Вы находитесь на странице: 1из 46

Méthodologie pour une

Migration PowerCenter V10.x


Réussie

© 2016 GROUPE CGI INC. Propriété de CGI et confidentiel


PROPRIÉTÉ DE CGI ET CONFIDENTIEL
L’information présentée dans ce document est légalement privilégiée et confidentielle à CGI et au
récipiendaire. Ce document ne peut être reproduit sous aucune forme ou par quelque procédé mécanique ou
électronique que ce soit, y compris les systèmes d’archivage électroniques, sans la permission écrite de CGI.
Le récipiendaire pourra échapper à cette règle seulement dans le cas où cela soit nécessaire à son
évaluation.
Si ce document vous est parvenu par erreur, soyez par la présente avisé que sa lecture, sa reproduction ou
sa distribution est interdite. Vous êtes en conséquence prié de nous en informer par téléphone au 05-57-78-
58-95 et de nous retourner le document par la poste recommandée.

Historique des révisions


Version Date Auteur Description
1.3 12/10/2016 Serge DELESTAN Version initiale

Références
Nom Titre
PC_100_UpgradingFrom961_en.pdf INFORMATICA POWERCENTER™ 10 Upgrade Guide From 9.6.1
IN_100_ReleaseNotes_en.pdf INFORMATICA Release Notes POWERCENTER ™10
IN_100_NewFeaturesGuide_en.pdf INFORMATICA Nouvelles Fonctionnalités POWERCENTER™ 10
network.informatica.com INFORMATICA VELOCITY™ Best Practices
Méthodologie de Planning Upgrade
CGI Méthodologie de Planning dans le cas d’un upgrade POWERCENTER™
POWERCENTER V1.docx
Méthodologie de Tests Upgrade
CGI Méthodologie de Tests dans le cas d’un upgrade POWERCENTER™
POWERCENTER V2.docx

© 2016 GROUPE CGI INC. i Propriété de CGI et confidentiel


Table des matières
1 Introduction ______________________________________________________________ 1
1.1 OBJECTIFS ______________________________________________________________ 1
1.2 PORTÉE DU DOCUMENT ___________________________________________________ 1
1.3 INFORMATICA POWERCENTER™ 10_________________________________________ 1
1.3.1 EDITION STANDARD_______________________________________________________ 1
1.3.2 EDITION AVANCÉE ________________________________________________________ 2
1.3.3 EDITION PREMIUM ________________________________________________________ 2
1.3.4 EDITION CLOUD __________________________________________________________ 2
1.3.5 SYNTHÈSE DES FONCTIONNALITÉS PAR ÉDITIONS____________________________ 3
1.3.6 PRINCIPALES OPTIONS POWERCENTER™ ___________________________________ 3
1.3.6.1 Data Cleanse and Match™ ___________________________________________________ 4
1.3.6.2 Real Time™ ______________________________________________________________ 4
1.3.6.3 Data Services Data Integration Analyst™ _______________________________________ 4
1.3.6.4 Data Masking™ ___________________________________________________________ 4
1.3.6.5 Data Validation™ __________________________________________________________ 5
1.3.6.6 Enterprise Grid™ __________________________________________________________ 5
1.3.6.7 High Availability™ __________________________________________________________ 5
1.3.6.8 Metadata Exchange™ ______________________________________________________ 5
1.3.6.9 Proactive Monitoring™ ______________________________________________________ 6
1.3.6.10 Pushdown Optimization™ ___________________________________________________ 6
1.3.6.11 Team-Based Development ™ ________________________________________________ 6
1.3.6.12 Unstructured Data ™ _______________________________________________________ 6
1.3.6.13 Advanced Data Transformation™ _____________________________________________ 6
1.4 MATRICE DE SUPPORT POWERCENTER _____________________________________ 7
1.5 POURQUOI MIGRER VERS POWERCENTER™ 10 ______________________________ 8
1.5.1 DEPUIS LA V8 ____________________________________________________________ 8
1.5.2 DEPUIS LA V9 ____________________________________________________________ 8
1.6 ACRONYMES_____________________________________________________________ 9
1.7 CHEMIN DE MIGRATION VERS LA VERSION 10.X _____________________________ 10
2 Approches pour la migration _______________________________________________ 11
2.1 MÉTHODE DE MISE À NIVEAU _____________________________________________ 11
2.1.1 « ZERO DOWN TIME » ____________________________________________________ 12
2.1.2 « PARALLEL UPGRADE » __________________________________________________ 12
2.1.3 « CLONE UPGRADE » _____________________________________________________ 13
2.1.4 « IN PLACE UPGRADE » ___________________________________________________ 14
2.1.5 AVANTAGES ____________________________________________________________ 14
2.1.6 QUEL TYPE DE MISE À NIVEAU UTILISER ____________________________________ 15
3 Méthodologie de migration CGI ____________________________________________ 16
3.1 APPROCHE POUR LES TESTS _____________________________________________ 18

© 2016 GROUPE CGI INC. ii Propriété de CGI et confidentiel


3.2 CRITÈRES D’ACCEPTATION _______________________________________________ 18
3.3 PHASES, ACTIVITÉS ET LIVRABLES ________________________________________ 18
3.3.1 PHASE 1 : EVALUER ______________________________________________________ 18
3.3.1.1 Entrée __________________________________________________________________ 19
3.3.1.2 Tâches _________________________________________________________________ 19
3.3.1.3 Validation _______________________________________________________________ 20
3.3.1.4 Sorties __________________________________________________________________ 20
3.3.1.5 Livrables ________________________________________________________________ 20
3.3.2 PHASE 2 : GERER/PILOTER _______________________________________________ 20
3.3.2.1 Entrée __________________________________________________________________ 21
3.3.2.2 Tâches _________________________________________________________________ 21
3.3.2.3 Validation _______________________________________________________________ 21
3.3.2.4 Sorties __________________________________________________________________ 21
3.3.2.5 Livrables ________________________________________________________________ 21
3.3.3 PHASE 3 : ANALYSER ET DEFINIR L’ARCHITECTURE __________________________ 22
3.3.3.1 Entrée __________________________________________________________________ 22
3.3.3.2 Tâches _________________________________________________________________ 22
3.3.3.3 Validation _______________________________________________________________ 23
3.3.3.4 Sorties __________________________________________________________________ 23
3.3.3.5 Livrables ________________________________________________________________ 23
3.3.4 PHASE 4 : METTRE EN ŒUVRE ____________________________________________ 23
3.3.4.1 Entrée __________________________________________________________________ 23
3.3.4.2 Tâches _________________________________________________________________ 24
3.3.4.3 Validation _______________________________________________________________ 24
3.3.4.4 Sorties __________________________________________________________________ 25
3.3.4.5 Livrables ________________________________________________________________ 25
3.3.5 PHASE 5 : TESTER _______________________________________________________ 25
3.3.5.1 Entrée __________________________________________________________________ 25
3.3.5.2 Tâches _________________________________________________________________ 25
3.3.5.3 Validation _______________________________________________________________ 26
3.3.5.4 Sorties __________________________________________________________________ 26
3.3.5.5 Livrables ________________________________________________________________ 26
3.3.6 PHASE 6 : DEPLOYER ____________________________________________________ 26
3.3.6.1 Entrée __________________________________________________________________ 26
3.3.6.2 Tâches _________________________________________________________________ 26
3.3.6.3 Validation _______________________________________________________________ 27
3.3.6.4 Sorties __________________________________________________________________ 27
3.3.6.5 Livrables ________________________________________________________________ 27
3.3.7 PHASE 7 : EXPLOITER ____________________________________________________ 27
3.3.7.1 Entrée __________________________________________________________________ 27
3.3.7.2 Tâches _________________________________________________________________ 27
3.3.7.3 Validation _______________________________________________________________ 28

© 2016 GROUPE CGI INC. iii Propriété de CGI et confidentiel


3.3.7.4 Sorties __________________________________________________________________ 28
3.3.7.5 Livrables ________________________________________________________________ 28
3.4 RÔLES ET RESPONSABILITÉS _____________________________________________ 28
Annexe A : POWERCENTER 10 Problèmes connus __________________________________________ 31
Annexe B : POWERCENTER™ 9 to 10 Upgrade Check-List ___________________________________ 39
Annexe C : Nouvelles fonctionnalités de la version 10 _______________________________________ 41

© 2016 GROUPE CGI INC. iv Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

1 Introduction
1.1 Objectifs
Une nouvelle version majeure d'INFORMATICA™ est disponible. Il s'agit de la version 10.
Le but de ce document est de détailler la méthodologie CGI pour migrer d'une version antérieure de l'ETL
POWERCENTER vers la dernière version (10.1).
Ce document à pour objectif de faciliter le travail de migration et d'assurer que les systèmes mis à jour le
seront le plus rapidement possible tout en minimisant les risques d’échec, de dépassement de budget et de
non respect des délais.

1.2 Portée du document


Ce document se limite à décrire les procédures de migration pour les composants liés à l'ETL seulement.
Il est à noter que la migration de l'ETL en fonction de la version source peut se faire en différentes étapes.
Exemple pour migrer de 6.2.1 à 10.0
→ Etape 1 : Upgrade de 6.2.1 à 8.1
→ Etape 2 : Upgrade de 8.1 à 9.1
→ Etape 3 : Upgrade de 9.1 à 9.6.1
→ Etape 4 : Upgrade de 9.6.1 à 10.0

1.3 INFORMATICA PowerCenter™ 10


Il existe différentes version de POWERCENTER™ 10, chacune d’elle nécessite une licence différente.
On distingue les versions :
- Standard
- Advanced
- Premium
- Cloud

1.3.1 Edition Standard


C’est la version de base du logiciel d’intégration de données d’entreprise, permettant d’accéder à des
données de quasiment tous formats et tous systèmes, puis de les intégrer et de les livrer à l’échelle de
l’entreprise, afin d’optimiser l’efficacité opérationnelle.
Les principales fonctionnalités de POWERCENTER™ Standard Edition incluent :
- un serveur d’intégration de données hautes performances
- une infrastructure globale de métadonnées
- les outils visuels de développement et d’administration centralisée
- des outils de productivité facilitant la collaboration entre les architectes, les analystes et les
développeurs

© 2016 GROUPE CGI INC. 1 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

1.3.2 Edition Avancée


INFORMATICA POWERCENTER Advanced Edition™ garantit l'accès aux données et leur intégration depuis
presque tout type de système métier, tous formats confondus, et assure leur disponibilité partout dans l'entreprise,
à la vitesse souhaitée.
POWERCENTER Advanced Edition™ s'adresse aux services informatiques qui normalisent l'intégration de
données à l'échelle de l'entreprise, pour un grand nombre de projets et de départements. Ce logiciel intègre non
seulement l'ensemble des fonctionnalités déjà disponibles dans POWERCENTER Standard Edition™, mais offre
également des fonctions tout particulièrement adaptées à la mise en œuvre des meilleures pratiques de
gouvernance de données, ainsi qu'au développement de centres de compétences en intégration (ICC).
Les principales fonctionnalités de POWERCENTER Advanced Edition™ incluent :
- partitionnement dynamique pour un traitement simultané, haute performance et hautement • évolutif des
données
- puissante gestion des métadonnées pour la traçabilité des données et l'analyse d'impact •
- glossaire métier pour définir une classification commune des noms commerciaux associés aux • objets
techniques
- développement collaboratif pour aider les équipes à travailler plus efficacement •
- fonctionnalités de profilage et de reporting de données basées sur le Web •

1.3.3 Edition Premium


INFORMATICA POWERCENTER Premium Edition™ enrichit la version Advanced ™ en ajoutant les
fonctionnalités suivantes :
- tests automatisés de validation de données
- contrôle proactif des données (Proactive Monitoring for Operations) à partir de plus de 60 règles de
surveillance préconfigurées et la possibilité d’en créer des nouvelles via une interface visuelle avec
système d’alerte précoce pour les problèmes de données et les retards en Production (exemple
avertissement en cas de comportement inattendu dans un flux de travail d’intégration de données ou
d’utilisation incorrecte des ressources, telles que les ressources processeur ou la mémoire)
- tableau de bord de surveillance visuelle qui peut avertir immédiatement via SMS ou mail en cas de
problème dans un processus d’intégration de données de production pour un traitement sans délai
- surveillance proactive (Proactive Monitoring for Governance) du code via tableau de bord afin de
vérifier par une analyse automatisée que les meilleures pratiques de développement sont appliquées
(plus de 250 règles de surveillances prédéfinies pour garantir systématiquement le développement aux
meilleures pratiques et possibilité d’en créer des nouvelles)

1.3.4 Edition Cloud


INFORMATICA POWERCENTER Cloud Edition™ est la première infrastructure d'intégration de données issues du
Cloud Computing. Elle permet une intégration transparente des données dans le cloud et au sein de systèmes sur
site. Cette édition combine la puissance et l'évolutivité de POWERCENTER Standard Edition™ et de
POWERCENTER Real Time Edition™ avec la souplesse, la simplicité d'utilisation et le faible coût de la toute
dernière plate-forme de cloud computing. Cette union a donné naissance à l'infrastructure d'intégration de données
en tant que service (Infrastructure as a Service, ou IaaS) la plus complète qui soit.
Les principales fonctionnalités de POWERCENTER Cloud Edition™ comprennent notamment :
- fonctionnement dans des environnements informatiques véritablement virtuels, tels que Amazon • Elastic
Compute Cloud
- prise en charge intégrée du partitionnement des données pour une évolutivité illimitée •

© 2016 GROUPE CGI INC. 2 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

- prise en charge de n'importe quelle latence de traitement des données, y compris par lot, par • petits lots et
en temps réel
- connectivité aux sources de données du cloud et sur site, et possibilité de déplacer des données • entre les
deux

1.3.5 Synthèse des fonctionnalités par éditions

1.3.6 Principales options POWERCENTER™


La suite d’options POWERCENTER™ étend les principales capacités d’intégration de données offertes par le
logiciel. Ces options facultatives sont :
- Option Data Cleanse and Match ™
- Option Real Time ™
- Option Data Integration Analyst ™
- Option Data Masking ™

© 2016 GROUPE CGI INC. 3 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

- Option Data Validation ™


- Option Enterprise Grid ™
- Option High Availability ™
- Option Metadata Exchange ™
- Option Proactive Monitoring ™
- Option Pushdown Optimization ™
- Option Team-Based Development ™
- Option Unstructured Data ™

1.3.6.1 Data Cleanse and Match™


INFORMATICA POWERCENTER Data Cleanse and Match ™ ajoute une transformation intégrée au Designer
qui permet la standardisation, la validation et la correction des noms et des adresses des clients. L’option permet
directement avec POWERCENTER de supprimer les données en doublon grâce à des algorithmes de Matching.
Elle ajoute des fonctions de Qualité de données issues du produit DATA QUALITY™ d’INFORMATICA visant à
améliorer l’exactitude, l’intégrité et la consistance des données de contacts des clients.

