Вы находитесь на странице: 1из 12

QUESTIONS POUR UN APPRENTI EN MéDECINE

1. Science qui décrit la forme et la structure des organismes vivants et de leurs parties
(organes, tissus). Science qui a pour objet les corps organisés considérés à l'état de repos, et pour but la
connaissance de leur organisation ou constitution.

L’anatomie (emprunté au bas latin anatomia « dissection », issu


du grec ἀνατέμνω (ànatémno)', de ἀνά – ana, « en remontant », et τέμνω – temnō,
« couper »). On peut notamment distinguer l'anatomie animale (et en particulier
l'anatomie humaine, très importante en médecine) et l'anatomie végétale (qui est une
branche de la botanique).
2. Celui qui enseigne, qui dogmatise. Celui qui est habile en quelque chose que ce soit.
Celui qui est promu au plus haut grade d'une faculté, après avoir écrit et soutenu une ou deux
thèses, suivant la faculté.
Instrument qui sert à racler ou à essuyer le cylindre gravé qu'on emploie pour l'impression sur toile.
Médecin (par ellipse pour docteur en médecine). Consulter son docteur. Faire venir le docteur.
Docteur en théologie, en droit, en médecine. Docteur ès lettres, ès sciences. Le docteur ès lettres
doit présenter et soutenir une thèse latine et une thèse française. Le grade de docteur. Être reçu
docteur. Passer son examen de docteur.

3. C’ est une structure osseuse ou cartilagineuse de la tête, caractéristique des crâniates (dont
font partie les vertébrés). Son rôle principal est de protéger le système nerveux central qu'il
entoure, il sert aussi de points d'attache à des muscles du visage et du cou.

Il est composé de deux parties : le neurocrâne (ou boîte crânienne), qui protège le cerveau et les
organes sensoriels pairs, et le splanchnocrâne (ou viscérocrâne, ou crâne facial), qui soutient les
cavités buccales et pharyngiennes. Le crâne est toujours cartilagineux chez l'embryon mais devient
au moins partiellement ossifié chez l'adulte pour toute la lignée des Ostéichtyens (qui inclut
l'Homme). Chez l'homme, le crâne est la partie supérieure du squelette. Il est essentiellement destiné
à protéger le cerveau. Il repose sur le rachis cervical par l'intermédiaire de l'atlas ou vertèbre C1, et
maintien en antérieur le massif facial. L’ensemble composé par la tête et le crâne représente environ
un huitième du poids du corps et est la partie la plus solide du corps. Le crâne a également d'autres
fonctions : cavités de résonance pour le chant et la voix, cavité de thermorégulation.
4. Elle est assortie de deux tibias croisés est l'emblème de la piraterie. C'est également l'icône
qui sert d'avertissement pour représenter un danger, par exemple un produit toxique.

La tête de mort

5. C’est la portion du tube digestif en forme de poche, située entre l’œsophage et le duodénum
qui reçoit les aliments mâchés dans la bouche et déglutis dans l’œsophage. Chez l’être
humain, l’organe est en forme de J majuscule, à l’âge adulte il fait Modèle:Unité 20 à 25 de
haut, contient 50 ml à vide, et peut contenir jusqu’à 4 litres.

L'estomac est en rapport anatomique avec le foie(à droite), la rate (à gauche), le pancréas (en arrière),
le diaphragme (en haut) et les intestins (en bas). Il est situé au-dessus du mésocôlon (étage sus-mésocolique).
La branche de la médecine qui s’occupe de l’estomac est la gastro-entérologie
6. Science qui étudie le rôle, le fonctionnement et l'organisation mécanique, physique et
biochimique des organismes vivants et de leurs composants
(organes, tissus, cellules et organites cellulaires).

