Вы находитесь на странице: 1из 168

À PLEIN GAZ !

Introdução
Ao Aluno
Cá estamos de novo para dar continuidade ao projecto À Plein Gaz ! Já conheces? É
a primeira vez que ouves esta expressão que significa «a todo o gás»? Pois bem, quer
te encontres na primeira ou na segunda situação, irás, com certeza, descobrir muitas
coisas úteis e divertidas neste Manual que, certamente, te irão agradar e que poderás
partilhar com os teus colegas, com o teu professor e até com outras pessoas que te
rodeiam. Basta para isso aderires às inúmeras propostas sugeridas ao longo deste
trabalho e confirmares que o francês é uma língua viva, dinâmica que poderás usar
em diversas situações, falando, escrevendo ou até cantando. Verás que te tornarás
uma pessoa mais completa.

As autoras

Ao Professor
Recomeçamos um novo ano à plein gaz, para não perder o fôlego e para que a chama
não se apague. É nosso desejo que o francês volte a ser uma língua sedutora, motiva-
dora e do agrado dos alunos que a elegeram como segunda língua estrangeira. Para
isso, procurámos, mais uma vez, oferecer ao professor materiais adequados, diversifi-
cados e actualizados para ajudar o aluno na aquisição e no desempenho de compe-
tências essenciais em francês, visando a sua progressiva autonomia e responsabiliza-
ção enquanto cidadão europeu. Desde já, aproveitamos para desejar a todos um
óptimo ano lectivo.

As autoras
Como está estruturado o teu manual?
Fica a conhecer as rubricas que compõem o teu
Introduction au thème
Manual, para que te seja mais fácil utilizá-lo.

No início de cada unidade, esta ru-


brica fornece-te o vocabulário neces-
sário ao estudo do tema, apresentado
de forma atractiva.

Certains sont riches, d’autres sont pauvres,


UNITÉ 7 L’ENVIRONNEMENT Certains sont heureux, d’autres sont malheureux,
Certains ont du travail, d’autres sont au chômage,
Certains ont un toit, d’autres vivent dans la rue,
Marée noire : Certains sont en bonne santé, d’autres sont malades,
Certains sont aimés, d’autres sont rejetés,
la grande tristesse des ados de Galice Nom : Prestige Certains sont altruistes, d’autres sont égoïstes.

Deux mois après le naufrage du Prestige, Isaura, 13 ans, et Juan Carlos, Date : 13/11/2002

14 ans, collégiens à La Corogne, sont tristes. Et en colère1. Ils l’ont dit Lieu : Espagne
aux journalistes d’Okapi en Espagne. Zone de l’accident : au large du cap Finisterre,
Galice
Ils n’ont pas le droit de participer à la dépollution. Trop jeunes. Trop dangereux.
Produit transporté : fioul lourd
5 Alors, Isaura et Juan Carlos, collégiens à La Corogne, en Galice, serrent les
poings : « Quand je regarde cette tragédie, je me sens triste parce que maintenant Quantité transportée : 77 000 tonnes
toute la mer est noire, sale », regrette Isaura. La mer, c’est son paysage quotidien. Quantité déversée : plus de 60 000 tonnes
« Ce que j’aime, explique-t-elle, c’est me promener sur la plage et regarder travail-
Date de construction : 1976
ler les pêcheurs. » Mais plus personne ne pêche2 à La Corogne : dans les filets3
Type de navire : pétrolier
10 des chalutiers4, on ne remonte5 plus que des tonnes d’un caramel noir, puant6 et
toxique. www.le-cedre.fr

« J’adore le surf. J’en faisais toutes les semaines », se désole Juan Carlos. Le
surf, plus la peine d’y penser. « Mes prochaines vacances seront bien tristes… »
« Triste. » C’est le mot qu’ils emploient le plus volontiers7. Tristes, ils le sont depuis le 13 novembre. « J’ai vu
15 à la télé un flash d’infos qui annonçait qu’un navire était à la dérive à 32 milles (60 km) du cap Finisterre, et
qu’il perdait du pétrole », raconte Juan Carlos. Il ne lui a pas fallu longtemps pour comprendre ce que ça
Je comprends
signifiait. « Je me suis rendu compte très vite que la nouvelle était grave. J’en ai parlé tout de suite avec
mes parents. » Rapidement, avant même que le Prestige ne se casse8 en deux et ne sombre9, le 19 novem- 1. Écoute le texte et dis si les affirmations suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).

20
bre, au large du Portugal, les premières nappes10 de fioul s’échouent sur les plages de Galice. Pour cette
région d’Espagne, qui vit beaucoup de la mer en général, et de la pêche en particulier, les conséquences
a) Isaura et Juan ont constaté le désastre provoqué par la marée noire.
b) Les pêcheurs continuent à ramener du poisson.


Para confirmares se percebeste
sont immédiates et calamiteuses. Isaura en est consciente. « Les gens n’ont plus de travail, donc plus d’ar-
c) Juan pense avec joie à ses prochaines vacances d’été. 
gent, et ils voient leur avenir comme la mer : en noir. »

« Des milliers de personnes viennent de partout pour enlever le pétrole des plages. Mais à chaque
marée, de nouvelles nappes s’échouent, et tout est à recommencer », se désole Isaura. Un travail de titan, à
d) Le nettoyage des plages s’effectue très lentement.
e) Les bateaux des pêcheurs ne sont pas adaptés pour éliminer les nappes de fioul.  os textos, aqui tens exercícios
25 peu près aussi efficace que de vider11 la mer à la petite cuillère. Sur les plages, il faut creuser le sable, par-
fois jusqu’à 50 centimètres, pour atteindre les plaques de fioul, puis les découper en morceaux et en remplir 2. Corrige les affirmations fausses.
des seaux. Sur les rochers, impossible d’utiliser des outils, il faut ramasser à la main ce chewing-gum mor-
tel. Les pêcheurs, eux, tentent d’intercepter les nappes en pleine mer, avant qu’elles n’atteignent la côte.
Mais leurs bateaux ne sont pas prévus pour ce genre de travail, et leurs moyens sont dérisoires devant l’am-
3. Réponds aux questions suivantes, de façon claire et précise.
a) Pourquoi Isaura et Juan n’ont-ils pas le droit de participer au nettoyage des plages ?
variados de compreensão e ex-
30 pleur de la tâche. Un mois après le naufrage, 12 000 tonnes de fioul avaient été ramassées: c’est dix fois plus b) Quels sentiments éprouvent-ils face à cette situation ?
que lors de la marée noire de l’Erika, en 1999. Mais plus de 50 000 tonnes dorment encore dans les cuves du
Prestige. « Je ne peux plus manger le poisson de Galice. Je ne peux plus me promener sur la plage. Qu’estce
que je peux faire ? On ne peut plus rien faire : la marée noire est là », conclut Isaura. Tristement.
c) Comment Juan a-t-il appris la nouvelle ?
d) Indique la date et le lieu où s’est produit l’accident.
pressão (escrita e oral) relativos
e) « Les gens (…) voient leur avenir comme la mer : en noir. » Explique cette affirmation.
Okapi, janvier 2003 (adapté)

Vocabulaire
f) Énumère les quatre actions essentielles pour retirer le pétrole des plages.

4. Chasse l’intrus dans les colonnes ci-dessous.


ao que leste ou ouviste.
1 en colère – zangados 5 remonter – retirar, apanhar 9 sombrer – afundar-se a) algue b) nettoyer c) tranquille
2 pêcher – pescar 6 puant – malcheiroso 10 lesnappes – os lençóis
méduse dépolluer inquiet
3 les filets – as redes 7 volontiers – com facilidade 11 vider – esvaziar

4 les chalutiers – as traineiras 8 se casser – partir, romper fioul protéger préoccupé


poisson salir triste

148 (cent quarante-huit) 149 (cent quarante-neuf)

UNITÉ 1 Não te esqueças de pôr à prova a tua


J ’a p p r e n d s
dicção, repetindo as frases propostas.
Le présent de l’indicatif
Aqui encontrarás exemplos Exemples : • Je suis en troisième. Irás certamente divertir-te imenso!
• J’étudie beaucoup de matières.

concretos para introduzir • J’ai plus de trente heures de cours par semaine.

LA SOLIDARITÉ
1. Place dans le tableau les formes verbales ci-dessous. Aide-mémoire • p. 1
a) finis, choisissons, obéis, définit, réussissent, grandissez

ou rever conteúdos grama- b) parles, écoutez, rêvons, aime, travaille, étudient


c) savons, écris, fait, connaissent, sors, prenez
Cahier d’Exercices • p. 6
4. Relie les phrases suivantes, en remplaçant les compléments en gras.
a) Ils ont rencontré l’abbé Pierre. Il a fondé « la Maison d’Emmaüs ».
b) Les chiffonniers réparent les vieux électroménagers. Les personnes ne veulent plus de ces électroménagers.
1er groupe 2ème groupe 3ème groupe

ticais e respectivos exercí- Je


infinitif en -er infinitif en -ir autres infinitifs c) Au départ, ils allaient dans les poubelles. Ils ramassaient des métaux, des cartons, des chiffons dans
ces poubelles.
d) Ils vendent les objets. Ils ont réparé ces objets.
Tu
Il/Elle/On e) Les jeunes participent à des chantiers. Ils découvrent la vie des compagnons dans ces chantiers.

cios de aplicação. Nous


Vous
f) Cette association aide les plus démunis. Ils vivent dans la rue.

Ils/Elles

2. Maintenant, choisis une forme verbale de chaque groupe et fais une phrase en rapport avec l’école.

3. Conjugue les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif.


Écoute et répète de plus en plus vite.
Tous les matins, je (se lever) tôt. Maman me (préparer) le petit-déjeuner et
mon frère et moi, nous (sortir) ensemble pour aller au collège.
Je (être) en troisième et Pierre (être) en cinquième. Il (détester)
Un généreux déjeuner régénérait
les maths, mais moi, j’ (adorer) ça. Quand nous (rentrer), nous des généraux dégénérés.
(devoir) faire nos devoirs. Comme mes parents (arriver) tard le soir, nous
(faire) ce qui nous (plaire). C’ (être) bien, vous ne (trouver) pas ?

Remissão para o Cahier J’écoute

Écoute et réponds aux questions.

d’Exercices, onde podes a) Comment s’appelle le correspondant de Pierre ?


b) Comment trouve-t-il la famille qui le reçoit ? J’écoute
c) Quel moyen de transport les garçons utilisent-ils
pour aller à l’école ? Écoute le texte « Les camps jeunes » et complète le tableau suivant.

encontrar mais exercícios d) Que fait Pierre quand il ne comprend pas ?


e) Où mangent-ils ?
MINHO
Destinataires
f) Quel est le cours préféré de Pierre ?
PORTUGAL Durée des camps

sobre o tema gramati- 22 (vingt-deux)


A Plein
G

Objectifs

Je parle
cal em questão, e para o
Ouvir, repetir, distinguir e até L’association lance un appel à la fin du texte.
Et toi, que penses-tu de cette idée ? Serais-tu prêt à participer à l’un de ces camps ?
Pour t’aider à t’exprimer, tu peux utiliser les expressions :

Aide-mémoire. • je pense que... • être utile/solidaire

cantar… eis algumas das acti- • je trouve que...


• à mon avis / j’aimerais...
• aider les autres, etc.

63 (soixante-trois)

vidades que te são propostas


nesta rubrica. A palavra é tua: dá a tua opi-
nião sobre assuntos variados,
polémicos e actuais.

CD do aluno CD do professor
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

Je fais semblant Je pense donc je suis...

…bien élevé
Tu reçois des correspondants français dans ta classe.

Põe as tuas compe-


Présente-leur ton école et explique-leur comment fonctionne le système scolaire (nom du
collège, nombre d’élèves, années d’études, horaire des cours, matières et vacances scolaires).
« La politesse : un peu d’enfants »
Pour t’aider, consulte le schéma suivant : « Le respect, ça change l’école. »
« Je te parle poliment, tu me réponds de la même manière. »
Ser é também
tências à prova, re- Système scolaire français Système scolaire portugais
« D’autres cultures : télé, musicale, sportive, rivalisent avec la culture scolaire. Les jeunes

agir, por isso


auraient tendance à s’adresser à leur prof comme ils parlent à leurs copains. »

« Quelle solution ont trouvé les Britanniques pour éviter les bousculades lorsqu’ils montent
École Maternelle Ensino Pré-Escolar
dans le bus ? Réponse : Ils se placent en file selon leur ordre d’arrivée à l’arrêt d’autobus et

velando a tua criati-  CP


 CE1

 1.o
Ensino Básico  2.o
 o
montent chacun à leur tour. »
Ça m’intéresse, avril 2003

École Primaire  CE2



 CM1
1.o Ciclo  3.
4.  o p ro p o m o s - t e
 CM2
vidade, dinamismo e 2.o Ciclo
 5.o
 o
 6.
Teste ton savoir vivre.

algumas pistas
1. Les mots « bonjour », « s’il vous/te plaît », « merci » font partie de ton vocabulaire quotidien.
6ème 
 5ème  7.o
Rarement.
Collège   o  Souvent.
 4ème 3.o Ciclo  8.
empenho em situa-  3ème  o
 9. 2. Tu arrives en retard en classe…

 2nde

Lycée  1ère
 10.
o

Ensino Secundário  11.o





tu rentres sans frapper et tu interromps le cours.
tu frappes à la porte et tu t’excuses. para reflectires
  12.o
ções próximas da  Terminale 
3. Quand tu veux exprimer ton opinion…
 tu commences à parler sans penser aux autres.
CP – Cours préparatoire
CE – Cours élémentaire
CM – Cours moyen
 tu demandes la parole en levant la main.

4. Porter une casquette en cours, tu trouves ça…


sobre as tuas
realidade. 

complètement naturel.

J’écris 5. En cours…
mal élevé.
acções e sobre
 tu bailles, tu t’étires sans faire attention.
En début d’année, chaque professeur demande aux élèves de remplir une fiche de renseignements.
 tu as une posture correcte.

o teu papel na
Pour que ton professeur de français te connaisse mieux, remplis la fiche qu’il te distribuera.
6. Quand tu rencontres un professeur de l’an passé…
Tu sais combien me Je t’avais  tu fais semblant de ne pas le connaître.
coûtent tes études ? dit d’attendre 
Neste espaço, terás les soldes…
7. À l’école…

tu lui dis bonjour.

tu dis facilement des gros mots. sociedade.


 les gros mots ne font pas partie de ton vocabulaire.

de produzir textos des. La politesse, tu connais et elle t’ouvrira des portes !


Bravo ! Tu sais vivre en société et tu le prouves à travers tes attitu-
: Tu as une majorité de
que la politesse et la sympathie sont des atouts dans la vie.
tes attitudes. Tu pourrais donner une mauvaise image de toi. Sache
Attention ! Tu dois très rapidement changer ton comportement et
: Tu as une majorité de
Commentaires

simples sobre te- 23 (vingt-trois) 31 (trente et un)

mas em estudo.

UNITÉ 2 SCIENCE ET TECHNOLOGIE

Le savais-tu ? Je rigole

Nesta rubrica, Dès l’âge de 16 ans, un mineur né en L’immigration en provenance du Portugal


France de parents étrangers, peut dépo-
ser une demande d’acquisition de la
nationalité française par déclaration, et ce
est suffisamment ancienne pour que vi-
vent en France à la fois de jeunes im-
migrés et des jeunes de la « deuxième
Ramirez
Ramon.
Tiens,
tu bois
Titeuf… Ah ! Toi, je dois
te faire une piqure…
Relève ta
manche…
Uma pausa me-
apresentamos- jusqu’à l’âge de 21 ans au plus tard. génération », c’est-à-dire nés en France
ce petit
verre. Quoi ?!
Phosphore, novembre 2001
de parents immigrés. Ces jeunes, de 20 à
29 ans, d’origine portugaise se distin-
guent par une scolarité courte : peu d’en-
recida. Chegou
-te informações
tre eux poursuivent leurs études au-delà
de 18 ans.

Être musulman en France : le 16 novem-


bre débute le mois du ramadan pour cinq
INSEE

a hora de des-
suplementares millions de musulmans. L’Islam est la Les autres n’avaient
besoin que d’un
deuxième religion pratiquée en France. Pourquoi moi ?!
rappel. Allons… un
Phosphore, novembre 2001
En mars 1999, 4 310 000 immigrés rési-
daient en France métropolitaine, soit 7,4%
de la population, proportion constante
C’est pô juste ! Tous J’ai rien

Vous un petit
avez tiré verre !!
fait de
les autres, ils ont eu mal ! Si vous
voulez, je pars
et vous me
rappelez !
grand garçon
come toi… contraíres com
sobre a cultura depuis 1975.
INSEE
au sort ?

Expressions idiomatiques
Au
s’cours !!! a leitura de ban-
e a civilização Être fort comme un Turc
Être très fort. Aaaay !
Tu vois, ça n’était
pas si terrible…
tu veux un verre
das desenha-
francesas: cu- À l’arde ! Elle
va me refiler le
caticer du sida !
de sirop ?

Avoir les portugaises ensablées


Être sourd. À l’origine, « les portugaises »
…les
mar phi-
les Au
s’cours ! Nan !
das divertidas
riosidades e ex- s’appliquait à une espèce d’huîtres.
Chuis plus
etanche

e relacionadas
pressões idio- Être la tête de Turc de quelqu’un
Être le souffre-dou-
leur de quelqu’un,
La vache !
Ça fait
supermal !
Il paraît
que les filles, la
Ouak ! Ça doit
F’est pour
Fa qu’il faut
être horrible ! mettre un préverva
Nadia, si tu
m’épouses, je te
ferrai juste boire
le rappel
com os temas
máticas. c’est-à-dire celui
dont on se moque
première foi qu’
elles font l’amour,
ca leur fait
Fif… Pour que Fa
pique moins !
sexuel !

tout le temps.
comme ça.

estudados.

52 (cinquante-deux) 141 (cent quarante et un)

UNITÉ 5 C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

J e m ’e n t ra î n e 35 Les films
Il y a deux films de Harry Potter: Harry Potter et l’École des Sorciers et Harry Potter et la Chambre
des Secrets.

Para reveres e consolida- Le phénomène Ces films ont un succès phénoménal dans le monde entier. Les acteurs principaux sont Daniel
Radcliffe (Harry Potter), Rupert Grint (Ron Weasley), Emma Watson (Hermione Granger) et Robbie
40 Coltrane (Rubeus Hagrid). La compagnie Warner Bros a signé un contrat avec l’auteur pour réaliser les
Harry Potter a un succès phénoménal dans le monde entier. Les livres de la série Harry Potter,
films des sept livres de Harry Potter.

res os teus conhecimen- de l’auteur britannique J.K. (Joanne Kathleen) Rowling ont été traduits en quarante-quatre lan-
gues. Plus de 130 millions de copies ont été vendues.
Bonjour, juin 2003 (adapté)

tos, propomos-te uma


L’auteur
5 Joanne Kathleen Rowling est née en 1965 au pays Vocabulaire
de Galles. À cinq ans, Joanne écrit son premier livre sur 1 un prix – um prémio 3 avoir peur – ter medo
l’histoire d’un petit lapin. À l’université, elle étudie le 2 tuer – matar 4 un géant – um gigante

ficha formativa no final


français. Elle a un diplôme de Langue et Littérature
Françaises ! Après ses études, Joanne commence à
10 écrire des histoires policières, mais elle n’a pas de suc-
cès. En 1993, elle commence à écrire Harry Potter à I
l’École des Sorciers. La plupart des éditeurs refusent de

de cada unidade. publier le livre… Maintenant, grâce à Harry Potter, J.K.


Rowling collectionne les prix1 de littérature et est l’une
1. Choisis la bonne fin de phrase.
a) J.K. Rowling a commencé à écrire Harry Potter en : d) Harry Potter vit avec…

15 des plus riches femmes du monde !  1965.  ses parents.


 1993.  son oncle Vernon et sa tante Petunia
 2003. Dursley.
Les livres  Lord Voldemort.
La série Harry Potter comprend sept livres. Cinq livres exis- b) La série Harry Potter comprend au total…
tent, les deux autres ne sont pas encore écrits. Les cinq pre-  quatre livres. e) Les meilleurs amis de Harry s’appellent…
miers livres sont Harry Potter à l’École des Sorciers, Harry  cinq livres.  Ron et Hermione.
20 Potter et la Chambre des Secrets, Harry Potter et le Prisonnier  sept livres.  Rupert et Emma.
d’Azkaban, Harry Potter et la Coupe de Feu, Harry Potter et  Drago et Dudley.
l’Ordre du Phénix (publié le 21 juin 2003). c) Indique lequel de ces livres n’appartient pas à la sé-
rie Harry Potter :
 Harry Potter et l’Oiseau Bleu.
Les personnages principaux
Harry Potter est le héros. Dans le premier livre, il a onze ans. Ses parents ont été tués2 par Lord
 Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban.
25 Voldemort. Tout le monde a peur3 de Voldemort. Quand il essaie de tuer Harry, il perd ses pouvoirs
 Harry Potter et l’Ordre du Phénix.
magiques.
Ron Weasley et Hermione Granger sont les meilleurs amis de Harry. Ils sont tous les trois élèves à 2. Réponds aux questions suivantes, de façon claire et précise.

Poudlard, l’école des sorciers. a) « Harry Potter a un succès phénoménal dans le monde entier. » Retire du texte les éléments qui
Rubeus Hagrid est un géant4. C’est l’ami de Harry, de Ron et d’Hermione. Quand Harry a onze ans, prouvent cette affirmation.
30 Rubeus l’informe qu’il a des pouvoirs magiques. _______________________________________________________________________________________________________
Drago Malfoy est un élève de Poudlard, comme Harry et ses amis. Mais Drago est jaloux de Harry. Il b) Avant d’avoir du succès, J.K. Rowling a eu quelques difficultés. Lesquelles ?
cherche à faire du mal à Harry et à ses amis.
_______________________________________________________________________________________________________
Les Dursley sont l’oncle Vernon et la tante Pétunia de Harry et leur fils Dudley. Après la mort de ses
parents, Harry va habiter chez les Dursley. Les Dursley n’aiment pas Harry. Ils le maltraitent. c) En anglais, l’école de Harry Potter s’appelle Hogwarts. Quel est son nom en français ?
_______________________________________________________________________________________________________

120 (cent vingt) 121 (cent vingt et un)


T a b l e d e s
Unités Actes de parole Grammaire Textes

Unité 0 • Révisions • p. 8
• Culture et civilisation • Demander des • p. 12 : Révision de • p. 9 : Test « Aimes-tu l’école ? »
informations l’expression de la • p. 10 : « La France en questions »
• Parler de soi négation
• p. 11 : « La France en chiffres »
• p. 13 : Révision de
• p. 12 : « La famille branchée »
l’interrogation
• p. 13 : « Vive la rentrée ! »

Unité 1 • Les études et la vie active • p. 16


• Le système scolaire • Parler de l’école • p. 22 : Le présent de • p. 17 : Introduction au thème
français • Comparer les systèmes l’indicatif • p. 18 : « Parole aux élèves »
• Le choix scolaires français et • p. 26 : Le passé • p. 24 : « Les métiers de l’avenir »
professionnel portugais composé
• p. 29 : « Le hit-parade des métiers »
• Exprimer ses • p. 27 : Les déterminants
• p. 30 : Chanson « Place des grands hommes »
préférences sur son possessifs
avenir professionnel • p. 31 : Je pense donc je suis…
• p. 28 : Les pronoms
• Exprimer la possession possessifs • p. 32 : Le savais-tu ?
• p. 33 : Je rigole
• p. 34 : Je m’entraîne – « Les jeunes en quête
de leur avenir : des idées pour s’orienter »

Unité 2 • L’immigration • p. 38
• Le racisme • Parler du racisme • p. 42 : Le subjonctif • p. 39 : Introduction au thème
• L’intégration des • Donner son opinion présent • p. 40 : « Tous contre le racisme »
immigrés • Exprimer l’accord / le • p. 43 : L’expression de • p. 44 : « Les problèmes d’intégration »
désaccord but
• p. 49 : « De toutes les couleurs… »
• Exprimer le but et • p. 46 : Les déterminants
• p. 50 : Chanson « Elle imagine »
l’opposition démonstratifs
• p. 51 : Je pense donc je suis…
• p. 48 : L’expression
d’opposition • p. 52 : Le savais-tu ?
• p. 53 : Je rigole
• p. 54 : Je m’entraîne – « Shagufta Yaqub »

Unité 3 • La solidarité • p. 58
• Les associations de • Identifier des • p. 62 : Les pronoms • p. 59 : Introduction au thème
solidarité associations de solidarité relatifs • p. 60 : « Les chiffonniers d’Emmaüs »
• Exprimer un ordre, un • p. 64 : L’impératif • p. 66 : « Association ‘Les Restos du Cœur’ »
conseil, une invitation • p. 68 : Le féminin et le • p. 70 : Chanson «Si tu savais »
• Se présenter à une pluriel des noms et des
• p. 71 : Test « Es-tu généreux ? »
association adjectifs
• p. 72 : « À l’écoute de la solidarité »
• p. 73 : Je pense donc je suis…
• p. 74 : Le savais-tu ?
• p. 75 : Je rigole
• p. 76 : Je m’entraîne – « Engagés volontaires »
m a t i è r e s
Unités Actes de parole Grammaire Textes

Unité 4 • La coopération internationale • p. 80


• Les organisations de • Parler des organisations • p. 84 : L’expression • p. 81 : Introduction au thème
coopération de coopération d’obligation • p. 82 : « Où va l’Europe ? »
internationale : internationale • p. 85 : L’imparfait de • p. 86 : « Décennie des Nations Unies pour
– l’Union européenne • Exprimer l’obligation et l’indicatif l’alphabétisation 2003-2012 »
la négation • p. 89 : Les pronoms • p. 90 : « Les batailles d’Amnesty
– l’ONU
démonstratifs International »
– Amnesty • Raconter au passé
• p. 92 : L’expression de • p. 94 : Test « Es-tu engagé(e) ? Es-tu prêt(e)
International la négation à te dévouer aux autres ? »
• p. 95 : Je pense donc je suis…
• p. 96 : Le savais-tu ?
• p. 97 : Je rigole
• p. 98 : Je m’entraîne – « UNICEF : les enfants
d’abord ! »

Unité 5 • Culture et esthétique • p. 102


• Le cinéma • Identifier différentes • p. 107 : Le futur simple • p. 103 : Introduction au thème
• La musique formes de culture de l’indicatif • p. 104 : « La fabuleuse aventure d’Audrey
• Parler de figures de la • p. 108 : Les pronoms Tautou »
• L’architecture
culture française personnels COD/COI • p. 110 : « La chanson française : portrait »
• Les musées • p. 115 : Chanson « Moi... Lolita »
• Donner son opinion sur • p. 113 : Les adverbes de
• La littérature • p. 116 : Test « Es-tu bon lecteur ? »
les différentes formes de manière en -ment
• p. 117 : Je pense donc je suis…
culture • p. 114 : Les déterminants • p. 118 : Le savais-tu ?
indéfinis • p. 119 : Je rigole
• p. 120 : Je m’entraîne – « Le phénomène Harry
Potter »

Unité 6 • Science et technologie • p. 124


• La médecine • Parler des conquêtes de • p. 128 : Le conditionnel • p. 125 : Introduction au thème
• L’aérospatiale la science et de la présent • p. 126 : « Science, le grand dérapage »
technologie • p. 130 : L’expression de • p. 132 : « Toulouse, capitale spatiale
• La technologie
• Identifier des personna- l’hypothèse européenne »
ges et des moments (Si + présent de l’indicatif) • p. 136 : Chanson « Neil Armstrong ou
importants de l’avancée (Si + imparfait de l’indicatif) Gagarine »
technologique et • p. 137 : « Inventions d’hier et d’aujourd’hui »
• p. 134 : Les degrés des
scientifique • p. 139 : Je pense donc je suis…
adjectifs
• p. 140 : Le savais-tu ?
• Exprimer une hypothèse • p. 135 : La voix passive • p. 141 : Je rigole
probable et peu probable
• p. 142 : Je m’entraîne – « 10 000 chansons
dans la poche »

Unité 7 • L’environnement • p. 146


• Les problèmes de • Identifier les problèmes • p. 150 : Les pronoms • p. 147 : Introduction au thème
l’environnement de l’environnement « en » et « y » • p. 148 : « Marée Noire : la grande tristesse
• Les mouvements • Distinguer des attitudes • p. 152 : L’expression de des ados de Galice »
écologiques correctes et incorrectes conséquence • p. 154 : « Se soucie-t-on vraiment de
par rapport à l’environnement ? »
• p. 156 : L’expression de
l’environnement • p. 158 : Chanson « Respire »
cause
• Donner son opinion • p. 159 : Je pense donc je suis…
• Exprimer la • p. 160 : Le savais-tu ?
conséquence et la cause • p. 161 : Je rigole
• p. 162 : Je m’entraîne – « De l’eau pour tous
les Terriens »
0 Révisions

No final desta unidade, serei capaz de:


• testar os meus conhecimentos sobre a cultura e a civilização francesas;
• rever vocabulário e estruturas gramaticais estudados em anos anteriores;
• avaliar, de forma lúdica, a aquisição de conhecimentos.
RÉVISIONS

Aimes-tu l’école ?
Fais ce test pour le découvrir.

1. C’est le premier jour de la rentrée. 4. Pour toi, les vacances d’été…


Comment te sens-tu ?  sont trop longues.
 Tu es impatient(e).  sont juste ce qu’il faut.
 Tu es content(e) de retrouver les copains/  ne sont pas assez longues.
copines.
 Tu es déprimé(e). 5. Le meilleur moment de la journée, c’est…
 les heures de cours.
2. Quelles sont tes résolutions pour la nouvelle
 la récréation / l’heure du déjeuner.
année scolaire ?
 l’heure de la sortie.
 Être le/la meilleur(e) en classe.
 Faire plus d’efforts. 6. Un prof oublie de te donner des devoirs.
 Tu n’as pas pris de résolutions.  Tu lui demandes de t’en donner.
 Tu es surpris(e).
3. Tu vas à l’école…
 Ah, quelle chance !
 pour préparer ton avenir professionnel.
 pour faire des études et voir les copains/
copines.
 parce que c’est obligatoire. Chez Nous (adapté)

1 point N.B. : Ne prends pas ce test trop au sérieux.


peu.
Plus de 15 points : Pour toi, l’école, c’est une obsession. Attention au surmenage ! Il faut se reposer, se détendre un
2 points sérieux. C’est bien.
Entre 10 et 15 points : Tu n’essaies pas toujours d’être le/la meilleur(e) mais tu prends cependant les études au
mum pour ne pas avoir des ennuis. C’est dommage !
3 points Moins de 10 points : Tu n’aimes pas beaucoup l’école. Tu penses que c’est une perte de temps. Tu fais juste le mini-
Points Commentaires

9 (neuf)
UNITÉ 0

La en questions
Teste tes connaissances de culture et civilisation française.

1. Le français est la langue officielle… 10. Le Futuroscope est le nom…


a)  du Sénégal a)  d’un parc d’attractions scientifiques et
b)  du Pérou techniques
c)  des Pays-Bas b)  d’une fusée
c)  d’un monument
2. La monnaie utilisée en France est…
a)  le franc 11. Le championnat de tennis en France se déroule à…
b)  l’euro a)  Wimbledon
c)  le rouble b)  Flushing Meadow
c)  Roland Garros
3. Un pays qui fait frontière avec la France est…
a)  le Luxembourg 12. En quelle année la France a-t-elle gagné la Cou-
b)  le Portugal
pe du Monde de football ?
a)  1996
c)  l’Angleterre
b)  1998
4. Le fleuve qui traverse Paris est… c)  2002
a)  le Rhône
b)  la Loire
13. « Paris-Dakar » est le nom d’une épreuve de…
a)  rallye
c)  la Seine
b)  cyclisme
5. Le drapeau français est… c)  formule 1
a)  blanc, bleu, rouge
b)  rouge, blanc, bleu
14. Le Festival de Cannes est la fête…
a)  du théâtre
c)  bleu, blanc, rouge
b)  de la musique
6. La devise de la France est… c)  du cinéma
a)  « L’union fait la force »
b)  « Liberté, égalité, fraternité »
15. Céline Dion et Lara Fabian sont des chanteuses…
a)  françaises
c)  « Le bien de la nation »
b)  anglaises
7. Jacques Chirac est… c)  francophones
a)  le Premier ministre
b)  le président de la République
16. Jean-Paul Gaultier est le nom d’un célèbre…
a)  acteur
c)  le ministre de l’Éducation
b)  chanteur
8. À Paris, on peut visiter le musée… c)  couturier
a)  Guggenheim
b)  Madame Tussauds
17. Le héros d’une bande dessinée française s’ap-
pelle…
c)  d’Orsay
a)  Obélix
9. La tour Eiffel a été construite au… b)  Mafalda
a)  XVIIIe siècle c)  Garfield
b)  XIXe siècle
c)  XXe siècle

10 (dix)
RÉVISIONS

La en chiffres

Superficie : 551 500 km2.


Population : 61,4 millions.
Un Français sur quatre a moins de vingt ans.
Quatre millions d’étrangers (plus de cent nationalités différentes) habitent en France.
La France est le pays le plus visité au monde (plus de soixante-dix millions de touristes par an).
La taille moyenne du Français, c’est 1,75 mètre pour les hommes et 1,62 mètre pour les femmes.
Le poids moyen du Français, c’est 76 kilos pour les hommes et 63 kilos pour les femmes. Il a les
cheveux bruns et les yeux marron.
Un Français mange environ soixante-dix kilos de pain par an.
Il y a environ quatre cents fromages différents en France.
Les noms de famille les plus communs sont Martin, Bernard, Thomas, Richard, Robert, Petit et Legrand.
Les jeunes de moins de vingt ans passent environ trois heures par jour devant un écran de télévision,
d’ordinateur ou de console de jeux vidéo.
98% des Français disent qu’ils n’aiment pas les hamburgers.
Huit familles sur dix ont une voiture.
Neuf Français sur dix passent leurs vacances en France.
Bonjour, octobre 2003 (adapté)

11 (onze)
UNITÉ 0

Mots-mystères
Relie les étiquettes et retrouve le vocabulaire relatif aux loisirs.

La famille branchée
Observe attentivement les illustrations et complète les phrases avec des expressions de négation.

Une heure plus tard…

a) Aujourd’hui, tout le monde est là. Il manque .


b) La grand-mère se fait un pull mais elle sait tricoter.
c) Le grand-père est sourd. Il regarde la télé mais il entend .
d) Le père voit très bien. Il a besoin de lunettes.
e) La mère est dans la cuisine. Elle joue avec son bébé.
f) Le bébé est toujours content. Il pleure .
g) La fille écoute son discman. Elle est au téléphone.
h) Le fils est parti. Il est là.
i) La femme de ménage est arrivée mais elle fait .

12 (douze)
RÉVISIONS

Vive la rentrée !
1. À la récré…
Écoute le dialogue entre des jeunes à la récréation et remets les photos en ordre.

Oriane : Regarde, j’ai déjà mes photos de colonie de vacances en Suisse.

