Вы находитесь на странице: 1из 16

à l’affiche p 16

CONCERT
REGGAE
SAMEDI 6 NOVEMBRE 2010
CENTRE BRENOT

n° 14 - octobre 2010
Le journal d’information de la Ville de Grigny

site internet : www.mairie-grigny69.fr

actualités > p 03

Semi marathon
17 octobre

dossier > p 05

Politique
de la Ville

la ville > p 08

Les élus dans


les quartiers

culture > p 13

Un conteur
à la médiathèque

Thomas Rigard : l’esprit de famille


parole de sportif > p 14
édito actualités
02 02

état-civil environnement

Naissances
Ella Benjamin Un film au service
d’une verité qui blesse
Pauline Duclaux
Pierre Montagne
Maxime et Adrien Daullé
Ilyès Bouabidi Vendredi 15 Le film raconte la coura-
Diégo Vieira--Dias Pires octobre, à partir de geuse initiative d’une mu-
Lisa De Jesus Nunes 20h, sera diffusé au nicipalité du Gard, Barjac,
Chloé Reynaud--Marlin centre Brenot le film qui décide de passer la
Maïlys Samard cantine scolaire au bio,
« Nos enfants nous
Juliette Langlois en finançant le surcoût
Lana Voccia Dubessay accuseront ». sur le budget communal.

Les mots pour le dire


Léonie Arlot Duret Conscient du danger sani-
Anaïs et Lola Ronsse Si cette diffusion devait taire qui menace une jeune
Dania Belghazi avoir lieu après le marché génération exposée aux 76
Nombreux sont en Europe, les pays à dénoncer le recul Mélyne Chardon bio initialement prévu à 000 tonnes de perticides
sans précédent de la France en matière d’immigration. Ambre Gicquel cette date mais reporté à déversées chaque année
Après les Africains et les Maghrébins, le gouvernement a Nael Chebbi 2011, le Conseil Commu- sur notre pays, le maire dé-
trouvé en la personne des Roms ses nouveaux boucs émis- nal de l’Environnement (qui cide de donner un exemple
saires. Que diriez-vous de ce comportement ? Mariages a intégré le groupe de tra- d’une portée politique
Ceux qui ont milité pour un élargissement de l’Europe, pour Aurélie Blein & vail qui mène une réflexion sans comparaison. Il s’agit
la libre circulation des biens et des personnes et pour le traité Damien Pandolfi sur les besoins vitaux) a d’alerter l’opinion publique
constitutionnel sont les mêmes qui, aujourd’hui, s’indignent de sur les dé-
ce que des Européens puissent « envahir » notre pays ! Il faut Décès rives scan-
être cohérent ! Les Roms sont européens et à ce titre ils peuvent Jeanne Cartier daleuses
aller librement dans tous les pays d’Europe. née Dumaine d’un sys-
Au-delà de ce constat, la politique raciste menée par notre gou- Giovanni Del Giudice tème éco-
vernement m’interpelle en ma qualité de maire. A Grigny, nous Christian Brengues nomique qui
avons toujours privilégié le vivre ensemble et prôné le métissage Juana Perez née Peres fait passer
plutôt que le communautarisme. Il est donc évident que je suis ses profits et
profondément en désaccord – voire outré – par la politique me- Mairie de Grigny ses intérêts
née par le gouvernement en place, qui rappelle certaines heures service État-Civil avant la san-
sombres de notre passé, quoi qu’en dise Monsieur Besson. La Tél. 04 72 49 52 19 té de la po-
France, pays des droits de l’homme a vécu. C’est une réalité pulation. Les
affligeante qui doit nous interpeller pour les échéances à venir. intervenants
livrent leur
Est-ce que le fait de mettre en place une votation citoyenne analyses,
autour des droits des étrangers extra communautaires leurs co-
constitue une réponse politique à la position du président passeports lères, leurs
de la République et de son gouvernement sur la question angoisses...
des immigrés en France ?
À Givors
Ce film
C’est une logique qui ne tient pas compte de la réalité politique pointe l’ur-
du moment. Bon nombre de personne qui n’ont pas la nationa- g e n c e
lité française résident en France depuis des décennies ; elles Passeports tout de même décidé d’or- d’une véritable prise de
payent des impôts, elles travaillent, participent au développe- biométriques sur RdV : ganiser cette projection qui conscience pour que « nos
ment économique... Certaines sont dirigeantes d’association, en mairie de Givors sera suivie d’un débat (1). enfants ne nous accusent
impliquées dans la vie quotidienne de leur ville, parent d’élèves, Tél : 04 72 49 18 18 Cette soirée est portée par pas de les avoir abandon-
etc. A ce titre, il est tout a fait naturel qu’elles puissent partici- ou à l’annexe l’association Vivé. nés... ». La décision de la
per au choix de celles et ceux qui vont diriger leur commune. Il des Vernes municipalité de projeter ce
serait tout aussi normal qu’elles puissent faire partie du Conseil Tél. 04 72 49 82 17 Une tragédie film et d’initier un débat
municipal. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé à ce que la Les Cartes d’Identité sur cette question cruciale,
environnementale
municipalité s’associe et relaie l’initiative menée par le « Collec- sont délivrées à Grigny. procède d’un véritable
tif votation Citoyenne ». De nombreux partenaires locaux nous Depuis « Le Monde du si- positionnement politique
ont rejoint et la dynamique qui se met en place est en cohérence Mairie de Grigny lence » de Jacques-Yves : chacun sait que la ville
avec l’action municipale que nous menons depuis plus de 30 service Cartes Identité Cousteau (Palme d’or à a fait le choix, au niveau
ans. Tél. 04 72 49 52 21 Cannes en 1956) c’est de son restaurant munici-
la première fois que le ci- pal, de proposer des plats
néma français s’intéresse confectionnés à partir de
à un sujet sur l’environne- produits naturels et bio.
René Balme, ment. Jean-Paul Jaud fixe
Maire de Grigny
l’objectif de sa caméra sur 1 : avec la participation
une tragédie environne- de René Balme, maire de
Directeur de publication  : René Balme
mentale : l’empoisonne- Grigny ; Anne Deplaude,
Rédacteur en chef : Djamel Saadna Tél. 04 72 49 52 41 - Mail : dsaadna@mairie-grigny69.fr ment de nos campagnes viticulttrice en biodynamie
Réalisation , Secrétaire de rédaction : Mireille Scotton Tél. 04 72 49 52 37
Crédits photos : service Communication, Ville de Grigny (sauf mentions)
par la chimie agricole et les et Pascal Dureau, médecin.
Conception : dégâts occasionnés sur la PAF : 6 €
Régie publicitaire : C.B. Comm Tél. 06 14 38 21 93
Impression : Public Imprim, Vénissieux. Tél. 04 72 50 31 58
santé publique, notamment Renseignements
Dépot légal : à parution celle des enfants. Tél. 04 72 49 52 16
actualités
03
Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

internet sport - vie associative

Vos petites annonces sur semi marathon 17 octobre


le site de la ville !
Le 17 octobre, à partir de 9h, aura lieu la
23eme édition du semi marathon qu’organise
l’Office Municipal des Sports.
Un premier parcours de 21 km et un second
de 10,5 km sont prévus, épreuves auquelles
il faut en ajouter une autre (gérée par l’Ami-
cale Laïque) réservée aux enfants qui, se-
lon leur âge, effectueront 1, 2 ou 3 tours de
stade.
Angèle Masala, adjointe au Sport, qui se fé-
licite de la pérennité de cette manifestation,
entend poursuivre le travail mené par ses
prédécesseurs à la présidence de l’OMS.
Depuis juillet, il est possible de mettre gratuitement Une nouveauté cette année (sous réserve) :
vos petites annonces sur le site de Grigny. le projet, porté par la Sauvetage et Joutes et
Vous voulez vendre votre voiture, votre moto, un la Boule de Badan, d’inscrire dans ce semi,
vélo, des meubles, des vêtements, un ordinateur, une épreuve « marche » sur un tracé calqué
des jeux vidéo, des livres, ou donner des chatons... sur celui des 10,5 km « course ».
Rappelons que les compétiteurs peuvent
rien de plus simple rendez-vous sur www.mairie-
s’inscrire par mail à l’adresse de l’OMS
grigny69.fr, rubrique : petites annonces. Elles sont
(oms@mairie-grigny69.fr) ou le jour même meilleurs Grignerots aura lieu au centre Bre-
visibles dès que leur contenu a été validé.
de l’épreuve. not le 29 octobre.
Raphaël Sève, responsable des TIC Enfin notons que les récompenses aux OMS Tél. 04 72 24 21 27
Tél. 04 72 49 52 35
www.mairie-grigny69.fr
prévention

familles médical
Deux nouveaux éducateurs
Rencontres Un nouveau Céline Contini et Loïc Fernandinho sont les
kiné à Grigny deux nouveaux éducateurs de prévention
AJD qui œuvrent depuis début septembre
sur la commune.
Audrey Tixier de l’ancienne équipe, les a ac-
compagnés durant une quinzaine de jours
les faisant rencontrer les différents parte-
naires avec lesquels ils seront amenés à tra-
vailler ainsi que les jeunes Grignerots.
En effet, Céline Contini et Loïc Fernandinho
ont parmi leurs missions d’aller à la ren-
contre des jeunes et de trouver, avec ceux local rue 8 mai 1945 où ils y tiennent une
Une conseillère qui ont des difficultés, les réponses les plus permanence le mardi de 9H30 à 12H30.
parentale propose de Après 38 ans d’exercice, adaptées. AJD, 1 rue du 8 Mai 1945
rencontrer les familles Michel Philippin, Signalons enfin qu’ils ocupent un nouveau Tél. 04 78 73 52 45
en questionnement par masseur-kinésithéra-
rapport à l’éducation peute à Grigny, prend
reconnaissance
de leurs enfants. Ces sa retraite.

