Вы находитесь на странице: 1из 84

LE PROJET REGIONAL DE SANTE

Présentation du Projet Régional de


Santé

07 mars 2012 – ISEM – Université Montpellier 1


Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
2 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

DGARS
Responsable de la
cellule « Observations,
Statistique, Analyse »

Directeur de la stratégie
et de la performance DG adjoint
Pôle Pôle Directeur délégué de la
Performance Stratégique la qualité et
de la gestion du risque

Pôle
Pôle
Directeur de la santé évaluation Directeur de l’offre de soins et
régulation
qualitative
publique et de de l’autonomie

hiérarchique
Lien
fonctionnel
Lien
l’environnement
Pôle Pôle Pôle
Pôle Pôle
Prévention et des soins de des soins
Veille et Médico-social
Promotion de premier recours hospitaliers
la santé
Sécurité sanitaire

Délégués territoriaux, Aude, Gard, Hérault, Lozère et P. Orientales

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Un élargissement voulu du champ des compétences

Veille et sécurité
sanitaires

Prévention

Sujets transverses :
Education thérapeutique…

Organisation des soins


Sujets transverses : Médecine de ville
permanence des soins… Hôpital

Médico-social

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

L’Agence Régionale de Santé, acteur central du 5

système de santé

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
6 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|
Efficience
Accessibilité Panier de service PRSE 2

PRIAC PRS
Schémas
Télémédecine Conférence de
territoire
PSRS Programmes
Programmes
Focus

Enquête aux maires Atlas Démocratie sanitaire

CRSA CLS
Parcours

Le zonage PRAPS
Evitabilité PRGDR
Direction de la Stratégie et de la Performance CCPP
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
8 |

Le Projet Régional
de Santé
Plan stratégique
régional de santé (PSRS)

Parcours de santé

Schéma Schéma
Schéma
organisation médico-social
Prévention
des soins

PRGDR – PRIAC – PRAPS - Télémédecine

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Le PRS et ses ambitions 9

(Décret no 2010-514 du 18 mai 2010 relatif au projet régional de santé)

Le PRS porte en lui deux enjeux importants :

– Celui, interne à l’ARS de développer des transversalités de la


prévention, au médico-social afin que les parcours de soins
soient les plus fluides possibles

– Celui, externe à l’ARS de développer des synergies avec


d’autres acteurs (intersectorialité) de façon à intégrer la santé
dans toutes les politiques régionales
1

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
10 |

La première étape du PRS : définir les territoires de Santé..


lieu privilégié de la coordination des actions de santé
11 octobre 2010 : en application de la loi Hôpital,
Patients, Santé et Territoires (HPST), le DGARS du
Languedoc-Roussillon a arrêté le découpage des
territoires de santé. Le choix du département a été
retenu (résultat d’une large concertation de plus de 3
mois).

Le département a été le plus


souvent retenu comme
cadre territorial pertinent

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

11

Les territoires de santé : Le découpage départemental


a été retenu

Ce scénario correspond à un schéma rapidement opérationnel.


- le département est aujourd’hui le lieu de déclinaison de la majorité des
politiques publiques.
- - Il est parfaitement décrit, connu de tous et
- Il constitue un espace adéquat pour développer de nouvelles politiques
de santé, mieux les coordonner et envisager une mutualisation des forces
et des moyens.
- Il est également le lieu réglementaire de la discussion sur la permanence
des soins.
- Une solidarité territoriale amplifiée au sein des départements mais
également entre eux.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
12 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
13 |

Le Plan Stratégique
Régional de Santé
Plan stratégique
régional de santé (PSRS)

Parcours de santé

Schéma Schéma
Schéma
organisation médico-social
Prévention
des soins

PRGDR – PRIAC – PRAPS - Télémédecine

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
14 |

Plan Stratégique Régional de Santé


(Décret no 2010-514 du 18 mai 2010 relatif au projet régional de santé)

Le plan stratégique régional de santé est la première composante du


projet régional de santé.

Il définit les priorités de santé de la région et les objectifs permettant


de les décliner.

Ces priorités portent sur des problèmes de santé et/ou sur des
déterminants de la santé.

Il est commun à tous les secteurs de la santé pour lesquels l’agence


est compétente, à tous les niveaux territoriaux (régional et local).

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
15 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

(France) Etat de santé : une situation contrastée

Dans l’Union européenne, la France est en position favorable pour l’espérance de vie à la
naissance ; 1ère position pour l’espérance de vie à 65 ans, un taux de mortalité cardio-
vasculaire bas et enfin un faible niveau de mortalité pour les 0-15 ans.

MAIS

Des disparités sociales importantes dès le plus jeune âge, dès l’âge de 6 ans, des différences
sociales marquées :
- en matière d’obésité,
- de retard de vaccination
- ou de caries mal soignées.

De plus les indicateurs de mortalité prématurée (avant l’âge de 65 ans) et d’inégalités de santé
situent la France dans une position nettement moins favorable au plan européen.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

(France) Descriptif des inégalités de santé


Sexes : l’écart d’espérance de vie entre femmes et hommes est de
6,7 ans (84,5/77,8) en 2009. Chez les hommes = Moindre résistance Les facteurs induisant des
biologique, + une plus grande exposition aux facteurs de risque inégalités sociales

Catégories sociales : les cadres vivent 10 années de plus que les


ouvriers (particularité française).
La France est le seul pays européen où les écarts de mortalité entre
travailleurs «manuels» et «non manuels» sont les plus importants.
• taux de mortalité prématurée = trois fois plus élevé chez les Education,
formation
ouvriers-employés que chez les cadres supérieurs et professions
libérales.
Accès aux
• L’expression « gradient de santé » désigne l’association entre soins et à
l’information
Emploi,
revenu
position dans la hiérarchie sociale et état de santé.

