Вы находитесь на странице: 1из 110

Champ et potentiel électrostatiques

1 – Rappels
• matière <---> atomes <---> noyaux, électrons

• charge globale nulle ; si un électron est arraché (ou rajouté), on a un ion.

• à l'échelle macroscopique, la "charge électrique" portée par un corps


correspond à un défaut ou un excès d'électrons.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 2


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques

La charge électrique est une grandeur physique qui


s'exprime en coulombs.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 3


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 1 – Rappels

Remarques :
• les charges mobiles sont, le plus souvent, des électrons.

• différence conducteur / isolant :


• isolant (liaison covalente / ionique) :
les atomes "retiennent" leurs électrons au voisinage des noyaux.
Tout excès ou défaut d'électron reste localisé là où il est créé.
• conducteur (liaison métallique) :
la cohésion de l'ensemble des atomes correspond à la mise en
commun d'électrons qui sont "rattachés" à la collectivité et
non à des atomes particuliers.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 4


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 1 – Rappels

Ces électrons sont libres de se déplacer pourvu que le bilan total des
charges soit constant. Donc toute charge créée sur un matériau se
répartit sur la surface, dans le cas d'un conducteur, ou reste
localisée là où elle a été créée, pour un isolant.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 5


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 2 - Force de COULOMB

•Interaction entre charges ponctuelles dans le vide. La force ,


due à q et s'exerçant sur la charge q' placée en O' est donnée par :

k q q' Charges de
F même signe
r2
1
k  9,0 10 N  m C
9 2 2
ou k 
40 r = || OO' || ;
 k q q' 
F  2 ur Permittivi té du vide
r
1
0   8,85  10 12
C 2
N  m 2

36   109
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 6
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 2 - Force de COULOMB

Charges de même signe

répulsion

Charges de signes opposées

attraction

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 7


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

3-1 Charge ponctuelle


• La charge q' en O' subira, ou ne subira pas de force, selon qu'il y aura
ou non une charge q en O ---> la présence de q en O change donc les
propriétés de l'espace, notamment en O' , et ceci est ressenti par q'.

• On dit que la présence de q en O modifie les propriétés de l'espace

on traduit ceci par l'existence d'un champ vectoriel E (champ


"électrostatique").

• Force F subie par q' de la part de q ?

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 8


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

• Une charge électrique crée un champ


électrique dans l’espace qui l’entoure
– Le champ en un point donné est dirigé
vers la charge Q si Q est négatif; dans
l’autre sens, si Q est positif

kQ
E 2
(N C)
r

Si on connaît le champ électrique en un


point P, on peut déterminer la force sur
une charge q placée en P
 
F  qE
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 9
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

Lignes de champ
Représentation du champ électriques

– Principales propriétés

1. Les lignes de champ électrique vont


toujours des charges positives vers les
charges négatives
2. Le nombre de lignes qui partent d’un charge
ou qui se dirigent vers elle est
proportionnel à la grandeur de la charge
3. La direction du champ en un point est
tangente à la ligne de champ
4. L’intensité du champ est proportionnelle à
la densité des lignes de champ
5. Les lignes de champ ne se coupent jamais

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 10


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Résumé :

Toute charge crée dans l'espace qui l'entoure un champ

• Toute charge q' placée dans un champ E subit une force

Unités : F' (N) ; q (C) ; E (V.m-1).


• E est "représenté" par la force s'exerçant sur la charge + 1C.
•Lignes de champ :
• Ces lignes sont tangentes en tout point au champ
• orientation dans le sens de E

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 11


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

3-2 Champ dû à une distribution de charges

• Charges ponctuelles :
Qi

• Superposition : Plusieurs charges

ET  S Ei

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 12


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

Application :
1- Champ électrique d'un dipôle, sur la médiatrice (voir la figure qui suit)

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 13


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

3-3 Champ dû à une distribution de charges

• Distribution continue de charges :


• Élément de surface dS :

• Surface entière S :

est défini par ses 3 composantes qu'il faut calculer séparément.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 14


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

Applications :
1) Champ électrique dans l'axe d'un anneau mince portant une charge Q.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 15


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

2) Champ électrique dans l'axe d'un disque


avec densité surfacique σ(C/m2) uniforme.