Anciens combattants
permanences gratuites Son remplaçant,
ont lieu 2 fois par mois Youssef Brahmi exerçant
au local mairie du 10 jusqu’alors au sein de la
rue Pasteur allée 18, Clinique Trenel à Sainte- Le 66eme anniversaire de la Libération de
les 20 octobre, 10 et 24 Colombe lui succède. Grigny célébré le 5 septembre a donné
novembre et 8 décembre Comme son prédéces- l’occasion à la municipalité de remettre aux
de 14h à 16h. seur, il officiera dans anciens combattants grignerots un diplôme
Les familles désireuses son cabinet et procédera d’honneur.
de rencontrer la à des visites à domicile. Le secrétariat d’État aux anciens combat-
conseillère doivent tants, à l’origine de cette initiative, entend
prendre rendez-vous Youssef Brahmi ainsi abonder « dans une démarche collec-
auprès du centre Social. Masseur-Kinésithérapeute tive de mémoire ».
96 rue Pierre Sémard Les récipiendaires sont Jean-Baptiste Di-
Centre Social & Culturel Tél. 04 78 73 33 16 mech, Henri Ibanez, Georges Villon, Ricardo
4 place Félix Héritier Ramis, Lucien Fournial, Pierre Jaune, Ro- gène Fournier, Georges Saes, Michel Mas-
Tél. 04 78 73 25 83 bert Thonnerieux, Maurice Chantelouve, Eu- sot, Georges Ducreux et Piettro Pulcinelli.
en bref
04
Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

amicale laïque solidarité éducation

Loto Secours Rentrée scolaire : les chiffres


L’amicale laïque Populaire
organise dimanche On constate à chaque rentrée
10 octobre, à partir de scolaire que les écoles accueillent
14h, au centre Brenot, un nombre croissant d’élèves.
son traditionnel loto.
Ce qui confirme que Grigny est
En jeu : lave-vaisselle,
ordinateur portable, TV une des villes les plus jeunes du
LCD, GPS carte Europe, département et qu’elle est
mini chaîne ... et demeure, notamment
1 carton 4 €, 3 = 10 €,
pour les « jeunes couples
6 = 15 €, 8 = 20 €
buvette - pâtisserie. avec enfants » une ville
Mardi 14h à 16h : particulièrement attractive.
Amicale Laïque distribution alimentaire.
centre Chervet Jeudi 14h à 16h : élémentaire Joliot-Curie
Tél. 04 78 73 06 61 braderie (bibelots, vais- 2010/2011 : 219 élèves
mail : algrigny69@free.fr selle, linge de maison, 2009/2010 : 199 élèves
livres, chaussures...), lot inscriptions cantine : 164
de vêtements hommes, inscriptions périscolaire :
femmes, enfants 3 €. - matin : 29
Le Secours Populaire de - ateliers 16h30-18h : 63
élections Grigny recherche des - garderie du soir 18h-18h30 : 19
bénévoles pour ren-
forcer son équipe face élémentaire LOUIS-Pasteur
Vote à la recrudescence du 2010/2011 : 233 élèves maternelle paul-Gauguin
nombre de personnes en 2009/2010 : 225 élèves 2010/2011 : 135 élèves
L’inscription sur les difficulté. inscriptions cantine : 155 2009/2010 : 133 élèves
listes électorales n’est Contactez-les le mardi et inscriptions périscolaire : inscriptions cantine : 63
pas seulement un devoir ou le jeudi de 14h à 16h - matin : 25 inscriptions périscolaire :
civique mais résulte ou Tél. 04 72 49 07 62 - - ateliers 16h30-18h : 69 - matin : 14
d’une obligation légale. 06 17 81 27 83. - garderie du soir 18h-18h30 : 16 - ateliers 16h30-18h : 29
Elle est indispensable - garderie du soir 18h-18h30 : 7
pour pouvoir voter. Secours Populaire élémentaire Roger-Tissot
Les demandes d’ins- 33 rue de la République 2010/2011 : 142 élèves maternelle Joliot-Curie
cription doivent être Cité EDF (à l’arrière du Bât. 2009/2010 : 137 élèves 2009/2011 : 200 élèves
effectuées en mairie la Lagune) inscriptions cantine : 129 2009/2010 : 193 élèves
pendant toute l’année Tél. 04 72 49 07 62 inscriptions périscolaire : inscriptions cantine : 113
jusqu’au 31 décembre - matin : 31 inscriptions périscolaire :
inclus. Elles doivent être - ateliers 16h30-18h : 69 - matin : 26
déposées par les inté- - garderie du soir 18h-18h30 : 16 - ateliers 16h30-18h : 38
ressés eux-mêmes sauf - garderie du soir 18h-18h30 : 11
dans quelques cas où m@ison maternelle Flachat
les personnes peuvent 2010/2011 : 114 élèves
mandater un tiers ou 2009/2010 : 114 élèves Créations de classe depuis 2008
effectuer la démarche Saison inscriptions cantine : 62 1 à l’école maternelle Joliot-Curie
par courrier (se rensei-
gner au service état-civil
2010/2011 inscriptions périscolaire :
- matin : 2
1 à l’école élémentaire Joliot-Curie
1 à l’école élémentaire Roger-Tissot
de la mairie). - ateliers 16h30-18h : 17 1 à l’école élémentaire Louis-Pasteur
Rappelons que tous les Devant un ordinateur, - garderie du soir 18h-18h30 : 1 1 à l’école maternelle Paul-Gauguin
Français et Françaises novice ou expert,
majeur(e)s, jouissant la m@ison est faite
de leurs droits civils et pour vous ! amicale laïque
politiques et qui ne sont Venez découvrir :
pas déjà inscrits sur une - les modules de sensibi-
liste électorale ou qui
ont changé de commune
lisation...
- les groupes d’entraide,
C’est un rocker !
de résidence, doivent entre adhérents... Une nouvelle section Rock’n’Roll s’est créée
solliciter leur inscription. - les rendez-vous au sein de l’Amicale Laïque. Les cours ont
Les jeunes qui auront 18 thématiques... lieu au centre Chervet : les mercredis à partir
au plus tard le 28 février de 19h pour les débutants, pour les plus ex-
2011 doivent prendre périmentés à 20h15 au gymnase Favier suivi
contact avec la mairie au la m@ison de Grigny d’un cours orienté «  compétition  » à 21h15.
plus tard le 31 décembre Tél. 04 37 20 20 60 Ces cours sont ouverts aux adultes et aux
2010 s’ils n’ont pas été 36 av. des Arondières ados à partir de 12 ans.
informés par celle-ci de www.maison-tic.org Renseignements : Rémi Tél. 06 29 82 48 68
leur inscription d’office. Mickaël : RockGrigny@gmail.com.
dossier
05

La Politique de la Ville
structure les projets
La ville de Grigny bénéficie depuis 2007
et jusqu’en 2011, du CUCS (Contrat Urbain
de Cohésion Sociale).
Le CUCS est le cadre de mise en œuvre du
projet de développement social et urbain en
faveur des habitants de quartiers en difficulté
reconnus comme prioritaires.
Avant lui, le Pact Urbain des pays du Gier où
la ville était engagée avec Givors et des com-
munes de la vallée du Gier.
Ce dispositif a fonctionné jusqu’en 2000 pour
être remplacé par le contrat de ville jusqu’en
2007. Autant de contrats aux noms différents
mais tous portés par le label général
« Politique de la ville » (1).

