Вы находитесь на странице: 1из 20

Q 1 : Quel est le recommandation nécessaire pour une bonne coordination entre le Trace en plan et Profil en 3- Profil en long

long ?R1 : - Augmenter la visibilité de la route par respecter les distances d'arrêt et de dépassement - ùCréation des points
- Assurer plus de stabilité surtout pour les couches a faibles valeur de rayon en Trace en plan -
- Pour évacuer l'écoulement des eaux pluviaux - Liaison des points par des droites
Q2 : Quel sont les recommandation dictes par la règle de continuité?? - Creation des paraboles
R2 : Si R< RMN il faut appliquer les règle de continuité. - Creation de l’axe
A .Sections de même catégorie - Tabulation (RC compléter)
Règle a:  Le rayon d’une courbe R ne peut être inférieur au Rmn que s’il est précédé, dans le - Calculer le volume des terrassements
sens de parcours, d’un rayon R1 tel que: La distance entre les sommets de ces courbes doit être inférieure à 4- Profil type
celle correspondant à une minute de temps de parcours à la vitesse de base. - Definir le nom du profil type
Distance entre sommets < 60V/3.6 (distance en m, V en Km/h) - Remplir les attribut du profil type ( plate-forme , deblai , remblai , assise …)
Règle b: Après un alignement droit d’une longueur correspondant à plus de 2 mn de temps de - Calculer le devers
parcours, le rayon d’une courbe doit être supérieur au Rma de la catégorie immédiatement supérieure ( 1500 - Calculer le projet
m pour la catégorie exceptionnelle). - Calculer la perspective
B. Sections de catégories différentes
Lorsqu’un même itinéraire comporte des sections de catégories d’aménagement différentes, sans que celles Estimation des terrassements: Calcul les terrassement ; imprimer les tableaux des terrassement ; Calcules le
ci soient séparées par une agglomération importante :  sections contiguës ne peuvent appartenir qu’à des déblais et le remblai
catégories immédiatement voisines, chacune ayant une longueur correspondant à au moins 5 minutes de Q 14 : Desciption des ateliers de réalisation des travaux :
temps de parcours à la vitesse de base. Une section de transition sera ménagée entre elles et étudiée avec Atelier concassage :
un soin particulier .Cette section devra comporter au moins deux virages de rayon égal au minimum absolu Atelier terrassement :
de la catégorie supérieure. Ces virages devront, pour l’usager venant de la section de la catégorie supérieure, Atelier Accotement :
respecter, la règle a annoncée ci avant. Ils seront espacés, au plus de la distance correspondant à une minute Atelier réglage et compactage de la couche de forme :
de temps de parcours à la vitesse de base de celle –ci Atelier couche de fondation et corps de chaussée :
Q3 : Que signifier LA; MDE ; CPA ? Que fournissent ces essais comme information individuel puis global ?? Atelier revêtement :
Décrire ??
R: Q15 :Liste sommaire d’exécution des contrôles à effectuer pour chaque tache
LA : L'essai Los Angeles caractérise la résistance aux chocs ou la résistance à la fragmentation dynamique ;
Consiste à mesurer la quantité d'élément < 1,6mm produite par le matériau soumis aux chocs de boulets
normalises dans la machine Los Angeles ; Si M est la masse de matériaux soumis à l'essai et m la masse des
inferieures à 1,6mm produits au cours de l'essai ; le Coefficient LA est définit par 100*m/M  Le contrôle avant qui comporte: Des essais préliminaires sur les matériaux La
MDE : L'essai Micro Deval sous l'eau consiste à mesurer l'usure des granulats par frottement entre eux en granulométrie
présence de billes normalisées . La teneur en eau;Limites d’Atterberg ; La Valeur de Bleu d’un sol (VBS) ; Le Proctor modifié;Indices
CPA : Coefficient de polissage accélérer : estimer la résistance de frottement des matériaux qui constituent Portants : IPI et ICBR après immersion ; Fragmentabilité des matériaux rocheux
la couche de roulement CPA>0,5  Le contrôle pendant les travaux qui comporte:
Q4 : Quels les contraintes qu'il faut respecter pour un profile en long ?? Le contrôle de recette et Le contrôle de qualité en cours de travaux par Niveau de
- Respecter les valeurs de paramètres Géotechnique portance ; Ajustement de l'état hydrique du sol ; Qualité de compactage ; Qualité de
- Eviter les angles rentrants en déblai ; Eviter la stagnation des eaux et assurer leur écoulement la prise hydraulique
-Eviter une hauteur excessive en remblai  Le contrôle après les travaux qui comporte: La directive sur l'organisation du contrôle et le
- Assurer une bonne coordination entre trace en plan et le profil en long suivi des chantiers de travaux routiers indique que le contrôle après consiste en la
- Eviter les lignes brises réception des ouvrages terminés.
- Il faut limite ka rompe à des valeurs acceptables Ces contrôles portent sur:
Q5 : Quels les facteurs qui influencent sur le dimensionnement des chausses ?? quels sont leur effets ?? 1. le respect des caractéristiques géométriques du projet,
- Le sol : 2. le surfaçage de la plate-forme et le réglage des talus
-stratégie de maintenance : Ces opérations sont du ressort de l'administration et seront exécutées par ses soins
- le trafic : ( Volume et agressivité ) L’analyse fine du trafic qui permet de connaître l’agressivité réelle des
véhicules, a
permis de dégager l’idée principale que, pour le dimensionnement des chaussées, la Q19 : Est ce que tous les déblais sont utilisés en remblais ? Pourquoi ? Si non, Quels sont les qualités que
prise en compte des poids lourds de poids total en charge supérieur à 8 T est l’entrée la doivent présenter ces déblais pour qu’ils puissent être utilisés en remblais ?
plus représentative de l’agressivité du trafic. Q20 : Quels sont les causes probables d’un nid de poule ?
-Plateforme : support le chausse Le nid de poule sont des dégradation et départ de matériaux du d'une mauvais qualité lors de leur mise en
-les matériaux de chausses :( Module d'élasticité ; loi de fatigue ;) œuvre ; ou la pollution par la remonte d'argile dans le corps de la chausse ou perméabilité de ma couche de
- qualité de la réalisation: Dosage et compacité ; épaisseur roulement ; pour remédier de cette dégradation il faut détecter ka cause en suite la réparer
-les conditions climatiques : environnement Q21 : Afin de construire une route neuve, on s’est déplacé sur les lieux pour faire une étude de
Q6 : Sur quels base se fait le choix entre les matériaux routiers ..?? et donnes 3 exemple de matériaux utiliser reconnaissance ; on vous demande, quels sont les points qu’il faut soulever lors de cette visite ?
dans la couche de base .??
Les caractéristiques des matériaux de chausses sont choisis par l'analyse de trafic qui permet de connaitre Q22: Sur quelles bases on classe la catégorie de la route ??
l'agressivité réelle de véhicules en tenant compte du Poids lourd représentant quand PL>8t -le trafic
GNA, GNB , GNC , -l'environnement de la route
Q7 : Comment ces paramètres influencent sur le comportement de sol ?? énergie de compactage ; - La fonction de la route c à d la classification
températures de l'eau ; courbe granulométrie de sol ; teneur en eau ?? Q23: Quelle est l'utilité d'un raccordement progressive ? quand est ce que son utilisation est obligatoire ?
Q8 : Quelles sont les différents couche qui composent l'assise de la chaussée? et donnes l'utilité de chacune
d'elles ?? l’utilité du raccordement progressif est de passer d’un alignement droit à un virage en
L'assise de la chausse est la partie résistante de la structure transmettant les pressions qui résultent sur le courbe en maintenant la même vitesse ainsi qu’assurer une bonne vue de la route de façon à respecter les conditions
TN , il est compose par la: de confort et de stabilité dynamique. Il est obligatoire quand on veut relier deux alignements droits dont on
- Couche de base : la construction de cette couche doit faire l'objet d'une attention toute spéciale; les utilise souvent une clothoïde.
matériaux utilise doivent pouvoir résister au contrainte résultant du trafic Q24 : pourquoi les grands alignement droits sont à proscrire ?? comment procède t-on pour les éviter ??
- couche de fondation : sa constitution ne pose pas de problème ; la plupart des matériaux y conviennent ù La longueur en alignement droit ne doit pas dépasser une certaine longueur par risque de monotonie qui fait
Q9 : Quels sont les paramètres qui influencent le compactage des sols ?? justifier ?? et comment on peut la croître le taux des accidents. Pour limiter les grands alignements droits, il faut introduire des courbes de
mesurer grandes valeurs.
- l'énergie de compactage Q25 : Quelle utilité de devers d'une route ? donner les valeurs extrêmes de devers ?
- la températures de l'eau C’est l’inclinaison transversale de la route : En alignement droit permet à la fois d’évacuer les eaux de
-la courbe granulométrie ruissellement et En accotement d’équilibrer la force centrifuge. Pour les normes marocaines les dévers
-la teneur en eau naturel du sol à adopter en alignement pour les chaussées est de 2.5%, celui de l’accotement est de 4 %
Q10 : Citer les différents problèmes causes par une rampe d'environ 10% sur une largeur de 6km ; proposons Q26 : qu’elle sont les critères dur lesquels on se base pour définir les routes rase compagne
une solution d'aménagement envisageable ??
les différents problèmes causés par une rampe d’environ 10% sur une longueur de 6Km sont la surchauffe
les critères sur lesquels on se base pour définir les catégories des routes en rase compagne sont le type de trafic
des moteurs de voitures ; éviter la cavitation a partir des poids lourds ; le confort du passagers.les solutions
qui va utilisé cette route ( engins , poid lourds , zone industrielle) , la nature topographique et climatique du site
adoptées pour ce problème : équilibrer les déblais-remblais respecter les caractéristiques géométriques.
.
Q11 : Quelles sont les causes probables d'un ressuage? Comment peut on remédier à ce problème pr mettre
en état de chausses ?
Le ressuage peut être cause du ciment de béton bitumineux ou par manque de pores dans le mélange du béton
bitumineux ou par le sur plus de béton est évacuer à la surface de la chaussé par les charges transmis par
les pneus lorsque T est élève .
Q 12 : Décrire les étapes en détail d’un tracé d’une voirie urbaine en précisant les caractéristiques
géométriques à partir du logiciel Piste ou Covadis éventuellement:

1- Fond de plan
- Trianguler le fond de plan
- Calcul des courbes de niveau
- Calcul des points hauts et points bas
2- Axe en plan
- Création des points
- Liaison des points par des droites
- Création des liaisons (clothoides )
- Creation de l’axe
- Tabulation
- Calcul du terrain
N° QUESTIONS PROJET DE REPONSE
Quel procédé prévoit le CPC des travaux routiers
On mesure uniquement l’uni de la dernière couche (couche de roulement) pour les
courants pour réceptionner l’uni des différentes
1 E.B, et la couche qui va recevoir les Enduits superficiel. Le CPC prévoit 1 cm de
couches d’une chaussée ?
tolérance en appliquant une cerce ou une règle de 3 m.

Pourquoi un divers de 7% permet – il de réduire le Afin de récompenser les effets de la force centrifuge sur les véhicules.
2 rayon d’une courbe en tracé en plan par rapport à N.B : Les divers ne changent pas les rayons , ils sont conditionnés par les rayons et par
un divers de 4% ? les catégories des routes .

Citer les différentes graves utilisées dans la


On a les grave traitées (GBB, EB, Grave Emulsion, Grave amélioré au ciment (GAC),
construction de la couche de base d’une
3 ou bien grave valorisé au ciment( GVC)) et les graves non traitées (GNR, GNA, GNB). Les
chaussée ? quelles sont les principales différences
principales différences entre ces graves, les 1er sont traités les autres sont non traités.
entre ces graves ?

Le matériel utilisé dans la réparation d’un NP :


1°/ un camion point à temps doté d’une citerne d’émulsion à 65% ou une citerne de
bitume fluidifié ayant une température répandant aux normes (le plus courant est
l’émulsion). Cette citerne est menu d’une lance et de 2 petits bennes portant des
gravettes différents 6/10 et 10/14 (on peut utiliser aussi les 4/6).
Décrire le matériel et matériaux utilisés dans la 2°/ Un petit compacteur ;
4 réparation d’un nids de poule ? 3°/ Des panneaux de signalisation , cônes et des géro - phares pour les routes à fort
trafic ;
4°/ Le petit matériel (pelles, pioches ect…)
Les matériaux utilisés sont :Emulsion ou BF, Gravettes (6/10,10/14 et 4/6)

Qu’est ce qu’on entend par ressuage ? Et quelles Les ressuages ce sont les remontées de bitume à la surface des routes. Les
sont les dispositions à prendre pour éviter son dispositions à prendre pour éviter son apparition sont :
5
apparition ? - Le respect des dosages de liant et de granulat (ES ou EB) ;
- Un bon compactage de la couche de base.

Les principales raisons qui doivent inciter un camionneur a ne pas charger


Quelles sont selon vous les principales raisons qui
excessivement son véhicule sont :
doivent inciter un camionneur à ne pas charger
6 - L’agressivité (influence sur la durée de vie de la route ) ;
excessivement son véhicule (tant du point de vue
- La sécurité routière en hauteur et en largeur (croisement, hauteur d’ouvrage)
poids que hauteur de chargement) ?
= A - 180 = 18° A=144°
2 D
Deux alignement droits sont reliés par une courbe
correspondant à l’arc d’un cercle de rayon 2 500 m. T=R tg  T= 812,29
7
Sachant que l’angle au sommet est de 144°, on
demande de déterminer la développée (la B= R( 1 / Cos- 1) B = 128,65  R=2500m

D= R*2/200
longueur) de cet arc de cercle.
D = 1413,71

La composition moyenne d’un m3 de béton dosé à 350 Kg/m3 :


gravettes = 900l ;
Donner la composition moyenne d’un m3 de béton sable = 300l ; Ciment = 350 kg ; Eau = 180l
8
dosé à 350 kg/m3. A quoi sert l’essai du cône le Cône d’abrams sert à mesurer l’affaissement du béton ( plasticité)
d’Abrams ? N.B : - Sable = 1/3 mélange
L’affaissement pour un bon béton ne dépasse pas 5 cm.

- Le prélèvement
Décrire les modes opératoires permettant d’évaluer - La vibration
9 la qualité d’un béton (depuis le prélèvement jusqu’à - Les conditions de conservation des éprouvettes
l’écrasement) ? - Le surfaçage à l’aide du soufre avant l’écrasement à 7 jours 28 jours ou à 90 jours
N.B : chaque béton à des résistances minimales et maximales.

