Вы находитесь на странице: 1из 8
IMAGE NUMÉRIQUE 1 1. Signal analogique et signal numérique 2. Image matricielle - notion de

IMAGE NUMÉRIQUE

IMAGE NUMÉRIQUE 1 1. Signal analogique et signal numérique 2. Image matricielle - notion de pixel

1

1. Signal analogique et signal numérique

2. Image matricielle - notion de pixel

2.1 La définition

2.2 La résolution

3. Image numérique

3.1 Image en niveaux de gris

3.2 Image en couleurs

4. Formats d’image et histogramme

4.1 Image en noir et blanc

4.2 Image en couleurs

4.3 Format RAW

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE

IMAGE NUMÉRIQUE 1. Signal analogique et signal numérique Le son et la lumière sont des

IMAGE NUMÉRIQUE

1. Signal analogique et signal numérique

Le son et la lumière sont des phénomènes continus. Pour les diffuser, il est nécessaire de les enregistrer sur un support. Il y a alors deux solutions : soit on enregistre le signal de façon continue, on parle alors de signal analogique ; soit on n’enregistre que certaines valeurs de ce signal, il s’agit d’un signal numérique.

signal
signal

temps

Un signal numérique ne peut prendre qu’un cer- tain nombre de valeurs, pour le son c’est en général 65 536 valeurs différentes. Le signal sera donc moins riche qu’un signal analogique. Un signal numérique n’est pas identique au signal à enregistrer mais il a d’autres avantages. Les enregistrements numé- riques sont très faciles à dupliquer et peuvent être communiqués par ondes électromagnétiques en limitant les pertes d’information, contrairement aux enregistrements analogiques.

signal
signal

temps

Signal analogique

Avantages :

·signal riche

Signal numérique Avantages :

· bonne conservation du signal

· reproduction facile et fidèle

· moindre coût

du signal · reproduction facile et fidèle · moindre coût 00101001 11101101 10011010 = 1 pixel
00101001
00101001

00101001

11101101

10011010

= 1 pixel = codage binaire

= 1 pixel

= codage binaire

11101101 10011010 = 1 pixel = codage binaire 2 2. Image matricielle Une image numérique est

2

2. Image matricielle

Une image numérique est constituée d’un ensemble de points appelés pixels, chacun codé par une valeur numérique, qui constitue un ensemble de 0 et 1.

2.1 La définition

La définition est le nombre de pixels qui constituent une image. Une définition de 1024 x 768 points comporte 1024 lignes de 768 points chacune, soit un total de 786432 pixels.

1024 lignes 768 points
1024 lignes
768 points

2.2 La résolution

La résolution d’une image est définie par un nombre

de pixels par unité de longueur. La qualité d’une

image va dépendre de la résolution. La résolution détermine la taille du pixel.

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE

La résolution d’une image peut s’exprimer :

· en dpi : (dot per inch) c’est le nombre de points d’im- pression sur 1 pouce soit 2,54 cm. C’est l’unité adap- tée pour l’impression d’une image (CMJN)

· ppp : (pixel par pouce) il s’agit du nombre de pixels affiché sur 1 pouce d’écran soit 2,54 cm. C’est l’unité adaptée pour l’affichage d’une image sur un écran (RVB).

pour l’affichage d’une image sur un écran (RVB). Rmq : l’affichage écran peut être bon, mais
pour l’affichage d’une image sur un écran (RVB). Rmq : l’affichage écran peut être bon, mais
Rmq : l’affichage écran peut être bon, mais lors de l’impression, les pixels apparaissent. 1
Rmq : l’affichage écran peut être bon, mais lors de l’impression, les
pixels apparaissent.
1 pouce = 2,54 cm
1 pouce = 2,54 cm
un cercle en 10 ppp
un cercle en 20 ppp
1 pouce = 2,54 cm un cercle en 10 ppp un cercle en 20 ppp 3
1 pouce = 2,54 cm un cercle en 10 ppp un cercle en 20 ppp 3
1 pouce = 2,54 cm un cercle en 10 ppp un cercle en 20 ppp 3
1 pouce = 2,54 cm un cercle en 10 ppp un cercle en 20 ppp 3

3

Cas de l’impression CMJN : imprimante

Pour avoir un bon résultat en impression, il ne faut pas pouvoir discerner les points d’impression. Pour cela, on rapproche les points. L’œil n’est alors pas capable de distinguer deux points côte à côte. En imprimerie, les graphistes impriment les documents à 300 dpi.