Les personnes les plus vulnérables socialement sont aussi celles qui
cumulent les plus grands risques d’altération de leur santé au cours Expositions
logement
aux risques
d’une vie statistiquement plus courte( travail, logement, conduites à
risques ,…).
Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

(France) Descriptif des inégalités de santé

Régions :

l’écart d’espérance
de vie à la
naissance entre un
homme de Midi-
Pyrénées et un
homme du Nord-
Pas-de-Calais est de
4,5 ans.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

PSRS en LR : Une méthodologie rigoureuse selon 5 axes

Un diagnostic Une vision La prise en Des Une grille


régional qualitative et compte des diagnostics d’analyse
ascendante contributions quantitative
territoriaux
des
L’Atlas et des critères
L’enquête partenaires
soumis à la auprès des CG, FHF, CREAI,
Complétés par de priorisation
CRSA et aux Assurance les conférences
1545 maires de
partenaires Maladie, de territoires
la région
Education
Nationale …

Choix de priorités

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

L’Atlas

Un diagnostic Une vision La prise en Des Une grille


régional qualitative et compte des diagnostics d’analyse
ascendante contributions quantitative
territoriaux
des
L’Atlas et des critères
L’enquête partenaires
soumis à la auprès des CG, FHF, CREAI,
Complétés par de priorisation
CRSA et aux Assurance les conférences
1545 maires de
partenaires Maladie, de territoires
la région
Education
Nationale …

Choix de priorités

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

L’Atlas :100 fiches pour parler de la santé en


21

région.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

La précarité en LR : un trait dominant des territoires, excepté la 22

Lozère. Population
% des
couverte par population
departements minimas
les minimas (INSEE 2010)
sociaux
sociaux
Aude 50 316 357 844 14,1%
Gard 93 260 708 158 13,2%
Hérault 131 676 1 042 699 12,6%
Lozère 6 424 77 381 8,3%
Pyrénées-Orientales 65 499 450 239 14,5%
Total général 347 175 2 636 321 13,2%

Les Pyrénées Orientales est le


département de la région le plus touché
par la précarité alors que la Lozère se
caractérise par des indicateurs de
La région se caractérise par un niveau de pauvreté précarité plus favorables.
significatif sur l’ensemble des départements : une pauvreté
élevée qui n’épargne aucune classe d’âge où 1 enfant sur
4 vit sous le seuil de pauvreté ; 2ème région en terme de
bénéficiaires de la CMUC, en particulier dans les grandes
villes ; Le plus fort taux de chômage en France (4èmes
trimestres 2008 et 2009). (Source INSEE). Rappelons que les
Pyrénées-Orientales, l’Hérault et le Gard sont les trois
départements de France métropolitaine qui présentent le
plusde
Direction fortlataux de chômage.
Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

23
L’essentiel des populations précaires se situent dans les grandes
agglomérations
Population
Taux de
couverte par
population
les minima
Les zones rurales couverte par les
… La population sociaux
enregistrent des taux minima sociaux
précaire est surtout
de population
présente dans les
couverte par les
agglomérations.
minima sociaux
importants …

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

24

L’Atlas : l’état de santé sous l’aspect des risques aussi

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

25

Atlas : Dépenses de
santé et état de santé

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Atlas : les perspectives 26

Direction de la Stratégie et de la Performance


Enquête des maires
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Un diagnostic La prise en Des Une grille


Une vision
régional compte des diagnostics d’analyse
qualitative et
contributions quantitative
ascendante territoriaux
L’Atlas des
soumis à la partenaires et des critères
L’enquête Complétés par
CRSA et aux CG, FHF, CREAI, de priorisation
auprès des les conférences
partenaires Assurance
1545 maires de Maladie, de territoires
la région Education
Nationale …

Choix de priorités

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Méthodologie d’analyse
Analyse en 3 niveaux
– Régional,
– Départemental (Territoires)
– En Zones en Aires Urbaines et rurales (ZAU -INSEE)

Densité de Représentation
la en ZAUER
population
en 2008

28

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
29 |

Précarité et santé : une


Accessibilité financière aux soins en Languedoc-Roussillon
inquiétude des maires (cf. : Réponses des maires pondérées par la population de la commune

enquête ARS auprès des maires) Difficultés d'accès pour raison financière en LR

Médecins Généralistes

Hôpitaux

Remboursement des médicaments


Population posant des problèmes de santé Cliniques
Jamais

Réponses des maires pondérées par la population de la commune Parfois


Dentistes
Souvent
Médecins spécialistes
Très souvent
Femmes enceintes et jeunes mères Etablissements pour personnes âgées

Lunettes, prothèses dentaires ou auditives


Personnes handicapées
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%
Enfants

Adolescents
Selon les maires, les quatre principales difficultés des
Personnes en situation de précarité populations en termes d’accessibilité financière
se situent sur les thèmes suivants (par ordre hiérarchique) :
Personnes âgées
• Lunettes, prothèses dentaires ou auditives (80%),
0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% • Etablissements pour personnes âgées ( 60%),
• Médecins spécialistes ( 40%),
92 % des 1 545 maires du Languedoc-Roussillon • Dentistes (40%).
positionnent en tête de leurs préoccupations les
personnes âgées et les personnes en situation
de précarité.
Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Accessibilité géographique - Médecins spécialistes

 Les difficultés d’accès géographique aux soins portent principalement sur les
médecins spécialistes, essentiellement en zones rurales. Cependant, la Lozère et les
Pyrénées-Orientales notamment en zones urbaines, en font aussi état.
Min Q1 Médiane Q3 Max

