Вы находитесь на странице: 1из 8

Terme

analyse
synthèse
cohérence
critères objectifs
critèers subjectifs
construire
construction
forme construite
conception
projet
facteurs de forme
facteurs de forme objectifs
facteurs de forme subjectifs
cône de déjection
anamorphose
plan cadastral
anglée
assemblage harpé
carnet d'attachement/ PV/ minute
métré
rampant de toiture
SRN
SP
IPN
UPN
holorib
pare vapeur
pare pluie
mire
cimentage
chanfrein
moisage
grume
crépine
isolation acoustique
correction acoustique
effet Venturi
vent anabatique
vent catabatique
charge norminale acceptable
bois sur pied
bois d'œuvre
épaulement
cimentage hydrofuge
goudronnage (=enduit bitumineux)
membrane PE à nopes (Platon)
membrane PE gaufré (Diba)
complexe drainant
hourdis
tuile
ciment
durcicement du ciment
ciment Portland
nom Portland
mortier
béton
examen de sol/ essai de sol
déblais
remblai
décapage
fouille en pleine masse
fouille en rigole
fouille en puits
talus
emprises
surlargeur de terrassement
fondations
fondations ponctuelles
fondations linéaires
fondations en dalles
mise hors gel
système de fondation
semelle
maçonnerie
moellon
brique
linteau
jambages/ piedroit
seuil
talon
glacis
nez
ciselures verticales
oreilles
portée
Définition
méthode de décomposition qui permet d'identifier les ≠ principes constituant d'un tout
méthode de démonstration qui descend des principes aux conséquences, des causes aux effets. La synthèse est l'opération
organiser les éléments en catégories et organiser les catégories entre elles. Un classement est rarement cohérent du premi
toute idée qui vient des objets ext à l'esprit, système de ref lié à l'objet lui-même
toute idée qui prend forme à l'int de l'esprit (moi je pense que), système de ref lié au sujet qui observe, qui subit, qui réagit
organisation de certains termes dans une proposition. Compo, élaboration d'un ensemble suivant certains critères (obj/sub
étymologiquement du latin con-struere, mettre ensemble, assembler ≠ parties d'un édifice, tracer, imaginer
résultat concret de la conception d'un projet (d'archi)
processus de rélexion et de création qui projette dans le temps et dans l'espace la résolution d'une q. particulière dans un c
dessein, pensée; avoir envie de… mais aussi: desin et consignes de mise en œuvre d'une contru à réaliser par des moyens c
Eléments concrets du contexte existant qui orientent les choix des réponses envisageables adaptées à la q. particulière de l
sont des facteurs ext quantifiables, mesurables et donc il est possible d’apprécier scientifiquement le rôle et la prépondéra
><
Un cône de déjection ou cône alluvial est un amas de débris transportés par un torrent au débouché d'une vallée ou en co
déformation réversible d'une image à l'aide d'un système optique ou un procédé mathématique (ex. cartes topographiques
permet de retrouver les renseignements administratifs relatifs au terrain et/ou au bât considéré (ref du proprio, adresse, su
Qualifie une croix en sautoir, des angles de laquelle sortent des figures mouvantes.
alternance boutisse et paneresse
carnet de feuilles carbonées autocoptiantes, preuve écrite, 3 exemplaires: entrepreneur, maître d'ouvrage
Description générale et détaillée de l'ouvrage, avec classement méthodique de la nature, de la valeur et de l'étendue des d
Se dit d’un élément qui est incliné et disposé de manière à offrir une pente.
sapin rouge du nord
sapin du pays
Une poutrelle en I à profil normal, type de profilé standardisé courant de poutre à âme pleine acier en forme de I de sectio
une poutrelle en U à profil normal
Les coffrages galvanisés à queue d'aronde Holorib permettent de simplifier la réalisation des dalles de béton de nombreux
Éviter une condensation excessive; Empêcher, dans l'isolant thermique, l'absorption d'eau par capillarité en provenance de
protège la partie ext des murs et les toitures des intempéries tout en permettant d'évacuer la vapeur d'eau qui provient de
règle graduée qui permet avec un niveau, de mesurer des niveaux, càd des différences d'altitude.
combler interstices des blocs de béton
sert de support pour les changements de plans de la membrane à noppes: pour ne pas plier le membrane platon
terme désignant un mode de rassemblement de pièces de bois ou de béton1 (fréquemment des poutres).
pièce de bois formée d'un tronc ou d'une portion de tronc non équarrie, généralement couverte de son écorce. Les arbres
utilisée en grille simple notamment dans les gouttières et les toitures terrasses pour éviter que les feuilles mortes ne tomb
protéger l’ambiance int des locaux habités contre le bruit
absorption acoustique, conditionne la réverbération des sons dans une pièce
dynamique des fluides → accélération du vent occasionne une dépression dans la zone ou les particules de fluides sont acc
en journée la pente est exposée et est réchauffée par le rayonnement du soleil, l’air en contact avec la surface en pente est
