
3 exemplaires, Pénéssoulou, 11.1996 ; 1 ex., Djougou, V.1996 ; 2 ex., Parakou,
X.1996; 1 ex., Pénéssoulou, X.1996.
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Rép. Centrafricaine,
Congo, Côte-d'Ivoire, Guinée, Niger, Nigeria, Soudan.
Praeugena cylindrica Maklin, 1 863.
Acta. Soc. Sci. Fenn., 7 : 564.
1 exemplaire, Parakou, 10.XII.1997; 1 ex., Djougou, V.1996.
Répartition géographique: Bénin, Gambie, Guinée.

DISCUSSION

Ce travail recense 197 espèces de Tenebrionidae pour le Bénin, dont 5 ont


été décrites à partir du matériel récolté pour cette étude. La plupart des espèces
avaient déjà fait l'objet de récoltes en Afrique de l'Ouest. Beaucoup de ténébrions ne
semblent guère limités par les barrières biogéographiques généralement reconnues
aussi bien entre les faunes de l'Ouest et de 1'Est du continent, qu'entre les faunes des
blocs forestiers guinéen et congolais. Ainsi de nombreuses espèces ont des aires de
répartition vastes, englobant de nombreux pays de la zone intertopicale. Parmi les
ravageurs des denrées stockées, on observe plusieurs espèces cosmopolites. Par
contre, quelques espèces sont limitées à l'Afrique de l'Ouest et peuvent y présenter des
répartitions relativement restreintes.
Le Sud Bénin est peuplé d'espèces à affinités forestières, tandis que les
espèces typiquement savanicoles apparaissent dès le centre du pays.
Certaines espèces récoltées il y a de nombreuses années n'ont pas été
retrouvées, en particulier Phristophilus passaloides Westwood, 1843. Cette
raréfaction ou disparition est certainement due à la réduction des massifs forestiers
humides. Actuellement, on trouve encore cette espèce au Cameroun et au Gabon.
Malgré le matériel important obtenu par les récoltes récentes, Chirocharis australis
Westwood, espèce de grande taille, n'a pas été retrouvée en Afrique de l'ouest depuis
les citations de Côte-d'Ivoire (Gebien, 1904; Koch, 1954). Les espèces arboricoles
comme les Strongylium Kirby, 1818 se retrouvent encore facilement dans les reliques
408 Lambillionea. CII. 4. Décembre 2002

forestières de Niaouli et Pobé, et même plus au nord. Strongylium candens Gebien,


1920 décrit d’Abomey au Bénin n’a pas été retrouvée. Cette espèce de couleur bleu
très foncée avec ses élytres lisses et brillants est connue actuellement du Mont Nimba
en Guinée (M. Lamotte leg.) et de Côte-d’Ivoire. Les espèces termitophiles (Bremer,
1995 ; Bremer, 1997 ; Girard, 1996; Girard & Lamotte, 1990) appartenant aux genres
Achrostus Fairmaire, 1891, mimocellus Wasmann, 1904 et Gonocnemis Thomson,
1858 sont bien représentées dans les termitières mortes de Mucrotermes.
CONCLUSION

