Вы находитесь на странице: 1из 25
MCA Menad ne bougera pas ! Ghrib «Il a ma confiance» Kerbadj
MCA
Menad ne bougera pas !
Ghrib «Il a ma
confiance»
Kerbadj «Chaouchi«Chaouchi«Chaouchi«Chaouchi«Chaouchi«Chaouchi peutpeutpeutpeutpeutpeut jouerjouerjouerjouerjouerjouer lalalalalala Supercoupe»Supercoupe»Supercoupe»Supercoupe»Supercoupe»Supercoupe»
JSK 1 - MCO 1
www.lebuteur.com
DIMANCHE 30 OCTOBRE 2016
La JSK
des nuls !
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 3531 PRIX 20 DA
Son contrat sera
résilié aujourd’hui
Cavalli,
c’estc’est finifini !!
c’estc’est finifini !!
c’estc’est finifini !!
Hannachi «Je ne sais
pas ce qui nous arrive»
Kharroubi «Boulaouidet
et Redouani ont raté
A
ou dou
deux buts tout faits»
Belatoui «Achouri
«C’est
bon, je
reste !»
nous a volés»
Finale aller de la Coupe de la CAF
MOB 1 - TP Mazembe 1
Ça reste
jouable !
NAHD 0 - ESS 2
Michel «Il
n’y a pas
le feu !»
Yaya «On a raté la victoire,
pas la coupe !»
Charef veut
Derrardja
USMA
USMH
CRB
Le Buteur du 30-10-2016
N° 3531 02 COUPE Dimanche 30 Octobre Finale aller DE LA CAF 2016 Le ticket
N° 3531
02
COUPE
Dimanche
30 Octobre
Finale aller
DE LA CAF
2016
Le ticket à 1000
DA au marché noir
Le MOB en noir
TP
MOB
1 - 1
Initialement vendu à 300 DA aux gui-
chets, le ticket d’entrée au stade de la
ville des Roses a atteint 1000 DA au
marché noir. Toutefois, certains suppor-
ters des Vert et Noir ont pu négocier
pour remettre le prix à son coût initial.
C’est avec une nouvelle tenue
que le MOB s’est présenté, hier,
sur la pelouse du stade Tchaker de
Blida. Celle-ci, tout en noir, a été
vêtue pour la première fois par les
Yaya et autres.
MAZEMBE
La pelouse arrosée une
heure avant le match
Un hélicoptère
de la sécurité
a survolé le stade
OPOW Tchaker (Blida)
Affluence : record
Arbitres : Bernard Camille, Hensley Danny Petrousse, El-
drick Adelaide (Seychelles)
Buts : Yaya (66') (MOB) ; Bolinghi (42' sp)
Avertissements : Rahmani (41'), Baouali (44'), Benme-
louka (52') (MOB) ; Coulibaly (44') (TPM)
Yaya, du talent
à revendre !
Les responsables du stade Tchaker de
Bilda ont préféré donner des instruc-
tions à leurs techniciens pour arroser la
pelouse. Ces derniers ont été au four et
au moulin une heure avant le coup d’en-
voi.
Un hélicoptère des services de sécu-
rité a survolé le stade Mustapha-
Tchaker pendant longtemps avant le
coup d’envoi. Les agents de sécurité
étaient tellement nombreux que les
supporters n’ont pas pu effectuer de
dépassements.
MOB : Rahmani, Khadir, Sidibé, Benmelouka, Salhi, Fer-
hat (Belkacemi 59'), Baouali, Yaya, Rahal, Betorangal (Yesli
84'), Athmani (Touati77')
Entraîneur : N. Sandjak
TP Mazembe : Gbouhou, Kabaso, Mpeko, Coulibaly,
Luyindama, Sinkala (Kouamé 25'), Bope, Kalaba (Mechak
88'), Assale (Kanda 84'), Bolinghi, Traore
Entraîneur : H. Velud
L'attaquant béjaoui Yaya a
surclassé partenaires et adver-
saires. Il fut incontestablement
l'homme du match. Cerise sur
le gâteau, il inscrira un but d'an-
thologie, quand suite à un coup
franc des vingt mètres, il net-
toiera la lucarne droite du but
congolais.
Le choix de Tchaker,
une erreur ?
Le match fut d'une correction
exemplaire. On pourrait cepen-
dant reprocher le choix de
Tchaker pour abriter cette
manche aller de la finale de la
CDC. Peut-être que les joueurs
du TPM auraient été un peu
moins à leur aise si la rencontre
s'était jouée à Béjaïa.
Le
C
hiffre
Le TP Mazembe s'en tire
Le TP Mazembe s'en tire
Le TP Mazembe s'en tire
Le TP Mazembe s'en tire
Le TP Mazembe s'en tire
Le TP Mazembe s'en tire
Le TP Mazembe s'en tire
03
à
à
à
à
à (très) bon compte
à
à
(très) bon compte
(très) bon compte
(très) bon compte
(très) bon compte
(très) bon compte
(très) bon compte
C ’est devant des tribunes du
stade Tchaker remplies à ras
bord et dans une ambiance
tard et suite à un beau mouvement
collectif, Khadir verra son tir raser
la transversale de Gbouhou.
Coulibaly pour mettre à contribu-
tion le portier du TPM.
La bataille des tranchées
de folie que s’est jouée la première
manche de la finale de la Coupe de
la Confédération africaine qui a
opposé le TP Mazembe à son hôte
le MOB. La tactique adoptée par
Nasser Sandjak, au coup d’envoi
du match, a considérablement
gêné les Congolais. Les deux récu-
pérateurs - Salhi et Rahal en l’oc-
currence, qui avaient à jouer un
rôle d’essuie-glace devant leurs dé-
fenseurs - étaient sur tous les bal-
lons. La première réelle occasion
de la rencontre sera à l'actif du
MOB. A la 2', Rahmani expédiera
un missile des vingt mètres que le
portier congolais aura du mal à
capter.
Des Béjaouis dominateurs,
mais…
Cela fait la troisième fois
que les Béjaouis affrontent le
TP et cela sans goûter à la
victoire. Ils ont concédé une
défaite à Lubumbashi et ils se
sont fait accrocher à deux re-
prises en Algérie.
Les Béjaouis ont entamé la ren-
contre de la plus belle des ma-
nières sans cependant arriver à
être efficaces. Le TP Mazembe se
contentera de défendre. Les
Congolais se montreront dange-
reux à la 29' par leur capitaine Ka-
bala qui affolera la défense
béjaouie. Sur le corner qui suivra,
Coulibaly verra sa reprise raser le
poteau de Rahmani qui n'a jusque-
là pas du tout inquiété. C'est la
plus belle occasion du TPM.
Un DJ pour
l’animation
Les responsables du MOB ont joint
l’utile à l’agréable en installant un
DJ, qui a mis une ambiance de folie
avant la rencontre. Celui-ci n’a pas
manqué de passer les plus grands
morceaux de musique kabyle très
connus du terroir, ce qui a fait dan-
ser les supporters déjà en transe.
Le festival Yaya
Le moins que l'on puisse dire est
que les milieux du TP Mazembe
ont eu un début de match très
compliqué. Le responsable est
Yaya. Ce dernier mettra le feu
dans le camp congolais à chaque
fois qu'il avait le ballon. C'est d'ail-
leurs lui qui a failli ouvrir le score
à la 10' suite à un slalom dans la
surface. Il sera imité par Ferhat
dont le tir passera à côté du poteau
de Gbouhou. On jouait la 18'
quand Betorangal, bien servi par
Ferhat, perdra son duel face au
portier du TP suite à une sortie
courageuse. Deux minutes plus
une belle parade de Rahmani (0-
1). Lors des deux minutes de
temps mort, les choses n'évolue-
ront pas. La pause surviendra sur
une petite avance au score pour le
TP. Les Béjaouis ont largement do-
miné leur adversaire, mais ils ont
manqué de réalisme. Le TP Ma-
zembe a exploité sa seule véritable
occasion.
Les choses s’emballeront en se-
conde période et ce sont les
Congolais qui se montreront dan-
gereux. Suite à un contre très ra-
pide, mené par Assalé et une
mésentente entre Rahmani et ses
défenseurs, le ballon percutera le
poteau. Il s'en suivra une frappe
du même Assalé que captera Rah-
mani. Le MOB reprend le jeu à
son compte, mais le TP Mazembe
se montre plus dangereux sur les
contres menés par Assalé et
Traoré, les deux ailiers. Peterongal
tentera de déséquilibrer, en vain le
bloc défensif congolais.
Les Béjaouis se libéreront quelque
peu et amorceront des rushs, sans
conséquence au score. A partir de
cet instant, le jeu se cantonnera au
milieu du terrain où la bataille
pour la conquête du ballon fera
rage. Très peu d’occasions donc de
part et d’autre jusqu’à la 78’. Belka-
cemi servira Khadir dont la frappe
rasera le poteau du portier du TP
Mazembe.
Une fin de match de folie
Les occasions se succéderont sur-
tout du côté du MOB dont les
joueurs ont voulu faire la diffé-
42', Bolinghi n'a pas tremblé
Les Béjaouis se rueront en attaque
pour tenter d'ouvrir la marque. A
la 36', Rahal sera contré un extre-
mis par le Malien Coulibaly, alors
qu'il avait le but au bout du pied.
Les Crabes sous l'impulsion d'un
Yaya étincelant continueront à
porter le danger dans le camp des
joueurs du TP Mazembe qui, eux
aussi, se montreront dangereux.
Ce sera par le capitaine Assale qui
ratera de peu le cadre. Un coup de
théâtre surviendra à la 42'. L'Ivoi-
rien du TP Mazembe Assale chi-
pera un ballon mal contrôlé par
un défenseur du MOB. Suite à une
accélération, il sera mis à terre par
Rahmani. Bolinghi transformera
le penalty qui s'en suivra malgré
66', Yaya la joue comme
Beckham !
rence. Après plusieurs tentatives,
Yaya se retrouvera face à Gbouhou
qui effectuera une superbe parade
pour sauver son camp. Les contres
se succéderont et les cinq mi-
nutes de temps additionnels
seront palpitantes. Les
choses en resteront là et
les Béjaouis n'ont pas
Lakhdari
suspendu,
Bencherifa blessé
Le salut viendra sur balle arrêtée.
On jouait la 66' quand Yaya trou-
vera la lucarne de Gbouhou, suite
à un coup franc des vingt mètres
(1-1). Ce but d'anthologie donnera
des ailes aux Béjaouis qui feront
mieux que perturber les Corbeaux
de Lubumbashi. Ces derniers vont
singulièrement durcir leur jeu. A
la 72', Yaya héritera d'un loupé de
été récompensés. Il faut
dire qu'ils ont copieu-
sement dominé une
équipe du TPM qui fait
figure d'épouvantail en
Afrique. Il reste une
autre manche à Lubum-
bashi, mais là ce sera un
tout autre match.
Les Vert et Noir de Yemma Gouraya
ont été amoindris hier à l’occasion de la fi-
nale aller de Coupe de la CAF face au TP
Mazembe. Il s’agit de deux joueurs et pas
des moindres, à savoir le défenseur axial
Lakhdari et son compère du côté
gauche, Bencherifa. Pour rappel,
le premier est suspendu et le
second blessé
Sofiane A.
N° 3531 COUPE Dimanche 03 30 octobre DE LA CAF Finale aller 2016 MOB 1
N° 3531
COUPE
Dimanche
03
30 octobre
DE LA CAF
Finale aller
2016
MOB
1 - 1
TP
MAZEMBE

L’auteur du seul but des Béjaouis lors de cette rencontre, en l’occurrence Yaya, s’est exprimé à la fin de la rencontre sur ce résultat d’un but partout. Le joueur se dit, certes déçu, mais estime que les chances de son équipe restent intactes, en prévision du match retour.

son équipe restent intactes, en prévision du match retour. Finalement, vous avez manqué de peu la

Finalement, vous avez manqué de peu la victoire… Oui, c’est vrai. Nous étions tout proches de réaliser une victoire. Il est vrai que la rencontre a été difficile mais nous avions la possibilité de réa- liser un succès. Je suis vraiment déçu car nous sommes passés à côté d’un exploit. Désormais, il faut rester confiants, en prévision du match re- tour. Nous n’avons aucune raison de nous décourager. Il reste 90 minutes voir plus pour tenter de remporter cette coupe.

Pensez-vous que le penalty sifflé au profit du TP Mazembe a cham- boulé vos calculs ? Pour tout vous dire, nous avons dé- buté cette rencontre avec la ferme in- tension de marquer un but. D’ailleurs, nous avons largement dominé cette rencontre. Mais il est vrai que le but du TP Mazembe nous a quelque peu chamboulés. On ne s’attendait pas à ce que notre adversaire trouve le che- min des filets en premiers. Je dois dire que cette décision de leur accorder le penalty est quelque peu sévère.

Satisfait du but somptueux que vous avez marqué ? Je ne vous cache pas que ma joie n’est pas totale. J’aurais aimé marquer le but de la victoire. Le but que j’ai mar- qué nous a relancé dans ce match mais il a été insuffisant pour gagner. Que vous a-t-il manqué lors de cette rencontre ? Après les nombreuses occasions que nous avons tentées devant les buts, je pense que nous avons manqué de réussite. La chance aussi nous a tourné le dos car on avait vraiment la

Yaya : «On a raté

Yaya : «On a raté

la victoire, pas

la victoire, pas

la coupe !»

la coupe !»

Yaya : «On a raté

Yaya : «On a raté

Yaya : «On a raté

Yaya : «On a raté

la victoire, pas

la victoire, pas

la coupe !»

la coupe !»

la victoire, pas

la victoire, pas

la coupe !»

la coupe !»

possibilité de revenir dans cette partie et marquer au moins le second but. Dans ce genre de match, il faut être efficace à tous les coups, chose que nous n’avons pas faite. On a manqué de chance surtout dans les tentatives de fin de match. Beaucoup pensent que vous avez affiché un meilleur visage en se- conde période. Comment expli- quez-vous cela ? C’est tout à fait normal, du moment que nous avions un but de retard. Il fallait jeter tout notre poids en at-

taque pour marquer ce but égalisa- teur. Lorsqu’on joue à domicile, il faut essayer d’avoir une meilleure maîtrise du match, c’est ce que nous avons tenté de faire en seconde période. On

a réussi à marquer un but mais cela

n’a pas été suffisant pour doubler la mise. C’est bien dommage. En toute franchise, le MOB a-t-il encore une chance de remporter cette coupe ?

Bien évidemment que nos chances restent intactes. Il est vrai qu’on aurait voulu réaliser un succès lors de ce match aller, mais maintenant que nous avons fait un nul, ce n’est pas la fin du monde. Il nous reste encore un match retour. Nous n’avons plus rien

à perdre. Il est vrai que nous sommes condamnés à marquer à l’extérieur, mais nous avons les moyens de le

faire. Marquer au match retour ne re- lève pas de l’impossible. Ce n’est qu’un match de football et tout est possible. Ce sera certainement difficile au match retour, n’est-ce pas ? Difficile, oui c’est clair. Je tiens à dire aussi que même si nous avions gagné, le match retour aurait été difficile. Nous allons jouer le tout pour le tout au retour. Personnellement, je reste convaincu que nous avons encore nos chances de gagner. On prendra désor- mais le temps de bien se préparer, avant d’aller à Lubumbashi. On fera le point sur la situation. Chacun de nous essayera de faire son bilan afin de ne pas commettre les erreurs de l’aller. Un dernier mot pour votre public qui s’est déplacé en force…

Je ne vous cache pas que je n’ai pas de mot pour décrire ce que j’ai vu ce soir. Nous avons un public en or qui a fait des centaines de kilomètres pour nous soutenir. On ne remerciera ja- mais assez nos supporters. On leur promet de faire de notre mieux lors du match retour pour inverser la ten- dance. C’est pour eux qu’on se battra. J’espère qu’on pourra remporter cette coupe. On sait que nos supporters l’attendent avec une grande impa- tience. J’espère qu’on ne va pas les dé-

cevoir.

Entretien réalisé par Sofiane Abdeli

«Marquer au match retour ne relève pas de l’impossible»

«Marquer au match retour ne relève pas de l’impossible» Accrochages entre les supporters et le service
«Marquer au match retour ne relève pas de l’impossible» Accrochages entre les supporters et le service
«Marquer au match retour ne relève pas de l’impossible» Accrochages entre les supporters et le service

Accrochages entre les supporters et le service d’ordre

scène l’histoire de domiciliation au stade de Blida. Attia pointé du doigt Les Crabes, exaspérés pour avoir joué hors de leur stade, ont remis sur scène cette histoire de domiciliation et ont tenté de rappeler à leur président son choix pour ce stade très loin de leur fief. Les Crabes ont même scandé son départ à plusieurs reprises. Le wali intervient Dans la foulée, le wali de Béjaïa, Ould Salah Zitouni, s’est levé de son siège et

Les actionnaires présents en force Une fois n’est pas coutume au MOB, les actionnaires du
Les
actionnaires
présents en force
Une fois n’est pas coutume au
MOB, les actionnaires du club
de Béjaïa étaient tous présents, à
l’occasion de cette finale de
Coupe de la CAF entre
leur formation et
celle du TP Ma-
Le wali
zembe du
Congo.
et le P/APC
y étaient aussi
Le wali de Béjaïa et le maire de
la ville étaient aussi présents au
stade Mustapha-Tchaker. Ould
Salah Zitouni et le président de
l’APC de Béjaïa Hamid Me-
rouani étaient assis dans la
tribune d’honneur d’où ils
ont suivi la rencon-
tre.

Les joueurs du MOB trop crispés Durant les 90 minutes, à aucun moment les joueurs du MOB n’ont pu mettre en danger les défenseurs du TP Mazembe. Certes, ils manquent d’expérience pour ce genre de match, mais sur certaines actions du match, les attaquants et les joueurs de l’entre jeu n’ont pu trouver leurs marques.

Les ratages inexpliqués de Yaya S’il a su remettre les pendules à l’heure, en exécutant un super coup franc, Fawzi Yaya n’a pas été plus réaliste sur les deux cadeaux défensifs des arrières du TP Mazembe, en ratant deux fois ses duels avec le gar- dien de but adverse, alors qu’il aurait pu être le héros de toute une ville.

Des accrochages ont eu lieu, hier, au stade Tchaker de Bilda entre les suppor- ters du MOB et le service d’ordre. Il faut dire que la mauvaise organisation y est pour quelque chose dans ce qui s’est passé. Il y avait des escarmouches toutes les cinq minutes, ne laissant aucun répit aux agents de l’ordre. Les Crabes, très re- montés bien avant la rencontre, l’ont été doublement après l’ouverture du score par les visiteurs. Les supporters des Vert et Noir, très énervés contre leur direction et surtout le président, ont vite remis sur

s’est dirigé vers les supporters très énervés et a même pris la

peine de se mêler aux Crabes sur les gra- dins pour tenter de les cal- mer, leur rappelant que leur club pourrait être sanctionné. Une inter- vention qui a fait du bien, puisque les

fans des Vert et Noir paraissaient plus calmes.

N° 3531 04 COUPE Dimanche 30 octobre Finale aller DE LA CAF 2016 TP MOB
N° 3531
04
COUPE
Dimanche
30 octobre
Finale aller
DE LA CAF
2016
TP
MOB
1 - 1
Mazembe
Sandjak
«On a toujours été
bons à l’extérieur,
je suis optimiste»
L ’entraîneur en chef du MOB, Nas-
ser Sandjak, a fait savoir à la fin
de la finale aller disputée hier soir
que son équipe est loin d’avoir
lâché prise, malgré ce nul d’un but par-
tout concédé au stade Tchaker. L’ancien
coach de la JSK a révélé que son équipe
garde toutes ses chances, même si la mis-
sion sera des plus difficiles, dans
quelques jours à Lubumbashi.
ment de ses joueurs, Sandjak nous ajoute
ceci : «Je tiens à remercier mes joueurs qui
ont sorti un grand match. Ils ont fait de
leur mieux et je ne les blâmerai pas d’avoir
raté la victoire. Nous avons de nom-
breuses occasions pour tuer ce match, no-
tamment en seconde période, mais ce n’est
pas cela qui va nous décourager. Ils ont
fait un match d’hommes. Je sais qu’ils se-
ront à la hauteur au match retour.»
«On garde toutes nos
chances pour remporter
cette coupe»
«C’est dans les moments
difficiles qu’on a souvent
relevé la tête»
Interrogé dans un premier temps sur
ce match nul d’un but partout, le coach
béjaoui nous dira : «On savait au départ
que ça allait être difficile car en face, on a
joué le vainqueur de la Ligue des cham-
pions. Le TP Mazembe n’est plus à présen-
ter en Afrique. C’est une très grande
équipe qui domine le football africain ces
dernières années. Mais nous avons fait de
notre mieux. Je tiens à dire qu’on garde
toutes nos chances au match retour. Il
reste encore une seconde manche qu’on
jouera à fond.»
En dernier lieu, Sandjak a rappelé le
nombre de fois où son équipe a su se
tirer des situations les plus difficiles et ce,
depuis l’entame de la phase de poules :
«Mes joueurs ont sorti un
grand match, je les félicite»
«Lorsque je repense à notre parcours et au
chemin que nous avons dû parcourir pour
se retrouver en finale, cela me motive et
me rassure encore plus. Nous sommes allés
au Maroc chercher la qualification au mo-
ment où beaucoup pensaient que nous al-
lions nous rater. C’est la raison pour
laquelle je dirai que le MOB a toujours re-
levé les défis dans les moments les plus dif-
ficiles. J’espère qu’on remportera cette
coupe.»
S. A.
S’exprimant par la suite sur le rende-
Le stade explose
S’exprimant par la suite sur le rende- Le stade explose Les Mobistes arrivent à Tchaker à
S’exprimant par la suite sur le rende- Le stade explose Les Mobistes arrivent à Tchaker à

Les Mobistes arrivent à Tchaker à 18h25

La délégation du Mouloudia de Béjaïa est arrivée au stade Mustapha Tchaker vers 18h25 dans un bus qui lui a été ré- servé spécialement pour cette finale. Les Vert et Noir de Yemma Gouraya ont rallié, sous une bonne escorte, l’en- ceinte sportive de la ville des Roses à partir de Sidi Moussa où ils ont effectué un stage blo- qué de quelques jours.

