Вы находитесь на странице: 1из 3

Enseignements du Seigneur

(Troisième Partie)
(Résumé du Shiksha-Patri, la Lettre d'instructions)

Le texte poursuit avec des enseignements sur des notions de théologie et sur l'adoration:
le Dharma est la conduite prescrite par les Ecritures,
la Bhakti est amour et connaissance de Dieu, Shri Krishna
le Vairagya consiste à se détacher de tout autre que Krishna
le Jñana est la juste compréhension de ce que sont:
JIVA, l'âme omni-pénétrante et conscience de l'être vivant
MAYA, la nature, le monde, énergie externe de Shri Krishna
ISHWAR, le maître suprême, Dieu, omniprésent, âme des âmes, cause des causes,
Ishwar qui est aussi Krishna, la Personne Divine Absolue, source des avataras.
quand Dieu est représenté avec un fidèle dévot, le nom de ce dernier se place avant le nom
de Dieu,
exemples: Radha-Krishna, Laxmi-Narayana, etc.,
même si une notion de multiplicité est dans l'image ou la forme de Dieu, il en reste
néanmoins unique, un seul, le même,
il est digne d'une adoration exclusive,
la Satsanga, compagnie ou communion des saints, est très précieuse,
la méditation doit être portée exclusivement sur Shri Krishna, le Suprême,
compréhension du Soi (le Brahman) et adoration ou aimable service de Krishna, doivent
aller de paire,
le Dixième Chant du Bhagavatam est à lire et écouter quotidiennement, ou au moins une
fois par an,
le Bhagavatam et le Vishnou-sahasra-nama doivent être récités dans un temple,
notre école philosophique et tradition est celle de Shri Ramanuja Acharya,
la demeure paradisiaque désirée est Goloka,
servir éternellement Shri Krishna en demeurant conscient du Soi Suprême, est la véritable
libération (Mukti).

Autres instructions diverses:


lors de moindres difficultés, ne pas se référer aux prescriptions pour les sérieux problèmes,
un rituel d'expiation doit suivre un grand ou petit péché, commit consciemment ou
inconsciemment,
lors de grandes catastrophes et souffrances, se préserver soi-même et autrui,
les questions de droit et d'expiation, sont à analyser selon le temps et le lieu, l'âge, la
propriété, etc.

Ainsi finit la première partie du Shiksha-patri, les enseignements généraux, pour


l'ensemble des fidèles, et maintenant vient une deuxième partie (versets 122-212), les
conseils particuliers à différentes catégories de fidèles.

Les Acharyas qui descendent de la famille de SwamiNarayan, ne doivent:


ni initier ni enseigner aux femmes, excepté les leurs,
ni parler ou avoir contact avec les femmes,
ni agir cruellement,
ni garder un dépôt d'argent de la part d'autrui,
ni se porter garant dans des affaires mondaines,
ni occasionner de dettes s'ils doivent dépendre de dons,
ni revendre ce qui s'est échangé ou offert,
mais ils doivent:
faire l'adoration de Ganesh et de Hanuman à des dates précises,
préserver le dharma puisque c'est leur responsabilité,
donner l'initiation à tous ceux qui ont soif de spiritualité,
s'assurer que les fidèles pratiquent,
honorer les personnes saintes,
poursuivre l'étude de la littérature Vishnouïste,
adorer les images de Shri Vishnou dans les grands temples,
nourrir ceux qui demandent de la nourriture dans le temple, selon leurs moyens,
faire que des enseignants ou érudits donnent et propagent l'éducation dans la connaissance
véritable.

Les femmes de ces Acharyas, ne doivent:


ni initier d'hommes, mais seules les femmes, avec la permission de leurs maris,
ni avoir de contact, parler à, ou montrer leur visage à des hommes.

Les chefs de famille, ne doivent:


ni avoir de contact avec des femmes veuves qui ne sont pas de leur famille,
ni rester en la compagnie de jeunes femmes de leur famille en des lieux retirés
excepté lors de situations catastrophiques,
ni faire don de leur femme,
ni entrer en relation avec une femme connaissant un roi,
mais ils doivent:
offrir le repas aux invités et les traiter avec soin,
s'ils peuvent, accomplir les rites d'offrandes aux dévas et aux ancêtres,
servir au mieux, et durant toute leur vie, leurs parents, maître spirituel, et les personnes
souffrantes.
Tous doivent s'occuper selon leur niveau social et la période de leur vie (varna-ashrama
dharma).
Les agriculteurs, ne doivent:
pas castrer leurs bœufs,
mais, stocker du grain pour plus tard, selon leurs moyens,
stocker du foin pour leur bétail,
avoir du bétail seulement s'ils peuvent les nourrir et les abreuver.
Quelques conseils d'économie:
mettre à l'écrit les transactions, en signant avec des témoins,
pour payer une dot, un document écrit est requis, et non un simple agrément oral,
les dépenses ne doivent pas excéder le revenu, ne pas dépenser plus que l'on gagne,
tenir à jour un cahier de comptes,
donner un dixième de ce que l'on gagne
ou si l'on est pauvre, un vingtième,
le paiement des employés doit être réglé comme convenu,
le paiement d'une dette n'a pas à être tenu secret,
ne pas faire d'affaire avec des gens mauvais ou malhonnêtes.
Toujours pour les chefs de famille:
accomplir les cérémonies dites Vratta,
accomplir la Maha-pouja de Shri Shiva, au mois sacré de Shravana,
ne pas emprunter d'affaires appartenant au maître Acharya ou au temple,
voyageant pour visiter un lieu ou un être saint, ne pas accepter d'offrande de nourriture
(mais plutôt en acheter soi-même),
si votre mérite, vos biens, votre vie, est en danger à cause d'une famine, d'une situation de
conflit ou d'une tyrannie
vous aurez j'espère la sagesse de quitter votre lieu de vie, même si c'est votre pays natal
et ayant ainsi migré ailleurs, vivez donc paisiblement.
Les riches chefs de famille doivent:
faire des feux de sacrifices non-violents,
nourrir les brahmanes ou les êtres saints dans les lieux saint et lors des festivités,
observer les jours de festivités dans les temples et faire alors de généreux dons.
Les régents, ou kshatriyas, doivent:
gouverner selon la loi (des Ecritures, du dharma),
protéger leur peuple comme leurs propres enfants,
établir (ou rétablir) les droits et devoirs du peuple dans le pays,
s'accorder au Canon de la Loi (Dharma-shastras),
connaître les 7 angas, les 4 upayas, les 6 gunas, etc.,
savoir qui peut être un homme de loi, qui doit être puni, et qui ne doit pas l'être.

(quatrième partie à suivre prochainement...)