Вы находитесь на странице: 1из 233
SOUVENIRS NUMISMATIOQUES DE LA REVOLUTION DE 1848 RECUEIL COMPLET DES MEDAILLES, MONNAIES ET JETONS (QUI ONT PARU EN FRANCE DEPUIS LE 22 FEVRIER JUSQU'AU 20 DECEMBRE 1848 PARIS CHEZ J. ROUSSEAU, RUE DU 24 FEVRIER, 31 PALAIS-NATIONAL OUVENIRS NUMISMATIQUES DELA REVOLUTION DE 1848 RECUEIL COMPLET DES MO! ATES, MEDAILLES ET JETONS (OUT ONT PARE EN FRANCE DEPUIS LE 22 FivRIER 1868, En temps de révolution, les événements marchent vite; les hommes et les. choses s'usent plus vite encore. Nous eroyons done rendre & Uhi en sauvant de Poubli des monuments éphéméres que les circons! entre toutes les mains, pendant un seul jour peut-étre, et qui auront disparu presque loire un véritable service ees auront mi aussit6t que les faits qui les avaient engendrés. Notre premiére révolution a eréé ln plus curieuse des collections numismatiques : la révolution de 4848 promet d'etre tout aussi féconde en ce genre; mais ce n'est qu'aprés coup, et lorsque les médailles ct les jetons populaires de la République issue de 4789 étaient devenus introuvables, qu’on s'est occupé de les recueillir et de les publier. De li réaulte que beaucoup de pices sont et resteront toujours inconnues. Nous ferons mieux cette fois. Du premi jour oi ont 616 émis les souvenirs métalliques des événements que nous voyons depuis quelques mois se succéder & coups pressés, nous les avons eolligés avec ardeur, et nous n’attendrons pas plus longtemps pour les publier. Aux yeux de beaucoup de ‘gens, cotle publication pourra paraitre futile; pour ceux qui sont destings a Vhist éerire e des temps étranges oi nous vivons, elle sera d'un si puissant secours que 4 Ventreprendre. nous ne saurions hé ere S vcxrevnsesyecione eon, ams) ESY 25" BS ‘fF cue % “prs rrancs * gEponuicarns On PLANCHE I. N° 1,— 20 avant, ‘Les premiers exemplaires de cette médalle ont &té frappés en étain. Depuis lors les coins sont ‘devenas la propriété de M. Rousseau, qui a fait frapper des exemplaires, en trés petit nombre, en ccuisre argenté, en cuivre jaune et en cuivre rouge. Ces coins ont 6té gravés par M. A. Garnier. La tmdaille est destinée a conserver le souvenir de la victoire facile du 24 février ; elle est en quelq sorte une protestation contre la régence, car il n'est pas possible de méconnattre, dans le personage: renversé par la foudre, un jeune enfant que le lot populaire a emporté loin de la France. yo, 15 mat, Frappée en plomb pour la fete républicaine qui devait avoir Liew le 44 mai, cette médaille est deveaue parfaitement inopportune, grace a la remise de la solennité. Chacun se rappelle le pro- sgrainme du cortége qui devait traverse tout Paris. Les berufs aux eornes dorées, destinés a en faire le plus bel ornement, farent sagement contremandés, aussi bien que les cing cents jeunes files en tnaillot et en robe de gaze. Les beefs virent hontensement dédorer lenrs cormes, les jeunes filles res= trent tout uniment en robe blanche, t Ia double exhibition promise disparut sous tin immense ridi= cule, Notre médaille seule conservera le souvenir de cette fete manquée. Les exemplaires en plomb ont é frappés le 13 tai; depuis lors ilen a paru des exemplaires en cuivre argenté, rouge et jaune. N° 3,22 mans. Le poincon qui a servi au cvin de face de cette médaille a 6té gravé en 93 par Daniel. Son fils 'a utilisé pour fabriquer notre médaille qui lui avait été commandée par le club de Ia Montagne de ‘Montmartre, tenant ses séances au Chateau-Rouge. Ce club, fondé le 44 mars 1848 et fermé aprés les fatales journées de juin, a vu saisir chez son président tous les papiers et toutes les médailles ‘Gaient en sa possession. La pidce existe en cuivre rouge, jaune et argenté, ws 8 sumer, Cette médaille est consaerée an pieux souvenir de une des plus nobles vietimes des journées de juin; chacun sait I'héroique dévouement du prélat parisien; chacun sait que ce dévouement fut com> pit, et que Varchevéque fut frappé lachement au moment méme od il portait des paroles de paix au lieu des insurgés du faubourg Saint-Antoine ; le souvenir de ces paroles angéliques ne s'eacer: jamais de la mémoire des Parisiens. Disons avec bonheur que les insurgés eux-mémes n'eurent pas ‘assez de malédictions pour assassin de Larchevéque Denis Affre. Cette médaille existe en cuivre argenté, jaune ou rouge. (1) Cotte date est colle de Pémission, 4 No 5. = 3 ava. Le club des Franes Républicains, fondé le 22 mars 4848 et fermé aprés les journées de ju fait graver et frapper notre médaile. Ele existe en cuivre argenté, jaune et roage. avait Bien que cette médaillen'at 6é frappée quele 12 mai, elle ne porte aucun attribut, aucune légende ‘constatant I'établissement antérieur de la République. Elle est un simple hommage rendu au noble cearactére de Dupont (de Eure). : N07. = 28 [Notre médaille est destinge & conserver le souvenir de l'une de ces cérémonies dont les habitants paisibles de Paris ne tardérent pas a se fatiguer. On se rappelle avec quelle profusion les arbres de la Tiberté forent plantés partout od ily avait place pour en colloquer un. Pendant quelques jours les ‘esoins de la cirenlation publique ne furent plus que d'un intérét secondaire; peu importait que pié- tons ou voitures passent passer a aise; pourvu que les arbres de la liberté fussent inaugurés avec accompagnement de coups de fosil, de libations copieuses et de quetes a domicile. Presque partout le clorgé fut prié de s'associer & ces bruyantes eérémonies que Iautorité supérieure finit par interdire. est le 10 mars que fut planté Parbre delta place de Hotel-de-Ville: ce n’est que le 28 mai suivant «que fut frappée en cuivre argenté, rouge et jaune, la médaille commémorative de ce fait. we — 3 mans, Jeton décagone frappé en comimémoration des journées des 22, 28 et 26 février. Ha été fabriqué 0 cuivre argenté, ronge et jaune, RATER ITE. © sian eiw® ff sicerinsmon ( (¢ cat Qe F ican %)) = ynatenstré \ of PLANCHE II. N° 1,—9 seereuone. ‘Médailletriangulaire, en alliage de plomb et d’étain, destinée a conserver le souvenir de la séance de VAssembiée nationale du 7 septembre 1848. Dans cette séance, ila été décidé que le préambule de ta Constitution de 1848 porterait que la République francaise éait démocratique, une et indivisible, et que sa devise serait: Liberté, Bgalité, Fraternité. Cette médalle, coulée dans une matrice en cnivre, 4 G46 tirée & un tes petit nombre d'exemplaires, le 9 septembre, No.2. 