Hérault
HéraultPyrénées
Pyrénées
Cardiologues
Pathologie cardio-vasculaire Aude,
Aude,Gard, Lozère orientales
Gard,Lozère orientales
Dermatologues
Dermato-vénéréologie Lozère
Lozère Aude,
Aude,Gard,
Gard,PO
PO Hérault
Hérault
Radiodiagnostic et imagerie Lozère
Lozère
médicale
Radiologues Aude,
Aude,Gard,
Gard,Hérault,
Hérault,PO
PO
Gynécologie obstétrique
Gynécologies obstétrique Lozère
Lozère Gard
Gard, ,PO
PO Aude
Aude Hérault
Hérault
Gastro-entérologie et Densité des médecins
hépatologie
Gastro-entérologues Lozère
Lozère Aude,
Aude,PO
PO Gard
Gard, ,Hérault
Hérault
Oto-rhino-laryngologie
ORL Lozère,
Lozère,Aude
Aude Gard
Gard Hérault,
Hérault,POPO
spécialistes -année 2007
Pédiatrie
Pédiatres Lozère
Lozère(0)
(0) Aude,
Aude,Gard,
Gard,PO
PO Hérault
Hérault Source : SNIR –CNAMTS
Aude,
Aude,Gard,
Gard,Hérault,
Hérault,
Pneumologie
Pneumologues Lozère,
Lozère,POPO

Rhumatologues
Rhumatologie Lozère
Lozère(0)
(0) Aude,
Aude,Gard,
Gard,Hérault,
Hérault,PO
PO
Ophtalmologie
Ophtalmologues Lozère
Lozère Aude,
Aude,Gard
Gard Hérault,
Hérault,PO
PO
Psychiatrie
Psychiatres Lozère
Lozère Aude
Aude Gard,
Gard,PO
PO Hérault
Hérault

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Synthèse de l’enquête aux maires


• Les problèmes de santé de la région se polarisent autour des personnes
en situation de précarité ainsi qu’autour des personnes âgées.

• Les problèmes d’addictions sont très souvent mentionnés

• Les difficultés d’accès aux structures pour handicapés et à la


permanence des soins préoccupent les maires.

• Actuellement, l’accès aux services d’urgences fait l’objet d’une


appréciation favorable de la majorité des élus consultés.

• les difficultés d’accès pour raison financière à l ’appareillage et à


l’hébergement en « établissements pour personnes âgées »

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Contribution des partenaires (démocratie sanitaire)

Un diagnostic La prise en Des Une grille


Une vision
régional compte des diagnostics d’analyse
qualitative et
contributions quantitative
ascendante territoriaux
L’Atlas des
soumis à la partenaires et des critères
L’enquête Complétés par
CRSA et aux CG, FHF, CREAI, de priorisation
auprès des les conférences
partenaires Assurance
1545 maires de Maladie, de territoires
la région Education
Nationale …

Choix de priorités

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

33

Les outils de la démocratie sanitaire en LR

Direction de la Stratégie et de la Performance


| ─Une démarche concertée complexe et LE PROJET REGIONAL DE SANTE

réglementaire

CRSA
Conseil de surveillance Préfet Région
Commission Permanente
et commissions spécialisées
Prévention / O Soins / O Medico
Sociale/Usagers Collectivités
territoriales

Conférences de Commission de Coordination


territoire
PRS Prévention
Sécurité sanitaire

Union régionale des Commission de Coordination


professionnels de santé Médico-social

Commission de sélection Commission régionale


appel projets S/MS de gestion du risque

Direction de la Stratégie et de la Performance 34


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Diagnostics
Un diagnostic
territoriaux
Une vision La prise en Des Une grille
régional qualitative et compte des diagnostics d’analyse
ascendante contributions quantitative
territoriaux
L’Atlas des
soumis à la L’enquête partenaires et des critères
CG, FHF, CREAI, Complétés par de priorisation
CRSA et aux auprès des
Assurance les conférences
partenaires 1545 maires de
Maladie, de territoires
la région Education
Nationale …

Choix de priorités

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Déclinaison territoriale : l’exemple des Pyrénées Orientales 36

(présentation en CT)
Les P.O. une position excentrée, une forte identité

En 2008, 441 500 habitants.


3ème département de la région pour
sa population.
Accroissement annuel identique à
la moyenne régionale (1,3%).
Lozère, Aude, Pyrénées-Orientales
dans le premier tiers des
départements français les plus âgés

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
37 |

Les Pyrénées-Orientales, une géographie à trois étages


Une multipolarité géographique et économique autour
de 3 zones :
- Une plaine littorale, au centre et à
l'est, bordée près de la mer par la
Salanque (ancien marais), au nord par
les Fenouillèdes et les derniers
contreforts des Corbières, et au sud
par les Aspres et les Albères.
- Un piémont pyrénéen et ses 3 vallées
qui ne communiquent pas entre elles :
le Vallespir vallée du Tech, le Conflent,
lit de la Têt, et la vallée de l'Agly
- De Hautes Montagnes d’accès
difficile : le plateau Cerdan et le
Perpignan Capcir

L’agglomération de Perpignan,
principal bassin d’emploi et
d’urbanisation, concentre près de
40% de la population du
département
Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
38 |

Un territoire précarisé : l’enjeu des inégalités de santé


Précarité
Part pop. Couverte RMI+API+AAH / (pop. Inf 60 ans)

France Les taux de pauvreté et de chômage (20% et


Languedoc-Roussillon 13%) sont largement supérieurs aux taux
nationaux (13% et 10%).
Pyrénées-Orientales
Lozère
Hérault
Revenus : plus fort écart régional entre les hauts
et bas revenus
Gard
Aude