Émilie : Génial ! Montre. Oh, là là ! Quelle tête ! Qui c’est ? 1


Oriane : C’est Franz, un copain allemand. Il était toujours de mauvaise humeur.

Émilie : Et ici, c’est toi ? Tu as l’air plus excentrique.

Oriane : Oui, on se préparait pour la dernière soirée. Mais tu n’as pas tout vu.
Regarde là… 2

Émilie : Ouah ! Mais c’est Pierre ! Toujours de bonne humeur ! On dirait…

Oriane : Tiens ! Le voilà.

Pierre : Salut les filles. Comment ça va ?


3
Émilie et Oriane: Salut, ça va.

Émilie : Nous étions justement en train de parler de toi.

Oriane : C’est mon portable…

2. Complète la conversation entre Oriane et Baptiste.

Oriane: Allô, oui ? 5

Baptiste : Salut, c’est moi, Baptiste.

Oriane :

Baptiste : BAPTISTE !!!


6
Oriane : Ah, oui

Baptiste : Pas très bien.

Oriane :

Baptiste : J’ai raté mon bus. Je vais arriver en retard.

Oriane :

Baptiste : Je n’ai plus de bus. J’y vais à pied.

Oriane :

Baptiste : J’arrive dans une heure.


À tout à l’heure.

Oriane : D’accord, on t’attend.

13 (treize)
UNITÉ 0

3. À la rentrée, comment te sens-tu ?


Associe les adjectifs aux images et choisis ceux qui te vont le mieux.
À la rentrée, je me sens…

 choqué(e)  déprimé(e)  timide  content(e)


 fatigué(e)  triste  dégoûté(e)  plein(e) d’espoir
 fâché(e)  sûr(e) de moi  anxieux/anxieuse  solitaire
 hystérique  surpris(e)  prudent(e)  amoureux/amoureuse
 frustré(e)  heureux/heureuse  prétentieux/  jaloux/jalouse
prétentieuse

a) fatigué b) c) d)

e) f) g) h)

i) j) k) l)

m) n) o) p)

q) r) s) t)

14 (quatorze)
RÉVISIONS

4. Retrouve, dans tous les sens, les mots de la liste ci-dessous.

a) agressif
S I N D I F F E R E N T R
b) calme
C A L M E Y S V A H O G E
c) confiant
T D G U F E O J P F T X T
d) discret
I N A R Q L G A Q E N O S
e) gai
O W X M E T I K R C A J I
f) indifférent
P R E C J S E C Z U I I M
g) inquiet
T Y T U L S S B D H F E I
h) malheureux
I U S D Z I W I A F N N S
i) modeste
M P E F D O A N F X O U S
j) optimiste
I A D G X V S G H T C J E
k) pessimiste
S S O K E B H C A O Y L P

T Q M A L H E U R E U X V

E U M I N Q U I E T A O C

5. Que dit ton professeur de français ?


Déchiffre le message codé pour le découvrir.

Pour t’aider :

02e lettre de l’alphabet

05e lettre de l’alphabet

14e lettre de l’alphabet

18e lettre de l’alphabet

15 (quinze)
1 Les études et la vie active

No final desta unidade, serei capaz de:


• utilizar o vocabulário relativo à vida escolar e às profissões;
• falar sobre a escola e os estudos;
• comparar os sistemas escolares francês e português;
• exprimir gostos e preferências quanto à escolha profissional;
• utilizar o «présent» e o «passé composé de l’indicatif»;
• estabelecer a relação de posse (determinantes e pronomes possessivos).
www.projectos.TE.pt/links
pour en savoir plus...

• les études et la vie active


Introduction au thème
L’horoscope des métiers
Lis ton horoscope et découvre ta vocation.

Bélier Taureau Gémeaux


(21 mars / 21 avril) (22 avril / 21 mai) (22 mai / 21 juin)

Personnalité : Personnalité : Personnalité :


Il est très dynamique et déborde d’en- Il est obstiné, conservateur. Il accep- Il est très agité. Il aime être « ailleurs » :
thousiasme, mais il ne faut surtout te mal l’adversité, les échecs et les sortir, voyager, échanger ses idées.
changements. Il ne supporte pas l’in- Il est brillant, nerveux et toujours au
pas contrarier ses désirs.
certain. C’est un manuel plus qu’un courant de ce qui se passe.
Il est parfois turbulent et difficile.
intellectuel. Vocation :
Vocation : Vocation : Tout ce qui concerne l’actualité et
Sportif, militaire, industriel, agent de L’agriculture, la banque, le com- les voyages : journaliste, photogra-
publicité, mécanicien, boucher. merce, la sculpture, le chant ou le phe, professeur, commerçant...
théâtre.

Cancer Lion Vierge


(22 juin / 22 juillet) (23 juillet / 23 août) (24 août / 23 sept.)

Personnalité : Personnalité : Personnalité :


Il est hypersensible et intuitif. Il vit Il est très généreux, passionné et Il est charmant, timide et très obser-
plus dans les rêves que dans la réa- autoritaire. Il est fort et sûr de lui. vateur. Il aime apprendre, réfléchir et
lité. Il a besoin d’un rythme lent et Vocation : analyser. Son désir de perfection le
de calme. La vie sociale ou diplomatique, la tourmente.
Vocation : publicité, la banque, l’administra- Vocation :
Tout ce qui le met en contact avec le tion. L’enseignement, la médecine, la
grand public : la musique, la marine, science, la comptabilité, les affaires.
le cinéma, les sciences occultes,
l’hôtellerie.

Balance Scorpion Sagittaire


(24 sept. / 22 oct.) (23 oct. / 22 nov.) (23 nov. / 21 déc.)

Personnalité : Personnalité : Personnalité :


Il est tendre, délicat et séduisant. Il Il est très intense, magnétique et ré- Il est optimiste, très populaire et gé-
cherche toujours l’équilibre. Il ne sup- sistant. Il aime le pouvoir, vaincre les néreux. Il est toujours prêt pour l’a-
porte pas d’être seul. difficultés. Il sait attendre son heure. venture. C’est un passionné.
Vocation : Vocation : Vocation :
Les arts, la mode, la décoration, les La médecine, la police, la recherche, Les professions libérales, la vie mili-
professions libérales, la vie sociale les métiers d’ingénieur ou de sculp- taire, l’enseignement, la magistratu-
et mondaine. teur. re, le commerce.

Capricorne Verseau Poissons


(22 déc. / 20 janvier) (21 janvier / 18 février) (19 février / 20 mars)

Personnalité : Personnalité : Personnalité :


Il est réaliste, ambitieux et très tra- Il est individualiste et ne supporte Il est doux, sensible et vulnérable. Il
vailleur. Il veut la réussite, peut-être, pas de se sentir lié. Il adore voyager est contre la violence. Sa gentillesse
pour compenser une solitude inté- pour apprendre. Il est souvent diffi- le fait apprécier de tous.
rieure profonde. cile et contradictoire. Vocation :
Vocation : Vocation : La musique, la danse, la vie reli-
L’administration, l’industrie, l’archéo- Le domaine spatial, l’aviation, la pho- gieuse, les associations humanitai-
logie, la finance, la politique. tographie, les films ou la philoso- res, le métier de vétérinaire.
phie.
in Mini-encyclopédie de l’astrologie (adapté)
UNITÉ 1

Parole aux élèves


Deux jeunes parlent de leur école, de leurs matières préférées et de leur vie scolaire.

Marie-Jeanne, quinze ans

Tu es en quelle classe, Marie-Jeanne ?


Je suis en troisième, au collège Jean-Jaurès.
5 Quelles matières est-ce que tu étudies en troisième ?
J’étudie beaucoup de matières. J’étudie le français, les mathé-
matiques, l’histoire, la géographie, la physique, la chimie, les
sciences de la vie et de la Terre, l’anglais, l’espagnol, la techno-
logie, l’éducation civique, le dessin, la musique et l’éducation
10 physique.
Oui, en effet, c’est beaucoup ! Ça représente combien d’heu-
res par semaine ?
En tout, ça fait vingt-huit heures et demie ! En plus, nous avons
trop de devoirs !
15 Qu’est-ce que tu aimes et qu’est-ce que tu n’aimes pas à
l’école ?
J’aime la chimie, la physique et les langues vivantes1. Je n’aime
pas le français. En général, j’aime l’école. J’ai de bons profes-
seurs, j’ai aussi beaucoup de copains et de copines. Nous
20 avons des cours2 le samedi matin. Ça, je n’aime pas. Mais nous
n’avons pas de cours le mercredi après-midi. C’est pour faire du
sport ou des activités artistiques comme la musique, la danse…
Merci, Marie-Jeanne.

Sébastien, seize ans

25 Et toi, Sébastien, tu es en quelle classe ?


Moi, je suis en seconde, au lycée Flaubert.
Toi aussi, tu as un programme chargé3 ?
Ah oui, moi, j’ai plus de trente heures de cours par semaine. Et
j’ai plus de devoirs qu’au collège. Au lycée, les élèves ont des
30 projets, des recherches4… Tout ça prend beaucoup de temps.
Quelles sont tes matières préférées ?
J’aime la technologie, l’informatique, les mathématiques et
l’anglais. Je n’aime pas beaucoup les sciences physiques.
Tu aimes ton lycée ?
35 Oui, c’est un grand lycée moderne. Il y a beaucoup d’installa-
tions sportives : une grande salle de gym, un terrain de hand-
ball, de basket, de volley, de foot… Il y a des équipes sportives
au lycée. Moi, je joue dans l’équipe de football. Il y a aussi
beaucoup d’espaces verts.

18 (dix-huit)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

40 Qu’est-ce qui est différent de la vie au collège ?


Au lycée, on est plus libre. Par exemple, quand on a une heure de libre entre deux cours, on peut sortir du
lycée. Les classes sont plus petites. En troisième, la moyenne des élèves dans une classe, c’est trente élè-
ves. En seconde, nous sommes vingt seulement. L’équipement informatique est très moderne. On a des or-
dinateurs très puissants. On a accès à Internet, on a notre propre adresse e-mail… Je trouve que c’est super
45 parce que je m’intéresse beaucoup à l’informatique.
Merci, Sébastien.
Bonjour, décembre 2002 (abrégé et adapté)

Vocabulaire
1 les langues vivantes – as línguas estrangeiras 3 chargé – sobrecarregado
2 des cours – aulas 4 des recherches – pesquisas

Je comprends

1. Écoute le texte et dis si les affirmations suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).
a) Marie-Jeanne étudie beaucoup de matières au lycée. 
b) Elle n’a pas beaucoup de devoirs. 
c) Sébastien a moins d’heures de cours par semaine que Marie-Jeanne. 
d) Le lycée de Sébastien est moderne et agréable: il est très bien équipé. 
e) Il préfère la vie du lycée plutôt que celle du collège. 
2. Corrige les affirmations fausses.

3. Réponds aux questions, en faisant des phrases complètes.


a) Que pense Marie-Jeanne de l’école en général ? Justifie.
b) Qu’est-ce qu’elle n’aime pas dans son école ?
c) D’après Sébastien, quelles sont les différences entre le collège et le lycée ?
d) Quelles activités peut-on pratiquer dans le lycée de Sébastien ?
e) Qu’est-ce que Sébastien apprécie particulièrement ? Pourquoi ?

4. Complète le tableau à partir du texte et de ta situation scolaire.

Collège Jean-Jaurès Lycée Flaubert Ton école

Collège d’État / privé

Classe

Nombre d’élèves par classe

Matières préférées

Nombre d’heures de cours par


semaine

19 (dix-neuf)
UNITÉ 1

5. Les mots du collège


Associe les définitions aux mots suivants.

 Emploi du temps
 Bulletin trimestriel
 Carnet de correspondance
 CDI
 Conseil de classe
 Délégué de classe
 Professeur principal
 Proviseur
 Demi-pensionnaire

a) Il est médiateur, coordinateur et conseiller. Il fait le lien entre les parents et l’école.
b) Centre de Documentation et d’Information. C’est la bibliothèque du collège.
c) C’est un tableau qui t’indique les heures des cours et les numéros des salles.
d) Il représente les élèves d’une classe auprès des profs et au conseil de classe.
e) C’est un élève qui mange à la cantine.
f) Il contient toutes les moyennes du trimestre d’un élève ainsi qu’une appréciation générale de son tra-
vail. Il est envoyé par courrier à la famille.
g) C’est le chef d’établissement.
h) Réunion trimestrielle de l’ensemble des professeurs d’une classe. Il y aussi les délégués de classe et
les parents qui sont présents.
i) Chaque élève doit pouvoir le présenter à tout moment. C’est sur ce carnet que les parents et les pro-
fesseurs peuvent s’écrire à propos du travail ou du comportement de l’élève.
www.cndp.fr/journal6e
Phosphore, septembre 2001 (adapté)

Excellent bulletin,
Fiston !

Que
des @ !

Phosphore, (adapté)

20 (vingt)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

6. Casse-tête
Amélie, Nicolas, Daniel et Nathalie sont dans la même classe. Voilà leur emploi du temps.

Lis les indices et trouve les deux matières préférées de chaque élève.
a) Nicolas n’est pas bon en langues. Il adore les cours du mardi matin.
b) Nathalie adore les matières artistiques, surtout en fin de journée.
c) Le lundi est son jour préféré: il adore apprendre de nouvelles choses sur le passé et sur sa langue
maternelle.
d) Elle n’aime pas les sciences. Elle adore les cours juste avant le repas.

histoire- arts
français maths anglais espagnol EPS musique
-géographie plastiques

Amélie

Nicolas

Daniel

Nathalie

21 (vingt et un)
UNITÉ 1

J ’a p p r e n d s

Le présent de l’indicatif

Exemples : • Je suis en troisième.


• J’étudie beaucoup de matières.
• J’ai plus de trente heures de cours par semaine.

1. Place dans le tableau les formes verbales ci-dessous. Aide-mémoire • p. 1


a) finis, choisissons, obéis, définit, réussissent, grandissez
b) parles, écoutez, rêvons, aime, travaille, étudient Cahier d’Exercices • p. 6
c) savons, écris, fait, connaissent, sors, prenez

1er groupe 2ème groupe 3ème groupe


infinitif en -er infinitif en -ir autres infinitifs
Je
Tu
Il/Elle/On
Nous
Vous
Ils/Elles

2. Maintenant, choisis une forme verbale de chaque groupe et fais une phrase en rapport avec l’école.

3. Conjugue les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif.


Tous les matins, je (se lever) tôt. Maman me (préparer) le petit-déjeuner et
mon frère et moi, nous (sortir) ensemble pour aller au collège.
Je (être) en troisième et Pierre (être) en cinquième. Il (détester)
les maths, mais moi, j’ (adorer) ça. Quand nous (rentrer), nous
(devoir) faire nos devoirs. Comme nos parents (arriver) tard le soir, nous (faire)
ce qui nous (plaire). C’ (être) bien, vous ne (trouver) pas ?

J’écoute

Écoute et réponds aux questions.


a) Comment s’appelle le correspondant de Pierre ?
b) Comment trouve-t-il la famille qui le reçoit ?
c) Quel moyen de transport les garçons utilisent-ils
pour aller à l’école ?
d) Que fait Pierre quand il ne comprend pas ?
e) Où mangent-ils ?
MINHO
f) Quel est le cours préféré de Pierre ?
PORTUGAL

A Plein
G
22 (vingt-deux)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

Je fais semblant

Tu reçois des correspondants français dans ta classe.


Présente-leur ton école et explique-leur comment fonctionne le système scolaire (nom du
collège, nombre d’élèves, années d’études, horaire des cours, matières et vacances scolaires).

Pour t’aider, consulte le schéma suivant :

Système scolaire français Système scolaire portugais

École Maternelle Ensino Pré-Escolar


 CP  1.o
 CE1 Ensino Básico  2.o
 
École Primaire  CE2 1.o Ciclo  3.o
  4.o
 CM1
 CM2  5.o
2.o Ciclo  o
 6.
 6ème
 5ème  7.o
Collège  ème  o
4 3.o Ciclo  8.
 3ème  o
 9.

 2nde  o
  10.
Lycée  1ère Ensino Secundário  11.o
  12.o
 Terminale 
CP – Cours préparatoire
CE – Cours élémentaire
CM – Cours moyen

J’écris

En début d’année, chaque professeur demande aux élèves de remplir une fiche de renseignements.
Pour que ton professeur de français te connaisse mieux, remplis la fiche qu’il te distribuera.

Tu sais combien me Je t’avais


coûtent tes études ? dit d’attendre
les soldes…

Phosphore, (adapté)

23 (vingt-trois)
UNITÉ 1

Les métiers de l’avenir


Avec l’avancée technologique, de nouveaux métiers émergent dans le monde du travail. Ils sor-
tent complètement du schéma des métiers traditionnels. Quels sont ces nouveaux métiers ?
Stéphane et Arnaud racontent leur parcours.

Stéphane
5 « Bonjour, je m’appelle Stéphane et je suis programmeur
de jeux vidéo. J’ai commencé à écrire des jeux vidéo au
lycée, et j’ai sorti1 mon premier jeu en 1989 ! C’est en le ven-
dant qu’une boîte2 m’a offert du travail. Je n’ai pas suivi d’é-
tudes particulières, mais je suis un passionné… Aujourd’hui,
10 pour créer un jeu vidéo, il faut l’intervention de toute une
équipe de production : des concepteurs3, des programmeurs,
des artistes, des musiciens, des testeurs (ils s’amusent à
essayer les jeux toute la journée !) et des spécialistes du
marketing. Les jeux sont tellement complexes que même en
15 employant les dernières technologies, leur conception peut
prendre un an ! Nous essayons en ce moment de créer un match de foot. Chaque semaine, nous devons
atteindre une cible4 fixée bien précise. Moi, je suis chargé des effets 3D. Le problème dans ce métier, c’est
qu’on reste tout le temps assis à fixer son écran. »

Arnaud
20 « Bonjour ! Moi, c’est Arnaud et je suis ingénieur du son.
Je travaille avec Stéphane. Je suis chargé de composer la
musique du jeu ainsi que les différents sons qui accompa-
gnent une action. En général, je dois composer dix plages de
musique, des tracks5, comme pour n’importe quel CD. En-
25 suite, j’ai besoin de rajouter les autres sons, les bruits de
foule6 pour le match de foot par exemple et des commen-
taires. Je suis souvent obligé d’aller sur place pour collecter
de vrais sons à partir desquels j’en fabrique de nouveaux.
Pour les commentaires, je travaille avec un commentateur
30 sportif. Je l’enregistre en train de crier « but » de différentes
manières. Je regarde pas mal de matchs de foot en étant
attentif aux commentaires pour me donner des idées ! Quand j’étais au lycée, je jouais dans un groupe.
C’est là que j’ai découvert la musique numérique. J’ai suivi des études de commerce, mais c’est en tant
que musicien et ingénieur du son que je travaille pour ma compagnie. J’ai vraiment un travail de rêve ! »

Chez Nous, 2000 (adapté)

Vocabulaire
1 j’ai
sorti – produzi 4 une cible – uma meta
2 une boîte – uma empresa 5 des tracks – faixas
3 des concepteurs – designers gráficos 6 la foule – as pessoas

24 (vingt-quatre)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

Je comprends

1. Relie les débuts et les fins de phrases.


a) Stéphane est programmeur de jeux vidéo…  … la collaboration de plusieurs personnes.
b) La création de jeux vidéo exige…  … à se déplacer pour trouver des sons authentiques.
c) L’équipe travaille souvent pendant un an…  … pour réaliser un jeu.
d) Le travail d’Arnaud l’oblige…  … lui vient du lycée.
e) Son intérêt pour la musique…  … mais il n’a pas fait d’études spécifiques.
2. Réponds aux questions, de façon claire et précise.
a) De quelle manière Arnaud complète-t-il le travail de Stéphane ?
b) Prouve, en retirant une phrase du texte, que le premier jeu vidéo de Stéphane a été un succès.
c) Quels autres métiers interviennent dans la création des jeux vidéo ?
d) Stéphane travaille tout le temps assis devant son écran. Ce n’est pas le cas de Arnaud. Justifie
cette affirmation.
e) Tous les deux aiment beaucoup leur travail. Complète les phrases avec des éléments du texte
qui confirment cette idée.

• Stéphane est .

• Arnaud a .

J ’a p p r e n d s

Le lexique

1. Complète le tableau avec les mots de la même famille.

Nom Adjectif Verbe

programmeur

précise

créer

intervention

travailler

2. Homophones
Exemples : « Les jeux sont tellement complexes. »
« Le problème c’est qu’on reste tout le temps assis à fixer son écran. »
Sont et son sont des homophones car ils se prononcent de la même manière mais ils ont une orthogra-
phe et des sens différents.
Complète l’exercice suivant en distinguant leur emploi.
Aujourd’hui, au CDI, il y a une réunion sur l’orientation. Tous les élèves de 3e là. Le conseiller
d’orientation prend dossier et distribue des fiches sur les métiers ; ils tellement nom-
breux ! L’un des élèves donne opinion sur ce sujet : les choix très difficiles.

25 (vingt-cinq)
UNITÉ 1

Le passé composé

Exemples : • Elle est entrée dans le studio d’Arnaud à midi.


• Ils se sont connus au lycée.
• J’ai commencé à écrire des jeux vidéo au lycée.
• Les résultats qu’ils ont analysés sont intéressants.

1. À partir des exemples ci-dessus, complète le tableau et les phrases suivantes.

Aide-mémoire • p. 1
Infinitif Auxiliaire Participe Passé

est entrée
Cahier d’Exercices • p. 6

(se) sont connus

ai commencé

(que)* ont analysés

* que est un complément d’objet direct (COD) qui remplace le syntagme « les résultats ».

a) L’auxiliaire s’emploie avec des verbes de mouvement comme et des verbes


comme .
Le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le .

b) L’auxiliaire s’utilise avec les autres verbes comme et .


Il n’y a pas d’accord avec le , sauf si le COD est placé avant le verbe.

2. Complète l’exercice avec les verbes indiqués au passé composé.

Stéphane (terminer) les effets 3D du jeu.


Il (ranger) son matériel et il (aller) voir Arnaud. Lui aussi (finir) d’enregister
les sons. Alors, ils (appeler) un testeur et ils (sortir) de l’immeuble. Ils (entrer)
dans le premier restaurant et ils y (rester) jusqu’à 23h. Puis ils (prendre) le métro et ils
(rentrer) chez eux.

3. Récris le texte suivant au passé composé, en commençant par hier.

Aujourd’hui, le professeur principal propose Vous êtes


Remercie-le. Il nous nuls !
une activité différente aux élèves. Il distribue des aide à affronter la
questionnaires sur les métiers et demande aux vraie vie !
élèves de lire attentivement les questions. Puis,
les élèves répondent et écrivent leurs réponses
sur les feuilles. Carole pose une question car elle
a un doute.
À la fin, Pierre ramasse les questionnaires, se
dirige vers le professeur. La cloche sonne et les
élèves sortent.
Top Famille, (adapté)

26 (vingt-six)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

J’écoute

Écoute et souligne les lettres que tu n’entends pas, puis lis les phrases.
Avec l’avancée technologique, de nouveaux métiers émergent dans le monde du travail. Ils sortent com-
plètement du schéma des métiers traditionnels.

J’écris

À partir de l’exemple suivant, construis une phrase avec le plus grand


nombre de mots, en partant de l’initiale d’un nom de métier.
Exemple: forgeron
Un fier forgeron forge au fer chaud sur sa forge un fort fer à cheval.

J ’a p p r e n d s

Les déterminants possessifs

Exemples : • J’ai sorti mon premier jeu en 1989.


• Le problème c’est qu’on reste tout le temps assis à fixer son écran.
• Je travaille pour ma compagnie.

1. Regarde bien les phrases et inscris ce qui convient. Aide-mémoire • p. 2


Les mots soulignés sont des déterminants possessifs. Mon et
ma se rapportent à la personne du singulier ; son se Cahier d’Exercices • p. 8
rapporte à la personne du singulier.

2. Tu peux maintenant compléter le tableau suivant.

Mot singulier
Mot pluriel
(masculin ou féminin)
Masculin Féminin

Je mon jeu ma compagnie mes copains

Tu lycée musique professeurs

Il/Elle son écran classe études

Nous notre ordinateur / carrière conseils

Vous CD / équipe vos préférences

Ils/Elles leur travail / motivation leurs métiers

27 (vingt-sept)
UNITÉ 1

3. Utilise les déterminants possessifs qui conviennent.


a) Les jeunes pensent à métier de rêves.
b) Sophie doit étudier pour atteindre objectifs. Elle veut être architecte.
Elle dit : « Je fais des efforts pour développer capacités. copine Stéphanie m’aide
beaucoup car passion c’est le dessin. »
c) Nous devons bien réfléchir à orientation et à projets d’avenir.
d) Les filles se racontent souvent aspirations: devenir actrice ou chanteuse.
e) Matthieu aime parler de matières préférées et il est fier de la note de dernier con-
trôle de maths.
f) Et toi, quel est rêve ? Pense à bien explorer toutes compétences sans oublier
vocation.
g) Et maintenant que vous avez compris, à marques, prenez temps, partez !

J’écoute

Écoute et complète.
Lundi, Henri est parti avec amis, il a emporté sac à dos.
Mardi, il a rencontré copine Émilie. Ils ont parlé de projets dans le préau.
Mercredi, j’ai fêté anniversaire et copains ont évoqué carrière.
Jeudi, nous avons vu chanteur préféré. Il a écrit une dédicace sur carnets de
correspondance usés.
Vendredi, vous avez bientôt fini cours. Et vous rentrez finalement chez vous avec
cartable lourd.

J ’a p p r e n d s

Les pronoms possessifs

Exemple : Mon jeu est très intéressant et le tien?

Aide-mémoire • p. 2
Complète avec les pronoms possessifs.
a) J’adore mon métier. Et toi, te plaît ? Cahier d’Exercices • p. 9
b) Tu connais tes capacités et tes limites, mais moi je ne connais pas .
c) Les patrons ne sont jamais totalement satisfaits de leurs employés, mais ce patron en est très fier.
sont très compétents.
d) De nos jours, trouver du travail n’est pas facile. Nous devons tout faire pour garder .
e) Notre patron est très généreux. Comment trouvez-vous ?
f) Certaines personnes se moquent des problèmes des autres.
Il n’y a que qui les préoccupent.

28 (vingt-huit)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

Essaie de dire de plus en plus vite.

Un chasseur sachant chasser Un pâtissier qui pâtissait chez un Mon père est maire, mon
sans son chien est un bon tapissier qui tapissait dit un jour frère est masseur.
chasseur. au tapissier qui tapissait :
« Vaut-il mieux pâtisser chez un
tapissier qui tapisse ou tapisser
chez un pâtissier qui pâtisse ? »

Le hit-parade des métiers


1. Es-tu prêt(e) à faire un petit test avec ta classe ?
Alors, complète ce questionnaire.
Carte de visite
Fille  Garçon  Âge
a) Quels sont les trois métiers dont tu rêves ?
no 1 –

no 2 –

no 3 –

b) Quels sont les trois métiers que tu n’aimes pas ?


no 1 –

no 2 –

no 3 –

c) Penses-tu exercer un des métiers dont tu rêves ?


Oui  Non 
Lequel ? Pourquoi ?

2. Maintenant, analyse les résultats avec tes camarades et construis le hit-parade de ta classe.

29 (vingt-neuf)
UNITÉ 1

J’écoute

1. Écoute la chanson « Place des grands hom-


mes » de Patrick Bruel et reconstitue les
paroles.

Refrain :
On s’était dit rendez-vous dans ans
Même , même heure, même pommes
On verra quand on aura trente ans
Sur les marches de la place des grands hommes

Le jour est venu et moi aussi


Mais j’veux pas être le .
Si on avait plus à se dire et si et si… Refrain

Je fais des détours dans le quartier. J’ai connu des marées hautes et des marées basses,
C’est fou ce qu’un crépuscule de . Comme vous, comme vous, comme vous.
Rappelle le même crépuscule qu’il y a dix ans, J’ai des tempêtes et des bourrasques,
Trottoirs usés par les regards baissés. Comme vous, comme vous, comme vous.
Qu’est-ce que j’ai fait de ces années ? Chaque amour morte à une a fait place,
Et vous, et vous… et vous ?
J’ai pas flotté sur l’eau,
Et toi Marco qui ambitionnait simplement d’être
Je n’ai pas nagé le vent dans le dos.
dans la vie,
Dernière ligne droite, la rue Souflot,
As-tu réussi ton pari ?
Combien seront là 4, 3, 2, 1… 0 ?
Et toi François, et toi Laurence, et toi Marion,
Et toi Gégé… et toi Bruno, et toi Evelyne ?
Refrain

J’avais eu si souvent envie d’elle. Refrain


La belle Séverine me regardera-t-elle ?
Et bien c’est formidable les !
Éric voulait explorer le subconscient.
On s’est tout dit, on s’ sert la main !
Remonte-t-il à la surface de temps en temps ?
On ne peut pas mettre dix ans sur table
J’ai un peu peur de traverser l’ .
Comme on étale ses lettres au Scrabble.
Si j’y allais pas… J’me serais trompé d’un soir.
Dans la vitrine je vois le reflet
Devant une vitrine d’antiquités,
J’imagine les retrouvailles de l’ . D’une derrière moi.
« T’as pas changé, qu’est-ce que tu deviens ? Si elle part à gauche, je la suivrai.
Tu t’es mariée, t’as trois gamins. Si c’est à droite… Attendez-moi !
T’as réussi, tu fais ? Attendez-moi ! Attendez-moi ! Attendez-moi !
Et toi Pascale, tu t’marres toujours pour rien ? »
On s’était dit rendez-vous dans ans,
Même jour, même heure, même pommes.
On verra quand on aura ans
Si on est d’venus des grands hommes…
Des grands hommes… des grands hommes…

Tiens si on s’donnait dans dix ans…


www.paroles.net

2. Consulte le site personnel du chanteur sur www.patrickbruel.com et découvre quelques informa-


tions sur sa vie et sa carrière.

3. Avec l’aide de ton professeur, écris un e-mail à Patrick Bruel pour donner ton opinion sur ses
chansons et/ou demander une photo dédicacée.

30 (trente)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

Je pense donc je suis...

…bien élevé

« La politesse : un jeu d’enfants »


« Le respect, ça change l’école. »
« Je te parle poliment, tu me réponds de la même manière. »

« D’autres cultures : télé, musicale, sportive, rivalisent avec la culture scolaire. Les jeunes
auraient tendance à s’adresser à leur prof comme ils parlent à leurs copains. »

« Quelle solution ont trouvé les Britanniques pour éviter les bousculades lorsqu’ils montent
dans le bus ? Réponse : ils se placent en file selon leur ordre d’arrivée à l’arrêt d’autobus et
montent chacun à leur tour. »
Ça m’intéresse, avril 2003

Teste ton savoir vivre.


1. Les mots « bonjour », « s’il vous/te plaît », « merci » font partie de ton vocabulaire quotidien.
 Rarement.
 Souvent.

2. Tu arrives en retard en classe…


 tu rentres sans frapper et tu interromps le cours.
 tu frappes à la porte et tu t’excuses.

3. Quand tu veux exprimer ton opinion…


 tu commences à parler sans penser aux autres.
 tu demandes la parole en levant la main.

4. Porter une casquette en cours, tu trouves ça…


 complètement naturel.
 mal élevé.

5. En cours…
 tu bailles, tu t’étires sans faire attention.
 tu as une posture correcte.

6. Quand tu rencontres un professeur de l’an passé…


 tu fais semblant de ne pas le connaître.
 tu lui dis bonjour.

7. À l’école…
 tu dis facilement des gros mots.
 les gros mots ne font pas partie de ton vocabulaire.
que la politesse et la sympathie sont des atouts dans la vie.
des. La politesse, tu connais et elle t’ouvrira des portes ! tes attitudes. Tu pourrais donner une mauvaise image de toi. Sache
Bravo ! Tu sais vivre en société et tu le prouves à travers tes attitu- Attention ! Tu dois très rapidement changer ton comportement et
: Tu as une majorité de : Tu as une majorité de
Commentaires

31 (trente et un)
UNITÉ 1

Le savais-tu ?

C’est un fait scientifique : les adolescents 44% des 11-15 ans feraient des journées
ont besoin de dormir neuf à dix heures de six heures de cours s’ils étaient minis-
par jour. Il est recommandé de se cou- tre de l’Éducation nationale.
cher à vingt-deux heures et de se lever à Okapi, janvier 2003
sept heures.
Bonjour, décembre 2002

46% des 12-18 ans jugent que l’école sert


d’abord à « apprendre un métier » et 25%
160 000 jeunes (8 à 9% des élèves) sor- des élèves estiment qu’elle doit enseigner
tent chaque année du système scolaire les règles de « la vie en société ».
sans aucun diplôme.
Phosphore, février 2001
Ça m’intéresse, septembre 2003

43% des jeunes souhaitent avoir une pro-


fession intellectuelle, scientifique ou diri-
geante.
INSEE

Expressions idiomatiques

Avoir la langue bien pendue


Être très bavard(e).

Passer un savon à quelqu’un


Réprimander,
gronder quelqu’un.

Avoir un poil dans la main


Être très paresseux, ne pas aimer travailler.

32 (trente-deux)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

Je rigole

C’est qui, le C’est Will, Mouais ! Voici Will ! Il


gars qui discute l’assistant Un peu dialoguera avec vous
avec la prof d’anglais ? d’anglais ! Il est Il est trop
australien ! superficiel, une heure par semaine !
beau ! le côté Je compte sur vous pour
« surfer- que l’échange soit
branché » ! fructueux !...
Il est
Hi, aussi en
kids ! France pour
appren-
dre !

C’est L’échange Come with


Comment Le pauvre ! vrai ! culturel ! Y’a nous ! On va te
you Il a l’air C’est de rien de mieux make you
t’appelles ? de notre devoir pour le dialogue
s’ennuyer ! ze visit !
Do you de lui montrer entre les
What make les bons côtés
age du surf ?
de notre pays ! peuples !
are
you ?

Do you You
mange know
du kan- Kylie
gourou ? Minogue ?

France !... Ze pays


You Ze of ze parfums
Ze French cuisine manges artists
is inégalable ! français
raffinés and ze grands
pas your And ze
are very couturiers !
frites ? célèbres in French
ze world ! prizes !

France
is ze patrie
of ze beaux-
-arts !

Merci pour
And what about la visite ! J’ai
ze French style cowpris plein de J’ai aussi
choses sur un
de vie ? ! C’est
cadeau !
beau, deux
vous !
peuples qui
s’appré-
cient !

