Вы находитесь на странице: 1из 9

ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC

SESSION D’OCTOBRE 2011

Toute documentation permise Calculatrices : modèles autorisés seulement Durée de l’examen : 3 heures

04-MB-11 Propriétés des matériaux

1. PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES des métaux, liaisons (5 points)

1.1. Comparer les propriétés mécaniques et physiques des métaux et de leurs oxydes. Expliquer votre réponse. (3 points)

1.2. Pourquoi le chlorure de sodium est-il fragile et l’aluminium est-il ductile? (2 points)

2. ENERGIE DE RUPTURE

(10 points)

La courbe ci-dessous représente le résultat d’un essai de traction d’un échantillon cylindrique de

5 mm de diamètre et de 10 cm de haut.

Fcylindrique de 5 mm de diamètre et de 10 cm de haut. F 10 cm F

cylindrique de 5 mm de diamètre et de 10 cm de haut. F F 10 cm

Fcylindrique de 5 mm de diamètre et de 10 cm de haut. F 10 cm F

10 cm
10 cm
F F r F e Δl Δl
F
F
r
F
e
Δl
Δl

Le symbole ‘Δl’ représente l’allongement (la variation de longueur) la longueur de l’éprouvette

et ‘F’ la force appliquée. La longueur à la limite d’élasticité est de 10,0019cm et à la rupture de

10,0038cm. Les forces appliquées sont =19,6 kN et

= 50 kN.

2.1. Calculer le module d’élasticité de ce matériau. (3 points)

2.2. Calculer la ductilité. (2 points)

2.3. Calculer l’énergie élastique libérée à la rupture. (3 points)

2.4.

Calculer l’énergie de rupture (énergie dépensée pour rompre le matériau). (2 points)

3.

STRUCTURE CRISTALLINE DES METAUX (8 points)

3.1.

Les métaux possèdent trois types de structures cristallines : cubiques à faces centrées (cfc), cubiques centrées (cc) et hexagonales compactes. Calculer la compacité des structures cfc et cc. (3 points)

3.2.

Quelles sont les conséquences sur les propriétés de ces différences de structures cristallographiques ? (2 points)

3.3.

Qu’est-ce qu’une dislocation? Quel est son rôle dans les propriétés mécaniques? (3 points)

4.

STRUCTURES DES POLYMÈRES (8 points)

4.1.

Expliquer la différence de structure entre un polymère amorphe et un polymère cristallin. Quelles sont les conséquences sur les propriétés mécaniques? (5 points)

4.2.

Qu’est-ce que la réticulation ? Donner des exemples (3 points)

5.

RUPTURE FRAGILE (10 points)

5.1.

Quelles sont les caractéristiques mécaniques d’une rupture fragile? Comparer la rupture fragile avec la rupture ductile. Quels sont les matériaux qui présentent une rupture fragile? Donner des exemples. (2 points)

5.2.

Un échantillon en verre possède une rayure de longueur 1 mm. La contrainte de rupture de ce matériau est de 100 MPa, son module d’élasticité de 70 GPa, le facteur critique d’intensité de contrainte K 1c = 50 MPa√m.

fissure 2cm
fissure
2cm

La hauteur est de 15 cm, la largeur de 10 cm et sa profondeur (épaisseur) de 2 cm. La longueur de la fissure est de 1mm. Le rayon de courbure de la fissure à sa racine est de 1 µ.

Quelle la force maximale qu’il est possible d’appliquer pour éviter la rupture? (5 points)

5.3.

Quelle est la ductilité de cette tige? (3 points)

6.

TÉNACITÉ (9 points)

6.1.

Définir ce mot «ténacité». Quelles sont les différentes méthodes pour mesurer la ténacité d’un matériau? Comparer ces méthodes. (2 points)

6.2.

Comment modifier la température de transition ductile-fragile (essai Charpy) d’un acier? (2 points)

6.3.

