Вы находитесь на странице: 1из 87

Un

Media Center dans mon salon avec un


Raspberry Pi


Michel Martin
Editions Mediaforma



Copyright © 2016
MediaForma est une marque déposée
Tous droits réservés

Introduction
Bienvenue dans ce troisième volet dédié au Raspberry Pi. Dans ce projet, vous allez
apprendre à créer un Media Center pour la télévision de votre salon. Vous pourrez ainsi
centraliser vos films, vos musiques, vos photos, mais aussi accéder à de nombreux canaux
de télévision et à vos séries préférées à travers une interface élégante et intuitive, en
utilisant une souris, un clavier d’ordinateur, une manette de jeu ou … une télécommande
de TV.
Vous vous demandez peut-être si vos connaissances en informatique sont suffisantes pour
mener à bien ce projet. Je vous garantis que oui, quel que soit votre passé en informatique.
Toutes les étapes à suivre seront décrites en vidéo. Il vous suffira de suivre à la lettre les
manipulations que vous verrez pour obtenir le même résultat. Vous préférez un support
écrit plutôt que vidéo ? Pas de problème : un eBook est fourni avec cette formation. Il
contient de nombreuses illustrations et des instructions précises. Vous pourrez même
l’imprimer sur des feuilles A4 si vous souhaitez un support papier.
Prêt à vous lancer dans l’aventure ? Commençons par les éléments que vous devez vous
procurer.
Les éléments dont vous avez besoin
Pour ce projet, vous aurez besoin des éléments suivants :
Un Raspberry Pi 2 Modèle B.
Une carte microSD HC de 16 Go en classe 10 si possible. Par exemple une Sandisk Ultra 16
Go Classe 10 80Mo/s 533x.
Une TV avec entrée HDMI.
Un clavier et une souris USB neufs ou de récupération, pour le paramétrage du Media
Center, et éventuellement pour son utilisation.
Une alimentation secteur mini USB.
Un boîtier Raspberry Pi 2 officiel.
Un PC muni d’un lecteur de cartes SD pour copier le système d’exploitation sur la carte
microSD que vous insèrerez dans votre Raspberry Pi.
Si vous n’avez pas encore un Raspberry Pi ainsi que les éléments qui viennent d’être cités,
vous pouvez vous les procurer sur Amazon à travers la page http://goo.gl/aQmShQ :
Vocabulaire
Pour être parfaitement à l’aise avec cette formation, vous devez connaitre quelques termes
qui ne font pas forcément partie de votre vocabulaire.
Recalbox. C’est un système d’exploitation adapté au Raspberry Pi. Dans le projet « Une
console de retrogaming avec un Raspberry Pi », vous avez vu comment l’utiliser pour que
la télévision de votre salon se transforme en une console de retrogaming. Dans ce projet,
vous allez l’utiliser pour que votre télévision puisse gérer toutes sortes d’éléments
multimédia et devienne un véritable Media Center dont vous aurez du mal à vous passer.
Kodi. Ex XBMC, Kodi est un Media Center intégré au système Recalbox. Qu’il s’agisse de
vidéos, de photos ou de musique, Kodi est en mesure de récupérer les titres, les visuels et
les informations correspondantes pour vous fournir tout ce dont vous rêviez en matière de
multimédia, directement sur l’écran de votre télévision. Ses compétences ne s’arrêtent pas
là puisque Kodi donne également accès à de nombreux canaux de télévision et à des
services de streaming.
Noobs. C’est l’abréviation de New Out Of the Box Software, c’est-à-dire nouveau logiciel
qui fonctionne dès son déballage. Ce même terme désigne les débutants, voire même les
« idiots » dans d’autres domaines. En ce qui nous concerne, c’est l’utilitaire qui se lancera
lorsque vous mettrez votre Raspberry Pi sous tension pour la première fois, juste après
avoir copié RecalboxOS sur la carte microSD.
Scraper. Ce terme désigne l’opération qui consiste à ajouter des données aux films, séries
TV et musiques accessibles sur Kodi. Cette formation vous montrera en temps voulu
comment scraper tous vos médias de façon automatique.
Découverte du Raspberry Pi 2
Votre Raspberry PI 2 est un condensé d’électronique. Il regroupe tous les composants
nécessaires pour assurer les mêmes tâches qu’un PC traditionnel … et bien plus encore !
La face supérieure donne accès à de nombreux connecteurs :

Connecteur Fonction
1 Port Ethernet 10/100 BaseT
2 Quatre ports USB
3 Jack à 4 contacts pour audio et vidéo composite
4 Port HDMI
5 Alimentation du Raspberry Pi 2 en 5V
6 Connecteur GPIO 40 broches
7 Connecteur pour afficheur DSI
8 Connecteur pour caméra

La face inférieure contient un seul connecteur :


Connecteur Fonction
9 Connecteur microSD

Dans ce projet, vous utiliserez :


Le port mini-USB (5) pour alimenter votre Raspberry.
Le port HDMI (4) pour relier votre Raspberry à un écran de télévision.
Le port Ethernet (1) pour relier le Raspberry à votre box Internet.
Plusieurs ports USB pour connecter un clavier, une souris, une manette de jeu, et
éventuellement un dongle IR pour commander votre Media Center avec une
télécommande de télévision.
Le port microSD pour insérer la carte sur laquelle vous aurez au préalable copié le système
RecalboxOS.
Vous pouvez vous procurer votre Raspberry Pi 2 Modèle B en cliquant sur ce lien.
Insertion du Raspberry dans son boîtier
Pour protéger votre Raspberry, je vous conseille de l’insérer dans un boîtier que vous
poserez à côté de votre écran de télévision. Pourquoi ne pas opter pour un boîtier officiel
Raspberry Pi 2 ?
Avec ses couleurs framboise et blanc, ce boîtier fait beaucoup d’effet à côté de l’écran :

Très pratique, il est entièrement démontable et parfaitement fonctionnel :

Vous pouvez vous le procurer en cliquant sur ce lien :


Téléchargement et installation de
RecalboxOS
Pour créer votre Media Center, la première étape va consister à télécharger la dernière
version de la distribution RecalboxOS. Ouvrez votre navigateur Web et rendez-vous sur la
page https://goo.gl/IUJ82m. Cette URL abrégée correspond à la page suivante :
https://github.com/digitalLumberjack/Recalbox-os/releases/latest
Que vous tapiez la version réduite ou la version in-extenso dans la barre d’adresses, vous
arrivez sur une page qui ressemble à ceci :

Cliquez sur le lien qui représente la dernière version stable de RecalboxOS au format ZIP.
Ici, il s’agit de la version 3.2.11 de RecalboxOS, datée du 24 Mars 2015. Tout ce qui est
dit dans cette formation reste valable si une version plus récente du système est disponible
alors que vous arrivez sur cette page.
Décompressez le fichier zip RecalboxOS. Pour cela, cliquez du bouton droit sur son icône,
puis sélectionnez Extraire tout dans le menu :
Windows vous propose de décompresser le fichier ZIP dans un dossier de même nom.
Validez en cliquant sur Extraire :