Malgré sa petite superficie, le Bénin possède une faune de Tenebrionidae


riche et variée. Le Sud Bénin abrite une faune forestière qui se maintient dans les îlots
de petite superficie comme Niaouli (Pi., 16 ; photo 4) et Pobé; il reste certainement
encore à découvrir d’autres îlots forestiers à explorer, mais le temps est compté et la
déforestation détruit de nombreux biotopes qui resteront inexplorés. Cet inventaire
n’est certainement pas exhaustif et de nombreuses espèces devraient encore être
découvertes.
DESCRIPTIONS
Argobruchiurn barrei sp. n. (Pi. 12; fig. 100)
Matériel typique: Holotype, $, Bénin, Djougou, IV. 1996, P. Le Gall leg. MNHN.
Longueur: 12 mm.
Corps entièrement noir, assez luisant, avec une longue pubescence claire.
-Tête: Labre transverse, ponctué et pubescent, convexe, relié à la partie inférieure
du clypeus par une membrane souple et lisse. Clypeus légèrement convexe, droit en
avant, ses angles arrondis, ses côtés obliques et prolongés par les joues avec lesquelles
il forme un angle rentrant et obtus, limité en arrière par un sillon arqué, profond dans
sa partie médiane, s’effaçant vers les bords, mais au fond de celui-ci se trouve une
carène plate, lisse et brillante, atteignant l’angle clypeo-génal. Front au 2/3 large
comme un œil, surélevé par rapport aux yeux, avec un sillon longitudinal large, bien
marqué mais peu profond qui se prolonge en arrière en s’atténuant pour disparaître
presque complètement sur le vertex, séparé des yeux de chaque côté par un sillon
profond s’enfonçant obliquement sous lui et prolongé en arrière. Le front est parallèle
en avant puis subissant une dilatation, il s’élargit progressivement sur le vertex. La
ponctuation est forte, dense, plus fine sur les tempes. De chaque point sort une soie
blanche, longue et arquée, non appliquée sur le tégument. - Antennes plus claires
que le corps, courtes, atteignant le milieu du pronotum, pubescentes, dilatées à partir
du 6” article.
-Pronotum convexe, aussi long que large, semblant presque rond. Les côtés arqués
finement rebordés, non visibles vus du dessus. Partie antérieure du pronotum non
rebordé, avec des angles obtus, non saillants, les angles postérieurs droits, la base
bisinuée et fortement rebordée. La surface est régulièrement convexe, sans
impressions, fortement ponctuée. Les points sont larges, convergents, peu profonds,
identiques sur le disque et sur les côtés, donnant naissance à des soies identiques à
celles de la tête.
Scutellum arrondi en demi-cercle, paraissant rugueux avec de nombreuses soies.
-Elytres cylindriques, plus larges que le pronotum, convexes transversalement, les
épaules arrondies et non saillantes, les côtés longuement parallèles, puis convergents
vers l’apex. La carène épipleurale est visible du dessus sur toute la longueur, sauf en
avant où elle disparaît sous les épaules. Stries bien marquées et profondément
ponctuées. Il y a entre chaque point des stries, une plus petite soie jaune, courbée. Les
points sont larges et peu fovéolés, ils entament légèrement les intervalles qui sont
convexes, marqués de points assez gros, épars, donnant naissance à des soies claires
et arquées identiques à celles de l’avant-corps. Trois lignes de soies, irrégulièrement
disposées, apparaissent sur les intervalles.
Lambillioneu. CII. 4. Décembre 2002 409

- Apophyse prosternale légèrement rabattue obliquement derrière les hanches, le


mésosternum échancré en «V» et tombant verticalement en avant. Epipleures
prothoraciques et élytraux très finement ponctués et pubescents sur toute leur
longueur. Les stemites non rebordés, peu convexes, le dernier paraissant plat. Dessous
du corps avec une pubescence plus serrée que celle du dessus.
- Pattes assez longues, noires, peu épaisses, luisantes, fortement ponctuées,
pubescentes. Les fémurs cylindriques, peu enflés en leur milieu. Les tibias presque
droits à peine arqués, leur face externe avec un sillon bien visible. Face inteme avec
une légère frange de soies peu distincte sur les tibias antérieurs, plus prononcée sur les
postérieurs.
- Edéuge: longueur; 2 mm (P1.13 ; fig. 102). En vue ventrale, pièce terminale se
rétrécissant depuis sa base, occupant moins du tiers de la longueur totale,
régulièrement puis d’avantage rétrécie avant l’extrémité. En vue latérale, droite très
légèrement courbée vers l’extrémité. Pièce basale s’élargissant régulièrement jusqu‘à
son extrémité arrondie. En vue latérale, légèrement arquée.
Caractères sexuels secondaires: n’ayant pu observer qu’un seul individu mâle, les
différences sexuelles secondaires sont restées inconnues.
Etymologie: cette espèce est dédiée amicalement à Monsieur M. BARREdu Musée
Royal d’Afrique Centrale de Tervuren.
Discussion:
Cette nouvelle espèce se distingue de 1’Argobrachium velutinum Ardoin, 1972 et
A. pubescens Ardoin, 1962 par sa taille plus petite, son aspect svelte, sa pubescence
plus longue et la ponctuation plus forte, ainsi que par son sillon frontal beaucoup
moins profond. Ardoin a décrit A. velutinum sur 2 exemplaires femelles de Côte-
d’Ivoire, récoltées sur la station de Lamto par C. Girard en 1969. Depuis, nous avons
obtenu un exemplaire mâle de cette même espèce: 1 exemplaire mâle de 14 mm de
long, Sassandra, République de Côte-d’Ivoire, 1. 1998, P. Moretto leg.
Les caractères sexuels secondaires du mâle sont les tibias antérieurs très légèrement
plus longs que la femelle, les franges de soies sur la partie basale et interne des tibias
sont sensiblement identiques chez les deux sexes. Pour la première fois l’édéage est
figuré.
-Edéuge: Longueur 2,3 mm. (PL. 13 ; fig. 103)
En vue ventrale, la pièce terminale occupe seulement le tiers de la longueur totale,
subparallèle à la base puis se rétrécissant jusqu’au sommet. Arquée régulièrement vu
de profil. Pièce basale presque parallèle s’élargissant très légèrement vers son
extrémité arrondie, largement ouverte.

