Вы находитесь на странице: 1из 13

CAHIER QCM 2016-2017

CAHIER QCM 2016-2017 1. Parmi les propositions suivantes concernant la structure des acides aminés, indiquez la
  • 1. Parmi les propositions suivantes concernant la structure des acides aminés, indiquez la

(les) proposition(s) exacte(s) ?

  • A. Tous les acides aminés ont un carbone asymétrique

  • B. Les AA protéinogènes sont des D-acides aminés

  • C. L’alanine est le plus petit des AA protéinogènes

  • D. La tyrosine absorbe la lumière à 280 nm

  • E. La cystéine est un AA essentiel

  • 2. Parmi les propositions suivantes concernant la lysine, indiquez la (les) proposition(s)

exacte(s) ?

  • A. La lysine participe à la synthèse du glutathion

  • B. La lysine participe à la synthèse des protéines

  • C. La lysine est un acide aminé polaire

  • D. La lysine est un acide aminé hydrophobe

  • E. La lysine est chargée négativement à pH physiologique

  • 3. Parmi les propositions suivantes concernant la citrulline, indiquez la (les) proposition(s)

exacte(s) ?

  • A. La citrulline est un acide aminé de la série D

  • B. La citrulline est le produit décarboxylation d’un acide aminé

  • C. La citrulline est un acide aminé protéinogène

  • D. La citrulline participe à la synthèse des hormones thyroïdiennes

  • E. La citrulline est un intermédiaire de la synthèse de l’urée (cycle de l’urée)

  • 4. Parmi les propositions suivantes concernant la thréonine, indiquez la (les) proposition(s)

exacte(s) ?

  • A. La thréonine est un acide alpha aminé protéinogène

  • B. La thréonine est un acide aminé neutre

  • C. La thréonine est un acide aminé phosphorylable

  • D. La thréonine est un AA qui peut être support d’une O-glycosylation

  • E. La thréonine contient dans sa formule plus d'un atome d’azote

  • 5. Parmi les propositions suivantes concernant le glutamate, indiquez la (les)

proposition(s) exacte(s) ?

  • A. Le glutamate présente deux fonctions "acide carboxylique"

  • B. Le glutamate est un neurotransmetteur

  • C. Le glutamate est un acide aminé essentiel

  • D. Le glutamate est un acide aminé phosphorylable

  • E. Le glutamate donne du GABA (neurotransmetteur) par décarboxylation

  • 6. Parmi les propositions suivantes concernant l’urée, indiquez la (les) proposition(s)

exacte(s) ?

  • A. L’urée est synthétisée dans le rein

  • B. L’urée est soluble dans l’eau

  • C. L'urée est le produit du catabolisme carboné des acides aminés

  • D. L’urée est une substance toxique à de très faibles concentrations

  • E. Le taux sanguin de l'urée permet d'évaluer la fonction rénale

  • 7. Parmi les propositions suivantes concernant les protéines, indiquez la (les)

proposition(s) exacte(s) ?

  • A. Les protéines peuvent avoir un poids moléculaire inférieur à 10 kDaltons

  • B. Les holoprotéines n’ont dans leur structure que des acides aminés

  • C. Le squelette axial du polymère des protéines est de même nature quelle que soit la protéine étudiée

  • D. La fonction biologique des protéines est liée à leur stéréospécificité

  • E. Les feuillets beta anti-parallèles sont plus stables que les feuillets beta parallèles

  • 8. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. Le repliement de la ribonucléase nécessite l’intervention d’une molécule chaperonne

    • B. L’enfouissement des résidus hydrophobes est un paramètre très important du repliement des protéines

    • C. La résonance magnétique nucléaire (RMN) permet d'étudier la structure spatiale de protéines en solution

    • D. Pratiquée à -20°C, la dénaturation des protéines par l’éthanol est irréversible

    • E. La dénaturation d’une protéine est due à la rupture des liaisons peptidiques dans la molécule

9. Parmi les propositions suivantes concernant les ponts disulfure dans les protéines, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

  • A. Le pont disulfure est une liaison ionique

  • B. Il s’établit entre les fonctions thiol de deux résidus méthionine

  • C. Il consolide la structure des molécules de kératine et les rend plus rigides

  • D. Il est une des liaisons caractéristiques de la structure secondaire des protéines

  • E. Il est facilement détruit en présence de SDS

  • 10. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. La molécule de collagène comporte 30% de résidus glycine

    • B. La molécule de collagène est riche en lysine et proline

    • C. Une carence en vitamine E empêche l'hydroxylation du collagène et provoque le scorbut