Quelques instants plus tard, les fichiers de la distribution RecalboxOS ont été extraits :
Copie de RecalboxOS sur la carte
microSD
Si votre lecteur de cartes est capable de lire des cartes microSD, insérez-y votre carte
microSD. Dans le cas contraire, insérez la carte microSD dans l’adaptateur SD fourni avec
la carte, puis insérez l’adaptateur SD dans le lecteur de cartes.
Si ce n’est pas déjà fait, formatez votre carte microSD en FAT32. Pour cela, ouvrez le
gestionnaire de fichiers de Windows, cliquez du bouton droit sur l’icône qui représente
votre carte et sélectionnez Formater dans le menu. La boîte de dialogue Formater
Lecteur USB s’affiche. Sélectionnez FAT32 dans la liste déroulante Système de fichiers,
puis cliquez sur Démarrer :
Si toute la capacité de la carte microSD n’est pas accessible
Il se peut que la boîte de dialogue Formater ne donne pas la capacité réelle de votre
carte :

Si c’est le cas, cela vient certainement du fait que plusieurs partitions ont été définies sur
la carte. Vous allez devoir les supprimer avant de formater la carte. Je tiens à vous mettre
en garde sur la technique qui va être évoquée ici. En cas de fausse manipulation, elle peut
effacer toutes les données qui se trouvent sur le disque dur du PC, sans aucun espoir de les
retrouver. Mediaforma Learning ne saurait être tenu responsable de toute mauvaise
manipulation de votre part. Ceci étant dit, si vous êtes attentif, il n’y a aucune raison de
paniquer !
Cliquez du bouton droit sur le bouton Démarrer et choisissez Invite de commandes
(admin) dans le menu. Cette commande ouvre une fenêtre Invite de commandes en
mode administrateur.
Tapez diskpart et appuyez sur Entrée. L’invite de commande devient DISKPART> :

Tapez :
DISKPART> list disk
Les unités de masse connectées à l’ordinateur sont listées :

Repérez votre carte microSD par sa capacité. Ici, l’ordinateur est équipé de trois mémoires
de masse :
Deux disques durs de 500 Go (disques 0 et 1).
Un média de 14 Go (disque 3).
Notre carte microSD fait 16 Go. Elle correspond donc au disque 3. Dans votre cas, vous
devrez trouver le disque qui correspond à la capacité de votre carte microSD. Si plusieurs
mémoires de masse de même capacité sont accessibles dans l’ordinateur, retirez-les pour
ne conserver que votre carte microSD afin d’éviter toute confusion.
En supposant que la carte microSD est identifiée par le disque 3, tapez :
DISKPART> select disk 3
Cette commande sélectionne le disque 3 pour pouvoir travailler dessus. En ce qui vous
concerne, votre carte microSD aura certainement un autre numéro.
Tapez :
DISKPART> clean
Toutes les partitions du disque sont supprimées. Quelques instants plus tard, un message
indique que le disque a été nettoyé.
Tapez :
DISKPART> convert mbr
Cette commande crée une table des partitions sur la carte.
Tapez :
DISKPART> create partition primary
Cette commande crée une partition primaire sur le périphérique.
Tapez les commandes suivantes :
DISKPART> select part 1
DISKPART> active
DISKPART> format fs=fat32 quick
La première commande sélectionne la première partition.
La deuxième commande active la partition sélectionnée.
La troisième commande formate cette partition en FAT32 en utilisant un formatage rapide.
Suite à ces commandes, la totalité de l’espace disponible devrait être accessible. Pour vous
en assurer, il vous suffit d’ouvrir l’Explorateur de fichiers :

Si votre carte SD n’apparait pas dans l’Explorateur de fichiers, cela signifie qu’aucune
lettre d’unité ne lui a été affectée. Dans ce cas, tapez cette commande en choisissant la
lettre qui vous convient. Ici par exemple, nous affectons la lettre K à la carte microSD :
DISKPART> assign letter k
Vous voici maintenant en possession d’une carte microSD formatée en FAT32 et qui
donne accès à toute la capacité dont elle dispose. Il est temps d’y copier RecalboxOS.
Copie de RecalboxOS sur la carte microSD
Affichez le contenu du dossier dans lequel vous avez décompressé RecalboxOS dans
l’Explorateur de fichiers, cliquez sur un des fichiers, appuyez simultanément sur les
touches Ctrl et A pour sélectionner la totalité du dossier, puis glissez-déposez la sélection
sur la lettre qui correspond au lecteur de carte microSD. Dans notre cas, il s’agit de la
lettre K :

Selon la vitesse de la carte et le type de connexion du lecteur de cartes, il devrait vous


falloir entre une et trois minutes pour copier tous les fichiers.
Si vous n’avez pas encore un lecteur de cartes SD/microSD USB3, vous pouvez vous en
procurer un sur Amazon en cliquant sur ce lien :
Premier démarrage
Ejectez la carte microSD. Pour cela, cliquez sur la flèche dans la zone de notification,
cliquez sur l’icône Retirer le périphérique et désignez la carte dans le menu :

Insérez la carte microSD dans le Raspberry. Pour cela, retournez le Raspberry pour voir la
face du dessous et insérez la carte dans le connecteur de façon à voir les inscriptions qui
figurent au-dessus de la carte :

Arrêtez d’enfoncer la carte microSD lorsque vous entendez un petit clic. La carte doit
alors dépasser du Raspberry d’environ 2 millimètres.
Connectez au Raspberry :
Le câble Ethernet.
Le clavier USB.
La souris USB.
Le câble HDMI/HDMI, l’autre extrémité étant reliée à votre téléviseur.
La prise mini USB de l’adaptateur secteur.


Il ne vous reste plus qu’à relier l’adaptateur secteur à une prise 220V. La diode rouge du
Raspberry s’allume et la diode verte clignote pendant quelques secondes puis elle s’éteint.
Vous l’aurez compris, la diode rouge indique que le Raspberry est sous tension et la diode
verte s’allume à chaque lecture/écriture sur la carte microSD. Une fenêtre intitulée
NOOBS v1.4 devrait alors s’afficher sur votre télévision ou votre écran. A l’aide de la
souris, choisissez Français dans la liste déroulante Langue, fr dans la liste déroulante
Keyboard, cochez la case recabboxOS-rpi2 et cliquez sur l’icône Install, en haut et à
gauche de la fenêtre :

Une boîte de dialogue vous informe que toutes les données vont être effacées sur la carte
microSD. Confirmez en cliquant sur Oui :

Il ne vous reste plus qu’à patienter jusqu’à ce que le système soit écrit sur la carte. Selon la
vitesse de la carte et le type de connexion du lecteur de cartes, il devrait vous falloir entre
trois et dix minutes pour terminer cette étape. Une boîte de dialogue indique alors que le
système a été installé :

Cliquez sur OK. Le système redémarre et l’interface EmulationStation s’affiche :


Démarrage direct de RecalboxOS sur Kodi
Comme vous le voyez, c’est l’interface de jeu et non le Media Center qui est lancé au
démarrage de Recalbox. Nous allons modifier un fichier de configuration pour que le
démarrage donne directement accès à Kodi. Pour cela, vous aurez besoin des éléments
suivants :
Un PC connecté au réseau local.
L’application Advanced IP Scanner pour connaitre l’adresse réseau du Raspberry Pi.
L’application PuTTY pour modifier un fichier de configuration du Raspberry depuis le PC.
Recherche de l’adresse IP du Raspberry

Ouvrez un navigateur Web et rendez-vous sur la page http://www.advanced-ip-


scanner.com/fr/ :

Cliquez sur Télécharger gratuitement. Une nouvelle fenêtre s’ouvre. Cliquez sur
Télécharger :

Quelques instants plus tard, le fichier ipscan24.exe se trouve dans votre dossier de
téléchargement. Double-cliquez dessus pour l’exécuter. Indiquez la langue du
programme : Français. Etant donné que ce programme ne sera exécuté
qu’occasionnellement, vous n’allez pas l’installer, mais plutôt exécuter sa version
« portable ». Choisissez Exécuter pour l’exécuter sans l’installer, puis cliquez sur
Suivant :
Parcourez le contrat de licence, sélectionnez l’option Je comprends et l’accepte les
termes du contrat de licence puis cliquez sur Exécuter. La fenêtre d’Advanced IP
Scanner s’affiche. Cliquez sur Analyser et patientez jusqu’à ce que le Raspberry Pi soit
identifié :

Ici, le Raspberry a pour adresse IP 192.168.0.106. Notez soigneusement cette adresse.