8 mans. Plaque en cnivre estampé; les branches de chéne et de laurier sont émaillées en vert. Cette plaque, estinge A etre portée a la boutonnigre, n'a été fabriquée qu’en assez petit nombre, 3, —8 surrewone, Peu hommes ont acquis plus facilement que Marc Caussididre une popularté triomphante et Font perdue aussi rapidement. Aujourd'hui I'élu de 133,779 habitants de Paris a quité la France pour se soustraire aux poursuites judiciaires dirigées contre Ini pour sa conduite dans la déplorable journée da 45 mai. Cette médaille existe en cuivre argenté, rouge et jaune, NA 1T mans. Médaille frappée en cuivre argenté, jaune et rouge, en commémoration de Ia révolution du 2h fevrier, 42 sumer. La fete de la Fraternité, qui devait avoir lew le 44 mai, fut contremandée, et chacun se rappel par quelle étrange fete ele fut remplacée le lendemain. Six jours plus tard, le 24 mai, la solennité en projet changea de nom, et fat célébrée au Champ-de-Mars sous le ttre de fete de la Concorde. I serait fort original de trouver le 45 mai placé entre les fetes de la Fraternité et de la Concorde, sila chose était pas si triste. Quoi qui en soit, le programme fat notablement modifié, les beufs a cornes dorées devinrent des chevaux de labour, les corps d'état mirent en évidence ce que Von voulut bit appeler leurs chels-'euvre, et tout Paris courut au Champ-le-Mars fare de la concorde tla face «a soleil. Un graveur parisien a eu Vide de consacrer une série de douze médailes au souvenir de cette fete; mas iln'en a exécuté que huit jusqu’'a ce jour. Toutes portent un numéro d’ordre; la premire «que nous donnons ici représente la banniére du travail qui marchait pompeusement en tee du cortée. Ellea été frappée en cuivre rouge, jaune et argenté, Autre médaille frappe en mémoire de Varcheséque de Paris, Me" Affe. Elle a 64 frappe en cuivre argenté, rouge et jaune. no 7.4 mans, Médaille républicaine, gravée et frappée par M. Naudin, en commémoration de la journée du 2% février 1848. Cette médaille existe en cuivre jaune, rouge et argent, sos, 2 suru. Médaille frappée en mémoire des citoyens de Paris morts pour Vordre et ta liberté, pendant les tristesjournées des 23, 24, 25 €1 26 juin. Elle existe en cuivre argenté, rouge et jaune. rosa ts a{ (inseamssenet || pe vassemnte/3)/ amas (Que LE BiEN. Leas rEvRIER 1348 PLANCHE III. Ne 1.1" seprewone, ‘On se rappelle effet produit parle rapport de la commission d’enquéte sur les événements du 45 mai ct des journées de juin, Une demande en autorisation de poursuites contre les citoyens Louis Blanc et ‘Caussidiére fat accueilie par Assemblée nationale dans la séance de nuit du 25 au 26 aodt 4848, et Jes deux prévenus s‘empressérent dese soustraire par la fuite a Ja détention préventive qui le attendait. Louis Blanc est parvenu des le lendemain & gagner la fromtitre; mais il parait certain que Caussidigre ne s'est décidé & quitter Paris et la France que quelques jours plus tard. Peut-etre espérait- des vénements tne justification ou du moins un acquittement de fait; mais celu‘-ci se faisant trop atten- Are, il a jugé prudent de mettrela mer entre ses accusateurs et lui. Cette piéce coulée est en alliage de plomb et d'étain, N° 2.28 reves, Cette médalle, qui est d'un bon travail, est due un habile burin, A peine les événements de ferrier étaientils accomplis que Fartiste était A eeuvre, et, deux jours aprés, cette jolie médaille était «lj répandue, Elle existeen Gain, en cuivre rouge, cuivre jaune et cure argenté. n° 3, —28 avant, Médaille satirique contre Vex-roi Louis-Philippe. Cette médaille rappelle les ignobles caricatures ‘qui ont tapssé les murs de Paris, et dont tout le monde, amis ou ennemis, se détournait avec dégout. La Kegende du revers: 1 ne coulut jamais que le bien de tous, semble peu de mise, en face du projet de confiscation qui pase encore sur la fortune particulier delex-roi, Espérons que la République ne commettra pas un aeteinique que rien ne sauraitjusier. 4,14 ‘Médaille fabriquée pour consacrer la mémoire de la fete qui devait avoir liew e 14 mai au Champ-de~ Mars, Elle ne présente ailleurs aucune autre particularité intéressa 05, —3 mans, La République fut proclamée officellement a I'Hotel-de-Ville de Paris le 25 fevrier. Cet événement, assex peu prévu deux jours plus tot par eeux-1a mémes qui composaient le nouveau gouvernement, cot ment, disons-nous, Gait assez important pour mériter qu'une médaille spéciale en consacrat le soovenie. Notre médaille est la premitre qui ait 6¢ fabriquée dans ce but. Elle existe en cuivre rouge, jaune et argenté, 8 N° 6.21 oats, Les Kégendes de cette médalle méritent toute lattention possible: Ton lambeau doit éelairer te monde; la moralité doit régénérer ta France. Voila les dens maximes qui constituent ces Kégendes. La premiére est en bon train de se réaliser. Nous souhaitons ardemment qu'il soit exact en dire autant de la seconde. Cette médalle esiste en cuivre rouge, jaune et argenté, N° 7.— 25 piven, ‘La méiaill a laquelle nous sommes parvenus est une des plus curieuses de la série que nous entre- prenons de publier. On remarquera que le gouvernement provioire qui s'y trouve désigné n'est pas ‘celui qui fat installé dds la nuit du 24 févvier. Les noms de Garnier-Pagés et de Crémicux ne figurent pas dans fa liste des gouvernants. Qu’en faut-it conclure? nous l'ignorons. Il est cependant permis de supposer que les coins de cette médaille Giaient préparés ds la soirée du 24, et que ceux qui ont fabriquée ne tenaient pas & Yadjonction, dans lesein du gouvernement provisoire, des deux membres ‘que nous venons de nommer. Cette méidailen’a été primitivement frappée qu'en étain, Depuis lrs le coin du revers s‘étant brisé, iden a été fat un nouveau qui présente bien la meme inscription, mais avec quelques légeres dillérences dans Ia taille des letres. Le coin de face est resté le meme. Cette seconde médalle existe en c1 argenté, rouge et jaune. ne 8.10 ma Aussitbt aprés les premires Clections de la Seine, cette médaille fut fabriquée en I M. de Lamennais, Pantenr illstre d'une foule d’écrits plus ou moins religieux, plus ou moins moraux, plus ou moins politiques. Nous n'avons rien a dire de plus sur le comple de cette médaille qui existe en cuivre argemté, rouge et jaune. PLANCHE IV. La date de Iémission de ce cliché peut seule en expliquer le type; car, au 2% fant ew use et les soldats étaient pas en humeur de se donner la main, Pendant de ta capitae ot les clubs les plus ardents ne cessérent de vécla- provisoire bea pour se iterie et de eavalerie, et encore les premiers wurwhui, Di i, les choses ont quelque pew décider & ramener & Paris quelq arrivés n'y purent-ilsrestervingt changé, et armée a reco Aire déponiléele 24 fevrier. Ge cliché argenté ot en cuivre doré. So 2 = 3 mans. Ge cliché d'une assex bonne fabrication est en cuivre doré avec le bonnet émaillé en rouge. Hl porte ‘on trou destiné & recevoir un annea N° 3, = 12 mans. Autre cliché destin de meme a ere port la boutonnidre. Hla été frappé en euivre rou cuivre doré, émallé de couleurs variges. I en existe quelques exemplaires bronzés, sans béligre, et vides partout. Noh ans, Cette médaille, en cuivre argenté et signée Pillart, est une des premires de la série: elle est sim= plement commémorative des journées de février. Son type nows rappelle une circonstance asser plai- sate. Le 25 février, Paris vit commencer un massacre général des cogs qui servaient de plaque de ‘shakos ala garde nationale, Les pauvres betes furent impitoyablement décapités, et peu de tempsapris, lorsqu'tine nouvelle plaque fut adoptée, il arriva que le coq fat remis en possession de tous ses droits [Nous sommes tentés de eroire que bien des gens déplorérent alors Ia {érocité avec laquelle ils avaient coupé le cou de Finnoce notre part, nous aurions bien youlu qu'on nows fit eonnatire ily en avait un, neat LT. Dans es journées de juin, une sur de charité da faubourg Saint-Antoine prodiguaitindstinctement ses soins aux blessés des deux partis. Elle pansait un jeune garde mobile tombé au pouvoir des insur és, lorsque ceux-ci se ravisérent et déclarérent qu’ils allaient achever le soldat. La reli les assassins avec Energie, de son corps elle cousrit le blessé, et des. 10 Diente adresses or ‘que Dieu.» Ces nobles paroles fu A conserver la mémoire de cette sainte action pour