Вы находитесь на странице: 1из 27

BASE de DONNÉES de PROJETS de DEVELOPPEMENT

pour ORGANISATIONS PAYSANNES


Sur ACCESS

E-mail: lemoupasimon@yahoo.fr
SOMMAIRE

INTRODUCTION…………………………………………………………………….1
Chapitre 1: GENERALITES SUR LES PROJETS DE
DEVELOPPEMENT……………………………………………………8
I- DEFINITION…………………………………………………………….…………8
II- LES OBJECTIFS…………………………………………………………………8
III- LES PHASES…………………………………………………………….………9
1) La phase de programmation indicative………………………………...…………9
2) La phase d'identification…………………………………………………………..10
3) La phase de formulation…………………………………………………………..10
4) La phase de mise en œuvre…………………………………………….………..10
5) La phase d'évaluation……………………………………………………………..11

IV- LES INDICATEURS……………………………………………………...……11


a) Les indicateurs de qualité…………………………………………………………11
b) Les indicateurs quantitatifs…………………………………………………..……11
V- AUTRES CARACTERISATIONS…………………………………………..…11
a) Types de projets……………………………………………………………...……11
b) Les domaines………………………………………………………………………11
Chapitre 3 : BASE DE DONNEES DE PROJETS DE DEVELOPPEMENT
I- Contexte et problématique………………………………………………..……14
II- Objectifs………………………………………………………………….………14
III- Méthodologie……………………………………………………………………15
a) Dictionnaire de données (DD)…………………………………………………15
b)Modélisation des systèmes d'information…………………………………..…17
b.1) Le modèle conceptuel des données (MCD)…………………..……18
b.2) Le modèle logique de données………………………………………20

IV- Le projet pas à pas……………………………………………………….……22

1) Elaboration des tables……………………………………………………….…22

2) Élaboration des formulaires……………………………………………………23

3) Élaboration des requêtes……………………………………………………….…26

a) Des requêtes sélection………………………………………….…………26


b) Des requêtes sélection paramétrée……………………………...…………26
c) Des requêtes sélection avec statistiques…………………………..………28

4) Elaboration des menus principaux………………………………………….……29

V- Difficultés, perspectives et suggestions………………………….……31


CONCLUSION…………………………………………………………….………………32

2
INTRODUCTION

Depuis quinze ans, le degré d’organisation des producteurs ruraux, le niveau auquel les
organisations se structurent, changent considérablement dans la plupart des pays africains et,
avec eux, la capacité des agriculteurs à mener des actions dans le domaine économique et à
faire entendre leur voix dans le débat sur les politiques agricoles. En très peu de temps, les
organisations paysannes se sont imposées comme des acteurs, comme des partenaires à part
entière et il devient difficile pour les autres acteurs de les ignorer ou de les contourner. Elles
font l’objet d’un intérêt croissant de la part des agences de coopération internationales,
notamment du fait du rôle qu’elles jouent dans la mise en place et le fonctionnement de
services d’appui aux agriculteurs.

Mais ces Organisations Paysannes sont de plus en plus confrontées à un déficit


d’informations sur les actions menées en faveur de la base. Ce déficit né de la non
centralisation des données peut rendre difficile les réorientations des différents projets et la
répétition des erreurs.

La mise en place d'une base de données va pouvoir aider le responsable des projets dans la
collecte, la conservation et le traitement de certaines informations :
• Les informations sur les projets ;
• Les informations sur les organisations paysannes ;
• Les informations sur les partenaires sociaux ;
• Quelques statistiques.

Ce document est divisé en 2 parties :


En première partie nous verrons les projets de développement et par la suite l'élaboration de
la base de données.
Partie 1: GENERALITES SUR LES PROJETS DE

DEVELOPPEMENT

I- DEFINITION

Un projet de développement doit permettre l'amélioration de la qualité de vie des


bénéficiaires. Il n'est pas une fin en soi. C'est un moyen d'action, une étape d'un processus
d'organisation à long terme. Il s'intègre toujours dans un environnement plus vaste, dans un
contexte spécifique, et doit prendre en compte la réalité économique, sociale, politique et
culturelle. Le projet est caractérisé par les objectifs, les phases de sa mise en œuvre et les
indicateurs.