Vous l’utiliserez par la suite pour accéder Raspberry depuis le PC.
Connexion Shell au Raspberry

Pour vous connecter au Raspberry en SSH, vous utiliserez le programme PuTTY. Ouvrez
un navigateur Web, connectez-vous sur la page http://goo.gl/Re70FD. Cette adresse est le
raccourci de l’URL http://www.chiark.greenend.org.uk/~sgtatham/putty/download.html.
J’ai pensé qu’elle serait plus simple à saisir que l’URL non raccourcie. Que vous tapiez
l’une ou l’autre, vous atterrissez sur la page de téléchargement de PuTTY. Déplacez-vous
vers le bas de la page et cliquez sur putty.exe, sous For Windows on Intel X86 :

Quelques instants plus tard, le programme putty.exe se trouve dans votre dossier de
téléchargement. Il s’agit d’un programme portable. Aucune installation n’est donc
nécessaire. Double-cliquez dessus pour l’exécuter. Une fenêtre nommée PuTTY
Configuration s’affiche. Entrez l’adresse IP du Raspberry Pi dans la zone de texte Host
Name. En ce qui nous concerne, cette adresse est 192.168.0.106. Assurez-vous que le port
est bien 22 et que l’option SSH est sélectionnée, puis cliquez sur Open :
Une boîte de dialogue d’avertissement vous demande de confirmer que ce serveur est
digne de confiance. Cliquez sur Oui :

La fenêtre Shell s’affiche. Connectez-vous avec ces identifiants :


Login as : root
Password : recalboxroot
Après avoir tapé le nom d’utilisateur root, appuyez sur la touche Entrée du clavier. De
même après avoir tapé le mot de passe recalboxroot, appuyez sur la touche Entrée du
clavier. Vous devriez obtenir quelque chose comme ceci :

Si une erreur indique que vous n’avez pas entré les bons identifiants, assurez-vous que
tous les caractères ont été saisis en minuscules et que la touche Verr Maj n’est pas active :

Une fois connecté au Raspberry, tapez la commande suivante et appuyez sur la touche
Entrée du clavier :
nano /recalbox/share/system/recalbox.conf
Si vous ne vous êtes pas trompé dans la commande, le fichier recalbox.conf est ouvert
dans l’éditeur nano :
Vous vous en doutez certainement : vous allez devoir modifier la section A – Kodi.
La souris n’ayant aucun effet dans nano, appuyez plusieurs fois sur la touche Bas du
clavier pour positionner le curseur (c’est-à-dire le rectangle vert) sur le point-virgule de la
ligne suivante :
;kody_at_start=0
Supprimez le point-virgule en appuyant sur la touche Suppr du clavier et remplacez 0 par
1 :
kody_at_start=1

Appuyez simultanément sur les touches Ctrl et O pour enregistrer les modifications dans
le fichier. Nano affiche le chemin et le nom du fichier :

Appuyez sur la touche Entrée


pour confirmer, puis simultanément sur Ctrl et X pour quitter nano. Il ne vous reste plus
qu’à lancer la commande reboot et à appuyer sur la touche Entrée pour relancer le
Raspberry :

Quelques instants plus tard, l’écran principal de Kodi s’affiche :


Francisation de l’interface de Kodi
Pour vous déplacer dans l’interface de Kodi, vous pouvez utiliser le clavier ou la souris. A
titre d’exemple, nous allons utiliser la souris. Pointez le système de menus, c’est-à-dire la
bande horizontale de couleur noire. Déplacez la souris vers la droite jusqu’à ce que le
menu SYSTEM soit visible. Cliquez sur SYSTEM. Une boîte de dialogue intitulée
Change Your Settings s’affiche.

Cliquez sur Appearance, dans la partie gauche de la boîte de dialogue. La boîte de


dialogue Appearance - Settings s’affiche.

Cliquez sur International dans la partie gauche de la boîte de dialogue. Cliquez sur
Language et choisissez French dans la liste. Cliquez sur Région dans la partie gauche de
la boîte de dialogue et initialisez les paramètres Région, Agencements du clavier et Pays
fuseau horaire en fonction de l’endroit où vous vivez.
Concernant l’agencement du clavier, choisissez un clavier English AZERTY et cliquez
sur English QWERTY pour désactiver le clavier Qwerty.
Fermez les boîtes de dialogue ouvertes. Ça y est, l’interface de Kodi est maintenant en
français.
Premiers pas dans Kodi
Il existe deux modes de navigation dans Kodi : Fichiers et Médiathèque.
Le mode Fichiers permet de paramétrer Kodi et d’ajouter des sources de données. Vous
l’utiliserez dans un premier temps pour configurer Kodi.
Le mode Médiathèque est le mode d’utilisation standard de Kodi, une fois que l’application
a entièrement été configurée.
Pour accéder au maximum de paramètres de configuration dans Kodi, vous allez passer en
mode Expert. Cliquez sur SYSTÈME, sur Apparence, puis à deux reprises sur Niveau
de paramètres, dans l’angle inférieur gauche de la boîte de dialogue pour afficher
Expert. Lorsque la configuration sera terminée, vous pourrez repasser en mode Basique.

Toujours dans la boîte de dialogue Apparence – Paramètres, vous pouvez choisir


l’application exécutée par défaut au démarrage de Kodi. Pour cela, cliquez sur Thème
puis agissez sur le paramètre Ecran de démarrage. Vous pouvez choisir Accueil, TV,
Radio, Programmes, Images, Musique, Vidéos, Fichiers, Paramètres ou Météo.
Pour ne pas afficher les news sur Kodi, cliquez sur Thème, puis désélectionnez l’option
Afficher les flux RSS.
Cliquez sur Liste de fichiers et sélectionnez si nécessaire l’option Ignorer les articles
définis lors du tri (ex : “Le”). Ainsi, le film « Le transporteur » ne sera pas classé à la
lettre L mais à la lettre T.
Cochez la case Permettre de renommer et supprimer. Ainsi, vous pourrez renommer et
effacer des fichiers depuis le menu contextuel de Kodi.

