Вы находитесь на странице: 1из 12

Sciences & Technologie B – N°23, juin (2005), pp. 34-44.

ُETUDE NUMERIQUE DE LA CONVECTION MIXTE LAMINAIRE DANS DES CAVITES


VENTILEES
Reçu el 06/02/2005 – Accepté le 29/06/2005

Résumé
Dans ce travail, nous présentons une étude numérique du phénomène de la convection mixte
laminaire dans une cavité carrée ventilée, dont l’une des parois est soumise à une température
constante, tandis que les autres parois sont considérées comme adiabatiques. Les équations
régissant ce phénomène ont été discrétisées par la méthode des différences finies et un code de
calcul a été développé pour déterminer toute la structure de l’écoulement. Les résultats sont
présentés sous forme des champs hydrodynamique et thermique pour différentes valeurs des
nombres de Richardson. Ceux-ci montrent l’apparition de zones de recirculation contrarotatives
dans la partie supérieure de la cavité lorsque la convection forcée prédomine.
Mots clés : Convection mixte, Méthode des différences finies, Cavité ventilée, Méthodes
numériques.

Abstract ZERMANE S.1


2
In this work, we present a numeric study of the phenomenon of laminar mixed convection in a BOUDEBOUS S.
ventilated square cavity, of which one of partitions is submitted to a constant temperature, while BOULKROUNE N.1
the other partitions are considered like adiabatic. Equations governing this phenomenon were 1
: Département de Chimie
discrétised by the method of differences finished and a code of calculation has been developed to Industrielle,
determine all the structure of the out-flow. Results are presented under shape of fields streamlined 2
: Département De Génie
and thermal for different values of numbers of Richardson. These show the apparition of
Mécanique
recirculation contrarotatives zones in the superior part of the cavity when the forced convection
predominates. Université Mentouri
Constantine
Key words: Mixed convection, Différences finies méthode, Ventilated enclosure,
Algérie
Numerical methods.