« Zap Collège », Okapi, janvier 2003 (adapté)

33 (trente-trois)
UNITÉ 1

J e m ’e n t ra î n e

Les jeunes en quête de leur avenir : des idées pour


s ’o r i e n te r

Mieux se connaître
« Il faut déjà savoir ce
que j’aime, quels sont mes
goûts, en fait, autant se diri-
5 ger vers un métier agréa-
ble… le sport, pour moi, par
exemple… tous les sports.
En fait, prof de gym, ça m’i-
rait pas mal. » (Séverine, 14
10 ans)
« Mieux vaut aller là où
on se sent “ bon ”, enfin, je
pense… moi, j’adore expéri-
menter, essayer des formu-
15 les, analyser, comprendre… la physique, la chimie… et j’ai des idées, je trouve des “ trucs1 ”, c’est
sympa; pourquoi pas de la recherche… enfin, c’est une idée à creuser2. » (Matthieu, 16 ans)

Échanger
« Moi, j’ai décidé de parler “ métier ” avec tous les adultes que je rencontre. Oui, comme ça, aussi
sec3, je leur demande ce qu’ils font dans la vie, en quoi ça consiste, s’ils gagnent bien leur vie, si c’est
20 dur, facile, fatigant ou pas, s’il faut faire beaucoup d’études, lesquelles… jusqu’au jour où je vais
flasher4… pour le métier, bien sûr. » (Carole, 16 ans)
« Mon prof principal, il se rend disponible, on en parle régulièrement et il m’apporte des infos, de
temps en temps. C’est bien car il me connaît, il voit bien ce qui me conviendrait. Enfin, il me permet de
vérifier si mes goûts correspondent à mes capacités. La médecine m’attire et mes résultats me permet-
25 tent d’y penser, alors… » (Nathalie, 17 ans)

S’informer
« J’essaie d’être à l’écoute, de collecter beaucoup d’informations sur les métiers : à la télé, à la
radio, sur les vidéos, au CDI et de plus en plus sur Internet, c’est encore plus facile et on peut en voir
plus, plus vite, ça c’est important car on a finalement très peu de temps pour faire le tour5 complet des
30 métiers possibles. C’est important d’avoir une vision globale, car on peut faire un vrai choix. Après,
quand on a déjà cerné6 à peu près ce qu’on veut faire, on peut rencontrer des professionnels, s’infor-
mer sur les études… mais il faut pas mettre la charrue avant les boeufs. » (Maxence, 16 ans)

34 (trente-quatre)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

Tester sur le terrain


« Internet me faisait rêver. L’été dernier, j’ai fait un stage dans une société qui fait de l’Internet. En
35 fait, j’ai compris qu’Internet, c’est plein de nouveaux métiers. Ce qui me plaît7, en fait, c’est de faire du
graphisme, de l’animation; alors pourquoi pas aussi du dessin animé, de la vidéo. En fait, mon stage
m’a ouvert plein d’horizons que je ne voyais même pas. » (Éric, 16 ans)

www.euro-france.net/info_metiers/plus/salons/salon_education/index.htm (adapté)

Vocabulaire
1 des trucs – coisas 5 faire le tour – dar a volta
2 à creuser – a trabalhar 6 cerner – cercar
3 sec – directamente, frontalmente 7 plaire – agradar

4 flasher – fazer-se luz, apaixonar-se

1. Écoute le texte et dis si les affirmations sont vraies (V) ou fausses (F).
a) Séverine s’intéresse aux métiers du sport. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
b) Matthieu a déjà décidé quel métier faire plus tard. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
c) Les adultes peuvent servir de référence pour aider les jeunes dans leur choix. . . . . . . . . . . . . . . 
d) Le professeur principal ne donne pas d’informations aux élèves. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
e) Internet, c’est seulement un moyen de communication. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

2. Corrige les affirmations fausses.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—

3. Réponds aux questions, de façon claire et précise.


a) Pour Séverine, comment doit-on faire pour choisir un métier ?
_____________________________________________________________________________________________________
b) Quelles informations les adultes peuvent-ils offrir aux jeunes ?
_____________________________________________________________________________________________________
c) Indique les fonctions du professeur principal, d’après le texte.
_____________________________________________________________________________________________________
d) Il est important d’avoir une vision globale pour faire un bon choix. Explique comment fait Maxence
pour avoir cette vision globale.
_____________________________________________________________________________________________________
e) Et toi, que fais-tu pour t’informer sur les métiers de l’avenir ?
_____________________________________________________________________________________________________

35 (trente-cinq)
UNITÉ 1

II

1. Utilise les verbes indiqués au présent de l’indicatif.

réfléchir faire hésiter être

analyser avoir chercher penser

L’équipe d’info-métiers les réponses des élèves. Certains des idées bien
précises sur leur avenir, d’autres encore.
Certains des informations sur Internet, d’autres des stages dans des
sociétés.
Aujourd’hui, c’ très difficile de choisir un métier.
Et vous, que -vous de cette question ?
Vous y ?

2. Écris les verbes entre parenthèses au passé composé.


a) Elle (prendre) rendez-vous avec le directeur commercial.
b) Ils (suivre) des études de commerce.
c) Tu (avoir) des doutes à propos de ton orientation.
d) J’ (consulter) la page de l’ANPE sur Internet.
e) Toi et Hélène (faire) un bon travail.
f) Jérôme et moi (rester) au collège pour finir notre exposé.
g) Patrick et Eva (arriver) en retard à leur entretien.
h) Les élèves de 3e (découvrir) les suggestions de nouveaux métiers proposées par le psychologue.

3. Emploie le déterminant possessif convenable.


a) Lisa connaît déjà goûts : « Pour moi », dit-elle, « prof de gym serait métier idéal
car j’adore le sport. »
b) Philippe adore les expériences : matière préférée c’est la chimie.
c) Lucie raconte : « J’en parle avec parents et copine, mais c’est difficile de choisir. »
d) « Nous avons des suggestions à proposer à élèves », disent les professeurs. pre-
mier conseil, c’est tout d’abord de bien se connaître : « Vous devez profiter de toutes les informations
qui sont à disposition et commencer à y penser très tôt. »

4. Utilise les pronoms possessifs.


a) Je n’ai pas mon livre. Prête-moi ___________ .
b) Nous avons déjà consulté nos professeurs. Et vous, avez-vous consulté ?
c) Ils ne veulent pas présenter leurs conclusions aujourd’hui. Présentons ___________ .
d) Passe-moi ta « fiche-métiers ». J’ai perdu ___________ .

36 (trente-six)
LES ÉTUDES ET LA VIE ACTIVE

III

Lis attentivement les définitions ci-dessous et complète les mots croisés.


01. Il arrête les voleurs et les met en prison.
02. Elle s’occupe des bébés.
03. Il ou elle travaille à l’hôpital ou dans un cabinet et soigne les malades.
04. Il construit ou répare des véhicules et des machines.
05. Il est spécialiste en informatique.
06. Elle défend les droits des personnes.
07. Il ou elle conduit des avions.
08. Il ou elle peut enseigner les mathématiques, les sciences naturelles ou le français.
09. Son métier est dangereux : il combat les incendies.
10. C’est le métier de Céline Dion.

1 10

4 7

Grelha de auto-avaliação
I II
III
Fiz os exercícios: 1 2 3 1 2 3 4
Com facilidade
Com dificuldade
Não consegui

37 (trente-sept)
2 L’immigration

No final desta unidade, serei capaz de:


• falar sobre o fenómeno da imigração versus racismo em França;
• exprimir opiniões sobre esta temática;
• utilizar formas do «subjonctif présent» e dos determinantes demonstrativos;
• exprimir a finalidade («expression de but») e a concessão («expression d’opposition»).
www.projectos.TE.pt/links
pour en savoir plus...

• l’immigration
Introduction au thème
« On ne naît pas raciste. On le devient. Par peur, par ignorance ou par bêtise. »
Tahar Ben Jelloun

I ntégration
M arginalisation
M élange
I ntolérance
G énération
R acisme
A ntisémitisme
Tolérance
I ndifférence
O rigines
N ationalité

À partir de l’exemple ci-dessus, construis toi aussi


un acrostiche.
UNITÉ 2

Tous contre le racisme


L’intolérance fait partie de notre quotidien. Racisme, antisémitisme, xénophobie… Il s’agit de
rester vigilant. Des organismes surveillent1 heureusement de près ce phénomène aux mille
visages…
Qui fait quoi pour lutter aujourd’hui contre le racisme, en France ? Que dit la loi ?
5 Récapitulatif et chiffres, qui parlent d’eux-mêmes.

C’est quoi, le racisme ?


Pour pouvoir lutter contre le racisme sous toutes
ses formes, le premier moyen est d’abord de savoir
ce qu’il signifie.
10 Le racisme est une idéologie fondée sur la cro-
yance2 qu’il existe une hiérarchie entre les groupes
humains, les « races ». C’est également une attitude
d’hostilité systématique à l’encontre d’une catégorie
déterminée de personnes. Dans cette forme d’intolé-
15 rance, l’antisémitisme fait, lui aussi, partie des attitu-
des à condamner et vis-à-vis3 desquelles il importe
de demeurer4 vigilant.
Ainsi, l’antisémitisme est une doctrine ou une atti-
tude d’hostilité systématique à l’égard5 des juifs6.
20 Enfin, la xénophobie est, quant à elle, la manifestation d’une hosti-
lité systématique à l’égard des étrangers et/ou de ce qui vient de
l’étranger.
Le racisme engendre7 plusieurs attitudes, qui reposent chacune
sur des codes et des idéologies bien précises. Pour sensibiliser les
25 jeunes aux problèmes liés au racisme, le ministère de l’Éducation a
créé, en 1998, « la Semaine de l’éducation contre le racisme ». De-
puis, chaque année, elle débute le 21 mars.

Que dit la loi ?


Devant la loi, le racisme est puni. Ainsi, la loi « Pleven » du 1er juil-
30 let 1972 dit que « ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces
proférés dans les lieux ou réunions publics, soit par des écrits,
auront incité à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard
d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur
non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée seront punis d’un empri-
35 sonnement8 d’un mois à un an et d’une amende9 de 304 à 45 734 euros, ou de l’une de ces deux peines
seulement ». Cette loi a été modifiée et renforcée en 2001 (loi du 16 novembre 2001 relative à la lutte contre
les discriminations), puis en 2003 (la loi du 3 février 2003 visant à aggraver les peines punissant les infrac-
tions à caractère raciste, antisémite ou xénophobe).

40 (quarante)
L’ I M M I G R AT I O N

En quelques chiffres…

Les chiffres inquiétants Les chiffres rassurants


6% des Français citent le racisme comme le principal phéno- Les sondés pensent qu’il faut traduire et condamner en
mène qu’ils redoutent pour la société. En priorité, sont cités justice les personnes qui tiennent des propos racistes.
l’insécurité, le chômage, la pauvreté, le terrorisme et la drogue. 59% le pensent pour l’insulte : « Sale juif ! »
Parmi les principales victimes du racisme, on compte notam- 47% pour « Sale Arabe ! »
ment les Nord-africains et les musulmans, les étrangers/immi- 53% des sondés seraient prêts à signer des pétitions pour lut-
grés, les Africains noirs, les personnes d’une autre couleur de ter contre le racisme.
peau, les juifs, les tziganes, les roms et autres « gens du 33% des sondés seraient prêts à participer à une manifesta-
voyage », les Roumains et les Européens de l’Est. tion pour lutter contre le racisme.
73% de la population interrogée dit avoir été victime person- 30% des sondés seraient prêts à porter un badge ou un signe
nellement de propos racistes ou antisémites. distinctif pour affirmer leur anti-racisme.
80% de la population interrogée dit avoir été personnellement
victime de comportements racistes ou antisémites.
42% des sondés pensent que ce n’est « pas grave du tout »
d’être contre le mariage d’un de ses enfants avec un Noir, et
35% avec un Maghrébin.
58% pensent que refuser l’entrée d’une boîte de nuit à un Noir
n’a rien de particulièrement choquant.

Girls !, août 2003 (adapté)

Vocabulaire
1 surveiller – vigiar 6 lesjuifs – os judeus
2 la croyance – a crença 7 engendrer – gerar
3 vis-à-vis – em relação a 8 emprisonnement – pena de prisão

4 demeurer – ficar 9 une amende – uma multa

5 à l’égard – para com

Je comprends

1. Relie les moitiés de phrases, de façon à respecter les idées du texte.


a) Le racisme naît…  … les étrangers.
b) Les personnes racistes pensent que…  … qui sont victimes du racisme.
c) L’antisémitisme vise…  … les hommes ne sont pas égaux.
d) Un xénophobe déteste…  … de l’intolérance.
e) Ce sont surtout les personnes de couleur de peau différente…  … les juifs.
2. Réponds aux questions, en faisant des phrases complètes.
a) En te basant sur le texte, distingue, de façon claire et simple, racisme, antisémitisme et xénophobie.
Ex. : Le racisme, c’est…
b) Dans quel but le ministère de l’Éducation a créé, en 1998, la « Semaine de l’éducation contre le racisme » ?
c) Comment la loi punit-elle les infractions à caractère raciste, antisémite ou xénophobe ?
d) Pourquoi la loi a-t-elle été modifiée en 2001 et 2003 ?
e) Quels phénomènes les Français redoutent-ils le plus pour la société ?
f) Et toi, serais-tu capable de vivre (maritalement) avec quelqu’un d’une autre race, couleur ou religion ?
Justifie.

41 (quarante et un)
UNITÉ 2

J’écoute

Souviens-toi ! Le son [ã ] peut s’écrire :

an am en em

1. Écoute et souligne les mots qui terminent par [ã ].

a ) quotidien d) moyen g) citent j ) comportements


b) heureusement e) vigilant h) notamment k) pensent
c) parlent f ) quant i ) musulmans l ) seraient

2. Déduis la règle phonétique.


La terminaison « -ent » ne se prononce pas [ã ] quand il s’agit de la terminaison .

Écoute et lis. Répète de plus en plus vite.

Dans ta tente ta tante t’attend.

J ’a p p r e n d s

Le subjonctif présent

Formation : Radical de la 3ème personne du + terminaisons -e


pluriel du présent de l’indicatif -es
-e
-ions
-iez
-ent
Ex. : Ils travaillent → que je travaille… que nous travaillions

Aide-mémoire • p. 3
STOP Attention aux exceptions.

Cahier d’Exercices • p. 13

42 (quarante-deux)
L’ I M M I G R AT I O N

Retrouve dans la grille le subjonctif présent


P A R T E C I D S V U
des verbes suivants.
a) aller (elles) W U I B E H T A N J X

b) avoir (j’) F Y C O D O N N E N T
c) choisir (vous)
E O V E U I L L E S A
d) donner (ils)
e) être (vous) S F I N I S S I O N S

f) faire (nous) S E L L E I K O B U A
g) finir (nous)
O D I G Q S H C R A C
h) partir (elle)
Y I P U I S S E S T H
i) pouvoir (tu)
j) savoir (elle) E F A S S I O N S F E
k) sortir (je) Z A I L L E N T I A Z
l) vouloir (tu)
E H U N P Z M A I E O

L’ex p re ss i o n d e b u t

Exemples : • Pour sensibiliser les jeunes, le ministère a créé « la Semaine de l’éducation contre le
racisme ».
• Le ministère a créé cette semaine pour que les jeunes se mobilisent.

Formation : pour + verbe à l’infinitif pour que + verbe au subjonctif


afin de afin que

STOP Aide-mémoire • p. 3
On utilise l’expression « pour que » ou « afin que » quand
les sujets des deux propositions sont différents.
Cahier d’Exercices • p. 13
1. Retrouve la bonne fin de phrase.
a) Mon copain Mohammed m’invite chez lui…  … pour connaître les traditions d’autres pays.
b) Nous voyageons souvent…  … afin qu’elle améliore son français.
c) Marufu fait beaucoup d’efforts…  … pour manger du couscous.
d) Le professeur aide beaucoup Fatima…  … pour s’intégrer dans la classe.
e) Une nouvelle loi a été créée…  … pour que les infractions à caractère
raciste soient plus sévèrement punies.
2. Relie les phrases, en utilisant l’expression de but.
a) Les étrangers font des efforts. Ils s’intègrent dans la société française.
b) Les immigrés travaillent beaucoup. Leurs enfants font des études.
c) Le gouvernement français prend de nouvelles mesures. Il lutte activement contre le racisme.
d) Les mouvements anti-racistes se battent. Les immigrés ont plus de droits.
e) Tu ne dois pas être indifférent aux autres. Tu peux comprendre leurs problèmes.
f) Nous devons tous avoir l’esprit ouvert. Notre société est plus juste.

43 (quarante-trois)
UNITÉ 2

Les problèmes d’intégration


La France est un pays multiculturel et laïc qui aspire par principe à accueillir et à rassembler
des personnes d’origines différentes : immigrés, étrangers, réfugiés ou tout simplement jeunes
nés sur le sol français mais dont les parents sont originaires d’un autre pays.

Principe

5 Par principe et par réputation,


la France est une terre d’asile, un
pays qui respecte et qui vante1 les
mérites des Droits de l’Homme.
Contrairement à certains pays,
10 la nationalité française ne s’obtient
pas seulement grâce au droit de
sang (c’est-à-dire grâce à des pa-
rents français), mais aussi grâce au
droit de sol (c’est-à-dire qu’une per-
15 sonne née en France peut obtenir
la nationalité française, même si
ses parents sont étrangers). Ainsi,
il y a aujourd’hui en France des
millions d’habitants d’origine étrangère qui ont la nationalité française, dont beaucoup de jeunes descen-
20 dants de familles maghrébines que l’on surnomme couramment les « beurs ».

Intégration ?

Le principe d’intégration cherche à rassembler des personnes d’origines différentes autour d’un ensemble
de valeurs respectées par tous. Ainsi, toute intégration réussie se doit d’inclure l’éducation, le monde du tra-
vail, le logement et une égalité des droits. Cependant, dans le cas de la France (et de bien d’autres pays) cet-
25 te démarche2 se heurte3 au quotidien à toute une série de problèmes comme :

• les différences de religion et de culture qui peuvent entrer en conflit avec des principes comme la laïcité
du système éducatif français. Certaines religions ou cultures peuvent être mal comprises. C’est le cas
de l’Islam qui est souvent confondu avec extrémisme et terrorisme ;

• la tendance à isoler des groupes de population d’origine étrangère dans des ghettos comme des cités
30 HLM4 qui sont souvent elles-mêmes liées à des problèmes sociaux comme le chômage, la délinquance
ou la drogue ;

• enfin, au cours des dernières années, la France a connu une nette montée du racisme qui touche diffé-
rents domaines de la vie de tous les jours. Il peut s’agir de discrimination dans le monde du travail ou
pour l’obtention d’un logement, de violence verbale ou physique.

35 Malgré toutes les difficultés rencontrées, il ne faut pas oublier que selon la loi française, le racisme est
un crime et que la France a toujours été, à travers son histoire, une terre d’asile qui a su intégrer à sa popu-
lation des millions d’individus d’origine étrangère.

44 (quarante-quatre)
L’ I M M I G R AT I O N

Beaucoup de jeunes d’origine étrangère se sentent tiraillés5 entre deux cultures: leur culture d’origine
et la culture française. L’intégration de ces deux cultures n’est pas toujours facile, comme l’ont montré
les différentes « affaires du foulard » qui ont suscité de nombreux débats en France au cours des dix der-
nières années. Tout a commencé avec l’expulsion em 1989 de trois élèves musulmanes d’un lycée de
Creil (près de Paris) parce qu’elles portaient un foulard islamique pendant les cours. Bien que cette déci-
sion ait été jugée illégale par la suite, le problème est loin d’être réglé puisque, en janvier 1998, deux col-
légiennes de Flers (Basse-Normandie) ont été exclues de leur collège pour les mêmes raisons. Leurs
professeurs s’étaient mis en grève pour protester contre cette violation du principe de la laïcité.

Chez Nous, 2000 (adapté)

Vocabulaire
1 vanter– gabar 4 HLM (Habitation à Loyer Modéré) – habitação
2 la démarche – o processo social
3 se heurter – chocar contra 5 tiraillés – divididos

Je comprends

1. Choisis la bonne fin de phrase.


a) La France est, par tradition, un pays qui... d) En France, le racisme est…
 accueille les personnes d’origines différentes.  un phénomène inexistant.
 refuse l’entrée d’étrangers.  un phénomène d’actualité.
b) On peut obtenir la nationalité française… e) Selon la loi française, le racisme…
 seulement si on a des parents français.  est un crime puni.
 si on est né en France, même si les parents  n’est pas un crime.
sont étrangers.
f) Les jeunes d’origine étrangère...
c) L’intégration des immigrés se fait…  oublient leur culture d’origine.
 sans problème en théorie et en pratique.  ont parfois du mal à concilier la culture
 parfois difficilement. française et leur culture d’origine.

2. Retrouve les synonymes.

 arabes  voile  ethnicolore  pourtant


 Nord-africains  non-religieux  accueil
a) multiculturel c) asile e) beurs g) foulard
b) laïc d) Maghrébins f) cependant

3. Réponds aux questions, de façon claire et précise.


a) « La France est un pays multiculturel. » Relève du texte les expressions qui justifient cette affirmation.
b) À qui donne-t-on, en France, le surnom de « beurs » ?
c) Quelles sont les conditions fondamentales à une bonne intégration des immigrés ?
d) L’intégration des immigrés est parfois difficile. Pourquoi ?
e) Le racisme est présent dans différents domaines. Lesquels ?

45 (quarante-cinq)
UNITÉ 2

J ’a p p r e n d s

Le lexique

Complète le tableau.

Noms Verbes

rassembler
éducation
confondre
discrimination
décision
exclure

Les déterminants démonstratifs

Exemples : • L’intégration de ces deux cultures n’est pas facile.


• Cette décision a été jugée illégale.

Singulier Pluriel

Masculin ce / cet
ces
Féminin cette

STOP On utilise le déterminant « cet » devant un nom masculin singulier commençant par voyelle ou
h muet.
Ex. : ce problème
cet ami / cet homme
cette situation

Aide-mémoire • p. 4

Cahier d’Exercices • p. 13
Complète avec les déterminants démonstratifs.

Racisme en France ? phénomène n’est pas nouveau. dernières années,


les actes de nature ont augmenté, encouragés par les discours xénophobes du Front
National. parti politique, dirigé par Le Pen, est en expansion. évolution est
en partie due à la mauvaise situation économique du pays. environnement social est très
instable.

46 (quarante-six)
L’ I M M I G R AT I O N

J’écris

Observe l’illustration.
a) Que te suggère-t-elle ?
b) Sur quoi se base le policier pour justifier son acte ?
c) À ton avis, quels sont les sentiments de chaque personnage ?
Vos papiers !

Je parle

Observe attentivement l’illustration et commente ce cas « d’intégration » dans la société française,


en reprenant les idées du texte.

Pour t’aider, voici quelques expressions utiles :


• hypocrisie/hypocrite
• un paillasson
• un mur en briques
• une valise

47 (quarante-sept)
UNITÉ 2

J ’a p p r e n d s

L’ex p re ss i o n d ’o p p o s i t i o n

Pour exprimer l’opposition, tu peux utiliser les expressions :

Formation:
Expressions : Exemples :

mais
Cependant, dans le cas de la France, cette démarche se heurte à
pourtant
toute une série de problèmes.
cependant

Malgré toutes les difficultés, il ne faut pas oublier que le racisme est un
malgré + nom/pronom
crime.

bien que / quoique Bien que la France soit un pays multiculturel, l’intégration se fait par-
+
verbe au subjonctif fois difficilement.

Aide-mémoire • p. 4

Cahier d’Exercices • p. 13
1. Complète avec l’expression d’opposition.
a) Beaucoup de personnes se disent non-racistes elles refusent de voir leurs enfants mariés
avec des étrangers.
b) la naturalisation de la famille Ali, elle continue à être rejetée.
c) la loi interdise désormais le port du tchador, certaines élèves musulmanes veulent encore
le porter à l’école.
d) L’école est laïque, on continue tous à porter des signes extérieurs d’appartenance reli-
gieuse: catholiques, musulmans, juifs…
e) les initiatives du gouvernement, le racisme augmente.
f) les réactions des partis politiques soient nombreuses, Le Pen monte dans les sondages.

2. Relie les phrases en utilisant l’expression d’opposition entre parenthèses.


Ex. : Ils sont nés en France. Ils ont des racines au Portugal. (cependant)
Ils sont nés en France, cepedant ils ont des racines au Portugal.
a) Les immigrés travaillent beaucoup. Ils ont des problèmes économiques. (bien que)
b) Les étrangers font des efforts. Ils sont parfois marginalisés. (malgré)
c) Les Français ont bien accepté les immigrés. Il y a encore des racistes. (pourtant)
d) Mustafa vit en France depuis longtemps. Il ne se sent pas intégré. (quoique)
e) Amina a été renvoyée. Elle a de nombreuses capacités. (malgré)
f) Il est d’origine marocaine. Il n’aime pas son pays. (mais)

48 (quarante-huit)
L’ I M M I G R AT I O N

De toutes les couleurs...


Observe les affiches et réponds aux questions.
a) Qu’est-ce que ces campagnes publicitaires ont
en commun ?
b) Que prétendent-elles transmettre ?

49 (quarante-neuf)
UNITÉ 2

J’écoute

Écoute la chanson « Elle imagine » du groupe Nacash et retrouve dans la deuxième colonne les élé-
ments qui complètent le début des strophes de la première colonne.

01.  Elle a a) Rires d’enfants dans les ruelles

02.  Elle porte en elle b) Qu’elle vient du sud par amnésie

03.  Elle est c) Elle imagine


La chaleur immobile des villes blanches
04.  Elle sait
d) Fêtes
05.  Y’a tant de rires Sous le soleil

06.  Elle imagine e) Comme orpheline d’une autre vie

Elle imagine f) Les larmes dans les yeux


Ces musiques aux fenêtres Sous le ciel bleu

7.  Les chagrins et les g) Y’a tant de larmes vécues


Comme dans un film
Elle imagine Qu’elle n’a pas vu
Elle imagine
h) Tous les géants
8.  Tous ces
i ) Des chemins d’exil
Elle imagine Les grands soleils
D’anciens matins d’avril
9.  Les mains qui disent adieu
j ) Dans ses yeux noirs
10.  David a bien vaincu Toute une histoire
Qui n’est pas son histoire
L’espoir a bien ouvert les océans
L’ I M M I G R AT I O N

Je pense donc je suis...

... tolérant

Déclaration universelle des droits de l’Homme (1948)


Article premier
« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits (…) »

Article 2
« Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés (…), sans
distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion (…) »

www.un.org/french

Parce que nous sommes tous égaux, apprends à connaître et à aimer ceux qui sont différents
de nous.
Pour cela, nous te proposons de découvrir (à grands traits) d’autres religions. Demande l’aide de
tes professeurs.

Rites et sacrements

Dans l’Islam Dans le Judaïsme Dans le Catholicisme


La prière rituelle (salaat) La mezzouzah Le baptême
Récitée cinq fois par jour en se tour- Petit parchemin contenant des pas- C’est l’entrée dans la vie catholique.
nant vers La Mecque, après les sages de la Torah. Roulée dans un Reçu à la naissance. Le baptême se
ablutions rituelles de purification. étui, elle est fixée à droite de la por- donne par affusion (de l’eau versée
te d’entrée de la maison et des prin- sur la tête), par immersion ou par
Le jeûne (sawii)
cipales pièces. aspersion. Le prêtre prononce la
Pratiqué de l’aube au coucher du
phrase: « Je te baptise au nom du
soleil pendant le mois du Ramadan. La kippa
Père, du Fils et du Saint-Esprit. »
Il est interdit de boire, de manger, Petite calotte que les hommes por-
de fumer et d’avoir des relations tent sur la tête. Symbole de piété et La pénitence
sexuelles. d’humilité dans la relation entre Dans la tradition, le sacrement du
l’Homme et Dieu. pardon vient laver du mal et du pé-
La profession de foi (chahada)
ché pour réconcilier le pénitent avec
« Je professe que Dieu seul est Dieu La kashrout
Dieu. Le pardon est donné indivi-
et que Mahomet est son prophète. » Règle les interdits alimentaires selon
duellement après la confession.
Cette profession suffit pour devenir les commandements de la Torah.
musulman. Seuls les aliments kasher sont auto- L’eucharistie
risés. Couramment appelée communion,
L’aumône (sakaat)
l’eucharistie permet aux chrétiens
Tout musulman qui en a les moyens La batmitsva
de partager « le corps et le sang du
doit donner une partie de ses biens Marque la majorité religieuse des fil-
Christ ». Dans la tradition, l’hostie est
aux pauvres de sa communauté. les à 12 ans, et la barmitsva, celle
le corps du Christ. Il faut être bap-
des garçons à 13 ans. Ils lisent la
Le pèlerinage de La Mecque (hadj) tisé pour communier.
Torah en public pour la première fois.
Chaque musulman doit l’accomplir
Le mariage
au moins une fois dans sa vie à con-
En s’engageant devant Dieu, les
dition d’en être capable financière-
époux s’unissent pour toujours. La
ment et physiquement.
tradition veut que Dieu ait donné
mission à l’homme et à la femme de
participer à son œuvre de création.

www.esj-lille.fr/atelier/magan2/teo/reperes/fete.html

51 (cinquante et un)
UNITÉ 2

Le savais-tu ?

Dès l’âge de 16 ans, un mineur né en L’immigration en provenance du Portugal


France de parents étrangers peut dépo- est suffisamment ancienne pour que vi-
ser une demande d’acquisition de la vent en France à la fois de jeunes im-
nationalité française par déclaration, et ce migrés et des jeunes de la « deuxième
jusqu’à l’âge de 21 ans au plus tard. génération », c’est-à-dire nés en France
de parents immigrés. Ces jeunes, de 20 à
Phosphore, novembre 2001
29 ans, d’origine portugaise se distin-
guent par une scolarité courte : peu d’en-
tre eux poursuivent leurs études au-delà
de 18 ans.
INSEE
Être musulman en France : le 16 novem-
bre débute le mois du ramadan pour cinq
millions de musulmans. L’Islam est la
deuxième religion pratiquée en France.
En mars 1999, 4 310 000 immigrés rési-
Phosphore, novembre 2001
daient en France métropolitaine, soit 7,4%
de la population, proportion constante
depuis 1975.
INSEE

Expressions idiomatiques

Être fort comme un Turc


Être très fort.

Avoir les portugaises ensablées


Être sourd. À l’origine, « les portugaises »
s’appliquait à une espèce d’huîtres.

Être la tête de Turc de quelqu’un


Être le souffre-dou-
leur de quelqu’un,
c’est-à-dire celui
dont on se moque
tout le temps.

52 (cinquante-deux)
L’ I M M I G R AT I O N

Je rigole
Ouais ! Et moi, j’en ai assez
J’en ai marre qu’on
qu’on rigole parce que je
se moque de moi parce
suis gros !
que je suis petit !

Ben et moi alors !


Ouais !
Ça suffit avec cette Du racisme idiot et
Je le dis haut Marre à la
discrimination stupide parce archaïque !…
et fort : c’est fin !
que je suis noir !
du racisme !

Petit, gros et noir !


La vache ! Ça doit pas être évident
tous les jours !

L’enfer !

Raciste, moi !?,


Commission
européenne
(adapté)

53 (cinquante-trois)
UNITÉ 2

J e m ’e n t ra î n e

S h a g u f t a Ya q u b
Une jeune femme à la tête du premier magazine musulman du Royaume-Uni ?
Ça se passe à Londres. Aujourd’hui.

Shagufta Yaqub est fille d’immigrés pakistanais. À 25 ans,


elle dirige « Q-news », le principal mensuel des jeunes musul-
5 mans britanniques. Dans une communauté aussi fermée que
l’Islam, généralement dominée par les hommes, la carrière de
cette jeune femme fait figure d’exception.
Et pourtant... « Je suis une bonne lectrice, sans plus », pré-
cise-t-elle, « c’est mon seul atout ». Quant au magazine qu’elle
10 dirige, son objectif est avant tout d’intéresser les médias mu-
sulmans à autre chose que la religion ou la politique. Comme
elle le dit elle-même : « Il est temps de parler des musulmans,
de leur culture ».
Et le voile1 imposé aux femmes ? « Les gens croient que le
15 voile traditionnel est signe de notre soumission. En fait, ce
n’est pas ça. La première fois que j’ai porté le voile, j’ai senti
que ce que je faisais était juste. Le voile dit aux gens qu’ils doi-
vent s’intéresser à mon intelligence, pas à mon corps. Dans la
religion islamique, les femmes doivent être fières2 de porter le
20 voile, même si cela les rend vulnérables. » Shagufta Yaqub a
commencé à porter le voile traditionnel à l’âge de vingt ans.

Jeunes, janvier 2002 (adapté)

Vocabulaire
1 le voile – o véu islâmico 2 fières – orgulhosas

I
1. Écoute le texte et dis si les affirmations sont vraies (V) ou fausses (F).

a) Shagufta Yaqub est d’origine iranienne. ............................................ 


b) Le magazine qu’elle dirige s’intéresse exclusivement à la religion et à la politique. . . . . . . . . . . . 
c) La religion islamique impose le port du voile aux femmes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
d) Shagufta porte le voile avec fierté. ................................................ 
e) Elle porte le voile depuis l’âge de 12 ans. ........................................... 

54 (cinquante-quatre)
L’ I M M I G R AT I O N

2. Corrige les affirmations fausses.

__________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________

3. Réponds aux questions par des phrases complètes.

a) Le parcours de Shagufta Yaqub est un exemple d’intégration de deux cultures. Pourquoi ?

_______________________________________________________________________________________________________

b) Pourquoi la carrière de Shagufta peut être considérée comme une exception ?

_______________________________________________________________________________________________________

c) Quel est son projet pour le magazine qu’elle dirige ?

_______________________________________________________________________________________________________

d) Dans quel but Shagufta porte le voile ?

_______________________________________________________________________________________________________

e) D’après elle, quels sentiments inspire le voile ?

_______________________________________________________________________________________________________

II

1. Conjugue les verbes entre parenthèses au subjonctif présent.

Il faut que tu (être) gentil avec Jamal.


Il est important que vous vous (comprendre) et que vous (être) amis.
Bien que les hommes (avoir) une couleur de peau, une religion ou une culture différentes,
tous ont les mêmes droits et les mêmes aspirations. Alors, pour que le monde (devenir) plus
juste, cessons d’être si égoïstes !

2. Complète avec l’expression de but.

vivre en plénitude, tous les citoyens doivent se respecter. En effet, nous devons tous met-
tre nos préjugés de côté pouvoir accepter nos différences cuturelles. Cependant,
on puisse s’accepter, on doit d’abord se regarder et cesser d’être indifférent aux autres. on
arrive à vivre mieux, on doit s’aimer plus.

3. Complète avec les déterminants démonstratifs.

Halte au racisme ! Mettons fin à toute indifférence, toute méchanceté, toute


supériorité, tout égoïsme, tout nationalisme !!!
Je méprise tous préjugés raciaux et religieux.
Nous sommes tous égaux: blancs, noirs, jaunes ou métisses. couleurs sont celles de la
peau, pas de l’âme !!!

55 (cinquante-cinq)
UNITÉ 2

4. Observe les illustrations et fais des phrases en exprimant l’opposition.

Ex. : Les Français sont tolérants, mais ils sont rigoureux à propos du voile islamique.

a) juif / catholique

b) blanche / noir

c) une pauvre / un prince

56 (cinquante-six)
L’ I M M I G R AT I O N

III
1. Complète le texte avec les mots proposés.

intégration coutumes race immigrés

traditions (2 fois) religion immigration

couleur publiques laïques

Certains croient qu’il y a un problème d’ . Selon eux, beaucoup d’ , d’Afrique du


Nord surtout, ne veulent pas l’ . Ils se rencontrent, ils suivent les et les
de leurs pays et ils ne respectent pas toujours les des Français. C’est le cas polémique du
tchador dans les écoles françaises et . Cependant, il ne faut pas juger les gens
d’après leur , leur ou leur .