Cliquez sur l’icône Précédent, en bas et à droite de la boîte de dialogue, pour revenir au
menu Changement des paramètres, puis cliquez sur Vidéo. Sous Médiathèque,
sélectionnez l’option Actualiser la médiathèque au démarrage. Ainsi, Kodi recherchera
d’éventuels nouveaux médias à chaque démarrage et, s’il en trouve, chargera les
informations correspondantes en se connectant sur un site de scraping.
Cochez la case Grouper les films en saga. Ainsi par exemple, si vous avez plusieurs
films Rocky, ils seront classés sous le nom Rocky Collection.

Revenez en arrière en cliquant sur l’icône Précédent, dans l’angle inférieur droit de la
boîte de dialogue, puis cliquez sur Musique. Sous Médiathèque, cochez la case
Actualiser la médiathèque au démarrage pour que Kodi mette automatiquement à jour
la bibliothèque musicale chaque fois qu’il démarre.
Revenez en arrière en cliquant sur l’icône Précédent et cliquez sur Services. Cliquez sur
Serveur Web. Sélectionnez l’option Permettre le contrôle de Kodi en http, choisissez
un nom d’utilisateur et un mot de passe. Cette option permet de contrôler Kodi depuis un
navigateur Web quelconque, par exemple à partir d’un smartphone ou d’une tablette.

Revenez en arrière en cliquant sur l’icône Précédent et cliquez sur Système. Sous Sortie
audio, définissez le nombre de canaux de votre configuration : 2.0, 5.1 ou 7.1 par
exemple.

Sous Périphériques, cochez la case Activer le support du joystick et du gamepad si


vous voulez pouvoir contrôler Kody avec votre manette de jeu.
Quitter Kodi
Pour quitter Kodi, cliquez sur le bouton Arrêt, dans l’angle inférieur gauche de l’écran.
Vous pouvez alors choisir :
De fermer Kodi : Sortir.
D’arrêter la Recalbox : Arrêt du système.
De définir un intervalle de temps en minutes au bout duquel votre Recalbox se mettra
automatiquement hors tension : Minuteur d’extension personnalisé.
De redémarrer la Recalbox :Redémarrer.
Contrôler Kodi avec un navigateur
Supposons que le Raspberry ait l’adresse réseau 192.168.0.110 et que vous ayez autorisé
le contrôle de Kodi en HTTP, comme indiqué dans l’étape intitulée « Premiers pas dans
Kodi ». Ouvrez un navigateur Web, sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette, puis
connectez-vous sur http://192.168.0.110/. Une boîte de dialogue vous demande d’entrer un
nom d’utilisateur et un mot de passe. Tapez le nom d’utilisateur et le mot de passe définis
sous SYSTÈME/Services/Serveur Web.

Cliquez sur Se connecter et, éventuellement, mémorisez le mot de passe pour éviter
d’avoir à le saisir la prochaine fois.
Vous utiliserez essentiellement les onglets Remote, Movies et Music.
L’onglet Remote permet de contrôler à distance l’interface de Kodi à travers une interface
simple et élégante :
L’onglet Movies permet d’accéder aux films dans la bibliothèque et de contrôler leur
diffusion dans Kodi :

Pour jouer un film, cliquez dessus, puis cliquez sur le bouton Play qui apparait au-dessus
de la jaquette du film. Une interface minimaliste permet alors de contrôler la diffusion du
film dans le navigateur :
L’onglet Music donne accès aux musiques de la bibliothèque :

Lorsque vous cliquez sur un album, les titres correspondants s’affichent. Il suffit de
cliquer sur l’un d’entre eux pour le jouer sur Kodi. Une interface minimaliste s’affiche
dans la partie inférieure de la page. Vous l’utiliserez pour contrôler la diffusion de
l’album :
Ajouter des médias dans la bibliothèque
Cette section va vous montrer comment accéder à des éléments multimédia (vidéo, audio
et photos) depuis un emplacement partagé du réseau local. C’est certainement la
configuration que vous utiliserez puisque Kodi s’exécute depuis une carte microSD de
faible taille et sur laquelle vous n’envisagez certainement pas de stocker votre
médiathèque.
Ajouter une source vidéo depuis un ordinateur du réseau
Nous allons supposer que les vidéos sont stockées dans le dossier c:\Medias\Films sur un
PC qui a pour nom W10 sur le réseau et qui se trouve dans le groupe de travail
WORKGROUP, c’est-à-dire le groupe de travail par défaut de Windows.
Etape 1 - Partage d’un dossier

Dans un premier temps, vous allez partager ce dossier pour qu’il soit accessible sur le
réseau et donc sur Kodi. Ouvrez le Gestionnaire de fichiers de Windows, déplacez-vous
dans le dossier c:\Medias, cliquez du bouton droit sur le dossier Films et sélectionnez
Propriétés dans le menu. La boîte de dialogue Propriétés de Films s’affiche. Basculez
sur l’onglet Partage et cliquez sur Partage avancé. La boîte de dialogue Partage avancé
s’affiche. Cochez la case Partager ce dossier, puis cliquez sur Autorisations. La boîte de
dialogue Autorisations pour Films s’affiche. Vérifiez que la case Lecture est cochée,
sous Autoriser, pour que le dossier Films soit accessible en lecture seulement :

Fermez les boîtes de dialogue ouvertes en cliquant sur OK, sur OK, puis sur Fermer.
Etape 2 - Création d’un compte local

Pour pouvoir accéder aux dossiers partagés sur le Raspberry, vous allez devoir créer un
compte d’utilisateur local, c’est-à-dire non Microsoft. La technique décrite ici fonctionne
sous Windows 10. Vous devrez l’adapter à votre système d’exploitation s’il ne s’agit pas
de Windows 10.
Cliquez sur Démarrer, tapez comptes et cliquez sur Comptes d’utilisateurs. La boîte de
dialogue Comptes d’utilisateurs s’affiche :

Cliquez sur Gérer un autre compte, puis sur Ajouter un utilisateur dans les
paramètres de l’ordinateur. Sous Autres utilisateurs, cliquez sur Ajouter un autre
utilisateur sur ce PC. Cliquez sur Je ne dispose pas des informations de connexion de
cette personne, puis sur Ajouter un utilisateur sans compte Microsoft. Définissez les
informations de connexion du nouveau compte :
Cliquez sur Suivant pour créer le nouveau compte.

Vous pouvez refermer la boîte de dialogue COMPTES.


Etape 3 – Accès au dossier partagé sur le Raspberry

Tout est maintenant paramétré sur le PC. De retour sur Kodi, cliquez sur VIDÉOS, sur
Fichiers, puis sur Ajouter une source vidéo. La boîte de dialogue Ajouter une source
vidéo s’affiche. Cliquez sur Parcourir, puis sur Ajouter un chemin réseau. Dans la boîte
de dialogue Ajouter un chemin réseau, choisissez le protocole Réseau Windows (SMB)
puis cliquez sur Parcourir, en face de Nom du serveur. Cliquez sur WORKGROUP,
puis sur W10. Une boîte de dialogue vous demande d’entrer un nom d’utilisateur et un
mot de passe pour accéder au dossier partagé sur le PC :

Entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe du compte non Microsoft défini dans l’étape
2 et validez en cliquant sur OK. Les dossiers partagés sont maintenant accessibles :

Sélectionnez le dossier Films et validez en cliquant sur OK, puis sur OK. Une nouvelle
boîte de dialogue intitulée Catégorie s’affiche. Sélectionnez Films dans la liste déroulante
Catégorie du répertoire, The Movie Database dans la zone de liste Choisissez un
Scraper, puis cliquez sur OK.
L’entrée smb://W10/Films est ajoutée à la liste. Cliquez dessus pour la sélectionner et
validez en cliquant sur OK. Une boîte de dialogue vous demande si vous voulez mettre à
jour les informations concernant les fichiers qui se trouvent dans le nouveau chemin.
Cliquez sur Oui.

