Вы находитесь на странице: 1из 323

Jim

Self & Roxane Burnett



TRANSITION
DIMENSIONNELLE

Comprendre le passage actuel


vécu par l’humanité







©2016 Ariane
ISBN 978-2-89626-296-0

TABLE DES MATIÈRES


Avant-propos

Introduction de Jim

Introduction de Roxane

SECTION 1

Qu’arrive-t-il à mon monde ?

1 - En quoi consiste le Changement ? Et comment vous affecte-t-il ?


Les vagues du changement ?
Pourquoi tout cela arrive-t-il maintenant ?
En quoi le Changement pourrait-il vous affecter ?
Quels sont symptômes de l’ascension ?
De toute façon, de qui sont ces pensées ?
Le temps passe plus vite
Perdre ses souvenirs, se rappeler son moi

2 - Maîtriser l’alchimie

3 - Comprendre le jeu de la troisième dimension


Et comment jouer à ce jeu
La boîte tridimensionnelle
Comprendre notre expérience tridimensionnelle
La matrice et les structures tridimensionnelles

4 - La matrice et les structures quadridimensionnelles

5 - Développer la maîtrise du temps présent quadridimensionnel


Permettre au changement de dissiper ses pensées et émotions inconscientes
Comprendre les strates inférieure et supérieure de la quatrième dimension

6 - Les sept niveaux de pensée


Premier niveau de pensée
Deuxième niveau de pensée
Troisième niveau de pensée
Quatrième niveau de pensée
Cinquième niveau de pensée
Sixième niveau de pensée
Septième niveau de pensée

7 - Une vérité toute simple à propos de la loi d’attraction


Prêter attention à son intention et utiliser la loi d’attraction
Réaliser la rétro-ingénierie de la loi d’attraction
Découvrir la puissance de sa pensée
8 - Alchimie
Changer la fréquence de la pensée, modifier les harmoniques de la matière et appliquer l’élément
Amour
Changer la fréquence de la pensée
Modifier les harmoniques de la matière
Appliquer l’élément Amour
Créer le résultat désiré

SECTION II

Les outils pour se reconstruire

9 - La voie à suivre et le but de ces outils


Tirer le meilleur parti de ce travail
Les obstacles à la réussite
Se laisser distraire par trop de questions
Être en réaction
Éviter de devenir à demi conscient en méditant
Apprendre à lâcher prise pour éviter de tomber sous l’emprise du mental
Croire que l’on n’est pas clairvoyant
Rester attaché aux anciens modèles de relations
Nous vous lançons une invitation

10 - Outil 1
Reprendre le contrôle de votre centre de commandement et trouver le centre de votre tête
Ce que vous remarquerez peut-être

11 - Outil 2
Exercice de branchement à la Terre

12 - Outil 3
La rose
Pourquoi une rose ? Pourquoi pas un navet ?
Quelques notions de base sur l’aura
Premier usage possible de la rose
Parler et avoir des rapports avec les autres
Comment ne pas sentir la douleur des autres
Autres façons d’expérimenter avec la rose
Deuxième usage possible de la rose
Éliminer les pensées n’ayant pas leur place au centre de votre tête
Libérer le centre de votre tête de l’énergie des autres
Qui est donc là dans votre tête ?
Troisième usage possible de la rose
Quatrième usage possible de la rose
Cinquième usage possible de la rose
Entre les rendez-vous quotidiens
Rassembler ses esprits avant d’aller se coucher
Sixième usage possible de la rose
Exercez-vous quand ça ne compte pas

13 - Outil 4
Votre Mental supérieur
Trouver son Mental supérieur

14 - Outil 5
L’octaèdre - ce diamant de lumière qui vous entoure
Construire l’octaèdre

15 - Outil 6
Activer votre Champ de pouvoir personnel
Faire tournoyer l’octaèdre et plus encore

16 - Outil 7
Les mots vivants
Choisir d’être heureux

17 - Utiliser les outils pour rendre votre travail plus amusant


Comment faire en sorte que vos réunions soient fructueuses
Le jour de la réunion

18 - Outil 8
La force du silence
Un rappel au sujet de ces outils

19 - À quoi servent tous ces outils ?


Voici ce que nous avons observé en nous-mêmes et chez les autres
Les expériences personnelles qui vous sont maintenant disponibles
Les rayons de création

SECTION III

Améliorez vos aptitudes

20 - Vous vous reprogrammez


Passer de l’inconscience à la conscience
Comment accélérer la reprogrammation

21 - Vous n’êtes pas votre problème


Développer sa faculté de discernement

22 - Développer sa clairvoyance

23 - Les relations : le plus grand jeu sur la planète


Une vérité essentielle sur les énergies masculine et féminine
Masculin fort et féminin faible
Féminin fort et masculin faible
Féminin faible et masculin faible
Féminin fort et masculin fort
Comment en sommes-nous venus à perdre autant les pédales ?
Harmoniser son énergie masculine avec son énergie féminine
Créer une liste de mots masculins et féminins
Prendre conscience de ce que nous créons dans notre vie quotidienne
Les cycles féminins et masculins
Vous aimer, tout comme durant votre enfance

24 - Comment créer de saines relations


Ne pas s’oublier
Ma bulle et celle des autres
Je m’aime quand je suis avec toi

25 - La sympathie, l’empathie et la compassion


L’empathie
La sympathie
La compassion
Réaction versus réponse

26 - Mieux comprendre le pouvoir des mots pour se reprogrammer


Une plateforme triangulaire sur laquelle se tenir

27 - Les avantages de la maîtrise du point d’attention


Déplacer votre point d’observation sans le sortir de vous
Observer sans analyser ni étiqueter
Utiliser la respiration consciente comme outil pour diriger son point d’attention
Ce que vous constaterez à mesure que grandira votre maîtrise

28 - User d’astuce pour rendre votre cerveau plus conscient


Changer la routine
Créer une nouvelle méthode d’exercice

29 - Comprendre la différence entre votre Moi supérieur et votre âme

30 - La fonction de l’ego

31 - Votre nouvelle vie dans la cinquième dimension


Troisième dimension = structures rigides
Quatrième dimension = structures flexibles
La porte de la cinquième dimension
Le temps dans la cinquième dimension
Debout sur la plateforme des dimensions supérieures
Le changement d’ère tant attendu est sur le point de se produire
Dévoilement de l’expérience
Révélations sur la véritable nature de l’expérience

Épilogue

Comment savons-nous tout cela ?



Avant-propos

Transition dimensionnelle offre de superbes conseils et


techniques pour faciliter le passage d’une perception de la réalité
de troisième dimension à celle associée aux quatrième et
cinquième dimensions - la clé la plus importante étant de
demeurer centré dans son cœur. C’est l’un des livres les plus
extraordinaires qu’il m’ait été donné de lire, car il décrit des idées
fort complexes avec une élégante simplicité. L’œuvre de Jim Self
et de Roxane Burnett sera un guide extrêmement important au
cours des années à venir. Pour expliquer mon sentiment à l’égard
de ce livre, je vais d’abord tracer un parallèle entre leur travail et
le mien.
En 1995, j’ai reçu une transmission télépathique en provenance
d’Alcyone, l’étoile centrale de la constellation des Pléiades, où les
Pléiadiens possèdent une vaste bibliothèque renfermant la
sagesse de la Voie lactée. Ils m’ont alors offert une fabuleuse
description de notre espèce en tant que créatures
multidimensionnelles capables d’accéder aux neuf dimensions de
l’intelligence et de les utiliser. Aujourd’hui, nous retrouvons
l’accès à ces neuf niveaux de conscience qui ont été occultés lors
d’un grand cataclysme ayant touché notre système solaire il y a
environ 12000 ans. Nous avons alors été presque tous décimés
sur notre beau monde vert, ce qui nous a fait régresser et perdre
notre brillance innée.
Depuis les alignements spéciaux dans la galaxie et la
découverte de notre patrimoine évolutif révélé dans le calendrier
maya, notre conscience précédemment avancée reprend sa place
dans nos esprits. Fait plutôt inquiétant, les Pléiadiens disent
qu’aucun humain dont la conscience sera encore exclusivement
centrée dans la troisième dimension ne pourra rester encore bien
longtemps sur terre après la fin du calendrier maya.
Lorsque j’ai révélé que, selon les Pléiadiens, seuls les humains
multidimensionnels pourront demeurer sur la planète, cela m’a
attiré de vives critiques. Où vont aller tous les autres ? Ils ont
donné pour mystérieuse réponse : « Ils seront des arbres dans les
anciennes forêts nouvellement ensemencées de la Terre. » Puis,
j’ai reçu des visions sur les nouvelles espèces d’animaux et de
plantes qui apparaîtront sur la planète. Au milieu de ce monde
débordant de vie, les humains existant simultanément dans neuf
dimensions prenaient soin de cette vigoureuse éclosion de vie.
Cette vision de l’avenir a également été présentée dans Avatar, un
film d’une exquise beauté.
Ces enseignements pléiadiens ont été publiés en 1995 dans
mon livre The Pleiadian Agenda : A New Cosmology for the Age of
Light. Puis, j’ai enseigné ces techniques avec Gerry Clow à des
milliers de personnes partout dans le monde jusqu’en 2012. Nous
avons également écrit un livre dans lequel nous analysions les
modèles scientifiques de chaque dimension : Alchemy of Nine
Dimensions : The 2011/2012 Prophecies and Nine Dimensions of
Consciousness. Il fut d’abord publié en 2004, puis revu et corrigé
en 2010. Cet ouvrage montre comment la science
tridimensionnelle est liée à la physique newtonienne, alors que la
science quadridimensionnelle s’apparente à la physique
quantique. Nous avons été étonnés de la facilité avec laquelle nos
élèves développaient leurs facultés multidimensionnelles, qui
étaient à la base de l’ancienne science de l’alchimie. Nous avons
besoin de ces facultés aujourd’hui, car avec le passage de 2012-
2013 le monde tridimensionnel n’est plus aussi stable et bien
délimité qu’il l’a été pendant si longtemps. Nous ne pouvons plus
habiter le monde « solide » en gardant les mêmes vieilles
habitudes, puisque notre espèce se transmute en quelque chose
de nouveau.
Jim et Roxane appellent cette transition le Changement, un
terme simple qui résume très bien ce dont il s’agit. La grande
question a toujours été de savoir comment nous allions réaliser ce
changement. Gerry et moi avons passé des années à le décrire
dans nos livres et à enseigner comment y arriver. À présent, notre
contribution à ce travail en tant qu’animateurs d’ateliers est
terminée. Vous pouvez donc sans peine vous imaginer ma joie
quand j’ai mis la main sur le livre de Jim et Roxane, et que j’ai
compris que ce qu'ils offrent constitue l'étape suivante de notre
travail. Les exercices et les méditations qu’ils proposent peuvent
montrer à des milliers, voire des millions de personnes, comment
naviguer dans les rapides du Changement, et ce, parce qu’ils
nous montrent comment effectuer rapidement et en toute sécurité
la transition dans la quatrième dimension, afin de passer
directement à la cinquième et y rester. Voilà en quoi consiste
l'ascension de notre espèce dans les mondes supérieurs, ascension
annoncée dans maintes prophéties.
Lorsque Gerry et moi enseignions dans nos ateliers comment
accéder à neuf dimensions, nous avions le sentiment que l’aspect
le plus important de notre travail était d’enseigner aux gens
comment se « grounder » en connectant vibratoirement leur corps
au centre de la Terre, et comment négocier le voyage extrêmement
difficile dans la quatrième dimension, afin d’ouvrir pleinement
leur cœur à l’amour inconditionnel de la cinquième dimension. Ce
livre est très important parce qu’il fournit toutes les clés
essentielles à l’utilisation des facultés supérieures, de sorte
qu’une multitude de gens peuvent désormais focaliser leur
conscience dans leur cœur, afin de diffuser ainsi à tous la
réalisation consciente de l’unité de toute vie.
Ce livre a également suscité mon admiration inconditionnelle
dès les premières pages avec la définition qu’il propose de
l’alchimie : « L’alchimie n’est pas de la magie. Toutefois, elle
produit bel et bien des résultats absolument merveilleux et
magiques. Lorsque vous êtes harmonisé, l’alchimie forme une
Sagesse universelle permettant à nos créations de se transformer
en réalités tangibles. C’est la science de la spiritualité. C’est la
danse qui entrelace les éléments universels en formes conscientes
(les italiques sont de moi). En résumé, l’alchimie révèle notre
aptitude innée à transformer une possibilité en une autre. »
Cette phase d’évolution concerne avant tout le fait que chacun de
nous est appelé à devenir un alchimiste. Jim et Roxane nous y
encouragent en nous montrant comment amener subtilement nos
capacités innées à se manifester consciemment en nous. C’est
notes qui cultivons nos créations jusqu’à ce qu’elles prennent une
forme tangible et réelle ; autrement dit, nous créons ce qui existe
dans la réalité tridimensionnelle. C’est nous qui façonnons les
éléments en formes conscientes. Il appert donc que chacun de
nous est maintenant confronté à un choix profond et déterminant
: allons-nous créer le mal et la violence, ou bien allons-nous créer
de la beauté et de l’amour ? Quoi qu’il en soit, nos choix nous
seront reflétés droit au visage, afin de nous faire prendre
conscience de la réalité que nous projetons autour de nous.
Notre monde tridimensionnel en apparence si solide devient
rapidement un lieu très inconfortable où exister pour ceux qui ne
sont pas « groundés », alors qu’ils sont ballottés dans la folie
collective des armes à feu, de la perversion sexuelle, du
consumérisme et de la réalité virtuelle. Quel que soit votre âge ou
votre état d’esprit, ce livre vous sera vraiment utile. Il vous aidera
à trouver votre chemin à travers les différentes réalités qui vous
aideront à identifier où vous en êtes, afin que vous puissiez faire
des choix conscients. Ce livre vous apprendra comment passer de
plus en plus de temps dans la conscience de la cinquième
dimension centrée sur le cœur, le but de tous les systèmes
avancés d’éveil spirituel et votre demeure naturelle.
Mes enseignements pléiadiens sur les dimensions supérieures -
de la sixième à la neuvième - offrent d’importantes visions
révélatrices et maintes perspectives fascinantes. Ils constituent
un compte-rendu de l’évolution humaine vers les royaumes
supérieurs et apportent une foule d’idées cosmiques pouvant
alimenter notre réflexion et nos cogitations durant nos longues
heures passées dans la réalité tridimensionnelle. Cependant, les
Pléiadiens et moi avons toujours dit que devenir centré dans le
cœur est le véritable but de la vie humaine. Ce livre enseigne
comment être consciemment dans son cœur et y rester - et alors
la lutte entre le bien et le mal prendra fin parce que l’amour et la
beauté auront été choisis par notre espèce.

Barbara Hand Clow
Introduction de Jim

Que voulons-nous dire quand nous affirmons que la troisième


dimension est en train de disparaître ? Qu’un changement de
niveau de conscience est en cours. La perception que nous avons
du monde change également. Beaucoup ont le sentiment que
quelque chose ne va pas, que quelque chose a été perdu. Dans
notre empressement à créer toujours plus pour nous-mêmes, de
plus grandes maisons, de meilleures voitures, de plus gros
salaires, nous avons en réalité moins de certaines choses
essentielles. Nous avons moins de temps à passer dans nos
grandes demeures, moins de temps pour profiter de la compagnie
de notre famille et de nos amis, et moins souvent l’occasion
d’apprécier un coucher de soleil ou de prendre plaisir à admirer la
beauté naturelle qui nous entoure. Ce qui nous manque en fait,
que nous en ayons conscience ou non, c’est que, ce faisant, nous
avons perdu une partie de notre « moi ». Et en fin de compte,
chercher à avoir toujours plus de tout ne suffira tout simplement
pas à combler ce vide existentiel. Nous avons perdu le contact
avec les choses qui nourrissent vraiment notre âme, et cela nous
a laissés malades physiquement, malheureux émotionnellement,
épuisés mentalement et embrouillés spirituellement à propos de
qui nous sommes vraiment.
Toutefois, comme je l’indiquais, cela est en train de changer.
Plus cette transformation intérieure s’accélère, plus il devient
facile de se rappeler qui nous sommes. Nous reconnaissons les
déséquilibres dans notre vie et nous nous demandons : « Qu'est-ce
qui est vraiment important pour moi ? Qu'est-ce qui me rend
vraiment heureux ? » La réponse ne se trouve pas en cherchant à
obtenir plus du monde extérieur, mais en cherchant plutôt à nous
rapprocher de notre « moi » intérieur. Dans notre quête de réussite
matérielle, nous avons laissé une partie de nous-mêmes derrière
nous. Nous avons troqué le respect pour la rivalité, la gentillesse
pour des avantages personnels, et la générosité pour la cupidité.
Nous avons perdu le contact avec notre « guidance intérieure »,
qui toujours nous oriente vers un état d’être plus élevé et
davantage en harmonie avec la Vie. Cet état plus serein nous
prédispose à la coopération, à l’entraide et à la compréhension,
lesquelles engendrent un degré plus profond de confiance,
d’amitié et de compassion.
Un changement se produit présentement dans le cœur des
humains, et la conscience de millions de personnes commence à
s’éveiller. Ces dernières se découvrent de nouvelles passions et
reconnaissent leur importance en ce monde. Elles se disent : « JE
SUIS un être précieux, important et digne d’attention. J’ai une
contribution vitale à apporter ! » Cette passion est rallumée en
chacun de nous. Ce changement profondément transformateur se
répand d’un bout à l’autre du monde, dans chaque ville et chaque
village, et dans le cœur de chaque homme, chaque femme et
chaque enfant. Qu’il s’agisse de nourrir les pauvres, de soigner les
malades, de bâtir des communautés plus fortes, ou de prendre
soin de la Terre, la prise de conscience de ce qui nous unit ne
cesse de grandir. Il y a un éveil, un profond changement de
conscience ! Un lien s’établit d’un cœur à l’autre. Par cette
connexion qui nous ouvre à la compassion et au partage, à
donner et à recevoir, une étincelle s’est allumée dans le cœur de
chacun et brille de plus en plus fort. Cette conscience en éveil n’a
pas de limites. Cette mutation nous amène tous vers une
conscience plus aiguë des dimensions plus subtiles, et vers un
mode de vie plus raffiné et plus harmonieux. Nous devenons
conscients de devenir conscients.
Voilà ce que nous voulons exprimer quand nous disons que la
troisième dimension est en train de disparaître. En termes
simples, ce sont les vieilles habitudes de penser, de se sentir et de
se comporter propres à la troisième dimension qui sont en voie de
disparaître. Ainsi que ce changement de conscience le démontre,
tout le monde effectue actuellement sa transition vers une
conscience et une expérience de vie quadridimensionnelles,
laquelle transition sera suivie par une conscience et une
expérience de vie propres à la cinquième dimension.
Cependant, bien des gens en ce monde ne sont pas prêts pour
ce changement dimensionnel. Et pour ceux qui n’ont pas
conscience de ce qui se passe, cette transition ne sera pas une
expérience facile ni confortable, car nous ne pouvons apporter
avec nous notre bagage mental et émotionnel.
Mais cette transition peut également être une période
merveilleuse et fort agréable de notre vie. Avec quelques
informations de base sur la nature de ce grand changement et des
dimensions dont nous parlons, et aussi avec quelques outils fort
simples pour gérer plus facilement nos pensées et nos émotions,
chacun de nous peut arriver à stimuler l’évolution de sa
conscience, à se libérer de son bagage mental et émotionnel, et à
s’élever avec grâce et légèreté vers ces dimensions vibratoirement
plus élevées.
Si vous ne savez pas ce que sont ces autres dimensions, vous
n’êtes pas seul. La plupart des gens engagés dans le jeu de la vie
que nous connaissons dans la troisième dimension y jouent sans
connaître les règles définissant ses véritables objectifs ni savoir
comment réussir à les atteindre.
Ce livre fournit ces règles de base manquantes. Il explique de
façon plus détaillée en quoi consiste le changement dimensionnel,
pourquoi il survient maintenant, et en quoi cela nous affecte tous.
Il décrit également ce que sont les troisième, quatrième et
cinquième dimensions, et pourquoi elles sont le facteur le plus
déterminant de votre vie en ce moment, car dès que vous
comprenez la structure et le fonctionnement de ces dimensions,
vous pouvez commencer à surfer avec fluidité sur la vague de
changements sans précédent de cette transition dimensionnelle,
sans crainte ni effort, et sans les tensions et l’anxiété qui sont
généralement le lot quotidien de la plupart des gens aujourd’hui.
Plus important encore, ce livre vous procure des outils
énergétiques simples mais profondément efficaces qui peuvent
vous aider à sortir du tumulte et de l’agitation fiévreuse de la
troisième dimension, et à avoir le contrôle de vos pensées à tous
les instants. Dans le cadre de notre programme de maîtrise de
l’alchimie, ces outils ont aidé des milliers de personnes dans le
monde entier. Et maintenant, nous les partageons avec vous afin
que vous aussi puissiez être prêt pour l’occasion et le défi sans
précédent qui consistent à vivre et à créer maintenant dans les
dimensions supérieures.
Voyez-vous, nous avons déjà, en cet instant même, le potentiel,
les ressources intérieures et les circuits neuronaux nécessaires
pour être pleinement conscients de toutes ces dimensions. Mais
ce que nous avons pris l’habitude de penser et de sentir, nos
comportements renforcés au fil de nombreuses vies, tout cela
entrave notre éveil et nous limite à une expérience
tridimensionnelle. Notre esprit rationnel dominé par le cerveau
gauche ne sait que ce qu’il connaît et ne sait pas ce qu’il ignore. Il
s’évertue donc sans relâche à nous garder dans un étroit registre
de pensées objectives et de possibilités tridimensionnelles. Et la
plupart d’entre nous ont suivi le mouvement sans réaliser ce qui
se passait.
Mais ce n’est plus le cas.
Les énergies lumineuses et les fréquences du Changement de
plus en plus présentes reconfigurent nos circuits neuronaux afin
de nous donner accès à un éventail d’informations et de
possibilités beaucoup plus large que ce à quoi nous avions accès
dans la troisième dimension. Ces énergies lumineuses nous
préparent à vivre dans les quatrième et cinquième dimensions,
alors même qu’elles font disparaître de notre conscience la rigidité
des « règles » propres à la troisième dimension.
La majorité des gens sur cette planète ne sont pas prêts à être
constamment maîtres de chacune de leurs pensées, émotions et
actions. Mais ce n’est pas optionnel. C’est une compétence de
base incontournable de la conscience supérieure nécessaire pour
vivre dans les quatrième et cinquième dimensions.
Alors que le temps linéaire tridimensionnel s’effondre en un
seul et unique moment présent, le temps de réponse entre nos
pensées et nos créations en fait tout autant. Nous avons de moins
en moins la chance de nous exercer à être conscients de nos
habitudes mentales et émotionnelles avant que ne se matérialise
ce que nous pensons. Cela fait une énorme différence.
Si vous vous y exercez à l’aide des outils proposés dans ce livre,
alors que la maîtrise n’est pas encore absolument essentielle, ce
sera devenu une habitude acquise quand cela comptera vraiment,
et vous commencerez ainsi à vous harmoniser tout en douceur
avec la plénitude de votre Être.
Est-ce facile ? Est-ce relativement simple ? Oui.
Faut-il vous y investir consciemment et en faire un choix de
chaque instant ? Absolument.
Peut-on rester sur la touche et espérer que cela se fasse tout
seul ? Non.
Des niveaux accrus de lumière électromagnétique en
provenance des dimensions supérieures affluent maintenant en
chacun de nous. Bien des gens dans la troisième dimension
n’arrivent pas à supporter cet afflux et font le choix de quitter leur
corps.
Et beaucoup plus suivront le mouvement alors que le
Changement s’accélère. Voyez-vous, le monde rentre au bercail de
la quatrième dimension puis de la cinquième, mais tous ne le
feront pas au même rythme ni avec la même facilité et la même
grâce.
Quel sera votre choix ?
Alors que le Changement s’accélère, que le temps s’effondre et
que tout se focalise dans l’instant présent, vous pourriez encore
choisir inconsciemment vos pensées et vos émotions, grâce à
l’habitude acquise dans la troisième dimension, subissant ainsi
de plein fouet cette désagréable expérience. Ou bien vous pouvez
choisir de manière parfaitement lucide ce que vous allez penser et
éprouver, et ainsi vivre cette expérience en toute conscience.
En d’autres termes, il est tout à votre avantage de vous exercer
à intégrer l’aptitude de choisir dès maintenant le contenu de votre
conscience, avant que cela ne soit une nécessité incontournable -
ce qui ne saurait tarder.
Il n’en tient qu’à vous.
La troisième dimension est en train de disparaître. Il incombe à
chacun de s’éveiller sans plus attendre. Chacun se doit de réaliser
ce changement intérieur. Jusqu’à présent, le centre de votre tête,
là où vous pouvez choisir vos pensées et déterminer sur quoi
focaliser votre attention, a été obnubilé par les pensées des
autres. Votre mère et votre père, tout comme vos enseignants et
vos pasteurs, vous ont aimé et vous ont inculqué ce qui était
selon eux la meilleure façon de vivre votre vie, et tandis que leurs
pensées entraient dans votre tête, « vous » en sortiez.
À présent, il est temps de vous réapproprier le centre de votre
tête. Il est temps de commencer à vivre en harmonie avec le cœur
et d’éprouver les vibrations et les conséquences de notions telles
que je m’aime, je suis heureux, je suis content de moi.
Il est temps de vous libérer de qui vous n’êtes pas, et de
découvrir qui vous êtes vraiment.
Introduction de Roxane

Quelle serait votre réaction si, alors que vous vous livrez
joyeusement à vos activités habituelles avec votre partenaire de
vie, enseignant depuis des années dans une petite ville comment
utiliser des outils énergétiques simples et pratiques, quelque
chose de stupéfiant sortait un jour de sa bouche ? Je
m’accommodais fort bien de petites classes, aidant et guidant les
gens, et effectuant au fil des années de grands changements dans
ma propre vie, lorsque, à l’improviste, Jim me dit : « Rien de ce
que nous avons fait jusqu’ici n’était aléatoire. Nous pensions à
l’époque que c’était le cas. En fait, j’avais le sentiment de tout
inventer au fur et à mesure, mais ce n’était pas le fruit du hasard.
Il y a un dessein sous-jacent à tout cela. »
Cela ne vous ferait-il pas tout arrêter et vous demander : un
dessein ? Quel dessein ? Je pensais que nous faisions tout cela
parce que nos élèves avaient ainsi des révélations et vivaient des
changements majeurs dans leur vie. Nous prenions simplement
plaisir à créer ensemble. Cela me comblait parfaitement.
Après cette affirmation fracassante de Jim (et après m’être
remise du choc), je me suis mise à repenser à ce que nous avions
fait au fil des ans et aux outils que nous avions présentés, dont
beaucoup figurent dans ce livre que vous avez entre les mains.
J’ai pu ainsi retracer la progression des nouveaux outils que nous
ne cessions de concevoir depuis le début (1994) jusqu’à
aujourd’hui, et ainsi, en effet, y distinguer une évolution - et peut-
être aussi un dessein !
Jim avait vu juste. Rien de ce que nous avions réalisé ensemble
n’avait été livré au hasard, et c’est encore le cas maintenant,
même si nous ne savons pas précisément où tout cela nous mène.
Nous en avons toutefois une assez bonne idée. Nous sommes à la
toute veille du Grand Changement de conscience, et cela affecte
l’humanité entière. Selon le témoignage de milliers de personnes
les ayant utilisés, les outils que nous proposons constituent le
meilleur moyen de faciliter la transition. Ils effacent l’ancienne
programmation et vous donnent de nouveaux points de référence
solides pour recréer votre vie.
Un deuxième signe révélateur est le fait que des millions de
personnes sortent peu à peu d’un sommeil profond et se posent
de grandes questions. Elles aspirent à quelque chose de stable
auquel se raccrocher, qui les aidera vraiment dans leur vie. Un
troisième signe qui ne trompe pas, c’est le fait que le processus
d’éveil que nous offrons ne concerne plus uniquement une
vingtaine de personnes dans une petite ville de Californie, mais
touche désormais des milliers d’individus dans le monde entier.
Ce qui était pour nous à la fois un travail et un jeu est désormais
une conscience en expansion bien vivante qui se répand sur la
planète avec très peu d’efforts de notre part. Nous sommes
touchés et ravis que tant de gens puissent employer ces outils et
devenir ceux qu’ils sont venus être en ce monde. La satisfaction
s’est transformée en passion - et en un dessein.
Quelques précisions sur la présentation choisie pour ce livre :

1. Il est parfois difficile pour deux personnes d’écrire ensemble
un livre. Nous avons pensé qu’il serait plus facile à lire pour
vous si nous utilisions le « nous ». De temps à autre, le « je »
sera employé, mais vous saurez alors clairement lequel de
nous deux s’exprime.
2. Vous verrez de nombreux mots familiers ayant de nouvelles
significations ou décrivant des concepts uniques. Nous avons
mis en italique divers mots ayant un sens particulier pour
nous.
3. Les noms des outils eux-mêmes apparaîtront avec une
capitale initiale : Rose, Parole vivante, Esprit supérieur, etc.

Je sais que vous aurez vite fait de vous y habituer. C’est, à bien
des égards, un nouveau langage. La clé consiste à mettre votre
esprit rationnel sur pause et à ne pas chercher à tout comprendre
immédiatement. Ces mots que vous lirez sont chargés de
beaucoup d’énergie. Laisser votre esprit rationnel intervenir ne
fera que semer la confusion en vous.
[Des enregistrements audio MP3 et des vidéos sont disponibles en anglais sur le site
Web des auteurs : www.masterin- galchemy.com]

Cette formule combinant le travail et le jeu, ces
informations et ces outils ne sont peut-être pas pour vous.
En fait, ils ne s’adressent qu’à très peu de gens. C’est ainsi
parce que seules les personnes les plus déterminées à cheminer, à
évoluer et à croître sont suffisamment motivées pour les essayer.
Les outils sont extrêmement simples et faciles à utiliser, mais ils
déclenchent de profonds changements dans la vie des gens, et
certaines personnes ne sont tout simplement pas prêtes pour de
tels changements, même si elles affirment le contraire.
De nombreux choix s’offrent aujourd’hui à ceux et celles qui
veulent stimuler leur croissance personnelle : d’intéressants
ateliers, DVD et webinaires, tout comme de dynamiques
enseignants et leaders. La plupart sont agréables et engageants.
Bien des gens vont par exemple participer à un séminaire le week-
end, en éprouver de bons effets durant quelques jours, mais
bientôt ils ne savent plus comment faire pour retrouver l’état de
sérénité harmonieuse qu’ils avaient. Ce que nous vous offrons est
agréable et enrichissant, mais ce n’est pas conçu pour vous
divertir. Ce n’est pas destiné à la conscience de masse collective
typique de la troisième dimension, mais uniquement à ceux et
celles qui veulent vraiment focaliser leur attention, mettre en
application les outils proposés et faire de réels progrès dans leur
vie. Si vous êtes une de ces personnes, accrochez-vous à votre
siège, car vous allez effectivement faire d’incroyables progrès.
Bienvenue chez vous !
Avec tout l’amour de l’univers...

Roxane
SECTION I

Qu’arrive-t-il à mon monde ?


1

En quoi consiste le Changement ? Et comment


vous affecte-t-il ?

Un changement est en cours, un Grand Changement qui affecte


tous les aspects de notre réalité tridimensionnelle. Ce changement
est d’une si vaste portée que notre imagination peine à saisir
l’ampleur des transformations que nous vivons présentement.
Avec cette transition, pratiquement tout ce que nous tenions pour
acquis est en train de s’effondrer. Les cadres rigides, qui dictaient
auparavant l’évolution des nations, des cultures et des individus
dans nos sociétés tridimensionnelles, sont en passe de se
désintégrer.
Non seulement ce changement modifie-t-il notre conscience,
mais il transforme le monde autour de nous. Par définition, une
telle transition constitue le « mouvement d’une position à une
autre » ou un « changement de direction ». Ce changement affecte
tous les aspects de la vie sur la planète : nos structures
politiques, sociales et économiques, l’environnement, et même la
météo, chaque institution, tous les conflits armés, notre façon de
considérer nos relations, notre travail, chaque pensée que nous
avons, et tous les sentiments que nous éprouvons. Il transforme
le temps, notre mémoire, notre ADN, la structure interne de nos
corps physiques et émotionnels, nos croyances, notre perception
du bien et du mal, de ce qui est juste et de ce qui ne l’est pas, et
surtout, notre conscience de ce qui est possible.
Toutefois, quand nous examinons les choses un peu plus en
profondeur, nous découvrons également qu’une nouvelle passion
ne cesse de grandir. Des individus, des groupes, des
communautés et des entreprises offrent de nouvelles idées pour
nettoyer la Terre, recycler les déchets et créer de nouvelles
sources d’énergie. De plus en plus d’entreprises proposent des
formules d’actionnariat salarié, des programmes de garderie, des
régimes de soins de santé alternatifs, l’égalité salariale et
beaucoup plus encore. Toujours plus d’entreprises sont créées et
beaucoup d’entre elles sont en plein essor.
Le Changement permet de mieux comprendre comment vivre à
nouveau en harmonie les uns avec les autres, avec la Terre et
avec Tout Ce Qui Est, et la preuve en est partout. Ensemble, nous
devenons une conscience unifiée au sein d’une communauté
mondiale. La dualité des contraires - noir et blanc, est et ouest, ce
qui est bien et ce qui est mal, eux et nous, bon et mauvais, de
même que hommes et femmes - est en train de changer. Les
lignes de démarcation sont de moins en moins nettes. Nous
passons de l’expérience tridimensionnelle de la séparation et des
extrêmes à un mode de vie ouvrant la porte à de nombreuses
possibilités, à des communautés étroitement liées, et à un bien-
être général de plus en plus grand.
Toutefois, entre ce nouveau « paradis sur terre » et le monde où
nous vivons actuellement, il y a une étape de transition à
franchir. Et cette étape est avant tout reliée au changement dans
notre perception du monde, de la réalité. Que nous choisissions
d’accueillir à bras ouverts ce changement ou que nous lui
résistions, nous allons vers un mode de vie et une manière d’être
qui sont plus proches de qui nous sommes vraiment.
Les vagues du changement ?
Le Changement est alimenté par deux énormes vagues de
lumière contenant des quantités massives d’informations et
d’instructions. Au cours des dernières années, ces vagues ont
reprogrammé notre ADN, amélioré les systèmes physique,
émotionnel et mental de notre corps, et activé les chakras en lien
avec les quatrième et cinquième dimensions, nous harmonisant
ainsi avec une conscience plus élevée.
Une de ces vagues déferle vers l’extérieur, comme des rides
s’élargissant en cercles concentriques sans cesse plus grands à la
surface d’un étang, diffusant ainsi toujours plus de lumière, de
connaissances et de sagesse, et ouvrant des passages toujours
plus larges vers une conscience plus élevée et une évolution plus
rapide. Elle transforme la conscience de masse fondée sur une
vision tridimensionnelle des choses, faisant émerger celles des
quatrième et cinquième dimensions. Cette vague donne naissance
à une communauté quintidimensionnelle de conscience
supérieure sur terre qui nous remet en résonance synchrone avec
Tout Ce Qui Est.
En plus de cette vague catalysant l’expansion de la conscience,
il y en a une autre tout aussi puissante. Sa fonction est de créer
l’harmonie. Cependant, pour arriver à faire émerger cette
harmonie, tout ce qui ne participe pas de la lumière, tout ce qui
ne contribue pas au bien-être et à l’équilibre est déstabilisé,
dissous et éradiqué. Bref, tout ce qui ne fonctionne plus dans nos
vies s’atrophie et est éliminé.
Cette vague nous libère de tous les schémas dysfonctionnels
sur tous les plans. Tout ce qui manque d’intégrité disparaîtra et
sera remplacé par de nouveaux patrons énergétiques en phase
avec les dimensions supérieures. En somme, pendant qu’une
vague de lumière « vidange la cuve », l’autre la remplit
simultanément. Ces vagues fonctionnent en tandem pour effacer
de chacun de nous ce que nous ne sommes pas. Toutes les vieilles
pensées, habitudes et émotions qui font un tintamarre en chacun
de nous sont évacuées alors que nous nous rappelons qui nous
sommes. Ces deux vagues transformatrices permettent à chacun
de nous d’être reprogrammé, reconnecté et réaligné, de sorte que
nous nous rappelons qui nous sommes vraiment et ce que nous
sommes venus accomplir ici. Tel un tsunami, ces vagues s’enflent
considérablement en intensité. Nous observerons une
extraordinaire série de transitions au cours des mois et des
années à venir.
Pourquoi tout cela arrive-t-il maintenant ?
Tout cela se passe maintenant parce que nous avons demandé
que cela se produise. Cela arrive aussi aujourd’hui parce que
nous avons fort bien réussi jusqu’ici. De façon assez incroyable,
nous avons accompli ce que nous sommes venus réaliser ici en
participant à ce jeu tridimensionnel. Et il est temps désormais de
retrouver la mémoire et de retourner à la Maison, au Cœur du
Créateur, de Tout Ce Qui Est.
Voyez-vous, tout le monde va rentrer au bercail dans les
dimensions supérieures, mais tous ne le feront pas au même
moment, avec la même facilité et la même grâce.
Déjà, au 16e siècle, William Shakespeare écrivait : « Le monde
entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que
les acteurs. » Shakespeare n’était pas seulement un grand
dramaturge, mais aussi un homme très sage, car la vie sur cette
planète est en effet une grande pièce de théâtre. Et à présent,
nous arrivons à la fin du troisième acte - le dernier. Le temps est
venu de mettre un terme à notre grande aventure théâtrale et de
rentrer à la Maison. Il ne s’agit pas de mourir ou de quitter le
corps, mais bien plutôt d’imiter la chenille devenant un papillon.
Rentrer à la Maison est précisément ce dont il est question avec
le Changement en cours. Ce changement élimine tout ce que nous
ne sommes pas et nous aide à rétablir la connexion intérieure,
afin que nous puissions enfin nous rappeler tout ce que nous
sommes. Toutefois, cela n’arrivera pas si nous n’y consacrons pas
l’attention nécessaire. Pour compléter cette expérience à laquelle
nous avons choisi de prendre part, l’occasion s’offre maintenant à
nous de réunifier les différents aspects de notre « moi ». C’est là
qu’entre en jeu la maîtrise de l’alchimie, laquelle va nous
permettre de nous réorganiser. Apprendre à se réassembler, et à
reconstruire son Champ de pouvoir personnel au moyen d’outils
précis, est le sujet central de ce livre. Ceci est votre voyage de
retour au Bercail et il est tout à fait possible.
Alors, y a-t-il là de quoi se réjouir ? Oui !
Devrait-on s’en enthousiasmer ? Assurément !
Est-ce simple ? Absolument !
Est-ce que ce sera facile ? Pas exactement... mais cela n’a pas à
être difficile non plus.
En quoi le Changement pourrait-il vous affecter ?
Un profond changement intérieur s’amorce alors que l’éveil
promis depuis si longtemps se manifeste enfin. Bien des gens
autour du monde s’éveillent et se rappellent qui ils sont et
pourquoi ils sont venus ici. D’autres se mettent soudain à
éprouver des sensations, à vivre des expériences et à sentir
monter des émotions pour lesquelles ils n’ont aucun cadre de
référence.
La transformation qui a lieu en nous modifie nos pensées, nous
fait questionner nos croyances, et change notre façon de voir le
monde autour de nous. Jusqu’à présent, la plupart des gens se
jugent par rapport au monde extérieur. Ce que nous croyons au
sujet de notre apparence physique, de ce qui est acceptable, de ce
que nous pensons et de notre manière d’agir a été établi selon les
critères du monde tridimensionnel qui nous entoure.
Aussi passionnante et merveilleuse que puisse être cette
transition, elle crée également des difficultés pour beaucoup. Ces
problèmes surviennent alors que le rythme s’accélère et que nous
continuons à nous accrocher à nos croyances et habitudes
tridimensionnelles, ainsi qu’à notre façon de juger les autres pour
leurs actions ou d’essayer de les corriger parce que nous nous
croyons plus futés qu’eux. Ces choix appartiennent à la troisième
dimension et doivent être écartés. Tant que nous continuerons à
demeurer prisonniers de ces limitations, et à nous disputer pour
savoir qui a tort et qui a raison, nous subirons les effets du
changement dans nos corps physiques et émotionnels. Ces effets
sont appelés « symptômes de l’ascension ».
Quels sont symptômes de l’ascension ?
Bien des gens ont éprouvé des symptômes bizarres -
étourdissements, confusion, maux de tête, perte de concentration,
fatigue, troubles digestifs, anxiété, points froids ou chauds - à
divers endroits de leur corps.
Vous pouvez également avoir l’impression que le temps passe
trop vite. Chaque jour, vous trouvez que vous avez trop de tâches
à accomplir et pas assez de temps pour les compléter. Certains de
vos souvenirs vous échappent. Les choses et même les personnes
qui vous semblaient auparavant très importantes le sont peut-être
de moins en moins. Vous passez peut-être plus de temps seul, et
cela vous plaît. Bien des gens se sentent aussi plus souvent
distraits et ont la nette impression que quelque chose ne tourne
pas rond. Tout cela s’applique peut-être à vous. Si c’est le cas,
deux choses sont utiles à savoir : vous n’êtes pas seul dans ce
cas, et il n’y a pas lieu de s’alarmer.
Ce qui se passe, c’est qu’en cherchant à justifier nos limitations
et en nous accrochant à de vieilles croyances qui ne nous servent
plus, nous créons une résistance ou un blocage au sein des
quatre aspects de notre corps, ce qui est la cause de notre
inconfort. Comme nous le disions plus tôt, la réalité
tridimensionnelle que nous avons connue est en train de changer.
Votre conscience devient plus alerte, et beaucoup plus
harmonisée et équilibrée, alors qu’une dimension de conscience
supérieure s’installe en vous. L’humanité s’éveille et, ce faisant,
les anciennes structures qui perpétuaient la dualité, maintenaient
la séparation et permettaient de contrôler les masses par la peur
commencent à se désagréger.
De toute façon, de qui sont ces pensées ?
Nos pensées créent nos croyances, nos croyances créent nos
habitudes et nos habitudes créent nos vies. En d’autres termes,
nos pensées, aussi inconscientes soient-elles, créent notre réalité.
Toutefois, une grande partie des pensées que nous avons et des
croyances que nous entretenons ne sont même pas les nôtres.
Elles nous ont été transmises par nos parents, par nos
professeurs, par les prêtres et par la réalité tridimensionnelle qui
nous entoure. Personne ne cherchait à nous induire délibérément
en erreur. Dans la plupart des cas, ces gens nous aimaient et
voulaient le meilleur pour nous. Ce qu’ils nous disaient était très
précis : « Fais ceci, ne fais pas cela. Cela est bien et juste, mais
ceci ne l’est pas. Parle à ces personnes, mais pas à ces gens. »
Vous comprenez. Ces adultes bienveillants nous transmettaient
simplement ce que leurs parents et les parents de leurs parents
(ainsi que le reste de la société) leur avaient appris à accepter
comme étant la « vérité ».
En grandissant, beaucoup d’entre nous ont pu sentir
intuitivement que ce que les autres acceptaient comme la « vérité »
ne leur paraissait pas juste ni satisfaisant, mais l’opinion
consensuelle de la majorité est une chose puissante. Il n’est pas
facile d’afficher publiquement sa dissidence ou de contester
l’opinion des aînés ou des proches. Par conséquent, beaucoup
d’entre nous ont appris à s’intégrer sans discuter, à refouler leur
intuition et à étouffer leurs sentiments. Du coup, ils se sont
coupés de leurs émotions. C’est la raison pour laquelle tant de
gens aujourd’hui sont malheureux sans savoir pourquoi. En
réalité, ils ont perdu le contact avec leur propre système de
guidance intérieure, avec cette étincelle en eux qui veut crier : «
Oui, voilà qui je suis ! » A mesure que chacun d’entre nous
s’éveille, qu’il cherche sa propre vérité et suit sa propre voie, il
prend peu à peu conscience que son univers intérieur recèle de
bien plus grandes richesses que ce que le monde extérieur
voudrait lui faire croire. En cherchant en soi la réponse à nos
questions, nous réalisons que nous sommes avant tout des êtres
spirituels multidimensionnels pleinement capables de
s’harmoniser avec une vérité supérieure. À mesure que cette
transformation s’opère, une prise de conscience s’effectue : c’est la
découverte de nos propres vérités qui engendre le bonheur et
nous simplifie la vie.
Dans le passé, peu de gens connaissaient cette vérité profonde.
Mais aujourd’hui, elle s’affirme de plus en plus au cœur de
chacun et elle est de plus en plus recherchée. Grâce à votre éveil
et à celui d’une multitude d’autres personnes, une nouvelle
conscience émerge ! Le monde tridimensionnel, auparavant défini
par les anciennes vérités, structures et croyances des gens qui
nous entourent, ne correspond plus à ce que cherchent ceux qui
sont en train de s’éveiller. Le mode de vie propre à la troisième
dimension achève de disparaître. En outre, le temps linéaire tel
que nous l’avons connu, avec un passé, un présent et un avenir,
change également à mesure que nous nous éveillons à nos vérités
supérieures.
Le temps passe plus vite
Le temps est davantage lié aux rythmes et aux cycles de nos
quatre corps qu’il ne l’est à une quelconque horloge. Tandis
qu’affluent les deux énormes vagues de lumière dans, à travers et
autour de la Terre et de nous, tous les points de référence qui
nous étaient familiers sont également en train de changer.
Ce changement se manifeste d’abord dans le champ
magnétique terrestre, qui est modifié par ces vagues de lumière
entourant la Terre, de sorte qu’il s’affaiblit, se désagrège et se
transforme. Sous l’effet des changements affectant le champ
magnétique de la planète, les divers cycles, rythmes et champs
magnétiques de nos corps spirituel, mental, émotionnel et
physique sont également transformés. Certains cycles
s’accélèrent, tandis que d’autres ralentissent. Et comme ces
vagues de lumière nous traversent tous, notre perception du
temps s’en trouve également affectée. Bien que nous ayons
l’impression que le temps s’accélère, en réalité nous perdons du
temps. Le temps ne va pas plus vite ; en fait, il s’effondre. Le
passé et l’avenir sont en train de disparaître. Nous prenons peu à
peu conscience d’une forme de temps beaucoup plus simple - le
temps présent. Le temps se condense en un seul moment
éternellement présent.
Dans cette nouvelle réalité temporelle, nous pouvons faire de
nouveaux choix. Ainsi, les réactions émotionnelles négatives des
expériences passées n’influenceront plus nos choix. Un choix fait
dans l’instant présent n’est pas fondé sur des croyances passées
ni sur la crainte de ce qui pourrait arriver dans l’avenir.
Perdre ses souvenirs, se rappeler son moi
Pour améliorer encore davantage notre vécu actuel, et rendre ce
changement encore plus intéressant, nous perdons également nos
souvenirs. Et non, ce n’est pas à cause de la maladie d’Alzheimer.
Cela n’a rien à voir non plus avec le sexe, l’âge ou la culture.
Comme vous le savez, l’une des deux vagues de lumière déferlant
sur nous a pour effet de dissiper les vieilles habitudes, croyances,
pensées et émotions ne favorisant pas notre bien-être. Autrement
dit, tout ce qui ne correspond pas à qui nous sommes vraiment
disparaît peu à peu. Parce que nous ne savions pas comment
réagir aux insultes et aux dévalorisations que nous avons subies
en grandissant, nous avons appris à refouler ce que nous
éprouvions alors. Ce faisant, nous avons choisi de renoncer à
notre vécu antérieur et à notre identité profonde, et nous avons
plutôt accepté de faire nôtres les opinions des autres. Maintenant
que nous commençons à nous éveiller et à nous rappeler qui nous
sommes vraiment, nos vieux schémas de croyances erronés et
dysfonctionnels commencent à remonter à la surface pour être
graduellement éliminés. Du coup, nous perdons la plupart de nos
vieux souvenirs, ainsi que les points de référence sur lesquels
nous avons bâti notre réalité tridimensionnelle.
Simultanément, la deuxième vague de lumière nous traverse,
élargissant notre conscience et notre compréhension de qui mus
sommes, de ce que nous avons toujours été. Cette compréhension
n’émerge pas de l’esprit rationnel analytique. Elle prend sa source
dans le champ de perception plus vaste au sein de notre ressenti
profond, de notre conscience supérieure et du système de
guidance intérieure dans notre cœur. Avec l’émergence du
souvenir de qui nous , nous nous détachons peu à peu de tout
ce que nous ne sommes pas. Et bien que renoncer à ce que nous
ne sommes pas soit éminemment souhaitable, renoncer aux
croyances, aux pensées et aux idées que nous avons sur ce
monde si familier n’est pas forcément une expérience facile et
agréable.
Les souvenirs des expériences passées qui influencent notre vie
quotidienne sont souvent associés à un vieux bagage émotionnel
qui n’ajoute aucune valeur à nos créations ou désirs actuels.
Toutes ces vieilles disputes, situations embarrassantes et
expériences douloureuses sont enregistrées dans notre
subconscient. Elles n’ont rien à voir avec qui nous sommes
maintenant, et n’apportent donc rien d’utile au moment présent.
Et pourtant, nous projetons constamment ces vieilles attitudes et
émotions dans notre avenir :
« Je ne lui parlerai plus jamais. »
« Je serai toujours un raté. »
« Je suis pauvre. »
« Je ne peux faire confiance à personne. »
« Je ne vais pas bien. »
Ce que votre ex-conjoint, votre mère, votre père, votre
professeur ou votre ancien patron pensaient de vous ou ont pu
dire à votre sujet il y a dix ans n’a plus rien à voir avec vous
maintenant. En revanche, il est nettement préférable de focaliser
votre attention sur ce que l’univers vous présente chaque instant
avec amour. Continuer à porter les souvenirs chargés d’émotions
des événements passés ne fait que restreindre et réduire vos
nouveaux choix actuels. Heureusement, notre Moi supérieur
multidimensionnel sait très bien que ces souvenirs ne nous sont
plus d’aucune utilité. En transférant notre conscience du temps
linéaire tridimensionnel à celle du temps présent de la quatrième
dimension, tous ces souvenirs devenus inutiles à notre croissance
et à notre bien-être s’effacent, ce qui nous donne l’impression de
perdre la mémoire.
Comme l’une des deux vagues de lumière élargit l’éventail de
nos possibilités au sein de chacune de nos réalités, de nouvelles
compréhensions remplacent peu à peu nos anciennes croyances.
En termes simples, la forme, les structures et le cadre de nos
pensées et de nos émotions changent. Nous passons d’une
conscience rattachée à la troisième dimension à la conscience
supérieure propre à la quatrième dimension (et cette transition
s’accélérera plus tard alors que nous accéderons aux cinquième et
sixième dimensions). Toutefois, la plupart des gens sur terre ne
sont pas prêts pour ce Grand Changement, ce qui, bien sûr, ne le
ralentit nullement. Cette transition ne sera ni facile ni agréable à
vivre pour les gens qui ne sont pas conscients de ce qui se passe.
Regardez autour de vous. Il n’est pas difficile d’identifier ceux qui
s’accrochent encore à leurs vieilles habitudes restrictives et à des
événements passés qui ne leur sont plus d’aucune utilité.
La création du paradis sur terre se fait devant nos yeux, mais
cela n’est pas si évident à constater à cause du fracas et de la
peur qui nous entourent. Nous sommes à l’aube d’un grand
renouveau de la vie, non à la veille de sa fin. Il importe que
chacun de nous s’éveille maintenant. Chacun doit réaliser sa
propre transformation intérieure. Beaucoup se sont éveillés et
toujours plus de gens montrent des signes de vouloir en faire
autant, tandis que la plupart des autres sont encore
profondément endormis - mais pas pour longtemps. Chacun
deviendra pleinement conscient à sa façon. Pour certains, ce sera
une expérience puissante et vibrante ; pour d’autres, cela se fera
plus lentement et plus prudemment, mais nous cheminons tous
vers la plénitude. La capacité à se connaître consciemment est
désormais à portée de main de chacun. Votre but doit être de
vous aimer vous-même, de bien vous amuser chemin faisant, et
de vous rappeler Qui Vous Êtes.
2

Maîtriser l’alchimie

Et créer son propre paradis sur terre

En soi, l’alchimie n’a rien de magique. Cependant, elle donne des


résultats pouvant être tout à fait merveilleux et magiques.
Lorsque vous êtes en harmonie avec l’univers, l’alchimie donne
accès à une sagesse universelle permettant de faire de vos
créations des réalités tangibles. C’est la science de la spiritualité.
C’est également la danse qui assemble les éléments universels
afin de leur donner une forme consciente. En somme, l’alchimie
est la capacité de transformer une possibilité en une autre.
En acceptant et comprenant le fait que tout est possible, vous
êtes alors capable de transformer intentionnellement une
possibilité en une autre. En apprenant simplement à changer
vibratoirement une pensée, une émotion ou une croyance en une
autre, vous allez comprendre comment créer et perpétuer
l’abondance, la joie et le bien-être dans votre vie. Il n’est pas
difficile de pratiquer l’alchimie. En fait, cela est beaucoup plus
facile que vous ne pourriez le croire.
Qu’est donc l’alchimie et comment peut-on arriver à maîtriser
cet art ?
Si vous souhaitez avoir de l’eau à boire, il vous faut d’abord un
contenant dans lequel la verser. Si vous n’avez pas de verre, l’eau
va alors se répandre sur la table. De même, pour contenir la
sagesse de l’alchimie en vue de réaliser vos créations, il vous faut
un contenant. Celui-ci existe depuis fort longtemps, mais nous
l’avons « perdu » à cause de notre négligence, et aussi de la peur
qui s’accroche à nous. Ce contenant idéal pour la sagesse
alchimique est le champ électromagnétique qui nous entoure et
que l’on appelle l’aura. Le problème, c’est que votre aura a perdu
sa définition ou, si vous préférez, sa structure. Vous n’avez donc
plus de contenant pour retenir la sagesse.
En restructurant les harmoniques de votre aura de sorte que
celle-ci puisse adopter une forme géométrique sacrée particulière,
vous pouvez recréer ce contenant. Cette forme géométrique bien
précise s’harmonise avec un corps de sagesse existant dans une
dimension supérieure et devient en quelque sorte votre antenne
réceptrice. Une aura sans structure ni focalisation vibratoire
précise est comme une radio ne permettant pas de syntoniser la
station que vous souhaiteriez écouter. Au lieu d’écouter une
grande station nationale plus éloignée offrant beaucoup plus de
choix, vous ne pouvez capter que les commérages de votre
voisinage immédiat. En créant un émetteur-récepteur
spécialement optimisé, vous pouvez harmoniser votre champ
d’énergie personnel avec votre propre fréquence, ce qui à son tour
vous permet de filtrer les fréquences incohérentes affluant sans
cesse en vous. Ces fréquences perturbatrices ne vous
appartiennent pas et n’ont rien à voir avec qui vous êtes, mais
elles possèdent une charge magnétique si puissante qu’elles vous
empêchent de voir et de comprendre votre dessein.
Une fois ce contenant énergétique en place, de nouvelles
possibilités fascinantes s’offrent alors à vous. Par exemple, en
apprenant à augmenter la vitesse de rotation du champ d’énergie
aurique, il vous est plus aisé de vous élever au-dessus des
drames, du tumulte et des distractions de la vie. Cela vous donne
la possibilité de réaligner votre « antenne » afin qu’elle capte votre
propre dessein, et ainsi d’être heureux. Vous réussissez alors
invariablement à entretenir des pensées et des sentiments plus
élevés de passion, d’enthousiasme, de clarté et de facilité.
Votre registre de réception et de perception s’élargit également,
ce qui vous permet de capter plusieurs niveaux de conscience en
lien avec une dimension supérieure de l’existence. Cela est
comparable au fait d’améliorer les capacités technologiques de
votre radio afin de pouvoir syntoniser et écouter un plus large
éventail de choix musicaux et de bulletins de nouvelles. Les
seules choses requises sont l'intention et le désir de connaître votre
Moi supérieur, de même que quelques outils fort simples.
Une fois cela acquis, vous pouvez commencer à recréer votre
Champ de pouvoir personnel, qui est la source de sagesse de
l’alchimie. Ce champ de conscience renferme toute la sagesse
nécessaire pour vous permettre de transmuter le plomb de
l’ignorance en l’or de la conscience personnelle. En ajustant avec
soin la fréquence vibratoire de votre champ d’énergie aurique, ou
de votre antenne si vous préférez, vous éliminerez les vibrations
bruyantes et désordonnées des événements et des gens qui vous
entourent, et vous pourrez ainsi commencer à mieux vous
connaître.
Cet ajustement vibratoire précis vous procure un nouveau point
d’attention calme et centré qui vous permet de vous remémorer
qui vous êtes et de reprogrammer votre moi d’une manière qui
vous était devenue inaccessible depuis de nombreuses vies. Vous
pouvez ainsi vous rappeler, recevoir et revivre l’abondance et la
sagesse qui vous sont déjà si familières dans les dimensions
supérieures. Il n’y a plus d’anxiété, ni de rivalités, d’inquiétudes
ou de situations dramatiques, car ces énergies n’existent tout
simplement pas dans cette bande de fréquence. Vous devenez
habité d’une certitude, d’une force et d’une clarté calmes et
paisibles. Vous pouvez choisir d’écouter les autres, et ensuite
décider de vivre les choses à votre façon. Reconstruire votre
Champ de pouvoir personnel restructure à la fois votre manière
de vous percevoir et de vous présenter aux autres.
Et c’est là que la magie commence vraiment.
Grâce à cette nouvelle perspective plus élevée et plus rapide,
vous allez vous rendre compte que le temps existe sous une forme
très différente de celle que vous connaissiez jusque- là. Il n’y a ni
passé ni avenir. Il n’y a qu’un éternel, où le temps devient
simultanéité et où toutes les expériences existent au même
moment, au même endroit. Tout arrive simplement et sans effort.
Dans ce présent simultané, toutes les réponses à toutes les
questions sont disponibles avant même que vous ne commenciez
à formuler une quelconque question. Les réponses que vous
cherchez existent dès l’instant précis où une question est posée.
Pensez-y ! Si vous connaissiez toutes les réponses et ce qui se
passerait dans chaque situation avant même d’avoir à poser un
geste, alors pourquoi voudriez-vous choisir une expérience qui ne
serait pas agréable ? En ayant ainsi totalement le choix, vous
opteriez pour la possibilité répondant de la manière la plus
agréable à vos besoins et vous actualiseriez ensuite ce choix,
créant ainsi la réalité désirée.
À partir de cette plateforme de conscience plus élevée, plus
rapide et plus claire, vous allez découvrir que la plupart des
concepts, des croyances et des vérités ayant appartenu à cette
conscience inférieure ne sont plus exacts ni utiles dans cette
perspective supérieure. Vous avez maintenant la possibilité de
faire de nouveaux choix. Vous pouvez choisir de continuer à jouer
le jeu que vous avez toujours joué, ou faire le saut vers une plus
vaste plateforme de certitude, d’ancienneté, de pouvoir personnel,
de bonheur, de maîtrise et de grâce. Vous allez constater que vous
disposez là d’une palette de couleurs beaucoup plus diversifiées
parmi lesquelles choisir. Les images que vous peindrez avec cette
palette élargie seront beaucoup plus belles et plus vivantes. Et en
reconstruisant simplement une phrase ou en vous exprimant sur
un ton différent, vous allez créer des expériences donnant des
résultats fort différents. En changeant la fréquence de vos
pensées, en modifiant les harmoniques de la matière, et en
mettant l’élément amour en pratique, vous allez désormais
pouvoir réaliser vos rêves.
Même si cela peut s’apparenter au fait de prendre ses désirs
pour des réalités, ce n’est pas le cas. C’est simplement un chemin
qui a été dissimulé à vos yeux par le tumulte du jeu - par le tohu-
bohu et les tensions typiques de la troisième dimension. Vous êtes
sur le point de franchir une porte menant à la fusion avec l’âme, à
une rencontre avec des archanges, à l’apprentissage de la création
avec les grands rayons de la Création, et à vraiment beaucoup
plus encore.
Le temps est venu de vous éveiller et de devenir qui vous êtes,
c’est-à-dire un citoyen des dimensions supérieures. Alors que le
voile de l’ignorance et de l’oubli disparaît peu à peu, plusieurs
merveilleux enseignants, leaders et guérisseurs s’éveillent. Et avec
votre propre éveil, ce sera à votre tour d’aller éveiller ceux qui
seront bientôt prêts à en faire tout autant.
L’alchimie vous permet de retrouver votre état naturel de
sagesse ; et c’est par la maîtrise de l’alchimie que vous arriverez à
créer le paradis sur terre.
3