II- LES OBJECTIFS

Les objectifs d'un projet de développement sont :


- Accompagner le changement
- transformer
- Partager les connaissances
- Transférer une certaine technologie

Ce qui se traduit au niveau des bénéficiaires par :


- un regain de confiance
- une mise en mouvement des bénéficiaires
- un développement harmonieux des personnes
- un dynamisme local
- la responsabilisation des divers acteurs locaux
- l'appropriation des actions

III- LES PHASES

Les phases du projet peuvent être résumées par le schéma suivant :

(Source : Le Management de projet - Norme Afnor X50-105 Août 91)

La phase de programmation indicative


C’est lors de cette phase que les secteurs et domaines prioritaires d’interventions potentielles
dans telle ou telle région sont précisés. Certaines idées de projets ou de programmes sont
peut-être déjà formulées. Elle met l’accent sur des objectifs globaux en termes économiques
et sociaux dans des secteurs précis.

La phase d'identification
Lors de cette phase, la pertinence du projet est établie en analysant les problèmes des
bénéficiaires et en formulant des objectifs correspondants. Les bénéficiaires et les parties
prenantes sont réunis lors d’ateliers animés par un modérateur dont la tâche est d’identifier
les problèmes et les objectifs, d’en discuter et de faire une liste de priorités. Ce type
d’atelier a aussi l’avantage supplémentaire d’augmenter l’engagement des agences
exécutrices et des bénéficiaires en les impliquant dans le processus initial de planification.
La phase de formulation
Pendant cette phase, une convention est établie entre les différentes parties concernées. La
proposition de projet est approuvée par un comité de financement et la relation avec l'agence
exécutrice est précisée dans un contrat de financement. Les procédures de financement sont
convenues par les parties contractantes.
La phase de mise en œuvre
La phase de mise en œuvre commence avec la signature de la convention de projet et
s'achève quand l'intervention est terminée. C'est pendant cette phase que les activités sont
exécutées, les résultats livrés aux bénéficiaires et que le suivi et l'évaluation à mi-parcours
sont faits.
Le lapse de temps écoulé entre la planification, la formulation de la proposition de
financement et le démarrage réel du projet nécessite souvent qu'un atelier de démarrage soit
organisé. Ce type d'atelier permet de rappeler les intérêts de parties prenantes et de rédiger
un plan de travail détaillé.
Cette phase est également caractérisée par la mobilisation des ressources selon le plan et
l'élaboration du système de suivi en vue de mener les activités permettant de réajuster le tir
si besoin est.
La phase d'évaluation
Pendant cette phase, des consultants externes sont parfois engagés pour étudier l'impact ou
les effets positifs ou négatifs de l'intervention. Une évaluation à mi-parcours permet de
générer de nouvelles idées pour rendre le projet plus efficace et efficient.

IV- LES INDICATEURS

On distingue les indicateurs quantitatifs et les indicateurs de qualité.


Les indicateurs de qualité
- La Pertinence, elle indique si le projet répond aux problèmes réels des bénéficiaires
- La Faisabilité, elle indique si les objectifs du projet peuvent être réellement atteints
- La pérennité, elle indique si les avantages, les bénéfices réalisés par le projet continueront à
se produire (pour les bénéficiaires) une fois l’assistance externe terminée
b) Les indicateurs quantitatifs
On distingue 3 principaux types :
- Les indicateurs de réalisation (la production, ce que l'on a fait)
- Les indicateurs de résultats qui vont s'attacher à comparer les résultats attendus et les
réalisations obtenues à travers les actions entreprises.
- Les indicateurs d'impact chargés de traduire les effets engendrés par les actions entreprises.

