Вы находитесь на странице: 1из 59

Coprologie Parasitaire

Protozoaires
Helmintes
NOTIONS GENERALES DE PARASITOLOGIE

Parasitisme: mode d’association permanente ou temporaire de 2 êtres


vivants , l’hôte et le parasite, dont un seul, le parasite, tire bénéfice.
L’association est plus ou moins néfaste à l’hôte.
Cycle évolutif: suite inéluctable de transformations, se déroulant dans
un ordre précis, que doit subir un parasite pour passer d’une génération
à la suivante, avec ou sans passage par le milieu extérieur.
Cycle direct-parasite monoxène: évolution parasitaire chez un seul hôte
Cycle indirect-parasite hétéroxène: évolution parasitaire chez plusieurs
hôtes successifs
Ectoparasites: peau,cavités accessibles
Endoparasites: cavités profondes, tissus
Hôte définitif: héberge forme adulte et multiplication sexuée
Hôte intermédiaire: héberge forme larvaire et multiplication asexuée
Quelques maladies parasitaires humaines et leurs agents:
Helminthiases (vers)
Oxyurose: Oxyure Ascaridiase: Ascaris
Téniase: Taenia
Distomatoses: Douves Bilharzioses: Schistosomes
Onchocercose et Filarioses lymphatiques: Filaires
Protozooses (unicellulaires)
Paludisme: Plasmodiums
Amibiase: Amibe Entamoeba histolytica
Toxoplasmose: Toxoplasma gondii
Leishmanioses: Leishmania
Maladie du sommeil: Trypanosome
COPROLOGIE PARASITAIRE
•Interrogatoire du patient indispensable: origine géographique, voyage,
immuno-dépression, signes cliniques,…
•Prélèvement des selles:
-2 à 3 fois sur quelques jours (rareté parasitaire, émission discontinue
d’éléments parasitaires)
-éviter alimentation riches en résidus (légumes verts, secs, fruits)
-transport rapide au labo
-si examen différé, fixation du prélèvement (eau formolée, milieu de
conservation MIF)
•Examen parasitologique:
-macroscopique des selles
-microscopique direct
-microscopique après techniques de concentration classique
-microscopique après techniques spéciales selon renseignements
COPROLOGIE PARASITAIRE

•Examen macro:
-aspect selles (dures, moulées, molles, pâteuses, liquides)
-couleur, présence de sang ou glaires
-présence d’éléments nutritionnels
-présence de parasites macroscopiques (vers ou fragments de vers:
anneaux Ténia, ascaris, oxyures…)

•Examen micro (x10 et x40) :


-œufs ou larves de vers helminthes
-kystes ou forme végétative de protozoaires
-en NaCl 9g/L ou en Lugol
-coloration MIF (Merthiolate-Iode-Formol): fixation et conservation
Techniques d’étude en parasitologie :
EF-Concentrations-Colorations-Techniques spécifiques

La technique idéale qui concentrerait tous les éléments parasitaires n’existe pas.

- On utilise de nombreuses techniques pour concentrer les parasites en un petit volume, ce qui augmente les
chances de les détecter s’ils sont peu nombreux.

- Les 2 méthodes utilisées permettent de concentrer les éléments parasitaires quand ils sont trop rares pour
être décelés par examen direct.

methode BAILENGER: Cette méthode met en présence une solution fécale concentrer certains
acqueuse et un solvant de lipides (éther). Après centrifugation, on obtient un culot
débarassé de tous les débris lipophiles. Avec cette méthode, on utilise l’acide acétique
pour ajuster la solution à Ph 7,5. Ce pH est reconnu comme étant le plus favorable à la
concentration des éléments parasitaires.
methode MIF (Merthiolate - Iode – Formol): Cette technique est particulièrement efficace
pour la recherche des œufs de schistosomes, d’ascaris et des kystes d’amibes et de
flagellés. On peut également tropozoïtes d’Amibes, tels Dientamoeba fragilis qui restent
parfaitement identifiables.

