Вы находитесь на странице: 1из 25

Sommaire Éditorial

Le magazine du Syndicat des Industries de Madagascar


www.expansion-madagascar.mg

Syndicat des Industries de Madagascar


Immeuble PREMIUM 3ème étage
Ex-Village des Jeux
Antananarivo 101
+ 261 20 22 240 07
www.sim.mg
Syndicat des Industries de Madagascar

Fondateurs
Hery Ranaivosoa
5 Éditorial. Libre-échange continental : sommes-nous prêts ? Fredy Rajaonera
Damase Andriamanohisoa Libre-échange continental :
Actualités
10 Frank Fohine
Stéphane Raveloson
Karim Barday sommes-nous prêts ?
Francis Rajaobelina
Laurent Rajaonarivelo
10 Décryptage. 2018 : placée sous le sceau des 60 ans
Claude Ratefiarisoa
Fredy Rajaonera
14 Décryptage. Zone économique spéciale (ZES) : opération séduction Directeur général Président du SIM
Tanteliarimiza Rakotomalala
18 Focus. Commerce et industrie : une vision à coordonner
Directeur de création

N
L’entretien. Stuart Macnaughton, Président d’Ambatovy Toky Rajaona
28
Rédacteur en chef ous sommes actuellement dans une La réflexion est menée dans les divers organismes
32 Marché. Mamitiana Rakoto, Chef du département de la normalisation, Bureau Andriamanambe Raoto
dynamique mondiale du libre-échange. panafricains. L’instauration ambitieuse d’une zone
des normes de Madagascar (BNM) Rédacteur en chef adjoint C’est un rouleau compresseur dont la de libre-échange continentale implique de pro-
Ny Aina Rahagalala
marche en avant est difficile à arrêter. fonds engagements en matière de libéralisation
Chef de publicité
L’isolationnisme n’est plus d’actualité des échanges commerciaux. Là encore, je me
Stratégies Anjasoa Randrianasolo
Miangaly Andrianaly même si de nombreux pays continuent à appliquer pose la question : sommes-nous prêts ? Sommes-

34 Marketing. La gestion de crise : l’enjeu majeur des positions de défense 16 Directeur artistique
Nirilanto Ramanamisata
Infographiste
un protectionnisme dans l’air du temps. Cela ne
peut freiner la course du monde. Les chaussures
fabriquées en Chine peuvent voyager et chausser
nous suffisamment préparés pour affronter une
telle mutation ? Si nous sommes sincères envers
nous-mêmes, je pense que nous répondrions par
36 Marketing. Nation branding : une identité forte et compétitive à créer pour
Santatra Randriampenomanana un enfant de Beraketa. Grâce aux TIC, le monde se le négatif, mais cela ne doit pas nous démoti-

28
Madagascar réduit en un village. Mais cette mutation laisse beau- ver. Cela appelle des actions car les opportunités
Attaché de production

38 Produits à la une. JUStement : le meilleur des fruits malgaches


Mampionona Rasoloarinony coup de personnes sur le carreau et les inégalités se sont présentes. Nous avons la chance de pou-
Secrétaire de rédaction renforcent. voir offrir un avenir meil-
39 Ressources humaines. Industrialisation : avons-nous les moyens humains de nos Pela Ravalitera Cependant, cette ouverture leur aux générations futures
ambitions ? équipe éditoriale mondiale entrevoit de réelles à travers l’industrialisation
Hilda Hasinjo
Iharivelo Randiniaina
opportunités à condition de qui pourrait satisfaire nos
40 Portrait. Volatiana Andriatahiana Rakotondrazafy, Représentante de l’Onudi à savoir en profiter et surtout besoins locaux et soutien-
Julie Raharisoa
Madagascar de maîtriser les règles du jeu. dra les exportations dans
Collaborateurs
Hervé Razafidranaivo/ISCAM Paradoxalement, le renforce- ces marchés potentiels. Cela
42 RSE. Choisissez la RSE à moindre coût
Rafaravavitafia Rasata ment de tissu industriel qui nécessite la mise en place
Tiana Rajoelisolo vise à satisfaire les demandes de cadres juridiques de réfé-
Ulrichia Rabefitiavana

Leaderchic Crédits photos


Ambatovy
locales et les exportations, est
la solution pour développer le
rence et une règle de jeu
universelle.
CNCA pays. Des investissements dans
44 Tendance. Porte ouverte
EDBM Rappelons le contexte afri- la diplomatie économique
46 Livres. La bonté en partage - L’art du changement - 2009, revisitée GIZ cain dans lequel Madagascar internationale nous permet-
I.R
Mamy Rael
évolue. L’année dernière, la traient de retrouver notre
Mamy Randrianasolo Grande île a signé l’accord de libre-échange tripartite place et d’être plus offensifs car Madagascar ne fait
MIDSP qui regroupe 26 pays africains (50% des membres de que subir les décisions prises au niveau des orga-
Nirilanto Ramanamisata l’Union africaine). Dans cet accord, près de 600 nisations internationales auxquelles il est adhéré.
Régie publicitaire et abonnement millions d’habitants (57% de l’Union africaine) sont Ce qui engendre des impacts négatifs sur les opé-
office@mg-becom.com
potentiellement concernés. C’est un marché énorme rateurs économiques locaux et imaginez les consé-
magazine@mg-becom.com
+261 34 02 002 02 dont les bénéfices potentiels sont trop peu relayés quences sur la population. De plus, le secteur privé
Pour contacter la rédaction
auprès de l’opinion publique. Nous avons une vision est également très peu représenté dans les négocia-
redchef@mg-becom.com quelque peu réductrice sur l’Afrique. Or, elle bouge, tions internationales alors que c’est le moteur de
+261 34 09 324 75 elle avance et devient un pôle de croissance de l’économie. Il est temps de changer ces pratiques.
Imprimée par référence. Il faut que nous entreprenions une réflexion sur nos
Les entreprises et organismes cités dans ce numéro perspectives et notre vision au sein d’une Afrique
NIAG Sur un plus long terme, la mise en place d’une
Ambatovy · Autorité nationale chargée des mesures correctives commerciales (ANMCC) · zone de libre-échange continentale est envisagée. et du monde globalisé. 
Expansion Madagascar est une publication de
Bureau des normes de Madagascar (BNM) · Cercle de réflexion des économistes de Madagascar
(Crem) · Economic development board of Madagascar (EDBM) · HavaMad · Ministère en charge
des Projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement (M2PATE) ·
Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) · Southern african
development community (SADC) · Southern african development community accreditation
Expansion Madagascar est une marque déposée
services (Sadcas)
auprès de l’OMAPI. La reproduction, même partielle,
des articles et illustrations parus dans Expansion

40
Madagascar est interdite sans l’autorisation
écrite de l’éditeur.
Expansion Madagascar décline toute responsabilité
4 EXPANSION MADAGASCAR pour les documents remis. MARS-AVRIL 2018 5
Actualités | Brèvéco

Tourisme Pêches Fonctionnariat: Forum Ecosoc


45 milliards ariary
De grandes 7% du PIB de pertes évitées Madagascar
marques en malgache représenté
prospection Le ministre Gilbert François a dressé
un bilan positif de l’année 2017, en ce
Madagascar a pris part au Forum
des jeunes de l’Ecosoc. L’évènement
Une mission de prospection de
qui concerne le secteur de la pêche. a permis de discuter des cadres
grandes marques dans l’hôtellerie
Le secteur aurait contribué à 7% au politiques et de promouvoir des
internationale a eu lieu dans la Grande
produit intérieur brut (PIB) du pays, soit approches et des initiatives innovantes
île. De grosses pointures ainsi que des
517 370 000 000 d’ariary. Ces résultats pour faire avancer le programme
majors du secteur sont attirés par les
ont été atteints grâce aux conventions de développement de la jeunesse,
énormes potentialités touristiques de
négociées avec des exploitants renforcer la résilience chez les jeunes,
Madagascar. Cette visite témoigne de la
étrangers notamment membres de identifier des voies et des moyens pour
confiance grandissante accordée par les
investisseurs dans le climat des affaires
l’Union Européenne et de la Fédération Diplomatie économique les aider à surmonter les défis auxquels

Promotion et prospection en maîtres-mots


de Russie. Madagascar dispose de ils sont confrontés et contribuer de
du pays et dans un secteur porteur.
5 000 km de côte. manière significative à la mise en œuvre
La diplomatie au service de l’économie. Ce sera le maître-mot des missions à l’extérieur. La du Programme de développement
promotion et les prospections seront également au menu cette année, selon le secrétariat d’État durable à l’horizon 2030.
auprès du ministère des Affaires étrangères, en charge de la coopération et du développement.
Impôts : sur la Aéroport d’Ivato Un texte novateur visant la promotion des investissements et surtout leur protection est en cours
lancée de 2017
Les d’élaboration actuellement. C’est un cadre juridique nécessaire pour attirer d’éventuels investisseurs Riz
Perspectives
Le directeur général dans la Grande île. Les cinq secteurs clés seront particulièrement considérés dans ce texte en cours
des Impôts a fait savoir travaux d’élaboration : le tourisme, l’agriculture, les mines et l’industrie.
que son département
renforcera les contrôles avancent Depuis sept mois le encourageantes
logiciel Augure est utilisé Le ministère auprès de la Présidence de
fiscaux, essentiellement Lancée officiellement le 12 juin
dans les entreprises qui 2017, la construction du nouveau
dans la gestion des
Environnement : LDI et ZES : Chine – la République en charge de l’Agriculture
ressources humaines de
font fi de ne pas respecter terminal international de l’aéroport mise en œuvre copie à revoir Madagascar : et de l’Elevage affiche un objectif
l’administration malgache. ambitieux. L’institution a fait savoir
les règles. L’amélioration d’Ivato avance. 25% des travaux sont
Avec pour objectif
de la Certains articles de la Loi sur le La propriété que Madagascar devrait atteindre
des recettes fiscales sera actuellement achevés. Ils devraient se
d’éliminer les fonctionnaires convention développement de l’industrie (LDI) et industrielle au l’autosuffisance en riz à court terme,
poursuivie en 2018. terminer dans près de deux ans.
fantômes qui se comptaient de Rio de celle sur les Zones économiques menu d’ici 2020, avec une production de trois
par milliers. De 17 000 Le projet « Renforcement des spéciales (ZES) ont été jugés non-
Zhang Mao, le ministre chinois à cinq tonnes à l’hectare. Ceci à travers
fonctionnaires au mois capacités nationales pour conformes à la Constitution selon
chargé de l’Administration de l’aide de l’État aux paysans, que ce
d’octobre, 9 782 au mois le respect des obligations la Haute cour constitutionnelle. Ils
l’industrie et du commerce, soit par la dotation en semences ou à
de novembre, ils sont environnementales devraient être revus.
était en visite officielle à travers la construction d’infrastructures
IL L’A DIT actuellement au nombre mondiales » dans le cadre des Madagascar. La signature d’un pour une meilleure maitrise de l’eau.
de 4 000 à ne pas avoir pu priorités de développement accord de coopération entre
« Nous nous devons d’avancer car régulariser leur situation
auprès du ministère des
durable a été lancé vers la
fin du mois de janvier. Il est
le State administration for
industry and commerce (SAIC)
le pays a besoin d’un nouveau Finances et du Budget. financé par le Fonds pour et l’Office malgache de la

souffle pour sa croissance » Selon les prévisions, près


de 45 milliards d’ariary de
l’environnement mondial
(FEM) et le Programme
propriété industrielle (Omapi)
était notamment à l’ordre du
pertes devrait être évitées des Nations unies pour le jour de cette visite. Cet accord
Gérard  Andria­manohisoa
après l’assainissement via développement (Pnud) à de coopération permettra une
directeur général de l’Aménagement du territoire (DGAT) auprès du M2PAT
le logiciel et les contrôles hauteur de 2 150 000 dollars étroite collaboration entre les
des agents du ministère. pour une durée de cinq ans. deux pays.

Repère

71
millions de dollars
1,5
million de passagers
5,2% 15 000 931
millions de dollars
240 km
Nombre de visiteurs attendus Longueur de la future autoroute
Augmentation des dépenses publiques courantes 2017 Capacité d’accueil du futur terminal d’Ivato Croissance du PIB pour 2018 pour l’ITM 2018 Valeur des échanges entre Madagascar et la Chine en 2017 Antananarivo-Toamasina

6 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 7


Actualités | Décryptage Influents Actualités | Portfolio

Mialitiana Clerc
Dans le jus
Elle a représenté Madagascar en
Corée du Sud. Mialitiana Clerc
participe aux JO d’hiver en tant
de HavaMad
que skieuse alpine. La jeune
fille, âgée de 16 ans, est la seule Cette année encore, le
représentante des couleurs
malgaches et la première femme SIM compte continuer et
malgache à participer à cet multiplier les visites auprès
évènement.
de ses membres. L’usine de
HavaMad a été la première
à accueillir le début d’une
longue série.
Par Ny Aina Rahagalala · Photos © I.R.