Oncosorna girardi n. sp. (Pi. 13; figs. 104 à 109)


Oncosoma tuberculatum Ardoin in litteris.
Matériel typique: Burkina Faso: Holotype, $, Haute Volta, près de Ouagadougou. Pabré,
VIII.1974, R. P. Fernandez leg., MNHN; Allotype, 9,idem, MNHN; 6 Paratypes, idem,
MNHN; 1 Paratype, Haute Volta (Burkina Faso), Léo, VII.1960, R. P. Nicolas leg. MNHN; 1
Paratype, Haute Volta (Burkina Faso), Bobo Dioulasso, VIII.1960, P. Jolivet leg., MNHN;
Côte-d'ivoire: 20 Paratypes, Côte-d’Ivoire, sud du parc de la Comoé, IV.1998, P. Moretto leg.,
MNHN; Ghana: 1 Paratype, Northern region, Tamale, 15.VII. 1970, Dr S. Endrody-Younga,
MHHN; 2 Paratypes, Upper region, Tumu, N.10°.08’-W. 02”.00’, 12.VIII.1971, Dr S.
Endrody-Younga leg., MHHN; Bénin: 6 Paratypes, Parakou, IV, V, VI. 1996, P. Le Gall & G.
Robiche leg. ; 5 Paratypes, Djougou, IV, VI.1996, P. Le Gall leg. ; 1 Paratype, Djougou,
IX.1996, P. Le Gall leg.; Rép. Démocratique du Congo: 1 Paratype, Haut Uélé, Dungu,
IV.1927, F. S. Patrizi leg., MCG.

Longueur, 8,5 à 13 111111,(Holotype: 9,5 111111, allotype: 10 mm).


Corps brun, mat, oblong mais souvent arrondi, fortement bosselé sur les élytres.
- Tête plus large que longue, avec des squamules irrégulièrement réparties. Labre
profondément échancré avec des longues soies jaunes dressées vers l’avant. Epistome
droit sur son bord antérieur, plat sur le dessus, sans suture clypéo-frontale bien
visible. Les côtés se prolongent en arrière avec les joues pour former un angle obtus
410 Lambillionea. CIL 4. Décembre 2002

avec la suture clypéo-génale. Les joues sont saillantes, les yeux sont exorbités. Une
forte et courte carène saillante se prolonge, depuis la région antérieure de l’œil, jusque
sur la joue. Front avec une large dépression, rebordé grossièrement sur son pourtour,
s’ouvrant en avant sur le clypeus. Les yeux sont transverses, étroits en oblique vers
l’arrière, vus de dessus. - Antennes courtes et épaisses, hérissées de soies,
n’atteignant pas, en arrière, le bord postérieur du pronotum.
-Pronotum transverse, bord antérieur, largement, mais peu profondément échancré,
les angles antérieurs saillants. Les côtés anguleux, la plus grande largeur située
approximativement au milieu. Base peu échancrée, angles postérieurs obtus et
tombants. Deux profondes empreintes rondes sur le disque du pronotum. Squamules
concentrées au milieu du disque entre les deux empreintes.
- Elytres oblongs (parfois presque ronds chez certains individus femelles). Plus
grande largeur au milieu. Suture élytrale rebordée d’un bourrelet épais qui porte de
nombreuses squamules. Chaque élytre porte de fortes bosses irrégulières, garnies sur
leur sommet de squamules dorées inclinées vers l’arrière, les plus grosses situées sur
le tiers postérieur. Points fovéolés entre les bosses avec un tégument microréticulé et
avec des micogranules.
Pattes robustes, recouvertes de squamules, tibias droits.
- Apophyse prosternale large et bifide à son extrémité, presque horizontale.
Métasternum deux fois moins long que le mésosternum qui est peu incliné vers
l’avant. Sternites avec des squamules courtes et coudées vers l’arrière. Le premier
sternite est le plus long. Epipleures microgranulés sur toute la longueur.
-Edéage: longueur 2 mm, pièce basale 2 fois plus courte que la pièce terminale qui
est arrondie à l’apex. Vue de profil, recourbée à l’extrémité qui est épaisse (figs. 106 à
109).
Etymologie: en hommage au Dr Claude GIRARDqui nous a toujours reçu
chaleureusement au Laboratoire d’entomologie du Muséum d’Histoire Naturelle de
Paris.
Discussion: cette espèce se distingue facilement de O. gemmatum F. par ses bosses
bien développées principalement sur le pourtour du disque élytral. Contrairement à
cette nouvelle espèce, O. gemmatum F., dont nous avons pu obtenir le type, a une
répartition plus étendue.
Localité type: Burkina Faso, Pabré (localité où les récoltes de Tenebrionidae du R. P.
Fernandez ont été très abondantes pendant plusieurs années).
Répartition géographique: Bénin, Burkina Faso; Côte d’Ivoire, Ghana, Rép.
Démocratique du Congo.