    • D. La synthèse du collagène est intracellulaire et extra cellulaire

    • E. La rigidité du collagène est renforcée par des liaisons covalentes impliquant les chaînes latérales de prolines et d'hydroxy-prolines

  • 11. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. La calmoduline a une structure secondaire faite essentiellement de brins beta

    • B. Les propriétés biologiques de la calmoduline sont liées à sa structure quaternaire

    • C. La kératine est une protéine fibreuse

    • D. La kératine présente une structure tertiaire très régulière et ordonnée

    • E. Dans la retinol binding protein (RBP), le tonneau beta est stabilisé par des liaisons hydrogènes

  • 12. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. Les modifications post-traductionnelles des protéines sont toujours dues à l’action d’enzymes

    • B. La O-glycosylation est une modification des résidus sérine et tyrosine des protéines

    • C. La N-glycosylation est une modification co-traductionnelle des protéines

    • D. L'hémoglobine glyquée (Hb A1c), utilisée pour suivre les patients diabétiques, est produite par le phénomène de glycosylation

    • E. La phosphorylation est une modification post-traductionnelle des protéines

  • 13.

    Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. Toutes les chromatographies mettent en oeuvre une phase fixe et une phase mobile

    • B. Dans les chromatographies, c’est un courant électrique qui entraîne les molécules à séparer

    • C. La chromatographie de partage sépare les protéines selon leur poids moléculaire

    • D. En électrophorèse, les protéines cationiques se déplacent vers l’anode

    • E. L'électrophorèse des protéines du sérum est couramment pratiquée en biologie clinique et sépare les protéines selon leur pHi

    • 14. Dans une électrophorèse en gel d'acrylamide-SDS, quelle est, parmi les protéines

    suivantes, celle qui migrera le plus loin ?

    • A. Lysozyme (PM = 14 000 ; pHi 11)

    • B. Hémoglobine (PM = 65 000 ; pHi 6,8)

    • C. Albumine (PM = 68 000 ; pHi 4)

    • D. Immunoglobuline (PM = 150 000 ; pHi 8)

    • E. Myoglobine (PM = 17 000 ; pHi 7)

    • 15. Dans une chromatographie sur une résine échangeuse de cations, laquelle des

    protéines suivantes sera le plus fortement fixée à la résine en tampon de pH 5 ?

    • A. Lysozyme (PM = 14 000 ; pHi 11)

    • B. Hémoglobine (PM = 65 000 ; pHi 6,8)

    • C. Albumine (PM = 68 000 ; pHi 4)

    • D. Immunoglobuline (PM = 150 000 ; pHi 8)

    • E. Myoglobine (PM = 17 000 ; pHi 7)

    • 16. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

      • A. L'Electrophorèse simple sur gel d’agarose permet de déterminer le poids moléculaire des protéines

      • B. La chromatographie d’exclusion-diffusion permet de déterminer le poids moléculaire des protéines

      • C. La méthode du Biuret permet de réaliser un dosage global des protéines

      • D. L'absorption de la lumière à 680 nanomètres (colorimétrie) permet de réaliser un dosage global des protéines

      • E. Les colorants des protéines ont une action dénaturante

    • 17. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

      • A. L'hème est une ferroprotoporphyrine

      • B. Le fer de l’hème est bicoordinant et fixe du dioxygène

      • C. Le fer de l’hème fixe exclusivement du dioxygène

      • D. Le fer de l’hème est relié à la chaîne de globine par l’histidine C terminale de la globine

      • E. L’hème est localisé dans une poche au centre de la globine

  • 18. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. L'hémoglobine peut fixer au maximum 3 molécules d'oxygène

    • B. L'hémoglobine a une affinité plus grande pour le monoxyde de carbone que pour l'oxygène

    • C. La méthémoglobine est une hémoglobine ayant fixé du dioxyde de carbone

    • D. L'hémoglobine A2 représente 2% de l'hémoglobine totale chez l'adulte normal

    • E. La myoglobine est un tétramère

  • 19. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. La courbe de saturation en oxygène de l'hémoglobine, sigmoïdale, traduit le phénomène de coopérativité

    • B. La P50 correspond à l'inverse de son affinité pour l'oxygène

    • C. La coopérativité est une interaction hétérotrope

    • D. La fixation de 2,3-bisphosphoglycérate sur l'hémoglobine stabilise la forme R

    • E. Les ions H+ sont des inhibiteurs allostériques de la fixation d'oxygène sur l'hémoglobine

  • 20. Quelles sont les réponses exactes concernant les bases azotées ?