2. Choisis un des deux thèmes et rédige un petit texte (8-10 lignes).


A. As-tu des personnes de ta famille vivant à l’étranger ?
Dans quel(s) pays ?
Que sais-tu de leur façon de vivre dans leur pays d’émigration ?
B. Aimerais-tu recevoir un étranger africain chez toi pendant les vacances ? Justifie.

Grelha de auto-avaliação
I II III
Fiz os exercícios: 1 2 3 1 2 3 4 1 2
Com facilidade
Com dificuldade
Não consegui

57 (cinquante-sept)
3 La solidarité

No final desta unidade, serei capaz de:


• falar sobre associações e organismos de solidariedade;
• usar vocabulário específico sobre o tema;
• redigir textos pessoais adequados ao tema;
• construir frases com os pronomes relativos;
• utilizar o imperativo;
• actualizar os conhecimentos sobre o uso do feminino e do plural dos nomes e adjectivos.
www.projectos.TE.pt/links
pour en savoir plus...

• la solidarité
Introduction au thème

Certains sont riches, d’autres sont pauvres,


Certains sont heureux, d’autres sont malheureux,
Certains ont du travail, d’autres sont au chômage,
Certains ont un toit, d’autres vivent dans la rue,
Certains sont en bonne santé, d’autres sont malades,
Certains sont aimés, d’autres sont rejetés,
Certains sont altruistes, d’autres sont égoïstes.
UNITÉ 3
Nord-Pas-de-Calais
23,25

Picardie

La carte de la générosité Haute-


Normandie
Basse- 21,39
Normandie
19,96
Champagne-
Ardennes
Ile-de-France 24,26 Lorraine Alsace
23,24 27,35 26,62 32,50
Bretagne
23,22
Observe attentivement la carte de la France et Pays de
la Loire Centre
21,18 Bourgogne Franche-
24 Comté
les graphiques, puis indique : Proportion
24,45
29,86
des donateurs
Poitou-
a) La région où il y a le plus de donateurs. par rapport aux foyers
imposables (en %) Charentes Limousin
21,05 24,39 Rhône-Alpes
plus de 30% Auvergne
27,46
b) La région où il y a le moins de donateurs. de 26 à 30%
25,60

Jeunes, janvier 2002


de 23 à 26% Aquitaine
c) La tranche de donateurs la plus importante. moins de 23%
24,62
Midi- Provence-
Pyrénées Alpes-
MOYENNE 24,53 Côte d'Azur
d) Le taux de générosité le plus élévé. Métropole : 23,93% Languedoc-
22,74
Dom-Tom : 12,95% Roussillon
24,38 Corse
e) Le don moyen annuel le plus significatif. 21,39

25% 23% 400


360
20% 19% 350
17% 300
15% 250 250
13% 227
200 193
10% 8% 152
150
5% 117
5% 100
50
0%
Moins 30/40 40/50 50/60 60/70 Plus 0
Moins 30/40 40/50 50/60 60/70 Plus
de 30 de 70 de 30 de 70

www.fdf.org/cgi/fr
Les chiffonniers d’Emmaüs 1

Prêtre2 et résistant, député de 1945 à 1951, l’abbé Pierre est le fondateur de la commu-
nauté des chiffonniers d’Emmaüs. Depuis plus de cinquante ans, il combat l’exclusion sociale
et la pauvreté.
En 1951, à Noël, l’abbé Pierre se trouvait à Neuilly-Plaisance, près de Paris, dans sa première commu-
5 nauté, « La Maison d’Emmaüs ». Comme il n’y avait plus rien à manger, l’abbé est parti en pleine nuit pour
aller mendier3 dans les quartiers riches de Paris. C’est alors qu’un des premiers compagnons lui a suggéré
d’aller fouiller4 les poubelles et les décharges publiques5 pour y récupérer les métaux, les cartons, les chif-
fons6. C’est ainsi que sont nés les chiffonniers d’Emmaüs.
Puis le gens ont commencé à faire appel à eux pour débarrasser leurs greniers7 et leurs caves. Entre-
10 temps, les chiffonniers ont appris à réparer les objets dont les gens ne veulent plus et à les revendre.
Aujourd’hui, les communautés d’Emmaüs sont installées dans toute la France et dans 37 autres pays. Ce
mouvement qui a conservé la même règle qu’au premier jour : travailler, partager, donner, représente une
véritable industrie de la récupération. Dans les dépôts8, les vêtements, la ferraille et les objets divers
s’amassent par milliers de tonnes ; les vieux papiers et les cartons sont compressés et vendus à des indus-
15 triels. En France, les 4000 hommes et femmes qui travaillent dans les communautés d’Emmaüs versent
chaque année cinquante millions de francs aux sans-logis.
Jeunes, janvier 2002 (adapté)

Vocabulaire
1 les chiffonniers – as pessoas 3 mendier – mendigar 6 les chiffons – os farrapos
que recuperam objectos 4 fouiller – vasculhar 7 les greniers – os sótãos
(roupas, ferros...) 5 les décharges publiques – as 8 les dépôts – os depósitos

2 un prêtre – um padre lixeiras

60 (soixante)
LA SOLIDARITÉ

Je comprends

1. Numère les phrases suivantes, de façon à rétablir l’ordre du texte.


 Peu à peu, les gens ont contribué en leur donnant tout ce qui ne leur était plus utile.
 Tout a commencé à Noël (1951) quand l’abbé Pierre a décidé d’aller mendier de la nourriture.
 C’était le début des chiffonniers d’Emmaüs.
 Elle a été créée pour aider à combattre la pauvreté et l’exclusion sociale.
 Un compagnon lui a proposé une solution : récupérer toutes sortes d’objets déposés dans les poubelles.
 Les chiffonniers transforment, habilement, des objets très divers pour les revendre et, ainsi, aider les
sans-logis.
 L’abbé Pierre a fondé l’association « la Maison d’Emmaüs ».
2. Réponds aux questions, de façon claire et précise.

a) Depuis combien de temps l’association d’Emmaüs existe-t-elle ?


b) Pourquoi l’abbé Pierre est-il allé mendier dans les rues de Paris ?
c) « C’est ainsi que sont nés les chiffonniers. »
• Identifie le nom d’où vient le mot « chiffonnier ».
• Indique les objets récupérés et réparés par les chiffonniers.
d) Retire du texte une phrase qui prouve que cette association est présente dans le monde entier.

J’écoute

Écoute et complète le tableau en mettant une croix dans la colonne correcte.

[y] [u]

adulte x
amour x
député

poubelles

mouvement

une

toute

publiques

communauté

pour

humanitaire

nourrir

61 (soixante et un)
UNITÉ 3

J ’a p p r e n d s

Les pronoms relatifs

Exemples : • Les chiffonniers ont appris à réparer les objets dont les gens ne veulent plus.
• Ce mouvement qui a conservé la même règle représente une véritable industrie de la
récupération.
• Ils récupèrent les objets que les autres rejettent.
• Les chiffonniers vident les greniers où toutes sortes de choses s’entassent.

1. Ces phrases complexes sont le résultat de phrases simples reliées par un pronom relatif qui évite
la répétition de mots.
Retrouve ces mots de façon à compléter les phrases qui suivent.
a) Les chiffonniers ont appris à réparer les objets. Les gens ne veulent plus .
b) Ce mouvement représente une véritable industrie de la récupération. a conservé la
même règle.
c) Ils récupèrent les objets. Les autres rejettent .
d) Les chiffonniers vident les greniers. Toutes sortes de choses s’entassent .

2. À present, fais correspondre chaque pronom relatif à sa fonction.


1.  dont a) remplace le COD
2.  qui b) remplace un complément circonstanciel de lieu (CCL) ou de temps (CCT)
3.  que c) remplace le sujet
4.  où d) remplace un complément introduit par « de » Aide-mémoire • p. 5

Cahier d’Exercices • p. 16

STOP
Pour distinguer qui et que :
• qui est toujours suivi d’un verbe car il est sujet et ne s’élide jamais ;
• que est suivi d’un sujet, puis d’un verbe et s’élide quand il est suivi d’un mot commençant par
une voyelle ou « h » muet.

3. Complète avec les pronoms relatifs.


a) Les personnes donnent le plus souvent sont les plus âgées.
b) La carte nous analysons les résultats est très complète.
c) Les dons, les associations récoltent, servent, par exemple, à loger les sans-abris.
d) À une époque la précarité augmente, il est normal que les appels au secours s’inten-
sifient.
e) Les graphiques vous consultez se rapportent à 2001.
f) La carte de la générosité montre les régions les donateurs sont les plus nombreux.

62 (soixante-deux)
LA SOLIDARITÉ

4. Relie les phrases suivantes, en remplaçant les compléments en gras.


a) Ils ont rencontré l’abbé Pierre. Il a fondé « la Maison d’Emmaüs ».
b) Les chiffonniers réparent les vieux appareils électroménagers. Les personnes ne veulent plus de ces appareils
électroménagers.
c) Au départ, ils allaient dans les poubelles. Ils ramassaient des métaux, des cartons, des chiffons dans
ces poubelles.
d) Ils vendent les objets. Ils ont réparé ces objets.
e) Les jeunes participent à des chantiers. Ils découvrent la vie des compagnons dans ces chantiers.
f) Cette association aide les plus démunis. Ils vivent dans la rue.

Écoute et répète de plus en plus vite.

Un généreux déjeuner régénérait


des généraux dégénérés.

J’écoute

Écoute le texte « Les camps jeunes » et complète le tableau suivant.

Destinataires

Durée des camps

Objectifs

Je parle

L’association lance un appel à la fin du texte.


Et toi, que penses-tu de cette idée ? Serais-tu prêt à participer à l’un de ces camps ?
Pour t’aider à t’exprimer, tu peux utiliser les expressions :
• je pense que... • être utile/solidaire
• je trouve que... • aider les autres, etc.
• à mon avis / j’aimerais...

63 (soixante-trois)
UNITÉ 3

J ’a p p r e n d s

L’impératif
J’ai dit
1. Souligne les verbes de la phrase.
« N’ouvre pas »

Si tu as un esprit désireux d’évoluer, de décou-


vrir (...), ne te pose pas trop de questions, fonce,
propose tes idées, bouscule ceux qui sont plus
anciens, dynamise les camps jeunes.

2. Identifie le sujet de chaque verbe.


Que constates-tu ?

L’impératif exprime, ici, un conseil, un appel. Il sert également à exprimer un ordre ou une invitation.
• Il ne se conjugue qu’à trois personnes : 2e personne du singulier, 1ère et 2e personnes du pluriel.
• Ce temps se forme à partir du présent de l’indicatif.

STOP
Pour les verbes du 1er groupe, qui au présent se terminent en -es à la 2e personne du singulier, il
n’y a pas de -s, sauf si le verbe est suivi des pronoms en ou y.
Exemples : penses-y
parles-en

Aide-mémoire • p. 5

3. Récris à l’impératif.
Cahier d’Exercices • p. 16
a) Tu participes à la campagne de solidarité d’Emmaüs.
b) Vous récupérez les métaux, les cartons, les chiffons.
c) Nous partons dans les camps jeunes.
d) Vous versez vos dons sur un compte en banque.
e) Tu contactes la maison d’Emmaüs.

4. Une association lance un appel à tous les bénévoles. Complète le texte.


a) (prendre) votre courage à deux mains, (offrir) vos services aux sans-logis ;
(travailler) avec nous.
b) Quelle que soit la couleur de ta peau, (venir) lutter contre la misère, (ouvrir)
ton coeur à la pauvreté et (aller) au secours des affamés.

64 (soixante-quatre)
LA SOLIDARITÉ

J’écoute

Un exemple de solidarité
« Le volontaire est celui qui s’engage de son plein gré d’une manière désintéressée dans une action
organisée au service de la communauté. » Écoute attentivement le témoignage et complète le
tableau suivant.

Études/Formation

Engagement actuel

Premier pas dans la solidarité

Définition de solidarité

Une action positive / à encourager

Un aspect à combattre

J’écris

À partir de la structure du témoignage recueilli, élabore toi aussi un texte où tu parleras de ton par-
cours, de ton engagement / projet d’engagement, de ta définition de solidarité, etc.

J ’a p p r e n d s

Le lexique

Exemples : • Depuis mes dix ans, j’ai eu l’envie d’aider les autres.
• Il a participé aux activités du centre nautique puis il a aidé le navigateur Bernard
Stamm à construire un bateau.

Depuis et puis sont des mots qui ressemblent beaucoup à des mots portugais mais dont le sens est
tout à fait différent. Ce sont des faux-amis.

1. Choisis la bonne traduction pour chaque phrase.


a) Depuis mes dix ans : b) Puis il a aidé le navigateur :
 Depois dos meus dez anos  Pois ajudou o navegador
 Desde os meus dez anos  Depois, ele ajudou o navegador
2. Maintenant, complète l’exercice suivant avec depuis ou puis.
a) L’association de l’abbé Pierre existe 1951.
b) Les bénévoles, comme Erwan, recueillent des objets les vendent.
c) Il a collaboré à des activités bénévoles il a réalisé un dossier sur la solidarité.
d) Elle s’occupe des chômeurs elle participe à leur réinsertion.
e) Elle s’intéresse aux plus démunis longtemps.

65 (soixante-cinq)
UNITÉ 3

L’association « Les Restos du Cœur »


« Quand j’étais petit à la maison, le plus dur c’était la fin du mois.
Surtout les trente derniers jours. »
Coluche

Aujourd’hui en France, l’une des plus grandes puissances économiques mondiales, la pauvreté et la misère
sont toujours présentes. Un grand nombre de personnes pauvres ne profite pas de la richesse nationale.
5 Le combat contre l’exclusion doit être une priorité de notre pays. La misère n’est pas une fatalité. C’est
aussi à nous d’agir, par solidarité, pour qu’il n’existe plus de personnes démunies vivant à nos côtés.

Le 26 septembre 1985
Sur l’antenne d’Europe 1, Coluche lance sa petite phrase sans se douter1 qu’elle allait devenir2 une
grande aventure : c’est la naissance des Restos du Coeur. « J’ai une petite idée, comme ça... si y’a des
10 gens qui sont intéressés pour sponsorer3 une cantine gratuite qu’on commencerait par faire à Paris, et puis
qu’on étalerait4 dans les grandes villes de France, nous on est prêts à aider une entreprise comme ça, qui
ferait un resto qui aurait comme ambition de faire deux à trois mille repas par jour, gratuitement. »
Aux Restos, pour donner à manger, on a prévu deux formules :
• les colis alimentaires, pour ceux qui ont ce qu’il faut pour cuisiner ;
15 • les repas chauds, pour les autres.

Les colis alimentaires

C’est l’idée de départ de Coluche et l’activité la plus connue des Restos.


Nos moyens ne suffisent pas à satisfaire tous les besoins5. Priorité est donc donnée aux plus démunis et
à la période de l’année la plus critique : nous apportons aux plus nécessiteux un « coup de pouce6 » pour
20 passer l’hiver, de décembre à mars.
L’aide alimentaire est distribuée dans près de 2100 centres de distribution en France, dans lesquels les
bénéficiaires se rendent plusieurs fois par semaine. Ce sont des lieux d’accueil, de rencontre et d’échange,
où l’on peut boire un café, passer un moment au chaud, établir des contacts...
Ce qu’on appelle un colis alimentaire est un ensemble de denrées7 dont la quantité est calculée en fonc-
25 tion du nombre de personnes au foyer. Ce colis permet au bénéficiaire de préparer chaque jour un repas
complet et équilibré. Il faut s’inscrire et justifier de l’insuffisance de ses ressources8.

66 (soixante-six)
LA SOLIDARITÉ

Les repas chauds

Les repas chauds, c’est toute l’année, préparés dans la plupart des grandes villes. Ils sont destinés à
ceux qui n’ont pas de cuisine, ou même pas de chez eux. Aucun justificatif n’est demandé.
30 Chaque ville gère de façon autonome cette forme d’assistance. Les repas sont servis à table dans des
centres de distribution, généralement le midi, ou par les Camions du Cœur qui distribuent, le soir sur le trot-
toir, une soupe, un plat chaud et un café.

1985-86 de radio et de télé. Les dons recueillis lors de


• Le 21 décembre : ouverture des premiers cen- cette émission permettent aux Restos de tenir
tres de distribution. jusqu’à la fin de l’hiver.
• Le 21 mars : fin de la première campagne. 5000 • Le 19 juin 1986 : Coluche meurt d’un accident
bénévoles ont distribué 8,5 millions de repas. de la route.
Jean-Jacques Goldman compose la chanson
des Restos, enregistrée avec Nathalie Baye, La dernière campagne 2002/2003 sur toute la
Coluche, Catherine Deneuve, Michel Drucker, France
Yves Montand et Michel Platini. • 610 000 bénéficiaires dont 27 000 bébés de
• Le 26 janvier : Coluche anime une émission spé- moins de 18 mois.
ciale des Restos sur TF1, qui réunit une foule • 61,5 millions de repas distribués.
d’artistes, d’hommes politiques de tous bords, • 42 000 bénévoles.
de sportifs et d’animateurs de toutes les chaînes

www.restosducoeur.org (adapté)

Vocabulaire
1 se douter – desconfiar 6 un coup de pouce – uma ajuda, um empurrão-
2 devenir – tornar-se zinho
3 sponsorer – patrocinar 7 les denrées – os produtos alimentares

4 étaler – alargar 8 les ressources – os rendimentos


5 les besoins – as necessidades

Je comprends

1. Dis si les affirmations sont vraies (V) ou fausses (F).


a) Actuellement, la pauvreté n’existe plus en France. 
b) Les Restos du Cœur sont nés d’une idée de Coluche. 
c) Les Restos offrent des logements aux personnes démunies. 
d) Les bénévoles distribuent les colis seulement en décembre. 
e) Seules les personnes inscrites avec peu de ressources bénéficient du colis. 
f) Les repas chauds sont servis uniquement aux bénéficiaires. 
2. Corrige les affirmations fausses.

67 (soixante-sept)
UNITÉ 3

3. Réponds aux questions, de façon claire et précise.


a) Résume l’idée proposée par Coluche pour lutter contre la misère.
b) Distingue les deux formules proposées par l’association en fonction des destinataires.
c) Qu’est-ce qu’un colis alimentaire ?
d) Les centres de distribution où vont les personnes ne servent pas seulement à offrir un colis, ils ont
d’autres fonctions. Justifie cette affirmation, à partir d’éléments du texte.
e) Les repas chauds sont servis de façon différente à midi et le soir. Confirme-le.

4. Lis les nombres du texte, puis écris en toutes lettres.


a) 21
b) 1985
c) 2003
d) 2100

Écoute et répète de plus en plus vite.

Si six cents sans-abris vivent dans ces sous-


-sols-ci, six cents sans-amis y vivent aussi.

J ’a p p r e n d s

Le féminin et le pluriel des noms et des adjectifs

Exemples : • La France est l’une des plus grandes puissances mondiales.


• Un grand nombre de personnes est pauvre.

Aide-mémoire • pp. 6-7

1. Complète l’exercice suivant au féminin ou au masculin suivant le cas. Cahier d’Exercices • p. 16


a) Il voulait créer une cantine gratuite.
Il voulait créer un resto .
b) Ils servent un repas complet et équilibré.
Ils servent une alimentation et .

68 (soixante-huit)
LA SOLIDARITÉ

c) L’inscription est un moment difficile et important.


L’inscription est une phase et .
d) Les bénévoles rendent le labyrinthe administratif plus accessible.
Les bénévoles rendent la procédure plus .
e) Les difficultés d’apprentissage constituent un obstacle dans la vie professionnelle, personnelle
et sociale.
Les difficultés d’apprentissage constituent un obstacle dans le parcours , et .

2. Mets la phrase au féminin, en utilisant le mot recette au lieu de repas.


Un cuisinier sérieux et modeste prépare tous les jours un repas savoureux et nutritif.

3. Écris au singulier pour compléter les phrases.


a) Nous apportons aux plus nécessiteux un coup de pouce.
Nous apportons un coup de pouce.
b) Ce sont des lieux d’accueil.
d’accueil.
c) Les repas chauds, c’est toute l’année.
, c’est toute l’année.
d) Les relais aident à régler les problèmes quotidiens, administratifs, médicaux ou juridiques.
Les relais aident à régler , , ou .

4. Mots croisés
Retrouve, à partir des indications, quelques féminins irréguliers.

Féminins de:
a) père
b) garçon
c) homme
d) frère
b)
e) compagnon
c)
f) oncle
a)
g) neveu
h) jumeau
h)
i) roi d)
f)
g) i)

e)

69 (soixante-neuf)
UNITÉ 3

J’écoute

Écoute la chanson « Si tu savais » de Yannick Noah et réponds aux questions.

Si tu savais mon frère Si tu savais mon frère


Ce que je trouve là-bas chaque fois Comme chaque jour est fort là-bas
Le rythme lent de la terre Les bonheurs les misères
Où les vies passent doucement pas à pas Tout se partage même le moindre repas

Si tu savais mon frère Le pain et les chimères3


Ce qu’ensemble veut dire là-bas La peur de l’au-delà4
Au cœur des monastères Juste offrir et se taire
Les dieux s’inclinent devant tant de foi Sans réfléchir juste comme ça

Ici nos âmes sont grises La crainte du tonnerre


Les gens ne se regardent pas La mort qui vient déjà
Nos sentiments s’enlisent1 C’est tout leur univers
Et l’on ne voit que ce que l’on n’a pas Qu’ils partagent simplement avec toi

Eux tu sais quand ils disent Si tu savais


Pas besoin de signer en bas Il suffit de donner
Chaque matin chaque brise 2 Si tu savais
C’est ton corps qui parle pour toi Aimer c’est partager

Si tu savais mon frère Si tu savais


Comme je me retrouve quand je suis là-bas Il suffit de donner
Dans les chants leurs prières Si tu savais
Où j’aime tant mêler ma voix Aimer c’est partager

Le bonheur, c’est partager www.paroles.net

a) Retire les mots qui marquent l’opposition entre :


• là-bas
• ici
b) Justifie pourquoi on parle plus de « là-bas » que d’« ici ».
c) Retrouve dans les paroles de la chanson des synonymes
de partager.

Vocabulaire
1 s’enliser – afundar-se, emaranhar-se 3 les chimères – os sonhos
2 la brise – vento leve 4 l’au-delà – o além

70 (soixante-dix)
LA SOLIDARITÉ

Es-tu généreux?

1. Ton amie revient de vacances. Il y a un examen 4. Les parents de ton ami Fred lui ont donné de
bientôt et elle te demande de lui prêter tes l’argent pour les fournitures scolaires ; il le dé-
cahiers pour rattraper les cours. pense en magazines et en CDs. Il te demande
 Tu dis oui sans hésiter. Entre amis, il de lui prêter de l’argent pour acheter ses affai-
faut s’aider ! res d’école.

 Tu hésites mais tu dis oui. Après tout,  Tu lui prêtes l’argent, c’est ton meilleur
c’est ton amie ! ami.

 Tu refuses : c’est un examen important  Tu es d’accord, mais tu lui conseilles


et tu dois réviser ; partir en vacances de faire plus attention à son argent.
avant un examen est une mauvaise  Tu refuses. Il doit réfléchir avant de dé-
idée. penser son argent n’importe comment !

2. À côté de chez toi, il y a un mendiant qui de- 5. On te propose de passer tes vacances en Afri-
mande de l’argent à tout le monde. que, pour construire un puits dans un village.
 Tu lui donnes de l’argent.  Tu t’engages, tu adores aider les autres
 Tu te sens vraiment triste mais tu n’o- et être utile.
ses rien faire.  Tu dis oui, car en Afrique, il fait chaud !
 Tu l’ignores, ce n’est pas ton problème. Des vacances gratuites, c’est super !
 Pas question ! Tu ne travailles jamais
3. C’est samedi. Tu as rendez-vous avec tes amis pendant les vacances !
au cinéma. Ta petite sœur est malade et tes
parents te demandent de la garder. trop égoïste !

 Tu annules tout et tu restes avec ta inutile de gâcher ton énergie pour les autres. Attention, ne sois pas
Tu as moins de 9 points : Tu n’es pas très généreux ! Pour toi, c’est
sœur. plus spontané.

 Tu dis non, mais tes parents réussis- apprécies, mais pas plus. Peut-être dois-tu essayer d’être un peu
Tu as entre 9 et 14 points : Tu es généreux avec les gens que tu
sent à te convaincre de rester. tion, certaines personnes peuvent en profiter !

 Pas question, cet après-midi avec tes


Tu as plus de 14 points : Tu es la générosité même ! Mais fais atten-
; additionne tes points.
amis était prévu depuis longtemps ! et 1 point pour , 2 points pour Marque 3 points pour
COMMENTAIRES

Ça va?, avril 2003 (adapté)

71 (soixante et onze)
UNITÉ 3

À l’écoute de la solidarité
Observe les affiches d’associations humanitaires et élabore des slogans pour des campagnes de
solidarité.

72 (soixante-douze)
LA SOLIDARITÉ

Je pense donc je suis...

... solidaire

SIGNE LE MANIFESTE RUBAN VERT


OUI IL EST POSSIBLE D ’AGIR CONTRE LA VIOLENCE AU COLLÈGE !
• EN REFUSANT DE RESTER INDIFFÉRENT.
• EN PARLANT POUR DÉNONCER LES ACTES ET LES MOTS QUI FONT MAL.
• EN RESPECTANT LES AUTRES (PLUS PETITS OU PLUS GRANDS, JEUNES OU ADULTES,
FILLES OU GARÇONS), POUR ÊTRE MIEUX RESPECTÉ SOI-MÊ~ ME.

JE M’ENGAGE...
Moi, ______________________________________________________________
Élève de ______________________ au collège ________________________.
Je m’engage à refuser les paroles et les gestes violents et à témoigner
pour soutenir les victimes.
Et je porte un Ruban Vert pour faire connaître mon engagement

Moi, _____________________________________________________________
Adulte (préciser la fonction) _____________________________________________
au collège ___________________________________________________________.
Je m’engage à protéger les élèves victimes de violence et à aider les
collégiens à agir, pour faire progresser la paix au collège et permet-
tre à tous d’étudier dans de bonnes conditions.
Et je porte un Ruban Vert pour faire connaître mon engagement.

www.rubanvert.net

A l’exemple de la suggestion du manifeste Ruban Vert qui présente un engagement contre la violence et
ses victimes, tu peux toi aussi penser à un engagement à l’école ou ailleurs. Certains organismes
comme l’Instituto Português da Juventude proposent des projets de volontariat dans des institutions
comme les hôpitaux, les hospices, etc.

Qu’en penses-tu ?
Consulte ton IPJ sur www.sej.pt ou www.voluntariadojovem.pt/promotores.

73 (soixante-treize)
UNITÉ 3

Le savais-tu ?

Aujourd’hui en France, environ une per- En 2002 : cinq millions de personnes ont
sonne sur dix vit en-dessous du seuil de été infectées dont deux millions de femmes
pauvreté. et 800 000 enfants de moins de 15 ans.
Les 30% plus pauvres disposent d’un ni- 3,1 millions de décès dus au SIDA ont été
veau de vie huit fois plus faible que les 1% enregistrés.
www.solensi.asso.fr
des plus riches.
Les plus touchés par la pauvreté sont les
familles monoparentales (un parent isolé
avec un ou plusieurs enfants) et les jeunes
de moins de 30 ans.
www.restosducoeur.org • 84% des internautes pensent que l’In-
ternet est adapté pour s’informer quand
des événements humanitaires sont au
centre de l’actualité.
Les plus de 50 ans contribuent pour 66% • 82% des internautes savent qu’il est
du montant global des dons sur l’année. possible de donner sur Internet.
Les jeunes de moins de 35 ans, pour 10%. • 70% des internautes pensent qu’il est
Les donateurs sans enfants contribuent plus simple et plus rapide de faire un
pour 74% du montant global des dons sur don sur Internet que par courrier ou par
l’année. téléphone.
www.fdg.org www.aidez.org

Expressions idiomatiques

Retirer une épine du pied


Délivrer (quelqu’un) d’une
préoccupation.

Prendre sous son aile


Protéger quelqu’un.

Avoir un cœur d’or


Être très généreux, toujours
prêt à aider les autres.

74 (soixante-quatorze)
LA SOLIDARITÉ

Je rigole

Non,
Bill !

Bill ! Sapristi ! Un chien bien élevé ne


Qu’est-ce que je t’ai farfouille pas dans
Drôle d’odeur, dit ?!? les poubelles !
drôle de truc ! Est-ce que je
farfouille,
moi ? Lâche
ça !

Tu n’as pas honte ?


Ça va, Et descends de là Chiffonnier, va ! Allez,
ça va ! on rentre à la
tout de suite !! maison !
N’empêche,
c’est tout de même
un drôle de truc !

Les experts qui en ont confirmé l’authenticité, se perdent en


conjectures sur la provenance de ce Rembrandt trouvé dans une
Drôle de poubelle de la rue André Sanfrapé par un chiffonnier qui a Chéri !
déclaré que c’était grâce à un chien manquant
truc ! de flair. On peut le dire, qu’il…

C’est
malin,
hein ?
Jeux de Bill, n.o 11, Dupuis (adapté)

75 (soixante-quinze)
UNITÉ 3

J e m ’e n t ra î n e

Engagés volontaires

Depuis quelque temps, on a observé un retour des jeunes vers l’engagement : politique, humani-
taire et environnemental. La génération des 15-20 ans est présente sur tous les fronts ; heureux
de vivre mais inquiets pour l’avenir, ils ont décidé d’agir. Deux jeunes parlent de leur engagement.

Farida, 17 ans
5 « J’habite dans une cité de la banlieue 1 parisienne.
Comme je viens d’une famille nombreuse, je me suis tou-
jours occupée de mes cinq frères et sœurs. Comme je suis
l’aînée2, je veux être un bon modèle pour eux. Ce n’est pas
toujours facile de travailler à la maison, mais je fais toujours
10 mes devoirs et je suis très bonne en classe. Je veux devenir
institutrice, c’est le plus beau métier du monde ! Il y a beau-
coup d’enfants dans ma cité, et avant, ils traînaient3 beau-
coup dehors après l’école. L’institutrice de l’école du quar-
tier a décidé de faire un club après l’école. J’en ai entendu
15 parler et je lui ai demandé si je pouvais venir l’aider. Nous
avons commencé en septembre dernier et nous avons
beaucoup de succès ! Tous les jours, de cinq heures à six
heures et demie, nos aidons les enfants de l’école à appren-
dre leurs leçons, à faire leurs exercices de mathématiques,
20 nous les faisons lire et écrire, et nous avons aussi des ate-
liers de dessin. Il y a une très bonne ambiance. Ils font
beaucoup d’efforts ! J’adore ce club ; je me sens très utile
et c’est une bonne pratique pour le métier que je veux faire.

Vocabulaire
1 la banlieue – os subúrbios 3 traîner – vadiar
2 l’aînée – a mais velha 4 prochain – próximo

I
1. Relie les moitiés de phrases, de façon à respecter les idées du texte.
a) Les jeunes d’aujourd’hui...  ... un bon exemple pour sa famille.
b) Élodie fait partie d’une association…  ... que leur projet sera un succès.
c) Le club de la cité a permis...  ... sont de plus en plus solidaires.
d) Les jeunes Français pensent...  ... qui recueille des dons pour un village au Sénégal.
e) Farida prétend être...  ... l’accompagnement scolaire de beaucoup d’enfants.

76 (soixante-seize)
LA SOLIDARITÉ

Élodie, 16 ans
25 « J’habite à Lille et je fais partie de l’association
« Africado ». Nous sommes des enfants de salariés du
conseil régional du Nord Pas-de-Calais, dans le nord de
la France. Nous sommes vingt et nous avons tous entre
15 et 17 ans. Nous nous sommes mobilisés pour aider
30 un village du Sénégal, Diouloulou. Nous essayons de
récolter des fonds pour notre prochain 4 voyage en
Afrique. Avec cet argent, nous voulons acheter des
fournitures scolaires, des équipements sportifs et nous
voulons également aider à construire une bibliothèque !
35 Nous sommes déjà allés au Sénégal en juillet 2001.
C’était super, car nous avons rencontré des jeunes de
notre âge qui habitent en Casamance, la région où se
trouve le village. Nous croyons vraiment beaucoup à
notre projet. Personnellement, je suis très motivée.
40 C’est génial de se rendre utile ; il y a tellement d’inéga-
lité dans le monde ! On ne peut pas rester inactif. J’ai découvert plein de choses sur l’Afrique, c’est telle-
ment excitant de découvrir une culture différente ! Plus tard, je veux faire un métier utile. J’aimerais deve-
nir avocate pour Amnesty International. Je sais que c’est ambitieux mais je vais travailler dur ! »

Ça va?, avril 2003 (adapté)

2. Réponds aux questions par des phrases complètes.


a) Comment Farida est-elle « un bon modèle » pour ses frères et sœurs ?
_____________________________________________________________________________________________________
b) Retire du texte une phrase qui prouve que l’initiative de l’institutrice était une bonne idée.
_____________________________________________________________________________________________________
c) Le club fonctionne tous les jours, de cinq à six heures et demie. Indique deux activités proposées.
_____________________________________________________________________________________________________
d) Explique la composition du mot « Africado ».
_____________________________________________________________________________________________________
e) Plus tard, Élodie veut être avocate pour Amnesty International. Justifie son choix.
_____________________________________________________________________________________________________

77 (soixante-dix-sept)
UNITÉ 3

II
1. Relie les phrases, en utilisant les pronoms relatifs.
a) Le texte parle de deux jeunes engagés. Le témoignage de ces jeunes peut servir d’exemple à d’autres
jeunes.
_____________________________________________________________________________________________________
b) Dans la cité, il y avait beaucoup de jeunes. Ils traînaient souvent dans les rues après l’école.
_____________________________________________________________________________________________________
c) Elles ont commencé à travailler dans un club. Les jeunes vont à ce club tous les jours.
_____________________________________________________________________________________________________
d) Elles corrigent les devoirs. Les enfants font ces devoirs avec leur aide.
_____________________________________________________________________________________________________
e) L’institutrice a fixé une heure pour les cours. Les enfants pouvaient tous venir à cette heure.
_____________________________________________________________________________________________________

2. Complète avec les verbes entre parenthèses à l’impératif.


a) (prendre) notre courage à deux mains et (récolter) de l’argent pour notre prochain projet.
b) (croire) à votre projet ! (suivre) l’exemple de vos aînés et (faire) de votre mieux
pour réussir.
c) (découvrir) ton engagement.