Diverses études ont mis en lumière des dysfonctionnements sur les


plans urbains et social, dans le sens large (culture, santé...) dans
certains quartiers et notamment dans le quartier du Vallon. Il faut se
souvenir que dans les années 90, des bâtiments étaient vides ou
murés. Inscrite dans le cadre de la politique de la ville, une opération
de requalification du quartier (avec les financements qui les accom-
pagnent) a ainsi permis de détruire 5 des 11 bâtiments pour n’en
conserver que 6 dont 4 dédiés au logement social.
C’est en accession à la propriété que les deux autres, entièrement
réhabilités, ont été placés sur le marché, la crèche du Vallon occu-
pant depuis lors le rez-de-chaussée de l’un d’entre eux.

La politique de la ville permet


la conduite et le financement
de projets, mais est aussi un
« passeport » pour des actions
qui ne relèvent pas
intrinsèquement d’elle.
dossier
06

politique de la ville

Réduire les inégalités sociales entre


territoires
C’est aussi dans le cadre des dispo- Le gymnase Michel-Favier, qui fait le
sitifs prévus par la Politique de la Ville bonheur des associations locales, a
et sous l’impulsion de René Balme, pu être construit grâce à la volonté
maire de Grigny, que le percement politique de la majorité municipale
de l’avenue des Arondières a pu s’ef- et au plan de relance de l’État qui a
fectuer permettant de désenclaver le financé en partie la construction du
quartier et de favoriser la construc- bâtiment.
tion de maisons individuelles qui
bordent la voie ainsi que celles qui Un « facilitateur »
longent la montée du Vallon.
Plus largement, cette requalifica-
tion urbaine a largement favorisé la La Politique de la Ville, dit un acteur
construction de l’enseigne Bricomar- social, est un « facilitateur ». Ainsi
ché. La construction de la m@ison le fait d’être labellisé Politique de la
de Grigny s’est également inscrite Ville facilite certaines installations et
dans cette démarche globale. permet de déclencher d’autres dis-
La Politique de la ville a aussi concer- positifs existant par ailleurs. C’est
né d’autres quartiers de la ville : les cette réalité qui a favorisé la création
dispositifs existant ont permis la re- du PLIE (Plan Local pour l’Insertion
qualification totale de la rue de Pres- et l’Emploi) en 1994. Autre exemple :
sensé faisant de cette artère, « l’une le fait d’être inséré dans la Politique
des belles entrées de la ville » de la Ville permet à des financeurs la crèche municipale du Vallon. DRAC (Direction Régionale des Af-
comme le disait René Balme, lors telle que la Caisse d’Allocations Fa- faires Culturelles), la Préfecture, la
de l’inauguration. miliales de tenir compte de critères CAF... Ainsi, cette dernière prend
On ajoutera également le Centre ville objectivement CAF mais aussi de Le mieux vivre à sa charge plus de 50 % du coût
qui a connu, à la fin des années 90, prendre en compte les spécificités ensemble de fonctionnement des équipe-
un « sacré coup de jeune » : les trot- locales de la ville demandeuse. ments dédiés à la petite enfance.
toirs, la place Jean-Jaurès et la réac- C’est dans le cadre du contrat qui Parallèlement à l’investissement, Il faut comprendre « qu’il ne suf-
tivation de la fontaine s’inséraient lie la CAF et la commune que des des partenaires, toujours dans ce fit pas de repeindre un bâtiment »,
dans les actions programmées dans investissements très importants ont cadre là, interviennent à Grigny sur une jolie façade ne résolvant pas
le cadre de la Politique de la Ville. pu être mis à disposition par la pre- le financement d’actions de préven- les problèmes de fond des familles
L’État, mais également d’autres mière pour financer, partiellement, le tion / santé, ou culturelles... Il s’agit qui habitent dans ces quartiers. D’où
partenaires comme la Région par Pôle Petite Enfance des Arboras, le là de fonctionnement. Ainsi, le PRE l’impérative nécessité de les accom-
exemple, abondent dans les crédits Relais Petite Enfance dans le Centre (Programme de Réussite Educatif) pagner, de les guider, de contribuer,
Politique de la Ville. ville ou encore l’agrandissement de est financé à 100 % par l’Agence Na- chacun à son niveau, « au mieux
tionale pour la Cohésion
Sociale et l’égalité des
chances (ACSE).
Le poste de chef de pro-
jet, également en place à
Grigny, est co-financé par
l’État à 50%, par le Grand
Lyon à 25% et par la ville
à 25%.

De nombreux
partenaires
Ces partenaires sont
multiples : la DDAS,
Jeunesse et Sport, la
dossier
07

vivre ensemble ». lien social et des échanges pements tels la M@ison ou


Les potagers du Garon, la intergénérationnels grâce à la Médiathèque ont permis à
maison de la justice et du des activités comme les sor- des personnes en situation le mot de l’élu
droit, la permanence gra- ties familles, les soirées dé- d’isolement de découvrir
tuite d’un juriste tous les 15 tente, les ateliers fresques l’offre culturelle proposée
jours (lire P.11), la maison murales… L’amélioration sur la commune.
des Services Publics dont du cadre de vie et la prise Inscrite au cœur du projet
la Maison de l’Emploi basée en considération de l’en- municipal, la participation
à Givors, bénéficient égale- vironnement ont constitué des habitants est un enjeu
ment de subventions d’État. une préoccupation forte des qui se décline dans les ac-
partenaires en proposant tions du CUCS. Afin de fa-
Le cucs des projets destinés à sen- voriser le développement
sibiliser les habitants au res- de projets portés par les
pect de leur environnement habitants, un Fonds d’Initia-
Depuis 2007, la ville et ses (actions d’embellissement, tives Locales (FIL) est mis
partenaires financiers se en place par la politique de
sont engagés dans un nou- la ville  : les habitants peu-
veau contrat : le Contrat Ur- vent soumettre leurs projets
bain de Cohésion Sociale au comité et obtenir une « Le CUCS devait initialement s’achever en 2009.
(CUCS). Tous les ans, près subvention. Le FIL a par Dans l’attente d’une nouvelle géographie prioritaire,
d’une vingtaine d’actions exemple permis de finan- le contrat est prolongé jusqu’à fin 2011.
sont financées dans des do- cer des tables d’hôtes du Ce qui constitue pour la ville une bouffée d’oxygène,
maines prioritaires (emploi, groupe Almara. même si à ce jour, on ne peut donc préjuger de la
éducation, prévention, lien Toutefois, des efforts sont pérennité des aides qui pourraient nous être attri-
buées. Ce qui signifie qu’aujourd’hui nous ignorons
social, culture) mobilisant au à poursuivre concernant
de quel soutien nous pourrions bénéficier en 2012 et
total près de 900  000 € par la question du «  vivre  en-
au delà. En effet, dans un contexte national de réduc-
an. Ces différentes actions semble  » en agissant col- tions budgétaires, l’État souhaiterait restreindre les
sont portées par des asso- lectivement contre les inci- crédits de la Politique de la Ville aux territoires les plus
ciations comme le centre vilités. Il s’agit également de en difficulté. Or, nous considérons que la démarche
Social, la M@ison ou par renforcer l’implication des de développement social et le partenariat induit par
des services de la Ville. habitants dans les projets. cette politique spécifique sont indispensables pour
accompagner des territoires où les fragilités socio-
Des impacts visite d’un centre de tri, ex- (1) : La politique de la ville économiques persistent.
De plus, la politique de la ville permet d’insuffler une
positions du Grand Lyon…). consiste en un ensemble
intéressants d’actions de l’État visant à dynamique partenariale intéressante sur le territoire
en permettant aux différents acteurs de mutualiser
Apporter revaloriser certains quartiers
leurs efforts » .
En 2010, une évaluation du urbains et à réduire les inéga-
CUCS a été réalisée sur des réponses lités sociales entre territoires.
Daniel Cerqua
adjoint délégué à la politique de la Ville
les thématiques «  Culture  » Elle comprend des mesures en photo Daniel Cerqua en compagnie de René Balme,
et «  Participation des ha- L’ensemble des profes- législatives et réglementaires du Préfet et de Jacques Houdermont
bitants  ». Les résultats de sionnels s’est également dans le domaine de l’action
cette évaluation indiquent mobilisé dans le cadre des sociale et de l’urbanisme,
que ces actions ont eu des « diagnostics en marchant » dans un partenariat avec les
impacts intéressants en en apportant avec les habi- collectivités territoriales
terme de développement tants des réponses aux dys- reposant souvent sur
personnel des individus et fonctionnements du quartier. une base contractuelle.
d’inscription des habitants Concernant le volet culturel, Le développement local, Un FIL pour faire