V- AUTRES CARACTERISATIONS

On peut également caractériser les projets par le type et les domaines d'intervention.
a) Types de projets
On peut classer les projets en 4 principaux types :
- les projets générateurs de revenu, les activités initiées doivent permettre aux
bénéficiaires de réaliser des gains financiers à court terme.
- les projets de renforcement de capacité, visent à l'amélioration des capacités des petits
producteurs
- les projets de recherche, elles font la promotion de nouveaux types de cultures ou de
techniques culturales.
- les projets sociaux
b) Les domaines
Pour les projets sociaux il s'agit des différents secteurs sociaux que sont : l'éducation, la
santé, la protection des couches vulnérables.
Pour les autres types il s'agit :
- les différents secteurs de l'agriculture
- la commercialisation, les projets initiés ici vise l'amélioration du circuit de
commercialisation des récoltes afin de permettre aux paysans de vendre à de
meilleurs prix
- la transformation, le but ici est d'amener les petits producteurs à transformer d'abord
leur récolte avant de les vendre afin d'avoir une plus-value.
Les caractéristiques des projets de développement sont multiples. Ces caractéristiques sont
les produits de différentes approches dont le but final est la satisfaction des besoins des
bénéficiaires.
Partie 2 : MISE EN PLACE DE LA BASE DE DONNEES

DE PROJETS DE DEVELOPPEMENT

I. Objectifs

La mise en place d'une base de données va pouvoir aider le responsable des projets dans la
collecte, la conservation et le traitement de certaines informations :
• Les informations sur les projets
- présenter les différents types de projets
- présenter pour chaque projet les résultats obtenus et les besoins qu'ils résolvent
- présenter les difficultés rencontrées et les innovations
- donner la répartition par domaine
• Les informations sur les bénéficiaires
- faire ressortir les besoins des bénéficiaires
- ressortir les critères des choix des bénéficiaires
• Les informations sur les partenaires
- faire ressortir les critères qui poussent les partenaires à participer à certains projets
- des informations qui pourrait aider au choix des partenaires.

• Quelques statistiques
- la répartition des projets par domaine, par type
- répartition des projets par région

II- Méthodologie
a) Dictionnaire de données (DD)

Le dictionnaire de données regroupe toutes les propriétés du système étudié. A cette étape a
succédé l'apurement de ces données en excluant de la liste tous les synonymes, les données
calculées, les paramètres constants et les redondances.
Après l'élaboration du DD, le regroupement des champs en entités nous permet de retenir 6 :
• Projet
• Partenaire
• Cible/bénéficiaire
• Besoin
• Objectif spécifique
• Indicateur
L'étape suivante est l'élaboration des modèles.

Tableau 1: Dictionnaire de données


Numér
Libellé Type Code Taille
o
Entier
1 Numéro du projet NuméroAuto Numpro
long
2 Libellé du projet Texte Nompro 200
3 Sigle du projet Texte Sipro 10
4 Domaine du projet Texte 30
5 Type de projet Texte typro 30
6 Produit Texte Produit 50
7 Phase texte Phase 2
8 Objectif général du projet Mémo Objgen
Entier
9 Durée du projet Numérique Dupro
long
10 Date de début du projet Date/heure Debupro
11 Date de fin du projet Date/heure Finpro
Enter
12 Coût du projet Monétaire Coupro
long
13 Description des activités Mémo desact
14 Difficultés rencontrés Mémo Dire
15 Innovation Mémo Inno
Lien
16 Rapport final du projet rafipro
hypertexte
Entier
17 Numéro du partenaire NuméroAuto Numpart
long
18 Nom du partenaire Texte Nompart 150
19 Sigle du partenaire Texte sipart 10
20 Boîte postale du partenaire Texte Bpart 100
21 Téléphone du partenaire Texte Telpart 20
Type des projets financés par le
22 Texte Typropart 50
partenaire
Domaine des projets financés par le
23 Texte Dopropart 50
partenaire
Montant minimal des projets financés par Entier
24 Monétaire minpro
le partenaire long
Montant maximal des projets financés Entier
25 Monétaire Maxpro
par le partenaire long
26 Personne contact Texte Percon 30
27 Fonction du contact Texte Foncon 30
28 Participation au projet Monétaire Parpro
Entier
29 Numéro du domaine NuméroAuto numdo
long
30 Domaine Texte Nomdo 30
Entier
31 Numéro de l'indicateur NuméroAuto Numind
long
32 Libelle de l'indicateur Texte Nomind 30
Entier
33 Valeur de l'indicateur Numérique Valind
long
34 Date de relever de l'indicateur Date/heure Datind
35 Type d'indicateur Texte Typind 30
Entier
36 Numéro objectif spécifique NuméroAuto Numobj
long
37 Libellé objectif spécifique Texte Nomobj 150
38 Valeur de l'objectif spécifique Numérique Valobj
Entier
39 Numéro de l'organisation cible du projet NuméroAuto Numcib
long
40 Nom de la cible Texte Nomcib 150
41 Sigle de la cible Texte Sicib 15
42 Niveau de la cible Texte Nivcib 30
43 Province de la cible Texte Province 10
44 Département de la cible Texte Départ 30
45 Arrondissement de la cible Texte Arrond 30
46 Village de la cible Texte Vill 30
47 Boîte postale de la cible Texte bpcib 20
48 Téléphone de la cible Texte telcib 20
49 Enclavement de la cible Oui/non Encla
Entier
50 Numéro du besoin NuméroAuto Numbes
long
51 Type de besoin Texte Tybes 50
52 Libellé besoin Texte nombes 150
Entier
53 Valeur besoin Numérique Valbes
long
54 Date de relevé du besoin Date/heure datebes

