Вы находитесь на странице: 1из 3

Indice de performance logistique : le Maroc 62ème sur 166 pays

Le Maroc est bien placé pour la qualité des infrastructures mais les procédures aux frontières et les services
logistiques constituent des points noirs. Il est urgent pour le pays de progresser plus rapidement dans la mise
en œuvre de sa stratégie nationale.

La Banque mondiale publie le rapport « Connecting to Compete 2014 : Trade Logistics in the Global
Economy » qui dresse le classement mondial des performances logistiques (LPI Logistics Performances
Index). En plus de l'évaluation ponctuelle, la quatrième édition du classement LPI propose une synthèse des
performances sur la période 2007-2014.

1.000 professionnels interrogés

La Banque mondiale produit cet indice tous les 2 ans depuis 2007 à partir d'enquêtes auprès de plus de 1.000
professionnels de la logistique. Son calcul est fondé sur une moyenne pondérée de 6 dimensions :

-L'efficacité des procédures de contrôle aux frontières (rapidité, simplicité et prédictibilité des formalités) ;

Page 1/3 159, Bd. Yacoub El Mansour - Casablanca


-La qualité des infrastructures de commerce et de transports (ports, chemins de fer, routes, technologies de
l'information, etc.) ;

-La compétitivité prix à l'international du transport des marchandises ;

-La compétence et la qualité des services logistiques ;

-La capacité à assurer le suivi d'un chargement ;

-La capacité à assurer les livraisons dans les délais prévus.

Cet indice essaie de capturer le manque d'efficacité dans la chaine d'approvisionnement qui est
universellement reconnu comme un des principaux obstacles à l'intégration commerciale. Globalement, le
retard des pays émergents sur les pays les plus avancés persiste en raison de la complexité des réformes et des
investissements liés à la logistique.

Sur les 160 pays classés en 2014, c'est l'Allemagne qui arrive en pôle position, tandis que la Somalie ferme la
marche. Le Maroc ne figure pas dans le classement 2014.

L'Allemagne en tête du classement

La 4ème édition du classement LPI propose également un classement des pays synthétisant les performances
enregistrées depuis 2007, permettant ainsi une évaluation plus globale des performances en matière de
logistique.

Dans le classement de l'indice synthétique, l'Allemagne conserve la tête du classement, avec un score de 4,1,
et le Maroc est classé 62ème sur 166 pays avec un score moyen de 2,9.

C'est dans la dimension concernant la qualité des infrastructures que le Maroc enregistre les meilleures
performances avec un score de 2,98 et la 48ème place du classement. En revanche, l'efficacité des procédures
aux frontières et la qualité des services logistiques sont les deux dimensions où le pays accuse le plus de retard
avec respectivement un score de 2,55 et 2,73 et la 73ème place du classement pour les deux dimensions.

Selon l'indice synthétique, le Maroc se classe devant l'Egypte – 63ème avec un score de 2,88 –
la Jordanie – 73ème avec un score de 2,77 – la Tunisie – 74ème avec un score de 2,77

Page 2/3 159, Bd. Yacoub El Mansour - Casablanca


– ou encore Maurice – 102ème avec un score de 2,60. Mais le royaume arrive loin derrière
l'Afrique du Sud, classé 28ème avec un score de 3,51 et des performances supérieures à celles du Maroc dans
toutes les dimensions de l'indicateur.

Le Maroc ambitionne de devenir un hub pour l'Afrique, et particulièrement pour l'Afrique du Nord, de l'Ouest
et du Centre. Pour cela, un secteur logistique performant est nécessaire pour s'imposer comme le pendant de
l'Afrique du Sud pour l'Afrique francophone. Il est donc urgent pour le pays de progresser plus rapidement
dans la mise en œuvre de sa stratégie nationale pour le secteur logistique.

Page 3/3 159, Bd. Yacoub El Mansour - Casablanca