Вы находитесь на странице: 1из 6

Première année pharmacie Histologie Najib Meryem

LES EPITHELIUMS : Des cellules étroitement juxtaposées, solidaires les unes des autres et reposant
sur une membrane basale (vitrée)qui les sépare du tissu conjonctif sous-jacent (chorion).
Epithélium + chorion(tissu conjonctif) = muqueuse. Le chorion joue un rôle de défense et de
nutrition des épithéliums vu que les épithéliums ne sont pas vascularisés.
{Les épithéliums forment un système cellulaire dynamique, ils se renouvellent grâce à la présence
de cellules de remplacement (cellules souches) qui sont le siège d’une activité mitotique. Ces
cellules sont isolées ou constituent une couche appelée l’assise génératrice ou germinative.}
Les épithéliums ont plusieurs fonctions :
1/ protection : mécanique(épiderme);chimique(épithélium gastrique) ; protection des radiations
solaires (production de la mélanine ds le pole basal de l'épiderme)
2/réception sensitive et sensorielle : (grâce aux terminaison nerveuse)
3/ l’absorption(par microvillosité du plateau strié)
4/la sécrétion (ç.à activité glandulaire). 5/ l’excrétion (dechets de l'organisme par mecanismes de
filtration et réabsorption'’canalicyles biliaire'’)
,6/mouvement(cils vibratils)
On peut différencier deux grands types d’épithéliums :

 Les épithéliums de revêtement :


Tapissent les surfaces du corps et les cavités internes naturelles, et peuvent contenir des cellules
isolées à activité sécrétoire intense. Ils sont constitués par une ou plusieurs couches cellulaires
reposant sur un chorion sous-jacent. (On peut aussi distinguer les mésothéliums (paroi des cavités
fermées ou séreuses) et les endothéliums (qui tapissent les vaisseaux sanguins).
Les ç.épitheliales de revétement developent des différenciations de leur MP en liaison avec leur
cohesion et leur polarité fctionelle.
On peut les classer selon différents critères (le nombre d’assises cellulaires, la forme des cellules
de la couche superficielle, la présence de différenciations, la spécialisation de cellules …)
On distingue alors :
Selon le nb d'assises génératrices ( bleu ciel)
 Les épithéliums simples ou unistratifié :
Ils sont constitués d’une seule couche de cellules juxtaposées, et selon la hauteur des cellules :
Selon La forme des cellules de la couche superficielle (vert)
1.Les épithéliums pavimenteux ou aplatis : (capillaires sanguins:endothélium-épith simple pavim-)
Cellules plus larges que hautes, aplaties sauf dans la région du noyau.
2.Les épithéliums cubiques : (tube de Bellini, tube contourné proximal ou distal-épit simp cubiqu-)
Cellules à hauteur et largeur du même ordre de grandeur, avec un noyau arrondi
situé dans la partie moyenne de la cellule.
3.Les épithéliums prismatiques ou cylindriques : (vésicule biliaire- épith simple cylindrique-…)
Cellules plus hautes que larges, avec un noyau ovalaire situé au tiers moyen ou
inférieur de la cellule.
 Les épithéliums pseudo stratifiés : (trachée, épididyme)
Une seule couche de cellules de hauteurs inégales, reposant toutes sur la vitrée,
les cellules basales sont des cellules de remplacement (se divisent)qui
constituent une couche génératrice discontinue
 Les épithéliums de transition ou de type urinaire : (la vessie)
Epithélium pseudo stratifié, qui a l’aptitude de changer d’épaisseur par glissement des cellules les
unes sur les autres.

 Les épithéliums stratifiés ou pluristratifiés :


Formés par la superposition d’au moins deux assises cellulaires.
On note aussi la présence de papilles choriales (invagination du chorion à
l’intérieur de l’épithélium).
Ils sont classés d’après la forme de cellules superficielles, on distingue :
1.Les épithéliums pavimenteux stratifiés ou malpighiens : Les cellules superficielles sont
pavimenteuses, on distingue deux variétés :
a. E.P.S.N.K. (non kératinisé) : ( œsophage,le vagin)
Constitué de trois zones, de la base vers la surface :
-Assise génératrice : une couche de cellules cubiques hautes,
reposant sur la lame basale.
-Corps muqueux de Malpighi (couche spinocellulaire), formés
de plusieurs couches de cellules polyédriquue
-Zone superficielle : constituée à partir de la précédente, faite
de cellules pavimenteuse (aplaties)avec un détachement de
cellules à la surface (couche desquament).
N.B :un frottis vaginale permet d’étudierles ç.épithéliales.

