Вы находитесь на странице: 1из 5

La science de l’information

Yves LE COADIC

Chapitre 1 : L’Objet : information


1. Qu’est-ce que l’information ?
- Information = connaissance sous forme écrite, orale, audiovisuelle.
But : la connaissance ; moyen : support de transmission.
- Explosion de l’info : info écrite, électronique/informatique, communication d’info à distance
(via les réseaux, etc.)…
- Implosion du temps : les systèmes électroniques diminuent le temps de réalisation des tâches
de recherche+ traitement de l’info.
- Flux de l’info : circulation de grandes quantités d’info par « unité de temps », sans frontière
→ internationalisation du marché de l’info.
2. Info et connaissance
- Connaissance = notre image du monde ; évolue constamment.
3. Info et communication
- Schéma économique classique : production – distribution – consommation.
- IST = Information Scientifique et Technique (info durable).
- Cycle de l’info : construction – communication – usage (- construction - …).
- Communication = processus intermédiaire permettant l’échange d’infos entre individus ;
acte, processus ≠ info : produit, substance, matière.

Chapitre 2 : Les premières disciplines


1. La bibliothéconomie
- Etude des pratiques d’organisation d’une bibliothèque : collections ; bibliothèque = système
d’information organisé ; lecteurs, usagers. Notion de médiathèque (divers supports).
- Etude des enjeux économiques et culturels : usages privés des techniques de production,
traitement, diffusion de mémoires (?) ; coût d’accès aux sources ; identification des usages.
2. La muséconomie
- Etude des musées sur la base des principes de bibliothéconomie (organisation, enjeux).
3. La documentation
- Débute dans les années 1930’s, avec besoin d’accéder à des documents de + en + variés,
d’organiser, analyser, décrire, annoter et d’utiliser des techniques différentes (adaptées) de la
bibliothéconomie.
- Les supports se diversifient progressivement, au fil des innovations techniques.
4. Le journalisme
- Est au croisement de l’industrie de la communication et des sciences de la communication.

Chapitre 3 : Une science, une industrie pour l’information


1. Une science, une industrie
- Science → propriétés de l’info et processus de sa construction + sa communication + usage.
- Industrie → triple influence (sur le dvpt de l’info) : dvpt de la production et des besoins
d’IST ; émergence du nv secteur des industries de l’info ; irruption des techniques
électroniques et photoniques d’info.
2. Une science sociale
- Sciences de l’info permettent une compréhension du social et du culturel (car étudient aussi
l’homme et la société).

1
3. Une science interdisciplinaire
- Influence de : la psychologie, la linguistique, la sociologie, l’informatique, les maths + la
logique + les statistiques, l’électronique, l’économie, le droit la philo, la politique, les
télécommunications.
4. Son institutionnalisation
- Revues scientifiques, banques d’info, sociétés scientifiques et professionnelles,
enseignements en fac/écoles spécialisées → science reconnue.

