Вы находитесь на странице: 1из 59

Bureau d’étude et d’ingénierie AOUIFI

RAPPORT DE STAGE D’INGENIEUR :


2ème année génie civil

DIMENSIONNEMENT A L’AIDE DU LOGICIEL ROBOT


STRUCTURAL ANALYSIS

1
REMERCIEMENT
Je tiens tout d’abord à exprimer mes chaleureux remerciements à tous ceux qui ont
participé de près ou de loin au bon déroulement de mon stage d’ingénieur.
Je remercie tout particulièrement Monsieur Chafik AOUIFI qui m’a permis d’effectuer
mon stage au sein de son bureau d’études en m’accueillant chaleureusement et en
me réservant un encadrement constructif. Je le suis reconnaissant de m’avoir accordé
toute sa confiance pour mener à bien mon projet en me procurant toutes sortes de
conseils, de remarques et de recommandations. Je remercie tout l’ensemble du
personnel du bureau d’étude Bureau d’étude et d’ingénierie AOUIFI pour leur
gentillesse et leur collaboration depuis le début jusqu’à la fin de mon exercice.
Vers la fin, je tiens à saluer l’initiative de l’ECOLE MOHAMMADIA D4INGENIEURS,
pour avoir instauré l’obligation de faire un stage de fin d’année à travers lequel on a
l’occasion de découvrir de près le milieu professionnel que nous intégrons dès
l’obtention de nos diplômes.

2
Sommaire

Remerciements
Introduction
Projet 1
Projet 2
Projet 3
Conclusion

3
Introduction
Le domaine du bâtiment, étant un domaine très vaste et compliqué, nécessite
l’acquisition d’une expérience en matière de conception et de dimensionnement afin
d’aboutir et de réaliser des édifices de bonne qualité et de long rendement.
Dans une optique de bon apprentissage et de l’enrichissement de l’expérience
professionnelle de l’élève ingénieur, l’ECOLE MOHHAMADIA D’INGENIEURS a prévu
un stage d’une durée minimale de six semaines.
De ce fait, j’ai saisi cette occasion de le passer au sein d’un bureau d’études réputé
sur le marché du BTP comme Bureau d’études et d’ingénierie AOUIFI.

4
PROJET 1 :
Introduction générale :
Dans un projet de bâtiment ou de travaux publics, la construction est le fait
d'assembler différents éléments d'un édifice en utilisant des matériaux et des
techniques appropriées.
Le béton est utilisé depuis presque deux siècles. C’est un matériau de construction
qui trouve son champ d'utilisation pratiquement dans tous les domaines du génie
civil. Actuellement il est sans doute le plus utilisé pour les avantages économiques et
techniques qu'il présente.
Il présente des avantages certains pour la construction. D'une durée de vie quasi
illimitée, il est extrêmement résistant et permet la construction de véritables édifices.
Indissociable de la construction durable, le béton est très peu énergivore tant dans sa
fabrication que son utilisation au vu de sa durée de vie. Il est produit localement avec
des composants naturels. Ses plus grandes qualités sont : l’inertie thermique, la
résistance à la compression et au feu.
Par contre Le béton armé allie la résistance en compression du béton classique à celle
en traction de l'acier. Toutefois, pour l'utiliser de manière adéquate, il est impératif
de connaître les techniques de fabrication, ainsi que les formules de calcul de
résistance.
Les objectifs de cette étude sont avant tout, d’assurer la sécurité des usagers de cette
structure.
Cette dernière doit être calculée et conçue de telle manière qu’elle reste apte à
l'utilisation pour laquelle elle a été prévue, compte tenu de sa durée de vie envisagée
et de son cout.
- Elle ne doit pas être endommagée par certains effets, tels que : l’explosion, les
chocs ou un autre phénomène.
- Elle doit résister à toutes les actions et autres influences susceptibles de s'exercer
aussi bien pendant l'exécution que durant son exploitation et qu'elle ait une
durabilité convenable au regard des couts d'entretien.
Pour satisfaire les exigences énoncées ci-dessus, on doit choisir convenablement les
matériaux, définir une conception, un dimensionnement et des détails constructifs
appropries, et spécifier des procédures de contrôles adaptées au projet considéré, au
stade de la conception, de la construction et de l’exploitation. Pour ce faire, il faut
impérativement respecter les normes et les règles en vigueur qui sont propres à
chaque pays.

5
Centre de soin et de protection à Mehdia
Voici des images sur la vision de l’architecte du projet.

Le bâtiment, d’une hauteur de 9.20m, est composé de :


- Un RDC ;
- Deux étages courants ;
-Une terrasse non accessible.
Hauteur totale 9.20m
Largeur 10.1m
Longueur 12.1m
Hauteurs des étages (m)
RDC 2.80
Etages courants 2.60

I. Conception de la structure :
La conception est la première étape dans un projet de bâtiment, c’est la base du
dimensionnement, de la modélisation, du calcul et de la détermination du ferraillage.
Elle s'agit d'une tâche complexe dans laquelle le concepteur doit tenir compte des
retombées financières de ses choix et de la difficulté liée à la réalisation et le respect

6
des plans architecturaux. Cette étape est toujours clôturée par élaborer le plan de
coffrage qui définit la structure du bâtiment.