D ans un champ de gravitation, toute différence de température


dans un liquide ou un gaz modifie sa densité, un mouvement
prend naissance au sein du fluide du fait de la poussée d'Archimède.
Ce mouvement de brassage, dans lequel les parties les plus chaudes du
fluide ont tendance à s'élever et les parties froides et denses à
descendre, s'appelle "convection". Le mouvement du fluide peut être
naturel (si le nombre de Richardson, Gr/Re2 , est supérieur à 16 ) ou
forcé (si ce dernier est inférieur à 0.1). Les mouvements dus
‫ﻣﻠﺨﺺ‬ uniquement à des différences de température du fluide constituent la
convection naturelle. La convection forcée est obtenue en soumettant
‫ ﻧﻘﺪم دراﺳﺔ ﺣﺴﺎﺑﻴﺔ ﻟﻠﻨﻘﻞ اﻟﺤﺮاري‬،‫ﻓﻲ هﺬا اﻟﻌﻤﻞ‬
le fluide à une augmentation de pression. Le mouvement se
‫ ﻳﺤﺘﻮي ﻋﻠﻰ ﺟﺪار ذو‬،‫اﻟﻤﺰدوج ﻓﻲ وﻋﺎء ﻣﺮﺑﻊ و ﻣﻬﻮى‬ déclenchant alors selon les lois de la mécanique des fluides. Si les
‫ ﺣﻞ‬،‫ﺣﺮارة ﺛﺎﺑﺘﺔ ﺑﻴﻨﻤﺎ ﻧﻌﺘﺒﺮ ﺑﻘﻴﺔ اﻟﺠﺪران ﻋﺎزﻟﺔ ﻟﻠﺤﺮارة‬ deux modes de convection sont importants, la convection est dite
‫اﻟﻤﻌﺎدﻻت اﻟﻤﻤﻴﺰة ﻟﻬﺪا اﻟﻨﻈﺎم ﺗﻢ ﺑﺎﺳﺘﻌﻤﺎل ﻃﺮﻳﻘﺔ اﻻﺧﺘﻼﻓﺎت‬ mixte (dans ce cas le nombre de Richardson est compris entre les deux
‫ و ﻗﺪ ﻃﻮرﻧﺎ ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ ﺣﺴﺎﺑﻲ ﻳﺴﻤﺢ ﻟﻨﺎ ﺑﺎﻟﺤﺼﻮل ﻋﻠﻰ‬.‫اﻟﻤﻨﺘﻬﻴﺔ‬ valeurs citées précédemment). Actuellement nous pouvons constater
‫اﻟﻨﺘﺎﺋﺞ ﻣﻤﺜﻠﺔ ﻋﻦ ﻃﺮﻳﻖ‬.‫ﺗﻮزﻳﻊ ﺳﺮﻳﺎن اﻟﻬﻮاء داﺧﻞ اﻟﻮﻋﺎء‬ que l'étude des écoulements convectifs laminaires dans des cavités
‫ﺣﻘﻮل ﺳﺮﻳﺎن اﻟﻬﻮاء و اﻟﺤﺮارة ﻣﻦ اﺟﻞ ﻋﺪة ﻗﻴﻢ ﻟﻌﺪد‬ fermées a été abordée dans son ensemble comme le souligne déjà en
‫ ﺗﺤﻠﻴﻞ هﺪﻩ اﻟﻨﺘﺎﺋﺞ ﻳﻈﻬﺮ ﺳﺮﻳﺎن ﻣﻤﻴﺰ ﺑﺤﻠﻘﺎت‬،‫رﻳﺸﺎردﺳﻮن‬ 1992 R.A. Kuper et al [1] et plus récemment (2000) D.Angirasa [2];
.‫داﺋﺮﻳﺔ ﺗﺪور ﻋﻜﺲ ﻋﻘﺎرب اﻟﺴﺎﻋﺔ ﻓﻲ اﻟﺠﻬﺔ اﻟﻌﻠﻮﻳﺔ ﻟﻠﻮﻋﺎء‬ aussi la recherche contemporaine s'est orientée dans l'analyse de la
structure générale des écoulements en convection naturelle, forcée et
‫ ﻃﺮﻳﻘﺔ‬،‫اﻟﻨﻘﻞ اﻟﺤﺮاري اﻟﻤﺰدوج‬: ‫اﻟﻜﻠﻤﺎت اﻟﻤﻔﺘﺎﺣﻴﺔ‬ mixte dans des enceintes ventilées (car ce thème possède de
.‫ اﻟﻄﺮق اﻟﺤﺴﺎﺑﻴﺔ‬،‫ اﻷوﻋﻴﺔ اﻟﻤﻬﻮاة‬،‫اﻻﺧﺘﻼﻓﺎت اﻟﻤﻨﺘﻬﻴﺔ‬ nombreuse applications dans le domaine industriel).

