Вы находитесь на странице: 1из 351

coverpage_FR.

qxd 9/17/2003 4:38 PM Page 1

Vienna International Centre, P.O. Box 500, A-1400 Vienna, Austria


Tel: (+43 1) 26060-0, Fax: (+43 1) 26060-5866, www.unodc.org

TENDANCES MONDIALES DES DROGUES ILLICITES 2003


TENDANCES MONDIALES DES
DROGUES ILLICITES
2003

Printed in Austria United Nations publication


September 2003–750 Sales No. F.03.XI.5
ISBN 92-1-248111-6
ISSN 1020-9301
Remerciements

Les personnes ci-après, toutes membres de la Section de la Recherche de l'ONUDC des Nations Unies, ont participé
à l'élaboration du présent ouvrage:

Sandeep Chowla
Thibault Le Pichon
Thomas Pietschmann
Patrick Seramy
Aruna Nathwani
Johny Thomas
Ali Saadedin

La rédaction de ce rapport n'aurait pas été possible sans la collaboration des services de lutte antidrogue de nombreux
pays, et sans celle des personnels, sections et bureaux de terrain de l'ONUDC. Ce rapport, conçu à l'origine par Thibault
Le Pichon et Patrick Seramy, est publié chaque année depuis 1999.
OFFICE CONTRE LA DROGUE ET LE CRIME
Vienne

TENDANCES MONDIALES
DES DROGUES ILLICITES
2003

NATIONS UNIES
New York, 2003
L'Office des Nations Unies pour le contrôle des drogues et la prévention du crime (OCDPC)
est devenu l'Office contre la drogue et le crime le 1er octobre 2002.
L'Office contre la drogue et le crime englobe désormais le Programme des Nations Unies
pour le contrôle international des drogues (PNUCID).

Publication des Nations Unies


Numéro de vente. F.03.XI.5
ISBN 92-1-248111-6

Les frontières et les noms indiqués et les désignations employées sur cette carte n'im-
pliquent pas reconnaissance ou acceptation officielle par l'Organisation des Nations Unies.

La présente publication n'a pas été revue


par les services d'édition
PRÉFACE

À la vingtième session extraordinaire de l'Assemblée générale, en 1998, les États Membres se sont
engagés à réaliser, d'ici à 2008, d'importants progrès en matière de limitation de l'offre et de la demande
de drogues illicites, et ont relevé que cet objectif ne pourrait être atteint que grâce à une "approche
équilibrée" (c'est-à-dire en accordant à la demande autant d'attention qu'à l'offre) et sur la base
d'évaluations périodiques du problème de la drogue (résolutions S-20/2 et S-20/3 de l'Assemblée
générale). Le présent rapport a pour but de contribuer à ces évaluations en présentant des statistiques
sur l'offre et la demande et en analysant l'évolution du problème mondial que posent les drogues illicites.

Toutefois, il n'est pas toujours facile de rassembler des données fiables et systématiques permettant
d'évaluer ce problème et de suivre les progrès accomplis sur la voie des objectifs fixés par l'Assemblée.
Le présent rapport se fonde sur des données obtenues principalement au moyen du questionnaire en
vue de l'établissement des rapports annuels renvoyés par les États à l'ONUDC en 2002, complétées par
d'autres sources, en cas de besoin, lorsque celles-ci étaient disponibles. Deux des principales difficultés
que l'ONUDC rencontre pour exploiter les données provenant des réponses au questionnaire et d'autres
sources sont que: a) la communication de données en réponse au questionnaire n'est pas suffisamment
systématique, qu'il s'agisse du nombre de pays qui y répondent ou du contenu; b) la plupart des pays ne
disposent pas de systèmes de surveillance suffisamment développés pour produire des données fiables,
complètes et comparables au plan international. Des améliorations ont récemment été apportée au
rapport. Soutenus par l'ONUDC, les systèmes nationaux de suivi des cultures illicites de coca et d'opium
permettent désormais de publier des évaluations annuelles des superficies cultivées par les principaux
pays producteurs. En revanche, les données concernant d'autres maillons de la chaîne de la drogue,
notamment en ce qui concerne la demande, commencent à manquer.

Les rapports annuels s'efforcent de surmonter cette insuffisance de données en présentant, chaque
année, des évaluations et des analyses de la production, du trafic et de la consommation de drogues
illicites. La première section traite des Tendances de la production de drogues illicites. La seconde fournit
les statistiques sur la base desquelles les données cumulatives et les tendances mondiales sont fondées.

Les difficultés auxquelles on se heurte en voulant prendre la mesure d'un domaine d'activité illicite sont
bien connues. En dépit des limites évidentes que ces difficultés imposent, il est possible de faire des
estimations et d'établir des ordres de grandeur. Cet effort est hautement souhaitable, car ces données
favorisent la transparence, stimulent la discussion et permettent d'améliorer notre connaissance. Cette
connaissance des faits est la seule base réaliste pour l'élaboration des politiques. Le présent rapport, en
présentant ce que nous savons et en montrant ce que nous ne savons pas, contribue à approfondir les
connaissances dont nous avons besoin pour sans cesse améliorer nos politiques. Elle jette également
les bases d'une action mieux ciblée en vue d'atteindre les objectifs fixés en 1998, réitérés lors de la
réunion ministérielle de la Commission des stupéfiants des Nations Unies, en avril 2003.

Antonio Maria Costa


Directeur exécutif
Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

1
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Note explicative

NOTE EXPLICATIVE

Le présent rapport n'a pas été revu par les services d'édition.

Les désignations employées dans la présente publication et la présentation des données qui y figurent
n'impliquent de la part du Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies aucune prise de position quant
au statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région ou de ses autorités ou concernant la délimitation
de ses frontières ou limites. Les noms des territoires et régions administratives sont indiqués en italiques.

Les abréviations ci-après ont été utilisées dans le présent rapport:

CEI Communauté d'États indépendants


CICAD Commission interaméricaine pour la lutte contre l'abus des drogues
DEA Drug Enforcement Administration (des États-Unis)
DELTA Banque de données du PNUCID pour les évaluations et l'analyse des
tendances à long terme
DMT N,N – diméthyltryptamine
DOB Brolamphétamine
Gouv. Gouvernement
HNLP Réunion des chefs des services chargés au plan national de la lutte
contre le trafic illicite des drogues – Asie et Pacifique
LSD Acide lysergique
OCDPC Office des Nations Unies pour le contrôle des drogues et la prévention
du crime
OCE Organisation pour la Coopération Économique
OEDT Observatoire européen des drogues et des toxicomanies
OICS Organe international de contrôle des stupéfiants
OIPC/Interpol Organisation internationale de police criminelle
OMD Organisation mondiale des douanes
OMS Organisation mondiale de la santé
ONU-SIDA Programme conjoint des Nations Unies sur le virus de l'immunodéfi-
cience humaine/syndrome d' immunodéficience acquise
PCP Phencyclidine
PNUCID Programme des Nations Unies pour le contrôle international des
drogues
QRA Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels
STA Stimulants de type amphétamine
TVI Toxicomanie par voie intraveineuse
Pol.Nat. Police nationale
u. unité
lt. litre
kg kilogramme
ha hectare
t tonne

En raison d'un certain nombre de contraintes, la partie


statistisque qui suit n'a pu être traduite en français et est
présentée dans la version anglaise originale. Les chiffres
doivent être lus de la façon suivante : une virgule doit être
remplacée par un espace et un point par une virgule. Par
exemple: 10,000.55 en anglais correspond à 10 000.55
en français.

3
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Table des matières

TABLE DES MATIÈRES

RAPPORT DE SYNTHÈSE ............................................................................................................... 7

1. TENDANCES

1.1. Production
1.1.1. Aperçu général................................................................................................ 15
1.1.2. Opium / Héroïne.............................................................................................. 15
1.1.3. Coca / Cocaïne ............................................................................................... 22
1.1.4. Cannabis ......................................................................................................... 29
1.1.5. Stimulants de type amphétamine.................................................................... 31

1.2. Trafic
1.2.1. Aperçu général................................................................................................ 47
1.2.2. Opium / Héroïne.............................................................................................. 53
1.2.3. Coca / Cocaïne ............................................................................................... 65
1.2.4. Cannabis ......................................................................................................... 74
1.2.5. Stimulants de type amphétamine.................................................................... 85

1.3. Consommation
1.3.1. Aperçu général.............................................................................................. 103
1.3.2. Opium / Héroïne............................................................................................ 109
1.3.3. Coca / Cocaïne ............................................................................................. 132
1.3.4. Cannabis ....................................................................................................... 139
1.3.5. Stimulants de type amphétamine.................................................................. 144

2. STATISTICS

2.1. Production
2.1.1. Opium / Heroin................................................................................................. 167
2.1.1.1. Afghanistan............................................................................................ 168
2.1.1.2. Pakistan................................................................................................. 179
2.1.1.3. Myanmar................................................................................................ 181
2.1.1.4. Lao PDR ................................................................................................ 186
2.1.1.5. Reported eradication of opium poppy ................................................... 189
2.1.1.6. Seizure of illicit laboratories................................................................... 190

2.1.2. Coca / Cocaine ............................................................................................... 192


2.1.2.1. Colombia ............................................................................................... 193
2.1.2.2. Peru ....................................................................................................... 199
2.1.2.3. Bolivia .................................................................................................... 202
2.1.2.4. Reported eradication of coca ................................................................ 205
2.1.2.5. Seizure of illicit laboratories................................................................... 206

2.1.3. Cannabis
2.1.3.1. Reported eradication .............................................................................. 208
2.1.3.2. Seizure of illicit laboratories ..................................................................... 208

2.1.4. Amphetamine-type stimulants: Seizure of illicit laboratories .......................... 209

2.1.5. Other drugs: Seizure of illicit laboratories ....................................................... 213

5
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Table des matières

2.2. Trafficking
2.2.1. Opiates: Seizures, 1996-2001 .............................................................................. 215
2.2.2. Opiates: Wholesale, street prices and purity levels.............................................. 245
2.2.3. Cocaine: Seizures, 1996-2001 ............................................................................. 251
2.2.4. Cocaine: Wholesale, street prices and purity levels ............................................. 261
2.2.5. Cannabis: Seizures, 1996-2001 ........................................................................... 265
2.2.6. Cannabis: Wholesale, street prices and purity levels ........................................... 293
2.2.7. Amphetamine-type stimulants: Seizures, 1996-2001 ........................................... 299
2.2.8. Amphetamine-type stimulants: Wholesale, street prices and purity levels........... 329

2.3. Consumption
2.3.1. Opiates:
Annual prevalence of abuse as percentage of population aged 15 and above.... 336
2.3.2. Cocaine:
Annual prevalence of abuse as percentage of population aged 15 and above.... 339
2.3.3. Cannabis:
Annual prevalence of abuse as percentage of population aged 15 and above.... 341
2.3.4. Amphetamine-type stimulants (excluding ecstasy):
Annual prevalence of abuse as percentage of population aged 15 and above.... 344
2.3.5. Ecstasy:
Annual prevalence of abuse as percentage of population aged 15 and above.... 346

SOURCES AND LIMITATIONS ................................................................................................. 348

6
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Rapport de synthèse

RAPPORT DE SYNTHÈSE

Le présent rapport contient tout d’abord une analyse des principaux marchés illicites de l’héroïne, de la
cocaïne, du cannabis et des stimulants de type amphétamine et présente ensuite une synthèse des
principales tendances de la production, du trafic et de la consommation de drogues illicites. L’analyse des
principaux marchés illicites porte essentiellement sur la période comprise entre 1998 et 2003, puisque la
communauté internationale examine actuellement les progrès accomplis pour réaliser les objectifs fixés
lors de la vingtième session extraordinaire de l’Assemblée générale en 1998. L’examen des tendances de
la production, du trafic et de la consommation de drogues illicites porte sur la période 2001/2002, et
consiste en une mise à jour de l’édition de l’année dernière de la présente publication.

I. PRINCIPALES TENDANCES DES MARCHÉS DE DROGUES ILLICITES


L’évolution au cours des années récentes des principaux marchés de drogues illicites fait apparaître un
bilan mitigé, avec des éléments positifs ou négatifs selon les drogues et les régions considérées. Dans
l’ensemble, il ressort de l’évolution des marchés mondiaux de l’héroïne et de la cocaïne quelques
tendances positives. La situation est plus confuse pour les drogues de synthèse et relativement négative
pour le cannabis.

• Héroïne

Les données de traitement font régulièrement ressortir que l’usage illicite d’héroïne a les conséquences
sanitaires les plus graves pour les toxicomanes. En 2000-2001, l’ONUDC estimait qu’environ 15 millions
de personnes dans le monde s’adonnaient à l’opium et à l’héroïne. Bien que ce chiffre n’ait pas beaucoup
changé depuis la fin des années 1990, les données lacunaires dont on dispose ne permettent pas de
suivre précisément l’évolution, d’une année sur l’autre, de la demande illicite mondiale de ces deux
substances. L’impression de relative stabilité que donne le marché mondial de l’héroïne depuis la fin des
années 1990 peut être corroborée par l’évolution de l’offre pour laquelle on dispose de données plus
solides. Quelque 4 400 tonnes d’opium ont été illicitement produites en 1998. Quatre ans plus tard, en
2002, la production s’établissait sensiblement au même niveau (environ 4 500 tonnes). La stabilité
apparente de la production mondiale cache cependant d’importantes réorientations actuellement en
cours.

Les statistiques de terres agricoles consacrées à la culture illicite du pavot à opium dans le monde
montrent que le marché évolue. Tandis que la production mondiale d’opium est restée foncièrement
stable pendant quatre ans, les surfaces consacrées à la culture illicite du pavot à opium ont diminué de
25%. Ce paradoxe apparent peut s’expliquer par un déplacement très important de la production de l’Asie
du Sud-Est à l’Asie du Sud-Ouest. De 1998 à 2002, les progrès réalisés au Myanmar et en République
démocratique populaire lao se sont traduits par une réduction de 40% des surfaces consacrées à la
culture du pavot à opium dans cette région et cette tendance s’est poursuivie en 2003. Si l’Asie du Sud-
Est continue sur cette lancée, le Triangle d’Or pourrait bien devenir une source mineure d’opium illicite au
cours des prochaines années, ce qui mettrait fin à un épisode séculaire de l’histoire du contrôle des
drogues. Dans le même temps, une augmentation de 16% a été enregistrée en Asie du Sud-Ouest
de1998 à 2002. L’accroissement de productivité des champs irrigués d’opium en Afghanistan explique
pourquoi la production mondiale d’opium est restée stable tandis que les surfaces cultivées diminuaient. Il
en est résulté une concentration accrue de la production illicite d’opium dans un seul pays, l’Afghanistan.

Les transferts régionaux ont également remodelé les grandes tendances de l’abus d’héroïne dans le
monde. Certains succès ont été obtenus en Europe occidentale, mais la croissance rapide de la
production d’opium en Afghanistan a contribué au développement d’un vaste marché de l’héroïne dans la
région et, au-delà, en Asie centrale, dans la Fédération de Russie et en Europe orientale. En raison, en

7
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Rapport de synthèse

grande partie, de l’augmentation de la consommation d’héroïne par voie intraveineuse, l’épidémie de


VIH/sida a progressé à un rythme alarmant.

Les nouveaux marchés de l’héroïne en Europe orientale, en Russie et en Asie centrale ne sont pas
encore aussi lucratifs que les marchés d’Europe occidentale, et ils sont donc économiquement moins
attrayants pour les trafiquants. Ils offrent néanmoins la possibilité de compenser la réduction de la
rentabilité par opération par un élargissement de la base des consommateurs. Il y a déjà plus de
consommateurs d’opiacés dans ces régions qu’en Europe occidentale et la marge d’accroissement est
importante.

Certains éléments laissent penser que des progrès rapides et à court terme dans la réduction de l’offre
peuvent catalyser les effets des efforts de réduction de la demande à long terme. Bien que l’existence de
stocks ait retardé et réduit l’impact du recul, de courte durée mais considérable, de la production d’opium
en Afghanistan en 2001, les données recueillies montrent que les degrés de pureté de l’héroïne en
Europe ont diminué cette année là et que la tendance s’est poursuivie au cours des deux premiers
trimestres de 2002. Une conséquence positive a été le recul du nombre de décès liés à la drogue dans un
certain nombre de pays d’Europe occidentale. De même, dans les pays d’Asie centrale, l’augmentation
des cas d’abus aurait été sensiblement freinée en 2002 par suite de la réduction de l’offre. L’Australie a
fourni une autre illustration de ce phénomène. Par suite du démantèlement de plusieurs groupes de
trafiquants alimentant le marché australien, l’offre d’héroïne dans ce pays a sensiblement chuté en 2001.
Il en est résulté une diminution du nombre d’infractions liées à la drogue et de décès liés à la drogue, ainsi
qu’une augmentation du nombre d’héroïnomanes souhaitant se soumettre à un traitement. En 2003
cependant, l’offre se serait partiellement redressée du fait de l’arrivée en Australie d’héroïne en
provenance de la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) ou ayant transité par ce
pays.

• Cocaïne

Environ 14 millions de personnes dans le monde s’adonnent à la cocaïne, laquelle vient juste après
l’héroïne en termes de demande de traitement. Il existe certains signes encourageants en ce qui concerne
le contrôle de l’offre et de la demande de cocaïne. Parmi les trois pays fournisseurs mondiaux de la
cocaïne illicite, la Bolivie occupe désormais une place presque marginale (moins d’un dixième de la
production mondiale de cocaïne) et le Pérou est parvenu à réduire de près de 60% la culture du cocaïer
par rapport à 1995. Certes, ce n’est pas sans difficultés que ces deux pays cherchent à conforter ce recul
et à éliminer totalement les cultures illicites sur leur territoire mais globalement, ils n’ont, au cours des
dernières années, pas contribué à plus d’un cinquième de la production mondiale de cocaïne illicite.

Le grand problème se situe en Colombie, où la production de cocaïne à partir de la culture locale a en


gros quintuplé entre 1993 et 1999. Depuis lors, ce pays est à l’origine de près des trois quarts de la
cocaïne illicitement produite dans le monde. Un progrès mérite toutefois d’être signalé: en 2002, pour la
deuxième année consécutive, par inversion de la tendance relevée sur huit ans, la Colombie a réussi à
faire reculer sensiblement la culture du cocaïer sur son territoire. Globalement, entre 2000 et 2002 la
baisse a été de 37%. À eux trois, ces pays sont parvenus à une réduction globale de 22% des surfaces
consacrées à la culture du cocaïer de 1999 à 2002. Si cette tendance se confirme, il pourrait en résulter
une transformation radicale de la dynamique de l’offre mondiale de cocaïne.

Des signes positifs sont également observés à l’autre bout de la chaîne. Aux États-Unis d’Amérique,
premier marché de cocaïne du monde, des enquêtes menées auprès d’élèves et d’étudiants montrent que
le nombre de consommateurs de cocaïne a eu tendance à se stabiliser au cours des dernières années.
Les chiffres de prévalence annuelle pour 2002 dans ce pays seraient inférieurs de 15% à ceux de 1998,
et de quelque 60% à ceux de 1985.

Il existe toutefois certaines causes d’inquiétude du côté de la demande dans d’autres régions. L’abus de
cocaïne augmente en Amérique du Sud et les trafiquants de cocaïne ont trouvé de nouveaux débouchés
en Europe. Comme pour l’héroïne, certaines informations donnent à penser que le marché se déplace. Si
l’essentiel du trafic de cocaïne se déroule encore dans les Amériques, on observe qu’il progresse en
Europe occidentale. La part de cette dernière dans les saisies mondiales de cocaïne a plus que doublé
entre 1998 et 2001, passant de 8% à 17% durant cette période. Les données concernant la
consommation font apparaître les mêmes tendances. La plupart des pays d’Europe occidentale ont
signalé une augmentation de l’abus de cocaïne en 2001.

8
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Rapport de synthèse

• Cannabis

Le cannabis reste la drogue illicite la plus communément produite, la plus couramment consommée et
celle faisant l’objet du trafic le plus répandu dans le monde.

En raison de l’expansion mondiale de la production de cannabis et de l’absence presque totale de


systèmes de surveillance, on ne dispose pas d’évaluations fiables de la production. (Au Maroc, qui est l’un
des plus gros pays producteurs de résine de cannabis, l’ONUDC et le Gouvernement entreprennent cette
année la première enquête sur la culture du cannabis). La progression des saisies et les signes indiquant
une augmentation de la consommation donnent toutefois à penser que la production est également en
hausse.

Les deux tiers environ des 86 pays qui ont fait rapport à l’ONUDC l’année dernière sur les tendances de la
consommation de cannabis ont indiqué un accroissement de l’abus de cette substance en 2001.
Globalement, les saisies de cannabis ont augmenté de quelque 40% entre 1998 et 2001.

Il convient d’établir une distinction entre la résine de cannabis et la feuille de cannabis. Les données
concernant les saisies pour la période 1998-2001 semblent indiquer que le trafic de résine est
relativement stable, et que les saisies de cette substance continuent de se faire en Europe (environ les
trois quarts de l’ensemble des saisies). Ce sont donc les saisies de feuilles de cannabis qui expliquent
l’augmentation ci-dessus mentionnée. En 2001, plus de 60% de l’ensemble des saisies de feuilles de
cannabis auraient concerné les Amériques. Les plus fortes hausses en matière de saisies ont toutefois
été relevées en Afrique, ce qui dénote probablement à la fois une extension de la culture du cannabis et
un durcissement des mesures de répression ces dernières années. Plus d’un quart de l’ensemble des
saisies de feuilles de cannabis concerneraient désormais les pays d’Afrique, alors que ce chiffre était d’un
peu plus de 10% en 1998-1999.

Enfin, les saisies de plants de cannabis – qui sont un indicateur des efforts déployés par les pouvoirs
publics pour éliminer les champs du cannabis – semblent diminuer, ce qui signifie peut-être que certains
pays attribuent une priorité moins importante à l’éradication du cannabis.

On relève néanmoins quelques tendances encourageantes. Aux États-Unis d’Amérique, par exemple,
l’abus de cannabis (prévalence annuelle) a diminué en 2002 parmi les élèves du secondaire, accusant
une baisse de près de 10% par rapport à 1997 et de quelque 30% par rapport à la fin des années 1970.
En Australie, l’abus de cannabis dans l’ensemble de la population a reculé de 23% au cours de la période
1998-2001.

• Stimulants de type amphétamine

Les stimulants de type amphétamine sont des drogues synthétiques qui englobent l’amphétamine, la
méthamphétamine et l’ecstasy, chimiquement apparentées. Contrairement aux drogues traditionnelles
issues de plantes, ils sont fabriqués avec des produits chimiques qu’il est facile de se procurer et dans
des laboratoires qu’il est facile de dissimuler, ce qui rend entièrement difficile de déterminer aussi bien le
lieu de production que l’ampleur et l’évolution de la production de ces drogues illicites. Pour tenter d’y voir
plus clair face à cette complexité, l’ONUDC entreprend actuellement une étude mondiale des stimulants
de type amphétamine.

Les saisies de laboratoires et de produits finals, de même que les données recueillies sur la
consommation, montrent que le marché des stimulants de type amphétamine continue de se développer.
Ces dernières années, des laboratoires ont été découverts et démantelés, dans le monde entier, dans des
proportions jamais atteintes auparavant, en particulier aux États-Unis. Toutefois, ce marché a aussi un
caractère fluctuant, en partie par réaction aux mesures prises par les organismes de contrôle pour régler
le problème, et en partie en raison de la dynamique des modes d’abus.

Ces dernières années, le trafic de la méthamphétamine, qui représente l’essentiel du marché des
stimulants de type amphétamine, s’est nettement déplacé en Asie de l’Est et du Sud-Est. Toutefois, en
2001, les saisies ont diminué, peut-être par suite des contrôles plus stricts qui s’exercent sur l’éphédrine
(l’un des principaux précurseurs), et des premiers succès remportés dans la réduction de la production de
méthamphétamine en République populaire de Chine. La République populaire démocratique de Corée

9
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Rapport de synthèse

(Corée du Nord) apparaît de plus en plus comme une importante région d’origine/de transit de la
méthamphétamine destinée au Japon, le marché le plus lucratif de la région pour les stimulants de type
amphétamine.

En 2000, près de 90% de l’ensemble des pays ayant fait rapport à l’ONUDC sur les tendances de l’abus
de méthamphétamine ont signalé une augmentation. En 2001, cette proportion est tombée à 52%. Le
Japon a indiqué une stabilisation de l’abus de méthamphétamine en 2001, après des années de
progression. En revanche, la Thaïlande qui est touchée par les importations massives en provenance du
Myanmar, pays limitrophe, a saisi les plus grandes quantités de méthamphétamine à l’échelle mondiale
en 2001 et a fait état d’une nouvelle augmentation de l’abus de stimulants de type amphétamine pour
2001.

L’Europe, notamment les Pays-Bas, la Pologne et la Belgique, reste le principal centre de production
clandestine d’amphétamine. Les saisies d’amphétamine en Europe occidentale ont connu un apogée vers
1998 et ont eu tendance à reculer depuis, mais la production et le trafic ont continué d’augmenter en
Europe orientale. Peut-être faut-il voir là un déplacement de la production d’amphétamine vers cette
région ainsi qu’un fléchissement de la demande en Europe occidentale. Alors que la moitié des pays
d’Europe occidentale avaient signalé une hausse de l’abus d’amphétamine en 2000, cette proportion a
quelque peu diminué, passant à 33%, en 2001.

Le trafic d’ecstasy a fortement augmenté tout au long des années 1990. En 2001 toutefois, les saisies
d’ecstasy ont diminué, principalement en Amérique du Nord et en Europe occidentale. L’Europe (en
particulier les Pays-Bas et la Belgique) reste le principal centre mondial de production d’ecstasy.
Toutefois, son importance relative semble décliner avec l’apparition d’une production d’ecstasy dans
d’autres parties du monde. Au milieu des années 1990, les pays d’Europe occidentale comptaient pour
80% environ de l’ensemble des saisies d’ecstasy. Cette proportion est tombée à environ 50% en 2000 et
2001. Le trafic d’ecstasy a augmenté notamment dans les Amériques au cours des dernières années,
bien qu’il concerne désormais d’autres régions également, notamment en Asie du Sud-Est, en Afrique du
Sud et au Proche et au Moyen-Orient.

La consommation d’ecstasy, après une période de recul, a de nouveau montré de signes d’augmentation
en Europe occidentale. Aux États-Unis d’Amérique, elle a diminué pour la première fois depuis des
années, en 2002. Dans d’autres régions, en particulier dans les Caraïbes et dans certaines parties de
l’Amérique du Sud, en Océanie, en Asie du Sud-Est, au Proche-Orient et en Afrique du Sud, elle paraît
s’intensifier.

II. PRINCIPALES TENDANCES DE LA PRODUCTION, DU TRAFIC ET DE LA


CONSOMMATION, 2001-2002

Production

• Après la forte chute enregistrée en 2001, la production mondiale illicite d’opium et d’héroïne est
remontée en 2002, malgré une diminution des surfaces consacrées à la culture, de 23% au
Myanmar et de 18% en République démocratique populaire lao. Cette hausse était due à la
reprise de la culture à grande échelle de pavot à opium en Afghanistan. La culture illicite du pavot
à opium dans le monde a à nouveau progressé pour atteindre environ 180 000 hectares en 2002
(contre 144 000 hectares en 2001 et 222 000 hectares en 2000). La production d’opium qui en est
résultée a été évaluée à environ 4 500 tonnes (contre 1 600 tonnes en 2001 et 4 700 tonnes en
2000).

• En 2002, la part relative de la production illicite d’opium des principaux pays producteurs a été la
suivante: Afghanistan (76%), Myanmar (18%), République démocratique populaire lao (2%) et
Colombie (1%). Les 3% restants provenaient d’autres pays (Mexique, Pakistan, Thaïlande, Viet
Nam, etc.) où la production est presque négligeable.

10
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Rapport de synthèse

• Pour la deuxième année consécutive, la culture illicite de cocaïer a chuté en Colombie. La


diminution de 30 enregistrée entre novembre 2001 (145 000 hectares et décembre 2002 (102
000 hectares) s’est traduite par une baisse de 18% de la culture illicite de cocaïer dans le monde
(qui est passée de 211 000 hectares en 2001 à 173 000 hectares à la fin de 2002).

• La culture illicite du cocaïer au Pérou est demeurée relativement stable au cours de l’année
considérée (52 500 hectares en 2002). En Bolivie, après une diminution constante entre 1996
(48 100 hectares) et 2000 (14 600 hectares), elle a augmenté pour la deuxième année
consécutive (de 23% soit 24 400 hectares 2002)

• La part relative de la production potentielle de cocaïne des trois pays en 2002 a été évaluée
comme suit: Colombie 72%, Pérou 20% et Bolivie 8%.

• Faute de données pertinentes, l’ONUDC n’est pas à même de surveiller avec précision les
tendances de la production de cannabis et de drogues synthétiques d’une année à l’autre.
Toutefois, des indicateurs indirects tendent à montrer que la production mondiale de cannabis et
de stimulant de type amphétamine a poursuivi sa progression au cours des dernières années,
bien que des variations régionales aient pu être observées.

• Les estimations relatives à la Colombie pour 1999 et les années suivantes proviennent du
système national de surveillance mis en place par le Gouvernement colombien avec l’aide de
l’ONUDC. Les estimations pour 2000 portent sur les superficies cultivées en août 2000, celles
pour 2001 sur les superficies cultivées en novembre 2001 et celles pour 2002 sur les superficies
cultivées en décembre 2002. En raison de différences de méthodologie, il n’est pas possible de
comparer directement les données pour 1999 et les années suivantes avec celles des années
précédentes.

Trafic

• Dans l’ensemble, comme le montre le nombre de saisies effectuées, le trafic a poursuivi sa


progression en 2001, bien qu’à un rythme plus lent que dans les années 1990. (Les dernières
données tirées des saisies reçues des États Membres dans leurs réponses au Questionnaire
destiné à l'élaboration des rapports annuels portent sur l’année 2001.)

• Les quantités les plus importantes de drogues saisies dans le monde concernaient les feuilles de
cannabis, suivis de la résine de cannabis. Les quantités saisies de cannabis sont demeurées
stables en 2001. Les saisies les plus importantes de feuilles de cannabis en 2001 ont été
effectuées au Mexique; les saisies les plus importantes de résine de cannabis ont été effectuées
en Espagne.

• Sous l’angle des quantités de drogues saisies dans le monde, la cocaïne occupait la troisième
place. Les saisies sont demeurées plus ou moins stables en 2001. Les saisies les plus
importantes de cocaïne ont été effectuées aux États-Unis, et en deuxième lieu en Colombie.