Retournez au menu principal de Kodi en cliquant sur l’icône affichée dans l’angle
inférieur droit de l’écran. Comme vous pouvez le constater, la catégorie FILMS a été
ajoutée dans le menu. Pointez cette entrée pour accéder aux films qui se trouvent dans le
dossier partagé Films. Ici, deux films sont accessibles.

Pour visionner l’un d’entre eux, il suffit de cliquer sur son nom.
Vous pouvez également parcourir les films par titres, par genres, par années ou par acteurs.
Ajouter une source vidéo depuis un NAS Synology
Si vous êtes l’heureux possesseur d’un NAS Synology, cette vidéo va vous montrer
comment accéder aux fichiers qui y sont stockés depuis Kodi. Pour ceux qui ne le
sauraient pas, signalons qu’un NAS (Network Attached Storage) est un boîtier de stockage
réseau qui peut être directement relié à la box Internet. Son contenu est alors accessible
aux autres ordinateurs reliés sur cette même box. Personnellement, j’utilise un NAS
Synology DS 110J depuis des années et j’en suis très content. Vous pouvez vous procurer
un NAS équivalent mais plus récent en suivant l’adresse http://goo.gl/ROkyQB.
Pour que le Raspberry puisse accéder aux fichiers stockés sur un NAS Synology, il est
nécessaire d’ajuster un paramètre à l’aide de l’application Synology DiskStation
Manager. Pour cela, nous allons dans un premier temps faire appel à l’application
Advanced IP Scanner pour connaitre l’adresse IP du NAS Synology. Normalement, cette
application a déjà été téléchargée sur votre ordinateur puisque nous l’avons utilisée pour
connaitre l’adresse IP du Raspberry.
Si ce n’est pas encore le cas, ouvrez un navigateur Web et rendez-vous sur la page
http://www.advanced-ip-scanner.com/fr/. Cliquez sur Télécharger gratuitement, puis sur
Télécharger. Une fois le fichier ipscan24.exe dans votre dossier de téléchargement,
double-cliquez dessus pour l’exécuter. Indiquez la langue du programme : Français. Etant
donné que ce programme ne sera exécuté qu’occasionnellement, vous n’allez pas
l’installer, mais plutôt exécuter sa version « portable ». Choisissez Exécuter pour
l’exécuter sans l’installer, puis cliquez sur Suivant. La fenêtre d’Advanced IP Scanner
s’affiche. Cliquez sur Analyser et patientez jusqu’à ce que le NAS soit identifié. Notez
l’adresse IP correspondante :

Ici, le NAS a pour adresse IP 192.168.0.117. Ouvrez un navigateur Web et connectez-vous


sur l’adresse IP du NAS en utilisant le port 5000 :
Connectez-vous en tant qu’administrateur ou en utilisant un autre compte. Cliquez sur
Management, puis sur Win/Mac OS dans le volet gauche. Dans le groupe d’options
Service de fichiers Windows, cochez la case Activer Local Master Browser. Vous
pourrez ainsi vous connecter à votre NAS en mode invité, sans fournir un mot de passe :

Cliquez enfin sur OK pour prendre en compte le nouveau paramétrage.


Le paramétrage du NAS est terminé. Dans le menu principal de Kodi, cliquez
successivement sur VIDÉOS, sur Fichiers, sur Ajouter une source vidéo, sur Parcourir,
sur Réseau Windows (SMB), sur WORKGROUP (puisque le NAS est relié au réseau
local WORKGROUP), sur DISKSTATION (pour accéder aux fichiers du NAS), puis sur
public pour accéder aux dossiers stockés sur le NAS.
Les vidéos se trouvent dans le dossier video. Un clic sur ce dossier, sur OK puis sur OK
et le dossier video du NAS est ajouté à la liste.
Une nouvelle boîte de dialogue intitulée Catégorie s’affiche. Sélectionnez Films dans la
liste déroulante Catégorie du répertoire, The Movie Database dans la zone de liste
Choisissez un Scraper, puis cliquez sur OK.

Une boîte de dialogue vous demande si vous voulez mettre à jour les informations
concernant les fichiers qui se trouvent dans le nouveau chemin. Cliquez sur Oui.

Retournez au menu principal de Kodi en cliquant sur l’icône affichée dans l’angle
inférieur droit de l’écran. Comme vous pouvez le constater, la catégorie FILMS a été
complétée par les films issus du NAS :
Ajouter une source audio
Nous allons supposer que les éléments audio sont stockés dans le dossier
c:\Medias\Musique sur un PC qui a pour nom W10 et qui se trouve dans le groupe de
travail WORKGROUP.
SI ce n’est pas déjà fait, partagez ce dossier pour qu’il soit accessible sur Kodi. Ouvrez le
Gestionnaire de fichiers de Windows, déplacez-vous dans le dossier c:\Medias, cliquez du
bouton droit sur le dossier Musique et sélectionnez Propriétés dans le menu. La boîte de
dialogue Propriétés de Musique s’affiche. Basculez sur l’onglet Partage et cliquez sur
Partage avancé. La boîte de dialogue Partage avancé s’affiche. Cochez la case Partager
ce dossier, puis cliquez sur Autorisations. La boîte de dialogue Autorisations pour
Films s’affiche. Vérifiez que la case Lecture est cochée, sous Autoriser, pour que le
dossier Musique soit accessible en lecture seulement :

Fermez les boîtes de dialogue ouvertes en cliquant sur OK, sur OK, puis sur Fermer.
La configuration du PC est terminée. Rendez-vous sur Kodi. Cliquez sur MUSIQUE, sur
Ajouter une source musicale, sur Parcourir, puis sur Réseau Windows (SMB). Cliquez
successivement sur WORKGROUP, W10 puis Musique. Cliquez sur OK.
Remarque
S’ils vous sont demandés, entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe du compte
Windows permettant d’accéder au dossier partagé.
Cliquez sur OK. Le dossier Musique apparaît maintenant dans la fenêtre Musique –
Fichiers.

Cliquez du bouton droit sur Musique. Une fenêtre contenant plusieurs actions s’affiche.
Cliquez sur Intégrer à la médiathèque. Les informations concernant les fichiers audio
sont automatiquement chargées.

Retournez au menu principal de Kodi. Désormais, lorsque vous pointez l’entrée


MUSIQUE, les albums du dossier partagé apparaissent dans la partie supérieure de
l’écran.
Pour jouer l’un d’entre eux, il suffit de cliquer sur sa jaquette. Vous pouvez également
cliquer sur Albums et choisir l’un des albums listés.

