Вы находитесь на странице: 1из 5

*** Calcul des fondations ***

La fondation est la partie de l’ouvrage qui est en contact direct avec


le sol. Elle a pour rôle de transmettre des charges, appliquées à la
superstructure, au sol en assurant la stabilité et la bonne réponse à
toutes les contraintes. Il faut donc procéder au dimensionnement des
fondations pour assurer ce rôle efficacement, cette transmission peut
être réalisée par :
- Les fondations superficielles : les semelles isolées, filantes ou radier.
- Les fondations profondes : les pieux.
Les critères à respecter pour faire un meilleur choix du type de
fondation sont :
- Economie.
- Nature du sol : sa portance et son homogénéité.
- Efforts appliqués.
- Dimensions de la structure.
- Niveau de la nappe phréatique.
Dans notre cas le laboratoire géotechnique nous recommande
d’utiliser les semelles isolées avec niveau d’assise de 2.00 m/TN.

1. Calcul des semelles :


1.1. Données de calcul :
1.1.1. Efforts transmis par le poteau à la fondation :
L’effort de Le moment à la L’effort tranchant
compression base du poteau
N (kg) M (kg.m) T (kg)
17 320 61 971 21 177

1.1.2. Caractéristiques des matériaux :


fc28 (MPa) fe (MPa) σsol (Bars) γb (kN/m3) γs (kN/m3)

25 500 1.4 25 18
1.2. Pré-dimensionnement de la semelle :

 Les dimensions planes de la semelle :


Les dimensions de la semelle doivent vérifier les conditions suivantes :
a b N
= et ≤ σsol
A B AB

Avec :
a = 600 mm (Largeur de platine)
b = 800 mm (Longueur de platine)
A : largeur de la semelle (à déterminer)
B : longueur de la semelle (à déterminer)
N = 17 320 kg (Effort de compression)
σsol = 1.4 bars (Contrainte admissible du sol)
Donc :
6 8N
A= B et B2 ≥ = 1.65m  B ≥ 1.28m
8 6σsol

On prend :
B = 1.60 m et A = 1.20 m
 La hauteur de la semelle :
B−a
La hauteur utile : < d < B-a  0.20m < d < 0.8m  d = 0.7m
4
La hauteur totale : h = d+5cm  h = 0.75m
La hauteur de fût de poteau (hauteur du remblai) : hr = 1m
1.3. Vérification de la résistance :
 Calcul de l’effort de compression total :
- Poids propre de la semelle :
Psemelle = (A x B x h + a x b x hr) γb = 4800 kg
- Poids propre du remblai :
Premblai = (A x B - a x b) hr γs = 2592 kg
- Effort de compression transmis par le poteau :
N = 17 320 kg
Soit un effort total de :
P = N + 1.33 (Psemelle + Premblai) = 27 151 kg
 Calcul du moment total en bas de la semelle :
Mu = M + T (h+hr) = 99 030.75 kg.m
M B
L’excentricité : e0 = = 2.28m > = 0.27m
P 6

Donc le diagramme des contraintes est triangulaire.


1.4. Vérification au renversement :
Dans le cas de l’encastrement, on doit s’assurer qu’au moins la
moitié de la semelle est comprimée. Cela implique que :
B B
x≥ et x = 3( −e0)  B ≥ 3e0
2 2

B = 1.6m < 3e0 = 6.84m


 Non vérifiée on doit redimensionner la semelle
Cette fois-ci on prend B = 3.5m et A = 3m et h = 1m
 Le recalcule de l’effort de compression total :
- Poids propre de la semelle :
Psemelle = (A x B x h + a x b x hr) γb = 27 450 kg
- Poids propre du remblai :
Premblai = (A x B - a x b) hr γs = 18 036 kg
- Effort de compression transmis par le poteau :
N = 17 320 kg
Soit un effort total de :
P = N + 1.33 (Psemelle + Premblai) = 77 816 kg
M B
L’excentricité est : e0 = = 0.79 m > = 0.58m
P 6

Donc :
B B B
x = 3( −e0) = 2.88m et =1.75m  x ≥
2 2 2

 La condition du renversement est vérifiée.


1.4. Vérification au glissement :
Pour éviter le glissement de la semelle il faut équilibrer les efforts
verticaux et ceux horizontaux de tel manière à satisfaire la condition du
glissement suivante :
𝐏 𝐭𝐚𝐧𝐠Ф
> 1.5
𝐓

Ф : angle de frottement du sol (tangФ = 0.5)


P : effort normal de compression
T : effort tranchant appliqué au droit de la semelle

𝐏 𝐭𝐚𝐧𝐠Ф
= 1.83 > 1.5  la condition du glissement est vérifiée
𝐓

1.5. Vérification de la résistance du sol :


Puisque le diagramme des contraintes est triangulaire. Le DTU 13.12
(2.3.1) autorise une majoration de la contrainte limite de sol de 33%
en cas de vent dominant.
2𝑃
σM = 𝐵 = 0.18 MPa < 1.33 σsol = 0.186 MPa
3( −𝑒0 )𝐴
2

 La condition de résistance du sol est vérifiée


1.6. Calcul du ferraillage de la semelle :
a) les armatures parallèles à A :
La section des armatures est donnée par :
3𝑒0 (𝐴−𝑎)
A//A= P (1+ ) = 10 cm2
𝐵 8𝑑𝜎𝑠

b) les armatures parallèles à B :


M1
A//B =
0.9dσs

B σ1 +2σM
M1 = A ( −0.35b)2 ( ) = 421.375 kN.m
2 6
2𝑃
σM = 𝐵 = 0.18 MPa
3( −𝑒0 )𝐴
2

𝐵+0.35𝑏−3𝑒0
σ1 = 𝐵 𝜎M = 0.03 MPa
3( −𝑒0 )𝐴
2

M1
Donc : A//B = = 11.96 cm2
0.9dσs