laquelle il n'y pas assez déloges, argenté, rouge et ju cile-meme, « Frappe, dt-elle alors, je ne erains pas vos aionnettes, itentencues, ete garde mobile fut sauvé. Notre médaille, esti iste en enivro. x6. <9" mans, ire argenté, doré, jaune et Médaille commémorative des journées de février. Eile eviste en rouge. es vm, Autre: médaille comme; des journées de férrier. Elle existe en euivre argent’, jaune et rouge, xo 8.6 avail. de février, prévente au revers un type Gette médalle, également frappée en mémoire des journ ‘que nous avons deja rencontré (PI. JIT, n° 8). Quant au cété droit, il rappelle les trois grandes dates dle 1789, 1830 et 1848; au-dessus du globe terrestre contre lequel est appliqué un niveau, nous ‘oyons le bonnet de a iberté, nouveau soleil, lancer dans tous les sens des rayons lumineux qui enve= Toppent le monde. Au-dessous du globe est une corne abondance, embleme de la prospérité. Nous ne ‘comprenions pas trop intention du graveur: nous devinons bien qu'il a voulu constater Toetroi de r monde; mais pourquoi placer la tere entre la lberté et la prospérité pourquoi cette der nigre rejetée tout au bas dle Péchelle des choses désirables? Nous aurions autant aimé que Pembleme dle Végalité pat sans inconvénient se marier & celui de la prospérité, et que l'un desdeuy n'edt pas pris toute la place. , signée Howzelot, 1e,argenté et bronaé. i Srappée en euivre rouge, j Médaille gravée en Phonneur de M. de Lamartine, On voit, par Ia date du jour oi ella dé rape pour la premigre fois, que son auteur prédisait, sans eraindre de se tromper, Viunmense accumulation de sulfrages quidevait honorer le grand orateur. Pourquoi faut-il que cette popular, si dignement acquise, ait été si rapidement dépensée ? ‘Notre médaille existe, avec ou sans beliére, en cuivre rouge, jaune ou argenté. i PLANCHE V N° 1,—29 souuer. {élas! trois fois hélas! cette intéressante médaillea été coulée pour eonstater un dit de Iése-gatan ale. Interdire les clubs aux femmes, etait un pew risqué et i we les pauvres désheritées trouvassent des interprétes de leurs sentiments de deuil. L’on- teurde la médaille qui nous occupe a compris que ee n’éait pas trop d'un monument impérssable pour apprenure aux races fatnres que le club du eitoyen Eugénie Niboyet avait Gétyranniquement ferme par les hommes, Et pourtant ceux-ci ne s'éaient pas fait fante de fréquenter un club fort pitoresque, oi la mélodie désormais nationale des Lampions avait vu improviser ses couplets les pls ddl Ge que cest que Finstabilité des choses humaines, et voyer comme les in connes sont parfoissoumises a de déplorables reirements No 2,47 sans, Médaille commémorative des journées de fGxrier. Bile existe en ain et en cuivre argenté, jaune et rouge. N° 3,21 gunner. Médaille frappée ala mémoire des citoyens morts pour la défense de ordre et de ta république dans les journées des 28, 24, 25 et 26 juin. Elle existe en cuisre jaune, rouge on argenté, ete ‘erainsexemplaires ne portent as de bie. 410 ma, Getwe médaile n’a paru qu’assez tard, et Yon a peine & comprendre qu‘on ait atendu prs de trois ‘mois pour constater que, dans Ia séance du 24 février, M. Leira-Rollin fut le premier & protester contre la régence et & provoquer Ia formation d'un gonvernement provisoire dont il devenait naturel- iement Ia cheville ouvrigre. Notre médaille existe en cuivre argenté, jaune, rouge et bronze. N° 5,8 mans, Cette jolie médaille, signée Lesaché, a été frappie a la mémoire des citoyens morts en eombattant Ulans les journées de février. Elle existe en cuivre argent, jaune et rouge. 6.11 sumer. Médaille de Farcheréque de Paris. Bile porte pour Hégende, au revers, les saintes paroles pronon ‘&es tant de fois par le prélat avant sa mort : « Le bon pastenr donne sa vie pour ses brebis », Tat ‘édaille existe en cuivre argenté, jaune et rouge. 12 7.16 wars. Réduction du type de Daniel, employé pour les meédailles du club de la Montagne de Montwartv. Le revers est simplement commémoratif des journées de février. Cette médaille, frappée d’abord en cuivre rouge seulement, et sans béliére, a été depuis avec béliére en euivre argenté, jaune et rouge. N) 8. — 8 sous Jolie médaille ovale de Varchevéque de Paris, gravée et signée par Vachette. Le revers porte inscription les touchantes paroles prononcées par Parchevéque sur son lit de mort: « J'ai offert ms vie en sacrifice, priez que mon sang soit le dernier versé. » Elle eviste en argent et en euivre argent jane ou rouge. CHE VI. N10 mans. Cliché commémoratif des journées de février. On-y voit un homme du peuple armé d'un’ fusil et plantant vn drapeau sur une barricade. La pidce existe en cuivre doré, argenté ou jaune, Quelques exemplaires en ont le drapeau émaillé des couleurs nationales. ye. —42 seme, ce lic re exactement le meme type que celui qui porte le n° 3 de la planche IV, n’en Ailfere que par Vadjoneti la patie inférieure du trophée, dun liste avec I Rip. Francaise 1848. (est le produit d'un second état du coin employé ds le 12 mars, II existe en cuivre doré, ary et rouge. cription : N° 3, — 26 rivmien, “ ute cliché offrant la (ete de la République. 11 est en enivre doré avec le bonnet émailé en rouge. ‘Ceelich€a para ds lelendemain du jour of la République fat proclamée a I'tcke-Ville. No. a4 ‘que cette médaille de plomb ait éé fabriquée et répandue dés te 44 mai, le char de Ia ture y est représenté attelé de chevaux. Ceci tient a ce que le programme de la fete, réigé primitive: ‘ment par madame Sand, avait déja recu quelques petites modifications avant que la fete elle-méme remise & huitaine, et que ces modifications pouvaient facilement etre introduites dans le type 1e médaille coulée en plomb. Tin’en était plus de meme pour celle que nous avons déja déerite et ‘qui Se rapporte la méme solennité manquée, parce qu'un coin gravé pour frapper des médailles de ceive ne se recommence pas aisément. Quoi qu'il en soit, notre plomb da 44 mai est probablement esting & devenir fort rare, et par conséquent fort recherché des amateurs. 2 suites. w 5. Malle pieuse conserée la mémoie de Varchevéqne Denis Ale. $6.4 ans Cette médaille dja rare aujourd'hui, parce que le coin a été mis promptement hors de service, iste en plomb et en cuivre rouge. Elle a été gravée par Naudin, et ele porte sa signature. C'est une pigee commémorative des journées de fésrier. 14 No.2 wy Médailefrappée & la mémoire des eitoyens morts dans les journées de (évrier. Elle existe en euivre argentéet doré n° 8. — 6 avnat. Le ype du droit de notre médaille est eetni que now porte le n* 8 de la planche BV. Quant au revers, i offre Ii A Genoude, pire de la réforme, la France reconnaissante » Il est heurenx «fone médaill ait constaté combien Ia France est reconnaissante 4M. 