© Université Mentouri, Constantine, Algérie, 2005


S. ZERMANE, S. BOUDEBOUS, N. BOULKROUNE

Un certains nombre de chercheurs ont présentés lors de transition, la conductivité des parois, sur le mode de
ces deux dernières décennies, des travaux relatifs à l'étude transfert, ainsi que la convection mixte turbulente dans ces
de ce phénomène dans la géométrie mentionnée ci-dessus, cavités.
parmi ces travaux ont peut citer ceux de: La revue de la littérature concernant la convection
K.Torrance et al [3] qui ont étudié numériquement mixte dans des cavités ventilées montre que le sujet reste
l'écoulement du fluide dans une cavité rectangulaire, les encore à explorer ainsi l'objectif du présent travail consiste
résultats examinent la combinaison entre les différents à examiner les effets conjugués du nombre de Richardson
modes de convection, la convection naturelle prédomine sur la structure d'écoulement du fluide dans la
aux grands nombres de Grashof. E.M.Sparrog et F.Samie configuration géométrique représentée par la figure (1).
[4] ont étudié l'écoulement du fluide et l'interaction entre
MODELE MATHEMATIQUE:
la convection naturelle et mixte dans une cavité, en faisant
varier le nombre de Reynolds et de Rayleigh. Le système d'équations régissant le modèle s'écrit
R.H.Oosthuisen et J.T.Paul[5] se sont intéressés sous la forme adimensionnelle suivante:
numériquement à la convection mixte dans une cavité
remplie d’air et soumise à une ventilation extérieure. Leur - Equation de continuité:
étude révèle que la convection forcée prédomine lorsque le ∂U ∂V
rapport des nombres de Nusselt correspondant à la + =0 (1)
∂X ∂Y
convection forcée et naturelle (Nu f / Nu n) est supérieur à
2.5 pour des rapports de forme (hauteur/ largeur) de 2 et 4. - Equation de quantité de mouvement:
Les résultats de l’étude de W.M.To et J.A.C.Humphrey[6]
concernant une cavité chauffée dont l’une des parois est ∂U ∂U ∂U ∂P 1 ⎛⎜ ∂2U ∂2U ⎞⎟
+ U + V = − + + (2)
entraînée hydrodynamiquement, montrent que les ∂τ* ∂X ∂Y ∂X Re ⎜⎝ ∂X2 ∂Y2 ⎟⎠
convections naturelle et forcée prédominent
respectivement pour des valeurs de Re2/Gr inférieures à 0.4 ∂V ∂V ∂V ∂P 1 ⎛⎜ ∂2V ∂2V ⎞⎟ Gr
+ U + V = − + + + T (3)
et supérieures à 2. Dans le cas d’une cavité carrée, ces ∂τ* ∂X ∂Y ∂Y Re⎜⎝ ∂X2 ∂Y2 ⎟⎠ Re2
auteurs ont trouvé que le nombre de Nusselt présente un
minimum correspondant à l’interaction minimale entre les - Equation d'énergie:
convections naturelle et forcée pour Re2/Gr=1.
∂T ∂T ∂T 1 ⎛⎜ ∂ 2 T ∂ 2 T ⎞⎟
J.P.Simoneau et al [7] ont mené une étude numérique de la +U + V = + (4)
convection mixte dans une cavité différentiellement ∂τ* ∂X ∂Y Re . Pr ⎜⎝ ∂X 2 ∂Y 2 ⎟⎠
chauffée, dont les parois actives sont munies de deux L’Equation de la vorticité (5) est obtenue en faisant la
ouvertures diamétralement opposées. Les résultats obtenus somme de l'équation (2) dérivée par rapport à Y et
quant au transfert de chaleur montrent que le nombre de l'équation (3) dérivée par rapport à X.
Nusselt présente un maximum pour Re2/Gr=2.10-3 et un
∂ω ∂ω ∂ω 1 ⎛⎜ ∂2ω ∂2ω ⎞⎟ Gr ∂T
minimum pour Re2/Gr=3.10-2. +U +V = + − (5)
∂τ *
∂X ∂Y Re ⎜⎝ ∂X2 ∂Y2 ⎟⎠ Re2 ∂X

H D'autre part la vorticité ω est définit par:


∂ U ∂ V
ω= − (6)
∂Y ∂X
Sortie du fluide
Les composantes du vecteur vitesse adimentionnelles
sont données par les relations suivantes:
∂Ψ ∂Ψ
Adiabatique V = − et U = (7)
∂X ∂Y
H tp En combinant les équations (6), (7) l'équation de la fonction
de courant est donnée par:
V,y
∇ 2Ψ = ω (8)
2
U,x où ∇ représente l'opérateur Laplacien.

Les variables des équations précédentes sont


adimensionnalisées comme suit :
t0, V0
Entrée du fluide u v (t − t 0 )
U= ,V= , T=
V0 V0 (t w − t 0 )
Figure1 : Configuration géométrique

E.Papanicolaou et Y.Jaluria [8, 9, 10] ont proposé plusieurs V0 y x


τ* = τ Y = , X = ,
aspects concernant la convection mixte dans des cavités H H H
ventilées et adiabatiques en étudiant l'effet de la source
thermique isolée, les paramètres menant à des régimes de