Sous-discipline de la biologie, la physiologie est l'étude du mode de fonctionnement des nombreux


êtres vivants existants. Plus précisément, il s'agit de comprendre comment leur corps marche, le rôle
de chaque organe et ses mécanismes de fonctionnement, des différentes substances contenues
dans l'organisme... mais aussi la place, la fonction qu'occupe chaque être vivant dans son
environnement et, à plus grande échelle, sur la planète : position dans la chaîne alimentaire,
influence sur l'environnement, interactions avec les autres êtres vivants...
La physiologie étudie également les interactions entre un organisme vivant et son environnement.
Dans l'ensemble des disciplines biologiques, en définissant schématiquement des niveaux
d'organisation, la physiologie est une discipline voisine de l'histologie, de la morphologie et de
l'anatomie. Le terme physiologie a aussi été utilisé au XIXe siècle par les écrivains réalistes pour
qualifier de petites études de mœurs de personnage typiques comme les concierges, les curés de
campagne, le bagnard ou la femme de trente ans dont certains sont regroupés dans l’ouvrage Les
Français peints par eux-mêmes. Balzaca publié Physiologie du mariage en 1829.

7. Terme utilisé pour décrire la forme externe d'un organisme.

La morphologie est étudiée pour les êtres humains, mais aussi les animaux, les organes ou les
plantes. Pour les humains, la morphologie est étudiée, notamment à des fins vestimentaires, pour
adapter les vêtements à l'évolution morphologique. Elle peut également être étudiée en
génétique pour détecter des détails morphologiques communs à une pathologie particulière, comme
un crâne au périmètre supérieur à la moyenne.

8. Il est omposé de 206 os constants et d'un nombre variable d'os surnuméraires en fonction des
individus. Ces os sont supportés par des ligaments, tendons, muscles, fascias et du cartilage,
formant l'appareil locomoteur. Son rôle est double. Il constitue à la fois la charpente du corps,
sur laquelle les muscles et autres structures pourront se fixer et il assure également une
fonction de protection pour certains organes, comme ceux situés dans la cage
thoracique (cœur, poumons…) ou le cerveau, protégé par les os du crâne et permet le mouvement
du corps.

La masse du squelette « sec », c'est-à-dire sans la moelle rouge, est de 4 à 6 kilogrammes en


moyenne chez l'homme et de 3 à 4 kilogrammes chez la femme. L'os le plus long du corps est
le fémur ; le plus petit est l'étrier qui se situe dans l'oreille moyenne. La majorité des organes se
trouvent à l'extérieur du squelette à l'exception du cerveau qui lui se trouve à l'intérieur du squelette. Il
fait partie du système locomoteur.

9. C’ est une longue tige ostéo-fibreuse, pleine en avant, creusée d’un canal en arrière, située
sur la ligne médiane à la partie postérieure du tronc. Elle est composée de vertèbres,
séparées par des disques fibrocartilagineux. Dans le plan frontal, elle est droite alors que l'on
décrit volontiers des courbures dans le plan sagittal.

La colonne vertébrale a 7 vertèbres cervicales qui forment une convexité antérieure (lordose) ; 12
vertèbres dorsales qui forment une concavité antérieure (cyphose) ; 5 vertèbres lombaires qui
forment une convexité antérieure (lordose) ; 5 vertèbres sacrées soudées en une pièce, le sacrum,
formant une concavité antérieure (cyphose) ; 4 ou 5 vertèbres coccygiennes soudées pour former
le coccyx, relique évolutive de l'appendice caudal.

10. C’est un système d'organes qui confère à l'homme l'aptitude à se mouvoir physiquement. Il se
compose du système musculaire, du squelette osseux et cartilagineux ainsi que les éléments
rattachés (ligaments, tendons...).

L'appareil locomoteur humain permet la locomotion (marche, course, nage), mais il a d'autres
fonctions, comme la préhension, la communication verbale (phonation) et non verbale (mimique,
salut). Si l'appareil locomoteur a un rôle dans le mouvement et la motricité, il a également un rôle
dans l'absence de mouvement et le maintien de la posture (position debout ou assise). Il permet par
ailleurs le maitien de la structure et de la forme du corps humain et la protection de la plupart des
viscères. Enfin, l'appareil locomoteur joue également un rôle dans des fonctions plus vitales, comme
la respiration (ventilation), des fonctions alimentaires (mastication etdéglutition), la continence
urinaire et fécale, ou encore les sens de l'audition et de la vision pour partie.