0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16%

Parmi les 3 villes de plus de 100 000 habitants de la


région, Perpignan est celle qui peut être considérée
comme la plus précaire. Un réalité contrastée selon
Direction de la Stratégie et de la Performance les quartiers.
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Mortalité prématurée (avant 65 ans)


Médiane Défavorable
Favorable

Tumeurs PO
dont Tumeur maligne du
PO
côlon
dont Tumeur maligne du sein PO
Situation des
dont Tumeur maligne du
larynx, trachée et bronches
PO Pyrénées-Orientales
Maladies cardiovasculaires PO par rapport aux 93
dont AVC PO départements
Accidents, causes externes français
Maladies respiratoires PO

Maladies de l'appareil digestif PO


Maladies du système nerveux et des
PO
organes des sens
Maladies endocriniennes,
PO
nutritionnelles et métaboliques
Troubles mentaux et du
PO
comportement
Maladies de l'appareil génito-
urinaire
PO
Maladies infectieuses et
PO
parasitaires(y.c sida, VIH)
Source : CEPIDC- année 2008 –
Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Grille d’analyse quantitative

Un diagnostic Une vision La prise en Des Une grille


régional qualitative et compte des diagnostics d’analyse
ascendante contributions quantitative
territoriaux
L’Atlas des
soumis à la L’enquête partenaires et des critères
Complétés par de priorisation
CRSA et aux auprès des CG, FHF, CREAI,
Assurance les conférences
partenaires 1545 maires de
Maladie, de territoires
la région
Education
Nationale …

Choix de priorités

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Grille d’analyse comparative des indicateurs de santé dans les


territoires du Languedoc-Roussillon : la méthode
Une double approche comparative :
– une approche régionale,
– une analyse départementale.

71 indicateurs analysés

Sont ainsi abordés les éléments démographiques, socio-économiques


ainsi que les principaux indicateurs de santé:
– L’espérance de vie,
– les grandes causes de mortalité, mortalité prématurée et
– les principales causes de morbidité aux différents âges de
la vie.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Grille d’analyse comparative d’indicateurs de santé :


résultats de la région
Le Languedoc-Roussillon s’apparente aux autres régions du Sud de la France : une proportion plus
importante de personnes de plus de 65 ans,, un taux de natalité modéré, ,un taux de chômage élevé,
une espérance de vie légèrement plus élevée, des admissions en affections de longue durée en nombre
plus important que dans les autres régions françaises.

Le classement défavorable du Languedoc-Roussillon apparait pour :

– Nombre élevé de personnes en affections de longue durée pour troubles mentaux et du


comportement ;
– Mortalité prématurée élevée (avant 65 ans) des hommes et des femmes ainsi que pour le
cancer du poumon ;
– Addictions : consommation importantes pour l’alcoolisme, le tabagisme et l’usage des
drogues ;
– Recours très fréquent aux Interruptions volontaires de grossesse (IVG) ;
– Surpoids et obésité importants pour les enfants ;
– Faible taux de vaccination du ROR (Rubéole, Oreillons et Rougeole) ;
– Morbidité élevée pour les maladies de l’appareil respiratoire (dont asthme) et les maladies
infectieuses et parasitaires (dont VIH).

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

43

Exemple 1 : les maladies de l’appareil circulatoire


(y compris les Accidents Vasculaires Cérébraux –
AVC) :
LR Aude Gard Hérault Lozère PO
/22 /96 /96 /96 /96 /96

Mortalité maladies cardio vasculaires (y.c AVC) 8 44 38 19 90 57


Mortalité prématurée cardio vasculaires (y .c. AVC) 14 69 65 42 81 84

ALD : Nombre de personnes 130 811 16756 34270 50142 3680 25963

ALD : Taux standardisé pour 100 000 hab. 15 55 52 56 91 43

La situation est plutôt préoccupante si l’on considère l’indicateur relatif


à la mortalité prématurée puisque 4 départements sur 5 se situent dans
le 3ème ou 4ème quartile.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Exemple 2 : Les comportements défavorables


à la santé en Languedoc-Roussillon.

Le comportement influe sur l’état d’un individu soit isolément, soit en association
avec d’autres facteurs.
Addictions : alcool, tabac, drogues :
La région se situe pour l’alcool, pour le tabac et l’usage régulier du cannabis
respectivement aux 17ème, 20ème et 21ème rangs français
Direction de la Stratégie et de la Performance 44
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
45 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
46 |

L’essentiel : 3 principes d’actions

Déplacer le centre
de gravité du
système de santé
vers la prévention ;
favoriser la prise 80% de la santé se joue
en charge à en dehors du soin.
domicile.

Efficience est le
résultat des deux
autres principes
associés à la
qualité des soins
L’accessibilité relève
de quatre niveaux : Accessibilité Evitabilité Efficience
financière,
géographique,
sociale et du
handicap.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
47 |

Un exemple : les chutes chez les personnes âgées


Chaque année en France, 9 300 personnes âgées de plus de
65 ans décèdent des suites d'une chute.

Accessibilité Permettre un accès financier des personnes âgées à un bilan


ophtalmique et à l’achat de lunettes.

Ateliers équilibres
Evitabilité

Aménagement du domicile

Moins d’hospitalisations. Les chutes coûtent cher : une estimation


Efficience du coût médical de ces chutes, en France, est de 1 milliard
34 millions d’€uros.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Les priorités du PSRS : Les focus 48

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
49 |

Les focus issus de 5 domaines

Compor-
tements Maladies
favorables chroniques
à la santé

Sécurité et Dépen-
prévention dance et
des risques handicap
Ces focus sont issus :
Santé
mentale - de l’analyse de la situation régionale ;
- des objectifs du CPOM.