En se basant sur les plans architecturaux et en respectant la conception proposée


par l’architecte, on dessine une nouvelle vue en suivant les étapes :

 On garde les axes élaborés par l’architecte.


 On respecte la position des poteaux, des poutres des voiles et les cages d’escalier
et d’ascenseur.
 On effectue un pré-dimensionnement des poutres principales et secondaires
pour chainer tous les poteaux et voiles entre eux.
 Un pré-dimensionnement des planchers.
 On a veillé à ce que les poteaux ne gênent pas le fonctionnement du bâtiment,
gêner les ouvertures des portes.
 Les poutres sont conçues d’une façon à ce que la retombée ne soit pas visible
dans certains endroits.
 Le sens de portée des hourdis des différents planchers est déterminé suivant la
petite portée.
 Dans notre projet pour bien supporter la charge de la cage d’escalier et
d’ascenseur on opte pour des voiles

Caractéristiques mécaniques des matériaux :


Les matériaux entrant dans la composition de la structure jouent incontestablement
un rôle important dans la résistance des constructions aux séismes. Leur choix est
souvent le fruit d'un compromis entre divers critères tel que ; Le coût, la disponibilité
sur place et la facilité de mise en œuvre du matériau prévalant généralement sur le
critère de la résistance mécanique. Ce dernier est en revanche décisif pour les
constructions de grandes dimensions.
Le béton :
Le béton est un matériau constitué par le mélange de ciment et de granulats (sable,
gravillons) et d’eau de gâchage et parfois les adjuvants, le béton armé est obtenu en
introduisant dans le béton des aciers (armatures) disposées de manière à équilibrer
les efforts de traction. La fabrication des bétons est en fonction de l’importance du
chantier, elle peut se faire soit par une simple bétonnière de chantier, soit par
l’installation d’une centrale à béton. La centrale à béton est utilisée lorsque les
volumes et les cadences deviennent élevés, et la durée de la production sur un site
donné est suffisamment longue.

7
II. Choix du type de plancher :
Pour définir le plancher adéquat à notre structure, nous devions choisir entre
différents systèmes de planchers, cependant avant de faire notre choix il faut vérifier
certains critères.

D’abord, minimiser la retombée du plancher pour répondre aux exigences du maître


d’œuvre donc on devra éliminer les systèmes de plancher comportant des poutres, ces
dernières ayant une grande portée (jusqu’à 11m) la retombée ne satisfera pas la
contrainte architecturale.

On aura à choisir entre :

 les planchers-dalle pleine.


 les planchers-dalle à corps creux.
 les planchers mixtes.

Ensuite, éliminer parmi ces solutions restantes celles qui présentent une difficulté
de mise en œuvre et celles qui sont coûteuses, comme les planchers mixtes et les
planchers a corps creux.

Ainsi, la solution que nous proposons est celle d’un système de plancher dalle pleine.

Hypothèses de calcul prises en considérations dans l’étude :


Notre étude sera menée en respectant les prescriptions du règlement BAEL 91
révisées 99 qui est un recueil des règles techniques de conception et de calcul des
ouvrages et constructions en béton armé suivant la méthode des états limites
(ELU/ELS).
Résistance caractéristique du béton fc28=25MPA
Limite élastique des aciers Fe=500MPA
Contrainte de compression du béton σbc=14.17MPA
Contrainte de calcul de l'acier à l'ELU σs=Fe/1.15=434.8MPA
Pré dimensionnement
Le pré dimensionnement a pour but le pré calcul des différents éléments résistants
en utilisant les règlements B.A.E.L .
Cette étape représente le point de départ et la base de la justification à la résistance,
la stabilité et la durabilité de l’ouvrage aux sollicitations suivantes :
Sollicitations verticales : Elles sont dues aux charges permanentes et aux surcharges

8
d’exploitation de plancher, poutrelle, poutres et poteaux et finalement transmises au
sol
par les fondations.
Sollicitations horizontales : Elles sont généralement d’origine sismique et sont
requises par les éléments de contreventement constitué par les portiques.