StrongyZium beniniensis sp. n. (Pi. 12; fig. 110 à 114).


Strongylium dahomeyensis Ardoin in litteris.
Matériel typique: Holotype, $, (Dahomey) Bénin, Kétou, 1900, R. P. Paichoux leg., MNHN;
Allotype, 9,idem, MNHN; Paratypes: 1 $, idem, MNHN; 1 $, Bénin, forêt de la Lama,
28.1V.1995, G. Goergen leg., IITA; 1 9,Bénin, Niaouli, 29.1V.2000, P. Le Gall leg. ; 2 $,
Ghana, Pra River, X.2001, P. Le Gall leg.
Longueur: 12 14 mm (holotype: 12 mm; allotype: 12 mm).
~

Corps bleu-vert brillant, glabre, dessous noir avec des reflets verts. Le labre, le
clypeus, les joues et les trois premiers articles des antennes brun clair.
- Tête aussi large que longue, labre droit devant, lisse sur son bord antérieur,
ponctué, avec des soies claires sur le dessus, séparé du clypeus par une épaisse
membrane. Clypeus droit devant, régulièrement et finement ponctué, chaque point
avec une soie courte plaquée sur le tégument, dirigée vers l’arrière. Les côtés sont
droits, parallèles, l’échancrure clypéo-génale obtuse, les joues peu épaisses entament
les yeux. Le clypeus est limité en arrière par un sillon grossier et profond,
régulièrement arqué. La largeur du front est supérieure au tiers de la largeur d’un œil,
fortement ponctué. Les points sont contigus devant, bien séparés au milieu et sur les
tempes. On distingue une petite surface non ponctuée en arrière du front. Les yeux
sont saillants sur les côtés et dépassent ainsi les joues. - Antennes noires sauf les
Lambillionea. CII. 4. Décembre 2002 41 1