Ils inspectent

le stade

Dès leur arrivée au stade, les joueurs ainsi que tous les mem- bres de la délégation de Béjaïa se sont dirigés directement vers la pelouse, d'où ils ont pu me- surer la grande ambiance qui régnait dans l'enceinte ainsi que constaté l’état de l’herbe.

Dès la vue du premier joueur du MOB sur la pe- louse du stade Tchaker, les supporters des Vert et Noir ont réagi comme un seul homme, en allumant le stade dans une ambiance de folie, avec bien sûr des lumières et des drapeaux aux couleurs du club et l’emblème national.

Les joueurs

saluent les

supporters

Une fois l’ambiance dans le grand stade de Blida me- surée, les joueurs du MOB se sont dirigés vers leurs supporters, qu’ils ont cha- leureusement salués. Ces derniers en ont profité pour prendre quelques photos souvenirs.

Velud : «Le MOB m’a impressionné et ce sera difficile au retour»

L’entraîneur Hubert Velud s’est dit réjoui du ré- sultat de la partie : «Nous sommes venus en Algé- rie dans l’espoir de réaliser un bon résultat. Maintenant, vu la physionomie de la rencontre, je dirais que ce nul nous arrange quelque part. Je ne vous cache pas que j’ai été très impressionné par le jeu de cette équipe du MOB. Je sais qu’au match retour, notre tâche ne sera pas facile.»

Kouamé : «On terminera le travail à Lubumbashi»

«Je pense que ce nul est un grand pas pour remporter cette coupe. On a réalisé un bon ré- sultat, avant la seconde manche. Le plus gros a été fait en Algérie mais il nous reste encore une seconde étape importante à Lubumbashi. Il est clair qu’on terminera le travail chez nous pour remporter de nouveau cette Coupe de la CAF que tout le pays attend.»

S. A.

cette Coupe de la CAF que tout le pays attend.» S. A. Ovation spéciale pour Yaya

Ovation spéciale pour Yaya

Le meneur de jeu et chouchou de tous les Mo- bistes, Fawzi Yaya, a eu sa part du gâteau. Ce der- nier n’en croyait pas ses oreilles après que les sup- porters lui ont chanté des refrains à son honneur. Le numéro dix du club a été ovationné par toute la galerie des Vert et Noir, où ce dernier a long- temps fait signe de la main en guise de remer- ciement.

N° 3531 COUPE Dimanche 05 30 octobre DE LA CAF Finale aller 2016 MOB 1
N° 3531
COUPE
Dimanche
05
30 octobre
DE LA CAF
Finale aller
2016
MOB
1 - 1
TP
MAZEMBE
Le TP Mazembe à 19h05
à Tchaker
L’adversaire du MOB en finale de
la CAF, le TP Mazembe, s’est pré-
senté au stade Mustapha-Tchaker
vers 19h 05. Les joueurs congolais
ont préféré rentrer directement
aux vestiaires.
Allik présent
L’ancien président de l’USMA,
Saïd Allik, était aussi présent au
stade Tchaker de Blida pour sui-
vre la finale de la Coupe de la
CAF entre le MOB et le TP Ma-
zembe.
Rahmani
«On a eu en
face un gros
calibre»
L e portier Rahmani s’est
exprimé sur le résultat
de ce match. «Je pense
que nous avons fait de
notre mieux sur le ter-
«Ce nul ne signifie rien
pour nous. Tout se jouera
au retour»
Les deux gardiens de but
sur le terrain
simultanément
Les deux gardiens de but des
deux formations, à savoir Rah-
mani, et son adversaire congolais
ont foulé la pelouse du stade
Tchaker simultanément. Le kee-
per du TP Mazembe a été copieu-
sement sifflé alors que son
adversaire a été chaleureusement
ovationné.
Avant d’ajouter dans ce sens :
rain. On a été menés au score mais
mes partenaires on su revenir dans
ce match grâce au but de Yaya.
Mais ça n’a pas été suffisant pour
nous. Je dirais qu’on a eu en face
une très bonne équipe du TP Ma-
zembe avec des joueurs d’expé-
rience. C’est vraiment un gros
calibre.»
«Maintenant, le plus important se
jouera au match retour. Nous
n’avons pas gagné mais nous n’avons
pas perdu aussi. On fera de notre
mieux pour gagner ce match retour
et remporter cette coupe. Je tiens à
remercier aussi nos supporters qui
nous ont soutenus. On essayera de
leur offrir cette coupe.»
S. A.
19h40, les Congolais, les
premiers sur le terrain
Il était 19h40 lorsque les joueurs
du TP Mazembe sont entrés les
premiers sur la pelouse. Les
Congolais ont été énormément
sifflés, d’où le bruit assourdissant
qui venait des gradins du stade
Tchaker.

Athmani à la place de Belkacemi Le technicien des Vert et Noir, Nacer Sandjak, a effectué un seul changement dans son onze, com- parativement à la dernière ren- contre de championnat face à la JSK. Il a préféré le milieu de terrain Athmani à l’attaquant Belkacemi.

Baâouali aligné dans l’axe Alors qu’on s’attendait à ce que Sidibé évolue dans l’axe de
Baâouali
aligné dans l’axe
Alors qu’on s’attendait à ce
que Sidibé évolue dans l’axe de
la défense du MOB, c’est plutôt
Baâouali qui l’a remplacé, au mo-
ment où le Sénégalais a été
posté dans l’entre jeu
Jets
pour lui confier la
de fumigènes
signalés
Les supporters du MOB se
sont comportés maladroitement,
hier, au stade Tchaker, avant que
leur équipe ne revienne à la marque.
Ces derniers ont non seulement al-
lumé des fumigènes, mais les ont
aussi jetés sur le terrain et sur la
piste d’athlétisme, ce qui n’a
pas échappé au quatrième
arbitre qui a pris
note.
tâche du mar-
quage.
arbitre qui a pris note. tâche du mar- quage. Moise Katumbi présent Alors que tout le

Moise Katumbi présent Alors que tout le monde croyait que le prési- dent du TP Mazembe, Moise Katumbi, était recherché dans son pays et qu’il ne pouvait pas se déplacer hors des frontières, ce der- nier a surpris en étant présent au stade de Bilda où il a suivi la rencontre de ses capés

Près de 50 supporters congolais à Tchaker Le TP Mazembe n’était pas seul à Blida, hier. En effet, des compatriotes étaient présents pour le soutenir. Les supporters du TP Ma- zembe étaient environ une cinquantaine qui ont occupé une partie des gra- dins. Ils se sont fait bien en- tendre, après l’ouverture du score par leur équipe.

Georges Leekens présent Le nouveau sélectionneur Georges Leekens était lui aussi présent, hier, à Blida. Le néo- coach des Fennecs s’est conforta- blement installé à la tribune d’honneur du stade Tchaker.

installé à la tribune d’honneur du stade Tchaker. Echauffourées en dehors du stade Les supporters des

Echauffourées en dehors du stade

Les supporters des Vert et Noir, certainement excédés par le stress de la finale, se sont comportés maladroite- ment en s’accrochant avec le service de sécurité, en de- hors et dans les tribunes du stade Tchaker. En revanche, on n’a noté aucune arrestation puisque les choses se sont calmées par la suite. La plupart des drapeaux Amazigh ont été confisqués… Les services de sécurité du stade Tchaker ont confisqué

Communiqué

de sécurité du stade Tchaker ont confisqué Communiqué quasiment tous les drapeaux Amazigh, ce qui a

quasiment tous les drapeaux Amazigh, ce qui a vexé les supporters du MOB qui ont voulu savoir pourquoi, mais aucune explication ne leur a été donnée sur ce fait bi- zarre. … sauf quelques-uns Si d’un côté, le service d’ordre a confisqué la majorité des drapeaux Amazigh, il se trouve que quelques supporters malins ont pu faire entrer des drapeaux jaunes, verts et bleus.

- OPPO Lance le Sensationnel Selfie Expert F1s -

La marque de Smartphones étend sa présence locale avec un pôle régional

Le 19 OCTOBRE, OPPO CAIRE a annoncé le lance- ment local de son F1s spécialisé dans la photographie lors d'un événement qui s'est tenu en Egypte à l’hôtel Kempinski au Caire. En parallèle du lancement de ce nouvel équipement élégant, OPPO a aussi annoncé son ambition de développer la marque localement en créant un centre marketing dédié aux marchés du Moyen Orient et de l'Afrique du nord (MENA)

Sortie du F1s dans la région MENA

Dernier né de la Série OPPO, le F1s possède une ca- méra dotée d’une technologie améliorée avec d’excel- lentes performances pour garantir à l'utilisateur une capture précise des détails, même dans un environne- ment faiblement éclairé. Ce nouvel appareil a été lancé aujourd'hui au Caire et sera disponible dans toute la région du MENA dans les semaines à venir, y compris en Égypte, Algérie et le Maroc. Le F1s est doté d'une caméra frontale de 16 MP et d'une caméra arrière de 13 MP, les deux conçues pour optimiser la sensibilité à la lumière avec une prise de photos claires et détaillées dans toutes les conditions d'éclai-

rage. En plus de ses caméras, le F1s est équipé du lecteur d'empreintes digitales 0,22s ainsi que d’une batterie 3075 mAh développée par OPPO au summum

de la technologie. Avec 32 Go de stockage de base, le F1s est doté d’un processeur octa-core et 3Go de RAM, offrant une expérience utilisateur unique. Andy Shi, directeur de la marque OPPO MENA, a déclaré :

"Nous savons que les consommateurs locaux seront enchantés par cet appareil, par son design sensation- nel et la puissance de ses caméras, son Touch Access sécurisé et son pack complet. Le F1s a prouvé son in- croyable succès à travers le monde, et nous sommes impatients de le lancer localement et de développer notre marque dans la région."

OPPO crée un Centre Marketing Régional

Le nouveau centre marketing de OPPO sera basé au Caire, en Égypte, et sera en charge des marchés au niveau du Maroc, Algérie, Qatar et aux EAU, avec d’autres projet d’expansion par la suite. Le centre renforcera non seulement le réseau de ventes de

OPPO sur chaque marché, mais il aidera aussi à la création d’emplois au niveau local, plus de 90% des effectifs seront issus des régions. Le centre dédié permettra à l'entreprise de poursuivre la croissance de sa base de partenaires locaux, permettant à plus de consommateurs d'utiliser les équipements OPPO.

Le pôle régional aidera aussi à stimuler la notoriété de la marque grâce à des actions de sponsoring et de marketing, qui constituent la clé des récents suc- cès de OPPO au niveau international. “Notre entre- prise a choisie l'approche "Glocale", introduisant les meilleures pratiques internationales en combinant une connaissance et une vision locale. L'établisse- ment de ce centre nous permettra de mieux com- prendre les spécificités de la région, les besoins des consommateurs, et de mettre en place des interac- tions plus adaptées aux communautés locales. Dans la région du MENA, nous voulons renouveler les mêmes succès, la localisation et l'investissement, que nous avons eus en Inde et en Asie du Sud",

nous cite Andy Shi.

N° 3531 06 Dimanche NATIONALE EQUIPE 30 octobre 2016 Ait Atmane remplaçant face au FC
N° 3531 06 Dimanche NATIONALE EQUIPE 30 octobre 2016
N° 3531
06
Dimanche
NATIONALE
EQUIPE
30 octobre
2016
N° 3531 06 Dimanche NATIONALE EQUIPE 30 octobre 2016 Ait Atmane remplaçant face au FC Séville

Ait Atmane remplaçant face au FC Séville

Ait Atmane n’a pas par- ticipé à la rencontre de son équipe disputée hier à l’Estadio El Molinón face au FC Séville. Le joueur de l’EN Olympique a suivi cette rencontre du banc des remplaçants. Il est à noter que ce match s’est soldé sur le score de parité d’un but partout. Ce sont les visiteurs qui étaient les premiers à ouvrir le score par Vietto à la 4’. Mais Gomez a remis les pen- dules à l’heure en faveur de son team à la 20’.

Soudani et le Dinamo s’imposent chez l’Inter Zapresic Dans le cadre de la 14 journée
Soudani et le Dinamo
s’imposent chez l’Inter
Zapresic
Dans le cadre de la 14
journée du champion-
nat de la Croatie, le
Dinamo Zagreb est
allé chercher un pré-
cieux succès chez la
formation de l’Inter
Zapresic. Cette rencon-
tre s’est soldée sur le
score d’un but à zéro en
faveur des coéquipiers de
e
Soudani. L’unique réalisation
de ce
match a été l’œuvre de Coric à la 9’. L’attaquant
de l’EN a participé à l’intégralité de ce match.
de l’EN a participé à l’intégralité de ce match. Guedioura n’a pas joué contre Hull City

Guedioura n’a pas joué contre Hull City

La situation se com- plique de plus en plus pour Guedioura qui ne joue que rarement avec son team de Watford cette saison. En effet, le milieu de terrain de l’EN est resté hier sur le banc des rem- plaçants lors de la rencontre disputée par son équipe face à Hull City. Watford s’est imposé sur le score d’un but à zéro grâce à une réalisation de Dawson contre son camp à la 82’.

Il a commencé à superviser les Verts hier

Leekens passe

aux choses sérieuses

de en la a
de
en
la
a

Le Belge commencera le suivi du Nigeria mercredi

Pour ce qui concerne l’adversaire, à sa- voir le Nigeria, Georges Leekens va s’in- téresser à l’adversaire à partir de mercredi matin, indique une source proche. Ce dernier va commencer à revoir les trois ou les quatre dernières rencontres des protégés de Gernot Rohr pour avoir une idée sur eux, notamment le dernier match où ils se sont imposés à Ndola, face à la Zambie. Cette opération commen- cera mercredi et devra durer jusqu’au jeudi soir ou vendredi puisque Leekens veut bien préparer la rencontre du Nigé- ria, qui sera sa première pour son retour chez les Verts.

Il optera pour la stabilité

C’est vendredi que le règne du Belge Georges Leekens a commencé, après

L es choses sérieuses ont commencé pour le nouveau sélection- neur, hier, au CTN de

Sidi-Moussa lorsqu’il a passé en revue dans la matinée des matchs de la sélection natio- nale. Bien qu’il possède déjà une idée sur l’EN, Georges Leekens veut bien connaître les points forts et faibles de cette équipe algérienne qui est réputée d’être l’une des meil- leures sélections d’Afrique. Ainsi, hier matin et même dans l’après-midi, il était en compagnie de ses assistants, en train de revoir des matchs où l’EN a montré de belles choses et des matchs où l’EN a trouvé des difficultés comme en Tanzanie ou dernièrement face aux Lions Indomptables du Cameroun. Selon une source crédible, cette opéra- tion devrait se poursuivre lors des journées de dimanche et lundi, dans le but de récolter un maximum d’informations.

Il a constaté les lacunes défensives

avoir paraphé son contrat, le

liant à la Fédération algérienne

football jusqu’à la CAN 2019.

L’ancien sélectionneur des Verts

2002 qui est revenu à la mai-

son, presque quatorze ans après, semble décidé à réussir quelque chose avec l’EN qu’il avait lais- sée tomber pour certaines rai- sons : «Les Algériens me respectent et respectent aussi mon travail. La pression ne me fait pas peur du tout et je suis motivé pour réussir avec les Verts. Je peux aussi vous dire que j’ai une dette envers la sélection algérienne mais aussi le prési- dent de la Fédération, M. Raou- raoua, avec lequel j’entretiens d’excellentes relations.» Il est donc dans le bain depuis ven- dredi. Il sait qu’un match im- portant l’attend d’ici deux

semaines. Il sait aussi qu’un tournoi très important, dans le-

quel il a déjà participé mais avec

sélection tunisienne attend

l’EN à partir du mois de janvier prochain. Pour cela, il a décidé

d’opter pour la stabilité. Il a fait savoir cela aux membres du staff technique lors de la réunion qui

eu lieu au CTN de Sidi- Moussa, vendredi.

Il compte reconduire le même schéma

Le volet tactique est aussi concerné par la décision de Georges Leekens qui n’opérera pas de changements sur ce plan

Selon la même source, il a vite constaté les lacunes dé- fensives de l’EN, notamment lors du match face au Came- roun où les Verts pouvaient facilement encaisser un se- cond but, après l’égalisation. Le Belge a constaté une cer- taine lenteur du secteur au niveau de l’axe central, mais aussi sur le flanc droit de la défense. D’ailleurs, Mehdi Zeffane est passé à côté de son sujet lors de cette ren- contre.

Il va se consacrer aux réglages de la défense lors du stage

En constatant les erreurs défensives, Georges Leekens va se baser lors des trois jours du stage sur les réglages du secteur défensif, dans le but de tenir tête aux Su- pers Eagles du Nigeria, le 12 novembre prochain à Uyo. Le sélectionneur natio- nal sait qu’en déplacement, il faudra se montrer tout d’abord solide sur le plan défensif, avant de parler de la ligne d’at- taque. Même si le stage qui commence le 7 novembre à Sidi-Moussa sera court, le Belge va axer son travail sur les réglages défensifs pour améliorer les choses.

à l’occasion de la rencontre face au Nige-

ria. C’est ce que nous a confié une source proche du nouveau sélectionneur natio- nal. Ce dernier a suivi l’Equipe nationale

par le passé et a constaté que le change- ment tactique n’est pas une priorité, par rapport à certains réglages qui sont né- cessaires, notamment en défense où ce secteur a montré une certaine limite

à

minatoires du Mondial face au Ca- meroun. Du coup, il décide de reconduire le 4-2-3-1 qui se trans- forme en 4-1-4-1 instauré par Vahid Halilhodzic, suivi lors des derniers mois du passage de Gourcuff et par Rajevac aussi dans le but de ne pas perturber les joueurs sur le terrain. Hamza R.

l’occasion du premier match des éli-

Ghezzal titulaire face au TFC Rachid Ghezzal a participé à l’intégralité de la rencontre de
Ghezzal
titulaire
face au TFC
Rachid Ghezzal a participé à
l’intégralité de la rencontre de
son team hier face au Toulouse
FC dans le cadre de la 11
e journée
de la Ligue1. Le joueur de l’EN a
été l’auteur d’une bonne presta-
tion lors de ce match en contri-
buant grandement au succès de
l’OL sur la pelouse du Tou-
louse FC (1-2). Pour rappel, les deux buts de
l’OL hier ont été l’œuvre de Lacazette (15’)
et (52’)
(sp). Tandis que l’unique réa-
lisation de Toulouse a été si-
gnée Julien à la 26’.

Taider impuissant devant la Fiorentina

Le FC Bologne de Saphir Taider s’est incliné hier soir au Stadio Renato Dall'Ara face à la Fiorentina (0- 1). Kalinic a inscrit l’unique but de ce match à la 31’ sur penalty. Le milieu de terrain de l’EN a participé à l’intégralité de la rencontre mais n’a pas réussi à aider son team à remporter ce match.

Il a assisté à la Supercoupe

Alors qu’il tiendra son premier point de presse ce mardi, depuis son ins- tallation, Georges Leekens était présent l’après-midi dans les gradins du stade Mustapha-Tchaker de Blida. C’était ainsi l’occasion pour lui de retrou- ver cette enceinte qu’il connaît déjà. Sa présence coïncidera avec le dérou- lement de la Supercoupe entre le champion en titre, l’USM Alger et le vainqueur de la Coupe d’Algérie, le MC Alger. Il aura ainsi l’occasion de sui- vre cette rencontre pour voir à l’œuvre certains joueurs, notamment le so-

Réunion du staff technique lundi

Alors qu’il était prévu que la liste des vingt-

trois joueurs concernés par la rencontre du Ni-

a été reportée

geria soit annoncée dimanche, elle

jusqu’au mardi, date de la première conférence

de presse du nouveau coach. Georges Leekens a

réunion se

fait savoir à ses assistants quune

tiendra au CTN, lundi dans laprès-midi pour d’établir la liste finale qui sera annoncée lors de la conférence de presse, mardi matin.

lide défenseur de l’USM Alger, Mohamed Benyahia, que personne n’a si- gnalé, malgré ses prestations de très haute facture ou même Zidane Me- barakou qui progresse lui aussi depuis son transfert au MC Alger. Il est à noter que le sélectionneur national ne sera pas seul au stade puisque l’en- semble de son staff sera aussi présent. En tout cas, la présence de Georges Leekens va motiver les joueurs à donner le maximum d’eux-mêmes.

Ghoulam perd le choc face à la Juve En dépit d’un rendement assez appréciable de l’international algérien Faouzi Ghoulam, auteur d’un match plein, Naples SC s’est incliné hier soir dans l’autre grand classique de la Serie A face à la Juventus de Turin. Les Napolitains qui ont réussi à revenir à la marque se sont in- clinés après une réalisation signée Higuain à un quart d’heure de la fin.

Porto accroché, Brahimi a joué 15’ Le FC Porto n’a pu faire qu’un résultat nul zéro à zéro, ce samedi, en championnat, face à Setubal. Les coéquipiers de Yacine Brahimi, rem- plaçant de nouveau dans ce match, avaient certainement l’esprit en Ligue des champions où ils seront appelés à disputer un match décisif face au FC Bruges. Brahimi qui a été incorporé à la 75’ n’a pas pu ren- verser la situation.

N° 3531 NATIONALE Dimanche EQUIPE 07 30 octobre 2016
N° 3531
NATIONALE
Dimanche
EQUIPE
07
30 octobre
2016

Brahimi «Jouer pour l’Algérie m’a permis de vivre les meilleurs moments de ma vie»

D ans un reportage diffusé sur Al Jazeera, l’international al- gérien Yacine Brahimi a de nouveau évoqué son choix et son attachement pour l’Algé-

rie depuis son jeune âge. Yacine qui ne

cache pas le mérite de l’école française dans

sa formation avance que son cœur battait

toujours pour l’équipe d’Algérie. Il s’est aussi

arrêté sur plusieurs étapes importantes dans sa carrière de footballeur.