1.3.6.2 Real Time™


INFORMATICA POWERCENTER Real Time™ enrichit les capacités de POWERCENTER Standard™ Edition
avec l'intégration et la livraison des données opérationnelles en temps réel. Conçue pour offrir simplicité et
flexibilité, cette édition offre des fonctionnalités complètes d'intégration de données pour développer et fournir des
services de données complexes et répondre à tous les besoins de l'entreprise. Elle est particulièrement utile pour
les architectures orientées services.
Les principales fonctionnalités de POWERCENTER Real Time™ comprennent notamment :
- capture des modifications de données dans les sources de données relationnelles •
- intégration avec les systèmes de messagerie•
- développement rapide de services Web évolutifs et sécurisés•
- partitionnement dynamique pour un traitement simultané, haute performance et hautement • évolutif des
données

1.3.6.3 Data Services Data Integration Analyst™


INFORMATICA Data Services Data Integration Analyst™ permet de générer automatiquement des source-to-
target mappings dans POWERCENTER ou dans Data Services permettant de réduire les cycles de
développement.

Une interface Web intuitive permet aux analystes métiers de réaliser des tâches d’intégration de données basiques,
comme trouver et choisir des sources et des targets, réaliser des mappings de ces sources vers leurs targets pour
un déploiement en production, également de pré-visualiser, tester et valider les spécifications puis de les publier
comme SQL Views ou Web Services, et enfin charger les données vers une cible physique tout en surveillant les
résultats d’exécution ; tout ceci sans l’intervention du personnel informatique.

1.3.6.4 Data Masking™


INFORMATICA POWERCENTER Data Masking™ permet d’utiliser dans le Designer une transformation de Data
Masking permettant de masquer les données sensibles à partir de règles configurables pour chaque colonne. Elle
peut être utilisée pour changer des données sensibles de production et données de tests réalistes pour les
environnements Hors Production.

© 2016 GROUPE CGI INC. 4 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Les types de changement de données suivant peuvent être réalisés avec la transformation Data Masking :
- key masking : produit des résultats déterministes pour la même source de données
- random masking : produit des résultats aléatoires et non répétables pour la même source de données
- expression masking : applique une expression pour changer les données ou en créer de nouvelles
- substitution : remplace une donnée avec une donnée dans un dictionnaire
- special mask formats : applique des formats de masque pour changer par exemple des numéros de carte
bancaires, des numéros de téléphone, email, URL, IP adresses, etc…

1.3.6.5 Data Validation™


INFORMATICA Data Validation Testing™ permet d’automatiser les tests d’intégration de données.
Les capacités de gestion automatisée des données de tests (TDM) permettent de définir un ensemble de
données afin d'effectuer des tests plus complets. Elles exploitent des sous-ensembles masqués de données
de production ou de données de test synthétiques afin de satisfaire aux exigences en matière de tests.
Les tests automatisés de validation de données (DVO) permettent de tester pleinement tous les processus
d'intégration de données, quelle que soit la taille de l’environnement. Ils permettent d'effectuer rapidement et
efficacement des tests d'unités ou de régression, grâce à la génération visuelle, la réutilisation et la
personnalisation de règles de tests, ainsi qu'à la possibilité de passer les résultats en revue dans le tableau
de bord.
Les tests automatisés d'intégration de données favorisent la réutilisation, l'auditabilité et l'évolutivité des tests.
Ils améliorent la flexibilité des processus de test, optimisent la productivité et réduisent les coûts généraux
associés aux tests. En outre, ils aident à mieux protéger les données et à respecter les exigences
réglementaires en vigueur dans son secteur. Ils renforcent la fiabilité des données et réduisent les risques
associés à la découverte d'erreurs en phase de production et à la nécessité de prendre des mesures longues
et coûteuses pour y remédier.

1.3.6.6 Enterprise Grid™


INFORMATICA Enterprise Grid Option™ permet de paralléliser une session à travers une infrastructure de
services en grille et permet d’offrir une Haute Disponibilité de la plate-forme entière d’intégration de données
augmentant à la fois son évolutivité et sa robustesse.
On définit des nœuds sur différentes machines pour exécuter les sessions à l’intérieur du domaine
POWERCENTER™, et en fonction de la charge ou de la disponibilité du nœud sur la grille, il sera élu ou non
dynamiquement pour l’exécution de la session (distribution de la charge).

1.3.6.7 High Availability™


INFORMATICA High Availability Option™ fournit des mécanismes de failover et de recovery automatisés pour
tous les composants POWERCENTER. Si un composant tombe en erreur, les demandes sont acheminées vers la
ressource dupliquée encore opérationnelle. Elle permet de réduire les indisponibilités de services causé par des
incidents matériels ou logiciels et donc de diminuer les coûts associés aux indisponibilités.

1.3.6.8 Metadata Exchange™


INFORMATICA Metadata Exchange Option™ coordonne les échanges entre méta données technique et métier
et les outils de modélisation de données, BI, catalogues de base de données sources et cibles, et les référentiels
POWERCENTER™ aidant les DSI à profiter du temps et des efforts déjà investis dans la conception de ces
structures de données.

Elle offre la possibilité de faire des imports/exports automatiques de métadonnées via une interface Web
Graphique ou l’on peut choisir la source ou la cible des données. Un certain nombre de connecteurs existent pour

© 2016 GROUPE CGI INC. 5 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

récupérer les métadonnées de nombreuses sources différentes : DB2/Zos Mainframe, SAP ERP, relationnel Oracle
JDBC, SQL Server, Informix, POWERCENTER, BI TOOLS : Oracle OBIA, Business Objects, Cognos,
Microstrategy, Microsoft SQL Server Reporting, etc….

1.3.6.9 Proactive Monitoring™


INFORMATICA Proactive Monitoring for Operations ™ permet un contrôle proactif des données à partir de
plus de 60 règles de surveillance préconfigurée et la possibilité d’en créer des nouvelles via une interface
visuelle avec système d’alerte précoce pour les problèmes de données et les retards en Production (exemple
avertissement en cas de comportement inattendu dans un flux de travail d’intégration de données ou
d’utilisation incorrecte des ressources, telles que les ressources processeur ou la mémoire)
Il offre un tableau de bord de surveillance visuelle qui peut avertir immédiatement via SMS ou mail en cas de
problème dans un processus d’intégration de données de production pour un traitement de l’incident sans
délai
INFORMATICA Proactive Monitoring for Governance ™ permet une surveillance proactive du code via tableau
de bord afin de vérifier par une analyse automatisée que les meilleures pratiques de développement sont
appliquées (plus de 250 règles de surveillances prédéfinies pour garantir systématiquement le
développement aux meilleures pratiques et possibilité d’en créer des nouvelles)

1.3.6.10 Pushdown Optimization™


INFORMATICA Pushdown Optimization™ améliore les performances en autorisant le traitement applicatif
directement par le moteur de base de données plutôt que par le moteur POWERCENTER™.

1.3.6.11 Team-Based Development ™


INFORMATICA Tean-Based Development™ permet aux différents développeurs de travailler en collaboration.
Que ce soit pour les référentiels POWERCENTER™ ou MODEL des fonctions de collaboration sont disponibles
comme le versioning et la possibilité de check out and check in des objets.

Les objets sont en lecture seule et disponibles en modification par un développeur uniquement après un check out.
Une fois le check out réalisé seul le développeur peut faire des modifications sur l’objet, ou du moins une alerte est
envoyé au développeur que l’objet est en cours de modification par un autre utilisateur (conflit). Une fois terminé il
fait un check in pour enregistrer les modifications avec une nouvelle version. La traçabilité des versions ainsi que la
comparaison des modifications effectuées par version est disponible. Si un développeur annule un check out toutes
les modifications réalisées sont annulées.

1.3.6.12 Unstructured Data ™


INFORMATICA Unstructured Data™ ajoute la possibilité d’utiliser la transformation Unstructured Data dans le
Designer. Cette option permet d’automatiser les transformations de données non structurées automatiques ou
temps réel sans avoir à procéder à du codage supplémentaire. La possibilité de transformer des données non
structurées (données binaires tels que fichiers Word, Excel, PowerPoint, PDF, Star Office, PostScript, etc. ; fichiers
textes, messages) fait partie intégrante du mapping d’intégration des données.

1.3.6.13 Advanced Data Transformation™


Solution de transformation de données d’entreprise pour tous les types de données, quels qu’en soient le
format, la complexité et la taille. Une transformation de type «pointer-et-cliquer» crée des transformations de
données avancées pour tous les formats, tailles ou niveaux de complexité : documents XML complexes,

© 2016 GROUPE CGI INC. 6 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

formats propres à un secteur (tels que SWIFT, HL7 ou EDI X 12, EDIFACT, etc…), documents non structurés
et même formats de données.
La solution prend en charge les formats hiérarchiques complexes tels que XML JSON, AVRO, etc. Elle prend
aussi en charge les données non structurées comme les fichiers PDF, Microsoft Word et Excel, sans passer
par une conversion préalable.

1.4 Matrice de support POWERCENTER


Les périodes de fin de garantie d’une version par le support par INFORMATICA obligent souvent à migrer
vers la dernière version qui est supportée.
Voici l’annonce au 1er Septembre 2016 des dates de fin de garantie du logiciel POWERCENTER™

Avant la fin du support standard il n’y a aucune limitation.


Les limitations suivantes s’appliquent pour la période de garantie étendue (Extended Support).
INFORMATICA ne fournira que des solutions pour des problèmes connus, répondra aux questions de type
«How To » et aux questions d’ordre général. Si un problème détecté à été corrigé dans une version
supérieure supportée le client devra migrer pour recevoir le patch. Pendant la période étendue aucune
nouvelle plate-forme additionnelle, aucun nouvel OS ou autre 3nd Party produit ne sera certifié. Cette période
étendue est disponible avec un coût supplémentaire.
Les limitations suivantes s’appliquent pour la période de garantie supplémentaire (Sustaining Support).
Pendant cette période INFORMATICA ne fournit des patchs aux problèmes rencontrés uniquement pour des
environnements de production. Il ne fournit des patchs que pour les problèmes connus avec des solutions
déjà disponibles et répondra aux questions de type générales. Ce support ne se fera qu’en anglais. Cette
période supplémentaire est disponible avec un coût supplémentaire.

© 2016 GROUPE CGI INC. 7 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

1.5 Pourquoi migrer vers POWERCENTER™ 10


En plus des périodes de fin de garantie des versions précédentes qui oblige à migrer vers la dernière version,
profiter de nouvelles fonctionnalités peut être un élément décisif pour migrer.