11. Une des plus anciennes citadelles de l'éducation supérieure de Roumanie, l'institut a été fondé
(rue de l’Université) en 1879 comme Faculté de Médecine, ultérieurement étant associé à
deux autres institutions qui complètent l'éducation médicale – la Faculté de Pharmacie et la
Faculté de Médecine Dentaire.

En 1991, l'institut reçoit le statut d'université et prend le nom du célèbre représentant de l'Ecole
d'Anatomie Fonctionnelle de Iasi, Grigore T. Popa. Ultérieurement, la Faculté de Bio-ingénierie
Médicale, la seule de notre pays, y est englobée également. L'Université est fière aujourd'hui de ses
professeurs, ainsi que de la base matérielle et de la technique moderne parfaitement adaptée aux
nécessités du processus didactique et aux exigences actuelles de l'activité de recherche scientifique.
UMF Iasi organise annuellement des sessions d'admission pour les lignes d'étude en anglais et en
français pour les spécialisations suivantes : médecine, médecine dentaire et pharmacie.
12. Médecin roumain et membre de l’Académie Roumaine, né le 1 er mai 1982 à Şurăneşti,
département de Vaslui (mort en 1948), ancien élève du Collège National de Iasi et étudiant à
la Faculté de Médecine de Iasi. Spécialisations à Chicago et Londres, il est titulaire du
Département d’anatomie et embriologie. Reconnaissance mondiale grâce aux recherches sur
le système port hypophisaire, la structure fonctionnelle du péricard, des méninges et des
spermatozoides

Deşi anatomist, profesorul Gr. T. Popa a abordat şi probleme de biochimie şi hormonologie.


Profesorul Popa l-a sfătuit pe George Emil Palade să-şi continue studiile în Anglia sau America

13. Médecin, général et pharmacien roumain d’origine française, né Parme (1028) en Italie, avec
des études en Allemagne et France. Il a mis les bases de la médecine moderne en Roumanie.
Certains établissements de santé portent son nom, à savoir Universitatea de Medicină şi
Farmacie de Bucarest, Spitalul Universitar de Urgenţe Militar Central, Şcoala Postliceală
Sanitară etc.

Carol Davila, pe numele de naştere Carlo Antonio Francesco d’Avila (în franceză Charles d'Avila)
Urmează Facultatea de Medicină din Paris, pe care o absolvă în februarie 1853. Soseşte în Ţara
Românească la13 martie 1853, la nici 25 de ani, după ce şi-a dat doctoratul la Paris şi după ce a
ajutat la stingerea epidemiei de holeră din 1849, în Champagne şi Cher. Ar fi trebuit să stea în Ţara
Românească doar 3 ani dar a rămas până la sfârşitul vieţii. A venit încă din 1853 în Bucureşti, invitat
de domnul Barbu Ştirbei, pentru a organiza serviciul sanitar. A contribuit fundamental la organizarea
învăţământului medical din România. A fost profesor de chimie laUniversitatea din Bucureşti.
În 1860 a fost ridicat la rangul de general. A organizat serviciul românesc de ambulanţe, care s-a
distins apoi în timpul Războiului de Independenţă. Modelează viaţa medicală sub patru domni, dintre
care trei îi devin prieteni. În Bucureşti, la sosire, impresionează pe Vodă Barbu Ştirbei când se
prezintă după trei zile cu rezultatele unei prime inspecţii sanitare şi cu proiecte de reformă. Al doilea
domn pe care îl câştigă Davila de partea lui este Alexandru Ioan Cuza. Azilului său de orfane,
întemeiat la Bucureşti, îi dă numele Elena Doamna, după soţia lui Cuza. De acest azil s-a ocupat
îndeaproape şi Regina Elisabeta. Al treilea domn este Carol, sub a cărui protecţie îşi desăvârşeşte în
cea mai mare măsură opera.

14. Bacteriologiste et morphopatologue roumain (n. 4 iulie 1854, Vienne - d. 19 octombrie


1926, Bucureşti), membre de l’Académie Roumaine en 1893. Auteur (avec Victor André Cornil)
du premier Traité de bactériologie du Monde (Bacteriile şi rolul lor în anatomia şi histologia
patologică a bolilor infecţioase), fondateur de l’écol ;e roumaine de microbiologie.