Accessibilité Evitabilité Efficience

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
50 |

Un préalable dans les missions de l’Agence :


la sécurité et prévention des risques
« Améliorer le diagnostic du saturnisme
Logement infantile dans la région » est l’action 5 du
insalubre plan régional santé-environnement
2010-2014.

Selon les départements 35 à 77%


Qualité de l’eau
des captages sont actuellement protégés
d’alimentation (PRSE 2)

Infections 1 patient sur 20 est concerné


associées aux Il est estimé que 30 % des infections
Sécurité et nosocomiales pourraient être évitées
soins
prévention des
risques

La France occupe la troisième place dans


Politique du le classement des pays de l’OCDE en
médicament terme de dépenses de produits
pharmaceutiques par habitant.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
51 |

Focus sur les enfants et adolescents :


une spécificité du Languedoc-Roussillon
Prévalence de l’obésité et du surpoids
parmi les enfants en grande section
Enfants : maternelle : 19ème région en France
obésité,
vaccinations
Mauvaise couverture vaccinale du ROR
chez les moins de deux ans.

Comportements de consommation
Adolescents :
Comportements occasionnelle excessive : 19ème rang en
addictions France
favorables à la santé

Adolescents et jeunes
60 000 adolescents
adultes : Eviter les ruptures
Santé mentale de parcours en santé
concernés en LR par un
trouble psychiatrique
mentale

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
52 |

Les maladies chroniques


touchent 396 000 personnes en LR (ALD)
69 894 personnes
concernées en LR
Cancer Deuxième cause de
Elles expliquent pour mortalité
(1ère pour les Hs)
plus de 75 %
l’augmentation des
dépenses de 5 500 nouveaux cas par
l’Assurance AVC an en LR  15 par jour
Maladie.

Thème CPOM
Le taux de dialyse
IRC péritonéale en France
est un des plus bas
Maladies d’Europe
Chroniques
2008 : environ 80 cas
déclarés et 3 800
VIH personnes en ALD 07
(personnes infectées
par le VIH)
Direction de la Stratégie et de la Performance
53 LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Faciliter et organiser l’intégration sociale : insertion


scolaire, professionnelle, maintien à domicile

Personnes âgées 250 000 personnes âgées


(+75 ans) dont 10 % en EHPAD
Soutien à domicile
Env. 27 000 personnes
Personnes atteintes de la touchées par la maladie
maladie d’Alzheimer d’Alzheimer

Exemple : La loi réaffirme


Personnes handicapées : l’obligation d’emploi d’au
Dépendance et parcours de vie dans les moins 6 % de personnes
handicap territoires handicapées pour les
entreprises

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
54 |

Les focus issus de 5 domaines

Compor-
tements Maladies
favorables à chroniques
la santé

Sécurité et Dépen-
prévention dance et
des risques handicap

Santé
mentale

Accessibilité Evitabilité Efficience

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
55 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
56 |

Les parcours de santé

Plan stratégique régional de


santé (PSRS)
Parcours de santé
Schéma Schéma
organisation Schéma médico-social
des soins Prévention

PRGDR – PRIAC – PRAPS - Télémédecine

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Cinq parcours correspondant aux focus du PSRS


et aux réalités régionales
Prévalence des populations ciblées dans les 5 « parcours » en Languedoc-
Roussillon

472 000 396 000

388 000

250 000

48 000 60 000 16 000

Addiction : Tabac Addiction : Alcool Addiction : Maladies chroniques Santé mentale des 250 000 Personnes AVC (accident
Drogues (ALD) adolescents agées de plus de 75 vasculaire cérébral)
ans dont 60 000
bénéficiaires de
l'APA

Direction de la Stratégie et de la Performance 57


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
58 |

Se donner les chances du meilleur parcours :


en amont anticiper la crise et toujours « gérer l’écosystème »
Soins de premiers recours et
Prévention Détection, transports, CMP et CMPP, Insertion Soutien à
Médico-social :
primaire et orientation, Urgences professionnelle et domicile ,accueil
ITEP, IME, SESSAD
Logique de Parcours

sociale Hospitalisation, HAD scolaire familial et social

Famille – Ecole- Justice

Parcours
de soins

Parcours de santé

Parcours de vie
Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
59 |

Le parcours et la coordination des


acteurs…

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
60 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
61 |

Les principes fondamentaux des parcours


L’usager au centre du • La démarche part de l’usager, de son vécu (qualité et
système sécurité, accessibilité, délais, résultats, confort de vie … )

• Le parcours contribue à la lutte contre les inégalités en


Démarche préventive agissant le plus en amont possible (démarche de prévention

• - Le parcours doit respecter la liberté de choix, on travaille sur


Liberté de choix le résultat

• Le parcours réclame une démarche innovante visant à


Leviers financiers dégager des marges et trouver des leviers permettant de
financer les projets

Coordination des • Le parcours doit favoriser la coordination entre les acteurs,


dans une région où paradoxalement la forte densité des
acteurs professionnels ne l’insuffle pas

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
62 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
63 |

Se donner les chances du meilleur parcours :


en amont anticiper la crise et toujours « gérer l’écosystème »
Logique de Parcours

Soins de premiers recours et


Prévention Détection, transports, CMP et CMPP, Insertion Soutien à
Médico-social :
primaire et orientation, Urgences professionnelle et domicile ,accueil
ITEP, IME, SESSAD
sociale Hospitalisation, HAD scolaire familial et social