trois premiers articles qui sont brun clair. Les articles deviennent transverses et plats à
partir du 5”.
-Pronotum plus large que long, convexe transversalement et rebordé devant avec un
large épaississement au milieu. Vue de dessus, largement arrondi depuis l’angle
antérieur, puis parallèle sur les côtés dans la moitié postérieure pour atteindre l’angle
postérieur qui est droit. Les côtés non rebordés mais marqués par une fine ligne bien
visible. Le rebord postérieur est profondément sillonné et disparaît près des angles. Le
pronotum est entièrement ponctué. Les points sont gros et profonds, la distance les
séparant souvent inférieure à leur diamètre. - Scutellum en forme de triangle
curviligne, ponctué.
- Elytres plus larges que le pronotum, cylindriques et subparallèles, fortement
convexes transversalement. Epaules bien marquées. Les stries des élytres sont
représentées par une ligne de points profonds très largement fovéolés avec de chaque
côté du point un granule allongé (Pi. 14 ; fig. 1lO), visible à fort grossissement. Des
côtes bombées sont bien distinctes entre les stries. Vu de dessus I’épipleure est visible
uniquement vers l’apex.
-Prosternum incliné vers l’arrière, élargi entre les hanches et concave avec des gros
points, épars devant. Apophyse prosternale spatulée (Pi. 14 ; fig. 1 11), largement
rebordée et grossièrement ridée transversalement. Propleure avec des points profonds,
espacés. Mésosternum aussi long que le prosternum, avec des points épars.
Métasternum 2 fois plus long que le mésosternum, ridé transversalement à l’extrémité
antérieure, bombé et lisse au milieu avec un fin sillon longitudinal n’atteignant pas le
bord antérieur. Les côtés sont garnis de gros points. Epipleures non ponctués, mais
irrégulièrement ridés principalement sur le dernier tiers, plus large sous les épaules, se
rétrécissant régulièrement jusqu’au milieu, puis fortement peu avant l’apex. Sternites
finement ponctués avec des soies claires, courtes et fines. Dernier sternite arrondi
avec une petite dépression médiane à son extrémité.
Edéuge: longueur; 2,2 mm (PI. 14 ; fig. 112 à 114), pièce terminale se rétrécissant
longuement depuis la base jusqu’à l’extrémité, plus courte que la pièce basale qui
s’élargit progressivement en arrière, une fois et demi plus longue que la pièce
terminale. Vue de profil, l’extrémité antérieure est coudée et la pièce basale est
arrondie au tiers postérieur.
Etymologie: le nom de cette nouvelle espèce est en rapport avec le pays où elle a été
découverte la première fois.
Répartition géographique: Bénin, Ghana.
Discussion: un bon nombre de Strongylium Kirby de l’Afrique Occidentale ont été
décrits par Paul Ardoin. Bien que nommée par cet auteur S. duhomeyensis, sa
description n’a jamais été publiée. Elle est donc décrite dans ce travail. Le Dahomey
étant devenu le Bénin, nous actualisons le nom.
St. glyptopterum Gebien, 1920, connu du Congo, est l’espèce la plus proche. La tête,
les antennes sont peu différents de ceux de la nouvelle espèce, la ponctuation du
pronotum de St. Glyptopterum est bien caractéristique avec les points plus gros et
contigus, les pattes plus robustes, les élytres d’aspect soyeux, intervalles plus
convexes et la taille est plus avantageuse, 16 mm en moyenne.
Remerciements:
Nous tenons principalement à remercier le Dr Claude GIRARDdu Laboratoire
d’Entomologie du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris (MNHN) qui nous
a permis l’accès au matériel de cet Institut, ainsi que pour son accueil chaleureux, au
Dr Marc DE MEYERet à M Michel BARREdu Musée Royal de l’Afrique Centrale
(MRAC) à Tervuren (Belgique), au Dr Roberto POGGIdu Museum Civico di Storia
Naturale di Genova (MCG), au Dr Otto MERKLdu Muséum Hongrois d’Histoire
Naturelle de Bubapest (MHHN) pour leurs prêts de matériel. M Julio FERRERa eu
l’amabilité de nous apporter son aide à la détermination des Gonocephahm et
Mesomorphus, il nous a aimablement envoyé des paratypes, nous le remercions ici.
Le gouvernement Autrichien est vivement remercié pour son appui financier continu
aux activités de recherche en biodiversité et biosystématique à l’Institut International
d’Agriculture Tropicale.
412 Lambillionea. CII. 4. Décembre 2002