«J’ai beaucoup appris en Equipe de France, mais dans ma tête, c’était l’Algérie»

Revenant sur son choix pour l’Algérie, Yacine Brahimi, qui avait fait ses classes de jeunes catégories en Equipe de France, a parlé d’un projet qu’il avait décidé depuis qu’il a réussi à décrocher une place au cen- tre de formation le plus réputé à Clairefon- taine. Brahimi déclare aussi qu’il était aussi privilégié d’avoir fait ce cursus de forma- tion dans l’un des meilleurs centres en Eu-

rope : « J’ai débuté à l’âge de 16 ans avec l’équipe de France. J’ai beaucoup appris de ce passage mais dans ma tête et dans mon cœur, mon choix était pour l’Algérie. Mon pays, c’est l’Algérie et cette expérience m’a permis de vivre des moments extraordinaires et historiques dans ma carrière avec une qualification au Mondial 2014 au Brésil.»

«Affronter l’Allemagne en huitièmes de finale est le meilleur souvenir de ma carrière»

Yacine Brahimi n’oublie cet exploit frôlé d’un cheveu face aux champions du monde allemands qui ont été forcés à disputer les prolongations par des Algériens, vraiment dans la peau de l’une des meilleures équipes du Mondial 2014 : « On a joué un huitième de finale de Coupe du monde qu’on avait perdu difficilement contre l’Allemagne, le tenant du titre. C’est des souvenirs inou- bliables pour le peuple algérien, et pour moi,

c’est sans doute le meilleur moment de ma carrière. »

«Mon passage de Grenade au FC Porto était pour moi un grand saut»

Même s’il n’est pas souvent aligné comme titulaire, l’Algérien Yacine Brahimi ne sem- ble pas du tout ébranlé par sa situation. Se- rein, il a affirmé dans la presse portugaise d’hier qu’il se sentait très bien à Porto et qu’il n’avait pas la tête ailleurs, comme cer- tains l’annoncent. Mieux, Brahimi estime que son transfert de Granada à Porto a été la plus belle chose qu’il a réalisée dans sa carrière de footballeur : « Porto représente beaucoup pour moi. Beaucoup de grands joueurs sont passés par ce club. Il ne faut pas oublier que Porto est une équipe qui a rem- porté deux Ligues des champions, ce qui est bien sûr énorme. Après, bien sûr, mon pas- sage de Grenade au FC Porto était pour moi un grand saut. »

M. A.

Marega «C’est un plaisir de voir évoluer Brahimi, je rêve d’atteindre son niveau»

Le meilleur buteur de la Liga Zone Sagres, Moussa Ma- rega, n’a pas tari d’éloges sur son coéquipier algérien Ya- cine Brahimi. L’international malien prêté à Vittoria Guimarães pense que Brahimi a atteint un niveau de jeu mondial et que son rêve était de devenir comme lui : « Brahimi est un grand joueur. Je suis très content d’être son ami. Franchement, c’est un plaisir de le voir jouer. Mon rêve est d’atteindre un jour son niveau. »

Lafarge (DG-Clairefontaine) : «Brahimi était

au-dessus, ça se voyait dans sa touche»

Le directeur général du centre technique français à Clairefontaine se rappelle encore de la supériorité technique du jeune international algérien Yacine Bra- himi sur l’ensemble des jeunes de son âge. Jean-Claude Lafarge, qui a été inter- rogé par la chaîne Al Jazeera, dira : «Brahimi était un jeune très dynamique, toujours souriant. Franchement, le voir jouer était un régal pour les yeux, le voir jouer était un plaisir. C’était vraiment un joueur que tout le monde recherchait. Techniquement, il était très différent des autres, on le sentait dès sa première touche. »

M. A. Cela va mal pour Medjani et Leganès ! Le défenseur central de l’Equipe
M. A.
Cela
va mal pour
Medjani et Leganès !
Le défenseur central de l’Equipe
nationale Carl Medjani enchaîne les
matchs mais cela ne semble pas s’ar-
ranger pour son équipe qui a été
battue avant-hier soir à la mai-
son sur le score de deux buts à
zéro. Une situation qui de-
vient très difficile pour le
nouveau promu en Liga es-
pagnole. Par ailleurs, Med-
jani, qui revient bien avec
son club, a disputé l’inté-
gralité de la rencontre. De
bon augure en prévision du
déplacement de l’EN au Ni-
geria.
Al Ahly
insiste pour
Bounedjah
Le centre avant d’Al
Sadd est la priorité de l’en-
traineur d’Al Ahly du Caire.
Le buteur de la Qatar Stars
League avec 5 réalisa-
tions est lié à son club
pour deux saisons mais son
départ cet hiver serait d’actualité.
Bounedjah, pour sa part, ne se-
rait pas très chaud d’aller ten-
ter une expérience en Egypte
même si le salaire proposé
serait très intéressant.

Un match intense attend Mandi

Victime des choix d’Antonetti

La CAN s’éloigne pour Benzia !

Le

algérien Yassine Benzia a été comme indiqué hier écarté du groupe qui avait affronté ven-

jeune international

Le Real Bétis Séville accueillera ce soir la formation de l’Espanyol de Barcelone. Les coéquipiers d’Aissa Mandi, annoncé titu- laire dans l’axe de la défense andalouse, tenteront de confirmer leur succès ra- mené d’Osasuna. Même mis- sion pour Mandi qui revient fort et qui sera obligé de confir- mer son retour premier plan.

et qui sera obligé de confir- mer son retour premier plan. dredi soir le Paris Saint-

dredi soir le Paris Saint- Germain. Son entraineur Fréderic An- tonetti ne lui fait appel

et

pour l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais. Benzia paye en tout cas cash sa décision de continuer l’aventure avec

cela semble s’éterniser

de continuer l’aventure avec cela semble s’éterniser Zeffane et Bensebaini annoncés sur le banc Vainqueur
Zeffane et Bensebaini annoncés sur le banc Vainqueur lors du dernier derby de l’Ouest de
Zeffane
et Bensebaini
annoncés sur
le banc
Vainqueur lors du dernier
derby de l’Ouest de la
France, le Stade Rennais
pourrait bien confirmer
cela à la maison ce soir
lorsqu’il recevra la forma-
tion du FC Metz. Ramy Ben-
sebaini auteur d’une bonne
entrée en jeu n’est pas sûr
de commencer le match.
Même chose pour Mehdi Zef-
fane, second choix à Rennes,
depuis l’entame du nouvel
exercice.
Bonne
opération
d’Abeïd à Bastia
Dijon qui réussi bien son apprentissage en Ligue 1, après
plusieurs années passées en Ligue 2, est allée accrocher le
Sporting de Bastia chez lui, hier soir à Furiani. L’Algérien Mehdi
Abeïd, qui cumule du temps de jeu depuis sa dernière convocation
en sélection, a joué toute la rencontre, avec un rendement appréciable
au milieu de terrain.
Bouazza prend le dessus sur Belkebla
L’ancien milieu de terrain international algérien Hameur Bouazza
fait encore parler de lui. Le meilleur joueur de la Ligue 2 française la
saison passée a sorti le grand jeu contre le FC Tours de Haris Belke-
bla. Bouazza passeur décisif sur deux réalisations de son équipe a
mené le Red Star à une victoire précieuse, attendue depuis quelques
journées en championnat. L’autre Algérien du Red Star, Florian Mekhd-
jouf, a aussi grandement participé à cette victoire en marquant l’un des
trois buts de son équipe dans ce duel.

le LOSC, sachant que son coach ne lui faisait pas trop confiance. Yas- sine perd du temps de jeu et cela devient in- quiétant pour l’interna- tional algérien.

168

minutes

dans les

jambes,

c’est très

peu

A ce rythme,

Sans Mesloub, Lorient accroché

Le départ de Sylvain Rypoll n’a pas ramené le déclic attendu chez les Merlus face pourtant à une équipe de Montpelier décimée par l’absence de plu- sieurs titulaires dont son meneur de jeu algérien Ryad Boudebouz, victime d’une in- toxication alimentaire la veille du match. Les Bretons ont mené rapidement deux buts à zéro dans ce match, mais suite à une seconde période catastrophique des Lorientais, qui ont concédé le nul sur le score de deux buts partout. Relégué sur le banc, Walid Mesloub n’a pas joué.

la convocation de Yas- sine Benzia pour le pro- chain stage de l’Equipe nationale devient presque un choix difficile à assumer pour le nouvel entraineur de l’EN Georges Leekens. Une chose est sûre, avec ses 168 minutes seule- ment accumulées depuis l’entame de la sai- son, la CAN 2017 s’éloigne pour Benzia qui est déjà en rude concurrence avec des joueurs très compétitifs dans son poste, à l’image de Hanni, Ghezzal, Boudebouz et Belfodil pour ne citer que ceux-là. Seul un départ d’Antonetti

qu’on annonce sur la sellette pourrait montrer le bout du tunnel au joueur al- gérien de Lille.

Belkalem relégué sur le banc de touche

M.A.
M.A.

En déplacement à Troyes, Orléans qui compte plu- sieurs anciens internationaux algériens dans ses rangs est revenu avec le point du nul. Les camarades du capitaine Antar Yahia ont réussi à égaliser dans ce match. Karim Ziani qui a écopé d’un carton jaune a commencé la partie comme titulaire. Même cas de figure pour Yahia qui a joué l’intégralité du match. Par ailleurs, Essaid Belkalem qui avait enchaîné une série de matchs comme rentrant a été re- légué sur le banc de touche.

N° 3531 08 LIGUE Dimanche 1 30 octobre 9 e journée 2016 JSK 1 -
N° 3531
08
LIGUE
Dimanche
1
30 octobre
9 e journée
2016
JSK
1 - 1
MCO
Helaïmia évacué l’hôpital
Sur une balle aérienne disputée avec Ferhani,
l’arrière droit du MCO, Helaïmia, s’est fait
vraiment mal à la cheville. Et même s’il a été
pris en charge par le staff médical, ce dernier
a été pris en charge par le staff médical, ce dernier Stade : 1 er -Novembre
Stade : 1 er -Novembre 1954 (Tizi Ouzou) Affluence : match à huis clos Arbitres
Stade : 1 er -Novembre 1954 (Tizi Ouzou) Affluence : match à huis
clos
Arbitres : Achouri, Tamen, Benhamouda
Avertissements : Natèche (59’), Sebbah (60’), Heriat (75’)
(MCO) ;
Yettou (75’) (JSK)
Expulsion : Souibaa (80’) (MCO)
Buts : Ferhani (90’+1) (JSK) ; Souibaa (25’) (MCO)
------------------------------
JSK : Asselah, Redouani, Ferhani, Rial, Berchiche, Yettou, Raïah,
Djerrar (Benkablia, 60’), Renaï (Mebarki,56’), Boulaouidat (Be-
nabbou, 69’) Ziaya
Entraîneur : Kherroubi
-----------------------------
MCO : Natèche, Helaïmia (Aguid, 46’), Nessakh, Belabbès, Seb-
bah, Heriat, Ferrahi, Chérif, Souibaa, Bentiba (Bencheïkh, 87’)
Aouad (Delhoum, 67’)
Entraîneur : Belatoui

a été évacué en urgence au CHU de Tizi

Ouzou pour effectuer une radio et connaître

la nature de sa blessure.

effectuer une radio et connaître la nature de sa blessure. Hidoussi absent Alors qu’il devait assister

Hidoussi absent Alors qu’il devait assister au match d’hier, le nou- vel entraîneur de la JSK, Sofiane Hidoussi, s’est fi- nalement rendu en Tunisie pour régler quelques affaires personnelles, avant de revenir en Algérie, lundi, et diriger sa première séance, en prévision de la rencontre face au CSC.

séance, en prévision de la rencontre face au CSC. Un Natèche des grands jours Le Mouloudia
séance, en prévision de la rencontre face au CSC. Un Natèche des grands jours Le Mouloudia

Un Natèche des grands jours

Le Mouloudia d’Oran doit une fière chandelle à son portier, Ab- derraouf Natèche, qui a été l’au- teur d’une excellente prestation. Il a réussi des arrêts décisifs qui ont permis au Mouloudia de garder son avantage jusqu’aux ultimes minutes du match.de la rencontre face au CSC. Un Natèche des grands jours La JSK des nuls !

de garder son avantage jusqu’aux ultimes minutes du match. La JSK des nuls ! A yant
de garder son avantage jusqu’aux ultimes minutes du match. La JSK des nuls ! A yant

La JSK des nuls !

A yant fait leur appari- tion sur le terrain avec la ferme intention de s’offrir leur premier succès de la saison à

domicile, les Kabyles, privés de leurs supporters, à cause de la sanction du huis clos, ont eu un peu de mal à entrer dans le vif du sujet face à une formation du Mouloudia nettement plus à l’aise. Il a fallu attendre la 5’ pour voir le nouveau titulaire Djer- rar adresser un tir des 20 mètres mais son ballon n’a pas trouvé la tra- jectoire souhaitée. A la 12’, Nessakh

a failli tromper son propre portier en lui renvoyant de la tête une balle trop dosée mais Natèche veillait au grain. C’est peu avant le premier quart d’heure que la JSK s’est procu- rée l’occasion la plus franche de sco- rer. Suite à un centre de Rial, Yettou, pourtant bien placé, n’a pas réussi à

prendre à défaut Natèche qui a capté facilement le cuir. Souibaa surprend les Kabyles Les Hamraoua ont laissé passé l’orage pour répliquer d’une manière sèche et efficace puisque Nessakh, d’un centre bien travaillé, dépose le cuir sur la tête de Souibaa qui ne s’est fait pas prier pour ouvrir le score et mettre les Canaris en diffi- culté (25’). La réplique de la JSK ne s’est fait pas attendre puisque à la 37’, Rial adresse un bolide sur coup franc direct des 25 mètres mais Na- tèche, bien en place, renvoie le cuir des deux poings. Une minute plus tard, les Hamraoua, plus à l’aise, donnant l’impression de bien maîtri- ser leur sujet, ont failli porter l’esto- cade par le biais de Bentiba qui a dribblé Redouani, avant d’adres-

ser un tir qui est passé à quelques millimètres des bois d’Asselah qui avait accompagné cette frappe des yeux. C’est sur une avance des Ora- nais que l’arbitre de la rencontre Achouri a renvoyé tout le monde au vestiaire. 60’, Rial rate un penalty Revenus sur le revêtement synthé- tique avec la ferme intention de ni- veler le score, les Vert et Jaune ont mis à contribution le portier Na- tèche, deux minutes après la reprise, sur un centre de Ferhani mais la tête de Ziaya a été stoppée par le portier oranais en deux temps. On jouait l’heure de jeu, Boulaouidat, accro- ché en pleine surface de réparation par Sebbah, contraint l’arbitre Achouri à siffler penalty à l’heure du jeu. Le spécialiste maison Ali Rial défie Natèche mais son tir est envoyé dans les décors, au grand dam des

Renaï revient dans le onze Pétri de qualités, le jeune Renaï ne cesse de parler
Renaï
revient dans
le onze
Pétri de qualités, le jeune Renaï
ne cesse de parler de lui chaque jour.
Titularisé face à la JSS, le jeune Kabyle,
qui n’a joué que quelques minutes face
à l’USMA, a été titularisé hier
devant le MCO. Il avait un
rôle spécifique à accom-
plir. Le moins que l’on
puisse dire est qu’il
a été à la hau-
teur.
Le huis clos
respecté
Suite aux incidents ayant
émaillé le derby face au MOB, la
JSK a écopé d’un match de suspen-
sion à huis clos et d’une amende de
200 000 dinars. C’est la première fois
cette saison que les Canaris jouent
sans la présence de leurs suppor-
ters. Mais comme tout était
bien organisé, le huis clos a
été respecté.

Revoilà la paire Ziaya-Boulaouïdet ! Très critiquée depuis le début de la saison, la paire Ziaya-Boulaouïdet ne donne toujours pas satisfaction. D’ailleurs, le premier n’a joué que quelques minutes face à l’USMA, tandis que le second n’a même pas été convoqué. Mais comme l’équipe est dos au mur et une victoire face au MCO était plus qu’obligatoire, le coach Kherroubi a renou- velé sa confiance aux deux avant-centres les- quels avaient pour mission de mettre des buts et répondre à leurs détracteurs.

Mebarki, Benkablia et Herbache sur le banc Par rapport au précédent match, Mounaïm Kherroubi a apporté plu- sieurs changements dans le onze. Alors que Medjkane n’a même pas été sollicité, Mebarki, Benkablia et Herbache ont été laissés sur le banc. Même Aïboud n’a pas joué, lui qui souffre d’une blessure. Donc, il a donné la chance à d’autres éléments pour prouver leurs valeurs, à l’image de Djerrar.

La JSK fébrile chez elle

valeurs, à l’image de Djerrar. La JSK fébrile chez elle En concédant un autre nul à

En concédant un autre nul à do- micile, la JS Kabylie a prouvé si besoin était qu’elle est devenue une équipe très fébrile à domicile. Cette fois, les joueurs kabyles n’ont pas d’excuse puisqu’ils ont joué devant des tribunes vides. Le prétexte de la pression ne devra pas marcher cette fois.

Le

C

hiffre

de la pression ne devra pas marcher cette fois. Le C hiffre 05 C’est le cinquième

05

C’est le cinquième match d’affi- lée que la JS Kabylie ne gagne pas à Tizi Ouzou. Après le MC Alger, l’USM Harrach, le CA Batna et le Mouloudia de Bé- jaïa, voilà que l’équipe concède un autre nul qui confirme le marasme dans lequel se trou- vent les coéquipiers de Ziaya.

Kabyles et du président Moh Chérif Hannachi. Et comme si cela ne suffi- sait pas, Boulaouidat, qui s’est re- trouvé cinq minutes plus tard seul face à Natèche a, malheureusement tiré très loin du cadre des bois dé- fendus par Natèche. 90’+1, Ferhani évite le pire Profitant de l’expulsion de Souibaa, les Kabyles, qui ont joué pendant dix minutes en supériorité numérique, ont réussi à égaliser dans le temps additionnels. Suite à un coup franc bien botté par Raïah, Ferhani, en embuscade, parvient du plat du pied à tromper le gardien de but Natèche, évitant ainsi une défaite qui aurait pu avoir l’allure d’une catastrophe. La JSK aurait même pu renverser la vapeur si Rial n’a pas buté sur Na- tèche à la 90’+3. Lyès Aouiche

Ferrahi, Nessakh, Delhoum et Belabbes retrouvent Tizi Ouzou Quatre joueurs du MCO ont déjà vécu une expérience à la JSK. Il s’agit de Delhoum, Nessakh, Ferrahi et Belabbes. Alors que le premier a été laissé sur le banc, les trois autres ont tous débuté la partie.

Réservistes : JSK 2 - MCO 1 En ouverture, l’équipe réserve de la JSK, qui
Réservistes :
JSK 2 - MCO 1
En ouverture, l’équipe réserve
de la JSK, qui réalise un parcours
convaincant jusqu’à présent, a assuré
le plus important hier, en battant une
bonne équipe du MCO sur le score de
deux buts à un. Les deux réalisations
ont été l’œuvre de Mesbahi qui ne
cesse de progresser d’une rencon-
tre à une autre. Il ne tardera pas
à être promu en équipe se-
niors.

Baba absent à Tizi

Le président du Mou- loudia, Ahmed Bel- hadj dit Baba, n’était pas pré- sent, hier, au stade du 1er- Novembre de Tizi Ouzou. Toute- fois, plusieurs dirigeants du

MCO ont effectué le déplacement à Tizi.

N° 3531 LIGUE 1 Dimanche 09 30 octobre 9 e Journée 2016 JSK 1 -
N° 3531
LIGUE
1
Dimanche
09
30 octobre
9 e Journée
2016
JSK
1 - 1
MCO
Kherroubi : «C’est à nous maintenant

de trouver des solutions»

C’ est le cinquième nul d’affilée que la JSK

enregistre à domicile depuis le début de

saison. Après le MCA, l’USMH, le CAB et

le MOB, les Canaris ont été accrochés, hier soir, par une très bonne formation du MCO, qui aurait pu même repartir avec les trois points. A la fin de la rencontre, l’entraîneur intérimaire, Mounaïm Kher- roubi, s’est adressé à la presse afin d’expliquer les raisons de ce match nul. Selon lui, les joueurs ont bien réagi en seconde période, mais encore une fois, la chance leur a tourné le dos : «Je crois qu’après une première mi-temps moyenne, nous avons su nous racheter en seconde période et on pou- vait même gagner. Certes, on est très déçus, mais le nul est mieux que la défaite. Désormais, c’est à nous de trouver des solutions, notamment sur le plan tech- nique».

« On est déçus, on voulait gagner »

D’après Kherroubi, les joueurs étaient tous détermi- nés à réaliser leur première victoire à domicile : «Je peux vous assurer que tous les joueurs voulaient vraiment s’offrir une première victoire à domicile cette saison. C’est vraiment dommage ! on pouvait éviter ce résultat. Mais comme je viens de le dire, je retiens la réaction des joueurs en deuxième mi- temps. Cela prouve qu’ils sont forts mentalement».

« Boulaouidet et Redouani ont raté deux buts tout faits »

Kherroubi n’a pas aussi manqué l’occasion de parler des ratages de Boulaouidet et Redouani : «N’oubliez pas aussi que nous avons raté plusieurs occasions nettes, notamment celles de Boulaouidet et Re- douani. C’est pour cela que je vous ai dit qu’on pou- vait gagner».

« Je suis persuadé qu’on peut gagner le prochain match »

Malgré le fait que la JSK ne gagne plus, Kherroubi reste confiant quant au prochain match face au CSC : «Certes, c’est notre cinquième semi-échec à do-

Goussem arrose les filets L. A. Avec un penalty et un but tout fait raté,
Goussem arrose
les filets
L. A.
Avec un penalty et un but tout fait raté,
le kiné de la JSK, Goussem, s’est dépêché
d'arroser les filets dans l’espoir de voir la JSK
revenir dans la partie et pourquoi pas gagner.
Mais à la dernière minute, l’international
Houari Ferhani, sorti de nulle part, éga-
lise. C’est son deuxième but depuis
son arrivée à la JSK.

Le président a suivi la première mi-temps de l’équipe réserve

Comme c’est le cas à chaque rencontre, le président Hannachi assiste aux matchs de l’équipe réserve. Hier, il a suivi toute la pre- mière mi-temps. Le moins qu’on puisse dire est qu’il a été très satisfait du rende- ment de certains joueurs qui, selon lui, mérite d’être promus en équipe première le plus vite possible.