Comprendre le jeu de la troisième dimension

Et comment jouer à ce jeu

Avec quelques informations de base sur ce qu’est le


Changement, et une bonne compréhension de ce que sont les
dimensions, tout le monde peut faire évoluer sa conscience et
accéder gracieusement et joyeusement à ces royaumes vibratoires
plus élevés.
Si vous ne savez pas ce que sont les diverses dimensions, vous
n’êtes pas seul. Avez-vous déjà joué à un jeu sans en connaître les
règles ? Comment avez-vous fait ? La plupart des gens jouant au «
jeu de la vie » dans la troisième dimension le font sans avoir lu le
livre des règlements. Ce livre confère une compréhension
consciente expliquant en quoi consiste le jeu, et comment on y
joue avec succès.
Comme indiqué précédemment, nous sortons d’une réalité
tridimensionnelle, traversons la quatrième dimension, et sommes
en route vers la cinquième. Permettez-moi de vous expliquer ce
que sont les troisième, quatrième et cinquième dimensions et
quelle est leur importance à l’égard de ce changement.
Si vous pouvez comprendre la structure et les règles régissant
ces dimensions, vous pourrez franchir avec fluidité, confiance et
facilité les changements sans précédent qui se préparent, et ce,
sans les tensions et l’anxiété que nous réserve habituellement la
vie quotidienne.
Tout d’abord, laissez-moi définir ce que les dimensions ne sont
pas.
Les dimensions ne sont pas des lieux ou des endroits, et elles
ne se présentent pas selon une progression linéaire - 3, 4, 5, 6 -,
empilées comme des crêpes. En général, les dimensions sont des
états de conscience accessibles à toute personne vibrant en
résonance avec les fréquences propres à chaque dimension. En
un sens, vous pourriez concevoir chaque dimension comme un
jeu différent possédant un ensemble unique de règles sur ce qui
est possible ou non pour ceux qui choisissent de jouer à ce jeu ou
de créer dans cette dimension.
Ces dimensions ou niveaux de conscience possèdent tous leurs
propres caractéristiques, ainsi que leurs propres façons de penser
et de sentir. Comprendre les aspects, les règles et les structures
des troisième et quatrième dimensions donne l’occasion de laisser
derrière soi le tumulte bruyant et les structures rigides de la
troisième dimension afin de découvrir un ensemble plus fluide de
choix propres à la quatrième, où nous avons la possibilité de
mieux choisir où et comment nous voulons vivre.
Afin de rendre tout cela plus simple, nous allons considérer les
troisième et quatrième dimensions comme des boîtes. Ces deux
boîtes se chevauchent mutuellement, ce qui nous permet de
passer d’une boîte à l’autre. En réalité, voilà plus de soixante ans
que nous vivons simultanément dans les troisième et quatrième
dimensions. L’une de ces boîtes est remplie de bruit, de rigidité et
d’émotions désagréables, tandis que l’autre offre un mélange
harmonieux de choix, de beauté, de bien-être et d’appréciation.
Vous avez déjà eu l’occasion de vous retrouver dans ces deux
boîtes. Mais sans une définition claire de ce qui se passe dans
chacune d’elles, il est difficile, même dans le meilleur des cas, de
comprendre la situation et de bien la maîtriser. En sachant ce qui
distingue ces deux boîtes l’une de l’autre, vous pouvez choisir le
genre d’existence que vous souhaitez vivre, plutôt que de
simplement réagir à la vie au jour le jour. En décrivant les
caractéristiques de chaque boîte, nous pouvons développer une
meilleure compréhension de la façon de choisir.
La boîte tridimensionnelle
Tout d’abord, la Terre, les montagnes, les rivières, la lampe, la
chaise et les objets qui nous entourent n’appartiennent pas
exclusivement à la troisième dimension. Ce sont des aspects de la
forme. La forme est le résultat de la densité. La forme possède une
taille, une masse, une texture et un poids, soit des qualités qui
existent à la fois dans les troisième et quatrième dimensions.
Considérons que chacun de nous est l’acteur principal dans sa
propre pièce de théâtre. La forme est le décor ou la toile de fond
nous servant de cadre pour y vivre le scénario de notre existence
dans la réalité physique. Voilà qui n’est pas forcément évident
pour tout le monde. La forme occupe également une place dans
nos pensées et dans nos émotions. Bien qu’elles ne soient pas
perçues comme ayant une densité physique, les pensées qui sont
tristes ou affreuses vont provoquer certains effets. En revanche,
les pensées qui sont légères, insouciantes et belles engendreront
des sentiments ou des effets fort différents. Par exemple, avez-
vous déjà accepté l’opinion d’une autre personne ayant affirmé
que vous avez fait quelque chose de « mal », ou que c’est de votre
faute si quelque chose est survenu, pour ensuite vous retrouver
habité d’un profond sentiment de culpabilité ? Cette culpabilité,
ce sentiment d’avoir commis une faute, est en soi une forme-
pensée. L’attitude que vous adoptez à l’égard de cette forme-
pensée influencera votre état d’esprit, vos émotions et même votre
santé physique. En outre, elle déterminera votre capacité ou votre
incapacité à vous créer une existence heureuse et prospère.
La troisième dimension est comme une boîte remplie de
croyances rigides, avec un ensemble de règles et de limites
relativement inflexibles. Comme nous avons pour la plupart joué
à ce jeu durant de nombreuses vies, nous avons tendance à
penser qu’il s’agit du seul jeu, ou de la seule « boîte », qui existe.
Mais rien ne saurait être plus éloigné de la vérité.
Comprendre notre expérience tridimensionnelle
La troisième dimension est très dense et repose sur un
ensemble précis de règles et de structures porteuses de
nombreuses fréquences vibratoires de pensée et d’émotion. L’une
de ces fréquences vibratoires est la peur. Dans notre quête
spirituelle ayant pour finalité d’explorer pleinement Tout Ce Qui
Est, nous nous sommes enfoncés de plus en plus profondément
dans la densité, choisissant de nous incarner à maintes reprises
sur la Terre. Nous avons choisi de plonger au plus profond de
cette dense réalité afin de découvrir qui nous sommes vraiment et
en quoi consiste réellement la vie en ce monde. Dans notre
enthousiasme, alors que nous étions des esprits, nous voulions
connaître et vivre le plus de choses possible, et c’est encore ce que
nous faisons aujourd’hui. Toutefois, vous vous demandez peut-
être en ce moment : « Mais quelle idée a bien pu alors me passer
par la tête ? Pourquoi aurais-je voulu essayer de vivre dans cette
densité ? » Pourtant, l’aspect supérieur de votre être était ravi de
la possibilité d’explorer cette nouvelle densité et d’en faire
l’expérience. Quand le Créateur a demandé des volontaires, vous
vous êtes précipité à l’avant de la file en vous exclamant : « Je
veux y aller ! » Nous l’avons tous fait.
Pour profiter au maximum de notre expérience
tridimensionnelle et en retirer un sentiment d’abondance, de
contraste et d’individualité encore plus grand au sein de cette
troisième dimension, nous avons choisi d’oublier les aspects les
plus élevés de notre être, et nous avons alors perdu notre
sentiment d’unité avec le Créateur. C’est comme si nous avions
plongé dans ce jeu avec un gros sac sur la tête afin de nous lancer
passionnément à la découverte de ce nouveau monde en n’ayant
pratiquement plus le moindre souvenir de qui nous étions
vraiment et d’où nous venions. Avec cette perspective limitée et la
perception de séparation qui l’accompagne, nous avons perdu
notre chemin et, tels des enfants abandonnés, nous avons
commencé à ressentir l’énergie appelée la peur. Cet état de peur a
créé encore plus de rigidité et de limitations, ce qui n’a fait que
nous compliquer l’existence depuis lors. Poursuivant notre
exploration ludique de cet univers tridimensionnel rigide, nous
nous sommes peu à peu retrouvés aux prises avec de nombreuses
expériences désagréables, comme la maladie, la victimisation, la
culpabilité, la solitude, la pauvreté et la résistance. Aussi étrange
que cela puisse paraître, vous avez délibérément choisi de vivre
tout cela afin de mieux vous connaître. Et, en dépit de ce que
vous pouvez penser aujourd’hui quand vous vous regardez dans
le miroir, dites- vous que vous avez su fort bien tirer votre épingle
de ce jeu tridimensionnel.
La peur est la pensée la plus émotionnellement chargée de
toutes. La peur est puissante, dure et très réelle dans la troisième
dimension. C’est peut-être la forme-pensée la plus dense.
Certaines pensées effrayantes déclenchent un torrent d’émotions,
et ces pensées émotionnellement surchargées sont comme de
puissants aimants. Elles transmettent des signaux stridents à
l’univers et ce dernier répond automatiquement. Si la peur
monopolise toute votre attention, et domine votre système de
croyances, elle vous gardera indiscutablement captif de la réalité
tridimensionnelle. Vous ne pourrez pas accéder aux dimensions
supérieures tant qu’elle retiendra toute votre attention. Prendre
conscience du fait que la peur domine vos pensées et perturbe vos
émotions aide à réduire l’emprise que la réalité tridimensionnelle
exerce sur vous. Les croyances inconscientes et les habitudes
obsessionnelles commenceront alors à se dissiper, permettant
ainsi à de nouveaux choix de s’offrir à vous. Puis, la peur
deviendra simplement un choix parmi d’autres et non un résultat
inévitable.
La plupart des gens qui sont prisonniers de leurs peurs se sont
créé un système compensatoire, ainsi que leur propre univers
mental, ce qui leur donne un faux sentiment de sécurité. Par
exemple, ils croient qu’en se barricadant dans leur maison et en
fermant leur porte à double tour, ils seront en sécurité. Ce genre
de réaction a sérieusement entravé notre évolution, nous
empêchant de rétablir notre conscience fusionnelle avec notre
âme et de nous rappeler l’existence de notre Moi supérieur. De
trop nombreux humains ont cessé de vivre leur passion, se
contentant d’essayer de justifier les limites qu’ils s’imposent dans
leur cage aux barreaux de peur.
La matrice et les structures tridimensionnelles
Lorsqu’on explore plus en détail la composition de ce monde
tridimensionnel, on constate l’existence de trois structures
encadrant ce « terrain de jeu ». Le fait de bien en comprendre la
nature facilitera grandement votre transition à travers le Grand
Changement de conscience qui s’amorce. Bien connaître les règles
du jeu vous aidera aussi à y jouer avec plus de succès.

1 - La dualité
Vivre dans la dualité avait pour unique but de nous fournir un
large éventail de choix et de possibilités afin que nous puissions
mieux nous connaître nous-mêmes. La dualité est un aspect
dominant de la perception. Avant la Chute de la conscience, il y a
fort longtemps de cela, l’existence de la dualité avait pour but de
nous aider à apprendre à maintenir notre équilibre tout en faisant
l’expérience des contrastes entre les opposés. Si tout était bleu,
par exemple, il n’y aurait pas de contraste possible. En ajoutant
du rouge au bleu, nous avons là un premier contraste. La dualité
a été créée afin de nous donner des expériences offrant divers
choix possibles, par exemple entre le chaud et le froid, le grand et
le petit, le lumineux et le terne, et ainsi de suite.
Quand nous avons commencé à éprouver de la peur dans notre
conscience tridimensionnelle, nous avons alors ajouté à la dualité
des notions de bien et de mal, de bon et de mauvais, de
permission et d’interdiction. Lorsque nous vivions dans la
quatrième dimension et dans les dimensions plus élevées, les
notions de bien et de mal n’existaient pas. Il n’y avait aucun
jugement ni aucune séparation ou rivalité. Il n’y avait rien à
craindre, rien auquel résister, ni rien au sujet duquel se disputer.
Les choix entre quelques possibilités contrastées étaient alors fort
simples, ce qui nous permettait de mieux nous connaître.
Mais avec la Chute de la conscience sont apparus la peur, le
jugement et la séparation. Nous avons appris que certains
peuvent s’opposer à nous et qu’il vaut mieux leur résister et les
rejeter. Ces notions de jugement, de séparation, de bon et de
mauvais, de bien et de mal, de permission et d’interdiction ont
engendré une structure impitoyablement rigide qui ne permet
aucune flexibilité ni le moindre choix. Ce système de croyances
tridimensionnel a imposé un solide carcan à nos pensées et à nos
émotions, créant une structure de pensée polarisant tout et
entraînant une radicalisation des idées, ce qui laissait fort peu de
place au changement, à la sérénité ou au bien-être. La peur et la
douleur se sont incrustées dans ce système de croyances rigide
fait de ténébreuses formes-pensées. C’est cela que l’une des
vagues de lumière commence à neutraliser et à supprimer de
notre mémoire alors que nous nous préparons à entrer dans
l’éternel moment présent.
Pour rendre cette aventure moins difficile, le Créateur a institué
la loi d’attraction. À l’instar d’une boussole, cette loi infaillible
nous indique de façon très précise où nous sommes et ce que
nous vivons, à quelque moment que ce soit. Tandis que nous
combattions nos peurs, un plus large éventail d’expériences
issues de la dualité est apparu, et avec notre attention sans cesse
focalisée sur les expériences désagréables, ces peurs se sont
amplifiées. Nous leur avons tenu tête, refoulant la plupart de nos
craintes dans notre subconscient, espérant ainsi ne plus avoir à
nous en occuper. Mais la loi d’attraction ne nous attire pas que de
bonnes choses. Elle réagit aux émotions et aux pensées les plus
fortes que nous diffusons (celles ayant la plus grande charge
émotionnelle), qu’elles soient conscientes ou non, agréables ou
non, désirées ou non. D’où le dicton : « Ce à quoi vous résistez
persiste. »

2 - Le temps présent réactionnaire
La croyance tridimensionnelle la plus rigide et incontestée
affectant et structurant notre vie, nos pensées, nos sentiments et
nos gestes est celle du temps linéaire qui est la conviction selon
laquelle le temps, et par conséquent notre vie, s’écoule du passé
vers l’avenir... puis nous mourons. Puisque cette croyance est
l’hypothèse par défaut de la conscience de masse
tridimensionnelle, et comme les événements semblent valider
cette perception consensuelle, la plupart d’entre nous pensent et
agissent comme si cela était vrai. Cependant, ce n’est pas le cas.
Le temps tridimensionnel ne consiste pas en un enchaînement
d’événements successifs ayant un début, un milieu et une fin.
C’est en fait une boucle temporelle constituée du passé et de
l’avenir, avec un point d’insertion unique appelé le moment
présent, où nous effectuons de nouveaux choix basés sur les
expériences passées et sur les désirs que nous aimerions voir se
réaliser. Lorsque nos réactions aux situations de la vie ont été
pour la première fois conditionnées par la peur, nous avons alors
bien sûr commencé à faire des choix basés sur cette même peur.
Nos décisions concernant l’avenir étant désormais fondées sur ce
passé douloureux, notre existence s’est résumée à une série
d’expériences réactionnaires dictées par notre résistance à ce que
nous craignions, plutôt que par une réceptivité à ce que nous
désirions, entraînant ainsi le passé avec nous vers l’avenir.
Toutefois, en raison de la nature linéaire de la troisième
dimension, le temps est perçu comme une ligne droite allant du
passé vers l’avenir. Et comme la loi d’attraction ne s’opposera pas
ou ne remettra jamais en question ce sur quoi nous dirigeons
notre attention, mais nous donnera toujours simplement ce que
nous demandons, beaucoup d’entre nous perdent énormément
d’énergie à se débattre dans le piège d’un cycle sans fin où le
passé hante l’avenir et où l’avenir est l’écho du passé. Cette
boucle temporelle devient un flux de pensées et d’expériences que
nous qualifions de positives ou de négatives, et auxquelles nous
rattachons certaines émotions. Soit nous accueillons avec joie ces
expériences et espérons qu’elles se reproduisent, soit nous leur
résistons et nous espérons qu’elles n’arrivent plus.
Dans la troisième dimension existe une tranche de temps que
nous appelons le temps présent réactionnaire. Dans cette forme de
temps, nous abordons l’avenir que nous avons créé en résistant à
ce que nous craignons, puis nous nous retrouvons à réagir à ce
que nous avions juré de toutes nos forces de ne plus jamais
revivre. En somme, nous projetons et reproduisons nos
expériences passées dans l’avenir. Nous refaisons alors ces
expériences sous l’une ou l’autre de leurs variantes possibles.
Nous semons la graine de nos futures expériences et de ce que
nous attirons à nous par nos charges et réactions émotionnelles
aux situations passées et actuelles.
Permettez-moi de vous donner deux exemples. Tout d’abord,
supposons que je sois un jeune enfant et que de sages et aimables
adultes me disent que si je deviens plus tard un avocat, un
médecin, un enseignant ou un infirmier, je pourrai alors mener
une vie heureuse et comblée. De mon point de vue d’enfant
toutefois, quelque chose me dit que ce genre de scénario n’est pas
le bon pour moi. Cependant, je ne trouve ni les mots ni le courage
pour exprimer mon désaccord à ces adultes, pas plus que les
raisons logiques pouvant expliquer pourquoi cette perspective ne
résonne pas juste en moi. Je tombe donc d’accord avec eux, ou je
me laisse simplement entraîner dans leurs projets pour moi. Je
fais mienne la vision de ces adultes et je suis, sans me poser de
questions, la voie tracée par leurs croyances à mon égard. Je vais
au collège et j’obtiens un diplôme, puis je m’achète une maison et
me trouve quelqu’un avec qui partager ma vie. Je crée le genre de
vie que ces adultes, aujourd’hui disparus, m’avaient persuadé
d’avoir pour connaître le bonheur, mais je ne suis pas vraiment
heureux.
En second lieu, et cet exemple est peut-être le plus important,
supposons que j’ai eu dans ma vie une relation où tout allait pour
le mieux dans le meilleur des mondes... jusqu’à ce que ça ne soit
plus le cas. La personne que j’aimais m’a quitté après m’avoir dit
que j’ai un caractère épouvantable, que je ne réussirai jamais rien
dans ma vie, que je ne suis pas quelqu’un de gentil et que je n’ai
rien de bon à offrir pour créer une relation harmonieuse avec elle.
Je me sens profondément blessé, et durement rejeté, et je sombre
dans un profond et inconsolable chagrin. Malgré mes tentatives
pour surmonter cette dure épreuve, celle-ci continuait à me
hanter, et je n’arrivais pas à accepter l’idée que je puisse être une
personne aussi horrible. Finalement, j’en suis venu à me dire que
je suis quelqu’un de bien, du moins en surface, et que je ne veux
plus jamais rencontrer une telle personne, parce que je ne veux
plus être à nouveau blessé de la sorte. Je lance donc à l’univers : «
Dieu, ne me laisse plus jamais subir ce genre d’expérience. S’il
arrivait qu’une telle personne s’approche encore une fois de moi,
je t’en prie, envoie-moi un avertissement clair et fort afin que je ne
sois plus jamais blessé ainsi. »
Voyez-vous comment je prenais une expérience désagréable de
mon passé et je la plaçais carrément dans mon avenir, telle une
grande enseigne lumineuse au néon, puis j’y ajoutais, pour me
protéger, une forte charge émotionnelle de douleur et de peur ? Et
comme l’univers et la loi d’attraction m’adorent et s’évertuent
passionnément à satisfaire toutes mes demandes, devinez ce que
je trouvais devant ma porte le lendemain matin... et tous les
autres matins ensuite. À chacun de mes pas dans le moment
présent suivant, je voyais exactement ce que je demandais par
mes vibrations, même si elles étaient aux antipodes de ce que je
voulais. En d’autres termes, si les vibrations de mes pensées et de
mes émotions sont négatives, j’obtiens exactement ce sur quoi je
focalise mon attention, soit de nouvelles expériences négatives. «
Comme tu es le créateur de ta vie et puisque le libre arbitre dont
tu jouis te permet de façonner à ta guise les circonstances de ta
vie, je vais te donner exactement ce que tu demandes », me
répond la loi d’attraction en souriant gentiment.
Un autre merveilleux mécanisme est également intégré dans la
structure du temps tridimensionnel afin de nous éviter des ennuis
au cours de cette aventure. Nous disposons d’un système de
protection naturel, ce qui nous donne la chance de réexaminer les
conséquences possibles de nos pensées et émotions réactives,
avant de poser un geste et de créer une chose que nous pourrions
avoir à corriger ou à regretter ensuite. Ce que nous pensons ne se
manifeste pas immédiatement. Ce délai de manifestation existe
parce que, dans le cours normal de notre vie agitée, nous ne
maintenons pas notre attention sur notre intention suffisamment
longtemps pour que nos pensées puissent se manifester
concrètement. Notre attention n’est pas bien focalisée et passe si
rapidement d’une chose à une autre que nos désirs ne reçoivent
pas l’attention nécessaire pour se manifester. Cette protection
intégrée nous donne la chance de réfléchir avant d’agir.
Supposons, par exemple, qu’un patron se dise : « Je suis
tellement en colère contre elle que je vais la virer. » Puis, il se met
à penser au photocopieur en panne. Comme nos pensées ne se
manifestent pas instantanément, nous avons le temps de nous
calmer, de réfléchir, et d’éviter ainsi de commettre une bourde.
Cependant, à mesure que le Changement s’accélère, ce délai de
manifestation se raccourcit, et nos pensées et tout ce qui fait
l’objet de notre attention se manifestent donc plus rapidement
que jamais.
En résumé, le temps tridimensionnel n’est pas une structure,
mais une application ou un outil nous permettant de créer un
nouvel ensemble d’expériences basées sur notre passé et qui
seront vécues dans notre avenir. Voilà comment fonctionne le
temps dans la « boîte » tridimensionnel. Toutefois, avec notre
entrée dans les dimensions supérieures, notre perception du
temps change considérablement (et devient très libératrice).

3 - L’esprit rationnel
Pour la plupart, nous percevons notre expérience
tridimensionnelle principalement par l’entremise de l’hémisphère
gauche du cerveau, qui est le siège de l’esprit rationnel. Lorsque
nous sommes venus prendre part à cette fabuleuse aventure de la
vie, nous avons déconnecté environ 90% de notre cerveau, ainsi
que de nombreux systèmes énergétiques de notre organisme, afin
de vivre cette expérience. Voilà pourquoi nous fonctionnons pour
la plupart avec seulement 10% environ de notre capacité
cérébrale totale. Le développement de l’esprit rationnel nous a
bien servi dans cet environnement. Son but et son rôle consistent
à nous protéger et à nous aider à nous y intégrer. Mais en raison
de la peur qui le domine et de l’usage abusif que nous en faisons,
l’esprit rationnel perçoit davantage la vie ici sous l’angle des
limitations plutôt que sous celui des possibilités et des occasions
uniques d’évoluer offertes par l’existence. Nous avons également
imposé à l’esprit rationnel et attendu de ce dernier qu’il effectue
des tâches et participe à des activités pour lesquelles il n’a pas été
conçu. Nous en sommes venus à dépendre de lui beaucoup plus
que nécessaire, et à un tel degré en fait que notre cerveau droit
intuitif et créatif est devenu atrophié à force d’être sous-utilisé.
En venant prendre part à ce jeu tridimensionnel, nous étions
censés pouvoir utiliser le plein potentiel et toutes les facultés de
cet organisme, afin d’être pleinement conscients dans l’ensemble
des dimensions supérieures. Mais comme nous avons confié à
l’esprit rationnel des missions pour lesquelles il n’a pas été conçu,
notre niveau de conscience et l’éventail de choix s’offrant à nous
ont considérablement diminué. Au mieux, nos facultés et
potentialités spirituelles innées sont affaiblies, et au pire, elles
sont complètement éteintes et cachées. Même si l’esprit rationnel
logique est un merveilleux outil pour mesurer, comparer et
emmagasiner des informations, il n’a connaissance que de ce qu’il
sait, et il ignore l’ampleur de tout ce qu’il ne connaît pas. Il
s’évertue donc sans relâche à nous maintenir dans un étroit
registre de pensées objectives logiques, et un maigre éventail de
possibilités. Voilà des milliers d’années que l’esprit rationnel
focalise ainsi la conscience des humains uniquement sur la réalité
tridimensionnelle solide, structurée et sécuritaire. Et la plupart
d’entre nous avaient accepté jusque-là cet état de choses sans
rechigner.
Mais tout cela est en train de changer.
Bien des gens commencent à prendre conscience que le reste de
leur cerveau doit bien servir à quelque chose, mais sans avoir la
moindre idée de tout ce qu’il peut faire et de la façon d’activer
toutes ses facultés. En fait, ce que le reste du cerveau peut nous
permettre de faire, c’est de fonctionner dans les quatrième et
cinquième dimensions et dans les autres dimensions plus élevées.
Il est essentiel pour notre bien-être et pour notre évolution
personnelle de reconnaître l’existence de ces trois structures ou
aspects de la « boîte » tridimensionnelle où nous vivons, et de bien
les comprendre. Le temps présent réactionnaire, la dualité et
l’esprit rationnel sont étroitement imbriqués dans la trame de la
matrice tridimensionnelle. Si vous ne cherchez à comprendre
qu’un seul des trois, les deux autres se manifesteront avec plus
d’intensité afin de capter votre attention, jusqu’à ce que vous vous
focalisiez à nouveau de façon plus équilibrée sur les trois. En
devenant plus conscient de l’existence de ces trois schémas sous-
jacents déterminant les paramètres opérationnels de la troisième
dimension, le choix d’en sortir pourra alors se présenter à vous.
Vous pourrez vous reconstruire et vous rappeler en grande partie
qui vous êtes, retrouvant de ce fait votre liberté de mouvement
au-delà des limites de la troisième dimension, et vous pourrez
alors commencer à explorer les nombreuses possibilités offertes
par la partie supérieure de la quatrième dimension et au-delà.
Comme vous l’avez sans doute remarqué, tout dans la troisième
dimension est très conditionnel. Par exemple, l’amour «
inconditionnel » n’existe pas dans la troisième dimension. Si vous
éprouvez de l’amour inconditionnel, cela veut dire que vous avez
atteint le niveau de conscience de la quatrième dimension.
Comme vous le constatez alors, nous pouvons avoir
simultanément accès à la conscience des troisième et quatrième
dimensions. Cependant, la plupart des gens échappent rarement
à l’emprise des habitudes bien ancrées de penser et de sentir
propres à la troisième dimension.
La troisième dimension n’offre également aucune possibilité de
choix. Nous ne choisissons pas délibérément et consciemment ce
que nous pensons, sentons et faisons à chaque instant. C’est une
aptitude propre à la quatrième dimension. Au Heu de cela, nous
réagissons aux rencontres et aux situations se présentant à nous
tout au long de la journée, en fonction de nos croyances et
habitudes inconscientes.
À présent, explorons justement en quoi consiste la quatrième
dimension.
4

La matrice et les structures


quadridimensionnelles

Alors que nous devenons de plus en plus conscients d’être


conscients, nous commençons aussi à découvrir des options et
des choix auxquels nous n’avons pas accès dans la troisième
dimension. Les composantes ou qualités propres à la quatrième
dimension sont très simples, mais comme notre attention vise
tellement à réagir à notre passé et à nous préoccuper de l’avenir,
nous plaçons fort peu d’attention dans le présent. En raison de
cette tension perpétuelle en lien avec notre passé et notre avenir,
il est difficile de devenir assez calme pour conserver une attention
centrée sur les choses toutes simples de la vie, là, juste devant
nous.
Dans la troisième dimension, la loi d’attraction réagit à notre
tumulte intérieur, et c’est donc cela que nous attirons à nous. En
comprenant les quatre aspects - décrits ci-après - de la quatrième
dimension, et en les mettant en pratique, nous pouvons éliminer
toutes ces réactions largement inconscientes et chargées
d’émotion, et plutôt choisir consciemment le résultat que nous
désirons, permettant ainsi à la loi d’attraction de nous donner ce
qui correspond à nos nouveaux désirs positifs.

1 - Le temps présent
Apprendre à vivre dans le temps présent est le choix le plus
important que vous puissiez faire pour progresser plus
rapidement dans votre voyage spirituel. Vous est-il déjà arrivé
d’être tellement concentré à réfléchir à quelque chose que vous
n’avez pas vu le temps passer ? Certains appellent cela être dans
la « zone ». Dans la quatrième dimension, il n’y a pas d’heures, de
mesures du temps. Il n’y a tout simplement que Y instant présent.
On peut donc dire que lorsque vous êtes entièrement captivé par
quelque chose d’intéressant, vous avez alors un aperçu de la
réalité quadridimensionnelle. Par contre, si vous consacrez
beaucoup d’énergie à tenter de comprendre le passé et à vous
soucier de l’avenir, ou si vous vous évertuez à essayer de régler un
quelconque problème, alors vous avez rechuté dans le niveau de
conscience de la troisième dimension. Dès l’instant où vous vous
laissez envahir par l’inquiétude, le doute, ou la peur, vous y
revenez instantanément.
Si vous réalisez que vous vous torturez l’esprit à tenter de
comprendre quelque chose, alors sachez que c’est votre esprit
rationnel tridimensionnel qui cherche à vous donner des réponses
pour vous rassurer. Si vous vous demandez pourquoi vous
n’arrivez pas à vous débarrasser d’un tenace sentiment de
culpabilité, ou si vous cherchez à comprendre ce qui vous arrive
sur la base de vos expériences antérieures, vous allez constater
que ces vieux schémas émotionnels vous font tourner en rond.
N’oubliez pas que l’esprit rationnel n’a connaissance que de ce
qu’il sait, et qu’il ignore ce qu’il ne connaît pas. Alors, quand vous
apprenez une nouvelle chose qui ne correspond à rien de ce qu’il
sait déjà, votre esprit rationnel doutera naturellement de cette
information et la retournera dans tous les sens afin d’essayer de
la comprendre, puis il vous livrera le fruit de sa réflexion. Là où
les choses se compliquent, c’est que la réalité
quadridimensionnelle émergente vous donne accès à votre âme, à
des aspects plus élevés de votre moi, et aussi à vos facultés
spirituelles, ce qui vous permet d’avoir une perspective beaucoup
plus vaste. Mais comme les capacités plus limitées de votre esprit
rationnel ne lui permettent pas de comprendre et d’intégrer ces
aspects plus vastes de votre véritable nature, il cherchera à
invalider les informations qui en proviennent, semant ainsi la
confusion dans votre esprit. Si vous pouviez choisir consciemment
de reconnaître l’existence de ces aspects supérieurs de votre être,
ainsi que la validité de ce qui en émane, vous pourriez alors
accéder à ce niveau de conscience quadridimensionnel et faciliter
l’afflux de connaissances nouvelles, tout en évitant la confusion
que les doutes peuvent engendrer.
Les structures de la quatrième dimension procurent un plus
grand sentiment de facilité, de possibilité et de capacité que celles
de la troisième dimension. Par exemple, alors que le temps présent
tridimensionnel est un moment réactionnaire chargé des
influences de notre passé, celui de la quatrième dimension est un
paisible moment présent. L’accent est mis uniquement sur ce
moment, sur ce qui arrive en cet instant même. En vérité, nous
existons uniquement dans le présent, mais la plupart d’entre
nous n’y focalisent leur attention que pour de très brefs instants.
Nous sommes obnubilés par le souvenir de tout ce que nous
avons vécu et par nos inquiétudes sur ce qui va arriver. L’ironie
de la chose, c’est que puisque nous ne comprenons pas les
structures des dimensions, cette peur envahit nos corps mental et
émotionnel et nous garde enchaînés à la troisième dimension.
Notre corps physique, quant à lui, ne connaît que le temps
présent et ne réagit donc pas à ce qui a pu arriver hier ou à ce qui
pourrait survenir demain. Comme nous devenons des êtres
conscients, en phase avec la quatrième dimension, seule la
conscience du temps présent occupe notre attention.
Signalons aussi que dans la quatrième dimension, les notions
de passé et d’avenir changent considérablement. Tout ce qui se
rattache au passé n’est alors rien de plus qu’une histoire sans
charge émotionnelle. La douleur d’hier n’a aucune incidence sur
ce qui arrivera demain. Les informations, les connaissances et la
sagesse acquises dans le passé nous aident à prendre de
meilleures décisions à l’égard de notre bien-être actuel et futur.
Quant à l’avenir, il est simplement perçu comme un ensemble de
possibilités attendant d’être façonnées par les choix faits à chaque
instant. Tout ce que nous avons appris grâce à nos expériences
antérieures peut être appliqué à un moment présent actuel ou à
venir. Seul l’éternel présent existe. Il est toujours possible de
planifier des événements futurs en utilisant les informations
recueillies dans le passé, mais les décisions deviennent des choix
conscients et délibérés faits en ce moment présent. Bien que
l’avenir soit un ensemble de possibilités attendant d’être
façonnées, c’est maintenant au cœur de l’instant présent que les
choix sont faits.

2 – Le choix
Dans la quatrième dimension, vous reprenez votre pouvoir de
choisir. Remplacer les réactions par des choix délibérés confère
plus de flexibilité, ce qui engendre des possibilités élargies et une
plus grande capacité à combiner diverses possibilités afin de
produire un large éventail de résultats. Vous pouvez observer
n’importe quel événement avec un sentiment de détachement et le
voir simplement comme une nouvelle information à considérer.
Grâce à cette attitude calme et libérée, vous pouvez alors choisir
sciemment votre réaction.
Les choix conscients ouvrent la porte à un large éventail de
possibilités, ce qui favorise votre mieux-être, votre bonheur et une
réharmonisation avec votre vérité profonde. Ils vous permettent de
faire des erreurs puis de corriger la situation sans avoir
l’impression d’avoir commis une faute ni d’être coupable de quoi
que ce soit. Si vous pouvez accepter calmement le fait que les
choses se présentant à vous sont ce qu’elles sont, vous pourrez
ensuite déterminer comment y réagir - ou non. Vous pourrez créer
le résultat désiré, ou ne pas vous en occuper. C’est une question
de choix. Vous prendrez de meilleures décisions grâce à la clarté
d’esprit, la certitude intérieure et la conscience de votre propre
présence que confère la perspective quadridimensionnelle.
À mesure que s’estompera la dichotomie tridimensionnelle du
bon et du mauvais, du bien et du mal, vous aurez de plus en plus
le sentiment d’être capable de faire face à n’importe quelle
situation. La liberté de choisir crée de nouvelles occasions,
lesquelles favorisent un plus grand bien-être intérieur, ce qui
apporte le bonheur, l’ouverture et la sérénité. En ayant ainsi le
cœur ouvert, l’accomplissement de votre dessein et de tous vos
rêves sera à portée de main.

3 - Le paradoxe
Quand nous deviendrons conscients d’être conscients au sein
de cette réalité quadridimensionnelle supérieure, de nombreux
concepts plus raffinés sur la vie deviendront accessibles et les
choses seront alors plus faciles à faire et à comprendre. Une de
ces notions nouvelles est celle du paradoxe. Une manière simple
de définir ce qu’est un paradoxe consiste à dire que ce qui était
vrai il y a quelques instants ne l'est peut-être plus en ce moment, et
inversement que ce qui était faux il y a quelques instants ne l'est
peut-être plus à présent. La notion de paradoxe introduit une
mesure de flexibilité face à toutes les formes d’expression
tridimensionnelles rigides et absolutistes, comme les toujours,
jamais et impossible. Cette flexibilité rend les choix beaucoup plus
fluides et adaptables. Elle offre également davantage de
possibilités. Vous n’êtes plus enfermé dans une logique
polarisante, avec ses toujours et ses jamais, selon laquelle « ce qui
était vrai hier doit forcément l’être encore aujourd’hui ».
L’ouverture aux paradoxes nous libère de la tendance à juger les
autres et accroît notre capacité à faire preuve d’indulgence. Au
lieu de percevoir les expériences de la vie à travers un filtre de
postulats préétablis inflexibles, chaque instant nous choisissons
comment nous préférons voir et sentir les choses.
En raison des craintes, de la souffrance et de la méfiance
enregistrées dans notre subconscient, nous sommes attachés à de
nombreuses croyances rigides sur le monde qui nous entoure et
sur les êtres qui y vivent. Ces croyances nous poussent à adopter
des perspectives radicales, accompagnées de leur cortège de
jamais et de toujours. Il sera toujours indigne de confiance. Elle ne
changera jamais. Je ne leur pardonnerai jamais. Comme nous
tramons en nous les douleurs tridimensionnelles passées, nous
avons tendance à réagir de la même façon qu’auparavant face à
des événements similaires, répétant ainsi les expériences du
passé.
En reconnaissant consciemment que nous avons le choix de
réagir comme nous l’entendons par rapport au monde qui nous
entoure, et en intégrant la notion de paradoxe, nous nous libérons
de l’influence du passé et nous permettons à de nouvelles
opportunités d’émerger maintenant et à l’avenir. L’aptitude à
accepter les paradoxes nous amène à établir une distinction entre
ce qu’une personne ou une situation a pu être dans le passé et ce
qu’elle est maintenant. De plus, nous pouvons observer cette
personne ou cette situation en cet instant présent tout en nous
rappelant ce qu’elle a pu être dans le passé, mais sans laisser
monter la moindre émotion. Cela nous permet de la percevoir telle
qu’elle est présentement, au lieu de l’observer à travers le filtre
des préjugés, des postulats rigides et des limites en lien avec nos
réactions antérieures émotionnellement chargées.
Comme l’aptitude à accepter les paradoxes assouplit et tempère
la rigidité issue du passé, cela nous ouvre à de plus vastes
possibilités. Une telle ouverture n’est pas synonyme de faiblesse
ou d’incapacité ; elle nous permet plutôt d’examiner objectivement
toute situation se présentant à nous, et nous offre ainsi le choix
de créer maintenant une meilleure possibilité d’obtenir le résultat
souhaité.

4 - l’harmonisation et l'équilibre
La réalité tridimensionnelle est comparable à une salle de
classe où nous participons au cycle d’évolution ininterrompu de
notre croissance spirituelle. Afin d’être admis à cette école de la
vie, il nous a fallu oublier et renoncer à une grande partie de
notre sagesse et de nos connaissances, ainsi qu’à la plupart des
compétences acquises antérieurement.
En résumé, la troisième dimension est une salle de classe où
dominent les déséquilibres. Votre but, ou mission, consiste à
redécouvrir la maîtrise de Y équilibre.
Par équilibre, je ne veux pas dire votre capacité à marcher ou à
courir sans tomber. Il s’agit plutôt d’un équilibre et d’une
harmonisation entre l’ensemble de vos aspects physiques et qui
vous êtes dans les niveaux supérieurs de conscience. En somme,
vous vous harmonisez totalement avec votre vérité. Toutefois,
puisque la troisième dimension est par définition marquée par des
déséquilibres de toutes sortes, il est impossible d’y trouver
l’équilibre. Pour y arriver, il faut en sortir, et la quatrième
dimension en est la porte de sortie. Dans cette dimension, nous
ne cessons de nous adapter et de tendre vers l’équilibre et
l’harmonisation avec qui nous sommes réellement, soit des
étincelles du Créateur.
Dès que l’on commence à reconnaître et à apprécier les
multiples outils, aptitudes, concepts et occasions qu’offre la
quatrième dimension, on peut alors se choisir et se créer une vie
fort différente. Le bagage de traumas divers accumulés au fil des
ans commence à se dissiper et l’on peut choisir de se délester des
schémas habituels de réaction et de restriction. Faire
spontanément confiance devient un choix naturel. Le besoin de
vivre des expériences où dominent la pauvreté, la faiblesse, la
peur et le doute disparaît rapidement à mesure que l’on se
familiarise avec les structures de la quatrième dimension. Il ne
s’agit pas ici de se « guérir » soi-même ou de se libérer de ses
anciennes blessures. On ne cherche même pas à obtenir le
pardon des autres. On devient qui l’on a toujours été et on laisse
cette nouvelle présence se révéler pleinement. On peut alors
s’affranchir de tout ce que l'on n'est pas. Et comme même le temps
cesse d’exister, la plupart de nos souvenirs commencent aussi à
s’effacer et l’on constate qu’on ne se souvient même plus de nos
plus noirs secrets - toutes ces choses qu’on voulait garder à
jamais cachées au regard des autres - car ils ont tout bonnement
disparu.
Cette nouvelle « plateforme » de conscience que vous
construisez, et qui guide de plus en plus votre existence, ne
comporte pas qu’une seule aptitude, comme apprendre à fermer
les yeux et à demeurer en méditation dans une certaine énergie.
C’est un mode de vie, une dynamique de vie dont vous vous
remémorez l’existence et qui se met à émerger naturellement en
vous. Certains mots qui nous paraissaient tout simples dans la
troisième dimension ont maintenant un sens plus complet, plus
profond et mieux équilibré dans la quatrième. Des mots tels que
heureux, certitude, ancienneté, présence, capable, gracieux et
plein d’autorité émanent moins de l’intellect et deviennent plutôt
des sensations et des sentiments marqués émanant du cœur.
Ces concepts ne peuvent être pleinement ressentis et vécus que
dans le moment présent. En vous en souvenant et en vous
réappropriant ces sentiments et ces sensations, vous redevenez
en phase avec votre système de guidance intérieure centré dans le
cœur. Et à mesure que d’autres paroles et énergies dynamiques
sont intériorisées, ressenties et démontrées dans votre vie, une
transformation s’effectue dans votre manière de vous présenter et
de sentir. Ces mots sont plus que de simples concepts ; ce sont
des paroles vivantes. Ce sont des composants énergétiques, ainsi
que nous le verrons dans un chapitre ultérieur. Plus vous
employez ces mots, plus ils s’entretissent, s’ajustant parfaitement
ensemble, apportant une facilité renouvelée à s’exprimer et une
présence plus lumineuse. Vous ne donnez plus votre pouvoir.
Vous pouvez désormais choisir et créer la vie que vous souhaitez
grâce à ces vibrations supérieures.
C’est notre état d’être naturel. Cependant, pour devenir plus
conscient et développer une meilleure estime de soi, il est
nécessaire de changer ses habitudes et ses croyances. Durant
l’enfance, nous avons pour la plupart été insuffisamment validés
dans notre vécu tridimensionnel. On ne nous a pas enseigné,
encouragés, ni même autorisés à prendre des décisions sur la
base de notre sentiment naturel de certitude, de confiance et de
passion. Au lieu de cela, la plupart d’entre nous ont appris à
craindre et à se méfier du monde qui les entoure. Par conséquent,
nous n’avons pu laisser pleinement s’exprimer qui nous sommes
venus être ici.
Alors que nous entrons dans la conscience du temps présent
quadridimensionnel, obtenant ainsi le pouvoir de choisir, la
capacité de réagir et la flexibilité du paradoxe, il devient possible
de modifier le jeu pour améliorer notre bonheur et notre bien-être.
Le bien-être, la beauté, le sourire intérieur, l’appréciation et
l’amour sont alors tous des options possibles. La peur est aussi
un choix possible, mais un tel choix nous ferait retomber dans la
conscience tridimensionnelle caractérisée par les réactions et les
limitations.
La quatrième dimension est un tremplin vers les dimensions
supérieures ; elle nous donne l’occasion d’aspirer à un « mode de
vie supérieur » fondé sur la communauté de vues, la coopération
et la cocréation. Fait intéressant, la conscience
quadridimensionnelle ne sera pas une option à long terme une
fois que le Grand Changement aura dissipé les structures rigides
de la conscience tridimensionnelle. Le fait est que la quatrième
dimension servira, pour une courte période, de tremplin ou de
plateforme vibratoire à partir de laquelle nous allons tous passer
à la conscience quintidimensionnelle. La cinquième dimension est
la destination finale de la Terre et de tous ses habitants. Il est
impossible de prédire quand et comment cette transition se
produira, puisque cela dépend en grande partie de l’évolution
consciente de l’humanité. Cette évolution se fait maintenant de
plus en plus rapidement.
Bien que la cinquième dimension constitue l’objectif final à
atteindre, l’expérience offerte par la quatrième dimension est
essentielle. Nous ne pouvons pas entrer dans la cinquième
dimension directement à partir de la troisième. Toutes les charges
mentales et émotionnelles accumulées dans la troisième
dimension doivent être laissées à la porte de la quatrième. Nous
ne pourrons entrer dans la cinquième dimension qu’après être
devenus maîtres de nos pensées et de nos émotions dans la
quatrième.
Entretemps, un certain travail d’assemblage est nécessaire.
Qu’est-ce que la cinquième dimension ?
Dans la cinquième dimension, les choses fonctionnent en
grande partie d’une manière complètement différente de ce qui se
passe dans les troisième et quatrième dimensions. Dans la
cinquième dimension, le temps est simultané, ce qui veut dire que
tout (y compris toutes les possibilités) se produit à la même place
au même moment. Dans cette dimension, il vous suffit de vous
concentrer un instant, et la réponse à n’importe quelle question
est aussitôt donnée. Demandez et vous recevrez. Vous n’avez pas
besoin d’aller nulle part pour avoir vos réponses ou pour vivre des
expériences ; tout vient à vous facilement et sans effort selon ce
sur quoi vous focalisez votre attention et selon le type de vibration
que vous choisissez chaque instant de dégager.
Lorsque vous vibrez en phase avec la conscience de la
cinquième dimension, vous ne créez pas en donnant forme à
quelque chose comme vous le faites dans les troisième et
quatrième dimensions ; vous créez à l’aide de structures et de
fréquences lumineuses. Vous avez recours à des sons, à des
couleurs et à des formes géométriques. Vous interagissez
consciemment avec le Créateur et avec tous les Êtres de lumière.
Dans cette conscience vibratoirement plus élevée, l’esprit
rationnel ne joue qu’un rôle somme toute mineur. Il se cantonne
dans le rôle plus humble et plus limité pour lequel il a été conçu,
soit l’analyse et l’organisation de la pensée.
Il y a tellement plus à découvrir sur la cinquième dimension,
mais, pour l’instant, la chose la plus importante à savoir est
qu’avant de pouvoir entrer et vivre dans la conscience de la
cinquième dimension, il nous faut d’abord maîtriser parfaitement
les vibrations et les possibilités de la quatrième. Cette maîtrise à
acquérir dans la quatrième dimension, ainsi que dans notre vie
quotidienne, est la raison même du Changement alors que le
rythme des événements s’accélérera rapidement au cours des
quelques prochaines années.
Alors, comment fait-on pour réussir à développer cette
conscience quadridimensionnelle ?
5

Développer la maîtrise du temps présent


quadridimensionnel

Comme nous l’avons indiqué précédemment, tout dans la


quatrième dimension se produit au de l'instant présent. Mais le
temps présent possède en fait quatre niveaux distincts. Chaque
strate de temps quadridimensionnel a un délai de manifestation
plus court que la précédente. Par exemple, lorsque nous
demandons à avoir une pomme dans le premier niveau, celle-ci
apparaît dans notre main seulement après que nous avons grimpé
dans une échelle pour la cueillir. À mesure que s’améliore notre
maîtrise, que nous arrivons à soutenir de plus longues périodes
d’observation calme, et que nous sommes de moins en moins
distraits par le bruit autour de nous, nous développons la
capacité à vivre dans les couches supérieures du temps présent
quadridimensionnel. Ce à quoi nous pensons, c’est ce que nous
obtenons, et ce, avec un délai de manifestation de plus en plus
court.
L’humanité est maintenant entrée dans le troisième niveau du
temps présent et a commencé à y vivre. Tout ce que nous y vivons
s’accélère, et les choses arrivent très peu de temps après qu’une
pensée a été formée dans notre esprit. Au cours des prochaines
années, nous allons accéder au quatrième et dernier niveau. Dans
ce niveau du temps présent, il suffit que vous ayez le désir d’avoir
une pomme pour que celle-ci apparaisse instantanément dans
votre main. Il n’y aura plus aucun délai entre vos pensées et leur
manifestation. Habituellement, lorsque je mentionne cette
possibilité, les gens sont très enthousiastes. Il serait en effet
emballant de pouvoir créer instantanément ce à quoi l’on pense.
Toutefois, il y a une chose importante à savoir.
Pour bien contrôler la faculté de créer rapidement ce à quoi
vous pensez, vous devez avoir une parfaite maîtrise de chaque
pensée et de chaque émotion, et ce, à chaque instant. Combien de
fois avez-vous eu des pensées comme celles décrites ci-dessous ?
Je sens que ma voiture va tomber en panne.
J’ai le cœur brisé et j’ai envie de mourir.
J’aurais aimé qu’elle ne soit jamais embauchée ici.
Il va me tuer s’il le découvre.
J’ai une peur bleue des serpents.
Je ne vois rien sans lunettes.
Si une personne incapable de maîtriser ses pensées avait le
pouvoir de manifester chacune d’elles, celle-ci laisserait derrière
elle une traînée de morts et de destruction. La majorité des gens
ne sont pas maîtres à chaque instant de leurs pensées, de leurs
émotions et de leurs gestes. Dans la cinquième dimension, ne pas
avoir la pleine maîtrise de soi n’est pas une option. Maîtriser
parfaitement ses pensées et ses émotions est une condition
préalable pour entrer dans la cinquième dimension.
La troisième dimension a notamment été créée dans le but de
nous offrir un terrain d’expérimentation permettant à chacun de
s’exercer en toute sécurité et de parfaire ainsi l’expression
vibratoire de ses pensées et de ses émotions sans causer de
sérieux problèmes. Comme nous l’avons mentionné plus tôt, pour
ce faire, le terrain d’apprentissage tridimensionnel comporte un
délai de manifestation. Au lieu d’une manifestation instantanée, il
y a heureusement un décalage entre la formulation d’une pensée
et sa manifestation ou son expression. Si un tel délai de réaction
n’existait pas, il serait beaucoup plus difficile d’apprendre à
développer cette faculté.
La plupart des humains que nous sommes ne font aucun effort
pour s’améliorer. Au lieu de nous concentrer sur les choses
positives et agréables que nous désirons, et de leur laisser le
temps de se manifester, nous sommes rongés par la colère, la
frustration, l’ennui, l’inquiétude, l’anxiété, le blâme, la culpabilité,
la peur - bref, par toutes sortes de pensées et de sentiments fort
peu harmonieux. La plupart des gens se comportent comme s’ils
pouvaient penser et sentir n’importe quoi en toute impunité
puisqu’ils ne voient pas immédiatement les résultats de ces
pensées. Nous nous déchargeons de nos énergies négatives et
nous laissons ensuite aux autres le soin de réparer les pots
cassés.
Mais tout cela va bientôt changer !
Alors que le temps linéaire tridimensionnel s’effondre en un
perpétuel instant présent, le délai de manifestation est également
de plus en plus court. Nous avons moins la chance de nous
exercer à être conscients et en pleine maîtrise de nos habitudes
mentales et émotionnelles avant que ne se manifeste ce à quoi
nous pensons. Il s’agit là d’un enjeu très important. C’est en
forgeant que l’on devient forgeron, et dans ce cas, il est
extrêmement important de s’exercer.
Heureusement, des outils énergétiques simples et robustes
existent pour vous aider à maîtriser à chaque instant vos pensées
et vos émotions, de sorte que vous puissiez être prêt pour les
cadeaux, les opportunités et les défis sans précédent qui
consistent à vivre et à créer sans délai dans les dimensions
supérieures. Ces outils énergétiques fondamentaux seront
minutieusement expliqués dans la deuxième section de ce livre.
Permettre au changement de dissiper ses pensées
et émotions inconscientes
Comme nous l’avons mentionné déjà, une vague de fréquences
lumineuses afflue sur la planète et vous purifie de vos pensées
inconscientes habituelles, ainsi que des émotions réactionnaires
associées à qui vous n’êtes pas. Ce faisant, toutes les pensées et
émotions mesquines que vous pourriez avoir remonteront à la
surface de votre conscience et pourront à leur tour attirer
magnétiquement à vous les personnes et les circonstances
correspondant à ces énergies chaotiques et turbulentes. Il y a
deux façons de réagir face à cet afflux d’énergies malséantes et
parfois puissantes. Dans la troisième dimension, la plupart des
gens réagissent aux pensées négatives se présentant à eux en se
focalisant sur elles et en sombrant dans la culpabilité, la colère, le
ressentiment, l’inquiétude, ou en tentant de les rationaliser. Oh là
là, pourquoi cela est-il encore arrivé ? Pourquoi ai-je fait cela ? Je
suis idiot et stupide. Ce mec est un pauvre con. Si vous continuez à
laisser ce genre de pensées dominer votre esprit, ces énergies ne
seront pas effacées de votre espace mental, mais le domineront
toujours plus fortement. Ces énergies perturbées provoqueront en
vous un malaise croissant, une obsession encore plus dévorante
et plus dommageable pour votre santé physique et votre bien-être
émotionnel, mental et spirituel.
Pour gérer ces énergies souvent puissantes et accablantes
quand elles apparaissent, un meilleur moyen consiste à leur
permettre de passer à travers vous sans y réagir jusqu’à ce
qu’elles sortent de votre conscience. Il suffit d’observer ces
pensées et ces émotions troublantes avec un sentiment de
détachement, comme si elles défilaient devant vous sur un écran
de cinéma. Elles émergent ainsi pour que vous puissiez vous en
libérer, et elles seront rapidement neutralisées et éliminées si
vous vous abstenez de leur prêter attention et d’y réagir. Laissez-
les passer et elles se dissiperont d’elles-mêmes.
Bientôt, vous ne vous rappellerez même plus ce qui vous
préoccupait tant. Si vous pouvez les observer le cœur léger, ces
pensées et émotions turbulentes disparaîtront encore plus
rapidement.
Rappelez-vous ! Le plus souvent, ce qui surgit en votre esprit ne
vous appartient même pas. Reconnaissez-le et sachez que tout
cela ne fait que passer et va rapidement disparaître... à jamais.
Prenez quelques respirations profondes, allez faire une
promenade, écoutez de la musique, portez votre attention sur
autre chose (sur n’importe quoi d’autre) ayant une vibration plus
élevée. Permettez à vos habitudes de pensée inconscientes et aux
émotions réactionnaires d’être tout simplement ce qu’elles sont,
au lieu de lutter contre elles, et créez en vous l’espace et la
souplesse nécessaires pour que ces turbulences puissent être
évacuées de votre conscience. Laissez ces énergies suivre leur
chemin alors que vous les regardez, l’esprit léger et détaché, sortir
de votre esprit et en disparaître complètement. Si un autre aspect
de cette énergie revient se manifester, il le fera avec beaucoup
moins de force, et vous y répondrez avec une attitude d’esprit
encore plus neutre et dégagée. Vous réussirez ainsi à vous en
libérer définitivement !
Comprendre les strates inférieure et supérieure de
la quatrième dimension
Pour simplifier un autre aspect important du changement,
imaginons que la quatrième dimension comporte seulement deux
parties : une strate inférieure et une strate supérieure. (Ce n’est
pas techniquement exact, mais c’est une distinction utile.)
Vous êtes-vous déjà demandé où vont les pensées quand vous
avez fini de les penser ? Chaque fois que je pose cette question,
les gens me regardent avec une expression stupéfaite sur le
visage. La notion selon laquelle les pensées peuvent avoir une
existence propre après que l’on a fini de les penser est une chose
que peu de gens ont déjà envisagée. Voyez-vous, les pensées ne
s’évaporent pas tout simplement dans les airs ; elles vont quelque
part. Ce quelque part est la quatrième dimension. Elles
continuent de vivre dans la partie inférieure ou supérieure de la
quatrième dimension, en fonction de leur densité, de leur poids,
de leur texture et de leur charge émotionnelle. Ce qui se
ressemble s’assemble, et toutes les pensées se lient et se
rassemblent avec d’autres pensées similaires.
Les pensées qui sont vilaines, méchantes, négatives et
haineuses donnent l’impression d’être denses et lourdes. Elles se
déposent ou s’enfoncent dans les strates inférieures de la
quatrième dimension et se cachent dans ce que l’on pourrait
appeler des cauchemars et d’autres états de rêve troublés.
Comment est-ce possible ? Votre corps émotionnel et votre corps
astral forment un seul et même corps. Lorsque vous vous couchez
pour dormir, vous commandez en quelque sorte au corps
physique d’entrer dans le sommeil, et le corps émotionnel s’en
détache alors. Les liens entre les deux se situent dans les points
d’acupuncture le long des méridiens. Ils agissent comme des
points d’ancrage magnétiques pour maintenir ensemble le corps
astral/émotionnel et votre corps physique. Tandis que vous vous
abandonnez au sommeil, ils se démagnétisent graduellement un à
un. À ce moment-là, vous - c’est-à-dire votre corps spirituel
présent dans le véhicule du corps astral/émotionnel - quittez le
corps physique et traversez la partie inférieure de la quatrième
dimension, puis sa partie supérieure, alors que vous retournez
vers les royaumes éthérés d’où nous venons tous.
Chaque strate de la quatrième dimension contient une
collection de toutes les pensées ayant été un jour formées et
possédant une vibration correspondante. Par conséquent, au
moment où vous vous endormez, si votre attention ou votre
énergie est focalisée dans une vibration dense, moche et rigide,
vous serez directement attiré dans cette couche inférieure de
lourdes pensées tandis que vous la traversez. En traversant
chaque couche successive, une partie de la charge des schémas
de pensée magnétiques/électriques s’y trouve emmagasinée. Plus
vous arrivez à monter haut dans l’échelle vibratoire, moins
l’énergie de chaque couche y est dense et lourde. Ce qui rend la
chose encore plus difficile relativement à notre ascension, c’est
que ces couches successives de pensées se retrouvent également
dans le corps émotionnel de la planète Terre. En d’autres termes,
le corps émotionnel de la Terre est le dépositaire de toutes les
pensées que nous conservons dans nos propres constructions
physiques, émotionnelles et mentales. Jusqu’à présent, les
changements terrestres que nous avons connus sont le résultat
du progrès de la Terre dans sa propre transition, et de sa propre
purification.
Mais qu’en est-il des pensées plus légères et joyeuses ? Les
pensées légères, comme celles relatives aux « papillons », aux «
enfants jouant dans un parc », et aux « fleurs s’épanouissant par
une chaude journée de printemps », possèdent une vibration
simple, lumineuse et éthérée. De telles pensées ne subsistent
guère dans la troisième dimension ou dans la partie inférieure de
la quatrième. Elles séjournent plutôt dans les niveaux supérieurs
de la quatrième se trouvant très proches de la cinquième. Pour
nous harmoniser et arriver à sentir une vibration plus élevée, la
beauté par exemple, nous devons sortir de la conscience
tridimensionnelle dense et entrer dans le temps présent, qui
correspond à la partie supérieure de la quatrième dimension.
« Attendez, dites-vous, je connais ça, la beauté ! » Oui, c’est
vrai, parce que vous vivez maintenant à la fois dans les troisième
et quatrième dimensions. Mais combien de fois avez-vous
délibérément pris le temps de vous laisser complètement et
longuement envahir par un sentiment de beauté ? Pour la plupart
des gens, s’extasier devant quelque chose de beau ne dure que
l’espace d’un instant - « quel beau coucher de soleil ! Bon,
maintenant je dois aller là-bas et régler ce problème. » Votre
attention redescend rapidement de la quatrième dimension pour
revenir à la réalisé tridimensionnelle dense et terne, sans faire la
moindre pause. S’il en est ainsi, c’est parce que les pensées et
émotions plus légères et subtiles possèdent une charge
électromagnétique à la fois douce et fluide. Leur charge, et donc
leur durée, est de moindre ampleur. Elles sont si fugaces qu’elles
nécessitent une attention plus soutenue afin de demeurer à
l’avant-plan de votre conscience.
En revanche, les pensées affreuses et ténébreuses peuvent y
subsister plus longtemps. Elles sont hautement chargées et
enveloppées d’émotions fortement magnétiques. Leur charge, et
donc leur résistance, est beaucoup plus grande. Ces sombres
pensées sont non seulement plus difficiles à évacuer que les
pensées douces et gracieuses, mais aussi solidement liées
magnétiquement à toutes les autres pensées du même type
présentes dans la strate inférieure de la quatrième dimension. La
raison pour laquelle la charge magnétique de ces pensées est
aussi forte tient au fait que la peur imprègne en bonne partie
votre subconscient. Cette peur, aussi minime et discrète soit-elle,
possède toujours une charge émotionnelle magnétique
extrêmement puissante qui renforce l’habitude de se laisser
envahir complètement par des énergies négatives. C’est la
dynamique propre à une forme-pensée inconsciente
particulièrement tenace qui attire à elle toutes les autres pensées
inconscientes de même nature. Cette pensée est tout simplement
la suivante : Je ne vais pas bien. Cette pensée a été engendrée par
la réalité tridimensionnelle extérieure, où nous avons été
encouragés à ne pas écouter notre propre guidance intérieure
favorisant notre mieux-être et à croire à la place aux vérités que
l’on nous a inculquées. Voilà pourquoi il est essentiel de prendre
conscience des pensées flottant dans votre esprit et des émotions
que vous ajoutez à votre soupe vibratoire.
Même si une vague de lumière nous libère de tout ce que nous
ne sommes pas, l’effet de la loi d’attraction va continuer à se faire
sentir si nous choisissons de rester attachés au bagage de
limitations, de jugements, de dénis, de blâmes, de culpabilités et
de ressentiments que nous traînons avec nous. Ces croyances ont
le même effet que des poids lestant un ballon à air chaud. Elles
limitent notre élévation à l’intérieur des dimensions et freinent
notre ascension. Il nous faut donc développer l’aptitude
quadridimensionnelle qui consiste à conserver des pensées et des
énergies positives, caractérisées par des mots comme « heureux »,
« admiration » et « beauté », et à choisir consciemment d’en faire
une partie intégrante de qui nous sommes et de ce que nous
vivons tous les jours. Ces vibrations n’existent pas dans la réalité
tridimensionnelle survoltée, où il est très difficile de faire une
pause et d’être totalement présent pour jouir du parfum d’une
fleur par exemple.
Heureusement, la seconde vague de lumière rend cela
progressivement plus facile. À mesure que nous nous libérons des
énergies plus denses ne correspondant plus à qui nous devenons,
la lumière nous reprogramme et nous élève dans une vibration
quadridimensionnelle supérieure où les pensées et les émotions
de nature inférieure ne sont plus que des distractions
périphériques mineures dans notre vie quotidienne. Nous vivons
de plus en plus en parfaite harmonie avec la vibration du cœur et
nous éprouvons tous les bienfaits de pensées comme je m'aime, je
suis heureux, et je suis satisfait de moi- même. Cet alignement
harmonique avec votre cœur devient un mode de vie naturel, car
c’est déjà votre état d’être naturel dans les quatrième, cinquième
et sixième dimensions. En réalité, il est impossible de ne pas bien
aller. Votre état d’être naturel EST le bien-être.
Ici encore, toutefois, un certain effort et de la pratique sont
nécessaires pour se rappeler ces aspects de soi.
Chacun de nous est entièrement responsable de ce processus.
Plus nous enlevons du poids (les schémas vibratoires de mots, de
pensées et d’émotions en lien avec la dimension inférieure), plus
nous nous élevons dans l’expérience libératrice de la quatrième
dimension et au-delà. Nous pouvons alors dépasser nos
anciennes limites, qui n’étaient au fond que de vieilles habitudes
tridimensionnelles. La strate supérieure de la quatrième
dimension nous offre une plateforme plus vaste et plus calme à
partir de laquelle observer notre vie et nos créations. Dans cette
strate supérieure, vous avez encore la possibilité et la liberté de
choisir la peur ou l’inquiétude, et donc de redescendre dans la
troisième dimension ou dans la strate inférieure de la quatrième.
À mesure que vous deviendrez plus conscient et davantage en
maîtrise de vos émotions, vous fluctuerez en effet entre ces états
de conscience et ces dimensions. Par exemple, il vous arrivera
d’oublier et de vous retrouver en train de vous plaindre et de
pleurnicher. Vous deviendrez aussi plus rapidement conscient de
toutes les habitudes négatives non dissipées, et vous choisirez
activement de vous en libérer et de les remplacer par quelque
chose de plus léger, qui sera davantage en harmonie avec qui
vous êtes. Bientôt, vous ferez le choix délibéré de ne plus jamais
retomber dans ces pénibles habitudes. Et vous ne le ferez plus.
En fait, vous ne vous rappellerez même pas que c’était possible.
Ce souvenir disparaîtra complètement, et vous aurez oublié qui
vous étiez auparavant.
En vous harmonisant avec les vibrations de votre cœur, vous
découvrirez qu’il n’y a aucune raison ni aucune obligation de
focaliser votre attention sur des choses stressantes en lien avec la
troisième dimension et la strate inférieure de la quatrième.
Choisir d’entrer en résonance vibratoire avec la strate supérieure
de la quatrième dimension est un choix naturel, car c’est le
langage habituel et la vibration normale de votre état de bien-être
naturel. Il vous faut toutefois supprimer tous les blocages de votre
chemin, permettant ainsi consciemment à cet état d’être plus
élevé de devenir votre expérience quotidienne.
Ce choix nous est offert à chaque instant de notre vie.
Alors que le Changement s’accélère et que le temps s’effondre,
tout se centre dans le temps présent, y compris chacune de vos
pensées. Certes, par simple habitude inconsciente, vous pouvez
encore choisir des pensées et des émotions négatives, mais vous
éprouverez et reconnaîtrez immédiatement et pleinement le
sentiment familier de malaise qu’elles suscitent en vous. Voilà
pourquoi il est salutaire de s’exercer à rester en phase avec la
vibration du cœur quand ce n’est pas encore une question de vie
ou de mort. Il est crucial de développer délibérément l’aptitude à
choisir ce que vous souhaitez vivre chaque instant, avant que cela
ne soit essentiel, car le moment où ce sera indispensable n’est
plus bien loin.
6