    • A. Les bases pyrimidiques possèdent un groupement C=O en position 2 de leur cycle

    • B. La guanine porte un substituant méthyl

    • C. Dans un nucléotide, l'ose est lié à l'azote en 9 de la base purique

    • D. L'hypoxanthine est peu représentée dans les acides nucléiques

    • E. L'adénine est une base pyrimidique

  • 21. Quelles sont les réponses exactes concernant les ARN ?

    • A. Leur taille moyenne est d'environ trois milliards de paires de nucléotides

    • B. Ils adoptent une structure en double hélice régulière

    • C. Ils contiennent du ribose

    • D. Ils sont organisés en ribosomes

    • E. Les ARNt interviennent au cours de la synthèse protéique

    • 22. Quelles sont les réponses exactes concernant la structure de l'ADN?

      • A. L'ADN adopte une structure hélicoidale

      • B. La conformation principale de l'ADN "in vivo" est l'ADN-Z

      • C. L'ADN génomique est constitué de l'assemblage de deux chaînes polypeptidiques

      • D. L’unité de base est un nucléoside monophosphate

      • E. Les brins d'ADN sont riches en charges électriques positives

  • 23. Quelles sont les réponses exactes concernant l'ADN chez l’homme ?

    • A. La somme des nucléotides A+T est toujours égale à la somme G+C

    • B. Les deux brins sont disposés de façon parallèle

    • C. Les bases sont disposées vers l’extérieur de la double hélice

    • D. Les nucléotides sont liés entre eux par des liaisons phosphodiester

    • E. Deux liaisons hydrogènes stabilisent les appariements A-T

  • 24. Quelles sont les réponses exactes ?

    • A. L'ARNt possède une forme spatiale en feuille de trèfle

    • B. Les boucles de l'ARNt sont formées par des nucléotides appariés

    • C. L'anti-codon est situé à l'extrémité 3'OH de l'ARNt

    • D. Les ribosomes sont constitués exclusivement d'ARNr

    • E. L'ARN est facilement dégradé par des ribonucléases

  • 25. Quelles sont les réponses exactes concernant l'ADN chez l’homme ?

    • A. Il est exclusivement localisé dans le noyau

    • B. Il est le support de l'information génétique

    • C. Il est formé de l'enchainement linéaire de ribonucléotides

    • D. Le nucléosome est l’unité de base de la compaction de l’ADN

    • E. Il est facilement dégradé par des ribonucléases

  • 1. Parmi les propositions suivantes concernant les acides gras, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) : A.
    • 1. Parmi les propositions suivantes concernant les acides gras, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

      • A. Les acides gras sont des molécules amphiphiles

      • B. Un acide gras à 20 carbones est une molécule très hydrophobe

      • C. Les acides gras insaturés renferment au moins une double liaison cis

      • D. Les acides gras entrent dans la constitution des triglycérides

      • E. L’acide octadécènoïque est un acide gras à 16 carbones et une double liaison

  • 2. Parmi les propositions suivantes concernant les lipides, indiquez la (les) proposition(s)

  • exacte(s) : (concours 2016)

    • A. L’acide linoléique est un acide gras indispensable

    • B. L’acide arachidonique est le précurseur des eicosanoides

    • C. Un sphingolipide renferme 2 acides gras

    • D. Un diacylglycérol renferme 2 acides gras

    • E. Un diacylglycérol fait partie des phospholipides

    • 3. Parmi les propositions suivantes concernant les phosphatidylinositols, indiquez la (les)

    proposition(s) exacte(s) : (concours 2016)

    • A. Sont des phospholipides éthers

    • B. Sont des glycérophospholipides

    • C. Sont des sphingolipides

    • D. Sont retrouvés préférentiellement dans le feuillet interne de la membrane plasmique

    • E. Le diacylglycérol est libéré après leur hydrolyse par la phospholipase C

    4.