1. Le gérant d’HavaMad Adrien


Jacque, accueillant la délégation du
SIM
Setra Rakotomalala
À travers les différentes plate- 2. Les ananas sont triés à l’arrivée,
formes qu’il a lancées, il veut
selon certains critères, afin d’obtenir
parler de Madagascar autrement.
Bloggeur et développeur, Setra
le meilleur jus
© I.R.

est à l’origine du très influent


HavaMad Le Blog de Madagascar, un pure 3. Les installations du producteur de
player qui casse les codes des jus de fruit sont modernes
Valoriser la qualité des fruits malgaches médias traditionnels

à Madagascar et à l’international 4.-5. Le contrôle qualité au sein


des laboratoires est essentiel dans
L’agriculture reste un secteur clé à Madagascar Qualité et régularité. Passée de 16 employés l’agroalimentaire
compte tenu des ressources naturelles et humaines au départ à une soixantaine aujourd’hui – et plus
du pays. 78% des ménages dépendent du secteur à de 160 en haute saison – la société HavaMad
court et moyen terme. voit sur le long terme. Avec une production qui
6. Les déchets pourraient être encore
oscille entre 500 et 1 500 tonnes par an, la société valorisés pour être transformés en
Transformation. C’est dans cette optique, développe actuellement une ferme expérimentale. composte
qu’HavaMad incite ses producteurs partenaires à Le but étant d’accompagner ses producteurs par-
passer de l’agriculture de subsistance à l’agri- tenaires dans la maitrise du coût de la matière 7. Les jus de fruit commercialisés sont
culture contractuelle. C’est un moyen potentiel première et des aléas de production. À terme cela
disponibles en petit ou grand format
de sortir les petits producteurs de la pauvreté. permettra d’améliorer la qualité et la régularité
HavaMad a démarré la transformation de fruits de la production de fruits. HavaMad possède une Rado Ratobisaona
en jus et purée de fruits Bio en 2013. La société pépinière de fruits de la passion au sein même Le jeune économiste a pris les 8. La visite s’est achevée avec des
transforme essentiellement des ananas, des litchis, de l’usine, les plants sont ensuite fournis aux rênes du Cercle de réflexion des sourires. L’approche de HavaMad est
des fruits de la passion et des mangues. Adrien producteurs sous forme d’intrants. HavaMad est économistes de Madagascar porteuse d’espoir
Jacque, Gérant d’HavaMad, qui a accueilli une à la recherche d’un partenaire pour la transforma- (Crem) pour une durée de deux
délégation du SIM dans ses locaux, a précisé que tion déchets de fruits en composte que la société ans. Le Crem est un think tank
« notre objectif est de valoriser la qualité des fruits rachètera pour ses propres besoins.  économique regroupant des
malgaches à Madagascar et à l’international ». www.havamad.mg experts juniors et seniors.

8 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 9


Actualités | Décryptage

Chiffres clés

2018 Perspectives
La labellisation

Placée sous le sceau des 60 ans


en marche
Afin de mieux connaître ses
membres, le bureau exécutif
du SIM poursuivra les visites
d’usine qu’il organise chaque
mois. C’est une manière
de tisser également des
liens économiques forts et
de renforcer la solidarité.
Ces visites permettent de
constater de visu les réalités
vécues par les opérateurs
sur le terrain, d’en apporter
les réponses adéquates et
surtout d’organiser les actions
de lobbying efficientes dans
Source : SIM le cadre des séances de
dialogue public-privé. Cette
de produits laitier et fruitier. Dans son élan, ce label ont été exécutées avec l’appui de
activité a été effectuée depuis
il soutient qu’il est temps de s’occuper de Procom de l’Union européenne. Cet appui
de longues années au sein
l’industrie malgache car c’est un moyen des prendra fin au mois de juillet. Il appartiendra
du SIM.
plus importants pour valoriser nos ressources au SIM de mener à bien le processus.
Par ailleurs, des formations
et de créer des emplois. « En 60 ans, le sec-
diverses seront organisées
teur a été abandonné. Mais il est temps de Volonté. « Nous prévoyons des formations
afin d’appuyer les membres
tout reprendre en main. Et ce n’est pas le seul destinées aux membres du SIM et du bureau
du SIM. Celle sur le processus
rôle du Syndicat de redresser la situation », et du comité de labellisation dans cette
de labellisation fera partie
poursuit notre interlocuteur. L’État, comme optique », rassure Evelyne Rakotomanana qui
de la programmation et des
les consommateurs, ont aussi leur rôle à jouer soutient que cette démarche constitue pour
actions marquantes de cette
dans ce sens. « Pour ces derniers, il s’agit les industriels un engagement fort dans le
année. Elle bénéficiera au
de faire connaissance et de consommer les
plus grand nombre afin que
produits fait dans nos murs. C’est ce qui a
chaque produit puisse jouir de
La délégation du
SIM, lors de la
fait défaut pendant tout ce temps », déplore
le PDG. À travers les manifestations et le
Il est temps de tout la qualité assurée par le label.
présentation de la
LDI auprès du Sénat,
salon qui se tiendront dans le cadre de la reprendre en main. Et La labellisation des produits
est aujourd’hui un enjeu fort
le 13 décembre célébration cette année, au mois de juin, les
consommateurs seront gâtés car ils trouveront ce n’est pas le seul pour aider les consommateurs

dans un seul endroit tous les produits des rôle du Syndicat de à faire la différence dans un
marché concurrentiel. En
L’année sera riche. 2018 marque les soixante ans du SIM qui coïncide avec la mise en place usines malgaches. Des opérateurs des îles
voisines seront également invités à découvrir redresser la situation. termes de coopération, une
du label Malagasy ny Antsika et l’effectivité de la LDI. nos produits durant ce salon.
session sur le Trade related
facility est programmée
avec la Sadc et le ministère
Labellisation des produits. Pour assu- sens. Toutes les parties prenantes du redres-
Par Hilda Hasinjo · Photo © Mamy Randrianasolo du Commerce et de la
rer la qualité des produits, le processus de sement du secteur secondaire ont l’obligation

L
consommation. Dans le cadre
labellisation des produits de l’industrie mal- de prendre leur responsabilité. En effet, l’État
de l’alimentation de la base
e SIM est mature, mais il n’est pas Nos ressources, nos produits, notre gache cette année sera lancé. « Dans une a déjà marqué sa volonté à travers la Loi sur
de données économiques, la
vieux. Du haut de ses soixante ans, le label. « Notre pays et l’industrie ont tra- première phase, nous allons mettre en place le développement de l’industrie, matérialisa-
participation à l’élaboration du
Syndicat se tient plus que jamais prêt versé des crises et des instabilités. Mais nous, un comité de labellisation et faire des essais tion de la politique de l’industrie. Un comité
Tableau de bord économique
à affronter les défis qui attendent les acteurs du secteur industriel, sommes encore sur des produits pilotes. Il faut savoir que le ministériel se penche actuellement sur l’éla-
avec l’Institut national de la
industries malgaches, aussi bien locaux là. Nous avons fait en sorte que le secon- Malagasy ny antsika sera un label discerné à boration du décret d’application. « Ce sont
statistique sera effective. Une
qu’internationaux. Cette année, des actions daire reste vivant même si, à un certain des produits et non à une entreprise. Chaque des actions concrètes et incitatives que l’État
collaboration qui entre dans le
concrètes dans ce sens seront effectuées. Pour moment, il a agonisé. Et cette année, nous produit devrait répondre à des critères éta- fait en signe de son appui à ce secteur qui
cadre du développement de la
cet anniversaire de tous les symboles, le SIM allons rebondir », explique Amiraly Hassim, blis par des experts nationaux, et interna- portera le développement du pays », déclare
recherche et documentation,
veut associer l’image d’un secteur de la trans- président du comité de célébration du soixan- tionaux », explique Evelyne Rakotomanana, Ramindo Gaétan, directeur général du déve-
un autre engagement du SIM.
formation prospère, qui nourrit sa population tième anniversaire du SIM et PDG de Food directeur exécutif du SIM par intérim. Les loppement de l’industrie, au sein du ministère
et qui profite au développement du pays. and Beverage, une unité de transformation phases d’études de la mise en place de de l’Industrie. 

10 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 11


Actualités | Portfolio

Imprimer
le rythme
Le Syndicat des industries
de Madagascar a effectué
la seconde visite de l’année
chez Newprint Madagascar,
l’une des imprimeries phares
de la Grande île.
Par Ny Aina Rahagalala · Photos © Mamy Randrianasolo

1. Une forte délégation du SIM a visité


l’usine de Newprint à Ambatolampy-
Tsimahafotsy

2. Un arrêt à la machine à pelliculer qui


dépose une fine couche protectrice sur
tout type d’imprimés, assurant ainsi
une protection optimale et un rendu de
qualité

3. Le Heidelberg MOZP qui sert aux


impressions monochrome recto-verso
direct et la machine platine pour les
découpes, dorures ou reliefs

4. Newprint possède également le Speed


Master 52 5 couleurs, permettant une
automatisation du travail qui fait gagner
énormément en productivité

5. Clara Ravoavahy, PDG de Newprint

6. Le computer-to-plate (CTP) ou flashage


de plaque est un procédé d’impression
dans lequel un périphérique informatique
insole ou grave des plaques offset à
partir d’un fichier informatique envoyé
d’un ordinateur

7. Le produit fini est d’une qualité


remarquable

8. Gogs, l’initiative RSE de Newprint,


transforme les chutes de papiers en
des objets artisanaux ou des outils du
quotidien

12 EXPANSION MADAGASCAR
Actualités | Décryptage

et moyennes entreprises, voient en cette loi part des ZES dans le volume mondial des
un désavantage notamment au vu des faci- exportations est de 8%. Pour l’île Maurice
lités accordées aux investisseurs. Mais les en particulier, elles comptent pour 77% de Chiffres clés
concepteurs de la loi tentent de rassurer en ses parts d’exportations nationales. Selon
indiquant que ce sont des appréhensions les estimations, les ZES induisent 27 mil-

360 millions
infondées. « Tous les opérateurs, quelles que lions d’emplois directs dans le monde. Elles
soient leurs envergures, pourront intégrer les ont donc la capacité de booster l’économie
ZES, même les entreprises franches. Il y a malgache, étant donné les potentiels encore
beaucoup d’opportunités à saisir dans ce
système. Et pour ce qui est de la vente de
nos terres, il faut savoir que la concession de Il y a beaucoup de dollars
Aménagement et viabilisation
ces terres est limitée à 30 ans au lieu des 99
ans préconisés par les baux emphytéotiques
d’opportunités des ZES à Madagascar
que nous appliquons actuellement. Le secteur à saisir dans ce
minier n’est pas une activité autorisée dans
les zones économiques spéciales », explique système.
100 ha
le directeur général de l’Aménagement du
territoire (DGAT) Gérard Andriamanohisoa. non-exploités de la Grande île. Les mesures
À l’heure actuelle, Madagascar se positionne incitatives des zones économiques spéciales
comme une destination de choix pour les constitueront, sans aucun doute, un attrait Surface de la ZES Textile City
durant la première phase
investisseurs, en proposant une multitude de important pour les investisseurs. « Pour que
possibilités dans des secteurs tels que l’indus- les ZES génèrent de la croissance et ne lèsent
trie, le textile, le tourisme ou encore l’agri- pas la partie malgache, il est important de

1 milliard
business. Ce qui est combiné avec un secteur mettre en place un arsenal juridique adéquat
privé dynamique disposant de ressources (mise en place d’une loi ZES et ses textes
humaines jeunes et compétitives, notamment d’application). L’autorité ZES garantira la
en ce qui concerne les industries légères. régulation de la désignation, l’établissement,
l’administration de l’exploitation, l’entretien de dollars
Booster l’économie. Si dans plusieurs pays et la promotion desdites zones », défend le Valeur annuelle estimée des
Une ZES dédiée à du monde, les ZES sont une réalité depuis DGAT. Avant de conclure que l’élaboration exportations induites dans la
l’agroalimentaire des décennies, Madagascar cherche sa voie. du décret d’application de cette loi se fera en phase I de Textile City
sera implantée La Grande île a puisé dans les expériences tenant compte des craintes et suggestions lors
dans la région du de ces pays pour instaurer un système en des consultations et séances d’information
Vakinankaratra
adéquation avec ses besoins. À noter que la dans ce sens. 
Source : EDBM

Zone économique spéciale (ZES)