Les sept niveaux de pensée

La différence entre la réussite et l’échec est la mesure dans


laquelle nous sommes conscients des intentions qui nous
animent, de notre attention, de nos pensées, ainsi que de notre
façon de les contrôler. Vos pensées inconscientes créent votre
réalité avec autant de puissance et de rapidité que vos pensées
conscientes peuvent le faire. Les pensées inconscientes sont
comme des missiles égarés, alors que les pensées sciemment
dirigées aboutissent à des résultats précis.
Alors que le Grand Changement en cours continue à faire
remonter à la surface et à dissiper tout ce qui ne correspond pas à
qui nous sommes vraiment, comprendre les étapes de formation
de nos pensées peut se révéler utile pour mieux les contrôler.
Nous pourrons ainsi développer une maîtrise toujours plus
grande de nos pensées, de nos émotions et de nos actions. Les
pensées naissent selon divers degrés d’intensité, allant de la
douce émergence silencieuse du savoir intuitif aux pensées
tonitruantes et belliqueuses qui s’éjectent par votre bouche sans
vous avoir laissé le temps d’y réfléchir. Même si de nombreuses
modalités d’expression de la pensée existent, nous allons garder
les choses simples et parler uniquement des sept niveaux de
pensée auxquels nous pouvons accéder. Au fil de cet examen,
évitez de considérer ces niveaux comme étant distincts les uns
des autres. Il existe en fait des échanges fluides entre chacun
d’eux. La transition d’un niveau de pensée au suivant est aussi
graduelle que le passage de la nuit à l’aube. Par exemple, il est
impossible de distinguer 6h 30 de 6h32 uniquement en observant
le ciel. Le soleil se lève et le ciel passe de l’obscurité complète à la
pleine lumière. Un moment c’est l’aube, puis le moment suivant le
soleil brille dans le ciel.
Premier niveau de pensée
Le premier niveau de pensée est celui où nous parlons sans
réfléchir à ce que nous disons. Nous voyons cela se produire tous
les jours. Par exemple, l’homme à l’aéroport qui laisse échapper
des commentaires dénués de sens, ou bien la femme qui jacasse
sur tout et rien. Quelques secondes plus tard, ces gens ne se
rappellent même pas de quoi ils parlaient. Les personnes
fonctionnant à ce niveau de pensée sont généralement
inconscientes d’être inconscientes, et leurs journées s’écoulent
dans ce mode de pensée caractérisé par une absence quasi
complète de conscience et d’intentions. C’est le niveau de pensée
dans lequel vivent la plupart des gens qui ne sont pas éveillés
spirituellement, et même les personnes qui sont plus éveillées et
conscientes d’elles- mêmes y retombent régulièrement. Vous
aurez peut-être envie de vous donner pour objectif de vous en
rendre compte chaque fois que vous y aurez à nouveau glissé.
Prenez-en note quand vous observez que vous faites des
commentaires inutiles, rapportez des ragots ou contribuez à une
conversation bruyante. En prenant de plus en plus conscience de
vos rechutes répétées dans ce niveau de pensée, vous en viendrez
assez vite à être déconcerté par toutes les inepties qui peuvent
alors sortir de votre bouche. Vous pourrez ainsi faire de meilleurs
choix sur votre façon de vous présenter et sur le niveau de pensée
dans lequel vous souhaitez vivre. Ce niveau et les deux suivants
fonctionnent dans le temps linéaire tridimensionnel.
Deuxième niveau de pensée
Il s’agit du niveau où vous avez des conversations ou des
discussions avec d’autres personnes dans votre tête. Vous
examinez une quelconque situation dans votre esprit et vous vous
dites que vous aviez raison, ou tort, ou que l’on vous a blessé, et
vous réprimandez mentalement l’autre personne pour avoir été
aussi méchante, blessante ou stupide envers vous. La culpabilité
et les reproches, ainsi que le ressentiment et le désir de vengeance
dominent cet état d’esprit. Toutes ces pensées peuvent être
parfois extrêmement bruyantes et obsédantes. Même si vous ne
parlez pas, la conversation que vous avez alors dans votre tête est
bien réelle, et ce niveau de pensée peut donc s’apparenter à de la
télépathie et de la clairaudience. Que l’autre personne soit à côté
de vous ou à un millier de kilomètres, la « conversation » a bel et
bien lieu. D’un point de vue psychique, il peut même arriver que
cette autre personne sente l’énergie que vous projetez alors vers
elle. Parfois, vous pourriez également vouloir vraiment maudire
un tel individu s’il se trouvait devant vous : « Pauvre type... Idiot !
» pensez-vous. Mais au lieu de lui dire en pleine face ce que vous
pensez de lui, vous lui souriez gentiment, tout en continuant à
l’engueuler dans votre tête. Comme pour le premier niveau de
pensée, ça brasse beaucoup en vous. Dans ces deux niveaux,
vous avez une attitude réactive face aux situations vécues, au lieu
d’être calme et à l’écoute.
Troisième niveau de pensée
C’est au troisième niveau que vous en venez à comprendre les
choses, que vous élaborez des stratégies et réglez les problèmes. Il
y a encore un peu de remue-méninges ici alors que vous discutez
avec vous-même, ainsi qu’un certain degré de réaction mentale et
d’attachement émotionnel. Ce niveau concerne essentiellement le
besoin de l’esprit rationnel de comprendre les choses :
J'ai déjà essayé trois choses différentes et je sais que cet autre
moyen ne fonctionnera pas. Comment arriver à comprendre ce
problème informatique avant cette échéance ?
Ok, je lui ai dit bonjour, mais elle ne m'a pas vu. Que dois-je faire
maintenant pour capter son attention ?
Qu'est-ce qui est écrit sur ce panneau là-bas ? Ça semble
vraiment intéressant.
Bien qu’il n’y ait pas d’intenses discussions mentales comme
dans les deux premiers niveaux de pensée, il y a toujours ici un
certain degré d’attention indisciplinée. Ce niveau a toutefois
davantage à voir avec le besoin de comprendre les choses par soi-
même qu’avec celui d’engager la conversation avec une autre
personne. Votre esprit retourne le problème dans tous les sens
afin d’essayer de le résoudre. Vous êtes en quête active d’une
réponse, au heu de prendre une grande respiration, de vous
calmer, et ainsi de laisser la réponse se présenter d’elle-même à
vous.
Quatrième niveau de pensée
Ce niveau est un état que nous allons définir comme étant
propice à la réflexion. On y est curieux et introspectif, observant
une situation donnée sans y réagir. C’est le premier niveau de
pensée où se manifeste le détachement. On est curieux : Hum ! je
me demande comment ça va se passer ? Ou bien on se dit : D’où
cela provient-il ? Ou encore : Quelle intéressante possibilité ! Il n’y
a pas d’attachement émotionnel, de jugement, ni de réponses ou
de possibilités prédéfinies. Il arrive fréquemment que l’on accède à
ce niveau lorsque l’on n’est pas stressé ou que l’on ne subit
aucune pression ; en somme, quand rien ne réclame notre
attention. Vous pourriez alors penser, par exemple : Hum ! il est
peut-être temps de songer à déménager. Je me demande où
j’aimerais vivre ? C’est une question sans réponse définie à
l’avance. La question est ouverte. La réponse apparaît dès que
cette question libre de toute charge émotionnelle est formulée. Il
suffit de la laisser émerger sans vous mettre activement en quête
de la réponse. La réponse et diverses pensées vagabondes
entourant cette dernière émergent du vaste champ des
possibilités et apparaissent alors en votre conscience : Eh si je
vais à Portland en Oregon, je vais avoir ce genre de vie, mais si je
vais à Tokyo, je vais plutôt vivre de cette autre manière, et puis je
pourrais toujours aller à Perth en Australie et y profiter de ces
autres possibilités. Le processus de réflexion se déroule de lui-
même, et il vous suffit de l’observer avec curiosité et détachement.
Dans ce niveau de pensée, quelqu’un pourra vous dire : « As-tu
songé à aller vivre à Boulder au Colorado ? » Et vous aurez l’esprit
suffisamment ouvert pour envisager cette possibilité sans la
rejeter ni la juger. Vous n’aurez aucune opinion ; vous serez tout
simplement curieux. Vous serez alors dans la conscience du
temps présent quadridimensionnelle.
Cinquième niveau de pensée
C’est à ce niveau de pensée que la créativité et le calme peuvent
vraiment se manifester. C’est là que votre conscience se met à
rassembler naturellement les nombreux morceaux épars du
puzzle et que vous les combinez avec les aspects inconscients
plus profonds de votre être, et les organisez de telle manière que
vous devenez beaucoup plus conscient, concentré et capable de
puiser dans votre bagage de connaissances innées. À ce niveau,
l’intérêt curieux du quatrième niveau (alors que vous puisez dans
le champ des possibilités) se combine à votre faculté mentale de
réflexion afin d’organiser et de concrétiser les options possibles.
Cela ne se fait pas grâce à un quelconque effort de concentration,
mais bien avec davantage de silence intérieur, d’ouverture
d’esprit, de calme et de confiance.
C’est alors que la pensée « Je me demande où j'aimerais
déménager... » se transforme spontanément en « Oui, j'ai le
sentiment que le meilleur choix c'est d'aller vivre à Boulder », et ce,
sans effort ni inquiétude ou calcul mental, sans besoin d’y
réfléchir, comme si vous aviez soudain entendu la réponse sans
pouvoir identifier d’où elle venait. Vivre dans ce niveau de pensée
est magique, même s’il ne s’agit pas de magie. On s’y sent inspiré.
De nombreux artistes et écrivains créent quand ils sont dans cet
état de conscience. Le processus créatif se fait tout seul, et le livre
ou le tableau s’écrit ou se peint presque de lui-même.
Sixième niveau de pensée
À ce niveau, on se trouve comme dans une grande méditation
où l’on peut facilement rester assis durant trois heures car on est
dans un tel état de bien-être que l’on ne veut pas se lever. C’est
un état extrêmement calme où l’on peut aisément accéder aux
champs de conscience les plus profonds. On peut même se mettre
alors à penser sans qu’il soit nécessaire de mettre des mots sur
ses pensées. On est parvenu dans les strates supérieures des
champs de connaissance des quatrième et cinquième dimensions.
On peut alors prendre conscience de la grandeur de notre être.
Dans cet état, on réalise l’incroyable puissance de la force qui
nous habite et l’on comprend tout ce qu’elle est capable
d’accomplir.
C’est à ce niveau que les pensées émergent de l’univers non
physique pour entrer dans le plan physique. C’est également dans
cet état que l’on peut se servir des Rayons de la Création pour
organiser et réorganiser toutes les possibilités illimitées qui
existent. Bien qu’aucune pensée ne soit formulée sous forme de
mots, tout se manifeste aisément à soi. C’est dans cet état d’être
que la plupart des travaux du programme de maîtrise alchimique
de niveau 3 sont réalisés. Vous entrez alors de plain-pied dans la
cinquième dimension où le temps, l’espace et les forces
gravitationnelles fonctionnent selon des modalités différentes de
celles que l’on connaît dans la troisième dimension. C’est là où
l’alchimie devient possible, où l’on a le pouvoir de réorganiser les
fréquences de la pensée, de modifier les harmoniques de la
matière et d’appliquer l’élément Amour d’une manière telle que
l’on peut réorganiser à volonté les molécules et faire
instantanément apparaître tout ce que l’on désire.
Vous est-il possible de vivre dès maintenant une telle
expérience ? Assurément, mais pas si le tumulte chaotique des
trois premiers niveaux de la pensée est encore votre état d’esprit
habituel. À mesure que vous vous familiariserez avec les
possibilités offertes par ces dimensions supérieures, vous allez
vous façonner de nouvelles formes de conscience plus claires et
créer des états d’être élargis à partir desquels vous pourrez créer.
L’essentiel de votre journée se déroulera dans ces cinquième et
sixième niveaux de pensée, dans un état de parfait équilibre et de
bien-être total. Vous pourrez alors faire en sorte de laisser encore
plus de lumière entrer dans votre corps. Vous pourrez créer un
champ de conscience unifié qui ne fera qu’Un avec le champ de
toutes les possibilités, et c’est alors que la nature profonde de
votre âme vous révélera tous ses mystères.
Septième niveau de pensée
Le septième niveau de pensée est pratiquement impossible à
définir. Il n’existe pas de mots pour le décrire. C’est là que votre
pensée fusionne avec celle qui vous a créé. Toutefois, si je me
risquais à tenter de définir davantage cette Réalité insaisissable,
je dirais que c’est à ce niveau que votre relation avec votre âme
s’épanouit pleinement. Cela peut vous paraître impossible à
imaginer. C’est votre âme qui vous a façonné. Le Créateur a créé
votre âme, mais c’est elle qui vous a créé. Lorsque vous
harmonisez votre conscience avec celle de votre âme, qui est une
émanation du Créateur, et que vos pensées sont les siennes, vous
n’êtes plus un être appartenant aux troisième ou quatrième
dimensions. Vous entrez alors consciemment dans les cinquième,
sixième et septième dimensions, dont vous devenez un citoyen à
part entière.
À ce stade, vous aurez encore une réalité physique tangible,
mais pas de corps physique semblable à celui que vous avez
présentement. Vous aurez un corps rempli de lumière et
beaucoup moins dense physiquement que votre corps actuel. Un
tel corps de lumière est désormais accessible à chacun de nous,
mais pour arriver à le créer, de grandes quantités de lumière
doivent être insufflées dans votre forme actuelle par l’entremise de
vos corps mental et émotionnel. C’est dans ces corps que se
trouvent la résistance et le ressentiment propres à la densité
tridimensionnelle. C’est là que résident les pensées et les
émotions si laides que l’on peut parfois avoir. L’objectif central du
Grand Changement en cours est d’accroître votre conscience
d’être conscient, en infusant assez de lumière dans vos corps
mental et émotionnel pour faire disparaître ces terribles pensées,
émotions, réactions et résistances. Lorsque vous aurez libéré vos
corps émotionnel et mental de ce type d’énergie, ces derniers
fusionneront et deviendront ce qui avait été prévu à l’origine. Les
sixième et septième niveaux de pensée deviendront alors le point
focal de votre conscience.
La densité de votre réalité physique passera alors de celle d’un
corps à base de carbone, incapable d’absorber la lumière, à celle
de la nature cristalline de cette même lumière, ce qui entraînera
une importante transformation de votre corps physique.
C’est grosso modo ce qui arrive dans ce septième niveau de
pensée, mais ce que je viens de décrire ne reflète que bien
imparfaitement tout ce qui est possible à cet échelon. Au fond, il
n’y a pas de mots pour expliquer tout cela, même s’il devient de
plus en plus facile de trouver comment en faire pressentir la
réalité profonde. Pour le moment, j’espère être parvenu à vous
donner une meilleure idée de la nature de ces niveaux de pensée,
ainsi qu’une structure conceptuelle vous permettant de devenir
plus conscient des rouages internes de votre conscience. Plus
vous maîtriserez l’art d’observer silencieusement vos pensées,
plus l’agitation du mental s’apaisera et un calme riche de
compréhension et de savoir intuitif finira par régner en vous.
Voilà précisément ce vers quoi l’humanité se dirige.
7

Une vérité toute simple à propos de la loi


d’attraction

Afin de bien saisir tout ce qui est sur le point d’être exprimé, il
est fort utile de comprendre la loi d’attraction à partir d’une
perspective légèrement différente. Or, vous vous dites peut-être : «
Mais je sais déjà fort bien en quoi consiste la loi d’attraction. »
Mais croire connaître cette loi et la vivre sont deux expériences
très différentes.
Dans l’univers, il y a beaucoup de schémas organisateurs
simples et immuables par lesquels l’énergie et la conscience
affluent sans interruption. L’un de ces schémas est la loi
d’attraction. Cette loi fonctionne chaque fois de manière
impeccable. On peut la résumer par ces simples mots : « Vous
recevez ce sur quoi vous concentrez votre attention. » Voilà qui est
clair et concis. Une chose peut-être encore plus importante à
comprendre, c’est que puisqu’il s’agit d’une loi universelle, elle est
infaillible. Elle vous donne chaque fois, sans exception, ce qui fait
l’objet de votre attention. La loi d’attraction est le fondement de
tout ce que vous avez vécu à ce jour, et la clé de toutes vos
futures créations.
Toutefois, vous devez savoir certaines choses avant de formuler
votre prochaine demande.

1. L’univers vous adore et veut le meilleur pour vous.
2. Puisque vous êtes un être créateur et que vous possédez le
libre arbitre, l’univers ne remettra pas en question et ne
contestera pas vos raisons de créer ce que vous désirez.
3. L’univers vous donne exactement ce que vous demandez.
Cependant, il ne comprend pas les mots. Il ne comprend pas «
s’il vous plaît » et « merci » en français, en anglais ou dans
toute autre langue. L’univers comprend votre demande, ou
votre intention, par votre façon d’organiser et de dégager vos
vibrations, consciemment ou non. Autrement dit, la vibration
et l’énergie que vous dégagez et incarnez sont ce à quoi il
répondra.
4. L’univers ne comprend pas : « Donne-moi de bonnes
choses. » Ce qui fait l’objet de vos pensées et de vos émotions
représente ce que l’univers vous donnera. Si vous amplifiez
vos pensées ou vos croyances avec une charge émotionnelle
(négative ou positive), votre demande sera exaucée avec
encore plus de rapidité et de force. La charge émotionnelle est
le « carburant » qui manifeste vos pensées et vos intentions.

Il est très important de bien comprendre ces points. Au réveil le
matin, êtes-vous débordant d’enthousiasme et vous dites-vous :
Ouah ! ce sera une autre belle journée ! Ou bien l’univers capte-t-il
des pensées du genre : Quelle journée pourrie encore ; je ne vais
pas bien ; je ne le mérite pas ; je ne suis pas assez bon ; je déteste
mon travail ? Rappelez-vous que si c’est là le genre de pensées,
d’émotions ou de croyances qui émanent de vous, c’est cela que
l’univers percevra et vous donnera en retour tout au long de la
journée. Rien ne sert de lui réclamer à grands cris qu’il s’arrange
pour que vous ayez de beaux vêtements chics si vos pensées, vos
émotions et vos croyances ne font que renforcer l’idée que vous
n’avez pas assez d’argent, ou bien que vous êtes trop gros, que
vous ne méritez pas d’avoir de belles choses, que vous êtes si
maladroit que vous vous arrangez toujours pour renverser
quelque chose de salissant sur vos vêtements, ou même que vous
n’êtes qu’un fainéant. Il est aisé de voir la contradiction entre ce
que vous demandez et les vibrations que vous dégagez.
Des pensées reflétant une faible estime de soi ne créent pas
vraiment le genre de réceptivité qui permet d’obtenir ce que vous
demandez en parole avec tant de véhémence. Choisir d’entrer
dans le temps présent quadridimensionnel et d’améliorer l’image
que vous avez de vous-même ouvrira la porte à de nombreuses
possibilités et à tous les bienfaits que l’univers garde en réserve
pour vous.
Prêter attention à son intention et utiliser la loi
d’attraction
Avez-vous remarqué que pendant que vous lisiez ce qui
précède, vous étiez complètement dans le temps présent ? Vous ne
pensiez pas par exemple au repas que vous prendrez demain, ni
au travail qui vous attend au bureau : votre attention était
pleinement là. Si nous vous expliquons tout cela, c’est que nous
voulons vous faire part d’un secret que peu de gens connaissent
au sujet de la loi d’attraction. Pour découvrir ce secret, il vous
faut d’abord prendre conscience du fait que vous êtes
généralement assez inconscient. Avant tout, vous devez prêter
attention à ce que vous faites en ce moment, à ce que vous allez
faire, où vous allez le faire, et comment vous allez y arriver.
Tout commence par une intention.
« Je veux... » est une intention. C’est une proclamation. Nous
avons constamment des intentions. Nous avons d’importants
besoins, des pensées, des désirs et des intentions fort valables.
Nous parvenons à en faire se manifester certains aspects, mais la
plupart de nos idées ne se réalisent pas, essentiellement parce
que nous les oublions aussitôt après les avoir formulées. Ce serait
bien s’il s’agissait de vilaines pensées du genre de celles
mentionnées plus haut, mais on ne peut en dire autant en ce qui
concerne vos désirs et vos rêves. Supposons que vous ayez eu
aujourd’hui une idée géniale - par exemple, vous lancer en
affaires, entreprendre une nouvelle relation, ou quoi que ce soit
d’autre - mais qu’ensuite, au bout de quelques minutes, vous ne
vous souveniez même plus de cette intention car l’idée vous est
complètement sortie de la tête.
Si vous décidez de vous trouver un nouvel emploi, et qu’il est
bien clair que vous y tenez vraiment, votre intention est bien
arrêtée à ce sujet. Vous entreprenez donc les démarches
nécessaires, et vous allez au bout de votre intention. Ou encore, si
vous vous apprêtez à aller manger quelque part, vous vous
demandez si vous désirez de la nourriture mexicaine, chinoise ou
italienne. Pour prendre votre décision, vous focalisez votre
attention sur des points encore plus précis... Les recettes
chinoises sont trop sucrées. Les mets italiens sont surtout à base
de blé. Comme j’ai envie de quelque chose de plus épicé, je vais
donc opter pour du mexicain. Ainsi, votre attention est plus ciblée
sur ces quelques points. En choisissant le restaurant où vous
allez vous rendre et le type de repas que vous souhaitez y manger,
votre attention est intensément centrée sur votre intention, tel un
faisceau laser. Vous avez presque déjà le goût de la salsa et des
croustilles de maïs dans la bouche. Et si votre passion, votre désir
et votre intention sont suffisamment chargés d’émotions, vous
ferez d’une pierre deux coups et inviterez votre meilleur(e) ami(e) à
vous y accompagner.
La loi d’attraction entre donc en action dès que l’on a une
simple pensée, combinée à un point d’attention chargé d’émotion
et focalisé sur une intention ou un désir bien précis. La clé de
cette focalisation est une intention soutenue qu’aucune
distraction ne vient détourner de son objectif. Lorsque nous
pensons à quelque chose, et donc quand nous créons, nous avons
souvent tendance à passer d’une chose à l’autre. Notre point
d’attention ne tient pas en place. Nous pensons à ceci et à cela,
puis nous passons à autre chose et nous nous concentrons sur
une tout autre idée. Très vite, nous perdons le fil de nos pensées
et tout devient flou dans notre esprit quant à notre intention
originale. Alors que notre attention saute du coq à l’âne, nous
nous égarons dans les méandres de nos pensées.
Toutefois, notre Moi profond est un spectaculaire point de
singularité. Il se concentre en un seul point fixe et immuable.
Toutes les choses existent en ce point, et à partir de ce point
singulier, nous pouvons créer, ajuster et réarranger les choses, et
même manifester des mondes. Mais si notre conscience ne cesse
de sauter d’une idée à l’autre, constamment en quête d’autre
chose, nous devenons distraits et nous sommes incapables de
suivre une pensée. Le secret pour tirer pleinement parti de la loi
d’attraction, afin de créer ce que nous désirons, réside dans le
développement de notre faculté de concentration, afin de réussir à
fixer notre attention sur une intention bien précise sans nous
laisser détourner par l’une ou l’autre distraction. C’est à la fois
très simple et très profond, mais comme notre esprit est toujours
en mouvement, nous ne comprenons pas vraiment comment
fonctionne cette loi ni comment la maîtriser.
Réaliser la rétro-ingénierie de la loi d’attraction
Bon, vous comprenez alors ce qui est nécessaire pour tirer parti
de la loi d’attraction afin d’obtenir les choses et la vie que vous
désirez. Est-il possible d’utiliser cette loi pour comprendre
comment vous vous êtes retrouvé dans la situation inconfortable
actuelle, le cas échéant, et comment réussir à faire un meilleur
choix la prochaine fois ? Oui, certainement, et c’est ici qu’il est
justement utile de recourir à votre esprit rationnel. Par exemple,
vous vous trouvez dans une situation stressante où, une fois de
plus, vous avez le sentiment que l’on profite de vous. Pour la
troisième fois, vous avez embauché quelqu’un qui fait un travail
bâclé et cause des problèmes à vos clients, ce qui vous apporte
énormément de soucis. Comme vous comprenez que vous obtenez
ce sur quoi vous focalisez votre attention, vous pouvez remonter à
la source du problème grâce à la loi d’attraction afin d’identifier
les pensées et les émotions en vous qui ne cessent de vous attirer
ce genre de situation pénible. Posez-vous alors les questions
suivantes :

• Quelles ont été mes pensées au sujet de ce nouvel employé ?
On ne peut pas lui faire confiance. Est-il vraiment aussi qualifié
qu'il le prétend ? Je dois l'avoir à l'œil pour le prendre sur le fait
s'il commet une gaffe. Est-il en train de profiter de moi ?
• Qu’est-ce que je cherche à éviter ? Je ne veux pas apprendre
à me servir de ce nouveau logiciel. Je n'ai ni la patience ni la
compétence pour réussir à comprendre comment il fonctionne.
Je n'aime pas travailler avec d'autres personnes, car cela me
rend nerveux.
• Quelles sont les émotions qui m’habitent ? Je 'attends à ce
qu'il commette une erreur avec le logiciel, qu'il provoque un
énorme bordel et qu'il nous fasse perdre des clients. Je crains
de me retrouver pris avec un tas de problèmes que je ne saurai
pas comment régler. J'ai peur que mon entreprise fasse faillite.
J'ai honte que, par naïveté et empressement, je laisse les autres
prendre les décisions et tout faire à ma place.
• Où ai-je déjà vécu ces pensées et ces émotions ? En
grandissant, j'ai été victime d'intimidation. Une fois devenu un
jeune adulte, je n'arrivais jamais à m'intégrer et je n'avais
aucun ami. Dans ma première entreprise, mon partenaire
d'affaires s'est rempli les poches et m'a abandonné en me
laissant un tas de problèmes que je ne savais pas comment
régler. Dans mon entreprise actuelle, j'attire continuellement
des employés ayant le même genre de comportement.

À présent, vous avez un meilleur aperçu du genre de situation
pénible dans laquelle on peut se retrouver, ainsi que de quelques
mots et vibrations énergétiques s’y apparentant :

Abandonné
Nerveux
On profite de moi
Victime
Pas assez patient
Peur
Attentes négatives
Incapable de s’intégrer
Donner son pouvoir
Pas fiable
Naïf
Méfiance
Douter de ses propres capacités

En soi, c’est déjà un grand pas. Le simple fait d’avoir identifié
les situations pénibles dans lesquelles vous vous trouvez
représente la majeure partie du travail pour changer tout cela. Il
ne vous reste plus ensuite qu’à vous réjouir de ce que vous venez
de découvrir et, d’une façon ou d’une autre, à agir différemment.
Dans la deuxième partie de ce livre, vous trouverez des outils
vous donnant la possibilité d’éliminer les comportements à
l’origine de vos souffrances, des comportements que vous avez
vous-même créés, bien inconsciemment, en réponse aux effets de
la loi d’attraction.
Découvrir la puissance de sa pensée
Aimeriez-vous tenter une expérience avec vos pensées et
constater à quel point elles sont puissantes ?
Voici un exemple illustrant comment une simple pensée
focalisée peut influencer votre corps. Veuillez lire et suivre
chacune des instructions suivantes, puis fermez les yeux afin de
mieux en éprouver les effets.

1. Représentez-vous un citron. Focalisez toute votre attention
sur l’image d’un beau citron jaune mûr, juteux et succulent.
Imaginez sa couleur et sa texture. Il est froid au toucher et sa
pelure est douce et légèrement bosselée. Visualisez ce citron
comme si vous le teniez dans votre main. Voyez sa forme et sa
couleur.
2. Maintenant, imaginez que vous coupez ce citron en deux.
Observez le couteau s’enfoncer lentement dans ce fruit acidulé
et notez comment la pulpe de ce dernier éclate. Remarquez les
gouttelettes de jus qui giclent et glissent sur la lame du
couteau. Vous pouvez sentir le nuage de gouttelettes asperger
votre main. Vous humez sa bonne odeur fraîche.
3. À présent, prenez une des moitiés et raclez la pulpe juteuse
de ce citron avec vos dents de devant. Jouissez pleinement de
l’expérience, sentant les minuscules poches de jus éclater
dans votre bouche en une explosion de saveur acidulée.
Léchez la pulpe fraîche et douce.
4. Focalisez vraiment toute votre attention sur ce citron.
Dégustez avidement ce fruit au goût si vif, vivez cette intense
expérience olfactive.

Notez les réactions de votre corps. Vos glandes salivaires sont-
elles stimulées ? Vos épaules sont-elles tendues ? Si c’est le cas,
prenez une grande respiration pour vous détendre.
Vous voyez, il a suffi de quelques pensées toutes simples et
votre corps tout entier a réagi. Imaginez si vous aviez focalisé
ainsi la puissance de votre pensée non pas sur un citron, mais
sur Pune de vos relations, sur votre carrière, ou sur votre état de
santé ! Cette pensée, si puissamment focalisée sur un simple
citron, a clairement affecté votre réalité physique. Votre pensée
peut avoir des effets aussi spectaculaires sur tout ce sur quoi
vous la concentrez. Sur quoi aimeriez-vous la diriger ?
L’état de votre corps, de votre entreprise et de chaque aspect de
votre vie est déterminé par le genre de pensées que vous
entretenez. Les pensées de peur, l’anxiété et les systèmes de
croyances archaïques vous tiennent enfermé dans la réalité
tridimensionnelle et vous empêchent de conserver des vibrations
et un état de conscience suffisamment élevés pour vous permettre
d’accéder aux univers des quatrième et cinquième dimensions.
Pour retrouver l’équilibre et avoir la pleine maîtrise de vos
pensées, vous devez d’abord identifier et éliminer les vieilles
pensées éculées ou même nuisibles qui ne vous sont plus
d’aucune utilité, puis les remplacer par d’autres qui vous feront
du bien. Cela vous paraît simple ? Ça l’est. Cependant, il peut
arriver que cela ne soit pas aussi facile quand vous devez lutter
contre un grand nombre de conditionnements et d’habitudes
lorsque vous commencez à reprendre le contrôle de vos pensées et
de votre vie.
Vous pouvez interrompre vos pensées et vos émotions dominées
par la peur et remplacer vos croyances limitatives en choisissant
sciemment de vous concentrer sur des pensées plus élevées et de
nouvelles perspectives. Lorsque vous commencez à choisir où
vous placez votre attention, de nouveaux choix se présentent à
vous et la peur devient un choix parmi d’autres au lieu d’une
réaction inévitable. Prenez le contrôle de vos pensées et de vos
émotions, et vous deviendrez le maître de vos pensées, ce qui vous
permettra d’user sagement de la loi d’attraction.
Dans la section suivante, nous vous donnerons des outils, des
techniques et la possibilité d’effectuer des choix différents pour
accroître votre capacité à changer vos vibrations et vos habitudes
inconscientes, et ce, afin de vibrer en harmonie avec vos
intentions et vos demandes à l’univers.
8

Alchimie

Changer la fréquence de la pensée, modifier


les harmoniques de la matière et appliquer
l’élément Amour

L’archange Métatron décrit l’alchimie comme un outil consistant


à « changer la fréquence de la pensée, modifier les harmoniques
de la matière et appliquer l’élément Amour afin de produire le
résultat souhaité ».
L’alchimie est un excellent moyen de transmuter la peur en
amour. C’est une façon de vivre son existence avec une pleine
conscience et des intentions claires, ce qui permet de revenir à
une relation consciente avec le Créateur.
Changer la fréquence de la pensée
Tel qu’on l’a mentionné précédemment, les pensées sont de
nature électrique et les émotions sont de nature magnétique. C’est
là un concept fort important. Quand une pensée est associée à
une émotion, leurs énergies combinées deviennent
électromagnétiquement chargées et amplifiées, et elles se
manifestent alors de façon tangible.
Expliquons en termes simples ce que cela signifie. Nous avons
tous vu ces grandes grues de ferrailleurs qui soulèvent et
déplacent des voitures, des camions et même des autobus. Ces
grues comportent une plaque ronde en acier qui a des propriétés
magnétiques et qui est suspendue à l’extrémité d’une chaîne.
Cette plaque n’est pas elle-même magnétique. Si l’on prend un fil
électrique et qu’on l’enroule une fois autour d’une telle plaque
d’acier, puis qu’on le branche à une prise électrique, il devient
alors légèrement électromagnétique. Autrement dit, il devient un
aimant, même si ce n’est que faiblement. Mais quand on enroule
dix, cent ou mille fois ce fil autour d’une telle plaque d’acier, la
force de l’aimant augmente alors de façon exponentielle. Il devient
alors un aimant extrêmement puissant.
La même chose se passe en nous. Bien des gens savent que
nous possédons quatre corps, soit un corps spirituel, un corps
mental, un corps émotionnel et un corps physique. Lorsque l’on
est détendu et heureux, profitant du monde qui nous entoure, on
est alors essentiellement dans notre corps spirituel.
Supposons à présent que vous marchiez dans la rue tout en
appréciant la beauté des fleurs printanières et qu’une personne
vienne à vous et vous dise : « Vous avez un drôle de nez. » Ce qui
arrive ensuite pourrait ressembler à ce qui suit. Vous sortez
brusquement de votre état spirituel de bonheur et redescendez
dans votre corps mental, perdant ainsi votre contenance et
éprouvant un réel malaise. Vous vous dites alors (dans le corps
mental) : Je n’aime pas cela. Ce n’est pas gentil de dire cela.
Comment dois-je réagir ? Pourquoi cette personne a-t-elle dit cela
? Qu’est-ce que ça veut dire ? Dois-je m’en inquiéter ? Vous
analysez mentalement ces paroles et essayez de comprendre
pourquoi on vous a dit une telle chose, tournant et retournant
cela dans votre tête.
Instantanément, sans y avoir pensé ni en être conscient, vous
tombez alors dans votre corps émotionnel, et votre malaise
s’accentue. Ces pensées engendrent des émotions très
désagréables : Je déteste cela. Je me sens mal. Je me sens blessé.
Les gens ne vont peut-être pas m’aimer. Je ne suis pas assez bon.
Je ne suis pas apprécié. Je ne vais jamais réussir. Oh ! c’est un
gros problème. Ces émotions sont alors enveloppées de pensées
électriques : Je suis mal dans ma peau. Je suis laid. Que vont-ils
penser de moi ? Je ne serai jamais bon à rien. Plus vous
enveloppez de la sorte ces pensées, plus l’aimant qu’elles
représentent devient puissant. Plus vous y réfléchissez, plus vous
perdez votre calme et plus votre malaise s’aggrave. Vous devenez
embarrassé, vous ne savez pas quoi faire de ce sentiment, vous ne
pouvez pas en parler à vos amis et, en désespoir de cause, pour
vous débarrasser de ce sentiment et des pensées qui
l’accompagnent, vous refoulez le tout dans votre subconscient en
l’enfouissant dans une boîte appelée déni.
Mais comme nous l’avons découvert plus tôt au chapitre cinq,
les pensées ne disparaissent pas ainsi, comme par magie. Elles
sont toutes conservées quelque part en nous. Dans l’intervalle, les
pensées et impressions du genre j’ai un drôle de nez, je ne m’aime
pas, je ne suis pas accepté, je ne suis pas séduisant, je me sens
tellement laid, je ne vais jamais réussir, sont encore bien
présentes dans votre subconscient. Ce merveilleux atout que vous
avez, votre meilleur ami dans l’univers, la loi d’attraction, vous
observe le matin en se disant : « Oh, regardez-le. Il doit aimer
jouer les victimes, se sentir coupable, laid, embarrassé, et mal
dans sa peau. Il doit forcément aimer cela puisqu’il continue à
concentrer son attention là- dessus, même si c’est inconscient, et
comme je l’aime, je vais lui donner encore plus d’expériences de
ce genre à vivre aujourd’hui. »
Ce sur quoi vous focalisez votre attention est extrêmement
important, car vous attirez ainsi à vous exactement ce que vous
obtenez. Plus vous vous accrochez inconsciemment à de telles
pensées négatives, plus les croyances s’y rattachant prennent de
l’ampleur et accroissent leurs effets dans votre vie quotidienne.
Elles continuent à être alimentées par la loi d’attraction, de sorte
que le passé devient garant de l’avenir. Vous tenez tellement à ce
que cette chose pénible ne se reproduise pas que vous la projetez
dans votre avenir en lui accolant un grand drapeau rouge sur
lequel il est écrit DANGER ! La loi d’attraction est bien sûr trop
heureuse de vous satisfaire alors que vous revivez encore et
encore ce qui vous obsède tant.
Pour compliquer encore davantage les choses, c’est comme si
ces pensées et ces émotions, que l’on peut comparer à de petits
cailloux dans un ruisseau, se transforment en pierres, puis en
grosses roches, et enfin en énormes rochers entravant la
circulation de vos énergies. Vous souvenez-vous comment vous
vous sentiez quand tout semblait si facile, que vous admiriez la
beauté, la grâce et l’élégance des fleurs printanières et que vous
étiez si heureux ? Il y a maintenant un gros pavé dans la mare, ce
qui perturbe la libre circulation de votre énergie. Avec ce grand
malaise qui bloque tout, l’énergie devient erratique en vous,
créant ainsi de l’irritation, de la résistance et de l’inflammation
dans votre corps physique, jusqu’à ce que vous vous retrouviez en
état de crise. La maladie se répand maintenant dans vos quatre
corps. La maladie et les troubles physiques n’ont jamais leur
source sur le plan physique. Ils sont le résultat d’une
combinaison d’émotions, de pensées, de jugements, d’opinions et
de craintes refoulées qui créent un état de déséquilibre, sans
compter que bon nombre de ces éléments destructeurs ne vous
appartiennent même pas.
On ne pourra jamais trop souligner le fait que si votre réaction
(émotion) à une pensée est forte, la charge émotionnelle
l’accompagnant augmente elle aussi. Si votre réaction est
négative, elle peut déclencher une explosion de colère (décharge
émotionnelle), ou bien vous pouvez réagir en vous sentant offensé
et en vous retirant dans votre bulle, laissant ainsi l’énergie
émotionnelle s’accumuler en vous.
Voici un autre exemple. Supposons que vous portiez une
nouvelle tenue et que quelqu’un vous dise qu’elle a une drôle
d’allure sur vous. Cette idée vous choque, vous vous sentez
insulté et vous réagissez instantanément. Même si la personne
voulait uniquement dire que ça avait l’air d’une tenue « amusante
», vous avez déjà associé cette pensée à une émotion, laquelle a
engendré une réaction immédiate. Toutefois, si vous êtes dans un
état de détente et de bien-être typique de la quatrième dimension
et qu’une personne vous dit : « Cette tenue a l’air drôle », vous
n’accordez tout simplement aucune attention particulière au mot
« drôle », sans lui rattacher un jugement ou une émotion. Votre
réaction sera donc calme et mesurée plutôt qu’excessive. Il n’y a
ni victime ni agresseur dans l’état de conscience
quadridimensionnel. Par votre attitude, vous changez la fréquence
de la pensée et poursuivez sereinement votre route. En fait, de
votre point de vue, ce que les autres pensent de vous n’est pas de
vos affaires, et vous vous occupez donc uniquement de vos
propres affaires. Voilà comment faire pour être équilibré et
heureux. Contrôlez votre centre d’attention, ainsi que vos pensées
et vos émotions, et vous le serez.
Changer comment on se sent change tout. Si l’on choisit d’avoir
des pensées plus élevées et de n’éprouver que des émotions
positives, cela élève considérablement notre fréquence vibratoire
et on ne retombe donc pas dans les vieux comportements et les
pensées obsessives typiques de la troisième dimension. Souvent,
lorsque l’on met fin à une habitude de longue date (ce qui revient
à couper le circuit), l’énergie remonte alors la ligne temporelle
jusqu’à la première fois où un événement douloureux s’est
produit. L’énergie remet en quelque sorte les pendules au temps
présent, vous redonnant ainsi votre liberté de mouvement en
dehors de la boîte émotionnelle.
Vous pouvez changer la fréquence de vos pensées et ainsi créer
des résultats différents. Si vous entendez quelqu’un dire : « Wow !
cela a l’air drôle sur toi », souriez et augmentez un peu votre
niveau d’énergie pour atteindre un état d’esprit où vous répondrez
: « Merci ! Oui, je me sens drôlement bien quand je porte cela. »
Lorsque vous modifiez la fréquence de vos pensées, vous mettez
alors en application les outils de l’alchimie et transformez ainsi la
peur en amour et restez détendu au lieu de réagir avec excès.
Modifier les harmoniques de la matière
Modifier les harmoniques de la matière n’est pas compliqué,
mais pour réussir il est essentiel de comprendre et de maîtriser le
processus visant à combiner une pensée et une émotion, ainsi
que nous l’avons vu plus tôt. Apprendre à observer sans réagir et
permettre à ses sentiments d’être plus fluides et à une fréquence
vibratoire plus élevée, voilà les conditions favorisant l’atteinte des
résultats désirés.
Au lieu d’essayer de changer le plomb en or, ce à quoi l’alchimie
est habituellement associée, commençons par quelque chose de
plus simple. Comme on l’a précisé déjà, les pensées ont une
densité. Quand elles sont suffisamment denses, les pensées se
matérialisent. Si vous entretenez constamment des pensées
négatives du genre je ne vais pas bien (sous une forme ou l’autre),
elles deviendront de plus en plus denses et finiront par se
manifester réellement. Il est fréquent qu’elles prennent alors la
forme d’une maladie physique ou d’un déséquilibre émotionnel ou
mental. Il peut aussi arriver que ces pensées « densifiées » se
manifestent sous la forme d’événements ou de situations
désagréables. Par conséquent, transformer ces formes-pensées est
la première chose à faire pour modifier les harmoniques de la
matière.
Lorsque l’on parvient à vivre dans le temps présent
quadridimensionnel et que l’on reconnaît avoir le choix, on
introduit alors une bonne mesure de flexibilité dans notre vie. Dès
lors, on a la possibilité de transformer nos pensées en profondeur
et d’envisager de nouvelles perspectives.
Pour modifier les harmoniques de la matière, il est essentiel de
changer la fréquence vibratoire ou le ton de vos pensées.
Toutefois, transformer votre version antérieure de cette vilaine
pensée - je ne vais pas bien - peut s’avérer assez difficile. Il vous a
fallu de nombreuses années pour créer et enraciner cette pensée
négative en vous, alors soyez patient et indulgent envers vous-
même.
Voici une suggestion pour accélérer la transformation de votre
conscience.
Observez d’abord attentivement votre façon de parler et les
mots que vous choisissez d’employer dans vos conversations avec
les autres. En choisissant des mots davantage en accord avec
votre véritable nature, vous permettez l’émergence d’un réel bien-
être et devenez moins limité dans vos choix. Choisissez donc
consciemment des mots plus agréables à dire, des mots qui
suscitent un bon sentiment quand vous les prononcez. C’est grâce
à de tels mots que vous pourrez accéder plus facilement à la
quatrième dimension et changer habilement la direction prise par
vos conversations avant qu’elles ne dévient vers la peur,
l’inquiétude et les problèmes. C’est là un talent fort agréable à
développer.
Appliquer l’élément Amour
L’Amour est un mot intéressant et fort mal compris dans la
réalité tridimensionnelle. À vrai dire, l’Amour ne peut exister dans
la troisième dimension. L’Amour est une énergie ouverte, fluide,
expansive, rayonnante et puissante. C’est un sentiment qui
persiste et qui capte souvent votre attention dans le temps
présent quadridimensionnel. Par définition, la troisième
dimension est rigide, restrictive, conditionnelle et réactive.
L’Amour est un puissant outil de création, et vous ne faites que
commencer à le sentir et à y accéder dans la partie supérieure de
la quatrième dimension. L’Amour est éternel. Il est synonyme de
beauté, de sourire intérieur, de doux parfum. L’Amour est la
puissance qui fait souffler le vent et déferler les vagues de l’océan.
L’Amour est la Force qui maintient les planètes sur leurs orbites
respectives. Mais surtout, l’Amour est cette énergie féconde en
chacun de nous qui crée. Il est désarmé et rend toutes choses
possibles.
En maîtrisant la fréquence de vos pensées, vous passerez de
l’intransigeance typique de la troisième dimension aux visions
alternatives et aux nouveaux choix de la quatrième, et une joie
toujours plus grande habitera votre cœur. Les nouvelles
possibilités s’offrant à vous donneront des résultats plus
agréables pour tout le monde. Vous deviendrez conscient de cet
élément Amour en constante expansion. Lorsque vous
reconnaîtrez et éprouverez les formes supérieures de l’Amour
quadridimensionnel et des autres dimensions supérieures, vous
pourrez ensuite les appliquer à vos créations alchimiques.
Mais quelles sont donc les formes supérieures de l’Amour et
que doit-on faire pour les ressentir ? Comme bien des choses
ayant trait aux dimensions supérieures, bien peu de mots
tridimensionnels peuvent les décrire adéquatement. L’expérience
de la beauté est peut-être l’exemple le plus simple pour
commencer à ressentir et à ancrer cet Amour. La beauté est une
expérience quadridimensionnelle. Bien qu’il faille recourir aux
cinq sens du corps physique pour la sentir, c’est avant tout par
l’entremise du corps spirituel que l’on a cette perception. Un
coucher de soleil est magnifique à contempler, et certaines
musiques peuvent être très belles à écouter. La beauté est un
sentiment que l’on éprouve en soi, plutôt qu’une simple
observation. On ne peut accéder aux formes supérieures de
l’Amour que lorsque l’on est parvenu dans les niveaux de
conscience supérieurs, et il n’y a que très peu de mots pour
décrire ou représenter cet Amour. La beauté suprême est une
reconnaissance et une appréciation de la grandeur de Tout Ce Qui
Est. Et bien que l’on puisse en faire l’expérience en admirant une
belle cascade, par exemple, ce n’est pas ce que l’on voit avec nos
yeux qui la suscite. Ce sentiment résulte d’une expansion de la
conscience, non d’une perception physique. Par exemple, vous
est-il déjà arrivé d’avoir l’impression d’être infiniment vaste et de
faire partie de tout ce qui existe, d’éprouver une sensation d’unité
que vous ne croyiez pas pouvoir ressentir sur le plan physique ?
De tels moments de grâce, qui peuvent survenir lors d’une
méditation profonde ou en écoutant de la musique ou encore en
étant en contact avec la nature, sont des moments que l’on peut
ensuite se remémorer, recréer et ancrer en soi, afin de faire
l’expérience des aspects supérieurs de l’Amour.
Créer le résultat désiré
En vous exerçant à appliquer ces trois aspects du processus de
transformation alchimique, vous créerez le résultat désiré. Vous
deviendrez conscient d’une nouvelle façon de vivre que vous
pourrez désormais adopter. Vous aurez de plus en plus confiance
en vous et votre cœur s’ouvrira. Un calme serein vous habitera.
Une énorme prise de conscience jaillira en vous, et vous
redécouvrirez votre lien avec Tout Ce Qui Est. Vous ferez
l’expérience de la compassion, de la cocréation et de la
coopération. Vous serez en phase avec votre être profond, qui
prendra alors votre vie en charge. Votre conscience sera
reprogrammée et pleinement éveillée. Vous retrouverez cette
partie plus vaste, plus grandiose de qui vous êtes.
Voilà en quoi consiste la véritable magie de la transformation
alchimique : c’est votre propre recréation que vous entreprenez.
SECTION II

Les outils pour se reconstruire


9

La voie à suivre et le but de ces outils

À présent que vous comprenez le déséquilibre que l’humanité a


subi, et continue de subir, la question à se poser est la suivante :
« Comment pouvons-nous défaire les structures énergétiques, les
systèmes de croyances et les habitudes inconscientes qui nous
font répéter les comportements et les expériences qui ne nous
servent pas ou qui ne contribuent pas à notre bien-être ? » Le
chemin vers la maîtrise de soi ne consiste pas à nourrir l’esprit
rationnel d’informations, de données et de faits. Il faut avant tout
apprendre à se servir des outils que nous proposons, ignorer le
bavardage de l’esprit rationnel, et se plonger totalement dans ce
travail de transformation. Dans cette section, vous pourrez
explorer de nouveaux choix. Vous apprendrez à utiliser les outils
fondamentaux qui vous aideront à découvrir l’être que vous avez
toujours été, mais que vous avez oublié.
La finalité des outils que nous vous présentons ici, et des
nombreux autres qui sont disponibles dans les programmes du
cours Mastering Alchemy, est de vous aider à comprendre et à
reconstruire le merveilleux Champ d’énergie personnel qui vous
entoure, mais dont vous avez oublié l’existence. Cela est possible
grâce à un ensemble de puissants exercices basés sur la
géométrie sacrée. Il est fondamental, pour la croissance de votre
conscience, de comprendre comment l’énergie s’organise et
circule, et comment on peut la diriger. En reconstituant ce champ
de confinement de l’énergie et en réalignant la structure
géométrique de l’octaèdre, vous créerez une antenne ou
effectuerez une calibration, ce qui vous permettra d’accéder à la
fréquence de votre conscience dimensionnelle supérieure, à votre
âme et à votre Mental supérieur. Cette voie a été spécialement
conçue pour ceux qui veulent accélérer leur évolution personnelle
ou leur ascension. Cette voie d’éveil spirituel va vous aider à :

• Alléger la densité de votre corps mental en neutralisant les
formes-pensées, les habitudes et les tendances paralysantes.
• Désactiver les schémas émotionnels magnétiquement
chargés et conditionnés afin de les éliminer de votre corps
émotionnel.
• Apprendre à observer le bruit ambiant et les mélodrames
tridimensionnels toujours grandissants sans en être affecté et
sans éprouver d’émotions chaotiques ni porter de jugements.
Vous finirez par éliminer tout ce chahut de votre vie.
• Établir une nouvelle plateforme stable à partir de laquelle
vous pourrez réaliser vos désirs.
• Soulager les symptômes d’ascension que vous pourriez
ressentir.
• Vous rappeler qui vous êtes et ce que vous êtes venu
accomplir ici.
• Tirer parti de la puissance des sept mots vivants.
• Accéder au sanctuaire intérieur de votre cœur sacré et créer
une connexion intentionnelle consciente avec votre âme.
• Découvrir tout ce que votre âme sait.
• Développer vos facultés spirituelles innées, telle la
clairvoyance.
• Voir en ayant les yeux fermés.
• Reconnaître, équilibrer et utiliser autant votre potentiel
créatif masculin que féminin.
• Cesser de penser avec votre esprit rationnel pour penser
plutôt avec votre cœur, vous laisser guider par la sagesse de
votre âme, et beaucoup plus encore.