    Parmi les propositions concernant la molécule suivante, indiquez la (les) proposition(s)

    exacte(s) :

    H O C H C OH HO C H H C OH H C OH CH
    H
    O
    C
    H
    C
    OH
    HO
    C
    H
    H
    C
    OH
    H
    C
    OH
    CH 2 OH
    • A. Il s’agit d’un cétohexose

    • B. Cette molécule possède un seul carbone asymétrique

    • C. Cette molécule appartient à la série D

    • D. Il s’agit du saccharose

    • E. Cette molécule est l’épimère en C2 du mannose

    • 5. Parmi les propositions concernant la molécule suivante, indiquez la (les) proposition(s)

    exacte(s) :

    4. Parmi les propositions concernant la molécule suivante, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) : H O
    4. Parmi les propositions concernant la molécule suivante, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) : H O
    • A. Il s’agit de l’acide glucuronique

    • B. Il s’agit de la gluconolactone

    • C. Il s’agit de la N-acétyl-glucosamine

    • D. La forme présentée ici est l’anomère

    • E. Cette molécule est l’un des constituants de la cellulose

    • 6. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

      • A. Le glycéraldéhyde est un aldotriose

      • B. Le D-mannose et le D-fructose sont des cétohexoses

      • C. Les carbones 1 et 6 du fructose portent une fonction alcool secondaire

      • D. Le 2-désoxyribose est un constituant de l’ARN

      • E. Le glycogène et l’amidon sont des polyosides de réserve

    7.

    Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

    • A. Les enzymes augmentent la vitesse des réactions chimiques

    • B. La vitesse d’une réaction enzymatique ne dépend pas des concentrations en enzyme ou en substrat

    • C. La constante de Michaëlis reflète l’inverse de l’affinité entre enzyme et substrat

    • D. Le Km d’une enzyme correspond à la concentration en substrat qui donne une vitesse égale au double de la vitesse maximale

    • E. Un inhibiteur compétitif se fixe à l’enzyme sans empêcher la liaison au substrat

    • 8. L’ASAT est une enzyme catalysant la réaction suivante :

    aspartate + -cétoglutarate

    oxaloacétate + glutamate

    L’activité de cette enzyme est mesurée dans 1 mL de sérum dilué 10 fois. La quantité de glutamate produit après 1h d’incubation est égale à 300 nmol. L’activité de l’ASAT exprimée en UI/L de sérum est de :

    • A. 5

    • B. 25

    • C. 50

    • D. 75

    • E. 100

    • 9. On étudie l’activité d’une enzyme michaëlienne. Dans le schéma ci-dessous, la droite E

    représente la cinétique de cette enzyme dans un milieu sans inhibiteur.

    1/V (s/mol) E + I 1 E + I 2 1,5 E 1 0,5 -4 -3
    1/V (s/mol)
    E + I 1
    E + I 2
    1,5
    E
    1
    0,5
    -4
    -3
    -2
    -1
    1
    2
    3
    4
    5

    1/S (L/ mol)

    Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

    • A. En absence d’inhibiteur, l’enzyme est caractérisée par un Km pour le substrat de 0,0005 mmol/L et une Vmax de 2 mol/s

    • B. La droite E + I1 traduit la présence d’un inhibiteur compétitif et la droite E + I2 traduit la présence d’un inhibiteur incompétitif

    • C. La droite E + I1 traduit la présence d’un inhibiteur non compétitif et la droite E + I2 traduit la présence d’un inhibiteur compétitif

    • D. En présence de l’inhibiteur I2, la droite E est obtenue si le substrat est ajouté en excès

    • E. Toutes les propositions précédentes sont fausses

    10. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. Les enzymes augmentent les vitesses d’une réaction réversible sans modifier la constante d’équilibre.

    • B. La température optimale d’une enzyme est de 37°C

    • C. Le pH optimal d’une enzyme est de 7 environ

    • D. Le pH du milieu intervient sur l’activité de l’enzyme en modifiant l’état d’ionisation des acides aminés.

    • E. Vmax est atteinte quand toutes les molécules d’enzyme sont complexées au substrat

    11. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. Toutes les enzymes allostériques ont une structure quaternaire

    • B. Le site actif des enzymes allostériques est appelé site allostérique

    • C. La forme sigmoïde de la courbe vi = f([S]) d’une enzyme quaternaire est caractéristique du phénomène de coopérativité

    • D. La forme sigmoïde de la courbe vi = f([S]) d’une enzyme monomérique est caractéristique du phénomène de coopérativité

    • E. La fixation d’un effecteur allostérique entraîne systématiquement l’activation de l’enzyme

    12.Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    • A. Les coenzymes sont toujours liés de façon covalente à l’apoenzyme

    • B. La plupart des coenzymes ne sont pas synthétisables par l’organisme humain

    • C. Les tétrahydrofolates sont impliqués dans les transferts de CO 2

    • D. FAD et FMN sont impliqués dans des réactions d’oxydoréductions

    • E. Les groupements pluricarbonés peuvent être transférés grâce au pyrophosphate de thiamine

    13.Soit les réactions suivantes: au cours de la dégradation du glucose en anaérobie, quelle est la réaction qui n'a pas lieu ?