1.5.1 Depuis la V8
Les améliorations suivantes peuvent être mises à profit :
 Administration Unifiée des services POWERCENTER™, POWEREXCHANGE™, DATA QUALITY™
et DATA SERVICES™ avec une console web d’administration unifiée : Informatica Administrator™
 Update du cache dans les transformations LOOKUP
 La transformation LOOKUP peut être active (Return all values on Multiple Match)
 Auto-Commit
 La transformation SQL peut être passive
 XML Parser peut router les messages d’erreurs
 Proactive Monitoring
 Méthode de déploiements enrichie et améliorée

1.5.2 Depuis la V9
La nouvelle version V10 permet de bénéficier de :
 Augmentation de la productivité des développeurs avec des améliorations au niveau des outils de
Profiling notamment en ce qui concerne l’affichage des données et leurs relations, ajout de plus de 100
nouveaux modèles dans l’utilitaire INFORMATICA ANLYST™ (Profiling possible à partir de fichiers
XML/JASON et de filtres scorecards)
 L’option de partitionnement est inclue dans l’édition standard (dans les précédentes versions c’était
une option additionnelle payante)
 L’option temps réel de plus en plus utilisé est maintenant inclue dans l’édition Advanced sans
nécessité d’une licence additionnelle.
 Amélioration de la gouvernance en intégrant au mieux les différents produits de la suite
INFORMATICA (DATA QUALITY™, MASTER DATA MANAGEMENT™, POWERCENTER™),
améliorant les outils de Data Profiling par de meilleurs affichages de données et améliorant le
BUSINESS GLOSSARY en intégrant des nouveaux outils de WORKFLOW, de votes, de notifications
par email et d’un utilitaire d’export/import. Les performances du METADATA MANAGER™ sont
améliorées de 50 fois en utilisant des nouvelles techniques de visualisation par graphes plus rapides.
 Nouveau connecteurs AZURE
 Connectivité native vers SQL Server pour des machines UNIX
 Nouvelles certifications ORACLE DB 12cR1, MS OFFICE 2013
 Amélioration de la ligne de commande pour assigner un IS à un WORKFLOW, ajouter des
connections FTP
 Pushdown Optimization support pour GREENPLUM

© 2016 GROUPE CGI INC. 8 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Correction de problèmes d’affichage dans les outils clients lorsque utilization de deux affichages
(DUAL MONITOR)
 SQL To Mapping, utilisation du client DEVELOPER pour convertir du code ANSI SQL en fonctions
INFORMATICA dans des mappings
 Drag an Drop des cibles dans le Source Analyzer pour créer automatiquement des nouvelles
définitions de sources
 Team based Development et version control sur les repository IDQ
 Nombreuses améliorations de la ligne de commande
 Automatisation de la configuration de la partie Big Data Management
 Amélioration de la console d’administration avec des Bird’s eye view de l’état de santé du domaine
et de ses services et monitoring en détail de la progression des Jobs
 Mapping dynamique pour changer les sources, cibles et la logique des transformations au niveau
runtime basé sur des paramètres et des règles qu’on définit
 Nombreuses améliorations au niveau du META DATA MANAGER des adaptateurs POWER
EXCHANGE
 Support du partitionnement sur les plate-formes MERCURY
 Support de la méthode « Direct Load Path », possibilité de supprimer des partitions avec DDL pour
éviter des échecs for EXPRESS CDC ™ dans ORACLE, Possibilité de traiter des copies de REDO

Pour information INFORMATICA publie un guide de toutes les nouvelles fonctionnalités dans chacune de ses
nouvelles versions. Pour la V10, il s’agit du document « IN_100_NewFeatures_Guide_En.pdf » disponible sur
le site de support MyInformatica onglet Documentation et ajouté en PJ en Annexe C.

1.6 Acronymes

Acronyme Définition
ETL Extract Transform and Load
ETVX Entry, Task, Validation, Exit
SOA Service Oriented Architecture
TI Tests d’Intégration
RF Recette Fonctionnelle
FDR Feuille de Route
PTI Procédure Technique d’Installation
REX Retour d’expérience
DEX Dossier d’exploitation
DAT Dossier d’architecture
BAS Environnement de Bac à Sable
MCO Maintien de la Production en Condition Opérationnelle
FQR Fiche Questions Réponses
MEP Mise en Production
Mise en Production à Blanc (répétition de la MEP sur autre
MEPAB
environnement)

© 2016 GROUPE CGI INC. 9 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

1.7 Chemin de Migration vers la version 10.x

Version Actuelle Chemin Commentaires

Si la solution en 8.1 contient Metadata Manager ou Data


8.1.x 9.1.0 > 9.6.1 > 10.0 Analyzer, il faut d’abord mettre à niveau vers PowerCenter 8.6.1
puis vers PowerCenter 9.1.0

Si la solution en 8.5 contient Metadata Manager ou Data


8.5.x 9.1.0 > 9.6.1 > 10.0 Analyzer, il faut d’abord mettre à niveau vers PowerCenter 8.6.1
puis vers PowerCenter 9.1.0

8.6 9.1.0 > 9.6.1 > 10.0

Après mise à niveau vers la version 9.1.0 il faut mettre à niveau


8.6.1 9.1.0 > 9.6.1 > 10.0 vers 9.6.1 puis vers 10.0

8.6.2 9.1.0 > 9.6.1 > 10.0

Il faut d’abord mettre à niveau vers la version 9.0.1 puis mettre


9.0 9.0.1 > 9.1.0 > 9.6.1 > 10.0 à niveau vers la version 9.1.0

Il faut d’abord mettre à niveau vers la version 9.1.0 puis mettre


9.0.1 9.1.0 > 9.6.1 > 10.0 à niveau vers la version 9.6.1

Il faut d’abord mettre à niveau vers la version 9.1.0 puis mettre


9.1.0 9.6.1 > 10.0 à niveau vers la version 9.6.1

9.6.1 10.0

© 2016 GROUPE CGI INC. 10 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

2 Approches pour la migration


Il faut tenir compte des niveaux de priorités pour chacun des environnements avant d'établir la stratégie
globale de migration. Une approche par Big Bang (tous les environnements sont migrés en même temps)
bien que plus rapide à mettre en œuvre n'est pas recommandée.
Il existe 2 types d’approche :
- « par phase », on procède environnement par environnement
- « Big Bang », toutes les mises à jour ont lieu simultanément
L'approche préconisée est de faire d'abord par phase le ou les environnements de développement afin de
tester la procédure et d'établir des tests de non régression à partir de données proche de celles de
production. Une fois ce travail effectué, il est possible de profiter de leçons obtenues des environnements
précédents et de réaliser par phase les environnements de Recette, puis Bac à Sable pour enfin terminer une
fois que toutes les procédures sont en place et que tous les éventuels problèmes ont été solutionnés par
l'environnement de Pré-Production (MEP à Blanc pour qualifier la livraison finale) et enfin celui de Production.

Étapes de migration de l’infrastructure en place:


Développement -> Bac à Sable, Recette -> Pré-Production -> Production

Il est préférable de geler les nouveaux développements dans l'ancienne version une fois que le processus de
migration est engagé. Il convient donc d'être le plus rapide dans les phases précédentes et les tests pour
délivrer la migration finale de la production le plus vite.
Avant l'upgrade, les composants POWERCENTER™ seront gelés en production, les référentiels seront
sauvegardés et utilisés pour le processus de migration. Après upgrade vers la 10.X de l'environnement de
développement, les serveurs seront utilisables pour les activités régulières, ce qui réduira les temps
d'indisponibilité

2.1 Méthode de mise à niveau


On peut différencier 4 types de méthodes de mise à niveau différentes pour un environnement
POWERCENTER™ :
- « Zero Down Time »
- « Parallel Upgrade »
- « Clone Upgrade »
- « In Place Upgrade »

© 2016 GROUPE CGI INC. 11 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

2.1.1 « Zero Down Time »

Il s’agit de bénéficier d’un second environnement physique.


La bascule d’un environnement à l’autre peut se faire très facilement sans aucune interruption. L’avantage est
de pouvoir
travailler sur les
deux
environnements
en même temps.
C’est la stratégie
la moins risquée
mais qui a
l’inconvénient
d’être la plus
onéreuse car elle
entraîne des coûts
matériels supplémentaires.
Les étapes sont :
1. Copie du ou des schémas contenant le ou les référentiels vers un nouveau schéma sur la
nouvelle machine
2. Ne pas choisir l’option « mettre à niveau » mais choisir l’option « installer un nouveau domaine »
V10 sur la nouvelle machine  Fresh Install V10 sur la nouvelle machine
3. Migrer les utilisateurs et les groupes d’un serveur à l’autre avec les utilitaires d’import / export
4. Créer les Référentiels (REPOSITORY) et les mettre à niveau en V10 à partir des données
copiées en étape 2

2.1.2 « Parallel Upgrade »

On réalise la mise à niveau sur la même machine (Unix ou Windows) mais en utilisant des variables
d’environnements qui permettent d’installer les deux versions en parallèle. Avec l’utilisation de ces variables
d’environnements
on peut utiliser
l’une ou l’autre
des versions en
fonction des
besoins. Cette
méthode ne
nécessite que de
l’espace disque
supplémentaire et
économise l’achat
de nouveaux
serveurs. Elle est
cependant un peu plus risquée.

© 2016 GROUPE CGI INC. 12 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Les étapes sont :


1. Créer des nouveaux schémas vides en parallèle des schémas existants pour le domaine et les
référentiels
2. Copier les données des schémas contenant les référentiels vers les nouveaux schémas de
référentiels (REPOSITORY)
3. Ne pas choisir l’option « mettre à niveau » mais choisir l’option « d’installer un nouveau domaine »
V10 -> Fresh Install V10 sur la même machine mais avec un compte Utilisateur différent et des
variables d’environnement différentes pour que la nouvelle installation n’écrase pas l’ancienne
4. Migrer les utilisateurs et les groupes d’un serveur à l’autre avec les utilitaires d’import / export
5. Créer les Référentiels (REPOSITORY) et les mettre à niveau en V10 à partir des données copiées en
étape 2

2.1.3 « Clone Upgrade »

On réalise la mise à niveau sur la même machine en clonant le domaine existant vers un nouveau en tout
point identique. Le
domaine existant
sera mis à niveau en
V10. L’installation
POWERCENTER™
sera écrasée par la
nouvelle. Pas besoin
d’espace disque
supplémentaire
excepté pour les
schémas de base de
données. La mise à jour est simplifiée mais le retour arrière est plus complexe.
Les étapes sont :
1. Créer des nouveaux schémas vides en parallèle des schémas existants pour le domaine et les
référentiels
2. Cloner le contenu de tous les schémas domaine et référentiels vers les nouveaux schémas
3. Arrêt du domaine de la version précédente et modification des variables d’environnement
(.bash_profile)
4. Créer le bash_profile pour l’installation V10, ne pas choisir l’option « Upgrade », réaliser une « Fresh
installation » mais avec le même compte utilisateur propriétaire d’INFORMATICA
5. Créer les Référentiels (REPOSITORY) et les mettre à niveau en V10 à partir des données copiées en
étape 2

© 2016 GROUPE CGI INC. 13 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

2.1.4 « In Place Upgrade »


On remplace le domaine et les référentiels (REPOSITORY) existant par la nouvelle version. C’est la mise à
niveau la plus simple et la plus rapide. En cas de retour arrière il faut restaurer une sauvegarde complète de
l’environnement POWERCENTER™.
Les étapes sont :
1. Sauvegarde du domaine en utilisant la commande
infasetup.sh et sauvegarde des référentiels avec la
commande PMREP ou la console d’administration
2. Exécuter l’utilitaire de pré-installation i9pi (si mise à
niveau depuis la version 9) pour valider les prérequis
3. Arrêt du domaine, sauvegarde, vérification, mise à
jour des variables d’environnement (.bash_profile pour
l’utilisateur propriétaire de l’installation INFORMATICA sur
un environnement Unix)
4. Exécuter le programme d’installation en choisissant
l’option de « mise à niveau » (Upgrade)
5. Pendant le processus de mise à niveau, choisir les
schémas du domaine (Utilisateur/Mot de passe) existants
6. Avec la console d’administration choisir les
services à mettre à niveau

2.1.5 Avantages

Méthode Bénéfices Temps Risque


Facile de basculer d’un environnement à l’autre
Retour Arrière facile
Zero Downtime Faible risque Élevé Faible
Approche isolé
Go live rapide
Mise à niveau rapide
Environnements parallèles avec des utilisateurs systèmes
différents
Retour Arrière facile
Parallel Upgrade Médium Médium
Pas de matériel supplémentaire nécessaire
Go Live rapide
Changement du domain name ou node name possible
Pas d’indisponibilité nécessaire pour la migration du domaine
Mise à niveau rapide
Les FS existants peuvent être réutilisés
Cloned Upgrade Médium+ Médium+
Pas de nécessité de migrer les utilisateurs et groupes
Go Live rapide
In place Upgrade Mise à niveau très simple Faible Élevé

© 2016 GROUPE CGI INC. 14 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Changement de configuration minimum


Pas de matériel supplémentaire nécessaire
Pas de nécessité de migrer les utilisateurs et groupes

2.1.6 Quel type de mise à niveau utiliser

Cas Type de mise à niveau


Peu de temps pour réaliser la mise à niveau In Place
Beaucoup d’environnements à mettre à niveau In Place
Plus de temps disponible Parallel
Pre-Production Go LIve Parallel, Clone
Fenêtre d’indisponibilité faible Zero Downtime, Parallel
Minimiser les risques en cas de retour arrière Zero Downtime, Paralllel
Minimiser les risques pour aucune différence de paramètres In Place, Clone
Nécessité de changer le nom du domaine et des nœuds Parallel, Zero Downtime
Éviter les indisponibilités Zero Downtime, Parallel

© 2016 GROUPE CGI INC. 15 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

3 Méthodologie de migration CGI


La méthodologie d'upgrade CGI vers POWERCENTER™ 10 (ou tout autre version) est une approche en
sept phases qui a pour but de minimiser les risques et les temps d'indisponibilité tout en fournissant la
meilleure solution opérationnelle.
Elle adapte et enrichie les Meilleures Pratiques d'INFORMATICA VELOCITY™ (méthodologie générale de
gestion des projets proposée par INFORMATICA) dans le cas particulier des projets de montée de version
POWERCENTER™.
Ces huit phases sont :

1. Évaluer
L'objectif de cette phase est de comprendre le besoin, les enjeux, l'existant et d’évaluer la fourniture
d’une solution complète pour réaliser la migration. Elle inclue la rédaction et l’envoi d'un chiffrage.
2. Gérer/Piloter
L'objectif de cette phase est de définir les objectifs du projet, construire le plan de projet ainsi que le
planning tout en réservant les ressources et en définissant les différents rôles et responsabilités afin
d'éviter tout aléas, minimiser les temps d'indisponibilité et les procédures de retour arrière. Il s'agit
aussi de piloter le projet et cette étape couvre donc toutes les autres phases de la méthode.
3. Analyser et Construire l'architecture
Il s'agit de définir les différents besoins techniques et de définir l'infrastructure cible sur l'environnement
de Production par rapport à l'ancienne version et les évolutions de la nouvelle, et aussi sur les autres
environnements Hors Production. C'est ici qu'on définit les différents scénarios de migration et aussi les
scénarios de tests qui seront réalisés dans la phase dédiée.
4. Mettre en œuvre

© 2016 GROUPE CGI INC. 16 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Cette phase assure que les mauvaises surprises sont évitées en suivant des procédures de migration
standards et consistantes et en utilisant les Meilleures Pratiques et les leçons apprises des
précédentes expériences.
5. Tester
Cette phase valide que le nouvel environnement migré se comporte à minima comme l'ancien et qu'il
permettra au Métier d'assurer la continuité de services.
6. Déployer
Cette phase consiste à l'installation de la nouvelle version et des procédures migrées sur
l'environnement de Production (tout en prévoyant un éventuel retour-arrière en cas de problème) à
partir d'un créneau d'indisponibilité de l'environnement de Production qu'on tendra à minimiser (week-
end), la formation des différents intervenants internes, la fourniture des différentes documentations
d'installation et de migration.
7. Exploiter
Cette phase implique la surveillance et le benchmarking du nouvel environnement POWERCENTER™
migré par rapport à la précédente version pour assurer que les performances seront optimales. Il s'agit
aussi de fournir les documents nécessaires à l'exploitation de la nouvelle solution.