Remarque : La
charge totale sur le
disque est donnée
par :

Si on donne la charge
totale du disque, Q et
son rayon a, la densité
surfacique est donnée
par :

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 16


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 3 - Champ électrostatique

Méthodologie :
• décomposer la distribution en éléments de distribution "ponctuels".

• calculer dEi .

• faire la somme : ET  Ss dEi


• plutôt que de calculer les 3 composantes de , il peut être plus avisé de

rechercher le support de puis de calculer simplement son module ;

• ceci est possible du fait que le champ "a la symétrie" de la


distribution.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 17


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique

Énergie potentielle électrique

1. Le potentiel électrique est


défini comme l’énergie
potentielle électrique Ue que
possède un objet chargé par
unité de charge

DV = Ue/q0

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 18


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique

• le potentiel dû à une charge ponctuelle

+ cste

• le potentiel en un point est défini à une constante près.

Généralement on prend la valeur de la constante qui annule


V à l'a , V(a) = 0

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 19


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique

• potentiel créé par une distribution de charges :

• distribution de plusieurs charges ponctuelles {qi} :

1 q1 1 q2 1 q3 1 qi
V  
40 r1 40 r2 40 r3
 ...  
40 i ri
• distribution continue de charges :

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 20


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique

C'est un champ scalaire . Il est défini par les relations


suivantes :

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 21


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique
Potentiel de quelques configurations courantes

1 - Potentiel d'une charge ponctuelle Q

2 - Potentiel d'une sphère conductrice de rayon R portant une charge Q

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 22


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique

3 - Potentiel d'une sphère non-conductrice de rayon R portant une


charge totale Q uniformément distribuée dans l'ensemble de son volume

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 23


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique

4 - Potentiel à une distance r de l'axe d'un long cylindre conducteur


de rayon R portant une charge de densité linéaire λ (C/m)

Dans ce cas, il faut fixer arbitrairement


le point de potentiel nul :
on prend Alors :

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 24


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques 4 - Potentiel électrostatique

Remarques :
• V est un scalaire exprimé en Volt (V)

• V décroît dans le sens de

• les surfaces de potentiel constant sont


appelées équipotentielles elles sont à

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 25


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Énergie potentielle d'une distribution de charges

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 26


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Énergie potentielle d'une distribution de charges Exemple

dans le cas d'un arrangement de trois charges ponctuelles,


l’énergie potentielle est donnée par

Le premier terme correspond au travail pour amener Q2 dans le voisinage de Q1 . Les deux
autres correspondent au travail pour amener Q3 dans le voisinage de Q1 et Q2
respectivement.
Cet exemple éclaire le sens de i < j dans l'expression générale de U en montrant que cela
assure de ne pas calculer deux fois le travail qui consiste à amener une charge donnée dans
le voisinage d'une autre (on ferait l'erreur d'ajouter le travail pour amener l'autre dans le
voisinage de l'une).

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 27


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Champ et potentiel électrostatiques Conclusion

Les champs potentiels et électriques ont été exprimés dans le


cas où les charges sont dans le vide.

On a utilisé la constante k = 9.109 = (1/4o),


o permittivité du vide.
Dans le cas où on a de la matière à la place du vide on remplace
o par ;
la structure des formules reste la même.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 28


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide
Le théorème de Gauss est une reformulation de la loi de Coulomb
et ne se limite pas aux champs électrostatiques

Enoncé du théorème
Dans le vide, le flux du champ électrique au
travers d’une surface fermée quelconque est égal
à la somme algébrique des charges électriques à
l’intérieur divisé par  0 .
   qi
 E i
Surfacefermée
 d S i  i
0
tient compte de toutes les charges dans le volume
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 29
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 1 - Autre formulation

  q i  
 Ei  dSi 
Surface fermée
i
0
  ( 0 Ei )  dSi   qi
Surface fermée i

   
Soit D   0 E  Di  dSi   qi
Surfacefermée i

Le flux du vecteur D (déplacement électrique) au


travers d’une surface fermée quelconque est égal à la
somme algébrique des charges électriques internes.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 30