35
ُEtude numérique de la convection mixte laminaire dans des cavités ventilées

PROCEDURE NUMERIQUE: même temps l'effet de cisaillement, qui conduira à la


formation de deux cellules contra rotationnelles au dessus
Les équations (4), (5), (7), et (8) sont discrétisées à l'aide du jet.
d'une méthode aux différence finies , toutes les
discrétisations sont réalisées à l'aide d'un schéma centrée ISOTHERMES:
précis au second ordre à l'exception des termes convectifs,
qui sont approchés en utilisant un schéma décentré amont Les isothermes sont montrées par la figure (3). La
(upwind) [11]. L'intégration des équations de conservation répartition de la chaleur dans la cavité est conforme à la
(4) et (5) est effectuée à l'aide d'une méthode Implicite aux circulation du fluide révélée par les isocourants (figure 2).
Directions Alternées (ADI) [12]. La résolution de l'équation En effet nous constatons un échauffement du fluide à partir
de poisson (8) est assurée par la méthode NLOR "Non de l'entrée, tout au long de la paroi gauche et la paroi
Linear Over Relaxation"[13]. supérieure jusqu'à la sortie pour des valeurs du nombre de
Richardson égales à 2 et 1. Pour les autres valeurs du
Les conditions aux limites adoptées pour la résolution du nombre de Richardson 0.2 et 0.1 (convection forcée
problème sont: prédominante) les cellules rotatives situées au dessus du jet
empêchent la propagation de la chaleur vers la paroi droite.
∂T
x = 1 et 0 ≤ Y ≤ 1 ⇒ = 0
∂X CHAMP DU VECTEUR VITESSE

x = 0 et 0 ≤ Y ≤ 1 ⇒ T = 1 Le champ du vecteur vitesse de l'écoulement est exposé


dans les figures (4) et (5) pour les mêmes valeurs des
∂T nombres sans dimensions. Nous avons jugé utile de montrer
y = 1 et 0 < X < 1 ⇒ = 0
∂Y ce champ du vecteur vitesse pour bien visualiser le
∂T développement de l'écoulement donné sous forme
y = 0 et W ≤ X < 1 ⇒ = 0 d'isocourants par la figure (2). En effet nous constatons que,
∂Y
dans le cas ou la convection naturelle prédomine (nombre
y = 0 et 0 < Y < W ⇒ T = 0 de Richardson égal à 2 ou 1) l'écoulement se développe
principalement le long de la paroi chaude et se propage le
y = 0 et 0 < X ≤ W ⇒ ψ = -X long de la paroi supérieure avant la sortie. Nous
remarquons également que dans le reste de la cavité le
La condition suivante de la vorticité sur les parois est fluide forme des zones de recirculation de faible intensité.
utilisée [14]: Par contre quand la convection forcée prédomine (nombre
Ψ p +1 − Ψ p de Richardson égal à 0.1) l'écoulement du fluide se
ωp = 2 développe principalement suivant la diagonale avec la
∆η 2
naissance des zones de recirculation de part et d'autre de
Où p désigne la paroi et ∆η le pas d'espace suivant la celle-ci.
direction normale à celle-ci.
PROFIL DES VITESSES ET DES TEMPERATURES
RESULTATS ET DISCUSSION
La figure (6) montre les profils de la composante V du
A fin de vérifier la précision du code de calcul développé vecteur vitesse (partie gauche) et de la température (partie
dans le cadre de cette étude, nous avons testé le même droite), pour le même nombre de Grashof (106) et les
problème que D.Angirasa [2] la comparaison de la valeur du mêmes valeurs du nombre de Richardson (2, 1, 0.2, 0.1),
nombre de Nusselt moyen obtenu par cet auteur et celle dans des stations horizontales situées à Y=0.2 (entrée),
obtenue en utilisant notre code de calcul est inférieur à 4% Y=0.5 (milieu de la cavité) et Y=0.98 (sortie).
pour un nombre de Grashof égal à 105 et un nombre de
Pour des valeurs du nombre de Richardson égales à 2 et 1
Richardon égal à 10.
(convection naturelle prédominante) les profils de la vitesse
V présentent des pics près de la paroi chaude révélant ainsi
FONCTIONS DE COURANT
un écoulement intense près de celle –ci et confirmant les
résultats des isocourants et du champ du vecteur vitesse
Sur la figure (2) nous avons représenté les fonctions de
(figures 2, 4 et 5).
courant. Nous remarquons que, pour des valeurs du nombre
de Richardson égales à 2(a) et 1(b), un écoulement Lorsque le nombre de Richardson diminue (convection
important le long de la paroi chaude et qui se prolonge le forcée prédominante) les pics dont il est question
long de la paroi supérieure jusqu'à la sortie est observé. La précédemment se déplacent vers le centre de la cavité
majeure partie de la cavité est occupée par une zone de montrant que l'écoulement principal du fluide se fait suivant
recirculation de faible intensité. Au fur et à mesure que le la diagonale de la cavité. Les profils de la composante U
nombre de Richardson diminue (convection forcée (figure 7) montrent un écoulement dont l'intensité augmente
prédominante) l'écoulement principale tend à traversé la près de la paroi supérieure au fur et à mesure que le nombre
cavité suivant la diagonale en réduisant la taille de la cellule de Richardson augmente.
convective située dans la partie droite, et en favorisant en