Détermination de l’épaisseur du plancher :


Dans notre structure, les planchers sont à corps creux, les corps creux n’interviennent
pas dans
la résistance de l’ouvrage sauf qu’ils offrent un élément infiniment rigide dans le plan
de la
structure
L’épaisseur des dalles dépend le plus souvent des conditions d’utilisation et de
résistance.
𝐿
L’épaisseur de plancher est conditionnée par : h ≥
22.5

l : plus grande portée dans le sens considéré


3.85
h≥ = 17.11𝑐𝑚
22.5

Donc h = 20 cm
le bureau d’étude a imposé que toutes les dalles pleines aient 15cm d’épaisseur.
Les poutres :
D’une manière générale on peut définir les poutres comme étant des éléments
porteurs
horizontaux. Il y a deux types de poutres :
Les poutres principales :
-Elles reçoivent les charges transmise par les solives (Poutrelles) et les répartie aux
poteaux sur
lesquels ces poutres reposent.
- Elles relient les poteaux.
-Elles Supportent la dalle.
Les poutres secondaires (Chaînages) :
-Elles relient les portiques entre eux pour ne pas basculer
Les poutres principales :
D’après les règles de B.A.E.L 91 on a :
L /15 ≤ h ≤ L/10
Avec :
L : distance entre les axes des poteaux et on choisit la plus grande portée.
h : hauteur de la poutre.

9
L = 5,64 m
Donc : 5.64 /15 ≤ h ≤ 5.64/10
D’où : 37.6cm ≤ h ≤ 56.4cm
Ainsi on prend h=45cm

Les poteaux :

Valeurs Caractéristiques de géométrie et de matériaux


Nu
totale
N° poteaux (KN) fbu λ lf β α k fe
1 344.26 14.16 35 1.82 1.2 0.70833333 1.1 500

Dimensions calculés et coffrage obtenue


a par condition de a b
B r (cm²) a (cm) flambement retenue b (cm) retenue
18.0663769 6.25045608 18.0133284 20 3.00368761 25

Ainsi on opte pour un poteau de 25x25 cm


Les plans de coffrage suivant résument notre conception.

10
11
12
13
14
1-évaluation des charges :
Plancher haut du 1er étage et du RDC :
Charges permanentes :
Dalle corps creux : 265 Kg/m²
Revêtement : 140 Kg/m²
Faux plafond : 30 Kg/m²
Cloisons de distribution : 75Kg/m²
Donc G2=510 Kg/m²
Charges d’exploitation :
Q2=175 Kg/m² (pièces habités)
Plancher de la cage d’escaliers :
G=0.12*2500 =300 Kg/m²
Q=100Kg/m² (non accessible)

Conception
On adoptera des poteaux de 25x25cm² et 35x35cm², ainsi que des poutres de largeur
de 20cm.
On utilisera le logiciel CONCRETE BUILDING STRUCTURES pour la modélisation de
notre structure ainsi que pour la descente de charges et le prédimensionnement des
poutres. On utilisera ensuite le logiciel AUTODESK ROBOT STRUCTURAL ANALYSIS
PROFESSIONNAL pour le calcul du ferraillage des éléments en béton armé.

15
Logiciel CONCRETE BUILDING STRUCTURES :

16
17
Ferraillage des éléments en béton armé :
Revenons à notre cas particulier du poteau 25x25 cm

Valeurs Caractéristiques de géométrie et de matériaux


Nu
N° totale
poteaux (KN) fbu λ lf β α k fe
1 344.26 14.16666667 35 1.82 1.2 0.70833333 1.1 500

Dimensions calculés et coffrage obtenue


a b
B r (cm²) a (cm) a par condition de flambement retenue b (cm) retenue
18.0663769 6.25045608 18.0133284 25 3.00368761 25

Ferraillage
As Amin Amax A retenue Barres
11.526663 3.6 25 12.6 6HA14

18
Poteaux 25x25cm² montant depuis les fondations

Poteau 25x25 montant depuis le rez de chaussée

19
Poteau 25x25 montant depuis le 2ème étage :

20
Poteaux 35x35cm²

Poteau 35x35 montant depuis le 2ème étage :

21
Récapitulatif
Afin de récapituler tous les résultats précédents voici le tableau suivant :

Passant maintenant au ferraillage des poutres :

Passant à notre cas de la poutre P5(20x45):

G= 16.94 kn

Q= 4.10 kn

22
Hypothèses d'études
Poutre soumise à la flexion simple

Dimensions de la poutre données

Sollicitations aux ELU connues

Allongement des aciers limités à 1 %

Raccourcissement du béton limité à 0.35 %

Pas de glissement entre acier et béton

Données
Dimensions caractéristiques Largeur de la poutre b= 0.20 m

Hauteur utile des aciers tendus d= 0.41 m

Hauteur utile des aciers comprimés

( si nécessaire ) d' = 0.04 m

Contrainte de l'acier utilisé Fe = 500 MPa

Contrainte du béton à 28 jours Fc28 = 25 MPa

Moment ultime 1.35 G + 1.5 Q Mu = 0.030945 MN.m

Moment réduit ultime l = 0.2947

Conditions de fissuration Peu préjudiciable

Contraintes de calcul
Contrainte de compression du béton à l' ELU ( 0.85 x Fc28 ) / 1.5 Fbu = 14.17 MPa