Il a motivé l’équipe senior avant le coup d’envoi

Quelques minutes avant le coup d’envoi, le président s’est réuni avec les joueurs dans le vestiaire. Il les a motivés tout en les respon- sabilisant. Selon lui, la vic- toire face au MCO était plus que jamais nécessaire pour que l’équipe retrouve sa vitesse de croisière et grimpe au classement.

micile cette saison, mais je suis persuadé qu’on pourra gagner à l’extérieur lors de la pro- chaine journée. C’est dans le mental que ça se passe, donc nous allons y tra- vailler pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions et les pousser à réagir dans les plus brefs délais».

« L’entrée de Bena-

bou et Benkablia a donné un plus »

Apparemment, l’en- traîneur Kherroubi était très satisfait des joueurs alignés en seconde période :

«Je suis vraiment sa- tisfait de la réaction de certains joueurs, notamment ceux qui ont été alignés en se- conde période, à l’image de Benabou, Benkablia et Mebarki. Ils ont donné un plus à l’attaque».

Nous allons présen-

«

ter un rapport détaillé à Hidoussi »

Avant de conclure, l’adjoint de Hidoussi conclura : «Hidoussi m’a parlé avant le coup d’envoi et m’a souhaité bonne chance. Tous deux, nous allons travailler dans une étroite col- laboration et essayer de remettre la JSK sur les rails. Je vais d’ailleurs lui présenter un rapport dé- taillé sur ce match afin qu’il soit mis au courant de tout».

Hannachi aux dirigeants : « Je ne sais pas ce qui arrive à mon équipe
Hannachi aux dirigeants :
« Je ne sais pas ce qui
arrive à mon équipe »
Très déçu par le résultat
de son équipe, le prési-
dent Hannachi a avoué
aux dirigeants présents
qu’il ne comprenait pas
ce qui arrivait à son
équipe : «Je ne sais pas ce
qui nous arrive, on ne
peut désormais plus ga-
gner. C’est vraiment frus-
trant !»
Il quitte la tribune
après le premier but
des Oranais
La malchance poursuit
toujours la JSK ! Même si
les joueurs étaient plus
que jamais déterminés à
réaliser un bon résultat,
cela n’a pas été suffisant
pour faire la différence.
Après le raté de Yattou à
la 14’, ce sont les Oranais
qui parviennent à ouvrir
le score dix minutes plus
tard. Une réalisation qui
a provoqué la colère de Hannachi, qui a même quitté la tribune officielle dans tous
a provoqué la
colère de
Hannachi,
qui a même
quitté la
tribune
officielle
dans
tous ses états. Il
a, en effet, touché
deux mots aux
joueurs pendant la
pause, sachant bien
qu’un autre échec à
domicile provoque-
rait la crise.
Il était furieux
Après avoir quitté la
tribune officielle, Mo-
hand Cherif Hannachi a
suivi la seconde mi-
temps depuis le tunnel. Il
était tellement furieux
qu’il paraissait très triste,
notamment après le pe-
nalty raté par Rial et le
but tout fait, par Bou-
laouidet. Désormais, la
guigne poursuit toujours
les joueurs kabyles, qui
ne gagnent plus chez eux.
précipi-

Djerrar : « Le premier but du MCO nous a perturbés »

A la fin de la rencon- tre, la majorité des joueurs de la JSK a refusé de s’exprimer devant les médias. Adel Djerrar était le seul à accepter de répondre à nos questions concernant cette énième

contre-per-

que personne ne pourra expliquer».

« On ne sait pas ce qui nous arrive »

Poursuivant son intervention, Djerrar était incapable d’expliquer la situation que traverse la JSK. L’équipe n’arrive malheureusement plus à gagner à domicile. Même à huis clos et loin de la pression peut-être des supporters, les joueurs ne pouvaient mieux faire que de concéder le nul : «On ne sait plus ce qui nous arrive. Personnelle- ment, je ne peux pas expliquer cette situation qui devient de plus en plus compliquée. Ce n’est pas normal, marquer des buts est devenue une corvée pour nous. Aujourd’hui, on est mal, j’espère qu’on retrouvera notre vitesse de croisière le plus vite possible». L. A.

formance à domicile. L’ancien joueur du RCR estime que le premier but encaissé a perturbé tout le groupe : «C’est vraiment désolant, c’est notre énième échec à domicile. Malgré un début de match rassurant, on a quand même encaissé un but. Une réalisation qui nous a perturbés du moment qu’on ne s’atten- dait pas à subir une telle

C’était sa pre- mière titularisation Marginalisé par l’ancien coach Kamel Mouassa, le milieu de terrain,
C’était sa pre-
mière titularisation
Marginalisé par l’ancien coach Kamel
Mouassa, le milieu de terrain, Adel Djerrar, et
même s’il se donnait à fond aux entraînements,
n’a, aucune fois, été titularisé. D’ailleurs, il était très
déçu de la défaite face à l’USMA, lui qui espérait
jouer au moins quelques minutes. Et comme
Kherroubi a apporté plusieurs changements
face au MCO, il a fait confiance à l’ancien
joueur du RCR, qui attendait cette
chance depuis plusieurs mois déjà.

pression. On a voulu revenir, mais on a confondu vitesse et

Condoléances

Les familles Halliche et Aït Saâda présentent

leurs sincères condoléances à Osmani Brahim

suite au décès de son père Osmani Athmane

de Hai El Badr et de Boghni survenu à l’âge de 97 ans. Que le Tout-Puissant accorde au dé- funt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vastes Paradis. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »

tation. En plus de tout cela, le penalty raté. C’est vraiment une situation

Achouri

des

refait

siennes

N° 3531 10 LIGUE Dimanche 1 30 Octobre 9 e Journée 2016 JSK 1 -
N° 3531
10
LIGUE
Dimanche
1
30 Octobre
9 e Journée
2016
JSK
1 - 1
MCO

En plus de Helaïmia out pour 4 semaines

Bentiba, Aguid et Souibaâ suspendus contre Sétif

L'arbitre de la rencontre Achouri n'est pas allé de main morte avec les joueurs du Mouloudia car en plus de l'expulsion de Souibaâ qui sera bien évidemment suspendu contre l'ESS, il faut ajouter les noms de Aguid et Bentiba qui ont écopé d'un carton pour contesta- tion de décision. A ce beau monde, il faut signaler la blessure de He- laïmia qui sera out pendant presque un mois pour entorse ca- rabinée de la cheville. Ainsi quatre joueurs seront out pour ce match contre l'ESS.

Accrochage verbal Yattou – Heriat

Quelques minutes avant la fin de la partie, le milieu de terrain de la JSK, Yattou, s’est accroché verbale- ment avec Heriat. Il a fallu l’inter- vention de l’arbitre qui les a avertis tous les deux. Heureusement que le calme est revenu juste après.

Delhoum relégué sur le banc de touche

Pour la première fois de la saison, le transfuge de l’Entente de Sétif, Mourad Delhoum, est resté sur le banc de touche, lui qui a été un ti- tulaire indiscutable au sein de l’axe central du Mouloudia. Il faut dire que le joueur, qui a raté trois séances d’entraînement au cours de la semaine, a perdu son poste de titulaire au profit de Sebbah Abidine qui a récupéré sa place, après une absence pendant quatre matches, avant de revenir contre le NA Hussein Dey en tant que rem- plaçant.

Les Hamraoua

crient au scandale

A lors que la première

période s’est déroulée

le plus normalement

du monde pour eux,

les Hamraoua ont

souffert le martyre durant la se- conde période de cette confronta- tion. Ce n’est pas la JSK qui a mis en difficultés les Hamraoua, qui ont de l’avis de tous les présents au stade du 1er-Novembre de Tizi- Ouzou, mené à leur guise la par- tie, mais c’est l’arbitre tant redouté par les Oranais, Achouri, qui est revenu des vestiaires déterminé, selon les dirigeants du MCO, à casser les Hamraoua. Selon eux, l’homme en noir, qui n’en est pas à sa première sortie calamiteuse en- vers le Mouloudia, a commencé son festival en offrant carrément un penalty à la JS Kabylie, mal- heureusement pour lui, raté par Rial avant d’expulser, selon tou- jours un membre de la délégation oranaise, injustement Souibaâ. Achouri ne s’est pas arrêté là puisqu’il a accordé généreusement des balles arrêtées à la limite de la surface de réparation pour la JS

Kabylie, jusqu’à cette fatidique 91e minute qui a permis à la JS Kaby- lie de niveler le score. Les Oranais ont par la suite réclamé un pe- nalty peu après l’égalisation de la JSK, réclamant une main flagrante d’un défenseur des Jaune et Vert en pleine surface de vérité. En

des Jaune et Vert en pleine surface de vérité. En tous les cas, les Oranais avaient

tous les cas, les Oranais avaient raison d’appréhender l’arbitrage avant le match.

Belatoui : «C’est scandaleux !»

«Aujourd’hui, je suis extrêmement déçu de l’arbitrage car on a vrai- ment été volés. On méritait large- ment la victoire dans un match que nous avons dominé de bout en bout. Les trois points nous re- venaient de droit aujourd’hui. Je

ne veux pas parler de l’arbitre car je laisserai le soin aux autres de le faire mais ce qui s’est passé est vraiment scandaleux.»

«Achouri nous a volés»

«A mon avis, Achouri nous a tout simplement volés par des déci- sions prises à notre détriment, qui n’avaient même pas lieu d’être. Il a sifflé un penalty imaginaire au profit de l’adversaire, avant d’ex-

pulser gratuitement notre avant- centre sans parler des balles arrê- tées accordées à la JSK. Il a changé sa manière de diriger après la mi- temps. Je pense qu’il a cédé à la pression. Il ne faut pas se taire car je sais que la JSK a été lésée, mais ce n’est pas au détriment du MCO qu’elle récupère ses droits.»

L. A.

car je sais que la JSK a été lésée, mais ce n’est pas au détriment du
N° 3531 10 Dimanche CSC LIGUE 1 30 octobre 2016 Bensari nous a envoyé «Boulhabib
N° 3531
10
Dimanche
CSC
LIGUE
1
30 octobre
2016
Bensari
nous a envoyé «Boulhabib
un texto
Après s’être joué de Lemerre et de Put
pour engager
Paul Put»
«Boulhabib
nous
a envoyé
un texto
par
mail
pour
l’engagement
de
Paul
à Put
et
ce, e-
sans
nous
aviser,
contrairement
nous
qui
avons
essayé
de
l’appeler
concernant
Vica-
Pour vous
rio, mais il ne m’a pas répondu.
dire, nous on a essayé
de faire les choses
dans les règles, contrairement
à lui. On était
d’ailleurs surpris de
voir Paul Put
débar-
quer en Algérie.»
Hamiti
«Les
supporters ont le droit
de nous critiquer,
mais
on connaît bien le football»
«Les supporters ont
le droit de nous criti-
quer,
mais ceux qui disent
que je ne connais
trompent, car j’ai déjà
rien au football se
Le directoire salit
l’image du CSC
algé-
travaillé au niveau de la Fédération
rienne de football. En
plus, seule
l’ENTP a
question de
le dernier mot pour trancher la
l’entraîneur.»
Daba
«Ce
pas
moi ni qui
ai engagé
n’est Gomes,
Vicario
d’ailleurs»
C’ est du jamais vu
dans l’histoire
du club, et les
mascarades
direction qui est devenue la
risée de tout le monde, c’est
vraiment du n’importe quoi et
chacun n’en fait qu’à sa tête.
technique du club.
que c’est moi
qui
L’image du CSC en jeu
«Tout le monde affirme
ai
engagé Gomes.
Je
pense qu’il
y a un PV
signé par l’ENTP
qui a validé son recrute-
la venue de
La presse belge en parle
ment. Et je ne suis pas derrière
finale revient
à
Vicario, car la décision
l’ENTP.»

avait tout conclu avec lui. Soussou n’a pas trouvé quoi lui dire, que de lui répondre que «ce sont les responsables de l’ENTP qui ont le dernier mot pour la décision finale». C’est du n’importe quoi, sinon com- ment expliquer qu’on conclut avec un entraîneur pour le faire venir pour finaliser, après on lui sort cette histoire de «dernière décision», comme c’était le cas avec Roger Le- merre.

Put à Soussou : «Ce n’est pas comme ça qu’on agit avec les entraîneurs»

Paul Put s’est expliqué avec Mohamed Boulahbib et a tenu à s’en excuser en lui déclarant ce qui suit : «Ce n’est pas comme ça qu’on agit avec les entraîneurs.» Soussou est resté bouche bée en ne trouvant quoi lui répondre, tellement choqué par la décision des trois autres membres du direc- toire qui ont refusé l’engage- ment de Paul Put à la barre

Tout ce qui se passe au CSC n’est pas fait pour arranger les affaires du club. Bien au contraire, les membres du di- rectoire sont en train de salir son image et de mettre le club en péril. C’est du jamais vu et ça prouve que les membres du directoire sont en conflit per- manent et chacun tire de son côté. On ne sait pour quelle raison et pour quel intérêt. Wait and see…

Les entraîneurs étran- gers vont-ils fuir le CSC ?

continuent de s’enchaîner les unes après les autres. Après l’affaire Roger Lemerre, c’est au tour de Paul Put d’être hu- milié par les membres du di- rectoire qui ont refusé cet entraîneur que Soussou a ra- mené en Algérie pour coacher les Clubistes, comme ce fut le cas avec Lemerre que Bensari a ramené. C’est la guerre des clans au CSC apparemment et chacun veut imposer «son» entraîneur. Sinon comment expliquer ces mascarades en cascade. Les membres du di- rectoire sont en train de salir l’image du club sur le double plan national et international. Du coup, même les entraî- neurs étrangers hésiteront à l’avenir, avant de s’engager avec un club comme le CSC qui a pourtant une longue his- toire. Mais avec cette nouvelle

L’affaire Paul Put a tenu en haleine même la presse belge qui n’a pas omis de tirer à boulets rouges sur le direc- toire du CSC qui, à ses yeux, a failli sur le plan professionnel. Comme c’était le cas avec la presse française, après l’affaire Roger Lemerre, c’est au tour des Belges de descendre en flammes les dirigeants du CSC, lesquels ont humilié un entraîneur de la grandeur de Paul Put.

Paul Put choqué par l’attitude des Constantinois

Paul Put n’a pas cru ses yeux et était choqué de ce qui lui est arrivé. Il s’est expliqué avec Soussou et lui a demandé les raisons ayant poussé la direc- tion à le refuser, alors qu’il

Benayada «On

ne méritait pas de perdre»

alors qu’il Benayada «On ne méritait pas de perdre» Benayada est très déçu de la défaite

Benayada est très déçu de la défaite concédée par son équipe face à l’O Médéa, estimant :

L’on se demande, désormais, si les entraîneurs étrangers vont fuir le CSC à l’avenir. Il n’est un secret pour personne que ce qui est en train de se passer dans la maison CSC n’est pas encourageant et les dirigeants ont terni l’image du club du CSC.

Samir K.

«On ne méritait pas de perdre face à l’OM, on aurait pu gagner, si on a su comment gérer notre avance. Mais on a encaissé ce but avant la pause. Par la suite, l’OM égalise juste à la reprise de jeu. Un nul au- rait été équitable», et de conclure : «La situation de l’équipe va s’améliorer au fil des matchs et on aura un meilleur rendement avec le nouvel entraîneur, j’en suis certain.»

Bensari, Daba et Hamiti ont envoyé une copie du contrat de Miguel à Hassi-Messaoud

Les trois membres du directoire Bensari, Hamiti et Daba, qui ont refusé Paul Put, ont envoyé une correspondance à la direction de l’ENTP à Hassi- Messaoud, plus précisément une copie du contrat de l’entraîneur espagnol Miguel Angel Vicario qui est attendu aujourd’hui, au plus tard demain, à Constantine. Ils attendent donc une réponse de l’ENTP, avant de faire venir cet entraîneur pour si- gner son contrat.

S. K.

Les supporters : «Il faut mettre fin au directoire, et les salaires des joueurs doivent
Les supporters : «Il faut mettre fin au directoire,
et les salaires des joueurs doivent être revus à la baisse»
Les Sanafir sont très en colère contre les
joueurs et les dirigeants du club, après le re-
vers concédé à Médéa face à l’OM, et cette
histoire de refus d’un autre entraîneur de la
trempe de Paul Put, après Roger Lemerre.
la hauteur et ne méritent pas les salaires fa-
ramineux qu’ils perçoivent. Leurs payes doi-
vent être revues à la baisse, car ils n’ont pas
le niveau escompté pour toucher de telles
sommes chaque fin de mois.»
«C’est à n’y rien comprendre. Ils ont refusé
Roger Lemerre puis Paul Put. Les membres
du directoire n’ont pas leur place au CSC et
doivent être écartés pour l’intérêt du club.
Ils sont en train de salir l’image du CSC au
niveau national et international», et de
conclure : «Même les joueurs n’ont pas été à
Samir K.
Daba derrière l’échec
de l’engagement
de Lemerre et Put ?
Quand Meghni n’est pas là,
le CSC ne gagne plus !
l l Tous ceux qui aiment le club s’interrogent
si Daba occupe le poste de directeur finan-
cier ou de manager. Mais d’après ce que ces der-
niers ont constaté, c’est que ce dernier est l’homme
à tout faire. Après avoir fait opposition à la venue
de Roger Lemerre, c’est au tour de Paul Put d’être
refusé. D’après la même source, Daba est derrière
la venue de Gomes et celle de Vicario qui est at-
tendu aujourd’hui, au plus tard demain.
Tous ceux qui ont suivi les deux derniers
matchs de l’équipe face au RCR et à l’OM sont
unanimes à dire que l’absence de Mourad
Meghni a beaucoup influé sur le rendement gé-
néral du groupe. Et le résultat est là, avec un seul
point récolté sur les six possibles. Meghni a beau-
coup manqué à l’équipe et son absence a été res-
sentie.
L’entraîneur espagnol Miguel
a eu son visa
Les Sanafir attendent son retour
face à la JSK
l l Le nouveau coach du CSC l’Espagnol Mi-
guel Angel Vicario a eu son visa d’entrée en
Algérie, hier. Miguel Angel Vicario est attendu au-
jourd’hui, au plus tard demain en Algérie, pour fi-
naliser et entamer son travail, en remplacement de
Didier Gomes remercié par la direction du club.
Ce qui confirme le refus de la direction d’engager
le Belge Paul Put.
Le retour de Meghni face à la JSK ne fera que
du bien à l’équipe. Les joueurs, qui ont remplacé
Meghni face au RCR (Tayeb) et l’OM (Baitèche),
n’ont pas vraiment fait le poids, même si de l’avis
des observateurs, Baitèche s’est distingué contre
Médéa, mais le poids de Meghni est tout autre. Il
a prouvé qu’il est le métronome du CSC et que sa
présence dans le onze apporte de l’équilibre au
milieu et à toute l’équipe.
H. S.

Cédric «Le tournant du match, c’est lorsque Ousserir n’a pas été expulsé»

Pour Si Mohamed Cédric, du moment que Nassim Ousserir n’a pas été expulsé par l’arbitre de la rencontre, ça a été le tournant du match. «Je crois que le tournant du match c’était le penalty sifflé pour Belameiri qui a été fauché par le gar- dien Ousserir qui méritait le rouge. A deux à zéro, on se serait imposé, en vain», et de conclure :

«Mais bon, je crois qu’on a reculé en deuxième mi- temps, c’est ce qui nous a coûté la défaite. C’est vrai- ment dommage, car on pouvait au moins prétendre au partage des points.»

H. S.

N° 3531 LIGUE 1 Dimanche 11 30 octobre 9 e Journée 2016 NAHD 0 -
N° 3531
LIGUE
1
Dimanche
11
30 octobre
9 e Journée
2016
NAHD
0 - 2
ESS
Revoilà
Une minute
Harrouche
de silence
l l La venue d’Alain Michel a,
apparemment, changé la situa-
l
l Une minute de silence a été
observée hier avant l’entame de
la rencontre à la mémoire de l’épouse
L’Entente séduit
Stade : 20-Août (Alger)
Affluence : Nombreuse
Arbitres : Bouzerar, Idir et Rahmoune
Avertissement : Benhocine (89’) (NAHD)
Buts : Amokrane (43’), Nadji (81’) (ESS)
------------------------------
NAHD : Doukha, Bendebka, Benamara, Khiat, Zeddam, Ghazi
(Khassef 53’), Ouali (Benhocine 74’), Ardji, Abid (Mokhtar 53’),
Harrouche, Gasmi.
Ent : Michel
------------------------------
tion de Harrouche qui a retrouvé
hier l’équipe type du NAHD après
avoir longtemps chauffé le banc.
Cela fait cinq matchs qu’il n’a pas fi-
guré dans le onze de départ. La ré-
ception de l’ESS a été donc
l’occasion pour lui de retrouver une
place de titulaire qu’il devait défen-
dre bien entendu afin de justifier le
choix de son coach.
du président du NAHD, Ould Zmirli,
décédée dimanche dernier. Les
joueurs des deux équipes ont porté
un brassard noir autour du bras en
signe de deuil. Que Dieu accorde à la
défunte Sa Sainte miséricorde et ll’ac-
cueille en Son vaste Paradis.
Michel
ESS : Barki, Ziti, Lamri, Keniche, Bedrane, Amada, Aït Ouamar,
Bakir (Daouadji 69’), Djahnit, Djabou (Rebiai 85’), Amokrane
(Nadji 80’).
Ent : Amrani
chaleureusement
accueilli
(Nadji 80’). Ent : Amrani chaleureusement accueilli Si le NAHD devait trouver une excuse à son

Si le NAHD devait trouver une excuse à son troisième échec consécutif, il peut dire qu’il a été battu par plus fort que lui. Hier, l’Entente de Sétif était tout simplement plus forte, mieux organisée, plus dangereuse et plus efficace. C’est sans doute le meilleur match de l’Entente cette saison en ce sens que l’équipe de Amrani a pu allier hier l'art et la manière et pou- vait l’emporter sur un score plus lourd.

manière et pou- vait l’emporter sur un score plus lourd. Les supporters nahdistes accusent leurs joueurs

Les supporters nahdistes accusent leurs joueurs

plus lourd. Les supporters nahdistes accusent leurs joueurs C’est sous les sultes que in- du NAHD

C’est sous les sultes que

in-

du

NAHD

l’issue de

face à l’Entente. Mais cette fois-

ci, la colère des supporters était

car certains fans

plus grande,

ont même douté du rendement de certains joueurs qui ont été accusés d’avoir levé le pied.

défaite concédée

à

sifflets

les

et les

joueurs

ont quitté le

la

terrain

Le

C

hiffre

les et les joueurs ont quitté le la terrain Le C hiffre 3 Le Nasr d’Hussein-Dey,

3

Le Nasr d’Hussein-Dey, qui venait de changer d’entraîneur, n’a pas réussi hier à provoquer le déclic tant attendu. Les Sang et Or ont sombré hier à domi- cile en concédant la troisième défaite de suite. Ça va être très dur de relever la tête.