Ajouter une source photo
Nous allons supposer que les photos sont stockées dans le dossier c:\Medias\Photos sur
un PC qui a pour nom W10 sur le réseau et qui se trouve dans le groupe de travail
WORKGROUP.
Si ce n’est pas déjà fait, partagez ce dossier pour qu’il soit accessible sur Kodi. Ouvrez le
Gestionnaire de fichiers de Windows, déplacez-vous dans le dossier c:\Medias, cliquez du
bouton droit sur le dossier Photos et sélectionnez Propriétés dans le menu. La boîte de
dialogue Propriétés de Photos s’affiche. Basculez sur l’onglet Partage et cliquez sur
Partage avancé. La boîte de dialogue Partage avancé s’affiche. Cochez la case Partager
ce dossier, puis cliquez sur Autorisations. La boîte de dialogue Autorisations pour
Photos s’affiche. Vérifiez que la case Lecture est cochée, sous Autoriser, pour que le
dossier Photos soit accessible en lecture seulement :

Fermez les boîtes de dialogue ouvertes en cliquant sur OK, sur OK, puis sur Fermer.
La configuration du PC est terminée. Rendez-vous sur Kodi. Cliquez sur IMAGES, sur
Ajouter des images, sur Parcourir, puis sur Réseau Windows (SMB). Les photos se
trouvent dans le dossier partagé Photos de l’ordinateur W10 du réseau WORKGROUP.
Cliquez sur WORKGROUP, sur W10, sur Photos, sur OK puis sur OK.
Retournez au menu principal de Kodi en cliquant sur l’icône affichée dans l’angle
inférieur droit. Cliquez sur IMAGES puis sur Photos pour accéder aux photos.

Vous pouvez lancer un diaporama à partir d’une de vos photos : cliquez dessus du bouton
droit et sélectionnez Démarrer le diaporama ici dans le menu :

Vous pouvez également paramétrer le diaporama en choisissant Paramètres dans le menu.
Bien entendu, vous pouvez compléter votre photothèque avec d’autres dossiers partagés. Il
vous suffit pour cela de passer au dossier parent du dossier actuel en cliquant sur les deux
points, au début de la liste, puis de cliquer sur Ajouter des images, et de suivre la
technique d’ajout habituelle.
Les extensions de Kodi
La communauté de développeurs Kodi est particulièrement active. Elle propose de
nombreuses extensions pour étendre les possibilités de Kodi. Par exemple, en utilisant
l’extension SpotyXMBC2, vous pouvez accéder à vos morceaux préférés sur Spotify, ou
encore, en utilisant l’extension YouTube Channels, vous pouvez accéder aux vidéos des
chaînes YouTube auxquelles vous êtes abonné.
Pour installer une extension, le plus simple consiste à cliquer sur Extensions, sous
IMAGES, VIDÉOS, MUSIQUE ou PROGRAMMES. Vous aurez ainsi accès aux
extensions spécifiques aux photos, aux vidéos, aux musiques et aux programmes.
Extensions vidéo
A titre d’exemple, nous allons installer l’extension YouTube Channels.
Dans le menu principal de Kodi, cliquez sur Extensions, sous VIDÉOS. Un écran liste
alors les extensions vidéo installées. Pour l’instant, il n’y en a aucune. Cliquez sur Plus. Si
aucune extension n’est listée, cliquez sur les deux points pour accéder à toutes les
extensions, puis à nouveau sur les deux points pour accéder aux paramètres des
extensions. Cliquez sur Vérifier les mises à jour et patientez jusqu’à ce que toutes les
mises à jour aient été téléchargées.
Retournez au menu principal de Kodi en cliquant sur l’icône qui représente une maison,
dans l’angle inférieur droit de l’écran, puis cliquez sur Extensions sous VIDÉOS. Cliquez
sur Plus. Déplacez-vous dans la partie inférieure de la liste, cliquez sur YouTube puis sur
Installer.

L’extension YouTube est téléchargée, puis installée dans Kodi.


Cliquez sur l’icône dans l’angle inférieur droit de l’écran pour afficher le menu principal
de Kodi, cliquez sur Extensions sous VIDÉOS, puis sur YouTube. Une boîte de dialogue
vous propose d’exécuter l’assistant de démarrage. Confirmez en cliquant sur Oui.
Choisissez l’affichage par défaut des vidéos sur l’écran : List, Big List ou Thumbnail.

Choisissez l’affichage par défaut des épisodes : List, Big List, Thumbnail, Media info ou
Media info 2.
Cliquez sur Oui dans la boîte de dialogue Langage et région et choisissez French puis
France. Cliquez sur Connexion.

Une boîte de dialogue vous demande d’aller sur le site http://youtube.com/activate et de


taper un code. Ouvrez un navigateur sur votre PC, allez sur la page
http://youtube.com/activate, tapez le code demandé et cliquez sur Suivant :

Une nouvelle fenêtre vous demande d’autoriser l’application à utiliser vos données
personnelles YouTube. Validez en cliquant sur Autoriser :
Un autre code est généré. Recommencez la même manipulation, mais cette fois-ci, entrez
le deuxième code. Quelques instants plus tard, l’extension YouTube est accessible.
Pour accéder à YouTube depuis le menu principal, cliquez sur Extensions sous VIDÉOS
puis sur YouTube :

Vous pouvez accéder aux chaînes auxquelles vous êtes abonné, à votre propre chaîne, aux
vidéos que vous aimez, voire même lancer une recherche.
A titre d’exemple, nous allons rechercher les vidéos du podcaster Leo Laporte. Nous
cliquons sur Rechercher, nous tapons leo laporte et nous cliquons sur Entrée. Au bout de
quelques secondes, les podcasts vidéo de Leo Laporte sont accessibles. Il suffit de cliquer
sur l’un d’entre eux pour l’afficher dans Kodi.
Extensions audio
A titre d’exemple, nous allons installer l’extension Radio, qui permet d’écouter plus de
7000 stations de radio internationales.
Dans le menu principal de Kodi, cliquez sur Extensions, sous MUSIQUE. Un écran liste
alors les extensions audio installées. Pour l’instant, il n’y en a aucune. Cliquez sur Plus.
Déplacez-vous dans la liste, cliquez sur Radio puis sur Installer. Quelques instants plus
tard, l’extension Radio est installée.

Voyons comment utiliser cette extension.


Cliquez sur l’icône affichée dans l’angle inférieur droit de l’écran pour accéder au menu
principal de Kodi, pointez MUSIQUE et cliquez sur Extensions. Cliquez sur Radio. Un
menu vous permet d’accéder aux radios par genre, par thème, par pays, etc. A titre
d’exemple, cliquez sur Top 100 stations pour accéder aux 100 radios les plus populaires.
Pour écouter une radio, il vous suffit de cliquer sur son icône !
Extensions photos
A titre d’exemple, nous allons installer l’extension The Big Picture, qui affiche des
photos tirées de sites tels que Boston.com, The Atlantic, Sacramento Bee,
Wallstreetjournal, TotallyCoolPix.com et NewYorkTimes.com.
Dans le menu principal de Kodi, cliquez sur Extensions, sous IMAGES. Un écran liste
alors les extensions d’images installées. Pour l’instant, il n’y en a aucune. Cliquez sur
Plus. Déplacez-vous dans la liste, cliquez sur The Big Picture puis sur Installer.
Quelques instants plus tard, l’extension The Big Picture est installée. Voyons comment
l’utiliser.