Chapitre 4 : La science de l’information


Propriétés générales :
- Analyse des processus de construction, communication, usage de l’info.
- Conception de produits et systèmes pour sa construction, communication, usage.
1. Construction de l’information
1.1. Croissance de l’info :
- « Science» en tant que système de construction des connaissances.
- Etudes sur : les modèles quantitatifs de croissance ; les caractéristiques qualitatives et
actuelles de la croissance.
- Extension des domaines où s’exerce ces connaissances, mouvement de synthèse et désir
d’unité (d’où interdisciplinarité), apparition de nvx produits, procédés de production, activités
et entreprises.
1.2. Acteurs de la construction :
- La « communauté scientifique » → recherches scientifiques et techniques ; avec
reconnaissance progressive, interpersonnelle puis institutionnelle.
1.3. Institutions :
- 5 étapes dans l’institutionnalisation : scientifique isolé → amateurisme scientifique →
science académique → science organisée → mégascience.
1.4. Construction accélérée :
- Professionnalisation généralisée (en recherche), augmentation des moyens et du nombre de
chercheurs.
2. Communication de l’information
- Communication = fonction primordiale ; d’où nécessité échanges d’info sur les travaux en
cours et des contacts entre scientifiques.
- Pratiques de communication = 40% de notre temps (sur 1 journée ?).
- Processus de communication : écrit (formel), oral (informel), combinaison des deux.
3. Usage de l’information
3.1. Besoin d’info :
- Lié à la vie sociale, problème à résoudre ou objectif à atteindre.
- Ce besoin est-il bien défini, est-il dérivé ?
- Typologie des besoins d’info : besoin pour connaître ; pour agir.
- Analyser le besoin d’info + prendre en compte l’impact de l’info sur la vie de l’usager pour
améliorer les performances du système d’info.
- 5 étapes dans cette analyse : identifier usagers et usages de l’info, décrire la population cible
et son environnement, identifier les besoins de cette population, les évaluer, décrire +
communiquer + mettre en œuvre les solutions.
3.2. Interaction informationnelle :
- La question → indicateur des besoins d’info.
- Le dialogue → acte de communication coopératif, orienté vers un but : celui de l’usager.
- Quelles interactions ? : personne / personne, personne / ordinateur, personne /ordinateur /
personne (Internet).

2
3.3. Usage de l’information et des systèmes d’information :
- Usage = pratique sociale.
- Logiques d’usage : technique, instrumentale.
- 3 types d’usagers de l’info : conforme, démonstrateur, spectateur.
- Etudes des usages et des usagers, par : observation, entretien, questionnaire, agenda.

Chapitre 5 : Epistémologie et histoire de la science de


l’information
1. Epistémologie : concepts, méthodes, lois, modèles, théories
- Etude des propriétés générales de l’info, des processus + systèmes de construction de la
communication, de l’usage de l’info.
1.1. Concepts scientifiques et techniques :
- Concepts scientifiques : résultats d’expériences, svt quantitatifs et stables → concepts de
citation, d’hypertexte, d’obsolescence, de classification, de pertinence (→ besoin de l’usager
satisfait), linguistique (analyse des documents), sociologiques, psycho et logiques.
- Concepts techniques : moins stables concepts de gestion, de stockage des documents.
Normalisation.
1.2. Méthodes d’analyse des documents et de l’info :
- Analyse : qualitative, quantitative ; hoy svt informatisée.
- Extraire du document un ensemble de mots le représentant de façon condensée →
catalogage ; indexation par mots-clés ; méthodes de reformulation (linguistique); statistiques ;
sociologie et psycho, pour les méthodes d’enquête.
1.3. Les lois :
- Lois quantitatives = lois bibliométriques, utiles pour : la gestion des stocks + les prises de
décision + la politique d’acquisition + obsolescence ou non + fréquence (emprunts, usagers,
etc.)…
- Lois épidémiques = distribution orale de l’info, phénomène de « contagion ».
1.4. Modélisation des processus de communication :
- Modèles linéaires : Shannon, Laswell, Jakobson.
- Modèles circulaires et interpersonnels : Palo Alto.
- Modèles médiologiques, avec analyses centrées sur le récepteur.
1.5. Modélisation des processus de repérage de l’information :
- Modèle booléen : relations de dépendance avec « ET », « OU », « SAUF ».
- Modèle vectoriel : calculs de similitude entre les questions et les documents (?).
- Modèle probabiliste : relation de dépendance entre les termes dérivés ; relations
d’occurrence.
- Modèles linguistiques : analyses du rôle des composantes lexicales, syntaxiques,
sémantiques.
1.6. Les théories :
- Théorie mathématique de l’info : Shannon et Weaver (voir schéma ds cours hist. des sciences) →
l’info est un concept physique qui surgit ds un champ technologique.
- Théorie des mass média : Laswell → on passe de l’étude du canal (Shannon) à celle de
l’influence + fonctionnement de cette influence : distribution de l’info sous l’influence des
médias et des médiateurs.
- Théorie de la communication interactive : Palo Alto → l’échange d’infos entre 2 ou
plusieurs interlocuteurs est le résultat de leur interaction ds un contexte donné (pas slt ! cf la fiche
de Marion !!).
2. Histoire de la science de l’information
- 1ere théorie de l’info est apparue en 1945.
- Apparition du secteur de la documentation en 1930’s (cf 3. du chapitre 2).