Victor Babeş a studiat medicina laBudapesta, apoi la Viena, unde şi-a luat doctoratul. Babeş îşi
începe cariera ştiinţifică în Budapesta ca asistent în laboratorul de Anatomie
Patologică (1874 - 1881). În urma descoperirilor lui Louis Pasteur, este atras de microbiologie şi
pleacă la Paris unde lucrează un timp în laboratorul lui Pasteur, apoi cu Victor Cornil. Împreună cu
acesta publică primul tratat de bacteriologie intitulat Les bactéries et leur rôle dans l'anatomie et
l'histologie pathologiques des maladies infectieuses (1885). În anii 1885 - 1886 lucrează în Berlin în
laboratoarele lui Rudolf Virchow şi Robert Koch. În 1881 primeşte titlul de conferenţiar (docent privat)
iar în 1885 postul de profesor asociat de Histopatologie la Universitatea din Budapesta.
În 1887 Victor Babeş este chemat la Bucureşti ca profesor la catedra de Anatomie Patologică
şi Bacteriologie.

15. Médecin britannique et écrivain prolifique qui a également été l'auteur de livres de science-
fiction, de romans historiques, de pièces de théâtre, de poésies et d'œuvres historiques. Il doit
sa célébrité à ses romans et nouvelles mettant en scène le détective Sherlock Holmes -
considérés comme une innovation majeure du roman policier.

From 1876 to 1881 Arthur Conan Doyle studied medicine at the University of Edinburgh Medical
School, including periods working in Aston (then a town in Warwickshire, now part
of Birmingham), Sheffield and Ruyton-XI-Towns, Shropshire. During that time he studied practical
botany at the Royal Botanic Garden in Edinburgh. While studying, Doyle began writing short stories.
His earliest extant fiction, "The Haunted Grange of Goresthorpe", was unsuccessfully submitted
to Blackwood's Magazine. His first published piece, "The Mystery of Sasassa Valley", a story set in
South Africa, was printed in Chambers's Edinburgh Journal on 6 September 1879.[10][17]On 20
September 1879, he published his first academic article, "Gelsemium as a Poison" in the British
Medical Journal,[10][18][19] a study which the Daily Telegraph regarded as potentially useful in a 21st-
century alleged murder investigation.
Doyle was employed as a doctor on the Greenland whaler Hope of Peterhead in 1880 and, after his
graduation from university in 1881 as M.B., C.M., as a ship's surgeon on the SS Mayumba during a
voyage to the West African coast. He completed his M.D.degree (an advanced degree in Scotland
beyond the usual medical degrees) on the subject of tabes dorsalis in 1885.
The practice was initially not very successful. While waiting for patients, Doyle again began writing
fiction.
In 1890 Doyle studied ophthalmology in Vienna, and moved to London, first living in Montague Place
and then in South Norwood. He set up a practice as anophthalmologist at No. 2 Upper Wimpole St,
London W1 (then known as 2 Devonshire Place). (A Westminster Council plaque in place over the
front door can be seen today.)

16. Pratiquant l'astrologie comme tous ses confrères à l'époque de la Renaissance, il est surtout
connu pour ses prédictions sur la marche du monde. Ce sont les Prophéties, l'ouvrage qui fait
l'essentiel de sa gloire auprès de la postérité.
Nostradamus

17. Médecin viennois, il a repensé les processus et instances psychiques, et en premier


lieu les concepts d'inconscient, de rêve et de névrose. Il a proposé une technique de thérapie,
la cure psychanalytique
Sigmund Freud

18. Un appareil permettant de mesurer rapidement le taux de glucose dans


le sang (la glycémie), le plus souvent sur du sang capillaire. Ce type d'appareil est
utilisé à l'hôpital par les soignants ou à domicile par les patients, notamment en cas
de diabète sucré.
Un glucomètre ou lecteur de glycémie