Benamara à gauche et Ghazi dans l’entrejeu

l l Pour le match d’hier et cette première pour Alain

Michel, ce dernier a procédé à un réajustement tactique en replaçant quelques éléments, notamment Benamara et Ghazi. Le premier a été aligné à gauche et le second a retrouvé son poste de prédilection

au milieu de terrain.

a retrouvé son poste de prédilection au milieu de terrain. L’effet Michel n’a pas eu lieu

L’effet Michel n’a pas eu lieu

une passe lumineuse d’Amokrane vers Aït Ouamar dont la frappe a été déviée par Doukha. Ce dernier re- poussera une autre frappe d’Amada (38’) avant d’assister à la première réaction du Nasria sur un corner de Bendebka qui a failli faire mouche n’était l’intervention in extremis de la défense sétifienne qui a écarté le danger (39’). Trois minutes plus tard, Djabou se retrouve une nou- velle fois face à Doukha, mais tem- porise, voulant trop en faire, ce qui a permis au portier nahdiste d’in- tervenir (42’). Une minute après, Aït Ouamar adresse un centre millimé- tré en direction d’Amokrane qui a pu se défaire de ses anges gardiens et placer une tête imparable au fond des filets. Cette fois-ci, Doukha n’a pu que constater les dégâts.

Nadji assomme Hussein-Dey

A la reprise, c’est encore une fois l’Entente qui est allée provoquer son vis-à-vis avec une tentative de Djah- nit qui a raté lamentablement une occasion en or face à des bois déser-

L’ Entente de Sétif s’est ré- voltée hier au 20-Août en battant son hôte, le NAHD, par deux buts à

zéro et en alliant la manière. L’équipe de Amrani a joué l’un de ses meilleurs matchs depuis le début du championnat, si ce n’est le meilleur, enfonçant ainsi le Nasria dont le changement survenu à la barre tech- nique avec la venue d’Alain Michel n’a pu avoir l’effet escompté. Au mo- ment où l’ESS s’est pointé à l’issue de la rencontre à un point de l’USMA, le compteur des Sang et Or qui continuent leur dégringolade au classement, est resté bloqué à 11 points. Pour revenir au match, les deux équipes avaient débuté pru- demment la rencontre, mais dès la 20e minute, les Sétifiens passent à l’attaque avec une première tentative de Djabou repoussée par la défense et une tête d’Amokrane qui passera légèrement au-dessus. Les deux joueurs reviennent à la charge une deuxième fois à la 33’ avec une oc- casion en or ratée par Djabou et

tés par Doukha (47’). Tout de suite après, l’équipe d’Alain Michel s’offre la meilleure opportunité d’égaliser lorsque Abid a perdu son duel avec Barki alors qu’il était seul face au gardien sétifien. La balle revient dans les pieds de Ardji qui a pu trouver Gasmi, mais la reprise de la

tête de ce dernier passera à côté. Le match va s’emballer alors avec une multitude d’occasions ratées de part

et

d’autre, notamment celle des Sang

et

Or qui ont failli rétablir l’équilibre

à

la 79’ sur une bourde de Keniche

que Barki a réparé miraculeusement en intervenant à la dernière minute pour sauver les meubles. Ces ra- tages, le NAHD va les payer cash. Rachid Nadji, incorporé à la 80’, doublera la mise dans la minute qui

suit, à la 81’, sur la première balle qu’il venait de toucher. Lancé en profondeur par Aït Ouamar, il ne lui

a pas fallu plus d’une touche pour

faire le break et confirmer la victoire des Sétifiens, puisque les Nahdistes,

abattus, ne reviendront pas.

Y. M.

Michel «Il ne fallait pas jouer aujourd’hui, il fallait gagner»

«Il ne fallait pas jouer aujourd’hui, il fallait gagner» «Aujourd’hui, il ne fallait pas jouer, il

«Aujourd’hui, il ne fallait pas jouer, il fallait marquer. Je crois que notre erreur est d’avoir cherché à bien jouer et de ga- gner en même temps, et face à une équipe comme celle de l’Entente, ça ne pardonne pas. Il fallait aller chercher les trois points uniquement, car c’est d’une victoire que l’équipe avait besoin. Mais sur ce que j’ai vu, il n’y a pas le feu, les choses vont s’arranger, j’en suis sûr. Il faut se remettre tout de suite au travail et ça ira mieux.»

l l Le nouvel entraîneur du NAHD, Alain Michel, a été cha-

leureusement accueilli hier par les supporters du Nasr d’Hussein-Dey qui lui ont souhaité la bienvenue et qui l’ont longuement applaudi. Les fans nahdistes espèrent que la venue de l’ex-coach du CRB va provoquer le dé- clic tant attendu.

Cinq cents Sétifiens présents

l

l

Les supporters de l’Entente,

comme à leur habitude, ont ac-

compagné leur équipe au stade du 20-Août pour soutenir leurs favoris et ont occupé toute la tribune qui leur a été réservée. À cause du petit espace réservé aux visiteurs, ils n’étaient que 500 à avoir fait le déplacement.

Longue discussion entre Amrani et Michel

l

l Les entraîneurs des deux

équipes, Alain Michel et Abdelka-

der Amrani, se sont entretenus avant

le début du match pendant de

longues minutes. Ils discutaient sans doute de la situation de l’entraîneur algérien qui n’est plus sûr de rester plus d’une semaine sur le banc d’une équipe, et c’est la réalité.

Aït Abdelmalek sacrifié

l

l C’est le jeune Aït Abdelmalek

qui n’a pas été retenu hier dans

la liste des 18 d’Alain Michel, sachant

que ce dernier avait fait appel à 19 joueurs qui sont entrés avant-hier en mise au vert.

Amrani a opéré des changements

l l Abdelkader Amrani a procédé hier à des changements par rap-

port à l’équipe qui a débuté le match samedi dernier face au CAB. Le pre- mier a concerné la défense suite à la défection de dernière minute de Farès Hachi qui a déclaré forfait suite au

décès de son grand-père et c’est Sid- Ali Lamri qui l’a remplacé à gauche de

la défense. Ce dernier n’a plus été ali-

gné d’entrée depuis le match face à

l’USMBA. Le deuxième changement a

concerné le compartiment du milieu de terrain avec le retour dans l’équipe type d’Islam Bakir qui a été préféré à Zakaria Haddouche.

Amokrane préféré à Nadji et Boulemdaïs

l l Et comme prévu, Hamza Boulemdaïs n’a pas été recon-

duit en pointe de l’attaque. Le poste

était, en effet, en ballottage entre Nadji qui avait repris les entraîne- ments la semaine écoulée et Hakim Amokrane qui semblait en meilleure

forme. C’est finalement ce dernier qui

a été aligné, car Nadji ne se sentait

pas encore en possession de tous ses moyens. À l’occasion, Amokrane a signé sa première titularisation de la saison.

NAHD 0 – ESS 2

Neuf sur neuf pour l’Entente

L’équipe réserve de l’Entente de Sétif continue à balayer tout sur son terrain en réalisant hier son neuvième succès de la saison. C’était hier au tour du NAHD de passer à la trappe. Les Sétifiens l’ont emporté logique- ment sur le score de deux buts à zéro, accentuant ainsi leur avance en haut du tableau. La réserve de l’ESS a signé sa neuvième victoire en neuf matchs. Elle totalise 27 points.

Y. M.

victoire en neuf matchs. Elle totalise 27 points. Y. M. Djabou intéresserait El Merrikh du Soudan
Djabou intéresserait El Merrikh du Soudan Selon des médias soudanais, le club d’El Merrikh serait
Djabou
intéresserait
El Merrikh du Soudan
Selon des médias soudanais, le club
d’El Merrikh serait intéressé par les
services du meneur de jeu de l’Entente,
Abdelmoumen Djabou. Le sujet semble
avoir fait débat ces derniers jours à
Khartoum. Mais pour le moment, ni
le joueur ni la direction de l’ESS
n’ont été approchés d’une ma-
nière officielle à ce sujet.

Amrani «C’est un match référence pour nous»

«C’est un match réfé- rence pour nous, nous avons bien joué et avons géré convenablement le match, tout a été presque parfait. Nous avons en plus marqué au moment où il le fallait et je dois dire que je suis

au moment où il le fallait et je dois dire que je suis aujourd’hui entièrement satisfait

aujourd’hui entièrement satisfait du rendement gé- néral de l’équipe. C’est le match qu’on cherchait depuis le début du championnat, il fal- lait être patient, c’est tout. Le plus important aujourd’hui, c’est de ne pas s’arrêter là.»

N° 3531 12 Dimanche MCA LIGUE 1 30 octobre 2016 Mokdad : «Tout pour gagner
N° 3531
12
Dimanche
MCA
LIGUE
1
30 octobre
2016
Mokdad : «Tout pour
gagner et se réconcilier
avec les Chnaoua»
Abdelmalek Mokdad est revenu dans cet entretien sur ce match nul face à la JSS, nul aux allures de
défaite. Pour le Franco-Algérien, il est important de vite tourner la page pour se focaliser
pleinement sur la Supercoupe et ce match gala face à l’USMA dans un remake du championnat.
On imagine que vous devez être
encore très affecté par ce premier
match nul concédé à domicile
face à Saoura ?
C’est sûr que ce match nul nous
fait très mal car nous avons dominé
les débats et au final nous avons été
tenus en échec. Nous avons bien en-
tamé la partie, mais au final, on se
retrouve contraints au partage des
points.
La reprise au 5-Juillet s’est dérou-
lée dans une ambiance maus-
sade…
Maussade non, mais c’est toujours
difficile de se remettre au boulot
après une contre- performance.
Mais, il faut bien rebondir car il y a
d’autres matches qui se profilent à
l’horizon. Il faut rapidement se foca-
liser sur le rendez-vous suivant.
Beaucoup accusent l’arbitre Mial
d’être le principal coupable.
Qu’avez-vous à dire à ce sujet ?
Je ne veux pas m’attarder sur ce
sujet. Il y a la télévision et les an-
ciens arbitres internationaux pour
mettre en exergue les erreurs com-
mises. Il ne sert à rien de ressasser le
passé. Il faut se projeter vers l’avenir
et ce match contre l’USMA qui tient
tous nos fans et les amateurs de la
balle ronde en haleine.
Comment expliquez-vous toutes
les occasions de buts gâchées face
à Saoura ?
C’est vrai qu’on a laissé beaucoup
d’espace. Nous étions tellement foca-
lisés sur l’ouverture du score que
nous étions, par moments, moins
pointilleux dans notre replacement
et notre jeu de défense. Heureuse-
ment, Chaâl était là pour nous éviter
la défaite. On tâchera de corriger
tout cela aux entraînements avec le
coach.
Vous avez quitté Bologhine sous
la colère des fans…
Notre public nous a soutenu
jusqu’à la dernière minute de la par-
tie. Je comprends totalement sa frus-
tration. Mais Allah Ghaleb, c’est la
dure loi de ce sport. On tâchera de
se racheter en Supercoupe.
C’est dans la difficulté que vous
allez préparer la Supercoupe
contre l’USMA ?
C’est très difficile de se remettre
d’un tel échec. Mais il le faut bien.
On aurait pu au final perdre cette
rencontre. On va se remobili-
ser pour préparer cette Super-
coupe. On va tout mettre en
œuvre pour gagner et offrir ce
trophée à nos supporters qui
attendent de nous une réaction.
Cette fois-ci, le derby se
jouera en présence du public,
ce qui n’a pas été le cas en
championnat…
Ce sera Inch'Allah la fête du
football. Bien évidemment c’est
différent. Je sais que nos suppor-
ters seront au rendez-vous par
amour pour ce club. Et puis, il ne
faut pas non plus oublier qu’il y a un
trophée en jeu. A nous de tout faire
pour offrir cette coupe à nos suppor-
ters.
Vous partirez avec un léger avan-
tage du fait que vous avez battu
l’USMA en championnat…
Ça n’a rien à voir. Ce sera un tout
autre match. Il va falloir qu’on se
montre costauds pour s’imposer car
l’équipe de l’USMA aura aussi cette
volonté de brandir le trophée.
Entretien réalisé par
Tarek-Che
L’équipe Hachoud s’impose par
7 à 5 face au groupe Bouguèche
Aït Mouhoub :
Le match face au DRBT
reporté au samedi 5
novembre
« Le Mouloudia est
un club de Martyrs
qui doit gagner, le
1er-Novembre »
Initialement, le match comptant
pour la 10e journée entre le DRBT et
le MCA était prévu pour le vendredi
4 novembre. Mais ayant ce match de
Supercoupe contre l’USMA qui vient
s’intercaler, la LFP a décidé de modi-
fier son programme en reportant de
vingt-quatre heures la rencontre.
C’est donc le samedi 5 novembre à
15h 30 que le Mouloudia croisera le
fer avec Tadjenanet au stade La-
houa-Smain qui affichera complet.
Une bonne nouvelle pour Menad et
ses troupes qui auront un jour
de récupération supplé-
mentaire, ce qui est non
L’entraîneur adjoint, Aït Mou-
houb, a accepté de nous parler mal-
gré la frustration née de ce match
nul concédé face à la JSS à Bolo-
ghine. Le champion d’Afrique avec le
Doyen en 1976 nous dira à propos
de cette rencontre de Supercoupe.
«Le mardi 1er novembre est un jour
chargé en histoire. Et pour la fête du
déclenchement de la Révolution, le
Mouloudia, un club de Chouhada, se
doit de gagner la Supercoupe un jour
de 1er-Novembre. Et on va tout faire
pour y parvenir.»

L ors de la reprise des entraî-

nements effectuée hier

matin à «Hadjout», Dja-

mel Menad a programmé

un match d’application entre ses capés, question de corriger les ca- rences constatées face à Saoura. Et bien évidemment, le technicien mouloudéen a voulu brouiller ses cartes en mélangeant ses joueurs

entre les titulaires et les rempla- çants. Au terme d’une rencontre

très engagée sur une moitié de ter-

rain, l’équipe en chasuble orange s’est imposée au final sur le score de 7 à 5 face aux bleus. Les buteurs des vainqueurs ont pour nom Bouhenna, Hachoud, Kacem, Se- guer et Djamaouni, auteur d’un triplé. Du côté des vaincus, l’équipe au maillot bleu a fait de la résistance grâce à Karaoui, Bou- guèche auteur d’un doublé, et aussi Nekkache. Au début, les orange ont débuté la partie à onze contre

dix avant que Derrardja ne change

de camp suite à la sortie prématu-

« Nous avons besoin du soutien des Chnaoua pour ramener un nouveau trophée au

club » Aït Mouhoub n’a pas manqué de rendre un hommage au public de Bolo- ghine qui a été dans son ensemble formidable. «Nos

supporters doivent sou- tenir leur équipe comme cela a été le cas jeudi dernier contre Saoura. Le public a été formidable. On

a besoin de leur soutien pour ten- ter d’ajouter un nouveau trophée au club. Et pour y parvenir, nous al- lons préparer

comme il se doit ces retrouvailles avec nos voisins de l’USMA», ajoutera l’ancien portier in- ternational. T.Che

Le coup négligeable surtout lorsqu’on dispute trois rencontres de haut niveau en neuf jours. d’envoi
Le coup
négligeable surtout
lorsqu’on dispute trois
rencontres de haut
niveau en neuf jours.
d’envoi de la
Supercoupe re-
poussé à 17h 45
Au début, le coup d’envoi de la Su-
percoupe était prévu à 17 h au stade
La rencontre
sera
retransmise
par l’ENTV
Tchaker de Blida. Mais les organisateurs
viennent de prendre la décision de re-
pousser le début de la partie à 17h 45.
C’est donc sous les projecteurs que
ce match gala se jouera entre les
deux rivaux historiques.
Et malgré cette modi-
T.Che
fication apportée par la
LFP, les supporters du
MCA peuvent se rassu-
rer car le match face
au DRBT sera re-
transmis en direct
Les
fans absents
lors de la reprise
Bien que l’équipe était de retour
à l’annexe du 5-Juillet, les supporters
par l’ENTV.
T.Che
du Mouloudia n’ont pas répondu
présent. Ils étaient une di-
zaine à avoir suivi le dé-
roulement de cette
Le vainqueur de
la Supercoupe pour-
rait
jouer un match
session matinale
marquée sous le
signe de la ré-
demption.
gala face au PSG
On parle depuis quelques heures d’un
match gala face au grand Paris Saint-Germain
pour le vainqueur de la Supercoupe d’Algérie.
C’est en tout cas la rumeur qui enfle surtout
qu’on parle de la venue du club parisien à
Sidi Moussa pour le stage hivernal. Rien,
pour l’instant, n’est encore officiel,
mais tout reste possible.
T.Che

rée de Seddiki. Au final, une fois n’est pas coutume, c’est l’équipe de Bouguèche qui s’inclinera de jus- tesse.

Djamaouni se distingue par un triplé

Fait rarissime, Antar Djamaouni s’est montré cette fois-ci très effi- cace lors du match d’application. Et pour cause, l’ex-Asémiste a signé un triplé permettant à son équipe en chasuble orange de s’im- poser en mettant la manière. C’est la première fois que l’attaquant se montre aussi percutant même lors d’un match d’opposition. Cela tra- duit la volonté du joueur de se re- faire une santé dans un premier

temps avant de mettre le paquet dans le but de s’imposer dans l’échiquier de Menad.

Chaouchi dans une forme olympique

Fawzi Chaouchi était hier dans les buts alors qu’il avait pour habi- tude de se produire comme joueur de champ. L’enfant de Bordj Me- naiel a montré de très belles choses durant le match d’applica- tion en remportant plusieurs duels face à Bouguèche, Aouedj, Nek- kache et Zerdab. Fawzi est plus que motivé surtout qu’il ne lui reste à purger que deux matches de suspension. T.Che

L’équipe en chasuble orange :

Chaouchi, Hachoud, Bouhenna, Mebarakou, Azzi, Kacem, Boucherit, Derrardja, Mokdad, Djamaouni, Seguer.

L’équipe en maillot bleu :

Chaâl (Bensmaïli), Boudebouda, Demmou, Cherif El Ouaz- zani, Karaoui, Seddiki (Derrardja), Zerdab, Bouguèche, Aouedj, Nekkache.

Visite surprise de Babouche à ses ex-partenaires

Hier avant la fin de la séance d’entraîne- ment, les joueurs du Mouloudia ont eu droit à la visite surprise de Réda Babouche. Fraî- chement vainqueur avec le CAB contre l’USMA en championnat, le natif de Skikda était présent au 5-Juillet pour encourager Bouguèche, Kacem, Chaouchi, Boudebouda et Hachoud, ses anciens partenaires, avec lesquels il a remporté plusieurs trophées sous le maillot Vert et Rouge.

« J’espère que le Mouloudia remportera la Supercoupe »

«Je suis venu pour soutenir mes ex- partenaires qui sont comme mes frères. Je suis content de revoir cer- tains joueurs de l’équipe. Bien sûr que je vais soutenir le Mouloudia. Et j’es- père que le club remportera la Super- coupe, ce mardi, car ce trophée offre une belle opportunité de se relancer

en championnat», nous dira l’ancien capitaine du MCA.

Seddiki se blesse à la bouche

On jouait le match d’application lorsque Elyès Seddiki s’est télescopé dans un duel avec Ayoub Azzi. Le Franco-Algérien s’est blessé à la bouche, ce qui a provoqué un sai- gnement. C’est ce qu’il a contraint à mettre fin aux débats pour rejoindre le vestiaire afin qu'on lui prodigue les soins nécessaires. Seddiki a ras- suré les quelques fans présents avant de quitter l’enceinte olympique.

Plus de peur que de mal pour Bouhenna

Au début de la séance d’entraînement, Ra- chid Bouhenna a reçu le cuir en plein visage. Touché violemment au nez, Bouhenna est resté durant quelques minutes sonné avec un saigne- ment nasal. Finalement, plus de peur que de mal pour le défenseur central qui a pu reprendre sa place et poursuivre le menu de la mati- née.