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 2 – Le flux Electrostatique

E uniforme et perpendiculaire à une surface plane A.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 31


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 2 – Le flux Electrostatique

E uniforme et non perpendiculaire surface plane A


(E pas // à A )

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 32


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 3 - q en dehors de S

 1 q
E u
2 40 r 2 r

   
E1  S1   E2  S2
 
+
1

q
 E2  dS  0
S fermée

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 33


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 4 - q à l’intérieur de S

 1 q 
E u    
40 r 2 r
E1  S1  E2  S2

Si  r 2
  1 q q
    
2
E dS 4 R
  0
2 2
S fermée
4 0 R

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 34


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 5 - Remarques
  
Ei  0   Ei  dSi  0
Surfacefermée
Vrai
FAUX
   Sauf pour qlqs
 Ei  dSi  0  Ei  0 géométries
Surfacefermée
particulières à
symétries évidentes
  
 Ei  dSi  Q /  0  calcul de Ei
Surfacefermée
OK pour les géométries avec
distributions des champs ou
symétries évidentes.
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 35
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 6 - Conclusion

l'utilisation judicieuse du théorème de Gauss pour le calcul du champ repose sur les
trois points qui suivent :

a) l'utilisation de la symétrie de la distribution de charge pour établir la


configuration des lignes de champ;

b) le choix d'une surface de Gauss pour laquelle E est soit perpendiculaire


l'élément de surface,
c'est-à-dire parallèle au vecteur dA (E • dA) = E dA,
soit parallèle à la surface,
c'est-à-dire perpendiculaire à dA (E • dA ) = 0;

c) sur la (ou les) partie(s) de surface où E est parallèle à dA, l'intensité


de E doit être constante.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 36


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 7 - Distribution volumique de charge

F

s Le champ E est radial


s
E(r) . Sr = ( r VR )/0
S = 4Pr2
r
V = 4PR3/3
s

E = ( r /3 0) * ( R3/ r2 )

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 37


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 8 - Distribution linéique de charge

l
Surface E 2rl  0  0 
de
Gauss
0

ds


E
20 r
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 38
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Le théorème de Gauss dans le vide 9 - Distribution plane de charge

ES + 0
0
q SA

EA EA 
+ ES 
0 0
S

q 
ou E  
2 A 0 2 0
2S
Surface
de Guass
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 39
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les Conducteurs 1 - Propriétés

En statique, Vide

– E = 0 dans les très bons conducteurs Et  0 Conducteur

– Statique = pas de courant en surface, donc

VB  VA   A E  dl  0
B

– A l’intérieur,

E0DV 0V  constante

et donc conducteur = équipotentielle

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 40


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les Conducteurs 2 – Charge d’un conducteur
 
 E  dS  0
S
S fermée

qlq soit la forme de


la surface intérieure S
E0

Dans un conducteur
toutes les charges
sont réparties sur la
surface

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 41


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les Conducteurs 3 - Phénomènes d’Influences

Tout corps chargé, produit un champ électrostatique, qui va perturber


les autres conducteurs par influence.

Deux conducteurs placés l’un au voisinage de l’autre s’influencent mutuellement.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 42


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les Conducteurs 3 – 1 / Conservation de la charge

En effet, l’action de A sur B => influence

• modification de la répartition des charges sur la surface de B d'où perturbation

• Si le conducteur B était initialement chargé,


il conserve la même charge
mais la répartition en surface est modifiée.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 43


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les Conducteurs 3 – 2/ Influence Totale

Quand un conducteur entoure complètement un autre, on a le phénomène


suivant :

Il apparaît, par influence totale,


une charge Q' = - Q sur la
surface intérieure de B.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 44


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 1 - Généralités

Lorsqu'on établit une d.d.p. V entre ces conducteurs une charge Q apparaît.

On constate, également, que si on


applique successivement V, V', V'',
il apparaît Q, Q', Q'‘.