36
S. ZERMANE, S. BOUDEBOUS, N. BOULKROUNE

La figure (7-d) (nombre de Richardson égal à 0.1) révèle Les résultats obtenus montrent que l'écoulement
un profil de cette composante qui présente des valeurs principal du fluide a lieu le long de la paroi chaude verticale
négatives près de cette paroi confirmant ainsi la formation et de la paroi supérieure jusqu'à la sortie de la cavité lorsque
des zones de recirculation du fluide dans la partie la convection naturelle prédomine. Par contre lorsque la
supérieure de la cavité. convection forcée prédomine l'écoulement principal du
Lorsque la convection naturelle prédomine dans fluide a lieu le long de la diagonale de la cavité, avec
l'écoulement (nombre de Richardson égal à 2 et 1) les l'apparition des zones de recirculation multicellulaires de
profils des températures (figure 6) montrent que la part et d'autre de la diagonale de la cavité.
propagation de la chaleur est importante près de la paroi
supérieure de la cavité. Celle –ci diminue quant la Nomenclature
convection forcée devient prédominante (nombre de Cp Chaleur spécifique (J/Kg.K)
Richardson égal à 0.2 ou 0.1). En effet nous pouvons noter, g Accélération due à la pesanteur (m/s2)
par exemple que pour un nombre de Richardson égal à 0.1 Gr Nombre de Grashof, g β ∆ t H3 / ν2
la température adimensionnelle dans la station X=0.5 est de h Coefficient de transfert (W/m2.K)
0.45 sur la paroi supérieure alors que pour un nombre de H Hauteur de la cavité (m)
Richardson égal à 2 elle est de 0.65. k Conductivité thermique (W/m.K)
L'examen de tous les profils des vitesses et des Nu Nombre de Nusselt moyen
températures confirme les résultats déjà invoqués NuY Nombre de Nusselt local
précédemment. p Pression (Pa)
P Pression adimensionnelle, p/ρV02
COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE Pr Nombre de Prandtl, ν /α
Re Nombre de Reynolds, V0 H / ν
L'évolution du nombre de Nusselt moyen en fonction T Température ( K)
du temps est donnée, pour un nombre de Grashof égal à 105 T0 Température du fluide à l'entrée (K)
et 106, et pour deux nombres de Richardson 0.1 et 10 par la Tp Température de la paroi latérale gauche (K)
figure (8). Dans tous les cas de figures cette évolution est la u,v Composantes des vitesses (m/s)
même: une diminution très rapide dans les premières U, V Composantes adimensionnelles des vitesses, u/V0,
instants puis une tendance vers une valeur limite lorsque le v/V0
temps augmente. Ces valeurs limites mettent en évidence la V0 Vitesse du fluide entrant ( m/s)
différence entre la convection forcée et la convection W Largeur de l'entrée (m)
naturelle. Lorsque la convection naturelle prédomine la W* Largeur adimensionnelle de l'entrée, W/H
chaleur se propage plus par convection que par conduction x,y Coordonnées d'espace dimensionnelles( m)
ce qui se traduit par des gradients de températures près de la X,Y Coordonnées d'espace adimensionnelles
paroi chaude moins importants et donc des valeurs faibles Ri Nombre de Richardson, Gr/Re2
de nombre de Nusselt moyen. Ces dernières valeurs
augmentent avec l'augmentation du nombre de Grashof.
Symboles grecs:
CONCLUSION α Diffusivité thermique,K/ρ.CP (m2/s)
β Coefficient d'expansion thermique(K-1)
ν Viscosité cinématique du fluide ( m2/s)
L'étude présentée dans ce travail porte sur la convection 3
mixte laminaire dans des cavités ventilées. La paroi latérale Kg/m ( ρ Masse volumique du fluide
verticale gauche de la cavité est soumise à une température τ* Temps (s)
constante supérieure à la température ambiante, tandis que τ Temps adimensionnel, τ* V0/H
les autres parois sont considérées comme adiabatiques. ψ Fonction de courant
En se basant sur la méthode des différences finies pour ω Vorticité
discrétiser les équations gouvernant ce phénomène, on a pu
déterminer les fonctions de courant, les isothermes, les
profils des vitesses et des températures, ainsi que les
variations du nombre de Nusselt en fonction du temps, pour
la géométrie considérée et pour différentes valeurs du
nombre de Richardson et de Grashof.