b) Modélisation des systèmes d'information

Trois modèles sont utilisés :


• Le modèle conceptuel de données (MCD)
• Le modèle logique des données (MLD) qui découle du MCD
• Le modèle physique des données implémenté dans Access

b.1) Le modèle conceptuel des données (MCD)

Préalablement à sa construction nous avons déterminé le DD et les entités. La démarche


suivante consiste à :
• Recenser les relations porteuses de données et y affecter les propriétés
• Recenser les relations non porteuses de données, mais exprimant des dépendances
entre entités
• Etudier les cardinalités de chaque couple entité-association
Nous obtenons le modèle suivant:
Projet
1,n numpro
nompro 1,n
Partenaire sipro
dopro Cible
Numpart
produit Numcib
nompart
phase nomcib
sipart Finance objgen sicib
BPpart
Telpart
Parpro desact est initié
nivcib
dire pour
typropart province
inno depart
dopropart
dupro arrond
minpart
debupro vill
maxpart 0,n finpro bpcib
percon
coupro Telcib
fonction 0,n
rapport Encla
Nbmbre
1,n
1,n

Est
découpé

Possèd
e
1,1

Objectif
Numobj
nomobj
1,1
valobj

1,n Besoin
Numbes
Dobes
Tybes
est mesuré par nombes
Valbes
datebes

1,1

Indicateur
Numind
Typind
Nomind
Valind
Datind
Le MCD nous a permet de mettre au point le MLD.

b.2) Le modèle logique de données

Le modèle logique s'obtient du MCD à l'aide de quelques règles de passage :


• Toute entité doit être représentée par une table
• Dans le cas d'entités reliées par des associations de type 1:n, chaque table possède sa
propre clef, mais la clef de l'entité côté 0,n (ou 1, n) migre vers la table côté 0,1 (ou
1,1) et devient une clef étrangère
• Dans le cas d'entités reliées par des associations de type n:m, une table intermédiaire
dite table de jointure, doit être créée, et doit posséder comme clef primaire une
conjonction des clefs primaires des deux tables pour lesquelles elle sert de jointure.
• si le type de relation est n:m, alors les attributs de l'association deviennent des attributs de la
table de jointure.
• si le type de relation est 1:n, il convient de faire glisser les attributs vers l’entités
pourvue des cardinalités 1:1.