Cas de l’affichage RVB: écran , scanner

Il est nécessaire de trouver un compromis entre le poids du fichier et la qualité de l’image. La qualité et le poids du fichier dépendent de la résolution. Les webdesigners optimisent leurs images et diminuent la résolution par rapport à une impression. Pour que l’œil ne puisse pas séparer les pixels, ils choisissent une résolution de 72 ppp ou 92 ppp.

3. Image numérique

Le niveau de détails (N) d’une image est lié au nombre d’éléments binaires enregistré pour un pixel. Ce nombre est noté n et se mesure en bits. On utilise pour cela la formule :

Tableau d’exemple :

Nombre de bits (n)

Niveau de détail (N)

1

2 1 = 2

2

2 2 = 4

4

2 4 = 16

8

2 8 = 256

16

2 16 = 65 536

24

2 24 ≈ 16 millions

Rmq : dans le cas d’un affichage web, il est nécessaire de trouver un compromis entre taille de fichier et qualité d’affichage, surtout pour les fichiers vidéo (affichage de 25 images par seconde). En effet, si on affiche sur une page web une image d’une définition de 20 Mpx enregistrée sur 24 bits par couleur, soit un fichier de 20 x24/8 = 60 Mo (mégaoctet), et que l’on ne dispose que d’une connexion dont le débit est de 1Mo/s, il faut faudra 60 secondes pour afficher la page.

N  =

2 n

N

niveau de détails

n

nombre de bits

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE

0 1 Image bitmap noir et blanc enregistrée sur 1 bit. Elle ne contient que

0

1

Image bitmap noir et blanc enregistrée sur 1 bit. Elle ne contient que 2 1 =2 valeurs codées 0 pour le noir et 1 pour le blanc.

00 01 10 11
00
01 10
11

Image en niveaux de gris enregistrée sur 2 bits. Elle ne contient que 2 2 =4 valeurs.

sur 2 bits. Elle ne contient que 2 2 =4 valeurs. 4 3.1 Image en niveaux
sur 2 bits. Elle ne contient que 2 2 =4 valeurs. 4 3.1 Image en niveaux

4

3.1 Image en niveaux de gris

Un ordinateur ne traite que les nombres. Pour qu’il puisse traiter une image, on doit donc la numériser. Il existe une infinité de niveaux entre le noir total et le blanc pur, alors qu’il n’existe pas une infinité de niveaux dans les codages d’image.

pas une infinité de niveaux dans les codages d’image. Le format JPEG code, pour chaque pixel,

Le format JPEG code, pour chaque pixel, 256 niveaux de gris différents. En numérisant, on perd en régularité du dégradé : on a des « sauts » d’un niveau à l’autre et ceux-ci ne sont pas toujours régulière- ment répartis.

Augmenter le nombre de niveaux permet d’avoir un ensemble plus régulier et à partir d’un certain stade, l’œil ne différencie plus le vrai dégradé de celui qui

est numérisé. Un dégradé à 256 niveaux de gris nous paraît continu, alors qu’il ne l’est pas.

de gris nous paraît continu, alors qu’il ne l’est pas. Image en niveaux de gris enregistrée

Image en niveaux de gris enregistrée sur 8 bits. Elle contient 2 8 =256 valeurs : du noir (00000000) au blanc (11111111).

3.2 Image en couleurs

Une image numérique matricielle couleur peut être obtenue de deux manières différentes soit à l’aide d’un appareil photo numérique, soit à l’aide d’un scanner. Dans les deux cas, la lumière est transfor- mée en signaux électriques qui sont alors stockés sous forme de nombres binaires, 0 ou 1.

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE

Rmq :

il n’existe pas qu’une seule technologie. Les capteurs de type fovéon fonctionnent d’une autre manière.

de type fovéon fonctionnent d’une autre manière. 5 Sur un capteur d’image numérique, chaque élé- ment
de type fovéon fonctionnent d’une autre manière. 5 Sur un capteur d’image numérique, chaque élé- ment

5

Sur un capteur d’image numérique, chaque élé- ment sensible à la lumière est pourvu d’un filtre rouge, vert ou bleu. Une image couleur peut alors être reconstituée à partir de ses 3 couleurs dites primaires en synthèse lumière. Il y a environ 2 fois plus de filtres verts par pixel que de filtres rouges et bleus, pour compenser la façon dont l’œil perçoit les couleurs. Cet arrangement de couleurs est connu sous le nom de matrice de filtre de Bayer.

est connu sous le nom de matrice de filtre de Bayer. matrice de filtre de Bayer

matrice de filtre de Bayer

de matrice de filtre de Bayer. matrice de filtre de Bayer La lumière est transformée en

La lumière est transformée en signal électrique puis en données binaires. Chaque couleur primaire est enregistrée sur 8 bits soit 3x8=24 bits par couleur.