19. Protéine fibreuse, insoluble mais qui reste assimilée par l'organisme.
Naturellement présente sur certains animaux, elle assure l'imperméabilité du pelage et protège
des rayons UV. Elle est présente chez l'homme au niveau des cheveux, des poils et des
ongles. La protéine est massivement utilisée pour l'élaboration des shampoings et des produits
capillaires. Elle ne représente aucun danger pour l'organisme.
La kératine

20. Phenomène déclenché par une augmentation de la concentration intracellulaire en calcium.


Dans les muscles squelettiques, cette augmentation est majoritairement due à la libération
massive d'ions calcium stockés dans le reticulum sarcoplasmique.

la contraction musculaire

21. Technique radiologique qui donne un cliché non pas de l'organe total mais d'une coupe
horizontale, verticale ou oblique. Cela offre une vision plus détaillée de l'intérieur de l'organe et
permet de détecter par exemple la présence de petites métastases. La technique à positons
(abrégée PET) utilise ces particules comme source d'énergie pour cet examen mais aussi les
rayons X
La tomographie

22. Discipline médicale spécialisée dans les pathologies liées à l’œil et à leurs traitements
pour les soigner.
ophtalmologie
23. Ecrivain et médecin roumain (1884 – 1963) Préoccupé par le matérialisme, le positivisme et
l’évolutionnisme, il lit Claude Bernard, Auguste Comte, Darwin et Spencer. Attiré par la
psychopathologie et la psychophysique, il étudie les oeuvres de Wundt, Harald
Høffding, Pierre Janet et W. James. Etudes universitaires à la Faculté des Lettres de Bucarest
(1902 - 1903) et à la Faculté de Médecine. Doctorat en médecine en 1910.

Vasile Voiculescu a debutat în Convorbiri literare (1912). A practicat medicina la ţară. În timpul
Primului Război Mondial a fost medic militar la Bârlad, unde a participat la serile culturale ale
lui Vlahuţă. Editorial, a debutat cu volumul Poezii (1916). Din acelaşi an a colaborat la Flacăra lui C.
Banu, la recomandarea luiMacedonski. A primit Premiul Academiei pentru volumul Din ţara zimbrului
şi alte poezii (1918). A fost membru titular al Academiei de Ştiinţe din România începând cu 21
decembrie 1935.

24.Médecin, juriste et philosophe arabe espagnol (1126-1198). C’est un génie aux connaissances
étendues. Il a partagé sa vie mouvementée entre l'Espagne et le Maroc en qualité de juge et
de médecin. Il a été le grand commentateur de la philosophie d'Aristote dont l'influence
pénétra les esprits y compris des théologiens chrétiens les plus conservateurs du Moyen Age
comme Saint-Thomas-d'Aquin. On venait le voir en consultation aussi bien en médecine qu'en
matière juridique.

AVERROES, Abu'l Walïd Muhammad ibn Ahmad ibn Rushd Médecin de princes influents il
échappe pour un temps aux ennuis que lui valent ses prises de position philosophiques et son
scepticisme religieux. Cela ne lui empêchera pas de goûter tour à tour au pouvoir en qualité de
gouverneur de l'Andalousie, de réformateur de l'administration de la justice à Marrakech et au
désagrément de la détention ou du dénuement. A l'âge de 27 ans, en 1153, Averroes s'est rendu à
Marrakech, sur invitation du Calife Almohade Abdel-Moumen ben Ali pour des consultations
relatives à l'établissement d'un certain nombre d'écoles au Maroc et la réforme de l'administration
de la Justice. Il est retourné à Marrakech une deuxième fois où il fut présenté, par le philosophe et
médecin Ibn Tofaïl, au Calife Ibn Yacoub Youssef qui lui confia, en 1169 la tâche d'expliquer la
philosophie d'Aristote.

25. Neuropsychiatre allemand (1864 – 1915). Son nom est lié à la "maladie particulière du
cortex cérébral" dont il décrivit pour la première fois les symptômes le 4 novembre 1906, lors
de la 37ème Conférence des psychiatres allemands à Tübingen.