3. Récris au féminin ou au masculin.


a) C’est une jeune fille studieuse et une très bonne élève. Elle veut devenir institutrice.
_____________________________________________________________________________________________________
b) Le frère de ce chanteur a un fils très gentil, généreux, altruiste mais parfois un peu trop naïf.
_____________________________________________________________________________________________________
c) Son jeune cousin, qui est algérien, est très sympathique et aussi fier. Il est toujours très ponctuel.
_____________________________________________________________________________________________________

4. Mets au pluriel.
a) Elle est allée au Sénégal. Elle a offert à un jeune sénégalais un cadeau original : un beau livre d’histoire
et le journal mensuel de son école.
_____________________________________________________________________________________________________
b) Elle a aussi emporté:
• un grand sac à dos banal ;
___________________________________________________________________________________________________
• une tente et un vieux matelas ;
___________________________________________________________________________________________________
• un nouveau cahier ;
___________________________________________________________________________________________________
• un stylo neuf ;
___________________________________________________________________________________________________
• une carte régionale.
___________________________________________________________________________________________________

78 (soixante-dix-huit)
LA SOLIDARITÉ

III
1. Et toi, à l’école es-tu solidaire avec tes camarades ? Comment peux-tu être utile à l’école ?
Rédige un petit texte en t’aidant du vocabulaire suivant :
• aider à faire les devoirs ;
• aider les élèves qui ont des difficultés d’apprentissage / les élèves handicapés ;
• expliquer les cours aux autres ;
• apporter les cours aux copains quand ils sont malades ;
• partager ;
• se mobiliser pour des causes humanitaires ; …
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—

2. La pyramide
À partir du premier mot, rajoute une lettre à chaque étage, de façon à retrouver le mot final.
(Attention, les lettres ne sont pas toujours dans le même ordre.)

U N

D E M U N I S

Grelha de auto-avaliação
I II III
Fiz os exercícios: 1 2 1 2 3 4 1 2
Com facilidade
Com dificuldade
Não consegui

79 (soixante-dix-neuf)
4 La coopération internationale

No final desta unidade, serei capaz de:


• identificar diversas organizações de cooperação internacional e os seus respectivos objectivos;
• falar sobre a União Europeia e o seu alargamento a Leste;
• conhecer o âmbito de acção da ONU e de outras organizações não governamentais;
• exprimir a obrigação e a negação;
• relatar acontecimentos no passado (usando o «imparfait de l’indicatif»);
• utilizar os pronomes demonstrativos.
www.projectos.TE.pt/links
pour en savoir plus...

• la coopération internationale
Introduction au thème
Associe les objectifs aux différentes organi-
sations.

La coopération internationale, c’est :


a) protéger la vie des enfants du monde entier ;
b) aider les paysans les plus pauvres à vivre de
l’élevage ;
c) lutter pour la liberté d’expression ;
d) lutter contre la torture et toutes les violations
des droits de l’Homme ;
e) maintenir la paix entre les peuples ;
f) garantir une paix durable entre les pays d’Eu-
rope en les unissant économiquement et po-
litiquement ;
g) fournir une aide médicale et sanitaire en si-
tuation de crise, auprès de populations en
danger.

 Médecins sans frontières


 Médecins du monde
 UNICEF
 Vétérinaires sans frontières
 UE
 ONU
 Amnesty International
 Reporters sans frontières
 Croix Rouge Internationale
UNITÉ 4

Où va l’Europe ?
Depuis la signature du marché commun du charbon et de l’acier (CECA), l’actuelle Union
européenne a parcouru un long chemin. Aujourd’hui, elle prépare un élargissement1 sans précé-
dent, en acceptant l’adhésion progressive de treize nouveaux pays d’Europe centrale et orientale.
Charles, Peggy et Bruno nous donnent leur avis sur la question.

5 Chez Nous : Salut Peggy ! Que penses-tu de l’Europe en général ?


Peggy : Salut ! Pour moi, le principe de l’UE est génial. Que des pays se regroupent pour former un ensem-
ble2 plus fort sur la scène internationale et mondiale, je trouve ça vraiment bien. Le projet est né après la
Seconde Guerre mondiale. Le continent européen était dans une telle situation qu’il fallait trouver un moyen
de rétablir une paix durable3. D’accord, l’élargissement ne sera pas facile. Mais je crois que ça en vaut la
10 peine. D’autant plus que les principes prônés4 par l’UE sont honorables5.
CN : Par exemple ?
Peggy : Par exemple, pour pouvoir adhérer à l’UE, les pays candidats doivent avoir un régime démocrati-
que, une économie de marché viable. En plus, le but de l’élargissement est d’étendre la zone de stabilité
pour éviter des conflits comme celui de l’ex-Yougoslavie. Je pense que l’élargissement est un défi à relever6
15 et que l’UE en sortira encore plus forte.
CN : Bonjour Charles ! Peux-tu nous dire ce que tu penses de l’élargissement de l’Union européenne ?
Charles : L’élargissement ? Moi, j’avoue que je ne suis pas trop pour. Au début, en 1950, il y avait seule-
ment la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Aujourd’hui, l’UE compte
quinze membres. Et d’autres pays demandent leur adhésion : Chypre, l’Estonie, la Lituanie, la Hongrie, la
20 Pologne, la République Tchèque, la Slovénie, la Bulgarie, la Lettonie, Malte, la Roumanie, la Slovaquie et
enfin la Turquie ! Les enjeux7 sont considérables pour ces pays. Mais jusqu’où va-t-on aller comme ça ?
Combien de pays vont encore être acceptés ? Et surtout, est-ce qu’il sera possible de tout gérer, aux
niveaux économique, social et politique ? En plus, la plupart de ces pays sont assez pauvres. Ils n’ont pas
du tout le même niveau de vie que les pays qui font déjà partie de l’UE.

82 (quatre-vingt-deux)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

25 CN : Bruno, que penses-tu de la mise en circulation de la monnaie unique depuis le 1er janvier 2002 ?
Bruno : Bonjour ! Pour moi, l’UE a fait un grand pas en avant avec l’euro.
Au début, j’avais du mal à faire la conversion! Maintenant, ça va mieux. Je crois que l’euro, c’est la concréti-
sation de tous les efforts qui ont été faits depuis cinquante ans pour la construction de l’Europe. Il en a fallu
du temps, depuis la signature du traité de Maastricht, en février 1992 ! Mais ça y est, c’est fait. L’UE est réel-
30 lement unifiée maintenant. À son commencement, la Communauté européenne, comme on l’appelait avant,
avait pour but de mettre en place une coopération seulement dans les domaines économique et technique.
Aujourd’hui, cette coopération s’est étendue aux domaines de la politique sociale, de l’emploi, de la justice,
de la sécurité, etc. C’est pour cette raison que l’euro, selon moi, c’est le symbole de l’unité européenne.
Chez Nous, février 2003 (adapté)

1 EUR = 200.482 PTE 1 EUR = 1.95583 DEM 1 EUR = 6.55957 FRF

1 EUR = 40.3399 LUF 1 EUR = 13.7603 ATS 1 EUR = 166.386 ESP

1 EUR = 0.787564 IEP 1 EUR = 2.20371 NLG 1 EUR = 40.3399 BEF

1 EUR = 5.94573 FIM 1 EUR = 1936.27 ITL


O Euro, uma moeda para muitos países, UE, 1999

Vocabulaire
1 un élargissement – um alargamento 5 honorables – honrosos
2 un ensemble – um conjunto 6 relever un défi – aceitar um desafio
3 durable – duradoura 7 les enjeux – as apostas

4 prônés – defendidos

Je comprends

1. À partir des informations fournies dans le texte et de tes connaissances, remets dans l’ordre cette
mini-chronologie de la construction européenne.
a) 1950 (9 mai)  Entrée de l’Espagne et du Portugal.
b) 1957 (25 mars)  Élargissement à l’Est : adhésion de 10 nouveaux pays.
c) 1986 (1er janvier)
 Mise en circulation de la monnaie unique.
 Adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie.
d) 1992 (7 février)
 Signature du Traité de Rome instituant la Communauté économique eu-
e) 1995 (1er janvier) ropéenne (CEE).
f) 2002 (1er janvier)  L’Union européenne comprend maintenant 15 pays membres.
g) 2004 (1er mai)  Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, propose la
création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA).
h) 2007
 Signature du Traité de Maastricht instituant la monnaie unique : l’euro.
2. Réponds aux questions, de façon claire et précise.
a) Dans quel but a été créée l’Union européenne, ex-CEE ?
b) Quelles sont les conditions fondamentales à l’adhésion de nouveaux pays ?
c) Indique le nom des six pays fondateurs de l’Union européenne.
d) Que pense Charles de l’adhésion de nouveaux pays ?
e) Pour Bruno, que symbolise l’euro ?

83 (quatre-vingt-trois)
UNITÉ 4

J’écris

La Turquie a demandé son adhésion à l’Union européenne qui n’a pas encore été acceptée. La
Turquie serait ainsi le premier pays musulman à intégrer l’U.E.
Qu’en penses-tu ? Justifie.

J’écoute

Souviens-toi ! Le son [´] peut s’écrire :

in im un um ain/aim ein/eim (i)en ym

Écoute et complète.
; chem ; pr cipe ; ternational ; moy ; enf ; combi ;
m tenant ; c quante ; europé ;s bole.

Aide-mémoire • p. 7
J ’a p p r e n d s
Cahier d’Exercices • p. 20
L’ex p re ss i o n d ’o b l i g a t i o n
Formation:
Expressions : Exemples :

• Il faut + verbe à l’infinitif Il faut donner une constitution à l’Europe.

• Il faut que + verbe au subjonctif


Il faut que les pays de l’UE soient coopératifs.
présent

• Devoir + verbe à l’infinitif Les pays candidats doivent avoir un régime démocratique.

1. Retrouve la bonne fin de phrase.


a) La Turquie doit…  ... créer une union économique et politique entre les pays.
b) Pour vivre en paix, il faut…  ... être des pays démocratiques.
c) Les candidats à l’UE doivent…  ... soit une réalité pacifique et acceptée de tous.
d) Il faut que tous les membres…  ... abolir la peine de mort.
e) Il faut que l’élargissement de l’UE…  ... fassent leur possible pour aider les nouveaux venus.

2. Complète avec l’expression d’obligation. N’oublie pas de conjuguer les verbes entre parenthèses
si nécessaire.
a) Le Portugal (faire) des sacrifices pour réduire le déficit.
b) (participer) à la construction d’une Europe unie.
c) Tous (accepter) la possibilité de la création d’une constitution européenne.
d) l’Union européenne (s’imposer) face aux États-Unis et au Japon.
e) L’Union européenne (faire) concurrence à ces deux pays.
f) les nouveaux pays (pouvoir) accompagner le développement économique de l’UE.

84 (quatre-vingt-quatre)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

Je fais semblant

Tu pars avec ta classe à Bruxelles pour visiter le Parlement européen. Avant de partir, ta mère
te fait quelques recommandations.
Imagine le dialogue. Pour cela, utilise l’expression
d’obligation.
Voici quelques expressions utiles :
• ne pas sortir le soir
• ne jamais quitter le groupe
• ne pas dépenser trop d’argent
• obéir aux professeurs
• téléphoner tous les jours
• s’alimenter correctement

J ’a p p r e n d s

L’imparfait de l’indicatif

Exemple : Au début, il y avait seulement six pays.

Formation : L’imparfait de l’indicatif se forme à partir de la 1ère personne du pluriel du présent


de l’indicatif.

Radical + terminaisons -ais


-ais
-ait
-ions
Ex. : avoir – nous avons → j’avais -iez
-aient

STOP Aide-mémoire • p. 8
Exception : verbe « être »
Exemple : nous sommes → j’étais… nous étions
Cahier d’Exercices • p. 20

1. Retire du texte les formes verbales à l’imparfait de l’indicatif et indique leur infinitif.

2. Conjugue les verbes entre parenthèses à l’imparfait de l’indicatif.


Au début de l’Union européenne, les pays qui en (faire) partie (être) seulement
six. À cette époque, l’Union européenne (s’appeler) Communauté économique européenne
(CEE) et elle (se limiter) aux pays plus riches d’Europe. La monnaie unique (être)
alors un mirage. Les pays moins développés d’Europe ne (pouvoir) intégrer cette organisation
sans d’abord assurer un minimum de conditions. Ils (devoir) faire de nombreuses réformes
politiques et économiques.
Le Portugal (finir) par adhérer à l’UE en 1986.

85 (quatre-vingt-cinq)
UNITÉ 4

Décennie des Nations Unies pour l’Alphabétisation


2003-2012
Aujourd’hui, l’alphabétisation reste1 un défi2 majeur.

En ce début3 de XXIème siècle,


l’alphabétisation reste un défi ma-
jeur. Alors que quelques sociétés
5 entrent dans la période de l’infor-
mation et de la connaissance, que
les technologies modernes se dé-
veloppent et se répandent4 rapi-
dement, 860 millions d’adultes
10 sont analphabètes, plus de 100
millions d’enfants n’ont pas accès
à l’école, et d’innombrables en-
fants, jeunes et adultes échouent5
à acquérir le niveau scolaire mini-
15 mal pour être considéré alpha-
bétisé dans le monde complexe
d’aujourd’hui.
L’alphabétisation dépasse6 les simples lecture et écriture et vise la communication en société. Elle relève
de la pratique sociale, des relations, de la connaissance, du langage et de la culture. L’alphabétisation –
20 l’utilisation de la communication écrite – se décline sur différents supports de communication. En effet, l’al-
phabétisation elle-même a plusieurs façons de se manifester : sur papier, sur l’écran d'ordinateur, à la télé-
vision, sur des affiches, des panneaux7. Ce sont les exclus qui peuvent mieux apprécier la notion de « l’al-
phabétisation comme source de liberté ».
On estime qu’autour de l’année 2010 un adulte sur six sera analphabète. Sans introduction d’importan-
25 tes modifications du système scolaire, la baisse de la qualité de l’éducation, le redoublement8, l’abandon
sont des phénomènes qui, loin de faiblir, iront s’accentuant, ainsi que l’illettrisme et l’analphabétisme. Pour
renverser ces courants, et assurer que nous sommes engagés dans la bonne voie vers l’Alphabétisation
Pour Tous et l’Éducation Pour Tous, les prochaines années doivent être celles d’efforts renouvelés, coor-
donnés et soutenus.
30 C’est dans cet esprit que l’Assemblée Générale des Nations Unies a proclamé la Décennie des Nations
Unies Pour l’Alphabétisation pour la période 2003-2012 comme faisant partie des efforts globaux vers
l’Éducation Pour Tous. Ensemble, nous pouvons faire la différence pour que tous puissent avoir accès à
l’alphabétisation de façon efficace et pertinente.
portal.unesco.org/education (adapté)

Vocabulaire
1 rester– permanecer 5 échouer – fracassar
2 un défi – um desafio 6 dépasser – ultrapassar
3 le début – o início 7 des panneaux – os sinais

4 se répandre – expandir-se 8 le redoublement – a reprovação

86 (quatre-vingt-six)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

Prix Nobel de la Paix


Les Organes et Institutions spécialisées du Système des Nations Unies suivants se sont vus décerner le Prix
Nobel de la Paix :
• Dag Hammarskjold (Secrétaire général des Nations Unies de 1953 à 1961) en 1961 à titre posthume.
• Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en 1954 et 1981.
• Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) em 1965.
• Organisation Internationale du Travail (OIT) en 1969.
• Les Forces des Nations Unies pour le maintien de la paix (Casques bleus), en 1988 pour la totalité de leur action.
• Kofi Annan (Secrétaire général des Nations Unies depuis le 1er janvier 1997) et l’ONU en 2001.

www.onu.fr

Je comprends

1. Relie les moitiés de phrases.


a) Aujourd’hui l’alphabétisation est encore…  … des millions de personnes sont enco-
re analphabètes.
b) Certaines sociétés sont très développées mais…
 … ne dominent pas les techniques de la
c) Beaucoup d’enfants et même d’adultes…
communication.
d) Pour de nombreuses personnes, l’alphabétisation  … une priorité.
est synonyme de…
 … éviter l’augmentation de l’illétrisme et
e) Il faut agir rapidement pour… de l’analphabétisme.
 … source de liberté.
2. Réponds aux questions, de façon claire et précise.
a) D’après le texte, pourquoi « l’alphabétisation reste un défi majeur » ?
b) Alphabétiser, ce n’est pas seulement apprendre à lire et à écrire.
Quels sont les autres domaines à connaître ?
c) Indique les facteurs qui, au niveau scolaire, peuvent accentuer l’analphabétisme.
d) Énonce le projet des Nations Unies pour les prochaines années.

3. Consulte le tableau des prix Nobel de la paix, puis indique :


a) Le nom du dernier élément de l’ONU qui a reçu le prix Nobel.
b) L’année de l’attribution du prix Nobel de la paix à l’UNICEF.
c) Cherche dans un dictionnaire ou une encyclopédie qui a été à l’origine du prix Nobel.

4. Retrouve les sigles correspondant aux principales institutions liées à l’ONU.


a) Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture  ONU
b) Organisation pour l’Éducation, la Science et la Culture  OIT
c) Organisation Internationale du Travail  UNICEF
d) Organisation Mondiale de la Santé  OMS
e) Fonds Monétaire International  FAO
f) Fonds des Nations Unies pour l’enfance  FMI
g) Organisation des Nations Unies  UNESCO
h) Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés  CIJ
i) Cour Internationale de Justice  HCR

87 (quatre-vingt-sept)
UNITÉ 4

Je parle

Si tu faisais partie des Nations Unies, que proposerais-tu


pour favoriser l’alphabétisation ?

J’écoute

Complète le tableau en mettant une croix dans la colonne quand tu entends le son [e] ou [‰].
Tu peux rajouter d’autres mots du texte.

[e] [‰]

état x
bonnet x
début

être

siècle

apprécier

défi

accès

connaissance

renverser

période

scolaire

Écoute et répète de plus en plus vite.


Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts.

88 (quatre-vingt-huit)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

J ’a p p r e n d s

Les pronoms démonstratifs

1. D’après l’exemple proposé, retrouve les mots qui ont été remplacés par les pronoms démonstratifs.
Ex. : Pour renverser ces courants, les prochaines années doivent être celles d’efforts renouvelés.
Pour renverser ces courants, les prochaines années doivent être des années d’efforts renouvelés.
a) Ces enfants vont à l’école mais ceux des pays sous-développés travaillent.
b) Le taux d’analphabétisme du continent européen est satisfaisant mais celui de l’Afrique est préoccu-
pant.
c) L’alphabétisation est l’une des priorités de l’ONU, celle qu’ils vont défendre pour tous.
d) Certaines mesures sont idéalistes, mais celles de l’ONU sont réalistes.

Pronoms
Phrases Mots remplacés Genre Nombre
démonstratifs

a) ceux

b) celui

c) celle

d) celles

Aide-mémoire • p. 8

Cahier d’Exercices • p. 20
2. Complète l’exercice avec les pronoms démonstratifs.

a) Parmi ces pays, qui font partie du Conseil de sécurité sont la France, la Chine, les États-
-Unis, le Royaume-Uni, l’URSS.

b) Des six institutions de l’ONU, la CIJ est dont le but est de juger les différends internationaux.

c) Le secrétaire de la CIJ a un rôle important, de rappeler toute situation menaçant la paix.

d) La journée des Nations Unies est une date à retenir. est célébrée chaque année le 24 octobre.

e) Les Nations Unies comprennent des milliers de fonctionnaires. travaillent dans des organis-
mes divers.

f) Les nations les plus pauvres sont où le taux d’analphabétisme est le plus élevé.

g) L’ONU lance un grand défi, de l’alphabétisation.

3. Remplace les expressions en gras par les pronoms démonstratifs convenables.

a) L’enfant pauvre a besoin d’une école comme l’école de l’enfant des pays développés.

b) L’enfant pauvre voudrait écouter un conte comme le conte de l’enfant de son âge.

c) L’enfant pauvre devrait jouer avec des jouets comme les jouets de l’enfant gâté.

89 (quatre-vingt-neuf)
UNITÉ 4

Les batailles d’Amnesty International


Amnesty International
Amnesty International existe depuis 1961. C’est
une association qui a reçu le prix Nobel de la paix en
1977. Les deux principes fondamentaux de l’ONG
5 sont l’impartialité et l’indépendance. Amnesty ne sou-
tient1 aucune idéologie, religion ou intérêt économi-
que particuliers. « Nous dénonçons les violations de
droits de l’Homme où qu’elles se produisent, et quel
que soit le régime politique en place. » Amnesty ne
10 prend jamais parti2 dans les conflits entre un gouver-
nement et un groupe d’opposition. « Nous ne défen-
dons pas des opinions, mais le droit de les exprimer.
Les droits de la personne humaine doivent être res-
pectés par tous, sans discrimination. »

15 La peine de mort : le droit de tuer en question


Les États parties veillent à3 ce que :

« … ni la peine capitale, ni l’emprisonnement à


vie sans possibilité de libération ne doivent être
prononcés4 pour les infractions commises par des
20 personnes âgées de moins de 18 ans. »
Article 37 de la Convention relative aux droits
de l’enfant, adoptée en 1989

«Tout individu a droit à la vie...»


Article 3 de la Déclaration universelle
des droits de l’Homme, 1948.

Amnesty International est inconditionnellement opposée à la peine de mort. La peine de mort est une
violation du droit à la vie, commise avec l’approbation de l’État, ainsi qu’un châtiment5 cruel, inhumain et
dégradant sous sa forme la plus extrême. La peine de mort est discriminatoire et souvent utilisée de façon
25 disproportionnée contre les pauvres et les membres de minorités raciales, ethniques ou religieuses.
De plus, le risque d’exécuter un innocent ne pourra être éliminé. Amnesty International continue de se
battre pour que la peine de mort soit abolie, sans condition, partout dans le monde.

90 (quatre-vingt-dix)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

Les enfants-soldats : « Tu te bats, ou on te tue ! »


Définition : Est appelée « enfant-soldat » toute personne de
30 moins de 18 ans qui :
• est enrôlée6 dans les forces armées gouvernementales ;
• est enrôlée dans les troupes armées non gouvernementales ;
• participe directement ou indirectement à des combats.

Enrôlés de force ou poussés par la misère, les enfants-sol-


35 dats se comptent par centaines de milliers à travers le monde.
Des filles et des garçons qui combattent en première ligne ou
servent de sentinelles ou d’esclaves. Privés d’enfance, ils
subissent de profonds traumatismes, sans parler des blessu-
res, des mauvais traitements dont ils meurent souvent.
amnesty.asso.fr (adapté)

Vocabulaire
1 soutenir – apoiar 4 prononcés – aplicados
2 prendre parti – tomar posição 5 un châtiment – um castigo
3 veiller à – zelar por 6 enrôlée – alistada

Je comprends

1. En te basant sur le texte, choisis la bonne fin de phrase.

a) Amnesty International… d) Un enfant-soldat, c’est…


 dépend des gouvernements.  le fils d’un soldat.
 est une organisation non gouvernementale.  un enfant qui participe à des combats.
b) Le principe d’Amnesty, c’est… e) Les enfants-soldats…
 défendre certaines religions et politiques.  sont peu nombreux.
 se maintenir neutre dans toutes les situations.  représentent un nombre significatif de
garçons et de filles.
c) Cette association lutte…
 pour le respect des droits de l’homme quels qu’ils soient.
 seulement pour l’abolition de la peine de mort.

2. Retrouve des mots liés à « peine de mort ».

———— châtiment

———— peine de mort ————

———— punition

91 (quatre-vingt-onze)
UNITÉ 4

J’écris

Imagine que tu appartiens au mouvement Jeunes d’Amnesty.


Invente, toi aussi, un slogan contre l’utilisation des enfants-soldats.

J ’a p p r e n d s

Le lexique

Complète les phrases avec les adjectifs correspondants aux noms.


a) Les deux principes de l’ONG sont l’impartialité et l’indépendance.
L’ONG est et .
b) Amnesty ne soutient aucune idéologie ou religion en particulier.
Amnesty n’a aucune motivation ou en particulier.

L’ex p re ss i o n d e l a n é g a t i o n

1. Lis les phrases suivantes à la forme négative.


a) Amnesty ne soutient aucune idéologie.
b) Amnesty ne prend jamais parti dans les conflits.
c) Nous ne défendons pas d’opinions.
d) Cette peine n’est ni utile ni nécessaire.
e) Il n’a pas encore été jugé.
f) Personne n’a retrouvé cette femme qui avait été condamnée.
g) Cet enfant a perdu sa famille. Il n’a plus d’espoir.
h) Il est noir. Rien ne lui est accordé.

92 (quatre-vingt-douze)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

2. En t’aidant du tableau suivant, récris les phrases de l’exercice précédent. Commence par les mots
indiqués quand il le faut.

Forme affirmative Forme négative

Ø ne… pas
quelque chose / tout (adv.) ne… rien / rien ne*
toujours / souvent ne… jamais
quelque(s) / certain(e)(s); ne… aucun(e)
tout / tous / toutes (dét.) aucun(e) ne*
quelqu’un / ne… personne
tous / tout le monde personne ne*
encore ne… plus
déjà ne… pas encore
... et... (avec deux éléments ou plus) ne... ni… ni

*Ces formes s’utilisent en début de phrase.


Aide-mémoire • p. 9

a) Ce gouvernement soutient une idéologie. Cahier d’Exercices • p. 20


b) Ce chef d’état
c) Les manifestants
d) Cette action
e)
f)
g) Cet enfant a rencontré sa famille.
h) Il est blanc

3. Rétablis la vérité, en récrivant les phrases à la forme négative.


a) Cet homme a déjà été libéré.
b) Amnesty International travaille toujours en collaboration avec les gouvernements.
c) Tout le monde a assisté au jugement de ces enfants.
d) En Europe, on applique encore la peine de mort.
e) Les enfants-soldats ont des jouets et des livres à leur disposition.
f) Quelques lettres ont été envoyées à Amnesty International pour le sauver.
g) Sous la torture, il a tout avoué.

4. Pose les questions qui correspondent aux réponses suivantes.


a) Non, je n’ai rencontré personne dans ce camp.
b) Non, nous n’avons pas encore envoyé nos cartes de voeux d’UNICEF.
c) Non, ils ne savent pas lire.
d) Non, cette organisation n’a reçu aucun appel au secours de Chine.
e) Non, les autorités ne font rien pour empêcher le massacre.

93 (quatre-vingt-treize)
UNITÉ 4

Es-tu engagé(e) ? Es-tu prêt(e) à te dévouer aux


autres ?
Fais ce test pour mieux te connaître.

1. À l’école, ça va...
 super !
 pas du tout et tant pis !
 pas trop, mais tu sais qu’un jour, tu adore-
ras quelque chose, en dehors de l’école.

2. Le délégué de classe c’est...


 toi-même (ou tu l’as été par le passé).
 un(e) ennemi(e).
 un(e) ami(e).

3. C’est l’anniversaire de ton/ta meilleur(e) ami(e) et on te demande de participer au repas de la fête avec
des copains.
 tu fais, avec l’aide de la famille, des quiches, des gâteaux, tout toi-même !
 tu envoies ta mère acheter ce qu’elle veut.
 tu donneras de l’argent à celui qui fait des courses pour tout le monde.

4. On t’offre un ordinateur pour surfer sur Internet.


 C’est très pratique pour faire des recherches, merci mille fois.
 Qui en veut ? Ça ne m’intéresse pas.
 Je ne sais pas comment ça marche, mais je vais me lancer, merci mille fois.

5. Quand on te dit « engagement », tu penses...


 C’est déjà fait, je suis déjà membre (d’un club, d’une association, d’un mouvement ou autre).
 Quelle horreur, c’est de l’énergie gaspillée.
 Certainement... quand je serai adulte.

inventes un nouveau toi-même. Tu as tout ce qu’il faut pour faire avancer le projet qui te tient à cœur : fonce !
Tu as une majorité de : Tu trouveras sans doute un engagement qui te séduira dans toutes ces voies qui s’ouvrent à toi, à moins que tu n’en

Aie confiance en toi : tout le monde peut réussir quelque chose quelque part.
fiance dans les résultats sur le terrain. Avant de renoncer, il faut toujours essayer, et si on se trompe de chemin, il est toujours possible d’en changer.
Tu as une majorité de : Tu crois n’être pas prêt(e) à t’engager, mais c’est sans doute un manque de confiance en toi, ou un manque de con-

Leur engagement deviendra très vite le tien parce que tu aimes construire ton avenir.
Tu as une majorité de : Tu as un caractère très fort, et grâce à ton énergie, tu seras vite apprécié(e) par ceux qui sont passés par là avant toi.
Commentaires

www.enviedagir.fr. (adapté)

94 (quatre-vingt-quatorze)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

Je pense donc je suis...

…citoyen de l’Europe, citoyen du monde

Teste tes connaissances. Si tu ne sais pas la réponse, fais des recherches.

1. À partir du mois de mai 2004, combien de pays 6. Où se trouve le siège de l’ONU (Organisation
font partie de l’Union européenne? des Nations Unies) ?
a)  15 a)  À New York
b)  25 b)  À Genève
c)  27 c)  À Bruxelles

2. Quel pays ne fait pas partie de l’Union europé- 7. Comment s’appelle le secrétaire général des
enne? Nations Unies ?
a)  La Turquie a)  Boutros Ghali
b)  Le Danemark b)  Kofi Annan
c)  Les Pays-Bas c)  Sérgio Vieira de Mello

3. Le Premier ministre britannique s’appelle : 8. L’organisme des Nations Unies qui s’occupe de
a)  Margaret Thatcher
l’éducation, de la science et de la culture est l’…
a)  UNESCO
b)  John Major
b)  OMS
c)  Tony Blair
c)  UNICEF

4. Quel pays de l’Union européenne n’a pas


adhéré à la monnaie unique ? 9. L’UNICEF a reçu le prix Nobel de la paix en…
a)  Les Pays-Bas a)  1946
b)  Le Royaume-Uni b)  1965
c)  Le Luxembourg c)  2003

5. Quand fête-t-on la Journée de l’Europe ? 10. Amnesty International existe depuis…


a)  Le 7 février a)  1948
b)  Le 25 mars b)  1961
c)  Le 9 mai c)  1977

95 (quatre-vingt-quinze)
UNITÉ 4

Le savais-tu ?

35% des Européens connaissent le L’UNICEF est présent dans 162 pays,
français. zones et territoires.
Phosphore, mai 2001 UNICEF

D’après Amnesty International, la torture est Les trois hommes les plus riches du
encore pratiquée dans plus de 150 pays. monde ont autant d’argent que les 45
pays les plus pauvres. Les inégalités
amnesty.asso.fr
mondiales sont le grand drame de ce
début de siècle.
Chaque jour, 30 000 enfants meurent de
malnutrition.
Vétérinaires sans frontières

Il y a plus de cent millions d’enfants de rues.


Au Brésil, 4600 d’entre eux ont été assas-
sinés entre 1988 et 1992.
Sur six milliards d’êtres humains, la moi- En 2000, un adulte sur cinq de plus de
tié sont des enfants. 15 ans était analphabète. Il y avait 860
amnesty.asso.fr
millions d’adultes analphabètes.
Si cela continue, en 2015, ils seront 800
millions.
portal.unesco.org

Expressions idiomatiques

Avoir le cœur sur la main


Être généreux.

Se mettre en quatre
Se donner beaucoup de mal pour les autres.

Mettre le
couteau sous
la gorge
Obliger quel-
qu’un à faire
quelque chose.

96 (quatre-vingt-seize)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

Je rigole
6,56 fois
Il paraît que l’attente aux plus longue,
caisses est beaucoup plus exactement !
longue depuis l’euro.

Nein ! Uniquamente
los American dollars !
Vous prenez You comprendre ?
les pièces euro
italiennes ?

France Aéro, juillet 2001 (adapté)

97 (quatre-vingt-dix-sept)
UNITÉ 4

J e m ’e n t ra î n e

U N I C E F : l e s e n fa n t s d ’a b o rd !

Depuis plus de cinquante ans, l’action de l’UNICEF permet de sauver des millions d’enfants…

Rappel historique

Après la Seconde Guerre mondiale, près de vingt mil-


lions d’enfants à travers l’Europe souffrent et meurent de
5 malnutrition, de tuberculose, de rachitisme1… Ludwig Raj-
chman, délégué de la Pologne à l’Agence des Nations
Unies pour les secours et la reconstruction, invite la com-
munauté internationale à organiser une aide2 médicale et
alimentaire en faveur des enfants européens. Le 11 décem-
10 bre 1946, l’assemblée générale des Nations Unies crée le
Fonds International des Nations Unies pour les secours3
d’urgence à l’enfance. L’UNICEF (sigle de l’anglais United
Nations International Children Emergency Fund) naît en
1946. Sa mission : porter secours aux enfants démunis4,
15 sans distinction de race, de religion, de nationalité ou d’opi-
nion politique.

Les enfants d’Europe

Les états se mobilisent aussitôt. Les États-Unis, puis l’Australie, le


Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suisse et, en 1950, la France offrent leur
20 aide.
Dès 1946, six millions d’enfants, dans treize pays d’Europe, reçoivent
des couvertures, des vêtements et chaque jour « un verre de lait et un peu
de beurre pour leurs tartines ». L’UNICEF soutient alors des campagnes
massives de vaccination contre la tuberculose et aide les pays européens
25 à remettre sur pied leurs structures médicales et hospitalières.

Et ceux du tiers-monde

En 1950, le relèvement de l’Europe est en bonne voie et la plupart5 des pays industrialisés envisa-
gent la dissolution du Fonds. Mais, les pays en développement élèvent leur voix: « Des millions d’en-
fants dans le tiers-monde vivent dans des conditions terribles. L’ONU ne peut les laisser tomber. » Le
30 mandat de L’UNICEF est alors prolongé. Son action s’oriente désormais6 vers des programmes à
moyen et à long terme en faveur des enfants des pays en voie de développement.
L’un des grands souhaits de L’UNICEF pour le IIIe millénaire : que tous les enfants du monde aient
droit au respect !

98 (quatre-vingt-dix-huit)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

Quelques dates-clés
35 • 11 décembre 1946 : Création de l’UNICEF.
• 1953 : L’UNICEF devient un organe permanent et prend le nom de Fonds des Nations Unies pour
l’enfance. Le sigle UNICEF est conservé. Lutte contre les maladies contagieuses les plus meurtrières,
aide alimentaire, éducation et formation… le champ d’action de l’UNICEF s’étend à tous les domai-
nes où la vie de l’enfant est menacée.
40 • 1959 : Les Nations Unies adoptent la déclaration des droits de l’enfant.
• 1965 : Le prix Nobel de la paix est décerné à l’UNICEF pour sa contribution à la promotion de la fra-
ternité entre les peuples. Son action s’étend : santé, alimentation et éducation des enfants et des
mères, aide aux enfants victimes des guerres et aux enfants vivant dans des bidonvilles…
• 1989 : L’assemblée générale de l’ONU adopte le 20 novembre la Convention internationale des droits
45 de l’enfant.
• 1999 : 10e anniversaire de la Convention internationale sur les droits de l’enfant. Tous les pays du
monde sauf deux (les États-Unis et la Somalie) ont aujourd’hui ratifié ce traité. Son entrée en vigueur
s’intensifie dans le monde entier.
• 2001 : Lancement de la campagne « Dites oui pour les enfants – Dites oui pour l’éducation ».