Famille – Ecole- Justice

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
64 |

Le constat : un parcours du combattant


~106 000
adolescents
mal être et troubles ~ 4 600 adolescents
psychiatriques dans le Médico
social (ITEP,IME,
SESSAD)°
320 000 adolescents ~60 000 adolescents
en LR malades ~ 1 400 adolescents
Adolescents: mal hospitalisés
être et troubles 1° évaluation
psychiatriques Médecin généraliste
CMP CMPP
Psychiatre libéral Urgences

Point écoute jeunes (PAEJ) Secteur ambulatoire :


Enseignant, médecin, infirmier, MDPH Psychiatre, Psychologue
Famille Secteur hospitalier :
CPE, psychologue
CMP ; Hôpital de jour,…
Education nationale Maison départementale des Secteur médico-social :
adolescents Réseaux
ITEP, IME, SESSAD, CMPP
Conseil Général

Suivi scolaire - Suivi social (ASE) - CG (le cas échéant)


Suivi judiciaire - PJJ (le cas échéant)

PREVENTION PRIMAIRE : promotion de la santé PREVENTION SECONDAIRE : CHRONICITE


Direction de la Stratégie et de la Performance dépistage et orientation
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Complexité et hétérogénéité des situations : 4 groupes


Fréquence des
ruptures/ Discontinuité
Parcours
complexe et
discontinu

Sévérité - Sévérité +/Handicap

Groupe 1 : « Mal
être » (dont
conduites à Parcours long mais
risque) 20% potentiellement
Parcours simple
fluide
et
potentiellement
court Fluidité et continuité
du parcours
Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
66 |

Médecins généralistes et médicament, l’enjeu des psychotropes :


16 000 adolescents concernés dans la région

Part des adolescents (10 à 19 ans) consommants des


psychotropes
6,0%

5,0%

4,0%
Quand il y a prescription
3,0%
de psychotropes, celle-ci
2,0% est faite pour 94% des
6965 2116 15900 2522 3984 312
adolescents par un
1,0%
généraliste
0,0% Pour seulement 8,4%
d’entre eux, la
prescription émane d’ un
psychiatre ou d’un
pédopsychiatre.

Source : source : (2): INSEE- Recensement population 2008


(1): Assurance maladie RG 2010 - médicaments (N05, N06,N07) prescrits par les généralistes, les psychiatres, les
pédopsychiatres et les pédiatres
Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
67 |

La santé mentale des adolescents :


Répartition des coûts relatifs à la prise en charge un problème sociétal
de la santé mentale des enfants et adolescents
La part des dépenses de santé est négligeable
dans les dépenses totales générées par les
Coûts troubles des adolescents.
services de
soins (6%)

Coûts services
sociaux (18%) Estimation des coûts des maladies mentales des
enfants et adolescents dans le système de santé
Les enfants en famille d'accueil, dont 90% ont déjà été
Coûts dans le système abusés ou négligés
296

judiciaire (32%) Adolescents commettant des infractions pénales


617

graves comportements antisociaux


663

Coûts dans le système graves problèmes de comportement


724
éducatif (41%) 1085
déficit de l'attention avec hyperactivité
3499
troubles comportementaux et émotionnels

Coûts de productivité (56%) graves difficultés d'apprentissage


3842

0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500

montant (en euros)

Source : Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) 2007 Economic


Direction de la Stratégie et de la Performance aspects of mental health in children and adolescents
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
68 |

Barrières administratives et risques de ruptures

Ecole 11 ans : 15 ans : 16 ans : fin de


18 ans : accès
entrée au entrée l’âge scolaire
obligatoire) à la majorité
collège au lycée

Santé 15 ans et 3 mois :


passage de la 16 ans : nécessité
19 ans :
Changement
certificat de structure dans
pédopsychiatrie et scolarité pour
la psychiatrie en le secteur
couverture CPAM
secteur hospitalier médico-social

SOCIAL 13 ans : premier


JUSTICE âge pour prise en
charge en structure
16 ans :
possibilité
18 ans : Fin de
l’ASE
incarcération
judiciaire

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
69 |

Enjeu 1a: La prévention primaire: une prise de conscience


nécessaire
Situer les déterminants sociaux, renforcer les compétences psychosociales
Les points de criticité :
Famille : difficultés dans l’environnement familial, social (facteurs de vulnérabilité ou de risque)
Manque de sensibilisation des familles et adolescents sur les signaux d’alerte
Ecole : peu d’espaces continus pour la promotion de la santé en milieu scolaire (conduites à risques et
compétences psychosociales, estime de soi etc..)
Facteurs de risques médicamenteux: influence de traitements hormonaux, pesticides et médicaments lors
de la grossesse dans la survenue de pathologies psychiatriques chez l’enfant

Les acteurs : 320 000 adolescents et leur famille, 162 collèges et 80 lycées, 60 lycées professionnels ; médecins
scolaires, IDE scolaire( environ 80% d’ETP infirmier par collège et lycée ; 1 médecin scolaire pour 9 000
élèves),assistantes sociales scolaires, psychologues scolaire, services sociaux des conseils généraux, associations
financées par le conseil régional