• Dans l’ensemble, les saisies d’opiacés ont diminué de 23% en 2001. Cette diminution est due à la
baisse considérable de la production d’opium en Afghanistan au cours de cette année. La plupart
des saisies d’opiacés (opium, morphine et héroïne) ont continué d’être opérées en République
islamique d’Iran. Les saisies les plus importantes d’héroïne ont toutefois eu lieu en République
populaire de Chine en 2001.

11
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Rapport de synthèse

• Après des années de progression rapide, les saisies de stimulants de type amphétamine (non
compris l’ecstasy) ont baissé en 2001 de 36%. Cette réduction était principalement due à la
diminution du nombre de saisies de méthamphétamine signalées par la Chine, pays où la plupart
des saisies de cette substance avaient été effectuées au cours des dernières années. Le nombre
total de saisies de stimulants de type amphétamine (non compris l’ecstasy) n’était pas moins
encore quatre fois plus élevé qu’en 1995 et huit fois plus élevé qu’en 1990. Les saisies les plus
importantes de stimulants de type amphétamine ont été signalées en 2001 par la Thaïlande.

• Les saisies d’ecstasy ont reculé d’environ 10% en 2001. Une baisse a été observée sur certains
des principaux marchés, dont ceux des pays suivants: États-Unis d’Amérique, Canada, Pays-Bas,
France et Italie. Les saisies les plus importantes d’ecstasy ont été signalées par les Pays-Bas,
suivis par les États-Unis.

Consommation

• Selon les estimations de l’ONUDC, quelque 200 millions de personnes consomment des drogues
illicites (prévalence annuelle 2000-2001), dont 163 millions du cannabis, 34 millions des
amphétamines, 8 millions de l’ecstasy, 14 millions de la cocaïne, 15 millions des opiacés (dont 10
millions de l’héroïne). Étant donné la polytoxicomanie, ces chiffres ne sont pas cumulatifs et
doivent être envisagés avec beaucoup de circonspection, les données relatives à la prévalence
signalées présentant de nombreuses lacunes.

• Comme le montre la demande de traitement, les opiacés, suivis de la cocaïne, continuent à être
dans le monde les principales drogues posant problème alors que ce sont les stimulants de type
amphétamine dans une grande partie de l’Asie de l’Est et du Sud-Est. En Afrique, la demande de
traitement continue à être concentrée sur le cannabis.

• Selon les renseignements reçus, le phénomène des drogues continue à se répandre


géographiquement parlant dans la mesure où le nombre de pays signalant une augmentation de
l’abus de drogues dépasse celui des pays faisant état d’une diminution. Comme les années
précédentes, c’est le cannabis dont l’abus a le plus progressé, suivi des stimulants de type
amphétamine. Selon certains indices, le taux d’augmentation ralentit toutefois, sauf dans le cas
de l’ecstasy.

• L’abus d’héroïne a reculé en 2001 en Asie de l’Est, en Océanie et en Europe occidentale, tout en
continuant à progresser dans les pays situés sur les circuits du trafic d’héroïne afghane vers la
Fédération de Russie et l’Europe.

• L’abus de cocaïne a continué à progresser en Europe occidentale et en Amérique du Sud, est


resté stable en Amérique du Nord et a reculé chez les lycéens américains en 2001.

• L’épidémie de métamphétamine semble se poursuivre en Asie du Sud-Est, alors que l’abus de


cette substance s’est stabilisé au Japon.

• En Europe occidentale, l’abus d’amphétamine s’est stabilisé, tout en continuant à progresser en


Europe orientale et en Europe du Nord.

• La plupart des pays ayant fourni des renseignements sur l’ecstasy ont fait état d’une propagation
de l’abus de cette substance.

• L’abus de cannabis a progressé en Afrique, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie du Sud-


Ouest. Une diminution a été observée en Océanie et en Asie du Sud-Est.

12
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

1.1. PRODUCTION 40% entre 1999 et 2002. Pendant la même


période les cultures de pavot à opium de
l'Afghanistan ont augmenté de 16%. Au cours de
1.1.1. Aperçu général la seule année 2002, l'étendue des superficies
cultivées a baissé de 23% au Myanmar, passant
Après le recul abrupt enregistré en 2001, la de 105 000 ha à quelque 81 000 ha, et de 18% au
production illicite mondiale d'opium et d'héroïne Laos, où, de 17 000 ha, elles sont passées à 14
s'est rétablie en raison de la reprise à grande 100 ha environ.
échelle de la culture du pavot à opium en
Afghanistan. À la fin de 2002, la culture du cocaïer En 2002, la production illicite d'opium entre
avait diminué de 18% par rapport à la fin de principaux pays producteurs se répartissait à peu
l'année 2001, du fait de la baisse sensible des près comme suit: Afghanistan (76%), Myanmar
cultures de cocaïers intervenue en Colombie. (18%), Laos (2%), Colombie (1%). Les 3%
L'insuffisance de données adéquates ne permet restants provenaient d'autres pays (Mexique,
pas à l'ONUDC de suivre, d'une année sur l'autre, Pakistan, Thaïlande, VietNam, etc.), où l'on
les tendances relatives à la production de signale une production marginale.
cannabis et de drogues synthétiques. Des
indicateurs indirects suggèrent toutefois que la La production potentielle d'héroïne illicite en 2002
production mondiale de cannabis et de stimulants serait de l'ordre de 450 tonnes. Notons qu'il s'agit-
de type amphétamine a continué de croître en là d'un chiffre purement indicatif. Trop
2002, encore que l'on puisse observer des d'incertitudes demeurent quant à un certain
variations saisonnières. nombre de facteurs clefs, qui empêchent une
estimation plus fiable. Citons parmi ces facteurs
1.1.2. Opium / Héroïne les quantités d'opium directement consommées
dans le pays producteur et les régions limitrophes
L'essentiel de la production mondiale illicite (et qui ne sont donc pas transformées en
d'opium et d'héroïne provient d'un petit nombre de héroïne), l'exacte teneur en morphine de l'opium
a
provenant des différents pays producteurs , ou
pays. Avec les trois-quarts de la production
mondiale, l'Afghanistan occupe la première place, l'efficacité des laboratoires clandestins qui
suivi par le Myanmar, la République démocratique transforment l'opium en morphine, puis en
populaire lao (Laos) et la Colombie. Entre 2000 et héroïne.
2001, la production illicite mondiale d'opium a
baissé de 65%. Cette réduction considérable était Perspectives pour 2003
due, pour l'essentiel, à l'interdiction de la culture
du pavot à opium décrétée par les Taliban, ce qui Au moment de mettre le présent rapport sous
fit baisser de 94% la production afghane d'opium. presse (fin mai 2003), les études annuelles sur le
pavot à opium, soutenues par l'ONUDC dans le
Avec la reprise à grande échelle de la culture du cadre du Programme mondial de surveillance des
pavot à opium en Afghanistan l'année dernière, cultures illicites, étaient pratiquement achevées au
les superficies totales plantées en pavot sont Myanmar et au Laos; l'étude en cours en
passées à 180 000 hectares pour 2002 (contre Afghanistan se poursuivait. Les résultats
222 000 ha en 2000 et 144 000 ha en 2001). La préliminaires confirmaient la diminution des
production subséquente a été estimée à quelque superficies plantées en pavot à opium enregistrée
4 500 tonnes (t), (contre 4 700 t en 20000 et 1 600 au Myanmar (-20% environ) et au Laos (-15%
t en 2001). Le recul enregistré en 2001 se trouve environ) en 2003. S'il est encore trop tôt pour
toutefois atténué du fait que les superficies prédire les résultats de l'enquête en cours en
mondiales plantées en pavot à opium ont baissé Afghanistan, les premières indications révèlent
de 25% depuis 1988, époque où elles atteignaient des déplacements des superficies plantées en
un total de 238 000 ha. pavot à opium dans le pays. Les rapports et les
résultats finaux des enquêtes annuelles devraient
Indépendamment de la brève exception qu'a respectivement paraître en juin 2003 pour le
constitué 2001, la principale tendance enregistrée Myanmar et le Laos, et en septembre/octobre
au cours des quatre dernières années a été le 2003 pour l'Afghanistan.
déplacement relatif de la production d'opium
illicite d'Asie du Sud-Est vers le Sud-Ouest de
l'Asie. Les champs irrigués d'Afghanistan
produisent couramment 4 fois plus d'opium à a
On estime généralement à 10% la teneur en morphine de
l'hectare que les cultures pluviales de l'État Shan l'opium (10 kg d'opium donnant 1 kg de morphine), mais
dans les montagnes du Myanmar. En Asie du certaines indications donnent à penser qu'elle peut varier
Sud-Est, la culture du pavot à opium a chuté de sensiblement d'un pays à l'autre. Le ratio employé pour la
conversion de la morphine en héroïne est de 1.

15
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

OPIUM
CULTURES ILLICITES DE PAVOT À OPIUM ET PRODUCTION D'OPIUM DANS LE MONDE, 1990-2002

1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
(1)
CULTURE EN HECTARES
SUD-OUEST DE L'ASIE
Afghanistan 41 300 50 800 49 300 58 300 71 470 53 759 56 824 58 416 63 674 90 583 82 171 7 606 74 100
Pakistan 7 488 7 962 9 493 7 329 5 759 5 091 873 874 950 284 260 213 622
Total partiel 48 788 58 762 58 793 65 629 77 229 58 850 57 697 59 290 64 624 90 867 82 431 7 819 74 722
ASIE DU SUD-EST
RPD Lao 30 580 29 625 19 190 26 040 18 520 19 650 21 601 24 082 26 837 22 543 19 052 17 255 14 000
Myanmar 150 100 160 000 153 700 165 800 146 600 154 070 163 000 155 150 130 300 89 500 108 700 105 000 81 400
Thaïlande 1 782 3 727 3 016 998 478 168 368 352 716 702 890 820 750
(2)
Viet Nam 18 000 17 000 12 199 4 268 3 066 1 880 1 743 340 442 442
Total partiel 200 462 210 352 188 105 197 106 168 664 175 768 186 712 179 924 158 295 113 187 128 642 123 075 96 150
AUTRES PAYS D'ASIE
Ensemble 8 054 7 521 2 900 5 704 5 700 5 025 3 190 2 050 2 050 2 050 2 479 2 500 2 500
Total pour l'Asie 257 304 276 635 249 798 268 439 251 593 239 643 247 599 241 264 224 969 206 104 213 552 133 394 173 372
AMÉRIQUE LATINE
(3)
Colombie 1 160 6 578 5 008 15 091 5 226 4 916 6 584 7 350 6 500 6 500 4 300 4 200
(4)
Mexique 5 450 3 765 3 310 3 960 5 795 5 050 5 100 4 000 5 500 3 600 1 900 4 400 2 700
Total pour l'Amérique
5 450 4 925 9 888 8 968 20 886 10 276 10 016 10 584 12 850 10 100 8 400 8 700 6 900
Latine
TOTAL G ÉNÉRAL 262 754 281 560 259 686 277 407 272 479 249 919 257 615 251 848 237 819 216 204 221 952 142 094 180 272

PRODUCTION EN TONNES
SUD-OUEST DE L'ASIE
Afghanistan 1 570 1 980 1 970 2 330 3 416 2 335 2 248 2 804 2 693 4 565 3 276 185 3 400
Pakistan 150 160 181 161 128 112 24 24 26 9 8 5 5
Total partiel 1 720 2 140 2 151 2 491 3 544 2 447 2 272 2 828 2 719 4 574 3 284 190 3 405
ASIE DU SUD-EST
RPD Lao 202 196 127 169 120 128 140 147 124 124 167 134 112
Myanmar 1 621 1 728 1 660 1 791 1 583 1 664 1 760 1 676 1 303 895 1 087 1 097 828
Thaïlande 20 23 14 17 3 2 5 4 8 8 6 6 9
(2)
Viet Nam 90 85 61 21 15 9 9 2 2 2
Total partiel 1 933 2 032 1 862 1 998 1 721 1 803 1 914 1 829 1 437 1 029 1 260 1 237 949
AUTRES PAYS D'ASIE
Ensemble 45 45 - 4 90 78 48 30 30 30 38 40 40
Total pour l'Asie 3 698 4 217 4 013 4 493 5 355 4 328 4 234 4 687 4 186 5 633 4 582 1 467 4 394
AMÉRIQUE LATINE
(3)
Colombie 16 90 68 205 71 67 90 100 88 88 58 50
(4)
Mexique 62 41 40 49 60 53 54 46 60 43 21 71 47
Total pour l'Amérique
62 57 130 117 265 124 121 136 160 131 109 129 97
Latine
TOTAL G ÉNÉRAL 3 760 4 274 4 143 4 610 5 620 4 452 4 355 4 823 4 346 5 764 4 691 1 596 4 491

Production potentielle
d'HÉROINE
376 427 414 461 562 445 436 482 435 576 469 160 449
( 1)
Potentiellement récoltable ap ès éradication.
( 2)
Etant donn ée la modicit é de sa production, la culture et la production du Viet Nam ont été incluses dans la catégorie " Autres pays d'Asie" en 2000

(3)
Selon le Gouvernement colombien, la culture couvrait 7 350 ha et 6 500 ha et la production se montait à 73 tonnes et 65 tonnes en 1998 et 1999 respectivement .
( 4)
Sources: Comme un système d'enqu ête est encore à l 'étude, le Gouvernement mexicain a déclarée qu'il ne peut ni communiquer d'é valuation pour les cultuures ni souscrire aux chiffres publié s par le PNUCID,
qui proviennent d'enquêtes du gouvernement des États Unis .

16
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

SUPERFICIE TOTALE DES CULTURES DE PAVOT À OPIUM


1990-2002
300 000 281 560
262 764

250 000 RESTE DU MONDE

RPD LAO 180 272


200 000 +21%
hectares

150 000

MYANMAR
100 000

50 000

AFGHANISTAN
-
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

PRODUCTION TOTALE D'OPIUM DANS LE MONDE 1990-2002

7 000

6 000 5 764

RESTE DU MONDE RPD LAO 4 491


5 000
+ 181%

3 760
Tonnes

4 000

3 000 MYANMAR

2 000

1 000 AFGHANISTAN

-
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

18
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

AFGHANISTAN - CULTURE DE PAVOT À OPIUM 1990-2001 AFGHANISTAN - PRODUCTION D'OPIUM, 1990-2001

4 565
hectares

tonnes

3 416

3 400
3 276
2 804

2 693
90 583

82 171

2 330

2 335

2 248
71 470

63 674

1 980

1 970
74 100
58 300

58 416
56 824
53 759
50 800

49 300

7 606

185
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

MYANMAR - CULTURE DE PAVOT À OPIUM, 1990-2002 MYANMAR - PRODUCTION D'OPIUM, 1990-2002


165 800

163 000
160 000

155 150
153 700

154 070
146 600

tonnes
130 300
hectares

108 700

105 000
89 500

81 400

1 791

1 760
1 728

1 676
1 660

1 664
1 583

1 303

1 087

1 097
895

828
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

RPD LAO - CULTURE DE PAVOT À OPIUM 1990-2001 RPD LAO - PRODUCTION D'OPIUM, 1990-2001
tonnes
hectares

26 040
29 625

26 837
24 082
19 650
19 190

21 601

22 543

19 052
18 520

17 255

14 000

196

127

169

120

128

140

147

124

124

167

134

112
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

RESTE DU MONDE - RESTE DU MONDE -PRODUCTION D'OPIUM, 1990-2001


CULTURE DE PAVOT À OPIUM 1990-2001
tonnes
hectares

41 135

37 496

35 889
27 267

22 440

16 190

14 200

17 008

13 578

12 029

12 233

10 772

501
370

180
386

226

151
320

196

180

161
207
325

1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

19
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

CULTURE DE PAVOT À D'OPIUM

2001 2002
Myanmar
(105 000 t) Reste du
monde
(24 800 t)
Afghanistan
(74 100 t)
74% 14%

Afghanistan
41%
(7 606 t)
5%

21% 45%
Reste du
monde
(29 488 t)

Myanmar
(81 400 t)

RENDEMENTS DE L'OPIUM EN AFGHANISTAN ET AU MYANMAR


(kg / ha)
50
Afghanistan
40 Myanmar 46
40
30

20 24

10
10 10 10
0
1999 2000 2001

Les différences de rendement de l'opium entre l'Afghanistan et le Myanmar s'expliquent par les
différences qui caractérisent les variétés de pavot à opium et les conditions de culture. Les variations
d'une annéee sur l'autre dans le même pays sont duues principalement à un changement de conditions
météorologiques et/ou dans le cas de l'Afghanistan en 2001 par un changement dans la répartition
des cultures entre terres irriguées et non irriguées

PRODUCTION D'OPIUM

2001 2002
Afghanistan
Reste du
(185 t)
monde
Myanmar (263 t)
(1 097 t)
6%
Reste du 12% Myanmar
monde (828 t) 18%
(314 t)
21%
67%
76%

Afghanistan
(3 400 t)

20
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

VALEUR POTENTIELLE À L'EXPLOITATION DE LA PRODUCTION D'OPIUM EN 2002


(Estimations de l'ONUDC)
Prix à l'exploitation Production Valeur potentielle
Dollars des EU par kg Tonnes Millions de dollars des EU

Myanmar 151 828 125


Afghanistan 350 3 400 1 190
RPD Lao 122 112 14
(1)
Autres pays d'Asie 54 22
Colombie 194 50 10
(2)
Mexique 194 47 9
Total 4 491 1 370
( 1)
Y compris le Pakistan, la Tha:ilande, le Vietnam et d'autres pays d'Asie; le prix est fond é sur la moyenne estimée pour ces pays .
(2) Prix à l'exploitation non disponible; valeur fond ée sur les prix en Colombie.

VALEUR POTENTIELLE À L'EXPLOITATION DE LA PRODUCTION


D'OPIUM EN 2002

1 370 Millions des EU Mexique 9


Colombie 10

RPD Lao 15
Myanmar 125
Autres pays
d'Asie 22

1 190
Afghanistan

21
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

1.1.3. Coca / Cocaïne

Pour la deuxième année consécutive, le système que les campagnes d'éradication sont réparties
de surveillance soutenu par l'ONUDC a fait état sur plusieurs mois. En vue de pouvoir faire des
d'une diminution des cultures illicites de cocaïer estimations plus réalistes pour la Colombie,
en Colombie. Celles -ci ont diminué de 30%, pour l'ONUDC a fait la moyenne des superficies
atteindre un total de 102 000 ha en décembre cultivées enregistrées, respectivement, en
2002, alors qu'en novembre 2001 elles se novembre 2001 et en décembre 2002, par le
montaient encore à 145 000 ha. La diminution système de surveillance des cultures illicites créé
enregistrée deux années de suite en Colombie avec son soutien. Cette moyenne (123 400 ha) a
intervient après une période de croissance ensuite été multipliée par le rendement moyen à
régulière, qui vit passer les cultures illicites de l'hectare par récolte et par le nombre moyen de
moins de 40 000 ha, au début des années 1990, à récoltes par an (4). Ce qui donne pour 2002 une
plus de 160 000 ha en 2000. La contraction production potentielle de 580 tonnes de cocaïne.
enregistrée est due, pour l'essentiel, à la Si cette estimation n'est pas des plus précises,
campagne d'éradication à grande échelle lancée elle est probablement plus proche du volume réel
par le Gouvernement colombien, ainsi qu'aux produit pendant l'année civile que ne le serait une
abandons de cultures et à l'éradication volontaire évaluation exclusivement fondée sur la superficie
de plantations par des cultivateurs devant faire totale cultivée en fin d'année, au terme d'une
face à la baisse du prix plancher de la feuille de campagne d'éradication intensive.
coca, ou engagés dans des programmes de
substitution des cultures. Notons cependant (même si le phénomène tend
à s'atténuer) qu'une partie de la cocaïne base
La Colombie étant, de loin, le plus important produite au Pérou est encore transformée dans
producteur mondial de feuilles de coca, dépassant les laboratoires clandestins de Colombie.
le Pérou et la Bolivie, cette contraction de la
production s'est reflétée dans le total des Ces calculs ont été relativement plus simples pour
superficies cultivées, qui ont baissé de 18%, le Pérou car les superficies cultivées sont
passant de 211 000 ha en 2001, à 173 000 à la fin demeurées stables en 2002. De ce fait, la
de 2002. production potentielle de cocaïne pour 2002 a
donc été estimée à 160 tonnes. En Bolivie, où le
Quant au Pérou, le système de surveillance des nouveau système de surveillance des cultures
cultures illicites créé avec le soutien de l'ONUDC illicites était encore, l'an dernier, dans sa phase
montre que les cultures illicites de coca sont expérimentale, l'ONUDC a évalué la production à
demeurées relativement stables en 2002, 60 tonnes, en se fondant sur l'enquête réalisée
puisqu'elles totalisaient 46 500 ha contre 46 200 par le Gouvernement des États-Unis en 2002.
en 2001 (ce qui représente une augmentation de
moins de 1%). En Bolivie, en revanche, où la L'addition des trois évaluations par pays donne,
superficie des cultures illicites avait régulièrement pour l'ensemble du monde, une production
chuté entre1996 (48 100 ha) et 2000 (14 600 ha), potentielle de cocaïne de quelque 800 tonnes
on a enregistré un accroissement de 23% (4 500 pour 2002. La ventilation entre les trois principaux
ha) l'année dernière. En 2001 déjà, la superficie pays producteurs s'établirait comme suit:
des cultures illicites avait augmenté de 5 300 ha. Colombie: 72%, Pérou: 20% et Bolivie 8%.
La superficie totale des terres plantées en cocaïer
demeure toutefois relativement modique (24 000
ha en 2002); ce total comprend les quelque 12
000 ha où la feuille de coca est cultivée de façon
licite, aux fins des usages traditionnels.

Si la production potentielle de cocaïne des 102


000 ha de coca enregistrés en Colombie en
décembre 2002 représente environ 480 tonnes,
ce chiffre ne reflète pas pour autant la production
réelle pour l'année 2002. Il n'est d'ailleurs pas
facile d'évaluer la production effective de cocaïne
en Colombie en 2002, d'abord parce qu'on y
effectue plus d'une récolte par an, ensuite parce

22
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

COCA
SUPERFICIE DES CULTURES ILLICITES DE COCA ÏER ET PRODUCTION
DE FEUILLES DE COCA ET DE COCAÏNE DANS LE MONDE, 1999 - 2002

1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

CULTURE (1)
DE COCAÏER EN HECTARES
(2)
Bolivie 50 300 47 900 45 300 47 200 48 100 48 600 48 100 45 800 38 000 21 800 14 600 19 900 24 400
(3)
Colombie 40 100 37 500 37 100 39 700 44 700 50 900 67 200 79 400 101 800 160 100 163 300 144 800 102 000
(4)
Pérou 121 300 120 800 129 100 108 800 108 600 115 300 94 400 68 800 51 000 38 700 43 400 46 200 46 500
211 700 206 200 211 500 195 700 201 400 214 800 209 700 194 000 190 800 220 600 221 300 210 900 172 900

PRODUCTION DE FEUILLES SÈCHES DE COCA


Bolivie 77 000 78 000 80 300 84 400 89 800 85 000 75 100 70 100 52 900 22 800 13 400 20 200 19 800
Colombie 45 300 45 000 44 900 45 300 67 500 80 900 108 900 129 500 165 900 261 000 266 200 236 000 222 100
Pérou 196 900 222 700 223 900 155 500 165 300 183 600 174 700 130 600 95 600 69 200 46 200 49 300 52 500
319 200 345 700 349 100 285 200 322 600 349 500 358 700 330 200 314 400 353 000 325 800 305 500 294 400

FABRICATION POTENTIELLE DE COCAÏNE EN TONNES


Bolivie 189 220 225 240 255 240 215 200 150 70 43 60 60
Colombie 92 88 91 119 201 230 300 350 435 680 695 617 580
Pérou 492 525 550 410 435 460 435 325 240 175 141 150 160
774 833 866 769 891 930 950 875 825 925 879 827 800
(1 )
Potentiellement récoltable apr ès éradication.
(2 )
Source: CICAD et le Département d' État des États-Unis . International Narcotics Control Strategy Report. Les estimations annuelles comprennent 12 000 hectares autorisés par la
loi bolivienne No 1008.
(3)
Les estimations pour 1999 et des années suivantes proviennent du syst ème de surveillance du Gouvernement Colombien établit avec le support de l'OCDC. Les estimations pour 2000 se
réfèrent au niveau de culture d'août 2000, les estimations pour 2001 se r éfèrent au niveau de culture de novembre 2001 et les estimations pour 2002 se r éfèrent au niveau de culture de
décembre 2002. En raison d'un changement de méthodologie, les chiffres de 1999 ainsi que les années suivantes ne peuvent être comparés avec les données des années précédentes.

(4)
Pour 2000, 2001 et 2002 l'OCDC a pris en compte les résultats du système de surveillance établit avec le support de l'OCDC.

23
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

PRODUCTION DE FEUILLES DE COCA DANS LE MONDE (1985 - 2002)

221 300

200,000

173 100
Hectares

PÉROU
100,000

COLOMBIE

BOLIVIE
-
1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
Les estimations pour 1999 et des années suivantes proviennent du système de surveillance du Gouvernement Colombien établit
avec le support de l'OCDC. Les estimations pour 2000 se réfèrent au niveau de culture d'août 2000, les estimations pour 2001 se
réfèrent au niveau de culture de novembre 2001 et les estimations pour 2002 se réfèrent au niveau de culture de décembre 2002. En
raison d'un changement de méthodologie, les chiffres de 1999 ainsi que les années suivantes ne peuvent être comparés avec les
données des années précédentes.

PRODUCTION POTENTIELLE DE COCAÏNE DANS LE MONDE (1985 - 2002)

1,000
950
925

800
800

600 PÉROU
tonnes

400
COLOMBIE

200 BOLIVIE

-
1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

25
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

COLOMBIE - CULTURE DU COCAÍER 1989 -2001 COLOMBIE - PRODUCTION POTENTIELLE DE COCAÏNE.1989-2001

163 300
160 100

144 800

695
680

617

580
hectares

102 000

tonnes
101 800

435
79 400

350
67 200

300
50 900
44 700

230
40 100

39 700
37 500

37 100

201
92

119
88

91
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
(3)
Les estimations pour 1999 et des années suivantes proviennent du système de surveillance du Gouvernement Colombien établit avec le support de l'OCDC. Les
estimations pour 2000 se r éfèrent au niveau de culture d'août 2000, les estimations pour 2001 se réfèrent au niveau de culture de novembre 2001 et les estimations pour 2002
se réfèrent au niveau de culture de décembre 2002. En raison d'un changement de méthodologie, les chiffres de 1999 ainsi que les années suivantes ne peuvent être
comparés avec les données des années pr écédentes.

PÉROU - CULTURE DU COCAÍER 1989-2001 PÉROU - PRODUCTION POTENTIELLE DE COCAÏNE.1989-2001


129 100

550
121 300

120 800

525
115 300

metric tons

492
hectares

108 800

108 600

460
435

435
94 400

410

325
68 800

240
51 000

46 200

46 500
43 400

175
38 700

160
150
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 141
2000 2001 2002

BOLIVIE - CULTURE DU COCAÍER 1989-2001 BOLIVIE - PRODUCTION POTENTIELLE DE COCAÏNE.1989-2001


metric tons
hectares

24 400

255
19 900

240

240
14 600

225
50 300

220
48 100

48 600

48 100

215
47 900

47 200

45 800
45 300

200
189
38 000

150
21 800

60
60
70

43

1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

26
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

CULTURE DU COCAÏER

2001 2002

Colombie* Colombie*
144 807 ha 102 000 ha
74% 59%

Pérou Pérou
46 700 ha 46 700 ha
27%
Bolivie 20% Bolivie
24 400 ha
19 900 ha
14%
6%

*se réfère au niveau de culture de novembre 2001 *se réfère au niveau de culture de décembre 2002

FABRICATION POTENTIELLE DE COCAÏNE

2001 2002

Colombie
Colombie 580 t
617 t 72%
75%

Pérou Pérou
150 t 160 t
18% 20%
Bolivie
Bolivie
60 t
60 t
7%
8%

27
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

VALEUR POTENTIELLE À L'EXPLOITATION DE LA PRODUCTION DE 2002


(Estimations l'ONUDC)
Prix à l'exploitation Production Valeur potentielle
Dollars des EU par kg Tonnes millions de dollars des EU

Colombie 847 580 491


Pérou 559 160 89
Bolivie 1 000 60 60
Total, Cocaïne 800 640

VALEUR POTENTIELLE À L'EXPLOITATION


D'OPIUM ET DE COCAÏNE BASE EN 2002

640 Millions des E.U

Bolivie 60
Mexico 9

Pérou 89

491
Colombie

OPIUM

28
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

1.1.4. Cannabis

L'étendue des cultures de cannabis dans le Paraguay. En ce qui concerne le volume du trafic
monde et l'absence quasi totale de systèmes de de feuilles de cannabis, le Mexique, le Canada et
surveillance des plantations et d'enquêtes sur le les États-Unis figurent parmi les plus importants
cannabis empêchent toute évaluation précise de pays producteurs. Les autorités américaines
l'emplacement et de l'importance des plantations estiment la production intérieure de cannabis à
et de l'évolution des cultures et de la production. plus de 10 000 tonnes; 5 000 tonnes
Les indicateurs indirects portant sur les saisies de supplémentaires sont importées chaque année du
cannabis illicite permettent néanmoins d'éclairer Mexique et du Canada. La production
certaines facettes du problème. Par exemple, annuelle du Mexique est évaluée à 7 000 ou 8000
l'origine des drogues saisies aide à identifier les tonnes (États-Unis, INCSR, mars 2003).
principaux pays producteurs de cannabis. D'une
manière générale, l'augmentation des volumes
Cannabis: Nombre de pays sources
saisis semble indiquer un accroissement des Ventilation régionale pour la période 1998-
cultures de cannabis dans le monde. 2001 (données fondées sur les informations
fournies par 111 pays)
Feuilles de cannabis
Afrique 30
Quatre-vingt douze pays ont fourni des 26
renseignements sur l'origine des feuilles de Amériques 25
cannabis saisies en 2001 et identifié, ce faisant,
20
85 pays producteurs. Les renseignements fournis
Océanie 2
par 111 pays pour la période 1998-2001 avaient
permis d'identifier 102 pays d'origine. Voilà qui 0 10 20 30 40
prouve clairement la dimension quasi universelle
Nombre de pays sources
du problème lié à la production et au trafic de
cannabis. Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'établissement des
rapports annuels / DELTA.
La culture du cannabis est pratiquée dans toutes
les régions du monde: Afrique, Europe,
Amériques et Asie. Mais contrairement au trafic
d'héroïne ou de cocaïne, l'essentiel du trafic de Résine de cannabis
cannabis est de type interrégional. Dans les
Amériques, par exemple, le cannabis vendu sur le Pour la période 1999-2001, le Maroc a figuré,
marché provient de pays producteurs de la région. avec l'Afghanistan et le Pakistan, parmi les pays
Il en va de même en Afrique et en Asie. Quant au les plus fréquemment cités comme pays
trafic interrégional, il concerne principalement producteurs de résine de cannabis. En Europe
l'Europe. Quarante pour cent, environ, des pays occidentale, plus de 60% des pays qui adressent
sources cités par les pays européens (44 au total des rapports à l'ONUDC (13 sur 21) ont cité le
au cours de la période 1998-2001) étaient situés Maroc comme source principale de la résine de
hors d'Europe: 6 en Afrique (dont l'Afrique du Sud, cannabis importée pendant cette période; un tiers
le Maroc, le Nigéria et le Malawi); 6 en Asie (Asie d'entre eux (7 sur 21) citèrent l'Afghanistan et le
centrale, Proche et Moyen-Orient et Asie du Sud- Pakistan comme principale source d'importation.
Est [Thaïlande]), 4 dans les Amériques (dont la
Colombie et la Jamaïque) et 1 en Océanie À l'échelon mondial, les autres pays producteurs
(Australie). recensés se trouvent en Asie centrale et dans la
Fédération de Russie. En 2001, un certain
Dans l'ensemble, parmi les pays d'origine les plus nombre de pays citèrent également le Liban, ce
fréquemment cités à travers le monde en 2001 qui indique peut-être une reprise des cultures
figuraient l'Albanie, la Colombie, l'Afrique du Sud, dans ce pays. En Europe, l'Albanie reste encore
la Fédération de Russie, la Jamaïque et les Pays- un pays source; il en va de même pour le Népal
Bas. Pour la période 1998-2001, il faudrait ajouter en Asie du Sud-Est. En outre, un certain nombre
à cette liste la Thaïlande, le Ghana et le de pays européens citèrent l'Espagne et les Pays-

29
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Principaux pays producteurs de résine de cannabis en


2001(données fondées sur les renseignements re çus de 61 pays)
en pourcentage de pays ayant répondu au questionnaire

0% 5% 10% 15%

Moroc
Afghanistan
Pakistan
Asie centrale
Russie
Liban
Afrique
Albanie
Népal
Jamaïque
Iran
Azerbaïdjan

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
nombre de fois où ce pays a été désigné comme "pays source"

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'établissement des rapports annuels / DELTA

Bas parmi les pays où les groupements criminels années, a fait état des plus grandes superficies
se procurent leur résine de cannabis. Le seul pays des terres plantées en cannabis éradiquées.
du continent des Amériques cité comme pays
source est la Jamaïque.
Saises mondiales de plante de cannabis,
1985-2001
Éradication des cultures de cannabis
120 000 000
Alors que les saisies de produits tirés du cannabis
100 000 000
augmentent, celles de plantes de cannabis, en
revanche, ont diminué ces dernières années pour 80 000 000
en revenir à leur niveau du début des années 90.
60 000 000
kg

Peut-être cela traduit-il la moindre priorité


désormais accordée à l'éradication des cultures 40 000 000
de cannabis par les services de répression.
Quelque 18 500 tonnes de matériel végétal ont, 20 000 000
semble-t -il, été saisies en 2001, ce qui marque 0
1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001

une diminution puisque les saisies enregistrées en


2000 représentaient 23 900 tonnes. Au total, 70
pays ont déclaré des saisies de plantes de Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'établissement des
cannabis en 2001, et 95 pour la période 2000- rapports annuels / DELTA.
2001.