Le
dans la vie de la commune. de nombreuses actions ont apparenté à une approche
En effet, des projets ont été pu être déployées dans le volontariste, est en quelque Fond d’Initiatives Locales est une aide finan-
menés, notamment par le cadre de la Politique de la sorte un processus de trans- cière permettant à des groupes d’habitants et
centre Social, pour travailler Ville. L’objectif étant de favo- formation qui accompagne aux associations d’habitants de concrétiser des
sur l’autonomie et la prise riser l’accès des personnes une amélioration des condi- projets qui visent à encourager la participation et la citoyen-
de responsabilité des per- à la pratique culturelle, les tions locales sur une période neté, à favoriser les échanges entre les générations, les
sonnes à travers des actions associations et les services à plus ou moins long terme. cultures et les quartiers de la ville, à participer à l’améliora-
comme les ateliers socio- de la mairie ont proposé plu- Il tient compte des particula- tion de la vie sociale. L’intérêt du FIL est de pouvoir répondre
linguistiques ou l’accueil vie sieurs projets de sensibilisa- rités économiques, sociales rapidement aux demandes et d’éviter les démarches auprès
quotidienne. Les porteurs tion, en lien avec les écoles et culturelles locales. de différents partenaires. L’aide apportée est forcément un
de projet ont également et les centres de loisirs. Le Le développement local est cofinancement du projet et ne dépasse pas 800 €. Les ha-
mis en œuvre des actions partenariat développé entre également fonction du terri- bitants souhaitant déposer un projet doivent s’adresser au
visant le développement du le centre Social et des équi- toire sur lequel il repose. service Politique de la Ville en mairie.
la ville
08

Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

démocratie participative quartiers

Les élus visitent


Vers la création les quartiers
d’un réseau national

A l’issue du 2e forum de la Démo- de ce réseau national souhaitent ainsi favo-


cratie participative « la participa- riser le partage, l’évaluation et l’appropriation
tion au concret », qui s’est tenu par les citoyens de toutes les politiques pu-
bliques.
à Portes-Lès-Valence les 4 et 5
Ces orientations s’appuieront sur les expé- Plusieurs visites de quartier ont eu lieu en septembre
juin dernier, les participants, au riences des uns et des autres et sur leurs di- à Bel Air, au centre Ville/Sablon/Villeneuve et aux Ar-
premier rang desquels se trouvait versités à partir d’une charte soumise à l’ap- boras (1). Il ressort de ces rencontres que les interro-
René Balme, ont décidé probation des acteurs de ce réseau. gations des habitants ont porté pour l’essentiel sur le
Une charte fortement portée par les valeurs stationnement, parfois anarchique de certains de nos
la création d’un réseau national
essentielles de démocratie et de citoyen- concitoyens, les déjections canines (à cet égard une
des villes et des collectivités neté et dont les contours ont été dessinés à campagne de communication autour de cette ques-
attachées à l’expression Portes-Lès-Valence en juin. tion sera bientôt menée en collaboration avec le Grand
de la démocratie participative. La création effective de ce réseau national Lyon) et plus généralement sur les incivilités.
de la démocratie participative aura lieu au Les élus, qui ont pris acte de ces doléances, ont par
centre Brenot le 3 décembre. ailleurs apprécié la présence de nouveaux habitants
Déterminés à ouvrir le débat avec tous les lors de ces échanges, notamment informés de ces vi-
élus, les citoyens désireux de voir leur ville, Mairie de Grigny sites par les tracts distribués dans leurs quartiers res-
leur collectivité développer cette nouvelle Démocratie participative pectifs. L’objectif est donc de poursuivre ces actions
traduction de la démocratie, les inspirateurs Tél. 04 72 49 52 04 de communication et de voir de plus en plus de Gri-
gnerots s’inscrire dans ces échanges citoyens.

(1) : Visite de quartier Charmes/Boutras/Vallon : la visite pré-


environnement vue le 23 septembre a été annulée en raison du mouvement
de grève et reportée au jeudi 14 octobre : RdV à 17h devant

Récolte des semis


la M@ison.

désobéissants le 8 octobre démo part

Lors du dernier Marché aux Constitution de groupes


Fleurs, et pour la 2eme année
consécutive, une action de travail
de semence de semis
désobéissants (1) a été mise Un groupe de travail autour du Budget participatif, ou-
en œuvre par la municipa- vert à tous les habitants, va voir très prochainement
lité. Ces semis ont été le jour. Si en amont, les propositions des Grignerots
plantés sur les espaces validées par les Conseils de quartier, ont été analysées
par les services municipaux, ce groupe mènera une ré-
verts en face de la mairie
flexion sur la cohérence des dites propositions, dira si
et sur le rond-point situé
elles procèdent d’une logique globale de ville... Un rôle
sur l’avenue Jean Moulin. consultatif qui lui permettra, lors de la mise aux voix
en décembre, d’apporter son expertise sur chacune
Lors de la première année, les graines tées seront récupérées par les membres qui d’entre elles. Réunions prévues les 20 octobre, 4 et 18
avaient été semées mais non récoltées. souhaitent en disposer mais elles feront éga- novembre en mairie à 18h.
Cette année, il a été décidé de récolter les lement l’objet d’échange au cours du Marché Un autre groupe de travail piloté par les services tech-
graines le vendredi 8 octobre à 18h. aux Fleurs de 2011. Cette action hautement niques se réunira le 13/10 à 18h en mairie et travaillera
Le but de cette action est de dénoncer la dé- symbolique prendrait une dimension particu- sur l’aménagement du carrefour rues Pierre Sémard /
cision européenne de ne pas commercialiser lièrement significative si les Grignerots y par- Jean Moulin / Dutartre. Les inscriptions sont ouvertes.
ou échanger certains végétaux qui ne sont ticipaient activement. A bon attendeur...
pas inscrits au catalogue. Les graines récol- (1) : blé, courge, maïs, millet, oseille, tournesol service Democratie participative Tél. 04 72 49 52 04
la ville
09
Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

urbanisme travaux

Agora : Les façades de


une réalisation majeure l’Hôtel de Ville :
Le maire considère que le projet tionnera à l’automne 2011 le gros œuvre
c’est fini !
dit « de la Poste » est l’un des (maçonnerie brute) du rez-de-chaussée non
plus importants du plan de man- aménagé. Elle réalisera alors, sous sa propre
maîtrise d’ouvrage, les travaux d’aménage-
dat de la majorité municipale.
ment de l’équipement : menuiseries exté-
Rappelons la genèse d’un projet rieures, isolation, aménagement et équipe-
qui va profondément modifier les ment intérieur.
contours du quartier de Bel Air.

Après de longues semaines de travaux, la façade sud


de l’Hôtel de Ville est entièrement rénovée. Ces travaux
s’inscrivaient dans un projet qui concernait également
les façades nord et est. L’enveloppe globale des travaux
s’élève à 767 282,49 € (380 928,34 € pour les façades
nord-est et 386 354,14 € pour la façade sud). Ces tra-
vaux ont bénéficié d’une Dotation Globale d’Equipement
(État) de 40 000 € et d’une enveloppe de 160 000 € de la
part du Conseil Général (dans le cadre du contrat pluriel
annuel qui lie la ville à ce dernier).

Anticipant la migration du bureau de Poste Dans le cadre du contrat 2009-2014 entre le


dans le centre ville (juin 2006), la municipa- conseil Général et la Ville, le projet d’équipe-
lité a réfléchi dès 2004 à la vente de ces ter- ment communal de l’AGORA sera subven-
rains à un opérateur privé qui financerait un tionné pour les études à hauteur de 15000 €, stade jean-zay
programme d’équipements publics. En effet, pour l’acquisition en VEFA (Vente en l’État Fu-
depuis plusieurs années déjà, des besoins tur d’Achèvement) (1) à hauteur de 602 600 €
s’étaient exprimés en faveur du relogement et 339  370  € pour les travaux d’aménage-
du service Jeunesse & Sport d’une part et du ment de la partie dédiée au centre Social. En
centre Social d’autre part. complément la CAFAL finance pour la partie
dédiée au centre Social l’acquisition en VEFA
Le choix et les travaux à hauteur de 80 000 €.