Opération séduction Investissements
Madagascar mise sur quatre hubs

L
L’implantation d’une ZES. En premier lieu, étalé reste assurément la 800 000 m2 en termes de
a mise en place des Zones écono- et voté par les deux chambres au mois de
Pour développer miques spéciales (ZES) va dans ce décembre. Et bien que la Haute cour constitu- activité dans une ZES sur 400 ha avec un plan ZES Textile City qui sera taille d’usines à construire
l’économie et attirer les sens. Elles permettront de valoriser tionnelle (HCC) ait sollicité plus de précisions implique généralement d’aménagement et un port aménagée à Moramanga. pour couvrir la demande
différents avantages fonctionnel, le Parc Ehoala Ce pôle dédié au textile- extérieure notamment
investissements directs les opportunités de développement et sur quelques articles de la loi, les séances
fiscaux. Ces mesures de Taolagnaro. Cette ZES habillement s’étendra sur le marché de l’Agoa. En
d’industrialisation qui existent dans d’information ont déjà débuté afin de lever les
à l’étranger, Madagascar notre pays. doutes de certaines organisations de la société incitatives sont le plus s’orientera vers la mise 100 ha. 90 à 100 usines matière d’agro-business, la
avance de plus en plus civile ou de simples citoyens concernant la souvent des réductions en valeur des énormes sont prévues s’y implanter. ZES du Vakinankaratra est
fiscales (par exemple ressources naturelles L’État table sur la création prévue s’étendre sur 300
dans la mise en place de Volume d’exportation. La mise en place mise en place de ces ZES. « C’est une autre
d’un régime de ZES compétitif à Madagascar manière de vendre nos terres aux étrangers », création d’une zone inexploitées à ce jour, de près de 200 000 emplois ha. Elle sera dévolue aux
zones bénéficiant d’une lui permettra, à terme, l’accroissement signi- « nous ne serons plus en mesures de contrôler franche sans taxes ni dans différents secteurs directs avec une masse investissements dans la
règlementation économique ficatif des investissements directs à l’étranger l’exploitation de nos mines », telles ont été les droits de douane). Dans agricoles, halieutiques, salariale induite de près de domaine. Une ZES dédiée
(IDE), le développement du volume d’expor- craintes émises lors du premier atelier sur les
spécifique. tation et la création d’emplois dans les régions ZES à Antananarivo.
la Grande île, quatre hubs élevages, miniers et 188,5 millions dollars. Pour au tourisme sera créée
pionniers ont été identifiés touristiques. le secteur textile, le déficit dans la région Diana, dans
d’accueil. Fruit de consultations diverses, et seront aménagés en Le projet le plus prometteur actuel est de 600 000 à le Nord du pays.
Par Hilda Hasinjo et Iharivelo Randiniaina · d’avis d’experts et de deux années de concep- Opportunités. Pour leur part, les opéra-
Photo © EDBM
tion, le projet a été présenté au Parlement teurs économiques, surtout dans les petites

14 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 15


Actualités | Décryptage

Réformes
NOS POINTS FORTS MARS
La Grande île avance
ACCROCHER EFFICACEMENT
L’Economic development board of Madagascar 02 SES PROSPECTS
(EDBM) a présenté devant les professionnels de la
presse ses réalisations au titre de l’année 2017. L’année
a été marquée par la célébration du 10è anniversaire de Formations 05 06 MONTAGE DES ÉTATS FINANCIERS
N
l’institution. Parallèlement, la Grande île a enregistré
dispensées 07 08 09 FORMATION DES FORMATEURS
des avancées notables en matière de réformes afin
par des O
d’améliorer le climat des affaires. Elle a gagné cinq
points et a amélioré son classement Doing Business. spécialistes S MARKETING ET IMAGE DE LA MARQUE :
Le score de la distance de frontière s’est amélioré 09 LES TENDANCES
de 3,05 points, le pays ayant opéré des changements
positifs au niveau des réglementations des affaires. F
21 22 23 BUSINESS MODEL
Par ailleurs, l’EBDM a présenté les outils de commu- O
nication les autres actions de promotion qui seront au Beaucoup LE CAPITAL INVESTISSEMENT : POUR
programme pour cette année avec l’appui de divers de cas R 26 27 28 MONTER ET DÉVELOPPER UN PROJET
bailleurs et des partenaires techniques et financiers.
pratiques/réels M
« Depuis le retour à l’ordre constitutionnel, l’EDBM ALLIER PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE
est monté progressivement en puissance dans la réa-
A 27 D’UNE ÉQUIPE
lisation de nos activités de réformes, de promotion T
et de facilitation des investissements. Madagascar a
I AVRIL
amélioré son score de 44,6 à 47,6 », explique Eric
Robson Andriamihajamananirina, directeur général de
Approches O TECHNIQUES DE RÉDACTION
03 04
© EDBM

l’EDBM.  différentes, N CONTRACTUELLE


selon l’objectif S 05 06 LES ESSENTIELS DU SUPPLY
CHAIN MANAGEMENT
Sadcas de chaque ADAPTER EFFICACEMENT
à 09
Madagascar veut formation LES 5P À VOTRE PRODUIT

faciliter les échanges V 11 CONVAINCRE ET S’IMPOSER


EN NÉGOCIATION
commerciaux E BENCHMARKING SUR LES TECHNIQUES
Normes, accréditation et évaluation de la conformité sont Rapport N 13 MANAGÉRIALES DES GRANDES
autant d’outils adaptés pour améliorer la performance
des secteurs. Notamment la promotion et la facilitation
Qualité/Prix I
MARQUES MONDIALES
du commerce dans un monde où la multiplication des TABLEAU DE BORD FINANCIER : LES FON-
échanges est inévitable. Madagascar bénéficie désormais
R 17 18 DAMENTAUX ET LE SUIVI BUDGÉTAIRE
des prestations du Southern african development commu-
nity accreditation services (Sadcas). C’est un organisme 20 CANEVAS D’UN BUSINESS MODEL
d’accréditation multi-économique établi en vertu de l’ar-
VOILÀ LA SAISON DES PLUIES ticle 15 B de l’annexe sur les Obstacles techniques au RECRUTER : COMMENT IDENTIFIER SES
commerce (OTC) au protocole de la SADC sur le com- 24 25 FUTURS COLLABORATEURS ?
PENSEZ AU TRAITEMENT DE merce. Les fournisseurs opérant dans les États membres
de l’organisation régionale qui n’ont pas d’organismes NOS DOMAINES 27 L’ESSENTIEL DES PROSPECTIONS
TÉLÉPHONIQUES
L’HUMIDITÉ DE VOS BÂTIMENTS d’accréditation nationaux sont alors soumis à un oubli
par un organisme faisant autorité. Jusqu’à très récem- DE FORMATIONS
ment, Madagascar faisait partie des 13 pays (Angola,
Botswana, République démocratique du Congo, Lesotho,
Malawi, Mozambique, Namibie, Seychelles, Swaziland,
Tel : 034 22 575 22 Tanzanie, Zambie et Zimbabwe) qui ne disposent pas
Mail : tsaravoatra@moov.mg d’organismes d’accréditation nationaux desservis par le gistique
Site web : www.tsaravoatra.com Sadcas. En bénéficiant de ce service, la Grande île
accède à une facilitation des échanges commerciaux de
produits avec des résultats d’évaluation reconnus, et des 020 26 357 34 - 034 11 357 34 - 032 28 373 34 - 033 04 113 13
risques réduits.  info@kentia-formation.com Partenaires FOCUSPrint
« Des bâtiments clés en main depuis 1989» www.kentia-formation.com
visuellement
Communiquez & efficacement

Bureau n°3, Immeuble JACARANDA Ambatonakanga, Tana 101


Actualités | Focus

Commerce et industrie

Une vision à
coordonner
L’adhésion de Madagascar aux divers accords
commerciaux profite-t-elle au pays ? La question ne
cesse de ressurgir. Focus sur cette problématique
du mariage entre ouverture au marché et
protection de la production industrielle locale.

Par Hilda Hasinjo et Ny Aina Rahagalala

D
epuis des décennies, Madagascar importe plus SADC, lors des quatre premiers mois de l’année 2017. Des Assainissement. À Madagascar, il n’existe pas encore de à l’accroissement massif des importations et aux pratiques
qu’il n’exporte. C’est un fait têtu. Souvent, les concessions sur la recette douanière ont dû être faites par règlementations par rapport aux normes. Le texte sur la nor- commerciales préjudiciables à leur égard », lit-on sur le site
produits vendus dans les grandes surfaces sont l’État. Les pays membres de ces zones d’accords commer- malisation est en cours de préparation. Les produits impor- du ministère du Commerce et de la Consommation. Malgré
cités en exemples avec une multitude de marques ciaux ont su profiter de chacun des termes des accords pour tés, sans aucune restriction normative, inondent le marché. nos multiples relances, les responsables de cette institution
venant hors de nos frontières. Ce qui, logique- en tirer le maximum de bénéfices. « Il s’agit de faire entrer Une réalité dénoncée depuis des lustres par les transforma- n’ont pas voulu nous accorder un entretien.
ment, entraine un déficit commercial important pour le le maximum de produits dans les pays membres, avec un teurs industriels malgaches. « Des produits importés sont
pays. Pourtant, l’industrie ne demande qu’à approvisionner minimum de barrières tarifaires, tout en laissant envahir le vendus à des prix plus bas que ceux fabriqués localement à Faire face à la concurrence. Pour sa part, le premier
le marché local. La Grande île compte une bonne centaine moins possible son pays par les produits importés, résume cause de ces accords. De surcroît, d’importantes quantités interlocuteur des industriels dans cette lutte pour le marché
d’opérateurs dans le domaine de la transformation, dont la Fanja Raharilala, opérateur dans le domaine de la transfor- entrent illégalement. C’est là où le ministère du Commerce intérieur, le ministère de l’Industrie et du développement
majorité évolue dans l’agroalimentaire. mation fruitière. Dans le cadre de l’Accord de partenariat doit agir pour assainir le milieu », plaide notre interlocuteur. du secteur privé, a une autre manière de voir les choses.
économique intérimaire (APEI) avec l’Union européenne, Dans ce contexte, la mise en place de plusieurs branches « Nous n’avons pas besoin de protéger nos industries et
Maximum de bénéfices. L’ouverture des frontières aux par exemple, nous avons assisté à une séance d’information visant à réduire les préjudices des producteurs nationaux, nos produits des invasions extérieures. Nous avons besoin
divers marchés et accords n’a pas amélioré la situa- visant à nous informer des nouvelles règlementations sur comme l’Autorité nationale chargée des mesures correctives de renforcer la capacité de nos industriels à faire face
tion. Selon les estimations, les pertes générées par les les nouvelles normes d’hygiène sanitaire et phytosanitaire. commerciales (ANMCC), est un effort qui a été entrepris à la concurrence », soutient Gaëtan Ramindo, directeur
accords économiques ou commerciaux se sont élevées à De nouvelle règles que nous considérons plus “restrictives” par le ministère du Commerce et de la Consommation. général du développement industriel. Selon ce responsable
37,7 milliards ariary, dont 15,1 milliards ariary au titre de pour nous exportateurs, alors que nous sommes en passe « L’ANMCC mène les enquêtes à la demande des entre- ministériel, les industriels sont assez mûrs, forts et armés
la préférence tarifaire Comesa et 14 milliards ariary pour la d’ouvrir nos frontières aux produits européens ». prises ou des branches de production nationales lésées face pour affronter l’ouverture aux marchés internationaux. /...

