Вы находитесь на странице: 1из 5

Fundamentos de CLIL SGS – Observation et Réflexion.

Tâche 2

Tâche 2 : Ressource
Feuille de Réflexion
La séance a réussi partiellement parce que :

 Les objectifs visés en relation avec le niveau des élèves.


 L'organisation spatiale de la classe afin de promouvoir le travail d’interaction en
groupe (binôme, couples, petits groupes, etc.).
 La capacité de comprendre et de manipuler l’information de la part des élèves.
 La progression de la séance.
 L’usage de la langue cible
 La gestion du temps
 L’utilisation du tableau et de TICs
 Le traitement de l’erreur

POINTS FORTS POINTS FAIBLES

Ressource

Ce document est intéressant à utiliser  L’écoute d’un dialogue présente


pour: l’inconvénient de voir ses effets
diminuer rapidement.
 La pertinence de son thème  Il est difficile de revenir en arrière.
 La durée  L’image de ce point de vue est plus
 L’accès au sens facilité par les souple.
images et les sons.  Le dialogue doit être préfacé en
 L’évidence de la situation de relation avec les objectifs
communication poursuivis.
 La clarté des paroles  Les informations à identifier et leur
 La spécificité du discours exploitation doivent être repérées
 Les caractéristiques lexicales et préalablement.
grammaticales
Planification

 Sensibilisation – Activer les


présavoir : Thématique et genre
 Compréhension globale : Indices
visuels (ce qui est vu) et indices
sonores (ce qui est entendu).
 Compréhension détaillée :
Compréhension du message (ce
qui est dit).
 Repérage : Rôle et fonction des
Fundamentos de CLIL SGS – Observation et Réflexion. Tâche 2

images et des sons.


 Conceptualisation et Explication :
Contenu linguistique.
Méthodologie

Par rapport à l’organisation de la séance la La clarté dans la formulation de consignes


situation communicative gagne à être car l’objectif de l’instruction est de mettre
enregistrée au tableau car elle donne une en action l’apprenant, de le conduire à
vision globale de l’ensemble des mettre en place une procédure pour
paramètres pédagogiques (objectif - réaliser une micro-activité. Ainsi, la
contenu - méthodes - activités professeur - consigne doit être concise, ne doit pas
activités élèves - ressources professeur - comporter d’obstacle linguistique, doit viser
ressources élèves - évaluation - gestion du une seule action de la part de l’élève et
temps, …) doit se vérifier sa compréhension.

Il s’agit donc d’une démarche organisée Par rapport aux indices sonores (ce qui est
autour de la méthodologie, des techniques entendu), il est capital de donner
et des moyens mis en œuvre par l’ensemble des éléments visuels ou
l’enseignant pour atteindre un objectif sonores sur la situation de
pédagogique. communication? Qui parle à qui ?
Comment ? Par quel moyen ? Où ?
Quand? Quelles hypothèses pouvez-vous
déjà faire sur le message délivré par ce
document ?

En ce qui concerne la compréhension du


message (ce qui est dit), il faut relever
qui ? quoi ? où ? quand ? comment ? et
pourquoi ?

Aménagement de la séance

La proposition faite par l’enseignant aux Nous considérons que avant tout une
élèves de prendre un temps de réflexion bonne séance, celle qui permet aux élèves
avant de commencer chaque séance pour de développer et de construire des
se représenter le contexte pédagogique compétences pour communiquer,
sous-tendu par l’objectif. compétences qu’ils seront capables de
réutiliser en contexte. C’est aussi où les
Elle a pour but de le faire se préparer dans apprenants ne voient pas le temps passer
les futurs contextes communicatifs, qu’il en et où plaisir de l’enseignant et plaisir de
situe l’importance, l’utilité et l’organisation, l’apprenant se conjuguent mais l’acteur
c’est-à-dire : principale est l’apprenant grâce à/au :
 c’est une invitation à se  La variété des activités
prédisposer favorablement et à langagières, tout en sachant les
établir des relations avec sa propre doser.
expérience de connaissances.
Fundamentos de CLIL SGS – Observation et Réflexion. Tâche 2

 c’est l’occasion d’établir un pont  La clarté des consignes


entre le profil académique et le  Avoir une attitude positive face à
profil personnel. l’erreur.
 Les interactions se limitaient
souvent à un échange professeur
<> élève et il est nécessaire de
prendre du recul et laisser plus
d’action de la part des élèves.

 On a choisi cette ressource parce que cela permet de familiariser les apprenants
avec une langue authentique, de replacer la langue dans son contexte culturel,
de faire manipuler la langue cible.