37
ُEtude numérique de la convection mixte laminaire dans des cavités ventilées

Sortie

1 1
PSI PSI
-4.96E-03 -4.86E-03
-1.01E-02 -9.91E-03
-1.52E-02 -1.50E-02
0.8 -2.55E-02 -2.00E-02
-3.07E-02
0.8
-2.51E-02
-3.58E-02
Paroi chaude

-3.01E-02
-4.61E-02 -3.52E-02
-5.12E-02 -4.02E-02
0.6 -6.15E-02 -4.53E-02
Paroi -6.67E-02 0.6
-5.03E-02
-7.70E-02 -5.54E-02
Y

-8.21E-02

Y
-6.04E-02
-9.24E-02 -6.55E-02
-9.75E-02
0.4 -1.03E-01 0.4 -7.05E-02
-7.56E-02
-1.08E-01 -8.06E-02
-1.13E-01 -8.57E-02
-1.14E-01 -9.08E-02
-1.16E-01 -9.58E-02
0.2 -1.18E-01 0.2 -1.01E-01
-1.20E-01 -1.06E-01
-1.20E-01 -1.11E-01
-1.22E-01 -1.16E-01
-1.23E-01 -1.21E-01
0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
X X
a b
Entrée

1 1
1 PSI PSI
PS-04
-6.37EI 6.64E-04
-6.37E
-8.09E-04
-03 5.86E-04
-8.09E-02
-1.55E-03 3.87E-04
-1.55E-02
-2.30E-02 0.8 -5.88E-04
0.8 -2.30E
0.8 -3.05E-02
-02 -1.34E-03
-3.05E
-3.79E-02
-02 -1.65E-03
-3.79E
-4.54E-02
-02 -1.97E-03
-4.54E
-5.28E-02
-02 -2.43E-03
-5.28E
-6.03E-02
-02 -2.85E-03
0.6 0.6 -1.06E-02
-6.03E-02
-6.77E-02
0.6 -2.18E-02
-6.77E-02
-7.52E-02
-7.52E-02
-02 -3.31E-02
Y

-8.26E
YY

-8.26E
-9.01E-02
-02 -4.43E-02
-9.01E
-9.76E-02
-02 -5.55E-02
0.4 -9.76E
0.4 -6.67E-02
0.4 -1.05E-02
-01
-1.05E
-1.12E-01
-01 -7.79E-02
-1.12E
-1.20E-01
-01 -8.91E-02
-1.20E-01
-1.27E-01 -1.00E-01
-1.27E-01
-1.35E-01 -1.04E-01
0.2 -1.35E-01
-01 0.2 -1.12E-01
0.2 -1.42E
-1.42E -1.23E-01
-1.50E-01
-01
-1.50E -1.34E-01
-1.57E-01
-01
-1.57E -1.45E-01
-1.65E-01
-01
-1.65E -1.56E-01
-1.72E-01
-01
0 -1.72E-01 0
00 0.2 0.4 0.6 0.8 1 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
0 0.2 0.4 X 0.6 0.8 1 X
X c
d

Figure 2: Fonctions de courant, Gr=106; Ri=(a)2, (b)1, (c)0.2, (d)0.1

38
ZERMANE SAMAH, BOUDEBOUS SAADOUN, BOULKROUNE NADJET

Sortie

1 1
T T
9.38E-01 9.38E-01
8.99E-01 8.99E-01
8.61E-01 8.61E-01
0.8 8.23E-01 0.8 8.23E-01
7.85E-01 7.85E-01
7.47E-01 7.47E-01
7.09E-01 7.09E-01
6.71E-01 6.71E-01
0.6 6.33E-01 0.6 6.33E-01
5.95E-01 5.95E-01
5.57E-01 5.57E-01