En 2001, les saisies les plus importantes ont été


effectuées en Turquie. Parmi les pays de l'Union
européenne, c'est l'Italie qui a fait état des plus
grosses saisies. En Amérique du Sud, le Brésil
venait en tête. Au Caraïbes, c'était Trinité-et-
Tobago, et en Amérique centrale, le Costa Rica.
En Asie, ce sont les Philippines qui ont déclaré les
plus importantes saisies de plantes de cannabis;
en Afrique, ce fut l'Afrique du Sud. En matière
d'éradication, c'est le Mexique qui, ces dernières

30
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

1.1.5. Stimulants de type amphétamine (STA) du groupe ecstasy se sont montées à 5 tonnes,
en 2001 comme en 2000.
Aperçu général
L'un des indicateurs qui permettent d'évaluer
Les détournements de la production licite de l'importance et les tendances de la fabrication
stimulants de type amphétamine sont désormais illicite est le nombre de laboratoires clandestins
assez rares. C'est notamment le cas des repérés et saisis. Selon les données tirées des
substances soumises à un contrôle figurant au QRA, quelque 11 400 laboratoires clandestins ont
Tableau I de la Convention de 1971 sur les été démantelés en 2001, dont 8 600 (75%)
substances psychotropes, comme la produisaient des STA. Signalons à titre de
methcathinone ou le groupe ecstasy (MDMA, comparaison que ce pourcentage n'était que de
MDA, MDME), dont il n'existe plus guère de 18% au début des années 90. Le taux de
production licite; de ce fait, les risques de croissance moyen du nombre de laboratoires
détournement sont très limités. Cela vaut clandestins repérés et démantelés a été de 35%
également pour les substances du Tableau II, par an au cours de la période 1991-2001, alors
comme les amphétamines et les que pour les autres laboratoires (produisant
méthamphétamines, encore que celles-ci soient principalement de la cocaïne, de la morphine et
produites en plus grandes quantités (en 2001: de l'héroïne) il n'augmentait que de 4½% par an.
15,5 tonnes d'amphétamines qui ont également L'accroissement des saisies déclarées de
servi à la production de 6,6 tonnes de laboratoires produisant des STA s'est accéléré au
dexamphétamine, de 3,3 tonnes de cours de la période 1995-1999.
levamphétamine et de 0,8 tonne de
1
lévométhamphétamine) . La plupart des laboratoires démantelés produisant
des STA fabriquaient des méthamphétamines
Les statistiques relatives aux saisies indiquent (près de 95% en 2001). Venaient ensuite ceux qui
cependant que les chiffres susmentionnés fabriquaient toute une gamme de STA
concernant la production licite sont dérisoires (principalement méthamphétamines,
comparés à ceux de la production illicite. methcathinone, amphétamines et ecstasy (3%),
L'essentiel des saisies déclarées de STA porte sur suivis par ceux qui ne produisaient que des
des susbtances produites dans des laboratoires amphétamines (1% en 2001), ou que de l'ecstasy
clandestins. Les saisies mondiales (près de 1% en 2001). Seuls 0,1% des
d'amphétamines et de méthamphétamines se sont laboratoires démantelés produisaient d'autres
montées, respectivement, à 41 tonnes en 2000 et drogues de synthèse.
à 26 tonnes en 2001. Les saisies de substances

Détection de laboratoires clandestins dans le monde


1985-2001
14 000
STA
Nombre de laboratoires démantelés

12 000
Autres
10 000

8 000

6 000

4 000

2 000

0
1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'établissement des rapports annuels / DELTA

31
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Laboratoires détectés fabriquant des stimulants de


type amphétamine 1985-2001

10000
9000
Nombre de laboratoires

8000
7000
6000
5000
4000
3000
2000
1000
0
1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

groupe des métamphétamines groupe des amphétamines Combinaisons de STA


Ecstasy group autres drogues de synthèse

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'établissement des rapports annuels / DELTA

Les opérations de détection se sont multipliées au


Détection de laboratoires produisant des
cours des deux dernières décennies; elles ont
substances du groupe ecstasy 1985-2001
révélé une réorientation relative de la production,
la fabrication de méthamphétamines tendant à 70
supplanter celle des amphétamines. En 1985,
Nombre de laboratoires

60
26% des laboratoires saisis fabriquaient des MDME et autres
50
amphétamines; en 1991, ils n'étaient plus que
MDA
14%; et en 2001, il n'en restait plus que 1%. Dans 40
MDMA
l'intervalle, la proportion de laboratoires produisant 30
des méthamphétamines passa de 69%, en 1985,
20
à 87%, en 1991, et à près de 95%, en 2001.
10

La production d'ecstasy a également progressé. 0


1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001

En 2001, le nombre de laboratoires d'ecstasy


démantelés était six fois plus important qu'en
1991. Si, à la fin des années 80 et au début des Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'établissement des
années 90, les laboratoires fabricant de la MDA, rapports annuels / DELTA
du MDME et autres substances apparentées à
l'ecstasy jouaient encore un rôle non négligeable,
la quasi totalité des laboratoires saisis à la fin des
années 90 et dans les années ultérieures ne Les données tirées des saisies de précurseurs, la
fabriquaient plus que du MDMA (ecstasy). "matière première" entrant dans la fabrication des
STA, confirment l'analyse ci-dessus.
En revanche, le nombre de laboratoires
d'amphétamines démantelés était inférieur en • Les saisies de précurseurs des
2001 à ce qu'il était à la fin des années 80. amphétamines ont augmenté au cours des
Toutefois, si l'on analyse ensemble les années 90; exprimées en équivalent STA,
laboratoires produisant des amphétamines et el
ceux qui fabriquent des "combinaisons" de STA • les étaient 12 fois plus importantes en 2001
(laboratoires produisant des STA non spécifiés qu'en 1991.
dont plusieurs produisent probablement des
amphétamines), le chiffre obtenu pour 2001 serait • La majorité des produits saisis étaient des
plus que doublé par rapport à celui de la fin des précurseurs entrant dans la fabrication des
années 80. méthamphétamines.

32
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

dû à des saisies d'une importance exceptionnelle


Saisies de précurseurs des
effectuées aux États-Unis). Les données
méthamphétamine
disponibles semblent également indiquer le
60 000 40 000
remplacement partiel de l'éphédrine par de la

méthamphétamine
Précurseurs

50 000
30 000 pseudo-éphédrine au cours des dernières années,

équivalent
(en kg)

40 000

(en kg)
30 000 20 000 du fait des contrôles plus stricts frappant
20 000 l'éphédrine. Tel fut notamment le cas en Amérique
10 000 du Nord. En Asie, la production de
10 000
0 - méthamphétamine reste fondée sur l'éphédrine.
1990

1992

1994

1996

1998

2000
Les quantités de précurseurs saisies en 2000 (17
pseudo-éphédrine
éphédrine tonnes d'éphédrine et 45 tonnes de pseudo-
équivalent méthamphétamine éphédrine) auraient permis la fabrication de
quelque 42 tonnes de méthamphétamines. À titre
Source: OICS, Précurseurs et produits chimiques utilisés
dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances de comparaison, signalons que le total des saisies
psychotropes, 2002 et années antérieures. de produits finis de la méthamphétamine
effectuées la même année dans le monde se
montait à quelque 35 tonnes. En équivalent STA,
les saisies de précurseurs furent donc plus
• Entre 1991 et 2001, 66% des précurseurs
importantes que les saisies de produits finis, et
saisis, exprimés en équivalent STA,
cela vaut généralement aussi pour les années
consistaient en éphédrine et en pseudo-
antérieures. En 2001, toutefois, cet ordre fut
éphédrine, qui entrent dans la fabrication des
inversé. Les saisies de méthamphétamines
méthamphétamines. Le gros de l'éphédrine
chutèrent, tout comme les saisies de précurseurs.
licite détournée sert à la production de
Les saisies de méthamphétamines représentaient
méthamphétamine, encore qu'une partie
22 tonnes, celles des précurseurs 19 tonnes
serve à la fabrication de methcathinone.
d'équivalent amphétamine. Les saisies de
précurseurs et de produits finis n'en restaient pas
• Le P2P, la noréphédrine et l'acide
moins 12 fois plus importantes en 2001 qu'en
phénylacétique, qui entrent dans la fabrication
1991.
des amphétamines, représentaient 15% de
toutes les saisies de précurseurs, exprimées
Les saisies d'amphétamines augmentèrent aussi.
en équivalent STA.
Entre 1991 et 2001, les saisies de précurseurs de
l'amphétamine, exprimées en équivalent STA, se
• Les précurseurs chimiques servant à la trouvèrent multipliées par six. Deux pics furent
production d'ecstasy (3.4-MDP-2P, safrole, enregistrés, l'un au milieu des années 90, l'autre
pipéronal, représentaient 19% de toutes les en 2001. Les principaux précurseurs chimiques
saisies de précurseurs des STA réalisées utilisés dans la fabrication des amphétamines
entre 1991 et 2001. sont, en premier lieu, le P2P (1-phényl-2-
propanone), également connu sous le nom de
Saisies de précurseurs des STA BMK, suivi par la noréphédrine. Le P2P peut
exprimées en équivalent STA également servir à la fabrication de
Précurseurs (en kg)

120 000 méthamphétamine. Mais les tendances régionales


100 000 révélées par les saisies effectuées montrent que
80 000 le P2P est principalement utilisé dans la
60 000 fabrication d'amphétamines.
40 000
20 000
0 Saisies de précurseurs des amphétamines
1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

équivalents- amphétamine

exprimées en équivalents-amphétamine
12 000
précurseurs de l'ecstasy (3.4-MDP-2P, safrole, isosafrole, pipéronal 10 000
(en kg)

précurseurs des amphétamines (P2P, acide ph énylacétique, noréphédrine 8 000


précurseurs des m éthamph étamines (éphédrine, pseudo-éphédrine) 6 000
4 000
Source: OICS, Précurseurs et produits chimiques utilisés 2 000
dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances -
psychotropes, 2002 et années antérieures.
1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

P2P Noréphédrine Phenylacetic acid


Depuis 1990, les saisies de méthamphétamines
ont connu deux pics: le premier au milieu des Source: OICS, Précurseurs et produits chimiques utilisés
années 90, le second en 2000. (Tous deux étaient dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances
psychotropes, 2002 et années antérieures.

33
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Les saisies de précurseurs de l'ecstasy


enregistrées augmentèrent de façon encore plus
sensible, bien que l'on fût parti de chiffres assez
bas. Un pic fut atteint en 2000. Les saisies de
précurseurs de l'ecstasy enregistrées en 2001
(exprimées en "équivalent ecstasy") furent moins
importantes que l'année précédente. Elle n'en
restaient pas moins bien plus importantes en 2001
qu'en 1991. Le taux de croissance annuel
enregistré pendant cette période était de l'ordre de
85%. L'essentiel des saisies effectuées portait sur
le 3,4-méthylendioxyphényl-2-propane ou 3,4-
MDP-2-P (également connu sous le nom de
PMK), précurseur direct servant à la fabrication de
MDMA, le safrole - un pré-précurseur entrant dans
la fabrication du 3,4-MDP -2-P, qui sert alors de
base à la fabrication de MDMA, plus connu sous
le nom d'ecstasy.

Saisies de précurseurs de l'ecstasy


exprimées en équivalent MDMA
équivalents-MDMA

25 000

20 000
(en kg)

15 000

10 000

5 000

-
1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

3,4 MDP-2-P Safrole Isosafrole Pipéronal

Source: OICS, Précurseurs et produits chimiques utilisés


dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances
psychotropes, 2002 et années antérieures.

1.1.5.1. Répartition régionale de la production de STA

Méthamphétamine

Amérique du Nord
Les réponses aux questionnaires destinés à Nombre de laboratoires clandestins des États-
l'établissement des rapports annuels montrent Unis fabriquant des méthamphétamines sont aux
qu'aux États-Unis, la plupart des laboratoires mains d'opérateurs indépendants. Certains des
fabriquant de la méthamphétamine ont été plus importants sont dirigés par des groupements
démantelés. En 2001, 7 990 laboratoires y ont été criminels du Mexique voisin et/ou par des citoyens
découverts et démantelés, ce qui représente 98% américains d'origine mexicaine, ce qui montre
du total mondial des détections déclarées de bien la capacité de ces groupements de se
laboratoires fabriquant des méthamphétamines. procurer de l'éphédrine sur les marchés
Le nombre de laboratoires démantelés a internationaux et de la faire passer en
sensiblement augmenté au cours de la dernière contrebande, via le Mexique, aux États-Unis.
décennie (24% par an pendant la période 1985- Cependant, les contrôles plus stricts qui frappent
2001 et 38% par an pendant la période 1991- l'éphédrine depuis le milieu des années 90 ont
2001). Le nombre de laboratoires démantelés au amené nombre de groupements criminels à
Canada et au Mexique au cours de la même changer de précurseur et à remplacer l'éphédrine
décennie a, lui aussi, augmenté. par la pseudo-éphédrine. Celle-ci est le plus

34
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

souvent importée en fraude du Canada. Dans les méthamphétamines saisies en 2001 dans le
années 80, époque où l'éphédrine était moins monde.
strictement contrôlée, la production et la
distribution de méthamphétamine était presque Les autorités américaines estiment que la
exclusivement aux mains de gangs de motards production annuelle de méthamphétamine aux
américains. États-Unis et au Mexique est de l'ordre de 125
tonnes (elle se situe dans une fourchette allant de
2
Des laboratoires clandestins de 106 à 144 tonnes). À titre de comparaison, la
méthamphétamine ont été découverts dans les 50 production licite totale de méthamphétamine dans
États de l'Union. Cependant, ces laboratoires sont le monde en 2001 était de 5 tonnes (dont 1,7
3
souvent concentrés le long de la côte Ouest du tonne aux États-Unis). Une production
pays, notamment en Californie, ainsi que dans un clandestine de 125 tonnes en Amérique du Nord
certain nombre d'États du Sud qui jouxtent le donne à penser qu'on ne saisit que 3% de la
Mexique. Depuis de longues années, c'est en méthamphétamine illicite produite (3,3 tonnes aux
Californie que l'on trouve les taux les plus élevés États-Unis et au Mexique en 2001). Si l'on y
d'urgences médicales par habitant liées à ajoute les saisies des matières premières servant
l'absorption de méthamphétamines, à fabriquer la méthamphétamine, l'éphédrine et la
principalement dans les villes de San Francisco et pseudo-éphédrine, les saisies effectuées en
de San Diego, proches de la frontière mexicaine, Amérique du Nord représentent 15%, environ, de
ce qui reflète l'étroite articulation entre production la production totale de méthamphétamines. À titre
et abus. En outre, la production (et, partant, la de comparaison, rappelons qu'au cours de la
consommation) a crû au cours des dernières période 1996-2001, on avait saisi 18%, environ,
années dans certains des États qui jouxtent le de l'opium illicite produit dans le monde (sous
Canada, comme l'État de Washington, ce qui forme d'opium, de morphine ou d'héroïne). Dans
reflète bien les importations illicites de pseudo- le cas de la cocaïne, dont les autorités
éphédrine du Canada. Les États de la côte Est, en américaines ont fait leur première priorité, le
revanche, ont été moins touchés par la production pourcentage des saisies était proche de 40% (au
et l'abus à grande échelle de méthamphétamine. cours de la période 1996-2001).

Au total, les États-Unis ont démantelé près de Asie du Sud-Est


30000 laboratoires clandestins de
méthamphétamine au cours de la période 1991- On trouve d'autres sites de production importants
2001, ce qui équivaut à 97% de toutes les dans un certain nombre de pays d'Asie de l'Est et
détections signalées de laboratoires fabriquant du Sud-Est, notamment en République populaire
des méthamphétamines dans le monde. Certains de Chine, en Thaïlande et au Myanmar.
rapports ont fait état de laboratoires géants ou D'abondants indices donnent à penser que la
"super-labos", mais dans la grande majorité des production de méthamphétamine a fortement
cas, on a eu affaire à de petites unités de augmenté dans toute cette région au cours de la
production. Il s'ensuit que de simplement dernière décennie. À titre de comparaison,
comparer les données concernant les États-Unis signalons qu'au cours de la période 1996-2001, le
à celles de pays où les laboratoires sont moins nombre de laboratoires clandestins de
nombreux mais plus grands risque d'induire en méthamphétamine découverts a plus que
erreur. quadruplé par rapport à la période 1991-1995. Les
saisies de précurseurs de la méthamphétamine
Et de fait, le recours à d'autres indicateurs fondés ont également augmenté, tant en termes absolus
sur l'importance de la production de qu'en termes relatifs. Au cours de la période 1991-
méthamphétamine et les saisies de précurseurs 1995, les saisies de précurseurs de la
chimiques et de produits finis donne un tableau méthamphétamine avaient représenté 21% de
très différent. Au cours de la période 1991-2001, toutes les saisies de ces produits; ce pourcentage
59% de toutes les saisies d'éphédrine et de est passé à 31% pendant la période 1996-2001.
pseudo-éphédrine ont eu lieu aux États-Unis. Si
l'on y ajoute les saisies effectuées dans les pays Cependant, ces chiffres ne donnent pas
voisins – Mexique et Canada – , ce pourcentage forcément un tableau exact de la situation.
passe à 67%, ce qui reste très inférieur à la part Plusieurs pays d'Asie de l'Est et du Sud-Est ne
des États-Unis dans les démantèlements de disposent encore que de moyens limités pour
laboratoires clandestins dans le monde. Qui plus détecter les laboratoires clandestins et surveiller
est, les saisies de produits finis de la efficacement le mouvement des précurseurs. On
méthamphétamine aux États-Unis ne saisit mieux l'importance de l'Asie de l'Est et du
représentaient que 16% du total des Sud-Est (sans doute la plus importante zone de
production de méthamphétamine dans le monde)

35
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Saisies de précurseurs de la Saisies de métamphétamine en


métamphétamine, 1991-1995 2001 (21 tonnes)
(15,2 tonnes par an d'éphédrine; 4,4 tonnes
par an de pseudo-phédrine, suffisant à
produire 13,1 tonnes par an de
Autres
métamphétamine) 0,2%

Asie de l'Est
Amérique
et du Sud-
du Nord
Autres Est
16%
9% 84%

Amérique Asie du

du Nord Sud-Est

70% 21%

Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York 2003


et années antérieures.

Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York 2003 et


années antérieures. effectuées en République populaire de Chine
(50% de toutes les saisies de méthamphétamine
effectuées pendant la période 1996-2001). En
2001, la Chine a déclaré avoir démantelé 44
Saisies de précurseurs de la laboratoires clandestins fabriquant des STA; elle
métamphétamine, 1996-2001 n'en avait démantelé que 26 en 1995, et aucun
(15,2 tonnes par an d'éphédrine; 4,4 tonnes avant 1990. La production de méthamphétamine
par an de pseudo-phédrine, suffisant à est manifestement concentrée dans plusieurs
produire 13,1 tonnes par an de provinces du Sud-Est, notamment celles de Fujian
métamphétamine) et de Guandong (proche de Hong-Kong), mais
selon les autorités, cette production s'étend
désormais à d'autres provinces. Nombre de
Autres laboratoires chinois travaillaient, en fait, pour des
8% groupements criminels établis dans la région
administrative spéciale de Hong-Kong ou dans la
Amérique
du Nord
province chinoise de Taiwan.
Asie du
61%
Sud-Est Selon les experts de la province chinoise de
31% Taiwan, les groupements criminels locaux ont
appris de trafiquants japonais, dans les années
70, le savoir-faire nécessaire à la fabrication de
métamphétamines et se sont mis à en fabriquer
Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York 2003 et pour eux. Ce n'est que plus tard (vers la fin des
années antérieures. années 80) qu'ils ont commencé à en fabriquer
pour le marché local, qui croissait rapidement.
Quand Taiwan imposa des contrôles plus stricts
sur l'éphédrine, c'est en Chine continentale que
si l'on entreprend d'analyser les produits finis. En les groupements allèrent de plus en plus
2001, 84% du total des méthamphétamines fréquemment chercher cette "matière première".
saisies provenaient de cette région, et l'on Au début des années 90, et tout particulièrement
signalait des pourcentages tout aussi élevés pour en 1991 et 1992, les autorités taiwanaises
les années précédentes. L'importance des saisies lancèrent une vigoureuse campagne de
effectuées reflète la facilité d'accès aux répression contre l'industrie de la
4
précurseurs chimiques, une production et une métamphétamine. Les groupements criminels de
consommation importantes de méthamphétamine Taiwan se mirent en quête de nouveaux sites de
et un trafic intensif dans toute la région. production et les trouvèrent – via Hong Kong – en
Chine continentale. L'apparition d'une industrie de
Les plus importantes saisies de la métamphétamine en Chine a donc été le fait de
méthamphétamine des dernières années ont été groupements criminels de Taiwan et de Hong

36
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

5
Kong , encore que, dans les années ultérieures des exportations. Et de fait, les abus de
un certain nombre de laboratoires établis en métamphétamine semblent s'être stabilisés au
République populaire de Chine se soient mis à Japon en 2001, alors qu'ils n'avaient cessé
produire des métamphétamines pour un marché d'augmenter dans les années 90, en raison
local en expansion rapide. Le Japon, les d'importations massives.
Philippines et la province chinoise de Taiwan sont
les principaux destinataires de la La Thaïlande fait, elle aussi, état d'une production
métamphétamine produite en Chine. illicite de métamphétamine. Au cours de la
période 1996-2001, elle a opéré 29% de toutes
les saisies de métamphétamines effectuées en
Nombre de laboratoires fabriquant de la
Asie de l'Est et du Sud-Est. La Thaïlande a saisi
m étamphétamine démantelés par la
davantage de laboratoires clandestins entre 1996
Chine et signalés à l'ONUDC
et 2001 qu'entre 1991 et 1995. L'intensification de
50 44
40 la répression ces dernières années a cependant
40 poussé les réseaux de trafiquants à chercher de
30
30 26 nouveaux sites de production dans des pays
voisins, en particulier au Myanmar. Cela explique
20
sans doute pourquoi, en dépit d'un marché local
10 3 florissant et d'exportations accrues, la production
0
0 locale de métamphétamine ne semble pas avoir
1990 1991 1992* 1995 1996 1999 2001 augmenté dans les dernières années.
Laboratoires fabriquant de la métamphétamine
Tendances

* Les autorit és ont signal é le démantèlement de " plusieurs" laboratoires


fabriquant Détection de laboratoires fabriquant de la
métamphétamine en Thaïlande
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
20
des rapports annuels, CEPAL.
16 16
15 15
15 14
12
Nombre

Certains des laboratoires démantelés en Chine 10 10 10


10
produisaient de très grandes quantités de
métamphétamine. Si, aux États-Unis, la quantité
moyenne de métamphétamine saisie par 5 3
2
laboratoire démantelé était de 0,1 kg (en 0
2000/2001), en Chine elle était de l'ordre de 50 kg 0
vers le milieu des années 90, et très supérieure
1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
encore ces dernières années. Les saisies de
métamphétamine en Chine se sont montées,
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
respectivement, à 20,9 tonnes, en 2000, et à 4,8
des rapports annuels.
tonnes, en 2001, ce qui est très inférieur aux
saisies opérées aux États-Unis (moins de 2,4
tonnes en 2000 et 2,9 tonnes en 2001). Les
saisies de métamphétamine effectuées en Chine
C'est au Myanmar que l'on a enregistré le plus fort
équivalaient à 60% de toutes les saisies faites en
accroissement de la production de
2000, et à 21% des saisies effectuées en 2001.
métamphétamine dans la seconde moitié des
Ajoutons que la Chine a également saisi de
années 90. Les autorités thaïlandaises estiment
grandes quantités d'éphédrine ces dernières
que 700 millions de pilules au moins, représentant
années: 10,2 tonnes en 2000, équivalant à 80%
quelque 70 tonnes de métamphétamine, soit un
de toutes les saisies d'éphédrine en Asie du Sud-
tiers de la production totale de l'Amérique du
Est, ou à 59% du total des saisies d'éphédrine
Nord, franchissent chaque année en contrebande
effectuées dans le monde cette année là.
la frontière entre le Myanmar et la Thaïlande. Le
gros de la production de métamphétamine au
On ne dispose pas d'évaluations quant à la
Myanmar se fait dans des régions proches des
production de métamphétamine de la Chine. Ces
frontières chinoise et thaïlandaise, où le
dernières années, les saisies opérées et
gouvernement central n'exerce qu'un contrôle
l'arrestation de personnes impliquées dans la
limité. Nombre de groupements criminels
fabrication de métamphétamine ont permis de
impliqués dans la fabrication et le trafic illicites
réprimer sévèrement les activités des laboratoires
d'héroïne fabriquent également des
clandestins, ce qui semble avoir limité le volume
métamphétamines. Selon certains rapports, il

37
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

semblerait que parmi les groupements engagés


Moyenne* des saisies annuelles
dans la production de métamphétamine figurent
d'éphédrine en Asie de l'Est et du Sud-Est
d'anciens membres du réseau de trafiquants (1996-2001)
Khun Sa, liés à l'armée de la région de Wa, des
groupements liés aux milices Kokang, ainsi que
8589
certaines factions de l'ancien parti communiste
birman. 8000
6000
Ce qui précède explique sans doute pourquoi le 4000 3096
Myanmar n'a pu faire état à l'ONUDC que d'un 2000 136 56 42 2
nombre limité de saisies de laboratoires fabriquant 0
des métamphétamines (5 laboratoires saisis en

Thaïlande
Chine

Myanmar

Hong Kong

République
Philippines

de Corée
2001). Les autorités thaïlandaises estiment qu'une
soixantaine de laboratoires clandestins du
Myanmar produisent l'essentiel des
métamphétamines illicites exportées vers la * moyenne fond ée sur les prix pratiqu és les années pour lesquelles on
dispose de rapports de saisie .
Thaïlande.
Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York 2003 et
Le Myanmar n'en a pas moins signalé années antérieures.
d'importantes saisies d'éphédrine ces dernières
années: 3,9 tonnes en 2001, soit la deuxième des
plus importantes saisies d'éphédrine et de Comme le révèlent les saisies de laboratoires
pseudo-éphédrine jamais signalées à l'OICS, ce clandestins, il existe aussi une production de
qui équivaut à 14% des saisies d'éphédrine et de métamphétamine à petite échelle à Hong Kong
pseudo-éphédrine effectuées dans le monde en (région administrative spéciale de Chine), en
b
2001. Au cours de la période 1996-2000 , seule la République de Corée, aux Philippines, en
Chine a fait état de saisies d'éphédrine plus Indonésie et en Malaisie. C'est principalement
importantes. La plupart des pays d'Asie de l'Est et aux Philippines et en Indonésie que cette
du Sud-Est ont déclaré que l'éphédrine saisie production semble avoir augmenté au cours des
provenait de Chine ou d'Inde. dernières années.