Intégrer pleinement les outils présentés dans cette section et
utiliser régulièrement ces plateformes spécialement conçues vous
permettra d’observer le monde et d’y être actif tout en choisissant
consciemment ce à quoi vous souhaitez participer. Vous pourrez
ainsi comprendre comment prendre part aux activités de ce
monde sans toutefois vous y perdre. Grâce à cette perspective
élargie, vous pourrez utiliser votre faculté innée de clairvoyance,
permettant une connaissance intuitive des choses, de même que
votre aptitude naturelle à puiser autant à la source de votre
sagesse intérieure qu’à celle de l’intelligence universelle.
Tirer le meilleur parti de ce travail
Permettez-nous de faire quelques suggestions quant à la façon
idéale d’employer ces outils. Tout d’abord, prenez votre temps, car
plus vous irez lentement, plus vite vous arriverez. Aussi tentant
que cela puisse être de sauter d’un endroit à l’autre, chaque
chapitre de cette section a été conçu en s’appuyant sur le
précédent. Il est donc recommandé de lire et d’assimiler les
informations dans leur ordre chronologique de présentation.
Familiarisez-vous avec chacun des exercices avant de passer au
suivant. Familiarisez-vous avec chaque outil jusqu’à ce que son
utilisation devienne facile. Cette information sera absorbée à
plusieurs niveaux au fil de votre lecture et de votre mise en
pratique. En réalité, seule une petite partie de ce qui est présenté
est perçue et assimilée. Faites de fréquentes révisions.
L’important est d’avoir du plaisir et de vous rappeler quel être
extraordinaire vous êtes, alors amusez-vous et ne vous mettez pas
de pression. Il ne s’agit pas d’un travail sérieux, même si les
résultats peuvent être réellement profonds.
Rappelez-vous que l’esprit rationnel n’a connaissance que de ce
qu’il sait et qu’il ignore ce qu’il ne sait pas. Au fil de votre
exploration de ce que nous vous proposons, donnez libre cours à
votre imagination et prêtez-vous au jeu comme vous le faisiez
quand vous étiez enfant. Vous vous permettrez ainsi de tenter des
choses que votre esprit rationnel n’oserait pas essayer si vous
preniez cela trop au sérieux en vous évertuant à faire en sorte que
cela marche.
Voici à présent une notion qui pourrait vous sembler tout à fait
inusitée : vous ne pouvez pas vous tromper. Vous ne pouvez pas
commettre d’erreur ; c’est impossible. Ne soyez pas trop dur avec
vous-même et souvenez-vous que vous n’apprenez pas quelque
chose de nouveau : vous vous rappelez ce que vous avez oublié.
Le secret pour bien assimiler et intégrer ces outils consiste à faire
appel surtout à votre ressenti intuitif, non à la seule raison, en les
utilisant. Ce faisant, vous en viendrez à penser avec votre cœur
plutôt qu’avec votre esprit rationnel.
Comme certains apprennent mieux en lisant les mots, alors que
d’autres apprennent plus facilement en les entendant, les
instructions pour la plupart des outils sont présentées de deux
manières. À la fin de la plupart des chapitres de cette section,
vous trouverez une URL et un code QR pouvant être lu à l’aide
d’un iPad ou d’un téléphone intelligent. Tant les adresses URL
que les codes QR vous mèneront à une page spéciale sur le site
Web Mastering Alchemy, où vous trouverez des vidéos
d’accompagnement et des fichiers MP3 (en anglais) fournissant un
complément d’information pour chaque outil.
Lorsque vous écouterez en ligne les méditations et les exercices
proposés, il pourrait vous arriver de n’être que partiellement
conscient par moments. Ce que nous entendons par là, c’est que
vous pourriez être momentanément dans la lime ou réaliser
soudain que votre attention était ailleurs pendant que vous
écoutiez. Vous pourriez même avoir parfois l’impression d’être
tombé endormi. Si c’est le cas, ne vous culpabilisez pas ; ce
phénomène est tout à fait normal. C’est simplement que les
nouvelles énergies affluant en vous ne sont pas encore intégrées
ni équilibrées. Cela va passer. Ne vous en faites pas. En
redevenant en phase avec qui vous êtes réellement, vous allez
naturellement vous adapter à ce nouveau travail énergétique.
Abandonnez-vous à l’expérience sans chercher à résister.
Le Champ de pouvoir personnel est bien réel. Il vous entoure, et
son énergie circule en vous et à travers vous. Il a toujours été là,
mais vous en avez été déconnecté en venant vivre l’expérience
humaine dans la troisième dimension, et vous en avez oublié
l’existence. Vous avez maintenant l’occasion de reconstruire la
configuration géométrique qui vous permettra de rétablir et
recréer le lien avec votre Moi profond, de vous reprogrammer et
réharmoniser, de vous remémorer qui vous êtes, et de vous
rebrancher pleinement à votre réalité profonde. Cela vous donnera
la possibilité à la fois de renouer avec le Créateur et de vous
réaligner avec votre âme.
Les obstacles à la réussite
Y a-t-il des obstacles à la réussite sur cette voie ? Oui, mais
uniquement parce que nous sommes nombreux à avoir acquis des
habitudes qui ne nous servent pas. Vous découvrirez quelles sont
ces habitudes en poursuivant votre lecture de ce livre et en
écoutant les exercices complémentaires proposés en ligne. Vous
trouverez ci-après quelques-unes des habitudes les plus
couramment observées. Si vous constatez que vous avez Pune ou
l’autre de ces habitudes, ne vous en inquiétez pas et n’en faites
pas un problème. Prenez simplement note de ce que vous
observez, puis faites un choix différent. Chaque nouvelle action a
un effet cumulatif, et c’est à force de persévérance que l’on
parvient peu à peu à la maîtrise.
Se laisser distraire par trop de questions
Bien des gens aiment réfléchir et ont tendance à se poser des
questions inutiles qui ne font que les distraire de leur objectif et
contribuer au bruit ambiant. Essayez de le remarquer quand vous
commencez à remettre certaines choses en question, et ce, en
vous demandant par exemple : « Pourquoi est- ce ainsi ? », «
Qu’est-ce que ça veut dire ? » et « Pourquoi dois- je le faire de cette
manière ? ».
Si vous pouvez vous habituer à pratiquer ce que l’on appelle
l’observation silencieuse, vous découvrirez bientôt que bien des
choses surviennent selon un ordre divinement parfait. Elles ne se
passent tout simplement pas conformément à l’ancien ordre
établi. Il est certes bon de prendre le temps de réfléchir à ce qui
arrive, mais ce n’est pas ainsi que vous trouverez la sagesse qui
vous permettra de vous orienter dans cette nouvelle voie que vous
êtes en train d’explorer. Voyez si vous arrivez à mettre en veilleuse
votre habitude de tout analyser alors que vous apprenez à utiliser
ces outils. Vous y gagnerez considérablement plus si vous le
faites.
Être en réaction
Dès qu’ils voient ou entendent quelque chose, bien des gens ont
tendance à réagir immédiatement, souvent sans même en avoir
conscience. Ils émettent des hypothèses fondées sur les attentes
qu’ils ont. Tout au long de ces exercices, vous serez invité à
examiner ce qui se présentera à vous sans aussitôt l’étiqueter, le
nommer ou même l’identifier. En apprenant à vous maîtriser pour
éviter ainsi toute réaction, vous pourrez constater que bien des
choses existent juste devant nos yeux qui sont normalement
obscurcies par les jugements, hypothèses, attentes et étiquettes
que l’on a appris à leur appliquer.
En vous exerçant avec ces outils, vous en prendrez davantage
conscience et laisserez donc tomber ces jugements, hypothèses et
attentes. Ce sentiment de ne pas être quelqu’un de bien qui
domine peut-être votre esprit depuis de nombreuses années se
dissipera et disparaîtra. Et s’il vous arrive de l’éprouver à
nouveau, il sera alors utile de vous rappeler que ce genre
d’expérience sera bientôt chose du passé, ou bien qu’il survient
afin que vous envisagiez de vous en libérer. Ne vous laissez pas
prendre au piège de ces émotions. Laissez-les simplement faire
surface, puis dirigez plutôt votre attention sur une chose qui vous
procure un sentiment de bien-être, comme caresser votre chat,
admirer un beau paysage, humer le parfum d’une rose.
Éviter de devenir à demi conscient en méditant
Bien des gens ont l’habitude de tomber dans un état de demi-
conscience quand ils ferment les yeux pour méditer. Cela fait
partie d’une vieille routine qui n’a tout simplement plus besoin
d’être conservée. Dans la plupart des exercices qui suivent, vous
pourrez fermer les yeux tout en demeurant pleinement conscient.
Toutefois, si vous avez tendance à en perdre des bouts, vous
pourrez essayer de retrouver une plus grande clarté d’esprit en
ouvrant les yeux, puis en changeant de position, ou en vous
étirant, pour ensuite refermer les yeux. C’est un bon moyen de
contrer cette tendance à vous assoupir. Ayez la ferme intention de
rester conscient en faisant ces exercices, mais soyez indulgent
envers vous-même si vous constatez que vous vous êtes laissé
gagner par le sommeil. Il y a plus d’informations à ce sujet dans la
dernière section de ce livre.
Apprendre à lâcher prise pour éviter de tomber
sous l’emprise du mental
Les expériences que vous allez vivre en faisant les exercices
suivants seront probablement différentes de tout ce que vous avez
pu connaître à ce jour. Votre esprit rationnel ne comprendra pas
ce que vous faites. Douter de soi-même et se perdre dans un
enchevêtrement de jugements du genre je ne suis pas doué, je fais
tout de travers, ça ne marche pas, je ne sais pas ce que je fais,
relève du bavardage mental. Permettez- nous d’être très clairs à ce
sujet : vous ne POUVEZ PAS faire cela de travers ! C’est
impossible. Soyez donc patient envers vous-même, souriez à votre
mental, prenez une grande respiration, et continuez.
Croire que l’on n’est pas clairvoyant
Vous êtes clairvoyant. La clairvoyance est l’une de vos facultés
spirituelles naturelles. Vous voyez tout à fait bien intuitivement.
Cependant, vous ne comprenez peut-être pas ce qu’est réellement
le fait de voir de façon clairvoyante. Les vieilles attentes et
habitudes vous embrouillent encore l’esprit. Bien des gens ont
grandi dans une famille où on leur disait de cesser d’imaginer des
choses, ou bien que leurs camarades invisibles n’étaient pas réels.
La plupart ont donc mis leur clairvoyance en veille. Si vous voulez
bien accepter de prétendre que vous pouvez voir intuitivement des
choses, vous le pourrez effectivement. La clairvoyance a ses
racines dans notre imagination et évolue ensuite à partir de là. Il
faut jouer le jeu, s’abandonner, imaginer, et surtout accepter ces
nouvelles possibilités pour le simple plaisir de la chose. Il y a un
chapitre consacré spécialement au développement de la
clairvoyance dans la section III. Écoutez les enregistrements
disponibles en ligne et pratiquez-vous souvent. Vous serez bientôt
étonné de voir à quel point votre clairvoyance s’est développée.
Rester attaché aux anciens modèles de relations
En entreprenant ce travail, les nouvelles relations que vous
formerez seront différentes de celles que vous avez eues
auparavant. Il se pourrait aussi que certaines de vos anciennes
relations arrivent à leur terme. C’est parce que vous changerez
très rapidement. Plus vous arriverez à observer et apprécier ce
phénomène pour ce qu’il est, plus vite vous pourrez changer vos
anciens schémas et points de référence. Cela permettra aux gens
autour de vous de choisir de vous suivre dans votre démarche
alors que vous cessez de participer aux jeux tridimensionnels que
vous avez jusque-là joués ensemble. Il se pourrait bien en effet
que certains de vos amis et des membres de votre famille aiment
les changements qu’ils constateront chez vous et se joignent à
vous sur le chemin menant au bien-être et à la plénitude. Il se
peut aussi que d’autres choisissent de rester là où ils sont. S’ils
choisissent de garder leurs vieilles habitudes, respectez leur
choix. Ils finiront par arriver là où vous êtes, mais d’ici là votre
choix restera celui de la croissance spirituelle et d’une meilleure
connaissance de vous-même. Ce n’est qu’ainsi que vous
démontrerez votre aptitude à être un exemple rayonnant de ce
que peut être la plénitude.
Nous vous lançons une invitation
Le temps est maintenant venu pour vous d’apprendre à
reprendre le contrôle du centre de votre tête, à rebâtir votre
Champ de pouvoir personnel, à vous laisser guider par votre
Mental supérieur, et à construire une nouvelle plateforme à partir
de laquelle créer votre vie. Nous vous invitons à jouer avec les
informations et les outils proposés de la même manière que des
enfants jouant avec des blocs de construction. Les enfants
peuvent être totalement plongés dans leurs jeux, comme voir
jusqu’à quelle hauteur ils peuvent empiler des blocs avant que
ceux-ci ne dégringolent. Puis, ils recommencent avec autant de
curiosité et d’enthousiasme.
Amusez-vous à explorer de la même façon qu’un enfant fasciné
par la musique explore spontanément les possibilités d’un piano.
Parcourez avec curiosité le contenu de ce livre et des liens Web.
Trouvez quelque chose avec lequel jouer et voyez où cela vous
mène. Interrompez votre lecture et reprenez-la, puis laissez tout
cela décanter un moment. Soyez tel un petit enfant que rien ne
presse, fasciné par tout ce qu’il découvre, l’esprit libre de tout
souci, simplement curieux de tout. Au fil des jours, vous
apprendrez plein de nouvelles choses et découvrirez que vous avez
le choix de changer vos habitudes inconscientes ne favorisant pas
votre bien-être. Les outils que vous êtes sur le point d’apprendre à
utiliser vous aideront à recréer ce à quoi vous avez
involontairement renoncé il y a déjà fort longtemps.
Est-ce que ce sera simple ? Oui, assurément.
Est-ce que ce sera facile ? Oui, relativement.
Faut-il faire un choix conscient ancré dans le temps présent ?
Absolument.
Peut-on ne rien faire et espérer que tout finisse bien ? Non, ce
n’est plus possible.
Si vous utilisez les outils proposés, écoutez les méditations
fournies gratuitement en ligne et mettez en pratique les exercices
proposés, nous vous prédisons que, lorsque vous aurez terminé
de lire cet ouvrage, vous aurez acquis une nouvelle
compréhension beaucoup plus vaste de qui vous êtes et de ce que
vous êtes capable de réaliser. Vous aurez également créé un
fondement solide afin de réussir à recréer votre vie et à façonner
le monde autour de vous.
10

Outil 1

Reprendre le contrôle de votre centre de


commandement et trouver le centre de votre
tête

Pour découvrir et comprendre qui vous êtes, il est nécessaire de


centrer votre attention dans le temps présent. Ce n’est pas
difficile, mais cela exige un peu d’attention et de pratique.
Au centre de notre tête, un endroit fait office de centre de
commandement. C’est un lieu où des décisions claires peuvent
être prises et grâce auxquelles des actions peuvent être mises en
branle. Toutefois, en grandissant, nous avons appris à renoncer à
notre liberté de penser et avons préféré accorder foi aux opinions
et aux croyances des autres. Bien souvent, notre mère ou notre
père, les enseignants ou les prêtres nous ont dit avoir une bien
meilleure compréhension que nous de la vie - et de la façon dont
nous devrions la vivre. Nous avons renoncé à notre pouvoir en
adoptant leurs pensées et leurs croyances. Nous avons mis nos
propres convictions de côté et leur avons cédé le pouvoir de
décider à notre place lesquelles nous devions avoir. Qui plus est,
nous avons pour la plupart cessé d’écouter ce que nous
communiquait notre propre système de guidance intérieure. Nous
avons renoncé à connaître notre propre vérité et nous nous
sommes perdus.
Comme ils n’avaient que de bonnes intentions à notre égard,
nos parents et nos enseignants ont voulu nous montrer comment
vivre. Ils nous ont donc initiés à leur version du sens de la vie et
nous ont inculqué ce que sont le bien et le mal, ce que l’on doit
faire et ce qu’il est interdit de faire dans la vie. Ils nous ont dit
comment nous devions nous comporter, quels amis fréquenter, à
quelle école aller et ce que nous devions faire pour réussir dans la
vie. Par conséquent, nous sommes nombreux à avoir vécu
l’expérience de nous faire dire :
« Tu ne fais pas cela de la bonne manière. Fais-le à ma façon. »
« Tu ne vas pas bien. »
« Tu ne mérites pas cette belle chose là-bas. »
« Tu ne feras jamais rien de bon. »
« Tu n’es pas très intelligent. »
« Tu ne devrais pas porter ça. »
« Tu es trop maladroit. »
« Tu ne peux te permettre de belles choses. »
« Je sais ce dont tu as besoin et ce que tu veux. »
« Tu es tellement débraillé et désordonné. »
« Tu n’es pas très attirant. » Et ainsi de suite.
Pour la plupart, nous nous sommes fait dire un jour par l’une
ou l’autre des personnes responsables de notre éducation : « J’en
sais plus que toi. Je t’aime et je sais ce qui va te rendre riche et
heureux. » Ce message, elles vous l’ont peut- être communiqué
subtilement, ou alors de façon bien évidente. De toute façon,
même si souvent nous n’étions pas vraiment d’accord avec elles,
nous avons fait nôtres leurs idées et leurs vérités au lieu de nous
fier à ce que nous sentions être vrai. Bien des fois, au lieu de
conseils amicaux, nous avons subi un manque de respect et reçu
des ordres. « Vois les choses comme moi et fais uniquement
comme moi. »
Rappelez-vous, les pensées ne disparaissent jamais ; elles sont
toutes enregistrées quelque part en nous.
Alors, où se sont retrouvées les pensées imposées par nos
parents et nos éducateurs ? Dans une large mesure, elles sont
allées se loger directement au centre de notre tête, prenant ainsi
la place de nos idées et de notre propre conception des choses.
Nous avons donc été obligés de voir le monde à travers le filtre de
leurs pensées, de leurs croyances et de leurs expériences, plutôt
que par l’entremise de notre perception des choses. En
grandissant, cette habitude s’est poursuivie. Encore aujourd’hui,
nous laissons trop souvent les valeurs, les préférences et les
objectifs des autres entrer et s’établir au centre de notre tête.
Nous continuons à renoncer à notre liberté de penser et adoptons
plutôt les idées et les croyances de nos collègues, conjoints et
amis.
Vous pouvez mettre fin à cette habitude.
Avant de vous offrir des outils qui vous permettront de vous
réapproprier le centre de votre tête, et de retourner aux autres
l’énergie qu’ils vous envoient, permettez-nous de vous poser deux
questions : Savez-vous où est le centre de votre tête ? Pouvez-vous
focaliser pleinement votre conscience d’être au centre de votre tête
? Pour la plupart, la réponse est non.
Vous est-il possible, toutefois, de reprendre votre pouvoir, de
contrôler le centre de votre tête et d’en faire sortir toutes les
pensées des autres ? Oui ! C’est le centre de votre tête, après tout.
Vous en êtes le propriétaire. Les pensées des autres n’y sont que
de passage - même si ce n’est pas ce que ces gens veulent.
Commençons. Voici un petit exercice qui vous aidera à localiser
précisément le centre de votre tête.

• Placez un index de chaque côté de la tête, sur vos tempes.
• Fermez les yeux et imaginez une ligne reliant un doigt à
l’autre. Observez où passe cette ligne dans votre tête.
• À présent, sans perdre de vue cette ligne, déplacez vos deux
doigts de 90 degrés. Placez un doigt au centre de votre front,
juste au-dessus du nez. Placez l’autre doigt juste en face, à
l’arrière de votre tête.
• Prenez une grande respiration.
• Tracez mentalement une seconde ligne reliant vos deux
doigts et traversant donc la tête de l’avant à l’arrière.
• Trouvez le point d’intersection de ces deux lignes et
focalisez-y entièrement votre conscience.
• Concentrez totalement votre attention sur ce point
d’intersection. C’est le centre de votre tête.
• Prenez une autre respiration profonde, baissez les mains, et
fermez les yeux.
• Maintenant, SOYEZ là, au centre de votre tête, durant
quelques instants. Percevez ce que vous observez, sans rien
étiqueter.
• Soyez-y bien à l’aise. Détendez-vous, et soyez amusé et
curieux de vous observer ainsi.
• Respirez. Restez très calme et immobile. Il n’y a rien à faire.
• Regardez à travers vos paupières closes, comme s’il
s’agissait de fenêtres.
• Jetez mentalement un oeil à la ronde autour de vous.
N’essayez pas de voir quelque chose, mais soyez conscient de
vous-même au centre de votre tête. Il n’est pas nécessaire de
tenter d’effectuer cet exercice à la perfection.
• Regardez à travers vos yeux fermés et détendez votre corps.
Remarquez si vous avez retenu votre souffle et recommencez à
respirer consciemment.
• Regardez autour du centre de votre tête et créez-vous- y un
espace spécial. Imaginez un espace confortable où vous
pourriez aisément passer votre temps (votre vie !).
• Prenez une autre grande respiration et sentez bien où se
trouve le centre de votre tête et l’effet que cela vous fait d’y
être consciemment.
• Notez la posture de votre corps en l’observant à partir du
centre de votre tête.
• Lorsque vous êtes prêt, ouvrez les yeux et reprenez
conscience de la pièce où vous êtes. Notez si vous sentez le
besoin de cligner des yeux et de vous recentrer. Souriez.

Êtes-vous au même niveau de conscience qu’auparavant ? Les
choses vous semblent-elles différentes de ce qu’elles étaient avant
le début de l’exercice ? La réponse est fort probablement « oui »,
car être consciemment au centre de sa tête n’est pas une chose
que bien des gens prennent le temps de faire.
À présent, essayez ceci :

• En gardant les yeux ouverts, ramenez votre attention au
centre de votre tête, juste derrière vos yeux.
• La respiration facilitera beaucoup cet exercice, alors prenez
lentement une profonde respiration tout en centrant votre
attention au milieu de votre tête.
• Observez si les sensations émanant de votre corps sont
différentes. Certaines personnes ont alors l’impression que
leur corps est quelque peu maladroit. D’autres disent être
incapables de décrire ce qu’elles sentent, mais elles savent
qu’elles se sentent différentes. Il n’y a pas de bonne ou de
mauvaise réponse.
• Détendez-vous et demeurez consciemment au centre de
votre tête tout en gardant les yeux ouverts.

Félicitations ! Vous avez atteint le centre de votre tête. Cela
peut sembler n’être qu’un fait anodin, mais nous vous assurons
qu’il s’agit d’un pas énorme et que ça le deviendra encore plus.
Répétez cet exercice à quelques reprises afin de bien ancrer en
vous cette prise de conscience.
Ce que vous remarquerez peut-être
Si vous remarquez, au fil de vos expériences, que votre
attention vagabonde, essayez ceci : humectez un doigt de salive et
touchez le centre de votre front. La sensation de fraîcheur, alors
qu’elle s’évaporera, pourra vous aider à rester focalisé dans votre
centre de commandement.
Il n’est pas rare dans cet état que survienne parfois du tapage
ou du bavardage mental. Ce sont les énergies et les voix de vos
parents et éducateurs qui protestent contre ce changement en
vous. Cela ne provient pas de vous. Considérez le fait que vous
changez les règles du jeu. Toutes les pensées des autres qui se
sont incrustées au centre de votre tête s’en rendent compte et
elles n’aiment pas l’idée d’être expulsées. Elles se plaignent et
protestent, et demandent à savoir pourquoi vous avez décidé de
changer les choses. Vous reprenez possession des lieux et les
squatters doivent s’en aller. Si un tel bavardage bruyant survient,
d’autres outils existent que nous allons vous proposer pour
augmenter votre concentration et vous libérer de ces distractions.
Aimeriez-vous vivre votre existence à partir de cet espace au
centre de votre tête ? Aimeriez-vous travailler et échanger avec les
autres tout en demeurant focalisé à cet endroit ? Pour
comprendre qui vous êtes, il faut que vous soyez centré dans le
temps présent. Observer le monde environnant à partir du centre
de votre tête permet d’avoir ce point d’observation et de perception
consciente ancré dans le temps présent. C’est un espace
énergétique qui n’a pas de limites ; les choses peuvent être très
animées, mais elles restent toujours sous votre contrôle. C’est là
où vous commencez à découvrir qui vous êtes réellement.
Alors que le Grand Changement de conscience se poursuit, être
focalisé au centre de sa tête est l’état de conscience idéal pour
faciliter cette transition de la troisième à la cinquième dimension.
Vous revenez au Bercail. Votre Moi profond vous entraîne de la
troisième dimension dense à ce nouvel état de conscience
supérieur. Et tout cela commence au centre de votre tête.
11

Outil 2

L’aptitude à se brancher à la Terre - De toute façon, à qui sont


ces pensées ?
Comme nous l’avons vu, la plupart des pensées et des
croyances que vous avez ne sont pas les vôtres. En redevenant en
phase avec votre propre fréquence personnelle et en reprenant le
contrôle du centre de votre tête, mais aussi en rétablissant votre
circuit de branchement à la Terre, vous pouvez maintenant
éliminer ces pensées et ces émotions ne vous appartenant pas.
Quand nous parlons de se brancher ou se « grounder » à la
terre, souvent les gens soupirent et disent : « Oh, je connais déjà
cela ; ça fait des années que je le fais. » Mais quand nous leur
demandons s’ils savent que le cordon de branchement à la terre
comporte deux éléments, ils ont toujours l’air surpris. Alors, si
vous pensiez sauter cette section, n’en faites rien. Nous allons
reconstituer votre cordon de branchement tant du point de vue
électrique que magnétique, et vous pourrez alors voir ce que cela
change.
Le cordon de branchement à la Terre fait naturellement partie
des systèmes électriques et magnétiques du corps. Nous sommes
nés avec ce cordon, et aussi avec tous les autres outils que nous
citons ici. Cependant, en raison de la peur et des inquiétudes
éprouvées dans la troisième dimension, et du fait que nous ne
cessons de nous projeter dans le passé et dans l’avenir, nous
avons oublié comment « grounder » le corps pour le sécuriser. Il y
a deux composantes à ce processus. Rappelez-vous, nous avons
mentionné plus tôt que les pensées et les émotions sont de nature
électrique et magnétique. Le premier élément du cordon de
branchement est constitué d’une sorte de ligne électrique reliant
votre premier chakra, situé tout au bas de la colonne vertébrale,
au centre de la Terre et servant à évacuer les pensées électriques
déséquilibrées, des pensées tournant en boucle dans votre tête et
n’ayant rien à voir avec vous. Le second élément est constitué
d’une bobine d’énergie enroulée autour de la ligne électrique
décrite ci-dessus et descendant également jusqu’au centre de la
Terre. C’est la partie magnétique de votre cordon de branchement
à la Terre, et sa fonction est d’éliminer toutes les émotions et tous
les sentiments désagréables ne vous appartenant pas.


Voici un exercice qui vous donnera une bonne idée de l’effet que
procure un branchement convenablement réalisé à la Terre.
Exercice de branchement à la Terre
• Fermez les yeux et visualisez un faisceau de lumière ou une
ligne d’énergie, ou bien un tronc d’arbre, un tuyau ou une
chaîne. Faites simplement de votre mieux pour imaginer la
création mentale de votre choix.
• Puis, reliez-en une extrémité au bout inférieur de votre
colonne vertébrale (correspondant au premier chakra). Sentez
cette connexion s’établir. Faites en sorte que ce soit bien réel
pour vous.
• À présent, reliez au centre de la Terre l’autre extrémité de ce
faisceau lumineux ou de cette ligne imaginaire. Visualisez une
intense connexion de ce faisceau ou de cette ligne avec le
centre de la Terre.
• Prétendez (prétendre est très important ici) que vous tirez
avec vos mains sur les deux extrémités du cordon afin de
vérifier la solidité de la connexion. Sentez vraiment la traction
ainsi exercée.
• Augmentez mentalement la taille du faisceau ou de la ligne
jusqu’à environ 20 centimètres de diamètre, puis ordonnez-lui
de s’activer et de devenir électrique.
• Donnez-lui l’ordre d’éliminer automatiquement de votre
esprit toute pensée perturbatrice, connue et inconnue.
Inspirez profondément, prenez conscience de votre corps, et
détendez-vous.
• Prenez quelques instants pour observer à partir du centre de
votre tête si de telles pensées se présentent à votre attention.
S’il y en a, vous pouvez les guider fermement et calmement
vers votre cordon de branchement à la Terre.

Pour dissiper activement les schémas émotionnels qui ne vous
sont d’aucune utilité, nous allons maintenant ajouter la
composante magnétique du cordon de branchement à la Terre.

• Dirigez à nouveau votre attention vers votre premier chakra.
• Imaginez un autre long cordon ou fil se dérouler d’une
bobine et se rattacher à votre premier chakra.
• Imaginez le fil de cette bobine en train de s’enrouler
automatiquement autour de la partie électrique de votre
cordon de branchement à la Terre. Cet enroulement peut se
faire rapidement ou lentement. Vous pouvez le visualiser
d’une couleur précise ou sans couleur particulière. Il peut
s’enrouler uniformément ou aléatoirement. Il n’y a pas de
bonne ou de mauvaise manière d’effectuer cette visualisation.
• Une fois le fil de cette bobine magnétique relié au centre de
la Terre, exercez une traction sur ses deux extrémités afin de
vous assurer qu’elles sont solidement attachées.
• Ordonnez à cette bobine de s’activer et de devenir
magnétique.
• Puis, donnez-lui l’ordre d’attirer à elle toutes les émotions
néfastes que vous pourriez avoir ; celles que vous connaissez
peut-être et celles dont vous n’avez pas conscience. Prenez
une grande respiration et laissez votre corps et votre esprit se
détendre un peu plus.

Cet exercice permet d’évacuer les pensées et les émotions
destructrices par l’entremise de votre cordon de branchement à la
Terre, ce qui minimise le tapage et les perturbations dans votre
vie. Si vous constatez que de vieilles émotions et d’anciens
schémas de pensée refont surface dans votre conscience, sachez
que c’est une bonne chose. N’essayez pas de les empêcher de
remonter, ne leur accordez pas votre attention, et ne vous
demandez pas pourquoi cela arrive. Ce ne sont que de vieux trucs
qui sont purgés de vous. Vous atteignez et décrassez les couches
plus profondes d’énergies bloquées. D’où elles proviennent n’a pas
d’importance. Continuez à utiliser vos outils et laissez tout cela
sortir.

• À présent, reportez votre attention sur quelque chose
d’inspirant et ayez le cœur léger. En faisant cela
régulièrement, vous vous rendrez compte que ces schémas
limitatifs se dissipent également chez les gens qui vous
entourent. Bientôt, vous ne vous souviendrez même plus de la
plupart de ces vieux schémas, car ils auront été effacés de
votre boucle temporelle tridimensionnelle.

En effectuant régulièrement cet exercice de branchement du
cordon à la Terre, vous pourrez aussi en profiter pour faire
disparaître toute émotion ou pensée horrible ayant pu récemment
envahir votre esprit. Demandez-vous si vous entretenez de la
jalousie, de la peur, des préjugés ou autre à l’égard de quelqu’un.
Observez avec détachement ce que vous remarquez et laissez cette
énergie sortir par votre connexion à la Terre et se dissoudre.
Bien qu’il existe deux composantes distinctes de votre cordon
de branchement à la Terre, il est important de toujours activer les
deux simultanément. Vos pensées et vos émotions sont
totalement emmêlées, et en vous libérant des pensées
indésirables, les nœuds émotionnels s’y rattachant se dénouent.
Si vous gardez les deux parties de votre cordon en place et
activées, cela permet de neutraliser rapidement les énergies
destructrices. Ainsi, toutes ces pénibles pensées obsessionnelles
ne vous appartenant pas et toutes ces charges émotionnelles qui
vous troublent inutilement ont maintenant un endroit où aller.
Vous pouvez désormais les supprimer à votre gré de votre espace
mental.
12

Outil 3

La rose

La rose est le plus important des outils énergétiques que nous


vous proposons et celui vers lequel se tournent régulièrement
même les plus expérimentés d’entre nous.
Pourquoi ? Parce que cet outil peut être utilisé en de
nombreuses circonstances. Il vous aidera notamment à établir,
définir et préserver votre espace de calme intérieur alors que vous
cheminez dans le tumulte de la troisième dimension. Tel un balai
ou un aspirateur, la rose va supprimer les opinions des autres qui
se sont accumulées au centre de votre tête. Il est nécessaire de
séparer votre énergie de celle des autres afin de pouvoir prendre
des décisions éclairées et de distinguer votre vérité de la leur. La
rose est des plus efficaces à cet égard. Cet outil fort simple vous
aidera à rassembler votre énergie après l’avoir éparpillée au cours
de la journée et avant d’aller vous coucher. C’est également un
excellent moyen de libérer votre esprit des croyances et des
habitudes limitatives pouvant refaire surface à la faveur du Grand
Changement en cours.
Pourquoi une rose ? Pourquoi pas un navet ?
La rose est utilisée depuis très longtemps dans les anciennes
écoles de mystères et lors d’initiations spirituelles. En plus d’avoir
une fréquence plus élevée et plus rapide, du point de vue
physique, que toute autre substance organique vivante sur terre,
c’est un symbole universellement aimé qui n’a que peu ou pas de
charge négative. Cela, ajouté au fait qu’elle possède naturellement
un cordon de branchement à la Terre (sa tige), fait de la rose un
des outils énergétiques les plus puissants et les plus précieux que
l’on puisse employer. Lorsque l’on prend une énergie vibrant
lentement et qu’on la place à côté d’une autre vibrant plus
rapidement à une fréquence plus élevée, la plus lente se dissipe,
perd de sa puissance, n’est plus détectable et n’exerce donc plus
aucune influence. Ainsi, imaginez à quel point un immense feu de
joie ferait comparativement pâlir en intensité la flamme d’une
seule allumette. Quand vous vous servez de la rose, cette même
dynamique se produit avec n’importe quel type d’énergie, y
compris l’énergie des schémas de croyances. Toute croyance de
fréquence plus basse, que ce soit la peur des escaliers
mécaniques ou simplement l’idée de se croire stupide, sera
transmutée par l’énergie lumineuse vibratoirement plus élevée de
la rose. La déception, par exemple, disparaît rapidement quand
elle est entourée d’une pensée plus heureuse.
Quelques notions de base sur l’aura
L’aura, ce champ d’énergie qui nous entoure, a une forme
d’œuf. Elle comporte sept couches multicolores, chacune étant
liée à l’un de vos chakras tridimensionnels. L’aura d’une personne
équilibrée s’étend jusqu’à environ la longueur d’un bras autour de
son corps physique et rayonne dans toutes les directions. L’aura
rassemble, conserve et enregistre chaque pensée, parole et action
qui se présente à vous, à travers vous et autour de vous.
Autrement dit, elle renferme une grande quantité d’informations,
dont une bonne partie n’a que très peu à voir avec vous. L’énergie
de ce champ change selon ce que l’on vous dit ou ce que vous
ressentez. Par exemple, elle se braquera et se durcira si l’on vous
adresse des commentaires insultants ou négatifs. Si l’on vous
félicite ou que l’on vous encourage à vous sentir en parfaite
sécurité, votre aura deviendra plus souple.
Pensez aux personnes que vous connaissez dans le monde
ayant des croyances, une attitude et des idées rigides et figées.
Quand vous les regardez, donnent-elles l’impression d’être
flexibles ? Ont-elles l’air de se donner la permission de se vivre
pleinement ou semblent-elles fonctionner selon un ensemble de
règles ne venant, pour la plupart, même pas d’elles ? L’aura n’a
pas été conçue pour fonctionner comme elle le fait aujourd’hui.
Elle l’a été pour maintenir et stabiliser notre champ d’énergie.
Toutefois, en entrant dans la troisième dimension, nous avons
oublié son existence et l’avons laissée se détériorer au point où
cela en est rendu aujourd’hui. Anciennement, l’aura permettait
aux humains d’être détendus et joyeux et de laisser les autres
l’être tout autant. Lorsque nous avons fini par en oublier
l’existence, nous avons également perdu tout souvenir de notre
véritable nature et de notre identité profonde. En fait, nous avons
ni plus ni moins perdu de vue les limites de notre espace
personnel, où il commence et où il s’arrête. Quand on ne sait pas
où se termine son espace aurique, il est trop facile de se laisser
envahir par l’énergie, les pensées, les craintes, les émotions et les
attitudes des autres, et de finir par croire qu’elles sont les nôtres.
Sans limites définies, nous permettons trop souvent aux gens
d’entrer dans notre espace, et nous entrons dans le leur.
Par exemple, beaucoup d’entre nous ont été élevés à croire que
l’empathie et la sympathie sont des traits désirables à développer.
Comme nous possédons tous la faculté spirituelle naturelle
connue sous le nom de clairsenti (de l’anglais clairsentience), soit
la capacité à « lire » l’énergie des autres et à ressentir leurs
émotions, il est très facile d’éprouver de l’empathie et de la
sympathie, et de sentir en soi la douleur des autres. Dès qu’ils
voient qu’une personne est bouleversée ou ne se sent pas bien,
beaucoup d’entre nous (en particulier les guérisseurs et les
éducateurs) ont tout de suite envie de l’aider à régler son
problème. Nous nous approchons donc d’elle, nous lui
demandons ce qui ne va pas, nous l’encourageons à nous exposer
plus en détail ce qui se passe afin de mieux cerner son problème
et, ce faisant, nous nous mettons en phase avec son énergie. Nous
la sentons et percevons son problème. En moins de temps qu’il
n’en faut pour le dire, nous ne nous sentons plus tellement bien
nous-mêmes. Nous faisons nôtres les difficultés de cette personne
et notre espace vital s’en trouve affecté, au point que nous
éprouvons la même chose qu’elle. Lorsque vous ne disposez pas
d’un point de référence établissant les limites de votre espace,
vous ne savez tout simplement plus qui vous êtes et, par
conséquent, vous ne savez pas si vous réagissez à vos propres
émotions ou à celles de quelqu’un d’autre.
Fait intéressant, ce genre de chose nous arrive presque tous
constamment. Nous laissons l’énergie des autres empiéter sur
notre propre espace sans même en avoir conscience. Il n’est pas
nécessaire que les autres soient physiquement près de nous pour
que cela se produise. Ils peuvent être à l’autre bout du fil, ou de la
planète. À tout moment, une quantité quasi infinie de fréquences
vibratoires est diffusée partout dans le monde, et plusieurs sont
en résonance avec votre propre fréquence vibratoire. Alors,
considérez ceci : quand vous vous sentez déséquilibré ou déprimé,
et que vous vous demandez pourquoi vous vous sentez ainsi, ou
ce qui ne va pas chez vous, il y a de bonnes chances que vous ne
soyez aucunement en cause.
Pouvez-vous imaginer à quel point il serait utile et salutaire de
pouvoir éliminer cette habitude et ce genre d’expérience de votre
réalité ? La rose est un outil conçu dans ce but et pour bien plus
encore.
Commençons à expérimenter avec la rose pour voir ses effets
sur vous.

Premier usage possible de la rose
Établir, définir et préserver son espace

• Fermez les yeux, prenez un moment pour vous détendre, et
trouvez le centre de votre tête. Établissez votre cordon de
branchement à la Terre. Prenez une grande respiration.
• Faites remonter le souvenir d’une rose rouge, peut- être
s’agira-t-il d’une rose vue chez un fleuriste, dans un jardin ou
à l’épicerie. Remémorez-vous en détail son apparence.
Autorisez-vous à la voir.
• Sans quitter le centre de votre tête, imaginez-vous en train
de tenir cette rose devant vous à une trentaine de centimètres
de votre visage. Voyez-la dans votre esprit ou votre
imagination. Si vous avez de la difficulté à la visualiser, faites
semblant.
• À présent, allongeant votre bras imaginaire pour qu’il soit
bien droit et enserrant fermement la tige de la rose avec vos
doigts, imaginez-vous en train de tourner sur vous-même,
traçant ainsi un cercle complet avec la rose autour de vous.
• Prenez votre temps et devenez conscient de vous- même au
centre de ce cercle.
• Ramenez votre attention vers l’intérieur, de votre côté de
cette rose, et notez comment vous vous sentez.
• Gardez votre conscience au milieu du cercle imaginaire que
vous avez tracé avec la rose. Autrement dit, maintenez toute
l’énergie de votre attention entre vous et la rose. Votre
attention ne doit pas aller au- delà de la rose.
• Prenez une grande respiration, ouvrez les yeux et restez au
centre de votre tête, branché à la Terre, et de votre côté de la
rose.

Dorénavant, ce cercle que vous venez de créer autour de vous
avec votre rose sera votre point de délimitation marquant la limite
de votre espace personnel. Votre travail consiste cette fois à rester
de votre côté de la rose, sans projeter votre conscience au-delà de
ce cercle. Vous êtes tout ce qui se trouve à l’intérieur de ce cercle.
C’est là où vous vous sentez exister. Tout ce qui est situé en
dehors de votre cercle constitue le théâtre de l’existence dont
parlait Shakespeare, la scène sur laquelle les autres jouent leurs
divers rôles pour votre divertissement. Tout ce qui se trouve dans
votre cercle fait partie de votre expérience ; tout ce qui se trouve
au-delà appartient aux autres.
Lorsque vous observez votre vie à partir de ce point de vue, tout
devient beaucoup plus facile, plus calme et plus serein. Comme
vous le savez maintenant, lorsque vous n’établissez pas une telle
délimitation de votre espace personnel, vous pouvez être affecté
par le vacarme mental et les psychodrames de ceux qui vous
entourent. En d’autres termes, plutôt que de vivre uniquement
votre propre vie, de penser vos propres pensées et de sentir vos
propres émotions, vos pensées, émotions et réactions sont
souvent dictées par l’effet que les autres ont sur vous.
Parler et avoir des rapports avec les autres
Au fil de votre journée et de vos rapports avec d’autres
personnes, gardez mentalement cette rose à la limite externe de
votre aura. Vous pourrez ainsi avoir des conversations tout à fait
normales avec elles, en vous servant de la rose comme interface et
en la laissant simplement faire son travail. Si une personne se
rapproche de vous, il suffit de régler la distance de votre rose afin
qu’elle demeure à mi-chemin entre cette autre personne et vous-
même, que cette distance corresponde à un mètre ou à un
centimètre de vous. Une fois que vous aurez compris et assimilé
cela, les gens pourront s’avancer jusqu’à être nez à nez avec vous
et vous serez en mesure d’avoir une conversation calme et posée,
avec la même aisance décontractée et la même clarté de
conscience que s’ils se tenaient loin de vous, puisqu’ils
n’empièteront pas vraiment dans votre espace personnel.
Si la personne avec qui vous parlez devient agitée, l’effet
protecteur de la rose permettra d’éviter que son émoi ou sa
douleur ne pénètrent dans votre espace. Vous découvrirez qu’en
gardant la rose entre vous et elle, vous éprouverez un sentiment
de complète neutralité. Garder ainsi la rose entre vous et une
autre personne lors d’une situation potentiellement troublante ou
conflictuelle vous permettra de demeurer calme et détaché, et
d’avoir une bien meilleure capacité d’écoute. Vous aurez l’esprit
clair et une facilité à poser de meilleures questions et à aider les
autres quand ils le demandent.
Bien évidemment, le meilleur moment pour recourir à cet outil,
c’est quelques instants avant d’entreprendre une conversation
avec quelqu’un. Penser à l’employer alors que l’on est déjà au
milieu d’une conversation vaut mieux que de ne pas l’utiliser du
tout ; toutefois, s’y préparer restera toujours une sage précaution.
Faites-en un jeu. Exercez-vous quand ce n’est pas une nécessité.
Pratiquez-vous à l’épicerie, à la station d’essence, et lors de
conversations informelles avec des amis ou des membres de votre
famille.
Comment ne pas sentir la douleur des autres
En plus de vous permettre de faire en sorte que tout ce qui se
trouve de l’autre côté de la rose y reste, le recours à cet outil vous
donnera tout le temps nécessaire pour observer et choisir, puis
agir calmement et avec beaucoup plus d’assurance. Vous aurez le
privilège de choisir avec calme quoi dire ou quoi faire plutôt que
d’avoir une réaction tridimensionnelle incontrôlée. L’espace
délimité par la rose crée une perspective détachée, non une
séparation, et vous permet de savoir avec certitude que la
distance entre votre cœur et la rose est l’espace énergétique où
vous pouvez découvrir toutes les merveilles cachées en vous, alors
que tout ce qui se trouve à l’extérieur du cercle tracé par la rose
est le théâtre shakespearien s’offrant à votre regard. Quand vous
aurez compris cela, vous constaterez que votre perception de la
douleur des autres est tout à fait différente. Cet outil a tout
simplement pour but de laisser tout ce théâtre de l’existence
s’approcher de vous jusqu’à la limite ainsi établie, de s’y arrêter,
de vous laisser le loisir de l’observer sereinement pour ensuite
décider soit d’en profiter à votre gré, soit de ne pas vous en
occuper. Il n’y a aucune raison de faire subir à votre corps les
émotions des autres. C’est un outil très efficace qui vous
permettra d’observer ce que vivent les autres, ainsi que leurs
émotions, sans en être affecté.
Par exemple, alors que progresse le Changement d’ère en cours,
de nombreuses institutions établies de longue date doivent se
transformer ou disparaître. Nous vivons une crise économique
mondiale, une crise immobilière, et bien des gens sont aux prises
avec une crise financière personnelle. Vous entendez les gens
raconter la perte imminente de leur emploi et de leur maison, ou
leur difficulté à rembourser leur hypothèque. Même si vous n’avez
peut-être aucune difficulté à payer votre hypothèque, vous ne
pouvez vous empêcher de sentir l’anxiété et la détresse des autres
tandis que vous les écoutez raconter leur triste expérience, ou que
vous regardez les nouvelles télévisées. Vous n’avez peut-être pas
besoin d’un prêt pour lancer une nouvelle entreprise ou acheter
une nouvelle voiture, mais en observant, en entendant et en
sentant l’anxiété, l’inquiétude et les problèmes du monde
tridimensionnel autour de vous, cette énergie vous atteint et vous
rend tout aussi inquiet et déséquilibré.
La rose vous permettra de continuer à cheminer au milieu des
tribulations tridimensionnelles sans cesse plus intenses de ce
monde sans en être bouleversé. Vous pourrez ainsi côtoyer la
tristesse et l’inquiétude des autres sans les faire vôtres. Vous
continuerez à être compatissant et attentif à l’égard des
expériences douloureuses des autres, et ce, sans craindre de les
vivre dans votre propre corps.
Autres façons d’expérimenter avec la rose
• Placez mentalement la rose entre vous et le téléphone lors
d’une conversation tendue ou difficile.
• Placez-la entre vous et la voiture qui vous colle au train.
Pour ce faire, imaginez-la d’abord sur votre pare-chocs, puis
déplacez-la lentement plus loin derrière votre voiture. Vous
verrez alors la voiture qui vous suivait de trop près s’éloigner
lentement de la vôtre.
• Placez-la entre vous et un film d’horreur.
• Servez-vous-en pour tracer un cercle imaginaire autour de
votre voiture avant de démarrer.
• Faites-en autant autour de votre maison, de votre bureau,
ou de tout autre espace que vous désirez protéger.
• Exercez-vous quand il n’y a pas de nécessité afin que
lorsque vous devrez y recourir, son utilisation vous soit déjà
familière. Amusez-vous à imaginer votre rose de diverses
couleurs, à divers degrés d’ouverture, avec ou sans tige.
Entraînez-vous à la déplacer autour de votre corps et même à
la faire exploser.
• Servez-vous-en de temps à autre durant la journée pour
vérifier le périmètre de votre champ d’énergie et le purifier ou
le rafraîchir. L’attention décontractée que vous accorderez
alors à votre rose recentrera votre conscience dans le temps
présent et renforcera la limite de votre espace personnel, au
sein duquel vous resterez.

Placer une rose autour d’autres personnes n’est pas aussi
efficace. En fait, il revient à chacun d’assumer la responsabilité de
son propre champ d’énergie et de son bien-être. Mais vous pouvez
certainement leur proposer d’utiliser cet outil pour leur propre
usage, si elles le demandent.
Deuxième usage possible de la rose
Purger le centre de votre tête
Du fait que nous vivons dans la troisième dimension, nous
avons tous permis aux idées d’autrui d’envahir notre espace
mental. Nos parents et nos éducateurs ont tous laissé une
empreinte profonde dans nos corps physique, mental et
émotionnel, ainsi que dans notre champ d’énergie et au centre de
notre tête. Comme nous l’avons mentionné déjà, par souci de
nous assurer une belle vie ils nous ont transmis leurs opinions et
leurs vérités, et nous avons bien voulu les accepter. Il est temps
de leur redonner leurs vérités, car elles leur appartiennent en
propre. Tant que nous ne leur aurons pas rendu leur énergie,
leurs opinions et leurs vérités, nous serons incapables de bien
connaître les nôtres.
Le centre de votre tête est l’endroit de prédilection où résident
l’énergie et les vérités d’autrui. Il est donc important de purger
quotidiennement cet espace. En fait, nous vous suggérons
d’évacuer tout ce qui occupe le centre de votre tête avant de vous
engager dans toute forme de travail énergétique. Branchez-vous à
la Terre, trouvez le centre de votre tête, et débarrassez-vous de
tout ce qui ne vous appartient pas afin de retrouver la liberté de
penser dans votre propre espace intérieur.
Éliminer les pensées n’ayant pas leur place au
centre de votre tête
• Fermez les yeux et prenez quelques instants pour trouver le
centre de votre tête et mettre en place votre cordon de
branchement à la Terre. Inspirez profondément.
• Prenez quelques instants pour concentrer votre attention au
centre de votre tête. Un truc que certaines personnes utilisent
consiste à imaginer une pièce ou un espace en plein air facile
à reconnaître et où vous aimerez retourner.
• Créez une rose de la couleur de votre choix au centre de
votre tête.
• Remarquez la première pensée qui surgit dans votre esprit
et, conservant un état de neutralité, dirigez-la dans la rose.
Laissez cette pensée affluer dans la rose. Il est possible que la
rose change alors de couleur. Cette nouvelle couleur
représente l’énergie particulière de cette pensée.
• Faites sortir la rose, désormais remplie de cette pensée, en
dehors de votre champ d’énergie et faites-la exploser tel un
feu d’artifice, laissant ainsi cette pensée se dissiper et quitter
votre espace.

Certaines pensées établies de longue date peuvent nécessiter
quelques répétitions de ce processus avant de disparaître
complètement. Ce sont les pensées ayant occupé le plus
longtemps le centre de votre tête qu’il est le plus important de
purger en premier. Si elles y reviennent plus tard, il suffira de
répéter le processus. Lorsque vous serez prêt, vous pourrez passer
à l’exercice suivant et apprendre comment éliminer l’empreinte
énergétique laissée au centre de votre tête par certaines
personnes.
Libérer le centre de votre tête de l’énergie des
autres
• Retrouvez votre espace intérieur. Prenez une profonde
respiration.
• Créez mentalement une autre rose de la couleur de votre
choix au centre de votre tête. Cette rose fonctionne un peu
comme un aspirateur, aspirant l’énergie, les opinions et les
pensées des autres.
• Sans attendre que l’image ou les pensées d’autres personnes
apparaissent dans votre esprit, imaginez que la rose circule à
l’intérieur de votre tête en ayant pour directive d’y ramasser
l’énergie de toutes les personnes y ayant laissé leurs opinions
ou leurs vérités. Ce faisant, la rose pourra changer de
couleur. Cette nouvelle couleur représente l’énergie de ces
gens s’accumulant dans la rose pour en être ensuite évacuée.
• Les visages, les noms ou les souvenirs d’autres personnes
pourraient apparaître en votre esprit durant ce processus.
Laissez-les entrer dans la rose-aspirateur sans les retenir ni
leur accorder votre attention.
• Vous pouvez également demander à la rose de vous indiquer
qui d’autre a laissé son empreinte énergétique au centre de
votre tête. Observez sans interférer ni vous impliquer, et
canalisez simplement leur énergie vers la rose.
• Vous le sentirez quand la rose sera suffisamment remplie
pour cette séance. Faites maintenant sortir la rose de votre
champ d’énergie et faites-la exploser en un magnifique feu
d’artifice, laissant ainsi l’énergie de ces personnes s’évacuer
de votre espace pour retourner au leur, comme il se doit.

Vous devez rester neutre pour que cette rose puisse faire ainsi
office d’aspirateur. Si vous constatez que vous réagissez
émotionnellement, il suffit de revenir à votre espace de calme
intérieur et de recommencer le processus, ou bien de mettre fin à
la séance et de la reprendre plus tard. Comme pour les pensées
établies de longue date mentionnées plus haut, certaines
personnes pourraient avoir occupé le centre de votre tête depuis
très longtemps ou y avoir laissé des souvenirs vous faisant
fortement réagir. Plusieurs séances peuvent s’avérer nécessaires
pour vous dégager pleinement de leur emprise sur vous. Prenez
votre temps. Il faut être patient.
Qui est donc là dans votre tête ?
Il existe deux types de personnes pouvant avoir tendance à
occuper plus fortement ou plus fréquemment le centre de votre
tête. Les premiers sont les gens avec qui vous entretenez une
relation positive, comme des amis et des membres de votre famille
qui vous sont chers. Il est tout aussi important, voire plus
important, de leur redonner leur énergie que ça ne l’est dans le
cas des personnes envers qui vous n’éprouvez pas une affection
particulière. Le centre de votre tête doit vous être entièrement
réservé. Si une personne que vous aimez a laissé une partie de
son énergie dans votre espace, elle n’y a plus accès pour son
propre usage ou bien-être. C’est un grand cadeau à faire à cette
personne que vous aimez que de lui retourner cette partie d’elle-
même. Cela ne signifie pas qu’elle vous tient moins à cœur ou
qu’elle aura moins d’affection pour vous. En fait, c’est tout le
contraire. Évacuer l’énergie des autres du centre de sa tête permet
à chacun d’entretenir des rapports plus équilibrés et plus
authentiques avec autrui. Vous éliminez les pensées et les
discussions d’hier, afin que celles d’aujourd’hui soient plus
lucides et plus agréables.
Les animaux constituent un autre type d’ami dont la présence
peut se retrouver au centre de votre tête. Tout comme pour les
amis humains, vos animaux de compagnie peuvent aussi laisser
une trace énergétique dans votre espace mental, ce qui diminue
donc la place qui vous y est réservée. Rendez-leur leur énergie
comme vous le faites pour celle de vos amis humains.
Troisième usage possible de la rose
Se séparer des autres à l’aide de deux roses
Non seulement l’énergie, les opinions et les vérités des autres
s’accumulent-elles au centre de votre tête, mais l’ensemble de
votre aura, y compris vos corps physique, mental et émotionnel,
emmagasine également une partie de tout cela. Retournez-leur ce
qui leur appartient, et vous aurez ainsi plus de place pour vous-
même et pour la réalisation de vos propres objectifs et de vos
propres rêves. Vous pourrez alors créer le genre d’existence qui
vous convient plutôt que celui qui fait l’affaire des autres.
• Prenez quelques instants pour trouver votre espace. Libérez
votre esprit et le centre de votre tête de toutes les pensées
d’autres personnes que vous pourriez y observer.
• Imaginez une rose blanche ou souvenez-vous d’une telle
rose. Placez-la mentalement à environ 30 à 40 centimètres
devant votre visage.
• Pensez à une personne dont le comportement a tendance à
vous irriter ou qui a l’habitude d’envahir votre espace, ou bien
à qui vous ne cessez de penser.
• Visualisez et imaginez que vous mettez cette personne dans
la rose blanche, et observez de quelle couleur cette dernière
devient. C’est la couleur engendrée par l’énergie de cette
personne dans votre espace. Ce n’est pas une « mauvaise »
énergie, mais elle ne vous appartient tout simplement pas.
Cette personne a besoin de récupérer cette énergie pour se
sentir à nouveau pleinement elle-même.
• Créez mentalement une deuxième rose à côté de la première.
Cette rose vous représente. Notez les différences de couleur,
de forme et d’ouverture entre les deux.
• Ordonnez à la rose de l’autre personne de retirer de votre
rose toute l’énergie et toute la couleur appartenant à cette
autre personne. Observez-les sortir de votre rose et retourner
dans l’autre. Laissez ce transfert s’effectuer à sa propre
vitesse. Bientôt, vous aurez conscience que c’est terminé.
Laissez cette rose où elle est.
• À présent, ordonnez à votre rose de rassembler toute votre
énergie pouvant encore se trouver dans la rose de l’autre
personne. Observez votre énergie sortir d’un seul coup de
l’autre rose pour retourner dans la vôtre.
• Lorsque les deux roses ont fini d’échanger leurs énergies
respectives, faites sortir la rose de l’autre personne de votre
espace et faites-la exploser ou disparaître. Son énergie lui sera
alors rendue et elle pourra ainsi en profiter. Pensez à une
chose que vous appréciez chez cette autre personne (même
une minuscule chose suffira).
• Reportez maintenant votre attention sur votre rose et
laissez-la entrer dans votre corps. Elle est remplie de votre
précieuse énergie. Votre rose a la sagesse de savoir où, dans
votre espace, elle doit vous remettre votre énergie. Laissez-la
vous remplir.
• Lorsque vous sentez que le processus est terminé, prenez
une profonde respiration et ouvrez les yeux.
Quatrième usage possible de la rose
Se séparer des autres en utilisant une seule rose
Cette méthode fonctionne mieux pour certaines personnes que
la méthode précédente. Nous vous encourageons donc à faire
l’essai des deux afin de voir laquelle vous préférez.