Un modèle ETVX (Entry-Tasks-Validation-eXIt) est utilisé pour chaque phase.


‘E’ pour signifier que le critère d’Entrée doit être satisfait avant que les Tâches puissent être réalisées. ‘T’
indique les Tâches à effectuer. ‘V’ indique les vérifications et les validations qui sont nécessaires pour statuer
de la bonne réalisation des Tâches effectuées. Si une activité de vérification/validation échoue, des mesures
correctives doivent être prises et les tâches recommencées. ‘X’ ou Sortie en français indique les résultats
attendus en fin de phase.
La méthodologie repose sur les quatre domaines majeurs suivant :
1. Identification des principaux facteurs clés de succès (Business Drivers comme des économies de
coûts ou de nouvelles fonctionnalités), l'étude de rentabilité et l'étude d'impact afin de déterminer la
bonne adéquation du nouveau système et identifier les objets spécifiques qui devront être mis en œuvre
2. Gestion du changement et formation pour augmenter l'acceptation du projet par les utilisateurs finaux
ou par les opérationnels tout en utilisant les meilleures pratiques possibles
3. Minimisation des risques d'exécution afin de ne pas perturber les opérations courantes
4. Stabilisation et optimisation de l'environnement après migration pour un plan d'amélioration continue et
une flexibilité augmentée en prévoyant une approche par Feuille de Route (FDR) avec jalons

La suite du document détaille le modèle ETVX pour les phases décrites ci-dessus et les procédures pour la
gestion du changement, réduction des risques, etc.

© 2016 GROUPE CGI INC. 17 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

3.1 Approche pour les tests

Chaque version INFORMATICA possède ses propres spécificités et une architecture SOA a été développé à
partir des versions 8.x qui change la façon de fonctionner et les moyens de communication entre composants
comparativement aux versions précédentes.
Alors pour assurer une utilisation optimale de l'environnement POWERCENTER™ après migration, les
aspects suivants sont à considérer pendant les tests
- Configuration matérielle
- Options POWERCENTER™
- Composants mis à niveau
La validation de la procédure de migration et du bon fonctionnement de la nouvelle version repose
généralement sur 4 niveaux de tests qui peuvent être adaptés en fonction de l'environnement à migrer (cf.
guide méthodologique des tests CGI) :
- Tests Unitaires ou de Bon Fonctionnement : chaque session/mapping est exécuté individuellement, l'objectif
est de vérifier que chaque composant est correctement migré en version 10.x, et s'assurer de sa bonne exécution
sans erreur, une validation des données supplémentaire pourra être effectuée ou non
- Test d'Intégration : on exécute les chaînes de traitement via l'ordonnanceur externe s'il y en a un d'utilisé
comme elles sont exécutées sur l'environnement de PROD. Les nouvelles fonctionnalités, la sécurité (LDAP et
Active Directory), l'intégration des procédures externes seront vérifiées. On s'assurera lors des tests d'intégration
que les mêmes données sont produites avant et après l'upgrade.
- Tests de Performances : on exécute les traitements avec un benchmark pour identifier les éventuelles
régressions en termes de durée d'exécution et mettre en œuvre les mesures correctives. Les chargements de
données devront pouvoir s'exécuter dans la même fenêtre de temps qu'avec l'ancienne version, par exemple si un
traitement s'exécute en 4H00 sur la version précédente il devra pouvoir s'exécuter en 4 heures ou moins sur la
version 10.X avec le même volume de données traitées
- Tests de Haute Disponibilité : les fonctionnalités telles que Haute Disponibilité, GRID, si ces options sont
utilisées et configurées seront testées

3.2 Critères d’acceptation


1. les traitements ne doivent pas retourner d’erreurs autres que celle déjà présentes dans la version
précédente
2. les traitements ne doivent pas s'exécuter plus longuement dans la nouvelle version avec la même
volumétrie en jeu
3. les données écrites en cibles doivent être identiques entre l'ancienne version et la nouvelle version

3.3 Phases, activités et livrables

3.3.1 PHASE 1 : EVALUER


L'objectif de cette phase est de comprendre le besoin, les enjeux, l'existant et d’évaluer la fourniture d’une
solution complète pour réaliser la migration. Elle inclue la rédaction de la proposition et l’envoi d'un chiffrage.

© 2016 GROUPE CGI INC. 18 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Le modèle ETVX pour cette phase est le suivant :

3.3.1.1 Entrée
 Le contact principal côté client est identifié
 Le cahier des charges ou recueil du besoin est reçu
 Les informations techniques comme le PAM POWERCENTER™ (Product Availability Matrix listant
les OS supportés, les SGBD supportés, les FixPack POWERCENTER™) sont disponibles

3.3.1.2 Tâches
 Comprendre le besoin du client
 Analyser l'existant source
1. Architecture
Matérielle/Logicielle (quels sont les différents environnements : Développements, Recette,
Production, etc. quels en sont leur architecture : 3-Tier, 2-Tier, quelles sont les versions,
quelles sont les informations sur le Réseau, etc.)
Logique (quelles sont les volumétries de données, le type des données, les
métadonnées, quels sont les besoins en terme de sécurité, quel sont les utilisateurs, etc.)
2. ETL
Repository/Services : Nombre de Référentiels/Services
Sources : Quelles sont les sources utilisées (base de données externes, fichiers plats, FS
partagés, connexions FTP, connexion application externes type SAP ou SIEBEL,
schémas BDD, Volumétrie BDD, etc...)
Cibles : Quels sont les systèmes cibles utilisés (base de données externes, type, fichiers
plats, applications, etc...)
Mappings/Workflows/Sessions (nombre, comment sont-ils ordonnancés, quels sont les
batchs, formats, fenêtre de lancement, quelles sont leur complexité)
Utilisateurs : quel est le nombre d'utilisateurs, quel sont leurs rôles, privilèges, etc... quel
est la gestion des droits et la sécurité
3. Autre
Quel est le niveau de surveillance automatique, le monitoring pro-actif, les alertes par des
automates, etc.
Quelles sont les interfaces externes,
Quelle est la solution HA, GRID ou Disaster Recover, quels sont les mécanismes de
gestion d'erreur et de reprise en cas d'erreur
etc...

 Spécifier les écarts matériels et logiciels entre l'ancienne version et la nouvelle à mettre en place
 Définir l'existant cible (choix de la méthodologie d'upgrade avec acquisition et mise en œuvre de
nouveaux serveurs, In place Upgrade, etc.)

© 2016 GROUPE CGI INC. 19 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Définir les délais de mise en œuvre, sur quel créneau peut être effectuée la MEP (contrainte de
disponibilité de l'application) et à quelle échéance en accord avec les objectifs et les buts à atteindre de
l'organisation (mise ne place de nouvelles fonctionnalités, correction de problèmes existants, autres...)

 Les prérequis techniques (Hardware et Software) sont diffusés et comparés à l'architecture cible
 Analyser l'impact de l'upgrade sur les objets existants (mappings, sessions, scripts,etc...) lié aux
changements dans l'ancienne version et qui nécessitent de nouveaux développements (exemple,
paramètre de la commande PMCMD qui n'existe plus en V9 doit être remplacé par la nouvelle syntaxe
V9)

 Définir le niveau de tests à effectuer en fonction de la criticité de l'environnement et des impératifs


clients

 Définir les critères d'acceptation pour les environnements mis à niveau


 La solution est définie dans sa globalité et un chiffrage construit
3.3.1.3 Validation
 Document d'analyse d'impact
 Chiffrage

3.3.1.4 Sorties
 La solution à mettre en œuvre est visualisée dans sa globalité
 Les décisions techniques de mise en place du produit ainsi que les versions POWERCENTER™ +
Patchs + OS + SGBD + éventuel matériel supplémentaire ont été approuvées
 L'analyse d'impact a été validée
 Un chiffrage de toutes les tâches à réaliser a été établi

3.3.1.5 Livrables
Livrable Responsabilité
FQR (Fiche Questions Réponses)  Consultant Technique
Document d'analyse d'impact  Consultant Technique
Chiffrage de la solution  Chef de projet

3.3.2 PHASE 2 : GERER/PILOTER


Le but de cette phase est de définir les objectifs du projet et de tout mettre en œuvre pour qu’il réussisse.
Aussi l’élément le plus important est la construction du plan de projet et du planning. Il s’agit de réserver les
ressources qui vont intervenir pour chaque tâche tout et en définissant les responsabilités de chacun afin
d'éviter tout aléas, minimiser les temps d'indisponibilité des environnements et d’assurer la continuité de
services. Il s'agit aussi de piloter le projet et cette étape couvre donc toutes les autres phases de la méthode.
En cas de problèmes le chef de projet est alerté et des mesures pour corriger sont prises. Cette phase inclue
donc le contrôle du bon avancement et du respect des jalons.
Le modèle ETVX pour cette phase est le suivant:

© 2016 GROUPE CGI INC. 20 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

3.3.2.1 Entrée
 L’équipe de consultants pour le projet est prête
 Les DBA/Ingénieurs systèmes en interne sont prêts
 Le besoin est clairement identifié
 L’existant est connu
 La phase 1 est terminée
 Le chiffrage a été validé et le projet de migration lancé par le client (contrat entre CGI et le client
signé)

3.3.2.2 Tâches
 Définir la liste des intervenants projets et leurs responsabilités

 Créer la liste de toutes les tâches nécessaires à la réussite du projet

 Établir le plan de projet avec pour chaque tâches son responsable

 Établir le planning

 Définir la date de MEP Prévisionnelle et préparer les éventuelles astreintes des consultants si
MEP un week-end

 Définir la date d'upgrade de chacun des environnements à migrer et le calendrier de disponibilité


et d’indisponibilité de chaque environnement

 Établir le planning (voir la documentation CGI «Méthodologie de Planning pour Upgrade


POWERCENTER™ ») avec les différents jalons entre phases et qui inclue les éventuelles installations
de Service Pack, patchs, fixpacks (SGBD, OS, POWERCENTER™)

3.3.2.3 Validation
 Plan de Projet
 Planning
 Date de MEP et astreintes

3.3.2.4 Sorties
 Le plan de projet ainsi que le planning sont établis
 Les documents contractuels sont signés par les deux parties

3.3.2.5 Livrables
Livrable Responsabilité
Plan de Projet et Planning  Chef de projet

© 2016 GROUPE CGI INC. 21 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

3.3.3 PHASE 3 : ANALYSER ET DEFINIR L’ARCHITECTURE


Il s'agit de définir les différents besoins techniques, quelles fonctionnalités mettre en place par rapport à la
nouvelle version et l’ancienne, et définir les infrastructures cibles de Production et des autres
environnements. On prépare tout ce qui est nécessaire à la réalisation du projet par lui-même (patchs,
licences, OS, Serveurs, Base de Données SGBD, Base de données Schémas) avec l’aide des différents
intervenants (administrateur système, administrateur base de données, fonctionnels, développeurs, testeurs).
C'est ici qu'on définit les différents scénarios de migration finaux et qu’on rédige ou prépare les scénarios de
tests qui seront réalisés dans la phase dédiée. Les contraintes d’exploitation et de services sont analysées
afin de préparer le meilleur scénario de bascule de la production et le retour arrière en cas de problème.
Le modèle ETVX pour cette phase est le suivant:

3.3.3.1 Entrée

 L'architecture de l'ancienne solution POWERCENTER version précédente est en visu

3.3.3.2 Tâches

 Réaliser le Sizing Matériel et Logiciel pour accueillir POWERCENTER™ V10 et valider que la
nouvelle solution matérielle ou l'existant pourra accueillir cette version (OS version 64 bits, Storage,
Réseau, Virtualisation, Cloud, etc.)
 Estimer les volumétries existantes et futures, la croissance des données afin de correctement
dimensionner les différents FileSystems, l’archivage et les sauvegardes
 Identifier les nouvelles options ou les nouvelles fonctionnalités qui peuvent être implémentées

 Préparer les Guides d'installation et de configuration de la V10 adaptée à la solution client et à


partir des Best Practices et des expérience CGI (incluant les Services Packs si nécessaire)
 Décider des noms de domaine et de nœud
 Préparer les variables d'environnement et les connexions aux BDD (schémas)
 Préparer la configuration du GRID si nécessaire et des FailOver
 Préparer la configuration de tous les services à mettre en place
 Si installation de patchs consulter les release notes associés pour vérifier quels sont les
changements
 Prépare la check-list d'upgrade nécessaire afin de ne pas oublier d'étapes pendant la migration
 Préparer les licences V10
 Préparer et définir les différents éléments liés à la sécurité (LDAP, KERBEROS, SSL, Certificats,
etc.)
 Préparer les procédures de Change Control (enregistrement et suivi des problèmes ainsi que leurs
solutions) et de gestion de configuration
 Certifier l'environnement matériel et logiciel à partir des recommandations éditeurs et des
documents disponibles

© 2016 GROUPE CGI INC. 22 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Préparer les scénarios de tests unitaires, tests d'intégration, tests de performance et si applicable
tests de Haute Disponibilité
 Construire le scénario de MEP ainsi que comment sera effectué la bascule et les scénarios de
mise à niveau et bascule des autres environnements
 Construire le scénario de Retour Arrière de la MEP en cas de problèmes
3.3.3.3 Validation
 Nouvelle architecture Cible
 Guide d'installation et de configuration
 Check-List de migration
 Scénarios de tests
 Scénario de bascule de la Production et MEP
 Scénario de Retour Arrière

3.3.3.4 Sorties
 La nouvelle architecture cible de la solution POWERCENTER™ V10 est disponible
 Les guides d'installation et de configuration de la V10 ont été validés
 Check-list de migration et FDR ont été validés

3.3.3.5 Livrables
Livrable Responsabilité
Guide d'installation de la version 10  Consultant Technique
Guide de configuration de la version 10  Consultant Technique
Check-List de migration  Consultant Technique
FDR migration (incluant chacun des environnements)  Consultant Technique
Licences  Client
Scénarios de Tests  Consultant Technique
Scénario de Retour Arrière MEP  Consultant Technique

3.3.4 PHASE 4 : METTRE EN ŒUVRE


Cette phase assure que les mauvaises surprises sont évitées en suivant des procédures de migration
standards et consistantes et en utilisant les Meilleures Pratiques et les leçons apprises des précédentes
expériences. Il s’agit de réaliser toutes les tâches liées à la migration des environnements, ce qui inclue le
développement des différents scripts batchs ou la mise en place des nouvelles fonctionnalités.
Le modèle ETVX pour cette phase est le suivant:

3.3.4.1 Entrée
 La phase 3 est terminée et les livrables de la phase 3 sont validés (la nouvelle architecture cible est
définie)
 Les licences sont reçues

© 2016 GROUPE CGI INC. 23 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Les nouveaux matériels (si applicable) et les logiciels sont disponibles


 Les guides d'installation et de configuration sont disponibles

3.3.4.2 Tâches
 Gel des développements/modifications des environnements qui vont être migrés (pas de nouveau
développement sous la nouvelle version le temps que celle ci soit certifiée et l'environnement de
développement correctement migré)

 Sauvegarde complète des serveurs


 Sauvegarde des référentiels à migrer
 Créer les utilisateurs systèmes nécessaire à la migration (si applicable en fonction de la stratégie
retenue)

 Créer/Copier les schémas de base de données nécessaire à la migration (si applicable en fonction
de la stratégie retenue)

 Créer le nouveau domaine (ou migrer l'existant) sur le gateway node


 Vérifier la connectivité distante en se connectant à la console d'administration INFORMATICA
 Installer le nouveau logiciel
 Installer et configurer tous les nœuds (seulement si l'architecture cible comporte plusieurs
machines)

 Installer et configurer tous les services

 Upgrade du ou des Référentiels en V10 (d'abord GLOBAL REPOSITORY puis LOCAL


REPOSITORY) sur l'environnement qui sert de test

 Créer le(s) Référentiel(s) avec un contenu vide sur les autres environnements
 Importer le Référentiel migré sauvegardé sur les autres environnements
 Vérifier les journaux que pas d'erreur lors de l'upgrade
 Installer et configurer les postes clients
 Documenter et gérer avec le système de gestion des incidents tous les problèmes rencontrés
durant l'installation et la configuration de la version 10.x

 Migrer tous les scripts


 Installer les nouvelles fonctionnalités supplémentaires si désiré (Ex. ANALYST REPORT,
METADATA REPORTER, etc.)

3.3.4.3 Validation

© 2016 GROUPE CGI INC. 24 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Document avec les incidents rencontrés et leurs résolutions

3.3.4.4 Sorties
 POWERCENTER™ 10.x Domaine et Services s'exécutent correctement sur l'environnement migré
 Environnement V10.x disponible
 Liste des incidents rencontrés et leurs résolutions

3.3.4.5 Livrables
Livrable Responsabilité
Liste des incidents rencontrés et leurs solutions  Consultant Technique

3.3.5 PHASE 5 : TESTER


Cette phase valide que le nouvel environnement migré se comporte à minima comme l'ancien et qu'il
permettra au métier d'assurer la continuité de services. Il s’agit de tester de manière unitaire, intégré ou de
performances les différents composants en fonction de la stratégie définie dans la phase précédente
(seulement une partie ou tous, en fonction de la criticité de l’environnement) et s’assurer qu’il n’y a pas
d’erreur ou que les données produites sont identiques et les temps d’exécution pas plus importants pour la
même volumétrie.
Afin qu’il y ait le moins d’interventions manuelles risques d’erreur et plus long à mettre en œuvre dans le cas
où les itérations sont nombreuses, CGI tend à automatiser au maximum cette phase. CF. Documentation
« Méthodologie de tests CGI »
A la fin de cette phase les composants validés et testés sont disponibles sur l'environnement qui a migré.
Le modèle ETVX pour cette phase est le suivant:

3.3.5.1 Entrée
 Un environnement migré V10x est disponible
 Tous les livrables de la phase précédente ont été validés

3.3.5.2 Tâches
 Réaliser les Tests Unitaires
 Réaliser les Tests d'Intégration
 Vérifier que les données produites sont identiques dans les deux versions
 Réaliser les tests de Performance
 Vérifier que les temps d'exécution sur l'environnement migré ne sont pas plus élevés que ceux de
l'ancienne version

 Réaliser les tests HA (si applicable)

© 2016 GROUPE CGI INC. 25 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Pour chaque erreur trouvée, mettre à jour le suivi de gestion des incidents, réaliser un correctif sur
l'environnement de développement avant de le déplacer sur l'environnement cible si nécessaire

 Modifier la checklist de migration et la FDR de MEP à partir des erreurs rencontrées et des
solutions à installer

3.3.5.3 Validation
 Scénarios de tests exécutés
 Check List de migration
 Suivi des incidents

3.3.5.4 Sorties
 Environnement POWERCENTER 10x complètement testé prêt pour un déploiement en PROD
 Scénarios de tests et leurs résultats passés sur un environnement de qualification
 Liste d'éventuels problèmes détectés et corrigés

3.3.5.5 Livrables
Livrable Responsabilité
Scénarios de tests mis à jour avec leurs résultats  Consultant Technique ou Testeur
Check List de Migration mis à jour  Consultant Technique
PV de Recette  Chef de Projet

3.3.6 PHASE 6 : DEPLOYER


Cette phase consiste à l'installation de la nouvelle version et des procédures migrées sur l'environnement de
Production à partir de laFDR et des PTI (tout en prévoyant un éventuel retour-arrière en cas de problème) à
partir d'un créneau d'indisponibilité de l'environnement de Production qu'on tendra à minimiser (week-end). Il
s’agit en outre d’assurer la formation des différents intervenants internes, et de fournir les différentes
documentations d'installation et de migration.
Cette phase inclue toutes les étapes pour déployer l'application mis à niveau en Production.
Le modèle ETVX pour cette phase est le suivant:

3.3.6.1 Entrée
 La procédure de migration a été validée
 L'application migrée a été testée et est complètement fonctionnelle (PV de recette fournie)

3.3.6.2 Tâches
 Migrer l'environnement de Pré-Production (répétition de la MEP finale)

 Faire une recette utilisateur (facultatif)


 Former les utilisateurs finaux et les opérationnels à la nouvelle version de l'application

© 2016 GROUPE CGI INC. 26 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Enregistrer le feedback des utilisateurs, leurs éventuels problèmes et les résoudre


 Gérer la bascule de l’ancienne produciton vers la nouvelle
 Migrer l'environnement de Production en suivant la FDR rédigée et les procédures décrites dans la
documentation d’installation et de configuration

3.3.6.3 Validation
 Répétition de la procédure de migration sur PRE-PROD avec les gestes de l'exploitant ou du
consultant technique (IQ)
 Recette Utilisateur : OK (facultatif)
 Production pleinement fonctionnelle

3.3.6.4 Sorties
 Recette Utilisateur OK (facultatif)
 La production est opérationnelle avec la nouvelle version POWERCENTER™ 10.x

3.3.6.5 Livrables
Livrable Responsabilité
Documentation Utilisateur  Consultant Technique
FDR et PTI pour Déploiement PROD + Retour Arrière  Consultant Technique

3.3.7 PHASE 7 : EXPLOITER


Cette phase implique la surveillance et le benchmark du nouvel environnement POWERCENTER migré par
rapport à la précédente version pour assurer que les performances seront optimales. Il s'agit aussi de fournir
les documents nécessaires à l'exploitation de la nouvelle solution.
Cette phase inclue une période de stabilisation. Il s'agit de faire la transition entre l'équipe projet qui a réalisé
la migration et l'exploitation en charge de maintenir la production en condition opérationnelle (MCO).
Le modèle ETVX pour cette phase est le suivant:

3.3.7.1 Entrée
 Le déploiement en PROD et PREPROD a été réalisé avec succès

3.3.7.2 Tâches
 Écrire un REX (Retour d'Expérience) sur les leçons apprises par cette migration
 Surveiller les batchs de chargements (résultats et performances), surveiller les volumes et vérifier
que pas d’erreur

 Documentation des standards


 Formation des équipes d'exploitation et d'administration

© 2016 GROUPE CGI INC. 27 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Support Niveau 3 sur la solution déployée


3.3.7.3 Validation
 Les performances de l'application migrée sont OK
 Pas d'incidents ou d'erreurs liées à la migration
 REX
 Documents d'exploitation, documents d'architecture et de formation

3.3.7.4 Sorties
 Application stable en Production et disponible pour tous les utilisateurs
 Tous les livrables acceptés par le client
 Procédures de support et d'exploitation maîtrisées par l'équipe client

3.3.7.5 Livrables
Livrable Responsabilité
MAJ Documentation d'EXploitation (DEX)  Consultant Technique
Documentation des nouvelles fonctionnalités  Consultant Technique
MAJ Dossier Architecture Technique (DAT)  Consultant Technique
 Chef de Projet
REX  Client
 Consultant Technique

3.4 Rôles et responsabilités


Les principaux Rôles pour le projet de migration sont le chef de projet côté client, le chef de projet CGI, le
consultant technique et les développeurs. Certains intervenants supplémentaires peuvent être requis comme
l'administrateur SGBD et Système côté client pour la fourniture des éléments nécessaire à la migration.

Les responsabilités pour chacun de ces rôles sont les suivantes :

Chef de projet côté client 


Rapporte au Directeur de Projet responsable du projet côté client et échange directement avec le chef de projet CGI

 Gère les problèmes non résolus avec l'équipe Projet

 Gère tous les risques du projet

 Suit le bon déroulement des opérations, et le respect des jalons du planning

 Gère les procédures d'escalade en cas de problème des équipes projet

 Mesure le succès du projet en terme de budget, d'accomplissement des buts et des objectifs du projet

 Gère les plannings pour des parties spécifiques internes

© 2016 GROUPE CGI INC. 28 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

 Suit et rapporte sur l'avancée du projet à sa hiérarchie

Chef de projet CGI 


Échange directement avec le chef de projet côté client

 Définit le plan de projet détaillé avec toutes les activités ainsi que les plannings de mise en oeuvre du projet

 Définit les plannings pour des parties spécifiques externes

 Attribue les tâches aux différents intervenant et définit leurs responsabilités

 Suit l'avancement des tâches et le respect des jalons du planning

 Gère les problèmes non résolus avec l'equipe projet et les résoud avec le chef de projet Client

 Gère les risques (internes et externes) et les procédures d'escalade en cas de problèmes

 Mesure le succès du projet en terme de budget, d'accomplissement des buts et des objectifs du projet

Consultant Technique CGI 


Rapporte au chef de projet CGI

 Analyse l'environnement technique et identifie les composants qui nécessitent une mise à niveau

 Prépare l'analyse d'impact

 Écrit le scénario de migration et tous les documents associés

 Réalise les procédures de migration

 Supporte l'équipe de développement (interne/externe) sur les composants impactés

 Fait la relation entre les équipes techniques internes et l'équipe projet

 Informe le chef de projet des problèmes rencontrés et des solutions apportées dès qu'ils se produisent

Analyste/Développeurs/Testeurs CGI ou Client 


Rapporte au Chef de Projet Client ou CGI et échange directement techniquement avec le consultant technique

 Comprend les impacts de la mise niveau sur les composants vis à vis des besoins métiers

 Travaille avec le consultant technique pour comprendre les changements à faire sur les composants impactés

 Réalise les changements nécessaires (Scripts, batchs, etc...)