Saisies d'éphédrine au Myanmar


Les autorités japonaises soupçonnent la Corée du
Nord d'être un important pourvoyeur de
3819 3922 métamphétamine, puisqu'elle serait à l'origine de
4000 près d'un tiers de toutes les métamphétamines
3075
entrées en contrebande au Japon depuis
en kilogrammes

3000 2670 2670


2420 quelques années (le gros de la métamphétamine
2000 entrée en contrebande au Japon provient de
Chine). Jusqu'ici, cependant, aucune preuve
1000 tangible n'est venue confirmer l'existence d'une
c
telle production en Corée du Nord.
0
1996 1997 1998 1999 2000 2001 La fabrication de métamphétamine au Japon est
plutôt rare. En 1994, ce pays avait signalé des
Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York 2003 saisies d'éphédrine. Il semble qu'une production
et années antérieures. modique de métamphétamine ait eu lieu à la fin
des années 90, dans le cadre des opérations de
la secte Aun, ultérieurement démantelée. En
Le Myanmar a également déclaré la saisie de 2001, le Japon a signalé des importations de
près d'une tonne de métamphétamine en 2001, ce métamphétamine semi-transformée. Celle-ci
qui en fait la cinquième des plus importantes nécessitant un complément de raffinage, on peut
saisies jamais effectuées en Asie de l'Est et du donc penser que le Japon dispose d'une certaine
Sud-Est (après la Thaïlande, la République capacité de production.
populaire de Chine, les Philippines et la province
chinoise de Taiwan); ce montant dépasse
légèrement les saisies effectuées et déclarées les
deux années précédentes (0,8 tonne et 0,9 tonne,
respectivement).
c
Ainsi, une mission de l'OICS envoyée en Corée du Nord en
2002 n'a trouvé aucune preuve d'une telle production.
b
La Chine n'a fait état d' aucune saisie d'éphédrine en 2001.

38
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Océanie

L'Australie a démantelé ces dernières années un Une réorientation de la production est


nombre important et en augmentation rapide de manifestement intervenue dans les années 90 :
laboratoires clandestins. De 10, en 1990, leur les fabricants sont passés de l'amphétamine à la
nombre est passé à 201, en 2001. Près de 90% métamphétamine, plus puissante. Pour la totalité
des saisies opérées concernaient des laboratoires des années 80, l'Australie n'a signalé d'autres
fabriquant des STA. démantèlements que ceux de laboratoires
produisant des amphétamines. Au début des
La plupart des laboratoires fabriquant des STA années 90, la production se limitait pratiquement
produisaient des métamphétamines (60% du aux seules amphétamines. En 1990, 9 des 10
nombre total de laboratoires, 70% des laboratoires saisis produisaient des
laboratoires fabriquant des STA). Les laboratoires amphétamines, 1 seul de la méthamphétamine. À
produisant des métamphétamines représentaient la fin de la décennie, 7 sur 10 produisaient de la
20%, environ, du nombre total de laboratoires. méthamphétamine, 2 seulement de
L'Australie produit aussi certaines quantités de l'amphétamine.
MDMA ("ecstasy") et de methcathinone. Bien que
certaines quantités de métamphétamine aient été Les saisies de précurseurs semblent confirmer
importés d'Asie du Sud-Est, le gros de la cette réorientation de la production. En 1990, les
métamphétamine vendue sur les marchés locaux précurseurs de STA saisis consistaient
est produit dans le pays. Le MDMA, en revanche, principalement en P2P, communément utilisé
est toujours importé d'Europe. dans la fabrication d'amphétamines. À partir de
1992, cependant, les autorités australiennes
commencèrent de saisir de la pseudo-éphédrine
Détection de laboratoires clandestins en
Australie
et de l'éphédrine. Au cours de la période 1996-
201 2001, 94% des saisies de précurseurs de STA
200
(exprimées en équivalent STA) concernaient les
150 deux précurseurs de la méthamphétamine: la
150 131 pseudo-éphédrine et l'éphédrine; 4% concernaient
les précurseurs de l'amphétamine: le P2P et la
Nombre

95
100 noréphédrine. Voilà qui semble confirmer
66
58 l'importance croissante de la production de
50 29
méthamphétamine en Australie. Il semble que le
10
19 gros de la pseudo-éphédrine utilisée dans la
0
production de méthamphétamine soit extrait de
préparations antitussives et antigrippales, comme
90

92

94

/99
/97

/98

/00

les comprimés de Sudafed. L'Australie a, en outre,


/96

/01
19

19

19

98
96

97

99
95

00
19
19

19

19
19

20

signalé des saisies modiques de pipéronal et de


Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des safrole, utilisés comme pré-précurseurs dans la
rapports annuels / DELTA. fabrication d'ecstasy (2% de toutes des saisies
des précurseurs des STA pour la période 1996-
2001).

Australie : laboratoires clandestins Plusieurs régions d'Australie produisent de la


détectés en 1998/99 (131 au total) méthamphétamine. On note cependant une assez
forte concentration de laboratoires clandestins
Précurseurs
chimiques
dans la région du Queensland, au Nord-Est du
2% Autres pays, principalement dans l'angle Sud-Est de
11% 6
l'État. En 1998/99, 56 des 80 laboratoires
Meth -
cathinone
produisant de la méthamphétamine (soit 70%)
Méth-
MDMA
2% amphétamine furent démantelés au Queensland. Des saisies
4%
61% tout aussi importantes furent effectuées les
Amphétamine années suivantes. L'importance du Queensland
20%
comme site de production de méthamphétamine
explique sans doute pourquoi les prix pratiqués
dans cet État variaient entre 70 et 90 $ australiens
le gramme en 2001 (soit entre 36 et 47 $ É.-U.),
Source: Australian Bureau of Criminal Intelligence, alors que les autres États pratiquaient des prix
Australian Illicit Drug Report 1998/99, Canberra 2000. nettement supérieurs: de 90 à 120 $ australiens
(47-62 $ É.-U.) dans les Nouvelles-Galles du Sud

39
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

voisines; 300 $ australiens (155 $ É.-U.) dans méthamphétamine: la République tchèque et la


l'État de Victoria (au Nord-Est du pays) ou dans le Fédération de Russie. La production de
Territoire du Nord. méthamphétamine est également importante en
Slovaquie. Dans ces trois pays, la production
La Nouvelle-Zélande a, elle aussi, fait état d'une alimente surtout la consomation locale; elle n'est
forte augmentation de la fabrication de pas exportée. Les États baltes, l'Ukraine et la
méthamphétamine au cours des dernières Bulgarie signalent une faible production de
années. Aucun laboratoire clandestin n'y fut méthamphétamine, de même que certains pays
détecté jusqu'en 1998 (on n'en découvrit qu'un d'Europe occidentale: la Belgique, le Royaume-
seul cette année là), alors que les autorités Uni, l'Allemagne et la France.
soupçonnaient les gangs de motocyclistes de
produire ce type de drogues. Mais en 2001, le La Fédération de Russie et la République tchèque
nombre de laboratoires clandestins détectés était sont également les seuls pays à avoir signalé à
passé à 39. Cette année là, 95% des laboratoires plusieurs reprises des saisies d'éphédrine. Des
clandestins démantelés produisaient de la saisies moins importantes d'éphédrine et de
méthamphétamine. Les autres produisaient de pseudo-éphédrine ont été signalées par l'Ukraine,
l'ecstasy. La fabrication de méthamphétamine la Lettonie, la Lituanie, l'Estonie, la Slovaquie, la
semble concerner toutes les régions du pays. Elle Bulgarie, la Hongrie et la Slovénie, ainsi que par
est cependant plus concentrée dans l'île du Nord l'Italie, l'Espagne, la France, l'Allemagne, les
et dans la région d'Auckland. Comme l'Australie, Pays-Bas et la Finlande. Mais les saisies
la Nouvelle-Zélande a enregistré des importations d'éphédrine et de pseudo-éphédrine en Europe
croissantes de méthamphétamine en provenance n'en sont pas moins restées modestes: 3% du
d'Asie du Sud-Est (principalement du Myanmar et total des saisies d'éphédrine et de pseudo-
de Thaïlande). L'augmentation de la production et éphédrine dans le monde pendant la période
l'accroissement des importations sont allés de pair 2000-2001.
avec la baisse abrupte des prix de la
méthamphétamine. Ceux-ci ont chuté de près de En République tchèque (comme, précédemment,
50% par rapport aux prix pratiqués au milieu des en Tchécoslovaquie), on signalait, depuis le début
années 90. des années 80, une production clandestine de
méthamphétamine, localement connue sous le
nom de pervitine. La production locale d'éphédrine
Saises de laboratoires clandestins de contribua à l'émergence d'une industrie
m étamphétamine en Nouvelle -Zélande clandestine de la métamphétamine dans le pays.
39
En 1993, 50 laboratoires clandestins furent
40 démantelés; mais le nombre des démantèlements
Nombre de laboratoires

chuta par la suite. Le contrôle plus strict de


30 l'éphédrine semble avoir contribué à
l'amenuisement de la production. Dans la période
20 récente, quelque 30 laboratoires clandestins ont
9 été démantelés chaque année; il s'agissait, dans
10 6 la plupart des cas, de laboratoires dits "de
1 cuisine".
0
1997 1998 1999 2000 2001 République tchèque : Saisies de
laboratoiresclandestins fabriquant de la
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des 50m éthamphétamine
50
rapports annuels / DELTA.
40
40

27 28 28
30
20 19
Europe 18
20 16
14

10 7
L'Europe se distingue par une production massive
d'amphétamine; en revanche, la production de
0
méthamphétamine y est des plus limitée. Au cours
de la période 2000-2001, 2% seulement des
*

*
93

94

95

96

97

98

99

00

01
91

92
19

19

19

19

19

19

19

20

20
19

19

laboratoires clandestins fabriquant de la


méthamphétamine dans le monde ont été * Tchécoslovaquie

démantelés en Europe. De même, seuls deux


pays signalent une production importante de Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
rapports annuels / DELTA.

40
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

En Slovaquie, on démantelait naguère moins de Les saisies d'éphédrine effectuées par les
10 laboratoires clandestins par an. En 2000, autorités russes ont représenté 81% de toutes les
cependant, le pays, soucieux de réprimer la saisies d'éphédrine faites en Europe pendant la
production de méthamphétamine, ne démantela période 1996-2001 (et 80% du total des saisies
pas moins de 95 laboratoires. En 2001, toutefois, saisies d'éphédrine et de pseudo-éphédrine en
leur nombre retomba à 10, ce qui correspond au Europe) et 9% des saisies d'éphédrine dans le
tiers des démantèlements effectués en monde. En revanche, les autorités russes n'ont
République tchèque voisine. fait état d'aucune saisie de P2P pendant la
dernière décennie, ce qui semble indiquer que la
Depuis la fin des années 80, les autorités de la production d'amphétamine n'était guère
Fédération de Russie font état de saisies de importante dans le pays.
laboratoires produisant divers types de STA. La
plupart d'entre eux fabriquent de la
Fédération de Russie : Détection de
méthamphétamine ou de la methcathinone, laboratoires clandestins produisant de la
également connue sous le nom d'éphédrone. Ces méthamphétamine et de la methcathinone
deux substances sont produites à partir de
l'éphédrine et l'essentiel de la production se fait
dans de simples laboratoires "de cuisine". 80 71

Nombre de laboratoires
Pendant les années 90, cependant, des rapports 56
59
circulèrent, selon lesquels des médecins, des 60
laborantins et certains personnels techniques des
laboratoires de recherche étaient engagés dans la 40
fabrication illicite de drogues de synthèse, dont 17
plusieurs variétés de STA. La disponibilité d'un 20
système bien développé d'instituts de recherche
et de laboratoires dotés des équipements 0
nécessaires et l'existence d'un grand nombre de 1993 1999 2000 2001
chimistes et de pharmaciens spécialisés – dont Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
certains étaient au chômage – favorisèrent dans des rapports annuels / DELTA.
les années 90 l'apparition d'une industrie
artisanale florissante engagée dans la fabrication
de drogues de synthèse. Saint-Petersbourg devint
bientôt l'un des centres de cette production illicite. Saisies d'éphédrine en Europe
Plusieurs laboratoires clandestins furent (1,4 tonne par an entre 1996 et 2001)
également signalés à Moscou et dans d'autres
grandes villes. Les 71 laboratoires produisant de
la méthamphétamine et de la methcathinone
dénombrés en 2001 représentaient 10%, environ, Autres
du total des laboratoires clandestins détectés Fédération 7%
cette année là, alors qu'en 1993 on n'en avait Républiqu
de
e
détecté que 17 (6%); voilà qui semble indiquer un Russie
tchèque
accroissement de la production illicite de 81%
12%
méthamphétamine/ methcathinone. Les données
relatives au nombre des usagers chroniques vont
également en ce sens.

Fédération de Russie : Détection de


laboratoires clandestins produisant de la Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York
m éthamphétamine et de la 2003 et années antérieures.
methcathinone
1200
1000
800
600 1117
959
400 848 816
686 740
485 565
200 296
0 47
1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
rapports annuels / DELTA.

41
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Afrique
Amérique du Sud
La production de méthamphétamine en Afrique
semble ne concerner qu'un petit nombre de pays, Aucun pays d'Amérique du Sud n'a signalé de
en particulier l'Égypte et l'Afrique du Sud, qui ont saisies de précurseurs de la méthamphétamine, ni
déclaré des saisies de laboratoires ces dernières de détection de laboratoires clandestins. Cela
années. En outre, ces dernières années, la Côte tient sans doute à l'offre importante de cocaïne
d'Ivoire et la Zambie ont signalé des saisies (autre stimulant majeur) dans la région et à
d'éphédrine, l'Algérie et l'Ouganda des saisies de l'obtention facile (du moins jusqu'à tout
pseudo-éphédrine. Cela pourrait indiquer qu'on récemment) d'un certain nombre de STA licites (le
produit également de la méthamphétamine dans plus souvent des substances inscrites au Tableau
d'autres pays d'Afrique. Les quantités saisies IV), souvent commercialisés comme anorexiants.
restaient toutefois minimes.
• Au Brésil, par exemple, pendant la
En Égypte, une préparation pharmaceutique de période 1992-94, la consommation de
dexamphétamine fabriquée en Europe et connue stimulants licites était de 7,4 DQD par
sous le nom de Maxiton Forte a connu un grand jour, par 1 000 habitants. Ce chiffre tomba
succès et donné lieu à un usage abusif croissant, à 5,9 DQD pendant la période 1996-2001.
au point que le Gouvernement a été amené à en Mais c'était là le triple de la moyenne de
interdire l'importation. Ultérieurement, une 1,9 DQD enregistrée dans les 45 pays où
production clandestine de STA a vu le jour et a l'OICS avait enquêté.
pris des proportions inquiétantes à la fin des
années 80 et au début des années 90. Depuis le • En Argentine, l'usage quotidien de
milieu des années 80, l'Égypte a régulièrement stimulants licites grimpa jusqu'à 13 DQD
signalé à l'ONUDC une fabrication clandestine de par jour, par 1 000 habitants, pendant la
Maxiton Forte. L'éphédrine étant le principal période 1992-94, soit 11 fois la valeur
précurseur utilisé dans les laboratoires moyenne qui était, à l'époque, de 1,2
clandestins détectés, on peut à bon droit supposer DQD. (enquête menée dans 45 pays).
que le STA produit était de la méthamphétamine. Après l'introduction de mesures de
C'est en 1999 que l'on a détecté pour la dernière contrôle plus strictes, l'usage quotidien de
fois en Égypte un laboratoire fabriquant du stimulants licites en Argentine retomba à
Maxiton Forte. 3,4 DQD par jour, par 1 000 habitants,
pendant la période 1997-99. Mais c'était
Un nombre limité de laboratoires fabriquant de la quand même là le triple de la
méthamphétamine ont également été détectés en consommation moyenne de l'époque (1,2
Afrique du Sud, qui, elle aussi, a régulièrement DQD par jour, par 1 000 habitants,
signalé depuis le milieu des années 90 des enregistrée dans les 49 pays où l'OICS
saisies de petites quantités d'éphédrine. avait enquêté). Ces dernières années, la
consomma- tion a encore baissé et n'est
Le trafic et l'abus de stimulants de type plus que de 1 DQD par 1 000 habitants
amphétamine semblent également très répandus (période 1996-2001).
7
en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest. Il
semble s'agir, pour l'essentiel, de produits • Le Chili a fait état d'une consommation
détournés provenant de sources licites et écoulés licite de 13,6 DQD par 1 000 habitants
sur les marchés parallèles, partout en Afrique. pendant la période 1992-94, soit plus de
L'Afrique du Sud, qui s'est dotée du système de 11 fois la valeur moyenne de 1,2 DQD par
surveillance des substances psychotropes le plus 1 000 habitants. Cette consommation est
avancé d'Afrique et se trouve donc confrontée au tombée à 2 DQD par 1 000 habitant
problème du détournement de petites quantités de pendant la période 1999-2001.
stimulants licites, a fait état d'une consommation
globale de 7,2 doses quotidiennes déterminées Ce qui précède montre qu'il y a, depuis quelques
(DQD) par 1 000 habitants et par jour pendant la années, pléthore de STA provenant de sources
période 1999-2001. C'est près de quatre fois la licites dans plusieurs régions de l'Amérique du
valeur moyenne (1,9 DQD par 1 000 habitants) Sud; il est donc peu plausible d'y voir apparaître
enregistrée dans les 45 pays où l'OICS a enquêté. une industrie clandestine de la méthamphétamine.
On peut s'attendre à des taux de consommation Mais l'introduction de contrôles plus stricts des
de STA analogues– voire plus élevés – dans STA licites et une contraction de la production de
d'autres pays africains qui ne disposent pas de cocaïne pourraient, cependant, modifier la
systèmes de surveillance aussi performants. situation.

42
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Amphétamine
Le rôle capital de l'Europe comme site de
La fabrication clandestine d'amphétamine reste production majeur d'amphétamines illicites est
principalement concentrée en Europe. C'est dans confirmé par les statistiques relatives aux
cette région que l'on trouvait près de 60% de tous précurseurs. Pendant la période 1991-2001, c'est
les laboratoires d'amphétamine saisis pendant la bien en Europe que furent saisis près des deux
période 1991-2001. La production d'amphétamine tiers des précurseurs de l'amphétamine.
dépasse manifestement celle de la
méthamphétamine. Les pourcentages donnés ne
constituent que de simples indications dans la Laboratoires s'amphétamine saisis en
mesure où, quand un pays signale le Europe et dàclarés à l'ONUDC, 1989-2001
démantèlement de "laboratoires d'amphétamines", 120

Nombre de laboratoires
on ne sait jamais s'il s'agit véritablement de 100
laboratoires produisant des amphétamines ou
80
fabriquant un plus large éventail de stimulants
(amphétamine et autres STA). 60
40
Détection de laboratoires clandestins 20
produisant de l'amphétamine
0
1991-2001 (85 par an)*
1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001

Autres** Amphétamine Amphétamine et autres STA


17%
Europe Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
Amérique 58% rapports annuels / DELTA.
du Nord
25%

Amérique du Nord
* Estimation, y compris les d étections de laboratoires fabriquant des amph étamines
et autres STA
** Principalement détections signal ées par l'Australie; 20% des laboratoires
Près du quart des de détections de laboratoires
fabriquant des amphétamines et autres STA produisent des amphétamines; les clandestins fabriquant des amphétamines eurent
données ont été ajustées en conséquence . lieu en Amérique du Nord. Mais contrairement à
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des ce qui se passe en Europe, cependant, la
rapports annuels / DELTA. production d'amphétamine y est insignifiante
comparée à la production totale de STA. En
Amérique du Nord, la production d'amphétamine
est principalement concentrée aux États-Unis,
encore qu'on ait détecté un petit nombre de
Europe laboratoires clandestins au Canada au Mexique.

En Europe, le nombre total de laboratoires


d'amphétamine démantelés (dont ceux qui Saisies de précurseurs de
produisent, à la fois, des amphétamines et l'amphétamine*1996-2001 (équivalant à
d'autres STA) a augmenté de près de 40% 5,5 tonne d'amphétamine par an)
pendant la période 1996-2001, par rapport à la
période 1991-95. À l'époque, le Royaume-Uni,
l'Allemagne, la Pologne et les Pays-Bas étaient à Autres
l'origine de près de 85% des détections de 24%
laboratoires d'amphétamines (à l'exclusion de Europe
ceux qui fabriquaient des "combinaisons de 65%
Amérique
STA"). Mais d'autres pays signalaient aussi la du Nord
détection de laboratoires d'amphétamine,
11%
notamment la Suède, l'Espagne, la Belgique, la
Lituanie, la Bulgarie, le Danemark, la Finlande,
l'Estonie, la Lettonie, la France, La Hongrie,
l'Italie, la Grèce, la Norvège et la Fédération de *P2P, acide phénylacétique et noréphédrine
Russie. En 2001, le plus grand nombre de Source: OICS, Les précurseurs en 2002 et années
détections en Europe furent le fait de la Pologne antérieures.
(12), des Pays-Bas (10) et du Royaume-Uni (5).

43
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

clandestins démantelés) produisaient de


Saisies de précurseurs de
l'amphétamine; on n'en dénombrait que 4 en
l'amphétamine*1991-95 (équivalant à 1985, et 9 en 1990. Ce nombre était plus élevé
1,4 tonne d'amphétamine par an) que les chiffres correspondants pour les États-
Unis; il était proche de celui signalé pour l'Europe
(à l'exclusion des "combinaisons de STA") en
Autres
19%
1998-99. On ne dispose pour les années
ultérieures d'aucune ventilation des
Europe démantèlements de laboratoires par drogue
Amérique
66% produite, mais on peut supposer que ceux qui
du Nord
15%
produisaient de l'amphétamine ont continué de
jouer un rôle important.

En Asie, un certain nombre de pays dirent avoir


*P2P, acide phénylacétique
détecté un petit nombre de laboratoires
clandestins produisant de l'amphétamine.
Source: OICS, Les précurseurs en 2002 et années Cependant, on se sait pas s'il s'agissait
antérieures. effectivement d'amphétamine, ou bien de
méthamphétamine. Les saisies d'éphédrine
effectuées dans ces pays donnent à penser qu'il
s'agissait plutôt de méthamphétamine.
Détection de laboratoires clandestins
produisant de l'amphétamine aux États-
Unis
Hors d'Europe et d'Amérique du Nord, seule
l'Australie signale régulièrenent des saisies de
Nombre de laboratoires

100
P2P. En outre, au cours des dernières années,
80 des saisies de P2P ont été signalées par la
Nouvelle-Zélande (1996) et Hong Kong (1997).
60
Des saisies d'acide phénylacétique, utilisé dans la
40 fabrication de P2P ont été signalées par l'Australie
(1996 et 2000), la Nouvelle-Zélande (1996),
20
Myanmar (1999 et 2001) et l'Afrique du Sud
0 (2001). Les saisies d'acide phénylacétique et de
1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001

P2P peuvent indiquer, sans pour autant prouver,


une production d'amphétamine, car ces produits
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des peuvent également servir à fabriquer de la
rapports annuels / DELTA. méthamphétamine.

Si l'on prend pour indicateur le nombre de Ecstasy


laboratoires démantelés, la production
d'amphétamine aux États-Unis semble avoir Europe
diminué au cours de la période 1989-1998 pour
augmenter dans les années ultérieures. Les saisies de précurseurs montrent que la
production d'ecstasy (MDMA) reste principalement
Le P2P est le principal précurseur utilisé aux concentrée en Europe, même si, au cours des
États-Unis dans la fabrication d'amphétamine, années récentes, elle s'est étendue à d'autres
bien que la noréphédrine ait joué un rôle non régions. Au total, 87% de tous les précurseurs de
négligeable dans les années 90. l'ecstasy (suffisant à produire 4,7 tonnes par an de
MDMA) ont été saisis en Europe entre 1991 et
À trois reprises, entre 1997 et 2001, les saisies de 2001. Le principal précurseur chimique utilisé en
noréphédrine ont dépassé celles du P2P. Europe pour produire de l'ecstasy (exprimé en
équivalent ecstasy) est 3,4-MDP-2-P, également
connu sous le nom de BMK; vient ensuite le
Autres régions safrole, un "pré-précurseur" de l'ecstasy utilisé
dans la fabrication de 3,4-MDP -2-P.
Hors d'Europe et d'Amérique du Nord, on ne
signale de production importante d'amphétamine Le nombre de laboratoires produisant de l'ecstasy
qu'en Australie. En 1998-99, 26 laboratoires détectés et démantelés a augmenté à la fin des
(équivalant à 20% du total des laboratoires années 90, atteint un pic en 2000 et chuté en

44
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

2001. L'accroissement sensible enregistré à la fin De même, ces dernières années, les plus fortes
des années 90 était dû principalement à la plus saisies de précurseurs de l'ecstasy ont été
grande précision des rapports par pays: jusque-là, effectuées aux Pays-Bas (63% du total des
ceux-ci signalaient simplement la détection de saisies pour la période 1999-2001) et en Belgique
laboratoires clandestins; désormais, ils (21%). Figurent dans la catégorie "Autres pays" la
précisèrent qu'il s'agissait de laboratoires Slovaquie, qui a fait d'importantes saisies de BMK
fabriquant de l'ecstasy. en 1999, l'Allemagne, l'Espagne et la Lituanie. On
ne dispose pas de données pour le Royaume-Uni.
Un certain nombre d'indicateurs donnent à penser C'est en 1997 que ce pays signala pour la
que le gros de la production d'ecstasy est dernière fois des saisies de précurseurs de
concentré aux Pays-Bas et en Belgique. Pendant l'ecstasy à l'OICS; le Royaume-Uni n'en continua
la période 1999-2001, 75% de toutes les saisies pas moins dans les années qui suivirent de
de laboratoires clandestins produisant de l'ecstasy signaler les démantelement de laboratoires
eurent lieu aux Pays-Bas, et 14% en Belgique. d'ecstasy.
Les autres sites de production importants étaient
le Royaume-Uni (6%) et l'Allemagne (4%). Entre Laboratoires d'ecstasy démantelés en
1991 et 2001, d'autres pays, dont l'Espagne, la Europe entre 1999 et 2001 (Total: 37 par an)
Norvège, la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, la Allemagne
4% Autres pays
Pologne, la Hongrie et l'Ukraine ont également
1%
signalé la saisie de laboratoires produisant de Royaume-
6%
l'ecstasy - ou de l'ecstasy et d'autres STA. À deux
Belgique
reprises au moins, on s'aperçut que des 14% Pays-Bas
75%
ressortissants hollandais étaient impliqués dans la
mise sur pied et/ou la gestion de ces laboratoires
clandestins implantés à l'étranger; peut-être
s'agissait-il là d'une réaction face à la campagne
vigoureuse menée par les autorités néerlandaises Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York 2003.
pour réprimer la production intérieure d'ecstasy.

Laboratoires d'ecstasy démantelés


Saisies de précurseurs du MDMA pendant la période 1996- 2001 (Total : 46
("ecstasy") entre 1991 et 2001 par an)
(3 800 litres par an de PMK, 4 000 litres par an de safrole,
500 litres par an de d'isosafrole,1,4 tonne de pipéronal,
suffisant à produire 4,7 tonnes par an de MDMA )

Amérique du
Nord
Europe
Autres
32% 59%
13% Europe
87%
Autres pays
9%

Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York Source: OICS, Les précurseurs en 2002, New York 2003.
2003 et années antérieures.

Saisies annuelles moyennes de


Laboratoires d'ecstasy démantelés en précurseurs de l'ecstasy pour la
(8 482 litres de BMK, 5 608 litres de safrole, 587 kg de
Europe et signalés à l'ONUDC 1985-2001 période 1999-2001
pipéronal, suffisant à produire 14,7 tonnes de MDMA
Nombre de laboratoires

50
Autre
40
s16%
30 Pays-Bas
Belgique 63%
20
21%
10

0
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001

Laboratoires démantelés Tendance


Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration rapports annuels / DELTA.
des rapports annuels / DELTA.

45
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Production

Amérique du Nord Autres pays

Après l'Europe, l'Amérique du Nord vient au Indépendamment de l'Europe et de l'Amérique du


second rang des producteurs d'ecstasy. Pendant Nord, d'autres régions et pays ont signalé la saisie
la période 1996-2001, un tiers des détections de de laboratoires produisant de l'ecstasy,
laboratoires clandestins ont eu lieu dans cette notamment l'Océanie (plus particulièrement en
région. La multiplication des saisies de Australie, mais aussi, en 2001, en Nouvelle-
laboratoires clandestins fabriquant de l'ecstasy à Zélande), l'Asie de l'Est et du Sud-Est (Thaïlande,
la fin des années 90 révèle, non seulement Indonésie, la région administrative spéciale de
l'augmentation des importations d'ecstasy Hong Kong [Chine], le Proche et Moyen-Orient [en
d'Europe, mais aussi un accroissement de la particulier Israël], l'Afrique du Sud et la Colombie.
production intérieure de l'Amérique du Nord. Le En 2001, l'Afrique du Sud a démantelé 5
Canada venait au second rang des producteurs laboratoires produisant de l'ecstasy. Mais hors
de la région, après les États-Unis. On saisit d'Europe et d'Amérique du Nord, seules l'Australie
également un laboratoire clandestin au Mexique, et Hong Kong ont signalé ces dernières années
en 1995. Contrairement à ce qui se passe en des saisies de précurseurs de l'ecstasy.
Europe, les principaux précurseurs utilisés dans la
fabrication de l'ecstasy était le safrole et – à un
degré bien moindre – le BMK et le pipéronal.

Saisies de laboratoires clandestins


NOTES DE FIN DE CHAPITRE
fabriquant de l'ecstasy en Amérique du Nord
Nombre de laboratoires

1
OICS, Substances psychotropes , New York 2002, pp.105-
30 111.
25
2
20 Office of National Drug Control Policy, National Drug Control
15 Strategy, February 2003, p. 30.
10
3
5 OICS, Substances psychotropes , New York 2002, p.111.
0
4
1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001

Taiwan, ROC, National Police Administration, Current


Situation and Trends of Drug Abuse in Taiwan, June 1992.
États-Unis Canada et Mexique 5
Guilhelm Fabre, Criminal Prosperity, New York 2003
(chapître intitulé: Drugs and Post-Communism: The Chinese
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des Case), pp.40-41.
rapports annuels / DELTA.
6
Australian Bureau of Criminal Intelligence, Australian Illicit
Drug Report 1999-2000, Canberra 2001, p. 48.
7
OICS, Rapport pour 2002, New York 2003, p. 34.

46
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

1.2. TRAFIC
1.2.1. Aperçu général

Nombre de saisies

…Celles-ci continuent d'augmenter, quoique Amérique du Nord), le reste étant représenté par
plus lentement l'Océanie (4 %) et l'Afrique (3 %).