18 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 19


Actualités | Focus

mettre en avant son potentiel de production de matières cette optique, la mise sur pied de l’Agence nationale de déve-
premières. Mais ce potentiel restera fictif tant que le tissu loppement de l’industrie (Andi), ainsi que l’inscription dans
industriel reste faible et incapable de concurrencer les pro- la Loi de finances 2018 de nouvelles dispositions fiscales au
duits extérieurs, même sur le marché local. profit des industriels, sont autant de signaux forts de l’État
dans ce sens », continue Gaëtan Ramindo.
Chiffres clés Équilibre progressif de la balance commerciale.
Dans une projection sur le très long terme, l’adhésion de À conjuguer. En somme, le développement de l’industrie

0,7%
Part de l’industrie dans
Madagascar dans ces marchés communs devrait permettre de
redresser la balance commerciale. Pour l’instant, afin d’y par-
venir, le pays a des efforts à faire en termes de restructuration
économique. « Actuellement, les secteurs primaire et tertiaire
va de pair avec celui du commerce. Pour Michael Porter,
l’un des experts les plus reconnus et respectés dans les
domaines de la stratégie d’entreprise et de la compétitivité
des pays et des régions, « la politique industrielle est un
le budget général de sont très importants pour le pays. Or, ils n’apportent pas de ensemble d’interventions étatiques englobant des inter-
l’État valeurs ajoutées à l’économie. Ce qu’il faudrait c’est faire en ventions sur l’environnement des affaires indispensables,
sorte que le secteur de la transformation gagne en poids », pour promouvoir le développement du tissu d’entreprises

8 ans
estime le directeur général du Développement industriel. La et l’amélioration de la compétitivité, et des interventions
vision partagée avec les industriels est que ce domaine contri- directes auprès des entreprises de préférence ciblées dans
bue à hauteur de 25% du Produit intérieur brut d’ici 2025. Ce des secteurs peu nombreux mais bien identifiés, pour les
qui devrait ramener à un équilibre progressif de la balance aider à surmonter l’importance des goulets d’étrangle-
Période de stabilité
fiscale et douanière
commerciale du pays. Celle-ci est déficitaire de 609 millions ment et les nombreuses imperfections de marché ». Tous
accordé par la LDI de dollars en 2016. Malgré une certaine stabilité, le manque s’accordent à dire que les efforts à faire résident dans
à gagner reste encore, de ce fait, très important. Une fois de le renforcement des entreprises malgaches de manière à
plus, l’État est attendu à travers des mesures concrètes aidant ce qu’elles puissent jouer sur le même terrain que celles

25%
les industriels à faire face à leur mission de transformation. d’autres pays. Il faudrait donc mettre en adéquation la
« La mise en oeuvre de la Loi sur le développement industriel, politique industrielle (industrie) et la production avec la
en application de la politique industrielle est déjà un pas vers consommation (commerce). L’un devenant utile à l’autre,
la mise en évidence de la volonté politique de l’État. Dans l’inverse étant aussi valable. 
Contribution
prévisionnelle de
l’industrie au pib en
2025

Le marché malgache
est complétement
Sources : MFB et MIDSP
submergé par les
Le point avec...
marchandises
importées, comme Lita Rabetsara

© Henitsoa Rafalia
ces sandales en Leader de l’association des défenseurs
nylon des droits des consommateurs

.../ « Nous renfermer sur nous-mêmes ne mènera pas au


développement du pays. Au contraire, nous allons perdre
beaucoup d’opportunités car ces marchés régionaux sont
autant d’opportunité pour nous d’évacuer nos produits. Et
de l’accès aux fonds pour qu’elles puissent investir », sug-
gère-t-il.

Un tissu industriel compétitif. Selon Andriatahiana


S’inspirer
des autres
en
+ La politique industrielle et commer-
ciale actuelle sert-elle les consom-
mateurs malgaches ?
Nous ne devons pas oublier que
Dieu sait combien nous avons de potentiel dans la produc- Rakotoarisoa, du Cercle de réflexion des économistes de Madagascar est un pays à vocation
tion et ce, dans tous les domaines », continue-t-il sur sa lan- Madagascar (Crem), Madagascar reste encore un pays Madagascar saura-t-il ménager la agricole et nous devons partir de
cée. Pour cela, l’État doit appliquer des mesures incitatives. exportateur de matière première agricole non-transformée. chèvre et le chou en honorant ses ce constat. 80% des produits com-
Ce qui augmentera l’investissement et, par conséquent, la L’industrie est donc appelée à être le moteur qui crée de engagements dans le cadre des merciaux et industriels consommés
production. D’un tout autre avis, Mamy Andrianasitera, la valeur ajoutée et qui crée, en même temps, de l’emploi accords et du libre-échange, tout localement sont encore importés.
économiste et spécialiste de développement et de gestion afin d’augmenter le pouvoir d’achat, ce qui favorisera la en protégeant son marché inté- Bien que nous soyons signataires de Pensez-vous que l’on va dans ce
d’entreprise, avance que nous devons protéger nos industries consommation locale. Cela passe par la mise en place d’un rieur ? C’est cet exercice d’équili- traités régionaux de commerce tels sens actuellement ?
en favorisant des mesures fiscales et douanières sur des tissu industriel compétitif. « Pour ce faire, il faut renforcer briste délicat qu’est demandé aux que la SADC ou le Comesa, cela ne Il y a une volonté de développer le
produits ciblés. « Par exemple, nous pouvons appliquer un la gouvernance économique, c’est-à-dire harmoniser les leaders, notamment au Président nous est pas encore profitable. Nous secteur par le ministère de l’Indus-
tarif douanier de 20 à 30% de plus pour une importation de différentes politiques sectorielles pour créer une synergie de la République, garant de la possédons les matières premières et trie, à travers les textes. La question
plus d’une valeur donnée. Ce qui amènera naturellement le en faveur du développement industriel. Il s’agit de mettre souveraineté nationale. L’exercice est périlleux et difficile tant on dispose encore d’une large sur- est de savoir si ces lois profitent à la
prix de ces intrants à des niveaux plus chers que ceux pro- à niveau les industries malgaches existantes et les rendre des intérêts divergents entrent en jeu. Mais là où les autres face cultivable. Nous devons nous population et non aux seuls indus-
duits localement. Les demandes locales suffisent largement moderne. Enfin, il faudrait que l’État transcrive sa volonté pays commencent à réussir (voir Alternatives), la Grande île servir de l’agriculture comme base triels. C’est pour cela que le déve-
pour relancer l’économie malgache pourvu qu’on se donne de faire du secteur secondaire le moteur de développement ne peut-elle pas s’en inspirer ? La situation n’est pas encore
et de l’industrie comme moteur. Le loppement doit avoir comme base la
les moyens. Il faut donner la possibilité aux entreprises de du pays, à travers la loi de finances par exemple », affirme- dramatique, même si elle n’est guère reluisante.
commerce s’ensuivra. population.
baisser leurs coûts de production à travers la facilitation t-il. Avec le choix du libre-échange, Madagascar se doit de

20 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 21


Actualités | Alternatives

Marchés

Une carte à jouer


Commerce mondial
Être compétitif sur le plan régional et national Codex alimentarius
La tendance du repli sur soi
tout en protégeant son maillage économique. La sécurité sanitaire
C’est le défi à relever pour protéger les
champions nationaux.
des aliments avant tout L’année dernière, l’OMC (le siège à Genève - photo) a constaté un petit recul du
protectionnisme dans le monde, malgré la libéralisation du commerce. Pendant la
période d’octobre 2016 à octobre 2017, 108 mesures restrictives pour le commerce
ont été mises en place comme l’introduction ou l’augmentation de droits de
Par Hilda Hasinjo, Iharivelo Randiniaina et Ny Aina Rahagalala douanes, ou des restrictions quantitatives. Ce qui correspond à une moyenne de
9 mesures par mois. En 2016, la tendance du repli sur soi était en vogue. Rien
que pour la période d’examen, qui allait de la mi-octobre 2015 à la mi-mai 2016,
ANMCC
que 22 nouvelles mesures restrictives pour le commerce par mois avaient été
Combattre le dumping prises par les membres de l’OMC. Il s’agissait aussi de la moyenne mensuelle
la plus élevée depuis 2011. Néanmoins, pour les pays en développement, il est
« L’objectif consiste à protéger les producteurs nationaux et les industries
reconnu qu’un protectionnisme « intelligent » est nécessaire pour permettre aux
locales contre le dumping, les importations des produits subventionnés, ou les
différents secteurs économiques de prospérer sur la durée.
importations massives ». C’est la mission ambitieuse que s’est fixée l’Autorité
nationale chargée des mesures correctives commerciales (ANMCC), mise en
www.wto.org

DR
place en mai, l’année dernière. L’ANMCC mène les enquêtes à la demande
des entreprises ou des branches de production nationales qui sont « lésées
face à l’accroissement massif des importations et aux pratiques commerciales Pendant ce temps... ailleurs
préjudiciables à leur égard », comme le soutient Barthelemy, diracteur général
de la structure. Mais pour ce faire, les entreprises doivent envoyer des requêtes.
L’application de mesures correctives conformes aux accords de l’OMC est à
déterminer à la suite des investigations menées. Elle peut déboucher sur la Le pays de la corne de l’Afrique a réussi à faire que la Chine
mise en œuvre des mesures antidumping ou des mesures compensatoires. « La investisse 220 millions d’euros dans sa filière textile. La
douane et l’OMC sont notifiées de toutes les mesures prises », conclut le DG de main-d’œuvre transformera le fil importé de Chine en tissu.
l’ANMCC. Puis le tissu prendra la forme de chemises made in Ethiopia,

Union
qui seront griffées. Avec des projets de ce genre, l’Éthiopie

© CNCA
est considérée comme la nouvelle usine du monde.

Protéger la santé des consommateurs et garantir des


pratiques loyales dans le commerce alimentaire : telles sont

Européenne
les deux principales missions du Codex Alimentarius. Comme
188 autres pays, Madagascar est membre de cette branche
de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis 1966.
« Le respect des normes imposées par le Codex Alimentarius

DR
est un “passeport” pour les produits alimentaires destinés Emmanuel Macron a plaidé l’année dernière auprès de ses homologues de l’UE
à l’exportation. Pour un pays qui veut devenir exportateur, en faveur d’une politique commerciale européenne plus cohérente et protectrice,

Éthiopie
comme Madagascar, il est intéressant de s’aligner à cette un positionnement qui fait grincer des dents à Bruxelles.
norme », explique Miraho Felaniaina Rajemiarimoelisoa,
présidente du comité national Codex Alimentarius (photo).
Madagascar, à travers sa branche nationale, essaie de

DR
renforcer au mieux la capacité des producteurs et des
exportateurs malgaches de produits alimentaires. En 2017,
des vendeurs de rue et gargotiers, ainsi que des producteurs
de tomates et de grains secs ont été formés dans le cadre de Le Rwanda veut répondre à l’un des défis les plus importants auxquels sont
la protection de la santé des consommateurs. À la mi-janvier confrontés les pays de la sous-région : atteindre d’une prospérité économique
de cette année, une missionnaire de la commission Codex durable avec la promotion des produits fabriqués par les industries locales. Dans

Rwanda
Alimentarius a effectué un renforcement de capacité des cette reconquête du marché intérieur par les productions locales, le Rwanda a
membres du Comité national du codex alimentarius (CNCA). augmenté les taxes sur des produits venants de l’extérieur pour décourager les
© CNCA

importations, tout en allouant des financements sous formes de crédits à des


www.commerce.gov.mg www.fao.org coopératives locales.

DR
22 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 23
Actualités | Paroles

Commerce et industrie, équation impossible ?


Ce qu’ils en pensent
Le développement économique passe par une vision cohérente entre l’industrie et le commerce. Des normes
à l’expansion au niveau international, nos interlocuteurs partagent leur vision sur la question.
Par Hilda Hasinjo et Ny Aina Rahagalala

Awilo Ochieng Pernet


3 questions à... Présidente sortante de la commission Codex Alimentarius

Gaëtan Ramindo Le problème actuel est que les agriculteurs ne sont pas informés des normes
Directeur général du Développement industriel au sein du ministère de l’Industrie
et du développement du secteur privé auxquelles ils doivent répondre. Raison pour lesquelles les produits sont
refoulés à l’exportation, car ils comportent, par exemple, un taux trop élevé
d’insecticide. Il faudrait dans ce sens que tous les ministères concernés
Quelle est la position de votre direction pour améliorer les investisse-
coordonnent les activités pour éviter les chevauchements de responsabilité.
ments dans l’industrie ?
Une population en bonne santé est une population productive. Les normes
Nous sommes conscients que l’industrie est un domaine porteur pour
alimentaires instaurées par le Codex Alimentarius sont des exigences à part
l’économie. C’est le seul domaine où les valeurs ajoutées sont créées.
entière de l’Organisation mondiale du commerce dans les flux commerciaux
Les emplois fournis par ce domaine sont très importants pour éponger le
de produits alimentaires. Le Codex Alimentarius a également un regard sur
chômage. Mais nous sommes également conscients qu’il faudrait, pour
les « street food ». Nous savons que dans les pays comme Madagascar, c’est
que tout cela soit effectif, que nous touchions à divers secteurs, tels que
un secteur économique très important. La sécurité sanitaire des aliments est
l’énergie, la formation et les infrastructures. Nous lançons actuellement

© CNCA
complexe et demande l’implication de tous.
les défis pour y arriver. Et nous allons nous donner les moyens de nos
ambitions.

© MIDSP
Quels sous-secteurs pensez-vous développer dans ce sens ?
Nous allons nous focaliser, en premier lieu, sur les secteurs auxquels Quid des mesures incitatives ?
Madagascar a des avantages comparatifs. D’abord, nous savons que Mise à part la promulgation de la LDI, suivie de son décret d’application
le développement de l’infrastructure est corolaire à celui de l’indus- et la mise en place des diverses structures exigées par cette loi, nous
trie. Nous allons donc mettre un accent particulier sur la production de avons déjà communiqué sur les mesures fiscales au profit des industriels.
matériels de construction. C’est un vaste marché que nous ne devrions Par ailleurs, nous réfléchissons sérieusement sur la mise en place d’une
pas laisser à l’importation. Ensuite, le développement de la production inspection industrielle qui sera un outil de suivi pour les acteurs concer-
des biens courants est à l’ordre du jour. Cela stoppera l’hémorragie des nés. Ce corps d’inspection aura pour rôle de détecter et de redresser les
devises qui fuient, ce qui nous handicape fortement actuellement. failles environnementales, sociales et concurrentielles.