T.Che

N° 3531 LIGUE 1 MCA Dimanche 13 30 octobre 2016 Menad s’est réuni avec les
N° 3531
LIGUE
1 MCA
Dimanche
13
30 octobre
2016
Menad s’est réuni avec les joueurs et hausse le ton
« J’exige de vous de
la hargne pour gagner
la Supercoupe »
H er matin, et à l’occasion de la
i
reprise des entrainements, l’en-
traineur du Mouloudia a jugé
utile de se réunir avec ses
joueurs pour faire le point sur l’échec
concédé face à la JSS et les mettre devant
leurs responsabilités. Djamel Menad, et
même s’il a fait des reproches à Mial, re-
connait que son équipe était dans un jour
sans, et que les visiteurs auraient même pu
l’emporter haut la main sans que personne
trouve rien à redire. L’ancien baroudeur de
l’EN, qui ne s’est donc pas contenté d’un
discours habituel, a parlé à ses poulains du-
rant une vingtaine de minutes, haussant
parfois le ton pour exprimer son mécon-
tentement, du fait qu’il attendait d’eux de
reproduire la prestation du derby pour
prendre les trois points de la partie. Mal-
heureusement, ses joueurs sont passés car-
rément à côté du sujet, donnant
l’impression d’avoir laissé les consignes qui
leur ont été prodiguées dans vestiaires.
composent l’arrière-garde de son équipe,
car c’est tout le monde qui est sensé défen-
dre et empêcher la relance. Le coach du
vieux club algérois leur a donc demandé de
se conformer à ses directives et de s’appli-
quer, car l’équipe a failli sur ce plan, per-
mettant à la JSS de se créer pas moins de
trois occasions de scorer en procédant par
des contres.
Manque de concentration et de
rigueur
D’autre part, Menad a reproché à ses
joueurs d’avoir manqué de concentration
en balançant des balles au lieu d’essayer de
construire, malgré le fait qu’il leur ait de-
mandé de poser le jeu par terre. Pour
preuve, les rares fois où le MCA s’est mon-
tré dangereux, c’est en procédant par des
attaques placées. Ce dernier n’a pas admis
que certains joueurs ont manqué de ri-
gueur durant la partie, ce qui a arrangé les
affaires de la JSS, dont les joueurs étaient
plus volontaires.
Il reproche à certains joueurs de
négliger leurs hygiènes de vie
Il exige la même volonté que pour
le derby en Supercoupe
Face à la baisse de forme de certains élé-
ments qui ne pouvaient pas suivre le
rythme de la rencontre et accomplir leur
tâche convenablement. Menad pense tout
simplement à leur hygiène de vie qu’ils né-
gligent, bien qu’il ait déjà attiré leur atten-
tion sur le sujet. Le coach a donc une fois
de plus évoqué le sujet, allusion faite à des
joueurs qui veillent au lieu d’accorder de
l’importance à la récupération.
A la fin de son discours en parlant à ses
joueurs à bâtons rompus, Djamel Menad a
exigé de ses poulains de jouer le match de
la Supercoupe face à l’USMA avec la même
hargne que
le derby pour gagner cette
Le mauvais repli défensif débattu
En passant à la critique du match,
Menad a fait s’avoir à ses joueurs qu’il y
avait un mauvais repli défensif sans endos-
ser l’entière responsabilité aux éléments qui
coupe. Il leur a expliqué que cette rencon-
tre sera toutefois différente de celle du
championnat, car l’USMA est en mauvaise
passe et essayera à son tour de rebondir
aux dépens du MCA. Menad mise donc
sur la détermination de ses joueurs pour se
remettre en confiance, car seule la consé-
cration en Supercoupe pourra effacer
l’échec concédé jeudi dernier

Les joueurs ont senti que leur président est en colère contre eux

Contrairement à ses habitudes, le premier responsable du MCA a brillé par son absence à cette reprise

des entrainements. Ce dernier adressait toujours un discours quel que soit le résultat enregistré par son

équipe,

savonnant les joueurs lorsque cela est nécessaires afin de les secouer. Cette absence n’est pas

passée inaperçu pour les joueurs qui ont senti que Ghrib est en colère contre eux, du fait qu’ils l’ont déçu

jeudi dernier. Ce dernier les a mis dans les meilleures conditions possibles en préparant leur match en

toute quiétude à Ain Benian, loin de toute forme de pression, sans pour autant parler de la prime de 15 millions de centimes qu’ils ont perçue en guise de récompense pour la victoire du derby. Toutefois, les

joueurs n’ont pas rempli leur part du contrat, ont

failli à leur mission face à la JSS et savent donc que

seule une consécration en Supercoupe va leur permettre de se racheter envers leur président.

va leur permettre de se racheter envers leur président. Le Mouloudia la veille du match à
Le Mouloudia la veille du match à l’hôtel Ryad Ayant prévu de programmer une mise
Le Mouloudia
la veille du match à
l’hôtel Ryad
Ayant prévu de programmer une mise au
vert de deux jours en prévision de la Supercoupe
face à l’USMA, le staff technique a demandé à ce
que leur équipe ne passe que la nuit de mardi à l’hô-
tel Ryad, afin d’éviter de mettre plus de pression sur
les joueurs qui sont affectés sur le plan moral après
l’échec concédé à domicile. Le coach du Mouloudia a jeté
son dévolu sur l’hôtel Ryad du fait que cet établissement
offre les commodités nécessaires pour une meilleure
concentration. Quant à la réunion technique pour choi-
sir l’équipe qui sera alignée, elle aura lieu le jour de la
rencontre, juste après le déjeuner, et afin que tous
les joueurs soient motivés et maintenir le sus-
pense. Menad songe à convoquer tous les
joueurs comme cela a été le cas lors du der-
nier derby, où il n’a dévoilé la liste des
dix-huit que le jour de la rencontre.

Réunion prévue aujourd’hui pour l’organisation de la Supercoupe

A en croire une source digne de foi, on laisse entendre qu’une réu- nion est prévue aujourd’hui à Blida et qui regroupera les deux forma- tions, le MCA et l’USMA ainsi que la direction du stade de Mustapha Tchaker et le représentant des autorités locales. Cette réunion a pour but de débattre l’organisation de la Supercoupe, dont la partie réser- vée à chaque galerie, les couleurs des maillots, l’ouverture des portes

Après avoir effectué la reprise des entrainements au stade annexe du 5-Juillet, le MCA va

s’entrainer aujourd’hui en fin d’après-midi sur la pelouse du centre des équipes nationales à Sidi Moussa. Les coéquipiers de Hachoud vont donc avoir l’opportunité de bien se concentrer sur le sujet et de préparer la Supercoupe loin de la pression des supporters. Quant à l’ultime séance d’entrainement, soit la veille du match, l’équipe pourra rester à Sidi Moussa, et cela reste tributaire de la programmation du jour au sein du centre. Toutefois, si les poulains de Menad se retrouvent dans l’obligation de s’entrainer sur un autre stade, le choix sera porté sur le stade annexe de Mustapha Tchaker qui est aussi doté d’une bonne qualité de pelouse.

d’entrée au stade, ainsi que les invitations qui seront distribuées. Te- nant compte que l’USMA a déjà récupéré sa part des billets, les respon- sables du Mouloudia vont discuter donc en cette occasion de la vente des tickets pour sa galerie qui bénéficiera de 11 000 billets à son tour et qui seront de couleurs différentes que celle des Usmistes.

Kamel

M.

Ghrib : « Menad a ma confiance et notre bilan est positif en championnat »
Ghrib : « Menad a ma
confiance et notre bilan est
positif en championnat »
E n dépit du semi-échec concédé à Bo-
loghine, Ghrib, qui n’a pas mâché
ses mots en savonnant les joueurs
dans les vestiaires, reste toutefois se-
Kamel
M.
rein et estime qu’il n’y a pas le feu : « Certes,
nous sommes déçus d’avoir manqué des points
sur nos bases et que les joueurs n’ont rien fait
pour gagner, mais il n’y a pas le feu et je suis
persuadé qu’on réagira à partir de la rencontre
de la Supercoupe d’Algérie qu’on doit remporter
pour se racheter de cet échec et se mettre à
nouveau en confiance. Quant à Menad, il a
toute ma confiance et je vous ai déjà affirmé
que celle de la Supercoupe afin que les joueurs
puissent rester concentrés sur le match de
championnat mais cela ne veut nullement
dire que la Supercoupe ne nous intéresse pas.
Au contraire on veut la gagner et l’offrir à notre
public ».
« Le match de la Supercoupe est
que je ne suis pas le genre de président à chan-
ger d’entraineur pour une simple contreperfor-
mance. Si on tient compte des rencontres que
nous avons jouées jusqu'à présent, et le calen-
drier du championnat, je pense notre bilan est
positif et il ne faut pas oublier que nous avons
un match en retard à disputer ».
« La Supercoupe nous intéresse et
je voulais juste que les joueurs se
concentrent sur le match de la JSS »
Lorsqu’on a évoqué avec Ghrib la rencontre
de la Supercoupe face à l’USMA et qui de-
vient maintenant un objectif pour l’équipe, il
a tenu à s’expliquer et dira : « J’avais déclaré
que la rencontre de la JSS est plus importante
celui des joueurs et j’exige la vic-
toire »
Toujours dans le même sens, le président
du MCA dira : « Il est évident que dans une
rencontre pareille la préparation de l’équipe est
très importante. Je vais mettre les moyens né-
cessaires pour que l’équipe prépare ce rendez-
vous dans les meilleures conditions, mais il
faut savoir que ce match reste celui des joueurs
et j’exige la victoire ».
« Les supporters doivent rester
derrière leur équipe »
Ghrib n’a pas manqué cette occasion pour
lancer un nouvel appel aux supporters à l’oc-
casion cette Supercoupe et dira : « Je sais que
les supporters sont déçus après l’échec, mais le
football ne s’arrête pas sur une seule rencontre.
» « Ils doivent rester derrière leur équipe pour
l’aider à gagner cette coupe » conclut Ghrib.
Entretien réalisé par
Kamel
M.
K. M.
Il s’est exprimé sur les règlements de la Supercoupe
Kerbadj « Même Chaouchi peut
jouer la Supercoupe »
Avant la rencontre de la Supercoupe, tout le monde s’est de-
mandé sur la réglementation de cette compétition, à savoir si les
joueurs qui sont sous le coup d’une suspension pour prendre part
à ce match. En effet et si, par le passé, ce match était considéré
comme étant une rencontre de gala, la Supercoupe est actuelle-
ment une compétition officielle et dont les règlements sont régis
par la FAF et la LFP. A ce sujet le président de la LFP, Kerbadj,
dira : « Je tiens à vous informer que les joueurs qui sont sous la
coupe d’une suspension en championnat peuvent prendre part à la
Supercoupe, y compris Chaouchi à qui il reste deux matchs de sus-
pension à purger ».
M. L.

Entrainement aujourd’hui à Sidi Moussa à 16h

N° 3531 14 LIGUE Dimanche 1 30 octobre 9 e Journée 2016 USMBA 3 -
N° 3531
14
LIGUE
Dimanche
1
30 octobre
9 e Journée
2016
USMBA
3 - 1
DRBT

Boughrara : «C’était mon dernier match»

L’entraîneur du DRBT, Lyamine Boughrara, était dans tous ses états à

l’issue de la rencontre face à l’USMBA qui s’est soldée par la victoire de cette dernière. «J’ai préparé cette rencontre comme il le fallait tout au long de la semaine, mais j’ai été surpris par le niveau de mes joueurs. Je ne vous cache pas que je n’ai rien compris. Par leur faible rendement les joueurs m’ont mis davantage sous pression. A cause de leurs erreurs de débutants, nous avons perdu ce match qui était pourtant à notre portée. Je tiens à vous annoncer que ce match était mon dernier à la tête de la barre technique du

DRBT.

Je souhaite bonne chance à mon successeur et j’es-

DRBT. Je souhaite bonne chance à mon successeur et j’es- père qu’il pourra réaliser le déclic»,

père qu’il pourra réaliser le déclic», dira le désormais ex-coach du DRBT.

A moins qu’il revienne à de meilleurs sentiments dans les jours à venir…

à de meilleurs sentiments dans les jours à venir… Stade : 24-Février (Bel Abbès) Affluence :
Stade : 24-Février (Bel Abbès) Affluence : faible Arbitres : Boukouassa, Bounoua, Bachiri Avertissements :
Stade : 24-Février (Bel Abbès)
Affluence : faible
Arbitres : Boukouassa, Bounoua, Bachiri
Avertissements : Khali (29’), Kouriba (38’) (USMBA) ; Mazari (43’),
Goumidi (78’) (DRBT)
Buts : Balegh (34’) et (44’), Lamali (46’) (USMBA) ; El Moudene
(29’) (sp) (DRBT)
------------------------
USMBA : Toual, Zenasni, Cherifi, Khali, Bachiri, Sidhoum, Bou-
noua (Hindou 74’), Tabti, Lamali, Balegh (Amiri 84’), Kouriba
(Bouguelmouna 74’)
Entraîneur : Cherif El Ouazzani
------------------------
DRBT : Jonathan, Foughloul, Haddad (Si Ammar 70’), Djahel (Chi-
bane 80’), Ayeb, Mazari, Boutobba, El Moudene, Schniger, Dem-
mane (63’), Goumidi, Nzouani
Entraîneur : Bougherara

Meguehout non retenu

L’ex-Belouizdadi, Meguehout, n’a finalement pas été retenu pour le match du fait qu’il était absent aux entraînements en raison d’un problème physique.

Chérif El Ouazzani et Bougherara se sont salués

Les ex-internationaux, Bou- gherara et Chérif El Ouazzani se sont salués chaleureusement. Les deux joueurs ont jadis porté haut les couleurs de l’Equipe nationale.

Kourbia est sorti sur blessure

L’attaquant de l’USMBA, Kourbia, n’a pu aller au terme de la rencontre en raison d’une blessure. Le coach Ché- rif El Ouazzani a dû le rem- placer à la 70’ de jeu par Boukelmouna.

Balegh a eu droit à une standing ovation

Le joueur de Bel Abbès, Ba- legh, a été remplacé à quelques minutes du terme sous les applaudissements des fans. Auteur d’un doublé qui a permis à son équipe de s’imposer, Balegh a été de loin l’homme de cette rencontre face au DRBT.

Les espoirs de l’USMBA s’imposent

Les espoirs de Bel Abbès ont montré la voix à leurs aînés en s’imposant en ouver- ture sur la plus petite des marges. C’est la deuxième vic- toire de suite des jeunes de l’USMBA après celle obtenue le week-end dernier contre le CRB au stade du 20-Août.

Victoire méritée

de Bel Abbès

L ’USM Bel Abbès a dé- croché hier son second succès de suite en cham- pionnat. Après avoir

battu le CRB le week-end der- nier au stade du 20-Août, les hommes de Cherif El Ouazzani

se sont imposés hier sans grande

difficulté face au DRB Tadjena- net sur le score de trois buts à un. Pourtant, ce sont les visi- teurs qui ont réussi à ouvrir la marque à la 29’ par Elmouadene sur penalty suite à une main de Khali. Mais ce but n’a pas décou-

ragé les locaux qui sont revenus dans le match par l’inévitable Balegh. L’ancien joueur du MCO et d’une jolie tête est parvenu à remettre les pendules à l’heure en faveur de son team. Le même Balegh a donné l’avantage à

l’USMBA à la toute dernière mi- nute de la première mi-temps d’un joli coup franc. En seconde période, c’est Lamali qui a corsé l’addition pour l’USMBA offrant ainsi un succès amplement mé- rité à l’USMBA.

Tadjeddine

Chérif El Ouazzani : «Cette victoire fera le plus grand bien à mes troupes»

«Nous avons eu affaire à un adversaire très redouta- ble. Bien que nous ayons pris un but, mes joueurs ont su réagir pour passer devant au tableau d’affichage. Cette victoire fera le plus grand bien à mes joueurs qui doivent garder les pieds sur terre.»

à mes joueurs qui doivent garder les pieds sur terre.» 20 fans de Tadjenanet ont fait

20 fans de Tadjenanet ont fait le voyage

Environ 20 fans du DRBT ont fait le déplacement hier à Bel Abbès pour soutenir leur équipe. Malheureusement, les efforts des suppor- ters ont été vains puisque leur équipe favorite s’est inclinée après avoir bien débuté la partie.

El Moudene débloque son compteur

L’ex-joueur du RCA et du Paradou, El Moudene a débmloqué hier son compteur en signant son premier but sous les couleurs de Tadje- nanet. Très heureux, le joueur a partagé ce moment chargé d’émotion avec les fans du club qui ont fait le déplacement.

Guitoun toujours sur le banc

En colère sur son joueur, Bougherara a dé- cidé une nouvelle fois de ne pas aligner Guitoun qui a suivi le match à par- tir du banc. Mazari lui a été préféré en défense centrale.

Première convocation de Demane

Longtemps blessé, De- mane retrouvait la liste des 18 à l’occasion de ce périlleux déplacement à Bel Abbès. Demane es- père progressivement re- trouver sa place dans le onze de départ.

Le retour de Jonthan à Bel Abbès est passé sous silence

Le gardien de but de DRBT, Jonathan retrou- vait hier l’USMBA, son ancien club. Le portier émigré n’a pas eu le droit à l’hostilité des fans lo- caux. L’ex-gardien du MCA a longuement dius- cuté avant le coup d’envoi avec ses anciens em- ployeurs

9 e journée MC Alger 0 - 0 JS Saoura USM El Harrach Reporté MO
9 e journée
MC Alger
0 - 0
JS Saoura
USM El Harrach
Reporté
MO Bejaia
CA
Batna
2
- 1
USM Alger
NA Hussein Dey
0
- 2
ES Setif
RC Relizane
1
- 0
CR
Belouizdad
O Médéa
3
- 2
CS
Constantine
3
- 1
USM Bel Abbès
DRB Tadjenanet
1
- 1
JS Kabylie
MC Oran
Equipes
Pts
J
GN
P
BP
BC
Dif
1 USM Alger
19
9
6
1
2
17
7
10
2 ES Setif
18
9
5
3
1
14
6
8
3 MC Oran
18
9
5
3
1
10
6
4
4 MC Alger
14
8
4
2
2
6
5
1
5 CS Constantine
12
9
3
3
3
15 13
2
6 JS Saoura
12
9
3
3
3
8
8
0
7 USM Bel Abbès
12
9
2
3
4
9
11
-2
8 NA Hussein Dey
11
9
3
2
3
10
9
1
9 DRB Tadjenanet
11
9
3
2
4
11
13
-2
10 CA Batna
11
9
3
2
4
7
10
-3
11 O Médéa
10
8
3
1
4
11
13
-2
12 JS Kabylie
9
9
1
6
2
5
6
-1
13 CR Belouizdad
7
9
2
1
6
6
10
-4
14 MO Bejaia
6
6
1
3
2
6
8
-2
15 USM El Harrach
6
8
1
3
4
4
9
-4
16 RC Relizane
4
9
3
2
4
6
12
-6
Ligue 1
Résultats
et classement
10 e Journée USM Alger Vs USM El Harrach DRB Tadjenanet Vs MC Alger CS Constantine
10 e Journée
USM Alger
Vs
USM El Harrach
DRB Tadjenanet
Vs
MC
Alger
CS Constantine
Vs
JS Kabylie
CR Bélouizdad
Vs
O Médéa
RC Relizane
Vs
USM BEL ABBèS
ES Sétif
Vs
MC
Oran
JS Saoura
Vs
NA
Hussein Dey
MO Béjaïa
Vs
CA
Batna
   