D'une manière générale, et comme l'indique le


Saisies signalées en 2001
nombre des saisies effectuées, le trafic a, semble-
t-il, continué d'augmenter en 2001. Mais les taux (1 374 987 saisies effectuées dans 85
de croissance enregistrés cette année là étaient pays)
toutefois moins importants que dans les années
90. Pendant la période 1990-2000, le nombre des
Asie
saisies signalées passa de 0,3 à 1,3 million, ce 27%
qui représente un accroissement de 15 % par an.
En 2001, ce taux de croissance était descendu à
6 %. Le fort accroissement enregistré dans les A m ériques Europe
années 90 s'explique notamment par la plus 11% 55%

grande précision des déclarations. En 1990, 55


pays et territoires avaient signalé des saisies à Océanie
4%
l'ONUDC. En 2000, ils furent 94; en 2001, ils
Afrique
n'étaient plus que 85. Mais le nombre total de 3%
saisies signalées n'en continua pas moins Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
d'augmenter, passant à 1,4 million. rapports annuels / DELTA.

Le total mondial risque d'être encore plus élevé.


Nombre de pays, en effet, n'ont pas signalé le
La plupart des saisies signalées en 2001
nombre de saisies effectuées, alors qu'ils ont
concernaient le cannabis (48 %); venaient ensuite
précisé les quantités de drogues saisies.
les stimulants de type amphétamine (22 % en
incluant l'ecstasy), les opiacés (21 %) et les
Nombre de saisies effectuées dans le substances apparentées à la coca/cocaïne (7 %).
monde (et signalées)entre 1985 et 2001 La proportion des STA avait doublé par rapport au
1 374 987
1 400 000 1 293 440 milieu des années 90 (de 11 %, en 1995, elle était
1 200 000 passée à 22 %, en 2001); celle des opiacés et du
1 000 000 cannabis, en revanche, avait diminué.
826 098
800 000

600 000 Ventilation des saisies effectuées dans


282 070 309 933 le monde en 2001 (1 374 987 saisies
400 000

200 000
effectuées dans 84 pays)
0
1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001

Autres
Nombre de saisies signalées Tendance 2%

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des cannabis


Ecstasy
rapports annuels / DELTA. 48%
2%
Stimulants
20%
Coca/
Plus de la moitié des saisies effectuées en 2001 Opiacés
Cocaïne
eurent lieu en Europe (près de 39 % en Europe 21%
7%
occidentale et 17 %, environ, en Europe de l'Est),
et plus d'un quart en Asie. Les Amériques
comptaient pour 11 %, environ, de toutes les * detailed data available from 1,321,453 seizure cases in 83 countries
saisies signalées à l'ONUDC (dont 80 % en
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
rapports annuels / DELTA.

47
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Ventilation des saisies effectuées


… Les saisies de cannabis et de cocaïne
dans le monde en 1995 (828 098
demeurent stables
saisies effectuées dans 82 pays)
L'analyse des quantités saisies ci-dessous est
Autres
2%
fondée sur les renseignements fournis par 159
pays et territoires.a En 2001, les saisies globales
ecstasy
2% de cannabis étaient pratiquement inchangées par
cannabis
53%
rapport à l'année précédente (près de 5 500
Stimulants tonnes). La baisse des saisies de résine de
9%
cannabis a été largement compensée par
Coca/ Cocaï n
e
l'augmentation des saisies de feuilles de cannabis
4% (marijuana).
Opiacés
30%
Les saisies de cocaïne ont atteint 366 tonnes en
2001, dépassant quelque peu celles de 2000.
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration Mais les saisies de feuilles de coca, en revanche,
des rapports annuels / DELTA. ont fortement baissé (- 88 %), reflétant par-là la
régression enregistrée dans les trois pays andins.

Quantités saisies Saisies mondiales en tonnes


(sur la base de l'équivalent en poids) en
… Les quantités saisies augmentent: le 2000 et 2001
cannabis vient en tête, suivi par la cocaïne 365,9
Cocaïne*
129,6
Le nombre de pays qui précisent les quantités de Feuilles de coca
1,102
drogues saisies (159 pays et territoires en 2001) Opium 107,1

dépasse – et de beaucoup – celui des pays qui Pavot à opium 1,4


indiquent le nombre de saisies effectuées (85
Héroïne 53,9
pays et territoires seulement). Les données
relatives aux quantités saisies donnent donc une Morphine 11,6 2001
image plus précise du trafic de drogues dans le Simulants 26,2 2000
monde. 4,5
Ecstasy

Méthaqualone 10,4
Le plus gros des drogues illicites saisies est
constitué par le cannabis (feuilles et résine); Dépresseurs 2,3

viennent ensuite la cocaïne, les opiacés (en


premier l'opium, suivi par l'héroïne et la morphine) 0,0 100,0 200,0 300,0 400,0
tonnes
et les stimulants de type amphétamine (la * sauf sous forme liquide
méthamphétamine d'abord, suivie par
l'amphétamine et l'ecstasy). Ce classement n'a Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
pas changé au cours des dernières années. des rapports annuels / DELTA.

Saisies mondiales en tonnes (sur la base


de l'équivalent en poids) en 2000 et 2001
… En 2001, les saisies d'opiacés (à l'exclusion
de l'héroïne) régressent
Feuilles de 4 676
cannabis 2001
Contrastant avec la relative stabilité des saisies
Résine de 897 2000
de cannabis et de cocaïne, les saisies d'opiacés
cannabis
ont baissé en 2001. Exprimées en équivalent
0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 héroïne, elles ont diminué de 23 % en 2001 par
rapport à l'année précédente. Les saisies d'opium
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA. et de morphine ont baissé de près de 50 %. Cette
régression résultait de l'interdiction frappant la
culture du pavot à opium en Afghanistan. Les

a
Les données pour 2000 se rapportent à 164 pays et
territoires qui ont signalé des saisies à l'ONUDC.

48
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

TENDANCES DES SAISIES MONDIALES - 1991-2001


(en tonnes)

OPIUM HEROÏNE ET MORPHINE


300 90

250 80
70
200 60
50
150
40
100 30
20
50
10
- -
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

COCAÏNE FEUILLES DE CANNABIS


450 5 000

400 4 500

350 4 000
3 500
300
3 000
250
2 500
200
2 000
150 1 500
100 1 000
50 500

- -
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

RÉSINE DE CANNABIS STIMULANTS


1 200 45
40
1 000
35
800 30
25
600
20
400 15
10
200
5
- -
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

49
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

stocks d'héroïne existants et l'intensification des d'Amérique du Nord et d'Europe, c'est en Afrique
mesures de répression (en particulier en Chine et du Sud, à Hong Kong (région administrative
au Tadjikistan) permirent néanmoins une spéciale de Chine) et en Israël que furent
stabilisation des saisies d'héroïne: 54 tonnes en effectuées les saisies les plus importantes.
2001.b
… tandis que les saisies de méthaqualone et
… bien que demeurant assez élevées, les de dépresseurs augmentent
saisies de STA diminuent également
Les saisies de méthaqualone et de dépresseurs
Au terme de plusieurs années de croissance augmentèrent sensiblement en 2001. Cette année
soutenue, les saisies de stimulants de type là, les saisies de méthaqualone quadruplèrent;
amphétamine (à l'exclusion de l'ecstasy), qui elles ne représentaient cependant que moins de
avaient connu un pic en 2001, chutèrent de 33 % 20 % de leur niveau de 1994. L'accroissement
en 2001. Cette régression s'expliquait enregistré en 2001 résulte des grandes quantités
principalement par l'amenuisement des saisies de méthaqualone saisies en Afrique du Sud et en
signalées par la Chine, qui représentaient à Inde.
l'époque le gros des saisies. Mais les saisies
totales de stimulants n'en restaient pas moins Les saisies de dépresseurs quadruplèrent en
quatre fois plus élevées qu'en 1995, et huit fois 2001, reflétant l'augmentation de la consommation
plus élevées qu'en 1990. Selon des estimations en Afrique de l'Ouest, en Asie de l'Ouest et en
préliminaires, les saisies d'ecstasy baissèrent de Europe, notamment en Europe occidentale. Les
10 %, environ, en 2001.c Elles régressèrent sur saisies de dépresseurs atteignirent en 2001 les
un certain nombre de marchés, notamment aux niveaux les plus élevés jamais atteints depuis le
États-Unis, au Canada, aux Pays-Bas, en France début des années 80.
et en Italie.
Les saisies en unités de doses
… les saisies d'ecstasy chutent abruptement
La "dose" type d'une drogue illicite variant selon
Les saisies globales de LSD diminuèrent de 73 % les substances, le poids d'une drogue donnée ne
en 2001. Quarante pays signalèrent des saisies saurait être comparé à celui d'une autre. Évaluer
de LSD cette année là, contre 49 en 2000. Les la "dose" type (ou unité de consommation), bien
saisies les plus importantes – en équivalent de que celle-ci puisse varier sensiblement selon les
poids – furent effectuées dans la Fédération de pays et les usagers, permet, dans une certaine
Russie et au Canada; c'est aux Etats-Unis (suivis mesure, de comparer les quantités de drogues
par les Pays-Bas et l'Espagne) que l'on saisit le saisies. Pour calculer une "unité de consommation
plus grand nombre de doses de LSD. Hors type" (avec le degré de pureté des drogues

Saisies mondiales en milliards d'unités de consommation


(1985-2001
30
26,3
24,9
25
milliards d'unités

20,4
AUTRES
20
14,5 13,9 ATS
15
OPIACÉS

10 COCAÏNE

CANNABIS
5

0
85

86

87

88

89

90

91

92

93

94

95

96

97

98

99

00

01
19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

20

20

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des


b
En l'absence de données tirées des saisies effectuées au rapports annuels / DELTA.
Royaume-Uni et la Belgique en 2001, on a supposé qu'elles
étaient restées au même niveau qu'en 2000.

50
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Saisies mondiales en 1995 - Saisies mondiales en 2001 -


Ventilationpar régions Ventilation par régions
(Total: 20,4 milliards d'unités) (Total: 24,9 milliards d'unités)

Europe Europe de Europe


Occidentale l'Est occidentale
22,7% 1,3% 26,1% Proche- et
Moyen-
Amérique du Amérique du Europe de Orient / Asie
Nord Proche- et Nord l'Est du Sud-
25,5% Moyen-Orient 26,8% 5,3% Ouest
/ Asie du Sud- 9,9%
Asie centrale
Ouest Asie centrale
1,1%
20,7% 0,2%
Amérique du Amérique du
Sud Sud Asie du Sud
Afrique Afrique 1,9%
12,4% Asie du Sud 10,4%
11,9% 12,1% Asie de l'Est
Asie de l'Est 2,3%
et du Sud-Est
et du Sud-Est
Océanie 2,6% 5,9%
Océanie
0,4% 0,6%

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA. des rapports annuels / DELTA.

Saisies de drogues en 1995 Saisies de drogues en 1995


(20,4 milliards d'unités de (24,9 milliards d'unités de
consommation) consommation)

Autres Autres
feuilles de feuilles de
3% 3%
cannabis ATS cannabis
ATS 37%
31% 4%
3%
Opiacés
10% Opiacés
14%

Cocaïne Résine de Résine de


15% cannabis Cocaïne cannabis
38% 15% 27%

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA. des rapports annuels / DELTA.

vendues au détail), l'on s'est servi des facteurs de La comparaison des données de 1995 et de 2001
conversion ci-après: feuilles de cannabis: 0,5 révèle que la part du cannabis a diminué, passant
grammes; résine de cannabis: 0,135 grammes; de 69 %, en 1995, à 64 %, en 2001; cela reflète
cocaïne et ecstasy: 0,1 gramme; héroïne et une baisse des saisies de résine de cannabis qui
amphétamines: 0,03 grammes; ; LSD: 0,00005 n'a pas été compensée par une augmentation des
gramme (50 micro-grammes), etc. Si l'on exprime saisies de feuilles de cannabis. La part des
les saisies mondiales en unités de consommation opiacés est passée de 10 % à 14 %. Cet
type, il apparaît que quelque 24,9 milliards accroissement s'explique par l'augmentation des
d'unités de drogue ont été saisies en 2001 : c'est saisies d'opioïdes de synthèse. Si l'on n'avait pas
moins qu'en 2000 (26,3 milliards), mais bien plus pris en compte les opioïdes de synthèse, la part
qu'en 1990 (13,9 milliards). Ainsi exprimé en des opiacés serait passée de 10 % à 9 %. La part
unités de consommation, le total des saisies a de la cocaïne, qui était de 15 %, est demeurée
augmenté de 6,6 % par an pendant la période inchangée; elle a néanmoins baissé par rapport à
1990-2000, mais aurait chuté de 5,4 % en 2001, à 1998 où elle était de 20 %. La part des STA dans
en juger par les données préliminaires dont on les saisies effectuées a augmenté entre 1995 et
dispose. L'une des raisons de cette contraction 2001, passant de 3 % à 4 %; elle a néanmoins
tient au fait que si 164 pays et territoires avaient baissé par rapport à 1999, où elle était de 8 %. La
signalé leurs saisies en 2000, ils n'étaient plus part des "autres drogues" (3 %) n'a pas varié
que 159 à l'avoir fait en 2001. entre 1995 et 2001.
c
Voir la note ci-dessus.

51
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Pour ce qui est de la ventilation régionale,


l'Amérique du Nord vient en tête des saisies (27
%), suivie par l'Europe occidentale (26 %). L'Asie
représente 19 % du total des saisies, l'Afrique 12
% et l'Amérique du Sud 10 %. Pendant la période
1995-2001, on a constaté un accroissement du
volume des saisies en Europe, plus
particulièrement en Europe de l'Est, et en Afrique.
La part des saisies effectuées dans les Amériques
est restée stable; elle a un peu augmenté en
Amérique du Nord et légèrement baissé en
Amérique du Sud. La part de l'Asie a diminué en
raison de moindres saisies dans la sous-région
Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest; cela
reflète la diminution des saisies d'opiacés en
2001, par suite de l'interdiction frappant la culture
du pavot à opium en Afghanistan. Dans les autres
régions d'Asie, le volume des saisies a augmenté.

52
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

1.2.2. Trafic d'opium et d'héroïne que le gros des saisies ait lieu dans cette partie
du monde (69 % du total des saisies en 2001).
… Il a diminué en 2001 L'Europe représente 25 % des saisies mondiales,
et les Amériques 6 %.
Les saisies mondiales d'opiacés (héroïne,
morphine et opium, exprimés en équivalent En Asie, les plus importantes saisies d'opiacés
héroïne) ont diminué de 23 % en 2001; c'était la sont faites dans la région Proche et Moyen-
première fois en vingt ans que les saisies Orient/Asie du Sud-Ouest, qui comprend l'Iran et
d'opiacés déclinaient abruptement. le Pakistan, c'est é dire les deux pays qui jouxtent
l'Afghanistan à l'Est, au Sud et à l'Ouest. Cette
Cela tenait à deux tendances différentes. Les sous-région comptait pour 40 % des saisies
saisies d'opium et de morphine chutèrent de 50 mondiales en 2001.
% en 2001, traduisant la forte baisse de la
production mondiale d'opium (- 65 %) découlant Si, pour prendre en compte les pays voisins de
de l'interdiction frappant la culture du pavot à l'Afghanistan, l'on combine les sous-régions d'Asie
opium en Afghanistan. Les saisies d'héroïne, du Sud-Ouest (Iran et Pakistan) et d'Asie centrale,
toutefois, ne diminuèrent pas et demeurèrent on enregistre pour l'année 2001 une baisse de
stables. En raison de l'existence de stocks plus de 50 % des saisies d'opium et d'un peu
importants, non seulement dans les pays de moins de 50 % des saisies de morphine. Les
production, mais aussi dans les pays de transit, le saisies d'héroïne, en revanche, ont diminué de
trafic d'héroïne se poursuivit en 2001 sans rien façon moins abrupte (15 %), ce qui reflète
perdre de sa vigueur. Partant de l'hypothèse que, l'existence de stocks importants, accumulés grâce
dans les pays qui n'ont pas encore répondu au aux récoltes exceptionnelles des deux années
questionnaire, les saisies sont restées au même précédentes en Afghanistan.
niveau que l'année précédentea, on pense que,
dans l'ensemble, les saisies d'héroïne sont Évolution des saisies d'opiacés dans les
demeurées stables en 2001. pays voisins de l'Afghanistan (Pakistan,
Iran, Asie centrale) en 2000 et 2001
Saisies d'opiacés (en équivalent héroïne)
198 548
(1980-2001) 200 000
120
100
150 000
80
tonnes

kilogrammes

-54%
60
100 000 90 647
40
20
0 50 000
-49% -15%
1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

1996

1998

2000

20 764 18 918
16 017
10 493

Héroïne Morphine Opium (en équivalent héroïne) -


Opium Morphine Héroïne
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA. 2000 2001 Évolution (en %)

… tout en restant concentré sur l'Asie, plus Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA.
particulièrement l'Asie du Sud-Ouest

Les deux principales zones de production de


l'opium illicite étant situées en Asie, il est logique
La seconde place revient à la sous-région d'Asie
de l'Est et du Sud-Est, qui comprend la Chine et la
a
Les saisies d'héroïne qui apparaissent dans le graphique ci- Thaïlande, deux pays qui ont de longues
dessus pour 2001 partent de l'hypothèse que les saisies frontières communes avec le Myanmar, second
effectuées au Royaume-Uni et en Belgique sont demeurées
inchangées. En 2000, le Royaume-Uni et la Belgique producteur mondial d'opium illicite (et premier
comptaient pour 7 % du total des saisies. Même si les saisies producteur mondial en 2001). Parmi les autres
effectuées dans ces deux pays avaient chuté de 50 %, les sous-régions importantes figurent les marchés de
saisies globales d'héroïne n'auraient baissé que de 3 %, ce qui consommation d'Europe occidentale (19 %),
confirmerait encore la stabilisation des saisies mondiales
d'héroïne. d'Amérique du Nord (3 %) et d'Asie centrale (7 %).
L'Europe occidentale a compté pour 81 % des

53
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

saisies totales d'opiacés effectuées en Europe. Europe occidentale), et près de 8 % dans les
Les saisies de l'Amérique du Nord équivalaient à Amériques (dont 4 % en Amérique du Nord). En
58 % du total des saisies effectuées dans les 2001, l'Afrique n'a compté que pour 0,4 % des
Amériques. saisies, et l'Océanie pour 0,2 %. En Asie, les
saisies les plus importantes ont été effectuées
dans les sous-régions de l'Asie de l'Est et du Sud-
Saisies d'opiacés (héroïne, morphine et
opium) en équivalent héroïne 1980-2001 Est (27 % des saisies mondiales) et du Proche- et
100,000
Moyen-Orient/Asie de l'Ouest (21 %). (97 % de
toutes les saisies d'héroïne effectuées dans cette
kilogrammes

80,000 sous-région eurent lieu en Asie de l'Ouest, plus


60,000 précisément en Iran et au Pakistan). En 2000, en
revanche, comme pour la plupart des années
40,000
antérieures depuis deux décennies, les saisies
20,000 d'héroïne effectuées en Asie de l'Ouest
-
dépassèrent celles de l'Asie du Sud-Est.
1980
1982
1984
1986
1988
1990
1992
1994
1996
1998
2000

Asie Europe Amériques Afrique Océanie Saisies d'héroïne


1980-2001
60,000
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration 50,000
kilogrammes
des rapports annuels / DELTA.
40,000
30,000
20,000

Les plus fortes saisies mondiales d'opiacés 10,000

(depuis 1988) ont été faites en Iran. En dépit -


1980
1982
1984
1986
1988
1990
1992
1994
1996
1998
2000
d'une baisse générale de 54 % des saisies
d'opiacés en 2001 (consécutive à l'interdiction de
Proche- et Moyen-Orient/ Asie du Sud -Ouest Asie centrale et républiques transcaucasiennes
l'opium en Afghanistan), l'Iran a représenté, à lui Europe de l'Est Europe occidentale

tout seul, cette année là, 27 % des saisies Asie de l'Est et du Sud -Est
Autres
Amérique du Nord

mondiales d'opium, dépassant la Chine (18 %), le


Pakistan (12 %), la Turquie (7 %) et le Tadjikistan Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
(6 %). Un an plus tôt, la part de l'Iran dans les des rapports annuels / DELTA.
saisies mondiales d'opiacés était encore de 45 %.

Saisies d'opiacés (héroïne, morphine et


opium) en équivalent héroïne Au cours de la dernière décennie, la prééminence
1980-2001 de l'Asie du Sud-Ouest en matière de saisies a
100 000 toutefois été moins prononcée pour l'héroïne que
pour les opiacés. C'est dû au fait que
kilogrammes

80 000

60 000
(contrairement à ce qui se passe en Asie du Sud-
Est) tout l'opium produit en Afghanistan n'est pas
40 000
transformé en héroïne en Asie du Sud-Ouest. Une
20 000 partie de cette héroïne est fabriquée en Europe.
- En d'autres termes, les données tirées des saisies
1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

1996

1998

2000

montrent que, bien qu'orientées à la hausse, les


Autres
capacités de production d'héroïne de l'Asie du
Amérique du Nord
Europe de l'Est Sud-Ouest n'ont dépassé que de très peu celles
Europe occidentale
Asie centrale et républiques transcaucasiennes
Proche- et Moyen-Orient/ Asie du Sud-Ouest
de l'Asie du Sud-Est, même si la production
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration d'opium en tant que telle – et, partant, les saisies
des rapports annuels / DELTA. d'opium et de morphine – ont été (sauf en 2001)
sensiblement plus élevées en Asie du Sud-Ouest
qu'en l'Asie du Sud-Est au cours de la dernière
décennie.
… En revanche, c'est en Asie du Sud-Est que
l'on a enregistré les plus importantes saisies Sans doute vaut-il aussi la peine de noter que les
d'héroïne en 2001 tendances des saisies d'héroïne dans ces deux
sous-régions se ressemblent trait pout trait. C'est
Au total, 59 % des saisies mondiales d'héroïne ont plutôt surprenant car les autres indicateurs ne
été faites en Asie, 33 % en Europe (dont 26 % en fournissent pas la preuve de fréquents effets de

54
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

… Un recul a été enregistré en 2001, surtout en


Saisies d'héroïne
Asie du Sud-Ouest et dans les pays qui
au Proche- et Moyen-Orient et en Asie du
Sud-Ouest et du Sud-Est 1985-2001
longent la route traditionnelle des Balkans
18,000
16,000 En 2001, les saisies globales d'opiacés ont
kilogrammes

14,000 régressé en Asie, en Europe et en Océanie; elles


12,000
10,000 ont augmenté en Afrique et dans les Amériques.
8,000 Si l'on s'attache aux seules saisies d'héroïne, on
6,000 découvre que celle-ci ont baissé dans la sous
4,000
2,000 région du Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-
- Ouest (-30 %), en Asie du Sud (-22 %), en Europe
1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001
(-16 %), ainsi que dans la région de l'Océanie (-91
%). Les saisies d'héroïne ont augmenté, en
Proche- et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest revanche, en Asie du Sud-Est (+89 %), en Asie
Asie de l'Est et du Sud-Est centrale (+54 %), dans les Amériques (+30 %) et
en Afrique (+10 %).
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA.
La contraction des saisies d'héroïne en Asie du
Sud-Ouest était due pour une grande part à la
chute abrupte de la production d'opium dans
substitution entre les marchés de l'héroïne de l'Afghanistan du Sud et de l'Est, en 2001. La
l'Asie du Sud-Ouest et ceux de l'Asie du Sud-Est. concentration de la production d'opium dans la
Les tendances des prix de l'opium, par exemple, partie septentrionale de l'Afghanistan, cette année
telles qu'observées au Myanmar et au Pakistan, là, s'est traduite par un regain d'importance de la
n'ont pas révélé les similarités auxquelles on route du Nord. De ce fait, les saisies d'héroïne en
pourrait s'attendre si ces deux marchés de l'opium Asie centrale augmentèrent de plus de 55 % en
étaient liés. En outre, selon les services de 2001.
répression, les marchés européens de l'héroïne
ont été, tout au long des deux dernières Si l'on additionne les saisies d'héroïne effectuées
décennies, essentiellement approvisionnés par dans les pays voisins de l'Afghanistan en fonction
l'Asie du Sud-Ouest, tandis que l'héroïne en des deux grandes voies d'acheminement vers
provenance d'Asie du Sud-Est alimentait les l'Europe, les données obtenues montrent
marchés locaux en expansion, ainsi qu'une partie clairement un recul sensible des saisies d'héroïne
des marchés de l'Amérique du Nord et de le long de la route "traditionnelle" empruntée par
l'Océanie. Seul un petit nombre de groupements les trafiquants (-32 % en 2001), notamment au
criminels d'Afrique de l'Ouest se seraient Pakistanb, en Iran, en Turquie, et dans les pays
approvisionnés en héroïne à la fois au Pakistan et (d'Europe de l'Est) situés le long de la route des
en Thaïlande pour alimenter les marchés africains Balkans. Par contraste, le trafic empruntant la
et/ou pour la réexporter vers l'Europe occidentale. route septentrionale (ou route de la soie) a
nettement augmentéc (+50 %), en raison,
La diminution des saisies opérées en Asie du principalement, des saisies plus importantes
Sud-Ouest en 2001 résulte de l'interdiction de signalées au Tadjikistan (+125 %) et dans la
l'opium décrétée en Afghanistan, celle-ci ayant eu Fédération de Russie (+31 %).
pour effet de réduire l'offre d'héroïne aux seuls
stocks accumulés au cours des années
précédentes, tandis que l'augmentation des
saisies effectuées en Chine s'explique par une b
intensification des mesures de répression. Ces En 2001, les autorités pakistanaises ont signalé à l'ONUDC,
pour la première fois depuis des années, des saisies de
tendances ont eu pour résultat une stabilisation morphine et d'héroïne. La baisse des saisies d'héroïne
des saisies mondiales d'héroïne. En 2001, la signalées en 2000 et 2001 a été de l'ordre de 27 %.. On ne
République populaire de Chine a signalé – pour la saurait cependant exclure que les saisies d'héroïne effectuées
première fois depuis 1998 et pour la quatrième en 2000 (et dans les années antérieures) incluaient aussi les
saisies de morphine. C'est ce que semblent indiquer les
fois en dix ans – les plus importantes saisies différentes saisies signalées par Interpol. De sorte que la
d'héroïne dans le monde (13,2 tonnes, soit 25 % baisse des saisies d'héroïne rapportée pour 2001 a peut-être
des saisies mondiales d'héroïne, devançant le été moindre. Si l'on additionne les saisies d'héroïne et de
Pakistan (6,9 tonnes, soit 9 % du total), de la morphine, cette régression aurait été de l'ordre de 8 %.
Turquie (4,4 tonnes, soit 8 % du total), du c
Aux fins de cette analyse, on a additiionné les données
Tadjikistan (4,2 tonnes, soit 8 % du total) et de relatives aux pays d'Asie centrale et celles concernant les
l'Iran (4 tonnes, soit 7 % du total). autres pays appartenant à la Communauté des États
indépendants (CEI).

55
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Saisies d'héroïne en 2000 et en 2001

pourcentage des saisies mondiales d'héroïneproportion in global heroin seizures


0,0% 10,0% 20,0% 30,0% 40,0% 50,0% 60,0%

ASIE 59,4%
12%
Asie de l'Est et du Sud-Est 21,0% -30%

Asie de l'Est et du Sud-Est 27,0% 89%

Asie centrale/Caucase 9,4% 57%

Asie du Sud 1,9% -22%

EUROPE 32,5%
-16%
Europe occidentale 25,7%
-12%

Europe de l'Est 6,8% -30% change in %


A M ÉRIQUES 7,6% 30%

AFRIQUE 10%
2001
0,4%

OCÉANIE -91% 2000


0,2%

0 5 000 10 000 15 000 20 000 25 000 30 000 35 000


saisies (en kg)

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels / DELTA.

L'importance croissante de la route du Nord (ou particulier celles imposées par les autorités
route de la soie) pour l'héroïne en provenance tadjikes. En 2001 comme en 2002, près de 85 %
d'Afghanistan est attestée par les statistiques des toutes les saisies d'héroïne signalées en Asie
depuis le milieu des années 90. Entre 1998 et centrale furent le fait des services de répression
2001, les saisies d'héroïne ont quintuplé en Asie du Tadjikistan.
centrale, à mesure qu'augmentait le trafic et,
parallèlement, les mesures de répression, en Les chiffres relatifs aux saisies d'héroïne et de

Saisies d'héroïne en 2000 et en 2001

9 672
10 000 9 492 10 000

8 000 1 825 8 000


+42%
kilogrammes

6 326 6 189
-29% -35% -27%
6 931
6 000 6 000
5 896 6 393
4 198 4 262
4 000 -44% 4 464 4 000
4 001

2 000 2 347
2 000

- -
Pays de l'UE Pays situés Turquie Iran Pakistan Pays situés
et de l'AELE le long de la le long de la
route des route de la
Balkans soie (CEI)

2000 2001
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels / DELTA.
56
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

morphine en 2002, telles que signalées par les révèle sans doute l'existence de stocks d'héroïne
pays voisins de l'Afghanistan, montrent que les importants dans plusieurs pays de transit. La
volumes saisis et leur répartition demeurèrent, relative stabilité des prix de l'héroïne, en 2001,
pour l'essentiel, inchangés, ce qui semble indiquer dans les pays d'Europe occidentale semble
que les voies empruntées par les trafiquants n'ont confirmer ce qui précède. En cas de grave
guère changé en 2002, malgré les grands pénurie, on aurait pu s'attendre à une hausse des
changements politiques intervenus en Afghanistan prix de l'héroïne en Europe occidentale.
et la résurgence de la production d'opium. On a
enregistré un léger accroissement des saisies Cependant, un petit nombre de pays d'Europe
d'héroïne et de morphine au Pakistan et en Iran occidentale, dont le Royaume-Uni, ont signalé une
(qui n'en sont pas moins demeurées inférieures baisse notable du degré de pureté de l'héroïne en
aux volumes signalés en 2000), et, par 2001 et en 2002.
comparaison avec les chiffres de 2001, une
baisse des saisies au Tadjikistan et en Évolution de la pureté moyenne de l'héroïne au
Ouzbékistan, qui a compensé les augmentations Royaume-Uni entre 1997 et le 2e trimestre de 2002
enregistrées au Khirghizistan et au Kazakhstan. 55%
53%
51%
50%
50% 46% 46% 47%

43% 43% 43%


Saisies d'héroïne et de morphine 41%
39% 39%
41%
39%
en Asie du Sud-Ouest et en Asie centrale 40%
35% 35% 36% 35% 34% 34%
(1994-2002)
30%
40 000 6 000
Seizures in Central

5 500
pureté moyenne 1997-2000
en Asie du Sud-

5 000 20%
Asia in kg

30 000 4 500
effectuées

pureté moyenne 2001-2002


Saisies

4 000
Ouest

3 500 Tendance
20 000 3 000 10%
2 500
2 000
10 000 1 500 0%
1 000 2nd 3rd 4th 1st 2nd 3rd 4th 1st 2nd 3rd 4th 1st 2nd 3rd 4th 1st 2nd 3rd 4th 1st 2nd
500 Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr Qtr
- - 1997 1997199719981998 1998 1998199919991999 1999200020002000 2000 2001200120012001 20022002
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002

Source: UK Forensic Science Service (Service médico-


South-West Asia Central Asia légal du Royaume-Uni).