 Réalise les tests unitaires

 Réalise les tests d'intégration

 Réalise les tests de performance

 Réalise les tests HA

 Complète les tâches qui lui sont assignées par le chef de projet

 Informe le chef de projet des problèmes rencontrés et des solutions apportées dès qu'ils se produisent

© 2016 GROUPE CGI INC. 29 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

ANNEXES

© 2016 GROUPE CGI INC. 30 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Annexe A : POWERCENTER 10 Problèmes connus


Source INFORMATICA My Support Website
Les Notes de Publication (Release Notes) sur la version 10 peuvent être trouvés sur le site de support
INFORMATICA dans la rubrique documentation.

Prise en charge annulée


Dans la version 10.0, Informatica ne prend plus en charge les services Informatica et Informatica Developer
(l'outil Developer tool) sous Windows 32 bits. Vous ne pouvez pas installer les services Informatica ou l'outil
Developer tool sur une machine avec un système d'exploitation Windows 32 bits.
Pour plus d'informations sur les spécifications de produit et les plates-formes prises en charge, consultez la
matrice de disponibilité des produits sur le Informatica My Support Portal :
https://mysupport.informatica.com/community/my-support/product-availability-matrices

Message d'erreur pour le fichier Keytab du service


Le programme d'installation des services Informatica affiche un message d'erreur erroné lorsque le fichier
Keytab pour un service d'application n'est pas valide. Le programme d'installation affiche un message d'erreur
erroné lorsque vous installez Informatica avec les options suivantes :
Un domaine qui utilise l'authentification Kerberos
Les noms du service principal (SPN) et les fichiers Keytab au niveau des processus
Configuration du service de référentiel modèle et du service d'intégration des données
Lorsque le programme d'installation crée les services d'application, il vérifie le SPN et les fichiers Keytab pour
les services. Si le service le fichier Keytab n'est pas valide, le programme d'installation affiche le message
d'erreur suivant sur le fichier Keytab du nœud :
Error !!! The node keytab file ...is not valid. Verify the location of the node
keytab file and specify the correct directory.
Le message d'erreur est erroné. Le noeud du fichier Keytab est valide, mais le service d'application du fichier
Keytab ne l'est pas.

Migration d'un noeud vers une autre machine


Lorsque vous mettez à niveau Informatica 10.0 et que vous voulez migrer le noeud vers une autre machine,
ne sélectionnez pas l'option Activer les vérifications préalables.
Lorsque vous migrez le nœud vers une autre machine lors de la mise à niveau, l'assistant de mise à niveau
ne peut pas effectuer les vérifications préalables correctement. Si vous sélectionnez l'option qui active les
vérifications préalables, l'assistant de mise à niveau vérifie les informations pour les services dans le mauvais
domaine.
Pour plus d'informations sur la migration d'un nœud vers une autre machine lorsque vous mettez à niveau
Informatica 10.0, consultez le guide de mise à niveau Informatica de la version d'Informatica que vous mettez
à niveau.
(CR 428476)

© 2016 GROUPE CGI INC. 31 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Limitations d'INFORMATICA ANALYST

CR Description
Lorsque vous utilisez une condition de jointure avancée avec OU pour connecter deux conditions de jointure dans une
436458
spécification de mappage, une erreur se produit.
430107 L'outil Analyst tool n'affiche que 60 objets dans une liste de ressources.
Les utilisateurs de références ne peuvent pas rechercher de ressources lorsqu'ils ne disposent pas d'autorisation d'accès en
429956
écriture sur celles-ci.
429912 Le service de recherche n'affiche pas la dernière version des ressources de glossaire.
L'outil Analyst tool ne vous autorise pas à ajouter plus de 1 000 relations à un terme d'entreprise lorsque le service de référentiel
422615
modèle utilise une base de données Oracle.
Vous ne pouvez pas afficher les instances de tâches humaines que vous gérez dans l'onglet Administration des tâches si vous
421984
vous connectez à l'outil Analyst avec un nom d'utilisateur non-administrateur.
L'outil Analyst vous permet de réviser une ressource de glossaire même lorsqu'elle a déjà été révisée et se trouve dans la phase
419217
En vérification.
L'outil Analyst tool affiche une erreur et cesse de répondre lorsque vous modifiez une propriété personnalisée et entrez des
415023
caractères spéciaux qui ne sont pas pris en charge dans la syntaxe de recherche.
L'outil Analyst tool cesse parfois de répondre lorsque vous configurez le service Metadata Manager et le service de recherche
414081
dans le même domaine.
Lorsque vous importez un glossaire d'entreprise depuis un fichier d'exportation qui contient plus de 4 000 liens de ressources,
412457
l'erreur suivante s'affiche :Impossible de continuer sans licence valide.
Le nombre de ressources affichées dans l'assistant d'importation Business Glossary ne correspond parfois pas au nombre de
412456
ressources dans le fichier d'exportation.
Lorsque vous importez un glossaire et sélectionnez l'option N'importez pas la ressource pendant la résolution de conflit, l'outil
412453 Analyst tool n'importe pas les données dans les propriétés personnalisées. Si vous sélectionnez l'option Remplacez la
ressource pendant la résolution de conflit, l'outil Analyst tool affiche une erreur.
Les propriétés personnalisées ayant du contenu dans le fichier d'exportation du glossaire sont vides après l'importation du fichier
411937
d'exportation dans l'outil Analyst tool.
Les propriétés personnalisées que vous ajoutez à un modèle de terme d'entreprise sont parfois absentes dans le fichier
411848
d'exportation du glossaire d'entreprise.
Lors de l'exportation des spécifications d'un mappage vers un fichier plat, l'outil Analyst exporte des données incorrectes pour le
408491
type de données datetime2 de Microsoft SQL Server.
Lorsque vous enregistrez une ressource de glossaire, l'outil Analyst tool ne vérifie pas que vous avez entré une valeur obligatoire
404427
pour une propriété personnalisée à plusieurs valeurs.
La tâche d'importation pour Business Glossary échoue lorsque vous choisissez de remplacer une ressource pendant la
402086
résolution de conflit et que le fichier d'exportation dispose de ressources en phase Brouillon.
Vous ne pouvez pas exporter de données de table de référence depuis le référentiel modèle si l'entrepôt de profils n'est pas
399736
configuré sur le service d'intégration de données.
Lorsque vous testez une spécification de règle, l'outil Analyst peut ne pas afficher les erreurs de validation qui s'y appliquent. Le
399220 problème se produit si vous testez une spécification de règle complexe avant de tester celle qui contient les problèmes de
validation.
La tâche d'importation pour Business Glossary échoue lorsqu'une description de ressource de glossaire contient des caractères
398993
spéciaux ou fait plus de 256 caractères et que le la base de données du service de référentiel modèle est DB2.
Si vous créez une entrée dans une spécification de règle et que vous ne configurez pas les propriétés d'entrée, vous ne pouvez
398801
pas cliquer sur OK pour fermer la boîte de dialogue de configuration.
Une instruction de règle dans une spécification de règle n'affiche aucune entrée pour une action lorsque vous configurez l'action
des manières suivantes :
398800 Vous ajoutez deux entrées pour l'action.
Vous ne spécifiez pas de valeur pour la deuxième entrée.

Vous ne pouvez pas mettre à jour une instruction de règle et modifier la position de cette instruction dans un ensemble de règles
398555
au cours de la même opération.

© 2016 GROUPE CGI INC. 32 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Vous pouvez rencontrer des erreurs intermittentes lorsque vous travaillez avec des spécifications de règle qui utilisent des tables
397562 de référence dans l'outil Analyst. Les erreurs peuvent se produire lorsque vous enregistrez une règle de spécification, compilez
une règle de spécification, ou modifiez une action dans une instruction de la règle.
Si deux spécifications de règle dans un dossier de projet contiennent des ensembles de règles portant le même nom, l'outil
397132
Analyst tool ne peut pas compiler l'une de ces spécifications.
Si vous travaillez sur une tâche de grappe et que vous entrez une valeur de chaîne ou une valeur de date comme filtre de
396562
colonne, l'opération de filtrage peut échouer.
Lorsque l'utilisateur Administrateur clique sur la fiche d'évaluation pour afficher les résultats de celle-ci, ces résultats s'affichent
393592
au bout de 3 à 4 minutes.
Lorsque vous validez une spécification de règle, il est possible que l'outil Analyst ne parvienne pas à identifier un ensemble de
règles non valide. Le problème se produit lorsque les conditions suivantes sont réunies :
391845 Les instructions de règle d'un ensemble de règles enfant génèrent des sorties dans plusieurs types de données.
L'ensemble de règles parent ne lit pas la sortie à partir de l'ensemble de règles enfant.

Si vous déplacez une spécification de règle plusieurs fois entre deux dossiers dans le référentiel modèle, il est possible que l'outil
391737
Analyst génère une erreur interne.
390895 Vous pouvez entrer une chaîne JavaScript en tant que nom d'entrée dans une spécification de règle.
Vous ne pouvez pas ouvrir une instance de tâche humaine dans l'outil Analyst tool si cette tâche humaine stocke des
375053
métadonnées de tâche dans une base de données IBM DB2 chiffrée à l'aide d'un mot de passe.
Si Microsoft Excel n'est pas installé et que vous essayez d'importer le fichier d'exportation de Business Glossary, l'outil Analyst
368494
tool génère une erreur.
358836 Si vous essayez de lancer une instance de tâche humaine sans propriétaire, l'outil Analyst tool affiche un message d'erreur.
Lorsque vous sélectionnez l'option de modification d'une ligne dans une table de référence, l'outil Analyst peut afficher une ligne
357362 différente de celle que vous avez sélectionnée. Ce problème se produit si vous triez les lignes de la table de référence par ordre
alphabétique après avoir sélectionné une ligne à modifier.
Vous pouvez créer une entrée portant le même nom qu'un ensemble de règles dans la même spécification de règle. Vous
354335
pouvez créer un ensemble de règles portant le même nom qu'une entrée dans la même spécification de règle.
Si vous créez une table de référence dans l'outil Analyst tool à partir d'un fichier source qui comprend une colonne de données
325751 décimales, l'assistant Nouvelle table de référence identifie le type de données comme étant numérique. Si vous définissez des
valeurs de précision et d'échelle incorrectes pour la colonne, le message d'erreur de l'assistant n'est pas clair.

Limitations de d’INFORMATICA DEVELOPER

CR Description

406825 Lorsque vous affichez une esquisse rapide pour découvrir des détails sur les colonnes d'un objet de données de fichier plat, les
options Trier par nom et Trier par type sont parfois indisponibles dans la liste des actions.
405168 Lorsque vous modifiez la configuration d'une transformation Correspondance en passant d'une analyse d'identité à deux
sources à une analyse d'identité à une source, les ports de sortie à deux sources sont conservés dans la transformation.
404848 Si vous appliquez une règle de mapplet basée sur une colonne de nombre entier à une colonne source de type de données de
chaîne, l'outil Developer génère un message d'erreur d'exécution.
402351 La compilation des mappages complexes peut prendre beaucoup de temps.
400393 L'outil Developer tool n'affiche pas de message utile lorsque vous configurez une transformation Correspondance et que vous
refusez de charger les fichiers de population d'identité.
399794 Le type de données d'un port de sortie dans une transformation Agrégation passe de décimal à double.
Solution : modifiez le type de données du port en décimal.
397596 Si vous ne connectez pas de port binaire dans un mappage DB2 et configurez le niveau d'optimisation du refoulement sur
complet ou normal, le mappage échoue avec une erreur.
396418 Lorsque vous effectuez une recherche sur deux tables Netezza qui résident dans des schémas différents, la transformation
Recherche échoue avec une erreur.
395489 Lorsque vous utilisez une fonction non agrégée dans une transformation Agrégation et que vous ne sélectionnez pas de clause
GROUP BY, l'outil Developer ne renvoie pas d'erreur de validation. Lorsque vous exécutez le mappage, il échoue avec le
message d'erreur suivant :
Problem communicating with Data Integration Service [<domain name>.<Data
Integration Service name>]. [JSF_0080] The service framework will not retry
the request because the connection was not restored during the reconnection
timeout period.
393590 La transformation Outil de validation des adresses ne génère pas de sortie sur le port suivant lorsque vous spécifiez plusieurs
instances d'exécution sur la transformation :

© 2016 GROUPE CGI INC. 33 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Code standard de traitement d'informations du comté au niveau fédéral

392156 Lorsque vous effectuez une analyse de performances de correspondance sur une transformation Correspondance, le service
d'intégration de données ne purge pas les résultats de l'analyse de l'entrepôt de profils.
392153 Lorsque vous effectuez une analyse de performances de correspondance sur une transformation Générateur de clés, le
service d'intégration de données ne purge pas les résultats de l'analyse de l'entrepôt de profils.
392084 Si vous commencer à configurer un flux de travail dans l'outil Developer tool et que le domaine redémarre avant que vous ayez
terminé le flux de travail, le référentiel modèle n'enregistre pas correctement l'objet de flux de travail.
391616 Si une transformation Agrégation génère une erreur de ligne dans un port de sortie, le service d'intégration de données ignore
la valeur par défaut du port.
Vous ne pouvez pas utiliser la touche Tabulation pour passer d'un champ de données à un autre lorsque vous configurez une
385604
entrée ou que vous entrez des données de test dans une spécification de règle.
383814 Vous ne pouvez pas ajouter de données à un modèle de classeur à partir d'une source de données relationnelles.
Si vous entrez des modèles en double dans une transformation Analyseur en mode d'analyse basée sur un modèle, vous ne
324517
pouvez pas cliquer hors des champs d'entrée et la transformation n'affiche pas de message utile.
L'outil Developer peut spécifier une table de référence en tant que paramètre. Il lit le paramétrage à partir d'un onglet différent
selon que vous exécutez le mappage ou un profil sur le mappage.
235924
Lorsque vous exécutez le mappage, l'outil Developer cherche le paramètre sur l'onglet Paramètres. Lorsque vous profilez une
sortie à partir d'un objet de mappage, l'outil Developer cherche le paramètre sur l'onglet Configuration.