Q / V = Q'/ V' = Q" / V'' = Constante.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 45


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 2 - Définitions

On définit :
C = Q / V
C capacité du condensateur,
Q charge du condensateur,
V tension de charge du condensateur.

C s'exprime en FARAD (F).

Représentation symbolique

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 46


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 3 – Cas particuliers
3 - 1/ Le condensateur plan

calcul de C=Q/V

le champ entre les armatures est uniforme :

E =  /o= Q / S o

= E . AB = E. e

C = Q/V = o S/e
( avec : o = 1 / 36  109 SI)
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 47
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 3 –2/ Le condensateur cylindrique

C = Q /V

= 2  o h / ln (R1/R2)

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 48


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 3 – 3/ Le condensateur sphérique

C = Q /V

= 4  oR1R2/(R2-R1)

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 49


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 4 - Groupement de condensateurs.

4. 1 En série

Même Q, somme des Vi .

Condensateur équivalent Ce

1 / Ce = 1/ C1 + 1/ C2+ 1/ C3 +...

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 50


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 4 - Groupement de condensateurs.

4. 2 En parallèle

Même V, somme des Qi .

Condensateur équivalent Ce

Ce = C1 + C2 + C3 +...

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 51


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 5 - L'énergie électrostatique

5 – 1/ L'énergie d’une charge ponctuelle

Pour une charge q se déplaçant de A à B dans le champ E,


le travail de la force électrostatique est :

WAB = q (VA - VB) = q V

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 52


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
Les condensateurs 5 - L'énergie électrostatique

5 – 2/ L'énergie d’un condensateur

Pour un condensateur chargé, on a :

W = Q2/2C = CV2/2

Cette énergie est emmagasinée dans l'espace entre les armatures.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 53


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROCINETIQUE

Étude des distributions de charges électriques


mobiles (« Dynamiques")

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 54


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 1 – Notion de courant

Dans un conducteur non soumis à une ddp, les électrons de


conduction sont animés de mouvements d'agitation thermique
indépendants les uns des autres.

Il n'y a pas d'effet de déplacement collectif.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 55


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 1 – Notion de courant

Lorsqu’on applique une ddp : V ---> E ---> F , tous les électrons se


déplacent sous l'action de F colinéaire à E .

Il y a alors déplacement collectif


de ces électrons.
Avec une Vitesse v.

Pendent un temps dt se déplacent une quantité de charges dQ

==> I = dQ /dt "courant électrique".

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 56


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 2 – Densité de courant

Considérons une section droite d’un cylindre.

Soient : v la vitesse de déplacement des électrons,


n la densité d'électrons libres par unité de volume
ρ = nq la densité de charge par unité de volume.
L'élément de charge dQ qui traverse S pendant le temps dt est :

dQ = ρ dv = n q S dL = n q S v dt

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 57


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 2 – Densité de courant

Comme dQ = n q S v dt

Alors I = dQ / dt = n q v S = r v S

On pose j = r v (vecteur densité de courant)

Donc

I= jS

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 58


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3 – Loi d’Ohm
Le mouvement des électrons est dû au champ électrique E.
la densité du courant est proportionnelle à ce champ.

j= gE g La conductivité électrique

I  g SE or E = V/L

I  g S V/L on pose 1/g  re La résistivité électrique

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 59


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3 – Loi d’Ohm

I  S V/ re L I  V (S / re L)

on pose (S / re L) = 1/R

I  V /R
Loi d’Ohm

V R I
Avec R résistance électrique du conducteur
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 60
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 4 – Loi de Joule

Le passage du courant dans un conducteur produit de la chaleur.

W = qV = VIt = RI2t

La puissance dissipée est égale à :

P = W/t = VI = RI2

• Applications :

fusibles, radiateurs électriques,


lampes à incandescence,
ampèremètre thermique.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 61


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 5 – Générateur

•Le générateur est un système qui fournit de l'énergie électrique

(E,r)
Représentation symbolique

E : force électromotrice (f.e.m) du générateur


r : résistance interne du générateur

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 62


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 5 - 1/ Force Électromotrice

Soit le circuit suivant :


A (E,r) B
• d.d.p aux bornes du
générateur est : I VA-VB
VA-VB= RI R

• L’énergie dégagée au niveau de la résistance

W = RI2t + rI2t = ( R + r ) I2t


• On appelle la force électromotrice f.e.m du générateur

E = W /Q = W / I t = ( R + r ) I
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 63
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 6 – Récepteur

Le récepteur transforme l'énergie électrique en une énergie autre que


thermique (mécanique , chimique).