• Préparez votre espace tel que décrit précédemment et
imaginez une seule rose blanche devant vous.
• Pensez à quelqu’un dont vous aimeriez vous séparer.
• Visualisez que vous mettez cette personne dans la rose
blanche et observez la couleur qu’elle prend alors.
• Imaginez que la rose représentant maintenant cette
personne se trouve sous vos pieds. Demandez-lui de tourner
lentement autour de votre corps, se chargeant de toute cette
énergie et de ces couleurs en vous qui ne vous appartiennent
pas, tant dans votre aura que dans vos corps physique,
mental et émotionnel. Vous pouvez également, si vous
préférez, visualiser que la rose commence un mouvement
spiralé à la hauteur de votre tête et descend en tournant
autour de vous jusqu’à vos pieds.
• Lorsque la rose est parvenue au-dessus de votre tête, ou en
dessous de vos pieds, remerciez la personne, faites sortir cette
rose de votre espace et faites-la exploser, lui redonnant ainsi
son énergie.
Tout comme pour la technique de purification du centre de
votre tête, si la personne dont l’énergie que vous désirez éliminer a
occupé depuis longtemps votre espace, ou bien vous fait
fortement réagir, vous pourriez avoir à répéter cet exercice à
quelques reprises avant de réussir à évacuer de votre espace la
totalité de son énergie. Ne soyez pas impatient.
Cinquième usage possible de la rose
Rassembler son énergie au fil de la journée
Au cours de vos activités quotidiennes, il est préférable de
rassembler vos esprits à la fin de chaque situation ou événement
avant d’entreprendre quoi que ce soit d’autre. Cela vous permettra
non seulement de faire de la place à la nouvelle expérience du
prochain moment présent, mais aussi de foire en sorte que votre
nouvelle expérience vécue ne soit pas influencée par ce qui s’est
passé auparavant et par les gens avec qui vous étiez en rapport.
Lorsque vous ne faites pas ainsi place nette en votre esprit avant
de continuer votre journée, c’est un peu comme si vous mettiez fin
à un appel téléphonique avec quelqu’un, mais ne raccrochiez pas
le combiné. Le bruit statique du dernier appel continuera jusqu’à
ce que vous raccrochiez. En faisant l’exercice suivant, vous aurez
conclu avec le premier client avant de passer au suivant. Vous
aurez également l’esprit plus dégagé, sans émotions résiduelles
accaparant votre attention, étant ainsi disposé à leur offrir le
meilleur de vous-même. Rassembler ainsi ses esprits est un outil
précieux et important, que vous ayez une série de rendez-vous
durant votre journée ou seulement quelques réunions exigeantes.
Si nous ne faisons pas systématiquement le vide en nous au fil
de la journée, nous laissons une partie de notre énergie et de
notre attention aux endroits où nous sommes passés. Nous
laissons une partie de nous au feu de signalisation, à la boutique,
avec chaque client ou collègue, à la salle de gym, et avec les gens
avec qui nous avons parlé au téléphone. Vous est-il déjà arrivé de
constater en rentrant chez vous après une longue journée que
vous poursuiviez encore une conversation dans votre tête avec
une personne rencontrée plus tôt dans la journée ? Ne pas faire le
vide entre les rendez-vous entraîne une accumulation dans votre
espace intérieur de tout ce que vous avez ramassé en vous lors de
chacun d’eux. À la fin de la journée, vous vous sentirez fatigué,
mal dans votre peau et vidé d’énergie. Vous charrierez en vous
quelque chose de toutes les personnes rencontrées, ainsi que
l’énergie résiduelle de tous ces événements. Ce n’est pas une
bonne chose. C’est comme éparpiller votre argent aux quatre
vents. Quand le temps viendra de vous occuper de vos propres
besoins (comme payer un repas au restaurant), votre porte-
monnaie sera vide.
Les étapes décrites ci-dessous peuvent être utilisées tout au
long de la journée et lorsque vous vous préparez pour vos voyages
nocturnes. Vous libérer de l’énergie de la journée et faire le vide
en votre esprit, assis sur le bord de votre fit juste avant de dormir,
vous assurera d’une meilleure nuit de repos. Cela permettra
également de franchir facilement chaque nuit les niveaux
inférieurs bruyants et perturbants de la quatrième dimension (le
plan astral) alors que vous retournez au Bercail. (Veuillez
consulter le chapitre cinq pour en savoir davantage sur la
quatrième dimension inférieure et apprendre comment ne pas
vous laisser importuner par le vacarme qu’elle contient tandis que
le sommeil vous gagne.)
Entre les rendez-vous quotidiens
• Dans un endroit calme, prenez quelques respirations
profondes et trouvez votre espace intérieur. Soyez entièrement
au centre de votre tête, branché à la Terre, et en phase avec
votre champ d’énergie.
• Imaginez une seule rose de la couleur de votre choix et
placez-la devant vous.
• Donnez-lui l’ordre de rassembler magnétiquement votre
énergie après votre précédent rendez-vous ou le dernier
événement auquel vous avez participé.
• Remarquez les images et les pensées traversant votre esprit,
sans les saisir ni y réagir. Contentez-vous de les observer,
avec un détachement objectif, tandis qu’elles font surface et
que votre énergie retourne dans la rose.
• Demandez-vous : « Avec quelle autre personne ai-je laissé
une partie de mon énergie ? », « Où ai-je abandonné une
partie de moi-même ? ».
• Laissez la rose faire son travail et rassembler en vous toutes
les parcelles éparpillées de votre énergie. Prenez note de ce
que vous observez.
• Lorsque la rose aura fait le plein de tous les éléments épars
de votre énergie, il n’y aura plus que très peu d’images et de
pensées flottant dans votre esprit, sinon aucune. Votre
intuition vous le fera savoir quand la séance sera arrivée à
son terme.
• Soyez rempli de gratitude tandis que vous ramenez la rose
dans vos corps physique, mental et émotionnel et que vous
l’observez vous rapporter votre énergie.
• Souriez et soyez satisfait de vous-même.
Rassembler ses esprits avant d’aller se coucher
Lorsque vous êtes enfin seul à la fin de votre journée et que
vous êtes peut-être alors assis sur le bord de votre lit, accordez-
vous quelques instants pour retrouver votre espace de calme
intérieur et prendre quelques profondes inspirations.

• Imaginez une seule rose flottant devant vous.
• Donnez-lui l’ordre de rassembler magnétiquement
l’ensemble de votre énergie éparpillée au fil de votre journée.
• Prenez note des images et des pensées traversant votre
esprit sans les saisir ni y réagir. Observez-les émerger tandis
que votre énergie afflue de nouveau dans la rose. Vous serez
surpris de voir à combien d’endroits vous avez laissé
s’échapper une partie de votre énergie. Prenez-le avec un
grain de sel.
• Demandez-vous : « Avec quelle autre personne ai-je laissé
une partie mon énergie ? », « Où ai-je abandonné une partie
de moi-même ? ».
• Laissez la rose faire son travail et rassembler en vous toutes
les parcelles éparpillées de votre énergie. Il est possible qu’elle
fasse alors un tour complet de votre espace. Prenez votre
temps. Il vous faut avoir retrouvé la plus grande clarté d’esprit
possible et avoir récupéré au maximum votre énergie avant de
vous endormir.
• Lorsque la rose aura fini de rassembler votre énergie, les
images et les pensées se succédant auront ralenti ou même
cessé de défiler dans votre esprit. Vous saurez alors que la
séance est terminée.
• Exprimez votre gratitude et ramenez la rose dans vos trois
corps tout en observant votre énergie qui revient et vous
remplit jusqu’à ce que vous retrouviez votre plénitude.
• Formulez une intention relative à l’expérience que vous
souhaiteriez vivre durant votre séjour en votre demeure
céleste cette nuit - par exemple, un repos profond et paisible,
communiquer avec des anges, etc.
• Étendez-vous dans votre lit et souriez.
Sixième usage possible de la rose
Se libérer des croyances et des habitudes limitatives
Le conditionnement mental intensif et dense de la troisième
dimension ne vous permettra pas d’atteindre des niveaux de
conscience plus élevés. Le malaise existentiel dans ses diverses
formes vous retiendra captif de la troisième dimension avec ses
limites et ses drames. Il est par conséquent absolument vital de
continuer à vous libérer des croyances et des habitudes
limitatives, de sorte que vous puissiez avoir accès aux plateformes
d’existence supérieures. Tel est le but fondamental de ce travail.
L’utilisation de la rose à cette fin est l’un des moyens les plus
simples et efficaces de vous libérer de façon proactive de tout le
bagage que vous traînez qui ne vous appartient pas.
Vous pouvez recourir à cet outil à tout moment, au cours d’une
méditation ou d’une séance de travail. Il peut également s’avérer
fort utile avant un événement dont vous savez qu’il peut faire
réapparaître une vieille habitude, une peur ou une limite. Par
exemple, avant de vous retrouver dans une situation vous ayant
déjà inhibé ou paralysé d’une quelconque façon - qu’il s’agisse de
parler en public, d’animer une importante réunion, de vous
affirmer, ou d’un rendez-vous galant. Cette procédure fonctionne
également bien dans le cas d’autres habitudes dans votre
existence comme être en compétition, avoir peur, être jaloux, ou
jouer les victimes.
Exercez-vous quand ça ne compte pas
Lorsque vous vous retrouverez dans une situation où vous êtes
mal à l’aise ou dépassé par la charge émotionnelle d’énergie
affluant en vous, le fait de penser à utiliser cet outil changera
complètement ce que vous vivez. La plupart des gens, cependant,
sont incapables de se rappeler quoi que ce soit quand ils vivent
une telle situation. Lorsqu’ils sont aux prises avec ce genre
d’énergie, ils perdent tous leurs moyens. N’attendez pas d’être
dans une telle situation pour utiliser cet outil. Il est plus facile,
amusant, agréable et efficace de vous exercer à employer la rose
avant de vous retrouver confronté à de difficiles circonstances.
Mettez votre parachute avant de sauter de l’avion.

• Comme toujours, installez-vous d’abord dans un endroit
calme et silencieux. Trouvez votre espace.
• Imaginez voir une rose blanche devant vous, ou rappelez-
vous son apparence si vous en avez déjà vu une.
• Pensez à une croyance ou une habitude limitative influant
sur votre vie.
• Placez cette croyance ou cette habitude dans la rose devant
vous. Observez la rose changer de couleur. Cette dernière
correspond à la fréquence de l’habitude ou de la croyance
dont vous êtes sur le point de décharger votre espace.
• Ordonnez à la rose de ramasser la couleur de cette croyance
où qu’elle se soit logée dans votre espace. Il se peut qu’elle se
soit incrustée dans une partie ou dans l’ensemble de vos
corps, ou bien dans votre champ d’énergie.
• Passez quelques moments à simplement observer, à partir
du centre de votre tête, cette rose en train de faire son travail.
• Il est possible qu’elle circule en vous, ou bien qu’elle fasse
son boulot à partir d’une position stationnaire en face de
vous. Si vous le choisissez, vous pouvez la faire se déplacer
d’un point à l’autre de votre espace intérieur.
• Vous remarquerez des images, des souvenirs ou le visage de
personnes connues apparaître en votre conscience et en
disparaître. Ne les retenez pas et ne les analysez pas.
• Vous le saurez quand la rose aura accumulé tout ce qu’elle
pouvait durant cette séance.
• Quand elle sera pleine, visualisez que la rose sort de votre
champ d’énergie. Faites-la exploser ou imaginez-la s’envoler
bien haut dans l’atmosphère. Le but ici est d’imaginer qu’elle
disparaît complètement de votre espace.
• Félicitez-vous. Vous vous êtes libéré d’une autre couche de
limitations et d’émotions accumulées. Vous vous êtes
rapproché un peu plus près de la possibilité de vivre
pleinement sur une plateforme dimensionnelle supérieure.

Il s’agit d’un processus graduel. Il vous a fallu des années pour
arriver là où vous êtes aujourd’hui, alors soyez patient avec vous-
même. Parfois, quand vous évacuez les pensées et les croyances
d’autres personnes de votre espace, des souvenirs ou des
sentiments désagréables peuvent refaire surface. Parfois, vous
pourrez même éprouver des sensations physiques. C’est un signe
normal que cet outil fonctionne bien pour vous. Plus vous
arriverez à rester neutre, dans le centre de votre tête ou dans
votre Mental supérieur, et à demeurer branché à la Terre, plus
vite le malaise sera délogé et éliminé. Si vous constatez que vous
devenez trop tendu et mal à l’aise pour continuer, n’insistez pas.
Arrêtez et reprenez ça le lendemain pour en enlever une autre
couche.
Ce n’est pas une course. Ne soyez pas pressé.
13

Outil 4

Votre Mental supérieur

Sur le plan tridimensionnel, le siège de votre Mental supérieur se


trouve à 2,5 cm au-dessus du centre de votre tête et à 3,8 cm vers
l’arrière. Un calme profond y règne et cet espace intérieur est
beaucoup plus vaste que celui relié au centre de votre tête. C’est
du sein du Mental supérieur qu’émerge la compréhension de tout
ce que vous êtes et de tout ce dont vous faites partie.
C’est en ce point de calme absolu du Mental supérieur que l’on
peut accéder à tout type d’information possible. Ce niveau de
conscience est incroyablement vaste. Tout y est calme et détaché
du monde environnant. Une attention limpide et curieuse en
émane, mais aucune question ne s’y forme. C’est par
l’intermédiaire du Mental supérieur que s’amorce le contact
conscient avec votre âme. C’est également là que l’accès au cœur
devient possible d’une façon qui est totalement inaccessible au
sein du tumulte de la troisième dimension. Les mots de la réalité
tridimensionnelle ne suffisent pas pour décrire l’état de
conscience et de bien-être accompagnant le fait de fonder son
existence sur ce que perçoit le Mental supérieur. Observer la vie à
partir de ce point de vue ouvre de vastes possibilités
insoupçonnées, mais aucune n’est plus importante qu’une
reconnexion consciente à votre âme.
Trouver son Mental supérieur
• Installez-vous d’abord confortablement dans un endroit
calme et silencieux, branchez-vous à la Terre et dirigez votre
attention au centre de votre tête.
• Si vous vous sentez envahi par du bruit et des distractions
dans votre espace intérieur, prenez quelques instants pour
recourir aux outils de purification que sont la rose ou le
cordon de branchement à la Terre, afin de les éliminer.
• Ancrez votre attention au centre de votre tête et soyez-y
totalement présent. Comment ressentez-vous l’énergie qui s’y
trouve ? Est-elle limpide, calme et paisible ?
• Lorsque vous êtes prêt, déplacez votre attention vers le haut,
à environ 2,5 cm au-dessus du centre de votre tête.
• Puis, faites reculer le point focal de votre attention d’environ
3,8 cm vers l’arrière de votre tête.
• Au bout de quelques instants, reportez votre conscience au
centre de votre tête et vous verrez la différence.
• Répétez cet exercice à deux ou trois reprises afin de bien
percevoir la sensation de mouvement ainsi créée.
• Ensuite, focalisez à nouveau votre attention dans votre
Mental supérieur et restez-y.
• Respirez calmement et prenez note du type d’énergie et de
qualités qui s’y trouvent. Remarquez en quoi le fait d’être
centré dans le Mental supérieur est différent de la perception
éprouvée au centre de votre tête. La différence est peut-être
subtile, mais il y en a bel et bien une.
• Sans faire appel à la pensée rationnelle, remarquez le calme
et la tranquillité qui y règnent. Notez également que du sein
de ce profond silence intérieur émerge une grande ouverture
du cœur. Ne faites rien de particulier pour provoquer quoi que
ce soit.
• Prenez quelques instants pour effectuer un lent mouvement
de va-et-vient entre le centre de votre tête et votre Mental
supérieur afin de mieux ancrer en vous la perception que
chacun procure.
• Reportez une dernière fois votre attention dans votre Mental
supérieur et restez-y.
• Prenez une grande respiration et ouvrez les yeux.

Observez si votre attention est sortie de votre Mental supérieur.
Avez-vous regagné le centre de votre tête en ouvrant les yeux ?
Accéder aux deux est un atout précieux, et bien qu’il ne soit pas
difficile d’entrer dans le Mental supérieur, y rester et parvenir à la
maîtrise de tout ce qu’il offre est un défi éternellement renouvelé.
14

Outil 5

L’octaèdre - ce diamant de lumière qui vous


entoure

À mesure que les vagues d’énergie augmentent en intensité,


vous avez accès à des niveaux de plus en plus élevés de lumière,
de sagesse et de savoir. Plus vous arrivez à ancrer et à maintenir
constamment la lumière en vous, plus votre éveil et la réalisation
de votre dessein spirituel s’accéléreront. Alors que vos vibrations
se rapprochent du niveau de conscience quintidimensionnel, mais
que vous restez entouré de l’énergie tridimensionnelle, il est très
important de reconnaître votre propre Champ de pouvoir
personnel et d’en faire le siège de votre existence. Au chapitre
deux, nous avons mentionné l’importance manifeste d’avoir un
contenant dans lequel verser l’eau que vous souhaitez boire. Ce
nouvel outil que nous vous proposons permet de restaurer
l’intégrité de votre aura afin qu’elle ait un champ géométrique
robuste et stable, et qu’ainsi votre pouvoir personnel et votre
énergie demeurent contenus en vous au lieu de se retrouver
affaiblis et perdus au milieu de la profusion d’endroits et de gens
qui vous entourent. Construire ce champ, ce vaisseau sacré - le
contenant - et y vivre, y centrer votre existence consciente, vous
permettra de voir et de sentir votre vie intérieure et le monde
autour de vous depuis une perspective beaucoup plus calme,
tranquille, confiante et élégante.
En géométrie sacrée, cinq formes connues sous le nom de
solides platoniciens comportent chacune des caractéristiques
uniques. L’une d’entre elles est l’octaèdre. Cette forme se compose
d’une première pyramide à quatre faces pointant vers le haut et
d’une seconde pyramide à quatre faces reliée à la base de la
première et pointant vers le bas. Cette forme a l’aspect d’un
diamant à huit faces. Ce qui définit notamment un solide
platonicien, c’est que dans chacune de ces formes (tétraèdre,
cube, icosaèdre, dodécaèdre et octaèdre) toutes les lignes sont de
longueur égale, tous les angles ont le même degré d’ouverture, et
chaque face est de la même taille et de la même forme que les
autres. Ces formes géométriques s’inscrivent également dans une
sphère où toutes leurs pointes touchent à cette sphère.
En plus de former un vaisseau solide pour contenir votre
énergie et votre pouvoir personnel, ce champ géométrique fait
également office d’antenne émettrice-réceptrice. L’octaèdre attire
et reçoit les fréquences de la pensée. Il transmet également vos
pensées, vos intentions et vos désirs d’une manière plus claire et
plus focalisée. Si vous arrivez à contrôler votre antenne, vous
pourrez contrôler ce qu’elle émet et ce qu’elle reçoit. Construire un
octaèdre autour de soi crée un puissant champ d’énergie, lequel
est au diapason du Grand Changement en cours et de son propre
système de guidance intérieure.
Construire l’octaèdre
Pour cet exercice, vous pouvez à nouveau vous servir de la rose.
Toutefois, utiliser un simple point comme marqueur fera
également l’affaire.

• Prenez maintenant quelques instants pour trouver votre
espace. Vérifiez la solidité de votre cordon de branchement à
la Terre et assurez-vous de bien focaliser votre attention au
centre de votre tête ou de votre Mental supérieur.
• Tendez un bras devant vous et prétendez encore une fois
que vous tenez une rose entre vos doigts. Vos yeux peuvent
être ouverts ou fermés.
• Soyez conscient de l’agitation habituelle de la troisième
dimension de l’autre côté de votre rose. Prenez une grande
respiration.
• Rappelez-vous que la sphère créée par cette rose forme un
cercle complet autour de vous. Soyez conscient à la fois de
cette sphère et de la rose.
• Fermez les yeux. Tout en demeurant conscient de la rose
devant vous, créez une deuxième rose, ou bien un point,
directement derrière vous sur le cercle. Il y en a maintenant
une devant vous et une autre derrière vous. Sentez-les ou
voyez-les dans votre conscience.
• À présent, reliez les deux roses en traçant une ligne
imaginaire traversant votre chakra du cœur au centre de votre
poitrine.
• Maintenez en place ces deux roses et la ligne les reliant
pendant que vous créez une autre rose à votre droite et une
autre à votre gauche.
• Tracez une autre ligne reliant ces deux roses, ou points, et
traversant votre chakra du cœur. Quatre roses sont
maintenant situées à distances égales autour de vous.
• Il vous reste à établir deux points de plus pour mettre
l’octaèdre en place. Levez un bras au-dessus de votre tête.
• Placez une rose, ou un point, à environ 45 centimètres au-
dessus de votre tête.
• La dernière rose doit ensuite être placée à environ 15
centimètres sous vos pieds, créant ainsi les six points de
l’octaèdre.
• Tracez mentalement une autre ligne passant encore une fois
par votre chakra du cœur et reliant la rose, ou le point, au-
dessus de votre tête à l’autre se trouvant sous vos pieds.
• L’ensemble de ces lignes passant par votre cœur forme un
gyroscope, lequel contribue à stabiliser votre champ d’énergie.
• En gardant les yeux fermés, tracez une ligne imaginaire
reliant directement la rose devant vous à celle sur votre droite.
Voyez et sentez réellement cette ligne.
• Continuez à prolonger la ligne jusqu’à la rose derrière vous,
celle sur votre gauche, et celle devant vous. Cela complète le
carré situé à la hauteur de votre chakra du cœur.
• Puis, tracez quatre lignes imaginaires reliant la rose au-
dessus de vous aux quatre roses qui vous entourent, au
niveau de votre chakra du cœur. Vous avez ainsi créé une
pyramide à quatre faces pointant vers le haut. Sentez le
changement comme si un parapluie vous entourait.
• Répétez ce processus afin de relier le point ou la rose au-
dessous de vous à chacune des quatre roses qui vous
entourent, créant ainsi l’octaèdre désiré.
• Remarquez comment vous vous sentez ainsi entouré de
votre octaèdre. Ce réseau de lignes aide à stabiliser votre
champ d’énergie et à le garder équilibré alors que vous
continuez à construire et activer votre Champ de pouvoir
personnel.
• Reportez votre attention sur les huit faces de votre octaèdre
et remplissez mentalement ces huit triangles d’une lumière
brillante et translucide. Notez ce que vous ressentez.
L’espace à l’intérieur de cette forme géométrique vous
appartient entièrement. Tout ce qui se trouve à l’extérieur de ce
périmètre définit le reste de l’univers. Ce diamant de lumière qui
vous entoure maintenant ne constitue pas une cloison ou un
système de défense. C’est un champ de confinement stable qui
vous permet de vous mouvoir encore plus efficacement sans être
affecté par le tumulte ambiant. Telle une antenne, l’octaèdre est
en phase avec l’Intelligence universelle infinie transmise au cours
de ce Grand Changement. Il facilite un alignement de tout ce que
vous êtes et élimine simplement ce que vous n’êtes pas.
Jadis, cette forme assurait la stabilité du champ d’énergie
aurique et définissait les limites du véhicule physique. Elle n’avait
pas pour but de séparer, mais plutôt de créer une distinction
manifeste entre chaque humain, favorisant ainsi le respect
mutuel et des communications plus claires. Vous avez
maintenant reconstruit ce vaisseau sacré autour de vous.
Le meilleur moyen de renforcer la stabilité de cette forme
géométrique et d’en avoir le plein contrôle est de tracer les lignes
de l’octaèdre à plusieurs reprises durant la journée et au cours de
vos méditations. Faites-en un exercice agréable et amusant.
Renforcer ainsi votre octaèdre l’ancre solidement autour de vous.
Si vous demeurez consciemment au sein de votre octaèdre rempli
de lumière, vous deviendrez de moins en moins affecté par les
émotions, les pensées et le comportement erratique des autres.
Ce que les autres pensent de vous, ou ce qu’est leur niveau de
fréquence vibratoire, n’est vraiment pas de vos affaires. Occupez-
vous uniquement de ce qui vous concerne. Votre sécurité, votre
style de vie, votre joie, votre enthousiasme, votre passion et votre
aptitude à vous exprimer ne dépendent que de vous et du chemin
que vous suivez. Fait intéressant, plus vous aurez conscience
d’être à l’intérieur de cette forme géométrique, plus vos
communications avec les autres deviendront aisées et agréables.
Prenez l’habitude de considérer toutes les personnes se trouvant à
l’extérieur de votre octaèdre comme des acteurs dans votre pièce
de théâtre jouant leurs rôles respectifs afin de vous divertir.
Amusez-vous avec cette forme comme s’il s’agissait d’un nouveau
jouet. Construisez-la chaque jour autour de vous et renforcez-la
chaque fois que vous en sentirez le besoin. Il ne vous faudra pas
longtemps avant de remarquer la différence que cet outil apporte
dans votre journée.
En vivant et en travaillant entouré de votre octaèdre, vous
retrouverez le savoir et la sagesse que vous aviez autrefois. Vous
transmettrez aussi plus clairement et avec plus de force vos
intentions, vos désirs et vos rêves à l’univers, qui ainsi les
percevra et les rendra manifestes. Vous vous connaîtrez
également mieux vous-même.
15

Outil 6

Activer votre Champ de pouvoir personnel

Au fil de la construction de votre champ de forme géométrique


sacré, votre octaèdre, vous avez sans doute remarqué que la
partie supérieure est de plus petite taille que la partie inférieure.
C’est que cet octaèdre n’est pas encore terminé. La dernière étape
qui suit amènera votre champ dans un alignement géométrique
équilibré. Vous allez maintenant construire et activer votre
Champ de pouvoir personnel. Il s’agit d’un champ de lumière
sphérique autogénéré et autonome qui vous entoure
complètement ainsi que votre octaèdre.
Commençons par le troisième chakra, situé à la hauteur du
plexus solaire de votre corps physique. Afin de vous simplifier les
choses, vous trouverez ci-dessous des instructions étape par
étape qui vous permettront de pratiquer par vous- même cet
exercice. Comme pour les outils précédents, si vous trouvez plus
facile d’être guidé par une autre personne dans ce processus,
vous pouvez également écouter sur notre site Web un fichier
audio spécialement conçu pour vous guider tout au long de cet
important exercice. Les détails sur la façon d’y accéder
apparaissent à la fin de ce chapitre.
Trouvez d’abord votre espace intérieur. Vérifiez votre octaèdre
en le visualisant en entier et soyez consciemment dans votre
Mental supérieur.
Notez l’absence d’un axe vertical au centre de l’octaèdre que
vous avez créé à l’aide des instructions du chapitre précédent.
Vous allez ici en créer un.


• Tracez mentalement une ligne lumineuse partant de la
pointe supérieure de votre octaèdre au-dessus de vous,
passant à travers le centre de votre corps et rejoignant la
pointe inférieure de l’octaèdre directement au-dessous de
vous.
• Visualisez une colonne de lumière d’environ cinq
centimètres de diamètre qui entoure complètement la ligne de
cet axe vertical. Cette colonne relie également la pointe
supérieure de l’octaèdre au-dessus de vous à sa pointe
inférieure au-dessous de vous. Chez la plupart des gens, cette
colonne de lumière est en dormance ; elle ne peut jouer son
rôle puisqu’il n’y a pas de contenant pour recevoir et
emmagasiner le flux de lumière. Toutefois, maintenant que
vous avez construit votre octaèdre, vous disposez d’un champ
de confinement qui vous permettra d’utiliser cette colonne aux
fins pour lesquelles elle a été conçue.
• Nous allons maintenant augmenter d’environ 20% la vitesse
à laquelle le troisième chakra tourne sur lui- même et dégage
de l’énergie. Pour ce faire, en restant bien calme, dirigez votre
attention vers votre troisième chakra. Ordonnez-lui d’accroître
de 20 % sa vitesse de rotation. Il se peut que vous ressentiez
alors une impression d’accélération, ou une certaine
excitation. Vous pourriez également ne rien sentir du tout, ce
qui serait parfaitement normal aussi.
• Puis, faites remonter l’énergie du troisième chakra dans la
colonne que vous venez de créer, jusqu’au quatrième chakra
au centre de votre sternum. Faites une pause ici, le temps de
laisser l’énergie remplir ce chakra. Vous saurez intuitivement
à quel moment le quatrième chakra sera complètement rempli
de cette lumière.
• Continuez de faire monter l’énergie par la colonne de
lumière, jusqu’au cinquième chakra, situé au centre de la
gorge.
• Lorsque l’énergie lumineuse aura rempli votre cinquième
chakra, elle continuera naturellement à monter jusqu’à votre
sixième chakra, situé au centre de votre front. Faites à
nouveau une pause.
• Une fois arrivée là, l’énergie s’élèvera jusqu’à la zone sur
votre tête correspondant à l’endroit où se trouve la fontanelle
chez les nourrissons. C’est l’emplacement du septième
chakra.
• Quand l’énergie de la colonne centrale aura atteint votre
septième chakra, elle circulera aussitôt vers le haut en
traversant la colonne de lumière jusqu’à la pointe supérieure
de l’octaèdre. Observez cela se faire automatiquement. Il n’est
pas nécessaire de pousser l’énergie vers le haut.
• Cette énergie s’épanchera alors dans toutes les directions,
telle une fontaine d’eau. Elle redescendra autour de la surface
extérieure de votre champ d’énergie, créant ainsi une sphère
lumineuse autour de vous. Elle rejoindra le bas de la colonne,
où elle sera ensuite captée et projetée vers le haut dans cette
même colonne centrale.
• Le mouvement circulatoire de cette énergie se poursuivra
ainsi du bas vers le haut et autour de vous, et prendra peu à
peu de la vitesse.
• Une fois de plus, dirigez votre attention vers votre troisième
chakra et donnez-lui l’ordre d’augmenter à nouveau de 20 %
la vitesse à laquelle il tourne et dégage son flux énergétique.
Avec ce surcroît d’énergie, l’énergie distribuée dans tout votre
corps augmente également. Laissez cette énergie circuler
librement dans la colonne centrale, et tandis qu’elle pénètre à
nouveau dans le quatrième chakra, notez qu’elle se met
également à tourbillonner dans ce chakra.
• Durant tout cet exercice, pensez aussi à conserver une
respiration rythmique régulière comparable à un mouvement
circulaire ininterrompu.
• L’énergie tourbillonnante poursuit son trajet, montant dans
les cinquième et sixième chakras, pour finalement jaillir de la
partie supérieure du septième chakra dans sa poussée
ascensionnelle.
• Dès sa sortie, elle s’écoule telle une chute d’eau tout autour
de votre champ d’énergie, recouvrant l’ensemble du champ en
forme d’œuf entourant l’octaèdre. Dans son mouvement vers
le bas autour de vous, l’énergie est magnétiquement attirée à
pénétrer par le bas de la colonne de lumière qu’elle remonte
aussitôt de nouveau.
• À ce stade, il est possible que vous éprouviez une légère
sensation de pulsation ou de pression. Vous pourriez aussi
prendre conscience de votre rythme cardiaque, ou avoir le
sentiment que quelque chose tire vers le haut à l’intérieur de
vous. Il peut également arriver que vous ne sentiez rien de tel,
puisque certaines personnes n’éprouvent aucune sensation de
ce genre. Sachez simplement que c’est possible.
• L’énergie continue de circuler ainsi autour de vous. Elle
afflue dans, à travers et autour de votre corps, traverse la
colonne centrale, d’où elle jaillit pour envelopper votre champ
d’énergie et ensuite refaire le même circuit à partir du bas de
la colonne de lumière.
• Tandis que ce mouvement circulaire de votre énergie se
poursuit, vous allez maintenant donner quatre ordres, dont
chacun doublera la vitesse de l’énergie. Vous pourriez alors
sentir en vous une énergie dont la puissance augmentera avec
chaque accélération que vous ordonnez. Vous pourriez aussi
ne rien remarquer de différent. Dans les deux cas, ce sera
normal. Permettez simplement que cela se produise. Amusez-
vous, soyez curieux et très content de vous-même.
• Maintenant, attachez votre ceinture, car pour la première
fois vous allez ordonner mentalement à votre champ d’énergie
de doubler sa vitesse. Laissez l’énergie s’accélérer en une
poussée ascensionnelle jusqu’à ce que vous sentiez une légère
pression sur le dessus de votre tête. Chez certaines
personnes, cette partie de l’exercice a tendance à les faire
sortir de leur corps, et vous devez donc vous rappeler de
rester ancré dans le centre de votre tête ou dans votre Mental
supérieur. Si cela vous aide, faites comme si vous pouviez voir
à travers vos yeux fermés.
• Alors que l’énergie continue à prendre de la vitesse,
ordonnez-lui pour une seconde fois de doubler sa vitesse.
Notez ce qui se passe alors que vous la laissez accélérer et que
l’énergie circule plus rapidement à l’intérieur de la colonne de
lumière.
• Ensuite, ordonnez à cette colonne de grossir jusqu’à 20
centimètres de diamètre. Vous verrez que le débit de l’énergie
ralentit alors un peu, puisque cette dernière dispose de plus
d’espace pour se mouvoir. Ainsi, l’énergie à l’intérieur de votre
corps se détend et se prépare à un troisième doublement de
sa vitesse.
• Ordonnez à la vitesse de doubler pour la troisième fois, et
tandis que vous sentez l’énergie s’accélérer, détendez-vous
physiquement et mentalement. Si vous remarquez une légère
pression dans vos yeux ou sur le dessus de votre tête,
détendez-vous et acceptez simplement cela comme le signe
que quelque chose se passe vraiment. Vous êtes en train de
vous transformer vous-même. Nul besoin de penser à ce que
vous devriez faire. Votre corps et votre Moi supérieur savent
exactement quoi faire. Vous êtes tout simplement en train de
vous reprogrammer, de vous reconstruire, et de vous rappeler
qui vous êtes.
• À présent, avant de donner l’ordre de doubler la vitesse pour
la quatrième et dernière fois, prenez quelques instants pour
laisser votre champ d’énergie ralentir un peu. Permettez-lui de
chercher son propre équilibre et de se stabiliser. Les diverses
lignes reliant les points de l’octaèdre que vous avez mis en
place plus tôt faciliteront cette stabilisation. Ne vous inquiétez
pas ; le mouvement de l’énergie ne s’arrêtera pas. Une fois ce
dernier enclenché, il ne s’interrompt pas de lui-même.

• Nous allons cette fois accroître pour une quatrième fois le
flux d’énergie, et une chose bien précise va se passer. En plus
de son constant mouvement circulaire et de son jaillissement
telle une fontaine au sommet de votre champ d’énergie,
l’énergie va maintenant se mettre à tourbillonner dans la
colonne de lumière. Dans son mouvement ascensionnel, elle
va tourner dans le sens des aiguilles d’une montre (de la
gauche vers la droite). Ce faisant, elle va simultanément se
compresser et accélérer encore davantage sa vitesse. À ce
stade, il n’y aura aucune pression ni aucune sensation
exagérée, car l’accélération sera orchestrée tout en douceur
dans la colonne.

Tandis que vous ordonnez ce quatrième doublement de la
vitesse, et que l’énergie commence à tourbillonner, elle entraînera
également le champ sphérique autour de vous dans un
mouvement spiralé. Ce mouvement en spirale de l’énergie autour
de votre champ d’énergie se fera dans le sens des aiguilles d’une
montre, puis il s’accélérera encore davantage en remontant par la
colonne. Ce faisant, il atteindra un point où il se stabilisera à une
vitesse très rapide, et alors une agréable sensation de bien-être
s’installera en vous. Une autre chose que vous remarquerez peut-
être en faisant augmenter le tournoiement de cette énergie est que
la forme de votre octaèdre deviendra plus équilibrée et mieux
alignée. Le champ lumineux rotatif deviendra parfaitement
sphérique, et l’octaèdre va s’étendre vers l’extérieur, de telle sorte
que ses six pointes seront à égale distance l’une de l’autre et
qu’elles toucheront toute la surface de la sphère. Il n’est pas
nécessaire d’analyser cela en détail ; profitez simplement de
l’expérience. L’aspect supérieur plus sage de votre être sait
exactement ce qu’il fait.
À présent, sans ouvrir les yeux, prenez pleinement conscience
de l’octaèdre et de la sphère que vous venez de créer. Notez
comment vous vous sentez. Soyez conscient de ce flux lumineux
qui tournoie autour de l’octaèdre et prend de la vitesse en
remontant en vous par la colonne de lumière. À ce stade, vous
vous sentirez sans doute moins sous pression, plus calme, plus
stable et plus à l’aise.
Félicitations !
C’est là que les choses commencent à devenir vraiment
intéressantes. Vous avez réussi à construire un nouveau champ
d’énergie grâce auquel il sera plus facile de créer la vie que vous
désirez. À force de l’utiliser, vous allez développer une nouvelle
conscience de vous-même et du fait qu’il y a maintenant quelque
chose de différent dans votre façon d’être.
Faire tournoyer l’octaèdre et plus encore
Une anecdote de Jim
Une chose intéressante à propos de ce que vous venez de faire
est que lorsque j’ai commencé à enseigner cela, les archanges ne
m’ont pas tout dit. Ils m’ont simplement suggéré de l’essayer et de
voir ce qui allait arriver. Ainsi, un groupe d’une vingtaine
d’étudiants et moi-même avons suivi leurs instructions et
commencé à faire doubler et redoubler la vitesse de l’énergie
comme vous venez de le faire. Au début, nous ne pouvions
maintenir cette vitesse que durant une trentaine de secondes.
Nous devions alors arrêter, et tout le monde se retrouvait par
terre pendant environ trente minutes dans un état second, en
s’exclamant : « Ouah ! C’était vraiment incroyable. » Cela a
continué ainsi pendant environ cinq semaines, alors que nous
répétions tous ensemble chaque semaine ce scénario. Nous
trouvions tous l’expérience extrêmement fascinante.
Au bout de cinq semaines, les archanges dirent : « Eh bien,
c’était génial. À présent, suivez ces instructions additionnelles et
augmentez la vitesse du champ d’énergie à 10% de celle de la
lumière. »
« Pas de problème », avons-nous répondu. Nous avons tous
suivi les nouvelles instructions et avons atteint la nouvelle
vélocité recommandée. Une fois de plus, nous ne pouvions tenir
que durant environ trente secondes avant que tout le monde ne
sente le besoin de s’étendre au sol pendant une trentaine de
minutes. Nous étions tous surexcités. Cela a continué ainsi
pendant plusieurs semaines avant que nous ne finissions par
réaliser que les archanges avaient beaucoup plus en réserve pour
nous. Avec quelques autres instructions bien précises, nous
avons finalement accéléré la vitesse de notre champ jusqu’à 90 %
de celle de la lumière. Tout le monde était stupéfié... et aucun
retour en arrière n’était possible. N’ayant plus reçu d’instructions
durant un certain temps, nous avons donc continué à pratiquer
cet exercice lors de nos réunions hebdomadaires et nous nous
sommes bientôt acclimatés à ces nouvelles énergies plus élevées.
Puis, les archanges nous ont fait la révélation suivante : «
Ensemble, vous ancrez quelque chose qui a été perdu et qui n’est
plus disponible sur terre et pour l’humanité depuis très
longtemps. » Ce petit groupe de 21 personnes dans une petite ville
de la Californie du Nord ancrait quelque chose de très, très
puissant.
Finalement, nous avons commencé à offrir à d’autres dans tout
le pays et ailleurs dans le monde la possibilité de vivre cette
incroyable expérience. De plus en plus de gens ont fait ce que
vous venez de faire, et bien plus encore. Il leur a fallu de moins en
moins de temps pour y arriver, et de moins en moins d’entre eux
tombaient par terre. Aujourd’hui, quand je fais cet exercice avec
les participants à notre programme de niveau 1, nous parvenons
à accomplir beaucoup de choses en quelques minutes. C’est assez
drôle, car les gens me regardent maintenant et disent : « Qu’y a-t-
il de si extraordinaire ? » Ce qu’il y a d’extraordinaire, c’est que
vous ne savez pas que ça l’est. Une telle quantité d’énergie a été
ancrée par les milliers de personnes vous ayant précédés qu’il
vous suffit d’emprunter la voie qu’elles ont tracée et de suivre
leurs pas. C’est désormais plus facile et plus rapide pour vous.
C’est comme s’il y avait auparavant un grand mur de glace. Petit à
petit, les gens y ont creusé un passage et ont vécu l’expérience
que ce travail leur apportait. Le week-end suivant, un autre
groupe se présentait et poursuivait l’ouvrage exactement là où le
groupe précédent l’avait laissé. Les gens creusaient pendant un
court moment et vivaient leur expérience tout en préparant le
chemin pour le groupe suivant qui allait prendre la relève.
Et maintenant vous êtes ici, suivant les traces des nombreuses
personnes vous ayant précédé et ajoutant votre pierre à l’édifice.
Au fil de votre progression dans le reste de ce livre, c’est à votre
tour d’ajouter la vôtre et d’aplanir un peu plus le chemin pour
ceux qui vous suivront. Mais pour l’instant, profitez du voyage,
profitez de la voie déjà bien dégagée et savourez l’expérience de la
quatrième dimension. Nous allons voir comment on se sent quand
on vit dans un champ de lumière géométrique sacré. Prenez une
grande respiration et soyez heureux.
16

Outil 7

Les mots vivants

On retrouve la déclaration suivante quelque part dans un vieux


livre : « Au commencement était le Verbe. » Les mots sont
extrêmement utiles dans notre vie, et nous les employons à toutes
les sauces, mais nous allons cette fois les utiliser dans un
nouveau cadre tout à fait différent. La loi d’attraction réagit aux
vibrations. Au début, il y avait donc le Verbe, mais c’est en réalité
une vibration ou plutôt une configuration de vibrations qui a créé
Tout Ce Qui Est.
Nous avons discuté du fait que beaucoup de gens éprouvent
dans la vie bien des choses dont ils ne veulent pas faire
l’expérience - des mots comme dépression, colère ou frustration
représentent ce genre de choses. Encore une fois, la loi
d’attraction, qui fonctionne toujours parfaitement, reconnaîtra le
sens de ces mots et leur vibration, et vous attirera des expériences
du même genre. Vous savez également que lorsque vous gardez
vos vibrations dans les basses fréquences, il est vraiment très
difficile d’attirer à vous des expériences positives. Lorsque vous
êtes déprimé ou frustré, ou plein de ressentiment, il vous est
difficile, voire impossible, de créer et d’attirer à vous des choses
amusantes et positives. L’énergie ou les molécules de votre être (si
vous pouvez les imaginer) se compriment et se resserrent, ce qui
restreint votre liberté de mouvement.
Inversement, vous avez vécu des moments où vous étiez
heureux, euphorique et enthousiaste. Dans ces moments-là, c’est
comme si les molécules s’éloignaient les unes des autres, et il
vous semblait alors beaucoup plus facile de créer ce que vous
désiriez. Vous n’aviez plus à essayer de naviguer entre les écueils
dans un environnement rigide et vous profitiez plutôt de la liberté
offerte par ces vibrations plus rapides. Créer et vivre vos
expériences est beaucoup plus facile dans ces vibrations
supérieures plus rapides.
Examinons les mots surtout sous l’aspect des vibrations qu’ils
suscitent ou évoquent. Nous allons structurer et sentir ces
vibrations sous la forme d’émotions et de sentiments. Ainsi, nous
constituerons une plateforme qui vous permettra de créer et de
vivre une existence conforme à vos désirs, au sein de vos propres
vibrations et des mots choisis.
Choisir d’être heureux
Avez-vous remarqué à quel point les gens disent souvent des
choses comme...
« Je suis malade. »
« Je suis mal à l’aise. »
« Je travaille sans arrêt et je suis débordé. »
« Je suis épuisé. »
« J’ai une journée vraiment difficile. »
De telles paroles génèrent une très forte énergie. Elles agissent
comme un aimant, de sorte que tout ce qu’elles évoquent est
attiré à vous avec plus de rapidité et d’amplitude. D’où
l’importance d’être conscient de ce que vous dites et de la manière
dont vous le dites. Si vous pouviez faire en sorte de créer une
distinction entre un quelconque problème (« Je suis malade »). Et
vous-même, vous constateriez alors que les choses peuvent se
produire autour de vous sans que vous ayez à vous y identifier ou
à vous laisser atteindre par elles. Vous pouvez choisir d’émettre
une énergie différente en disant, par exemple :
« Je vais très bien... mais j’ai le nez bouché aujourd’hui. »
« J’ai plusieurs problèmes à régler et je gère bien la situation. »
« Même si j’ai beaucoup de choses à faire aujourd’hui, tout cela
me fascine. »
L’idée de choisir ses sentiments peut sembler étrange. Les
sentiments sont des choses que l’on sent, non ? Ils nous arrivent
comme cela, c’est tout. Eh bien non, ils ne nous arrivent pas
simplement comme cela. En fait, nous pouvons choisir comment
réagir à nos pensées et à nos émotions. Nous ne sommes pas
victimes de l’énergie qui nous traverse. Vos émotions sont
simplement chargées d’une énergie en mouvement, et comme
vous avez pu le découvrir et le ressentir dans les chapitres
précédents, vous êtes parfaitement capable de faire bouger
l’énergie et de la manier. Bien sûr, les sentiments ou les émotions
se manifestent d’abord instantanément et inconsciemment, un
peu comme une vague affluant subitement dans le corps...
jusqu’à ce que vous décidiez d’élever votre niveau de conscience et
d’être le créateur de votre vie au lieu d’accepter passivement tout
ce qui se présente à vous.
Choisir ne signifie pas supprimer ou refouler ce que vous
sentez. Le chagrin, la colère, la tristesse et la peur sont des
expériences bien réelles. Observer un sentiment, le reconnaître, et
puis en choisir consciemment un autre est la clé. Ignorer une
émotion ou appliquer un quelconque bandage dessus peut avoir
pour effet de la repousser au plus profond du subconscient, où
elle pourra couver, vous paralyser, modifier vos perceptions, voire
vous rendre malade.
Voici un court exercice qui vous permettra de sentir les
vibrations et l’énergie émotionnelle que les mots possèdent et
quels effets ils ont dans votre espace.

• Soyez au centre de votre tête, prenez une grande respiration,
puis fermez les yeux. Prenez tout le temps nécessaire pour
trouver votre espace intérieur.
• Rappelez-vous un moment où vous avez vécu une expérience
heureuse. (S’il est trop difficile de vous rappeler une telle
expérience, essayez plutôt d’évoquer un moment où vous étiez
satisfait ou content.)
• Prenez le temps nécessaire pour vous remettre pleinement
dans le contexte de ce moment heureux. Voyez la fleur
resplendir ou l’enfant rire devant vous. Entendez la blague
que quelqu’un vous a racontée. Acceptez le compliment que
l’on vous a fait. Laissez- vous totalement captiver par le
souvenir de cette expérience. Revivez ce que vous aviez alors
éprouvé. Soyez à nouveau heureux. Prenez tout votre temps.
Laissez le bonheur vous envahir. Abandonnez-vous à
l’expérience. Sentez, entendez et goûtez réellement.
• Alors que vous vous laissez complètement emporter par
cette énergie vibratoire, notez le grand sourire apparaissant
sur votre visage. N’hésitez pas à rire si vous en avez envie.
Sentez le bonheur pétiller dans votre corps.
• Reportez votre attention sur l’évocation du souvenir de cette
expérience et éprouvez à nouveau depuis le début tout ce que
vous aviez alors ressenti. Prenez conscience de ce que vous
observez. À quelle partie de votre corps cette émotion se
rattache-t-elle ? Fait-elle surgir une couleur particulière ? Est-
elle associée à une forme quelconque ? Stimulez ce sentiment
afin de l’amplifier. Sentez cette énergie de bonheur circuler en
vous, et respirez profondément.
• Sentez une dernière fois l’impression rattachée à ce
souvenir, puis laissez ce dernier disparaître de votre
conscience pendant que vous continuez à sentir les bienfaits
de cette expérience dans votre corps. Notez que ce bonheur
que vous éprouvez, c’est maintenant que vous le ressentez. Ce
sentiment ne se rattache plus uniquement au passé et à un
souvenir.
• Les sentiments sont vécus dans l’instant présent et sont
ressentis UNIQUEMENT dans le moment présent. Même si
vous raviviez le souvenir d’une expérience passée évoquant un
sentiment de bonheur, ce sentiment (ou tout autre sentiment
évoqué) ne peut être vécu que dans le présent.

Répétons cet exercice avec un autre mot.

• Dirigez à présent votre attention sur le sentiment suscité par
le fait d’être certain. Vous remarquerez que cette idée stimule
un type de sentiment différent de celui du bonheur. Prenons
un exemple simple. Vous savez comment tourner la clé de
contact de votre voiture. Pouvez-vous faire démarrer le moteur
de votre voiture ? En êtes-vous sûr ? Le savez-vous parce que
vous en avez conscience, et que vous en avez la certitude ?
OUI... Chaque fois que vous tournez la clé de contact, vous
faites démarrer la voiture. Vous en êtes ABSOLUMENT
certain.
• Bien. À présent, sentez simplement ce sentiment de
certitude. Prenez votre temps pour vraiment discerner ce qui
distingue cette énergie. Soyez ce sentiment.
• Vous constatez peut-être que votre corps a besoin de bouger
un peu et de s’adapter à cette nouvelle énergie. Si vous sentez
le besoin de vous asseoir dans un fauteuil, de redresser les
épaules, de relever la tête, ou de vous étirer un peu la
poitrine, faites-le. Puis, prenez une grande respiration et
sentez que vous êtes maintenant certain.
• Où la vibration de certitude se loge-t-elle dans votre corps ?
Quelle couleur suscite-t-elle ? A-t-elle une forme précise ?
N’hésitez pas à stimuler ce sentiment afin de l’amplifier.
Sentez-le dans votre corps. Reconnaissez-le. Faites vôtre le
sentiment d’être certain. Sachez que personne ne peut vous
l’enlever. Il est toujours là à votre disposition dès l’instant où
vous choisissez de le sentir. La plupart du temps, nous
l’oublions et dirigeons notre attention sur d’autres vibrations
que celles qui nous sont propres.
• Tandis que vous êtes habité par cette certitude sans faire
aucun mouvement, soyez également heureux. Permettez-vous
de sourire. Allez-y, donnez-vous-en la permission. Personne
ne peut vous en empêcher, et personne ne l’a jamais fait pour
qui que ce soit. Nous avons simplement permis aux autres
d’éclipser qui nous sommes réellement, puis nous avons
éprouvé l’effet de ces vibrations moins agréables.

En vous exerçant à évoquer les sentiments de bonheur et de
certitude, qui ne sont que deux des nombreuses vibrations
possibles, et en devenant réellement heureux et certain, vous
pouvez ainsi accélérer votre développement spirituel. Ces mots
représentent les vibrations et les sentiments qui définissent
naturellement qui vous êtes et avez toujours été. Ils représentent
aussi les vibrations dont vous vous êtes détourné afin de
participer au jeu de la troisième dimension. Le fait de vous
identifier aux vibrations de certitude et de bonheur, et d’ETRE
réellement heureux et certain, facilitera grandement votre
ascension. Vous créez une plateforme d’où vous pourrez voir la
troisième dimension se dissoudre et se réorganiser dans la
cinquième dimension.
L’intégration de ces mots vivants dans votre quotidien vous
permettra aussi de mieux gérer votre existence. Vous pouvez
également en utiliser d’autres, comme les mots capable (au sens
d’être puissant), dominant, présent, supérieur et souveraineté (au
sens d’affirmer qui vous êtes) et bienveillant. Ces sept mots -
heureux, certain, supérieur, présent, capable (au sens de
puissant), bienveillant et dominant) - ne sont pas proposés de
façon aléatoire. Ils ont été spécifiquement choisis pour vous aider
durant la transition dimensionnelle en cours et pour accélérer le
cheminement dont vous retrouvez peu à peu le souvenir.
En utilisant régulièrement ces sept mots vivants, vous
constaterez qu’il est beaucoup plus facile de contrôler votre
attention et d’observer avec détachement tout ce qui se passe
autour de vous sans être distrait ni éloigné de votre centre. Vous
allez vous rendre compte que chaque expérience que vous aurez
sera relativement différente des précédentes. Au lieu d’être projeté
hors de votre espace de calme intérieur par des choses qui sont
extérieures à vous, vous pourrez tout simplement choisir de
laisser passer tous les propos injurieux, ainsi que toutes les
distractions et les perturbations sonores, en périphérie de votre
attention sans vous y attarder. Il vous suffira alors de trouver le
mot ou les mots les plus à même de vous aider à planer sans
effort au-dessus de la situation que vous rencontrez. Ainsi, vous
pourriez alors vous poser des questions comme : Quelle
plateforme de mots ai-je envie de déployer comme énergie
vibratoire alors que je m’apprête à assister à cette réunion ?
Quelles sont les trois vibrations avec lesquelles je veux me
présenter aujourd’hui ? Par quel mot précis aimerais-je remplacer
cet horrible sentiment ? Commencez par quelque chose de simple.
Ne choisissez pas des mots tels qu’amour ou paix. Ce sont des
concepts trop compliqués et trop loin de la fréquence à laquelle
vous vibrez peut-être en ce moment. La clé, c’est de faire en sorte
que ce soit réel, simple et très facile à saisir.
Voici un exercice qui vous aidera à briser vos habitudes
tridimensionnelles et à progresser plus rapidement dans cette
voie.

• Tout d’abord, créez-vous une liste de mots. Choisissez des
mots qui vous font sentir bien. Sélectionnez des mots
auxquels vous aimeriez que les gens vous associent. Des mots
comme perspicace, gentil, respectueux, déterminé,
bienveillant, reconnaissant, honnête, digne, attentionné ou
serviable. Faites-en une longue liste et choisissez des mots qui
vous aideront à vous souvenir de qui vous êtes réellement.
Cela vous permettra de créer consciemment et délibérément
les expériences de votre choix.
• Ensuite, choisissez dans votre liste sept mots qui vous font
sentir particulièrement bien. Choisissez des mots
représentant ce que vous aspirez à vivre ou le genre de
personne que vous aimeriez être.

Chaque jour, durant une semaine, prenez un de ces sept mots
et soyez ce mot. Démontrez-vous l’effet de ce mot dans toutes
sortes de situations et remarquez comment il vous fait sentir.
Vous constaterez que lorsque vous affirmerez fermement votre
intention d’être ce que ce mot représente, vous vous sentirez plus
alerte et plus conscient et présent dans le moment. Vous vous
sentirez en plein contrôle de vous-même, exactement comme vous
souhaitez l’être. Si vous réalisez que votre attention a dévié
ailleurs, souriez, tout simplement, et redevenez le mot.
Quand vous focalisez votre attention sur la vibration d’un mot,
vous ancrez alors cette énergie dans votre réalité quotidienne. En
expérimentant l’effet de ces divers mots sur vous, vous
découvrirez que vous pouvez maintenant choisir consciemment
comment créer et gérer votre vie au lieu d’accepter les défauts que
vous avez laissé les autres vous imposer. Les pensées telles que je
ne vais pas bien, je ne le mérite pas, je ne serai jamais assez bon,
ou je suis stupide disparaîtront de votre réalité.
Une autre chose fort intéressante se produit quand vous vous
mettez à employer les mots vivants ainsi que les autres mots sur
votre liste : vos corps physique, émotionnel et mental emboîtent le
pas. Quand vous élevez ainsi votre fréquence vibratoire, la loi
d’attraction réagit en vous apportant encore plus de ce que vous
dégagez et ressentez (bonheur, certitude, bienveillance, etc.). Tous
les aspects de votre vie physique, émotionnelle et mentale s’en
trouveront améliorés.
Les mots vivants avec lesquels nous vous proposons
d’expérimenter - heureux, certain, supérieur, présent, capable (au
sens de puissant), bienveillant et dominant - ne sont pas proposés
arbitrairement. Ils ne sont pas choisis au hasard. Leur choix vise
un but très précis, et ils peuvent vous ouvrir des portes
incroyables. Si vous parvenez à intégrer ces mots dans votre
réalité quotidienne, vous allez voir que plein de choses nouvelles
et fascinantes vont se mettre à arriver. Le simple fait de conserver
en vous de telles vibrations vous attirera des personnes, des
situations et des occasions fort différentes de celles que vous avez
connues dans le passé.
Le fait de créer ainsi votre propre liste de mots vivants, et
d’apprendre à les sentir vibrer en vous plutôt que de simplement y
penser, est l’une des choses les plus importantes que vous
puissiez faire au cours de cette extraordinaire période de
changements planétaires. En vous positionnant sur cette
plateforme vibratoire et en l’ajustant en fonction des situations où
vous vous trouvez, vous pourrez créer la réalité que vous désirez.
Ce n’est vraiment pas compliqué. C’est tout simplement une
reconfiguration de votre mode de vie tridimensionnel à une
manière d’être plus élevée et plus claire. Cela peut devenir un
choix conscient réitéré d’instant en instant. C’est un mode de vie
qui vous rendra heureux, présent, certain, supérieur, puissant,
dominant et bienveillant.
Votre vie sera le résultat de vos choix et sous votre contrôle.
Il y a beaucoup plus à savoir sur les mots vivants que ce que
nous avons abordé ici. En plus de pouvoir vous reprogrammer,
ces mots ont une couleur, une tonalité vibratoire, et la capacité
d’activer certaines facettes de votre corps de lumière. Dans le
chapitre vingt-six, nous examinerons en quoi ces autres aspects
constituent un tremplin essentiel sur le chemin de l’ascension.
17

Utiliser les outils pour rendre votre travail plus


amusant

Les réunions d’affaires, en fait toute réunion de groupe, peuvent


souvent s’avérer des expériences désagréables et laborieuses.
Voici comment utiliser une combinaison d’outils qui pourront
rendre plus agréables et plus amusantes vos réunions et vos
nouvelles rencontres.
Une réunion est généralement l’occasion pour un groupe
d’individus ayant chacun leurs pensées et croyances personnelles,
de tenter de parvenir à une entente commune. Parfois, des gens
se réunissent pour découvrir quelles pensées et croyances ils ont
en commun, afin de fonder ensemble une entreprise ou un groupe
culturel. Chacun d’eux aspire à la réussite. Peut-être se
réunissent-ils pour décider de la direction que prendra
l’entreprise, de la manière de commercialiser un nouveau produit,
ou tout simplement de la date à laquelle une fête aura lieu.
Chaque participant a ses priorités et une liste des choses qu’il ne
veut pas et de celles auxquelles il tient à tout prix, ainsi que ses
propres attentes sur la façon dont la réunion devrait se dérouler
(basées sur ce qu’il a vécu lors de précédentes rencontres).
Comment faire en sorte que vos réunions soient
fructueuses
Comment ferez-vous, en tant que leader ou participant armé de
nos outils énergétiques, pour avoir une réunion qui soit
amusante, centrée sur les tâches à accomplir, courte et
fructueuse ? De nombreux manuels expliquent comment diriger
une réunion d’affaires productive. Ce chapitre est peut-être le
premier qui suggère des moyens de préparer le terrain d’un point
de vue non physique. Ce qui est sur le point d’être expliqué peut
être appliqué à toute situation dont vous savez qu’elle se
présentera bientôt dans votre vie. Il pourrait s’agir d’un rendez-
vous romantique, d’une conversation avec votre fils, d’une sortie
pour aller faire des courses, de vacances, d’un test, d’un projet
artistique ou d’un dîner. Les mêmes outils et techniques sont
applicables à tout événement à venir. Nous allons prendre ici
l’exemple d’une réunion d’affaires pour illustrer comment
combiner ces outils.
Que vous dirigiez la réunion ou que vous en soyez un
participant, elle vous concerne directement. Elle se présente dans
votre vie en ce moment afin de vous offrir quelque chose. Ce sera
peut-être un bon moment pour vous divertir. Vous y apprendrez
peut-être quelque chose de nouveau. Ce sera peut-être pour vous
une occasion de vous habituer à faire respecter vos limites et à
maintenir votre équilibre, peu importe ce qui se passera au cours
de la réunion. Ce n’est qu’en conservant votre équilibre que vous
pourrez faire en sorte que la réunion se déroule bien pour vous.
Rappelez-vous les réunions auxquelles vous avez assisté, quand
un participant, ou même l’animateur, perdait son équilibre et
devenait affecté par les autres autour de lui. Un collègue avait
peut-être contesté ses dires, ou bien le patron lui avait posé une
question pour laquelle il n’était pas préparé. Souvenez-vous à quel
point c’était pénible pour cette personne, qui n’a peut-être jamais
vraiment pu retrouver ensuite son équilibre. Lorsque vous
combinez quelques-uns de ces outils afin de préparer le terrain
avant une réunion, vous vous assurez que les résultats souhaités
se manifesteront d’une manière extrêmement amusante et sans le
moindre stress. Vous permettrez également aux autres
participants de bien s’amuser tout en atteignant leurs objectifs.
C’est du gagnant-gagnant pour tout le monde.
Pour commencer, choisissez un événement simple qui aura lieu
d’ici une ou deux semaines. Choisissez quelque chose qui est déjà
relativement facile - un événement qui suscite une certaine
appréhension, mais n’engendre pas tellement d’anxiété. Une
journée ou deux avant la réunion, prévoyez de pouvoir disposer
d’environ une heure où vous pourrez vous asseoir tranquillement
sans être dérangé. Cela ne fonctionnera pas si vous vous sentez
de quelque façon émotif ou négatif. Par conséquent, faites-le en
adoptant une attitude détachée et neutre. Si vous constatez que
vous devenez tendu ou déséquilibré et que vous avez tendance à
porter des jugements catégoriques, il vous suffit de prendre un
moment pour respirer profondément, vérifier votre champ
d’énergie et vos outils, et de revenir à un état intérieur de
neutralité. Regardez avec détachement le film se dérouler devant
vous.