Andriatahiana Rakotoarisoa
Membre du Cercle de réflexion des économistes de Madagascar

La réalité est que l’industrie malgache est encore dans la crise. L’industrie et
le commerce sont inévitablement interdépendants. Si on continue à produire
et à exporter des matières premières et que l’industrialisation suit son
développement de son côté, nous allons nous contenter du marché local. Si
nous voulons une expansion sur l’échiquier international, tous les acteurs
© Nirilanto Ramanamisata

concernés par ces deux secteurs auront intérêt à se concerter afin d’élaborer
une chaine de développement fiable et viable depuis la production de matières
premières, passant par la transformation jusqu’à la commercialisation aux
niveaux local, régional et international.

24 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 25


Actualités | Guide

Entre les lignes Investissements En BREF


Mieux appréhender les enjeux des ZES La STAR appuie les actions de lutte contre le cancer
Le cancer est l’une des causes principales de mortalité dans le monde. Pour le cas de
Madagascar, 25 000 cas chaque année sont détectés. C’est un vrai problème de société. En
tant qu’entreprise citoyenne, le groupe Star a appuyé la Journée mondiale de lutte contre le
cancer afin de sensibiliser la population sur l’importance des dépistages. Une manifestation
a été organisée par le ministère de la Santé publique. Elle a visé à sensibiliser la population LE CHIFFRE
sur l’importance du dépistage. Le cancer touche de nombreuses personnes, mais la maladie,

1,5 million
sous toutes ses diverses formes, reste encore largement méconnue dans la Grande île, d’où
l’importance des actions de sensibilisation notamment le dépistage. Les questions ayant trait
Les ressources pétrolifères à la santé publique sont une préoccupation pour le Groupe Star en tant qu’acteur citoyen de
à exploiter premier ordre. Chaque année, la Star contribue à l’amélioration de la vie de la population,
La Grande île possède une grande suivant 4 grands axes : social, santé, environnement et éducation. de dollars
réserve éprouvée de pétrole non- Chaque mois, les usines
textiles, situées dans le parc
conventionnel. D’après le ministère Une nouvelle identité et de nouvelles valeurs dévoilées industriel d’Awassa en Éthiopie,
de tutelle, 30% des recherches ont
L’année 2018 marque les 65 ans du Groupe Star. Le ton a été donné en ce début d’année rapportent cette somme.
permis d’identifier des gisements
en dévoilant le nouveau logo et les nouvelles valeurs. Le rebranding est subtile et vise
techniquement exploitables et com-
à accompagner les valeurs de l’entreprise, respect et considération, culture du client et
mercialement viables. 40 blocs
création de valeur à long terme, sans que les consommateurs et les partenaires ne soient
pétroliers offshores situés au nord
trop dépaysés. Ces trois valeurs seront appliquées à travers les actions de l’entreprise. La
du bassin de Morondava, en zone
marque et la signature Star font partie du paysage local depuis près de six décennies. Les
marine, feront bientôt l’objet d’ap-
produits Star s’ancrent aujourd’hui fortement dans la culture malgache.
pels d’offres et de campagne promo-
tionnelle. Les techniques de forage
et d’exploitation de ces ressources
pétrolifères non conventionnelles
ont connu un saut technologique
importante ces dernières années
avec le cours qui croit de nouveau,
les opportunités économiques sont
nombreuses. Madagascar Oil a déjà
tracé la voix.

© EDBM
Le 17 janvier s’est tenu un atelier de partage sur général. « Les avantages fiscaux et les facilita-
les Zones économiques spéciales (ZES) organisé tions d’investissement octroyés par des ZES s’ap-
par l’Economic development board of Madagascar pliquent à de nouvelles zones géographiquement
(EDBM) et le ministère en charge des Projets délimitées et non pas aux investissements déjà
présidentiels, de l’aménagement du territoire et existants, rassure-t-il. Certes, les investissements
de l’équipement (M2PATE). L’objectif a été de actuels peuvent se déplacer dans les ZES mais pas
mieux cerner les tenants et les aboutissants de la d’une manière automatique. »
Réformes foncières : nouvelle loi relative aux ZES en ce qui concerne
Madagascar exemplaire le secteur privé et la société civile. Meilleures pratiques. « De plus, le point fort
Depuis plus d’une décennie, la des ZES malgaches reposent surtout sur l’intégra-
Grande île a lancé une série de Inquiétudes. Selon Gérard Andriamanohisoa, tion de ces zones dans le schéma d’aménagement
réformes énergiques – appuyée par directeur de l’Aménagement du territoire, l’objec- et de développement national », souligne-t-il. Lors
les Partenaires techniques et finan- tif des ZES est « de créer des emplois, doper les de cet atelier, le secteur privé ainsi que les orga-
ciers – en ce qui concerne le fon- exportations, source de devises, favoriser le trans- nisations de la société civile ont également pu
cier. Le sujet est toujours délicat et fert de compétences et attirer les Investissements faire part de leurs appréhensions face à la mise en
les problèmes relatifs à l’accès ou la directs étrangers ». Ainsi, le ministre en charge place des ZES à Madagascar. Aussi, le ministre
sécurisation de la terre sont toujours des Projets présidentiels, Benjamina Ramanantsoa, a-t-il tenu à rassurer que, pour son élaboration, la
tenaces. Cependant, les réformes ini- a tenu à s’expliquer devant les inquiétudes émises loi relative aux ZES malgaches s’est inspirée des
tiées ont donné des résultats, cer- par le Fonds monétaire international (FMI), qui meilleurs pratiques en la matière. Elle s’est nour-
tains ont été même cités en exemple sont également partagées par les opérateurs éco- rie également des échecs et des erreurs d’autres
par quelques pays africains. nomiques, la société civile et la population en pays. 

26 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 27


Actualités | Entretien

Stuart Macnaughton, Président d’Ambatovy

Un climat favorable
à l’investissement et une
stabilité politique doivent
perdurer à Madagascar
Après avoir traversé une période de turbulence, Ambatovy renoue avec son rythme de croisière.
Son président nous a accordé une interview exceptionnelle pour faire un point d’étape.

Par Raoto Andriamanambe et Iharivelo Randiniaina · Photo © Ambatovy

Ambatovy est la plus grande compa- de métaux à Madagascar. De ce fait, il a que le nickel et le cobalt de haute qualité
gnie minière et productrice de métaux est primordial de maitriser ces défis, tant qui peuvent être utilisés pour la fabrication
à Madagascar, aussi, joue-t-elle un rôle pour notre bien que pour celui du pays. de ces véhicules électriques, et c’est ce que
important dans l’économie du pays. Les Je suis confiant que nous pouvons le faire nous produisons. Avec nos installations à
prix du nickel ayant chuté depuis un cer- et nous y arriverons, grâce au soutien et la mine et à l’usine, nous disposons des
tain temps, comment se porte-t-elle ? à l’engagement de nos employés, à la bons outils de production pour le faire. De
Comme la plupart des compagnies minières qualité de notre production et du soutien même, le marché du cobalt est très solide en
ces dernières années, Ambatovy a dû des autorités et des parties prenantes. ce moment. Il est tiré par la forte demande
faire face à de nombreux défis et nous Nous sommes un contributeur majeur de l’industrie des véhicules électriques.
pensons qu’il y en aura encore beaucoup pour l’économie de Madagascar, mais tout La plupart des analystes estiment que la
d’autres à l’avenir. Malgré tout, notre aussi important pour nous, nous sommes demande continuera de croître, que ce soit
compagnie se porte bien d’une manière aussi une compagnie malgache. Nous pour le nickel de haute qualité ou pour le
générale. Nous avons été affectés par les nous réjouissons de disposer d’une main- cobalt. Cependant, il reste à voir à quelle
faibles cours du nickel depuis le début d’œuvre diversifiée et compétente, dont allure les cours progresseront pour que nous
de notre exploitation, mais nous visons plus de 93% sont malgaches. puissions devenir financièrement viables.
le long terme et nous jouissons de la
confiance de nos actionnaires. Le raffinage Comment prévoyez-vous la performance Vous projetez d’exploiter la mine durant
du nickel est un processus complexe. de la compagnie pendant les prochaines près de trois décennies. Le projet sera-t-il
Tout récemment, nous avons été touchés années et celle des marchés de nickel et toujours viable sur le long terme au vu des
par le cyclone Ava et les dégâts subis par de cobalt ? contraintes internationales ?
certaines de nos unités périphériques nous Le marché du nickel commence à se Avec un investissement total de
ont forcés à arrêter la production pendant redresser après des cours très faibles. Si huit milliards de dollars, un projet
environ un mois. Néanmoins, nous devons de nombreux opérateurs dans le monde d’investissement aussi important que
réduire de manière significative nos coûts produisent du nickel de qualité inférieure, celui-ci s’inscrit sur une perspective à
d’exploitation, comme le font les autres comme le ferronickel et la fonte de nickel, long terme. En général, le retour sur
producteurs ailleurs dans le monde entier Ambatovy fait partie d’un petit groupe investissement ne s’effectue que plusieurs
afin de rester compétitifs. Cette réduction de producteurs de nickel de haute qualité. années après le démarrage de l’exploitation.
est conduite sans compromettre la santé Ambatovy est bien positionnée pour Il faut souligner que personne ne peut
ou la sécurité de nos employés et des tirer profit des besoins accrus en nickel prédire tout ce qui se passera dans le
communautés environnantes, et encore et cobalt de haute qualité sur le marché monde, ni l’impact de ces évènements sur
moins nos engagements sociaux ou la international. Le nickel et le cobalt sont les prix. Toutefois, nous estimons que la
protection de l’environnement. Comme largement utilisés dans la fabrication des demande pour nos produits de haute qualité
vous l’avez indiqué, nous sommes la plus véhicules électriques, un secteur qui connaît restera élevée. Il est tout aussi important
grande compagnie minière et productrice actuellement une croissance rapide. Il n’y pour cette viabilité qu’un climat /...