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration


des rapports annuels / DELTA.
… et que les saisies ont diminué dans la
région de l'Océanie

… tandis que les saisies d'héroïne dans La baisse générale des saisies d'héroïne dans la
l'Union européenne et les pays membres de région de l'Océanie eut pour cause principale la
l'AELE sont généralement restées stables "sécheresse", c'est à dire à la pénurie d'héroïne,
qui frappa l'Australie en 2001. Celle-ci résultait
Les saisies d'héroïne effectuées dans les pays des mesures de répression énergiques et des
membres de l'Union européenne et de l'AELE descentes de police effectuées en Asie du Sud-
n'ont guère changé, semble-t-il, en 2001, ce qui Est à la fin des années 2000, époque où furent
démantelés d'importants réseaux de trafiquants,
Prix de gros de l'héroïne dans les pays
qui expédiaient de l'héroïne du Myanmar vers
de l'Union européenne (Moyenne non
l'Australie, via la Thaïlande et HongKong. En
pondérée – Prix minimum et maximum )
80,000 Saisies d'héroïne en Océanie
70,000 1,000
kilogrammes

800
$ É.-U. par kg

60,000
600
50,000
400
40,000 36,958
34,335 200
29,041 29,103 29,456
30,000 -
1980

1983

1986

1989

1992

1995

1998

2001

20,000

10,000
Australie Autres pays en Océanie
0
1998 1999 2000 2001 2002
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
Source: EUROPOL et ONUDC (Questionnaire destiné à des rapports annuels / DELTA.
l'élaboration des rapports annuels / DELTA).

57
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

2003, toutefois, selon certains rapports, les stocks Saisies d'héroïne dans les Amériques
australiens auraient été partiellement reconstitués 1980-2001
avec de l'héroïne venant de (ou transitant par) la 4 500
République démocratique populaire de Corée 4 000
(Corée du Nord) . 3 500

kilogrammes
3 000
2 500
2 000
… mais qu'elles ont augmenté en Asie du Sud- 1 500
Est, notamment en Chine 1 000
500
-
Contrastant avec les baisses susmentionnées, un

1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

1996

1998

2000
fort accroissement des saisies d'héroïne fut
constaté en Asie du Sud-Est (près de 90 %), du Amérique du Nord Amérique du Sud
fait des efforts intensifs déployés par les autorités Caraïbes Amérique Centrale
chinoises dans leur lutte contre le trafic de
drogues. En 2001, c'est en Chine qu'eurent lieu Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
91 % des saisies d'héroïne effectuées en Asie de rapports annuels / DELTA.
l'Est et du Sud-Est. Indépendamment des saisies
importantes signalées par la Chine, celles qui ont
été effectuées dans les autres pays de l'Asie du … ainsi qu'en Afrique
Sud-Est n'ont guère évolué.
On a également constaté une hausse des saisies
d'héroïne en Afrique, en 2001 (+10 % par rapport
Saisies d'héroïne en Asie de l'Est et du Sud- à 2000). Cette hausse a été constatée dans
Est 1980-2001 toutes les sous-régions, à la seule exception de
14 000 l'Afrique de l'Ouest. Le plus fort accroissement
12 000
noté en 2001 a concerné les pays d'Afrique
australe (+73 %).
kilogrammes

10 000

8 000
Mais les saisies globales d'héroïne n'en sont pas
6 000 moins demeurées très en-deçà des niveaux
4 000 enregistrés au début des années 90. Ce déclin
2 000 n'est pas forcément attribuable à une baisse du
-
trafic; il pourrait s'expliquer par le fait que, dans
plusieurs pays, les ressources dont les services
1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

1996

1998

2000

de répression disposent pour localiser les


Thailande Autres pays Chine trafiquants s'étaient amenuisées.

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des Saisies d'héroïne en Afrique


rapports annuels / DELTA. 1990-2001
600
500
kilogrammes

400
300
… et qu'elles ont continué de croître dans la
200
région des Amériques
100
-
Par contraste, les saisies d'héroïne ont augmenté
1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

dans la région des Amériques (+30 %), où elles


ont atteint des volumes jamais enregistrés Afrique de l'Ouest et centrale Afrique de l'Est
Afrique du Nord Afrique Australe
jusqu'ici. Cet accroissement a été sensible en
Amérique du Nord (+15 %), Amérique du Sud Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
(+50 %), aux Caraïbes (+61 %) et en Amérique rapports annuels / DELTA.
centrale (+129 %). Selon les autorités
américaines, le gros de l'héroïne découverte sur
les marchés des États-Unis provient aujourd'hui
de la région des Amériques, notamment de la
Colombie et du Mexique.

58
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

… Les taux d'interception ont fortement


augmenté en 2001

La forte chute de la production d'opium en 2001 (-


65 %) et la baisse moins spectaculaire des saisies
d'opiacés (-23 %) ont également eu un impact sur
le taux d'interception calculé. Si l'on compare la
production mondiale d'opium en 2001 aux saisies
d'opiacés (héroïne, morphine et opium, recalculés
et traduits en équivalent héroïne), les résultats
obtenus montrent que 48 % de la production
d'opium ont été saisis en 2001; les saisies
n'avaient représenté que 21 % du total en 2000, et
15 % en 1999.

Mais pour impressionnant qu'il soit, ce taux de 48


% est cependant peu réaliste dans la mesure où,
en raison des stocks accumulés les années
précédentes, le volume du trafic a visiblement
dépassé la quantité d'opium produite en 2001. Il
n'est toutefois pas possible d'évaluer de façon
plausible l'importance de ces stocks. Cela étant,
on ne peut, pour l'instant, calculer de façon
crédible le taux d'interception pour 2001 aux fins
de prouver l'efficacité des services de répression.
Les chiffres pour 2001 n'en permettent pas moins
d'inférer l'ordre de grandeur du taux moyen
d'interception pour les dernières années. Celui-ci
a été, en moyenne, de 17 % pour la période 1995-
2001, donc nettement plus élevé que pour les
périodes précédentes, où il se situait aux environs
de 10 %.

59
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

OFFRE ILLICITE D'OPIACÉS DANS LE MONDE 1991-2002


Production
potentielle d'opiacés.
600 562 576
- en tonnes d''équivalent
85
56 d'héroïne.
10% 15%
482
500 461
445
469 429
427 436 73 435
414 64
69
15% 99
76
36 14% 58 74 Opiacés interceptés
400 8% 40
10% 15% 13%
17%
21% 17%
en tonnes d'héroïne
equivalent
- en pourcentage de la
300 production totale.
506 492
*
200 391 375 397 376 378
409
361 370 163 353
Opiacés disponibles
pour la
76
consommation
100 48%
(potentiellement ) en
86 tonnes d'héroïne
equivalent.
0
1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

1995 à 2001
Moyenne de
(opiacés interceptés = saisies combinées d'opium, d'héroïne et de morphine, en tonnes d'équivalent d'héroïne)

OPIACÉS INTERCEPTÉS - MONDE - 1991-2001


OPIACÉS INTERCEPTÉS - ASIE - 1991-2001
120 80

100 70
60
80
50
tonnes
tonnes

60 40

40 30
20
20
10
- -
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

OPIACÉS INTERCEPTÉS - AMÉRIQUES - 1991-2001


OPIACÉS INTERCEPTÉS - EUROPE - 1991-2001
4,5
30
4,0
3,5 25

3,0 20
tonnes
tonnes

2,5
15
2,0
1,5 10
1,0
5
0,5
- -
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

OPIACÉS INTERCEPTÉS - AFRIQUE - 1991-2001 OPIACÉS INTERCEPTÉS - OCÉANIE - 1991-2001

0,7 1,0
0,9
0,6
0,8
0,5 0,7
0,6
tonnes

0,4
tonnes

0,5
0,3 0,4

0,2 0,3
0,2
0,1
0,1
- -
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

60
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

SAISIES MONDIALES D'OPIUM, 1991-2001

300

250

200
TONNES

150

100

50

0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Tonnes 41 53 85 145 247 174 195 178 239 213 107

SAISIES D' OPIUM en pourcentage du total mondal et en kg- PAYS OÙ ONT ÉTÉ SAISIES LES PLUS
- 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000 70 000 80 000 90 000

Iran (République islamique d') 76% 81 061

Pakistan 5% 5 175

Tadjikistan 3% 3 664

Chine 3% 2 820

Inde 2% 2 533

Thaïlande 2 289

République de Moldova 1 891


SAISIES d'OPIUM (kg et %) - PAR RÉGION - 2001
Myanmar 1 771 100
- 20 000 40 000 60 000 80 000 000
Bélarus 1 381
Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest
Fédération de Russie 863 86 261
Asie de l'Est et du Sud-Est 7 932 (7%) (81%)
Viet Nam 583 Europe de l'Est 4 743 (4%)

Mexique 516 Asie centrale et républiques transcaucasiennes 4 422 (4%)

Asie du Sud 2 546 (2%)


Kirghizistan 469
Amérique du Nord 568 (1%)
Lituanie 437
Europe occidentale 402
Rép. dém. pop. Lao 373
Amérique du sud 151
Turquie 261 Océanie 69

Ouzbékistan 242 Afrique du nord 40

Ukraine 151

61
62
SAISIES D'OPIUM EN ASIE - 2001 (Seuls les pays où onté ét saisis les quantités les plus inportantes sont représentés sur cette carte)

Kazakhstan
36

Ouzbékistan
242 Kirghizistan
469
Turquie
261
Tadjikistan
3,664

Iran
Tendances mondiales des drogues illicites 2003

81,061

Chine
Afghanistan Pakistan 2,820
5,175

Inde
2,533 Myanmar
1,771

RDP Lao
373

Thaïlande
2,289

Vietnam
583

Volume (en kg)


5.0

Principales zones
de production
Note: Les frontières et les noms indiqués et les désignations employées sur cette carte n'impliquent pas reconnaissance ou acceptation officielle par l'Organisation des Nations Unies.
Chapitre 1. Tendances : Trafic
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

SAISIES MONDIALES D'HÉROÏNE ET DE MORPHINE


1991-2001
90

80

70

60
TONNES

50

40

30

20

10

0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Tonnes 32 35 56 42 44 40 54 56 61 77 66

SAISIES D'HÉROÏNE (et morphine) en pourcentage du total mondial et en kg - PAYS OÙ ONT ÉTÉ SAISIES LES

- 2 000
PLUS GRANDES
4 000
QUANTITÉS
6 000
- 2001
8 000 10 000 12 000 14 000

Chine 21% 13 200

Iran (République islamique d') 20% 12 669

Pakistan 14% 8 756

Turquie 8% 5 190

Tadjikistan 7% 4 239
Royaume-Uni 3% 3 386

Italie 3% 2 005 SAISIES D'HÉROÏNE (et morphine) en kg et % - PAR


Etats-Unis d'Amérique 3% 1 984
REGION - 2001 10 15 20 25
- 5 000 000 000 000 000
Bulgarie 2% 1 551 21 800
Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest
Fédération de Russie 1 298 (35%)
Europe occidentale 14 678 (24%)
Inde 915 Asie de l'Est et du Sud-Est 14 561 (18%)

Allemagne 836 Asie centrale et républiques transcaucasiennes 5 094 (8%)


Colombie 835 Europe de l'Est 3 855 (6%)
Pays-Bas 739 Amérique du Nord 2 322 (4%)

Amérique du sud 1 455 (2%)


Espagne 631
Asie du Sud 1 069 (2%)
Thaïlande 501
Caraïbes 220
Ouzbékistan 467
Amérique centrale 150
France 351
Océanie 89
Grèce 330
Afrique de l'Ouest et Afrique centrale 77
Portugal 321 67
Afrique de l'Est
Autriche 289 Afrique du nord 42

Mexique 264 Afrique australe 31

63
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

1.2.3. Trafic de coca / cocaïne


… Le trafic de coca / cocaïne s'est stabilisé … Si le trafic de cocaïne est resté stable, voire
ces dernières années légèrement orienté à la baisse, en Amérique
du Nord, l'Europe occidentale a signalé une
Les saisies de cocaïne ont légèrement augmenté hausse
en 2001 par rapport à l'année précédente; elles
sont cependant demeurées en deçà (-7%) de leur La tendance la plus marquante des dernières
niveau de 1998. Compte tenu des fluctuations années a toutefois été l'augmentation notable des
annuelles et des changements intervenus dans le saisies de cocaïne en Europe, ce qui traduit une
nombre des pays qui adressent des rapports à évolution des caractéristiques du trafic. Cette
l'ONUDC, les saisies effectuées ces dernières tendance avait été notée depuis plusieurs années
années indiquent une production stable, parfois déjà; elle a été encore plus prononcée en 2001.
légèrement orientée à la baisse, ce qui contraste Le pourcentage des saisies de cocaïne effectuées
avec la hausse abrupte enregistrée dans les en Europe est passé de 8% du total mondial, en
années 80, époque où la production avait grimpé 2000, à 17%, en 2001. Cette intensification du
en flèche. trafic s'est également traduite par une hausse
sensible des abus de cocaïne dans un certain
nombre de pays d'Europe occidentale. Plutôt que
Saisies de cocaïne (1980-2001) de cibler le marché de l'Amérique du Nord, déjà
500 000 saturé et à haut risque, les trafiquants se sont
400 000 tournés vers le marché lucratif de l'Europe
kilogrammes

300 000
occidentale, sans doute moins risqué. Et de fait,
une simple comparaison des prix de vente (en
200 000 gros et au détail) de la cocaïne montre que, du
100 000 point de vue des trafiquants, le marché européen,
0 encore en expansion, est potentiellement plus
attrayant que le marché américain, stable voire en
1980
1982
1984
1986
1988
1990
1992
1994
1996
1998
2000

léger recul.
Saisies de cocaïne (données ajustées pour les pays
qui n'ont pas soumis Saisies mondiales de cocaïne – Ventilation par
Tendance
région (1980-2001 )
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration 1985 1990 1995 2000 2001
des rapports annuels Ameriques 97,8% 94,0% 92,8% 91,1% 82,7%
Europe 2,1% 5,9% 7,0% 8,3% 16,5%
… il est resté centré sur les Amériques et, Asie 0,09% 0,04% 0,04% 0,03% 0,32%
dans une moindre mesure, sur l'Europe
Océanie 0,03% 0,04% 0,11% 0,41% 0,32%
occidentale
Afrique 0,00% 0,02% 0,08% 0,12% 0,13%
Le gros des saisies continue d'avoir lieu dans les Total 100% 100% 100% 100% 100%
Amériques, au Nord comme au Sud. En 2001, Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports
45% de toutes les saisies de cocaïne ont été annuels.
effectuées en Amérique du Sud (en comptant
celles de l'Amérique centrale et des Caraïbes),
38% en Amérique du Nord et 17% en Europe Saisies de cocaïne - Amérique du Nord et
(dont 99% en Europe occidentale). Europe occidentale
180 000 90 000
kilogrammes saisis en
kilogrammes saisis en

70 000
Europe occidentale

130 000
Amérique du Nord

Saisies mondiales de cocaïne – Ventilation par


région (1980-2001 ) 50 000
400 000 80 000
30 000
350 000
30 000
kilogrammes

300 000 10 000


250 000
(20 000) (10 000)
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001

200 000
150 000
Europe occidentale (y compris les saisies non encore signalées pour 2001
100 000 Europe occidentale (saisies signalées jusqu'ici)
50 000 Amérique du Nord
- Tendance Europe occidentale
Tendance Amérique du Nord
1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

1996

1998

2000

Amérique du Sud Amérique du Nord Other Europe Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels

65
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Prix du gramme de cocaïne (degré de pureté d'origine (Colombie, Pérou et Bolivie) a diminué
de la drogue vendue au détail, sans en 2001 par rapport à l'année précédente. En
ajustement ) en 2 0 0 1, en Amérique du Nord 2000, les saisies de cocaïne (y compris la cocaïne
et en Europe occidentale (moyenne non
pondér ée )
base) dans les trois pays andins a compté pour
160 Point médian des 41% de toutes les saisies de cocaïne dans les
$ É.-U. par gramme

prix minimum et
140 maximum aux Amériques. En 2001, ce pourcentage a baissé et
120
États-Unis. (Signe
d'erreur :| Prix
n'était plus que de 29%. Par contraste, le volume
100 88 min/ max.) des saisies effectuées dans les pays de transit (en
particulier l'Équateur, le Brésil et le Mexique), ainsi
80 70 que sur les principaux marchés de consommation
60 Prix moyen en de l'Amérique du Nord (États-Unis et Canada), a
38 Europe
40 occidentale (signe augmenté.
22 d'erreur : | prix
20 min./ max moyens
pratiqués dans les
0
pays d'Europe
Prix de gros Prix de détail ocidentale)
… sans doute du fait d'un meilleur contrôle
des précurseurs
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels La baisse des saisies de cocaïne enregistrée
dans les trois pays andins en 2001 (un tiers de
moins que l'année précédente) constitue peut-être
… Les saisies de cocaïne ont diminué en 2001 le premier résultat concret de l'amélioration du
dans les pays d'origine contrôle des précurseurs, en particulier le
permanganate de potassium. C'est du moins ce
Sur le continent des Amériques, l'importance que semblent confirmer la médiocre qualité et les
relative des saisies effectuées dans les pays faibles taux d'oxydation de la cocaïne saisie dans
la région andine en 2001.
Saisies de cocaïne en 2000 dans les
L'intensification des mesures prises à l'échelon
Amériques (Total = 317 tonnes)
B résil mondial pour mieux contrôler les expéditions de
1,0%
Autres
permanganate de potassium a commencé en
Équateur
2% 2000, dans le cadre de l'"Opération Purple",
2%
Venezuela
États Unis lancée conjointement par Interpol, l'OICS et
31%
5% plusieurs services nationaux de répression. C'est
Bolivie Mexique ce qui a permis, en 2001, de mettre un terme à un
2% 7%
Pérou certain nombre de détournements importants,
4%
Caraï bes
portant sur quelque 1 180 tonnes de
Colombie
35% 6% permanganate de potassium; de même a-t-on pu,
A mérique
Centrale
en 2002, intercepter un même volume de
5% précurseurs détournésa. Ces quantités de
permanganate de potassium auraient suffi à
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration produire quelque 5 900 tonnes de cocaïne en
des rapports annuels
2001, soit sept fois le volume de la production
illicite (827 tonnes). Ces vastes montants
Saisies de cocaïne en 2001 dans les traduisent l'intensification des mesures de
Amériques répression, ainsi que l'attitude de nombre
Autres (Total = 302 tonnes) d'opérateurs clandestins qui, sachant que toutes
B résil
3%
3% leurs commandes ne pourront être honorées,
Équateur achètent à plusieurs revendeurs des quantités de
États Unis
4%
Venezuela 36%
permanganate de potassium allant bien au-delà
5% de leurs besoins réels. La plupart des expéditions
Bolivie
1%
de permanganate de potassium interceptées
Pérou
provenaient de Chine et étaient destinées au
Colombie
3%
24%
Mexique Mexique (qui les aurait, selon toute
10%
vraisemblance, réexpédiées vers la Colombie), de
A mérique Caraï bes la Colombie elle-même, et du Brésil (qui les aurait
Centrale 6%
5%
a
Précurseurs et produits chimiques fréquemment utilisées
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances
des rapports annuels
psychotropes: Rapport de l'Organe international de contrôle
des stupéfiants pour 2002.

66
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

probablement réexpédiées vers la Bolivie, la laboratoires clandestins ont été démantelés en


Colombie et le Pérou). En outre, on signale depuis 2001 (dont 1 085 étaient impliqués dans la
quelques années des saisies de permanganate de fabrication de chlorhydrate de cocaïne et 470
potassium dans la plupart des pays d'Amérique du dans la production de cocaïne base), alors qu'on
Sud, dont les trois pays andins; mais elles ont n'en avait fermé que 647 en 2000, et 316 en 1999.
tendance à diminuer, les disponibilités du produit Les informations préliminaires donnent à penser
s'étant amenuisés depuis le début de l'"Opération qu'on aurait encore démantelé 587 laboratoires
Purple". fabriquant de la cocaïne en 2002. Les
interceptions se sont multipliées et les saisies de
cocaïne ont augmenté. De sorte qu'en dépit d'une
… Les saisies de cocaïne ont été concentrées baisse de la production de coca en Colombie, les
principalement en Colombie, en raison de saisies de cocaïne (y compris la cocaïne base)
l'importante production de feuilles de coca du ont crû de près de 70% en 2002 pour atteindre un
pays et de mesures de répression vigoureuses niveau record de 124 tonnes, dépassant
probablement celui des États-Unis pour la même
La Colombie a saisi 84%, le Pérou 11% et la année. La Colombie a compté pour 88% des
Bolivie 5% de la cocaïne interceptée dans la saisies effectuées dans la région andine en 2002,
région en 2001. Si l'on compare ces chiffres à le Pérou pour 9%, et la Bolivie pour 4%. Le taux
ceux de l'année précédent, on s'aperçoit que ce d'interception de la cocaïne en Colombie est
pourcentage a un peu baissé en Colombie et qu'il passé de 12%, en 2001, à 21%, en 2002.
a légèrement augmenté au Pérou et en Bolivie
(Colombie: 86%; Pérou: 9% et Bolivie: 4% en Cette stratégie à trois volets, fondée sur
2000), ce qui constitue peut-être le premier l'éradication, les saisies de laboratoires et le
succès remporté en 2001 dans la réduction de la démantèlement des réseaux de trafiquants, a
production de coca. En même temps, les saisies contribué, en Colombie, à faire baisser de 30%,
de cocaïne sont restées anormalement élevées en 2002, les superficies plantées en cocaïer.
en Colombie, en 2001. La Colombie aurait compté L'intensification des démantèlements de
pour 75%, le Pérou pour 18% et la Bolivie pour laboratoires clandestins en 2001 et 2002 a fait
7% de la production potentielle de cocaïne en régresser la demande en coca produite par de
2001, estimée à 827 tonnes. C'est donc en petits exploitants, et, ce faisant, empêché la
Colombie que le taux d'interception a été le plus hausse des prix de la coca base qui, sans cela,
élevé : 12%, contre 7% en Bolivie et 6% au Pérou aurait résulté d'une campagne d'éradication plus
sévère. C'est ce qui a permis d'éviter le retour
Saisies de chlorhydrate de cocaïne (CLH): leur part
d'une tendance paradoxale observée en Colombie
dans les saisies globales de cocaïne et de cocaïne (et dans d'autres pays) lors de périodes
base dans la région andine antérieures, savoir une expansion nette des
140,000 cultures s'accompagnant d'une intensification des
kilogrammes

120,000 campagnes d'éradication.


100,000
80,000
60,000 Saisies de chlorhydrate de cocaïne (CLH )
40,000 : leur part dans les saisies globales de
20,000
- cocaïne et de cocaïne base dans la
région andine
87

91
85

89

93

95

97

99

01
19

19
19

19

19

19

19

19

20

%
%
Pérou Colombie Bolivie %
Saisies de chl orhydrate de cocaïne

%
%
Part des saisies de chlorhydra te de

% %
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration %
%
des rapports annuels %
% % %
%
( en tonnes)

%
cocaï ne

… notamment en 2002, les saisies de cocaïne


%
ayant augmenté en dépit d'une baisse de la
production %

%
Les données pour 2002 montrent que,
parallèlement aux campagnes d'éradication %
menées en Colombie (quelque 130 000 hectares
ont été traités par pulvérisation en 2002, contre 96 Colombie - CLH de cocaïne CLH de cocaïn e - Pérou
000 en 2001 et 62 000 en 2000), les services de CLH de cocaïne - Bolivie Part du CHL de cocaïne

répression se sont également attaqués aux


Source: US Dept. of State, International Narcotics
laboratoires clandestins. Au total, 1 574 Control Strategy Report 2002, March 2003.

67
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Si l'on ne prend en compte que les seules saisies Part du chlorhydrate de cocaïne dans les
de chlorhydrate de cocaïne (le "produit final" de la saisies globales de cocaïne
cocaïne), le rôle dominant de la Colombie est 90% 77% 76%
encore plus marqué. En effet, la Colombie a 80% 72%
68%
65%
compté pour 95% de toutes les saisies de 70% 57%
62%

chlorhydrate de cocaïne effectuées dans la région 60%

pourcentage
andine en 2001; cette proportion est passée à 50%
41%
40%
96% en 2002. 32%
37%
33%
30%
20% 16%
21% 21%

Au total, 71% de toute la cocaïne (chlorhydrate de 10%


13%
10%
16% 15%
14% 11%
8%
cocaïne et cocaïne base) saisie dans la région 0%

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002
andine consistaient en chlorhydrate de cocaïne;
cette proportion n'était que de 59%, en 2001, et
Colombie Pérou Bolivie
de 48%, en 1993. Cela pourrait bien indiquer que
dans cette région un pourcentage plus élevé de Source: US Dept. of State, International Narcotics
feuilles de coca est désormais transformé en Control Strategy Report 2002, March 2003.
chlorhydrate de cocaïne, le "produit final".
Cependant, les tendances observées dans les
trois pays andins n'avaient rien d'uniforme. Depuis
de longues années, c'est la Colombie qui signale … La production de cocaïne de la Colombie
les plus forts pourcentages de CHL de cocaïne est également mise en évidence dans les
dans les saisies de "cocaïne", montrant par là que rapports émanant des pays de transit
le gros de la fabrication de cocaïne dans la région d'Amérique centrale et des Caraïbes
andine – même avant le fort accroissement des
cultures de cocaïer dans le pays – se faisait en Malgré les succès remportés par la Colombie
Colombie. La proportion de CHL de cocaïne dans dans l'éradication des plantations de cocaïers et
les saisies effectuées au Pérou a toujours été l'interception de la cocaïne, la quasi-totalité (près
nettement moindre, ce qui tend à indiquer que de 100%) des pays d'Amérique centrale, des
seule une faible partie de la production finale a Caraïbes et d'Amérique du Nord ont cité la
lieu au Pérou. On n'en a pas moins observé une Colombie comme source principale de la cocaïne
forte augmentation en 2002, ce qui a fait craindre vendue sur leurs marchés en 2001. Les autorités
que le Pérou ne produise désormais des quantités des États-Unis estiment que près de 90% de la
croissantes de chlorhydrate de cocaïne. La cocaïne qui pénètre dans le pays provient de
proportion de CHL de cocaïne dans les saisies Colombie ou transite par elle b. Selon les autorités
effectuées en Bolivie a crû dans les années 90, colombiennes, les principaux itinéraires du trafic
mais elle affiche une tendance à la baisse depuis demeurent inchangés : la cocaïne part de
quelques années. Cette tendance s'est poursuivie Colombie et passe aux États-Unis via le Mexique
en 2001 et en 2002. Elle tient probablement au – souvent à bord d'embarcations ultra-rapides –,
recul de la production intérieure de coca, jointe à soit par l'océan Pacifique, soit par l'Amérique
la baisse de l'approvisionnement en précurseurs centrale. Les États-Unis sont souvent la
chimiques. destination finale de ce trafic, encore qu'une partie
de la cocaïne soit acheminée vers l'Europe. Si la
Saisies de chlorhydrate de cocaïne (CLH) cocaïne est expédiée par voie aérienne, les points
en Colombie, au Pérou et en Bolivie (1986- de transit habituels sont le Venezuela et le Brésil.
2002)
Pérou et en Bolivie (en

La situation est différente au Sud de la Colombie.


Saisies effectuées au

Saisies effectuées en Colombie

10 100
90 Au Pérou et en Bolivie, le plus gros de la cocaïne
8 80
est produit localement (100% au Pérou, 76% en
70
Bolivie; en 2001, 24% de la cocaïne saisie en
en tonnes

6 60
50 Bolivie provenait du Pérou). Les autorités
4 40
30
chiliennes estiment que 50%, environ, de la
2 20 cocaïne saisie dans le pays proviennent du Pérou.
10
En Argentine, on pense que 80% de la cocaïne
0 0
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
vendue sur le marché local en 2001 provenait de
Bolivie, 10% du Pérou et 10% de Colombie. En
Colombie - CLH de cocaïne
Pérou - CLH de cocaïne
2000, selon les autorités brésiliennes, 70%,
Bolivie - CLH de cocaïne

b
Source: US Dept. of State, International Narcotics USA/ONDCP, National Drug Control Strategy, February
Control Strategy Report 2002, March 2003. 2003.