EF:eau physio,lugol,B.Méthyl,etc…
Colorations:Z.NIELSEN,B.Méthylène,Encre,MIF,etc….
Scotch-test,Baerman,etc…
LES PROTOZOAIRES

LES RHIZOPODES LES FLAGELLES LES CILIES


Entamoeba Chilomastix Balantidium
Endolimax Giardia
Pseudolimax Trichomonas SANS
Dientamoeba  (?) Dientamoeba CLASSIFICATION
Enteromonas Blastocystis

LES APICOMPLEXA LES MICROSPORIDIES


Cryptosporidium Enterocytozoon,
Isospora Encephalitozoon
Cyclospora
Sarcocystis
Les Amibiases
On définit sous le nom d’amibiase les différentes
manifestations cliniques dues à Entamoeba
histolytica (E.h) qui est la seule amibe responsable
de pathologies graves.
Les Protozoaires communs
Amibes : ENTAMOEBA SP.

TAILLE MICRON Kyste


Entamoeba histolytica 12-15
Entamoeba dispar 12-15
Entamoeba coli 15-25
Entamoeba polecki 11-15
Entamoeba hartmanni 6-8
E. histolytica E. coli

Forme végétative histolytica

Forme végétative

Forme végétative minuta

Kystes Kystes
Entamoeba histolytica

Forme Forme
kystique végétative

Entamoeba Entamoeba
histolytica histolytica
minuta histolytica

Non pathogène Pathogène


Entamoeba
histolytica ...
Entamoeba histolytica kyste 14µm Entamoeba histolytica histolytica 15 µm
(cliché JF Pays) (cliché JF Pays)

Entamoeba histolytica histolytica 20-40 µm (cliché JF Pays)


Forme végétative Entamoeba histolytica minuta
coloration hématoxyline ferrique
Entamoeba coli
Kyste d’Entamoeba coli
LES PROTOZOAIRES

LES RHIZOPODES LES FLAGELLES LES CILIES


Entamoeba Chilomastix Balantidium
Endolimax Giardia
Pseudolimax Trichomonas SANS
Dientamoeba  (?) Dientamoeba CLASSIFICATION
Enteromonas Blastocystis

LES APICOMPLEXA LES MICROSPORIDIES


Cryptosporidium Enterocytozoon,
Isospora Encephalitozoon
Cyclospora
Sarcocystis
Les Protozoaires
Flagellés
TAILLE MICRON Kyste
Giardia intestinalis 10-12
Chilomastix mesnilli 7-9
Trichomonas intestinalis /
Enteromonas hominis 6-8
Dientamoeba fragilis /
Giardia intestinalis

Formes végétatives (face et profil) Kyste


FLAGELLES INTESTINAUX
* NOMBREUSES ESPECES SAPROPHYTES DU COLON

* SEUL GIARDIA INTESTINALIS PARASITE DU


DUODENUM ET DE L’INTESTIN GRELE EST
PATHOGENE

* GIARDIA INTESTINALIS EXISTE SOUS 2 FORMES :


- TROPHOZOITES (INTESTIN)
- KYSTES (SELLES)
Kystes de Giardia intestinalis
8x12µm (cliché Th. Duong)

Formes végétatives de
Giardia intestinalis 6x15 µm
(cliché M. Gari-Toussaint)
Les Protozoaires
Flagellés
Trichomonas intestinalis
TRICHOMONAS VAGINALIS (Trichomonase)
Règne des protistes, Embranchement des Sarcomastigophora, sous embranchement des
Mastigophora, Classe des Zoomastigophorasida, Ordre des Trichomonadida

Morphologie
trophozoïte: forme ovoïde à sphérique de 7 à 30 µm de long x 5 à 12 µm de
large, 1 axostyle, 3 à 5 flagelles antérieurs libres et 1 flagelle postérieur
court formant une courte membrane ondulante, 1 noyau visible après
coloration, mobile à état frais
division par scissiparité, pas de reproduction sexuée, pas de forme kystique
Les Protozoaires émergents:
Sporozoaires (Apicomplexa) :
Coccidies

Cryptosporidium parvum
Isospora belli
Cyclospora cayetanensis
Sarcocystis hominis
Cryptosporidium Isospora belli
parvum
Coccidie Coccidie
Réservoir : Homme
Homme, bétail, Monoxène Monoxène
Répartition : Cosmopolite
Cosmopolite Tropical +++
Localisation : Intracellulaire
Intracellulaire Intestin (grêle)
Intestin (grêle), Bronches, Vésicule