Contrainte de traction des aciers ( Fe / 1.15 ) Fsu = 434.78 MPa

Contrainte de compression du béton à l' ELS 0.6 x Fc28 bc = 15 MPa

Résistance du béton en traction 0.6 + ( 0.06 x Fc28 ) Ft28 = 2.10 MPa

Calcul des moments réduits


Moment ultime réduit Mu / ( b x d² x Fbu ) = 0.065

Etat limite de compression du béton si  < l =>>


Pas d'aciers comprimés
Système d'armatures
si  > l =>>
retenu
Aciers comprimés nécessaires Pas d'aciers comprimés

23
Calcul des paramètres caractéristiques de la section
Coefficient de la fibre neutre 1.25 x ( 1 - ( 1 - ( 2 x  ))^ 1/2)  = 0.084

Ordonnée de la fibre neutre xd y= 0.03 m

Bras de levier du couple interne d x ( 1 - ( 0.4 x  )) Zb = 0.40 m

Détermination de la section théorique des aciers tendus


Section théorique d' acier Mu / ( Zb x Fsu ) Ast = 1.80 cm²

Choix des sections commerciales des tendus


Lit n° 1 Choix : 3 HA 14 Ast 1 = 4.62 cm²

Lit n° 2 Choix : 3 HA 10 Ast 2 = 2.36 cm²

Lit n° 3 Choix : Ast 3 = cm²

-----------

Section réelle d'acier Ast 1 + Ast 2 + Ast 3 Ast = 6.98 cm²

24
Calcul des paramètres caractéristiques de la section aux ELS
Moment de service G+Q Mser = 0.02104 MN.m

Contrainte de traction de l'acier Fe / 1.6 st = 312.50 MPa

Coefficient de la fibre neutre ( 15 x bc ) / (( 15 x bc ) + st )  = 0.419

Ordonnée de la fibre neutre xd y= 0.17 m

Moment résultant du béton de service 0.5 x bc x b x  x ( 1 - (  / 3 )) x d² Mrbser = 0.091 MN.m

Contrainte de compression de l'acier 15 x bc x (( y - d' ) / y ) sc = 172.56 MPa

Détermination de la section théorique des aciers comprimés


Section théorique d'acier ( Mser - Mrbser ) / (( d - d' ) x sc ) Asc = -10.93 cm²

Choix des sections commerciales des aciers comprimés


Lit n° 1 Choix : 3 HA 10 Asc 1 = 2.36 cm²

Lit n° 2 Choix : Asc 2 = cm²

Lit n° 3 Choix : Asc 3 = cm²

-----------

Section réelle d'acier Asc 1 + Asc 2 + Asc 3 Asc = 2.36 cm²

25
Calcul des paramètres caractéristiques de la section aux ELU
Moment des aciers comprimés ultime Asc x Fsu x ( d - d' ) Mscu = -0.1758 MN.m

Moment résiduel ultime Mu - Mscu Mru = 0.2068 MN.m

Moment ultime réduit Mru / ( b x d² x Fbu )  = 0.4341

Coefficient de la fibre neutre 1.25 x ( 1 - ( 1- ( 2 x  ))^ 1/2)  = 0.7963

Bras de levier du couple interne d x ( 1 - (  / 3 )) Zb = 0.30 m

Détermination de la section théorique des aciers tendus


Section théorique d'acier ( Mru / ( Zb x Fsu )) + Asc Ast = 4.86 cm²

Choix des sections commerciales des aciers tendus


Lit n° 1 Choix : 3 HA 14 Ast 1 = 4.62 cm²

Lit n° 2 Choix : 3 HA10 Ast 2 = 2.36 cm²

Lit n° 3 Choix : Ast 3 = cm²

------------

Section réelle d'acier Ast 1 + Ast 2 + Ast 3 Ast = 6.98 cm²

Aciers de peau Si h > 70 cm ; ( 3cm² x hauteur (m)) Choix :

Vérification Asc < 40 % Ast vérifié

Voici les plans d’éxecution de toutes les poutres de notre projet :

26
27
28
29
30
31
32
33
34
Ferraillage des escaliers :

35
Ferraillage des voiles :
Les voiles seront ferraillés du même type donc on se contentera d’un seul plan
d’exécution.
On utilisera des armatures T8 avec un espacement de 25cm.

36
Ferraillage des semelles filantes :

37
38
Projet 2 :
Il s’agit de dimensionner des semelles pour une construction où se posera un avion

Barres: Valeurs: 1

Gamma Élément de const-


Barre Noeud 1 Noeud 2 Section Matériau Longueur [m]
[Deg] ruction
1 1 3 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,35 0,0 Barre
2 2 3 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,35 0,0 Barre
3 2 4 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 5,91 0,0 Barre
4 4 5 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,00 0,0 Barre
5 14 11 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,55 0,0 Barre
6 1 7 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 5,91 -0,0 Barre
7 7 8 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,00 0,0 Barre
8 16 12 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,55 -0,0 Barre
9 6 10 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,33 0,0 Barre
10 6 19 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,37 0,0 Barre
11 3 6 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 6,59 0,0 Barre
12 3 9 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,53 0,0 Barre
13 3 10 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,53 0,0 Barre
14 9 11 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 0,66 0,0 Barre
15 10 12 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 0,66 -0,0 Barre
16 2 13 TREC 200x100x10 ACIER E28 4,09 90,0 Barre
17 13 14 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 1,21 0,0 Barre
18 1 15 TREC 200x100x10 ACIER E28 4,09 90,0 Barre
19 15 16 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 1,21 0,0 Barre
24 4 14 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,83 0,0 Barre
25 13 11 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,75 0,0 Barre
26 7 16 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,83 0,0 Barre
27 15 12 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,75 0,0 Barre