Limitations du domaine INFORMATICA

CR Description
Si le noeud maître sur lequel le processus principal du service d'intégration de données est exécuté manque de ressources, le
439165 processus de service principal peut s'arrêter afin qu'un autre noeud puisse être sélectionné pour exécuter le processus de
service principal.
Il est impossible de lire ou d'écrire des données dans les tables de référence avec un caractère en majuscule lorsque l'indicateur
434790
principal de Content Management Service est défini sur true.
L'outil Administrator tool dispose d'une vulnérabilité XSS qui permet aux utilisateurs d'injecter un script dans une page de
425043
réponse.
Lorsque vous exécutez un mappage qui lit depuis un fichier indirect vide sous Windows, le service d'intégration de données
413665
verrouille le fichier jusqu'au redémarrage du service.
Lorsque vous exécutez une instance de flux de travail depuis la ligne de commande et que vous incluez l'option d'attente [-w], le
413056
flux de travail renvoie toujours zéro, qu'il ait réussi ou échoué.
Lorsque vous démarrez un flux de travail avec la commande pmcmd startworkflow, la commande pmcmd ne ferme pas
les descripteurs de fichier et crée une fuite de descripteur de fichier si les conditions suivantes sont vérifiées :
409337 Le domaine Informatica dispose de plusieurs noeuds.
Le domaine Informatica utilise le chiffrement TLS pour communiquer de manière sécurisée.

399781 Pour supprimer de fichier de sauvegarde de référentiel modèle, vous devez désactiver le service de référentiel modèle.
Vous ne pouvez pas démarrer un service d'intégration de données sur une grille lorsque les conditions suivantes sont réunies :
Le référentiel modèle se trouve sur une base de données Microsoft SQL Server.
La base de données Microsoft SQL Server utilise une instance nommée.
398285 L'URL JDBC contient le nom et le numéro de port de l'instance de base de données.
Le service d'intégration de données échoue avec l'erreur suivante :
[SQLServer JDBC Driver]Conflicting connection information. When the instance
name is specified, it is invalid to specify the port number.
Lorsque vous modifiez une propriété dans une connexion JDBC à partir de l'outil Administrator tool, puis utilisez la connexion,
l'erreur suivante s'affiche :
396294
[Informatica][<JDBC driver name>] An invalid password was specified (password
length cannot be zero).

Limitations d’INFORMATICA METADATA MANAGER

© 2016 GROUPE CGI INC. 34 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

CR Description
La mise à niveau d'une ressource Cloudera Navigator 9.6.1 HotFix 2 échoue avec l'erreur suivante lorsque la base de données du
référentiel Metadata Manager est de type Oracle :
438133
[informatica][Pilote Oracle JDBC][Oracle]ORA-01452 : impossible de CRÉER UN
INDEX UNIQUE, des clés dupliquées ont été détectées
La liaison pour une ressource PowerCenter qui a été mise à niveau depuis 9.6.1 HotFix 1 échoue avec l'erreur suivante lorsque la
435223 base de données du référentiel Metadata Manager est de type IBM DB2 9.7 :
[informatica][Pilote DB2 JDBC][DB2]Aucune fonction ou procédure n'a
Le chargement d'une ressource des services Microsoft Analysis et Reporting échoue parfois avec l'erreur suivante :
ERREUR MimbUtil - Impossible de charger le modèle d'importation : '/<name>'.
434659
Erreur de serveur: '[MIRSDK_F0006] Argument illégal : le classeur contient déjà
une fonctionnalité portant ce nom'
Le chargement d'une ressource Teradata qui contient plusieurs bases de données Teradata peut s'arrêter ou échouer avec une
434142
exception de mémoire insuffisante.
Metadata Manager n'affiche pas les liens de lignage des données entre une macro et une table lorsque la table est utilisée dans
433695
une clause d'INSERTION ou de SUPPRESSION au niveau de la définition de la macro.
Le chargement d'une ressource de plateforme Informatica échoue avec l'erreur suivante :
L'expression propriété définie sur une référence de valeurs multiples :
432717, 423638
{characteristics[@imf.type='com.informatica.metadata.common.runtime.RuntimeChar
acteristic']@selectedExecutionEnvironmentName}
Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données pour une transformation de qualificateur de source PowerCenter
431501
qui contient une requête SQL à plusieurs niveaux lorsque la sous-requête utilise un nom d'alias.
Les ressources de Cloudera Navigator utilisent beaucoup de mémoire disque lorsque le service Metadata Manager fonctionne sous
431083
Linux.
Il est possible que Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre une source Oracle et une transformation
430874
de qualificateur de source PowerCenter lorsque la requête de qualificateur de source contient la clause AVEC.
Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre les vues Sybase et les tables correspondantes lorsque les
430440
vues contiennent plusieurs sous-requêtes.
Il est possible que Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre les colonnes d'affichage Oracle et les
430436
colonnes de la table, même s'il affiche les liens du lignage des données entre la vue et la table.
Metadata Manager n'affiche pas tous les liens du lignage des données entre une transformation de recherche PowerCenter et la
430310
table source lorsque vous remplacez le nom de table de recherche par un paramètre.
Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre une source Oracle et une transformation de qualificateur de
429632
source PowerCenter lorsque la transformation de qualificateur de source contient un remplacement de requête SQL paramétré.
La liaison basée sur des règles entre une ressource PowerCenter et une ressource Netezza échoue avec l'erreur suivante :
425940 [Stitch] ERREUR PostLoadTaskRunner - Impossible d'effectuer la tâche de post-
chargement : StitcherTaskHandler pour la ressource <name>
Lorsque le type de base de données de référentiel Metadata Manager est IBM DB2 9.7 ou 10.5, l'activation du service Metadata
Manager échoue avec l'erreur suivante :
425324
Erreur interne [PERSISTENCEAPI_0307] [PERSISTENCECOMMON_0001]. Echec du
traitement de la requête. Ceci est dû à [informatica][
Lorsque vous exécutez la commande mmRepoCmd restoreRepository et spécifiez un intervalle de validation qui n'est pas valide,
425272 puis que vous exécutez à nouveau la commande sans spécifier d'intervalle de validation, l'intervalle de validation incorrect est
conservé.
425050 Metadata Manager tronque les noms de table Teradata à 30 caractères.
Lorsque vous exécutez rmu ou rcfmu pour migrer les ressources Sybase PowerDesigner de Metadata Manager 9.5.x vers 9.6.1
424442
HotFix 3, la migration échoue.
Metadata Manager n'affiche pas le lignage des données des liens entre une table et une vue lorsque la clause DEPUIS dans la
424356
définition de vue contient deux périodes consécutives (..).
423831 Le bouton Rapports sur la vuen'ouvre pas toujours l'URL correcte pour le serveur JasperReports.
Metadata Manager affiche parfois un diagramme de lignage des données mises en cache après l'exécution de la liaison, même si
423657
vous actualisez le diagramme ou que vous vous déconnectez et vous connectez à nouveau à Metadata Manager.
Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre un la colonne de visualisation Microsoft SQL Server et la
423600, 423099
colonne de table correspondante lorsque la définition de ka colonne de visualisation contient des crochets.

© 2016 GROUPE CGI INC. 35 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

422276 Le chargement d'une ressource de Cloudera navigateur peut s'arrêter après que Metadata Manager ait extrait les fichiers JSON.
Si vous essayez de charger une ressource PowerCenter qui est liée à une ressource Teradata lorsque la liaison pour la ressource
421865 Teradata est en cours d'établissement, le statut du chargement du chargement de PowerCenter demeure « demande de
chargement dans la file d'attente ». La liaison de la ressource Teradata n'est jamais établie.
Lorsque vous exécutez le lignage des données sur un objet dont le nom comporte plus de 255 caractères et que vous exportez le
421763 diagramme de lignage des données vers un fichier Microsoft Excel, vous ne pouvez pas ouvrir le fichier d'exportation, car son nom
est trop long.
La liaison d'une ressource Teradata vers une ressource personnalisée n'est jamais établie lorsque le service Metadata Manager
421175, 414673
s'exécute sur Solaris.
Après avoir appliqué EBF412321, le service Metadata Manager s'arrête inopinément lorsque vous exécutez la commande mmcmd
421159
updateResource.
Lorsque vous chargez une ressource personnalisée sur Solaris, le processus de chargement cesse de répondre lors de l'étape de
420423
transformation IME vers CSV.
Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre une table Oracle dans un schéma et une vue ou procédure
420254
stockée dans un autre schéma de la même ressource.
Le fichier mm.log ne répertorie pas les attributs personnalisés du glossaire d'entreprise qui n'ont pas été chargés, car ces attributs
418760
contiennent des caractères spéciaux.
Lorsque vous exécutez une analyse de lignage de données sur un rapport Cognos, Metadata Manager n'affiche pas les liens du
418383 lignage des données entre les éléments de données du rapport et les éléments de données correspondants dans le rapport en
amont de la requête.
418273 Les utilisateurs disposant du privilège Charger la ressource ne peuvent pas charger les ressources du glossaire d'entreprise.
Le chargement d'une ressource personnalisée échoue lorsqu'il génère des centaines de milliers d'erreurs. Le fichier mm.log affiche
l'erreur suivante :
415739
Impossible d'annuler la transaction d'hibernation ; l'exception imbriquée est
org.hibernate.TransactionException : échec du retour arrière JDBC
Lorsque vous affichez une ressource des services d'intégration de Microsoft SQL Server qui contient un flux de données avec une
413823
source Oracle contenant des fonctions, Metadata Manager affiche les noms de la fonction comme des colonnes source.
Lorsque le niveau de journal d'erreur pour certaines transformations dans le répertoire de chargement des métadonnées est défini
413348
sur Redondant, le service Metadata Manager crée de très grands journaux de session.
Lorsque vous exécutez Metadata Manager sous AIX, vous ne pouvez pas exporter ou importer des modèles ou des configurations
410857
de ressources qui incluent des ensembles de règles.
La liaison d'actifs pour les ressources de glossaire d'entreprise ne fonctionne pas lorsque le référentiel Metadata Manager est une
410483
base de données Microsoft SQL Server sensible à la casse.
409831 Le chargement de ressources de Cloudera Navigator qui contiennent des milliers d'entités peut prendre plusieurs heures.
Les utilisateurs disposant de l'autorisation de lecture sur une ressource de glossaire d'entreprise peuvent utiliser l'assistant de
409830
relations d'objets pour créer des liens entre les termes du glossaire et des objets du catalogue de métadonnées.
Metadata Manager ne peut pas analyser grammaticalement un remplacement de requête SQL dans une transformation de
408189
qualificateur de source PowerCenter lorsque la requête contient des commentaires qui commencent par plusieurs traits d'union.
La purge d'une ressource de Business Glossary qui a été synchronisée avec l'outil Analyst tool ne supprime pas les liens de la
405751 table IMC_PROPERTIES. Par conséquent, les objets de catalogue correspondants ne sont pas supprimés de l'outil Analyst tool. Si
vous rechargez la ressource de Business Glossary, les fichiers journaux contiennent les erreurs « Le lien existe déjà ».
Lors de la création de liens pour une ressource PowerCenter qui contient une source, une cible ou une transformation de
402424 recherche avec un remplacement de requête SQL, le rapport des liens manquants est incorrect et mentionne des entrées
supplémentaires.
Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre les requêtes Microsoft Analysis et Reporting Services et les
400969
tables de base de données correspondantes.
Les objets de catalogue connexes pour des procédures Oracle stockées ne listent pas toujours les tables Oracle et synonymes
400308
correspondants.
Lorsque vous affichez le résumé de l'impact pour une instance de mapplet PowerCenter, le résumé de l'impact répertorie tous les
398816
mappages qui incluent le mapplet au lieu des mappages qui contiennent l'instance de mapplet.
397474 Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre les vues Teradata et les tables correspondantes
Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre les vues Teradata et les tables correspondantes lorsque
397388
les définitions de la vue contiennent un astérisque (*) dans l'instruction SELECT.
396717 Le chargement d'une ressource de Business Glossary échoue lorsque le nom d'une catégorie contient plus de 255 caractères.