le soir la pente n’est plus ensoleillée et refroidi, l’air refroidis aussi = air froid : plus lourd et descend → vent descend la pen
charge max qu'un ouvrier peut porter par opération: 25kg/pers
bois/arbre tjr planté, pas abattu
nom donné aux bois propres à tous les emplois autres que le chauffage (charpentes etc)
sert à élargir la face de contact de la maçonnerie et à répartir la pression des ouvrages sur le bon sol
protection contre l'humidité sur les maçonneries enterées (colmater interstices sur la face des blocs et à dresser une surfac
émulsion de bitume applicable à la brosse, appliqué en 2 couches complètes de colmatage de la granulométrie fine du cim
protection du cimentage (goudronage) et évite la surpression de l'eau contre la maçonnerie
éviter les remontées d'humidité capillaire
placé au plus près du fond de fouille pour prévenir contre les affouillements par érosion de l'assiette de l'assise de fondatio
les briques pour hourdis sont des éléments d'argile cuite employés pour la fabrication des planchers et hourdis creux
les tuiles sont des éléments rectangulaires et minces en argile cuite, employés pour la couverture des toitures
principal liant hydraulique employé en constru, constitution chimique: chaux, silice, alumine
augmentation de la dureté de le matière prise, caractérisé par début de résistance à la traction et à la compression, environ
ciment obtenu par un dosage précis de chaux et de matières argileuses. Le mélange est finement moulu et homogénéisé e
ciment durci ressemble à calcaire portlandien (pierre naturelle du Dorsetshire, Angleterre du Sud), premier ciment portland
les mortiers sont composés d'un mélange homogène de sable et d'un liant, auquel est ajoutée une certaine quantité d'eau
le béton est un matériau ce constru pierreux artificiel. Généralement, il est constitué des matières premières suivantes: cim
projeter et réaliser des fondations exige la connaissance du sous-sol: composition, épaisseur de la/des couche(s), la force p
terres et 'tout-venant' inerte, extraits par creusement de fouilles, ou terres en excès après nivellement d'un terrain ou de so
masse de terre et 'tout-venant' inerte rapportés pour surélever une partie de terrain, pour combler une déclivité, pour épa
enlèvemeznt sur 10 à 30 cm de la terre végétale
terrassement principal de la constru
tranchée destinée à recevoir les fondations des murs ou des canalisations
terradssement de petites surface et de grande profondeur (fondation pilier)
pente ou inclinaison donnée aux parois des terres pour éviter l'éboulement
dimensions ext de l'ouvrage (périmètre/surface) des ≠ types d'ouvrages
distance entre le nu du mur et le pied du talus pour permettre la circulation au pied de l'ouvrage et la réalisation de certain
ensemble des ouvrages enterrés qui composent le(s) socle(s) et l'assise stable d'une construction en répartissant sa charge
fondations sur pieux, sur faux-puits, sur plots
poutres de fondation, semelles filantes
radier, cuvelage
profondeur ⁺₋ 60 à 80cm, prévoir 5 à 8cm de profondeur par degré sours 0°C
sous-œuvre qui supporte et transmet les charges
partie de fondation directement en contact avec le sol portant
ouvrage composé de matériaux unis par un liant
petit bloc de pierre, brut ou plus ou moins équarri utilisé pour la constru
pierre artificielle à base d'argile travaillée, moulée sous forme de prisme rectangulaire et cuite au four
élément rendu monolithe qui ferme le haut d'une baie et soutient la maçonnerie au dessus de l'ouverture, reportant sa ch
montant latéral d'une baie qui reçoit la retombée d'un arc ou l'extrémité d'un linteau
élément sous-jacent d'appui qui assure le couronnement de l'allège, en pente légère pour l'écoulement des eaux vers l'ext
(h du rejingot = +-2cm), sert d'assise continue au joint de raccord entre le seuil et la traverse inf du dormant du châssis
surface ravalée inclinée (pente +-10%) qui rejette les eaux vers l'est du parement
(h du nez +-5cm) déborde de +-5cm pour éloigner les eaux de ruissellement du nu ext du parement + rainure casse-goute
réduisent les défauts d'aspect, les sallisures, facilitent l'écoulement
encastrées dans la maçonnerie de parement, récoltent les eaux qui ruissellent sur l'arête du piédroit et les déportent du nu
distance de point d'appui en point d'appui
Assurer l'étanchéité à l'air.
s pour la solidité

→ vent descend → surpression sur pente


f drainabnt constitué de d'un remblai en pierrailles concassées et lavées enrobé d'une membrane géotextile non-tissé pour empêcher l

bris végétaux organiques dans les remblais)

tru sans aucun risque de déplacement vertical (tassement) ou latéral (poussée des terres/glissement)
géotextile non-tissé pour empêcher le colmatage du massif drainant par les boues entrainées par les eaux de percolation
es eaux de percolation