11 e Journée

MC

Alger

Vs
Vs

CS Constantine

USM El Harrach

Vs
Vs

ES Setif

CA

Batna

Vs
Vs

JS Saoura

NA Hussein Dey

Vs
Vs

CR Belouizdad

MC

Oran

Vs
Vs

USM Alger

O Médéa

Vs
Vs

RC Relizane

USM Bel Abbès

Vs
Vs

MO Bejaia

JS Kabylie

Vs
Vs

DRB Tadjenanet

N° 3531 LIGUE 1 USMA Dimanche 15 30 Octobre 2016 Le contrat de Cavalli sera
N° 3531
LIGUE
1
USMA
Dimanche
15
30 Octobre
2016
Le contrat de Cavalli sera
Le contrat de Cavalli sera
Le contrat de Cavalli sera
Le contrat de Cavalli sera
Le contrat de Cavalli sera
Le contrat de Cavalli sera
S i tout se passe comme prévu, c’est aujourd’hui que Haddad rencontrera une nouvelle fois
S i tout se passe comme
prévu, c’est aujourd’hui
que Haddad rencontrera
une nouvelle fois Jean-Mi-
chel Cavalli. Si les deux
hommes ont prévu de se voir, c’est
tout simplement pour chercher un
terrain d’entente afin que le contrat
qui lie le technicien français au club
soit résilié. Une nouvelle qui ne fera
que soulager les supporters puisque
ces derniers n’ont pas cessé de récla-
mer que l’ex-sélectionneur des
Verts soit débarqué de son poste
parce que, selon eux, c’est lui le res-
ponsable de la situation difficile que
leur équipe favorite vit.
Il n’a pas dirigé la reprise
Comme attendu, c’est hier en fin de
journée que la reprise a eu lieu. Une
séance qui s’est déroulée au CTN de
la FAF. Elle a été marquée par l’ab-
sence de Jean-Michel Cavalli. Ce
dernier ne s’est pas déplacé à Sidi
Moussa et c’est deux autres techni-
ciens qui l’ont dirigée. Ils auront
pour mission de préparer le match
de la Supercoupe en attendant que le
successeur de l’ex-coach du MCO et
bientôt de l’USMA soit installé à la
tête de la barre technique.
Aksouh et Belkacemi ont di-
rigé la séance d’hier
La décision a été prise au lendemain
de la défaite essuyée contre le CAB
chez lui et devant ses supporters. Les
dirigeants ont tranché, et c’est Mus-
tapha Aksouh et Belkacemi qui ont
été désignés pour renforcer le staff
technique et préparer les joueurs
pour la rencontre de ce mardi assu-
rant, ainsi l’intérim jusqu’à nouvel
L es Rouge et Noir affronte-
ront ce mardi le MCA en
finale de la Supercoupe.
Ce rendez-vous est très
attendu par les supporters
Les Rouge et Noir
s’enfuient à Sidi Moussa
des deux formations, et ceux de
l’USMA pourront acheter dès au-
jourd’hui les billets pour rencontrer
comme nous avons pu l’apprendre
d’une source digne de foi. Selon nos
informations, c’est ce dimanche en
début d’après-midi que cette opéra-
tion débutera. Pour être plus précis,
les supporters usmistes pourront ré-
cupérer leurs tickets à partir de 14h.
La vente durera quatre heures
puisque c’est à 18h que les
guichets du stade Omar-Hamadi fer-
meront. Le prix du billet a été fixé à
300 DA.
11 000 billets seront
mis en vente
Toujours selon notre source, c’est
hier matin que les dirigeants du club
ont récupéré leur part de billets. Si
tout se passe comme prévu, 11 000
personnes soutiendront le champion
de la saison passée qui affrontera le
vainqueur de la Coupe d’Algérie à
Blida. Les Mouloudéens seront éga-
lement 11 000 puisque ce sont les
responsables de la FAF qui ont dé-
cidé de partager les places entre les
deux formations à part égale.
De retour de Batna tard dans la soirée du jeudi, les joueurs de l’USMA
qui avaient perdu un peu plus tôt dans l’après-midi leur deuxième
match depuis le début de saison face à l’équipe locale sur le score de
deux buts à un, ont bénéficié d’une journée de repos accordé par
les membres du staff technique dont le but était de leur permet-
tre de récupérer leur souffle mais aussi d’oublier ce qu’ils ont
enduré au stade Sefouhi pour pouvoir reprendre les entraîne-
ments dans les meilleures conditions possibles afin de prépa-
rer la finale de la Supercoupe. Une rencontre programmée,
pour rappel, pour ce mardi au stade Mustapha-Tchaker à
Blida. Conscients qu’ils ont déçu une nouvelle fois leurs
supporters, pourtant présents en force contre le CAB, et
afin d’éviter leur colère, les responsables du club ont dé-
cidé de délocaliser la séance d’entraînement du samedi.
C’est en fin de compte sur l’un des terrains du Centre
Technique National à Sidi Moussa qu’elle s’est déroulée
plutôt qu’à Bologhine. Ayant eu du mal à diriger la
claque prise face à leur éternel rival, ils étaient une
trentaine à se déplacer au stade Omar-Hamadi où
ils ont exprimé leur mécontentement obligeant
Beldjilali et ses coéquipiers à quitter la pelouse pour
se refugier. En prenant une telle décision, les diri-
geants ont préféré ainsi éviter des accrocs, ce qui a
soulagé Cavalli et ses protégés car ainsi ils seront cer-
tains de reprendre le travail dans le calme et loin de la
pression des fans qui n’accepteront pas de voir leur
équipe favorite s’incliner une nouvelle fois le 1er-no-
vembre.
La préparation pour
la Supercoupe a débuté
Prévue pour ce mardi, les Rouge et Noir ont débuté
leur préparation pour la finale de la Supercoupe.
Un rendez-vous d’une grande importance aux
yeux des joueurs, des dirigeants mais aussi des
supporters. Ne disposant que de 48h avant de
l’aborder, les membres du staff technique passe-
ront dès aujourd’hui à la vitesse supérieure pour
faire les retouches nécessaires avant de se pré-
senter au stade Mustapha-Tchaker pour défier
le MCA. Un match au cours duquel le faux
pas est interdit du moment que seule la vic-
toire pourra redonner le sourire à Zemma et
ses camarades mais aussi à tous les amou-
reux du club dont l’avenir de leur équipe
favorite inquiète de plus en plus. En effet,
loin d’être à leur meilleur niveau, cette oc-
casion est la plus propice pour se refaire
une santé et se remettre sur de bons
rails.
Incorporé en seconde période jeudi passé
à l’occasion du match qui a opposé au stade
Sefouhi le CAB aux Rouge et Noir, Amir
Sayoud a fait de son mieux pour apporter
un plus mais finalement il n’a pas pu éviter
à son équipe une nouvelle défaite, la se-
conde cette saison. Interrogé à propos de
Adel C.
Tout d’abord, quelle analyse faites-vous à pro-
pos de ce match perdu à Batna ?
Que voulez-vous que je vous dise ? Nous nous
attendions à ce que cette rencontre soit diffi-
cile à négocier, mais nous étions décidés à
réaliser un bon résultat, malheureusement
ça n’a pas le cas. C’est normal que nous
soyons tous déçus, mais ça ne sert à
rien de l’être puisque ça ne changera
rien, nous avons perdu les trois points.
Je pense que le mieux est d’oublier ce
que nous avons vécu et penser à la ma-
nière avec laquelle nous pourrons nous
racheter pour offrir de la joie à nos sup-
porters, eux qui n’ont pas cessé de nous
encourager.
Selon vous, quelles sont les raisons de
cette défaite ?
Croyez-moi, il n’y a pas de raisons pré-
cises. Nous nous sommes donnés à fond
mais ça n’a pas suffi finalement. Il faut
dire aussi que nous avons manqué de
réussite. La preuve, vous n’avez qu’à
revoir la manière avec laquelle nous
avons encaissé notre premier but.
Nous avons obtenu un penalty alors
que le score était d’un but à zéro en fa-
veur des locaux, mais le gardien de but ad-
verse l’a repoussé. Je pense que le
score n’aurait pas été le même si
nous n’avions pas vécu une telle
situation.
Ne craignez-vous pas qu’une
telle défaite déstabilise le
groupe à quelques jours du
match de la Supercoupe ?
Nous aurions voulu décrocher un

résilié aujourd’hui

résilié aujourd’hui

résilié aujourd’hui

résilié aujourd’hui

résilié aujourd’hui

résilié aujourd’hui

ordre, eux dont la mission était au- paravant de suivre les performances des équipes des jeunes catégories. Paul Put, la nouvelle cible de Haddad Par ailleurs, nous avons appris d’une source digne de foi que Haddad et après qu’il a su que Didier Six n’allait pas accepter la proposition qui lui a été faite à cause du salaire qui n’était pas, selon le Français, à la hauteur, s’est tourné vers une autre piste. Une piste qui l’a mené à Paul Put, l’ancien sélectionneur du Burkina Faso. Ce dernier a débarqué en Algérie pour négocier avec les responsables du CSC mais finalement c’est du côté de Bologhine qu’il pourrait atterrir. Nous y reviendrons… Adel Cheraki

La vente des billets débute aujourd’hui

L’opération se poursuivra demain de 10h à 18h Ceux qui ne pourront pas se rendre à Bologhine cet après-midi pour ache- ter leur ticket n’ont pas à s’inquiéter puisqu’ils auront l’occasion de le faire demain. En effet, les billets seront également disponibles dans les gui- chets du stade Bologhine de 10h à 18h. L’opération pourra se terminer un peu plus tôt dans le cas où tout le stock sera épuisé. Dans ce cas, c’est à partir de chez eux que les supporters qui n’auront pas de sésame pour as- sister à ce choc se contenteront de soutenir leur club favori. A. C.

Sayoud «On n’a pas le choix, il faut se racheter dès mardi»

cette rencontre, il est revenu sur l’après-midi que lui et ses coéquipiers ont vécu à Batna avant d’évoquer par la suite le match de ce mardi. Un match qui sera une occasion pour lui et plusieurs autres éléments de décrocher leur premier trophée depuis qu’ils ont rejoint le club cet été. Écoutons-le.

meilleur résultat, mais dans la vie nous n’avons pas tout ce qu’on veut. Cette défaite est notre se- conde seulement cette saison, il ne faut pas dra- matiser la situation. La plupart des joueurs ont assez d’expérience pour gérer cette période. À nous de faire ce qu’il faut pour retrouver le sou- rire et la confiance le plus rapidement possible. Ce qui ne pourra se produire que si nous rem- portons notre prochaine rencontre. Je sais que c’est un rendez-vous tant attendu, nous allons faire en sorte de bien le négocier. Qu’avez-vous à nous dire à propos de cette ren- contre qui vous opposera au MCA ? Je n’ai pas à présenter une telle rencontre, on connaît son importance aux yeux des supporters. Nous savons ce qu’ils attendent de nous. La balle est dans notre camp, à nous de faire ce qu’il faut pour ne pas les décevoir encore une fois. Je pro- fite de cette occasion pour leur demander de nous soutenir et rester derrière nous. De notre côté, nous nous donnerons à fond pour être à la hauteur de la confiance placée en nous. Selon vous, quelles seront les clés de ce match ? C’est un match durant lequel la moindre faute peut couter cher. Personnellement, je m’attends à ce que la partie soit serrée, il faut s’attendre aussi à ce qu’elle se joue sur de petits détails. Il faut donc que nous soyons bien concentrés, mais aussi réalistes. Si nous voulons bien gérer cette rencontre, il va falloir que nous soyons tous soli- daires mais aussi saisir la moindre occasion pour faire la différence. Nous sommes bien motivés et tout ce que nous souhaitons, c’est que nos ef- forts soient récompensés. Entretien réalisé par Ishak S.

N° 3531 16 LIGUE Dimanche CRB 1 30 octobre 2016 Le nouvel entraîneur sera connu
N° 3531 16 LIGUE Dimanche CRB 1 30 octobre 2016
N° 3531
16
LIGUE
Dimanche
CRB
1
30 octobre
2016

Le nouvel entraîneur sera connu avant la fin de semaine !

Sans entraîneur princi- pal depuis le départ, d’Alain Michel, les diri- geants du CRB s’activent ses derniers jours afin de nommer le nouveau technicien. Intéressés dans un premier temps par Youcef Bouzidi et Meziane Ighil. Ces der- niers ont décidé finale- ment d’opter pour un coach étranger. Selon une source digne de foi, le nom du nouvel entraî- neur sera connu avant la fin de semaine.

La défaite face au RCR a chamboulé les plans des responsables

L’une des raisons qui ont poussé les Bélouizdadis

à s’activer lors des der-

nières heures n’est autre que la défaite concédée face au RCR. En effet, cette dernière est venue pour chambouler les plans des dirigeants. Le prochain coach qui devra être présent au stade lors de la pro- chaine rencontre qui op- posera le CRB à l’OM profitera de cette occa- sion pour superviser les joueurs, il devra tout de même être présent sur le banc des remplaçants lors du derby face au NAHD qui entre dans le cadre de la 11e journée de la Ligue 1 Mobilis.

Bensmaïn et Ali Moussa maintenus en poste

Concernant, la compo- sante du staff technique, on croit savoir que les deux entraîneurs qui as- surent l’intérim, Bens- maïn et Ali Moussa, seront maintenus en poste. En effet, selon une source bien informée, les deux techniciens ont toujours la confiance des responsables malgré la défaite concédée face au RCR. Le prochain tech- nicien devra donc colla- borer avec Bensmaïn et Ali Moussa. Cela va per- mettre au nouvel entraî- neur de gagner du temps puisque ces derniers connaissent déjà l’effectif et le niveau de chaque élément.

Les dirigeants comptent se réunir avec les joueurs

Ayants conscience que le problème de Rebih et ses camarades et d’ordre psychologique, les res- ponsables ont décidé de

tenir une réunion avec les joueurs. En effet, les dirigeants estiment que ce même effectif a réussi

à décrocher une troi-

sième place au classe- ment de la saison dernière. Ces derniers

espère donc

joueurs afin de lancer définitivement leur sai- son.

libérer les

Farid A.

Quatrième défaite de suite

Rien ne va plus au CRB

Farid A. Quatrième défaite de suite Rien ne va plus au CRB L’ équipe de Belouizdad

L’ équipe de Belouizdad pour-

suit sa chute libre. Elle a

concédé avant-hier sa qua-

trième défaite de suite, devant le RCR. Proche de la zone de reléga- tion, la crise des résultats perdure. Inquiets par cette situation, vu que leur équipe favorite est en baisse de régime et en pleine période de doute, les amoureux du club espè- rent une réaction des joueurs pour remettre les choses dans le bon sens, d’autant plus que la suite du par- cours s’annonce très difficile.

Les joueurs appelés à se secouer

Certains observateurs ont pu constater le manque d’envie et la combativité dans le jeu chez les ca- marades du gardien de but Bouka- cem, ce qui est vraiment agaçant. En effet, en première période, on a pu

constater que les joueurs n’étaient pas concentrés sur leur match. Sans âme, les protégés de Bensmaïn doi- vent retrouver leur sérénité pour ne pas se compliquer la tâche, surtout que le club non seulement n’arrive pas à tenir à l’extérieur, mais au 20- Août-55 aussi, puisqu’il reste sur deux défaites de suite devant le CSC et l’USMBA.

Les blessures et les suspensions ont aggravé la situation

L’une des raisons de ce passage à vide que le club connaît est sans doute les blessures. Ainsi, depuis le début de saison, les joueurs n’ont pas été épargnés par les pépins phy- siques, à l’image de Tarikat et Feham qui ont rejoint récemment l’infirme- rie. Les membres du staff technique doivent donc composer sans ces

deux éléments. En plus de ces for- faits, d’autres absences s’ajoutent à

cette liste mais pour d’autres raisons, des suspensions entre autres. Le ca- pitaine, Boubekeur Rebih par exem- ple, a écopé de deux matchs de suspension suite au carton rouge qu’il a pris contre l’USMBA. Pas concerné par le déplacement effec- tué à Relizane, il doit attendre la rencontre de la 11e journée pour faire son come-back et renouer avec

la compétition officielle.

Les Bélouizdadis à un seul point de la zone rouge

A six journées de la fin de la pre-

mière manche du championnat, les protégés de Bensmaïn se retrouvent avec sept points à leur actif, soit à un seul seulement de la zone de re- légation. Ayant déjà perdu neuf uni-

tés à domicile, ils n’ont réussi à dé- crocher qu’une seule victoire à l’ex- térieur. Ce fut à Tadjenanet contre l’équipe locale avant de chuter à deux reprises de suite au 20-Août.

Objectif principal : finir la phase aller avec 21 points

Dans le même contexte, le CRB est plus que jamais contraint de relever la tête lors des prochaines sorties. Selon une source bien informée, les responsables du CRB espèrent rat- traper leur retard en décrochant 14 points lors des six journées à venir. Les trois derbies, les matchs face à l’OM, le CAB et la JSK seront donc le tournant à ne pas rater pour les Rouge et Blanc.

Le rendement affiché en seconde période soulage les responsables

Passés à côté de la plaque lors de la première mi-temps face au RCR, les hommes de Saber Bensaïn ont réussi à afficher un rendement sé- duisant en seconde période. Ils au- raient même pu revenir au score, mais le manque d’efficacité a joué un mauvais tour à Derrag et ses cama- rades. Un rendement qui est en quelque sorte rassurant en attendant qu’ils fassent mieux lors des jours, voire les semaines à venir.

La victoire face à l’OM

est vitale

Les Belouizdadis accueilleront sa- medi prochain le nouveau promu, l’Olympique Médéa, dans le cadre

de la 10e journée de la Ligue 1 Mo- bilis. Sur une série de quatre défaites de suite, la victoire est donc vitale pour Yahia-Cherif et ses coéqui- piers.

Farid A

Malek victime d’un malaise D’après les informations dont nous disposons, le l’honorer jusqu’au bout.»
Malek
victime
d’un
malaise
D’après les informations
dont
nous disposons, le
l’honorer jusqu’au bout.»
président du CRB, Réda
Malek, a été victime d’un
malaise. Il a aussitôt été
«Je dois renouveler mon
visa»
à
évacué par ses proches
l’hôpital où
une équipe
médicale
s'est occupée
de
Interrogé sur la date de son retour
aux entraînements, il nous a af-
firmé qu’il devra se rendre
d’abord au Bénin : «Avant de re-
prendre les entraînements, je dois
me rendre chez moi au Bénin,
pour renouveler mon visa. Mais
je confirme que je serai de re-
tour une fois ma situation ad-
ministrative réglée.»
lui.
à
Il n’a pu aller
eu un accrochage avec quelques sup-
Relizane
Contacté
par les
dirigeants
pour
effectuer
le
déplace-
ment
avec
délégation
belouizdadi
à
Relizane,
Malek
préféré
la rester
à son
domicile surtout
que son
état de santé ne lui per-
joueur à revoir ses calculs est le dis-
«On doit sortir le
club de la situation
actuelle»
le
mettait pas d’effectuer
voyage.
Concernant la situation
dont patauge le CRB,
Aoudou s’est contenté de
répondre : «Certes, le
club connaît un début de
saison compliqué. On a
concédé une nouvelle
défaite face au CRC, on
est vraiment affectés.
Désormais, on doit se
remobiliser pour sortir
le club de la situation
actuelle.»
Reprise demain à
Aïn Benian
Les membres du staff
technique du CRB ont ac-
de repos
cordé deux jours
aux joueurs. Les cama-
Cher-
rades du défenseur
faoui devront
reprendre
les entraînements cet
après-midi à
Aïn Benian.
confirmé cette information en décla-
Farid A.
Farid A.

Aoudou revient à de meilleurs sentiments

C omme nous l’avions déjà rapporté dans l’une de nos précédentes édi- tions, le joueur béninois, Aoudou,

et après mure réflexion, a décidé de reve- nir sur sa décision en poursuivant l’aven- ture avec le CRB. Pour rappel, ce dernier

a

porters après la fin de la rencontre qui a opposé son équipe à l’USMBA. Un inci- dent qui l’a affecté au plus haut point jusqu’à ce qu’il décide de claquer la porte et quitter le club définitivement.

Le discours des dirigeants l’a rassuré

D’après les informations dont nous dis-

posons, l’une des raisons qui ont poussé

le

cours des dirigeants. En effet, une réu- nion entre Djaâdi et ce joueur a été tenue cette semaine durant laquelle il a présenté des garanties à l’ancien joueur

de la JSS, de ne plus revivre le même ce scénario.

Aoudou : «C’est bon, je reste !»

Contacté au bout du fil, le Béninois nous

a

rant : «J’ai eu une discussion avec les res-

ponsables. Après mûre réflexion, je peux vous confirmer que j’ai décidé de pour- suivre mon aventure avec mon club. J’ai un contrat avec le CRB et je compte bien

N° 3531 LIGUE 1 USMH Dimanche 17 30 octobre 2016 Affaire Kombassa Laib contre-attaque et
N° 3531
LIGUE
1 USMH
Dimanche
17
30 octobre
2016
Affaire Kombassa
Laib contre-attaque
et fait venir un huis-
sier de justice !
Charef veut
Interpellé par des
supporteurs
Lefki demande un
temps de réflexion
Selon de sources sûres, la direction de
l’USM El Harrach, à sa tête le prési-
dent Mohamed Laib, a décidé d’en
finir définitivement avec le dossier de
l’international guinéen Kombassa qui
boude les entrainements depuis
quelques jours pour réclamer la régu-
larisation de sa situation financière.
Afin de procéder de manière légale, le
président a fait venir un huissier de
justice pour qu’il constate l’absence ir-
régulière du milieu de terrain offensif
harrachi. Sous contrat avec l’USMH
pour une saison et demie supplémen-
taire, Kombassa qui s’entraine avec la
NAHD risque gros.
Derrardja
au mercato
d’hiver
D’ après une source proche des affaires courantes du club
harrachi, des proches de Derrardja ont proposé à
Boualem Charef ce joueur en prévision du mercato hi-
Le coach ne s’oppose
pas à son départ
Soucieux de la situation dra-
matique que traverse le club,
des supporteurs harrachis au-
raient pris attache avec l’an-
cien président du club,
Meziane Lei. Selon de
sources bien informées, ces
fans, qui l’ont interpellé pour
qu’il revienne aux affaires du
club, ont réussi à avoir son
accord de principe avant que
ce dernier ne demande un
temps de réflexion. Pour l’in-
formation, Lei s’est déplacé
avec l’USMH à Oran pour
suivre la rencontre perdue du
reste contre le MCO.
El Harrach sous pression
Par ailleurs afin de pouvoir bénéficier
de son transfert cet hiver, devenu iné-
vitable désormais, la direction d’El
Harrach semble disposer à discuter
son départ. L’entraineur Boualem
Charef aurait même donné son ac-
cord de libérer ce joueur qui ne s’en-
traine plus avec l’USMH. Ne pouvant
le garder contre son propre gré, Cha-
ref ne s’oppose pas à un transfert de
l’international guinéen. De son côté le
président Laib, convaincu de la néces-
sité de se séparer d’un joueur qui ne
montre aucune implication pour son
club employeur, a compris qu’il serait
plus judicieux de négocier son départ
cet hiver. Pour rappel, la JS Saoura et
le MC Oran auraient déjà pris attache
avec la direction harrachie.
vernal. Le coach harrachi est très emballé par l’idée d’engager Der-
rardja sous forme de prêt au mercato prochain, surtout que le joueur
n’arrive pas à retrouver ses marques et ses forces au MCA. D’après la
même source, même Derrardja est très chaud pour rejoindre les rangs
de l’USMH et dans cette équipe, il peut refaire surface et retrouver
toutes ses sensations.
Sa venue ne sera que bénéfique pour le club
Walid Derrardja, l’attaquant du MC Alger, qui n’est pas dans son as-
siette et qui n’arrive pas à s’imposer au sein du
doyen des clubs algériens, veut bien changer
Après la victoire du RC Reli-
zane face au Chabab de Be-
louizdadi, la formation d’El
Harrach est plus que jamais
dos au mur et devait absolu-
ment réagir. Ainsi, désormais
à un point du dernier du clas-
sement, la bande à Charef n’a
d’autre choix que de
d’air à l’ouverture du mercato d’hiver
pour retrouver son niveau. D’après
ses proches, le joueur est décidé à
Boukidah attend
l'aval du staff médical
changer d’air l’hiver prochain.
L’arrivée de Derrardja à
l’USMH ne fera que du bien à
l’équipe et Charef aura sous sa
houlette un attaquant de mé-
tier. Charef veut aussi engager
le joueur nahdiste, Hocine Har-
rouche.
Le joueur émigré Boukidah qui a contracté une
blessure au genou attend avec impatience le feu vert
du staff médical pour faire son baptême du feu en cham-
gagner lors des
prochains
matchs et
récolter
M.H.
pionnat cette saison et de surcroît lors du derby face à
l’USMA. Boukidah qui a repris les entraînements avec le
groupe se sent de mieux en mieux, mais rien n’a été en-
core décidé concernant sa participation face aux gars
de Soustara. Même si le joueur veut bien faire partie
des plans de Charef, le dernier mot reviendra au
Hichem M.
un maxi-
mum de
points
avant la
fin de la
phase
aller pour
éviter de
staff médical.

Athmani :

«Très heureux de reprendre avec le groupe»

L’attaquant Athmani est très heu- reux de retrouver les terrains et de reprendre le chemin des entraîne-

: «Je suis très

ments avec le groupe

content de reprendre les entraîne-

et jétais

ments avec mes coéquipiers

vraiment impatient de reprendre du service. Cette blessure contractée

avant le match face à la JSK m’a beaucoup perturbé, mais je suis très heureux maintenant.»

« La blessure ma beaucoup perturbé »

Athmani se dit très déçu dêtre resté éloigné des terrains durant une longue période et qu’il ne sat- tendait pas à vivre une telle situa- tion : «Pour ne rien vous cacher, jétais perturbé après cette blessure, car je ne m’attendais pas à être éloi- gné des terrains pour une longue période. Mais que voulez-vous, cest le destin et il faut faire avec. Dieu

et

merci, je vais mieux maintenant

la preuve jai repris du service avec

le feu

l’équipe et je n’attends que

pour refaire

vert du sta technique

surface sur les terrains»

Il est incertain face aux Usmistes

de métier,

Athmani, cet attaquant

surface et Mais

rejouer

bien refaire ocielle.

veut compétition

ce

en

il faut

n’est pas encore tranché et

attendre la veille de la rencontre face aux Usmistes. Il est donc ino-

pérationnel, car il revient après une longue absence.