68
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

environ, de la cocaïne provenaient de Colombie, … Multiplicité des sources d'appro-


20% de Bolivie, et 10% du Pérou. visionnement et des filières d'acheminement
de la cocaïne vers l'Europe

… L'Espagne et les Pays-Bas restent les Près de la moitié des pays européens qui ont
principaux points d'entrée de la cocaïne en mentionné l'origine de la cocaïne présente sur leur
provenance d'Amérique du Sud territoire ont cité la Colombie comme source
principale (11 des 24 pays ayant répondu au
Tout au long des années 90, l'Espagne et les questionnaire); 7 ont cité la Bolivie, et 5 le Pérou.
Pays-Bas ont déclaré les plus fortes saisies de Six pays n'ont pas pu préciser le pays d'origine de
cocaïne en Europe; la plupart des autres pays la drogue et ont simplement répondu: Amérique
européens citaient ces deux pays comme points du Sud. L'Espagne, principal points d'entrée de la
de transbordement importants. Les données pour cocaïne en Europe, cite en premier la Colombie,
2000 et 2001 le confirment. L'analyse des puis le Pérou et, en troisième lieu seulement, la
données concernant 2001 se trouve compliquée Bolivie. Selon les autorités du Royaume-Uni, 80%
du fait que deux pays, le Royaume-Uni et la de la cocaïne présente sur le territoire national
Belgique, qui comptaient pour un quart de toutes provient de Colombie, 12% du Pérou, et 8%
les saisies effectuées en Europe en 2000, n'ont seulement de Bolivie. Près de 80% de la cocaïne
pas encore fourni leurs données de saisies pour trouvée en Suède vient de Colombie. En
2001. Cependant, même si ces deux pays Belgique, ce pourcentage est proche de 100%. Et
n'avaient opéré aucune saisie cette année là, selon autorités tchèques, 90% de la cocaïne
l'ensemble des saisies de cocaïne en Europe n'en présente dans le pays vient de Colombie, et 10%,
aurait pas moins doublé en 2001. Et même en environ, de Bolivie.
supposant que les saisies faites au Royaume-Uni
et en Belgique soient demeurées aux mêmes Quant aux pays de transbordement par lesquels
niveaux qu'en 2000, les saisies globales de la cocaïne a transité avant de parvenir sur les
cocaïne en Europe n'en auraient pas moins marchés européens en 2001, ce sont le
augmenté de 120% en 2001. Cet accroissement Venezuela (cité par quatre pays), l'Équateur
tient principalement au quadruplement des saisies (trois), le Brésil (trois) le Suriname (un), ainsi que
de cocaïne en Espagne. De ce fait, la part de certains pays ou territoires des Caraïbes (comme
l'Espagne dans les saisies globales de cocaïne en les Antilles néerlandaises ou la Martinique) et des
Europe est passée de 21%, en 2000, à plus de pays d'Amérique centrale (comme le Panama ou
50%, en 2001. Les saisies effectuées aux Pays- le Nicaragua). En outre, deux nouveaux pays sont
Bas, traditionnellement le deuxième point d'entrée venus grossir la liste des pays de transbordement
de la cocaïne en provenance d'Amérique du Sud, en 2000: le Costa Rica et Aruba, où des
ont augmenté de 30%. Ensemble, l'Espagne et les groupements criminels viennent acheter la
Pays-Bas ont compté pour 70% de toutes les cocaïne.
saisies de cocaïne effectuées en Europe en 2001.
Des hausses sensibles des saisies ont également Dans la région des Amériques, la plupart des pays
été signalée s par le Portugal (81%), la France considéraient les États-Unis, les pays voisins et
(58%) et l'Allemagne (41%). De tous les grands leur propre pays comme destination finale de la
pays, seule l'Italie a fait état d'une baisse des cocaïne transitant par leur territoire. Un certain
saisies (-23%). nombre d'entre eux citaient aussi , en outre,
plusieurs pays d'Europe comme lieu de
Saisies de cocaine en Europe
destination du trafic de cocaïne. C'étaient, en
en 2000 and 2001 2000/2001, en Amérique du Sud, la Colombie, le
33 681
Pérou, la Bolivie, le Brésil, le Chili, l'Argentine et
Espagne 6 165
l'Uruguay, la République dominicaine, le Costa
Pays-Bas 8 382
6 472
Rica et le Guatemala, en Amérique centrale, et
5 575
Portugal 3 075 plusieurs pays ou territoires des Caraïbes (Trinité
Royaume-Uni 3 970 et Tobago, la Jamaïque, les Bahamas, les Îles
Belgique 2 814 vierges britanniques, la Grenade et Sainte-Lucie).
2001
France 2 102
1 333 La plupart des pays considéraient l'Espagne
1 809 2000 comme principal pays de destination en Europe.
Italie 2 360
1 290
Allemagne 916

Autres, Europe occ. 625


619

Pays d'Europe de l'Est 265


1 201
… notamment via l'Afrique
5 000

10 000

15 000

20 000

25 000

30 000

35 000

En outre, selon plusieurs pays africains (dont le


-

Nigéria, le Togo, le Ghana, la Gambie, la


Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
rapports annuels / DELTA.

69
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

République d'Afrique du Sud, le Zimbabwe, le


Swaziland, la Tanzanie, le Kenya et l'Ouganda), la
cocaïne en provenance d'Amérique du Sud
transitait par leur territoire avant d'être acheminée
vers l'Europe (1999-2000).

Le nombre assez élevé de pays africains ayant


signalé des saisies de cocaïne montre bien
l'importance du trafic. Au cours de la période
1991-2001, 41 pays africains ont signalé des
saisies de cocaïne; ils n'avaient été que 24 à le
faire pour la période 1980-1990. En 2001, les plus
importantes saisies de cocaïne sur le continent
africain ont eu lieu au Nigéria et en Afrique du
Sud. D'autres pays ont également signalé des
saisies en 2001, dont le Bénin, le Togo, la Gambie
et la Côte d'Ivoire en Afrique de l'Ouest, l'Angola,
la Namibie, le Swaziland, le Malawi et le
Mozambique, en Afrique australe, le Kenya et la
Tanzanie en Afrique de l'Est, et le Maroc et
l'Algérie en Afrique du Nord.

… Le trafic de cocaïne en Asie reste limité

Par contraste, un seul pays d'Asie, les Philippines,


a signalé des transbordements réguliers de
cocaïne destinée à l'Europe et à l'Amérique du
Nord. Le trafic global de cocaïne en Asie est
encore limité, mais il augmente. En 2001, les
saisies de cocaïne effectuées en Asie ont
représenté 0,3% du total mondial des saisies; en
2000, elles ne représentaient que 0,1% du total.
Les saisies opérées en 2001 ont principalement
eu lieu dans des pays du Proche et du Moyen-
Orient, en particulier la Syrie, Israël, le Liban et –
à un moindre degré – la Jordanie. En Asie du
Sud, des saisies ont été faites en Inde et au Sri
Lanka; en Asie du Sud-Est, elles se sont
concentrées sur l'Indonésie, la RAS de Hong
Kong et la Thaïlande.

Les autorités indonésiennes ont fait état de


transbordements de cocaïne destinée à
l'Australie. Mais des quantités plus importantes
encore sont acheminées vers l'Australie via les
Caraïbes et le canal de Panama. Parmi les autres
lieux de transbordement cités en 2000 figuraient
les États-Unis, l'Argentine, l'Afrique du Sud et les
Pays-Bas.

70
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

OFFRE ILLICITE DE COCAÏNE DANS LE MONDE, 1995-2001

930 Production totale


1 000 950 925 de cocaïne
875 879
35% 825 827 - en tonnes
32% 39%
800 38% 40%
295 329 Cocaïne
46% 361 44%
331 348 interceptée
382 366
- en tonnes
tonnes

600

400
635 621 Cocaïne disponible
544 564 531 à la consommation
443 461
200 - en tonnes

0
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

SAISIES DE COCAÏNE* en pourcentage du total mondial et en kg - PAYS OÙ ONT ÉTÉ SAISIES LES
(3%)
- 20 000 PLUS40
GRANDES
000 QUANTITÉS
60 000 - 2001
80 000 100 000 120 000

Etats-Unis d'Amérique 30% 106 213

Colombie 21% 73 864

Espagne 9% 33 681

Mexique 8% 29 989

Venezuela 4%
13 542 SAISIES DE COCAÏNE (kg et %) - PAR RÉGION - 2002

Equateur 3% 12 242
20 40 60 80 100 120 140 160
3%
Pérou 3% 9 189 - 000 000 000 000 000 000 000 000

Brésil 3% 9 025 Amérique du Nord 137 874


(39%)
Pays-Bas 2% 8 382 Amérique du sud 129 542
44%1
Portugal 2% 5 574 Europe occidentale 60 203 (15%)
(35%)

Bolivie 4 615 2
Caraïbes 19 526 (6%)
%
Guatemala 4 103 1 Amérique centrale 15 097 (4%)
Royaume-Uni 3 945 Océanie 1 153

Belize 3 852 Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest 1 063

Jamaïque 2 948 Europe de l'Est 265

Porto Rico 2 831


Afrique de l'Ouest et Afrique centrale 261

Belgique 2 814
Afrique australe 180

Nicaragua 2 718
Asie de l'Est et du Sud-Est 89

Panama 2 656
Afrique de l'Est 8

Chili 2 428
Afrique du nord 5

Argentine 2 287
Asie du Sud 3

Suriname 2 253

* exclus les saisies sous forme liquide.

71
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

COCAÏNE INTERCEPTÉ* - MONDE - 1991-2001 COCAÏNE INTERCEPTÉ* - ASIE - 1991-2001


450 1,40
400 1,20
350
1,00
300

tonnes
tonnes

250 0,80
200 0,60
150
0,40
100
50 0,20
0 0,00
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

COCAÏNE INTERCEPTÉ* - AMERIQUES - 1991-2001 COCAÏNE INTERCEPTÉ* - EUROPE - 1991-2001


400 70
350 60
300
50
250
tonnes

tonnes

40
200
30
150
100 20
50 10
0 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

COCAÏNE INTERCEPTÉ* - AFRIQUE - 1991-2001 COCAÏNE INTERCEPTÉ* - OCEANIE - 1991-2001


8,0 1,6
7,0 1,4
6,0 1,2
tonnes
tonnes

5,0 1,0
4,0 0,8
3,0 0,6
2,0 0,4
1,0 0,2
0,0 0,0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

*excluant les saisies sous forme liquide.

72
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

1 % en Océanie. Le fait le plus notable des


1.2.4. Trafic de cannabis dernières années, c'est le fort accroissement des
saisies en Afrique. La part des saisies signalées
… La drogue qui fait l'objet du plus vaste trafic par les pays d'Afrique a pratiquement doublé entre
dans le monde 1998 et 2001, puisqu'elle est passée de 12 % à 23
%. Par contraste, pendant la mê me période, la
Les deux produits du cannabis, sa feuille part de l'Europe a diminué, tombant de 24 % à 15
(marijuana) et sa résine (haschisch) continuent %. Les rapports reçus faisant, par ailleurs, état
d'être la drogue qui fait dans le monde l'objet du d'un accroissement de la consommation, une
plus vaste trafic. Son trafic est pratiqué presque explication plausible de cette situation serait un ré
partout dans le monde, et dans la plupart des ordonnancement des priorités des services de
pays les saisies de cannabis dépassent celles des répression dans plusieurs pays européens.
autres drogues. Au total, près de 5 600 tonnes de
produits du cannabis ont été saisis en 2001; c'est Saisies mondiales de feuilles et de résine de
15 fois plus que pour la cocaïne, près de 100 fois cannabis (1990-2001)
plus que pour l'héroïne. En 2001, les saisies de 6 000 000
feuilles de cannabis se sont montées à près de 4 5 000 000
700 tonnes, celles de résine à près de 900

kilogrammes
4 000 000
tonnes. En outre, 3 tonnes d'huile de cannabis,
environ, ont été saisies cette même année. 3 000 000

2 000 000
… Les saisies de feuilles de cannabis 1 000 000
augmentent, celles de résine restent stables
-
ou diminuent.
1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
Ces dernières années, l'augmentation des saisies
de cannabis, a principalement porté sur les Amériques Afrique Europe Asie Océanie
feuilles, tandis que celles de résine demeuraient à
peu près stables. En 2001, les saisies de Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
marijuana ont continué d'augmenter, tandis que rapports annuels / DELTA.
celles de haschisch déclinaient. Dans l'ensemble,
les saisies de cannabis sont demeurées stables.

Saisies mondiales de cannabis (1990-2001)


Trafic de feuilles de cannabis
6 000 000
… On engistre depuis quelques années une
5 000 000
forte augmentation des saisies de feuilles de
kilogrammes

4 000 000 cannabis


3 000 000

2 000 000
La feuille de cannabis (marijuana) est, de loin, la
drogue qui fait l'objet dans le monde du plus vaste
1 000 000
trafic. Au cours de la période 1991-2001, 194
- pays et territoires ont signalé à l'ONUDC des
1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

saisies de cannabis supérieures à celles de


Résine Liquide Feuilles cocaïne (174 pays), d'héroïne (172 pays), de
résine de cannabis (143 pays) ou de stimulants
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des (120 pays). Les saisies de feuilles de cannabis ont
rapports annuels / DELTA. augmenté de 50 %, environ, entre 1998 et 2000,
et de 3 % supplémentaires en 2001.

Comparées à celles de l'an 2000, les saisies ont


… Le trafic de cannabis reste concentré sur considérablement augmenté en 2001 dans la
les Amériques et l'Afrique, où les saisies ont région de l'Océanie (+90 %) et en Asie (+72 %),
fortement augmenté au cours des dernières plus modérément en Europe (+22 %) et à peine
années dans les Amériques (+6 %). En Asie, les saisies
ont chuté par rapport à 2000 (-13 %), mais sont
En 2001, 53 % de l'ensemble des saisies furent restées trois fois supérieures à celles de 1998.
effectuées dans les Amériques, contre 23 % en Aucune autre région n'a fait état d'une
Afrique, 15 % en Europe, 8 % en Asie et moins de

74
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

augmentation aussi sensible pour la période Comparé à celui des autres drogues, ce
1998-2001. pourcentage est frappant. Les plus fortes saisies
de 2001 ont eu lieu au Kenya, au Nigéria et en
République d'Afrique du Sud. La production et le
… Les saisies sont concentrées dans la région trafic de cannabis sont pratiqués partout sur le
des Amériques, plus particulièrement en continent. Trente pays africains ont signalé des
Amérique du Nord saisies de feuilles de cannabis pendant la période
2000-2001, plus que pour toute autre drogue.
On note une concentration des saisies dans la Tout au long des années 90, le gros des saisies
région des Amériques, plus particulièrement au de cannabis eut lieu dans les pays d'Afrique
Mexique et aux États-Unis. Au total, les australe, notamment dans la République d'Afrique
Amériques ont compté pour 63 % des saisies de du Sud, suivie par le Malawi. Depuis le milieu des
marijuana dans le monde. En 2001, 39 % des années 90, d'importantes saisies ont également
saisies de feuilles de cannabis ont eu lieu au été signalées en Afrique de l'Ouest, notamment
Mexique. En les ajoutant aux saisies effectuées au Nigeria, suivi par le Ghana. En 2001, l'Afrique
aux Etats-Unis (15 % du total mondial), on de l'Est prit, pour la première fois, la tête des
parvient, pour 2001, à un total de 54 % des sous-régions africaines où les plus grandes
saisies mondiales de marijuana pour les quantités avaient été saisies. Le Kenya et la
Amériques. Les saisies effectuées en Amérique Tanzanie, en particulier, ont signalé d'importantes
du Nord ont marqué une tendance à la hausse saisies de feuilles de cannabis en 2001. Quant
dans les années 90; celles de Amérique du Sud, aux saisies effectuées en Afrique du Nord, elles
en revanche, sont restées stables ou ont ont été particulièrement importantes, au cours de
légèrement décliné depuis cette époque.; elles la dernière décennie, au Maroc et en Égypte.
sont très inférieures aux niveaux qu'elles avaient
atteint vers le milieu des années 80. De sorte que Saisies de feuilles de cannabis en Afrique
les saisies globales de feuilles de cannabis dans (1990-2001)
la région des Amériques sont inférieures à ce 1,400,000

qu'elles étaient au début ou au milieu des années 1,200,000

80. Cette évolution des saisies semble refléter la 1,000,000


kilogrammes

réorientation intervenue dans la production de 800,000

cannabis: naguère l'apanage de l'Amérique du 600,000

Sud et des Caraïbes, celle-ci s'est rapprochée des 400,000

marchés lucratifs de l'Amérique du Nord 200,000

(Mexique, Canada et États-Unis. -


1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
Saisie de feuilles de cannabis dans les Afrique de l'Est
Amériques Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest et Afrique centrale
4,000,000
Afrique australe
3,500,000
3,000,000 Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
kilogrammes

2,500,000 rapports annuels / DELTA.


2,000,000
1,500,000
1,000,000
500,000
0 … En Asie, les saisies de feuilles de cannabis
sont concentrées en Asie du Sud et affichent
1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001

depuis quelques années une tendance à la


Amérique du Sud (y compris Caraïbes et Amérique centrale)
hausse
Amérique du Nord

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des L'Asie a compté pour 6 % des saisies mondiales
rapports annuels / DELTA. de feuilles de cannabis en 2001. C'est en Inde et
au Sri Lanka que les plus fortes saisies ont été
effectuées. Depuis deux décennies, c'est en Asie
du Sud que (la plupart des années) les plus
… mais aussi en Afrique, notamment en importantes saisies globales ont eu lieu. Alors
Afrique australe qu'elles avaient enregistré un recul entre 1993 et
1999, elles remontèrent en 2000 et 2001. Les
La deuxième grande région de production est saisies effectuées en Asie du Sud-Est sont
l'Afrique, qui a compté pour 26 % des saisies demeurées stables ces dernières années; celles
mondiales de feuilles de cannabis en 2001. de l'Asie centrale, en revanche, ont augmenté.

75
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Saisie de feuilles de cannabis en Asie Selon les estimations du Gouvernement américain


1985-2001 quant à la production du Mexique et des Etats-
500,000 Unis, le taux d'interception des feuilles de
cannabis aurait représenté, au Mexique, 25 %,
400,000
environ, de la production intérieure en 2001, et 5
kilogrammes

300,000 %, environ, aux États-Unis (production intérieure +


importations); il aurait donc été très inférieur au
200,000
taux d'interception de la cocaïne.
100,000

0
85

87

89

91

93

95

97

99

01
19

19

19

19

19

19

19

19

20
Asie centrale et Républiques transcaucasiennes
Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest
Asie de l'Est et du Sud-Est
Asie du Sud

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des


rapports annuels / DELTA.

… Les saisies de feuilles de cannabis ont


diminué en Europe occidentale, mais
augmenté en Europe de l'Est

L'Europe a compté pour 4 % des saisies


mondiales de feuilles de cannabis en 2001. Seule
l'Océanie a fait état de saisies moins importantes
(moins de 1 %). En Europe, les saisies de feuilles
de cannabis avaient marqué une tendance à la
hausse jusqu'en 1995. Depuis cette époque,
toutefois, la tendance s'est visiblement inversée,
même si les saisies qui ont eu lieu en 2001 ont
dépassé celles de l'année précédente. Il semble
que la baisse des saisies intervenue depuis le
milieu des années 90 soit liée aux changements
apportés aux politiques de répression d'un certain
nombre de pays d'Europe occidentale, plutôt qu'à
un recul du trafic. Par contraste, les saisies
effectuées en Europe de l'Est ont augmenté. En
2001, c'est la Fédération de Russie qui a signalé
les plus grandes quantités saisies. En Europe
occidentale, les plus fortes saisies de feuilles de
cannabis ont eu lieu en Italie.

Saisies de feuilles de cannabis en Europe


(1985-2001)
400 000
kilogrammes

300 000

200 000

100 000

0
1985

1987

1989

1991

1993

1995

1997

1999

2001

Europe Occidentale Europe Orientale

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des


rapports annuels / DELTA.

76
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

SAISIES DE FEUILLE DE CANNABIS, 1991-2001

5000
4500
4000
3500
TONNES

3000
2500
2000
1500
1000
500
0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Tonnes 1 805 2 355 3 361 2 359 3 211 3 078 3 068 2 985 3 992 4 544 4 676

SAISIES DE FEUILLE DE CANNABIS en pourcentage du total mondial et en kg - PAYS OÙ ONT ÉTÉ


SAISIES LES PLUS GRANDES QUANTITÉS
1 000 1- 200
2001 1 400 1 600 1 800 2 000
- 200 000 400 000 600 000 800 000 000 000 000 000 000 000

Mexique 39% 1 837 525

Etats-Unis d'Am érique 15% 682 574

Kenya 8% 383 253

Nigéria 7% 317 950

République-Unie de Tanzanie 5% 249 639


4% Brésil 3% 146 280

Afrique du Sud 3% 123 964

Sri Lanka 2% 113 239 SAISIES DE FEUILLES DE CANNABIS (en kg et %) - PAR REGION -
2001
500 1 000 1 500 2 000 2 500 3 000
Colombie 2% 86 610
- 000 000 000 000 000 000
Inde 2% 75 943
Amérique du Nord
Jamaïque 2% 74 044 2 526 932
Afrique de l'Est 683 112
(15%) (54%)
Égypte 50 037 Afrique de l'Ouest et Afrique centrale 325 000
(7%)
Ouganda 50 000 Amérique du sud 296 932 (7%)
Fédération de Russie 43 877 Asie du Sud 190 603 (4%)
Afrique australe 161 966 (3%)
Italie 36 623
Europe occidentale 138 692 (3%)
Argentine 33 052 Caraïbes 119 867 (2%)
Géorgie 32 397 Europe de l'Est 62 747
Afrique du nord 50 111
Indonésie 27 390
Asie centrale et républiques transcaucasiennes 47 263
Royaume-Uni 25 474
Asie de l'Est et du Sud-Est 45 641
Pays-Bas 21 139 Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest 12 123
Swaziland 15 064 Océanie 9 082
Amérique centrale 6 393
Venezuela 14 432

77
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

FEUILLE DE CANNABIS INTERCEPTÉE -MONDE FEUILLE DE CANNABIS INTERCEPTÉE - ASIE


1991-2001 1991-2001
5000 500

4000 400

300
tonnes

3000

tonnes
2000 200

1000 100

0 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

FEUILLE DE CANNABIS INTERCEPTÉE-AMÉRIQUES FEUILLE DE CANNABIS INTERCEPTÉE - EUROPE


1991-2001 1991-2001
3500 450
3000 400
2500 350
300
tonnes

tonnes

2000
250
1500 200
1000 150
100
500
50
0 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

FEUILLE DE CANNABIS INTERCEPTÉE - AFRIQUE FEUILLE DE CANNABIS INTERCEPTÉE-OCÉANIE


1991-2001 1991-2001
1600 1,6
1400 1,4
1200 1,2
tonnes
tonnes

1000 1,0
800 0,8
600 0,6

400 0,4

200 0,2
0,0
0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

78
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Trafic de résine de cannabis plusieurs années déjà, les plus grandes saisies de
haschisch ont été effectuées, attestant le rôle de
… Les saisies de résine de cannabis tendent à ce pays comme terre de transit du haschisch
se stabiliser marocain à destination des autres pays d'Europe
occidentale. En 2001, les saisies de résine de
Près de 900 tonnes de résine de cannabis cannabis faites par les autorités espagnoles ont
(haschisch) ont été saisies dans le monde en représenté 57 % des saisies mondiales, et 75 %
2001; ce volume est analogue à celui de 1999, des saisies effectuées en Europe. Si les saisies
mais inférieur de 17 % à celui de 2000. Les de haschisch dans les autres pays d'Europe ont
saisies globales de résine de cannabis tendent à décliné depuis le milieu des années 90, elles ont
se stabiliser depuis le milieu des années 90, au continué d'augmenter en Espagne. D'où une
terme d'une période de forte croissance entre tendance stationnaire pour l'ensemble de l'Europe
1980 et 1995. Contrairement à ce qui se passe depuis quelques années.
dans le cas des feuilles, la production, le trafic et
la consommation de résine de cannabis sont
nettement plus concentrés. On distingue, pour
Saisies de résine de cannabis en Europe
l'essentiel, deux grandes régions de production: le 1980-2001
Maroc, en Afrique du Nord, et la zone 700 000
Pakistan/Afghanistan, en Asie du Sud-Ouest. 600 000
Hors des pays de production, l'Europe est la

kilogrammes
500 000
principale région de consommation. C'est en 400 000
Espagne, puis au Pakistan et au Maroc, que les 300 000
plus fortes saisies mondiales ont eut lieu. 200 000
100 000
- 1980

1982

1984
1986

1988
1990

1992
1994

1996

1998
2000
Saisies de résine de cannabis (1980-2001)
Espagne
1 200 000 Autres pays de l'Europe Occidentale
Europe Orientale
1 000 000
kilogrammes

800 000
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
600 000
des rapports annuels / DELTA.
400 000
200 000
-
… et en Afrique du Nord, notamment au Maroc
1980
1982
1984
1986
1988
1990
1992
1994
1996
1998
2000

Europe Asie Afrique Amériques Océanie Depuis une décennie, les saisies de résine de
cannabis en Afrique ont principalement eu lieu au
Maroc, ce qui reflète la concentration de la
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA. production dans ce pays. En 2000, le Maroc a
compté pour 13 % des saisies mondiales de
résine de cannabis. En 2001, toutefois, elles sont
retombées à leur niveau de 1998 et 1999.
… elles sont concentrées en Europe, Comparées aux saisies record de 2000, cela
notamment en Espagne représentait une baisse de 57 %. Néanmoins, 94
% de toutes les saisies de résine de cannabis
Tout au long des années 90, ainsi qu'en 2000 et signalées par les pays africains cette année là
en 2001, le gros des saisies de résine de furent effectuées par les autorités marocaines.
cannabis a eu lieu en Europe. En 2001, 76 % des (Au cours de la période 1991-2001, le Maroc fut à
saisies totales ont eut lieu en Europe, contre 16 % l'origine de 86 % de toutes les saisies de résine
en Asie et 7 % en Afrique. En revanche, le trafic de cannabis en Afrique). Le seul autre pays qui,
de résine de cannabis est des plus insignifiants dans les années 80, ait fait état de saisies de
dans les Amériques et en Océanie. En 2001, les haschisch aussi importantes, est l'Égypte.
saisies de résine de cannabis effectuées en 2001 Cependant, après la fin de la production à grande
ont été trois fois plus importantes que celles de échelle de résine de cannabis dans la vallée de la
feuilles de cannabis. Quatre-vingt dix-huit pour Bekaa, au Liban, au début des années 90, le
cent de toutes les saisies de résine de cannabis problème traditionnel du haschisch en Égypte, et
opérées en Europe ont eu lieu en Europe le trafic connexe, disparurent en grande partie.
occidentale. C'est en Espagne que, depuis

80
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Saisies de résine de cannabis en Afrique


1980-2001 Saisies de résine de cannabis en Asie
180 000
1980-2001
160 000 500 000
140 000
400 000

kilogrammes
kilogramme

120 000
100 000 300 000
80 000
200 000
60 000
40 000 100 000
20 000
-
-

80

82

84

86

88

90

92

94

96

98

00
82

92
80

86

88

90

94

96

98
84

00

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

20
19

19
19

19

19

19

19

19

19
19

20
Asie Centrale
Maroc Égypte Asie de l'Est et du Sud-Est
Autres pays d'Afrique du Nord Afrique Australe Asie du Sud
Afrique de l'Est Afrique de l'Ouest et Centrale Autres pays du Proche et Moyen Orient/Asie du Sud-Ouest
Pakistan

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration


Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels / DELTA.
des rapports annuels / DELTA.

Saisies de résine de cannabis en Iran, au Pakistan


… ainsi que dans la région Proche et Moyen- et dans la région, Proche & Moyen-Orient/Asie du
Orient/Asie du Sud-Ouest, en particulier au saisies en Iran en kg 50 000
Sud-Ouest (1980-2001)
500 000
Pakistan

Pakistan et dans la région,


45 000 450 000
40 000 400 000

PMO/ASO en kg
35 000 350 000
Les plus importantes saisies de résine de 30 000 300 000
25 000 250 000
cannabis dans cette région sont régulièrement 20 000 200 000
signalées par les pays d'Asie du Sud-Ouest, et, 15 000 150 000
10 000 100 000
dans une moindre mesure, par ceux de l'Asie 5 000 50 000
centrale et de l'Asie du Sud. Au cours de la - -

période 1991-2001, les saisies effectuées dans la


80

84
86
88

94
96
98
00
82

90
92
19

19
19
19

19
19
19
20
19

19
19
région Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest
Proche & Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest (Échelle de droite)
ont représenté 94 % du total des saisies faites en Iran (Échelle de gauche)
Asie. À lui seul, le Pakistan a compté pour 74 % Pakistan (Échelle de droite)

de ce total, et l'Iran pour 7 %, ce qui montre bien Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
l'importance de la production de résine de des rapports annuels / DELTA.
cannabis en Afghanistan et au Pakistan. Au
Proche-Orient, le Liban et les pays voisins
signalaient naguère des saisies considérables de
haschisch; celles-ci ont grandement diminué avec
la fin de la production à grande échelle, au début
des années 90. La baisse généralisée des saisies
de résine de cannabis en Asie du Sud-Ouest,
dans la seconde moitié des années 90, découle
probablement de la politique des Taliban, qui,
dans les premières années du régime, interdirent
la production de cannabis, mais tolérèrent – voire
encouragèrent – celle de l'opium.

En 2001, les saisies de résine de cannabis au


Pakistan ont représenté 53 % de l'ensemble des
saisies effectuées en Asie. Les saisies de résine
de cannabis en Iran ont atteint 33 % du total pour
l'Asie, en 2001, les trafiquants afghans ayant ré-
acheminé leurs exportations "traditionnelles" vers
le marché iranien plus lucratif, pour la production
intérieure et/ou aux fins de réexportation vers les
marchés d'Europe occidentale. Ensemble, l'Iran et
le Pakistan ont compté pour 86 % de toutes les
saisies de résine de cannabis en 2001.

81
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

SAISIES DE RÉSINE DE CANNABIS, 1990-2001

1200

1000

800
TONNES

600

400

200

0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Tonnes 890 665 846 901 1 030 878 818 896 898 1 081 897

SAISIES DE RÉSINE DE CANNABIS en pourcentage du total mondial et en kg - PAYS OÙ ONT ÉTÉ


- SAISIES LES PLUS 200
100 000 GRANDES
000 QUANTITÉS
300 000 - 2001
400 000 500 000 600 000

Espagne 61% 514 182

Pakistan 9% 75 161

Maroc 7% 61 356

France 7% 58 196

Royaume-Uni 5% 48 347

Iran (République islamique d') 2% 46 084

Italie 16 456 SAISIES DE RÉSINE DE CANNABIS en kg et % - PAR REGION -


Roumanie 13 871 2001
100 200 300 400 500 600 700 800
- 000 000 000 000 000 000 000 000
Pays -Bas 10 972
Europe occidentale 667 569
Allemagne 6 863
Proche et Moyen-Orient/Asie du Sud-Ouest 135 234 (16%) (73%)
Portugal 6 473 Afrique du nord 64 859 (8%)
Emirats arabes unis 6 114 Europe de l'Est 17 007 (2%)
Inde 5 664 Asie du Sud 5 797
Océanie 3 267
Australie 3 267
Amérique du Nord 1 842
Oman 2 383 Afrique australe 539
Iraq 2 344 Asie centrale et républiques transcaucasiennes 378

Arabie saoudite 1 767 Asie de l'Est et du Sud-Est 93


Caraïbes 74
Danemark 1 763
Afrique de l'Est 51
Canada 1 756 Amérique du sud 45

Algérie 1 728 Afrique de l'Ouest et Afrique centrale 13


Amérique centrale -
Fédération de Russie 1 336

Tunisie 1 289

82
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

RÉSINE DE CANNABIS INTERCEP.- MONDE - 1991-2001 RÉSINE DE CANNABIS INTERCEP. - ASIE - 1991-2001
1200 450
400
1000
350

tonnes
800 300
tonnes

250
600
200
400 150
100
200
50
0 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

RÉSINE DE CANNABIS INTER.-AMERIQUE-1991-2001 RÉSINE DE CANNABIS INTER. - EUROPE-1991-2001


180 800
160 700
140
600
120
500
tonnes

tonnes

100
80 400
60 300
40 200
20 100
0 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

RÉSINE DE CANNABIS INTER. AFRIQUE - 1991-2001 RESINE DE CANNABIS INTER.-OCEANIA-1991-2001


8,0
200
7,0
6,0
150
tonnes
tonnes

5,0

100 4,0
3,0
50 2,0
1,0
0 0,0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

83
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

1.2.5. Trafic de stimulants de type amphétamine


Aperçu général

Les saisies de stimulants de type amphétamine Le nouveau questionnaire destiné à


(STA), qui reflètent l'état de la production, du trafic l'établissement des rapports annuels (QRA)
et de la consommation, ont marqué une nette permet de mieux distinguer entre les différents
tendance à la hausse dans les années 90, surtout STA. Pendant la période 2000-2001, la
dans la seconde moitié de cette décennie, et ont méthamphétamine a représenté plus de 70 % des
atteint un pic en 2000. En 2001, toutefois, le saisies mondiales, et l'ecstasy plus de 10 %. Le
volume des saisies de STA a diminué, reste se trouvait partagé entre l'amphétamine
principalement en raison de la baisse des saisies (entre 9 % et 16 % : on ne peut donner de
de métamphétamine en Chine. Ces dernières pourcentage précis car les pays ne distinguent
années, c'est la Chine qui a signalé les plus pas tous entre les différents types de STA saisis).
importantes saisies de STA, encore qu'en 2001
celles qui ont eu lieu en Thaïlande les aient
Ventilation des saisies de STA en 2000 et
dépassées.
2001 (Total: 39 tonnes par an)

Saisies de stimulants de type autres


hallucinogènes
amphétamine (1980-2001) 1%
en équivalent kilogrammess

50 000
45 000
40 000
35 000 Group Ecstasy Méth-
30 000 (MDA, MDEA, amphétamine
25 000 MDMA) 72%
20 000 12% Amphétamine
15 000 9%
10 000
5 000
-
1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

1996

1998

2000

STA non
spécifiés
MDMA ('Ecstasy'), MDA, MDME et autres hallucinog ènes sauf LSD
Méthamphétamine, amphétamine, methcathinone et autres stimulants de synthèse
7%

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA. des rapports annuels / DELTA.