BIBLIOGRAPHIE
ARDOIN P., 1965. Note préliminaire sur les ténébrionidés récoltés aux monts Loma. Bulletin
de l’Institut Fvançais d’Afrique Noire (N.S.) Sér. A 27(4): 1315-1320.
ARDOIN P., 1969. Contribution à la connaissance de la faune entomologique de la Côte-
d’Ivoire, J. Decelle 1961-1964. Coléoptères Tenebrionidae. Annales du Musée Royal de
Z’AfiiqueCentrale, Série in - 8”, sciences zoologiques, 175: 139-285.
ARDOIN P., 1971. Contribution à l’étude des espèces africaines et malgaches du genre Anemia
Laporte. Ann. Soc. Ent. Fr. (N.S.) 7 (2) : 357-422.
ARDOIN P., 1972. Coléoptères Tenebrionidae récoltés par M. Claude Girard à la station
d’écologie tropicale de Lamto (Côte-d’Ivoire). Bulletin de l’Institut Français d ’Afiique Noire
(N.S.) Sér. A 34(4): 879-912.
ARDOIN P., 1980. Tenebrionidae (Coleoptera) récoltés en Côte-d’Ivoire par M. 1. Lob1
pendant son expédition, en mars 1977. Revue Suisse de Zoologie 87 (1): 8 1-90.
BREMER, 1995. L’entomofaune des Temitières mortes de Macrotermes. Die Arten der tribus
Amarygmini. (Coleoptera, Tenebrionidae ). Revue f i . Ent., (N.S) 17 (3) : 81-90.
BREMER, 1997. Neue Amarygmini aus dem otlichen Afrika (Coleoptera, Tenebrionidae). Acta
Coleopterologica. XII1 (1) : 23-30.
DOYEN J et al., 1982. Phenetic and cladistic relationships among tenebrionid beetles
(Coleoptera). Systematic Entomology, 7 : 127- 183.
DRTNKWATER T.W., 1999. Regional distribution of Gonocephalum species (Coleoptera,
Tenebrionidae) in maize fields in South Africa. Afvican Entomology 7 (2) : 183- 187.
FERRER J., 2000. Les espèces africaines appartenant au genre Mesomorphus Seidlitz, 1893.
Linzer biol. Beitr. 32 (1) : 463-527.
GEBIEN H., 1904. Révision des Pycnocerini. Deutsche Entomologische Zeitschrft 128 pp.
1.pl.
GIRARD C., 1972. Les coléoptères ténébrionidés de la savane de Lamto (Côte-d’Ivoire).
Mémoire. 71 pp.
GIRARD C., 1996. Une technique originale d’analyse quantitative de l’entomofaune des
termitières mortes de Macrotermes, en Afrique Occidentale. Comptes rendus des séances de
l’année 1996. Bulletin de la Société entomologique de France 105 ( 5 ) : 540-542.
GIRARD C. & LAMOTTE M., 1990. L’entomofaune des termitières mortes de Macvoterrnes:
Les traits généraux du peuplement. Bulletin de la Société de Zoologie de France 115 (4): 355-
366.
HOUINATO, 1995: Catalogue des Graminées du Bénin. Université Libre de Bruxelles. Section
Interfacultaire d’Agronomie. Laboratoire de Botanique Systématique et de Phytosociologie.
Rapport de Stage, 67p
IWAN D., 1995. Revision of the genus Zidalus Mulsant & Rey, 1856. (Coleoptera,
Tenebrionidae, Platynotini). Jouvnal of International Tuxonomy Genus, 6 (3-4) : 359-400.
IWAN D., 2001. A revision of Phallocentrion Koch, 1956 from Africa. (Coleoptera,
Tenebrionidae, Platynotini). Annales Zoologici (Warszawa), 5 1 (1) : 53-63.
KOCH C., 1954. Exploration du Parc national de l’upemba. Mission G. F. de Witte. Fasc. 24.
Tenebrionidae Pycnocerini. Institut des Parcs Nationaux du Congo Belge. 80 pp, 16 figs, 10 pl.
LE GALL P., GOERGEN G. & NEUENSCHWANDER P., 2002. Les insectes et le sillon
Dahomeen. Biosystema (à paraître)
MAL N., 1985. Description d’une espèce nouvelle du genre Odontopezus Alluaud, 1889.
Revue Zool. Afr. 99: 195-196.
MASUMOTO K. et GIRARD C., 1998. A new Species of the Genus Achrostus (Coleoptera,
Tenebrionidae, Tenebrionini) from Asia. Elvtra, Tokyo, 26 (2): 399-402.
MEDLER, J. T., 1980. Insects of Nigeria: Check list and Bibliography. Memoirs of the
American Entornological Institute 30: 91 9pp.
ROUGON D. & ARDOIN P., 1976. Contribution à l’étude de la faune entomologique de la
république du Niger. III. Premier inventaire des Tenebrionidae (Coleoptera). Bulletin de
l’Institut Français d’Afrique Noire (Sér. A) 38 (2): 303-336.
SCUPOLA A., Revisione della tribù Cossyphini Latreille, 1802. Parte 1. Introduzionee genere
Cossyphus Olivier, 1791. Atti. Mus. Civ. Stor. Nat., Trieste. 48 : 185-249.
WATT. J. C., 1974. A revised subfamily classification of Tenebrionidae (Coleoptera).
New Zealand Journal ofZoologv. 1 (4) : 38 1- 452.
Lambillionea, CII, 4, Dkembre 2002 413