'abbé de Genoude, pour les efforts infatigables qu’ a fait, afin de Ia doter ‘du suffrage universe; car, si la méaille n'existait pas, on ponrrait doater de In sineérité de cette reronnsissance, vu la fréquence des défsites électorales du pire de la réforime, ja déerit & propos de la pidwe qui Varigté cela médaille portant le n° 5 de Ia planche ¥. Colle-ci n'est pas signée durnom de Lesacheé, 1 le drapeau tricolore que tient a la main la Liberté porteT'inscription : « Vive la République! » éer parallelement a Ia hampe. De plus, au revers, le champ n'est pasentonré du cerele que Von soit sur a premitre pice. Le coin de cette jolie n et ro daille a &G promptement eassé, Elle existe en re argenté, jaune ie 15 PLANCHE VIL N° 1.2 seprmaunne. ‘Tris helle médaille destinge & consaerer le souvenir du cinquante-sixiéme anniversaire de la pro- lamation de la République francaise. A cette occasion, le 22 septembre dernier, qui correspondait au 1°" vendémiaire an LVH, un banqueta été eéléhré au Chalet-Ce banquet, ot se trouvaie hon nombre de représentants du peuple, sous la présidence dle M. Leiru-Rollin, s'est termine le plus pacifiquement du monde, mais non sans toasts et sans discours. Dans Tun de ces dscours, on a en= tendu Ie président préconiser, aver plus dentratnement sans doute que de conviction, Finvention de Vlluste citoyen Cambon, c'est-2-dire la ressource supreme des assignats, ressource qui équivaut a banqueroute pure et simple. Nous venons de dire que la conviction de Vorateur devait n’avoir ‘pas été complete, et nous en trouvons la preuve dans le fait suivant : pew de jours aprés, lorsque la squestion du papier-monnaie a été discutée sérieusement & I Assemblée nationale, M. Ledrw-ollin pas trouvé une parole pour éayer la théorie qu'il avait mise en avant et qu’oa pide pice devant lui. Notre mésaille, dont les premiers essais ontétéfrappés sur étain de Cornouaille, a 616 depuis frap- pée en cuivre argenté, jaune ou rouge, et en deux métaus, c'est-i-dire en euivre rouge et jaune 2 Ia foi. ¥* 2. —20 ocrooe, Cotte jolie médaille a 6té frappée en souvenir de la fraternelle assistance apportée par Ia garde na- tionale de Rowen a la garde nationale de Paris dans les journées de juin. On sait que des drapeaux @honneur offers par les Parisiens a leurs fréres d'armes des départements ont é46 portés en pompe dans les grandes villes dont les populations sont venues au secours de In eapitale. Quelques- s de ces fees nationales ont été le sujet de médailles commémoratives. Celle dont il s'agit est dn nbre = elle a 6 fabriquée en cuivre argenté, jaune et rouge. 1X? 423 seereene. La médaille dont il s'agit n'a pas besoin d'explication : ses types et ses légendes parlent suffisam ‘ment deux-mémes. Personne n'a oublié le funeste cri de guerre écrit par les insurgés sur quelques ‘uns de leurs drapeaux : « Vainqueurs,e pillage vaincus, incendie!» Ge dernier mot seal se it sur le ‘drapeati qui surmonte la barricade du revers, maisil suffit bien pour earactériser V'insurrection qui a ‘eofté tant de sang. Honneur, cent fois honneur au général Cavaignat nede bien, brave officier, Alans les journées de juin, ila bien mérité de la patrie: ceux qui le connaissaient de veille date ont eu ‘un motif de plas de Vaimer ; ceux qui ne le connaissaient pas, en le voyant & Yeruvre, n'ont pu Iii refuser estime et affection, Cette médalle existe en cuivre argenté, jaune et rouge. No 4.7 aor. Le 26 juin, pendant que Yon transportait Varchevéque de Paris, un jeune soldat de la garde 16 two, blesé a la tte, aceompagnait, en versnt des larmes, le brancard sur lquel était déposé te relat. Dans une de ces haltes que tat désespéré du malade rendaitfréquents, celui touch de Témotion du jeune solat, lett approcher, et détachant la croix qu'il potat& son cou, it donna. « Ne quite jamais cette eoir, ui dil; mets-la sur ton cau, elle te portera bonheur. » ‘epuisce jour, on a vu dans Paris un garde mobile portant une erox éiscoale a cté de In crix de la Légion-d’ Honneur qu'il avait gagnée au péril de sa vie. C'est Frangois Delavrignére (7° compagnie. div bation), heureux posesseur dela rlique da mari parisien. Le type de notre médalle est ‘alheureasement fort invraisemblable. Comment a-ton pu supposer Tévéque mortellement blessé pineé ave lx mitre en tte sur wa lt de repos? Du reste, la pibee es fort joliment gravée elle existe om euvee agent, june et rouge. 1? 5, =A suunter. Cette pice porte le n® 2 dela série des médlalles destinges & conserver le souvenir de la fete de ka Concorde du 21 mai. Elle représente la statue de la République. On a si bien dit de cette statue de platre et de torchis tout ce qu'il yavait a en dire, qu'il serait superftud’en reparler encore. D'ailleurs chacua T'a vue, et cela suit, La médaille existe en cuivre rouge, jaune et argenté. 6, — 15 su. Cette médaille, frappée lors de la premiére élection de Louis-Napoléon Bonaparte (8 juin 1848), est me de eeles qui ont couru tout Parset qu'on vendait tous les coins de rue. Ele existe en civre argent, doré et rouge. x07, — 28 sumer. Cette médaille est la meillenre de celles qui ont été frappées a la mémoire du général Duvivier. 01 ‘eroyait ce brave officier atteint d'une blessure légere et sans danger :e 8 juillet il mourut aprés avoir enduré toutes les tortures du tétanos, Cette mort fut & juste ttre le sujet d'un deuil universe. 1 France n‘oubliera jamais les services que lui avait rendus ce bon citoyen, et elle déplore la faalité lui a ravi Pun de ses fils les plus dévoués. La médaile existe en cuivre argenté, jaune et rouge. N° 8, = 28 ovr. Le revers de cette médalle, frappée en Thonneur du général Cavaignac, porte Vinscription : « La République & son plus ferme appui. » Ge a’est point 1a une de ces phrases banales que la fatterie prodigue & tort et & travers. Oui, Cavaignac est le plus ferme appui de ta République, et quoi qu'il arrive, quot qu'on dise et qu’on fasse, isance et Laffection des hounetes gens. Frappée en cvivre doré, argemté, ja ° & 148 Dy fe 2 PLANCHE VIII. No 1. = 6 octomne. Cette helle mésaille, composée par M. G. Combrouse, dont elle offre Je monogramme, até frappee pour consacrer 1a mémoire de la fermeté héroique avec laquelle M. de Lamartine, aprés avoir fait lgeréter, le 25 férrier, Pabolition de la peine de mort pour crime politique, résista deux jours apris, 3 YHLtel-de-Vill, aux exigences insensées des hommes qui, répudiant notre noble drapeau tricolore, prétendaient imposer le drapeau rouge & la nation. Longue fut cette discussion dans laquelle plus d'w dt pli et dé devant les horribles menaces de mort que proféraient des millers «hommes. Nou dlirons done, et du fond du cour, comine le dit la médalle en question ur Lamartine! La .frappée en cuivre argenté, jaune on rouge, a part le 6 octobre. Quelques trés rares exenplaites frappés en fer. Personne, nous le croyous, n'a perdu le souvenir de la eruelle appréhension que fit peser pe quelques semaines, sur tous les amis de ordre, "annonce du fameux banquet a 25 centimes, organis’ par les rédactenrs du journal le Pére Duckéne, et remis plusieurs fois de suite. Ce banquet, qui de wen de tout le monde devait étre le signal dune teliersnationauy lui substitua la bataille du mois de \ntoine, pendant qu'on opérait le désarmement des insurgés, suffira pour earactériser ce hanquet fra- ‘ernel, comme Vappelle lx médaille, Des charrettes de fusils passaient escortées de soldats : « Voili ‘tient quelques hommes, nos fourchettes du ba emporte. » La piéeeexiste en cuivre argemté, jaune et rouge; elle a 6té mise au jour Te 20 mai, veille de a fe le la Concorde, 8. <1 sour, Cotte meédaille nousoffre des types fonébres qui: montrent aussi clairement que possible yeu de bien veillance pour les vainqueurs des journées de juin, La légende : Droits de Thome, du travail, du ‘pain ow du plomb, edt &é, ce nous semble, convenablement complétée par la mention des devoirs de homme. 