·

·

·

R = 8 bits V = 8 bits B = 8 bits

bits par couleur. · · · R = 8 bits V = 8 bits B =

00101001

11101101

10011010

Une séquence de 8 bits permet de coder 256 valeurs vertes différentes. Par conséquent, la valeur de la composante verte d’un pixel peut être représentée selon 256 niveaux différents, allant du 0 (absence de vert) à 255 (vert d’intensité maximum). C’est pourquoi sur un logiciel de traitement d’image, on peut choisir un trio RVB compris entre 0 et 255, soit 256 valeurs différentes. Il en est de même pour les 2 autres composantes primaires, le rouge et le bleu.

Le carré ci-contre est formé de pixels d’une couleur uniforme dont les caractéristiques RVB sont les suivantes:

Décimale

Binaire (sur 8 bits)

R

: 90

01011010

V

: 190

10111110

B

: 145

10010001

Le codage binaire sur 24 bits de cette couleur est donc le suivant : 01011010 10111110 10010001.

Poids de l’image, profondeur de codage

Chaque couleur constituant l’image est enregis- trée sur 24 bits ; sachant que 8 bits correspondent à 1 octet, chaque couleur est alors enregistrée sur 3 octets. Chaque pixel constituant l’image est enregis- tré sur 3 octets. Si on connaît la définition (nombre de pixels consti- tuant l’image), il est possible de retrouver le poids du fichier grâce à la formule :

Poids  = déf x profondeur de codage

(Mo)

(Mpx)

(octet)

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE

nombre de pixelsnombre

de pixels

4. Formats d’image et histogramme

L’histogramme est un graphique qui représente :

· en ordonnée, le nombre de pixels de l’image

· en abscisse, leur luminosité.

de pixels de l’image · en abscisse, leur luminosité. foncé clair nombre de pixels 0 luminosité
de pixels de l’image · en abscisse, leur luminosité. foncé clair nombre de pixels 0 luminosité
de pixels de l’image · en abscisse, leur luminosité. foncé clair nombre de pixels 0 luminosité
foncé clair nombre de pixels
foncé
clair
nombre de pixels

0

luminosité

255

foncé clair
foncé
clair

0

luminosité

255

foncé clair
foncé
clair

0

luminosité

255

4.1 Image en noir et blanc

L’image ci-dessous utilise 3 niveaux de gris.

255

nombre de pixels
nombre de pixels

0

ci-dessous utilise 3 niveaux de gris. 255 nombre de pixels 0 40 Pixels codés (R:40 ;

40

utilise 3 niveaux de gris. 255 nombre de pixels 0 40 Pixels codés (R:40 ; V:40

Pixels codés (R:40 ; V:40 ; B :40)

dominent

la gauche de l’histogramme.

Les

tons

foncés

La photo est sous-exposée.

Les

tons

clairs

dominent

la

partie

droite

de

l’his-

togramme.

La

photo

est

surexposée.

 

L’histogramme est à peu près homogène, la photo est bien équilibrée et contrastée, les points sont régulièrement répartis.

0 nombre de pixels
0
nombre de pixels

95

255

sont régulièrement répartis. 0 nombre de pixels 95 255 Pixels codés (R:95 ; V:95 ;B:95) Luminosité

Pixels codés (R:95 ; V:95 ;B:95)

Luminosité : caractéristique attribuée à une source lumineuse selon qu’elle paraît émettre plus ou moins de lumière.

Contraste : le contraste cor- respond au rapport lumineux entre les parties claires et sombres d’une image.

0 nombre de pixels
0
nombre de pixels

255

212

et sombres d’une image. 0 nombre de pixels 255 212 Pixels codés (R:212 ; V:212 ;

Pixels codés (R:212 ; V:212 ; B :212)

de pixels 255 212 Pixels codés (R:212 ; V:212 ; B :212) 6 LE KIT DU

6

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE

4.2 Image en couleurs

L’image couleur fonctionne sur le même principe :

chaque couleur primaire (R,V,B) est représentée par un histogramme.

primaire (R,V,B) est représentée par un histogramme. Cette image est constituée de 4 couleurs + le

Cette image est constituée de 4 couleurs + le blanc :

· blanc = 4 000 px

· violet = 1 900 px

· vert foncé = 1 900 px

· vert clair = 1 900 px

· orange = 200 px

L’histogramme de l’image est le suivant :

blanc (R :255, vert clair (R :44,

blanc (R :255,

blanc (R :255, vert clair (R :44,

vert clair (R :44,

V

:255, B :255)