• Trouvez votre espace intérieur.
• À partir du centre de votre tête, ou de votre Mental
supérieur, imaginez une rose géante au milieu de la salle de
réunion vide. Même si vous ne savez pas à quoi la pièce
ressemble, cela fonctionnera. Visualiser une quelconque salle
fera parfaitement l’affaire.
• Donnez à la rose la couleur représentant l’énergie dont vous
souhaitez faire l’expérience dans cette salle et durant cette
réunion. Notez que le rouge et le noir ne sont pas des choix
recommandables.
• Attachez mentalement des cordons de branchement à la
Terre aux quatre coins de la salle de réunion et ordonnez-leur
d’éliminer toute énergie se trouvant déjà dans la salle qui
pourrait entraver la réussite de la réunion.
• Ajoutez à la rose au centre de la pièce des mots représentant
les choses que vous aimeriez vivre durant la réunion. Voici
quelques exemples : permission, plaisir, égalité, efficacité,
abondance, patience, succès, honnêteté, cordialité,
concentration, camaraderie, temps suffisant, coopération, joie,
bonnes blagues et facilité.
• Créez une nouvelle rose à la porte d’entrée. Elle servira de
rose de décompression et aidera toutes les personnes y
entrant à se détendre, à laisser le reste du monde derrière
elles, et à continuer dans le temps présent.
• Imaginez les participants entrant dans la salle. Alors qu’ils y
entrent, dites-leur mentalement « Bonjour » et prenez un
moment pour les accueillir personnellement un à un. Invitez-
les à s’asseoir. Cela fonctionne même si vous ne savez pas à
quoi ils ressemblent.
• Placez un cordon de branchement à la Terre sur chaque
participant assis et ordonnez au cordon d’éliminer de leur
espace toutes les énergies électriques et magnétiques pouvant
détourner leur attention du temps présent et les empêcher de
s’accorder intérieurement avec les mots que vous avez mis
dans la rose au centre de la salle. Il n’est pas nécessaire ici
d’entrer dans les détails concernant le type d’énergie à
éliminer.
• Maintenant, imaginez que vous êtes assis dans la salle de
réunion. Branchez-vous à la Terre et voyez-vous en train de
sourire au sein de votre octaèdre.
• Visualisez que la sphère qui vous entoure devient d’une
couleur représentant pour vous la certitude. Imaginez le mot
certitude écrit quelque part sur celle- ci. Si un autre mot vous
semble plus approprié, employez plutôt ce mot-là.
• Autrement, vous pouvez vous imaginer debout, installé
fermement sur une plateforme de quelques mots dont vous
souhaitez faire l’expérience lors de la réunion - par exemple,
des mots comme certitude, calme, amabilité, coopération, etc.
• À présent, visualisez que la réunion est commencée. Faites
comme si c’était vraiment le cas. Imaginez tout le monde y
participant avec enthousiasme et créativité. Imaginez
uniquement le meilleur scénario possible. N’essayez pas
inutilement de rendre tout parfaitement réaliste.
• Si vous remarquez que des pensées négatives apparaissent
durant votre visualisation, dissipez-les en les renvoyant
simplement à la Terre, ou ramassez-les dans une rose et
faites-les exploser.
• Lorsque vous sentez avoir complété le processus, ou que la
réunion imaginaire arrive à son terme, visualisez tout le
monde quittant la salle de réunion de bonne humeur, avec le
sentiment du devoir accompli, et dans l’enthousiasme.
• Rebranchez la salle de réunion à la Terre pour en évacuer
toute parole, émotion ou énergie perturbatrice résiduelle.
• Rappelez-vous la fois où vous aviez le sentiment d’avoir
réussi et où votre cœur débordait de gratitude. Sentez-vous
maintenant ainsi.
• Votre préparation est terminée. Vous pouvez vérifier que
tout est en ordre dans votre espace et votre octaèdre. Soyez
satisfait de vous-même et poursuivez vos activités normales.

Vous pouvez répéter cet exercice préparatoire à quelques
reprises avant la réunion, modifiant et ajoutant des détails à votre
gré.
Le jour de la réunion
• Retrouvez votre espace de calme intérieur et soyez au centre
de votre tête, conservant une attitude neutre.
• Recréez la rose géante au milieu de la salle et imaginez que
la réunion est en cours.
• Donnez à la rose l’éclat d’une couleur qui représente
l’énergie dont vous souhaitez faire l’expérience aujourd’hui.
• Rebranchez la salle à la Terre.
• Regardez autour de vous dans la salle de réunion imaginaire
et prenez note de ce que vous remarquez.
• Branchez-vous à la Terre, et rétablissez votre plateforme
avec quelques mots adaptés aux circonstances de cette
journée.
• Lorsque tout est à votre goût, laissez monter en vous un
sentiment de gratitude et laissez l’image visualisée se dissiper.
• Rappelez-vous une occasion où vous étiez heureux d’avoir
réussi. Sentez-vous maintenant ainsi.
• Remplissez votre espace intérieur de joie et soyez habité par
les mots vivants et l’énergie que vous venez de créer.
• Entrez dans la salle de réunion après vous être assuré que
votre cordon de branchement à la Terre est bien attaché, que
votre plateforme dégage une aura de certitude et de réussite,
et que votre octaèdre ou votre rose est bien en place devant
vous.
• Aimez-vous.
• Souriez.
• Soyez satisfait de vous-même.
18

Outil 8

La force du silence

Tandis que cet incroyable changement de conscience se poursuit


en nous et autour de nous, le bruit de fond et les troubles
mondiaux sont de plus en plus présents et envahissants. Prenez
conscience de l’état du monde aujourd’hui et comparez-le à ce
qu’il était il y a quelques années. Le vacarme et les crises ne
cessent en effet d’augmenter et de s’intensifier. Mais tout cela ne
doit pas avoir d’influence sur vous. Votre puissance et votre force
résident dans le silence. Il est à la fois l’outil et le sanctuaire qui
vous garderont sain d’esprit et à l’abri.
Récemment, il y avait sur la chaîne américaine NPR une
interview avec un scientifique qui étudie les effets de la
technologie sur les êtres humains. Il a observé que bien des gens -
les adultes et les enfants - qui utilisent constamment des
appareils de communication électroniques sont en train de perdre
leur capacité à être tranquilles et seuls. Ils passent tellement de
temps à envoyer des textos, à converser sur Skype, à appeler
leurs amis et à consulter Facebook que lorsque leur appareil ne
requiert pas leur attention, ils éprouvent rapidement une
impression de solitude dès qu’ils cessent de dialoguer avec
quelqu’un. Leur réaction consiste alors à se lancer
immédiatement dans de nouveaux échanges pour combler le
silence. Ils ont oublié comment apprécier les moments passés
seuls et la valeur du silence. Apprendre cette aptitude et avoir la
capacité de garder le silence améliorerait assurément leur bien-
être.
Vous est-il déjà arrivé d’avoir une conversation avec une
personne qui ne s’arrête pas de parler assez longtemps pour vous
donner la chance de placer un mot ? Ou peut-être avez- vous déjà
reçu des courriels de gens qui ne filtrent pas ce qu’ils écrivent et
fournissent tellement d’informations non pertinentes qu’il est
difficile de comprendre ce qu’ils tentent vraiment de vous dire.
Quel effet ce type de comportement a-t-il dans votre espace ?
Imaginez-vous en train de converser avec une telle personne en
ayant votre rose devant vous, observant cette personne à partir de
votre Mental supérieur ou du centre de votre tête. Vous êtes
calmement assis devant elle, bien centré, dans une attitude de
détachement, et pourtant très attentif à chacune de ses paroles.
Observer en silence et attendre patiemment peut être une réponse
très puissante à son déluge verbal. Ne pas réagir quand quelqu’un
vous lance ainsi de l’énergie ou fait montre d’émotions intenses
vous rend certes plus fort, mais cela peut également s’avérer
extrêmement bon pour l’autre personne. J’entends par là que
vous ne lui offrez aucune résistance ni rien d’autre pour alimenter
une dispute avec elle. Vous n’attisez pas son feu. Vous faites
simplement la démonstration qu’il y a une autre façon d’être. En
très peu de temps, votre interlocuteur aura évacué son surplus
d’émotions sans pour autant vous en éclabousser. Ou bien il n’en
fera rien et il cherchera plutôt quelqu’un d’autre qui pourra
choisir ou non de se vautrer dans la boue avec lui.
Avez-vous déjà participé à une réunion où la personne censée
la mener n’en a pas vraiment le contrôle ? Le vrai leader est le
plus calme du groupe. C’est celui qui, silencieusement et
patiemment, attend et observe, qui reste dans son espace, et qui
sait exactement quand et comment réagir. Le plus souvent, le vrai
leader n’est pas celui qui parle le plus.
Nous sommes tous appelés à nous affirmer et à devenir les
leaders et les enseignants que nous sommes venus être ici. Pour
ce faire, nous devons apprendre à cheminer dans l’agitation
bruyante de la troisième dimension tout en demeurant centrés
dans les aspects les plus élevés des quatrième et cinquième
dimensions. Une fois maîtrisée cette aptitude à observer
calmement, nous pouvons répondre aux exigences du moment à
partir de la plateforme de la sagesse, de la grâce et de la
compassion au lieu de réagir sans réfléchir.
Il est extrêmement important que chacun soit conscient de
l’endroit où se situe son attention et de la façon dont il se
comporte alors que nous traversons tous cette importante période
de changement d’ère. Pour devenir un citoyen de la cinquième
dimension, chacun doit apprendre à être maître de chaque
pensée, chaque émotion, chaque mot et chaque action, et ce, à
chaque instant. Cela vous semble impossible ? Ce n’est pas le cas.
Cependant, une certaine préparation est nécessaire.
Le silence offre de nombreux avantages :

• Il donne l’occasion d’observer, de prendre le temps de bien
choisir, puis d’agir avec lucidité et détermination.
• Il permet d’observer une situation et d’y répondre dans
l’instant présent, alors même qu’elle se présente, plutôt que
de réagir selon l’habitude acquise ou de manière partiale.
• Il permet de choisir l’action appropriée avant d’agir.
• Il permet d’observer et d’évaluer les résultats de l’action
choisie, puis d’ajuster sa prochaine action possible à mesure
que la situation évolue.
• Et plus important encore, le silence permet de prendre part
à ce qui se passe avec l’intention de favoriser un résultat
positif pour toutes les parties concernées.
Posez-vous les questions suivantes avant de réagir à une
situation :
• Mon prochain commentaire ou mon prochain geste va-t-il
contribuer à améliorer la situation ? Ce que je m’apprête à
faire ou à dire est-il absolument nécessaire ?
• Est-il possible que ma réponse provoque un déséquilibre,
une déstabilisation ou une grosse pagaille que je devrai
ensuite réparer ou que quelqu’un d’autre devra réparer ?
• Mon prochain commentaire ou geste contribuera-t-il à faire
une différence positive, ou vais-je simplement accroître le
vacarme ambiant ?
• Ce que je m’apprête à dire ou à faire peut-il attendre ?
• Suis-je même responsable de corriger cette situation ?
Autrement dit, cette situation concerne-t-elle quelqu’un
d’autre et suis-je tout simplement en train de me mêler de ce
qui ne me regarde pas ?

Si vous pouvez mettre la pédale douce et prendre un moment
pour vous poser ces questions, vous découvrirez qu’une bonne
partie de ce que vous pensiez être des réponses adéquates n’est
en réalité qu’un ensemble de réactions typiques d’une conscience
tridimensionnelle, que le résultat d’habitudes inconscientes dont
une grande partie est de peu d’utilité.
Un rappel au sujet de ces outils
Les outils que vous venez d’utiliser dans cette section sont
simples, mais ne vous y trompez pas ; ils vont changer votre vie.
Une fois intégrés dans votre quotidien, ils deviendront un mode de
vie incomparable. Recourez souvent à tous les outils énergétiques
présentés dans cette section. En dépit de leur simplicité
apparente, ils vont transformer votre réalité consciente et vous
permettre de tirer pleinement parti des grands changements en
cours.
19

À quoi servent tous ces outils ?

Il y a beaucoup plus à découvrir au-delà des outils que nous


avons proposés ici. La section suivante explorera plus en
profondeur quelques-uns des outils et des concepts dont nous
avons discuté, et de nouveaux outils vous seront offerts. En
utilisant ces outils simples et pratiques, vous allez changer divers
aspects de votre vie d’une manière tout à fait merveilleuse.
Référez-vous à la section « Histoires de réussites » à la fin de ce
livre pour quelques exemples de ce qu’il vous sera possible
d’accomplir.
Voici ce que nous avons observé en nous-mêmes et
chez les autres
• La capacité de faire sortir les énergies négatives de son corps
afin de favoriser la guérison et d’améliorer son bien-être.
• La capacité de créer et d’obtenir le résultat souhaité à partir
d’une circonstance donnée.
• Une meilleure communication avec notre système de
guidance intérieure et une meilleure compréhension de ses
messages et de ses directives.
• La fin de l’inquiétude et du stress.
• La certitude et la capacité d’affronter de nouvelles situations
avec confiance et succès.
• La capacité d’attirer de nouveaux amis, cocréateurs et
partenaires qui seront davantage en adéquation avec
l’existence que l’on désire mener.
• La capacité de faire de bien meilleurs choix et de prendre de
bien meilleures décisions à son avantage et à celui des autres.
• Avoir du temps et des ressources rapidement disponibles
pour atteindre ses objectifs.
• Savoir ce qui fonctionne bien pour soi et ce qui ne
fonctionne pas.
Les expériences personnelles qui vous sont
maintenant disponibles
Le Sanctuaire du diamant rose
Il y a un endroit spécial et sacré au centre de votre cœur,
appelé le Sanctuaire du diamant rose. Bien des choses s’y
passent. C’est là où vous rencontrez votre âme et fusionnez avec
elle afin de savoir tout ce qu’elle connaît. Vous et d’autres aspects
ou extensions de votre âme serez réunis dans ce sanctuaire pour
ancrer tout ce que vous savez et avez vécu au sujet de la sagesse
et de la créativité féminines et masculines. Dans cet endroit
spécial, vous rencontrerez la Rose de lumière, un être
ascensionné qui vous fera don d’une chose tout à fait
merveilleuse. De là, vous pourrez voyager au centre de la Terre
afin de renforcer votre connexion avec Gaïa.

Les trois royaumes
Une expérience extraordinaire vous est maintenant accessible
alors que vous pouvez rencontrer des représentants des royaumes
minéral, animal et angélique qui vous inviteront dans leurs
mondes respectifs. Vous pourrez y guérir des blessures survenues
durant vos vies en Atlantide et accroître avec leur aide l’harmonie
entre ces royaumes et l’humanité.

Visites aux temples
Dans la cinquième dimension, vous pourrez visiter certains
temples, dont le Temple de la purification et le Temple de la
flamme, pour ne nommer que ces deux-là.

D’autres formes géométriques
Tout comme l’octaèdre, les autres solides de Platon et d’autres
formes géométriques sont des antennes émettrices et réceptrices
d’informations, d’activations et d’énergies uniques. Vous pourrez
transformer l’octaèdre en une étoile tétraédrique. Vous pourrez
également vous servir du tétraèdre pour faire disparaître les voiles
de l’ignorance et de l’oubli, ainsi que du cube pour créer des
environnements semblables au « holo-deck » de la série Star Trek.

Voler
Vous souvenez-vous de ces rêves de vols que vous aviez
l’habitude de faire dans votre enfance ? Eh bien, ils étaient tout à
fait réels, et il vous sera maintenant possible de les contrôler
consciemment. La libellule orange vous y aidera.
Les rayons de création
Ce sont les composantes de tous les types de créations. Il s’agit
des outils et des étapes permettant de créer n’importe quoi. On
s’en sert pour déconstruire les vieux points de référence et les
anciennes expériences, et en construire de nouveaux, ainsi que
pour réorganiser la trame et la structure de la vie que vous avez
connue jusqu’ici en ce que vous êtes venu vivre ici.
Il ne s’agit là que d’un petit échantillon de ce qui vous attend
lorsque vous utiliserez régulièrement et intégrerez les outils et les
facultés à votre disposition. Ils offrent la possibilité de se forger un
nouveau mode de vie bien plus fabuleux que tout ce que vous
pouvez imaginer.
SECTION III

Améliorez vos aptitudes


20

Vous vous reprogrammez

Tout comme pour les programmes Mastering Alchemy, le but de


ce livre est de vous aider à vous créer vous-même, à vous rappeler
qui vous êtes, à vous reprogrammer, et à être. Il vous aidera
également à faire tomber les voiles de l’oubli et à retrouver votre
plénitude. Il ne vise pas à susciter la réflexion ou
l’intellectualisation. Ce n’est pas comme lire un ouvrage sur les
nichoirs et ensuite réfléchir à la façon de mettre en pratique les
conseils pour leur fabrication. Il s’agit avant tout d’appliquer le
processus créatif présenté dans ce livre et d’en éprouver
l’efficacité.
Bien que vous n’en ayez peut-être pas conscience, vous n’avez
pas simplement « lu » ce livre ni « joué » avec les informations que
nous partageons. Ce que vous avez appris a également des effets
sur le plan éthérique durant votre sommeil. Voyez-vous, votre
étude et vos expérimentations ne se terminent pas quand vous
posez cet ouvrage. Les changements que vous avez amorcés se
poursuivent pendant que vous dormez. Lorsque vous vous
engagez à vous souvenir de votre véritable nature, chaque aspect
de vous participe avec enthousiasme à cet effort. Des
changements mentaux, émotionnels, physiques et non physiques
surviennent. Pendant votre sommeil, vous êtes toujours très
conscient sur le plan éthérique. Chaque nuit, alors que vous
regagnez votre demeure céleste, vous retrouvez votre pleine
conscience supérieure multidimensionnelle, et vous faites en sorte
de pouvoir retrouver la mémoire et de vous recréer rapidement,
pleinement et efficacement une fois revenu sur le plan physique.
Une des nombreuses choses qui arrivent quand vous employez
régulièrement ces outils et intégrez ces informations, c’est que vos
corps mental et émotionnel fusionnent. Vos pensées et vos
émotions se fondent ensemble et une nouvelle réalité émerge. Ce
n’est pas difficile à faire, mais il vous faut harmoniser adroitement
les divers aspects de votre intention à cet égard et,
simultanément, bien contrôler où va votre attention. Il est
impossible de créer ce niveau de conscience supérieure du sein de
la structure temporelle tridimensionnelle linéaire (allant du passé
vers l’avenir). Vous devez absolument être dans le temps présent,
pleinement conscient et concentré.
Passer de l’inconscience à la conscience
Un autre résultat de l’intégration de ces outils et de votre
reprogrammation, c’est qu’au lieu de réagir à votre environnement
tridimensionnel, vous créez intentionnellement une nouvelle
réalité ancrée dans les quatrième et cinquième dimensions. Cela
se produit quand vous faites délibérément l’effort de sortir de
l’inconscience tridimensionnelle et d’entrer dans la conscience
supérieure quadridimensionnelle et quintidimensionnelle. Voici
comment cela se passe :

• Vous prenez d’abord conscience du fait que vous êtes, ou
avez été, inconscient d’être inconscient. (La plupart des
humains tridimensionnels n’ont pas conscience de leur degré
d’inconscience.)
• Puis, vous prenez conscience de votre inconscience ; vous
reconnaissez l’existence de vos habitudes et pensées
inconscientes, et vous commencez à les éliminer.
• Cela vous permet de devenir conscient d’être conscient, et
vous remarquez bientôt qu’il vous arrive rarement de sortir de
la conscience du temps présent et qu’il est donc rare que les
bruits et les drames environnants vous affectent. Cette étape
peut survenir rapidement.
• Vous devenez alors conscient d’être conscient. C’est à ce
moment que vous êtes en partenariat avec votre âme, ayant
davantage connaissance de ce que votre âme sait, et agissant
et choisissant comme votre âme le ferait.

Pour que ce processus d’éveil fonctionne, il faut avoir
délibérément l’intention de se connaître, et s’efforcer de ne pas
dévier de cette intention. Si vous avez pratiqué les exercices,
participé aux méditations en ligne et écouté les conférences
fournies, vous êtes certainement à la fois en train de reconnaître
l’existence du bruit ambiant et de vous recentrer (grâce à votre
antenne, l’octaèdre) pour élever votre vibration au-dessus de
l’agitation ambiante. Vous réussissez alors à vous remodeler,
reprogrammer et réharmoniser avec vos propres vérités,
conformément à qui vous êtes vraiment. Vous êtes sur le point de
devenir conscient d’être conscient.
Comment accélérer la reprogrammation
Il est important de se rappeler que beaucoup plus se produit
dans le non-faire, autrement dit en étant simplement, que dans la
réflexion et le travail. C’est en s’y abandonnant que l’énergie afflue
dans le cœur. La reprogrammation s’effectue dans le champ de
conscience de telle sorte que cela va au-delà de la capacité de
l’esprit rationnel à comprendre ce qui se passe.
Alors, une fois de plus, aussi tentant que cela soit de vous
dépêcher, vous pourrez accomplir davantage dans une période de
temps plus courte si vous parvenez à tempérer votre impulsion
d’aller plus vite, et à ne pas avoir absolument besoin de
comprendre. Soyez à l’aise de ne rien faire de particulier avec les
informations que vous recevez sans savoir quoi en faire. Laissez
simplement l’expérience se dérouler à travers vous. Ce n’est pas
une course. Rappelez-vous que plus vous irez lentement, plus
vous arriverez vite.
21

Vous n’êtes pas votre problème

Vous est-il déjà arrivé de partir de très bonne humeur pour aller
rencontrer un ami dans un café et de vous retrouver ensuite à
passer une heure ou deux interminables à l’écouter se morfondre
sur ses difficultés financières, relationnelles ou professionnelles ?
Soudain, la merveilleuse journée que vous espériez passer s’est
métamorphosée en quelque chose de beaucoup moins agréable, et
malgré tous vos efforts pour penser ensuite à autre chose et vous
remonter le moral, vous n’avez pas vraiment réussi à retrouver le
niveau d’énergie que vous aviez en début de journée. Nous avons
tous connu cette dynamique dans notre vie, mais nous n’avons
que rarement compris ou prêté attention à ce qui se passait. Dans
ce genre de situation, nous nous adaptons inconsciemment à
l’énergie de cette autre personne et nous laissons cela affecter
l’ensemble de notre journée.
Considérons maintenant l’échange suivant. Les six
gestionnaires d’une usine de jus se réunissent chaque mois pour
faire le point sur la production, le service à la clientèle, les ventes,
etc. Ces réunions ont toujours été courtes, productives et
amusantes. Aujourd’hui, Sam, qui travaille à l’expédition, a eu
une journée frustrante en raison d’employés qui ne se sont pas
présentés au travail, de machines tombées en panne et de
plaintes de clients. Quand ce fut son tour de présenter aux autres
le bilan des activités de son service, il s’est levé, manifestement
agité, et il s’est mis à se plaindre bruyamment du fait que tout
allait mal, que les autres services ne faisaient pas leur boulot et
qu’il n’était pas assez rémunéré. « N’était-ce pas épouvantable ! »
Sam lançait ainsi ses opinions et son énergie aux autres, et
bientôt quelques-uns des participants se dirent fortement
d’accord avec lui. Ce qui s’annonçait au départ comme une
réunion productive dégénéra rapidement en une série de
récriminations entrecoupées de longs silences pesants. En
somme, les participants se sont inconsciemment mis au diapason
de l’énergie émotionnellement chargée de Sam, qui les a ainsi tous
déséquilibrés. Résultat ? Plus personne n’était heureux, la
réunion a duré deux fois plus longtemps que d’habitude, et fort
peu a été accompli.
Développer sa faculté de discernement
Vous avez là une excellente occasion d’aider votre ami au café,
d’améliorer l’ambiance de la rencontre et d’acquérir une meilleure
maîtrise de vous-même. L’énergie du problème sur lequel votre
ami se focalise et son énergie à lui sont deux choses bien
distinctes. Le problème et cette personne ne forment pas une
seule et même chose. En exerçant votre discernement et en
devenant un observateur détaché de la situation, vous êtes en
mesure de choisir comment vous souhaitez réagir. Vous n’êtes
sans doute pas forcément d’accord avec l’énergie à l’origine du
problème, mais vous ne vous précipiterez pas automatiquement
pour essayer de régler ce problème. Vous écoutez ce que votre ami
raconte en restant à l’abri derrière votre rose, au sein de votre
octaèdre, et vous conservez une attitude dénotant le bonheur, la
gentillesse et la conscience qui vous habitent, tout en ayant le
sentiment que votre propre bien-être ne s’en trouve nullement
affecté.
Comprendre les mécanismes de ces échanges d’énergie peut
s’avérer extrêmement utile. Dans le passé, avant de disposer de
ces outils, vous vous seriez probablement identifié à l’énergie des
autres afin de comprendre leur problème ou leur situation.
Comme dans les exemples déjà donnés, une fois que votre énergie
est au diapason de la leur, vous pouvez sentir physiquement et
émotionnellement le profond malaise que leur problème leur
cause. Cependant, un autre choix est possible. En devenant plus
conscient et en contrôle de vous- même, la précieuse faculté de
discernement vous devient accessible. Au lieu de vous laisser
envahir par cette énergie chaotique, d’y réagir et de vous empêtrer
dedans, vous pouvez simplement l’observer, discerner si c’est
votre problème, puis décider si vous voulez vous en mêler, et de
quelle façon.
Vous pourriez dire : « Mince alors, je comprends ce que tu
m’expliques au sujet de la situation où tu te trouves, mais avant
de m’en dire plus, raconte-moi comment s’est passée la cérémonie
de remise des diplômes à laquelle ton fils participait hier ? » Dans
ce cas, vous l’aidez à séparer son énergie de son attention,
autrement dit le problème de la perception qu’il en a. Vous
discernez la différence qu’il y a entre la personne et son problème.
Votre ami et le problème ne sont jamais la même chose, à moins
qu’il ne s’y identifie au point de ne plus faire qu’un avec ce
problème. En focalisant votre attention sur autre chose et en
prenant ainsi du recul afin de voir le problème d’une manière
différente, moins directe, vous permettrez à votre ami d’en faire
autant. Bientôt, le problème qui le tourmentait quelques instants
plus tôt ne paraîtra plus aussi important ou désespéré. Vous en
arriverez tous deux à établir la distinction entre être le problème
et l’observer.
Il nous arrive tous trop souvent d’être obsédés par nos
problèmes. Combien de fois vous êtes-vous plaint, comme votre
ami, de ne pas avoir assez d’argent, d’être malade, déprimé,
fatigué, triste, ou autrement de ne pas bien aller ? La vérité est
que vous avez toujours bien été. Il est impossible de ne pas être
bien. Toutefois, la plupart des gens n’ont même jamais envisagé
un tel concept. Vous pouvez avoir un rhume, vous sentir déprimé
et avoir des problèmes d’argent, mais vous êtes et serez toujours
bien. Lorsque vous discernez et reconnaissez la différence entre le
fait d’être fondamentalement bien et d’avoir parfois des problèmes
d’argent, ou bien de vous sentir triste ou malade, vous avez alors
le pouvoir de changer votre situation et de réorganiser les choses.
Lorsque vous vous identifiez à un quelconque problème, que vous
en devenez obsédé, que vous vous en faites, et que vous laissez
son énergie vous habiter, ce problème envahit alors totalement
votre espace. Vous n’arriverez jamais à le résoudre sans avoir le
moindre recul par rapport à ce dernier. Vous n’avez pas le pouvoir
de corriger une situation quand elle vous met à bout de nerfs et
que vous êtes dépassé par celle-ci. Une fois que vous avez compris
qu’il vous est impossible de ne pas être bien, vous ne pouvez plus
être victime d’une situation. Par cette prise de conscience, votre
problème devient une circonstance comme une autre, et vous
disposez désormais de l’espace et du recul nécessaires pour
envisager de nouvelles possibilités et des solutions différentes. Au
fond de vous, vous savez que tout va bien, même si vous êtes
dans de beaux draps. Vous n’êtes pas ce problème.
Lorsque vous êtes confronté à une situation difficile, c’est le
temps de vous encourager, non de vous culpabiliser ou de vous
en vouloir. La plupart des gens vaquent à leurs occupations sans
remarquer à quel point leur bruyante agitation mentale et le
cinéma qu’ils se font les affectent, ainsi que leur environnement et
les autres. Prendre conscience de sa propre agitation mentale est
une étape cruciale dans la prise de conscience du fait que l’on est
inconscient. C’est extrêmement important, et c’est pour vous une
occasion idéale d’agir à la fois sur vos réactions et votre énergie, et
de les observer. Très peu de gens parviennent à décrocher
facilement d’une humeur perturbée alors qu’ils sont en plein
dedans. Toutefois, maintenant que vous devenez conscient des
pensées, habitudes et émotions ancrées dans votre subconscient,
la transition de l’inconscience à la conscience à cet égard
s’effectue plus rapidement. Voici quelques exercices qu’il est
possible de faire si vous constatez que vous êtes au beau milieu
d’une situation difficile et que votre espace intérieur s’en trouve
perturbé :

• Décrochez. Prenez une pause, faites une sieste, ou allez faire
une marche. Retirez-vous physiquement de la situation
jusqu’à ce que vous retrouviez votre équilibre intérieur. S’il est
inopportun de quitter l’endroit où vous êtes, vous pouvez
retrouver votre équilibre en allant simplement à la salle de
bains et en vous y assoyant. Ou bien, éloignez votre chaise de
votre bureau et tournez-la de façon à créer un peu de distance
entre vous et la situation.
• Fermez les yeux. Vérifiez l’état de votre cordon de
branchement à la Terre. Coupez-le et installez-en un nouveau.
Donnez-lui l’ordre d’attirer magnétiquement à lui toute
énergie déséquilibrée ou l’attitude dont vous faites
présentement l’expérience.
• Prenez note des émotions et des sensations affluant dans
votre esprit et votre corps. Avec votre main imaginaire,
attrapez-en une partie et débarrassez-vous-en par l’entremise
de votre cordon de branchement à la Terre.
• Utilisez la rose pour établir une séparation entre vous et
chacune des autres personnes impliquées.
• Pensez intentionnellement à quelque chose d’agréable ou
évoquez un tel souvenir. Choisissez quelque chose qui n’a
absolument rien à voir avec la situation actuelle. Lorsque
vous modifiez vos pensées et votre humeur, l’énergie et les
expériences qui en résultent changent aussi.
• Rappelez-vous que vous allez toujours bien, même s’il vous
arrive parfois de commettre une bévue. Vous n’êtes pas ce
problème.
• Une fois votre équilibre retrouvé, vous pouvez faire appel à
votre faculté de discernement afin d’identifier sur quelle partie
de ce problème vous pouvez agir, et ce qui ne vous concerne
pas.

Avec les outils que vous avez reçus, vous avez la capacité non
seulement de remettre de l’ordre dans vos affaires, mais aussi de
vous rappeler qui vous êtes, de vous reprendre en mains et de
vous rééquilibrer. Vous pouvez faire l’expérience de ce
changement dynamique qui vous élèvera, facilement et dans la
joie, jusqu’au niveau de conscience de la cinquième dimension.
22

Développer sa clairvoyance

La clairvoyance est la faculté de voir clairement avec son œil


intérieur. Bien des gens considèrent la clairvoyance avec une
certaine ambivalence. Soit ils la rejettent en n’y voyant qu’un
astucieux truc pour épater la galerie, un truc développé à partir
d’une capacité à déchiffrer le subtil langage corporel et les
expressions faciales, soit ils la considèrent avec une certaine
crainte, comme s’il s’agissait d’un « don magique » accessible
uniquement s’il se trouve que vous êtes le septième fils d’un
septième fils, par exemple.
En réalité, nous sommes tous clairvoyants. Reconnaître et
développer ses capacités intuitives comporte de nombreux
avantages pratiques bien terre-à-terre. Nous avons accès
aujourd’hui à plus d’informations que jamais auparavant. Une
grande partie de ce que révèle l’intuition peut être vraie pour
certaines personnes, sans l’être nécessairement pour soi.
Comprendre et utiliser ses capacités intuitives afin de discerner ce
qui est vrai pour soi de ce qui ne l’est pas mène à une plus grande
conscience de ses propres talents et aptitudes naturels.
Vous servir de votre intuition, c’est comme avoir un logiciel qui
filtre vos courriels entrants et qui place ce qui ne vous intéresse
pas, ou qui n’est pas en résonance avec vous, dans le dossier des
courriels indésirables. Ce logiciel fort pratique est déjà à votre
disposition. Il fait partie de l’équipement standard livré avec votre
« disque dur ». Le tout est de s’en rappeler, d’activer ce logiciel et
de l’utiliser.
« Mais attendez une minute », dites-vous. « Je n’ai pas besoin de
l’intuition ou de la clairvoyance. Mes informations proviennent de
sources fiables - des magazines, d’Internet, de mes amis, de ma
famille et des livres. Ils ne voudraient certainement pas me
tromper. » Eh bien, c’est sans doute vrai. Ils ne vous induiront pas
intentionnellement en erreur, mais ce qui est vrai pour eux ne
l’est pas forcément pour vous. Lorsque vous utilisez votre
intuition, qu’il s’agisse de la clairvoyance, de la télépathie ou de la
clairaudience, vous pouvez distinguer si l’information qui vous est
donnée contribue à votre bien- être longtemps avant de connaître
le fin mot de l’histoire. Votre vie ne serait-elle pas beaucoup plus
facile si vous aviez ce don ? Cette faculté existe déjà en vous...
Elle est simplement cachée sous un système de croyances qui ne
vous appartient pas ! Et ce n’est pas tellement difficile d’y accéder.
Vous êtes déjà une personne intuitive.
Laissez-nous vous donner quelques exemples de la façon dont
cette précieuse faculté peut vous être utile :

• Vous allez vous retrouver dans la conscience du temps
présent plutôt que dans celle de l’avenir ou du passé. En étant
ainsi centré dans le temps présent, vous serez en mesure de
discerner clairement vos options ainsi que la réponse
appropriée à chaque situation dans laquelle vous vous
trouverez.
• Cette clarté de compréhension augmentera votre niveau
général de conscience.
• Cette certitude, cette Présence intérieure, vous
accompagnera où que vous soyez, quoi que vous fassiez. Cela
ne veut pas dire que vous deviendrez pétri d’arrogance. Il
s’agit d’un doux savoir omniprésent vous confirmant que vous
avez la pleine maîtrise de votre vie.
• Vous constaterez que le doute et la peur disparaîtront, et
que votre aptitude à avoir bien en main votre vie
professionnelle et personnelle augmentera très rapidement.
• Les jeux que vous jouez avec les autres, comme porter des
jugements, tenir le rôle de la victime, chercher à intimider ou
à contrôler, adresser des reproches, entretenir des rivalités, et
ainsi de suite, cesseront.
• Vous reconnaîtrez et changerez les croyances ayant occupé
une place dominante dans votre vie. Vous est-il déjà arrivé de
réaliser que vous agissez exactement comme votre mère ou
votre père l’aurait fait ? Où pensez-vous avoir appris à agir de
cette façon ? Lorsque vous activez votre capacité intuitive à
voir ces patrons énergétiques à l’œuvre en vous, ils
commencent à changer.

L’intuition est une chose aussi naturelle que respirer ou
manger. En l’intégrant dans votre mode de fonctionnement
conscient, vous deviendrez davantage en harmonie avec qui vous
êtes. Quelqu’un de célèbre a dit un jour : « Si votre œil est simple,
tout votre corps sera lumineux. » II faisait référence à l’élimination
de tout ce bruit qui vous empêche de recourir à vos facultés
spirituelles naturelles et de les utiliser délibérément pour voir
votre propre vérité.
Une fois ce bruit (ces fausses croyances) en partie éliminé, nous
pourrons voir la « lumière ». Autrement dit, la lumière de la vérité
(de notre propre vérité) deviendra ce qui guide nos décisions. Les
tours et détours de la vie deviendront plus faciles et moins
dramatiques ou stressants parce que ce système de guidance
intérieur sera de nouveau utilisé. L’intuition nous indiquera la
direction à prendre en toutes circonstances.
L’ouverture à votre intuition et à vos autres facultés spirituelles
ainsi que leur développement vous permettront de discerner et de
mieux sentir votre véritable nature. Vous découvrirez également
tout ce dont vous êtes capable.
23

Les relations : le plus grand jeu sur la planète

Bien des gens remarquent d’énormes changements dans leurs


relations, et les effets de certains de ces changements ne sont pas
du tout faciles à accepter. Beaucoup se demandent aussi
comment ils peuvent le mieux remplir leur rôle de guérisseurs,
d’enseignants ou de dirigeants, et quel serait le meilleur moyen de
venir en aide à ceux qui les entourent. Ils se demandent
également comment cesser consciemment (et gentiment) d’aider
les autres quand ces derniers choisissent de ne pas changer et de
rester endormis.
Les changements les plus fondamentaux au cours de ce grand
éveil des consciences seront très personnels. L’objectif principal
est de redéfinir et de transformer comment nous percevons et
comprenons nos relations avec tout ce qui est extérieur à nous.
Quand nous pensons à l’idée d’une « relation », les mots qui nous
viennent à l’esprit sont amant, mari et femme, enfant et parent. «
Moi par rapport à vous, moi par rapport à mes amis, à mes
collègues de travail et à ceux que j’aime ou que je n’aime pas. »
Cela va au-delà d’une simple perception et compréhension de nos
rapports avec ceux qui nous entourent et avec les choses qui sont
à l’extérieur de nous.
Lorsque le Créateur a dit : « Allez jusqu’aux confins de l’univers
afin que je puisse Me connaître pleinement dans Mon infinie
diversité », vous êtes accouru à l’avant de la file en disant : «
Envoyez-moi ! » Ce que le Créateur voulait dire en réalité était : «
Je désire Me connaître en relation avec tout ce que Je SUIS . »
Cependant, au fil du temps, comme nous le savons, notre
compréhension de cette relation et de notre façon de la vivre a
changé en quelque chose de fort différent. Nous en sommes venus
à nous connaître non pas par notre façon de nous percevoir par
rapport aux gens qui nous entourent, mais plutôt en apprenant à
percevoir notre relation à l’égard de ces derniers sur la base de ce
qu’ils pensent de nous.
Par exemple, je n’ai peut-être pas un intérêt particulier pour les
chemises rouges, mais tous mes amis en portent. Les chemises
rouges sont très populaires et extrêmement à la mode. Afin de
m’intégrer au groupe, je renonce donc à ma souveraineté et je
renie ma propre vérité. Je mets donc une chemise rouge afin
d’être accepté par ceux qui m’entourent et qui me disent ce qui
est juste et ce que je dois faire et ne pas faire. Dès l’instant de
notre première respiration jusqu’à celui de notre dernier souffle,
nous sommes conditionnés à nous définir et à nous juger selon la
relation que nous avons avec tout ce qui se trouve en dehors de
nous. Nous sommes systématiquement formés et conditionnés
par ceux qui nous élèvent et nous encouragent à accepter une «
réalité consensuelle » ou une « entente commune » qui, bien
souvent, n’a rien à voir avec qui nous sommes, mais a tout à voir
avec les coutumes et les systèmes de croyances ayant conditionné
nos parents et nos grands-parents. Ces derniers ont été aussi
influencés par la société dans laquelle ils ont grandi, comme l’ont
été leurs parents avant eux.
La réalité consensuelle exerce une influence à la fois très
subtile et très puissante sur nous. Elle structure notre relation
avec tout ce qui se trouve à l’extérieur de nous. Plus important
encore, elle conditionne et limite sérieusement la relation que
nous avons avec nous-mêmes. Dès l’enfance, nous apprenons que
ce que le monde extérieur pense de nous est plus important que
ce que chacun pense de lui-même. En grandissant, ce que nous
pensons et croyons, de même que notre façon de réagir et de nous
comporter dans notre réalité tridimensionnelle, est influencé et
façonné par ce qui se trouve en dehors de nous. Par conséquent,
presque tout ce qui nous concerne, de nos attitudes et habitudes,
de nos goûts et dégoûts, à nos choix de carrière et nos
aspirations, a son fondement dans cette entente commune : «
Telles sont les règles et voici comment vous devez agir. »
Vous êtes en relation avec tout ce qui vous entoure. Pour bien
des gens, la notion de « relation » est perçue à la lumière de ce
qu’on leur a dit qu’elle était : « Voici ce que vous devez faire ; voici
à quoi votre vie ressemblera ; ceci est juste, cela est faux ; ceci est
la vérité et cela ne l’est pas. On se tient avec ces gens-là, mais on
ne parle pas avec ces gens là-bas. » En d’autres termes, toutes
nos relations ont été conditionnées depuis notre enfance par ce
que l’on nous a dit. Nous avons appris à pressentir ce que
pensent et sentent les autres, et à demander et obtenir d’abord
l’approbation de ceux qui nous entourent avant d’agir. Nous
avons appris à prendre le pouls des autres en nous abstenant
d’exprimer pleinement nos propres pensées sans avoir d’abord
vérifié ce que les autres considèrent comme acceptable.
Remarquez cela dans votre propre vie. Cette habitude peut être
extrêmement subtile. Nous avons appris à déchiffrer le langage
corporel des autres afin de discerner s’il n’y a aucun risque à
exprimer nos propres désirs, espoirs et rêves, et avant de chercher
sans la moindre crainte à les concrétiser. Sans nous en rendre
compte, nous avons fondé notre sentiment d’identité sur les
opinions et l’approbation des autres. Suis-je bien ? M’approuvez-
vous ? Suis-je acceptable selon ce qu’exige la réalité consensuelle
?
Cela aussi est sur le point de changer.
Contrairement à tout ce que l’on nous a inculqué, la notion de
relation ne concerne PAS ce que les autres pensent de vous. Bien
qu’il s’agisse d’une vérité fondamentale que vous connaissez
intellectuellement, vous êtes sur le point de la percevoir à partir
d’une perspective considérablement plus vaste. Grâce à cette
compréhension, vous allez découvrir que la relation que vous avez
avec vous-même est la plus déterminante que vous puissiez avoir.
De ce point de vue, tout ce qui est en dehors de vous devient un
cadeau avec lequel entrer en relation selon vos propres termes. Et
ce que les autres pensent de vous n’est aucunement de vos
affaires.
Comme nous l’avons vu et lu dans les nouvelles, les éruptions
solaires et les éjections de masse coronale surviennent de plus en
plus souvent et avec toujours plus d’intensité. Elles sont à
l’origine des grandes vagues de lumière mentionnées dans ce livre.
À mesure que le grand changement s’accélère, nous sommes
littéralement submergés par ces vagues de lumière et, que nous
en ayons conscience ou non, elles déclenchent d’énormes
transformations en chacun de nous. Rappelons qu’une première
série de vagues fait disparaître nos vieux schémas mémoriels et
les systèmes de croyances de la réalité consensuelle ne favorisant
pas notre bien-être. Ces vagues déstabilisent et dissipent tout ce
qui n’est pas en harmonie avec ce qui détermine notre propre
bien-être et nous mettent en contact avec nos propres vérités.
Elles augmentent donc notre capacité à conserver un quotient de
lumière supérieur et nous donnent la possibilité d’accéder à plus
d’informations, à une plus grande sagesse, et à la réalisation de
ce que nous savions déjà, mais que nous avions oublié.
Au même moment, une autre série de vagues apporte une
vibration dimensionnelle supérieure de lumière qui nous donne
l’occasion d’accéder à la certitude, au pouvoir personnel, à la
maîtrise et à l’équilibre. Elle nous offre également des choix et des
occasions de cocréer, de coexister et de coopérer sans les
jugements et les opinions péremptoires sur ce qui est censé être
vrai ou faux, bien ou mal, et sur ce que l’on est censé faire ou ne
pas faire. Grâce à tout cela, des millions de personnes vivent des
changements majeurs dans leurs relations. Beaucoup se rendent
compte qu’elles ne peuvent entretenir des relations de la même
façon qu’auparavant. La chance nous est donnée de percevoir nos
relations avec des yeux différents, et, ce faisant, nous obtenons
aussi les clés permettant de nous libérer de nombreuses vies de
conditionnement nous ayant empêchés de pouvoir faire la
distinction entre qui nous sommes et qui nous ne sommes pas.
Cependant, alors que cette transition s’accélère, de nombreuses
personnes se retrouvent plongées dans la confusion. Tous leurs
points de repère habituels, toutes les choses auxquelles on leur
avait appris à faire confiance, à admirer, et sur lesquelles elles ont
construit leur vie et leurs croyances, se déstabilisent sous leurs
yeux. Toutes nos vieilles institutions tridimensionnelles établies
s’écroulent. Les structures grâce auxquelles nous pouvons nous
nourrir, nous héberger et demeurer en sécurité s’effondrent.
Soudain, nous voyons que les autorités auxquelles nous croyions
le plus - depuis les guérisseurs qui nous accueillaient à bras
ouverts jusqu’aux enseignants qui affirmaient détenir la vérité et
aux leaders qui nous exhortaient à croire en eux - ainsi que tous
ceux auprès de qui nous avons cherché des conseils ont construit
leurs maisons sur des sables mouvants.
Aussi difficiles de tels changements peuvent-ils être pour
beaucoup, il est important de savoir qu’il y a bel et bien un but à
tout ce qui arrive. Ces changements ont pour but de vous amener
à cesser de vous définir relativement à ce qui se trouve en dehors
de vous, afin de vous aligner plutôt sur ce qui est à l’intérieur de
vous, de cesser de vous en remettre aux vérités des autres afin de
découvrir plutôt vos propres vérités et de vous laisser guider par
celles-ci. Rappelez-vous que la première série de vagues de
lumière ne vise pas à déstabiliser ce que vous êtes, mais à vous
permettre d’éliminer ce que vous n’êtes pas. Votre coupe se vide
de tout ce qui ne vous appartient plus. Et simultanément, l’autre
série de vagues de lumière vous offre l’occasion de remplir à
nouveau votre coupe. Car c’est avec l’aide de cette deuxième série
de vagues que votre corps émotionnel est remis en phase avec qui
vous êtes durant votre sommeil chaque nuit. C’est grâce à cette
autre série de vagues qu’une version plus miséricordieuse, plus
assurée et plus puissante de vous est façonnée. Vous recouvrez
également la mémoire quant à la relation que vous êtes censé
entretenir avec votre cœur et avec votre âme. C’est par cette
relation que vous allez mieux vous connaître vous-même et vous
réaligner sur ce que vous étiez censé faire en venant ici.
Toutefois, l’Amour est un concept si vaste que l’esprit rationnel
est incapable de percevoir tout ce que cette notion recouvre.
Lorsque vous ressentez l’Amour dans ses aspects d’appréciation,
de gratitude, de bien-être, de beauté, de bonté, de bienveillance et
de certitude, ces aspects deviennent littéralement des paroles
vivantes. À mesure que vous les intégrez, un changement magique
s’amorce, activant ainsi votre corps de lumière éthérique vivant.
C’est ce qui se produit en ce moment même. Ce changement
constitue le tremplin grâce auquel la prochaine étape de votre
ascension deviendra possible. Nous aborderons plus en détail la
nature de cet Amour dans un des prochains chapitres.
Tandis que le grand changement en cours continue à nous faire
passer d’une conscience tridimensionnelle à une conscience
quintidimensionnelle, un certain nombre d’aspects et de concepts
clés sur les relations doivent être redéfinis. Par exemple,
comprendre la différence entre l’énergie masculine et l’énergie
féminine, et comprendre pourquoi devenir « égoïstes » et vous
donner d’abord ce qui est nécessaire à votre développement
spirituel constituent quelques-unes des choses les plus
importantes que vous puissiez faire en ce moment.
Une vérité essentielle sur les énergies masculine et
féminine
Dans la troisième dimension, l’énergie masculine et l’énergie
féminine sont profondément déséquilibrées. C’est ainsi parce que
la plupart des gens dans la troisième dimension ne connaissent
pas les règles du jeu et ne savent pas comment réussir ce jeu ni
comment le quitter. Connaître les règles des relations humaines
est capital car c’est le plus grand jeu sur terre.
Comprendre les énergies masculine et féminine est l’un des
aspects les plus fondamentaux des règles gouvernant nos
rapports avec les autres. Il ne s’agit pas ici des corps d’hommes et
de femmes, des époux et des épouses, des fils et des filles, ni des
amoureux. Ce dont il est question ici, c’est de notre propre nature
intérieure et de la façon dont s’expriment nos énergies créatrices
masculine et féminine personnelles. Indépendamment de notre
sexe ou de notre orientation sexuelle, nous avons tous la
possibilité de créer en accédant à l’intérieur de nous-mêmes aux
énergies masculine et féminine. Cependant, la plupart des gens
sont inconscients du grand trésor auquel nous avons tous accès
et ne savent donc pas comment reconnaître et utiliser ces
énergies pour leur propre réussite.
Avez-vous déjà remarqué que les hommes et les femmes ne
communiquent pas vraiment sur la même longueur d’onde ? Le
masculin et le féminin semblent en quelque sorte incapables de
communiquer ensemble dans cette réalité tridimensionnelle. Il y a
une très bonne raison à cela. Illustrons la différence entre le
masculin et le féminin le plus simplement possible. Pour ce faire,
nous allons recourir à la géométrie. En simplifiant les choses, on
peut dire que l’énergie masculine est composée de lignes droites et
d’angles, alors que l’énergie féminine est composée de courbes et
de tourbillons. Il n’y a pas de lignes droites et d’angles dans
l’énergie féminine et il n’y a pas de courbes et de tourbillons dans
l’énergie masculine.
L’énergie féminine est très complexe, dynamique et rapide,
tandis que l’énergie masculine est simple, sans complications,
centrée sur une seule chose et plus lente que l’énergie créatrice
féminine. À titre d’exemple, l’énergie masculine contient environ
40 points d’énergie, alors que l’énergie féminine en a environ 140.
L’énergie féminine est très expansive, créatrice et fluide. L’énergie
féminine peut faire 2 5 choses à la fois dans un incessant
tourbillon d’activités. L’énergie masculine comprend aisément les
lignes droites - aller du point A au point B et au point C, et
revenir au point A. Simple. Les deux sortes d’énergie créatrice
sont absolument précieuses et nécessaires pour produire des
créations équilibrées.
Toutefois, l’énergie masculine sans l’énergie féminine est
incomplète. Elle ne se sent pas valorisée ; elle n’est pas nourrie ni
appréciée. Elle sent qu’il lui manque quelque chose. Nous ne
parlons pas des hommes et des femmes ici, et pourtant c’est bien
de cela qu’il s’agit. Plus important encore, nous parlons de votre
propre équilibre interne entre vos énergies masculine et féminine.
L’énergie féminine sans l’énergie masculine est tout aussi
incomplète. Elle ne se sent pas soutenue ; elle manque de
détermination ; elle est dispersée, sans fondement et instable ;
elle est sans structure et, par conséquent, elle n’a aucun sens de
l’orientation ni aucun sentiment d’accomplissement ou de
réussite.
Masculin fort et féminin faible
Dans la troisième dimension, lorsque l’énergie masculine est
déséquilibrée, cela peut se manifester de plusieurs façons.
Maintenant, prenez de manière très personnelle ce que nous nous
apprêtons à expliquer. Voyez si cela peut s’appliquer à votre
propre énergie créatrice. Veuillez prendre en compte ce que nous
allons exprimer et également lire entre les lignes. Lorsqu’un
homme a le sentiment de ne pas être suffisamment bon quand il
est dominé par la peur et quand on ne cesse de lui répéter qu’il ne
fera jamais rien de valable, il se croit bon à rien, sans valeur, et il
est donc déséquilibré. Pour compenser, cet homme peut alors
essayer de faire étalage d’une fausse force. Il peut gonfler le torse
et dire : « J’ai de grandes idées et de grands rêves. Je veux diriger
et créer. Je sais très bien ce que je fais. Suivez-moi. » Quand une
femme faible, timide ou renfermée, vivant aussi dans la peur, se
retrouve avec ce mâle gonflé d’orgueil, elle devient son
complément idéal. Elle peut rester dans sa fausse faiblesse et son
sentiment d’insécurité, et il peut rester dans sa fausse force.
Aucun n’est mis au défi de changer. Rappelez-vous que la loi
d’attraction leur donne exactement ce qu’ils demandent. Les
choses pourraient cependant prendre une tournure semblable à
ce qui suit.
Dans votre esprit, tracez une ligne droite puis une ligne
s’élevant à un angle aigu à partir de cette première ligne. (Voir
l’illustration.) L’homme cherche à mener : « Viens avec moi. Je
sais ce que je fais. J’ai ce grand rêve. Je vais nous construire une
magnifique maison à Toronto. » Et la femme de répondre : « Oh !
c’est merveilleux. J’ai toujours rêvé d’une grande maison à
Toronto. » L’homme et la femme commencent donc à vivre
ensemble au premier point de la ligne, et l’homme entame alors la
construction de la maison, tandis que la femme, par sa nature, se
met à créer. Elle sélectionne la nouvelle peinture, de nouveaux
rideaux, et conçoit ensuite l’aménagement paysager. Elle est ravie
et satisfaite d’avoir la possibilité de créer son nid.
L’homme poursuit les travaux, puis sa vieille habitude d’avoir
peur et de douter de lui reprend le dessus. Il hésite et craint
d’échouer. Il ne sait plus quoi faire, car on lui a si souvent répété
que son cas était désespéré. « Je ne vais pas réussir, pense-t-il. Je
ne vaux rien. » Il doute tant et si bien de ses capacités qu’il cesse
de construire la maison à Toronto. Environ 80 % de la
construction est pourtant achevée. Il est presque rendu au bout
de cette ligne, puis il se dit : « Non, je pense que nous devrions
aller vivre dans un climat tropical. Ce sera beaucoup plus
agréable, et nous pourrions avoir une maison sur la plage à
Hawaii. Je sais ce qui est le mieux pour nous. Suis-moi à Hawaii.
»
L’énergie féminine tourbillonnante de son épouse qui se
manifestait à Toronto doit maintenant cesser de créer et la femme
se sent incomplète. Comme elle est incapable de réaliser ses
plans, elle se dit : « Bon, d’accord. Une plage tropicale serait
quand même bien. J’aimerais avoir une maison sur la plage à
Hawaii. Je t’aime et te fais confiance. » Et ils y déménagent donc,
mais elle se sent toujours incomplète. Il en est de même pour lui,
mais il entreprend malgré tout de construire leur nouvelle
demeure à Hawaii. À nouveau, son épouse prend plaisir à créer.
Elle achète du bambou pour le plancher et plante des hibiscus.
Puis, une fois de plus, alors qu’il est dans le feu de l’action,
l’homme déséquilibré lui dit : « Eh bien, je pense que je dois
changer d’emploi. Nous devrions donc aller vivre à Londres. Viens
avec moi là-bas et remettons à plus tard le projet d’avoir une
maison sur la plage. » Encore une fois, son épouse se sent
incomplète et insatisfaite. L’énergie masculine de l’homme mène
le bal et la femme continue à renoncer à son pouvoir. S’il lui reste
ne serait-ce qu’une petite partie de sa vérité profonde, l’épouse va
donner libre cours à sa frustration, à sa colère et peut-être même
à son ressentiment. Sa créativité féminine est freinée du fait de
n’avoir pu s’exprimer dans l’aménagement de la grande maison à
Toronto, et ensuite dans celui de la maison sur la plage. Elle était
devenue très créative, car c’est ce que fait l’énergie féminine.
L’homme est également incomplet dans cet exemple, et il doit
trouver sa vérité intérieure afin qu’elle le guide dans tout
changement.
Cette dynamique vous rappelle-t-elle quelqu’un ? Observez si
c’est ce qui se passe en vous ou chez quelqu’un que vous
connaissez. Cette personne a sans doute des rêves et des plans
grandioses, ainsi qu’une attitude de bravade. Pendant une courte
période, elle bénéficierait à la fois des énergies créatrices
masculine et féminine alors qu’elle réalise son projet comme
construire une maison ou concevoir un bel aménagement
paysager. À un certain point, ses craintes et ses faiblesses se
mettraient à saboter ses projets, et bientôt elle invoquerait des
excuses pour y renoncer et suivre plutôt une « meilleure idée ».
À présent, nous allons jeter un coup d’œil à quelques-unes des
autres permutations possibles.
Féminin fort et masculin faible
Si vous inversez les rôles décrits ci-dessus et que vous avez une
relation dans laquelle l’énergie féminine est très forte et où
l’énergie masculine est plus faible, c’est comme si l’énergie
féminine disait : « J’ai de grands rêves et désirs. Je souhaite avoir
ceci. Je veux avoir cela... et j’aimerais avoir ces autres choses là-
bas. » Mais parfois, sous cette force et cette détermination
apparentes se cachent également des pensées du genre : « Je ne
peux avoir cela, je ne le mérite pas, ou je ne peux recevoir de
belles choses. » L’énergie créatrice féminine sans l’équilibre et la
structure de l’énergie masculine est très dispersée et peu fiable.
C’est comme si vous versiez de l’eau sur la surface d’une table et
qu’elle se répandait partout à défaut d’être contenue, focalisée ou
dirigée. Il n’y a aucune structure (aucune tasse) en place pour
contenir la puissance créatrice féminine.
Lorsqu’une femme avec une énergie féminine déséquilibrée
demande à un homme : « Oh, je veux que tu me construises une
maison », ce dernier répond : « Je serais ravi de te la construire.
Je suis un charpentier. Je peux le faire pour toi. » Et dans son
enthousiasme, il achète le bois, la pierre et le câblage électrique
nécessaires et entreprend de construire une belle maison. C’est la
créativité des lignes droites et des angles évoquée plus haut.
Dans l’intervalle, l’énergie féminine a continué à créer. Après lui
avoir demandé de lui bâtir une maison, la femme est allée à une
classe de yoga, puis elle a pris le thé avec des amis et fait du
magasinage au centre commercial. Elle a acheté les ingrédients
pour un dîner gastronomique, elle a assisté à une conférence sur
les mathématiques et a essayé de nouvelles chaussures de
course. Quand elle revient enfin chez elle, elle salue son époux, et
lui demande : « Que fais-tu ? »
« Eh bien, ma chère, répond l’homme quelque peu déconcerté,
je construis la maison comme tu me l’as demandé. »
Et la femme de lui lancer : « Je t’ai demandé cela ? Quand ai-je
dit cela ? » Ou bien elle lui dit : « Oh, je sais, mais j’ai changé
d’idée. Ce que je veux vraiment, c’est déménager à Hawaii et y
avoir une maison sur la plage. » Et il se résigne en disant : « Bon,
d’accord. Je peux aussi te construire une maison sur la plage. »
« Ce serait tellement merveilleux », répond la femme. Ils s’y
rendent donc, et l’histoire se répète. Devant un tel comportement
déconnecté de la réalité et éparpillé, l’homme ne se sent pas
validé, compris et respecté. Cette énergie féminine dispersée
tourbillonne en tous sens sans le moindre contrôle, et l’énergie
masculine la suit, ou du moins s’y efforce, sans jamais arriver à
compléter quoi que ce soit. Chaque fois que sa partenaire change
d’idée, l’homme change lui aussi de direction pour la suivre, tout
en essayant de construire une maison, une structure au sein de
laquelle elle pourrait être heureuse et donner libre cours à sa
créativité. Cependant, avec ce comportement erratique, les
énergies créatrices féminine et masculine sont incomplètes et, au
fil du temps, la frustration s’installe. Connaissez-vous une
personne qui agit ainsi ? Elle est déconnectée de la réalité et ne
mène pas à terme les nombreux projets qu’elle entreprend, parce
qu’elle passe son temps à imaginer de nouvelles idées. Elle a peut-
être également accumulé durant des années tous les matériaux
nécessaires à chacun de ces projets... se promettant de s’y
consacrer pleinement un jour.
Féminin faible et masculin faible
Il y a aussi le scénario mettant en scène une énergie créatrice
féminine faible et une énergie créatrice masculine tout aussi
faible. Dans ce cas, aucun des deux ne parvient à créer facilement
ce qu’il veut et ce qui répond à ses désirs. Une énergie faible ne
crée pas. Les personnes dans ce cas deviennent très frustrées et
ne sentent pas avoir la permission de s’exprimer, de définir la
direction à prendre, ou de prendre les choses en main. Parfois,
dans ce cas, ni l’homme ni la femme ne peuvent définir et obtenir
ce qu’ils désirent. La première étape de création n’est même pas
amorcée.