Cliquez sur l’icône affichée dans l’angle inférieur droit de l’écran pour accéder au menu
principal de Kodi, pointez IMAGES et cliquez sur Extensions. Cliquez sur The Big
Pictures. Une boîte de dialogue indique comment utiliser l’extension The Big Picture.

Cliquez sur OK, puis appuyez sur P pour lancer le diaporama. Appuyez sur Echap à
quatre reprises pour mettre fin au diaporama et retourner au menu principal de Kodi.
Extensions programmes
Tout comme pour les extensions vidéo, audio et photo, il est possible d’ajouter des
extensions programme. Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais Kodi diffuse par
défaut un flux RSS dans la partie inférieure de l’écran. A titre d’exemple, nous allons
installer l‘extension programme RSS Editor, qui permettra de modifier la source du flux
RSS.
Cliquez sur PROGRAMMES dans le menu de Kodi, puis sur Plus. Déplacez-vous dans
la liste jusqu’à atteindre l’entrée RSS Editor. Cliquez dessus puis cliquez sur Installer.
Quelques instants plus tard, l’extension est installée.

Cliquez sur l’icône qui représente une maison, dans l’angle inférieur droit de l’écran pour
accéder au menu principal de Kodi. Cliquez sur PROGRAMMES puis sur RSS Editor.

A titre d’exemple, nous allons faire référence au flux RSS de Mediaforma Learning.
Cliquez sur le premier RSS et remplacez l’adresse http://feeds.feedburner.com/xbmc/ par
http://www.mediaforma.com/feed/.
Cliquez sur Entrée, définissez un intervalle de mise à jour de 10 minutes. Cliquez sur
Entrée puis sur OK. Cliquez enfin sur l’icône en forme de maison pour retourner à
l’interface principale de Kodi. Quelques instants plus tard, les news du site Mediaforma
s’affichent dans la partie inférieure de l’écran.

Remarque
Si aucun flux n’est affiché dans la partie inférieure de l’écran, cliquez sur Paramètres
sous SYSTÈME dans le menu principal de Kodi. Basculez sur l’onglet Apparence et
cochez la case Afficher les flux RSS :
Désinstaller une extension
Pour désinstaller une extension, pointez le menu correspondant (MUSIQUE par exemple)
et cliquez sur Extensions. Les extensions installées s’affichent. Cliquez du bouton droit
sur celle que vous voulez désinstaller. Si vous n’avez pas de souris, sélectionnez-la avec le
clavier et appuyez sur la touche C. Un menu s’affiche. Sélectionnez Informations de
l’extension, puis cliquez sur Désinstaller. La désinstallation se fait après confirmation.
C’est aussi simple que cela !
Les favoris de Kodi
Pour faciliter l’accès aux médias et aux extensions manipulés dans Kodi, vous pouvez les
placer dans les favoris de Kodi.
Par exemple, pour mettre un film dans les favoris, pointez VIDÉOS, cliquez sur Fichiers
puis sur le dossier qui contient vos fichiers. Cliquez du bouton droit sur le fichier que vous
voulez mettre dans les favoris puis choisissez Ajouter aux favoris dans le menu.

Un autre exemple. Pour accéder facilement à l’extension audio Radio, vous pouvez la
mettre dans les favoris. Pointez MUSIQUE et cliquez sur Extensions. Cliquez du bouton
droit sur Radio et choisissez Ajouter aux favoris dans le menu.
Pour accéder aux favoris, il vous suffit de cliquer sur l’icône en forme d’étoile, dans
l’angle inférieur gauche de l’écran.
Les raccourcis clavier à connaitre dans
Kodi
Si vous avez connecté un clavier au Raspberry, voici quelques raccourcis que vous devriez
connaitre :
Touche Effet
F8 Mute
F9 ou - Diminuer le volume
F10 ou + Augmenter le volume
Espace Pause
X Stop
I Information sur le média
T Sous-titrage on/off
M Accès aux contrôles du lecteur de média
C Menu contextuel
S Menu pour quitter Kodi, arrêter ou redémarrer le système


Installer un thème
Par défaut, Kodi est basé sur le thème Confluence. Pour modifier l’apparence de Kodi,
vous pouvez choisir un autre thème. Cliquez sur SYSTÈME, sur Apparence puis sur
Thème. La boîte de dialogue Thème s’affiche.

Cliquez sur Thème, dans le volet droit, sur Plus et choisissez un autre thème dans la liste.
Ici par exemple, nous choisissons le thème Amber.

Cliquez sur Installer. Quelques instants plus tard, une boîte de dialogue vous demande si
vous voulez activer le thème Amber. Cliquez sur Oui, et confirmez en cliquant à nouveau
sur Oui. Kodi a maintenant une tout autre allure.
Bien entendu, vous pouvez revenir au thème par défaut ou installer un autre thème en
utilisant la technique qui vient d’être évoquée.
La télévision sur Kodi
Pour regarder la télévision sur Kodi, Je vous propose d’installer l’extension AtlasWebTV.
Ouvrez votre navigateur et allez sur la page http://atlasweb.net/extension-atlasweb/ :
Un peu plus bas dans la page, en face du libellé Télécharger Atlas Web TV, cliquez sur
Télécharger :

Passez l’annonce publicitaire puis cliquez sur DOWNLOAD :


Dans le menu principal de Kodi, cliquez sur SYSTÈME. La boîte de dialogue
Changement des paramètres s’affiche. Sélectionnez l’onglet Extensions, cliquez sur
Installer depuis un fichier ZIP et désignez l’emplacement du fichier AtlaswebTV.zip
téléchargé à l’étape précédente. En ce qui me concerne, ce fichier se trouve sur
l’ordinateur W10 du réseau WORKGROUP, dans le dossier partage :

Cliquez sur l’icône dans le coin inférieur droit pour afficher le menu principal de Kodi,
puis cliquez sur Extensions, sous VIDÉOS. L’extension AtlasWeb apparaît dans la liste :
Cliquez dessus pour accéder aux chaînes de télévision, classées par langues et par genres :

A titre d’exemple, pour savoir quelles chaînes francophones sont disponibles, cliquez sur
Télévisions françaises :

Pour visionnez une chaîne, il vous suffit de cliquer dessus. Si une chaîne ne répond pas au
bout de quelques secondes, c’est parce qu’elle est indisponible pour l’instant. Ressayez
plus tard. Pour retourner à la liste des chaînes, vous pouvez :
Appuyer sur la touche Echap du clavier.
Déplacer la souris et cliquer sur la touche Stop de la télécommande virtuelle. Remarquez les
touches Pause, Avance rapide et Recul rapide, qui sont totalement opérationnelles.
Appuyer sur la touche Stop de votre télécommande si vous avez connecté une
télécommande à votre Raspberry.
Installer un dépôt sur Kodi
Le terme « dépôt » désigne les archives d’extensions pour Kodi. Dans cette section, je vais
vous montrer comment installer le dépôt Isengard, qui vous permettra d’accéder à de très
nombreuses extensions pour Kodi.
Dans le menu principal de Kodi, pointez SYSTÈME et cliquez sur Fichiers. Un nouvel
écran s’affiche. Dans le volet gauche, double-cliquez sur Ajouter une source.

