Вы находитесь на странице: 1из 17

Chapitre 2: Les instructions

simples

Module: Langage C Cours animé par A.MOHAMMEDI

I. Notion de variable

1- Définition:

Une variable est une case mémoire ou un ensemble de cases mémoires pouvant contenir une donnée d’un certain type à un moment donné.

2- Déclaration:

La déclaration d’une variable se fait comme suit:

Type nom [= valeur initiale];

3- Exemples:

Int x; int y=5; char a, b;

I. Notion de variable

Avec

Type: le type de la variable qui peut être:

Int ou long: Entier, ce type est conçu pour contenir des valeurs

entières.

Char: Caractère, ce type est conçu pour contenir un caractère.

Float ou Double: Réel, ce type est conçu pour contenir des valeurs

réelles. Ou d’autres types bien sur.

I. Notion de variable

Remarques:

- Le point virgule marque la fin de chaque instruction, il est donc obligatoire;

- L’initialisation d’une variable lors de sa déclaration n’est pas obligatoire;

- Le langage C est sensible à la casse donc les majuscules et les minuscules sont différentes;

- Le mot clé unsigned précise que la valeur qui sera contenu par la variable

sera positive;

- Une variable peut être déclarée à n’importe quel endroit du programme et non à un endroit bien réservé.

II. Notion de constante

1- Définition:

Est une variable dont la valeur reste inchangée durant l’exécution du programme.

2- Déclaration:

Const type nom = valeur;

3- Exemple:

Const int x=3;

III. Les commentaires

Un commentaire débute par /* et se termine par */.

Par exemple, /* Ceci est un commentaire */

On ne peut pas imbriquer des commentaires. Quand on met en

commentaire un morceau de programme, il faut donc veiller à ce que

celui-ci ne contienne pas de commentaire.

Les commentaires sont ignorés lors de l’exécution du programme.

IV. L’instruction d’affectation

En C, l’affectation est un opérateur à part entière. Elle est symbolisée

par le signe =.

Sa syntaxe est la suivante :

variable = expression;

Exemple:

I = 5;

X = i + 1;

V. L’instruction d’affichage

1- Affichage d’un texte simple :

pour cela on utilise la syntaxe suivante:

Printf(″Texte a afficher″);

2- Affichage de la valeur d’une Variable:

On affiche la valeur d’une variable selon l’instruction suivante:

Printf(″Symbole″, nom_variable);

Symbole est composé du signe ‘%’ suivi d’une lettre faisant référence au

type de la variable dont on doit afficher la valeur.

V. L’instruction d’affichage

Exemple:

Symbole(%lettre)

Type correspondant

%d

Int

%c

char

%lf

Long double

%ld

Long int

%u

Unsigned int en décimal

%o

Unsigned int en octal

%x

Unsigned int en héxadécimal

V. L’instruction d’affichage

3- Affichage combiné entre texte et valeur:

Il suffit de combiné les deux types d’affichages et on obtient l’affichage

hétérogène.

Printf(″La valeur à afficher: %lettre″ , variable);

Remarque:

Les accents ne sont pas tolérés dans l’affichage ; à l’exécution il seront

remplacés par des symbole insignifiants

V. L’instruction d’affichage

Remarques:

On peut afficher plusieurs valeurs de variable en même temps comme suit:

Printf(″%lettre1 , %lettre2,…….,%lettre_n ″, var1, var2,

,var_n);

Et on peut combiner l’affichage de plusieurs valeurs de variables avec du texte. On a les caractères spéciaux suivants:

\n nouvelle ligne

\t tabulation horizontale

\v tabulation verticale

\b retour arrière

\r retour chariot

\f saut de page \a signal d’alerte

VI. L’instruction de lecture

Elle correspond au fait d’attribuer une valeur a une variable Cette opération est réaliser grâce a l’instruction suivante:

SCANF (″ %lettre″, &nom_variable);

Il est important de savoir que le symbole & précédant le nom d’une variable sert a indiquer l’adresse de la variable en mémoire.

On peut lire plusieurs valeurs de plusieurs variables de plusieurs types comme suit:

SCANF (″%lettre1 %lettre2

%lettre_n″, &var1,& var2,

,&var_n);

Remarque: L’espace entre variables est important.

VI. L’instruction de lecture

Exemples:

printf(“Affichage de i: \n");

printf("%d \t %u \t %o \t %x",i,i,i,i);

printf("entrez un entier sous forme hexadecimale i = ");

scanf("%x",&i);

VII. Les opérateurs Arithmétiques et logiques

Arithmétiques

De Comparaison

Logiques

Opérateurs

L’addition ’+’

La soustraction ’-

La Multiplication ‘*’

La division ‘/’

La Modulo ‘%’

L’affectation ‘=‘

L’égalité ‘==‘

<,<=

>,>=

!=

!

&&

||

Explication

Ce sont les opérations arithmétiques basic

Il retourne le reste de la division entière du premier opérande par le second

Permet d’affecter le résultat d’une opération à une variable ou simplement la valeur d’une variable à une autre

Elle permet de vérifier l’égalité de deux opérandes (variables ou valeurs)

Elle permet de vérifier si la valeur à gauche est strictement inferieure , inférieure ou égale à la valeur de droite.

Elle permet de vérifier si la valeur de gauche est strictement supérieure, supérieure ou égale à la valeur à droite.

Elle permet de vérifier si la valeur à gauche est différente de la valeur à droite.

Le non logique permet d’obtenir la négation d’un expression

Le ‘et’ logique permet la conjonction de deux expressions

Le ou logique permet la disjonction de deux expressions

14

VII. Les opérateurs Arithmétiques et logiques

Remarque :

il ya des fonction mathématique qu’on utilise souvent mais avant on doit faire appel a la

bibliothèque math.h par la directive include <math.h> ,ces fonction sont:

Fonction

Explication

fabs

Elle prend en paramètre une seule variable ou valeur et elle retourne sa valeur entière.

Pow

Elle prend deux paramètres sous la forme suivante pow (nombre, puissance) et retourne comme

résultat la puissance du nombre.

sqrt

Elle prend un seul paramètre et retourne sa racine carrée.

Les fonctions trigonométriques

Sont les fonctions trigonométriques connues, elle prennent un nombre de paramètres tel qu’elle sont mathématiquement définies et elles son principalement (sin, cos, tan, arcsin….).

Les autres fonctions

Sont également les autres fonctions mathématique connues et qu’on peut vouloir utiliser,

même chose pour les paramètres et elles sont (exp, log, log10, ………

15

VII. Les opérateurs Arithmétiques et logiques

Il existe également des raccourcis pour écrire certaines opérations telles que :

Opération

Explication

Incrémentation

Elle consiste en l’addition de 1 avec la valeur de la variable soit

variable = variable+1, et on la raccourci par variable++

décrémentation

On soustrait 1 de la valeur de la variable et on écrit : variable--

opérations arithmétiques

Var1 opération=Var2, ici l’un des opérandes reçoit le résultat.

Les crochets et les parenthèses définissent également l’ordre de priorité, le même qu’on mathématique.

VIII. Exemple de programme C

#include <stdio.h>

main()

{

int i;

printf("entrez un entier sous forme hexadecimale i = ");

scanf("%x",&i);

printf("i = %d\n",i);

}

Si on entre au clavier la valeur 1a, le programme affiche i = 26.