Famille – Ecole - Justice

Prévention I Repérage Soins Médico-social Insertion scolaire Domicile

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
70 |

Enjeu 1b: la prévention secondaire, Les PAEJ

Le repérage : détection difficile ; orientation tardive


Les points de criticité :
 Famille/Adolescent : le déni et la stigmatisation
 Isoler la survenue d’un phénomène psychiatrique de ce qui relève de la crise de
l’adolescent
 Ecole : un distinguo entre les troubles des conduites et les symptomatologies moins
« bruyantes »
 Positionnement et clarification du rôle des acteurs ( PAEJ, MDA, CMP et CMPP)
 Orientation: faible lisibilité du répertoire des acteurs du parcours de santé mentale Les CMPP
 Régulation: Importants délais d’accès à une première consultation ( 3 mois en et CMP
moyenne dans les CMPP) avec le risque d’une entrée dans le système de soins par
la « crise » et l’urgence
 Accessibilité financière
Les acteurs : 25 PAEJ, 3 MDA (maisons des adolescents), environ 3000 médecins généralistes, 91
pédopsychiatres, psychologues, 52 CMP, 18 CMPP, 25 PAEJ avec 43 ETP ; 61% des PAEJ déclarent
intervenir en milieu scolaire .47% des lieux d’écoute se situent en milieu rural. Dans les grandes villes,
les implantations sont en faveur des quartiers dits sensibles ou isolés.
.
Famille – Ecole- Justice

Prévention I Repérage Soins Médico-social Insertion scolaire Domicile

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
71 |

Enjeu 2 : L’accompagnement
Garantir souplesse et continuité d’un parcours évolutif individualisé

Les points de criticité pour les parcours longs : Les points de criticité pour les parcours courts :
 Modularité et prises en charge séquentielles sanitaire et médico-
sociale, prise en charge « sur mesure »
 Accès financier à l’ensemble de la palette des
 Maintien d’une scolarité normale (modalités souples
d’hospitalisation notamment hospitalisation à temps partiel, professionnels de premier recours ( psychologues)
transports..)
 Solutions durables d’insertion professionnelle et sociales (  Recours au sanitaire sur le mode de la crise (
logement), maintien de l’autonomie, définition d’un projet de vie suicide etc..)
 Non anticipation des périodes de crise avec une sollicitation
inadéquate des urgences
 Inobservance médicamenteuse
 Suivi et continuité de la prise en charge
 Préparation et anticipation de la sortie d’hospitalisation
 Cas complexes mettant en échec tous les dispositifs
 Le répit pour familles, enfants et professionnels

Famille – Ecole - Justice

Prévention I Repérage Soins Médico-social Insertion scolaire Domicile

Direction de la Stratégie et de la Performance


72 | Objectifs Plan d’actions LE PROJET REGIONAL DE SANTE

Action de promotion en santé mentale avec l’Education nationale (collèges lycées)

Mise en place d’un ROR (système d’information partagé)


Repérage,
orientation : Faciliter l’accès aux psychologues notamment financier
Accès rapide à une
première Médicaments et MG (actions de formation et information)
consultation
Proposer un panier de service renforcé sur les territoires les plus précarisés

Coordination des acteurs : MDA, PAEJ/réseaux / établissements

Identifier une fonction de coordination des parcours ( accompagnement)


Accompagnement :
Favoriser des solutions de répit pour les aidants
Rechercher la
modularité des prises Solutions de transport à faciliter dans le cadre de parcours mixtes sanitaire / MS
en charge et la
fluidité Faciliter les prises en charge au domicile et la télésanté
Développer des actions de psychoéducation ( éducation thérapeutique adaptée)

Création d’une structure expérimentale) d’hébergement (CHU et CG 34)


Adolescents handicapés psychiques : articuler ESMS avec la psychiatrie (SROS-MS)

Autiste : développer l'offre d'hébergement temporaire (Répit)

Autiste : Taux d'évolution des places installées

Structures de post urgence dans la région .


Direction de la Stratégie et de la Performance
LE PROJET REGIONAL DE SANTE
73 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Une construction par étapes des parcours : de l’analyse


à l’action territorialisée

Concertation

Phase 1 Phase 2 Phase 3

Expériences Projets de
Repérage des
Préconisations territoriales santé de
points critiques
innovantes territoires

Les parcours de santé

2011 2012

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Des premiers enseignements qui se dégagent déjà des 5


parcours
Pour assurer orientation,
Rôle déterminant du accompagnement,
Au-delà des spécificités de coordination et continuité des
tissu des soins primaires
chaque parcours, de prises en charge
nombreux points communs :

• politique de transports,
• politique du Au travers de plateformes, des
Lisibilité des dispositifs réseaux et d’un répertoire
médicament, opérationnel de ressources
• gestion de la chronicité
des prises en charge,
• aide aux aidants,
• insertion sociale et Nécessité d’aller au- Pour promouvoir de nouveaux
métiers (référent de parcours)
professionnelle. delà des fonctions de
ou de nouveaux partages et
coordination subsidiarités de compétences
traditionnelles entre les métiers existants.

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
76 |

Plan
1- D’où sommes nous partis ?
2- c’est quoi le projet régional de santé?
2.1. Le plan Stratégique de santé
- Le diagnostic du PSRS
- Les priorités du PSRS
2.2 .Les parcours de santé
- Principes généraux
- Exemple :la santé mentale des adolescents
- Les préconisations
2.3. L’évaluation du PRS

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
77 |

Mixer approches quantitatives et qualitatives


Type de suivi Nombre d'indicateurs
TDB DGARS 38
CPOM ARS 33
CPOM GDR 30
Schémas
111
dont
les indicateurs des • La stabilité dans le temps sur le suivi de la SROMS 18

schémas et du mise en œuvre des actions ( en particulier SROS Volet ambulatoire


SROS v olet hospitalier
2
78
CPOM les schémas) Schéma régional Prévention 13
Total général 212

un baromètre
parcours • Une « l’écoute client », (usager et professionnels de
santé) en complément des indicateurs de base

étude d’impact • Construction d’un modèle économique : analyse


financier intersectorielle des impacts financiers (coûts directs et
indirects)