39
Gamma Élément de const-
Barre Noeud 1 Noeud 2 Section Matériau Longueur [m]
[Deg] ruction
28 17 18 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,04 0,0 Barre
29 18 20 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,04 0,0 Barre
30 20 17 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,25 0,0 Barre
31 20 3 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,05 0,0 Barre
32 20 9 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,23 0,0 Barre
33 21 22 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,04 -0,0 Barre
34 22 24 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,04 -0,0 Barre
35 24 21 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,25 -0,0 Barre
36 24 3 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,05 -0,0 Barre
37 24 10 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,23 0,0 Barre
38 9 25 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,96 0,0 Barre
39 10 25 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,96 0,0 Barre
40 5 14 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 5,06 0,0 Barre
41 18 14 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,81 0,0 Barre
42 11 6 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,28 0,0 Barre
43 13 4 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,50 0,0 Barre
44 19 13 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,55 0,0 Barre
45 15 7 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,50 0,0 Barre
46 10 15 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 3,59 0,0 Barre
47 22 16 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 2,81 0,0 Barre
48 8 16 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 5,06 -0,0 Barre
49 20 24 TREC 200x100x10 ACIER E28 1,99 0,0 Barre
50 12 6 TREC 120x80x3.2 ACIER E28 4,28 -0,0 Barre

Les semelles se trouvent aux encastrements sur les nœuds 1 ,2 et 3.


Les nœuds 1et 2 sont identiques vu la symétrie de l’avion.
On prendra : 𝜎𝑠𝑜𝑙 = 2𝑏𝑎𝑟𝑠

Réactions Repère global - Cas: 1A19 21 22 24 25 : Extrêmes globaux:


1

FX [N] FY [N] FZ [N] MX [Nm] MY [Nm] MZ [Nm]

MAX 2,08e+004 7,88e+003 4,86e+004 9,15e+003 1,57e+004 3,19e+003


Noeud 3 2 1 2 2 1
Cas ELU/86 ELU/77 ELU/70 ELU/70 ELU/70 ELU/78

MIN -2,08e+004 -1,89e+004 -3,37e+004 -7,34e+003 -1,57e+004 -3,19e+003


Noeud 3 3 1 2 1 2
Cas ELU/78 ELU/73 ELU/93 ELU/93 ELU/78 ELU/70

Pour les semelles 1 et 2, le calcul est identique :


Puisque au nœud 1 arrive la barre de type TREC 120x80x3.2
Ainsi a=8cm et b=12cm
Donc on prendra A=80cm et B=120cm

40
Donc :
4.86 𝑥 104
𝑆1 = = 0.243 𝑚²
200000

𝑎
𝐴1 = √𝑆1 = 0.4024 𝑚
𝑏

𝑏
𝐵1 = √𝑆1 = 0.6037 𝑚
𝑎

Donc on prendra A=45cm et B=65cm


Choisissons maintenant d :
𝐵−𝑏
= 13.25𝑐𝑚 ≤ 𝑑 ≤ 𝐵 − 𝑏=53cm
4

Donc on prendra d= 15cm


D’où h= d+5cm =20 cm
Vérifions la contrainte au sol :
4.86 𝑥 104 +25 𝑥 0.2 𝑥 0.45 𝑥 0.65 𝑥 10−3
𝜎= = 0.1711 𝑀𝑃𝑎 ≤ 𝜎𝑠𝑜𝑙 = 2𝑏𝑎𝑟𝑠 =
0.45 𝑥 0.65
0.2 𝑀𝑃𝑎
Ainsi on prendra : A=45cm
B=65cm
h=20cm
Passant maintenant à la semelle 3 :
Puisqu’au nœud 1 arrive la barre de type TREC 200x100x10
Ainsi a=10cm et b=20cm
Donc on prendra A=100cm et B=200cm
Donc :
4.86 𝑥 104
𝑆1 = = 0.243 𝑚²
200000

𝑎
𝐴1 = √𝑆1 = 0.3485 𝑚
𝑏

𝑏
𝐵1 = √𝑆1 = 0.6971 𝑚
𝑎

Donc on prendra A=35cm et B=70cm

41
Choisissons maintenant d :
𝐵−𝑏
= 12.5𝑐𝑚 ≤ 𝑑 ≤ 𝐵 − 𝑏=50cm
4

Donc on prendra d= 15cm


D’où h= d+5cm =20 cm
Vérifions la contrainte au sol :
4.86 𝑥 104 +25 𝑥 0.2 𝑥 0.35 𝑥 0.7 𝑥 10−3
𝜎= = 0.203 𝑀𝑃𝑎 ≥ 𝜎𝑠𝑜𝑙 = 2𝑏𝑎𝑟𝑠 = 0.2 𝑀𝑃𝑎
0.35 𝑥 0.7