Au cours des dernières années, les saisies de


stimulants de type amphétamine ont augmenté Les saisies globales de STA révèlent une
bien plus rapidement que celles de cocaïne ou concentration évidente dans l'Asie de l'Est et du
d'héroïne. Si l'on prend pour base de comparaison Sud-Est dans les années récentes, y compris
les saisies moyennes effectuées entre 1989 et 2000 et 2001. Les autres régions d'importance
1991, ont s'aperçoit que les saisies de STA ont sont l'Amérique du Nord et l'Europe occidentale.
été multipliées par 9 jusqu'à l'an 2000. Bien Les saisies de STA en Asie de l'Est et du Sud-Est
qu'elles aient quelque peu décliné en 2001, elles ont représenté 66 % du total des saisies pendant
n'en sont pas moins restées supérieures aux la période 2000-2001, soit 32 % de plus que pour
saisies de 1998, et six fois plus importantes que la période 1990-1991. Le gros de l'accroissement
pour la période 1989-1991. constaté en Asie de l'Est et du Sud-Est est
intervenu vers la fin des années 90. Les saisies
Fluctuation des saisies de STA, de cocaïne et d'héroïne de STA effectuées en Amérique du Nord et en
1,000
(Indice: 1989-1991 = 100) Europe occidentale ont, ensemble, représenté
quelque 30 % du total pendant la période 2000-
Indice: moyenne 1989-1991 = 100

800 2001; elles s'équivalaient à peu près. Les autres


600 régions du monde n'ont compté que pour 4 % des
saisies mondiales.
400

200

-
1980 19821984 198619881990 1992 1994 1996 1998 2000

STA Cocaïne Héroïne

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration


des rapports annuels / DELTA.

85
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Répartition géographique des saisies de stimulants de type


amphétamine (1980-2001)
50 000

40 000
kilogrammes

30 000

20 000

10 000

-
1980

1981

1982

1983

1984

1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
Asie de l'Est et du Sud-Est Europe occidentale Amérique du Nord Océanie Autres

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels / DELTA.

Saisies de STA 1990/91 Saisies de STA 2000/2001


(Total = 4,2 tonnes par an) (Total = 38,6 tonnes par an)

Océanie
2% Autres
2%
Autres Asie de
Asie de
23% l'Est et du A mérique l'Est et du
Océanie Sud-Est du Nord Sud-Est
2% 32% 14% 66%
Amérique
Europe Europe
du Nord
Occidental Occidental
21% e e
22% 16%

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à Source: ONUDC, Questionnaire destiné à


l'élaboration des rapports annuels / DELTA . l'élaboration des rapports annuels / DELTA .

Méthamphétamine

Les saisies de méthamphétamine se trouvent Saisies de m éthamphétamine


concentrées principalement en Asie de l'Est et du 2000/2001
Sud-Est, ainsi qu'en Amérique du Nord. Pendant (Total = 29 tonnes par an*)
la période 2000-2001, 86 %, environ,
des saisies globales eurent lieu dans la région Autres
Asie de l'Est et du Sud-Est et 14 % en Amérique 0,2%
du Nord (ces pourcentages prennent en compte Asie de
Amérique
les saisies de méthamphétamine effectuées à l'Est et du
du Nord*
l'échelle fédérale)a. Sud-Est
14%
86%

a * Données corrigées des États-Unis, fond ées sur le syst ème f édéral
Dans leur réponse officielle au QRA de l'ONUDC; par
de saisies de drogues
contraste, les États-Unis ont déclaré "en bloc" toutes leurs
saisies de STA en 2000.
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à
l'élaboration des rapports annuels / DELTA .

86
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Si l'on procède à une ventilation par pays de ces


Saisies de méthamphétamine en 2000/2001
données, il devient évident que c'est en Chine (Total = 29 tonnes par an)
RAS de Hong Kong
qu'ont eu lieu les plus fortes saisies de (Chine)
méthamphétamine en 2000-2001, suivie par la 0,3%
République de
RPD Lao
Chine
0,1%
Thaïlande et les États-Unis. Pris ensemble, ces Corée
Canada
Thaïlande
0,3%
trois pays ont représenté 84 % du total des saisies Malaysie
0,7%
0,12% États-Unis

mondiale de méthamphétamine. Japon


Philippines
Province chinoise de Mexique
Rép. tchèque
2% 2% 0% Province chinoise de Taiwan
Taiwan Myanmar
3% Myanmar
3%
Philippines Japon
5%
Mexique
Chine
États-Unis 45% Malaysie
12%
République de Corée

RAS de Hong Kong (Chine)


Thaïlande
27% RPD Lao

Canada

Rép. tchèque

TRAFIC DE MÉTAMPHÉTAMINE PRODUIT EN ASIE DU SUD-EST,


À L'INTÉRIEUR ET À L'EXTÉRIEUR DE LA RÉGION
PAYS ANNÉE ORIGINE DE LA SOURCE DES
MÉTAMPHÉTAMINE RENSEIGNEMENTS
a) en Asie de l'Est et du Sud-Est
Japon 2000 Chine ONUDC QRA
2000 République de Corée ONUDC QRA
2000 République populaire et ONUDC/Interpol/OMD saisies
démocratique de Corée isolées
République de 2001 ONUDC QRA
Philippines
Corée 2001 ONUDC QRA
Cuine
Hong Kong 2001 ONUDC QRA
Chine
(RAS de Chine)
Rép. pop. de Chine 2001 Myanmar ONUDC QRA
2000 ONUDC/Interpol/OMD saisies
Thaïlande Myanmar
isolées
Indonésie 2001 Thaïlande ONUDC QRA
2001 Thaïlande ONUDC QRA
Malaise
2001 Chine ONUDC QRA
Brunéi Darussalam 2001 Philippines ONUDC QRA
Singapour 1999 Philippines ONUDC QRA
b) hors d'Asie de l'Est et du Sud-Est
Inde 2001 Myanmar ONUDC QRA
2001 ONUDC/Interpol/OMD saisies
2001 Philippines isolées
Australie
Indonésie ONUDC/Interpol/OMD saisies
isolées
2001 ONUDC/Interpol/OMD saisies
Nouvelle-Zélande Malaisie
isolées
Canada 2001 Chine ONUDC QRA
Royaume-Uni 1999 Philippines ONUDC QRA
2000 ONUDC/Interpol/OMD saisies
Suisse Thaïlande
isolées
2001 ONUDC/Interpol/OMD saisies
Allemagne Thaïlande
isolées
2000 ONUDC/Interpol/OMD saisies
Autriche Philippines
isolées
2001 ONUDC/Interpol/OMD saisies
États-Unis Thaïlande
isolées
2000 ONUDC/Interpol/OMD saisies
Guam Philippines
isolées
2001 ONUDC/Interpol/OMD saisies
France Chine
isolées

87
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Les pays les plus fréquemment cités (tant par les en 2001. Les autorités japonaises, selon qui,
pays de la région que par des pays appartenant à depuis de longues années, la Chine était le
d'autres régions du monde) comme producteurs principal producteur de métamphétamine, sont de
de la métamphétamine circulant en en Asie de plus en plus préoccupées désormais par les
l'Est et du Sud-Est sont la Chine, les Philippines, importations de métamphétamine illicite produite,
le Myanmar et la Thaïlande. pense-t-on, en République populaire
démocratique de Corée.
Un certain nombre d'indicateurs donnent à penser
que la Chine a été le principal pourvoyeur de
métamphétamine illicite jusqu'en 2000. En 2001,
Saisies de méthamphétamine en Chine
toutefois, le volume des saisies a baissé. Rien (1991-2001)
n'indique que ce recul soit dû au fait que les 25 000
instances chinoises de répression accorderaient 20900
désormais une moindre priorité aux STA. Il 20 000
pourrait fort bien résulter d'une baisse du trafic de

kilogramme
16059

métamphétamine via la Chine, ou d'une 15 000


intensification des campagnes de démantèlement
10 000
des laboratoires illicites ou de lutte contre les
groupements criminels responsables du trafic de 5 000
4800

métamphétamine. 454 655 284


1303 1599 1334 1608
123
0
Les autorités de la RAS de Hong Kong ont

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
confirmé cette hypothèse et fait état d'une
stabilisation du trafic de métamphétamine via leur Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
territoire, en 2001. De même, les saisies de des rapports annuels / DELTA.
métamphétamine au Japon ont accusé une baisse
sensible en 2001, confirmant ainsi indirectement
la thèse selon laquelle le trafic de
métamphétamine originaire de Chine aurait baissé

Saisies de m étamphétamine en Thaïlande


(1980-2001)
10,000
8,338
kilogrammes

7,431
8,000
6,000 5,046

4,000 2,828
1,915 2,136
1,795
2,000 1,077 939 1,055 1,290
812
512 297 461 530 322 569 561 442
33 28
-
1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992

1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001

Saisies Tendance
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels / DELTA.

Saisies de m éthamphétamine au Japon


1980-2001 1,995
2,000
kilogramme

1,500
1,031
1,000 703
652
550
419
500 164 202
299 350 321
219
279
166
315
176
148 118 102 129 98 89

-
1980
1981
1982

1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995

1996
1997
1998

1999
2000
2001

Saisies Tendance

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels / DELTA.

88
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Parmi les pays qui ont signalé les plus fortes trafic, encore que les progrès de la répression
saisies de métamphétamine dans le monde, les aient également joué un rôle. Après un pic en
États-Unis (seul pays non-asiatique à signaler un 1997, les saisies d'amphétamine ont toutefois
trafic et des abus importants) occupent le reculé les années suivantes et semblent s'être
troisième rang. Les saisies de métamphétamine stabilisées au cours de la période 1999-2001. [Les
ont continué d'augmenter en 2001. Cette données relatives aux saisies de 2001 n'étant pas
progression traduit, à la fois, les progrès de la encore prêtes, les chiffres qui apparaissent sur les
répression et l'accroissement de la production et graphiques ci-dessus ont été calculés en partant
du trafic intérieurs. La métamphétamine est, dans de l'hypothèse que, dans tous les pays qui n'ont
une large mesure, fabriquée localement, encore pas encore communiqué le volume de leurs
qu'une certaine quantité provienne du Mexique. saisies (Royaume-Uni, Belgique), les quantités
sont restées les mêmes que pour l'année
Saisies de métamphétamine aux États-Unis et nombre précédente].
signalé de laboratoires de métamphétamine démantelés
(1993-2001)

7990
4,000 8,000
Répartition r égionale des saisies
kilogramme saisis

6437
3,500 7,000 number de laboratoires
3,000 6,000 démantelés d'amphétamine en 2000 et 2001
2,500 5,000 (total: 4,6 tonnes par an)
2,000 4,000
1,500 3,000
Asie Autres
1,000 2,000
500 1,000 3% 17%
- 0 A mérique
1993 1994199519961997 1998199920002001 du Nord
Europe
Saisies de méthamphétamine 5%
occidentale
Laboratoires de méthamphétamine démantelés
Europe 68%
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à orientale
l'élaboration des rapports annuels / DELTA et US 7%
Drug Enforcement Administration, Federal-wide Drug
Seizure System.
* Estimation fondée sur des r ésultats corrigés

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration


des rapports annuels / DELTA.
Amphétamine

Les trois-quarts, environ, des saisies Répartition des saisies


d'amphétamine ont lieu en Europe. À elle seule, d'amphétamines en Europe (2000/2001)
l'Europe occidentale compte pour plus des deux- (Total = 3,7 tonnes par an)
Autres
Belgique
tiers de toutes les saisies d'amphétamine 2%
3%
N o r vège
(moyenne pour 2000/2001). 3%
Finlande
3%
Danemark
Près de la moitié des saisies d'amphétamine 3%
Bulgarie
effectuées en Europe en 2000 et 2001 ont eu lieu 4%
Royaume -Uni

au Royaume-Uni, ce qui reflète l'importance du Pologne


4%
47%

trafic et de la consommation dans ce pays. France


4%
Venaient ensuite les Pays-Bas (15 %), suivis par Suède Allemagne

l'Allemagne (7 %) et la Suède (5 %). En Europe 5% 7% P a y s- B a s


15%

orientale, les saisies les plus importantes ont été


signalées par la Pologne (4 %), où ont eu lieu 40
% de toutes les saisies signalées par les pays de Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration
des rapports annuels / DELTA.
l'Europe de l'Est. Les saisies opérées en Europe
orientale représentent 9½ % du total des saisies
d'amphétamine effectuées en Europe au cours de
la période 2000-2001. Le profil spécifique des données sur l'Europe
occidentale reflète la structure des saisies
Les saisies d'amphétamine en Europe occidentale signalées par le Royaume-Uni. La ventilation des
ont accusé une tendance à la hausse pendant la données des saisies par service de répression
période 1990-1997, où elles ont octuplé. Nombre révèle que la police et les douanes britanniques
d'études épidémiologiques effectuées à la même avaient signalé, au début des années 90, une
époque ayant également signalé une nette augmentation significative des saisies
tendance à la hausse, il semble que cette d'amphétamine. En 1996 et 1997, les saisies
augmentation soit due à une intensification du effectuées par la police atteignirent un pic, dû,

89
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Saisies d'amphétamine en Europe occidentale


(1980-2000)
6 000 6 000

5 000 5 000

4 000 4 000

kg 3 000 3 000
5 282
4 810
2 000 3 569 3 6383 609 2 000

1 000 2 132 1 000


1 3911 669 1 621
1 036
540 526 512 653
- 125 97 342 304 221 294 454 0
19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 20 20
80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 00 01
*
Saisies signalées Estimation* Tendance
* en supposant que, dans les pays qui n'ont pas encore signalé leurs saisies pour 2001 (Royaume-Uni, Belgique),
le volume des saisies soit resté le même qu'en 2000 .

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des rapports annuels.

entre autres, au fait que les laboratoires restent généralement stables à court terme; de ce
clandestins du Royaume-Uni s'étaient lancés dans fait, ils ne présentent d'intérêt que pour l'analyse
une production d'amphétamine à grande échelle. des tendances à long terme. En revanche, les
Ces laboratoires furent démantelés par la suite, ce petits ajustements à court terme résultant d'une
qui fit grimper la demande en amphétamine illicite modification de l'offre (ou de la demande)
importée d'Europe occidentale (notamment des interviennent généralement du fait d'un
Pays-Bas). De ce fait, les saisies effectuées par changement dans le degré de pureté.
les douanes culminèrent en 1998. Depuis, les
saisies des douanes britanniques ont régressé; En parallèle avec les données intéressant les
cette baisse s'est poursuivie en 2001 et en 2002. saisies et la prévalence, l'évolution de la pureté
moyenne de l'amphétamine saisie par la police
Royaume-Uni, saisies d'amphétamine
donne à penser que cette drogue est devenue de
police et douanes plus en plus présente sur le marché britannique
dans les années 90. Cette tendance à la hausse
2500
s'est poursuivi jusqu'en 1998. Ensuite, de pair
2000
avec la diminution des saisies signalées par les
douanes, le degré de pureté – et, partant, l'offre –
kilogrammes

1500 a régressé jusqu'en 1999 et est resté médiocre en


2000. Voilà qui semble confirmer que la
1000 diminution des saisies d'amphétamine signalées
résultait effectivement d'une baisse des
500 importations clandestines au Royaume-Uni.
Pureté m oyenne de l'am phétam ine
0 saisie par la police au Royaum e-Uni -
1995-2002
90

92

94

96

98

00

02

18
19

19

19

19

19

20

20

1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
purité en %

Douanes 81.1 177.5 80.2 530.0 579.8 372.2 840.8 935.1 1,206 1,117 718.0 600 422 13
4 6
Police 222.7 243.1 485.0 444.8 725.0 447.1 1,714 2,361 604.3 901.5 1,047
0 2 4

8
Douanes Police
3
Source: UK Home Office, Drug Seizure and Offender
Statistics, 2000 and H.M. Customs & Excise Data. -2
I II III IV I II III IV I II III IV I II III IV I II III IV I II III IV I II III IV I II III

95 96 97 98 99 00 01 02

pur ti y 7 10 11 12 8 10 14 14 13 13 17 17 18 15 16 15 8 4 5 5 6 7 7 11 14 14 15 12

D'autres indicateurs permettent d'évaluer


Source: UK Forensic Science Service.
l'abondance d'une drogue sur les marchés, en
particulier le prix et le degré de pureté. Sur les
marchés de consommation, les prix de la drogue

90
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

L'intensification de la répression dans les autres cela ne semble pas cadrer avec les rapports qui
pays d'Europe, notamment aux Pays-Bas, le plus signalent un recul persistant des saisies opérées
grand producteur européen d'amphétamine illicite, par les douanes. Cela montre, soit que les
semble avoir été, pour une bonne part, groupements criminels ont perfectionné les
responsable de ce recul. modalités du passage en fraude de l'amphétamine
sur le plus grand marché d'Europe, déjouant ainsi
Saisies d'amphétamine au Pays-Bas
les mesures mise en place par les services de
1980-2001 1 452
répression, soit que l'offre désormais plus
1 500 abondante résulte d'un net recul de la demande
en amphétamine, les usagers étant passés à
en kilogramme

1 000 d'autres drogues. Les données sur la prévalence


816 853
qui apparaissent dans la British Crime Survey
579
(enquête sur la criminalité au Royaume-Uni)
500 327 318 324 montrent que l'abus d'amphétamine, qui
248 293 293
129
19 28 66 39
151 155
74 12553 54 45
concernait 2,6 % de la population (entre 15 et 69
- ans) en 1998, est tombé à 1,9 % en 2000, et à 1,6
% en 2001-2002, ce qui représente une baisse de
1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

1996

1998

2000
près de 40 % pour la période 1998-2002. Mais
Saisies Tendance
les données montrent aussi que que le recul de
l'abus d'amphétamine a été plus sensible au
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration moment où l'offre était faible (1998-2000) qu'à
des rapports annuels. l'époque où l'abondance sur le marché n'était plus
un facteur limitant.

L'analyse des saisies signalées par les autorités


L'amélioration des degrés de pureté en 2001 et
néerlandaises révèle une situation assez proche
2002 révèle, cette fois encore, la progression de
de celle observée par les douanes britanniques.
l'offre d'amphétamine sur le marché du Royaume-
Dans les deux pays, les saisies d'amphétamine
Uni. Le degré de pureté moyen des saisies ont augmenté au début des années 90 et atteint
effectuées par les douanes et par la police a un pic en 1998, avant de régresser. On relève des
augmenté en 2001 et en 2002. À première vue,

ORIGINE DÉCLARÉE DES "IMPORTATIONS" D'AMPHÉTAMINE EN EUROPE, EN 2001

ANNÉE PAYS FAISANT ORIGINE DE L'AMPHÉTAMINE SOURCE DES


RAPPORT "IMPORTÉE" RENSEIGNEMENTS

2001 Royaume-Uni Pays-Bas, Belgique ONUDC, QRA


2001 Irlande Pays-Bas ONUDC, QRA
1999/2000 Islande Pays-Bas, Pologne ONUDC, QRA
Allemagne
2001 Belgique Pays-Bas ONUDC, QRA
2001 Allemagne Pays-Bas, Pologne ONUDC, QRA
1999 France Pays-Bas, Belgique ONUDC, QRA
2001 Italie Pays-Bas OEDT
2001 Espagne Pays-Bas, Allemagne, Belgique ONUDC, QRA
2000 Danemark Pays-Bas, Pologne, Rép. tchèque, Belgique ONUDC, QRA
2001 Suède Pays-Bas, Pologne ONUDC, QRA
2001 Norvège Pays-Bas ONUDC, QRA
2001 Finlande Estonie ONUDC, QRA
2001 Estonie Pologne ONUDC, QRA
2001 Lettonie Lituanie, Pologne ONUDC, QRA
2001 Lituanie Pays-Bas, Pologne ONUDC, QRA
2001 Pologne Pays-Bas, Royaume-Uni ONUDC, QRA
2001 Autriche Pologne, Hongrie ONUDC, QRA
2001 Hongrie Pays-Bas ONUDC, QRA
2001 Croatie Pays-Bas, Allemagne, Rép. tchèque, ONUDC, QRA
Belgique, Slovaquie
2001 Bulgarie Hongrie, Roumanie ONUDC, QRA
2001 Turquie Bulgarie, Roumanie ONUDC, QRA
2001 Ukraine Pologne ONUDC, QRA
2001 Fédération de Pays-Bas, Lituanie, Pologne ONUDC, QRA
Russie

91
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

tendances similaires dans plusieurs autres pays Les saisies effectuées en Pologne, pays qui vient
européens. au deuxième rang de ceux que les autres pays
européens citent comme lieu d'origine de
Bien que l'importance des Pays-Bas comme pays l'amphétamine importée, ont accusé une hausse
producteur d'amphétamine ait diminué ces spectaculaire, même en 2001. Les autorités
dernières années en raison d'un accroissement de polonaises estiment que 35 %, environ, de
la production dans un certain nombre de pays l'amphétamine est produite aux fins de la
d'Europe de l'Est, la Hollande n'en reste pas consommation intérieure, et 65 % pour
moins le pays qui exporte le plus d'amphétamine l'exportation. On pense que près de la moitié de
illicite vers l'Europe: 70 % des pays européens qui l'amphétamine produite est destinée à
ont répondu au questionnaire de l'ONUDC ont cité l'Allemagne; en fait, une partie alimente le marché
les Pays-Bas comme source principale de allemand, une autre est réexportée vers d'autres
l'amphétamine importée en contrebande en 2001. pays européens, notamment le Danemark et la
Les autres pays fréquemment cités étaient la Suède. Le reste est, pour l'essentiel, destiné aux
Pologne, la Belgique et l'Allemagne. trois pays baltes (mais souvent aux fins de ré-
acheminement vers un pays nordique), à
Origine de l'amphétamine importée en
l'Ukraine, à la Fédération de Russie et à l'Autriche.
Europe Les autorités polonaises estiment que 10 %,
Nombre de fois où un pays a été reconnu comme pays environ, de la production intérieure sont destinés
d'origine de l'amphétamine importée Données fondéessur aux États-Unis.
les renseignements fournis par 23 pays européens

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80%

70% Saisies d'amphétamine en Pologne


Pologne 43%
22% 200
(1991-2001) 195

Allemagne 13%
9%
kilogramme

142
150
Rép. Tchèque 9%
9%
Bulgarie 4% 100

4%
50 52 51
Estonie 4%
50 36
28 27
4% 19
15
5
Royaume-Uni 4%
0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18
1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
Nombre de fois où un pays a été cité par d'autres comme pays d'origine de
l'amphétamine "import ée"
Saisies Tendance
Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
rapports annuels, OEDT. Source: ONUDC, Questionnaire destiné à l'élaboration des
rapports annuels.
Contrastant avec les saisies d'amphétamine –
stables ou en diminution – en Europe occidentale
au cours des dernières années, la plupart des Outre l'importance indubitable du trafic intra-
pays d'Europe orientale ont fait état d'une régional d'amphétamine, l'Europe est également
tendance à la hausse. Cela traduit une la source des exportations à destination de
amélioration de la répression, ainsi qu'une certains pays d'outre-mer. Une partie est
augmentation de la fabrication clandestine et du acheminée vers les États-Unis (encore que le
trafic d'amphétamine dans la sous-région. gros de l'amphétamine trouvée sur le marché
Saisies d'amphétamine* en Europe de l'Est américain soit produit dans le pays), mais le
(1991-2001) Mexique, le Costa Rica, la Malaisie, les
Philippines, l'Afrique du Sud, le Nigéria, ainsi que
500 436,5 certains pays du Proche et du Moyen-Orient,
400 336 ,5
disent tous que l'amphétamine importée chez eux
vient d'Europe. D'une manière générale, les
kilogramme

300 240 ,1
226,9 volumes d'amphétamine exportés depuis l'Europe
189 ,4

200 restent cependant assez modiques, comparés aux


100 49,7
68,9 71,2 vastes quantités qui font l'objet du trafic intra-
38,5

0,0 0,1 0,0 0,0 1,0 0,8


16,0 8,0
25,6
régional.
0
1982

1983

1984

1985

1986

1987

1989

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

Total Tendance

* y compris de faibles quantités de stimulants de type amphétamine (à l'exclusion de

Source: ONUDC, Questionnaire destiné à 'élaboration des


rapports annuels.

92
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

SAISIES MONDIALES DE STIMULANTS DE TYPE


AMPHÉTAMINE*, 1991-2001

45
40 * À l'exclusion de l'"Ecstasy"

35
30
TONNES

25
20
15
10
5
0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Tonnes 4 4 5 7 7 9 15 14 33 41 26

SAISIES DE STIMULANTS DE TYPE AMPHÉTAMINE (à l'exclusion de l'"Ecstasy") en pourcentage du total


mondial et en kg- PAYS OÙ ONT ÉTÉ SAISIES LES PLUS GRANDES QUANTITÉS - 2001
- 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000

Thaïlande 31% 8 338


Chine 18% 4 800

Etats-Unis d'Amérique 11% 3 022


Royaume-Uni 11% 1 838

Philippines 7% 1 778

Province Chinoise de Taiwan 4% 1 156

Myanmar 4% 993 SAISIES DE STA (à l'exclusion de l'"Ecstasy") en kg et % - PAR


Australie 3% 876 2 4RÉGION
6 -8200110 12 14 16 18 20
Pays-Bas 2% 579 - 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

Japon 2% 419 17 799


Asie de l'Est et du Sud-Est
Mexique 2% 418 (66%)
Europe occidentale 3 529 (13%)
Allemagne 263

Suède 253 Amérique du Nord 3 495 (11%)

Pologne 195
Océanie 880 (6%)
République de Corée 170

Danemark 161 Europe de l'Est 336 (3%)

Finlande 138 Proche et Moyen-


128
Orient/Asie du Sud-Ouest
Norvège 107
Afrique de l'Ouest et
Belgique 76 6
Afrique centrale

Arabie saoudite 68 Asie du Sud 1


Chine (RAS de Hong Kong) 66

Bulgarie 65

93
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

STA (excluant l 'Ecstasy' ) INTERCEPTÉ STA (excluant l 'Ecstasy' ) INTERCEPTÉ


MONDE - 1991-2001 ASIE - 1991-2001
45 35
40 30
35
25
30
tonnes

25 20

tonnes
20 15
15
10
10
5 5
0 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

STA (excluant l 'Ecstasy') INTERCEPTÉ STA (excluant l 'Ecstasy' ) INTERCEPTÉ


AMERIQUE - 1991 - 2001 EUROPE - 1991 - 2001
4,0 6
3,5
5
3,0
2,5 4
tonnes

tonnes

2,0 3
1,5
2
1,0
0,5 1
0,0 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

STA (excluant l 'Ecstasy' ) INTERCEPTÉ STA (excluant l 'Ecstasy') INTERCEPTÉ


AFRIQUE - 1991-2001 OCEANIE - 1991 - 2001
3,0 1,0
0,9
2,5 0,8
0,7
tonnes

2,0
tonnes

0,6
1,5 0,5
0,4
1,0 0,3
0,2
0,5 0,1
0,0
0,0 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001

94
Tendances mondiales des drogues illicites 2003 Chapitre 1. Tendances : Trafic

Ecstasy
l'ecstasy et du nombre de rapports faisant état
Avant l'introduction du nouveau questionnaire d'une hausse des abus. En 2001, toutefois, les
destiné à l'établissement des rapports annuels saisies déclinèrent un peu par rapport à 2000.
(QRA) et la création d'une catégorie distincte pour D'une manière générale, toutes les régions firent
les substances du "groupe ecstasy" (MMA, MDA, état d'un recul des saisies par rapport à l'année
MDME) au sein de la catégorie plus vaste des précédente. .
STA, les saisies d'ecstasy étaient signalées à
l'ONUDC à la rubrique "Hallucinogènes autres que Si, au début des années 90. le trafic d'ecstasy
le LSD". L'analyse des rapports de saisies pour était presque exclusivement concentré en Europe,
2000 et 2001 montre que le gros des saisies ces dernières années ont vu son extension aux
d'"autres hallucinogènes" était constitué d'ecstasy autres régions du monde. Ainsi, exprimé en
(93 % des saisies), de sorte que cette rubrique pourcentage du total des saisies mondiales, la
semble un assez bon substitut permettant part de l'Europe dans les saisies d'ecstasy est
d'enregistrer l'augmentation des saisies d'ecstasy passée de 75 %, en 1993-94, à 50 %, environ, en
au cours des deux dernières années. 2000-2001. (98 % des saisies d'ecstasy en
Europe ont eu lieu en Europe occidentale). Au
Ventilation des saisies d'ecstasy et des
cours de la même période, la part de l'Amérique
autres hallucinogènes du Nord est passée d'un cinquième du total des
en 2000 et 2001 saisies à près de 40 %. Près de 8 % des saisies
(Total: 5 tonnes par an) ont été effectuées en Asie.

Saisies mondiales d'ecstasy


Group 1993-2001 (en équivalents de poids)
Ecstasy