Aloïs Alzheimer suit de brillantes études de médecine à Berlin, Würzburg et Tübingen. A Würzburg en
1887, il soutient sa thèse de doctorat sur "Les glandes cérumineuses", c'est à cette occasion qu'il
réalisa ses premières plaques histologiques. En 1888, il commence sa carrière de médecin comme
médecin assistant à l'hôpital spécialisé des maladies mentales et épileptiques de Francfort. Il
s'intéressait particulièrement à la démence d'origine dégénérative ou vasculaire, mais ses recherches
portaient aussi sur les psychoses, la psychiatrie judiciaire, l'épilepsie. Son intérêt pour la
neuropathologie des troubles de la démence était partagé par son collègue Franz Nissl qui le rejoignit
à Francfort en mars 1889. C'est Nissl qui lui fournit les nouvelles techniques histologiques pour
l'étude des pathologies nerveuses (coloration à l'aniline - découverte de la chimie allemande - et les
imprégnations argentiques des chimistes italiens et espagnols). Il faut noter qu'à cette époque l'état
de démence du sujet âgé est considéré par la grande majorité des psychiatres comme normal, et lié à
l'usure normale du temps, la fameuse"artériosclérose". Certains signes doivent toutefois alerter. Ce
sont des difficultés dans la réalisation de quatre activités courantes :
1- L'utilisation du téléphone
2- La gestion du budget
3- La gestion des traitements médicamenteux
4- La conduite automobile ou l'orientation temporo-spatiale.

26. Médecin, anatomo-pathologiste et microbiologiste roumain, l’un des fondateurs de la


sérothérapie?
Victor Babes a démontré pour la première fois la présence du bacille de la tuberculose dans
l’urine des patients infectés. Il est le premier qui a introduit en Roumanie le vaccin contre la
rage. L’Université de Medicine et Pharmacie de Timisoara porte son nom.

27. Comment s’appelle le document par lequel un médecin indique à son pacient des recommandations qu’il doit
respecter pour se soigner (des medicaments, des spécialistes où le pacient peut aller pour differentes
investigations?

prescription médicale

28. Biologiste et chimiste français, fondateur de la bactériologie et de la microbiologie?

Qui est le biologiste qui a dit: “Rien ne pouvait s’expliquer en medicine sans la microbiologie.”?Il a
découvert le vaccin contre la rage et il a fait des experiments en ce qui concerne le processus de
conservation et d’amélioration du vin connu sous le nom de ”pasteurisation”. Louis Pasteur

29. Branche de la médecine qui étudie le sang et ses maladies.


hématologie

30. Science médicale qui étudie les hormones et leur rôle dans le corps.
endocrinologie

31. Médecin et biologiste français (1771-1802) qui a dit : "Il faut voir avant de réfléchir, saisir les
apparences avant de pénétrer les causes; et nos idées sont vagues sur tout objet extérieur si
elles ne sont pour nous autant d'images." "La vie est la somme totale des fonctions qui
résistent à la mort."

Pour situer ce personnage exceptionnel de la période révolutionnaire, qui, en si peu de temps, réussit
à transformer l'anatomie et la physiologie cellulaire, bien que n'étant ni professeur, ni docteur, il
n'en a pas moins la gloire d'être le seul à avoir sa statue dans la cour d'honneur de la Faculté
de Médecine de Paris. (François-Xavier BICHAT)

32. Clinicien et neurologue français (1825-1893), fondateur de la neurologie moderne, l’un des
plus illustres médecins français de la fin du XIXème siècle. Il fut le continuateur des travaux
d'un modeste praticien élève de Trousseau, Guillaume Duchenne dit de Boulogne, "son maître
en neuro-pathologie." Il est le précurseur de la psychopathologie et donna une orientation
nouvelle à la pathologie neurologique, même si certaines de ses théories furent rapidement
abandonnées.