Les principales vérifications pour accepter une répandeuse de liant


- La température (thermomètre) ;
- La vitesse (tachéomètre) ;
10 Quelles sont les principales vérifications à faire - La pression de la citerne (manomètre).
pour accepter une répandeuse de liant ? - L’étanchéité des différents organes (conduite, rampe, des obturateurs et vannes)
- Planche d’essais pour contrôler les dosages, hors la section à revêtir.
- La hauteur de la rampe, le fonctionnement des jets.

Quelles sont les principales différences que doit


présenter un liant (dosage et caractéristiques)
Pour les itinéraires à faible trafic on surdose légèrement le liant de 200 g, par rapport
11 suivant qu’il est utilisé en enduit superficiel sous
au dosage initial avec un compactage avancé en nombre de passe
faible ou fort trafic.

Préciser la différence entre un rayon minimum La différence doit être justifiée entre les 2 rayons soit économiquement ou suite à des
12 normal et un rayon minimum absolu. contraintes de forces majeures.
Les essais de contrôle :
Quels sont les essais de contrôle que doit réaliser
Essais de recette complèt (I.c , dureté, propreté) après présentation de l’essai
-
l’administration pour suivre les travaux de
13 d’agrément et de la formation d’un stock ( tas ) nécessaire pour les travaux (partiel ou
revêtement superficiel bicouche.
total).
- Réalisation d’une planche d’essai (à la charge de l’entreprise 500 m en trois parties)
- Contrôle des dosages.
1/ Réception du fond de forme ;
2/ Mise en œuvre de la couche de forme (en cas de mauvais sol) ;
3/ Mise en œuvre de la couche de fondation ;
Enumérer par ordre chronologique les différentes
14 phases de construction du corps de chaussée de la 4/ Mise en œuvre de la couche base (y compris compactage) ;
5/ Couche d’imprégnation ;
liaison.
6/ Couche de roulement .
N.B : Cette structure peut être modifié ou préconisé par le LPEE suivant la nature du
sols.
Les accotements ce sont des bandes longitudinales bordant la route de part et
d’autre, Ces principale fonctions sont :
- Arrêt accidentel
- Drainage des eaux
15 Définissez l’accotement et citer 4 de ses
- Protection du corps de chaussée
principales fonctionnalités ?
- Circulation éventuel en cas de détresse.
- Supporter les équipements de signalisation et balisage.
- Faciliter les entrées et sorties des riverains.
Les causes possibles sont :
- Un mauvais joint au niveau de l’axe dans la couche de roulement ;
Quelles sont les causes possibles entraînant les
16 - Trafic sur chargé pour une seule rive ;
fissures longitudinales.
- Un compactage non homogène pour les 2 rives.

L’orniérage est le tassement en pleine chaussée sous le passage des roues des
véhicules.
Donner la définition de l’orniérage comme étant un
Ces principales causes sont :
type courant de dégradation relevé sur la chaussée
17 en citant ses principales causes ainsi que les - Fatigue de la chaussée par tassement des couches inférieurs due à un défaut de
portance du sol (orniérage grand rayon) ;
remèdes à cette dégradation.
- Mauvaise stabilité d’un enrobé mou dans les fortes pentes ou rampes ou dans les
zones de freinages (orniérage petit rayon).

Quelles sont les principales spécifications exigées Les principales spécification exigées pour un bitume fluidifié sont :
18 pour un bitume fluidifié ? Sa fluidité à chaud, sa viscosité à froid et son adhésion.

Quel est le rôle d’une GBB et quel est le matériel la GBB est utilisée comme une couche de base, le matériel nécessaire pour sa
19
nécessaire à sa réalisation ? réalisation est le finisseur.
Quelles sont les différentes techniques utilisées Les différentes techniques sont :
pour améliorer les caractéristiques mécaniques - Réalisation d’une couche de forme ou d’une couche de fondation ou les 2 à la fois.
20
d’un mauvais sol ? - Amendement de ce sol par un autre sols répondent aux normes
- Traitement au ciment et à la chaux .
Peut – on utiliser le sable de mer dans les travaux On ne peut pas utiliser un sable de mer ayant un ES très fort à cause de son
21
de construction routière ? Commenter comportement avec les charges, et à cause de son coût.

Quel est le traitement que vous préconiser pour Dans le cas d’une route qui a une bonne portance et un mauvais uni, on procède à la
22 une route qui a une bonne portance et un mauvais réalisation d’une couche de surface en enrobé bitumineux, ou une couche de grave
uni ? Justifier votre réponse ? traitée ou non traitée, plus le revêtement superficiel la plus économique .

Les différentes phases d’une étude de tracé routier sont :


- Etude de définition, son but est de préciser l’intérêt socio- économique de la liaison,
définir le trafic actuel et futur, définir les principes de traitement de piste (profil en
travers…) et identifier les points durs à aménager ;
Citer les différentes phases d’une étude de tracé - Avant projet (AP) ;
23
routier ? - Projet d’exécution, l’objet de cette phase est de décrire dans le détail la solution
d’aménagement retenue à l’issue de l’étude de définition.
N.B : Les études d’aménagement ou particulières peuvent être exécutées
en 2 phases (ED - PE)

Pour quels types de dégradations utilise – t – on Cas des déformations, épauffures et affaissement
24 les enrobés à froid dans la technique de l’entretien Pour les remontées d’eau et de la boue on peut utiliser un système de drainage.
routier ? Pour le ressuage on utilise le sablage ou sandwich

Pourquoi le bitume fluidifié 400/600 n’est plus


25 utilisé dans les revêtements superficiels ? Le BF 400/600 n’est plus utilisé dans le RS à cause de sa pénétrabilité

Dans quelles situations utilise- t- on les fossés


26 bétonnées ? Les fossés bétonnés sont utilisés pour les sols facile à raviner, en pente accentuée.

On utilise le dope lorsque l’adhésivité entre le bitume et le granulat est faible. Les types
27 Quand est ce qu’on utilise un dope ? et donne les
sont Dénorams (dosage 2 à 3 pour mille).
types de dope et son dosage ?
- La grave de concassage de 100% : La grave passant à la maille d a été concassée à
Quelle est la différence entre un concassage pur
28 partir d’une grave ayant 100 %de refus à la maille d .
pour une grave et un indice de concassage de
- Grave concassage pur : la grave de grosseur maximale D est obtenue à partir
100% ?
d’une grave dont la grosseur minimale d soit au moins égale à 4 fois D. d>4D
Donner le taux de compactage exigé par rapport à Le taux de compactage pour une GNB utilisées en couche de base :
29 l’optimum proctor modifié (O.P.M), pour le cas - pour T3 et T4 >= 95%
d’une GNB utilisée comme couche de base. - pour T1 et T2 >= 98%
Cas d’un enduit superficiel on utilise un compacteur à pneu pour les objectifs
Dans le cas d’un enduit superficiel, pourquoi utilise suivants :
30 – t – on un compacteur à pneu ? - Serrage des granulats ;
- Ne pas écraser les granulats.
Qu’est ce qu’un raccordement progressif ? son
Le raccordement progressif est le raccordement par clothoîde entre alignements et les
intérêt ? commenter .Quand l’aménage – t – on ?
courbes circulaire
31 Quel type de courbe utilise – t- on pour son Son intérêt est de permettre un passage facile d’un alignement à un virage .
aménagement ?
Quelles sont les informations que l’on peut tirer de
- Teneur en eau,
la réalisation d’une planche expérimentales pour
- Nombre de passe du compacteur.
32 les travaux de renforcement d’une chaussée ? - Le taux de compacité.
– Propreté
Quels sont les principaux paramètres que l’on doit – Forme
vérifier pour les granulats que l’on compte utiliser – Dureté (LA,MDE),
33
dans un revêtement superficiel ? – analyse granulométrique, adhesivité.