A B

La polarité d’un récepteur dépend du sens du courant

+A B A B+
+ - - +
I I
1er cas : I de A vers B 2eme cas : I de B vers A

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 64


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 7 – Loi d’Ohm Généralisée
R B E r C E’ r’
A D
I + -

VA-VD
VA-VD = (VA- VB ) + (VB - VC ) + (VC - VD)

VA-VD = RI + (- E + rI ) + ( + E’ + r’I)

VA-VD = [ RI + rI + r’I ] – [ ( + E ) + ( - E’ ) ]

+ E : Générateur
En général VA-VD = I SR i – SE i - E’ : Récepteur

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 65


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 7 – Loi d’Ohm Généralisée

En Circuit fermé (A=D) : VA-VD = 0


0 = I S Ri – SEi

S Ei = I S Ri

S f.e.mi = S Loi d’Ohm


05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 66
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 8 – Association des résistances

8 – 1/ En Série

R1 R2 Ri
A B

Même I, Somme des Vi

Rs = S Ri

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 67


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 8 – Association des résistances

8 – 2/ En Parallèle

I1 R1 Même V, Somme des Ii

A I2 R2 B

Ri
1/Rp = S 1/Ri
Ii

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 68


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique Réseaux Électriques
1- Définitions

Une Branche est une association en série de composants électriques


(résistances, condensateurs, générateurs, récepteurs,…)

A B

Une Branche est caractérisée par le passage d’un courant unique.


Ce courant circule du potentiel le plus haut vers le potentiel le plus bas.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 69


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 1- Définitions

Un NOEUD est un point de jonction de, au moins, trois branches

Une MAILLE est un contour fermé constitué de plusieurs branches

A B

C
D
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 70
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 2- Propriétés

Dans un NŒUD, On ne peut avoir :

ni accumulation, ni dispersion de courant.

A A

Accumulation Dispersion

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 71


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
3-1 Loi des nœuds
Au niveau d’un nœud :
A

La somme des courants entrants est égale à la somme des courants sortants.

S Ie = S I s
La somme algébrique des courants en un nœud est nulle.

S Ii = 0 ( + ) : courant entrant
( - ) : courant sortant

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 72


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
3-2 Loi des mailles
Dans une maille :

La somme algébrique des d.d.p., lorsqu'on


A B parcourt une maille fermée toujours dans
le même sens, est nulle.
C
D

S Ui = 0
Ui : d.d.p aux bornes du composant électrique i

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 73


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
3-3 Utilisation des équations de Kirchhoff

On effectue implicitement :

· un choix arbitraire des orientations de tous les conducteurs


· un choix arbitraire des sens de parcours

Supposons qu'il y ait n branches et k nœuds;

il y a n branches donc n courants à calculer

les k nœuds donnent (k –1) équations indépendantes


et la loi des mailles doit donc fournir [n - (k - 1)] équations :

n - (k - 1) : nombre de mailles indépendantes.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 74


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
3-4 Application des Lois de Kirchhoff

3 Branches  3 courants

3 courants  3 inconnues

les 2 nœuds fournissent 1 équation


il faut donc 2 équations aux mailles  3 équations

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 75


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
A: Loi des nœuds

les 2 nœuds fournissent 1 équation

I1- I2 - I3 = 0

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 76


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
B: Loi des mailles

les 2 mailles fournissent 2 équations

S f.e.mi = S Loi d’Ohm

Maille 1

+E1 +E2 = R1I1 + R2I2


Maille 1

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 77


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
B: Loi des mailles

S f.e.mi = S Loi d’Ohm

Maille 2
Maille
Maille22

-E2 = - R2I2 + R3I3 + R4I3

- E2 = - R2I2 + (R3 + R4) I3

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 78


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique
3-4 Application des Lois de Kirchhoff
C: Système d’équations