L’énergie masculine ne construit pas de structure où l’énergie
féminine pourrait créer, et cette dernière ne définit pas ce qu’elle
veut faire construire. Pouvez-vous reconnaître ce type de
comportement chez certaines personnes de votre entourage ? Les
décisions ne semblent jamais se prendre et ces personnes
changent fréquemment d’idée. Il n’y a pas de mouvement vers
l’avant. L’inertie peut s’installer. Tous les deux veulent que l’autre
décide du film à voir, mais bientôt il est trop tard puisque tous les
bons films sont déjà terminés. À titre d’exploration personnelle,
vous pourriez prendre conscience de cette dynamique illustrée
dans la vie de ceux qui vous entourent, voire dans votre propre
processus créatif. Connaissez-vous une personne qui fait preuve
d’inertie et ne crée pas autant qu’elle le pourrait ? Peut-être évite-
t-elle de prendre des risques et utilise-t-elle un vocabulaire allant
à l’encontre du but recherché.
Féminin fort et masculin fort
Le revers de la médaille est un comportement manifestant une
énergie féminine forte et une énergie masculine forte. Encore une
fois, les deux personnes sont dominées par la peur et éprouvent
beaucoup de confusion, se mettent de la pression pour performer
et manquent d’assurance. Il y aura beaucoup de concurrence, de
bousculades, d’inachèvement et d’agitation.


Ici, les deux puissances créatrices peuvent être intransigeantes
et obstinées. Par conséquent, elles se campent sur leurs positions
et rien ne se crée. Vous connaissez peut-être des gens qui le font
dans leur espace de création. Ils peuvent se péter les bretelles et
donner l’image de personnes confiantes et douées, mais en réalité
ces gens ont réalisé remarquablement peu de choses dans leur
vie. Ils peuvent prétendre tout savoir et remettre en question
toutes les suggestions qu’on leur fait. Ils font souvent des
reproches aux autres et manifestent de la colère à leur égard.
Selon eux, c’est toujours la faute des autres s’ils ne réussissent
pas.
Comment en sommes-nous venus à perdre autant
les pédales ?
De notre point de vue, lorsque votre énergie créatrice masculine
est trop faible ou trop forte, ou que votre énergie créatrice
féminine est trop faible ou trop forte, cela s’inscrit dans la
dynamique relationnelle tridimensionnelle. C’est dans ce contexte
que nous avons pour la plupart appris à vivre notre existence.
Comment en sommes-nous venus à un tel état de déséquilibre ?
L’exemple suivant vous permettra de le comprendre. Prenons le
cas d’une petite fille qui est très douée et habile pour son âge, et
qui connaît plein de trucs - cet exemple pourrait aussi bien sûr
s’appliquer à un jeune garçon. Cette petite fille est très heureuse
de savoir qui elle est et ce qu’elle veut faire. Elle a énormément
confiance en elle et elle connaît ses capacités. Elle se dit qu’elle
peut relever n’importe quel défi. Cette jeune enfant crée de
magnifiques dessins témoignant de son talent artistique
grandissant. Elle chante tout le temps et bricole avec passion des
choses étonnantes. À l’âge de trois ans, elle a le sentiment de bien
réussir tout ce qu’elle entreprend, et un jour elle dit à sa mère : «
Regarde l’éléphant que j’ai dessiné. » C’est à ses yeux un très joli
éléphant, et elle est très satisfaite de sa création. Sa mère lui
demande alors : « Ne sais-tu pas que les éléphants ne sont pas
orange ? Et d’ailleurs, c’est tout croche et plein de barbouillages.
Tu dois colorier à l’intérieur des lignes. »
C’est un tel choc et une telle invalidation pour cette enfant que
l’incertitude et le doute s’emparent d’elle. Elle perd son sentiment
de pouvoir réussir n’importe quoi. La croyance qu’elle n’est pas
bonne prend insidieusement la place de l’autre croyance qu’elle
avait, quelques instants plus tôt, d’être très douée. Dans un
premier temps, la jeune enfant est déconcertée, puis elle fait l’une
des deux choses suivantes. Elle peut se dire : « Eh bien, je vais te
montrer que tu te trompes », et passer le reste de sa vie à
s’évertuer à prouver à sa mère qu’elle est bonne. Elle peut donc
devenir une personnalité de type A qui essaie constamment de se
dépasser afin de montrer à cette adulte de son enfance qu’elle a
vraiment de la valeur. Toutefois, un doute persistera à cet égard.
Il y aura toujours en elle des traces de ce sentiment dévalorisant
affaiblissant sa confiance en ses capacités. En son for intérieur,
elle se demandera, par exemple, si ce tableau qu’elle vient de
peindre vaut vraiment dix mille dollars, même si elle présente
résolument aux autres l’image d’une personne confiante, forte et
déterminée. Malgré les importantes sommes d’argent que les
amateurs d’art lui versent pour se procurer ses œuvres, elle
continuera toute sa vie à douter de son talent et de sa valeur.
L’autre réaction possible que cette jeune enfant peut avoir est la
suivante : « Eh bien, ma mère âvait peut-être raison. Je ne suis
peut-être pas vraiment bonne après tout. » Et ainsi, elle ne laisse
plus jamais place à l’expression du talent qu’elle avait durant sa
jeunesse. Cette enfant passionnée grandit en doutant de chacune
de ses décisions. Elle cache ses talents, se fait du souci, et ne
prend pas de risques. Elle ne dessine (ne chante, ne danse ou ne
crée) plus jamais.
Nous avons tous déjà souffert des effets d’une énergie créatrice
féminine-masculine perturbée. Lorsque vous saurez comment
distinguer ces énergies créatrices et comprendrez leur puissance,
vous serez mieux en mesure de les équilibrer et, par conséquent,
d’accroître votre potentiel créateur grâce à cette plénitude. Puis,
quand vous vous engagerez dans une relation, vous continuerez à
croire que vous comptez, que vous pouvez faire une différence, et
que vous avez de la valeur. Il n’y aura plus de bousculades, de
concurrence ou d’invalidation ni de comparaisons défavorables
avec les autres. Il y aura un équilibre entre vos façons masculines
et féminines de créer. Une fois cet équilibre atteint, vous
reconnaîtrez votre véritable valeur et n’hésiterez plus à peindre
des éléphants de la couleur que vous voudrez, en compagnie
d’amis qui célébreront avec vous votre créativité. Tout comme les
amateurs d’art du monde entier, nous sommes très heureux que
Picasso n’ait jamais accordé foi aux critiques de ses parents.
Nous avons maintenant défini ce que sont l’énergie créatrice
masculine (caractérisée par des lignes droites et des angles) et
l’énergie créatrice féminine (caractérisée par des tourbillons et des
courbes), et nous savons maintenant ce qui arrive quand ces
énergies créatrices sont déséquilibrées l’une par rapport à l’autre,
et lorsque l’on est dominant ou faible. (Rappelez-vous que nous
parlons ici de votre énergie créatrice personnelle, non des corps et
des sexes.) Nous avons également découvert comment chacun de
nous se retrouve dans un tel état de déséquilibre. Alors que ce
changement d’ère et cette transition dimensionnelle se
poursuivent, il est absolument essentiel que la nature masculine
et la nature féminine en chacun de nous retrouvent leur équilibre.
Ce rééquilibrage est tout à fait possible. En choisissant d’intégrer
ces aspects supérieurs de la conscience, nous acquérons et
ancrons naturellement des niveaux plus élevés de pouvoir
personnel et d’alignement sur Tout Ce Qui Est.
Lorsque vos énergies créatrices masculines et féminines seront
alignées, équilibrées et bien harmonisées ensemble, vous
accéderez automatiquement aux états d’être des quatrième et
cinquième dimensions. Ainsi, pour résumer brièvement le tout :
les mots vibratoirement plus élevés tels que facilité, rire,
communauté, cocréation, respect, admiration, appréciation et
équilibre ne prennent vraiment tout leur sens que lorsque l’on a
atteint la partie supérieure de la quatrième dimension. Par
ailleurs, les mots ayant une vibration plus dense et plus lente tels
que concurrence, dépression, culpabilité, blâme, et victime
n’apparaissent que lorsque l’on est dans la partie inférieure des
troisième et quatrième dimensions. Dans la partie supérieure de
ces mêmes dimensions, il n’y a ni privations ni limites. Il n’y a pas
d’obligations ou d’interdictions, et vous ne pouvez y faire quoi que
ce soit de « mauvais ». Les éléphants peuvent en effet y être de
couleur orange.
Lorsqu’un homme à l’énergie masculine saine est en relation
avec une femme dont l’énergie féminine est également saine, sa
créativité peut s’exprimer librement et il peut alors formuler de
nouvelles idées et bâtir de nouvelles structures. Il a désormais la
motivation et l’élan nécessaires pour apprendre, grandir et se
développer dans de nouveaux domaines. Il se sent validé et
soutenu dans ses projets de construire de nouvelles maisons où
l’énergie féminine pourra créer. Et comme l’énergie masculine
saine aime aussi l’énergie féminine équilibrée, elle cherche alors
comment inspirer et soutenir cette créativité féminine, comment
pourvoir à ses besoins, et comment l’aider à réaliser ses rêves et
créer de nouveaux mondes. Cette cocréation se produit en chacun
de nous, dans nos formes d’expression individuelles tout comme
dans nos relations avec les autres. L’homme crée les plates-
bandes du jardin et la femme plante et entretient les légumes et
les herbes. Vous avez certainement déjà vu deux personnes (ou
plus) unir leurs forces et faire équipe pour accomplir de
merveilleuses choses.
Lorsque l’énergie créatrice féminine saine est équilibrée et
alignée sur l’énergie masculine saine, elle dispose alors de la
structure et du canevas nécessaires à l’expression de sa créativité.
Elle peut facilement et passionnément concevoir, planifier et
réaliser ses rêves. Elle peut se concentrer pleinement sur ses
études, ses recherches, l’écriture, l’artisanat, la musique et les
mathématiques qu’elle aime tant. L’énergie masculine équilibrée
fournit la structure, la fiabilité et la stabilité nécessaires. On peut
compter sur elle. La priorité, la force et le sentiment de stabilité
dont bénéficie alors l’énergie féminine lui permettent de se sentir
en sécurité et libre de s’exprimer. Lorsqu’elle se sent ainsi, elle
peut s’affirmer et laisser libre cours à sa créativité. L’homme crée
un contenant ou un champ d’expérience offrant à la femme un
environnement sécurisant où créer et être heureuse. C’est grâce à
un tel équilibre que tout se passe harmonieusement. C’est alors
que la femme peut exprimer son désir d’avoir une maison et que
l’homme, tout souriant, peut lui répondre : « C’est avec plaisir que
je t’en construirai une. De quelle dimension et de quelle couleur
aimerais-tu qu’elle soit ? »
Chacun y mettant du sien, une belle coopération cocréatrice
peut être instaurée. Ainsi, la femme pourra lui dire plus tard : «
C’est merveilleux ce que tu as construit. Nous pourrions aussi
nous faire un jardin et ajouter des nichoirs à oiseaux. »
Tandis que la femme affirme sa créativité, l’homme crée de
nouvelles structures afin que son énergie tourbillonnante puisse
s’y exprimer. Il y a un sain équilibre. Ils éprouvent le frisson
commun de créer ensemble avec passion. À titre d’exemple, dans
notre vie commune, Jim s’est fait une joie d’installer un treillis
pour Roxane, et celle-ci est heureuse d’y faire pousser des
tomates.
Dans cet équilibre quadridimensionnel, ces énergies créatrices
combinées deviennent très puissantes et nous donnent la capacité
d’observer avec détachement la réalité tridimensionnelle et de dire
: « J’entends bien que vous pensez que je ne suis pas à la hauteur
de vos attentes. Merci beaucoup d’avoir exprimé votre opinion,
mais je choisis néanmoins de croire en ma valeur. » Il n’y a ni
discussion ni négociation. Aucune énergie n’est gaspillée, et
personne n’est dévalorisé. Vous faites votre choix, puis vous
dépoussiérez vos sandales et continuez votre chemin, ce qui laisse
à cette autre personne la possibilité d’en faire autant.
Harmoniser son énergie masculine avec son
énergie féminine
Il est de la plus haute importance durant cette période de
grands changements d’identifier, de sentir et d’ancrer les énergies
masculine et féminine saines dans votre processus créatif. Le
recours à certains mots précis est un moyen facile de
reprogrammer vos énergies créatrices masculine et féminine afin
qu’elles retrouvent leur équilibre.
Laissez-nous vous donner un exemple du genre de
rééquilibrage que des mots masculins et féminins peuvent
susciter en vous. N’hésitez pas à jouer avec tout cela. Comme
avec tout ce que nous offrons, il n’y a pas de bonnes ou de
mauvaises façons de faire cette expérience.
Comme nous l’avons mentionné précédemment, les mots
masculins sont apparentés aux lignes droites et aux angles.
Lorsqu’un mot masculin aura une résonance particulière pour
vous, ou que son énergie aura un effet en vous, il évoquera des
lignes droites et des angles. Quant aux mots féminins, c’est aux
courbes et aux tourbillons spiralés qu’ils vous feront penser. Le
mot capable, par exemple, possède une nature masculine. Cela ne
signifie pas qu’il n’y ait pas de version féminine de ce mot. Nous
en reparlerons plus loin.
• Prenez une grande respiration et sentez ce qu’évoque pour
vous le sentiment d’être capable. Seule votre opinion compte
ici.
• Prenez une autre respiration et sentez dans votre corps la
force et l’ordre que l’idée d’être capable fait naître. L’idée d’être
capable est la structure et le canevas servant de support à la
construction de beaucoup plus de choses. Vous remarquerez
peut-être que votre corps a envie de se redresser, tout comme
votre tête et vos épaules. Vous vous dites même peut-être : «
Oui, je suis capable. »
• Permettez-vous simplement de sentir et d’explorer cette idée.
S’il le faut, imaginez d’abord ce mot. Il a sa propre structure.
Ses caractéristiques masculines peuvent être nettement
ressenties. Sentez sa stabilité.
• À présent, à la notion d’être capable ajoutez la vibration et le
sentiment d’être certain de vous-même. Y a-t-il une chose que
vous faites bien ? Êtes-vous capable de vous brosser les dents
? En êtes-vous certain ? Pouvez- vous bien le faire chaque fois
? « Oui, absolument ! J’en suis capable et certain. »
• Laissez votre corps intégrer et bien sentir ces deux mots.
Laissez-les créer la structure ou le réceptacle (masculin) dans
lequel la créativité féminine peut se sentir bien. Sans une
quelconque structure pour les contenir, les mots et l’énergie
créatrice de nature féminine vont se répandre comme de l’eau
renversée sur une table.
• Maintenant, identifions quel genre de sentiment le mot
facilité évoque. La facilité fait penser à un soupir de
soulagement. Ce mot a une énergie de qualité féminine.
Notons aussi qu’il n’a pas de structure. Laisseriez-vous le
centre de votre attention (masculine) se concentrer sur la
facilité alors que vous êtes certain et capable ? Nous avons
tous en nous une créativité à la fois masculine et féminine.
• Certain, capable, facilité. Permettez-vous de sentir l’énergie
féminine affluer en vous. Et non seulement sentez la facilité,
mais aimez-vous aussi. L’amour de soi n’a pas de frontières,
de limites, de lignes ni d’angles. « Je m’aime ! »
• À présent, donnez-vous la permission. La permission n’a pas
de lignes non plus. « C’est fabuleux ! Je peux le faire. » Vous
fabriquez un récipient (masculin) contenant les mots certain et
capable afin de permettre à la facilité et à la permission
(féminines) de s’exprimer.
• Sentez la vibration de bonté, un autre mot très puissant et
très féminin.
• Un dernier mot : laissez l’appréciation affluer en vous.
Permettez-vous d’apprécier la capacité et la certitude dont
vous avez maintenant la permission de faire l’expérience.
Permettez à cette appréciation d’être très focalisée.

Voici quelques autres suggestions...
Créer une liste de mots masculins et féminins
Créez des listes distinctes de mots masculins et féminins et
employez-en un différent chaque jour. Faites-en l’expérience.
De plus, amusez-vous à choisir un mot masculin et à en
trouver ensuite l’aspect féminin. Vous pourrez sans doute
reconnaître rapidement les lignes droites et les angles du mot
certitude, mais voyez si vous pouvez en identifier également
l’aspect féminin. La femme pourrait faire montre de certitude en
étant certaine que les laitues qu’elle vient de semer germeront. Le
mot féminin « doux » possède également un aspect masculin. Une
énergie masculine peut être douce comme un grand-père tenant
un enfant par la main. Vous comprenez ?
À mesure que vous progresserez dans ce travail, vous arriverez
à mieux discerner les énergies masculine et féminine dans les
mots, et à leur faire une place dans votre conscience en tant
qu’aspects de la totalité de qui vous êtes. Employer les mots de la
sorte et équilibrer vos énergies masculine et féminine sont des
moyens agréables et efficaces de vous reprogrammer et de vous
souvenir de qui vous êtes vraiment. Ce sont aussi des éléments
fondamentaux dans l’ensemble de notre programme
d’enseignement en ligne, auquel vous avez partiellement accès
tout au long de ce livre.
Prendre conscience de ce que nous créons dans
notre vie quotidienne
Intégrez consciemment et intentionnellement la créativité
féminine et masculine. Par exemple, si vous avez un projet
important au bureau - comme concevoir une nouvelle campagne
publicitaire -, il est essentiel pour vous (en utilisant votre énergie
créatrice masculine) d’analyser et de comprendre le budget qui
vous a été alloué ainsi que les coûts pour l’impression des tracts
publicitaires et la publicité en ligne. Il est également crucial de
comprendre dans le détail les spécifications requises pour
chacune de ces publicités. Si vous vous êtes simplement dépêché
de concevoir des annonces inspirées par votre créativité féminine,
sans la compréhension et la structure masculines du système,
vous risquez de vous retrouver avec une œuvre d’art publicitaire
fort jolie, mais totalement inutile. Créez la structure ou les
fondations d’abord et ensuite vous pourrez y créer avec succès et
dans la joie.
Les cycles féminins et masculins
Il y a des cycles à l’intérieur d’autres cycles rythmant l’évolution
de l’humanité. Nous avons appelé le jour et la nuit un de ces
cycles, créé par la rotation de la Terre. Il y a aussi le cycle
saisonnier, et le cycle annuel, déterminé par le temps qu’il faut à
la Terre pour compléter une révolution autour du Soleil. Il y a
aussi un cycle bien plus vaste résultant de la précession des
équinoxes, en lien avec la position du soleil à l’équinoxe vernal
dont la position relative à l’écliptique recule au fil des siècles. Il lui
faut environ 26000 aimées pour décrire ainsi un cercle complet.
Dans la précession des équinoxes, il y a deux phases ou cycles
bien précis. La première phase, d’une durée d’environ 13 000 ans,
est considérée comme un cycle d’énergie à prédominance
masculine, alors que la deuxième phase, aussi d’environ 13000
ans, est à prédominance féminine. Beaucoup de choses se
produisent durant le premier cycle de 13 000 ans. Pendant cette
partie du cycle, l’énergie féminine entre dans une phase de repos,
tandis que l’énergie masculine prend le relais. Ce cycle masculin
crée à maints égards la structure et la sécurité permettant la suite
des choses. Puis, l’énergie masculine entre en phase de repos, et
l’énergie créatrice féminine prend le devant de la scène et
s’épanouit dans de nouvelles créations, jusqu’à ce que le temps
vienne pour celle-ci de se reposer à nouveau et de laisser l’énergie
masculine amener les créations du cycle féminin à leur maturité.
Ce processus cyclique se répète ainsi au fil des âges. Il est rare
que nous prêtions attention à ce cycle tellement plus long que les
cycles quotidien, hebdomadaire et annuel.
Avec le changement d’ère en cours, nous avons maintenant
atteint un moment où la phase masculine actuelle est sur le point
de se terminer. Et au lieu de se poursuivre comme auparavant
dans la troisième dimension avec une alternance de cycles
masculins et féminins, cela fait en sorte que nous entrons dans
un nouveau cycle de la conscience. Dans ce dernier, le masculin
et le féminin deviennent un seul et unique champ de conscience
équilibré et unifié. Afin d’y accéder et de nous maintenir dans les
vibrations de la réalité quintidimensionnelle, et ainsi d’amener le
champ unifié à sa plénitude, le masculin et le féminin en vous
doivent atteindre l’équilibre. Lorsque ce sera accompli, la
structure de l’énergie créatrice masculine deviendra le contenant
dans lequel l’énergie créatrice féminine pourra croître et se
développer. L’énergie féminine pourra alors guider l’énergie
masculine dans la structure élargie, qui, à son tour, permettra à
l’énergie féminine de créer au sein de ce nouvel espace. C’est cet
incessant mouvement de flux et de reflux du masculin et du
féminin qui rend possibles de formidables opportunités et un
joyeux processus créatif. Ce nouvel équilibre des énergies
créatrices masculines et féminines est ce vers quoi nous nous
dirigeons.
Vous êtes de grands êtres, mais vous avez aussi toujours été
comme cette jeune enfant qui était capable et talentueuse, sûre
d’elle-même et pour qui tout était facile. Vous avez simplement
laissé un adulte vous persuader du contraire pendant un
moment. Maintenant, cela est terminé. En cet instant même, vous
avez retrouvé vos certitudes, vos capacités et votre concentration.
Vous appréciez tout et vous vous donnez à nouveau la permission
d’être heureux. De plus, les éléphants orange sont redevenus à la
mode.
Vous aimer, tout comme durant votre enfance
Alors que vous équilibrez en vous ces énergies créatives
masculine et féminine et que vous choisissez laquelle utiliser dans
chaque situation, le monde autour de vous est en train de
changer radicalement. Mais c’est vous qui importez avant tout.
Vous êtes le centre de votre univers, et dès que vous aurez choisi
consciemment comment créer votre avenir, vous allez vous rendre
compte que votre lumière intérieure devient si magnétique que les
services que vous rendrez aux autres s’effectueront sans le
moindre effort. Votre croissance personnelle sera sans limites.
24

Comment créer de saines relations

Êtes-vous déjà tombé amoureux ? C’est là un phénomène


tridimensionnel et l’une des nombreuses choses nous faisant
oublier qui nous sommes. Lorsque nous sommes « amoureux »,
nous perdons habituellement notre sens de la direction, nos
objectifs, et ce qui nous passionnait auparavant cesse d’être une
priorité. Nous fusionnons avec cette autre personne et perdons
notre identité. Puis, un jour, nous nous réveillons et nous
prenons subitement conscience que nous nous sommes perdus,
que nous avons renoncé à nos activités préférées, à nos passe-
temps et à nos amis, parce que cette nouvelle relation nous a
tellement obnubilés que nous avons oublié ces choses ou les
avons écartées de notre vie. Nous avons renoncé à nous pour
nous donner à l’autre. Cela fait penser à ces couples qui portent
des chemises identiques, promènent des chiens de même race, ou
ont exactement les mêmes goûts, aversions et opinions. Ils sont
devenus tellement semblables l’un à l’autre que leur identité s’est
estompée et qu’il ne leur reste plus que très peu d’identité
personnelle propre. Lorsque nous sommes en résonance vibratoire
avec quelqu’un, ou que nous ajustons notre énergie à celle d’une
autre personne, nous entrons alors souvent en « résonance
sympathique ». C’est comme lorsque l’on frappe légèrement un
diapason et qu’un autre diapason à l’autre bout de la pièce se met
à vibrer en résonance harmonique avec celui-ci.
Ce qui arrive souvent, c’est qu’en tombant amoureux les gens
adhèrent à un accord tridimensionnel pouvant se résumer à ceci :
« Je t’aime parce que tu es comme moi. Nous avons des points
communs, nous partageons les mêmes intentions, et nos champs
avuiques vibrent à la même fréquence. » Votre personnalité et vos
vérités vibratoires se mettent en phase avec la vibration des
propres vérités de l’autre - elles sont en résonance sympathique.
Au fil du temps, toutefois, la plupart des gens se rendent compte
que les choses qui les intéressaient vraiment chez cette personne
perdent de leur importance. Ayant obtenu quotidiennement ce
que nous voulions de notre partenaire, notre attention se
détourne de cette personne et nous cessons de l’apprécier. Ce que
nous trouvions passionnant et intéressant chez notre partenaire
est peut-être devenu une habitude ou une banalité pour nous et
fait désormais partie des meubles. Le temps a passé, et notre
relation s’est peu à peu détériorée.
Par exemple, disons que vous voulez vraiment un conjoint qui
participe aux tâches ménagères et qui n’oublie jamais de sortir les
ordures. Sortir les poubelles, dans votre perception, est un signe
indiquant que votre conjoint vous aime vraiment et se soucie de
vous. Vous voulez aussi que lui ou elle joue au tennis et au golf
avec vous. Vous croyez que partager des activités et aimer ou ne
pas aimer les mêmes choses est un signe que vous vous entendez
bien ensemble, que vous allez bien ensemble et que vous aimez
être ensemble. C’est donc là le genre de partenaire que vous
épousez. Lui (ou elle) sort les poubelles tous les jours et est
heureux de jouer au tennis et au golf avec vous quand vous le
désirez. Le temps passe, sortir les ordures devient une habitude,
et bientôt votre conjoint n’est plus le centre de votre univers. Vous
oubliez que sortir les poubelles était la preuve de l’amour de votre
partenaire à votre égard ; cela n’a plus la même valeur à vos yeux.
Plus le temps passe et moins vous jouez au tennis et au golf
ensemble, puis vous cessez complètement ces activités. Vous
commencez tous les deux à faire autre chose, et tout d’un coup
vous prenez conscience que vous ne vous ressemblez plus. Mais
comme vous avez pris l’engagement d’être ensemble pour
toujours, aucun ne veut briser le couple.
Combien de fois avez-vous rencontré des couples qui devraient
absolument mettre fin à leur relation ? Ils ont vécu un bon
moment ensemble, peu importe combien de temps cela a duré, et
cela a très bien fait l’affaire des deux. Mais ils étaient tellement
piégés dans le contrat culturel originel voulant qu’ils devaient «
tomber amoureux et se marier » que, lorsqu’ils n’y ont plus trouvé
leur compte, ils ont convenu de renoncer à se libérer et de rester
enfermés dans la médiocrité, ou bien de se séparer et de remettre
cela, de « retomber amoureux » avec quelqu’un d’autre, pour
finalement aboutir aux mêmes résultats.
Voici un autre exemple d’un phénomène de relation
dimensionnelle inférieure. Avez-vous déjà vécu un de ces
moments où vous croisez et soutenez le regard d’une autre
personne dans une salle bondée ? Vous l’avez observée et avez
immédiatement pensé : « Voilà celui/celle que je cherchais ! Je ne
peux laisser passer cette occasion ! » Et il/elle vous a retourné
votre sourire et a soutenu votre regard avec la même intensité
dans les yeux. Soudain, une passion indéniable (une énergie
sexuelle) circulait entre vos deux corps. Plus rien ni personne
d’autre n’existait dans la salle. Toute logique, toute sagesse et
tous vos idéaux - tout - ont été envahis par cette intense vibration
magnétique. C’est ce que l’on appelle « tomber dans la luxure ».
Consommés par l’idée d’être ensemble, vous vous êtes tous deux «
sauvés » jusque dans la pièce vide la plus proche. Vous avez passé
ensuite plusieurs jours dans les bras l’un de l’autre. Vous avez eu
une chaude aventure sexuelle. Vous réveillant le lendemain
matin/après-midi ou au bout d’une semaine, après votre
vingtième orgasme massif, vous vous êtes relevé et avez regardé
cette autre personne en vous disant : « À quoi ai-je donc pensé ? »
Ce sont là deux exemples de la manière dont nous pouvons
devenir tellement captivés par ce que des choses extérieures
peuvent nous faire sentir que nous attribuons ces bons
sentiments à cette autre personne ou au fait d’être en relation
avec elle. Nous croyons que cette personne est la cause de ces
merveilleuses sensations que nous éprouvons. Rien ne pourrait
être plus loin de la vérité. Cependant, le consensus culturel
ambiant nous a persuadés du contraire. Nous avons tendance à
perdre de vue notre relation énergétique avec notre propre univers
intérieur. Nous en venons à croire que nous devons tomber
amoureux ou dans la luxure pour éprouver ces sentiments et ce
type d’expérience fusionnelle.
Ne pas s’oublier
Les relations dimensionnelles plus élevées sont très différentes
de ce que la plupart d’entre nous connaissent généralement dans
la troisième dimension. Les ententes tacites et les structures qui
étaient à la base de nombreuses relations dans le passé ne sont
plus pertinentes quand on vit dans les niveaux de conscience
supérieurs. Les structures rigides de la troisième dimension nous
servent très bien jusqu’au moment où nous choisissons de sortir
de cette boîte. Tandis que le changement d’ère se poursuit, nous
sommes de plus en plus nombreux à tout remettre en question, à
choisir de ne pas nous contenter des « vérités » que l’on nous a
inculquées, et à nous entourer uniquement de personnes et de
situations qui sont en résonance avec nous et avec ce que nous
voulons devenir.
La notion d’égocentrisme dans la troisième dimension peut
avoir des connotations de cupidité, de vanité, de compétition,
d’inquiétude et de séparation d’avec les autres. Souvent, elle
évoque aussi des émotions comme la jalousie, le ressentiment et
la peur. Les personnes égoïstes ne peuvent pas avoir de relations
intimes, à long terme, et sont généralement en mauvaise santé et
malheureuses. Elles cherchent constamment à escroquer les
autres et à obtenir toujours plus pour elles-mêmes. Ce n’est pas
une manière amusante de vivre. Toutefois, dans les dimensions
supérieures, l’égocentrisme est une exigence importante pour des
relations saines se renforçant mutuellement. Alors, resituons ce
mot dans une plus vaste perspective.
Être égocentré veut dire s’occuper avant tout de soi-même - être
le centre de son propre univers. Ce faisant, vous êtes
continuellement focalisé sur ce qui fonctionne pour vous, sur ce
qui est aligné sur votre guidance intérieure et sur la chose la plus
intègre que vous puissiez faire dans n’importe quelle situation.
Une personne égocentrée ne fait que ce qu’elle sent être la bonne
chose à faire. Son bien-être est la priorité absolue. Être en
compétition avec les autres et se soucier de qui ils sont et de ce
qu’ils font, en se comparant à eux, n’est tout simplement pas en
accord avec sa vérité profonde. Quand une personne a atteint un
état de conscience supérieure, la cupidité et la séparation ne sont
même pas des options. Son attention est centrée sur elle-même.
Elle se demande comment devenir une meilleure personne,
comment elle se sentirait si elle avait dit telle chose à telle
personne, ou comment aider telle autre personne sans renoncer à
sa souveraineté. Elle se demande ce qu’elle doit faire et changer
en elle pour être plus intimement unie avec la Source et
l’humanité. Quand une personne est centrée sur elle-même, et
s’occupe avant tout de satisfaire ses besoins et de réaliser ses
objectifs, elle vit dans une plus grande abondance et dispose donc
de beaucoup plus à partager avec les autres. La combinaison 1 +
1 = 3 ne peut se produire qu’entre des individus égocentrés,
conscients d’eux-mêmes et en bonne santé qui vivent en phase
avec leur système de guidance intérieure. Toutefois, dans la
troisième dimension, l’idée d’égocentrisme est teintée par le
manque, le doute et la peur.
Dans une relation saine, chacun doit être très conscient de
l’intuition qui le guide et avoir la capacité de discerner sa vérité de
celle des autres. Il faut également connaître ses limites et savoir
comment dire avec grâce « Non merci ». Être en mesure de le faire
d’abord pour soi-même permet d’accorder ensuite naturellement
et sans effort la même liberté aux autres. Lorsque vous savez ce
qui vous rend heureux, et que vous pouvez préserver votre
autonomie de pensée, il est alors plus facile de laisser les autres
être simplement qui ils sont, où qu’ils en soient dans leur
cheminement évolutif. Vous n’entrez pas en compétition avec eux.
Quand vous n’êtes pas égocentré de cette manière plus élevée,
vous avez tendance à vous écarter de votre vérité profonde, de
faire ce que vous ne voulez pas faire, et de devenir une victime
pleine de ressentiment. Connaissez-vous une personne
correspondant à cette description ? Si elle reste assez longtemps
dans ce genre d’énergie, cela aura une incidence sur son bien-être
et finira par la rendre malade. Personne ne veut un partenaire, un
conjoint ou un ami qui soit comme cela.
Considérez cela de la façon suivante. Imaginez que vous êtes
dans un désert brûlant avec un groupe de neuf autres personnes
que vous connaissez peut-être ou pas, et vous êtes le seul à avoir
une gourde d’eau. Comment vous sentiriez-vous si vous aviez fait
circuler votre gourde sans y boire en premier ? La plupart d’entre
nous seraient inquiets et préoccupés que les autres boivent toute
l’eau avant que la gourde ne soit revenue jusqu’à eux et qu’il leur
soit alors impossible d’étancher leur soif. À présent, imaginez
comment vous vous sentiriez si vous en aviez d’abord bu une
longue gorgée avant de partager votre eau avec les autres.
L’hôtesse de l’air ne dit-elle pas : « Ajustez d’abord le masque à
oxygène sur vous-même et ensuite aidez la personne à côté de
vous. » Si vous ne le faites pas, vous risquez de suffoquer pendant
que vous essayez d’aider les autres. Prenez soin de vous d’abord
et vous serez ensuite capable d’aider les autres.
Ma bulle et celle des autres
Lorsque deux individus égocentrés se rencontrent pour
échanger, ils apportent toute la richesse de leur être. Ils ont
travaillé à se libérer de leurs propres entraves et ils continuent à
le faire. Ainsi, il y a moins de manipulations entre eux. Ils ont
tous deux appris à être honnêtes envers eux-mêmes et, par
conséquent, ils peuvent l’être envers l’autre. Chacun a déjà appris
à s’apprécier et à s’aimer, et peut donc en faire autant à l’égard
des autres. En d’autres termes, chacun a une bulle solide et
intacte qui est remplie de tout ce qu’il y a de merveilleux à son
sujet et de ce qu’il aime, de sorte que lorsqu’ils se réunissent,
aucun des deux ne perd ce qui fait la beauté et la force de sa
bulle, et ne cherche à obtenir quoi que ce soit de l’autre.
Lorsque deux bulles entières se rencontrent, une troisième
bulle est créée où les individus partagent leurs points communs
sans renoncer à qui ils sont ni se perdre. Cette nouvelle bulle (voir
l’illustration) est le nouveau monde qu’ils ont le pouvoir de créer
ensemble. C’est l’endroit où ils apportent leurs talents et leurs
compétences afin de cocréer ensemble. Chaque individu contribue
à la bulle commune et reçoit quelque chose d’elle selon ses désirs.
Ce qu’ils créent ensemble, que ce soit un jardin, une entreprise,
ou un bébé, est un grand succès et quelque chose d’agréable à
faire. Leur bulle commune peut être de n’importe quelle taille, et
celle-ci fluctue à mesure que leur relation se développe, grandit et
change. C’est le point de rencontre où ils peuvent jouer librement
ensemble. C’est là où la dynamique du 1 + 1 = 3 est le mieux
démontrée. Ils peuvent créer davantage de choses ensemble qu’ils
ne le peuvent séparément. Au sein de votre bulle commune, il
peut y avoir de nombreuses autres bulles. Par exemple, il peut y
avoir une bulle d’affaires, une bulle de jardinage et une bulle de
ski de fond, entre autres aventures.
En vivant plus régulièrement dans les dimensions supérieures,
en étant égocentré et en développant votre bulle personnelle,
davantage de vos relations seront avec des personnes qui
comprennent également ce concept de bulle dans leurs relations
avec les autres. Quant aux autres relations ne correspondant plus
à qui vous êtes, elles finiront tout simplement par disparaître. Au
fil de votre cheminement, nombre de vieux amis et de membres de
votre famille vont également disparaître de votre vie. Vous avez le
choix de voir cela comme quelque chose de triste, ou comme une
validation que le travail que vous avez réalisé sur vous-même
porte ses fruits. Votre bulle personnelle est plus résistante et plus
complète.
Ceux que vous attirerez désormais à vous seront des
partenaires d’un calibre supérieur.
Je m’aime quand je suis avec toi
Quand les deux individus dont il était question plus haut
s’engagent dans une relation intime, celle-ci est fort différente de
celles qu’ils ont vécues dans la troisième dimension dense et
rigide. Ils s’y engagent avec des outils énergétiques bien rodés,
ainsi que sur la base d’un engagement personnel plus équilibré à
l’égard de leur propre croissance et de leur service à l’humanité.
Ils continuent tous deux à grandir et à développer une bulle
personnelle entière tout en approuvant et respectant les
expériences que vivent les autres.
Les sentiments d’amour tridimensionnels sont très souvent
reliés au besoin qu’éprouve l’individu d’obtenir quelque chose des
autres. « Je l’aime parce qu’il sort les poubelles. Elle prend soin
des enfants. Il gagne de l’argent pour nous faire vivre. Elle est
intelligente. Il dit qu’il m’aime. » La relation est décrite par rapport
à ce qu’elle nous rapporte. « Elle me rend heureux. Elle est ma
meilleure moitié. » Il y a une confusion sur l’origine de ces
sentiments d’amour. Dans la troisième dimension, ces sentiments
sont liés à une source extérieure, à un amant, à un enfant, etc. Il
arrive souvent que ce lien mal placé soit une source de confusion
et qu’il donne l’impression que l’on n’est pas heureux dans ce
genre de relation. Le potentiel de l’amour, cependant, est
beaucoup plus grand, et une fois que nous comprenons cela, une
expérience très différente devient possible.
Le sentiment d’amour est une chose que l’on éprouve en soi. Il
ne s’agit pas d’un besoin à satisfaire. Ce n’est pas hé au fait qu’il
sorte les ordures ou qu’elle gagne de l’argent. L’amour est un
sentiment intérieur que l’on ressent. Ce n’est pas une chose que
l’on peut donner ou recevoir de l’autre. Il est impossible de donner
de l’amour. Les relations humaines sont le jeu le plus difficile qui
soit. Le fait d’exprimer son amour à quelqu’un relève de nombreux
aspects culturellement programmés, dont la plupart mènent à de
la confusion, de l’embarras et de l’incompréhension.
Et si nous acceptions la possibilité que dire je t'aime, d’un point
de vue extérieur, veuille dire en réalité je m'aime quand je suis
avec toi ? En quoi nos relations seraient-elles différentes ? J’ai du
plaisir en ta présence ou quand je pense à toi. Mais encore une
fois, l’amour est un sentiment éprouvé en soi. Cela change tout.
Cette nouvelle perspective permet de vivre l’amour de maintes
autres manières.
Lorsque votre partenaire vous sourit et que vous lui dites : « Je
t’aime », vous n’exprimez pas ce qui se passe en dehors de vous.
Vous exprimez plutôt l’aspect de l’amour appelé appréciation, et
cela, vous le ressentez en vous. « Je me sens bien (je m’aime)
quand tu souris. Parce que cela me fait sentir si bien, je veux faire
tout mon possible pour te faire sourire plus souvent. » Le
sentiment d’amour et toutes ses permutations concernent avant
tout ce qui se passe en vous. Lorsque cela est compris et choisi
comme mode de vie par les deux parties, la vie commune prend
alors une dimension fort différente.
Durant leurs vacances d’été à New York, la femme dit en le
voyant : « Ce collier est vraiment beau. » L’homme sourit et
retourne discrètement à la boutique pour le lui acheter comme
cadeau de Noël. Il a alors la chance de découvrir au cours des six
prochains mois le plaisir et l’excitation que lui procure cette
surprise qu’il lui prépare !
« J’aimerais bien un jour aller skier à Aspen », dit l’homme en
feuilletant un magazine. Sa femme organise secrètement un
voyage de ski d’une semaine pour lui et son meilleur ami au cours
de l’hiver suivant. Elle est heureuse et satisfaite de sa décision
alors qu’elle savoure de plus en plus au fil des mois la surprise
qu’elle va lui faire. Et elle s’aime quand elle est avec lui.
À partir de cette perspective, une prise de conscience nouvelle
et élargie prend forme. Parce que l’amour est un sentiment
personnel intérieur, je m’aime quand je me promène dans les
bois. Je m’aime quand je regarde un coucher de soleil. Je m’aime
quand j’entends les autres rire. Je m’aime quand le chat sur mes
genoux ronronne. Je m’aime quand je vois pousser les tomates
dans mon jardin. Vous devenez plus conscient d’être en relation
avec tout ce qui vous entoure - le chat, les tomates, le coucher de
soleil et les arbres. Vous prenez alors conscience que l’amour,
cette merveilleuse expérience intérieure, permet à d’autres
sentiments, tels que l’appréciation, la gratitude, le respect, le
bien-être et la présence, d’être ressentis au même titre que
l’Amour. Le fait de s’aimer ouvre des possibilités illimitées, à la
fois merveilleuses et inattendues.
Cette dimension supérieure d’Amour est ce qui arrive
naturellement quand nous créons et vivons notre vie en ayant
recours aux sept mots vivants. Lorsque vous vous sentez sûr de
vous, heureux et bienveillant, par exemple, un sourire intérieur
vous illumine également et vous vous aimez indépendamment de
ce que les gens autour de vous peuvent vivre. Vous êtes satisfait
de vous-même et vous pouvez permettre aux autres d’être dans
l’état de bien-être (ou de souffrance) de leur choix, sans les juger
ni vouloir vous mêler de leurs affaires. Toutefois, vous êtes
entièrement à leur disposition s’ils le demandent.
Comme vous êtes capable de demeurer plus en permanence
dans l’énergie de l’autosatisfaction, vous attirez automatiquement
à vous d’autres personnes ayant la même vibration. Lorsque votre
nouvel ami sourit et démontre son enthousiasme, vous souriez
aussi et ressentez l’amour de plus en plus souvent dans votre vie.
Lorsque vous appréciez le rire de votre partenaire, vous ne faites
rien pour interférer avec son bonheur et son plaisir. Sa joie vous
permet de vous aimer encore plus. En réalité, vous aimez
découvrir de nouvelles façons de lui faire plaisir, car lorsqu’il est
heureux, vous l’êtes aussi, et parce que vous vous aimez quand
vous êtes avec lui.
25

La sympathie, l’empathie et la compassion

Les chakras tridimensionnels fonctionnent comme des


baromètres de votre équilibre ou déséquilibre intérieur. Si vous
savez comment ils fonctionnent, vous aurez l’occasion de
recentrer votre attention et de vous réaligner. Les sept chakras
majeurs jouent un rôle important, mais pour la plupart d’entre
nous ce sont les trois chakras inférieurs qui déterminent le genre
de vie que nous menons.

• LE PREMIER CHAKRA concerne la survie. Son rôle est de
vous protéger afin que vous puissiez réaliser vos objectifs
dans cette vie. Si votre vie est menacée et que votre heure
n’est pas encore venue, le premier chakra prendra le contrôle
de tout pour vous garder en sécurité. Il activera le réflexe de
lutte ou de fuite et vous fera vite remonter sur le trottoir avant
que le bus ne vous frappe. Le premier chakra est situé à
l’extrémité la plus basse de votre colonne vertébrale.
• LE DEUXIÈME CHAKRA concerne les émotions inférieures
(l’indigence, la jalousie, le ressentiment, la dépendance et le
chagrin) ainsi que la sexualité et la sensualité. Ce chakra est
situé à environ deux doigts en dessous du nombril, à l’arrière,
vers la colonne vertébrale.
• LE TROISIÈME CHAKRA concerne le plexus solaire et est lié
au pouvoir, au contrôle, au jugement et à la résistance. Si
vous sentez une douleur dans votre plexus solaire, il se peut
que ce ne soit pas dû à des brûlures d’estomac. Ce chakra
vous indique que vous êtes hors d’équilibre, dans une
situation tendue liée au pouvoir et au contrôle. Si vous
résistez fortement à une chose, la région de ce chakra sera
bloquée et douloureuse.

Ensemble, les trois chakras inférieurs sont responsables de la
sympathie et de l’empathie. Ces deux réactions tridimensionnelles
sont basées sur les expériences passées. Elles vous indiquent où
vous en êtes relativement à votre sécurité et à votre capacité
d’adaptation émotionnelle, ainsi que par rapport à votre bien-être
et à la façon dont vous êtes accepté par les autres. C’est à ça que
l’empathie et la sympathie servent.
L’empathie
L’empathie est la capacité de ressentir la douleur émotionnelle
et physique éprouvée par d’autres personnes. De nombreux
travailleurs de la lumière sont fiers de leur capacité à ressentir
physiquement la douleur des autres, et admirés pour cela. Ils la
considèrent comme un moyen utile de « lire » l’énergie des autres
et de les guérir. Par ailleurs, si vous continuez à vous faire souffrir
physiquement, vous risquez de nuire à votre santé et à votre bien-
être. Vivre dans la souffrance accélère le processus de
vieillissement et épuise.
L’empathie est également un moyen tridimensionnel de
déterminer si la personne qui se tient devant vous est quelqu’un
de recommandable à côtoyer. Le deuxième chakra permet de « lire
» son énergie afin de déterminer son humeur, son attitude, sa
stabilité émotionnelle et mentale, et si l’on sera en sécurité auprès
d’elle. C’est le rôle de votre premier chakra, non du deuxième, de
vous garder en sécurité. Utiliser son deuxième chakra dans ce but
(empathie) devient un fardeau et interfère avec votre bien-être et
votre équilibre.
La sympathie
La sympathie est la réaction émotionnelle tridimensionnelle à
l’observation de la douleur d’autrui. Vous vous sentez désolé,
concerné, triste, inquiet et troublé par ce que les autres doivent
endurer. Éprouver de la sympathie, ce n’est pas sentir de la
douleur dans son corps ; c’est une réaction du second chakra que
l’on sent dans son corps émotionnel. Éprouver souvent de la
sympathie peut finir par perturber votre équilibre émotionnel et
même votre bien-être physique.
Ni la sympathie, ni l’empathie ne changeront rien à la douleur
que ressent votre ami. S’il fait l’expérience de la douleur, c’est
pour apprendre à la transcender afin d’accroître sa maîtrise
personnelle. Vos inquiétudes, votre sympathie ou votre empathie
à son égard n’auront aucune incidence positive sur ce qu’il vit.
La compassion
La compassion est une qualité propre à la quatrième
dimension. Elle agit dans le moment présent et vous permet
d’observer objectivement et avec détachement la situation se
trouvant devant vous. Avoir de la compassion, c’est éviter de
porter un jugement. Elle consiste à accepter les choses telles
qu’elles sont. Le fait de vous focaliser dans votre conscience
supérieure et à l’intérieur de votre octaèdre vous offre la
possibilité de faire preuve de compassion. Faire face à votre ami
qui est dans la douleur, pendant que vous êtes dans cet espace de
compassion, vous donne le recul nécessaire pour voir ce qui se
passe et lui offrir des informations utiles et sages dont il pourra
bénéficier s’il le désire.
Inversement, lorsque vous manifestez des réactions
tridimensionnelles de sympathie et d’empathie, il est impossible
pour vous de soutenir et de guider votre ami. La compassion vous
permet d’observer sans être empêtré dans les drames, les
réactions émotionnelles et la douleur physique des autres. Cette
attitude compatissante et détachée vous permet de leur être plus
utile. Vous pouvez aussi aider les autres à se libérer de leurs
comportements, croyances et habitudes nuisibles s’ils y
consentent évidemment.
Réaction versus réponse
Pour beaucoup de gens, les mois et les années de grands
changements à venir seront très déroutants et bouleversants.
Ceux qui comptent sur leur habitude de réagir avec sympathie et
empathie pour comprendre ou aider les autres seront entraînés
émotionnellement et physiquement dans le tourbillon d’émotions,
de pensées et de souffrances de ces gens. Répétons-le : Alors que
la vitesse des changements ne cesse de s’accélérer, si vous
choisissez de vous en remettre à l’empathie et à la sympathie,
vous allez vous rendre compte que ces schémas
électromagnétiques chargés vont vous faire plonger dans les
émotions, les pensées et les tragédies erratiques, confuses et
douloureuses des individus devant vous.
La plupart des gens peuvent se souvenir clairement de l’endroit
où ils étaient et de ce qu’ils faisaient quand ils ont appris ce qui
venait de se passer le 11 septembre 2001. Alors que le drame se
déroulait, deux vagues d’énergie ont fait le tour du monde :
• Une réaction tridimensionnelle ancrée dans la peur.
• Une réponse quadridimensionnelle qui amenait les gens à se
demander : « Que puis-je faire ? Comment pourrais-je aider ? »
Les New-Yorkais ont d’abord ressenti la réaction
tridimensionnelle de peur, suivie ensuite d’une réponse plus
mesurée qui en a amené plusieurs vers des vibrations
quadridimensionnelles de compassion, de sorte qu’ils ont pu venir
en aide aux autres sans arrière-pensées ni conditions. Certains de
nos amis ont proposé aux gens dans la rue d’utiliser leur
téléphone fixe pour appeler leurs proches, et offert aux pompiers
d’utiliser leur salle de bain. Tout ce qui importait était d’aider les
autres à retrouver leur équilibre. Des groupes se sont
spontanément formés afin d’apporter aide et assistance. Partout
dans le monde, les gens ont été touchés par ces événements.
Beaucoup de ceux qui n’étaient même pas directement impliqués
ont éprouvé de l’empathie et de la sympathie, et ont ressenti un
malaise physique et émotionnel qui s’est manifesté par de la peur,
des larmes et de l’inquiétude. De nombreux autres ont choisi la
compassion et ont donc pu apporter l’aide dont ils étaient
capables. Vous rappelez-vous comment vous avez réagi ?
Durant la période actuelle de grands changements, chacun a le
choix de réagir avec émotion ou de répondre avec compassion.
Vous avez ce choix à chaque instant. Si vous pensez à utiliser vos
outils afin de rester concentré, attentif, clair et utile, vous pourrez
maintenir un taux vibratoire suffisamment élevé qui vous
permettra de vous soustraire aux réactions des trois chakras
inférieurs, ainsi qu’à la peur tridimensionnelle.
26

Mieux comprendre le pouvoir des mots pour se


reprogrammer

Les mots vivants sont un outil que nous avons abordé dans la
section précédente, mais il y a bien plus à savoir à leur sujet que
ce qui a été présenté jusqu’ici. Les mots sont des éléments très
importants du flux de la création. Certains ont un effet
amplificateur, alors que d’autres ont un effet transformateur, et
que quelques-uns interrompent le flux de la création. Les adjectifs
et les adverbes l’accélèrent ou le façonnent En devenant conscient
d’être conscient, vous reconnaissez le fait que, chaque fois, une
pensée précède chaque mot. Il y a aussi des émotions, des
vibrations et des fréquences qui sont toutes une forme d’énergie.
La cinquième dimension est structurée à partir de fréquences
qui favorisent énormément l’alignement intérieur et le bien-être.
Lorsque vous êtes en phase avec ce flux, votre accès à Tout Ce
Qui Est devient illimité. Plus vous êtes en résonance harmonique
et en phase, plus il est simple de créer. Du point de vue de la
perspective tridimensionnelle, le moyen le plus simple de
s’harmoniser avec ces fréquences de la cinquième dimension est
de devenir et de manifester la vibration ou l’émotion des mots
choisis, tout en gardant votre point d’observation. Cela vous
permettra de changer votre rapport au monde autour de vous, de
passer d’un mode réactif à un mode détaché vous permettant de
choisir comment vous souhaitez créer et gérer votre expérience.
Les mots auxquels vous accordez, consciemment ou
inconsciemment, plus d’importance créent tous ensemble une
tonalité vibratoire qui vous est unique. On vous reconnaît par
cette tonalité émanant de vous. Ainsi, on pourra dire d’une
personne qu’elle est triste et qu’elle n’est pas agréable à
fréquenter, ou bien qu’elle est toujours en colère et contrariée. En
mettant l’accent sur les mots qui reflètent une dimension plus
élevée, vous ferez apparaître en vous une tonalité aisément
reconnaissable dans les dimensions supérieures. Elle sera
davantage en harmonie avec le personnage que vous êtes venu
incarner ici. On pourra alors dire de vous que vous êtes une
personne présente et heureuse, et que vous êtes toujours certain
de vous et courtois. C’est alors que vous commencerez à devenir
non seulement conscient d’être conscient, mais aussi un citoyen
conscient de la cinquième dimension.
Au cours des mois et des années à venir, des événements
surviendront dans votre vie qui vous permettront de vous parfaire
à cet égard, de sorte que vous gagnerez en aplomb et en maîtrise
de vous-même. Vous pourrez vibrer plus facilement et plus
naturellement dans les fréquences manifestant qui vous êtes venu
être en ce monde. Pour y arriver, cela nécessitera de votre part
une attention focalisée sur le but visé, et vous devrez vous exercer
à employer les mots vivants jusqu’à ce que vous les ayez si bien
intégrés qu’ils exprimeront simplement qui vous êtes. La
plateforme quadridimensionnelle supérieure contient des mots et
des vibrations qui, à mesure que vous y aurez recours, faciliteront
grandement cette transition. En conservant votre attention
centrée sur l’idée que vous êtes certain et capable, notamment,
vos corps physique et émotionnel s’ajusteront à cette énergie et en
feront la démonstration dans le monde extérieur. Toutefois, il est
de la plus haute importance que ces vibrations supérieures soient
présentées à l’univers, où la loi d’attraction agit pour vous
redonner exactement ce sur quoi vous maintenez votre attention.
Une plateforme triangulaire sur laquelle se tenir
Cette transition et ce changement doivent vous concerner
prioritairement, car tout dépend de la fréquence à laquelle vous
choisissez de vibrer.

• Trouvez votre espace de sérénité intérieure, afin de devenir
calme et concentré. Si nécessaire, passez en revue les outils
présentés dans la section II et voyez si l’un d’eux vous serait
utile à cet égard.
• Soyez dans le temps présent, et sentez-vous puissant et
capable. Laissez-vous envahir par ce que ces deux mots
vivants évoquent. Il n’y a rien à faire, aucun endroit où aller. Il
n’y a rien à corriger ou à réparer car rien n’est brisé.
• Une fois que vous vous sentez puissant et capable, changez
un mot. Essayez maintenant avec les mots puissant et
bienveillant. Notez la différence dans votre façon de vous
sentir quand vous employez ce nouveau mot.
• Explorez les sensations que suscite en vous le mot
bienveillant. Détendez-vous et soyez curieux. Laissez l’énergie
changer, et profitez de l’expérience. Notez en quoi vous vous
sentez différent comparativement à quand vous étiez focalisé
sur les mots puissant et capable. Le mot puissant est désarmé
; il n’évoque pas l’idée d’une force ou d’une pression exercée.
C’est comme si vous étiez un parent attentionné donnant des
conseils à un petit enfant.
• Une fois que vous avez bien senti l’énergie et le sentiment
que ces deux mots suscitent en vous, ajoutez le mot
autoritaire (au sens de commander) - puissant, bienveillant et
autoritaire. Vous créez ainsi une plateforme triangulaire solide
sur laquelle vous tenir.
• Notez l’impression que cette combinaison de trois mots
vivants fait naître dans votre espace intérieur.

En combinant ces trois mots et les énergies qu’ils engendrent,
et en les utilisant régulièrement ou en vous appuyant dessus
comme s’il s’agissait d’une plateforme stable, vous vous rendrez
compte que vous éprouvez une merveilleuse sensation.
S’il est difficile pour vous d’employer ces mots en particulier,
essayez des combinaisons de trois mots qui vous sont plus
familiers et qui seront donc plus faciles à employer. Commencez
par quelque chose de simple, comme les mots ordonné,
reconnaissant et calme ou bien amusé, calme et précis. Le
meilleur mot de tous est heureux. « Je suis heureux. » Dans nos
ateliers, lorsque nous suggérons le mot heureux, de nombreux
participants disent : « Je ne sais pas ce qu’être heureux signifie. »
En réalité, il leur est arrivé à un certain moment dans leur vie
d’être heureux, mais ils l’ont tout simplement oublié, ou bien
l’expérience du bonheur a été poussée de côté par le genre de vie
que les autres leur ont suggéré de mener. Une fois qu’ils
retrouvent le souvenir de ces moments heureux, un large sourire
s’affiche sur leur visage. Ils se redécouvrent, se reprogramment,
se réalignent et se souviennent.
En vous amusant à combiner des séries de trois mots vivants, à
les faire vôtres et à les intégrer, un certain nombre de choses bien
précises vont se produire :

• Vos couleurs vont changer. Chaque mot produit une
vibration sonore et une couleur. Et quand vous retournez à
votre demeure céleste chaque soir, c’est grâce à vos couleurs
que l’on vous reconnaît. Vous êtes un être tout en teintes : un
esprit ayant une couleur et une forme uniques. En intégrant
en vous l’énergie de ces mots et en les faisant vôtres, vos
couleurs changeront.
• Les mots et leurs vibrations vont s’ancrer dans votre champ
d’énergie, et ainsi révéler qui vous êtes vraiment. En plus de
changer la façon dont les autres vous voient, les mots
transforment également votre manière de réagir et d’entrer en
relation avec autrui. Utiliser consciemment des mots d’une
qualité vibratoire supérieure neutralisera les tonalités
vibratoires indésirables que vous avez pu créer
inconsciemment ou par habitude. Comme la rose, ces mots
vibrent à une fréquence plus élevée et plus rapide. Ils sont en
phase avec l’énergie plus vaste que vous êtes - une énergie qui
apaise, adoucit et vous libère de toutes les choses contraires à
elle-même. Lorsque vous rayonnez l’énergie de ces mots
associés à une dimension supérieure, tous les mots de nature
inférieure disparaissent. Les vibrations affreuses comme celles
évoquées par les mots victime, manque, peur et je ne suis pas
bon ne peuvent plus se maintenir en votre présence.
• Vous activerez aussi certains aspects de votre corps de
lumière. Dans les banques de mémoire de votre âme se trouve
un canevas schématique du corps de lumière qui vous
appartient et existe simultanément dans les dimensions
supérieures. C’est le véhicule que vous prenez pour vous
déplacer entre les univers et passer d’une forme de conscience
à l’autre.