b. E.P.S.K (kératinisé) : (épiderme) constitué de couche suivante :


-Assise génératrice
-CMM ou couche spinocellulaire
-Granuleuse : cellules losangiques surchargées de grains de
kératohyaline.
-Brillante : possède une lipoprotéine (l’éleîdine), ne possèdent
ni noyau ni grains de kératohyaline, mais des faisceaux de
fibres de kératine parallèle au grand axe de la cellule.
-couche cornée
2.Les épithéliums cubiques stratifiés : (canaux excréteurs des glandes sudoripares(épithélium bi
stratifié cubique)) : une seule couche cubique repose sur l’assise génératrice.
3.Les épithéliums prismatiques stratifiés : (urètre pénien), sur l’assise génératrice, une ou deux
couches de cellules polyédriques et une couche superficielle de cellules prismatiques.
Épithélium de revétement selon presence de différenciations sur la surfaces des cellules
 Les différenciations :
1.Membrane plasmique apicale : microvillosités : plateau strié (entérocyte), bordure en brosse
(tube contourné proximal du rein :epith simple cubique à bordure en brosse), stéréocils (canal
épididymaire :epithe prismatique pseudostratifié avec stereocils)pas de mvt et impliqué ds
secretion et réabsorption au pole apicale, cils vibratiles mobile et derivent du centriole(trompe de
falopoe,voies aérophores, uterus,testicule)
2.Membrane plasmique latérale :les ç . épithéliales liés par complexe de jonction(zonula occludens
,zonula adhaerens,desmosome :MA) au niveau du corps muqueux de Malpighi, les épines de
Schultz représentent les desmosomes.

 Les épithéliums glandulaires : Tissus composés


de cellules élaborant des substances (ces ç.n’utilisent
pas forcément le produit de sécrétion) qu’elles
déchargent soit dans les cavités naturelles(muqueuse)
ou à la surface de l’organisme(épiderme) par
l’intermédiaire d’un canal excréteur (glande
exocrine){thyroïde, hypophyse, hormones}, soit dans le sang (glande endocrine){salivaires,
sudoripares}.
 Les glandes exocrines : sont classées selon la forme anatomique des glandes, la nature de
produits élaborés et le mode d’excrétion :
1.La forme anatomique :
a. glandes unicellulaires : cellules caliciformes
- s’intercalent entre les cellules d’un épithélium de revêtement
simple ou pseudostratifié, et déversent leurs sécrétions à la
surface.
On retrouve les cellules caliciformes au niveau de l’épithélium
de revêtement de l’intestin ou l’épithélium respiratoire. Leur
cytoplasme est occupé par des grains de mucine (excrétion du
mucus par exocytose).
b. glandes intraépithéliales(endoépitheliale) (sans canal excréteur) : épithélium de la cavité nasale,
épithélium de l’urètre :
Cellules à activité glandulaire regroupées entre elles au sein de
l’épithélium.

c. unité glandulaire : les cellules glandulaires exocrines se regroupent pour former des entités
anatomiques (glandulaires) qui seront définies morphologiquement selon la forme, la nombre et la
disposition (par rapport aux canaux excréteurs) des unités sécrétrices.
Acineuse Tubulo-acineuse Tubuleuse Alvéolaire
Simple L'acinus : Acinus Tubule L'alvéole :
(grain de qui se plus ou Unité
raisin) moins long glandulaire
Cavité sécrétrice fait de en forme de
arrondie faite de cellules sac à lumière large. Ils
cellules prolonge par un cubiques, sécrètent des cellules
pyramidales. tubule secrétant. on a : tube (sécrétion holocrine).
Sécrétion Le tube produit droit Ex : seule les cellules
séreuse riche en tjrs du mucus. (fundus), tube de l’assise génératrice
enzymes (glande contourné sont considérés
salivaire, (glande comme épithélium
pancréas) sudoripares) glandulaire.
Ramifiée Acineuse n'existe Tubulo-acineuse Tubuleuse
(ramification pas
de la partie
sécrétrice le
canal Alvéolaires : glandes
excréteur sébacées à l'origine
glandes salivaires
reste simple de sécrétion du
(unique) sébum
Composée
(canal
excréteur
ramifié)