Ainsi on prendra : A=40cm


4.86 𝑥 104 + 25 𝑥 0.2 𝑥 0.4 𝑥 0.7 𝑥 10−3
𝜎= = 0.178 𝑀𝑃𝑎 ≤ 𝜎𝑠𝑜𝑙 = 2𝑏𝑎𝑟𝑠
0.4 𝑥 0.7
= 0.2 𝑀𝑃𝑎
Ainsi on prendra : A=40cm
B=70cm
h=20cm
DETAIL TECHNIQUE :

42
Général

43
Assemblage N°: 2

Nom de l’assemblage : Pied de poteau encastré

Géométrie
Poteau
Profilé: TREC 120x80x3.2

= 0,0 [Deg] Angle d'inclinaison

hc = 120 [mm] Hauteur de la section du poteau

bfc = 80 [mm] Largeur de la section du poteau

twc = 3 [mm] Epaisseur de l'âme de la section du poteau

tfc = 3 [mm] Epaisseur de l'aile de la section du poteau

rc = 3 [mm] Rayon de congé de la section du poteau

Ac = 12,30 [cm2] Aire de la section du poteau

Iyc = 250,80 [cm4] Moment d'inertie de la section du poteau

Matériau: ACIER

ec = 235,00 [MPa] Résistance

Plaque principale du pied de poteau


lpd = 600 [mm] Longueur

bpd = 300 [mm] Largeur

tpd = 25 [mm] Epaisseur

Matériau: ACIER

e = 235,00 [MPa] Résistance

Platine de prescellement
lpp = 600 [mm] Longueur

bpp = 165 [mm] Largeur

tpp = 5 [mm] Epaisseur

Ancrage
Le plan de cisaillement passe par la partie NON FILETÉE du boulon

Classe = 4.6 Classe de tiges d'ancrage

d= 16 [mm] Diamètre du boulon

d0 = 16 [mm] Diamètre des trous pour les tiges d'ancrage

nH = 2 Nombre de colonnes des boulons

nV = 2 Nombre de rangéss des boulons

44
Ecartement eHi = 450 [mm]

Entraxe eVi = 75 [mm]

Dimensions des tiges d'ancrage

L1 = 48 [mm]

L2 = 300 [mm]

L3 = 96 [mm]

L4 = 32 [mm]

Platine

lwd = 40 [mm] Longueur

bwd = 48 [mm] Largeur

twd = 10 [mm] Epaisseur

Bêche
Profilé: IPE 100

hw = 100 [mm] Hauteur

Matériau: ACIER

e = 235,00 [MPa] Résistance

Semelle isolée
L= 650 [mm] Longueur de la semelle

B= 450 [mm] Largeur de la semelle

H= 350 [mm] Hauteur de la semelle

Béton
fc28 = 25,00 [MPa] Résistance

bc = 14,17 [MPa] Résistance

n= 6,56 ratio Acier/Béton

Soudures
ap = 8 [mm] Plaque principale du pied de poteau

aw = 4 [mm] Bêche

Efforts

45
Cas: Calculs manuels

N= -48,60 [kN] Effort axial

Qy = 0,00 [kN] Effort tranchant

Qz = 0,00 [kN] Effort tranchant

My = 0,00 [kN*m] Moment fléchissant

Mz = 0,00 [kN*m] Moment fléchissant

Résultats
Béton
Vérification du béton pour la pression diamétrale
pm = 0,27 [MPa] Contrainte maxi dans le béton pm = |N|/(lpd*bpd)

La valeur du coefficient K est calculée automatiquement

K = 1+[3-4/3 * (bpd/b + lpd/a)] * [(1-4/3 * bpd/bb)*(1-4/3 * lpd/a)] [B.A.E.L (A.8.4,12)]

K= -1,#J Coefficient de zone de pression diamétrale

pm  K*bc 0,27 = -1,#J vérifié (0,00)

Transfert des efforts tranchants

|tz'|  (A * e)/1.54 |0,00| < 31,33 vérifié (0,00)

|ty'|  (A * e)/1.54 |0,00| < 31,33 vérifié (0,00)

Bêche

Béton

|Tz|  (l - 30) * bc * B |0,00| < 54,54 vérifié (0,00)

|Ty|  (l-30) * bc * H |0,00| < 99,17 vérifié (0,00)

Ame

|Tz|  f * t * h / 3 |0,00| < 49,29 vérifié (0,00)

|Ty|  f * t * h / 3 |0,00| < 85,07 vérifié (0,00)

Semelle

|Tz|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 120,55 vérifié (0,00)

|Ty|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 47,10 vérifié (0,00)