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
78 |

Coût des personnes âgées (dépendantes)


Financement public dépendance 2010
Peu d’études existent actuellement sur l’appréciation des coûts directs et GIR 1 à 4
indirects sur la prise en charge des personnes âgées. Une approche partielle
Réduction IR établissement
peut être donnée par cette étude récente de la DREES.
APL-ALS

Dépenses publiques relatives à la prise en charge des ASH

personnes âgées exonération de charge

Réduction IR domicile
Hébergement
APA
8%
soins de ville, hôpital

Forfait soins étab. , SSIAD, USLD

0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 9000 10000

dépendance Financement public dépendance 2010 -


32% GIR 5 à 6
santé
60% réduction IR

APL-ALS

ASH
62 % des bénéficiaires de l’APA vivaient à domicile,
38 % en établissements d’hébergement pour personnes
action sociale- caisse de retraite
âgées (EHPA).
La part des personnes modérément dépendantes, GIR 5 et 6, OGD
représente 45 %. Leur proportion est toujours nettement plus
élevée à domicile (58 %) qu’en établissement (25 %). 0 200 400 600 800 1000

Direction de la Stratégie et de la Performance source DRESS 2010- montant en millions d'euros


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
79 |

coût des maladies chroniques


Incidence économique en coûts directs et
indirects : exemple du cancer

L’approche
Coûts directs

prévention primaire

Coût du cancer en France économique en


dépistage
(en K euros) tenant compte des
coût des soins de ville coûts directs et
indirects doit s’imposer
Coût des soins hospitaliers
pour l’ensemble des
maladies.
Coûts indirects

perte de production potentielle /mortalité


Cette démarche
perte de productivité d'arrêt maladie permet d’identifier les
grandes priorités de
recherche publique
développement.
données INCA- 2004 0 4000000 8000000 12000000 16000000

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
80 |

Coût des Accidents vasculaires cérébraux (AVC)


Coût de la prise en charge des Accidents vasculaires cérébraux
données 2007
Coûts directs

coût des soins hospitaliers Le coût de la prise en


coût des soins médicaux et SSR
charge sanitaire et
médico-social s’élève
coût secteur médico-social (EHPAD,SSIAD,FAM,
MAS….) à 8,413 milliards
d’euros.
Coûts indirects

pensions d'invalidité

perte de productivité d'arrêt maladie

0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500

URC- ECO APHP juillet 2009 en millions d'euros

Cette estimation représente la dépense formelle liée aux AVC, mais ne comprend pas la perte de qualité de vie et la
perte de production des patients en âge de travailler. 75% des personnes victimes d’un AVC ne participent pas à la
production; l’âge médian de survenue de l’AVC étant 77 ans.

Selon ces estimations la prise en charge en EHPAD et en SSIAD représente respectivement 87% et 11% du coût de
secteur médico-social.
Dans le coût du secteur médico-social ne sont pas pris en compte : l’allocation de compensation de charge et de
revenu ( AAH, allocation de tierce personne)

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
81 |

Les coûts exorbitants des addictions


Coût de l'alcool en France en 1997 Coût du tabac en France en 1997

coûts de prévention et de … coûts de prévention et de …


Coûts des soins
Coûts des soins
coûts de l'application de la loi
coûts de l'application de la loi

coûts de pertes de revenus et …


coûts de pertes de revenus et …
autres coûts directs imputables
autres coûts directs imputables
coûts de pertes de …
coûts de pertes de …
0 5 000 000 10 000 000

Source : ADSP-décembre 2000 en K euros 0 2 000 000 4 000 000 6 000 000

en K euros
Coût des drogues illicites en France en 1997

coûts de prévention et de …
L’alcool est l’addiction qui impose le coût le plus élevé à
Coûts des soins
la France (1,42% du PIB).
coûts de l'application de la loi
Alcool, tabac et drogues : le coût social de ces trois
addictions provient essentiellement des pertes de
productivité (respectivement : 50%, 57% et 46%).
coûts de pertes de revenus et …
86% des coûts indirects relatifs aux drogues correspond
autres coûts directs imputables
à des incarcérations.
coûts de pertes de …
87% de la perte de productivité pour le tabac est du à
0 500 000 1 000 000
la mortalité prématurée (avant 65 ans).
Source : ADSP-décembre 2000
en K euros

Direction de la Stratégie et de la Performance Source : ADSP-décembre 2000


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
82 |

Coût de la santé mentale

Le coût de la pathologie mentale en 2009 Quelques éléments de comparaison

109,2 Md€ pour la pathologie


coût prise en charge médico-
sociale mentale
équivalent à :
coût des soins
• 5,8 % du PIB (1 892 Md€)
• Près d’ 1/3 des dépenses de l’État
(334,7 Md €)
accompagnement social Enseignement et recherche 80 Md€
perte de productivité d'arrêt Transport, ville et logement 15,9 Md€
maladie Sécurité 15 Md€
perte de production

perte de qualité de vie

0 20 40 60 80

Md'€
Source : Fondammental juin 2009

Direction de la Stratégie et de la Performance


LE PROJET REGIONAL DE SANTE
|

Alignement stratégique
contrats

S’assurer de l’utilisation de contrôle financement


tous les leviers dont dispose
l’ARS (politiques de
financements, de contrôle,
de contractualisation,
d’autorisations, d’internat, de
e- sante, de GDR etc…) au PRS
service des priorités
GDR E-sante

autorisation internet

Direction de la Stratégie et de la Performance


84

Merci de votre attention

Intervenant :

Sylvain PRIVAT – ARS Languedoc-Roussillon

Direction de la Stratégie et de la Performance

Оценить