V

:138, B :102)

violet (R :50, orange (R :240,

violet (R :50,

violet (R :50, orange (R :240,

orange (R :240,

V

:45, B :65)

V

:102, B :53)

vert foncé (R :32,  

vert foncé (R :32,

 

V

:60, B :61)

Couche : RVB 4000px 3000px 2000px 1000px 0 255 Couche : rouge Couche : vert
Couche : RVB
4000px
3000px
2000px
1000px
0
255
Couche : rouge
Couche : vert
Couche : bleu
0
255
0
255
0
255
·
blanc R : 255
·
blanc V : 255
·
blanc B : 255
·
violet R : 50
·
violet V : 45
·
violet B : 65
·
vert foncé R : 32
·
vert foncé V : 60
·
vert foncé B : 61
·
vert R : 44
·
vert V : 138
·
vert B : 102
·
orange R : 240
·
orange V : 102
·
orange B : 53
nombre de pixels
240 · orange V : 102 · orange B : 53 nombre de pixels 7 LE

7

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE

4.3 Format RAW

Le format standard d’une image est le JPEG : c’est un format d’image compressé, c’est-à-dire que l’on a supprimé des informations du fichier acquis avec

l’appareil photo. Pour obtenir un fichier JPEG, l’ap- pareil photo réalise différents traitements : déma- triçage, balance des blancs, courbe de contraste, lissage, redressement géométrique, correction

gamma, saturation

diminuent la qualité du fichier.

Ces traitements automatiques

Afin d’obtenir un fichier contenant le maximum d’informations et n’ayant pas subi de modifications, il faut choisir le format RAW. Il permet aux photo- graphes et aux graphistes de modifier, à l’aide d’un logiciel comme Photoshop ou Gimp, sa prise de vue. Néanmoins, ce fichier ne peut pas être lu par tous les logiciels ou les navigateurs Internet. La dernière étape consiste à enregistrer l’image en JPEG. Dans les fichiers RAW, l’information sur la luminosité est codée sur 10 ou 12 bits au lieu des 8 bits pour le JPEG (et généralement aussi du TIFF). Les données enregistrées sont alors plus nombreuses = 4096 valeurs (pour le RAW 12 bits) différentes au lieu de 256 par couleur primaire. Lors du traitement numérique, certaines couleurs « disparaissent » : on observe un histogramme en forme de peigne lors du traitement d’une image JPEG. Dans le cas d’un trai- tement RAW, on n’observe pas cet histogramme.

Couche : RVB 0 255 nombre de pixels
Couche : RVB
0
255
nombre de pixels

Histogramme avant traitement (RAW)

Couche : RVB 0 255 nombre de pixels
Couche : RVB
0
255
nombre de pixels

Histogramme après traitement (JPEG), il y a des sauts de contraste (couleurs manquantes)

Réussir une belle photographie

1.
1.
1. régler son appareil Choisissez une définition adaptée à l’uti - lisation de votre photo :

régler son appareil

Choisissez une définition adaptée à l’uti- lisation de votre photo : au minimum 2,1 MPx pour une photo 10x15 cm imprimée en 300 dpi, et au minimum 800 000 pixels soit moins de 1 MPx pour une image affichée au format 16/9 sur un écran de 19 pouces avec une résolution de 72 ppp.

˜ 1 MPx

de 19 pouces avec une résolution de 72 ppp. ˜ 1 MPx 2,1 MPx choisir un

2,1 MPx

choisir un formatpouces avec une résolution de 72 ppp. ˜ 1 MPx 2,1 MPx RAW si vous souhaitez

RAW si vous souhaitez retoucher vos photos. JPEG si vous souhaitez com- muniquer vos photos tout de suite sur les réseaux sociaux.

vérifiermuniquer vos photos tout de suite sur les réseaux sociaux. Attention à l’histogramme affiché sur votre

Attention à l’histogramme affiché sur votre appareil pour savoir si vos photos sont bien contrastées.

à l’histogramme affiché sur votre appareil pour savoir si vos photos sont bien contrastées. 0 255

0

255

4.
4.

admirer !

à l’histogramme affiché sur votre appareil pour savoir si vos photos sont bien contrastées. 0 255
photos sont bien contrastées. 0 255 4. admirer ! 8 LE KIT DU PETIT DESIGNER -

8

LE KIT DU PETIT DESIGNER - JEAN-PASCAL MAUVOISIN & ELSA DEPONT, 2015 IMAGE NUMÉRIQUE