Jean-Martin Charcot, son père est carrossier, sa mère est une toute jeune femme de 16 ans et
demi. En 1826, Pinel disparaît, lui qui venait de jeté les bases de la psychiatrie scientifique, la relève
sera assurée! Il continue à la Salpétrière ses leçons de clinique neurologique. Ses qualités de
conférencier lui valent d'être élu, en 1873, Membre de l'Académie de Médecine et Membre de
l'Académie des Sciences en 1883. (Jean-Martin CHARCOT)

33. Femme de science , deux fois Prix Nobel (1867-1934)

Marie Sklodowska est née le 7 novembre 1867, à Varsovie. Son père Wladyslaw (1832-1902), sa
mère Bronislawa (1836-1878) sont enseignants, elle mène une vie austère. Elève brillante,
sérieuse, avec un étonnant pouvoir de concentration, Maria fait le rêve, alors inconcevable pour
une femme, de mener une carrière scientifique. (Marie Sklodowska-CURIE)

34. Physicien français, Prix Nobel (1859-1906)

Pierre CURIE est né à Paris, fils d'un médecin protestant . Pierre Curie ne fréquente ni l'école, ni le
lycée, l'enseignement ne devenant obligatoire en France qu'à partir de 1881 (lois Ferry). Son
instruction est dès lors assurée par ses parents, puis par un ami de la famille, M. Bazille, qui lui
enseigne les mathématiques élémentaires et spéciales. En novembre 1875, il passe son
baccalauréat en sciences. Depuis la découverte de la radioactivité, le nom des Curie s'inscrit au
premier plan. Pierre Curie (1859-1906), sa femme Marie Curie née Sklodowska (1867-1934), leur fille
Irène (1897-1956) devenue en 1926 la femme de Frédéric Joliot (1900-1958).

35. Héros guérisseur puis, Dieu de la Santé et de la Médecine

Selon l'hymne à Asclépios d'Homère, la légende la plus répandue, Asclépios était fils d'Apollon et de
la nymphe Coronis . Le culte d'Esculape fut introduit à Rome en 290 av. J.C. lors d'une épidémie de
peste. Selon plusieurs historiens, Asklépios a pu être un humain connu pour ses connaissances et sa
bonté et qui fut divinisé par la suite. Homère le décrit comme un praticien génial dont les fils,
Machaon et Podalerius, sont les médecins (militaires !) de l'armée grecque qui assiège Troie.
(Asclépios (ou ESCULAPE chez les Romains)
36. Médecin et physiologiste grec, établi à Rome (131-201 après J.C.), la plus grande figure de
la médecine antique. Ses études anatomiques sur les animaux et ses observations sur les
fonctions du corps humain dominèrent la théorie et la pratique médicales pendant quatorze
siècles

Claude Galien est né en 131 après J.C., à Pergame en Asie Mineure, où se trouvait un lieu saint
dédié au dieu grec de la médecine Aesclépios, dans une famille de notables, son père est architecte
et sénateur. Il commence des études de philosophie dans sa ville natale. Il observa tout jeune les
techniques médicales d'anatomie de l'époque puis reçut sa formation de médecin à Smyrne, puis
entreprit de nombreux voyages autour de la Méditerranée (Corinthe et Alexandrie…), pendant dix
ans, pour élargir ses connaissances auprès des médecins les plus réputés de l'époque.

Dans son schéma de physiologie humaine Galien reprend la théorie des humeurs d'Hippocrate qui
repose sur les 4 éléments (eau, air, terre, feu) qui, combinés aux 4 qualités physiques (chaud,
froid, humide, sec), influent sur la santé (Claude GALIEN (Claudius Galenus)

37. Médecin anglais et paléontologue amateur (1755 – 1828) qui a marqué l'histoire de la
neurologie pour avoir décrit avec précision, en 1817, une affection jusqu'alors méconnue la
paralysie agitante (paralysis agitans)

Cette maladie a été renommée en son honneur maladie de Parkinson par le neurologue français
Jean-Martin Charcot. James Parkinson était le fils d’un pharmacien et chirurgien. Il a étudié dans son
enfance et son adolescence le grec, le latin, l'histoire naturelle et la philosophie, disciplines basiques
à l'époque pour un futur médecin. Très jeune il commença avec son père médecin à s'initier à la
pratique de la médecine générale. En 1780, Parkinson fit une publication anonyme intitulée:
"Obervations on Dr. Smith's Philosophy of Physic, a critical appraisal of Smith's theories". Il a écrit en
1805 une petite monographie intitulée "Observations sur la nature et le traitement de la goutte".
(James PARKINSON).

