Вы находитесь на странице: 1из 7

Les forêts du monde

Chiffres clés De la forêt boréale à la forêt équatoriale L’homme, acteur du devenir des forêts





Qu’est-ce qu’une forêt ?

L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donne de la forêt
la définition suivante pour l’évaluation des ressources forestières mondiales :
Sont considérées comme forêts « des terres occupant une superficie de plus de 0,5 hectare
avec des arbres atteignant une hauteur supérieure à cinq mètres et un couvert arboré de plus
de 10 %, ou avec des arbres capables d’atteindre ces seuils in situ. La définition exclut les
terres à vocation agricole ou urbaine prédominante ».
En complément, la FAO définit la notion de terres boisées : « Des terres qui couvrent une
superficie de plus de 0,5 hectare avec, soit des arbres d’une hauteur de plus de 5 mètres et un
couvert forestier de 5 à 10 %, soit des arbres capables d’atteindre ces seuils in situ.

Source : FAO

L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donne de la forêt
la définition suivante pour l’évaluation des ressources forestières mondiales :
Sont…

Surfaces boisées par région du monde

Les forêts et autres types de terres boisées couvrent au total près de 4 milliards d'hectares dans
le monde, soit 30% de la superficie des terres émergées selon les données de l'Organisation
des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La déforestation annuelle représente -7,3 millions d'ha pour la période 2000-2005.

Ce bilan fait apparaître une amélioration sensible par rapport à la décennie 1990/2000 pendant
laquelle le recul annuel des surfaces forestières s'élevait à -8,9 millions d'ha.

D'importantes disparités ressortent de l'examen des statistiques région par région : pour la
période 1990/2005, les surfaces forestières ont reculé de 19% en Amérique centrale, de 9,1%
en Afrique et de 6,6% en Amérique du Sud, tandis qu'elle progressaient en moyenne de 1,2%
pour l'ensemble de l'Europe. Mais là encore, des disparités existent puisque la forêt a surtout
augmenté dans l'Union européenne (+7,3%).

Les dix pays les plus boisés (en millions d’ha):

Féd. de Russie 809.000.000


Brésil 478.000.000
Canada 310.000.000
Etats-unis 303.000.000
Chine 197.000.000
Australie 164.000.000
Rép. Démo. du Congo 134.000.000
Indonésie 88.000.000
Pérou 69.000.000
Inde 68.000.000

Pour en savoir plus

• • Les statistiques détaillées 2005 sont disponibles sur le site de la FAO

Types de forêt

La cartographie des superficies forestières par zones écologiques est un outil précieux en
raison des informations qu’elle fournit pour lutter contre les changements climatiques dans le
cadre du Protocole de Kyoto et la progression de la désertification. Elle contribue aussi à la
préservation de la diversité biologique.

1. La forêt boréale (ou Taïga) se situe dans l’hémisphère Nord, sur le pourtour du cercle
polaire. Elle est essentiellement composée de conifères (sapins, mélèzes, épicéas et
pins)

1. Les forêts tropicales et subtropicales (ou forêt équatoriale et forêt humide), toujours
vertes et composées de plusieurs étages de végétaux, se caractérisent par leur richesse
biologique. On y dénombre ainsi plus de 50 000 espèces d’arbres

1. Les forêts tempérées sont composées d’essences à feuilles caduques (peuplier,


bouleau, charme, hêtre, chêne) et de conifères (selon les régions : pins, sapins, cèdres,
séquoias…)

D’autres types de boisement existent, comme la forêt méditerranéenne ou de montagne, la


toundra…, importants pour leur particularité biologique ou leur fonction, mais plus limités en
superficie.

Types de forêt en % de la superficie forestière de chaque région

Tropicale Subtropicale Borélae Polaire


Asie 61% 23% 14% 2%
Afrique 98% 1% - -
Europe - 5% 22% 73%
Am. du nord et centrale 15% 16% 29% 40%
Am. Sud 96% 2% 1% -
Océanie 62% 30% 8% -

En % de la superficie forestière mondiale


52 (± 2 000 millions
Tropicale
d’ha)
Subtropicale 9 (± 360 millions d’ha)
Tempérée 13 (± 520 millions d’ha)
Boréale / 25 (± 1 000 millions
Polaire d’ha)

Caractéristiques

Caractéristiques des forêts du monde

1. Forêt primaire dite aussi forêt vierge dans le langage courant, est une forêt intacte
(ou originelle), et à haut degré de naturalité qui n'a donc jamais été ni exploitée, ni
fragmentée ni directement ou manifestement influencée par l'homme : composée
d'espèces indigènes, sans trace visible d'activité humaine
Figure 1 Troncs morts dans la forêt primaire de Białowieża

