Вы находитесь на странице: 1из 25

Chapitre II.

« Des Protistes aux Métazoaires :


les PROTOZOAIRES »
1. Définition, évolution, organisation
2. Classification
3. Nutrition
4. Locomotion
5. Reproduction
6. Mode de vie et intérêt biologique.
1. Définition, évolution et organisation

Organismes eucaryotes unicellulaires.


unicellulaires
Sous-règne des PROTISTES
1.1. Etapes clés de leur origine :
- L’origine d’une surface cellulaire flexible,
- L’origine d’une enveloppe cellulaire,
- L’apparition de vésicules digestives,
- L’origine du cytosquelette,
- L’acquisition de certains organites par
endosymbiose.
1.2.
Environnement
aquatique
indispensable
(fragilité)

Peut vivre en milieu hypo-osmotique :


vacuole contractile.
1.3. Taille microscopique :
limitation par le rapport surface/volume
1.4. Cellule totipotente :
Une cellule unique remplit à elle seule toutes
les fonctions vitales :
nutrition,
respiration,
excrétion,
locomotion,
régulation osmotique,
reproduction.

1.5. Hétérotrophie par ingestion :


Les organismes se nourrissent par endocytose,
grâce aux vacuoles nutritives responsables de
la digestion et de l’excrétion.
1.6. Très grande diversité : variété des
plans d’organisation
Î Classification en trois phylums, basés
fondamentalement sur leur locomotion.

1.7. Mode de vie très varié : libres,


symbiotes, parasites
Î Intérêt de nombreux protozoaires en
pathologie humaine et vétérinaire.
2. Classification
Phylums SS Phylum, Exemples
Caractéristiques
Flagelles et/ou Sarcodina : Amibes
pseudopodes Î pseudopodes
SARCO- Mastigophora : Giardia
MASTIGOPHORA
Î flagelles Trypanosome

Cils, 2 noyaux Ciliés holotriches Paramécie


CILIOPHORA

Pas de locomotion Sporozoa Plasmodium


complexe apical reproduction Toxoplasme
APICOMPLEXA sexuée Coccidies
Exemple type de Protozoaire Sarcodina :
Entamoeba histolytica , amibe pathogène pour l’homme

Vacuoles pulsatiles

Vacuoles digestives

noyau

Cytoplasme : Membrane plasmique


cytosquelette
Taille : 30 – 40 μM
Exemple de Protozoaire flagellé (tube digestif) Mastigophora
Giardia intestinalis , pathogène pour l’homme
Forme végétative

Forme végétative : Giemsa

Forme
végétative :
microscopie à
balayage

Kyste : forme de résistance


Exemple de Protozoaire flagellé (sang) Mastigophora :
Trypanosoma brucei : « Maladie du Sommeil »
sang

Vecteur : Mouche Tsé-tsé


Morphologie des différents stades
CILIOPHORA:

Paramécie ou
« Infusoires »
- Non pathogène
- Environnement
- Modèle de
recherche :
reproduction par
conjugaison
APICOMPLEXA, Sporozoa.
cycles asexué et sexué Plasmodium falciparum:
un des agents du
paludisme humain.
Transmis par piqûre
d’un moustique.
Homme : cycle
hépatique puis sanguin.
10 000 cas importés
en France /an
La plus grande
endémie parasitaire au
plan mondial :
3 millions de morts/an
(jeunes enfants)
APICOMPLEXA, Sporozoa.
Toxoplasma gondii : agent de la Toxoplasmose .

cycle sexué

cycle asexué
3. Nutrition
Nourriture majoritairement constituée d’éléments complexes
(bactéries, algues microscopiques…)
Doivent être ramenés à l’état de molécules simples pour
être utilisées: PHAGOCYTOSE ou digestion intracellulaire

a. Adhérence, endocytose
b. Inclusion dans le
phagosome (vacuole
digestive)
c. Formation du
phagolysosome: enzymes
golgiennes hydrolases,
d. digestion et exocytose
Schéma p 10
- Conservée chez les
VERTEBRES comme
mécanisme de
défense contre
l’infection
(immunité non
spécifique) par les
cellules de type
« phagocytes »
Exemple :
polynucléaires
sanguins.

Continuité !
4. Locomotion
- Emissions de pseudopodes
- Organites différenciés : cils et flagelles
4.1.Pseudopodes :
changement de viscosité du cytoplasme SOL/GEL
- majeure partie fluide (endoplasme) : SOL
- gélatineux en périphérie (ectoplasme) : GEL
- Rôle de 2 protéines, l’actine et la myosine,
myosine molécules
du mouvement cellulaire (idem chez les Vertébrés)
- Polymérisation de molécules d’actine en filaments
+ myosine Î GEL
- Dépolymérisation Î retour à l’état de SOL
SOL

GEL

pseudopode

Amibe hématophage émettant un pseudopode


4.2. Cils et flagelles
Structure :
Faisceau de fibrilles protéiques contractiles (microtubules)
une paire centrale, anneau de 9 doublets,
reliés par des fibres de dynéine

Microtubule
Structure identique de tous les cils/flagelles de
tous les organismes EUCARYOTES : Continuité !

Protonéphridie
Poumon

Homme Ver plat


5. Reproduction

Modalités variées - simple division


- conjugaison
- reproduction sexuée

5.1. Simple division ou reproduction asexuée ou


mitose:
- Respecte le génotype Î 2 individus
identiques
- Mode de reproduction princeps de tous les
protistes
Cellule « mère » : Cytodiérèse : 2 cellules « filles » :
diploïde division binaire diploïdes

Ex : Giardia intestinalis SARCOMASTIGOPHORA


5.2. Reproduction sexuée :

- différenciation en gamètes (haploïdes) qui


fusionnent Î œuf ou zygote (diploïde)

- Recombinaison génétique : génotypes multiples

- Mode de reproduction qui s’ajoute à la


reproduction asexuée

- Présente chez : APICOMPLEXA, Sporozoa.


Ex : P. falciparum
APICOMPLEXA, Sporozoa.

Moustique
(anophèle F)
HD :
cycle sexué
Piqûre

Sang
Homme : HI
cycle asexué Foie
5.3. Conjugaison
- Se produit chez les CILIOPHORA (Paramécie)
- Pas de reproduction vraie (pas d’augmentation
du nombre d’individus), mais ébauche de
reproduction sexuée car réorganisation du
patrimoine génétique.

Macronucléus :
noyau végétatif

Micronucléus :
noyau reproducteur
6. Mode de vie et intérêt biologique des
Protozoaires.
- Organismes libres, symbiotes, parasites…..
- Très grande biodiversité.
- Première forme de vie « animale » sur la
planète.
- Association en colonies : « masse
multicellulaire » à l’origine des Métazoaires ?
Nombreux exemples de continuité.…
- Rapports multiples et quotidiens de l’homme
avec ces organismes .