Cycle : Schizogonie
Schizogonie Gamagonie
Gamagonie Oocystes immatures
Oocystes mûrs (maturation milieu
- paroi mince (autoinfection) extérieur)
- paroi épaisse (dissémination)
Contamination : Ingestion d’oocystes
Ingestion d’oocystes, Risque prof. alimentation
Alimentation, Risque nosocomial, Homosexualité
Terrain : Tout, Enfant
Tout, Enfant Immunodépression
Immunodépression, SIDA +++ SIDA +++
Clinique : Diarrhée ++
Diarrhée ++, Malabsorption, Cholécystite Malabsorption
Diagnostic bio : EPS standard
Frottis selles, Ziehl-Neelsen, Ac fluo
Traitement : Bactrim
Humatin (trimethoprime-
(paromomycine) sulfamethoxazol)
Oocystes de Cryptosporidium (x40) (4 à 6 µm de diamètre)
Selles colorées par le Ziehl-Neelsen
L’HyperEosinophilie
et
Helminthes
Nématodes
Cestodes
Trématodes
VERS HELMINTHES

LES NEMATODES

•ENTEROBIUS VERMICULARIS –Oxyure-(Oxyurose)


•TRICHURIS TRICHURA –Trichocéphale –(Trichocéphalose)
•ASCARIS LUMBRICOIDES-(Ascaridiase)
•STRONGYLOIDES STERCORALIS-Anguillule-(Anguillulose)
•ANKYLOSTOMA DUODENALE et NECATOR AMERICANUS- Ankylostomes-(Ankylostomose)
•TRICHINELLA SPIRALIS –Trichine- (Trichinellose)
•TOXOCARA CANIS/CATI (Toxocarose) SYNDROME DE LARVA MIGRANS VISCERALE
•LES FILAIRES EXOTIQUES (Filarioses)
VERS HELMINTHES

LES CESTODES
•TAENIA SAGINATA-(Taeniase)
•TAENIA SOLIUM (Taeniase) et CYSTICERCUS CELLULOSAE (Cysticercose)
•DIPHYLLOBOTHRIUM LATUM – Bothriocéphale-(Bothriocéphalose)
•ECHINOCOCCUS GRANULOSUS-(Hydatidose ou Echinococcose)
•ECHINOCOCCUS MULTILOCULARIS –(Echinococcose alvéolaire)
VERS HELMINTHES

LES TREMATODES

•FASCIOLA HEPATICA –Grande Douve du Foie-(Fascoliose, Distomatose)


•SCHISTOSOMA-Schistosomes ou Bilharzies (Bilharzioses ou Schistosomoses)
Parasites
Unicellulaires Pluricellulaires
= =
Protozoaires Vers

N’entraînent pas ENTRAINENT UNE


ou quasiment pas HYPER
d’Hyperéosinophilie EOSINOPHILIE
l’HyperEosinophilie et Helminthes

Nématodes
- OVIPARES
ANGUILLULE
ANKYLOSTOMES
ASCARIS
TRICHOCEPHALE
OXYURE

- VIVIPARES
TRICHINE
FILAIRES
Signe digestif de
l’hyperEosinophilie

Cristaux de Charcot-Leyden
STRONGYLOIDES STERCORALIS ou ANGUILLULE-(Anguillulose)
Embranchement des Némathelminthes, Classe des Nématodes, Ordre des
Rhabditidés
Morphologie:
oeuf: coque mince, claire, transparente, 50 x 30 µm, contiennent la larve L1 lors
de l'émission des selles
Stades larvaires: L1: rhabditoïde: (250 µm, double renflement oesophagien);
L2: strongyloïde (500 µm, un renflement oesophagien)
L3: strongyloïde infectieuse (600 µm, un renflement oesophagien, oesophage égal
à 1/2 du corps, extrémité postérieure discrètement bifide)

L1

L3
Oeuf Œuf+L1
Technique de
Baermann

Eau tiède

2-3 heures

1 2 3 4
Pascal DELAUNAY – PARASITOLOGIE – CHU de NICE
NECATOR AMERICANUS
ANCYLOSTOMA DUODENALE
ASCARIS LUMBRICOIDES-(Ascaridiase)
Embranchement des Némathelminthes, Classe des Nématodes, Ordre
des Ascaridés.