PLANCHES INSECTES

L’échelle située à droite de chaque spécimen représente sa taille réelle mesurée entre
l’extrémité antérieure de la tête et postérieure de l’élytre.
Planche 1:
1: Diodontes porcatus Solier, 1834
2: Zophosis (Hologenosis)puella Deyrolle, 1867
3 : Zophosis (Oculosis)parallela parallela Miller, 1861
4: Zophosis (0culosis)fernandezi Pierre, 1974
5 : Zophosis (Oculosis)quadrilineata (Olivier, 1795)
6: Zophosis (Oculosis) bocandei Deyrolle, 1867
7: Zophosis (Septentriophosis) posticalis Deyrolle, 1867
8: Pachycera (Hyperops) tagenioides Eschscholtz, 1 83 1
9: Mesostena (Mesostenopu)picea occidentalis (Fairmaire, 1891)
Planche 2:
1O: Rhytinota (Rhytinota) plicata undulata Kraatz, 1880
11: ThalpophiIodes (ThalpophiIodes) schweinfurthi carinijirons (Fairmaire, 1891)
12: PhTVnocolus (Phiynocolus) dentatus (Solier, 1843)
13: Phrynocolus (Phrynocolus) spinolai spinolai (Solier, 1843)
14: Psammophanes (Psammophanes)becarii sudanicus Koch, 1952
15: Himatismus (Curimosphena)senegalemis Haag-Rutenberg, 1870
16: Himatismus (Curimosphena)variegatus Fabricius, 1871
17: Adesmia (Macropoda)variolaris togonica (Kuntzen, 1915)
18: Herpsis rugosus (Gory, 1829-38)
Planche 3:
19: Pogonobasis (Pogonobasis) rugulosa (Gory, 1829)
20: Pimelia (Pimelia) senegalemis Olivier, 1795
2 1:Polpogenia granocostata (Fairmaire, 1893)
22: Zidalus xervus (Mulsant & Rey, 1853)
23: Zidalus latipes (Sahlberg, 1823)
24: Ectateus luevistriatus (Fairmaire, 1897)
25: Selinus striatus (Fabricius, 1794)
26: Leichenum canaliculatum variegatum (Klug, 1833)
27: Cheirodes (Anemia)villiersi (Ardoin, 1971)
Planche 4:
28: Trachymetus humerangulus Ardoin, 1974
29: Mesomorphus fernandezi Ferrer, 2000
30: Mesomorphus kaszabi Ferrer, 2000
3 1 : Gonocephalum (Gonocephalum) yelamosi Espaiiol & Vifiola, 1983
32: Gonocephalum (Gonocephalum) gebieni Gridelli, 1945
33: Gonocephalum (Gonocephalum) dentitibia Gebien, (1920) 1921
34: Gonocephalum (Gonocephalum) simplex microphtalmus Ardoin, 1965
35: Gonocephalum (Opatropis) affine Billberg, 1815
36: Polycoelogastridium decellei Ardoin, 1969
414 Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002

Planche 5:
37: Scleron undulatum Gebien, 1920
38: Caedius latipes (Mulsant & Rey, 1859)
39: Cyptus halli (Kaszab, 1949)
40: Heterotarsus bogosicus Marseul, 1876
4 1: Dysantes camerunus Ardoin, 1958
42: Ceropria romandi Laporte & Brullé, 183 1
43: Gnuthocerus (Echocerus) maxillosus (Fabricius, 1801)
44: Gnathocerus (Gnathocerus) cornutus (Fabricius, 1798)
45: Tribolium (Tribolium) castaneum (Herbst, 1797)
Planche 6:
46: Tribolium (Eusemostene) confusum Jacquelin du Val, 1868
47: Alphitobius lamottei Ardoin, 1963
48: Alphitobius diaperinus Panzer, 1797
49: Alphitobius laevigatus (Fabricius, 1781)
50: Palorus subdepressus (Wollaston, 1864)
5 1: Palorusficicola (Wollaston, 1867)
52: Peltoïdespolitus Chevrolat, 1878
53: Endustomus senegalensis (Laporîe, 1833) recto
54: Endustomus senegalensis (Laporte, 1833) verso
Planche 7:
55: Cossyphus monilferus Chevrolat, 1829
56: TaraXides crenatostriatus (Imhoff, 1843)
57: Amenophis (Derelis) transversalis (Westwood, 1842)
58: Derosphaerus morosus (Motschulsky, 1872)
59: Achrostus girardi Ardoin, 1972
60: Achrostus laticollis Ardoin, 1972
6 1: Achrostus amarformis Fairmaire, 1894
62: Achrostus legalli Robiche, 2002
63: Achrostus goergeni Robiche, 2002
Planche 8:
64: Achrostus ardoini Robiche, 2002
65: Menephilus quadviplagiatus Fairmaire, 1891
66: Tenebrio (Afiotenebrio)guineensis Imhoff, 1843
67: Tenebrio (Afrotenebrio) grandicollis (Fairmaire, 1897)
68: Cryphaeus taurus Fabricius, 1801
69: Mimocellus trechoides Wasmann, 1904
70: Chiroscelis digitata digitata (Fabricius, 1801)
7 1: Prioscelis serrata serrata (Fabricius, 1775)
72: Pycnocerus sulcatus viola Koch, 1954
Planche 9:
73: Odontopezus cupreus cupreus (Fabricius, 1792) (forme verte)
74: Odontopezus cupreus cupreus (Fabricius, 1792) (forme violette)
75: MetalIonotus rnetallicus metallieus (Fabricius, 1801)
76: Metallonotus cariosus Fairmaire, 1897
77: Metallonotus denticollis (Gray, 1832)
78: Alcyonotus violaceipennis Champion, 1890
79: Oncosorna hirsutulum (Solier, 1801)
80: Oncosoma gemmatum (Fabricius, 1801)
8 1: Stemmoderus singularis Spinola, 1842
Lambillionea, CII, 4, Décembre 2002 415