11 a paru sans doute futile d’en parler, parce que ceux qui ont ainsi fe In Saint-Jean de [N48 mavaient garde de s’en préoccuper : en cela, nous ne saurions trouver qu'ilsavaient raison. Jt idee est en alliage de plomb et @'étain elle « évé coulge dans une matrice en euivre et n'a parn que Te 1 avait, ye oT wa. Jolie petite médaille frappée en Phonneur de M, de Lamartine; elle existe en euivre rovge. 3 18. No 5, —20 sumer, ‘Méaille commémorative de la journée du 13 mai. A voir ses kigendes, on serait tenté de croire que son auteur 'a fabriquée dans I matinge de cette journée, et pourtant la pidee n'a paru que le 20 juillet. Nous y isons : Demonstration en faceur de la Pologne, union des peuples, organisation du ‘travail. Belles paroles qui se traduisent ainsi qu'il suit: envahissement de la salle des séances de I As- semblée nationale, dissolution de cell-ci aprés le vote d'un milliard imposé sur les riches, & défaut de deux heures de pillage réclamées par un assistant, guerre & Europe, mise & néant de la garde bour- geoise, e., ete. Un de nos artistes les plus amusants, Grassot, a dit, en parlant de la journée du 15 mai, « que la Pologne avait servi de faux nez & une révolution. » Nous sommes parfaitement de a pice existe en cuivre argent jaune et rouge 1° 6. —6 avn, FPigce frappée en commémoration de établissement de ta République en France. Elle existe ea ccuivre argent, jaune et ro = 18 sense. Cette médalle porte le n® 4 de la série des pidees frappées en mémoire de la fete républicaine de 21 mui. Elle représente enveloppe des cing cents livretsdistribués aux jeunes fills qui figuraient dans Je cortige. Nous n’avons garde de le contester; mais nous axouons que nous ne comprenons pas bien ‘ce qu‘Gtaient ces enveloppes, en juger par le type de notre médail existe en cuivre argenté, jane ot rouge. eae Wedaille frappée a la mémoire de Varcheréque de Paris, D. A. Affe. Elle a paru le 1° juillet, et ‘lle existe en cuivre argenté, jaune et rouge; le coin de face exstat depuis le 10 mars; cest le coin dv revers seul qui. a 66 grané aps le 27 juin, 19 PLANCHE IX. s° 1,20 mat, Cette médaile Gommémorative des journées de février ne présente qu'une trés Légire difiérence avec ume pice coulée des le 27 mars. Cette différence consiste en ce que le socle sur lequel se tient la iberté debout porte un niveau appliqué sur Ia face antérienre. Cest a proprement parler un second ‘iat du coin qui a servi pour la pi’ee du 27 mars, Elle est en plomb et n’a été coulée qu’ un fort petit nombre d’exemplaires. N° 2,20 mans Cliché, en euivre argenté, doré et rouge, représentant Ia République debout, s'appuyant contre un ‘outel chargé de couronnes. Cette pice est d'une assez jolie fabrication. jssent la riche suite numismatique engendrée par la révolution de 1789 savent ela Bastille le citoyen Pally frappa de nombreuses variétés de médailles en plow et en fer, destinées a conserver le souvenir de ce grand événement. Notre révolution de 4848 a son Palloy, mais infiniment plus fécond que le premier. La médaille 4 laquelle nous sommes parvenus est n des produits de sa fabrique ; toutes les pidees de la méme origine sont coulées dans des moules en vlatre, et par conséquent il n'y en a pas une seule dont Je nombre des exemplaires émis atteigne le ff 15; cest dire que ces pitces seront quelque jour d'une extreme rareté, et fort recherches ‘cause de Voriginalité de leurs types. Celle-ci a été coulée le 26 juin en Vhonneur de la vietoire rem- portée par le général Cavaignae sur Manarchi ne 4,12 souter, Cette médaille a G6 frappée en souvenir des victimes des journées de juin, Elle existe en cuivre argent, jaune et rouge. 18 sour. Bien que cette pice offre la légende formelle: Club des dames, jeton dentrée, elle n'a jamais eu 1a destination quvimplique cette Kgende. Frappée dillears quelques semaines aprés la fermeture du ‘lub fondé par mademoiselle Niboyet, notre médaille est évidemment satirique. I éat facile de pré- voir que ce qui était parfaitement ridicule serait bafoué par tous les moyens possibes. Rien de plus boul que la phrase extraite du discours prononcé le 27 mai par mademoiselle Niboyet, et qui sert de légende au edté droit. « Cst nous qui fasons homme», adit Ia chaste demoisele; et, ce disant, i rons semble qu'elle a énoncé une prétention exagérée; en effet, quand mademoislle Niboyetatirme ‘quel femme fait homme, elle n'est dans le vrai que de cinquante pour cent. Si elle ignore, nous Ani en fasons notre sincere compliment. La pidee existe en cuivre argent, jaune et rouge. 20 Cette medal, eon en plomb. :morative des jonrnées de février, adté Vu lespremitres fabriquees. Elle est ye 7. = 16 semen. Crest le n* 3 de la série les avails frappées en souvenir de la fe du 2 mai. Elle ous repré~ sente la statue de I galt, cest-iedire un de ees éonnantscoloses qui garissaient le Champ-le- Mars. En Normandie, quand on veut complimenter une mére sur lx splendid santé de son enfant, on i dit qu'il est affreuse. Nous sommes convainen que bien des gens sans sendouter, de ite formate d'admiration a Vendroit des statues en question. Frappée en eu weet rouge. est an represen leur rate un po Vespéce humaine. Chivre argenté, janne et ro nt Pierre Leroux quest détige notre midaille; nous voyons avec peine que son avalidrement Ie fondatenr d romet tant dageéments Lx “CITOYEN PROUDHON 2 PLANCHE X. 1. —30 sour, ‘est dans la séance du 31 juillet que le citoyen Proudhon a eu te plaisir de développer devant wir auditoire fort satistat ses idées, renouvelées des Grees, sur le iant avenir de 1a société humaine eve général et de Ia société francaise en particulier. Comme le sérieuy avec lequel Yorateur déhitait ses imables prineipes soulevait beaucoup plus @hilarité que de coléres, il erut devoir couronner son diseours par Vannénité suivante :« Je regrette, citoyens, que ce que je dis ici vous fasse tant rire, ear ‘ce que je dis ici vous tera. » Dans le vote quia été In conséquence de la proposition financitee dr yyen Provdhon, celui-ci n’a en que deux voix pour lui: la siemne d’abord et eelle du citoyen. Greppo, représentant du Rhine. Deux voix! eétait une de trop. Notre mdaille est eoulée en plomb. Ne 2, — 26 sun er $ ater. Cette médaille a été coulée en plomb dans wn moule en phitre formé de denx parties appartenant A deux dates différentes. Le type du droit est du 3 jnillet; le revers appartient au 26 juin. Cette mé- dalle constate donc a ta fois la fermeture des ateiers nationaus, la délaite de insurrection, et le vomination du général Cavaignac comme chef du pouvoir exéeutif. No 3 — Vans bx 5 sUNLLET. Les types Iogubres de cette mile quia été frappée & Lyon peu aprés les journées de juin sont fvidemmvent destngs& fare resortr la diflérence que son auteur trouvat enre les situations de la nation francaise en 92 et en 1848. Avec la premiére date nous lisons: « La liber ou la mort; » avec Ja dewvitme: » La liberté et la mort. » Comme commentaire de cette dernire Kegende parassent les swoms de Rouen, Limoges, Lille, Marseille, Lyon et Pars, e'esta-dire les noms des villes it des eetions ont éclatésuccesivement et ont été réprimaes pa la force. Sans doute, i est fort tite «avoir & combate 'émeute, mais il serait bien plus tist> de la laiser fare, da moins est notre pinion. La pee exist en eure argent, ja ye et rouge. ” 30 aocr. ‘Le 24 féxrier, il n'y eut dans Paris qu'un seul combat sérieux. Ce fat celui qui s'engagea vers midi utre les insurgés eta garde du poste du Chateau-d'Eau. Pendant deux heures la fusillade y fut fort vives tne partie de la garnison du poste, composée de soldats de la garde municipale et du Vi régi- ‘ment de ligne, parvint & se retirer par la rue Fromenteau; Vautre tint bon en se faisant bravet Iuer, On ent alors V'dée d’entourer le Chateau-d’Bau d’une quinzaine de voitures de la cour et d’as depaille auxquels on mitle feu, En peu d'instants, les flammes eurent ateint et détruit le corps de unde. Les quelques blessés qui nvayaient pu I'évacuer, et un certain nombre de prisonniers qui y avai Geroués dans la journée et dans lx nuit précédentes, périrent victimes de incendie, Quel 3. 