Chaque fois que vous vous imprégnez de l’énergie de l’un des
mots appartenant aux dimensions supérieures, un récepteur dans
votre corps de lumière est réactivé. Avec la réactiva- don de ce
récepteur, ce mot devient pleinement ancré dans votre vie. À
partir de ce moment, vous devenez automatiquement un exemple
vivant de cette énergie. Plus votre corps de lumière est réactivé,
moins votre corps physique est dense. Vous vous rappelez
davantage qui vous êtes dans les dimensions supérieures. Votre
corps de lumière est naturellement en résonance harmonique
avec le Créateur, et l’étincelle du Créateur que vous êtes - ce que
vous avez oublié - pourra ainsi se manifester de plus en plus
distinctement par votre entremise.
Vous trouverez ci-après une courte liste de mots et de traits
merveilleux que vous voudrez sans doute réintégrer dans le
fondement de votre corps de lumière. Commencez par un seul
mot, soyez-le pleinement, puis ajoutez-en un deuxième. Ensuite,
choisissez-en un troisième et visualisez-les tous comme une
plateforme triangulaire parfaite pour y construire une nouvelle
fondation pour votre existence. Sentez leur effet en vous à mesure
que vous les intégrez dans votre quotidien. Y en a-t-il certains
dans cette liste avec lesquels vous n’êtes pas familier ?
Aventureux Motivation
Détermination Neutralité
Délice Optimiste
: Aptitude à Tendre
réagir
Doué Créatif
Dynamique Résolu
Gentillesse Télépathie
Élégance Courage
Aligné Clarté
Spontané Coopération
Abondant Patience
Attentif Honnête
Érudition Compassion
Ouverture Communicatif
Artistique Intégrité
Leadership Perspicace
Enthousiasme Ponctuel
Équilibre Sagesse
Flexible Respectueux
Fermeté Éclat

27

Les avantages de la maîtrise du point


d’attention

Vous commencez peut-être maintenant à voir et à comprendre


combien il est important de maîtriser votre point d’attention.
Savoir comment y parvenir est l’une des choses qui vous aideront
à sortir de la troisième dimension et à cheminer vers les
dimensions supérieures. Les quelques notes suivantes vous
aideront à bien comprendre ce sujet.
Déplacer votre point d’observation sans le sortir de
vous
Déplacer votre point d’observation en le sortant de vous est
l’action qui consiste à l’éloigner de vous afin d’examiner une chose
de près. Supposons qu’un ami vous dise : « Oh, regarde cette
chose intéressante là-bas. » Au lieu de la regarder à partir de votre
point d’observation intérieur, vous quittez le centre de votre tête,
traversez de multiples couches de bruit de fond tridimensionnel,
et projetez mentalement votre attention jusqu’à la chose en
question. Lorsque vous quittez votre point d’observation habituel
afin de découvrir cette chose là-bas, vous n’êtes plus équilibré ni
aligné au sein de votre champ de conscience. Vous vous êtes
éloigné de vous-même. Déplacer ainsi votre point d’attention hors
de vous fausse votre perception de la chose que vous observez. Ce
que vous voyez est déformé parce que vous ne le regardez pas à
partir de votre point d’observation interne équilibré. Ce qui aurait
la forme d’un cercle rouge, tel que perçu depuis le centre de votre
tête, peut apparaître sous la forme d’un carré vert lorsque vous
projetez votre attention à travers le tumulte tridimensionnel
environnant pour aller observer de près l’objet de votre intérêt. Ce
qui accroît les perturbations liées à ce phénomène, c’est qu’en
revenant à votre point d’observation interne, vous devez à
nouveau traverser ces multiples couches de bruit, de pensées et
d’émotions appartenant à la troisième dimension. Retourner au
centre de votre tête, à votre Mental supérieur, nécessite un effort
d’attention soutenu afin de vous désengager de ce que vous êtes
allé observer. En d’autres termes, lorsque vous ramenez votre
attention à votre point d’observation original, votre conscience est
déformée par toutes les interférences auxquelles elle a ainsi été
exposée.
Lorsque vous conservez votre point d’attention au centre de
votre tête, dans votre Mental supérieur, pour observer la vie et ce
qui vous entoure, vous avez une perception plus nette de ce que
vous observez, et évitez alors d’être affecté par tout ce qui pourrait
vous perturber si vous projetiez votre conscience hors de vous.
Observer l’existence à partir de votre « terrasse panoramique »
intérieure, et ne pas aller vers ce qui est en dehors de vous,
permet de conserver un meilleur équilibre et favorise des choix
plus éclairés puisque vous ne bougez pas d’où vous êtes et vous
n’avez aucun effort à faire pour vous dépêtrer mentalement des
influences extérieures pour retrouver votre équilibre intérieur.
Bien comprendre ce concept, et donc ne plus projeter votre
attention hors de vous, est l’une des choses les plus importantes
que vous puissiez apprendre. Une bonne maîtrise de cette
aptitude est nécessaire pour vivre dans la cinquième dimension.
Observer sans analyser ni étiqueter
Un autre aspect de la maîtrise de votre point d’attention
concerne le fait d’observer sans rien analyser ni étiqueter. Lorsque
vous arrivez à observer le monde autour de vous sans chercher
aussitôt à le décortiquer ou à l’étiqueter, cela apaise encore
davantage tout ce qui pourrait vous empêcher de vous connaître
vous-même. Vous brisez l’habitude de penser sans cesse,
d’analyser, d’identifier, de débiter des informations, et de parler
constamment dans votre tête. Cette habitude forme une couche
inférieure de pensées parasitant votre conscience et crée un
environnement mental très bruyant.
C’est de là que proviennent bien des questions inutiles. Des
questions comme : Pourquoi a-t-il fait cela ? Comment cette chose
a-t-elle pu arriver ici ? Que veut-elle dire par là ? Quand votre
conscience est empêtrée dans cette couche inférieure de la
pensée, il est bien difficile de ne pas se perdre au milieu de tout ce
bruit, qui n’a rien à voir avec vous de toute façon.
Apprendre à observer sans analyser ni étiqueter exige de la
pratique et de la détermination. Pour mettre fin à cette habitude,
commencez par le noter lorsque vous constatez que vous êtes en
train d’analyser ou d’étiqueter ce que vous observez, et de vous
faire un tas de commentaires inutiles là-dessus. Par exemple, si
vous regardez trois hommes déplaçant une grosse boîte, vous
faites-vous le commentaire dans votre tête que vous aimeriez bien
savoir pourquoi ils font cela ? Avez-vous envie de leur dire qu’il y
a une meilleure façon de la soulever ? Vous demandez-vous ce
que contient la boîte ? Vous dites- vous qu’elle vous rappelle
quelque chose ? Rien de tout cela ne vous concerne et ce n’est que
du bruit encombrant votre esprit. Lorsque vous faites ce genre de
chose, vos processus de pensée créent une sorte de charge
électrique qui, à son tour, garde actif ce bavardage mental et vous
empêche ainsi d’accéder à des niveaux de conscience plus élevés.
Utiliser la respiration consciente comme outil pour
diriger son point d’attention
Respirer de manière continue, sans faire de pause entre
l’inspiration et l’expiration, est un excellent moyen de faire un
grand pas vers la maîtrise de votre point d’attention. Cela vous
aidera également à vous rappeler qui vous êtes, à reconstituer
votre équilibre naturel, et à rétablir les ponts avec le Créateur
Père/Mère. En pratiquant un rythme ininterrompu de respiration,
l’air entrera et sortira de vos poumons de manière plus profonde
et plus complète. D’une simple pensée, l’énergie pranique qui
vous relie à l’intelligence infinie du Créateur peut alors être
activée dans votre être tout entier. La création intentionnelle est
également facilitée et accélérée grâce à une telle respiration
consciente activant l’intelligence de la vie en vous. C’est ce souffle
ininterrompu qui ranime votre faculté à rester dans le temps
présent quadridimensionnel. Il vous permet de rester concentré
sur votre intention et sur ce que vous êtes en train de faire, au
lieu que votre attention se mette à dériver entre le passé et
l’avenir. Lorsque l’on cesse un instant de respirer à la fin de
l’inspiration ou de l’expiration, notre conscience est également
suspendue et détournée de son intention. Observez ce qui se
passe quand vous cessez de respirer. Où va votre conscience à ce
moment-là ? Il est fort probable que vous n’étiez plus centré dans
l’instant présent, mais que vous étiez plutôt absorbé par une
pensée concernant une chose passée ou à venir.
Ce que vous constaterez à mesure que grandira
votre maîtrise
En apprenant à maîtriser votre point d’attention, le bruit de vos
pensées se calmera et toute agitation inutile cessera en vous et
dans votre vie. Il y a plusieurs avantages à cela :

• De nouveaux choix élargis s’offriront à vous.
• Vous serez plus curieux de voir ce qu’une situation donnée a
en réserve pour vous, et moins enclin à supposer que vous
savez déjà tout ce qui peut arriver.
• En étant plus attentif aux subtilités que recèlent les
situations rencontrées et aux occasions qu’elles présentent,
de nouvelles possibilités surgiront.
• Vous aurez de moins en moins tendance à réagir aux
circonstances et de plus en plus de choix s’offriront alors à
vous.
• Vous sentirez mieux votre propre vérité et la distinguerez de
celle des autres.
• Vous intégrerez de mieux en mieux dans votre conscience
les connaissances et la sagesse du Soi supérieur.
• Vous ferez de plus en plus souvent le choix conscient de
garder le silence et de demeurer immobile.
• Vous remarquerez à quel point les autres vivent dans le
bruit et l’agitation, sans pour autant sentir le besoin de réagir
à cela.
• Vous aurez davantage de plaisir et de curiosité à l’égard de
tout ce que vous vivez.
28

User d’astuce pour rendre votre cerveau plus


conscient

Si vous avez déjà pratiqué la méditation, l’état méditatif vous est


sans doute familier. Dans cet état de conscience, on est
généralement immobile et silencieux, avec une conscience aiguë
du moment présent. On a l’esprit calme et ouvert, le corps
détendu et l’on éprouve un état de bien-être profond. On peut
même parfois sentir son corps prendre de l’expansion et avoir la
sensation de le quitter et de flotter au- dessus de lui. L’état
méditatif est également connu pour sa capacité à engendrer une
créativité accrue, à améliorer l’apprentissage, à réduire le stress et
à stimuler l’éveil des facultés spirituelles comme la clairvoyance.
Toutefois, ce merveilleux état de conscience ne survient pas
uniquement durant la méditation. Il est possible de maintenir cet
état d’observation calme et détendu dans le cours de ses activités
quotidiennes. Tous les outils ainsi que les informations que nous
partageons avec vous ici visent à favoriser cela, à vous permettre
de vaquer à vos occupations habituelles tout en conservant un
état de conscience supérieur.
Il existe de nombreux états de conscience, mais par souci de
simplicité, supposons qu’il n’y en a essentiellement que deux :

1. Dans le premier, on a les yeux ouverts, on s’occupe de ses
affaires, on parle avec d’autres personnes, on réfléchit, on
planifie, on travaille, et ainsi de suite.
2. Dans le second, on a les yeux fermés alors que l’on se
détend ou médite tout en ayant une vigilance consciente
accrue, et en étant détendu et focalisé sur le temps présent.

Quelque chose d’important se produit lorsque vous passez de
l’état de veille à l’état méditatif. Chaque fois que vous fermez les
yeux pour vous reposer, dormir ou méditer, vos ondes cérébrales
changent de forme et de fréquence. Le cerveau alterne entre ces
deux états de réalité ou de conscience fort différents. Il n’y a
aucun doute sur l’existence de ces deux états puisqu’ils se
produisent depuis la première fois que vous avez cligné des yeux.
Cela fait partie de nos nombreuses habitudes inconscientes. Et à
l’instar de nos autres habitudes inconscientes, il est également
possible de s’en libérer.
Un des objectifs de ce voyage est d’accroître votre capacité à
maintenir une attention consciente et à choisir les expériences
que vous vivez plutôt que d’avoir l’esprit dispersé et d’être
inattentif à ce qui se trouve devant vous. En utilisant
régulièrement la méthode qui consiste à se situer consciemment
au centre de votre tête, et à regarder en conservant les yeux clos,
vous êtes ramené dans le temps présent. À partir de là, il est
possible d’interrompre le basculement d’un état cérébral à l’autre.
Vous pouvez arriver à maintenir une constance dans votre niveau
de conscience et d’attention consciente, à être beaucoup moins
touché par le bruit tridimensionnel, et à ancrer votre présence
dans les quatrième et cinquième dimensions de conscience - tout
en gardant les yeux ouverts.
Lorsque vous avez commencé à méditer, il y a des années ou
des mois de cela, vous avez probablement adopté une façon qui
vous est devenue coutumière d’atteindre cet état où l’on se sent si
bien. Il est également très probable que vous continuez encore à
recourir à cette méthode routinière. Par exemple, vous allumez
une bougie, vous prenez place sur votre chaise ou votre fauteuil
habituel, vous adoptez votre posture de méditation préférée,
fermez les yeux, prenez quelques respirations profondes et
commencez votre méditation (ou bien vous tentez de faire taire
votre bavardage mental). Une fois votre séance terminée, vous
ouvrez les yeux et reprenez le cours normal de vos activités
quotidiennes. Trois choses se produisent ici :

1. Une habitude très bien ancrée ou une routine a été créée.
2. Lorsque vous fermez les yeux, votre cerveau bascule d’un
état d’activité cérébrale à un autre.
3. Lorsque vous ouvrez les yeux, votre cerveau bascule à
nouveau automatiquement dans votre conscience de veille
habituelle.

Vous sortez de l’état méditatif pour revenir à l’état de
conscience lié au « monde réel ». Notre objectif est de rompre ce
schéma routinier afin d’arriver à maintenir cet état de créativité,
d’apprentissage et de conscience accrus tout au long de la
journée, et non uniquement durant la méditation. Pour mettre fin
à cette habitude, il est nécessaire d’adopter une approche à deux
volets. Il faut s’attaquer à la fois à la routine que vous avez
adoptée et au basculement ou changement quasi automatique de
vos ondes cérébrales.
Changer la routine
Le but d’un changement de votre routine de méditation est de
devenir plus conscient de la méthode que vous avez créée pour
atteindre un état méditatif, et d’en faire un choix délibéré plutôt
que par défaut.

• Tout d’abord, remarquez bien ce que vous faites pour vous
préparer à méditer. Pour rendre ce processus d’observation
conscient et réel, notez par écrit chacune des étapes de vos
préparatifs menant à la méditation.
• Au cours de vos prochaines méditations, modifiez l’ordre de
ces étapes afin de changer de routine. Ne changez pas tout en
même temps. Cela pourrait ne pas s’avérer nécessaire et
empêcher une transition facile. Par exemple, au lieu de vous
asseoir dans le fauteuil habituel, dans la même pièce,
modifiez cette routine. Installez-vous sur un siège dans la
cuisine au lieu d’aller dans votre chambre à coucher. Ou bien
assoyez- vous dans un coin différent de la pièce où vous
méditez d’ordinaire.
• Après avoir suivi pendant un certain temps cette routine
différente, elle deviendra familière. Ce sera alors le moment de
modifier un autre aspect de votre méthode habituelle. Au lieu
d’utiliser votre gong, le cas échéant, utilisez plutôt une
clochette. Au lieu de répéter la prière ou l’invocation que vous
utilisez depuis des années, créez-en une nouvelle. Cela
ressemble beaucoup à un entraînement musculaire que l’on
fait à la gym. Lorsque le corps est soumis trop souvent à la
même routine répétitive, il atteint un palier stable et ne profite
plus vraiment de l’entraînement. Une nouvelle routine est
alors nécessaire.
Créer une nouvelle méthode d’exercice
Que faites-vous après avoir fermé les yeux ? Suivez-vous
chaque fois le même chemin ? Notre objectif ici est de mettre fin à
l’habitude du cerveau de basculer automatiquement d’un état de
conscience à un autre, sans votre intervention consciente.

• Trouvez votre espace de sérénité intérieure, branchez- vous
à la Terre, entrez dans votre Mental supérieur, tracez
mentalement votre octaèdre, et ainsi de suite.
• Soyez particulièrement conscient de votre respiration et
respirez de manière continue sans faire de pause avant
d’inspirer et d’expirer.
• Gardez les yeux ouverts et localisez un objet à observer ou
un point précis sur le mur devant vous, au niveau des yeux
ou légèrement au-dessus. Choisir un point situé en dessous
du niveau des yeux pourrait faire en sorte que ceux-ci aient
tendance à se fermer.
• Fixez cet endroit un moment, puis maintenez cette image
dans votre conscience alors que vous prenez une grande
respiration et laissez simultanément vos paupières se fermer
pendant que vous continuez à voir mentalement cette image à
travers vos paupières fermées. Si vous ne vous en souvenez
plus suffisamment bien, ouvrez les yeux et fixez-la à nouveau
dans votre esprit, puis refermez-les.
• Puis, inspirez consciemment tout en ouvrant les yeux et en
fixant à nouveau le même endroit devant vous.
• Refermez les yeux tout en expirant consciemment et en
conservant cette image à l’esprit.
• Continuez à répéter cela durant huit ou dix respirations. À
votre dernière expiration, gardez les yeux fermés tout en
maintenant votre regard fixé au même endroit. Vous
remarquerez que cet exercice vous donnera une plus grande
clarté d’esprit que lors de vos méditations habituelles.
• Vous pouvez maintenant poursuivre vos expériences avec
l’un ou l’autre des outils énergétiques que vous aimeriez
utiliser au cours de cette séance.

Le but de cet exercice est de créer un état de conscience alerte,
focalisé dans le moment présent, vous permettant de choisir la
direction que vous souhaitez prendre avec vos pensées, plutôt que
de les laisser dériver sans contrôle ou sombrer dans
l’inconscience. Si vous trouvez que vous perdez votre
concentration ou que votre posture a changé au cours de votre
séance, respirez à nouveau les yeux ouverts, concentrez- vous sur
le mur devant vous, puis refermez les yeux en poursuivant votre
respiration consciente. Répétez jusqu’à ce que la clarté de votre
conscience ait de nouveau augmenté. Cet exercice favorise une
clarté de conscience accrue durant vos méditations. Vous
demeurerez suffisamment alerte pour utiliser nos outils, mais
vous pourrez aussi à tout moment accéder à cet espace élargi de
conscience sans quitter votre corps.
Lorsque vous intégrerez cet exercice dans le fil de vos activités
quotidiennes, vous pourrez également observer divers résultats.
Prendre un moment de temps à autre durant la journée pour faire
cet exercice de respiration les yeux ouverts et fermés, tout en
restant conscient et concentré sur un point précis, vous ramènera
à cet état méditatif de vigilance consciente accrue. Mettez-le en
pratique avant une réunion ou un appel téléphonique important.
Y avoir recours avant et pendant un effort créatif vous permettra
de mieux focaliser votre attention sur votre projet, et vous en
retirerez donc une plus grande satisfaction et obtiendrez
davantage de succès. Bientôt, cela deviendra pour vous un
nouveau mode de vie.
Ce faisant, vous ferez disparaître les voiles de l’ignorance et de
l’oubli qui entravent tant votre perception des dimensions
supérieures. Votre cerveau ne basculera plus entre deux niveaux
de conscience différents. En mettant cela en pratique, et ce, en
combinaison avec les autres exercices proposés dans ce livre,
votre vie quotidienne sera davantage vécue dans l’état de vigilance
calme auquel vous pouvez accéder durant vos méditations.
29

Comprendre la différence entre votre Moi


supérieur et votre âme

Dans presque chacune des conférences que nous offrons,


quelqu’un nous demande : « Quelle est la différence entre mon
Moi supérieur et mon âme ? »
C’est une excellente question que nous nous sommes tous
posée d’une façon ou d’une autre. Dans son cheminement
spirituel, chacun de nous est exposé à de nombreux termes
décrivant cela. Certains sont faciles à comprendre, d’autres sont
déroutants, et d’autres encore sont apparemment contradictoires.
En termes simples, votre Moi supérieur est une partie de votre
âme. Il est l’aspect le plus élevé de votre être qu’il est possible
d’atteindre et d’intégrer dans le corps physique. Votre Moi
supérieur est la partie de vous qui sait, voit et comprend au
niveau le plus élevé auquel on peut avoir accès pendant que l’on
est dans une forme humaine. Ancrer la sagesse du Moi supérieur
dans notre dimension physique est au cœur de notre évolution
spirituelle humaine et du dessein de notre existence.
Votre âme, par l’entremise du Moi supérieur, a joué un rôle clé
pour choisir et concevoir ce que vous vivez présentement. Votre
âme a voulu atteindre la pleine maîtrise et mieux se connaître en
passant par toutes sortes de situations et d’expériences. Elle a
donc mis en place un plan et un processus afin d’y parvenir :
VOUS.
Voici un exemple simple. Supposons que votre âme désirait
savoir ce que l’on éprouve quand on se sent embarrassé dans un
corps de femme. Elle a donc placé une partie de sa conscience en
vous, qui habitez un corps de femme, et vous êtes donc entrée
dans cette troisième dimension afin d’y faire l’expérience du plan
de vie que votre âme souhaitait vivre. Vous êtes née dans une
famille de danseurs, mais vous étiez gauche et maladroite et il
vous arrivait souvent de tomber. Vous vous êtes entourée
d’enfants très simples de la troisième dimension et vous avez eu
un esprit créatif, mais pas de filtre, de sorte que vous avez laissé
échapper des choses qui vous ont mise mal à l’aise plus tard et
vous ont attiré de drôles de regards de la part des autres. Une fois
devenue adulte, vous aimiez faire la fête et vous avez souvent dû,
le matin venu, surmonter votre embarras pour expliquer vos
gestes de la veille.
Au fil de ces merveilleuses expériences que votre âme a créées à
votre intention, vous disposez du libre arbitre, qui, en plus des
désirs de votre âme, vous permet de choisir et de créer de
nombreux autres éléments dans ce jeu de la vie. Vous choisissez
de prendre des leçons de danse, et vous apprenez à réfléchir aux
conséquences avant de parler, et à mieux contrôler vos élans lors
des fêtes. Vous développez la maîtrise de vous-même et bientôt
vous ne vous retrouvez plus aussi souvent dans des situations
embarrassantes. Votre âme en est fort satisfaite. Bien sûr, il y a
de nombreuses autres expériences dont elle veut faire l’expérience
à travers vous dans cette vie. Vous avez maîtrisé la situation
relativement aux embarras, et maintenant vous devez, par
exemple, réussir la même chose à l’égard du sens de l’ordre.
L’époque de grands changements que nous traversons favorise
l’identification tant au Moi supérieur qu’à l’âme. En vous
rappelant qui vous êtes et en ayant de nouveau accès à des
niveaux plus élevés de conscience, votre conscience humaine et
celle de votre Moi supérieur vont rapidement pouvoir fusionner.
Avec votre plus grande identification à ce Moi supérieur fusionné,
vous allez faire preuve de plus de discernement et vous
examinerez mieux les choix s’offrant à vous avant d’agir. Vous
allez également constater que vous avez accès à des niveaux plus
élevés de connaissance, de sagesse, de compréhension et de
choix. Ce sera le signe que votre Moi supérieur et votre âme
unifient leurs consciences.
Simultanément, votre âme joue un rôle énorme dans Tout Ce
Qui Est. Elle est beaucoup plus active dans le domaine non
physique de la conscience, qui est beaucoup plus vaste que le
domaine physique. Pour mettre cela en perspective, imaginez la
réalité physique comme un simple grain de sable sur une plage.
Tout le reste (absolument tout) dans Tout Ce Qui Est est de
nature non physique. Toutefois, la plupart des humains n’ont
connaissance que de ce qu’ils connaissent, et la réalité physique
est la seule chose que nous connaissons. En réalité, nous
sommes beaucoup plus grands que notre seule dimension
physique, mais la plupart d’entre nous ne le savent pas encore.
Nous ne savons que ce que nous savons, et nous ignorons ce que
nous ne savons pas. Alors que vous menez à bien ce que votre
âme désirait vous voir réaliser (c’est-à-dire ne plus vous retrouver
dans l’embarras et acquérir le sens de l’ordre), le voile se dissipe
de plus en plus entre vous et votre âme. Vous allez bientôt
refusionner avec votre âme et vous aurez donc une conscience
plus vaste allant bien au-delà des limites tridimensionnelles.
En vous éveillant et en fusionnant délibérément avec votre Moi
supérieur et votre âme durant cette période de grands
changements, vous ferez une chose qui n’a jamais été réalisée
auparavant. En centrant toute votre attention sur votre évolution
personnelle, vous deviendrez beaucoup plus conscient de ce que
votre âme est venue réaliser sur le plan physique. Et c’est par
cette prise de conscience que vous rétablirez également les ponts
avec le cœur du Créateur.
30

La fonction de l’ego

Il y a un aspect de vous dans la réalité tridimensionnelle que l’on


connaît sous le nom d’ « ego ». Bien des gens ont appris à croire
que l’ego est un problème et que c’est donc une chose à éliminer.
Au fil de leur cheminement spirituel, beaucoup combattent l’ego
et le voient comme l’ennemi de leur croissance spirituelle. On a
accusé l’ego de nous attirer des ennuis et de nous pousser à dire
et à faire des choses qui ne sont pas pour notre bien. Au fil de
votre journée, vous pouvez vous en rendre compte quand les
autres agissent sous l’influence de ce démon inconscient et sont
motivés par ses peurs. Le but spirituel de nombreuses traditions
comporte la dissolution de l’ego et, une fois cela accompli, notre
véritable Moi supérieur pourra manifester sa présence dans notre
vie. Prenons quelques instants pour examiner l’ego sous une
nouvelle perspective.
Considérez d’abord l’ego comme une partie importante de votre
expérience spirituelle dans un corps physique et non comme une
chose à éliminer. Après tout, il y a une raison à son existence. En
vibrant à des niveaux vibratoires plus élevés, vous pourrez
constater que l’ego fait partie intégrante du plan de votre âme
pour cette vie. C’est à dessein qu’il fait partie de votre expérience
tridimensionnelle puisqu’il a un rôle important et précieux à
jouer. Au lieu d’être un ennemi à combattre, l’ego devrait plutôt
être considéré comme un outil très utile dans votre coffre à outils.
Son but est de vous mettre à l’épreuve, de vous soumettre à de
petits défis au fil de votre cheminement évolutif afin que vous
puissiez mieux affiner vos capacités et vos perspectives, et ainsi
croître et évoluer. Le rôle de l’ego est de vous aider à accéder à des
niveaux supérieurs plus raffinés et à devenir le personnage
humain que vous êtes venu incarner ici.
Si vous vouliez devenir un maître jardinier, vous devriez
apprendre comment faire pousser vos légumes dans les
conditions météorologiques complexes propres au microclimat de
votre région. Vous seriez sans cesse mis au défi de comprendre
quelle quantité d’eau, de soleil et de nutriments vos tomates ont
besoin, et comment ce mélange est différent de ce qui est
nécessaire pour vos concombres. Vous voudriez également
apprendre à empêcher les insectes, les cerfs et les lapins de
dévorer vos légumes. Pour acquérir la maîtrise requise pour vivre
dans la cinquième dimension, vous serez aussi continuellement
mis à l’épreuve et vous devrez affronter une foule de nouvelles
circonstances, tout comme pour les difficultés rencontrées par un
jardinier. C’est comme si votre ego disait : « Tu t’en es très bien
tiré dans cette situation. Tu as su tenir ta langue et ne pas
répondre. Voyons maintenant comment tu vas te débrouiller face
à cette nouvelle circonstance. Et quant à cette autre situation, là
devant toi, comment choisis-tu d’y répondre ? Si une partie du
défi de ta vie consiste à apprendre à être courageux, alors, dans
cette situation, comment choisis-tu de faire preuve de cornage ? »
En continuant à progresser vers les quatrième et cinquième
dimensions supérieures, l’ego cessera d’être aussi actif ou
dominant qu’il l’était dans la troisième dimension. La plupart des
défis sont maintenant derrière vous. Désormais, vous pourrez
répondre aux défis de l’ego à partir d’un niveau de conscience
plus vaste et plus calme, et avec moins de réactions.
Alors, si la racine de toute souffrance n’est pas l’ego, qu’est-ce
qui vient entraver notre route et implanter ces détestables
opinions et pensées dans nos têtes ? Qu’est-ce qui nous fait faire
et dire des choses que nous pouvons reconnaître plus tard comme
n’étant pas ce que nous voulions vraiment dire ? Ces
disgracieuses pensées autodestructrices ne se forment pas ainsi
subitement. Vous n’avez pas éprouvé tout à coup, comme par
hasard, le besoin de vous défendre, ou bien eu l’impression que
l’on cherchait à profiter de vous, ou encore craint la
confrontation. Vous ne vous êtes pas retrouvé subitement, comme
cela, sans raison, frustré au travail ou insatisfait de votre vie. Ce
qui s’est passé, c’est que de simples pensées individuelles
répétées ad nauseam au fil des années ont été renforcées au point
de devenir des croyances, des habitudes et, enfin, des
comportements inconscients. Le rôle de l’ego consiste à vous aider
à les identifier de sorte que vous puissiez vous en libérer.
En accédant à une plateforme de conscience plus élevée, des
occasions se présenteront à vous afin de vous en débarrasser.
Mais ce qui importe ce n’est pas tant de sortir de la troisième
dimension, puisque cela se produira bientôt de toute manière.
L’essentiel est d’arriver à maîtriser les défis propres à la troisième
dimension. Vous devez également comprendre comment résonner
aux fréquences vibratoires des dimensions plus élevées tout en
étant dans ce corps. L’ego est un merveilleux outil pour vous aider
à maîtriser la dualité sans subir son influence. Vous serez bientôt
en mesure d’accéder au temps simultané et de choisir le genre
d’expériences que vous souhaitez vivre. Tout cela est à votre
portée, mais c’est une réalité foncièrement différente de tout ce
que nous avons pu connaître jusqu’à présent.
31

Votre nouvelle vie dans la cinquième dimension

Lorsque vous parviendrez à intégrer dans votre vie quotidienne


les informations et les outils offerts ici, et qu’ils deviendront une
partie intégrante de qui vous êtes, vous ne serez plus affecté par
la densité tridimensionnelle et par ses épreuves parfois
bouleversantes. Votre existence se déroulera sur les plateformes
dimensionnelles supérieures caractérisées par la fraternité, la
grâce, la plénitude, la cocréation, le bien- être, et beaucoup,
beaucoup plus encore.
Qu’est-ce qui vous attend dans la cinquième dimension ? Avant
de vous le décrire, examinons d’abord brièvement les structures
des troisième et quatrième dimensions.
Troisième dimension = structures rigides
La troisième dimension est conditionnelle et structurée en une
densité rigide. Son ambiance peut être lourde ; elle est régie par
un ensemble de règles précises et possède plusieurs
caractéristiques, aspects, frontières, limites, mutations et
structures uniques. C’est un environnement très stable avec une
flexibilité réduite. On y compte surtout sur l’esprit analytique
rationnel plutôt que sur notre capacité à observer, percevoir et
choisir, qui est le propre de la quatrième dimension. Trois
structures principales soutiennent la troisième dimension :

• LA DUALITE - Un double mode de perception caractérisé par
le contraste entre le bien et le mal, le vrai et le faux, le positif
et le négatif, les obligations et les interdictions, le haut et le
bas, le blanc et le noir, les causes et les effets.
• LE TEMPS LINÉAIRE - La perception que le temps ne se
déplace qu’en ligne droite, dans une seule direction, et qu’il se
divise en un passé, un présent et un avenir. Le seul temps
présent qui existe dans la troisième dimension est le temps
présent réactionnaire.
• L’ESPRIT RATIONNEL - C’est le GPS de la troisième
dimension. Le processeur de la pensée analytique et des
raisonnements logiques conçu pour établir des comparaisons,
tirer des conclusions, stocker des informations, calculer, et
prendre des décisions. Son rôle est de vous garder en sécurité
et en bonne forme dans la troisième dimension.
Quatrième dimension = structures flexibles
La quatrième dimension comporte beaucoup moins de
structures et de rigidité. Elle est ouverte, réceptive, et elle offre
toutes les possibilités. Cette dimension favorise les choix et
l’observation, et constitue une plateforme plus souple, sans la
rigidité typique de la troisième dimension. La quatrième
dimension nous donne l’occasion de redéfinir nos points de
référence, de revoir nos croyances, et de parvenir à une nouvelle
compréhension de ce qui est possible. Elle nous permet d’être
dans le monde tridimensionnel, sans toutefois y appartenir.
En résumé, dans la quatrième dimension vous avez :

LE TEMPS PRÉSENT - C’est votre point de pouvoir. Chaque
moment présent ouvre la porte à de nouveaux
commencements et à de nouvelles expériences de votre choix.
LE CHOIX - Le pouvoir d’effectuer consciemment un choix
différent à tout moment au lieu de réagir à ce qui se présente
à vous.
LE PARADOXE - La flexibilité. Une chose qui était vraie
auparavant n’est peut-être plus vraie dans le moment présent
suivant. En observant à partir du temps présent, vous avez la
conscience accrue nécessaire pour faire un choix différent
dans chaque moment présent.
L’ALIGNEMENT ET L’ÉQUILIBRE - C’est un état d’équilibre, ce
qui permet la présence de forces opposées sans entraîner une
réaction à ce qui se trouve devant vous.

Dans la quatrième dimension vous avez donc le temps présent,
la flexibilité et le choix de créer tout ce que vous voulez tout en
respectant un alignement et un équilibre parfaits. Si vous
apprenez à vous servir de ces trois piliers, soit le moment présent,
la flexibilité et le choix, ils vont à eux seuls vous permettre de
vous créer un univers tout à fait différent. Vous pourrez ainsi
constater que vous avez de nouveau accès à ce qui vous était
devenu inaccessible quand vous êtes venu vivre dans la troisième
dimension. Vous réactiverez votre intuition et vos facultés
spirituelles, et retrouverez l’usage de votre système de guidance
intérieure et de votre connexion au Créateur.
Vous vivez de plus en plus dans la quatrième dimension, et les
pénibles expériences vécues dans la troisième vont simplement
disparaître de votre conscience. Vous avez peut-être déjà
remarqué l’effacement graduel des souvenirs associés à des
expériences difficiles, ainsi que tous les autres éléments de la
troisième dimension ne correspondant plus à qui vous êtes. Ces
vieilles habitudes mentales et émotionnelles peuvent encore être
choisies. Toutefois, vous les choisirez de moins en moins souvent
grâce à la perspective offerte par la quatrième dimension.
Vous seul créez les circonstances particulières de votre
existence, personne d’autre. Dans quelle mesure avez-vous atteint
les objectifs que vous vous étiez fixés au cours de vos précédentes
vies, en préparation de celle-ci ? Vous avez l’opportunité de vous
exercer à demeurer fermement centré sur cette plateforme
quadridimensionnelle lorsque vos limites, vos habitudes et vos
autres faiblesses se manifestent et menacent de vous en faire
tomber. Et nous pouvons vous assurer que ces faiblesses en lien
avec vos relations, votre travail et l’argent vont sans nul doute se
manifester. Ce sera la totale. Mais grâce à cette nouvelle
plateforme quadridimensionnelle ancrée dans le moment présent,
vous pourrez faire des choix différents.
Vos problèmes, et ceux de tout le monde, sont amplifiés par le
grand changement en cours. Il sera très utile de vous relier
fermement à cette plateforme quadridimensionnelle et de laisser
ce qui ne correspond pas à qui vous êtes se dissiper en douceur.
En étant sur cette plateforme, vous pouvez beaucoup plus
facilement choisir de laisser disparaître ces aspects périmés de
vous. Si vous résistez opiniâtrement à vos limites et à vos
habitudes, tentez de les comprendre, ou si vous vous en
détournez et les niez, vous retomberez aussitôt sur la plateforme
tridimensionnelle. Vous pouvez choisir de vous en libérer
maintenant, ou plus tard, mais tout cela refera inévitablement
surface avec encore plus de force si vous choisissez de ne pas
vous en délester maintenant et de ne pas utiliser vos outils pour
ce faire. À un moment donné, vous allez cesser de vous en faire
au sujet de vos limites, prendre une grande respiration, sourire,
et dire : « Peut-être bien que je peux laisser aller tout cela
maintenant. » En permettant que cela se produise depuis la
perspective de cette plateforme quadridimensionnelle, la
résistance au changement s’amenuisera beaucoup et les limites
s’estomperont.
Cette plateforme quadridimensionnelle est un tremplin vers la
cinquième dimension, qui vous offrira une existence dépassant
tout ce que vous pouvez imaginer. La vie dans la cinquième
dimension échappe presque complètement à l’influence de l’esprit
rationnel. Ce dernier ne peut pas comprendre ni intégrer les
expériences de la cinquième dimension. L’esprit rationnel se
fabriquera des histoires pour tenter de s’expliquer ce qu’est la
cinquième dimension, mais il est incapable d’en faire l’expérience.
Ce n’est qu’à partir de la plateforme quadridimensionnelle que
l’on peut accéder à la conscience de la cinquième dimension et
découvrir en quoi elle consiste.
La porte de la cinquième dimension
Même si la plupart d’entre nous ont déjà fait l’expérience de cet
espace intérieur calme et spacieux, très peu de mots décrivent
bien la vie dans la cinquième dimension. Cette dimension offre de
multiples possibilités que représentent bien des mots comme joie,
bonheur, calme, enthousiasme, communauté, coopération,
respect, appréciation et création.
La densité de la structure tridimensionnelle est trop lourde,
rigide et résistante pour subsister dans la réalité lumineuse et
éthérée de la cinquième dimension. Autrement dit, vous ne
pouvez pas y amener vos limites et tout votre bagage humain. Il
est impossible d’entrer dans la cinquième dimension tout en
conservant une vibration tridimensionnelle. Ce n’est pas que vous
n’y soyez pas autorisé, ou que vous en seriez expulsé, ou que
l’accès à la cinquième dimension soit interdit. C’est comme pour
un ballon à air chaud essayant d’atteindre une altitude plus
élevée alors qu’il est trop lourdement chargé ; votre vibration
tridimensionnelle est tout simplement incompatible avec la
fréquence vibratoire de la cinquième dimension.
Il est tout à fait possible, cependant, d’être un citoyen de la
cinquième dimension tout en maintenant une présence dans la
réalité tridimensionnelle, et ce, en créant à partir de la plateforme
de la quatrième dimension. Vous serez surpris et ravi de la facilité
avec laquelle de multiples possibilités se manifestent joyeusement
dans ce processus de cocréation supérieur, plus rapide et plus
clair. C’est dans l’enthousiasme qu’on y crée avec les autres, ce
qui ouvre maintes possibilités. C’est à partir de cette expérience
de la cinquième dimension que vous pourrez expérimenter et
créer au moyen de nouveaux outils tels que les Rayons de la
Création, les Triades, le cinquième élément de l’Amour, et la
Matrice christique. C’est grâce à la conscience
quintidimensionnelle que vous ferez la rencontre de l’Esprit saint
et de l’aspect du Créateur connu sous le nom d’El Shaddaï. Tous
les éléments et toutes les applications sont à votre portée et à
votre disposition pour créer sans effort, la joie au cœur, par le
pouvoir de la pensée.
Une transformation alchimique se produit quand vous vivez
dans la cinquième dimension. La maîtrise de l’alchimie s’obtient
grâce à la curiosité et à la volonté d’apprendre à utiliser les sons,
les couleurs et les formes géométriques afin de créer et de
façonner ce que vous concevez en esprit. Le magnétisme,
l’électromagnétisme, les motifs lumineux, les sentiments de
beauté et les aspects supérieurs de l’Amour se conjuguent pour
former des univers d’une exceptionnelle complexité, mais aussi
avec la simplicité d’une goutte d’eau perlant sur un lis du matin.
L’alchimie est l’essence même de la création dans la cinquième
dimension.
Le temps dans la cinquième dimension
Le temps existe également dans la cinquième dimension, mais il
est d’une nature fort différente de celui perçu ici. Quand on a
compris et ressenti le temps présent de la quatrième dimension,
celui-ci se transforme en temps simultané. Le temps simultané
vous permet de voir la perspective plus vaste de Tout Ce Qui Est.
C’est alors que toutes choses existent au même endroit, au même
moment. Dans la cinquième dimension, il n’y a pas de vies
passées ou futures, de vies parallèles ou autres. Tout ce que vous
avez déjà été et pourriez être un jour est accessible au même
moment dans cette dimension de conscience. Toutes les réponses
à vos questions se trouvent en chacune de ces questions, et vous
pouvez examiner toutes les possibilités avant de choisir une
action.
Si vous pouvez intégrer les qualités de la quatrième dimension
et en explorer les possibilités, vous arriverez rapidement à accéder
à la cinquième. L’esprit rationnel est totalement incapable de
saisir à quoi ressemble la vie dans la cinquième dimension. Celle-
ci vibre à une fréquence extrêmement élevée, brillante et rapide.
Les pensées denses et les vibrations chargées d’émotion comme
les réactions de colère, les jugements et la peur ne peuvent être
maintenus dans la cinquième dimension, qui est sans limites.
Toutes les possibilités sont accessibles pour la création en temps
simultané.
Debout sur la plateforme des dimensions
supérieures
Le groupe d’archanges et de maîtres ascensionnés avec qui
nous avons l’honneur de créer a demandé que ces outils et ces
informations soient offerts à cette époque-ci, car la possibilité
d’accéder aux dimensions supérieures est maintenant bien réelle.
Vous pourrez le constater dans les mois et les années à venir.
Ainsi, au lieu d’être surpris et de réagir par la peur, ou de vous
demander, lorsque des événements étonnants surviendront sous
vos yeux, pourquoi personne ne vous en a parlé, vous pouvez déjà
vous y préparer en vous positionnant fermement sur la plateforme
quadridimensionnelle. Réjouissez-vous, car vous allez vraiment en
apprécier les résultats.
Il est extrêmement important de saisir cette occasion unique
d’accéder aux dimensions supérieures sans retomber dans la
troisième dimension. Regardez ce que font les institutions avec
leurs structures et leurs jeux économiques, observez l’inhumanité
de l’homme envers la Terre et ses habitants, et dites-vous que
l’équilibre sera bientôt rétabli. Le fait de garder votre conscience
centrée sur les dimensions supérieures vous préservera de la peur
et vous aidera à éprouver de la fascination à l’égard de ce qui va
arriver. Imaginez si quelqu’un inventait une petite boîte capable
de produire de l’électricité à volonté à partir de l’atmosphère !
Soudain, chaque maison dans le monde pourrait être électrifiée,
chauffée, climatisée et avoir de l’eau chaude grâce à cette petite
boîte. Pensez-vous que cela bouleverserait l’équilibre du jeu actuel
? Absolument. Il est étonnant d’observer ce qui se déroule, et il
n’est même pas nécessaire que ce soit spectaculaire.
Toutefois, la majorité des humains ne sont pas encore
spirituellement éveillés et resteront donc cantonnés dans la peur.
Néanmoins, en parvenant à la maîtrise des niveaux supérieurs de
l’être, vous pourrez cheminer à travers les bouleversements à
venir sans en être affecté et en donnant l’exemple rayonnant de ce
qui est possible. Choisissez de rester dans la troisième dimension,
et le tumulte deviendra assourdissant. Nous espérons
passionnément que cet éveil de conscience va se généraliser sur la
Terre, afin que vous puissiez tout simplement pousser du coude
la personne à côté de vous et lui dire : « Vous savez, vous pouvez
rester sur cette voie ferrée alors que le train fonce sur vous, ou
vous pourriez juste faire quelques pas avec moi vers cette
plateforme et laisser passer tout droit ce train. »
Le changement d’ère tant attendu est sur le point
de se produire
Vous avez choisi de quitter la merveilleuse Maison du Créateur
et de plonger dans la troisième dimension. Lorsque le Créateur
désirait mieux se connaître, Il a demandé des volontaires, et
devinez qui a accouru à l’avant de la ligne en se frayant un
passage parmi les autres et en criant : « Choisissez- moi,
choisissez-moi. Envoyez-moi ! » ? C’est VOUS !
Le Créateur a souri et a dit : « Laisse-moi t’expliquer ce qu’est
cette troisième dimension. Tout d’abord, elle est très dense et il y
fait noir. Lorsque tu y arriveras, tu oublieras qui tu es et qui je
suis. »
« Wow ! avez-vous dit. Ça me semble intéressant. »
« Tu feras l’expérience de contrastes très variés. Tu essayeras
de nombreux costumes et tu feras face à de nombreux choix. En
faisant tout cela, tu auras un gros sac sur la tête et tu te
promèneras dans cette noirceur jusqu’à ce que tu retrouves le
chemin du retour au Bercail. »
Comme beaucoup d’autres, vous étiez très heureux de cette
nouvelle aventure qui s’offrait à vous. De nouvelles choses du
genre n’arrivent pas souvent dans le Grand Tout universel.
Toujours débordant d’enthousiasme, vous avez demandé : « À
propos de cette noirceur... jusqu’à quelle profondeur peut-on s’y
enfoncer ? »
Très heureux d’entendre cela, le Créateur sourit à nouveau et
dit : « Aussi profondément que tu le souhaites. Retourne toutes
les pierres, ouvre toutes les portes, explore, fouille, visite et
découvre, afin que je puisse me connaître Moi-même. »
Et vous avez lancé : « Regardez-moi bien ! » alors qu’avec
beaucoup d’enthousiasme et en riant vous avez plongé au plus
profond de l’obscurité de sorte que le Créateur et vous puissiez en
savoir plus.
Le Créateur a lancé les plus brillants et les meilleurs (c’est-à-
dire vous) dans cette quête extraordinaire afin d’aller explorer les
régions les plus reculées de l’univers. C’était et c’est toujours une
aventure fabuleuse dans laquelle seuls les esprits les plus
valeureux et les plus enthousiastes ont accepté de s’engager.
Nous nous sommes aventurés aussi loin que nous le pouvions
dans cette troisième dimension. Nous avons exploré cette dualité
dense et diversifiée, et avons connu un succès remarquable dans
la réalisation des objectifs que nous nous étions fixés. La Terre et
ses habitants sont en train de connaître une prodigieuse
ascension vibratoire sur tous les plans. Vous jouez tous un rôle
clé dans ce changement. Vous êtes des êtres exceptionnels et pas
ordinaires du tout. Vous comptez énormément à nos yeux. Vous
faites la différence, et votre contribution est appréciée par
l’humanité entière et par Tout Ce Qui Est.
Vous vivez une grande aventure, une aventure que l’on n’aurait
jamais crue possible. Dans tous les coins de tous les univers, on
observe attentivement ce que nous créons ensemble et comment
nous nous y prenons. Le cœur de ces êtres est rempli
d’étonnement, d’admiration et de joie tandis qu’ils observent le
déroulement de la grande finale. Nous ne faisons pas que nous
extirper de la troisième dimension ; nous créons une nouvelle
demeure, un nouveau paradis terrestre dans les dimensions
supérieures.
Et aussi spectaculaire que cela soit, il y a plus encore...
Dévoilement de l’expérience
Une occasion unique s’offre à nous, qui a toujours été
considérée comme possible pour cette époque. En cocréation avec
les archanges et les Grands Êtres de lumière, nous avons la
possibilité de mettre en place une nouvelle voie créée par les
cœurs des plus passionnés de l’humanité - ceux des âmes qui
sont revenues s’incarner pour réaliser le rêve d’amener le ciel sur
la Terre. Cette voie constitue une expérience unique, une très
grande expérience.
Alors que se dissipe la troisième dimension, l’ensemble de
l’humanité va de l’avant sur la voie du retour au Bercail, laissant
la troisième dimension derrière elle. Certains vont prendre un
chemin direct ; d’autres, moins conscients, vont prendre un
chemin différent, mais tous vont finir par revenir au Bercail. Voici
ce qui va se passer...
Ceux qui sont moins conscients, ou plus lents à s’éveiller, vont
prendre un chemin plus long qui ne les mènera pas directement
aux dimensions supérieures, mais plutôt à un endroit où ils
amont l’occasion d’apprendre tout ce à quoi ont déjà été
confrontés ceux qui sont devenus conscients et qui contribuent
au grand changement. Lorsqu’ils auront appris ce que vous savez,
et qu’ils seront capables d’y arriver par eux- mêmes, ils seront à
leur tour prêts à entrer dans la cinquième dimension.
Parce que vous êtes en train de lire ce livre, vous avez la
possibilité de faire un choix différent. Les archanges y ont vu une
occasion d’offrir aux humains un ensemble d’outils et une série de
choix et d’expériences, qui, s’ils sont mis en pratique, vous
permettront d’éviter de devoir passer par les étapes graduelles que
la majorité des gens connaîtront sur leur chemin, et donc
d’accélérer considérablement votre voyage de retour au Bercail.
Révélations sur la véritable nature de l’expérience
Notre objectif est triple. D’abord, vous présenter cette nouvelle
voie ; ensuite, vous fournir quelques-uns des outils qui vous
permettront de réaliser ce voyage et cette transition en douceur,
sans difficulté et avec élégance ; et enfin, vous révéler la vraie
nature de cette grande expérience.
VOUS êtes l’expérience.
VOUS êtes appelé à vous éveiller et à suivre cette voie accélérée
avec le désir que, en redevenant l’Être de lumière pleinement
conscient que vous êtes, d’autres voient votre lumière et vous
suivent pour revenir au Cœur du Créateur.
En 1987, nous espérions qu’un petit groupe d’humains pourrait
ancrer une vibration de lumière si brillante qu’un portail
d’évolution cristallin serait alors créé. En 2012, cette lueur
d’intention était devenue une flamme de lumière rayonnante qui
est maintenant fermement préservée par ceux qui ont eu le
courage et la détermination de la faire rayonner, ceux-là mêmes
qui se souviennent et comprennent non seulement que chacun de
vous n’est pas petit et sans importance, comme vous l’avez pensé
à tort, mais que vous êtes plus grand et plus important que vous
ne l’avez jamais imaginé.
Et, qui plus est, VOUS avez un rôle vital à jouer. Vous êtes la
lumière que chacun peut voir désormais. Et tandis que vous vous
éveillez, réalignez, reprogrammez, recréez et que vous vous
rappelez qui vous êtes, votre vibration éveille le reste du monde.
Aujourd’hui, l’expérience se poursuit, et vous participez au
changement en devenant le guérisseur, l’enseignant ou le leader
que vous êtes venu incarner ici.
Soyez satisfait de ce que vous avez accompli.
Il est temps pour vous, pour nous tous, de rentrer au Bercail,
de revenir au Cœur du Créateur.

Vous n’êtes plus ce corps vivant cette expérience terrestre.
Vous êtes un créateur réalisant avec brio ses objectifs.
Votre corps vous sert uniquement à faire en sorte que vos
créations puissent se manifester dans le monde de la matière.
Et vous avez ouvert une voie que d’autres peuvent désormais
suivre afin d’accéder avec vous à cette conscience unifiée et
ainsi créer et s’exprimer grâce à leur individualité et à leur
perfection, comme vous le faites !

-Métatron, août 2012
Épilogue

Comment savons-nous tout cela ?

Les gens me demandent souvent comment je sais ce que je sais


et de quelle manière j’obtiens les informations, les outils et les
techniques que j’enseigne. La réponse pourrait vous surprendre.
Depuis que je suis enfant, je me souviens dans les moindres
détails de ce qui m’arrive quand je suis endormi. Chaque soir,
quand je m’endors, j’accède au royaume astral et je suis
pleinement conscient de ce que je fais dans les royaumes éthérés
plus élevés, un endroit des plus merveilleux. Dans ces royaumes,
je joue consciemment avec les anges, les archanges et tous les
Grands Êtres spirituels de lumière. À l’heure actuelle,
l’enthousiasme y est à son comble au sujet du « changement de
conscience » en cours sur la Terre, qui est le point de mire de
presque tout ce qui se passe dans ces hautes sphères.
Chaque matin, quand j’ouvre les yeux, je me réveille en ayant à
l’esprit le souvenir de tout ce qui est arrivé pendant la nuit, y
compris où je suis allé et avec qui j’ai joué. Je me sens
extrêmement privilégié de pouvoir m’asseoir à la même table que
ces Grands Êtres de lumière et de faire l’expérience de cette
orchestration étonnante des événements. Plus important encore,
cependant, je voudrais que vous sachiez que, tous les soirs, VOUS
aussi êtes assis à la même table. Non pas comme visiteur, mais
comme un égal, car c’est là où vous allez aussi durant ces huit
heures de sommeil à l’égard desquelles vous avez si peu de
souvenirs.
Soulignons également que si vous en êtes uniquement au début
de votre éveil et que vous commencez donc tout juste à découvrir
cette nouvelle aventure, ou s’il y a déjà un moment que vous jouez
au jeu consistant à « amener le paradis sur terre », contrairement
à ce que l’on vous a appris à croire VOUS jouez un rôle très
significatif. Cela a toujours été le cas, et le temps est maintenant
venu de vous rappeler qui vous êtes.
Le temps est venu de vous réaligner, de vous reconnecter et de
vous recréer, afin de pouvoir vous aussi, une fois de plus, vous
rappeler et redécouvrir tout ce que vous avez oublié.
Le temps est venu de vous rappeler votre but et d’aider tous les
autres derrière vous - ceux qui viennent tout juste de s’éveiller,
ainsi que ceux qui ne l’ont pas encore fait - à se rappeler pourquoi
ils sont ici.
Les archanges et les Grands Êtres de lumière ont expressément
demandé que ces outils servant à nous rappeler qui l’on est soient
présentés et mis à la disposition de tous ceux qui souhaitent
participer à cette expérience.
Depuis que l’on m’a demandé de contribuer à ce processus,
c’est mon désir, ma passion, et j’ai le privilège de fournir autant
d’informations que possible, d’où les nombreuses conférences, les
articles, les outils et les techniques, ainsi que les clips audio et
vidéo qui sont présentés gratuitement sur notre site pour faciliter
votre croissance et votre compréhension.
Pour ceux qui sont prêts à aller encore plus loin, tous les outils,
toutes les techniques et tous les concepts décrits dans ce livre
sont enseignés dans le cadre du cours de niveau 1 « Créer votre
champ de pouvoir personnel » disponible à la fois (uniquement en
anglais) sous la forme d’une série de DVD et de diffusions en
continu en ligne.
Pour de plus amples renseignements sur notre offre d’adhésion
gratuite et sur les programmes de niveaux 1, 2 et 3, consultez la
dernière section de ce livre intitulée « En quoi consiste le
programme Mastering Alchemy ».
À propos des auteurs

Jim Self est professeur, conférencier, auteur du livre
Matters : Down-to-Earth Tools for a Spirited, et un
leader international dans le domaine du
développement spirituel.
L’un des rares enseignants, auteurs et conférenciers
à la fine pointe de ce domaine à offrir des
informations solides et à jour, ainsi que des outils
énergétiques pratiques pour nous aider à suivre le
rythme du changement, Jim marche avec un pied
dans chaque monde.
À l’âge de vingt-six ans, Jim a été élu pour le premier de ses deux mandats
au Conseil municipal de San José, en Californie, dont il est devenu plus tard
le maire adjoint. Avant de terminer son deuxième mandat, le président
Jimmy Carter lui a demandé d’être l’un de ses conseillers, ainsi que le
directeur des opérations gouvernementales au département de l’Énergie. En
tant qu’entrepreneur, il a réussi à bâtir et à vendre deux sociétés, et il est le
fondateur et l’actuel président du Conseil d’administration d’une troisième
société biomédicale.
Dans le même temps, Jim a eu la capacité, depuis l’enfance, de se souvenir
de ses expériences durant l’état de sommeil. Au cours des vingt dernières
années, cette capacité unique lui a permis d’entrer en relation avec des
archanges, des maîtres ascensionnés et des enseignants de la lumière. Les
outils et les informations présentés dans le programme Mastering Alchemy
sont une cocréation résultant de ces relations.
Jim dirige des séminaires sur la gestion de l’énergie personnelle et sur les
outils du programme Mastering Alchemy depuis plus de trente ans.

Roxane Burnett a été directrice artistique et
gestionnaire pour deux grandes sociétés durant de
nombreuses années avant de faire le grand saut et
de fonder sa propre entreprise de design. Le soir,
elle enseignait comment utiliser les outils présentés
dans ce livre, et elle a rapidement été confrontée à la
décision de risquer à nouveau le tout pour le tout en
devenant enseignante et formatrice à temps plein.
Elle n’a jamais regardé en arrière.
Présentant cette formation partout en Amérique du Nord, Roxane est
également coauteure du livre Spirit Matters et, depuis 1994, elle offre à des
individus, des entreprises et des groupes de femmes professionnelles des
outils pour développer l’intuition et le pouvoir personnel. Elle est apparue à
la télévision, à la radio et dans des publications nationales, tant aux États-
Unis qu’en Australie.
Roxane est aussi la cofondatrice de Mastering Alchemy , et elle gère
l’entreprise, le site Web et les nombreux bénévoles. Elle a le bonheur de
créer et de présenter ce travail avec Jim.
Un changement est en cours...
Un Grand Changement qui non seulement transforme notre conscience,
mais touche tous les aspects de la vie sur la planète : nos structures
politiques, sociales et économiques, l’environnement, la météo, chaque
institution, tous les conflits armés, notre façon de percevoir nos relations et
notre travail, chaque pensée que nous avons, et tous les sentiments que
nous éprouvons. Autrement dit, ce sont les vieilles habitudes de penser, de
se sentir et de se comporter propres à la troisième dimension qui sont en
voie de disparaître. Nous sommes tous en train de passer à une conscience
et à un vécu de quatrième dimension vers la cinquième.
Aussi passionnante que puisse être cette transition, elle crée de nombreux
défis. Transition dimensionnelle présente des informations sur la nature de
ce changement et des outils énergétiques simples afin de stimuler notre
capacité de faire évoluer notre conscience, de nous libérer de notre bagage
mental et émotionnel désuet pour enfin entrer aisément et joyeusement
dans ces royaumes vibratoires plus élevés.
Ce livre explique en quoi consiste ce changement, pourquoi il se produit
maintenant, et en quoi il nous concerne tous. Il explique également ce que
sont les troisième, quatrième et cinquième dimensions, et pourquoi ces
notions sont essentielles en ce moment. Plus important encore, il nous
fournit des outils énergétiques simples et profonds ayant aidé des milliers
de personnes à franchir avec fluidité les changements actuels sans
précédent, et ce, sans la peur, les efforts, les tensions et l’anxiété que nous
réserve habituellement le quotidien.
Chacun doit maintenant s’éveiller et réaliser ce changement en lui. Ce livre
peut vous aider à vous libérer de qui vous n’êtes pas et à découvrir qui vous
êtes vraiment.

Похожие интересы