On veut réaliser un remblai d’un hauteur de 12 m La nature des matériaux doit être conforme aux spécifications du CPC (plus de 8 m)
pour une route neuve. Y a – t- il des précautions à Epaisseur des différentes couches : <50 cm
34 prendre quant à la nature des matériaux à utiliser, Compactage des couches : en fonction de l’épaisseur :
l’épaisseur des différentes couches du remblai, le Couche<50 Cm, L’OPM doit être >= 90%
compactage des couches ? Couche>50 Cm, L’OPM doit être >= 95%

a- Fabrication des émulsions : le bitume utilisé pour la fabrication de l’émulsion est


Quels sont les domaines d’emploi des bitumes celui de la classe 80/100.
35 purs ? Donner les classes utilisées pour les travaux b- Fabrication des enrobés à chaud : les bitumes purs utilisables sont ceux des
routiers. classes 40/50,60/70 et 80/100.

Définir le glaçage d’une chaussée ? et quels sont


36 les remèdes ?

Graves Classe granulaires Indice de concassage


GNA 0/31,5 mm Pur on 100%
GNB 0/31,5 mm entre 35 et 100%
Quelles sont les graves fréquemment utilisées GVC 0/31,5 mm entre 35 et 100%
GAC 0/31,5 mm entre 35 et 100%
37 dans la couche de base pour assises non
traitées ?Donner leurs classes granulaires et leurs GNC 0/31,5 ou 0/40 >30%
indices de concassage ? GND 0/31,5 ou 0/40 Non concassé
GNR 0/31,5 mm >100%
1. La zone,
Quels sont les paramètres dont vous avez besoin
38 2. Le trafic,
pour choisir une structure pour une construction
3. La nature du sol.
neuve ?

39 Faites un rappel du principe du nivellement direct On détermine l’altitude H à l’aide du niveau, H= LA-LR
en topographie.
- Routes Nationales (RN).
- Routes Régionales (RR).
Citer la classification, adoptée actuellement du
- Routes Provinciales (RP).
40 réseau routier marocain. Donner l’ordre de
Réseau Marocain RN = 9213 Km Province de RN= 37,2 Km
grandeur du linéaire de chaque classe au niveau
RR = 8403 Km Khouribga RR= 265,180 Km
national et au niveau de la province où vous
RP = 12 355 Km RP= 604,620 Km
exercez.
Total : 57 520 Km dont 29 951 Km est revêtus Total = 907 Km
S0 est un mauvais sol, la couche de forme est obligatoire dans ce cas.
Pour une construction neuve sur un sol support de Il faut prévoir soit :
classe S0 l’entreprise propose une structure 20 - Une couche de forme.
41
GNA + RS posée directement sur le sol support. - Une couche de fondation.
Quel est votre avis sur cette proposition ? - Une couche de forme + couche de fondation.

Le temps de chargement, déchargement, transport


42 à vide et transport en charge sont respectivement Le nombre de camion à utiliser est : (4+3+12+15)/4= 34/4 = 8.5 soit 9 camions.
4, 3, 12 et 15 mm, calculer le nombre de camion à
utiliser sans interruption du cycle de terrassement.
Que signifie les désignations ci – après : Bitume pur 80/100 : pénétrabilité (enfoncement pénétromètre)
Bitume fluidifié 800/1400 : viscosité
43 Bitume pur 80/100, Bitume fluidifié 800/1400, Emulsion à 65% : 65% de bitume, 35% eau
Emulsion à 65%

Un pont submersible, laisse t- il passer le débit Un pont submersible, laisse passer le débit décimal, afin de faciliter le franchissement
44 décennal, centennal milinal ? Justifier votre
des passagers.
réponse.
* Le rôle d’un enduit superficiel est la sécurité , le confort et l’étanchéité de la
chaussée . Les exigences pour sa réussite sont :
- Essai d’agrément : Gravettes
Quel le rôle d’un enduit superficiel ? donner les - Essai d’adhésivité : Granulats et liants
45 exigences pour sa réussite ainsi que le matériel - Contrôle (signalisation verticale – balayage – température de la citerne – vérification
nécessaire pour sa réalisation. des jets de la répandeuse – contrôle des dosages)
* Le matériel nécessaire pour sa réalisation est :
Répandeuse - gravillonneur - compacteur à pneu- Camion à benne et chargeur
On applique la couche d’imprégnation pour les causes suivantes :
1- Cas de construction d’une route neuve afin d’assurer la liaison des
couches(étanchéité).
Pourquoi applique – t – on la couche
46 2- Cas de renforcement c’est la couche périphérique.
d’imprégnation. Quel est le liant et le dosage
3- Cas d’élargissement afin d’assurer l’étanchéité (contre les infiltrations d’eau )
approximatif utilisé. ?
Le liant utilisé dans la couche d’imprégnation et le CB 0/1, ou l’émulsion à 65%. Le
dosage utilisé varie entre 1.1 et 1.3 Kg/m2.
Les différentes familles de dégradation d’une chaussée sont :
a- Déformations :
- Bourrelet : renflement de la surface sur une longueur généralement limitée.
- Affaissement : déformation affectant les rives et caractérisée par un abaissement
plan du niveau.
- Orniérage : dépression longitudinale de faible rayon généralement situé dans les
traces de roues.
- Ondulation : altération du profil en long en forme répétitive.
- Flache : dépression localisée à la surface de la chaussée.
- profil en w : altération du profil en travers ayant l’allure générale d’un W.
b- Fissures :
- F. longitudinale : déchirure du revêtement parallèle à l’axe de la chaussée, peut
accompagner une déformation.
- F. transversale : déchirure du revêtement perpendiculaire à l’axe de la chaussée.
- F. ramifiée : déchirures multiples autour d’une fissure principale, sont longitudinale,
soit transversale.
Citer les différents familles de dégradation d’une - Faïençage : ensemble de fissures formant un maillage large on serré.
c- Arrachements :
47 chaussée. Donner deux types de dégradation pour - Peignage : arrachement longitudinale des agrégats d’un enduit superficiel.
chaque famille ainsi que les remèdes nécessaires.
- Pelade : arrachement par plaque de l’enrobé on l’enduit superficiel.
- Nid de poule : arrachement du revêtement provoquant une cavité dans la chaussée et
pouvant atteindre la couche de base.
- Plumage : arrachement ponctuel des agrégats.
d- Remontées :
- Ressuage : excès de liant bitumineux à la surface du revêtement.
- Remontées des boues et d’eau : remontées d’eau à travers le revêtement entraînant
des fines des couches inférieures laissant un aspect boueux en bord des lèvres.
 Les remèdes nécessaires sont :
Déformations  Reprofilage aux enrobés à froid.
Fissures  Colmatage à l’émulsion.
Arrachements Balayage + délimitation sous forme géométrique + Emulsion +
G6/10 + Emulsion +G4/6
Remontées  Sablage ou gravillonnage (4/6)
Pour le renouvellement de la couche d’usure d’une Le type de structure qui convient pour un support d’une chaussée ressuant est le
48 chaussée dont le support est ressuant, quel type sandwich (Gravettes – liant – Gravettes)- G10/14 : dosage 10 l/m2
de structure convient – il ? G 4/6 : dosage 7 l/m2
Liant : dosage 1,3 Kg/m2
49 Dans quelles conditions doit on utiliser une On utilise une clothoide dans le tracé routier pour raccorder un palier avec un virage.
clothoïde dans le tracé routier ?
Les différents types de brigades d’entretien routier sont :
1°/ B. de terrassement : S’occupe de l’entretien des dépendances de la chaussée,
ainsi que d’autre travaux de terrassement.
Matériels : 1 Niveleuse, 1Chargeur, 1Compacteur, 1Camion citerne, 1ou 2camions.
Quels sont les différents types des brigades 2°/ B. Point à temps : S’occupe de la réparation des dégradations localisés de la
50 d’entretien routier ? donner le rôle de chaque chaussée. Elle est composée d’un camion PAT et disposant d’une équipe de 3
brigade et les principales tâches qu’elle réalise . à 4 ouvriers.
3°/ B. de signalisation : Chargée de tous les travaux de maintenance des
équipements de la route, ainsi que l’entretien et curages des ouvrages
d’assainissement. Elle est constituée d’une équipe comprenant 1 ouvrier
qualifié en signalisation, 1 peintre, 1 maçon et 4 ouvriers. Par ailleurs cette
brigade est dotée d’un petit camion.
Les diverses opérations permettant d’aboutir à la réalisation et à la réception d’une
couche base sont :
Décrivez les diverses opérations permettant
51 1°/ Compactage de la couche de fondation ;
d’aboutir à la réalisation et à la réception d’une
2°/ Mise en œuvre de la couche de base ; (épaisseur de la couche, uni, profil en travers).
couche de base.
3°/ Compactage de la couche de base.
L’Optimum Proctor Modifié est la densité de référence dmax (en t/m3).
52 Qu’est ce que l’O.P.M ? A quoi sert – il ? L’OPM sert à déterminer le taux de compactage des couches de la chaussée.