2 «ques mois apr, la émolition du Chateau-<'Eau fat décidée et commencée; mais cette démoltion n'a point été achevée. L'édifce condamn est resté en ruines et dans état méme oil est représenté sur totre médaile. Comme ella été frappée la in d'aodt, son auteur a fait du pitoresque en desi- wnt fe Chateau-d'Eau & demi renversé parla pioche des macons, et en laissantcroire, par la teneur ‘ea Kégene, que etait le combat da 2% fevrier qui avait mis dans et état dead 1a pie existe en cuivre argent j Médaille {rapper Ly jaune et rouge. ir du citoyen Ledru-tolin, Elle existe en cuivre argenté, $6, 28 viva, Piéce en plomb, éimise eu 1 proclamée & {'Hotelde-V ile noire de lx journée du 25 (évvier davs laquelle la République fot = 22 viva, Voici la premiére de toutes les médalles de la série que nous avous entrepris de publier, Elle a & fabriquée en mémoire du banquet du 12° arrondissement de Paris, de ce fameux banquet réformiste «qui devait avoir lieu le 22 (vrier, eo tout devaitse passer avec le plus gran ordre et a pls enti retenue, 2.en croire ceux qui avaient organisé. Au jour dit, es membres de ta Ch amb des dps qui étaient engagés a présider le banquet faussérent bande et s‘imaginérent qu'ls n’auraient qu ie : Rentrez tranquillement chez vous, pour calmer le peuple soulevé par leurs discours. Ts avaic 46 tout juste aussi prudents que les enfants qui, aprés avoir rempli leurs poches de poud avec du feu. Sia ce jeu ces messieurs ont eu les doigts cruellement brdlés, il est fort juste q accusent qu'eux-memes. ale. 1a piece existe en euivre argemté, jaume et rouse. we Avent OES ey rT “ ‘ Net ana Belle médaille de bronze gravée par Rogat et frappee & la Mont yorative des trois révolations de 1789, 1830 et 1848. i des médailles; elle est com N02 10 ott plomb, a 616 consaerée aut souvenir de la dispartion du le Pére Duckéne. La premitre de ses faces coucerne le présent, caractérisé comme déplorable, sans oute parce que, dit la médaille, le Pére Duch?ne, écrivain énergique, tombe & Vétat de siége en Juin 1848. Le revers de notre médaille présente un arbre de la libertécoiffé, comme un mat de co- ‘cagne, d'un cerceav auquel sont suspendus un bonnet de la liberté et un niveau ; ajonter & cela un « de face, voila pour Vavenir. Ce type n'est pas assez intelligible pour notre faible entendement il est ‘rai que les légendes sont beaucoup plus significatives: Républigue universelle, démocratie et socia~ oil ce que Favenir nous promet. Nous acceptons de grand cavur es den premiers cadeat imerions tout autant qu'on nous privat du troisiéme, nédaile commémorative des journées de fsrier, et frappée en Aes premires vee argenté elle @ parw Nett suuuuer. Tres jolie médalle frappée par Allen et Moore de Birmingham, C'est une simple véduetion dane autre médaille des mémes artistes. Elle est en étain d'une admirable pureté; elle a parw pew de temps apres ta révol 5.8 aour, “Médaillefrappée a la_mémoire de Vinfortuné général de Bréa. Personne n'a per le sou Vassassinat cle cet officier général et de son aide de camp, le capitaine d’état-major de Mangit deux, poussés par leur désir d’arréter effusion du sang, s'étaient laissé entralner dans un afleeus guet— apens, et ils furent ichement mis & mort avec des circonstances tellement hideuses que notre plume se refuse a les rappeler. Dieu merci! les parlementaires des insurgés ne farent maltraitésnulle part pris que Ia nouvelle de cette infamie se fat répandue parmi les défenseurs de Vordre. La pitce existe en enté, jaune et rouge. Médaille gravée par Montagny, en e01 némoration des journées de fériee. D'un eit parait le Br je du mal vaineu dans ces journées, & ce que dit la médaile; de Yautre est placé un type renonvel les médailles de notre premiére République, et qui représente Hercule s'lforeant en yain de rompee ‘un fascean, La miédaille esiste en bronze ete Médaille frappée en souvenir de I mort de Varcheréaue de Paris; elle existe en cuivre argenté, jaune et rouge. we Modaile fappée en Phonneur du général Cavaignae ; elle existe en cuivre argente, romge et jaune. ’ Joinocuatiqve\ —- uve — N PLANCHE XII. Nous avons douné déja une pigee de plon ulaire coulke tembre 1848, séance dans laquelle I'Assemblée nationale adopta pour formule de ta Constitution de A848 es mots: Re AGmocratique une et indivisible, et: Liberté, fgalité, Fraterité. La me rendue cireulaire, grace & Vadjonetion de segments de 1néta por cenveloppe le type triangulaire, et an-dessous de ta hase du triangle, moire de ka séance du 7 se ule st len tun nivean dont le fil & plomb a é4é rendi ap Mélalle de ML. de Lamiactine. Inutile de dire quielle est dane exé {que médioere, Le re vers reprisemte un homme du peuple tirant un coup, de fasil par dessus une barricade. Le personage rovers ait coiflé d'une humble easquette (il existe un essai du coin aver cete dillérence) ; mais il 1 pas tardé a reeevoir les honnenrs dy chapeau. ¢ rouge, Méuuile de Varcheveque Denis Alle, gravce par Montagny et frappe en bronze. la Monnaie ces nvdailes: ll sh Pigee commemorative des journées le fexrier, frappéeen plomb. | N35. — wots wav Méaille commémorative des journées de février, gravée par Montayay et frappie a la Mon médalles. Nous lsons avee bonheur le mot probité intercalé dans Ia formule républicaine : Liberté, Fgaité, Praternité. Nous voudrions hien qu'il en fit de la chose comme di now midi. Elle ‘existe en cuivee bronzé et jaune. N° 6. = 12 ore. Médaille frappée en cuivre argenté, jaune et rouge , apris les jonrnées de juin. 1 Kyende nous semble bizarre :eHonnenr, y est-il dit, a la garde nationale de Coucy-l-Chateanet & Tarinée. sNous ne ‘ouuirions en riew blesser la susceptbilité de la zarde nationale de Couey-te Chatear, mais nous nous 26 permettrons de exoire qu'il eit été de bo goat de ne pas rekéguer au second rang Varmée qui a i ‘1 aussi quelques pertes a essuyer. Notre meédaille rappelle nn pew trop la gasconnade 4’ liste helge qui disait vn jour de la meilenre foi «du monde : « Du temps que la France était Belg Y= 1t sour, 1 avons v4 (planehe VL, n® 4) une anédaille (rappe eu souvenir des paroles de Vareheyéque de aris donnant sa ois épiscopale au soldat Delavriguére: en voici une autre. Le type principal est res me, mais le revers, au lew d'oflri Velfigie du prélat, ne porte qu Gette pigee evisteen He 24 juin, le pow ‘oir evécutif an général Cavaignac. Elle existe en cuivre argenté, jaune et rouge. Societe Es DRorTs. DEL HOMME \ oer Du crtovEy. PLANCHE XIIl. NL = 3 ocronee. ‘res helle meédaille gravée par Gayrard de U'Insttat, et frappée en commémoration de la revolution accomplie le 24 février 1848. De cette médaille de bronze, frappée a la Monnaie des médailles de Paris, il n'existe jusqu’iei que les exemplaires