H.M.

sombrer lors de la seconde moitié de saison.
sombrer lors
de la seconde
moitié de saison.
 

Communiqué

Le nouveau smartphone OPPO F1s “Selfie Expert” désormais disponible à la vente.

Le géant chi- nois des smartphones OPPO a an- noncé que le dernier-né

Le géant chi- nois des smartphones OPPO a an- noncé que le dernier-né

de la série F,

le

« F1s »

conçu pour la photographie est désormais en vente en Algérie

à

partir d’aujourd’hui au prix de 34.900 DA. Surnommé le «

Selfie Expert », et présenté en grande pompe lors d’une gran- diose cérémonie au Caire le 19 Octobre, le F1s offre d’excel- lentes caractéristiques caméra, avec une technologie avancée pour permettre à ses utilisateurs d’immortaliser chaque mo- ment. Les utilisateurs pourront tester et se renseigner sur le nouveau smartphone d’OPPO à travers le site officiel d’OPPO Algérie, sur Facebook, ainsi que sur l’ensemble des distributeurs et points de vente de la marque en Algérie. Andy Shi, Directeur de la marque OPPO pour la région MENA a

déclaré : « Le F1s a été très bien accueilli par le public lors de

la

cérémonie de lancement au Caire, et nous sommes ravis de

pouvoir le mettre à disposition de nos utilisateurs. Il est équipé d’une caméra impressionnante et d’un design élégant. C’est un appareil qui saura conquérir ses utilisateurs dès la première prise en main, et offrir une expérience utilisateur unique en son genre. » Le F1s a connu un succès phénoménal en Asie du Sud-Est et en Asie du Sud, offrant des fonctionnalités et un design de qualité. D’un point de vue technique ce smartphone est équipé d’un capteur d’empreinte digitale ultra-rapide «

Touch Access » avec une vitesse de numérisation de 0,22 se- condes, d’une batterie de large capacité avec 3075 mAh, et d’une capacité de stockage de 32 Go. Il est également équipé d’un processeur octa-core et d’une mémoire RAM de 3 Go, afin d’offrir une expérience utilisateur exceptionnelle. Avec une caméra frontale de 16 mégapixels, et une caméra ar- rière de 13 mégapixels l’utilisateur pourra immortaliser chaque moment avec une qualité exceptionnelle, quelque soient les conditions d’éclairage. Le F1s permet notamment d’activer plu- sieurs options photos tel qu’un système de flash amélioré pour les photos à faible luminosité, les photos grand-angle en mode panorama, et un retardateur activable de la paume. Avec sa ca-

méra frontale de haute qualité et sa multitude d’options, le F1s

été surnommé « Selfie Expert » car conçu pour les amoureux de cette tendance mondiale qu’est le selfie.

a

Siahi : « L’USMA, un moyen de se réconcilier avec nos supporters »

Comment vous vous préparez après le report de votre match face au MO Béjaïa ? Je ne vous cache pas. On travaille d’arrache-pied pour être prêts lors de notre match face à l’USMA. Le report nous arrange car on va se cor- riger après la lourde dé- faite à Béchar face à la JSS. On a oublié cette rencontre, on com- mence déjà à penser à l’USMA. C’est difficile d’oublier cette défaite face à la JS Saoura, n’est-ce pas ? Oui, c’est très difficile. On ne n’attendait pas à cette lourde défaite. On a bien commencé la par- tie. On est vite revenus dans le match après l’ou- verture du score. Je pense que le fait d’avoir encaissé le second avant la mi-temps nous a per- turbés et c’est pour cette raison qu’on est sortis de la rencontre. C’est un re- vers amer qu’on ne mé- rite car on travaille bien. J’espère que les choses vont changer. Les supporters étaient très en colère… Oui, je comprends parfaite- ment leur réaction. Ils ont misé sur nous pour qu’on réalise un très bon résultat

cordes ? Dans le football, il n’y a rien d’impossi- ble. Ce sera un match très rude. Nous allons tenter de gagner. Ce sera d’ailleurs notre ob- jectif, histoire de re- donner de la joie à nos supporters. C’est vrai, il va être diffi- cile car nous allons affronter une bonne équipe de l’USMA qui occupe la pre- mière place. Le fait que les Us- mistes ont perdu à Batna et qu’ils dis- puteront la Super- coupe ce mardi sera un avantage pour vous. Qu’en pensez- vous ? Sincèrement, on ne se soucie pas de l’ad- versaire. On se pré- pare pour gagner. On fera le maximum pour avoir les trois points et puis c’est tout. Au bout du succès, il y aura la réconci- liation avec les supporters qui aiment beaucoup leur club. On se trouve dans une position inconfortable dans le classement général et je pense que notre réaction doit être imminente. Entretien réalisé par M.H.

doit être imminente. Entretien réalisé par M.H. face à la JS Saoura mais ils étaient déçus

face à la JS Saoura mais ils étaient déçus par le score. Maintenant, à nous de leur faire oublier cette lourde dé- faite. Il faut désormais s’im- poser face à l’USMA lors de la prochaine journée. Vous pensez que la victoire face à l’USMA est dans vos

N° 3531 18 Dimanche LIGUE 1 30 octobre 2016
N° 3531
18
Dimanche
LIGUE 1
30 octobre
2016
CAB
CAB

Hadji Aïssa «Mon but inscrit face à l’USMA

est une réponse à mes détracteurs»

Ayant retrouvé son meilleur niveau lors des dernières rencontres du championnat où il est en train de s’illustrer de fort belle manière avec son équipe en contribuant aux bons résultats réussis jusqu’à présent, l’attaquant du CA Batna Lazhar Hadj Aïssa a bien voulu s’exprimer au Buteur sur plusieurs points le concernant mais aussi ceux liés à son équipe, estimant que cette prestation est une réponse à ceux qui l’ont déjà enterré.

Comment est l’esprit du groupe, après la victoire arrachée devant l’USM Alger ? Je ne vous cache pas que l’état d’esprit du groupe est au beau fixe, après que nous ayons réussi à nous imposer lors de la précédente journée devant l’USM Alger, en arrachant une belle victoire avec l’art et la manière qui nous a permis de mettre un terme au passage à vide que nous avons traversé et de retrouver la confiance pour la suite du parcours. Vous avez sorti un très bon match lors de la précédente journée, peut-on dire que Hadj Aïssa a retrouvé son meilleur niveau ? Je vous ai déjà déclaré lors des précédentes semaines qu’au fil des journées, je vais réussir à retrouver mon niveau étant donné que j’ai senti une amélioration. D’ailleurs, étant donné que je suis resté longtemps sans compétition, ça n’a pas été facile de récupérer toutes mes forces en un laps de temps. Cependant, je dois travailler davantage pour être à la hauteur. En évoquant le match face à l’USMA, êtes- vous derrière le premier but de votre équipe que certains ont accordé à Meah contre son camp ? Oui, j’étais l’auteur du but dans la mesure où j’ai utilisé mon intelligence pour faire tromper le défenseur Meah et son gardien Zamma- mouche, en changeant la direction du ballon. De ce fait, on peut dire que je suis l’auteur du but qui est important dans la mesure où il a permis à mon équipe d’entrer dans le match. Vous êtes le buteur de l’équipe avec trois réalisations, cela va vous motiver davan- tage à contribuer à d’autres succès, n’est-ce pas ? Bien sûr, je pense que mon rôle dans l’équipe ne se situe pas uniquement au niveau de la construction du jeu mais aussi marquer des buts et aider mon équipe à réussir de bons résultats. C’est ce que je suis en train de faire actuellement et je suis heureux et satisfait pour le moment. Vous avez été victime de nombreuses inter- ventions musclées de la part des joueurs usmistes, cela vous a-t-il dérangé ? Effectivement, en dépit des interventions musclées des joueurs de l’USMA, notamment

interventions musclées des joueurs de l’USMA, notamment en première période, cela ne m’a pas empêché de

en première période, cela ne m’a pas empêché de faire le jeu et de les dribler à maintes re- prises, en contribuant au précieux succès de mon équipe et c’est pour cette raison que je suis satisfait, en attendant de faire mieux à l’avenir. Votre rendement a été qualifié d’excellent ; c’est parce que l’adversaire était l’USMA ? Non, je ne joue pas pour les adversaires car je fournis souvent des efforts à chaque match pour aider mon équipe à réussir de bons résul- tats. Les raisons qui m’ont poussé à m’illustrer devant l’USMA est le fait que nous étions sous pression et condamnés à réagir et c’est ainsi que nous avons entamé la partie en force en recherchant le premier but qui nous a libérés. Tout le monde est unanime à dire que le CAB joue bien cette saison, un commen- taire ? Evidemment, je reçois les mêmes échos où des gens me disent souvent que le CAB s’ex- prime mieux cette saison, que ce soit à domi-

cile ou à l’extérieur. Ce qui va nous motiver encore davantage à faire mieux à l’avenir. Quel l’objectif de votre équipe cette sai- son ? Je ne vous cache pas que nous sommes en train de négocier match par match et faire en sorte de récolter le maximum de points pour atteindre 21 unités à la fin de la phase aller et aborder la seconde phase du cham- pionnat avec un moral au beau fixe pour ter- miner la saison à une position honorable, bien que nous soyons conscients que notre tâche sera difficile. Certains observateurs estiment que votre rendement actuel est une réponse à cer- tains clubs qui n’ont pas voulu vous recru- ter durant la période des transferts, qu’en est-il au juste ? Effectivement, ma prestation actuelle est une réponse à mes détracteurs et à certaines personnes qui ont cru que je ne vais pas re- trouver les terrains à nouveau. Mieux encore,

ils ont osé même informer les présidents de club qui ont voulu me recruter que j’étais blessé. Est-ce qu’il y a des équipes qui vont ont approché pour vous proposer de les ejoindre ? Je ne vous cache pas qu’il y avait plusieurs équipes qui m’ont approché pour me proposer de les rejoindre lors de cette période hivernale et ce, par le biais de mes managers. Pour ce qui me concerne, je me sens bien dans cette équipe du CAB qui m’a permis de revenir en force.

Entretien réalisé par Ishak S.

RCR
RCR

Remache décide de quitter le club

M ême si sur le plan spor- tif, le RCR a pu retrou- ver la sérénité grâce aux bons résultats décrochés ces derniers temps, les

problèmes du club sont loin d’être réso- lus. En effet, ces derniers jours, une nouvelle affaire s’est éclatée et elle risque de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Mécontent, Belkacem Remache a décidé de rentrer chez lui et a assuré aux dirigeants qu’il n’allait pas s’entrainer cette semaine, en tout cas pas avant que son cas soit réglé. L’ancien joueur de

l’ASK, de la JSK ainsi de plusieurs autres clubs a pris une telle décision après qu’il s’est senti indésirable.

Il a laissé exploser sa colère, après le match face au CRB

Selon les informations dont nous dis- posons, l’arrière latéral droit a laissé ex- ploser sa colère dans le vestiaire juste après la fin du match contre le CRB, un match que son équipe avait gagné sur le score d’un but à zéro et qu’il s’est contenté de suivre à partir du banc des remplaçants. Lui qui s’attendait à un

meilleur traitement mais le fait qu’il n’a pas été titularisé a fini par craquer.

fait qu’il n’a pas été titularisé a fini par craquer. ville natale et ma famille pour

ville natale et ma famille pour vivre une telle si- tuation à Relizane. Si j’ai opté pour cette équipe, c’est pour enchainer les rencontres et apporter un plus. Je connais mon ni- veau, je ne comprends toujours pas pourquoi on ne me fait pas confiance. Je suis victime de la hogra et je n’accepte pas d’être traité ainsi.»

«Les arguments de Bouakaz ne m’ont pas convaincu»

Il dira en guise de conclusion : «J’ai parlé au coach, mais les arguments et les justifications de Bouakaz ne m’ont pas convaincu. Que voulez-vous que je vous dise ? Pour le moment, c’est le flou total. Si on n’a pas besoin de moi, qu’on me remette ma let- tre de libération et le problème sera réglé.»

Ishak S.

Il a eu une discussion avec le coach et le président

Au club depuis le mois de juin passé, Bel- kacem Remache a vu le coach lui préférer Med- dahi, ce qui n’a pas été de son goût. Après la fin de la rencontre, il s’est rapproché de Moez Bouakaz et il lui a de- mandé des explications. Par la suite, il a sollicité son adjoint, Kada Aïssa, avant d’avoir une discussion avec le président Hamri.

«Si on n’a pas besoin de moi, je préfère partir»

Contacté au bout du fil, le joueur nous a déclaré : «Pour être franc, je vis mal ma situation. Je n’ai pas quitté ma

Communiqué Mobilis honore les travailleurs de la Télévision Régionale de Béchar A l’occasion du 54
Communiqué
Mobilis honore les
travailleurs de la Télévision
Régionale de Béchar
A
l’occasion du 54
e anniversaire du recouvrement de la souveraineté
nationale sur la Radio et la Télévision Algériennes, Mobilis l’opérateur
national, est fier d’accompagner l’événement organisé par la Direction
Régionale de la Télévision de la wilaya de Béchar, en l’honneur de leurs
employés, le Vendredi 28 Octobre 2016 à 9h30.
Le 28 Octobre 1962, marque le recouvrement de la souveraineté na-
tionale sur la radio et la télévision,
et représente la naissance de la
Radiodiffusion télévision algérienne (RTA), qui s’est substituée à l'Office
de Radiotélévision française (ORTF).
A cet effet, une cérémonie à été organisée en hommage aux journa-
listes, techniciens, caméramans, chauffeurs, qui contribuent au déve-
loppement de l’audiovisuel au niveau de la région de Béchar. L’occasion
aussi, de gratifier ceux qui ont participés à la réalisation du documen-
taire télévisé lauréat du premier Prix du Président de la République du
journaliste professionnel, réalisé par M. Mustapha Bendehina.
Mobilis, au nom de son Directeur Général Monsieur Mohamed
HABIB, et de tous ses employés, rend un vibrant hommage à toute la
famille de la télévision et de la radio nationale et à tous les interve-
nants dans le champ médiatique.
N° 3531 LIGUE 2 Dimanche 19 30 octobre 2016 USB 1 - USMB 0 Zeghdoud
N° 3531
LIGUE 2
Dimanche
19
30 octobre
2016
USB 1 - USMB 0
Zeghdoud : «Mes joueurs
ont répondu présent»
Le pari réussi de Zeghdoud
Stade : OPOW 18-Février
(Biskra)
Affluence : huis clos
Arbitres : Hansal, Cheblah, Bou-
rouba
Avertissements : Aliouet (40'),
Guenifi (51'), Belaïd (63' et
«Mes joueurs voulaient cette victoire et c’est
pour cela qu’ils ont fait preuve d’un esprit de
corps qui leur a permis de contrôler la partie et
de marquer un but à un moment important. Il
faut dire que la qualité de l'équipe de Blida nous
a rendu la tâche plus difficile et cela n’a pas été
simple pour trouver la faille. Il nous fallait faire
des choix surtout tactiques et cela a été payant.
Nous avions pour mission de prendre les trois
points et c’est chose faite. Bien sûr, nous devons
continuer dans cette voie et gagner des places au
classement.»
90'+3)(USMB)
Expulsion : Belaïd
(90'+3)(USMB)
But : Djaâbout (51' s.p)(USB)
Mansour Hadj : «L'homme
du match, c’est l'arbitre»
USB : Belaâlam, Boufliha, Allati,
Khellafi, Belgherbi, Amrani,
Djaâbout, Kabari (Abdenouri 75'
puis Merazka 79'), Seghaïr, Ben-
chaïra, Bouledhiab
Blida trouvera le portier de l'USB
à la parade. La pression des
joueurs de Biskra se poursuivra.
La reprise de la tête de Djaâbout
rasera la barre transversale. Sen-
tant le danger, les joueurs de Blida
sortiront de leur camp et sous
l’impulsion de Houari seront tout
près de scorer par Aliouet (32'). À
partir de cet instant, on assistera à
une véritable bataille des tran-
chées pour la maîtrise de la zone
intermédiaire. Benchaïra verra
son tir passer juste à côté du po-
teau de Meziane. La toute der-
nière occasion de la première
période fut à l’actif de l'USB. À la
44’, Seghaïr idéalement placé ra-
tera lamentablement le cadre. La
pause sera sifflée sur un score
blanc malgré les offensives me-
nées par les deux équipes. Dès
l’entame de la seconde période,
les joueurs de Biskra afficheront
des intentions résolument offen-
sives. Après une alerte de Ben-
chaïra et alors qu'on jouait la 51',
Djaâbout sera bousculé dans la
surface et cela au moment d'ar-
mer son tir. Le même Djaâbout se
fera justice en transformant le pé-
nalty qui s'en suivra (1-0). La ré-
plique blidéenne se fera par
l'entremise de Guenifi qui, à la
59', effectuera un joli travail sur
l'aile droite. Il adressera un tir des
trente mètres et le rebond qui s'en
suivra n'a pas trompé Belaâlem.
Trois minutes plus tard, suite à un
rapide échange entre Abed et
Houari, ce dernier verra son tir
terminer dans le petit filet sor-
tant. La réplique des locaux ne se
L'entraîneur de l'USMB s'est refusé à toute
déclaration en fin de match. Il se contentera
de lancer la phrase suivante, lors de sa sortie
des vestiaires : «Je veux juste vous dire que
l'homme du match a été l'arbitre.»
Entraîneur: Zeghdoud
S. B.
USMB : Meziane, Tsamda, Be-
laïd, Laïfaoui, Mohamedi, Gue-
nifi, Houari, Rabti (Bendhiaf
70'), Aïssa Bey (Tayeb Slimane
70'), Abed, Aliouet (Frioui 46')
Entraîneur : Mansour Hadj
Belaâlem à la place d'Aloui
L e nouvel entraîneur de
l'USB, Zeghdoud, a
commencé son bail
par un succès acquis
On se rappelle qu'Aloui, le portier titulaire
de l'USB, s'était blessé lors du match joué
contre le PAC. Il s'est vu prescrire un repos de
vingt jours. C'est Belaâlem qui l'a remplacé
dans la cage et le moins que l'on puisse dire
est qu'il a réalisé un sans-faute. Il a réussi plu-
sieurs arrêts décisifs face aux attaquants bli-
déens.
face à un ensemble blidéen trop
timoré pour espérer un meilleur
finish. Ce sont les visiteurs qui al-
lumeront les premières mèches
par le remuant Aliouet qui a failli
tromper Belaâlem d’un tir à l'en-
trée de la surface dès la 2’ du
match. La réplique des Biskris se
fera trois minutes plus tard. Khel-
lafi, monté en attaque, ratera de
peu le cadre suite à un lob judi-
Aliouet a joué
une mi-temps
Le huis clos respecté
cieux. Piqués au vif, les joueurs de
l'USMB répliqueront par Abed.
Ce sera à la 14' et l'attaquant de
fera pas attendre et son auteur
sera Benchaïra dont le tir trop
mou n'a pas inquiété Meziane.
Sur le contre, et suite à un corner
magistralement exécuté par
Houari, Laïfaoui monté en at-
taque ratera de peu le cadre. Le
pressing des Blidéens pour reve-
nir à la marque se poursuivra et à
la 73’, Frioui reprendra sans
contrôle un service de Tsamda,
obligeant Belaâlem à se détendre.
À partir de cet instant, le jeu se
durcira quelque peu. À la 76',
suite à une faute sur Abed, ce der-
nier bénéficiera d’un coup franc
qu'il exécutera lui-même. Il verra
son tir raser la transversale du
portier de Biskra, battu sur ce
coup. À partir de cet instant,
toutes les velléités offensives, sur-
tout du côté de l'équipe de Blida
resteront vaines. Les choses en
resteront là. Les joueurs de Bis-
kra, en ayant su accélérer à un
moment important du match, ont
réussi à se donner une avance sé-
curisante à la marque. Même si
elle a été défaite, la formation de
l'USMB a montré de belles choses
et cela grâce à certaines de ses in-
dividualités, sans pour autant
faire preuve de réalisme dans le
dernier geste.
C'est le jeune Aliouet qui a remplacé Zer-
guine à la pointe de l'attaque blidéenne. Il n'est
resté sur le terrain qu'une mi-temps. Il a été
remplacé par Frioui, qui est plutôt un milieu de
terrain.
La rencontre qui a opposé l'USB à son hôte
l'USMB s'est déroulée à huis clos. Le moins que
l'on puisse dire est que cette mesure a été scru-
puleusement respectée.
S. B.
S. B.

PUB

PUB
Anep : 432678 Le Buteur /30/10/2016
Anep : 432678 Le Buteur /30/10/2016
dire est que cette mesure a été scru- puleusement respectée. S. B. S. B. PUB Anep
N° 3531 20 Dimanche LIGUE2 30 octobre 2016
N° 3531
20
Dimanche
LIGUE2
30 octobre
2016
N° 3531 20 Dimanche LIGUE2 30 octobre 2016 PAC Bonne opération des Pacistes face au WAB

PAC

Bonne opération

des Pacistes face au WAB

est avec brio que le PAC a réussi à revenir avec un précieux point

de son déplacement à Boufarik. Même s’il s’agissait de l’une des plus difficiles parties, les coéquipiers du buteur Naïdji ont su garder leur concentration jusqu’au bout. La for- mation paciste a, faut-il le dire, livré une excellente prestation, mais le gar- dien Medour était bien présent pour stopper toutes les tentatives. D’ail- leurs, même les défenseurs n’ont com- mis aucune erreur. Ils ont tenu le coup convenablement, ce qui a fait énormément plaisir aux membres du staff technique, lequel souhaite dés- ormais terminer la phase aller sur le podium. Mais pour relever ce défi, l’équipe devrait dans un premier temps faire le plein à domicile, à com- mencer par le prochain match de championnat, qui sera aussi difficile face à l’ASMO.

Physiquement, les joueurs ont tenu le coup

Le match d’avant-hier était le troi- sième disputé en une semaine. In- quiet sur l’état physique des joueurs, le rendement affiché par Herida et ses camarades a rassuré plus qu’un. Dans une discussion avec un membre du staff technique des Jaune et Bleu, ce dernier a affirmé que sur le plan phy- sique les joueurs ont su répondre pré- sent. «