Soudure âme

46
|Tz|  2/k*f * t * h / 3 |0,00| < 137,38 vérifié (0,00)

|Ty|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 92,84 vérifié (0,00)

Semelle

|Tz|  2*3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 170,92 vérifié (0,00)

|Ty|  (l - 30) * bc * B |0,00| < 157,85 vérifié (0,00)

Ame poteau

|Tz|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 75,98 vérifié (0,00)

|Ty|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 75,94 vérifié (0,00)

Platine

Zone comprimée

p= 0,16 [MPa] Contrainte de pression diamétrale dans la section étudiée p= pm*[z0+0.5*(hc-lpd)]/z0

M22' = 2,02 [kN*m] Moment fléchissant M22' = bpd/24 *(lpd-hc)2 * (p+2*pm)

M22'  e*bpd*tpd2/6 2,02 < 7,34 vérifié (0,28)

Cisaillement

V22' = 15,55 [kN] Effort tranchant V22' = 0.25 * bpd * (lpd-hc) * (p+pm)

V22'  e/3 * (bpd*tpd/1.5) 15,55 < 678,39 vérifié (0,02)

tpmin = 6 [mm] tpmin = (0.5*bpd - Re)*[3*pm/e]

tpd  tpmin 25 > 6 vérifié (0,24)

Pression diamétrale

|tz| = 0,00 [kN] Effort tranchant tz=(Qz-0.3*N)/nv

|tz'|  3 * d * tpd * e |0,00| < 282,00 vérifié (0,00)

|ty| = 0,00 [kN] Effort tranchant ty=(Qy-0.3*N)/nv

|ty'|  3 * d * tpd * e |0,00| < 282,00 vérifié (0,00)

Platine de prescellement
Pression diamétrale

|tz'|  3 * d * tpp * e |0,00| < 56,40 vérifié (0,00)

|ty'|  3 * d * tpp * e |0,00| < 56,40 vérifié (0,00)

47
|tz'|  3 * d * tpp * e |0,00| < 56,40 vérifié (0,00)

Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0,28

DETAIL TECHNIQUE 2 :

48
Général

49
Assemblage N°: 1

Nom de l’assemblage : Pied de poteau encastré

Géométrie
Poteau
Profilé: TREC 200x100x10

= 0,0 [Deg] Angle d'inclinaison

hc = 200 [mm] Hauteur de la section du poteau

bfc = 100 [mm] Largeur de la section du poteau

twc = 10 [mm] Epaisseur de l'âme de la section du poteau

tfc = 10 [mm] Epaisseur de l'aile de la section du poteau

rc = 0 [mm] Rayon de congé de la section du poteau

Ac = 52,91 [cm2] Aire de la section du poteau

Iyc = 2479,00 [cm4] Moment d'inertie de la section du poteau

Matériau: ACIER

ec = 235,00 [MPa] Résistance

Plaque principale du pied de poteau


lpd = 600 [mm] Longueur

bpd = 300 [mm] Largeur

tpd = 25 [mm] Epaisseur

Matériau: ACIER

e = 235,00 [MPa] Résistance

Platine de prescellement
lpp = 600 [mm] Longueur

bpp = 165 [mm] Largeur

tpp = 5 [mm] Epaisseur

Ancrage
Le plan de cisaillement passe par la partie NON FILETÉE du boulon

Classe = 4.6 Classe de tiges d'ancrage

d= 16 [mm] Diamètre du boulon

d0 = 16 [mm] Diamètre des trous pour les tiges d'ancrage

nH = 2 Nombre de colonnes des boulons

nV = 2 Nombre de rangéss des boulons

50
Ecartement eHi = 450 [mm]

Entraxe eVi = 75 [mm]

Dimensions des tiges d'ancrage

L1 = 48 [mm]

L2 = 300 [mm]

L3 = 96 [mm]

L4 = 32 [mm]

Platine

lwd = 40 [mm] Longueur

bwd = 48 [mm] Largeur

twd = 10 [mm] Epaisseur

Bêche
Profilé: IPE 100

hw = 100 [mm] Hauteur

Matériau: ACIER

e = 235,00 [MPa] Résistance

Semelle isolée
L= 700 [mm] Longueur de la semelle

B= 400 [mm] Largeur de la semelle

H= 350 [mm] Hauteur de la semelle

Béton
fc28 = 20,00 [MPa] Résistance

bc = 11,33 [MPa] Résistance

n= 7,00 ratio Acier/Béton

Soudures
ap = 8 [mm] Plaque principale du pied de poteau

aw = 4 [mm] Bêche

Efforts

51
Cas: Calculs manuels

N= -48,60 [kN] Effort axial

Qy = 0,00 [kN] Effort tranchant

Qz = 0,00 [kN] Effort tranchant

My = 0,00 [kN*m] Moment fléchissant

Mz = 0,00 [kN*m] Moment fléchissant

Résultats
Béton
Vérification du béton pour la pression diamétrale
pm = 0,27 [MPa] Contrainte maxi dans le béton pm = |N|/(lpd*bpd)