de l’emplacement
Au terme de la réflexion, un projet, AGORA,
était dessiné et permettait non seulement de (1) : En mars 2009, la Ville engage une ré-
mettre à disposition de ces derniers, des lo- flexion sur l’opportunité d’acquérir en VEFA
caux flambant neufs mais d’y accueillir éga-
lement les bureaux de l’Office Municipal des
(Vente en l’État Futur d’Achèvement) les
locaux en rez-de-chaussé des bâtiments C et
Espace couvert dédié
Sports, le centre Médico Sportif ainsi que des
logements répartis comme suit : bâtiment A :
D du projet d’ADIM pour réaliser le projet com-
munal d’équipements (environ 1 500 m²).
aux jeux de raquette
28 logements sociaux, bâtiment B : 23 loge- Une comparaison économique a été réalisée
ments en accession sociale ou accession à entre d’une part l’acquisition du rez-de-chaus- L’inauguration de ce nouvel outil sportif aura lieu le sa-
la propriété, bâtiments C-D : 36 logement so- sée des bâtiments C et D en VEFA et leur medi 20 novembre à partir de 10 heures avec au pro-
ciaux, avec en rez-de-chaussée, les locaux aménagement en équipement public et d’autre gramme divers temps forts sur lesquels nous revien-
(environ 1 490 m²) dévolus au centre Social part un projet d’acquisition de terrain avec la drons dans le prochain numéro du journal de Grigny.
(dont l’École de musique) et aux services construction d’un bâtiment dédié à l’équipe- Rappelons cependant que cet ensemble est réservé au
municipaux installés aujourd’hui dans des ment public. jeux de raquettes, et concernera donc le tennis avec le
locaux, rue Guy Raffin, totalement inadaptés Cette comparaison a démontré l’intérêt écono- TCG, le ping pong avec l’Amicale Laïque, ainsi que les
(Sport/Vie associative, Enfance/Jeunesse). mique de la solution « acquisition en VEFA » 3 écoles élémentaires de Grigny et le Collège, soit une
Précisons encore que la commune récep- du rez-de-chaussée des bâtiment C et D. utlisation à 100 % de 8h à 22h !
cadre de vie
10

Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

civisme concernent. Le PPA interdit en géné- en place des déchèteries destinées à


ral le brûlage de tous les déchets. Par accueillir la plupart des déchets des

Le vivre
conséquent, le brûlage des végétaux particuliers non pris en charge par la
est également proscrit. collecte des ordures ménagères en rai-
En revanche, ce type de déchet peut son de leur nature, de leur dimension

ensemble très utilement faire l’objet d’une valo-


risation soit par la mise en place d’un
ou de leur volume. Après un stockage
transitoire, les déchets sont recyclés

et ses règles composteur individuel, soit par leur


dépôt en déchèterie où ils seront alors
ou valorisés dans des fillières adap-
tées, ou éliminés dans des structures
valorisés dans des centres de compos- autorisées à les recevoir.
tage agréés. La déchèterie de Grigny est limitée aux
personnes résidant sur le territoire du
On ne le répètera jamais Grand Lyon.
assez : la vie en collectivité Moins de bruit ! Véhicules autorisés :
Police municipale
place Félix Héritier
est régie par des règles, qu’il Catégorie 1 : accès gratuit et illimité
Tél. 04 78 73 29 21
aux véhicules légers, véhicules à mo-
s’agisse du code de la route, teur à 2 ou 3 roues, cycles avec ou
du brûlage des déchets sans remorques. Infractions
ou encore des nuisances Catégorie 2 : accès gratuit et limité à
4 passages/mois pour les véhicules
routières
sonores. Il apparaît néces-
utilitaires de PTAC inférieur ou égal à
saire aujourd’hui de rappeler Avis : à la demande
2 tonnes, les remorques dont le PTAC
des conseils de quar-
les termes de la loi qui est inférieur ou égal à 500 kg.
tier, il a été demandé
encadrent ces dispositions. Catégorie 3 : accès payant et limité à 4
que les contrevenants
passages/mois pour les véhicules utili-
au code de la route
taires légers dont le PTAC est compris
(stationnement gênant
« La liberté consiste à pouvoir faire tout entre 2 et 3,5 tonnes, les remorques
ou interdit, excès de
Y’a pas le feu ! ce qui ne nuit pas à autrui » (extrait de dont le PTAC est compris entre 500 et
vitesse, non respect
l’article 4 de la Déclaration des droits 750 kg, les remorques dont le PTAC ne
des feux rouges..)
de l’Homme et du citoyen 1789). Le peut être justifié.
soient systématique-
respect d’autrui commence par le res- Les véhicules non autorisés sont ceux
ment verbalisés.
pect de ses voisins. Un arrêté préfec- dont la hauteur est supérieure à 2,50m
toral a été pris en ce sens le 19 avril ou d’une longueur supérieure à 5m.
1999. Toute personne utilisant dans le Les véhicules à benne et à plateau
travaux
cadre de ses activités professionnelles, dont la hauteur du plateau au sol est
à l’intérieur de locaux ou en plein air, supérieur à 0,80m sont interdits pour
sur la voie publique ou dans des pro- des raisons de sécurité des usagers.
priétés privées, des outils ou des appa- Le tarif d’accès pour les véhicules de Travaux
Le brûlage de déchets en plein air
reils susceptibles de causer une gêne
pour le voisinage en raison de leur in-
la catégorie 3 ainsi que pour les véhi-
cules de la catégorie 2 effectuant plus
rue de
est encore une pratique courante au- tensité sonore ou des vibrations trans- de 4 passages dans le mois est de 23€ Pressensé
jourd’hui, qu’il s’agisse de particuliers,
d’artisans, d’industriels... Tous les dé-
mises, doit interrompre ses travaux
entre 20h et 7h et toute la jour-
par passage.
reportés
chets sont concernés, les dangereux, née les dimanches et jours fé-
Des travaux de réfec-
les non-dangereux, ceux des mé- riés. Il en est de même pour les
tion du pont de la rue
nages, ceux du secteur du bâtiment opérations de manipulation,
de Pressensé devai-
et des travaux publics, etc. Le brûlage chargement, déchargement de
ent être engagés cet
des déchets peut être à l’origine de matériaux...
été. Suite à un appel
troubles de voisinage, de départ d’in- Les travaux de bricolage ou de
d’offre infructueux,
cendie mais aussi de diffusion de pol- jardinage réalisés par des par-
les travaux ont été
luants (émissions de dioxines) particu- ticuliers, de façon occasion-
décalés à septembre
lièrement dangereux pour la santé. Il nelle, à l’aide d’outils ou d’ap-
2010. Cependant, la
apparaît donc nécessaire de refaire un pareils susceptibles de causer
loi sur l’eau de 2006
point sur la réglementation existante. une gêne pour le voisinage en
stipulant que « toutes
Le règlement sanitaire départemental, raison de leur intensité sonore, ou de
interventions en cours
dans son article 84, interdit tout brû- vibration émises (tondeuse, tronçon- Déchèterie de Grigny
d’eau, à l’exception
lage à l’air libre ou en incinérateur des neuse, perceuse, raboteuse, scie mé- Chemin de Saint Abdon
des urgences, ne doi-
déchets ménagers et industriels. canique, etc.), ne peuvent être effec- Tél. 04 72 24 12 29
vent pas être réalisées
Depuis le 30 juin 2008, le Grand Lyon tués que les jours ouvrables de 8h30 à Horaires d’été : 1er avril au 31 octobre.
entre le 30 septembre
a mis en place un plan de protection 12h et de 14h30 à 19h30, les samedis lundi au vend. : 8h30 à 12h - 13h30 à
et le 1er mai, du fait
de l’atmosphère (PPA), outil obliga- de 9h à 12h et de 15h à 19h, les di- 18h
du caractère particu-
toire pour toutes les agglomérations manches et jours fériés de 10h à 12h. sam. : 8h30 à 18h30 - dim. : 9h à 12h
lièrement sensible
supérieures à 250 000 habitants. Ce
du milieu aquatique à
plan définit les mesures préventives Horaires d’hiver : 1er nov. au 31 mars
cette période »,
et correctives à mettre en œuvre pour Décheterie lundi au vend. : 9h à 12h - 14h à 17h
les dits travaux sont
atteindre les objectifs de qualité de l’air sam. : 9h à 17h - dim. : 9h à 12h.
donc reportés.
définis dans ce plan. Grigny faisant Afin de répondre aux besoins du pu-
Informations
partie de l’agglomération lyonnaise, blic et de limiter les dépôts sauvages,
SMAGGA
les mesures définies dans le PPA la la Communauté urbaine de Lyon a mis
Tél. 04 72 31 90 80
solidarité
11

Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

votation recherche médicale

Concert
Vote des étangers : un droit de
l’association
Le 8 septembre 2010, le Conseil municipal de Grigny s’est prononcé, à la majorité, pour le droit Verticale
de vote et à l’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales.
« Tous les êtres humains naissent Finlande, la Hongrie, l’Irlande, la Vendredi 15 octobre
libres et égaux en dignité et en Lituanie, le Luxembourg, les Pays- à 20h30 à la salle
droits  ». Déclaration universelle Bas, le Portugal, la Slovaquie, la polyvalente
des Droits de l’Homme adoptée Slovénie, la République Tchèque, de Loire sur Rhône.
par l’Assemblée générale des Na- le Royaume-Uni. Concert avec la troupe
tions Unies (ONU), le 10 décembre « Nous considérons que de très Poussières d’étoile.
1948. Il y a loin de la coupe aux nombreux résidents étrangers Participation libre au
lèvres ! participent à la vie citoyenne, en cours de la soirée.
A l’approche de la date anniver- qualité de responsables d’asso-
saire de cette déclaration et dans ciation, délégués syndicaux, re-
le contexte gouvernemental ac- présentants de parents d’élèves,
tuel particulièrement sécuritaire à électeurs pour la désignation des
l’égard des étrangers, la Ville de conseils de prud’hommes... ce
Grigny et ses partenaires (1) s’as- qui démontre bien que le statut de
socient pour affirmer que le droit citoyen dans une ville ne doit pas
de vote et d’éligibilité aux élections être lié à la nationalité (...)
locales doit être accordé aux rési- Nous invitons les résidents étran-
dents étrangers extra-communau- gers extra-communautaires gri-
taires. gnerots à venir s’inscrire en mairie
Le Conseil municipal a adopté le ou auprès de l’un des partenaires Concert organisé par
principe de l’organisation d’une de cette action, pour formaliser l’association Verticale
consultation des Grignerots. leur désir de participer à la vota- pour soutenir la recherche
Samedi 27 novembre, vous serez tion citoyenne du 27 novembre ». médicale sur les
invités à répondre à la question traumatismes
«  Etes-vous pour la reconnais- de la moelle épinière.
sance du droit de vote et d’éligibili-
té des résidents étrangers aux élections France est l’un des États membres de 1 : groupe des élus Front de gauche, Verticale
locales ? ». Un débat public précédera l’Union européenne à maintenir l’une groupe des personnalités de gauche, Le B-22 avenue Jean Moulin
cette «  votation citoyenne  », jeudi 25 des législations les plus restrictives en Citoyen, le Club Sportif des Cheminots GRIGNY
novembre à 18h30, au Centre Brenot. matière de droit de vote des résidents de Badan, ViVé, l’OMS, le Comité dépar- Tél. 04 37 20 06 72
extra-communautaires. temental pour le vote des étrangers, le www.assoverticale.com

Pays des droits Des Etats, membres de l’Union euro- Parti Communiste Français, le centre
péenne, ont déjà adopté des législa- Social & Culturel, le FSU et des membres
de l’Homme ? tions accordant ce droit, sous diverses des Conseils de quartier Bel Air, Centre
ccas
En France, le droit de vote aux résidents formes : la Belgique, la Bulgarie, le Ville-Sablon-Villeneuve, Arboras-Berthe-
européens est accordé depuis 1992. La Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la lot, Charmes-Boutras-Vallon
Noël 2010
quartier du vallon prévention spécialisé dans l’accompagnement des
professionnels du développement so- Colis et repas de Noël
pour les retraités de + de
Permanences
cial, dispensera une formation à tous
Prévenir la drogue les acteurs grignerots potentiellement 65 ans. Inscriptions
d’une juriste ou effectivement concernés jusqu’au 29 octobre
par cette problématique : (matin uniquement, fermé
services municipaux en lien le mardi). Pour les nou-
Tous les quinze jours, une juriste assure avec les jeunes, associations velles inscriptions, fournir
une permanence au local mairie du 10 locales, centre Social, AJD, pièce d’identité et justifi-
rue Pasteur allée 18. médiathèque, élus... catif de domicile (facture
Ces permanences permettent aux fa- Cette formation, qui aura lieu edf ou autres).
milles d’avoir accès gratuitement à une durant le dernier trimestre de Le repas aura lieu
aide juridique en matière de droit de la l’année 2010, fait partie des le samedi 18 décembre,
famille. actions de la Politique de la au gymnase Henri Colas
La juriste reçoit le public sans rendez- ville. A ce titre est co-financée et la distribution des colis
vous. Elle interviendra les mercredis 6 par l’État et la commune. s’effectuera les 14 et 15
octobre, 20 octobre, 10 novembre, 24 novembre.
novembre et 8 décembre de 14h à 18h.
Un constat : il semble que la consom- CCAS
Information supplémentaire mation de drogue soit de plus en plus Accolades : www.accolades-dsl.com Tél. 04 72 49 52 10
Maison de Justice et du Droit Givors précoce. Pour faire face à cette situa- Drogues Info service : Tél. 0 800 23 13 13
Tél. 04 78 07 41 00 tion, Accolades, un bureau d’études Ecoute Cannabis : Tél. 0 811 91 20 20
enfance - famille
12

Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

petite enfance l’espace Favier, ateliers cuisine à la crèche des née l’idée de réaliser des classes à thèmes sur
Arboras... Une crèche où un travail est mené ré- ce sujet. Entre le 27 septembre et le 1er ocotbre,
Centre de loisirs gulièrement avec les enfants plus âgés qui la fré-
quentent.
deux classes de CP de l’école Pasteur sont par-
ties à la découverte du monde des abeilles et, à
pour les 3/4 ans leur niveau, agir pour améliorer la biodiversité au
Centre de Loisirs 6 promenade J. Brel sein de l’école. Une restitution sera rendue aux
Le centre de loisirs des 3/4 ans (révolus) a repris Tél. 04 37 20 01 75 parents le  19 octobre à 17h30 dans l’école. La
ses activités début septembre. Mis à disposition ndolmazon@mairie-grigny69.fr mise en place d’aménagements spécifiques aux
des familles depuis deux ans par la municipalité abeilles sauvages et aux petites bêtes pollinisa-
ce service permet de mettre en place des actions trices vont aussi être menées par des entreprises,
en direction des enfants les mercredis et durant les services techniques de la commune, des en-
les vacances scolaires de 8h à 18h. Les parents classes à thème seignants et par le grand public. Une journée éco-
ont la possibilité d’inscrire les enfants à la journée, volontaire est prévue samedi 16 octobre de 9h à
ou à la 1/2 journée, avec ou sans repas, la parti-
cipation est calculée en fonction du choix et du
Contre le déclin 17h pour concevoir des gîtes à insectes et partir à
la découverte des abeilles sauvages.
quotient familial. Inscriptions au service Enfance des abeilles
Jeunesse, rue Guy Raffin tous les jours (sauf le Renseignements et inscription SMIRIL
mardi matin) de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, Elise Wone Tél. 04 37 20 19 23
le jeudi jusqu’à 19h (fournir le numéro CAF, QF,
carnet de vaccination de l’enfant ainsi qu’une at-
testation d’assurance). Ateliers proposés : activi-
tés manuelles, de motricité, culturelles (visite ré- relais petite enfance
gulière à la médiathèque Léo-Ferré...).
En juillet, une vingtaine d’enfants ont fréquentés
le centre de loisirs : au programme jeux d’eau
Vendredis Robinson
au Relais Petite Enfance, activités physiques à En partenariat avec la Maison du Département du
Rhône, le Relais Petite Enfance propose de faire
se rencontrer les parents, les enfants, de partager
des jeux, des activités, d’échanger...

Depuis quelques années, les apiculteurs tirent la Relais Petite Enfance 10, rue Émile Eveiller
sonnette d’alarme sur le déclin des abeilles. Face Tél. 04 72 49 07 20 - relais@mairie-grigny69.fr
à ce constat, l’Union Européenne a missionné
l’INRA et Arthropologia, association de protection Vendredis Robinson : de 9h à 11h30
de la nature, pour réaliser dans le cadre du pro- 5 novembre, 3 décembre, 7 janvier 2011, 4 février,
gramme européen Urbanbees le suivi des abeilles 4 mars, 1er avril, 6 mai et 17 juin.
sauvages sur le Grand Lyon. Différents milieux
naturels ont été choisis pour réaliser cette étude, Permanences administratives :
dont le territoire du SMIRIL en partenariat avec les lundis et vendredis : 8h30 à 12h - 13h à 17h30
la ville de Grigny. C’est dans ce contexte qu’est

jeunesse Auparavant les élèves intéressés Le service Enfance Jeunesse, pilote


par ce mandat électif auront jusqu’au de cette opération citoyenne, veillera
à que chaque niveau de classe (de
Élections du
15 octobre pour faire acte de can-
didature. Comme pour les élections la 6e à la 3e) soit équitablement re-
Conseil Municipal d’adultes, les candidats devront présenté sachant que 29 candidats

de Jeunes mener campagne et faire littérale-


ment valoir leurs programmes et les
seront finalement élus.

actions qu’ils souhaitent mettre en


En accord avec le collège, et afin de place sur la commune.
permettre aux élèves d’organiser au Les électeurs munis de la carte épo- Pour plus d’infos :
mieux leur rentrée scolaire, les élec- nyme, se rendront dans un isoloir, service Enfance Jeunesse
tions du Conseil Municipal de Jeunes et à bulletin secret, voteront pour le Tél. 04 78 07 25 05
pourraient avoir lieu le 22 octobre. candidat de leur choix. Mail : pij@mairie-grigny69.fr