Morphologie:
Vers Adulte: Ver blanc rosé, élastique, bouche avec 3 lèvres coupantes
mâle 15-20 cm, diamètre 0.3 cm, extrémité postérieure en crosse, 2
spicules brunâtres,
femelle 20-25 cm, diamètre 0.5 cm, extrémité postérieure rectiligne,
vulve ventrale au 1/3 antérieur
Oeuf: ovoïde, double coque, l'externe est brune et mamelonnée,
l'interne est lisse et jaunâtre non embryonné à la ponte,
dimensions: 50-70 µm x 45-50 µm,
Il existe aussi des oeufs non fécondés plus grands, plus ovoïdes, et des
œufs atypiques ayant perdus leur coque mamelonnée

Œuf non
fécondé Œuf typique
fécondé

Œuf atypique
fécondé
Oeuf: forme de citron, un bouchon muqueux proéminent à chaque pôle,
Trichocéphale
double coque: externe lisse et brune, interne jaune, non embryonné à
la ponte
dimensions: 50-60 µm x 25-30 µm

Cycle évolutif monoxène:HD = homme


les vers adultes sont situés au niveau du colon et du caecum, leur
extrémité antérieure est enfoncée dans les glandes, leur extrémité
postérieure flotte dans la lumière ;
les vers sont hématophages (5 µl de sang /ver/jour)
élimination fécale des œufs.
ENTEROBIUS VERMICULARIS ou OXYURE-(Oxyurose)
Embranchement des Némathelminthes, Classe des Nématodes, Ordre
des Oxyuroidea
Morphologie:
Vers adulte: petit ver blanc très mobile avec renflement
céphalique,bouche munie de 3 lèvres coupantes
mâle: 3-5 mm, extrémité postérieure enroulée, 1 spicule,
femelle: 9-12 mm, extrémité postérieure effilée translucide,
Scotch-test
• Ponte nocturne
l’HyperEosinophilie et Helminthes

- Cestodes :
- AU STADE ADULTE :TAENIASIS du bœuf
TAENIASIS du porc
HYMENOLEPIASE
- AU STADE LARVAIRE : CYSTICERCOSE
HYDATIDOSE
ECHINOCOCCOSE ALVEOLAIRE
Taenia saginata (bovin)
Taenia solium (porc)
Taenia
saginata

Taenia
solium
Scolex piriforme de 1 à 2 mm,
organes de fixation: 4 ventouses (ni
rostre , ni crochets) d'où "Ténia
inerne"

L'œuf: paroi très fine facilement déchirée et souvent absente, contient


un embryophore sphérique de 35 µm de diamètre à coque épaisse, brune
et radiée contenant un embryon "hexacanthe" (à 6 crochets résiduels)
Œuf de taenia
l’HyperEosinophilie
et Helminthes
-Trématodes :
- Schistosomes
- Distomatoses hépato-bilaires:
Fascioloses
Dicrocoeliose
Clonorchioses
Opisthorchioses
- Distomatoses intestinales
- Distomatoses pulmonaires: paragonimoses
BILHARZIOSES
ŒUFS
EPERON caractéristique 70 à 200 µm de long
avec EMBRYON CILIE (MIRACIDIUM) =100 µm

dans les SELLES ou les URINES


S. mansoni S. intercalatum S. haematobium

LA PATHOLOGIE
EST PRINCIPALEMENT LIEE AUX ŒUFS
Oeufs

Schistosoma mansoni
Schistosoma intercalatum
140-180x60µm, éperon latéral
140-200x70µm, éperon terminal
Schistosoma haematobium Schistososma japonicum,
140-170x40µm, éperon terminal 70-100x40µm, petit éperon latéral

Oeufs
DISTOMATOSES
VERS PLATS , CLASSE DES TREMATODES
LES ADULTES: HERMAPHRODITES
PARASITES DES ÉPITHELIUMS:
BILIAIRE=DOUVES HEPATIQUES
INTESTINAL=DOUVES INTESTINALES
BRONCHIQUE=DOUVES PULMONAIRES
TAILLE VARIABLE EN FONCTION DES ESPÉCES:
DE 1,5 MM À 3 CM
LES OEUFS: TAILLE TRÉS VARIABLE
(30 À 150 MICRONS)
DANS LES SELLES
CARACTERISTIQUE: OPERCULE

CE SONT DES ZOONOSES


DOUVES
PARASITES DE L’EPITHELIUM BILIAIRE

Fasciola hepatica: DISTOMATOSES HEPATIQUES


Clonorchis sinensis:
Dicrocoelium dentriticum

PARASITES DE L’EPITHELIUM BRONCHIQUE

Paragonimus : DISTOMATOSES PULMONAIRES

PARASITES DE L’EPITHELIUM INTESTINAL

Heterophyes heterophyes: DISTOMATOSES INTESTINALES


Fasciola hepatica
Œuf de Dicrocelium dentriticum
Œuf de Clonorchis sinensis