Que permet de mesurer le MDE ?


Le MDE permet de mesurer la dureté des granulats à l’usure (en présence d’eau)
53 Que permet de mesurer le LA ? Le LA permet de mesurer la dureté des granulats au choc (sans présence d’eau)

Sert à déterminer l’uni de la couche de roulement de la chaussée, ainsi que le dévers


54 A quoi sert la règle des 3 m (règle de continuité) ? au cours de la réalisation des travaux.

Qu’est ce qu’un plan de signalisation pour une


– Signalisation horizontale (traçage des bandes)
route renouvellement mise à circulation, ou revêtue
55 – Signalisation verticale : Panneaux : 80-60-40- jet matériaux
ou renforcée ?

56 Quels sont les éléments nécessaires à Les éléments nécessaires à l’implantation d’une courbe en tracé en plan: l’angle A, le
l’implantation d’une courbe en tracé en plan. rayon, la tangente, l’alignement existant.
On utilise dans certaines routes des ouvrages types radier submersible ou semi
Pour quelles raisons utilise – t – on dans certaines
submersible pour des raisons suivantes :
57 routes des radiers submersibles et semi - Economie.
submersibles ? Décrivez ces 2 types d’ouvrages.
- Faciliter le franchissement des passagers .
On fluidifie le bitume pour les raisons suivantes :
Pour quelles raisons fluidifions – nous les
- Accrochage des couches ;
58 bitumes ?Donner des exemples précis.
- Etanchéité de la chaussée.
- Viscosité de bitume.
Pour quelles raisons les fossés doivent – ils avoir
une profondeur supérieure à 10 cm de l’épaisseur Les fossés doivent avoir une profondeur supérieure à 10 cm de l’épaisseur du corps
59
du corps de chaussée ? de chaussée à fin de protéger ce dernier contre les infiltrations d’eau.

La ségrégation de matériaux non traitées c’est la manque des fines.


Qu’est ce que la ségrégation de matériaux non Les dispositions à prendre :
60 traités ? - Ajouter les fines suivant les exigences du CPC ;
Quelles dispositions prendre pour éviter la - Bon malaxage ;
ségrégation ? - compactage ;
- Arrosage avant la mise en service.
Quels renseignement tire t’ont de la connaissances - Indice de concassage : Détermination de l’angularité des granulats (frottement
des paramètres suivants : interne) ;
- Indice de concassage ; - L’uniformité du granulat : Détermination de la forme des granulats
- L’uniformité du granulat ; - Indice de plasticité : Détermination du taux des matériaux argileuse
61 - Indice de plasticité ; - Equivalent de sable : Détermination de propreté des granulats
- Equivalent de sable ; - Indice CBR : Détermination de la portance du sol
- Indice C.B.R ; - Proctor d’un sol : Détermination du taux de compactage des différentes couches de
- Proctor d’un sol ; la chaussée;
Teneur en eau optimal . - Teneur en eau optimal : Maîtrise de la teneur en eau pendant la mise en œuvre.
Le rôle des fossés est le drainage des eaux pluviales.
On construit les fossés dans les cas suivants :
- Le profil en travers est en déblai
Quel est le rôle des fossés ? - Le profil en travers est en remblai avec un épaisseur faible ou en contre pente.
Dans quels cas construit – on des fossés ? 1m 0,5m 1,50m
62 Indiquer sur un schéma les profils et dimensions
usuelles des fossés. 0,50
0,50m

0,50m
Quelle est la pente maximale que l’on peut tolérer
1ère et 2ème catégorie : 4%
dans les catégories de routes suivantes :
3ème catégorie et hors catégorie : 7%
63 1ère et 2ème catégorie, 3ème catégorie On peut accorder une dérogation dans le cas d’une route montagneuse et avec une
Dans quels cas peut – on accorder une dérogation
justification économique.
et comment ?
Le dévers est la pente transversale au niveau de la chaussée et accotements, son
64 Qu’est ce qu’un dévers ? A quoi sert t- il ? rôle consiste à donner au poids des véhicules un rôle positif dans leurs stabilité dans un
virage.
65 Quel est le dispositif de sécurité qu’on place sur la On place les glissières de sécurité, lorsque la hauteur de remblai dépasse 1m.
Crète d’un talus et dans quels cas ?
66 On demande de donner la définition d’un « nid de - Les nids de poule sont les cavités apparaissant à la surface de la chaussée.
poule » et d’un « flache ». - Les flâches sont les tassement en pleine chaussée, souvent de forme arrondie.
Les qualités d’un enrobé bitumineux sont :
1- L’étanchéité : c’est la propriété d’être imperméable aux eaux de pluie ou de
ruissellement.
67 Quelles sont les qualités d’un enrobé
2- Flexibilité : c’est la propriété de se déformer sans se fissurer, ceci est due à la
bitumineux(E.B) ?
déclivité du liant.
3- Stabilité : c’est la propriété d’être résistant aux déformations duent à l’effet des
charges dynamiques et statiques.
Le foisonnement est l’augmentation du volume des matériaux, après extraction
68 Qu’est ce que le foisonnement ?
Faites un croquis pour expliquer le phénomène.

Quels sont les différents constituants d’un sol ? Les différents constituants d’un sol sont : Air, Eau et Solide (squelette).
69

Quel sont les paramètres qui rentrent dans le Les paramètres qui rentrent dans le dimensionnement des chaussées sont : La zone,
70 le trafic et le type du sol.
dimensionnement des chaussées ?