    • 1. Glucose + ATP

    13.Soit les réactions suivantes: au cours de la dégradation du glucose en anaérobie, quelle est la

    glucose 6 phosphate + ADP

    • 2. Fructose 6 phosphate + ATP

    13.Soit les réactions suivantes: au cours de la dégradation du glucose en anaérobie, quelle est la

    fructose 1-6 bisphosphate + ADP

    • 3. Triose-phosphate + NAD + + phosphate ac.

    13.Soit les réactions suivantes: au cours de la dégradation du glucose en anaérobie, quelle est la

    1-3 bisphosphoglycérate + NADH,H+

    • 4. Phosphoénol pyruvate + ADP

    • 5. Pyruvate + CoA + NAD+

    13.Soit les réactions suivantes: au cours de la dégradation du glucose en anaérobie, quelle est la

    ATP + pyruvate

    acétyl CoA + CO2 + NADH,H+

    • A. 1

    • B. 2

    • C. 3

    • D. 4

    • E. 5

    14. Concernant le catabolisme énergétique, parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

    • A. La glycolyse anaérobie contribue à la production d’énergie sous forme d’ATP

    • B. Le lactate est le produit final de la glycolyse en aérobiose

    • C. La réduction du pyruvate en lactate nécessite la présence de la pyruvate déshydrogénase

    • D. En présence d’oxygène le pyruvate produit par la glycolyse passe dans la mitochondrie

    • E. Lors de la transformation du phosphoénolpyruvate en pyruvate il y a production d’une molécule d’ATP

    15. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

    • A. Le pyruvate est transformé en acétyl-CoA par la pyruvate déshydrogénase dans le cytosol

    • B. La pyruvate déshydrogénase et l’ -cétoglutarate déshydrogénase sont toutes deux des complexes multi-enzymatiques nécessitant la présence de 3 coenzymes liés et de 2 coenzymes libres

    • C. La décarboxylation de l’ -cétoglutarate forme le succinyl-CoA composé de 5 carbones

    • D. La condensation de l’acétyl-CoA avec l’oxaloacétate forme l’isocitrate

    • E. Le cycle de Krebs ne permet de produire qu’un seul ATP à partir d’une molécule d’acétyl-CoA

    16. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

    A.

    Le NADH, H+ est formé dans le cytosol et dans la mitochondrie

    B.

    Le NADH, H+ d’origine cytosolique traverse la membrane interne de la mitochondrie

    C.

    Le FADH 2 est formé dans le cytosol lors de la glycolyse

    D.

    La chaîne respiratoire est localisée dans la membrane externe de la mitochondrie

    E.

    Le cyanure et le monoxyde de carbone sont des inhibiteurs du complexe IV de la chaîne respiratoire

    17. Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) :

    A.

    Le FADH 2 est un coenzyme mobile

    B.

    Les deux éléments mobiles de la chaîne respiratoire sont le coenzyme Q et l’ubiquinone

    C.

    Les protons peuvent traverser la membrane interne mitochondriale dans le sens

    matrice

    espace intermembranaire au niveau du complexe V

    D.

    L’ATP synthase est composée d’une partie F0 qui permet la phosphorylation de

    l’ADP

    E.

    La chaîne respiratoire permet la production d’eau et d’ATP

    18. Quel

    est

    le

    bilan

    énergétique de la dégradation d’une molécule de maltose en

    pyruvate ?

     

    A.

    2 ATP

     

    B.

    4 ATP

    C.

    12 ATP

    D.

    24 ATP

    E.

    38 ATP

    19. Parmi les propositions suivantes concernant le métabolisme, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s) ?

    A.

    La glycolyse est activée quand la cellule a besoin d'ATP et dispose de glucose

    B.

    La réaction que l’hexokinase catalyse est réversible

    C.

    L'isocitrate déshydrogénase est activée lorsque le NADH,H+ et l'ATP s'accumulent

    D.

    La succinate déshydrogénase est localisée dans la membrane interne de la mitochondrie

    E.

    L' -cétoglutarate déshydrogénase catalyse une réaction irréversible

    20. Lors de la dégradation par le cycle de Krebs d’une molécule d’acétyl-CoA, combien de molécules d’ATP sont produites grâce à la ré-oxydation par la chaîne respiratoire de NADH,H + produit ?

    • A. 3 ATP

    • B. 6 ATP

    • C. 9 ATP

    • D. 12 ATP

    • E. 15 ATP