Pré inscription crèches Crèche municipale des Arboras Relais Petite Enfance
6 Promenade Jacques Brel Tél. 04 78 73 28 36 rue Émile Évellier Tél. 04 72 49 07 20
Marie-Odile Crouzet crechedesarboras@mairie-grigny69.fr relais@mairie-grigny69.fr
sur rdv au 06 17 29 21 05 lundi au vendredi 7h30 à 18h30 Permanences administratives lundi et vend. 8h30/12h et 13h/17h30
les mardis et jeudis
au Pôle Petite Enfance (1er étage) Crèche municipale du Vallon centre de loisirs 3/4 ans Pôle Petite Enfance
32 avenue des Arondières Tél. 04 78 07 01 43 6 promenade Jacques Brel Tél. 04 37 20 01 75
Tél. 06 17 29 21 05 crecheduvallon@mairie-grigny69.fr ndolmazon@mairie-grigny69.fr
chargeaccueilpetiteenfance@mairie-grigny69.fr lundi au vendredi 7h30 à 18h30 mercredi et vacances scolaires 8h à 18h
culture
13

Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

médiathèque comité de jumelage

Guy prunier : conteur Salon des Vins


Guy Prunier donnera « Trouvailles et cachotteries », un spectacle pour Les 27 et 28
les enfants à partir de 2 ans à la médiathèque Léo-Ferré le vendredi 5 novembre,
novembre à 18h30. le Comité
de jumelage
le poète curieux et l’enfant joueur s’amuse- proposera
ront d’une collection de choses à dire. Qui
n’a pas gardé sur une étagère, dans une
au centre
boite, un objet trouvé, cueilli, « sauvé » et l’a Édouard-
laissé là en attente ? Brenot,
Ils sont là, assez inutiles, parfois encom- la 14eme
brants. Ils ne disent pas grand chose, pour-
tant ils sont prêts à raconter un peu ce que
édition
l’on est, ce dont on rêve, pour peu qu’on du Salon
joue avec eux et qu’on leur donne la parole. des Vins
Alors, le conteur vous dira... ». et de
vendredi 5 novembre - 18h30
médiathèque Léo-Ferré .
l’étiquette.
Entrée gratuite réservation conseillée

Médiathèque léo-Ferré De 10h à 19h, au cours de ce week-end de novembre, il


Tél. 04 78 73 51 91 sera possible de déguster, avec modération bien sûr, vins et
autres produits du terroir, de visiter l’exposition d’étiquettes
« Maisons miniatures, théières, bouteilles Horaires de la médiathèque : de vin ainsi que les nombreux autres stands.
de parfums, valises de poupée, canette de lundi : fermée Rappelons que l’intégralité des bénéfices de cette manifesta-
coca, verre à pied, accordéon, sac en cuir, mardi : 14h30 à 18h tion sert à financer des projets à Koupela (Burkina Faso), ville
vieux souliers, jeux en plastique, flûte en fer mercredi : 9h30 à 12h - 14h30 à 18h avec laquelle Grigny est jumelée depuis 10 ans.
et pot en terre, tambourins et fléxatone… jeudi et samedi : 9h30 à 12h Vous trouverez des informations plus détaillées dans le pro-
L’adulte distrait risque de ne voir ici qu’une vendredi : 14h30 à 19h chain journal.
accumulation d’objets assez ordinaires là où

poésie

Parole ambulante (1976), de Sidney Lumet, avec Al Pacino et John


Cazale. Un film référence d’un cinéma social et

le 24 octobre engagé.
- 18h15 : rencontre et lectures, avec les écrivains
Alexandre Dumal (1), Mouloud Akkouche et Frédé-
Né en 1996 à Vénissieux, le festival rick Houdaer
- pot de clôture du festival.
Parole Ambulante s’étend aujourd’hui
à toute l’agglomération lyonnaise.
Il déambule en investissant des 1 : Alexandre Dumal, en résidence d’auteur à Gri-
théâtre, cafés, cinémas, média- gny
Charles Maestracci est né à Nancy en 1949. Petit
thèques, librairies...
truand, grand bandit, il fait plusieurs allers-retours
Lectures-spectacles, performances, en prison avant d’en prendre pour dix ans. C’est là
rencontres insolites, moments impré- qu’il se « soignera » par l’écriture, sous le pseudo-
vus, concerts, expositions composent nyme de Alexandre Dumal.
En 1995, il publie un roman en forme de bibliogra-
ce festival et font découvrir la poésie
phie « Je m’appelle Reviens ». Depuis, il continue
sous toutes ses formes. et a publié : Burundunga, En deux temps, trois
mouvements, Dans la Cendre... Il s’est aussi es-
A Grigny : Polar et film noir sayé au métier d’éditeur avec « L’Insomniaque ».

Un après-midi pour lire et dire le monde en train


de se faire, de se mouvoir, voire de basculer dans
l’inconnu. Dimanche 24 octobre - 15h à 20h
- 15h : restitution des ateliers d’écriture menés à centre E. Brenot - Entrée libre
Grigny ; Réservation conseillée
- 16h : projection du film Un après-midi de chien Espace Pandora Tél. 04 72 50 14 78
parole de sportif
14

Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

sportif

Thomas Rigard : l’esprit de famille


La joute, chez les Rigard, au centre de tout, sans négliger sa
c’est un histoire de famille. vie personnelle qu’il partage au sein
Un peu à l’image de du cocon familial. « J’ai une très
bonne vie, précise-t-il, la joute m’ap-
ce sport où les mots
porte énormément, ma famille aussi.
convivialité, amitié Je suis très heureux ». Quant à son
et solidarité pourraient être club de toujours, il rappelle qu’en 5
gravés sur chacune ans, la Sauvetage de Grigny a ga-
gné 3 coupes de France et 10 titres
des lances des jouteurs
de champions de France !
grignerots.

Hervé Rigard est le président heu- Une ambiance


reux de la société de Sauvetage et
de Joute de Grigny qu’il a ranimée chaleureuse
en 1991. Il est aussi depuis peu pré-
sident de la ligue Rhône-Alpes de Il attribue cette réussite à la qua-
cette discipline. lité de l’encadrement, au sérieux
Son fils Thomas n’a que 2 ans 1/2 des pratiquants mais aussi à une
lorsqu’il met pour la première fois le prétendre un jeune jouteur. Lucas, qui fait de Thomas le jouteur le plus ambiance particulièrement chaleu-
pied sur le tabagnon. Ce qui fait dire si on en croit Thomas, pourrait re- titré du club. Sachant qu’il n’a que reuse : « il existe chez nous une
à ce jeune homme de 20 ans que joindre son frère sur les plus hautes 20 ans, on peut logiquement pen- ambiance, très conviviale et très
cela fait 18 ans qu’il joute ! marches puisque l’année prochaine, ser que ce palmarès va s’étoffer amicale », ajoute-il.
il « tirera » en cadet. très sensiblement dans l’avenir. Et On pourrait ajouter « familiale »
Son frère Thomas, parlons-en : Thomas le dit dans le
La joute : champion de France cadet léger en sans ambage sens littéral
2005, champion de France junior : « mon objec- du terme
une histoire léger en 2007 et en 2008, finaliste tif sportif est puisque les
de famille en junior en 2009 et, en 2010, le de gagner le La joute : le seul Perret, par
plus de titres
sport individuel
titre suprême pour sa première par- exemple,
Sa mère, Fabienne, est entraîneur ticipation en catégorie sénior poids possible et de sont très
de barques, sa sœur Mélanie fait
partie du bureau de la société et son
moyen. transmettre
au mieux
peut être qui soit présents
dans la vie
jeune frère Lucas s’annonce comme mes connais- aussi collectif du club,
un futur champion puisqu’il a été 20 ans et déjà sances aux sans par-
sacré meilleur jouteur minime de la plus jeunes ». ler des Ri-
ligue Rhône-Alpes. Les champion- le plus titré du club Ce qu’il fait gard, dont
nats de France n’existant pas pour d’ores et déjà tous les
cette catégorie d’âge, c’est la plus Ne comptez pas : cela fait quatre avec ses copains Yann et Mikaël membres y sont affiliés, y compris
haute consécration à laquelle peut titres de champion de France, ce Perret, qui prodiguent avec lui leurs des membres de la famille élargie,
conseils aux plus jeunes licenciés comme un cousin par exemple.
du club. La joute, c’est toujours un homme
sur un tabagnon, face à un autre
homme mais c’est aussi et peut-être
Une sacrée condi- surtout un sport d’équipe. Le seul
sport individuel peut-être qui soit
tion physique ! aussi collectif.