71 Quel est le mode de rupture des chaussées ? Le mode de rupture des chaussées est la rupture par fatigue.

Les paramètres mécaniques d’un matériau sont : CBR, EV1, EV2 ( module de
Quels sont les paramètres mécaniques d’un déformation, sert à déterminer la portance du sol), LA, VB (valeur au bleu, sert à
72
matériau ? déterminer la propreté du matériau).
On détermine la durée de vie de la chaussée suivant :
- La catégorie de la route,
73 Comment définit – on la durée de vie d’une - Le % poids lourds,
chaussée ? - La zone traversée,
- Les matériaux utilisés dans la construction de la chaussée.

L’essai qui permet de déterminer la portance du sol dans le domaine routier est le
Quel est l’essai qui permet de déterminer la
74 CBR, ou le module de déformation EV1, EV2.
portance du sol dans le domaine routier ?
- Les limons sont constitués de grains dont la grosseur varié entre 0,02 et 0,08 mm
environ lorsqu’ils sont à sec, ils ne possèdent pas de cohésion, ils présentent une
bonne cohésion lorsqu’ils sont humide et présentent des variations de volume
(gonflement, retrait).
75 Quelle est la différence entre un limon et une - Les argiles constituent la fraction la plus fines du sol (<2µ), sont entourés d’un film
argile ?
d’eau adsorbé et qui est fortement adhérant à la particule, ce qui donne à l’argile sa
cohésion qui est l’essentiel de sa résistance mécanique.

76 Quelle est la différence entre un bitume et un Les bitumes sont obtenus des dérivés pétroliers
goudron et quel est son avantage ? Les goudrons sont des liants améliorés, leurs provenance et la houille.
Quel est le % des poids lourds pris dans le
77 catalogue des structures marocain ? Le % des PL(PTC>1.5T) pris dans l’ancien catalogue des structures marocain est 35%.
Le % des PL(PTC> 8T) pris dans le nouveau catalogue des structures marocain est 4%
Le principe de la méthode AASTHO est de déterminer l’épaisseur total de la chaussée
78 Quel est le principe de la méthode A.A.S.T.H.O ? en fonction de l’agressivité équivalente à 8,2T durant sa durée de vie (trafic, portance,
CBR, climat)

Quel est le principe du manuel de renforcement Le principe du manuel de renforcement marocain est de déterminer l’état de
79
marocain ? dégradation de la chaussée en fonction du trafic.

Les techniques du bitume à froid utilisées dans le domaine routier sont :


80 Quelles sont les techniques du bitume à froid - La grave émulsion ;
utilisées dans le domaine routier ? - L’enrobé à froid.
- L’enrobé coulé à froid.
Distance d’arrêt : D= 0,01V2 + 0,4V ( D en m, V en Km/h)
81 A quoi est égale la distance d’arrêt au Maroc ? Au Maroc D est égale à 70m environ

Les éléments qui assurent la stabilité du véhicule en courbe, en tracé en plan sont Le
82 Quels sont les éléments qui assurent la stabilité du Dévers et le rayon
véhicule en courbe, en tracé en plan ?
Les types de raccordement utilisés dans le domaine routier sont :
83 Quels type de raccordement est utilisé dans le - le raccordement en rayon saillant ;
domaine routier ? - le raccordement en rayon rentrant.

On introduit le dévers pratiquement, à l’aide de 2 seconde de parcours par la vitesse de


84 Comment introduit – on le dévers pratiquement ? base.

On définit la valeur minimale de l’angle rentrant d’un profil en long en fonction des
Comment définit – on la valeur minimale de l’angle paramètres suivants :
85
rentrant d’un profil en long ? Pente – Rampe – Catégorie de la route et Déclivité (pente + rampe)
Quelle est la valeur de la hauteur d’un obstacle La hauteur d’un obstacle éventuel appliquée au Maroc pour la détermination de
86 éventuel appliquée au Maroc pour la détermination l’angle saillant est H= 1,10m.
de l’angle saillant et c’est quoi comme obstacle ? Un objet ou une personne ou un animal allongé sur la chaussée.

Les étapes d’une étude d’un tracé routier définis au CPC :


87 Quelles sont les étapes d’une étude d’un tracé – Etude de Définition (ED) ;
routier définis au CPC ? - Avant Projet (AP) ;
- Projet d’Exécution (PE).
Pour les routes de 3ème catégories :
– Cas du terrain plat , on applique le catalogue des caractéristiques des routes en rase
88 Comment la contrainte géologique peut – elle
compagne.
modifier un tracé routier ?
– Cas du terrain vallonné ou montagneuse , on applique l’instruction REFT ( Route
Economique en Faible Trafic) .
Les différents types d’aménagement des carrefours sont :
- Carrefours plan – Carrefours plan élaboré – Carrefour giratoire à priorité à l’anneau –
Carrefour dénivelé.
Quels sont les différents types d’aménagement des
N.B : Les carrefours doivent respecter des règles de qualité intrinsèques du point de vue
89 carrefours ?
de la sécurité qui sont :
- la simplicité ;
- la standardisation des schémas généraux de fonctionnement et de conception ;
l’adéquation avec l’environnement.
Carte : est la représentation plane d’une partie de surface terrestre.
Plan : lorsque l’échelle de la représentation est grande, la représentation prend le
nom de plan.
Nivellement directe (Géométrique): consiste à déterminer la différence de niveau d’un
Donner la différence entre les éléments suivants : point par rapport au N.M.M ou geoide à l’aide d’un niveau et d’une mire.
90 Carte et plan. Nivellement indirecte (trigonométrique) : permet de déterminer l’attitude d’un point B
Nivellement direct et indirect. à partir de A à l’aide d’un théodolite.
Planimétrie et Altémitrie Planimétrie : consiste à déterminer les projections des points en utilisant les
mesures des angles et les distances horizontales.
Altimétrie : consiste à déterminer les attitudes par rapport à la surface de référence
(Nivellement )
Le point noir dans le domaine routier est le point qui a connu plus de 5 accidents
mortels pendant les 5 dernières années, à cause des paramètres suivants : Mauvaise
visibilité, mauvais tracé, manque des panneaux de signification, manque de glissières de
sécurité, manque des ouvrages de franchissement.
N.B : Une section S constitue un point noir si : A>= 10 et (T+G)>= 10
91 Donner la définition d’un points noir.
A : le nombre d’accidents.
T : le nombre de tués.
G : le nombre de blessés graves.
Donner une estimation du temps minimum, en
jours, nécessaire pour réaliser le R.S bicouche
d’une route de Le temps minimum en jours, nécessaire pour la réalisation du RS de cette route est 3
92 2 Km de long et 4 m de largeur (on supposera que
à 4 jours, soit 800 m/jours.
l’on dispose d’une unité par type de matériel).

Donner la définition d’un bitume, quelles sont ces Le bitume est un produit naturel, ou provenant de la distillation du pétrole, ces
93 propriétés principales ? propriétés principales sont :
Sa fluidité à chaud, sa viscosité à froid et son adhésion.

Les différentes catégories sont :


1- Les bitumes purs : les plus utilisés sont 40/50 ; 60/70 et 80/100. Ils sont caractérisées
par leur pénétration au 1/10 mm.
2- Les bitumes fluidifiées ou cut- back, sont des liant à base du bitume pur et de solvant
pétrolier (Kérosène), les plus utilisés sont 0/1 ; 400/600 et 800/1400 ; ils sont
Quelles sont les différentes catégories de bitumes caractérisés par leur viscosités.
94
utilisées dans les travaux routiers ? N.B : Ils peuvent également être utilisés à la fabrication des émulsions.
3- Les émulsions : sont un mélange de bitume et d’un émulsifiant. On distingue deux
familles :
- Les émulsions anioniques : ne sont pas très utilisées en technique d’enduisage ;
- Les émulsions cationiques : elles sont plus utilisées du fait qu’elles présentent une
meilleure adhésivité.