28 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 29


Actualités | Entretien Actualités | In and out

.../ favorable à l’investissement combiné à Quel type de culture d’organisation des mesures d’atténuation et de surveillance
une stabilité perdure à Madagascar. Ambatovy promeut-elle ? appropriées. Nos engagements envers
L’éthique, la responsabilité et la transparence l’environnement comprennent des actions
Une restructuration de l’actionnariat a été font partie des valeurs fondamentales spécifiques de surveillance de la faune et de
récemment constaté au sein d’Ambatovy. d’Ambatovy. Nous nous sommes engagés la flore, à savoir les travaux de conservation
Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ? à respecter les normes et les bonnes forestière, la restauration écologique, la
Sumitomo et Kores ont augmenté leurs pratiques internationales dans la conduite reforestation et la réintroduction d’espèces
parts au sein d’Ambatovy, respectivement à de nos opérations. Ce sont des normes les animales et végétales à la clôture des
47,7 et à 40,3%. Ceci démontre leur ferme plus strictes en la matière. Ces normes, activités minières, ainsi que la conservation
engagement et confiance dans l’avenir telles que les normes de performances de des services écosystémiques afin d’assurer
d’Ambatovy. Bien que Sherritt ait réduit la Société financière internationale (SFI), leur utilisation durable par les populations
sa participation à 12%, elle demeurera s’appliquent autant à notre exploitation qu’à locales. Nous suivons l’approche qui vise
l’opérateur d’Ambatovy compte tenu de notre engagement social et à la protection à éviter toute perte nette en termes de
sa grande expérience dans le traitement du de l’environnement. Ces engagements ne biodiversité. Par ailleurs, nous bénéficions
nickel et de la technologie afférente. font pas seulement l’objet de rapports, de la collaboration d’un comité consultatif
ils sont également vérifiés régulièrement scientifique indépendant, composé de
Ambatovy projette-t-elle de faire d’autres par des tierces parties spécialisées dans quatorze experts de classe mondiale,
investissements importants à court et à le domaine, tels que les ingénieurs dont quatre Malgaches, qui examine
moyen termes ? indépendants ou des auditeurs mandatés nos travaux en matière de biodiversité
Bien que les principaux investissements par nos banques prêteuses. Nos employés et d’environnement et nous apporte des
aient eu lieu pendant la phase de ainsi que nos sous-traitants sont tenus de commentaires et des recommandations
construction d’Ambatovy, nous continuons se conformer à nos codes de conduite et précieux concernant les enjeux liés à
toujours d’investir dans notre exploitation. à nos politiques d’entreprise et ce, dans l’environnement et au social auxquels
Cette année, nous investirons plus de divers domaines comme la lutte contre nous faisons face dans les zones où nous
100 millions de dollars dans des projets la corruption, la santé et la sécurité ou le travaillons. Leur dernière visite a eu lieu
d’immobilisations sur l’ensemble de nos respect des droits de l’Homme. La culture en novembre 2017. Nos efforts pour la
activités. Mais sur un autre volet, chaque organisationnelle d’Ambatovy est de plus en protection de la biodiversité nous ont
année, nous dépensons environ 300 millions plus reconnue dans son ensemble, comme le permis d’obtenir des résultats significatifs.
de dollars en approvisionnement local de prouvent les reconnaissances que les parties Par exemple, nous avons récemment
biens et services. Ceci génère un impact prenantes internationales nous décernent. réussi à réintroduire dans la nature 1 555
significatif sur la création de richesses au À titre d’exemple, notre programme de individus de « Mantella » dorée, une petite
sein de l’économie malgache. conservation de la biodiversité a reçu le prix grenouille menacée, grâce à un programme
Nedbank Capital Award en 2014, et nous de conservation spécifique. Sur notre site
Quels sont les principaux défis rencontrés avons également été primés par le Syncrude minier, nous avons identifié 225 espèces
en travaillant à Madagascar ? Award pour l’excellence en développement d’orchidées, soit presque le quart des
Dans le passé, le développement durable en 2015. espèces connues à Madagascar, et 25 espèces
économique du pays a été affecté par potentiellement nouvelles pour la science,
l’instabilité politique. Nous croyons Vous avez été à la fois critiqué et félicité ssont actuellement en cours d’identification.
maintenant que toutes les principales pour votre travail en faveur de l’environne- Nous avons aussi transplanté avec succès
forces politiques prennent conscience de ment et de la biodiversité… 6 500 individus issus de 80 espèces dans
l’importance de la stabilité et du processus Je comprends bien que lorsque le projet a été nos deux parcs à orchidées, situés dans notre
démocratique, non seulement pour attirer annoncé, compte tenu de son envergure, il zone de conservation. 
les investissements étrangers, mais aussi a suscité des craintes et des préoccupations
pour permettre aux entreprises nationales concernant l’environnement en général
de prospérer. Nous croyons aussi que la et la biodiversité. La flore et la faune de Un ingénieur chimiste
poursuite des progrès dans la mise en place Madagascar sont uniques et nous opérons au gouvernail
de l’État de droit est également importante. dans un hotspot de la biodiversité à la Stuart Macnaughton a pris la direction d’Am-
mine. Dès le départ, nous avons adhéré batovy au mois d’août 2017, après avoir tra-
Quel conseil donneriez-vous à un inves- aux protocoles internationaux et code vaillé dans différents projets miniers dans
tisseur potentiel qui voudrait venir dans de conduite les plus stricts, tels que les de nombreux pays. Il a œuvré notamment
le pays ? Principes de l’Équateur. Il faut souligner pour de grandes sociétés minières comme
Madagascar est une terre pleine que le développement durable est au cœur BHP Billiton et Vale. Avant de se joindre à
d’opportunités et je recommanderais aux de nos démarches dans cette exploitation. Ambatovy, il travaillait à Vale Terre-Neuve et
investisseurs sérieux et responsables d’y Nous avons élaboré un système de gestion Labrador au Canada. De nationalité austra-
prêter davantage d’attention. La présence environnementale afin de nous assurer lienne, cet ingénieur chimiste de formation
d’Ambatovy à Madagascar montre qu’une que tous les problèmes identifiés lors de est spécialisé dans la production de nickel et
exploitation de classe mondiale peut l’Évaluation de l’impact environnemental de cobalt.
prospérer ici, pour le bénéfice mutuel de tous. et social (EIES) soient traités par le biais

30 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 31


Actualités | Marché

Mamitiana Rakoto,
Chef du département de la normalisation, Bureau des normes de Madagascar (BNM) car notre visée est le marché international. pris notre temps pour étudier la réalité manière ou d’une autre, les producteurs et

Notre habitude de consommation n’est


Nous allons devoir nous référer à ce qui se dans tous les domaines. À côté de cela, les consommateurs.
fait globalement. Mais pour cela, il faudrait la normalisation a un aspect transversal
avoir une idée plus précise de ce qu’il en dans sa réalisation. Plusieurs ministères La mise en place de la stratégie natio-

basée que sur des critères de prix


est à Madagascar avant tout. Cela nous seront concernés. Il y aura probablement nale de normalisation va-t-elle chan-
donnera par la suite une idée de ce qui un comité interministériel pour le suivi de ger la manière de consommer pour les
est à faire et d’adapter les outils selon les l’application des normes. Si nous prenons Malgaches ?
besoins ! un exemple sur les produits agricoles, Je pense que cela va changer beaucoup de
seront concernés le ministère auprès de choses. Actuellement, nous n’avons pas
Quand la Grande île pourra-t-elle donc la Présidence de la République en charge encore la culture de qualité. Notre habitude
réglementer les flux de marchandises afin de l’Agriculture et de l’élevage, ceux de consommation est basée sur des critères
de protéger son marché et ses consom- du Commerce et de la consommation, de prix. Mais dès que nous allons initier
mateurs des produits qui ne répondent de l’Industrie et du développement, des la population à la notion de qualité, les
pas aux normes ? Finances et du budget, etc. habitudes de consommation vont changer et
Il ne faut pas brûler les étapes. Nous ne la production également. Et par conséquent,
pouvons pas parler de réglementation tant Cela représente un grand défi de syner- les produits de qualité ne seront plus
que nous n’avons pas entre les mains les gie. Sommes-nous prêts à le relever ? seulement destinés à l’importation. Mais il
outils nécessaires pour cela : la politique En effet, ce sera pour nous un grand défi faudrait savoir que les normes, bien qu’elles
de normes. Tant que les outils ne sont pas car il faudrait que tous les départements soient des outils de contrôle, tiennent d’un
définis, les règlementations resteront floues. concernés se tournent vers une vision principe volontariste. Elles n’ont pas de
Ce sont ces normes qui seront les outils commune et effectuent des actions caractère obligatoire et les entreprises ont le
de contrôle. Et sans ces derniers, on peut communes. Il faudrait éviter les doublons choix de normaliser ou non leurs produits et
parler de sanctions considérées comme dans les services et alléger les démarches services. Ce sera donc aux consommateurs
étant injustes envers les producteurs. administratives. Une structuration efficace d’exiger des produits respectant ces normes
De même, entre la période de mise en est de mise pour faire en sorte que la et de faire en sorte que tous les producteurs
place des normes et l’application de la normalisation ne sanctionne pas, d’une se plient à cette exigence. 
règlementation, nous devons encore passer

© CNCA
par une étape de vulgarisation afin que
toutes les parties prenantes puissent en
TEXTO
Le Chef du
prendre connaissance et adapter leur mode BNM
département de la
normalisation du de production en fonction des nouveaux Accompagner la structuration
BNM, lors de l’atelier prérequis. des filières
de renforcement
de capacité des Hormis les textes, d’autres structures Le Bureau des normes de Madagascar
membres du CNCA
sont-elles à mettre en place avec la stra- (BNM) est l’organisme national de
tégie nationale de normalisation ? normalisation qui est chargé de la mise
Madagascar n’a pas encore Quel est l’impact direct d’une l’absence Qu’a-t-on prévu pour pallier cette situa- Bien évidemment, les textes à eux seuls ne en œuvre de la politique nationale en
de stratégie nationale sur la normalisa- tion ? suffiront pas. Ils devront être accompagnés
de référence nationale en tion ? Actuellement, nous travaillons sur d’infrastructures de qualité pour la mise en
matière de normalisation et qualité, telle
que définie par le gouvernement et le
matière de normalisation. Nous importons beaucoup de produits l’élaboration d’une stratégie nationale application et le suivi de ces normes. Dans ministère de tutelle technique. Le BNM a
D’où le laisser-aller dans dont certains sont nocifs, mais qui passent en matière de normalisation. Elle sera un premier temps, il nous faudra mettre pour missions, entre autres, d’appuyer la
cependant nos frontières. Inversement, élaborée de telle sorte que nous puissions en place des laboratoires et des centres
l’entrée des produits sur son nos exportations sont rejetées car elles disposer d’une référence. On identifiera de recherche. Le fait est qu’actuellement
coordination des travaux de normalisation,
d’élaborer, de réviser et de centraliser les
territoire. Le BNM entend ne respectent pas les normes requises préalablement les réalités à Madagascar, Madagascar ne dispose pas encore de ces normes nationales. L’organisme a comme
redresser cette situation. par les pays importateurs. Tout cela est afin de connaître les pratiques actuelles infrastructures. Dans un second temps, objectif de promouvoir l’application des
dû à l’absence de normes définies pour dans chaque domaine – que ce soit pour les il nous faudra aussi former des agents normes et les démarches visant l’assurance
Interview. Madagascar. Nous ne disposons pas de produits ou les services. Nous orienterons compétents qui pourront vérifier localement de la qualité des produits, biens et services.

© GIZ
paramètres de normes pour les produits que en conséquence les outils et les visions. De les qualités des produits en circulation. Le BNM offre également des formations, en
Par Hilda Hasinjo nous allons exporter, idem pour ceux que cette façon, les normes établies reflèteront vue de la normalisation, à toute entité ou Deutsche gesellschaft für internationale
nous importons. Dans le premier cas, cela la réalité des produits malgaches sans Qui seront concernés par ce texte sur la groupe qui veut se familiariser ou appliquer zusammenarbeit (GIZ) a fait appel au BNM
représente une barrière pour le commerce représenter un obstacle pour la production. normalisation ? les normes régissant leur domaine pour appuyer la filière ricin dans le Sud, à
extérieur car beaucoup de nos produits sont Les normes sont censées être un cadre d’activité. De ce fait, il accompagne la travers l’élaboration d’un guide de bonnes
refoulés aux frontières. Dans le second cas, Orienter les outils et visions par rapport à pour tous produits et services. Tous ceux structuration des filières. Par exemple, pratiques sur la fabrication et la conception
la menace pèse plutôt sur la population qui la réalité du terrain ne veut-il pas dire se qui proposent des produits, des plus dans le cadre de la mise en œuvre du d’un cahier de charges pour le traitement et
consomme des produits qui ne sont pas contenter de la situation actuelle ? petites aux plus grandes structures, ainsi projet Résilience par chaînes de valeur, la la transformation des graines de ricin.
forcément sûrs. Cette absence de référence Bien sûr que non. Notre référence sur le que tous ceux qui proposent des services
est en fait très nocive pour notre économie. long terme est la situation internationale en seront donc concernés. Nous avons

32 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 33


Stratégies | Marketing

La gestion de crise

L’enjeu majeur des positions


de défense
Comment inculquer la culture marketing dans les habitus des entreprises, de grande ou de petite
taille ? C’est encore un grand défi lié à une certaine approche culturelle et temporelle.
Par Hervé Razafindranaivo, Directeur Marketing et Communication, ISCAM

C
omment transformer une crise que l’entreprise se prononce sur sa position côté, ce que les chercheurs appellent actuel-
en opportunité ? Cette question stratégique : elle a le choix entre reconnaître lement « la mémoire numérique » permet à
sous-tend de nos jours toute déci- ses torts et réparer, reconnaître en partie et l’opinion de garder une traçabilité des faits
sion liée à la gestion d’une crise attaquer parallèlement d’autres parties pre- – et de ce fait des déclarations – consta-
lorsqu’une organisation victime nantes, ou enfin nier totalement la crise. tés depuis la genèse du problème. La crise
se retrouve au centre des actualités média- Cette prise de décision est cruciale car il a « numérique » traversée dernièrement par
tisées. Pourquoi en effet ne pas trouver été observé, depuis un certain moment, que l’Autorité de régulation des marchés publics
en cette situation d’exposition unique un la première annonce de cette position consti- (ARMP) démontre qu’il est très difficile,
moyen d’émerger dans son environnement ? tue l’image que va endosser l’entreprise voire impossible, d’effacer des segments du
Une entreprise ou une institution est consi- dans les mois qui suivront cette annonce. cycle de crise (à l’exemple des fichiers télé-
dérée comme traversant une crise lorsque Dès lors que la vérité s’éclate, et c’est sou- chargés par les internautes), ce qui ne laisse
sa vie et/ou son image sont réellement en vent le cas, celle qui s’est avérée transpa- pas, d’une manière générale, aux gestion-
danger. rente et sincère dans ses déclarations, reste naires de cette dernière une option de déni.
gagnante (cas positif avec la gestion du pro- D’un autre côté, la pratique digitale permet
Position stratégique. Dans ce contexte, duit Tylenol, cas d’échec avec les voitures à des coûts moindres, avec un impact plus
l’exposition médiatique est souvent en forte polluantes de Volkswagen). Cette exposition ou moins important, de réagir : les fonction-
croissance, la demande d’informations et médiatique permet de facto à l’entreprise nalités développées par les réseaux sociaux
d’éclaircissements est exponentielle tandis d’être au centre des discussions et sa sincé- numériques permettent, en effet, de gérer
que, paradoxalement, il est devenu très diffi- rité lui donne des avantages incontestables une partie des demandes d’informations en
cile de communiquer avec l’environnement. pour la reprise de sa notoriété. temps réel. En tout cas, il est sûr que les
Il faut dire que la crise se caractérise égale- nouvelles technologies ont totalement cham-
ment par un temps de réflexion étrangement Le rôle majeur du numérique. Avec l’ar- boulé la manière de gérer une crise et ce ne
insuffisant et une évaluation approximative rivée du digital dans les usages et pratiques sont pas les community managers, nouveaux
des conséquences des positions qui vont de la communication, la gestion des situa- héros de la relation publique qui, vont dire
être adoptées. Or, l’opinion s’attend à ce tions de crise est devenue complexe. D’un le contraire. 