Planche 10:
82: Megacantha dentata (Fabricius, 1801)
83: Hoplonyx (Nemoplonyx)subopacus Fairmaire, 1882
84: Gonocnemocistela lutea Pic, 1935
85: Gonocnemis legalli Bremer, sp. n.
86: Gonocnemis saegeri Ardoin, 1964
87: Gonocnemis hirsutus Pic, 1936
88: Gonocnemis aeneipennis Pic, 1919
89: Gonocnemis agrestis Peringuey, 1896
90: Crypsinous allardi Ardoin, 1964
Planche 11:
9 1: Eupezus longipes longipes (Fabricius, 178 1)
92: Strongylium cribripenne Imhoff, 1843
93: Strongylium costatum Ardoin, 1972
94: Stongylium fraternum Kolbe, 1894
95: Strongylium coeruleatum Fairmaire, 1894
96: Dysgena caerulescens Fairmaire, 1893
97: Praeugena illustris Dohrn, 1886
98: Praeugena marginata (Fabricius, 1792)
99: Praeugena beniniensis (Beauvois, 18 13)
Planche 12:
100 : Argobrachium barrei n. sp.
101: Strongylium beniniensis n. sp.
PLANCHES DESSINS.
Planche 13:
102 : édéage de Argobrachium barrei n. sp.
103 : édéage de Argobrachium velutinum Ardoin, 1972.
104 : Habitus Oncosoma girardi n. sp.
105 : élytrre de O. girardi, vue de l’arrière.
106 : édéage de O. girardi, vue de profil.
107 : idem, vue de face.
108 : idem, vue de dos.
109 : pénis.
Planche 14:
110 : Strongylium beniniensis n. sp.; détail d’un point fovéolé d’une strie du disque
élytral.
11 1 : idem ; apophyse prosternale.
1 12 : idem ; édéage, vue de face.
113 : idem ; édkage, vue de dos.
114 : idem ; édéage, vue de profil.
PLANCHES PHOTOS.
Planche 15:
Photo 1 : Pénéssoulou, prés de la frontière du Togo. Ouverture d’une termitière morte.
Photo 2 : termitière morte ouverte, on distingue la meule de champignon où les genres
Gonocnemis et Achrostus coexistent principalement, mais aussi les genres
Alphitobius, Mimocellus.. .
Photo 3 : Aguigadji, forêt de Kétou. Les auteurs sont au pied d’un fromager.
Planche 16 :
Photo 4 : forêt de Niaouli, environ d’Attogon.
Vue depuis un mirardor.
Photo 5 : environ de Malanville, près de la frontière du Niger.
Photo 6 : environ de Tanguiéta, petit village dans le massif de I’Atakora.
428 Lambillionea, CU, 4, Décembre 2002

106

107

108

1O9

105 103 102

Planche 13
Lambillionea, CU, 4, Décembre 2002 429

410
111

113 Il4

Planche 14

Оценить