Calculer la longueur critique du matériau défini à la question précédente pour une force appliquée de 150 MPa. (5 points)

7. TRAITEMENT THERMIQUE DES ACIERS(13 points) 7.1. Certains aciers durcissent après trempe. Pourquoi? (5 points)
7.
TRAITEMENT THERMIQUE DES ACIERS(13 points)
7.1.
Certains aciers durcissent après trempe. Pourquoi? (5 points)
7.2.
Quel est l’effet de la trempe sur le module d’élasticité? Expliquer votre réponse. (3 points)
7.3.
Calculer le pourcentage de phases et des constituants d’un acier 1030 (0,3 % C) à la
température de 722 C. Dessiner la microstructure, en indiquant les phases en présence. (5
points)
8.
PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES DES ALLIAGES (8 points)
8.1.
Comment augmenter la limite d’élasticité d’un alliage Pb-Sn qui contient 20% d’étain? (3
points)
T ( °C) 327 232 a 183 ß 97 % Sn % Pb , 18
T ( °C)
327
232
a
183
ß
97 % Sn
% Pb
,
18 62

(L’échelle n’est pas respectée)

8.2. Calculer le pourcentage des phases en présence à la température de 184 . (3 points)

8.3. Dessinez la courbe de refroidissement de cet alliage depuis la température de température ambiante. Indiquer les phases pour chaque stade. (2 points)

C jusqu’à la

9. TRAITEMENT THERMIQUE (5 points)

Comment augmenter la limite d’élasticité d’un alliage d’aluminium du type 2024 qui contient 4%

de cuivre?

T ( °C)

660

550 °C

4.5 % Cu
4.5
% Cu

Indiquer les étapes du traitement thermique ou thermomécanique que vous suggérez. (5 points)

10. CORROSION : (8 points)

10.1. On réalise le montage suivant (échangeur de chaleur) :

20 cm

20 cm

20 cm
Cylindre de cuivre cuve en acier
Cylindre de
cuivre
cuve en acier

Le diamètre du cylindre de cuivre est de 3 mm

L’épaisseur du tuyau extérieur est de 2 mm, le

courant mesuré entre les deux électrodes est de

3 10 -4 .A. L’électrolyte, de l’eau salée, circule entre les deux tuyaux. La valence du cuivre est de 2 et celle du fer :

2 .

Décrire les réactions qui se produisent, à l’anode et à la cathode. (3 points)

10.2. En combien de temps l’anode disparaîtra-t’elle, en supposant la vitesse de corrosion constante ? (5 points)

11. PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES des céramiques (7 points)

La mullite correspond à la composition de (3 corindon à .

. ), la cristobalite correspond à la silice

et

le

à . . ), la cristobalite correspond à la silice et le et une composition de

et une composition de

11.1. Quelles sont les phases en présence pour une température de 1595 80% d’alumine? (2 points)

11.2. Quelles sont les différences de comportement des briques réfractaires qui contiennent de la cristobalite avec celles qui contiennent du corindon ? (2 points)

11.3. On désire caractériser la résistance aux chocs thermiques. Pour se faire on utilise deux

paramètres et : = / E.α.f(ν), = E / 2 f(ν), avec les notations habituelles : E le module d’élasticité, α le coefficient de dilation thermique, Rm la résistance mécanique et f(ν) une fonction du coefficient de Poisson.

Que mesurent ces deux paramètres? Comment peut-on améliorer la résistance à l’initiation de fissures? Donner une application pratique. (3 points)

12. TAILLE DE GRAINS (5 points)

12.1. Quel est l’effet d’une diminution de la taille de grain pour un acier 1008? (2 points)

12.2. Compléter le tableau suivant :

Taille de grain

10µ

30µ

50 µ

Limite d’élasticité (MPa)

250

200

 

Module

210

   

d’élasticité

(GPa)

Expliquer votre réponse. (3 points)

13. FATIGUE (4 points) La courbe ci-dessous représente la variation de la vitesse de propagation d’une fissure en fonction de la variation du facteur d’intensité de contrainte pour un acier dont les propriétés sont données ans le tableau suivant.

Limite

Module

Ductilité

Ténacité (MPa √m )

Coefficient

d’élasticité

d’élasticité

(%)

de

dilatation

(MPa)

(GPa)

 

thermique ( C -1 )

300

210

30

8

18 10 -6

Calculer le nombre de cycles que prendra une fissure pour se propager de 1 à 3 mm. ( 4 points)

-5 10 -6 10 da = A*∆K n dN -7 10 -8 10 1 2
-5
10
-6
10
da
= A*∆K n
dN
-7
10
-8
10
1
2
4
6
10
da/dN [mm/cycle]

K [MPa.m ½ ]

ANNEXE A

Tableau périodique des éléments

ANNEXE A Tableau périodique des éléments 8

ANNEXE B

ANNEXE B (Référence :«des matériaux») 9

(Référence :«des matériaux»)