1. Forêt naturelle modifiée : composée d'espèces indigènes, avec des traces d'activité
humaine et une régénération naturelle

1. Forêt semi-naturelle : gérée selon les règles de la sylviculture et aménagée selon des
besoins pré-définis

1. Plantation de production : espèces introduites (et parfois indigènes) par semis ou


plantations pour la production de bois ou de produits non ligneux

1. Plantation de protection : espèces introduites ou indigènes par semis ou plantation


pour la protection des sols, des eaux, la conservation de la biodiversité...

Les forêts primaires représentent encore plus du tiers des forêts du monde, mais chaque
année, six millions d'ha disparaissent, soit par déforestation, soit par modification.

Les plantations de production et de protection ont progressé de 2,8 millions d'ha par an entre
2000 et 2005. Elles couvrent désormais 140 millions d'ha, principalement au bénéfice des
plantations de production.
Quelle superficie de la Terre est recouverte de forêts?

Les forêts occupent 30 pour cent de la superficie totale des terres. En 2005, la superficie
forestière totale représentait un peu moins de quatre milliards d’hectares, soit une
diminution d’au moins un tiers depuis l’aube de l’agriculture, il y a 10 000 ans (1 hectare
correspond à 10 000 mètres carrés).

Où se trouvent les forêts?

Les forêts ne sont pas réparties équitablement à travers le monde. Les dix pays les mieux
dotées en forêts sont la Fédération Russe, le Brésil, le Canada, les Etats-Unis, la Chine,
l’Australie, la République démocratique du Congo, l’Indonésie, le Pérou et l’Inde. Ils
renferment à eux seuls deux tiers de la superficie forestière totale.

la répartition des forêts dans le monde

Qu’est-ce qu’une forêt primaire?


Au niveau mondial, plus d’un tiers de toutes les forêts sont des forêts primaires, à savoir
des forêts d’espèces indigènes où aucune trace d’activité humaine n’est clairement visible et
où les processus écologiques ne sont pas sensiblement perturbés. La déforestation, la
modification des forêts suite aux coupes sélectives et autres interventions humaines mènent
à la perte de six millions d’hectares de forêts primaires chaque année.

forêt primaire

Quels sont les liens entre forêts et changement climatique?

Les arbres absorbent le dioxyde de carbone dans l’atmosphère et constituent des


« puits de carbone » de grande importance. Selon l’ONU, les forêts du globe renferment
283 gigatonnes (Gt) de carbone ne serait-ce que dans leur biomasse, tandis que le carbone
total stocké dans la biomasse, le bois mort, la litière et le sol réunis est supérieur d’environ
50 pour cent à la quantité présente dans l’atmosphère.
La perte de forêts naturelles à travers le monde a contribué davantage aux émissions
mondiales de gaz à effet de serre que le secteur du transport. La perte de forêts
contribue plus aux émissions globales de CO2 chaque année que le secteur du transport.
Réduire la déforestation est un moyen efficace de réduire les émissions. Une efficience
énergétique accrue, la réduction des demandes en énergie, une amélioration des transports
et l’utilisation d’énergies vertes sont autant de solutions pour réduire les émissions de gaz à
effet de serre.

Quels sont les taux actuels de déforestation dans le monde?

La population mondiale actuelle est de 6,5 milliards de personnes. On prévoit qu’elle


atteindra 9 milliards d’ici 2042. L’expansion des besoins agricoles et industriels, la
croissance démographique, la pauvreté, les sans terres et la demande de consommation sont
les forces motrices de la déforestation. La déforestation mondiale est essentiellement due
à la conversion de surfaces boisées en terres agricoles. L’extraction de bois au niveau
mondial était escomptée à 3,1 milliards de mètres cubes en 2005.
Au niveau mondial, la déforestation se poursuit à un rythme alarmant : 13 millions
d’hectares de forêt disparaissent chaque année, une superficie équivalente à la Grèce ou au
Nicaragua. L’Afrique et l’Amérique du Sud ont connu la plus grande perte nette de forêts.
En Afrique, on estime que plus de la moitié des pertes de forêts est due à l’extraction de
bois de feu. La superficie forestière en Europe poursuit son extension, mais à un rythme
modéré. L’Asie, qui a subi une perte nette dans les années 90, enregistre un gain net sur la
période 2000–2005, essentiellement dû au boisement à grande échelle dont a fait état la
Chine.