déposés au ministre de Fintérieur. Elle est assex belle cependant pour qu’on doive désirerviverent qu'elle se répande, et sans eontedit lle est cle beacon supérieure & tout ce qui a para jusqu’a ee jo N° 2,27 ocronee. Médaile en plomb destinge & eonserver le souvenir du elub qui tenat ses sauces & ka salle du Con servatoite, sous la présidence du citoyen Blanqui. Elle semble émettre un yoru qui, nous Tespéro bien, ne se réalisera pas, en attribuant au président le ce club la présidence de la République. Pour in semblable vu ne restat pas a l'état de voo personnel, nous croyons fermement qui faudrait aque Pétat des esprits en France subit des modifications dont il ne présente pas -e bien sensible x73, 98 vive, “Médaille comamémorative des journées de février. Elle existe en euivre argent Jaume et ronge, No 12 mas Noms avons déja vu Pan des typesde cette médaille, gravé par Daniel, et emplové pour la pidee ds club dela montagne de Montmartre (pl. I, n” 3). Dans celle qui nous occupe, le revers est simplenent commémoratif des journées de {évrier. {La pice existe en cuivre angemté, jaune et rouge. IL en existe une fait connaitee (pl. V, n* 7) et qui a paru quatre jours plus tard que nous avons de Ne 5,19 seer, Médaille Frappe en souvenir de Ia coopérati secours de Paris a la nouvelle de Uinsurrecti fen cuivee argenté, jaune et rouge. n de la garde nationale de Rochelort, accourue au de juin, Cette mésaille existe, aver on sans bviliéte, N° 6.2 ava Seton de la socié parle citoyen Huber. Cette pitre devait porter au reverset en cret, dans le grenetis central, le numéro d’ordee de Passocié anquel elle ait destinée, Fle existe en cuivre argenté, jaune et rouge. é des ouvriers eorroyenrs, présid 28 Médaille de bn socigv’ sles Droits de Homme ot du Citusen, Celie société qui temait ses séaneces aw Palais-National, sous ta présidence du citoyen Barbis, a é disoute apris Vattentat dv ses paplers ont cté saiss, ainsi 5 tre distribades auy alii, Nac a Fevergue du eaté droit devait recevoir en ereus u dre, Cette pitee existe en fe argenté, jaune et rouge. Comme Ia préeédente, Ia mille primitive ne devait etre Frappe n cuiyre dem Tes hesnins du ela, 29 PLANCHE XIV. Cliché ou repoussé en cuivre argenté, jaune ow rouge. ¢ tune barricale tenant une cooronne et un drapeau émaill lich reprise r couleurs nationales. "Liberté debout No 2, = 28 riven, Autre cliche représemtant la tte de la Rémblique, se rm 1848. Geclielé est muni dane béliére indiquarat gait ts guise de dcoration, Il existe en cuivre doré et argent payne de la fait poe ear pe ‘Cliché ovale représentant de face Parchevéque Denis Mee. 1 est {a catastrophe qui a codté la vie au prélat paris plaires sont émaillés de différentes couleurs. rieur de plus de deux n. Heviste en cuinreargenté et dor Certains evem- yo 4, = 12 suerennes le daige & Pune des ih tre revolution de IN48, (est le citoy we qu'elle concorne, et les Iégendes sont merveilleusement concues pour caractérser les services lus aw pays par le président de tx réunion du Luvembourg. 1! serait superftu de détailler nents services qui ont valu 8 Louis Blanc une reconnaissance dont il a fait plosienrs reprises foete tiste experience, Tx médaille existe en june ot rons. ive du banquet de la Sarthe, eélébré le 13 octubre, Cette petite méditte, par Naudin, offre au droit le type exact dela pice dur banquet de Lille. Ge qui est noins facilement explicable, c'est que ec type est prévisément celui de Tun des par le geaveur Pillart, au concours monétaire qui vient d’¥tre formé le 31 octobre der- ier. Nous ne nous chargeons pas @expliquer cette coincidence a'idées, qui tient du miracle, si tun des deux graveurs n'a pas fait on emprnnt fores Tautre, La pice eviste en cnivre argenié, Médaille commémor pour Fen ive des journées de février. Cest les medals dn 10 aot 1792. Elle existe en eu ixrence di type adopt et range, 30 Autre meédaille relative aux journées de férier. Elle existe ceive argenté et rouge. se 8. — 25 sumer. Médaille ovale de Farcherc dle Paris; frappée en cuivre arge 6. doré, jaune et rouge. 5° 9,6 ava. Médaile commémorative des journées cle fev Elle existe en eure argenté, jaune et rouge. PL LA LIBERTE REG NE, LES FORTS TOMBENT. DES PrUPLES 31 PLANCHE XV. N° 1.26 ove. Nous avons vu déjé une médaille relative au 15 mai (PL. VIIL, w*5); en voici une seconde en we de plomb et d'étain, Les légendes de la premiere étaient aussi anodines que possible; il nen est plus de méme cette fois; d'un edté nous ison encahis- dement de CAssemblée nationale, 13 mai ns pas esprit assez subtil_ pour découvrir une liaison queleonque entre ees deux fails, Quant av Fevers, il nous donne une opie de fa fameuse ph de 'Hotelle Ville, sur laquele s'est trousee éerite a a eraie la iste des de Tun des nouveaux gouvernements provisoires mort-nés, instituds & gran’peine par les cituyens Barhis et Albert, Cette médaille n'a paru que plus de trois mois aprés V'événement quelle concer S210 ave. Mesaille des Voraces de Lyon. Kile a été gravée par M. Dantel pére, frappée chez M. Duraffour et ‘aitée par M. Garapon, Il n'est pas hors de propos de donner ici quelques renseignements sur Ia fo aiation du corps arme qui prt cette étrange dénomination. Aprés la révolution de fever, les forts de Ja Croix-Rousse furent envahis et démolis par des ouvriers, habitants de ce quarter. Depuis ce moment, ceux qui avaient pris part a cet acte de violence restérent réunis et sorganisérent de leur plein gré en troupe réguliére, sauf Funiforme ot Varmement. Mais dés avant Ja révolntion il existait 4 Ta Groiv-Rousse une association d’ouvriersquis’taient donné le nom de Voraees, et ce fut Ia Te véri- table noyau de la mice effrayante dont les actes et parfois les exeds ont si péniblement fait retenti le hom dan bout de la France & Vautre. On ne saurait néanmoins méconnaitre que les Voraces, tant redoutés, ont parfois rendu de véritables services & Forde public en comprimant, par la seule tereur w'inspiait leur now, de folles tentatives de toutes les couleurs. Il n’éait pas possible de tolérer existence d'un corps armé qui se mettait sans hésitation au-dessus de toute autorité; la dissoluio des Voraces fut done décidée, et elle a été effectude sans trop grande résistance: depatis les journées de jotre médaille, qui servait dle décoration aux Voraces de la Croix-Rousse, dts Voraees d Montagne, a é frappée en cnivre argenté, jaune et rouge. Les pitces qui servaient de dcoration taient fort minees et dorées. N03, — 22 seprevone. de reprisentant du peuple, aux 1, jaune et rouge. Médaille du citeyen Raspail, frappée en mémoire de sa no Woctions parisiennes du 20 septembre. La pidee existe en cuivre wh Plomb en Phoneur des combattants des 22, 23 et 24 février. It existe quelues exemplaires ou les figures ont été peintes. 33. = 11 gor Le coin du doit est celui qui a servi a la wsédaille rappée en Phom Rochefort, Cette fois il Sagit des détachements de Bar-sur-Ornain et de Ligny (M secouts des défenseurs de Vordre dans les journées de juin, La pice existe avec ou sans béigre en ceive argent, jaume et rouge. Nuns com plauche 1 ‘ontrerons pls tard. Celle qui nons acenye en ce mon issons dja le type de eette médaille que nous avons dit & propos da n® 8 de ke au revers, ila servi pour une petite médaille de M. de Lamartine, que nous ren~ atest en cuivre argenté, jaune on ro Médaille de Varcheyeque de Paris, frapp Ales le 5. mars, Cela du revers a 646 gra argenté, jaune et rouge. tris pen de jours apris ki xe rouge; Te coin de face evisivit 27 juin, La pidee existe en evi EN COMMENORATION 1S EFFORTS ECLATANT: ET HEURFUX D'UNE NATION| PULSSANTE POUR LA LIBERTE, LERENVERSEMENT ELA IMONARCHTE, ET UETABLISSEMENT DELAREPUBLIQUE, FRANCAISE. 