© 2016 GROUPE CGI INC. 36 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Metadata Manager n'affiche pas les liens du lignage des données entre les transformations du qualificateur de source PowerCenter
395761 et les tables source Netezza lorsque le nom du propriétaire de la table dans les propriétés de la session PowerCenter est défini sur
le nom de la base de données suivi d'un point.
Lorsque vous exportez une classe dans une ressource personnalisée et que le modèle utilise un format de date personnalisé, la
390331
date qui se trouve dans le fichier d'exportation au format PDF ne correspond pas à celle des fichiers source des métadonnées.
Si le protocole de sécurité pour l'application Metadata Manager est HTTPS et que vous avez accès à Metadata Manager via
390252
Internet Explorer 9 ou 10, l'onglet Autorisations est vide.
Si le protocole de sécurité pour l'application Metadata Manager est HTTPS et que vous avez accès à Metadata Manager via
Internet Explorer 9 ou 10, Metadata Manager affiche l'erreur suivante lorsque vous essayez de définir des autorisations pour un
390249
objet du catalogue de métadonnées :
Impossible de trouver indéfini dans le catalogue.
Il est possible que Metadata Manager ne puisse pas achever la génération d'un diagramme de lignage des données très grand et
complexe. Le fichier mm.log affiche l'erreur suivante :
389163
Cache du lignage [id = 1] n'est pas actif. La session de l'utilisateur a peut-
être expiré.ignorer la mise en cache du graphe uid : <ID>
30 minutes peuvent être nécessaires à Metadata Manager pour générer le graphique de lignage d'un diagramme de lignage des
388844
données très grand et complexe.
Il est possible que le chargement de ressources Oracle ne démarre pas à l'heure spécifiée dans la planification liée. Le journal de
service affiche l'erreur suivante :
386595
ERREUR AcquisitionServiceImpl - Impossible de demander le chargement des
métadonnées pour la ressource : <name>.UserProfileNotFoundException
Lorsque vous créez des liens pour une ressource PowerCenter, la colonne de schéma attendue dans le rapport des liens
386552
manquants affiche parfois le nom de table au lieu du nom du schéma.
Lorsque vous créez des liens pour une ressource PowerCenter qui contient une transformation de qualificateur de source avec une
385600
clause CLASSER PAR dans la requête

Limitations d’INFORMATICA POWERCENTER

CR Description
Le service d'intégration ignore la génération de certaines lignes pour une source XML ou une transformation Analyseur XML
intermédiaire dans les cas suivants :
La définition XML contient une vue du type de base et une vue du type dérivé.
442350
La définition XML contient également une vue pour un élément à occurrences multiples d'un type complexe.
Le type dérivé a une relation héritée avec le type de base et une relation de type avec l'élément à occurrences multiples.

439322 Le service de référentiel PowerCenter


438979 Le service de référentiel PowerCenter parvient à annuler un déploiement, mais s'arrête après la mise à niveau vers 9.6.1 HotFix 3.
438456 Un mappage configuré pour le partitionnement dynamique se bloque lorsqu'il lit à partir d'une source MapR.
Après la mise à niveau depuis 961 HF1 VERS 961 HF3, la session ne parvient pas à faire correspondre les variables dans le fichier
437987
de paramètres.
L'exécution de la session est lente lorsque vous écrivez des données dans une cible Oracle qui contient plusieurs colonnes
437560
varchar2 avec une précision supérieure à 4 000.
Un mappage qui écrit vers une cible HDFS sur un groupe Hadoop dans Cloudera CDH échoue avec l'erreur suivante :
<DATE>: ERROR : (31186 | WRITER_1_*_1) : (IS | <ISNAME>) : <nodename> :
435588 HDFS_66007 : Unable to establish a connection with the specified HDFS host
because of the following error: [java.lang.NoClassDefFoundError:
org/apache/log4j/Level
Lorsque vous utilisez une connexion relationnelle pour vous connecter à une base de données Sybase ASE 15.5 et utilisez un
435165
identificateur long dans le nom de table, une erreur indiquant que le nom de table est trop long apparaît.
L'exécution de la session est lente quand toutes les conditions suivantes sont réunies :

Sur un système d'exploitation Linux, vous utilisez une connexion ODBC pour vous connecter à une base de données Microsoft SQL Server.
434611
La base de données contient une colonne du type de données char.
Vous mettez à jour plusieurs lignes dans la base de données.

434519 Lorsque vous purgez une version d'objet, l'entrée pour la version purgée n'est plus dans le référentiel.

© 2016 GROUPE CGI INC. 37 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Si la source contient un grand volume de données, le service d'intégration PowerCenter lit de manière aléatoire que la valeur du
433486
port est NULL et pas 1.
Lorsque vous activez l'option Metadata Exchange dans le client PowerCenter, les liens du lignage des données port à port entre les
433403
ports d'entrée et de sortie dans la transformation Expression sont incorrects.
433388 La commande pmcmd stoptask ne parvient pas à arrêter une tâche dans le flux de travail.
Les données sont corrompues lorsque toutes les conditions suivantes sont réunies :
Vous lisez les données BLOB depuis une source Oracle et vous les écrivez dans une cible Oracle.
432734
La colonne BLOB est placée avant la colonne CHAR dans la base de données cible.

Vous pouvez utiliser l'option pmrep purgeVersion -c avec ou sans l'option -p.
Lorsque vous utilisez l'option -c sans l'option -p, la commande ne purge pas les versions contenues dans les groupes de
429124
déploiement. Lorsque vous utilisez l'option -c avec l'option -p, les versions qui seront purgées, puis la liste des versions contenues
dans les groupes de déploiement s'affichent dans les résultats.
Lorsque vous purgez les objets qui font partie de groupes de déploiement, vous ne pouvez pas déployer les groupes qui ont
428918
contenu des objets purgés.
Lorsque vous définissez la propriété StoreHAPersistenceInDB à Oui et que le service d'intégration PowerCenterest exécuté sur
427255
une grille, le service d'intégration PowerCenter se ferme inopinément.
426627 Lorsque vous utilisez la commande pmrep DeployDeploymentGroup, le service d'intégration PowerCenter spécifié dans le fichier
de contrôle n'est pas affecté au référentiel cible.
Les liens de la page de bienvenue du concepteur et du gestionnaire de flux de travail ne fonctionnent dans les paramètres
425542
régionaux du chinois simplifié.
Une session qui exécute un mappage de correspondance d'identité peut échouer dans les cas suivants :
Le mappage lit un fichier de population en japonais.
416605
Plusieurs sessions exécutent des mappages de correspondance d'identité simultanément.

Lorsque vous utilisez l'API de conception pour exporter les métadonnées du référentiel, l'API de conception ne parvient pas à créer
408311
un objet de flux de travail.
Lorsque vous exécutez le script contenant plusieurs commandes pmrep et que le symbole dièse (#) apparaît au milieu de l'une des
404867 commandes, le service de référentiel PowerCenter ne parvient pas à exécuter la commande pmrep Run avec l'option -f pour toutes
les commandes.
Lorsque vous spécifiez des caractères spéciaux pour l'option DBPassword, la commande infacmd UpdateRepositoryService
398174
échoue.
Les vues du référentiel Metadata Exchange REP_TARG_MAPPING, REP_TBL_MAPPING et REP_FLD_MAPPING sont vides, car
396129
elles font référence à des tables de référentiel OPB obsolètes.
Lorsque les entrées du type de données sont manquantes dans la REP_FLD_DATATYPE, les vues qui relient les tables ne
392626
parviennent pas à renvoyer les entrées pour les champs qui utilisent le type de données.
Lorsque le flux de travail contient un worklet, l'affichage REP_SESS_CONFIG_PARM affiche plusieurs paramètres de configuration
388596
de session.
Lorsque vous utilisez la vue REP_SESS_CONFIG_PARM dans PowerCenter 9.5.1 HotFix 2 ou ultérieur, les performances peuvent
386018
être dégradées.
Lorsque vous copiez un flux de travail entre plusieurs référentiels dans différents domaines, le propriétaire de la connexion dans le
360921
référentiel cible n'est pas correctement défini.
Lorsque vous importez un flux de travail avec une ressource de noeud depuis un domaine exporté, le processus d'importation ne
346108
parvient pas à valider la ressource du noeud dans le domaine importé.
335874 La vue REP_SESS_LOG et la table de référentiel OPB_SESS_TASK_LOG ne

© 2016 GROUPE CGI INC. 38 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Annexe B : POWERCENTER™ 9 to 10 Upgrade Check-


List
Source INFORMATICA Upgrade Planner™ for POWERCENTER™ v10 disponible sur le site Web My
Informatica Network

Le processus de mise à niveau consiste à :


 Réaliser les tâches/check-lists de pré-upgrade
- Vérifier la disponibilité des derniers services packs INFORMATICA V10.x
- Obtenir la nouvelle licence
- Vérifier la Product Availability Matrix pour les OS supportés et la base de données
- Vérifier les prérequis matériel (Mémoire, Processeur, Disque)
- Vérifier les prérequis logiciel et installer les patchs (OS, BDD) qui sont éventuellement nécessaires
- Configurer les variables d'environnement pour l'emplacement de stockage des fichiers temporaires,
les codepages utilisés, etc...
- Réaliser les sauvegardes (sauvegarde du domaine avec la commande pmrep et sauvegarde des
fichiers de configuration des métadonnées)
- Réaliser une sauvegarde du référentiel (REPOSITORY) contenant les programmes
POWERCENTER™ à migrer
- Stopper les services à migrer (REPORTING SERVICE, METADATA MANAGER, MODEL
REPOSITORY SERVICE) sur chaque nœud du domaine
- Préparer les services REPORTING et DASHBOARD
- Préparer les Profile Warehouse, Reference Data Warehouse/répertoires, et les tâches liées à la
base de données (schéma, etc...)
- Mettre à jour les variables d'environnement de la version précédente
 Mettre à niveau le serveur INFORMATICA
- Mettre à niveau le domaine et les fichiers serveur en mode silencieux ou interactif (exécuter le
programme d'installation avec le Wizard qui guidera à travers la procédure et ses différentes options à
choisir et sélectionner l'option « upgrade ») Si présence de plusieurs nœuds dans le domaine, il faut faire
l'upgrade de chaque nœud en commençant par le nœud principal (Gateway Node)
- le programme d'installation de la nouvelle version installe les composants dans le nouvel
emplacement qui a été spécifié (il n'écrase donc pas les données de l'ancienne installation)
- le programme d'installation met à niveau le domaine avec les mêmes options de configuration ou il
est possible de les changer (node host name, port number, domain configuration repository database
nécessaire notamment quand la base de données source n'est plus supportée par la version 10)
 Mettre à niveau les services applicatifs
- avec la console d'administration choisir « upgrade » des services applicatifs : les dépendances entre
services doivent être maintenues. Le service applicatif est mis à niveau et les données de la base de
données sur laquelle il repose le sont également
 Mettre à niveau le contenu du ou des référentiels services (REPOSITORY)
 Mettre à niveau les utilitaires clients
- il est possible d'exécuter le programme d'installation des clients et de choisir l'option « Upgrade ». Si
plusieurs machines où sont installés les clients, il faut procéder à la mise à jour de toutes les machines
 Réaliser les tâches de post-upgrade

© 2016 GROUPE CGI INC. 39 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

- Configuration de l'authentification KERBEROS pour le domaine INFORMATICA

Des tâches additionnelles peuvent être nécessaires en fonction de la version de départ de la mise à niveau.
Il est recommandé de toujours mettre à niveau un environnement de développement/test identique à celui
de Production au préalable.

Utiliser le chemin de mise à niveau pour arriver vers la version 9.6.1. Une mise à niveau vers la version 10
doit passer obligatoirement par la version 9.6.1.

Quelques points d'attention sont à prendre en considération :


- Lorsque les étapes de sauvegarde/restauration seront effectuées, les utilisateurs migrés perdront les
informations PCSF_RUN_LOG et les informations de licence
- Le mot de passe est nécessaire lors de l'installation fraîche de la version 10 ou d'une mise à niveau
car le programme remplace la clé d'encryptage générique (délivrée avec le produit) pour encrypter les
mots de passes avec l'environnement du serveur. C'est une étape obligatoire et non liée à l'utilisation
de l'authentification SSL/KERBEROS. Il ne faudra pas perdre ce mot de passe.
- Quand un upgrade du domaine, les journaux d'évènements pointe vers l'emplacement spécifié dans
l'ancienne version. Par contre quant upgrade du domaine avec changement des informations de
configuration de nœud, ces journaux pointeront vers le nouveau répertoire spécifié lors de l'installation
- Le nombre d'utilisateur maximum qui peut être importé par défaut est de 1000, il faut changer la
valeur si plus de 1000 utilisateurs
- POWERCENTER™ 10 contient des nouveaux drivers DATADIRECT ODBC, il faudra recréer les
connexions pour en profiter
- si export des business glossary depuis le METADATA MANAGER™, importer les données dans
l'ANALYST TOOL™

© 2016 GROUPE CGI INC. 40 Propriété de CGI et confidentiel


Méthodologie d’upgrade ETL INFORMATICA POWERCENTER

Annexe C : Nouvelles fonctionnalités de la version 10

Le guide suivant décrit toutes les nouvelles fonctionnalités disponibles dans la version 10

IN_100_NewFeature
sGuide_en.pdf

© 2016 GROUPE CGI INC. 41 Propriété de CGI et confidentiel