Gagnant (adapté)

Vocabulaire
1 le rachitisme – o raquitismo 4 démunis – desfavorecidos
2 une aide – uma ajuda 5 laplupart – a maioria
3 les secours – os socorros 6 désormais – doravante

1. Écoute et dis si les affirmations suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).
a) L’UNICEF a été créée le 11 décembre 1956. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
b) L’UNICEF est une organisation dépendante de l’ONU. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
c) Sa mission est de protéger les femmes en danger. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
d) L’UNICEF se limite à aider les pays européens. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
e) Le but de l’UNICEF pour le troisième millénaire est de faire respecter tous les enfants du monde. . . . 

2. Corrige les affirmations fausses.


________________________________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________________________________

99 (quatre-vingt-dix-neuf)
UNITÉ 4

3. Réponds aux questions par des phrases complètes.

a) À la suite de quel événement l’UNICEF a-t-elle été créée ?


_____________________________________________________________________________________________________

b) Quelle était la situation des enfants d’Europe à cette époque ?


_____________________________________________________________________________________________________

c) Quelle était sa mission lors de sa création ?


_____________________________________________________________________________________________________

d) Quels sont les champs d’action de l’UNICEF ?


_____________________________________________________________________________________________________

e) Quelle est sa dernière campagne de solidarité ?


_____________________________________________________________________________________________________

II

1. Construis des phrases selon l’exemple. Utilise différentes expressions d’obligation.

Ex. : Pour aider les autres, il faut être généreux.

2. Complète avec les déterminants ou les pronoms démonstratifs selon le cas.

a) organisation est l’une de qui s’occupent des enfants du monde entier.

b) problème n’est pas nouveau : les enfants-soldats sont monnaie-courante dans les conflits
armés en Afrique et au Proche-Orient. Ce sont qui souffrent le plus.

c) Notre vie n’est pas toujours facile, mais comment peut-on caractériser de ces enfants-martyrs ?

d) Nous ne pouvons accepter réalité. Nous devons lutter contre tous qui cherchent
la guerre.

e) Les pays du tiers-monde sont qui bénéficient le plus de l‘aide de l’UNICEF.

f) qui ne contribue pas aux campagnes de coopération internationale est insensible.

3. Relève du 1er paragraphe les verbes conjugués au présent de l’indicatif et conjugue-les à l’impar-
fait de l’indicatif.

4. Associe la bonne réponse à chaque question.

a) Donnes-tu souvent de l’argent aux organisations de coopération ?  Non, je n’en donne aucune.
b) Donnes-tu quelque chose à ces organisations ?  Non, je n’en donne pas.
c) Donnes-tu une deuxième chance à ceux qui te déçoivent ?  Non, je n’en donne jamais.
d) Donnes-tu encore de l’argent à UNICEF ?  Non, je n’en donne plus.
e) Donnes-tu ton temps aux autres ?
 Non, je ne leur donne rien.

100 (cent)
L A CO O P É R AT I O N I N T E R N AT I O N A L E

5. Rétablis la vérité, en récrivant les phrases à la forme négative.


a) Cet homme aide beaucoup de personnes.
_____________________________________________________________________________________________________
b) Ce mouvement écologique organise souvent des campagnes de solidarité.
_____________________________________________________________________________________________________
c) Nous faisons confiance aux organisations humanitaires.
_____________________________________________________________________________________________________
d) Ils reçoivent beaucoup d’aides.
_____________________________________________________________________________________________________
e) Mes parents font toujours un don à Médecins du monde.
_____________________________________________________________________________________________________
f) Ma mère offre beaucoup de choses à la Croix Rouge.
_____________________________________________________________________________________________________
g) Paul aide encore les démunis.
_____________________________________________________________________________________________________

III

1. Complète le texte avec les informations étudiées au cours de l’unité.

Le 25 mars est signé à Rome le traité instituant la (CEE). Elle comprend six pays :
la France, l’ , l’Italie, les , la Belgique et le .
En 1973, la CEE accueille nouveaux États : le Royaume-Uni, l’Irlande et le .
En 1986, l’ et le intègrent la CEE.
C’est avec le Traité de , signé en 1992, que la CEE devient l’Union européenne. En mai 2004,
l’Union européenne comprend pays membres.

2. Aimerais-tu participer à une mission humanitaire ? Laquelle ? Qu’aimerais-tu faire pour aider les
autres ? Écris un petit texte à ce sujet.
________________________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________________________________

Grelha de auto-avaliação
I II III
Fiz os exercícios: 1 2 3 1 2 3 4 5 1 2
Com facilidade
Com dificuldade
Não consegui

101 (cent un)


5 Culture et esthétique

No final desta unidade, serei capaz de:


• identificar e utilizar vocabulário relativo às diferentes formas de arte;
• conhecer algumas personalidades da cultura francesa;
• exprimir gostos e opiniões;
• falar de eventos futuros («futur de l’indicatif»)
• utilizar pronomes pessoais COD/COI para evitar repetições de palavras;
• formar advérbios de modo terminados em «–ment»;
• utilizar formas dos determinantes indefinidos «tout», «certain»,«même».
www.projectos.TE.pt/links
pour en savoir plus...

• culture et esthétique
Introduction au thème
1. Associe la forme de culture qui correspond à chaque image aux noms indiqués.

1 2

3 4 5

6 7

 architecture  cinéma  littérature  musique


 peinture  théâtre  sculpture
2. Écoute les extraits et dis de quoi on parle.
UNITÉ 5

La fabuleuse aventure d’Audrey Tautou


Le 25 avril 2001 : Le Fabuleux Destin d’Amélie
Poulain sort en France. Ce film va remuer1 un
paysage cinématographique français un peu
triste. C’est un conte généreux sur une jeune
5 fille qui décide de faire le bien autour d’2 elle.
Le grand public découvre alors une jeune
actrice française au visage mutin 3 et aux
immenses yeux noisette : Audrey Tautou. Iti-
néraire d’une jeune fille sage…

10 La décision
Audrey est née le 9 août 1978 à Beaumont. À 23
ans, elle est encore toute jeune pour une actrice !
Son enfance se déroule4 normalement en Auvergne,
dans le centre de la France.
15 Pour la récompenser de l’obtention de son Bac
scientifique avec mention5, ses parents lui offrent un
stage de quinze jours à Paris, au prestigieux Cours
Florent, une des meilleures écoles de théâtre de
France. En effet, depuis longtemps déjà, Audrey est
20 attirée par le théâtre et le monde du spectacle en
général. C’est le déclic : Audrey sera comédienne !

Des débuts prometteurs


La jeune fille reste donc à Paris à la rentrée de septembre
pour débuter son véritable apprentissage de comédienne au
25 Cours Florent. Parallèlement, Audrey s’inscrit à l’université ;
deux ans plus tard, elle réussit6 son diplôme de Lettres Mo-
dernes. Mais c’est la comédie qui va rapidement prendre le
dessus7 et elle multiplie les castings.
À cette époque, elle tourne8 pour la télévision, jouant de
30 petits rôles dans des téléfilms assez populaires (Julie Lescaut,
Les Cordiers juge et flic…). Elle tourne également dans quel-
ques courts-métrages, comme Casting, qui sera primé en 1998
au festival de Cannes, l’équivalent français des Oscars holly-
woodiens.
35 Mais le véritable tournant de la carrière de la future Amélie reste sa rencontre avec Toni Marshall, la réali-
satrice qui la choisit pour interpréter le rôle9 principal du film Vénus Beauté. Pour Audrey, ce premier vrai
film sera une très bonne expérience du métier. Premier film et première récompense: pour Vénus Beauté
Audrey obtient le César du meilleur espoir féminin 2000.
Après cela, Audrey tourne dans quelques films qui n’ont pas le même succès que Vénus Beauté, mais
40 elle y est toujours excellente.

104 (cent quatre)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

Le destin d’Amélie
En octobre 1999, Audrey Tautou fait une rencontre qui sera décisive : grâce à Toni Marshall, elle rencon-
tre le réalisateur Jean-Pierre Jeunet. Elle reçoit le scénario du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.
Dès la première lecture, elle est emballée10 par la rêverie du film ! Trois jours après, elle passe les essais
45 et enthousiasme le réalisateur qui l’engage sur-le-champ. Le film sort en avril 2001 ; grâce au bouche à
oreille, il connaît un succès immédiat. Le nom d’Audrey est sur toutes les lèvres.
Et notre actrice ? Elle refuse de se laisser griser11 par le succès et continue de tourner. En 2002 et 2003,
on la verra dans L’Auberge espagnole, Les Marins perdus et Dieu est grand et je suis toute petite.

Ça va?, octobre 2002 (adapté)

Vocabulaire
1 remuer – alterar, agitar 7 prendre le dessus – sobrepor-se
2 autour de – à volta de 8 tourner – fazer filmagens
3 mutin – maroto 9 un rôle – um papel

4 se dérouler – decorrer 10 être emballé(e) – ficar encantado(a)


5 avec mention – com distinção 11 se laisser griser – deixar-se envolver

6 réussir – conseguir

Je comprends

1. Relie les débuts et les fins de phrases.

a) Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain…


 … elle a toujours eu une passion pour le
monde artistique.
b) Audrey Tautou est devenue célèbre…  … qui l’a lancée dans le métier du cinéma:
elle a même reçu un César.
c) Elle a fait un Bac scientifique mais…
 … elle continue à travailler dur.
d) C’est sa rencontre avec Toni Marshall…
 … change l’image du cinéma français.
e) Même si maintenant tout le monde parle d’elle, …  … grâce au succès de ce film.

2. Réponds aux questions suivantes, de façon claire et précise.


a) Quel est le thème du film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain ?
b) Retire du texte une phrase qui prouve qu’Audrey était une bonne élève.
c) Où a-t-elle commencé son initiation à la représentation ?
d) Elle est également passée par la télévision. Dans quels téléfilms a-t-elle joué ?
e) Quelle récompense reçoit-elle en 2000 ?
f) Octobre 1999 est une date décisive dans le parcours d’Audrey. Indique trois informations essentielles
qui résument cet événement.

105 (cent cinq)


UNITÉ 5

3. Complète avec des mots liés au théâtre/cinéma présents dans le texte.

a) c _ s _ r (n. m.) g) c _ s _ _ _ g (n. s.)


b) c _ _ _ m _ _ _ g _ _ _ _ _ _ _ e (adj.) h) r _ l _ _ (n. pl.)
c) s _ _ t _ _ (v.) i ) t _ l _ f _ _ m _ (n. pl.)
d) s _ _ ct _ _ _ _ (n. s.) j ) c _ _ _ t _ -m _ t _ _ _ _ _ (n. pl.)
e) c _ _ _ d _ _ _ n _ (n. f.) k) r _ _ l _ _ _ t _ _ c _ (n. f.)
f) t _ _ r _ _ _ (v.)

4. Retrouve dans la grille les mots liés au cinéma.

a) acteur
A T R S D I P F O H G M B S
b) action
L C I N E P H I L E Y R J N
c) affiche
J O E E F J U P R I S E C E
d) caméra
e) césar G M A S F U R T B A C X L P

f) cinéaste E E C D A I Z C A M E R A F
g) cinéphile V D T I G R L O Q B N T L I
h) comédie
I I I R O L E M C F A O R W
i) film
P E O D A C T E U R R U Q T
j) prise
B F N A H F K R L U I R D O
k) réalisateur
l) rôle O M H T R G F N B F O N E Q

m) scénario R S C R E A L I S A T E U R

n) séquences C I N E A S T E C A X R K A
o) tourner M J U H G C D Z O H R O L R

N I R S E Q U E N C E S I L

5. Les stars préférées des Français


Associe les noms des acteurs aux photos.

 Alain Delon  Gérard Depardieu  Michel Serrault


 Catherine Deneuve  Isabelle Adjani  Philippe Noiret
 Daniel Auteuil  Jamel Debouzze  Richard Bohringer
 Emmanuelle Béart  Jean-Paul Belmondo  Sophie Marceau

106 (cent six)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

J ’a p p r e n d s

Le futur simple de l’indicatif

Exemples : • Audrey sera comédienne.


• En 2002 et 2003, on la verra dans l’Auberge espagnole et d’autres films.

1. Fais correspondre les formes verbales des phrases à leur infinitif. Aide-mémoire • p. 9

a) Audrey sera comédienne.  faire


b) Tu aimeras ce film.  avoir
Cahier d’Exercices • p. 24

c) Je découvrirai cet artiste.  aller


d) Vous ferez un casting.  découvrir
e) Ils auront plus de chance.  aimer
f) Nous irons au théâtre.  être

2. Entoure les terminaisons du futur de l’indicatif.

3. Remets les formes dans l’ordre et complète la phrase suivante.


Pour former le futur de l’indicatif, on ajoute les terminaisons , , , , ,
, à l’infinitif des verbes réguliers.

STOP Pour les verbes terminés en -re (mettre, apparaître, plaire, …), on retire le -e.
Pour les verbes irréguliers, on retient le radical irrégulier (aller → ir-; avoir → aur-, …) et on ajoute
les terminaisons du futur.

4. Complète le texte avec les verbes indiqués entre parenthèses au futur de l’indicatif.
Quelques amis font des projets pour aller au cinéma le week-end prochain :
a) Tu (téléphoner) pour réserver les places. Tu (prendre) des places au balcon.
b) Nous (devoir) être tous à l’entrée du cinéma vers 20h 30 car il y (avoir) du monde.
c) Pierre (venir) nous rejoindre plus tard.
d) En l’attendant, nous (pouvoir) consulter aussi les autres films à l’affiche qui (être)
dans les salles de cinéma jusqu’à la fin du mois.
e) Je (profiter) de l’entracte pour acheter du pop-corn.

5. Imagine ce qu’une voyante a pu dire aux parents d’Audrey quand elle est née. Pour cela, récris ce
texte au futur.
Son enfance se déroule normalement. Pour la récompenser de ses bons résultats, vous lui offrez un
stage dans une école de théâtre. Audrey reste à Paris et débute son apprentissage. Elle s’inscrit à l’uni-
versité. Elle réussit son diplôme de Lettres Modernes.

107 (cent sept)


UNITÉ 5

Les pronoms personnels COD et COI

Exemples : • Pour la récompenser de l’obtention de son Bac scientifique, ses parents lui offrent
un stage.
• NRJ propose aux auditeurs de gagner des places de cinéma. La radio les leur remet
pendant l’émission.

Les mots en gras sont des pronoms personnels COD (complément d’objet direct) ou COI (complément
d’objet indirect).

Aide-mémoire • p. 10
1. Complète le tableau pour retrouver la fonction des différents
compléments soulignés.
Cahier d’Exercices • p. 24
COD COI

a) Pour récompenser Audrey…

b) Ses parents offrent un stage à Audrey.

c) La radio remet les places.

d) La radio remet les places aux auditeurs.

STOP Si tu utilises deux pronoms personnels (COD et COI) dans la même phrase, tu dois respecter l’or-
dre suivant :
• sujet + la / le / les + lui / leur
COD COI
Ex. : Ils ont offert un stage à Audrey. → Ils le lui ont offert.

• sujet + me / te / nous / vous + le / la / les


COI COD
Ex. : Tu me donnes un billet. → Tu me le donnes.

Les pronoms personnels se placent toujours avant le verbe sauf à l’impératif. (Ex. : Retrouve-le.)
Quand il y a deux verbes consécutifs, le pronom se place entre les deux verbes.
Ex. : Tu veux le voir.

2. Récris les phrases suivantes, en utilisant les pronoms personnels COD et/ou COI.

Ex. : Le grand public découvre alors une jeune actrice. → Le grand public la découvre alors.

a) Elle réussit son diplôme de Lettres Modernes.

b) Elle multiplie les castings.

c) Audrey obtient le César du meilleur espoir féminin 2000.

d) Jean-Pierre Jeunet propose le rôle à Audrey.

e) Ce film plaît beaucoup aux jeunes Français.

f) Je t’achèterai un ticket de cinéma.

g) Au festival de Cannes, le jury attribue des prix aux meilleurs espoirs tous les ans.

108 (cent huit)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

3. Complète l’exercice avec les pronoms personnels COD et COI.


Ex. : Elle a reçu le scénario du film. → Elle l’a reçu.
a) Le réalisateur a proposé le rôle principal.
b) Les acteurs sont sur le plateau de tournage. Le réalisateur donne des instructions.
c) Ils commencent à filmer la scène. Ils répètent plusieurs fois.
d) Beaucoup d’acteurs ont fréquenté des écoles de théâtre qui ont permis d’accéder au
monde du spectacle.
e) Les jeunes Français vont souvent au cinéma. Les adultes accompagnent rarement car ils
sortent en groupe.
f) Les parents font confiance.
g) Les étrangers ont parfois une image négative du cinéma français. Ils trouvent monotone.

Le lexique

Exemple : C’est l’heure où les acteurs vont leur présenter leurs suggestions.

L’heure, leur, leurs sont des homophones.

STOP Ne confonds pas l’utilisation de :


• leur / leurs, déterminant possessif qui varie en genre et en nombre et précède un nom ;
• leur, pronom personnel complément d’objet indirect qui se trouve avant un verbe et reste invariable.

Utilise correctement les mots homophones présentés dans les phrases suivantes.
a) Cet après-midi, les élèves vont au cinéma et ils seront là à .
b) Ils devront demander tickets à professeurs avant d’entrer.
c) Ceux-ci indiqueront place et recommenderont de s’asseoir calmement.
d) À la fin, les élèves retourneront à lycée, accompagnés de professeurs.

Écoute et répète de plus en plus vite.

Ton thé t’a-t-il ôté ta toux, Tautou ?

Je fais semblant

Choisis avec ton professeur un extrait d’un film français ou une scène de pièce de théâtre et
représente-le/la avec tes camarades.

109 (cent neuf)


UNITÉ 5

La chanson française : portrait


Pour se faire une idée de ce qu’est la chanson française, il faut aller se promener en France un
21 juin, lors de 1 la fête de la musique. Il y a des percussionnistes africains, des musiciens clas-
siques, des guitaristes rock, des adeptes de la techno, des accordéonistes…

En France, les musiques se mélangent naturellement. On dit que Paris est la capitale de la « world music ».
5 C’est là que se rencontrent la chanson française traditionnelle et les musiques occidentales, africaines, ara-
bes et latines.
Aujourd’hui, parmi les genres de musique français, il y a le raï avec Faudel ou Khaled, la techno avec
Laurent Garnier, la musique électronique avec Jean-Michel Jarre et Air, les rythmes latino-américains avec
la Mano Negra et les Négresses Vertes, le raggamuffin avec Tryo et Tonton David, le reggae avec Pierpoljak,
10 le rap avec IAM ou MC Solaar, le funk avec Patte d’Elefunk et Funk MDo, le ska avec Babylon Circus, des
boys bands comme 2B3 et G-Squad, etc. Et c’est sans compter tous les étrangers qui chantent en français
comme Youssou N’Dour le Sénégalais, Mory Kanté le Guinéen, le Camerounais Manu Dibango, le
Colombien Yuri Buenaventura et l’Israélienne Noa. Ils occupent désormais une place à part entière en
France. C’est un véritable brassage2 de cultures.
15 La chanson française traditionnelle intéresse rarement en dehors des pays francophones. Dans la chan-
son actuelle, peu d’artistes francophones vendent de nombreux disques en Europe. La Québécoise Céline
Dion est une exception. Son album D’eux – écrit par le Français Jean-Jacques Goldman – a été le disque
en français le plus vendu dans le monde avec six millions d’exemplaires.

Le rock français
20 Noir Désir, un groupe de Bordeaux, a ouvert la voie3 à toute une génération de groupes rock en France.
Louise Attaque (deux millions d’albums vendus) et les Rita Mitsouko sont aussi des groupes connus en France.
Miossec, un jeune Breton, a déjà publié trois albums, qui sont trois grands succès. Autour de Lucie a
aussi beaucoup de succès…

La techno et la «French Touch»


25 Les Anglo-Saxons se sont souvent moqués des Français en matière
musicale. Pourtant, ils admettent que les Français osent mélanger le
hip-hop, le rhytm’n blues, le hard-rock, les musiques latines ou la pop
des sixties. Ainsi, depuis quelques années, Dimitri from Paris, Daft
Punk, Air ou encore Cassius vendent des millions d’albums et ont un
30 succès presque démesuré sur les « dancefloors ».

Les musiques francophones


Les artistes venus des quatre coins de la Francophonie
(comme le Québec, la Belgique ou la Suisse) sont aussi
très populaires en France : la première est Céline Dion,
35 puis Lara Fabian. Le Québécois Luc Plamondon et le
Franco-Italien Richard Cocciante ont fait un triomphe avec
leur comédie musicale Notre-Dame de Paris. Axelle Red,
qui est belge, a été élue artiste féminine de l’année 1999
aux Victoires de la musique.

110 (cent dix)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

40 Les rendez-vous
Les Victoires de la musique sont l’équivalent des Brit Awards en Angleterre et des Grammy Awards aux
États-Unis. Les trophées sont décernés au mois de mars à Paris. Natacha Atlas, la chanteuse anglo-égyp-
tienne (élevée en Belgique), a été désignée artiste féminine de l’année 2000 pour avoir chanté en français
« Mon amie la rose ».
45 Le Printemps de Bourges a lieu au mois d’avril et c’est le plus important festival français de musique
populaire.

La musique en fête (21 juin)


Tous font la fête partout en France, dans les halls de gare, les cafés, les églises, les places, les jardins,
même les hôpitaux ! On chante, on danse, on donne des concerts gratuits, on joue de la musique : c’est la
50 fête de la musique.
Ça va?, 2001 (adapté)

Vocabulaire
1 lors de – durante 2 un brassage – uma mistura 3 la voie – o caminho

Je comprends

1. Dis si les affirmations sont vraies (V) ou fausses (F).


a) À la fête de la musique, il n’y a que de la musique française. 
b) Jean-Michel Jarre est connu internationalement pour sa musique électronique. 
c) Mano Negra et Négresses Vertes sont des groupes hispaniques aux rythmes latino-américains. 
d) La chanson française vend bien en Europe. 
e) Les Britanniques se moquent des Français en ce qui concerne la musique. 
f) Céline Dion, Lara Fabian, Axelle Red et Luc Plamondon sont des chanteurs francophones. 

2. Corrige les affirmations fausses.

3. Réponds aux questions, de façon claire et précise.


a) Pourquoi dit-on que Paris est la capitale de la « World music » ?
b) Quels sont les différents genres de musique française en vogue ?
c) D’après les Anglais, les Français sont plutôt osés. Pourquoi ?
d) Indique le nom de trois groupes de rock à succès en France.
e) Et toi, quel genre de musique aimes-tu écouter ?

111 (cent onze)


UNITÉ 5

Je parle

1. Observe le hit-parade suivant et tire tes conclusions.


a) Quelles chansons occupent les meilleures places ?
b) De quelle(s) nationalité(s) sont les chanteurs au Top 30 ?
c) Compare le nombre de chansons françaises et anglaises au Top 30.

1 Kareen Antonn & Bonnie Tyler Si demain (Turn Around)


2 Black Eyed Peas Shut Up
3 Les Conards Comme des connards
4 Jamelia Superstar
5 Priscilla Toujours pas d’amour
6 Hélène Ségara & Laura Pausini On n’oublie jamais rien, on vit avec
7 Emma Daumas Tu seras
8 The Rasmus In the Shadows
9 Roch Voisine Tant Pis
10 Outkast Hey ya
11 Lorie Week-end
12 Tragédie Sexy pour moi
13 Kevin Lyttle Turn Me On
14 Corneille Parce qu’on vient de loin
15 Yannick Noah Ose
16 Céline Dion Je t’aime encore
17 Ratz Pas de panique à bord
18 Hilary Duff So Yesterday
19 Star Academy L’orange
20 No Doubt It’s My Life
21 Garou Reviens (où te caches-tu ?)
22 Phil Collins On My Way
23 Benny Benassi Illusion (feat Sandy)
24 Seal Love’s Divine
25 Linkup Une seconde d’éternité
26 Kyo Je saigne encore
27 Sugababes Too Lost in You
28 Pearl J’ai des choses à te dire
29 Sniper Sans (re)pères
30 Andreas Johnson Glorious Semaine du 6/03 au 12/03/04
www.mcm.net

2. On dit que la chanson française s’exporte mal. À ton avis, à quoi se doit ce phénomène ? Connais-
-tu des exceptions ?
Parle de ton expérience personnelle.

112 (cent douze)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

J ’a p p r e n d s

Les adverbes de manière en -ment

Exemples : • Les musiques se mélangent naturellement.


• La chanson française intéresse rarement en dehors des pays francophones.

Aide-mémoire • p. 11

Cahier d’Exercices • p. 25
1. Observe le tableau et complète.

Adjectif
Formation Adverbe
(masc. sing.)

égal également
Règle générale :
heureux
adjectif au féminin + -ment
personnellement

Cas particuliers :
• adjectif masculin singu- vrai vraiment
lier terminé par poliment
une voyelle : simple
on ajoute ___________

• adjectif masculin
singulier terminé par prudemment
-ent ou -ant: on remplace constant
respectivement par courant
-emment ou -amment

2. Forme l’adverbe à partir de l’adjectif donné.


a) Les personnes sentent (différent) les styles musicaux.
b) Certains aiment (particulier) la musique classique, d’autres la détestent (profond).
c) Les artistes sont (incroyable) absorbés par leur vie médiatique et mondaine.
d) Par contre, le chanteur irlandais du groupe U2, Bono Vox, donne (bénévole) des concerts
pour aider des organisations de solidarité et de coopération.
e) Par son talent et sa générosité, il attire (forcé) beaucoup de fans.
f) Bono Vox a (récent) gagné le prix Martin Luther King pour son travail en faveur de la lutte
pour les droits de l’Homme.

3. Retrouve les adjectifs qui correspondent aux adverbes de manière présents dans le texte.

113 (cent treize)


UNITÉ 5

Les déterminants indéfinis

Exemples : • C’est sans compter tous les étrangers qui chantent en français.
• Noir Désir a ouvert la voie à toute une génération.
• Certaines personnes ont exactement les mêmes préférences musicales.

Singulier Pluriel

tout tous
Masculin certain certains
(le) même (les) mêmes

toute toutes
Féminin certaine certaines
(la) même (les) mêmes

Aide-mémoire • p. 11
1. Complète avec la forme correcte du déterminant indéfini tout.
a) les artistes souhaitent être reconnus pour leur talent.
Cahier d’Exercices • p. 24
b) J’écoute la journée les CDs de mon chanteur préféré.
c) Ma sœur voudrait assister à les concerts de Madonna.
d) Lorie a les qualités pour faire une carrière internationale.
e) chanteur a besoin d’être aimé et admiré.
f) fan souhaite, un jour, rencontrer son idole.

2. Complète avec la forme correcte des déterminants indéfinis même ou certain.


a) Mon copain a acheté le CD que moi.
b) Il y a jours où je ne supporte pas la musique calme. Ça m’énerve !
c) En ce qui concerne la musique, j’ai les goûts que ma mère.
d) J’aime beaucoup Alizée. En plus d’une belle voix, elle a un charme.
e) Ma sœur aime tellement Britney Spears qu’elle s’achète le genre de vêtements.

Écoute et répète de plus en plus vite.

Son chat chante sa chanson.

114 (cent quatorze)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

J’écoute

Écoute la chanson « Moi… Lolita » d’Alizée.

1. Voici une liste de mots.


a) Entoure les mots qui sont cités dans la chanson.

 chien  autres  rêve  pleurer


 jeu  rien  mort  fourche
 pareil  rouges  bouche  coton
 yeux  maman  cauchemar  amis
 faute  tout  chat  rire
 toi  moi  bleus
 donne  papa  vie

b) Ordonne les mots que tu as choisis.

2. Combien de fois entend-on l’expression « Je m’appelle » ?

3. D’après cette chanson, comment imagines-tu Lolita ?

4. Maintenant que tu as les paroles de la chanson, trouve tous


les mots avec le son [‰].

115 (cent quinze)


UNITÉ 5

Es-tu bon lecteur ?


1. La dernière fois que tu as lu un livre, c’était…
 hier.
 il y a un mois, mais ce n’est pas régulier.
 tu ne te rappelles plus !

2. Tu lis le plus souvent…


 des romans.
 des magazines.
 tu ne lis qu’à l’école, contraint(e) et forcé(e).

3. Combien de temps lis-tu en une seule fois ?


 quand tu commences, tu ne peux plus t’arrêter.
 entre une demi-heure et une heure.
 quinze minutes maximum.

4. Quand tu choisis un livre, tu regardes…


 le résumé au dos ou à l’intérieur.
 le titre, l’auteur ou le design de la couverture.
 le prix ou la taille du livre. 6. Tu rentres chez toi et tu es seul(e)…
 tu ouvres un livre ou un magazine.
5. Quand tu ouvres un nouveau livre, tu penses…  tu vas sur Internet.
 « En route pour de nouvelles aventures ! »  tu t’installes devant la télé.
 « On verra bien ! »
 « Je vais encore m’ennuyer ! » 7. Pour toi, la lecture…
 ça t’aide à t’échapper de la réalité.
 c’est bon pour le cerveau.
 c’est une perte de temps.
Ça va?, décembre 2002 (adapté)

Les livres ? C’est bon pour les intellos !


: Tu as horreur de la lecture et pour toi les livres, c’est démodé. Tu préfères regarder la télé ou sortir avec tes amis. Tu as une majorité de

fit de tes lectures.


: Tu n’es pas passionné(e) par la lecture mais tu sais que c’est important. Tu lis surtout pour t’informer, pour tirer pro- Tu as une majorité de

seras-tu écrivain plus tard !


: La lecture est ta passion ! Tu aimes utiliser ton imagination et les livres sont importants pour toi. Peut-être même Tu as une majorité de
Commentaires :

116 (cent seize)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

Je pense donc je suis...


... cultivé

1. Le musée du Louvre
Avec 500 salles, 35 000 œuvres et 14,5 km de salles et couloirs, le Louvre est l’un des plus grands
musées du monde et le plus visité de France.
Si tu n’es jamais allé au Louvre, tu peux quand même visiter ce merveilleux musée.
Consulte le site www.louvre.fr et suis la visite virtuelle qui t’est proposée.

2. Les salles de spectacles à Paris


Pour savoir ce qui se passe en ce moment dans les grandes salles de spectacle parisiennes,
consulte le site www.france5.fr et sélectionne « agenda culturel ».

3. Visite culturelle
Avec ton professeur de français, organise l’itinéraire d’un séjour en France de huit jours.
Pour cela, fais des recherches sur les villes, les monuments, les spectacles, les parcs d’attractions
que tu aimerais voir et visiter.
Choisis-en quelques un(e)s et organise ton séjour.
Bon voyage !

117 (cent dix-sept)


UNITÉ 5

Le savais-tu ?
La BD française en quelques chiffres : de-
puis quelques années, les ventes augmen-
Le film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre tent en France, avec un record battu en
est le plus cher du cinéma français : cin- 2001 : 1292 albums édités contre 1137 en
quante millions d’euros. 2000. Au top : Astérix (trois millions d’albums
Il a été filmé à Paris, à Malte et au Maroc, en vendus), Blake et Mortimer (500 000), Boule
126 jours. Mission Cléopâtre a attiré qua- et Bill (500 000) et Lucky Luke (320 000).
torze millions de Français au cinéma. Ça va?

Bonjour

Le Louvre, le château de Versailles et le


musée d’Orsay accueillent à eux seuls près
La France qui a inventé le cinématographe en de 15 millions de personnes chaque année.
1895 reste très dynamique dans ce secteur. La tour Eiffel est le plus visité des monu-
171 films ont été produits en 2000. ments français avec six millions de visiteurs
«Voici la France» par an.
in CD-Rom «Découvrons la France» «Voici la France»
in CD-Rom «Découvrons la France»

Expressions idiomatiques

Faire tout un Avoir un chat dans la


cinéma gorge
Faire semblant, Avoir la gorge serrée par
s’imaginer des l’angoisse.
choses comme
on souhaiterait
qu’elles soient.

C’est toujours la même


chanson
Dire ou faire toujours la
même chose.

118 (cent dix-huit)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

Je rigole

Avec Justine, je me suis inscrit au ciné-club du lycée… On y passe des thrillers… OUAAA
Une main !!!

Des mélos… Des comédies…


Non…
C’est trop
triste.
Bouh

Snuf

Je laisse tomber le
RrRonfll ciné. Dimanche avec
fffiuuuu Justine on va à la piscine ;
Des films d’art et d’essai…
Rzzzz j’aurai peut-être plus
Alors ? de chance…

« Justine », Jeunes, février 2002 (adapté)

119 (cent dix-neuf)


UNITÉ 5

J e m ’e n t ra î n e

Le phénomène

Harry Potter a un succès phénoménal dans le monde entier. Les livres de la série Harry Potter,
de l’auteur britannique J.K. (Joanne Kathleen) Rowling ont été traduits en quarante-quatre lan-
gues. Plus de 130 millions de copies ont été vendues.

L’auteur
5 Joanne Kathleen Rowling est née en 1965 au pays
de Galles. À cinq ans, Joanne écrit son premier livre sur
l’histoire d’un petit lapin. À l’université, elle étudie le
français. Elle a un diplôme de Langue et Littérature
Françaises ! Après ses études, Joanne commence à
10 écrire des histoires policières, mais elle n’a pas de suc-
cès. En 1993, elle commence à écrire Harry Potter à
l’École des Sorciers. La plupart des éditeurs refusent de
publier le livre… Maintenant, grâce à Harry Potter, J.K.
Rowling collectionne les prix1 de littérature et est l’une
15 des plus riches femmes du monde !

Les livres
La série Harry Potter comprend sept livres. Cinq livres exis-
tent, les deux autres ne sont pas encore écrits. Les cinq pre-
miers livres sont Harry Potter à l’École des Sorciers, Harry
20 Potter et la Chambre des Secrets, Harry Potter et le Prisonnier
d’Azkaban, Harry Potter et la Coupe de Feu, Harry Potter et
l’Ordre du Phénix (publié le 21 juin 2003).

Les personnages principaux


Harry Potter est le héros. Dans le premier livre, il a onze ans. Ses parents ont été tués2 par Lord
25 Voldemort. Tout le monde a peur3 de Voldemort. Quand il essaie de tuer Harry, il perd ses pouvoirs
magiques.
Ron Weasley et Hermione Granger sont les meilleurs amis de Harry. Ils sont tous les trois élèves à
Poudlard, l’école des sorciers.
Rubeus Hagrid est un géant4. C’est l’ami de Harry, de Ron et d’Hermione. Quand Harry a onze ans,
30 Rubeus l’informe qu’il a des pouvoirs magiques.
Drago Malfoy est un élève de Poudlard, comme Harry et ses amis. Mais Drago est jaloux de Harry. Il
cherche à faire du mal à Harry et à ses amis.
Les Dursley sont l’oncle Vernon et la tante Pétunia de Harry et leur fils Dudley. Après la mort de ses
parents, Harry va habiter chez les Dursley. Les Dursley n’aiment pas Harry. Ils le maltraitent.

120 (cent vingt)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

35 Les films
Il y a deux films de Harry Potter : Harry Potter et l’École des Sorciers et Harry Potter et la Chambre
des Secrets.
Ces films ont un succès phénoménal dans le monde entier. Les acteurs principaux sont Daniel
Radcliffe (Harry Potter), Rupert Grint (Ron Weasley), Emma Watson (Hermione Granger) et Robbie
40 Coltrane (Rubeus Hagrid). La compagnie Warner Bros a signé un contrat avec l’auteur pour réaliser les
films des sept livres de Harry Potter.