0 = I1- I2 - I3

+E1 +E2 = R1I1 + R2I2

- E2 = - R2I2 + (R3 + R4) I3

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 79


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique 3- Lois de Kirchhoff
D: Résolution du Système d’équations

0 = I1 - I2 - I3
+E1 +E2 = R1 I1 + R2 I2

-E2 = - R2 I2 + (R3 + R4) I3

+1 -1 -1
R1 R2 0
D
0 -R2 (R3 + R4)

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 80


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique D-1 Calcul du déterminant principal

= -

= [R2 ( R3 + R4 ) – (- R2 * 0)] - R1 [-1 . ( R3 + R4) – (- R2 .-1)]


= R2 R3 + R2 R4 + R1 R3 + R1 R4 + R1 R2
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 81
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique D-1 Calcul du déterminant de I1

= ( )

I1=
= (E1+E2) (R2 + R3 + R4) - R2E2
D
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 82
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique D-2 Calcul du déterminant de I2

D I2 = = + 1 . [( E1+ E2) . ( R3+ R4)] + R1E2

= E1 R3 + E1 R4 + E2 R3 + E2 R4 + R1E2

D I2
I2 =
D
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 83
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
L‘Électrocinétique D-3 Calcul du déterminant de I3

D I3 = = + 1.[ R2 E2 + R2 ( E1+ E2) ] – R1[-1 .-E2 ]

D I3 = R2 E2 + R2 E1+ R2 E2 - R1E2

D I3
I3 =
D
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 84
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME

Étude d’Influence d’un champ magnétique sur des


distributions de charges électriques
mobiles (« Dynamiques")

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 85


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 1 – Loi de Laplace
1- Définition
une particule portant une charge électrique q, animée d'une vitesse

Dans un champ magnétique est soumise à une force magnétique :

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 86


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 1 – Loi de Laplace

Cette force a les caractéristiques suivantes :

Direction : orthogonale au plan formé par les vecteurs et

Sens : tel que le trièdre ( , , ) est direct

Module :

, s'exprime en N (q en C, v en m/s et B en T).

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 87


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 1 – Loi de Laplace
2- Détermination de la direction et du sens de la déviation de la particule

2-1 Règle du tire-bouchon

On tourne dans le sens allant de à .

L'axe du tire-bouchon, placé dans la

direction de , le sens de sa progression

donne le sens de la force .

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 88


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 1 – Loi de Laplace
2-2 Règle des trois doigts de la main droite

Le pouce, l'index et le majeur de la main droite forment un trièdre direct.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 89


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 1 – Loi de Laplace

dF = dq v ^ B
Or v = dL/dt
dF = dq (dL/dt) ^ B
dF = (dq /dt) dL ^ B
Et finalement dF = I dL ^ B
Tout élément de courant placé dans un champ magnétique est
soumis à la force de Laplace

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 90


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 2 – Force de LORENTZ

Force subie par une charge en mouvement (v) dans un champ magnétique B

Si la charge subit un champ magnétique B et un champ électrique E :

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 91


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 2 – Loi de Biot et Savart

Tout élément de circuit de longueur dL parcouru


par un courant I crée, a son voisinage un champs
magnétique élémentaire dB donné par la formule
de Biot et savart :

4
dL m0 est la perméabilité
électrique dans le vide
B
m0 =4  10-7
u
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 92
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 3 – Loi de Biot et Savart
3- 1 Champs créés par des courants particuliers (voir en TD)
i ) Fil rectiligne infini .

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 93


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 3 – Loi de Biot et Savart

ii) Fil rectiligne fini

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 94


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 3 – Loi de Biot et Savart
iii) Spire circulaire de rayon R.