Les spécifications d’un granulat sont :


- La propreté ;
Quelles sont les importantes spécifications d’un
95 - La granularité ;
granulat ?
- La résistance mécanique ;
- L’angularité et la forme.

- Pour le granulat: V=D+d (en l/m2) avec d et D en mm.


Donner la formule de détermination des dosages 2
96
du granulat et des liants ? - Pour le liant : V’ = 0,1 * V (en Kg/m2) (c’est la règle du 1/10).

Donner la classification et le domaine d’emploi de


l’émulsion de bitume . Les émulsions de bitume sont caractérisées par :
- Leur nature ionique ; anionique ou cationique ;
97
- Leur stabilité vis à vis des granulats : émulsion à rupture rapide, semi rapide, lente et
sur stabilisées.
Les émulsions de bitume les plus couramment utilisées pour les travaux routiers sont de
nature cationique, les classes utilisées sont :
- Emulsion à rupture rapide à 65 ou 69% de liant de base ;
- Emulsion à rupture semi rapide de 65% de liant de base ;
- Emulsion à rupture lente à 65% de liant de base ;
- Emulsion à rupture sur stabilisée à 55% de liant de base ;
Suite Le domaine d’emploi des émulsions de bitume selon leur stabilité :
Classe d’émulsion Usage
E. à rupture rapide ; Enduit superficiel
E. à rupture lente ; Enrobage
E. à rupture semi rapide Stabilisation
E. sur stabilisée Imprégnation
Quels sont les matériaux utilisés pour la grave Les matériaux pour GBB sont constitués d’un mélange naturel ou non de granulats,
98
bitume (GBB) ? sable et filliers.
Quels sont les matériaux utilisés pour l’enrobé Les matériaux utilisés pour l’EB sont d’un mélange de plusieurs fractions
99
bitumineux (EB) ? granulaires de granulats, sable et filliers. Le liant est le bitume pur 40/50 ; 60/50 et 80/70.

K=P/3VS P :% de bitume en poids de matériaux


100 Définir le module de richesse de graves bitumes.
S : Surface spécifique de granulats en m3/Kg

Ils sont fabriqués en centrale d’enrobage. Les températures des produits à la sortie
de la centrale est :
Comment se fait la fabrication des graves bitumes  130 à 140°c pour l’EB traité au bitume pur 80/100 ;
101
(GBB) et des enrobés bitumineux (EB) ?  140 à 150°c pour le GBB et EB traités au bitume pur 60/70 ;
 150 à 160°c pour le GBB ou des EB traités au bitume pur 40/50.

Qu’est ce qu’une perte de tracé ? Les pertes de tracés sont les alignements séparés par des courbes masquées donnant
102
l’illusion d’un alignement droit trop dangereux surtout la nuit.
F fc
Soit un véhicule circulant dans un virage de rayon F : force motrice
R et relevé à une inclinaison d. Indiquer sur un Fc: force centrifuge
103
schéma toutes les forces auxquelles est soumis P P : poids propre
son véhicule. d d :inclinaison

On doit se débarrasser des grands alignement dans le domaine routier à fin d’éviter
Pourquoi doit – on éviter les grands alignements et
104 l’ennui des usagers (risque d’accidents), pour les éviter on prévoit des virages à chaque
comment procède – t – on pour les éviter ?
2Km.
les problèmes causés par une rampe d’environ 10% intéressant une long. de 1Km :
Citer les différents problèmes causés par une  Influence sur la fluidité du trafic (PL circulent lentement et gênent les conducteur des
105 rampe d’environ 10% intéressant une longueur de véhicules légers) ;
1Km. Citer les diverses propositions  Effet sur la sécurité routière.
d’aménagement envisageables. Pour les éviter il faut prévoir une 3ème voie ou doublement de la route.
1- Les granulats : (dureté, résistance au polissage, résistance au chocs, propriété,
forme, granularité, angularité, homogenité).
106 Quels sont les constituants d’un enduit superficiel ?
2- Le liant hydrocarboné.
3- Eventuellement le dope.
Un sol est un agrégat de minéraux dont les grains qui le constituent peuvent être
107 Donner la définition d’un sol ? séparés par agitation on trituration sous l’eau.

- Un élément de la signalisation est un objet qui transmet un message visuel grâce à


son emplacement, sa forme, sa couleur ou son type, au moyen de symbole ou les
caractères alphanumériques.
Définir les événements suivants : signalisation, - Le balisage est un ensemble de dispositifs semblables et discontinus ayant pour
108
balisage. objet de favoriser le guidage des usagers.
N.B : La symbolisation ou le balisage ne peuvent être efficaces que s’ils sont vite lus et
compris.

Les critères de qualité de la signalisation et du balisage s’ordonnent autour de 5


principes présentés et illustrés ci – dessous :
1- Principe de l’uniformité, (respect de l’instruction) ;
Quels sont les critères de qualité de la signalisation
109 2- Principe de l’homogénéité, (conditions identiques: même valeur, même règles) ;
et du balisage ?
3- Principe de simplicité, (éviter les signaux qui fatigue l’attention des usagers)
4- Principe de continuité, (signalisation de direction) ;
5- Principe de la cohérence avec l’usage, (assurer la crédibilité de la signalisation).

Les zones riveraines sont des zones dans lesquelles, l’instrusion d’un véhicule peut
causer des dommages graves pour les tiers.
110 Donner la définition des zones riveraines.
C’est notamment le cas lorsqu’une activité humaine existe approximité de la chaussée,
lorsque la route franchit ou longe une voie ferrée, une autre chaussée à un cours d’eau.

L’objectif de la comptabilité analytique est de fournir aux responsables de l’entretien


routier à différents niveaux, un ensemble d’informations leur permettant à suivre :
 L’activité physique (tâches réalisées et routes impliquées) ;
111 Quel est l’objectif de la comptabilité analytique ?
 L’utilisation des ressources affectées(humaines, matérielles et matériaux) ;
 Les dépenses réelles consenties en fonction de différents critères (tâches, routes,
brigades…)

L’inspection du réseau (visuelle) se fait 2 fois par an. L’une à caractère préventif, est
effectuée avant la période pluvieuse ; l’autre, à caractère curatif, se déroule après les
112 Relevé visuel du réseau routier
dernières pluies de la période hivernale.
L’érosion du lit de l’oued appelée affouillement, fait partie d’un phénomène général
appelé le transport solide (dépôt) par l’écoulement fluide et la sédimentation pouvant
allez jusqu’à la destruction des obstacles vus(piles, culées, remblais…)
113 Définissez l’affouillement
Affouillement général.
2 types
Affouillement local autour d’un obstacle.
Le gabion est une cage ayant la forme d’un parallèle pipe, rectangle, en grillage
galvanisé que l’on remplit de cailloux.
N.B : Quand on parle de ce matériaux il faut préciser :
114 Définissez le Gabion
- Dimensions de la cage( L= 2 à 5m, l= 1m, H= 1m)
- Dimension de la maille
- Diamètre du fil.

