You are on page 1of 2

5- Droits patrimoniaux A - Le droit de destination

Droits d'exploitation : ensemble des prérogatives qui permettent à l’auteur de


subordonner l’utilisation de ses œuvres au paiement d’une rémunération Cass. 22 mars 1988
Distinction droit de reproduction et droit de représentation droit de destination : chaque nouveau mode d'exploitation doit donner
-> depuis les accords ADPIC, la distinction n'est plus pertinente car les actes se lieu à une nouvelle autorisation et une nouvelle redevance
confondent

I - Le droit de représentation - L122-2 B - Exceptions prévues par le CPI au droit de reproduction.

Communication du bien au public quel qu’en soit le procédé 1- Reproduction réalisée pour usage privé
- le public peut être passif - Exception d’enseignement pour utiliser l’œuvre à des fins pédagogiques – assortie
- communication au sens large (ex : hôtel) d’une rémunération forfaitaire.
- copie privée : reproduction à l’usage privée du copiste – un mécanisme de gestion
- le récepteur ne doit pas conserver l’œuvre collective est chargé de percevoir les redevances pour les copies privées
Définition :
- vivante ou non, le public ait doit avoir accès à l’œuvre
2 - Reproduction réalisée pour un usage public
- directe (pas film de théâtre)
- rémunération : il y a autant de rémunération distinctes que de mode de * Dérogation concernant les reproductions provisoires faites sur les réseaux
représentation, chacune est soumise à l’autorisation de l’auteur numériques imposée par une directive de 2001 – ex. reproductions permettant de
-> sous réserve des exceptions et aménagements apportés par le droit positif feuilleter les parties d’un livre dans une librairie en ligne
français -> considérées comme juridiquement neutres au regard du droit d’auteur
ex : exception légale de représentation privée et gratuite dans le cercle * Aménagements des droits patrimoniaux des auteurs de logiciel :
familiale - licéité des copies de sauvegarde si la source de la copie est licite
- exception de décompilation : permet à l’utilisateur d’accéder au code source
II - Le droit de reproduction - L122-3 pour lui permettre l’interopérabilité entre plusieurs logiciels
* Ces exceptions né bénéficient qu’à la personne ayant le droit d’utiliser le
- reproduction : fixation matérielle de l'œuvre par tous procédés qui
logiciel dans le cadre d’une cession ou d’une licence
permettent de la communiquer au public d'une manière indirecte
* La 1ère mise en vente légale d’un exemple matériel d’une œuvre sur le
ex : imprimerie, dessin, gravure, etc. territoire de l’espace économique européen épuise le droit de PI
- fixation totale ou partielle
III - Le droit de suite
- la communication doit être suffisante pour constituer une reproduction Œuvres originales graphiques et plastiques
- permanente ou temporaire Droit inaliénable de participation au produit de toute vente par un professionnel
d'une œuvre après une première cession par l'auteur
Les taux sont progressifs et fonction du prix de vente
Le prix doit être supérieur à 10 000 €

392036888 1/2
IV - Les droits patrimoniaux post-mortem collaborateurs
* protection 70 ans au profit des ayants-droits -> idem pour la directive de 2011 pour les œuvres musicales avec paroles
-> pour les œuvres musicales - œuvres composites : l’œuvre première cesse d'être protégée après 70 ans
-> pour toutes les œuvres depuis 1997 - une loi en 1919 permettait de prolonger de 30 ans les droits des auteurs tombés
-> en droit européen depuis 1993 pour la France
* Convention de Bern : 50 ans * La dévolution du droit patrimonial de l'auteur se fait en application du droit
-> si conflits de lois, la Convention a prévu une règle de DIP : des successions, sauf règle spécifique prévue par le CPI
- la durée de protection ne doit pas excéder la durée fixée dans le pays d’origine -> mais le conjoint survivant peut bénéficier de l’usufruit des droits
Point de départ en France : d’exploitation dont l’auteur n’aura pas disposé
- œuvres de collaboration : 1er janvier suivant la mort du dernier vivant des - droit de suite pour conjoint survivant et des héritiers légaux de l'artiste, à
l’exclusion des ayants droit

392036888 2/2