Après l'application de ces règles, nous avons obtenu le modèle logique suivant :

Projet Numpro1, nompro, sipro, dopro, produit, phase, objgen, desact, dire, inno,
dupro, debupro, inpro, coupro, rapport
Partenaire Numpart, nompart, sipart, BPpart, Telpart, typropart, dopropart, minpart,
maxpart, percon,fonction
Cible Numcib, nomcib, sicib, nivcib, province, depart, arrond, vill, bpcib, Telcib,
Encla, Nbmbre
Besoin Numbes, Dobes, Tybes, nombes, Valbes, datebes, #numcib2
Objectif Numobj, nomobj, valobj, #numpro

Indicateur Numind, Typind, Nomindn Valind, Datind, #numobj


Finance Numpro numpart, parpro
Est initié Numpro numcib
pour

1
Les champs soulignés sont des clés primaires
2
Les champs soulignés précédés d’un dièse sont des clés étrangères
b.3) Le modèle physique des données

Le modèle physique des données tel qu'implémenté dans Access est le suivant :
IV- Le projet pas à pas

1) Elaboration des tables

Nous revenons sur la création des tables afin de mentionner les propriétés remarquables de
certains champs.

a) Table projet

Champ Autres propriétés


Clé primaire
Numéro projet3

Nom projet Indexé avec doublons


Sigle projet Indexé avec doublons

Un projet peut comporter plusieurs phases. Ceci implique que plusieurs enregistrements
auront le même nom et sigle projet. C'est pour cela que ces champs doivent être indexés en
autorisant des doublons.

b) Table partenaire

Champ Autres propriétés


Numéro partenaire Clé primaire
Nom partenaire Indexé sans doublons
Sigle partenaire Indexé avec doublons

Des partenaires différents peuvent avoir le même sigle.

c) Table cible

Champ Autres propriétés


Numéro cible Clé primaire
Nom cible Indexé sans doublons
Sigle cible Indexé avec doublons

Des bénéficiaires différents peuvent avoir le même sigle.

d) Table projet-partenaire

Champ Autres propriétés


Numéro partenaire Clé primaire, issue de la table partenaire
Numéro projet Clé primaire, issue de la table projet
3
Les libellés des champs utilisés ici ne correspondent pas aux codes du dictionnaire de données afin de faciliter la
lecture du rapport.
e) Table projet-cible

Champ Autres propriétés


Numéro cible Clé primaire, issue de la table cible
Numéro projet Clé primaire, issue de la table projet

2) Élaboration des formulaires

Pour saisir les enregistrements des principales tables de la base, nous avons mis au point les
formulaires suivants :

• Formulaire partenaire, réalisé en mode création.

• Les formulaires attachés bénéficiaire et besoin


• Les formulaires attachés objectif et indicateur
• Formulaire projet et sous formulaires partenaires et bénéficiaires

L'élaboration du formulaire projet a fait appel à deux requêtes :

- la première requête est créée à partir des tables "partenaire" et "projet-partenaire". Voici le
code en langage SQL:

SELECT [projet-partenaire].numpro, [projet-partenaire].numpart AS [Sigle du partenaire],


Partenaire.[nom partenaire], [projet-partenaire].participationpartenaire AS [Participation du
partenaire]

FROM Projet INNER JOIN (Partenaire INNER JOIN [projet-partenaire] ON


Partenaire.numpart = [projet-partenaire].numpart) ON Projet.numpro = [projet-
partenaire].numpro;

- la seconde est créée à partir des tables "cible" et "cible-projet"

SELECT [cible-projet].numpro, Projet.nomprojet, [cible-projet].numcible, Cible.[nom


organisation]

FROM Projet INNER JOIN (Cible INNER JOIN [cible-projet] ON Cible.numcible = [cible-
projet].numcible) ON Projet.numpro = [cible-projet].numpro;

Nous avons par la suite créé les sous-fomulaires correspondants que nous avons lié à un
formulaire principal projet issu de la table "projet". Nous avons ainsi obtenu le formulaire
suivant :
3) Élaboration des requêtes

Nous avons réalisés des requêtes réparties comme suit :

a. Des requêtes sélection

Ces requêtes permettent :

• Lister l'ensemble des projets

SELECT DISTINCT Projet.sigleprojet AS [Sigle du projet], Projet.nomprojet AS [Nom du


proje], Projet.typeprojet, Projet.domaineprojet AS [Domaine du projet], Projet.produit,
Projet.phase, Projet.durée, Projet.datedebutprojet, Projet.datefinprojet, Projet.coûtprojet

FROM Projet;