34 EXPANSION MADAGASCAR
Stratégies | Marketing

Madagascar, est l’absence de fierté nationale. d’animaux fascinants. La plupart des espèces
Les Malgaches ont besoin de retrouver une d’animaux et plantes existant à Madagascar
Nation branding nouvelle « estime de soi ». sont endémiques. Chiffres clés

Une identité forte et compétitive Contexte ultra-concurrentiel. La Grande Créer un message. Madagascar n’est pas

90%
île, autrefois enviée par ses voisins pour la qu’une île où la nature resplendit, sa popu-
qualité de vie, de l’enseignement des rapports lation jeune, ses nombreuses ressources

à créer pour Madagascar humains, n’est aujourd’hui plus que l’ombre


d’elle-même. Les Malgaches eux-mêmes
renient leurs racines, évitent de parler des
minières, ses grandes plaines et sa diversité

des espèces végétales sont


sujets qui fâchent pour ne citer que l’opposi-
tion Merina-Côtiers héritée de la colonisation,
Il n’a d’autre choix endémiques

les rivalités politiques, l’écart entre riches et que de compter sur


pauvres qui est de loin le clivage le plus
ses principaux atouts.
17 pays,
évident. La société malgache est en pleine
crise identitaire et ignore si l’être malgache
existe encore. « Pays moins avancé », « pays climatique ne sont qu’un aperçu de ce que
en développement », « pays pauvre ». Telles l’île peut offrir, ce pays immense qui reste
sont les expressions consacrées pour qualifier à explorer, à découvrir et à connaître. C’est dont Madagascar, ont des
la Grande île dans l’arène médiatique interna- un pays où la vie s’écoule lentement, où la mégadiversités
tionale. Dans un contexte ultra-concurrentiel population vit à son propre rythme, à l’allure
où la souveraineté n’est applicable qu’aux malgache du moramora. Cet autre rapport
pays les plus nantis, Madagascar n’aurait au temps ne signifie pas que le Malgache est

Top 10
aucune chance d’occuper une place accep- oisif. Bien au contraire, il sait que chaque
table dans le concert des Nations. Il n’a donc chose a son temps. Ainsi, il faudrait qu’au-
d’autre choix que de compter sur ses prin- delà des promesses publicitaires d’un paradis
cipaux atouts. En dépit de sa fragilité éco- terrestre sous les tropiques, créer un véri-
Destinations touristiques
nomique, Madagascar dépasse de loin tous table message, celui d’un pays où la beauté
mondiales à visiter
les autres pays en termes de biodiversité. Du de la nature côtoie la sagesse humaine, un
Nord au Sud, il offre un panorama unique pays où chaque jour augure un bon ou un
de paysages à couper le souffle, de criques mauvais présage, un pays qui n’a jamais
désertes, de plages de sable fin, de vastes connu de guerre civile. L’idée est de chan- Sources : EDBM - ONTM
plaines, d’étendues désertiques, mais égale- ger de registre : parler de ce qui marche à
ment de forêts à la végétation luxuriante et Madagascar, aussi infime soit-il. 

Madagascar est
réputé pour ses
spots uniques dans
le monde
Changer de registre pour mieux communiquer

M
L’idée est de changer de capacité de résilience record que le « famadihana » la peau se déclinent en
Souffrant d’un déficit adagascar est présenté comme la barre de recherche du moteur de recherche
registre : parler de ce qui en dépit des coups durs que (retournement des morts), des millions de nuances
étant le pays des contrastes. La Google, les premiers résultats renvoient au
d’image dû à la pauvreté Grande île est mal connue sur film d’animation Madagascar, ou à des faits
marche à Madagascar. La la vie peut affliger, de son le « tromba » (transe), différentes, mais, où la
Grande île est une terre attachement à la terre des le « sikidy » (art de la population se déclare être
et à l’instabilité politique, l’échiquier international. Elle divers, des fléaux ou d’autres nouvelles peu
d’opportunités. On peut ancêtres, le « tanindrazana » divination) ont tendance malgache avant d’être
est trop souvent associée à la reluisantes. Dès qu’une faille se présente,
Madagascar a besoin de misère, aux catastrophes naturelles et à l’ins- Madagascar devient soudain un paradis pour y monter son affaire en et de ses autres croyances à être diabolisés ? africain ou d’origine
redorer son identité. La tabilité politique. Dans les classements inter- les criminels, un haut-lieu du kidnapping, un seulement quatre jours. parfois qualifiées de Madagascar est « la » asiatique. Au-delà de
On y apporte l’espoir avec morbides. Madagascar est véritable nation arc-en- tout complexe hérité du
compétitivité passe par une nationaux, Madagascar est remarqué pour sa vivier pour le terrorisme, etc. En réalité, le
faible performance économique. pays ne dispose d’aucun outil pour parer à presque rien. Il s’agit aussi une terre de mystères, mais ciel où plusieurs groupes caractère insulaire, les
identité compétitive. ces attaques médiatiques, ni pour dévelop- de communiquer sur les surtout un pays mal compris ethniques issus d’origines Malgaches savent qu’ils
Outils. Dans la déferlante de la mondialisa- per une image crédible, fidèle aux réalités Malgaches. La créativité et mal aimé. diverses et pratiquant des doivent cohabiter ensemble,
Par Rafaravavitafika Rasata, Auditeur du Centre tion, le flux important d’informations étouffe du pays. Madagascar est depuis toujours en d’un peuple qui sait « tout En effet, pourquoi n’hésite- rites divers se côtoient et quels que soient les
d’études diplomatiques et stratégiques Paris ·
les informations sensibles qui pourraient proie à une mauvaise presse et ce, parce réparer » ou créer à partir t-on pas à promouvoir le au quotidien. Un pays où clivages qui pourraient les
Photo © ONTM
changer radicalement la perception d’un que la question de savoir ce que le reste de presque rien, de sa vaudou en Louisiane alors différentes couleurs de séparer.
Cet article se déclinera en deux parties pays naturellement riche comme Madagascar. du monde pensait du pays ne s’est jamais
Lorsqu’on saisit le mot « madagascar » dans posée. L’autre facteur qui ternit l’image de

36 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 37


Stratégies | Produit à la Une Stratégies | Ressources humaines

CHRONIQUE
JUStement

Le meilleur des fruits


malgaches Industrialisation :
Ananas, mangue, fruit de la passion ou encore litchis, etc. On retrouve
dans les jus de la société HavaMad, « JUStement », le meilleur des
Avons-nous les moyens humains de nos
fruits malgaches, avec leurs goûts inégalables de par le monde
entier. Un jus naturel et authentique sans aucun ajout chimique ni
ambitions ?
sucre, à l’image de l’agriculture traditionnelle malgache. Et au-delà
de la boisson, il s’agit réellement d’une invitation au voyage vers
l’origine du goût à la rencontre des terroirs malgaches. Et bien que Par Tiana Rajoelisolo

la majeure partie de la production soit destinée à l’exportation, et


par la suite mélangée avec des fruits d’ailleurs, le JUStement vendu
à Madagascar lui n’est composé que de fruits plantés et cueillis par

“S
nos cultivateurs, avec le savoir-faire malgache. Malgré l’absence de
conservateurs chimiques, JUStement peut se conserver, la bouteille en i le secteur industriel décolle, Quel bassin de recrutements pour le peu
verre permettant une conservation sur une durée plus ou moins longue la création d’emplois suivra. » d’offres de formation existantes ?
du produit sans altérer sa saveur. Disponible en format de 100 cl et Il est important d’intégrer Les jeunes s’orientent de plus en plus vers les séries
de 25 cl, les jus JUStement d’HavaMad rendent le meilleur des fruits qu’en activités de production littéraires qui est le chemin le plus facile pour avoir
© I.R.

malgaches. industrielle, un des facteurs le diplôme du baccalauréat. La tendance générale


clés du succès est un encadrement performant des dix dernières années est de 25% de scientifiques
à tous les niveaux, avec des compétences tech- et techniques (C, D, électrotechnique, FM, OM et
niques adéquates. Si on demande aux industriels génie industriel) et 75% de littéraires et tertiaires.
de faire le portrait-robot du cadre de production Le Mesupres affiche un taux d’intégration de 54%
ou de maintenance idéal, beaucoup diraient : « Un des nouveaux bacheliers dans le cursus universitaire.
ingénieur, à la tête bien faite et bien pleine, qui Ceci nous ramène déjà à presque 13% des bacheliers
a l’aisance relationnelle d’un commercial, com- qui pourraient embrasser des cursus d’ingénieurs,
munique comme un marketeur et avec assertivité, sans compter les abandons en cours de routes.
meneur d’hommes exemplaire qui saura garder la Encore une fois, c’est une déduction quantitative et
tête sur les épaules et mettre les mains dans le sans tri qualitatif.
cambouis quand il le faut. Et surtout avec l’esprit
suffisamment ouvert pour embrasser les change- La migration, un autre défi de taille.
ments, seuls constants dans notre environnement La migration représente un autre défi important.
actuel ». Beaucoup de ceux qui ont la chance de pouvoir pour-
suivre leurs études ailleurs, ne veulent pas retourner
Alors où et comment formons-nous des au pays, l’émigration est de plus en plus facilitée
jeunes qui se rapprocheraient de ce « mou- partout. Aucun pays ne peut se permettre de perdre
ton à cinq pattes » ? un tel potentiel. L’industrialisation pourrait appor-
Une rapide visite sur le site du ministère de l’Ensei- ter une solution à condition de réellement créer les
BIO FLASH gnement supérieur et de la recherche scientifique conditions favorables pour que les retours de ces
Au cours de sa carrière, Tiana (Mesupres) fait état de 12 institutions supérieures jeunes soient une réussite qui fasse tache d’huile. En
Rajoelisolo a milité pour la mise privées de formation production, maintenance, effet, à leur retour ils font aussi face à un choc cultu-
en place d’une Direction des agriculture (hors génie civil et BTP) dont les offres rel auquel ils n’ont pas été préparés et la réussite de
ressources humaines partenaire ont reçu leur habilitation, sur un total de 107 ins- l’intégration sociale dans les entreprises ne coule
stratégique de l’entreprise. De titutions, hors formation des paramédicaux qui, pas de source. Les témoignages des industriels de
formation financière et comp- à eux seuls, sont actuellement plus de 80. Nous la place se rejoignent : insuffisance de main-d’œuvre
table, cette passionnée des res- avons également deux écoles supérieures poly- et de techniciens qualifiés, de réelles compétences
sources humaines vient de créer techniques, trois instituts supérieurs de technolo- industrielles, manque de formations et d’études
son cabinet de conseil RH (Agile gie et certaines filières techniques au niveau des appropriées. Alors, dans ce défi de l’industrialisa-
Conseils) et ambitionne, à travers universités. L’état quantitatif des lieux ne tient pas tion, assurons-nous d’avancer dans une dynamique
cette structure, d’appuyer les en- compte de la qualité des cursus et des infrastruc- intégrée et de ne pas passer à côté de l’essentiel : le
treprises à fluidifier leurs process tures dans ces instituts et universités. facteur humain. 
ou à créer leur département RH.

MARS-AVRIL 2018 39
Stratégies | Portrait

Volatiana Andriatahiana Rakotondrazafy


Représentante de l’Onudi à Madagascar

Première représentante de l’Organisation des Nations unies


pour le développement industriel–Madagascar de nationalité
malgache, elle fait la part des choses entre sa citoyenneté, son
engagement et sa mission. Portrait.
Par Ny Aina Rahagalala · Photo © Mamy Randrianasolo

« Là où je suis, je fais la différence. » C’est mon


Conviction

leitmotiv quand j’accepte un poste ou une responsabilité.