Y
5.19E-01
Y

5.19E-01
4.81E-01 4.81E-01
4.43E-01 4.43E-01
0.4 0.4
4.05E-01 4.05E-01
3.67E-01 3.67E-01
3.29E-01 3.29E-01
2.91E-01 2.91E-01
2.53E-01 2.53E-01
0.2 0.2 2.15E-01
2.15E-01
1.77E-01 1.77E-01
1.39E-01 1.39E-01
1.01E-01
1.01E-01
6.25E-02
6.25E-02 0
0 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
X
X
b
a
Entrée

1
1 T
T
9.60E-01
9.60E-01
9.20E-01
9.20E-01
8.80E-01
8.80E-01
0.8 8.40E-01
0.8 8.40E-01
8.00E-01 8.00E-01
7.60E-01 7.60E-01
7.20E-01 7.20E-01
6.80E-01 6.80E-01
6.40E-01 6.40E-01
0.6 0.6
6.00E-01 6.00E-01
5.60E-01 5.60E-01
5.20E-01
Y

5.20E-01
Y

4.80E-01 4.80E-01
4.40E-01 4.40E-01
0.4 4.00E-01
0.4 4.00E-01
3.60E-01 3.60E-01
3.20E-01 3.20E-01
2.80E-01 2.80E-01
2.40E-01 2.40E-01
0.2 2.00E-01 0.2 2.00E-01
1.60E-01 1.60E-01
1.20E-01 1.20E-01
8.00E-02 8.00E-02
4.00E-02 4.00E-02
0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
X X
c d

Figure 3: Isothermes, Gr=106; Ri=(a)2, (b)1, (c)0.2, (d)0.1

39
ُEtude numérique de la convection mixte laminaire dans des cavités ventilées

1 1

0.8 0.8

0.6 0.6
Y

Y
0.4 0.4

0.2 0.2

0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
X X

(a) (b)

1 1

0.8 0.8

0.6 0.6
Y
Y

0.4 0.4

0.2 0.2

0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
X X

(c) (d)
Figure 4 : Champ du vecteur vitesse; Ri= (a)2, (b) 1, (c) 0.2, (d) 0.1

40
ZERMANE SAMAH, BOUDEBOUS SAADOUN, BOULKROUNE NADJET

1 1

0.8 0.8

0.6 0.6
Y

Y
0.4 0.4

0.2 0.2

0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
X X

(a) (b)

1 1

0.8 0.8

0.6 0.6
Y

0.4 0.4

0.2 0.2

0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
X X

(c) (d)
Figure 5 : Champ du vecteur vitesse; Ri= (a)2, (b)1, (c )0.2, (d)0.1

41
ُEtude numérique de la convection mixte laminaire dans des cavités ventilées

1.0
1.0
Y=0.2
Y=0.5 Y=0.2
Y=0.98 Y=0.5
0.8 0.8
Y=0.98

0.6
0.6

0.4

T
0.4
0.2

0.0 0.2

-0.2
0.0
0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0

X X
(a)

1.0
1.0 Y=0.2
Y=0.5 Y=0.2
Y=0.98 Y=0.5
0.8 0.8 Y=0.98

0.6
0.6

0.4
V

T
0.4
0.2

0.0 0.2

-0.2
0.0
0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0

X X
(b)
1.0
1.0
Y=0.2 Y=0.2
0.8 Y=0.5 Y=0.5
Y=0.98 0.8 Y=0.98
0.6

0.4 0.6
V

0.2
0.4

0.0

0.2
-0.2

-0.4 0.0
0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0

X X
(c)
1.0 1.0
Y=0.2 Y=0.2
0.8 Y=0.5 Y=0.5
Y=0.98 0.8 Y=0.98
0.6

0.6
0.4
V

0.2
0.4

0.0

0.2
-0.2

-0.4 0.0
0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0

X (d) X

Figure (6) : Profil des vitesses verticales, et des températures le long de la paroi horizontale; Ri= (a)2, (b)1, (c )0.2, (d)0.1

42
ZERMANE SAMAH, BOUDEBOUS SAADOUN, BOULKROUNE NADJET

1.0
1.0

X=0.2
0.8
0.8 X=0.5
X=0.2 X=0.98
X=0.5
X=0.98 0.6
0.6

Y
Y
0.4 0.4

0.2 0.2

0.0 0.0
-0.1 0.0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8

U T
(a)