Œsophage
Lobulée (les Glandes tubuleuse et tubulo- Glandes tubulo-
unités acineuse : Glandes salivaires sous alvéolaires :Glandes
glandulaires maxillaires mammaires
sont
assemblées
en lobules
séparés par
des travées
conjonctives
2. nature des produits de sécrétion : les ç.glandulaires présentent une polarité morpho-
fctionelle en rapport avec leur activité de sécrétion.
On distingue :
-pole basale : en contact par vitrée avec chorion où il fait entrer les métabolites nécessaire.
-étage moyen : il ya le noyau,AGolgi responsable de maturation et empaquetage des produits de
sécrétion.
-pole apical : effectue le stockage des produits élaborés avant leur excrétion.pauvre en organites.
 ENZYME : Celules sereuses : produits fluides de nature protéique, élaboré par les cellules
glandulaires séreuses (dont le pôle basal est extrêmement riche en REG et mitochondries
avec un appareil de Golgi très développé et supranuclear et le noyau a jct du tiers moy et inf
Ex : acineuse pancréatique.
 MUCUS : Cellules muqueuses : visqueux, riche en mucopolysaccharides et en
glycoprotéines, élaboré par des cellules muqueuses dont le cytoplasme est largement
rempli de grains de mucigène.et le noyau à la base.
Ex : cellule caliciforme
AUTRES PRODUITS : sueur(NaCl), sébum(composition lipidique), lait(fraction proteique+lipidique),
ssurfactan(tensioactifs)t l’acide chlorhydrique(secrete par ç de l’estomacfundique).
N.B : les çmuqueuses ont aspect clair#çsereuses aspect sombre/glandes sont soit sereuses pures
soit muqueuse pùres ,parfois mixtes(glandes sous-maxillaire)
3. mode de sécrétion :
Excrétion mérocrine : seul le produit est évacué (par exocytose ou diffusion) sans
altération de membrane plasmique
Ex : glande mammaire

Excrétion apocrine : produit de sécrétion est stocké au pôle apical des cellules sous la
forme d’une volumineuse vacuole qui est libérée en respectant l’intégralité de la
membrane plasmique.
Ex : glande mammaire
Excrétion holocrine : le cytoplasme de la cellule glandulaire se charge progressivement
en produit de sécrétion, la cellule subit une dégénérescence qui aboutit à la rupture
de ses membranes et la libération du composant.
Ex : glande sébacée
 Les glandes endocrines : Glandes qui libèrent les hormones par voie sanguine, les cellules
ont un contact intime avec les vaisseaux sanguins. Pas de canaux
1.Organisation des glandes endocrines :
UNICELLULAIRE : (cellules entérochromaffines), cellule isolée au sein de l’épithélium appartenant
au système endocrinien diffus.
AMAS CELLULAIRES : (testicule : glande interstitielle, cellules de Leydig), au sein d’un tissus
conjonctif richement vascularisé ou au milieu d’unités glandulaires exocrines (pancréas : îlots de
Langerhans)
AMPHICRINES : glandes à la fois endocrines et exocrines.
ENDOCRINES PROPREMENT DITES : (hypophyse, thyroïde, parathyroïde, surrénale … ) les cellules
sécrétrices sont toutes endocrines, disposées de différentes manières ce qui nous laisse distinguer
différentes structures :
a. structure glomérulée : arcades séparées par de fines cloisons conjonctives richement
vascularisées
Ex : glande surrénale
b. structure réticulée : travées cellulaires courtes
Ex : hypophyse

c. structure fasciculée : travées cellulaires plus ou moins parallèles


Ex : glande surrénale

d. structure vésiculée : cellules organisées en épithélium simple qui entoure une cavité
généralement sphérique.
Ex : glande thyroïde

2. nature biochimique de l’hormone :


a. hormone hydrophobe lipophile : diffusent librement à travers la membrane plasmique et se
lient à des récepteurs intranucléaires (hormone stéroïde et thyroïdienne)
b. hormone hydrosoluble : de nature protéique, se fixe sur un récepteur membranaire qui agit sur
le métabolisme de la cellule à travers un second messager.
D'autres notions :
3. cellules neuroendocrines : sécrétion d’hormones par des cellules nerveuses (neuro hormones
hypothalamiques)
4. cellules paracrines : synthétisent des substances agissant sur les cellules avoisinantes.
Concerne les médiateurs (inflammation).
5. cellules autocrines : synthétisent des substances agissant sur eux-mêmes.

FIN, Good luck


Najib Meryem, renouvelé par Bahae eddine B.L