Bonjour, juin 2003 (adapté)

Vocabulaire
1 un prix – um prémio 3 avoir peur – ter medo
2 tuer – matar 4 un géant – um gigante

I
1. Choisis la bonne fin de phrase.
a) J.K. Rowling a commencé à écrire Harry Potter en : d) Harry Potter vit avec…
 1965.  ses parents.
 1993.  son oncle Vernon et sa tante Petunia
 2003. Dursley.
 Lord Voldemort.
b) La série Harry Potter comprend au total…
 quatre livres. e) Les meilleurs amis de Harry s’appellent…
 cinq livres.  Ron et Hermione.
 sept livres.  Rupert et Emma.
 Drago et Dudley.
c) Indique lequel de ces livres n’appartient pas à la sé-
rie Harry Potter :
 Harry Potter et l’Oiseau Bleu.
 Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban.
 Harry Potter et l’Ordre du Phénix.

2. Réponds aux questions suivantes, de façon claire et précise.


a) « Harry Potter a un succès phénoménal dans le monde entier. » Retire du texte les éléments qui
prouvent cette affirmation.
_______________________________________________________________________________________________________
b) Avant d’avoir du succès, J.K. Rowling a eu quelques difficultés. Lesquelles ?
_______________________________________________________________________________________________________
c) En anglais, l’école de Harry Potter s’appelle Hogwarts. Quel est son nom en français ?
_______________________________________________________________________________________________________

121 (cent vingt et un)


UNITÉ 5

d) À quel âge Harry découvre-t-il ses pouvoirs magiques ?


_______________________________________________________________________________________________________
e) Quelle est la particularité de l’école que fréquentent Harry Potter et ses amis ?
_______________________________________________________________________________________________________
f) Pourquoi Drago cherche-t-il à faire du mal à Harry et à ses amis ?
_______________________________________________________________________________________________________

II
1. À partir des adjectifs entre parenthèses, forme des adverbes de manière en -ment.
a) (heureux), le prochain livre de Harry Potter sort bientôt.
b) Maintenant, J.K. Rowling est une femme (vrai) riche.
c) On voit (fréquent) des jeunes avec un livre de Harry Potter dans les mains.
d) On dit que les jeunes ne lisent pas (suffisant) mais l’intérêt pour les livres de Harry Potter
prouve le contraire.
e) J.K. Rowling travaille déjà (actif) sur le prochain livre de Harry Potter. (malheu-
reux), il faudra attendre.

2. Choisis la forme correcte des déterminants indéfinis.


a) Tous / Toutes / Tout les soirs, je lis quelques pages de Harry Potter et l’Ordre du Phénix.
b) Certain / Certaines / Certains camarades de classe détestent Harry Potter.
c) Presque tous / toutes / toute mes copains ont déjà lu les livres de Harry Potter.
d) Ce qui est bien dans ces livres, c’est que ce n’est pas toujours les mêmes / la même / le même his-
toire ni la même / les mêmes / le même personnages.

3. Complète avec les pronoms personnels COD et COI.


a) J’adore la comédie musicale Roméo et Juliette. J’irai voir quand elle sera au Palais des
Congrès. Ne t’en fais pas! Je raconterai tout.
b) J’ai dit à Maman de m’acheter les billets. Elle prendra samedi soir.
c) Je pense souvent à Roméo. Je ne oublierai jamais. Je serai éternellement fidèle !
d) Ma prof de Français a recommandé à moi et à ma copine d’aller voir le film Le fabuleux destin
d’Amélie Poulain. Elle a même invitées.
e) Elle est géniale. Je adore !

4. Complète le texte avec les verbes ci-dessous au futur de l’indicatif.

pouvoir emmener vouloir avoir

prendre venir connaître sortir

Quand j’ de l’argent, je souvent avec mes copains. Nous aller au


cinéma, au théâtre, à l’opéra quand nous . Mes copains leur voiture et m’
partout dans Paris. Je enfin les musées, les merveilleuses salles de spectacle parisiennes.
Vous avec nous, c’est promis !

122 (cent vingt-deux)


C U LT U R E E T E S T H É T I Q U E

III
1. Lis les définitions et complète les mots croisés.
a) « Moi… Lolita » est une d’Alizée.
b) Le dernier film de Harry Potter est récemment sorti dans les salles de .
c) L’Arche de la Défense est une œuvre d’ moderne.
d) Le du Louvre est un ancien palais des rois de France.
e) Alizée et Lorie seront bientôt en au Zénith.
f) Gauguin et Monet sont des impressionnistes.
g) Sur la scène de l’Opéra-Bastille, on peut voir la pièce de Roméo et Juliette.
h) La du film Harry Potter est mystérieuse. Le rythme accélère souvent.

a) h)

c)

b)

f)

e)

g)

d)

2. Harry Potter a un succès phénoménal auprès des jeunes.


• As-tu déjà lu un livre de Harry Potter ? Lequel ? Quelle est ton opinion sur ce livre ?
• Quel type de livres aimes-tu lire ? Pourquoi ?

Grelha de auto-avaliação
I II III
Fiz os exercícios: 1 2 1 2 3 4 1 2
Com facilidade
Com dificuldade
Não consegui

123 (cent vingt-trois)


6 Science et technologie

No final desta unidade, serei capaz de:


• falar sobre as conquistas da ciência e da tecnologia;
• referir nomes, datas e/ou momentos de importância para o avanço da ciência e/ou da tecnologia;
• utilizar o «conditionnel présent»;
• exprimir uma hipótese provável e/ou pouco provável;
• utilizar correctamente os graus dos adjectivos;
• distinguir a voz activa da voz passiva.
www.projectos.TE.pt/links
pour en savoir plus...

• science et technologie
Introduction au thème
Associe chaque image à la science correspondante.

1 2

3 4

5 6

 Géologie  Informatique  Biologie

 Médecine  Océanographie  Astronomie


UNITÉ 6

Science, le grand dérapage


Et si un savant fou se mettait à cloner l’homme ?
Brrr ! Enquête aux frontières de la science et
de la morale.

Verrons-nous bientôt deux Mozart, cinq Einstein


5 se disputer le Nobel ? Ou, pourquoi pas, deux
Michael Jordan, trois Jennifer Lopez ? Au secours, la
machine à photocopier pourrait bien être en route !
Jusqu’à présent les techniques de clonage n´ont
fabriqué qu’une brebis1, la célèbre Dolly, des souris2
10 et des hamsters. Mais les recherches avancent à
grands pas. Et si l’homme était le prochain de la liste ?
De nombreux savants pensent que son heure est
venue ; certains supposent même qu’un clone hu-
main pourrait déjà avoir été créé quelque part dans
15 un pays complaisant3. Ce qui est sûr, c’est que plu-
sieurs associations américaines se sont déjà pronon-
cées en faveur du clonage et ont activé un site sur
Internet.

Les risques des manipulations génétiques


20 L’hypothèse d’un clonage appliqué à l’homme est
au centre d’une vive polémique. Toutes les associa-
tions humanitaires, religieuses et non, se sont prononcées contre le clonage. L’enjeu4 est en effet capital:
a-t-on le droit de transformer le mystère de la vie en une production industrielle de copies conformes ?
Ceci dit, l’ingénierie génétique ne doit pas être condamnée en bloc : la multiplication de cellules
25 souches5 constitue un immense progrès pour le traitement de certaines maladies.

Le piège6 technologique
Nous vivons une révolution technologique sans précédent. Tant que les inventions nous permettaient
d’améliorer nos conditions de vie ou de repousser7 les frontières de nos connaissances (la conquête de
l´espace, par exemple), tout allait bien. Mais dès que l’homme s’est mis à appliquer ses connaissances
30 techniques sur lui-même, les problèmes ont surgi. Le fait est que la technique a désormais plusieurs lon-
gueurs d’avance sur la morale.

Les limites de la science


Or la recherche scientifique n’a que faire de8 la morale. Face aux dangers que font courir à l’homme cer-
taines découvertes, la morale – et le bon sens – sont impuissants : ils peuvent certes les condamner, mais
35 ils ne peuvent interdire aux savants de continuer leurs recherches. Lesquels savants ne s’intéressent pas
suffisamment aux conséquences humaines et sociales de leurs travaux. Résultat, tout semble permis à
l’homme, y compris la tentation de se substituer à Dieu.

126 (cent vingt-six)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

Les craintes
On le voit, le problème du clonage de l’homme dépasse l’homme. C’est l’idée même de la vie qui est en
40 jeu : la naissance, la mort, le temps, l’éternité. Autant de questions qui nous ramènent au sens unique de
l’aventure humaine : Qui sommes-nous ? Pourquoi sommes-nous sur terre ? Où allons-nous ? Dommage9
que ces questions ne soient pas scientifiques car nous aurions peut-être déjà la réponse.
Jeunes, janvier 2002 (adapté)

Vocabulaire
1 une brebis – uma ovelha 6 lepiège – a armadilha
2 des souris – ratos 7 repousser – afastar/fazer recuar
3 complaisant – conivente 8 n’avoir que faire de – não se importar com

4 l’enjeu – o investimento/desafio 9 dommage – é pena

5 des cellules souches – células-mãe

Je comprends

1. En te basant sur le texte, choisis la bonne fin de phrase.


a) Le clonage d’animaux est… d) Les découvertes de l’ingénierie génétique…
 une réalité.  sont importantes pour le traitement de cer-
 de la science-fiction. taines maladies.
b) Le progrès scientifique…  sont tout à fait condamnables.
 permettrait de cloner l’homme. e) La science…
 ne permet pas de cloner l’homme.  a des préoccupations morales.
c) Le clonage humain est…  n’a pas de préoccupations morales.
 légal.
 condamné par toutes les associations hu-
manitaires et religieuses.

2. Retrouve les synonymes.


a) dérapage (titre)  discussion
b) savant (l. 1)  très rapidement
c) cloner (l. 1)  scientifique
d) à grands pas (l. 10/11)  erreur
e) polémique (l. 21)  reproduire (par duplication)
3. Réponds aux questions, de façon claire et précise.
a) Qu’est-ce que les techniques de clonage ont déjà fabriqué ?
b) Selon certains savants, quel est le prochain pas dans le développement des techniques de clonage ?
c) En quoi les manipulations génétiques peuvent-elles être un progrès ?
d) Comme tu l’as vu, le clonage humain est très polémique. Relève du texte les phrases qui prouvent
que l’homme veut se substituer à Dieu.
e) Et toi ? Penses-tu que tout est permis au nom de la science ?

127 (cent vingt-sept)


UNITÉ 6

J ’a p p r e n d s

Le conditionnel présent

Exemples : • La machine à photocopier pourrait bien être en route.


• Nous aurions peut-être déjà la réponse à ces questions.

Formation: Infinitif du verbe + terminaisons –ais


–ais
–ait
–ions
–iez
–aient

Aide-mémoire • p. 12
STOP Quand l’infinitif se termine par un -e, il disparaît.
Ex. : = dire → je dirais
Cahier d’Exercices • p. 28

1. Pour connaître les exceptions, fais correspondre les formes verbales au conditionnel présent à
leur infinitif.
a) avoir  je ferais
b) être  tu voudrais
c) aller  il viendrait
d) venir  elle aurait
e) faire  on saurait
f) pouvoir  nous serions
g) savoir  vous pourriez
h) vouloir  ils iraient

2. Distingue le radical de la terminaison.

3. Conjugue les verbes entre parenthèses au conditionnel présent.

Grâce au progrès scientifique, il (être) possible de cloner des animaux et même des êtres
humains. On (pouvoir) ainsi avoir une ou plusieurs copies de soi-même. Les problèmes d’in-
fertilité (être) éliminés.
Les parents qui ont perdu un enfant le (retrouver) grâce au clonage humain. Mais nous
(avoir) toujours des doutes : (être)-ce un clone ou pas ? Et comment
(vivre) les clones ? Que (sentir)-ils vis-à-vis des autres et de leur original ? La vie
(être) un rêve ou un cauchemar ?

128 (cent vingt-huit)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

J’écoute

1. Écoute et répète les mots.

science savant secours souris

supposent sûr site souches

scientifique suffisamment sociales substituer

2. Retrouve dans le texte des mots avec le son [r] placé au début, au milieu et à la fin. Répète-les.

Je parle

Et toi ? Que penses-tu du clonage humain ? Aimerais-tu être cloné ?


Voici quelques pistes :
• d’accord / pas d’accord
• avantages / inconvénients
• sentiments vis-à-vis du clone

Écoute et répète de plus en plus vite.


Je suis ce que je suis et si je suis ce que je suis, qu’est-ce que je suis?

129 (cent vingt-neuf)


UNITÉ 6

J ’a p p r e n d s

L’ex p re ss i o n d e l ’ hy p o t h è s e

Exemples : • Si un savant fou se mettait à cloner l’homme ?


• Si l’homme était le prochain de la liste ?

Formation :
1. Pour exprimer une hypothèse probable :
Si + présent de l’indicatif → présent de l’indicatif
Ex. : Si la science fait des progrès, … ... notre qualité de vie s’améliore.

→ futur simple de l’indicatif


… nous pourrons vivre plus longtemps.

→ impératif présent
… soyez prudents, messieurs les scientifiques !

2. Pour exprimer une hypothèse peu probable :


Si + imparfait de l’indicatif → conditionnel présent
Ex. : Si les scientifiques étaient consciencieux, ils ne cloneraient pas les êtres humains.

Aide-mémoire • p. 13

Cahier d’Exercices • p. 28
1. Retrouve la bonne fin de phrase.
a) Si les pays investissaient plus dans la science…  ... les personnes vivront plus longtemps.
b) Si le clonage te fait peur…  ... ils pourraient découvrir le vaccin contre
le sida.
c) Si les scientifiques clonent des cellules souches…
 ... ce serait une catastrophe.
d) Si la médecine fait des progrès…
 ... ils pourront éliminer certaines maladies
e) Si un savant se mettait à cloner l’homme… génétiques.
 ... rejoins une association humanitaire.

2. Conjugue les verbes entre parenthèses aux temps convenables.


a) Si un savant fou se mettait à cloner l’homme, comment (être)-il ?
b) Si l’homme était le prochain de la liste, que (devenir) l’humanité telle que nous la connaissons ?
c) Si la science a les connaissances pour cloner l’être humain, (devoir)-t-elle le faire ?
d) Si les scientifiques clonent l’être humain, les clones (avoir)-ils une vie normale ?
e) Si tu étais le clone de quelqu’un, comment te (sentir)-tu ?
f) (aimer)-tu être cloné, si tu le pouvais ?

130 (cent trente)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

Je fais semblant

Imagine que tu es journaliste et que tu prépares un reportage sur le clonage humain.


Fais le sondage suivant dans ton école et tire tes conclusions. Analyse ensuite les résultats
avec ton professeur de maths.

Sondage
1. Cloner un animal est :
 une bonne idée.  une mauvaise idée.
2. Cloner un être humain est :
 une bonne idée.  une mauvaise idée.
3. A-t-on le droit de cloner un être humain ?
 Oui.  Non.
4. Pourquoi être contre le clonage de l’homme ?
 C’est contraire à la religion.
 Cela pourrait conduire à la création d’une race « supérieure ».
 Cela comporte des risques pour la santé.
5. Le clonage de l’homme est-il contraire à la volonté de Dieu ?
 Oui.  Non.
6. Qu’est-ce qui pourrait justifier un éventuel clonage de l’homme ?
• La possibilité de vivre une deuxième vie.
 Oui  Non
• La possibilité pour un couple stérile d’avoir un enfant.
 Oui  Non
• La possibilité d’avoir des enfants identiques à leurs parents.
 Oui  Non
• La possibilité de créer une race d’hommes supérieure.
 Oui  Non
7. Le clone d’une personne défunte aurait-il la même personnalité que son géniteur ?
 Oui.  Non.
8. Accepterais-tu de te faire cloner ?
 Oui.  Non.
Jeunes, janvier 2002 (adapté)

131 (cent trente et un)


UNITÉ 6

Toulouse, capitale spatiale européenne


Inaugurée le 27 juin 1997, la Cité de l’espace
est une petite ville de 3,5 ha entièrement consa-
crée1 à l’industrie spatiale. Ce site, unique en
Europe, devrait jouer un rôle de premier plan
5 dans les années à venir et permettre aux indus-
triels du secteur installés à Toulouse d’exporter
leur production. La capitale de l’aéronautique
française (Concorde, Airbus, hélicoptères) es-
père ainsi devenir la capitale de l’espace du XXIe
10 siècle, un secteur créateur d’emplois… et de
rêves.
Car la Cité de l’espace n’est pas réservée
uniquement aux professionnels. Son parc péda-
gogique, ouvert au public, présente plusieurs
15 engins2 spatiaux (dont le lanceur Ariane 5) et un
grand nombre d’animations interactives qui per-
mettent aux visiteurs de réaliser des expérien-
ces pratiques : orienter les panneaux solaires3
d’un satellite, par exemple, ou s’arrimer4 à une
20 station orbitale, ou encore faire décoller (virtuel-
lement) la maquette d’Ariane 5 exposée en plein
air.
Sans oublier, pour les aventuriers de l’es-
pace, le planétarium et son système de projec-
25 tion en trois dimensions qui propulse petits et
grands dans un voyage interplanétaire de 45
minutes.

Claudie André-Deshays

Présente à l’inauguration de la Cité de l’es-


30 pace, la première spationaute française a accepté
de parrainer 5 l’initiative de ce nouveau parc
thématique depuis la Station MIR où elle se
trouvait en mission.

L’industrie spatiale à Toulouse

35 Installée à Toulouse depuis 1970, Aeros-


patiale produit des avions, des hélicoptères et la
fusée6 Ariane. C’est là que sont construits, entre
autres, les célèbres Airbus, une gamme com-
plète d’appareils court, moyen et long-courriers.
40 En vingt-cinq ans d’activités, trois mille avions

132 (cent trente-deux)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

ont été vendus à 138 compagnies aériennes. En construction dans l’usine géante d’Airbus Industrie, l’A380,
le futur plus gros avion du monde, pourra transporter 800 passagers pendant quinze heures et 15 000 kilo-
mètres sans escale.

Ariane 5

45 Leader mondial du transport spatial, le lanceur européen Ariane est aujourd’hui encore plus performant.
Sa nouvelle version, la cinquième, lui permet désormais d’embarquer deux satellites d’environ trois tonnes
chacun. En plus de cent lancements effectués depuis la base française de Kourou en Guyane, le lanceur
Ariane a placé cent cinquante-cinq satellites sur orbite. Outre7 une puissance et une fiabilité accrues 8, Ariane 5
a été prévue pour des vols habités : une bonne nouvelle pour les spationautes européens, à commencer
50 par Claudie André-Deshays et Jean-Pierre Haigneré, les plus célèbres spationautes français.

Jeunes, octobre 2001 (adapté)

Vocabulaire
1 consacrée – dedicada 5 parrainer – apadrinhar
2 des engins – engenhos (aparelhos) 6 lafusée – o foguetão
3 les panneaux solaires – os painéis solares 7 outre – além de

4 s’arrimer – fixar-se a 8 accrue – acrescida

Je comprends

1. Dis si les affirmations suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).


a) La Cité de l’espace se trouve à Toulon. 
b) Ce site est consacré à l’industrie aéronautique. 
c) Dans son parc pédagogique, on peut y faire un voyage spatial virtuel. 
d) C’est à Toulouse qu’on construit les Boeing. 
e) Claudie André-Deshays et Jean-Pierre Haigneré sont deux scientifiques français. 

2. Corrige les affirmations fausses.

3. Réponds aux questions, de façon claire et précise.


a) Quel rôle espère-t-on que la Cité de l’espace pourra jouer au XXIe siècle ?
b) Son parc pédagogique est ouvert au public. Que peuvent y trouver les visiteurs ?
c) Quelles activités sont proposées aux plus osés ?
d) Que construit Aerospatiale ?
e) Relève du texte deux phrases qui justifient l’importance commerciale d’Aerospatiale.
f) Quelles sont les caractéristiques d’Ariane 5 qui la rendent plus performante ?

133 (cent trente-trois)


UNITÉ 6

J ’a p p r e n d s

Les degrés des adjectifs

Exemples : • L’A380 sera le plus gros avion du monde.


• Claudie André-Deshays et Jean-Pierre Haigneré sont les plus célèbres spationautes
français.

Degrés Expressions

de supériorité
Ex. : Un Boeing 747 est plus grand qu’un Boeing 737.

d’égalité
Comparatif Ex. : Un Boeing 777 est aussi grand qu’un Airbus A 340.
Un Boeing 737 n’est pas si grand qu’un Boeing 747.

d’infériorité
Ex. : Un Boeing 737 est moins grand qu’un Boeing 747.

R
E de supériorité
L Ex. : La fusée Ariane 5 est la plus performante.
A
T
d’infériorité
I
F
Ex. : La fusée Ariane 5 n’est pas la moins performante.
Superlatif
A
B
S très , super, extrêmement, merveilleusement, fort…
O Ex. : La fusée Ariane 5 est très performante.
L
U

STOP Comparatifs irréguliers :


Aide-mémoire • p. 13
• bien → mieux
• bon → meilleur Cahier d’Exercices • p. 28
• mauvais → pire

Compare les illustrations et utilise les degrés des adjectifs.

a) L’astronaute A est lourd B et C.

b) L’astronaute B est lourde C.

c) L’astronaute C n’est pas lourde A.

d) L’astronaute D est des quatre.

e) Les astronautes B et C sont des quatre.

f) L’astronaute D est lourd. A B C D


68 kg 55 kg 55 kg 75 kg

134 (cent trente-quatre)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

J’écoute

Choisis la phrase que tu entends.


1. a)  Toulouse est la capitale européenne de l’aéronautique.
b)  Toulouse est la capitale européenne de l’aérospatiale.
2. a)  La Cité de l’espace est située à Toulouse.
b)  La Cité de l’espace se trouve à Toulouse.
3. a)  Claudie André-Deshays est la marraine du parc thématique.
b)  Claudie André-Deshays a été la marraine du parc thématique.
4. a)  En 25 ans, trois mille avions ont été vendus par Aerospatiale.
b)  En 25 ans, trois mille avions ont été vendus.
5. a)  Le lancement d’Ariane est effectué depuis la base française de Kourou, en Guyane.
b)  Les lancements d’Ariane sont effectués depuis la base française de Kourou, en Guyane.

J ’a p p r e n d s Aide-mémoire • p. 14

La voix passive Cahier d’Exercices • p. 29

Exemple : Aerospatiale a vendu trois mille avions .


Sujet Verbe COD

Trois mille avions ont été vendus par Aerospatiale .


Sujet Verbe Complément d’agent

1. Observe le schéma ci-dessus et complète le tableau.

Voix active Voix passive

Sujet

Verbe Auxiliaire être (conjugué


au temps de la voix active)
Sens de la + participe passé du Sens de la
lecture lecture
verbe principal

Sujet

2. Transforme à la voix active ou passive selon le cas.


a) Les amateurs d’aérospatiale visitent le planétarium.
b) Le parc thématique est parrainé par Claudie André-Deshays.
c) Ariane 5 a été prévue pour des vols habités.
d) Le lanceur Ariane a placé cinq satellites sur orbite.
e) Aerospatiale produit des avions et des hélicoptères depuis 1970.

135 (cent trente-cinq)


UNITÉ 6

J’écoute

Écoute la chanson de Pascal Obispo et réponds aux questions.


a) À quoi te font penser les premières paroles (en anglais) et l’in-
troduction musicale ?
b) De quels personnages célèbres parle le texte ?
c) Qui sont-ils ?
d) Relève du texte les verbes d’action. Lequel résume toute la
chanson ?
e) Quelle comparaison établit la chanson ?
f) Quelle phrase exprime ce que le chanteur se propose de faire ?
g) Donne un titre à la chanson.

Le ciel peut bien


Nous attendre encore un peu
De faire ce pas par humanité
Le seul qui nous rendrait vraiment heureux
On rêve tous
D’au-delà, de lointains karmas
Un jour de tout quitter pour les cimes
Comme Neil Armstrong ou Gagarine
Mais qu’est-ce que ça peut faire…
De conquérir le ciel
Quand on n’a pas encore fait le tour
De l’amour…

Le paradis, c’est ici Non, je ne veux pas en rester là


Non, je ne veux pas en rester là Pour l’amour, je rêve ici
Pour l’amour, je rêve ici Et je pars à la conquête de toi
Et je pars à la conquête de toi Le paradis, c’est ici
Non, je ne veux pas en rester là
On a tous Pour l’amour, je rêve ici
Rêvé d’« Appolo » sur la Lune Et je pars à la conquête de toi
De « L’Étoffe des héros » mais ailleurs
Mais le monde est-il vraiment meilleur… Moi je n’ai pas encore fait le tour de ton amour…

Ainsi font Le paradis, c’est ici


Les hommes toujours loin de chez eux Non, je ne veux pas en rester là
Cherchant la mer loin des abîmes Pour l’amour, je rêve ici
Comme Neil Armstrong ou Gagarine Et je pars à la conquête de toi
Et je crie, au diable le ciel
Mais qu’est-ce que ça peut faire… J’aimerais qu’il en reste là
De conquérir le ciel À chercher trop loin l’essentiel
Quand on n’a pas encore fait le tour On finira par se perdre ici-bas
De l’amour… Ici-bas… Ici-bas…
Le paradis, c’est bien là
Le paradis, c’est ici Et je pars à la conquête de toi.
www.paroles.net

136 (cent trente-six)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

Inventions d’hier…

La machine à calculer (Pascal, fr., 1639-42) L’ordinateur (Ed. Robert, amér., 1973´)

La télévision (Baird, amér., Zworykin, rus., 1926)

Le téléphone (Bell, amér., 1876)

Un peu d’humour…

D’après toi, qu’ont inventé ces Français?


a) Monsieur Poubelle en 1884?
b) Monsieur de Béchamel en 1700?
c) Monsieur Guillotin en 1789?

137 (cent trente-sept)


UNITÉ 6

… et d’aujourd’hui.

La sparrow : Elle allie les sensations


de la moto et le confort de la voiture.
Électrique, cette monoplace atteint
100 km/h (Corbin Pacific, 12 900
dollars).

Le robinet intelligent : Un robinet


qui fuit ou qui ferme mal peut
gâcher de 75 à 300 euros
d’eau par an ! Ce robinet
intelligent repère auto-
matiquement une con-
sommation d’eau anor-
Les lunettes vidéo : Ce sont des lunettes futu- male et il émet un signal
ristes équipées d’un écran vidéo miniaturisé ou ferme l’arrivée d’eau
situé sur l’un des verres. En les branchant à un le cas échéant. Prix Eu-
DVD portable, on peut regarder un film dans reka Anvar 2003 (Thierry
n’importe quel lieu ou en marchant (Lunettes Sartorius).
Eyetop, 499,99 euros).

Chaussures de sport dotées


d’amortisseurs : La chaussure
HT3000 de Domyos, destinée tant à l’entraî-
nement qu’à la compétition, possède un système
d’amortissement des chocs situé sous le talon (Prix :
environ 80 euros).

138 (cent trente-huit)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

Je pense donc je suis...


. . . c u r i e u x d ’a p p r e n d r e
1. Consulte le site www.quid.fr et choisis un grand savant (de l’Antiquité à nos jours). Fais des
recherches sur sa vie et sur son travail (ex. : Pasteur, Fleming, Pierre et Marie Curie, Léonard
de Vinci…).
2. Teste tes connaissances sur les sciences, les technologies et la santé. Si tu ne connais pas la
réponse à certaines questions, demande de l’aide à tes professeurs de SVT et de Sciences
Physiques. Tu peux aussi faire des recherches sur Internet.

a) Qui a découvert la pénicilline ? g) La première fermeture éclair est née aux États-
 Robert Koch Unis en 1890. À quoi servait-elle à l’origine ?
 Louis Pasteur  Fermer les tentes des soldats
 Alexander Fleming  Fermer les bottes hautes
 Le docteur Petiot  Fermer les sacoches des facteurs
 Fermer les robes dans le dos
b) Louis Lumière a inventé le « cinématographe »
en quelle année ? h) Pierre et Marie Curie sont célèbres pour leurs
 1895 travaux sur la radioactivité. Quel était leur lien
 1905 de parenté ?
 1875  Père et fille
 1885  Mari et femme
 Oncle et nièce
c) Qui a établi le tableau périodique des élé-  Frère et soeur
ments en 1869 ?
 Mendeleïev i) En quelle année a été inventé le premier véhi-
 Prokofiev cule à moteur (Cugnot) ?
 Serguiev  1771
 Tourgueniev  1841
 1769
d) Léonard de Vinci est à l’origine de plusieurs  1808
dizaines d’inventions. Mais quelle est la parti-
cularité de ses notes et des plans ? j) Qui a inventé la radio en 1901 ?
 Ils sont écrits sur des papyrus égyptiens.  Pathé
 Ils sont écrits à l’encre rouge.  Marconi
 Ils sont écrits de droite à gauche.  Siemens
 Ils sont codés.  Airtehel
e) Qui a inventé la première pile électrique ? k) Qui fût la première femme à être envoyée dans
 Fermi l’espace ?
 Volta  Sveltana Yersenyevna Saviskaya
 Ampère  Helen Patricia Scharman
 Watt  Valentina Vladimirovna Terechkova
 Claudie André-Deshays
f) Quel peuple est à l’origine du premier déodorant ?
 Les Égyptiens l) Quelle prouesse génétique ont réussi les Ja-
 Les Grecs ponais en 1997 ?
 Les Étrusques  Le premier chat à plumes
 Les Babyloniens  Les premières souris phosphorescentes
 Un rat géant de 45 kg
 Un boeuf androgyne fournissant du lait
www.utc.fr/~aupetit/quiz_invent.shtml (adapté)

139 (cent trente-neuf)


UNITÉ 6

Le savais-tu?

Quels pays investissent dans la science ? Quand pourra-t-on aller sur Mars ?
Les plus optimistes prévoient des vols habi-
tés vers 2010, les pessimistes plutôt le siè-
cle prochain : il faut dire qu’un aller simple
pour cette planète prendrait de 6 à 9 mois,
et qu’on ne sait pas grand chose des effets
d’un tel voyage sur l’organisme humain.

Carrefour Club Junior, novembre 2002

La maladie non-virale la plus fréquente chez


les 15-18 ans est la carie dentaire, qui tou-
che 80% de cette tranche d’âge.
Ça m’interresse, mai 2003
Phosphore, août 2001

Devenu aveugle à 3 ans, Louis Braille, né le 4


janvier 1809, devint professeur dans un insti-
tut d’aveugles. Il créa pour ses élèves un
système d’écriture en points saillants leur
permettant de lire avec leurs doigts.
Maxi, janvier 2004

Expressions idiomatiques

Être dans la lune


Rêver, être très
distrait.

Manger de la vache enragée


Traverser une période difficile.

Être sur son petit


nuage
Être très satisfait,
hors des réalités.

140 (cent quarante)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

Je rigole

Ramirez Titeuf… Ah ! Toi, je dois


Ramir…
Ramon. te faire une piqûre…
Tiens, Relève ta
tu bois manche…
ce petit
verre. Quoi ?!

Les autres n’avaient


besoin que d’un
Pourquoi moi ?! Allons… un
rappel.
C’est pô juste ! Tous J’ai rien grand garçon
fait de Si vous
les autres, ils ont eu mal ! voulez, je pars comme toi…
Vous un petit et vous me
avez tiré verre !! rappelez !
au sort ?

Au
s’cours !!!

Tu vois, ça n’était
Aaaay ! pas si terrible…
Tu veux un verre
À l’aide ! Elle de sirop ?
va me refiler le
cancer du
sida !
…les
mophiles
Au
s’cours ! Nan !

Chuis plus
étanche

Nadia, si tu
F’est pour
La vache ! m’épouses, je te
Ça fait Ouak ! Ça doit Fa qu’il faut
Il paraît ferai juste boire
supermal ! que les filles, la être horrib’ ! mettre un préVerva- le rappel
première fois qu’ tFif… Pour que Fa
elles font l’amour, sexuel !
pique moins !
ça leur fait Juré !
comme ça.

«Vaccin sexuel», Titeuf et le derrière des choses, Glénat (adapté)

141 (cent quarante et un)


UNITÉ 6

J e m ’e n t ra î n e

10 000 chansons dans la poche


Tu connais sûrement le baladeur MP3, qui permet d’écouter de la musique sans avoir à empor-
ter tous ses CDs. La dernière génération de ces baladeurs numériques peut contenir jusqu’à
10 000 chansons, grâce à un disque dur, comme sur un ordinateur !

Les baladeurs MP3 permettent d’écouter de la musique téléchargée depuis


5 un ordinateur sous forme de fichiers informatiques. Dans la famille de ces
baladeurs, le petit dernier est né il y a deux ans aux États-Unis. C’est un bala-
deur MP3 à disque dur, qui permet d’emporter encore plus de musique : jus-
qu’à 10 000 chansons dans un boîtier de 150 grammes. Avec ce baladeur à
disque dur, ce qui se fait de mieux dans les baladeurs numériques, on peut
10 donc emporter plus de musique avec soi mais aussi la classer et l’enchaî-
ner comme on l’entend. De plus, il est possible d’écouter de la musique
pendant huit heures sans avoir à recharger les batteries, ce qui n’était pas
le cas sur les autres baladeurs MP3. La petite star de ces baladeurs à dis-
que dur est l’iPod d’Apple, qui vient de sortir une version « mini/mini »,
15 grande comme une carte de crédit et qui peut contenir jusqu’à 1000
chansons !
L’iPod mini devrait être commercialisé en France à partir du mois
d’avril. Ces baladeurs à disque dur coûtent entre 300 et 550 euros
selon leur capacité de stockage : 1000 chansons, 3700, 10 000 ! Un
20 peu cher pour l’instant pour ta tirelire mais dans quelques années,
ils auront remplacé les discman…

www.lesclesjunior.com

I
1. Retrouve la bonne fin de phrase.

a) Le baladeur MP3…  ... grâce à un disque dur.


b) Avec ces nouveaux baladeurs,…  ... est une nouveauté technologique.
c) Ils fonctionnent…  ... seront bientôt dépassés.
d) Le prix de ces baladeurs…  ... on n’a plus besoin de transporter de CDs.
e) Les discman...  ... est variable en fonction de leur capacité de stockage.

2. Réponds aux questions par des phrases complètes.


a) En quoi les baladeurs MP3 représentent une nouveauté ?

b) Quelles fonctions sont associées à ce nouveau baladeur ?

142 (cent quarante-deux)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

c) Quel avantage présente-t-il ?

d) Quel est le seul inconvénient ?

e) Connaissais-tu cette invention ? Qu’en penses-tu ?