La boîte de dialogue Ajouter une source Fichiers s’affiche. Cliquez sur Aucun :

Entrez l’adresse http://srp.nu en utilisant votre clavier USB ou le clavier virtuel qui
s’affiche sur l’écran, puis cliquez sur Entrée :
Cliquez sur la case Déclarer le nom de cette source et donnez le nom SuperRepo à la
source en utilisant votre clavier USB ou le clavier virtuel. Validez en cliquant sur OK.
L’entrée SuperRepo apparait maintenant dans la liste des sources de fichiers :

Retournez au menu principal de Kodi en cliquant sur l’icône qui représente une maison.
Cliquez sur SYSTÈME. La boîte de dialogue Changement des paramètres s’affiche.
Sélectionnez l’onglet Extensions.

Cliquez sur Installer depuis un fichier ZIP, puis cliquez sur SuperRepo :
Vous avez alors accès à trois distributions : helix, isengard et jarvis :

Cliquez successivement sur isengard, sur all, puis sur superrepo.kodi.isengard.all-


0.7.04.zip :

Quelques instants plus tard, un message indique que le dépôt SuperRepo Isengard a été
activé. Dans la section suivante, vous allez apprendre à installer une extension à partir du
dépôt Isengard.
Utilisation du dépôt Isengard : Accès aux chaînes de rattrapage de
FranceTV
A titre d’exemple, nous allons installer l’extension FranceTV Pluzz pour accéder aux
vidéos de rattrapage et aux directs de l’application mobile FranceTV Plus. Cette extension
est accessible depuis le dépôt Isengard.
Allez dans le menu principal de Kodi. Pointez VIDÉOS, cliquez sur Extensions, puis sur
Plus. Cliquez sur FranceTV Pluzz, puis sur Installer :

Quelques instants plus tard, l’extension FranceTV Pluzz est activée. Nous allons voir
comment l’utiliser.
Retournez au menu principal de Kodi en cliquant sur l’icône qui représente une maison.
Sous VIDÉOS, cliquez sur Extensions, puis sur l’extension FranceTV Pluzz. Vous
pouvez alors choisir d’assister aux direct des chaînes France TV ou aux émissions en
replay, en navigant dans un menu thématique :

Maintenant que vous savez installer une extension depuis un dépôt, vous pouvez explorer
à loisir les quelques 2200 extensions du dépôt Isengard pour trouver quelques pépites qui
sauront vous intéresser !
Pour aller plus loin avec votre Media
Center
Voici quelques idées pour vous permettre d’aller plus loin avec votre Media Center.
Utiliser une télécommande de TV pour commander Kodi
Votre Media Center est maintenant configuré. Il est temps de déconnecter votre clavier et
votre souris et de les remplacer par une simple télécommande de télévision. Pour cela, le
plus simple consiste à faire l’acquisition d’un dongle FLIRC en vous rendant sur la page
suivante :
http://goo.gl/lXNHFx

Cette petite merveille est un récepteur infrarouge. Il se connecte sur un des ports USB du
Raspberry et vous permet d’utiliser n’importe quelle télécommande de télévision pour
commander Kodi.
Pour savoir comment utiliser ce dongle, rendez-vous sur https://vimeo.com/12542134.
Comme vous le verrez, une première étape sur un PC permet de mémoriser les touches de
votre télécommande dans le dongle. Dans un deuxième temps, le dongle peut être
directement connecté au Raspberry et utilisé dans Kodi pour remplacer le clavier et/ou la
souris.
Remarque
Dans la section « Configuration de Kodi », vous avez vu qu’il était possible de
commander Kodi via une simple page Web. Vous pouvez donc utiliser le navigateur de
votre téléphone ou de votre tablette pour commander directement Kodi. Ici par exemple,
j’ai utilisé le navigateur d’un Windows Phone 8.1. L’onglet Remote donne accès à une
télécommande virtuelle qui permet de commander à distance Kodi :
Et l’onglet Movies donne directement accès aux films de la bibliothèque. Pour lancer un
film, il suffit de toucher sa vignette dans la liste, puis d’appuyer sur le bouton Play qui
apparaît sur sa vignette.
Un câble USB avec bouton Marche/Arrêt
Le Raspberry Pi n’est pas muni d’un bouton Marche/Arrêt. Après avoir arrêté votre
Recalbox, vous devez donc débrancher l’adaptateur secteur pour arrêter l’alimentation du
Raspberry. Que diriez-vous d’un connecteur d’alimentation USB muni d’un interrupteur
marche/Arrêt ? Ce connecteur est disponible en cliquant ici :
Le mot de la fin
Ce projet est maintenant terminé. Du moins pour l’instant ! Pour avoir des articles
complémentaires concernant ce Media Center, une seule adresse :
http://www.mediaforma.com/raspberrypi/
Je vous rappelle que toutes les pièces permettant de construire ce projet ont été regroupées
sur une page Web unique :
http://www.mediaforma.com/un-media-center-avec-un-raspberry-pi-equipement/
J’espère que vous avez aimé (sinon plus !) construire votre Media Center. D’autres projets
à base de Raspberry Pi sont disponibles sur le site Mediaforma :
Création d’un ordinateur tout-en-un pour moins de 100 euros :
http://www.mediaforma.com/mon-ordinateur-pour-moins-de-100-euros/
Une console de retrogaming à connecter au téléviseur du salon :
http://www.mediaforma.com/une-console-de-retrogaming-avec-un-raspberry-pi/
Si vous voulez me contacter, une seule adresse : http://www.mediaforma.com/contact/
Vous pouvez également vous inscrire dans la zone membre de Mediaforma Learning. Vous
pourrez ainsi télécharger des produits gratuitement, vous serez informé de promotions
régulières et vous recevrez la newsletter hebdomadaire pour avoir des nouvelles fraiches
des domaines qui vous intéressent.
Je vous souhaite de longues heures de détente avec votre Raspberry Pi !



Page de titre
Introduction
Les éléments dont vous avez besoin
Vocabulaire
Découverte du Raspberry Pi 2
Insertion du Raspberry dans son boîtier
Téléchargement et installation de RecalboxOS
Copie de RecalboxOS sur la carte microSD
Si toute la capacité de la carte microSD n’est pas
accessible
Copie de RecalboxOS sur la carte microSD
Premier démarrage
Démarrage direct de RecalboxOS sur Kodi
Recherche de l’adresse IP du Raspberry
Connexion Shell au Raspberry
Francisation de l’interface de Kodi
Premiers pas dans Kodi
Quitter Kodi
Contrôler Kodi avec un navigateur
Ajouter des médias dans la bibliothèque
Ajouter une source vidéo depuis un ordinateur du réseau
Etape 1 - Partage d’un dossier
Etape 2 - Création d’un compte local
Etape 3 – Accès au dossier partagé sur le Raspberry
Ajouter une source vidéo depuis un NAS Synology
Ajouter une source audio
Ajouter une source photo
Les extensions de Kodi
Extensions vidéo
Extensions audio
Extensions photos
Extensions programmes
Désinstaller une extension
Les favoris de Kodi
Les raccourcis clavier à connaitre dans Kodi
Installer un thème
La télévision sur Kodi
Installer un dépôt sur Kodi
Utilisation du dépôt Isengard : Accès aux chaînes de
rattrapage de FranceTV
Pour aller plus loin avec votre Media Center
Utiliser une télécommande de TV pour commander Kodi
Un câble USB avec bouton Marche/Arrêt
Le mot de la fin