Вы находитесь на странице: 1из 5

Chapitre 1 : Les Séparations Solide-Liquide.

Sédimentation :

Principe :

= Phénomène se produisant lorsqu’on laisse au repos une suspension. On parle aussi de décantation
mais ce terme est à réserver aux émulsions.
Celui-ci s’appuie sur le poids des particules présentes dans la suspension.

Inconvénient majeur : longueur de cette technique.

Vitesse de sédimentation :

v : vitesse de sédimentation en m.s-1


ρ0 et ρ1 : masses volumiques des particules et du liquide en kg.m-3
D : diamètre des particules en m
g : constante de pesanteur en m.s-2
μ : viscosité dynamique en kg.m-1.s-1

Il existe plusieurs alternatives comme :

Floculation : rassembler les particules entre elles pour donner 1 + grosse particule
Action mécanique pour ↗ g : par rotation on ↗ l’accélération de la pesanteur.
↘ de μ, par ↗ de la température
Utilisation d’un liquide de faible masse volumique

Mise en œuvre :

2 manières de manière de procéder :

En discontinue En continue

On laisse alors reposer une certaine quantité de


suspension.

N.B. : l’opération se fait dans un clarificateur.


Centrifugation :

Principe :

Utilise l’effet centrifuge pour effectuer, dans le cas présent, une séparation solide-liquide : on parle
d’essorage.
L’effet centrifuge se rencontre lorsqu’une particule en mouvement est soumise à un changement de
direction.

L’accélération g du champ de pesanteur est alors remplacée par celle γ du champ centrifuge telle que
g << γ.

γ = R.ω² R : distance de la particule à l’axe de rotation en m


ω : vitesse angulaire en rad.s-1

Mise en œuvre :

Essoreuses centrifuges discontinues :

Constituées par un panier cylindrique (diamètre allant de 0,3 m à 1,5 m) recouvert d’une toile
filtrante, tournant de 1000 à 2000 tours/min dans une enveloppe munie d’une tubulure
d’écoulement des eaux-mères et des eaux de lavage.

2 catégories :

A panier suspendu A panier soutenu

Utilisées pour les petites fabrications


Essoreuses centrifuges continues :

Essoreuses à poussoir Essoreuses à vis

Filtration :

Généralités :

Il faut un milieu filtrant au filtre

Le filtre s’oppose au passage du préfilt (résistance du filtre)

Notions sur la filtration :

1 filtration a lieu lorsqu’il y a une différence de pression entre l’entrée et la sortie du filtre (Pentrée
> Psortie) → DEPRESSION.

2 types de filtration :

Filtration à pression constante = la + utilisée dans l’industrie


Filtration à pression variable = permet de fixer le débit de filtrat.

Selon les conditions de pression choisies, on aura affaire à des filtrations sous pression, sous vide ou
par gravité.
Milieux filtrants :

Papiers à filtrer : Tissus Filtrants :

Ex : filtre à café, papier Whatman (« buvard ») Tissus de type nylon → résistant aux
produits corrosifs
→ fragile Acier inox

Appareillage :

Filtres Discontinus :

Filtres discontinus par gravité Filtres discontinus sous pression Filtres discontinus sous vide

Filtres à sac Filtre-presse : Büchner


→ dispositifs de – en – utilisés
(opération longue) Il est constitué de ≠ éléments
filtrants : cadres supportant les
Filtres à sable toiles filtrantes + joints
→ notamment dans les stations d’étanchéité éventuels ;
d’épuration On maintient l’ensemble des
éléments à l’aide d’un système de
vérin d’où son nom.

Avantages : gain de place, surface


de filtration variable, peu coûteux

Inconvénients : demande une


maintenance importante, pertes
de charge ↑ qui ↗ en cours →
pompe volumétrique.

Filtre presse (image)


Filtres Continus :

Filtre rotatif à tambour Filtre bande

Fonctionnement par dépression

Avantage : surface filtrante très élevée (jusqu’à


plusieurs centaines de m²

Inconvénient : encombrement important

Fonctionnement par dépression : le filtrat


traversant la toile disposée sur le tambour qui,
elle, retient le gâteau qui est ensuite raclé.

Avantage : permet de filtrer de grandes


quantités de suspension sans interruption

Inconvénients : prend de la place, coûteux,


veiller à n’avoir que de faibles épaisseurs de
gâteau

Filtre à tambour (image)