1.0
1.0

0.8 X=0.2
X=0.2 0.8
X=0.5
X=0.5
X=0.98
X=0.98
0.6 0.6
Y

0.4 0.4

0.2 0.2

0.0 0.0
-0.1 0.0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8

U T
(b)
1.0
1.0

0.8
0.8
X=0.2 X=0.2
X=0.5 X=0.5
0.6 X=0.98 X=0.98
0.6
Y

0.4
0.4

0.2 0.2

0.0 0.0
-0.27 -0.18 -0.09 0.00 0.09 0.18 0.27 0.36 0.45 0.54 0.63 0.0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8

U T
(c)
1.0
1.0

0.8
0.8

X=0.2
X=0.5
0.6
0.6 X=0.98
X=0.2
X=0.5
Y

X=0.98
X

0.4
0.4

0.2 0.2

0.0 0.0
-0.18 -0.09 0.00 0.09 0.18 0.27 0.36 0.45 0.0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9

U (d) T

Figure (7) : Profil des vitesses horizontales, et des températures le long de la paroi verticale ; Ri= (a)2, (b)1, (c )0.2, (d)0.1

43
ُEtude numérique de la convection mixte laminaire dans des cavités ventilées

[4]- Sparrow E.M., Samie F., Interaction between a stream


which passes through an enclosure and natural convection, Int.
160 J. Heat Mass Transfer 25, pp 1489-1502, (1982).
[5]- Oosthuisen P.H. Paul J. T, Mixed convective heat transfer in
140
a cavity.Fundamental forced and mixed convection, in: 23rd
120 national heat transfer conference, Denver, Colorado, HTD,
Vol 42, pp 159-169, (1985).
100
[6]- To W.M, Humphery J. A. C., Numerical simulation of
80 buoyant turbulent flow. I.- Free convection along a heated
Nu

60
vertical, flat plate. II - Free and mixed convection in a heated
cavity, Int. J. Heat Mass Transfer 29, pp 573-610, (1986).
40
[7]- Simoneau J.P,Draoui A, Allard F,Problèmes posés par la
20 convection mixte dans la
climatisation de l’habitat: première approche en régime
0
laminaire, Rev. Gén. Therm 325, pp 31-39, (1989).
0 5 10 15 20
[8]- Papanicolaou E , Jaluria Y , Mixed convection from
t an isolated heat source in a rectangular enclosure, Numer.
Heat Transfer Part A 18, pp 427-461, (1990).
[9]- Papanicolaou E , Jaluria Y , Transition to a periodic
Figure 8: Variation du nombre de Nusselt, Gr=106 regime in mixed convection in a square cavity, J. Fluid
Mech 239, pp 489-509, (1992).
[10]- Papanicolaou E., Jaluria Y., Mixed convection from a
localized heat source in a cavity
with conducting walls. Numer. Heat Transfer Part A 23,
REFERENCES
pp 463-484, (1993).
[1]- Kuper.R.A, Van Dermeer TH.H, Hoocfem Doorm C.J, and [11]- Kotake S, Hijikata K, Numerical simulations of heat
Hemres R.AW.M , Numerical study of lamina and transfer and fluid flow on a personal computer, Vol 3, Tom 3,
turbulent natural convection in an inclined square cavity, pp 31-33, editor: Mujumdar A.S., Quebec, Canada, (1993).
Int.J.Heat Mass Transfer. Vol36. No11 pp2899-2911, (1993). [12]- Saatdjian E., Phénomènes de transport et leurs résolutions
numériques. Polytechnica, pp 260-263 (1998).
[2]- Angirasa D., Mixed convection in a vented enclosure with n [13]- Sewell G., The numerical solution of ordinary and partial
isothermal vertical surface, Fluid Dynamics Research 26, pp differential equations, Edition Academic Press Inc, London,
219-233, (2000). (1988).
[3]- Torrance K, Davis R., Eike K., Gill P., Gutman D., Hsui [14]- Anderson D. A; Tannehill J. C; Richard Pletcher H ,
A., Lyons S., Zien H., Cavity fows driven by buoyancy and Computational fluid mechanics and heat transfer, p 507,
shear, J. Fluid Mech, Part 2 51, pp 221 - 231, (1972). second edition, editor : Mincowicz M.J. and Sparrow E.M,
Paris, France, (1984).

44