1848 1548 33, PLANCHE XVI. Médaille sortie des ateliers Allen et Moore A Bit réduetion des mémes types exéentée par ces de admirable. ingham. Nous avons déja vu (pl. XL, n* 4) la artistes. La piéee est en étain, d'un élat no 28 mans Petite médaille"frappée A un trés grand nombre d’exemplaires en cuivre rouge, jaune et” argenté. Blle s'est répandue dans les départements, oit nous V'avons vue assez fréquemment, por'ée ea suise de décoration, par les tambours de la garde nationale, C'est une des premieres qui ont éé gravées 2 servesone Nous avons publi (pl. VLU, n° 1) une médailleéditée par M. Combrouse, & propos du banquet du 22 septembre (1° vendémiaire de Van LVI de la République francaise) ; celle a laquelle nows voici parvenus a été congue, gravée et frappée en meme temps. Le type du cdt6 droit est absolu- ment fe meme. Quant au revers, les légendes sont les suivantes: Fraternité, Egalié, Liberté. Naitre pour les aimer, vivre pour les servir, mourir pour les défendre. Nous voyons avec une sincére satisfaction Vordre dans lequel sont placés ici les trois grands mots qui constt de la République. A notre avis, le choix de cet ordre insoite fait 'éloge du eaeur de M. C tout autant queles trois préceptes qu’ a inscrits sur sa médaille. Pourquoi tout le monde ne til pas de méme, et ne pratique-til pas religieusement ces préceptes? ‘a médaille, tiréed’abord & un petit nombre d'exemplaires esa en ain de Cornonailes, a été ‘easuite frappée en cuivre argenté, jaune et rouge, en deux cuivres, en plomb et en fer. x 4.20 avr. ‘uw daflé qui cut few lors de la distribution des drapeaux (20 avril), la garde nationale était nom- breuse; on peut le dite sans exagération. Quelques légions, rassemblées dés sept heures du u weurent qu’a dix heures da soir Vagrément de passer devant l'estrade oi siégeait le gouvernement provisoire. Mais pew inportait: Parmée était représentée dans cette fete militaire :'armée était done ‘entrée dans Pai, et bien des gens avaient a cceur de célébrer dignement cette réapparition si dési- rée, Aussi que de vivats 6changés par les détachements qui se croisaient! On criait 4 tue-t0te: Varmée, vive la ligne, vive Ia mobile, vive telle on telle Kégion, vive tout le monde ent notre véracité nous force & dire que le général Courtais, ayant eula malencontreuse pensée de s‘en aller ‘cher lui vers huitheures du soir et de passer & chevalentre les deux lgions éreintées qui s'acheminaient parallélement vers l'Are-de-Triomphe, provoqua, chemin faisant, tout autre chose que des vivats & som endroit. Tout avait été si bien ordonné, du reste, que Y'une des douze Iigions fut complétement 34 oublige et ne défila pas du tout, Les compagnies étaient alors d'une dimension déplorable ; fes hommes équipés formaient tout au plus un dixiéme de Veffecti Les capitaines étant dans Vita~ possibilité absolve de reconnaitre leurs soldats, 'un d’eux eut Tidée de décorer tout son monde une médaille particuliére, et 1a pitce & laquelle nous sommes parvenus n'a pas eu d’autre origine. Elle existe en cuivre rouge et jaune. 905, = 9 serene: Médailefrappée itoyen Proudhon, repréventant da peuple. Le revers porte Fin— scription suivante: » Sila proprgté est un vo, Mhértage est un rece. » Cette maxime ne nows para as suffsamment elaice; it nous semble qu'il et mieux valu dre que "étage éait un vol quai de la sorte incu d'hitage serait bien plus punissable que le coupable de simple propriété Que lex sens a qui leurs grandsparentsn'auront laissé qu'une bénédietion devront stimer heureax davnir In conscience et la poche nettes, lorsque viendra Ie jour de comparaitre devant M. Proudho Cette médaille existe en cuvre argené, jaune ou rouge N° 6.4 avian, Médaille commémorative des journées de février. Deus solus magnus, Diew seul est grand! dit celle: certes rien nest plus vrai par le temps qui court, La ise en cuire argenté, jaue et ronge. No 7. 18 wat, ‘Médalle gravée a Tavance pour la fete de la Concorde. Le type du c6té droit avait déja servi pour Ja médaillefrappée en souvenir de Ia fete de la Fraternité qui n’eut pas lew le 14 mai (voy. pl. U2, n° h). Ceci explique comment put etre fabriquée, trois jours a l'axance, la pidee qui nous oeenpe. File existe en euivre argenté, jaune et rouge. s 8.14 sunuer, Maile frappée en souvenir des citoyens morts pour la défense de la liherté dans les journées de juin, Ble existe en cuivre argent, doré, jaune et rouge. ROYALISTES LUL VOTENT UNE fa etic g Tera) (GSS eye) ee Na aber ZS if te ott 35 PLANCHE XVII. N° 1,—22 ocromne. La inédaille & laguelle nous sommes parvenus n'est pas une des moins curieuses de la collection Personne, nowslecroyons, n'a oublié la mémorable séance de I’ Assemblée nationale dans laquelle des nterpllations sur le banquet socialiste de Toulonse furent adressées au gouvernement par le repré- ‘sentant Denjoy. Ce banquet fraternel fut suvi une farandole au mien de laquelle le cri de : Vive {a guillotine! se ft joyensement entendre aux oreillescharmées des Toul M. Denjoy ayant eu incroyable idée de raconter,en les blamant, les tails de cette aimable manifestation, s'est vu sur 4e point d’tre pris d'assaut a la tribune. Ila poussé plus loin encore audace qui avait soulevé Forage, car, croisant tranquillement les bras au milieu des voeiférations qui partaient de tous les banes de Vassemblée, nous devons déclarer qu'il a parfaitement montré qu'il faisait peu de cas des cris furi- onds qui s'adressaient a lui. Une pareille conduite ne pouvait manquer d'etre flérie, et notre ‘édaille a para. Ses légendes sont empreintes d'un grand esprit d'impartialité, de conciliation et de bonne foi. «Les royalists votent une médaille d'or & M. Denjoy, it Ia médall, etles démocrates le vouent a Tinfamie, » Marrét est un peu dur, et sil soffit de ne pas aimer les banquets & Ia suite des- ive la guillotine! s'il suffit de le dire tout haut pour étre voué a Vinfamie par les dé re propre compte est réglé. A quoi vowerons-nous nos voueurs, par manigre de ; erté, a Pégalité et a fraterité, car ce sont sirement les trois choses ‘qu'ls connaissent et pratiquent le moins et qui les generont le plus. Notre piéce est en alliage de plomb et d’étain. Nt 2.12 seprenmee, Médaille frappée a imitation de la décoration portée jadis par les vainqueurs de la Bastille. ‘Celle-ci est destnée a conserver le souvenir du mouvement réactionnaire qui termina la journée du 15 mai, au grand désagrément du gouvernement provisoire qui stat installé a I"Hotel-de-Ville apres -avahissement de I Assemblée nationale. La médaille existe en cuivre argenté, jaune et rouge. sta. —7 octosne, Médaille commémorative du banquet donné par la garde nationale de Lille a la 2 legion dela garde nationale de Paris. Elle se distribuait a Lille le jour méme du banquet, c'est-i-dire le 8 octobre. Elle existe en cuivre argent, jaune et rouge, avec beliére. Elle a depuis lors été frappée sans'bé ‘en cuivre des trois espices. N° 4, —8 ocrosne, Autre médaille frappée la meme occasion, Elle existe en cuivre argenté, jaune et rouge.

Оценить