Aussi, n’accepté-je de responsabilité que lorsque je suis
convaincue moi-même que j’en suis capable et que je C’est un concept qui rejoint ma conviction. Je suis le type
peux y arriver. Je crois en ce que je fais et ce n’est qu’à de personne qui soit fait quelque chose jusqu’au bout, soit
Engagement

partir de cette confiance en soi que je réussis. Cela ne veut ne fait rien. S’engager pour moi, c’est respecter sa parole.
nullement dire qu’il n’y a pas d’obstacles, mais cela fait L’engagement correspond aussi à l’utilisation rationnelle de
partie de l’aventure. son temps et de ses capacités pour atteindre l’objectif fixé.
Ce sont des ressources limitées et précieuses qu’on a entre
nos mains. Il est facile de s’éparpiller, il est donc important
de se recentrer fréquemment sur ses objectifs.

Chaque personne est investie d’une mission


Mission

particulière qui devrait être sa raison d’être. C’est


en prenant conscience de cette mission particulière
que l’on sait qui l’on est et ce qu’on peut réaliser ; Mon travail de représentation d’une branche des
et que l’on prend conscience de nos limites et de nos Nations unies m’impose des règles et une discipline
très stricte. Ainsi, quand je parle ou quand j’agis, je

Discernement
capacités. Je me suis rendue compte en 1987 que ma
mission est de lutter contre la malnutrition. Il m’est dois faire preuve de discernement, étant donné que je
toujours inconcevable de penser qu’une partie de suis, en même temps, représentante de l’Onudi pour
notre population souffre chaque année du kere. Madagascar, et citoyenne malgache. Ces deux aspects
ne doivent pas être confondus. Je représente une
organisation internationale et donc cela s’accompagne
des disciplines et de la rigueur liées à ma fonction.

VISION
Je suis une actrice de la lutte contre la malnutrition à Madagascar. On dit souvent que la Grande île est riche en matières
premières alors que sa population souffre toujours autant après tant d’années d’effort. Cette vision et cette détermination ont
toujours dicté mes choix professionnels. Je ferai toujours des recherches et contribuerai par tous les moyens à cette lutte. D’après
moi, l’un des chemins qui pourraient réduire et à terme éliminer la malnutrition, est l’industrialisation.

BIO FLASH
Diplômée en science des aliments et de la nutrition, Volatiana Andriatahiana Rakotondrazafy a passé dix ans dans l’agroalimentaire, notamment dans le développe-
ment et l’amélioration de la qualité des produits alimentaires. Ensuite, elle a passé une autre décennie dans la consultance pour le projet Pôle intégré de croissance
(Pic) de la Banque mondiale dans les domaines de l’agribusiness et du suivi-évaluation. Ces deux décades l’ont menée à être la première Malgache représentante
pays de l’Onudi.

40 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 41


Stratégies | RSE

CHRONIQUE

Choisissez la RSE à moindre coût

Par Ulrichia Rabefitiavana

P
eu importe la taille et le secteur de l’entre- tion de la gestion de vos ressources (eau, déchets,
prise, la RSE peut devenir un outil de per- ressources, fournitures et matériels). Ainsi, vous
formance et de compétitivité. C’est donc réduirez vos déchets… mais aussi vos coûts. Le
une opportunité à saisir. Alors qu’est-ce télétravail est également une piste de réflexion à
qui nous retient ? considérer : il permet, entre autres, de réduire des
pertes de temps, les empreintes carbones liés au
Démarche déplacement. En outre, selon les approches, il peut
Plusieurs d’entre nous avons encore cette percep- générer plus d’efficacité. Sur le chapitre écologique,
tion que la RSE nécessite de grands moyens et des les «  greenmeeting » permettent de réduire les
ressources importantes. Et au lieu de considérer coûts liés aux impressions et les déchets. C’est une
cette démarche comme une contrainte, considérons- manière de promouvoir le développement durable.
la comme une opportunité de faire peau neuve, de
redynamiser notre organisation, de booster la pro- Valorisation des ressources
ductivité de nos employés et ce, à moindre coût, Une démarche RSE s’accompagne d’actions com-
voire avec 0 budget. Voici quelques propositions munication et du choix de la transparence. Ainsi,
pour ceux qui veulent se lancer dans le défi. D’abord, rejoignez les groupes de travail ou des forums de
comme tout projet ou programme, peu importe l’en- partage sur la RSE et le développement durable,
vergure que vous souhaitez donner à vos actions, il développez des indicateurs de suivi qui vous per-
est important de passer par les étapes suivantes, mettent de communiquer vos efforts d’une manière
qui sont les prémices de la mise en œuvre effec- effective et sur la base d’informations vérifiables,
tive de la démarche. Préalablement, il faut Identifier développez un rapport de développement durable.
les enjeux stratégiques de votre secteur/entreprise Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux pour com-
BIO FLASH pour un meilleur ancrage de votre démarche. Il s’agit mencer. En interne comme en externe, faites de
Ulrichia Rabefitiavana est fon- ensuite d’entamer une démarche de concertation l’éthique et de la transparence les mots d’ordre. En
datrice de l’entreprise sociale des parties prenantes pour connaitre leurs intérêts dernier lieu, sachez valoriser les ressources dispo-
Ur-CSR Consulting et conceptrice et positions, de prioriser et mettre en œuvre les nibles. Les employés sont les meilleurs ambassa-
du salon RSE/IDD ainsi que de actions et, enfin, de faire le suivi mais aussi com- deurs de l’entreprise, intégrez-les à votre démarche.
la plateforme web RSE/IDD. Elle muniquer. Et pour un meilleur résultat, définissez des actions,
a, à son actif, 13 années d’expé- mais mettez-y les ressources nécessaires pour les
riences professionnelles dans le Réduction des coûts réaliser. Responsabilisez les collaborateurs et fixez
domaine de la communication Une fois ce processus internalisé, voici une liste un budget RSE, mobilisez tout le monde et évitez
sociale, du développement local non-exhaustive des actions RSE sur laquelle vous les opérations ponctuelles sans impacts concrets.
et de la RSE dans l’industrie mi- pouvez vous pencher. L’on peut miser sur la stra- Mais surtout, pour que ça marche, l’exemple doit
nière. Elle est également coach tégie de réduction des coûts à travers l’optimisa- forcément venir d’en haut ! 
formateur et promeut le dévelop-
pement des jeunes à travers l’en-
trepreneuriat et le leadership.

42 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 43


Leaderchic | Lifestyle

Jery
Laissez une porte ouverte sur une découverte, laissez une empreinte, Les belles bêtes
laissez-vous emporter par un tourbillon de bien-être…
Les sculptures de Jery sont faites pour vivre
Nous vous proposons une porte ouverte sur ces bulles de raffinement.
à l’extérieur. Elles sont souvent abstraites,
subodorent fortement des formes végétales
ou animales rappelant l’opulence de la
nature. Les deux matériaux de prédilection du
sculpteur sont la tôle et le bois qu’il travaille
dans son atelier à quelques encablures de
L’Écrin de Dzama la capitale. L’artiste martèle à la main la tôle
Un parfum d’ailleurs pour lui donner progressivement des formes
très douces, presque enfantines. Ensuite, il
soude, assemble, peint ou laisse rouiller. Avec
Ce deuxième « concept store » ouvert par le Groupe
une technique bien différente, mais suivant
Vidzar est une invitation aux pérégrinations et à la
le même principe, il arrondit ses pièces de
(re)découverte du savoir-faire de Dzama. Les
bois, les polit, les adoucit, crée doucement
28 années d’excellence sont synthétisées dans un
des masses puis des formes fabuleuses ou
écrin moderne et chic. Écrin de Dzama, préempté
oniriques.
au cœur du Tana Water Front, est une ode à la riche
expérience du distilleur. La boutique est une véritable +261 34 11 433 04

tentation pour les collectionneurs avec des millésimes


rares et racés, à l’image du Lucien Fohine, mis en
fût par le père fondateur de Dzama. La série limitée
et numérotée est exclusivement en vente au sein de
l’écrin. Ici, tout est pensé pour valoriser le travail et
le savoir-faire du groupe et la philosophie du « vita
malagasy ».
L’Écrin de Dzama – Tana Water Front - +261 34 47 485 33
Réservoir GT Tour Carbon
L’heure, à fond
Isuzu D-Max X-Rider

C
Ticket to ride ela fait des dizaines d’an- courses automobiles pour révéler la ligne GT
nées que l’horlogerie et le Tour.
Comme son nom l’indique, la Isuzu D-Max X-Rider est né pour les escapades et le grand monde de courses automo- Reprenant les codes de la course automobile
large. Cette série spéciale est une version légèrement bodybuildée du pick-up. Ce biles sont intimement liées. « classique », cette GT Tour Carbon propose
modèle est efficace, sans fioritures et puissant, dans la droite lignée des D-Max On ne compte plus les une version encore plus radicale avec un boi-
qui héritent des fondamentaux d’une saga remontant à 1963. Nés garde-temps issus de l’association de tier en carbone forgé et un cadran en finition
pour des fonctions de labeur, les pick-up ont dorénavant étendu ces deux univers. Reservoir met en « sandblast » rappelant le revêtement des cir-
leur registre à un public mordu de 4x4. C’est l’un des objectifs avant la cohérence des deux univers. cuits automobiles légendaires. Ainsi, le cadran
affichés par ce vaisseau amiral d’Isuzu. L’Isuzu D-Max X rider Son design et sa lecture de l’heure se noir mat, l’aiguille rouge et les index gris repro-
sied parfaitement à l’état des routes malgaches. À l’intérieur, la rapprochent des compteurs de voitures de duisent l’effet de contraste des compteurs de
finition et le design de la planche de bord font un bond en avant. course. C’est d’ailleurs le concept même de voitures sportives. Le modèle GT Tour arrive
Le tout est mû par une motorisation souple. cette jeune marque lancée sur le marché en fin cette année dans une version Carbon dotée d’un
Disponible chez Ocean Trade d’année 2017. Ses créateurs s’inspirent de la boitier de 43 mm en carbone forgé (étanche
fonctionnalité et de l’esthétisme des compteurs 50 mètres), un matériau ultraléger et quasiment
anciens. Reservoir puise dans les légendaires inrayable lancé à l’origine. 

44 EXPANSION MADAGASCAR MARS-AVRIL 2018 45


Leaderchic | Livres

La bonté en partage
La bonté est le fondement majeur de la
philosophie et de l’action politique du Dalaï-
lama. Une valeur universelle qui transcende les
particularités culturelles. Au fil des textes et
des entretiens rassemblés dans cet ouvrage par
Sydney Piburn, le Dalaï-lama dévoile les différentes
facettes de sa conception de la bonté : questions
métaphysiques, politiques, considérations
pratiques... Pour que se taisent les armes et que
nous nous tenions, enfin, par la main.
Le Pouvoir de la bonté du Dalaï-Lama, sous la directction de Sidney Piburn, préface de
Matthieu Ricard – Presses du Châtelet – 185 pages – Disponible *
L’art du changement
C’est en se changeant que l’on changera le monde. Des hommes d’une
grande sagesse, sont réunis pour la première fois : un moine bouddhiste, un
psychiatre, un agriculteur philosophe et un professeur de médecine. Face au
mal-être contemporain, face à la crise de sens et aux désastres écologiques,
ils proposent des remèdes. Après avoir discuté, dialogué, échangé, chacun a
écrit un chapitre, fruit de son expérience, donnant au lecteur des pistes pour
agir et des conseils pratiques.
Se changer, changer le monde : Ils proposent des solutions pour mieux vivre ensemble
de Christophe André, Jon Kabat-Zinn, Pierre Rabhi et Matthieu Ricard –
L’Iconoclaste – 260 pages – disponible*

... temps libre

2009, revisitée
Antananarivo, 2009. La situation politique est tendue. Looms jeune musicien qui rêve de vivre de son art,
prépare le concert qui va enfin lancer la carrière de son groupe. Nina, jeune femme fraîchement diplômée,
est fiancée à un homme d’affaires cupide, arrogant et sectaire. Nina, piégée dans un magasin en feu,
est sauvée par Looms. Pov et Dwa ressortent leur crayon pour raconter ce pan de l’histoire récente de la
Grande île.
Lundi noir sur l’île rouge de Pov (dessin) et Dwa (scénario) – Des bulles dans l’océan

* Livres disponibles à la librairie-café Mille-Feuille, Behoririka, rue de Dr. Rasaminana - 020 22 384 75

46 EXPANSION MADAGASCAR

Оценить