• En son centre O

Pour une bobine de N spires concentriques, en son centre : BN = N Bo

• En un point de son axe P(z)

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 95


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 3 – Loi de Biot et Savart
iv ) pôles d'un aimant, faces d'une bobine.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 96


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 3 – Loi de Biot et Savart

v) solénoïde infini :

n : nombre de spires par unité de longueur

vi) solénoïde fini

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 97


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 4- Théorème d'AMPERE

Soit un contour C qui enlace plusieurs conducteurs où circulent des


courants Ik,la circulation du champ magnétique est égale à la somme
algébrique des courants traversant la section délimitée par le
contour C multipliée par m0.

Règle du Tire Bouchon


(+I) : si le sens de parcours est positif;
(-I) dans le cas contraire.

Exemple : C = m0 ( I2-I1)
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 98
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 5- Travail des forces magnétiques

5-1 Flux d’induction Magnétiques

Soit une spire, on définit le vecteur normale à sa surface

Avec, S l’aire de la spire.

On définit le flux F:

qui s'exprime en Weber (Wb).

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 99


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 5- Travail des forces magnétiques

5-2 Travail des forces Magnétiques


dF

dF = I dL ^ B dx

dw = dF . dx = I ( dl ^ B ) . dx

= I (dx ^ dl) . B = I ds . B = I . df

W=If=IBS
05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 100
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 6- Induction électromagnétique

6-1 Loi de faraday


Toute variation de flux à travers un circuit électrique
donne naissance à une f.e.m induite. Si le circuit est
fermé, un courant induit est créé conjointement.

B B

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 101


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 6- Induction électromagnétique

6-2 Loi de Lenz

Le sens du courant induit est tel qu’il s'oppose à la cause


qui lui a donné naissance.

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 102


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 6- Induction électromagnétique

6-4 F.e.m d’auto induction

Le flux j, que la bobine crée et qu'elle embrasse à travers la totalité de


ces spires, c'est à dire son flux propre est proportionnel à I.

j = L.I

L : coefficient de proportionnalité exprimé en Henry (H),


appelé coefficient d’auto induction (inductance propre) de la bobine.

e = - dj /dt = - L dI/dt

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 103


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 6- Induction électromagnétique

6-4 F.e.m d’induction mutuelle

C C’

dI
dj

Courant
Variable dj = M.dI

M coefficient d’induction mutuelle

e = - dj /dt = - M dI/dt

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 104


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 6- Induction électromagnétique

6-5 Énergie emmagasinée dans une induction

La bobine se comporte comme un condensateur est emmagasine de


l’énergie :

W = ½ L I2

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 105


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 7- Courant alternatif

7-1 Courant sinusoïdal


représentation analytique :
ou
i(t) = Imax cos(wt+j)
i(t) = Imax sin(wt-j)
w : est la pulsation exprimée en rad/s.
j : est la phase à l'origine
représentation vectorielle :

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 106


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 7- Courant alternatif

7-2 Intensité efficace

• valeur moyenne

: période

• valeur efficace

Ieff = Imax / 2

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 107


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 8- Loi d’Ohm courant alternatif

8-1 Circuit RLC

A chaque instant donné la loi d'OHM en continu est vérifiée

C
V

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 108


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 8- Loi d’Ohm courant alternatif
8-2 méthode de FRESNEL
i(t) = Imaxcos wt
On représente les vecteurs associés aux grandeurs
u(t) = Umaxcos(wt+j)

Umax = R Imax j = 0

Umax = LwImax j = + /2

Umax = Imax/Cw j = -/2


05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 109
Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 8- Loi d’Ohm courant alternatif
8-3 Impédance Complexe

VC = I /Cw

V=ZI
VL = Lw I

VR = R I

^
Z= [ R2 + (Lw - 1/Cw)2]1/2 Z = R + i(L w-1/C w)

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 110


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti
ELECTROMAGNETISME 8- Loi d’Ohm courant alternatif
8-4 Association des résistances

• résistance : Z = R
• inductance : Z = iLw
• condensateur : Z = 1/iCw

En série : Ze = Si Zi
En parallèle : Ye = Si Yi

Avec Ye = 1/ Ze

05/03/2018 SVI STU – Cours d’Électricité 111


Mourad Elbelkacemi- Mohammed Loghmarti