II
1. Observe les illustrations et complète les phrases, en utilisant l’expression de l’hypothèse.

a) Si j’ai de l’argent c) Si j’avais un clone

b) Si je gagnais au loto d) Si vous allez à la Cité de l’espace à Toulouse

2. Fais des phrases en rapport avec le thème, en utilisant les adjectifs suivants aux degrés indiqués.
a) bon (comparatif de supériorité)
b) mauvais (superlatif de supériorité)
c) intéressant (comparatif d’égalité – forme négative)
d) développé (comparatif d’infériorité)
e) dangereux (superlatif d’infériorité)

3. Indique si les phrases suivantes sont à la voix active ou passive.


Voix active Voix passive

a) La science développe de nouvelles technologies.  


b) Tout a été prévu par les scientifiques.  
c) Pasteur a découvert le vaccin contre la rage.  
d) Le cinéma a été inventé par les frères Lumière.  

143 (cent quarante-trois)


UNITÉ 6

III
1. Récris le texte à l’aide des illustrations et découvre la citation d’un célèbre astronaute.

Le 1er

sur

s’appelait Neil Armstrong.


Il a 10 :
2–1 pour l’ + ME,

2–1 pour l’

144 (cent quarante-quatre)


SCIENCE ET TECHNOLOGIE

2. Mots fléchés
Observe le sens des flèches et retrouve cinq mots du vocabulaire de l’unité.

B U V O P X E Z T I L

S T U J I S P D E Q Y

M O E C W R A C V A L

S E G H Y T E B J R M

C I N M C F O Z H E D

E A O J U K S V S I E

A N B L O C Q N L C P

C E M F G W O P X L I

G R U I E H I B V N E

L I B V E T F H I O C

O I N Z A N X D A U K

E ↑ → ↓ → ↑

↑ ↑
S ↓ → ↑ →

↑ ↑
M ↑ → ↓ ↑ →

↑ ↑ ↑
↑ ↑
I → ↑ ↑ ↑
↑ ↑
T → ↓ ↑ ↓ → ↓ ↑ →

Grelha de auto-avaliação
I II III
Fiz os exercícios: 1 2 1 2 3 1 2
Com facilidade
Com dificuldade
Não consegui

145 (cent quarante-cinq)


7 L’environnement

No final desta unidade, serei capaz de:


• identificar as várias formas de poluição;
• utilizar vocabulário relativo ao tema;
• distinguir atitudes correctas e incorrectas relativamente ao Ambiente;
• exprimir gostos e opiniões;
• utilizar os pronomes «en»/«y»;
• usar conjunções e locuções consecutivas;
• construir frases com expressões de causa.
www.projectos.TE.pt/links
pour en savoir plus...

• l’environnement
Introduction au thème
Notre planète est en danger !
Découvre les différents types de pollution présentés, en associant les légendes aux images.

2 3

4 5

 Pollution visuelle (publicité, affiches, graffitis, …)  Pollution de l’eau (égouts, usines, fioul…)
 Pollution de l’air (gaz, fumées…)  Pollution des sols (décharges publiques…)
 Pollution sonore (bruit, musique trop forte…)
UNITÉ 7

Marée noire :
la grande tristesse des ados de Galice
Deux mois après le naufrage du Prestige, Isaura, 13 ans, et Juan Carlos,
14 ans, collégiens à La Corogne, sont tristes. Et en colère1 ! Ils l’ont dit
aux journalistes d’Okapi en Espagne.

Ils n’ont pas le droit de participer à la dépollution. Trop jeunes. Trop dangereux.
5 Alors, Isaura et Juan Carlos, collégiens à La Corogne, en Galice, serrent les
poings : « Quand je regarde cette tragédie, je me sens triste parce que maintenant
toute la mer est noire, sale », regrette Isaura. La mer, c’est son paysage quotidien.
« Ce que j’aime », explique-t-elle, « c’est me promener sur la plage et regarder tra-
vailler les pêcheurs. » Mais plus personne ne pêche2 à La Corogne : dans les
10 filets3 des chalutiers4, on ne remonte5 plus que des tonnes d’un caramel noir,
puant6 et toxique.
« J’adore le surf. J’en faisais toutes les semaines », se désole Juan Carlos. Le
surf, plus la peine d’y penser. « Mes prochaines vacances seront bien tristes… »
« Triste. » C’est le mot qu’ils emploient le plus volontiers7. Tristes, ils le sont depuis le 13 novembre. « J’ai vu
15 à la télé un flash d’infos qui annonçait qu’un navire était à la dérive à 32 milles (60 km) du cap Finisterre, et
qu’il perdait du pétrole », raconte Juan Carlos. Il ne lui a pas fallu longtemps pour comprendre ce que ça
signifiait. « Je me suis rendu compte très vite que la nouvelle était grave. J’en ai parlé tout de suite avec
mes parents. » Rapidement, avant même que le Prestige ne se casse8 en deux et ne sombre9, le 19 novem-
bre, au large du Portugal, les premières nappes10 de fioul s’échouent sur les plages de Galice. Pour cette
20 région d’Espagne, qui vit beaucoup de la mer en général, et de la pêche en particulier, les conséquences
sont immédiates et calamiteuses. Isaura en est consciente. « Les gens n’ont plus de travail, donc plus d’ar-
gent, et ils voient leur avenir comme la mer : en noir. »
« Des milliers de personnes viennent de partout pour enlever le pétrole des plages. Mais à chaque
marée, de nouvelles nappes s’échouent, et tout est à recommencer », se désole Isaura. Un travail de titan, à
25 peu près aussi efficace que de vider11 la mer à la petite cuillère. Sur les plages, il faut creuser le sable, par-
fois jusqu’à 50 centimètres, pour atteindre les plaques de fioul, puis les découper en morceaux et en remplir
des seaux. Sur les rochers, impossible d’utiliser des outils, il faut ramasser à la main ce chewing-gum mor-
tel. Les pêcheurs, eux, tentent d’intercepter les nappes en pleine mer, avant qu’elles n’atteignent la côte.
Mais leurs bateaux ne sont pas prévus pour ce genre de travail, et leurs moyens sont dérisoires devant l’am-
30 pleur de la tâche. Un mois après le naufrage, 12 000 tonnes de fioul avaient été ramassées : c’est dix fois plus
que lors de la marée noire de l’Erika, en 1999. Mais plus de 50 000 tonnes dorment encore dans les cuves du
Prestige. « Je ne peux plus manger le poisson de Galice. Je ne peux plus me promener sur la plage. Qu’est-
ce que je peux faire ? On ne peut plus rien faire : la marée noire est là », conclut Isaura. Tristement.

Okapi, janvier 2003 (adapté)

Vocabulaire
1 en colère – zangados 5 remonter – retirar, apanhar 9 sombrer – afundar-se
2 pêcher – pescar 6 puant – malcheiroso 10 lesnappes – os lençóis
3 les filets – as redes 7 volontiers – com facilidade 11 vider – esvaziar

4 les chalutiers – as traineiras 8 se casser – partir, romper

148 (cent quarante-huit)


L’ENVIRONNEMENT

Nom : Prestige
Date : 13/11/2002
Lieu : Espagne
Zone de l’accident : au large du cap Finisterre,
Galice
Produit transporté : fioul lourd
Quantité transportée : 77 000 tonnes
Quantité déversée : plus de 60 000 tonnes
Date de construction : 1976
Type de navire : pétrolier
www.le-cedre.fr

Je comprends

1. Écoute le texte et dis si les affirmations suivantes sont vraies (V) ou fausses (F).
a) Isaura et Juan ont constaté le désastre provoqué par la marée noire. 
b) Les pêcheurs continuent à ramener du poisson. 
c) Juan pense avec joie à ses prochaines vacances d’été. 
d) Le nettoyage des plages s’effectue très lentement. 
e) Les bateaux des pêcheurs ne sont pas adaptés pour éliminer les nappes de fioul. 

2. Corrige les affirmations fausses.

3. Réponds aux questions suivantes, de façon claire et précise.


a) Pourquoi Isaura et Juan n’ont-ils pas le droit de participer au nettoyage des plages ?
b) Quels sentiments éprouvent-ils face à cette situation ?
c) Comment Juan a-t-il appris la nouvelle ?
d) Indique la date et le lieu où s’est produit l’accident.
e) « Les gens (…) voient leur avenir comme la mer : en noir. » Explique cette affirmation.
f) Énumère les quatre actions essentielles pour retirer le pétrole des plages.

4. Chasse l’intrus dans les colonnes ci-dessous.


a) algue b) nettoyer c) tranquille
méduse dépolluer inquiet
fioul protéger préoccupé
poisson salir triste

149 (cent quarante-neuf)


UNITÉ 7

J’écris

Isaura et Juan sont tristes, déçus, en colère à cause de cette tragédie.


Et toi, que penses-tu des pétroliers qui passent près des côtes et des conséquences de ce genre
d’accidents ? Quelles solutions proposerais-tu pour éviter ces situations ?

Voici quelques pistes :


• autres moyens de transport ; • pollution de la mer ;
• navires plus récents ; • destruction de la faune et de la flore.
• contrôles et sanctions ;

J ’a p p r e n d s

Le lexique

Trouve les mots de la même famille que « pollution ».


a) verbe b) adjectif(s) c) nom(s)

Les pronoms «en» et «y»

Exemples : • J’adore le surf. J’en faisais toutes les semaines.


• Le surf, plus la peine d’y penser.

Aide-mémoire • p. 15
STOP Les mots soulignés sont des pronoms. Ils se placent normale-
ment avant le verbe, sauf à l’impératif présent (Ex. : Penses-y).
Cahier d’Exercices • p. 32

1. Retrouve les mots que les pronoms en et y remplacent dans les phrases ci-dessus et complète.
a) J’adore le surf. Je faisais toutes les semaines.
b) Plus la peine de penser .

2. Entoure l’élément qui permet de distinguer l’emploi de en ou de y dans ces phrases.

3. Récris les phrases suivantes, en remplaçant l’expression en gras par les pronoms en et y.
Ex. : Les pêcheurs ne pêchent plus de poisson.
Les pêcheurs n’en pêchent plus.
a) Ils n’ont pas le droit de participer à la dépollution.
b) Elle aime se promener sur la plage.
c) Ils ramassent des tonnes de caramel noir tous les jours.
d) Le Prestige sombre au large du Portugal le 19 novembre 2002.
e) Cette région vit beaucoup de la mer.
f) Les gens n’ont plus de travail.

150 (cent cinquante)


L’ENVIRONNEMENT

4. Complète avec les pronoms en ou y.


a) Du pétrole, le navire à la dérive perdait beaucoup.
b) À La Corogne, plus personne n’ pêche.
c) Les plages de Galice sont condamnées. Les nappes de fioul s’ échouent.
d) Le fioul est partout. Les personnes remplissent des seaux.
e) Le Prestige a coulé. Dans ses cuves, des tonnes de fioul restent encore.
f) Le poisson de Galice est contaminé. Isaura ne veut plus manger.

J’écoute

1. Écoute les mots, puis dis quel est le point commun entre eux.

2. Complète le tableau pour distinguer graphiquement ces mots et rajoutes-en d’autres que tu connais.

Le son [o] s’écrit :

___________ ___________ ___________

naufrage collégiens seaux

Écoute et répète de plus en plus vite.

Une grosse baleine noire se baigne dans


une grande baignoire noire.

151 (cent cinquante et un)


UNITÉ 7

J ’a p p r e n d s

L’ex p re ss i o n d e l a co n s é q u e n ce
Formation:
Formation : Exemples :

• donc / c’est pourquoi / par con-


• Les gens n’ont plus de travail, donc plus d’argent.
séquent (entre deux propositions)

• si/tellement + adjectif/adverbe • La dépollution est si dangereuse que les plus jeunes ne


+ que peuvent y participer.

• tant de / tellement de + nom • Il y a tellement de fioul que les pêcheurs ne peuvent


+ que plus pêcher.

• verbe + tant/tellement + que • Juan y pense tant qu’il en est malade.

Aide-mémoire • p. 15
1. Utilise, à présent, les expressions de conséquence dans les phrases.
a) Il y a fioul les poissons n’arrivent pas à survivre. Cahier d’Exercices • p. 32
b) Les volontaires travaillent ils sont exténués.
c) Elle aime regarder la mer, elle va se promener sur la plage.
d) Le problème était important le bateau s’est rapidement cassé en deux.
e) Le fioul s’infiltre profondément il faut creuser jusqu’à 50 cm pour l’atteindre.
f) Des nappes de pétrole apparaissent à chaque marée tout est à recommencer.

2. Relie les phrases, en utilisant différentes expressions de conséquence.


Ex. : Il y a encore du pétrole dans le Prestige. Le danger subsiste.
Il y a encore tellement de pétrole dans le Prestige que le danger subsiste.
a) Les bateaux de pêcheurs ne sont pas équipés pour ces situations. Ils n’arrivent pas à lutter contre
cette invasion.
b) Les pétroliers continuent à passer près des côtes. Les gouvernements doivent être attentifs.
c) Les navires sont vieux. Ils ne résistent pas aux voyages.
d) Les pêcheurs dépendent de la mer. Ce sont les plus touchés.

Je fais semblant

Certaines espèces sont menacées. Tu dois contribuer, toi aussi, à la préservation de la nature. Pour
cela, imagine que tu vas à une association écologiste pour devenir un membre actif.

Joue la scène.
Tu te présentes, tu parles de tes intentions, tu te renseignes sur les actions de l’association.

152 (cent cinquante-deux)


L’ENVIRONNEMENT

Je parle

Il faut les défendre !


« Un million d’espèces d’animaux et de plantes sont menacées d’extinction d’ici 50 ans à cause du
réchauffement du climat ».
www.lesclesjunior.com

Le WWF compte plus de 4,7 millions de membres à travers le monde


(96 pays) avec 12 000 programmes de protection de la nature.
C’est la première organisation mondiale de protection de la nature
(indépendante et apolitique).

GREENPEACE est une organisation à but non-


lucratif présente dans 40 pays (Europe, Amérique
du Sud et du Nord, Asie et Pacifique). Elle s’oc-
cupe des problèmes écologiques les plus critiques
à l’échelle planétaire.

CITES c’est la convention sur le commerce international des


espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction
(convention de Washington). Elle veille à ce que le commerce des
spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la
survie des espèces.

1. Parmi ces associations, lesquelles connais-tu ?

2. Que défendent-elles ?

153 (cent cinquante-trois)


UNITÉ 7

Se soucie-t-on vraiment de
l’environnement ?
Le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement.
Cet événement1, comme bien d’autres, nous amène à
réfléchir sur la protection de la nature, qui est notre
milieu de vie. Et pourtant, l’état de la nature continue
5 de se dégrader.

Il y a peu de temps que l´homme se soucie2 de son environ-


nement. Après des siècles de progrès scientifique et technique,
l’homme s’est rendu compte que ce progrès pouvait provoquer
des dégâts3 sur son cadre de vie : la campagne détruite par la
10 construction de routes et l’agrandissement des villes, l’air et les
rivières pollués par les rejets4 des usines, les aliments traités
chimiquement…
Cette prise de conscience date seulement d’une trentaine
d’années. À cette époque, ce sont surtout les Européens qui se
15 sentent concernés5. Mais aujourd’hui, les pays pauvres sont à
leur tour gravement touchés6, car leurs industries se dévelop-
pent, mais ils n’ont pas les moyens de lutter contre la pollution.
Ainsi, en 1972, l’ONU a lancé la journée de l’environnement,
à l’occasion d’une première grande conférence sur ce sujet à
20 Stockholm (Suède). Depuis, les événements se sont multipliés :
Sommet de la Terre à Rio (Brésil) en 1992 et à Johannesburg
(Afrique du Sud) en 2002… Des règles ont été adoptées par
l’ensemble des pays du monde, comme le protocole de Kyoto
(Japon), qui prévoit la réduction des rejets de gaz polluants par
25 les pays riches. Mais ces règles ne sont pas toujours suivies.
Les États-Unis, premier pollueur mondial, refuse par exemple
de respecter le protocole de Kyoto. De même, la végétation et
les espèces d’animaux continuent de disparaître : un mammi-
fère sur quatre est menacé de disparition.
30 L’homme semble donc impuissant à stopper la dégradation
de son environnement, même si, au quotidien, il apprend aussi
les petits gestes utiles.
www.lesclesjunior.com

Vocabulaire
1 un événement – um acontecimento
2 se soucier – preocupar-se
3 des dégâts – estragos
4 les rejets – os resíduos

5 se sentir concerné – sentir-se implicado

6 être touché – ser afectado

154 (cent cinquante-quatre)


L’ENVIRONNEMENT

ONU : organisme qui rassemble la plupart des


pays du monde, et dont la mission est de les aider
à se développer et à vivre en paix.

Je comprends

1. Relie les débuts et les fins de phrases.


a) La journée mondiale de l’environnement sert à…
b) L’homme a constaté que…
c) Les pays industrialisés sont touchés mais…
d) L’ONU a créé la journée de l’environnement…
e) De nombreux pays adhèrent aux initiatives cependant…
 ... d’autres pays refusent certaines normes.
 ... pour parler des problèmes de notre planète.
 ... son environnement était pollué.
 ... rappeler qu’il faut préserver la nature.
 ... les pays pauvres ont aussi beaucoup de problèmes.

2. Réponds aux questions, de façon claire et précise.


a) Pourquoi la journée de l’environnement est-elle importante ?
b) Identifie les conséquences négatives de l’évolution scientifique et
technique.
c) Quand est-ce que les personnes ont commencé à se préoccuper ?
d) De quelle manière les pays pauvres sont également touchés par la
pollution ?
e) Indique le nom des événements qui se sont réalisés pour parler de
la Terre.
f) Quelle est la grande nouveauté du protocole de Kyoto ?

155 (cent cinquante-cinq)


UNITÉ 7

J ’a p p r e n d s

L’ex p re ss i o n d e c a u s e
Formation:
Formation : Exemples :

parce que / car • Les pays pauvres sont à leur tour gravement touchés
(Elles relient deux propositions.) car ils n’ont pas les moyens de lutter.

comme • Comme l’état de la nature se dégrade, des solutions


(Toujours en début de phrase.) doivent être trouvées.

grâce à + nom / pronom


• Des règles communes ont été adoptées grâce à la con-
Dans le sens de « avec l’aide de »
certation de nombreux pays.
(pays).

à cause de + nom / pronom


Elle attribue une responsabilité • L’effet de serre s’aggrave à cause des gaz polluants.
(gaz polluants.)

Aide-mémoire • p. 16
1. Emploie ces expressions dans les phrases suivantes.
a) il est écolo, il prend toujours son vélo. Cahier d’Exercices • p. 33
b) Elle a formé une association à l’école la collaboration de sa classe.
c) La campagne est détruite la construction de routes.
d) Des milliers d’espèces sont en danger l’écosystème change.

2. Relie les phrases avec les expressions de cause indiquées entre parenthèses.
a) L’homme doit prendre des mesures. Il est aussi en danger. (car)
b) Les événements se multiplient. On parle davantage des problèmes de la Terre. (comme).
c) Ils réduisent l’effet de serre. La température du globe peut diminuer. (grâce à)
d) Un mammifère sur quatre est menacé. Son habitat est contaminé. (à cause de)

J’écoute

Connais-tu la version écolo des mélodies suivantes ? Écoute-les et chante.


J’ai un beau vélo (et pas toi) La vélorution
J’ai un beau vélo, La vélo, la vélo, la vélorution (bis) La vélo, la vélo, la vélorution (bis)
une belle bicyclette. La vélo, la vélo, la vélorution (bis) La vélo, la vélo, la vélorution (bis)
Toi dans ton auto, On veut pédaler On veut pédaler
tu pues vraiment trop ! Sans se faire asphyxier Sans se faire asphyxier
Sans se faire écraser Sans se faire écraser
Sans se faire insulter Sans se faire insulter
On en a assez de se faire renverser On en a assez de n’pas être respecté,
Par des conducteurs Et des publicités
Qui sont très énervés Pour leurs voitures tarées.
chicheweb.org/article

156 (cent cinquante-six)


L’ENVIRONNEMENT

J’écris

Les petits gestes utiles

En te basant sur les images présentées, rédige une phrase selon l’exemple. (Tu utiliseras la forme
affirmative ou négative selon le cas.)

2
1 Je respecte les animaux.

3 4

6 7 8

9 10

157 (cent cinquante-sept)


UNITÉ 7

J’écoute

1. Reconstitue le 1er paragraphe de la chanson «Respire» de Mickey 3D avec les mots indiqués dans
le désordre.
rien éléments histoire polluer

chemin homme routes

humain respecter demain

2. Écoute à présent la chanson pour


confirmer tes réponses.

3. Complète le tableau suivant avec les éléments du texte.

Avant l’homme Avec l’homme

4. Dans le 2e paragraphe, l’auteur utilise le futur et l’imparfait pour distinguer deux situations.
Lesquelles ?

5. Relève les mots qui prouvent la responsabilité de l’homme dans le 3 e paragraphe.

6. Complète la série de mots avec le son [´] que tu trouves dans le texte.
assassin – humain – bien, …

158 (cent cinquante-huit)


L’ENVIRONNEMENT

Je pense donc je suis...

… écolo
1. Comme Lili et ses amis, tu peux former un club dans ton école pour lutter contre la pollution et
lancer un appel au secours. Trouve un nom pour ton club et prépare une campagne.

Air pollué!… Les C’est


arbres produisent horrible !
l’oxygène et on
coupe des forêts
dans le monde !
Animaux menacés…
Trop de déchets !

Lili veut protéger la nature (adapté)

2. Imagine que tu es journaliste et que tu dois réaliser un reportage sur l’état de la nature.
Choisis un thème de l’environnement (pollution de l’eau, atmosphérique, ...), prends des pho-
tos ou fais un film, puis élabore un article où tu exposeras les problèmes et tu proposeras des
solutions.

159 (cent cinquante-neuf)


UNITÉ 7

Le savais-tu ?

Au Bangladesh, un fabricant de sacs en Chaque ménage français produit 370 kg


plastique ordinaires risque 10 ans de pri- de déchets par an, soit plus de 25 mil-
son et 18 000 euros d’amende et l’utili- lions de tonnes au total.
sateur encourt une pénalité de 9 euros 80% des ménages ont une voiture.
(depuis mars 2002). 31% d’entre eux disposent de plus d’un
véhicule.
www.france5.fr
On a retrouvé 46 kg de sac en PE (polyé-
thylène) dans l’estomac d’une vache à
Bombay.
Ça m’intéresse, juillet 2003

L’eau recouvre les 3/4 de la planète mais


l’eau douce représente à peine 3% du
total.
www.charte_environnement.gouv.fr
Des dates à retenir :
• le 22 avril, journée de la terre ;
• le 5 juin, journée mondiale de l’environ-
nement ;
• le 22 septembre, journée internationale
sans voiture ; La température moyenne de la Terre
• le 1er octobre, journée internationale de pourrait augmenter de 1,5 °C à 6 °C d’ici
l’eau. 2100. Les conséquences ? Fonte des
glaciers en Europe et de la banquise aux
pôles, élévation du niveau de la mer,
sécheresse, inondations.

www.lesclesjunior.com

Expressions idiomatiques

Il fait un froid Faire la pluie


de canard et le beau
Il fait très temps
froid. Être un personnage
très influent.

Tomber Être pris entre


du ciel l’arbre et l’écorce
Arriver heu- Être pris entre deux
reusement, à partis et risquer
l’improviste. d’être victime des
deux.

160 (cent soixante)


L’ENVIRONNEMENT

Je rigole
Quel monde
pour nos enfants ?
Au 21ème siècle, Auront-ils de l’eau pure ?
nous serons De l’oxygène ? Des arbres ?
10 milliards sur C’est vrai
Posons-nous ça…
terre ! la Bon…
question…

Les ressources
de notre planète
peuvent supporter
tout au plus 3
à 4 milliards
d’individus ! Pendant
cette petite
page de pub…

Bonjour, monsieur, j’ai trouvé les solu-


tions aux problèmes que vous disiez :
pour l’eau pure, je prendrai plus qu’un
bain par mois. Pour l’oxygène, j’irai
P.S.
plus à la gym parce qu’on y respire
Vous pouvez
très fort exprès. Et pour sauver les
en parler à la télé ?
forêts, j’écrirai plus dans mes cahiers
Parce que sinon mes
de devoirs pour les économiser.
parents, ils voudront pas
sauver la planète.

Titeuf et le derrière des choses, n.o 5, Glénat (adapté)

161 (cent soixante et un)


UNITÉ 7

J e m ’e n t ra î n e

D e l ’e a u p o u r t o u s l e s Te r r i e n s

Le manque1 d’eau pota-


ble est l’un des cinq su-
jets les plus importants
qui sont discutés à
5 Johannesburg (Afrique
du Sud), où se déroule
le Sommet de la Terre.
La situation est inquié-
tante. Pourtant, les pays
10 ne parviennent 2 pas à
se mettre d’accord sur
de nouvelles règles.

Sur notre planète, une personne sur cinq est actuellement privée d’eau potable. Ce qui représente
plus d’un milliard3 de personnes. En plus, deux millions de personnes n’ont pas accès à un système
15 sanitaire correct (toilettes et évacuation des eaux usées). On estime également que plus de dix millions
meurent chaque année de maladies causées par une eau insalubre. Et cette situation devrait s’aggraver :
les besoins en eau augmenteront encore de moitié au cours des trente prochaines années.
Il y a pourtant sur Terre suffisamment d’eau douce pour tout le monde. Mais cette eau est inégale-
ment répartie, et la quantité consommée varie d’un pays à l’autre : un Américain consomme en
20 moyenne 700 litres d’eau par jour et un Européen 200 litres. À l’opposé, un habitant d’Haïti, petit pays
pauvre d’Amérique centrale, n’en consomme que 20 litres.
Au Sommet de la Terre de Johannesburg, l’eau est l’un des cinq principaux sujets de discussion.
L’objectif proposé est le suivant : il faudrait que, d’ici 2015, le nombre de personnes sans assainisse-
ment4 soit deux fois moins important qu’aujourd’hui. Cela signifie que chaque pays devra aider ses
25 populations à s’équiper en toilettes, en égouts. Mais certains pays pauvres refusent5 de signer ce pro-
jet, car ils ont peur que cela leur coûte trop d’argent. Les États-Unis refusent également de se soumet-
tre à une telle obligation.

www.lesclesjunior.com (adapté)

Vocabulaire
1 lemanque – a falta, a carência 4 assainissement – saneamento
2 parvenir – chegar 5 refuser – recusar
3 un milliard – um bilião

162 (cent soixante-deux)


L’ENVIRONNEMENT

I
1. Complète avec des éléments du texte pour reconstituer le résumé.
a) On parle de l’eau potable à parce qu’il y a des problèmes sur la planète.
b) Plus de 10 millions de personnes à cause de l’eau contaminée.
c) Les problèmes d’eau persistent. Un Américain consomme environ 700 litres d’eau par jour, alors qu’un
habitant d’un pays pauvre .
d) D’ici 2015, le nombre de personnes sans assainissement .

2. Réponds aux questions suivantes, de façon claire et précise.


a) Quel est l’événement qui s’est déroulé à Johannesburg ?
_______________________________________________________________________________________________________
b) « De l’eau pour tous le Terriens. »
Retire du texte une phrase qui prouve que ce n’est pas encore vrai.
_______________________________________________________________________________________________________
c) Pourquoi l’avenir n’est-il pas optimiste ?
_______________________________________________________________________________________________________
d) Un Américain consomme en moyenne 700 litres d’eau, un habitant d’Haïti en consomme 20 litres.
À ton avis, qu’est-ce qui justifie cette différence de consommation d’eau ?
_______________________________________________________________________________________________________

II
1. Remplace les expressions en gras par les pronoms en ou y.
a) Le manque d’eau potable est discuté au Sommet de la Terre.
_______________________________________________________________________________________________________
b) Une personne sur cinq est privée d’eau potable.
_______________________________________________________________________________________________________
c) Ils n’ont pas accès à un système sanitaire convenable.
_______________________________________________________________________________________________________
d) Plus de 10 millions de personnes meurent chaque année de maladies.
_______________________________________________________________________________________________________

2. Complète avec les expressions de cause.


a) Ils discutent sur le manque d’eau c’est un bien essentiel à la vie.
b) un système sanitaire correct, les personnes vivent dans de meilleures conditions.
c) Les pays pauvres ne veulent pas signer du coût trop élevé des installations.
d) tu prends une douche au lieu d’un bain, tu économises beaucoup d’eau.

3. Relie les phrases suivantes avec différentes expressions de conséquence.


a) Les eaux sont polluées. Ils ne peuvent pas s’y baigner.
_______________________________________________________________________________________________________
b) L’eau douce devient rare. Il faut la préserver.
_______________________________________________________________________________________________________

163 (cent soixante-trois)


UNITÉ 7

c) Les pays pauvres ont des difficultés. Ils refusent de signer ce projet.
_______________________________________________________________________________________________________
d) Le prix de l’installation sanitaire a augmenté. Ils ne peuvent pas la réaliser maintenant.
_______________________________________________________________________________________________________

III
1. Élabore un slogan que tu présenterais à l’occasion du prochain Sommet de la Terre.

2. Retrouve les mots liés à l’environnement en déchiffrant ce message.


Pour t’aider, quelques pistes ont été laissées (chaque numéro correspond à la même lettre).

9 2 20 2 5 8 12 4 4 3 5 4 20
A N

11 2 20 15 4 12 1 9 7 2 8 5 9 2
D .

22 12 13 5 4 15 4 12 5 12 1 3 4 9 4 6 5 1 7
P : T F

12 4 6 18 6 9 2 15 4 4 20 4 12 15 1 4 3
G , R

12 4 20 13 8 16 4 9 2 17 9 4 3 4 6 13 20 13 10 1 4
U , ,

11 4 2 8 11 4 6 21 4 5 5 4 12 1 4 3 13 8

, E

4 7 7 4 5 11 4 3 4 12 12 4
?

Grelha de auto-avaliação
I II III
Fiz os exercícios: 1 2 1 2 3 1 2
Com facilidade
Com dificuldade
Não consegui

164 (cent soixante-quatre)


Ficha de Auto-Avaliação do Aluno (1.o Período)
1. Atitudes e valores Sempre Por vezes Nunca
Procurei: (2) (1) (0)
• mostrar interesse pela disciplina   
• participar de forma activa e ordenada nas actividades da aula   
• respeitar os outros   
• cumprir as regras/normas de funcionamento da aula   
• trabalhar de forma autónoma   
• ser assíduo e pontual   
• realizar os trabalhos de casa   
• ter o caderno diário organizado   
2. Compreensão oral
Procurei:
• apreender o significado global dos textos   
• reconhecer vocabulário/palavras já adquiridas   
• distinguir sons diferentes e/ou semelhantes   
• compreender informações a partir de diferentes suportes (textos grava-   
dos, músicas, clipes,...)

3. Expressão oral
Procurei:
• utilizar vocabulário específico relativo às unidades estudadas   
• expressar-me em situação de comunicação recorrendo a vocabulário   
adequado
• responder às perguntas colocadas sem dificuldade   
• respeitar a acentuação e a fonética das palavras   
• melhorar a minha pronúncia   
• emitir opiniões sobre assuntos propostos   
4. Compreensão escrita
Procurei:
• distinguir tipos de textos (cartas, entrevistas, diálogos,...)   
• compreender textos escritos na sua globalidade   
• identificar as informações essenciais de um texto   
• reconhecer vocabulário já estudado   
5. Expressão escrita
Procurei:
• utilizar vocabulário adequado para responder às questões   
• produzir enunciados correctos recorrendo a vocabulário preciso e varia-   
do e aplicando as estruturas gramaticais
• emitir opiniões   
• expressar gostos e preferências   

Poderás somar os pontos relativos a cada situação evidenciada, obtendo assim uma nota na
escala de 0-50 que, multiplicada por dois, dará uma nota de 0-100.
Ficha de Auto-Avaliação do Aluno (2.o Período)
1. Atitudes e valores Sempre Por vezes Nunca
Procurei: (2) (1) (0)
• mostrar interesse pela disciplina   
• participar de forma activa e ordenada nas actividades da aula   
• respeitar os outros   
• cumprir as regras/normas de funcionamento da aula   
• trabalhar de forma autónoma   
• ser assíduo e pontual   
• realizar os trabalhos de casa   
• ter o caderno diário organizado   
2. Compreensão oral
Procurei:
• apreender o significado global dos textos   
• reconhecer vocabulário/palavras já adquiridas   
• distinguir sons diferentes e/ou semelhantes   
• compreender informações a partir de diferentes suportes (textos grava-   
dos, músicas, clipes,...)

3. Expressão oral
Procurei:
• utilizar vocabulário específico relativo às unidades estudadas   
• expressar-me em situação de comunicação recorrendo a vocabulário   
adequado
• responder às perguntas colocadas sem dificuldade   
• respeitar a acentuação e a fonética das palavras   
• melhorar a minha pronúncia   
• emitir opiniões sobre assuntos propostos   
4. Compreensão escrita
Procurei:
• distinguir tipos de textos (cartas, entrevistas, diálogos,...)   
• compreender textos escritos na sua globalidade   
• identificar as informações essenciais de um texto   
• reconhecer vocabulário já estudado   
5. Expressão escrita
Procurei:
• utilizar vocabulário adequado para responder às questões   
• produzir enunciados correctos recorrendo a vocabulário preciso e varia-   
do e aplicando as estruturas gramaticais
• emitir opiniões   
• expressar gostos e preferências   

Poderás somar os pontos relativos a cada situação evidenciada, obtendo assim uma nota na
escala de 0-50 que, multiplicada por dois, dará uma nota de 0-100.
Ficha de Auto-Avaliação do Aluno (3.o Período)
1. Atitudes e valores Sempre Por vezes Nunca
Procurei: (2) (1) (0)
• mostrar interesse pela disciplina   
• participar de forma activa e ordenada nas actividades da aula   
• respeitar os outros   
• cumprir as regras/normas de funcionamento da aula   
• trabalhar de forma autónoma   
• ser assíduo e pontual   
• realizar os trabalhos de casa   
• ter o caderno diário organizado   
2. Compreensão oral
Procurei:
• apreender o significado global dos textos   
• reconhecer vocabulário/palavras já adquiridas   
• distinguir sons diferentes e/ou semelhantes   
• compreender informações a partir de diferentes suportes (textos grava-   
dos, músicas, clipes,...)

3. Expressão oral
Procurei:
• utilizar vocabulário específico relativo às unidades estudadas   
• expressar-me em situação de comunicação recorrendo a vocabulário   
adequado
• responder às perguntas colocadas sem dificuldade   
• respeitar a acentuação e a fonética das palavras   
• melhorar a minha pronúncia   
• emitir opiniões sobre assuntos propostos   
4. Compreensão escrita
Procurei:
• distinguir tipos de textos (cartas, entrevistas, diálogos,...)   
• compreender textos escritos na sua globalidade   
• identificar as informações essenciais de um texto   
• reconhecer vocabulário já estudado   
5. Expressão escrita
Procurei:
• utilizar vocabulário adequado para responder às questões   
• produzir enunciados correctos recorrendo a vocabulário preciso e varia-   
do e aplicando as estruturas gramaticais
• emitir opiniões   
• expressar gostos e preferências   

Poderás somar os pontos relativos a cada situação evidenciada, obtendo assim uma nota na
escala de 0-50 que, multiplicada por dois, dará uma nota de 0-100.
À Plein Gaz ! • Francês 9.o • 972-47-2464-6

Похожие интересы