1-Les granulats : (dureté, résistance au polissage, résistance au chocs, propriété,


Quels sont les constituants d’un enduit forme, granularité, angularité, homogenité.
115
superficiel ? 2-Le liant hydrocarboné.
3-Eventuellement le dope.
Les qualités d’un enrobé bitumineux sont :
- L’étanchéité : c’est la propriété d’être imperméable aux eaux de pluie ou de
ruissellement.
Quelles sont les qualités d’un enrobé
116 - Flexibilité : c’est la propriété de se déformer sans se fissurer, ceci est due à la
bitumineux(E.B) ?
viscosité du liant.
- Stabilité : c’est la propriété d’être résistant aux déformations duent à l’effet des
charges dynamiques et statiques.
L’objectif de la signalisation routière est :
 Rendre plus sûre la circulation routière ;
Quel est l’objectif de la signalisation routière ?
117  Faciliter cette circulation ;
 Indiquer ou rappeler diverses prescriptions particulières de police ;
 Donner des informations relatives à l’usage de la route.
Les catégories de la signalisation sont :
 S. verticale par panneaux ;
 S. verticale par feux ;
118
Quelles sont les catégories de la signalisation ?  S. verticale par bornage ;
 S. horizontale par marquage des chaussées ;
 S. par balisage.
Les catégories de marquage de la chaussée sont :
1) Les lignes horizontales : continues infranchissables, discontinues de limitations de
Quelles sont les catégories de marquage de la voies, discontinues d’avertissement, discontinues de guidage, mixtes.
119
chaussée ? 2) Marquage transversales : ligne « stop », ligne « cédez le passage », ligne d’effet des
signaux.
3) Les autres marques : passages piétons, passages cyclistes, emplacements d’arrêts
d’autobus, …
Les modulations des lignes discontinues dans le marquage routier sont :
Type de modulation Longueur du trait(m) Intervalle entre 2 traits Successifs
Quelles sont les modulations des lignes
120 3 – 10 3 10
discontinues dans le marquage routier ?
3 – 1,33 3 1,33
20 – 6 20 6
Les types de sous couches existantes sont :
1- C. Anticantaminante : écran contre les remontées d’effets argileux ou limoneux dans
la chaussée
121 Quels sont les types de sous couches existantes ?
2- C. Anticapillaire : écran contre les remontées d’eau dans le corps de la chaussée,
sous l’action des forces capillaires.
3- C. Anti- gel : réalisée en matériaux insensibles au gel.
Les causes de dégradation des chaussées sont :
Quelles sont les causes de dégradation des 1- Trafic (essieux>= 13T) : Effort tangentiels et transversaux.
122 chaussées ? 2- Conditions climatiques : Eau – Gel – Variation de température – Soleil , ect.
3- Malfaçons : Mauvaise exécution des assises.
4- Accidents et incidents : Utilisations anormales du domaines public.
Quelles sont les actions qui provoque des
1- Action directe de l’eau ; 2. Action des véhicules ;
123 désordres sur les ouvrages de béton armé ?
3. Blocage des appuis ; 4. Mouvements des terrains.
1. Elle supporte le trafic de chantier ; 2. Elle protège le sol support ;
124 Quel le rôle de la plate forme ?
2. Elle constitue le support de la chaussée.
 1 tué : 1 personne dont le décès survient dans un délai maximum de 30 jours après
l’accident
Quelles sont les définitions adoptées par la DRCR
 1 blessé grave : 1 personne ayant subi un traumatisme nécessitant une
125 pour 1 tué, 1blessé grave ou 1 blessé léger dans
hospitalisation supérieure à 6 jours après l’accident.
un accident corporel ?
 1 blessé léger : 1 personne ayant subi un traumatisme nécessitant un traitement
médical ou une hospitalisation inférieure à 6 jours
Le taux d’accidents annuel pour un tronçon de route sans ramification est le nombre
d’accident pour 100 millions de véhicule kilométré par jour enregistré dans ce tronçon .Il
est donné par la formule suivante : Ta = N * 108/L* T * 365
Définir le taux d’accidents annuel pour un tronçon Avec : N = nombre d’accidents constatés sur la section pendant toute l’année .
126
de route sans ramification. L = Longueur de la section concernée en Km
T = trafic moyen journalier annuel enregistré pour l’année.
Ta = (n ) accidents pour 100 millions de véhicule Km/jour
Quelle sont les principales activités routières qui les principales activités routières qui s’inscrivent dans le cadre de la viabilité du réseau
s’inscrivent dans le cadre de la viabilité du réseau routier ( La pérennité de la circulation routière) sont :
127
routier ? préciser la consistance de chacune
 L’aménagement de déviations au droit des sections coupées par les chutes de pluie
d’elles.
 Le déneigement des sections enneigées .
 Le désensablement des sections ensablées .
 La mise en place des ponts Bailley au niveau des brèches ayant connu une
démolition d’ouvrage d’art .
La circulation routière pour un tronçon de route sans ramification AB de longueur L
est définie par la formule C=L*N
L : Longueur du tronçon en Km
N : Nombre de véhicules qui passent dans les 2sens au droit d’une section donnée
Définir la circulation routière pour un tronçon de pendant la période P.
128
route sans ramification pour une période donnée.
C est exprimée en nombre de véhicule, kilomètre par jour. La période P est souvent prise
égale à 1 journée .
N.B : Le TMJA est obtenu en divisant la circulation routière totale par le nombre
d’heures de fonctionnement du poste de comptage, et en multipliant par le nombre
d’heures de la journée (24 heures )

Tracer la route sous forme d’une série de segments aussi • Vérifier pour chaque virage la nécessité d’
parallèles que possible aux courbes de niveau pour introduire un devers en
minimiser les fonction du rayon et le déterminer (tableau ou
terrassements. formule).
• Franchir les obstacles d’une façon économique. • Calculer la longueur L d’introduction
129 etape du tracé en plan • Numéroter les sommets et déterminer les angles. progressive du devers à
• Choisir les rayons. l’aide de la condition de gauchissement (2%
• Calculer les T, B, D. ou 4% de temps de
• Reporter les points de tangente si c’est faisable, sinon parcours).
réduire le • Vérifier la faisabilité. (c-à-d L < L alignement)
rayon • Vérifier si des surlargeurs sont nécessaires (
• Si R<Rmn (ou Rma), vérifier les règles de continuité. si R<250m).
• Vérifier la visibilité dans les courbes.

• En suivant l’axe du tracé en plan, on relève les côtes et distances


partielles au moins des points (qu’on numérote) correspondant à :
Début et fin du tracé.
Changement de déclivité du terrain naturel.
Tangentes et sommets des courbes.
etape du profil en long Points de rencontre du tracé en plan avec d’autres routes et
obstacles.
• Tracer la cartouche.
• Reporter les alignements et courbes en tracé en plan sur la
cartouche.
• Reporter le terrain naturel (côtes et distances partielles) en choisissant une échelle (par
exemple 1/100 en z et 1/1000 en s) et un plan de comparaison.
• Choisir la ligne rouge (série de segments de droites) qui doit
passer par le point de début et celui de fin de projet en respectant :
La déclivité maximale et déclivité minimale ;
Le changement de déclivité maximale ;
L’équilibre déblais - remblais dans la mesure du possible ;
La coordination entre le tracé en plan et le profil en long.
• Reporter les points suivants :
Points fictifs (intersection du terrain naturel avec la ligne rouge)
Points de tangence des angles du PL Sommets
• Reporter les abscisses des points de tangence par rapport au sommet au niveau des
angles.
• Localiser les points qui correspondent à des ouvrages d’assainissement.

Оценить