Si les compétitions ont lieu, fort lo-


giquement, durant l’été, les jouteurs
qui sont d’authentiques sportifs,
peaufinent leur condition physique
tout au long de l’année.
Ainsi, un travail de fond est mené
chaque lundi en se livrant à des Contact
matches de foot, le mardi est consa- Sauvetage et Joutes de Grigny
cré à la musculation, le jeudi enfin centre E. Chervet
à des séances d’étirement en salle. 2 avenue Jean Durand
Malgré un métier très prenant, Tho- Tél. 06 60 03 36 85
mas place sa passion pour la joute
tribune libre
15

Le journal de la ville de Grigny > octobre 2010

Groupe des élus de la majorité municipale


Chasse ouverte aux voix de l’extrême- aujourd’hui rivée sur le banc international de véritables problèmes auxquels les Français
sont confrontés, sont tus, cachés ou réduits.
droite l’infamie Comme par exemple cette information : 13%
de la population vit sous le seuil de pauvreté
Encore un petit effort et le Front national Des Roms jeté en pâture en France. Soit près de 8 millions de per-
n’aura plus de raison d’être. En effet, la droite L’ignominie ne connaissant pas la mesure, sonnes (dont 1,6 million de familles monopa-
gouvernementale braconne sur les terres de ce sont les Roms que le gouvernement a rentales) qui disposent de revenus inférieurs
l’extrême-droite avec un zèle tout à fait re- jeté en pâture aux plus réactionnaires de nos à 949 euros par mois (source Insee).
marquable. concitoyens. Des Roms dont les parents, Et ce brouhaha médiatique permet de faire
La surenchère xénophobe atteint des sum- comme les Juifs ou les militants du Parti passer au second plan les affaires et toutes
mum. Entre un ministre à l’identité nationale Communiste ont payé un lourd tribut à la folie les réformes dont la dramatique réforme des
(tout un programme dans l’intitulé même de meurtrière de l’Allemagne nazie. collectivités territoriales... ou celle des hôpi-
la fonction !) qui assume pleinement et sans Des Roms qui, rappelons-le, sont européens taux ! Et la liste est longue !
complexe les lois successives qui marginali- et qui, au regard du droit, peuvent, comme Les Roms, et toutes les minorités en France,
sent, pour ne pas dire criminalisent, a priori, tous les Européens, circuler et s’installer ne sont pas responsables de la misère en
les étrangers au seul motif qu’ils sont préci- dans n’importe pays d’Europe précisément. France, ni du chômage, ni d’une retraite bat-
sément étrangers et un ministre de l’intérieur La ficelle est grosse mais la stratégie est tue en brèche, ni des niches fiscales. Sim-
qui, entre des propos racistes et une circu- identique à celle qui a amené Hitler au pou- plement, ils sont minoritaires.
laire qui ne l’est pas moins, la France, jadis voir : on désigne un bouc-émissaire, on
« pays des droits de l’homme » se trouve s’acharne sur lui et dans le même temps, les

Groupe « GRIGNY ENSEMBLE » élus de l’opposition municipale

Les impôts auraient pu ne pas augmenter... à sa réputation d’élu local intègre en mettant en cause Qu’en adoptant une telle « stratégie » procédurale alors
son honnêteté.»  Aujourd’hui, la justice est passée et qu’une citation à comparaître moins tardive aurait pu
C’était il y a deux ans et demi, mais les effets se res- elle condamne lourdement René Balme. Il n’y avait pas permettre un audiencement avant le scrutin, celui-ci a
sentent maintenant. René Balme était élu, mais une de diffamation publique et que «  ce tract satisfait aux apparemment instrumentalisé la justice pénale ; Qu’il
élection entachée de manipulation. A grand renfort de critères du fait justificatif de bonne foi... » « qu’à titre su- a fait dégénérer en abus le droit d’agir en justice ; Qu’il
publicité et de tract à 9 jours du 1er tour, il annonçait : rabondant » « que sauf à interdire tout débat […] de tels convient en conséquence de le condamner à verser à
« Monsieur Odo diffusait un tract, particulièrement dif- propos ne renferment aucune attaque personnelle de Xavier Odo la somme de 1 200 € de dommages intérêts
famatoire à l’encontre du Maire  », puis «  la notifica- nature à porter atteinte à la considération et à l’honneur pour abus de constitution de partie civile. »
tion a été transmise par huissier à monsieur Odo pour des personnes visées ». Dès lors Xavier Odo n’a pas Les mots ont toute leur importance et cela démontre
une convocation au TGI de Lyon fin mars 2008. René diffamé et est relaxé. Mais le tribunal va plus loin dans qu’il y a bien eu tromperie, mensonge et intention de
Balme, estime à juste titre, que la campagne électorale sa condamnation. «  René Balme a agi de mauvaise nuire de la part du candidat René Balme. Ce n’est pas
ne peut et ne doit être le prétexte à publier des informa- foi et a manifesté ainsi une intention de nuire constitu- Xavier Odo qui a perdu les élections mais la démocratie
tions mensongères destinées essentiellement à nuire tive de la faute prévue par l’article 1382 du Code Civil ; qui a été bafouée.
à l’affiche n° utiles
16

Mairie - Tél. 04 72 49 52 49
3 av. Jean Estragnat BP 12 - 69520 GRIGNY
lundi au vendredi : 8h30 à 12h et 13h30 à 17h
mardi : 13h30 à 17h - jeudi jusqu’à 19h
Permanences du Maire : jeudi de 16h30 à 19h
sur rdv : Tél. 04 72 49 52 30

Point Information Jeunesse - Tél. 04 78 07 25 05


chalet rue Guy Raffin
pij@mairie-grigny69.fr

Scolaire - Tél. 04 72 49 52 36 - 04 72 49 52 25
chalet rue Guy Raffin

Relais Petite Enfance - Tél. 04 72 49 07 20


rue Émile Éveiller
relais@mairie-grigny69.fr

Crèche du Vallon - Tél. 04 78 07 01 43


32 avenue des Arondières
crecheduvallon@mairie-grigny69.fr

Crèche des Arboras - Tél. 04 78 73 28 36


6 promenade Jacques Brel
crechedesarboras@mairie-grigny69.fr

MDR - Tél. 04 37 20 09 68
36 avenue des Arondières

Médiathèque Léo-Ferré - Tél. 04 78 73 51 91


rue du 11 novembre
médiathèque@mairie-grigny69.fr

Centre Social & Culturel - Tél. 04 78 73 25 83


4 place Félix Héritier
École Musique et Danse - Tél. 04 78 73 74 94

La Poste - Tél. 3631


place Henri Barbusse
lundi : fermée
mardi au vend. : 9h à 12h et 14h30 à 17h45
samedi : 9h à 12h

Police Municipale - Tél. 04 78 73 29 21


Tél. 06 07 88 35 53
La Rochère
concert Jah Gaïa joue un reggae chaud et épicé police.municipale@mairie-grigny69.fr
porté par des textes engagés.
www.myspace.com/jahgaiia Gendarmerie - Tél. 04 72 49 97 97
Going back avenue Professeur Fleming - GIVORS
to my roots... Djaya, qui a fait des 1ères parties de Touré
Kunda, exalte à travers sa musique, la paix, Commissariat - Tél. 17
la solidarité et l’amour, à l’instar de leur Rue Pierre Semard - GIVORS
L’association Azarecord maître à tous, Bob marley notamment.
organise, en partenariat avec www.myspace.com/djaya Hopital Montgelas urgences - Tél. 04 78 07 33 40
la municipalité, une grande soirée
Drobie sound system prend sa source Point Préfecture - Tél. 04 72 49 05 19
reggae au centre Brenot le 6 no-
au cœur de la musique afro et fait découvrir Maison de l’Emploi et des Services Publics
vembre. Celle-ci permettra d’appré- au public la vibration de la musique reggae,
cier les talents de 4 groupes férus mélangeant Roots, Dub et Steppa. Maison de Justice et du Droit - Tél. 04 78 07 41 00
de sons jamaïcains, avec cepen- www.myspace.com/drobiesound 45, rue Roger Salengro - 69700 GIVORS
dant chacun une identité et des lundi au vendredi : 9h à 12h15 et 13h30 à 17h
Cette grande soirée débutera à 20h30 pour
influences personnelles.
s’achever autour d’une heure du matin. Déchèterie - Tél. 04 72 24 12 29
Chemin de Saint Abdon
Dub Addict respecte l’esprit des 70’s ja- Horaires d’été (1er avril / 31 octobre)
maïcaines. Son chanteur, Pilgrim exprime Participation aux frais : 8 € lundi au vendredi : 8h30 à 12h et 13h30 à 18h
dans ses textes la paix, l’amour, la liberté... renseignements : samedi : 8h30 à 18h30
www.myspace.com/dubaddictsounds contact@azarecord.org dimanche : 9h à 12h

Оценить