3
- La documentation « cède la place » à l’info en 1970, l’IST devenant de l’info stratégique.

Chapitre 6 : Les techniques d’information


1. Histoire des techniques d’information
- Liens entre histoire technique et pratiques sociales.
1.1. Avant 1948 :
- Le système technique = papier et livre.
- Seul objet technique : le livre.
- Institution : la bibliothèque, dont la vocation est de réunir des ouvrages variés.
1.2. Après 1948 :
ers
- 1 supports immatériels de l’info.
- Substitution des techniques d’info aux techniques de production.
- Objets techniques : le minitel, les réseaux de transmission.
- Institution : BELL (où laboratoires d’étude + fabrication de transistors, en 1948).
2. Techniques d’information traditionnelles
2.1. Une technique écrite : la revue :
- Ensemble d’articles formalisé + ordonné.
2.2. Une technique orale : la conférence :
- Permet l’échange d’infos entre chercheurs, svt ds un domaine précis.
3. Les techniques électroniques d’information
3.1. Evolutions techniques depuis 1948, avec passage :
- De l’électricité à l’électronique.
- Du fil de cuivre à la fibre optique.
- De l’analogique au numérique.
- De l’électromagnétique à l’optoélectronique.
- 3 filières techniques : informatique, télécommunications, médias électroniques.
- 3 concepts de base : le signal, le codage, le débit.
3.2. Techniques génériques (exemples non exhaustifs !):
- Organes d’entrée-sortie : les terminaux.
- Organe d’entrée : le clavier.
- Organes de sortie : imprimante, écran (= moniteur).
- Organe de contrôle : le microprocesseur.
- Organes de transmission : les réseaux, les lignes physiques de transmission (ligne électrique,
onde hertzienne, etc.).
- Organes de commutation : les nœuds (= routeurs) du réseau.
- Organes de traitement et stockage : l’ordinateur.
- Notions d’ « autoroutes de l’information », de « société de l’information ».
3.3. Techniques électroniques d’information :
- Demain, les techniques numériques supplanteront celles analogiques.
- Bulletinage à distance, grâce aux réseaux.
- Développement du paiement de l’usage → ex. du prêt payant en bibliothèque.
3.4. Systèmes électroniques d’information :
- Informatisation de l’ensemble des dispositifs informationnels.
- L’oral électronique : téléconférence (+ chat, forum de discussion).
- L’écrit électronique : communication asynchrone, à distance (mails, liste de diffusion). L’écrit peut
être assisté ou non par ordinateur.

Chapitre 7 : Professions de l’information


1. Activités informationnelles

4
Grande diversité :
- Evaluer, planifier, vendre et mettre en place des réseaux locaux de communication d’info.
- Effectuer des recherches de documents.
- Implanter des logiciels de gestion d’info pour informatiser un bibliothèque/un musée/ un
centre de documentation.
- Service électronique de communication de l’oral et de l’écrit
- Chercher, sélectionner, évaluer l’info. Veille.
- Produire des programmes, être capable de réaliser un système d’info multimédia.
- Gérer les acquisitions et construire les collections.
- Gérer la politique budgétaire, la politique documentaire (voire la politique de recrutement
d’un centre de doc)…
2. Les professionnels de l’information
- 3 catégories : le « spécialiste de l’info » ; l’ « entrepreneur de l’info » (entreprises de
fabrication, vente de produits ou systèmes d’info) ; le « scientifique de l’info ».