• Lister l'ensemble des partenaires

SELECT Partenaire.[sigle partenaire], Partenaire.[nom partenaire], Partenaire.BP,


Partenaire.Tel, Partenaire.personnecontact, Partenaire.fonction

FROM Partenaire;

• Lister l'ensemble des bénéficiaires


SELECT Cible.[sigle organisation], Cible.[nom organisation], Cible.[niveau
d'organisation] AS [niveau de l'organisation], Cible.province, Cible.departement,
Cible.arrondissement, Cible.village, Cible.Adresse, Cible.Tel, Cible.enclavement

FROM Cible;

• Rechercher les projets valorisant le cacao

SELECT Projet.sigleprojet, Projet.nomprojet, Projet.produit

FROM Projet

WHERE (((Projet.produit) Like "*cacao*"));

b. Des requêtes sélection paramétrée

Lors de leur exécution, elles affichent une boîte de dialogue qui invite l'utilisateur à lui
transmettre des données, comme le domaine d'un projet, le type de projet…

Elles permettent d'obtenir :

- la liste des projets pour un domaine

SELECT Projet.sigleprojet, Projet.nomprojet, domaineprojet AS Domaine

FROM Projet

WHERE (((domaineprojet)=[Quel domaine?]) AND ((Projet.phase)=1));

- la liste des projets par année

SELECT Projet.sigleprojet, Projet.nomprojet, Year([datedebutprojet]) AS Année

FROM Projet

WHERE (((Year([datedebutprojet]))=[Pour quelle année?]));

- les partenaires pour un projet


SELECT Partenaire.[sigle partenaire], Partenaire.[nom partenaire], [projet-
partenaire].participationpartenaire, Projet.sigleprojet, Projet.nomprojet

FROM Projet INNER JOIN (Partenaire INNER JOIN [projet-partenaire] ON


Partenaire.numpart = [projet-partenaire].numpart) ON Projet.numpro = [projet-
partenaire].numpro

WHERE (((Projet.sigleprojet)=[Quel projet?]));

- les bénéficiaires pour un projet

ELECT Projet.sigleprojet, Cible.[sigle organisation], Cible.[nom organisation], Cible.


[niveau d'organisation]

FROM Projet INNER JOIN (Cible INNER JOIN [cible-projet] ON Cible.numcible =


[cible-projet].numcible) ON Projet.numpro = [cible-projet].numpro

WHERE (((Projet.sigleprojet)=[Entrer un projet]));

- les activités d'un projet


- les besoins d'une organisation membre
- les participations des partenaires pour un projet

c. Des requêtes sélection avec statistiques

Elles permettent de faire des synthèses sur les données des tables. Elles servent à calculer par
exemple :

c) le nombre total de projets

SELECT Count(Projet.nomprojet) AS [Nombre total de projets]

FROM Projet;

d) le nombre de projets par type

SELECT Type.type, Count(Projet.nomprojet) AS CompteDenomprojet

FROM Type INNER JOIN Projet ON Type.numtyp = Projet.typeprojet

GROUP BY Type.type;

e) les coûts moyen, maximal et minimal des projets

SELECT Domaine.nomdomaine AS Expr1, Avg(Projet.coûtprojet) AS [coût moyen],


Max(Projet.coûtprojet) AS [coût maximal], Min(Projet.coûtprojet) AS [coût minimal]
FROM Domaine, Projet

GROUP BY Domaine.nomdomaine;

f) le nombre de projets par domaine

SELECT Domaine.domaine, Count(Projet.nomprojet) AS CompteDenomprojet

FROM Domaine INNER JOIN Projet ON Domaine.numdo = Projet.domaineprojet

GROUP BY Domaine.domaine;

4) Elaboration des menus principaux

L'objectif des menus est de rendre accessible facilement tous les objets de la base de
données. Une personne ne connaissant ni Access, ni notre base doit pouvoir facilement
accéder aux différentes informations et statistiques.
Nous avons réalisé 3 menus :

a) le menu des "formulaires principaux" pour accéder aux différents formulaires et


entrer des informations.
b) le menu "consulter" permettant d'accéder aux différentes informations de la base et
aux statistiques.