Si on utilise cette ressource de nouveau dans une séance :

On fera parce que On ne fera pas parce que

Sensibilisation : Activer les connaissances


lexicales et vérifier que les apprenants
connaissent les mots et expressions liés
aux thèmes traités dans le document.
Ensuite, Doter l’apprenant de
connaissances. Mobiliser et mutualiser les
savoirs factuels en rapport avec le sujet
traité.

Compréhension globale : Les images, les


apprenants regardent le document sans le
son pour se concentrer uniquement sur les
images.

Les sons, les apprenants travaillent


d’abord à partir des indices sonores (les
sons sans les paroles : voix, musiques,
bruitages, ambiances sonores).

Compréhension détaillée : Développer le


sens critique des apprenants : leur
apprendre à regarder et à écouter
autrement.

Repérage et Conceptualisation : Utiliser le


document pour observer l’emploi de
structures langagières précises en
Fundamentos de CLIL SGS – Observation et Réflexion. Tâche 2

contexte.

Induire une règle sur le fonctionnement de


la langue à partir des observations faites.

Comprendre des expressions idiomatiques


ou des termes spécialisés

En guise de conclusion

 On a essaie de faire pendant la séance :

Varier les modalités de travail et les formes d’interaction social en petits groupes car
cela permet d’augmenter les occasions de pratique dans la langue, d’augmenter la
qualité du langage des élèves, d’augmenter la possibilité de négocier le sens de la
communication et de modifier la langue afin d’assurer que le message soit compris et
d’aider à individualiser l’instruction.

En effet, les élèves sont confrontés à des formes interactionnelles dans lesquelles il y a
une relative symétrie (entre eux), si on se souvient que le monde social oblige
constamment l’individu à être engagé dans une interaction où toute forme
conversationnelle se fait dans la reconnaissance du rôle ou de la place de l’autre.

De plus, il s’agit d’une prise de parole publique, et à ce titre, l’interaction a un effet sur
les affects et l’image que l’individu se fait de lui-même. Ainsi, faire une erreur devant la
classe met en jeu des émotions qui peuvent avoir un effet sur les facteurs cognitifs.
Ainsi, d’une part, le participant préfère ne jamais risquer de prendre la parole pour ne
pas s’exposer au déshonneur public d’une erreur ou de s’exprimer pour apprendre en
avoir la tranquillité que il n’y aura pas de punition.

 La prochaine innovation que nous aimerions mettre en place sera :

La clarté de la consigne car dans le contexte de la classe est un moyen, parmi tant
d'autres, qui permet et favorise la construction et la structuration de l'apprentissage de
l'objet d'enseignement.

Notamment, la consigne incité à l’action, c’est-à-dire, provoque le faire, l’agir de la part


de l’élève.

L’exécution de la consigne requiert un investissement des connaissances acquises au


préalable en permettent un accès à de nouveaux savoirs. Mais avant tout l’action doit
être précédée de la compréhension des consignes. Ainsi l’étape de décodage s’inscrit
dans une démarche sémantique en recourant au métalangage de la langue maternelle
ou de la langue cible d’après la situation communicative.
Fundamentos de CLIL SGS – Observation et Réflexion. Tâche 2

De ce fait, il existe un travail interactif chez l’élève des reformulations qui viendront
appuyer ses explications.

Il y a aussi des autres aspects, comme la culture qui peut avoir des nuances différentes
de celles de l’élève et on doit éviter des malentendus pour favoriser la réalisation des
activités proposées.

Ainsi on tentera de conduire aux élèves à :

 une simplification linguistique et cognitive en raison d'une adaptation au niveau


de leurs compétences.
 un travail de contextualisation de la situation qui met l'accent sur les étapes du
travail à réaliser, dans d’autres mots, à segmenter.
 une spécification des actions et de leurs contenus qui a comme objectif
l'explication de ce qu’ils doivent faire.

 Nous sommes intéressés en mettre en place celle-ci parce que :

En donnant des consignes, Il faut se formuler la question, sommes-nous toujours


attentifs aux quelques point essentiels inhérents à l’exercice de cette compétence ?

En effet, il est important de sensibiliser les élèves à l’analyse de ce qui leur est
demandé. Avant de se lancer dans l’élaboration de la réponse ou du comportement à
réaliser, on a tout intérêt à s’assurer de la compréhension exacte et complète de la
formulation.

C’est pour cela qu’on suggère aux apprenants de prendre le temps de lire la question en
repérant attentivement :

 le thème de la question : de quoi me parle-t-on dans cette consigne ?

 les limites données au thème : quelles sont les limites de ce thème ? Elles
précisent le contenu exact sur lequel porte la question

 le traitement : que dois-je faire par rapport au thème ? Que me demande-t-on


exactement de faire avec le contenu ainsi délimité ?