a ouvert le chapitre de la
38. Médecin et physiologiste russe (1849-1936) qui
psycho-physiologie des sensations en montrant l'importance
des réflexes conditionnels dans la commande nerveuse des
sécrétions digestives.
Ivan Petrovich PAVLOV fréquenta l'Académie de chirurgie et de médecine où il se spécialise en
physiologie animale, et où il obtient son diplôme de médecin en 1879. Il devint professeur de
physiologie et fut promu directeur du département de physiologie de l'Institut de médecine
expérimentale de Saint-Pétersbourg en 1895. Il occupa cette dernière chaire pendant près de
trente ans, et resta directeur du département jusqu'à sa mort. En définissant la nature et le
fonctionnement des réflexes conditionnels, il est aussi à l'origine de nombreuses recherches sur
les processus d'apprentissage. En 1904 il fut le premier Russe à recevoir le prix Nobel.

39. Médecin allemand, lauréat du prix Nobel en 1905 (1843-1910) qui se lance dans diverses
recherches (charbon, maladie du sommeil) et finit par isoler le bacille de la tuberculose, en
1882. Il se tourne ensuite vers l'étude du choléra et parvient à en déterminer l'origine et la
façon dont elle se transmet à l'homme.

Robert Koch s'inscrit à l'Université de Göttingen en 1862, où il étudie la médecine mais aussi la
botanique, la physique et les mathématiques. Trois ans plus tard il est nommé assistant au Musée
pathologique de cette même ville, avant d'obtenir un poste de médecin adjoint à l'Hôpital de
Hambourg en 1866. En 1876, dès ses premières recherches sur la bactérie charbonneuse décelé
dans le sang d'animaux, Koch a compris l'importance de la voie nouvelle qui se présentait. Koch a
principalement développé la technique bactériologique proprement dite et poursuivi activement
l'identification des germes pathogènes.

40. Médecin, alchimiste suisse (1493 – 1541), alternativement réformateur génial de la


médecine renaissante ou sorte de mage illuminé, tourmenté d'occultisme et de
théosophie , qui avait dit dans ses moments de trouble.: "Si Dieu ne m'aide, que
m'aide le Diable!"

Privé très jeune des soins de sa mère, Paracelse fut initié par son père aux joies et aux déboires du
médecin praticien. Au Tyrol, puis dans la région minière de Carinthie, il prend conscience de
l'existence d'une pathologie professionnelle. Il s'adonne malheureusement aussi à la magie et à
l'occultisme auxquels il avait été initié par un prieur bénédictin. La conception élevée qu'il se fait de sa
profession le pousse à se dévouer sans compter au chevet de ses malades pendant l'épidémie de
peste de 1534. (PARACELSE alias Philippus Auréolus Théophratus Bombast von Hohenheim)
41. Biologiste et chimiste français (1822-1895), créateur de la bactériologie et de la
microbiologie. Chimiste de formation, il sera à l’origine des plus formidables révolutions
scientifiques du XIXème siècle, dans les domaines de la biologie, l’agriculture, la médecine
ou encore l’hygiène, jusqu'à la mise au point du vaccin contre la rage.

“Louis PASTEUR n'a été ni médecin ni chirurgien, mais nul n'a fait pour la médecine et la chirurgie
autant que lui. Parmi les hommes à qui la Science et l'Humanité doit beaucoup, Pasteur est resté
souverain.” Henri Mondor de l'Académie Française.

42. Généticien et biochimiste américain, codécouvreur de "la structure en double hélice de


l'ADN, cette molécule qui porte le code génétique de chaque être humain". Il a obtenu le
prix Nobel de physiologie ou médecine en 1962 pour cette découverte.

James-Dewey WATSON 1928-

43. Savant d'origine roumaine, membre de l'Académie roumaine, naturalisé américain en 1952,
né le 19 novembre 1912 à Iaşi, mort le 8 octobre 2008 à San Diego aux États-Unis. Il a
remporté le prix Nobel de médecine en 1974 pour ses travaux sur le ribosome. Ce Prix
Nobel a été partagé avec Albert Claude et Christian de Duve.

George Emil Palade

Оценить