La valeur du coefficient K est calculée automatiquement

hb = 850 [mm] hb = z0 + 2*[b/2-0.5*(nv-1)*av]

bb = 325 [mm] bb=max( 2*(b/2-0.5*(nv-1)*av) +av, bpd )

K = max( 1.1; 1+(3-bpd/bb-lpd/hb) * [(1-bpd/bb)*(1-lpd/hb)] ) [Lescouarc'h (1.c)]

K= 1,21 Coefficient de zone de pression diamétrale

pm  K*bc 0,27 < 13,67 vérifié (0,02)

Transfert des efforts tranchants

|tz'|  (A * e)/1.54 |0,00| < 31,33 vérifié (0,00)

|ty'|  (A * e)/1.54 |0,00| < 31,33 vérifié (0,00)

Bêche
Béton

|Tz|  (l - 30) * bc * B |0,00| < 43,63 vérifié (0,00)

|Ty|  (l-30) * bc * H |0,00| < 79,33 vérifié (0,00)

Ame

|Tz|  f * t * h / 3 |0,00| < 49,29 vérifié (0,00)

|Ty|  f * t * h / 3 |0,00| < 85,07 vérifié (0,00)

Semelle

|Tz|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 147,35 vérifié (0,00)

|Ty|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 51,28 vérifié (0,00)

52
Soudure âme

|Tz|  2/k*f * t * h / 3 |0,00| < 137,38 vérifié (0,00)

|Ty|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 101,08 vérifié (0,00)

Semelle

|Tz|  2*3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 208,90 vérifié (0,00)

|Ty|  (l - 30) * bc * B |0,00| < 157,85 vérifié (0,00)

Ame poteau

|Tz|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 395,75 vérifié (0,00)

|Ty|  3*b*t*f / l / (1/h + 1/h0) |0,00| < 258,38 vérifié (0,00)

Platine
Zone comprimée

p= 0,18 [MPa] Contrainte de pression diamétrale dans la section étudiée p= pm*[z0+0.5*(hc-lpd)]/z0

M22' = 1,44 [kN*m] Moment fléchissant M22' = bpd/24 *(lpd-hc)2 * (p+2*pm)

M22'  e*bpd*tpd2/6 1,44 < 7,34 vérifié (0,20)

Cisaillement

V22' = 13,50 [kN] Effort tranchant V22' = 0.25 * bpd * (lpd-hc) * (p+pm)

V22'  e/3 * (bpd*tpd/1.5) 13,50 < 678,39 vérifié (0,02)

tpmin = 5 [mm] tpmin = (0.5*bpd - Re)*[3*pm/e]

tpd  tpmin 25 > 5 vérifié (0,21)

Pression diamétrale

|tz| = 0,00 [kN] Effort tranchant tz=(Qz-0.3*N)/nv

|tz'|  3 * d * tpd * e |0,00| < 282,00 vérifié (0,00)

|ty| = 0,00 [kN] Effort tranchant ty=(Qy-0.3*N)/nv

|ty'|  3 * d * tpd * e |0,00| < 282,00 vérifié (0,00)

Platine de prescellement

Pression diamétrale

|tz'|  3 * d * tpp * e |0,00| < 56,40 vérifié (0,00)

|ty'|  3 * d * tpp * e |0,00| < 56,40 vérifié (0,00)

53
Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0,21

Projet 3 : Galvacier
Il s’agit d’un réservoir enterré

54
Ainsi on choisit d’adopter des voiles de 25cm ainsi qu’un dallage de 15cm et 20cm.
Les charges appliquées sont les suivantes :

55
-Poussée de la terre pour les voiles.
- 1.5KN/m² et 2.5Kn/m² pour les dalles.

On modélisera notre structure sur le logiciel AUTODESK ROBOBAT STRUCTURAL


ANALYSIS.

56
Ferraillage des éléments en béton armé :
Pour les voiles de 25cm d’épaisseur sont ferraillés de la manière suivante.

57
D’après le DTU le ferraillage des dallages est le suivant T8 avec un espacement de
15cm.
Ainsi on le ferraillage total du projet est le suivant :

58
Conclusion :
Pendant ma période de stage, j’avais l’occasion de découvrir des choses qu’on ne
peut apprendre que sur le terrain et pas entre les quatre murs de la classe ce qui a
été très bénéfique pour mon cursus d’études.
Là j’ai pu connaître tout ce qui concerne l’étude technique d’un bâtiment c’est-à-dire
les étapes et les différentes méthodes de calcul de chacun des éléments constitutifs
d’un bâtiment : poteaux, poutres, semelles…etc. Et j’ai pu découvrir le rôle de chacun
de ces composants et les étapes de son exécution comme j’ai pu mettre en pratique
les méthodes de calcul étudiées en classes et les comparer à celles utilisées par le
B.E.T. J’ai pu aussi mettre en pratique mes connaissances et les appliquer sur
l’environnement du logiciel Robot.

59